Service Géologie Appliquée

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Service Géologie Appliquée"

Transcription

1 BRGM

2 BUREAU DE RECHERCHES GEOLOGIQUES ET MINIERES DEPARTEMENT GEOLOGIE Service Géologie Appliquée 74j Rue de la Fédération aux Travaux Publics PARIS 15e et aux Substances Utiles OBSERVATIONS GEOLOGIQUES POUR UN PROJET DE GARE SOUTERRAINE DE BANLIEUE, A PARIS - AUSTERLITZ L. FEUGUEUR DS.64.A109 PARIS, le 1er décembre 1964

3 INTRODUCTION - (Travaux envisagés) Une gare souterraine de banlieue est prévue à PARIS - AUSTERLITZ, pour rendre l'indépendance aux mouvements Grandes Lignes. Actuellement, en effet, les trains express ou rapides partent et arrivent sur le plateau mixte : Banlieue - Grandes Lignes, Les problèmes à résoudre, exploitations et réalisations techniques, sont exposés dans un article paru dans la Revue Générale des Chemins de Fer *, La particularité technique de cette gare souterraine, est qu'elle sera construite sous un faisceau de voies complexes, dans la nappe aquifère, sans interrompre le trafic normal. Les ouvrages devront être étanches, résister aux souspressions, en particulier lors de la remontée du niveau hydros tatique en liaison avec les crues de la Seine, Cependant, nous savons que le réseau métropolitain dans cette région, en particulier la ligne n 10, est construit dans cette nappe et dans des terrains identiques. Il ne semble pas que l'on ait à craindre de graves anomalies de terrains, en raison des expériences acquises par des travaux antérieurs voisins (li gne n 10), et reconnus par une campagne de sondages. *) - Le projet de la gare de banlieue souterraine de Paris - Austerlitz par MM. DAFFA et RABAT - Revue Générale des Chemins de Fer, juillet - août 1964,

4 GEOLOGIE - STRATIGRAPHIE - (Nature des terrains *) La craie blanche (Campanien) constitue le substratum des terrains tertiaires de Paris. Elle se rencontre à la cote NGF -28 près du P. S. du boulevard de la gare (R. 50YER 1953). Au-dessus, vient le Montien constitué de marnes et calcaires, puis le Sparnacien. essentiellement argilo-ligniteux, avec des bancs de sables intercalés. Le Cuisien sableux n'existe que dans le Nord de Paris. Dans cette région Sud-Est de Paris, le Lutétien repose directement sur les argiles ligniteuses du Sparnacien... Le Lutétien est constitué de calcaires tendres, sableux vers la base. Il devient plus compact au Lutétien moyen pour faire place à des bancs durs alternant avec des marnes et argiles (Luté tien supérieur ou Calcaire à Cérithes), Cet étage se termine par les Marnes et Caillasses (marnes blanchâtres à rognons siliceux). Ces assises seront rencontrées dans les travaux souterrains, sous les alluvions de la Seine (anciennes et modernes). Ces dépsts alluviaux qui recouvrent les assises calcaires et marneuses du Lutétien, débutent par les sables et graviers (alluvions anciennes) et se terminent par des dépots plus fins, argilo-sableux et tourbeux (alluvions modernes). En l'absence des dépôts graveleux de base, les alluvions fines, modernes, peuvent reposer directement sur les marnes du Lutétien terminal. *) Voir la carte géologique 1/ de Paris, et la Géologie de Paris de R. SDYER , Mémoires pour servir à l'explication de la carte géologique de la France - Paris - Imprimerie Natio nale,

5 GEOLOGIE - TECTONIQUE - (Structure des terrains) Les assises tertiaires de la gare d'austerlitz sont situées sur le flanc Nord de l'anticlinal de Meudon, Elles sont donc inclinées vers le Nord ou Nord-Est, en direction d'un axe synclinal qui passe à la limite Nord de Paris (Axe synclinal de la Seine ou de Saint-Denis), Le pendage moyen des calcaires à Paris est de 1 ^o (R. SOYER 1953, p. 312). En général, cette pente est beaucoup plus faible (6 à 8 /o. o). La dissolution de niveaux gypseux, la fracturation de certains bancs durs du Lutétien, les phénomènes de décompression sur les pentes pendant les périodes quaternaires, ont provoqué des ondulations secondaires de faible amplitude, Ce sont ces ondulations secondaires qui se rencontrent fréquemment dans les travaux car elles sont à l'échelle des excavations. Ces déformations dans une série très litée et hétérogène, provoquent des f racturations dans les bancs calcaires et des la minages, ou épaississements, dans les assises tendres (marnes ou argiles ), Le plongement des assises tertiaires vers le Nord - Nord- Est, donc des argiles sparnaciennes, détermine un écoulement de la nappe aquifère du Lutétien, dans cette direction, - HYDROGEOLOGIE - Le niveau de la Seine, en période d'étiage, se tient à la cote NGF 26,40, Pendant les périodes de crues, le niveau de la Seine peut atteindre la cote NGF 30, exceptionnellement les

6 -4- cotes NGF 32 et 33. La crue de 1910 a même atteint la cote NGF 34,10, Pendant les essais de pompage dans la nappe au droit du puits D, à la gare d'austerlitz (période du 16 au 20 juillet 1963), le niveau de la Seine a varié entre les cotes NGF 26,57 et 26,41 (Pont d'austerlitz *). La nappe aquifère a été rencontrée, pour l'ensemble des projets, entre les cotes NGF 27,30 et 27,70. Des essais de pompage ont été effectués dans les sables et graviers des alluvions ancien nes et dans la série des marnes et calcaires du Lutétien supérieur* Dans la zone des sables et graviers le niveau dynamique s'est stabilisé à 12,50 m de profondeur pour un débit de 47 m3/heure (cote NGF 21,12), Dans les piézomètres, le niveau n'était pas encore stabilisé à l'arrêt du pompage (puits A), Dans les trois piézomè tres, les plus près du puits A, le niveau dynamique, après 48 heu res de pompage à 47 m3/heure, était à la cote moyenne NGF de 26,15. Ces piézomètres étaient situés respectivement à 2,29m - 3,B5m et 6,48m du puits A, Des essais ont été effectués également dans les calcaires lités du Lutétien supérieur, zone des travaux en souterrains (puits D), La nappe phréatique a été repérée à 6,46m de profondeur (sous le niveau du quai), c'est-à-dire environ à la cote NGF * Un rabattement de 6,5üm s'est établi très rapidement en début de pompage (cote NGF 20,5) pour un débit moyen de 50 m3/heure. Ce niveau est ensuite remonté rapidement en quelques heures pour se maintenir entre les cotes NGF 22,70 et 22,30. * - Mesures effectuées par la Sté Etudes et Travaux de Fondations. ** - Rapport: Etudes Travaux et Fondations du 5 septembre 1963, p. 5.

7 -5- (rabattement de 4,30m à 4,70m), Il faut toutefois remarquer que le niveau dynamique ne s'est jamais stabilisé correctement même en fin de pompage *, Dès l'arrêt des pompages, la remontée s'est faite en une heure pour une hauteur d'eau légèrement supérieure à 4m, l'équilibre avec le niveau hydrostatique s'est fait ensuite en 15 heures pour la dernière tranche supérieure de D,20m, de la nappe phréatique. Les pointes irrégulières que l'on constate dans la courbe de rabattement montrent bien le caractère irrégulier des venues d'eau dans les calcaires lutétiens. Ce fait est bien net dans la remontée de 1,80m environ obtenue après 24 heures de pompages (cote NGF 20,50 à 22,30). Cette brusque remontée et les fluctuations autour d'une ligne idéale, peuvent être attribuées à un décolmatage des fissures, ou fractures ouvertes, pendant les pompages. La vitesse de remontée d'eau, après l'arrêt des pompes et le faible abaissement du plan d'eau dans les piézomètres, montrent que cette nappe du Lutétien est bien alimentée. L'eau de la nappe des alluvions sera généralement chargée en sulfate de calcium (0,800 gr. par litre) elle peut atteindre 1,164 et même 2,52agi:^*. Cette eau minéralisée nécessitera l'utili sation de ciments spéciaux. La nappe du Lutétien s'écoule du Sud vers le Nord, est drai née par la Seine et sera influencée par la hauteur du niveau d'eau du fleuve, en période de crue. Selon les expériences acquises, il y a un décalage non mesuré dans le temps, entre la décrue et la baisse de la nappe phréatique. Les techniciens en ont tenu compte pour le calcul des souspressions dans les études de construction de la gare souterraine. * - voir courbes de rabattement et de remontée dans le puits D du plan E.T.F./ BE ** - R, SOYER - Géologie de Paris , p. 362

8 -C0NCLU5IDN- Les Marnes et Caillasses et les Calcaires à Cérithes du Lutétien, seront intéressés par les travaux souterrains, près du pont du boulevard de la gare, La gare proprement dite sera ouverte dans les alluvions anciennes et modernes (sables et graviers, sables argileux, tourbes et limons ), Les profils géologiques établis à partir de nombreux sonda ges, interprétés par R. SDYER, sont corrects et aucune modification n'est à apporter. Notons cependant que les assises des calcaires ne seront pas horizontales, certains bancs seront très fracturés. Situés dans la nappe, ils seront très aquifères. Les travaux risquent donc de dégager des fissures primitivement colmatées, au fur et à mesure de l'avancement et d'augmenter le débit des eaux d'exhaure, à éva cuer par pompages. Si les Marnes et Caillasses présentent trop d'irrégularités, par exemple des ondulations de faible amplitude, l'entreprise sera gênée pour la pose des bois de galerie. La base des alluvions n'est pas régulière, les sables et graviers pénètrent parfois, en coin, dans les Marnes et Caillasses sous- jacentes. La rencontre de ces matériaux graveleux aquifères dans la demi-section supérieure du passage souterrain n'est pas exclue. Si de telles indentations sableuses sont rencontrées à proximité des fondations du boulevard de la gare, il faudra prendre des précautions pour éviter des entraînements de sables, Peut-être faudra-t-il conso lider au préalable, par' in j ections, les terrains encaissant les fonda tions des piles, Il serait utile de faire procéder, avant les travaux.

9 - 7 - à une reconnaissance de ces fondations pour constater l'état de con servation des terrains. Le rabattement de la nappe, par pompage, pourrait provoquer une désagrégation mécanique des assises sableuses ou marneuses. Pour ce qui concerne la gare souterraine proprement dite, une simple objection est à formuler. Lorsqu'on aura atteint les assi ses lutétiennes (niveau de fondation du radier) on ne rencontrera pas un "calcaire" franc, comme le laisse supposer le rapport d'exécu tion de l'entreprise. Le socle lutétien, sous les alluvions, se présen tera plutôt sous l'aspect d'une série d'assiettes empilées et incli nées. C'est donc en partie sur la tranche de ces "assiettes" que sera fondé le radier général horizontal. Il faut savoir également que les bancs de calcaire alternent avec des lits de marnes, et d'argiles. Ces lits argileux ou marneux n'apparaissent pas nettement sur les coupes de sondages. Ceci à cause du mode d'exécution de ces ouvrages; nous savons cependant que cette structure existe par les travaux du métropolitain d'une part et la connaissance que nous avons de cette série, d'autre part, dans les carrières de Paris, D'une manière générale, nous pensons que les travaux sou terrains envisagés pourront être réalisés dans les mêmes conditions que lors du percement de la ligne n 10 du métropolitain. Des venues d'eau plus importantes pourront être rencontrées, mais elles pour raient être neutralisées par des injections. Une augmentation de pom page pendant les travaux n'est pas souhaitable, afin d'éviter d'aug menter la vitesse de circulations d'eau dans les terrains encaissants. Dans certains cas, ces circulations à gros débits pourraient décon solider les assises fracturées et marneuses. Une surveillance géologique paraît nécessaire pendant l'exé cution des travaux. Elle aurait pour but de conseiller l'entreprise pendant le percement, en cas de rencontre d'anomalies géologiques et d'établir un document géotechnique utile, en cas d'incidents ulté- ' rieurs en rapport avec le terrain.

d'une EXTRACTION AVEC RABATTEMENT DE NAPPE

d'une EXTRACTION AVEC RABATTEMENT DE NAPPE ENTREPRISE CHAPELLE S.A. ROUTE DE RIOTTER - LIMAS 69400 - VILLEFRANCHE SUR SAONE /DOCUMENT NON PUBLIC/ PROJET D'IfPLAmTION D'UE GRAVIERE A CRECHES SUR SAOE (71) EXA^EN DE L INCIDENCE SUR DES OUVRAGES DE

Plus en détail

M. GUILLAUME ^ Alimentation en eau potable /} ( de la Ville de Metz Implantation de nouvelles stations de pompage dans la région de La Maxe-Thur;y

M. GUILLAUME ^ Alimentation en eau potable /} ( de la Ville de Metz Implantation de nouvelles stations de pompage dans la région de La Maxe-Thur;y M. GUILLAUME ^ Alimentation en eau potable /} ( de la Ville de Metz Implantation de nouvelles stations de pompage dans la région de La Maxe-Thur;y 15 Octobre 1954 BUREAU DE RECHERCHES GEOLOGIQUES GEOPHYSIQUES

Plus en détail

Pollution aux Hydrocarbures des eaux de la MORTE Bassin du Doubs Commune de VERRIERES DE JOUX Expertise par Multi-traçage

Pollution aux Hydrocarbures des eaux de la MORTE Bassin du Doubs Commune de VERRIERES DE JOUX Expertise par Multi-traçage REGION DE FRANCHE-COMTE DEPARTEMENT DU DOUBS Pollution aux Hydrocarbures des eaux de la MORTE Bassin du Doubs Commune de VERRIERES DE JOUX Expertise par Multi-traçage Décembre 2008 Janvier 2009 Cabinet

Plus en détail

PROSPECTION ELECTRIQUE DANS LA REGION DE MAHALEOTSE-TOLIARY Ramanantsoa A. 1, Rasoamiaramanana R. 1, Rasolondrazao L. 1

PROSPECTION ELECTRIQUE DANS LA REGION DE MAHALEOTSE-TOLIARY Ramanantsoa A. 1, Rasoamiaramanana R. 1, Rasolondrazao L. 1 Résumé PROSPECTION ELECTRIQUE DANS LA REGION DE MAHALEOTSE-TOLIARY Ramanantsoa A. 1, Rasoamiaramanana R. 1, Rasolondrazao L. 1 Nous avons effectué une campagne géophysique en juillet 1999, dans la région

Plus en détail

BUREAU DE RECHERCHES GÉOLOGIQUES ET MINIÈRES

BUREAU DE RECHERCHES GÉOLOGIQUES ET MINIÈRES MINISTÈRE DE L'INDUSTRIE BUREAU DE RECHERCHES GÉOLOGIQUES ET MINIÈRES SERVICE GÉOLOGIQUE NATIONAL B.P. 6(X)9-45060 Orléans Cedex - Tél.: (38) 63.80.01 DEPARTEMENT DE LA CHARENTE CARTE DE VULNERABILITE

Plus en détail

SONDAGE A LA PELLE MECANIQUE PM01 sondage OBJET EXTENSION STATION D EPURATION DU VABRE OPERATEUR D. VINCONT X LIEU 83 - BRIGNOLES MACHINE TRACTO-PELLE Y CLIENT REGIE DES EAUX DU PAYS BRIGNOLAIS GODET (cm)

Plus en détail

5.04 PROTECTION DES EAUX SOUTERRAINES PROBLÉMATIQUE ET ENJEUX. INSTANCE RESPONSABLE Office de l environnement

5.04 PROTECTION DES EAUX SOUTERRAINES PROBLÉMATIQUE ET ENJEUX. INSTANCE RESPONSABLE Office de l environnement INSTANCE RESPONSABLE Office de l environnement INSTANCE DE COORDINATION Office de l environnement AUTRES INSTANCES CONCERNÉES Service de la santé publique Service de l aménagement du territoire Service

Plus en détail

R 32626 CHA 4S 91 SOCIETE D'EXPLOITATION DES ETABLISSEMENTS LUCIEN PINEL S.A

R 32626 CHA 4S 91 SOCIETE D'EXPLOITATION DES ETABLISSEMENTS LUCIEN PINEL S.A R 32626 CHA 4S 91 SOCIETE D'EXPLOITATION DES ETABLISSEMENTS LUCIEN PINEL S.A PROJET D'OUVERTURE D'UNE CARRIERE DE CRAIE A COULOMMES-ET-MARQUENY (ARDENNES) AVIS HYDROGEOLOGIQUE JP. DROESCH AVRIL 1991 BRGM

Plus en détail

TÉL. : (89) 48.27.80 ETUDE DE LA FAISABILITE D'UNE DECHARGE DE DECHETS INDUSTRIELS DANS LA CARRIERE DE FOUSSEMAGNE (90)

TÉL. : (89) 48.27.80 ETUDE DE LA FAISABILITE D'UNE DECHARGE DE DECHETS INDUSTRIELS DANS LA CARRIERE DE FOUSSEMAGNE (90) SOCIETE TRAITEMENT-RECUPERATION-TRANSFORMATION ZONE INDUSTRIELLE - UNGERSHEIM - 68 190 ENSISHEIM TÉL. : (89) 48.27.80 ETUDE DE LA FAISABILITE D'UNE DECHARGE DE DECHETS INDUSTRIELS DANS LA CARRIERE DE FOUSSEMAGNE

Plus en détail

BUREAU DE RECHERCHES GÉOLOGIQUES ET MINIÈRES SERVICE GÉOLOGIQUE NATIONAL

BUREAU DE RECHERCHES GÉOLOGIQUES ET MINIÈRES SERVICE GÉOLOGIQUE NATIONAL BUREAU DE RECHERCHES GÉOLOGIQUES ET MINIÈRES SERVICE GÉOLOGIQUE NATIONAL B.P. 6009-45018 Orléans Cedex - Tél.: (38) 63.00.12 VILLE DE WOIPPY (57) S.I.V.O.M. DE L'AGGLOMERATION MESSINE (57) CURAGE ET APPROFONDISSEMENT

Plus en détail

Les risques liés aux cavités L exemple de la région parisienne

Les risques liés aux cavités L exemple de la région parisienne Les risques liés aux cavités L exemple de la région parisienne Anne-Marie Prunier Leparmentier Inspection générale des Carrières 4 avril 2013 CFGI SGF - CNAM 1/45 Sommaire I. Des incidents à la création

Plus en détail

26110 NYONS - Téléphone : Le 66 et le 988 à NYONS

26110 NYONS - Téléphone : Le 66 et le 988 à NYONS MAIRIE DE NYONS 26110 NYONS - Téléphone : Le 66 et le 988 à NYONS SONDAGE DE RECONNAISSANCE EN VUE DE L'IMPLANTATION DU NOUVEAU CIMETIERE DANS LE QUARTIER DE LA ROCHETTE - NYONS [26] par J. PUTALLAZ BUREAU

Plus en détail

Travaux d aménagement de trois (3) galeries drainantes dans la région d Ali Sabieh

Travaux d aménagement de trois (3) galeries drainantes dans la région d Ali Sabieh Travaux d aménagement de trois (3) galeries drainantes dans la région d Ali Sabieh Lot No 1 : Aménagement de deux galeries drainantes dans la zone de Dhourreh Lot No 2 : Aménagement d une galerie drainante

Plus en détail

Prise en compte des cavités naturelles ou anthropiques pour le dimensionnement des fondations

Prise en compte des cavités naturelles ou anthropiques pour le dimensionnement des fondations Journée technique du CFMS Groupe de Travail "Fondations d éoliennes" Prise en compte des cavités naturelles ou anthropiques pour le dimensionnement des fondations (ANTEA - Thierry PIRRION) 1 Sommaire 1.

Plus en détail

IMPACT DES EAUX SOUTERRAINES SUR LE PATRIMOINE BÂTI

IMPACT DES EAUX SOUTERRAINES SUR LE PATRIMOINE BÂTI IMPACT DES EAUX SOUTERRAINES SUR LE PATRIMOINE BÂTI O. Fouché To cite this version: O. Fouché. IMPACT DES EAUX SOUTERRAINES SUR LE PATRIMOINE BÂTI. Daniel Thevenot. 20èmes JSE - Environnement entre passé

Plus en détail

11- LE MILIEU PHYSIQUE

11- LE MILIEU PHYSIQUE 11- LE MILIEU PHYSIQUE Rapport de présentation / Diagnostic Dossier de PLU approuvé 181 11.1 LE RELIEF DE PLAINE ALLUVIALE Clichy est située dans la plaine alluviale de la Seine. C est une commune de configuration

Plus en détail

DIMENSIONNEMENT DE FONDATIONS MIXTES SUR PIEUX BATTUS POUR UNE CENTRALE ELECTRIQUE A GAZ EN TUNISIE

DIMENSIONNEMENT DE FONDATIONS MIXTES SUR PIEUX BATTUS POUR UNE CENTRALE ELECTRIQUE A GAZ EN TUNISIE TERRASOL Rhône Alpes c/o Setec Immeuble l Orient 10 place charles Béraudier 69428 Lyon Cedex 3 France Tél. : +33 4 27 85 49 35 Fax : +33 4 27 85 49 36 Mèl : lyon@terrasol.com Site internet : www.terrasol.com

Plus en détail

Commune d'annet-sur-marne

Commune d'annet-sur-marne PREFECTURE DE SEINE ET MARNE DIRECTION DEPARTEMENTALE DE L'EQUIPEMENT PROJET SERVICE ETUDES ET PROSPECTIVE Commune d'annet-sur-marne ------------- Plan de Prévention des Risques Naturels prévisibles (PPR)

Plus en détail

Parcours Hydrologie-Hydrogéologie. Etude des nappes sous Paris et sa proche banlieue : Evaluation de l activité humaine

Parcours Hydrologie-Hydrogéologie. Etude des nappes sous Paris et sa proche banlieue : Evaluation de l activité humaine Université Pierre et Marie Curie, École des Mines de Paris & École Nationale du Génie Rural des Eaux et des Forêts Master 2 Sciences de l Univers, Environnement, Ecologie Parcours Hydrologie-Hydrogéologie

Plus en détail

Etude de diagnostic hydrogéologique du sous sol de Clamart Quartiers Schneider et Centre ville MAI 2013

Etude de diagnostic hydrogéologique du sous sol de Clamart Quartiers Schneider et Centre ville MAI 2013 Etude de diagnostic hydrogéologique du sous sol de Clamart Quartiers Schneider et Centre ville MAI 2013 Zones d étude et problématiques Quartiers concernés par l étude 1. Centre ville 2. Schneider Quartier

Plus en détail

Communauté de l Agglomération Annécienne 46, avenue des Iles BP 90270 74007 ANNECY Cedex

Communauté de l Agglomération Annécienne 46, avenue des Iles BP 90270 74007 ANNECY Cedex Page 1 sur 27 Fédération des syndicats des métiers de la prestation intellectuelle du Conseil, de l'ingénierie et du Numérique Communauté de l Agglomération Annécienne 46, avenue des Iles BP 90270 74007

Plus en détail

Chapitre 5 Mesures géophysiques

Chapitre 5 Mesures géophysiques Chapitre 5 Mesures géophysiques Plan 5.1 Introduction 5.2 Sismique réfraction 5.3 Prospection électrique 5.4 Radar géologique 5.1 Introduction Pour tous les projets de construction connaissance préalable

Plus en détail

PROSPECTION GEOPHYSIQUE POUR L ORPHELINAT CHILDREN S HOME. Sano Khokana Népal

PROSPECTION GEOPHYSIQUE POUR L ORPHELINAT CHILDREN S HOME. Sano Khokana Népal PROSPECTION GEOPHYSIQUE POUR L ORPHELINAT CHILDREN S HOME Sano Khokana Népal S.A.R.L GEOGEOPHY Jean-Marc Ragot FONDATION SOGREAH Les Taureaux Nord RAPPORT 10/03/686 26300 Besayes Mars 2010 Tel/Fax/rep

Plus en détail

1F O S S E. Une fosse toutes eaux est un appareil destiné. Fosse toutes eaux. Dimensionnement : TOUTES EAUX

1F O S S E. Une fosse toutes eaux est un appareil destiné. Fosse toutes eaux. Dimensionnement : TOUTES EAUX Fosse toutes eaux 1F O S S E Une fosse toutes eaux est un appareil destiné à la collecte, à la liquéfaction partielle des m a t i è res polluantes contenues dans les eaux usées et à la rétention des matières

Plus en détail

Arc Express débat public sur le métro de rocade

Arc Express débat public sur le métro de rocade Arc Express débat public sur le métro de rocade DOSSIER DES ÉTUDES étude Insertion de tracés, impact sommaire et rédaction du DOCP (SETEC TPI /XELIS / INGEROP) AVERTISSEMENT Les études préalables, dont

Plus en détail

Les Forages de Puits d Eau

Les Forages de Puits d Eau 1 8 Journée de l APRONA Les Forages de Puits d Eau Intervenant : M Claude Maurutto 2 Les Forages de puits d eau De la réalisation à la réception de l ouvrage Un Forage : Pourquoi? Un peu d Histoire Les

Plus en détail

BUREAU DE RECHERCHES GÉOLOGIQUES ET MINIÈRES SERVICE GÉOLOGIQUE NATIONAL

BUREAU DE RECHERCHES GÉOLOGIQUES ET MINIÈRES SERVICE GÉOLOGIQUE NATIONAL BUREAU DE RECHERCHES GÉOLOGIQUES ET MINIÈRES SERVICE GÉOLOGIQUE NATIONAL B.P. 6009 45018 Orléans Cedex Tél.: (38) 63.00.12 VILLE DE LILLE (NORD) avenue Kennedy COMPLEXE SPORTIF MISE HORS D'EAU CALCUL DU

Plus en détail

Erosion, corrosion, transport et sédimentation

Erosion, corrosion, transport et sédimentation Erosion, corrosion, transport et sédimentation par Johan et Lionel BARRIQUAND ARPA, UFR des Sciences de la terre, Université Claude Bernard, Lyon I, Villeurbanne, France Sommaire 1. Dossier de documentation

Plus en détail

Entretien préventif du forage de la Mance

Entretien préventif du forage de la Mance Entretien préventif du forage de la Mance Localisation du forage de la Mance. Le forage de la Mance est exploité depuis 1994 (date d exécution du 09/03/1994 au 19/04/1994). Cet ouvrage présente les caractéristiques

Plus en détail

BUREAU DE RECHERCHES GÉOLOGIQUES ET MINIÈRES SERVICE GÉOLOGIQUE NATIONAL

BUREAU DE RECHERCHES GÉOLOGIQUES ET MINIÈRES SERVICE GÉOLOGIQUE NATIONAL BUREAU DE RECHERCHES GÉOLOGIQUES ET MINIÈRES SERVICE GÉOLOGIQUE NATIONAL B.P. 6009-45060 Orléans Cedex - Tél.: (38) 63.80.01 ANALYSE DES DONNEES GEOLOGIQUES ET HYDROGECLOGIQUES RELATIVES AUX DEPOTS D'HYDROCARBURES

Plus en détail

Boite postale 818-45-Orléans-La Source - Tél. 87-06-60 à 64

Boite postale 818-45-Orléans-La Source - Tél. 87-06-60 à 64 BUREAU DE RECHERCHES GEOLOGIQUES ET MINIERES 74, rue de la Fédération - Paris- ISème - Tél. 783 94-00 DIRECTION DU SERVICE GEOLOGIQUE ET DES LABORATOIRES Boite postale 818-45-Orléans-La Source - Tél. 87-06-60

Plus en détail

Rapport d expertise :

Rapport d expertise : Rapport d expertise : Saint-Ferjeux (25) Découverte d une cavité karstique sur un site RTE BRGM/RP-61330-FR janvier 2011 Cadre de l expertise : Appuis aux administrations Appuis à la police de l eau Date

Plus en détail

Avant d aller à la recherche d un terrain

Avant d aller à la recherche d un terrain Choisir un terrain Bien choisir un terrain pour construire une maison solide Ce document est édité par l Agence Qualité Construction, association dont la mission est d améliorer la qualité de la construction.

Plus en détail

Deux mille ans d exploitation de la pierre à Paris et dans ses environs

Deux mille ans d exploitation de la pierre à Paris et dans ses environs Deux mille ans d exploitation de la pierre à Paris et dans ses environs Jean-Pierre Gély Chercheur associé Paris I LAMOP UMR 8589 Paris dans le Bassin anglo-parisien Ardenne PARIS Massif central BRGM Log

Plus en détail

Hydrogéologie [idʀoʒeɔlɔʒi] : science qui étudie

Hydrogéologie [idʀoʒeɔlɔʒi] : science qui étudie Eau souterraine [o sutɛʀɛñ] : Eau sous tension hydrostatique présente dans les vides interconnectés de la zone de saturation. Cette eau émerge à la surface sous forme de sources et pénètre dans des puits.

Plus en détail

Communauté de Communes du Canton de Lorris

Communauté de Communes du Canton de Lorris Communauté de Communes du Canton de Lorris S.P.A.N.C : Service Public d Assainissement Non Collectif MISE EN ŒUVRE DES DISPOSITIFS D'ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF (selon Arrêté du 7 septembre 2009, Norme

Plus en détail

LE PRéTRAITEMENT. Remarques

LE PRéTRAITEMENT. Remarques LE PRéTRAITEMENT Le prétraitement assure au mieux 0 à 0% de la dépollution des eaux usées selon deux principes : la rétention rapide des matières solides et des déchets flottants non désagrégés (pour éviter

Plus en détail

EXCAVATION PUIS TRAITEMENT PAR VENTING ET OXYDATION CHIMIQUE IN-SITU

EXCAVATION PUIS TRAITEMENT PAR VENTING ET OXYDATION CHIMIQUE IN-SITU USINE DE FABRICATION D EMULSION A SAULGE (86) CONTEXTE Origine des travaux : Enjeux Le site a accueilli une société de fabrication d émulsion bitume. Une pollution des sols et des eaux souterraines au

Plus en détail

Editoriaux. L hydrogéologie en Vallée de Seine

Editoriaux. L hydrogéologie en Vallée de Seine Pierre AMOUROUX Vice-Président délégué de l Eau, du Conseil Général 78 Maire d'epône Président de la Commission Eau du SPI Vallée de Seine Editoriaux Le Secrétariat Permanent pour la Prévention des Pollutions

Plus en détail

TP de cartographie Les cartes géologiques au 1/50000 Jeudi 20 septembre 2012

TP de cartographie Les cartes géologiques au 1/50000 Jeudi 20 septembre 2012 TP de cartographie Les cartes géologiques au 1/50000 Jeudi 20 septembre 2012 Partie I) TP de cartographie, la carte de France au 1/1000000 Voir le cours de l année dernière avec Jérôme. Partie II) TP de

Plus en détail

Pour l exécution des travaux, il est nécessaire d utiliser la norme AFNOR du DTU 64.1 de mars 2007.

Pour l exécution des travaux, il est nécessaire d utiliser la norme AFNOR du DTU 64.1 de mars 2007. Communauté de Communes du Pays Foyen 2, Rue Georges Clémenceau BP 74 33220 PINEUILH Compagnie Générale des Eaux 58 Bis, Rue INGRES 33220 PINEUILH Tél : 0811 902 903 MISE EN ŒUVRE DES DISPOSITIFS D ASSAINISSEMENT

Plus en détail

sur 5 17/07/2008 10:15

sur 5 17/07/2008 10:15 Risques naturels Risques technologiques Dispositions Générales Responsabilités du maire Risques naturels Sommaire : > Mouvements de terrain Fiche RN4 I - Les différents types de mouvements de terrains

Plus en détail

«Le sous-sol parisien: carrières, métros et projets du Grand-Paris» Paris 4 avril 2013

«Le sous-sol parisien: carrières, métros et projets du Grand-Paris» Paris 4 avril 2013 «Le sous-sol parisien: carrières, métros et projets du Grand-Paris» Paris 4 avril 2013 «.des épopées métropolitaines à la conquêtes du sous sol parisien.» LE RÉSEAU EXPRESS RÉGIONAL D'ÎLE-DE- FRANCE Alain

Plus en détail

SANGLERAT Guy 1, MONGEREAU Noël 2

SANGLERAT Guy 1, MONGEREAU Noël 2 JNGG 2002, 8 et 9 Octobre 2002, Nancy 1 PATHOLOGIE DE PARKINGS ENTERRES SOUS LA NAPPE A LYON (FRANCE) SANGLERAT Guy 1, MONGEREAU Noël 2 1 Ingénieur Civil des Ponts-et-Chaussées, Expert honoraire agréé

Plus en détail

La gestion tridimensionnelle des ressources du sous-sol

La gestion tridimensionnelle des ressources du sous-sol CadastreSuisse 10 juin 2015 Olten La gestion tridimensionnelle des ressources du sous-sol Prof. Aurèle Parriaux Ecole polytechnique fédérale de Lausanne Deux volets 1. Traitement des données géologiques

Plus en détail

Géothermie. 1. La ressource

Géothermie. 1. La ressource Géothermie Le but est de prélever ou d extraire l énergie accumulée dans la terre, qu elle soit stockée dans l eau des aquifères ou directement dans les terrains pour l amener à la surface pour l'utiliser

Plus en détail

Un forum d échanges pour les professionnels de la construction Un site à l usage des conducteurs de travaux Une plateforme d informations techniques

Un forum d échanges pour les professionnels de la construction Un site à l usage des conducteurs de travaux Une plateforme d informations techniques Rapport technique / Machines Contenu : Système pousse-tube Rédaction Date : Laurent Chevrier / Etudiant ETC 3ème année : 8 janvier 2013 Système pousse-tube Introduction Anciennement, les travaux de mise

Plus en détail

Branchements : eau potable & assainissement

Branchements : eau potable & assainissement Branchements : eau potable & assainissement Henri RENAUD Nouvelle édition 2012 Groupe Eyrolles, 2012, ISBN : 978-2-212-13296-0 1. Assainissement autonome 1.1. Désignation usuelle L assainissement autonome,

Plus en détail

Atlas sur la géothermie très basse énergie en région Centre

Atlas sur la géothermie très basse énergie en région Centre Atlas sur la géothermie très basse énergie en région Centre Rapport final BRGM/RP-55088-FR mars 2007 Atlas sur la géothermie très basse énergie en région Centre Rapport final BRGM/RP-55088-FR mars 2007

Plus en détail

Fonctionnement du système karstique en val d Orléans 2. La source le Bouillon au parc floral d Orléans La Source

Fonctionnement du système karstique en val d Orléans 2. La source le Bouillon au parc floral d Orléans La Source Régionale Orléans Tours Visualiser cette sortie dans Google Earth Fonctionnement du système karstique en val d Orléans 2. La source le Bouillon au parc floral d Orléans La Source Position géographique

Plus en détail

L ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF. Guide Technique

L ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF. Guide Technique L ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Guide Technique L Assainissement non collectif Aujourd hui, du fait de l obligation d arriver à un bon état écologique des masses d eau en 2015, il faut impérativement que

Plus en détail

Améliorations et renforcements de sol à l arrière des quais

Améliorations et renforcements de sol à l arrière des quais 3ème Conférence Magrébine en Ingénierie Géotechnique CMIG 2013 Améliorations et renforcements de sol à l arrière des quais Thierry Hermges Serge Lambert Karim Boudersa www.keller-france.com Keller Fondations

Plus en détail

Atlas cartographique des phénomènes naturels et des caractéristiques physiques du littoral de la Côte Basque

Atlas cartographique des phénomènes naturels et des caractéristiques physiques du littoral de la Côte Basque Atlas cartographique des phénomènes naturels et des caractéristiques physiques du littoral de la Côte Basque Rapport final BRGM/RP-55262-FR mars 2007 Atlas cartographique des phénomènes naturels et des

Plus en détail

L implantation des piézomètres devra être réalisée par un hydrogéologue.

L implantation des piézomètres devra être réalisée par un hydrogéologue. Création ou réhabilitation de piézomètres pour le suivi de la nappe de la Têt dans le cadre de la surveillance de la station d épuration et d un bassin d orage Cadre de la prestation La Communauté d Agglomération

Plus en détail

HOSPICES CIVILS DE LYON. 3, Quai des Celestina 69002 LYON Téléphone (78) 38.13.50

HOSPICES CIVILS DE LYON. 3, Quai des Celestina 69002 LYON Téléphone (78) 38.13.50 HOSPICES CIVILS DE LYON CONSEIL GÉNÉRAL D'ADMINISTRATION 3, Quai des Celestina 69002 LYON Téléphone (78) 38.13.50 CONSTRUCTION DU FUTUR SIEGE ADMINISTRATIF DES HOSPICES CIVILS DE LYON [691 PHASE 1 ÉTUDE

Plus en détail

DISPOSITIF POUR LE TRAITEMENT

DISPOSITIF POUR LE TRAITEMENT DISPOSITIF POUR LE TRAITEMENT 1- LA FOSSE TOUTES EAUX Description de l ouvrage La fosse toutes eaux est un ouvrage majeur de l ANC. Elle collecte les eaux usées domestiques des ménages (eaux vannes et

Plus en détail

ETUDE DE DEFINITION DE LA FILIERE D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF CAHIER DES CHARGES

ETUDE DE DEFINITION DE LA FILIERE D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF CAHIER DES CHARGES Service : Contact Courriel: Objet Assainissement Non Collectif Sophie Ramette Vincent Brébant Cahier des charges étude de définition (D3) ETUDE DE DEFINITION DE LA FILIERE D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF

Plus en détail

Enjeux géotechniques pour la construction du métro automatique «Grand Paris Express»

Enjeux géotechniques pour la construction du métro automatique «Grand Paris Express» Enjeux géotechniques pour la construction du métro automatique «Grand Paris Express» Geotechnical issues for «Grand Paris Express» automatic metro Fluteaux V. Société du Grand Paris RÉSUMÉ : La Société

Plus en détail

Journée Technique commune AFTES CFGI CFMS Chantiers linéaires souterrains en site urbain

Journée Technique commune AFTES CFGI CFMS Chantiers linéaires souterrains en site urbain Journée Technique commune AFTES CFGI CFMS Chantiers linéaires souterrains en site urbain ---------------------------------------------- Ligne b du métro automatique de Rennes Métropole Adaptations du projet

Plus en détail

Réalisation d une fouille profonde dans une géologie complexe le long d une ligne ferroviaire en service

Réalisation d une fouille profonde dans une géologie complexe le long d une ligne ferroviaire en service Flexible thinking, reliable results Réalisation d une fouille profonde dans une géologie complexe le long d une ligne ferroviaire en service Maekelberg Wim Lejeune Colombine TUC Rail s.a. 22-02-2013 Table

Plus en détail

Bio-lavage in-situ pour le traitement de 75 000 m 3 de sol contaminé par des huiles entières et solubles

Bio-lavage in-situ pour le traitement de 75 000 m 3 de sol contaminé par des huiles entières et solubles Bio-lavage in-situ pour le traitement de 75 000 m 3 de sol contaminé par des huiles entières et solubles Dimensionnement, mise en œuvre et retour d expérience 30/11/12 Présentation du site Industriel situé

Plus en détail

Guide Pratique Assainissement Non Collectif

Guide Pratique Assainissement Non Collectif Guide Pratique Assainissement Non Collectif 1 L assainissement non collectif Les immeubles, habitations ne pouvant être raccordés au réseau collectif d assainissement existant (tout à l égout) doivent

Plus en détail

Mise aux normes de la STEP de Vongy (74)

Mise aux normes de la STEP de Vongy (74) Mise aux normes de la STEP de Vongy (74) Construction d un bassin d orage en site sensible O. Pal / F. Durand Journée technique CFMS 24/10/07 1 Mise aux normes de la station d épuration de Thonon (74),

Plus en détail

Notice d incidence en vue de la réalisation d un doublet de forages d eau à des fins géothermiques à Créteil (94) Dossier de demande d autorisation

Notice d incidence en vue de la réalisation d un doublet de forages d eau à des fins géothermiques à Créteil (94) Dossier de demande d autorisation Notice d incidence en vue de la réalisation d un doublet de forages d eau à des fins géothermiques à Créteil (94) Dossier de demande d autorisation Novembre 2011 29 rue Blanche Hottinguer 77600 GUERMANTES

Plus en détail

3.3. Seuils d alarme : 3.3.1 Eboulement de Meidji (commune de Saint-Nicolas, Valais) : surveillance géodesique et détermination des seuils d'alerte

3.3. Seuils d alarme : 3.3.1 Eboulement de Meidji (commune de Saint-Nicolas, Valais) : surveillance géodesique et détermination des seuils d'alerte 3.3. Seuils d alarme : 3.3.1 Eboulement de Meidji (commune de Saint-Nicolas, Valais) : surveillance géodesique et détermination des seuils d'alerte Eric POINTER (bureau géologique Rovina) La commune de

Plus en détail

1. IDENTIFICATION ET LOCALISATION GEOGRAPHIQUE

1. IDENTIFICATION ET LOCALISATION GEOGRAPHIQUE 1. IDENTIFICATION ET LOCALISATION GEOGRAPHIQUE Codes entités aquifères Code entité V1 Code entité V2 concernées (V1) ou (V2) ou secteurs hydro à croiser : 174a 174b 174c 174d 174e Type de masse d'eau souterraine

Plus en détail

Comportement des fondations d ouvrages sur les sols mous de Béjaia renforcés par des colonnes ballastées

Comportement des fondations d ouvrages sur les sols mous de Béjaia renforcés par des colonnes ballastées Comportement des fondations d ouvrages sur les sols mous de Béjaia renforcés par des colonnes ballastées Bahar R.* Laboratoire de Géomatériaux, Environnement et Aménagement, Université Mouloud Mammeri

Plus en détail

Principes de fonctionnement de l assainissement

Principes de fonctionnement de l assainissement l assainissement Principes de fonctionnement de l assainissement L installation de l assainissement non collectif peut se décomposer en 5 parties : la ventilation Elle permet l évacuation des gaz de fermentation

Plus en détail

Le présent document annule et remplace le cahier des charges du DTU 13.1 «Travaux de fondations superficielles» de février 1968.

Le présent document annule et remplace le cahier des charges du DTU 13.1 «Travaux de fondations superficielles» de février 1968. Document Technique Unifié ISBN ISBN 2-86891-116-1 DTU 13.11 mars 1988 DTU P 11-211 fondations superficielles cahier des clauses techniques Le présent document annule et remplace le cahier des charges du

Plus en détail

Notions élémentaires sur les puits d eau

Notions élémentaires sur les puits d eau Notions élémentaires sur les puits d eau Il y a environ 100 000 puits d eau à usage domestique au Nouveau-Brunswick. Les deux principaux types de puits que l on trouve sont les puits forés et les puits

Plus en détail

Règlement d'attribution de subvention pour la rénovation des systèmes d'assainissement non collectif

Règlement d'attribution de subvention pour la rénovation des systèmes d'assainissement non collectif Règlement d'attribution de subvention pour la rénovation des systèmes d'assainissement non collectif Afin de contribuer à l'amélioration des eaux de surface et pour encourager la rénovation des systèmes

Plus en détail

Présentation des investigations et études géotechniques

Présentation des investigations et études géotechniques Journée technique du CFMS Groupe de Travail "Fondations d éoliennes" Présentation des investigations et études géotechniques Frédéric DURAND Journée du 20 octobre 2009 1 Sommaire Préambule sur les modules

Plus en détail

Etude hydrogéologique des formations de pente et leur drainage*

Etude hydrogéologique des formations de pente et leur drainage* Etude hydrogéologique des formations de pente et leur drainage* Marcel RAT Adjoint au chef du département de géotechnique Laboratoire central des Ponts et Chaussées RÉSUMÉ La stabilisation des pentes naturelles

Plus en détail

Eîude réalisée dans le cadre des actions de Service Public du BRGM 02PIR115. E. Equilbey, J.F. Vernoux. mars 2002 BRCMIRPB 1576-FR

Eîude réalisée dans le cadre des actions de Service Public du BRGM 02PIR115. E. Equilbey, J.F. Vernoux. mars 2002 BRCMIRPB 1576-FR Avis hydrogéologique sur des dossiers de demande de reconnaissance de l état de catastrophe naturelle liée à une remontée de nappe phréatique - Communes de Marcoussis et du Val-Sain t-germain (Essonne)

Plus en détail

EXCURSION GEOLOGIQUE PALEONTOLOGIE ET VOLCANISME EN ARDECHE PAYSAGES GEOLOGIQUES DU MONT D 'OR LYONNAIS

EXCURSION GEOLOGIQUE PALEONTOLOGIE ET VOLCANISME EN ARDECHE PAYSAGES GEOLOGIQUES DU MONT D 'OR LYONNAIS EXCURSION GEOLOGIQUE PALEONTOLOGIE ET VOLCANISME EN ARDECHE PAYSAGES GEOLOGIQUES DU MONT D 'OR LYONNAIS LES 11 ET 12 AVRIL 2007 Sortie de terrain en Ardèche 1 ère S : objectifs Déterminer les grandes catégories

Plus en détail

Sinistres liés aux sondes géothermiques investigations géologiques

Sinistres liés aux sondes géothermiques investigations géologiques Journée CFGI «La géothermie de minime importance» Sinistres liés aux sondes géothermiques investigations géologiques Par Anne-Valérie Barras Au commencement.staufen, en Allemagne Sur la base des informations

Plus en détail

SOLUTION INNOVANTE PAR MICROTUNNELAGE POUR LE COLLECTEUR D ALIMENTATION DU NOUVEAU TRAITEMENT MEMBRANAIRE

SOLUTION INNOVANTE PAR MICROTUNNELAGE POUR LE COLLECTEUR D ALIMENTATION DU NOUVEAU TRAITEMENT MEMBRANAIRE ACHERES, STATION D EPURATION DE PARIS SEINE AVAL SOLUTION INNOVANTE PAR MICROTUNNELAGE POUR LE COLLECTEUR D ALIMENTATION DU NOUVEAU TRAITEMENT MEMBRANAIRE Vincent BATEMAN (Ingénieur en Chef SIAAP Administrateur

Plus en détail

Perspectives de la géothermie pour le projet d'ecocité de l'agglomération de Montpellier

Perspectives de la géothermie pour le projet d'ecocité de l'agglomération de Montpellier Perspectives de la géothermie pour le projet d'ecocité de l'agglomération de Montpellier Rapport final BRGM/RP-59574-FR février 2011 Document public à accès réservé Inventaire des arrêtés préfectoraux

Plus en détail

BORDEREAU D ENVOI MAIL

BORDEREAU D ENVOI MAIL M. Thierry SECHAO 1, Impasse Daniel Sorano A Montauban, Le vendredi 11 mai 2012 Objet : Rapport d étude de sols Dossier Réf. : S-1204-13 BORDEREAU D ENVOI MAIL Monsieur, Veuillez trouver ci-joint le rapport

Plus en détail

Prospection géophysique sur le site potentiel d'un CET. UMR 8148 IDES Intéractions et Dynamique des Environnements de Surface

Prospection géophysique sur le site potentiel d'un CET. UMR 8148 IDES Intéractions et Dynamique des Environnements de Surface UMR 8148 IDES Intéractions et Dynamique des Environnements de Surface Université de Paris Sud - Bât 504 & 509 91405 ORSAY Cedex, France Prospection géophysique sur le site potentiel d'un C.E.T. Imagerie

Plus en détail

Caractéristiques du projet Installateur (si connu)

Caractéristiques du projet Installateur (si connu) Communauté de Communes de la Côte des Isles Service Public d Assainissement Non Collectif 15 rue de Becqueret 50270 BARNEVILLE CARTERET Tél : 02 33 95 96 70 ; Fax : 02 33 95 96 71 site internet : www.cotedesisles.com

Plus en détail

Ce document a été réalisé par le groupe de travail constitué des services assainissement de la Charente. La rédaction a été assurée par :

Ce document a été réalisé par le groupe de travail constitué des services assainissement de la Charente. La rédaction a été assurée par : Ce document a été réalisé par le groupe de travail constitué des services assainissement de la Charente. La rédaction a été assurée par : Communauté de Communes du Rouillacais 05.45.96.83.24 Communauté

Plus en détail

EXAMEN PRÉALABLE DE LA CONCEPTION D UNE INSTALLATION

EXAMEN PRÉALABLE DE LA CONCEPTION D UNE INSTALLATION Service Pubic d Assaiisseet Cectif Cuaut de Cues des Prtes du aie rad Le Bourg 72610 CHERISAY Tél : 02.33.32.86.82 EXAMEN PRÉALABLE DE LA CONCEPTION D UNE INSTALLATION D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF DONT

Plus en détail

La mise en œuvre des réseaux

La mise en œuvre des réseaux Chapitre 5 La mise en œuvre des réseaux 5.1 - L implication des différents acteurs 5.2 - L exécution des travaux 5.3 - La tranchée 5.4 - La manutention et le stockage 5.5 - La pose 5.6 - Le remblaiement

Plus en détail

1. IDENTIFICATION ET LOCALISATION GEOGRAPHIQUE 2. DESCRIPTION DE LA MASSE D'EAU SOUTERRAINE CARACTERISTIQUES INTRINSEQUES

1. IDENTIFICATION ET LOCALISATION GEOGRAPHIQUE 2. DESCRIPTION DE LA MASSE D'EAU SOUTERRAINE CARACTERISTIQUES INTRINSEQUES 1. IDENTIFICATION ET LOCALISATION GEOGRAPHIQUE Codes entités aquifères Code entité V1 Code entité V2 concernées (V1) ou (V2) ou secteurs hydro à croiser : 99g 99h Superficie* de l'aire d'extension (km2)

Plus en détail

Effondrement sur le chantier "Météor"

Effondrement sur le chantier Météor Conseil Général des Ponts et Chaussées Effondrement sur le chantier "Météor" Date : 4 avril 2003 Pascal Dubois Marcel RAT Mission n 2003-0054-01 Effondrement sur le chantier de l'extension de la ligne

Plus en détail

INSTALLATION D UN SYSTEME D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF

INSTALLATION D UN SYSTEME D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF INSTALLATION D UN SYSTEME D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Toutes les eaux usées de votre habitation doivent être dirigées vers une fosse qui assure un prétraitement, avant d'être traitées dans un système

Plus en détail

PIECES PRINCIPALES = nombre de chambres + 2 PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT

PIECES PRINCIPALES = nombre de chambres + 2 PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT Le filtre à sable vertical drainé est utilisé dans le cas où le sol ne permet pas l épuration des eaux prétraitées provenant de la fosse toutes eaux. Cela concerne les sols de

Plus en détail

Pour l identification des captages d eau souterraine : le code BSS, code national du point d eau

Pour l identification des captages d eau souterraine : le code BSS, code national du point d eau Pour l identification des captages d eau souterraine : le code BSS, code national du point d eau Qu est ce qu un code BSS? Le code BSS correspond au code national du dossier de l ouvrage souterrain au

Plus en détail

Résumé non technique de l étude d impact

Résumé non technique de l étude d impact de l étude d impact 2 2.1 Contexte environnant 2.1.1 Faune et flore La proximité de zones artificialisées, d infrastructures routières majeures et l exploitation antérieures des terres agricoles qui constituent

Plus en détail

Avis de l IRSN sur la ressource géothermique dans la ZT

Avis de l IRSN sur la ressource géothermique dans la ZT Avis de l IRSN sur la ressource géothermique dans la ZT La géothermie o Origine o Classification Potentiel géothermique dans la ZT o TBE o BE o ME/HE Avis de l IRSN Dialogue Technique HA et MAVL Séminaire

Plus en détail

Schéma type de branchement Réseau séparatif. Conduite de branchement (domaine public).

Schéma type de branchement Réseau séparatif. Conduite de branchement (domaine public). Schémas techniques Assainissement collectif > Raccordement Schéma type de branchement Réseau séparatif Dispositif permettant le raccordement au collecteur public. Conduite de branchement (domaine public).

Plus en détail

EOLE, la future ligne E du RER

EOLE, la future ligne E du RER GARES SOUTERRAINES D'EOLE JET GROUTING ET RABATTEMENT SYSTÉMATISATION ET LIMITES D'UTILISATION DE CES MÉTHODES DANS DES GRANDS PROJETS SOUTERRAINS EN SITE URBAIN GARES SOUTERRAINES D'EOLE JET GROUTING

Plus en détail

Bruno Arfib Université Aix-Marseille www.karsteau.fr

Bruno Arfib Université Aix-Marseille www.karsteau.fr Bruno Arfib Université Aix-Marseille www.karsteau.fr Quelques documents pour illustrer le cours d'hydrogéologie générale Réservoir Temps de renouvellement (Jacques, 1996) Temps de renouvellement (Gleick,

Plus en détail

spanc@gde-guadeloupe.com Téléphone: 0590 89 46 25

spanc@gde-guadeloupe.com Téléphone: 0590 89 46 25 Informations générales Fiche déclarative pour examen préalable de la conception d une installation d assainissement non collective Service Public de l Assainissement Collectif spanc@gde-guadeloupe.com

Plus en détail

PLAN DE LA PRESENTATION

PLAN DE LA PRESENTATION Société de Participation CarnaudMetalbox Ancien Etablissement Chouvel à Toulouse GRS Valtech PLAN DE LA PRESENTATION Introduction Contexte du site Objectif des travaux de réhabilitation Approche retenue

Plus en détail

BORDEREAU DES PRIX UNITAIRES

BORDEREAU DES PRIX UNITAIRES MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX BORDEREAU DES PRIX UNITAIRES MAITRE DE L'OUVRAGE : Commune de GARENNES SUR EURE 4, Place de la Mairie 27780 GARENNES SUR EURE OBJET DU MARCHE : Assainissement en traverse Chemin

Plus en détail

INTERPRÉTATION ET ANOMALIES DE LA PROSPECTION À RÉSONANCE MAGNÉTIQUE (MRS)

INTERPRÉTATION ET ANOMALIES DE LA PROSPECTION À RÉSONANCE MAGNÉTIQUE (MRS) 1 Géologie, géotechnique, risques naturels, hydrogéologie, environnement et services scientifico-techniques INTERPRÉTATION ET ANOMALIES DE LA PROSPECTION À RÉSONANCE MAGNÉTIQUE (MRS) INTERPRETATION DES

Plus en détail

SYNDICAT INTERCOMMUNAL FIER & NOM. Station d épuration Rue Vernaies 74 230 THONES. Tél. : 04.50.32.40.48. Notice Technique

SYNDICAT INTERCOMMUNAL FIER & NOM. Station d épuration Rue Vernaies 74 230 THONES. Tél. : 04.50.32.40.48. Notice Technique SYNDICAT INTERCOMMUNAL FIER & NOM Station d épuration Rue Vernaies 74 230 THONES Tél. : 04.50.32.40.48 Notice Technique Filière Fosse septique - Filtre à sable vertical non drainé: Cette filière a été

Plus en détail

Branchements : eau potable & assainissement

Branchements : eau potable & assainissement Branchements : eau potable & assainissement Henri RENAUD Nouvelle édition 2012 Groupe Eyrolles, 2012, ISBN : 978-2-212-13296-0 Sommaire Réseaux techniques... 7 1. Les réseaux... 9 2. Alimentation en eau

Plus en détail