Convention collective nationale du bricolage (Vente au détail en libre-service) du 30 septembre 1991.

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Convention collective nationale du bricolage (Vente au détail en libre-service) du 30 septembre 1991."

Transcription

1 Convention collective nationale du bricolage (Vente au détail en libre-ervice) du 30 eptembre Objet et champ d'application profeionnel et territorial Article 1er La préente convention réglera le rapport entre, d'une part : le entreprie ayant une urface minimale de 400 mètre carré, dont l'activité e caractérie par la vente au détail en libre-ervice aité d'article de bricolage (code APE 52.4/P) et poédant dan leur point de vente, au minimum et obligatoirement, le 6 rayon uivant : - boi et découpe ; - outillage ; - quincaillerie ; - électricité ; - peinture ; - décoration, et, d'autre part, l'enemble de alarié de entreprie concernée. Cette convention et chacune de e annexe 'appliqueront également au peronnel adminitratif de iège ociaux directement concerné par la getion de cette activité (de même qu'au peronnel travaillant dan le entrepôt). Elle a vocation à 'appliquer à l'enemble de entreprie ci-deu définie e ituant ur le territoire national. A compter du 1er janvier 2011, elle 'applique aux département d'outre-mer. Le partie ignataire ne 'oppoent pa à ce que cette convention puie, par extenion, 'appliquer à d'autre entreprie poédant le même caractéritique (urface et nombre de rayon minimum), oit à titre volontaire, oit dan le cadre de article L et uivant du code du travail.

2 Modalité d'application Article Durée La préente convention et conclue pour une durée indéterminée à compter de a ignature, auf en ca de réviion ou de dénonciation prévue par le alinéa ci-deou Entrée en vigueur de la convention Conformément à la légilation en vigueur, la préente convention ne peut être l'occaion d'une réduction de avantage individuel acqui dan l'entreprie. Par contre, le avantage reconnu par la préente convention ne pourront en aucun ca 'ajouter à ceux déjà accordé pour le même objet par certaine entreprie, du fait de convention collective ou accord collectif antérieur, mai e ubtitueront à ceux moin avantageux exitant et de même nature. C'et aini que troi ca d'application peuvent e préenter : - il n'exite pa d'accord d'entreprie antérieur : dan ce ca, c'et la convention collective qui 'applique ; - un accord d'entreprie prévoit dan un article de avantage inférieur à ceux défini par le texte conventionnel : dan ce ca, c'et la convention qui 'applique ; - un accord d'entreprie prévoit dan un article de avantage upérieur à ceux défini par le texte conventionnel : dan ce ca, c'et cet accord qui 'applique. De accord d'entreprie pourront adapter la préente convention, ou certaine dipoition, aux condition particulière de l'entreprie, an pour autant être inférieur au tatut global minimal conventionnel Dénonciation, réviion, négociation (Modifié par avenant du 29 juin 1993 étendu par arrêté du 7 décembre 1993 JORF 16 décembre 1993) Dénonciation. Chaque partie ignataire peut dénoncer la préente convention. Cette dénonciation ne peut toutefoi intervenir que 1 an aprè l'entrée en vigueur de la convention et de e annexe. Le modalité de cette dénonciation ont le uivante : - la partie qui prend l'initiative de la dénonciation devra en informer le autre partie ignataire par lettre recommandée avec accué de réception ; à cette lettre devront être jointe le modification propoée ; - cette dénonciation prendra effet 3 moi aprè réception de cette demande ; - la dénonciation donne lieu à dépôt auprè de la direction départementale du travail de Pari et au ecrétariat du greffe du coneil de prud'homme ; dan un délai d'un moi à compter de la date de réception de la lettre de dénonciation, de négociation devront 'engager entre le partie ignataire de la convention.

3 A l'expiration d'un délai de 1 an à compter de la prie d'effet de la dénonciation, la préente convention ceera de produire e effet, auf ca contraire négocié par le partie Réviion. Chaque partie ignataire introduiant une demande de réviion devra l'accompagner d'un projet ur le point à révier. Le dicuion devront 'engager dan le trente jour uivant la date de la demande de réviion Négociation ur le alaire et le claification. Conformément à la légilation en vigueur, l'enemble de organiation repréentative e réuniront : - au moin une foi par an pour négocier ur le alaire (aprè examen d'un rapport émanant de la partie patronale). Cette négociation traitera de l'évolution économique et de la ituation de l'enemble de la branche, aini que de l'évolution de alaire effectif annuel moyen par catégorie profeionnelle et par exe, au regard de alaire minima hiérarchique ; - une foi tou le 5 an au moin, pour examiner la néceité de révier le claification Commiion nationale paritaire de conciliation et d'interprétation (Modifié par avenant du 15 mai 1992 étendu par arrêté du 15 octobre 1992 JORF 25 octobre 1992) Ce commiion eront compoée de deux collège : - un collège "alarié", comprenant un repréentant (alarié de la profeion ou permanent) de chacune de organiation yndicale de alarié ignataire de la préente convention. Chaque repréentant pourra être aité d'un uppléant, qui aura voix conultative ; - un collège "employeur", comprenant un même nombre total de repréentant, titulaire et uppléant. Le membre de ce commiion eront déigné repectivement par chacune de organiation ignataire, qui pourront procéder à leur remplacement en cour d'année. Ce mandat et de 1 an renouvelable. Ce commiion eront aiie par la partie ignataire la plu diligente elon la procédure uivante : la partie qui prendra l'initiative de la aiine devra le faire par une lettre recommandée avec accué de réception, lettre à laquelle era joint un expoé uccinct du litige et de éventuelle propoition faite. La commiion compétente e réunira alor, au plu tard, dan un délai de 15 jour ur convocation de on préident. La commiion tatuera ur-le-champ, aprè avoir entendu contradictoirement le partie. Chaque commiion era préidée alternativement, pour une durée de 1 an, par un repréentant de la délégation yndicale patronale ou alariale et pour la première foi par la délégation yndicale alariale. Le ecrétariat de ce commiion era auré par la fédération françaie de magain de bricolage, qui dreera procè-verbal. Il ne pourra en aucun ca 'agir d'un premier échelon de juridiction. a) Rôle de la commiion nationale d'interprétation

4 Le différend contituant un problème d'interprétation ou d'application de la préente convention collective, de e annexe ou de e avenant qui n'auraient pu être réglé directement au ein de l'entreprie concernée pourront être oumi à une commiion nationale d'interprétation. Seul le avi majoritaire de membre de la commiion nationale paritaire d'interprétation 'impoeront aux partie qui auront aii la commiion. b) Rôle de la commiion nationale paritaire de conciliation Son rôle conite à rechercher une olution amiable aux différend collectif qui n'auraient pu être réglé directement au ein de l'entreprie concernée et qui pourraient urvenir à l'occaion de l'application de la préente convention collective, de e annexe ou de e avenant. Seul le avi majoritaire de membre de la commiion nationale paritaire de conciliation 'impoeront aux partie qui auront aii la commiion.

5 Liberté d'opinion - Droit yndical Article 3 Dernière modification : Modifié par Avenant n 1 du 15 juin 1988 étendu par arrêté du 13 mar 1992 JORF 26 mar Liberté d'opinion Le partie contractante reconnaient la liberté d'opinion, la liberté yndicale aini que le droit pour chacun d'adhérer ou non à une organiation yndicale de on choix. L'exercice du droit yndical et reconnu dan le repect de droit et de liberté garanti par la Contitution et la légilation en vigueur. Le fait d'exercer de reponabilité yndicale ne peut être préjudiciable à la promotion du alarié Exercice de droit yndical et fonction aociative (Modifié par avenant du 15 mai 1992 étendu par arrêté du 15 octobre 1992 JORF 25 octobre 1992) De autoriation d'abence eront accordée : a) Aux alarié devant aiter aux réunion tatutaire de organiation yndicale de la préente convention, ur préentation d'une convocation écrite émanant de celle-ci, avec un préavi minimum de 15 jour. Le temp de travail paé ne era pa rémunéré, le total de ce abence ne pourra excéder dan une même année et pour un même alarié le maximum de 8 jour. b) Aux alarié participant à de commiion paritaire de la profeion, dan la limite d'un nombre de peronne fixé en accord avec le organiation yndicale ignataire. Dan ce ca, le temp de travail paé era rémunéré par l'employeur ur préentation de jutificatif à concurrence d'un montant maximum fixé annuellement entre le partie ignataire. c) Aux alarié membre d'une aociation déclarée (loi de 1901) ou d'une mutuelle, déigné comme repréentant de cette aociation ou de cette mutuelle pour iéger dan une intance, conultative ou non, intituée par une dipoition légilative ou réglementaire auprè d'une autorité de l'etat (à l'échelon national, régional ou départemental). Le temp de travail paé ne era pa rémunéré, la durée de ce congé de repréentation ne pourra dépaer 9 jour ouvrable par an, éventuellement pri en demi-journée. d) Aux alarié appelé à iéger, en vertu d'un mandat peronnel, dan le organime officiel tel que le commiion régionale d'emploi par exemple. Dan ce ca, le temp de travail paé ne era pa rémunéré. e) Aux alarié inveti de la miion de coneiller du alarié. Dan le établiement d'au moin 11 alarié, entrant dan le champ d'application conventionnel, ce abence ne pourront pa excéder 15 heure par moi.

6 Le temp paé hor de on entreprie par le coneiller pour accomplir a miion, aimilé à du travail effectif, et rémunéré par on employeur qui et rembouré par l'etat elon le modalité uivante : - le employeur ont rembouré menuellement de alaire, avantage et charge ociale au vu d'une demande qu'il établient contreignée par le coneiller alarié accompagnée d'une copie du bulletin de alaire et de attetation de alarié bénéficiaire de l'aitance. f) Aux alarié participant à de tage ou eion excluivement conacré à l'éducation ouvrière ou à la formation yndicale, conformément aux condition prévue par la légilation en vigueur. Aucune de abence énumérée ci-deu ne peut avoir d'incidence ur la détermination du droit aux congé. Par ailleur, aucune de ce abence ne peut être imputée ur le congé payé (à moin que ce abence ne urviennent pendant le congé payé de intéreé). 3.2 bi. Fonction prud'homale Le employeur adhérant à la préente convention ont tenu de laier aux coneiller prud'homaux alarié le temp néceaire à l'exercice de leur fonction. L'exercice de fonction pendant le temp de travail n'entraîne, pour le coneiller, aucune diminution de alaire. Le abence de coneiller prud'homaux ne peuvent avoir d'incidence ur la détermination du droit aux congé. Par ailleur, aucune de ce abence ne peut être imputée ur le congé payé, à moin que ce abence ne urviennent pendant le congé payé de intéreé. 3.2 ter. Droit d'expreion. - Négociation annuelle obligatoire Le droit d'expreion de alarié et la négociation annuelle obligatoire eront mi en place dan le entreprie conformément à la légilation en vigueur.

7 Délégué du peronnel Article Election Dan le établiement ayant atteint le euil légal d'effectif, l'employeur devra déclencher une foi par an de élection. Le crutin aura lieu pendant le heure de travail et le temp paé n'entraînera pa de diminution de la rémunération. a) Electorat (conformément à l'article L du code du travail) Sont électeur : le alarié âgé de 16 an accompli, travaillant depui 3 moi au moin dan l'entreprie et n'ayant encouru aucune de condamnation prévue par le code électoral ; b) Condition d'éligibilité (conformément à l'article L du code du travail) : Sont éligible : le électeur âgé de 18 an accompli et travaillant dan l'entreprie depui un an au moin. Ne ont pa éligible : l'employeur, on conjoint, e acendant, e decendant, e frère, e oeur et allié aux même degré Miion Le délégué du peronnel ont pour miion de préenter aux employeur toute le réclamation individuelle ou collective relative aux alaire à l'application du code du travail et de autre loi et règlement concernant la protection ociale, l'hygiène et la écurité aini que de convention et accord collectif de travail applicable dan l'entreprie. Il ont habilité à aiir, le ca échéant, l'inpecteur du travail de plainte et obervation relative à l'application de precription légale et réglementaire dont ce fonctionnaire doit aurer le contrôle. En l'abence de comité d'entreprie, le délégué du peronnel ont le pouvoir de oumettre à l'employeur toute uggetion tendant à l'amélioration de la marche de l'entreprie et de l'organiation générale de l'entreprie et d'aurer, conjointement avec l'employeur, le fonctionnement de intitution ociale de l'établiement. En l'abence de CHSCT dan le entreprie de plu de cinquante alarié, le délégué du peronnel remplient le miion attribuée au CHSCT dan le condition prévue par la loi Réception par le chef d'entreprie Le délégué ont reçu collectivement par le chef d'établiement ou e repréentant au moin une foi par moi. En outre et en ca d'urgence, il peuvent être reçu par l'employeur, à leur demande. Il et prévu que le délégué doivent remettre au chef d'établiement, 2 jour avant la date de la réception, une note écrite expoant l'objet de leur demande.

8 Cette note doit être trancrite par le chef d'établiement ur un regitre où era mentionnée, dan un délai ne dépaant pa 6 jour, la répone qui y era faite Rôle de délégué uppléant La loi prévoit l'intervention de uppléant pour le remplacement définitif de titulaire qui ceent d'exercer leur mandat pendant on cour et pour leur remplacement temporaire en ca d'abence momentanée. L'article L reconnaît au délégué uppléant le droit d'aiter aux réunion de délégué titulaire avec l'employeur Heure de délégation Chaque délégué du peronnel titulaire dipoe de 15 heure menuelle pour l'exercice de a miion, ce heure ont prie individuellement. Le temp paé par le délégué du peronnel, qu'il oient titulaire ou uppléant, aux réunion avec l'employeur et payé comme temp de travail et ne 'impute pa ur le crédit d'heure de titulaire Compétence Le délégué élu au niveau d'un établiement n'ont compétence que pour le quetion concernant cet établiement Protection de délégué L'exercice de la fonction de délégué ne peut être une entrave à l'avancement ou à la promotion profeionnelle, en outre, l'exercice du mandat de délégué du peronnel era régi par le loi et règlement en vigueur.

9 Comité d'entreprie ou d'établiement, Comité d'hygiène, de écurité et de condition de travail Article 5 A. - Comité d'entreprie Article 5.1 Election Dan le établiement ayant atteint le euil légal d'effectif, l'employeur devra déclencher tou le 2 an de élection. Le crutin aura lieu pendant le heure de travail et le temp paé n'entraînera pa de diminution de la rémunération. a) Electorat (conformément à l'art. L du code du travail). Sont électeur : le alarié âgé de 16 an accompli, travaillant depui 3 moi au moin dan l'entreprie et n'ayant encouru aucune de condamnation prévue par le code électoral. b) Condition d'éligibilité (conformément à l'art. L du code du travail). Sont éligible : le électeur âgé de 18 an accompli travaillant dan l'entreprie depui 1 an au moin. Ne ont pa éligible : l'employeur, on conjoint, e acendant, e decendant, e frère, e oeur et allié aux même degré. Article 5.2 Miion (du CE ou du CHSCT) Dernière modification : Modifié par Avenant du 29 juin 1993 étendu par arrêté du 7 décembre 1993 JORF 16 décembre 1993 Le comité d'entreprie ou d'établiement et notamment informé et conulté avant toute déciion intéreant la marche générale de l'entreprie, c'et-à-dire a getion, on organiation et a ituation financière. Il et également informé et conulté en ca d'introduction de nouvelle technologie dan l'entreprie ou dan l'établiement uceptible d'avoir de répercuion ur l'emploi, la qualification, la rémunération, la formation ou le condition de travail du peronnel.

10 Il doit être informé et conulté de façon régulière ur l'emploi, le condition de travail et la durée du travail, la formation continue et l'emploi de handicapé. Le comité peut formuler toute obervation utile ur la ituation économique et ociale de l'entreprie. Le comité d'entreprie ou d'établiement, ou la préidence du chef d'entreprie ou de on repréentant, aure ou contrôle la getion de toute le activité ociale et culturelle de l'entreprie. A cette fin, il perçoit une contribution annuelle qui ne pourra pa être inférieure à 0,30 % de la mae de alaire brut de l'entreprie ou de l'établiement, elon le ca, en aucun ca cette contribution ne pourra être inférieure au montant réultant du calcul prévu à l'article L du code du travail. Conformément à la légilation en vigueur, le chef d'entreprie vere au comité une ubvention de fonctionnement (d'un montant annuel équivalent à 0,20 % de la mae alariale brute). Ce montant 'ajoute à la contribution detinée aux activité ociale et culturelle, auf i l'employeur fait déjà bénéficier le comité d'entreprie d'une omme ou de moyen équivalent à 0,20 % de la mae alariale brute. Article 5.3 Réunion du comité Dernière modification : Modifié par Avenant du 29 juin 1993 étendu par arrêté du 7 décembre 1993 JORF 16 décembre 1993 Le comité e réunit une foi par moi ur convocation de on préident, en outre, à la demande de la majorité de e membre, il peut e réunir une econde foi. L'ordre du jour et arrêté conjointement par le préident et le ecrétaire du comité. Cet ordre du jour et communiqué aux membre du comité au moin 3 jour avant la éance. Chaque réunion du comité d'entreprie ou d'établiement fait l'objet d'un procè-verbal rédigé par le ecrétaire. Article 5.4 Rôle de membre uppléant La loi prévoit l'intervention de uppléant pour le remplacement définitif de titulaire qui ceent d'exercer leur mandat pendant on cour et pour leur remplacement temporaire en ca d'abence momentanée. L'article L du code du travail reconnaît le droit aux membre uppléant d'aiter aux réunion du comité d'entreprie ou d'établiement avec voix conultative. Article 5.5

11 Heure de délégation Chaque membre titulaire du comité d'entreprie ou d'établiement dipoe de 20 heure menuelle pour l'exercice de a miion ; ce heure ont prie individuellement. Le temp paé par le membre du comité d'entreprie ou d'établiement, qu'il oient titulaire ou uppléant, aux réunion avec l'employeur, et payé comme temp de travail et ne 'impute pa ur le crédit d'heure de titulaire. Article 5.6 Compétence de membre du comité d'entreprie ou d'établiement Le membre élu au comité d'entreprie ou d'établiement n'ont de compétence que pour le quetion relevant de cette entreprie ou de cet établiement. Article 5.7 Protection de membre du comité d'entreprie ou d'établiement L'exercice de la fonction de membre du comité d'entreprie ou d'établiement ne peut être une entrave à l'avancement ou à la promotion profeionnelle, en outre, l'exercice du mandat de membre du comité d'entreprie ou d'établiement era régi par le loi et règlement en vigueur. B. - CHSCT Article 5.8 Sécurité. - Comité d'hygiène, de écurité et de condition de travail Dernière modification : Modifié par Avenant du 15 mai 1992 étendu par arrêté du 15 octobre 1992 JORF 25 octobre 1992 Le employeur ont tenu d'appliquer le dipoition légale et réglementaire relative à l'hygiène et à la écurité dan le travail, aini qu'à la médecine du travail. Compte tenu de la nature de produit préent dan le magain de bricolage, la écurité et l'affaire de tou.

12 Dan ce cadre, le entreprie entrant dan le champ d'application de la préente convention pourront faire bénéficier leur alarié d'une formation propre à augmenter leur écurité, celle de leur outil de travail, aini que celle de conommateur, et viant à améliorer le condition d'hygiène du travail et le climat de la prévention : - dan le établiement de moin de 50 alarié, le délégué du peronnel, 'il exitent, ont inveti de miion dévolue aux membre du comité d'hygiène, de écurité et de condition de travail ; - dan le établiement occupant habituellement 50 alarié et plu, un comité d'hygiène, de écurité et de condition de travail doit être contitué dan le cadre de la légilation en vigueur ; - dan le établiement dont l'effectif et compri entre 50 et 200 alarié, le repréentant du peronnel au comité d'hygiène, de écurité et de condition de travail bénéficieront d'un tage de formation dipené par un organime agréé choii par le intéreé, d'une durée maximale de 3 jour ouvrable ; - dan le établiement dont l'effectif et de plu de 200 alarié, le repréentant du peronnel au comité d'hygiène, de écurité et de condition de travail bénéficieront d'un tage de formation dipené par un organime agréé choii par le intéreé, d'une durée maximale de 5 jour ouvrable. La formation évoquée dan le paragraphe précédent ne peut être uivie qu'une foi par le même alarié, pour la durée de on mandat, on coût (tage et déplacement) et pri en charge par l'employeur et le temp conacré à cette formation et pri ur le temp de travail et rémunéré comme tel.

13 Emploi et exécution du contrat de travail Article Recrutement (Modifié en dernier lieu par avenant du 29 juin 1993) Le recrutement 'effectue conformément aux dipoition légale en vigueur (art. L du code du travail), la faculté pour le employeur de recourir à toute époque au recrutement direct n'étant pa mie en caue. Tout recrutement dan l'entreprie donnera lieu, avant le recrutement ou au plu tard avant la fin de la période d'eai, à une viite médicale obligatoire. Le recrutement du alarié e concrétie lor de la concluion d'un contrat de travail. Ce contrat devra précier : - la durée de la période d'eai ; - l'emploi ; - le tatut ; - la claification ; - la convention collective nationale applicable ; - le alaire ; - le lieu de travail ; - la durée du travail. Pour le alarié à temp partiel, le contrat de travail devra, en outre, précier la répartition de la durée du travail entre le jour de la emaine, le période conidérée comme repo hebdomadaire, et le condition de modification éventuelle de cette répartition (1). Toute modification de caractère individuel apportée au contrat de travail et notifiée par un document écrit remi à l'intéreé. Si la modification n'et pa acceptée par le alarié et qu'elle revêt un caractère ubtantiel, l'abence de tout autre accord entre le partie peut entraîner la rupture du contrat de travail du fait de l'employeur. Le recrutement, l'emploi, la qualification, la claification, la promotion profeionnelle, l'évaluation de alarié, aini que le élément contituant la rémunération, doivent être établi elon de norme identique et appliqué par l'employeur an ditinction de exe, de ituation de famille, de nationalité, de race, de religion, d'opinion politique ou d'appartenance yndicale. En outre, lor du recrutement, il ne peut y avoir de dicrimination en raion de l'état de anté ou d'un handicap. (1) Alinéa étendu ou réerve de l'application de l'article L du code du travail (arrêté du 7 décembre 1993, art. 1er). 6.1 bi. Bulletin de paie (1) (Modifié par avenant du 15 mai 1992) Le bulletin de paie, obligatoirement remi au alarié, devra comporter : - le nom, l'adree de l'employeur ou la raion ociale de l'établiement et le code APE ; - la référence de l'organime auquel l'employeur vere e cotiation de écurité ociale, aini que le numéro d'immatriculation ou lequel ce cotiation ont verée ; - le nom et prénom de l'intéreé ; - l'emploi occupé par lui dan la claification et le coefficient ou niveau hiérarchique correpondant ; - la convention collective nationale applicable ; - la période et le nombre d'heure de travail auxquel correpond la rémunération verée, en ditinguant celle qui ont payée au taux normal et celle qui comportent une majoration au titre de heure upplémentaire ; - la nature et le montant de diver élément 'ajoutant à la rémunération ; - le montant de la rémunération brute ; - le montant de cotiation patronale ur la rémunération brute ; - le montant de la contribution ociale généraliée ; - la nature et le montant de divere déduction opérée ur cette rémunération brute ; - le date de congé et le montant de l'indemnité de congé payé ; - le montant de la rémunération nette ; - la date du paiement ; - la mention incitant le alarié à conerver le bulletin an limitation de durée. Lorque le alarié exercent une activité de repréentation la nature et le montant de la rémunération de cette activité ne doivent pa figurer ur le bulletin de paie. (1) Article étendu ou réerve de l'application de l'article R du code du travail (arrêté du 13 mar 1992, art. 1er) Période d'eai Le contrat de travail à durée indéterminée ne devient définitif qu'à l'iue d'une période d'eai fixée comme uit : - employé : 1 moi de travail effectif ; - agent de maîtrie : 2 moi de travail effectif ; - cadre : 3 moi de travail effectif. Durant cette période d'eai, le partie pourront e éparer an préavi ni indemnité de dommage et intérêt. La période d'eai peut être exceptionnellement renouvelée une foi et pour une durée au maximum égale à la période initiale. En ca d'accord, le renouvellement devra faire l'objet d'un écrit entre le deux partie. Le alarié aura la poibilité de refuer ce renouvellement. En ca de rupture durant ce renouvellement, un délai de prévenance réciproque era obervé, auf ca de faute grave. La durée de ce délai de prévenance réciproque era de :

14 - 1 emaine pour le employé ; - pour le agent de maîtrie et le cadre, voir annexe Promotion En ca de diponibilité ou de création de pote, l'employeur 'efforce de faire appel au peronnel employé dan l'entreprie et poédant le compétence requie. En ca de promotion, le alarié peut être oumi à une période probatoire dont le délai et fixé entre le partie. Dan le ca où cette période ne 'avérerait pa atifaiante, la réintégration du alarié intéreé dan on ancien pote ou dan un emploi équivalent 'effectuera aux condition antérieure Durée du travail (Modifié en dernier lieur par avenant du 29 juin 1993) Et conidéré comme temp de travail effectif, le temp pendant lequel le alarié travaille effectivement pour l'entreprie, il en découle le dipoition ci-aprè Durée légale. La durée du travail effectif et fixée, conformément à la loi, oit actuellement à trente-neuf heure par emaine (169 par moi). La durée maximale quotidienne du travail effectif de chaque alarié ne peut excéder dix heure, auf dérogation pécifique. La durée moyenne hebdomadaire du travail effectif calculée ur une période quelconque de douze emaine conécutive ne peut être upérieure à 46 heure. La durée du travail d'une emaine à l'intérieur de cette durée moyenne ne peut excéder 48 heure. Cependant, de dérogation peuvent être accordée conformément aux article R et uivant du code du travail. Repo hebdomadaire Chaque alarié bénéficiera de deux jour de repo hebdomadaire qui eront pri par journée entière ou par demi-journée avec obligatoirement une journée complète. Chaque entreprie négociera de aménagement à la préente claue pour tenir compte de e pécificité technique, économique et ociale, pour que le jour de repo hebdomadaire puient être pri par roulement ou conécutif dan le repect de dipoition légale en vigueur Heure upplémentaire. Il et intauré un contingent d'heure upplémentaire de 130 heure par an et par alarié. Le heure upplémentaire entrant dan ce contingent peuvent être effectuée ur imple information de l'inpecteur du travail et du comité d'entreprie ou d'établiement 'il exitent, ou à défaut de délégué du peronnel. Il peut être défini par accord collectif oumi au droit d'oppoition que le heure upplémentaire ont oit payée, oit récupérée en temp majoré, à la demande du alarié. Le heure upplémentaire effectuée au-delà de ce contingent doivent être autoriée par l'inpecteur du travail aprè avi, 'il exitent, du comité d'entreprie ou d'établiement, ou à défaut de délégué du peronnel Modulation du temp de travail. Aux terme de l'article L du code du travail, la durée hebdomadaire peut varier, à condition que ur 1 an, cette durée n'excède pa en moyenne la durée légale actuelle de 39 heure par emaine. Seule le heure effectuée au-delà de cette durée moyenne 'imputent ur le contingent d'heure upplémentaire non oumie à autoriation. Le condition d'application de cette modulation ont prévue par un accord d'entreprie qui devra précier : a) Le raion économique jutifiant cette modulation ; b) Le limite horaire à l'intérieur dequelle la durée hebdomadaire et uceptible de varier ; c) Un calendrier préviionnel de période de modulation ; d) Le procédure d'une réviion éventuelle de ce calendrier. e) Le répercuion éventuelle ur le rémunération (1). En l'abence d'accord d'entreprie, la modulation peut être une mie en oeuvre au choix elon l'une de modalité uivante : - une heure en plu ou en moin par emaine toute l'année ; - deux heure en plu ou en moin par emaine ur une durée maximale de douze emaine conécutive ou non ; - troi heure en plu ou en moin par emaine ur une durée maximale de huit emaine conécutive ou non (2) bi Durée et organiation du travail. Dan le entreprie où il exite une ou pluieur ection yndicale, repréentative de alarié, une négociation portant ur la durée et ur l'organiation du temp de travail era engagée chaque année Temp partiel. Sont conidéré comme alarié à temp partiel, le alarié dont la durée du travail et inférieure d'au moin 1/5 à la durée du travail prévue à la préente convention. Le alarié à temp complet de l'entreprie ont prioritaire pour accéder au temp partiel. De même pour le alarié à temp partiel qui ouhaiteraient accéder au temp complet. La période d'eai d'un alarié à temp partiel ne peut être d'une durée calendaire upérieure à celle d'un alarié à temp complet. La rémunération d'un alarié à temp partiel et proportionnelle à la rémunération minimale d'un alarié qui, à qualification égale, occupe à temp complet un emploi équivalent dan l'établiement. Le heure complémentaire prévue au contrat de travail d'un alarié à temp partiel, au plu égale au tier du temp de bae, ne peuvent avoir pour effet de porter la durée hebdomadaire de travail de ce alarié, au niveau de celle prévue à la préente convention. La rémunération de heure complémentaire n'et oumie à aucune majoration. La durée journalière du travail de alarié à temp partiel ne pourra être fractionnée plu de 2 foi. (1) Alinéa étendu ou réerve de l'application de l'article L du code du travail (arrêté du 7 décembre 1993, art. 1er). (2) Alinéa exclu de l'extenion (arrêté du 7 décembre 1993, art. 1er) Jour férié (Modifié par avenant du 15 mai 1992) Le jour férié légaux lorqu'il ont chômé ne peuvent donner lieu à réduction de la rémunération.

15 Aucune condition d'ancienneté n'et requie. Lorqu'un jour férié chômé coïncide avec un jour de repo, cela ne donne pa lieu à récupération. Le employé dont la journée ou demi-journée de repo habituelle coïncide avic un jour férié fixe dan la emaine, chômé dan l'établiement, bénéficieront en compenation de cette coïncidence jour férié fixe/repo habituel, de 1 journée ou de 1/2 journée de repo décalée, déterminée en accord avec leur upérieur hiérarchique. Lorque le jour férié légaux ont travaillé, auf le 1er Mai qui et obligatoirement chômé, cela donne lieu au paiement de heure conidérée (en plu de la menualiation). Outre le 1er Mai, obligatoirement chômé et payé, l'employeur devra accorder aux alarié au minimum 4 jour férié payé chômé Travail de nuit. Si, par uite de circontance exceptionnelle un alarié et appelé à travailler de nuit (oit entre 22 heure et 6 heure) le heure effectuée ont rémunérée ur la bae de heure normale majorée de 100 %. Cette majoration tient compte, éventuellement, de heure upplémentaire Congé payé (Modifié par avenant du 15 mai 1992) Calcul de congé. L'année de référence 'entend du 1er juin de l'année précédente au 31 mai de l'année en cour. Le alarié qui, au cour de l'année de référence, a été occupé pendant un temp équivalent à un minimum de 1 moi de travail effectif, a droit à un congé dont la durée et déterminée à raion de 2,5 jour ouvrable par moi de travail. L'abence du alarié, auf lorqu'elle et conidérée comme temp de travail effectif, ne peut avoir pour effet d'entraîner une réduction de e droit aux congé plu que proportionnelle à la durée de cette abence. Lorque le nombre de jour ouvrable n'et pa un nombre entier, la durée du congé et portée au nombre entier, immédiatement upérieur Prie de congé. La période de référence ervant à calculer le droit aux congé 'entend du 1er juin de l'année précédente au 31 mai de l'année en cour. Pendant la période du 1er mai au 31 octobre, ou réerve de droit acqui aux congé, une période minimale de 12 jour ouvrable continu devra être prie par chaque alarié. Tout congé pri en une eule foi ne peut excéder 24jour ouvrable. Le jeune travailleur âgé de moin de 21 an au 30 avril de l'année précédente peuvent demander à bénéficier d'un congé global de 30 jour ouvrable, le jour excédentaire n'étant pa rémunéré. Cependant, lorque le bénéficiaire d'un congé en exprimera le déir, il pourra, en accord avec on employeur, prendre tout ou partie de on congé en dehor de la période conventionnelle. Le droit acqui au titre d'une période de référence doivent être utilié avant le 31 mai de l'année uivante. L'ordre de départ et fixé par l'employeur, aprè avi de délégué du peronnel 'il exitent, compte tenu de la ituation de famille de alarié, notamment de poibilité de congé du conjoint et de l'ancienneté du ervice. Le conjoint travaillant dan la même entreprie ont droit à un congé imultané. L'ordre de départ du congé principal et affiché avant le 31 mar au plu tard. Sauf circontance exceptionnelle, le date de congé ne peuvent être modifiée dan le délai d'un moi avant la date prévue de départ Fractionnement. - Congé upplémentaire. Il et attribué 2 jour ouvrable de congé upplémentaire lorque le nombre de jour de congé pri en dehor de la période du 1er mai au 31 octobre et au moin égal à 6 et 1 eul lorqu'il et compri entre 3 et 5 jour. La 5e emaine de congé payé n'et pa prie en compte pour l'ouverture du droit à ce upplément. Le femme âgée de moin de 22 an au 30 avril de l'année en cour bénéficient de 2 jour de congé ouvrable upplémentaire par enfant à charge, congé ramené à 1 jour ouvrable lorque le congé principal n'excède pa 6 jour ouvrable Indemnité de congé payé. L'indemnité afférente au congé et égale à : - oit 1/10 de la rémunération totale perçue au cour de la période de référence ; - oit à la rémunération qui aurait été perçue par le alarié pendant la période de congé, 'il avait continué à travailler. Chaque alarié bénéficiera de l'application de celle de ce deux formule qui lui et la plu favorable Congé pour événement familiaux (Modifié par avenant n 2 du 15 juin 1988) Le alarié ont droit ur préentation de jutificatif à de congé payé de courte durée pour événement péciaux prévu ci-deou : - mariage du alarié (moin de 1 an d'ancienneté) : 4 jour ouvrable - mariage du alarié (1 an d'ancienneté et plu) : 6 jour ouvrable - décè du conjoint ou d'un enfant : 6 jour ouvrable - naiance ou adoption : 5 jour ouvrable - mariage d'un enfant : 2 jour ouvrable - décè du père ou de la mère : 3 jour ouvrable - décè d'un frère ou d'une oeur : 2 jour ouvrable - décè de beaux-parent : 2 jour ouvrable Dipoition particulière (Modifié par avenant du 29 juin 1993) Egalité de alaire et d'emploi. A pote et emploi égaux, le employeur 'engagent à ne pratiquer aucune dicrimination dan le rémunération entre le homme et le femme, et entre le alarié françai et étranger. A cet égard, dan le entreprie, le différent élément compoant le alaire doivent être établi elon de norme identique. En outre, le critère de claification, de promotion profeionnelle et d'évaluation de pote doivent être commun pour le alarié de deux exe et pour le alarié françai et étranger bi Plan d'égalité profeionnelle. De meure eront étudiée au eul bénéfice de femme afin d'établir l'égalité de chance entre homme

16 et femme, en particulier en remédiant aux inégalité de fait qui affectent le chance de femme. Ce meure, définie dan le cadre d'un accord d'entreprie, porteront entre autre ur le ujet uivant : - l'embauche, qui pour certain pote de travail, pourra être réervée aux femme. Dan ce ca l'offre d'emploi pourra valablement mentionner que le femme ont recherchée ; - certaine formation pourront être propoée aux eule femme ; - le objectif de nomination de femme à certain pote pourront être fixé Travailleur handicapé. La qualité d'handicapé phyique et reconnue excluivement par la commiion technique d'orientation et de reclaement profeionnel (COTOREP). Le entreprie doivent embaucher en priorité de handicapé à concurrence d'un pourcentage minimum fixé par la loi ou 'acquitter partiellement de cette obligation en appliquant le modalité prévue aux article L. 323 et uivant du code du travail. Lorque le aptitude phyique de handicapé le placent, pour le travail qu'il ont à effectuer, dan de condition particulière contatée par la COTOREP et le médecin du travail, leur rémunération pourra être diminuée dan le condition prévue par la loi. Lorque cela 'avère néceaire, un aménagement d'horaire pourra être établi à l'attention de travailleur handicapé. Le employeur pourront adapter le pote de travail correpondant dan le condition prévue par la légilation Condition d'emploi de jeune alarié. Le travail de nuit entre 22 heure et 6 heure de jeune travailleur de moin de dix-huit an et interdit. Cependant, de dérogation peuvent, à titre exceptionnel, être accordée par l'inpecteur du travail. La durée minimale du repo de nuit de jeune travailleur ne peut être inférieure à douze heure. Cependant, en ca de dérogation admie à l'interdiction du travail de nuit, un repo continu de douze heure doit être auré aux jeune travailleur Entreprie extérieure et entreprie de travail temporaire. Tout employeur qui enviage de faire appel à de entreprie extérieure ou à de entreprie de travail temporaire, et tenu de repecter le règle prévue en la matière par la légilation en vigueur. Article 6.1 Recrutement Le recrutement 'effectue conformément aux dipoition légale en vigueur (art. L du code du travail), la faculté pour le employeur de recourir à toute époque au recrutement direct n'étant pa mie en caue. Tout recrutement dan l'entreprie donnera lieu, avant le recrutement ou au plu tard avant la fin de la période d'eai, à une viite médicale obligatoire. Le recrutement du alarié e concrétie lor de la concluion d'un contrat de travail. Ce contrat devra précier : - la durée de la période d'eai ; - l'emploi ; - le tatut ; - la claification ; - la convention collective nationale applicable ; - le alaire ;

17 - le lieu de travail ; - la durée du travail. Pour le alarié à temp partiel, le contrat de travail devra, en outre, précier la répartition de la durée du travail entre le jour de la emaine, le période conidérée comme repo hebdomadaire, et le condition de modification éventuelle de cette répartition (1). Toute modification de caractère individuel apportée au contrat de travail et notifiée par un document écrit remi à l'intéreé. Si la modification n'et pa acceptée par le alarié et qu'elle revêt un caractère ubtantiel, l'abence de tout autre accord entre le partie peut entraîner la rupture du contrat de travail du fait de l'employeur. Le recrutement, l'emploi, la qualification, la claification, la promotion profeionnelle, l'évaluation de alarié, aini que le élément contituant la rémunération, doivent être établi elon de norme identique et appliqué par l'employeur an ditinction de exe, de ituation de famille, de nationalité, de race, de religion, d'opinion politique ou d'appartenance yndicale. En outre, lor du recrutement, il ne peut y avoir de dicrimination en raion de l'état de anté ou d'un handicap. (1) Alinéa étendu ou réerve de l'application de l'article L du code du travail (arrêté du 7 décembre 1993, art. 1er). Article 6.1 bi. Bulletin de paie Le bulletin de paie, obligatoirement remi au alarié, devra comporter : - le nom, l'adree de l'employeur ou la raion ociale de l'établiement et le code APE ; - la référence de l'organime auquel l'employeur vere e cotiation de écurité ociale, aini que le numéro d'immatriculation ou lequel ce cotiation ont verée ; - le nom et prénom de l'intéreé ; - l'emploi occupé par lui dan la claification et le coefficient ou niveau hiérarchique correpondant ; - la convention collective nationale applicable ; - la période et le nombre d'heure de travail auxquel correpond la rémunération verée, en ditinguant celle qui ont payée au taux normal et celle qui comportent une majoration au titre de heure upplémentaire ; - la nature et le montant de diver élément 'ajoutant à la rémunération ; - le montant de la rémunération brute ;

18 - le montant de cotiation patronale ur la rémunération brute ; - le montant de la contribution ociale généraliée ; - la nature et le montant de divere déduction opérée ur cette rémunération brute ; - le date de congé et le montant de l'indemnité de congé payé ; - le montant de la rémunération nette ; - la date du paiement ; - la mention incitant le alarié à conerver le bulletin an limitation de durée. Lorque le alarié exercent une activité de repréentation la nature et le montant de la rémunération de cette activité ne doivent pa figurer ur le bulletin de paie. (1) Article étendu ou réerve de l'application de l'article R du code du travail (arrêté du 13 mar 1992, art. 1er). Article 6.2 Période d'eai Le contrat de travail à durée indéterminée ne devient définitif qu'à l'iue d'une période d'eai fixée comme uit : - employé : 1 moi de travail effectif ; - agent de maîtrie : 2 moi de travail effectif ; - cadre : 3 moi de travail effectif. Durant cette période d'eai, le partie pourront e éparer an préavi ni indemnité de dommage et intérêt. La période d'eai peut être exceptionnellement renouvelée une foi et pour une durée au maximum égale à la période initiale. En ca d'accord, le renouvellement devra faire l'objet d'un écrit entre le deux partie. Le alarié aura la poibilité de refuer ce renouvellement. En ca de rupture durant ce renouvellement, un délai de prévenance réciproque era obervé, auf ca de faute grave. La durée de ce délai de prévenance réciproque era de : - 1 emaine pour le employé ; - pour le agent de maîtrie et le cadre, voir annexe. Article 6.3

19 Promotion En ca de diponibilité ou de création de pote, l'employeur 'efforce de faire appel au peronnel employé dan l'entreprie et poédant le compétence requie. En ca de promotion, le alarié peut être oumi à une période probatoire dont le délai et fixé entre le partie. Dan le ca où cette période ne 'avérerait pa atifaiante, la réintégration du alarié intéreé dan on ancien pote ou dan un emploi équivalent 'effectuera aux condition antérieure. Article 6.4 Durée du travail Et conidéré comme temp de travail effectif, le temp pendant lequel le alarié travaille effectivement pour l'entreprie, il en découle le dipoition ci-aprè Durée légale. La durée du travail effectif et fixée, conformément à la loi, oit actuellement à trente-neuf heure par emaine (169 par moi). La durée maximale quotidienne du travail effectif de chaque alarié ne peut excéder dix heure, auf dérogation pécifique. La durée moyenne hebdomadaire du travail effectif calculée ur une période quelconque de douze emaine conécutive ne peut être upérieure à 46 heure. La durée du travail d'une emaine à l'intérieur de cette durée moyenne ne peut excéder 48 heure. Cependant, de dérogation peuvent être accordée conformément aux article R et uivant du code du travail. Repo hebdomadaire Chaque alarié bénéficiera de deux jour de repo hebdomadaire qui eront pri par journée entière ou par demi-journée avec obligatoirement une journée complète. Chaque entreprie négociera de aménagement à la préente claue pour tenir compte de e pécificité technique, économique et ociale, pour que le jour de repo hebdomadaire puient être pri par roulement ou conécutif dan le repect de dipoition légale en vigueur Heure upplémentaire. Il et intauré un contingent d'heure upplémentaire de 130 heure par an et par alarié. Le heure upplémentaire entrant dan ce contingent peuvent être effectuée ur imple information de l'inpecteur du travail et du comité d'entreprie ou d'établiement 'il exitent, ou à défaut de délégué du peronnel. Il peut être défini par accord collectif oumi au droit d'oppoition que le heure upplémentaire ont oit payée, oit récupérée en temp majoré, à la demande du alarié. Le heure upplémentaire effectuée au-delà de ce contingent doivent être autoriée par l'inpecteur du travail aprè avi, 'il exitent, du comité d'entreprie ou d'établiement, ou à défaut de délégué du peronnel Modulation du temp de travail. Aux terme de l'article L du code du travail, la durée hebdomadaire peut varier, à condition que ur 1 an, cette durée n'excède pa en moyenne la durée légale actuelle de 39 heure par emaine. Seule le heure effectuée au-delà de cette durée moyenne 'imputent ur le contingent d'heure upplémentaire non oumie à autoriation. Le condition d'application de cette modulation ont prévue par un accord d'entreprie qui devra précier : a) Le raion économique jutifiant cette modulation ; b) Le limite horaire à l'intérieur dequelle la durée hebdomadaire et uceptible de varier ; c) Un calendrier préviionnel de période de modulation ; d) Le procédure d'une réviion éventuelle de ce calendrier ; e) Le répercuion éventuelle ur le rémunération (1). En l'abence d'accord d'entreprie, la modulation peut être une mie en oeuvre au choix elon l'une de modalité uivante : - une heure en plu ou en moin par emaine toute l'année ; - deux heure en plu ou en moin par emaine ur une durée maximale de douze emaine conécutive ou non ; - troi heure en plu ou en moin par emaine ur une durée maximale de huit emaine conécutive ou non (2) bi Durée et organiation du travail. Dan le entreprie où il exite une ou pluieur ection yndicale, repréentative de alarié, une négociation portant ur la durée et ur l'organiation du temp de travail era engagée chaque année Temp partiel. Sont conidéré

20 comme alarié à temp partiel, le alarié dont la durée du travail et inférieure d'au moin 1/5 à la durée du travail prévue à la préente convention. Le alarié à temp complet de l'entreprie ont prioritaire pour accéder au temp partiel. De même pour le alarié à temp partiel qui ouhaiteraient accéder au temp complet. La période d'eai d'un alarié à temp partiel ne peut être d'une durée calendaire upérieure à celle d'un alarié à temp complet. La rémunération d'un alarié à temp partiel et proportionnelle à la rémunération minimale d'un alarié qui, à qualification égale, occupe à temp complet un emploi équivalent dan l'établiement. Le heure complémentaire prévue au contrat de travail d'un alarié à temp partiel, au plu égale au tier du temp de bae, ne peuvent avoir pour effet de porter la durée hebdomadaire de travail de ce alarié, au niveau de celle prévue à la préente convention. La rémunération de heure complémentaire n'et oumie à aucune majoration. La durée journalière du travail de alarié à temp partiel ne pourra être fractionnée plu de 2 foi. (1) Alinéa étendu ou réerve de l'application de l'article L du code du travail (arrêté du 7 décembre 1993, art. 1er). (2) Alinéa exclu de l'extenion (arrêté du 7 décembre 1993, art. 1er). Article 6.5 Jour férié Le jour férié légaux lorqu'il ont chômé ne peuvent donner lieu à réduction de la rémunération. Aucune condition d'ancienneté n'et requie. Lorqu'un jour férié chômé coïncide avec un jour de repo, cela ne donne pa lieu à récupération. Le employé dont la journée ou demi-journée de repo habituelle coïncide avec un jour férié fixe dan la emaine, chômé dan l'établiement, bénéficieront en compenation de cette coïncidence jour férié fixe/repo habituel, de 1 journée ou de 1/2 journée de repo décalée, déterminée en accord avec leur upérieur hiérarchique. Lorque le jour férié légaux ont travaillé, auf le 1er Mai qui et obligatoirement chômé, cela donne lieu au paiement de heure conidérée (en plu de la menualiation). Outre le 1er Mai, obligatoirement chômé et payé, l'employeur devra accorder aux alarié au minimum 4 jour férié payé chômé Travail de nuit.si, par uite de circontance exceptionnelle, un alarié travaillant habituellement de jour et appelé à travailler de nuit (oit entre 22 heure et 6 heure), le heure effectuée la nuit ont rémunérée ur la bae de heure normale majorée de 100 % (incluant le éventuelle majoration pour heure upplémentaire qui eraient effectuée au titre de la emaine tout entière). Pour le alarié pécialement embauché pour accomplir de tâche uceptible d être réaliée de nuit, la majoration pour travail de nuit et de 25 %. Pour le alarié occaionnellement embauché pour accomplir de tâche uceptible d être réaliée de nuit (exemple : inventaire, travaux...), la majoration pour le heure de travail de nuit et de 25 %. Article 6.6 Congé payé Calcul de congé. L'année de référence 'entend du 1er juin de l'année précédente au 31 mai de l'année en cour. Le alarié qui, au cour de l'année de référence, a été occupé pendant un temp équivalent à un minimum de 1 moi de travail effectif, a droit à un congé dont la durée et déterminée à raion de 2 jour et demi ouvrable par moi de travail. L'abence du alarié, auf lorqu'elle et conidérée comme

21 temp de travail effectif, ne peut avoir pour effet d'entraîner une réduction de e droit aux congé plu que proportionnelle à la durée de cette abence. Lorque le nombre de jour ouvrable n'et pa un nombre entier, la durée du congé et portée au nombre entier, immédiatement upérieur Prie de congé. La période de référence ervant à calculer le droit aux congé 'entend du 1er juin de l'année précédente au 31 mai de l'année en cour. Pendant la période du 1er mai au 31 octobre, ou réerve de droit acqui aux congé, une période minimale de 12 jour ouvrable continu devra être prie par chaque alarié. Tout congé pri en une eule foi ne peut excéder 24jour ouvrable. Le jeune travailleur âgé de moin de 21 an au 30 avril de l'année précédente peuvent demander à bénéficier d'un congé global de 30 jour ouvrable, le jour excédentaire n'étant pa rémunéré. Cependant, lorque le bénéficiaire d'un congé en exprimera le déir, il pourra, en accord avec on employeur, prendre tout ou partie de on congé en dehor de la période conventionnelle. Le droit acqui au titre d'une période de référence doivent être utilié avant le 31 mai de l'année uivante. L'ordre de départ et fixé par l'employeur, aprè avi de délégué du peronnel 'il exitent, compte tenu de la ituation de famille de alarié, notamment de poibilité de congé du conjoint et de l'ancienneté du ervice. Le conjoint travaillant dan la même entreprie ont droit à un congé imultané. L'ordre de départ du congé principal et affiché avant le 31 mar au plu tard. Sauf circontance exceptionnelle, le date de congé ne peuvent être modifiée dan le délai de 1 moi avant la date prévue de départ Fractionnement. - Congé upplémentaire. Il et attribué 2 jour ouvrable de congé upplémentaire lorque le nombre de jour de congé pri en dehor de la période du 1er mai au 31 octobre et au moin égal à 6 et 1 eul lorqu'il et compri entre 3 et 5 jour. La cinquième emaine de congé payé n'et pa prie en compte pour l'ouverture du droit à ce upplément. Le femme âgée de moin de 22 an au 30 avril de l'année en cour bénéficient de 2 jour de congé ouvrable upplémentaire par enfant à charge, congé ramené à 1 jour ouvrable lorque le congé principal n'excède pa 6 jour ouvrable Indemnité de congé payé. L'indemnité afférente au congé et égale à : - oit le 1/10 de la rémunération totale perçue au cour de la période de référence ; - oit à la rémunération qui aurait été perçue par le alarié pendant la période de congé, 'il avait continué à travailler. Chaque alarié bénéficiera de l'application de celle de ce deux formule qui lui et la plu favorable. Article 6.7 Congé pour événement familiaux Le alarié ont droit ur préentation de jutificatif à de congé payé de courte durée pour événement péciaux prévu ci-deou : - mariage du alarié (moin de 1 an d'ancienneté) : 4 jour ouvrable - mariage du alarié (1 an d'ancienneté et plu) : 6 jour ouvrable - décè du conjoint ou d'un enfant : 6 jour ouvrable - naiance ou adoption : 5 jour ouvrable - mariage d'un enfant : 2 jour ouvrable - décè du père ou de la mère : 3 jour ouvrable - décè d'un frère ou d'une oeur : 2 jour ouvrable - décè de beaux-parent : 2 jour ouvrable. Article Egalité de alaire et d'emploi. A pote et emploi égaux, le employeur 'engagent à ne pratiquer aucune dicrimination dan le rémunération entre le homme et le femme, et entre le alarié françai et étranger. A cet égard, dan le entreprie, le différent élément compoant le alaire doivent être établi elon de norme identique. En outre, le critère de claification, de promotion profeionnelle et d'évaluation de pote doivent être commun pour le alarié de deux exe et pour le alarié françai et étranger bi Plan d'égalité profeionnelle. De meure eront étudiée au eul bénéfice de

Rapport sur l administration de la Loi sur la protection des renseignements personnels 2013-2014

Rapport sur l administration de la Loi sur la protection des renseignements personnels 2013-2014 Rapport ur l adminitration de la Loi ur la protection de reneignement peronnel 213-214 TITRE DU RAPPORT 1 PUBLIÉ PAR Agence de développement économique du Canada pour le région du Québec Montréal (Québec)

Plus en détail

Convention collective nationale des entreprises de vente à distance du 6 février 2001

Convention collective nationale des entreprises de vente à distance du 6 février 2001 Convention collective nationale des entreprises de vente à distance du 6 février 2001 IDCC : - N de brochure : Sommaire Champ d'application Durée. - Dénonciation. - Révision Avantages acquis Commission

Plus en détail

Convention collective nationale de la promotion immobilière du 18 mai 1988

Convention collective nationale de la promotion immobilière du 18 mai 1988 Convention collective nationale de la promotion immobilière du 18 mai 1988 IDCC : - N de brochure : Sommaire Titre Ier : Dispositions générales Titre II : Liberté d'opinion et droit syndical Titre III

Plus en détail

Convention collective de travail des employés de la presse quotidienne régionale. En vigueur le 1er janvier 1973.

Convention collective de travail des employés de la presse quotidienne régionale. En vigueur le 1er janvier 1973. Convention collective de travail des employés de la presse quotidienne régionale. En vigueur le 1er janvier 1973. Objet de la convention. Article 1 La présente convention règle les rapports entre employeurs

Plus en détail

Emplois dans le secteur agricole : caractéristiques et évolution

Emplois dans le secteur agricole : caractéristiques et évolution Octobre 2014 Emploi dan le ecteur agricole : caractéritique et évolution Direction régionale de l alimentation, de l agriculture, et de la Forêt Service Régional pour l Information Statitique et Economique(SRISE)

Plus en détail

Le compte épargne temps

Le compte épargne temps 2010 N 10-06- 05 Mi à jour le 15 juin 2010 L e D o i e r d e l a D o c 1. Définition Sommaire 2. Modification iue du décret n 2010-531 3. Principe du compte épargne temp Bénéficiaire potentiel Alimentation

Plus en détail

HEURES SUPPLEMENTAIRES : DEFINITION, CONTINGENT ET REPOS OBLIGATOIRE

HEURES SUPPLEMENTAIRES : DEFINITION, CONTINGENT ET REPOS OBLIGATOIRE HEURES SUPPLEMENTAIRES : DEFINITION, CONTINGENT ET REPOS OBLIGATOIRE 1. Qu est ce que les heures supplémentaires? 2. Comment décompter les heures supplémentaires? 3. Lorsque la durée collective de travail

Plus en détail

La convention collective nationale du travail a pour objet de régler les rapports entre :

La convention collective nationale du travail a pour objet de régler les rapports entre : Convention collective nationale des entreprises de courtage d'assurances et/ou de réassurances du 18 janvier 2002, étendue par arrêté du 14 octobre 2002 (JO du 25 octobre 2002) IDCC : - N de brochure :

Plus en détail

Convention collective nationale des centres de gestion agréés du 17 janvier 1983.

Convention collective nationale des centres de gestion agréés du 17 janvier 1983. Convention collective nationale des centres de gestion agréés du 17 janvier 1983. IDCC : - N de brochure : Sommaire Titre Ier : Dispositions générales Titre II : Formation du contrat de travail Titre III

Plus en détail

Convention collective nationale des peintres en lettres, décorateurs et graphistes en signalisation, enseignes, publicité peinte du 12 juin 1987

Convention collective nationale des peintres en lettres, décorateurs et graphistes en signalisation, enseignes, publicité peinte du 12 juin 1987 Convention collective nationale des peintres en lettres, décorateurs et graphistes en signalisation, enseignes, publicité peinte du 12 juin 1987 IDCC : - N de brochure : Sommaire I. - Dispositions générales

Plus en détail

- d'assurer la livraison de chaleur et de froid aux différents secteurs de l'activité économique par la gestion :

- d'assurer la livraison de chaleur et de froid aux différents secteurs de l'activité économique par la gestion : Convention collective nationale des cadres, ingénieurs et assimilés des entreprises de gestion d'équipements thermiques et de climatisation du 3 mai 1983 IDCC : - N de brochure : Sommaire Titre Ier : Dispositions

Plus en détail

Convention collective nationale des entreprises d'expertises en matière d'évaluations industrielles et commerciales du 7 décembre 1976

Convention collective nationale des entreprises d'expertises en matière d'évaluations industrielles et commerciales du 7 décembre 1976 Convention collective nationale des entreprises d'expertises en matière d'évaluations industrielles et commerciales du 7 décembre 1976 IDCC : - N de brochure : Sommaire Titre I : Dispositions générales

Plus en détail

BULLETIN DE SALAIRE. Quelles sont les mentions obligatoires? Apparaissent obligatoirement sur le bulletin de paie les informations concernant :

BULLETIN DE SALAIRE. Quelles sont les mentions obligatoires? Apparaissent obligatoirement sur le bulletin de paie les informations concernant : BULLETIN DE SALAIRE Quelles sont les mentions obligatoires? Apparaissent obligatoirement sur le bulletin de paie les informations concernant : l employeur (nom, adresse, numéro d immatriculation, code

Plus en détail

Convention collective nationale de travail concernant les jardiniers et jardiniersgardiens de propriétés privées du 30 janvier 1986

Convention collective nationale de travail concernant les jardiniers et jardiniersgardiens de propriétés privées du 30 janvier 1986 Convention collective nationale de travail concernant les jardiniers et jardiniersgardiens de propriétés privées du 30 janvier 1986 IDCC : - N de brochure : Sommaire Champ d'application territorial et

Plus en détail

Convention collective nationale des prothésistes dentaires et des personnels des laboratoires de prothèse dentaire du 18 décembre 1978

Convention collective nationale des prothésistes dentaires et des personnels des laboratoires de prothèse dentaire du 18 décembre 1978 Convention collective nationale des prothésistes dentaires et des personnels des laboratoires de prothèse dentaire du 18 décembre 1978 IDCC : - N de brochure : Sommaire Champ d'application professionnel

Plus en détail

Convention collective nationale de l'optiquelunetterie de détail du 2 juin 1986

Convention collective nationale de l'optiquelunetterie de détail du 2 juin 1986 Convention collective nationale de l'optiquelunetterie de détail du 2 juin 1986 IDCC : - N de brochure : Sommaire Dispositions générales Droits du personnel Formation Contrat de travail Salaires Congés

Plus en détail

Durée et date d'entrée en vigueur de la convention.

Durée et date d'entrée en vigueur de la convention. Convention collective nationale des commerces de détail de papeterie, fournitures de bureau, de bureautique et informatique et de librairie du 15 décembre 1988 IDCC : - N de brochure : Sommaire I. - Dispositions

Plus en détail

TITRE VI : CONGÉS 25

TITRE VI : CONGÉS 25 TITRE VI : CONGÉS 25 TITRE VI : CONGÉS Article VI.1. - Les congés payés Les congés payés sont réglés conformément à la loi notamment pour ce qui concerne le fractionnement, prévu par l'article L.223-8

Plus en détail

N 120 SENAT PROJET DE LOI ADOPTÉ PAR LE SÉNAT. sur le travail temporaire.

N 120 SENAT PROJET DE LOI ADOPTÉ PAR LE SÉNAT. sur le travail temporaire. PROJET DE LOI adopté le 10 juin 1971. N 120 SENAT SECONDE SESSION ORDINAIRE DE 1970-1971 PROJET DE LOI ADOPTÉ PAR LE SÉNAT sur le travail temporaire. Le Sénat a adopté, en première lecture, le projet de

Plus en détail

sociales, de la famille et de la solidarité Mise à jour 1 er juillet 2008 DDTEFP de L'AIN/SCT/AYME QUESTIONS REPONSES

sociales, de la famille et de la solidarité Mise à jour 1 er juillet 2008 DDTEFP de L'AIN/SCT/AYME QUESTIONS REPONSES QUESTIONS REPONSES sur la Convention Collective Nationale des «assistants maternels du particulier employeur» du 1 er juillet 2004 étendue par arrêté du 17 décembre 2004, la loi 2005-706 du 27 juin 2005

Plus en détail

Le contrat de travail temporaire

Le contrat de travail temporaire Le contrat de travail temporaire Synthèse La conclusion d un contrat de travail temporaire n est possible que pour l exécution d une tâche précise et temporaire, dénommée mission, et seulement dans les

Plus en détail

Avenant n 45 du 17 décembre 2008 relatif aux salaires minima des cadres

Avenant n 45 du 17 décembre 2008 relatif aux salaires minima des cadres Avenant n 45 du 17 décembre 2008 relatif aux salaires minima des cadres Article Le présent avenant se substitue à l'ancien chapitre X applicable aux cadres. Les partenaires sociaux conviennent d'engager

Plus en détail

BRICOLAGE. Convention collective nationale CONVENTION COLLECTIVE LES POINTS ESSENTIELS. N 3232 30 septembre 1991 IDCC 1606

BRICOLAGE. Convention collective nationale CONVENTION COLLECTIVE LES POINTS ESSENTIELS. N 3232 30 septembre 1991 IDCC 1606 BRICOLAGE Convention collective nationale N 3232 30 septembre 1991 IDCC 1606 CONVENTION COLLECTIVE LES 10 POINTS ESSENTIELS Mai 2013 SOMMAIRE 1 Le champ d application 3 2 Le salaire 4-5 3 Les classifications

Plus en détail

Le Contrat à Durée Déterminé(CDD)

Le Contrat à Durée Déterminé(CDD) Le Contrat à Durée Déterminé(CDD) Un contrat à durée déterminée peut être conclu : en vue du remplacement d'un salarié : o absent temporairement (pour maladie, congés), o passé provisoirement à temps partiel,

Plus en détail

LOI DU 20 AOUT 2008 PORTANT RENOVATION DE LA DEMOCRATIE SOCIALE ET REFORME DU TEMPS DE TRAVAIL L essentiel

LOI DU 20 AOUT 2008 PORTANT RENOVATION DE LA DEMOCRATIE SOCIALE ET REFORME DU TEMPS DE TRAVAIL L essentiel N 113 SOCIAL n 42 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 26 septembre 2008 ISSN 1769-4000 LOI DU 20 AOUT 2008 PORTANT RENOVATION DE LA DEMOCRATIE SOCIALE ET REFORME DU TEMPS DE TRAVAIL L essentiel

Plus en détail

Mesdames et messieurs les directeurs des caisses d'assurance retraite et de la santé au travail et des caisses générales de sécurité sociale

Mesdames et messieurs les directeurs des caisses d'assurance retraite et de la santé au travail et des caisses générales de sécurité sociale Circulaire Objet : dont la date d effet est fixée à compter du 1 er janvier 2015 Référence : 2014-65 Date : 23 décembre 2014 Direction juridique et de la réglementation nationale Département réglementation

Plus en détail

Le contrat de travail temporaire. schassigneux@yahoo.fr

Le contrat de travail temporaire. schassigneux@yahoo.fr Le contrat de travail temporaire schassigneux@yahoo.fr 1 Synthèse La conclusion d un contrat de travail temporaire n est possible que pour l exécution d une tâche précise et temporaire, dénommée mission,

Plus en détail

Consultable sur le site www.cosmos.asso.fr. Réalisation : Yolande Jaberg Secrétaire Générale. Convention collective nationale du sport 19/12/06

Consultable sur le site www.cosmos.asso.fr. Réalisation : Yolande Jaberg Secrétaire Générale. Convention collective nationale du sport 19/12/06 Consultable sur le site www.cosmos.asso.fr Réalisation : Yolande Jaberg Secrétaire Générale Convention collective nationale du sport 19/12/06 Convention collective nationale du sport (CCNS) L arrêté d

Plus en détail

La présente convention collective conclue en application des textes légaux et réglementaires régit les relations entre :

La présente convention collective conclue en application des textes légaux et réglementaires régit les relations entre : Convention collective nationale du personnel des entreprises de transport de passagers en navigation intérieure du 23 avril 1997. Etendue par arrêté du 9 décembre 1997 JORF 20 décembre 1997. Chapitre Ier

Plus en détail

DISPOSITIONS LEGALES ET REGLEMENTAIRES. Sommaire

DISPOSITIONS LEGALES ET REGLEMENTAIRES. Sommaire DISPOSITIONS LEGALES ET REGLEMENTAIRES Sommaire I. Régime des congés payés dans les professions du bâtiment et des travaux publics a. Règles d'affiliation b. Organisation et fonctionnement des caisses

Plus en détail

Paris, le 09 NOV 2011. Le ministre de la fonction publique

Paris, le 09 NOV 2011. Le ministre de la fonction publique MINISTERE DE LA FONCTION PUBLIQUE Paris, le 09 NOV 2011 Direction générale de l administration et de la fonction publique B9 n 11- MFPF1130836C Le ministre de la fonction publique A Monsieur le ministre

Plus en détail

Règlement intérieur du comité d hygiène, de sécurité et des conditions de travail de l Université de Picardie Jules Verne

Règlement intérieur du comité d hygiène, de sécurité et des conditions de travail de l Université de Picardie Jules Verne Règlement intérieur du comité d hygiène, de sécurité et des conditions de travail de l Université de Picardie Jules Verne Article 1 er Le présent règlement intérieur a pour objet de fixer, dans le cadre

Plus en détail

SÉNAT PROJET DE LOI. modifiant le régime du travail dans les ports maritimes. (Texte définitif.)

SÉNAT PROJET DE LOI. modifiant le régime du travail dans les ports maritimes. (Texte définitif.) PROJET DE LOI adopté le 26 mai 1992 N 136 SÉNAT SECONDE SESSION ORDINAIRE DE 1991-1992 PROJET DE LOI modifiant le régime du travail dans les ports maritimes. (Texte définitif.) Le Sénat a adopté sans modification,

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3350 Convention collective nationale IDCC : 2683. PORTAGE DE PRESSE AVENANT DU

Plus en détail

La convention collective nationale du travail a pour objet de régler les rapports entre :

La convention collective nationale du travail a pour objet de régler les rapports entre : Convention collective nationale des entreprises de courtage d'assurances et/ou de réassurances du 18 janvier 2002, étendue par arrêté du 14 octobre 2002 (JO du 25 octobre 2002) Titre Ier : Cadre juridique

Plus en détail

ASSISTANT-E-S EN MEDECINE DENTAIRE

ASSISTANT-E-S EN MEDECINE DENTAIRE ASSISTANT-E-S EN MEDECINE DENTAIRE 2006-2008 CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL Valable à compter du 1 er janvier 2006 entre L'ASSOCIATION DES MEDECINS-DENTISTES DE GENEVE (AMDG), d'une part, et LE SYNDICAT

Plus en détail

Convention collective nationale des entreprises de propreté du 1er juillet 1994

Convention collective nationale des entreprises de propreté du 1er juillet 1994 Convention collective nationale des entreprises de propreté du 1er juillet 1994 IDCC : - N de brochure : Sommaire Champ d'application Durée Adhésion, révision et dénonciation Conciliation Droit syndical

Plus en détail

NOTE SUR LA SITUATION DES REPRESENTANTS SYNDICAUX

NOTE SUR LA SITUATION DES REPRESENTANTS SYNDICAUX NOTE SUR LA SITUATION DES REPRESENTANTS SYNDICAUX MARS 2015 1 1. Crédit de temps syndical (Article 100-1 Loi n 84-53 du 2- janvier 1984 portant dispositions statutaires relatives à la fonction publique

Plus en détail

INSTANCE UNIQUE LA NOUVELLE DUP

INSTANCE UNIQUE LA NOUVELLE DUP 1 INSTANCE UNIQUE LA NOUVELLE DUP En deçà de 300 salariés, une délégation unique du personnel transformée 1 L'article 13 de la loi RELATIVE AU DIALOGUE SOCIAL ET A L'EMPLOI élargit le champ d'application

Plus en détail

Règlement intérieur du CHSCT spécial enquêteurs de l Insee

Règlement intérieur du CHSCT spécial enquêteurs de l Insee REGLEMENT INTERIEUR DES COMITES D HYGIENE, DE SECURITE ET DES CONDITIONS DE TRAVAIL DE CENTRALE, DE PROXIMITE ET SPECIAUX DES MINISTERES ECONOMIQUE ET FINANCIER Règlement intérieur du CHSCT spécial enquêteurs

Plus en détail

Contrat de télétravailleur pendulaire (embauche directe en télétravail pendulaire)

Contrat de télétravailleur pendulaire (embauche directe en télétravail pendulaire) Contrat de télétravailleur pendulaire (embauche directe en télétravail pendulaire) Entre les soussignés La Société, Adresse : N o URSSAF : URSSAF Code NAF : Représentée par Monsieur agissant en qualité

Plus en détail

AVENANT N 62 DU 18 DÉCEMBRE 2015

AVENANT N 62 DU 18 DÉCEMBRE 2015 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3145 Convention collective nationale IDCC : 915. ENTREPRISES D EXPERTISES EN

Plus en détail

Ce que vous devez savoir

Ce que vous devez savoir LIVRET D ACCUEIL ET D INFORMATION Salarié(e)s d entreprises sous-traitantes françaises et étrangères Ce que vous devez savoir Connaître vos droits en matière de : salaires, contrat de travail, conditions

Plus en détail

ACCORD D ENTREPRISE SUR LE TELETRAVAIL

ACCORD D ENTREPRISE SUR LE TELETRAVAIL ACCORD D ENTREPRISE SUR LE TELETRAVAIL Préambule En tirant parti du développement des technologies de l information et de la communication, le recours au télétravail offre l opportunité de rénover les

Plus en détail

Le Droit Individuel à la Formation - DIF

Le Droit Individuel à la Formation - DIF DADS 2008 Page 1 Le Droit Individuel à la Formation - DIF A Le principe L accord de branche du 26 mai 2005 permet de faciliter les parcours personnalisés de formation des salariés tout au long de leur

Plus en détail

MODALITES NATIONALES DE TRAITEMENT DES INFORMATIONS DANS PARCOURS 3 ------------ GARANTIE JEUNE -------------

MODALITES NATIONALES DE TRAITEMENT DES INFORMATIONS DANS PARCOURS 3 ------------ GARANTIE JEUNE ------------- 1 1 / 7 FICHE MONTI Garantie jeune Fiche MONTI Garantie Jeune 2 MODALITES NATIONALES DE TRAITEMENT DES INFORMATIONS DANS PARCOURS 3 ------------ GARANTIE JEUNE ------------- 3 Définit et Acte profenel

Plus en détail

Les CHSCT en ARS REGLEMENTATION

Les CHSCT en ARS REGLEMENTATION Les CHSCT en ARS REGLEMENTATION CODE DE LA SANTE PUBLIQUE Article L1432-11 extrait 2. Le comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail est institué dans les conditions prévues par l'article

Plus en détail

ALERTE JURIDIQUE N 41 du 10 octobre 2014

ALERTE JURIDIQUE N 41 du 10 octobre 2014 ALERTE JURIDIQUE N 41 du 10 octobre 2014 Objet : Modifications apportées par les avenants n 148 et n 150 à la convention collective nationale de l animation relatifs au travail à temps partiel La loi n

Plus en détail

P2C01 Les sources du droit du travail et de la se curite sociale

P2C01 Les sources du droit du travail et de la se curite sociale P2C01 Les sources du droit du travail et de la se curite sociale Le droit social désigne le droit du travail et le droit de la protection sociale. Document 1 I. Les sources légales du droit social A. Les

Plus en détail

I. DELIVRANCE OBLIGATOIRE D UN BULLETIN DE PAIE II. FORME ET CONTENU DU BULLETIN DE PAIE III. SANCTION IV. CONSERVATION DU BULLETIN DE PAIE V

I. DELIVRANCE OBLIGATOIRE D UN BULLETIN DE PAIE II. FORME ET CONTENU DU BULLETIN DE PAIE III. SANCTION IV. CONSERVATION DU BULLETIN DE PAIE V BULLETIN DE PAIE 29/01/2015 L'employeur doit délivrer à chaque salarié un bulletin de paie lors du versement de la rémunération sans que l intéressé ait à le lui demander. Cette obligation s étend à toute

Plus en détail

Vu l'arrêté n 1279 CM du 24 novembre 1997 soumettant un projet de délibération à l'assemblée de la Polynésie française ;

Vu l'arrêté n 1279 CM du 24 novembre 1997 soumettant un projet de délibération à l'assemblée de la Polynésie française ; Délibération n 97-212 APF du 27 novembre 1997 portant application des dispositions du chapitre III et du chapitre IV du titre IV du livre I de la loi n 86-845 du 17 juillet 1986, modifiée, intitulés «Délégués

Plus en détail

Convention collective nationale des maisons à succursales de vente au détail d'habillement du 30 juin 1972

Convention collective nationale des maisons à succursales de vente au détail d'habillement du 30 juin 1972 Convention collective nationale des maisons à succursales de vente au détail d'habillement du 30 juin 1972 IDCC : - N de brochure : Sommaire Clauses générales Objet Durée Avantages acquis Droit syndical

Plus en détail

EMPLOYEURS. HEURES SUPPLÉMENTAIRES : ce qui change au 1 er octobre 2007 pour les employeurs.

EMPLOYEURS. HEURES SUPPLÉMENTAIRES : ce qui change au 1 er octobre 2007 pour les employeurs. EMPLOYEURS HEURES SUPPLÉMENTAIRES : ce qui change au 1 er octobre 2007 pour les employeurs. SURCROÎT DE TRAVAIL, commandes exceptionnelles, délais restreints pour réagir, à-coups de production Pour faire

Plus en détail

TRAVAILLEURS HANDICAPES : OBLIGATION D'EMPLOI

TRAVAILLEURS HANDICAPES : OBLIGATION D'EMPLOI TRAVAILLEURS HANDICAPES : OBLIGATION D'EMPLOI 10/08/2010 Toute entreprise d'au moins 20 salariés est tenue d'employer des travailleurs handicapés à hauteur de 6% de son effectif total. Toutefois, l emploi

Plus en détail

CCN des acteurs du lien social et familial (4 juin 1983) Mise à jour Janvier 2016 page 23

CCN des acteurs du lien social et familial (4 juin 1983) Mise à jour Janvier 2016 page 23 CHAPITRE IV DUREE ET CONDITIONS DE TRAVAIL Article 1 er Dispositions générales sur la durée et l organisation du travail 1.1 Durée conventionnelle du travail La durée conventionnelle du travail est fixée

Plus en détail

CIRCULAIRE CDG90 MODALITÉS DES EXONÉRATIONS D IMPÔTS ET DE COTISATIONS SALARIALES SUR LES HEURES SUPPLÉMENTAIRES

CIRCULAIRE CDG90 MODALITÉS DES EXONÉRATIONS D IMPÔTS ET DE COTISATIONS SALARIALES SUR LES HEURES SUPPLÉMENTAIRES CIRCULAIRE CDG90 13/08 MODALITÉS DES EXONÉRATIONS D IMPÔTS ET DE COTISATIONS SALARIALES SUR LES HEURES SUPPLÉMENTAIRES! Loi n 84-53 du 26 janvier 1984 modifiée portant dispositions statutaires relatives

Plus en détail

HEURES SUPPLEMENTAIRES : NOUVELLES MESURES SOCIALES ET FISCALES

HEURES SUPPLEMENTAIRES : NOUVELLES MESURES SOCIALES ET FISCALES N 123 SOCIAL n 47 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le ISSN 1769-4000 HEURES SUPPLEMENTAIRES : NOUVELLES MESURES SOCIALES ET FISCALES L essentiel La loi n 2007-1223 du 21 août 2007 en faveur

Plus en détail

CONTRAT DE TRAVAIL A DURÉE DÉTERMINÉE A TEMPS COMPLET A TERME IMPRECIS

CONTRAT DE TRAVAIL A DURÉE DÉTERMINÉE A TEMPS COMPLET A TERME IMPRECIS CONTRAT DE TRAVAIL A DURÉE DÉTERMINÉE A TEMPS COMPLET A TERME IMPRECIS Sur papier à en-tête de l entreprise. Entre les soussignés : Entreprise (dénomination sociale ou nom et prénoms de l employeur), immatriculée

Plus en détail

STATUT GÉNÉRAL DES FONCTIONNAIRES TITRE III

STATUT GÉNÉRAL DES FONCTIONNAIRES TITRE III STATUT GÉNÉRAL DES FONCTIONNAIRES TITRE III Dispositions statutaires relatives à la fonction publique territoriale (Loi n 84-53 du 26 janvier 1984 modifiée) Dernière MAJ : la loi n 2014-1554 du 22 décembre

Plus en détail

MODERNISATION DES ENTREPRISES : ACCORD NATIONAL INTERPROFESSIONNEL DU 21 MARS 1989 SUR L AMÉNAGEMENT DU TEMPS DE TRAVAIL

MODERNISATION DES ENTREPRISES : ACCORD NATIONAL INTERPROFESSIONNEL DU 21 MARS 1989 SUR L AMÉNAGEMENT DU TEMPS DE TRAVAIL MODERNISATION DES ENTREPRISES : ACCORD NATIONAL INTERPROFESSIONNEL DU 21 MARS 1989 SUR L AMÉNAGEMENT DU TEMPS DE TRAVAIL PRÉAMBULE En concluant le Protocole du 17 juillet 1981 relatif au temps de travail,

Plus en détail

2110000 Commission paritaire pour employés de l'industrie et du commerce du pétrole

2110000 Commission paritaire pour employés de l'industrie et du commerce du pétrole 2110000 Commission paritaire pour employés de l'industrie et du commerce du pétrole Barèmes basés sur l'expérience... 2 Convention collective du 17 décembre 2009 (98.619) modifiée par la convention collective

Plus en détail

TITRE I CHAMP D APPLICATION

TITRE I CHAMP D APPLICATION 1/7 Convention collective de travail du 30 juin 2011 conclue au sein de la Commission paritaire de l industrie verrière, relative aux conditions de travail et de rémunération en 2011 et 2012 Article 1.

Plus en détail

Convention collective nationale des industries alimentaires diverses du 27 mars 1969.

Convention collective nationale des industries alimentaires diverses du 27 mars 1969. Convention collective nationale des industries alimentaires diverses du 27 mars 1969. IDCC : - N de brochure : Sommaire CLAUSES COMMUNES Champ d'application Durée de la convention Révision Dénonciation

Plus en détail

CONTRAT DE TRAVAIL à durée indéterminée

CONTRAT DE TRAVAIL à durée indéterminée CONTRAT DE TRAVAIL à durée indéterminée En Mayenne, la profession étant le plus souvent exercée par des femmes, l utilisation du féminin a été privilégiée. Il est conclu un contrat de travail régi par

Plus en détail

Représentation du personnel

Représentation du personnel Représentation du personnel Lorsqu ils sont salariés ou mis à la disposition d une entreprise, les pluriactifs et les saisonniers font partie du personnel, dont la représentation est assurée par trois

Plus en détail

Durée et date d'entrée en vigueur de la convention

Durée et date d'entrée en vigueur de la convention Convention collective nationale des commerces de détail de papeterie, fournitures de bureau, de bureautique et informatique et de librairie du 15 décembre 1988. Etendue par arrêté du 14 décembre 1989 JORF

Plus en détail

Les différents contrats de travail

Les différents contrats de travail 1 1 Les différents contrats de travail Le contrat de travail : mode d'emploi Le contrat de travail est une convention par laquelle un employeur et un salarié s'engagent, l'un à fournir un travail, l'autre

Plus en détail

Que sont les conventions de forfait? Une convention de forfait peut-elle être imposée au salarié?

Que sont les conventions de forfait? Une convention de forfait peut-elle être imposée au salarié? Que sont les conventions de forfait? Il existe plusieurs types de conventions de forfait : le forfait hebdomadaire ou mensuel en heures de travail ; le forfait annuel en heures de travail ; le forfait

Plus en détail

Les problèmes pratiques liés aux forfaits jours

Les problèmes pratiques liés aux forfaits jours Sylvie GIBERT Intervention du 26 mars 2012 Les problèmes pratiques liés aux forfaits jours Le forfait jours entraîne de nombreuses questions pratiques en droit du travail et en matière de sécurité sociale.

Plus en détail

2150000 Commission paritaire pour employés de l'industrie de l'habillement et de la confection

2150000 Commission paritaire pour employés de l'industrie de l'habillement et de la confection 2150000 Commission paritaire pour employés de l'industrie de l'habillement et de la confection Prime suite à une augmentation temporaire de travail... 2 Convention collective de travail du 7 novembre 2006

Plus en détail

Le Devenir Professionnel des Docteurs de l Université de Bourgogne

Le Devenir Professionnel des Docteurs de l Université de Bourgogne Le Devenir Profeionnel de Docteur de l Univerité de Bourgogne Thèe outenue en 1995, 1996 et 1997 Stéphane Louvet Obervatoire de l Etudiant Cathy Perret Centre Aocié du Céreq / Irédu- Sommaire 1. Préentation

Plus en détail

AGENT SPECIALISE DE 1 ère CLASSE DES ECOLES MATERNELLES

AGENT SPECIALISE DE 1 ère CLASSE DES ECOLES MATERNELLES LES GUIDES PRATIQUES DES CENTRES DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE AGENT SPECIALISE DE 1 ère CLASSE DES ECOLES MATERNELLES Filière médico-sociale - Catégorie C 1 La fonction publique territoriale

Plus en détail

Contrat de travail temporaire

Contrat de travail temporaire Contrat de travail temporaire Date de création du document : 23/08/2011 Direction du Travail et de l Emploi de Nouvelle-Calédonie Immeuble Gallieni - 12 Rue de Verdun BP - 141-98 845 Nouméa CEDEX Tél.

Plus en détail

CONVENTION DU 14 MAI 2014 RELATIVE À L'INDEMNISATION DU CHÔMAGE

CONVENTION DU 14 MAI 2014 RELATIVE À L'INDEMNISATION DU CHÔMAGE CONVENTION DU 14 MAI 2014 RELATIVE À L'INDEMNISATION DU CHÔMAGE Considérant que l'assurance chômage doit renforcer la sécurisation des parcours professionnels et favoriser la reprise d'une activité professionnelle

Plus en détail

Intervenante : Nathalie Olivier-Bichard. Déjeuner technique du 13 novembre 2007

Intervenante : Nathalie Olivier-Bichard. Déjeuner technique du 13 novembre 2007 Intervenante : Nathalie Olivier-Bichard Déjeuner technique du 13 novembre 2007 Le temps de travail effectif La durée du travail effectif est le temps pendant lequel lesalariéestàladispositiondel employeuretdoit

Plus en détail

Le contrat en CDD. Dans quels cas peut-on embaucher sous contrat à durée déterminée?

Le contrat en CDD. Dans quels cas peut-on embaucher sous contrat à durée déterminée? Le contrat en CDD La conclusion d un contrat à durée déterminée (CDD) n est possible que pour l exécution d une tâche précise et temporaire et seulement dans les cas énumérés par la loi. Il doit obligatoirement

Plus en détail

Titre I : Dispositions générales. Chapitre Ier : Champ d'application. Article 1. Article 1. Article 2. Article 2

Titre I : Dispositions générales. Chapitre Ier : Champ d'application. Article 1. Article 1. Article 2. Article 2 Convention collective nationale des entreprises d'expertises en matière d'évaluations industrielles et commerciales du 7 décembre 1976. Etendue par arrêté du 5 juillet 1977 JONC 31 juillet 1977. Titre

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE A L USAGE DES PARENTS POUR REDIGER LE CONTRAT DE TRAVAIL AVEC UN(E) ASSISTANT(E) MATERNEL(LE) En partenariat avec :

GUIDE PRATIQUE A L USAGE DES PARENTS POUR REDIGER LE CONTRAT DE TRAVAIL AVEC UN(E) ASSISTANT(E) MATERNEL(LE) En partenariat avec : GUIDE PRATIQUE A L USAGE DES PARENTS POUR REDIGER LE CONTRAT DE TRAVAIL AVEC UN(E) ASSISTANT(E) MATERNEL(LE) 1 INTRODUCTION Vous êtes parent (communément désigné sous le terme de particulier employeur)

Plus en détail

Fédération Française de Karaté Service Juridique

Fédération Française de Karaté Service Juridique NOTE D INFORMATION N 011 Le contrat de travaiill de ll enseiignant Cette note est purement explicative et générale, et n est d aucune manière une analyse juridique complète. Nous vous conseillons pour

Plus en détail

Avenant N 2014-01 du 04.02.2014

Avenant N 2014-01 du 04.02.2014 Avenant N 2014-01 du 04.02.2014 1 Le licenciement L Avenant n 2014-01 du 04 février 2014 permet la consolidation du socle conventionnel. Il comprend : des dispositions reprises à l identique de la CCN51

Plus en détail

Le Droit Individuel à la Formation (DIF)

Le Droit Individuel à la Formation (DIF) Le Droit Individuel à la Formation (DIF) Le droit individuel à la formation (DIF) a pour objectif de permettre à tout salarié de se constituer un crédit d heures de formation de 20 heures par an, cumulable

Plus en détail

Convention collective nationale de l'assainissement et de la maintenance industrielle du 21 mai 2002

Convention collective nationale de l'assainissement et de la maintenance industrielle du 21 mai 2002 Convention collective nationale de l'assainissement et de la maintenance industrielle du 21 mai 2002 IDCC : - N de brochure : Sommaire Préambule Préambule Clauses générales Préambule La présente convention

Plus en détail

QUATRIÈME PARTIE: SANTÉ ET SÉCURITÉ AU TRAVAIL LIVRE VI: INSTITUTIONS ET ORGANISMES DE PRÉVENTION

QUATRIÈME PARTIE: SANTÉ ET SÉCURITÉ AU TRAVAIL LIVRE VI: INSTITUTIONS ET ORGANISMES DE PRÉVENTION Partie législative nouvelle QUATRIÈME PARTIE: SANTÉ ET SÉCURITÉ AU TRAVAIL LIVRE VI: INSTITUTIONS ET ORGANISMES DE PRÉVENTION TITREIer:COMITÉD'HYGIÈNE,DESÉCURITÉETDES CONDITIONS DE TRAVAIL Chapitre Ier:

Plus en détail

Conventions d entreprise Page :

Conventions d entreprise Page : 1 TITRE 5 : MUTATIONS CHAPITRE 1 : GÉNÉRALITÉS 1. Principes L application des dispositions du présent Titre ne peut en aucun cas faire obstacle à l application des dispositions de la Convention Collective

Plus en détail

1 Acquisition des congés payés

1 Acquisition des congés payés 1 Acquisition des congés payés Ouverture du droit à congés QUESTION N 1 Une période minimale de travail est-elle exigée pour disposer d un droit à congés payés? Le Code du travail exige du salarié qu il

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3246 Convention collective nationale IDCC : 1518. ANIMATION AVENANT N 150 DU

Plus en détail

ANNEXE 8-1. 2) Les salariés atteints d une pathologie survenue antérieurement à la date du présent accord.

ANNEXE 8-1. 2) Les salariés atteints d une pathologie survenue antérieurement à la date du présent accord. ANNEXE 8-1 Accord relatif à la prévoyance du 27 mars 1997 modifié par l avenant n 2 du 22 octobre 2001, l avenant n 3 du 25 mars 2009 et l avenant n 4 du 15 juillet 2009 Article 1 - Objet de l accord et

Plus en détail

Dispositions de la convention collective des ouvriers de la Guadeloupe

Dispositions de la convention collective des ouvriers de la Guadeloupe Dispositions de la convention collective des ouvriers de la Guadeloupe CHAPITRE V-2 - CONGES PAYES Article V-2.1 -Prise des congés payés La période de prise des congés payés est fixée du 1er mai de l année

Plus en détail

Convention collective nationale des salariés du particulier employeur du 24 novembre 1999.

Convention collective nationale des salariés du particulier employeur du 24 novembre 1999. Convention collective nationale des salariés du particulier employeur du 24 novembre 1999. Dispositions générales Article 1er a) Champ d'application professionnel (code NAF 95.0Z) La présente convention

Plus en détail

LE POINT SUR LE DROIT INDIVIDUEL A LA FORMATION

LE POINT SUR LE DROIT INDIVIDUEL A LA FORMATION N 62 - FORMATION n 8 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 08 avril 2011 ISSN 1769-4000 L essentiel LE POINT SUR LE DROIT INDIVIDUEL A LA FORMATION Depuis sa création par l accord national interprofessionnel

Plus en détail

L'exécution d'une épreuve préliminaire ne constitue pas une embauchage ferme.

L'exécution d'une épreuve préliminaire ne constitue pas une embauchage ferme. DOMAINE D'APPLICATION Article 1 er Domaine d'application Le présent avenant règle les rapports entre employeurs, d'une part, et les ouvriers, les administratifs et techniciens, et les agents de maîtrise,

Plus en détail

Prenez vos droits en main! CONVENTION NATIONALE COLLECTIVE DES ASSISTANTS MATERNELS. www.commerce.cgt.fr

Prenez vos droits en main! CONVENTION NATIONALE COLLECTIVE DES ASSISTANTS MATERNELS. www.commerce.cgt.fr Prenez vos droits en main! CONVENTION NATIONALE COLLECTIVE DES ASSISTANTS MATERNELS www.commerce.cgt.fr d Un SIMplE ClIC, ToUTES les InFoS SUr www.sap.cgt.fr ConvEnTIon CollECTIvE nationale des assistants

Plus en détail

REFORME DES CATEGORIE B : STATUT PARTICULIER DU CADRE D'EMPLOIS DES REDACTEUR TERRITORIAUX. Date d effet : 1 er août 2012

REFORME DES CATEGORIE B : STATUT PARTICULIER DU CADRE D'EMPLOIS DES REDACTEUR TERRITORIAUX. Date d effet : 1 er août 2012 Référence : REFORME DES CATEGORIE B : STATUT PARTICULIER DU CADRE D'EMPLOIS DES REDACTEUR TERRITORIAUX Date d effet : 1 er août 2012 - Décret n 2010-329 du 22 mars 2010 portant dispositions statutaires

Plus en détail

Arrêté du Conseil fédéral étendant le champ d application de la convention collective de travail romande du nettoyage industriel des textiles

Arrêté du Conseil fédéral étendant le champ d application de la convention collective de travail romande du nettoyage industriel des textiles Arrêté du Conseil fédéral étendant le champ d application de la convention collective de travail romande du nettoyage industriel des textiles du 22 octobre 2013 Le Conseil fédéral suisse, vu l art. 7,

Plus en détail

LE CONTRAT DE TRAVAIL INTERMITTENT

LE CONTRAT DE TRAVAIL INTERMITTENT LE CONTRAT DE TRAVAIL INTERMITTENT Article 4.5 de la CCNS Le contrat de travail intermittent est un contrat à durée indéterminée (CDI) qui permet de pourvoir des postes permanents de la structure qui comportent

Plus en détail

TITRE IV : EMBAUCHAGE ET CONTRAT DE TRAVAIL

TITRE IV : EMBAUCHAGE ET CONTRAT DE TRAVAIL TITRE IV : EMBAUCHAGE ET CONTRAT DE TRAVAIL 13 TITRE IV : EMBAUCHAGE ET CONTRAT DE TRAVAIL Article IV.1. Embauchage a) Postes vacants Le personnel est tenu informé, par voie d'affichage, des catégories

Plus en détail

TABLEAU COMPARATIF PROJET DE LOI TEMPS DE TRAVAIL (ARTICLES 16, 17 ET 18) ET COMMENTAIRES CFDT

TABLEAU COMPARATIF PROJET DE LOI TEMPS DE TRAVAIL (ARTICLES 16, 17 ET 18) ET COMMENTAIRES CFDT TABLEAU COMPARATIF PROJET DE LOI TEMPS DE TRAVAIL (ARTICLES 16, 17 ET 18) ET COMMENTAIRES CFDT PROJET DE LOI Version nor : mtsx0813468l/bleue-1 CE QUI CHANGE COMMENTAIRES DE LA CFDT ARTICLE 16 I. - L article

Plus en détail

Le contrat à durée déterminée (CDD)

Le contrat à durée déterminée (CDD) Le contrat à durée déterminée (CDD) Définition. Le CDD est un contrat de travail pour lequel un employeur (société, entreprise) peut recruter directement un salarié pour une durée déterminée, car la cause

Plus en détail

I. - Champ d'application professionnel de la convention. 1. Définition

I. - Champ d'application professionnel de la convention. 1. Définition Convention collective nationale des entreprises de commerce, de location et de réparation de tracteurs, machines et matériels agricoles, de matériels de travaux publics, de bâtiment et de manutention,

Plus en détail

SYNTHESE DES SOURCES JURIDIQUES APPLICABLES

SYNTHESE DES SOURCES JURIDIQUES APPLICABLES Le contrat travail s assistants maternels SYNTHESE DES SOURCES JURIDIQUES APPLICABLES Contrat travail mentions Engagement réciproque et Article 4 Annexe 4 L.423-3, L.423-17, D.423-5, D.423-14 et 15, L.1241

Plus en détail