Réunion d information. Marseille, le 22 mai 2015

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Réunion d information. Marseille, le 22 mai 2015"

Transcription

1 Réunion d information Marseille, le 22 mai 2015

2 Sommaire 1- Présentation d Action Logement Orientations pour une réforme d Action Logement 2- Le Gic, acteur de cohésion sociale Le Gic, CIL de référence des associations L accompagnement des travailleurs en ESAT vers le logement autonome 3- Les services Action Logement Les solutions logement locatives Les aides à l accession et l amélioration de l habitat L accompagnement de la mobilité professionnelle Les services aux ménages en difficulté Gic - Direction Réseau Marketing Communication - Réunion d'information - Mai Document non contractuel sous réserve des modifications légales et réglementaires 2

3 Présentation d Action Logement 1 ère partie

4 1. Présentation d Action Logement Participation des Employeurs à l'effort de Construction (PEEC). Versée par plus de employeurs employant environ 20 millions de salariés. Gérée pour l'essentiel par 20 CIL regroupés au sein d'action Logement par l Union des Entreprises et des Salariés pour le Logement (UESL). Représente les intérêts communs des 20 CIL de France et met en œuvre les politiques nationales d emploi des fonds d Action Logement. Intervient essentiellement dans trois domaines : Investissements locatifs (actions de renouvellement urbain, offre de logements locatifs sociaux et conventionnés, offre de logements meublés, versements à la Foncière Logement). Aides en faveur des ménages (location sécurisée, mobilité et recrutement, accession). Financement de l ANRU (Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine) qui contribue au financement de la réhabilitation des logements du parc locatif, de l ANAH, de l ANIL et du FNAL (Fonds National d Aide au logement). Gic - Direction Réseau Marketing Communication - Réunion d'information - Mai Document non contractuel sous réserve des modifications légales et réglementaires 4

5 1. Orientations pour une réforme d Action Logement Les Partenaires sociaux ont adopté un projet de réforme d Action Logement qui sera mise en œuvre avant fin 2016 Objectifs poursuivis Mettre en œuvre un dispositif plus équitable, plus efficient et plus lisible Rendre le dispositif accessible équitablement à tous les salariés d entreprises quelle que soit la taille de l entreprise. Articuler la gouvernance nationale paritaire avec un dialogue social territorialisé. Adapter des politiques définies nationalement en fonction des besoins des bassins d emplois. Mutualiser une offre homogène, y compris les réservations locatives, sur l ensemble du territoire s appuyant sur les nouvelles technologies et sur une relation humaine de proximité et de qualité dans l accompagnement des salariés. Substituer à la concurrence sur la collecte une culture de service et de performance dans l accompagnement des salariés Mobiliser les filiales ESH pour produire plus pour devenir l acteur numéro 1 du logement social, intermédiaire et thématique. Faire d Action Logement une marque connue et reconnue pour l ensemble de ses parties prenantes (grand public, entreprises, Pouvoirs publics, Territoires, Source : Action Logement RIAC du 27 novembre 2014 ; * Dont 100M non affectés à la date du 1 er décembre 2014 Gic - Direction Réseau Marketing Communication - Réunion d'information - Mai Document non contractuel sous réserve des modifications légales et réglementaires 5

6 Un schéma appuyé sur 3 entités principales auxquelles sont associées l APAGL et l AFL : APAGL B A Partenaires sociaux Structure faitière paritaire de pilotage du Groupe Structure collecte et distribution des services C Structure de portage des ESH et sociétés immobilières AFL Les 3 structures A,B,C sont gouvernées paritairement par les Partenaires sociaux : - A : Structure faitière pilotera le groupe, les relations avec l Etat, la communication institutionnelle. - B : Pôle service assurera la collecte et la distribution des aides et services aux entreprises, regroupera les salariés actuels des CIL et filiales non immobilières. B sera présent sur le territoire avec des délégations régionales. - C : Pôle Immobilier portera l ensemble des participations des actuels CIL dans les ESH et autres structures immobilières. C.R.A.L C.R.A.L C.R.A.L C.R.A.L C.R.A.L C.R.A.L C.R.A.L - L APAGL sera rattachée à B et l AFL à C. Délégations Régionales Délégations Régionales ESH ESH Stés Immo. - Dans chaque région sera constitué un Comité Régional Action Logement (CRAL) qui sera composé paritairement et représentera politiquement Action Logement dans la région. Source : Action Logement Présentation du 9 avril 2015 Gic - Direction Réseau Marketing Qualité Communication - Gic Conseil Mai Document non contractuel sous réserve des modifications légales et réglementaires 6

7 Le Gic, CIL de référence des associations Le Gic a créé un pôle de l Economie Sociale et Solidaire. 700 employeurs associations adhérentes 1600 établissements représentés sur la France entière Création d un comité de pilotage composé de l APF, l Association Moissons Nouvelles, Fondation Caisses d Epargne pour la Solidarité, l UNAPEI, l ANPAA, le FSJU, l UNCLLAJ et l UNIOPSS oriente et équilibre les emplois vers les associations Mutualisation des fonds collectés pour les plus petites associations Gic Direction du Réseau - mai

8 LE LOGEMENT AUTONOME DES TRAVAILLEURS EN ESAT L origine de ce dispositif Signature d un accord cadre avec l UNAPEI Le GIC représente le domaine de l habitat au sein de l UNAPEI L objectif est de favoriser l accès aux aides et services Action Logement pour les salariés «valides» et les travailleurs handicapés L UNAPEI est le 1 er client du Pôle Economie Sociale et Solidaire, fort de ses 76 associations et 180 établissements déjà partenaires du Gic. Renouvellement de l accord pour l année 2015 Ce dispositif s adresse : Aux associations clientes du Gic gérant des ESAT (Etablissements et Services d Aide par le Travail) ou des EA (Entreprises adaptées) Aux Travailleurs Handicapés mentaux Gic Direction du Réseau - mai

9 LE LOGEMENT AUTONOME DES TRAVAILLEURS EN ESAT Le GIC apporte une solution de logement autonome aux travailleurs handicapés En lien avec nos partenaires bailleurs Nous proposons des logements sociaux Nous accompagnons le parcours résidentiel grâce à nos Conseillères en Economie Sociale et Familiale de Droit de Cité Habitat (à l installation, et pendant la vie de locataire) Une démarche qui a déjà fait ses preuves dans les régions Nord-Pas-de-Calais et Normandie et actuellement développée en région PACA Gic - Direction Réseau Marketing Communication - Réunion d'information - Mai Document non contractuel sous réserve des modifications légales et réglementaires 10

10 LE LOGEMENT AUTONOME DES TRAVAILLEURS EN ESAT Comment se met en place ce dispositif? Identifier et rencontrer en amont un bailleur social qui aura un patrimoine en PLAI ou PLUS proche des ESAT Le bailleur doit avoir la «fibre» sociale et une équipe prête à tenter cette expérience de loger des TH en autonomie en secteur social Après l obtention de l accord du bailleur : Une rencontre est organisée avec l association gérant des ESAT et EA Une convention de partenariat est signée entre les différents intervenants (Gic, DDCH, Association, Bailleur) Gic - Direction Réseau Marketing Communication - Réunion d'information - Mai Document non contractuel sous réserve des modifications légales et réglementaires 11

11 LE LOGEMENT AUTONOME DES TRAVAILLEURS EN ESAT Comment se met en place ce dispositif? La conseillère en Economie Sociale et Familiale de DDCH est la personne référente au sein de la Direction Régionale Méditerranée du Gic pour la réception des demandes de logement social entrant dans le cadre du présent dispositif la mise en place des aides à l installation DDCH, en amont de la gestion de la demande de logement Elle assure le lien avec les personnes accompagnantes au sein de l association Gic - Direction Réseau Marketing Communication - Réunion d'information - Mai Document non contractuel sous réserve des modifications légales et réglementaires 12

12 Les Solutions Logement Gic Gic - Direction Réseau Marketing Communication - Réunion d'information - Mai Document non contractuel sous réserve des modifications légales et réglementaires 14

13 Les réservations locatives Action Logement PLAI PLUS PLS - Parc social et privé conventionné - Formulaire de demande unique Conditions de ressources réservation de logements locatifs sociaux - Normes d occupation - Critères de solvabilité du bailleur - Logements proposés en multi propositions (loi DALO) - La commission d attribution est souveraine en terme d attribution de logements Gic - Direction Réseau Marketing Communication - Réunion d'information - Mai Document non contractuel sous réserve des modifications légales et réglementaires 15

14 Le parcours d une demande locative Le Salarié formule sa demande Le Bailleur décide s il accepte ou non le dossier L employeur vérifie et valide la demande avant de la transmettre au Gic Le Gic monte le dossier et le présente en Commission Le Gic finance des logements et négocie des droits de réservation en contrepartie 16

15 Procédure Gic Le Gic a mis en place une charte de priorisation des demandes de logement Elle reprend le code du travail (Article L ) qui précise que les entreprises doivent proposer d'attribuer des logements par priorité aux jeunes de moins de 30 ans, aux salariés en mobilité, ou en difficulté Sont prioritaires, les salariés - en situation d urgence sociale (qui impliquent que le candidat soit confronté à une difficulté réelle et majeure liée à ses conditions d'habitation) - les cas de mobilité résidentielle : rapprochement entre le domicile et le travail pour ne pas mettre en péril l emploi tenu Par exception aux règles édictées ci-dessus, des critères supplémentaires peuvent également être appliqués pour hiérarchiser les demandes des entreprises adhérentes. Il s agit de : - l'orientation des collectivités locales dans le cadre des conférences communales ou chartes de peuplement imposées (lien entre le demandeur et le territoire) - les politiques d attribution des bailleurs sociaux en matière de conditions de ressources, d adaptation des typologies de logement à la taille de la famille, de politique de peuplement «1er arrivé, 1er servi», sauf urgence sociale Si refus de 3 propositions ciblées, annulation de la demande 17

16 L offre de logements intermédiaire (PLI) et à loyers libres «PRIVILOGEMENT» Logements dans le parc privé Logements locatifs à loyers libres sans plafonds de ressources sans frais d agence Logements locatifs intermédiaires (PLI) soumis à plafonds de ressources Les bénéficiaires Tous salariés dépassant les plafonds de ressources des logements sociaux, ayant des exigences incompatibles avec les logements sociaux, ne souhaitant pas bénéficier d un logement social. Offre d un parc locatif à loyers libres d institutionnels : SNI NOVEDIS Crédit Agricole Immobilier consultable sur LocService : de particulier à particulier Sur le site GIC, ww.gic.fr, les salariés peuvent saisir une demande de logement en précisant leurs besoins et leur budget. Le salarié est contacté directement par le propriétaire qui répond à la demande en fonction, des critères du locataires. 18

17 L offre de logements temporaires GIC la recherche de logements meublés avec services dans les principales grandes villes logements meublés avec kitchenette large gamme de services selon la durée d hébergement et le niveau de prestation offert les bénéficiaires salariés en mobilité professionnelle salariés en mission temporaire jeunes en contrat d alternance (professionnalisation, apprentissage) stagiaires salariés en situation d urgence prestations ciblées votre conseiller GIC étudie votre demande et vous oriente vers le partenaire disposant de l offre de logement la mieux adaptée à votre besoin conditions tarifaires négociées par le GIC 19

18 La location L avance LOCA-PASS Prêt gratuit finançant le dépôt de garantie demandé par le propriétaire à l entrée dans les lieux, remboursable en plusieurs fois sans frais. Destinée aux salariés du secteur assujetti et aux jeunes de moins de 30 ans. Le montant maximum de l avance LOCA-PASS s élève à 500. La Garantie LOCA-PASS Caution accordée par le Gic au locataire du parc social Prise en charge de 9 mensualités de loyers et charges locatives plafonnées à Engagement pris par le Gic pendant les 3 premières années du bail 20

19 L accession Le courtage social par Les meilleures conditions pour votre prêt immobilier Vous souhaitez Acheter votre résidence principale ou secondaire. Faire un investissement locatif. Bénéficier d un rachat de prêt ou d une restructuration de dettes. Le service Habitat & Finance vous propose Une simulation de financement en ligne sur Des conseils gratuits et objectifs. Un bilan détaillé. Un plan de financement personnalisé. Un service de Webconseil : des conseils à distance. Pour obtenir un rendez-vous et bénéficier d un financement sans surprise des conseillers Habitat & Finance vous attendent partout en France dans les agences Gic 21

20 L accession Le Prêt ACCESSION Pour financer l acquisition, la construction et l agrandissement de sa résidence principale Prêt remboursable de 5 à 15 ans, au taux de 1 % (TAEG* hors assurance obligatoire) Assurance décès-invalidité-incapacité obligatoire : 0,22 % du capital emprunté Pas de frais de dossier Conditions d octroi : - Primo-accédant, mobilité, ou divorce - Frais de notaire demandés en apport personnel - Taux d endettement : 33 % maximum - Respecter les plafonds de ressources annuelles PLI Zone A Zone B1 Zone B2 Zone C *Pour un montant de sur 15 ans au taux débiteur fixe de 1%, soit un TAEG fixe de 1,412%, vous rembourserez 180 mensualités de 61,68, soit un montant total dû par l'emprunteur : ,40. Le montant maximum de l'assurance décès-ptia-itt proposée par le GIC et la CNP est de 1,83 et est compris dans la mensualité en cas de souscription. Taux annuel effectif de l'assurance : 0,22%. Montant total dû au titre de cette assurance : 330.Conditions au 31 mars Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager. 22

21 L amélioration de l habitat Le Prêt Prêt TRAVAUX TRAVAUX Des conditions de financement privilégiées pour le financement des travaux de la résidence principale. Le prêt TRAVAUX amélioration finance 100 % des travaux. Montant et durée maximum : jusqu à sur 10 ans Conditions de remboursement : 1 % TAEG* (hors assurance préconisée) Respecter les plafonds de ressources annuelles PLI Seuls les travaux effectués par des professionnels sont finançables *Pour un montant de sur 10 ans au taux débiteur fixe de 1%, soit un TAEG fixe de 1,42 %, vous rembourserez 120 mensualités de 44,72, soit un montant dû par l'emprunteur de Le montant maximum de l'assurance décès-ptia-itt proposée par le Gic et la CNP est de 0,917 et est compris dans la mensualité en cas de souscription. Taux annuel effectif de l'assurance : 0,22%. Montant total dû au titre de cette assurance : 110. Conditions au 31 mars Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager. 23

22 L amélioration de l habitat Le Prêt Prêt TRAVAUX Accessibilité Les prêts pour la réalisation de travaux d adaptabilité du logement des personnes en situation de handicap Pour des travaux spécifiques d accessibilité déterminés par l annexe III B de l arrêté du Montant et durée maximum : jusqu à sur 10 ans Conditions de remboursement : 1 % TAEG* Respecter les plafonds de ressources annuelles PLI Nécessité d un accord préalable d un organisme agréé (MDPH AFM ALGI APF CICAT CNPSAA PACT UNISDA) *Pour un montant de sur 10 ans au taux débiteur fixe de 1%, soit un TAEG fixe de 1,42 %, vous rembourserez 120 mensualités de 44,72, soit un montant dû par l'emprunteur de Le montant maximum de l'assurance décès-ptia-itt proposée par le Gic et la CNP est de 0,917 et est compris dans la mensualité en cas de souscription. Taux annuel effectif de l'assurance : 0,22%. Montant total dû au titre de cette assurance : 110. Conditions au 31 mars Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager. 24

23 La mobilité professionnelle Le prêt RELAIS MOBILITE Le prêt RELAIS MOBILITÉ est un prêt relais à taux avantageux proposé aux salariés du secteur privé non agricole en mobilité professionnelle. Conditions : Être en mobilité professionnelle Acheter une résidence principale et vendre la résidence actuelle, l occupation du logement actuel étant devenue incompatible avec le changement de lieu de travail Être salarié du secteur privé non agricole de 10 salariés et plus Avoir un taux d endettement qui ne dépasse pas 35 % (prêts à la consommation inclus. Caractéristiques : Montant du prêt maximum Le prêt relais peut représenter jusqu à 70 % de la valeur du bien (figurant sur le mandat de vente ou sur l estimation éventuellement diligentée par la banque), déduction faîte des capitaux restants dus sur les prêts en cours Taux : 1 %*, hors assurance obligatoire. Durée du prêt RELAIS MOBILITÉ : 2 ans maximum Assurance décès-invalidé-incapacité obligatoire : 0,22 % du capital emprunté *Pour un prêt in fine non amortissable de sur 1 an au taux débiteur fixe de 1 %, soit un TAEG fixe de 1,23%, vous rembourserez 11 mensualités de 101,63 et une mensualité de ,63. Le montant dû par l'emprunteur est de ,56. Le montant maximum de l'assurance décès-ptia-itt proposée par le Gic et la CNP est de 18,33 et est compris dans la mensualité en cas de souscription. Taux annuel effectif de l'assurance : 0,22%. Montant total dû au titre de cette assurance : 1 219,60. Conditions au 31 mars Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager. 25

24 La mobilité professionnelle L aide MOBILI-PASS Facilite la mobilité professionnelle. L aide est destinée à couvrir certaines dépenses liées au rapprochement du domicile du salarié de son lieu de travail. Salariés en situation d embauche Salariés Salariés en mobilité professionnelle Demande dans les 6 mois suivant la date d embauche ou mutation Déménagement à plus de 70 km de l ancien domicile Plafonds de ressources PLI à respecter (cf page 31) Subvention et/ou prêt dans la limite des frais réels 3500 maximum en zones A et B1 Subvention : Prêt : maximum en zones B2 et C Subvention : 1900 Prêt : Pour un prêt amortissable de sur 36 mois au taux fixe débiteur de 1%, soit un TAEG fixe de 1%, vous rembourserez 36 mensualités de 28,21. Le montant total dû par l'emprunteur est de 1 015,49. Conditions au 31 mars Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager. 26

25 La mobilité professionnelle L aide MOBILI-JEUNE Une subvention pour financer en partie le loyer des jeunes de moins de 30 ans en alternance Conditions : Aide réservée aux jeunes de moins de 30 ans en formation alternée (contrat d apprentissage ou de professionnalisation) auprès d un employeur du secteur privé non agricole. Signature d un bail ou d une convention d occupation (colocation et sous location). Tous les types de logements sont concernés (parc privé, parc social, conventionné ou non). Caractéristiques : Prise en charge partielle du loyer et des charges. Subvention d un montant maximum de 100 mensuels. L aide est accordée après déduction de l aide au logement (APL ou AL) et dans la limite du loyer restant dû. L aide est versée pendant toute la période de formation professionnelle pour une durée maximum de 3 ans et ce, tant que le jeune perçoit une rémunération inférieure ou égale au SMIC. Le versement se fait au locataire par avance au début de chaque trimestre. 27

26 Les services aux ménages en difficulté de logement Un service d accueil et une écoute personnalisés. Une évaluation globale de la situation. Une orientation et la recherche de solutions logement. Le service complémentaire Un service pour les salariés en difficulté. Des aides financières spécifiques. Un accompagnement social pour favoriser l accès ou le maintien dans le logement. La recherche de solutions : logements temporaires et autonomes. Aides aux personnes confrontées au handicap Accueil, diagnostic, information, orientation. Mobilisation des aides Action Logement. Aide exceptionnelle pour le financement de mobilier et d équipements spécialisés 28

27 Les plafonds de ressources Les plafonds de ressources PLI A comparer avec le revenu fiscal de référence de l année N-2 par rapport à la date de la demande Vous pouvez consulter les plafonds de ressources sur : Revenus nets mensuels estimés (1) Conformément à l article R du CCH, ces zones sont celles définies par l arrêté du 1 er août

Le Gic s engage pour le logement

Le Gic s engage pour le logement Le Gic s engage pour le logement Qui sommes nous? Le Gic, Comité Interprofessionnel du Logement : fait partie des 21 CIL d Action Logement est une association Loi 1901 créée en 1955 à l initiative de la

Plus en détail

Nouvelles dispositions applicables à la PEEC AGRICOLE

Nouvelles dispositions applicables à la PEEC AGRICOLE Nouvelles dispositions applicables à la PEEC AGRICOLE Fiches produits émises par le ministère de l Agriculture Le ministère de l Agriculture a actualisé les modalités de mise en œuvre des produits de la

Plus en détail

DIRECTIVE. 5 février 2015 9 mars 2015 oui

DIRECTIVE. 5 février 2015 9 mars 2015 oui DIRECTIVE PERSONNES MORALES REHABILITATION DE LOGEMENTS LOCATIFS SOCIAUX Réhabilitation de logements locatifs sociaux (hors logements pour étudiants) et structures collectives Personnes morales Réhabilitation

Plus en détail

Présentation de la réforme Action Logement

Présentation de la réforme Action Logement Notre vocation : faciliter le logement pour favoriser l emploi Depuis plus de 60 ans, gère paritairement la Participation des Employeurs à l Effort de Construction (PEEC) en faveur du logement des salariés.

Plus en détail

ASSEMBLÉE NATIONALE 18 mai 2015 AMENDEMENT

ASSEMBLÉE NATIONALE 18 mai 2015 AMENDEMENT ASSEMBLÉE NATIONALE 18 mai 2015 Adopté DIALOGUE SOCIAL ET EMPLOI - (N 2739) AMENDEMENT présenté par le Gouvernement ---------- ARTICLE ADDITIONNEL APRÈS L'ARTICLE 23, insérer l'article suivant: N o AS471

Plus en détail

Orientations pour une réforme d Action Logement 9 avril 2015 UESL

Orientations pour une réforme d Action Logement 9 avril 2015 UESL Orientations pour une réforme d Action Logement 9 avril 2015 UESL 1 Les Partenaires sociaux ont adopté un projet de réforme d Action Logement qui sera mise en œuvre avant fin 2016. Objectifs poursuivis

Plus en détail

Logéhab Votre partenaire logement

Logéhab Votre partenaire logement Nom de l entreprise Logéhab Votre partenaire logement Jean-Pierre Rivalier Responsable Agences Clermont-Ferrand/Aurillac Commission Logement Issoire, le 07 mai 2015 1 Ordre du jour Le groupe Logéhab Les

Plus en détail

Aides pour les salariés en mobilité professionnelle Accompagnement logement des salariés en mobilité professionnelle

Aides pour les salariés en mobilité professionnelle Accompagnement logement des salariés en mobilité professionnelle Aides pour les salariés en mobilité professionnelle Accompagnement logement des salariés en mobilité professionnelle Salariés des entreprises du secteur privé non agricole (10 salariés et plus) tenus,

Plus en détail

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager. DOSSIER DE DEMANDE

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager. DOSSIER DE DEMANDE mars 2011 BERRY - LOIRET - SARTHE - TOURAINE MOBILITÉ Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager. DOSSIER DE DEMANDE BERRY CCI du Cher Esplanade

Plus en détail

Direction des Affaires Sociales France 1/13

Direction des Affaires Sociales France 1/13 LES AIDES AU LOGEMENT Pour lles collllaborateurs de ll hôtelllleriie ACCOR en 2009 1/13 Sommaiire Historique du 1% logement page 3 Le «1%» logement pour les salariés de l hôtellerie en France page 4 1-

Plus en détail

FAQ N 58b La Garantie Universelle des Risques Locatifs (GRL), et sa mobilisation en faveur des réfugiés statutaires

FAQ N 58b La Garantie Universelle des Risques Locatifs (GRL), et sa mobilisation en faveur des réfugiés statutaires Direction de l Intégration* - Emploi/Logement * Avec le soutien du Ministère de l'immigration, de l'intégration, de l'identité Nationale et du Développement Solidaire Département de l Asile et du Fonds

Plus en détail

PRESENTATION ACTION LOGEMENT 2015

PRESENTATION ACTION LOGEMENT 2015 PRESENTATION DES AIDES ACTION LOGEMENT 2015 LES AIDES LOCATIVES LES PRETS LA MOBILITE L ASSISTANCE LA COMMUNICATION LE PARC LOCATIF Nos logements: Un parc locatif de plus de 3 000 logements sur le département

Plus en détail

Deux acteurs complémentaires s engagent pour favoriser l accès à la propriété des locataires HLM, en Ile de France

Deux acteurs complémentaires s engagent pour favoriser l accès à la propriété des locataires HLM, en Ile de France Février 2013 Dossier de presse Deux acteurs complémentaires s engagent pour favoriser l accès à la propriété des locataires HLM, en Ile de France Sommaire : Communiqué de presse Favoriser l accession à

Plus en détail

Gemmeo Commerce SCPI À CAPITAL VARIABLE. L immobilier de commerce français en portefeuille.

Gemmeo Commerce SCPI À CAPITAL VARIABLE. L immobilier de commerce français en portefeuille. Gemmeo Commerce SCPI À CAPITAL VARIABLE L immobilier de commerce français en portefeuille. AVERTISSEMENT Facteurs de risques Avant d investir dans une société civile de placement immobilier (ci-après,

Plus en détail

Vous. souhaitez emprunter. Emprunteur :... Entreprise :... N d entreprise :... N de demande :... N de dossier :... N de paiement :...

Vous. souhaitez emprunter. Emprunteur :... Entreprise :... N d entreprise :... N de demande :... N de dossier :... N de paiement :... CADRE RÉSERVÉ À ENTREPRISES-HABITAT Emprunteur :... Entreprise :... N d entreprise :... N de demande :... N de dossier :... N de paiement :... Date de réception du dossier :... Vous souhaitez emprunter?

Plus en détail

2 - L ADIL : un outil au service du public et des acteurs locaux de l habitat p. 9

2 - L ADIL : un outil au service du public et des acteurs locaux de l habitat p. 9 PREAMBULE SOMMAIRE 1 LE RESEAU ANIL/ADIL ET SES OUTILS DE FONCTIONNEMENT p. 5 1-1 La présence du réseau p. 5 1-2 Les principaux outils du conseil p. 6 2 - L ADIL : un outil au service du public et des

Plus en détail

Politique d attribution des logements d Immobilière Podeliha

Politique d attribution des logements d Immobilière Podeliha Politique d attribution des logements d Immobilière Podeliha Préambule Conformément à l article R 441-9 du Code de Construction et de l Habitation, le Conseil d administration d IMMOBILIERE PODELIHA définit

Plus en détail

Conseil de Surveillance du 23 février 2012

Conseil de Surveillance du 23 février 2012 PRETS ACCESSION ARTICLES R. 313-19-1 II ET R. 313-20-1 II DU CCH ----------------------- En application de l article R. 313-12 du code de la construction et de l habitation, l UESL peut déterminer par

Plus en détail

AIDES A LA MOBILITE DES SALARIES ARTICLES R. 313-19-1 VI, R. 313-19-1 VII, ET R. 313-20-1 IV DU CCH -----------------------

AIDES A LA MOBILITE DES SALARIES ARTICLES R. 313-19-1 VI, R. 313-19-1 VII, ET R. 313-20-1 IV DU CCH ----------------------- AIDES A LA MOBILITE DES SALARIES ARTICLES R. 313-19-1 VI, R. 313-19-1 VII, ET R. 313-20-1 IV DU CCH ----------------------- En application de l article R. 313-12 du code de la construction et de l habitation,

Plus en détail

Charte. d attribution des logements. Assurer un bon accueil des ménages, sans discrimination, et dans le respect de la réglementation

Charte. d attribution des logements. Assurer un bon accueil des ménages, sans discrimination, et dans le respect de la réglementation Charte d attribution des logements un processus de mise en location lisible Assurer un bon accueil des ménages, sans discrimination, et dans le respect de la réglementation Garantir la lisibilité du circuit

Plus en détail

Accord partenarial. Le présent accord est passé entre :

Accord partenarial. Le présent accord est passé entre : Accord partenarial entre la Communauté Urbaine d ARRAS et l APAGL pour la mise en œuvre du dispositif de Garantie des Risques Locatifs (GRL) et la mobilisation du parc locatif privé Le présent accord est

Plus en détail

Accès au dispositif du 1% logement

Accès au dispositif du 1% logement Accès au dispositif du 1% logement Le logement est un enjeu majeur en termes d attractivité-métier et d attractivité des territoires. La FGA-CFDT revendique qu en matière d aides et d accès au logement,

Plus en détail

La Reconnaissance de la Qualité de Travailleur Handicapé (RQTH)

La Reconnaissance de la Qualité de Travailleur Handicapé (RQTH) Délégation Midi-Pyrénées Handicap et vie professionnelle La loi du 11 février 2005 1 a renforcé les exigences vis-à-vis de l emploi des personnes en situation de handicap. Ainsi, les personnes reconnues

Plus en détail

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager. dossier de demande

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager. dossier de demande Février 2014 b e r ry - l o i r e t - s a rt h e - t o u r a i n e m o b i l i t é Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager. dossier de

Plus en détail

DEMANDE D AIDE MUNICIPALE POUR L'ACQUISITION D'UN PREMIER LOGEMENT

DEMANDE D AIDE MUNICIPALE POUR L'ACQUISITION D'UN PREMIER LOGEMENT ASSURANCE Personnelle Assurance groupe Mairie LISTE DES ANNEXES DIRECTION DES POLITIQUES DE SOLIDARITES Domaine LOGEMENT DEMANDE D AIDE MUNICIPALE POUR L'ACQUISITION D'UN PREMIER LOGEMENT - Justificatifs

Plus en détail

Le Prêt à l Accession Sociale (PAS) Document strictement réservé aux professionnels

Le Prêt à l Accession Sociale (PAS) Document strictement réservé aux professionnels Le Prêt à l Accession Sociale (PAS) Direction Marketing Dans un contexte difficile de resserrement du marché immobilier et de disparition du PTZ + dans l ancien, le Prêt à l Accession Social (PAS) peut

Plus en détail

FINANCEMENTS DE LOGEMENTS LOCATIFS A PERSONNES MORALES Art. R. 313-19-2 II, III,III bis, IV, V et VI et R. 313-20-2 I, II, III, IV, V et VI du CCH

FINANCEMENTS DE LOGEMENTS LOCATIFS A PERSONNES MORALES Art. R. 313-19-2 II, III,III bis, IV, V et VI et R. 313-20-2 I, II, III, IV, V et VI du CCH FINANCEMENTS DE LOGEMENTS LOCATIFS A PERSONNES MORALES Art. R. 313-19-2 II, III,III bis, IV, V et VI et R. 313-20-2 I, II, III, IV, V et VI du CCH de mise en œuvre En application de l article R 313-12

Plus en détail

GuiDE LoGEmEnt Du SaLarié En contrat temporaire

GuiDE LoGEmEnt Du SaLarié En contrat temporaire Guide 1 Guide Sommaire Vous souhaitez louer un logement p.3 Vous changez de domicile pour des raisons professionnelles p.6 Vous rencontrez des difficultés financières liées au logement p.7 Logeo accompagne

Plus en détail

LE GUIDE DU FUTUR PROPRIETAIRE

LE GUIDE DU FUTUR PROPRIETAIRE LE GUIDE DU FUTUR PROPRIETAIRE Vous Conseiller Le Financement L Accompagnement Le Marché Un contexte économique et sociale fragile Le constat actuel pour les primo accédant, et notamment les jeunes ménages

Plus en détail

Acteurs du logement. Que faire si mon locataire ne règle pas son loyer? Où m adresser en cas de litiges avec mon locataire?

Acteurs du logement. Que faire si mon locataire ne règle pas son loyer? Où m adresser en cas de litiges avec mon locataire? Acteurs du logement Conseil Général de la Creuse Pôle Jeunesse et Solidarités 13 Rue Joseph Ducouret BP 59 23011 GUERET Cedex 05 44 30 25 40 ADIL : Agence Départementale d Information sur le Logement 28

Plus en détail

De la nécessité de produire du logement locatif social en Haute- Savoie...

De la nécessité de produire du logement locatif social en Haute- Savoie... De la nécessité de produire du logement locatif social en Haute- Savoie... Les pros de l'aménagement "Construction de logements : regards croisés d'acteurs" Mardi 28 avril 2015 SOMMAIRE Constat et enjeux

Plus en détail

RÉGIME DE PRÉVOYANCE OBLIGATOIRE

RÉGIME DE PRÉVOYANCE OBLIGATOIRE CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES BUREAUX D ÉTUDES TECHNIQUES CABINETS D INGÉNIEURS-CONSEILS SOCIÉTÉS DE CONSEILS RÉGIME DE PRÉVOYANCE OBLIGATOIRE DES SALARIÉS MALAKOFF MÉDÉRIC, VOTRE PARTENAIRE POUR

Plus en détail

Aide à la production de logements sociaux 3 Aide à la production de logements privés à loyers maîtrisés _ 5

Aide à la production de logements sociaux 3 Aide à la production de logements privés à loyers maîtrisés _ 5 Sommaire Production de logements Aide à la production de logements sociaux 3 Aide à la production de logements privés à loyers maîtrisés _ 5 Amélioration des conditions de logement Aide à la réhabilitation

Plus en détail

Action Logement et les jeunes salariés

Action Logement et les jeunes salariés Action Logement et les jeunes salariés Aujourd hui en France, le logement est l une des préoccupations majeures, et plus particulièrement celui des jeunes. Les difficultés de logement peuvent entraver

Plus en détail

DEMANDE D AIDE MOBILI-JEUNE (Modèle)

DEMANDE D AIDE MOBILI-JEUNE (Modèle) UESL mise à jour novembre 2013 DEMANDE D AIDE MOBILI-JEUNE (Modèle) (A FAIRE COMPLETER ET SIGNER PAR LE DEMANDEUR) Document de demande d aide (à présenter par le demandeur, jeune de moins de 30 ans, salarié

Plus en détail

«Ma première pierre» DE PRESENTATION DOSSIER 8 JANVIER 2013

«Ma première pierre» DE PRESENTATION DOSSIER 8 JANVIER 2013 DOSSIER DE PRESENTATION 8 JANVIER 2013 «Ma première pierre» Reconduction et actualisation en 2013 du dispositif d aide aux primo-accédants modestes, acquéreurs d un logement neuf ou ancien avec travaux,

Plus en détail

LA POLITIQUE DU LOGEMENT ET DE L HABITAT. DE LA CAF-Réunion. 1- NOV 2012 - N. de Bollivier

LA POLITIQUE DU LOGEMENT ET DE L HABITAT. DE LA CAF-Réunion. 1- NOV 2012 - N. de Bollivier LA POLITIQUE DU LOGEMENT ET DE L HABITAT DE LA CAF-Réunion 1- NOV 2012 - N. de Bollivier Le logement et l habitat : une mission dans laquelle la CAF-R investit légitimement les conditions de logement et

Plus en détail

Initiative Côte-d Or REGLEMENT INTERIEUR

Initiative Côte-d Or REGLEMENT INTERIEUR Initiative Côte-d Or REGLEMENT INTERIEUR Partie 1 : Règlement d intervention. Article 1 Objet Les projets d entreprise éligibles aux fonds d intervention géré par l association ont un objet économique

Plus en détail

Présentation. Mardi 3 juin 2014

Présentation. Mardi 3 juin 2014 Présentation Mardi 3 juin 2014 Sommaire Présentation de Logeo Accès au logement en location Accession et travaux d amélioration Mobilité professionnelle Assistance logement aux salariés en difficulté Logeo

Plus en détail

SCPI d immobilier résidentiel neuf «bâtiment basse consommation» à capital fixe Dispositif fiscal «Pinel»

SCPI d immobilier résidentiel neuf «bâtiment basse consommation» à capital fixe Dispositif fiscal «Pinel» CILOGER HABITAT 5 Les photos concernent des investissements finalisés par d autres SCPI de CILOGER qui ne préjugent pas des investissements futurs, et sont données à titre d exemples. SCPI d immobilier

Plus en détail

ANNEXE 3 CONVENTION 2012 Au titre du Programme Local de l Habitat Entre : La Communauté Urbaine de Bordeaux et L ADIL 33 de la Gironde ENTRE LES SOUSSIGNES : Monsieur le Président de la Communauté Urbaine

Plus en détail

Dossier de Candidature

Dossier de Candidature Dossier de Candidature BORDEAUX QUARTIER ST MICHEL 49 rue Carpenteyre PRESENTATION DU PROJET Préambule L opération du 49 rue Carpenteyre constitue un des éléments du programme développé sur cet ilot «Carpenteyre»,

Plus en détail

Aide à la production de logements sociaux en vue de favoriser la mixité sociale

Aide à la production de logements sociaux en vue de favoriser la mixité sociale Sommaire Aide à la production de logements sociaux en vue de favoriser la mixité sociale _ 3 Aide en faveur de la réhabilitation énergétique des logements sociaux 5 Aide pour l adaptabilité des logements

Plus en détail

PLAN REGIONAL D INSERTION DES TRAVAILLEURS HANDICAPES DU LANGUEDOC-ROUSSILLON

PLAN REGIONAL D INSERTION DES TRAVAILLEURS HANDICAPES DU LANGUEDOC-ROUSSILLON PLAN REGIONAL D INSERTION DES TRAVAILLEURS HANDICAPES DU LANGUEDOC-ROUSSILLON - VU la loi n 2005-102 du 11 février 2005 pour l égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des

Plus en détail

Le Crédit Agricole s engage en faveur d un développement durable

Le Crédit Agricole s engage en faveur d un développement durable Le Crédit Agricole s engage en faveur d un développement durable www.ca-atlantique-vendee.fr L Engagement en faveur des Économies d Énergie Du fait de son histoire et de ses valeurs mutualistes, le Crédit

Plus en détail

Association A.T.M.P 20 janvier 2015

Association A.T.M.P 20 janvier 2015 Association A.T.M.P 20 janvier 2015 Janvier 2015 1 Action Logement, les entreprises s engagent avec les salariés Plus de présence terrain Une réforme a été engagée afin de renforcer les moyens des Cil

Plus en détail

CHARTE D ATTRIBUTIONS DES LOGEMENTS DE SARTHE HABITAT

CHARTE D ATTRIBUTIONS DES LOGEMENTS DE SARTHE HABITAT CHARTE D ATTRIBUTIONS DES LOGEMENTS DE SARTHE HABITAT Préambule : Conformément au IV de l article R441-9 du Code de Construction et de l Habitation, le Conseil d Administration de Sarthe Habitat définit

Plus en détail

Groupe APEX FINANCE 82/84 avenue du Régt Normandie Niemen BP 70068 91700 Sainte-Geneviève des Bois Cedex

Groupe APEX FINANCE 82/84 avenue du Régt Normandie Niemen BP 70068 91700 Sainte-Geneviève des Bois Cedex DEMANDE DE PRET IMMOBILIER A COMPLETER Afin d accélérer l étude de votre dossier, nous vous proposons de compléter ce formulaire puis de nous l adresser soit par mail, fax ou courrier à l adresse suivante

Plus en détail

NOUVEAU REGLEMENT D INTERVENTION DE NIMES METROPOLE EN MATIERE D ACCESSION SOCIALE A LA PROPRIETE

NOUVEAU REGLEMENT D INTERVENTION DE NIMES METROPOLE EN MATIERE D ACCESSION SOCIALE A LA PROPRIETE NOUVEAU REGLEMENT D INTERVENTION DE NIMES METROPOLE EN MATIERE D ACCESSION SOCIALE A LA PROPRIETE Approuvé par délibération du 15 juillet 2013 Préambule Le soutien aux opérations d accession sociale à

Plus en détail

SOMMAIRE. Communiqué de presse P. 2. Introduction P. 3. Principes de fonctionnement du pass-foncier P. 4 et 5. Organisation du pass-foncier. P.

SOMMAIRE. Communiqué de presse P. 2. Introduction P. 3. Principes de fonctionnement du pass-foncier P. 4 et 5. Organisation du pass-foncier. P. SOMMAIRE Communiqué de presse P. 2 Introduction P. 3 Principes de fonctionnement du pass-foncier P. 4 et 5 Organisation du pass-foncier. P. 6 Annexes. P. 7 à 19 Accession Sociale Pass -Foncier Page 1 COMMUNIQUE

Plus en détail

Les aides à l amélioration et à l adaptation de l habitat

Les aides à l amélioration et à l adaptation de l habitat Tous droits réservés : Klubgraphik Les aides à l amélioration et à l adaptation de l habitat Propriétaire occupant, Locataire du parc privé, Propriétaire bailleur, Copropriétaire, Propriétaire d un logement

Plus en détail

Prêt social de locationaccession

Prêt social de locationaccession CIFP 21 juin 2012 Prêt social de locationaccession (PSLA) Les avantages fiscaux : TVA et TFPB Isabelle.leyrat-mignard@developpement-durable.gouv.fr Chargée de mission fiscalité du logement Direction de

Plus en détail

GUIDE des AIDES AU LOGEMENT édition 1 er trimestre 2010

GUIDE des AIDES AU LOGEMENT édition 1 er trimestre 2010 GUIDE des AIDES AU LOGEMENT édition 1 er trimestre 2010 Ministère de l'écologie, de l'énergie, du Développement durable et de la Mer Ministère de l'écologie, de l'énergie, du Développement durable et de

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE D AIDE COMMUNAUTAIRE A L ACCESSION AIDEE EN LOGEMENT NEUF

DOSSIER DE DEMANDE D AIDE COMMUNAUTAIRE A L ACCESSION AIDEE EN LOGEMENT NEUF DOSSIER DE DEMANDE D AIDE COMMUNAUTAIRE A L ACCESSION AIDEE EN LOGEMENT NEUF CADRE A COMPLETER PAR VOS SOINS Accédants :...... Adresse actuelle :...... Téléphone :... Mail :... CADRE RESERVE A L ADMINISTRATION

Plus en détail

amallia.fr Le guide logement du salarié louer, acheter, bouger, aider, Simple et rapide! Retrouvez plus d informations sur Chaque jour,

amallia.fr Le guide logement du salarié louer, acheter, bouger, aider, Simple et rapide! Retrouvez plus d informations sur Chaque jour, Simple et rapide! Retrouvez plus d informations sur amallia.fr O de formes Publicis Activ RCS Paris 337 934 483 - Marque déposée pour le compte d Action Logement. Impression sur papier recyclé Oxygen -

Plus en détail

L ADIL 75 VOUS INFORME

L ADIL 75 VOUS INFORME L ADIL 75 VOUS INFORME LA GRL GARANTIE DES RISQUES LOCATIFS Un contrat d assurances loyers impayés. La GRL est un contrat d assurances proposé aux bailleurs privés et qui offre aux locataires en difficultés

Plus en détail

Inter Médiation Locative

Inter Médiation Locative C.A.I.O. Centre d Accueil d Information et d Orientation Inter Médiation Locative I.M.L Bilan de l année 2013 C.A.I.O. 6, rue du Noviciat C.S 71343 33080 Bordeaux-Cedex 05.56.33.47.80-05.56.33.47.94 polelogement@caio-bordeaux.fr

Plus en détail

LES CONDITIONS HABITUELLES D EMPLOI DES FONDS VERSÉS

LES CONDITIONS HABITUELLES D EMPLOI DES FONDS VERSÉS LES CONDITIONS HABITUELLES D EMPLOI DES FONDS VERSÉS Mises à jour le 19 novembre 2014. Siège social : 69, bd des canuts 69317 LYON Cedex 04 Tél. : 04.78.30.58.30 Fax : 04.78.27.75.22 SIRET 775 643 216

Plus en détail

Service AID. L année 2011 a été marquée par la suppression de 0,5 ETP et le changement de travailleur social au 1 er juillet.

Service AID. L année 2011 a été marquée par la suppression de 0,5 ETP et le changement de travailleur social au 1 er juillet. Service AID Le Droit Au Logement Opposable (DALO) est un moyen pour des personnes qui n arrivent pas à accéder au logement social de faire valoir leur droit au logement. La Loi DALO de 2007 prévoit pour

Plus en détail

FORUM DES ÉQUIPEMENTS CULTURELS. Programme d aide aux collectes de fonds

FORUM DES ÉQUIPEMENTS CULTURELS. Programme d aide aux collectes de fonds Ville de Montréal Service de la culture Division des quartiers culturels 2014 FORUM DES ÉQUIPEMENTS CULTURELS Programme d aide aux collectes de fonds Conditions et exigences pour les projets de collecte

Plus en détail

Monsieur le Maire de la Ville de Toulouse, représentant de ladite ville

Monsieur le Maire de la Ville de Toulouse, représentant de ladite ville CONVENTION D OBJECTIF ET DE PARTENARIAT CENTRE DE LOISIRS ASSOCIATIF ELEMENTAIRE ENTRE LES SOUSSIGNES Monsieur le Maire de la Ville de Toulouse, représentant de ladite ville ET Madame Sous le n l organisateur)

Plus en détail

Intermédiation locative Solibail

Intermédiation locative Solibail Intermédiation locative Solibail L intermédiation locative renvoie à deux formes de mobilisation du parc privé : le mandat de gestion et la location / sous-location. Le terme «intermédiation» renvoie

Plus en détail

Nous avons le plaisir de vous transmettre la pièce suivante pour répondre à la sollicitation susvisée.

Nous avons le plaisir de vous transmettre la pièce suivante pour répondre à la sollicitation susvisée. SERVICE ACCESSIBILITE UNIVERSELLE Responsable : Nicolas MERILLE Conseillère technique : Stéphanie BAUNEZ Secrétaire : Martine GABRILLARGUES Fax : 01.40.78.69.56 Destinataire : Madame Mélanie HERLAUT SAVS

Plus en détail

Convention entre l Union Sociale pour l Habitat et la Caisse des Dépôts

Convention entre l Union Sociale pour l Habitat et la Caisse des Dépôts Convention entre l Union Sociale pour l Habitat et la Caisse des Dépôts Entre L Union Sociale pour l Habitat, représentée par son Président, Michel Delebarre et la Caisse des Dépôts, représentée par son

Plus en détail

A compléter par Douarnenez Communauté : Dossier n. A compléter par l ADIL 29 : Nom : Prénom : Commune du projet : Date d ouverture du dossier :

A compléter par Douarnenez Communauté : Dossier n. A compléter par l ADIL 29 : Nom : Prénom : Commune du projet : Date d ouverture du dossier : «CLÉ PRIMO ACCESSION» PRET A TAUX ZERO DE DOUARNENEZ COMMUNAUTE EN FAVEUR DE L ACCESSION A LA PROPRIETE, DANS L ANCIEN, DES JEUNES MENAGES A compléter par Douarnenez Communauté : Dossier n A compléter

Plus en détail

DOCUMENT D AIDE SUR LES DEPENSES DEDUCTIBLES

DOCUMENT D AIDE SUR LES DEPENSES DEDUCTIBLES DOCUMENT D AIDE SUR LES DEPENSES DEDUCTIBLES Ce document vise à aider les établissements à s'assurer de l'éligibilité de leurs dépenses déductibles. Si des éclairages complémentaires sont nécessaires,

Plus en détail

Compte rendu Commission Logement

Compte rendu Commission Logement 13 avril 2012 Compte rendu Commission Logement LOUER ETRE PROPRIÉTAIRE TRAVAUX ACCÉS DES JEUNES A UN LOGEMENT L accession a un logement, notre priorité! 2 organismes collecteurs ont été retenu : - AMALIA

Plus en détail

Convention quinquennale 2015-2019 entre l Etat et l UESL-Action Logement

Convention quinquennale 2015-2019 entre l Etat et l UESL-Action Logement Ministère des Finances et des Comptes publics Ministère du Logement, de l Égalité des Territoires et de la Ruralité Ministère de la Ville, de la Jeunesse et des Sports Secrétariat d État au Budget Secrétariat

Plus en détail

L éco prêt à taux zéro :

L éco prêt à taux zéro : L éco prêt à taux zéro : - Description et objectif : Destiné à financer les rénovations thermiques représentant des montants importants, c est l une des principales mesures financières du Grenelle Environnement

Plus en détail

Vous. avez moins de 30 ans. Demandeur :... Entreprise :... N d entreprise :... N de demande :... N de dossier :... Date de réception du dossier :...

Vous. avez moins de 30 ans. Demandeur :... Entreprise :... N d entreprise :... N de demande :... N de dossier :... Date de réception du dossier :... CADRE RÉSERVÉ À ENTREPRISES-HABITAT Demandeur :... Entreprise :... N d entreprise :... N de demande :... N de dossier :... Date de réception du dossier :... Vous avez moins de 30 ans? Rendez-vous sur notre

Plus en détail

ANNEXES. Dispositif de subventions des collectivités locales

ANNEXES. Dispositif de subventions des collectivités locales 1 N interne : 7984 Conseil du lundi 26 février 2001 à 18 h 00 N définitif : 2001-6306 ANNEXES Dispositif de subventions des collectivités locales I - OBJECTIF DES SUBVENTIONS 1 - AIDES VISANT LE MAINTIEN

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3010 Convention collective nationale IDCC : 1978. FLEURISTES, VENTE ET SERVICES DES ANIMAUX FAMILIERS ACCORD DU

Plus en détail

Février 2016 LA CONVENTION AERAS S ASSURER ET EMPRUNTER AVEC UN RISQUE AGGRAVÉ DE SANTÉ

Février 2016 LA CONVENTION AERAS S ASSURER ET EMPRUNTER AVEC UN RISQUE AGGRAVÉ DE SANTÉ Février 2016 LA CONVENTION AERAS S ASSURER ET EMPRUNTER AVEC UN RISQUE AGGRAVÉ DE SANTÉ Vous trouverez, dans ce dépliant, une information sur la convention AERAS, révisée au 2 septembre 2015, qui permet

Plus en détail

Les contreparties. Un élément concret de mixité s intégrant dans la cohérence du projet urbain et social local.

Les contreparties. Un élément concret de mixité s intégrant dans la cohérence du projet urbain et social local. Avril 2005 Les contreparties Un élément concret de mixité s intégrant dans la cohérence du projet urbain et social local. L implication du 1% Logement dans le renouvellement urbain ne se limite pas au

Plus en détail

Prêt Social Location-Accession PSLA, L accession sociale sécurisée

Prêt Social Location-Accession PSLA, L accession sociale sécurisée Prêt Social Location-Accession PSLA, L accession sociale sécurisée Développer une accession sociale à la propriété sécurisée, Prêt conventionné destiné à financer des opérations agréées de construction

Plus en détail

Une OPAH pour réhabiliter les logements privés anciens de l agglomération de Reims

Une OPAH pour réhabiliter les logements privés anciens de l agglomération de Reims Communiqué Lundi 7 décembre 2015 Une OPAH pour réhabiliter les logements privés anciens de l agglomération de Reims Communiqué COMMUNIQUE Pour la 1 re fois, une OPAH pour l ensemble des 16 communes de

Plus en détail

Principales missions opérationnelles : Logement social

Principales missions opérationnelles : Logement social LOGEMENT SOCIAL - Nombre d offices communautaires d HLM ou OPAC gérés : aucun - Autres organismes gestionnaires de logements sociaux : 2 Offices publics de l Habitat (Département de Loire-Atlantique et

Plus en détail

Prêt à taux zéro (PTZ)

Prêt à taux zéro (PTZ) Page 1 sur 8 Accueil particuliers > Argent > Crédit immobilier > Prêt à taux zéro (PTZ) Fiche pratique Prêt à taux zéro (PTZ) Vérifié le 07 janvier 2016 - Direction de l'information légale et administrative

Plus en détail

Conseil de Surveillance du 23 février 2012

Conseil de Surveillance du 23 février 2012 AIDES AUX MENAGES EN DIFFICULTE ARTICLE R. 313-19-3 V DU CCH ---- En application de l article R. 313-12 du code de la construction et de l habitation, l UESL peut déterminer par recommandation les modalités

Plus en détail

La présentation de la MDPH

La présentation de la MDPH La présentation de la MDPH 1 Pour tout type de handicap CDAPH Equipe pluridisciplinaire En 2013, 62 demandes pour 1000 habitants en moyenne Pour l Oise = 73/1000 2 Un guichet unique ORGANISATION DES MDPH

Plus en détail

Dérouler les implications du droit au logement opposable.

Dérouler les implications du droit au logement opposable. Haut comité pour le logement des personnes défavorisées Note de synthèse du 13 e rapport (mars 2008) Dérouler les implications du droit au logement opposable. Adoptée dans l urgence en début d année 2007,

Plus en détail

Rentabilité d un investissement locatif. Financer son projet par un prêt. La fiscalité pour l investissement locatif. Comment préparer son projet

Rentabilité d un investissement locatif. Financer son projet par un prêt. La fiscalité pour l investissement locatif. Comment préparer son projet Acheter pour louer et investissement locatif L achat d un bien immobilier est considéré comme un placement puisqu il est rentable au fil du temps. Il est possible d obtenir différents types de prêts pour

Plus en détail

FÉVRIER 2016 N 38 LES MINI-GUIDES BANCAIRES FINANCEMENT. Le prêt à taux zéro

FÉVRIER 2016 N 38 LES MINI-GUIDES BANCAIRES FINANCEMENT. Le prêt à taux zéro FÉVRIER 2016 N 38 FINANCEMENT LES MINI-GUIDES BANCAIRES Le prêt à taux zéro 2 Ce mini-guide vous est offert par : Pour toute information complémentaire, nous contacter : info@lesclesdelabanque.com Le présent

Plus en détail

> Des conseils, diagnostics techniques à la réalisation des travaux. > Une assistance pour le montage de votre demande de subvention

> Des conseils, diagnostics techniques à la réalisation des travaux. > Une assistance pour le montage de votre demande de subvention 8 Programme Local de l Habitat 2012 2017 FICHE 3 Reconquérir le parc de logements anciens avec Rénov action : vous êtes propriétaire du logement que vous occupez? Des aides avec ou sans condition de ressources

Plus en détail

Annexe 1.2 : Modèle de contrat d accompagnement pour la création/reprise d entreprise NACRE (version en projet)

Annexe 1.2 : Modèle de contrat d accompagnement pour la création/reprise d entreprise NACRE (version en projet) Annexe 1.2 : Modèle de contrat d accompagnement pour la création/reprise d entreprise NACRE (version en projet) NOUVEL ACCOMPAGNEMENT POUR LA POUR LA CRETION/REPRISE D'ENTREPRISE (NACRE) 7 CONTRAT D ACCOMPAGNEMENT

Plus en détail

Propositions sur les 0-6 ans RFVE.txt Propositions des Assises Nationales pour l éducation. 0-6 ans : un enjeu de société

Propositions sur les 0-6 ans RFVE.txt Propositions des Assises Nationales pour l éducation. 0-6 ans : un enjeu de société Propositions des Assises Nationales pour l éducation 0-6 ans : un enjeu de société Un âge décisif pour l enfant : - Cette tranche d âge est décisive dans le développement et l épanouissement des enfants.

Plus en détail

Combien de temps dure un dispositif SLIME? La durée du SLIME ne pourra pas être inférieure à 6 mois.

Combien de temps dure un dispositif SLIME? La durée du SLIME ne pourra pas être inférieure à 6 mois. Qu est-ce qu un SLIME? Le programme SLIME (Service Local d Intervention pour la Maîtrise de l Energie) est un programme national d information et d action en faveur de la maîtrise de la demande énergétique,

Plus en détail

ADIL 33. ETUDE en 2013. Accédants à la propriété en difficulté

ADIL 33. ETUDE en 2013. Accédants à la propriété en difficulté ADIL 33 ETUDE en 2013 Accédants à la propriété en difficulté Agence Départementale d Information Logement - 105 avenue Emile Counord 33300 BORDEAUX Sommaire ADIL 33 - ETUDE en 2013 Accédants à la propriété

Plus en détail

PROJET SERVICE AXE AGIRC-ARRCO N

PROJET SERVICE AXE AGIRC-ARRCO N Page 1 sur 8 PROJET SELECTIONNE PAR LE CCAH EMPLOI ET FORMATION APF INITY, le réseau favorisant l insertion professionnelle (Gard Languedoc Roussillon) La Délégation départementale APF du Gard crée et

Plus en détail

Prestation d'action sociale: aide au maintien à domicile pour les fonctionnaires retraités de La Poste

Prestation d'action sociale: aide au maintien à domicile pour les fonctionnaires retraités de La Poste Direction Nationale des Activités Sociales Pôle Prévoyance Solidarité Loisirs Culture Destinataires Tous services Contact CABEDOCE Bernard Tél : 01.41.24.40.83 Fax : 01.41.24.40.05 E-mail : Date de validité

Plus en détail

L accueil D UNE PERSONNE ÂGÉE OU HANDICAPÉE

L accueil D UNE PERSONNE ÂGÉE OU HANDICAPÉE L accueil familial D UNE PERSONNE ÂGÉE OU HANDICAPÉE SOMMAIRE > Qu est-ce que l accueil familial?... 3 > Qui peut être accueilli?... 3 > Qui peut devenir accueillant familial?... 5 > Comment devenir accueillant

Plus en détail

- SITES DE VISITES ET DE LOISIRS -

- SITES DE VISITES ET DE LOISIRS - CONTRAT D APPUI A LA PERFORMANCE TOURISME - SITES DE VISITES ET DE LOISIRS - OBJECTIFS Dans un contexte de concurrence et de concentration des opérateurs, les PME doivent s adapter et renouveler leur offre

Plus en détail

Agenda Hlm 2015-2018

Agenda Hlm 2015-2018 Agenda Hlm 2015-2018 25 septembre 2014 Entre l État, Et L Union sociale pour l habitat (USH) représentée par : Jean-Louis DUMONT, Président Les fédérations représentées par : Christian BAFFY, Président

Plus en détail

Primonial - Document non destiné à la clientèle ------- Octobre 2011

Primonial - Document non destiné à la clientèle ------- Octobre 2011 2 LA SOLUTION SCPI : POURQUOI? La solution SCPI est adaptée à différents profils d aversion au risque. La solution SCPI répond à de multiples objectifs patrimoniaux. Les SCPI fiscales permettent aux associés

Plus en détail

CONTRAT D APPUI A LA PERFORMANCE TOURISME - TOURISME FLUVIAL -

CONTRAT D APPUI A LA PERFORMANCE TOURISME - TOURISME FLUVIAL - CONTRAT D APPUI A LA PERFORMANCE TOURISME - TOURISME FLUVIAL - OBJECTIFS Dans un contexte de concurrence et de concentration des opérateurs, les PME doivent s adapter et renouveler leur offre de service

Plus en détail

FONDS DE SOLIDARITE POUR LE LOGEMENT DES ALPES-MARITIMES. Demande d'aide(s) financière(s) pour l accès dans le logement

FONDS DE SOLIDARITE POUR LE LOGEMENT DES ALPES-MARITIMES. Demande d'aide(s) financière(s) pour l accès dans le logement FONDS DE SOLIDARITE POUR LE LOGEMENT DES ALPES-MARITIMES Demande d'aide(s) financière(s) pour l accès dans le logement Vous cherchez un logement locatif dans les Alpes-Maritimes et vous êtes en difficulté

Plus en détail

Mai 2008 Tableau de bord des 100 mesures et des 13 axes d engagements pour le Chantier National Prioritaire 2008-2012

Mai 2008 Tableau de bord des 100 mesures et des 13 axes d engagements pour le Chantier National Prioritaire 2008-2012 Mai Tableau de bord des 100 mesures et des 13 axes d pour le Chantier National Prioritaire -2012 Note méthodologique : Le tableau comparatif constitue l outil de suivi du collectif des 30 associations

Plus en détail

N 38 FÉVRIER 2016 LES MINI-GUIDES BANCAIRES FINANCEMENT. Le prêt à taux zéro. www.lesclesdelabanque.com. Le site pédagogique sur la banque et l argent

N 38 FÉVRIER 2016 LES MINI-GUIDES BANCAIRES FINANCEMENT. Le prêt à taux zéro. www.lesclesdelabanque.com. Le site pédagogique sur la banque et l argent FÉVRIER 2016 N 38 FINANCEMENT LES MINI-GUIDES BANCAIRES www.lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent Le prêt à taux zéro Ce mini-guide vous est offert par : SOMMAIRE Qu est-ce

Plus en détail

EXTRAIT DU COMPTE-RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 24 Juillet 2015. Nombre de Conseillers : en exercice : 19 présents : 14 Votants : 19

EXTRAIT DU COMPTE-RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 24 Juillet 2015. Nombre de Conseillers : en exercice : 19 présents : 14 Votants : 19 EXTRAIT DU COMPTE-RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 24 Juillet 2015 Nombre de Conseillers : en exercice : 19 présents : 14 Votants : 19 1. Création d un poste d agent polyvalent des services espaces verts

Plus en détail

Code du Travail, Art. L6222-23 à L6222-33

Code du Travail, Art. L6222-23 à L6222-33 F I C H E P R A T I Q U E N 2 R E M U N E R A T I O N E T A I D E S L I E E S A U C O N T R A T D A P P R E N T I S S A G E L apprenti est titulaire d un contrat de travail de type particulier : il est

Plus en détail