Dilution, facteur de dilution, échelle de teintes

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Dilution, facteur de dilution, échelle de teintes"

Transcription

1 Activité expérimentale TP Dilution, facteur de dilution, échelle de teintes Objectifs : Pratiquer une démarche expérimentale pour déterminer la concentration d une espèce colorée par la «méthode de l échelle de teintes». Mettre en œuvre un protocole de dilution Connaître et exploiter l expression du facteur de dilution Problème : Votre mission est de vérifier l indication de l étiquette concernant la composition de l eau de Dakin en permanganate de potassium (vérifier la concentration en permanganate de potassium indiquée sur la notice d une eau de Dakin). Comment pourrait-on procéder? Pour résoudre cette problématique, vous allez vous aider des documents ci-après Consignes : Pour s approprier ce TP et résoudre le problème, vous lirez attentivement les documents 1, 2, 3 et 4 concernant une solution utilisée à l hôpital comme désinfectant : l eau de Dakin. Ainsi vous pourrez en extraire des informations essentielles pour le bon déroulement des opérations. Un nouvel outil est utilisé dans ce TP, il s agit du facteur de dilution qu il faudra bien comprendre. Lors de la partie pratique il vous faudra réaliser plusieurs dilutions dans les règles de l art de manière à construire une échelle de teintes. Pour valider votre travail, vous devrez calculer la concentration massique de chaque solution fille préparée afin de déterminer un encadrement de la concentration en permanganate de potassium de l eau de Dakin. Vous allez vous initier à l usage de la pipette jaugée ou graduée, faites vos prélèvements avec une grande précision pour réaliser un travail de qualité. Document 1 : Une solution pour désinfecter les plaies La liqueur de Dakin (ou eau de Dakin) est un liquide antiseptique (bactéricide, fongicide, virucide) utilisé pour le lavage des plaies et des muqueuses, de couleur rose et à l'odeur d'eau de Javel. C est au cours de la première guerre mondiale que le chimiste américain Henry Dakin a mis au point avec le chirurgien français Alexis Carrel cet antiseptique pour les plaies ouvertes ou infectées, dans le cadre des travaux de ce dernier sur le traitement des plaies de guerre. Il est à base d'hypochlorite de sodium (eau de Javel diluée) additionnée de permanganate de potassium pour le stabiliser vis-à-vis de la lumière. C est le permanganate de potassium qui donne à l eau de Dakin sa coloration rosée. La solution doit être conservée à l'abri de la lumière pour ralentir sa décomposition, qui est rapide (quelques jours). Document 2 : Etiquette TP Dilution, facteur de dilution, échelle de teinte 1

2 Document 3 : Préparation d une solution par dilution (Mon compagnon Outil 12) Vidéo : mms://stream.pedagogie.ac-aix-marseille.fr/spc/dilution.wmv Attention : Quelques erreurs dans la vidéo : On rince la pipette avec la solution à prélever. Pour prélever avec la pipette on la tient entre deux doigts (geste à revoir en TP). Une dilution est une technique de préparation de solution (dite Fille) par ajout de solvant dans une première solution (dite Mère) afin d'en diminuer la concentration en soluté. La solution concentrée est appelée «solution mère» et la solution diluée «solution fille». Ici, le solvant est l'eau. Attention : ne pas confondre avec la dissolution. Conséquence : la concentration de la solution fille sera nécessairement inférieure à celle de la solution mère. Calcul préalable : détermination du volume de solution mère à prélever Soit V M le volume à prélever de solution mère à la concentration C M. Soit V F le volume de solution fille à préparer à la concentration C F. Avant dilution, la quantité de matière de soluté dans la solution mère est : n M = C M.V M Après dilution, la quantité de matière de soluté contenue dans la solution fille à préparer est : n F = C F.V F Or, la quantité de matière de soluté se conserve au cours de la dilution : donc n M = n F soit C M.V M = C F.V F Le volume de solution mère à prélever est donc : V M = C F.V F / C M Attention : il faut surveiller les unités dans l application numérique. Réalisation expérimentale Matériel : bécher, fiole jaugée de volume V F e, pipette jaugée ou graduée permettant de prélever le volume V M précédemment calculé, propipette, pissette d eau distillée. M è r e C 1>C 2 F i l l Protocole : - verser dans un bécher la solution mère (un volume voisin et supérieur à V M ), - adapter la propipette sur la pipette (en ayant les 2 mains le plus près possible), - rincer la pipette avec la solution mère, - prélever V M de solution mère à l'aide de la pipette, - verser la solution ainsi prélevée dans la fiole jaugée, - remplir au 2/3 la fiole jaugée avec de l'eau distillée, - boucher la fiole jaugée et homogénéiser sans retourner, - compléter par ajout d'eau distillée jusqu'au trait de jauge, - reboucher et agiter par retournement pour homogénéiser. pipette Facteur de dilution Le facteur de dilution indique le nombre de fois qu'a été diluée la solution mère pour obtenir la solution fille. Par définition : F = Vf = Cm Vm Cf TP Dilution, facteur de dilution, échelle de teinte 2

3 Document 4 : Echelle des teintes Une échelle des teintes est un ensemble de solutions de concentrations décroissantes obtenues par dilution d une solution mère de concentration connue. Les différentes solutions dites solutions filles sont repérées grâce à leurs couleurs, qui n est pas la même pour chaque solution diluée. Ces solutions sont ensuite versées dans des tubes à essai et classées par concentrations croissantes. La solution dont on veut connaître la concentration est alors comparée à l échelle de teinte qui permet alors de donner un encadrement de la concentration de la solution. Expérience Calculs préliminaires En utilisant les indications sur l étiquette du flacon, déterminer la concentration Cm théorique en permanganate de potassium (KMnO 4 ) dans l eau de Dakin. Nous allons utiliser une méthode de comparaison appelée «échelle de teintes». Cette méthode consiste à préparer des solutions de plus en plus diluées (de moins en moins concentrées en espèce colorée) et de comparer la teinte de la solution inconnue à l échelle de teintes afin de déterminer un encadrement de sa concentration À partir d'une solution mère de permanganate de potassium, de concentration massique en permanganate égale à Cm = 1, g/l, on désire préparer 50,0 ml de solutions filles en diluant des volumes de solution mère donnés dans le tableau ci-dessous. Solution V M : volume de solution mère à prélever (ml) 1,0 2,0 3,0 4,0 5,0 7,5 10,0 V F : volume de solution fille obtenue (ml) Facteur de dilution : F = Vf Vp Concentration massique (g.l -1 ) Le protocole : Pour réaliser plusieurs dilutions successives, on utilise la burette graduée. Cette méthode est plus rapide mais moins précise. Préparer les solutions filles 1 à 6 en utilisant la burette graduée. Préparer la solution 7 en suivant les recommandations données dans la fiche méthode : Outil 12. Verser des volumes identiques de chacune des solutions filles dans des tubes à essais de même diamètre numérotés de 1 à 8. Placer les tubes dans cet ordre sur un porte-tubes afin de bien voir l'échelle de teintes ainsi constituée. Verser alors la solution commerciale de Dakin dans un 9ème tube à essais. Comparer la teinte de la solution commerciale de Dakin avec l'échelle de teintes. TP Dilution, facteur de dilution, échelle de teinte 3

4 En déduire un encadrement de la concentration massique de la solution commerciale de Dakin Vos mesures sont-elles en accord avec les informations fournies sur l étiquette? Discuter de la précision de la technique de l échelle de teintes. A quelle(s) condition(s) la méthode utilisée permet-elle d évaluer la concentration d une espèce chimique en solution? Si les conditions d application de la méthode sont réunies, quels en sont les inconvénients? Application : Décrire le protocole qui permet de réaliser 100 ml d une solution fille de chlorure de sodium à la concentration massique C F = 2,0 g/l à partir d une solution mère de concentration C M = 40g/L Présenter aussi les calculs préliminaires. TP Dilution, facteur de dilution, échelle de teinte 4

5 Expérience CORRECTION Calculs préliminaires En utilisant les indications sur l étiquette du flacon, déterminer la concentration Cm théorique en permanganate de potassium (KMnO 4 ) dans l eau de Dakin. Cm = m / V = 0,0010 / 0,100 = 0,010 Cm = m / V = 1, / 1, = 1, g/l (2 CS) Nous allons utiliser une méthode de comparaison appelée «échelle de teintes». Cette méthode consiste à préparer des solutions de plus en plus diluées (de moins en moins concentrées en espèce colorée) et de comparer la teinte de la solution inconnue à l échelle de teintes afin de déterminer un encadrement de sa concentration À partir d'une solution mère de permanganate de potassium, de concentration massique en permanganate égale à Cm = 1, g/l, on désire préparer 50,0 ml de solutions filles en diluant des volumes de solution mère donnés dans le tableau ci-dessous. Solution Vp : volume de solution mère à prélever (ml) 1,0 2,0 3,0 4,0 5,0 7,5 10,0 Vf : volume de solution fille obtenue (ml) Facteur de dilution : F = Vf Vp ,7 12,5 10 6,7 5 Concentration massique (g.l -1 ) 3, , , , , , , Pour calculer le facteur de dilution F : Pour la solution 1 : F = V F / V M = 50 / 1,0 = 50 Pour la solution 2 : F = V F / V M = 50 / 2,0 = 25 Etc Pour calculer la concentration Avant de réaliser la dilution, il faut connaître la concentration de la solution de départ C M (solution mère) et la concentration de la solution diluée C F (solution fille) ou les volumes de la pipette jaugée et de la fiole jaugée à utiliser. Le calcul de ces volumes peut se faire rapidement à l'aide du facteur de dilution : F = V F / V M = C M / C F. Le facteur de dilution indique "de combien" il faut diluer la solution Mère pour obtenir la solution voulue (Solution Fille). Ainsi pour préparer une solution diluée de concentration C F = 5,0 g.l -1 à partir d'une solution concentrée de concentration C M = 50 g.l -1, nous constatons qu il faut diviser la concentration de départ par 10 (C M / C F =10) ; autrement dit il faut diluer la solution mère 10 fois. Le facteur de dilution est 10. On note fd=10. Cela signifie que le volume de la pipette jaugée devra être 10 fois plus petit que celui de la fiole jaugée. On peut par exemple utiliser une pipette jaugée de 10 ml et une fiole jaugée de 100 ml. Ici, pour la solution 1 : le facteur de dilution est 50 donc la concentration de la solution Fille sera 50 fois plus faible que la solution mère donc Cm = 1, / 50 = 3, g.l -1 TP Dilution, facteur de dilution, échelle de teinte 5

6 Le protocole : Pour réaliser plusieurs dilutions successives, on utilise la burette graduée. Cette méthode est plus rapide mais moins précise. Préparer les solutions filles 1 à 6 en utilisant la burette graduée. Préparer la solution 7 en suivant les recommandations données dans la fiche méthode : Outil 12. Verser des volumes identiques de chacune des solutions filles dans des tubes à essais de même diamètre numérotés de 1 à 8. Placer les tubes dans cet ordre sur un porte-tubes afin de bien voir l'échelle de teintes ainsi constituée. Verser alors la solution commerciale de Dakin dans un 8ème tube à essais. Comparer la teinte de la solution commerciale de Dakin avec l'échelle de teintes. Par comparaison, on constate que la solution commerciale de Dakin a une couleur proche du tube 3 ou 4. En déduire un encadrement de la concentration massique de la solution commerciale de Dakin On peut en déduire la concentration massique approximative en KMnO 4 de l eau de Dakin : Le tube 3 a une concentration de 9, g.l -1 et le tube 4 a une concentration de 1, g.l -1. Donc 9, g.l -1 < Cm (KMnO 4 ) < 1, g.l -1 Vos mesures sont-elles en accord avec les informations fournies sur l étiquette? Les informations sur l étiquette permettent de calculer la concentration massique : Cm = 1, g/l or nos expériences nous donnent : 9, g.l -1 < Cm (KMnO 4 ) < 1, g.l -1 donc nos mesures sont en accord avec les informations fournies. Discuter de la précision de la technique de l échelle de teintes. A quelle(s) condition(s) la méthode utilisée permet-elle d évaluer la concentration d une espèce chimique en solution? Si les conditions d application de la méthode sont réunies, quels en sont les inconvénients? La méthode permet d évaluer la concentration d une espèce chimique à condition que cette espèce chimique soit colorée. L inconvénient est que cette méthode permet uniquement de donner un encadrement de la concentration de l espèce chimique. Application : Décrire le protocole qui permet de réaliser 100 ml d une solution fille de chlorure de sodium à la concentration massique C F = 2,0 g/l à partir d une solution mère de concentration C M = 40g/L Présenter aussi les calculs préliminaires. Calculer le facteur de dilution F : F =C M / C F = V F / V M = 40 / 2,0 = 20 La solution sera diluée 20 fois donc le volume de solution Mère à prélever est 20 fois plus petit que le volume Fille donc il sera de 100 / 20 = 5 ml. TP Dilution, facteur de dilution, échelle de teinte 6

(aq) sont colorées et donnent à la solution cette teinte violette, assimilable au magenta.»

(aq) sont colorées et donnent à la solution cette teinte violette, assimilable au magenta.» Chapitre 5 / TP 1 : Contrôle qualité de l'eau de Dakin par dosage par étalonnage à l'aide d'un spectrophotomètre Objectif : Vous devez vérifier la concentration massique d'un désinfectant, l'eau de Dakin.

Plus en détail

FICHE 1 Fiche à destination des enseignants

FICHE 1 Fiche à destination des enseignants FICHE 1 Fiche à destination des enseignants 1S 8 (b) Un entretien d embauche autour de l eau de Dakin Type d'activité Activité expérimentale avec démarche d investigation Dans cette version, l élève est

Plus en détail

Sciences physiques et chimiques

Sciences physiques et chimiques bac pro Philippe Adloff Hervé Gabillot Eyrolles Éducation / Gep Éditions, 2014 ISBN : 978-2-84425-946-2 Sciences physiques et chimiques Seconde professionnelle 100 % Exercices expérimentaux science et

Plus en détail

Meine Flüssigkeit ist gefärbt*, comme disaient August Beer (1825-1863) et Johann Heinrich Lambert (1728-1777)

Meine Flüssigkeit ist gefärbt*, comme disaient August Beer (1825-1863) et Johann Heinrich Lambert (1728-1777) 1ère S Meine Flüssigkeit ist gefärbt*, comme disaient August Beer (1825-1863) et Johann Heinrich Lambert (1728-1777) Objectif : pratiquer une démarche expérimentale pour déterminer la concentration d une

Plus en détail

Les solutions. Chapitre 2 - Modèle. 1 Définitions sur les solutions. 2 Concentration massique d une solution. 3 Dilution d une solution

Les solutions. Chapitre 2 - Modèle. 1 Définitions sur les solutions. 2 Concentration massique d une solution. 3 Dilution d une solution Chapitre 2 - Modèle Les solutions 1 Définitions sur les solutions 1.1 Définition d une solution : Une solution est le mélange homogène et liquide d au moins deux espèces chimiques : Le soluté : c est une

Plus en détail

Fiche n 1 : DESCRIPTIF DU SUJET DESTINÉ AUX PROFESSEURS. Sujet : Etude d'un produit pour l'entretien des lentilles de contact.

Fiche n 1 : DESCRIPTIF DU SUJET DESTINÉ AUX PROFESSEURS. Sujet : Etude d'un produit pour l'entretien des lentilles de contact. Fiche n 1 : DESCRIPTIF DU SUJET DESTINÉ AUX PROFESSEURS Sujet : Etude d'un produit pour l'entretien des lentilles de contact. Les produits d'entretien pour lentilles sont de différentes natures. Le produit

Plus en détail

Classe : 1 ère STL Enseignement : Mesure et Instrumentation. d une mesure. Titre : mesure de concentration par spectrophotométrie

Classe : 1 ère STL Enseignement : Mesure et Instrumentation. d une mesure. Titre : mesure de concentration par spectrophotométrie Classe : 1 ère STL Enseignement : Mesure et Instrumentation THEME du programme : mesures et incertitudes de mesures Sous-thème : métrologie, incertitudes Extrait du BOEN NOTIONS ET CONTENUS Mesures et

Plus en détail

SP. 3. Concentration molaire exercices. Savoir son cours. Concentrations : Classement. Concentration encore. Dilution :

SP. 3. Concentration molaire exercices. Savoir son cours. Concentrations : Classement. Concentration encore. Dilution : SP. 3 Concentration molaire exercices Savoir son cours Concentrations : Calculer les concentrations molaires en soluté apporté des solutions désinfectantes suivantes : a) Une solution de 2,0 L contenant

Plus en détail

259 VOLUMETRIE ET TITRATION DOSAGE DU NaOH DANS LE DESTOP

259 VOLUMETRIE ET TITRATION DOSAGE DU NaOH DANS LE DESTOP 259 VOLUMETRIE ET TITRATION DOSAGE DU NaOH DANS LE DESTOP A d a p t a t i o n : A. - M. F o u r n i e r ( C o p a d ), M. C a s a n o v a & H. J e n n y ( C d C ) 2 0 0 1 C o n c e p t i o n D. M a r g

Plus en détail

Atelier 2 Les activit acti és vit exp e érimen érim t en ales t

Atelier 2 Les activit acti és vit exp e érimen érim t en ales t Atelier 2 Les activités expérimentales Les axes de réflexion de cet atelier De l importance des consignes à la mise en activité des élèves L incidence de la construction de la situation proposée L incidence

Plus en détail

Chapitre 7 Les solutions colorées

Chapitre 7 Les solutions colorées Chapitre 7 Les solutions colorées Manuel pages 114 à 127 Choix pédagogiques. Ce chapitre a pour objectif d illustrer les points suivants du programme : - dosage de solutions colorées par étalonnage ; -

Plus en détail

Spectrophotométrie - Dilution 1 Dilution et facteur de dilution. 1.1 Mode opératoire :

Spectrophotométrie - Dilution 1 Dilution et facteur de dilution. 1.1 Mode opératoire : Spectrophotométrie - Dilution 1 Dilution et facteur de dilution. 1.1 Mode opératoire : 1. Prélever ml de la solution mère à la pipette jaugée. Est-ce que je sais : Mettre une propipette sur une pipette

Plus en détail

obs.1 Calculs de Quantités de matière exercices

obs.1 Calculs de Quantités de matière exercices obs.1 Calculs de Quantités de matière exercices Alcool à 90% Un fluidifiant : Lors d une séance de TP, le professeur demande de préparer 250 ml d une solution d alcool à 90,0 % en volume. a) Calculer le

Plus en détail

DETERMINATION DE LA CONCENTRATION D UNE SOLUTION COLOREE

DETERMINATION DE LA CONCENTRATION D UNE SOLUTION COLOREE P1S2 Chimie ACTIVITE n 5 DETERMINATION DE LA CONCENTRATION D UNE SOLUTION COLOREE Le colorant «bleu brillant FCF», ou E133, est un colorant artificiel (de formule C 37 H 34 N 2 Na 2 O 9 S 3 ) qui a longtemps

Plus en détail

L'EAU DE JAVEL ET SES USAGES

L'EAU DE JAVEL ET SES USAGES L'EAU DE JAVEL ET SES USAGES Groupe de travail composé de : Floriane Douet - CH d'alençon Sylvie Guezet - CH d'avranches-granville Dr Stéphanie Lefflot - CH de Cherbourg Dr Claire Lesteven - CHP St Martin

Plus en détail

Solutions - Concentrations

Solutions - Concentrations Solutions - Concentrations Table des matières I - Solutions et concentrations 3 1. Exercice : Dilution... 3 2. Exercice : Dilution... 3 3. Exercice : Dilutions multiples... 3 4. Exercice : Dose journalière

Plus en détail

Acides et Bases en solution aqueuse. Calculer le ph d une solution d acide chlorhydrique de concentration 0,05 mol.l -1

Acides et Bases en solution aqueuse. Calculer le ph d une solution d acide chlorhydrique de concentration 0,05 mol.l -1 Acides et Bases en solution aqueuse Acides Exercice 1 Calculer le ph d une solution d acide chlorhydrique de concentration 0,05 mol.l -1 Exercice 2 L acide nitrique est un acide fort. On dissout dans un

Plus en détail

Chap2 Tests de reconnaissance de quelques ions.

Chap2 Tests de reconnaissance de quelques ions. Chap2 Tests de reconnaissance de quelques ions. Items Connaissances Acquis Formule des ions sodium, cuivre(ii), fer(ii), fer(iii) et chlorure Domaines d acidité et de basicité en solution aqueuse. Lien

Plus en détail

DÉTERMINATION DU POURCENTAGE EN ACIDE D UN VINAIGRE. Sommaire

DÉTERMINATION DU POURCENTAGE EN ACIDE D UN VINAIGRE. Sommaire BACCALAURÉAT SÉRIE S Épreuve de PHYSIQUE CHIMIE Évaluation des compétences expérimentales Sommaire I. DESCRIPTIF DU SUJET DESTINÉ AUX PROFESSEURS... 2 II. LISTE DE MATÉRIEL DESTINÉE AUX PROFESSEURS ET

Plus en détail

UE BI 504 Thermodynamique des systèmes biologiques TP de Thermochimie

UE BI 504 Thermodynamique des systèmes biologiques TP de Thermochimie UE BI 504 Thermodynamique des systèmes biologiques TP de Thermochimie Emmanuel Beaudoin Sébastien Béasse 1 TP1 Dosage calorimétrique : détermination d une enthalpie de réaction Introduction La digestion

Plus en détail

Reformulons donc la question : De quels sucres s agit-il?

Reformulons donc la question : De quels sucres s agit-il? TP : ETUDE D UNE BOISSON POUR LE SPORT : une boisson riche en glucides La nutrition du sportif : Avoir une bonne nutrition contribue non seulement à améliorer les performances mais cela permet aussi de

Plus en détail

Matériel de laboratoire

Matériel de laboratoire Matériel de laboratoire MATERIAUX UTILISE... 1 L'APPAREILLAGE DE LABORATOIRE... 1 a) Les récipients à réaction... 2 b) La verrerie Graduée... 2 MATERIEL DE FILTRATION... 6 FILTRATION SOUS VIDE AVEC UN

Plus en détail

Exemple de cahier de laboratoire : cas du sujet 2014

Exemple de cahier de laboratoire : cas du sujet 2014 Exemple de cahier de laboratoire : cas du sujet 2014 Commentaires pour l'évaluation Contenu du cahier de laboratoire Problématique : Le glucose est un nutriment particulièrement important pour le sportif.

Plus en détail

CODEX ŒNOLOGIQUE INTERNATIONAL. SUCRE DE RAISIN (MOUTS DE RAISIN CONCENTRES RECTIFIES) (Oeno 47/2000, Oeno 419A-2011, Oeno 419B-2012)

CODEX ŒNOLOGIQUE INTERNATIONAL. SUCRE DE RAISIN (MOUTS DE RAISIN CONCENTRES RECTIFIES) (Oeno 47/2000, Oeno 419A-2011, Oeno 419B-2012) SUCRE DE RAISIN (MOUTS DE RAISIN CONCENTRES RECTIFIES) (Oeno 47/2000, Oeno 419A-2011, Oeno 419B-2012) 1. OBJET, ORIGINE ET DOMAINE D APPLICATION Le sucre de raisin est obtenu exclusivement à partir du

Plus en détail

Les ions nitrate dans l eau. Type de ressources : Activité : résolution de problème à partir de résultats expérimentaux

Les ions nitrate dans l eau. Type de ressources : Activité : résolution de problème à partir de résultats expérimentaux PhysiqueChimie Programme de Terminale S Les ions nitrate dans l eau Thème : Agir Economiser les ressources et respecter l environnement Contrôle de la qualité par dosage Type de ressources : Activité :

Plus en détail

ALIMENTATION ET ENVIRONNEMENT CHAPITRE 1 : LES EAUX NATURELLES

ALIMENTATION ET ENVIRONNEMENT CHAPITRE 1 : LES EAUX NATURELLES Première L NOM : ALIMENTATION ET ENVIRONNEMENT CHAPITRE 1 : LES EAUX NATURELLES 1- COMPOSITION D EAUX MINERALES 1-1 Les eaux minérales ont-elles le même goût et donc la même composition? Un écrivain francais

Plus en détail

pka D UN INDICATEUR COLORE

pka D UN INDICATEUR COLORE TP SPETROPHOTOMETRIE Lycée F.BUISSON PTSI pka D UN INDIATEUR OLORE ) Principes de la spectrophotométrie La spectrophotométrie est une technique d analyse qualitative et quantitative, de substances absorbant

Plus en détail

CODEX ŒNOLOGIQUE INTERNATIONAL. Mesure de la viscosité COEI-2-VISCPE : 2009

CODEX ŒNOLOGIQUE INTERNATIONAL. Mesure de la viscosité COEI-2-VISCPE : 2009 DETERMINATION DE LA CAPACITE D'UNE PREPARATION ENZYMATIQUE A COUPER LES CHAINES PECTIQUES PAR LA MESURE DE LA VISCOSITE (OIV-Oeno 351-2009) 1. PRINCIPE On se propose ici de mesurer la quantité d'enzyme

Plus en détail

TP4 : Etude de solutions colorées

TP4 : Etude de solutions colorées TP4 : Etude de solutions colorées Objectifs Comprendre le principe de la spectrophotométrie Comprendre le problème posé par les peintures photodégradables On dispose d une solution magenta de permanganate

Plus en détail

TP 3 diffusion à travers une membrane

TP 3 diffusion à travers une membrane TP 3 diffusion à travers une membrane CONSIGNES DE SÉCURITÉ Ce TP nécessite la manipulation de liquides pouvant tacher les vêtements. Le port de la blouse est fortement conseillé. Les essuie tout en papier

Plus en détail

La spectrophotométrie

La spectrophotométrie Chapitre 2 Document de cours La spectrophotométrie 1 Comment interpréter la couleur d une solution? 1.1 Décomposition de la lumière blanche En 1666, Isaac Newton réalise une expérience cruciale sur la

Plus en détail

Devoir de chimie : Analyse spectrale et dosage par étalonnage (1 décembre 2014)

Devoir de chimie : Analyse spectrale et dosage par étalonnage (1 décembre 2014) Devoir de chimie : Analyse spectrale et dosage par étalonnage (1 décembre 2014) Exercice 1 : Etude de l acide lactique (6,5 pts) La formule semi-développée de l acide lactique est la suivante : 1.1. Étude

Plus en détail

TP 05 : Spectre visible d une espèce colorée Spectres IR

TP 05 : Spectre visible d une espèce colorée Spectres IR TP 05 : Spectre visible d une espèce colorée Spectres IR Ce TP s étale sur une séance de 2 heures (spectre visible), puis une séance d 1 heure (spectre infrarouge). Objectifs : - Identifier un colorant

Plus en détail

Un guide concis de contrôle de qualité des médicaments

Un guide concis de contrôle de qualité des médicaments Un guide concis de contrôle de qualité des médicaments 1 2 Sommaire 1. Inspection visuelle (p.4) 2. Tests de réactions colorées (p.7) 2.1. Préparation d un comprime pour un test de réaction colorée (p.10)

Plus en détail

SEANCE 2: TESTS DE LA PR2SENCE DE CERTAINES ESPECES CHIMIQUES / RAISIN ET VIN

SEANCE 2: TESTS DE LA PR2SENCE DE CERTAINES ESPECES CHIMIQUES / RAISIN ET VIN SCIENCES ET LABO GROUPE4 SEANCE 2: TESTS DE LA PR2SENCE DE CERTAINES ESPECES CHIMIQUES / RAISIN ET VIN a) L'eau Pour identifier la présence d'eau dans le jus de raisin et le vin blanc, on met les substances

Plus en détail

LES ANTISEPTIQUES ET LES DESINFECTANTS

LES ANTISEPTIQUES ET LES DESINFECTANTS LES ANTISEPTIQUES ET LES DESINFECTANTS OBJECTIFS SPECIFIQUES DEFINIR UN ANTISEPTIQUE, UN DESINFECTANT EN SE REFERANT AU COURS ; IDENTIFIER LES PRINCIPAUX ANTISEPTIQUES UTILISES DANS LES TECH- NIQUES DE

Plus en détail

EXERCICE I : Où il est question de lumière (8 points) PARTIE A. Figure 2

EXERCICE I : Où il est question de lumière (8 points) PARTIE A. Figure 2 EXERCICE I : Où il est question de lumière (8 points) PARTIE A 1. Figure 2 D On observe sur l'écran un étalement du faisceau laser, perpendiculaire à la direction du fil, constitué d'une tache centrale

Plus en détail

Objectif : Effectuer le traitement chimique d une solution dont la composition est représentative de déchets de travaux pratiques.

Objectif : Effectuer le traitement chimique d une solution dont la composition est représentative de déchets de travaux pratiques. OLYMPIADES DE LA CHIMIE 005 EPREUVE PRATIQUE DES ELIMINATOIRES REGIONALES POITOU-CHARENTES le février 005 Traitement de déchets minéraux "D'après la préparation aux olympiades de l'académie de Nancy-Metz

Plus en détail

CONCOURS GÉNÉRAL DES LYCÉES SESSION DE 2005 CHIMIE DE LABORATOIRE ET DES PROCÉDÉS INDUSTRIELS PARTIE B CHIMIE INORGANIQUE

CONCOURS GÉNÉRAL DES LYCÉES SESSION DE 2005 CHIMIE DE LABORATOIRE ET DES PROCÉDÉS INDUSTRIELS PARTIE B CHIMIE INORGANIQUE CONCOURS GÉNÉRAL DES LYCÉES SESSION DE 2005 CHIMIE DE LABORATOIRE ET DES PROCÉDÉS INDUSTRIELS (Classes de Terminales STL - CLPI) PARTIE B CHIMIE INORGANIQUE Deux méthodes de dosage d une solution de dichromate

Plus en détail

THEME : SPORT. Sujet N 7

THEME : SPORT. Sujet N 7 THEME : SPORT Sujet N 7 Exercice n 1 : Question de cours Définir la mole. Exercice n : Composition de la sueur Le tableau (document 1 présent en annexe) donne une partie des composants de la sueur. 1-

Plus en détail

Toujours utiliser une seringue propre et sèche pour prélever le réactif

Toujours utiliser une seringue propre et sèche pour prélever le réactif MODE D EMPLOI NAOCL, HTH, NADCC ET EAU DE JAVEL Le contrôle de la qualité de la solution d hypochlorite de sodium produite par WATA est indispensable afin de déterminer le dosage à appliquer en fonction

Plus en détail

ETUDE DU BLEU DE BROMOTHYMOL

ETUDE DU BLEU DE BROMOTHYMOL ETUDE DU BLEU DE BROMOTHYMOL Capacité(s) contextualisée(s) mise(s) en jeu durant l'activité : Mettre en œuvre une démarche expérimentale pour déterminer une constante d'acidité. I. But Déterminer la constante

Plus en détail

PHYSIQUE & CHIMIE COMPOSITION n 2 PREMIERES S 1, S 2, S 3, S 4 & S 5

PHYSIQUE & CHIMIE COMPOSITION n 2 PREMIERES S 1, S 2, S 3, S 4 & S 5 PYSIQUE & CIMIE COMPOSITION n PREMIERES S 1, S, S 3, S 4 & S 5 Février 014 Total des points : 40 Durée : 3h00 calculatrice autorisée PARTIE 1 Etude d un solide ionique, l iodure de potassium (9 points)

Plus en détail

Extraction, séparation et identification d espèces chimiques

Extraction, séparation et identification d espèces chimiques Extraction, séparation et identification d espèces chimiques Préambule : Depuis la plus haute Antiquité, l homme utilise des colorants, des parfums et des arômes. Ceux-ci ont d abord été extraits de produits

Plus en détail

eduscol Ressources pour le lycée général et technologique Physique-chimie thème «santé» Ressources pour la classe de seconde générale et technologique

eduscol Ressources pour le lycée général et technologique Physique-chimie thème «santé» Ressources pour la classe de seconde générale et technologique eduscol Ressources pour le lycée général et technologique Ressources pour la classe de seconde générale et technologique Physique-chimie thème «santé» Enseignement commun Ces documents peuvent être utilisés

Plus en détail

33-Dosage des composés phénoliques

33-Dosage des composés phénoliques 33-Dosage des composés phénoliques Attention : cette manip a été utilisée et mise au point pour un diplôme (Kayumba A., 2001) et n a plus été utilisée depuis au sein du labo. I. Principes Les composés

Plus en détail

LABORATOIRES DE CHIMIE Techniques de dosage

LABORATOIRES DE CHIMIE Techniques de dosage LABORATOIRES DE CHIMIE Techniques de dosage Un dosage (ou titrage) a pour but de déterminer la concentration molaire d une espèce (molécule ou ion) en solution (généralement aqueuse). Un réactif de concentration

Plus en détail

Les Normes requises Bactéricide : NF EN 1040 NFT72-170/171 Fongicide : NF 1275

Les Normes requises Bactéricide : NF EN 1040 NFT72-170/171 Fongicide : NF 1275 Les Normes requises Bactéricide : NF EN 1040 NFT72-170/171 Fongicide : NF 1275 Qualités Spectre d activité large Peu inhibé par les matières organiques Vision correcte du site opératoire Action rapide

Plus en détail

Eau oxygénée. Résumé sur l eau de Javel & eau oxygénée.

Eau oxygénée. Résumé sur l eau de Javel & eau oxygénée. Eau oxygénée Résumé sur l eau de Javel & eau oxygénée. Version pdf Voir : oxydo réduction sécurité eau de Javel Vidéo eau oxygénée et sang : http://canal-educatif.fr/sciences_oxy_1.htm#bd http://canal-educatif.fr/sciences_oxy_1vhd.htm

Plus en détail

Rédaction : Dr LONGUEFOSSE Jean-Louis Président du CLIN Approbation : CLIN

Rédaction : Dr LONGUEFOSSE Jean-Louis Président du CLIN Approbation : CLIN Référence :PT/CLI/004-A Page : Page 1 sur 9 Objet : Préciser les techniques d utilisation des produits antiseptiques Mots clés : Antiseptique / Désinfectant Documents de référence : Critères ANAES : VST

Plus en détail

La spectrophotométrie permet l'étude de solutions colorées dans l'infrarouge (1 100 nm au maximum), dans le visible et dans l'ultraviolet (190 nm).

La spectrophotométrie permet l'étude de solutions colorées dans l'infrarouge (1 100 nm au maximum), dans le visible et dans l'ultraviolet (190 nm). Spectrophotométrie Spectrophotométrie La spectrophotométrie permet l'étude de solutions colorées dans l'infrarouge (1 100 nm au maximum), dans le visible et dans l'ultraviolet (190 nm). Spectre d'absorption

Plus en détail

Pharmacien d'officine Document professeur

Pharmacien d'officine Document professeur Pharmacien d'officine Document professeur Mathématiques, Physique Chimie et SVT 3 e Quelles approches dans les disciplines scientifiques et technologiques? Thèmes de convergence THÈME 5 : SANTÉ SVT : Les

Plus en détail

ABSORPTION ATOMIQUE DE FLAMME : DETERMINATION DE LA TENEUR EN CUIVRE ET FER DANS DE L HUILE DE VIDANGE

ABSORPTION ATOMIQUE DE FLAMME : DETERMINATION DE LA TENEUR EN CUIVRE ET FER DANS DE L HUILE DE VIDANGE TP ANA3 INSA DE ROUEN Laboratoire de chimie analytique ABSORPTION ATOMIQUE DE FLAMME : DETERMINATION DE LA TENEUR EN CUIVRE ET FER DANS DE L HUILE DE VIDANGE Les huiles lubrifiantes sont cruciales pour

Plus en détail

I. Principe des dosages :

I. Principe des dosages : Dans les cours d'eau, notamment canalisés, et dans les régions densément habitées ou d'agriculture intensive, les nitrites sont souvent un paramètre important de déclassement des cours d'eau. Chez l'homme

Plus en détail

DS N 2 ( 15 Novembre 2012)

DS N 2 ( 15 Novembre 2012) Première VIS Pour JM Podvin DS N 2 ( 15 Novembre 2012) Nom : Prénom : En cette nuit d été du 14 Juillet, JST a cassé sa tirelire pour se rendre à Paris avec sa dulcinée. En bons citoyens, ils assistent

Plus en détail

TP1 Spécificité enzymatique

TP1 Spécificité enzymatique TP1 Spécificité enzymatique L'approvisionnement en glucose commence par la digestion de macromolécules glucidiques comme l'amidon. Cette digestion s'effectue grâce à enzymes digestives. Les enzymes sont

Plus en détail

Chapitre n 2. Conduction électrique et structure de la matière.

Chapitre n 2. Conduction électrique et structure de la matière. Chapitre n 2 3 Conduction électrique et structure de la matière. T.P.n 1: Les solutions aqueuses sont-elles conductrices? >Objectifs: Tester le caractère conducteur ou isolant de diverses solutions aqueuses.

Plus en détail

ADOS Formulation sans alcool dont les plus jeunes apprécient particulièrement le goût Chewing gum

ADOS Formulation sans alcool dont les plus jeunes apprécient particulièrement le goût Chewing gum HYALUGEL, POUR TOUS EN TOUTE CONFIANCE ENFANTS À partir de 30 mois pour les formes Gel, Ado et Spray et à partir de 6 ans pour le Bain de bouche ADOS Formulation sans alcool dont les plus jeunes apprécient

Plus en détail

Site : http://www.isnab.com mail : mennier@isnab.fr SUJET ES - session 2003 Page 1 68-(7(6VHVVLRQ

Site : http://www.isnab.com mail : mennier@isnab.fr SUJET ES - session 2003 Page 1 68-(7(6VHVVLRQ Site : http://www.isnab.com mail : mennier@isnab.fr SUJET ES - session 003 Page 1 68-(7(6VHVVLRQ LE JUS E FRUIT 35(0,Ê5(3$57,(%LRFKLPLHSRLQWV L'analyse d'un jus de fruit révèle la présence d'un composé

Plus en détail

Masse volumique et densité relative à 20 C

Masse volumique et densité relative à 20 C Méthode OIV-MA-AS2-01A Méthodes Type I Masse volumique et densité relative à 20 C 1. Définition La masse volumique est le quotient de la masse d'un certain volume de vin ou de moût à 20 C par ce volume.

Plus en détail

Fiche n 9 : Le brunissement des pommes Niveau : 1 ère S SVT

Fiche n 9 : Le brunissement des pommes Niveau : 1 ère S SVT FICHE RÉCAPITULATIVE Lorsque nous croquons une pomme, la chair de celle-ci est blanche. Nous avons tous pu remarquer, après avoir oublié cette même pomme croquée sur une table pendant plusieurs minutes,

Plus en détail

Les A.E.S. Rémi Buchaniec. Forcomed 2008

Les A.E.S. Rémi Buchaniec. Forcomed 2008 Les A.E.S Rémi Buchaniec Forcomed 2008 SOMMAIRE Définition A.E.S. Les facteurs de risque de contamination Conduite à tenir en cas d A.E.Sd Les précautions standards Conclusion Définition A.E.S. Accidents

Plus en détail

Utilisation d un tableur dans l exploitation des courbes de dosage spectrophotométrique.

Utilisation d un tableur dans l exploitation des courbes de dosage spectrophotométrique. Utilisation d un tableur dans l exploitation des courbes de dosage spectrophotométrique. A METHODE DE LA GAMME D ETALONNAGE... 1 1. Saisie des valeurs... 1 2. Tracé de la gamme d étalonnage... 2 3. Modélisation

Plus en détail

KIT COMPOSITION DU LAIT A RECEPTION DU COLIS : COMPOSITION (pour 10 binômes)

KIT COMPOSITION DU LAIT A RECEPTION DU COLIS : COMPOSITION (pour 10 binômes) : 0033 (0)169922672 : 0033 (0)169922674 : @ :sordalab@wanadoo.fr KIT COMPOSITION DU LAIT Ref: CPLAI A RECEPTION DU COLIS : Vérifier la composition du colis indiquée ci-dessous en page 1 Stocker l ensemble

Plus en détail

Activité expérimentale : Les produits d entretien dans l habitat

Activité expérimentale : Les produits d entretien dans l habitat Activité expérimentale : Les produits d entretien dans l habitat Matériel : ph-mètre + papier indicateur de ph Solutions tampon ph = 4 et ph = 7. Produits d entretien Balance, coupelle, verre de montre

Plus en détail

SVE 222 & PCL-442. Fascicule de Travaux Pratiques

SVE 222 & PCL-442. Fascicule de Travaux Pratiques SVE 222 & PCL-442 Fascicule de Travaux Pratiques 2014-2015 Institut Supérieur de l Education et de la Formation Continue Bassem Jamoussi & Radhouane Chakroun 1 Sommaire PCL 442/SVE222 - TP N 1 : Etude

Plus en détail

Niveau 2 nde THEME : LA PRATIQUE DU SPORT. Pré requis o La notion de mole, quantité de matière. Physique Chimie PRELEVER UNE QUANTITE DE MATIERE

Niveau 2 nde THEME : LA PRATIQUE DU SPORT. Pré requis o La notion de mole, quantité de matière. Physique Chimie PRELEVER UNE QUANTITE DE MATIERE Document du professeur 1/11 Niveau 2 nde THEME : LA PRATIQUE DU SPORT Physique Chimie PRELEVER UNE QUANTITE DE MATIERE Programme : BO spécial n 4 du 29/04/2010 LA PRATIQUE DU SPORT NOTIONS ET CONTENUS

Plus en détail

Les médicaments : un médicament générique et un médicament «princeps» contiennent un même principe actif mais se différencient par leur formulation.

Les médicaments : un médicament générique et un médicament «princeps» contiennent un même principe actif mais se différencient par leur formulation. Document du professeur 1/8 Niveau 2 nde THEME : LA SANTE Physique Chimie PRINCIPE DE LA CHROMATOGRAPHIE Programme : BO spécial n 4 du 29/04/10 LA SANTE NOTIONS ET CONTENUS COMPETENCES ATTENDUES Les médicaments

Plus en détail

AGRÉGATION DE SCIENCES DE LA VIE - SCIENCES DE LA TERRE ET DE L UNIVERS

AGRÉGATION DE SCIENCES DE LA VIE - SCIENCES DE LA TERRE ET DE L UNIVERS AGRÉGATION DE SCIENCES DE LA VIE - SCIENCES DE LA TERRE ET DE L UNIVERS CONCOURS EXTERNE ÉPREUVES D ADMISSION session 2010 TRAVAUX PRATIQUES DE CONTRE-OPTION DU SECTEUR A CANDIDATS DES SECTEURS B ET C

Plus en détail

Démonstration par l enseignante ou l enseignant/activité par les élèves Le chou rouge comme indicateur

Démonstration par l enseignante ou l enseignant/activité par les élèves Le chou rouge comme indicateur SNC2D/SNC2P Réactions chimiques/réactions chimiques Démonstration par l enseignante ou l enseignant/activité par les élèves Le chou rouge comme indicateur Sujets propriétés des acides et des bases échelle

Plus en détail

CONSTRUCTION DES COMPETENCES DU SOCLE COMMUN CONTRIBUTION DES SCIENCES PHYSIQUES

CONSTRUCTION DES COMPETENCES DU SOCLE COMMUN CONTRIBUTION DES SCIENCES PHYSIQUES CONSTRUCTION DES COMPETENCES DU SOCLE COMMUN CONTRIBUTION DES SCIENCES PHYSIQUES Compétence du socle : Compétence 6 : Les compétences sociales et civiques. Contribution attendue : Utiliser un produit chimique

Plus en détail

Les Précautions. «Standard» Denis Thillard. Hygiène et prévention du risque infectieux en EHPAD 24 novembre 2009

Les Précautions. «Standard» Denis Thillard. Hygiène et prévention du risque infectieux en EHPAD 24 novembre 2009 Les Précautions «Standard» Denis Thillard 24 novembre 2009 Les précautions standard Ce sont des règles r de base à appliquer: Par tous les professionnels Pour tous les résidentsr Tous les jours l hygiène

Plus en détail

TP N 3 La composition chimique du vivant

TP N 3 La composition chimique du vivant Thème 1 : La Terre dans l'univers, la vie et l'évolution du vivant : une planète habitée Chapitre II : La nature du vivant TP N 3 La composition chimique du vivant Les conditions qui règnent sur terre

Plus en détail

Bleu comme un Schtroumpf Démarche d investigation

Bleu comme un Schtroumpf Démarche d investigation TP Bleu comme un Schtroumpf Démarche d investigation Règles de sécurité Blouse, lunettes de protection, pas de lentilles de contact, cheveux longs attachés. Toutes les solutions aqueuses seront jetées

Plus en détail

la matièr cuivre (II) Donner la 2) Déterminer et Cu 2+ + Correction : ions chlorure. 1) Chlorure de cuivre neutralité CuCl 2. = =

la matièr cuivre (II) Donner la 2) Déterminer et Cu 2+ + Correction : ions chlorure. 1) Chlorure de cuivre neutralité CuCl 2. = = 1) Chlorure de cuivre Le chlorure de cuivre (II) est un composé ionique constitué d'ions chlorure Cl - et d'ions cuivre (II) Cu 2+. Donner la formule statistique de ce composé. Écrire l'équation de sa

Plus en détail

Classe : Nom : sujet A 9 T

Classe : Nom : sujet A 9 T SA. 1 Signaux périodiques évaluation Classe : Nom : sujet A Note : appréciation: Exercice n 1 : On donne ci-dessous les électrocardiogrammes (EGC) de trois patients. Patient n 1. Patient n 2. 9 T Patient

Plus en détail

Projet : Ecole Compétences -Entreprise REALISER UNE SPECTROPHOTOMETRIE

Projet : Ecole Compétences -Entreprise REALISER UNE SPECTROPHOTOMETRIE Projet : Ecole Compétences -Entreprise SECTEUR 9 SCIENCES APPLIQUEES ' : ORIENTATION D ETUDES TECHNICIEN / TECHNICIENNE CHIMISTE COMPETENCE PARTICULIERE VISEE : REALISER UNE SPECTROPHOTOMETRIE Formation

Plus en détail

OLYMPIADES REGIONALES de LA CHIMIE - XX ème édition PROTOCOLE EXPERIMENTAL

OLYMPIADES REGIONALES de LA CHIMIE - XX ème édition PROTOCOLE EXPERIMENTAL UNIVERSITE DE CAEN 2004-03-03 LYMPIADES REGINALES de LA CHIMIE - XX ème édition PRTCLE EXPERIMENTAL Durée 2 h Au début du XX ème siècle, l industrie des produits cosmétiques connaît un développement exponentiel.

Plus en détail

C2 - DOSAGE ACIDE FAIBLE - BASE FORTE

C2 - DOSAGE ACIDE FAIBLE - BASE FORTE Fiche professeur himie 2 - DOSAGE AIDE FAIBLE - BASE FORTE Mots-clés : dosage, ph-métrie, acide faible, base forte, neutralisation, concentration. 1. Type d activité ette expérience permet aux élèves de

Plus en détail

PARLEMENT EUROPÉEN C5-0224/2003. Position commune. Document de séance 2001/0212(COD) 14/05/2003

PARLEMENT EUROPÉEN C5-0224/2003. Position commune. Document de séance 2001/0212(COD) 14/05/2003 PARLEMENT EUROPÉEN 1999 Document de séance 2004 C5-0224/2003 2001/0212(COD) FR 14/05/2003 Position commune en vue de l'adoption du règlement du Parlement européen et du Conseil relatif aux engrais Docs

Plus en détail

BETADINE DERMIQUE 10 POUR CENT, solution pour application locale

BETADINE DERMIQUE 10 POUR CENT, solution pour application locale BETADINE DERMIQUE 10 POUR CENT, solution pour application locale Veuillez lire attentivement cette notice avant d'utiliser ce médicament. Elle contient des informations importantes pour votre traitement.

Plus en détail

Guide pratique. des antiseptiques. utilisés à l hôpital Saint-Antoine COMITÉ ANTISEPTIQUES ET DÉSINFECTANTS 2008

Guide pratique. des antiseptiques. utilisés à l hôpital Saint-Antoine COMITÉ ANTISEPTIQUES ET DÉSINFECTANTS 2008 Service Communication Saint-Antoine Réalisation : C.V. Guy Labarthe Avril 2009 COMITÉ ANTISEPTIQUES ET DÉSINFECTANTS 2008 Guide pratique des antiseptiques utilisés à l hôpital Saint-Antoine HÔPITAL SAINT-ANTOINE

Plus en détail

Méthode A : dosage du cadmium, chrome, cobalt, cuivre, plomb, manganèse, nickel et zinc par spectrométrie d absorption atomique avec flamme.

Méthode A : dosage du cadmium, chrome, cobalt, cuivre, plomb, manganèse, nickel et zinc par spectrométrie d absorption atomique avec flamme. S-II-2.1V1 DOSAGE DES ELEMENTS METALLIQUES EN TRACE DANS LES EXTRAITS À L EAU RÉGALE : MÉTHODE PAR ABSORPTION ATOMIQUE AVEC FLAMME ET ATOMISATION ÉLECTROTHERMIQUE (AAS/GF) 1. Objet Dosage des éléments

Plus en détail

Partie 2, chapitre 3, TP 4 : ETUDE DES CARACTERISTIQUES DE L ACTIVITE D UNE ENZYME

Partie 2, chapitre 3, TP 4 : ETUDE DES CARACTERISTIQUES DE L ACTIVITE D UNE ENZYME Partie 2, chapitre 3, TP 4 : ETUDE DES CARACTERISTIQUES DE L ACTIVITE D UNE ENZYME Doc PP Hatier HCl : réaction avec le magnésium [magnésium (réactif 1) + HCl (réactif 2) dihydrogène + chlorure de Mg (produits

Plus en détail

Peroxyacide pour l'hygiène dans les industries agroalimentaires

Peroxyacide pour l'hygiène dans les industries agroalimentaires P3-oxonia active Description Peroxyacide pour l'hygiène dans les industries agroalimentaires Qualités Le P3-oxonia active est efficace à froid. Il n'est ni rémanent ni polluant. Il ne contient pas d'acide

Plus en détail

Mesure du volume d'un gaz, à pression atmosphérique, en fonction de la température. Détermination expérimentale du zéro absolu.

Mesure du volume d'un gaz, à pression atmosphérique, en fonction de la température. Détermination expérimentale du zéro absolu. Mesure du volume d'un gaz, à pression atmosphérique, en fonction de la température. Détermination expérimentale du zéro absolu. Auteur : Dr. Wulfran FORTIN Professeur Agrégé de Sciences Physiques TZR -

Plus en détail

A chaque couleur dans l'air correspond une longueur d'onde.

A chaque couleur dans l'air correspond une longueur d'onde. CC4 LA SPECTROPHOTOMÉTRIE I) POURQUOI UNE SUBSTANCE EST -ELLE COLORÉE? 1 ) La lumière blanche 2 ) Solutions colorées II)LE SPECTROPHOTOMÈTRE 1 ) Le spectrophotomètre 2 ) Facteurs dont dépend l'absorbance

Plus en détail

TECHNIQUES: Principes de la chromatographie

TECHNIQUES: Principes de la chromatographie TECHNIQUES: Principes de la chromatographie 1 Définition La chromatographie est une méthode physique de séparation basée sur les différentes affinités d un ou plusieurs composés à l égard de deux phases

Plus en détail

IFSI 23 septembre 2009 Antiseptiques et produits pour l hygiène des mains Axèle REBERGA Pharmacien assistant Stérilisation - Hôpital Bichat Claude Bernard Antiseptiques définition Asepsie : ensemble des

Plus en détail

NOTICE. ELUDRIL 0,5 ml/0,5 g pour 100 ml, solution pour bain de bouche Solution de digluconate de chlorhexidine/chlorobutanol hémihydraté

NOTICE. ELUDRIL 0,5 ml/0,5 g pour 100 ml, solution pour bain de bouche Solution de digluconate de chlorhexidine/chlorobutanol hémihydraté NOTICE ANSM - Mis à jour le : 18/11/2013 Dénomination du médicament Encadré ELUDRIL 0,5 ml/0,5 g pour 100 ml, solution pour bain de bouche Solution de digluconate de chlorhexidine/chlorobutanol hémihydraté

Plus en détail

Dosage des sucres par CLHP dans les vins (Oeno 23/2003)

Dosage des sucres par CLHP dans les vins (Oeno 23/2003) Méthode OIV-MA-AS311-03 Méthode Type II Dosage des sucres par CLHP dans les vins (Oeno 23/2003) 1. DOMAINE D'APPLICATION Cette recommandation spécifie une méthode de dosage du fructose, du glucose et du

Plus en détail

1) L ion borate est une base, écrire la demi-équation acido-basique correspondante : BO 2

1) L ion borate est une base, écrire la demi-équation acido-basique correspondante : BO 2 Chimie : Séance n 2 I. Réaction entre l acide acétique et l ion borate : On mélange 25,0 ml d une solution d acide acétique de concentration 2,50.10 2.L 1 et 75,0 ml d une solution de borate de sodium

Plus en détail

DS de Spécialité n o 4 Extraction & identification de la caféine

DS de Spécialité n o 4 Extraction & identification de la caféine DS de Spécialité n o 4 Extraction & identification de la caféine Selon la légende, le café fut remarqué pour la première fois quelques 850 ans avant notre è r e : u n b e r g e r d u Y é m e n n o t a

Plus en détail

Entretien des locaux : principes et méthodes C. CHAPUIS, HCL

Entretien des locaux : principes et méthodes C. CHAPUIS, HCL Entretien des locaux : principes et méthodes C. CHAPUIS, HCL Objectifs Assurer une propreté visuelle Assurer un environnement agréable au patient/résident Prévenir la transmission croisée La classification

Plus en détail

CONTACTS INTRODUCTION. Composantes de base d'une BAG

CONTACTS INTRODUCTION. Composantes de base d'une BAG Document : Guide d' 'utilisation : Préparé par : KHALID LAAZIRI PROJET B O ÎTE À GANT S CONTACTS KHALID LAAZIRI (PJAB 7467 LOCAL: 5094) JOËL BOUCHARD (LOCAL: 4155) ÉTUDIANTS DE RICHARD MARTEL (LOCAUX :

Plus en détail

Sciences et Technologies de l Industrie et du Développement Durable ENERGIE THERMIQUE ENERGIE THERMIQUE

Sciences et Technologies de l Industrie et du Développement Durable ENERGIE THERMIQUE ENERGIE THERMIQUE Sciences et Technologies de l Industrie et du Développement Durable ENERGIE THERMIQUE 1 ère STI2D CI5 : Efficacité énergétique active TP1 EE ENERGIE THERMIQUE INSTRUCTIONS PERMANENTES DE SÉCURITÉ 1. Avant

Plus en détail

Amélioration des pratiques intégrées des opérateurs en prélèvement et analyses chimiques

Amélioration des pratiques intégrées des opérateurs en prélèvement et analyses chimiques Partenariat 2011 Outils pour la mise en œuvre des politiques de l eau Action I-A-03 (20) Amélioration des pratiques intégrées des opérateurs en prélèvement et analyses chimiques Rapport sur le bilan de

Plus en détail

MC11 Mélanges d acides et de bases ; solutions tampons

MC11 Mélanges d acides et de bases ; solutions tampons MC11 Mélanges d acides et de bases ; solutions tampons Les définitions d acidité et de basicité ont beaucoup évoluées depuis leur apparition. Aujourd hui, on retient deux définitions valables. Celle donnée

Plus en détail

Grille d incompatibilité et d entreposage des principaux produits utilisés pour l entretien des piscines : comment utiliser la grille?

Grille d incompatibilité et d entreposage des principaux produits utilisés pour l entretien des piscines : comment utiliser la grille? Grille d incompatibilité et d entreposage des principaux produits utilisés pour l entretien des piscines : comment utiliser la grille? Mai 2010 Nathalie Desgagné, chimiste Direction générale de la prévention

Plus en détail