Service Géologie Appliquée

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Service Géologie Appliquée"

Transcription

1 BRGM

2 BUREAU DE RECHERCHES GEOLOGIQUES ET MINIERES DEPARTEMENT GEOLOGIE Service Géologie Appliquée 74j Rue de la Fédération aux Travaux Publics PARIS 15e et aux Substances Utiles OBSERVATIONS GEOLOGIQUES POUR UN PROJET DE GARE SOUTERRAINE DE BANLIEUE, A PARIS - AUSTERLITZ L. FEUGUEUR DS.64.A109 PARIS, le 1er décembre 1964

3 INTRODUCTION - (Travaux envisagés) Une gare souterraine de banlieue est prévue à PARIS - AUSTERLITZ, pour rendre l'indépendance aux mouvements Grandes Lignes. Actuellement, en effet, les trains express ou rapides partent et arrivent sur le plateau mixte : Banlieue - Grandes Lignes, Les problèmes à résoudre, exploitations et réalisations techniques, sont exposés dans un article paru dans la Revue Générale des Chemins de Fer *, La particularité technique de cette gare souterraine, est qu'elle sera construite sous un faisceau de voies complexes, dans la nappe aquifère, sans interrompre le trafic normal. Les ouvrages devront être étanches, résister aux souspressions, en particulier lors de la remontée du niveau hydros tatique en liaison avec les crues de la Seine, Cependant, nous savons que le réseau métropolitain dans cette région, en particulier la ligne n 10, est construit dans cette nappe et dans des terrains identiques. Il ne semble pas que l'on ait à craindre de graves anomalies de terrains, en raison des expériences acquises par des travaux antérieurs voisins (li gne n 10), et reconnus par une campagne de sondages. *) - Le projet de la gare de banlieue souterraine de Paris - Austerlitz par MM. DAFFA et RABAT - Revue Générale des Chemins de Fer, juillet - août 1964,

4 GEOLOGIE - STRATIGRAPHIE - (Nature des terrains *) La craie blanche (Campanien) constitue le substratum des terrains tertiaires de Paris. Elle se rencontre à la cote NGF -28 près du P. S. du boulevard de la gare (R. 50YER 1953). Au-dessus, vient le Montien constitué de marnes et calcaires, puis le Sparnacien. essentiellement argilo-ligniteux, avec des bancs de sables intercalés. Le Cuisien sableux n'existe que dans le Nord de Paris. Dans cette région Sud-Est de Paris, le Lutétien repose directement sur les argiles ligniteuses du Sparnacien... Le Lutétien est constitué de calcaires tendres, sableux vers la base. Il devient plus compact au Lutétien moyen pour faire place à des bancs durs alternant avec des marnes et argiles (Luté tien supérieur ou Calcaire à Cérithes), Cet étage se termine par les Marnes et Caillasses (marnes blanchâtres à rognons siliceux). Ces assises seront rencontrées dans les travaux souterrains, sous les alluvions de la Seine (anciennes et modernes). Ces dépsts alluviaux qui recouvrent les assises calcaires et marneuses du Lutétien, débutent par les sables et graviers (alluvions anciennes) et se terminent par des dépots plus fins, argilo-sableux et tourbeux (alluvions modernes). En l'absence des dépôts graveleux de base, les alluvions fines, modernes, peuvent reposer directement sur les marnes du Lutétien terminal. *) Voir la carte géologique 1/ de Paris, et la Géologie de Paris de R. SDYER , Mémoires pour servir à l'explication de la carte géologique de la France - Paris - Imprimerie Natio nale,

5 GEOLOGIE - TECTONIQUE - (Structure des terrains) Les assises tertiaires de la gare d'austerlitz sont situées sur le flanc Nord de l'anticlinal de Meudon, Elles sont donc inclinées vers le Nord ou Nord-Est, en direction d'un axe synclinal qui passe à la limite Nord de Paris (Axe synclinal de la Seine ou de Saint-Denis), Le pendage moyen des calcaires à Paris est de 1 ^o (R. SOYER 1953, p. 312). En général, cette pente est beaucoup plus faible (6 à 8 /o. o). La dissolution de niveaux gypseux, la fracturation de certains bancs durs du Lutétien, les phénomènes de décompression sur les pentes pendant les périodes quaternaires, ont provoqué des ondulations secondaires de faible amplitude, Ce sont ces ondulations secondaires qui se rencontrent fréquemment dans les travaux car elles sont à l'échelle des excavations. Ces déformations dans une série très litée et hétérogène, provoquent des f racturations dans les bancs calcaires et des la minages, ou épaississements, dans les assises tendres (marnes ou argiles ), Le plongement des assises tertiaires vers le Nord - Nord- Est, donc des argiles sparnaciennes, détermine un écoulement de la nappe aquifère du Lutétien, dans cette direction, - HYDROGEOLOGIE - Le niveau de la Seine, en période d'étiage, se tient à la cote NGF 26,40, Pendant les périodes de crues, le niveau de la Seine peut atteindre la cote NGF 30, exceptionnellement les

6 -4- cotes NGF 32 et 33. La crue de 1910 a même atteint la cote NGF 34,10, Pendant les essais de pompage dans la nappe au droit du puits D, à la gare d'austerlitz (période du 16 au 20 juillet 1963), le niveau de la Seine a varié entre les cotes NGF 26,57 et 26,41 (Pont d'austerlitz *). La nappe aquifère a été rencontrée, pour l'ensemble des projets, entre les cotes NGF 27,30 et 27,70. Des essais de pompage ont été effectués dans les sables et graviers des alluvions ancien nes et dans la série des marnes et calcaires du Lutétien supérieur* Dans la zone des sables et graviers le niveau dynamique s'est stabilisé à 12,50 m de profondeur pour un débit de 47 m3/heure (cote NGF 21,12), Dans les piézomètres, le niveau n'était pas encore stabilisé à l'arrêt du pompage (puits A), Dans les trois piézomè tres, les plus près du puits A, le niveau dynamique, après 48 heu res de pompage à 47 m3/heure, était à la cote moyenne NGF de 26,15. Ces piézomètres étaient situés respectivement à 2,29m - 3,B5m et 6,48m du puits A, Des essais ont été effectués également dans les calcaires lités du Lutétien supérieur, zone des travaux en souterrains (puits D), La nappe phréatique a été repérée à 6,46m de profondeur (sous le niveau du quai), c'est-à-dire environ à la cote NGF * Un rabattement de 6,5üm s'est établi très rapidement en début de pompage (cote NGF 20,5) pour un débit moyen de 50 m3/heure. Ce niveau est ensuite remonté rapidement en quelques heures pour se maintenir entre les cotes NGF 22,70 et 22,30. * - Mesures effectuées par la Sté Etudes et Travaux de Fondations. ** - Rapport: Etudes Travaux et Fondations du 5 septembre 1963, p. 5.

7 -5- (rabattement de 4,30m à 4,70m), Il faut toutefois remarquer que le niveau dynamique ne s'est jamais stabilisé correctement même en fin de pompage *, Dès l'arrêt des pompages, la remontée s'est faite en une heure pour une hauteur d'eau légèrement supérieure à 4m, l'équilibre avec le niveau hydrostatique s'est fait ensuite en 15 heures pour la dernière tranche supérieure de D,20m, de la nappe phréatique. Les pointes irrégulières que l'on constate dans la courbe de rabattement montrent bien le caractère irrégulier des venues d'eau dans les calcaires lutétiens. Ce fait est bien net dans la remontée de 1,80m environ obtenue après 24 heures de pompages (cote NGF 20,50 à 22,30). Cette brusque remontée et les fluctuations autour d'une ligne idéale, peuvent être attribuées à un décolmatage des fissures, ou fractures ouvertes, pendant les pompages. La vitesse de remontée d'eau, après l'arrêt des pompes et le faible abaissement du plan d'eau dans les piézomètres, montrent que cette nappe du Lutétien est bien alimentée. L'eau de la nappe des alluvions sera généralement chargée en sulfate de calcium (0,800 gr. par litre) elle peut atteindre 1,164 et même 2,52agi:^*. Cette eau minéralisée nécessitera l'utili sation de ciments spéciaux. La nappe du Lutétien s'écoule du Sud vers le Nord, est drai née par la Seine et sera influencée par la hauteur du niveau d'eau du fleuve, en période de crue. Selon les expériences acquises, il y a un décalage non mesuré dans le temps, entre la décrue et la baisse de la nappe phréatique. Les techniciens en ont tenu compte pour le calcul des souspressions dans les études de construction de la gare souterraine. * - voir courbes de rabattement et de remontée dans le puits D du plan E.T.F./ BE ** - R, SOYER - Géologie de Paris , p. 362

8 -C0NCLU5IDN- Les Marnes et Caillasses et les Calcaires à Cérithes du Lutétien, seront intéressés par les travaux souterrains, près du pont du boulevard de la gare, La gare proprement dite sera ouverte dans les alluvions anciennes et modernes (sables et graviers, sables argileux, tourbes et limons ), Les profils géologiques établis à partir de nombreux sonda ges, interprétés par R. SDYER, sont corrects et aucune modification n'est à apporter. Notons cependant que les assises des calcaires ne seront pas horizontales, certains bancs seront très fracturés. Situés dans la nappe, ils seront très aquifères. Les travaux risquent donc de dégager des fissures primitivement colmatées, au fur et à mesure de l'avancement et d'augmenter le débit des eaux d'exhaure, à éva cuer par pompages. Si les Marnes et Caillasses présentent trop d'irrégularités, par exemple des ondulations de faible amplitude, l'entreprise sera gênée pour la pose des bois de galerie. La base des alluvions n'est pas régulière, les sables et graviers pénètrent parfois, en coin, dans les Marnes et Caillasses sous- jacentes. La rencontre de ces matériaux graveleux aquifères dans la demi-section supérieure du passage souterrain n'est pas exclue. Si de telles indentations sableuses sont rencontrées à proximité des fondations du boulevard de la gare, il faudra prendre des précautions pour éviter des entraînements de sables, Peut-être faudra-t-il conso lider au préalable, par' in j ections, les terrains encaissant les fonda tions des piles, Il serait utile de faire procéder, avant les travaux.

9 - 7 - à une reconnaissance de ces fondations pour constater l'état de con servation des terrains. Le rabattement de la nappe, par pompage, pourrait provoquer une désagrégation mécanique des assises sableuses ou marneuses. Pour ce qui concerne la gare souterraine proprement dite, une simple objection est à formuler. Lorsqu'on aura atteint les assi ses lutétiennes (niveau de fondation du radier) on ne rencontrera pas un "calcaire" franc, comme le laisse supposer le rapport d'exécu tion de l'entreprise. Le socle lutétien, sous les alluvions, se présen tera plutôt sous l'aspect d'une série d'assiettes empilées et incli nées. C'est donc en partie sur la tranche de ces "assiettes" que sera fondé le radier général horizontal. Il faut savoir également que les bancs de calcaire alternent avec des lits de marnes, et d'argiles. Ces lits argileux ou marneux n'apparaissent pas nettement sur les coupes de sondages. Ceci à cause du mode d'exécution de ces ouvrages; nous savons cependant que cette structure existe par les travaux du métropolitain d'une part et la connaissance que nous avons de cette série, d'autre part, dans les carrières de Paris, D'une manière générale, nous pensons que les travaux sou terrains envisagés pourront être réalisés dans les mêmes conditions que lors du percement de la ligne n 10 du métropolitain. Des venues d'eau plus importantes pourront être rencontrées, mais elles pour raient être neutralisées par des injections. Une augmentation de pom page pendant les travaux n'est pas souhaitable, afin d'éviter d'aug menter la vitesse de circulations d'eau dans les terrains encaissants. Dans certains cas, ces circulations à gros débits pourraient décon solider les assises fracturées et marneuses. Une surveillance géologique paraît nécessaire pendant l'exé cution des travaux. Elle aurait pour but de conseiller l'entreprise pendant le percement, en cas de rencontre d'anomalies géologiques et d'établir un document géotechnique utile, en cas d'incidents ulté- ' rieurs en rapport avec le terrain.

BUREAU D'ETUDES POUR L'AMENAGEMENT ET TOURISTIQUE DU PARC. par L.CREMILLE

BUREAU D'ETUDES POUR L'AMENAGEMENT ET TOURISTIQUE DU PARC. par L.CREMILLE BUREAU DE RECHERCHES GÉOLOGIQUES ET MINIÈRES SERVICE GÉOLOGIQUE NATIONAL B.P. 6009 45018 Orléans Cedex Tél.: (38) 63.00.12 BUREAU D'ETUDES POUR L'AMENAGEMENT ET TOURISTIQUE SPORTIF AMENAGEMENT DU PARC

Plus en détail

APTITUDE A L INFILTRATION SUR LE TERRITOIRE DE LA COMMUNAUTE URBAINE DE BORDEAUX

APTITUDE A L INFILTRATION SUR LE TERRITOIRE DE LA COMMUNAUTE URBAINE DE BORDEAUX Communauté urbaine de Bordeaux APTITUDE A L INFILTRATION SUR LE TERRITOIRE DE LA COMMUNAUTE URBAINE DE BORDEAUX CAHIER DES CHARGES DES RECONNAISSANCES ET ETUDES DE SOL A REALISER SEPIA CONSEILS - 53, rue

Plus en détail

LA GARELIERE IMMOBILIERE. Création d un lotissement, Lieu-dit «Les Singles», 17 750 ETAULES - Sondages et essais d infiltration

LA GARELIERE IMMOBILIERE. Création d un lotissement, Lieu-dit «Les Singles», 17 750 ETAULES - Sondages et essais d infiltration LA GARELIERE IMMOBILIERE Création d un lotissement, Lieu-dit «Les Singles», 17 750 ETAULES - Sondages et essais d infiltration COMPTE RENDU DES RESULTATS Dossier n Indice Date 0 10/07/2013 Etabli par Vérifié

Plus en détail

12/ AV. FONTAINE ARGENT - 25000 BESANÇON - Téléphone (81) 88.03.11 TEL. (81) 81.80.80 J. CORNET BUREAU DE RECHERCHES GÉOLOGIQUES ET MINIÈRES

12/ AV. FONTAINE ARGENT - 25000 BESANÇON - Téléphone (81) 88.03.11 TEL. (81) 81.80.80 J. CORNET BUREAU DE RECHERCHES GÉOLOGIQUES ET MINIÈRES SERVICE DES BATIMENTS DEPARTEMENTAUX PREFECTURE DU DOUBS - 25 000 BESANCON TEL. (81) 81.80.80 HOTEL DU PREFET A BESANCON FORAGE DE REJET POUR L INJECTION DES EAUX REFROIDIES EN PROVENANCE D'uNE POMPE A

Plus en détail

M. GUILLAUME ^ Alimentation en eau potable /} ( de la Ville de Metz Implantation de nouvelles stations de pompage dans la région de La Maxe-Thur;y

M. GUILLAUME ^ Alimentation en eau potable /} ( de la Ville de Metz Implantation de nouvelles stations de pompage dans la région de La Maxe-Thur;y M. GUILLAUME ^ Alimentation en eau potable /} ( de la Ville de Metz Implantation de nouvelles stations de pompage dans la région de La Maxe-Thur;y 15 Octobre 1954 BUREAU DE RECHERCHES GEOLOGIQUES GEOPHYSIQUES

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DE L ETUDE DU GENIE CIVIL CIVIL

GUIDE PRATIQUE DE L ETUDE DU GENIE CIVIL CIVIL CIVIL Préparation de la mission 1. Analyse du document de la reconnaissance 2. Estimation des moyens à mettre à œuvre 3. Planification de la mission avec le topographe Programme de la mission 1. Visite

Plus en détail

BRGM L'tNTIEMMSE AU SEIVICE DE LA TEME

BRGM L'tNTIEMMSE AU SEIVICE DE LA TEME BRGM L'tNTIEMMSE AU SEIVICE DE LA TEME SOCIETE S I C N ANNECY (Hte Savoie) CONTROLE DE LA QUALITE DES EAUX SOUTERRAINES. REALISATION DU PIEZOMETRE P 1. R 33122 RHA 4S/91 juillet 1991 Par Ph. DUBOEUF BRGM

Plus en détail

Affaire n : ET00239 Document n ET00239/ GE IND 0. INDICE Date établi vérifié modification NB pages

Affaire n : ET00239 Document n ET00239/ GE IND 0. INDICE Date établi vérifié modification NB pages FRANCE MAISON PASSIVE LOT N 5 LIEU-DIT «PETARD» CINTEGABELLE (31) ETUDE GEOTECHNIQUE DE CONCEPTION MISSION G2 PHASE AVP DOSSIER N ET00239 Affaire n : ET00239 Document n ET00239/ GE IND 0 INDICE Date établi

Plus en détail

Concession minière de Beaune les Mines (Haute- Vienne) Reconnaissance du sous-sol autour du puits "Dupont " et évaluation des risques d'affaissement

Concession minière de Beaune les Mines (Haute- Vienne) Reconnaissance du sous-sol autour du puits Dupont  et évaluation des risques d'affaissement LIMOUSIN Concession minière de Beaune les Mines (Haute- Vienne) Reconnaissance du sous-sol autour du puits "Dupont " et évaluation des risques d'affaissement Appui aux Administrations Etude réalisée dans

Plus en détail

GUIDE-FORMULAIRE pour la création de sondages, de forages, de puits, d ouvrages souterrains et le prélèvement d eaux souterraines dans une I.C.P.E.

GUIDE-FORMULAIRE pour la création de sondages, de forages, de puits, d ouvrages souterrains et le prélèvement d eaux souterraines dans une I.C.P.E. Direction de la cohésion sociale et du développement durable ------- Bureau de l environnement et du développement durable ------- GUIDE-FORMULAIRE pour la création de sondages, de forages, de puits, d

Plus en détail

I. PRESENTATION DU PROJET

I. PRESENTATION DU PROJET MF/MM SEANCE DU 11 DECEMBRE 2006 2006/7274 - DEMANDE D'AUTORISATION D'EFFECTUER DES TRAVAUX D'EXHAURE ET DE REJET EN NAPPE DES EAUX DU TAPIS DRAINANT POUR LA MISE A SEC D'UN PARKING SOUTERRAIN SITUE SOUS

Plus en détail

Arc Express débat public sur le métro de rocade

Arc Express débat public sur le métro de rocade Arc Express débat public sur le métro de rocade DOSSIER DES ÉTUDES étude Insertion de tracés, impact sommaire et rédaction du DOCP (SETEC TPI /XELIS / INGEROP) AVERTISSEMENT Les études préalables, dont

Plus en détail

Traçages et limites des bassins versants : exemple du système des Trois Fontaines (Loiret)

Traçages et limites des bassins versants : exemple du système des Trois Fontaines (Loiret) Traçages et limites des bassins versants : exemple du système des Trois Fontaines (Loiret) Bruno LECLERC Géo-Hyd Parc du Moulin, 101, rue Jacques Charles 45160 Olivet bruno.leclerc@geo-hyd.com I. INTRODUCTION

Plus en détail

Prospection géophysique électrique. pour la création d'un forage. d'alimentation en eau. d'un lac de baignade MAIRIE DE PENNE D'AGENAIS

Prospection géophysique électrique. pour la création d'un forage. d'alimentation en eau. d'un lac de baignade MAIRIE DE PENNE D'AGENAIS MAIRIE DE PENNE D'AGENAIS (Lot-et-Garonne) Document non public Prospection géophysique électrique pour la création d'un forage d'alimentation en eau d'un lac de baignade P. CHARBONNEYRE et B. SOURISSEAU

Plus en détail

Le choix entre les différentes possibilités se faisant en fonction du prix, les éléments à prendre en compte sont : - prix du forage - installation

Le choix entre les différentes possibilités se faisant en fonction du prix, les éléments à prendre en compte sont : - prix du forage - installation Le choix entre les différentes possibilités se faisant en fonction du prix, les éléments à prendre en compte sont : - prix du forage - installation du massif de gravier - tubage (plein + crépine) - pompe

Plus en détail

VIEUX-ROÜEN-SUR-BRESLE (SEINE MARITIME)

VIEUX-ROÜEN-SUR-BRESLE (SEINE MARITIME) p. BASSOMPIERRE ALIMENTATION EN EAU POTABLE DES COMMUNES DE HODENG-AU-BOSC ET VIEUX-ROÜEN-SUR-BRESLE (SEINE MARITIME) Paris, le 18 Décembre 1959 B. R.G.M. Paris (XVe), le 18 Décembre 1959 74, rue de la

Plus en détail

XXX XXXXXXXXXX ÉTUDES DE SOLS - EAUX SOUTERRAINES - MATÉRIAUX - ENVIRONNEMENT

XXX XXXXXXXXXX ÉTUDES DE SOLS - EAUX SOUTERRAINES - MATÉRIAUX - ENVIRONNEMENT XXX XXXXXXXXXX ÉTUDES DE SOLS - EAUX SOUTERRAINES - MATÉRIAUX - ENVIRONNEMENT Monsieur et Madame XXXXXXX ---------------------------- Projet de construction d'une maison individuelle Rue de l'xxxxxxx Commune

Plus en détail

BRGM SYNDICAT INTERCOMMUNAL POUR LA CONSTRUCTION ET LA GESTION DU PARKING D'ORRY-LA-VILLE. Evacuofion des eaux pluviales

BRGM SYNDICAT INTERCOMMUNAL POUR LA CONSTRUCTION ET LA GESTION DU PARKING D'ORRY-LA-VILLE. Evacuofion des eaux pluviales BRGM SYNDICAT INTERCOMMUNAL POUR LA CONSTRUCTION ET LA GESTION DU PARKING D'ORRY-LA-VILLE Evacuofion des eaux pluviales du parking de rabattement de la gare d'orry-la-ville (Oise) BRGM SYNDICAT INTERCOmUNAL

Plus en détail

D / Lit filtrant vertical non drainé (filtre à sable vertical) p 6. E / Lit filtrant drainé à flux vertical (filtre à sable vertical) p 7

D / Lit filtrant vertical non drainé (filtre à sable vertical) p 6. E / Lit filtrant drainé à flux vertical (filtre à sable vertical) p 7 S.P.A.N.C. Schémas de principe et de fonctionnement des différents dispositifs SOMMAIRE Schémas de principe et de fonctionnement A / Définition des filières d assainissement p 3 B / Fosse toutes eaux p

Plus en détail

Association pour les Sciences de la Terre, l Environnement et la Recherche Association Loi 1901. 73, rue Jean-Jacques Frugier - 91 200 ATHIS-MONS

Association pour les Sciences de la Terre, l Environnement et la Recherche Association Loi 1901. 73, rue Jean-Jacques Frugier - 91 200 ATHIS-MONS 1 Association pour les Sciences de la Terre, l Environnement et la Recherche Association Loi 1901 73, rue Jean-Jacques Frugier - 91 200 ATHIS-MONS ASTER 7-6-1 EXPERTISE DU DOSSIER CONCERNANT LA RÉALISATION

Plus en détail

ENJEUX ET OBJECTIFS DU PROJET ARK

ENJEUX ET OBJECTIFS DU PROJET ARK ENJEUX ET OBJECTIFS DU PROJET ARK Mieux comprendre, pour mieux protéger et gérer durablement la ressource en eau L aquifère jurassique d Aix-Gardanne est considéré dans le Schéma directeur d aménagement

Plus en détail

REPRISES EN SOUS-OEUVRE

REPRISES EN SOUS-OEUVRE REPRISES EN SOUS-OEUVRE INTRODUCTION Le terme reprise en sous-oeuvre est utilisé chaque fois que l'on réalise un ouvrage devant assurer une nouvelle transmission des charges. Ce problème se pose dans deux

Plus en détail

PROSPECTION ELECTRIQUE DANS LA REGION DE MAHALEOTSE-TOLIARY Ramanantsoa A. 1, Rasoamiaramanana R. 1, Rasolondrazao L. 1

PROSPECTION ELECTRIQUE DANS LA REGION DE MAHALEOTSE-TOLIARY Ramanantsoa A. 1, Rasoamiaramanana R. 1, Rasolondrazao L. 1 Résumé PROSPECTION ELECTRIQUE DANS LA REGION DE MAHALEOTSE-TOLIARY Ramanantsoa A. 1, Rasoamiaramanana R. 1, Rasolondrazao L. 1 Nous avons effectué une campagne géophysique en juillet 1999, dans la région

Plus en détail

Fiche de renseignement

Fiche de renseignement Demande d autorisation d assainissement individuel Fiche de renseignement REÇU EN MAIRIE Dossier N Cette fiche doit être remise au service Urbanisme de votre commune, dûment complétée et accompagnée des

Plus en détail

Les reconnaissances géophysiques appliquées à la recherche de cavités en sous-sol Franck Rivière 1.

Les reconnaissances géophysiques appliquées à la recherche de cavités en sous-sol Franck Rivière 1. Les reconnaissances géophysiques appliquées à la recherche de cavités en sous-sol Franck Rivière 1. Introduction Qu elles soient anthropiques ou naturelles, la présence de cavités souterraines est un risque

Plus en détail

GUIDE TECHNIQUE DE L ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF

GUIDE TECHNIQUE DE L ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Page 1/5 GUIDE TECHNIQUE DE L ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF L assainissement non collectif est une technique d épuration des eaux usées domestiques simple, durable et efficace, à condition de respecter

Plus en détail

sur l'évacuation et le traitement des eaux usées des résidences isolées en bref

sur l'évacuation et le traitement des eaux usées des résidences isolées en bref LE RÈGLEMENT sur l'évacuation et le traitement des eaux usées des résidences isolées en bref consultants en environnement et génie civil Le Groupe POLY-TECH - janvier 2006 Table des matières Note au lecteur...

Plus en détail

OBJET DE L ETUDE ET NIVEAU DE PRESTATION

OBJET DE L ETUDE ET NIVEAU DE PRESTATION CE CAHIER DES CHARGES TYPE A POUR OBJECTIF DE DEFINIR LE CONTENU TECHNIQUE MINIMUM DU RAPPORT REMIS EN FIN D ETUDE AU PARTICULIER DEMANDEUR. OBJET DE L ETUDE ET NIVEAU DE PRESTATION L objet de l étude

Plus en détail

Dissolution du gypse à Paris : efficacité et carences de la réglementation

Dissolution du gypse à Paris : efficacité et carences de la réglementation Dissolution du gypse à Paris : efficacité et carences de la réglementation Anne-Marie Prunier Leparmentier, Olivier David, Madeleine Schönberg Inspection générale des carrières (IGC) - 3, avenue du colonel

Plus en détail

SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF (SPANC)

SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF (SPANC) SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF (SPANC) Demande d attestation de conformité du projet d assainissement individuel dans le cadre d une demande d urbanisme Accueil du public 1 boulevard Maréchal

Plus en détail

ealr JPL 11 2002 1 ealr JPL 11 2002 2

ealr JPL 11 2002 1 ealr JPL 11 2002 2 Sols et fondations «Je me suis vite persuadé que l expression architecturale est une chose d autant plus difficile à obtenir qu on la recherche volontairement. En conséquence, ayant abandonné tout préjugé

Plus en détail

d'une EXTRACTION AVEC RABATTEMENT DE NAPPE

d'une EXTRACTION AVEC RABATTEMENT DE NAPPE ENTREPRISE CHAPELLE S.A. ROUTE DE RIOTTER - LIMAS 69400 - VILLEFRANCHE SUR SAONE /DOCUMENT NON PUBLIC/ PROJET D'IfPLAmTION D'UE GRAVIERE A CRECHES SUR SAOE (71) EXA^EN DE L INCIDENCE SUR DES OUVRAGES DE

Plus en détail

MINISTÈRE DE L'INDUSTRIE ET DE LA RECHERCHE

MINISTÈRE DE L'INDUSTRIE ET DE LA RECHERCHE MINISTÈRE DE L'INDUSTRIE ET DE LA RECHERCHE INVENTAIRE DES POINTS D'EAU - PIÉZOMÉTRIE ET BATHYMÉTRIE DES ALLUVIONS DU LIT MAJEUR DE LA LOIRE ENTRE SAINT-HILAIRE-SAINT-MESMIN (Loiret) ET SAINT-LAURENT-DES-EAUX

Plus en détail

BRGM rintriprisi AU IfRVICI Dl LA TIBSI &P *P & Aquifère du Cénomanien d'indre-et-loire Modélisation mathématique

BRGM rintriprisi AU IfRVICI Dl LA TIBSI &P *P & Aquifère du Cénomanien d'indre-et-loire Modélisation mathématique Ministère de l'industrie, des Postes et Télécommunications et du Commerce extérieur.#' &P *P & Aquifère du Cénomanien d'indre-et-loire Modélisation mathématique Changement de logiciel de calcul : octobre

Plus en détail

ORIGINE DE LA SALINITE DE LA NAPPE ALLUVIALE DE GUELTA ZERGUA

ORIGINE DE LA SALINITE DE LA NAPPE ALLUVIALE DE GUELTA ZERGUA First International Conference on saltwater Intrusion and Coastal Aquifers- Monitoring, Modeling, and Management. Essaouira, Morocco, April 23-25,21 ORIGINE DE LA SALINITE DE LA NAPPE ALLUVIALE DE GUELTA

Plus en détail

06.07.07. ATTICA PLU DE GAILLON - ORIENTATIONS D AMENAGEMENT janvier 2008 1

06.07.07. ATTICA PLU DE GAILLON - ORIENTATIONS D AMENAGEMENT janvier 2008 1 06.07.07 ATTICA PLU DE GAILLON - ORIENTATIONS D AMENAGEMENT janvier 2008 1 PREAMBULE Conformément au 3 ème paragraphe de l article L123-1 (Loi Urbanisme et Habitat du 2 juillet 2003), des orientations

Plus en détail

MAIRIE DE CHATELAILLON-PLAGE. Création du lotissement communal des Sulkys, Avenue de l Hippodrome, 17 340 Châtelaillon-Plage

MAIRIE DE CHATELAILLON-PLAGE. Création du lotissement communal des Sulkys, Avenue de l Hippodrome, 17 340 Châtelaillon-Plage MAIRIE DE CHATELAILLON-PLAGE Création du lotissement communal des Sulkys, Avenue de l Hippodrome, 17 340 Châtelaillon-Plage ETUDE GÉOTECHNIQUE PRELIMINAIRE DE SITE Dossier n Etabli par Vérifié par Indice

Plus en détail

Creux de JARDEL Gouffres des LOUTONS

Creux de JARDEL Gouffres des LOUTONS Creux de Jardel Gouffre des Loutons Chaffois RÉGION DE FRANCHE-COMTÉ DÉPARTEMENT DU DOUBS COMMUNE DE CHAFFOIS Creux de JARDEL Gouffres des LOUTONS RECONNAISSANCE DES CIRCULATIONS SOUTERRAINES PAR TRACAGE

Plus en détail

Choix du site et du type de barrage

Choix du site et du type de barrage Avant Propos C HAPITRE I Choix du site et du type de barrage Rédigé par Jean-Pierre BECUE (SAFEGE) avec la participation de Gérard DEGOUTTE (ENGREF) et Danièle LAUTRIN (Cemagref) Les types de barrages

Plus en détail

Les natures de terrain

Les natures de terrain Les argiles Les natures de terrain Les argiles sont des roches sédimentaires à grains fins, de taille inférieure à 0,005 mm, contenant au moins 50 % de silicate d'alumine. Elles absorbent l'eau et forment

Plus en détail

Ordonnance sur les travaux de construction 2006 Les nouveautés.

Ordonnance sur les travaux de construction 2006 Les nouveautés. Ordonnance sur les travaux de construction 2006 Les nouveautés. L'Ordonnance sur les travaux de construction révisée est en vigueur à partir du 1 er janvier 2006. Elle regroupe en un même endroit les principales

Plus en détail

RECOMMANDATIONS SUR LE CHOIX DES EQUIPEMENTS DE FORAGE D EAU RAPPEL DES BONNES PRATIQUES

RECOMMANDATIONS SUR LE CHOIX DES EQUIPEMENTS DE FORAGE D EAU RAPPEL DES BONNES PRATIQUES RECOMMANDATIONS SUR LE CHOIX DES EQUIPEMENTS DE FORAGE D EAU RAPPEL DES BONNES PRATIQUES La conception d un forage est une étape essentielle si l on souhaite optimiser son outil de production d eau souterraine.

Plus en détail

NOTE DE CALCUL. Silo ECOCEM à FOS SUR MER (13) Fondations profondes par pieux forés à la tarière creuse. Note de Calcul - Pieux

NOTE DE CALCUL. Silo ECOCEM à FOS SUR MER (13) Fondations profondes par pieux forés à la tarière creuse. Note de Calcul - Pieux Keller Fondations Spéciales Siège Social 2 rue Denis Papin 67120 Duttlenheim Tél. : 03 88 59 92 00 Fax : 03 88 59 95 90 www.keller-france.com Silo ECOCEM à FOS SUR MER (13) NOTE DE CALCUL Fondations profondes

Plus en détail

Rapport d expertise :

Rapport d expertise : Rapport d expertise : Cadre de l expertise : Commune de Quevauvillers (Somme) Observations et avis du BRGM à la suite d un effondrement Appuis aux administrations Appuis à la police de l eau BRGM/RP-60682-FR

Plus en détail

Prospekt 66-01F. Compactage Horizontal Statique (CHS) ou Compaction Grouting

Prospekt 66-01F. Compactage Horizontal Statique (CHS) ou Compaction Grouting Prospekt 66-01F Compactage Horizontal Statique (CHS) ou Compaction Grouting Sommaire Le procédé et son marché...3 Description du procédé...4 Amélioration de sols...6 Confortement de fondations...8 Comblement

Plus en détail

DEMANDE D'AUTORISATION D'ASSAINISSEMENT INDIVIDUEL

DEMANDE D'AUTORISATION D'ASSAINISSEMENT INDIVIDUEL Assainissement individuel DEMANDE D'AUTORISATION D'ASSAINISSEMENT INDIVIDUEL (Conformément à la Loi sur l'eau du 30 décembre 2006) DOCUMENTS A JOINDRE IMPERATIVEMENT AVEC LE PRESENT DOSSIER o Un plan à

Plus en détail

3 De la pluie aux inondations Le rôle des roches

3 De la pluie aux inondations Le rôle des roches 3 De la pluie aux inondations Le rôle des roches Cette fiche permet à l élèves de développer plusieurs connaissances et compétences du socle commun au palier 3. Parmi celles-ci, les principales sont :

Plus en détail

Le puits du RD10. 1 - Le projet de l A86 à l ouest. 2 - Le puits du RD10, fonctions et caractéristiques

Le puits du RD10. 1 - Le projet de l A86 à l ouest. 2 - Le puits du RD10, fonctions et caractéristiques Le puits du RD10 1 - Le projet de l A86 à l ouest Le puits du RD10 2 - Le puits du RD10, fonctions et caractéristiques 3 - La géologie rencontrée, et la solution structurelle associée 4 - Les travaux et

Plus en détail

Balades hydrogéologiques en Aquitaine

Balades hydrogéologiques en Aquitaine Balades hydrogéologiques en Aquitaine Formations secondaires, tertiaires et quaternaires de la Côte Basque (commune de Saint-Jean-de-Luz) Carte de localisation de la balade en région Aquitaine Formations

Plus en détail

BRGM FRANCE - TRANSFO. Août 1992

BRGM FRANCE - TRANSFO. Août 1992 BRGM FRANCE - TRANSFO Confinement des terres polluées de l'ancienne usine sise rue C. Aubertin à Metz (57) Proposition d'un réseau de contrôle de la qualité des eaux de la nappe et de l'extension de la

Plus en détail

Journées techniques Ouvrages d Art 2013

Journées techniques Ouvrages d Art 2013 Journées techniques Ouvrages d Art 2013 Dijon, Mercredi 05 et Jeudi 06 juin Buse du ruisseau du Marais RN70 RCEA Gestion d'une situation d'urgence 5 juin 2013 Sommaire Déclenchement de l affaire Le constat

Plus en détail

Ville de Saint-Ouen Plan Local d Urbanisme ORIENTATIONS D AMENAGEMENT PAR SECTEUR

Ville de Saint-Ouen Plan Local d Urbanisme ORIENTATIONS D AMENAGEMENT PAR SECTEUR D - L E S I T E E X - W O N D E R ( N O U V E L L E O R I E N T A T I O N D A M E N A G E M E N T ) 1 L E C O N T E X T E D U P R O J E T L usine Wonder de Saint-Ouen, qui était un des berceaux de cette

Plus en détail

COMMENT FONCTIONNERA CIGÉO?

COMMENT FONCTIONNERA CIGÉO? COMMENT FONCTIONNERA CIGÉO? 4 INTRODUCTION Cigéo sera composé d installations de surface, où seront notamment réceptionnés, contrôlés et préparés les colis de déchets, d une installation souterraine dans

Plus en détail

SOTICI 01 BP 178 ABIDJAN COTE D IVOIRE

SOTICI 01 BP 178 ABIDJAN COTE D IVOIRE Version 1.1 SOTICI 01 BP 178 ABIDJAN COTE D IVOIRE ASSAINISSEMENT DE LA VILLE DE CONAKRY : 2003-2004 TUBES PVC ASSAINISSEMENT PRECONISATIONS DE POSE 1- MISE EN ŒUVRE DES CANALISATIONS EN PVC 1.1- Approvisionnement

Plus en détail

INTERVENTIONS POSSIBLES PAR LE PROPRIÉTAIRE POUR ÉVITER L INONDATION DU SOUS-SOL DE SA RÉSIDENCE

INTERVENTIONS POSSIBLES PAR LE PROPRIÉTAIRE POUR ÉVITER L INONDATION DU SOUS-SOL DE SA RÉSIDENCE BEACONSFIELD INTERVENTIONS POSSIBLES PAR LE PROPRIÉTAIRE POUR ÉVITER L INONDATION DU SOUS-SOL DE SA RÉSIDENCE Les inondations du sous-sol de nombreuses résidences survenues en 1998 et en 2005 ont amené

Plus en détail

Construction d'un four à pain en terre crue

Construction d'un four à pain en terre crue Construction d'un four à pain en terre crue Valérie Calvat Céramiste www.creation-ceramique.com http://www.onpeutlefaire.com/ilslontfait/ilof-four-a-pain-en-terre-crue.php Site de référence dans lequel

Plus en détail

MINISTÈRE DU DÉVELOPPEMENT INDUSTRIEL ET SCIENTIFIQUE BUREAU DE RECHERCHES GÉOLOGIQUES ET MINIÈRES

MINISTÈRE DU DÉVELOPPEMENT INDUSTRIEL ET SCIENTIFIQUE BUREAU DE RECHERCHES GÉOLOGIQUES ET MINIÈRES MINISTÈRE DU DÉVELOPPEMENT INDUSTRIEL ET SCIENTIFIQUE BUREAU DE RECHERCHES GÉOLOGIQUES ET MINIÈRES SERVICE GÉOLOGIQUE NATIONAL B.P. 6009-45 Orléans (02) - Tél.: (38) 66.06.60 Étude de la pollution des

Plus en détail

Demande d autorisation pour l installation d un dispositif d Assainissement Non Collectif

Demande d autorisation pour l installation d un dispositif d Assainissement Non Collectif Service Public d Assainissement Non Collectif 36, Grande Rue- 71340 IGUERANDE Mobile : 06.43.28.22.30. Tél. : 03.85.25.94.20. Commune de : Date de réception du dossier en mairie : Dossier transmis au SPANC

Plus en détail

ANALYSE ENVIRONNEMENTALE DU PARC DES INDUSTRIES ARTOIS-FLANDRES

ANALYSE ENVIRONNEMENTALE DU PARC DES INDUSTRIES ARTOIS-FLANDRES ANALYSE ENVIRONNEMENTALE DU PARC DES INDUSTRIES ARTOIS-FLANDRES FEVRIER 2007 Elaboré par le SIZIAF SOMMAIRE INTRODUCTION...4 1. TOPOGRAPHIE ET CLIMATOLOGIE...5 1.1. Topographie...5 1.2. Climatologie...5

Plus en détail

SUR LA NATURE ET U ÉPAISSEUR DES ALLUVIONS QUATERNAIRES DANS LE DASSIN DE VIZILLE

SUR LA NATURE ET U ÉPAISSEUR DES ALLUVIONS QUATERNAIRES DANS LE DASSIN DE VIZILLE SUR LA NATURE ET U ÉPAISSEUR DES ALLUVIONS QUATERNAIRES DANS LE DASSIN DE VIZILLE (VALLÉE DE LA ROMANCHE, ISÈRE) par Robert MICHEL et Jean ROTHÉ On possède peu de renseignements sur la nature et l'épaisseur

Plus en détail

arte interactive en ligne sur les ressources en eau souterraine

arte interactive en ligne sur les ressources en eau souterraine arte interactive en ligne sur les ressources en eau souterraine Dans une goutte d eau Carte interactive en ligne sur les ressources en eau souterraine Le ministère des Ressources naturelles de la Nouvelle-Écosse

Plus en détail

i PUITS ARTESIENS D E LA. F L A N D R E ADDITION AU MEMOIRE

i PUITS ARTESIENS D E LA. F L A N D R E ADDITION AU MEMOIRE L E S i PUITS ARTESIENS D E LA. F L A N D R E ADDITION AU MEMOIRE ayant pour olijet l'élude des données fournies à la stratigraphie et â l'hydrographie souterraine, par les forages excculcs jusqu'à ce

Plus en détail

BUREAU DE RECHERCHES GÉOLOGIQUES ET MINIÈRES

BUREAU DE RECHERCHES GÉOLOGIQUES ET MINIÈRES BUREAU DE RECHERCHES GÉOLOGIQUES ET MINIÈRES SERVICE GÉOLOGIQUE NATIONAL B.P. 6009-45060 Orléans Cedex - Tél.: (38) 63.80.01 SOCIETE DES EAUX DE MARSEILLE PROJET d'installation D'uNE POMPE A CHALEUR EAU/EAU

Plus en détail

ETUDE DE SOLS ET FONDATIONS

ETUDE DE SOLS ET FONDATIONS Etudes de sols et fondations ETUDE DE SOLS ET FONDATIONS Référence : 12/0516/11/0/N Département : AUDE Ville : VILLEDAIGNE (11) Projet : 17, rue Ratacas ZI Plaisance 11 100 NARBONNE tél. 04 68 65 05 66

Plus en détail

Observations et recommandations suite à deux effondrements de terrain. Commune de Grandvilliers (Oise) Compte rendu de la visite du 20 septembre 2006

Observations et recommandations suite à deux effondrements de terrain. Commune de Grandvilliers (Oise) Compte rendu de la visite du 20 septembre 2006 Observations et recommandations suite à deux effondrements de terrain Commune de Grandvilliers (Oise) Compte rendu de la visite du 20 septembre 2006 Rapport final BRGM/RP-54943-FR novembre 2006 Observations

Plus en détail

Le drainage agricole : problèmes, diagnostic et solutions

Le drainage agricole : problèmes, diagnostic et solutions Le drainage agricole : problèmes, diagnostic et solutions Victor Savoie, ingénieur agricole MAPAQ, Centre-du-Québec, Nicolet Photo : Véronique Gagnon, Club agroenvironnement Bois-Francs Le drainage agricole

Plus en détail

«Le sous-sol parisien: carrières, métros et projets du Grand-Paris» Paris 4 avril 2013

«Le sous-sol parisien: carrières, métros et projets du Grand-Paris» Paris 4 avril 2013 «Le sous-sol parisien: carrières, métros et projets du Grand-Paris» Paris 4 avril 2013 «.des épopées métropolitaines à la conquêtes du sous sol parisien.» LE RÉSEAU EXPRESS RÉGIONAL D'ÎLE-DE- FRANCE Alain

Plus en détail

R 32626 CHA 4S 91 SOCIETE D'EXPLOITATION DES ETABLISSEMENTS LUCIEN PINEL S.A

R 32626 CHA 4S 91 SOCIETE D'EXPLOITATION DES ETABLISSEMENTS LUCIEN PINEL S.A R 32626 CHA 4S 91 SOCIETE D'EXPLOITATION DES ETABLISSEMENTS LUCIEN PINEL S.A PROJET D'OUVERTURE D'UNE CARRIERE DE CRAIE A COULOMMES-ET-MARQUENY (ARDENNES) AVIS HYDROGEOLOGIQUE JP. DROESCH AVRIL 1991 BRGM

Plus en détail

EAUX PLUVIALES. sable

EAUX PLUVIALES. sable 1.Généralités EAUX PLUVIALES Des dispositifs doivent reprendre les eaux de ruissellement pour éviter la submersion des voies; la formation du ruissellement est due en milieu urbain à l'imperméabilisation

Plus en détail

Exercice n GE 0301 - Corrigé

Exercice n GE 0301 - Corrigé ENAC/ISTE/HYDRAM HYDROTHEQUE : base de données d exercices en Hydrologie Cours : Gestion des Eaux / Thématiue : Optimisation Exercice n GE 31 - Corrigé Logo optimisé par J.-D.Bonjour, SI-DGR 13.4.93 ÉCOLE

Plus en détail

Annexe 3 du règlement de service Cahiers des charges «étude à la parcelle»

Annexe 3 du règlement de service Cahiers des charges «étude à la parcelle» Annexe 3 du règlement de service Cahiers des charges «étude à la parcelle» ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Guide de préconisations relatives à la réalisation des études de Conception des Systèmes d assainissement

Plus en détail

Tournoi de robots TECHNOBOT SUPERIEUR&OPEN 2015 Règlement

Tournoi de robots TECHNOBOT SUPERIEUR&OPEN 2015 Règlement Tournoi de robots TECHNOBOT SUPERIEUR&OPEN 2015 Règlement Ce document décrit les caractéristiques des épreuves du tournoi de robots «TECHNOBOT Supérieur & Open» qui déroulera le vendredi 29 mai 2015 durant

Plus en détail

Prise en compte des cavités naturelles ou anthropiques pour le dimensionnement des fondations

Prise en compte des cavités naturelles ou anthropiques pour le dimensionnement des fondations Journée technique du CFMS Groupe de Travail "Fondations d éoliennes" Prise en compte des cavités naturelles ou anthropiques pour le dimensionnement des fondations (ANTEA - Thierry PIRRION) 1 Sommaire 1.

Plus en détail

5.04 PROTECTION DES EAUX SOUTERRAINES PROBLÉMATIQUE ET ENJEUX. INSTANCE RESPONSABLE Office de l environnement

5.04 PROTECTION DES EAUX SOUTERRAINES PROBLÉMATIQUE ET ENJEUX. INSTANCE RESPONSABLE Office de l environnement INSTANCE RESPONSABLE Office de l environnement INSTANCE DE COORDINATION Office de l environnement AUTRES INSTANCES CONCERNÉES Service de la santé publique Service de l aménagement du territoire Service

Plus en détail

CONSTRUIRE UN MURET 90.02 C O N S E I L

CONSTRUIRE UN MURET 90.02 C O N S E I L 90.02 CONSTRUIRE UN MURET C O N S E I L C a s t o r a m a Outillage nécessaire page 2 Le piquetage page 2 La fouille pages 3 Le coulage de la semelle page 3 L a l i g n e m e n t page 4 Les joints page

Plus en détail

Gestion des études et aléas géotechniques : Centre commercial et d affaires Le Kremlin Bicêtre

Gestion des études et aléas géotechniques : Centre commercial et d affaires Le Kremlin Bicêtre Journée CFMS du 01/10/2008 - La pratique de la géotechnique De l'étude préliminaire au traitement d'un sinistre Gestion des études et aléas géotechniques : Centre commercial et d affaires Le Kremlin Bicêtre

Plus en détail

Planifier son manège extérieur

Planifier son manège extérieur Planifier son manège extérieur Par Renel Paquin et Yves Choinière, ingénieur et agronome Préparation des couches successives à partir du terrain naturel, base compactée et surface meuble pour l'entraînement.

Plus en détail

Autre information requise pour les terrains de golf

Autre information requise pour les terrains de golf Version 05-04-07 Page 1 de 7 Autre information requise pour les terrains de golf Conformément au paragraphe 5(2) du Règlement sur les études d impact sur l environnement de la Loi sur l assainissement

Plus en détail

Assainissement Non Collectif

Assainissement Non Collectif RESEAU DEPARTEMENTAL DES TECHNICIENS DE L ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF ANIME PAR LA MISSION D ASSISTANCE TECHNIQUE A L ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF DU CONSEIL GENERAL DE L ARDECHE Assainissement Non Collectif

Plus en détail

LA PROBLEMATIQUE DES FUITES D EAU DU BARRAGE HAMMAM-GROUZ (AlgÅrie)

LA PROBLEMATIQUE DES FUITES D EAU DU BARRAGE HAMMAM-GROUZ (AlgÅrie) Larhyss Journal, ISSN 1112-3680, nä 05, Juin 2006, pp.41-48 Ä 2006 Laboratoire de Recherche en Hydraulique Souterraine et de Surface LA PROBLEMATIQUE DES FUITES D EAU DU BARRAGE HAMMAM-GROUZ (AlgÅrie)

Plus en détail

ALIMENTATION EN EAU DE NIMES ENQUÊTE PRÉLIMINAIRE SUR LES POSSIBILITÉS DE CAPTAGE A FORT DÉBIT

ALIMENTATION EN EAU DE NIMES ENQUÊTE PRÉLIMINAIRE SUR LES POSSIBILITÉS DE CAPTAGE A FORT DÉBIT SERVICES TECHNIQUES DE LA VILLE DE NIMES (GARD) ALIMENTATION EN EAU DE NIMES RESSOURCES EN EAUX SOUTERRAINES DE LA NAPPE DE LA VISTRENQUE ENQUÊTE PRÉLIMINAIRE SUR LES POSSIBILITÉS DE CAPTAGE A FORT DÉBIT

Plus en détail

Rapport d expertise :

Rapport d expertise : Rapport d expertise : Avis hydrogéologique suite aux inondations par remontée de nappe dans le cadre d une demande de reconnaissance de l état de catastrophe naturelle sur la commune de Plouédern (29)

Plus en détail

BUREAU DE RECHERCHES GÉOLOGIQUES ET MINIÈRES

BUREAU DE RECHERCHES GÉOLOGIQUES ET MINIÈRES MINISTÈRE DE L'INDUSTRIE BUREAU DE RECHERCHES GÉOLOGIQUES ET MINIÈRES SERVICE GÉOLOGIQUE NATIONAL B.P. 6(X)9-45060 Orléans Cedex - Tél.: (38) 63.80.01 DEPARTEMENT DE LA CHARENTE CARTE DE VULNERABILITE

Plus en détail

Rapport d expertise :

Rapport d expertise : Rapport d expertise : Saint-Ferjeux (25) Découverte d une cavité karstique sur un site RTE BRGM/RP-61330-FR janvier 2011 Cadre de l expertise : Appuis aux administrations Appuis à la police de l eau Date

Plus en détail

Plan Local d Urbanisme

Plan Local d Urbanisme Plan Local d Urbanisme Commune de MORANGIS Département de l ESSONNE Maître d ouvrage Ville de Morangis 12 avenue de la République 91420 Morangis 2 - LE PROJET D AMÉNAGEMENT ET DE DÉVELOPPEMENT DURABLE

Plus en détail

Y a-t-il infiltration verticale sous drainage agricole? Conséquence pour la recharge de la nappe de Brie

Y a-t-il infiltration verticale sous drainage agricole? Conséquence pour la recharge de la nappe de Brie Y a-t-il infiltration verticale sous drainage agricole? Conséquence pour la recharge de la nappe de Brie TOURNEBIZE Julien, CLEMENT Rémi, GUERIN Alain, ANSART Patrick, CHAUMONT Cédric, MOREAU Sylvain,

Plus en détail

1. CAHIER DES CHARGES

1. CAHIER DES CHARGES CONTI & ASSOCIES Ingénieurs S.A. 2 décembre 2010 Quartier de Laurana-Parc et extensions Concept énergétique 1. CAHIER DES CHARGES 1.1. Situation et description générale du projet Les immeubles de logements

Plus en détail

COMMUNE DE PRESLES - PLAN DE PREVENTION DES RISQUES * * * * * * * * * * * * * * * SOMMAIRE * * * * *

COMMUNE DE PRESLES - PLAN DE PREVENTION DES RISQUES * * * * * * * * * * * * * * * SOMMAIRE * * * * * COMMUNE DE PRESLES - PLAN DE PREVENTION DES RISQUES * * * * * * * * * * * * * * * SOMMAIRE * * * * * TITRE I Page Portée du P.P.R - Dispositions générales - 2 - Article 1.1 - Champ d'application Article

Plus en détail

Etude de diagnostic hydrogéologique du sous sol de Clamart Quartiers Schneider et Centre ville MAI 2013

Etude de diagnostic hydrogéologique du sous sol de Clamart Quartiers Schneider et Centre ville MAI 2013 Etude de diagnostic hydrogéologique du sous sol de Clamart Quartiers Schneider et Centre ville MAI 2013 Zones d étude et problématiques Quartiers concernés par l étude 1. Centre ville 2. Schneider Quartier

Plus en détail

ARVOR Géotechnique Ingénierie des sols et des fondations

ARVOR Géotechnique Ingénierie des sols et des fondations Classification des matériaux utilisables dans la construction des remblais et des couches de forme d infrastructures routières (NF P 11-300) Fiche : DOC-FT-01 1. Classification des sols D max Classe Sous

Plus en détail

Deux solutions extrêmes de «gestion» de glissements de terrain :

Deux solutions extrêmes de «gestion» de glissements de terrain : CFMS Séance du 5 octobre 2005 La maîtrise des déformations liées aux mouvements naturels : glissement affaissements Alain GUILLOUX TERRASOL Deux solutions extrêmes de «gestion» de glissements de terrain

Plus en détail

GÉNÉRALITÉS. Adresse : Téléphone : Adresse : Téléphone :

GÉNÉRALITÉS. Adresse : Téléphone : Adresse : Téléphone : SPANC Tel : 03 80 24 58 79 Fax : 03 80 22 72 84 audrey.gaillard@beaune-cote-et-sud.fr Communauté d agglomération BEAUNE CHAGNY NOLAY Service Assainissement 14 rue P. Trinquet 21200 BEAUNE DEMANDE D AUTORISATION

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DE L'ENTRETIEN PERENNE

CAHIER DES CHARGES DE L'ENTRETIEN PERENNE CAHIER DES CHARGES DE L'ENTRETIEN PERENNE DES COURS D'EAU Opérations d'entretien de cours d'eau Le présent cahier des charges fixe les domaines de l'entretien des cours d'eau des équipes d'agents d'entretien

Plus en détail

Stockage d énergie électrique dans le nord de la France (Lacs Emeraude)

Stockage d énergie électrique dans le nord de la France (Lacs Emeraude) Stockage d énergie électrique dans le nord de la France (Lacs Emeraude) Par François Lempérière 12.04.2010 1) Besoins et possibilités de STEP dans le nord de la France Le stockage d énergie par STEP (Stations

Plus en détail

Pour une meilleure utilisation de l eau de pluie

Pour une meilleure utilisation de l eau de pluie Pour une meilleure utilisation de l eau de pluie Patrick Haubrechts haubrechtsp@bluewin.ch L écologie n est ni une doctrine, ni une idéologie, c est une pratique. Page 1 de 15. recupeau.doc Modifié 16.11.2006

Plus en détail

Essais de succion sur des éprouvettes de diamètre CBR

Essais de succion sur des éprouvettes de diamètre CBR Essais de succion sur des éprouvettes de diamètre CBR Relation portance - succion Jacques PARAIRE Géologue Groupe des techniques routières Laboratoire régional de Saint-Brieuc INTRODUCTION RÉSUMÉ Cet article

Plus en détail

A noter que le simple renseignement des cases du présent guide-formulaire ne saurait, en aucun cas, garantir le caractère complet du dossier

A noter que le simple renseignement des cases du présent guide-formulaire ne saurait, en aucun cas, garantir le caractère complet du dossier CREATION DE SONDAGES, DE FORAGES, DE PUITS, D OUVRAGES SOUTERRAINS (Nomenclature 1.1.1.0) *** GUIDE-FORMULAIRE Ce guide a pour but de vous aider à construire votre dossier de déclaration au titre du Code

Plus en détail

DESCRIPTIF TECHNIQUE

DESCRIPTIF TECHNIQUE DESCRIPTIF TECHNIQUE Reprenant les grands principes issus de l étude sur l eau n 86 sur les modalités techniques du contrôle des installations d Assainissement Non Collectif des habitations individuelles.

Plus en détail

PRÉFET DE LA RÉGION PROVENCE-ALPES-CÔTE D'AZUR

PRÉFET DE LA RÉGION PROVENCE-ALPES-CÔTE D'AZUR PRÉFET DE LA RÉGION PROVENCE-ALPES-CÔTE D'AZUR DIRECTION RÉGIONALE DE L'ALIMENTATION DE L AGRICULTURE ET DE LA FORÊT DE PROVENCE- ALPES - CÔTE D AZUR SERVICE RÉGIONAL DE L ALIMENTATION Marseille, le 20

Plus en détail

Les risques liés aux cavités L exemple de la région parisienne

Les risques liés aux cavités L exemple de la région parisienne Les risques liés aux cavités L exemple de la région parisienne Anne-Marie Prunier Leparmentier Inspection générale des Carrières 4 avril 2013 CFGI SGF - CNAM 1/45 Sommaire I. Des incidents à la création

Plus en détail