RECHERCHE ET DÉVELOPPEMENT

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "RECHERCHE ET DÉVELOPPEMENT"

Transcription

1 LE QUATRE PAGES INSEE AQUITAINE RECHERCHE ET DÉVELOPPEMENT EN AQUITAINE INSEE AQUITAINE INSTITUT NATIONAL DE LA STATISTIQUE ET DES ÉTUDES ÉCONOMIQUES Souvent située à la 6 e place des régions métropolitaines, pour le nombre de ses habitants, pour sa contribution au PIB, comme dans l emploi total, pour la part des étudiants dans sa population totale, l Aquitaine l est aussi pour les dépenses intérieures consacrées à la recherche et au développement. En revanche, elle n occupe que le 8 e rang pour l emploi évalué en équivalent temps plein recherche et développement (R&D). Parmi les régions méridionales, auxquelles on peut ajouter Rhône-Alpes, elle affiche les plus faibles ratios en termes de R&D, notamment par rapport à sa voisine Midi-Pyrénées, pourtant moins peuplée et dont le PIB et l emploi sont moins élevés. Dans l ensemble des régions européennes, sa place est également en retrait par rapport aux critères précédents. En 1999, la Dépense Intérieure de Recherche et Développement (DIRD) française, selon la Direction de la programmation et du développement du ministère de l Éducation nationale, s élève à près de 194 milliards de francs. La part de cette dépense qui correspond à l ensemble des travaux de R&D réalisés sur le territoire national, quelle que soit l origine de son financement, est passée de 2,17% en 1998 à 2,19% en 1999, mais il est probable que cette évolution favorable de l activité R&D ne soit que conjoncturelle. Les administrations n y contribuent que pour 36,8% et les entreprises dominent le secteur de la recherche et du développement à concurrence de 63,2%. Le montant régionalisé de la DIRD est de 186,5 milliards de francs. En effet, une partie des travaux de R&D dans les administrations ne peut pas être répartie dans les régions (Défense et Associations -Institutions Sans But Lucratif- sauf Curie et Pasteur). En 1999, la part non régionalisée représentait 10% de la DIRD des administrations soit quelque 7 milliards de francs. Cependant, cette non régionalisation affecte d une manière différente chaque région L Aquitaine au 6 e rang pour la DIRD, mais ramenée au nombre d habitants, au 12 e A la réserve près précédente, la DIRD aquitaine de 1999 s élève à 5,6 milliards de francs, soit 1,4% du PIB régional. En Midi-Pyrénées, ce taux atteint 3,6% et représente 12,2 milliards de francs. Sa contribution à la dépense intérieure française régionalisée, place l Aquitaine au 6 e rang des régions, tandis que sa voisine se situe au 3 e. Dans cette région, souvent comparée à l Aquitaine, le poids de la recherche publique est très important puisqu il dépasse largement la moitié des dépenses de R&D. La DIRD des administrations y dépasse les 6,6 milliards de francs, contre près de 1,6 en Aquitaine. Cet écart s explique, d une part, par la présence de nombreux organismes de recherche publique, établissements publics scientifiques et techniques (EPST) et établissements publics à caractère industriel et commercial (EPIC), dont le Centre National des Etudes Spatiales (Cnes), et, d autre part, par le fait que les dépenses de R&D militaires ne sont pas incluses

2 Recherche et Développement en France et en régions en 1999 DIRD régionalisée en millions de francs % du PIB DIRD par habitant en francs France , Île-de-France , Rhône-Alpes , Midi-Pyrénées , PACA , Bretagne , Aquitaine , Languedoc-Roussillon , Centre , Pays de la Loire , Haute Normandie , Auvergne , Alsace , Franche-Comté , Nord-Pas-de-Calais ,6 790 Lorraine , Picardie , Bourgogne , Basse-Normandie , Poitou-Charentes ,7 898 Régions d Outre Mer * ,0 - Champagne-Ardenne ,5 692 Limousin ,7 820 Corse * * Pour des raisons de secret statistique, les régions de l Outre Mer et la Corse, dont l activité R&D des entreprises est très faible, sont regroupées ensemble à la ligne Corse Part des secteurs public et privé dans la R&D en France et en régions* France Île-de-France Rhône-Alpes Midi-Pyrénées PACA Bretagne Aquitaine Languedoc-Roussillon Centre Public Pays de la Loire Haute Normandie Privé Auvergne Alsace Franche-Comté Nord-Pas-de-Calais Lorraine Picardie Bourgogne Basse-Normandie Poitou-Charentes Champagne-Ardenne Limousin % * hors Corse et régions d Outre-Mer dans ces calculs, puisque non régionalisées. Les financements publics de R&D en matière de Défense sont en diminution constante depuis 1990, mais en 1999 une reprise s est manifestée en direction des entreprises. A eux seuls les organismes publics, EPST et EPIC, de Midi-Pyrénées bénéficient de plus des quatre cinquièmes de la DIRD des administrations, alors qu en Aquitaine cette proportion ne s élève qu à la moitié. Les dépenses R&D des entreprises sont aussi supérieures dans la région voisine, mais la différence est beaucoup moins importante : 5,6 milliards contre près de 4. Ramenée au nombre d habitants, la DIRD régionalisée, est de francs en Aquitaine, et de francs en Midi-Pyrénées. Exceptée l Île-de-France qui domine non seulement la France, mais on le verra aussi l Europe, c est en Midi-Pyrénées que la DIRD par habitant est la plus élevée, devant Rhône-Alpes. Pour ce ratio, l Aquitaine ne se place qu en 12 e position des 21 régions métropolitaines, alors qu elle occupe le 6 e rang non seulement pour la DIRD, mais aussi pour le PIB et le nombre d habitants. Son profil en termes de contributions au PIB et DIRD par habitant correspond à celui de régions comme la Bretagne, le Centre ou la Haute Normandie. Toutefois, dans cette dernière région, très industrielle, la part de l administration est très faible alors que celle des entreprises représente près de 89% de la DIRD. L Aquitaine au 8 e rang des régions pour l emploi R&D En 1999, la France compte près de équivalents temps plein dans les activités R&D, dont qui peuvent être régionalisés. L administration emploie 4,5 ETP sur 10, la domination des entreprises est donc moins forte pour l emploi que pour la dépense intérieure. Cependant l Île-de-France concentre aussi l emploi régionalisé,

3 L emploi dans la Recherche et le Développement : répartition régionale des secteurs public et privé Part des ETP dans l'emploi de la R&D régionalisée* des secteurs public et privé France Île-de-France Rhône-Alpes PACA Midi-Pyrénées Bretagne Languedoc-Roussillon Centre Aquitaine Pays de la Loire Nord-Pas-de-Calais Alsace Lorraine Auvergne Haute-Normandie Franche-Comté Picardie Bourgogne Basse-Normandie Poitou-Charentes Champagne-Ardenne ETP totaux régionalisés Part des ETP régionalisés (%) Limousin % * hors Corse et régions d Outre-Mer ETP par actif occupé France ,0 1,3 Île-de-France ,2 2,6 Rhône-Alpes ,7 1,4 PACA ,3 1,2 Midi-Pyrénées ,1 1,6 Bretagne ,8 1,0 Languedoc-Roussillon ,3 1,3 Centre ,1 1,0 Aquitaine ,1 0,8 Pays de la Loire ,0 0,7 Nord-Pas-de-Calais ,3 0,5 Alsace ,2 0,9 Lorraine ,1 0,7 Auvergne ,0 1,2 Franche-Comté ,0 1,3 Haute-Normandie ,0 0,9 Picardie ,5 0,6 Bourgogne ,4 0,7 Basse-Normandie ,1 0,6 Poitou-Charentes ,0 0,5 Champagne-Ardenne ,7 0,4 Régions d Outre Mer * Limousin ,5 0,5 Corse * * Pour des raisons de secret statistique, les régions de l Outre Mer et la Corse, dont l activité R&D des entreprises est très faible, sont regroupées ensemble à la ligne Corse Public Privé moins toutefois qu elle ne concentre les dépenses : 42,2% des ETP y sont localisés contre 47,2% de la DIRD. Ensuite, l emploi consacré à l activité R&D se trouve à concurrence de 10,7% en Rhône-Alpes, 6,3% en Provence-Alpes-Côtes d Azur, 5,2% en Midi-Pyrénées, 3,7% en Bretagne, 3,3% en Languedoc-Roussillon, 3,1% dans le Centre, contre seulement 3% en Aquitaine et dans les Pays de la Loire. Ainsi, l Aquitaine qui se situe au 6 e rang des régions pour l emploi total, rétrograde à la 8 e place pour l emploi R&D. Toutes les autres régions situées devant elle pour l emploi R&D gagnent des places, sa voisine midi-pyrénéenne passant de la 8 e àla4 e place. Seules parmi les régions à fort développement du secteur R&D, PACA, Rhône-Alpes et l Île-de-France occupent le même rang, aussi bien pour l emploi total que pour l emploi R&D, respectivement au 3 e,2 e et 1 er. Cependant, hors Île-de-France, dans la sphère aéronautique et spatiale, l Aquitaine est beaucoup mieux placée, en 3 e position, derrière Midi-Pyrénées et Paca. Les parts des ETP des entreprises et de l administration sont plus en faveur des premières en Aquitaine qu en Midi-Pyrénées, respectivement 54% et 49%. En effet, dans la région voisine, le poids de la recherche des administrations, notamment celle des établissements publics, se manifeste à nouveau. En majorité, les régions métropolitaines sont dominées par l emploi des entreprises dans le secteur R&D, sauf principalement en Languedoc-Roussillon où l administration occupe plus de 7 ETP sur 10. Dans cette région les nombreux organismes publics de recherche et les universités emploient pratiquement ETP, c est à dire presque autant qu en Midi-Pyrénées.

4 En outre, ces deux régions méridionales concentrent pratiquement tous leurs centres de recherche publics ou universitaires dans leur métropole régionale, à savoir Montpellier et Toulouse. En Aquitaine, comme en Rhône-Alpes et PACA, d autres pôles urbains et universitaires importants tels que Pau, Grenoble ou Nice font concurrence à la métropole régionale. En ce qui concerne la quantité d ETP par rapport à l ensemble des actifs occupés, l Aquitaine se situe bien en deçà de la moyenne nationale, soit à 0,83% contre 1,33%. Pour ce ratio, elle ne se trouve qu à la 12 e place, nettement éloignée des autres régions méridionales et de Rhône-Alpes, mais plus proche de la Bretagne et du Centre, bien que derrière elles. L Île-de-France est toujours largement en tête, puisque les ETP du secteur représentent 2,6% des actifs ayant un emploi. L Alsace et surtout la Franche-Comté et l Auvergne sont relativement mieux loties en emploi R&D que l Aquitaine. L Aquitaine occupe une position très moyenne en Europe En consacrant 2,19% de son PIB à sa recherche intérieure en R&D, la France est au 4 e rang des pays de l OCDE, derrière le Japon, les Etats-Unis, et l Allemagne, mais devant la Grande-Bretagne. Ces pays occupent les mêmes rangs pour le montant de leur dépense intérieure, à l exception des Etats-Unis qui se placent devant le Japon. Au sein de l Union Européenne, quatre pays assurent les trois quarts des dépenses intérieures de R&D, aux trois déjà cités, il faut ajouter l Italie. Selon Eurostat, l organisme européen de statistique, la capacité à innover d une région traduit son dynamisme. Ce potentiel d innovation est ainsi mesuré par, entre autres indicateurs, les dépenses et l emploi en R&D. Ainsi, les chiffres d Eurostat révèlent-ils qu en 1997, l Aquitaine : - se situe assez loin des régions allemandes dont 7 d entre elles figurent parmi les 10 premières pour ce qui est des dépenses en % du PIB. Les 3 autres sont l Île-de-France, Midi-Pyrénées et Uusimaa en Finlande. L Aquitaine, à l instar d autres régions européennes (nord de l Italie, Irlande, Madrid ou Belgique), fait partie des régions moins innovantes que la moyenne de l UE ; - est encore plus éloignée des régions de tête pour l emploi R&D, soit : de l Île-de-France (première place européenne en chiffres absolus), des régions allemandes, du Bénélux, du grand sud-est de la France, de Midi-Pyrénées, et, en Espagne de la Catalogne, de la région de Madrid et du Pays basque. En pourcentage, la région de Stockholm arrive en tête ; quant à l Aquitaine, elle se place derrière le Languedoc-Roussillon, l Auvergne ainsi que la Navarre espagnole. - en termes de richesse (PIB par habitant) et d intensité en R&D (% de dépenses de R&D dans le PIB), l Aquitaine rejoint une large moitié nord-ouest de la France, toutes les régions anglaises (exceptées les 3 régions du sud plus prospères) et le nord-est de l Espagne. Elle se situe juste au-dessus du groupe composé des régions les moins prospères (PIB par habitant nettement inférieur à la moyenne de l UE) et les moins innovantes. Paul AHMED MICHAUX POUR EN SAVOIR PLUS Recherche & Développement en France Résultats 1999, estimations 2000), Les dossiers, n 126 de décembre 2001 de la direction de la programmation & du développement du Ministère de l Education Nationale Régions : Annuaire statistique 2001, Eurostat thème 1 statistiques générales, Panorama de l Union Européenne édition 2001 de la Commission Européenne Directeur de la publication : Michel Schrantz - Rédacteur en chef : Paul Ahmed Michaux - Assistante de rédaction : Christiane Fournier - Secrétaire de fabrication : Daniel Lepphaille INSEE Aquitaine - 33, rue de Saget Bordeaux cedex Tél Fax : Minitel : 3615 ou 3617 INSEE - Internet : INSEE n ISSN Dépôt légal 1 er trimestre 2002 Composition et impression : Insee Aquitaine Code Sage IA10208 Prix : 2,2 - Abonnement : France : 12 numéros 22 - Étranger : 27

5 Spécialisation des régions en R&D selon leur rang en emploi 1 Île-de-France 2 Rang Emploi PACA Rang Emploi R&D 3 Rhône-Alpes MidiPyrénées Bretagne Pays de Loire Aquitaine 7 8 Centre LanguedocRoussillon 9 NordPas-de-Calais 10 Lorraine 11 Alsace HauteNormandie 14 Picardie 15 Bourgogne Auvergne 16 PoitouCharentes 17 FrancheComté BasseNormandie ChampagneArdenne 20 Limousin 21 Corse 22 Source : Direction de la programmation et du développement du ministère de l Éducation nationale Personnel de R&D Dépenses de R&D Moins de 0, INSEE - Eurostat 2002 Personnel de R&D (nombre de personnes) INSEE - Eurostat 2002 Données non disponibles Données non disponibles Dépenses (en Mio EUR) Moins de 0,7 De 0,7 à 1,2 De 1,2 à 2,0 2,0 ou plus De 0,5 à 1,0 De 1,0 à 2,0 2,0 ou plus Personnel de R&D (% de la population active) EU-15 = 1,25 (estimation) Dépenses (en % du PIB) EU-15 = 1,86 (estimation) Source : Eurostat - Base de données REGIO N o J AN VI ER Source : Eurostat - Base de données REGIO

6 Dépenses de R&D Indice du PIB par habitant (en SPA)* Dépenses (en % du PIB) 1,86 Données non disponibles * Standard de Pouvoir d Achat 1,86 = moyenne européenne INSEE - Eurostat 2002 Source : Eurostat - Base de données REGIO Cartographie : Jean-Marie DUBREUIL Méthodologie Le bureau des études statistiques de la programmation et du développement du ministère de l Éducation nationale est chargé de l établissement et de la diffusion de l information statistique sur les moyens consacrés à la recherche et au développement (R&D) en France. Il collecte les données par enquête auprès des entreprises, des organismes publics et les services ministériels. Il exploite aussi les sources administratives relatives au budget civil de R&D, à la R&D dans les universités et au sein du ministère de la défense. L évaluation des moyens financiers et humains consacrés par les agents économiques à l activité R&D s appuie sur des principes méthodologiques mis au point au sein des organisations internationales, pour assurer la comparabilité des informations entre les pays. La méthode type proposée par l OCDE en constitue le fondement et la plupart des définitions s y réfèrent. Les types d activité de R&D sont : - la recherche fondamentale, - la recherche appliquée, - le développement expérimental. Les secteurs institutionnels concernés par la R&D sont au nombre de 5 : - l État (y compris la Défense), - l enseignement supérieur, - les institutions sans but lucratif (ISBL, associations ), - les entreprises, - l étranger. Les sources L enquête annuelle sur les moyens consacrés à la R&D est réalisée auprès de quelque entreprises et 50 centres techniques. L enquête sur la recherche publique interroge les services de l État, y compris les établissements publics de recherche, les administrations territoriales et les autres administrations. Elle s adresse aussi aux offices divers ainsi qu aux associations sans but lucratif et fondations principalement financées ou contrôlées par l État. L importance et de la spécificité de la recherche menée par le secteur universitaire le distinguent du reste des services de l État. En outre, à l étranger, une grande partie de cette recherche est financée par des fonds privés. La répartition régionale de la R&D Les travaux exécutés dans les entreprises sont intégralement répartis dans les régions par les entreprises elles-mêmes. Une partie des travaux exécutés dans les administrations ne peut pas être répartie dans les régions. Il s agit de ceux qui relèvent de la Défense et de certaines associations. Les comparaisons régionales ne tiennent donc pas compte de ces dépenses et emplois affectés à ces travaux. Depuis 1997, la part non répartie a été réduite et à cette date elle ne s élevait qu à 6,3% de la DIRD. La dépense intérieure de recherche et développement (DIRD) Les dépenses intérieures, dont il s agit ici, correspondent aux travaux de R&D exécutés sur le territoire national quelle que soit l origine des fonds. Elles comprennent les dépenses courantes (masse salariale et dépenses de fonctionnement annuelles) et les dépenses en capital (équipements acquis et opérations immobilières réalisées dans l année).

Les Salles Art et Essai

Les Salles Art et Essai Les Salles Art et Essai octobre 2006 Centre National de la Cinématographie Service des études, des statistiques et de la prospective 12, rue de Lübeck 75784 Paris cedex 16 Tél : 01.44.34.38.26 Fax : 01.44.34.34.55

Plus en détail

Le financement public de la recherche-développement dans les principaux pays

Le financement public de la recherche-développement dans les principaux pays ISSN 1286-9392 MINISTÈRE DE L ÉDUCATION NATIONALE et MINISTÈRE DE LA RECHERCHE00.47 NOVEMBRE En 1998, les États de la zone OCDE financent un tiers de la dépense intérieure de recherche et développement.

Plus en détail

L effort de recherche par région

L effort de recherche par région Thème : Société de la connaissance et développement économique et social Orientation : Encourager des formes de compétitivité pour une croissance durable L effort de recherche par région La recherche-développement

Plus en détail

La construction neuve de logements Bilan 1998 et prévisions pour 1999

La construction neuve de logements Bilan 1998 et prévisions pour 1999 La construction neuve de logements Bilan 1998 et prévisions pour 1999 En 1998, avec un chiffre d affaires proche de 109 milliards de francs, selon les estimations du ministère de l Équipement, des Transports

Plus en détail

DES ÉQUIPEMENTS SPORTIFS FRANÇAIS. Dossier de presse

DES ÉQUIPEMENTS SPORTIFS FRANÇAIS. Dossier de presse ATLAS DES ÉQUIPEMENTS SPORTIFS FRANÇAIS Mai 2011 L atlas des équipements sportifs, un outil au service de tous les acteurs du sport La base de données des équipements sportifs, espaces et sites de pratique

Plus en détail

BUREAU DE LA FORMATION

BUREAU DE LA FORMATION Direction générale de la Compétitivité, de l Industrie et des Services SERVICE DE LA COMPETITIVITE ET DU DEVELOPPEMENT DES PME SOUS DIRECTION DES CHAMBRE CONSULAIRES BUREAU DE LA FORMATION BILAN DE L ACTIVITE

Plus en détail

Le tourisme urbain dans l hôtellerie française Un poids de plus en plus important

Le tourisme urbain dans l hôtellerie française Un poids de plus en plus important Direction du Tourisme Département de la stratégie, de la prospective, de l évaluation et des statistiques N 2008-6 Le tourisme urbain dans l hôtellerie française Un poids de plus en plus important En 2007,

Plus en détail

LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1996 ET PRÉVISIONS POUR 1997

LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1996 ET PRÉVISIONS POUR 1997 LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1996 ET PRÉVISIONS POUR 1997 L activité des marchés immobiliers résidentiels a connu une nouvelle dégradation en 1996 ( 4,2 %). Le logement individuel et le logement

Plus en détail

ETAT DES LIEUX DE LA PROFESSION DE CHIRURGIEN-DENTISTE EN REGION RHONE-ALPES OCTOBRE 2013

ETAT DES LIEUX DE LA PROFESSION DE CHIRURGIEN-DENTISTE EN REGION RHONE-ALPES OCTOBRE 2013 Service émetteur : Direction de l efficience de l offre de soins Professionnels de santé, Bureau du comité régional de l ONDPS Affaire suivie par : Mireille ALONSO Amandine ROUSSEL Jean-Louis COTART Courriel

Plus en détail

NE PAS DIFFUSER. EN COURS de Validation. information

NE PAS DIFFUSER. EN COURS de Validation. information NE PAS DIFFUSER note d EN COURS de Validation information Enseignement supérieur & Recherche 11.12 AOÛT L Île-de-France conserve en 2008 son rôle prédominant dans la recherche et développement. Cependant,

Plus en détail

L'évolution des consommations finales d'énergie

L'évolution des consommations finales d'énergie Thème : Changement climatique et maîtrise de l'énergie Orientation : Maîtriser la consommation d'énergie et développer les énergies renouvelables L'évolution des consommations finales d'énergie par région

Plus en détail

UE-27 : quelles prévisions de croissance économique en 2012 et 2013?

UE-27 : quelles prévisions de croissance économique en 2012 et 2013? ACTUALITÉS EUROPÉENNES n 49 janvier 2012 UE-27 : quelles prévisions de croissance économique en 2012 et 2013? par Pierre Verluise, Directeur de recherche à l IRIS, Directeur du site géopolitique www.diploweb.com

Plus en détail

L innovation en Région Lorraine. Le positionnement technologique de. Sources et Méthodologie. la Lorraine. Complément d informations

L innovation en Région Lorraine. Le positionnement technologique de. Sources et Méthodologie. la Lorraine. Complément d informations Le positionnement technologique de la Au sein du panel, la se positionne en 11ème position pour le nombre de brevets déposés en 2005. Son niveau de brevets est très proche de neuf régions notamment Kassel,

Plus en détail

OBSERVATION ET STATISTIQUES

OBSERVATION ET STATISTIQUES COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 468 Novembre 2013 Commercialisation des logements neufs Résultats au troisième trimestre 2013 OBSERVATION ET STATISTIQUES LOGEMENT - CONSTRUCTION À la fin

Plus en détail

L emploi régional en 2010 : effets structurels et dynamisme

L emploi régional en 2010 : effets structurels et dynamisme DIRECTION ETUDES, STATISTIQUES ET PRÉVISIONS L emploi régional en 2010 : effets structurels et dynamisme 4 janvier 2012 Principe Cette étude relative au dynamisme des régions repose sur un modèle explicatif

Plus en détail

MUTUELLE GÉNÉRALE DE L ÉCONOMIE, DES FINANCES ET DE L INDUSTRIE ANNEXES. Règlement intérieur

MUTUELLE GÉNÉRALE DE L ÉCONOMIE, DES FINANCES ET DE L INDUSTRIE ANNEXES. Règlement intérieur MUTUELLE GÉNÉRALE DE L ÉCONOMIE, DES FINANCES ET DE L INDUSTRIE ANNEXES Règlement intérieur MGEFI MUTUELLE ET PROFESSIONNELLE ANNEXE I Liste des sections locales de vote pour l élection des délégués titulaires

Plus en détail

Diagnostic des caractéristiques quantitatives et qualitatives de l emploi salarié en Rhône-Alpes

Diagnostic des caractéristiques quantitatives et qualitatives de l emploi salarié en Rhône-Alpes Diagnostic des caractéristiques quantitatives et qualitatives de l emploi salarié en Rhône-Alpes Rapport d'étude - version de mars 2012 Chef de projet : Alain Dupré Chargée d'études : Laurence Labosse

Plus en détail

LES REPRISES D EMPLOI DE DEMANDEURS D EMPLOI AU 1 ER TRIMESTRE 2015

LES REPRISES D EMPLOI DE DEMANDEURS D EMPLOI AU 1 ER TRIMESTRE 2015 Juillet 2015 - N 15.023 LES REPRISES D EMPLOI DE DEMANDEURS D EMPLOI AU 1 ER TRIMESTRE 2015 Au cours du premier trimestre 2015, 888 400 demandeurs d emploi inscrits en catégories A ou B ont repris un emploi

Plus en détail

Publication. 600 000 commerces de proximité en 2008

Publication. 600 000 commerces de proximité en 2008 Au 1 er janvier 2008, 600 000 commerces, sur un total de 830 000, peuvent être qualifiés de «commerces de proximité». Leur nombre a légèrement augmenté depuis 2002. Ces points de vente emploient la moitié

Plus en détail

Quand l'école est finie

Quand l'école est finie n 34 - janvier 2006 Quand l'école est finie en Franche-Comté L insertion des jeunes de la génération 2001 formés en Franche-Comté - synthèse L'étude exhaustive, réalisée par le Cereq, est téléchargeable

Plus en détail

HEBERGEMENT SOCIAL POUR FAMILLES ET ADULTES EN DIFFICULTES. Bilan de l emploi en 2012. janvier 2014. En bref

HEBERGEMENT SOCIAL POUR FAMILLES ET ADULTES EN DIFFICULTES. Bilan de l emploi en 2012. janvier 2014. En bref HEBERGEMENT SOCIAL POUR FAMILLES ET ADULTES EN DIFFICULTES En bref Le Centre de ressources DLA (CRDLA) du champ social, médico-social et santé poursuit son partenariat avec l association Recherches & Solidarités

Plus en détail

L EMPLOI INTÉRIMAIRE EN OCTOBRE 2015

L EMPLOI INTÉRIMAIRE EN OCTOBRE 2015 8 décembre 2015 - N 15.043 L EMPLOI INTÉRIMAIRE EN OCTOBRE 2015 Fin octobre 2015, le nombre d intérimaires s établit à 640 600 en valeur corrigée des variations saisonnières (donnée provisoire). Il connaît

Plus en détail

L INDUSTRIE MANUFACTURIÈRE EN FRANCE EN 2010

L INDUSTRIE MANUFACTURIÈRE EN FRANCE EN 2010 2 L INDUSTRIE MANUFACTURIÈRE EN FRANCE EN 2010 L industrie manufacturière en France métropolitaine employait 3,68 millions de salariés en 1993. Ils ne sont plus que 2,82 millions en 2010. La suppression

Plus en détail

Il peut comporter un service de restauration. Il est exploité toute l année en permanence ou seulement pendant une ou plusieurs saisons.

Il peut comporter un service de restauration. Il est exploité toute l année en permanence ou seulement pendant une ou plusieurs saisons. HÔTELLERIE Au 1er janvier 2005, 18 114 hôtels sont classés, représentant plus de 604 000 chambres et 185 millions de nuitées par an. Ils emploient 172 000 salariés et réalisent un chiffre d'affaires annuel

Plus en détail

OBSERVATION ET STATISTIQUES

OBSERVATION ET STATISTIQUES COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 576 Novembre 2014 Le prix à bâtir OBSERVATION ET STATISTIQUES LOGEMENT - CONSTRUCTION En 2013, plus de neuf ménages sur dix ayant reçu l autorisation de

Plus en détail

Emplois salariés dans le tourisme : un poids localement important

Emplois salariés dans le tourisme : un poids localement important Numéro 145 : décembre 2012 Emplois salariés dans le tourisme : un poids localement important En 2009, le tourisme en Midi-Pyrénées génère 44 000 emplois salariés, soit 4,5 % de l emploi salarié total.

Plus en détail

La forêt en Europe... 2. La forêt en France métropolitaine... 4. L évolution de la surface forestière... 5. Le taux de boisement...

La forêt en Europe... 2. La forêt en France métropolitaine... 4. L évolution de la surface forestière... 5. Le taux de boisement... Sommaire La forêt en Europe... 2 La forêt en France métropolitaine... 4 L évolution de la surface forestière... 5 Le taux de boisement... 6 par département... 6 par sylvoécorégion... 7 À qui la forêt appartient-elle?...

Plus en détail

L'ÉHDOÉSRATIA Lrl'ISU F PRIVÉE. Etat des lieux chiffré de la formation et de la population en exercice des infirmiers diplômés d Etat

L'ÉHDOÉSRATIA Lrl'ISU F PRIVÉE. Etat des lieux chiffré de la formation et de la population en exercice des infirmiers diplômés d Etat F11.11 I L'ÉHDOÉSRATIA Lrl'ISU F I 0 N PRIVÉE Etat des lieux chiffré de la formation et de la population en exercice des infirmiers diplômés d Etat Note documentaire Direction des Ressources Documentaires

Plus en détail

Analyse financière des entreprises d'hébergement et restauration en 2011

Analyse financière des entreprises d'hébergement et restauration en 2011 Analyse financière des entreprises d'hébergement et restauration en 211 EEn comme au niveau national, les établissements de restauration sont plus nombreux que ceux d'hébergement. Toutefois, la part des

Plus en détail

La nouvelle région Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine compte vingt aires urbaines dont le pôle

La nouvelle région Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine compte vingt aires urbaines dont le pôle N 18 Septembre 20 Les grandes aires urbaines d ACAL : la croissance démographique tirée par les couronnes des grands pôles La nouvelle région Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine compte vingt aires urbaines

Plus en détail

C H I F F R E S C L É S 2 0 1 1 S T A T I S T I Q U E S D E L A C U L T U R E

C H I F F R E S C L É S 2 0 1 1 S T A T I S T I Q U E S D E L A C U L T U R E Bibliothèques C H I F F R E S C L É S 2 0 1 1 S T A T I S T I Q U E S D E L A C U L T U R E Ministère de la Culture et de la Communication Secrétariat général Service de la coordination des politiques

Plus en détail

L automobile dans l espace européen et français

L automobile dans l espace européen et français L automobile dans l espace européen et français Fin 2004, l industrie automobile emploie 2,54 millions de salariés 1 dans l Union européenne des 25. Ces salariés se répartissent pour 1,12 million dans

Plus en détail

MINISTÈRE DE L INTÉRIEUR. N o 2013-3

MINISTÈRE DE L INTÉRIEUR. N o 2013-3 15 avril 2013 MINISTÈRE DE L INTÉRIEUR Bulletin Officiel du Ministère de l Intérieur N o 2013-3 Direction de l information légale et administrative 26, rue Desaix 75727 Paris Cedex 15 ISSN : 1282-7924

Plus en détail

L ATTRACTIVITé DES RéGIONS FRANÇAISES POUR LES JEUNES CADRES ET les JEUNES DIPLôMéS

L ATTRACTIVITé DES RéGIONS FRANÇAISES POUR LES JEUNES CADRES ET les JEUNES DIPLôMéS L ATTRACTIVITé DES RéGIONS FRANÇAISES POUR LES JEUNES CADRES ET les JEUNES DIPLôMéS Mars 2012 Contexte et objectifs Quelles régions apparaissent les plus attractives pour les jeunes cadres? Envisagent-ils

Plus en détail

Dares Analyses. Emploi et chômage des 15-29 ans en 2012. publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques

Dares Analyses. Emploi et chômage des 15-29 ans en 2012. publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques Dares Analyses novembre 13 N 73 publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques Emploi et chômage des 15-29 ans en 53,7 % des jeunes âgés de 15 à 29 ans sont

Plus en détail

Édition 2012. Notoriété. et image touristique de la région Aquitaine en France et en Europe

Édition 2012. Notoriété. et image touristique de la région Aquitaine en France et en Europe Édition 0 et image touristique de la région en France et en Europe Conna tre la notoriété de l aquitaine pour affiner nos stratégies Confronté à une concurrence toujours plus vive, le Comité régional de

Plus en détail

Bilan Social 2013 Données du 01/01/2012 au 31/12/2012

Bilan Social 2013 Données du 01/01/2012 au 31/12/2012 Bilan Social 2013 Données du 01/01/2012 au 31/12/2012 Observatoire de l Emploi et des Métiers en Mutualité 1 Introduction Le bilan social existe depuis 1992. il constitue la source d information statistique

Plus en détail

2.3. Les autres professionnels de santé. La santé observée dans les régions de France

2.3. Les autres professionnels de santé. La santé observée dans les régions de France La santé observée dans les régions de France Les autres professionnels de santé 2.3 Le contexte Outre les médecins, le secteur de la santé regroupe de multiples professionnels qui interviennent dans la

Plus en détail

Suivi du marché 2012 des installations individuelles solaires photovoltaïques

Suivi du marché 2012 des installations individuelles solaires photovoltaïques Suivi du marché 2012 des installations individuelles solaires photovoltaïques Avec le soutien de : Observ ER 2013 Suivi du marché des installations individuelles solaires photovoltaïques 1 Septembre 2013

Plus en détail

Les dépenses de Bâtiment et des Travaux Publics des collectivités territoriales. REALISATIONS 2013... p.6. PREVISIONS BUDGETAIRES 2014... p.

Les dépenses de Bâtiment et des Travaux Publics des collectivités territoriales. REALISATIONS 2013... p.6. PREVISIONS BUDGETAIRES 2014... p. 2 Sommaire Les dépenses de Bâtiment et des Travaux Publics des collectivités territoriales REALISATIONS 2013... p.6 PREVISIONS BUDGETAIRES 2014... p.10 TAUX DE REALISATION AVANCE & ESTIMATION DES TRAVAUX...

Plus en détail

Les Français et les vacances

Les Français et les vacances Observatoire de la vie quotidienne des Français Les Français et les vacances Juin 2015 Sondage réalisé par pour et publié samedi 27 juin 2015 dans la presse régionale LEVEE D EMBARGO : SAMEDI 27 JUIN A

Plus en détail

Le Var. La demande touristique par mode d hébergement & par marché Année 2012

Le Var. La demande touristique par mode d hébergement & par marché Année 2012 Le Var La demande touristique par mode d hébergement & par marché Année 2012 Double dimension Un marché «hors place» Une intention de séjour, de découverte Une attente d information, un «panier» à concevoir,

Plus en détail

I. APPROCHE STATISTIQUE COMPARATIVE DES ACTIVITES PRODUCTIVES DES TIC EN AQUITAINE

I. APPROCHE STATISTIQUE COMPARATIVE DES ACTIVITES PRODUCTIVES DES TIC EN AQUITAINE I. APPROCHE STATISTIQUE COMPARATIVE DES ACTIVITES PRODUCTIVES DES TIC EN AQUITAINE L analyse statistique qui suit a été réalisée par Séverine Penaud-Roux à partir des données brutes issues de la base CLAP

Plus en détail

Les magasins de bricolage DONNÉES 2011

Les magasins de bricolage DONNÉES 2011 026117 & REPÈRES TENDANCES Les magasins de bricolage DONNÉES 2011 SOMMAIRE DONNÉES ÉCONOMIQUES...................................... 4 Chiffre d affaires des magasins de plus de 300 m 2........ 4 Profil

Plus en détail

CONFÉRENCE DE PRESSE FNAIM 9 décembre 2014 LE MARCHÉ IMMOBILIER EN 2014

CONFÉRENCE DE PRESSE FNAIM 9 décembre 2014 LE MARCHÉ IMMOBILIER EN 2014 CONFÉRENCE DE PRESSE FNAIM 9 décembre 2014 LE MARCHÉ IMMOBILIER EN 2014 SYNTHÈSE DES CHIFFRES CLÉS Sources : FNAIM, CGEDD, SOeS, ECLN UN MARCHÉ PEU DYNAMIQUE ÉQUIVALENT À CELUI DE 2013 Quasi-stabilité

Plus en détail

Effectifs salariés de la Plasturgie : Données sociales

Effectifs salariés de la Plasturgie : Données sociales Effectifs salariés de la Plasturgie : Données sociales Année 2014 SOMMAIRE ❶ Type d emploi :...3 ❷ Pyramide des âges :...4 ❸ Conditions d emploi :...5 ❹ Les emplois par catégorie socioprofessionnelle :...6

Plus en détail

N 51. par le PIB par emploi, y est une des plus élevées, au 5 e

N 51. par le PIB par emploi, y est une des plus élevées, au 5 e POUR L ' ALSACE N 51 JUIN 2014 Croissance économique en retrait dès l'année 2000 en Alsace Rapportée à sa population, la contribution de l'alsace à la richesse nationale la situe toujours, en 2011, dans

Plus en détail

les études du CNC décembre 2012 l emploi dans les films cinématographiques

les études du CNC décembre 2012 l emploi dans les films cinématographiques les études du CNC décembre 2012 l emploi dans les films cinématographiques L emploi dans les films cinématographiques L emploi intermittent dans le tournage des films d initiative française de fiction

Plus en détail

LA FRANCE ATTIRE LES INVESTISSEMENTS ETRANGERS

LA FRANCE ATTIRE LES INVESTISSEMENTS ETRANGERS LA FRANCE ATTIRE LES INVESTISSEMENTS ETRANGERS La France : 4 e destination mondiale Une croissance du nombre de projet Après trois années de stabilité, le nombre des projets d investissements étrangers

Plus en détail

les études du CNC décembre 2011 l emploi dans les films cinématographiques

les études du CNC décembre 2011 l emploi dans les films cinématographiques les études du CNC décembre 2011 l emploi dans les films cinématographiques Cette étude a été réalisée conjointement par la Direction des études, des statistiques et de la prospective du CNC et le Service

Plus en détail

Direction générale des entreprises ANNEE 2014

Direction générale des entreprises ANNEE 2014 Direction générale des entreprises SERVICE DE L ACTION TERRITORIALE, EUROPÉENNE ET INTERNATIONALE SOUS DIRECTION DE LA RÉINDUSTIALISATION ET DES RESTRUCTURATIONS D ENTREPRISES BUREAU DE LA FORMATION ET

Plus en détail

Un risque de perte d emploi plus élevé

Un risque de perte d emploi plus élevé N 25 Septembre 1999 Un risque de perte d emploi plus élevé en Languedoc-Roussillon En Languedoc-Roussillon, le risque de perdre son emploi dans l année est de 7 %. Il est supérieur de deux points à celui

Plus en détail

LE DON DU VIVANT. aujourd hui? Quelle situation. Quelles économies de santé possibles? Greffe rénale à partir d un donneur vivant

LE DON DU VIVANT. aujourd hui? Quelle situation. Quelles économies de santé possibles? Greffe rénale à partir d un donneur vivant LE DON DU VIVANT Greffe rénale à partir d un donneur vivant Quelle situation aujourd hui? Quelles économies de santé possibles? DONNER UN REIN DE SON VIVANT PEUT CONCERNER CHACUN le don du vivant /////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

Plus en détail

SEFAC 2015 - ZOOM SUR LA SANTE FINANCIERE DE 15 000 PME. Evolutions 2008-2014. OBSERVATOIRE A'rH. de l'information financière

SEFAC 2015 - ZOOM SUR LA SANTE FINANCIERE DE 15 000 PME. Evolutions 2008-2014. OBSERVATOIRE A'rH. de l'information financière SEFAC 2015 - ZOOM SUR LA SANTE FINANCIERE DE 15 000 PME Evolutions 2008-2014 OBSERVATOIRE A'rH de l'information financière ATH publie, dans le cadre de son Observatoire de l information financière, une

Plus en détail

Douanes : Commerce Extérieur

Douanes : Commerce Extérieur Données commentées Année 2015 SOMMAIRE ❶ Evolution des balances par zone d import/export :... 2 ❷ Evolution des balances par région administrative :... 3 ❸ Importations et exportations par région administrative.

Plus en détail

8LA FONCTION PUBLIQUE

8LA FONCTION PUBLIQUE LES COLLECTIVITÉS LOCALES EN CHIFFRES 2010 8LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE 8-1 La fonction publique territoriale au sein de la fonction publique 100 8-2 Les effectifs des collectivités locales au 31

Plus en détail

Pour tout renseignement concernant l ISQ et les données statistiques dont il dispose, s adresser à :

Pour tout renseignement concernant l ISQ et les données statistiques dont il dispose, s adresser à : Pour tout renseignement concernant l ISQ et les données statistiques dont il dispose, s adresser à : Institut de la statistique du Québec 200, chemin Sainte-Foy Québec (Québec) G1R 5T4 Téléphone : (418)

Plus en détail

6 e partie LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE

6 e partie LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE 6 e partie LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE Le tourisme international en France - 6 L enquête auprès des visiteurs venant de l étranger (EVE) L enquête DGE-Banque de France auprès des visiteurs venant

Plus en détail

B a r o m è t r e M a n p o w e r d e s p e r s p e c t i v e s d e m p l o i p o u r l e 1 er t r i m e s t r e 2 0 1 4

B a r o m è t r e M a n p o w e r d e s p e r s p e c t i v e s d e m p l o i p o u r l e 1 er t r i m e s t r e 2 0 1 4 Communiqué de presse Nanterre, le 10 décembre 2013 B a r o m è t r e M a n p o w e r d e s p e r s p e c t i v e s d e m p l o i p o u r l e 1 er t r i m e s t r e 2 0 1 4 LEGERE REPRISE DE L EMPLOI ATTENDUE

Plus en détail

REPÈRES ÉCONOMIQUES. Population des entreprises : 23 450 entreprises en 2006 2008-4. Valérie Deroin * SUR LE SECTEUR DES INDUSTRIES CULTURELLES

REPÈRES ÉCONOMIQUES. Population des entreprises : 23 450 entreprises en 2006 2008-4. Valérie Deroin * SUR LE SECTEUR DES INDUSTRIES CULTURELLES culture Secrétariat général Délégation au développement et aux affaires internationales Département des études, de la prospective et des statistiques 182, rue Saint-Honoré, 7533 Paris cedex 1 1 4 15 79

Plus en détail

L EMPLOI INTERMITTENT DANS LE SPECTACLE AU COURS DE L ANNÉE 2014

L EMPLOI INTERMITTENT DANS LE SPECTACLE AU COURS DE L ANNÉE 2014 Septembre 2015 - N 15.032 L EMPLOI INTERMITTENT DANS LE SPECTACLE AU COURS DE L ANNÉE 2014 En résumé : En 2014, l emploi intermittents du spectacle concerne 256 000 salariés et génère 2 milliards d euros

Plus en détail

UNE BANQUE AU SERVICE DU DEVELOPPEMENT DU SECTEUR PUBLIC LOCAL. Association des Maires Ruraux d Ille-et-Vilaine 27 septembre 2013

UNE BANQUE AU SERVICE DU DEVELOPPEMENT DU SECTEUR PUBLIC LOCAL. Association des Maires Ruraux d Ille-et-Vilaine 27 septembre 2013 UNE BANQUE AU SERVICE DU DEVELOPPEMENT DU SECTEUR PUBLIC LOCAL Association des Maires Ruraux d Ille-et-Vilaine 27 septembre 2013 HÉRITIÈRE DES SERVICES FINANCIERS DE LA POSTE 100% Filiale à 100% du groupe

Plus en détail

Commercialisation des logements neufs

Commercialisation des logements neufs COMMISSARIAT GénéRAl au développement durable n 667 Août 2015 Commercialisation des logements neufs Résultats au deuxième trimestre 2015 OBSERVATION ET STATISTIQueS logement - CONSTRuCTION Au deuxième

Plus en détail

Performance des membres du CAD en matière d'aide

Performance des membres du CAD en matière d'aide Extrait de : Coopération pour le développement : Rapport 2010 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/dcr-2010-fr Performance des membres du CAD en matière d'aide Merci de citer ce chapitre

Plus en détail

Campagne de pomme de terre 2009/2010 : production française en hausse et commerce extérieur plutôt favorable

Campagne de pomme de terre 2009/2010 : production française en hausse et commerce extérieur plutôt favorable Agreste Synthèses Grandes cultures Pomme de terre Juin 211 n 211/148 Pomme de terre - Juin 211 Grandes cultures Synthèses n 211/148 Campagne 29/21 : production française en hausse et commerce extérieur

Plus en détail

BILAN HÔTELLERIE ANNÉE 2014

BILAN HÔTELLERIE ANNÉE 2014 BILAN HÔTELLERIE ANNÉE 2014 Cette publication a été réalisée par le Comité Départemental du Tourisme Haute Bretagne Ille-et-Vilaine à partir de l analyse des résultats de l Enquête de fréquentation hôtelière

Plus en détail

Photographie Nationale de la Branche Plasturgie PREAMBULE

Photographie Nationale de la Branche Plasturgie PREAMBULE Photographie Nationale de la Branche Plasturgie Année 2013 PREAMBULE L Observatoire National Paritaire Prospectif des Métiers, des Emplois et des Qualifications de la Plasturgie remercie OPCA DEFI, Organisme

Plus en détail

démographiques et économiques

démographiques et économiques 1 - Les grandes tendances des dynamiques démographiques et économiques 1. Concentration de la population et de l activité économique dans les régions du Sud et de l Ouest La population française a augmenté

Plus en détail

Observatoire de l équipement audiovisuel des foyers

Observatoire de l équipement audiovisuel des foyers Observatoire de l équipement audiovisuel des foyers 1 er semestre 2014 Réalisé par 1 Édito L observatoire de l équipement audiovisuel des foyers présente les résultats de la troisième vague d étude relative

Plus en détail

Zone de montagne touristique pyrénéenne : 1 emploi salarié sur 6 est touristique

Zone de montagne touristique pyrénéenne : 1 emploi salarié sur 6 est touristique N 3 - Avril 2013 Numéro 150 : Avril 2013 Zone de montagne touristique pyrénéenne : 1 emploi salarié sur 6 est touristique En 2009, dans la zone de montagne touristique pyrénéenne, les emplois salariés

Plus en détail

SOUS-PARTIE III L UNION EUROPÉENNE COMPARÉE AUX ÉTATS-UNIS, AU JAPON ET À LA CHINE

SOUS-PARTIE III L UNION EUROPÉENNE COMPARÉE AUX ÉTATS-UNIS, AU JAPON ET À LA CHINE L UNION EUROPÉENNE COMPARÉE AUX ÉTATS-UNIS, AU JAPON ET À LA CHINE L ESPACE EUROPÉEN LES DÉPENSES DE R&D SOUS-PARTIE III L UNION EUROPÉENNE COMPARÉE AUX ÉTATS-UNIS, AU JAPON ET À LA CHINE CHAPITRE 1. LES

Plus en détail

Le système de santé en France

Le système de santé en France Le système de santé en France acteurs, indicateurs économiques, comparaison avec d autres pays. Les acteurs du système de santé en Alsace Conseil régional de santé CESA ORSAL Préfets : services déconcentrés

Plus en détail

Atlas régional de psychiatrie générale Disparités de l offre et des territoires d intervention

Atlas régional de psychiatrie générale Disparités de l offre et des territoires d intervention Direction de la recherche, des études, de l évaluation et des statistiques DREES SÉRIE STATISTIQUES DOCUMENT DE TRAVAIL Atlas régional de psychiatrie générale Disparités de l offre et des territoires d

Plus en détail

Étude comparative de l incidence du sida dans les régions de France métropolitaine

Étude comparative de l incidence du sida dans les régions de France métropolitaine Étude comparative de l incidence du sida dans les régions de France métropolitaine Béatrice VALDES Institut d Études Démographiques de l Université Montesquieu-Bordeaux IV. Malgré de nombreuses campagnes

Plus en détail

Les émissions de gaz à effet de serre, hors puits par région

Les émissions de gaz à effet de serre, hors puits par région Thème : Orientation : Changement climatique et maîtrise de l énergie Réduire les émissions de gaz à effet de serre et anticiper les effets du changement climatique Les émissions de gaz à effet de serre,

Plus en détail

majoritairement occupés par des femmes

majoritairement occupés par des femmes e ins e part naires n o 3 - Novembre 2008 REUNION Direction du Travail, de l Emploi et de la Formation Professionnelle de la Réunion économie sociale en 2006 20 000 emplois majoritairement occupés par

Plus en détail

La fréquentation hôtelière (INSEE/DGE/CRT et partenaires régionaux)

La fréquentation hôtelière (INSEE/DGE/CRT et partenaires régionaux) La fréquentation hôtelière (INSEE/DGE/CRT et partenaires régionaux) Méthodologie L'enquête de fréquentation dans l'hôtellerie de tourisme est une enquête nationale, effectuée par sondage auprès d'un échantillon

Plus en détail

Les FIP Fonds d investissement de proximité connaissent un développement rapide

Les FIP Fonds d investissement de proximité connaissent un développement rapide COMMUNIQUE DE PRESSE Paris le novembre Les FIP Fonds d investissement de proximité connaissent un développement rapide Principaux enseignements : - Avec millions d euros levés et fonds créés en et, les

Plus en détail

INSEE DIRECTION DES STATISTIQUES D'ENTREPRISES DEPARTEMENT DES ACTIVITES TERTIAIRES

INSEE DIRECTION DES STATISTIQUES D'ENTREPRISES DEPARTEMENT DES ACTIVITES TERTIAIRES Timbre=E401, TimbreDansAdresse=Oui, Version=W2000-C/9.0, VersionTravail=W2000-C/9.0 Dossier suivi par : Benjamin CAMUS Tél. : 01 41 17 51 18 Fax : 01 41 17 64 51 Messagerie : benjamin.camus.@insee.fr INSEE

Plus en détail

La santé observée. Les minima sociaux. Chapitre 6.1. dans les régions de France

La santé observée. Les minima sociaux. Chapitre 6.1. dans les régions de France F N O R S Fédération nationale des observatoires régionaux de la santé 62 bd Garibaldi 75015 PARIS Tél 01 56 58 52 40 La santé observée dans les régions de France Chapitre 6.1 Les minima sociaux Ce fascicule

Plus en détail

LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE

LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE 6 e partie LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE 109 Le tourisme international en France - 6 L enquête auprès des visiteurs venant de l étranger (EVE) L enquête DGE-Banque de France auprès des visiteurs

Plus en détail

Les crédits bancaires accordés aux groupes : quel degré de concentration des entités emprunteuses et des banques prêteuses?

Les crédits bancaires accordés aux groupes : quel degré de concentration des entités emprunteuses et des banques prêteuses? Les crédits bancaires accordés aux groupes : quel degré de concentration des entités emprunteuses et des banques prêteuses? Dominique LEFILLIATRE Direction des Entreprises Observatoire des Entreprises

Plus en détail

Commercialisation des logements neufs - Résultats au deuxième trimestre 2015

Commercialisation des logements neufs - Résultats au deuxième trimestre 2015 CGDD / MEDDE / SOeS Chiffres et Statistiques NUMÉRO 667 Août 2015 Commercialisation des logements neufs - Résultats au deuxième trimestre 2015 Au deuxième trimestre 2015, 26 500 logements neufs ont été

Plus en détail

Indice de densité numérique au Canada: un guide pour la transformation numérique

Indice de densité numérique au Canada: un guide pour la transformation numérique Indice de densité numérique au Canada: un guide pour la transformation numérique Indice de densité numérique au Canada: un guide pour la transformation numérique L étude d Accenture menée en 2014 sur la

Plus en détail

Le tourisme international en France

Le tourisme international en France Le tourisme international en France Le tourisme international en France 6 L enquête auprès des visiteurs venant de l étranger (EVE) L enquête DGCIS-Banque de France auprès des visiteurs venant de l étranger

Plus en détail

Indicateurs Science et Technologie (S -T) en Suisse

Indicateurs Science et Technologie (S -T) en Suisse Indicateurs Science et Technologie (S -T) en Suisse Neuchâtel, 2005 Doctorats Les nouveaux docteurs en sciences exactes et naturelles et sciences techniques représentent des ressources humaines hautement

Plus en détail

Tableau de bord de l industrie française

Tableau de bord de l industrie française Tableau de bord de l industrie française Mars 7 Document réalisé par Coe-Rexecode Groupe des Fédérations Industrielles - 98 Paris La Défense cedex - Tél. 47 7 6 6 - Fax 47 7 6 8 Coe-Rexecode - 9 avenue

Plus en détail

L ACTIVITÉ DE LA CONSTRUCTION

L ACTIVITÉ DE LA CONSTRUCTION L ACTIVITÉ DE LA CONSTRUCTION LA CONJONCTURE DU BÂTIMENT Activité en baisse en 2003, vive reprise fin 2003 et début 2004 Activité prévue Activité passée Enquête INSEE : l opinion des chefs d entreprise

Plus en détail

Ministère des sports. Le ministre des sports. (pour attribution) (pour information)

Ministère des sports. Le ministre des sports. (pour attribution) (pour information) Ministère des sports Direction des sports Sous-direction de l emploi et des formations Bureau de la coordination des certifications et du service public de formation (D.S.C2) Personne chargée du dossier

Plus en détail

Diplôme du supérieur : une garantie pour l'insertion?

Diplôme du supérieur : une garantie pour l'insertion? EMPLOI - FORMATION EN PROVENCE - ALPES - CÔTE D AZUR MÉMO N 46 - DÉCEMBRE 2009 Diplôme du supérieur : une garantie pour l'insertion? SÉVERINE LANDRIER CÉCILE REVEILLE-DONGRADI CHARGÉES D ÉTUDES L enquête

Plus en détail

LA PRIME À L'EMBAUCHE D'UN JEUNE STAGIAIRE

LA PRIME À L'EMBAUCHE D'UN JEUNE STAGIAIRE Dares Analyses FÉVRIER 2012 N 009 publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques LA PRIME À L'EMBAUCHE D'UN JEUNE STAGIAIRE: environ 7 000 jeunes embauchés en

Plus en détail

Tableau de bord de conjoncture de la filière Construction. GIE Réseau des CERC. Comparaisons inter-régionales

Tableau de bord de conjoncture de la filière Construction. GIE Réseau des CERC. Comparaisons inter-régionales Tableau de bord de conjoncture de la filière Construction Comparaisons inter-régionales Janvier 2015 Conjoncture de la filière Construction en France Quelques indicateurs clés sur une période d un an Logements

Plus en détail

publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques

publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques Dares Analyses AVRIL 2011 N 033 publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques PARCOURS DES INTÉRIMAIRES : les intérimaires les plus expérimentés ont été moins

Plus en détail

LES ORGANISMES DE LOGEMENT SOCIAL

LES ORGANISMES DE LOGEMENT SOCIAL LES ORGANISMES DE LOGEMENT SOCIAL XXXXXXXX 1 212 chiffres clés Le logement social en France Situation financière et indicateurs des SA d HLM et des Offices Publics de l Habitat www.territoires.gouv.fr

Plus en détail

Bilan éco Bilan éc nomique onomique Bilan éc

Bilan éco Bilan éc nomique onomique Bilan éc Bilan économique Bilan économique 2009 BASSIN D EMPLOI VENDÉE OUEST Après une année 2009 éprouvante, l économie vendéenne semble enfin s engager sur le chemin de la reprise Après avoir débuté dans un climat

Plus en détail

Repères. L innovation en Région. Nord-Pas de Calais. Le positionnement technologique du. Sources et Méthodologie. Nord-Pas de Calais

Repères. L innovation en Région. Nord-Pas de Calais. Le positionnement technologique du. Sources et Méthodologie. Nord-Pas de Calais Le positionnement technologique du En terme de nombre de brevets déposés, la région est en ème position au sein de son groupe de comparaison. Stuttgart et Darmstadt sont proches de en terme démographique

Plus en détail

ANNEXE. Liste des métiers ouverts dans l'ensemble des régions françaises. Ile de France

ANNEXE. Liste des métiers ouverts dans l'ensemble des régions françaises. Ile de France ANNEXE Liste des métiers ouverts dans l'ensemble des régions françaises Code Rome Domaine professionnel 32321 Informaticien d'étude (dont chef de projet) Ile de France 29 métiers 32321 Informaticien d'étude

Plus en détail

B i l a n s o c i a l 2 0 1 0. Direction des Ressources Humaines

B i l a n s o c i a l 2 0 1 0. Direction des Ressources Humaines B i l a n s o c i a l 2 0 1 0 Direction des Ressources Humaines A G R I C U L T U R E A L I M E N T A T I O N E N V I R O N N E M E N T Avant-propos Avant-propos A travers cette nouvelle édition de son

Plus en détail

p o u r l e 3 e t r i m e s t r e 2 0 1 5

p o u r l e 3 e t r i m e s t r e 2 0 1 5 SOUS EMBARGO JUSQU AU MARDI 9 JUIN 0H01 Communiqué de presse Nanterre, le 9 juin 2015 B a r o m è t r e M a n p o w e r d e s p e r s p e c t i v e s d e m p l o i p o u r l e 3 e t r i m e s t r e 2 0

Plus en détail

Santé des entreprises : Créations et Procédures Judiciaires

Santé des entreprises : Créations et Procédures Judiciaires Santé des entreprises : Créations et Procédures Judiciaires Année 2014 SOMMAIRE ❶ Répartition du nombre d entreprises et de salariés... 2 Répartition du nombre d établissements et du nombre de salariés

Plus en détail