FORMATION DU CNLRQ POUR UNE CULTURE COMMUNE DU RÉSEAU 3 E ÉDITION ÉDITIONS DU CNLRQ

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "FORMATION DU CNLRQ POUR UNE CULTURE COMMUNE DU RÉSEAU 3 E ÉDITION ÉDITIONS DU CNLRQ"

Transcription

1 PLAN DE FORMATION DU CNLRQ POUR UNE CULTURE COMMUNE DU RÉSEAU 3 E ÉDITION ÉDITIONS DU CNLRQ

2

3 PLAN DE FORMATION DU CNLRQ POUR UNE CULTURE COMMUNE DU RÉSEAU 3 E ÉDITION ÉDITIONS DU CNLRQ

4 2 P L A N D E F O R M A T I O N D U C N L R Q

5 Introduction Insérer socialement et professionnellement les publics les plus en difficulté, contribuer à requalifier nos territoires d intervention, susciter l implication et la responsabilisation des habitants, tels sont les objectifs principaux que s assignent les Régies de Quartier. Le Comité National de Liaison des Régies de Quartier coordonne la réflexion sur le sens de nos actions et met en place, à l échelle nationale, un programme d actions basées sur l échange et la valorisation des compétences internes. L offre de Formation du CNLRQ constitue un axe majeur de son intervention en direction de ses membres. Depuis son origine, le CNLRQ a placé la formation des bénévoles et des salariés des Régies de Quartier et de Territoire comme une de ses priorités stratégiques. Notre plan de formation ne cesse de se renforcer, de se diversifier et de s enrichir grâce à l implication de tous. Encourager le fait associatif, valoriser et développer l expertise des habitants, professionnaliser les équipes, améliorer les organisations, renforcer notre capacité à entreprendre dans le cadre d une économie plus solidaire et, de fait, maintenir collectivement du sens et de la cohérence à nos actions, tels sont les enjeux auxquels s efforce de répondre notre programme de formation. C est pourquoi, il nous a semblé utile de le promouvoir et de le présenter à l ensemble des acteurs du Réseau et de nos partenaires. Ce livret actualisé présente une vision d ensemble des formations coordonnées et proposées par le CNLRQ. Il peut être complété par le film «La formation dans les Régies de Quartier» accessible sur le site Internet du CNLRQ et en DVD sur demande. Nous remercions les membres de Régies et l équipe du pôle Formation du CNLRQ qui, par leur engagement, ont contribué à enrichir la réflexion sur la formation du Réseau. Brigitte ROTH Vice-présidente de la Commission Paritaire Nationale Emploi Formation 3

6 Sommaire Les formations du CNLRQ 1 Les formations pour la vie et la culture du Réseau Les Rencontres Acteurs Le Tour de France des Régies La formation continue des directeurs La formation nouveaux directeurs Le séminaire des dirigeants administrateurs Le séminaire présidents / directeurs 2 Les formations thématiques 3 Les formations du Projet de Branche des Régies de Quartier 4 Les formations de l organisme Passag/e/s Les modalités et conditions de prise en charge Informations complémentaires et liens utiles Publications du CNLRQ 4 P L A N D E F O R M A T I O N D U C N L R Q

7 Les formations du CNLRQ Le Conseil d administration et le Bureau du CNLRQ, relayés par le COPIL Formation, définissent et mettent en place une politique de formation dont l objectif est de permettre à l ensemble des acteurs des Régies de Quartier et de Territoire (bénévoles, habitants et salariés) de se professionnaliser, d acquérir de nouvelles compétences et de participer ainsi pleinement à la vie du Réseau National, de la Régie, du quartier et de la cité. DES FORMATIONS AU SERVICE D UN PROJET Les formations du CNLRQ sont sous-tendues par le projet politique que portent les Régies de Quartier et de Territoire. Elles participent ainsi à la consolidation et au développement de ce projet et de ses valeurs. Elles visent donc à : Constituer la culture commune du Réseau. Renforcer l implication des bénévoles et des salariés. Favoriser les échanges et la dynamique de réseau. Promouvoir les personnes et leurs compétences. DIFFÉRENTS TYPES DE FORMATION L offre de formation du CNLRQ est composée de différentes actions de formation qui ont en commun des valeurs partagées mais se distinguent par des objectifs pédagogiques et des publics cibles divers. On peut ainsi répertorier quatre catégories d actions de formation : Les formations pour la vie et la culture du Réseau. Les formations thématiques. Les formations du projet de branche des Régies de Quartier. Les formations de l organisme Passag/e/s. 5

8 1 LES FORMATIONS POUR LA VIE ET LA CULTURE DU RÉSEAU Les Régies de Quartier constituent un réseau d acteurs et d organisations. Tout en cultivant des valeurs communes, chaque Régie porte aussi ses propres particularités liées à son histoire, son territoire et ses activités. Plusieurs dispositifs permettent donc de valoriser et de partager cette richesse. Si votre Régie souhaite accueillir une formation, n hésitez pas à contacter le CNLRQ : P L A N D E F O R M A T I O N D U C N L R Q

9 Les Rencontres Acteurs Les «Rencontres Acteurs» sont une formation emblématique du Réseau, car elles permettent à tous les acteurs des Régies qui le souhaitent (salariés, habitants, partenaires, bénévoles), de participer et de comprendre le quotidien d une structure lors de deux séjours dans des Régies accueillantes. Objectifs Ces rencontres, ouvertes à tous les acteurs des Régies, permettent de : Connaître le fonctionnement des Régies dans leur double dimension association - entreprise. Comprendre leur rôle sur leur territoire ainsi que leurs spécificités dans leurs relations aux partenaires, notamment dans le cadre d activités d insertion. Favoriser l implication des acteurs dans la vie associative de leur quartier. Public Tous les acteurs de la Régie qui interviennent à quelque titre que ce soit dans son fonctionnement : Administrateurs des Conseils d administration. Habitants bénévoles impliqués dans une action de la Régie. Salariés permanents ou salariés en insertion, tous postes confondus. Partenaires du quartier ou impliqués dans les activités de la Régie (bailleurs, élus...). Et toute personne intéressée par la Régie. Effectif 24 personnes. Déroulement 2 modules de 3 jours (jeudi, vendredi, samedi), en résidence dans une Régie d accueil. Les «Rencontres Acteurs» se déclinent en deux stages accueillis dans deux Régies différentes. Sont ainsi proposées 5 rencontres pendant l année. Programme Module 1 : Vivre avec les autres. Module 2 : Entreprendre avec les autres. 7

10 Le Tour de France des Régies Le «Tour de France» figure parmi les premiers outils proposés par le CNLRQ à ses adhérents. Il constitue un des outils majeurs de diffusion des activités initiées par les Régies et susceptibles d être dupliquées. Audelà du transfert des bonnes pratiques, il contribue également à conforter les ressorts de solidarité entre équipes dirigeantes par une meilleure connaissance mutuelle et par la découverte de modes de faire originaux. Enfin, il procède de la volonté de cultiver une culture de réseau dynamique, pour faire mouvement. Si chaque initiative doit être analysée dans son contexte économique, géographique, spatial, sociologique, humain et ne peut, par définition, être plaquée sur tous les territoires, il n en demeure pas moins utile de s enrichir des expériences éprouvées par ses pairs et d en appréhender les contraintes et les facteurs de réussite. Le «Tour de France» permet de s inspirer des expériences des autres Régies (laverie sociale, garage associatif, auto-école sociale, activités de médiation, projets d éco-construction, recycleries, jardins collectifs ). Il représente une aide à la décision et un levier pour l action. Objectifs Faire «mouvement» Les échanges entre Régies participent au renforcement de la culture de Réseau, facilitent les logiques de solidarités internes et optimisent les compétences et les savoirs acquis. Favoriser la montée en compétences Le «Tour de France» est un moyen pour échanger des compétences entre Régies, diversifier les savoir-faire dans les Régies et aider les professionnels et les administrateurs à compléter leur qualification. Faciliter la mobilité Ces échanges permettent à beaucoup de participants de partir pour la première fois de leur quartier et de les initier à la mise en place d un projet. Le «Tour de France» favorise la découverte d habitants d autres quartiers, d autres villes, d autres régions et favorise l initiative par l exemple. Développer de nouvelles activités et aider à la décision Le «Tour de France» permet de dupliquer des expériences réussies en appréhendant les forces et les faiblesses des projets et de mieux cerner les contraintes et les impacts auprès des habitants et des partenaires. 8 P L A N D E F O R M A T I O N D U C N L R Q

11 Public Toute personne impliquée dans la mise en œuvre du projet politique de la Régie de Quartier : directeurs, salariés de l encadrement (encadrants techniques, accompagnateurs socioprofessionnels, chefs d équipe ), opérateurs de quartier, administrateurs, partenaires, habitants du quartier Déroulement Chaque échange fait l objet d une demande préalable auprès du CNLRQ qui le valide ou non en fonction de sa pertinence. Une convention de détachement est établie entre la Régie d accueil, la Régie employeur, le(s) participant(s) et le CNLRQ. À l issue du Tour de France un bilan pédagogique est réalisé par la Régie er transmis au CNLRQ. Modalités financières La Régie employeur - Fait l avance des frais de déplacement vers la Régie d accueil. - Maintient le salaire de la personne détachée. Ce salaire reste à sa charge. La Régie d accueil - Fait l avance des frais d hébergement, des repas et des transports quotidiens. - Prend à sa charge les frais liés à l encadrement de la/des personne(s) accueillie(s) (2 personnes maximum). Le CNLRQ - Rembourse à la Régie employeur les frais de déplacement de la/des personne(s) accueillie(s) sur présentation des justificatifs (2 personnes maximum). - Rembourse à la Régie d accueil les frais de transport, repas, hébergement sur présentation des justificatifs et dans la limite des barèmes en vigueur. 9

12 La formation continue des directeurs Quatre journées de formation sont organisées dans l année, pour les directeurs de Régies. Elles sont essentiellement construites à partir de la mutualisation et d échanges de pratiques des dirigeants. Elles s appuient souvent sur l apport d un intervenant extérieur (consultant, expert ou universitaire), spécialiste de la question traitée et sur la présentation d expériences significatives au sein du Réseau. Objectifs S informer sur les nouvelles lois et réglementations en lien avec l action des Régies. Comprendre les politiques publiques et leurs impacts sur la structure. Construire une vie associative propre aux Régies de Quartier. Proposer des outils de gestion et de réflexion relatifs à la fonction de dirigeant de Régies de Quartier ou de Territoire. Échanger et partager des expériences, mutualiser des outils ou des bonnes pratiques Public Directeurs, directrices des Régies de Quartier et de Territoire. Effectif 30 à 60 personnes. Déroulement Quatre journées sont organisées au cours de l année, sur des thématiques différentes. Elles se déroulent à Paris. Programme Les thématiques des journées sont proposées par le COPIL formation sur la base d un questionnaire de recueil des besoins transmis aux directeurs des Régies chaque année. 10 P L A N D E F O R M A T I O N D U C N L R Q

13 La formation des nouveaux directeurs Cette formation est l occasion, pour les «nouveaux directeurs», d élargir leurs connaissances du Réseau, d acquérir sa culture, de rencontrer et d échanger avec d autres directeurs. Objectifs S approprier le projet Régie de Quartier ainsi que les valeurs qu il porte. Gérer l entreprise «Régie». Comprendre l organisation et le fonctionnement du Réseau des Régies. Se positionner au sein de la Régie et se situer dans son environnement afin d être en capacité de remplir les missions et fonctions confiées par le Conseil d administration. S inscrire dans une logique de Réseau. Public Tous les nouveaux directeurs entrés dans le Réseau à l occasion de la création d une Régie ou arrivés lors d un changement de direction dans une Régie déjà existante. Effectif 15 à 20 personnes. Déroulement Ce cycle de formation se décline en deux modules : Un module de 2 jours, au CNLRQ, à Paris. Un module de 3 jours, en résidence, dans une Régie d accueil. Programme Le mouvement des Régies de Quartier : une réponse adaptée aux besoins des territoires et des habitants. L environnement institutionnel des Régies de Quartier. Présentation du CNLRQ et du Syndicat des Employeurs Régies de Quartier (SERQ). La fonction de direction. Le territoire et le projet. La participation des habitants. La mise en œuvre des activités. Le cadre réglementaire (marchés publics, fiscalité...). 11

14 Le séminaire des dirigeants administrateurs Le Réseau a mis en place cette formation à destination des bénévoles en responsabilité dans les Régies afin de leur apporter des outils de compréhension du projet et d expliquer leur rôle dans l association. Objectifs Le séminaire permet aux présidents et membres du Bureau des Régies de : Connaître les fondamentaux du projet Régie de Quartier et de Territoire. Confronter et partager leurs pratiques. Comprendre les fonctions et le rôle d un président d association. Renforcer la culture commune du Réseau. Se situer par rapport au binôme président/directeur. Public Tout président de Régie de Quartier et de Territoire, ainsi que tout administrateur fortement impliqué dans la vie de la Régie. Effectif 12 à 16 personnes. Déroulement Ce séminaire se déroule sur deux jours en fin de semaine, du vendredi au samedi, au CNLRQ à Paris. Programme L organisation et la mise en œuvre du projet Régie de Quartier et de Territoire. Les missions et fonctions des dirigeants administrateurs par rapport à leur projet Régie. Présentation du CNLRQ et du Syndicat des Employeurs Régies de Quartier (SERQ). Le mouvement associatif et la participation démocratique. La responsabilité des dirigeants associatifs. 12 P L A N D E F O R M A T I O N D U C N L R Q

15 Le séminaire présidents / directeurs Ce séminaire est un rendez-vous formation important, il permet de rassembler les binômes présidents/directeurs des Régies, de les mobiliser sur une thématique d échange, de discussion favorisant ainsi la culture commune et la vie de Réseau. Objectifs Mobiliser le binôme autour d une thématique d actualité. Permettre les échanges et discussions entre les différents acteurs. Renforcer la culture commune et «faire Réseau». Favoriser une meilleure répartition des rôles de chacun dans le binôme président / directeur. Public Les présidents et directeurs des Régies de Quartier et de Territoire. Effectif 60 à 100 personnes. Déroulement Le séminaire se déroule sur deux jours, en fin de semaine, du vendredi au samedi, à Paris. Programme Le séminaire se déroule en deux temps : le premier est consacré à l analyse et l explication d une thématique d actualité, définie et présentée par un intervenant extérieur au Réseau, spécialiste de la question (universitaires, chercheurs, experts ) ; le second temps est ensuite dédié aux informations récentes relatives au Réseau (chantiers en cours, actions menées, etc.). 13

16 2 LES FORMATIONS THÉMATIQUES Les constantes évolutions du contexte socio-économique et des pratiques professionnelles au sein des Régies ont amené le Réseau à proposer des cycles de formation portant sur des thématiques en lien avec l actualité et les besoins ponctuels de formation. Des journées de formation ou/et d information sont ainsi organisées et programmées en fonction des demandes, sur des objets ou questions ciblés (budget prévisionnel, nouvelles modalités de conventionnement, fiscalité, développement durable, droit social ). Selon les thématiques abordées, ces journées peuvent s articuler autour d interventions de chargés de mission, d experts, de personnes ressources dans le Réseau, de partenaires Elles s adressent de manière générale aux dirigeants des structures (directeurs, présidents, administrateurs ) ou à toute autre personne en charge de la question, du projet au sein de la Régie. Enfin, d autres actions de formation peuvent être initiées, en région ou au niveau national, en fonction des partenariats établis avec les collectivités territoriales ou les DIRECCTE. 14 P L A N D E F O R M A T I O N D U C N L R Q

17 3 LES FORMATIONS DU PROJET DE BRANCHE DES RÉGIES DE QUARTIER Dans le cadre de sa Convention Collective Nationale, le Réseau a constitué un Projet de Branche lui permettant de financer des actions de formation au regard des besoins et priorités de formation et de professionnalisation des salariés en insertion et permanents des Régies. Les Régies de Quartier et de Territoire sont adhérentes à Uniformation, elles se sont constituées en Branche professionnelle et se sont dotées d une convention collective. Le Projet de Branche est alimenté grâce à une cotisation conventionnelle de 0,15% en plus du plan légal de collecte qui permet de financer des actions collectives de formation. Les axes prioritaires sont négociés chaque année entre le Syndicat des Employeurs Régies de Quartier (SERQ) et les instances représentatives des salariés au sein de la CPNEF (Commission Paritaire Nationale Emploi Formation). CPNEF De nombreuses actions de formation sont programmées dans ce cadre, telles que «Prévenir et gérer les situations d agressivité», «les Eco-Gestes», «Posture professionnelle et attitudes de service» Le présent livret ne présente pas le programme de ces formations, renouvelé chaque année. Les Régies en sont informées par courrier et par mail avant chaque début de semestre. 15

18 4 LES FORMATIONS DE L ORGANISME PASSAG/E/S Passag/e/s est un organisme de formation dédiée aux acteurs de l économie sociale et solidaire créé par le CNLRQ en avril Passag/e/s s adresse à tous les acteurs de l accompagnement et du développement local, aux salariés comme aux bénévoles, aux permanents comme aux opérateurs en insertion, favorisant la diversité et l enrichissement mutuel des participants, les modules de formation de Passag/e/s sont construits au plus près des besoins des structures. Les formateurs sont choisis pour leur expertise et leur connaissance approfondie du terrain et des métiers des Régies. Passag/e/s propose des modules spécifiques pour les Régies de Quartier et de Territoire : - Accompagnateur socioprofessionnel dans une Régie : une fonction et des pratiques professionnelles. - Encadrant technique dans une Régie. - Secrétaire d accueil dans une Régie. Au-delà de son offre catalogue, Passag/e/s accompagne les structures dans des projets de formation en intra, construits sur mesure, l élaboration de leur politique de formation, la conception des plans de formation, l élaboration de cahiers des charges et l orientation vers les organismes de formation adéquats. L ensemble des formations proposé peut se faire en Région, en inter ou en intra. Plus d information sur le site de Passag/e/s : 16 P L A N D E F O R M A T I O N D U C N L R Q

19 Les modalités et conditions de prise en charge L offre de formation mise en place par le CNLRQ s adresse à toutes les Régies adhérentes. Les inscriptions, la prise en charge financière des actions de formation ainsi que le remboursement des frais de transports, d hébergement et de restauration s effectuent selon des modalités propres à chaque action. L offre de formation est en partie financée par le Fonds Social Européen. Le CNLRQ accompagne, en termes d organisation et de programmation, toutes les Régies désireuses de recevoir et d organiser une Rencontre Acteurs. En collaboration avec le Pôle formation du CNLRQ, les Régies participent au contenu des formations, peuvent ainsi valoriser leurs activités et mobiliser leurs salariés et leurs partenaires autour d un événement, d échanges et de moments de convivialité. Pour chaque action, un budget est défini en accord avec le CNLRQ qui comprend, selon un barème et des conditions spécifiques, les frais de transport, de restauration et d hébergement. Toutes les dépenses d une autre nature que celles évoquées ci-dessus ne sont pas prises en charge par le CNLRQ. 17

20 Informations complémentaires et liens utiles Chaque Régie peut bénéficier de ces actions dans la mise en œuvre de son propre plan de formation. Pour aller plus loin : Le film du CNLRQ sur la formation : Le site d Uniformation : Le site du ministère du travail, de l emploi et de la formation : Mon compte personnel formation : L actualité de la formation : Le droit de la formation : Vous trouverez également des informations relative : Au plan de formation du CNLRQ : À l offre de formation de Passag/e/s : 18 P L A N D E F O R M A T I O N D U C N L R Q

21 Quelques publications du CNLRQ téléchargeables sur le site Les Fiches Activités et les Fiches Métiers Fiches Activités 01 - Gestion Sociale et Urbaine de Proximité (GSUP) dans les Régies 02 - La médiation dans les Régies 03 - Les jardins solidaires dans les Régies 04 - Les Services à la Personne (SAP) dans les Régies 05 - Les recycleries dans les Régies 06 - Les laveries solidaires dans les Régies 07 - Les actions de maîtrise de l énergie par les Régies 08 - Les actions de prévention des déchets dans les Régies 09 - La sensibilisation des acteurs du bâtiment à la prévention des déchets par les Régies 10 - La gestion de proximité des bio-déchets dans les Régies 11 - Le jardinage au naturel par les Régies Fiches Métiers 01 - Agent d entretien des espaces extérieurs 02 - Agent d entretien des parties communes des bailleurs 03 - Correspondant nuit, Agent de paisibilité, Adulte-Relais, Agent de médiation 04 - Animateur Jardin 05 - Eco-médiateur 06 - Coordonnateur ou Chef de projet Développement Durable 07 - Agent polyvalent de petits travaux 08 - Agent d entretien et de services à domicile 09 - Agent d accueil - secrétariat, animation de la vie associative 10 - Agent de tri, récupération et valorisation des déchets 11 - Animateur d aire de compostage 12 - Accompagnateur socio-professionnel 13 - Chargé de projets et d animation du lien social L Info-Réseau, le journal d information du CNLRQ (3 numéros par an) dont les numéros 49, 56, 59 et 73 sur la thématique des formations. 19

22 Le topo guide «Tisser le lien social» de Marc Hatzfeld Ce guide méthodologique s adresse à tous ceux qui, habitants des quartiers, responsables associatifs, élus, bailleurs, travailleurs sociaux s intéressent au lancement ou à la conduite d une Régie de Quartier. Ce livre prétend aussi exprimer la contribution des Régies de Quartier au débat général qui concerne la démocratie locale et la place des personnes dans la société contemporaine. L économie solidaire en pratiques dans les Régies de Quartier et les Régies de Territoire Réalisé avec le concours de Laurent Gardin, chercheur au Centre de Recherche et d Information sur la Démocratie et l Autonomie, enrichi des contributions et des échanges d une quinzaine de Régies, le fascicule met en évidence la diversité des initiatives, leur sens et leurs liens avec l économie solidaire. Le modèle économique des Régies de Quartier et des Régies de Territoire Fruit d un travail collectif, ce guide propose une déclinaison opérationnelle, partant des principes fondateurs énoncés dans la Charte Nationale et autour desquels se construit toute Régie. Les Services à la Personne dans les Régies de Quartier et les Régies de Territoire Réalisé avec l appui de l Agence Nationale des Services à la Personne, ce guide a pour objet de faciliter l analyse des besoins et de proposer les ressources adaptées pour la mise en œuvre de ces activités dans les Régies. Les Régies de Quartier et de Territoire, actrices d un développement durable et solidaire Réalisé avec l aide du cabinet E2i et à partir d expériences locales, ce guide met en lumière la conception propre aux Régies d un développement durable et solidaire, correspondant aux besoins des habitants. Le guide Fiscalité des Régies de Quartier et des Régies de Territoire Au-delà de l appropriation des aspects réglementaires de la fiscalité, cette nouvelle édition du guide a pour vocation d accompagner chaque Régie de Quartier ou de Territoire dans l approfondissement de son fonctionnement associatif, socle de la gestion bénévole et désintéressée. Il vise à appuyer la réflexion de la Régie sur sa propre situation et dans la préparation des démarches. 20 P L A N D E F O R M A T I O N D U C N L R Q

23

24 CNLRQ Régies de Quartier Régies de Territoire ISBN ISBN -- Impression Impression Le Façonnage Le Façonnage Technique Technique - Montreuil - Montreuil Conception Conception graphique graphique - S. Cardon - S. - Cardon CNLRQ - CNLRQ 54 avenue Philippe Auguste Paris T

Programme de formation des bénévoles et salariés de l ESS en Corse 2015

Programme de formation des bénévoles et salariés de l ESS en Corse 2015 Programme de formation des bénévoles et salariés de l ESS en Corse 2015 Cahier des charges pour le dépôt des réponses À l attention des Organismes de Formation, Ajaccio, le 4 février 2015 Objet : Appel

Plus en détail

FORMATION PROFESSIONNELLE GUIDE PRATIQUE DE LA RÉFORME

FORMATION PROFESSIONNELLE GUIDE PRATIQUE DE LA RÉFORME FORMATION PROFESSIONNELLE GUIDE PRATIQUE DE LA RÉFORME ENTREPRISES, INVESTISSEZ DANS VOTRE AVENIR AVEC LA FORMATION PROFESSIONNELLE. FORMATION PROFESSIONNELLE GUIDE PRATIQUE DE LA RÉFORME 1 SOMMAIRE INTRODUCTION

Plus en détail

Associations Dossiers pratiques

Associations Dossiers pratiques Associations Dossiers pratiques L insertion par l économique Un secteur fragilisé (Dossier réalisé par Sébastien Desitter, Expert-comptable, Commissaire aux comptes, In Extenso Rhône-Alpes) Né dans les

Plus en détail

FORMATION PROFESSIONNELLE LES CLEFS DE LA RÉFORME

FORMATION PROFESSIONNELLE LES CLEFS DE LA RÉFORME FORMATION PROFESSIONNELLE LES CLEFS DE LA RÉFORME ENTREPRISES DE 300 SALARIÉS ET PLUS, INVESTISSEZ DANS VOTRE AVENIR AVEC LA RÉFORME DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE. LES ENJEUX MAJEURS POUR LES ENTREPRISES

Plus en détail

Centre Régional Africain d Administration du Travail (CRADAT) BP 1055 Yaoundé Tél. 22.23.32.04 Fax. 22.22.21.80 E-mail. : cradat@ilo.

Centre Régional Africain d Administration du Travail (CRADAT) BP 1055 Yaoundé Tél. 22.23.32.04 Fax. 22.22.21.80 E-mail. : cradat@ilo. Centre Régional Africain d Administration du Travail (CRADAT) BP 1055 Yaoundé Tél. 22.23.32.04 Fax. 22.22.21.80 E-mail. : cradat@ilo.org I- PRESENTATION DU CRADAT A- Création - Siège Le Centre Régional

Plus en détail

Aide au recrutement, à l accueil et à l intégration des nouveaux entrants Professionnalisation et fidélisation d un salarié Tutorat

Aide au recrutement, à l accueil et à l intégration des nouveaux entrants Professionnalisation et fidélisation d un salarié Tutorat Objectifs : Être au plus près des entreprises et de leurs salariés en proposant des services et outils adaptés à leurs besoins. 12 fiches «service» synthétiques, répertoriées en 5 grands thèmes : PROFESSIONNALISATION

Plus en détail

Consolider le développement du Jardin

Consolider le développement du Jardin Association «Solidarité & Initiative» pour le développement du Jardin de Cocagne de la Haute Borne pour la création de la Table de Cocagne de la Haute Borne Projet 2014 Adresse : 10 rue Héloïse Europarc

Plus en détail

Chargé(e) d Accueil. La filière certifications de l afpols

Chargé(e) d Accueil. La filière certifications de l afpols Chargé(e) d Accueil La filière certifications de l afpols l école L afpols conçoit et met en œuvre depuis plus de 20 ans des cycles de formations qualifiantes pour répondre aux besoins de professionnaliser

Plus en détail

Responsable d agence

Responsable d agence Responsable d agence La filière certifications de l afpols l école L afpols conçoit et met en œuvre depuis plus de 20 ans des cycles de formations qualifiantes pour répondre aux besoins de professionnaliser

Plus en détail

Contributions françaises à la problématique internationale de la protection sociale des travailleurs informels et de leurs familles.

Contributions françaises à la problématique internationale de la protection sociale des travailleurs informels et de leurs familles. Contributions françaises à la problématique internationale de la protection sociale des travailleurs informels et de leurs familles. Un groupe de travail se réunit sous la Présidence de Pierre BURBAN au

Plus en détail

I. Marché du travail et emploi salarié privé. Evolution du nombre de demandeurs d emploi (cat ABC) à fin octobre 2012. Oct. 2011 Oct.

I. Marché du travail et emploi salarié privé. Evolution du nombre de demandeurs d emploi (cat ABC) à fin octobre 2012. Oct. 2011 Oct. M a i s o n d e l E m p l o i L es Cahier s J a n v i e r 2 0 1 3 - N u m é r o 1 9 Avec la participation de : Ce cahier construit par et pour les acteurs de l Emploi, de la Formation et du Développement

Plus en détail

PROTOCOLE POUR L ACCUEIL DES STAGIAIRES D ÉCOLES DE TRAVAIL SOCIAL

PROTOCOLE POUR L ACCUEIL DES STAGIAIRES D ÉCOLES DE TRAVAIL SOCIAL Actualisation 07/2009 PROTOCOLE POUR L ACCUEIL DES STAGIAIRES D ÉCOLES DE TRAVAIL SOCIAL Partie 1 : LE CADRE GENERAL I. OBJECTIFS DE L INSTITUTION DANS LA FORMATION PROFESSIONNELLE Participer à l effort

Plus en détail

Réforme de la formation professionnelle

Réforme de la formation professionnelle MEDEF Social mars 2015 Réforme de la formation professionnelle Compétitivité Mobilité Employabilité Edito En 2030, près de 30 % de nos métiers auront évolué. Pour relever ce défi, la formation des femmes

Plus en détail

Les dossiers de l enseignement scolaire. l Éducation nationale et la formation professionnelle en France

Les dossiers de l enseignement scolaire. l Éducation nationale et la formation professionnelle en France Les dossiers de l enseignement scolaire 2010 l Éducation nationale et la formation professionnelle en France ministère éducation nationale L Éducation nationale et la formation professionnelle en France

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO)

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO) www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO) Former des urbanistes Le master Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO) s appuie sur

Plus en détail

Réunion d information sur la formation professionnelle continue

Réunion d information sur la formation professionnelle continue Réunion d information sur la formation professionnelle continue Réseau GRAINE Pays de la Loire Lundi 07 juillet 2014 06/10/14 1 Panorama des dispositifs de formation PLAN DE FORMATION PROFESSION- NALISATION

Plus en détail

La formation professionnelle continue en 2013

La formation professionnelle continue en 2013 La formation professionnelle continue en 2013 UNIFORMATION : OPCA de l économie sociale La contribution «Formation» Les dispositifs de la formation professionnelle continue : Financement du plan de formation

Plus en détail

LES CONDITIONS D ACCES A LA FORMATION

LES CONDITIONS D ACCES A LA FORMATION LES CONDITIONS D ACCES A LA FORMATION 1 SOMMAIRE LES CONDITIONS D ACCES A LA FORMATION I. Les conditions d exercice de la formation A. Qui peut bénéficier d actions de formation?... p 3 B. Pour quels motifs

Plus en détail

Préparer la formation

Préparer la formation Préparer Profédus propose des exemples variés de contenus d enseignement en éducation à la santé. Les fiches ne sont pas conçues en «prêt à penser» ; elles restent largement enracinées dans le contexte

Plus en détail

Centre national de la danse Mesures en faveur de la formation, de l insertion, des conditions de vie et de la diversité des jeunes créateurs

Centre national de la danse Mesures en faveur de la formation, de l insertion, des conditions de vie et de la diversité des jeunes créateurs Centre national de la danse Mesures en faveur de la formation, de l insertion, des conditions de vie MARDI Contact presse Ministère de la Culture et de la Communication Délégation à l information et à

Plus en détail

Plan de professionnalisation des adultes-relais de la Martinique

Plan de professionnalisation des adultes-relais de la Martinique Plan de professionnalisation des adultes-relais de la Martinique Les acteurs du programme Un plan national de professionnalisation à destination des adultes-relais qui se décline au plan territorial sur

Plus en détail

REFERENTIEL PROFESSIONNEL DES ASSISTANTS DE SERVICE SOCIAL

REFERENTIEL PROFESSIONNEL DES ASSISTANTS DE SERVICE SOCIAL 1 REFERENTIEL PROFESSIONNEL DES ASSISTANTS DE SERVICE SOCIAL DEFINITION DE LA PROFESSION ET DU CONTEXTE DE L INTERVENTION L assistant de service social exerce de façon qualifiée, dans le cadre d un mandat

Plus en détail

CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Le partage de solutions

CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Le partage de solutions CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE Le partage de solutions RH Partageons nos solutions RH... Dans chaque collectivité, la collaboration active entre élus et personnels est la clé de

Plus en détail

1. Consolider l emploi dans les entreprises d insertion

1. Consolider l emploi dans les entreprises d insertion ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE SOUTIEN AUX EMPLOIS DE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE ECONOMIE 17.12 DESCRIPTIF DE L'INTERVENTION OBJECTIFS Consolider l emploi des entreprises de l économie sociale et solidaire

Plus en détail

Salarié. Sécurisez votre parcours professionnel

Salarié. Sécurisez votre parcours professionnel ! Salarié Senior (ou pas) Sécurisez votre parcours professionnel SOMMAIRE Introduction... p 3 Vous souhaitez faire le point sur votre carrière... p 4 Entretien de 2nde partie de carrière... p 5 Bilan de

Plus en détail

GUIDE DE L EMPLOYEUR

GUIDE DE L EMPLOYEUR Unité Territoriale de Paris GUIDE DE L EMPLOYEUR Actualisé le 07 août 2013 CONTRAT UNIQUE D INSERTION(CUI) : 1. CONTRAT D ACCOMPAGNEMENT DANS L EMPLOI (CAE) 2. CONTRAT INITIATIVE EMPLOI (CIE) 3. EMPLOIS

Plus en détail

Avant de commencer, merci de renseigner les données suivantes :

Avant de commencer, merci de renseigner les données suivantes : Le questionnaire ci dessous a pour objectif de faire le point sur le RESSOL, sur notre dernière action à savoir le mois de l Economie Sociale et Solidaire et sur nos pistes d évolution. Ce questionnaire

Plus en détail

www.groupecaissedesdepots.fr La Caisse des Dépôts acteur du développement économique et de l économie sociale et solidaire

www.groupecaissedesdepots.fr La Caisse des Dépôts acteur du développement économique et de l économie sociale et solidaire www.groupecaissedesdepots.fr La Caisse des Dépôts acteur du développement économique et de l économie sociale et solidaire développement économique et économie sociale et solidaire En soutenant la création

Plus en détail

plus simple unique de 50 e HT par stagiaire et par jour (1) Validation des compétences Transmission des savoirs

plus simple unique de 50 e HT par stagiaire et par jour (1) Validation des compétences Transmission des savoirs PAck 2015 formation spécial entreprises de moins de 50 salariés plus simple plus rapide Participation unique de 50 e HT par stagiaire et par jour (1) (1) Formations financées sur les fonds mutualisés d

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL CCAS. des services à la personne. CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE Ville de La Verrière. + d infos : www.ville-laverriere.

LIVRET D ACCUEIL CCAS. des services à la personne. CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE Ville de La Verrière. + d infos : www.ville-laverriere. LIVRET D ACCUEIL des services à la personne + d infos : www.ville-laverriere.com CCAS CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE Ville de La Verrière Agrément qualité Service d Aide à la Personne : 267802783 Délivré

Plus en détail

vous informer sur votre retraite

vous informer sur votre retraite vous informer sur votre retraite www.reunica.com points de repères Répartition : une retraite solidaire entre générations Notre système de retraite repose sur la répartition : les cotisations prélevées

Plus en détail

Le contrat de professionnalisation

Le contrat de professionnalisation Le contrat de professionnalisation Objectif Le contrat de professionnalisation est un contrat de travail conclu entre un employeur et un salarié. Son objectif est l insertion ou le retour à l emploi des

Plus en détail

SOMMAIRE 1 LA POLITIQUE GENERALE ET LA POLITIQUE QUALITE 2 UNE ORGANISATION PROFESSIONNELLE FORTE ET GARANTE DE SES MEMBRES 3 NOTRE SMQ

SOMMAIRE 1 LA POLITIQUE GENERALE ET LA POLITIQUE QUALITE 2 UNE ORGANISATION PROFESSIONNELLE FORTE ET GARANTE DE SES MEMBRES 3 NOTRE SMQ Manuel Qualité 5 place du Rosoir 21000 DIJON Tél. : 03.80.59.65.20 Fax : 03.80.53.09.50 Mèl : contact@bfc.experts-comptables.fr www.bfc.experts-comptables.fr SOMMAIRE 1 LA POLITIQUE GENERALE ET LA POLITIQUE

Plus en détail

FICHE OBLIGATIONS LEGALES

FICHE OBLIGATIONS LEGALES FICHE OBLIGATIONS LEGALES L article 99 de la loi n 2010-1330 du 9 novembre 2 010 portant réforme des retraites a instauré, à compter du 1 er janvier 2012, pour les entreprises dont l effectif est au moins

Plus en détail

Livret d accueil. Présentation de l économie sociale et solidaire à destination de ses acteurs. S associer coopérer mutualiser

Livret d accueil. Présentation de l économie sociale et solidaire à destination de ses acteurs. S associer coopérer mutualiser Livret d accueil Présentation de l économie sociale et solidaire à destination de ses acteurs S associer coopérer mutualiser PRÉAMBULE Accueillir au sein des structures de l Économie Sociale et Solidaire

Plus en détail

L histoire économique, sociale et des techniques

L histoire économique, sociale et des techniques Département d histoire 2, rue du facteur Cheval 91000 Evry, France L histoire économique, sociale et des techniques pour les entreprises Octobre 2007 Votre contact : Alain Pichon alain.pichon@univ-evry.fr

Plus en détail

Au profit des apprentis du bâtiment et des travaux publics

Au profit des apprentis du bâtiment et des travaux publics DOSSIER DE PRESSE PARTENARIAT CCCA-BTP et PRO BTP Au profit des apprentis du bâtiment et des travaux publics Bernard Charpenel / CCCA-BTP Signature de la convention et point presse 10 mars 2010 0 SOMMAIRE

Plus en détail

Sommaire. 1Préparer le stage... 2 Accueillir et accompagner... 9. 3 Gérer et évaluer... 12. Introduction. Conclusion. L accueil des stagiaires de 3 e

Sommaire. 1Préparer le stage... 2 Accueillir et accompagner... 9. 3 Gérer et évaluer... 12. Introduction. Conclusion. L accueil des stagiaires de 3 e C a r n e ts d e b o rd Guides pratiques destinés aux équipes des médiathèques de Plaine Commune L accueil des e stagiaires de 3 dans les médiathèques de Plaine Commune L accueil des stagiaires de 3e dans

Plus en détail

COMMISSION PARITAIRE REGIONALE EMPLOI FORMATION D ILE DE FRANCE SEANCE DU 4 FEVRIER 2014. Ordre du jour

COMMISSION PARITAIRE REGIONALE EMPLOI FORMATION D ILE DE FRANCE SEANCE DU 4 FEVRIER 2014. Ordre du jour COMMISSION PARITAIRE REGIONALE EMPLOI FORMATION Présents : CFDT, CFE-CGC, CFTC, CGT, FO, GIM, UIMM 77 D ILE DE FRANCE SEANCE DU 4 FEVRIER 2014 Ordre du jour 1. Adoption du compte-rendu de la séance du

Plus en détail

vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national innover et entreprendre créer son emploi

vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national innover et entreprendre créer son emploi vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national de S l économie ociale & olidaire entrée libre innover et entreprendre créer son emploi FondeR son association epargner

Plus en détail

Gestion Participative Territoriale :

Gestion Participative Territoriale : !!" #!#$ # % #% Touiza Solidarité Evaluation ex post et externe Gestion Participative Territoriale : François Durand Consultant ITG Paris Foued Chehat Expert associé 1 Le cadre de l évaluation Le projet

Plus en détail

Ucanss. Protocole d accord relatif à l emploi des seniors et à la gestion des secondes parties de carrières

Ucanss. Protocole d accord relatif à l emploi des seniors et à la gestion des secondes parties de carrières Ucanss Protocole d accord relatif à l emploi des seniors et à la gestion des secondes parties de carrières Potocole d accord relatif à l emploi des seniors et à la gestion des secondes parties de carrières

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DU PLAN FEDERAL DE FORMATION

CAHIER DES CHARGES DU PLAN FEDERAL DE FORMATION CAHIER DES CHARGES DU PLAN FEDERAL DE FORMATION 1. Cadre général de la Formation Le Plan Fédéral de Formation s inscrit dans la mise en œuvre de la Motion d Orientation 2013-2016 et dans la réalisation

Plus en détail

Programme ESP R d accompagnement d entrepreneurs

Programme ESP R d accompagnement d entrepreneurs Programme ESP R d accompagnement d entrepreneurs 1 entrepreneur social ou entrepreneur des quartiers 2 ou 3 étudiants d HEC Paris 1 tuteur issu du monde professionnel 4 mois de collaboration (de février

Plus en détail

Consultation 2015 Programme Formations Tourisme

Consultation 2015 Programme Formations Tourisme Consultation 2015 Programme Formations Tourisme Contact : Karel CHAUCHEPRAT Plan de Formation régional CRDT Auvergne Parc Technologique la Pardieu 7 allée Pierre de Fermat - CS 50502 63178 Aubière Cedex

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS N 5 DU 12 JANVIER 2010 DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES 7 S-1-10 INSTRUCTION DU 29 DECEMBRE 2009 IMPOT DE SOLIDARITE SUR LA FORTUNE. CALCUL DE L IMPOT. REDUCTION D

Plus en détail

Notre organisation. Ils nous font confiance. Contrôle Qualité. Marchés au Bénéfice des collectivités territoriales.

Notre organisation. Ils nous font confiance. Contrôle Qualité. Marchés au Bénéfice des collectivités territoriales. Notre organisation Notre organisation vous permet d avoir un suivi des prestations et une réactivité optimum de notre part. Conseil d Administration / Président Psychologue CRENO Entreprise d Insertion

Plus en détail

Contribuer au Développement de Territoires Solidaires

Contribuer au Développement de Territoires Solidaires Contribuer au Développement de Territoires Solidaires des entreprises en mouvement! Les 500 adhérents* COORACE défendent depuis 1985 le droit au travail pour tous. Ils participent sur l ensemble du territoire

Plus en détail

Stratégie Régionale. envers les Jeunes. l Artisanat

Stratégie Régionale. envers les Jeunes. l Artisanat Stratégie Régionale de l Artisanat envers les Jeunes Stratégie Régionale de l Artisanat envers les Jeunes La Stratégie Régionale de l Artisanat envers les Jeunes (S.R.A.J.) constitue une offre globale

Plus en détail

Le contrat de professionnalisation à l Université Paul Sabatier GUIDE DES STAGIAIRES DE LA FORMATION CONTINUE MISSION FORMATION «POLE ALTERNANCE»

Le contrat de professionnalisation à l Université Paul Sabatier GUIDE DES STAGIAIRES DE LA FORMATION CONTINUE MISSION FORMATION «POLE ALTERNANCE» GUIDE DES STAGIAIRES DE LA FORMATION CONTINUE Le contrat de professionnalisation à l Université Paul Sabatier MISSION FORMATION CONTINUE ET APPRENTISSAGE «POLE ALTERNANCE» LE CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION

Plus en détail

Campus Paris Saclay. Enquête sur les usages, transports, logements et services. L enquête en ligne. Les bonnes pratiques identifiées par le benchmark

Campus Paris Saclay. Enquête sur les usages, transports, logements et services. L enquête en ligne. Les bonnes pratiques identifiées par le benchmark Campus Paris Saclay L enquête en ligne Les déplacements : des spécificités par statut L équipement : un intérêt marqué pour les transports doux et les services pratiques Le logement : des attentes et des

Plus en détail

Débat national sur les valeurs, missions et métiers de la Fonction publique. Synthèse des contributions des participants au débat public 25/02/2008

Débat national sur les valeurs, missions et métiers de la Fonction publique. Synthèse des contributions des participants au débat public 25/02/2008 Débat national sur les valeurs, missions et métiers de la Fonction publique Synthèse des contributions des participants au débat public 25/02/2008 Sommaire 1. Périmètre du débat et méthodologie des contributions

Plus en détail

...... en quelques mots 1

...... en quelques mots 1 ... en quelques mots 1 Un nouveau Projet d'entreprise pourquoi faire? Le Projet d'entreprise 2006-2009 a porté l ambition de faire de l Assurance Maladie un assureur solidaire en santé reconnu en tant

Plus en détail

Rendez-vous de l ESS régionale. Chambre Régionale de l Économie Sociale Poitou-Charentes 60-68 rue Carnot 86000 POITIERS www.cres-pch.

Rendez-vous de l ESS régionale. Chambre Régionale de l Économie Sociale Poitou-Charentes 60-68 rue Carnot 86000 POITIERS www.cres-pch. Rendez-vous de l ESS régionale Chambre Régionale de l Économie Sociale Poitou-Charentes 60-68 rue Carnot 86000 POITIERS www.cres-pch.org %! "! $!!" # % " Les entreprises d économie sociale et solidaire

Plus en détail

Quelques éléments de cadrage

Quelques éléments de cadrage La prise en compte du développement durable passe par la prise en compte de l achat vert qui vise au respect de l environnement mais également de l achat éthique qui veille au respect des droits sociaux

Plus en détail

DIRECTION DES ACHATS RESPONSABILITÉ SOCIALE ET ENVIRONNEMENTALE. Ensemble, agissons pour des achats responsables

DIRECTION DES ACHATS RESPONSABILITÉ SOCIALE ET ENVIRONNEMENTALE. Ensemble, agissons pour des achats responsables DIRECTION DES ACHATS RESPONSABILITÉ SOCIALE ET ENVIRONNEMENTALE Ensemble, agissons pour des achats responsables CONVICTIONS De l intention à l action systématique André SÉPANIAK Directeur des achats Le

Plus en détail

métiers de la communication

métiers de la communication université sciences humaines et sociales - lille 3 année universitaire 2014-2015 master métiers de la communication Communication Interne et Externe master 1 - master 2 objectifs de la formation Vous souhaitez

Plus en détail

MICROCREDIT CCOMPAGNEMENT RAPPORT D ACTIVITÉ SOCIAL

MICROCREDIT CCOMPAGNEMENT RAPPORT D ACTIVITÉ SOCIAL ÉDUCATION FORMATION UDGET INSERTION ORMATION MICROCREDIT CCOMPAGNEMENT RAPPORT D ACTIVITÉ 2012 EDUCATION INSERTION SOCIAL MESSAGE DE LA PRÉSIDENTE Florence RAINEIX Directrice générale de la Fédération

Plus en détail

C H A R T E D E S M A I S O N S D E S E R V I C E S P U B L I C S

C H A R T E D E S M A I S O N S D E S E R V I C E S P U B L I C S C H A R T E D E S M A I S O N S D E S E R V I C E S P U B L I C S P r é a m b u l e Proximité Singularité de la personne Universalité du service De nombreux territoires ruraux et urbains se situent en

Plus en détail

- Les prestations Les enquêtes par téléphone Le télémarketing Les télé-services La formation aux métiers de la relation client à distance

- Les prestations Les enquêtes par téléphone Le télémarketing Les télé-services La formation aux métiers de la relation client à distance SOMMAIRE - Qui sommes-nous? - Les prestations Les enquêtes par téléphone Le télémarketing Les télé-services La formation aux métiers de la relation client à distance - Les moyens L équipe L encadrement

Plus en détail

Square Patriarche et place Jean-Jaurès À PARTIR DE 11 h

Square Patriarche et place Jean-Jaurès À PARTIR DE 11 h Square Patriarche et place Jean-Jaurès À PARTIR DE 11 h Édito En route pour la COP21! Dans six mois, le 30 novembre 2015, le coup d envoi de la 21 e conférence internationale pour le climat sera donné

Plus en détail

Institut Régional du Travail Social Poitou-Charentes

Institut Régional du Travail Social Poitou-Charentes Maître/Maîtresse de Maison Modalités d inscription en situation d emploi ou demandeur d emploi Protocole d allègements ou de dispense Modalités de validation Recherche de stage pour les demandeurs d emploi

Plus en détail

EOVI ENTREPRENEUR Des solutions pour ne plus jouer

EOVI ENTREPRENEUR Des solutions pour ne plus jouer EOVI ENTREPRENEUR Des solutions pour ne plus jouer en SOLO SANTÉ PRÉVOYANCE ÉPARGNE RETRAITE dépendance la qui renouvelle la mutuelle ARTISANS, COMMerçANTS, professions LIBÉRAles, INDÉPENDANTS... Vous

Plus en détail

L intergénérationnel, un enjeu pour tous

L intergénérationnel, un enjeu pour tous www.limousin.gouv.fr 1 2 L intergénérationnel, un enjeu pour tous 3 SOMMAIRE COMMUNIQUE DE SYNTHESE page 4 CONTEXTE page 6 Le contrat de génération en Limousin L appui-conseil au contrat de génération

Plus en détail

Comité stratégique de la démarche Alsace 2030 : des ambitions fortes, une vision partagée

Comité stratégique de la démarche Alsace 2030 : des ambitions fortes, une vision partagée Strasbourg, le 14 novembre 2014. Comité stratégique de la démarche Alsace 2030 : des ambitions fortes, une vision partagée Philippe Richert, Président du Conseil Régional d Alsace, Ancien Ministre, a ouvert

Plus en détail

PLAN DE COMMUNICATION REGIONAL POUR LA PROMOTION DES FONDS EUROPEENS FEDER, FSE et FEADER EN ILE-DE-FRANCE

PLAN DE COMMUNICATION REGIONAL POUR LA PROMOTION DES FONDS EUROPEENS FEDER, FSE et FEADER EN ILE-DE-FRANCE PLAN DE COMMUNICATION REGIONAL POUR LA PROMOTION DES FONDS EUROPEENS FEDER, FSE et FEADER EN ILE-DE-FRANCE Version du 23 avril 2008 1 Sommaire 1. RAPPEL DU CONTEXTE_ 3 2. PILOTAGE ET PERIMETRE DU PLAN

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DE LA FORMATION OUVERTURE D ACTION. Certificat de Qualification Professionnelle des Services de l Automobile

CAHIER DES CHARGES DE LA FORMATION OUVERTURE D ACTION. Certificat de Qualification Professionnelle des Services de l Automobile CAHIER DES CHARGES DE LA FORMATION OUVERTURE D ACTION Certificat de Qualification Professionnelle des Services de l Automobile A.N.F.A. Département Ingénierie et Compétences Mars 2013 SOMMAIRE INFORMATIONS

Plus en détail

Le pacte de responsabilité et de solidarité

Le pacte de responsabilité et de solidarité Le pacte de responsabilité et de solidarité Direccte CENTRE Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l emploi Qu est ce que le pacte de responsabilité

Plus en détail

Révélez l actif qui est en vous

Révélez l actif qui est en vous Révélez l actif qui est en vous *Votre service régional > formation > Basse-Normandie Dans un monde du travail qui exige de plus en plus de compétences, la Région Basse-Normandie fait de la formation professionnelle

Plus en détail

Cahier des charges pour le tutorat d un professeur du second degré

Cahier des charges pour le tutorat d un professeur du second degré Cahier des charges pour le tutorat d un professeur du second degré Référence : Circulaire n 2010-037 du 25 février 2010 relative au dispositif d'accueil, d'accompagnement et de formation des enseignants

Plus en détail

services à la personne

services à la personne Novembre 2012 ADRESSES UTILES DIRECTION RÉGIONALE DES ENTREPRISES, DE LA CONCURRENCE, DE LA CONSOMMATION, DU TRAVAIL ET DE L EMPLOI (DIRECCTE) Unité territoriale du Rhône 8/10 rue du Nord 69100 Villeurbanne

Plus en détail

Les valeurs et les acteurs de l économie sociale et solidaire : une culture de réseaux pour développer le tiers secteur

Les valeurs et les acteurs de l économie sociale et solidaire : une culture de réseaux pour développer le tiers secteur Les valeurs et les acteurs de l économie sociale et solidaire : une culture de réseaux pour développer le tiers secteur L économie sociale et solidaire se caractérise par une manière différente d entreprendre

Plus en détail

«La Mutualité Française ouvre de nouveaux chantiers innovants.»

«La Mutualité Française ouvre de nouveaux chantiers innovants.» 39 e Congrès de la Mutualité Française Résolution générale «La Mutualité Française ouvre de nouveaux chantiers innovants.» La crise financière, économique, sociale et écologique frappe durement notre pays,

Plus en détail

PROJET RÉGIONAL 2015-2017. Prévention des risques professionnels et santé au travail

PROJET RÉGIONAL 2015-2017. Prévention des risques professionnels et santé au travail PROJET RÉGIONAL 2015-2017 Prévention des risques professionnels et santé au travail 1 CONTEXTE : PREVENTION DES RISQUES PROFESSIONNELS En application de l accord, signé le 22 octobre 2013, relatif à la

Plus en détail

Master Administration des Territoires et des Entreprises (ATE)

Master Administration des Territoires et des Entreprises (ATE) Département AES Master Professionnel et de Recherche "Sciences de l'homme et de la Société" Master Administration des Territoires et des Entreprises (ATE) Lieu de la formation : Université Rennes 2 Haute-Bretagne

Plus en détail

Les Fondations du groupe Bouygues

Les Fondations du groupe Bouygues Les Fondations du groupe Bouygues Depuis près de 20 ans, le groupe Bouygues participe au développement économique et social des régions et pays dans lesquels il est implanté, que ce soit par des initiatives

Plus en détail

PRÉSENTATION GÉNÉRALE

PRÉSENTATION GÉNÉRALE PRÉSENTATION GÉNÉRALE Cadrage institutionnel : Arrêté du 27 août 2013 fixant le cadre national des formations dispensées au sein des masters «métiers de l enseignement, de l éducation et de la formation»

Plus en détail

APPEL A PROJET ARS DE CORSE GROUPE D ENTRAIDE MUTUELLE POUR PERSONNES CEREBRO LESEES CAHIER DES CHARGES

APPEL A PROJET ARS DE CORSE GROUPE D ENTRAIDE MUTUELLE POUR PERSONNES CEREBRO LESEES CAHIER DES CHARGES APPEL A PROJET ARS DE CORSE GROUPE D ENTRAIDE MUTUELLE POUR PERSONNES CEREBRO LESEES CAHIER DES CHARGES Les Groupes d Entraide Mutuelle (GEM) ont pour objet d offrir aux personnes adultes handicapées un

Plus en détail

DIPLÔME GRANDE ÉCOLE BAC+5, GRADE DE MASTER EN FORMATION CONTINUE. Angers et Paris

DIPLÔME GRANDE ÉCOLE BAC+5, GRADE DE MASTER EN FORMATION CONTINUE. Angers et Paris DIPLÔME GRANDE ÉCOLE BAC+5, GRADE DE MASTER EN FORMATION CONTINUE Angers et Paris Développer une vision stratégique Manager des projets et conduire le changement Agir en leader responsable L évolution

Plus en détail

PLEIN PHARE SUR LA CLAUSE SOCIALE

PLEIN PHARE SUR LA CLAUSE SOCIALE PLEIN PHARE SUR LA CLAUSE SOCIALE Un certain regard sur les résultats 2011 Ce guide est cofinancé par l Union Européenne Ce guide est cofinancé par l Union Européenne PLEIN PHARE SUR LA CLAUSE SOCIALE

Plus en détail

ASSOCIATION et Chantiers d Insertion par l Activité Economique. Michel Boudol Responsable Atelier DEEE

ASSOCIATION et Chantiers d Insertion par l Activité Economique. Michel Boudol Responsable Atelier DEEE ASSOCIATION et Chantiers d Insertion par l Activité Economique Michel Boudol Responsable Atelier DEEE 1 Créée en 1985 Implantée dans une ZUS de l agglomération Grenobloise Action Sociale, Environnementale

Plus en détail

Axes de travail et plan d action 2015

Axes de travail et plan d action 2015 19 novembre 2014 Axes de travail et plan d action 2015 SOMMAIRE Introduction... 3 Partager l information sur les métiers, l emploi et la formation professionnelle en LR ; être plus utile et plus accessible...

Plus en détail

RÉGIME de PRÉVOYANCE OBLIGATOIRE

RÉGIME de PRÉVOYANCE OBLIGATOIRE CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES COMMERCES DE GROS RÉGIME de PRÉVOYANCE OBLIGATOIRE des salariés non cadres MALAKOFF MÉDÉRIC, VOTRE PARTENAIRE POUR LE RÉGIME DE PRÉVOYANCE DE VOS SALARIÉS NON CADRES*

Plus en détail

Présentation des Actions Collectives FAFIEC 2015 avec Evolu Team

Présentation des Actions Collectives FAFIEC 2015 avec Evolu Team Collectives FAFIEC 2015 avec Evolu Team Bonjour, Vous trouverez dans ce document une présentation synthétique des différentes filières et formations répertoriées au titre des Actions Collectives Fafiec

Plus en détail

UNE AMBITION TRIPARTITE POUR L EGALITE ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES DANS L ENTREPRISE

UNE AMBITION TRIPARTITE POUR L EGALITE ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES DANS L ENTREPRISE UNE AMBITION TRIPARTITE POUR L EGALITE ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES DANS L ENTREPRISE La grande conférence sociale a permis d établir une feuille de route ambitieuse, qui engage ensemble l Etat, les

Plus en détail

Plan Local de Développement de l Économie Sociale et Solidaire 2011-2015

Plan Local de Développement de l Économie Sociale et Solidaire 2011-2015 Plan Local de Développement de l Économie Sociale et Solidaire 2011-2015 MAI 2011 1 Sommaire 1. Eléments de contexte... 3 1.1 L économie sociale et solidaire à Lille, Lomme et Hellemmes en quelques chiffres..4

Plus en détail

Accord Cohésion Sociale

Accord Cohésion Sociale Accord Cohésion Sociale Entre l Unité Economique et Sociale MACIF, représentée par Monsieur Roger ISELI, Directeur Général de la MUTUELLE ASSURANCE DES COMMERCANTS ET INDUSTRIELS DE FRANCE, Société d'assurance

Plus en détail

Guide sur les mutuelles de formation. Règlement sur les mutuelles de formation

Guide sur les mutuelles de formation. Règlement sur les mutuelles de formation Guide sur les mutuelles de formation Règlement sur les mutuelles de formation ÉDITION AVRIL 2008 Dans le cadre d une entente de délégation prévue par la Loi sur le ministère de l Emploi et de la Solidarité

Plus en détail

L organisation interne et la gestion des ressources humaines. Un outil d aide à la structuration

L organisation interne et la gestion des ressources humaines. Un outil d aide à la structuration L organisation interne et la gestion des ressources humaines Un outil d aide à la structuration Sommaire 1 L organisation interne de l association 2 1.1. Clarifier les rôles et missions de chacun 2 1.2.

Plus en détail

La solidarité, notre force!

La solidarité, notre force! E N T R E P R I S E D E N T R E T I E N E T D E N E T T O YA G E N E T T O YA G E LOCAUX La solidarité, notre force! E S PA C E S VERTS VOIRIE www.creno-services.fr Une entreprise doublement engagée à

Plus en détail

Plan d actions 2011/2014

Plan d actions 2011/2014 Plan d actions 2011/2014 Le présent plan d actions s organise en fiches actions, qui précisent les objectifs opérationnels des actions et explicite les modalités de mise en œuvre. Ces fiches répondent

Plus en détail

Chantier-Formation PARTENARIAT ENTRE UNE ENTREPRISE PRIVÉE ET 2 STRUCTURES D INSERTION POUR LA RÉPONSE À UNE CLAUSE ART.14 DANS UN MARCHÉ PUBLIC

Chantier-Formation PARTENARIAT ENTRE UNE ENTREPRISE PRIVÉE ET 2 STRUCTURES D INSERTION POUR LA RÉPONSE À UNE CLAUSE ART.14 DANS UN MARCHÉ PUBLIC Chantier-Formation PARTENARIAT ENTRE UNE ENTREPRISE PRIVÉE ET 2 STRUCTURES D INSERTION POUR LA RÉPONSE À UNE CLAUSE ART.14 DANS UN MARCHÉ PUBLIC LOCALISATION : Quartier des bassins à Cherbourg-Octeville

Plus en détail

A.G.E.F. Z. I. 7, rue Philippe Lebon B.P. 110 21703 Nuits-Saint-Georges Cedex. Tél. 03 80 62 45 00 Fax. 03 80 61 37 52 agef@wanadoo.fr www.agef21.

A.G.E.F. Z. I. 7, rue Philippe Lebon B.P. 110 21703 Nuits-Saint-Georges Cedex. Tél. 03 80 62 45 00 Fax. 03 80 61 37 52 agef@wanadoo.fr www.agef21. A.G.E.F. Z. I. 7, rue Philippe Lebon B.P. 110 21703 Nuits-Saint-Georges Cedex Tél. 03 80 62 45 00 Fax. 03 80 61 37 52 agef@wanadoo.fr www.agef21.com Le mot de bienvenue du Président Vous avez choisi d

Plus en détail

MASTER 2 URBANISME ET AMENAGEMENT SPÉCIALITÉ PAYSAGE ET AMENAGEMENT Année universitaire 2012-2013

MASTER 2 URBANISME ET AMENAGEMENT SPÉCIALITÉ PAYSAGE ET AMENAGEMENT Année universitaire 2012-2013 MASTER 2 URBANISME ET AMENAGEMENT SPÉCIALITÉ PAYSAGE ET AMENAGEMENT Année universitaire 2012-2013 Le Master 2 Paysage et Aménagement est une spécialité du Master Urbanisme et Aménagement. Celui-ci est

Plus en détail

POUR LE DÉVELOPPEMENT DU TERRITOIRE D EST ENSEMBLE 2014-2017

POUR LE DÉVELOPPEMENT DU TERRITOIRE D EST ENSEMBLE 2014-2017 LE PACTE : un outil pragmatique et partenarial au service des habitants et des acteurs économiques POUR LE DÉVELOPPEMENT DU TERRITOIRE D EST ENSEMBLE 2014-2017 Depuis sa création Est Ensemble a fait du

Plus en détail

Economie Sociale et Solidaire, une invitation à vivre autrement!

Economie Sociale et Solidaire, une invitation à vivre autrement! Economie Sociale et Solidaire, une invitation à vivre autrement! Dossier de presse Rencontres Solidaires en Rhône-Alpes Novembre 2010 Plus de 100 rendez-vous en Rhône-Alpes! Service presse 04 72 59 40

Plus en détail

Contenu. Statistiques. Définition: l analphabétisme fonctionnel

Contenu. Statistiques. Définition: l analphabétisme fonctionnel Contenu!! L analphabétisme en Allemagne: qui est touché?! L analphabétisme en Allemagne: les cours! L alphabétisation des migrants! La formation élémentaire en Allemagne: développement! La qualification

Plus en détail

CONVENTION RELATIVE À LA MISE EN ŒUVRE D UNE PÉRIODE DE MISE EN SITUATION EN MILIEU PROFESSIONNEL N

CONVENTION RELATIVE À LA MISE EN ŒUVRE D UNE PÉRIODE DE MISE EN SITUATION EN MILIEU PROFESSIONNEL N CONVENTION RELATIVE À LA MISE EN ŒUVRE D UNE PÉRIODE DE MISE EN SITUATION EN MILIEU PROFESSIONNEL N Articles L.5135-1 et D.5135-1 et suivants du code du travail L ORGANISME PRESCRIPTEUR 13912*02 Dénomination

Plus en détail

POUR UNE NOUVELLE POLITIQUE DE SOUTIEN A L INSERTION PAR L ACTIVITE L ECONOMIQUE. Rapport Cadre n CR 41-09 du 06 Mai 2009

POUR UNE NOUVELLE POLITIQUE DE SOUTIEN A L INSERTION PAR L ACTIVITE L ECONOMIQUE. Rapport Cadre n CR 41-09 du 06 Mai 2009 POUR UNE NOUVELLE POLITIQUE DE SOUTIEN A L INSERTION PAR L ACTIVITE L ECONOMIQUE Rapport Cadre n CR 41-09 du 06 Mai 2009 1 Une politique régionale concertée Le 20 Mai 2008, le CRIF organise une large concertation

Plus en détail

Veille sociale au 12 septembre 2014

Veille sociale au 12 septembre 2014 ( Veille sociale au 12 septembre 2014 La veille sociale présentée dans cette revue actualise la veille présentée le mois dernier. Les sujets qui n ont pas évolué ne sont pas repris. ( I ) Projets sociaux

Plus en détail