Inauguration de l Ehpad Les Jardins de Belleville. Paris, le 8 octobre 2013

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Inauguration de l Ehpad Les Jardins de Belleville. Paris, le 8 octobre 2013"

Transcription

1 DOSSIER DE PRESSE Inauguration de l Ehpad Les Jardins de Belleville Paris, le 8 octobre 2013 Une réalisation sociale majeure dans un site stratégique pour mieux répondre à la diversité des besoins des personnes âgées CONTACTS PRESSE GROUPE HUMANIS Séverine Sollier T M Laurence Dutrey T M

2 Sommaire 1. Communiqué de presse 2. EDITO de Laurent Huyghe, Directeur Action Sociale du groupe Humanis 3. Panorama de l accueil des personnes âgées dépendantes 4. Présentation de l Ehpad «Les Jardins de Belleville» 5. «Les Jardins de Belleville» en chiffres 6. Humanis, un groupe expert en matière d action sociale et d investissement dans les Ehpad 7. À propos du groupe Humanis

3 Édito Aujourd hui, je suis heureux d annoncer l ouverture du nouvel Ehpad «Les Jardins de Belleville» si proche à plus d un titre, pour y réaffirmer notre détermination indéfectible : offrir aux personnes âgées dépendantes la prise en charge la mieux adaptée possible. Ces nouveaux locaux, dont je viens d apprécier l architecture réussie et le confort, sont pour eux tous une véritable chance. Celle d évoluer dans un espace accueillant, où le bien-être et la qualité de vie sont favorisés. Les lieux de vie collectifs, quant à eux, permettent de maintenir ce lien social si essentiel, entre résidents, bien sûr, qui se retrouvent notamment pour les repas, mais aussi avec l entourage : dans la cafétéria, ne l oublions pas, c est une fille, c est un petit-fils qui vivent avec l un des résidents un instant de partage. Face à l isolement dont souffrent, trop souvent, les personnes âgées, ce type de structure offre donc une réponse précieuse. Si ces nouveaux locaux sont une chance, c est aussi parce qu ils ont été conçus pour une prise en charge optimisée. Faut-il le rappeler ici la prise en charge de nos aînés est un impératif absolu, et notre implication, de ce point de vue, doit être sans faille. La solidarité et la fraternité, l attention que nous portons aux plus fragiles sont autant de principes qui fondent la richesse d une société. Grâce à des établissements tels que «les Jardins de Belleville», ces principes trouvent une incarnation concrète. Je vois dans cet Ehpad une parfaite illustration de ce que nous voulons pour les personnes âgées dépendantes et, plus largement, pour notre société. Dans cette structure à taille humaine, les relations entre les équipes et les résidents sont évidemment déterminantes pour le bien-être des personnes accueillies. Sous votre regard bienveillant, chacun peut bénéficier des soins et de l accompagnement qui lui sont le plus appropriés. Chacun peut être accepté et compris. Chacun peut, tout simplement, être soi Laurent HUYGHE Directeur de l Action sociale du groupe Humanis

4 1 Communiqué de presse 2013 : ouverture de l Ehpad «Les Jardins de Belleville» Un véritable projet de vie respectueux des résidents et de leurs besoins à l initiative du groupe Humanis Face au contexte de déficit de places avec le recensement actuel de 30 places d hébergement pour 1000 personnes âgées de plus de 75 ans à Paris, alors que le taux d équipement est de 80% pour la région Île-de-France et de 101% au niveau national, l Ehpad de Belleville, créé par le groupe Humanis, vient compléter l offre actuelle et vise à répondre aux besoins des personnes âgées dépendantes, et notamment celles présentant des troubles cognitifs de type Alzheimer et apparentés, par une prise en charge qualitative. Réparties sur huit niveaux ou unités de vie, ce nouvel établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) dispose de 98 lits. Chaque unité de vie dispose d une salle à manger et d un poste de soin. A chacune son identité, sa couleur, son histoire, liée à la vie du quartier de Belleville. Une unité de vie protégée de 13 lits est consacrée à un accueil spécifique des personnes atteintes de la maladie d Alzheimer et troubles apparentés. Conçu pour répondre efficacement aux besoins et aux attentes spécifiques des personnes âgées, cette résidence bénéficie des derniers acquis de la gérontologie, aussi bien dans l aménagement et la disposition des locaux que dans la signalétique originale et moderne mise en place et dispose d'espaces collectifs adaptés, conviviaux et sécurisants. Une équipe de professionnels (médecins, infirmiers, aides-soignants, psychologues, kinésithérapeutes, animateurs ) très complète assure au quotidien les soins médicaux, d hygiène et la surveillance des résidents et propose un accompagnement personnalisé Au sein de l Ehpad «Les Jardins de Belleville», tout est mis en œuvre pour permettre aux résidents de conserver leur liberté personnelle. Rien n est imposé, tout est conçu pour les inciter à entreprendre et développer des activités à la mesure de leurs goûts et de leurs possibilités physiques et intellectuelles. «Humanis est un acteur social de référence qui anticipe, s adapte aux grands enjeux de notre société tels que le handicap, la perte d autonomie ou les situations de rupture sociale et répond aux besoins de tous. Avec une politique d Action sociale dynamique, le groupe Humanis concrétise son implication auprès des populations en difficulté. Elle témoigne de l engagement du Groupe à soutenir et accompagner ses entreprises adhérentes, leurs salariés et les retraités au travers d aides, de soutien et de services innovants», déclare Laurent Huyghe, Directeur de l Action sociale du groupe Humanis.

5 En plus de respecter les normes de Haute Qualité Environnementale, le bâtiment a été pensé pour pallier les déficiences sensorielles du public accueilli : un espace Snoezelen (simulation sensorielle), une balnéothérapie, des salles d ergothérapie et de kinésithérapie. Une salle dédiée à l esthétique et des espaces communs d animation favorisent l autonomie et le maintien du lien social. Le jardin et la terrasse permettent de compléter les possibilités de sorties extérieures qu offre naturellement le positionnement de l établissement au sein du quartier vivant et animé de Belleville.

6 2 Panorama de l accueil des personnes âgées dépendantes L hébergement des personnes âgées dépendantes est une préoccupation constante pour les familles et pour les pouvoirs publics. Quelques données au niveau national : Lorsque le maintien à domicile s avère inadapté ou trop coûteux, les personnes âgées dépendantes rejoignent un établissement médicalisé. Le nombre de personnes potentiellement concerné est exponentiel : - En 2010, 8,8% de la population avait plus de 75 ans ; - En 2030, ce pourcentage passera à 12% ; - En 2050, ce pourcentage atteindra les 15,6% - Les places existantes restent coûteuses : 20% des personnes âgées seulement peuvent payer leur maison de retraite. - 20% des personnes âgées seulement peuvent payer leur maison de retraite ; - En moyenne, la personne âgée entrant en établissement doit s acquitter d un montant mensuel de 2000 ; - En moyenne, le niveau de retraite s élève à 1500 par mois. La situation locale à Paris : Le nombre de personnes âgées parisiennes de plus de 60 ans s élevait en 2010 à , dont de plus de 80 ans, celles-ci étant les plus exposées au risque de perte d autonomie. L ensemble des collectivités entreprend de réels efforts pour la prise en charge de la dépendance : ainsi à titre d exemple le département de Paris a consacré près de 283,3 Millions d euros pour la dépendance des personnes âgées dont 124,9 M pour l APA ( bénéficiaires ; à domicile ; en Ehpad) et 158 M à l aide ménagère légale et l aide sociale à l hébergement. Chiffres auxquels il faut ajouter les places en Ehpad, les accueils de jour, les programmes spécifiques seniors, et toute une palette d actions pour le maintien à domicile. Malgré ces efforts, le taux d'équipement de Paris reste encore déficitaire : 30 places d'hébergement pour personnes âgées de plus de 75 ans, alors qu'elle est de 80% pour la région Île-de-France et de 101% au niveau national. Le coût pour le résident et sa famille sont élevés : la moitié des Parisiens ne peut payer un hébergement en institution.

7 3 Présentation de l Ehpad «les Jardins de Belleville» Paris, une situation géographique d exception L Ehpad situé dans le quartier animé et populaire de Belleville bénéficie d un bon tissu de commerces de proximité et d équipements pour la population (écoles, crèche ), qui permettra à l établissement de participer à la vie du quartier. Accessible : la station de métro Télégraphe se trouve au pied du bâtiment et permettra ainsi aux futurs résidents de bénéficier d une desserte aisée pour leurs familles. L Ehpad comprend une unité Alzheimer dédiée à l accueil des personnes souffrant de cette maladie. Elle comportera tous les locaux utiles à une prise en charge qualitative. «Les Jardins de Belleville» se composent de 8 unités adaptées à des niveaux de dépendance variés. Un Ehpad responsable et solidaire Une attention particulière est portée dans l exploitation de l établissement au prix de journée (tarif hébergement /jour), et à leur cohérence par rapport aux ressources des futurs résidents, tout en assurant une qualité dans la prise en charge, conformément aux valeurs portées par l Agirc-Arrco. Une étude a ainsi été effectuée sur les tarifs hébergement proposés dans les Ehpad à proximité du lieu d implantation. En outre, l établissement est partiellement habilité à l aide sociale (40%). L Ehpad «Les Jardins de Belleville» se construit autour d un véritable projet de vie respectueux des résidents qu il accueillera et de leurs besoins.

8 4 Humanis, un groupe expert en matière d action sociale et d investissement dans les Ehpad La direction Action sociale du groupe Humanis est à l initiative de la construction d un Ehpad rue de Belleville à Paris. Ce projet, qui a fait l objet d une pose première pierre le 5 mai 2011, s appuie sur un triple objectif : -Contribuer à valoriser le rôle d acteur social pour l ensemble du Parc Médico-Social et Sanitaire Agirc- Arrco, dans lequel le groupe Humanis souhaite être un acteur innovant et performant, incarnant des valeurs de solidarité, -Dans le contexte récent de création des Agences Régionales de Santé (ARS), changement majeur qui modifie tout le système de pilotage de l organisation sanitaire et médico-sociale française, et des incitations au regroupement des établissements portés par la même loi, constituer une force de représentation, de compétences et de négociation à même de défendre les établissements qu elle représente, et des publics accueillis, -Etre une référence au travers d une qualité de service et d un professionnalisme reconnus par nos ressortissants et partenaires, dans le respect des équilibres économiques. Aujourd hui, le groupe Humanis, par le biais de ses institutions de Retraite complémentaire, assure le pilotage et la gestion de 11 établissements médico-sociaux en France dont 3 à Paris et 2 établissements sanitaires. Souhaitant s inscrire comme un acteur majeur du soutien de la perte d autonomie, le groupe Humanis pilote 13 établissements. Ce panel permet ainsi d offrir une réponse adaptée à la situation d une personne âgée souhaitant entrer en institution, par une prise en charge plus ou moins médicalisée : en foyer logement, en Ehpad ou dans une clinique gériatrique. Le Groupe oeuvre, conformément aux axes stratégiques du plan médico-social et sanitaire Agirc-Arrco , vers une qualité du «prendre soin» du résident, au travers de la qualité des bâtis et de la formation des personnels pour un environnement «bien-traitant». Outre cette volonté de qualité dans les prises en charge, le groupe Humanis est attentif aux prix de journée dans les établissements qu il pilote et aux restes à charge pour les résidents. Onze établissements médico-sociaux sont gérés par Humanis : L association de gestion unique Ager (Association de Gestion d Etablissements pour Retraités) assure la gestion de quatre établissements : >Clairbois - foyer logement de 116 lits, à Wasquehal >Les Marronniers - Ehpad de 98 lits, dont 2 places d accueil temporaire, à Marcq-en-Baroeul >Le Bosquet - Ehpad situé à Haubourdin, autorisé pour 88 lits >Les Hautes Bruyères - Ehpad de 120 places, dont 2 d accueil temporaire, situé à Bonsecours >la résidence Les Jardins de Montmartre (Ehpad), à Paris (98 places, dont 25 places Alzheimer ou troubles apparentés) ; >la résidence Le Jardin des Moines (foyer logement), à Paris (113 places autorisées, dont 1 en accueil temporaire) ;

9 >la résidence Clemenceau (Ehpad), à Reims (78 lits) ; >la résidence Fontaine à Asnières (Ehpad de 86 lits, dont 2 lits d accueil temporaire) ; >la résidence Tharreau à Cholet (Ehpad de 79 places, dont 2 places d accueil temporaire) ; >l Ehpad La Chartraine à Antony (92) 92 lits dont 2 temporaires ; >de l Ehpad Claude Chappe «Les Jardins de Belleville» à Paris, qui accueille ses premiers résidents en juillet 2013 Des établissements sanitaires (deux cliniques gériatriques) entrent également dans le périmètre Humanis : la Clinique des Sources, à Nice (association AGRMS) : 233 lits exploités ; la Clinique des Magnolias, à Ballainvilliers (association HPGM) : 302 lits. A noter qu au-delà de son rôle d opérateur sur ces établissements, Humanis participe au financement de la création, d extension et de rénovation d Ehpad ; financement qui prend la forme d une subvention ou d un prêt, et qui peut être alloué par le Groupe en contrepartie de l acquisition d un droit d accueil prioritaire pour ses ressortissants au sein de l établissement. L objectif principal de cette démarche est de diminuer le tarif d hébergement à la charge du résident dans la mesure où la participation des Institutions de Retraite Complémentaire vient en déduction des prêts contractés par l établissement pour la réalisation du projet et impactera donc directement le tarif d hébergement. Le Groupe est en capacité de proposer lits ou places réservés dans établissements (Ehpad, USLD, Foyers-logements). Humanis œuvre également en faveur du «Bien vieillir» sous différentes formes : - Création du site ehpadhospiconseil.fr, outil en ligne de recherche d un Ehpad adapté à chaque situation établissements actuellement présentés, - Création de Aidants.mesdebuts.fr, un blog à destination de ceux qui accompagnent leurs proches en situation de dépendance, - Création et animation de S2A Service d Aide et d Accompagnement : conseil et soutien pour un hébergement adapté aux personnes âgées, répondant aux besoins et à la situation de la personne et de ses proches.

10 5 «Les Jardins de Belleville» en chiffres Adresse : 259, rue de Belleville, Paris. Démarrage des travaux : Janvier Avril Ouverture : Juillet Capacité d accueil : 98 lits, dont 2 lits d accueil temporaire et 13 dédiés à l accueil de personnes âgées souffrant de la maladie d Alzheimer ou de troubles apparentés. Surface : m² organisés en 8 unités d hébergement ouvrant sur un jardin stimulatif sécurisé. Normes environnementales : L Ehpad s inscrit dans une démarche de Haute Qualité Environnementale volontaire. Le personnel soignant : 70 ETP prévus sur l'établissement, soit 0,71 de ratio d'encadrement. Tarif jour de l hébergement prévisionnel : 85,93 Coût mensuel moyen : 2 577,90 Coût et financement : Pour l acquisition du foncier, la démolition des constructions existantes et la construction du nouveau bâtiment : 29,6 M HT 34,4 M TTC. Cette opération sera assurée par une Société Civile Immobilière créée entre les Institutions de Retraite Complémentaire (IRC) participant au projet. Pour l'équipement en matériel et mobilier, les installations et agencements techniques : 2,2 M TTC. Cette opération sera assurée par une association Loi 1901 créée entre les IRC participant au projet. Partenaires : Les groupes de protection sociale qui ont participé au projet, à travers leurs institutions de retraite complémentaire, sont : Humanis (pilote du projet), Malakoff Médéric, Agrica, B2V, Reunica, Mornay et AG2R. L initiative, la prise de décision, de responsabilité et de risques ont été plus particulièrement portées en 2009 par IRNEO et CGRCR, rejointes quelque temps plus tard par les autres IRC du Groupe : Abelio, Altea, Novalis Retraite Agirc et Novalis Retraite Arrco. Ce fut ainsi la première réalisation concrète du rapprochement qui a donné naissance au groupe Humanis en janvier 2012.

11 6 À propos du groupe Humanis Humanis, acteur de référence dans le monde de la protection sociale, occupe aujourd hui une place prépondérante sur les métiers de la retraite complémentaire, de la prévoyance, de la santé et de l épargne. Paritaire et mutualiste, le groupe Humanis est profondément ancré dans les valeurs de l économie sociale et entend toujours mieux protéger ses clients, particuliers comme entreprises de toutes tailles. Humanis s engage à leur apporter durablement des solutions et des services de qualité, en privilégiant la proximité, le conseil et l écoute. Le groupe Humanis se caractérise par ses trois valeurs fondatrices que sont : L ambition : protéger durablement les femmes et les hommes qui nous font confiance et répondre à leurs exigences. Le partage : faire vivre chaque jour notre état d esprit humain dans nos comportements envers nos clients et nos collaborateurs. L engagement : agir de façon responsable pour développer et innover en matière de protection sociale. Humanis met également à disposition de ses clients entreprises et particuliers ses savoir-faire spécifiques en protection sociale à l international (expatriés impatriés outre-mer entreprises sans établissement en France et personnels des ambassades) et en gestion pour compte de tiers. Enfin, Humanis place l Homme au coeur de ses priorités et mobilise toutes les énergies pour assurer le «mieux vivre». Ambitieux et humain, Humanis s engage à mener ses activités en conjuguant utilité sociale et équilibre économique. Humanis protège les personnes tout au long de leur vie et accompagne les entreprises de tous types et de tous secteurs dans la couverture de leurs collaborateurs, en France comme à l international. Le groupe Humanis concrétise son engagement auprès des populations en difficulté au travers d une politique d Action sociale dynamique axée sur des enjeux de société (handicap, perte d autonomie, rupture sociale). L Action sociale d Humanis témoigne de l engagement du Groupe à soutenir et accompagner ses entreprises adhérentes, leurs salariés et les retraités au travers d aides, de soutien et de services innovants. Face aux grands enjeux de notre société, Humanis est un acteur social de référence qui anticipe, s adapte et répond aux besoins de tous. Chiffres et dates clés 2012: - Création du groupe Humanis le 26 janvier Près de entreprises clientes - 10 millions de personnes protégées - 84 agences présentes sur le territoire national, points d accueil de proximité du Groupe - 1 er intervenant Agirc-Arrco (22,40% de l ensemble), 2 e rang des institutions de prévoyance et 3 e groupement mutualiste, 1 er acteur en santé collective, 1 er intervenant paritaire en épargne salariale - Plus de collaborateurs

12

EHPAD Claude Chappe SCI «Les Jardins de Belleville»

EHPAD Claude Chappe SCI «Les Jardins de Belleville» Paris, le 5 mai 2011 EHPAD Claude Chappe SCI «Les Jardins de Belleville» Pose de première pierre, le 5 mai 2011, Paris 19 ème Dossier de Presse Contact presse Dorothée VILLEZ Cabinet ALQUIER Tel : 03 20

Plus en détail

Inauguration de la Résidence Mutualiste Bellevue

Inauguration de la Résidence Mutualiste Bellevue DOSSIER DE PRESSE le 14 décembre 2015 Inauguration de la Résidence Mutualiste Bellevue Dans le cadre du Gérontopôle Régional de Saint-Etienne et pour répondre aux besoins croissants de prise en charge

Plus en détail

RETRAITE PRÉVOYANCE SANTÉ ACTION SOCIALE POUR NOUS, L ESSENTIEL, C EST L HUMAIN

RETRAITE PRÉVOYANCE SANTÉ ACTION SOCIALE POUR NOUS, L ESSENTIEL, C EST L HUMAIN RETRAITE PRÉVOYANCE SANTÉ ACTION SOCIALE POUR NOUS, L ESSENTIEL, C EST L HUMAIN EFFECTIF RETRAITE 537 COLLABORATEURS (383 femmes et 154 hommes) 30 000 bénéficiaires 11 M de budget B2V EN CHIFFRES ACTION

Plus en détail

PÔLE «SOLIDARITÉS, FORMATION, JEUNESSE, SPORT ET CULTURE» Direction des établissements sociaux et médico-sociaux

PÔLE «SOLIDARITÉS, FORMATION, JEUNESSE, SPORT ET CULTURE» Direction des établissements sociaux et médico-sociaux PÔLE «SOLIDARITÉS, FORMATION, JEUNESSE, SPORT ET CULTURE» Direction des établissements sociaux et médico-sociaux Cahier des charges relatif à la création de structures expérimentales spécialisées dans

Plus en détail

Le Conseil général de la Loire s associe à la. Journée mondiale de la maladie d Alzheimer

Le Conseil général de la Loire s associe à la. Journée mondiale de la maladie d Alzheimer M e r c r e d i 2 1 s e p t e m b r e 2 0 1 1 Dossier de presse Le Conseil général de la Loire s associe à la Journée mondiale de la maladie d Alzheimer par Claude BOURDELLE, vice-président du conseil

Plus en détail

SOMMAIRE. Contact Presse : Florence BARDIN 06 77 05 06 17 - florence.bardin@agencef.com

SOMMAIRE. Contact Presse : Florence BARDIN 06 77 05 06 17 - florence.bardin@agencef.com DOSSIER DE PRESSE 2015 SOMMAIRE Simon de Cyrène : une innovation sociale qui fait école. p 2 Une maison partagée, c est quoi?. P 3 2015-2017 : Création de maisons partagées dans 10 nouvelles villes de

Plus en détail

RAPPORT D ACTIVITE La Maison de l Automne Anne e 2014

RAPPORT D ACTIVITE La Maison de l Automne Anne e 2014 RAPPORT D ACTIVITE La Maison de l Automne Anne e 2014 La maison de l Automne se veut être un lieu de vie, et depuis sa création, n a de cesse de repenser ses actions afin d apporter des réponses adaptées

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE JEUDI 1 ER OCTOBRE 2015

DOSSIER DE PRESSE JEUDI 1 ER OCTOBRE 2015 DOSSIER DE PRESSE INAUGURATION DE L EHPAD SAINT-FRANÇOIS D ASSISE JEUDI 1 ER OCTOBRE 2015 Mot du Conseil Départemental Le maintien à domicile des personnes âgées est une ambition claire du Conseil Départemental

Plus en détail

La résidence Arpage Les Primevères d Ermont

La résidence Arpage Les Primevères d Ermont La résidence Arpage Les Primevères d Ermont EHPAD Etablissement d Hébergement des Personnes Agées Dépendantes Association de Résidences pour Personnes Agées Dépendantes 110 rue du Professeur Calmette 95120

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE ----------

REPUBLIQUE FRANCAISE ---------- REPUBLIQUE FRANCAISE ---------- DEPARTEMENT DE L'AIN --------- DIRECTION GÉNÉRALE ADJOINTE SOLIDARITÉ --------- domaine autonomie --------- Buis Marlene 0474325837 CONSEIL DEPARTEMENTAL Réunion Mars 2016

Plus en détail

Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel

Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté ou traduit

Plus en détail

E.H.D. Entreprendre pour Humaniser la Dépendance Entreprise Solidaire

E.H.D. Entreprendre pour Humaniser la Dépendance Entreprise Solidaire E.H.D. Entreprendre pour Humaniser la Dépendance Entreprise Solidaire Plateforme de services pour personnes âgées dépendantes Un service de soins infirmiers à domicile avec une équipe spécialisée Alzheimer

Plus en détail

Inauguration de l EHPAD «les Jardins de Plaisance» LANOUAILLE, le samedi 4 octobre 2013. Allocution de M. Jacques BILLANT, préfet de la Dordogne

Inauguration de l EHPAD «les Jardins de Plaisance» LANOUAILLE, le samedi 4 octobre 2013. Allocution de M. Jacques BILLANT, préfet de la Dordogne Inauguration de l EHPAD «les Jardins de Plaisance» LANOUAILLE, le samedi 4 octobre 2013 Allocution de M. Jacques BILLANT, préfet de la Dordogne Permettez-moi de saluer Madame Jeanne LATASTE, votre ancien

Plus en détail

En croisant ces constats et ces enjeux, la région Centre a arrêté dans le cadre du schéma régional des formations 5 orientations:

En croisant ces constats et ces enjeux, la région Centre a arrêté dans le cadre du schéma régional des formations 5 orientations: PROTOCOLE D ACCORD ENTRE LE SECRETARIAT D ETAT A LA SOLIDARITE ET LA REGION CENTRE POUR LA MISE EN PLACE D UN PLAN DES METIERS DANS LE SECTEUR SOCIAL ET MEDICO-SOCIAL I : Contexte: Le schéma régional des

Plus en détail

Le Conseil général de la Loire s associe à la. Journée mondiale de lutte contre la maladie

Le Conseil général de la Loire s associe à la. Journée mondiale de lutte contre la maladie V e n d r e d i 2 1 s e p t e m b r e 2 0 1 2 Dossier de presse Le Conseil général de la Loire s associe à la Journée mondiale de lutte contre la maladie d Alzheimer par Claude BOURDELLE, vice-président

Plus en détail

Préambule. Charte anti-spéculative. Entre la Ville de Paris

Préambule. Charte anti-spéculative. Entre la Ville de Paris Charte anti-spéculative Entre la Ville de Paris Et. Préambule Un an après la signature du Pacte Logement pour tous en juin 2014, la Ville de Paris propose à ses partenaires propriétaires fonciers et aux

Plus en détail

Le projet de loi d orientation et de programmation pour l adaptation de la société au vieillissement

Le projet de loi d orientation et de programmation pour l adaptation de la société au vieillissement Le projet de loi d orientation et de programmation pour l adaptation de la société au vieillissement Le Gouvernement a fait le choix d une loi d orientation et de programmation, inscrivant la totalité

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Sortir de la gestion saisonnière de l hébergement d urgence. Paris, le 21 novembre 2013

DOSSIER DE PRESSE. Sortir de la gestion saisonnière de l hébergement d urgence. Paris, le 21 novembre 2013 DOSSIER DE PRESSE Sortir de la gestion saisonnière de l hébergement d urgence Paris, le 21 novembre 2013 Contact presse Service de presse du ministère de l Égalité des territoires et du Logement 72, rue

Plus en détail

Arpage Mornay. résidence. Accompagner la vie. à Levallois-Perret. pour personnes âgées dépendantes EHPAD. Résidence. Arpage Mornay

Arpage Mornay. résidence. Accompagner la vie. à Levallois-Perret. pour personnes âgées dépendantes EHPAD. Résidence. Arpage Mornay résidence Arpage Mornay à Levallois-Perret pour personnes âgées dépendantes EHPAD Accompagner la vie Résidence Arpage Mornay 97 rue Paul Vaillant Couturier 92 300 Levallois-Perret Téléphone : 01 47 30

Plus en détail

Korian s attache à offrir dans ses établissements la même qualité d accueil

Korian s attache à offrir dans ses établissements la même qualité d accueil Bienvenue. Située en plein cœur du 10 e arrondissement près du canal Saint-Martin et dotée d un jardin ombragé privé, d une terrasse et de plusieurs salons conviviaux, notre maison de retraite médicalisée

Plus en détail

MAISON DE RETRAITE LIEU DE VIE STRUCTURE MÉDICALISÉE

MAISON DE RETRAITE LIEU DE VIE STRUCTURE MÉDICALISÉE MAISON DE RETRAITE LIEU DE VIE STRUCTURE MÉDICALISÉE U n projet de vie individualisé est élaboré pour chaque résident, mis en place avec ses proches et toute l équipe soignante, Ce projet de vie est une

Plus en détail

2 0 1 1 > 2 0 1 5 Projet associatif. ARHM : riche. de son passé et tournée vers l avenir

2 0 1 1 > 2 0 1 5 Projet associatif. ARHM : riche. de son passé et tournée vers l avenir 2 0 1 1 > 2 0 1 5 Projet associatif ARHM : riche de son passé et tournée vers l avenir EDITO Montrer le chemin et rassembler Scriptum Née en 1950 de la volonté d un petit nombre de professionnels de la

Plus en détail

Le Projet de la MAISON TUBA Fiche de Présentation

Le Projet de la MAISON TUBA Fiche de Présentation Le Projet de la MAISON TUBA Fiche de Présentation Une réponse aux besoins recensés sur le département Les services de l association Trait d'union - Bol d Air (TUBA) accueillent des personnes polyhandicapées

Plus en détail

Le village répit familles, VRF Touraine

Le village répit familles, VRF Touraine Présentation destinée des acteurs œuvrant dans le champs de l aide aux aidants Innovation dans l accueil temporaire et le soutien aux aidants Le village répit familles, Partir en vacances avec un proche

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Contact : Sophie Sabin s.sabin@gpspv.fr 01 69 25 44 30. www.perrayvaucluse.fr

DOSSIER DE PRESSE. Contact : Sophie Sabin s.sabin@gpspv.fr 01 69 25 44 30. www.perrayvaucluse.fr DOSSIER DE PRESSE Contact : Sophie Sabin s.sabin@gpspv.fr 01 69 25 44 30 www.perrayvaucluse.fr Foyer Le Foyer > Qu est qu un Foyer en psychiatrie? Un Foyer en psychiatrie est une structure de soins entre

Plus en détail

Le Schéma Départemental en faveur des Personnes Agées. Réunion de lancement de la démarche d Actualisation 29 mars 2012

Le Schéma Départemental en faveur des Personnes Agées. Réunion de lancement de la démarche d Actualisation 29 mars 2012 Le Schéma Départemental en faveur des Personnes Agées Réunion de lancement de la démarche d Actualisation 29 mars 2012 Le schéma: outil de planification Document opposable, adopté pour 5 ans par le Conseil

Plus en détail

L action sociale du Groupe AGRICA présent à vos côtés dans les moments difficiles

L action sociale du Groupe AGRICA présent à vos côtés dans les moments difficiles L action sociale du Groupe AGRICA présent à vos côtés dans les moments difficiles Parce que personne n est à l abri d un coup dur, vous pouvez compter sur l action sociale du Groupe AGRICA «J ai dû envoyer

Plus en détail

Dossier réalisé avec la participation de :

Dossier réalisé avec la participation de : Dossier réalisé avec la participation de : Paul Verdiel, Président de H2AD Jean-Loup Durousset, Directeur du Centre de l Hospitalisation Privée de la Loire (CHPL) Thierry Depois, Directeur Général d Europ

Plus en détail

Les MATINALES SILVER ECO - La Synthèse

Les MATINALES SILVER ECO - La Synthèse Les MATINALES SILVER ECO - La Synthèse Les services à la personne, enjeux et perspectives au cœur de la silver économie 8 Octobre 2013 En présence de - Thierry d Aboville, secrétaire général, Un-ADMR -

Plus en détail

Mardi 24 mai 2011. CLIC, Réseaux, MAI. CLIC et développement de la coordination

Mardi 24 mai 2011. CLIC, Réseaux, MAI. CLIC et développement de la coordination Mardi 3 ème rencontre nationale des Réseaux de santé Personnes Agées CLIC, Réseaux, MAI CLIC et développement de la coordination Intervention : Yvelise ABECASSIS, présidente A.N.C.CLIC - Association Nationale

Plus en détail

Régulièrement, des rencontres sont organisées entre résidences-autonomie et écoles, centres de loisirs ou crèches.

Régulièrement, des rencontres sont organisées entre résidences-autonomie et écoles, centres de loisirs ou crèches. Régulièrement, des rencontres sont organisées entre résidences-autonomie et écoles, centres de loisirs ou crèches. PoitiersMag page 8 AVRIL 2016 N 234 09 Seniors : la liberté de choisir De l aide à domicile

Plus en détail

Les solutions électriques

Les solutions électriques Les solutions électriques pour vivre chez soi plus longtemps La technologie au cœur du parcours de vie Vivre chez soi plus longtemps grâce à une installation électrique évolutive Selon l Insee, les plus

Plus en détail

Du 24 janvier 2011. Aujourd hui je voudrais vous parler des enjeux de cette transformation et de nos perspectives.

Du 24 janvier 2011. Aujourd hui je voudrais vous parler des enjeux de cette transformation et de nos perspectives. Du 24 janvier 2011 Mesdames et Messieurs, Vous avez pu le constater au cours des présentations : sur l exercice 2009/2010, nos résultats ont été solides, nous avons poursuivi la transformation de notre

Plus en détail

Une nouvelle dynamique de l insertion en Mayenne

Une nouvelle dynamique de l insertion en Mayenne Une nouvelle dynamique de l insertion en Mayenne Permettre aux personnes en situation d exclusion, de retrouver leur autonomie, leur dignité et leur place dans la société; faciliter et encourager le retour

Plus en détail

2016 DASES 249 G DAE : Approbation du Plan Parisien de l Insertion par l Emploi (PPIE) pour la période 2016 2020.

2016 DASES 249 G DAE : Approbation du Plan Parisien de l Insertion par l Emploi (PPIE) pour la période 2016 2020. 2016 DASES 249 G DAE : Approbation du Plan Parisien de l Insertion par l Emploi (PPIE) pour la période 2016 2020. Mesdames, Messieurs, Projet de délibération Exposé des motifs Fin 2015, grâce à l effort

Plus en détail

territ Contact : Ministère Bureau.scf

territ Contact : Ministère Bureau.scf Le «Pacte Bureau.scf territ oire-santé» Pour lutter contre les déserts médicaux 13 décembree 2012 DOSSIER DE PRESS SE Contact : Ministère des Affaires sociales et de la santé 01 40 56 60 65 Communiqué

Plus en détail

RÉSIDENCE LES TERRASSES DE MOZART / 11 bis rue de la Source, 75016 Paris / 01 53 92 83 00

RÉSIDENCE LES TERRASSES DE MOZART / 11 bis rue de la Source, 75016 Paris / 01 53 92 83 00 RÉSIDENCE LES TERRASSES DE MOZART / 11 bis rue de la Source, 75016 Paris / 01 53 92 83 00 UNE HAUTE IDÉE DU BIEN-ÊTRE AU CŒUR DU QUARTIER MOZART, UNE RÉSIDENCE RETRAITE MÉDICALISÉE QUI JOUE LA CARTE DE

Plus en détail

LA MAISON DE RETRAITE PUBLIQUE JEAN COURJON : MODERNITE, CONFORT, ACCESSIBILITE

LA MAISON DE RETRAITE PUBLIQUE JEAN COURJON : MODERNITE, CONFORT, ACCESSIBILITE LA MAISON DE RETRAITE PUBLIQUE JEAN COURJON : MODERNITE, CONFORT, ACCESSIBILITE Cabinet d architecture «Atelier sur les quais» INAUGURATION LE 5 OCTOBRE 2012 À 11H - rue Mélina Mercouri à Meyzieu CONTACTS

Plus en détail

Connexions Solidaires ouvre à Marseille son premier point d accueil en région

Connexions Solidaires ouvre à Marseille son premier point d accueil en région COMMUNIQUE DE PRESSE Marseille, le 8 novembre 2013 Aider les plus démunis à rester connectés Connexions Solidaires ouvre à Marseille son premier point d accueil en région Aujourd hui, grâce au soutien

Plus en détail

Dossier de presse. Senior Cottage. Contact presse : Agence KALIMA - Sarah HACHEMI shachemi@kalima- rp.fr - 01 44 90 82 53-07 86 99 28 78

Dossier de presse. Senior Cottage. Contact presse : Agence KALIMA - Sarah HACHEMI shachemi@kalima- rp.fr - 01 44 90 82 53-07 86 99 28 78 Dossier de presse Senior Cottage Contact presse : Agence KALIMA - Sarah HACHEMI shachemi@kalima- rp.fr - 01 44 90 82 53-07 86 99 28 78 Edito «Senior Cottage marque une véritable rupture en matière de maintien

Plus en détail

Cahier des charges définissant : 1. Les Pôles d Activités et de Soins Adaptés 2. Les Unités d Hébergement Renforcées

Cahier des charges définissant : 1. Les Pôles d Activités et de Soins Adaptés 2. Les Unités d Hébergement Renforcées DIRECTION GENERALE DE L ACTION SOCIALE CAHIER DES CHARGES RELATIF AUX PASA ET UHR POUR UNE PRISE EN CHARGE ADAPTEE EN EHPAD ET EN USLD DES PERSONNES ATTEINTES DE LA MALADIE D ALZHEIMER OU D UNE MALADIE

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Ouverture : 2 mars 2015 Capacité : 82 lits Equipe : 50 collaborateurs

DOSSIER DE PRESSE. Ouverture : 2 mars 2015 Capacité : 82 lits Equipe : 50 collaborateurs INAUGURATION EHPAD RESIDENCE MUTUALISTE SAINT JEAN - MAUREILLAS 5 route de la Forêt SAINT JEAN PLA DE CORTS Lundi 6 juillet 2015 à 17 heures Contact presse : Stéphanie CARRASCO Tél : 04 68 51 91 19 / 06

Plus en détail

Formation «Alzheimer et Éthique» Ordre de Malte France, une force au service du plus faible

Formation «Alzheimer et Éthique» Ordre de Malte France, une force au service du plus faible Formation «Alzheimer et Éthique» Ordre de Malte France, une force au service du plus faible L Ordre de Malte France Organisation caritative alliant programmes dans la durée et missions d urgence en France

Plus en détail

Associations et fonds structurels européens :

Associations et fonds structurels européens : économie Janvier 2015 Associations et fonds structurels européens : ce qui change avec la nouvelle programmation 2014-2020 1 Associations et fonds structurels européens : ce qui change avec la nouvelle

Plus en détail

CHARTE HANDICAP de la Ville de Romainville

CHARTE HANDICAP de la Ville de Romainville CHARTE HANDICAP de la Ville de Romainville Charte Handicap de la Ville de Romainville Préambule La «Charte Handicap» de la Ville de Romainville vise à améliorer dans la cité, pour tous les citoyens, porteurs

Plus en détail

AUTONOMIS NOUVELLE GÉNÉRATION Une réponse plus efficace pour les personnes dépendantes et leur entourage

AUTONOMIS NOUVELLE GÉNÉRATION Une réponse plus efficace pour les personnes dépendantes et leur entourage AUTONOMIS NOUVELLE GÉNÉRATION Une réponse plus efficace pour les personnes dépendantes et leur entourage PARTENARIAT NATIXIS ASSURANCES, FRANCE DOMICILE ET UNA Contacts presse Karine BRIAND Responsable

Plus en détail

RÉGIME DE PRÉVOYANCE OBLIGATOIRE

RÉGIME DE PRÉVOYANCE OBLIGATOIRE CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES BUREAUX D ÉTUDES TECHNIQUES CABINETS D INGÉNIEURS-CONSEILS SOCIÉTÉS DE CONSEILS RÉGIME DE PRÉVOYANCE OBLIGATOIRE DES SALARIÉS MALAKOFF MÉDÉRIC, VOTRE PARTENAIRE POUR

Plus en détail

COMPLÉMENTAIRE SANTÉ PRÉVOYANCE ÉPARGNE RETRAITE ACTION SOCIALE. klesia.fr

COMPLÉMENTAIRE SANTÉ PRÉVOYANCE ÉPARGNE RETRAITE ACTION SOCIALE. klesia.fr COMPLÉMENTAIRE SANTÉ PRÉVOYANCE ÉPARGNE RETRAITE ACTION SOCIALE klesia.fr KLESIA Une expertise plurielle au service de la protection sociale Partenaire et conseil des entreprises, des salariés et des particuliers,

Plus en détail

Maison de retraite Séjour permanent ou temporaire Solutions d accueil en urgence

Maison de retraite Séjour permanent ou temporaire Solutions d accueil en urgence Maison de retraite Séjour permanent ou temporaire Solutions d accueil en urgence Le Hameau d Eguzon à Eguzon-Chantôme Située au sud de la région Centre à 50 kilomètres de Châteauroux, à la frontière du

Plus en détail

«EHPAD et Innova/ons» Jeudi 2 juillet 2015 à Talence

«EHPAD et Innova/ons» Jeudi 2 juillet 2015 à Talence «EHPAD et Innova/ons» Jeudi à Talence DES SOLUTIONS INNOVANTES POUR LES AIDANTS Jacques CECILLON Président de l Associa/on «Les FondeBes- VRF Touraine» qui gère le Village Répit Familles Touraine à FONDETTES,

Plus en détail

RENTRÉE 2014-2015 À ÉVRY : UN PROJET ÉDUCATIF À LA POINTE

RENTRÉE 2014-2015 À ÉVRY : UN PROJET ÉDUCATIF À LA POINTE Dossier de presse De Francis CHOUAT Maire d Evry, Président de la Communauté d Agglomération Evry Centre Essonne Evry, le 26 août 2014 RENTRÉE 2014-2015 À ÉVRY : UN PROJET ÉDUCATIF À LA POINTE Contact

Plus en détail

BANQUE FRANÇAISE MUTUALISTE

BANQUE FRANÇAISE MUTUALISTE BANQUE FRANÇAISE MUTUALISTE LA BANQUE DES AGENTS DU SECTEUR PUBLIC DOSSIER DE PRESSE Contacts presse Caroline Weill caroline.weill@lambassade.agency 01 47 04 12 52 Audrey Peauger audrey.peauger@lambassade.agency

Plus en détail

PROGRAMME «HABITER MIEUX» DOSSIER DE PRESSE

PROGRAMME «HABITER MIEUX» DOSSIER DE PRESSE PROGRAMME «HABITER MIEUX» DOSSIER DE PRESSE Le Programme «Habiter Mieux» en FRANCE Etat des lieux Contexte National : La précarité énergétique pèse sur les ménages les plus fragiles depuis de nombreuses

Plus en détail

Seul le prononcé fait foi

Seul le prononcé fait foi Intervention de Marisol Touraine Ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes Inauguration du Village Répit familles Fondettes Lundi 21 septembre 2015 Monsieur le Préfet Mesdames

Plus en détail

NEXITY, AG2R LA MONDIALE, SODEXO ET SUEZ ENVIRONNEMENT CRÉENT LE PRIX «HAPPY CITY» EN FAVEUR DU BIEN-ÊTRE CITOYEN.

NEXITY, AG2R LA MONDIALE, SODEXO ET SUEZ ENVIRONNEMENT CRÉENT LE PRIX «HAPPY CITY» EN FAVEUR DU BIEN-ÊTRE CITOYEN. NEXITY, AG2R LA MONDIALE, SODEXO ET SUEZ ENVIRONNEMENT CRÉENT LE PRIX «HAPPY CITY» EN FAVEUR DU BIEN-ÊTRE CITOYEN. Paris, le 5 février 2015 Nexity, AG2R LA MONDIALE, Sodexo et Suez Environnement unissent

Plus en détail

LEPINE PROVIDENCE : UN PROJET PARTICIPATIF ET SOLIDAIRE

LEPINE PROVIDENCE : UN PROJET PARTICIPATIF ET SOLIDAIRE PLATEFORME DE SERVICES DE SOINS POUR PERSONNES AGEES DEPENDANTES VERSAILLES - (78) LEPINE PROVIDENCE : UN PROJET PARTICIPATIF ET SOLIDAIRE LE CONTEXTE DU PROJET Le taux d équipements destinés à l accueil

Plus en détail

Observatoire des prix

Observatoire des prix Dossier de presse Jeudi 10 janvier 2013 Observatoire des prix Présentation, résultats et analyse Contacts presse : Laëtitia Verdier : 01 44 91 88 88 laetitia.verdier@famillesrurales.org Nelly Jennin :

Plus en détail

Résidence Le Bois du Loret

Résidence Le Bois du Loret DOSSIER DE PRESSE Mai 2010 Architecte : Michel Pétuaud-Létang Résidence Le Bois du Loret Cenon Etablissement d hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) R é s i d e n c e L e B o i s d u L o

Plus en détail

Repères. L'isolement des adultes. novembre 2014. Chiffres clés de Rezé

Repères. L'isolement des adultes. novembre 2014. Chiffres clés de Rezé Repères Rezé novembre 2014 L'isolement des adultes Jeunes adultes, couples séparés, personnes âgées : de plus en plus de personnes vivent seules. Pour certains c est un choix assumé qui n empêche pas d

Plus en détail

La finalité de la formation est étroitement liée aux éléments constitutifs du diplôme d Etat d aide-soignant :

La finalité de la formation est étroitement liée aux éléments constitutifs du diplôme d Etat d aide-soignant : ATELIER 2 : QUEL ACCOMPAGNEMENT DES ELEVES DE BAC PRO DANS LA PREPARATION AUX CONCOURS D ENTREE DANS LES FORMATIONS SANITAIRES ET SOCIALES DE NIVEAU V? PRESENTATION DE LA FORMATION D AIDE-SOIGNANT Le métier

Plus en détail

Appel à projets. Bourse Charles Foix édition 2016. Établissement public Territoire n 12 Grand-Orly Val-de-Bièvre Seine-Amont

Appel à projets. Bourse Charles Foix édition 2016. Établissement public Territoire n 12 Grand-Orly Val-de-Bièvre Seine-Amont Appel à projets Bourse Charles Foix édition 2016 Établissement public Territoire n 12 Grand-Orly Val-de-Bièvre Seine-Amont APPEL À PROJETS - LA BOURSE CHARLES FOIX Clôture le vendredi 1er avril 2016 à

Plus en détail

Prenons également en considération certains éléments notoires de notre étude comme :

Prenons également en considération certains éléments notoires de notre étude comme : Mesdames et Messieurs, Au regard d une analyse de la situation des aidants sur le plan national, au regard des rencontres avec les principaux acteurs de l accompagnement des aidants familiaux en Maine

Plus en détail

Union Nationale des Entreprises Adaptées

Union Nationale des Entreprises Adaptées Union Nationale des Entreprises Adaptées Une valeur ajoutée humaine et sociale «La manière dont une société favorise l insertion des personnes handicapées est révélatrice de son degré d humanité» L Entreprise

Plus en détail

BONNE PRATIQUE 36 FRANCE - ESPACE 16 STRASBOURG

BONNE PRATIQUE 36 FRANCE - ESPACE 16 STRASBOURG BONNE PRATIQUE 36 FRANCE - ESPACE 16 STRASBOURG RÉGION Alsace MUNICIPALITÉ Strasbourg TYPE D'ACTION ESPACE 16 STRASBOURG. Mise en place d'un espace temporaire d'insertion. NIVEAU DE LA BONNE PRATIQUE éprouvée

Plus en détail

Communiqué de Presse Paris, le 8 juillet 2014

Communiqué de Presse Paris, le 8 juillet 2014 Communiqué de Presse Paris, le 8 juillet 2014 LANCEMENT DE L INSTITUT POUR LA TRANSITION ENERGETIQUE INEF4 Un outil inédit pour générer et déployer massivement les innovations dédiées aux bâtiments durables

Plus en détail

DISCOURS de Sylvia PINEL. Installation du Conseil supérieur de la Construction et de l Efficacité énergétique

DISCOURS de Sylvia PINEL. Installation du Conseil supérieur de la Construction et de l Efficacité énergétique Cabinet de la Ministre du Logement, de l Egalité des territoires et de la Ruralité Paris, le lundi 15 juin 2015 Seul le prononcé fait foi DISCOURS de Sylvia PINEL Installation du Conseil supérieur de la

Plus en détail

Agir pour le logement social en France

Agir pour le logement social en France Agir pour le logement social en France Agir pour le logement social en France Une mission Des entreprises sociales qui agissent pour l avenir des villes et des territoires. Des entreprises sociales qui

Plus en détail

Vacances pour tous. Poitou-Charentes. www.cr-poitou-charentes.fr. Édito de la Présidente DISPOSITIF 2009. Famille Jeunes Personnes en situation de

Vacances pour tous. Poitou-Charentes. www.cr-poitou-charentes.fr. Édito de la Présidente DISPOSITIF 2009. Famille Jeunes Personnes en situation de Poitou-Charentes CHARENTE CHARENTE-MARITIME DEUX-SÈVRES VIENNE Vacances pour tous DISPOSITIF 2009 Famille Jeunes Personnes en situation de handicap Aidants Seniors Édito de la Présidente Parce que l accès

Plus en détail

Silver Fourchette Concours de gastronomie pour le grand âge

Silver Fourchette Concours de gastronomie pour le grand âge Sous le haut patronage de Laurence Rossignol, Secrétaire d Etat chargée de la Famille, de l Enfance, des Personnes âgées et de l Autonomie PRESENTION DU CONCOURS Silver Fourchette Silver Fourchette Concours

Plus en détail

Projet de service Aide à la Gestion du Budget Familial (AGBF) 2013-2016

Projet de service Aide à la Gestion du Budget Familial (AGBF) 2013-2016 Projet de service Aide à la Gestion du Budget Familial (AGBF) 2013-2016 Projet de service AGBF 1 Préambule L élaboration du présent projet de service est le fruit d un travail collaboratif et de concertation

Plus en détail

débattre, comprendre, agir

débattre, comprendre, agir la dépendance : débattre, comprendre, agir Février 2011 MINISTÈRE DES SOLIDARITÉS ET DE LA COHÉSION SOCIALE débat national sur la dépendance Pourquoi un débat sur la dépendance? Vivre plus longtemps :

Plus en détail

Plan d action de développement durable 2015-2020

Plan d action de développement durable 2015-2020 Plan d action de développement durable 2015-2020 «Durable Responsable Prospère Ensemble on fait avancer le développement durable au Québec!» La Société du Grand Théâtre de Québec a pour mission de promouvoir

Plus en détail

SCIC Habitat Rhône-Alpes Ses résultats, ses projets

SCIC Habitat Rhône-Alpes Ses résultats, ses projets SCIC Habitat Rhône-Alpes Ses résultats, ses projets Lyon, le 1er septembre 2014 Une politique patrimoniale dynamique Filiale du groupe SNI - Société Nationale Immobilière détenue par la caisse des Dépôtspremier

Plus en détail

dossier de presse par, président du conseil général de la Loire La prise en charge des enfants et adolescents : 2 La prise en charge des adultes : 3

dossier de presse par, président du conseil général de la Loire La prise en charge des enfants et adolescents : 2 La prise en charge des adultes : 3 s a m e d i 2 3 j u i n 2 0 0 7 dossier de presse par, président du conseil général de la Loire La prise en charge des enfants et adolescents : 2 La prise en charge des adultes : 3! Les activités financées

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL EN EHPAD

LIVRET D ACCUEIL EN EHPAD C E N T R E C O M M U N A L A C T I O N S O C I A L E LIVRET D ACCUEIL EN EHPAD RÉSIDENCE L épine Laval à vos côtés au fil de la vie 1 SOMMAIRE AVANT-PROPOS LA RéSIDENCE L EPINE L environnement 4 Les locaux

Plus en détail

Signature de la convention P.N.R.Q.A.D entre la Ville de Sedan et l Etat

Signature de la convention P.N.R.Q.A.D entre la Ville de Sedan et l Etat Signature de la convention P.N.R.Q.A.D entre la Ville de Sedan et l Etat Mardi 16 octobre 2012 Dossier de Presse 1 SOMMAIRE Programme National de Requalification des Quartiers Anciens Dégradés page 3 Un

Plus en détail

synthèse SANTÉ et BIEN-ÊTRE des salariés, PERFORMANCE des ENTREPRISEs chiffres clés 2014

synthèse SANTÉ et BIEN-ÊTRE des salariés, PERFORMANCE des ENTREPRISEs chiffres clés 2014 synthèse SANTÉ et BIEN-ÊTRE des, PERFORMANCE des ENTREPRISEs chiffres clés 04 ÉDITORIAL La santé des français est un bien précieux, à titre individuel bien sûr, mais aussi pour notre économie et notre

Plus en détail

En partenariat avec. guide. Résidences Médicalisées. de l investissement

En partenariat avec. guide. Résidences Médicalisées. de l investissement En partenariat avec guide de l investissement Résidences Médicalisées préambule Aujourd hui, la question de la prise en charge de la dépendance est dans tous les esprits. Avec le projet de loi d adaptation

Plus en détail

A u 1er janvier 2012, en France métropolitaine, on compte près de 712 000 places d accueil

A u 1er janvier 2012, en France métropolitaine, on compte près de 712 000 places d accueil PERSONNES ÂGÉES CAPACITÉS D ACCUEIL ET SERVICES POUR PERSONNES ÂGÉES Contexte A u 1er janvier 2012, en France métropolitaine, on compte près de 712 000 places d accueil dans les établissements d hébergement

Plus en détail

LA CLÉ DE VOTRE RÉUSSITE Labellisé «MÉTIERS DE LA SANTÉ ET DU SOCIAL»

LA CLÉ DE VOTRE RÉUSSITE Labellisé «MÉTIERS DE LA SANTÉ ET DU SOCIAL» DOSSIER D INSCRIPTION ASSISTANT DE SOINS EN GERONTOLOGIE Merci de bien vouloir compléter ce dossier avec soin et précision. Madame Monsieur Nom usuel... Nom de naissance... Prénom... Pièce à joindre :

Plus en détail

J investis pour la relève

J investis pour la relève J investis pour la relève CAMPAGNE MAJEURE DE FINANCEMENT 2014 18 PromouvoirEncourager AiderTRANSMETTRE Développer Favoriser Appuyer Former INSPIRER ÉDUQUER Motiver Instruire Stimuler MobiliserSoutenir

Plus en détail

Korian s attache à offrir dans ses établissements la même qualité d accueil

Korian s attache à offrir dans ses établissements la même qualité d accueil Bienvenue. Située dans un quartier facile d accès, sur la rive gauche de Rouen face au jardin des Plantes et dotée d un jardin sécurisé et aménagé, notre maison de retraite médicalisée (EHPAD) accueille

Plus en détail

Ministère des solidarités et de la cohésion sociale

Ministère des solidarités et de la cohésion sociale Ministère des solidarités et de la cohésion sociale Direction générale de la cohésion sociale Service des politiques sociales et médico-sociales Sous-direction de l autonomie des personnes handicapées

Plus en détail

Rien n est plus respectable que la personne humaine dans toutes les dimensions de son être.

Rien n est plus respectable que la personne humaine dans toutes les dimensions de son être. Rien n est plus respectable que la personne humaine dans toutes les dimensions de son être. Résidence Hôtelière à Vocation Sociale L ACADEMIE DE MONTPELLIER À Vendargues INAUGURATION LE 20 MAI 2010 LE

Plus en détail

La continuité des prises en charge Quelles interfaces au sein du quartier, de la commune?

La continuité des prises en charge Quelles interfaces au sein du quartier, de la commune? La continuité des prises en charge Quelles interfaces au sein du quartier, de la commune? Des rencontres naturelles ou forcées? Quelle place donne-t-on et souhaitons-nous donner à l EMS dans son quartier,

Plus en détail

PARIS : Les ambitions en Santé/Prévoyance du groupe Macif

PARIS : Les ambitions en Santé/Prévoyance du groupe Macif PARIS : Les ambitions en Santé/Prévoyance du groupe Macif PARIS : Le succès de la politique de croissance externe conduite par la Macif dans le domaine de la santé et de la prévoyance depuis plusieurs

Plus en détail

PROGRAMME PARISIEN DE RENFORCEMENT DE L OFFRE DE SOINS DE PREMIER RECOURS Juin 2011

PROGRAMME PARISIEN DE RENFORCEMENT DE L OFFRE DE SOINS DE PREMIER RECOURS Juin 2011 PROGRAMME PARISIEN DE RENFORCEMENT DE L OFFRE DE SOINS DE PREMIER RECOURS Juin 2011 1 INTRODUCTION L accès aux soins de premier recours est une des composantes majeures du droit fondamental à la santé.

Plus en détail

Charte Ile-de-France des résidences d artistes du spectacle vivant

Charte Ile-de-France des résidences d artistes du spectacle vivant Charte Ile-de-France des résidences d artistes du spectacle vivant La présence artistique en Ile-de-France est constituée par la présence régulière et perceptible au sein des lieux du spectacle vivant,

Plus en détail

Document de Synthèse

Document de Synthèse ORAIDA 2012-2013 Document de Synthèse Comment aider la personne en perte d'autonomie à exercer sa liberté de choix? Des réponses innovantes afin de l accompagner dans sa démarche et lui permettre de développer

Plus en détail

Vers une définition des ambitions et orientations de la charte du Parc national

Vers une définition des ambitions et orientations de la charte du Parc national Vers une définition des ambitions et orientations de la charte du Parc national Ce document constitue la synthèse de la première phase des travaux d élaboration de la charte du Parc national des Cévennes.

Plus en détail

Département 64. «Clair matin» PRESENTATION DE L ACTION

Département 64. «Clair matin» PRESENTATION DE L ACTION Département 64 «Clair matin» Intitulé, ancienneté et lieu d implantation PRESENTATION DE L ACTION La maison d enfants à caractère social «Clair matin» a été créé en 1964 et s est implantée à Borce, dans

Plus en détail

PROJET SERVICE AXE AGIRC-ARRCO N

PROJET SERVICE AXE AGIRC-ARRCO N Page 1 sur 8 PROJET SELECTIONNE PAR LE CCAH EMPLOI ET FORMATION APF INITY, le réseau favorisant l insertion professionnelle (Gard Languedoc Roussillon) La Délégation départementale APF du Gard crée et

Plus en détail

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE Secrétariat général des ministères chargés des affaires sociales Direction générale de l offre de soins Sous-direction du pilotage de la performance des acteurs

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. 21 Septembre 2015

DOSSIER DE PRESSE. 21 Septembre 2015 Le premier Village Répit Familles pour personnes âgées dépendantes inauguré à Fondettes (37) par Madame Marisol Touraine, Ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes DOSSIER DE

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE CAMPAGNE ELECTORALE

DOSSIER DE PRESSE CAMPAGNE ELECTORALE DOSSIER DE PRESSE CAMPAGNE ELECTORALE 2014-2015 EDITO Les élections de 2015 constituent un enjeu fort pour la MSA, dont le réseau d élus représente un élément essentiel. Leur rôle de relais auprès de nos

Plus en détail

Stratégie de la filière légumes régionale

Stratégie de la filière légumes régionale Introduction et contexte Stratégie de la filière légumes régionale Une filière régionale diversifiée La région Centre compte 1745 exploitations légumières (dont 1436 exploitations professionnelles), ce

Plus en détail

C A H I E R D E S C H A R G E S 2 0 1 5

C A H I E R D E S C H A R G E S 2 0 1 5 C A H I E R D E S C H A R G E S 2 0 1 5 D E S E S P A C E S E M P L O I A G I R C - A R R C O Préambule Dans le cadre des orientations prioritaires 2014-2018 de l action sociale de Agirc et Arrco, un des

Plus en détail

Aide sociale à l enfance. Paris lance un nouveau programme d actions (2010-2014) en faveur de 26 000 enfants et jeunes en difficulté

Aide sociale à l enfance. Paris lance un nouveau programme d actions (2010-2014) en faveur de 26 000 enfants et jeunes en difficulté DOSSIER DE PRESSE Février 2010 Aide sociale à l enfance Paris lance un nouveau programme d actions (2010-2014) en faveur de 26 000 enfants et jeunes en difficulté sous la responsabilité de Myriam El Khomri

Plus en détail

Etude socio-économique «Prendre en soin les personnes atteintes de la maladie d Alzheimer : le reste à charge» Principaux résultats 2010

Etude socio-économique «Prendre en soin les personnes atteintes de la maladie d Alzheimer : le reste à charge» Principaux résultats 2010 Etude socio-économique «Prendre en soin les personnes atteintes de la maladie d Alzheimer : le reste à charge» Principaux résultats 2010 Etude réalisée par Préambule L analyse de la littérature et des

Plus en détail

Fédérer les compétences entre générations pour créer des entreprises performantes. Présentation Seniors Entrepreneurs

Fédérer les compétences entre générations pour créer des entreprises performantes. Présentation Seniors Entrepreneurs Fédérer les compétences entre générations pour créer des entreprises performantes Un constat aussi alarmant que prometteur Des centaines de milliers de seniors en France et en Europe, retraités ou en recherche

Plus en détail