Quantité de matière et concentration

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Quantité de matière et concentration"

Transcription

1 Quantité de matière et concentration Les échantillons de matière que nous manipulons contiennent un nombre gigantesque d entités chimiques ; ainsi, une simple goutte d eau contient environ milliards de milliards de molécules d eau H 2O! Autant tenter de compter le nombre de grains de sable dans le Sahara que d essayer de dénombrer une à une ces entités dans les substances qui nous entourent! Nous allons voir comment les chimistes s y sont pris pour compter les entités qu ils manipulent 1998 : les laboratoires IBM utilisent 35 atomes de xénon sur une surface de xénon pour écrire le sigle de la marque Une prouesse irréalisable au labo du lycée!! 1 La mole, unité de quantité de matière 1.1 Du microscopique au macroscopique En chimie, les échantillons sont caractérisés par des valeurs de masse (1 g de sulfate de cuivre) ou de volume (10 ml d éthanol) qui peuvent être mesurés avec des instruments d usage courant (balances, pipettes ). Ces échantillons ont une taille macroscopique. Les entités qui constituent la matière (atomes, molécules, ions ), comme on l a vu, ont des masses ou des volumes qui ne sont pas mesurables par les instruments du laboratoire : ce sont des entités microscopiques. Le chimiste, lui, est à l interface entre ces deux mondes : il doit manipuler à son échelle (macroscopique) des entités qui sont extrêmement petites (microscopiques) et nombreuses. Il doit être capable de mesurer la matière! Et ce n est a priori pas évident : l atome ayant une taille de l ordre de m, il en faut un sacré «paquet» pour le rendre visible et manipulable à notre échelle!! Définition Pour pratiquer la chimie, et notamment prévoir les réactions entre les espèces chimiques, on doit avoir une idée du nombre d entités microscopiques qui composent un échantillon de matière étudié. Ce nombre, qu on notera N, est énorme et difficile à mesurer avec précision (c est-à-dire avec un grand nombre de chiffres significatifs). Exemple : au collège, vous avez vu des «équations-bilans» 1 du type CH O 2 2 H 2O + CO 2. Cette écriture signifie qu à l échelle microscopique une molécule de méthane CH 4 réagit avec deux molécules de dioxygène O 2 pour donner deux molécules d eau H 2O et une molécule de dioxyde de carbone CO 2. Au laboratoire, on ne manipule pas les molécules une par une, mais plutôt milliard par milliard! D où la nécessité d un changement d échelle Joseph Loschmidt ( ), savant autrichien, est le premier à avoir déterminé le nombre de molécules dans une masse donnée de matière : il a trouvé 2, molécules d eau dans 1 cm 3 de vapeur. 1 Terme à proscrire dans le cours de Seconde!! On parlera dans quelques cours d équations chimiques. 1

2 Devant l énormité des nombres rencontrés, les chimistes ont proposé une nouvelle méthode pour facilité le décompte à l échelle macroscopique d entités microscopiques : ces dernières sont regroupées en «paquets» d un nombre N A d entités, paquets appelés moles. La mole a été alors posée comme l unité de quantité de matière (symbole : mol). Que vaut le nombre N A? L idée est de prendre le nombre d atomes contenus dans 1 g d atomes d hydrogène. Les chimistes ont en fait posé une définition différente : Une mole représente le nombre d atomes contenus dans 12,0 g de carbone isotope 12. Notons que les deux définitions sont identiques, la seconde permettant davantage de précision (on travaille sur un élément courant, isotopiquement pur, dont on est sûr qu un atome renferme 12 nucléons). Jean Perrin ( ), prix Nobel en 1926, détermina la valeur de la constante N A, qu il appela constante d Avogadro en hommage au savant italien Amedeo Avogadro ( ), par treize méthodes différentes. Aujourd hui, on admet qu une mole d entités identiques (atomes, molécules, ions, électrons ) est la quantité de matière d un système contenant N A = 6, entités. On peut donc dire que le nombre N d entités chimiques dans un échantillon est représenté par sa quantité de matière n de telle sorte que N = n N A N s exprime en moles, N A s exprime en mol 1 (nombre d entités dans ce qu on appelle une mole) et N n a pas d unité (c est un nombre d entités). Exercice d application : A quelle quantité de matière de molécules de CO 2 a-t-on affaire quand on manipule N = 6, molécules? Réponse : N 6, n 1, mol 10,0 mmol 23 N A 6,02.10 Nous verrons plus tard comment ramener cette quantité finalement abstraite au laboratoire en grandeur mesurable et envisageable au laboratoire. Exercice : à l occasion du Mole Day, les écoles et les lycées anglo-saxons organisent des activités et des jeux autour de la science et plus particulièrement de la chimie. La date et l heure du National Mole Day aux Etats-Unis sont «from 6:02 am to 6:02 pm on October 23». Transcrire la date à la française. Pourquoi cette date et ces horaires? Quelques exemples illustrant l ampleur de la constante N A Un ensemble de N A feuilles de papier ordinaires se diviserait en 400 millions de piles égales, chaque pile partant de la Terre et allant au-delà du Soleil Un ensemble de N A pièce d un centime, placées côte à côte, s étendrait sur 1 millions d années-lumières ( combien de moles de pièces pour la taille de notre Univers?) Dix moles de gouttes d eau, chacune renfermant 0,1 ml d eau, remplirait le plus grand des Océans terrestres ( lequel?) dont le volume est estimé à 600 millions de km 3 Un ordinateur qui exécute les instructions à MIPS (Millions d Instructions Par Seconde) prendrait 19 millions d années pour exécuter N A instructions Un des buts de cette journée est de trouver une chanson, une image, une charade, un rébus, une blague ou un jeu de mots pour promouvoir l intérêt de la chimie Pouvez-vous faire de même? 2

3 2 Masses molaires Masse et quantité de matière sont très intimement liées ; là où en mécanique nous avons insisté sur la différence entre masse et poids, nous avons montré que la masse s entend au sens «massif» et caractérise la quantité de matière que renferme un objet. Précisons le lien entre les grandeurs masse (en g) et quantité de matière (en mol). 2.1 Masse molaire atomique La masse molaire atomique d un élément est la masse d une mole d atomes de cet élément. Notée M, elle s exprime g.mol 1. Les masses molaires des différents éléments sont données dans la classification périodique. Remarque : dans cette définition, il faut tenir compte de l abondance isotopique, c est-à-dire des proportions des différents isotopes dans la Nature. C est ce qui est fait dans la classification périodique. Prenons le cas de l élément chlore. Voici la répartition des isotopes présents dans la nature. 37 Cl ) Isotope 37 ( Cl 17 ) Isotope 35 ( Répartition naturelle (%) 75 % 25 % Masse d une mole d isotope 35,0 g 37,0 g La masse molaire atomique du chlore est la moyenne des masses isotopiques pondérée par l abondance dans la nature : M (Cl ) = 0,75 35,0 + 0,25 37,0 = 35,5 g.mol Masse molaire moléculaire La masse molaire moléculaire d une espèce chimique représente la masse d une mole de ses molécules. Elle se définit comme la somme des masses molaires atomiques des éléments présents dans la molécule, en tenant compte des coefficients! Elle s exprime elle aussi en g.mol 1. Exemple : la masse molaire moléculaire de l eau. M (H 2O) = 2 M (H) + M (O) = = 18 g.mol 1 Exercice : Calculer la masse molaire des molécules suivantes : l éthanol C 2H 6O, le glucose C 6H 12O 6, le sulfate de cuivre pentahydraté (CuSO 4, 5H 2O). Données en g.mol 1 : M (C) = 12,0 ; M (H) = 1,0 ; M (O) = 16,0 ; M (Cu) = 63,5 ; M (S) = 32,1 Réponses : M (C 2H 6O) = 46,0 ; M (C 6H 12O 6) = 180,0 ; M (CuSO 4, 5H 2O) = 249,6 g.mol 1. Exercice : la créatinine est une molécule fabriquée dans le muscle lors de l effort. Elle a pour formule brute C 4H 7N 3O : montrer que sa masse molaire moléculaire est de 113 g.mol Quantité de matière et masse La quantité de matière n (en mol) d un échantillon de masse m (en kg) d une espèce dont la masse molaire est M (en g.mol 1 ) est Cette relation se vérifie à l aide des unités! Regardez bien. n = m M m m g mol 1 M M g. mol n Exemple : prenons deux échantillons de 100 g de chlorure de sodium et d eau. On peut calculer M (NaCl) = M (Na) + M (Cl) = ,5 = 58,5 g.mol -1 M (H 2O) = 2 M (H) + M (O) = 2 1,0 + 16,0 = 18,0 g.mol -1 et en déduire n(nacl) = m(nacl) M (NaCl) = ,5 = 1,70 mol 3

4 n(h 2O) = m(h2o) M(H = 100 2O) 18,0 = 5,56 mol Dans certains cas (surtout les liquides), on accède plus facilement à la connaissance du volume plutôt que de la masse. La connaissance de la masse volumique est alors nécessaire pour déterminer la quantité de matière n. Exemple : quelle quantité de matière de molécules trouve-t-on dans 0,1 L de dichlorométhane ou d eau? On donne (CH 2Cl 2) = 1,3 g.ml -1. N = m M = V M n(ch 2Cl 2) = (CH2Cl2) V M (CH = 1,3 100 = 1,5 mol 2Cl 2) ,5 n(h 2O) = (H2O) V M (H = 1,0 100 = 5,6 mol 2O) expériences : peser les deux masses identiques d eau et de NaCl, ou bien les deux volumes d eau et de dichlorométhane. Présenter des échantillons d espèces différentes représentant 1 mol d entités (poudre, liquide, solide ). 1 mol d eau, de sucre, de fer et de soufre Remarques : Pour les solides et les liquides, un même volume d espèces différentes ne contient pas la même quantité de matière Une même quantité de matière d espèces chimiques différentes, sous forme liquide ou solide, n occupe pas le même volume Nous allons voir que pour les gaz, il en est tout autrement 3 Le volume molaire (hors programme 2010) Le volume molaire d une espèce chimique est le volume occupé par une mole de cette espèce. Il est noté V m et s exprime en L.mol Volume molaire d un liquide ou d une solide Le volume molaire peut être déterminé à l aide de la masse volumique du corps solide ou liquide considéré. Comment? V m s exprime en L.mol -1 V s exprime en L on en déduit que n = V V m En effet, plus on augmente le volume et plus n est élevé. En revanche, moins une mole d un gaz occupe de place et plus on peut en mettre dans un espace donné. Exemple : calculons le volume molaire de l eau liquide. On sait que M (eau ) = 18,0 g.mol -1 et que (eau) = 1,00 g.cm -3. 4

5 V m = V n = V (1 mol) = M = 18,0 1,00 = 18,0 cm3.mol Volume molaire d un gaz Dès le XIXème siècle, l étude des espèces chimiques sous forme gazeuse a conduit Amadeo Avogadro et André-Marie Ampère à formuler l hypothèse suivante. Le volume occupé par une mole de gaz ne dépend pas de la nature atomique ou moléculaire de ce gaz mais ne dépend que de la température et de la pression : c est le volume molaire V m des gaz, à température et pression fixés ; il s exprime en L.mol -1. Autrement dit, des volumes égaux de gaz différents (ex : du dioxygène O 2 et du butane C 4H 10), pris dans les mêmes conditions de température et de pression, contiennent la même quantité de matière de molécules O 2 ou C 4H 10. Ceci constitue la loi d Avogadro-Ampère. Une explication? On définit un gaz comme une espèce susceptible d occuper tout le volume mis à sa disposition André-Marie Ampère ( ) Amédéo Avogadro ( ) expérience : trois flacons identiques remplis de trois gaz colorés différents : O 2 incolore, Cl 2 vert et NO 2 roux. Ces trois flacons contiennent le même nombre de molécules! Température ( C) Pression (Pa) Volume molaire (L.mol -1 ) 0 3, ,6 0 2, ,3 0 1, ,4 20 1, ,0 50 1, ,5 En rouge, dans les conditions normales de température et de pression (CNTP), à 0 C sous hpa. En bleu, dans les conditions ordinaires moyennes du laboratoire, à 20 C sous hpa. La quantité de matière n (en mol) d atomes ou de molécules contenue dans un volume V de gaz (en L) est n = V V m V et V m sont alors mesurés dans les mêmes conditions de température et de pression. Exemple : dans le laboratoire, quelle quantité de matière de molécules a-t-on dans 1 L de dioxygène? dans 2 m 3 de dioxyde de carbone? dans 200 cm 3 de dihydrogène? n(o 2 ) = V(O 2) = 1 V m 24 = 4, mol n(co 2 ) = V(CO 2) = = 83 mol V m 24 n(h 2 ) = V(H 2) = 0,2 V m 24 = 8, mol 5

6 Pour résumer et répondre à toutes les attentes Pour déterminer la quantité de matière d un échantillon d espèce chimique, tout dépend de l état physique dans lequel se trouve l espèce chimique concernée et des données qui vous sont proposées. Pour déterminer la quantité de matière que renferme un échantillon solide : on a recours à la masse et à la masse molaire un échantillon liquide : on a recours au volume, à la masse volumique (ou densité) puis à la masse molaire un échantillon gazeux : on a recours au volume et au volume molaire ; on verra qu on peut également utiliser la pression, le volume et la température du gaz pour obtenir la quantité de matière de gaz (s il est parfait). Ces règles restent assez générales, même si parfois d autres moyens peuvent être utilisés (nous y reviendrons). Des solutions contenant des entités dissoutes d espèces chimiques différentes prises à la même concentration massique ne contiennent pas le même nombre d entités : cela tient à la masse de l entité elle-même. 4 Solutions De nombreuses réactions chimiques, ainsi que la plupart des échanges au sein des organismes biologiques, ont lieu en solution. Il est alors indispensable de connaître la nature des espèces dans une solution et de savoir déterminer leurs concentrations. Attention : il ne faut pas confondre les verbes «fondre» et «dissoudre»! La glace fond au Soleil, le beurre fond sur le toast mais le sucre se dissout dans l eau. La dissolution ne se produit qu au contact d un solvant, alors que la fusion nécessite un apport de chaleur suffisant ; dans ce dernier cas, l espèce passe de l état solide à l état liquide : pour faire fondre du sel, il faudrait le chauffer à plus de 800 C! 4.1 Présentation d une solution Expérience Prenons trois béchers contenant de l eau distillée. Introduisons dans chacun une pointe de spatule de saccharose (C 12H 22O 11), une pointe de spatule de sulfate de cuivre (CuSO 4) et 2 ml d éthanol C 2H 6O, et agitons. Les trois solutions obtenues sont limpides, on ne distingue plus les cristaux ou le liquide introduit : on obtient un mélange homogène, une solution Définitions On appelle solution tout liquide homogène 2 qui contient plusieurs espèces chimiques. Le constituant majoritaire est appelé solvant. dans les solutions aqueuses, le solvant utilisé est l eau ; il existe aussi des solutions organiques, dans lesquelles le solvant est un liquide organique (éthanol, éther, acétone, dichlorométhane, cyclohexane ) différent de l eau. Avec de l eau, on obtient une solution aqueuse de sulfate de cuivre ou de saccharose en dissolvant des cristaux de CuSO 4(s) ou de C 12H 22O 11(s) dans l eau. Pour ces solutions, le saccharose ou le sulfate de cuivre constituent le soluté. C est la dissolution d un soluté (solide, liquide ou gazeux 3 ) dans un solvant qui donne une solution. Remarque : vous savez depuis le début de l année que l on ne peut dissoudre qu une quantité limitée de soluté dans un solvant : si l on franchit une limite appelée solubilité du soluté dans le solvant, le soluté ne se dissout plus, on dira que la solution est saturée. Ex : 1,0 L d eau distillée peut dissoudre à 25 C au maximum 1, mol de diiode. En général, la solubilité s exprime en g.l 1 et dépend du solvant et de la température. diiode I 2 : dans l eau à 25 C : 0,34 g/l ; dans le cyclohexane à 25 C : 28 g/l pour fabriquer de l eau iodée, on travaille avec de l eau chaude sucre (saccharose C 12H 22O 11) : 1,97 g/l à 20 C ; 3,69 g/l à 80 C ; insoluble dans l éthanol sel (chlorure de sodium NaCl) : 360 g/l à 20 C ; 384 g/l à 80 C 2 Un liquide est homogène s il a en tout point la même composition. Le sang, par exemple, n est pas un mélange homogène : ce n est pas une solution. 3 Les boissons gazeuses contiennent notamment du dioxyde de carbone CO 2 en solution! 6

7 Nature de la solution obtenue La nature de la solution dépend de la nature du soluté ; non pas de son état physique, mais de sa nature chimique, moléculaire ou ionique. Cette différence vient de la manière dont sont liés les atomes dans la molécule : par liaison de type covalente (molécules) ou par liaison de type électrostatique (charges +/- : solides ioniques). Si le soluté est moléculaire, il faut envisager deux cas Il ne réagit pas avec le solvant eau : la solution contient alors des molécules d eau et des molécules de soluté exemples des solutions de diiode, de saccharose ou d éthanol. Il réagit avec l eau en donnant des ions : la solution obtenue contient alors des molécules d eau, des molécules de soluté n ayant pas réagi et des ions issus de la réaction de la molécule de soluté avec l eau exemple de l acide éthanoïque CH 3 COOH Si le soluté est ionique, les ions qui le constituent se dispersent dans l eau. La solution obtenue contient donc des molécules d eau et les ions introduits. exemple de la solution de sulfate de cuivre. 4.2 Concentration d une espèce en solution Définition La concentration molaire C A d une espèce chimique dissoute en solution est la quantité de matière de cette espèce contenue dans 1 L de la solution. Elle est égale au quotient de la quantité de matière n A de l espèce A (en mol) par le volume V sol de la solution (en L) C A = n A V sol La concentration molaire d une espèce s exprime en moles par litre de solution (mol.l -1 ) Exemple : un solution isotonique utilisée par les sportifs contient 5 g de glucose (C 6 H 12 O 6 ) pour 100 ml de solution. 1 L de la solution contient donc 50 g de glucose 50 g de glucose représentent n = m(glucose) M(glucose) = 50 = 0,28 mol de glucose On en déduit la concentration molaire de la solution isotonique, C(glucose) = 0,28 mol.l -1. On aurait pu calculer C(glucose) = n glucose V sol = m(glucose) M(glucose) V sol = 5 = 0,28 mol.l ,1 Remarque : la concentration d une solution en espèces ioniques est notée [A + ]. Par exemple, une solution d ions sulfate SO 4 2- peut avoir une concentration [SO 4 2- ] = mol.l -1. Le titre (ou concentration) massique d un soluté en solution correspond numériquement à la masse de ce soluté présent dans 1,0 L de solution ; elle s exprime donc en g.l 1. ma cm ( A) ta V 7

8 Préparation d une solution à partir d une espèce solide Pour obtenir une solution de concentration C A à partir d une espèce solide A, il faut connaître la masse m A de l espèce chimique A à dissoudre. La donnée est la suivante : la concentration C A étant fixée, on sait que le volume V sol de solution à préparer doit contenir la quantité de matière n A telle que n A = C A V sol Cette quantité de matière n A est obtenue en pesant la masse m A d espèce A, puisqu on a par définition m A = n A M A En conclusion, m A = C A V sol M A Exemple : calculer la masse de sulfate de cuivre pentahydraté (CuSO 4,5H 2 O) à prélever pour préparer 100 ml d une solution de sulfate de cuivre de concentration c = [Cu 2+ ] = [SO 4 2- ] = mol.l -1. Décrire le protocole expérimental. Attention : pour les espèces conduisant à des solutions ioniques, il faut distinguer concentration en soluté apporté et concentration effective. Prenons l exemple de la dissolution de d une masse m = 10,0 g de sulfate de sodium, Na 2 SO 4 (s), dans 1,00 L d eau. On peut écrire la dissolution sous la forme : M(Na 2 SO 4 ) = 2 M(Na) + M(S) + 4 M(O) = 142,0 g.mol 1. n Na SO 2 4 m Na SO 10,0 7, M Na SO 142, Na2SO4 ( s) 2 Na ( aq) SO4 ( aq) mol La concentration en soluté apporté est donc de c Na SO 2 4 ion sodium ion sulfate 2 7, n Na SO , mol. L. En revanche, dans cette solution, la concentration effective des ions sodium Na + (aq) et des ions sulfate SO 4 2 (aq) n est pas la même : il y a effectivement deux fois plus d ions sodium que d ions sulfate, ce qui implique que V 1,00 SO ( aq) c Na2SO4 7,04.10 mol. L Na ( aq) 2 SO4 ( aq) 2c Na2SO4 2 7, ,1.10 mol. L Exemple : le chlorure d aluminium AlCl 3 (s) est un solide ionique ; calculer les concentrations effectives des ions aluminium Al 3+ (aq) et chlorure Cl (aq) dans une solution obtenue par dissolution de 20,0 g de solide dans 250,0 ml d eau. Données : M(Al) = 27,0 g/mol ; M(Cl) = 35,5 g/mol. 4.3 Dilution d une solution Diluer une solution, c est diminuer sa concentration en ajoutant du solvant. La solution initiale est appelée solution mère ; la solution diluée est appelée solution fille. 8

9 dilution Relation entre les concentrations des solutions mère et fille On désire préparer un volume V f d une solution aqueuse diluée (fille) du soluté A de concentration C f à partir d une solution mère de soluté A de concentration C o. Solution mère Concentration C o Volume V o DILUTION Solution fille Concentration C f Volume V f Comment procéder? Commençons par prendre une fiole jaugée de volume V f. Cette fiole contiendra la solution fille. C est dans cette fiole que nous allons diluer un volume V o la solution mère. Comment déterminer le volume V o de solution mère à prélever? En respectant cette remarque : toute la quantité de matière de soluté A présente dans la solution fille provient de la solution mère ; on ne fera que rajouter de l eau. Autrement dit, les quantités de matière de A dans les deux volumes V o et V f sont les mêmes. n A,f = n A,o c est-à-dire C f V f = C o V o Ce qui permet d écrire que V o = C f V f C o On peut remarquer que les deux volumes V o et V f sont proportionnels. Le coefficient de proportionnalité, C f C o, est le facteur de dilution. Ce facteur est supérieur à 1 et n a pas d unité Préparation d une solution diluée 9

10 Des étapes-clé souvent négligées : les rinçages!! Au laboratoire, on travaille avec de la verrerie lavée et séchée prête à l emploi ; toutefois, il faut être conscient que des rinçages peuvent éviter des erreurs lourdes de conséquences. Le questionnement à retenir est le suivant : lorsque je rince avec une solution, j apporte ce que cette solution contient. Ainsi, lors d une dilution, on peut rincer à l eau distillée la fiole jaugée, mais surtout pas la pipette jaugée : cette dernière doit être rincée avec la solution qu elle permet de prélever, afin que le prélèvement ne soit pas dilué aussi infime cela puisse paraître. Exemple d application On dispose d une solution ionique de sel, contenant des ions sodium Na + (aq) et des ions Cl (aq) à la concentration c o = 1, mol.l 1. A partir de cette solution, on souhaite obtenir v f = 100,0 ml d une solution de sel à la concentration c f = c o/10 = 1, mol.l 1. Rédiger le protocole détaillé de cette dilution, en indiquant les rinçages nécessaires. 1. Calcul du volume de solution mère à prélever 2 3 c f V f 1, , Vo 1, L 10,0mL 1 c 1, o 2. Description du protocole On place la solution mère dans un becher qu on aura rincé au préalable à l aide de cette solution. A l aide d une pipette jaugée de V o = 10,0 ml préalablement rincée à la solution mère et coiffée de sa propipette, on prélève dans le becher V o = 10,0 ml de solution mère, que l on place dans une fiole jaugée de volume V f = 100,0 ml préalablement rincée à l eau distillée. On ajoute de l eau distillée dans la fiole à environ ¾ du trait de jauge, on bouche et on agite. On ajuste le niveau de la solution au trait de jauge à l aide de l eau distillée (en terminant éventuellement par une pipette plastique d ajustage), le ménisque de la solution étant «assis» sur le trait de jauge, on bouche et on agite. 3.3 Quelques remarques On appelle facteur de dilution F le rapport entre les concentrations de la solution mère et de la solution fille, c F c Ce facteur permet de dire simplement combien de fois la solution fille est plus diluée que la solution mère. Dans l exemple précédent, on dira que la solution fille est 10 fois plus diluée que la solution mère. Cela indique également que pour préparer la solution fille, il faut placer un volume V o de solution mère dans un volume total de solution 10 fois plus grand, soit V f = 10 V o. Ainsi, si l on avait voulu préparer V f = 250,0 ml de solution fille, il aurait fallu placer V o = 25,0 ml de solution mère dans une fiole jaugée de V f = 250,0 ml et procéder au protocole de dilution. Dans de nombreux cas, il convient alors de dissocier concentration en soluté apporté et concentration effective des ions en solution ; si pour le sel, les deux sont identiques, ce n est pas le cas, par exemple, pour le sulfate d hydrogène ou le chlorure de calcium : pourquoi? Préciser! Exemple Le chlorure de baryum est un composé ionique constitué d ions chlorure et d ions baryum. 1. Quelle est la formule statistique de ce composé solide? 2. Ecrire l équation de sa dissolution dans l eau en faisant apparaître les ions en solution. On prépare une solution aqueuse de chlorure de baryum en dissolvant 26,8 g de ce composé solide dans 250 ml d eau distillée. On donne M (Ba) = 137,3 g.mol 1 et M(Cl) = 35,5 g.mol Quelle est la concentration molaire de cette solution? 4. Donner les concentrations des ions en solution. o f 10

SP. 3. Concentration molaire exercices. Savoir son cours. Concentrations : Classement. Concentration encore. Dilution :

SP. 3. Concentration molaire exercices. Savoir son cours. Concentrations : Classement. Concentration encore. Dilution : SP. 3 Concentration molaire exercices Savoir son cours Concentrations : Calculer les concentrations molaires en soluté apporté des solutions désinfectantes suivantes : a) Une solution de 2,0 L contenant

Plus en détail

Des solutions en chimie

Des solutions en chimie AP Seconde www.lycees- genevoix- signoret.fr/sciences- physiques Des solutions en chimie Dans les exercices qui suivent, on utilisera les masses molaires atomiques suivantes : M(H)=1 g/mol, M(C)=12 g/mol,

Plus en détail

THEME 2. LE SPORT CHAP 1. MESURER LA MATIERE: LA MOLE

THEME 2. LE SPORT CHAP 1. MESURER LA MATIERE: LA MOLE THEME 2. LE SPORT CHAP 1. MESURER LA MATIERE: LA MOLE 1. RAPPEL: L ATOME CONSTITUANT DE LA MATIERE Toute la matière de l univers, toute substance, vivante ou inerte, est constituée à partir de particules

Plus en détail

COMP.2 Cohésion des solides et Solvatation exercices. Savoir son cours QCM :

COMP.2 Cohésion des solides et Solvatation exercices. Savoir son cours QCM : COMP.2 Cohésion des solides et Solvatation exercices Savoir son cours QCM : Paires d ions : Trouver la proportion d anions et de cations dans les solides constitués des paires d ions suivantes : [K + ]

Plus en détail

Tableau d avancement d une réaction chimique

Tableau d avancement d une réaction chimique Tableau d avancement d une réaction chimique 1) Le tableau d avancement et son utilité Voici comment se présente, dans un cas général un tableau d avancement d une réaction : a A + b B b C + d D n A (initial)

Plus en détail

GYMNASE DU BUGNON LAUSANNE Mai 2008. EXAMEN D ADMISSION DE L ECOLE DE MATURITE 2 ème ANNEE OPTION SPECIFIQUE BIOLOGIE - CHIMIE EPREUVE DE CHIMIE

GYMNASE DU BUGNON LAUSANNE Mai 2008. EXAMEN D ADMISSION DE L ECOLE DE MATURITE 2 ème ANNEE OPTION SPECIFIQUE BIOLOGIE - CHIMIE EPREUVE DE CHIMIE GYMNASE DU BUGNON LAUSANNE Mai 2008 EXAMEN D ADMISSION DE L ECOLE DE MATURITE 2 ème ANNEE OPTION SPECIFIQUE BIOLOGIE - CHIMIE EPREUVE DE CHIMIE Date : mai 2008 Durée : 3 heures Matériel mis à disposition

Plus en détail

Préparations de solutions aqueuses

Préparations de solutions aqueuses Préparations de solutions aqueuses. Rappels : qu est-ce qu une solution aqueuse? * Introduis grâce à une spatule quelques cristaux de permanganate de potassium dans un tube à essai. Décris l aspect de

Plus en détail

obs.1 Calculs de Quantités de matière exercices

obs.1 Calculs de Quantités de matière exercices obs.1 Calculs de Quantités de matière exercices Alcool à 90% Un fluidifiant : Lors d une séance de TP, le professeur demande de préparer 250 ml d une solution d alcool à 90,0 % en volume. a) Calculer le

Plus en détail

Iodure de potassium : 2 g Iode métalloïde I 2 : 1 g Eau q.s. ad 100 g (1)

Iodure de potassium : 2 g Iode métalloïde I 2 : 1 g Eau q.s. ad 100 g (1) TP NEW STYLE 1S THÈME OBSERVER/MATIÈRES COLORÉES/AVANCEMENT DOSAGE COLORIMÉTRIQUE D UNE SOLUTION DE LUGOL PAGE 1 / 5 NOM :... PRÉNOM :... CLASSE :... DATE :... Document 1 : Le médicament Le Lugol est une

Plus en détail

Les solutions. Chapitre 2 - Modèle. 1 Définitions sur les solutions. 2 Concentration massique d une solution. 3 Dilution d une solution

Les solutions. Chapitre 2 - Modèle. 1 Définitions sur les solutions. 2 Concentration massique d une solution. 3 Dilution d une solution Chapitre 2 - Modèle Les solutions 1 Définitions sur les solutions 1.1 Définition d une solution : Une solution est le mélange homogène et liquide d au moins deux espèces chimiques : Le soluté : c est une

Plus en détail

LABORATOIRES DE CHIMIE Préparation des solutions

LABORATOIRES DE CHIMIE Préparation des solutions LABORATOIRES DE CHIMIE Préparation des solutions La préparation des solutions est un des actes majeurs de la chimie. Une solution se prépare toujours dans une fiole jaugée. Tout prélèvement se fait avec

Plus en détail

TP : Détermination de la concentration en glucose d une boisson de réhydratation Première Partie

TP : Détermination de la concentration en glucose d une boisson de réhydratation Première Partie TP : Détermination de la concentration en glucose d une boisson de réhydratation Première Partie Lorsque l on chauffe un mélange d une solution de glucose et d une solution d acide 3,5- dinitrosalycilique

Plus en détail

DEVOIR SURVEILLE - SCIENCES PHYSIQUES

DEVOIR SURVEILLE - SCIENCES PHYSIQUES DEVOIR SURVEILLE - SCIENCES PHYSIQUES Version 2 Calculette autorisée Durée: 50min Toutes vos réponses doivent être correctement rédigées et justifiées. Données pour les deux exercices : Atome H C N O Masse

Plus en détail

Chapitre 16, TP 2 : «Etude d une transformation chimique»

Chapitre 16, TP 2 : «Etude d une transformation chimique» Chapitre 16, TP 2 : «Etude d une transformation chimique» Objectifs : Décrire un système chimique et son évolution. Identifier un réactif limitant. Ecrire l équation-bilan de réaction. Document 1 : Présentation

Plus en détail

la matièr cuivre (II) Donner la 2) Déterminer et Cu 2+ + Correction : ions chlorure. 1) Chlorure de cuivre neutralité CuCl 2. = =

la matièr cuivre (II) Donner la 2) Déterminer et Cu 2+ + Correction : ions chlorure. 1) Chlorure de cuivre neutralité CuCl 2. = = 1) Chlorure de cuivre Le chlorure de cuivre (II) est un composé ionique constitué d'ions chlorure Cl - et d'ions cuivre (II) Cu 2+. Donner la formule statistique de ce composé. Écrire l'équation de sa

Plus en détail

obs.4 Couleur et quantité de matière exercices

obs.4 Couleur et quantité de matière exercices obs.4 Couleur et quantité de matière exercices Savoir son cours Mots manquants Une solution colorée se comporte comme un filtre coloré. La grandeur permettant d évaluer l intensité de la lumière absorbée

Plus en détail

EPREUVE SPECIFIQUE FILIERE MP CHIMIE. Durée : 2 heures. Les calculatrices sont autorisées * * *

EPREUVE SPECIFIQUE FILIERE MP CHIMIE. Durée : 2 heures. Les calculatrices sont autorisées * * * SESSION 2006 EPREUVE SPECIFIQUE FILIERE MP CHIMIE Durée : 2 heures Les calculatrices sont autorisées * * * NB : Le candidat attachera la plus grande importance à la clarté, à la précision et à la concision

Plus en détail

Expérience : Extraction de la caféine dans des sodas et dosage.

Expérience : Extraction de la caféine dans des sodas et dosage. Expérience : Extraction de la caféine dans des sodas et dosage. On propose dans ce fichier de doser la caféine contenue dans une boisson. La première étape consiste à extraire la caféine d une à l aide

Plus en détail

Concours régional des Olympiades de Chimie Académie de Limoges

Concours régional des Olympiades de Chimie Académie de Limoges 25 janvier 2006 Concours régional des Olympiades de Chimie Académie de Limoges THEME : CHIMIE ET HABITAT AU SERVICE DE L INNOVATION Lycée Raoul Dautry Détermination de la teneur en sulfate de calcium dans

Plus en détail

Concours régional des Olympiades de Chimie Académie de Limoges

Concours régional des Olympiades de Chimie Académie de Limoges 25 janvier 2006 Concours régional des Olympiades de Chimie Académie de Limoges THEME : CHIMIE ET HABITAT AU SERVICE DE L INNOVATION Lycée Raoul Dautry Détermination de la teneur en sulfate de calcium dans

Plus en détail

J-10. Chimie Les données nécessaires à la résolution des exercices et ne se trouvant pas dans l énoncé se situent en fin de partie.

J-10. Chimie Les données nécessaires à la résolution des exercices et ne se trouvant pas dans l énoncé se situent en fin de partie. J0 Chimie Les données nécessaires à la résolution des exercices et ne se trouvant pas dans l énoncé se situent en fin de partie. Exercice : Ecriture d équation de réaction. Ecrire les équation de réaction

Plus en détail

La réaction chimique

La réaction chimique Chapitre Programme 00 11 Exemples d activités Comment décrire le système et son évolution? À l aide d expériences simples à analyser, et sur la base des hypothèses formulées par les élèves, caractérisation

Plus en détail

THEME : SPORT. Sujet N 7

THEME : SPORT. Sujet N 7 THEME : SPORT Sujet N 7 Exercice n 1 : Question de cours Définir la mole. Exercice n : Composition de la sueur Le tableau (document 1 présent en annexe) donne une partie des composants de la sueur. 1-

Plus en détail

CHIMIE Durée 3 h coefficient 4

CHIMIE Durée 3 h coefficient 4 BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE -- SESSION 2003 SÉRIE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LABORATOIRE SPÉCIALITÉ : CHIMIE DE LABORATOIRE ET DE PROCÉDÉS INDUSTRIELS Épreuve : PHYSIQUE CHIMIE CHIMIE Durée 3 h coefficient

Plus en détail

A l échelle macroscopique, une phase est une quantité de matière homogène, on distingue la phase gazeuse, liquide et solide.

A l échelle macroscopique, une phase est une quantité de matière homogène, on distingue la phase gazeuse, liquide et solide. : Constitution de la matière: Différentes phases de la matière: A l échelle macroscopique, une phase est une quantité de matière homogène, on distingue la phase gazeuse, liquide et solide. o Phase gazeuse:

Plus en détail

Sciences physiques CH13 Les solutions. II- Concentration d une solution. 2)- Concentration molaire. 5)- Calcul d une concentration. IV- Applications.

Sciences physiques CH13 Les solutions. II- Concentration d une solution. 2)- Concentration molaire. 5)- Calcul d une concentration. IV- Applications. CH 13 Les Solutions. I- Dissolution d une espèce chimique. 1)- Définitions. 2)- Exemple. 3)- Solution saturée. 4)- Propriétés des solutions. II- Concentration d une solution. 1)- Concentration massique

Plus en détail

Spectroscopie UV-visible : Bonbons Schtroumpf

Spectroscopie UV-visible : Bonbons Schtroumpf I Terminale S Spectroscopie UV-visible : Bonbons Schtroumpf Objectifs : - Etablir un protocole et le réaliser afin d extraire un colorant et l identifier par spectroscopie UV-visible. - Utiliser la loi

Plus en détail

Le ciment. CaCO 3 (s) = CaO (s) + CO 2 (g) 1. Fabrication du ciment 2. Emissions de dioxyde de carbone 3. Exemples d exploitations pédagogiques

Le ciment. CaCO 3 (s) = CaO (s) + CO 2 (g) 1. Fabrication du ciment 2. Emissions de dioxyde de carbone 3. Exemples d exploitations pédagogiques Le ciment 1. Fabrication du ciment 2. Emissions de dioxyde de carbone 3. Exemples d exploitations pédagogiques 1. Fabrication du ciment Le ciment est obtenu à partir du calcaire (CaCO 3 ) et de l argile

Plus en détail

Stratégie de synthèse et sélectivité en chimie organique.

Stratégie de synthèse et sélectivité en chimie organique. FICHE 14 Stratégie de synthèse et sélectivité en chimie organique. I. Stratégie à employer lors d une synthèse On veut synthétiser un composé au laboratoire. On doit donc imaginer les différentes étapes

Plus en détail

COMMENT DOSER UN ACIDE OU UNE BASE?

COMMENT DOSER UN ACIDE OU UNE BASE? COMMENT DOSER UN ACIDE OU UNE BASE? Un dosage se définit d une part par la technique mise en jeu (mesure phmétrique, conductimétrique, spectrophotométrique, etc.), d autre part, par la méthode (par étalonnage,

Plus en détail

Exercice I: Préparation du savon (6 points)

Exercice I: Préparation du savon (6 points) Année scolaire : 10/11 Classes : SV Matière : Chimie Cette épreuve est constituée de trois exercices. Elle comporte quatre pages numérotées de 1 à 4. L usage d une calculatrice non programmable est autorisé.

Plus en détail

Les nitrates fiche guide

Les nitrates fiche guide Les nitrates fiche guide Notions abordées Chimie Sciences Mathématiques - Réactions chimiques - Concentration - Filtration - Rôle de l azote - Etude d un écosystème - Proportionnalité Objectifs d apprentissage

Plus en détail

TP 7: Titrage de solutions commerciales - Correction

TP 7: Titrage de solutions commerciales - Correction TP 7: Titrage de solutions commerciales - Correction Objectifs: le but de ce TP et de mettre en œuvre les méthodes de détermination du point équivalent d'un dosage vues précédemment. Ainsi on pourra remonter

Plus en détail

COURS et EXERCICES de CHIMIE

COURS et EXERCICES de CHIMIE Collège de Saussure ============== COURS et EXERCICES de CHIMIE 2 ème année OS Août 2008 CHAPITRE 1 : LA MOLE ET LE VOLUME MOLAIRE DES GAZ Où l on apprend comment déterminer le nombre de moles d'un échantillon

Plus en détail

Feuille I Ex 1 Dissolution du chlorure de baryum. Ex 2 Dissolution du phosphate de fer(ii) Ex3 Solution de sulfate de sodium.

Feuille I Ex 1 Dissolution du chlorure de baryum. Ex 2 Dissolution du phosphate de fer(ii) Ex3 Solution de sulfate de sodium. Feuille I Ex 1 Dissolution du chlorure de baryum Ex 2 Dissolution du phosphate de fer(ii) Ex3 Solution de sulfate de sodium. Ex 4 Solution de sulfate de zinc. Feuille I-2 Ex 5 Solution de sulfate de cuivre.

Plus en détail

Tableau d avancement

Tableau d avancement Terminale S - AP SPC 6 Tableau d avancement Objectifs : Savoir réaliser un bilan de matière initial, intermédiaire ou final grâce à un tableau d avancement. Une transformation chimique est l évolution

Plus en détail

Démonstration par l enseignante ou l enseignant Transformer de l eau en vin, en lait puis en bière

Démonstration par l enseignante ou l enseignant Transformer de l eau en vin, en lait puis en bière SNC2D/SNC2P Réactions chimiques/réactions chimiques Démonstration par l enseignante ou l enseignant Transformer de l eau en vin, en lait puis en bière Sujets preuves d un changement chimique types de réactions

Plus en détail

Chapitre C1 : Les eaux de consommation

Chapitre C1 : Les eaux de consommation Chapitre C1 : Les eaux de consommation I) Une eau minérale est-elle de l eau pure? Activité expérimentale : 1- Peser un bécher de 150 ml à l aide de la balance. 2- Introduire 100 ml d eau minérale Hépar

Plus en détail

TP III. Caractérisation de l équilibre de la calcite dans une solution aqueuse

TP III. Caractérisation de l équilibre de la calcite dans une solution aqueuse CHAMPREDONDE Renaud DAUNIS Mélanie TP III Caractérisation de l équilibre de la calcite dans une solution aqueuse Module de géochimie Responsable : J.-L. DANDURAND SOMMAIRE INTRODUCTION I / Etude théorique

Plus en détail

LIQUIDES, GAZ, SOLUTIONS

LIQUIDES, GAZ, SOLUTIONS LIQUIDES, GAZ, SOLUTIONS UE3 I) Niveaux d organisation de la matière A. Caractéristiques des 3 états de la matière 1 er niveau = atome. 2 ème niveau = molécule (H2O ; Buthane ; ADN). 3 ème niveau = état

Plus en détail

La mole : unité de quantité de matière

La mole : unité de quantité de matière La mole : unité de quantité de matière Historique En 1827, Brown observe le mouvement erratique des grains de pollen à la surface de l'eau. Il pense tout d'abord que ce mouvement est dû à la vie, mais

Plus en détail

PC Brizeux TP N 1 - Correction Altmayer- Henzien 2015-2016

PC Brizeux TP N 1 - Correction Altmayer- Henzien 2015-2016 Correction TP N1 I. Etalonnage d'une solution de soude Q1. Si la solution de soude n'est pas fraîchement préparée, du dioxyde de carbone de l'air peut se dissoudre dedans puis réagir avec la soude par

Plus en détail

Teneur en chlore actif des Eaux et Concentrés de Javel

Teneur en chlore actif des Eaux et Concentrés de Javel Teneur en chlore actif des Eaux et Concentrés de Javel 1 Principe Importance de la mesure de la teneur en chlore actif La mesure de la teneur en chlore actif est très importante pour un fabricant, un préparateur

Plus en détail

Spectroscopie UV - visible

Spectroscopie UV - visible Spectroscopie UV - visible ACTIVITES 6 Activité de découverte 2 : Spectre et couleur Le «vert malachite» est un colorant organique de synthèse. La teinte de ses solutions (document 1) ressemble à celle

Plus en détail

Chimie 9. Concentration CUEEP/USTL - SÉVERINE CANCIANI

Chimie 9. Concentration CUEEP/USTL - SÉVERINE CANCIANI Chimie 9 Concentration CUEEP/USTL - SÉVERINE CANCIANI Mai 2008 Table des matières Table des matières 3 I - Qu'est ce qu'une solution? 5 A. Définitions...5 B. Solution : complément...5 II - La dissolution

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SÉRIE ST2S SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA SANTÉ ET DU SOCIAL ÉPREUVE DE SCIENCES PHYSIQUES ET CHIMIQUES

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SÉRIE ST2S SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA SANTÉ ET DU SOCIAL ÉPREUVE DE SCIENCES PHYSIQUES ET CHIMIQUES SESSION 2014 BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SÉRIE ST2S SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA SANTÉ ET DU SOCIAL ÉPREUVE DE SCIENCES PHYSIQUES ET CHIMIQUES Durée de l épreuve : 2 heures Coefficient : 3 L usage de

Plus en détail

CHAPITRE 7 : CONCENTRATION ET QUANTITE DE MATIERE.

CHAPITRE 7 : CONCENTRATION ET QUANTITE DE MATIERE. CHAPITRE 7 : CONCENTRATION ET QUANTITE DE MATIERE. I-LA FACON DE COMPTER DES CHIMISTES 1- De la concentration massique au nombre de molécules : Situation problème : Pour obtenir des performances optimales,

Plus en détail

DS n 1. solution. [1,5pt] Quelle masse m' d'acide ascorbique le comprimé contenait-il? [1,5pt]

DS n 1. solution. [1,5pt] Quelle masse m' d'acide ascorbique le comprimé contenait-il? [1,5pt] Nom : / 40 14 janvier 2015 Prénom :.. DS n 1 2 nde 7 Mme Grange-Reynas La calculatrice et le compagnon sont autorisés. Le sujet sera rendu avec la copie. Toutes les réponses doivent être rédigées avec

Plus en détail

Concentration. Sévrine Canciani CUEEP-USTL Département Sciences

Concentration. Sévrine Canciani CUEEP-USTL Département Sciences Concentration Sévrine Canciani CUEEP-USTL Département Sciences Octobre2007 Table des matières ChapitreI Qu'est ce qu'une solution?5 ChapitreII La dissolution7 A Le sucre7 B Le chlorure de sodium7 ChapitreIII

Plus en détail

Chapitre 2. Réactions acido-basiques

Chapitre 2. Réactions acido-basiques Chapitre 2. Réactions acido-basiques Exemples de réactions acido- basiques : o Le contrôle de l acidité du sang par l organisme est basé sur des réactions acido- basiques ( toute variation peut provoquer

Plus en détail

Niveau 2 nde THEME : LA PRATIQUE DU SPORT. Pré requis o La notion de mole, quantité de matière. Physique Chimie PRELEVER UNE QUANTITE DE MATIERE

Niveau 2 nde THEME : LA PRATIQUE DU SPORT. Pré requis o La notion de mole, quantité de matière. Physique Chimie PRELEVER UNE QUANTITE DE MATIERE Document du professeur 1/11 Niveau 2 nde THEME : LA PRATIQUE DU SPORT Physique Chimie PRELEVER UNE QUANTITE DE MATIERE Programme : BO spécial n 4 du 29/04/2010 LA PRATIQUE DU SPORT NOTIONS ET CONTENUS

Plus en détail

Concentration et solutions électrolytiques. Correction

Concentration et solutions électrolytiques. Correction Concentration et solutions électrolytiques Exercice 1 : Une masse m = 17,1g de sulfate d aluminium solide est dissoute dans = 250m d. 1- Quelle est la masse molaire du sulfate d aluminium? 2- Quels sont

Plus en détail

CORRIGE. Objectifs : Exploiter des spectres UV-visible pour caractériser et doser une espèce colorée

CORRIGE. Objectifs : Exploiter des spectres UV-visible pour caractériser et doser une espèce colorée Partie Observer : Ondes et matière CHAP 04-ACT EXP Spectroscopie UV-Visible CORRIGE Objectifs : Exploiter des spectres UV-visible pour caractériser et doser une espèce colorée Problématique : Un sirop

Plus en détail

H.S.2.2.E Les grandeurs caractéristiques pour établir la composition d une solution.

H.S.2.2.E Les grandeurs caractéristiques pour établir la composition d une solution. H.S.2.2.E Les grandeurs caractéristiques pour établir la composition d une solution. I) La mole : Pour pouvoir manipuler des éléments chimiques (quelques grammes), il faudrait en utiliser un très grand

Plus en détail

SCIENCES CM1. Les reporters. Directrice d édition Sandra Boëche. Conseiller scientifique Franck James, formateur en sciences à l IUFM

SCIENCES CM1. Les reporters. Directrice d édition Sandra Boëche. Conseiller scientifique Franck James, formateur en sciences à l IUFM CM1 SCIENCES Les reporters Directrice d édition Sandra Boëche Conseiller scientifique Franck James, formateur en sciences à l IUFM Auteurs Régis Delpeuch, professeur des écoles Bernard Darley, formateur

Plus en détail

Extraction, séparation et identification d espèces chimiques

Extraction, séparation et identification d espèces chimiques Extraction, séparation et identification d espèces chimiques Préambule : Depuis la plus haute Antiquité, l homme utilise des colorants, des parfums et des arômes. Ceux-ci ont d abord été extraits de produits

Plus en détail

Corrigé examen de chimie physique 2BBM janvier 2008.

Corrigé examen de chimie physique 2BBM janvier 2008. Corrigé examen de chimie physique 2BBM janvier 2008. Note : la dispense est fixée à 12. Problème 1. On s intéresse à la combustion du gaz naturel, assimilé à du méthane dans le dioxygène : CH 4(g) + 2

Plus en détail

BTS CHIMISTE Session 2015 EPREUVE FONDAMENTALE DE CHIMIE. - Pratique expérimentale -

BTS CHIMISTE Session 2015 EPREUVE FONDAMENTALE DE CHIMIE. - Pratique expérimentale - BTS CHIMISTE Session 2015 EPREUVE FONDAMENTALE DE CHIMIE Durée : 6 heures Coef. : 7 Poste n : SUJET n 1 - Pratique expérimentale - DOSAGES D UNE EAU MINÉRALE D HÉPAR Fiche de choix (à rendre avec la copie)

Plus en détail

Étude des gaz. La loi de Boyle-Mariotte La loi de Charles La loi d Avogadro

Étude des gaz. La loi de Boyle-Mariotte La loi de Charles La loi d Avogadro La loi de Boyle-Mariotte La loi de Charles La loi d Avogadro Adaptation d extraits tirés du guide d apprentissage Étude des gaz, SOFAD, janvier 1999. La loi de Boyle-Mariotte Lorsqu on comprime un gaz,

Plus en détail

LV1 Module Molécules de la Vie Travaux Dirigés n 2

LV1 Module Molécules de la Vie Travaux Dirigés n 2 LV1 Module Molécules de la Vie Travaux Dirigés n 2 Equilibre acide-base, préparation de tampons asamuel@unice.fr Objectif : Assimiler les relations acide-base en sachant écrire les équations de dissociation

Plus en détail

c(mol.l -1 ) 1,0.10-2 1,0.10-3 1,0.10-4 σ(s.i) 9,00.10-2 2,185.10-2 3,567.10-3

c(mol.l -1 ) 1,0.10-2 1,0.10-3 1,0.10-4 σ(s.i) 9,00.10-2 2,185.10-2 3,567.10-3 Chimie TC 1 Correction On détermine la conductivité de solutions d acide fluorhydrique de diverses concentrations c. Les résultats sont consignés dans le tableau ci-dessous : c(mol.l -1 ) 1,0.10-2 1,0.10-3

Plus en détail

Exercice I: solution tampon (7 points)

Exercice I: solution tampon (7 points) Classes : SG Année scolaire : 2010/2011 Matière : Chimie Cette épreuve est constituée de trois exercices. Elle comporte trois pages numérotées de 1 à 3. L usage d une calculatrice non programmable est

Plus en détail

Chapitre B1 : Comment effectuer un dosage par spectrophotométrie?

Chapitre B1 : Comment effectuer un dosage par spectrophotométrie? Chapitre B1 : Comment effectuer un dosage par spectrophotométrie? TP : La bouillie bordelaise : Dosage par étalonnage. Document 1 : la spectroscopie UV-visible Une espèce chimique est susceptible d interagir

Plus en détail

BRASSEUR LYCEE MONTAIGNE

BRASSEUR LYCEE MONTAIGNE THEME 2 LE SPORT CHAP 2 SOLUTIONS ET CONCENTRATION MOLAIRE 1 DISSOLUTION DE SOLIDES DANS L EAU/: SE DISSOUDRE N EST PAS FONDRE Il ne faut pas confondre: les verbes fondre et dissoudre: La glace fond au

Plus en détail

Exercices supplémentaires

Exercices supplémentaires Exercices supplémentaires Nombre d atomes, de molécules ou. 1. Combien de molécules de KCl trouve-t-on dans 0.1 mol de KCl 2. Y a-t-il plus de molécules dans 0.01 mol d eau ou 0.1 mol d oxygène moléculaire?

Plus en détail

Acides et Bases en solution aqueuse. Calculer le ph d une solution d acide chlorhydrique de concentration 0,05 mol.l -1

Acides et Bases en solution aqueuse. Calculer le ph d une solution d acide chlorhydrique de concentration 0,05 mol.l -1 Acides et Bases en solution aqueuse Acides Exercice 1 Calculer le ph d une solution d acide chlorhydrique de concentration 0,05 mol.l -1 Exercice 2 L acide nitrique est un acide fort. On dissout dans un

Plus en détail

Solutions - Concentrations

Solutions - Concentrations Solutions - Concentrations Table des matières I - Solutions et concentrations 3 1. Exercice : Dilution... 3 2. Exercice : Dilution... 3 3. Exercice : Dilutions multiples... 3 4. Exercice : Dose journalière

Plus en détail

Sciences physiques et chimiques

Sciences physiques et chimiques bac pro Philippe Adloff Hervé Gabillot Eyrolles Éducation / Gep Éditions, 2014 ISBN : 978-2-84425-946-2 Sciences physiques et chimiques Seconde professionnelle 100 % Exercices expérimentaux science et

Plus en détail

Laboratoire #3 : Dosage des carbonates

Laboratoire #3 : Dosage des carbonates Laboratoire #3 : Dosage des carbonates Au cours de cette expérience, vous allez obtenir de façon simple du dioxyde de carbone, caractériser quelques unes de ses propriétés et effectuer quelques réactions

Plus en détail

S.L - THEME Utilisation des ressources naturelles : séquence de 5 séances de 3 h

S.L - THEME Utilisation des ressources naturelles : séquence de 5 séances de 3 h S.L - THEME Utilisation des ressources naturelles : séquence de 5 séances de 3 h Domaine exploré : l eau Problématique générale : Des millions d hommes, dans les pays défavorisés, meurent encore, chaque

Plus en détail

EXERCICES ET CORRECTIONS

EXERCICES ET CORRECTIONS Avan cem ent d'un e réact ion EXERCICES ET CORRECTIONS Ex I On verse dans un bécher V= 20,0 ml d une solution de nitrate d argent contenant des ions argent (I) (Ag + (aq) ) et des ions nitrate( NO 3 -

Plus en détail

MATHEMATIQUES (10 points)

MATHEMATIQUES (10 points) Session 2011 Page : 1/ 9 MATHEMATIQUES (10 points) Vous participez au lancement d'un nouveau parfum pour femme. EXERCICE N 1 : LE FLACON (1,5 point) On crée un logo dans le but de commercialiser le flacon.

Plus en détail

MC11 Mélanges d acides et de bases ; solutions tampons

MC11 Mélanges d acides et de bases ; solutions tampons MC11 Mélanges d acides et de bases ; solutions tampons Les définitions d acidité et de basicité ont beaucoup évoluées depuis leur apparition. Aujourd hui, on retient deux définitions valables. Celle donnée

Plus en détail

SECONDE / PHYSIQUE-CHIMIE

SECONDE / PHYSIQUE-CHIMIE SECONDE / PHYSIQUE-CHIMIE LA SANTE Chapitre 6 : Solutions et concentration massique I. Solutions 1. Définition Une solution est un liquide contenant une ou plusieurs espèces chimiques dissoutes (qui peuvent

Plus en détail

TP 1 : Spectrophotométrie UV-visible - Correction

TP 1 : Spectrophotométrie UV-visible - Correction TP 1 : Spectrophotométrie UV-visible - Correction Objectifs : Comprendre le principe de fonctionnement d un spectrophotomètre. Mettre en œuvre un protocole expérimental pour caractériser une espèce colorée.

Plus en détail

PHYSIQUE & CHIMIE COMPOSITION n 2 PREMIERES S 1, S 2, S 3, S 4 & S 5

PHYSIQUE & CHIMIE COMPOSITION n 2 PREMIERES S 1, S 2, S 3, S 4 & S 5 PYSIQUE & CIMIE COMPOSITION n PREMIERES S 1, S, S 3, S 4 & S 5 Février 014 Total des points : 40 Durée : 3h00 calculatrice autorisée PARTIE 1 Etude d un solide ionique, l iodure de potassium (9 points)

Plus en détail

Posologie : La dose prophylactique optimale est de 0,05 mg de fluor/kg/jour tous apports fluorés confondus, sans dépasser 1 mg/j.

Posologie : La dose prophylactique optimale est de 0,05 mg de fluor/kg/jour tous apports fluorés confondus, sans dépasser 1 mg/j. TP ch 9b comprendre Préparer une solution à la bonne concentration Objectifs du T.P. : Pratiquer une démarche d investigation Savoir extraire de la notice d un médicament les informations essentielles

Plus en détail

NOM :... PRÉNOM :... CLASSE :... DATE :...

NOM :... PRÉNOM :... CLASSE :... DATE :... TP TS- SPE THÈME EAU / EAU ET RESSOURCE TITRAGE COLORIMÉTRIQUE DES IONS MAGNÉSIUM ET IONS CALCIUM D UNE EAU MINÉRALE NOM :... PRÉNOM :... CLASSE :... DATE :... Document 1 : Eau d Hépar Document 1 : Eau

Plus en détail

1 ère S. «Thème 1 / Cohésion de la matière» Livret 1 / Les TP

1 ère S. «Thème 1 / Cohésion de la matière» Livret 1 / Les TP 1 ère S «Thème 1 / Cohésion de la matière» Livret 1 / Les TP Sommaire Page 3 : Page 5 : Page 7 : Page 9 : Page 11 : Page 12 : TP/ La bouillie bordelaise TP/ Préparation d une solution de Zymafluor TP/

Plus en détail

Mesure de la conductivité des eaux

Mesure de la conductivité des eaux Mesure de la conductivité des eaux La conductivité est utilisée pour la détermination de quantité de matière dans une solution (nombre de moles dissoutes par litre). Les applications industrielles de mesure

Plus en détail

Chapitre 1 : L air qui nous entoure

Chapitre 1 : L air qui nous entoure Version élèves Chapitre 1 : L air qui nous entoure. L atmosphère terrestre Document A p14 Réponses aux questions en cours, sauf la numéro 5 : 1/ Qu est ce que l atmosphère terrestre? Où se situe t-elle?

Plus en détail

LES EAUX DE CONSOMMATION

LES EAUX DE CONSOMMATION 1L TP COURS Partie 2 N 1 LES EAUX DE CONSOMMATION A. LES DIFFERENTS TYPES D EAUX Existetil plusieurs types d eaux de consommation? Il existe deux types d eaux de consommation : l eau minérale et l eau

Plus en détail

2015-2016 Qualité de l'eau Biochimie UE : 11 Pharmacotechnie et pharmacie galénique Qualité de l'eau

2015-2016 Qualité de l'eau Biochimie UE : 11 Pharmacotechnie et pharmacie galénique Qualité de l'eau Biochimie UE : 11 Pharmacotechnie et pharmacie galénique Qualité de l'eau Semaine : n 13 (du 30/11/15 au 04/12/15) Date : 03/12/2015 Heure : de 9h à 10h Professeur : Pr. Gayot Binôme : n 29 Correcteur

Plus en détail

De l échelle microscopique à l échelle macroscopique.

De l échelle microscopique à l échelle macroscopique. De l échelle microscopique à l échelle macroscopique. I) Définitions de la mole et du nombre d Avogadro. 1) Etude d un exemple de la vie courante. Comment faire pour obtenir un tas contenant 243 grains

Plus en détail

Connaissances Capacités Exemples d'activités L'ION : COMPRENDRE LA CONDUCTION ÉLECTRIQUE DANS LES SOLUTIONS AQUEUSES.

Connaissances Capacités Exemples d'activités L'ION : COMPRENDRE LA CONDUCTION ÉLECTRIQUE DANS LES SOLUTIONS AQUEUSES. Niveau 3 ème Document du professeur 1/ 9 Physique Chimie La chimie, science de la transformation de la matière. Nature du courant électrique dans les solutions aqueuses ioniques. Migration des ions. Programme

Plus en détail

XXXIIèmes Olympiades régionales de la chimie 27/01/2016 Corrigé

XXXIIèmes Olympiades régionales de la chimie 27/01/2016 Corrigé XXXIIèmes Olympiades régionales de la chimie 7/0/06 Corrigé A.. Expression littérale de la constante d équilibre: (OH) 4 (aq) = (OH) 3(s) + HO (aq ) équation () HO ( aq) K = éq ( OH ) 4( aq ) éq A.. Expression

Plus en détail

Professeur : Mohamed lemine ould Hasnat

Professeur : Mohamed lemine ould Hasnat Professeur : Mohamed lemine ould Hasnat I. Solutions acides faibles 1.1. Observation Le ph d une solution d acide éthanoïque CH 3 COOH de concentration molaire c A = 10 2 mol/l est égale à 3,4. 1.2. Interprétation

Plus en détail

Lire : Comprendre un énoncé, une consigne. Proposer une méthode, une expérience (protocole)

Lire : Comprendre un énoncé, une consigne. Proposer une méthode, une expérience (protocole) Niveau : 3 ème Compétences du socle commun Palier 3 : - Compétence 1 - maitrise de la langue française Lire : Comprendre un énoncé, une consigne - Compétence 3 - Les principaux éléments de mathématiques

Plus en détail

CONCOURS D ADMISSION 2011

CONCOURS D ADMISSION 2011 A 2011 Chimie MP ECOLE DES PONTS PARISTECH, SUPAERO (ISAE), ENSTA PARISTECH, TELECOM PARISTECH, MINES PARISTECH, MINES DE SAINTETIENNE, MINES DE NANCY, TELECOM BRETAGNE, ENSAE PARISTECH (FILIERE MP) ECOLE

Plus en détail

Chapitre n 4 : L'ENERGIE EN CHIMIE

Chapitre n 4 : L'ENERGIE EN CHIMIE I) Calorimétrie, rappels : ) Equilibre thermique : Chimie - 6 ème année - Ecole Européenne Chapitre n 4 : L'ENERGIE EN CHIMIE - Un système est en équilibre thermique quand tous ses points sont à la même

Plus en détail

Les terpènes sont des hydrocarbures dérivés de l isoprène C 5 H 8 et de formule générale (C 5 H 8 )n.

Les terpènes sont des hydrocarbures dérivés de l isoprène C 5 H 8 et de formule générale (C 5 H 8 )n. Les terpènes sont des hydrocarbures dérivés de l isoprène C 5 H 8 et de formule générale (C 5 H 8 )n. Très présents dans le monde végétal, ils peuvent être extraits du bois en particulier des conifères

Plus en détail

Chapitre II: La solubilité.

Chapitre II: La solubilité. Chapitre II: La solubilité. 1. Aspect qualitatif de la solubilité: 1.1 Notion de solubilité-saturation: Pour tout soluté mis en solution dans un volume défini de solvant, il existe à une température donnée

Plus en détail

Soutien TS, séance n o 3 du 18 octobre 2011 Cinétique chimique. Exercice I Fermentation dans le vin

Soutien TS, séance n o 3 du 18 octobre 2011 Cinétique chimique. Exercice I Fermentation dans le vin Soutien TS, séance n o 3 du 18 octobre 011 Cinétique chimique Exercice I Fermentation dans le vin «Le vin est une boisson provenant exclusivement de la fermentation du raison frais ou du jus de raison

Plus en détail

Injections alcalinisantes

Injections alcalinisantes Injections alcalinisantes Des solutions d'hydrogénocarbonate de sodium ou de lactate de sodium sont utilisées en injection par les médecins pour leurs propriétés alcalinisantes (traitement de l'excès d'acidité)

Plus en détail

EPREUVE FONDAMENTALE DE CHIMIE - Pratique expérimentale - SUJET N 5 Durée : 6 heures Coef. : 7

EPREUVE FONDAMENTALE DE CHIMIE - Pratique expérimentale - SUJET N 5 Durée : 6 heures Coef. : 7 BTS CHIMISTE Session 2004 NOM du candidat :... Prénom :... N d'inscription :... EPREUVE FONDAMENTALE DE CHIMIE - Pratique expérimentale - SUJET N 5 Durée : 6 heures Coef. : 7 Après avoir lu le texte du

Plus en détail

comburante corrosive explosive inflammable irritante ou nocive toxique

comburante corrosive explosive inflammable irritante ou nocive toxique TP 1 : périodicité des propriétés chimiques : Objectifs : Présentation du laboratoire et importance de l application des règles de sécurité. Evolution des propriétés chimique dans une même période. Analogie

Plus en détail

Dilution, facteur de dilution, échelle de teintes

Dilution, facteur de dilution, échelle de teintes Activité expérimentale TP Dilution, facteur de dilution, échelle de teintes Objectifs : Pratiquer une démarche expérimentale pour déterminer la concentration d une espèce colorée par la «méthode de l échelle

Plus en détail

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL BACCALAURÉAT GÉNÉRAL Session 2012 PHYSIQUE-CHIMIE Série S Enseignement de Spécialité Durée de l épreuve : 3 heures 30 Coefficient : 8 L usage des calculatrices est autorisé. Ce sujet ne nécessite pas de

Plus en détail

Activité par les élèves Le poker des formules

Activité par les élèves Le poker des formules SNC2D/SNC2P Réactions chimiques/réactions chimiques Activité par les élèves Le poker des formules Sujets écrire le nom et la formule chimique de composés ioniques Durée préparation : 20 min activité :

Plus en détail

Stratégies de synthèse organique

Stratégies de synthèse organique Chimie rganique Stratégies de synthèse organique La synthèse organique est une discipline dans laquelle de nombreux paramètres sont à prendre en compte afin d obtenir des produits purs avec de bons rendements,

Plus en détail