CHAPITRE 8 Insuffisance cardiaque, par Y. Juillière o DÉFINITIONS ET CLASSIFICATIONS

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CHAPITRE 8 Insuffisance cardiaque, par Y. Juillière o DÉFINITIONS ET CLASSIFICATIONS"

Transcription

1 Smmaire CHAPITRE 1 Bilgie et physilgie cardivasculaire et de l hémstase, par J.-J. Mercadier BASES DE LA CARDIOLOGIE MOLÉCULAIRE APPROCHES GÉNÉTIQUES DES MALADIES CARDIOVASCULAIRES DÉVELOPPEMENT DU SYSTÈME CARDIOVASCULAIRE ÉLECTROPHYSIOLOGIE DES MYOCYTES CARDIAQUES FONCTION CONTRACTILE DES MYOCYTES RÉCEPTEURS, VOIES DE SIGNALISATION ET RÉGULATION DE LA CONTRACTION DES MYOCYTES CARDIAQUES ET VASCULAIRES MÉTABOLISME ÉNERGÉTIQUE CARDIAQUE ORGANISATIONS ET RÉGULATIONS TISSULAIRES BIOMÉCANIQUE DE LA CIRCULATION L'HÉMOSTASE CONTRÔLE INTÉGRÉ DE LA CIRCULATION CHAPITRE 2 Épidémilgie registres, par J.-P. Cambu LES REGISTRES : INTÉRÊTS ET LIMITES DONNÉES GÉNÉRALES FACTEURS DE RISQUE PRISE EN CHARGE DU CORONARIEN ÉPIDÉMIOLOGIE DES AUTRES PATHOLOGIES CARDIAQUES CHAPITRE 3 Examen clinique et explratins, par F. Paganelli L INTERROGATOIRE EN CARDIOLOGIE L EXAMEN CLINIQUE CARDIOVASCULAIRE PRINCIPE DU RECUEIL DE L ÉLECTROCARDIOGRAMME NORMAL ÉPREUVES D EFFORT ET TESTS CARDIOPULMONAIRES IMAGERIE CARDIOVASCULAIRE PAR LES RAYONS X TEST D INCLINAISON ÉCHOCARDIOGRAPHIE DOPPLER NOUVELLES TECHNIQUES D IMAGERIE EXPLORATION CORONAROGRAPHIQUE CARDIOLOGIE NUCLÉAIRE : ASPECTS DIAGNOSTIQUES DE LA SCINTIGRAPHIE MYOCARDIQUE HOLTER ECG HYPERTENSION ARTÉRIELLE AUTOMESURE SCANNER CARDIAQUE IRM CARDIAQUE EXPLORATIONS VASCULAIRES NON INVASIVES EXPLORATIONS VASCULAIRES INVASIVES CHAPITRE 4 Préventin du risque cardivasculaire, par D. Thmas LA PRÉVENTION DES MALADIES CARDIOVASCULAIRES : POURQUOI, PAR QUI ET COMMENT? ÉVALUATION DU RISQUE CARDIOVASCULAIRE BASES NUTRITIONNELLES DE LA PRÉVENTION CARDIOVASCULAIRE PRISE EN CHARGE DE L OBÉSITÉ PRÉVENTION ET PRISE EN CHARGE DU DIABÈTE DE TYPE 2 STRATÉGIE DE LA PRISE EN CHARGE DES DYSLIPIDÉMIES ATHÉROGÈNES LE SYNDROME MÉTABOLIQUE EN QUESTION PRISE EN CHARGE DU TABAGISME ACTIVITÉ PHYSIQUE ET PRÉVENTION CARDIOVASCULAIRE PRISE EN CHARGE DES THROMBOPHILIES STRESS, ANXIÉTÉ, DÉPRESSION ET MALADIES CARDIOVASCULAIRES LES NOUVEAUX FACTEURS DE RISQUE : CRP, HOMOCYSTÉINE, LP(A), IPS, EIM LES TECHNIQUES COMPORTEMENTALES ET COGNITIVES EN PRÉVENTION CARDIOVASCULAIRE STRUCTURE ET ORGANISATION D UN CENTRE DE PRÉVENTION CARDIOVASCULAIRE RÔLE DU PERSONNEL PARAMÉDICAL DANS LA PRÉVENTION CARDIOVASCULAIRE

2 CHAPITRE 5 Hypertensin artérielle, par B. Chamntin ÉPIDÉMIOLOGIE ET PHYSIOPATHOLOGIE MESURES DE LA PRESSION ARTÉRIELLE ET ATTEINTE DES ORGANES CIBLES PRISE EN CHARGE DE L HTA HTA SECONDAIRE HTA DES SITUATIONS PARTICULIÈRES CHAPITRE 6 Maladies crnaires, par F. Paganelli PHYSIOPATHOLOGIE DE L ATHÉROSCLÉROSE PHYSIOPATHOLOGIE DE LA CIRCULATION CORONAIRE THROMBOSE CORONAIRE SUR ARTÈRE NATIVE ET SUR ENDOPROTHÈSE ISCHÉMIE REPERFUSION MYOCARDIQUE EXAMEN CLINIQUE LE HOLTER DANS LA MALADIE CORONAIRE ÉPREUVE D EFFORT CHEZ LE CORONARIEN SCINTIGRAPHIE MYOCARDIQUE ET PRONOSTIC DANS LA MALADIE CORONAIRE ÉCHOCARDIOGRAPHIE CHEZ LE CORONARIEN SCANNER DES CORONAIRES IRM CARDIAQUE CHEZ LE CORONARIEN MESURE DE PRESSION INTRACORONAIRE OU FFR IVUS HIÉRARCHISATION DES EXPLORATIONS TRAITEMENT DE L ANGINE DE POITRINE STABLE SYNDROMES CORONAIRES AIGUS AVEC SUS-DÉCALAGE PERSISTANT DU SEGMENT ST (SCA-STE) SYNDROMES CORONARIENS AIGUS SANS SURÉLÉVATION DU SEGMENT ST CHOC CARDIOGÉNIQUE AU COURS DE L INFARCTUS DU MYOCARDE UNITÉ DÉDIÉE À LA PRISE EN CHARGE DES DOULEURS THORACIQUES AIGUËS OU «CHEST PAIN UNIT» CHOIX DE LA TECHNIQUE DE REVASCULARISATION EN URGENCE DANS LES SYNDROMES CORONARIENS AIGUS AVEC SUS-DÉCALAGE DE ST RECHERCHE DE LA VIABILITÉ MYOCARDIQUE DANS LES DYSFONCTIONS VENTRICULAIRES GAUCHES CHRONIQUES D ORIGINE ISCHÉMIQUE ENDOPROTHÈSE CORONAIRE OU «STENT» «NO-REFLOW» APRÈS ANGIOPLASTIE : QUEL RISQUE, QUELLE PROTECTION? TECHNIQUES DE PROTECTION MYOCARDIQUE MÉCANIQUE CHIRURGIE CORONAIRE REVASCULARISATION CORONAIRE PRISE EN CHARGE DU CORONARIEN NON REVASCULARISABLE LE CORONARIEN DIABÉTIQUE ANOMALIES MORPHOLOGIQUES CORONAIRES SYNDROME DU TAKO-TSUBO CHAPITRE 7 Valvulpathies acquises, par B. Iung ÉTIOLOGIES DES VALVULOPATHIES RÉTRÉCISSEMENT AORTIQUE CALCIFIÉ INSUFFISANCE AORTIQUE INSUFFISANCE MITRALE ORGANIQUE INSUFFISANCE MITRALE FONCTIONNELLE SUR CARDIOPATHIE DILATÉE OU ISCHÉMIQUE RÉTRÉCISSEMENT MITRAL VALVULOPATHIES TRICUSPIDES ÉVALUATION PRÉOPÉRATOIRE DU RISQUE DE LA CHIRURGIE VALVULAIRE CHOIX DU SUBSTITUT VALVULAIRE ÉVALUATION POSTOPÉRATOIRE RÉSULTATS À LONG TERME DE LA CHIRURGIE VALVULAIRE TECHNIQUES PERCUTANÉES DE TRAITEMENT DES VALVULOPATHIES CHIRURGIE NON CARDIAQUE CHEZ LE PATIENT PRÉSENTANT UNE VALVULOPATHIE CHAPITRE 8 Insuffisance cardiaque, par Y. Juillière DÉFINITIONS ET CLASSIFICATIONS

3 PHYSIOPATHOLOGIE BILAN DES ÉCHANGES GAZEUX ET DE LA CIRCULATION PÉRIPHÉRIQUE ÉTIOLOGIES ASPECTS CLINIQUES EXPLORATIONS COMPLÉMENTAIRES TRAITEMENT CHAPITRE 9 Maladies du mycarde, par A.A. Hagège DÉFINITION ET CLASSIFICATION DES CARDIOMYOPATHIES CARDIOMYOPATHIES DILATÉES CARDIOMYOPATHIES HYPERTROPHIQUES CARDIOMYOPATHIES RESTRICTIVES ET INFILTRATIVES DYSPLASIE VENTRICULAIRE DROITE ARYTHMOGÈNE CARDIOMYOPATHIES NON CLASSÉES MYOCARDITES ENQUÊTE FAMILIALE ET CONSEIL GÉNÉTIQUE CHAPITRE 10 Maladies du péricarde, par J.-J. Mnsuez ANATOMIE PATHOLOGIQUE PHYSIOPATHOLOGIE DES ÉPANCHEMENTS DU PÉRICARDE ÉCHOGRAPHIE PÉRICARDITES SÈCHES ET PÉRICARDITES LIQUIDIENNES PÉRICARDITES CONSTRUCTIVES CHIRURGIE DES AFFECTIONS PÉRICARDIQUES AIGUËS TRAITEMENT CHIRURGICAL DES AFFECTIONS CHRONIQUES DU PÉRICARDE CHAPITRE 11 Endcardites infectieuses, par B. Iung ÉPIDÉMIOLOGIE PHYSIOPATHOLOGIE DIAGNOSTIC COMPLICATIONS ET PRONOSTIC FORMES CLINIQUES TRAITEMENT CHAPITRE 12 Cardilgie pédiatrique, par C. Rey INTRODUCTION LE DÉVELOPPEMENT CARDIAQUE NORMAL GÉNÉTIQUE DES MALFORMATIONS CARDIAQUES HÉMODYNAMIQUE ET CATHÉTÉRISME INTERVENTIONNEL DES CARDIOPATHIES CONGÉNITALES CARDIOLOGIE FOETALE SHUNTS GAUCHE DROITE MALFORMATIONS OBSTRUCTIVES CARDIOPATHIES CYANOGÈNES CARDIOPATHIES DIVERSES CARDIOPATHIES CONGÉNITALES ARRIVÉES À L ÂGE ADULTE CHAPITRE 13 Trubles du rythme et de la cnductin, par C. Leclercq INTRODUCTION MÉCANISMES CELLULAIRES DES ARYTHMIES PLACE DE LA GÉNÉTIQUE DANS LES TROUBLES DU RYTHME ET DE LA CONDUCTION EXPLORATIONS EN RYTHMOLOGIE TROUBLES DE LA CONDUCTION INTRA-AURICULAIRE, AURICULO-VENTRICULAIRE ET INTRAVENTRICULAIRE TROUBLES DU RYTHME SYNCOPES PRÉVENTION DE LA MORT SUBITE CARDIAQUE TRAITEMENTS TRAITEMENT ÉLECTRIQUE PERSPECTIVES EN RYTHMOLOGIE

4 CHAPITRE 14 Thrmbse et maladie thrmbemblique, par G. Helft MALADIE THROMBOEMBOLIQUE VEINEUSE THROMBOSES ARTÉRIELLES ET VEINEUSES ASSOCIÉES À L AUTO-IMMUNITÉ THROMBOPÉNIES INDUITES PAR LES HÉPARINES FACTEURS DE RISQUE DE THROMBOSE CHEZ LA FEMME CHAPITRE 15 Cardilgie interdisciplinaire, par J.-P. Bunhure LE POURQUOI DU VIEILLISSEMENT VIEILLISSEMENT VASCULAIRE COEUR ET DIABÈTE COEUR ET MALADIES SYSTÉMIQUES AUTO-IMMUNES COMPLICATIONS CARDIAQUES DES CHIMIOTHÉRAPIES ANTICANCÉREUSES COEUR ET ISCHÉMIE CÉRÉBRALE COEUR ET MALADIES ENDOCRINES PATHOLOGIE CARDIOVASCULAIRE DE LA FEMME ENCEINTE (HORS HTA) HYPERTENSION ARTÉRIELLE PULMONAIRE REIN CARDIAQUE COMPLICATIONS CARDIAQUES AU COURS DE L INFECTION PAR LE VIRUS DE L IMMUNODÉFICIENCE HUMAINE CARDIOLOGIE DU SPORT INCAPACITÉ ET PATHOLOGIE CARDIOVASCULAIRE CARDIOPATHIES ET FONCTION SEXUELLE COEUR ET MÉNOPAUSE CHAPITRE 16 Pathlgie artérielle, par C. Munier-Vehier D. Stephan INTRODUCTION PATHOLOGIE ATHÉROMATEUSE PATHOLOGIE NON ATHÉROMATEUSE CHAPITRE 17 Pathlgie veineuse, lymphatique et micrcirculatin, par C. Munier-Véhier P.H. Carpentier PATHOLOGIE VEINEUSE LE LYMPHOEDÈME CONSTITUTIONNEL HÉMANGIOMES ET MALFORMATIONS VASCULAIRES MICROCIRCULATION CUTANÉE CHAPITRE 18 Organisatin de la cardilgie en France, par R. Brin SPÉCIALISTES ET MODES DE PRATIQUE RECHERCHE CLINIQUE ET PUBLICATIONS ORGANISATIONS SCIENTIFIQUES ET PROFESSIONNELLES FORMATION CONTINUE ET ÉVALUATION LES PARAMÉDICAUX EN CARDIOLOGIE CONCLUSION : PROSPECTIVE SUR QUELQUES ASPECTS PARTICULIERS DE L EXERCICE CARDIOLOGIQUE CHAPITRE 19 Les grandes classes thérapeutiques par J.-P. Bunhure LE MÉDICAMENT CARDIOVASCULAIRE AGENTS ANTIPLAQUETTAIRES ANTICOAGULANTS AGENTS THROMBOLYTIQUES INHIBITEURS DE LA GLYCOPROTÉINE IIB/IIIA DIURÉTIQUES MÉDICAMENTS DU SYSTÈME NERVEUX AUTONOME DIGITALIQUES MÉDICAMENTS DU SYSTÈME RÉNINE ANGIOTENSINE ANTIARYTHMIQUES HYPOLIPÉMIANTS DÉRIVES NITRÉS ET MOLSIDOMINE NHIBITEURS CALCIQUES PLACE DE LA NUTRITION EN THÉRAPEUTIQUE CARDIOVASCULAIRE

5 CHAPITRE 20 Chirurgie, par A. Pavie ANESTHÉSIE DU CARDIAQUE, ARRÊT DES MÉDICAMENTS REMPLACEMENTS VALVULAIRES PROTHÈSES VALVULAIRES CHIRURGIE CONSERVATRICE DE LA MITRALE CHIRURGIE DE L AORTE ASCENDANTE CHIRURGIE CORONAIRE TRANSPLANTATION ET ASSISTANCE CHAPITRE 21 Le malade en cardilgie, par H. Miln L INFORMATION DU PATIENT ARRÊT CARDIAQUE EXTRA-HOSPITALIER IMPLICATION DU PATIENT DANS SA THÉRAPEUTIQUE : UNE NÉCESSITÉ À LA FOIS ÉTHIQUE ET PRAGMATIQUE

S o m m a i r e 1. Sémiologie 2. Thérapeutique

S o m m a i r e 1. Sémiologie 2. Thérapeutique Sommaire 1. Sémiologie... 1 Auscultation cardiaque... 1 Foyers d auscultation cardiaque... 1 Bruits du cœur... 1 Souffles fonctionnels... 2 Souffles organiques... 2 Souffle cardiaque chez l enfant... 3

Plus en détail

L'épreuve d'effort. Date de création du document : - Université Médicale Virtuelle Francophone -

L'épreuve d'effort. Date de création du document : - Université Médicale Virtuelle Francophone - L'épreuve d'effort Date de création du document : 2008-2009 Table des matières * Introduction... 1 1 Modalités de réalisation... 1 2 Indications...2 3 Contre-indications...3 4 Interprétation... 4 PRÉ-REQUIS

Plus en détail

Sommaire. Prologue. Préfaces

Sommaire. Prologue. Préfaces Sommaire Prologue Préfaces I. Prendre en charge les urgences cardiovasculaires 1. Principes de gestion de l'urgence cardiologique par le professionnel de santé au travail Rôle du professionnel de santé

Plus en détail

Conduite automobile et maladie cardiaque. Présenté par Jean-François Dorval, M.D.

Conduite automobile et maladie cardiaque. Présenté par Jean-François Dorval, M.D. Conduite automobile et maladie cardiaque Présenté par Jean-François Dorval, M.D. Maladie coronarienne Recommandation générales Patients avec maladie coronarienne athérosclérotique Recommandation spécifiques

Plus en détail

Réflexions sur les modalités théoriques et pratiques de formation de techniciens en échocardiographie

Réflexions sur les modalités théoriques et pratiques de formation de techniciens en échocardiographie Réflexions sur les modalités théoriques et pratiques de formation de techniciens en échocardiographie David Messika-Zeitoun Service de Cardiologie Hôpital Bichat Rationnel Examen de routine Vieillissement

Plus en détail

La conduite automobile est considérée comme un droit acquis lors de

La conduite automobile est considérée comme un droit acquis lors de D O S S I E R Cœur et accidents de la voie publique M. LERECOUVREUX, F. REVEL Hôpital d Instruction des Armées de Percy, CLAMART. Contre-indications cardiovasculaires temporaires ou définitives à la conduite

Plus en détail

Prise en charge des troubles du rythme en phase aiguë d infarctus du myocarde. Z. Zerrouk Service de cardiologie CH-Martigues

Prise en charge des troubles du rythme en phase aiguë d infarctus du myocarde. Z. Zerrouk Service de cardiologie CH-Martigues Prise en charge des troubles du rythme en phase aiguë d infarctus du myocarde Z. Zerrouk Service de cardiologie CH-Martigues Points essentiels phase aiguë d IDM : deux priorités (1) éviter la mort subite

Plus en détail

Les différentes maladies du coeur

Les différentes maladies du coeur Auteur : Dr Pascal AMEDRO Les différentes maladies du coeur 1. Le cœur normal L oxygène capté dans l air va dans les poumons, où le sang «bleu» est alors oxygéné et devient «rouge». Il est conduit par

Plus en détail

La Dysplasie Ventriculaire Droite Arythmogène

La Dysplasie Ventriculaire Droite Arythmogène 1 La Dysplasie Ventriculaire Droite Arythmogène Document rédigé par l équipe pluridisciplinaire du centre de référence pour les maladies cardiaques héréditaires (Paris), en collaboration avec des patients

Plus en détail

La coronaropathie en 2010 Angor, syndrome coronaire aigu, infarctus du myocarde, stent acier, stent nu, stent actif, stent biorésorbable

La coronaropathie en 2010 Angor, syndrome coronaire aigu, infarctus du myocarde, stent acier, stent nu, stent actif, stent biorésorbable La coronaropathie en 2010 Angor, syndrome coronaire aigu, infarctus du myocarde, stent acier, stent nu, stent actif, stent biorésorbable Pr PAGANELLI, Service de cardiologie CHU NORD 1 I) Angor Angor =

Plus en détail

Rythmologie cardiaque : comment explorer puis traiter? Pierre Mélon Service de Cardiologie CHU de Liège

Rythmologie cardiaque : comment explorer puis traiter? Pierre Mélon Service de Cardiologie CHU de Liège Rythmologie cardiaque : comment explorer puis traiter? Pierre Mélon Service de Cardiologie CHU de Liège Définition Une arythmie est définie comme une anomalie de fréquence, une irrégularité de rythme ou

Plus en détail

Risques liés à l explantation des DMIA de cardiologie : données bibliographiques (références bibliographiques disponibles en Annexe IV)

Risques liés à l explantation des DMIA de cardiologie : données bibliographiques (références bibliographiques disponibles en Annexe IV) Risques liés à l explantation des DMIA de cardiologie : données bibliographiques (références bibliographiques disponibles en Annexe IV) Les points importants de la littérature sur les risques liés à l

Plus en détail

Département de médecine Service de cardiologie. Consultations générales - Cardiologie

Département de médecine Service de cardiologie. Consultations générales - Cardiologie Consultations générales - Cardiologie Toutes les demandes de consultation autres que celles pour les cliniques surspécialisées. Responsable médical Dr Michel Nguyen Pour renseignement Agente administrative

Plus en détail

L'échographie cardiaque

L'échographie cardiaque L'échographie cardiaque Date de création du document : 2008-2009 PRÉ-REQUIS Sur quel principe physique est basée l'échographie cardiaque? L'utilisation des ultrasons est le principe physique sur lequel

Plus en détail

Pertes de connaissance brèves de l adulte : prise en charge diagnostique et thérapeutique des syncopes

Pertes de connaissance brèves de l adulte : prise en charge diagnostique et thérapeutique des syncopes engendrer, des conséquences physiques engendrées par la chute et de l entourage familial (classe 1). Il est recommandé d évaluer l intérêt de mettre en place une téléalarme, surtout après une chute. 5.3

Plus en détail

DVD scientifique à usage pédagogique de 15 minutes.

DVD scientifique à usage pédagogique de 15 minutes. Notice Du diagnostic au traitement des maladies cardio-vasculaires DVD scientifique à usage pédagogique de 15 minutes. L objectif du vidéogramme est de visualiser les manifestations de l activité cardiaque

Plus en détail

Annuaire des consultations spécialisées de médecine d altitude : http://www.ffme.fr/uploads/medical/documents/liste-cs-medecine-montagne.

Annuaire des consultations spécialisées de médecine d altitude : http://www.ffme.fr/uploads/medical/documents/liste-cs-medecine-montagne. Pathologies chroniques et séjour en altitude : Recommandations pour le médecin généraliste D après la thèse du Dr Gilles de Taffin Les recommandations d usage à rappeler : Éviter l arrivée directe à des

Plus en détail

SROS : Activités interventionnelles sous imagerie médicale, par voie endovasculaire, en cardiologie

SROS : Activités interventionnelles sous imagerie médicale, par voie endovasculaire, en cardiologie SROS : Activités interventionnelles sous imagerie médicale, par voie endovasculaire, en cardiologie 1- Contexte 1-1 Contexte réglementaire Les activités interventionnelles sous imagerie médicale, par voie

Plus en détail

Ischémie myocardique silencieuse (IMS) et Diabète.

Ischémie myocardique silencieuse (IMS) et Diabète. Ischémie myocardique silencieuse (IMS) et Diabète. A propos d un cas clinique, sont rappelés: - les caractères cliniques et pronostiques de l IMS chez le diabétique, - la démarche de l identification de

Plus en détail

VISITE MEDICALE DE NON CONTRE INDICATIONS A LA PRATIQUE DU RUGBY (VMNCI)

VISITE MEDICALE DE NON CONTRE INDICATIONS A LA PRATIQUE DU RUGBY (VMNCI) VISITE MEDICALE DE NON CONTRE INDICATIONS A LA PRATIQUE DU RUGBY (VMNCI) AIDE A LA CONSULTATION Aide à VMNCI (Mise à jour au 12/02/2014 ) (annule et remplace «Présentation au 08/11/2012») Examen clinique

Plus en détail

Maladie des valves. Changer leur évolution. Rétrécissement aortique Insuffisance aortique Insuffisance mitrale Rétrécissement mitral

Maladie des valves. Changer leur évolution. Rétrécissement aortique Insuffisance aortique Insuffisance mitrale Rétrécissement mitral Maladie des valves Rétrécissement aortique Insuffisance aortique Insuffisance mitrale Rétrécissement mitral Quelques repères épidémiologie éditorial Pr Bernard Iung Quelques repères Les maladies des valves

Plus en détail

MALAISE, PERTE DE CONNAISSANCE DE L ADULTE MC AUMONT. 3) Interrogatoire minutieux du patient et des témoins.

MALAISE, PERTE DE CONNAISSANCE DE L ADULTE MC AUMONT. 3) Interrogatoire minutieux du patient et des témoins. MALAISE, PERTE DE CONNAISSANCE DE L ADULTE MC AUMONT POINTS IMPORTANTS : 1) Définition d une syncope et d une lipothymie. 2) Différencier une syncope ou une lipothymie d un vertige, d une hypoglycémie,

Plus en détail

CARDIOPATHIES ET VOYAGES AERIENS QUELS RISQUES?

CARDIOPATHIES ET VOYAGES AERIENS QUELS RISQUES? CARDIOPATHIES ET VOYAGES AERIENS QUELS RISQUES? Pr Jean Pierre GOURBAT clinique de Chatillon Mise à jour février 2013 Santé et voyages aériens Certaines affections peuvent se décompenser lors d un vol

Plus en détail

Épreuve d effort électrocardiographique

Épreuve d effort électrocardiographique Épreuve d effort électrocardiographique J. Valty Diagnostic des coronaropathies. Pronostic après infarctus du myocarde. Indications particulières. Risques de l épreuve d effort? 1- Épreuve positive : segment

Plus en détail

Le syndrome coronarien aigu

Le syndrome coronarien aigu C est le nouveau terme qui englobe la notion d angor et d infarctus. Synonymes : Angor, Angine de poitrine, Rhume de poitrine, Infarctus, Attaque, Les artères coronaires : Ce sont les artères nourricières

Plus en détail

compaction ventriculaire gauche sur la fonction ventriculaire chez l adulte

compaction ventriculaire gauche sur la fonction ventriculaire chez l adulte Influence des paramètres de non compaction ventriculaire gauche sur la fonction ventriculaire chez l adulte C. Defrance, K. Warin-Fresse, G. Fau, P. Guérin, B. Delasalle, P.D. Crochet La non compaction

Plus en détail

Notions de base Gestion du patient au bloc opératoire

Notions de base Gestion du patient au bloc opératoire Notions de base Gestion du patient au bloc opératoire Vieillissement de la population Augmentation du nombre de patients porteurs de stimulateurs cardiaques et défibrillateurs implantables Augmentation

Plus en détail

Cardiologie et Sport. A. Pasquet

Cardiologie et Sport. A. Pasquet XXIII e Journée de cardiologie Cardiologie et Sport QUELS SPORTS POUR LE PATIENT CARDIAQUE? Which sports activity should be recommended to the cardiac patient? Benefit of regular physical activity in patient

Plus en détail

Traitement chirurgical dans l hypertension artérielle

Traitement chirurgical dans l hypertension artérielle Traitement chirurgical dans l hypertension artérielle pulmonaire Pr. Abid Abdelfatteh XXIème Journée Nationale de Médecine Interne 30 Octobre 2010- Monastir Introduction L HTAP est caractérisée par anormale

Plus en détail

Cardiomyopathie hypertrophique

Cardiomyopathie hypertrophique Titre du document (En-tête) LISTE DES ACTES ET PRESTATIONS AFFECTION DE LONGUE DURÉE Cardiomyopathie hypertrophique Protocole national de diagnostic et de soins pour les maladies rares Août 2011 HAS/Nom

Plus en détail

Arrêt cardiaque: 1 VIE = 3 GESTES. Fédération Française de Cardiologie Campagne 2008

Arrêt cardiaque: 1 VIE = 3 GESTES. Fédération Française de Cardiologie Campagne 2008 Arrêt cardiaque: 1 VIE = 3 GESTES Fédération Française de Cardiologie Campagne 2008 CLUB CŒUR ET SANTE DE THIONVILLE Dr JY THISSE 24 09 2008 2 DEFINITION MORGAGNI-1762: mort qui, prévue ou non, emporte

Plus en détail

Prise en charge des troubles du rythme. Michaël Peyrol, Service de cardiologie, C.H.U. Nord, Pr Paganelli

Prise en charge des troubles du rythme. Michaël Peyrol, Service de cardiologie, C.H.U. Nord, Pr Paganelli Prise en charge des troubles du rythme Michaël Peyrol, Service de cardiologie, C.H.U. Nord, Pr Paganelli Cas clinique Patient âgé de 65 ans Infarctus du myocarde ancien, FeVG = 30 % Traitement médical

Plus en détail

Conflits Intérêt, Jacques Machecourt (3 dernières années)

Conflits Intérêt, Jacques Machecourt (3 dernières années) Conflits Intérêt, Jacques Machecourt (3 dernières années) Rémunération directe PEC frais déplacement Abbott Vascular X X Biotronik Boston Scientific Cordis X X Hexacath X X Medtronic Versements Association

Plus en détail

AVIS DE LA CNEDiMTS 1er Juillet 2014 Complétant l avis du 9 avril 2013

AVIS DE LA CNEDiMTS 1er Juillet 2014 Complétant l avis du 9 avril 2013 COMMISSION NATIONALE D EVALUATION DES DISPOSITIFS MEDICAUX ET DES TECHNOLOGIES DE SANTE AVIS DE LA CNEDiMTS 1er Juillet 2014 Complétant l avis du 9 avril 2013 CONCLUSIONS CARELINK, système de télésurveillance

Plus en détail

DIPLOME INTERUNIVERSITAIRE D IMPLANTATION EN STIMULATION ET DEFIBRILLATION 3 ème Cycle

DIPLOME INTERUNIVERSITAIRE D IMPLANTATION EN STIMULATION ET DEFIBRILLATION 3 ème Cycle 2 rue du Dr Marcland 87025 Limoges cedex Tél. 05 55 43 58 00 Fax 05 55 43 58 01 www.unilim.fr DIPLOME INTERUNIVERSITAIRE D IMPLANTATION EN STIMULATION ET DEFIBRILLATION 3 ème Cycle Règlement ARTICLE I

Plus en détail

QUI PEUT CONTRACTER LA FA?

QUI PEUT CONTRACTER LA FA? MODULE 1 : COMPRENDRE LA FIBRILLATION AURICULAIRE 16 QUI PEUT CONTRACTER LA FA? La FA est plus fréquente chez les personnes âgées. Par contre, la FA dite «isolée» (c.-à-d. sans qu il y ait de maladie du

Plus en détail

Fibrillation Auriculaire Samuel Lévy * et Louis Guize **

Fibrillation Auriculaire Samuel Lévy * et Louis Guize ** Fibrillation auriculaire 1 Fibrillation Auriculaire Samuel Lévy * et Louis Guize ** * Service de Cardiologie, CHU Nord, 13015 Marseille Tél : 0491968682 Fax : 0491962162 E-mail : levy@aix.pacwan.net **

Plus en détail

INSUFFISANCE CARDIAQUE «AU FIL DES ANNEES»

INSUFFISANCE CARDIAQUE «AU FIL DES ANNEES» INSUFFISANCE CARDIAQUE «AU FIL DES ANNEES» v On ne guérit pas ( en général ) d une insuffisance cardiaque, mais on peut la stabiliser longtemps, très longtemps à condition v Le patient insuffisant cardiaque

Plus en détail

Ces exigences de formation s appliquent aux candidats qui commencent leur formation à partir du 1 er juillet 2012.

Ces exigences de formation s appliquent aux candidats qui commencent leur formation à partir du 1 er juillet 2012. Exigences en matière de formation de compétences du domaine de compétence ciblée (DCC) en électrophysiologie cardiaque de l adulte 2012 VERSION 1.0 Ces exigences de formation s appliquent aux candidats

Plus en détail

Votre guide des définitions des maladies graves de l Assurance maladies graves express

Votre guide des définitions des maladies graves de l Assurance maladies graves express Votre guide des définitions des maladies graves de l Assurance maladies graves express Votre guide des définitions des maladies graves de l Assurance maladies graves express Ce guide des définitions des

Plus en détail

du 28 mai 2013 : 7 avril 2015 cardiaque. Demandeur Les modèles Indications retenues : (chirurgie ou angioplastie) ; échoué ; cardiaque, - 1 -

du 28 mai 2013 : 7 avril 2015 cardiaque. Demandeur Les modèles Indications retenues : (chirurgie ou angioplastie) ; échoué ; cardiaque, - 1 - COMMISSION NATIONALE D EVALUATION DES DISPOSITIFS MEDICAUX ET DES TECHNOLOGIES DEE SANTE AVIS DE LA CNEDiMTS 7 avril 2015 complétant l avis du 28 mai 20133 CONCLUSIONS HOME MONITORING, système de télésurveillance

Plus en détail

Item : Souffle cardiaque chez l'enfant

Item : Souffle cardiaque chez l'enfant Item : Souffle cardiaque chez l'enfant Collège des Enseignants de Cardiologie et Maladies Vasculaires Date de création du document 2011-2012 Table des matières ENC :...3 SPECIFIQUE :...3 I Généralités...

Plus en détail

Item 281 : Rétrécissement aortique (Evaluations)

Item 281 : Rétrécissement aortique (Evaluations) Item 281 : Rétrécissement aortique (Evaluations) Date de création du document 2011-2012 CAS CLINIQUE Scénario : Vous voyez en consultation un patient de 71 ans en bon état général qui se plaint de dyspnée

Plus en détail

AUDIT MEDICAL. Les indications des agents antiplaquettaires sont-elles respectées? 4 avril 2011 Julie GOEURY

AUDIT MEDICAL. Les indications des agents antiplaquettaires sont-elles respectées? 4 avril 2011 Julie GOEURY AUDIT MEDICAL Les indications des agents antiplaquettaires sont-elles respectées? 4 avril 2011 Julie GOEURY JUSTIFICATIONS ET BASES DE CE TRAVAIL Fréquence de prescription : 3 à 5% de la population française

Plus en détail

La prise en charge de votre insuffisance cardiaque

La prise en charge de votre insuffisance cardiaque G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge de votre insuffisance cardiaque Vivre avec une insuffisance cardiaque Décembre 2007 Pourquoi ce guide? Votre médecin traitant

Plus en détail

Prise en charge de l IDM ; Rôle infirmier

Prise en charge de l IDM ; Rôle infirmier Définition Prise en charge de l IDM ; Rôle infirmier Compétence 4 UE 2.8 Véronique Nédélec-Gimbert octobre 2012 L'infarctus du myocarde (IDM étant une abréviation courante) est une nécrose (mort de cellules)

Plus en détail

Cardiopathies ischémiques

Cardiopathies ischémiques AU PROGRAMME Cardiopathies ischémiques Processus obstructif Notions essentielles 1. Définition Les cardiopathies sont des malformations du cœur : soit acquises, survenant au cours de la vie (cardiopathies

Plus en détail

Troubles du Rythme Cardiaque. Cours DCEM II 7 septembre 2012

Troubles du Rythme Cardiaque. Cours DCEM II 7 septembre 2012 Troubles du Rythme Cardiaque Cours DCEM II 7 septembre 2012 L activité électrique cardiaque ECG normal: rythme sinusal Fibrillation atriale Trouble du rythme le plus fréquent Incidence et prévalence en

Plus en détail

Cardiopathies congénitales complexes Transposition simple des gros vaisseaux

Cardiopathies congénitales complexes Transposition simple des gros vaisseaux Titre du document (En-tête) LISTE DES ACTES ET PRESTATIONS AFFECTION DE LONGUE DURÉE Cardiopathies congénitales complexes Transposition simple des gros vaisseaux Protocole national de diagnostic et de

Plus en détail

La Cardiomyopathie Dilatée

La Cardiomyopathie Dilatée 1 La Cardiomyopathie Dilatée Document rédigé par l équipe pluridisciplinaire du centre de référence pour les maladies cardiaques héréditaires (Paris), en collaboration avec des patients atteints de la

Plus en détail

Principales pathologies à risque cardiovasculaire/facteurs de risque cardiovasculaires 1

Principales pathologies à risque cardiovasculaire/facteurs de risque cardiovasculaires 1 Fiche mémo Contraception chez la femme à risque cardiovasculaire Juillet 2013 Cette fiche mémo fait partie d un ensemble de fiches mémo concernant la contraception et complète plusieurs documents sur ce

Plus en détail

Titre : Attestation des interventions Hospitalisation. Tournus à l étage. Tournus à l étage. Nom :... Prénom :...

Titre : Attestation des interventions Hospitalisation. Tournus à l étage. Tournus à l étage. Nom :... Prénom :... Titre : Attestation des interventions Hospitalisation Tournus à l étage Validation par le superviseur Tournus à l étage Validation par le superviseur Validation : PV Page 1 sur 1 4_1_attestations-interventions-hospit_v2010-03-24.docx

Plus en détail

Dossier Médical de Base

Dossier Médical de Base Dossier Médical de Base (Tous Ages Tous Niveaux) Joueur : Nom :....Prénom :. Date de naissance : (Jour-Mois-Année). Club :... Poste : Caractéristiques : - Gardien de but - Défenseur - Milieu - Attaquant

Plus en détail

La prise en charge de votre cardiopathie valvulaire

La prise en charge de votre cardiopathie valvulaire G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge de votre cardiopathie valvulaire Vivre avec une cardiopathie valvulaire Décembre 2008 En cas de cardiopathie valvulaire opérée

Plus en détail

oblitération partielle ou complète d une veine par un caillot

oblitération partielle ou complète d une veine par un caillot Plan du cours Phlébite Définition Rappel anatomique Physiopathologie de la thrombose veineuse Diagnostic Complications des phlébites Embolie pulmonaire Maladie veineuse post-phlébitique Traitement Traitement

Plus en détail

Le point sur l ergométrie en 2012 dans le diagnostic de la maladie coronarienne

Le point sur l ergométrie en 2012 dans le diagnostic de la maladie coronarienne Le point sur l ergométrie en 2012 dans le diagnostic de la maladie coronarienne Olivier Pantet a, Pierre Monney b, Nicole Aebischer b a Service de médecine intensive adulte (SMIA), CHUV, Lausanne b Service

Plus en détail

GUIDE DU PARCOURS DE SOINS. Maladie coronarienne stable

GUIDE DU PARCOURS DE SOINS. Maladie coronarienne stable GUIDE DU PARCOURS DE SOINS Maladie coronarienne stable Juillet 2014 GUIDE DU PARCOURS DE SOINSMALADIE CORONARIENNE STABLE Ce document est téléchargeable sur : www.has-sante.fr Haute Autorité de Santé Service

Plus en détail

PRISE EN CHARGE ANESTHESIQUE D'UN PATIENT PORTEUR D'UN DEFIBRILLATEUR. Guillaume Quarck 10/10/ 2015

PRISE EN CHARGE ANESTHESIQUE D'UN PATIENT PORTEUR D'UN DEFIBRILLATEUR. Guillaume Quarck 10/10/ 2015 PRISE EN CHARGE ANESTHESIQUE D'UN PATIENT PORTEUR D'UN DEFIBRILLATEUR Guillaume Quarck 10/10/ 2015 PLAN 1/LE DEFIBRILLATEUR IMPLANTABLE Historique Principe Classification Indications Dysfonctions 2/ LES

Plus en détail

Agence Européenne de la Sécurité Aérienne

Agence Européenne de la Sécurité Aérienne Agence Européenne de la Sécurité Aérienne Moyens acceptables de conformité et matériel d orientation dans le cadre de Part-MED 1 Première publication 15 décembre 2011 1 Moyens acceptables de conformité

Plus en détail

Fiche mémo. Contraception chez la femme à risque cardiovasculaire. Juillet 2013. Généralités. Critères d éligibilité des méthodes

Fiche mémo. Contraception chez la femme à risque cardiovasculaire. Juillet 2013. Généralités. Critères d éligibilité des méthodes Fiche mémo Contraception chez la femme à risque cardiovasculaire Juillet 2013 Cette fiche mémo fait partie d un ensemble de fiches mémo concernant la et complète plusieurs documents sur ce thème produits

Plus en détail

Rythmologie interventionnelle (ARH 2009)

Rythmologie interventionnelle (ARH 2009) Chalon sur Saône: Cardiologie interventionnelle Coronarographie Angioplastie coronarienne Cardiologie interventionnelle pédiatrique Rythmologie interventionnelle (ARH 2009) Dr Christophe Girardot 15/01/2015

Plus en détail

Prise en Charge des BRADYCARDIES aux Urgences.

Prise en Charge des BRADYCARDIES aux Urgences. Prise en Charge des BRADYCARDIES aux Urgences. Définition La Bradycardie est définie par une fréquence cardiaque inférieure à 60 battements / minute. La bradycardie est dite absolue si la fréquence cardiaque

Plus en détail

PROGRESSEZ EN SPORT ET EN SANTÉ. Mieux vivre avec ma maladie chronique, Me soigner par l activité physique Programmes Santé

PROGRESSEZ EN SPORT ET EN SANTÉ. Mieux vivre avec ma maladie chronique, Me soigner par l activité physique Programmes Santé PROGRESSEZ EN SPORT ET EN SANTÉ Mieux vivre avec ma maladie chronique, Me soigner par l activité physique Programmes Santé À chacun son stade! Votre profil est unique, votre réponse à l exercice physique

Plus en détail

Coarctation de l aorte

Coarctation de l aorte Coarctation de l aorte Livret d accueil et d information Unité Médicochirurgicale de Cardiologie Pédiatrique et Congénitale Centre de Référence des Malformations Cardiaques Congénitales Complexes Hôpital

Plus en détail

Farzin Beygui Institut de Cardiologie CHU Pitié-Salpêtrière Paris, France. Probability of cardiovascular events. Mortalité CV

Farzin Beygui Institut de Cardiologie CHU Pitié-Salpêtrière Paris, France. Probability of cardiovascular events. Mortalité CV Nouveautés dans le diagnostique et le traitement de la maladie coronaire du dialysé Farzin Beygui Institut de Cardiologie CHU Pitié-Salpêtrière Paris, France Probability of cardiovascular events Mortalité

Plus en détail

REEDUCATION CARDIAQUE APRES POSE DE DAI ASSEMBLEE GENERALE APODEC 2011

REEDUCATION CARDIAQUE APRES POSE DE DAI ASSEMBLEE GENERALE APODEC 2011 REEDUCATION CARDIAQUE APRES POSE DE DAI ASSEMBLEE GENERALE APODEC 2011 cardiaque Ensemble des mesures permettant une approche GLOBALE du patient Processus personnalisé et coordonné Personne intégrée dans

Plus en détail

PROGRAMME. Qu est ce que la sélection? Médicale Non médicale. Tarification et compensation Mortalité, surmortalité Loi des grands nombres

PROGRAMME. Qu est ce que la sélection? Médicale Non médicale. Tarification et compensation Mortalité, surmortalité Loi des grands nombres COMPRENDRE LA SELECTION ET LA TARIFICATION DES RISQUES B1 Durée : 1 journée Niveau Retenir les principes et définitions de base Comprendre les raisons de la sélection et les principes de tarification Faciliter

Plus en détail

LES DEFIBRILLATEURS CARDIOVERTEURS IMPLANTABLES VENTRICULAIRES : ACTUALISATION

LES DEFIBRILLATEURS CARDIOVERTEURS IMPLANTABLES VENTRICULAIRES : ACTUALISATION LES DEFIBRILLATEURS CARDIOVERTEURS IMPLANTABLES VENTRICULAIRES : ACTUALISATION JANVIER 2001 Service évaluation des technologies Service évaluation économique L AGENCE NATIONALE D ACCREDITATION ET D EVALUATION

Plus en détail

Stimulateurs et autres gadgets Ce que l anesthésiste doit savoir

Stimulateurs et autres gadgets Ce que l anesthésiste doit savoir Stimulateurs et autres gadgets Ce que l anesthésiste doit savoir C Decoene Pôle d anesthésie-réanimation CardioThoracique CHRU Lille Pôle de Cardiologie Pr Lablanche, Pr Kacet, Pr Rey Stimulateurs et autres

Plus en détail

B06 - CAT devant une ischémie aiguë des membres inférieurs

B06 - CAT devant une ischémie aiguë des membres inférieurs B06-1 B06 - CAT devant une ischémie aiguë des membres inférieurs L ischémie aiguë est une interruption brutale du flux artériel au niveau d un membre entraînant une ischémie tissulaire. Elle constitue

Plus en détail

COMMISSION NATIONALE D ÉVALUATION DES DISPOSITIFS MEDICAUX ET DES TECHNOLOGIES DE SANTE AVIS DE LA COMMISSION 04 mai 2010

COMMISSION NATIONALE D ÉVALUATION DES DISPOSITIFS MEDICAUX ET DES TECHNOLOGIES DE SANTE AVIS DE LA COMMISSION 04 mai 2010 COMMISSION NATIONALE D ÉVALUATION DES DISPOSITIFS MEDICAUX ET DES TECHNOLOGIES DE SANTE AVIS DE LA COMMISSION 04 mai 2010 Nom : CONCLUSIONS LIFEVEST WCD 3100, défibrillateur cardiaque externe portable

Plus en détail

CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE VAUDOIS Centre de la Résonance Magnétique Cardiaque (CRMC) du CHUV

CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE VAUDOIS Centre de la Résonance Magnétique Cardiaque (CRMC) du CHUV CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE VAUDOIS Centre de la Résonance Magnétique Cardiaque (CRMC) du CHUV Directeur: Pr. J. Schwitter Protocole Titre : RMC de stress pharmacologique Définition Examen fonctionnel

Plus en détail

DEFIBRILLATEURS CARDIAQUES

DEFIBRILLATEURS CARDIAQUES site REFERENTIEL POUR CONTRAT DE BON USAGE (DMI HORS GHS) Réalisé et validé par la Commission Technique EURO PHARMAT DEFIBRILLATEURS CARDIAQUES Codes ATIH : DF001, DF002, DF003, DF004 Codes LPP 3426739

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL MÉTIER / COMPÉTENCES DU CARDIOLOGUE RYTHMOLOGUE

RÉFÉRENTIEL MÉTIER / COMPÉTENCES DU CARDIOLOGUE RYTHMOLOGUE RÉFÉRENTIEL MÉTIER / COMPÉTENCES DU CARDIOLOGUE RYTHMOLOGUE INTERVENTIONNEL Version 2011 Groupe de travail Coordonateur : Professeur Jean-Claude Deharo Collège des Enseignants de Cardiologie Professeur

Plus en détail

Tronc Artériel Commun

Tronc Artériel Commun Tronc Artériel Commun Cardiopathie congénitale conotroncale. 1.4% des cardiopathie congénitales. (1/10000) CIV Diagnostic anténatal Souvent associé à un 22q11. Anomalies associées Définition EMBRYOLOGIE

Plus en détail

SERINGUE AUTO-POUSSEUSE DE DOPAMINE

SERINGUE AUTO-POUSSEUSE DE DOPAMINE SERINGUE AUTO-POUSSEUSE DE DOPAMINE Muret Elise Ranson Charlotte Lambinet Denis Jung Emmanuelle Gangloff Sébastien DEFINITIONS LA SERINGUE AUTO-POUSSEUSE est un appareil électrique permettant d administrer

Plus en détail

ECG en fonction de l Âge

ECG en fonction de l Âge Session ECG en fonction de l âge Guy Vaksmann Vendôme Cardio Clinique de la Louvière Lille Diapositive 1 ECG en fonction de l Âge Journées Lilloises d Anesthésie Réanimation et de Médecine d Urgence avril

Plus en détail

Les maladies valvulaires

Les maladies valvulaires CENTRE CARDIO-THORACIQUE DE MONACO information du patient Les maladies valvulaires Maladies, diagnostic et traitements 1 Les maladies valvulaires ou valvulopathies Elles désignent l ensemble des maladies

Plus en détail

La coronarographie. L angioplastie coronaire. Les recommandations

La coronarographie. L angioplastie coronaire. Les recommandations La coronarographie L angioplastie coronaire Les recommandations La coronarographie A quoi sert-elle? La coronarographie est un examen invasif (il faut ponctionner une artère ) qui permet de parfaitement

Plus en détail

fréquence - Stimulateur chambre ventriculaire Indications retenues : est normale Service Attendu (SA) : Comparateu retenu : Amélioration Nom de marque

fréquence - Stimulateur chambre ventriculaire Indications retenues : est normale Service Attendu (SA) : Comparateu retenu : Amélioration Nom de marque COMMISSION NATIONALE D EVALUATION DES DISPOSITIFS MEDICAUX ET DES TECHNOLOGIES DEE SANTE AVIS DE LA CNEDiMTS 01 juillet 2014 CONCLUSIONS ELUNA 8 SR-T, stimulateur cardiaque implantable simple s chambre

Plus en détail

Les troubles du rythmes et de la conduc2on au cours du cathétérisme cardiaque. Marie-stella Vanderplancke, hight tech 2013

Les troubles du rythmes et de la conduc2on au cours du cathétérisme cardiaque. Marie-stella Vanderplancke, hight tech 2013 Les troubles du rythmes et de la conduc2on au cours du cathétérisme cardiaque Marie-stella Vanderplancke, hight tech 2013 La conduc)on cardiaque L eléctrocardiogramme en rythme sinusal CHAPITRE 1 Le malaise

Plus en détail

GUIDE - AFFECTION DE LONGUE DURÉE. Cardiopathies valvulaires et congénitales graves chez l adulte

GUIDE - AFFECTION DE LONGUE DURÉE. Cardiopathies valvulaires et congénitales graves chez l adulte GUIDE - AFFECTION DE LONGUE DURÉE Cardiopathies valvulaires et congénitales graves chez l adulte Juin 2008 Ce guide médecin est téléchargeable sur www.has-sante.fr Haute Autorité de Santé Service communication

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL MÉTIER / COMPÉTENCES DE L ADULTE

RÉFÉRENTIEL MÉTIER / COMPÉTENCES DE L ADULTE RÉFÉRENTIEL MÉTIER / COMPÉTENCES DU CARDIOLOGUE INTERVENTIONNEL DE L ADULTE Version 2011 GROUPE DE TRAVAIL COORDONATEUR : Professeur Martine Gilard, PU-PH, CHU de Brest Présidente sortante du GACI groupe

Plus en détail

LE DEFIBRILLATEUR AUTOMATIQUE IMPLANTABLE ( DAI) AREPAC 19 Octobre 2002

LE DEFIBRILLATEUR AUTOMATIQUE IMPLANTABLE ( DAI) AREPAC 19 Octobre 2002 LE DEFIBRILLATEUR AUTOMATIQUE IMPLANTABLE ( DAI) AREPAC 19 Octobre 2002 Marie-Christine Delattre, Elodie Flahaut, Florence L Hostis Consultation de Rythmologie et Cardio A PrKacet Hôpital Cardiologique,

Plus en détail

Atelier N 2. Consultation de patientes porteuses d une maladie générale

Atelier N 2. Consultation de patientes porteuses d une maladie générale Atelier N 2 Consultation de patientes porteuses d une maladie générale Contre indica,ons à la grossesse Hypertension artérielle pulmonaire >30mmHg Maladie de Marfan (dilatation aortique>4 cm) Rétrécissement

Plus en détail

Annexe 3. Protection des joueurs

Annexe 3. Protection des joueurs Annexe 3 Protection des joueurs Union Nationale Sportive Léo Lagrange 150 rue des Poissonniers 75883 PARIS Cedex 18 Tel : (33) 01 53 09 00 22 Fax : (33) 01 56 55 51 82 Mail : union.sportive@leolagrange.org

Plus en détail

Guide du médecin traitant. L invalidité. dans le Régime de rentes du Québec. Édition 2015

Guide du médecin traitant. L invalidité. dans le Régime de rentes du Québec. Édition 2015 Guide du médecin traitant L invalidité dans le Régime de rentes du Québec Édition 2015 Remerciements Ce guide a été réalisé par la Direction des communications de la Régie des rentes du Québec avec la

Plus en détail

Cas clinique: Mr A.M. 1940 A.M. 1940. A.M. 1940;Resynchro avant-après. Resynchronisation avant et après 12 mois: RX thorax.

Cas clinique: Mr A.M. 1940 A.M. 1940. A.M. 1940;Resynchro avant-après. Resynchronisation avant et après 12 mois: RX thorax. Cas clinique: Mr A.M. 1940 A.M,1940, 2 ans près son infarctus malaise lors d une marche, syncope et choc électrique Infarctus antérieur : FEVG 30% Coro:Recanalisation / l IVA ECG: sinusal QRS 0.10, inf.

Plus en détail

TROUBLES DU RYTHME CARDIAQUE

TROUBLES DU RYTHME CARDIAQUE DOSSIER 13 TROUBLES DU RYTHME CARDIAQUE QUAND LE CŒUR PERD LA MESURE Phanie Les troubles du rythme cardiaque sont des affections fréquentes et très hétérogènes. Certains passent inaperçus, d autres sont

Plus en détail

Le parcours chirurgical des cardiopathies congénitales Ce que le tarificateur d assurance vie doit savoir. Industrielle Alliance 16 Mars 2012

Le parcours chirurgical des cardiopathies congénitales Ce que le tarificateur d assurance vie doit savoir. Industrielle Alliance 16 Mars 2012 Le parcours chirurgical des cardiopathies congénitales Ce que le tarificateur d assurance vie doit savoir Industrielle Alliance 16 Mars 2012 Dr Philippe Chetaille Cardiologie Pédiatrique et Congénitale

Plus en détail

Module 9: 3 cas cliniques d athérosclérose

Module 9: 3 cas cliniques d athérosclérose Professeur François SCHIELE Université de FRANCHE COMTE Service de Cardiologie 25000 BESANCON Module 9: 3 cas cliniques d athérosclérose L athérosclérose, les facteurs de risque, la prévention primaire

Plus en détail

Régime d assurance maladies graves Chèque-vie MD de base Guide du produit

Régime d assurance maladies graves Chèque-vie MD de base Guide du produit Régime d assurance maladies graves Chèque-vie MD de base Guide du produit Le régime en bref Admissibilité Résident du Canada Âge à l expiration : 75 ans. Capital assuré : 25 000 $, âge à la souscription

Plus en détail

Fiche médecin traitant Dépistage et prévention des anévrismes de l aorte abdominale

Fiche médecin traitant Dépistage et prévention des anévrismes de l aorte abdominale Recommandation en santé publique Fiche médecin traitant Dépistage et prévention des anévrismes de l aorte abdominale Novembre 2012 Préambule Objectifs de la fiche d information médecins Contexte Description

Plus en détail

Moniteur ECG monocanal portable sans fil (HCG-801-E) Dépistage et autosurveillance des événements cardiaques

Moniteur ECG monocanal portable sans fil (HCG-801-E) Dépistage et autosurveillance des événements cardiaques Dépistage et autosurveillance des événements cardiaques Moniteur ECG monocanal portable sans fil (HCG-801-E) Compact - Sans fil Simple d utilisation Rapide - Discret www.omron-healthcare.com Zoom sur la

Plus en détail

EXAMEN CLINIQUE AVANT CREATION D UN ABORD VASCULAIRE ET INDICATIONS DE L IMAGERIE PRE-OPERATOIRE

EXAMEN CLINIQUE AVANT CREATION D UN ABORD VASCULAIRE ET INDICATIONS DE L IMAGERIE PRE-OPERATOIRE Abords vasculaires pour hémodialyse EXAMEN CLINIQUE AVANT CREATION D UN ABORD VASCULAIRE ET INDICATIONS DE L IMAGERIE PRE-OPERATOIRE Albert Mouton Clinique de l Archette AIX 12,13? 14 Juin,Juin 2014 Introduction

Plus en détail

PATHOLOGIE CARDIO VASCULAIRE DES VOYAGEURS D. HOROVITZ

PATHOLOGIE CARDIO VASCULAIRE DES VOYAGEURS D. HOROVITZ PATHOLOGIE CARDIO VASCULAIRE DES VOYAGEURS D. HOROVITZ Les étapes du transport Y a - t - il un cardiaque dans l avion? CONTRAINTES CX VX L HYPOXIE LES ACCELERATIONS EFFETS DE L ALTITUDE LOI MARIOTTE PV

Plus en détail

1 Définition des activités interventionnelles sous imagerie médicale (R.6123-128 du code de la santé publique) :

1 Définition des activités interventionnelles sous imagerie médicale (R.6123-128 du code de la santé publique) : 1 Définition des activités interventionnelles sous imagerie médicale (R.6123-128 du code de la santé publique) : Ces activités comprennent : 1 les actes électrophysiologiques : - de rythmologie interventionnelle

Plus en détail

2. DEFINITION DES TRANSFERTS INTER-ETABLISSEMENTS DE SANTE

2. DEFINITION DES TRANSFERTS INTER-ETABLISSEMENTS DE SANTE URGENCES CARDIOLOGIQUES : ALTERNATIVES A LA MEDICALISATION DES TRANSFERTS SECONDAIRES Valérie DEBIERRE *, Antoine ANDRE, Frédéric BERTHIER *, Denis BARON * * SAMU 44 - CHU, BP 1005, 44093 NANTES Cedex

Plus en détail

Recommandations Européennes pour la pratique sportive par le cardiaque

Recommandations Européennes pour la pratique sportive par le cardiaque Recommandations Européennes pour la pratique sportive par le cardiaque DU Cardio Sport Paris 2010 François Carré INSERM U 642 Dépistage des cardiopathies chez les sportifs Bilan de non contre-indication

Plus en détail