Éclairages. Apprendre à vivre avec la déflation. Crise économique SUR LE PATRIMOINE. Juillet ARKEON Finance ARKEON Gestion ARKEON Assurances

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Éclairages. Apprendre à vivre avec la déflation. Crise économique SUR LE PATRIMOINE. Juillet 2012. ARKEON Finance ARKEON Gestion ARKEON Assurances"

Transcription

1 Éclairages Crise économique Apprendre à vivre avec la déflation ARKEON Finance ARKEON Gestion ARKEON Assurances 27, rue de Berri Paris Tél. : Fax : Entreprise d investissement agréée Membre du marché d EURONEXT Paris n 4226 S.A. au capital de R.C.S. : B Paris

2 Sommaire 3 Stratégie Déflation : quel comportement adopter? Vers la fin de l exception française dans l immobilier? La gestion de portefeuille en période de déflation 8 Fiscalité Le projet de réforme fiscale du gouvernement 12 entreprise Contrats de prévoyance : une protection pour les salariés 15 Agenda Vos rendez-vous 16 Groupe ARKEON Vos interlocuteurs Nos activités Mis sous presse le 13 juillet 2012 Dépôt légal juillet Imprimerie MAQPRINT Photo couverture : P. Kosmider P. Kosmider Édito La déflation est à nos portes Sans surprise, la récession gagne l Europe. Sans surprise, les politiques de rigueur menées par les pays les plus malades les ont plongés profondément dans la récession. Et cette récession, qui touche l ensemble des pays occidentaux, n est pas conjoncturelle mais structurelle et s explique d abord par le vieillissement de leurs populations. Une récession durable gagne désormais les pays émergents qui, encore loin de leur maturité économique, se révèlent incapables de la freiner, et fait le lit de la déflation. Un environnement déflationniste dont nous vous proposons de mieux cerner les effets dans ce numéro d Éclairages afin de vous permettre de vous adapter au mieux de votre situation. En identifiant les stratégies patrimoniales les plus pertinentes ; en épousant un point de vue lucide sur l opportunité d investir aujourd hui dans l immobilier ; en appréhendant la protection que les régimes de prévoyance offrent aux salariés en temps de crise. Un environnement déflationniste dans lequel nous entrons en même temps que dans une nouvelle ère fiscale qui débute cet été avec le collectif budgétaire que nous vous présentons dans ce numéro. Ce collectif qui marquera, lui aussi, un changement profond auquel vous devrez vous adapter! ARKEON Finance ARKEON Finance est une société de Bourse spécialiste des sociétés petites et moyennes (capitalisation < 1 milliard d euros). Cet univers (100 % des sociétés cotées sur Euronext B et C, Alternext et Marché Libre) couvre : 85 % des sociétés cotées à Paris Mais 7 % seulement de la capitalisation de la place de Paris Et moins de 5 % des volumes traités sur le marché secondaire. Ce qu il faut savoir : 60 % des sociétés cotées à Paris ont été introduites dans les 30 dernières années. Les fleurons de demain (nouvelles technologies, nouveaux métiers, nouvelles équipes) appartiennent à cet univers de sociétés, comme auparavant les plus belles sociétés du CAC 40. Les équipes d ARKEON Finance ont largement alimenté ce gisement avec plus de 1 milliard d euros levés durant les 5 dernières années pour le compte de sociétés dont les performances boursières ont fortement contribué aux performances des meilleurs gestionnaires de la place (voir rubrique «Corporate Finance/Palmarès et références d ARKEON Finance»). Éclairages

3 Stratégie Déflation Quel comportement adopter? Dans notre lettre trimestrielle d octobre 2011, nous évoquions le risque déflationniste. En ce début de 2 e semestre 2012, le doute n est plus permis car le monde est entré dans une récession économique structurelle et donc durable. L occasion de faire un point sur ce qu il convient de faire et de ne pas faire. En période de déflation, il faut avoir : - Des obligations à taux fixe émises par des émetteurs solides et accepter en contrepartie des rémunérations faibles (sur les 20 dernières années, les investisseurs japonais qui ont investi dans les émissions de l État japonais à des taux proches de 0 % ont été protégés de la baisse des marchés financiers japonais (- 75 %) et de l immobilier japonais (- 65 %), et au 2 e trimestre 2012, l Allemagne a pu émettre massivement des obligations à 2 ans à 0 % ) ; tionnés par ARKEON Gestion, et d autre part, le FCP ARKEON «100 % Flexibilité totale» (voir p. 6). - Un revenu professionnel (ne pas être au chômage en période de récession économique et si on le peut, partir en retraite le plus tard possible car dans un contexte de crise, celui qui est en état de travailler sera en meilleure position pour rebondir), ou toucher une retraite (...avec l allongement de l espérance de vie et l évolution de la démographie, le service des retraites devra nécessairement être remis en question dans les prochaines années!). Fotolia 3 - De la trésorerie déposée dans des établissements offrant des garanties de solidité ; À ce titre on peut considérer que les grandes banques françaises offrent aujourd hui à leurs clients une sécurité satisfaisante, et des produits attractifs (livret A, comptes sur livret avec des taux promotionnels sur des durées limitées, et comptes à terme). Il faut profiter de la surenchère des banques faisant tout pour capter des dépôts, avec des rémunérations devenues bien meilleures que celles des fonds de trésorerie «monétaires». Tant que les taux d intérêt ne remontent pas, les contrats d assurance-vie en euros restent intéressants car ils sont liquides et bénéficient d une fiscalité clémente sur les plusvalues et la transmission du patrimoine. C est pourquoi ARKEON Gestion propose ses «Paniers ARKEON Trésorerie tactique» qui associent, d une part, une poche de trésorerie liquide constituée de comptes sur livret sélec- Il ne faut pas avoir : - des actions car la récession économique est défavorable aux entreprises ; - des matières premières dont la demande baisse ; - de l or car il y aura moins d acheteurs solvables et plus de détenteurs acculés à vendre ; - de l immobilier ni du foncier : ces actifs sont majoritairement détenus par des populations âgées qui seront obligées de les céder pour maintenir leur niveau de vie ou financer leur dépendance (voir p. 4). Et surtout : - Il ne faut pas s endetter aujourd hui pour financer l acquisition de ces actifs «qu il ne faut pas avoir»!!!

4 Stratégie S Rebai 4 Immobilier Vers la fin de l exception française? Éclairages Avec 65 % de leur patrimoine investi dans l immobilier, les Français peuvent être qualifiés de véritables amoureux de la pierre, bien plus que les Italiens (60 %), les Allemands (57 %), les Japonais (39 %) ou les Américains (27 %). On comprend alors mieux pourquoi, face au mouvement de baisse des prix qui se dessine de plus en plus nettement, observateurs et acteurs font preuve d incrédulité et de déni. Pourtant, après une hausse de 161 % de l indice des prix depuis 1998, l étude des déterminants du marché ne laisse qu une faible place au doute : la disparition de tous les leviers ayant permis la hausse va entraîner une correction forte, durable et généralisée des prix de l immobilier en France. Les acheteurs sous pression Tandis que la bulle se forme, le recours au crédit se généralise. C est exactement ce qui a été observé en France depuis la fin des années Baisse des taux, diminution de l apport initial, hausse de la durée des prêts sont autant de leviers qui ont été actionnés par les établissements prêteurs pour augmenter la capacité d emprunt des acquéreurs de biens immobiliers. Mais en dépit de conditions de financement plus souples que jamais, la hausse des prix de l immobilier a été plus rapide que celle des revenus. Conséquence : le pouvoir d achat immobilier des ménages est au plus bas depuis Et cette fois, l assouplissement des conditions de financement ne pourra prendre le relais. En effet, les nouvelles contraintes réglementaires et la nécessité pour les banques de réduire la taille de leur bilan les poussent à durcir progressivement les conditions de financement des potentiels acquéreurs : hausse de l exigence en termes d apport initial, rebond des taux d intérêt et surtout baisse de la durée des emprunts accordés. Ce phénomène a d ailleurs déjà débuté, avec des politiques d octroi de crédit aujourd hui bien plus sélectives et prudentes que par le passé.

5 Stratégie La fin de l âge d or de l immobilier Au-delà des problématiques de capacité d achat des ménages, le moteur de la demande en biens immobiliers réside en l existence ou non au sein de la population d un désir d acheter, qui dépend de la structure démographique du pays. L immobilier a ainsi été porté depuis 1965 par un profil de population favorable : le nombre d acheteurs nets (les ans) a progressé plus rapidement que celui des vendeurs nets (les plus de 60 ans) sur la période, fournissant un vivier d acquéreurs potentiels toujours plus grand. Mais la pyramide des âges s inverse depuis Entre 2010 et 2050, l effectif des plus de 60 ans augmentera de 9,3 millions de personnes, quand dans le même temps les ans ne seront que de plus. Cette explosion du nombre de vendeurs potentiels par rapport à celui des acheteurs potentiels devrait avoir un impact fortement déflationniste sur les prix de la pierre à moyen et long terme. Le climat sera d autant moins favorable que les actifs seront progressivement mis sous pression au regard de la diminution de leur poids dans la population totale. En effet, l augmentation du poids des seniors (la proportion des plus de 60 ans passant de 23 % de la population aujourd hui à 30 % en 2030) poussera irrémédiablement les dépenses sociales vers le haut, rendant le fardeau difficilement soutenable pour la population active. Notre scénario La disparition des facteurs de soutien du marché immobilier (conditions de financement et surtout structure démographique) laisse entrevoir la fin de «l exception française» dans l immobilier. Le déclin majeur des prix que connaissent aujourd hui la plupart des pays industrialisés est inévitable et devrait se traduire par une baisse du prix des logements comprise entre 30 % et 40 % au cours des 5 à 10 prochaines années. Pierre Sabatier 5 GroupeS d âges (2010) Âge millions % % femme ,58 16,8 58, ,94 58,7 50,6 < 20 15,36 24,4 48,8 Total 62, ,5 GroupeS d âges (2050) Âge millions % % femme ,93 26, ,22 51,50 49,4 < 20 16,13 22,3 48,8 Total 72,

6 Stratégie ARKEON trésorerie tactique Optimiser la gestion de portefeuille en période de déflation la performance des offres disponibles (taux promotionnels, plafonds autorisés) ; De contrats d assurance-vie en euros autorisant la fluidité des souscriptions et des rachats, avec une rémunération minimale garantie sur toute période d investissement. 2 - Le FCP ARKEON «100 % Flexibilité totale» dont l actif à risque peut varier de 0 à 100 % du portefeuille en fonction des scénarios de marché d ARKEON Gestion. 6 Fotolia En période de déflation, ARKEON Gestion propose plusieurs solutions d investissement qui associent un actif sans risque totalement liquide et des investissements tactiques en fonction des scénarios de marché d ARKEON Gestion. 2 poches : 1 - Une poche de trésorerie liquide constituée : De comptes sur livret sélectionnés par ARKEON Gestion (qualité de la banque, niveau de rémunération) qui gère les arbitrages en fonction de 3 combinaisons possibles (voir tableau ci-dessous) : Les Paniers ARKEON Trésorerie tactique ne sont pas des valeurs mobilières. Ils désignent une construction (voir leurs fiches de présentation synthétique sur et sur Conditions de souscription : - Montant minimum à la 1 re souscription : ; - Frais de souscription : 2 % TTC ; - Pas de frais de gestion directs (gestion gratuite des arbitrages entre comptes livret) ; - Pas de droits de garde ; - Mandat de gestion signé avec ARKEON Gestion. Les 3 combinaisons de gestion de portefeuille 3 Paniers ARKEON Trésorerie tactique Pondérations Trésorerie/FCP ARKEON Variation de l actif à risque* ARKEON Trésorerie tactique «Sécurité» 70 % trésorerie/30 % FCP ARKEON 100 % Flexibilité totale De 0 à 30 % ARKEON Trésorerie tactique «Équilibre» 50 % trésorerie/50 % FCP ARKEON 100 % Flexibilité totale De 0 à 50 % ARKEON Trésorerie tactique «Dynamique» 30 % trésorerie/70 % FCP ARKEON 100 % Flexibilité totale De 0 à 70 % * Dans la configuration au 30 juin 2012 du FCP ARKEON 100 % Flexibilité totale, les 3 paniers auraient exactement le même niveau d actif à risque (0 %) car celui-ci est complètement placé en trésorerie. Éclairages

7 Société de Gestion de Portefeuille Sur - Scénarios de marchés actualisés en temps réel - Stratégies d investissement - Solutions d investissement Une lettre mensuelle qui argumente les scénarios de marché Sur - Conseils et souscription en ligne aux solutions d investissement d ARKEON Gestion et d ARKEON Finance Sur - L assurance vie pour maximiser la performance d un portefeuille Sur - Organisation du patrimoine (Quels actifs privilégier? Pour quels objectifs? Comment les détenir? Optimisation fiscale des performances et organisation de la transmission) Sur et - Investir dans les PME pour réduire son ISF - Investir dans les PME pour réduire son IR Sur - Suivi de tous ses comptes (gestion, comptes au nominatif pur, PME ISF et IR), valorisations et performances Vos interlocuteurs ARKEON Gestion 27, rue de Berri, PARIS Tél. : Fax. : Société de Gestion de Portefeuille S.A.S au capital de RCS : B Paris - Crédit photo : DR Conseil : Georges Makary Tél : Gestion à caractère général : Jérôme Lassaque Tél : Mehdi Harbachi Tél :

8 Fiscalité Christophe Robard 8 Collectif budgétaire La première réforme fiscale du nouveau gouvernement en discussion au Parlement Éclairages La campagne présidentielle avait accordé une place de premier choix à la fiscalité et aux hausses d impôt. C est donc sans surprise que le président tout fraîchement élu et son gouvernement tout fraîchement formé viennent en ce début d été de présenter leur projet de collectif budgétaire le second de cette année. L ambition affichée est claire : faire rentrer dans les caisses de l État quelque 7 milliards d euros supplémentaires pour tenir l objectif d un déficit public réduit à 4,5 % du PIB en 2012, et ce malgré la révision à la baisse du taux de croissance 2012 de 0,7 à 0,3 %. Et pour espérer atteindre les 3 % en 2013, ce sera la prochaine fois 6 milliards supplémentaires que le gouvernement devra aller chercher avec sa loi de finances pour Mais chaque chose en son temps : 2012 et son second collectif pour commencer. Dans ce cadre, l effort de 7 milliards a été, selon le gouvernement, réparti de façon à peu près égalitaire entre entreprises et particuliers : 53 % pour les ménages contre 47 % pour les entreprises (cf. tableau en page suivante). Et il repose sur un train d une douzaine de mesures ou paquets de dispositions. Les principales dispositions du collectif budgétaire Pour les entreprises, trois nouveautés pèseront particulièrement : - une augmentation très sensible des prélèvements sociaux sur l épargne salariale ; - une série de mesures «anti-abus», comme celle revenant sur la déductibilité des abandons de créances à caractère financier consentis par les sociétés à leurs filiales ; - le versement anticipé de la majoration d impôt sur les sociétés due par les entreprises dégageant plus de 250 millions d euros de chiffre d affaires. Pour les particuliers, les augmentations d impôt prennent essentiellement deux formes : - d abord celle d une contribution exceptionnelle d ISF, revenant à annuler l économie pro-

9 Fiscalité duite par la récente réforme du barème ; - ensuite celle d un durcissement du dispositif d abattement applicable en matière de droits de mutation à titre gratuit, autrement dit en matière de droits de succession et de donation. La contribution exceptionnelle sur la fortune pour 2012 Comme prévu, le projet de collectif prévoit d introduire à la charge des personnes dont le patrimoine net imposable est supérieur à 1,3 million d euros (redevables de l ISF au titre de l année 2012) une contribution exceptionnelle sur la fortune, calculée selon un barème progressif identique à celui appliqué pour le calcul de l ISF dû au titre de 2011 (le rétablissement de l ancien régime de l ISF dès cette année aurait risqué d être annulé par le Conseil constitutionnel, le fait générateur de cet impôt étant situé au 1 er janvier de l année d imposition et donc au 1 er janvier 2012 pour l ISF 2012). L ISF dû au titre de 2012, avant imputation des réductions d impôt, sera toutefois imputable sur le montant de cette contribution exceptionnelle. En revanche, cette contribution ne pourra pas ouvrir droit aux réductions d ISF, notamment au dispositif ISF PME, pour la partie complétant l ISF tel qu il ressortait du tarif 2012 découlant de la réforme Elle devra être réglée par les contribuables. Et quant aux modalités de ce règlement, elles devraient dépendre du montant de l actif patrimonial imposable : - les personnes dont le patrimoine net imposable est compris entre 1,3 et 3 millions d euros devraient recevoir en octobre, sur le même avis d imposition que leur ISF, le montant de leur contribution exceptionnelle sur la fortune et avoir à en payer le montant total le 15 novembre 2012 au plus tard ; - les personnes dont le patrimoine net imposable est supérieur ou égal à 3 millions d euros (ainsi que les non-résidents détenant un patrimoine net supérieur à 1,3 million d euros) devraient, elles, recevoir début octobre une déclaration spécifique pour leur contribution exceptionnelle sur la fortune, à déposer et à payer auprès de leur centre des finances publiques le 15 novembre 2012 au plus tard. Point important : cette contribution exceptionnelle ne sera pas pérenne mais sera le prélude à une nouvelle réforme de l ISF qui devrait prendre place dans le projet de loi de finances pour 2013, et consister en un re- 9 Répartition entre ménages et entreprises des prélèvements supplémentaires 2012 Mesures, montants en M Ménages Entreprises Remise en cause de l exonération sociale sur les heures supplémentaires Contribution exceptionnelle sur la fortune en Retour sur les allégements des droits de succession 140 Taxation des opérations financières 170 Contribution du secteur bancaire 550 Contribution exceptionnelle du secteur pétrolier 550 Anticipation du versement de la majoration exceptionnelle de 5 % d IS pour les entreprises dégageant plus de 250 M de CA 800 Mesures anti-abus en matière de fiscalité des entreprises 200 Assujettissement aux prélèvements sociaux des revenus immobiliers des non-résidents 50 Taxation accrue des stocks-options 75 Limitation des niches sociales sur l épargne salariale 550 Suppression du droit d entrée dans l aide médicale d État (AME) - 3 Total En pourcentage 53 % 47 %

10 Fiscalité 10 tour à l ancien barème. Seule concession : le nouveau seuil d assujettissement de 1,3 million d euros pourrait être conservé. Fotolia Le durcissement du dispositif d abattement applicable aux droits de mutation à titre gratuit La loi du 21 août 2007, dite loi TEPA, qui avait fait couler tellement d encre, avait porté à l époque à l abattement personnel applicable en ligne directe sur les successions et les donations et indexé cet abattement sur les limites du barème de l impôt sur le revenu, portant son montant cette année à par part. Le collectif prévoit d abaisser de à cet abattement. En revanche, l abattement spécifique aux personnes handicapées, qui se cumule le cas échéant avec l abattement de droit commun, serait maintenu à son niveau actuel de Même chose pour l exonération des transmissions à titre gratuit désormais applicable entre conjoints, qui ne serait pas remise en cause. Il est prévu simultanément : - de porter de 10 à 15 ans le délai de rappel fiscal des donations consenties entre les mêmes personnes et, par cohérence, le délai de rappel applicable en matière de donations et de donations-partages transgénérationnelles, ainsi que le délai qui s applique au renouvellement de la limite d exonération des dons familiaux de sommes d argent ; - et de supprimer l actualisation annuelle sur le barème de l impôt sur le revenu du tarif et de l ensemble des abattements et limites applicables en matière de droits de mutation à titre gratuit. Ces nouvelles mesures s appliqueraient aux donations consenties et aux successions ouvertes Les autres nouveautés patrimoniales Assujettissement des revenus immobiliers des non-résidents aux prélèvements sociaux Les revenus que les non-résidents tirent de biens immobiliers situés en France seraient assujettis aux prélèvements sociaux sur les revenus du capital, au taux de droit commun de 15,5 %. La mesure serait applicable aux plusvalues réalisées à compter de l entrée en vigueur de la loi et aux loyers perçus à compter du 1 er janvier Abrogation de la TVA «sociale» La hausse du taux normal de TVA de 19,6 % à 21,2 %, qui devait s appliquer au 1 er octobre 2012, serait annulée. La hausse de 2 points des prélèvements sociaux sur les revenus du patrimoine ou de placement, qui est déjà entrée en vigueur (la hausse s appliquant aux revenus du patrimoine perçus à compter du 1 er janvier et aux revenus de placement payés à compter du 1 er juillet) est en revanche maintenue. Création d une contribution additionnelle à l IS sur les dividendes Les dividendes distribués par les sociétés et les organismes français ou étrangers passibles de l IS en France seraient soumis à une contribution additionnelle à l IS de 3 %, applicable aux sommes versées à compter de l entrée en vigueur de la loi. La contribution ne frapperait ni les distributions des OPCVM ni celles des PME et ne concernerait pas non plus les montants distribués à des sociétés bénéficiant du régime mèrefille et détenant au moins 10 % du capital. Doublement du taux de la taxe sur les transactions financières Le taux de la taxe qui frappe les cessions d actions d entreprises cotées à Paris serait porté de 0,1 % à 0,2 % pour les transactions effectuées à compter du 1 er août Éclairages

11 Fiscalité à compter de la date d entrée en vigueur de la nouvelle loi. Quant à la suppression de l actualisation du tarif, des abattements et limites, elle serait effective seulement au 1 er janvier La réforme de l impôt sur le revenu attendra la rentrée! La réforme de l impôt sur le revenu ne fait pas partie du projet de collectif budgétaire. Elle devrait prendre place dans le projet de loi de finances pour 2013 qui sera présenté à la rentrée de septembre. Et alourdir sensiblement la charge des contribuables les plus fiscalisés en introduisant deux nouvelles tranches : une au taux de 45 % pour les revenus excédant par part et l autre au taux de 75 % (vraisemblablement prélèvements sociaux compris, même si rien n a encore été précisé) pour les revenus excédant 1 million d euros. Cette réforme devrait aussi durcir encore le fameux plafonnement des niches fiscales. Un plafond annuel de a ainsi été évoqué. Mais à l heure actuelle, aucune modification n a été apportée aux dispositifs de défiscalisation. C est le cas notamment d un des plus emblématiques et efficaces, le dispositif IR PME, qui permet de réduire votre impôt sur le revenu en fonction du montant de vos souscriptions au capital de PME. Et si ce régime venait à être modifié à l avenir, tout laisse à penser que ce ne serait pas avant l année prochaine ou au plus tôt à compter des investissements réalisés à la rentrée, une fois le projet dévoilé. Une excellente raison de profiter de cet été pour faire le plein de souscriptions. Dans cette optique, il n est pas inutile de faire un rappel des grandes lignes de ce dispositif, à jour des changements intervenus l année dernière. la réduction d impôt pour souscription au capital de PME Vous pouvez bénéficier d une réduction d impôt sur le revenu lorsque vous souscrivez en numéraire au capital initial ou aux augmentations de capital de petites et moyennes entreprises (PME), à condition de conserver les titres reçus en contrepartie pendant au moins 5 ans. Le taux de la réduction d impôt est de 18 % et s applique sur le montant des versements plafonnés à si le contribuable est imposé seul et à s il fait l objet d une imposition commune (soit une réduction maximale de ou ). L excédent de versement pouvant être reporté au titre des 4 années suivantes. Toutefois, la société au capital de laquelle vous souscrivez doit remplir un certain nombre de conditions : - elle doit employer moins de 50 salariés et réaliser un chiffre d affaires annuel ou avoir un total de bilan inférieur à 10 M ; - elle doit avoir été créée depuis moins de 5 ans et ne pas être cotée au moment de la souscription ; - elle doit être en phase d amorçage, de démarrage ou d expansion ; - elle ne doit pas être en difficulté ; - elle ne doit pas intervenir dans les secteurs de la construction navale, de l industrie houillère ou de la sidérurgie Vous pouvez aussi bénéficier de la réduction d impôt en investissant de façon indirecte dans des PME éligibles, par le biais de sociétés holdings. Vous pouvez par ailleurs bénéficier d une réduction d impôt en souscrivant des parts de FCPI. Dans ce cas, les versements sont retenus dans la limite de ou selon que vous êtes imposé seul ou en couple. 11 Si vous souhaitez réduire votre impôt sur le revenu 2012 et investir dans des PME ou un FCPI, contactez arkeon gestion Conseil et réduction d ISF et d IR : Georges Makary - Tél. : Gestion à caractère général : Jérôme Lassaque - Tél. : mehdi Harbachi - Tél. :

12 Entreprise Contrats de prévoyance En période de déflation, les salariés restent bien protégés «Seul un audit des contrats de prévoyance et de frais de santé de l entreprise permet de maîtriser dans le temps la dérive des coûts de la protection sociale. Cet audit porte sur les résultats techniques des contrats sur plusieurs années. Ainsi, sur une période donnée, si la moyenne des primes versées est supérieure au montant des sinistres constatés, cela signifie que les résultats techniques sont positifs. 12 Éclairages En plus des dispositifs de protection proposés aux particuliers par les compagnies d assurance, les salariés sont couverts par des contrats collectifs de prévoyance souscrits par l entreprise pour leur consommation médicale, leurs arrêts de travail, leur décès Au-delà de la rémunération de ses salariés, ces contrats constituent pour l entreprise un enjeu pour des recrutements de qualité. Pour autant, celle-ci doit contrôler leur coût par un audit régulier, comme nous l explique Arnaud de Wazières, responsable du pôle retraite au Gan : Photoalto Ce ratio, dans le jargon des assureurs, s appelle le S/P (Sinistres/Primes). Il est calculé chaque année par risque et par entreprise et doit être inférieur à 1 pour que l entreprise soit en position favorable pour négocier auprès des assureurs : des augmentations de garanties ; des baisses de tarifs sans toucher aux garanties ; des nouvelles garanties en adéquation avec les besoins de l entreprise et de son dirigeant. La loi Évin du 31 décembre 1989 et son décret d application du 30 août 1990 imposent aux organismes assureurs de remettre chaque année un compte détaillé par nature de risque avant la fin du mois d août de l année suivante. Ainsi, une entreprise d une cinquantaine de cadres qui a versé de primes pour financer sa complémentaire santé et ses garanties de prévoyance sur les cinq dernières années, et dont les sinistres constatés sur cette même période se sont élevés à , aura un S/P de 0,75. Ce ratio permet d envisager une baisse minimum de 15 % de la prime soit un gain de /an, et/ou de revoir à la hausse les garanties proposées. Cet audit sera confié à un gestionnaire administratif distinct de l assureur, qui sera en mesure de donner des statistiques fines sur la sinistralité des contrats.»

13 Société de Bourse Céder son entreprise dans un environnement de crise C est possible! Comment? ARKEON Finance 27, rue de Berri, PARIS Tél. : Fax. : Entreprise d investissement agréée Membre du Marché d Euronext Paris n 4226 S.A. au capital de RCS : B Paris - Crédit photo : DR Société de bourse spécialiste du financement des sociétés petites et moyennes, et des participations de leurs actionnaires, ARKEON Finance est un acteur : > de la transmission et de la cession d entreprises > de la structuration de la reprise > du financement des repreneurs dans le cadre d une cession à titre onéreux Vos interlocuteurs : Emmanuel Storione T : Bertrand Buguet T :

14 27, rue de Berri Paris Tél. : Fax : Société de Gestion de Portefeuille S.A.S au capital de R.C.S : B Paris ARKEON Finance 27, rue de Berri Paris Tél. : Fax : Entreprise d investissement agréée Membre du marché d EURONEXT Paris n 4226 S.A. au capital de R.C.S. : B Paris MARS 2012 nous sélectionnons. 1. ÉCONOMIES dans les économies matures Relance les États pour le moment 2. MARCHÉS risque n est pas rémunéré avril 2012 les lettres d ARKEON Gestion ne vous seront désormais adressées que si vous vous êtes préalablement inscrit pour les recevoir Éclairages Rebond de la Bourse Une hirondelle ne fait pas le printemps! Pour continuer de recevoir par mail et/ou par courrier chaque trimestre notre revue «Éclairages sur le patrimoine», ainsi que tous les mois notre lettre «Dans le faisceau du phare» vous devez impérativement vous inscrire : ARKEON Gestion ARKEON Assurances Dans le faisceau Une gestion de conviction C DU PHARE eux qui nous suivent depuis longtemps connaissent notre capacité à garder durablement une même position de marché : ainsi, de fin 2008 à mars 2011 (pendant plus de deux ans), nos clients ont été investis au maximum de leur limite d exposition au risque. Et depuis mars 2011, ils sont liquides et n ont pas subi le recul des marchés sur la période. Soucieux de protéger le patrimoine de nos clients, nous n investissons que lorsque nous avons une conviction forte sur le potentiel de hausse des supports d investissement que CE que voit ARKEON GEStION EN MARS 2012 Stagnation économique évoluant vers la récession Légère déflation due à la stagnation économique, couplée à une hausse du prix des matières premières et des coûts de production dans les économies émergentes (hausse des salaires et des devises pour défendre le pouvoir d achat et calmer les tensions sociales voir ci-après les tableaux sur les matières premières et les devises) : étranglement des entreprises qui ne peuvent répercuter totalement la hausse de leurs coûts de production, baisse du pouvoir d achat et hausse du chômage Sur les actions comme sur les obligations, le En l absence de signal clair de relance validé par Attentisme des entreprises et des consommateurs Peu de marge de manœuvre pour une relance par Tout repose sur les Banques Centrales, mais la Combien de temps cela peut-il durer? Profil sécurité : compartiments «30 % Flexibilité Profil dynamique : compartiments «100 % Flexibilité Actions : baisse Obligations : rendements qui ne baisseront plus, et Immobilier : baisse (en particulier, attention aux liquidité abondante ne produit plus de croissance dans les économies matures vingt dernières années le marché financier a perdu 75 % de sa valeur (9.723 le 28 février 2012 contre ,87 le 29 décembre 1989), l immobilier a baissé de 65 %, et aujourd hui la dette publique dépasse 225 % du Produit Intérieur Brut (en France nous n en sommes encore qu à 90 % ) avec des taux d intérêt historiquement proches de zéro! 3. StRAtÉGIE d INvEStISSEMENt un consensus mondial, rester en trésorerie (le meilleur placement dans un contexte déflationniste voir «Éclairages sur le patrimoine» d octobre 2011 sur 4. AllOCAtION d ACtIfS Privilégier les fonds flexibles du FCP ARKEON (souscription en ligne sur : partielle» et «PEA 30 % Flexibilité partielle»; totale» et «PEA 100 % Flexibilité totale». Nous avons créé trois de ces quatre fonds en 2011 pour éviter à nos clients les arbitrages entre bien trop bas pour rémunérer le risque compartiments du FCP ARKEON lorsque nous modulons leur exposition aux marchés, et donc des SCPI Sociétés Civiles de Placement Immobilier impôts sur les plus-values dégagées, ce qui fut hélas dont les rendements attrayants aujourd hui ne le cas en compenseront pas la future perte de valeur!!!) Ces fonds aujourd hui liquides pourront être investis Pour mémoire, au Japon qui a 20 ans d avance sur dans les limites de leur plafond de risque autorisé nos pays occidentaux au plan démographique, sur les (respectivement 30 % et 100 %). n Par téléphone, mail ou fax auprès de Julien Damont (tél : , fax : , mail : Ou en adressant, à l attention de Julien Damont, ARKEON Finance, 27, rue de Berri, Paris, le formulaire d inscription que vous trouverez ci-dessous ou en cliquant sur la bannière présente sur l ensemble des pages de nos sites internet : M. M me M elle (rayer les mentions inutiles) Nom :... Prénom(s) :... Adresse : Commune :... Code postal :... Téléphone : Souhaite recevoir gratuitement les lettres d ARKEON Gestion. Consultation Internet «Éclairages sur le patrimoine» et «Dans le faisceau du phare» sont consultables sur : rubrique «Baromètre et allocation d actifs» rubrique «Éclairages sur le patrimoine»

15 Agenda GROUPE arkeon Vos rendez-vous Oct 11 Oct 13 PALAIS DES CONGRÈS PARIS Forum de l investissement Jeudi 11 octobre de 14 h à 21 h, vendredi 12 et samedi 13 octobre de 9 h à 19 h Palais des Congrès de Paris Niveau 1 ARKEON Finance sera présent et animera 3 ateliers. Nov 13 LYON Nov 15 Présentation d ARKEON Gestion à Lyon 13 novembre à 18 h (lieu à confirmer) Thème : perspectives économiques, scénarios de marché et stratégies d investissement. Paiement de la contribution exceptionnelle sur la fortune au titre de l année 2012 À effectuer au plus tard le 15 novembre Nov 23 Nov 24 PALAIS DES CONGRÈS PARIS Salon Actionaria Vendredi 23 novembre de 9 h 30 à 19 h et samedi 24 novembre de 9 h 30 à 18 h 30 Palais des Congrès de Paris ARKEON Finance sera présent et animera 1 atelier. Déc 12 LILLE Présentation d ARKEON Gestion à Lille 12 décembre à 18 h (lieu à confirmer) Thème : perspectives économiques, scénarios de marché et stratégies d investissement. Déc 31 Investissements dans les PME éligibles pour réduire l impôt sur le revenu À réaliser avant le 31 décembre 2012.

16 Éclairages Vos interlocuteurs Gestion à caractère général Jérôme Lassaque Tél. : Mehdi Harbachi Tél. : capital investissement Nos activités Arnaud Filhol Tél : Conseil et réduction d isf et d ir Georges Makary Tél. : Alain Glaigevitch Tél. : Julien Damont Tél. : Erwan Leroux Tél. : , rue de Berri Paris Tél. : Fax :

- Abrogation de la TVA «sociale» : La hausse de 1,6% de la TVA, qui devait entrer en vigueur le 1 er octobre 2012 devrait être abrogée.

- Abrogation de la TVA «sociale» : La hausse de 1,6% de la TVA, qui devait entrer en vigueur le 1 er octobre 2012 devrait être abrogée. - Abrogation de la TVA «sociale» : La hausse de 1,6% de la TVA, qui devait entrer en vigueur le 1 er octobre 2012 devrait être abrogée. - Contribution exceptionnelle sur la fortune : Une contribution exceptionnelle

Plus en détail

Vous résidez fiscalement en France? Ce qui change pour vous au 1 er janvier 2013 :

Vous résidez fiscalement en France? Ce qui change pour vous au 1 er janvier 2013 : I.S.F. Patrimoine taxable Vous résidez fiscalement en France? Ce qui change pour vous au 1 er janvier 2013 : Vous êtes redevable de l ISF si votre patrimoine net taxable excède 1,3 million au 1 er janvier

Plus en détail

68 rue Duquesne 69006 LYON Tel : 04 78 89 01 49 Fax : 04 72 43 09 76 Mail : contact@fpconseil.fr

68 rue Duquesne 69006 LYON Tel : 04 78 89 01 49 Fax : 04 72 43 09 76 Mail : contact@fpconseil.fr 68 rue Duquesne 69006 LYON Tel : 04 78 89 01 49 Fax : 04 72 43 09 76 Mail : contact@fpconseil.fr 1 REUNION DU 19 NOVEMBRE 2012 SOMMAIRE Loi de Finances rectificative 2012 Loi de Financement de la Sécurité

Plus en détail

Arrérages : Sommes d argent versées périodiquement à une personne au titre d une rente ou d une pension.

Arrérages : Sommes d argent versées périodiquement à une personne au titre d une rente ou d une pension. GLOSSAIRE DES PRINCIPAUX TERMES UTILISÉS 1 EN MATIÈRE DE PRODUITS FINANCIERS Action : Titre représentant une part du capital d une société (cotée ou non cotée en Bourse). Il s agit d un titre de propriété

Plus en détail

4.2.3. Optimisation de la rémunération du dirigeant de société soumise à l IS

4.2.3. Optimisation de la rémunération du dirigeant de société soumise à l IS 4 4.2.3. Optimisation de la rémunération du dirigeant de société soumise à l IS Le dirigeant d une entreprise soumise à l IS dispose d une grande liberté pour construire sa rémunération, puisqu elle peut

Plus en détail

www.bredbanqueprivee.com

www.bredbanqueprivee.com www.bredbanqueprivee.com BRED Banque Populaire - Société anonyme coopérative de banque populaire régie par les articles L 512-2 et suivants du code monétaire et financier et l ensemble des textes relatifs

Plus en détail

Lundi 8 octobre 2007. Nancy. Comment optimiser l organisation de votre patrimoine grâce à la loi TEPA et au projet de Loi de Finances 2008?

Lundi 8 octobre 2007. Nancy. Comment optimiser l organisation de votre patrimoine grâce à la loi TEPA et au projet de Loi de Finances 2008? Lundi 8 octobre 2007 Nancy Comment optimiser l organisation de votre patrimoine grâce à la loi TEPA et au projet de Loi de Finances 2008? Frédéric Gros Directeur Nancy Élise Moras Ingénieur patrimonial

Plus en détail

Loi de Finances Rectificative 2012 : Impacts et stratégies fiscales à adopter

Loi de Finances Rectificative 2012 : Impacts et stratégies fiscales à adopter Loi de Finances Rectificative 2012 : Impacts et stratégies fiscales à adopter Loi de finances rectificative pour 2012 n 201-958 du 16 août 2012 Intervention au Medef Lyon-Rhône 6 septembre 2012 Nathalie

Plus en détail

7 SOLUTIONS OPTIMISATION FISCALE Comment alléger le poids de ses impôts?

7 SOLUTIONS OPTIMISATION FISCALE Comment alléger le poids de ses impôts? 7 SOLUTIONS OPTIMISATION FISCALE Comment alléger le poids de ses impôts? P.S. Des solutions sortant des sentiers battus! 7 SOLUTIONS OPTIMISATION FISCALE De vraies optimisations fiscales facilement applicables!

Plus en détail

LOI DE FINANCES POUR 2013 ET LOIS DE FINANCES RECTIFICATIVES POUR 2012

LOI DE FINANCES POUR 2013 ET LOIS DE FINANCES RECTIFICATIVES POUR 2012 FM/AMA 25 janvier 2013 LOI DE FINANCES POUR 2013 ET LOIS DE FINANCES RECTIFICATIVES POUR 2012 Les principales mesures de la Loi de Finances pour 2013 et des Lois de Finances rectificatives pour 2012, sont

Plus en détail

Bienvenue à la soirée «Fiscalité et social 2013 : Ce qui va changer»

Bienvenue à la soirée «Fiscalité et social 2013 : Ce qui va changer» Bienvenue à la soirée «Fiscalité et social 2013 : Ce qui va changer» Bienvenue à la soirée «fiscalité et social 2013 : Ce qui va changer Avec le soutien de LOI DE FINANCES 2013 Revue des principales mesures

Plus en détail

AJAR 4 décembre 2012 Panorama fiscal 2012-2013

AJAR 4 décembre 2012 Panorama fiscal 2012-2013 PLAN Loi de Finances rectificative du 14 mars 2012 (1 ère LFR) Loi de Finances rectificative du 16 août 2012 (2 ème LFR) Loi de Finances rectificative de décembre 2012 (3 ème LFR) Doctrine et jurisprudence

Plus en détail

Les mesures de recettes prévues dans le cadre de la réforme. des retraites de 2010. Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites

Les mesures de recettes prévues dans le cadre de la réforme. des retraites de 2010. Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 9 février 2011-9h30 «Rappel des principales mesures de la réforme de 2010 Préparation du rapport sur les transferts de compensation démographique»

Plus en détail

LA LETTRE DES ADHÉRENTS

LA LETTRE DES ADHÉRENTS LA LETTRE DES ADHÉRENTS NUMÉRO SPÉCIAL LOI DE FINANCES - 15 JANVIER 2014 N 2/2014 LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2013 INTRODUCTION La loi de finances rectificative pour 2013, définitivement adoptée

Plus en détail

Réunions patrimoniales Janvier Février 2013

Réunions patrimoniales Janvier Février 2013 Réunions patrimoniales Janvier Loi de Finances pour 2013 et 3 ème Loi de finances Rectificative pour 2012 Le présent document vous est transmis à titre personnel, il a été réalisé sur la base de l environnement

Plus en détail

NOTE D INFORMATION. Les principales mesures qui concernent votre patrimoine sont les suivantes : Gel du barème de l impôt sur le revenu

NOTE D INFORMATION. Les principales mesures qui concernent votre patrimoine sont les suivantes : Gel du barème de l impôt sur le revenu 36, rue de Monceau 75008 Paris 61, rue de la République 69002 Lyon www.seine-saone-finance.fr NOTE D INFORMATION Date : 14 janvier 2013 Objet : Loi de finances pour 2013, loi de finances rectificative

Plus en détail

Groupement Centrale Business Angels

Groupement Centrale Business Angels Groupement Centrale Business Angels Conférence du 30 septembre 2014 Conférence Centrale BA 30/09/14 1 Agenda La fiscalité des Business Angels Témoignage de Centralien Business Angel o Franck Delorme, fondateur

Plus en détail

Votre résidence fiscale est en France

Votre résidence fiscale est en France Votre résidence fiscale est en France B8 Impôt sur la fortune (Mise à jour 30 août 2011) En France, l impôt sur la fortune, appelé Impôt de Solidarité sur la Fortune (ISF), est un impôt qui frappe le patrimoine.

Plus en détail

Mesures patrimoniales de la loi de finances 2014, de la loi de finances rectificatives pour 2013

Mesures patrimoniales de la loi de finances 2014, de la loi de finances rectificatives pour 2013 Sources : Mesures patrimoniales de la loi de finances 2014, de la loi de finances rectificatives pour 2013 Loi de finances 2014 : http://www.assembleenationale.fr/14/ta/ta0267.asp Loi de finances rectificatives

Plus en détail

Europimmo LFP. SCPI d entreprise, immobilier européen AVERTISSEMENT

Europimmo LFP. SCPI d entreprise, immobilier européen AVERTISSEMENT LFP Europimmo SCPI d entreprise, immobilier européen AVERTISSEMENT Les parts de SCPI sont des supports de placement à long terme et doivent être acquises dans une optique de diversification de votre patrimoine.

Plus en détail

Actualité fiscale. Ce document, support d une présentation orale, est indissociable des commentaires qui l accompagnent.

Actualité fiscale. Ce document, support d une présentation orale, est indissociable des commentaires qui l accompagnent. LAZARD FRÈRES GESTION SAS 25, rue de Courcelles 75008 Paris Stéphane JACQUIN Karine LECOCQ Ce document, support d une présentation orale, est indissociable des commentaires qui l accompagnent. Octobre

Plus en détail

N e w s l e t t e r. Conseil & Gestion de Portefeuille. J. de DEMANDOLX & ASSOCIES. M a r s 2 0 0 8. Et de 8!!

N e w s l e t t e r. Conseil & Gestion de Portefeuille. J. de DEMANDOLX & ASSOCIES. M a r s 2 0 0 8. Et de 8!! M a r s 2 0 0 8 N e w s l e t t e r J. de DEMANDOLX & ASSOCIES J. de DEMANDOLX Conseil en Gestion de Patrimoine GESTION S.A. Conseil & Gestion de Portefeuille Et de 8!! C est en effet la 8ème correction

Plus en détail

Impôt sur le revenu Gel du barème et création d une tranche à 45% Suppression de la contribution exceptionnelle sur les très hauts revenus

Impôt sur le revenu Gel du barème et création d une tranche à 45% Suppression de la contribution exceptionnelle sur les très hauts revenus Newsletter Fiscalité Janvier 2013 Sommaire Fiscalité des personnes physiques Page 3 Impôt sur le revenu Gel du barème et création d une tranche à 45% Suppression de la contribution exceptionnelle sur les

Plus en détail

GESTION DU PATRIMOINE

GESTION DU PATRIMOINE Jean-Marc AVELINE Christian PRISCO-CHREIKI GESTION DU PATRIMOINE, 2007 ISBN : 978-2-212-53808-3 TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION... 1 PREMIÈRE PARTIE LES GRANDS PRINCIPES DE LA GESTION DE PATRIMOINE CHAPITRE

Plus en détail

NOUVELLES MESURES APPORTEES PAR LA LOI DE FINANCE RECTIFICATIVE POUR 2011

NOUVELLES MESURES APPORTEES PAR LA LOI DE FINANCE RECTIFICATIVE POUR 2011 NOUVELLES MESURES APPORTEES PAR LA LOI DE FINANCE RECTIFICATIVE POUR 2011 La loi de finance rectificative pour 2011, dite «réforme de la fiscalité du patrimoine», a été adoptée par le Parlement le 6 juillet

Plus en détail

Les News d ESPACIMMO

Les News d ESPACIMMO JUILLET/ AOUT 2012 Les News d ESPACIMMO ESPACIMMO PATRIMOINE 28, rue de l Amiral Hamelin 75 016 PARIS Tél : 01 49 52 60 12 corinne.santos@espacimmo.fr www.espacimmo.fr Page.1 POINT BOURSE SOMMAIRE Page.1-3

Plus en détail

Actualité fiscale / Novembre 2011

Actualité fiscale / Novembre 2011 Actualité fiscale / Novembre 2011 L année 2011 comporte un flot législatif important, ceci par quatre lois de finances rectificatives mais également le projet de loi de finance pour 2012 à venir. 1 e Loi

Plus en détail

FCPI IDINVEST PATRIMOINE N 3 RÉDUCTION ISF 2013 NOTE FISCALE

FCPI IDINVEST PATRIMOINE N 3 RÉDUCTION ISF 2013 NOTE FISCALE FCPI IDINVEST PATRIMOINE N 3 RÉDUCTION ISF 2013 NOTE FISCALE La présente note fiscale (la Note Fiscale ) doit être considérée comme un résumé des aspects fiscaux du Fonds Commun de Placement dans l Innovation

Plus en détail

PROJET DE LOI DE FINANCES POUR 2014

PROJET DE LOI DE FINANCES POUR 2014 5 novembre 2013 Experts Comptables Commissaires aux Comptes 43, rue de Liège 75008 Paris Tél. : 33 (0) 1 44 90 25 25 Fax 33 (0) 1 42 94 93 29 E-mail : contact@caderas-martin.com PROJET DE LOI DE FINANCES

Plus en détail

LES VALEURS MOBILIERES LA FISCALITE DES PLACEMENTS A LONG TERME

LES VALEURS MOBILIERES LA FISCALITE DES PLACEMENTS A LONG TERME LES VALEURS MOBILIERES LA FISCALITE DES PLACEMENTS A LONG TERME Une note de Riviera Family Office Mise à jour : juillet 2004 Les principaux avantages fiscaux des valeurs mobilières Aucune imposition sous

Plus en détail

Direction régionale du Mans 72 avenue Olivier Messiaen CS 11632 72016 LE MANS Cedex 2 Tel : 02 43 20 55 55 www.fidal.fr LA VEILLE FISCALE

Direction régionale du Mans 72 avenue Olivier Messiaen CS 11632 72016 LE MANS Cedex 2 Tel : 02 43 20 55 55 www.fidal.fr LA VEILLE FISCALE Direction régionale du Mans 72 avenue Olivier Messiaen CS 11632 72016 LE MANS Cedex 2 Tel : 02 43 20 55 55 www.fidal.fr LA VEILLE FISCALE N 1-5 juillet 2012 Régis PETETIN. Avocat associé Spécialisé en

Plus en détail

4. Déduction des intérêts d emprunt pour l acquisition de la résidence principale

4. Déduction des intérêts d emprunt pour l acquisition de la résidence principale Lettre d'information - Septembre - Octobre 2007 MESURES FISCALES ET PATRIMONIALES EN FAVEUR DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU POUVOIR D ACHAT ENTREPRISES 1. Défiscalisation des heures supplémentaires 2. Parachutes

Plus en détail

Sommaire Introduction 1re partie La dimension stratégie et objectifs patrimoniaux

Sommaire Introduction 1re partie La dimension stratégie et objectifs patrimoniaux Sommaire Introduction...15 Qu est-ce que le patrimoine?...15 À combien s élève le patrimoine des Français?...15 De quoi est-il composé?...16 Qu est-ce que la gestion de patrimoine?...17 Quelles sont les

Plus en détail

Actualité Juridique & Fiscale

Actualité Juridique & Fiscale Octobre 2012 2012 Actualité Juridique & Fiscale Sommaire Sommaire Projet de loi de finances 2013 I - Mesures concernant directement l assurance-vie II - Autres mesures relatives à la fiscalité du patrimoine

Plus en détail

Les Patrimoniales 2013

Les Patrimoniales 2013 Les Patrimoniales 2013 La nouvelle fiscalité dans votre stratégie patrimoniale Nathalie ROUVIERE Crédit Agricole Banque Privée Bruno DUCASTEL Amundi Gestions Spécialisées page 1 La gestion de patrimoine

Plus en détail

Votre résidence fiscale est en France. B8 Impôt sur la fortune (Mise à jour mai 2013)

Votre résidence fiscale est en France. B8 Impôt sur la fortune (Mise à jour mai 2013) Votre résidence fiscale est en France B8 Impôt sur la fortune (Mise à jour mai 2013) En France, l impôt sur la fortune, appelé Impôt de Solidarité sur la Fortune (ISF), est un impôt qui frappe le patrimoine.

Plus en détail

FICHE PRATIQUE ASSURANCE-VIE

FICHE PRATIQUE ASSURANCE-VIE FICHE PRATIQUE ASSURANCE-VIE DEFINITION Le contrat d assurance-vie est une «enveloppe fiscale» sur laquelle on verse des fonds, destinés à un bénéficiaire uniquement en cas de décès du souscripteur. LES

Plus en détail

Ce qui va changer pour vous en 2011. En tant que contribuable, en tant qu actionnaire et en tant qu épargnant.

Ce qui va changer pour vous en 2011. En tant que contribuable, en tant qu actionnaire et en tant qu épargnant. Ce qui va changer pour vous en 2011 En tant que contribuable, en tant qu actionnaire et en tant qu épargnant. En bref.. Déficit budgétaire 2010 152 milliards Objectif 2011 de la loi de finances : Ramener

Plus en détail

BANQUE POPULAIRE GESTION PRIVÉE SCPI SCELLIER BBC FRUCTIRESIDENCE BBC. BANQUE & ASSURANCE www.banquepopulaire.fr

BANQUE POPULAIRE GESTION PRIVÉE SCPI SCELLIER BBC FRUCTIRESIDENCE BBC. BANQUE & ASSURANCE www.banquepopulaire.fr BANQUE POPULAIRE GESTION PRIVÉE SCPI SCELLIER BBC FRUCTIRESIDENCE BBC BANQUE & ASSURANCE www.banquepopulaire.fr Avertissement - Facteurs de risques Lorsque vous investissez dans une SCPI de type «Scellier

Plus en détail

NOTE D INFORMATION. L Assemblée Nationale a adopté en décembre 2013 la loi de finances pour 2014 et la loi de finances rectificative pour 2013.

NOTE D INFORMATION. L Assemblée Nationale a adopté en décembre 2013 la loi de finances pour 2014 et la loi de finances rectificative pour 2013. 36 rue de Monceau 75008 Paris 62 rue de la République 69002 Lyon www.seine-saone.fr NOTE D INFORMATION Date : 20 janvier 2014 Objet : Loi de finances pour 2014 Loi de finances rectificative pour 2013 Madame,

Plus en détail

Newsletter - Mesures fiscales de la loi de Finances pour 2012

Newsletter - Mesures fiscales de la loi de Finances pour 2012 Newsletter - Mesures fiscales de la loi de Finances pour 2012 Octobre 2012 Sommaire 1. CONTRIBUTION EXCEPTIONNELLE SUR LA FORTUNE...2 2. DROITS DE SUCCESSION ET DE DONATION...2 2.1 Réduction de l abattement

Plus en détail

CAPITAL INVEST PME 2012. Soutenez le développement d entreprises innovantes tout en allégeant votre fiscalité en contrepartie d un risque en capital

CAPITAL INVEST PME 2012. Soutenez le développement d entreprises innovantes tout en allégeant votre fiscalité en contrepartie d un risque en capital FCPI CAPITAL INVEST PME 2012 Soutenez le développement d entreprises innovantes tout en allégeant votre fiscalité en contrepartie d un risque en capital Prise en compte des souscriptions - du 16 avril

Plus en détail

LES FICHES ARGU DU GROUPE SOCIALISTE, RÉPUBLICAIN ET CITOYEN LE COLLECTIF BUDGÉTAIRE 12 JUILLET 2012

LES FICHES ARGU DU GROUPE SOCIALISTE, RÉPUBLICAIN ET CITOYEN LE COLLECTIF BUDGÉTAIRE 12 JUILLET 2012 LES FICHES ARGU DU GROUPE SOCIALISTE, RÉPUBLICAIN ET CITOYEN LE COLLECTIF BUDGÉTAIRE 12 JUILLET 2012 FICHE N 1 UN COLLECTIF BUDGÉTAIRE POUR REDRESSER NOS FINANCES PUBLIQUES L e projet de loi de Finances

Plus en détail

NextStage. Un placement bloqué jusqu au 31/12/2019 (et au 31/12/2022 maximum sur décision de la société de gestion)

NextStage. Un placement bloqué jusqu au 31/12/2019 (et au 31/12/2022 maximum sur décision de la société de gestion) NextStage Un placement bloqué jusqu au 31/12/2019 (et au 31/12/2022 maximum sur décision de la société de gestion) FIP éligible à la réduction d ISF ou d IR Code ISIN : FR0011429505 NextStage soutient

Plus en détail

Un holding d'investissement dans les PME

Un holding d'investissement dans les PME Un holding d'investissement dans les PME La Financière Viveris Diversifier Optimiser Capitaliser L objet de la Financière Viveris est de prendre des participations dans les petites et moyennes entreprises

Plus en détail

Durée d investissement recommandée de 8 ans. SCPI à capital variable.

Durée d investissement recommandée de 8 ans. SCPI à capital variable. SCPI Rivoli Avenir Patrimoine Valorisez votre patrimoine en investissant indirectement dans de l immobilier d entreprise, avec la SCPI Rivoli Avenir Patrimoine Durée d investissement recommandée de 8 ans.

Plus en détail

INVESTMENT MANAGEMENT PIERRE AVENIR. Société Civile de Placement Immobilier. Communication à caractère promotionnel

INVESTMENT MANAGEMENT PIERRE AVENIR. Société Civile de Placement Immobilier. Communication à caractère promotionnel INVESTMENT MANAGEMENT PIERRE AVENIR Société Civile de Placement Immobilier Communication à caractère promotionnel Avertissement Lorsque vous investissez dans une SCPI de type «Scellier», vous devez tenir

Plus en détail

PROSPECTUS SIMPLIFIE

PROSPECTUS SIMPLIFIE PROSPECTUS SIMPLIFIE PARTIE A STATUTAIRE PRESENTATION Code ISIN : FR0010334037 Dénomination : ATOUT HORIZON DUO Forme juridique : Fonds commun de placement (FCP) de droit français Société de gestion :

Plus en détail

(Paniers ISF PME ARKEON)

(Paniers ISF PME ARKEON) Réduire votre ISF 2014 en investissant en direct dans des PME éligibles (Paniers ISF PME ARKEON) Objets : Ouverture des souscriptions pour le Panier JUIN 2014 ARKEON Souscriptions pour le Panier MAI 2014

Plus en détail

[ les éco_fiches ] Capital investissement et cycle de vie des PME en croissance

[ les éco_fiches ] Capital investissement et cycle de vie des PME en croissance Des fiches pour mieux compren- dre l'actualité économique et les enjeux pour les PME Ce que la crise nous a appris, c est que le seul financement bancaire ne peut suffire pour assurer la pérennité des

Plus en détail

actionnariat salarié

actionnariat salarié actionnariat salarié L Actionnariat Salarié est un outil d épargne collective permettant aux salariés d acquérir directement ou indirectement des actions de leur entreprise au travers du Plan d Épargne

Plus en détail

FCPI Objectif Innovation Patrimoine

FCPI Objectif Innovation Patrimoine FCPI Objectif Innovation Investissez dans les PME innovantes pour diversifier votre patrimoine et optimiser votre fiscalité! Placement sur 8 ans minimum éligible à la réduction ISF et IRPP avec un risque

Plus en détail

PATRIMMO COMMERCE. Société Civile de Placement Immobilier

PATRIMMO COMMERCE. Société Civile de Placement Immobilier PATRIMMO COMMERCE Société Civile de Placement Immobilier INVESTISSEZ INDIRECTEMENT EN PARTS DE SCPI DANS L IMMOBILIER COMMERCIAL Patrimmo Commerce a pour objectif de constituer un patrimoine immobilier

Plus en détail

Le plafonnement des impôts directs : mise en place du «bouclier fiscal»

Le plafonnement des impôts directs : mise en place du «bouclier fiscal» Le plafonnement des impôts directs : mise en place du «bouclier fiscal» Ce qu il faut retenir Article 74 de la loi de finances pour 2006 Dans la situation actuelle, il peut arriver que le montant total

Plus en détail

FIP ISATIS DÉVELOPPEMENT N 2

FIP ISATIS DÉVELOPPEMENT N 2 NOTE SUR LA FISCALITÉ DU FONDS FIP ISATIS DÉVELOPPEMENT N 2 Fonds d Investissement de Proximité agréé par l Autorité des Marchés Financiers (Article L. 214-31 du Code Monétaire et Financier) Société de

Plus en détail

FISCALITÉ 2014 LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE 2013 LOI DE FINANCES 2014

FISCALITÉ 2014 LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE 2013 LOI DE FINANCES 2014 1 FISCALITÉ 2014 LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE 2013 LOI DE FINANCES 2014 2 Fiscalité 2014 SOMMAIRE I. Imposition des revenus II. Optimisation de l impôt sur le revenu III. Imposition des plus-values IV.

Plus en détail

Stratégie d investissement (1)

Stratégie d investissement (1) Le FCPI s adresse à des investisseurs qui souhaitent diversifier leur portefeuille en investissant sur le long terme et réduire leur impôt en contrepartie d une durée de blocage de 7 ans, soit jusqu au

Plus en détail

LOI DE MODERNISATION DE L ECONOMIE (Du 6 AOUT 2008) Les principales mesures fiscales et sociales issues de cette loi concernent :

LOI DE MODERNISATION DE L ECONOMIE (Du 6 AOUT 2008) Les principales mesures fiscales et sociales issues de cette loi concernent : LOI DE MODERNISATION DE L ECONOMIE (Du 6 AOUT 2008) Les principales mesures fiscales et sociales issues de cette loi concernent : - la simplification du régime des micro-entreprises, - les droits de mutation

Plus en détail

FCPI. FCPI NextStage CAP 2020. Code ISIN : FR0012086601. Agrément AMF du 23/09/2014 sous le numéro FCI20140033

FCPI. FCPI NextStage CAP 2020. Code ISIN : FR0012086601. Agrément AMF du 23/09/2014 sous le numéro FCI20140033 FCPI FCPI NextStage CAP 2020 Code ISIN : FR0012086601 Agrément AMF du 23/09/2014 sous le numéro FCI20140033 Durée de blocage des parts : 6 ans (sans prolongation) FCPI éligible à la réduction d IR* ou

Plus en détail

Comité Directeur Confédéral Intervention économique. 16 mars 2011

Comité Directeur Confédéral Intervention économique. 16 mars 2011 Comité Directeur Confédéral Intervention économique 16 mars 2011 En 2010, le déficit budgétaire s est élevé à 148,8 milliards d euros Déficit public en 2010 s est élevé à 7,7 % du PIB Dette publique en

Plus en détail

123CAPITAL PME II. Fonds d Investissement de Proximité

123CAPITAL PME II. Fonds d Investissement de Proximité Fonds d Investissement de Proximité 123CAPITAL PME II 123CAPITAL PME II Bénéficiez d une double réduction d impôt : ISF + impôt sur le revenu Sous réserve d une durée de placement comprise entre 8 et 10

Plus en détail

Lois de finances, ce qui change pour les particuliers

Lois de finances, ce qui change pour les particuliers Lois de finances, ce qui change pour les particuliers Réforme des plus-values de cession de valeurs mobilières La loi de finances pour 2014 vient de modifier les modalités d impositions des plus-values

Plus en détail

Hébergements. Matériel médical. Crèches. FIP Fonds d Investissement de Proximité. 123Capitalisation II

Hébergements. Matériel médical. Crèches. FIP Fonds d Investissement de Proximité. 123Capitalisation II Hébergements Matériel médical Crèches FIP Fonds d Investissement de Proximité 123Capitalisation II PRéSENTATION D 123CAPITALISATION II DURÉE DE BLOCAGE & RISQUES DU PRODUIT / Les parts du FIP 123Capitalisation

Plus en détail

Points clés de la fiscalité du chef d entreprise

Points clés de la fiscalité du chef d entreprise Points clés de la fiscalité du chef d entreprise Arnaud JAMIN Avocat Directeur Associé 1 Les plus-values de cession de valeurs mobilières ou droits sociaux 2 Les plus-values de cession de valeurs mobilières

Plus en détail

Loi de finances pour 2014 et loi de finances rectificative pour 2013 : Quels sont les principaux changements?

Loi de finances pour 2014 et loi de finances rectificative pour 2013 : Quels sont les principaux changements? Le 27 janvier 2014 Loi de finances pour 2014 et loi de finances rectificative pour 2013 : Quels sont les principaux changements? I. POUR LES ENTREPRISES 1.1 Nouvelle taxe exceptionnelle sur les hautes

Plus en détail

CAPITAL INVEST PME 2015

CAPITAL INVEST PME 2015 FCPI CAPITAL INVEST PME 2015 SOUTENEZ LE DÉVELOPPEMENT D ENTREPRISES INNOVANTES TOUT EN ALLÉGEANT VOTRE FISCALITÉ EN CONTREPARTIE D UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL ET D UN BLOCAGE DE VOS AVOIRS DE 8 A 10

Plus en détail

Les Jeudis du Patrimoine 10 Mai 2012

Les Jeudis du Patrimoine 10 Mai 2012 Les Jeudis du Patrimoine 10 Mai 2012 Comment orienter votre patrimoine dans le nouvel environnement économique et fiscal? Nous débuterons la conférence à 19H L épargne se construit progressivement et de

Plus en détail

S o l u t i o n s A s s u r a n c e M u l t i s u p p o r t M u l t i g e s t i o n n a i r e

S o l u t i o n s A s s u r a n c e M u l t i s u p p o r t M u l t i g e s t i o n n a i r e CoralisSÉLECTION S o l u t i o n s A s s u r a n c e M u l t i s u p p o r t M u l t i g e s t i o n n a i r e Sommaire Objectif Coralis Sélection 3 Un large choix de supports 4 Les plus grands gestionnaires

Plus en détail

Fiche n o 1. Souscrire au capital d une petite et moyenne entreprise

Fiche n o 1. Souscrire au capital d une petite et moyenne entreprise Fiche n o 1. Souscrire au capital d une petite et moyenne entreprise 1 Une réduction d impôt sur le revenu est applicable en cas de souscription, avant le 31 décembre 2012, au capital d une petite et moyenne

Plus en détail

LES MATINALES DU CRA

LES MATINALES DU CRA LES MATINALES DU CRA 11 MARS 2014 COMMENT OPTIMISER VOTRE REVENU DANS LE CADRE D UN LBO? Intervenant : Christelle POULIQUEN Avocat associé Société d avocats AFFIS 1 Rue de Villersexel 75007 PARIS Comment

Plus en détail

COMPRENDRE LA BOURSE

COMPRENDRE LA BOURSE COMPRENDRE LA BOURSE La fiscalité simplifiée des valeurs mobilières Ce document pédagogique n est pas un document de conseils pour investir en bourse. Les informations données dans ce document sont à titre

Plus en détail

OTC ASSET MANAGEMENT

OTC ASSET MANAGEMENT OTC ASSET MANAGEMENT Notre FCPI: OTC ENTREPRISES 4 4 e FCPI de sa génération, OTC ENTREPRISES 4 sera géré selon les principes de gestion historiques d OTC Asset Management : une stratégie diversifiée et

Plus en détail

Diversifier son patrimoine tout en réduisant ses impôts

Diversifier son patrimoine tout en réduisant ses impôts Diversifier son patrimoine tout en réduisant ses impôts 1 Diversifier son patrimoine. Problématiques liées au développement du patrimoine Minorer les risques Optimiser la fiscalité Développer son patrimoine

Plus en détail

Son Organisation, son Fonctionnement et ses Risques

Son Organisation, son Fonctionnement et ses Risques La Bourse Son Organisation, son Fonctionnement et ses Risques Le Marché Financier a un double rôle : apporter les capitaux nécessaires au financement des investissements des agents économiques et assurer

Plus en détail

CHIFFRES CLÉS IMPÔT SUR LE REVENU

CHIFFRES CLÉS IMPÔT SUR LE REVENU CHIFFRES CLÉS IMPÔT SUR LE REVENU Revalorisation des limites de l ensemble des tranches du barème de l impôt applicable aux revenus perçus en 2013 Barème (pour une part fiscale) Revenus de 2013 Impôt à

Plus en détail

Sommaire. Développer mon épargne Préparer ma retraite Assurer l avenir de mes proches Transmettre mon patrimoine

Sommaire. Développer mon épargne Préparer ma retraite Assurer l avenir de mes proches Transmettre mon patrimoine Développer mon épargne Préparer ma retraite Assurer l avenir de mes proches Transmettre mon patrimoine Sommaire Objectifs 3 Un large choix de supports 4 Les plus grands gestionnaires français et internationaux

Plus en détail

LOI DE FINANCE 2013 22/01/2013. Aella Conseil 76 boulevard Exelmans 75016 Paris. Tél : 01 44 14 04 04 contact@aellaconseil.com

LOI DE FINANCE 2013 22/01/2013. Aella Conseil 76 boulevard Exelmans 75016 Paris. Tél : 01 44 14 04 04 contact@aellaconseil.com LOI DE FINANCE 2013 La loi de Finance 2013 apporte son lot de nouveautés. Nombre de régimes tant pour les entreprises que pour les particuliers sont impactés en profondeur. Ci-après la revue des principaux

Plus en détail

12/14 octobre 2010 Créteil / La Rapée Page 1

12/14 octobre 2010 Créteil / La Rapée Page 1 Vos projets évoluent, Votre épargne financière aussi 12/14 octobre 2010 Créteil / La Rapée Page 1 En introduction Une approche de notre épargne définie en fonction : d objectifs, de durée, de capacités

Plus en détail

Fippatrimoine.com. Dossier page 2 à 4

Fippatrimoine.com. Dossier page 2 à 4 Votre Conseiller Newsletter d informations juridiques et fiscales N 63 Nov 2014 ELEPHANT PATRIMOINE Gérard CHIQUOT 9 rue de Courtalin - Marne La Vallée 77700 MAGNY LE HONGRE 01 64 63 69 81 g.chiquot@fippatrimoine.com

Plus en détail

RENTABILITE IMMOBILIERE ET PRESSION FISCALE

RENTABILITE IMMOBILIERE ET PRESSION FISCALE RENTABILITE IMMOBILIERE ET PRESSION FISCALE Conférence de presse 13 mars 2012 SOMMAIRE Introduction p. 3 CALCULS DE RENTABILITE IMMOBILIERE Cinq exemples avec des prélèvements sociaux portés à 15,5 %...p.

Plus en détail

ACTUALITE PATRIMONIALE

ACTUALITE PATRIMONIALE ACTUALITE PATRIMONIALE Avril 2011 SOMMAIRE Projets de Loi et de Réforme p. 3 Réforme de la fiscalité du patrimoine Jurisprudence et Réponses ministérielles p. 4 Assurance-vie donnée en garantie et ISF

Plus en détail

La loi de finances rectificative pour 2013 : de nouvelles mesures à prendre en compte

La loi de finances rectificative pour 2013 : de nouvelles mesures à prendre en compte La loi de finances rectificative pour 2013 : de nouvelles mesures à prendre en compte NEWSLETTER 13 164 du 4 janvier 2014 Après nos commentaires consacrés à la loi de finances pour 2014, voici ceux qui

Plus en détail

VOUS ACCOMPAGNER AVEC L AIDE MÉMOIRE FISCAL

VOUS ACCOMPAGNER AVEC L AIDE MÉMOIRE FISCAL GESTION PRIVÉE VOUS ACCOMPAGNER AVEC L AIDE MÉMOIRE FISCAL 2013 - Particuliers - Mise à jour octobre 2013 I - IMPÔT SUR LE REVENU Barème 2013 de l impôt sur les revenus (IR) 2012 Revenu imposable (R/N)

Plus en détail

La Lettre COFIGE Patrimoine Octobre 2013 - N 12. Projet de loi de finances 2014 Projet de loi de financement de la Sécurité Sociale 2014

La Lettre COFIGE Patrimoine Octobre 2013 - N 12. Projet de loi de finances 2014 Projet de loi de financement de la Sécurité Sociale 2014 Madame, Monsieur, Le projet de loi de finances pour 2014 a été présenté en Conseil des ministres le 25 septembre. Le projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2014 a été quant à lui rendu

Plus en détail

Sommaire. Thema. Coralis Capitalisation. Développer mon épargne Préparer ma retraite Assurer l avenir de mes proches Transmettre mon patrimoine

Sommaire. Thema. Coralis Capitalisation. Développer mon épargne Préparer ma retraite Assurer l avenir de mes proches Transmettre mon patrimoine Thema Coralis Capitalisation Développer mon épargne Préparer ma retraite Assurer l avenir de mes proches Transmettre mon patrimoine Sommaire Un large choix de supports... 3 Des services personnalisés pour

Plus en détail

Les meilleures solutions pour exploiter, développer ou transmettre votre pharmacie

Les meilleures solutions pour exploiter, développer ou transmettre votre pharmacie Les meilleures solutions pour exploiter, développer ou transmettre votre pharmacie Aix-en-Provence, le 7 novembre 2013 www.axten.fr www. cabinet-ecoute.fr Programme Introduction I. L exploitation en nom

Plus en détail

Unité de valeur 2. Marchés financiers, gestion des valeurs mobilières et des produits financiers

Unité de valeur 2. Marchés financiers, gestion des valeurs mobilières et des produits financiers Association Française des Conseils en Gestion de Patrimoine Certifiés CGPC Membre du Financial Planning Standards Board (FPSB) Association déclarée loi du 1 er juillet 1901 (et textes subséquents) EXAMEN

Plus en détail

S informer sur. Capital investissement:

S informer sur. Capital investissement: S informer sur Capital investissement: les fonds communs de placement à risques destinés au grand public Qu est-ce que le capital investissement? Quels sont les segments d intervention du capital investissement?

Plus en détail

LA LETTRE ÉPARGNE SALARIALE. Actualités. Nos fonds CIES plébiscités. www.regardbtp.com : tous en ligne! L épargne salariale ne connaît pas la crise

LA LETTRE ÉPARGNE SALARIALE. Actualités. Nos fonds CIES plébiscités. www.regardbtp.com : tous en ligne! L épargne salariale ne connaît pas la crise LA LETTRE ÉPARGNE SALARIALE JANVIER 2015 www.regardbtp.com RBTP 0001 - V4-01/2015 - Document non contractuel. ÉDITO PARTICULIERS Découvrez dans cette lettre annuelle, les nouveautés de l épargne salariale

Plus en détail

ASSURANCE-VIE 2012, UNE ANNEE PAS COMME LES AUTRES

ASSURANCE-VIE 2012, UNE ANNEE PAS COMME LES AUTRES ASSURANCE-VIE 2012, UNE ANNEE PAS COMME LES AUTRES L assurance serait-elle entrée dans une nouvelle ère en 2012 avec une décollecte de 3,4 milliards. S il ne s agit pas de véritable rupture, il s agit

Plus en détail

Union des Métiers et des Industries de l'hôtellerie LOI DE FINANCES POUR 2011

Union des Métiers et des Industries de l'hôtellerie LOI DE FINANCES POUR 2011 Union des Métiers et des Industries de l'hôtellerie FISCAL Date : 21/01/2011 N : 01.11 LOI DE FINANCES POUR 2011 La loi de Finances pour 2011 a été définitivement adoptée le 15 décembre 2010 et publiée

Plus en détail

CAPITAL INVEST PME 2014

CAPITAL INVEST PME 2014 FCPI CAPITAL INVEST PME 2014 Soutenez le développement d entreprises innovantes tout en allégeant votre fiscalité en contrepartie d un risque de perte en capital Prise en compte des souscriptions - du

Plus en détail

CONSEILS - EN- PATRIMOINE

CONSEILS - EN- PATRIMOINE COSEILS - E- PATRIMOIE DIAGOSTIC PLACEMET à l attention de Monsieur XXXX réalisé le XXXXXXXXX Remarque: la présente étude a été réalisée en 2002, selon la législation en vigueur à cette date. Elle contient

Plus en détail

SCPI Rivoli Avenir Patrimoine

SCPI Rivoli Avenir Patrimoine SCPI Rivoli Avenir Patrimoine Valorisez votre patrimoine en investissant indirectement dans de l immobilier d entreprise, avec la SCPI Rivoli Avenir Patrimoine Durée d investissement recommandée de 8 ans.

Plus en détail

Idinvest Private Value Europe II

Idinvest Private Value Europe II Fonds Commun de Placement à Risques (FCPR) Idinvest Private Value Europe II www.allianz.fr Avec vous de A à Z Idinvest Private Value Europe II Une stratégie d investissement dans l univers des entreprises

Plus en détail

Mon épargne mon patrimoine. Une épargne, des projets

Mon épargne mon patrimoine. Une épargne, des projets Mon épargne mon patrimoine Une épargne, des projets Une épargne, des projets, toutes les solutions sont au Crédit Mutuel Que vous souhaitiez vous constituer une épargne disponible, un capital pour préparer

Plus en détail

Newsletter - Mesures fiscales de la loi de Finances pour 2013

Newsletter - Mesures fiscales de la loi de Finances pour 2013 Newsletter - Mesures fiscales de la loi de Finances pour 2013 Octobre 2012 Sommaire 1. IMPOT SUR LE REVENU... 2 2. TAXATION DES REVENUS DU CAPITAL AU BAREME PROGRESSIF... 3 3. TAXATION DES PLUS-VALUES

Plus en détail

123Ho l d i n g ISF 2009. Visa AMF n 09-064. Société de Conseil

123Ho l d i n g ISF 2009. Visa AMF n 09-064. Société de Conseil Visa AMF n 09-064 123Ho l d i n g ISF 2009 L Autorité des Marchés financiers a apposé le visa n 09-064 en date du 20 mars 2009 sur un prospectus présentant cette opération, laquelle interviendra en une

Plus en détail

Les principales dispositions de la loi de finances pour 2013 du 20 décembre 2012

Les principales dispositions de la loi de finances pour 2013 du 20 décembre 2012 Les principales dispositions de la loi de finances pour 2013 du 20 décembre 2012 PLAFONNEMENT GLOBAL (CGI. art. 2000 A) Montant du plafonnement global des niches fiscales CGI. art. 2000 A Le montant du

Plus en détail

Versions 7.1.0.2 7.2.1

Versions 7.1.0.2 7.2.1 Versions 7.1.0.2 7.2.1 Septembre 2012 Dernières évolutions 1. Loi de Finances rectificative 2012 Impacts edixit... 2 1.1. Transmission Droits de mutation à titre gratuit... 2 1.2. Contribution exceptionnelle

Plus en détail