Quantité de matière et concentration

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Quantité de matière et concentration"

Transcription

1 Quantité de matière et concentration Les échantillons de matière que nous manipulons contiennent un nombre gigantesque d entités chimiques ; ainsi, une simple goutte d eau contient environ milliards de milliards de molécules d eau H 2O! Autant tenter de compter le nombre de grains de sable dans le Sahara que d essayer de dénombrer une à une ces entités dans les substances qui nous entourent! Nous allons voir comment les chimistes s y sont pris pour compter les entités qu ils manipulent 1998 : les laboratoires IBM utilisent 35 atomes de xénon sur une surface de xénon pour écrire le sigle de la marque Une prouesse irréalisable au labo du lycée!! 1 La mole, unité de quantité de matière 1.1 Du microscopique au macroscopique En chimie, les échantillons sont caractérisés par des valeurs de masse (1 g de sulfate de cuivre) ou de volume (10 ml d éthanol) qui peuvent être mesurés avec des instruments d usage courant (balances, pipettes ). Ces échantillons ont une taille macroscopique. Les entités qui constituent la matière (atomes, molécules, ions ), comme on l a vu, ont des masses ou des volumes qui ne sont pas mesurables par les instruments du laboratoire : ce sont des entités microscopiques. Le chimiste, lui, est à l interface entre ces deux mondes : il doit manipuler à son échelle (macroscopique) des entités qui sont extrêmement petites (microscopiques) et nombreuses. Il doit être capable de mesurer la matière! Et ce n est a priori pas évident : l atome ayant une taille de l ordre de m, il en faut un sacré «paquet» pour le rendre visible et manipulable à notre échelle!! Définition Pour pratiquer la chimie, et notamment prévoir les réactions entre les espèces chimiques, on doit avoir une idée du nombre d entités microscopiques qui composent un échantillon de matière étudié. Ce nombre, qu on notera N, est énorme et difficile à mesurer avec précision (c est-à-dire avec un grand nombre de chiffres significatifs). Exemple : au collège, vous avez vu des «équations-bilans» 1 du type CH O 2 2 H 2O + CO 2. Cette écriture signifie qu à l échelle microscopique une molécule de méthane CH 4 réagit avec deux molécules de dioxygène O 2 pour donner deux molécules d eau H 2O et une molécule de dioxyde de carbone CO 2. Au laboratoire, on ne manipule pas les molécules une par une, mais plutôt milliard par milliard! D où la nécessité d un changement d échelle Joseph Loschmidt ( ), savant autrichien, est le premier à avoir déterminé le nombre de molécules dans une masse donnée de matière : il a trouvé 2, molécules d eau dans 1 cm 3 de vapeur. 1 Terme à proscrire dans le cours de Seconde!! On parlera dans quelques cours d équations chimiques. 1

2 Devant l énormité des nombres rencontrés, les chimistes ont proposé une nouvelle méthode pour facilité le décompte à l échelle macroscopique d entités microscopiques : ces dernières sont regroupées en «paquets» d un nombre N A d entités, paquets appelés moles. La mole a été alors posée comme l unité de quantité de matière (symbole : mol). Que vaut le nombre N A? L idée est de prendre le nombre d atomes contenus dans 1 g d atomes d hydrogène. Les chimistes ont en fait posé une définition différente : Une mole représente le nombre d atomes contenus dans 12,0 g de carbone isotope 12. Notons que les deux définitions sont identiques, la seconde permettant davantage de précision (on travaille sur un élément courant, isotopiquement pur, dont on est sûr qu un atome renferme 12 nucléons). Jean Perrin ( ), prix Nobel en 1926, détermina la valeur de la constante N A, qu il appela constante d Avogadro en hommage au savant italien Amedeo Avogadro ( ), par treize méthodes différentes. Aujourd hui, on admet qu une mole d entités identiques (atomes, molécules, ions, électrons ) est la quantité de matière d un système contenant N A = 6, entités. On peut donc dire que le nombre N d entités chimiques dans un échantillon est représenté par sa quantité de matière n de telle sorte que N = n N A N s exprime en moles, N A s exprime en mol 1 (nombre d entités dans ce qu on appelle une mole) et N n a pas d unité (c est un nombre d entités). Exercice d application : A quelle quantité de matière de molécules de CO 2 a-t-on affaire quand on manipule N = 6, molécules? Réponse : N 6, n 1, mol 10,0 mmol 23 N A 6,02.10 Nous verrons plus tard comment ramener cette quantité finalement abstraite au laboratoire en grandeur mesurable et envisageable au laboratoire. Exercice : à l occasion du Mole Day, les écoles et les lycées anglo-saxons organisent des activités et des jeux autour de la science et plus particulièrement de la chimie. La date et l heure du National Mole Day aux Etats-Unis sont «from 6:02 am to 6:02 pm on October 23». Transcrire la date à la française. Pourquoi cette date et ces horaires? Quelques exemples illustrant l ampleur de la constante N A Un ensemble de N A feuilles de papier ordinaires se diviserait en 400 millions de piles égales, chaque pile partant de la Terre et allant au-delà du Soleil Un ensemble de N A pièce d un centime, placées côte à côte, s étendrait sur 1 millions d années-lumières ( combien de moles de pièces pour la taille de notre Univers?) Dix moles de gouttes d eau, chacune renfermant 0,1 ml d eau, remplirait le plus grand des Océans terrestres ( lequel?) dont le volume est estimé à 600 millions de km 3 Un ordinateur qui exécute les instructions à MIPS (Millions d Instructions Par Seconde) prendrait 19 millions d années pour exécuter N A instructions Un des buts de cette journée est de trouver une chanson, une image, une charade, un rébus, une blague ou un jeu de mots pour promouvoir l intérêt de la chimie Pouvez-vous faire de même? 2

3 2 Masses molaires Masse et quantité de matière sont très intimement liées ; là où en mécanique nous avons insisté sur la différence entre masse et poids, nous avons montré que la masse s entend au sens «massif» et caractérise la quantité de matière que renferme un objet. Précisons le lien entre les grandeurs masse (en g) et quantité de matière (en mol). 2.1 Masse molaire atomique La masse molaire atomique d un élément est la masse d une mole d atomes de cet élément. Notée M, elle s exprime g.mol 1. Les masses molaires des différents éléments sont données dans la classification périodique. Remarque : dans cette définition, il faut tenir compte de l abondance isotopique, c est-à-dire des proportions des différents isotopes dans la Nature. C est ce qui est fait dans la classification périodique. Prenons le cas de l élément chlore. Voici la répartition des isotopes présents dans la nature. 37 Cl ) Isotope 37 ( Cl 17 ) Isotope 35 ( Répartition naturelle (%) 75 % 25 % Masse d une mole d isotope 35,0 g 37,0 g La masse molaire atomique du chlore est la moyenne des masses isotopiques pondérée par l abondance dans la nature : M (Cl ) = 0,75 35,0 + 0,25 37,0 = 35,5 g.mol Masse molaire moléculaire La masse molaire moléculaire d une espèce chimique représente la masse d une mole de ses molécules. Elle se définit comme la somme des masses molaires atomiques des éléments présents dans la molécule, en tenant compte des coefficients! Elle s exprime elle aussi en g.mol 1. Exemple : la masse molaire moléculaire de l eau. M (H 2O) = 2 M (H) + M (O) = = 18 g.mol 1 Exercice : Calculer la masse molaire des molécules suivantes : l éthanol C 2H 6O, le glucose C 6H 12O 6, le sulfate de cuivre pentahydraté (CuSO 4, 5H 2O). Données en g.mol 1 : M (C) = 12,0 ; M (H) = 1,0 ; M (O) = 16,0 ; M (Cu) = 63,5 ; M (S) = 32,1 Réponses : M (C 2H 6O) = 46,0 ; M (C 6H 12O 6) = 180,0 ; M (CuSO 4, 5H 2O) = 249,6 g.mol 1. Exercice : la créatinine est une molécule fabriquée dans le muscle lors de l effort. Elle a pour formule brute C 4H 7N 3O : montrer que sa masse molaire moléculaire est de 113 g.mol Quantité de matière et masse La quantité de matière n (en mol) d un échantillon de masse m (en kg) d une espèce dont la masse molaire est M (en g.mol 1 ) est Cette relation se vérifie à l aide des unités! Regardez bien. n = m M m m g mol 1 M M g. mol n Exemple : prenons deux échantillons de 100 g de chlorure de sodium et d eau. On peut calculer M (NaCl) = M (Na) + M (Cl) = ,5 = 58,5 g.mol -1 M (H 2O) = 2 M (H) + M (O) = 2 1,0 + 16,0 = 18,0 g.mol -1 et en déduire n(nacl) = m(nacl) M (NaCl) = ,5 = 1,70 mol 3

4 n(h 2O) = m(h2o) M(H = 100 2O) 18,0 = 5,56 mol Dans certains cas (surtout les liquides), on accède plus facilement à la connaissance du volume plutôt que de la masse. La connaissance de la masse volumique est alors nécessaire pour déterminer la quantité de matière n. Exemple : quelle quantité de matière de molécules trouve-t-on dans 0,1 L de dichlorométhane ou d eau? On donne (CH 2Cl 2) = 1,3 g.ml -1. N = m M = V M n(ch 2Cl 2) = (CH2Cl2) V M (CH = 1,3 100 = 1,5 mol 2Cl 2) ,5 n(h 2O) = (H2O) V M (H = 1,0 100 = 5,6 mol 2O) expériences : peser les deux masses identiques d eau et de NaCl, ou bien les deux volumes d eau et de dichlorométhane. Présenter des échantillons d espèces différentes représentant 1 mol d entités (poudre, liquide, solide ). 1 mol d eau, de sucre, de fer et de soufre Remarques : Pour les solides et les liquides, un même volume d espèces différentes ne contient pas la même quantité de matière Une même quantité de matière d espèces chimiques différentes, sous forme liquide ou solide, n occupe pas le même volume Nous allons voir que pour les gaz, il en est tout autrement 3 Le volume molaire (hors programme 2010) Le volume molaire d une espèce chimique est le volume occupé par une mole de cette espèce. Il est noté V m et s exprime en L.mol Volume molaire d un liquide ou d une solide Le volume molaire peut être déterminé à l aide de la masse volumique du corps solide ou liquide considéré. Comment? V m s exprime en L.mol -1 V s exprime en L on en déduit que n = V V m En effet, plus on augmente le volume et plus n est élevé. En revanche, moins une mole d un gaz occupe de place et plus on peut en mettre dans un espace donné. Exemple : calculons le volume molaire de l eau liquide. On sait que M (eau ) = 18,0 g.mol -1 et que (eau) = 1,00 g.cm -3. 4

5 V m = V n = V (1 mol) = M = 18,0 1,00 = 18,0 cm3.mol Volume molaire d un gaz Dès le XIXème siècle, l étude des espèces chimiques sous forme gazeuse a conduit Amadeo Avogadro et André-Marie Ampère à formuler l hypothèse suivante. Le volume occupé par une mole de gaz ne dépend pas de la nature atomique ou moléculaire de ce gaz mais ne dépend que de la température et de la pression : c est le volume molaire V m des gaz, à température et pression fixés ; il s exprime en L.mol -1. Autrement dit, des volumes égaux de gaz différents (ex : du dioxygène O 2 et du butane C 4H 10), pris dans les mêmes conditions de température et de pression, contiennent la même quantité de matière de molécules O 2 ou C 4H 10. Ceci constitue la loi d Avogadro-Ampère. Une explication? On définit un gaz comme une espèce susceptible d occuper tout le volume mis à sa disposition André-Marie Ampère ( ) Amédéo Avogadro ( ) expérience : trois flacons identiques remplis de trois gaz colorés différents : O 2 incolore, Cl 2 vert et NO 2 roux. Ces trois flacons contiennent le même nombre de molécules! Température ( C) Pression (Pa) Volume molaire (L.mol -1 ) 0 3, ,6 0 2, ,3 0 1, ,4 20 1, ,0 50 1, ,5 En rouge, dans les conditions normales de température et de pression (CNTP), à 0 C sous hpa. En bleu, dans les conditions ordinaires moyennes du laboratoire, à 20 C sous hpa. La quantité de matière n (en mol) d atomes ou de molécules contenue dans un volume V de gaz (en L) est n = V V m V et V m sont alors mesurés dans les mêmes conditions de température et de pression. Exemple : dans le laboratoire, quelle quantité de matière de molécules a-t-on dans 1 L de dioxygène? dans 2 m 3 de dioxyde de carbone? dans 200 cm 3 de dihydrogène? n(o 2 ) = V(O 2) = 1 V m 24 = 4, mol n(co 2 ) = V(CO 2) = = 83 mol V m 24 n(h 2 ) = V(H 2) = 0,2 V m 24 = 8, mol 5

6 Pour résumer et répondre à toutes les attentes Pour déterminer la quantité de matière d un échantillon d espèce chimique, tout dépend de l état physique dans lequel se trouve l espèce chimique concernée et des données qui vous sont proposées. Pour déterminer la quantité de matière que renferme un échantillon solide : on a recours à la masse et à la masse molaire un échantillon liquide : on a recours au volume, à la masse volumique (ou densité) puis à la masse molaire un échantillon gazeux : on a recours au volume et au volume molaire ; on verra qu on peut également utiliser la pression, le volume et la température du gaz pour obtenir la quantité de matière de gaz (s il est parfait). Ces règles restent assez générales, même si parfois d autres moyens peuvent être utilisés (nous y reviendrons). Des solutions contenant des entités dissoutes d espèces chimiques différentes prises à la même concentration massique ne contiennent pas le même nombre d entités : cela tient à la masse de l entité elle-même. 4 Solutions De nombreuses réactions chimiques, ainsi que la plupart des échanges au sein des organismes biologiques, ont lieu en solution. Il est alors indispensable de connaître la nature des espèces dans une solution et de savoir déterminer leurs concentrations. Attention : il ne faut pas confondre les verbes «fondre» et «dissoudre»! La glace fond au Soleil, le beurre fond sur le toast mais le sucre se dissout dans l eau. La dissolution ne se produit qu au contact d un solvant, alors que la fusion nécessite un apport de chaleur suffisant ; dans ce dernier cas, l espèce passe de l état solide à l état liquide : pour faire fondre du sel, il faudrait le chauffer à plus de 800 C! 4.1 Présentation d une solution Expérience Prenons trois béchers contenant de l eau distillée. Introduisons dans chacun une pointe de spatule de saccharose (C 12H 22O 11), une pointe de spatule de sulfate de cuivre (CuSO 4) et 2 ml d éthanol C 2H 6O, et agitons. Les trois solutions obtenues sont limpides, on ne distingue plus les cristaux ou le liquide introduit : on obtient un mélange homogène, une solution Définitions On appelle solution tout liquide homogène 2 qui contient plusieurs espèces chimiques. Le constituant majoritaire est appelé solvant. dans les solutions aqueuses, le solvant utilisé est l eau ; il existe aussi des solutions organiques, dans lesquelles le solvant est un liquide organique (éthanol, éther, acétone, dichlorométhane, cyclohexane ) différent de l eau. Avec de l eau, on obtient une solution aqueuse de sulfate de cuivre ou de saccharose en dissolvant des cristaux de CuSO 4(s) ou de C 12H 22O 11(s) dans l eau. Pour ces solutions, le saccharose ou le sulfate de cuivre constituent le soluté. C est la dissolution d un soluté (solide, liquide ou gazeux 3 ) dans un solvant qui donne une solution. Remarque : vous savez depuis le début de l année que l on ne peut dissoudre qu une quantité limitée de soluté dans un solvant : si l on franchit une limite appelée solubilité du soluté dans le solvant, le soluté ne se dissout plus, on dira que la solution est saturée. Ex : 1,0 L d eau distillée peut dissoudre à 25 C au maximum 1, mol de diiode. En général, la solubilité s exprime en g.l 1 et dépend du solvant et de la température. diiode I 2 : dans l eau à 25 C : 0,34 g/l ; dans le cyclohexane à 25 C : 28 g/l pour fabriquer de l eau iodée, on travaille avec de l eau chaude sucre (saccharose C 12H 22O 11) : 1,97 g/l à 20 C ; 3,69 g/l à 80 C ; insoluble dans l éthanol sel (chlorure de sodium NaCl) : 360 g/l à 20 C ; 384 g/l à 80 C 2 Un liquide est homogène s il a en tout point la même composition. Le sang, par exemple, n est pas un mélange homogène : ce n est pas une solution. 3 Les boissons gazeuses contiennent notamment du dioxyde de carbone CO 2 en solution! 6

7 Nature de la solution obtenue La nature de la solution dépend de la nature du soluté ; non pas de son état physique, mais de sa nature chimique, moléculaire ou ionique. Cette différence vient de la manière dont sont liés les atomes dans la molécule : par liaison de type covalente (molécules) ou par liaison de type électrostatique (charges +/- : solides ioniques). Si le soluté est moléculaire, il faut envisager deux cas Il ne réagit pas avec le solvant eau : la solution contient alors des molécules d eau et des molécules de soluté exemples des solutions de diiode, de saccharose ou d éthanol. Il réagit avec l eau en donnant des ions : la solution obtenue contient alors des molécules d eau, des molécules de soluté n ayant pas réagi et des ions issus de la réaction de la molécule de soluté avec l eau exemple de l acide éthanoïque CH 3 COOH Si le soluté est ionique, les ions qui le constituent se dispersent dans l eau. La solution obtenue contient donc des molécules d eau et les ions introduits. exemple de la solution de sulfate de cuivre. 4.2 Concentration d une espèce en solution Définition La concentration molaire C A d une espèce chimique dissoute en solution est la quantité de matière de cette espèce contenue dans 1 L de la solution. Elle est égale au quotient de la quantité de matière n A de l espèce A (en mol) par le volume V sol de la solution (en L) C A = n A V sol La concentration molaire d une espèce s exprime en moles par litre de solution (mol.l -1 ) Exemple : un solution isotonique utilisée par les sportifs contient 5 g de glucose (C 6 H 12 O 6 ) pour 100 ml de solution. 1 L de la solution contient donc 50 g de glucose 50 g de glucose représentent n = m(glucose) M(glucose) = 50 = 0,28 mol de glucose On en déduit la concentration molaire de la solution isotonique, C(glucose) = 0,28 mol.l -1. On aurait pu calculer C(glucose) = n glucose V sol = m(glucose) M(glucose) V sol = 5 = 0,28 mol.l ,1 Remarque : la concentration d une solution en espèces ioniques est notée [A + ]. Par exemple, une solution d ions sulfate SO 4 2- peut avoir une concentration [SO 4 2- ] = mol.l -1. Le titre (ou concentration) massique d un soluté en solution correspond numériquement à la masse de ce soluté présent dans 1,0 L de solution ; elle s exprime donc en g.l 1. ma cm ( A) ta V 7

8 Préparation d une solution à partir d une espèce solide Pour obtenir une solution de concentration C A à partir d une espèce solide A, il faut connaître la masse m A de l espèce chimique A à dissoudre. La donnée est la suivante : la concentration C A étant fixée, on sait que le volume V sol de solution à préparer doit contenir la quantité de matière n A telle que n A = C A V sol Cette quantité de matière n A est obtenue en pesant la masse m A d espèce A, puisqu on a par définition m A = n A M A En conclusion, m A = C A V sol M A Exemple : calculer la masse de sulfate de cuivre pentahydraté (CuSO 4,5H 2 O) à prélever pour préparer 100 ml d une solution de sulfate de cuivre de concentration c = [Cu 2+ ] = [SO 4 2- ] = mol.l -1. Décrire le protocole expérimental. Attention : pour les espèces conduisant à des solutions ioniques, il faut distinguer concentration en soluté apporté et concentration effective. Prenons l exemple de la dissolution de d une masse m = 10,0 g de sulfate de sodium, Na 2 SO 4 (s), dans 1,00 L d eau. On peut écrire la dissolution sous la forme : M(Na 2 SO 4 ) = 2 M(Na) + M(S) + 4 M(O) = 142,0 g.mol 1. n Na SO 2 4 m Na SO 10,0 7, M Na SO 142, Na2SO4 ( s) 2 Na ( aq) SO4 ( aq) mol La concentration en soluté apporté est donc de c Na SO 2 4 ion sodium ion sulfate 2 7, n Na SO , mol. L. En revanche, dans cette solution, la concentration effective des ions sodium Na + (aq) et des ions sulfate SO 4 2 (aq) n est pas la même : il y a effectivement deux fois plus d ions sodium que d ions sulfate, ce qui implique que V 1,00 SO ( aq) c Na2SO4 7,04.10 mol. L Na ( aq) 2 SO4 ( aq) 2c Na2SO4 2 7, ,1.10 mol. L Exemple : le chlorure d aluminium AlCl 3 (s) est un solide ionique ; calculer les concentrations effectives des ions aluminium Al 3+ (aq) et chlorure Cl (aq) dans une solution obtenue par dissolution de 20,0 g de solide dans 250,0 ml d eau. Données : M(Al) = 27,0 g/mol ; M(Cl) = 35,5 g/mol. 4.3 Dilution d une solution Diluer une solution, c est diminuer sa concentration en ajoutant du solvant. La solution initiale est appelée solution mère ; la solution diluée est appelée solution fille. 8

9 dilution Relation entre les concentrations des solutions mère et fille On désire préparer un volume V f d une solution aqueuse diluée (fille) du soluté A de concentration C f à partir d une solution mère de soluté A de concentration C o. Solution mère Concentration C o Volume V o DILUTION Solution fille Concentration C f Volume V f Comment procéder? Commençons par prendre une fiole jaugée de volume V f. Cette fiole contiendra la solution fille. C est dans cette fiole que nous allons diluer un volume V o la solution mère. Comment déterminer le volume V o de solution mère à prélever? En respectant cette remarque : toute la quantité de matière de soluté A présente dans la solution fille provient de la solution mère ; on ne fera que rajouter de l eau. Autrement dit, les quantités de matière de A dans les deux volumes V o et V f sont les mêmes. n A,f = n A,o c est-à-dire C f V f = C o V o Ce qui permet d écrire que V o = C f V f C o On peut remarquer que les deux volumes V o et V f sont proportionnels. Le coefficient de proportionnalité, C f C o, est le facteur de dilution. Ce facteur est supérieur à 1 et n a pas d unité Préparation d une solution diluée 9

10 Des étapes-clé souvent négligées : les rinçages!! Au laboratoire, on travaille avec de la verrerie lavée et séchée prête à l emploi ; toutefois, il faut être conscient que des rinçages peuvent éviter des erreurs lourdes de conséquences. Le questionnement à retenir est le suivant : lorsque je rince avec une solution, j apporte ce que cette solution contient. Ainsi, lors d une dilution, on peut rincer à l eau distillée la fiole jaugée, mais surtout pas la pipette jaugée : cette dernière doit être rincée avec la solution qu elle permet de prélever, afin que le prélèvement ne soit pas dilué aussi infime cela puisse paraître. Exemple d application On dispose d une solution ionique de sel, contenant des ions sodium Na + (aq) et des ions Cl (aq) à la concentration c o = 1, mol.l 1. A partir de cette solution, on souhaite obtenir v f = 100,0 ml d une solution de sel à la concentration c f = c o/10 = 1, mol.l 1. Rédiger le protocole détaillé de cette dilution, en indiquant les rinçages nécessaires. 1. Calcul du volume de solution mère à prélever 2 3 c f V f 1, , Vo 1, L 10,0mL 1 c 1, o 2. Description du protocole On place la solution mère dans un becher qu on aura rincé au préalable à l aide de cette solution. A l aide d une pipette jaugée de V o = 10,0 ml préalablement rincée à la solution mère et coiffée de sa propipette, on prélève dans le becher V o = 10,0 ml de solution mère, que l on place dans une fiole jaugée de volume V f = 100,0 ml préalablement rincée à l eau distillée. On ajoute de l eau distillée dans la fiole à environ ¾ du trait de jauge, on bouche et on agite. On ajuste le niveau de la solution au trait de jauge à l aide de l eau distillée (en terminant éventuellement par une pipette plastique d ajustage), le ménisque de la solution étant «assis» sur le trait de jauge, on bouche et on agite. 3.3 Quelques remarques On appelle facteur de dilution F le rapport entre les concentrations de la solution mère et de la solution fille, c F c Ce facteur permet de dire simplement combien de fois la solution fille est plus diluée que la solution mère. Dans l exemple précédent, on dira que la solution fille est 10 fois plus diluée que la solution mère. Cela indique également que pour préparer la solution fille, il faut placer un volume V o de solution mère dans un volume total de solution 10 fois plus grand, soit V f = 10 V o. Ainsi, si l on avait voulu préparer V f = 250,0 ml de solution fille, il aurait fallu placer V o = 25,0 ml de solution mère dans une fiole jaugée de V f = 250,0 ml et procéder au protocole de dilution. Dans de nombreux cas, il convient alors de dissocier concentration en soluté apporté et concentration effective des ions en solution ; si pour le sel, les deux sont identiques, ce n est pas le cas, par exemple, pour le sulfate d hydrogène ou le chlorure de calcium : pourquoi? Préciser! Exemple Le chlorure de baryum est un composé ionique constitué d ions chlorure et d ions baryum. 1. Quelle est la formule statistique de ce composé solide? 2. Ecrire l équation de sa dissolution dans l eau en faisant apparaître les ions en solution. On prépare une solution aqueuse de chlorure de baryum en dissolvant 26,8 g de ce composé solide dans 250 ml d eau distillée. On donne M (Ba) = 137,3 g.mol 1 et M(Cl) = 35,5 g.mol Quelle est la concentration molaire de cette solution? 4. Donner les concentrations des ions en solution. o f 10

SP. 3. Concentration molaire exercices. Savoir son cours. Concentrations : Classement. Concentration encore. Dilution :

SP. 3. Concentration molaire exercices. Savoir son cours. Concentrations : Classement. Concentration encore. Dilution : SP. 3 Concentration molaire exercices Savoir son cours Concentrations : Calculer les concentrations molaires en soluté apporté des solutions désinfectantes suivantes : a) Une solution de 2,0 L contenant

Plus en détail

THEME 2. LE SPORT CHAP 1. MESURER LA MATIERE: LA MOLE

THEME 2. LE SPORT CHAP 1. MESURER LA MATIERE: LA MOLE THEME 2. LE SPORT CHAP 1. MESURER LA MATIERE: LA MOLE 1. RAPPEL: L ATOME CONSTITUANT DE LA MATIERE Toute la matière de l univers, toute substance, vivante ou inerte, est constituée à partir de particules

Plus en détail

obs.1 Calculs de Quantités de matière exercices

obs.1 Calculs de Quantités de matière exercices obs.1 Calculs de Quantités de matière exercices Alcool à 90% Un fluidifiant : Lors d une séance de TP, le professeur demande de préparer 250 ml d une solution d alcool à 90,0 % en volume. a) Calculer le

Plus en détail

Les solutions. Chapitre 2 - Modèle. 1 Définitions sur les solutions. 2 Concentration massique d une solution. 3 Dilution d une solution

Les solutions. Chapitre 2 - Modèle. 1 Définitions sur les solutions. 2 Concentration massique d une solution. 3 Dilution d une solution Chapitre 2 - Modèle Les solutions 1 Définitions sur les solutions 1.1 Définition d une solution : Une solution est le mélange homogène et liquide d au moins deux espèces chimiques : Le soluté : c est une

Plus en détail

Niveau 2 nde THEME : LA PRATIQUE DU SPORT. Pré requis o La notion de mole, quantité de matière. Physique Chimie PRELEVER UNE QUANTITE DE MATIERE

Niveau 2 nde THEME : LA PRATIQUE DU SPORT. Pré requis o La notion de mole, quantité de matière. Physique Chimie PRELEVER UNE QUANTITE DE MATIERE Document du professeur 1/11 Niveau 2 nde THEME : LA PRATIQUE DU SPORT Physique Chimie PRELEVER UNE QUANTITE DE MATIERE Programme : BO spécial n 4 du 29/04/2010 LA PRATIQUE DU SPORT NOTIONS ET CONTENUS

Plus en détail

THEME : SPORT. Sujet N 7

THEME : SPORT. Sujet N 7 THEME : SPORT Sujet N 7 Exercice n 1 : Question de cours Définir la mole. Exercice n : Composition de la sueur Le tableau (document 1 présent en annexe) donne une partie des composants de la sueur. 1-

Plus en détail

la matièr cuivre (II) Donner la 2) Déterminer et Cu 2+ + Correction : ions chlorure. 1) Chlorure de cuivre neutralité CuCl 2. = =

la matièr cuivre (II) Donner la 2) Déterminer et Cu 2+ + Correction : ions chlorure. 1) Chlorure de cuivre neutralité CuCl 2. = = 1) Chlorure de cuivre Le chlorure de cuivre (II) est un composé ionique constitué d'ions chlorure Cl - et d'ions cuivre (II) Cu 2+. Donner la formule statistique de ce composé. Écrire l'équation de sa

Plus en détail

PHYSIQUE & CHIMIE COMPOSITION n 2 PREMIERES S 1, S 2, S 3, S 4 & S 5

PHYSIQUE & CHIMIE COMPOSITION n 2 PREMIERES S 1, S 2, S 3, S 4 & S 5 PYSIQUE & CIMIE COMPOSITION n PREMIERES S 1, S, S 3, S 4 & S 5 Février 014 Total des points : 40 Durée : 3h00 calculatrice autorisée PARTIE 1 Etude d un solide ionique, l iodure de potassium (9 points)

Plus en détail

Tableau d avancement

Tableau d avancement Terminale S - AP SPC 6 Tableau d avancement Objectifs : Savoir réaliser un bilan de matière initial, intermédiaire ou final grâce à un tableau d avancement. Une transformation chimique est l évolution

Plus en détail

BTS BAT 1 Notions élémentaires de chimie 1

BTS BAT 1 Notions élémentaires de chimie 1 BTS BAT 1 Notions élémentaires de chimie 1 I. L ATOME NOTIONS EÉLEÉMENTAIRES DE CIMIE Les atomes sont des «petits grains de matière» qui constituent la matière. L atome est un système complexe que l on

Plus en détail

Acides et Bases en solution aqueuse. Calculer le ph d une solution d acide chlorhydrique de concentration 0,05 mol.l -1

Acides et Bases en solution aqueuse. Calculer le ph d une solution d acide chlorhydrique de concentration 0,05 mol.l -1 Acides et Bases en solution aqueuse Acides Exercice 1 Calculer le ph d une solution d acide chlorhydrique de concentration 0,05 mol.l -1 Exercice 2 L acide nitrique est un acide fort. On dissout dans un

Plus en détail

Extraction, séparation et identification d espèces chimiques

Extraction, séparation et identification d espèces chimiques Extraction, séparation et identification d espèces chimiques Préambule : Depuis la plus haute Antiquité, l homme utilise des colorants, des parfums et des arômes. Ceux-ci ont d abord été extraits de produits

Plus en détail

Sciences physiques et chimiques

Sciences physiques et chimiques bac pro Philippe Adloff Hervé Gabillot Eyrolles Éducation / Gep Éditions, 2014 ISBN : 978-2-84425-946-2 Sciences physiques et chimiques Seconde professionnelle 100 % Exercices expérimentaux science et

Plus en détail

Olympiade francophone de chimie 2009 : 1 ère épreuve Niveau 1 Correctif

Olympiade francophone de chimie 2009 : 1 ère épreuve Niveau 1 Correctif Olympiade francophone de chimie 2009 : 1 ère épreuve Niveau 1 Correctif 1. Question 1 Etant donné que le germanium (Ge) est dans la même colonne que le carbone, cela implique qu il possède 4 électrons

Plus en détail

Solutions - Concentrations

Solutions - Concentrations Solutions - Concentrations Table des matières I - Solutions et concentrations 3 1. Exercice : Dilution... 3 2. Exercice : Dilution... 3 3. Exercice : Dilutions multiples... 3 4. Exercice : Dose journalière

Plus en détail

1) L ion borate est une base, écrire la demi-équation acido-basique correspondante : BO 2

1) L ion borate est une base, écrire la demi-équation acido-basique correspondante : BO 2 Chimie : Séance n 2 I. Réaction entre l acide acétique et l ion borate : On mélange 25,0 ml d une solution d acide acétique de concentration 2,50.10 2.L 1 et 75,0 ml d une solution de borate de sodium

Plus en détail

UE BI 504 Thermodynamique des systèmes biologiques TP de Thermochimie

UE BI 504 Thermodynamique des systèmes biologiques TP de Thermochimie UE BI 504 Thermodynamique des systèmes biologiques TP de Thermochimie Emmanuel Beaudoin Sébastien Béasse 1 TP1 Dosage calorimétrique : détermination d une enthalpie de réaction Introduction La digestion

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES PHYSIQUES SESSION 2011. Durée: 3 heures Coefficient : 4

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES PHYSIQUES SESSION 2011. Durée: 3 heures Coefficient : 4 BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES PHYSIQUES SESSION 2011 Série : Sciences et Technologies de Laboratoire Spécialité : Biochimie - Génie biologique Durée: 3 heures Coefficient : 4 L'emploi de toute calculatrice

Plus en détail

Tableaux d avancement évaluation

Tableaux d avancement évaluation obs. 8 Tableaux d avancement évaluation Classe : Nom : Note : /20 appréciation: Problème n 1 : Document n 1 : Le nitrate de potassium, connu depuis le Moyen Âge sous le nom de salpêtre (du latin médiéval

Plus en détail

TP 05 : Spectre visible d une espèce colorée Spectres IR

TP 05 : Spectre visible d une espèce colorée Spectres IR TP 05 : Spectre visible d une espèce colorée Spectres IR Ce TP s étale sur une séance de 2 heures (spectre visible), puis une séance d 1 heure (spectre infrarouge). Objectifs : - Identifier un colorant

Plus en détail

PCSI 2013/2014. Corrigé du Devoir Surveillé de chimie n 1. I) L éther de diéthyle. La phase liquide contient n E = 4,82 mol d éther.

PCSI 2013/2014. Corrigé du Devoir Surveillé de chimie n 1. I) L éther de diéthyle. La phase liquide contient n E = 4,82 mol d éther. PCSI 2013/2014 Corrigé du Devoir Surveillé de chimie n 1 I) L éther de diéthyle Conservation de l éther dans une bouteille hermétique 1) La bouteille a une capacité de V = 1,000 L. On la remplit avec un

Plus en détail

EXERCICE II. SYNTHÈSE D UN ANESTHÉSIQUE : LA BENZOCAÏNE (9 points)

EXERCICE II. SYNTHÈSE D UN ANESTHÉSIQUE : LA BENZOCAÏNE (9 points) Bac S 2015 Antilles Guyane http://labolycee.org EXERCICE II. SYNTHÈSE D UN ANESTHÉSIQUE : LA BENZOCAÏNE (9 points) La benzocaïne (4-aminobenzoate d éthyle) est utilisée en médecine comme anesthésique local

Plus en détail

CONCOURS GÉNÉRAL DES LYCÉES SESSION DE 2005 CHIMIE DE LABORATOIRE ET DES PROCÉDÉS INDUSTRIELS PARTIE B CHIMIE INORGANIQUE

CONCOURS GÉNÉRAL DES LYCÉES SESSION DE 2005 CHIMIE DE LABORATOIRE ET DES PROCÉDÉS INDUSTRIELS PARTIE B CHIMIE INORGANIQUE CONCOURS GÉNÉRAL DES LYCÉES SESSION DE 2005 CHIMIE DE LABORATOIRE ET DES PROCÉDÉS INDUSTRIELS (Classes de Terminales STL - CLPI) PARTIE B CHIMIE INORGANIQUE Deux méthodes de dosage d une solution de dichromate

Plus en détail

DEVOIR DE THERMOCHIMIE

DEVOIR DE THERMOCHIMIE DEVOIR DE THERMOCHIMIE Données fournies Constante des gaz parfaits: R= 8,31 kpa.l.k-1.mol -1 Nombre d'avogadro: N A = 6,02 x 10 23 mol -1. Capacité thermique massique de l'eau solide: 2,14 J/g. C. Capacité

Plus en détail

CHAPITRE 2 LES COMPOSÉS CHIMIQUES ET LES LIAISONS

CHAPITRE 2 LES COMPOSÉS CHIMIQUES ET LES LIAISONS CHAPITRE 2 LES COMPOSÉS CHIMIQUES ET LES LIAISONS 2.1 - La formation de liaisons ioniques et covalentes 2.2 - Les noms et les formules des composés ioniques et moléculaires 2.3 - Une comparaison des propriétés

Plus en détail

Titre alcalimétrique et titre alcalimétrique complet

Titre alcalimétrique et titre alcalimétrique complet Titre alcalimétrique et titre alcalimétrique complet A Introduction : ) Définitions : Titre Alcalimétrique (T.A.) : F m / L T.A. T.A.C. Définition : C'est le volume d'acide (exprimé en ml) à 0,0 mol.l

Plus en détail

Reformulons donc la question : De quels sucres s agit-il?

Reformulons donc la question : De quels sucres s agit-il? TP : ETUDE D UNE BOISSON POUR LE SPORT : une boisson riche en glucides La nutrition du sportif : Avoir une bonne nutrition contribue non seulement à améliorer les performances mais cela permet aussi de

Plus en détail

LA CHIMIE QUANTITATIVE

LA CHIMIE QUANTITATIVE Collège Voltaire, 2014-2015 EXERCICES LA CHIMIE QUANTITATIVE http://dcpe.net/poii/sites/default/files/cours%20et%20ex/ex-ch2os-quantitative.pdf Table des matières Série 5 La chimie quantitative octobre

Plus en détail

MC11 Mélanges d acides et de bases ; solutions tampons

MC11 Mélanges d acides et de bases ; solutions tampons MC11 Mélanges d acides et de bases ; solutions tampons Les définitions d acidité et de basicité ont beaucoup évoluées depuis leur apparition. Aujourd hui, on retient deux définitions valables. Celle donnée

Plus en détail

Emploi-type : Technicien en sciences des matériaux/caractérisation. Aucun document n est autorisé ainsi que le téléphone et l ordinateur portable ;

Emploi-type : Technicien en sciences des matériaux/caractérisation. Aucun document n est autorisé ainsi que le téléphone et l ordinateur portable ; CONCOURS EXTERNES IT 2012 EPREUVE TECHNIQUE D ADMISSION Durée : 01 heures 30 Coefficient : 2 CONCOURS N 208 Corps : Techniciens de la recherche BAP : B Sciences chimiques et sciences des matériaux Emploi-type

Plus en détail

Exemple de cahier de laboratoire : cas du sujet 2014

Exemple de cahier de laboratoire : cas du sujet 2014 Exemple de cahier de laboratoire : cas du sujet 2014 Commentaires pour l'évaluation Contenu du cahier de laboratoire Problématique : Le glucose est un nutriment particulièrement important pour le sportif.

Plus en détail

Physique Chimie. Réaliser les tests de reconnaissance des ions Cl -,

Physique Chimie. Réaliser les tests de reconnaissance des ions Cl -, Document du professeur 1/5 Niveau 3 ème Physique Chimie Programme A - La chimie, science de la transformation de la matière Connaissances Capacités Exemples d'activités Comment reconnaître la présence

Plus en détail

(aq) sont colorées et donnent à la solution cette teinte violette, assimilable au magenta.»

(aq) sont colorées et donnent à la solution cette teinte violette, assimilable au magenta.» Chapitre 5 / TP 1 : Contrôle qualité de l'eau de Dakin par dosage par étalonnage à l'aide d'un spectrophotomètre Objectif : Vous devez vérifier la concentration massique d'un désinfectant, l'eau de Dakin.

Plus en détail

Chap2 Tests de reconnaissance de quelques ions.

Chap2 Tests de reconnaissance de quelques ions. Chap2 Tests de reconnaissance de quelques ions. Items Connaissances Acquis Formule des ions sodium, cuivre(ii), fer(ii), fer(iii) et chlorure Domaines d acidité et de basicité en solution aqueuse. Lien

Plus en détail

PROTOCOLE OLYMPIADES Février 2007 - ACADEMIE DE CAEN

PROTOCOLE OLYMPIADES Février 2007 - ACADEMIE DE CAEN PROTOCOLE OLYMPIADES Février 2007 - ACADEMIE DE CAEN Afin de pallier la raréfaction donc la hausse du coût des combustibles d origine fossile, le gouvernement et le secteur automobile se sont lancés depuis

Plus en détail

SUIVI CINETIQUE PAR SPECTROPHOTOMETRIE (CORRECTION)

SUIVI CINETIQUE PAR SPECTROPHOTOMETRIE (CORRECTION) Terminale S CHIMIE TP n 2b (correction) 1 SUIVI CINETIQUE PAR SPECTROPHOTOMETRIE (CORRECTION) Objectifs : Déterminer l évolution de la vitesse de réaction par une méthode physique. Relier l absorbance

Plus en détail

Chapitre n 2. Conduction électrique et structure de la matière.

Chapitre n 2. Conduction électrique et structure de la matière. Chapitre n 2 3 Conduction électrique et structure de la matière. T.P.n 1: Les solutions aqueuses sont-elles conductrices? >Objectifs: Tester le caractère conducteur ou isolant de diverses solutions aqueuses.

Plus en détail

Objectif : Effectuer le traitement chimique d une solution dont la composition est représentative de déchets de travaux pratiques.

Objectif : Effectuer le traitement chimique d une solution dont la composition est représentative de déchets de travaux pratiques. OLYMPIADES DE LA CHIMIE 005 EPREUVE PRATIQUE DES ELIMINATOIRES REGIONALES POITOU-CHARENTES le février 005 Traitement de déchets minéraux "D'après la préparation aux olympiades de l'académie de Nancy-Metz

Plus en détail

DS de Spécialité n o 4 Extraction & identification de la caféine

DS de Spécialité n o 4 Extraction & identification de la caféine DS de Spécialité n o 4 Extraction & identification de la caféine Selon la légende, le café fut remarqué pour la première fois quelques 850 ans avant notre è r e : u n b e r g e r d u Y é m e n n o t a

Plus en détail

Spectrophotométrie - Dilution 1 Dilution et facteur de dilution. 1.1 Mode opératoire :

Spectrophotométrie - Dilution 1 Dilution et facteur de dilution. 1.1 Mode opératoire : Spectrophotométrie - Dilution 1 Dilution et facteur de dilution. 1.1 Mode opératoire : 1. Prélever ml de la solution mère à la pipette jaugée. Est-ce que je sais : Mettre une propipette sur une pipette

Plus en détail

CCP Chimie MP 2011 Énoncé 1/5 6(66,21 03&+ (35(89(63(&,),48(),/,(5(03 zzzzzzzzzzzzzzzzzzzz &+,0,( 'XUpHKHXUHV zzzzzzzzzzzzzzzzzzzz

CCP Chimie MP 2011 Énoncé 1/5 6(66,21 03&+ (35(89(63(&,),48(),/,(5(03 zzzzzzzzzzzzzzzzzzzz &+,0,( 'XUpHKHXUHV zzzzzzzzzzzzzzzzzzzz CCP Chimie MP 20 Énoncé /5 6(66,2 03&+ C O N C O U R S C O M M U N S P O LY T E C H N I Q U E S (35(89(63(&,),48(),/,(5(03 zzzzzzzzzzzzzzzzzzzz &+,0,( 'XUpHKHXUHV zzzzzzzzzzzzzzzzzzzz %/HFDQGLGDWDWWDFKHUDODSOXVJUDQGHLPSRUWDQFHjODFODUWpjODSUpFLVLRQHWjODFRQFLVLRQGH

Plus en détail

Les molécules et les solutions Les molécules et les ions

Les molécules et les solutions Les molécules et les ions Chapitre 2 Les molécules et les solutions Les molécules et les ions PAGES 40 À 48 En théorie 1. Que suis-je? Pour répondre à certaines des questions qui suivent, vous aurez besoin du tableau périodique

Plus en détail

Pharmacien d'officine Document professeur

Pharmacien d'officine Document professeur Pharmacien d'officine Document professeur Mathématiques, Physique Chimie et SVT 3 e Quelles approches dans les disciplines scientifiques et technologiques? Thèmes de convergence THÈME 5 : SANTÉ SVT : Les

Plus en détail

Quelques aspects de la chimie du miel

Quelques aspects de la chimie du miel oncours B ENSA B 0206 HIMIE Durée : 3 heures L usage de la calculatrice est autorisé pour cette épreuve. Si, au cours de l épreuve, un candidat repère ce qui lui semble être une erreur d énoncé, il le

Plus en détail

Les milieux biologiques tamponnés et leur intérêt

Les milieux biologiques tamponnés et leur intérêt Les milieux biologiques tamponnés et leur intérêt 1 Position de la séquence Thème n 1: les systèmes vivants présentent une organisation particulière de la matière. 1.5 Les molécules des organismes vivants

Plus en détail

L amour, Chapitre 2. Manger du chocolat procure une sensation de satisfaction et de mieux-être. LES MOLÉCULES ET LES SOLUTIONS.

L amour, Chapitre 2. Manger du chocolat procure une sensation de satisfaction et de mieux-être. LES MOLÉCULES ET LES SOLUTIONS. Chapitre 2 LES MOLÉCULES ET LES SOLUTIONS Manger du chocolat procure une sensation de satisfaction et de mieux-être. Des 00 molécules qui le composent, 2 y contribuent plus particulièrement : la théobromine

Plus en détail

FICHE 1 Fiche à destination des enseignants

FICHE 1 Fiche à destination des enseignants FICHE 1 Fiche à destination des enseignants 1S 8 (b) Un entretien d embauche autour de l eau de Dakin Type d'activité Activité expérimentale avec démarche d investigation Dans cette version, l élève est

Plus en détail

Exercices sur les combustions et les combustibles Enoncés

Exercices sur les combustions et les combustibles Enoncés Exercices sur les combustions et les combustibles Enoncés Exercice n : (revoir la nomenclature des alcanes) question : a) Écrire les formules semi-développées des alcanes suivants : le n-hexane le -méthylpentane

Plus en détail

Concours ATPL 2011 EXTERNE

Concours ATPL 2011 EXTERNE Concours ATPL 011 EXTERNE Sciences physiques et chimiques Dans les questions numérotées de 1 à 13, vous ne cocherez que les réponses exactes. Pour chacune de ces 13 questions, il y a entre 0 et 5 réponses

Plus en détail

OLYMPIADES REGIONALES de LA CHIMIE - XX ème édition PROTOCOLE EXPERIMENTAL

OLYMPIADES REGIONALES de LA CHIMIE - XX ème édition PROTOCOLE EXPERIMENTAL UNIVERSITE DE CAEN 2004-03-03 LYMPIADES REGINALES de LA CHIMIE - XX ème édition PRTCLE EXPERIMENTAL Durée 2 h Au début du XX ème siècle, l industrie des produits cosmétiques connaît un développement exponentiel.

Plus en détail

Classe : Nom : sujet A 9 T

Classe : Nom : sujet A 9 T SA. 1 Signaux périodiques évaluation Classe : Nom : sujet A Note : appréciation: Exercice n 1 : On donne ci-dessous les électrocardiogrammes (EGC) de trois patients. Patient n 1. Patient n 2. 9 T Patient

Plus en détail

1. Introduction. Quelle est la structure de la matière? L idée est vieille:

1. Introduction. Quelle est la structure de la matière? L idée est vieille: 1. Introduction échelle macroscopique échelle moléculaire La chimie est la science des propriétés et des transformations de la matière. Quelle est la structure de la matière? L idée est vieille: Demokrit

Plus en détail

BAC BLANC SCIENCES PHYSIQUES. Durée : 3 heures 30

BAC BLANC SCIENCES PHYSIQUES. Durée : 3 heures 30 Terminales S1, S2, S3 2010 Vendredi 29 janvier BAC BLANC SCIENCES PHYSIQUES Durée : 3 heures 30 Toutes les réponses doivent être correctement rédigées et justifiées. Chaque exercice sera traité sur une

Plus en détail

EUROPEAN UNION SCIENCE OLYMPIAD. Livret réponses TEST 1. AVRIL 13 th, 2010. pays: BELGIUM

EUROPEAN UNION SCIENCE OLYMPIAD. Livret réponses TEST 1. AVRIL 13 th, 2010. pays: BELGIUM EUROPEAN UNION SCIENCE OLYMPIAD Livret réponses TEST 1 AVRIL 13 th, 2010 pays: BELGIUM Team: _B Noms et signatures 1 Tache 1 humidité relative de l air 1.1: Le point de rosée ( condesation) est à (indiquer

Plus en détail

Au menu aujourd hui. Les éléments chimiques et l eau. http://eau.tourdumonde.free.fr/image%20partie%20pedagogique/molecule%20etat%20de%20l'eau2.

Au menu aujourd hui. Les éléments chimiques et l eau. http://eau.tourdumonde.free.fr/image%20partie%20pedagogique/molecule%20etat%20de%20l'eau2. La chimie de la vie Au menu aujourd hui Les éléments chimiques et l eau http://eau.tourdumonde.free.fr/image%20partie%20pedagogique/molecule%20etat%20de%20l'eau2.jpg Au menu aujourd hui Les éléments chimiques

Plus en détail

Section 2.2 Le comportement des gaz

Section 2.2 Le comportement des gaz 6. Dans un gaz, les particules sont très espacées et se déplacent librement dans toutes les directions, ce qui fait que le désordre dans cette phase est extrêmement élevé. ar contre dans un liquide ou

Plus en détail

EXERCICE I : Où il est question de lumière (8 points) PARTIE A. Figure 2

EXERCICE I : Où il est question de lumière (8 points) PARTIE A. Figure 2 EXERCICE I : Où il est question de lumière (8 points) PARTIE A 1. Figure 2 D On observe sur l'écran un étalement du faisceau laser, perpendiculaire à la direction du fil, constitué d'une tache centrale

Plus en détail

EPREUVE PRATIQUE QUESTIONS-REPONSES

EPREUVE PRATIQUE QUESTIONS-REPONSES Epreuve Régionale des Olympiades de la chimie 00 Académie de Nantes (Lycée Clemenceau, Nantes) EPREUVE PRATIQUE QUESTIONS-REPONSES Durée de l épreuve : h NOM : PRENOM : ELEVE EN CLASSE DE TERMINALE : DU

Plus en détail

Document de préparation Examen chapitre 1 et 2

Document de préparation Examen chapitre 1 et 2 Document de préparation Examen chapitre 1 et 2 Qui suis-je? Chapitre 1 et 2 1. Représentation imagée d une vérité inaccessible par les sens. Modèle scientifique 2. Plus petite partie possible de la matière

Plus en détail

ALIMENTATION ET ENVIRONNEMENT CHAPITRE 1 : LES EAUX NATURELLES

ALIMENTATION ET ENVIRONNEMENT CHAPITRE 1 : LES EAUX NATURELLES Première L NOM : ALIMENTATION ET ENVIRONNEMENT CHAPITRE 1 : LES EAUX NATURELLES 1- COMPOSITION D EAUX MINERALES 1-1 Les eaux minérales ont-elles le même goût et donc la même composition? Un écrivain francais

Plus en détail

Sommaire. Séquence 2. La pression des gaz. Séance 1. Séance 2. Séance 3 Peut-on comprimer de l eau? Séance 4 Je fais le point sur la séquence 2

Sommaire. Séquence 2. La pression des gaz. Séance 1. Séance 2. Séance 3 Peut-on comprimer de l eau? Séance 4 Je fais le point sur la séquence 2 Sommaire La pression des gaz Séance 1 Comprimer de l air Séance 2 Mesurer la pression d un gaz Séance 3 Peut-on comprimer de l eau? Séance 4 Je fais le point sur la séquence 2 24 Cned, Physique - Chimie

Plus en détail

PACES. Biophysique UE3

PACES. Biophysique UE3 PACES Biophysique UE3 PACES Biophysique UE3 Salah Belazreg Professeur agrégé et docteur en physique, il enseigne au lycée Camille Guérin à Poitiers. Il a enseigné la biophysique en classes préparatoires

Plus en détail

Chapitre 7 : Acides, bases et sels

Chapitre 7 : Acides, bases et sels Chapitre 7 : Acides, bases et sels Objectifs L élève doit être capable! d énoncer les formules de quelques acides minéraux traités dans le cours,! d énoncer certains usages de ces acides,! d établir les

Plus en détail

TS1 TS2 02/02/2010 Enseignement obligatoire. DST N 4 - Durée 3h30 - Calculatrice autorisée

TS1 TS2 02/02/2010 Enseignement obligatoire. DST N 4 - Durée 3h30 - Calculatrice autorisée TS1 TS2 02/02/2010 Enseignement obligatoire DST N 4 - Durée 3h30 - Calculatrice autorisée EXERCICE I : PRINCIPE D UNE MINUTERIE (5,5 points) A. ÉTUDE THÉORIQUE D'UN DIPÔLE RC SOUMIS À UN ÉCHELON DE TENSION.

Plus en détail

Réactions d oxydo-réduction

Réactions d oxydo-réduction Réactions d oxydo-réduction Définition Les réactions d oxydo-réduction sont des réactions pendant lesquelles les entourages électroniques des atomes (donc les structures des ions et molécules) changent

Plus en détail

Fiche n 1 : DESCRIPTIF DU SUJET DESTINÉ AUX PROFESSEURS. Sujet : Etude d'un produit pour l'entretien des lentilles de contact.

Fiche n 1 : DESCRIPTIF DU SUJET DESTINÉ AUX PROFESSEURS. Sujet : Etude d'un produit pour l'entretien des lentilles de contact. Fiche n 1 : DESCRIPTIF DU SUJET DESTINÉ AUX PROFESSEURS Sujet : Etude d'un produit pour l'entretien des lentilles de contact. Les produits d'entretien pour lentilles sont de différentes natures. Le produit

Plus en détail

L eau. Définition : La décomposition de l eau, formé par la combinaison chimique de

L eau. Définition : La décomposition de l eau, formé par la combinaison chimique de L eau Origine de l eau : La terre à environ quatre milliard et demi d années. Lors de sa formation, la terre était entourée de divers gaz brûlants. En se refroidissant au cours du temps, deux de ces gaz,

Plus en détail

Bleu comme un Schtroumpf Démarche d investigation

Bleu comme un Schtroumpf Démarche d investigation TP Bleu comme un Schtroumpf Démarche d investigation Règles de sécurité Blouse, lunettes de protection, pas de lentilles de contact, cheveux longs attachés. Toutes les solutions aqueuses seront jetées

Plus en détail

Un TP d'analyse qualitative et quantitative de différents ions. sans aucune solution préparée!

Un TP d'analyse qualitative et quantitative de différents ions. sans aucune solution préparée! Un TP d'analyse qualitative et quantitative de différents ions sans aucune solution préparée! Les séances de travaux pratiques en chimie générale (ou minérale) se déroulent bien souvent de la manière suivante

Plus en détail

Laboratoire de la maison Ormesson. Les changements

Laboratoire de la maison Ormesson. Les changements 1 Laboratoire de la maison Ormesson Les changements Au cours de votre visite dans le petit village, vous avez découvert que rien n était fait au hasard. Tout était centré autour de la gestion de l eau

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA SANTÉ ET DU SOCIAL ÉPREUVE DE SCIENCES PHYSIQUES

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA SANTÉ ET DU SOCIAL ÉPREUVE DE SCIENCES PHYSIQUES Session 2011 BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA SANTÉ ET DU SOCIAL ÉPREUVE DE SCIENCES PHYSIQUES Durée de l épreuve : 2 heures Coefficient : 3 Le sujet comporte 8 pages numérotées

Plus en détail

Extraction d un liquide et isolement du liquide brut

Extraction d un liquide et isolement du liquide brut Extraction d un liquide et isolement du liquide brut 1- Isolement d un liquide : Pour retirer un liquide contenu dans un milieu réactionnel on peut : Hydrodistiller Le principe consiste à extraire le liquide

Plus en détail

Chapitre 1 L EAU DANS NOTRE ENVIRONNEMENT

Chapitre 1 L EAU DANS NOTRE ENVIRONNEMENT Chapitre 1 L EAU DANS NOTRE ENVIRONNEMENT Document condensation / liquéfaction précipitation solidification évaporation fusion ruissellement infiltration 1. Place les mots suivants sur la figure ci-contre

Plus en détail

Précipitation - Produit de solubilité

Précipitation - Produit de solubilité Précipitation Produit de olubilité A Introduction : Lor de l addition de certain ion ( O H, Cl,...) dan une olution contenant de cation métallique, nou contaton qu il apparaît une phae olide. L apparition

Plus en détail

Notions scientifiques pour les chimistes

Notions scientifiques pour les chimistes Notions scientifiques pour les chimistes 1 - Unités SI Les scientifiques du monde entier ont adopté un système unifié d unités appelé «International System of Units» (SI). Ce système se base sur sept grandeurs

Plus en détail

I. LE POISON D HERCULE POIROT 7 40

I. LE POISON D HERCULE POIROT 7 40 DS S THÈME OBSERVER/COHÉSION DE LA MATIÈRE/ Page / NOM :... PRÉNOM :... CLASSE :... DATE :... I. LE POISON D HERCULE POIROT 7 40 a) Établir la formule de Lewis du cyanure d hydrogène Configurations électroniques

Plus en détail

1 ère partie : tous CAP sauf hôtellerie et alimentation CHIMIE ETRE CAPABLE DE. PROGRAMME - Atomes : structure, étude de quelques exemples.

1 ère partie : tous CAP sauf hôtellerie et alimentation CHIMIE ETRE CAPABLE DE. PROGRAMME - Atomes : structure, étude de quelques exemples. Référentiel CAP Sciences Physiques Page 1/9 SCIENCES PHYSIQUES CERTIFICATS D APTITUDES PROFESSIONNELLES Le référentiel de sciences donne pour les différentes parties du programme de formation la liste

Plus en détail

Chimie Troisième - Chapitre 2 : Conduction des liquides Chapitre 2 : Conduction des liquides

Chimie Troisième - Chapitre 2 : Conduction des liquides Chapitre 2 : Conduction des liquides Chapitre 2 : Conduction des liquides Massy Solution conductrices 16 p 60 : Vrai ou faux? Répondre aux affirmations suivantes par vrai ou faux et corriger les affirmations fausses.. 1. Toutes les solutions

Plus en détail

ST2S Thème 2 - ACIDES ET BASES DANS LES MILIEUX BIOLOGIQUES Chapitre 1 : ACIDES FAIBLES ET BASES FAIBLES EN SOLUTION

ST2S Thème 2 - ACIDES ET BASES DANS LES MILIEUX BIOLOGIQUES Chapitre 1 : ACIDES FAIBLES ET BASES FAIBLES EN SOLUTION ST2S Thème 2 - ACIDES ET BASES DANS LES MILIEUX BIOLOGIQUES Chapitre 1 : ACIDES FAIBLES ET BASES FAIBLES EN SOLUTION 1. ECHELLE DE Sur les étiquettes d minérales, on peut lire suivi d une valeur voisine

Plus en détail

Devoir de chimie : Analyse spectrale et dosage par étalonnage (1 décembre 2014)

Devoir de chimie : Analyse spectrale et dosage par étalonnage (1 décembre 2014) Devoir de chimie : Analyse spectrale et dosage par étalonnage (1 décembre 2014) Exercice 1 : Etude de l acide lactique (6,5 pts) La formule semi-développée de l acide lactique est la suivante : 1.1. Étude

Plus en détail

XXI èmes Olympiades de la Chimie 2005

XXI èmes Olympiades de la Chimie 2005 XXI èmes Olympiades de la Chimie 2005 «Chimie et Habitat» Académie de Lyon Epreuve Ecrite Durée 2h30 Mercredi 19 Janvier 2005 Ce sujet comprend 3 parties indépendantes Partie I. Le calcaire : calcination,

Plus en détail

EXERCICE I. Altitude en mètre

EXERCICE I. Altitude en mètre EXERCICE I L exercice I est composé de 4 problèmes indépendants. La disparition des ampoules à incandescence s explique par le très mauvais rendement de cette technologie (de l ordre de 5 %). Ces ampoules

Plus en détail

Activité expérimentale : Les produits d entretien dans l habitat

Activité expérimentale : Les produits d entretien dans l habitat Activité expérimentale : Les produits d entretien dans l habitat Matériel : ph-mètre + papier indicateur de ph Solutions tampon ph = 4 et ph = 7. Produits d entretien Balance, coupelle, verre de montre

Plus en détail

Les médicaments : un médicament générique et un médicament «princeps» contiennent un même principe actif mais se différencient par leur formulation.

Les médicaments : un médicament générique et un médicament «princeps» contiennent un même principe actif mais se différencient par leur formulation. Document du professeur 1/8 Niveau 2 nde THEME : LA SANTE Physique Chimie PRINCIPE DE LA CHROMATOGRAPHIE Programme : BO spécial n 4 du 29/04/10 LA SANTE NOTIONS ET CONTENUS COMPETENCES ATTENDUES Les médicaments

Plus en détail

Les ions nitrate dans l eau. Type de ressources : Activité : résolution de problème à partir de résultats expérimentaux

Les ions nitrate dans l eau. Type de ressources : Activité : résolution de problème à partir de résultats expérimentaux PhysiqueChimie Programme de Terminale S Les ions nitrate dans l eau Thème : Agir Economiser les ressources et respecter l environnement Contrôle de la qualité par dosage Type de ressources : Activité :

Plus en détail

Devoir de Sciences Physiques nà5

Devoir de Sciences Physiques nà5 Exercice I : sur le zinc Devoir de Sciences Physiques nà5 L épreuve dure 1h50. L usage de la calculatrice est autorisé. Les précipitations sont naturellement acides en raison du dioxyde de carbone présent

Plus en détail

TS Physique L automobile du futur Electricité

TS Physique L automobile du futur Electricité P a g e 1 TS Physique Electricité Exercice résolu Enoncé Le moteur thermique, étant très certainement appelé à disparaître, les constructeurs automobiles recourront probablement au «tout électrique» ou

Plus en détail

Equilibres binaires. Exercices d entraînement. Thermodynamique 2 : 1. Tracé d un diagramme binaire LV. 2. Alliages or-argent

Equilibres binaires. Exercices d entraînement. Thermodynamique 2 : 1. Tracé d un diagramme binaire LV. 2. Alliages or-argent Thermodynamique 2 : Equilibres binaires Exercices d entraînement 1. Tracé d un diagramme binaire LV On considère un mélange de deux constituants A et B (A plus volatil que B). On précise que A et B sont

Plus en détail

Science et Technologie 306 CORRECTION Document de révision EXAMEN FIN D ANNÉE IB 1 P a g e

Science et Technologie 306 CORRECTION Document de révision EXAMEN FIN D ANNÉE IB 1 P a g e 1 P a g e CHAPITRE 1 LA MATIÈRE 1. Qu est ce que la matière? La matière est tout ce qui possède un volume et une masse 2. Qu est-ce qui peut retenir ensemble les particules d un solide? les particules

Plus en détail

Chap1 : La conduction électrique et les constituants de l atome.

Chap1 : La conduction électrique et les constituants de l atome. Chap1 : La conduction électrique et les constituants de l atome. Items Connaissances Acquis Les métaux les plus couramment utilisés. Les solides conducteurs électriques. Les solutions aqueuses conductrices.

Plus en détail

Les interactions de faible énergie Pierre-Alexis GAUCHARD

Les interactions de faible énergie Pierre-Alexis GAUCHARD Chapitre 5 : Les interactions de faible énergie Pierre-Alexis GAUCHARD UE1 : Chimie Chimie physique Agrégé de chimie, Docteur ès sciences Année universitaire 2011/2012 Université Joseph Fourier de Grenoble

Plus en détail

Chapitre 7 Les solutions colorées

Chapitre 7 Les solutions colorées Chapitre 7 Les solutions colorées Manuel pages 114 à 127 Choix pédagogiques. Ce chapitre a pour objectif d illustrer les points suivants du programme : - dosage de solutions colorées par étalonnage ; -

Plus en détail

Les gaz: caractéristiques

Les gaz: caractéristiques Les gaz Les gaz: caractéristiques les gaz épousent le volume et la forme de leurs contenants les gaz sont compressibles alors que les liquides et les solides le sont très peu des gaz déversés dans un même

Plus en détail

Meine Flüssigkeit ist gefärbt*, comme disaient August Beer (1825-1863) et Johann Heinrich Lambert (1728-1777)

Meine Flüssigkeit ist gefärbt*, comme disaient August Beer (1825-1863) et Johann Heinrich Lambert (1728-1777) 1ère S Meine Flüssigkeit ist gefärbt*, comme disaient August Beer (1825-1863) et Johann Heinrich Lambert (1728-1777) Objectif : pratiquer une démarche expérimentale pour déterminer la concentration d une

Plus en détail

OLYMPIADES DE LA CHIMIE 1999/2000

OLYMPIADES DE LA CHIMIE 1999/2000 ACADEMIE DE NANCY-METZ OLYMPIADES DE LA CHIMIE 1999/2000 Traitements de déchets minéraux Edith Antonot E-mail : Edith.Antonot@netcourrier.com ou edith.antonot@wanadoo.fr 1. Objectifs : Vous disposez d

Plus en détail

CAP Groupe C (tertiaires, services, hôtellerie, alimentation, restauration) Epreuve : mathématiques sciences

CAP Groupe C (tertiaires, services, hôtellerie, alimentation, restauration) Epreuve : mathématiques sciences DANS CE CADRE Académie : Session : Examen : Série : Spécialité/option : Repère de l épreuve : Epreuve/sous épreuve : NOM : (en majuscule, suivi s il y a lieu, du nom d épouse) Prénoms : Né(e) le : N du

Plus en détail

Rappels sur les couples oxydantsréducteurs

Rappels sur les couples oxydantsréducteurs CHAPITRE 1 TRANSFORMATIONS LENTES ET RAPIDES 1 Rappels sur les couples oxydantsréducteurs 1. Oxydants et réducteurs Un réducteur est une espèce chimique capable de céder au moins un électron Demi-équation

Plus en détail

pka D UN INDICATEUR COLORE

pka D UN INDICATEUR COLORE TP SPETROPHOTOMETRIE Lycée F.BUISSON PTSI pka D UN INDIATEUR OLORE ) Principes de la spectrophotométrie La spectrophotométrie est une technique d analyse qualitative et quantitative, de substances absorbant

Plus en détail

Mesures calorimétriques

Mesures calorimétriques TP N 11 Mesures calorimétriques - page 51 - - T.P. N 11 - Ce document rassemble plusieurs mesures qui vont faire l'objet de quatre séances de travaux pratiques. La quasi totalité de ces manipulations utilisent

Plus en détail

MINISTERE DE LA CULTURE ET DE LA COMMUNICATION TECHNICIEN DE RECHERCHE. SPECIALITE 1 «Sciences humaines et sociales» ARCHEOLOGIE.

MINISTERE DE LA CULTURE ET DE LA COMMUNICATION TECHNICIEN DE RECHERCHE. SPECIALITE 1 «Sciences humaines et sociales» ARCHEOLOGIE. MINISTERE DE LA CULTURE ET DE LA COMMUNICATION TECHNICIEN DE RECHERCHE SPECIALITE 1 «Sciences humaines et sociales» ARCHEOLOGIE Concours externe Annales 2006 Epreuve écrite d admissibilité : Épreuve écrite

Plus en détail