GUIDE DU COACH Développement des compétences

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "GUIDE DU COACH Développement des compétences"

Transcription

1 GUIDE DU COACH Développement des compétences Section 4 «Adaptation de l environnement de l intention à l action» TABLE DES MATIÈRES Section 4 «Adaptation de l environnement de l intention à l action»... 1 Préalable... 2 Composantes du module... 2 Durée du module... 2 Public cible... 2 Accréditation et attestation... 3 Compétences à développer... 3 Déroulement des activités... 3 Activités de coaching... 5 Annexe 1 Formulaire «Autoévaluation» Annexe 2 «Aide-mémoire» Annexe 3 Tableaux «Adaptation de l environnement» Annexe 4 Modèle «Activité de coaching» Annexe 5 Modèle «Attestation de formation continue» MIEUX ADAPTER L ENVIRONNEMENT POUR LA PERSONNE ÂGÉE 1

2 Préalable Avant de commencer les activités de coaching, assurez-vous que les apprenants ont bien terminé la formation théorique préalable. Si plusieurs ne l ont pas achevée, informez-en le porteur de dossier AAPA de l établissement qui verra à prendre les mesures nécessaires. Modules préalables Module «Introduction à l approche adaptée en milieu hospitalier» Module «Vieillissement normal et pathologique» Composantes du module Leçons théoriques Leçon 0 : Introduction (en ligne) Guide de formation (PDF) Durée du module Module «Adaptation de l environnement de l intention à l action» Formation théorique (en ligne) Durée Activités de préparation* S. O.* Leçon 0 : Introduction 5 min Guide de formation (format PDF) 1 h 25 Pré-test Post-test S. O. Durée de la formation théorique 1 h 30 Coaching Activités de coaching ** 2 h 30** * Activités à réaliser avant de suivre les modules de formation théorique ** Durée approximative suggérée. Il appartient cependant aux établissements d ajuster la durée des activités de coaching. Public cible Équipes soignantes Équipes professionnelles Médecin et médecin spécialiste Tous les autres professionnels de la santé Infirmière et infirmière spécialisée (ergo, physio, pharmacien, travailleuse Infirmière auxiliaire sociale, nutritionniste, etc., et leur équipe) Préposé aux bénéficiaires Gestionnaires, employés et autres Direction des soins infirmiers Direction des services techniques : maintenance, approvisionnement, hygiène et salubrité, etc. Direction des services financiers : accueil, admissions, comptes à payer, etc. Services alimentaires Autres : archives, bénévoles, loisirs, aumônier MIEUX ADAPTER L ENVIRONNEMENT POUR LA PERSONNE ÂGÉE 2

3 Accréditation et attestation Aucune unité de formation continue ne sera attribuée pour ce module, cependant nous suggérons que les établissements fournissent des attestations de formation à ceux qui l auront terminée. Nous vous proposons d imprimer le modèle d attestation que vous retrouverez à la fin de ce document. Remplissez-le et remettez-le aux participants qui auront achevé le module. Compétences à développer Module : «Adaptation de l environnement de l intention à l action» En se référant aux notions théoriques décrivant l importance d adapter l environnement pour compenser les difficultés ou les incapacités de la personne âgée, l intervenant sera en mesure : d identifier les caractéristiques et les facteurs déterminants d un l environnement pouvant contribuer au maintien de l autonomie des personnes âgées en centre hospitalier; d adapter l environnement physique pour qu il soit sécuritaire en tenant compte des caractéristiques et des besoins de la personne âgée; de poser des actions et des gestes concrets au quotidien pour promouvoir et maintenir l autonomie fonctionnelle de la personne âgée; de mieux utiliser une approche collaborative et de la mettre en pratique pour harmoniser les efforts afin d encadrer les travaux et d établir les priorités relativement à l adaptation de l environnement (directions et services). Déroulement des activités Effectuez les activités de coaching le plus tôt possible à la suite de l apprentissage des notions théoriques. Vous favorisez ainsi le transfert des connaissances dans la pratique puisque l information est encore présente à l esprit (ou en mémoire). Pour assurer une bonne coordination de ces activités, demeurez en lien direct avec le porteur de dossier AAPA de l établissement. Notez bien Le porteur de dossier de votre établissement veille à ce que les ressources requises soient disponibles afin de rendre efficientes les activités de coaching. Il supervise le déploiement de la formation théorique et vous soutient dans vos activités de coaching. Si vous avez des questions, n hésitez pas à le communiquer avec lui. Il sera en mesure de vous aider en répondant à vos questions. MIEUX ADAPTER L ENVIRONNEMENT POUR LA PERSONNE ÂGÉE 3

4 Planification Préparation du coach Documents et outils Portail Dressez la liste des participants et remettez-la au porteur de dossier AAPA. Lisez le Guide du coach. Guide du coach (sections 1 et 3) Lisez attentivement le Guide de formation. Guide de formation (PDF) Imprimez la documentation des participants, si désiré. Visionnez les modules préalables (en ligne), si nécessaire. Convoquez les apprenants à la rencontre de coaching. Guide de formation Aide-mémoire Annexes «Introduction à l AAPA» «Vieillissement normal et pathologique» Développement des compétences Activités de coaching Documents et outils Portail Demandez aux participants s ils ont bien terminé l apprentissage des contenus théoriques. Faites un retour sur la théorie et réalisez les activités de coaching. Rencontrez le porteur de dossier AAPA afin de discuter du déroulement des activités, de l encadrement, de l interaction avec les participants ainsi que des cas difficiles. Guide de formation Aide-mémoire Annexes Notes du coach Évaluation et attestation Documents et outils Portail Évaluez ponctuellement les compétences acquises durant le coaching. Apportez les actions correctives, si nécessaire. Évaluez les connaissances et les compétences des Outils du milieu participants. Discutez de l évaluation avec le porteur de dossier AAPA. Procédez à la remise des attestations. Modèle d attestation MIEUX ADAPTER L ENVIRONNEMENT POUR LA PERSONNE ÂGÉE 4

5 Activités de coaching Ces activités se veulent des outils de référence afin de vous aider lors de l animation. Vous pouvez les utiliser telles quelles ou encore les modifier de manière à les adapter à votre environnement de travail ou à votre style de coaching. Activité 1 : Présentation du programme de coaching (tous) Documents et outils Guide du coach, section 1 Annexe 1 : «Formulaire d autoévaluation» Première rencontre 15 min Avant la rencontre 1. Convoquez les participants. 2. Imprimez le formulaire d autoformation. Animation de la rencontre 1. Présentez à nouveau, si nécessaire : la structure provinciale de la gestion du programme; le processus général du programme et celui du développement des compétences; le programme de formation et le déroulement des activités de coaching : six modules théoriques, les connaissances à acquérir (ou à valider) et à transférer dans la pratique clinique en suivant les activités de coaching. 2. Répondez aux questions des participants. 3. Demandez aux participants de remplir le formulaire d autoformation et de le conserver. Public cible Équipes soignantes, équipes professionnelles, gestionnaires, employés des autres directions et services. Observations et commentaires MIEUX ADAPTER L ENVIRONNEMENT POUR LA PERSONNE ÂGÉE 5

6 Activité 2 : De la théorie à la pratique (tous) L activité d autoformation proposée dans la leçon théorique «Introduction» est conçue pour favoriser l acquisition des notions présentées dans le Guide de formation et pour développer le plus rapidement possible les compétences touchant l adaptation de l environnement pour la personne âgée au quotidien. Inspirez-vous du déroulement suggéré pour l animation ou modifiez-le selon les besoins et les clientèles en formation. Documents et outils requis Guide de formation Aide-mémoire Activité d autoformation Bilan de l activité d autoformation 15 min Avant la rencontre 1. Lisez l activité d autoformation présentée ci-dessous, convoquez les participants et demandezleur d apporter l aide-mémoire. Animation de la rencontre 1. Demandez-leur d expliquer à tour de rôle comment s est déroulée leur activité d autoformation. Questionnez-les sur : ce qui pourrait être amélioré dans l environnement pour l adapter aux besoins et aux caractéristiques de la personne âgée; les gestes posés par chacun pour adapter l environnement et le rendre plus sécuritaire pour la personne âgée; leur utilisation de l aide-mémoire et comment ce dernier leur a été utile. 2. Proposez quelques actions et attitudes à modifier pouvant contribuer à l amélioration de l environnement et au bien-être de la personne âgée. 3. Encouragez la discussion d équipe et donnez une rétroaction positive. 4. Faites un résumé des problèmes mentionnés et des améliorations à apporter. 5. Faites part des suggestions d amélioration au porteur de dossier AAPA. Public cible Équipes soignantes, équipes professionnelles, gestionnaires, employés des autres directions et services. Activités d autoformation 1 Activité 1 Lorsque vous travaillez dans votre unité ou ailleurs dans l hôpital, repérez ce qui pourrait y être amélioré pour l adapter aux besoins et aux caractéristiques de la personne âgée. Déterminez les décisions et actions que vous pouvez poser. Passez à l action. Sensibilisez vos collègues aux bienfaits d un environnement adapté pour la personne âgée. Posez des gestes au quotidien pour rendre l environnement sécuritaire en vous référant au Guide de formation et à l aide-mémoire mis à votre disposition. Questionnez vos chefs d unité ou d autres personnes-ressources (Service des achats, entretien, etc.) pour obtenir des réponses à vos questions. MIEUX ADAPTER L ENVIRONNEMENT POUR LA PERSONNE ÂGÉE 6

7 Observations et commentaires MIEUX ADAPTER L ENVIRONNEMENT POUR LA PERSONNE ÂGÉE 7

8 Activité 3 : De la théorie à la pratique (tous) Cette activité consiste à approfondir le contenu théorique derrière les actions et les gestes à poser au quotidien pour adapter l environnement à la personne âgée et ainsi en constater les effets bénéfiques sur son état de santé. Inspirez-vous-en pour l animation ou modifiez-en le déroulement, si désiré. Cette activité se compose de trois parties Rencontre de lancement de l activité (15 minutes) Période d observation (2 semaines environ) Bilan (15 minutes) Documents et outils requis Guide de formation Aide-mémoire Partie 1 : Rencontre de lancement 15 min Avant la rencontre 1. Lisez le guide de formation, si nécessaire, convoquez les participants et demandez-leur d apporter l aide-mémoire. Animation de la rencontre 1. Référez-vous à l aide-mémoire et, pour chacune des sections «vision, audition, cognition et mobilité», demandez aux participants de vous dire ce qui, selon eux, sont : les gestes les plus faciles, les plus difficiles et les plus importants à faire ou à changer à court terme; les gestes les plus payants à poser pour contribuer à l adaptation de l environnement à la personne âgée et à son bien-être; les attitudes les plus faciles ou les plus difficiles à changer; les effets bénéfiques qu on pourrait constater chez les personnes âgées. 2. Encouragez la discussion d équipe et donnez une rétroaction positive. 3. Demandez aux participants d établir un plan d action ciblé (individuel, en équipe ou pour le service) d une à deux semaines. Partie 2 : Période d observation 2 semaines 1. Encouragez la participation et annoncez que vous tiendrez ensuite une rencontre pour faire un bilan de l activité. 2. Mentionnez que vous êtes disponible pour répondre à toute question et passez à la deuxième partie de l exercice. Public cible Équipes soignantes, équipes professionnelles, gestionnaires, employés des autres directions et services. Observations et commentaires MIEUX ADAPTER L ENVIRONNEMENT POUR LA PERSONNE ÂGÉE 8

9 Partie 3 : Bilan 15 min Avant la rencontre 1. Convoquez les participants et demandez-leur d apporter l aide-mémoire. Animation de la rencontre 1. Demandez aux participants d énumérer et d expliquer : les gestes posés ayant le plus contribué à adapter l environnement à la personne âgée; les gestes les plus faciles ou les plus difficiles à faire ou à changer; les attitudes les plus faciles ou difficiles à changer; les effets bénéfiques constatés chez les personnes âgées et leur appréciation. 2. Encouragez la discussion d équipe et donnez une rétroaction positive. 3. Faites un résumé des constats (améliorations réalisées, problèmes à résoudre, participation). 4. Faites part des améliorations réalisées et des problèmes à résoudre au porteur de dossier 5. Répétez l activité (parties 1 à 3) le nombre de fois requises et selon les besoins exprimés. Public cible Équipes soignantes, équipes professionnelles, gestionnaires, employés des autres directions et services. Observations et commentaires MIEUX ADAPTER L ENVIRONNEMENT POUR LA PERSONNE ÂGÉE 9

10 Activité 3 : De la théorie à la pratique (Gestionnaires uniquement) Cette activité consiste à aider les gestionnaires dans leurs réflexions et prises de décisions afin d'optimiser l adaptation de l environnement de leur établissement. Inspirez-vous-en pour l animation ou modifiez-en le déroulement, si désiré. Cette activité se compose de trois parties Rencontre de lancement de l activité (15 minutes) Période d observation (2 semaines environ) Bilan (15 minutes) Documents et outils requis Guide de formation Annexe 3 - Tableaux «Adaptation de l environnement» Partie 1 : Rencontre de lancement 30 min Avant la rencontre 1. Lisez le Guide de formation, si nécessaire et convoquez les gestionnaires à la rencontre de coaching (ou allouez-vous 15 minutes lors d une rencontre de gestion déjà prévue). 2. Demandez au porteur de dossier AAPA de vous accompagner pour animer la rencontre. Animation de la rencontre 1. Demandez aux participants de présenter les démarches faites pour optimiser l adaptation de l approche adaptée : la dynamique de travail et de collaboration avec les autres directions et services afin de favoriser la consultation lors de l achat, de l installation et de l entretien de l équipement; le leadership, auprès des autres gestionnaires et des employés, pour encourager le travail d équipe dans l objectif d adapter l environnement aux besoins de la personne âgée. 2. Encouragez la discussion et donnez une rétroaction positive. 3. Demandez aux participants de proposer un plan de match pour améliorer les façons de faire dans l établissement et motiver les employés à participer à l implantation de l AAPA. 4. Informez-les que vous reprendrez cette discussion sur les démarches entreprises, etc., lors d une prochaine réunion à déterminer avec le groupe. Partie 2 : Période d observation 2 semaines 1. Mentionnez que vous êtes disponible pour répondre aux questions. Passez à la deuxième partie de l exercice. Public cible Gestionnaires Observations et commentaires MIEUX ADAPTER L ENVIRONNEMENT POUR LA PERSONNE ÂGÉE 10

11 Partie 3 : Bilan 15 min Avant la rencontre 1. Convoquez les participants selon les modalités prises lors de la rencontre de lancement. Animation de la rencontre 1. Demandez-leur d énumérer et d expliquer : les gestes posés pour développer et assurer la collaboration entre les directions et les services afin de favoriser les achats d équipement, l installation et l entretien; les actions budgétaires prises; les gestes posés visant à améliorer le travail d équipe lorsqu il s agit de l adaptation de l environnement à la personne âgée. 2. Encouragez la discussion d équipe et donnez une rétroaction positive. 3. Faites un résumé des constats : améliorations réalisées, problèmes à résoudre (budget, échéancier, ressources humaines, etc.) 4. Répétez l activité (parties 1 à 3) le nombre de fois requises et selon les besoins exprimés. Public cible Gestionnaires Observations et commentaires MIEUX ADAPTER L ENVIRONNEMENT POUR LA PERSONNE ÂGÉE 11

12 Activité 4 : «Jeux sérieux et amusants» (tous) Nous vous proposons quelques activités d animation supplémentaires et facultatives afin de sensibiliser et de conscientiser les intervenants à ce que vivent les personnes âgées fragilisées qui séjournent à l hôpital. Et dans ce contexte, pourquoi ne pas imaginer le quotidien de leur point de vue? Pourquoi ne pas se mettre à leur place, un moment? Les exercices suggérés font appel à l émotivité et à la qualité relationnelle de l intervenant qui est en contact avec la personne âgée, mais aussi au travail de collaboration et à l esprit d équipe. Endroits et équipement Paire de lunettes (achetée à 1 $). Application de Vaseline, par exemple, sur les verres pour brouiller la vision. Ou salir volontairement les lunettes : doigts sales, collants, etc. Écouteurs qui couvrent complètement les oreilles pour neutraliser le bruit ambiant et la voix. Tout autre accessoire utile trouvé dans l environnement ou appartenant aux participants (fauteuil roulant, marchette, téléphone cellulaire, téléavertisseur, etc.). Jeux sérieux et amusants : Consignes générales Avant la rencontre 1. Choisissez l une ou l autre des propositions ci-dessous, ou créez la vôtre. 2. Déterminez le lieu de la rencontre (poste infirmier, salle de réunion, cafétéria, cuisinette, etc.). 3. Rassemblez l équipement et les accessoires requis. 4. Convoquez les participants à la rencontre des jeux sérieux et amusants. 5. Expliquez-en les objectifs et le déroulement. Public cible Tous Animation 1 : Pas évident de manger 15 à 30 min La rencontre 1. Distribuez les lunettes (avec vision floue) et les écouteurs. 2. Donnez la consigne de commencer à manger seul (certains ne pourront vous entendre, mais ils vous verront, et certains vous entendront mais ne pourront vous voir). 3. Demandez après un certain temps aux participants de droite de faire manger ceux à leur gauche. 4. Durant l activité, promenez-vous et dérangez-les sans provoquer d accident (poussez une chaise d une façon impromptue, déplacez les verres et les ustensiles, etc.). 5. Recueillez les commentaires. Insistez sur les émotions vécues, les difficultés rencontrées lorsqu on est fragilisé, les gestes à corriger pour le bien-être de la personne âgée, les attitudes à modifier pour améliorer les soins et la relation d aide entre intervenant et patient. 6. Inversez les rôles (vision floue et audition réduite) et poursuivez. 7. Transposez cette activité dans un tout autre contexte jugé intéressant et significatif. Public cible Tous Observations et commentaires MIEUX ADAPTER L ENVIRONNEMENT POUR LA PERSONNE ÂGÉE 12

13 Animation 2 : Comment ça va pour se déplacer? 15 à 30 min La rencontre 1. Demandez aux participants d encombrer (exagérément) un corridor, une chambre ou un autre endroit. 2. Invitez la moitié du groupe à s asseoir dans un fauteuil roulant, à prendre une marchette, etc., et à se déplacer dans l environnement (augmentez le niveau de difficulté, si désiré, ex : obstruez la vision). Demandez aux autres participants d amplifier le bruit ambiant, de parler fort, de se déplacer rapidement en créant de l obstruction, etc. 3. Recueillez les commentaires. Insistez sur les émotions vécues, les difficultés rencontrées, les gestes et attitudes à améliorer pour le bien-être de la personne âgée. 4. Inversez les rôles et poursuivez 5. Transposez cette activité dans un tout autre contexte jugé intéressant et significatif. Public cible Tous Observations et commentaires MIEUX ADAPTER L ENVIRONNEMENT POUR LA PERSONNE ÂGÉE 13

14 Préparez d autres questions, c est pratique! Formulez des questions additionnelles pouvant alimenter la réflexion et l intégration des notions théoriques concernant l adaptation de l environnement à la personne âgée. Question A Réponse Question B Réponse Question C Réponse Question D Réponse Question E Réponse Question F Réponse MIEUX ADAPTER L ENVIRONNEMENT POUR LA PERSONNE ÂGÉE 14

15 Annexe 1 Formulaire «Autoévaluation» Faites l évaluation de vos compétences relativement à l adaptation et à l aménagement de l environnement pour la personne âgée. Encerclez le chiffre correspondant à vos habitudes quotidiennes de travail. Conservez le formulaire pour inscrire les résultats obtenus après la formation et comparez-les à votre première évaluation. Nom ( ) Fonction ( ) Est-ce que je dégage l espace pour permettre les déplacements avec une 01 marchette ou un fauteuil roulant en toute sécurité? je dégage les voies de circulation en rangeant le matériel aux 02 endroits appropriés pour encourager la mobilité? je ne fais pas de bruit indûment par 03 mon comportement ou mon habillement? je pose des gestes au quotidien pour réduire le bruit ambiant dans 04 l environnement (téléavertisseur, cellulaire)? j ajuste la luminosité pour qu elle 05 soit adéquate selon l heure du jour? je m assure que les calendriers 06 indiquent la bonne date et les horloges la bonne heure? je m assure que des chaises sont 07 disponibles pour les visiteurs? j utilise la boîte à outils pour aider 08 la personne âgée (communication, mobilisation)? je rends disponible et à portée de 09 main des aides à la marche? je me place devant le patient et à 10 sa hauteur pour lui parler? je communique un message clair et 11 simple, facile à comprendre par la personne âgée? j ajuste le lit et le fauteuil à la 12 bonne hauteur pour la personne âgée? je m assure que le nom du patient 13 est bien visible à la tête du lit? je place la cloche d appel à portée 14 de main du patient? Évaluation (avant la formation) Mes compétences Évaluation (après la formation) Jamais Rarement Souvent Toujours Jamais Rarement Souvent Toujours Total / 64 / 64 MIEUX ADAPTER L ENVIRONNEMENT POUR LA PERSONNE ÂGÉE 15

16 Annexe 2 «Aide-mémoire» MIEUX ADAPTER L ENVIRONNEMENT POUR LA PERSONNE ÂGÉE 16

17 MIEUX ADAPTER L ENVIRONNEMENT POUR LA PERSONNE ÂGÉE 17

18 Soins infirmiers Prévention des infections Achats Installation Entretien Services de réadaptation Mon service est-il concerné? ACTIVITÉS DE COACHING POUR OPTIMISER L ADAPTATION DE L ENVIRONNEMENT Annexe 3 Tableaux «Adaptation de l environnement» Adaptation de l environnement Équipement et mobilier Services Adaptation de l environnement Collaboration entre directions et services Décisions à prendre et actions à poser Amplificateur vocal Barre d appui Calendrier Chaise d aisance Cloche d appel adaptée Horloge Lit électrique Matelas préventif Marchette (déambulateur) Panier à marchette Pince à long manche (pince de préhension légère) Siège surélevé de toilette Table de chevet Table d examen et tabouret «salle d urgence» Téléphone adapté Notes MIEUX ADAPTER L ENVIRONNEMENT POUR LA PERSONNE ÂGÉE 18

19 Soins infirmiers Prévention des infections Achats Installation Entretien Service de réadaptation Services alimentaires Buanderie Archives Mon service est-il concerné? ACTIVITÉS DE COACHING POUR OPTIMISER L ADAPTATION DE L ENVIRONNEMENT Adaptation de l environnement Désencombrement des corridors Services Adaptation de l environnement Collaboration entre directions et services Décisions à prendre et actions à poser Tous les employés Effectuer les travaux de rénovation à un moment de la journée où les activités sont moins intenses afin de dégager les corridors lors des périodes critiques de la journée. Considérer la dimension des équipements avant d en faire l achat (ex. : un chariot moins large est tout aussi efficace et plus facile à intégrer dans l environnement). Consulter les autres directions et services concernés afin de résoudre les problèmes d espace, notamment pour désencombrer les corridors et pour permettre l accès aux rampes. Notes MIEUX ADAPTER L ENVIRONNEMENT POUR LA PERSONNE ÂGÉE 19

20 Soins infirmiers Prévention des infections Achats Installation Entretien Service de réadaptation Service alimentaire Buanderie Archives Mon service est-il concerné? ACTIVITÉS DE COACHING POUR OPTIMISER L ADAPTATION DE L ENVIRONNEMENT Adaptation de l environnement Réduction du bruit Services Adaptation de l environnement Collaboration entre directions et services Décisions à prendre et actions à poser Parler moins fort, en tout temps. Éviter de «crier» d un bout à l autre du corridor pour saluer ou demander une information à un collègue. Mettre les téléavertisseurs et les téléphones cellulaires en mode vibration. Porter des chaussures à semelle gommée pour diminuer les bruits (éviter les talons qui claquent). Fermer les appareils non utilisés (notamment les téléviseurs et les radios). Équipes cliniques et de soins Utiliser un amplificateur vocal pour communiquer avec les personnes présentant des troubles auditifs. Favoriser l utilisation d écouteurs sans fil pour les téléviseurs dans les chambres. Faire fonctionner seulement l équipement requis. Service des achats Ajouter la notion de bruit dans la liste de critères de sélection de l équipement (décibels émis par un appareil). Gestionnaires Faire les rappels qui s imposent sur les attitudes et les actions attendues pour diminuer le bruit. Donner l exemple et encourager. Donner de la rétroaction et reconnaître les bonnes actions Services d installation et d entretien Répondre rapidement aux demandes de réparation d équipement faisant du bruit (ex. : chariot avec roues qui grincent, ralentisseurs de porte non fonctionnels, etc.). Notes MIEUX ADAPTER L ENVIRONNEMENT POUR LA PERSONNE ÂGÉE 20

21 Annexe 4 Modèle «Activité de coaching» Vous désirez créer vos propres activités de coaching? Alors, utilisez le modèle que nous vous proposons. Faites-en d abord une copie et inscrivez les consignes et objectifs à atteindre. Activité ( ) : De la théorie à la pratique Public cible 15 min Observations et commentaires MIEUX ADAPTER L ENVIRONNEMENT POUR LA PERSONNE ÂGÉE 21

22 Annexe 5 Modèle «Attestation de formation continue» Vous désirez récompenser les participants qui ont terminé leur formation? Alors, copiez et remplissez le modèle proposé et assurez-vous ensuite que les participants ont bien reçu leur attestation. Au besoin, discutez-en avec le porteur de dossier. MIEUX ADAPTER L ENVIRONNEMENT POUR LA PERSONNE ÂGÉE 22

23 CE CERTIFICAT ATTESTE QUE M., M me Profession : Établissement : A COMPLÉTÉ AVEC SUCCÈS LA FORMATION Approche adaptée à la âgée en milieu hospitalier MODULE «Vieillissement normal et pathologique» Logo de l établissement Heures de formation théorique : Signé par : Fonction : Date : ( / / ) MIEUX REPÉRER LE VIEILLISSEMENT NORMAL ET PATHOLOGIQUE 23

INTÉGRATION AU TRAVAIL DEP SECRÉTARIAT 460-265 DEP COMPTABILITÉ 461-238

INTÉGRATION AU TRAVAIL DEP SECRÉTARIAT 460-265 DEP COMPTABILITÉ 461-238 INTÉGRATION AU TRAVAIL DEP SECRÉTARIAT 460-265 DEP COMPTABILITÉ 461-238 ANNEXE AU GUIDE DU STAGIAIRE (Documents relatifs à la demande de stage et journal de bord) 4423-03 ISBN : 2-89493-223-5 OBJECTIFS

Plus en détail

1 P a g e Outil de gestion des connaissances : Visites sur le terrain

1 P a g e Outil de gestion des connaissances : Visites sur le terrain 1 P a g e Outil de gestion des connaissances : Visites sur le terrain DÉFINITION : Une visite sur le terrain survient quand un membre du personnel se rend dans un autre bureau de Plan International pour

Plus en détail

DOSSIER DES ENSEIGNANT-E-S. Travail de fin d études en didactique universitaire

DOSSIER DES ENSEIGNANT-E-S. Travail de fin d études en didactique universitaire DOSSIER DES ENSEIGNANT-E-S Travail de fin d études en didactique universitaire Magali Muller Bastien Walliser Septembre 2009 CHOIX D UNE PROBLEMATIQUE L étape choix d une problématique comprend les documents

Plus en détail

Présentation des Principes fondamentaux de la communication

Présentation des Principes fondamentaux de la communication Présentation des Principes fondamentaux de la communication Voici les Principes fondamentaux de la communication un atelier modulaire! L objectif de cette ressource est de fournir aux animateurs les outils

Plus en détail

INFIRMIÈRE AUXILIAIRE

INFIRMIÈRE AUXILIAIRE Direction des services d hébergement Description de fonction INFIRMIÈRE AUXILIAIRE SUPÉRIEUR IMMÉDIAT : STATUT : QUART DE TRAVAIL : CHEF D UNITÉ, CHEFS D ACTIVITÉS, INFIRMIÈRE EN SERVICE POSTE SYNDIQUÉ

Plus en détail

Guide de référence pour la planification d une situation d enseignement- apprentissage (SEA)

Guide de référence pour la planification d une situation d enseignement- apprentissage (SEA) Guide de référence pour la planification d une situation d enseignement- apprentissage (SEA) Prise de contact La prise de contact ne fait pas concrètement partie de la situation d enseignement- apprentissage.

Plus en détail

GUY BÉLANGER CONSEILLER EN DO 1

GUY BÉLANGER CONSEILLER EN DO 1 FICHE D APPRÉCIATION D UNE ACTIVITÉ OU D UNE TÂCHE DÉLÉGUÉE Nom du délégateur (gestionnaire) : Nom du délégataire (collaborateur) : Service : Période d évaluation : GUY NÉLANGER Dernière MAJ : Juillet

Plus en détail

GUIDE DE LA SUPPLÉANCE EN ENSEIGNEMENT

GUIDE DE LA SUPPLÉANCE EN ENSEIGNEMENT Commission scolaire des Draveurs Découvrir, grandir, devenir GUIDE DE LA SUPPLÉANCE EN ENSEIGNEMENT Au service de la réussite de chacun 200, boulevard Maloney Est, Gatineau, Québec J8P 1K3 Téléphone 819

Plus en détail

Le plan d intervention au service de la réussite de l élève. Cadre de référence pour l établissement des plans d intervention

Le plan d intervention au service de la réussite de l élève. Cadre de référence pour l établissement des plans d intervention Le plan d intervention au service de la réussite de l élève Cadre de référence pour l établissement des plans d intervention Objectif de la présentation Présenter les orientations ministérielles qui sous-tendent

Plus en détail

LE GESTIONNAIRE LEADER : SON RÔLE, SES RESPONSABILITÉS DE GESTION ET SON AUTORITÉ DÉCISIONNELLE

LE GESTIONNAIRE LEADER : SON RÔLE, SES RESPONSABILITÉS DE GESTION ET SON AUTORITÉ DÉCISIONNELLE SON RÔLE, SES RESPONSABILITÉS DE GESTION ET SON AUTORITÉ DÉCISIONNELLE CLARIFIER SA CONTRIBUTION À SON ORGANISATION. SITUER SON RÔLE DANS SON ORGANISATION ET INVENTORIER SES RESPONSABILITÉS DE GESTION.

Plus en détail

RAPPORT DE VISITE D'ÉVALUATION DE LA QUALITÉ DU MILIEU DE VIE

RAPPORT DE VISITE D'ÉVALUATION DE LA QUALITÉ DU MILIEU DE VIE RAPPORT DE VISITE D'ÉVALUATION DE LA QUALITÉ DU MILIEU DE VIE CENTRE D'HÉBERGEMENT ET DE SOINS DE LONGUE DURÉE (CHSLD) Région : Lanaudière Établissement : CHSLD HEATHER inc. Installation (CHSLD) : CHSLD

Plus en détail

RAPPORT DE VISITE D'ÉVALUATION DE LA QUALITÉ DU MILIEU DE VIE

RAPPORT DE VISITE D'ÉVALUATION DE LA QUALITÉ DU MILIEU DE VIE RAPPORT DE VISITE D'ÉVALUATION DE LA QUALITÉ DU MILIEU DE VIE CENTRE D'HÉBERGEMENT ET DE SOINS DE LONGUE DURÉE (CHSLD) Région : Chaudière-Appalaches Établissement : Centre de santé et de services sociaux

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ ANNEXE VI DIPLÔME D ÉTAT DE MANIPULATEUR D ÉLECTRORADIOLOGIE MÉDICALE

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ ANNEXE VI DIPLÔME D ÉTAT DE MANIPULATEUR D ÉLECTRORADIOLOGIE MÉDICALE ANNEXE VI DIPLÔME D ÉTAT DE MANIPULATEUR D ÉLECTRORADIOLOGIE MÉDICALE MINISTÈRE CHARGÉ DE LA SANTÉ DIPLÔME D ÉTAT DE MANIPULATEUR D ÉLECTRORADIOLOGIE MÉDICALE PORTFOLIO DE L ÉTUDIANT (document à tenir

Plus en détail

Formations offertes par. Vision Enfance et Famille

Formations offertes par. Vision Enfance et Famille Formations offertes par Vision Enfance et Famille Formations offertes par Vision Enfance et Famille Vision Enfance et Famille est un organisme qui regroupe des personnes-ressources du milieu des services

Plus en détail

PROFIL DIRECTION GÉNÉRALE ADJOINTE COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES JANVIER 2011

PROFIL DIRECTION GÉNÉRALE ADJOINTE COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES JANVIER 2011 H114-8-3 PROFIL DIRECTION GÉNÉRALE ADJOINTE COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES JANVIER 2011 Adaptation du document La formation à la gestion d un établissement d enseignement, Les orientations et les compétences

Plus en détail

1.2 L intervenant est habile à relever les forces de la personne au lieu de se centrer uniquement sur les déficits de celle-ci :

1.2 L intervenant est habile à relever les forces de la personne au lieu de se centrer uniquement sur les déficits de celle-ci : Les compétences attendues des intervenants au SIV Cet outil clinique rédigé par le CNESM s inspire du «Strengths Model Core Competencies Evaluation Tool», tiré du livre de Rapp et Goscha (2012), The Strengths

Plus en détail

Façonnez. votre avenir. Grâce à un apprentissage professionnel chez Swisscom.

Façonnez. votre avenir. Grâce à un apprentissage professionnel chez Swisscom. Façonnez votre avenir. Grâce à un apprentissage professionnel chez Swisscom. Prêt pour le marché du travail Un apprentissage professionnel vous permet d accéder directement à la vie professionnelle en

Plus en détail

Gestion des incidents Administrateurs des écoles

Gestion des incidents Administrateurs des écoles Système d enseignement public de la Nouvelle-Écosse Gestion des incidents Administrateurs des écoles Dernière révision : I. Ajouter une alerte disciplinaire... 3 2. Incidents de comportement perturbateur...

Plus en détail

POLITIQUE D INTÉGRATION ET DE MAINTIEN DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS

POLITIQUE D INTÉGRATION ET DE MAINTIEN DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS POLITIQUE D INTÉGRATION ET DE MAINTIEN DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS Adapter le 2 février, 2015 Préambule Dans l esprit de l article 10 de la Chartre des droits et libertés de la personne

Plus en détail

AUTO-DIAGNOSTIC DU MANAGER D après P. Hersey et K.Blanchard

AUTO-DIAGNOSTIC DU MANAGER D après P. Hersey et K.Blanchard AUTO-DIAGNOSTIC DU MANAGER D après P. Hersey et K.Blanchard Ce test vous permet d identifier : votre style dominant. votre souplesse d adaptation à chaque situation. Il comporte 12 situations de la vie

Plus en détail

PRINCIPES, MODALITÉS, DÉMARCHE, DE L ÉLABORATION DU DOSSIER DE VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPÉRIENCE (V.A.E)

PRINCIPES, MODALITÉS, DÉMARCHE, DE L ÉLABORATION DU DOSSIER DE VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPÉRIENCE (V.A.E) PRINCIPES, MODALITÉS, DÉMARCHE, DE L ÉLABORATION DU DOSSIER DE VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPÉRIENCE (V.A.E) Pour l obtention du titre de niveau II De «Chargé de Gestion de Produits Tourisme-Loisirs» Dossier

Plus en détail

RAPPORT DE VISITE D ÉVALUATION DE LA QUALITÉ DU MILIEU DE VIE CENTRE D HÉBERGEMENT ET DE SOINS DE LONGUE DURÉE (CHSLD)

RAPPORT DE VISITE D ÉVALUATION DE LA QUALITÉ DU MILIEU DE VIE CENTRE D HÉBERGEMENT ET DE SOINS DE LONGUE DURÉE (CHSLD) RAPPORT DE VISITE D ÉVALUATION DE LA QUALITÉ DU MILIEU DE VIE CENTRE D HÉBERGEMENT ET DE SOINS DE LONGUE DURÉE (CHSLD) RÉGION : Mauricie et Centre-du-Québec ÉTABLISSEMENT : Centre de santé et de services

Plus en détail

RAPPORT DE VISITE D'ÉVALUATION DE LA QUALITÉ DU MILIEU DE VIE

RAPPORT DE VISITE D'ÉVALUATION DE LA QUALITÉ DU MILIEU DE VIE RAPPORT DE VISITE D'ÉVALUATION DE LA QUALITÉ DU MILIEU DE VIE CENTRE D'HÉBERGEMENT ET DE SOINS DE LONGUE DURÉE (CHSLD) Région : Outaouais Établissement : Centre de santé et de services sociaux de Gatineau

Plus en détail

Solutions SMART pour la formation Optez pour des sessions de formation interactives et collaboratives

Solutions SMART pour la formation Optez pour des sessions de formation interactives et collaboratives Solutions SMART pour la formation Optez pour des sessions de formation interactives et collaboratives Dynamisez vos formations! Boostez votre productivité Fonctionnement de la formation SMART Les solutions

Plus en détail

COFOR SANTE. Une ACTUALITÉ en ACCRÉDITATION SANTÉ (contenu de nos interventions pages suivantes)

COFOR SANTE. Une ACTUALITÉ en ACCRÉDITATION SANTÉ (contenu de nos interventions pages suivantes) COFOR SANTE Des interventions* en : - Communication - Management - Relation client - Qualité - Gestion Une ACTUALITÉ en ACCRÉDITATION SANTÉ (contenu de nos interventions pages suivantes) * cf. nos programmes

Plus en détail

Sagesse financière : Mettez-y votre grain de sel. Niveau

Sagesse financière : Mettez-y votre grain de sel. Niveau Sagesse financière : Mettez-y votre grain de sel Niveau 6 Dans la présente leçon, les élèves auront l occasion d évaluer des conseils financiers donnés par des membres de leur famille et des experts de

Plus en détail

DEMANDE DE VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE

DEMANDE DE VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE MINISTERE CHARGE DES AFFAIRES SOCIALES re DEMANDE DE VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE Diplôme d Etat d'aide Médico-Psychologique fonctions d encadrement NOTICE D ACCOMPAGNEMENT DU LIVRET 2 Cette notice

Plus en détail

Qu est-ce qui influence nos dépenses?

Qu est-ce qui influence nos dépenses? Qu est-ce qui influence nos dépenses? NIVEAU 6 Dans la présente leçon, les élèves analyseront les facteurs qui ont une influence sur les produits qu ils aiment acheter. Cette leçon encourage les élèves

Plus en détail

Diplôme professionnel d aide-soignant. Guide d évaluation par candidat

Diplôme professionnel d aide-soignant. Guide d évaluation par candidat Diplôme professionnel d aide-soignant Guide d évaluation par candidat Prénom et nom du candidat (ou identification du candidat) : Date : Dossier n Page 1 / 23 Evaluation de l unité de compétence 1 du DPAS

Plus en détail

NOS FORMATIONS VEDETTES

NOS FORMATIONS VEDETTES NOS FORMATIONS VEDETTES 1. Communication interpersonnelle au bureau 2. Productivité et Efficacité Professionnelles 3. Planifier et concevoir une formation 4. Lean SixSigma 5. Communication orale et rédaction

Plus en détail

Guide santé sécurité sur. l orientation. nouveaux travailleurs. des. Première édition

Guide santé sécurité sur. l orientation. nouveaux travailleurs. des. Première édition Guide santé sécurité sur l orientation des nouveaux travailleurs Première édition Orientation des nouveaux travailleurs Objectif Portée Ce guide présente aux nouveaux travailleurs un survol des sujets

Plus en détail

... Ces épreuves d examen ne peuvent pas être utilisées à des fins d exercice avant le 1 er septembre 2014!

... Ces épreuves d examen ne peuvent pas être utilisées à des fins d exercice avant le 1 er septembre 2014! Procédure de qualification 03 Aide en soins et accompagnement AFP Connaissances professionnelles épreuve écrite Partie Nom... Prénom... Numéro d examen... Date... Durée 50 minutes Remarque : Le nombre

Plus en détail

Formation à distance pour les examens professionnels fédéraux en informatique

Formation à distance pour les examens professionnels fédéraux en informatique Formation à distance pour les examens professionnels fédéraux en informatique Brevet fédéral d informaticienne en technique des systèmes et réseaux TIC Brevet fédéral d informaticienne de gestion 1. :

Plus en détail

Instrument général court - 16 énoncés

Instrument général court - 16 énoncés L a m esure des habitudes de vie Instrument général court - 16 énoncés Une réalisation de En collaboration avec Patrick Fougeyrollas Luc Noreau Céline Lepage Ginette St-Michel Kathy Boschen Édition juin

Plus en détail

Évaluation du rendement du personnel de soutien employés non syndiqués

Évaluation du rendement du personnel de soutien employés non syndiqués Procédure administrative : Évaluation du rendement du personnel de soutien employés non syndiqués Numéro : PA 6.020 Catégorie : Ressources humaines Pages : 10 Approuvée : le 18 octobre 2010 Modifiée :

Plus en détail

PETIT GUIDE PRATIQUE POUR LA CREATION D UNE NOUVELLE SECTION AU SEIN DE L ASSOCIATION

PETIT GUIDE PRATIQUE POUR LA CREATION D UNE NOUVELLE SECTION AU SEIN DE L ASSOCIATION PETIT GUIDE PRATIQUE POUR LA CREATION D UNE NOUVELLE SECTION AU SEIN DE L ASSOCIATION Introduction Dans la recherche de développement de l association, la création d une nouvelle section est une des solutions

Plus en détail

Un allié déterminant pour un service gagnant

Un allié déterminant pour un service gagnant Un allié déterminant pour un service gagnant Un allié déterminant pour un service gagnant impact client, la meilleure façon de favoriser le développement de votre service à la clientèle. Depuis plus de

Plus en détail

Direction des services communautaires d apprentissage pour adultes. Programme de contrôle de la qualité: Outil d auto-évaluation de la qualité

Direction des services communautaires d apprentissage pour adultes. Programme de contrôle de la qualité: Outil d auto-évaluation de la qualité Direction des services communautaires d apprentissage pour adultes Programme de contrôle de la qualité: Outil d auto-évaluation de la qualité Direction des services communautaires d apprentissage pour

Plus en détail

AUTOÉVALUATION PAR LES MEMBRES DU CA

AUTOÉVALUATION PAR LES MEMBRES DU CA AUTOÉVALUATION PAR LES MEMBRES DU CA AUTOÉVALUATION PAR LES MEMBRES DU CA Questionnaire pour le fonctionnement général du conseil d administration Cette autoévaluation a pour but de faire le point après

Plus en détail

Document pour l auto-évaluation. Section D

Document pour l auto-évaluation. Section D Document pour l auto-évaluation Section D Section D Document pour l auto-évaluation Instructions pour utiliser le Document pour l auto-évaluation... Document pour l auto-évaluation... -D-1- -D-2- Document

Plus en détail

Obtenez jusqu à 1 000 visiteurs ciblés par jour, en provenance de Google!

Obtenez jusqu à 1 000 visiteurs ciblés par jour, en provenance de Google! Obtenez jusqu à 1 000 visiteurs ciblés par jour, en provenance de Google! En seulement 2 étapes faciles! Imprimez ce document 1 Mention Légale Tous les efforts ont été déployés afin de représenter avec

Plus en détail

Modalités d attribution de la bourse

Modalités d attribution de la bourse pour l avancement du bénévolat et de la société civile Modalités d attribution de la bourse 1. La bourse a été établie pour offrir un congé sabbatique à un leader du secteur des ONG et des organismes sans

Plus en détail

Transcription Webémission Évaluation au service de l apprentissage

Transcription Webémission Évaluation au service de l apprentissage Transcription Webémission Évaluation au service de l apprentissage 00 : 00 ANIMATEUR : Bienvenue à cette série de quatre vidéos portant sur l évaluation du rendement. Depuis de nombreuses années, les enseignants

Plus en détail

PROJETS DE RECHERCHE AUTONOME

PROJETS DE RECHERCHE AUTONOME PROJETS DE RECHERCHE AUTONOME CANADA DERNIÈRE RÉVISION AOÛT 2015 Table des matières INTRODUCTION...1 À PROPOS DES PROJETS DE RECHERCHE AUTONOME... 1 OBJECTIFS DU PROJET DE RECHERCHE... 1 PRA ACTIVITÉ 1

Plus en détail

VOICI VOTRE TOUT NOUVEAU JOURNAL

VOICI VOTRE TOUT NOUVEAU JOURNAL Volume 1, année 1 Dépôt légal, Date de parution décembre 2005 VOICI VOTRE TOUT NOUVEAU JOURNAL Bonjour, Sommaire : Votre journal Concours Un nom à votre journal! Situation au Centre d hébergement Le site

Plus en détail

OFFRE DE SERVICE AU SOUTIEN À

OFFRE DE SERVICE AU SOUTIEN À OFFRE DE SERVICE AU SOUTIEN À L ORGANISATION DES SOINS, DES SERVICES ET DU TRAVAIL La Direction des ressources humaines AQESSS Janvier 2010 Soucieux de s engager dans un exercice de réorganisation du travail

Plus en détail

APPEL DE PROPOSITIONS 47 E CONGRÈS ANNUEL DU BCEI. Une éducation pour un monde meilleur : notre responsabilité sociale collective

APPEL DE PROPOSITIONS 47 E CONGRÈS ANNUEL DU BCEI. Une éducation pour un monde meilleur : notre responsabilité sociale collective 47 E CONGRÈS ANNUEL DU BCEI Du 17 au 20 novembre 2013 Westin Bayshore Vancouver (C-B) Une éducation pour un monde meilleur : notre responsabilité sociale collective APPEL DE PROPOSITIONS Date limite de

Plus en détail

GUIDE PRÉPARATOIRE D ASSISTANTE INFIRMIÈRE-CHEF À L EXAMEN POUR LE CANDIDAT AU POSTE DIRECTION DES SOINS INFIRMIERS

GUIDE PRÉPARATOIRE D ASSISTANTE INFIRMIÈRE-CHEF À L EXAMEN POUR LE CANDIDAT AU POSTE DIRECTION DES SOINS INFIRMIERS GUIDE PRÉPARATOIRE À L EXAMEN POUR LE CANDIDAT AU POSTE D ASSISTANTE INFIRMIÈRE-CHEF DIRECTION DES SOINS INFIRMIERS Mise à jour faite le 9 septembre 2015 GUIDE PRÉPARATOIRE Le présent document vise à faciliter

Plus en détail

Définition du métier. Conditions d accès au diplôme (arrêté du 25 janvier 2005 et du 22 octobre 2005)

Définition du métier. Conditions d accès au diplôme (arrêté du 25 janvier 2005 et du 22 octobre 2005) Définition du métier L aide soignant exerce son activité sous la responsabilité de l infirmière, dans le cadre du rôle propre qui lui est dévolu, conformément aux articles R.4311-5 du code de la santé

Plus en détail

Notice d accompagnement. Diplôme d Etat d Educateur Spécialisé DEES

Notice d accompagnement. Diplôme d Etat d Educateur Spécialisé DEES Notice d accompagnement Diplôme d Etat d Educateur Spécialisé DEES ((( Cette notice a pour objectif principal de vous aider à remplir votre demande de validation des acquis de l'expérience pour le diplôme

Plus en détail

PROGRAMME DE PROMOTION DE L USAGE RATIONNEL DES MEDICAMENTS EN ALGERIE (P.U.R.M.A.)

PROGRAMME DE PROMOTION DE L USAGE RATIONNEL DES MEDICAMENTS EN ALGERIE (P.U.R.M.A.) PROGRAMME DE PROMOTION DE L USAGE RATIONNEL DES MEDICAMENTS EN ALGERIE (P.U.R.M.A.) Introduction L aboutissement à un usage rationnel des médicaments est le résultat d un programme exécuté par une chaîne

Plus en détail

Dossier de candidature du partenaire de formation

Dossier de candidature du partenaire de formation Dossier de candidature du partenaire de formation INTERNE Mars 2010 1.877.356.3226 www.croixrouge.ca DOSSIER DE CANDIDATURE DU PARTENAIRE DE FORMATION INTERNE Qu est-ce qu un partenaire de formation de

Plus en détail

FORMATION D UN COMITÉ DE SUIVI D E S A C TI V ITÉS D U S E R V I C E A L I M E NTA I R E C O M P O S ITI O N D U C O M ITÉ D E S U I V I

FORMATION D UN COMITÉ DE SUIVI D E S A C TI V ITÉS D U S E R V I C E A L I M E NTA I R E C O M P O S ITI O N D U C O M ITÉ D E S U I V I CONTRÔLE DE LA QUALITÉ ET MESURE DE LA SATISFACTION DE LA CLIENTÈLE La mesure de la satisfaction constitue une activité importante car elle permet aux dirigeants des services alimentaires de connaître

Plus en détail

OUTIL 1A CONTENU DE LA FORMATION DAFA

OUTIL 1A CONTENU DE LA FORMATION DAFA CONTENU SOMMAIRE Module 1 : Le monde du loisir OUTIL 1A CONTENU DE LA FORMATION DAFA 1.1 Introduction 0 h 30 1.2 Les principes d une communication efficace 1 h 00 1.3 Le travail d équipe 1 h 30 TOTAL POUR

Plus en détail

PRESENTATION DE LA FORMATION

PRESENTATION DE LA FORMATION PRESENTATION DE LA FORMATION Centre de formation aux métiers de la santé : Allée Jacques Monod BP 609 62321 BOULOGNE SUR MER CEDEX Tél : 03.21.99.30.61 Fax : 03.21.99.38.92 Mail : sec_ifsi@ch-boulogne.fr

Plus en détail

LE SERVICE DE TRANSITION SRÉ 2013-2014 INSTRUIRE SOCIALISER QUALIFIER

LE SERVICE DE TRANSITION SRÉ 2013-2014 INSTRUIRE SOCIALISER QUALIFIER LE SERVICE DE TRANSITION SRÉ 2013-2014 INSTRUIRE SOCIALISER QUALIFIER Août 2013 LE SERVICE DE TRANSITION 2013-2014 MANDAT : Le mandat du Service de transition est d aider l élève à réussir sur les plans

Plus en détail

L Approche CPA 3 - Évaluation de la situation

L Approche CPA 3 - Évaluation de la situation L Approche CPA 3 - Évaluation de la situation La présente fiche d information porte sur l évaluation de la situation, qui, comme le montre le diagramme ci-dessous, constitue le deuxième volet de l Approche

Plus en détail

L INRA, la formation et moi. Un guide pour répondre à toutes les questions que vous vous posez sur la formation à l INRA

L INRA, la formation et moi. Un guide pour répondre à toutes les questions que vous vous posez sur la formation à l INRA L INRA, la formation et moi Un guide pour répondre à toutes les questions que vous vous posez sur la formation à l INRA Pourquoi se former? 4 axes stratégiques pour piloter vos formations Promouvoir les

Plus en détail

Dossier d admission au master par la valorisation des acquis de l expérience (VAE)

Dossier d admission au master par la valorisation des acquis de l expérience (VAE) Dossier d admission au master par la valorisation des acquis de l expérience (VAE) Dossier incluant une note d accompagnement à destination du candidat 1. Conditions de recevabilité d une demande de VAE

Plus en détail

Guide de l enseignante ou enseignant 1

Guide de l enseignante ou enseignant 1 Guide de l enseignante ou enseignant 1 SITUATION D APPRENTISSAGE ET D ÉVALUATION Éducation physique et à la santé 3 ième Année du 2 ième cycle du secondaire Compétence : Adopter un mode de vie sain Titre

Plus en détail

POLITIQUE D EMBAUCHE DES RESSOURCES HUMAINES AUTORISATION REQUISE FEUILLE DE ROUTE

POLITIQUE D EMBAUCHE DES RESSOURCES HUMAINES AUTORISATION REQUISE FEUILLE DE ROUTE CODE D IDENTIFICATION POL93-101 TITRE : POLITIQUE D EMBAUCHE DES RESSOURCES HUMAINES DATE D ENTRÉE EN VIGUEUR AUTORISATION REQUISE 21 décembre 1993 Administrateur RESPONSABLE DU SUIVI Service des ressources

Plus en détail

Guide de prise en main rapide Solutions IR/FP

Guide de prise en main rapide Solutions IR/FP Guide de prise en main rapide Solutions IR/FP Solutions IR/FP est un logiciel de gestion des déclarations fiscales de patrimoine. Il contient un module administrateur, responsable de l affectation des

Plus en détail

Standard de la section 3 MDC du Collège royal

Standard de la section 3 MDC du Collège royal Standard de la section 3 MDC du Collège royal Cette présentation a été développée en collaboration avec le département de l accréditation du Collège royal Déclaration de conflits d intérêts Créé le 20

Plus en détail

APPEL DE PROJETS PRÉCEPT F

APPEL DE PROJETS PRÉCEPT F APPEL DE PROJETS Programme structurant de partage et de renforcement de l expertise des collèges et cégeps canadiens en enseignement professionnel et technique dispensé en français PRÉCEPT F Date d avis

Plus en détail

LE SERVICE À LA CLIENTÈLE

LE SERVICE À LA CLIENTÈLE Niveau 1 2 2.2 L enseignement du ski est une question de relations humaines. Pour les clients, une expérience mémorable à la montagne repose d abord sur la relation qu ils établiront avec leur moniteur,

Plus en détail

Compagnonnage en milieu de travail

Compagnonnage en milieu de travail Programme d apprentissage en milieu de travail Compagnonnage en milieu de travail Outil de référence pour compagne et compagnon Technicien et technicienne de véhicules récréatifs Note Dans le but d alléger

Plus en détail

Comment maîtriser sa colère

Comment maîtriser sa colère Comment maîtriser sa colère La résolution de problemès Homewood Solutions Humaines MC, 2011. Ce cahier d exercices accompagne le cours électronique intitulé Comment maîtriser sa colère et est destiné à

Plus en détail

Guide pour la production du plan d action annuel à l égard. handicapées

Guide pour la production du plan d action annuel à l égard. handicapées Guide pour la production du plan d action annuel à l égard des personnes handicapées à l intention des ministères, des organismes publics et des municipalités Document synthèse Édition 2011 RÉDACTION Mike

Plus en détail

3. ANALYSE DE LA PERFORMANCE: RÈGLEMENTS ET HABILETÉS LE NOUVEAU DÉPART APPUYÉ

3. ANALYSE DE LA PERFORMANCE: RÈGLEMENTS ET HABILETÉS LE NOUVEAU DÉPART APPUYÉ RÉSUMÉ DU COURS 301 1. INTRODUCTION 3 HEURES Ce module offre aux entraîneurs un résumé du cours 301, ce qui est attendu des entraîneurs et plus particulièrement, ce que les entraîneurs pourront apprendre

Plus en détail

RELATION D AIDE ET SOUTIEN DES AIDANTS FAMILIAUX. Une formation expérimentale à destination des professionnels soin à domicile en soins palliatifs :

RELATION D AIDE ET SOUTIEN DES AIDANTS FAMILIAUX. Une formation expérimentale à destination des professionnels soin à domicile en soins palliatifs : RELATION D AIDE ET SOUTIEN DES AIDANTS FAMILIAUX Une formation expérimentale à destination des professionnels soin à domicile en soins palliatifs : Journée Régionale de Soins Palliatifs Cité des Congrès

Plus en détail

Maîtriser les bases de la gestion financière

Maîtriser les bases de la gestion financière Gestion financière Maîtriser les bases de la gestion financière Objectifs Identifier les principales étapes du cycle de gestion financière, identifier les outils financiers associés au cycle de gestion

Plus en détail

PROMOTION DE SAINES HABITUDES DE VIE AU TRAVAIL: STRATÉGIES CONCRÈTES!

PROMOTION DE SAINES HABITUDES DE VIE AU TRAVAIL: STRATÉGIES CONCRÈTES! PROMOTION DE SAINES HABITUDES DE VIE AU TRAVAIL: STRATÉGIES CONCRÈTES! Par: Patrick Ménard B. Sc. Kinésiologie M. Sc. Kinanthropologie (Biomécanique ergonomique) PLAN 1) ISO-SANTÉ, c est quoi? 2) Quelques

Plus en détail

Les premiers contacts du directeur avec l étudiant Contexte

Les premiers contacts du directeur avec l étudiant Contexte Fiche pour les directeurs: Accepter un étudiant/ page 1 Contexte À l occasion du premier contact entre un professeur (directeur potentiel) et un étudiant à la recherche d un superviseur dans le cadre de

Plus en détail

GUIDE DE LA SUPPLÉANCE EN ENSEIGNEMENT

GUIDE DE LA SUPPLÉANCE EN ENSEIGNEMENT GUIDE DE LA SUPPLÉANCE EN ENSEIGNEMENT Veuillez prendre note que ce document est à titre de référence. Votre convention collective prévaut sur toutes les informations fournies dans ce document. Si vous

Plus en détail

Amélioration de la production de rapports pancanadiens sur la performance du système de santé à l ICIS

Amélioration de la production de rapports pancanadiens sur la performance du système de santé à l ICIS Contexte Amélioration de la production de rapports pancanadiens sur la performance du système de santé à l ICIS De nombreux pays publient régulièrement des rapports sur la performance de leur système de

Plus en détail

RÉPONSE DU SERVICE CORRECTIONNEL DU CANADA À L ENQUÊTEUR CORRECTIONNEL SUITE À SA CORRESPONDANCE DU 10 JANVIER 2014

RÉPONSE DU SERVICE CORRECTIONNEL DU CANADA À L ENQUÊTEUR CORRECTIONNEL SUITE À SA CORRESPONDANCE DU 10 JANVIER 2014 RÉPONSE DU SERVICE CORRECTIONNEL DU CANADA À L ENQUÊTEUR CORRECTIONNEL SUITE À SA CORRESPONDANCE DU 10 JANVIER 2014 MISE À JOUR DE L ENQUÊTE À L ÉTABLISSEMENT KENT (mars 2014) La gestion des ressources

Plus en détail

Ecole du Parc 2015-2016

Ecole du Parc 2015-2016 Projets pédagogiques «Ecole du Parc» 20152016 Appel à projet Ecole du Parc 20152016 Le Parc naturel régional de la Narbonnaise en Méditerranée accompagne les établissements scolaires de son territoire

Plus en détail

CADRE DE COOPÉRATION INTÉRIMAIRE (CCI) MÉCANISME DE COORDINATION DE L ASSISTANCE AU DÉVELOPPEMENT EN HAÏTI

CADRE DE COOPÉRATION INTÉRIMAIRE (CCI) MÉCANISME DE COORDINATION DE L ASSISTANCE AU DÉVELOPPEMENT EN HAÏTI CADRE DE COOPÉRATION INTÉRIMAIRE (CCI) MÉCANISME DE COORDINATION DE L ASSISTANCE AU DÉVELOPPEMENT EN HAÏTI SEPTEMBRE 2004 1. PRÉSENTATION Le Cadre de Coopération Intérimaire (CCI) exprime le programme

Plus en détail

Éducateur ou éducatrice des jeunes enfants : Programme d attestation des compétences acquises à l étranger (EJE : ACAE)

Éducateur ou éducatrice des jeunes enfants : Programme d attestation des compétences acquises à l étranger (EJE : ACAE) Services à la famille et Logement Manitoba Programme de garde d enfants du Manitoba Éducateur ou éducatrice des jeunes enfants : Programme d attestation des compétences acquises à l étranger (EJE : ACAE)

Plus en détail

Guide d utilisation du journal de stage

Guide d utilisation du journal de stage Guide d utilisation du journal de stage À l intention des candidats à l exercice de la profession Table des matières Présentation du journal de stage 2 Aperçu des étapes à suivre 2 Étape 1 - Commencer

Plus en détail

LE SALON MPA... 3 POURQUOI DEVENIR EXPOSANT?... 4 COMMENT PRÉSENTER UN PROJET CONCRET D AMÉLIORATION... 5 LE STAND...

LE SALON MPA... 3 POURQUOI DEVENIR EXPOSANT?... 4 COMMENT PRÉSENTER UN PROJET CONCRET D AMÉLIORATION... 5 LE STAND... 1 TABLE DES MATIÈRES LE SALON MPA... 3 POURQUOI DEVENIR EXPOSANT?... 4 COMMENT PRÉSENTER UN PROJET CONCRET D AMÉLIORATION... 5 LE STAND... 5 EXEMPLES DE STANDS RÉGULIERS (10 X 10)... 6 EXEMPLES DE STANDS

Plus en détail

Plan de formation proposé

Plan de formation proposé Plan de formation proposé Objectifs de l intervention : Développer certaines compétences ciblées pour les participants afin de leur permettre d être mieux outillés dans leur gestion quotidienne. Contribuer

Plus en détail

La recette des métiers

La recette des métiers Jeu orientant La recette des métiers Guide pédagogique Réalisé par Julie Dussault et Sylvaine Lefebvre, conseillères pédagogiques Mise en contexte Les jeunes du secondaire ont plusieurs choix scolaires

Plus en détail

Pas d installations ou d équipement particuliers.

Pas d installations ou d équipement particuliers. COURS FIN1010 : Niveau : Préalable : Description : Paramètres : INFORMATION FINANCIÈRE PERSONNELLE Débutant Aucun L élève explore les concepts qui touchent aux finances des particuliers, y compris le code

Plus en détail

À venir en septembre 2015

À venir en septembre 2015 Nouveau module sur la gestion du diabète À venir en septembre 2015 Croix Bleue Medavie Gestion des maladies chroniques Au début de 2015, Croix Bleue Medavie a annoncé sa nouvelle approche de gestion des

Plus en détail

Bienvenue dans le module de formation en ligne du Fonds mondial, «Comprendre le tableau relatif aux lacunes programmatiques».

Bienvenue dans le module de formation en ligne du Fonds mondial, «Comprendre le tableau relatif aux lacunes programmatiques». Bienvenue dans le module de formation en ligne du Fonds mondial, «Comprendre le tableau relatif aux lacunes programmatiques». Cliquez sur «Suivant» pour continuer. 1 Cette formation vous permet de : comprendre

Plus en détail

Le guide. pratiques. entreprise. des bonnes. à l intégration en

Le guide. pratiques. entreprise. des bonnes. à l intégration en Le guide des bonnes pratiques à l intégration en entreprise La réussite d intégration dans une entreprise dépend essentiellement de deux acteurs : le nouvel embauché et son attitude pour réussir son intégration,

Plus en détail

Apprentissage (APPR) du Système d information d Emploi Ontario (SIEO) Guide pour les fournisseurs de services

Apprentissage (APPR) du Système d information d Emploi Ontario (SIEO) Guide pour les fournisseurs de services Apprentissage (APPR) du Système d information d Emploi Ontario (SIEO) Guide pour les fournisseurs de services Trousse d information pour les employeurs qui offrent une formation modulaire Version 1.2 Décembre

Plus en détail

Association canadienne pour la santé mentale SECTION D OTTAWA

Association canadienne pour la santé mentale SECTION D OTTAWA DESCRIPTION DU POSTE D INTERVENANT-PIVOT Association canadienne pour la santé mentale SECTION D OTTAWA Titre : Intervenant-pivotRelève du : Gestionnaire du programme Programme : Services de soutien communautaireapprouvé

Plus en détail

Base de données en formation professionnelle pour intervenir rapidement afin de favoriser la réussite des élèves. Guide d utilisation

Base de données en formation professionnelle pour intervenir rapidement afin de favoriser la réussite des élèves. Guide d utilisation Base de données en formation professionnelle pour intervenir rapidement afin de favoriser la réussite des élèves Guide d utilisation Âge de la clientèle Nombre de filles Nombre de garçons Cheminement d

Plus en détail

Guide 4. Notes du responsable

Guide 4. Notes du responsable Guide 4 Gestion des personnes Notes du responsable Copyright 2009 by Cooperative for Assistance and Relief Everywhere, Inc. (CARE). Tous droits réservés. À propos des Notes du responsable Les Notes du

Plus en détail

COLLOQUE DES SERVICES COURANTS Le coaching : une approche de supervision pédagogique privilégiée au CSSS de la Vieille-Capitale

COLLOQUE DES SERVICES COURANTS Le coaching : une approche de supervision pédagogique privilégiée au CSSS de la Vieille-Capitale COLLOQUE DES SERVICES COURANTS Le coaching : une approche de supervision pédagogique privilégiée au CSSS de la Vieille-Capitale Nancy Côté et Sandra Lavigne, t.s. et conseillères cliniciennes en travail

Plus en détail

Fiche entreprise : E11

Fiche entreprise : E11 Fiche entreprise : E11 FONCTION ET CARACTÉRISTIQUES / PERSONNE INTERVIEWÉE La personne interviewée, de sexe masculin, travaille aux ressources humaines et est affectée à temps complet au programme de développement

Plus en détail

DOCUMENT DE RÉFÉRENCE. PROCÉDURES POUR COMPLÉTER LE PORTFOLIO ÉLECTRONIQUE ET DÉFINITION DES COMPÉTENCES TRANSVERSALES (version 2015)

DOCUMENT DE RÉFÉRENCE. PROCÉDURES POUR COMPLÉTER LE PORTFOLIO ÉLECTRONIQUE ET DÉFINITION DES COMPÉTENCES TRANSVERSALES (version 2015) École de réadaptation Programme de physiothérapie DOCUMENT DE RÉFÉRENCE PROCÉDURES POUR COMPLÉTER LE PORTFOLIO ÉLECTRONIQUE ET DÉFINITION DES COMPÉTENCES TRANSVERSALES (version 2015) Préparé par Direction

Plus en détail

Sommaire. À propos de nous. Notre vision. Notre mission. Gestion. Programme de leadership. Opérations. Service à la clientèle.

Sommaire. À propos de nous. Notre vision. Notre mission. Gestion. Programme de leadership. Opérations. Service à la clientèle. Sommaire À propos de nous Fondée en 1998, l Académie FGL Sports appuie nos magasins franchisés en offrant des solutions d apprentissage menant à l engagement des apprenants et produisant des résultats

Plus en détail

JobLab. Un réservoir inépuisable d i dées. info@joblab.ch www.joblab.ch. Rue Haldimand 5 1003 Lausanne 021 312 45 80

JobLab. Un réservoir inépuisable d i dées. info@joblab.ch www.joblab.ch. Rue Haldimand 5 1003 Lausanne 021 312 45 80 Un réservoir inépuisable d i dées info@joblab.ch www.joblab.ch Rue Haldimand 5 1003 Lausanne 021 312 45 80 A la recherche de nouvelles opportunités? Rejoignez le Lab! Situé au cœur de Lausanne, JobLab

Plus en détail

Aide-Mémoire Festival et événement

Aide-Mémoire Festival et événement Aide-Mémoire Festival et événement Interlocuteur privilégié du ministère du Tourisme du Québec, Kéroul a pour mission de rendre accessibles le tourisme et la culture aux personnes à capacité physique restreinte.

Plus en détail

Dossier des documents de suivi formatif des stages

Dossier des documents de suivi formatif des stages Filières secondaires Dossier des documents de suivi formatif des stages Haute Ecole Pédagogique Documents à l usage des étudiants et des praticiens formateurs Version: 17.08.2010 Pour désigner les personnes,

Plus en détail

Guide pratique de l agent évalué

Guide pratique de l agent évalué ENTRETIEN PROFESSIONNEL Guide pratique de l agent évalué CENTRE DE GESTION DU BAS-RHIN Sommaire Pourquoi ce guide? PAGE 3 Les objectifs de l entretien professionnel PAGES 4-5 Les acteurs de l entretien

Plus en détail

«La notion de stratégie d apprentissage»

«La notion de stratégie d apprentissage» fiche pédagogique FDLM N 373 / EXPLOITATION DES PAGES 24-25 PAR PAOLA BERTOCHINI ET EDVIGE COSTANZO «La notion de stratégie d apprentissage» PUBLIC : FUTURS ENSEIGNANTS EN FORMATION INITIALE ET ENSEIGNANTS

Plus en détail