Accélération des opérateurs

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Accélération des opérateurs"

Transcription

1 Accélération des opérateurs

2 Principe Tous les algorithmes que nous implémenterons en TP sur carte sont basés sur 4 opérations de base : Addition/Soustraction Multiplication Division MAC Accélérer l opérateur permet d accélérer le traitement global Pour les types entiers Pour les types réels

3 Plan Représentation des nombres I Entiers Flottants Accélérations II. 1. Additionneur entier

4 I. Rappels

5 1. Nombres signés Quatre techniques de représentation : Signe et grandeur Complément à 1 Complément à 2 Avantage : A-B = A+!B+1 Par excédent

6 2. Nombres flottants IEEE 754 (1985)

7 a. Notation en virgule flottante Nombre flottant N en binaire : Un bit de signe s Un exposant e Une mantisse m N = ( 1) s m.2e Représentations équivalentes

8 Forme normalisée S Exp mantisse Normalisation: Le chiffre le plus significatif (non nul) est placé à l extrême gauche de la mantisse

9 La norme IEEE 754 Objectifs de la norme Représentation des nombres Procédures d arrondis Précision Traitement des exceptions Principe Toujours 1 avant la virgule (ce bit n est pas codé) 1<mantisse<2

10 Précision simple sur 32 bits (10**-38 à 10**38) S 1 bit Exp 8 bits mantisse 23 bits Précision double sur 64 bits (10**-308 à 10**308) S Exp mantisse 1 bit 11 bits 52 bits

11 Codage de l exposant L exposant n est pas représenté en complément à 2. Il est biaisé Biais = -127 exp codé = biais + exp réel Il est donc non signé

12 Précision Pour un nombre total de bits constant, il faut faire un compromis entre rang et précision Si on augmente la taille de l exposant le rang augmente mais la précision diminue Ecart non constant entre les nombres 23 E 127 Résolution : N = 2.2 Par contre, la précision relative est constante 2 23 P= , , F

13 Exemple Le nombre binaire suivant correspond à Exposant biaisé= 129 Exposant = 2 Partie fractionnaire = 0,01 en base 2 Soit 0,25 en base 10 ce qui donne une mantisse de 1,25 Soit N = -1,25.2^2 = -5

14 b. Modes d arrondis Au plus proche, Vers un nombre pair lorsque la valeur est à mi-chemin Vers 0 Vers +/- infini

15 c. Valeurs spéciales Il est possible de Diviser par 0 Calculer la racine carré d un nombre négatif Le résultat est +infini Le résultat est NaN (Not a Number), c est une configuration de bits de la norme Aucune gestion d exception n est nécessaire puisque x+nan, x/nan, x*nan = NaN 3e sorte de nombres speciaux : les nombres dénormalisés Lorsque un nombre n est inférieur à 1,0xEmin, on pourrait penser que n est forcé à 0 Dans la norme, ces nombres sont représentés en utilisant des mantisses inférieures à 0 Ceci est appelé sous-dépassement progressif puisque lorsqu ils sont inférieurs à Emin, les nombres perdent successivement leur bits significatifs et ne sont seulement représentés par zéro que quand tous sont perdus

16 Exemple En base 10 avec 4 chiffres significatifs x=1,234.10^emin x/10 = 0,123.10^Emin x/1000 = 0,001^Emin x/10000 = 0 Si y = 1,256.10^Emin alors le test d égalité entre x et y est fait par y-x==0? Dans des systèmes de forcage à 0, x-y=0 donc x=y Avec la norme x-y=0,02.10^emin, donc x!=y

17 Résumé Simple Simple étendue Double Double étendue P (bits significatifs 24 >=32 53 >=64 Emax 127 >= >=16383 Emin -126 <= <= Excès de l exposant Exposant Partie Fractionnaire représente e=emin-1 (0) F=0 +/-0 e=emin-1 (0) F!=0 0,f.2^emin Emin<e<Emax 1<e<254-1,f.2^e e=emax+1 (255) F=0 +/-infini e=emax+1 (255) F!=0 NaN

18 II. Accélérations des opérateurs

19 1. Accélération de l additionneur entier L addition entière et la plus simple et la plus importante : Calcul de base des algos Incrémenter un compteur Calcul d adresses 3 méthodes d accélération Anticipation de retenue Saut de retenue Sélection de retenue

20 a1. Retenue anticipée Si = ai bi c i + a i bi c i + a i b i ci + ai bi ci Problème : il faut propager la retenue à travers tous les additionneurs, La sortie du Ne adder arrive avec N-1 temps de retard par rapport au 1er Donc l objectif est de n écrire ci que en fonction des entrées ai et bi ci = ai bi + bi ci 1 + ai ci 1 ci = g i 1 + pi 1ci 1

21 Propagation et génération Si gi-1 est vrai, alors ci est vrai, une retenue a été générée pi 1 = ai 1 + bi 1 Si pi-1 est vrai alors ci dépend de ci-1, la retenue est propagée On génère si les 2 entrées du ie adder sont à 1 g i 1 = ai 1bi 1 On propage si une des 2 entrées sont à 1 ci = Dans l équation précédente on remplace... + successivement ci par (gi-1 + pi-1.ci-1) g i 1 + pi 1 g i 2 + pi 1 pi 2 g i 3 + pi 1 pi 2... p1 g 0 + pi 1 pi 2... p1 p0 c0

22 Additionneur CLA Cet additionneur est référencé par Carry-Lookahead Adder (CLA) Il utilise 5 couches de logique : 1 pour p et g 2 pour les retenues 2 pour les sommes Comparaison aux 2n couches de l additionneur à propagation Mais sur n bits, la porte OU a une entrance (fanin) de n+1 ainsi que pour la porte ET la plus à droite Donc sa construction devient difficile quand n est grand Irrégulier Surface importante

23 Schéma du CLA G1 P1 G0 P0 C0 Gi-1 c2 c1 Pi-1 Gi-2 p1 G0 P0 C0 Pi-2 Gi-3 ci ci = g i 1 + pi 1 g i 2 + pi 1 pi 2 g i pi 1 pi 2... p1 g 0 + pi 1 pi 2... p1 p0 c0

24 a2. Construction par étapes Pour tout j tel que i<j, j+1<k On a les relations récursives suivantes Exemple : ck + 1 = Gik + Pik ci Gik = G j + 1,k + Pj + 1,k Gij Pik = Pij Pj + 1,k c1 = G01 + P01c0 G01 = g1 + p1 g 0 P01 = p1 p0

25 Exemple P03 et G03 Puisque Pii = pi Gii = gi P03 = P01 P23 = P00 P11 P22 P33 P03 = p0 p1 p2 p3 On remarque que G47 et P47 sont indépendant des entrées a[0..3] G03 = G23 + P23G01 = (G33 + P33G22 ) + ( P22 P33 )(G11 + P11G00 ) G03 = g 3 + p3 g 2 + p3 p2 g1 + p3 p2 p1 g 0 G47 = G67 + P67G45 = (G77 + P77G66 ) + ( P66 P77 )(G55 + P55G44 ) G47 = G77 + P77G66 + P66 P77G55 + P55 P66 P77G44 G03 = g 7 + p7 g 6 + p6 p7 g 5 + p5 p6 p7 g 4

26 Construction L additionneur est donc composé de 2 parties : La première calcule les différentes valeurs de P et G à partir des pi et gi selon les équations précédentes La seconde utilise ce valeurs de P et G pour calculer les retenues selon l équation précédente Structuration en arbre binaire

27 Structure d arbre binaire Première partie de l arbre à anticipation de haut en bas Cellule de type 1 : calcul des pi, gi Cellules de type 2 : combinaison des P et G gi=ai.bi pi=ai+bi Pi,k=Pij. Pj+1,k Gi,k=Gj+1,k+Pj+1,k.Gij

28 Chaque cellule doit connaître un couple (P,G) pour faire la conversion Deuxième partie de l arbre à anticipation de bas en haut

29 Additionneur complet : Combinaison des 2 arbres précédents de haut en bas, P et G de bas en haut, les retenues Combinaison des 2 arbres précédents de haut en bas, P et G de bas en haut, les retenues

30 Complexité de la structure Les bits passent à travers logn couches au lieu de 2n pour l additionneur à propagation Alors que l additionneur à propagation de retenue a n cellules, le CLA a 2n cellules, Au prix d un investissement en taille, il y a une amélioration énorme en vitesse Ce sera notre première conclusion : compromis performance/surface

31 Amélioration possible

32 b) Les additionneurs à saut de retenue Carry Skip Adder (!= CSA) À mi-chemin entre l adder à propagation et l adder à anticipation À la fois en vitesse et en coût En effet, dans les équations P et G, le calcul de P est beaucoup plus simple que celui de G (voir exemple P03 et G03) Un additionneur à saut de retenue ne calcul que les P

33 Additionneur à saut de retenue sur 20 bits où chaque bloc a 4 bits 2 couches de logiques par nombre d entrées pour ci (AND puis OR) Si la retenue sortante du bloc précédent et le signal P du bloc courant sont vrais, Alors la retenue saute le bloc et attaque le suivant! Remarque : le découpage en blocs de 4 est ici un choix, d autres sont possibles!

34 Vitesse de propagation (n,k) S il faut 1 unité de temps pour traverser 2 couches de logiques Il faut k unités pour traverser un bloc de taille k Et 1 unité de temps pour sauter un bloc Pour le chemin le plus long pour un additionneur n bits k pour le premier bloc (c0) n/k 2 pour sauter les blocs intérmédiaires K pour le dernier bloc (cn) Soit pour (20,4), t= 4 + (20/4-2) + 4 = 11 unités de temps

35 Additionneur à sélection de retenue Principe : 2 additions sont effectuées en parallèle L une en supposant que la retenue d entrée vaut 0, L autre qu elle vaut 1 Quand la retenue véritable est connue, la somme correcte (qui est précalculée) est simplement sélectionnée.

36 Exemple (8, 4) pendant que la somme des 4 bits de poids faible est calculée, les bits de poids fort sont calculés 2 fois en parallèle

37 Propriétés Par rapport à la propagation simple, L additionneur à sélection est 2 fois plus rapide Pour un surcoût de 50% en surface Au lieu d être divisé en 2, il pourrait être divisé en 4, pour limiter la taille le fanout de la retenue à l entrée des mux et accroître les perfs.

38 ci = (ab) + (ab + a + b).ci 1 c = ab 0 i ci1 = ab + a + b ci = ci0 + ci1.ci 1

39 Résumé Les chiffres fournies sont pour un paramétrage optimal de (n,k) temps Surface Propagatio n simple O(n) O(n) Retenue anticipée O(log n) O(nlog n) Saut de retenue O(sqrt n) O(n) Sélection de retenue O(sqrt n) O(n)

40 2. Multiplication / Division

41 Mul / Div Des algorithmes triviaux basés sur les décalages peuvent être implémentés mais ils ne fournissent qu un bit par cycle

42 MUL DIV

43 Division SRT P=A/B+R S il y a k zéro au début de B quand il est exprimé sur n bits, décaler à gauche tous les registres de k bits. Le MSB sera alors 0 et le suivant 1 Pour i = 0 à n-1 faire : Si les 3 bits MSB de P sont égaux, mettre qi à 0 et décaler (P, A) d une position à gauche

44 Comparatifs de circuits

45 Comparatif MIPS R3010 Weitek 3364 TI 8847 Temps de cycle (ns) Taille (mm²) 74,1 95,2 100,7 Transistors Broches Puissance (watts) 3,5 1,5 1,5 Cycles/add Cycles/mul Cycles/div Cycles/sqrt

46 TI8847

47 MIPS R3010

48 Weitek 3364

49

Représentation numérique de l'information. Séquence 4 : Nombres réels

Représentation numérique de l'information. Séquence 4 : Nombres réels Représentation numérique de l'information Séquence 4 : Nombres réels Xavier OUVRARD Lycée International Ferney-Voltaire IREM de Lyon Cours ISN 2012-13 Codage des nombres à virgule Un nombre décimal est

Plus en détail

Logiciel de Base. I. Représentation des nombres

Logiciel de Base. I. Représentation des nombres Logiciel de Base (A1-06/07) Léon Mugwaneza ESIL/Dépt. Informatique (bureau A118) mugwaneza@univmed.fr I. Représentation des nombres Codage et représentation de l'information Information externe formats

Plus en détail

VII- Circuits combinatoires élémentaires

VII- Circuits combinatoires élémentaires 1 VII- Circuits combinatoires élémentaires Par circuit combinatoire, on entend que ses sorties sont des fonctions de ses entrées. Cela par opposition aux circuits séquentiels, que nous verrons plus loin,

Plus en détail

Programmation en Langage C (CP2, ENSA Oujda)

Programmation en Langage C (CP2, ENSA Oujda) Programmation en Langage C (CP2, ENSA Oujda) El Mostafa DAOUDI Département de Mathématiques et d Informatique, Faculté des Sciences Université Mohammed Premier Oujda m.daoudi@fso.ump.ma Septembre 2011

Plus en détail

Faculté des Sciences de Tétouan TD 1 SMI-3 2012 2013. Codage des informations & Arithmétique des ordinateurs Corrigé

Faculté des Sciences de Tétouan TD 1 SMI-3 2012 2013. Codage des informations & Arithmétique des ordinateurs Corrigé Faculté des Sciences de Tétouan TD 1 SMI-3 2012 2013 Codage des informations & Arithmétique des ordinateurs Corrigé * Remarque 1 Merci de me signaler toute erreur de calcul par mail au hibaoui.ens@gmail.com.

Plus en détail

Représentation des Nombres

Représentation des Nombres Chapitre 5 Représentation des Nombres 5. Representation des entiers 5.. Principe des représentations en base b Base L entier écrit 344 correspond a 3 mille + 4 cent + dix + 4. Plus généralement a n a n...

Plus en détail

Eléments d'arithmétique binaire

Eléments d'arithmétique binaire Chapitre 7 Eléments d'arithmétique binaire La plupart des calculateurs actuels utilisent la base 2 pour représenter les nombres. Les opérations entre nombres sont donc basées sur l'arithmétique binaire.

Plus en détail

Architecture des ordinateurs : Codage binaire et hexadécimal Arithmétique des processeurs (J1IN4001)

Architecture des ordinateurs : Codage binaire et hexadécimal Arithmétique des processeurs (J1IN4001) Architecture des ordinateurs : Codage binaire et hexadécimal Arithmétique des processeurs (J1IN4001) F. Pellegrini Université Bordeaux 1 Ce document est copiable et distribuable librement et gratuitement

Plus en détail

Cours Info - 12. Représentation des nombres en machine. D.Malka MPSI 2014-2015. D.Malka Cours Info - 12 MPSI 2014-2015 1 / 45

Cours Info - 12. Représentation des nombres en machine. D.Malka MPSI 2014-2015. D.Malka Cours Info - 12 MPSI 2014-2015 1 / 45 Cours Info - 12 Représentation des nombres en machine D.Malka MPSI 2014-2015 D.Malka Cours Info - 12 MPSI 2014-2015 1 / 45 Sommaire Sommaire 1 Bases de numération par position 2 Représentation des entiers

Plus en détail

Les nombres en binaire ( )

Les nombres en binaire ( ) Les nombres en binaire Forme générale d un nombre : (système de numération pondérée) ELE1300 Circuits logiques Arithmétique binaire a a a a, a a a n1 n2 1 0 1 2 m b partie entière partie fractionnaire

Plus en détail

Cours 2 Microprocesseurs

Cours 2 Microprocesseurs 4//2 Cours 2 Microprocesseurs Jalil Boukhobza LC 26 boukhobza@univ-brest.fr Chemin de données Font l objet de ce cours: Les portes logiques et circuits combinatoires Le traitement de quelques opérations

Plus en détail

IFT2880 Organisation des ordinateurs et systèmes

IFT2880 Organisation des ordinateurs et systèmes Représentation des nombres flottants Notation exponentielle Représentations équivalentes dans la base 10 de 1,234 1 2 3, 4 0 0. 0 x 1 0-2 1 2, 3 4 0. 0 x 1 0-1 1, 2 3 4. 0 x 1 0 1 2 3. 4 x 1 0 1 2. 3 4

Plus en détail

Représentation des nombres réels

Représentation des nombres réels Représentation des nombres réels Représentation des nombres réels Un nombre réel est représenté en décimal sous la forme: d m d m-1 d 1 d 0.d -1 d -2 d -n où la valeur du nombre est: m d = 10 i= n d Par

Plus en détail

Arithmétique Algorithmique. http://www.math.univ-lyon1.fr/~roblot/ens.html

Arithmétique Algorithmique. http://www.math.univ-lyon1.fr/~roblot/ens.html Arithmétique Algorithmique http://www.math.univ-lyon1.fr/~roblot/ens.html Partie III Algorithmes classiques 1 Coût de la multiplication et de la division 2 Exponentiation rapide 3 Algorithme d Euclide

Plus en détail

Analyse de la complexité algorithmique (1)

Analyse de la complexité algorithmique (1) Analyse de la complexité algorithmique (1) L analyse de la complexité telle que nous l avons vue jusqu à présent nous a essentiellement servi à déterminer si un problème est ou non facile (i.e. soluble

Plus en détail

Représentation des nombres en langage informatique et conséquences

Représentation des nombres en langage informatique et conséquences CHAPITRE Représentation des nombres en langage informatique et conséquences La création de la numération est un des faits les plus marquants de l histoire de l humanité. Si la plupart des civilisations

Plus en détail

Chapitre 1: Représentation des Nombres

Chapitre 1: Représentation des Nombres Chapitre 1: Représentation des Nombres 1 Représentation des entiers naturels 11 Écriture dans une base Rappels sur la base 10 Considérons un nombre entier strictement positif, par exemple N = 432 Alors,

Plus en détail

La Numération. Système binaire mathématique, Système binaire signé, Système en virgule flottante, Système en base b, Codage par DCB

La Numération. Système binaire mathématique, Système binaire signé, Système en virgule flottante, Système en base b, Codage par DCB La Numération Système binaire mathématique, Système binaire signé, Système en virgule flottante, Système en base b, Codage par DCB 1 I. Rappel sur le système décimal Définitions Chiffres décimaux : 0,1,2,3,4,5,6,7,8,9

Plus en détail

Informatique? Numérique? L informatique est la science du traitement de l information.

Informatique? Numérique? L informatique est la science du traitement de l information. Informatique? Numérique? L informatique est la science du traitement de l information. L information est traitée par un ordinateur sous forme numérique : ce sont des valeurs discrètes. Cela signifie que,

Plus en détail

Exos corrigés darithmétique...classe : TS-Spé. Prof. MOWGLI Ahmed. Année scolaire 2015-2016

Exos corrigés darithmétique...classe : TS-Spé. Prof. MOWGLI Ahmed. Année scolaire 2015-2016 Exos corrigés darithmétique...classe : TS-Spé Prof. MOWGLI Ahmed Année scolaire 2015-2016 1 Pour des cours particuliers par petits groupes de 3 ou 4 élèves en maths et/ou physique-chimie, veuillez me contacter.

Plus en détail

Exercice 1 : (3 points)

Exercice 1 : (3 points) Institut National d Informatique 15/12/2002 Durée : 2 heures Documents non autorisés EMD1 de Structure Machine Exercice 1 : (3 points) On dispose d une machine où les nombres sont représentés sur 16 bits

Plus en détail

Nombres fractionnaires en BINAIRE

Nombres fractionnaires en BINAIRE Nomres Fractionnaires inaires Nomres fractionnaires en BINAIRE Nomres fractionnaires en virgule fixe. Généralités Un nomre fractionnaire comporte deux parties :!"Une valeur entière,!"suivie d une valeur

Plus en détail

2 bits... 2^2 = 4 combinaisons 8 bits... 2^8 = 256 combinaisons

2 bits... 2^2 = 4 combinaisons 8 bits... 2^8 = 256 combinaisons Chapitre II DÉFINITION DES SYSTÈMES LOGIQUES 2.1 LES NOMBRES DANS LES SYSTÈMES LOGIQUES Les humains comptent en DÉCIMAL 2.1.1 DÉCIMAL: o Base 10 o 10 chiffres: 0, 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9 o M C D U o

Plus en détail

Codage des données en machine.

Codage des données en machine. Codage des données en machine. 1 Entiers naturels Changements de base Codage en machine 2 Entiers relatifs : codage en complément à 2 Dénition Addition et calcul de l'opposé en complément à 2 3 Représentation

Plus en détail

Chapitre 2 : Représentation des nombres en machine

Chapitre 2 : Représentation des nombres en machine Chapitre 2 : Représentation des nombres en machine Introduction La mémoire des ordinateurs est constituée d une multitude de petits circuits électroniques qui ne peuvent être que dans deux états : sous

Plus en détail

tique Contenu de la présentation

tique Contenu de la présentation Unité d enseignement : Systèmes séquentiels s avancés s (SSA) Numération et arithmétique tique Etienne Messerli Institut REDS, HEIG-VD Le 2 février 23 Numération & arithmétique, p Contenu de la présentation

Plus en détail

Problèmes à propos des nombres entiers naturels

Problèmes à propos des nombres entiers naturels Problèmes à propos des nombres entiers naturels 1. On dispose d une grande feuille de papier, on la découpe en 4 morceaux, puis on déchire certains morceaux (au choix) en 4 et ainsi de suite. Peut-on obtenir

Plus en détail

Codage des informations le système binaire

Codage des informations le système binaire Module ASR - Architecture Codage des informations le système binaire Associer à toute information une représentation par une succession de et de : Exemples d information à coder Entiers naturels : 5, 54,

Plus en détail

Circuits combinatoires et Séquentiels. Prof. Abdelhakim El Imrani

Circuits combinatoires et Séquentiels. Prof. Abdelhakim El Imrani Université Mohammed V Faculté des Sciences Département de Mathématiques et Informatique SMI4 Circuits combinatoires et Séquentiels Prof. Abdelhakim El Imrani Types de circuits logiques Circuits combinatoire

Plus en détail

Problème : débordement de la représentation ou dépassement

Problème : débordement de la représentation ou dépassement Arithmétique entière des ordinateurs (représentation) Écriture décimale : écriture positionnelle. Ex : 128 = 1 10 2 + 2 10 1 + 8 10 0 Circuit en logique binaire Écriture binaire (base 2) Ex : (101) 2 =

Plus en détail

Agrégation externe de mathématiques, texte d exercice diffusé en 2012 Épreuve de modélisation, option informatique

Agrégation externe de mathématiques, texte d exercice diffusé en 2012 Épreuve de modélisation, option informatique Agrégation externe de mathématiques, texte d exercice diffusé en 2012 Épreuve de modélisation, option informatique Résumé : A partir du problème de la représentation des droites sur un écran d ordinateur,

Plus en détail

SYSTEMES DE NUMERATION

SYSTEMES DE NUMERATION FICHE DU MODULE 1 SYSTEMES DE NUMERATION OBJECTIF GENERAL: La compétence visée par ce module est d amener l apprenant à se familiariser avec les systèmes de numération et les codes utilisés par les appareils

Plus en détail

Codage des nombres. Eric Cariou. Université de Pau et des Pays de l'adour Département Informatique. Eric.Cariou@univ-pau.fr

Codage des nombres. Eric Cariou. Université de Pau et des Pays de l'adour Département Informatique. Eric.Cariou@univ-pau.fr Codage des nombres Eric Cariou Université de Pau et des Pays de l'adour Département Informatique Eric.Cariou@univ-pau.fr 1 Représentation de l'information Un ordinateur manipule des données Besoin de coder

Plus en détail

Fiche de révisions - Algorithmique

Fiche de révisions - Algorithmique Fiche de révisions - Algorithmique Rédigé par : Jimmy Paquereau 1. Généralités Algorithme : un algorithme est la description d une procédure à suivre afin de résoudre un problème donné. Il n est pas nécessairement

Plus en détail

Architecture des ordinateurs TD1 - Portes logiques et premiers circuits

Architecture des ordinateurs TD1 - Portes logiques et premiers circuits Architecture des ordinateurs TD1 - Portes logiques et premiers circuits 1 Rappel : un peu de logique Exercice 1.1 Remplir la table de vérité suivante : a b a + b ab a + b ab a b 0 0 0 1 1 0 1 1 Exercice

Plus en détail

Ecole Centrale Marseille 2006-2007 Electronique Numérique 1 ère année TDS

Ecole Centrale Marseille 2006-2007 Electronique Numérique 1 ère année TDS Ecole Centrale Marseille 2006-2007 Electronique Numérique 1 ère année TDS I. Conversions 1. Convertir de la base décimale en binaire :(27) 10 ; (12,3) 10 ; 2. On souhaite faire une mesure de distance entre

Plus en détail

Calcul Booléen et Circuits Logiques

Calcul Booléen et Circuits Logiques Chapitre 7 Calcul Booléen et Circuits Logiques 7.1 Traitement Logique et Machine 7.1.1 Exemple Nos raisonnement sont usuellement simples : si ma voiture ne marche pas et il pleut alors je prends le metro

Plus en détail

Chapitre 10 Arithmétique réelle

Chapitre 10 Arithmétique réelle Chapitre 10 Arithmétique réelle Jean Privat Université du Québec à Montréal INF2170 Organisation des ordinateurs et assembleur Automne 2013 Jean Privat (UQAM) 10 Arithmétique réelle INF2170 Automne 2013

Plus en détail

Construction d un site WEB

Construction d un site WEB Construction d un site WEB 1 Logique binaire 1: Les systèmes de numération Un ordinateur est un appareil électronique. Deux tensions sont majoritairement présentes dans ses circuits électroniques : 0V

Plus en détail

Architecture des Ordinateurs 1 ère partie Olivier Temam

Architecture des Ordinateurs 1 ère partie Olivier Temam Architecture des Ordinateurs 1 ère partie Olivier Temam Table des Matières 1 REPRESENTATION DES NOMBRES... 3 1.1 REPRESENTATION DES NOMBRES ENTIERS... 3 1.2 REPRESENTATION DES NOMBRES REELS... 5 2 CIRCUITS

Plus en détail

2.1.1.1 Conversion du nombre décimal entier non signé 32928 en nombre binaire sur 16 bits

2.1.1.1 Conversion du nombre décimal entier non signé 32928 en nombre binaire sur 16 bits CHAPITRE : LA NUMERATION (Corrections des exercices) Page 2. FORMAT DES NOMBRES 2. PRÉPARATION 2... Conversion du nombre décimal entier non signé 32928 en nombre binaire sur 6 bits 2...2 Conversion du

Plus en détail

Informatique 2014-2015 MP/MP*/PC/PC*/PSI* DS1 Samedi 22 novembre. Exercice N 1 A la découverte de la notation polonaise inversée

Informatique 2014-2015 MP/MP*/PC/PC*/PSI* DS1 Samedi 22 novembre. Exercice N 1 A la découverte de la notation polonaise inversée Le sujet comporte un total de 3 exercices indépendants qui peuvent être traités dans l ordre de votre choix. Exercice N 1 A la découverte de la notation polonaise inversée Introduction La notation polonaise

Plus en détail

Processeurs et Architectures Numériques. Introduction et logique combinatoire

Processeurs et Architectures Numériques. Introduction et logique combinatoire Processeurs et Architectures Numériques Introduction et logique combinatoire Objectifs du cours Connaitre les fonctions de base de l électronique numérique Comprendre la logique combinatoire et synchrone

Plus en détail

Algorithmique - Correction du TD2

Algorithmique - Correction du TD2 Algorithmique - Correction du TD2 IUT 1ère Année 5 octobre 2012 1 Les tests Exercice 1. Construire un arbre de décision et l algorithme correspondant permettant de déterminer la catégorie sportive d un

Plus en détail

Expressions, types et variables en Python

Expressions, types et variables en Python Expressions, types et variables en Python 2015-08-26 1 Expressions Les valeurs désignent les données manipulées par un algorithme ou une fonction. Une valeur peut ainsi être : un nombre, un caractère,

Plus en détail

Fonctions exponentielles et logarithmes

Fonctions exponentielles et logarithmes Fonctions exponentielles et logarithmes Il s'agit de deux familles de fonctions étroitement liées, la première étendant à toutes les valeurs réelles la notion déjà connue de puissance. On en donne ici

Plus en détail

Numération II. Laval. January 24, 2013. Bellepierre

Numération II. Laval. January 24, 2013. Bellepierre Bellepierre January 24, 2013 Opération en base 4 Les nombres sont tous écrit en base 4... La table d addition + 1 2 3 1 2 3 10 2 3 10 11 3 10 11 12 Exemple 1 1 1 1 2 3 + 2 2 2 1 0 1 1 Opération en base

Plus en détail

CODAGE D UN NOMBRE SYSTEME DE NUMERATION

CODAGE D UN NOMBRE SYSTEME DE NUMERATION 1. Base d un système de numération 1.1 Système décimal. C est le système de base 10 que nous utilisons tous les jours. Il comprend dix symboles différents :... Exemple du nombre 2356 de ce système : nous

Plus en détail

Chapitre 6 : Estimation d erreurs numériques

Chapitre 6 : Estimation d erreurs numériques Chapitre 6 : Estimation d erreurs numériques Puisque les réels ne sont représentés en machine que sous la forme de flottants, ils ne sont connus que de manière approchée. De plus, la somme ou le produit

Plus en détail

Plan de la présentation

Plan de la présentation Thomas Quang Khoi TA Équipe ETSN, Supélec, campus de Rennes Mitsubishi -TCL, Rennes 08 décembre 2003 1 Plan de la présentation 1- Codes produits, 2- Décodage itératif des codes produits : turbo codes en

Plus en détail

Au menu. Cours 7: Classes Probabilistes. Application : Calcul de la médiane. Sous menu. Retours sur quelques algorithmes.

Au menu. Cours 7: Classes Probabilistes. Application : Calcul de la médiane. Sous menu. Retours sur quelques algorithmes. Au menu Cours 7: Classes Probabilistes Olivier Bournez bournez@lix.polytechnique.fr LIX, Ecole Polytechnique Retours sur quelques algorithmes Quelques résultats INF561 Algorithmes et Complexité 1 2 Sous

Plus en détail

Licence informatique - L3 Année 2012/2013. Conception d algorithmes et applications (LI325) COURS 2

Licence informatique - L3 Année 2012/2013. Conception d algorithmes et applications (LI325) COURS 2 Licence informatique - L Année 0/0 Conception d algorithmes et applications (LI) COURS Résumé. Cette deuxième séance est entièrement consacrée aux applications du principe Diviser pour Régner. Nous regarderons

Plus en détail

UEO11 COURS/TD 1. nombres entiers et réels codés en mémoire centrale. Caractères alphabétiques et caractères spéciaux.

UEO11 COURS/TD 1. nombres entiers et réels codés en mémoire centrale. Caractères alphabétiques et caractères spéciaux. UEO11 COURS/TD 1 Contenu du semestre Cours et TDs sont intégrés L objectif de ce cours équivalent a 6h de cours, 10h de TD et 8h de TP est le suivant : - initiation à l algorithmique - notions de bases

Plus en détail

LE LANGAGE C ADAPTÉ AU MICROCONTRÔLEURS

LE LANGAGE C ADAPTÉ AU MICROCONTRÔLEURS LE LANGAGE C ADAPTÉ AU MICROCONTRÔLEURS 1. PRÉSENTATION. Le langage C a fait son apparition en 1972 pour le développement du système d exploitation Unix. Il est devenu un standard de la norme ANSI en 1983.

Plus en détail

IPT : Cours 2. La représentation informatique des nombres

IPT : Cours 2. La représentation informatique des nombres IPT : Cours 2 La représentation informatique des nombres (3 ou 4 heures) MPSI-Schwarz : Prytanée National Militaire Pascal Delahaye 28 septembre 2015 1 Codage en base 2 Définition 1 : Tout nombre décimal

Plus en détail

Fondements de l informatique

Fondements de l informatique Arnaud Labourel Courriel : arnaud.labourel@lif.univ-mrs.fr Université de Provence Présentation du cours Définition de l informatique Quelques annonces Pas de cours la semaine prochaine Les TD et les TP

Plus en détail

M2 Informatique/Réseaux Université Pierre et Marie Curie UE APMM

M2 Informatique/Réseaux Université Pierre et Marie Curie UE APMM TD TECHNIQUES DE CODAGE ET DE COMPRESSION. LANGAGE / CODAGE / VALENCE.. Rappels Toute fraction intelligible d un message est constituée de symboles. Le langage est l ensemble de ces symboles. Un codage

Plus en détail

Le second degré. Table des matières

Le second degré. Table des matières Le second degré Table des matières 1 La forme canonique du trinôme 1.1 Le trinôme du second degré......................... 1. Quelques exemples de formes canoniques................. 1.3 Forme canonique

Plus en détail

Conversion d un entier. Méthode par soustraction

Conversion d un entier. Méthode par soustraction Conversion entre bases Pour passer d un nombre en base b à un nombre en base 10, on utilise l écriture polynomiale décrite précédemment. Pour passer d un nombre en base 10 à un nombre en base b, on peut

Plus en détail

Informatique 1ère Année 2012-2013

Informatique 1ère Année 2012-2013 SERIE D EXERCICES N 1 INTRODUCTION, STRUCTURE CONDITIONNELLE : IF..ELSE Exercice 1 Ecrire le programme qui lit deux entiers saisis et affiche leur produit. Modifier ensuite ce programme pour saisir des

Plus en détail

Machines de Turing. Chapitre 14 14.1. DÉFINITION ET FONCTIONNEMENT

Machines de Turing. Chapitre 14 14.1. DÉFINITION ET FONCTIONNEMENT Chapitre 4 Machines de Turing Dans ce chapitre on présente un modèle de calcul introduit dans les années 3 par Turing, les machines de Turing. Ces machines formalisent la notion de calculabilité. La thèse

Plus en détail

TD 3 : Représentation des réels et des caractères

TD 3 : Représentation des réels et des caractères ASR1 bis DUT Informatique 1A IUT A de Lille USTL 2007 2008 Architecture des ordinateurs Exercice 1 TD 3 : Représentation des réels et des caractères Représentation d une partie fractionnaire 1. Coder sur

Plus en détail

Le Déterminant. par Alain Prouté Université Denis Diderot Paris 7. 1 Permutations. 1. 2 Application transposée, base duale. 3. 3 Mesures de volume.

Le Déterminant. par Alain Prouté Université Denis Diderot Paris 7. 1 Permutations. 1. 2 Application transposée, base duale. 3. 3 Mesures de volume. Ce cours peut être librement copié et distribué. Il est recommandé d en télécharger la version la plus récente à partir de : http://www.math.jussieu.fr/~alp. Toute remarque, correction ou suggestion doit

Plus en détail

CONVERSION DE DONNEES

CONVERSION DE DONNEES CONVERSION DE DONNEES Baccalauréat Sciences de l'ingénieur A1 : Analyser le besoin A2 : Composants réalisant les fonctions de la chaîne d information B1 : Identifier la nature de l'information et la nature

Plus en détail

Cours/TD n 3bis : les boucles

Cours/TD n 3bis : les boucles Cours/TD n 3bis : les boucles Découpons le problème Nous avons plusieurs utilisations des boucles C est précisément ce qui rend difficile leur création. Vu la difficulté, nous allons séparer les différentes

Plus en détail

BASCULES ET COMPTEURS

BASCULES ET COMPTEURS S4 LM BASULES ET OMPTEURS. BASULES Les bascules sont les opérateurs élémentaires de mémorisation. Leur état présent, déterminé par l'état des sorties, est fonction des entrées et de l'état précédent des

Plus en détail

Fiche n 1: Groupe, sous-groupe, ordre

Fiche n 1: Groupe, sous-groupe, ordre Université Lille 1 Algèbre 2010/11 M51.MIMP Fiche n 1: Groupe, sous-groupe, ordre Exercice 1 On considère sur R la loi de composition définie par x y = x + y xy. Cette loi est-elle associative, commutative?

Plus en détail

Automates et circuits : Automates

Automates et circuits : Automates et circuits : Arnaud Labourel Courriel : arnaud.labourel@lif.univ-mrs.fr Aix-Marseille Université Représenter un système par un automate But de ce cours Etre capable de représenter un système ou une machine

Plus en détail

Puissances de 10 Exercices corrigés

Puissances de 10 Exercices corrigés Puissances de 10 Exercices corrigés Sont abordés dans cette fiche : Exercice 1 : produit de deux puissances de : Exercice 2 : inverse d une puissance de : et Exercice 3 : quotient de deux puissances de

Plus en détail

Introduction à l arithmétique des ordinateurs

Introduction à l arithmétique des ordinateurs Introduction à l arithmétique des ordinateurs Peut-on vraiment calculer avec un ordinateur? F. Langrognet F. Langrognet Introduction à l arithmétique des ordinateurs Fev 2015 1 / 193 PLAN 1 Calculer avec

Plus en détail

Rappel du cours 1 Numérotation dans différentes bases Changements de bases

Rappel du cours 1 Numérotation dans différentes bases Changements de bases Rappel du cours 1 Numérotation dans différentes bases Changements de bases Représentation binaire i des nombres Représentation des entiers positifs (rappel) Nombres entiers négatifs Nombres réels Représentation

Plus en détail

Automates. 1 Sur papier! 1.1 Algorithme. 1.2 Interface. 1.3 Protocole. Département IF / Architecture Matérielle

Automates. 1 Sur papier! 1.1 Algorithme. 1.2 Interface. 1.3 Protocole. Département IF / Architecture Matérielle épartement IF / Architecture Matérielle Automates ans ce T, on va construire une implémentation matérielle d un alrithme, sous la forme d un circuit séquentiel complexe avec séparation de la partie contrôle

Plus en détail

Langage C notes de cours

Langage C notes de cours Langage C notes de cours K. El Omari IUT GTE, UPPA 1 Présentation générale 1.1 Introduction La programmation par le langage C (ainsi que par d autres langages dit compilés) est basée sur : 1. la rédaction

Plus en détail

Atelier C TIA Portal CTIA04 : Programmation des automates S7-300 Opérations numériques

Atelier C TIA Portal CTIA04 : Programmation des automates S7-300 Opérations numériques Atelier C TIA Portal CTIA04 : Programmation des automates S7-300 Opérations numériques CTIA04 Page 1 1. Les types de données sous S7 300 Il existe plusieurs types de données utilisées pour la programmation

Plus en détail

Exemple. Il ne faudra pas confondre (101) 2 et (101) 10 Si a 0,a 1, a 2,, a n sont n+1 chiffres de 0 à 1, le

Exemple. Il ne faudra pas confondre (101) 2 et (101) 10 Si a 0,a 1, a 2,, a n sont n+1 chiffres de 0 à 1, le Chapitre I - arithmé La base décimale Quand on représente un nombre entier, positif, on utilise généralement la base 10. Cela signifie que, de la droite vers la gauche, chaque nombre indiqué compte 10

Plus en détail

ALGÈBRE DE BOOLE ET FONCTIONS BOOLÉENNES

ALGÈBRE DE BOOLE ET FONCTIONS BOOLÉENNES ALGÈBRE DE BOOLE ET FONCTIONS BOOLÉENNES 1 PROPRIÉTÉS L algèbre de Boole est définie sur l'ensemble E2 constitué des éléments {0,1}. Il eiste une relation d'ordre 0 < 1, et trois opérations de base. La

Plus en détail

Intégration de polynômes Points de Gauss

Intégration de polynômes Points de Gauss Intégration de polynômes Points de Gauss Commençons par un exercice classique de premier cycle. Problème 1 Trouver trois réels α, β et γ tels que, pour tout polynôme P de degré au plus 2, on ait : ( )

Plus en détail

Renforcer ses compétences

Renforcer ses compétences Renforcer ses compétences en mathématiques Tome 1 AVANT PROPOS Vos études ou vos activités professionnelles vous ont peut-être éloignés des mathématiques et ceci, parfois depuis longtemps. Vous souhaitez

Plus en détail

Surveillance automatique [dx04] - Exercice

Surveillance automatique [dx04] - Exercice Surveillance automatique [dx04] - Exercice Karine Zampieri, Stéphane Rivière, Béatrice Amerein-Soltner Unisciel algoprog Version 9 avril 2015 Table des matières 1 Le terrain 1 1.1 Représentation du terrain..........................

Plus en détail

Cours 6 : Principes de la représentation des nombres en

Cours 6 : Principes de la représentation des nombres en Cours 6 : Principes de la représentation des nombres en mémoire 2013/2014 Introduction Représentation des données en mémoire naturels signés Nous décrivons les principes de la représentation des nombres

Plus en détail

CALCULS DANS UN TABLEAU. La vocation première d'un tableur est de permettre la réalisation de calculs des plus simples aux plus complexes.

CALCULS DANS UN TABLEAU. La vocation première d'un tableur est de permettre la réalisation de calculs des plus simples aux plus complexes. CALCULS DANS UN TABLEAU GENERALITES La vocation première d'un tableur est de permettre la réalisation de calculs des plus simples aux plus complexes. Pour effectuer un calcul, il est nécessaire de déterminer

Plus en détail

Préalables à la soustraction posée

Préalables à la soustraction posée La soustraction Les trois sens de la soustraction Il y a 3 manières de concevoir la soustraction. Il est préférable de les aborder simultanément et non les unes derrière les autres. Le sens «enlever» :

Plus en détail

Tracé de lignes et de courbes planes

Tracé de lignes et de courbes planes Département d informatique Université de Toulon et du Var Plan 1 Introduction 2 Tracé de segments 3 Tracé de cercles 4 Tracé de courbes Définition Le processus de représentation d objets graphiques continus

Plus en détail

Cours 7 : fonctions recursives, arithmétique binaire, flottants 1

Cours 7 : fonctions recursives, arithmétique binaire, flottants 1 Cours 7 : fonctions recursives, arithmétique binaire, flottants 1 Les types énumérés On peut aussi définir des types qui ont un nombre fini de valeurs (ex: jours de la semaine, couleurs primaires, etc.)

Plus en détail

COMPRENDRE LE CÂBLE COAXIAL

COMPRENDRE LE CÂBLE COAXIAL COMPRENDRE LE CÂBLE COAXIIAL sans math est presque sans formules Pour partir sur une bonne base Afin que tout soit bien clair et afin de faciliter la compréhension de l exposé qui suit, je me permets de

Plus en détail

Lecture simple. Lecture simple par ligne. Exemple. Afin de lire tout le contenu du fichier

Lecture simple. Lecture simple par ligne. Exemple. Afin de lire tout le contenu du fichier Lecture simple Lecture simple par ligne ligne = fgetl(no_fichier, nombre_caracteres) Lit une ligne du fichier portant le numéro no_fichier nombre_caracteres est facultatif ; s il est entré, la lecture

Plus en détail

Cours 1 Microprocesseurs

Cours 1 Microprocesseurs Cours 1 Microprocesseurs Jalil Boukhobza LC 206 boukhobza@univ-brest.fr 02 98 01 69 73 Jalil Boukhobza 1 But de ce cours Comprendre le fonctionnement de base d un microprocesseur séquentiel simple (non

Plus en détail

U90 Ladder. Notice d utilisation. Lionel Lecointe - Support technique Tel : 01.60.92.41.74 mail : lionel.lecointe@pl-systems.fr

U90 Ladder. Notice d utilisation. Lionel Lecointe - Support technique Tel : 01.60.92.41.74 mail : lionel.lecointe@pl-systems.fr U90 Ladder Notice d utilisation Lionel Lecointe - Support technique Tel : 01.60.92.41.74 mail : lionel.lecointe@pl-systems.fr 1 Plan du document Introduction Page 4 Créer un projet Page 5 Création des

Plus en détail

Mathématiques pour. l informatique

Mathématiques pour. l informatique Xavier Chanet Patrick Vert Mathématiques pour l informatique Pour le BTS SIO Toutes les marques citées dans cet ouvrage sont des marques déposées par leurs propriétaires respectifs. Illustration de couverture

Plus en détail

CODES CORRECTEURS D'ERREURS

CODES CORRECTEURS D'ERREURS CODES CORRECTEURS D'ERREURS Marc URO TABLE DES MATIÈRES DÉTECTION ET CORRECTION D'ERREURS... 6 CAS D'UN CANAL SANS SYMBOLE D'EFFACEMENT...6 CAS D'UN CANAL AVEC SYMBOLE D'EFFACEMENT...7 GÉNÉRATION ET DÉTECTION

Plus en détail

Baccalauréat ES/L Métropole 21 juin 2013 (sujet dévoilé)

Baccalauréat ES/L Métropole 21 juin 2013 (sujet dévoilé) Baccalauréat ES/L Métropole 21 juin 2013 (sujet dévoilé) EXERCICE 1 4 points Cet exercice est un questionnaire à choix multiples (QCM). Pour chacune des questions posées, une seule des quatre réponses

Plus en détail

Licence Sciences et Technologies Examen janvier 2010

Licence Sciences et Technologies Examen janvier 2010 Université de Provence Introduction à l Informatique Licence Sciences et Technologies Examen janvier 2010 Année 2009-10 Aucun document n est autorisé Les exercices peuvent être traités dans le désordre.

Plus en détail

- Erreur de décalage : - Erreur d'échelle : - Erreur de linéarité :

- Erreur de décalage : - Erreur d'échelle : - Erreur de linéarité : G. Pinson - Physique Appliquée CA - B / B. Convertisseurs Analogique / umérique (CA) Analog To Digital Converter (ADC) Pleine échelle (full scale) : Mode unipolaire : PE (FS) = V max Mode bipolaire : PE

Plus en détail

De l art d écrire des programmes qui résolvent des problèmes que l on ne sait pas résoudre soi-même!

De l art d écrire des programmes qui résolvent des problèmes que l on ne sait pas résoudre soi-même! Chapitre 1 La récursivité De l art d écrire des programmes qui résolvent des problèmes que l on ne sait pas résoudre soi-même! 1.1 Définition et types de récursivité Définition 1 (Définition récursive,

Plus en détail

Ch1 : Eléments de base du langage C

Ch1 : Eléments de base du langage C Ch1 : Eléments de base du langage C Fathi Mguis Atelier de programmation 1 LFSI1/LARI1 A.U : 2014-2015 Plan 1 Généralités 2 Avantages 3 Structure d un programme en C 4 Les diverse phases d un programme

Plus en détail

Informatique Générale

Informatique Générale Informatique Générale Guillaume Hutzler Laboratoire IBISC (Informatique Biologie Intégrative et Systèmes Complexes) guillaume.hutzler@ibisc.univ-evry.fr Cours Dokeos 625 http://www.ens.univ-evry.fr/modx/dokeos.html

Plus en détail

CH.2 CODES CORRECTEURS

CH.2 CODES CORRECTEURS CH.2 CODES CORRECTEURS 2.1 Le canal bruité 2.2 La distance de Hamming 2.3 Les codes linéaires 2.4 Les codes de Reed-Muller 2.5 Les codes circulaires 2.6 Le câblage des codes circulaires 2.7 Les performances

Plus en détail

Équations différentielles en physique

Équations différentielles en physique Fiche Mathématiques pour la Physique - Équations différentielles en physique - MPSI 1 Lycée Chaptal - 2012 Équations différentielles en physique On ne considère en physique en prépa (quasiment) que des

Plus en détail

2 Correspondance des Points de Contrôle Spline - Bézier

2 Correspondance des Points de Contrôle Spline - Bézier COURBES B-SPLINES 1 Introduction Une courbe de Bézier est totalement modifiée dès qu on déplace un point de contrôle : on dit que la méthode de Bézier est une méthode globale. Les courbes B-Splines Uniformes,

Plus en détail

Les Circuits Combinatoires

Les Circuits Combinatoires Les Circuits Combinatoires A). Le multiplexeur : I ). Principe : Définition : Multiplexer : c est transmettre sur une même liaison des informations provenant de plusieurs sources. La position du commutateur

Plus en détail