Conseils Régionaux des Personnes Accueillies / Accompagnées. Rapport d activités. Fondation de l Armée du Salut

Save this PDF as:
Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Conseils Régionaux des Personnes Accueillies / Accompagnées. Rapport d activités. Fondation de l Armée du Salut"

Transcription

1 Conseils Régionaux des Personnes Accueillies / Accompagnées Rapport d activités 2017 Fondation de l Armée du Salut

2 SOMMAIRE Présentation p.3 Une effervescence régionale.. p. 4 L année 2017 marquée par de nouveaux défis. p.5 Vers une collaboration rapprochée : l inter-crpa. p.6 Les CRPA en chiffres..... p.9 Les CRPA ont du talent! p.14 Des délégués aux agendas bien remplis... p.15 Et une expérience qui reste à valoriser! p.18 Perspectives. p.19 2

3 Présentation Après la mise en place du Conseil Consultatif des Personnes Accueillies ou Accompagnées (CCPA) par la Fondation de l'armée du Salut en mars 2010, les participants aux plénières de l ancêtre du CNPA demandent dès le mois de septembre 2010 que soient créées des déclinaisons régionales. Afin de répondre aux préoccupations des personnes au niveau local, les Conseils Consultatifs Régionaux des Personnes Accueillies ou accompagnées voient le jour à partir du mois de septembre Les associations et réseaux d associations nationaux : Fondation de L Armée du Salut, Fédération des Acteurs de la Solidarité et UNIOPSS, assurent leur coordination en termes techniques, logistiques et budgétaires. L apparition du Décret n du 26 octobre 2016 transforme les instances et leur reconnaît un rôle actif dans l élaboration des politiques publiques. Le principe «consultatif» est alors obsolète, et les CCRPA deviennent les CRPA. En plus des mouvements engendrés par la fusion des régions tout au long de l année, entraînant une modification des usages en régions, 2017 a également été marquée par des changements significatifs au niveau des porteurs nationaux. La Fondation de l Armée du Salut a dû adapter son organisation suite au départ au mois de novembre de Katarzyna Halasa, Conseillère technique du secteur Inclusion et coordinatrice de la démarche CNPA/CRPA. La Fédération des Acteurs de la Solidarité a assuré le passage de témoin entre Geneviève Collinet et Delphine Bigot entre mars et mai Quant à l UNIOPSS, c est le départ à la retraite de Bruno Grouès en novembre et l arrivée de Manon Jullien au poste de Conseillère technique Lutte contre les Exclusions, qui a bousculé les paradigmes du co-portage de la démarche CRPA. «Agissons pour être meilleur acteur de notre vie». Guy, délégué CRPA Bourgogne Franche-Comté. 3

4 Une effervescence régionale Les CRPA en 13 régions En 2017, les CCRPA, devenus CRPA après la parution du Décret no du 26 octobre 2016 reconnaissant une participation active des personnes accompagnées et accueillies aux instances de politiques publiques, couvrent les 22 régions françaises, dont l Île de la Réunion pour l Outre-mer. A partir du 2ème semestre 2017, les CRPA surfent sur la vague de la réforme territoriale et la fusion des régions. Un redécoupage en 13 régions est dessiné. 4

5 L année 2017 marquée par de nouveaux défis Les changements d échelle liés au nouveau découpage régional et la parution du Décret n du 26 octobre 2016 reconnaissant les instances de concertation des personnes accueillies ou accompagnées, ont entraîné les CRPA vers de nouvelles réflexions et orientations, notamment en ce qui concerne la coordination de la démarche globale, ainsi que l utilisation de la subvention allouée au fonctionnement des CRPA. Entre le 1er et le 2ème semestre 2017, de nouveaux questionnements sont apparus, tels que le coût des transports liés à l activité régionale (une augmentation de taille signifie un nombre plus grand de personnes à mobiliser et, éventuellement, l organisation des plénières dans des villes différentes), et la méthodologie d accompagnement des porteurs entre les professionnels «historiques» (22 régions) et les professionnels «institutionnels» (13 régions). Ces questions ont enrichi les travaux sur l harmonisation des pratiques, et l idée d un poste dédié à la coordination des CRPA s est concrétisée avec l ouverture au mois d août par la Fondation de l Armée du Salut d un poste de chargé de mission dédié à cette question. Ce nouvel horizon, basé sur un renforcement du collectif autour de la démarche, a supposé un travail transversal sur le mode de fonctionnement des CRPA. A travers les rencontres «inter-crpa», l ensemble des CRPA réfléchissent et construisent leurs fonctionnements communs tout en préservant leurs spécificités régionales. «Le COPIL inter-crpa est vraiment un bon lieu pour saisir les enjeux, les tenants et les aboutissants du CRPA, et ainsi mieux organiser l'animation régionale en lien avec les CRPA.» 5

6 Vers une collaboration rapprochée : l inter-crpa L instance inter-crpa, créée notamment dans l optique de construire ensemble un collectif solide, a conduit à l élaboration de travaux communs, tels que la remontée des besoins des régions par rapport à l outil Internet; aux moyens alloués aux représentations dans les instances régionales et locales, ainsi que ceux liés au développement de l activité : augmentation des actions de sensibilisation et d outils promotionnels et d informations. Penser à une harmonisation des pratiques, induit une bonne connaissance des fonctionnements communs à tous et des différences régionales, ainsi que des besoins et attentes des différents acteurs impliqués dans le développement de la démarche. «Participer au CRPA, puis faire partie du Copil inter-crpa m a permis de reprendre confiance en moi et de me sentir utile de nouveau.» Claude, membre du Comité de pilotage inter-crpa journées inter-crpa Il y a eu trois journées inter-crpa en 2017 : le 08 février, le 11 juillet et le 24 octobre. Ces journées ont porté sur les projections budgétaires et la nouvelle répartition de la subvention en régions (les 08 février et 11 juillet), ainsi que sur le fonctionnement des CRPA et la mise en place d un poste de coordination (les 11 février et 24 octobre). Les plénières inter-crpa ont comptabilisé 3 personnes par nouveaux CRPA (2 personnes accompagnées ou accueillies / 1 professionnel.le), soit une moyenne de 39 personnes sans compter les 10 membres du comité de pilotage. Etre membre du CRPA, puis du copil inter-crpa m a permis de me désinhiber. Au début, je ne parlais presque pas, j étais dans mon coin. Aujourd hui, j ai repris confiance en moi, je me permets de réagir quand j ai quelque chose à dire et c est souvent très pertinent! Patrice, membre du Comité de pilotage inter-crpa

7 Vers une collaboration rapprochée : l inter-crpa (suite) Le comité de pilotage de l inter-crpa compte 10 membres, dont 7 représentants des personnes accompagnées ou accueillies, 2 professionnels en région, 1 représentant des porteurs nationaux. Le 11 juillet 2017, les volontaires de chaque CRPA ont exprimé leur souhait de faire partie du Comité de pilotage de l inter-crpa. Parmi eux, 10 ont été tirés au sort : Barbara Omengué-Noah (CRPA Ile-de-France), Claude Gourrier (CRPA Bourgogne Franche-Comté), Caroline Pesnon (CRPA Nouvelle-Aquitaine), Houphélia Kanoukounou (CRPA Normandie), Patrice Le Joseph (CRPA Grand-Est), David Roullet (CRPA Bretagne), Antonio Ramoa (CRPA Occitanie), Magloire Cheri-Bianda (Travailleur social, CRPA Auvergne Rhône-Alpes) Gaëlle Fructus (Chargée de mission, CRPA Bourgogne Franche-Comté) «Pour moi, le rôle de l'inter-crpa est de veiller au bon fonctionnement de tous les crpa et de permettre aux délégués et aux membres actifs de gérer leurs activités.» Barbara, membre du Comité de pilotage inter-crpa Delphine Bigot, Chargée de mission auprès de la Fédération des Acteurs de la Solidarité et Bruno Grouès, Responsable du pôle lutte contre les exclusions à l UNIOPSS, co-porteurs de l instance, ont assuré la co-animation en alternance. 7

8 Vers une collaboration rapprochée : l inter-crpa (fin) «Etre membre du COPIL inter-crpa est fédérateur. Cela permet aussi de voir les " coulisses" et de déconstruire les fantasmes au sujet de la manière dont le pilotage national est réalisé.» Gaëlle, Chargée de mission auprès du CRPA Bourgogne Franche-Comté et membre du Copil inter-crpa en Durant l année 2017, avant et après les élections des membres du comité de pilotage, plusieurs points nécessitant une réflexion commune sur l harmonisation ont été dégagés. Ces points ont fait l objet d un travail commun lors de l inter-crpa du 24 octobre 2017 : 1. Les représentations : comment s y préparer? Où aller? Quels moyens avonsnous pour participer aux instances? Quelle transition entre anciens et nouveaux délégués? 2. Les frais : quels frais la participation suppose? doit-on harmoniser les frais de téléphone, d hôtel et de transports? 3. Les subventions complémentaires : quelles sont les possibilités de subventions? Comment les utiliser? Comment les négocier? 4. Le partage d informations : quels outils mettre en place pour assurer un partage d informations? Quels outils pour favoriser la planification et les comptesrendus? 5. La visibilité des CRPA : quels outils pour favoriser une meilleure visibilité (réseaux sociaux, site Internet)? Comment mettre en valeur ce qui existe déjà? 8

9 Les CRPA en chiffres* 51 plénières L année 2017 a été riche en termes de productions de travaux et de préconisations et au regard du nombre de représentations et de participation à des travaux et conférences liés aux politiques publiques. Il y a eu au total 51 plénières organisées sur l ensemble du territoire recouvert par les CRPA, autour de 21 thématiques, traitées plusieurs fois pour certaines. 21 thématiques 9 * Ces données sont issues des comptes-rendus de plénières remontés par les CRPA sur l année 2017.

10 4 plénières par an Chaque CRPA a organisé entre 3 et 4 plénières tout au long de l année. Les réunions plénières ont été organisées dans chaque région. Soit, au premier semestre, dans 22 régions, et au 2 ème semestre, dans 13 régions. Des régions telles que Grand-Est ont choisi de continuer à fonctionner sur le modèle antérieur, en raison notamment, du réseau de transports rendant difficile une centralisation des plénières effective et économique. La règle concernant une proportionnalité d inscription aux 2/3 de personnes accompagnées ou accueillies et au 1/3 de professionnels du secteur a été respectée dans la totalité des CRPA. Les thèmes qui sont revenus le plus souvent ont été : Les thématiques les moins traitées ont été : - La vie en structure ; - L accompagnement social, - La santé, l alimentation ; - Les migrations, - Le logement ; - l accès au numérique, - Le fonctionnement des CRPA ; - les savoirs-faire des personnes accompagnées, - L accès aux droits et les discriminations. - le revenu de base, - la régularisation, - la pair-aidance, - les femmes à la rue, - les élections des délégués J essaye d apporter un peu de sang-neuf, d innover dans les thèmes de réflexions grâce à ma participation dans les instances et les manières de travailler. Antonio, CRPA Occitanie Le choix du prochain thème se fait la plupart du temps lors de la plénière en cours. 10

11 2400 participants en 2017 Plénière du CRPA Occitanie 47 participants en moyenne Au total, ce sont près de 2400 personnes qui ont participé aux plénières CRPA sur l année, avec une moyenne de 47 participants par plénière. Les comptes-rendus des CRPA démontrent qu il y a eu peu de nouveaux visages d une plénière à l autre. Cela indique un engagement et un attachement réels à ces instances, tant au niveau des personnes accueillies ou accompagnées ou issue du champ de l inclusion sociale outre secteur AHI, qu au niveau des professionnels, participants et/ ou accompagnant la démarche. Ces chiffres révèlent également une difficulté de la part des régions à mobiliser et à sensibiliser au-delà de leurs réseaux. Plénière du CRPA Île-de-France en décembre 2017 Plénière du CRPA d Auvergne Rhône-Alpes sur l Accès à l alimentation octobre

12 Jusqu à 102 participants Tableau du nombre de participants par plénière et par région tout au long de l année. Région CRPA Auvergne Rhône-Alpes CRPA BourgogneFranche-Comté CRPA Bretagne CRPA Centre Val de Loire CRPA Grand-EST CRPA Ile-de-France Nb de participants Hauts de France CRPA Normandie CRPA NouvelleAquitaine CRPA Occitanie CRPA PACAC CRPA Pays de Loire CRPA Réunion Le nombre maximum de participants a été de 102 en Bretagne pour une plénière dédiée au suivi après l hébergement. Le minimum ayant été de 21 personnes pour deux plénières, ayant respectivement traitées du bilan des CRPA depuis 2012 (Centre Val de Loire) et de la fin de la trêve hivernale (Pays de Loire). L écart entre le nombre de participants par plénière peut se justifier par la différence de densité de population entre les régions (la Bretagne est une région comptant plus de personnes concernées que la région Centre), et par la temporalité par rapport au thème et la date de la plénière : la thématique de la trêve hivernale a été traitée le 31 juillet 2017, période de congés et 3 mois après la fin de la trêve hivernale. 12

13 «Cet espace de parole, nous donne la possibilité de nous exprimer, nous donne les moyens de nous rassembler et de trouver ensemble des solutions, c est aussi un moyen de rester digne face à la société.» Guillaume, délégué du CRPA Île de la Réunion. 104 délégués élus Région Nb de délégués Auvergne Rhône-Alpes 8 Bourgogne Franche-Comté 6 Centre Val de Loire 5 Grand-Est 6 Hauts-de-France 5 Ile-de-France 8 Normandie 10 Nouvelle Aquitaine 5 Occitanie 10 PACA 8 Pays de Loire 3 Ile de la Réunion 3 Nb de suppléants 3 2 En 2017, ce sont 104 personnes élues par les plénières CRPA, qui ont représenté les personnes accueillies ou accompagnées dans les instances déconcentrées de l Etat et les groupes de travail. Compte tenu du grand nombre de sollicitations dans certaines régions, plusieurs CRPA ont choisi d élire également des suppléants aux délégués titulaires. 13

14 Les CRPA ONT DU TALENT! Gazettes, plaquettes, dépliants, journées portes ouvertes, courriers officiels... En 2017, les CRPA ont fait preuve d une ingéniosité hors du commun pour faire parler d eux, mobiliser, fédérer, et diffuser leurs préconisations. Une lettre au Président Emmanuel Macron a même été rédigée et envoyée par les membres du CRPA Hauts-de-France, reprenant point par point les orientations de son programme! Le CRPA Auvergne Rhône-Alpes a également envoyé une lettre ouverte autour de l alimentation des personnes en grande précarité au Président de la République, au Ministre de l Agriculture, de l Environnement ainsi qu au Ministre de la Santé. Le CRPA Nouvelle-Aquitaine, a fait quant à lui le pari de la mobilisation in-situ, grâce à une brochure réalisée en direct durant a plénière, par un graphiste dépêché pour l occasion. Ainsi, chaque participant repart avec un concentré en images de la journée à laquelle il vient de participer. Cela lui permet également d en parler autour de lui. En Occitanie, avec l aide de ses partenaires en région, le CRPA a organisé au mois de décembre 2017, sa Journée Porters ouvertes qui a réuni plus de 70 personnes venues découvrir les actions et le sens de la démarche en région. Le CRPA Grand-Est a édité une plaquette de présentation des délégués par territoire couvert. Après la réforme territoriale, le CRPA Grand-Est a continué de fonctionner en anciennes régions pour des raisons de facilité de transports et réseaux ferré insuffisamment développés. Ainsi, il n y a pas eu de baisse de fréquentation des plénières. 14

15 Des délégués aux agendas bien remplis Lors du premier inter-crpa de l année 2018, certains délégués ont fait la liste des instances de politiques publiques auxquelles ils participaient en Cette liste n est pas exhaustive et sans doute en deçà de la réalité au regard des échanges réguliers avec les délégués et leurs indications orales sur leur activité. A ce jour, toutes les régions n ont pas remonté par écrit toutes les représentations auxquelles les délégués et membres actifs participent. CRPA Auvergne-Rhône-Alpes : Groupe de travail de l ARS : le CRPA travaille avec le CISARA pour les représentants des usagers de la santé Représentation au sein de Conseil d Administration de la Fédération des Acteurs de la Solidarité COMED* sur toute la région Participation au SIAO Travail avec le Collectif Inter-associatif Sur la Santé en Auvergne Rhône-Alpes CRPA Bourgogne Franche-Comté : Commission DALO Journée d élaboration du Plan Pauvreté Commission Santé à l ARS participation aux groupes de travail et journées des SIAO** Participation aux Etats Généraux de l Alimentation CRPA Bretagne : Groupe de travail ARS sur le futur PRAPS (programme régional de santé pour les personnes en situation de précarité) Participation aux COMED de la région Participation au congrès de la FNARS Participation à la Journée du Mal logement de la FAP 15

16 Des délégués aux agendas bien remplis (suite) CRPA Île-de-France : Groupes de travail du Centre Communal d Actions Sociales Groupes de travail Fédération des Acteurs de la solidarité COMED dans tous les départements Groupes de travail des Instituts Régionaux du Travail Social Groupes de travail du PRAPS Ile-de-France Groupes de travail du ALHPD DALO Congrès MAAVAR 95 PACTE PARISIEN Journée inter-logement 93 Groupe de travail du CNAM en concertation avec le HCTS Atelier DIHAL sur la pair-aidance Participation à la communité de pratiques guide UNAFORIS CRPA Île de la Réunion : COMED dans tous les départements Groupes de travail ARS Groupes de travail DIHAL La participation peut nous sortir de notre situation de «précaire», c est comme cela qu il faut la penser aujourd hui. Carole, coordinatrice pair-aidante au CRPA Idf en 2017 CRPA Normandie : Groupes de travail de l ARS Projet Régional de Santé (PRS) Programme Régional d Accès à la Prévention et aux Soins (PRAPS) Groupe de travail PDALHPD (Plan Départemental d Action pour le Logement et l Hébergement des Personnes Défavorisées) COMED dans toute la région Comité de Veille Sociale de la ville de Rouen 16

17 Des délégués aux agendas bien remplis (fin) CRPA Nouvelle Aquitaine : Comité de pilotage de la DRDJSCS dans le cadre de la formation de directeurs de structures ou d établissements et d associations. COMED sur toute la région Comité inter-communal du Logement CRPA Occitanie : COMED dans chaque département SIAO ** et du bureau SIAO pour l immobilier CRHH groupe de travail sur le travail pair Comité Intercommunal du Logement IRTS : participation à une journée européenne des IRTS travail avec Toulouse-Métropole sur le Logement d Abord Groupe de travail avec le groupe Errance et la Mairie de Toulouse Groupe de travail DALO 30 pour la préparation des COMED Groupe de travail avec le HCLPD, l ARS, le PRAPS CRPA Pays de Loire : 2 instances avec des mandats de plus de deux ans : COMED et ARS*** Comité Inter-communal du Logement SCHEMA 49 ainsi que groupes des référents de parcours INSEP 1 journée de participation de la Fédération des Acteurs de la Solidarité CRPA Provence-Alpes-Côte d Azur : Groupe de travail sur le Comité Stratégique de a Santé mentale et de la psychiatrie Groupe de travail auprès de l ARS COMED dans certains départements * Commission de Médiation d attribution DALO ** Services Intégrés d Accueil et d Orientation *** Agence Régionale de Santé 17

18 et une expérience qui reste à valoriser! Témoignage de Carole Le Floch, coordinatrice du CRPA Île-de-France en 2017 avec le statut de travailleur-pair. J ai été beaucoup entourée et soutenue par les délégués élus et cette aventure eu un sens grâce à eux et je les en remercie! «Ce contrat a été l enclenchement de ma réinsertion dans le monde professionnel, après une grosse rupture de vie, puis un engagement de cinq ans auprès des instances CRPA en Normandie et CNPA, en tant que déléguée. L on peut accéder à un emploi avec seul un savoir vécu sur lequel l on greffe plusieurs autres savoirs. La fondation de l Armée du Salut avait déjà des travailleurs pairs au sein de leurs structures mais pas dans la participation. C est le seul poste que je connaisse qui a choisi une personne pour ses connaissances et compétences du vécu dans le domaine de la participation des personnes accompagnées dans les instances de gouvernance. Ce contrat m a aussi permis de faire valider et capitaliser mes expériences et continuer mon chemin dans la formation du travail social, la pair-aidance et je toujours dans la participation. J ai commencé alors que j étais en profonde rupture sociale et j y suis arrivée, tout le monde le peut. C est un outil important pour permettre le retour sur le marché du travail pour ceux qui le veulent et qui le peuvent.» Le CRPA Ile-de-France en Carole est derrière à droite. 18

19 Perspectives Les perspectives pour 2018 sont axées sur plusieurs points, dans la continuité de la mission de 2017 sur le déploiement. En 2018 il s agira d avantage de souder une dynamique déjà bien ancrée sur le territoire. Le déploiement des CRPA ayant été effectif en 2017 avec l adaptation des CRPA à la réforme territoriale et les efforts de mobilisation des personnes impliquées, l année 2018 aura pour principal objectif le développement et la confirmation de leur présence partout en France et ainsi, l engagement des personnes accueillies et accompagnées dans la Participation citoyenne. Dans l optique de renforcer un collectif solide, pertinent et cohérent, il s agira également de mettre en œuvre et de concrétiser l élaboration de règles communes de fonctionnement, avec prise en compte des spécificités régionales. Pour ce faire, l accent sera mis sur les besoins et attentes des membres des CRPA, par le biais de remontées d informations et également de visites régulières en régions. Par ailleurs, une stratégie de collaboration et d échanges de pratiques sera valorisée par le biais de journées dédiées à l accompagnement professionnel des CRPA. Ceci afin d aboutir à des valeurs communes de portage et une dynamique entre CRPA et parmi les différents profils qui s y côtoient. Enfin, en 2018, nous affirmerons notre souhait de pérenniser un travail initié avec les organismes de formation du travail social dans une perspective d ouverture des CRPA dans le champ de l insertion sociale par la reconnaissance professionnelle. 19

Le Fonds spécial des pensions des ouvriers des établissements industriels de l Etat PRESENTATION GENERALE

Le Fonds spécial des pensions des ouvriers des établissements industriels de l Etat PRESENTATION GENERALE Le Fonds spécial des pensions des ouvriers des établissements industriels de l Etat PRESENTATION GENERALE Le Fonds spécial des pensions des ouvriers des établissements industriels de l Etat (FSPOEIE) constitue

Plus en détail

MICROCREDIT CCOMPAGNEMENT RAPPORT D ACTIVITÉ SOCIAL

MICROCREDIT CCOMPAGNEMENT RAPPORT D ACTIVITÉ SOCIAL ÉDUCATION FORMATION UDGET INSERTION ORMATION MICROCREDIT CCOMPAGNEMENT RAPPORT D ACTIVITÉ 2012 EDUCATION INSERTION SOCIAL MESSAGE DE LA PRÉSIDENTE Florence RAINEIX Directrice générale de la Fédération

Plus en détail

La Caisse d Epargne, acteur de référence du capital investissement en région. - Juillet 2010 -

La Caisse d Epargne, acteur de référence du capital investissement en région. - Juillet 2010 - La Caisse d Epargne, acteur de référence du capital investissement en région - Juillet 2010 - Votre besoin en Capital Vous êtes dirigeant (ou futur dirigeant) d entreprise et vous souhaitez : Créer ou

Plus en détail

I/ Présentation de notre association et de notre programme

I/ Présentation de notre association et de notre programme GUIDE ENSEIGNANTS INTERVENTION EN CLASSE D UN ENTREPRENEUR 1. Présentation de notre association et de notre programme 2. Le contenu de l intervention de l entrepreneur 3. La préparation de l intervention

Plus en détail

Développement des compétences, construction des parcours, prévention de la pénibilité et de l usure professionnelle, égalité professionnelle,

Développement des compétences, construction des parcours, prévention de la pénibilité et de l usure professionnelle, égalité professionnelle, Des secteurs professionnels et des territoires investis sur les conditions de travail et la qualité de vie au travail L Serge DELTOR Directeur de l ARACT LR Délégué régional de l ANACT Aider les secteurs

Plus en détail

Bovins viande. Effectifs troupeaux et animaux par région en 2013. Total élevages. Nbre de veaux pesés en VA0. Nbre de veaux pesés en VA4

Bovins viande. Effectifs troupeaux et animaux par région en 2013. Total élevages. Nbre de veaux pesés en VA0. Nbre de veaux pesés en VA4 Bovins viande Effectifs troupeaux et animaux par région en 2013 Chif Régions Nbre de Nbre de Nbre de troupeaux troupeaux troupeaux adhérents adhérents suivis en en VA4 en VA0 engraissement Nbre de troupeaux

Plus en détail

F.F.V. Réunions fédérales/réunions Aff.Générales/ Réunion 24/03/2000

F.F.V. Réunions fédérales/réunions Aff.Générales/ Réunion 24/03/2000 F.F.V. Réunions fédérales/réunions Aff.Générales/ Réunion 24/03/2000 PARIS, le 11 Avril 2000 PROCES VERBAL REUNION AFFAIRES GENERALES DU 24 MARS 2000 Présents : MM. SIMON, MERIC, VILLEROT, MARLIOT, Mmes

Plus en détail

ISF et intermédiation : Collecte 2009

ISF et intermédiation : Collecte 2009 ISF et intermédiation : Collecte 2009 juillet 2009 1 Contexte et méthodologie Contexte: L AFIC et l AFG ont conduit une enquête pour suivre l impact des mesures dites «ISF PME», et en particulier, pour

Plus en détail

30 concours de saut d obstacles Pro sont filmés et diffusés en direct. Ils servent de support aux paris sportifs en ligne.

30 concours de saut d obstacles Pro sont filmés et diffusés en direct. Ils servent de support aux paris sportifs en ligne. Un nouveau circuit de saut d obstacles Au format très télévisuel Support de paris sportifs en ligne 30 concours de saut d obstacles Pro sont filmés et diffusés en direct. Ils servent de support aux paris

Plus en détail

Contribution de Médecins du Monde

Contribution de Médecins du Monde Contribution de Médecins du Monde Conférence nationale de lutte contre la pauvreté et les exclusions des 10 et 11/12/12 Thématique Hébergement / logement Cette contribution fait suite à la participation

Plus en détail

Chaire Attractivité et Nouveau Marketing Territorial

Chaire Attractivité et Nouveau Marketing Territorial Chaire Attractivité et Nouveau Marketing Territorial Dossier de presse Contact Chaire : Joël Gayet Mobile : 00 33 6 09 51 15 70 Jgayet.chaire anmt@sciencespo aix.fr Contact Sciences Po Aix : Noëlline Souris

Plus en détail

Evolution de la collecte des RPU Réseau OSCOUR

Evolution de la collecte des RPU Réseau OSCOUR Evolution de la collecte des RPU Réseau OSCOUR Vanina BOUSQUET InVS St MAURICE 20 Mai 2014 Journée plénière de la FEDORU SOMMAIRE Etat des lieux des remontée de RPU Etat des lieux des structures régionales

Plus en détail

La télémédecine en action : 25 projets passés à la loupe. Un éclairage pour un déploiement national

La télémédecine en action : 25 projets passés à la loupe. Un éclairage pour un déploiement national La télémédecine en action : 25 projets passés à la loupe Un éclairage pour un déploiement national Journée Télémédecine ASIP Santé 3 mai 2012 Pascale MARTIN - ANAP Agence Nationale d Appui à la Performance

Plus en détail

Présentation du Programme PHARE. Direction générale de l offre de soins - DGOS

Présentation du Programme PHARE. Direction générale de l offre de soins - DGOS Présentation du Programme PHARE Les achats hospitaliers, levier majeur de performance pour les établissements Achats hospitaliers : 18 Milliards d euros en 2009 Non médicaux 42% Achats Hospitaliers Médicaux

Plus en détail

Préparation des contrats de ville. Réunions Chefs de projet Novembre 2014

Préparation des contrats de ville. Réunions Chefs de projet Novembre 2014 Préparation des contrats de ville Réunions Chefs de projet Novembre 2014 Contenu des contrats de ville 3 piliers Cohésion sociale Cadre de vie et renouvellement urbain (y compris hors NPNRU) Développement

Plus en détail

Pour le maintien de la cohésion et de la cohérence régionale

Pour le maintien de la cohésion et de la cohérence régionale Les regroupements d organismes communautaires de Montréal Mémoire Pour le maintien de la cohésion et de la cohérence régionale Présenté à la commission de la santé et des services sociaux de l Assemblée

Plus en détail

Introduction Frédéric PETITBON Un contexte difficile Nicolas PERNOT

Introduction Frédéric PETITBON Un contexte difficile Nicolas PERNOT Introduction Frédéric PETITBON Directeur général délégué, IDRH Les collectivités doivent à la fois respecter des engagements vis-à-vis des citoyens, poursuivre des démarches managériales et tenir compte

Plus en détail

la pauvreté 33 ses lutte contre territorial. création.cette n ne doit pas d insertion. 1. UNE Accompagner la Participation travaux sont évidemment

la pauvreté 33 ses lutte contre territorial. création.cette n ne doit pas d insertion. 1. UNE Accompagner la Participation travaux sont évidemment Accompagner la participation des allocataires Par Marion Drouault, responsable de projets à l (Version courte) Participation et RSA : «Accompagner la l participation des allocataires» S appuyant en particulier

Plus en détail

Présentation du Programme PHARE

Présentation du Programme PHARE Présentation du Programme PHARE Le programme PHARE : des gains pour la qualité de l offre de soins Le contexte du programme PHARE Les achats hospitaliers représentent 18 Md, second poste de dépenses des

Plus en détail

La preuve par. Principaux enseignements du bilan des PRT et. du recensement des projets télémédecine 2013

La preuve par. Principaux enseignements du bilan des PRT et. du recensement des projets télémédecine 2013 La preuve par Principaux enseignements du bilan des PRT et du recensement des projets télémédecine 2013 Le recensement Télémédecine 2013 01 Synthèse du recensement Télémédecine 2013 02 Répartition et maturité

Plus en détail

LES MASTERS 2 DANS LE DOMAINE DES STAPS EN FRANCE 2012/2013 NORD-PAS-DE-CALAIS. Université Lille 2

LES MASTERS 2 DANS LE DOMAINE DES STAPS EN FRANCE 2012/2013 NORD-PAS-DE-CALAIS. Université Lille 2 LES MASTERS 2 DANS LE DOMAINE DES STAPS EN FRANCE 2012/2013 NORD-PAS-DE-CALAIS Université Lille 2 Master STAPS «Grand Nord» - Entraînement et Optimisation de la Performance Sportive _ option Préparations

Plus en détail

CHARTE BUDGET PARTICIPATIF

CHARTE BUDGET PARTICIPATIF CHARTE BUDGET PARTICIPATIF PREAMBULE Depuis 2001, la Ville de Paris a associé les Parisiens de façon accrue à la politique municipale, en s appuyant notamment sur les conseils de quartier, les comptes

Plus en détail

Identification : ERDF-NOI-RAC-02E Version : V.3.0 Nombre de pages :14

Identification : ERDF-NOI-RAC-02E Version : V.3.0 Nombre de pages :14 3. ACCES RACCORDEMENT D Identification : -NOI-RAC-02E Version : V.3.0 Nombre de pages :14 Version Date Nature de la modification Annule et remplace V.1.0 17/10/2013 Version initiale -NOI-RAC-02E V.2.7

Plus en détail

Pour renforcer la politique foncière d aménagement rural et d installations agricoles : le partenariat Région Safer

Pour renforcer la politique foncière d aménagement rural et d installations agricoles : le partenariat Région Safer Pour renforcer la politique foncière d aménagement rural et d installations agricoles : le partenariat Région Safer Ce document est issu d une concertation entre la Fédération Nationale des Sociétés d

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Améliorer l hébergement des plus défavorisés : Un plan triennal pour réduire le recours aux nuitées hôtelières

DOSSIER DE PRESSE. Améliorer l hébergement des plus défavorisés : Un plan triennal pour réduire le recours aux nuitées hôtelières DOSSIER DE PRESSE Améliorer l hébergement des plus défavorisés : Un plan triennal pour réduire le recours aux nuitées hôtelières Paris, le mardi 3 février 2015 Contact presse Ministère du Logement, de

Plus en détail

CONTRAT DE VILLE DE NOUVELLE GENERATION

CONTRAT DE VILLE DE NOUVELLE GENERATION Direction de la ville et de la cohésion urbaine CONTRATT DE VILLE DE NOUVELLE GENERATION Proposition d architecture Novembre 2014 Les contrats de ville de nouvelle génération qui succèderont, à compter

Plus en détail

1- Une situation économique et politique dégradée

1- Une situation économique et politique dégradée Le 9 Avril 2015 Intervention Elisabeth Le Gac Assemblée générale URI CFDT Rhône-Alpes Préambule : L activité présentée n est pas exhaustive du travail réalisé par l interpro en Rhône-Alpes. La présentation

Plus en détail

Le P2D2. Réunion INSIS 24 mars 2014. Direction des comptes et de l information financière (DCIF) Bernard Adans Sandrine Loridan-Torchy Alain Dedenis

Le P2D2. Réunion INSIS 24 mars 2014. Direction des comptes et de l information financière (DCIF) Bernard Adans Sandrine Loridan-Torchy Alain Dedenis P. 1 Le P2D2 Réunion INSIS 24 mars 2014 Direction des comptes et de l information financière (DCIF) Bernard Adans Sandrine Loridan-Torchy Alain Dedenis Sommaire P. 2 1 - Contexte et enjeux du P2D2 2 -

Plus en détail

Observatoire de l Eolien

Observatoire de l Eolien Observatoire de l Eolien Analyse du marché et des emplois éoliens en France Colloque France Energie Eolienne 2 octobre 2014 Editorial France Energie Eolienne, porte-parole de l éolien, regroupe les professionnels

Plus en détail

gérants d immeubles agents immobiliers syndics de copropriétés marchands de biens experts immobiliers

gérants d immeubles agents immobiliers syndics de copropriétés marchands de biens experts immobiliers L i m m o b i l i e r v o u s o u v r e t o u t e s s e s p o r t e s gérants d immeubles agents immobiliers syndics de copropriétés marchands de biens experts immobiliers Bienvenue à l UNIS De plus en

Plus en détail

Plus de 600 associations 30 000 membres adultes 1100 jeunes, 1500 scolaires

Plus de 600 associations 30 000 membres adultes 1100 jeunes, 1500 scolaires Plus de 600 associations 30 000 membres adultes 1100 jeunes, 1500 scolaires I / Ile de France Gaphil II / Nord-Pas de Calais IIA / Picardie III/ Champagne Ardenne IV / Lorraine VI / Alsace Belfort VII

Plus en détail

COMPTE RENDU DE REUNION DU CONSEIL D ADMINISTRATION

COMPTE RENDU DE REUNION DU CONSEIL D ADMINISTRATION COMPTE RENDU DE REUNION DU CONSEIL D ADMINISTRATION Vendredi 8 octobre 2010 de 14h à 17h Salle de réunion Château MORARD Les Arcs Ordre du jour : - Point sur le dossier. - Préparation de la concertation

Plus en détail

«seul le prononcé fait foi»

«seul le prononcé fait foi» «seul le prononcé fait foi» Discours à l occasion de la réunion du Pacte de Responsabilité et de Solidarité Lundi 26 mai 2014 Lesparre-Médoc Mesdames et Messieurs les Parlementaires Mesdames et Messieurs

Plus en détail

Bilan d activité des Groupes d Entraide Mutuelle (GEM) Année 2011. Caisse Nationale de Solidarité pour l Autonomie

Bilan d activité des Groupes d Entraide Mutuelle (GEM) Année 2011. Caisse Nationale de Solidarité pour l Autonomie Bilan d activité des Groupes d Entraide Mutuelle (GEM) Année 2011 Caisse Nationale de Solidarité pour l Autonomie Préambule : Les Groupes d Entraide Mutuelle (GEM), régis par les articles L. 114-1-1 et

Plus en détail

Rapport d activité. Rhône-Alpes Active Une finance solidaire au service de l emploi et des territoires

Rapport d activité. Rhône-Alpes Active Une finance solidaire au service de l emploi et des territoires Rapport d activité 2014 Une finance solidaire au service de l emploi et des territoires EN En 2014 3 668 emplois créés ou consolidés 907 projets accompagnés et 20,9 M mobilisés en Jean Jacques Martin Président

Plus en détail

N 13 S É N A T. 30 octobre 2014 PROJET DE LOI

N 13 S É N A T. 30 octobre 2014 PROJET DE LOI N 13 S É N A T SESSION ORDINAIRE DE 2014-2015 30 octobre 2014 PROJET DE LOI relatif à la délimitation des régions, aux élections régionales et départementales et modifiant le calendrier électoral. (procédure

Plus en détail

Bilan de la concertation 2011-2015

Bilan de la concertation 2011-2015 Bilan de la concertation 2011-2015 Dès sa création en 2011, l association de préfiguration a mis en place une méthode destinée à impliquer au maximum les acteurs locaux dans l écriture de charte (méthode

Plus en détail

Dossier de partenariat

Dossier de partenariat Dossier de partenariat C 008-20 2 s e n u e j e n ampag le don du sang : un autre moyen de vivre une expérience forte 09 L EFS : un acteur majeur de santé publique L EFS Créé en 2000, l Etablissement Français

Plus en détail

Protocole concernant l organisation des élections des délégués territoriaux au sein d Harmonie Mutuelle prévues au cours du 1er trimestre 2013

Protocole concernant l organisation des élections des délégués territoriaux au sein d Harmonie Mutuelle prévues au cours du 1er trimestre 2013 Protocole concernant l organisation des élections des délégués territoriaux au sein d Harmonie Mutuelle prévues au cours du 1er trimestre 2013 Harmonie Mutuelle, mutuelle soumise aux dispositions du livre

Plus en détail

L hébergement d urgence en Loire-Atlantique

L hébergement d urgence en Loire-Atlantique 18/02/2015 Dossier de presse L hébergement d urgence en Loire-Atlantique M. Henri-Michel COMET, préfet de la région Pays de la Loire, préfet de Loire-Atlantique a rencontré le mercredi 18 février 2015

Plus en détail

Emploi et Formation Secteur Publicité

Emploi et Formation Secteur Publicité Rapport statistique Emploi et Formation Secteur Publicité 2009-2010 AFDAS / R&D - Septembre 2012 Sommaire 1. DONNEES SUR L EMPLOI 3 1.1. POINT METHODOLOGIQUE ET PRECAUTIONS D USAGE 4 1.2. LES ENTREPRISES

Plus en détail

ETAT DES LIEUX DE LA FORMATION INITIALE EN METALLERIE. Atelier de 14h30 16h00

ETAT DES LIEUX DE LA FORMATION INITIALE EN METALLERIE. Atelier de 14h30 16h00 ETAT DES LIEUX DE LA FORMATION INITIALE EN METALLERIE Atelier de 14h30 16h00 Objectifs Identifier les zones en difficultés afin d éviter des fermetures De maintenir des effectifs suffisants dans les CFA

Plus en détail

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE Direction générale de l offre de soins Sous-direction de la régulation Bureau R4 Dossier suivi par Denise Bauer Tél. : 01 40 56 52 78 Mel. : denise.bauer@sante.gouv.fr

Plus en détail

Budget participatif des lycées. Règlement d intervention

Budget participatif des lycées. Règlement d intervention 3 CR 72-12 Budget participatif des lycées Règlement d intervention Préambule : La mise en œuvre du budget participatif des lycées manifeste la volonté de la région de poursuivre la démarche de dialogue

Plus en détail

Evaluation Agi Son 2005. Agi son 2005. Evaluation de la campagne de sensibilisation aux risques auditifs liés à l écoute de musiques amplifiées

Evaluation Agi Son 2005. Agi son 2005. Evaluation de la campagne de sensibilisation aux risques auditifs liés à l écoute de musiques amplifiées Agi son Evaluation de la campagne de sensibilisation aux risques auditifs liés à l écoute de musiques amplifiées 1 Introduction p. 3 Méthode p.4 1. Le public p.5 A. Caractéristique des personnes interrogées

Plus en détail

BILANS REGIONAUX DE L EMPLOI

BILANS REGIONAUX DE L EMPLOI BILANS REGIONAUX DE L EMPLOI DANS L ECONOMIE SOCIALE EN 2013 Cécile BAZIN Marie DUROS Amadou BA Jacques MALET Octobre 2014 INTRODUCTION Pour la septième année consécutive, l Association des Régions de

Plus en détail

Un nouvel État territorial

Un nouvel État territorial La réforme de l administration territoriale de l État 1 / 7 Un nouvel État territorial L organisation territoriale de l État en France est caractérisée par : une architecture historique calée sur les départements

Plus en détail

Que ressentirais-tu si la victime était un(e) de tes camarades de classe, un(e) voisin(e) ou un(e) ami(e)?

Que ressentirais-tu si la victime était un(e) de tes camarades de classe, un(e) voisin(e) ou un(e) ami(e)? Que ferais-tu si quelqu un de ton lycée, de ton entourage, de ton quartier était agressé, verbalement ou physiquement, en raison de son look, de son sexe, de son accent, de sa religion ou de sa couleur

Plus en détail

Les enjeux du quotidien

Les enjeux du quotidien Les enjeux du quotidien LES FRANCAIS ET LES JEUX D ARGENT EN LIGNE Sondage réalisé pour : La Presse quotidienne Nationale, Régionale, Urbaine Gratuite et la Presse Hebdomadaire Régionale ATTENTION EMBARGO

Plus en détail

1. STRUCTURATION FEDERALE BI POLAIRE

1. STRUCTURATION FEDERALE BI POLAIRE ADDITIF EXPLICATIF 1. STRUCTURATION FEDERALE BI POLAIRE Organisation de deux «secteurs» clairement identifiés dans leurs objectifs et missions. Sous la responsabilité d un pilotage unique, ces deux «secteurs»

Plus en détail

L actualité de la fonction publique. SDRH/ RH1/ Ecole de la GRH Novembre 2012

L actualité de la fonction publique. SDRH/ RH1/ Ecole de la GRH Novembre 2012 L actualité de la fonction publique SDRH/ RH1/ Ecole de la GRH Novembre 2012 L actualité de la Fonction publique 1 L agenda social de la fonction publique : 1.1 De nouvelles orientations, de nouvelles

Plus en détail

Médiation des relations inter-entreprises industrielles et de la sous-traitance

Médiation des relations inter-entreprises industrielles et de la sous-traitance Médiation des relations inter-entreprises industrielles et de la sous-traitance Septembre 2010 1 SOMMAIRE 1. Présentation de la Médiation des relations inter-entreprises industrielles et de la soustraitance

Plus en détail

Liste des centres du sommeil homologués par la Société Française de Recherche et Médecine du Sommeil

Liste des centres du sommeil homologués par la Société Française de Recherche et Médecine du Sommeil Liste des centres du sommeil homologués par la Société Française de Recherche et Médecine du Sommeil Cette liste n est pas exhaustive. Le classement est effectué par ordre alphabétique de région (Alsace,

Plus en détail

PREFECTURE DE LA ZONE DE DEFENSE SUD

PREFECTURE DE LA ZONE DE DEFENSE SUD PREFECTURE DE LA ZONE DE DEFENSE SUD Direction du Personnel et des Relations Sociales Bureau du recrutement REF. ARR 10/ 06 SGAP/DPRS/BR Arrêté portant organisation d un concours sur titres pour le recrutement

Plus en détail

Édito. Bonne lecture! Catherine DI FOLCO, Présidente du Centre de gestion de la fonction publique territoriale du Rhône et de la Métropole de Lyon

Édito. Bonne lecture! Catherine DI FOLCO, Présidente du Centre de gestion de la fonction publique territoriale du Rhône et de la Métropole de Lyon Édito L année 2014 a constitué pour le Centre de gestion du Rhône et de la Métropole de Lyon une année forte d évolutions et de renouvellement avec en parallèle la poursuite des nombreuses activités qui

Plus en détail

Enquête Nationale sur le devenir des diplômés de

Enquête Nationale sur le devenir des diplômés de Enquête Nationale sur le devenir des diplômés de DUT 2010 Mesures Physiques Résultats de l IUT de Reims-Châlons-Charleville (Note de synthèse sur les diplômés de formation initiale hors alternance) Novembre

Plus en détail

Mutualité Française Ile-de-France

Mutualité Française Ile-de-France Mutualité Française Ile-de-France Représentation régionale de la Fédération Nationale de la Mutualité Française Acteur de l économie sociale et solidaire 280 mutuelles adhérentes 5.5 millions de personnes

Plus en détail

3 e partie L OFFRE D HÉBERGEMENT

3 e partie L OFFRE D HÉBERGEMENT 3 e partie L OFFRE D HÉBERGEMENT 3 - L offre d hébergement Définitions Dans ce chapitre sont présentés les parcs d hébergement marchand et non marchand qui constituent l offre touristique française. Le

Plus en détail

ASSOAL En partenariat avec

ASSOAL En partenariat avec ASSOAL En partenariat avec AC-BP-FL, le PNDP? et le FEICOM? JOURNEES NATIONALES DE LA TRANSPARENCE BUDGETAIRE Contexte PREMIERE EDITION YAOUNDE, OCTOBRE 2014 TERMES DE REFERENCE Au Cameroun, la loi constitutionnelle

Plus en détail

CONSEIL DES MINISTRES

CONSEIL DES MINISTRES CONSEIL DES MINISTRES LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE A REUNI LE CONSEIL DES MINISTRES AU PALAIS DE L ÉLYSEE LE MERCREDI 1 ER AVRIL 2015 À L ISSUE DU CONSEIL, LE SERVICE DE PRESSE DE LA PRESIDENCE DE LA

Plus en détail

Liste des référents AERAS des établissements de crédit Version du 10 juillet 2013

Liste des référents AERAS des établissements de crédit Version du 10 juillet 2013 12/07/2013 1 Liste des référents AERAS des établissements de crédit Version du 10 juillet 2013 AXA BANQUE 01 55 12 83 67/82 68 BAIL ENTREPRISES 02 98 34 43 37 BANCO BPI - Succursale France 01 44 50 33

Plus en détail

Ministère des sports. Le ministre des sports

Ministère des sports. Le ministre des sports Ministère des sports Direction des sports Mission sport et développement durable Personnes chargées du dossier : Arnaud JEAN Tél. : 01 40 45 96 74 Mel: arnaud.jean@jeunesse-sports.gouv.fr Fabienne COBLENCE

Plus en détail

LA PROFESSIONNALISATION DU COACHING EN ENTREPRISE :

LA PROFESSIONNALISATION DU COACHING EN ENTREPRISE : LA PROFESSIONNALISATION DU COACHING EN ENTREPRISE : DECRYPTAGE ET TEMOIGNAGE Le coaching en entreprise est souvent source de questionnement sur différents aspects : quelles populations concernées? Dans

Plus en détail

Economie sociale et collectivités locales : binôme gagnant?

Economie sociale et collectivités locales : binôme gagnant? Economiesocialeetcollectivitéslocales:binômegagnant? P comme «Primer»! L économie sociale emploie plus de 11 millions de Primer l engagement social des entreprises personnes dans l UE, soit 6% de l emploi

Plus en détail

Liste des référents AERAS des établissements de crédit Mise à jour au 28 août 2015

Liste des référents AERAS des établissements de crédit Mise à jour au 28 août 2015 02/09/2015 1 Liste des référents AERAS des établissements de crédit Mise à jour au 28 août 2015 AXA BANQUE 01 55 12 83 67/82 68 BAIL ENTREPRISES 02 98 34 43 37 BANCO BPI - Succursale France 01 44 50 33

Plus en détail

LUTTER CONTRE LE HARCÈLEMENT

LUTTER CONTRE LE HARCÈLEMENT LUTTER CONTRE LE HARCÈLEMENT Prix À «Mobilisons-nous L ÉCOLE : L AFFAIRE contre DE le TOUS! harcèlement» 2ème édition 2014/2015 Préambule Dans le cadre de la politique conduite pour diminuer le harcèlement

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE Emploi et développement des Hommes

DOSSIER DE CANDIDATURE Emploi et développement des Hommes DOSSIER DE CANDIDATURE Emploi et développement des Hommes Date limite de renvoi des dossiers complétés : 6 novembre 2013, par mail à l adresse contact@grandprix-distributionresponsable.com Nom de l initiative:

Plus en détail

INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF :

INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF : INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF : Complément au chapitre VII «Valorisation du Patrimoine Régional et Projets Innovants» du cadre d intervention régional sur l habitat et le logement, adopté par délibération

Plus en détail

POUR UNE EUROPE ACCESSIBLE A TOUS

POUR UNE EUROPE ACCESSIBLE A TOUS POUR UNE EUROPE ACCESSIBLE A TOUS Europe On Wheels Projet de l Executive MBA du Groupe ESSEC en symbiose avec l association Mobile en Ville Un recensement des pratiques européennes exemplaires en faveur

Plus en détail

Groupe de la Banque africaine de développement. ALLOCUTION D OUVERTURE DE M. OMAR KABBAJ Président du Groupe de la Banque africaine de développement

Groupe de la Banque africaine de développement. ALLOCUTION D OUVERTURE DE M. OMAR KABBAJ Président du Groupe de la Banque africaine de développement Groupe de la Banque africaine de développement ALLOCUTION D OUVERTURE DE M. OMAR KABBAJ Président du Groupe de la Banque africaine de développement AU SEMINAIRE DE SENSIBILISATION DES SERVICES DE LA BANQUE

Plus en détail

Le marché des logiciels en France Perspectives d évolution pour le channel

Le marché des logiciels en France Perspectives d évolution pour le channel Le marché des logiciels en France Perspectives d évolution pour le channel Le nouveau paradigme de l IT IDC Visit us at IDC.com and follow us on Twitter: @IDC 2 L arrivée de nouvelles technologies insuffle

Plus en détail

CHARTE D ÉTHIQUE PROFESSIONNELLE DU GROUPE AFD

CHARTE D ÉTHIQUE PROFESSIONNELLE DU GROUPE AFD CHARTE D ÉTHIQUE PROFESSIONNELLE DU GROUPE AFD AVANT-PROPOS Établissement public, l Agence Française de Développement exerce une mission d intérêt public, principalement à l international. CHARTE D ÉTHIQUE

Plus en détail

Master of Business Administration

Master of Business Administration UFR LSHS Cellule de Formation Continue Master of Business Administration Diplôme Universitaire Associé à un Master 2 Professionnel Diplôme : MBA Management Territorial Durable Associé au : Master 2 professionnel

Plus en détail

Livret. du professeur OBJECTIF TRAVAUX PUBLICS. Le programme Le site Internet La visite Le concours photo

Livret. du professeur OBJECTIF TRAVAUX PUBLICS. Le programme Le site Internet La visite Le concours photo Livret du professeur Le programme Le site Internet La visite Le concours photo OBJECTIF TRAVAUX PUBLICS OBJECTIF TRAVAUX PUBLICS Découverte professionnelle 2010-2011 Découverte professionnelle 2010-2011

Plus en détail

Au cours du séminaire de clôture seront présentés les livrables suivants :

Au cours du séminaire de clôture seront présentés les livrables suivants : La gouvernance du projet de coopération est assurée par un Comité de Pilotage composé par - Le Président de la Chambre Régionale d Agriculture qui en assure la présidence - Deux représentants élus de chaque

Plus en détail

de la consultation «innover et simplifier avec les agents publics»

de la consultation «innover et simplifier avec les agents publics» Bilan de la consultation «innover et simplifier avec les agents publics» Premier ministre SECRÉTARIAT GÉNÉRAL POUR LA MODERNISATION DE L ACTION PUBLIQUE La participation des agents à la modernisation de

Plus en détail

Expert International en Gestion des ressources en eau Coresponsable - Maroc

Expert International en Gestion des ressources en eau Coresponsable - Maroc Agence belge de développement, la CTB mobilise ses ressources et son expertise pour éliminer la pauvreté dans le monde. Contribuant aux efforts de la Communauté internationale, la CTB agit pour une société

Plus en détail

FINANCES et RESSOURCES TERRITORIALES

FINANCES et RESSOURCES TERRITORIALES Territoriales Finances. Territoriales Finances. et Ressources Finances Ressources Humaines - Intercommunalité Management Public FINANCES et RESSOURCES TERRITORIALES Formation Expertise Recrutement Accompagnement-

Plus en détail

PLAN DE COMMUNICATION REGIONAL POUR LA PROMOTION DES FONDS EUROPEENS FEDER, FSE et FEADER EN ILE-DE-FRANCE

PLAN DE COMMUNICATION REGIONAL POUR LA PROMOTION DES FONDS EUROPEENS FEDER, FSE et FEADER EN ILE-DE-FRANCE PLAN DE COMMUNICATION REGIONAL POUR LA PROMOTION DES FONDS EUROPEENS FEDER, FSE et FEADER EN ILE-DE-FRANCE Version du 23 avril 2008 1 Sommaire 1. RAPPEL DU CONTEXTE_ 3 2. PILOTAGE ET PERIMETRE DU PLAN

Plus en détail

Outils du Groupe GROUPE OPCA GFC AREF BTP. Le Guide des formations obligatoires et recommandées (GFOR) DESCRIPTION DU GUIDE RÉALISATIONS 2010

Outils du Groupe GROUPE OPCA GFC AREF BTP. Le Guide des formations obligatoires et recommandées (GFOR) DESCRIPTION DU GUIDE RÉALISATIONS 2010 Outils du Groupe GROUPE OPCA GFC AREF BTP Le Guide des formations obligatoires et recommandées (GFOR) Depuis 11 ans, le Groupe OPCA-GFC-AREF effectue une activité de veille sur les formations obligatoires

Plus en détail

Plan marketing 2010-2014. Doubs tourisme (Cdt)

Plan marketing 2010-2014. Doubs tourisme (Cdt) Plan marketing 2010-2014 Doubs tourisme (Cdt) Pourquoi un plan marketing? Le schéma départemental de développement touristique Ce schéma (SDDT) définit cinq grands axes pour le développement touristique

Plus en détail

Comité de pilotage de la plate-forme d observation des données sociales en région Centre-Val de Loire

Comité de pilotage de la plate-forme d observation des données sociales en région Centre-Val de Loire DRJSCS Centre Compte rendu 15/06/2015 réunion du : 28/05/2015 objet Comité de pilotage de la plate-forme d observation des données sociales en région Centre-Val de Loire Présents : LECLERC Céline (ORS),

Plus en détail

Renforcer la mobilisation du droit commun

Renforcer la mobilisation du droit commun Dossier ressources Comprendre le droit commun pour le renforcer dans les quartiers Dans son article 1 er, la loi pour la ville et la cohésion urbaine précise : «La politique de la ville mobilise et adapte,

Plus en détail

REFERENTIEL PROFESSIONNEL DES ASSISTANTS DE SERVICE SOCIAL

REFERENTIEL PROFESSIONNEL DES ASSISTANTS DE SERVICE SOCIAL 1 REFERENTIEL PROFESSIONNEL DES ASSISTANTS DE SERVICE SOCIAL DEFINITION DE LA PROFESSION ET DU CONTEXTE DE L INTERVENTION L assistant de service social exerce de façon qualifiée, dans le cadre d un mandat

Plus en détail

Avenir de la Fonction publique «parcours professionnels, carrières, rémunérations»

Avenir de la Fonction publique «parcours professionnels, carrières, rémunérations» Avenir de la Fonction publique «parcours professionnels, carrières, rémunérations» Point d étape de la négociation PPCR 10 Mars 2015 Discours d ouverture de Marylise LEBRANCHU Mesdames et Messieurs, Nous

Plus en détail

Syndicat National de la Banque et du crédit

Syndicat National de la Banque et du crédit William SARRAUTE Retraité SOCIETE GENERALE Président du bureau de l Union des Retraités Membre Bureau SNB NATIONAL Président FONGECIF AQUITAINE Membre Bureau et CA FPSPP (Fonds Paritaire Sécurisation Parcours

Plus en détail

Secrétariat d Etat auprès du Premier Ministre chargé des Technologies Nouvelles

Secrétariat d Etat auprès du Premier Ministre chargé des Technologies Nouvelles République Islamique de Mauritanie Honneur Fraternité - Justice Secrétariat d Etat auprès du Premier Ministre chargé des Technologies Nouvelles Communication de Madame la Secrétaire d Etat Fatimetou Mint

Plus en détail

un Plan d Action Séniors un accord ou d entreprise Construire TRANSPORT & LOGISTIQUE Avec la participation de

un Plan d Action Séniors un accord ou d entreprise Construire TRANSPORT & LOGISTIQUE Avec la participation de Construire un accord ou d entreprise un Plan d Action Séniors TRANSPORT & LOGISTIQUE Direction régionale du travail, de l'emploi et de la formation professionnelle Avec la participation de La loi, les

Plus en détail

CERTIFICATION DE SERVICES FORMATION RECHERCHE. www.qualicert.fr. 12, rue de Kergoat

CERTIFICATION DE SERVICES FORMATION RECHERCHE. www.qualicert.fr. 12, rue de Kergoat Poursuites d études La sortie de cette formation est l insertion professionnelle même si une poursuite d études en M2 recherche en Sciences de Gestion et/ou en thèse peut être envisagée. insertion professionnelle

Plus en détail

Les prélèvements d eau en France en 2009 et leurs évolutions depuis dix ans

Les prélèvements d eau en France en 2009 et leurs évolutions depuis dix ans COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 29 Février 212 Les prélèvements d eau en France en 29 et leurs évolutions depuis dix ans OBSERVATION ET STATISTIQUES ENVIRONNEMENT En 29, 33,4 milliards

Plus en détail

Evaluation de l organisation interne

Evaluation de l organisation interne Module 1 Module Evaluation de l organisation interne Table des matières SECTION 1 Mission et valeurs 34 SECTION 2 Gestion 1 40 SECTION 3 Gestion 2 46 T E A R F U N D 2 0 0 3 33 Module 1 Section 1 Mission

Plus en détail

AUDIT FRANCE LES FRANCAS FEDERATION NATIONALE LAIQUE DE STRUCTURES ET D ACTIVITES EDUCATIVES, SOCIALES ET CULTURELLES

AUDIT FRANCE LES FRANCAS FEDERATION NATIONALE LAIQUE DE STRUCTURES ET D ACTIVITES EDUCATIVES, SOCIALES ET CULTURELLES AUDIT FRANCE LES FRANCAS FEDERATION NATIONALE LAIQUE DE STRUCTURES ET D ACTIVITES EDUCATIVES, SOCIALES ET CULTURELLES Association reconnue d utilité publique Siège social : 10/14 rue Tolain 75020 PARIS

Plus en détail

Appel à projets 5,2. Se déplacer Se nourrir Se loger Le reste

Appel à projets 5,2. Se déplacer Se nourrir Se loger Le reste Appel à projets " Plan Climat Régional» Soutien de l investissement participatif dans les énergies renouvelables et la maîtrise de l énergie au bénéfice des territoires 1 Contexte : Les grands objectifs

Plus en détail

immobilier Les garanties de vente optimisée Notre philosophie w w w. g c i - p o r t a g e. c o m LES DONNÉES PROFESSIONNELLES GCI IMMOBILIER

immobilier Les garanties de vente optimisée Notre philosophie w w w. g c i - p o r t a g e. c o m LES DONNÉES PROFESSIONNELLES GCI IMMOBILIER Les garanties LES DONNÉES PROFESSIONNELLES GCI IMMOBILIER SARL GCI, Société à Responsabilité Limitée au capital de 8000,00 Euros dont le siège est situé à Z.I. Saint Maurice, 04100 Manosque, inscrite au

Plus en détail

rapport de l observatoire des TArifs bancaires

rapport de l observatoire des TArifs bancaires 2013 rapport de l observatoire des TArifs bancaires 2013 rapport de l observatoire des tarifs bancaires Préambule La loi de régulation bancaire et financière du 22 octobre 2010 a confié au Comité consultatif

Plus en détail

LES INSUFFISANCES EN MATIERE D EQUIPEMENTS D IMAGERIE MEDICALE EN FRANCE : ETUDE SUR LES DELAIS D ATTENTE POUR UN RENDEZ-VOUS IRM EN 2013

LES INSUFFISANCES EN MATIERE D EQUIPEMENTS D IMAGERIE MEDICALE EN FRANCE : ETUDE SUR LES DELAIS D ATTENTE POUR UN RENDEZ-VOUS IRM EN 2013 LES INSUFFISANCES EN MATIERE D EQUIPEMENTS D IMAGERIE MEDICALE EN FRANCE : ETUDE SUR LES DELAIS D ATTENTE POUR UN RENDEZ-VOUS IRM EN 2013 Étude réalisée pour Imagerie Santé Avenir 2013 CEMKA-E VAL 43,

Plus en détail

TARIFICATION BANCAIRE :

TARIFICATION BANCAIRE : TARIFICATION BANCAIRE : L ENQUETE ANNUELLE CLCV - Mieux Vivre Votre Argent 25 janvier 2013 Pour ce palmarès 2013, la CLCV et Mieux Vivre Votre Argent ont passé en revue les tarifs applicables au 1er février

Plus en détail

Réseau CAI Bpifrance L EQUIPE DES CHARGES D AFFAIRES INTERNATIONAUX UBIFRANCE

Réseau CAI Bpifrance L EQUIPE DES CHARGES D AFFAIRES INTERNATIONAUX UBIFRANCE L EQUIPE DES CHARGES D AFFAIRES INTERNATIONAUX UBIFRANCE [Mise à jour : 10 mai 2014] 1 L équipe Siège UBIFRANCE Paris Michel Bauza Chef de Département UBIFRANCE siège, Paris Téléphone fixe 01 40 73 35

Plus en détail

Proposition de Charte éthique de l élu-e pour un renouveau démocratique et la renaissance des pratiques politiques

Proposition de Charte éthique de l élu-e pour un renouveau démocratique et la renaissance des pratiques politiques Proposition de Charte éthique de l élu-e pour un renouveau démocratique et la renaissance des pratiques politiques Version du 23 février 2015, soumise à consultation publique jusqu au 15 avril 2015. N

Plus en détail