Bioinformatique fonctionnelle des protéines et analyse structurale de réseaux d'interactions

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Bioinformatique fonctionnelle des protéines et analyse structurale de réseaux d'interactions"

Transcription

1 Bioinformatique fonctionnelle des protéines et analyse structurale de réseaux d'interactions intégration Populations Organismes Tissus, organes Relations inter-espèces, Équilibres écologiques Développement, reproduction, vieillissement Régulations physiologiques Cellules Réseau d interactions entre molécules Molécule Migrations, Communications Fonction cellulaire : voie, cascade, processus Fonction biochimique ou moléculaire Octobre 2006 Bernard Jacq, IBDML

2 Des constats (1/2) Le fait de disposer de plusieurs dizaines de séquences génomiques donne (potentiellement) accès aux protéomes complets de nombreuses espèces Des comparaisons de séquences de protéomes complets sont maintenant réalisables permettant de commencer à classer structuralement et fonctionnellement les protéines du monde vivant

3 Des constats (2/2) Le fossé s accroit entre le nombre de séquences protéiques déterminées, le nombre de structures 3D disponibles et le nombre de fonctions expérimentalement connues pour ces séquences Il y a un besoin de plus en plus important pour prédire des structures ou des fonctions pour des protéines totalement ou partiellement inconnues

4 QU APPELLE T ON LA FONCTION D UNE PROTEINE? La structure d une protéine correspond à la représentation d un objet physique Même s il est trop petit pour être directement visible, nous avons une idée précise de sa constitution et de sa forme (structures 1D, 2D, 3D) La (les) fonction(s) d une protéine correspondent à des propriétés effectrices de la structure

5 On peut distinguer différents niveaux de fonction LA FONCTION BIOCHIMIQUE Activité moléculaire du produit d un gène Exemples : ATPase, protéine affine de l ADN LA FONCTION CELLULAIRE Processus cellulaire dans lequel le produit du gène intervient intégration de la fonction biochimique au sein d un processus Exemples : Synthèse de l ADN, métabolisme des nucléotides, traffic des protéines...

6 EXEMPLE : LES FONCTIONS DE LA PROTEINE RAP1 De LEVURE Fonctions biochimiques : Facteur de transcription Protéine affine de l ADN Fonctions cellulaires : Transcription dépendante de l ARN polymérase II Structure de la chromatine/ des chromosomes Métabolisme des carbohydrates

7 Niveaux d intégration des fonctions Niveaux d organisation Niveaux fonctionnels intégration Populations Organismes Tissus, organes Cellules Réseau d interactions entre molécules Molécule Relations inter-espèces, Équilibres écologiques Développement, reproduction, vieillissement Régulations physiologiques Migrations, Communications Fonction cellulaire : voie, cascade, processus Fonction biochimique ou moléculaire

8 La fonction : une notion complexe Une fonction se définit par rapport à un niveau structural Une protéine peut avoir plusieurs fonctions, au sein d un même niveau et/ou entre niveaux différents Comment représenter informatiquement la notion de fonction? la nécessité d un language commun : l initiative GO (Gene Ontology)

9 Comment accéder à la fonction d un gène/protéine? 1- Approche «classique» Analyse génétique Biologie moléculaire Phénotype mutant Clonage du gène DU GENE Biologie moléculaire, Bioinformatique Analyses génétique, biochimique Biologie moléculaire Séquençage, structure Tests fonctionnels Fonction biochimique inférée Fonction biochimique, Fonction cellulaire (dans un contexte peu connu)

10 Comment accéder à la fonction d un gène/protéine? 2- Approche génomique Génomique et protéomique fonctionnelles, Bioinformatique Les gènes/protéines sont les composants élémentaires d un système dont on étudie les variations A L ANALYSE DES SYSTEMES Fonction cellulaire et niveaux d intégration supérieurs de la fonction L approche change, le raisonnement du biologiste aussi

11 L utilisation de données complètes change tout En biologie moléculaire classique, l ingéniosité consiste à essayer d apporter une réponse fonctionnelle pour un gène en ignorant presque tous les autres (99,9% des gènes) En génomique, l ingéniosité est de découvrir ce qui devient possible quand vous «voyez» tous les gènes Il faut changer complètement de mode de raisonnement...

12 Passer du réductionisme à l analyse de systèmes En biologie moléculaire : disséquer un phénomène complexe en ses plus petits éléments et caractériser chacun d eux. Problème: Il est très difficile d essayer de mettre ensuite les pièces du puzzle ensemble: Soient A, B, C : A+B+C =? En génomique : Utiliser la cellule come un tube à essais dont l ensemble des composants serait visible. Il devient possible de voir A+B+C (+D+E+ ) travaillant ensemble. On étudie comment tous les composants élémentaires travaillent ensemble en identifiant des groupes fonctionnels non initialement connus. On étudie alors le comportement du système.

13 Les prédictions bioinformatiques

14 Les prédictions bioinformatiques Plusieurs approches importantes en prédictions structurales et fonctionnelles prédiction de la séquence protéique à partir de l ADN génomique (identification start/stop de transcription et de traduction, prédiction et identification jonctions exonsintrons) prédiction de la structure 2D ou 3D à partir des séquences prédiction des fonctions protéiques à partir des séquences prédiction de la fonction protéique à partir de la structure Nouvelles méthodes de prédiction fonctionnelle fournies par la génomique

15 La méthode de prédiction de fonction «classique» utilisant les données de séquence Crédit : Christine Brun

16 Méthodes de prédiction fonctionnelle existantes (I) Inférence par homologie 1- recherche de similitudes Séquences (Blast) Structures (Prosite, Prodom, PDB) 2- utilisation des annotations des protéines similaires Texte libre EC code (Enzyme Commission) (1- oxydoreductase; 2- transferase; 3- hydrolase; 4- lyases; 5- isomerase; 6- ligases) Mots clefs (classification, ontologies)

17 L inférence de fonction par homologie de séquence ou de structure Renseigne sur les fonctions biochimiques et moléculaires Dépend de la qualité des annotations Dépend de l étendue des connaissances Ne renseigne pas sur le contexte et les fonctions cellulaires

18 Quand l inférence de fonction par homologie ne suffit pas Une variation de séquence très subtile peut conduire à une variation de fonction importante (exemple: neurotactine vs. acetylcholinesterase)

19 Mutation d un acide aminé de la triade catalytique Le domaine cholinesterase de la neurotactine de Drosophile a des propriétés d adhésion et non plus d activité cholinestérase Darboux et al. (1996), EMBO J, 15:

20 Quand l inférence de fonction par homologie ne suffit pas Une variation de séquence très subtile peut conduire à une variation de fonction importante (exemple: neurotactine vs. acetylcholinesterase) Des protéines ne partageant aucune similarité de séquence peuvent avoir des structures 3D similaires (exemple: le domaine de fixation à l ADN de EBNA1 vs. E2)

21 Des protéines dont la structure primaire est différente peuvent avoir des structures 3D identiques Exemple : EBNA1 et E2 Bochkarev et al. (1995) Cell 83: 39-46

22 Les méthodes de prédiction de fonction utilisant les données de la génomique

23 Quelles informations, apportées par la génomique, peuvent être utilisées pour la mise au point de méthodes de prédiction fonctionnelle? Les variations de séquences entre organismes Les séquences regulatrices près des gènes Le contenu en gènes d un organisme La variation du contenu en gènes entre organismes La variation de l ordre des gènes entre organismes La variation d organisation des gènes entre organismes

24 Méthodes de prédiction fonctionnelle existantes II Inférences par corrélation La variation d organisation des gènes entre organismes Méthode de la pierre de Rosette (Marcotte et al. (1999), Science 285, ) La variation de l ordre des gènes entre organismes Méthode des gènes voisins (Dandekar et al. (1998) TIBS 23, ; Overbeek et al. (1999) PNAS 96, ) La variation du contenu en gènes entre organismes Méthode des profils phylogénétiques (Pellegrini et al. (1999) PNAS 96, )

25 La méthode de la «Pierre de Rosette» Principe : utilise la variation d organisation des gènes entre organismes et la modularité des protéines Si dans un génome 1, on trouve un gène A composé d un module A et un gène B composé d un module B Si dans un génome 2, le module A et le module B sont associés pour former un seul gène C contenant A+B Alors A et B pourraient être des gènes/protéines fonctionnellement reliés. Marcotte et al., Science 285, (1999)

26 La méthode de la «Pierre de Rosette» exemples Marcotte et al., Science 285, (1999)

27 La méthode des gènes voisins Principe : utiliser la variation de l ordre des gènes ou des groupes de gènes sur les chromosomes D C B A C D A B C A B D C D B A Génome 1 Génome 2 Génome 3 Génome 4 Les gènes A & B sont fonctionnellement reliés Dandekar et al. TIBS 1998 Overbeek et al. PNAS 1999

28 Exemple : Groupes fonctionnels dans la glycolyse BB, Borrelia burgdorferi; DR, Deinococcus radiodurans; CA, Clostridium acetobutylicum; BS, Bacillus subtilis; EF, Enterococcus faecalis; MP, Mycoplasma pneumoniae; MG, Mycoplasma genitalium; ML, Mycobacterium leprae; MT, Mycobacterium tuberculosis; CJ, Campylobacter jejuni; TP, Treponema pallidum; HP, Helicobacter pylori; ST, Streptococcus pyogenes; PN, Streptococcus pneumoniae. Overbeek et al. (1999) PNAS 96,

29 La méthode des profils phylogénétiques Principe : utiliser les corrélations + ou - de variation du contenu en gènes entre organismes Pellegrini et al. PNAS 96, (1999)

30 Méthodes combinées de prédiction fonctionnelle Marcotte et al., Nature 402, 83-6 (1999)

31 Un réseau de liens fonctionnels entre protéines Nature 402, 83-6 (1999)

32 L inférence de fonction par corrélation : bilan Renseigne sur l existence probable de liens fonctionnels entre protéines Ces liens fonctionnels suggèrent : que les protéines participent à une même voie, un même processus cellulaire fonction cellulaire parfois qu il existe des interactions directes entre protéines (interaction protéine-protéine)

33 Prédictions de fonction Séquence Structure Fonction Génome Transcriptome Protéome Interactome

L'apport de l'étude des génomes : les innovations génétiques.

L'apport de l'étude des génomes : les innovations génétiques. Introduction : L'apport de l'étude des génomes : les innovations génétiques. Au sein du vivant, les espèces se différencient les unes des autres par l existence de gènes différents. Au sein d une espèce,

Plus en détail

1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. 9. 10. 11. 12. 13. 14. 15. 16.

1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. 9. 10. 11. 12. 13. 14. 15. 16. 1. Indiquer ce qu est un gène. 2. Décrire la structure de la molécule d ADN. 3. Indiquer ce que sont les allèles d un gène. 4. Indiquer ce qu est le génotype. 5. Indiquer ce qu est le phénotype. 6. Citer

Plus en détail

De la biologie molécualire à la génomique

De la biologie molécualire à la génomique De la biologie molécualire à la génomique Pierre Neuvial École Nationale de la Statistique et de l Administration Économique Méthodes statistiques pour la biologie Plan du cours 1 Introduction à la biologie

Plus en détail

Génétique et épigénétique

Génétique et épigénétique Le génome : avancées scientifiques et thérapeutiques et conséquences sociales The genome: scientific and therapeutic developments and social consequences 2002 Éditions scientifiques et médicales Elsevier

Plus en détail

Espèces. Bactérie 0,92 1,03 Levure 1,80 1,00 Ail 1,73 1,01 Blé 1,22 0,98. Taux fort. Aucun Plutonium. Taux. moyen de fumée + plutonium

Espèces. Bactérie 0,92 1,03 Levure 1,80 1,00 Ail 1,73 1,01 Blé 1,22 0,98. Taux fort. Aucun Plutonium. Taux. moyen de fumée + plutonium DS Chapitre 3 : L ADN, support de l information génétique Partie 1 : Restitution des connaissances. 1/ Définir : gène, mutation 2/ Citer le nom de la «brique» de base de la molécule d ADN. Représenter

Plus en détail

Epigénétique. «pourquoi toutes les cellules d'un organisme ne sont-elles pas identiques» Alors qu elles ont toutes les mêmes gènes.

Epigénétique. «pourquoi toutes les cellules d'un organisme ne sont-elles pas identiques» Alors qu elles ont toutes les mêmes gènes. Epigénétique Introduction «pourquoi toutes les cellules d'un organisme ne sont-elles pas identiques» Alors qu elles ont toutes les mêmes gènes. Deux périodes successives récentes dans l étude des génomes

Plus en détail

Biologie synthétique : quelles contraintes pour la construction d une cellule vivante?

Biologie synthétique : quelles contraintes pour la construction d une cellule vivante? Biologie synthétique : quelles contraintes pour la construction d une cellule vivante? 12 octobre 2006 Une révolution vieille de vingt ans : les projets génomes 2179 projets en cours, 431 complets, principalement

Plus en détail

L'ADN peut être copié au travers des générations cellulaires successives de manière fidèle, c'est la réplication de l'adn.

L'ADN peut être copié au travers des générations cellulaires successives de manière fidèle, c'est la réplication de l'adn. 24/09/2014 REBOUL Nicolas L2 CR : Hamza BERGUIGUA Génétique Médicale Dr Martin KRAHN 8 pages Introduction à la Génétique Médicale : Les champs de la Génétique Médicale, La place de la Génétique Médicale

Plus en détail

Annotation de protéines

Annotation de protéines JS Varré Université Lille 1 jean-stephane.varre@lifl.fr http://www.lifl.fr/~varre jean-stephane.varre@lifl.fr 1 / Pourquoi faire de l annotation automatique de protéines? Il est difficile de trouver expérimentalement

Plus en détail

Le support de la formation est en ligne. http://transcriptome.ens.fr/sgdb/contact/20060206_ens.php

Le support de la formation est en ligne. http://transcriptome.ens.fr/sgdb/contact/20060206_ens.php Le support de la formation est en ligne http://transcriptome.ens.fr/sgdb/contact/20060206_ens.php Recherche de gènes significatifs Sortir une liste de cibles sur 1 manip 1. Ouvrir le fichier de résultats

Plus en détail

OPERON LACTOSE CHEZ LES PROCARYOTES IX. RÉGULATION DE L EXPRESSION GÉNÉTIQUE «OPERON LACTOSE CHEZ LES PROCARYOTES»

OPERON LACTOSE CHEZ LES PROCARYOTES IX. RÉGULATION DE L EXPRESSION GÉNÉTIQUE «OPERON LACTOSE CHEZ LES PROCARYOTES» 76 IX. RÉGULATION DE L EXPRESSION GÉNÉTIQUE «OPERON LACTOSE CHEZ LES PROCARYOTES» Avec l étude de l opéron lactose, François Jacob, Jacques Monod et André Lwoff ont été les premiers scientifiques à décrire

Plus en détail

Fabrication des produits de thérapie génique : garantir la sécurité et la qualité des produits

Fabrication des produits de thérapie génique : garantir la sécurité et la qualité des produits Fabrication des produits de thérapie génique : garantir la sécurité et la qualité des produits DIAPOSITIVE 1 Cette présentation a trait à la fabrication des produits de thérapie génique, en termes de sécurité

Plus en détail

Biologie Moléculaire et Organismes Modèles

Biologie Moléculaire et Organismes Modèles Biologie Moléculaire et Organismes Modèles Sami Khuri Department of Computer Science San José State University khuri@cs.sjsu.edu Usine de Protéines Les protéines sont responsables de la plupart des fonctions

Plus en détail

Le monde des bio-puces

Le monde des bio-puces Le monde des bio-puces D1 Le «dogme central» de la biologie moléculaire Transcription Epissage Traduction ADN ARNpm ARNm Protéines Génome Transcriptome Protéome D2 Puces à ADN Techniques de génomique fonctionnelle

Plus en détail

Introduction à la bioinformatique

Introduction à la bioinformatique Faculté des Sciences - Rabat Laboratoire de Microbiologie et Biologie Moléculaire -------------------------------------- Université Mohamed V - Agdal Faculté des Sciences B.P. 1014 - Rabat - MAROC TD Biologie

Plus en détail

Généticien (nne) : 2) Quels sont les types des protéines qui correspondent aux énoncés du tableau suivant?

Généticien (nne) : 2) Quels sont les types des protéines qui correspondent aux énoncés du tableau suivant? Généticien (nne) : Groupe : EXERCICES GÉNÉTIQUE LES PROTÉINES ET L ADN 1) Les gènes portent de l information. De quelle sorte d information s agit-il? Cette information représente la séquence des acides

Plus en détail

Phylogénomique : introduction

Phylogénomique : introduction Phylogénomique : introduction Les limites des phylogénies basées sur un seul gène Résolution limitée (erreur stochastique) La phylogénie du gène peut être différente de la phylogénie des espèces à cause

Plus en détail

CONTRÔLE DU MÉTABOLISME ET DE LA PROLIFÉRATION PAR LES MICROARN ET LES ACTEURS DU CYCLE CELLULAIRE

CONTRÔLE DU MÉTABOLISME ET DE LA PROLIFÉRATION PAR LES MICROARN ET LES ACTEURS DU CYCLE CELLULAIRE UNIVERSITE MONTPELLIER 1 UFR MEDECINE THÈSE Présentée pour obtenir le grade de DOCTEUR DE L UNIVERSITE MONTPELLIER I Discipline : Biochimie et Biologie Moléculaire École doctorale : Sciences Chimiques

Plus en détail

Ingénierie des protéines

Ingénierie des protéines Ingénierie des protéines Stéphane Delbecq EA 4558 Vaccination antiparasitaire Laboratoire de Biologie Cellulaire et Moléculaire Faculté de Pharmacie - Montpellier Rappel: transcription et traduction Universalité

Plus en détail

FLUX D INFORMATION GÉNÉTIQUE

FLUX D INFORMATION GÉNÉTIQUE FLUX D INFORMATION GÉNÉTIQUE 2 MÉCANISME GÉNÉRAL DE LA TRANSCRIPTION La transcription est une biosynthèse d ARN qui repose, comme celle de l ADN, sur la complémentarité des bases. Ce processus présente

Plus en détail

Fiche pédagogique : De l ADN aux protéines. Les secrets de l expression de l information génétique.

Fiche pédagogique : De l ADN aux protéines. Les secrets de l expression de l information génétique. Fiche pédagogique : De l ADN aux protéines. Les secrets de l expression de l information génétique. Pourquoi êtes-vous blonds? bruns? chauves? Pourquoi avez-vous les yeux bleus? Pourquoi ressemblez-vous

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE BACCALAURÉAT TECHLGIQUE Série : Sciences et Technologies de Laboratoire Spécialités : - Biotechnologies - Sciences physiques et chimiques en laboratoire SESSI 2014 Sous-épreuve écrite de Chimie biochimie

Plus en détail

Bioinformatique dans l IUP

Bioinformatique dans l IUP Bioinformatique dans l IUP Intervenants Equipe Bioinfo (Laboratoire d Informatique Fondamentale de Lille) Cours : Jean-Stéphane Varré (jean-stephane.varre@lifl.fr) TD sur machine : Jean-Stéphane Varré,

Plus en détail

Chap.1 : Phénotypes en relation avec l activité de protéines spécifiques.

Chap.1 : Phénotypes en relation avec l activité de protéines spécifiques. Chap.1 : Phénotypes en relation avec l activité de protéines spécifiques. Le phénotype est l ensemble des caractères observables d une cellule, d un organisme. Le génotype est l ensemble des gènes d une

Plus en détail

Professeur Joël LUNARDI

Professeur Joël LUNARDI Biochimie - Biologie moléculaire Chapitre 9 : Applications médicales Professeur Joël LUNARDI MED@TICE PCEM1 - Année 2006/2007 Faculté de Médecine de Grenoble - Tous droits réservés. Chapitre 9. APPLICATIONS

Plus en détail

Chapitre 3 : La division cellulaire ou mitose

Chapitre 3 : La division cellulaire ou mitose Partie 1 : notions de biologie cellulaire DAEU- Cours Sciences de la Nature & de la Vie- Marc Cantaloube Chapitre 3 : La division cellulaire ou mitose - A partir de la cellule œuf issue de la fécondation,

Plus en détail

La médecine personnalisée Daniel Locker Professeur honoraire Université Orléans

La médecine personnalisée Daniel Locker Professeur honoraire Université Orléans La médecine personnalisée Daniel Locker Professeur honoraire Université Orléans Introduction En 1992, l introduction d'un anticorps monoclonal, l herceptine, pour le traitement du cancer du sein a donné

Plus en détail

Voyage Au Cœur Du Génome

Voyage Au Cœur Du Génome Voyage Au Cœur Du Génome Jean-Philippe.Vert@ensmp.fr ENSMP - CG - Bioinformatique 17 mars 2005 Une brève histoire 1866 : Lois de l hérédité (Mendel) 1909 : Morgan et les drosophilistes 1944 : L ADN est

Plus en détail

RECHERCHES GENEALOGIQUES par l ADN. Présentée par Mr AMIRAULT

RECHERCHES GENEALOGIQUES par l ADN. Présentée par Mr AMIRAULT RECHERCHES GENEALOGIQUES par l ADN Présentée par Mr AMIRAULT 1 I / Comment suis-je arrivé à l A.D.N.? l ancêtre connu en France portant le patronyme une charte de mars 1224 un serf affranchi par l abbé

Plus en détail

VI. L APPORT DES MARQUEURS MOLECULAIRES. A. Définitions

VI. L APPORT DES MARQUEURS MOLECULAIRES. A. Définitions VI. L APPORT DES MARQUEURS MOLECULAIRES Comme nous l avons vu précédemment, l étude des caractères quantitatifs est fondée sur l analyse statistique des performances mesurées des individus. Il en est de

Plus en détail

Le gène, de l'adn aux protéines

Le gène, de l'adn aux protéines 13/10/2011 - Par Claude Sauter Le gène, de l'adn aux protéines La vie d'un gène, de sa duplication à la fabrication d'une protéine pour laquelle il code, est une succession d'étapes cruciales. Ce dossier

Plus en détail

CHAP 1: CIBLES DES MEDICAMENTS

CHAP 1: CIBLES DES MEDICAMENTS CHAP 1: CIBLES DES MEDICAMENTS GÉNÉRALITÉS Le Code de la Santé Publique française définit le médicament comme «une substance ou composition présentée comme possédant des propriétés curatives ou préventives

Plus en détail

La différenciation cellulaire

La différenciation cellulaire La différenciation cellulaire Définitions Différenciation cellulaire : Processus par lequel une cellule peu ou pas différenciée acquiert les caractéristiques d un type cellulaire sur le plan morphologique

Plus en détail

Les propriétés physicochimiques de l ADN Structure des génomes La chromatine

Les propriétés physicochimiques de l ADN Structure des génomes La chromatine Cours de Biologie Moléculaire L2S3 Structure de l ADN Organisation des génomes 2ème cours (1h30) Les propriétés physicochimiques de l ADN Structure des génomes La chromatine L ADN est chargé négativement

Plus en détail

Structure des génomes bactériens / systèmes de mutagénèse / génomique comparative

Structure des génomes bactériens / systèmes de mutagénèse / génomique comparative Master 1 Bactério 10/01/09 8h30-10h30 RT : Stéphanie Ripert-Bernusset RL: Benjamin de Sainte Marie Structure des génomes bactériens / systèmes de mutagénèse / génomique comparative PLAN DU COURS : I- GENOME

Plus en détail

L étude des gènes et des protéines facilitée par l utilisation du web service ProteINSIDE

L étude des gènes et des protéines facilitée par l utilisation du web service ProteINSIDE L étude des gènes et des protéines facilitée par l utilisation du web service ProteINSIDE KASPRIC Nicolas Thèse débutée en février 2013 Equipe Amuvi Encadrants : Muriel BONNET Brigitte PICARD Avec l appui

Plus en détail

Emergence de souches virulentes et/ou résistantes aux antibiotiques

Emergence de souches virulentes et/ou résistantes aux antibiotiques Emergence de souches virulentes et/ou résistantes aux antibiotiques Met en évidence l adaptabilité des bactéries et leur capacité à évoluer très rapidement. Plusieurs routes d évolution des génomes bactériens

Plus en détail

Série : STL Spécialité biotechnologies SESSION 2014 BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE

Série : STL Spécialité biotechnologies SESSION 2014 BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE BACCALAURÉAT TECHNLGIQUE Série : STL Spécialité biotechnologies SESSIN 2014 CBSV : sous épreuve coefficient 4 Biotechnologies : sous épreuve coefficient 4 Durée totale de l épreuve: 4 heures Les sujets

Plus en détail

Approfondissement des connaissances en biologie moléculaire

Approfondissement des connaissances en biologie moléculaire Approfondissement des connaissances en biologie moléculaire nicolas.glaichenhaus@unice.fr Master IADE Année 2013-2014 Plan du cours Rappels de biologie moléculaire et de biologie cellulaire Les molécules

Plus en détail

Du modèle animal à l essai clinique I. Master 2011

Du modèle animal à l essai clinique I. Master 2011 Du modèle animal à l essai clinique I Master 2011 Plan Qu est ce qu une maladie? L invention d une maladie La prise en charge thérapeutique Comment et pourquoi modéliser? Le développement du médicament

Plus en détail

Introduction à la Bio-Informatique IFT3295/IFT6291/BIN6000. Nadia El-Mabrouk DIRO, Université de Montréal

Introduction à la Bio-Informatique IFT3295/IFT6291/BIN6000. Nadia El-Mabrouk DIRO, Université de Montréal Introduction à la Bio-Informatique IFT3295/IFT6291/BIN6000 Nadia El-Mabrouk DIRO, Université de Montréal Qu est-ce que la Bioinformatique? Qu est-ce que la Bio-informatique? Champs multi-disciplinaire

Plus en détail

POUR LES ENSEIGNANTS DU LYCEE

POUR LES ENSEIGNANTS DU LYCEE PISTES D EXPLOITATION PEDAGOGIQUE DES EXPEDITIONS MOZAMBIQUE MADAGASCAR 2009-2010 POUR LES ENSEIGNANTS DU LYCEE Les pistes détaillées dans ce document s appuie essentiellement sur les programmes scolaires

Plus en détail

INRA-DRH numconcours externes 2011

INRA-DRH numconcours externes 2011 INRA-DRH numconcours externes 2011 http://www.inra.fr/drh/ce2011/bdd/profil.php?numprofil=ir11-spe-1 Page 1 of 2 09/02/2011 IR Chef de projet ou expert en développement et déploiement d'application profil

Plus en détail

Leçon 1 : Les caractères d un individu Date : Chaque être humain possède de nombreux caractères.

Leçon 1 : Les caractères d un individu Date : Chaque être humain possède de nombreux caractères. Leçon 1 : Les caractères d un individu Date : Chaque être humain possède de nombreux caractères. Certains caractères sont communs à tous les individus de notre espèce et permettent de nous distinguer des

Plus en détail

I. Histoire de la biologie moléculaire (Q1 à Q5)

I. Histoire de la biologie moléculaire (Q1 à Q5) I. Histoire de la biologie moléculaire (Q1 à Q5) Q1. Concernant les premières lois sur l hérédité : Elles ont été établies grâce à des expériences menées sur la drosophile (Drosophila melanogaster). Elles

Plus en détail

Séquence 3. Comment les informations génétiques se transmettent-elles de cellules en cellules? Nos cellules, filles de la cellule-œuf

Séquence 3. Comment les informations génétiques se transmettent-elles de cellules en cellules? Nos cellules, filles de la cellule-œuf Sommaire Nous sommes en train d étudier le support des informations génétiques 1 au sein de nos cellules. Rapidement après sa formation, la cellule-œuf commence à se multiplier (vu en classe de 4 e ).

Plus en détail

leur solubilité dans des solutions salines leur forme leur fonction biologique leur mobilité électrophorétique ou leur coefficient de sédimentation

leur solubilité dans des solutions salines leur forme leur fonction biologique leur mobilité électrophorétique ou leur coefficient de sédimentation Les protéines peuvent être classées sur la base de: leur solubilité dans des solutions salines leur forme leur fonction biologique leur mobilité électrophorétique ou leur coefficient de sédimentation leur

Plus en détail

La protéomique : une nouvelle approche analytique de l étude des protéines N. de Roux*

La protéomique : une nouvelle approche analytique de l étude des protéines N. de Roux* DossierGénome La protéomique : une nouvelle approche analytique de l étude des protéines N. de Roux* points FORTS Le protéome définit la population protéique dans un tissu ou une cellule à un moment donné.

Plus en détail

TP 2 : Les enzymes digestives.

TP 2 : Les enzymes digestives. TP 2 : Les enzymes digestives. Animation : Enzymes Ils existent des milliers d enzymes qui interviennent simultanément dans des réactions chimiques. Problèmes : Comment les enzymes agissent-elles sur leur

Plus en détail

La recherche biomédicale, l espoir du futur! www.igbmc.fr

La recherche biomédicale, l espoir du futur! www.igbmc.fr La recherche biomédicale, l espoir du futur! www.igbmc.fr Trouver des moyens de régénérer des tissus ou des organes lésés Biologie du développement & cellules souches Les recherches de ce programme poursuivent

Plus en détail

Partie 2, Chapitre 2, TP 3 : LES PHENOTYPES DIABETIQUES

Partie 2, Chapitre 2, TP 3 : LES PHENOTYPES DIABETIQUES Partie 2, Chapitre 2, TP 3 : LES PHENOTYPES DIABETIQUES CONSIGNE GENERALE : A partir, des documents suivants, construire un tableau présentant les deux types de diabète, en précisant les phénotypes (moléculaire

Plus en détail

INTRODUCTION À LA BIO-INFORMATIQUE

INTRODUCTION À LA BIO-INFORMATIQUE Biologie moléculaire-2016 1 INTRODUCTION À LA BIO-INFORMATIQUE Dans cette section, on désire vous donner une introduction sur l utilisation du site web du National Center for Biotechnology Information

Plus en détail

Comportement du chien, application à la relation homme-chien

Comportement du chien, application à la relation homme-chien Diplôme de l Ecole Nationale Vétérinaire d Alfort Comportement du chien, application à la relation homme-chien Ecole nationale vétérinaire d Alfort - 7 Avenue du Général de Gaulle 94700 Maisons-Alfort

Plus en détail

MATHÉMATIQUES ET ENVIRONNEMENT INFORMATIQUE. Michèle GANDIT Christiane SERRET Bernard PARISSE (*)

MATHÉMATIQUES ET ENVIRONNEMENT INFORMATIQUE. Michèle GANDIT Christiane SERRET Bernard PARISSE (*) MATHÉMATIQUES ET ENVIRONNEMENT INFORMATIQUE Michèle GANDIT Christiane SERRET Bernard PARISSE (*) Ces deux ateliers avaient pour objectif d amener les participants à une réflexion sur l utilisation, dans

Plus en détail

Optimisation d un site d e-commerce

Optimisation d un site d e-commerce Optimisation d un site d e-commerce Nous allons maintenant voir quelles sont les spécificités à prendre en compte pour le référencement d un site d e-commerce. Avant de démarrer la construction du site,

Plus en détail

Pathologies et génétique moléculaire

Pathologies et génétique moléculaire Biochimie - Biologie moléculaire Pathologies et génétique moléculaire Julien Fauré Institut de Formation en Soins Infirmiers 1 ère Année Année universitaire 2014-2015 Plan Les outils de la génétique moléculaire

Plus en détail

Quelques définitions

Quelques définitions Quelques définitions Sandrine Lagarrigue et Pascale Le Roy 1 Journée Technique SYSAAF La mise en œuvre des outils de la génomique : enjeux pour le SYSAAF et ses adhérents. 03 juin 2015. Rennes Le génome

Plus en détail

Activité Intitulé de l'activité Volume horaire

Activité Intitulé de l'activité Volume horaire Informations de l'unité d'enseignement Implantation Cursus de Institut Paul Lambin Bachelier en chimie Intitulé Biotechnologie 2 C2120 Cycle 1 Bloc 2 Quadrimestre 2 Pondération 1 Nombre de crédits 5 Nombre

Plus en détail

Les grands enjeux scientifiques du début du XXIème siècle. Jean-Yves Le Déaut

Les grands enjeux scientifiques du début du XXIème siècle. Jean-Yves Le Déaut Les grands enjeux scientifiques du début du XXIème siècle Jean-Yves Le Déaut Séances sur les biotechnologies Séance 1 : 25 février 2009 Introduction sur les biotechnologies Avec Pierre TAMBOURIN, Directeur

Plus en détail

Tutoriel pour les enseignants de lycée. Rappel du contenu des programmes au lycée en classe de seconde

Tutoriel pour les enseignants de lycée. Rappel du contenu des programmes au lycée en classe de seconde Tutoriel pour les enseignants de lycée Ce document sert à l enseignant pour préparer différentes séquences pédagogiques afin d aborder : les questions de la génétique, des maladies génétiques, et les métiers

Plus en détail

Chapitre 2. La synthèse protéique : la relation entre le génotype et le phénotype.

Chapitre 2. La synthèse protéique : la relation entre le génotype et le phénotype. Chapitre 2. La synthèse protéique : la relation entre le génotype et le phénotype. Les maladies génétiques comme la drépanocytose ou l'albinisme sont liées à des modifications du génotype des individus

Plus en détail

Chapitre 7 : IMMUNOLOGIE

Chapitre 7 : IMMUNOLOGIE Chapitre 7 : IMMUNOLOGIE (*) Introduction Définition : SYSTEME IMMUNITAIRE (SI) : C est un ensemble d organes, de cellules et de tissus dont la fonction est la défense du corps humain, c est à dire le

Plus en détail

LE DOCUMENT UNIQUE RELATIF A L EVALUATION DES RISQUES POUR LA SANTE ET LA SECURITE DES TRAVAILLEURS

LE DOCUMENT UNIQUE RELATIF A L EVALUATION DES RISQUES POUR LA SANTE ET LA SECURITE DES TRAVAILLEURS LE DOCUMENT UNIQUE RELATIF A L EVALUATION DES RISQUES POUR LA SANTE ET LA SECURITE DES TRAVAILLEURS Introduction : Qui parmi vous connaît l existence de ce document unique? Généralement, hormis les chefs

Plus en détail

Guide sur la création d un test autocorrigé

Guide sur la création d un test autocorrigé Guide sur la création d un test autocorrigé Une démarche simple et fonctionnelle de création d un test autocorrigé, composé de questions fréquemment utilisées. Mai 2011 Table des matières Page Réalisation

Plus en détail

Date de naissance (J-M-A) moléculaire et séquençage Adresse. Ville Prov 330 Avenue Université Code postal Moncton, N.B. E1C 2Z3

Date de naissance (J-M-A) moléculaire et séquençage Adresse. Ville Prov 330 Avenue Université Code postal Moncton, N.B. E1C 2Z3 DEMANDE D ANALYSE PAR SEQUENCAGE EXOME Information du patient ID Hôpital # Nom de famille Prénom Sexe: H F Laboratoire de diagnostic Date de naissance (J-M-A) moléculaire et séquençage Adresse Ville Prov

Plus en détail

TP 10 : Diversification des êtres vivants

TP 10 : Diversification des êtres vivants TP 10 : Diversification des êtres vivants I. Une diversification du vivant par une diversification des génomes A) Les hybridations suivies de polyploïdisation Activité 1 Doc 1a p 36 Paspalum quadrifarium

Plus en détail

Objectif 6 : Conforter l avance de la France dans la médecine personnalisée

Objectif 6 : Conforter l avance de la France dans la médecine personnalisée Objectif 6 : Conforter l avance de la France dans la médecine personnalisée Si les conditions physiques telles que l âge, les antécédents, mais aussi des facteurs sociaux, psychiques et culturels influencent

Plus en détail

6.3 - Séq.2 / Jeu de rôle («ABCD») / Étude de cas / paramédicaux et équipes professionnelles

6.3 - Séq.2 / Jeu de rôle («ABCD») / Étude de cas / paramédicaux et équipes professionnelles 01 Cas n o 1 Thème : Annonce d une mauvaise nouvelle : Madame S. FICHE À REMETTRE AU «PROFESSIONNEL» Vous êtes aide-soignante dans un établissement d hébergement pour personnes âgées dépendantes. Mme S.

Plus en détail

TITRE : CONSERVATION DE L INFORMATION GENETIQUE AU COURS DE LA DIVISION CELLULAIRE

TITRE : CONSERVATION DE L INFORMATION GENETIQUE AU COURS DE LA DIVISION CELLULAIRE TITRE : CONSERVATION DE L INFORMATION GENETIQUE AU COURS DE LA DIVISION CELLULAIRE FICHE PROFESSEUR classe : 3 ème durée : 1 heure 30 la situation-problème Toutes les cellules de l organisme possèdent

Plus en détail

COURS : FONCTIONS LINÉAIRES & AFFINES

COURS : FONCTIONS LINÉAIRES & AFFINES CHAPITRE CURS : FNCTINS LINÉAIRES & AFFINES Etrait du programme de la classe de troisième : CNTENU CMPÉTENCES EXIGIBLES CMMENTAIRES Fonction linéaire. Connaître la notation a, pour une valeur numérique

Plus en détail

Ce guide contient tout ce que vous devez savoir pour bien démarrer votre 1 ère AU. Designed by M. Fedy Morgene

Ce guide contient tout ce que vous devez savoir pour bien démarrer votre 1 ère AU. Designed by M. Fedy Morgene Ce guide contient tout ce que vous devez savoir pour bien démarrer votre 1 ère AU Designed by M. Fedy Morgene 20 Qu est-ce que la Licence Co-construite La licence co-construite permet aux étudiants d acquérir

Plus en détail

La Bioinformatique fonctionnelle Retrouver les Gènes

La Bioinformatique fonctionnelle Retrouver les Gènes Biologie moléculaire-2016 1 La Bioinformatique fonctionnelle Retrouver les Gènes Le séquençage est devenu chose tellement courante, que dans les dernières années nous avons obtenu les séquences complètes

Plus en détail

ARN non codant et bioinformatique

ARN non codant et bioinformatique ARN non codant et bioinformatique Gènes? Deux types de gènes: gènes codant pour des protèines gènes à ARN Les familles d ARNs ARN ARNs codant ARNs non codants ARNm Ribozymes ARNs traduction Petits ARNs

Plus en détail

Génétique des populations bactériennes

Génétique des populations bactériennes Génétique des populations bactériennes Master GBE, bloc Epidémiologie, Faculté de Biologie et Médecine Université de Lausanne Dr. Dominique Blanc, MER, P.D. Service de médecine préventive hospitalière

Plus en détail

Professeur François BERGER

Professeur François BERGER UE2 : Biologie cellulaire Chapitre 2 : Le cycle cellulaire Professeur François BERGER Année universitaire 2011/2012 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits réservés. Coordonnée: Activité de

Plus en détail

ÉTUDE DE FAISABILITÉ DE LA SAISINE SUR. «Les enjeux et les perspectives de l épigénétique»

ÉTUDE DE FAISABILITÉ DE LA SAISINE SUR. «Les enjeux et les perspectives de l épigénétique» République Française OFFICE PARLEMENTAIRE D ÉVALUATION DES CHOIX SCIENTIFIQUES ET TECHNOLOGIQUES Paris, le 26 mai 2015 ÉTUDE DE FAISABILITÉ DE LA SAISINE SUR «Les enjeux et les perspectives de l épigénétique»

Plus en détail

Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la

Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Campagne 2012 Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté

Plus en détail

Mort cellulaire. Il existe plusieurs formes de mort cellulaire : nécrose, apoptose, autophagie, nécroapoptose,

Mort cellulaire. Il existe plusieurs formes de mort cellulaire : nécrose, apoptose, autophagie, nécroapoptose, Mort cellulaire Quelques généralités Il existe plusieurs formes de mort cellulaire : nécrose, apoptose, autophagie, nécroapoptose, Rôles physiologiques variés : morphogenèse, élaboration du système immunitaire,

Plus en détail

Quoi de neuf en génétique pour les personnes atteintes de trisomie 21 en 2010 «Prise en charge des patients» Pierre Sarda et David Geneviève

Quoi de neuf en génétique pour les personnes atteintes de trisomie 21 en 2010 «Prise en charge des patients» Pierre Sarda et David Geneviève Quoi de neuf en génétique pour les personnes atteintes de trisomie 21 en 2010 «Prise en charge des patients» Pierre Sarda et David Geneviève Education Pédagogie Psychothérapie Rééducation Pharmacologie

Plus en détail

Quelques termes-clef de biologie moléculaire et leur définition

Quelques termes-clef de biologie moléculaire et leur définition Acide aminé (AA) Quelques termes-clef de biologie moléculaire et leur définition Isabelle Quinkal INRIA Rhône-Alpes Septembre 2003 Petite molécule dont l enchaînement compose les protéines - on dit qu

Plus en détail

UTILISER LES TÂCHES COMPLEXES POUR EXERCER LES ELEVES AUX ETAPES 1 ET 3 DE L ECE

UTILISER LES TÂCHES COMPLEXES POUR EXERCER LES ELEVES AUX ETAPES 1 ET 3 DE L ECE UTILISER LES TÂCHES COMPLEXES POUR EXERCER LES ELEVES AUX ETAPES 1 ET 3 DE L ECE PREMIER EXEMPLE : Vers l étape 1 DEUXIEME EXEMPLE : Vers l étape 3 Nathalie Bontempelli Olivier Hanecart Karine Voyer TÂCHES

Plus en détail

OFFRE DE FORMATION L.M.D.

OFFRE DE FORMATION L.M.D. REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE OFFRE DE FORMATION L.M.D. MASTER ACADEMIQUE Etablissement Faculté / Institut Département

Plus en détail

Mathématiques pour. l informatique

Mathématiques pour. l informatique Xavier Chanet Patrick Vert Mathématiques pour l informatique Pour le BTS SIO Toutes les marques citées dans cet ouvrage sont des marques déposées par leurs propriétaires respectifs. Illustration de couverture

Plus en détail

APPEL A PROJETS 2013. Mesure 3, Action 3.6

APPEL A PROJETS 2013. Mesure 3, Action 3.6 APPEL A PROJETS 2013 Mesure 3, Action 3.6 Projets de recherche dans le domaine des approches multidisciplinaires de la modélisation des processus biologiques complexes appliqués au cancer (Biologie des

Plus en détail

ED 1. Jacques Elion. M1 Biologie Santé UE Maladies Génétiques et Cancer. Remerciements Anne Dumay Grégory Gautier. jacques.elion@inserm.

ED 1. Jacques Elion. M1 Biologie Santé UE Maladies Génétiques et Cancer. Remerciements Anne Dumay Grégory Gautier. jacques.elion@inserm. M1 Biologie Santé UE Maladies Génétiques et Cancer Année universitaire 2013-2014 ED 1 Jacques Elion jacques.elion@inserm.fr Remerciements Anne Dumay Grégory Gautier CONTEXTE Facteur de transcription Nucléaire

Plus en détail

Cahier de texte de la classe 1 ère 4 - SVT

Cahier de texte de la classe 1 ère 4 - SVT Cahier de texte de la classe 1 ère 4 - SVT DATE SEQUENCE lundi 12 : revoir la fiche méthodologique «utiliser le microscope optique» (disponible sur le site du lycée) Lundi 12 1 er contact avec les élèves.

Plus en détail

Programmes des classes préparatoires aux Grandes Ecoles

Programmes des classes préparatoires aux Grandes Ecoles Programmes des classes préparatoires aux Grandes Ecoles Filière : scientifique Voie : Technologie et biologie (TB) Discipline : Sciences de la vie et de la Terre et biotechnologies Première et seconde

Plus en détail

Module 26 : Techniques de modélisation

Module 26 : Techniques de modélisation Module 26 : Techniques de modélisation 26.0 Introduction Ce module enseigne une série de techniques qui constituent une trousse à outils bien pratique quand il s agit de construire des modèles dans Excel

Plus en détail

Quelques caractéristiques des microsatellites : définition, densité et structure. P. Jarne CEFE - Montpellier

Quelques caractéristiques des microsatellites : définition, densité et structure. P. Jarne CEFE - Montpellier Quelques caractéristiques des microsatellites : définition, densité et structure P. Jarne CEFE - Montpellier Buts * Définitions * Méthodes d études de la distribution * Qques résultats : distribution dans

Plus en détail

L intelligence collective et le leadership dans la complexité *

L intelligence collective et le leadership dans la complexité * L intelligence collective et le leadership dans la complexité * Nouveaux enjeux / nouveaux modes de management par Pascale Massios ** "Tout ce que vous faites pour nous, vous le faites pour notre bien

Plus en détail

Le cycle de division cellulaire. D après SVT 1èreS Collection A. Duco Eds : Belin

Le cycle de division cellulaire. D après SVT 1èreS Collection A. Duco Eds : Belin Le cycle de division cellulaire D après SVT 1èreS Collection A. Duco Eds : Belin I. Les phases du cycle cellulaire 1. L interphase Phase G1, Phase S, Phase G2 2. La mitose ou phase M Prophase, Prométaphase,

Plus en détail

Jean-Louis Bergé-Lefranc

Jean-Louis Bergé-Lefranc Apport du séquençage du génome humain à la toxicologie: Toxicogénomique Jean-Louis Bergé-Lefranc QuickTime et un décompresseur TIFF (LZW) sont requis pour visionner cette image. QuickTime et un décompresseur

Plus en détail

L annotation in silico des séquences génomiques Claudine Médigue, Stéphanie Bocs, Laurent Labarre, Catherine Mathé, David Vallenet

L annotation in silico des séquences génomiques Claudine Médigue, Stéphanie Bocs, Laurent Labarre, Catherine Mathé, David Vallenet MEDECINE/SCIENCES 2002 ; 18 : 237-250 > Depuis 1995, nous avons accès à l information génétique complète d un nombre croissant d organismes vivants très divers. Cette explosion d informations impose des

Plus en détail

Professeur François BERGER

Professeur François BERGER UE2 : Biologie cellulaire Chapitre 1 : L apoptose ou mort cellulaire programmée Professeur François BERGER Année universitaire 2010/2011 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits réservés. Plan

Plus en détail

Il est possible de construire un arbre phylogénétique à partir de différents types de données:

Il est possible de construire un arbre phylogénétique à partir de différents types de données: Construisez un arbre phylogénétique! Il est possible de construire un arbre phylogénétique à partir de différents types de données: - les données morphologiques (écailles ou plumes, présence de certains

Plus en détail

Exploration du génome des algues : que peut on attendre des programmes de séquençage? Catherine Boyen Station Biologique de Roscoff

Exploration du génome des algues : que peut on attendre des programmes de séquençage? Catherine Boyen Station Biologique de Roscoff Exploration du génome des algues : que peut on attendre des programmes de séquençage? Catherine Boyen Station Biologique de Roscoff PLAN - Introduction au séquençage de génome - Bilan des génomes d algues

Plus en détail

Organisation générale du noyau

Organisation générale du noyau Organisation générale du noyau L enveloppe nucléaire Le nucléoplasme A. Ait Chaoui Références www.sciencebio.com/facbio/biocell juin 2009 Biologie cellulaire. Des molécules aux organismes. Jean-Claud Callen.

Plus en détail

Cours de Biologie Cellulaire L1 2006/2007

Cours de Biologie Cellulaire L1 2006/2007 Cours de Biologie Cellulaire L1 2006/2007 Qu est ce que la biologie cellulaire? La biologie cellulaire étudie les cellules et leurs organites, les processus vitaux qui s'y déroulent ainsi que les mécanismes

Plus en détail

Baccalauréat général Sciences de la vie et de la Terre

Baccalauréat général Sciences de la vie et de la Terre Baccalauréat général Sciences de la vie et de la Terre Épreuve obligatoire série S Partie 1 (5 points) Thème 1-: Expression, stabilité, variation du patrimoine génétique. Sujet : On cherche à montrer,

Plus en détail

À qui s adresse cet ouvrage?

À qui s adresse cet ouvrage? DOSSIER DE PRESSE À qui s adresse cet ouvrage? Cet ouvrage a été rédigé pour un public très large : Les personnes atteintes de maladie cancéreuse au premier chef, bien sûr. Nous espérons qu elles trouverons

Plus en détail