Dévoilement des prévisions et des enjeux de l emploi dans le commerce de détail Patricia Lapierre, MBA Directrice générale Détail Québec

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Dévoilement des prévisions et des enjeux de l emploi dans le commerce de détail 2012-2015 Patricia Lapierre, MBA Directrice générale Détail Québec"

Transcription

1 Dévoilement des prévisions et des enjeux de l emploi dans le commerce de détail Patricia Lapierre, MBA Directrice générale Détail Québec Pour vous éclairer dans le commerce de détail Manuel Champagne, M.Sc., CRHA Conseiller au développement et à la formation Détail Québec

2 Détail Québec un organisme à but non lucratif voué au commerce de détail qui : analyse différentes problématiques du secteur fait la promotion des métiers et carrières développe et diffuse des formations un conseil d administration souverain et paritaire, patronal et syndical financé par la Commission des partenaires du marché du travail Nos services et plus!

3 Méthodologie Sur le terrain Données disponibles Enquête téléphonique: 200 employeurs Enquête téléphonique: 304 employés Enquête sur le roulement: 82 entreprises (1 896 établissements) 3 groupes de discussion avec des employeurs (n: 17) 1 groupe de discussion avec des experts (n: 9) Statistique Canada Institut de la statistique du Québec IMT en ligne d Emploi-Québec Groupe Altus (potentiel de marché régional)

4 Les résultats Portrait et réalités du secteur Recrutement et roulement Formation Leviers de mobilisation Enjeux Tendances

5 PORTRAIT ET RÉALITÉS DU SECTEUR

6 Ventes au détail, Québec et Canada En G$ 102 G$ 62 G$ 39 G$ Source des données : Statistique Canada. Tableau Commerce de détail, ventes selon le Système de classification des industries de l Amérique du Nord (SCIAN), variation en pourcentage, annuel (dollars).

7 Un secteur en croissance Contribution du commerce de détail dans le PIB de l ensemble des industries au Québec, ,0% 6,1% 6,1% 6,2% 6,3% 6,4% 6,4% 6,5% 6,5% 5,6% 5,7% Source des données : Institut de la statistique du Québec, Produit intérieur brut régional par industrie au Québec, Note : Les secteurs de l automobile et de l alimentation sont inclus dans les données.

8 Main-d'œuvre et entreprises travailleurs entreprises établissements Baisse de 2,7 % du nombre d entreprises depuis % des emplois à temps plein 15 % des emplois au salaire minimum 58 % de femmes 23 % d étudiants

9 Beaucoup d emplois Évolution du nombre de travailleurs dans le commerce de détail, Source : Statistique Canada. Tableau Emploi (EERH), annuel (personnes) Les données excluent les secteurs de l alimentation et le commerce de véhicules automobiles

10 Population vieillissante Tranches d âge en décroissance (-) Tranches d âge en croissance (+) Prévision : Les ans constituent un bassin de main-d œuvre émergent Source des données : Institut de la statistique du Québec, Perspectives démographiques du Québec et des régions,

11 55 ans + : une main-d œuvre déjà convoitée En % des détaillants ont embauché des personnes retraitées ou âgées de 55 ans et plus. 39 % des détaillants de grande taille ont embauché des personnes retraitées ou âgées de 55 ans et plus.

12 RECRUTEMENT ET ROULEMENT

13 EMPLOYEURS Recrutement : moyens utilisés % Moyens 42 % Placement en ligne d Emploi-Québec 32 % Bouche à oreille 30 % Candidatures spontanées (CV reçus) 28 % Annonces dans les journaux locaux ou régionaux 26 % Affiches dans la vitrine 16 % Annonces sur le site web de l entreprise % 11 % 26 % 34 % 6 % 3 % 5 % EMPLOYÉS

14 Variation du nombre d employés par entreprise 14 % 57 % 29 % % 58 % 37 %

15 Taux de roulement, % est le taux de roulement global % Par catégorie d emploi : Ventes et service à la clientèle 37 Bureau et de soutien 21 Gestion des marchandises 20 Direction 13 Achats 11 Par statut d emploi : Temps partiel 44 Temps plein 22

16 TOP 10 Actions pour contrer le roulement Meilleure sélection à l'embauche 11 Activités de reconnaissance du personnel 11 Révision salariale et bonification 10 Plan de formation et de développement 7 Meilleure communication avec les employés 7 Amélioration des compétences des superviseurs 6 Respect des horaires de travail des employés 5 Offre d'avantages sociaux (assurances, etc.) 4 Évaluation de la satisfaction des employés 4 Élaboration d'un plan de carrière (promotion) 4 %

17 Ancienneté Ensemble des travailleurs (excluant les étudiants) : Secteur Employeur Poste actuel 6 ans 8 ans 14 ans Étudiants : Secteur Employeur Poste actuel 2 ans 2 ans 4 ans

18 FORMATION

19 Difficultés associées à la formation

20 Quantité de formation reçue 72% 27% 2% Pas assez Suffisamment Trop 70 % des employés mentionnent que leur dernière formation reçue remonte à moins de 2 ans.

21 Méthodes de formation préférées

22 LEVIERS DE MOBILISATION

23 Pratiques RH OUTILS RH UTILISÉS PAR LES EMPLOYEURS

24 Modes de rémunération mobilisants EN PLUS DU SALAIRE

25 Conciliation travail/vie personnelle 51 % des employeurs ont mis en place des mesures en ce sens. Horaires flexibles 76 % Congés non rémunérés 16 % Réduction du temps de travail 8 % Programme d aide aux employés 5 % Gestion au cas par cas 3 % PRINCIPALES MESURES DE CONCILIATION

26 Niveau de satisfaction des employés SATISFAISANT + ou - INSATISFAISANT Relation avec les collègues Relation avec la clientèle Accueil après embauche Relations avec les supérieurs Tâches et responsabilités Nombre d heures travaillées par semaine Horaire de travail Encadrement ou supervision Reconnaissance Salaire Avantages sociaux Possibilités d avancement Possibilités d augmentation du revenu

27 TOP 5 Facteurs de fidélisation MOTIFS DE FIDÉLISATION EXPRIMÉS PAR LES EMPLOYÉS % Ambiance de travail 31 Salaire et conditions de travail 28 Tâches intéressantes 21 Possibilités d'avancement 10 Passion pour les produits et services vendus 8 55 % des employés estiment que leur employeur n organise pas assez d activités sociales.

28 Enjeux La main-d œuvre au cœur des enjeux des détaillants

29 LES TENDANCES

30 Commerce électronique Valeur des commandes en ligne au Québec 5,6 G$ 1,1 G$ 2,1 G$ 2,6 G$ 2005* 2007* 2009* 2011** Source des données : * Statistique Canada. Tableau , ** CEFRIO, 2011 (estimation)

31 Commerce électronique 79 % des entreprises ont un site web. 36 % des entreprises effectuent du commerce électronique. 53 % des entreprises s adonneront au commerce électronique en 2015 (prévision).

32 Commerce électronique Nombre d employés affectés au commerce électronique dans les entreprises 1 employé ou plus 62% 38% Aucun Exemple de rôles des employés : Service à la clientèle Rédaction de texte Infographie/photographie Maintenance etc. Moyenne de 4 employés par entreprise

33 Réseaux sociaux 51 % des détaillants sont présents sur au moins un réseau social.

34 Réseaux sociaux : pourquoi? Promouvoir l image de l entreprise 88% Annoncer les produits et services 83% Fidéliser la clientèle 71% Recruter du personnel 35% Communiquer avec les employés 33%

35 Américanisation du secteur De nouveaux joueurs au Québec LES CONSÉQUENCES Restructuration des parts de marché Disparition de certains détaillants Acquisitions par les plus grandes chaînes ou alliances stratégiques Délocalisation des emplois de gestion et de direction à l extérieur du Québec

36 Américanisation du secteur Une concurrence qui pousse à mieux performer Un portrait possiblement différent en région Toujours de la place pour les détaillants spécialisés dans un créneau de marché

37 Profil de l employé idéal en 2015 Amour du public et passion pour le service à la clientèle NOUVELLES COMPÉTENCES Passion pour les produits vendus Endurance et forme physique Souplesse et ouverture aux changements Connaissances du web et des réseaux sociaux Habiletés informatiques (avec : caisses électroniques, téléphones intelligents, tablettes électroniques, logiciels de gestion de la clientèle, etc.) COMPÉTENCES TRADITIONNELLES

38 Vers 2015 Commerce de détail, un secteur en croissance Moins de jeunes, plus de 55 et + Après l embauche, des pratiques RH à instaurer ou renforcer Commerce électronique et réseaux sociaux, des incontournables Des nouvelles compétences à développer

39 Visitez notre site web!

40 MERCI! Questions? Détail Québec 550, rue Sherbrooke Ouest Bureau 590, tour Ouest Montréal (Québec) H3A 1B9 T 514 (1-888) C Remerciements à nos partenaires :

La fidélisation des employés : un remède efficace face à la pénurie

La fidélisation des employés : un remède efficace face à la pénurie La fidélisation des employés : un remède efficace face à la pénurie Par Serge Lamarche, vice-président, Service à la clientèle, ADP Canada Dénicher des employés qualifiés dans le secteur du commerce de

Plus en détail

Attirer et retenir sa main-d'œuvre et ses talents:

Attirer et retenir sa main-d'œuvre et ses talents: Attirer et retenir sa main-d'œuvre et ses talents: UNDÉFI! Chantal Teasdale, CRHA Directrice des ressources humaines 16 avril 2013 Mission Être le chef de file reconnu en matière d innovation dans la production

Plus en détail

Pas à pas vers une Entreprise en santé- Élite

Pas à pas vers une Entreprise en santé- Élite Pas à pas vers une Entreprise en santé- Élite Par Magali Chevallier, CRHA Chef du service de santé et sécurité du travail et Chargée de projet pour la norme «Entreprise en santé-élite» SQPTO-19 octobre

Plus en détail

Programme d analyse longitudinale de l emploi (PALE)

Programme d analyse longitudinale de l emploi (PALE) Programme d analyse longitudinale de l emploi (PALE) Le fichier du Programme d analyse longitudinale de l emploi (PALE), qui est élaboré et tenu par la Division de l analyse des entreprises et du marché

Plus en détail

En 2010/2011, sur les 19 inscrits, 17 ont validé le diplôme soit un taux de réussite de 89,5 %.

En 2010/2011, sur les 19 inscrits, 17 ont validé le diplôme soit un taux de réussite de 89,5 %. M2P AFFAIRES ET COMMERCE INTERNATIONAL Devenir de la promotion 2011 Enquête 30 mois après l obtention du diplôme En 2010/2011, sur les 19 inscrits, 17 ont validé le diplôme soit un taux de réussite de

Plus en détail

ÉNERGISER L AVENIR Étude d information sur le marché du travail 2008

ÉNERGISER L AVENIR Étude d information sur le marché du travail 2008 Construire un avenir brillant ÉNERGISER L AVENIR Étude d information sur le marché du travail 2008 www.avenirbrillant.ca Financé par le gouvernement du Canada par l entremise du Programme des conseils

Plus en détail

Conférence du 28 Octobre

Conférence du 28 Octobre Conférence du 28 Octobre «Face à la pénurie de main d œuvre : Recrutement et intégration de personnel immigrant» Armelle Rossetti (Vice-présidente)- Akova inc. Constat : une pénurie Manque flagrant de

Plus en détail

Horticulture ornementale

Horticulture ornementale Le secteur de l horticulture ornementale commercialisation et services Les principaux sous-secteurs de la commercialisation et des services en horticulture ornementale sont : l aménagement paysager, l

Plus en détail

SOMMAIRE EXÉCUTIF SOMMAIRE EXÉCUTIF PORTRAIT DU SECTEUR PRINCIPALES FORCES ET FAIBLESSES DÉFIS ET ENJEUX ORIENTATIONS ET PISTES DE DÉVELOPPEMENT

SOMMAIRE EXÉCUTIF SOMMAIRE EXÉCUTIF PORTRAIT DU SECTEUR PRINCIPALES FORCES ET FAIBLESSES DÉFIS ET ENJEUX ORIENTATIONS ET PISTES DE DÉVELOPPEMENT SOMMAIRE EXÉCUTIF PORTRAIT DU SECTEUR Taille et structure de l industrie Livraisons et commerce international Production Ressources humaines Recherche et développement Développement durable PRINCIPALES

Plus en détail

Plan de la présentation. Objectifs. Rappel de la problématique. Profil des employés. Enquête

Plan de la présentation. Objectifs. Rappel de la problématique. Profil des employés. Enquête Plan de la présentation Les difficultés de recrutement et de rétention de la main-d œuvre dans l abattage et la transformation des viandes et de la volaille Par Valérie Lamarche Michel Morisset Rappel

Plus en détail

Transformation alimentaire

Transformation alimentaire Le secteur de la transformation alimentaire Selon les données du ministère de l Agriculture, des Pêcheries et de l Alimentation (MAPAQ), le secteur de la transformation alimentaire compte quelque 2 100

Plus en détail

portrait et évolution du secteur de l industrie

portrait et évolution du secteur de l industrie portrait et évolution du secteur de l industrie textile QuébéCoise 324 en bref 0 1000 2000 3 Nombres d employés USINES TEXTILES» Nous vous présentons le nouveau portrait de l industrie textile tiré de

Plus en détail

En 2011/2012, sur les 52 inscrits, 49 ont validé le diplôme soit un taux de réussite de 94,2%.

En 2011/2012, sur les 52 inscrits, 49 ont validé le diplôme soit un taux de réussite de 94,2%. Mention Arts plastiques - Arts appliqués Domaine ARTS, LETTRES ET LANGUES Devenir de la promotion 2012 Enquête En 2011/2012, sur les 52 inscrits, 49 ont validé le diplôme soit un taux de réussite de 94,2%.

Plus en détail

Déroulement... 3 Caractéristiques, forces et faiblesses de l industrie... 4 Élaboration des enjeux... 5. Enjeux prioritaires... 8

Déroulement... 3 Caractéristiques, forces et faiblesses de l industrie... 4 Élaboration des enjeux... 5. Enjeux prioritaires... 8 COMITÉ SECTORIEL DE LA MAIN-D ŒUVRE DE L INDUSTRIE ÉLECTRIQUE ET ÉLECTRONIQUE RAPPORT DE LA CONSULTATION STRATÉGIQUE NOVEMBRE 2013 TABLE DES MATIÈRES Déroulement... 3 Caractéristiques, forces et faiblesses

Plus en détail

Cibler son recrutement pour coller à la réalité des emplois

Cibler son recrutement pour coller à la réalité des emplois Comment recruter autrement? Cibler son recrutement pour coller à la réalité des emplois Quels postes peuvent convenir aux retraités? Il y a probablement autant de réponses à cette question qu il y a de

Plus en détail

Outil de mesure des pratiques de gestion de la diversité ethnoculturelle. 19 mars 2010 Mme Patricia Rimok, présidente

Outil de mesure des pratiques de gestion de la diversité ethnoculturelle. 19 mars 2010 Mme Patricia Rimok, présidente Outil de mesure des pratiques de gestion de la diversité ethnoculturelle 19 mars 2010 Mme Patricia Rimok, présidente Le projet EDIT c est d abord : Un outil de mesure par sondage sur les pratiques de gestion

Plus en détail

PROJET D ENTENTE LE GOUVERNEMENT DU QUÉBEC LE CONSEIL DU TRÉSOR

PROJET D ENTENTE LE GOUVERNEMENT DU QUÉBEC LE CONSEIL DU TRÉSOR PROJET D ENTENTE à intervenir entre d une part : LE GOUVERNEMENT DU QUÉBEC représenté par LE CONSEIL DU TRÉSOR et d autre part : LE SECRÉTARIAT INTERSYNDICAL DES SERVICES PUBLICS (SISP) LA CONFÉDÉRATION

Plus en détail

En 2011/2012, sur les 24 inscrits, 12 ont validé le diplôme soit un taux de réussite de 50,0%.

En 2011/2012, sur les 24 inscrits, 12 ont validé le diplôme soit un taux de réussite de 50,0%. Mention Innovation par l'économie sociale et les TIC Domaine SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES Devenir de la promotion 2012 Enquête En 2011/2012, sur les 24 inscrits, 12 ont validé le diplôme soit un taux

Plus en détail

Randstad, un partenaire emploi incontournable

Randstad, un partenaire emploi incontournable Randstad, un partenaire emploi incontournable Sommaire Randstad dans le monde / Randstad en France Les engagements de Randstad Randstad, un réseau 100% spécialisé par métier Notre expertise RH La recherche

Plus en détail

Résultats du Sondage sur les prévisions budgétaires d augmentations salariales 2011-2012

Résultats du Sondage sur les prévisions budgétaires d augmentations salariales 2011-2012 Résultats du Sondage sur les prévisions budgétaires d augmentations salariales 2011-2012 Conseil du Patronat du Québec Présentation par : Karine Bergeron, CRHA Le 13 octobre 2011 Towers Watson, 2011. Tous

Plus en détail

Réalisation d'un diagnostic sous forme d'enquête

Réalisation d'un diagnostic sous forme d'enquête Réalisation d'un diagnostic sous forme d'enquête DEPARTEMENT OPINION INSTITUTIONNEL Erwan LESTROHAN Chef de groupe 01 55 33 20 05 erwan.lestrohan@lh2.fr Guillaume Inigo Chargé d études 01 55 33 20 57 guillaume.inigo@lh2.fr

Plus en détail

«Entreprise en santé»

«Entreprise en santé» «Entreprise en santé» Une stratégie gagnante pour tous Roger Bertrand Président du conseil, GP2S Paris, le 2 avril 2009 Vers des «Entreprises en santé» Au menu : Santé / enjeux et opportunités GP 2 S /

Plus en détail

Résultats : «Quelles sont vos perspectives professionnelles 2015?»

Résultats : «Quelles sont vos perspectives professionnelles 2015?» Résultats : «Quelles sont vos perspectives professionnelles 2015?» Fin décembre 2014/Début janvier 2015 1 Contexte Objectifs visés: Relever le moral des cadres en début d année Prendre connaissance des

Plus en détail

Mise en œuvre de stratégies travail-vie personnelle dans votre organisation

Mise en œuvre de stratégies travail-vie personnelle dans votre organisation Mise en œuvre de stratégies travail-vie personnelle dans votre organisation De l adhésion de la direction aux besoins des employés, vers une initiative profitable Cahier Mise en œuvre de stratégies travail-vie

Plus en détail

M2P INFORMATIQUE DES ORGANISATIONS (ICE) Devenir de la promotion 2011 Enquête 30 mois après l obtention du diplôme

M2P INFORMATIQUE DES ORGANISATIONS (ICE) Devenir de la promotion 2011 Enquête 30 mois après l obtention du diplôme M2P INFORMATIQUE DES ORGANISATIONS (ICE) Devenir de la promotion 2011 Enquête 30 mois après l obtention du diplôme En 2010/2011, les 26 inscrits ont validé le diplôme soit un taux de réussite de 100,0

Plus en détail

ACTIVITÉS PRODUITS SERVICES

ACTIVITÉS PRODUITS SERVICES ACTIVITÉS PRODUITS SERVICES Comité sectoriel Le Comité sectoriel de main-d œuvre des industries des portes et fenêtres, du meuble et des armoires de cuisine a vu le jour en 1994. L organisme sans but lucratif

Plus en détail

Master 2 UFR d'histoire, Arts et Archéologie Devenir de la promotion 2009 Enquête 30 mois après l obtention du diplôme

Master 2 UFR d'histoire, Arts et Archéologie Devenir de la promotion 2009 Enquête 30 mois après l obtention du diplôme Sur les 203 diplômés de la promotion 2009, 109 ont répondu soit un taux de réponse de 53,7%. Profil des répondants 81 femmes et 28 hommes. Durant l année 2008-2009 préparant au diplôme obtenu en 2009,

Plus en détail

LES ENTREPRISES D ENTRAÎNEMENT GUIDE D APPLICATION DU CONCEPT DE L ENTREPRISE D ENTRAÎNEMENT

LES ENTREPRISES D ENTRAÎNEMENT GUIDE D APPLICATION DU CONCEPT DE L ENTREPRISE D ENTRAÎNEMENT LES ENTREPRISES D ENTRAÎNEMENT GUIDE D APPLICATION DU CONCEPT DE L ENTREPRISE D ENTRAÎNEMENT Des conditions matérielles adéquates Des locaux identifiés ayant une surface suffisante; Des ressources humaines

Plus en détail

Méthodologie et faits saillants Enquête québécoise sur la qualité des services de garde éducatifs

Méthodologie et faits saillants Enquête québécoise sur la qualité des services de garde éducatifs Méthodologie et faits saillants Enquête québécoise sur la qualité des services de garde éducatifs CADRISQ 2 juin 2004-23 septembre 2005 Plan de la présentation Intro : contexte et objectifs Méthodologie

Plus en détail

1 La prospérité économique et le défi de la productivité

1 La prospérité économique et le défi de la productivité ISSN 178-918 Volume 1, numéro 6 27 février 2 Productivité du travail au Une faible croissance qui nuit à la prospérité des Québécois Sommaire 1. La prospérité économique future du dépendra en grande partie

Plus en détail

M2P COULEUR, IMAGE ET DESIGN (EN IUP) Devenir de la promotion 2011 Enquête 30 mois après l obtention du diplôme

M2P COULEUR, IMAGE ET DESIGN (EN IUP) Devenir de la promotion 2011 Enquête 30 mois après l obtention du diplôme M2P COULEUR, IMAGE ET DESIGN (EN IUP) Devenir de la promotion 2011 Enquête 30 mois après l obtention du diplôme En 2010/2011, sur les 47 inscrits, 43 ont validé le diplôme soit un taux de réussite de 91,5

Plus en détail

Hôpitaux à vos marques! Attractivité versus rétention du personnel : le dilemme! Luc MELOTTE Administrateur de NETUX Eupen, 10 Octobre 2013

Hôpitaux à vos marques! Attractivité versus rétention du personnel : le dilemme! Luc MELOTTE Administrateur de NETUX Eupen, 10 Octobre 2013 Hôpitaux à vos marques! Attractivité versus rétention du personnel : le dilemme! Luc MELOTTE Administrateur de NETUX Eupen, 10 Octobre 2013 Plan de la présentation Etat des lieux o Evolution du marché

Plus en détail

NTRODUCTION. Guide de gestion des ressources humaines

NTRODUCTION. Guide de gestion des ressources humaines NTRODUCTION En raison notamment des prochains départs massifs à la retraite et de la disponibilité restreinte d une main-d œuvre qualifiée, il devient essentiel pour les entreprises du secteur du caoutchouc

Plus en détail

Plan stratégique 2012-2015 Vérificateur général du Québec

Plan stratégique 2012-2015 Vérificateur général du Québec Plan stratégique 2012-2015 Vérificateur général du Québec Au service de l Assemblée nationale pour une saine gestion des fonds publics, dans la perspective d un développement durable Photo de la page couverture

Plus en détail

Indice de densité numérique au Canada: un guide pour la transformation numérique

Indice de densité numérique au Canada: un guide pour la transformation numérique Indice de densité numérique au Canada: un guide pour la transformation numérique Indice de densité numérique au Canada: un guide pour la transformation numérique L étude d Accenture menée en 2014 sur la

Plus en détail

Lourmel Épargne salariale

Lourmel Épargne salariale PEI PERCOI des Industries Graphiques Lourmel Épargne salariale Qu est-ce que l épargne salariale? L épargne salariale regroupe un ensemble de dispositifs que vous pouvez utiliser pour améliorer la participation

Plus en détail

M2R RECHERCHE EN EDUCATION, FORMATION, INSERTION Devenir de la promotion 2011 Enquête 30 mois après l obtention du diplôme

M2R RECHERCHE EN EDUCATION, FORMATION, INSERTION Devenir de la promotion 2011 Enquête 30 mois après l obtention du diplôme M2R RECHERCHE EN EDUCATION, FORMATION, INSERTION Devenir de la promotion 2011 Enquête 30 mois après l obtention du diplôme En 2010/2011, sur les 50 inscrits, 21 ont validé le diplôme soit un taux de réussite

Plus en détail

www.ccsc-cssge.ca Feuillet d information du CSRHSGE pour les enseignantes et enseignants de niveau postsecondaire en éducation à la petite enfance

www.ccsc-cssge.ca Feuillet d information du CSRHSGE pour les enseignantes et enseignants de niveau postsecondaire en éducation à la petite enfance Feuillet d information du CSRHSGE pour les enseignantes et enseignants de niveau postsecondaire en éducation à la petite enfance À propos de nous Le Conseil sectoriel des ressources humaines des services

Plus en détail

EXAMEN THÉMATIQUE DE L OCDE DE SUIVI DES POLITIQUES POUR AMÉLIORER LES PERSPECTIVES DES TRAVAILLEURS AGÉS SUR LE MARCHÉ DU TRAVAIL

EXAMEN THÉMATIQUE DE L OCDE DE SUIVI DES POLITIQUES POUR AMÉLIORER LES PERSPECTIVES DES TRAVAILLEURS AGÉS SUR LE MARCHÉ DU TRAVAIL EXAMEN THÉMATIQUE DE L OCDE DE SUIVI DES POLITIQUES POUR AMÉLIORER LES PERSPECTIVES DES TRAVAILLEURS AGÉS SUR LE MARCHÉ DU TRAVAIL SUISSE (situation mi-2012) En 2011, le taux d emploi des travailleurs

Plus en détail

Pôle d Intelligence Logistique Europe du Sud La logistique en 2008 dans le Nord Isère Synthèse d enquête

Pôle d Intelligence Logistique Europe du Sud La logistique en 2008 dans le Nord Isère Synthèse d enquête Pôle d Intelligence Logistique Europe du Sud La logistique en 2008 dans le Nord Isère Synthèse d enquête Une enquête EPIDA - CCI Nord Isère pour le PIL es Enquête sur les usines logistiques destinée à

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3117 Convention collective nationale IDCC : 843. BOULANGERIE-PÂTISSERIE (Entreprises

Plus en détail

Le commerce électronique dans un Québec numérique en 2016 : un levier de croissance pour les PME

Le commerce électronique dans un Québec numérique en 2016 : un levier de croissance pour les PME SIAL CANADA 2016 - Montréal - 13 au 15 avril 2016 Le commerce électronique dans un Québec numérique en 2016 : un levier de croissance pour les PME Guillaume Ducharme Directeur des communications et des

Plus en détail

Salarié d agence de location de personnel : gage d un emploi de qualité?

Salarié d agence de location de personnel : gage d un emploi de qualité? Salarié d agence de location de personnel : gage d un emploi de qualité? La qualité du travail et de l emploi, au cœur des performances des entreprises et du développement durable des communautés Premier

Plus en détail

Commerce électronique et impact économique

Commerce électronique et impact économique Commerce électronique et impact économique 11 juin 2015 En collaboration avec : Croissance des ventes au détail La valeur des ventes au détail 2013 (en milliards) 2014 (en milliards) Total des ventes au

Plus en détail

Mesurer l incidence de BDC sur ses clients

Mesurer l incidence de BDC sur ses clients Équipe de la Recherche et de l analyse économique de BDC Juillet 213 DANS CE RAPPORT Le présent rapport est fondé sur une analyse statistique réalisée par Statistique Canada visant à évaluer l incidence

Plus en détail

Perspective sur les nouveaux entrepreneurs au Canada

Perspective sur les nouveaux entrepreneurs au Canada Perspective sur les nouveaux entrepreneurs au Canada Au cours des deux dernières années, on a vu naître plus de 25 000 PME un chiffre impressionnant si l on tient compte de la vigueur du marché du travail.

Plus en détail

Distribution de films cinématographiques et de vidéos

Distribution de films cinématographiques et de vidéos N o 87F0010X au catalogue. Bulletin de service Distribution de films cinématographiques et de vidéos 2010. Faits saillants Les revenus d exploitation totaux de l industrie de distribution de productions

Plus en détail

Les attentes et besoins des travailleurs

Les attentes et besoins des travailleurs Les attentes et besoins des travailleurs Comité sectoriel de main-d œuvre en aménagement forestier Actif depuis 1997 Organisme privé sans but lucratif Paritaire (représentants patronaux et syndicaux) Reconnu

Plus en détail

1. L importance stratégique de la GRH. 2. Les bonnes pratiques en GRH. 3. L organisation de la fonction RH. 4. Le besoin d expertise en GRH

1. L importance stratégique de la GRH. 2. Les bonnes pratiques en GRH. 3. L organisation de la fonction RH. 4. Le besoin d expertise en GRH François Poirier 1. L importance stratégique de la GRH 2. Les bonnes pratiques en GRH 3. L organisation de la fonction RH 4. Le besoin d expertise en GRH 2 L importance stratégique de la GRH 43,8 % (12

Plus en détail

www.conseils.org Des marchés du travail en bonne santé pour garantir le succès économique

www.conseils.org Des marchés du travail en bonne santé pour garantir le succès économique Des marchés du travail en bonne santé pour garantir le succès économique Forum des politiques publiques, Ottawa Le 10 mars 2011 Persistance des pénuries de main-d œuvre qualifiée malgré le ralentissement

Plus en détail

Fiche emploi-cible REN. Directeur/trice de structure associative d Education à l Environnement. Cette fiche emploi-cible a pour objectif :

Fiche emploi-cible REN. Directeur/trice de structure associative d Education à l Environnement. Cette fiche emploi-cible a pour objectif : Fiche emploi-cible REN Réseau Réseau école école et Nature et Nature L éducation à à l environnement pour comprendre pour comprendre le monde, le monde, Réseau école et Nature agir agir et vivre et vivre

Plus en détail

Transférabilité des compétences et réinsertion professionnelle des travailleurs qui rentrent au pays: l étude comparative de l ETF

Transférabilité des compétences et réinsertion professionnelle des travailleurs qui rentrent au pays: l étude comparative de l ETF Transférabilité des compétences et réinsertion professionnelle des travailleurs qui rentrent au pays: l étude comparative de l ETF EUROMED Migration III: Réinsertion sociale et professionnelle des migrants

Plus en détail

Madame la Secrétaire d Etat chargée de l Enseignement Scolaire, Monsieur le Président Directeur Général de l Association Injaz al-maghrib,

Madame la Secrétaire d Etat chargée de l Enseignement Scolaire, Monsieur le Président Directeur Général de l Association Injaz al-maghrib, Madame la Secrétaire d Etat chargée de l Enseignement Scolaire, Monsieur le Président de la Fondation/Institut CDG, Monsieur le Président Directeur Général de l Association Injaz al-maghrib, Mesdames et

Plus en détail

E-LEARNING. MSc MANAGEMENT DU TOURISME ET DES LOISIRS. Une gamme étendue de formations qualifiantes et diplômantes pour votre développement personnel

E-LEARNING. MSc MANAGEMENT DU TOURISME ET DES LOISIRS. Une gamme étendue de formations qualifiantes et diplômantes pour votre développement personnel E-LEARNING MSc MANAGEMENT DU TOURISME ET DES LOISIRS ou modules de formations qualifiantes Une gamme étendue de formations qualifiantes et diplômantes pour votre développement personnel PROJET COFINANCE

Plus en détail

Donner un sens au travail - Promouvoir le bien-être psychologique

Donner un sens au travail - Promouvoir le bien-être psychologique Donner un sens au travail - Promouvoir le bien-être psychologique Estelle M. Morin, psychologue et professeur titulaire Alexandra Lebel, directrice RH, Teknika HBA Le mercredi, 3 novembre 2010 Copyright

Plus en détail

DÉTAIL QUÉBEC comité sectoriel de main-d œuvre du commerce de détail Plan d action final 2014-2015. Les orientations du plan d action 2014-2015

DÉTAIL QUÉBEC comité sectoriel de main-d œuvre du commerce de détail Plan d action final 2014-2015. Les orientations du plan d action 2014-2015 Les orientations du plan d action 2014-2015 En conformité avec la Politique d intervention sectorielle et du modèle de reddition de comptes adopté par la Commission le 25 mars 2010, Détail Québec a déterminé

Plus en détail

FLEXIBILITÉ ACCRUE ET FORMATION CONTINUE : LES PRÉALABLES POUR UN MARCHÉ DU TRAVAIL ÉQUILIBRÉ

FLEXIBILITÉ ACCRUE ET FORMATION CONTINUE : LES PRÉALABLES POUR UN MARCHÉ DU TRAVAIL ÉQUILIBRÉ FLEXIBILITÉ ACCRUE ET FORMATION CONTINUE : LES PRÉALABLES POUR UN MARCHÉ DU TRAVAIL ÉQUILIBRÉ COMMENTAIRES DU CONSEIL DU PATRONAT DU QUÉBEC PRÉSENTÉS AU COMITÉ D EXPERTS SUR LES BESOINS DE PROTECTION SOCIALE

Plus en détail

FÉDÉRATION INTERPROFESSIONNELLE DE LA SANTÉ DU QUÉBEC

FÉDÉRATION INTERPROFESSIONNELLE DE LA SANTÉ DU QUÉBEC FÉDÉRATION INTERPROFESSIONNELLE DE LA SANTÉ DU QUÉBEC La FIQ poursuit des objectifs de défense et de promotion des intérêts socioéconomiques et professionnels de ses membres tout en jouant un rôle d agente

Plus en détail

La saisonnalité, obligation de réagir. Réflexion stratégique Adèle Girard DG CQRHT

La saisonnalité, obligation de réagir. Réflexion stratégique Adèle Girard DG CQRHT La saisonnalité, obligation de réagir Réflexion stratégique Adèle Girard DG CQRHT Mission du CQRHT Le CQRHT est un forum de partenaires qui a pour mission de contribuer à l élaboration de stratégies de

Plus en détail

ORDRE DES CGA DU QUÉBEC ENQUÊTE SUR LA RÉMUNÉRATION DES MEMBRES PRINCIPAUX RÉSULTATS OCTOBRE 2011. de la vie aux idées

ORDRE DES CGA DU QUÉBEC ENQUÊTE SUR LA RÉMUNÉRATION DES MEMBRES PRINCIPAUX RÉSULTATS OCTOBRE 2011. de la vie aux idées ORDRE DES CGA DU QUÉBEC ENQUÊTE SUR LA RÉMUNÉRATION DES MEMBRES PRINCIPAUX RÉSULTATS OCTOBRE 2011 de la vie aux idées TABLE DES MATIÈRES CONTEXTE ET OBJECTIFS 3 MÉTHODOLOGIE 5 FAITS SAILLANTS 7 PROFIL

Plus en détail

Technologie numérique et utilisation d'internet, 2012 Diffusé à 8 h 30, heure de l'est dans Le Quotidien, le mercredi 12 juin 2013

Technologie numérique et utilisation d'internet, 2012 Diffusé à 8 h 30, heure de l'est dans Le Quotidien, le mercredi 12 juin 2013 Technologie numérique et utilisation d'internet, 2012 Diffusé à 8 h 30, heure de l'est dans Le Quotidien, le mercredi 12 juin 2013 Les entreprises canadiennes ont vendu des biens et des services pour une

Plus en détail

Représentants des ventes commerce de gros (non-technique) (CNP 6411)

Représentants des ventes commerce de gros (non-technique) (CNP 6411) Représentants des ventes commerce de gros (non-technique) (CNP 6411) Description de la profession Les représentants des ventes - commerce de gros (non-technique) sont regroupés sous le code 6411 de la

Plus en détail

Lancement du site internet de l URMA Midi Pyrénées Université Régionale des Métiers et de l Artisanat. www.urma-mp.fr

Lancement du site internet de l URMA Midi Pyrénées Université Régionale des Métiers et de l Artisanat. www.urma-mp.fr Lancement du site internet de l URMA Midi Pyrénées Université Régionale des Métiers et de l Artisanat www.urma-mp.fr 15 avril 2013 La Chambre Régionale de Métiers et de l Artisanat de Midi-Pyrénées lance

Plus en détail

ATELIER : SOCIOÉCONOMIQUE DATE : LE 11 MARS 2015 RÉSUMÉ DES POINTS SOULEVÉS

ATELIER : SOCIOÉCONOMIQUE DATE : LE 11 MARS 2015 RÉSUMÉ DES POINTS SOULEVÉS ATELIER : SOCIOÉCONOMIQUE DATE : LE 11 MARS 2015 RÉSUMÉ DES POINTS SOULEVÉS Le 11 mars dernier, une quarantaine de partenaires formant le milieu socioéconomique du Collège ont pris part à un atelier mené

Plus en détail

Tendances et enjeux. Les institutions sans but lucratif au service des

Tendances et enjeux. Les institutions sans but lucratif au service des Tendances et enjeux Tendances de l emploi dans les institutions sans but lucratif au service des ménages : Les organisations du domaine de la santé et des services sociaux Les institutions sans but lucratif

Plus en détail

Une approche de gestion des ressources humaines axée sur les personnes. présentée au conseil d administration de l AQESSS.

Une approche de gestion des ressources humaines axée sur les personnes. présentée au conseil d administration de l AQESSS. Une approche de gestion des ressources humaines axée sur les personnes présentée au conseil d administration de l AQESSS le 5 février 2009 par le Comité des ressources humaines du conseil d administration

Plus en détail

Catalogue de Formations

Catalogue de Formations LA SOLUTION POUR LES BESOINS DE GESTION, DEVELOPPEMENT ET FORMATION DU SECTEUR ASSOCIATIF Catalogue de Formations ASSO EMPLOI FORMATION Catalogue de Formations Bienvenue dans notre catalogue de formations

Plus en détail

Sommaire exécutif. RECHERCHE AU SEIN DU MARCHÉ DU TRAVAIL sur le recrutement et la rétention de la main-d œuvre dans le secteur agricole primaire

Sommaire exécutif. RECHERCHE AU SEIN DU MARCHÉ DU TRAVAIL sur le recrutement et la rétention de la main-d œuvre dans le secteur agricole primaire RECHERCHE AU SEIN DU MARCHÉ DU TRAVAIL sur le recrutement et la rétention de la main-d œuvre dans le secteur agricole primaire Sommaire exécutif Financé par le Gouvernement du Canada par l entremise du

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE. DROIT et ÉCONOMIE

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE. DROIT et ÉCONOMIE SESSION 2014 BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DU MANAGEMENT ET DE LA GESTION ÉPREUVE DU MERCREDI 18 JUIN 2014 Durée de l épreuve : 3 heures Coefficient : 5 DROIT et ÉCONOMIE Le sujet

Plus en détail

CCE EDF. Séance du 15 Avril 2010

CCE EDF. Séance du 15 Avril 2010 CCE EDF Séance du 15 Avril 2010 Titulaire au CCE Christophe MARTIN Représentant Syndical au CCE Expert : Edouard CAHEN Séance du 15 avril 2010 Ordre du jour Retour d expérience sur le dispositif de Prérecrutement

Plus en détail

Propositions de BPCE Dans le cadre d un projet d accord, BPCE propose les points suivants.

Propositions de BPCE Dans le cadre d un projet d accord, BPCE propose les points suivants. MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Accord professionnel CAISSE D ÉPARGNE PROCÈS-VERBAL DE DÉSACCORD DU 22 FÉVRIER 2011 RELATIF À LA NÉGOCIATION ANNUELLE OBLIGATOIRE

Plus en détail

Industrie des services d emploi

Industrie des services d emploi Industrie des services d emploi Présentation à l'association Nationale des Entreprises en Recrutement et Placement de Personnel Lucie Cloutier et Chantal Mollenthiel Le 11 mai 2011 Aperçu Description de

Plus en détail

Parcours Dyn@mique RH du GPNI. Réunion de lancement du 11 février 2010. Résultats de l enquête de Maturité RH

Parcours Dyn@mique RH du GPNI. Réunion de lancement du 11 février 2010. Résultats de l enquête de Maturité RH Parcours Dyn@mique RH du GPNI Réunion de lancement du février 00 Résultats de l enquête de Maturité RH Rappel du contexte et des objectifs La volonté du GPNI: mettre en œuvre une démarche proactive pour

Plus en détail

Renouvellement de la Politique d évaluation et la stratégie de formation

Renouvellement de la Politique d évaluation et la stratégie de formation Renouvellement de la Politique d évaluation et la stratégie de formation Présentation par : Rafika Amira Centre d excellence en évaluation Secrétariat du conseil du trésor du Canada 3 novembre 2006 Le

Plus en détail

OBJECTIF DU POSTE : CONTEXTE : TÂCHES ET RESPONSABILITÉS : 1. Leadership et Supervision

OBJECTIF DU POSTE : CONTEXTE : TÂCHES ET RESPONSABILITÉS : 1. Leadership et Supervision DESCRIPTION DU POSTE Titre : Agent du service aux donateurs Département : Collecte de fonds Supérieur hiérarchique : Directeur de la collecte de fonds Supervision : Personnel et bénévoles du service aux

Plus en détail

ENQUÊTE SUR LE RECRUTEMENT ET L EMPLOI AU QUÉBEC (EREQ)

ENQUÊTE SUR LE RECRUTEMENT ET L EMPLOI AU QUÉBEC (EREQ) EMPLOI-QUÉBEC ENQUÊTE SUR LE RECRUTEMENT ET L EMPLOI AU QUÉBEC (EREQ) RAPPORT ANALYTIQUE VOLUME 12 ENQUÊTE 2012 SUR LES DONNÉES DE 2011 Ce document a été préparé par la Direction de l analyse et de l information

Plus en détail

Stratégie de prospection. et de développement. des marchés hors Québec. 2009 sommaire

Stratégie de prospection. et de développement. des marchés hors Québec. 2009 sommaire Stratégie de prospection et de développement des marchés hors Québec 2009 sommaire 2013 1 Rédaction Direction du développement des marchés et de l exportation Transformation Alimentaire Québec Ministère

Plus en détail

Perspectives économiques 1999-2004. Annexe statistique

Perspectives économiques 1999-2004. Annexe statistique Perspectives économiques 1999-2004 Annexe statistique Avril 1999 Le Bureau fédéral du Plan Le Bureau fédéral du Plan (BFP) est un organisme d intérêt public. Le BFP réalise des études sur les questions

Plus en détail

POLE STAGE et JOB DIRECTION DE L ENTREPRENARIAT ET DE LA PROMOTION ECONOMIQUE MINISTERE DE L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE

POLE STAGE et JOB DIRECTION DE L ENTREPRENARIAT ET DE LA PROMOTION ECONOMIQUE MINISTERE DE L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE POLE STAGE et JOB DIRECTION DE L ENTREPRENARIAT ET DE LA PROMOTION ECONOMIQUE OBJECTIFS Dans le cadre du renforcement du système LMD le Ministère de l enseignement supérieur et de la recherche scientifique

Plus en détail

Pas d installations ou d équipement particuliers.

Pas d installations ou d équipement particuliers. COURS FIN1010 : Niveau : Préalable : Description : Paramètres : INFORMATION FINANCIÈRE PERSONNELLE Débutant Aucun L élève explore les concepts qui touchent aux finances des particuliers, y compris le code

Plus en détail

PROGRAMMATION JANVIER À JUIN 2016 SORTEZ DU CADRE DÉCOUVREZ NOS FORMATIONS POUR PROFESSIONNELS, CADRES ET DIRIGEANTS. hec.ca/ed

PROGRAMMATION JANVIER À JUIN 2016 SORTEZ DU CADRE DÉCOUVREZ NOS FORMATIONS POUR PROFESSIONNELS, CADRES ET DIRIGEANTS. hec.ca/ed PROGRAMMATION JANVIER À JUIN 2016 SORTEZ DU CADRE DÉCOUVREZ NOS FORMATIONS POUR PROFESSIONNELS, CADRES ET DIRIGEANTS INSCRIVEZ-VOUS EN LIGNE hec.ca/ed TABLE DES MATIÈRES EMBA MCGILL - HEC MONTRÉAL 8 MBA

Plus en détail

La diversité à la Banque Nationale : une richesse incontournable

La diversité à la Banque Nationale : une richesse incontournable La diversité à la Banque Nationale : une richesse incontournable Atelier : Les employeurs et la diversité ethnoculturelle 11 ième Conférence Internationale Métropolis 4 octobre 2006 Lisbonne, Portugal

Plus en détail

CHAPITRE 2 : L EMPLOI ET LA FORMATION

CHAPITRE 2 : L EMPLOI ET LA FORMATION CHAPITRE 2 : L EMPLOI ET LA FORMATION 21 LES CARACTERISTIQUES DE L'EMPLOI EN FRANCE A Population active et population inactive a) Définitions 1. Il ne faut pas confondre les notions de travail, d activité

Plus en détail

Centrale des syndicats du Québec. Les pénuries de main d œuvre au Québec : quand la démographie se met au service de l idéologie!

Centrale des syndicats du Québec. Les pénuries de main d œuvre au Québec : quand la démographie se met au service de l idéologie! Centrale des syndicats du Québec Les pénuries de main d œuvre au Québec : quand la démographie se met au service de l idéologie! France Bernier Conseillère à la recherche Colloque IREC 11 mai 2010 Choc

Plus en détail

Association : être ou devenir employeur? Telle est la question! Relations salariés bénévoles : de quoi parle t-on?

Association : être ou devenir employeur? Telle est la question! Relations salariés bénévoles : de quoi parle t-on? Association : être ou devenir employeur? Telle est la question! Relations salariés bénévoles : de quoi parle t-on? Session de sensibilisation réalisée à la demande du CDOS de GIRONDE, dans le cadre du

Plus en détail

Bref. Ingénieurs Polytech Lille : 5 ans après le diplôme. sur l étude. Janvier 2011. Martine CASSETTE Directrice de l OFIP

Bref. Ingénieurs Polytech Lille : 5 ans après le diplôme. sur l étude. Janvier 2011. Martine CASSETTE Directrice de l OFIP 69 Ingénieurs Polytech Lille : 5 ans après le diplôme La situation professionnelle des ingénieurs Polytech 5 ans après l obtention de leur diplôme est très bonne : non seulement % des diplômés sont en

Plus en détail

L EMPLOI DANS L INDUSTRIE DU JEU ÉLECTRONIQUE AU QUÉBEC ÉVOLUTION RÉCENTE ET PERSPECTIVES

L EMPLOI DANS L INDUSTRIE DU JEU ÉLECTRONIQUE AU QUÉBEC ÉVOLUTION RÉCENTE ET PERSPECTIVES L EMPLOI DANS L INDUSTRIE DU JEU ÉLECTRONIQUE AU QUÉBEC ÉVOLUTION RÉCENTE ET PERSPECTIVES Avril 2007 ÉDITEUR TECHNOCompétences, le Comité sectoriel de main-d œuvre en technologies de l information et des

Plus en détail

Guide de rédaction. Plan d affaires d une entreprise ou d un projet d économie sociale

Guide de rédaction. Plan d affaires d une entreprise ou d un projet d économie sociale Guide de rédaction Plan d affaires d une entreprise ou d un projet d économie sociale Table des matières LA PRÉSENTATION DU PROJET 1.1. Le résumé du projet 1.2. L utilité sociale du projet 1.3. Le lien

Plus en détail

Réseau de la formation professionnelle A1516-VPP-002

Réseau de la formation professionnelle A1516-VPP-002 Réseau de la formation professionnelle A1516-VPP-002 Les orientations actuelles en formation professionnelle (FP) : modèle allemand, stages et loi du 1 % Sébastien Bouchard 24 février 2016 Siège social

Plus en détail

Guide d utilisation de l employeur Sondage sur la rétroaction des employés

Guide d utilisation de l employeur Sondage sur la rétroaction des employés Madame, Monsieur, Guide d utilisation de l employeur Sondage sur la rétroaction des employés Nous vous félicitons de votre décision de mener ce Sondage sur la rétroaction des employés. Le sondage vous

Plus en détail

Programme Energie Intelligente Europe

Programme Energie Intelligente Europe Ad Personam : Une campagne européenne en faveur du transport public Programme Energie Intelligente Europe Le Grand Besançon 59 communes 170 700 habitants Ville de Besançon : 130 000 habitants (76% pop

Plus en détail

PLAN DE DÉVELOPPEMENT TOURISTIQUE 2012-2020 UN ITINÉRAIRE VERS LA CROISSANCE Chantal Ouellet Coordonnatrice Bureau de coordination du Plan de

PLAN DE DÉVELOPPEMENT TOURISTIQUE 2012-2020 UN ITINÉRAIRE VERS LA CROISSANCE Chantal Ouellet Coordonnatrice Bureau de coordination du Plan de PLAN DE DÉVELOPPEMENT TOURISTIQUE 2012-2020 UN ITINÉRAIRE VERS LA CROISSANCE Chantal Ouellet Coordonnatrice Bureau de coordination du Plan de développement de l industrie touristique, Tourisme Québec,

Plus en détail

En 2011/2012, sur les 35 inscrits, 31 ont validé le diplôme soit un taux de réussite de 88,6%.

En 2011/2012, sur les 35 inscrits, 31 ont validé le diplôme soit un taux de réussite de 88,6%. Licence professionnelle Ingénierie Conception Assistée par Ordinateur et Fabrication Assistée par Ordinateur des Formes Complexes (CAO-FAO) Devenir de la promotion 2012 Enquête En 2011/2012, sur les 35

Plus en détail

Taux global de nomination préférentielle

Taux global de nomination préférentielle 6.2 MESURES DE REDRESSEMENT 1 Taux global de nomination préférentielle Les mesures de redressement d un programme d accès à l égalité ont pour but d augmenter la représentation de chaque groupe visé afin

Plus en détail

INGÉNIEURS : QUELS BESOINS? QUELLES COMPÉTENCES? QUELS REGARDS SUR LA FORMATION CONTINUE?

INGÉNIEURS : QUELS BESOINS? QUELLES COMPÉTENCES? QUELS REGARDS SUR LA FORMATION CONTINUE? INGÉNIEURS : QUELS BESOINS? QUELLES COMPÉTENCES? QUELS REGARDS SUR LA FORMATION CONTINUE? Juillet 2011 OBJECTIFS ET PRINCIPAUX ENSEIGNEMENTS Les objectifs Quels sont les besoins en ingénieurs aujourd hui?

Plus en détail

ENRICHIR LES LIEUX DE DÉCISION

ENRICHIR LES LIEUX DE DÉCISION LEADERSHIP Montréal Une initiative de la ENRICHIR LES LIEUX DE DÉCISION LEADERSHIP MONTRÉAL L INITIATIVE LEADERSHIP MONTRÉAL, INITIÉE PAR LA CRÉ EN 2009, EST UN CARREFOUR INCLUSIF QUI VISE À ENRICHIR LES

Plus en détail

Tendances salariales et d embauche en technologies de l'information (TI)

Tendances salariales et d embauche en technologies de l'information (TI) Tendances salariales et d embauche en technologies de l'information (TI) Perspectives 2014 -Canada 2013 Robert Half Technology. Employeur offrant l équité en matière d emploi. La discussion d aujourd hui

Plus en détail

22 ème Enquête annuelle sur les besoins en emplois et en formations dans la logistique

22 ème Enquête annuelle sur les besoins en emplois et en formations dans la logistique DOSSIER DE PRESSE Le 10 Mars 2016 22 ème Enquête annuelle sur les besoins en emplois et en formations dans la logistique Synthèse Pour la 22 ème année consécutive, l enquête logistique 2015-2016 de l AFT

Plus en détail

L embauche et le maintien des ressources humaines en milieu rural : principales problématiques

L embauche et le maintien des ressources humaines en milieu rural : principales problématiques Emploi Québec Mauricie L embauche et le maintien des ressources humaines en milieu rural : principales problématiques Août 2003 Plan de la présentation Introduction : la toile de fond Le contexte économique

Plus en détail

nigel wright recruitment enquête sur les salaires du secteur de la consommation en france 2012

nigel wright recruitment enquête sur les salaires du secteur de la consommation en france 2012 nigel wright recruitment enquête sur les salaires du secteur de la consommation en france 212 FRENCH SPOT NW_Consumer_Salary_Survey_212.indd 1 4/24/212 2:41:5 PM FRENCH SPOT NW_Consumer_Salary_Survey_212.indd

Plus en détail