Fiche TP n 1 : Initiation aux techniques biochimiques

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Fiche TP n 1 : Initiation aux techniques biochimiques"

Transcription

1 Fiche TP n 1 : Initiation aux techniques biochimiques Préparation de la solution mère : Bleu de méthylène (10-5 et 0.5x10-5 M). Lire la densité optique à l aide d un spectrophotomètre des deux solutions à des longueurs d ondes de 400 à 900 nm. Interpréter vos résultats. Préparation des dilutions : Dilution 1 1/2 1/4 1/6 0 Solution mère (ml) H 2 O (ml) Volume Total (ml) DO Déterminer la concentration pour chaque dilution. Lire la densité optique à l aide d un spectrophotomètre, de chaque dilution à une longueur d onde = 640 nm. Tracer les droites DO = f (S) et 1/DO = f (1/ S). Interpréter vos résultats.

2 Fiche TP n 2 : Préparation d une solution Tampon de ph déterminée. Préparation des solutions Tampons : Préparer les solutions de HCl et de NaOH à 1M, mélanger et diluer à 100ml. - Agiter et mesurer le ph à l aide du ph mètre. Etude des solutions acides et basiques : HCl (ml) NaOH (ml) ph - Agiter et mesurer le ph à l aide du ph mètre. - Interpréter vos résultats. Etude croissante du ph : HCl (ml) NaOH (ml) H 2 O (ml) ph - Agiter et mesurer le ph à l aide du ph mètre. - Interpréter vos résultats. Etude décroissante du ph : NaOH (ml) HCl (ml) H 2 O (ml) ph - Agiter et mesurer le ph à l aide du ph mètre. - Interpréter vos résultats.

3 Fiche TP n 3 : Electrophorèse sur gel de ployacrylamide Préparations des gels : L électrophorèse est réalisée en condition dénaturante (PAGE-SDS). Deux gels sont préparés, un gel de concentration à 5% et un gel de séparation à 12.5%. Tampon Tris 1M, ph 8.8 Tampon Tris 1M, ph 6.8 Acrylamide 30% - Bisacrylamide 0.8% Eau distillée Temed 5% SDS 10% Persulfate 10% Concentration finale en Acrylamide 5% (ml) 12.5% (ml) Préparations des tampons de l électrophorèse : Glycine (solution mère, ph 7.8) Tris SDS à 1% Eau distillée 14.4g 3.3g 1g 1L Préparations des plaques de l électrophorèse : En premier temps, le gel de séparation est coulé très délicatement à l aide d une seringue entre deux plaques en verre. Après sa polymérisation et en second temps, le gel de concentration est introduit entre les deux plaques. La formation des puits au nombre de 12 est réalisée à l aide d une peigne. Une fois polymérisée, ce second gel est lavé à l aide de l eau distillée, puis introduit dans la cuve d électrophorèse. Après une migration de 3 heures à 75 ma, et à température ambiante, le gel est retiré puis introduit délicatement dans une solution de fixation (trichloro-acétique TCA à 10%) pendant 1 heure. Ensuite, le gel est coloré et décoloré dans des solutions de coloration (bleu de Coomasie) et décoloration. Une fois les bandes sont bien visibles, le gel est pris en photo.

4 Fiche TP n 4 : Electrophorèse sur gel d agarose Préparation des gels : L électrophorèse est réalisée à raison de 1g d agarose dans un volume de 100ml de TBE, un gel de concentration à 1% La composition du TBE : (tampon de migration) composants Concentrations Tris/Hcl 0.089M EDTA 2.5mM Bleu de bromophénole 0.089M à ph=8 Bromure d Ethidium (BET) 2µl Composition du tampon de charge : Composants Concentrations Tris/Hcl 0.2M à ph=6 EDTA 0.2M à ph=8 Bleu de bromophémole 0.4% Saccharose à 40% 40% Protocole : Electrophorèse sur gel d agarose à 1%, se fait dans un volume de 100ml de TBE 1X (Tris/Hcl : 0.089M, EDTANa 2 : 2.5mM, acide borique : 0.089M, ph=8.0) Contenant 2 µl de bromure d Ethidium (BET) est introduit dans le gel avant qu il ne polymérise. Une fois le gel placé dans la cuve à électrophorèse, préalablement rempli par le tampon de migration (TBE1X), un mélange de 10µl contenant 5µl du produit d amplification st de 5µl de tampon de charge (Tris/Hcl : 0.2M, ph=7.6, EDTA : 0.2M, ph=8.0, bleu de bromophénole 0.4% comme indicateur du fond de migration et du saccharose à 40% alourdisseur de l ADN) sont déposés dans chaque puits, 2 µl de marqueur de de taille exemple : (Smart Ladder) de 14Kb est déposé dans les mêmes conditions afin de déterminer la taille des bandes obtenues. La migration se fait à 100volt pendant 30min, juste après, le produit d amplification est visualisé sous rayons ultra-violets.

5 Fiche TD n 1 : La chromatographie d exclusion moléculaire Elle est appelée chromatographie d exclusion, diffusion, tamissage moléculaire, gel de filtration. La phase stationnaire est un solide poreux Les grosses molécules sont exclues de la phase fixe Les petites molécules incluses diffusent dans les pores du gel EXERCICE N : 1 On détermine les temps de rétention de (tr) au cours d une chromatographie sur séphadex, les protéines suivantes dont on connait la masse moléculaire (MM), le débit de la colonne est de 5ml/min. Protéines MM Tr(min) Aldolase Lactate déshydrogénase Phosphatase alcaline Ovalbumine lactoglobuline Expliquer le principe de cette technique 2-Calculer les volumes d élution (Ve) correspondants. Porter le log de MM en fonction de Ve ; que remarquez-vous? 3-Pour la glucokinase. Tr=21. Déterminer sa masse moléculaire à l aide du graphique précédent. EXERCICE N 2 On veut déterminer la masse moléculaire (MM) d une protéine P par chromatographie d exclusion. La limite d exclusion du gel se situe entre et de MM.

6 L étalonnage du gel se fait par diverses substances, dont les MM ( exprimées en daltons ) et les volumes d élution ( Ve, exprimé en ml) sont indiqués dans le tableau suivant : Protéines MM Ve (ml) Dextran Fibrinogène Catalase Lactoglobuline Porter le log de MM en fonction de Ve. Que remarquez-vous? 2- La protéine P montre un volume d élution Ve=113ml. Déterminer sa MM. EXERCICE N 3 On veut séparer un mélange de protéines suivant : Thyroglobuline (669KDa) Ferritine (440KDa), Catalase (232KDa), lactase déshydrogénase (140KDa) et l albumine (66KDa) par une chromatographie d exclusion moléculaire sur gel de séphadex. Le profil d élution est tracé après mesure d absorbance à 280nm des fractions éluées. Le volume d élution Ve de chaque protéine de référence a été déterminé. Le bleu Dextran ( Da) permet de déterminer le volume mort Vo du gel. 1- Tracer la droite de calibration : Ve/Vo=f (log PM). Que remarquez-vous? 2- Calculer PM d une protéine. Si son Ve=33ml

7 Fiche TD n 2 : Chromatographie échangeuse d ions 1- Résine échangeuse de cations : la CM-cellulose (carboxymethyle cellulose) est une résine chargée négativement (R-), les différentes protéines doivent être chargées positivement(+) pour être accrochées à la résine. Le ph du travail doit être <inferieur à l ensemble des phi des protéines (phi c est le ph isoélectrique) 2- Résine échangeuse d anions : DEAE cellulose (diéthyl amino éthyle cellulose), c est une résine chargée positivement (R+), les différentes protéines doivent être chargées négativement pour être accrochées à la résine. Le ph doit être >supérieur à l ensemble des phi des protéines. phi < du travail phi = du travail phi > du travail Protéine chargée e - (négativement) Protéine chargée e 0 (neutre) Protéine chargée e + (positivement) CM-cellulose R - DEAE cellulose R + 1: : : : : : L ordre d élution : 1 : : : L ordre d élution : 1 : : :

8 Exercice n 1 : La carboxyméthyl cellulose (CM-cellulose) est un support échangeur de cations. Parmi les protéines suivantes : Ovalbumine (phi=4.6), Cytochrome (phi=10.65) et lysozyme (phi=11). 1- Quelles sont celles qui sont retenues par la CM-cellulose à ph 7? 2- Avec quel ph doit-on travailler croissant ou décroissant? 3- Si on avait travaillé avec un ph croissant qu elle serait l ordre d élution? Exercice n 2 : on veut séparer 3 acides aminés : l acide L-glutamique, la l-leucine et la L-lysine par chromatographie échangeuse de cations (CM-cellulose), les ph isoélectriques de l acide L-glutamique, de la L-leucine et de la L-lysine sont respectivement : 3,22-5,98-9,74 à 25C, on dépose les trois acides aminés sur la colonne, à ph2, puis on élue progressivement le ph à Expliquez le principe de cette technique. 2- Quels acides aminés sont élus et dans quel ordre? 3- Donnez l ordre d élution à ph4, ph6, ph10 Exercice n 3 : la diéthylaminoéthylcellulose (DEAE-cellulose) est un support échangeur d anions. Parmi les protéines suivantes : Sérumalbumine (phi=4,9), uréase (phi=5), chymotripsinogène (phi=9,5). 1- Expliquez le principe de cette technique. 2- Quelles sont celles, qi à ph 7, sont retenues par la DEAE-cellulose? 3- Avec quel ph doit-on travailler? 4- Donnez l ordre d élution. Exercice n 4 : on a un mélange de protéines suivantes sérumalbumine (phi=4,9), uréase (phi=5), chymotripsinogène (phi=9,5), ovalbumine (phi=4,6), Cytocromec (phi=10,65) et lysozyme (phi=11) L opération a été effectuée à ph neutre 1- Quelle est la méthode qi me permettra une bonne séparation? 2- Si on avait un support échangeur de cations à quel ph doit on travailler? 3- Si on avait un support échangeur d anions à quel ph doit on travailler? Exercice n 5 : on veut séparer et purifier par chromatographie échangeuse d ions, sr gel quaternaire Amino éthyl cellulose (QAE- cellulose)= (DEAE-cellulose) ou bien sur gel sulfopropyle cellulose (SP- cellulose)= (CM- cellulose) ; le mélange suivant : sérumalbumine (phi=4,9), uréase (phi=5) Chymotripsinogène (phi=9,5), lysozyme (phi=11), ribonucléase (phi=9,5) et d-pepsine (phi=1). 1- Donnez le principe de ces deux techniques 2- Comment appelle-t-on cette chromatographie? 3- A quel ph doit-on travailler? donnez l ordre de l élution. 4- Si on avait travaillé à ph neutre, quel serais l ordre d élution? 5- Comparez les résultats pour les deux types de chromatographie précédente à ph=8 que remarquez-vous??

9 Fiche TD n 3 : Electrophorèse Exercice n 1 : 1200 Après migration de différents fragments d ADN Sur gel d agarose, le résultat obtenu est le suivant : 1- Donnez le principe de cette électrophorèse 2- Déterminer la taille des différents fragments d ADN Si d1=10,50mm, 22,5mm et 32mm 3- Porter log (taille) =f(d). que remarquez-vous? Exercice n 2 : Un mélange de protéine est traité par le SDS et le B-mercaptoéthanol ; après ce traitement, ce mélange est soumis à une électrophorèse Sur gel de polyacrylamide en présence de SDS, à ph=7 1- On mesure la distance de migration, d, de ces protéines dont on connait le PM : Ovalbumine Trypsine Myoglobine Cytochrome PM d (mm) 37,6 59, Donnez le principe de cette électrophorèse, le rôle du SDS et B-mercaptoéthanol. -porter log PM en fonction de «d». Que remarquez-vous? 2- pour d autres protéines traitées par le SDS et B-mercaptoéthanol, on a trouvé : Sérumalbumine Lysozyme Anhydrase Pepsine d (mm) 21,5 77, déterminer le poids moléculaire de ces protéines 3- le poids moléculaire de l hémoglobine est de On a trouvé après une électrophorèse Sur gel de polyacrylamide en présence de SDS, une seule bande dont la distance de migration et de 73 mm. Quelle est la structure de cette protéine?

10 Fiche TD n 4 : ISOELECTROFOCALLISATION EXERCICE N 1 : on veut séparer et purifier par la technique d isoelectrofocalisation un mélange de 07 protéines : sérumalbumine (4,9), uréase (5), ribonucléase (9,5), d pepsines (1), lysozyme (11), Cytocromec (10,65) et ovalbumine (4,6). 1- Expliquez le principe de cette technique. 2- Combien de bandes révélera-t-on? donnez l ordre de migration dans le cas ou choisit un gradient de ph croissant? par un schéma. 3- Cette technique est elle la meilleur pour séparer ce mélange? EXERCICE N 2 : Après une isélectrophorèse, le mélange séparé est représenté dans a figure suivante : 3,5 4,74 6 7,25 8,5 1- Compléter le schéma de l électrophorèse, en précisant le sens de migration. 2- Tracer la droite de ph=f (distance par apport à l anode ou à la cathode), que remarquer vous? 3- Déterminer les pi (points isoélectriques) pour chaque molécules : X, Y, Z, W, O Si d1=20mm (par apport à l anode) et d2= 40mm Si d3=4àmm (par apport à la cathode) et d4=50mm, d5=10mm 4- Comment appelle-t-on ces molécules? et dans qu elle zone de ph se trouvent-elles?

EVALUATION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE DES ACIDES AMINES

EVALUATION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE DES ACIDES AMINES EVALUATION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE DES ACIDES AMINES METHODES CHROMATOGRAPHIQUES. METHODES ELECTROPHORETIQUES. DOSAGES SPECIFIQUES. CHROMATOGRAPHIE SUR PAPIER. CHROMATOGRAPHIE SUR COUCHE MINCE. CHROMATOGRAPHIE

Plus en détail

ÉLECTROPHORÈSE. , sur un ion avec une charge q dans un champ électrique d intensité, E, est: F électrique. = qe

ÉLECTROPHORÈSE. , sur un ion avec une charge q dans un champ électrique d intensité, E, est: F électrique. = qe ÉLECTROPHORÈSE A. Théorie -l électrophorèse, la migration d un ion dans un champ électrique, est utilisée dans les séparations analytiques des molécules biologiques - selon les lois de l électrostatique,

Plus en détail

Purification de protéines - stratégies

Purification de protéines - stratégies Purification de protéines - stratégies Propriétés des protéines et stratégie de purification Instabilité à la température Stabilité au ph Stabilité au solvants organiques Nécessité d utiliser des détergents

Plus en détail

TD de Biochimie 4 : Electrophorèse.

TD de Biochimie 4 : Electrophorèse. TD de Biochimie 4 : Electrophorèse. Synthèse de l expérience 1 Les questions posées durant l expérience 1 Exposé sur les méthodes de séparation des molécules : Paramètres de séparation Méthodes : l électrophorèse

Plus en détail

Quelques images du TP électrophorèse, chromatographie

Quelques images du TP électrophorèse, chromatographie Quelques images du TP électrophorèse, chromatographie Fond de l éprouvette avec solvant mobile La tache verte ne touche pas le solvant Chromatographie des pigments chlorophylliens Bandelette de papier

Plus en détail

Chapitre 3 Propriétés et Analyses des protéines

Chapitre 3 Propriétés et Analyses des protéines Chapitre 3 Propriétés et Analyses des protéines 1.Isolement des protéines A. Choix d une source de protéines B. Techniques de solubilisation C. Stabilisation des protéines D. Détection des protéines E.

Plus en détail

Thème 4 Chapitre 1 Activité 2

Thème 4 Chapitre 1 Activité 2 Thème 4 Chapitre 1 Activité 2 EXTRACTION ET ANALYSE DE L HEXOKINASE DE SACCHAROMYCES CEREVISIAE Éléments de réponse ANALYSE DES RÉSULTATS 1.1. Cela permet de faciliter la lyse alcaline de la membrane de

Plus en détail

Quelques images du TP électrophorèse, chromatographie

Quelques images du TP électrophorèse, chromatographie Quelques images du TP électrophorèse, chromatographie Chromatographie des pigments chlorophylliens Bandelette de papier Whatmann Sur laquelle on écrase un morceau de feuille Cache opaque empêchant la photooxydation

Plus en détail

ELECTROPHORESE : Bases physique & Applications Médicales

ELECTROPHORESE : Bases physique & Applications Médicales ELECTROPHORESE : Bases physique & Applications Médicales Dr K CHATTI, 2010 Population cible Etudiants 1 ère Année Médecine Pré-requis Généralités sur la solution, potentiel chimique, propriétés colligatives

Plus en détail

Estimation de la biomasse microbienne par électrophorèse en gel d agarose

Estimation de la biomasse microbienne par électrophorèse en gel d agarose Version : 1 Page : 1 / 8 microbienne par Version Date Modificateur Descriptif 1 22/10/2012 M. Lelievre MAJ mise en page (en tete, filigrane) et corrections générales Version : 1 Page : 2 / 8 1- Mots clés

Plus en détail

V- Purification des Protéines

V- Purification des Protéines V- Purification des Protéines = séparation des autres constituants de la cellule Protéine assez enrichie pour que tout contaminant puisse être tenu comme valeur négligeable : «raisonnement pure» Plusieurs

Plus en détail

ATELIER TECHNIQUE L'ELECTROPHORESE DES PROTEINES SUR GEL DE POLYACRYLAMIDE EN PRESENCE DE SDS (SDS PAGE) proposé par

ATELIER TECHNIQUE L'ELECTROPHORESE DES PROTEINES SUR GEL DE POLYACRYLAMIDE EN PRESENCE DE SDS (SDS PAGE) proposé par ATELIER TECHNIQUE L'ELECTROPHORESE DES PROTEINES SUR GEL DE POLYACRYLAMIDE EN PRESENCE DE SDS (SDS PAGE) proposé par La Faculté des Sciences Exactes et Naturelles (UFR SEN) (Campus de Fouillole, Pointe

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR AGRICOLE SUJET

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR AGRICOLE SUJET REMPLACEMENT 2010 France métropolitaine Option : ANABIOTEC BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR AGRICOLE ÉPREUVE E2 DU DEUXIÈME GROUPE SCIENCES ET TECHNIQUES DE LA MATIÈRE Durée : 3 heures Matériel(s) et document(s)

Plus en détail

TP 8 Détermination de l activité spécifique d une enzyme.

TP 8 Détermination de l activité spécifique d une enzyme. TP 8 Détermination de l activité spécifique d une enzyme. Les objectifs de cette séance : - Apprendre à faire une réaction enzymatique. - Adapter les manipulations de chimie en TP de biologie. - Savoir

Plus en détail

STRATEGIES POUR L ETUDE DES PROTEINES

STRATEGIES POUR L ETUDE DES PROTEINES STRATEGIES POUR L ETUDE DES PROTEINES I. ISOLEMENT D UNE PROTEINE RESPONSABLE D UNE FONCTION : On s intéresse au fait d isoler la chymotrypsine, enzyme pancréatique sécrétée dans le tube digestif et responsable

Plus en détail

Manipulation des acides nucléiques

Manipulation des acides nucléiques Manipulation des acides nucléiques (voir chapitre 6 du Voet et Voet) - les acides nucléiques forment des polymères : ADN et ARN - ils sont composés de 4 nucléotides: A, C, G et T pour l ADN A, C, G et

Plus en détail

Taq'Ozyme Purple Mix MANUEL D UTILISATION

Taq'Ozyme Purple Mix MANUEL D UTILISATION Taq'Ozyme Purple Mix OZYA003-40 - 40 réactions OZYA003-200 - 200 réactions (avec supplément de MgCl 2 ) OZYA003-200XL - 200 réactions (avec supplément de MgCl 2 ) OZYA003-1000 - 1000 réactions (avec supplément

Plus en détail

Les protéines fibreuses:

Les protéines fibreuses: D- Hiérarchie dans la conformation des protéines Les protéines fibreuses: Le collagène: Le derme de la peau est formé d'un dense treillis de fibres de collagène La kératine : Les ongles, la couche cornée

Plus en détail

MLVA Streptococcus pneumoniae

MLVA Streptococcus pneumoniae H.I.A. Robert Picqué Bordeaux Laboratoire de Biologie moléculaire Version Internet 2 MLVA Streptococcus pneumoniae 1. DESCRIPTION DES OPERATIONS 1.1 Culture et extraction des ADN NB : prévoir dans la série

Plus en détail

Partiel n 1 Techniques d Analyses Spectrale & Séparative (3h00)

Partiel n 1 Techniques d Analyses Spectrale & Séparative (3h00) Partiel n 1 Techniques d Analyses Spectrale & Séparative (3h00) BON COURAGE ET BONNE ANNÉE À TOUTES ET À TOUS Documents non autorisés - Calculatrice autorisée Justifier les calculs Séparer calcul littéral

Plus en détail

KIT PRINCIPE DE LA PCR A RECEPTION DU COLIS : COMPOSITION (pour 5 gels de 8 puits soit 40 dépôts d ADN) MATERIEL NECESSAIRE

KIT PRINCIPE DE LA PCR A RECEPTION DU COLIS : COMPOSITION (pour 5 gels de 8 puits soit 40 dépôts d ADN) MATERIEL NECESSAIRE : 0033 (0)169922672 : 0033 (0)169922674 : @ :sordalab@wanadoo.fr KIT PRINCIPE DE LA PCR Ref: PCR A RECEPTION DU COLIS : Vérifier la composition du colis indiquée ci-dessous en page 1 Stocker les articles

Plus en détail

Pour observer, identifier ou comparer des protéines, plusieurs étapes sont requises :

Pour observer, identifier ou comparer des protéines, plusieurs étapes sont requises : Techniques de séparation, identification et caractérisation des protéines enzymatiques Pour observer, identifier ou comparer des protéines, plusieurs étapes sont requises : l Obtention de l'extrait brut

Plus en détail

Support d échange ionique HyperCel STAR AX

Support d échange ionique HyperCel STAR AX Life Sciences USD 2831(2) Support d échange ionique Support de chromatographie d échange d anions «tolérant aux conditions salines» Support de chromatographie d échange d anions utilisable à l échelle

Plus en détail

Les différentes structures des protéines

Les différentes structures des protéines Les différentes structures des protéines tructure primaire tructure secondaire -Ala-Glu-Val-Thr-Asp-Pro-Gly- -AEVTDPG- Hélice Feuillet tructure tertiaire tructure quaternaire Domaine. Lacombe 1 Les différentes

Plus en détail

Mallette «Chromatographie sur colonne»

Mallette «Chromatographie sur colonne» 1 MATERIEL 1.1 Contenu de la mallette 1.2 Description du matériel VANNE D INJECTION COLONNE SERINGUE D INJECTION RÉSERVE D ÉLUANT POMPE MISE SOUS TENSION SÉLECTEUR DE LA GAMME DE VITESSE X1 X10 MAX RÉGLAGE

Plus en détail

Université Cadi Ayyad Année universitaire 2013-2014 Faculté des Sciences Semlalia Département de Biologie. TD 2 de Biochimie Structurale

Université Cadi Ayyad Année universitaire 2013-2014 Faculté des Sciences Semlalia Département de Biologie. TD 2 de Biochimie Structurale Université Cadi Ayyad Année universitaire 2013-2014 Faculté des Sciences Semlalia Département de Biologie TD 2 de Biochimie Structurale Exercice n 1 On n a pas besoin de connaître avec précision les valeurs

Plus en détail

Analyse d échantillons alimentaires pour la présence d organismes génétiquement modifiés

Analyse d échantillons alimentaires pour la présence d organismes génétiquement modifiés Analyse d échantillons alimentaires pour la présence d organismes génétiquement modifiés Module 5 Électrophorèse sur gel d agarose M. Somma, M. Querci WORLD HEALTH ORGANIZATION REGIONAL OFFICE FOR EUROPE

Plus en détail

ELECTROPHORESE CAPILLAIRE

ELECTROPHORESE CAPILLAIRE Université de Strasbourg (U D S) Formation continu ELECTRPHRESE CAPILLAIRE TRAVAUX DIRIGES 1 I Epreuve de Notion d'échelle dans les méthodes de séparation Master 2 Sciences Analytiques (M. François) (1

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE Série : Sciences et Technologies de Laboratoire Spécialité : Biotechnologies SESSION 2013 Sous-épreuve écrite de Biotechnologies Coefficient de la sous-épreuve : 4 Ce sujet est

Plus en détail

Taq Ozyme (Nouvelle Formulation) ADN polymérase thermostable

Taq Ozyme (Nouvelle Formulation) ADN polymérase thermostable Taq Ozyme (Nouvelle Formulation) OZYA001-1000 - 1000 unités OZYA001-5000 - 5000 unités OZYA001-1000D - 1000 unités + dntp Premix - 4x10 mm Stockage et stabilité : Taq Ozyme : 2 ans à -20 C dntp Premix

Plus en détail

Principe de la séparation sur une résine échangeuse d ions

Principe de la séparation sur une résine échangeuse d ions Principe de la séparation sur une résine échangeuse d ions La réaction d échange entre la résine et le mélange à séparer dépend de l affinité relative de la résine pour le contre ion qu elle porte et pour

Plus en détail

ANTITHROMBINE III HUMAINE (CONCENTRÉ D ) Antithrombinum III humanum densatum

ANTITHROMBINE III HUMAINE (CONCENTRÉ D ) Antithrombinum III humanum densatum NOTERELATIVEÀLAMONOGRAPHIE Cettemonographieaétécorrigéepourréintroduire et décrire in extenso la méthode de titrage de l héparine qui, jusqu au Supplément 8.3 de la Ph. Eur., figurait dans le chapitre

Plus en détail

1 Contrôle au laboratoire de la pasteurisation du lait

1 Contrôle au laboratoire de la pasteurisation du lait Exploitation d informations scientifiques et présentation d un travail de synthèse Durée : 1,5 h (préparation 1 h et soutenance orale 30 minutes) 1 Etude de la fabrication du Saint-Nectaire Les différentes

Plus en détail

Réseau SCEREN. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la. Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Réseau SCEREN. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la. Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Campagne 2013 Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté

Plus en détail

Galan Briceño Juana, Bonvin Grégoire, 14.11.2005 Origa Magali, Osini Stéphanie

Galan Briceño Juana, Bonvin Grégoire, 14.11.2005 Origa Magali, Osini Stéphanie ANALYSE DE PROTEINES DANS LA LEVURE. I. But : Le but de ce TP est l analyse quantitative d une protéine de levure, l hexokinase, qui joue un rôle essentiel dans le mécanisme de la glycolyse. Nous utiliserons

Plus en détail

Université Joseph Fourier TRAVAUX PRATIQUES BIO 121

Université Joseph Fourier TRAVAUX PRATIQUES BIO 121 Université Joseph Fourier GRENOBLE I TRAVAUX PRATIQUES BIO 121 Année 2008-2009 1 Première année de LICENCE AVERTISSEMENT Le port de la blouse est obligatoire en salle de travaux pratiques. L'achat d'un

Plus en détail

De la CCM à la CPL : Trucs et astuces

De la CCM à la CPL : Trucs et astuces De la CCM à la CPL : Trucs et astuces Jean-Marc Roussel cccm juin 2009 11/06/2009 Jean-Marc Roussel Page 1 Développement de méthode en CCM 3 phases sont à prendre en compte : Phase vapeur Échantillon Phase

Plus en détail

LE METABOLISME DU GLUTATHION (GSH):

LE METABOLISME DU GLUTATHION (GSH): Laboratoire de Physiologie végétale Université de Neuchâtel Travaux pratiques de Physiologie végétale 2009 LE METABOLISME DU GLUTATHION (GSH): ETUDE DES EFFETS DES ANTIDOTES DES HERBICIDES INTRODUCTION

Plus en détail

Référence bibliographique. "Création d'un site allostérique dans la betalactamase TEM-1 par évolution dirigée" Mathonet, Pascale

Référence bibliographique. Création d'un site allostérique dans la betalactamase TEM-1 par évolution dirigée Mathonet, Pascale "Création d'un site allostérique dans la betalactamase TEM-1 par évolution dirigée" Mathonet, Pascale Abstract L'objectif de ce travail est d'introduire, par ingénierie génétique, un site allostérique

Plus en détail

CORRIGE. Objectifs : Exploiter des spectres UV-visible pour caractériser et doser une espèce colorée

CORRIGE. Objectifs : Exploiter des spectres UV-visible pour caractériser et doser une espèce colorée Partie Observer : Ondes et matière CHAP 04-ACT EXP Spectroscopie UV-Visible CORRIGE Objectifs : Exploiter des spectres UV-visible pour caractériser et doser une espèce colorée Problématique : Un sirop

Plus en détail

Séance génome : Explication PCR et électrophorèse

Séance génome : Explication PCR et électrophorèse Séance génome : Explication PCR et électrophorèse La PCR (Polymérase Chain Reaction) est une technique qui permet de démultiplier en de très nombreuses quantités une séquence de nucléotides parmi l ensemble

Plus en détail

Sommaire. N.B. : Se munir du nécessaire de traçage des courbes et dune calculatrice

Sommaire. N.B. : Se munir du nécessaire de traçage des courbes et dune calculatrice Institut Supérieur de l Education et de la Formation Continue TD de Biochimie SV-342 Enzymologie Radhouane Chakroun 2013-2014 Sommaire TD N 1 - Purification et calcul de l activité enzymatique...3 Exercice

Plus en détail

KIT REALISATION DE LA PCR A RECEPTION DU COLIS : COMPOSITION (pour 5 gels de 8 puits et 10 réactions de PCR)

KIT REALISATION DE LA PCR A RECEPTION DU COLIS : COMPOSITION (pour 5 gels de 8 puits et 10 réactions de PCR) : 0033 (0)169922672 : 0033 (0)169922674 : @ :sordalab@wanadoo.fr KIT REALISATION DE LA PCR Ref: PCRREA A RECEPTION DU COLIS : Vérifier la composition du colis indiquée ci-dessous en page 1 Stocker les

Plus en détail

E-II-6V1 : DÉTERMINATION DE L AZOTE NITREUX PAR ANALYSE EN FLUX ET DETECTION SPECTROMETRIQUE

E-II-6V1 : DÉTERMINATION DE L AZOTE NITREUX PAR ANALYSE EN FLUX ET DETECTION SPECTROMETRIQUE E-II-6V1 : DÉTERMINATION DE L AZOTE NITREUX PAR ANALYSE EN FLUX ET DETECTION SPECTROMETRIQUE 1. Objet La présente méthode de référence spécifie une méthode de détermination de l azote nitreux dans l eau

Plus en détail

PARTIE 1 : DETERMINATION DE LA DURETE DE L HEPAR

PARTIE 1 : DETERMINATION DE LA DURETE DE L HEPAR TP 11 : RESINES ECHANGEUSES D IONS OU COMMENT ADOUCIR L EAU? Objectif : Déterminer la composition d une eau par titrage complexométrique. Utiliser une résine échangeuse d ions. PARTIE 1 : DETERMINATION

Plus en détail

Spectrophotométrie appliquée aux biomolécules

Spectrophotométrie appliquée aux biomolécules UNIVERSITE FRANCOIS RABELAIS FACULTE DES SCIENCES ET TECHNIQUES TOURS Licence L1 Science et Technologies Mention Sciences du Vivant TRAVAUX PRATIQUES: BIOCHIMIE STRUCTURALE Spectrophotométrie appliquée

Plus en détail

Organisation des enseignements Chimie en S3 et S4

Organisation des enseignements Chimie en S3 et S4 Organisation des enseignements Chimie en S3 et S4 Modules d'enseignements de Chimie M3303 : Techniques Spectroscopiques (Johan Alauzun S3) M4104 : Analyses Électrochimiques (Olivier Fontaine fin S3) et

Plus en détail

10a: La PCR (locus D1S80)

10a: La PCR (locus D1S80) 10a: La PCR (locus D1S80) Pour des raisons techniques, ce protocole n'est plus utilisé. Il a été remplacé par le protocole "PCR locus PV92" ainsi que le nouveau protocole "PCR sensibilité au PTC". Il reste

Plus en détail

ÉLECTROPHORESE : L ESSENTIEL

ÉLECTROPHORESE : L ESSENTIEL 282929 février 2007 LES MÉTHODES M D ÉD ÉLECTROPHORESE : L ESSENTIEL Premier Cycle d Etudes Médicales Faculté de Médecine Jacques Lisfranc Université Jean Monnet Aude Barani PRINCIPES DIFFERENTS TYPES

Plus en détail

Chromatographie liquide haute performance (CHLP)

Chromatographie liquide haute performance (CHLP) Chromatographie liquide haute performance (CHLP) La chromatographie liquide haute performance (CHLP en français, HPLC en anglais) est une technique analytique très générale d emploi. Elle correspond à

Plus en détail

Analyses de protéines dans la levure

Analyses de protéines dans la levure Analyses de protéines dans la levure Romain Laverrière, Noé Mage, Elias Laudato, Samuel Joseph Introduction Le but de ce travail pratique est la détermination de la concentration d une sorte de protéine,

Plus en détail

Principes et pratique de l électrophorèse sur gel d agarose

Principes et pratique de l électrophorèse sur gel d agarose Edvo-Kit n 101 Principes et pratique de l électrophorèse sur gel d agarose Objectif expérimental: L objectif de cette expérience est de développer une compréhension de base de la théorie de l électrophorèse

Plus en détail

Connaissances Capacités Exemples d'activités L'ION : COMPRENDRE LA CONDUCTION ÉLECTRIQUE DANS LES SOLUTIONS AQUEUSES.

Connaissances Capacités Exemples d'activités L'ION : COMPRENDRE LA CONDUCTION ÉLECTRIQUE DANS LES SOLUTIONS AQUEUSES. Niveau 3 ème Document du professeur 1/ 9 Physique Chimie La chimie, science de la transformation de la matière. Nature du courant électrique dans les solutions aqueuses ioniques. Migration des ions. Programme

Plus en détail

Chimie des solutions Chimie organique PCSI Diagrammes binaires

Chimie des solutions Chimie organique PCSI Diagrammes binaires PC Marcelin Berthelot Devoir surveillé 2 12 octobre 2013 : Chimie des solutions Chimie organique PCSI Diagrammes binaires Devoirs 1. Diagramme binaire solide-liquide or-argent (CCP 2013) Le diagramme binaire

Plus en détail

Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la

Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Campagne 2012 Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté

Plus en détail

Préparation et réalisation de réactions de séquence (Quick Start Kit, Beckman Coulter)

Préparation et réalisation de réactions de séquence (Quick Start Kit, Beckman Coulter) MODE OPERATOIRE Code : SSG / 001 UMR 1229 MGS Microbiologie et Géochimie des Sols 17 rue Sully BP86510 21065 Dijon Cedex Rédigé par : D. Bru Préparation et réalisation de réactions de séquence (Quick Start

Plus en détail

L anodisation. en milieu sulfurique

L anodisation. en milieu sulfurique Les traitements de surface de l aluminium et de ses alliages L anodisation en milieu sulfurique A.Steyer AVANT-PROPOS. L ensemble des opérations devant concourir à l accomplissement de l anodisation en

Plus en détail

Fiche de présentation 2.2.b

Fiche de présentation 2.2.b Fiche de présentation 2.2.b Classe : 1 ère Enseignement : Chimie-biochimie-sciences du vivant THEME du programme : 2 Sous-thème : 2.2 Chez l Homme, les aliments sont d abord digérés, puis les nutriments

Plus en détail

Détermination du pourcentage de transmittance UV : méthode par spectrophotométrie UV-visible, lecture à 254 nm

Détermination du pourcentage de transmittance UV : méthode par spectrophotométrie UV-visible, lecture à 254 nm Centre d'expertise en analyse environnementale du Québec MA. 103 %TUV 1.0 Détermination du pourcentage de transmittance UV : méthode par spectrophotométrie UV-visible, lecture à 254 nm 2016-02-03 (révision

Plus en détail

DS SCIENCES-PHYSIQUES. Premières 5-6-7 S. Mardi 10 novembre 2015

DS SCIENCES-PHYSIQUES. Premières 5-6-7 S. Mardi 10 novembre 2015 DS SCIENCES-PHYSIQUES Premières 5-6-7 S Mardi 10 novembre 2015 Sans moyen de communication Sans documents Calculatrice Autorisée Durée : 2 heures Bien lire le sujet avant de commencer car les 4 parties

Plus en détail

Travaux dirigés de Biologie Moléculaire L3-BH01. S. Bourgerie 1

Travaux dirigés de Biologie Moléculaire L3-BH01. S. Bourgerie 1 Travaux dirigés de Biologie Moléculaire L3-B01 S. Bourgerie 1 Bases puriques-pyrimidiques (1) Cytosine : 2-oxy-4-amino-pyrimidine Thymine : 2,4-dioxy-5-méthyl-pyrimidine ou 5-méthyluracile Uracile : 2,4-dioxy-pyrimidine

Plus en détail

TP 3 diffusion à travers une membrane

TP 3 diffusion à travers une membrane TP 3 diffusion à travers une membrane CONSIGNES DE SÉCURITÉ Ce TP nécessite la manipulation de liquides pouvant tacher les vêtements. Le port de la blouse est fortement conseillé. Les essuie tout en papier

Plus en détail

Les méthodes d observation

Les méthodes d observation Les méthodes de biologie cellulaire et moléculaire Les méthodes d observation Cocher la (ou les) proposition(s) vraie(s) 1. Concernant les constituants du microscope photonique : A. La lentille la plus

Plus en détail

Docteur Jean Charles RENVERSEZ

Docteur Jean Charles RENVERSEZ Biochimie structurale Biochimie des Acides Aminés et Protéines Chapitre 3 : Acides aminés et protéines : propriétés générales et technique de purification et d identification Docteur Jean Charles RENVERSEZ

Plus en détail

Chromatographie. 1 Généralités. Cours TB 2008-2009. 2008-2009 Chromatographie 1

Chromatographie. 1 Généralités. Cours TB 2008-2009. 2008-2009 Chromatographie 1 1 Généralités Cours TB 2008-2009 2008-2009 Chromatographie 1 Introduction - ensemble de méthodes de séparation des constituants d un mélange - très employées (LA méthode de séparation actuelle) parce que

Plus en détail

Biochromatographie. Bioline

Biochromatographie. Bioline Biochromatographie Bioline Une base solide Les systèmes KNAUER LC de bio-chromatographie utilisent des instruments et des logiciels sophistiqués pour obtenir en permanence des séparations efficaces. Le

Plus en détail

Expérience # 7 Identification des composés d un mélange

Expérience # 7 Identification des composés d un mélange Expérience # 7 1. But Le but de l expérience consiste à isoler chacun des composés d un mélange par les techniques de purification connues, à prouver la pureté de chacun et à déterminer la nature des composés

Plus en détail

pka D UN INDICATEUR COLORE

pka D UN INDICATEUR COLORE TP SPETROPHOTOMETRIE Lycée F.BUISSON PTSI pka D UN INDIATEUR OLORE ) Principes de la spectrophotométrie La spectrophotométrie est une technique d analyse qualitative et quantitative, de substances absorbant

Plus en détail

TP 1 : Spectrophotométrie UV-visible - Correction

TP 1 : Spectrophotométrie UV-visible - Correction TP 1 : Spectrophotométrie UV-visible - Correction Objectifs : Comprendre le principe de fonctionnement d un spectrophotomètre. Mettre en œuvre un protocole expérimental pour caractériser une espèce colorée.

Plus en détail

Solutions tampons de ph (2 ème partie)

Solutions tampons de ph (2 ème partie) Résumé (1 ère partie) Solution tampon de ph = Solution aqueuse constituée d un mélange d un acide faible + sa base conjuguée (ou l inverse) ܝܙ ܛ ܕܚܗ ܕܚܗ ܗܔ ۹ ܘ ۶ ܘ l ajout de petites quantités d acide

Plus en détail

Chapitre 4 : La chromatographie et l'électrophorèse.

Chapitre 4 : La chromatographie et l'électrophorèse. Chapitre 4 : La chromatographie et l'électrophorèse. 5.1. Introduction Définition La chromatographie, méthode d analyse physico-chimique, sépare les constituants d un mélange (les solutés) par entraînement

Plus en détail

2. Spectrophotométrie moléculaire appliquée aux biomolécules

2. Spectrophotométrie moléculaire appliquée aux biomolécules 2. Spectrophotométrie moléculaire appliquée aux biomolécules Spectrophotométrie d absorption UV-vis Fluorimétrie Spectroscopie infrarouge 61 2.1 Principes de la spectrophotométrie d absorption UV-vis La

Plus en détail

TP ENZYMES DE RESTRICTION, OUTILS DE LA BIOLOGIE MOLECULAIRE

TP ENZYMES DE RESTRICTION, OUTILS DE LA BIOLOGIE MOLECULAIRE THÈME : Des débuts de la génétique aux enjeux actuels des biotechnologies Niveau : Spécialité terminale S TP ENZYMES DE RESTRICTION, OUTILS DE LA BIOLOGIE MOLECULAIRE EXTRAIT DU BO: Notions et contenus

Plus en détail

TP biologie cellulaire 3 : chromatographie et électrophorèse

TP biologie cellulaire 3 : chromatographie et électrophorèse TP biologie cellulaire 3 : chromatographie et électrophorèse Objectifs : - Connaître le principe des techniques de chromatographie et électrophorèse. - Savoir réaliser une chromatographie sur couche mince,

Plus en détail

Pour stocker davantage d'informations sur un disque, les scientifiques travaillent sur la mise au point d'un laser ultra violet.

Pour stocker davantage d'informations sur un disque, les scientifiques travaillent sur la mise au point d'un laser ultra violet. nom : TS 6 CONTRÔLE DE SCIENCES PHYSIQUES 14/11/11 Lors de la correction il sera tenu compte de la présentation et de la rédaction de la copie Les réponses seront justifiées et données sous forme littérale

Plus en détail

Comparaison de la structure d un chloroplaste avec une cyanobactérie. Source : Wikipedia, CC BY SA

Comparaison de la structure d un chloroplaste avec une cyanobactérie. Source : Wikipedia, CC BY SA 21 : Les pigments De nombreux organismes vivants tels que les cyanobactéries, les algues unicellulaires et les plantes supérieures sont dénommés des organismes autotrophes, capables de produire eux mêmes

Plus en détail

EPREUVE SPECIFIQUE FILIERE MP CHIMIE. Durée : 2 heures. Les calculatrices sont autorisées * * *

EPREUVE SPECIFIQUE FILIERE MP CHIMIE. Durée : 2 heures. Les calculatrices sont autorisées * * * SESSION 2006 EPREUVE SPECIFIQUE FILIERE MP CHIMIE Durée : 2 heures Les calculatrices sont autorisées * * * NB : Le candidat attachera la plus grande importance à la clarté, à la précision et à la concision

Plus en détail

Petrifilm. Test pour la numération des E. coli et Coliformes. Guide d Interprétation

Petrifilm. Test pour la numération des E. coli et Coliformes. Guide d Interprétation Guide d Interprétation Petrifilm Test pour la numération des E. coli et Coliformes Ce document est destiné à vous apporter une aide pour l interprétation des résultats obtenus à partir du test M Petrifilm

Plus en détail

Ressources pour le lycée général et technologique

Ressources pour le lycée général et technologique éduscol Ressources pour le lycée général et technologique Baccalauréat sciences et technologies de laboratoire Sujet zéro Option biotechnologies Évaluation des compétences expérimentales Contrôle de l

Plus en détail

TP III. Caractérisation de l équilibre de la calcite dans une solution aqueuse

TP III. Caractérisation de l équilibre de la calcite dans une solution aqueuse CHAMPREDONDE Renaud DAUNIS Mélanie TP III Caractérisation de l équilibre de la calcite dans une solution aqueuse Module de géochimie Responsable : J.-L. DANDURAND SOMMAIRE INTRODUCTION I / Etude théorique

Plus en détail

Conservation. Cuve à électrophorèse Gel d agarose Tampon TBE ph 8,3

Conservation. Cuve à électrophorèse Gel d agarose Tampon TBE ph 8,3 ELECTROPHORESE D ADN Composition du kit - 100mL de tampon TBE10x ph = 8,3 à diluer 10 fois pour obtenir 1000mL - 25 pasteurettes gouttes 10µL - 10mL d eau stérile - 0,05g d ADN de saumon lyophilisé (SACHET

Plus en détail

EPREUVE ECRITE D'ADMISSIBILITE

EPREUVE ECRITE D'ADMISSIBILITE CAPET BIOTECHNOLOGIES option biochimie - génie biologique concours interne Session 2004 EPREUVE ECRITE D'ADMISSIBILITE ETUDE SCIENTIFIQUE ET TECHNOLOGIQUE Durée : 6 heures Calculatrice interdite Aucun

Plus en détail

2012>2020. Un continuum du lycée à l université Présentation des projets de recherche. Vendredi 24 mai 2013

2012>2020. Un continuum du lycée à l université Présentation des projets de recherche. Vendredi 24 mai 2013 2012>2020 Un continuum du lycée à l université Présentation des projets de recherche Vendredi 24 mai 2013 2 Laboratoire ICOA Doctorants : Laure GUILLOTIN - Geoffrey DUMONTEIL Lycée : Voltaire GLYCOPEPS

Plus en détail

TECHNIQUES: Principes de la chromatographie

TECHNIQUES: Principes de la chromatographie TECHNIQUES: Principes de la chromatographie 1 Définition La chromatographie est une méthode physique de séparation basée sur les différentes affinités d un ou plusieurs composés à l égard de deux phases

Plus en détail

Contrôles des traitements thermiques du lait

Contrôles des traitements thermiques du lait T BTK AT de biotechnologies Contrôles des traitements thermiques du lait L objectif de la séance est de réaliser une pasteurisation du lait avec différents protocoles de chauffage. Au cours du chauffage

Plus en détail

TD DOSAGE DE PROTEINES ET ELECTROPHORESE : PARTIE THÉORIQUE BST1 SVT

TD DOSAGE DE PROTEINES ET ELECTROPHORESE : PARTIE THÉORIQUE BST1 SVT TD DOSAGE DE PROTEINES ET ELECTROPHORESE : PARTIE THÉORIQUE BST1 SVT Daniela LENER IBMC Texte conseillé pour consultation : Biochimie, Voet & Voet, ed. De Boeck. Dosage des protéines Pendant une purification

Plus en détail

Master ICMV 1 ére année. TP UE S8

Master ICMV 1 ére année. TP UE S8 1 Master ICMV 1 ére année. TP UE S8 PRODUCTION ET SELECTION DE BACULOVIRUS RECOMBINANTS DANS DES CELLULES D INSECTES EN CULTURE Présentation générale : les baculovirus d insectes, vecteurs d expression

Plus en détail

METHODES DE SEPARATION DE PROTEINES : PURIFICATION DE LA GST PAR AFFINITE AU GLUTATHION

METHODES DE SEPARATION DE PROTEINES : PURIFICATION DE LA GST PAR AFFINITE AU GLUTATHION Laboratoire de Physiologie Végétale Université de Neuchâtel (2005) Travaux pratiques METHODES DE SEPARATION DE PROTEINES : PURIFICATION DE LA PAR AFFINITE AU GLUTATHION INTRODUCTION: Les protéines tiennent

Plus en détail

OLYMPIADES NATIONALES DE LA CHIMIE 2011 THEME : CHIMIE ET EAU ACADEMIE D AMIENS QUELQUES EAUX POTABLES OU NON POTABLES

OLYMPIADES NATIONALES DE LA CHIMIE 2011 THEME : CHIMIE ET EAU ACADEMIE D AMIENS QUELQUES EAUX POTABLES OU NON POTABLES OLYMPIADES NATIONALES DE LA CHIMIE 2011 THEME : CHIMIE ET EAU ACADEMIE D AMIENS THEORIE REGION DE PICARDIE NOTE NOM PRENOM LYCEE Que signifie l adjectif potable? Peutêtre bu sans danger QUELQUES EAUX POTABLES

Plus en détail

Chapitre 4 : La chromatographie et l'électrophorèse.

Chapitre 4 : La chromatographie et l'électrophorèse. Chapitre 4 : La chromatographie et l'électrophorèse. 4.1. Introduction Définition La chromatographie, méthode d analyse physico-chimique, sépare les constituants d un mélange (les solutés) par entraînement

Plus en détail

Les préparations ophtalmiques

Les préparations ophtalmiques Les préparations ophtalmiques Pharmacie galénique Objectifs Définir les. Connaître les critères de qualité de ces préparations. Distinguer entre les différentes formes de ces préparations, leurs spécificités

Plus en détail

Spectroscopie UV - visible

Spectroscopie UV - visible Spectroscopie UV - visible ACTIVITES 6 Activité de découverte 2 : Spectre et couleur Le «vert malachite» est un colorant organique de synthèse. La teinte de ses solutions (document 1) ressemble à celle

Plus en détail

EPREUVE FONDAMENTALE DE CHIMIE - Pratique expérimentale - SUJET N 5 Durée : 6 heures Coef. : 7

EPREUVE FONDAMENTALE DE CHIMIE - Pratique expérimentale - SUJET N 5 Durée : 6 heures Coef. : 7 BTS CHIMISTE Session 2004 NOM du candidat :... Prénom :... N d'inscription :... EPREUVE FONDAMENTALE DE CHIMIE - Pratique expérimentale - SUJET N 5 Durée : 6 heures Coef. : 7 Après avoir lu le texte du

Plus en détail

TUTORAT SANTE MONTPELLIER- NIMES

TUTORAT SANTE MONTPELLIER- NIMES TUTORAT SANTE MONTPELLIER- NIMES METHODES D ETUDE DE LA CELLULE UE2 SPR 2011-2012 1 NOTIONS THÉORIQUES Un microscope est un système grossissant composé de deux lentilles convergentes: L objectif, proche

Plus en détail

Spectroscopie UV-visible : Bonbons Schtroumpf

Spectroscopie UV-visible : Bonbons Schtroumpf I Terminale S Spectroscopie UV-visible : Bonbons Schtroumpf Objectifs : - Etablir un protocole et le réaliser afin d extraire un colorant et l identifier par spectroscopie UV-visible. - Utiliser la loi

Plus en détail

Composition de l oeuf

Composition de l oeuf Utilisation de l ultrafiltration pour la concentration et le dessalement de la phosvitine à partir d un concentré de jaune d oeuf délipidé Par: Bertrand CHAY PAK TING ièmes Journées 22ièmes Journées scientifiques

Plus en détail

Feuille d'exercices : Diusion thermique

Feuille d'exercices : Diusion thermique Feuille d'exercices : Diusion thermique P Colin 2014/2015 1 Diusion thermique dans une barre * On considère une barre cylindrique de longueur l et de section S constituée d un matériau de conductivité

Plus en détail

SAS-1plus SAS-2 Platinum

SAS-1plus SAS-2 Platinum SAS-1plus SAS-2 Platinum Partners in Good Science SAS et Platinum Sys SAS-1plus : Automate de migration Grâce à une conception compacte, à la large gamme d analyses qu'il supporte et à un grand nombre

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE Série : Sciences et Technologies de Laboratoire Spécialité : Biotechnologies SESSION 2013 Evaluation des compétences expérimentales Fiches techniques : DOSSIER TECHNIQUE - Fiche

Plus en détail

β-galactosidase A.2.1) à 37 C, en tampon phosphate de sodium 0,1 mol/l ph 7 plus 2-mercaptoéthanol 1 mmol/l et MgCl 2 1 mmol/l (tampon P)

β-galactosidase A.2.1) à 37 C, en tampon phosphate de sodium 0,1 mol/l ph 7 plus 2-mercaptoéthanol 1 mmol/l et MgCl 2 1 mmol/l (tampon P) bioch/enzymo/tp-betagal-initiation-michaelis.odt JF Perrin maj sept 2008-sept 2012 page 1/6 Etude de la β-galactosidase de E. Coli : mise en évidence d'un comportement Michaélien lors de l'hydrolyse du

Plus en détail