Trouver des sources de capital

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Trouver des sources de capital"

Transcription

1 Trouver de ource de capital SÉRIE PARTENAIRES EN AFFAIRES Emprunt garanti et non garanti Vente de part de capital Programme gouvernementaux Source moin courante

2 SÉRIE PARTENAIRES EN AFFAIRES Quelque principe financier Situation En tant que propriétaire d entreprie, vou pourriez avoir beoin de capitaux upplémentaire, oit pour vou ortir d une impae à court terme, oit pour financer, à plu long terme, le développement et l expan ion de votre entreprie ou encore pour augmenter votre capital permanent. Solution BMO MD Banque de Montréal et donné le mandat d aider le entreprie canadienne à croître et à réuir. Vou trouverez, dan cette édition de la érie Partenaire en affaire, une decription de divere ource de financement conventionnelle et moin conventionnelle, aini que le avantage qu elle comportent. Avant d entamer votre recherche de financement, il vou faudra analyer un certain nombre de facteur qui vou permettront de déterminer la olution la plu appropriée. Le ource de financement poible e multiplient à meure que votre entreprie prend de l expanion et que accroient on actif et e fond diponible. Nou vou uggéron de dicuter d abord de vo beoin avec votre banquier. Il vou connaît et connaît votre entreprie; il contitue par conéquent le point de départ le plu logique et le moin coûteux. Analyez oigneuement le capacité de votre entreprie avant d enviager le ource extérieure. Une getion plu efficace peut parfoi permettre de réalier de économie et de réduire le beoin en capitaux upplémentaire. N oubliez pa non plu que le pourvoyeur de capitaux exigent un rendement proportionnel au rique. Vou pourriez donc emprunter plu facilement i vou offrez de actif en garantie. San cette garantie, il vou faudra peut-être rechercher de capitaux d invetiement. Mai ouvent, le petit montant (moin de $) ont plu difficile à obtenir que le montant plu important. Prenez de l avance. Définir vo beoin réel et obtenir un prêt, une ubvention du gouvernement ou de capitaux d un (nouvel) actionnaire peut prendre pluieur emaine, voire pluieur moi. Le pourvoyeur de fond oumettront votre entreprie à un examen approfondi avant de engager. Il vou faut donc préparer un doier complet. Un budget de tréorerie bien établi rete le meilleur moyen de prévoir vo beoin (voir Planifier votre tréorerie dan la érie Partenaire en affaire, au bmo.com/affaire reource).

3 Source privée Le propriétaire d entreprie adreent ouvent à de particulier pour obtenir de capitaux. Il peut agir : d ami de parent proche (y compri un conjoint) de relation d affaire d employé d invetieur privé Le particulier ont rarement de aocié «ilencieux» : il peuvent offrir leur aide pour la getion, le orientation ou le contact de l entreprie, ou collaborer aux projet péciaux. Le particulier demandent ouvent une participation ou forme de part du capital et un droit aux bénéfice à venir. Le financement que vou obtiendrez vaut-il la perte de propriété? Le relation avec le invetieur particulier peuvent devenir trè peronnelle. Si vou créez une ociété de peronne, recherchez de aocié dont le force et l expérience ont complémentaire aux vôtre et permettront de pallier vo faiblee. Prévoyez toujour une convention d actionnaire ou d aocié écrite comportant une claue de rachat. S il agit d un regroupement d invetieur, eayez de traiter avec un eul repréentant. Faite examiner tou le document par votre coneiller juridique. Recherchez de invetieur dan le club, chambre de commerce, etc. Votre avocat, votre comptable ou votre banquier peuvent parfoi vou préenter de invetieur potentiel. Si vou demandez un invetiement à vo employé : Cet invetiement repréente un engagement de la plu grande importance. Prévoyez toujour une claue de rachat écrite. À moin que vou ayez l intention de donner éventuellement le contrôle de l entreprie aux employé, il et préférable de maintenir la participation de ce dernier à moin de 20 %. Banque Bien que leur fonction première oit le financement à court terme et au jour le jour, le banque à charte canadienne offrent de prêt à terme, du crédit-bail, de prêt hypothécaire, de ervice d affacturage, du financement ur tock et de ervice de outien tel que la préparation de paye, le lettre de crédit, le référence de crédit, etc. Ce que le banque exigent : De fait et chiffre provenant de vo état financier, de vo regitre et de vo projection. Une preuve de la tabilité de l entreprie et de l engagement de propriétaire. On examinera vo réultat paé et actuel, votre potentiel, le omme que vou avez invetie ou réinvetie (capital et bénéfice non réparti), aini que votre mode de getion de l entreprie. La detination de capitaux que vou demandez. La preuve de votre capacité à aurer le ervice de votre dette, c et-à-dire à payer le intérêt et à rembourer le capital en temp et lieu. De ûreté, c et-à-dire de compte client ou de tock cédé en garantie et une garantie peronnelle. Le banque exigent ouvent de garantie ur de immobiliation ou d autre actif corporel pour le prêt à terme. Faite preuve d ouverture. Annoncez le mauvaie nouvelle à votre banquier avant qu elle ne e produient. Plu vou erez honnête avec lui, plu il vou fera confiance.

4 Préparez un budget de tréorerie et préentez-le à votre banquier. Faite lui part chaque moi de votre évolution, même i vou n empruntez pa. Emprunter dè le lancement de votre entreprie permet d établir votre doier de crédit. Rembourez une partie de votre prêt, quitte à réemprunter au beoin. Ne le laiez jamai dormir. Votre banquier et une peronne reource précieue. Il et trè au fait de la ituation économique de votre région et du potentiel de autre région, grâce au réeau géographique de l intitution financière. Il peut vou préenter de client et fournieur éventuel et vou aider à vérifier la olvabilité de vo interlocuteur. Votre banquier peut être votre meilleur partenaire. Dicutez de vo beoin de financement futur et prenez le temp d entretenir une bonne relation d affaire. Prêteur à terme Invitez votre banquier à viiter vo intallation de temp à autre, afin qu il e familiarie avec vo activité. Si vou dipoez d actif pouvant ervir de garantie, vou pouvez vou adreer à de établiement financier pécialié dan le prêt à terme. Ce ont notamment : Le compagnie d aurance, le ociété de fiducie, le ociété de prêt hypothécaire et le banque, qui offrent : de prêt hypothécaire ur le terrain et bâtiment de prêt généralement aorti de long terme (15 an ou plu) de prêt pouvant atteindre 60 % de la valeur récente Le prêteur à terme commerciaux comme le banque, le ociété de financement de vente à crédit, le ociété de crédit, le banque de l annexe II et certain établiement pécialié, qui offrent : de prêt garanti par de actif comme le terrain, le bâtiment et le matériel de prêt généralement aorti d échéance de 10 an et plu de taux variable et un amortiement étalé ur 25 an ou moin de prêt pouvant atteindre 60 % de la valeur récente pour le terrain et bâtiment et 50 % ou plu de la valeur pour le matériel Crédit-bail Le coût d un crédit-bail peuvent ouvent être comptabilié comme de frai d exploitation, contrairement à l amortiement d une acquiition. Il exite troi principaux type de crédit-bail : Le crédit-bail direct. Il et utilié pour le ordinateur, le automobile, le camion, le matériel, etc. La ociété de crédit e charge de l enemble de la tranaction. Le crédit-bail indirect. Il agit d une opération tripartite dan laquelle le fournieur obtient la ignature du client ur le bail, pui tranmet le tout à la ociété de crédit qui e charge de la perception de paiement.

5 Le crédit-bail adoé. Cette méthode fait intervenir un invetiement de la part de l utiliateur, à hauteur de 20 % à 40 % par exemple, le rete étant financé par un crédit-bail. Demandez coneil à votre comptable en ce qui concerne le implication ficale de ce meure. Fournieur Bien que l on y pene rarement, le principaux fournieur peuvent contituer une ource de financement, à condition de pouvoir négocier avec eux de condition péciale. Vou pourriez, par exemple, être en meure de développer un nouveau marché pour le matériaux ou produit emi-fini de l un de vo fournieur et lui permettre aini d économier ur e propre coût. Avantage potentiel Il et parfoi poible de libérer de capitaux en vendant un bien immobilier à une ociété de développement, pui en le relouant dan le cadre d un crédit-bail avec un droit de rachat aprè cinq ou dix an. Condition péciale ou la forme d un délai de paiement de 120 jour, avec ou an intérêt, pendant le période de pointe et le période creue. Convention de conignation vou permettant de ne payer que le marchandie vendue. Droit de retour de marchandie invendue avec obtention d un crédit intégral. Aide technique, commerciale ou autre de la part du fournieur, qui a intérêt à contribuer à votre uccè puiqu il vou finance. Inconvénient potentiel Dépendance accrue à l égard du fournieur. Marge de négociation retreinte ur le prix ou rabai. Client Vo client pourraient vou aider à financer votre entreprie, particulièrement i vou ête en meure d offrir un ervice aprè-vente fiable, ur place, avec fourniture de pièce. Remplacez le crédit par un paiement comptant plutôt qu à terme (votre client demandera peut être une remie, mai pa néceairement). Demandez un acompte à la commande et de paiement progreif à meure de la réaliation du projet. Pratiquez la facturation uniforme, particulièrement i vou ête une entreprie de ervice et avez de client à long terme qui recourent à vo ervice occaionnellement ou pendant de période de pointe. Capital de rique Préférez-vou, dan cinq an, poéder 70 % d une grande entreprie ou 100 % d une petite? Le ociété de capital de rique invetient directement dan une entreprie i elle penent qu elle peut être rentable et croître de façon enible. Preque toute le opération prennent la forme d une participation au capital ou d une dette ubordonnée avec droit de converion ou option. (Cela ignifie que la dette prend rang aprè le prêt garanti, mai avant le prêt accordé par le autre actionnaire.) Le ociété de capital de rique attendent de rendement élevé et exigent généralement d importante poition minoritaire, de l ordre de 20 % à 40 %, ou même le contrôle il agit d une nouvelle entreprie. Elle exigent une participation financière entière de actionnaire gérant et veulent une équipe de direction équilibrée et efficace.

6 Le ociété de capital de rique peuvent apporter leur aide dan le domaine uivant : planification et orientation finance et contrôle Vérifiez le poibilité auprè du minitère de l Indutrie et du commerce de votre province. La plupart de province ou région ont une forme ou une autre de programme de financement par capital de rique offrant un montant relativement petit pour le démarrage d entreprie. fuion et acquiition premier appel public à l épargne Elle exigent habituellement : un iège au coneil d adminitration de réunion régulière du coneil d adminitration de état financier menuel une aurance ur la tête du propriétaire une participation à l élaboration de budget une convention de rachat portant ur vo action et le leur La plupart de invetiement en capital de rique exigent un financement upplémentaire. Aurez vou que la ociété de capital de rique a une bonne réputation et qu elle et bien financée. Le ite Web du gouvernement fédéral donne le coordonnée de certaine ociété de capital de rique. Gouvernement Le gouvernement fédéral et provinciaux ont de programme de prêt, de garantie ou de ubvention pour : la création d emploi l augmentation de capacité de production la formation le remplacement de importation l exportation la création et le perfectionnement de technologie Au niveau fédéral, vérifiez le ource uivante : Le Programme d expanion de entreprie (PEE), qui regroupe pluieur ancien programme. Il agit d un programme trè actif de prêt et de garantie adminitré par de locaux.

7 Le Programme de financement de petite entreprie du Canada (FPEC) : Prêt partiellement garanti par le gouvernement fédéral pouvant atteindre $, detiné à l acquiition ou à l amélioration du matériel ou de bien immobilier, à de amélioration locative et au paiement de droit d incription. Conultez votre banquier pour de plu ample reneignement. La Société pour l expanion de exportation (SEE) : Service de financement de échange commerciaux viant à outenir le exportateur canadien. Garantie et aurance de crédit. Financement avec droit de recour limité et coentreprie pour le location à long terme. La Banque de développement du Canada (BDC) : Prêt à terme à taux concurrentiel, généralement detiné aux immobiliation, mai parfoi aux tock ou au fond de roulement. Invetiement direct et poition minoritaire dan le entreprie plu petite. Lorque vou demandez un financement gouvernemental : Vou devrez peut-être démontrer que vou n avez pu obtenir le financement ailleur. Tâchez d adapter vo beoin au programme. Demandez l aide de agent reponable du programme. Faite preuve de patience et de perévérance. Parlez à la bonne peronne. Penez à demander de l aide à votre député. Franchie Vou ête acheteur d une franchie? Vou lancez une nouvelle entreprie ou exploitez une entreprie exitante? À titre de franchié (aocié ou conceionnaire), vou devez payer une redevance de franchiage mai vou limitez vo rique. Cependant, avant de verer votre mie : Aurez-vou que la omme que vou verez à l avance vou apporte une valeur ajoutée : un nom, un ytème, un produit, un accè à de fournieur, une garantie ur un bail, une formation, etc. Faite une vérification auprè de autre franchié du groupe. Aurez-vou que le franchieur tire on revenu de redevance ur le vente plutôt que de redevance de franchiage qu il perçoit. Vérifiez la réputation et le réultat paé de la franchie. Vérifiez le marché qui vou eront attribué et aurez-vou de pouvoir bénéficier de ervice permanent de recherche, de formation et d information ur le produit. Vou ête le franchieur? À titre de franchieur, vou aurez la promotion et l expanion d une entreprie exitante dan une région nouvelle, en partie avec le capitaux fourni par le franchié (leur redevance). Avant d accepter l argent : Aurez-vou de pouvoir récupérer la franchie i le franchié ne réalie pa le réultat ecompté (fixez un objectif minimum). Aurez-vou que l engagement financier du franchié et uffiamment élevé pour aurer on érieux. Tip Tip Avant de igner le contrat, liez le paragraphe en petit caractère et faite-le vérifier par votre avocat (aurez-vou que l on ne puie vou enlever votre franchie de manière arbitraire).

8 Penez à demander de redevance minimale. Le gouvernement fédéral, le Bureau d éthique commerciale du Canada et l Aociation canadienne de la franchie offrent de brochure d information ur le franchie. Conultez également le rubrique Occaion d affaire dan le journaux locaux et nationaux. Financement ur tock Ce type de financement convient aux entreprie qui ont beoin d expoer de produit dont le prix et élevé, comme le automobile ou le véhicule de plaiance. Il permet de e procurer le produit à expoer avant le début de la aion. Le taux d intérêt varient et augmentent ouvent en fonction de la durée du prêt. Ce financement et offert par pluieur banque et certain établiement pécialié. Affacturage Méthode de financement ancienne, l affacturage vou permet de convertir vo compte client en epèce. Il et utilié dan le ecteur du vêtement, du recouvrement de ol, de l équipement de port, de appareil électroménager, du commerce de gro, de matériaux de contruction, etc. Type d affacturage San emprunt. L établiement d affacturage perçoit le omme qui vou ont due et vou le revere. Avec emprunt. L établiement d affacturage achète vo compte client et vou avance une partie de créance, de l ordre de 80 %. L approbation du crédit e fait par l établiement d affacturage. Le établiement d affacturage ont une excellente ource de référence de crédit. Le facture portent généralement la mention «payer à l établiement d affacturage». Le coût de financement comprend le coût d emprunt et le frai d adminitration. Vérifiez le barème de frai. L établiement d affacturage e charge de toute l adminitration de compte client. L établiement d affacturage garantit parfoi de prêt pour e client. L affacturage peut avoir une incidence ur votre marge de crédit bancaire. Vérifiez au préalable avec votre banquier : il pourrait être en meure de vou offrir un ervice emblable.

9 Caie de crédit Le caie populaire et le caie de crédit ont régie par le loi provinciale et ont généralement un établiement central à l échelle de la province. Elle offrent : de prêt hypothécaire ur le terrain et bâtiment de prêt à terme un financement du fond de roulement du crédit renouvelable Financement adoé à l actif Le financement adoé à l actif et une forme pécialiée de financement garanti par l actif corporel d une entreprie (tock, matériel). Il peut repréenter un choix viable lorque : l entreprie a beoin de capitaux upplémentaire pour financer a croiance ou une acquiition; elle accue un recul temporaire. Le frai d intérêt et d adminitration ont plu élevé que ur le prêt conventionnel, mai le crédit diponible et généralement plu élevé. Le prêteur exigent généralement une évaluation indépendante de actif cédé en garantie. Le taux ur avance et fonction de la valeur réaliable nette de l actif, donc de tock, du matériel et de l outillage. La getion de actif cédé en garantie et de réultat de l entreprie fait l objet d un contrôle plu étroit. Confirmation La confirmation conite à financer vo compte fournieur. Elle peut ervir à financer l achat de matériaux brut ou de produit emi-fini. Il et ouvent poible d établir de compte renouvelable et de lettre de crédit pour certain client. De nombreux établiement e pécialient dan ce domaine. La plupart ont internationaux et connaient par conéquent le marché étranger, leur fournieur et leur pratique. Fonctionnement La ociété de confirmation prend en charge la facture du fournieur. Vou payez la ociété de confirmation. Le taux d intérêt peut être favorable i la ociété de confirmation a de capitaux diponible dan le pay d origine. Financement ur récépié d entrepôt Il agit d une forme de financement de tock de produit fini. Le prêteur aure un contrôle erré de tock que vou avez cédé en garantie. Il peut parfoi avancer juqu à 80 % de la valeur du tock (davantage que dan un emprunt ordinaire). Le montant du crédit peut varier elon le circontance. Si vou avez beoin de capitaux upplémentaire pour financer votre croiance, ou avez ubi un recul récemment, le financement adoé à l actif peut repréenter une olution de rechange viable à la oucription d une dette ubordonnée ou à la vente de participation.

10 Placement privé Le ociété plu établie recourent au placement privé pour obtenir un financement par emprunt ou par apport de capital auprè de petit groupe d invetieur (tel que le caie de retraite, le ociété de fiducie, le particulier fortuné ou le ociété de capital de rique). Le placement et généralement organié par un preneur ferme ou un chef de file. Le montant et généralement upérieur à un million de dollar. Il agit ouvent de titre d emprunt ou d action privilégiée convertible en action ordinaire. Le invetieur attendent généralement un retour ur invetiement dan le troi an. Premier appel public à l épargne C et l objectif de nombreux entrepreneur : réalier leur invetiement, en totalité ou en partie. Cela ignifie généralement que l on vend de action en boure, mai il peut également agir d une vente à une ociété cotée, en échange d action de cette ociété. Le premier appel public à l épargne portent généralement ur de montant de huit million de dollar et plu. Un montant moindre erait poible, mai peu avantageux en raion de frai juridique et du coût de la prie ferme, du propectu, etc. Un entrepreneur ne veut généralement pa céder le contrôle de a ociété au public. Le prix d émiion et ouvent baé ur le bénéfice de la ociété; le multiple de capitaliation varie elon le condition du marché et du ecteur d activité. Tip Tip Le cour d une action et généralement plu élevé lorque celle-ci et détenue par un grand nombre d actionnaire, mai cela ne e vérifie pa néceairement dan un marché en baie. Il et difficile, même pour de profeionnel, de prévoir l évolution de marché bourier. Il et parfoi impoible de faire un appel public à l épargne, notamment quand le marché ont en baie. Le poibilité de vente de vo action, en partie ou en totalité, peuvent être retreinte à certaine période. Il et ouvent difficile de faire appel au marché une econde foi. Le ociété cotée ont oumie à une réglementation tricte, notamment ur l obligation d information, le délit d initié, la publication de état financier, etc. L appel public à l épargne coûte cher lorque l on tient compte de frai juridique et de coût lié au propectu et à la prie ferme. Il faut choiir trè oigneuement on preneur ferme. Mobilier de capitaux par un appel public à l épargne peut entraîner une perte partielle du contrôle de votre entreprie. Tip

11 XXXXXXX XXXXXXX Fidèle à a promee de outenir l eor de entreprie canadienne, BMO Banque de Montréal et heureue de mettre à votre dipoition une nouvelle érie de brochure intitulée «Partenaire en affaire». Conçue dan le but de vou aider à accroître le reource financière de votre entreprie et à mieux le exploiter, ce brochure traitent chacune d un apect important de la getion de finance XXXXXXX XXXXXXX d une entreprie et peuvent vou être trè utile pour optimier on fonctionnement. Pour avoir comment BMO Banque de Montréal peut vou aider à gérer votre entreprie : conultez votre directeur Compte d entreprie appelez-nou directement au ou viitez notre ite Web, à l adree bmo.com/affaire-reource XXXXXXX 10/ Le préent document e veut une ource de reneignement généraux et non de. Si vou déirez obtenir de l information ur une quetion particulière à votre entreprie, veuillez vou adreer aux peronne compétente. MD Marque de commerce dépoée de la Banque de Montréal (10/11) Mini XXXXXXX

Votre entreprise et le marketing

Votre entreprise et le marketing Votre entreprie et le marketing SÉRIE PARTENAIRES EN AFFAIRES Selon la taille de votre entreprie Par où commencer Guide par étape SÉRIE PARTENAIRES EN AFFAIRES Utilier le marketing pour augmenter vo profit

Plus en détail

Modifié le 2 juillet 2015 GUIDE DES BOURSIERS DE L AIEA

Modifié le 2 juillet 2015 GUIDE DES BOURSIERS DE L AIEA Modifié le 2 juillet 2015 GUIDE DES BOURSIERS DE L AIEA Guide de bourier de l AIEA TABLE DES MATIERES I. INTRODUCTION... 2 II. PRÉPARATION POUR LE PROGRAMME DE BOURSE... 2 III. CONSIDÉRATIONS FINANCIÈRES...

Plus en détail

La lettre. La Gestion des filiales dans une PME : Bonnes Pratiques et Pièges à éviter. Implantations à l étranger : Alternatives à la création

La lettre. La Gestion des filiales dans une PME : Bonnes Pratiques et Pièges à éviter. Implantations à l étranger : Alternatives à la création Doier : Getion d entreprie 42 La Getion de filiale dan une PME : Bonne Pratique et Piège à éviter Certaine PME ont tout d une grande. entreprie. A commencer par la néceité d avoir de filiale. Quel ont

Plus en détail

RETIRER DE L ARGENT DE VOTRE SOCIÉTÉ

RETIRER DE L ARGENT DE VOTRE SOCIÉTÉ LETTRE MENSUELLE DE CONSEILS DESTINÉS À MAXIMALISER LE FLUX DE REVENUS RETIRÉS DE VOTRE SOCIÉTÉ OPTIMALISATION DU MOIS Déterminer le taux du marché... Si votre ociété vou vere un intérêt, elle doit de

Plus en détail

Progressons vers l internet de demain

Progressons vers l internet de demain Progreon ver l internet de demain COMPRENDRE LA NOTION DE DÉBIT La plupart de opérateur ADSL communiquent ur le débit de leur offre : "512 Kb/", "1 Méga", "2 Méga", "8 Méga". À quoi ce chiffre correpondent-il?

Plus en détail

Le compte épargne temps

Le compte épargne temps 2010 N 10-06- 05 Mi à jour le 15 juin 2010 L e D o i e r d e l a D o c 1. Définition Sommaire 2. Modification iue du décret n 2010-531 3. Principe du compte épargne temp Bénéficiaire potentiel Alimentation

Plus en détail

Le paiement de votre parking maintenant par SMS

Le paiement de votre parking maintenant par SMS Flexibilité et expanion L expanion de zone de tationnement payant ou la modification de tarif ou de temp autorié peut e faire immédiatement. Le adree et le tarif en vigueur dan le nouvelle zone doivent

Plus en détail

Comptes-titres et PEA FINAVEO. & a s s o c i é s

Comptes-titres et PEA FINAVEO. & a s s o c i é s Compte-titre et PEA FINAVEO & a o c i é LE RÔLE DES INTERVENANTS Met à votre dipoition la viualiation de vo compte Votre coneiller indépendant Vou accompagne dan vo invetiement Client FINAVEO & Aocié

Plus en détail

Directive concernant l'utilisation de sedex

Directive concernant l'utilisation de sedex Département fédéral de l intérieur DFI Office fédéral de la tatitique OFS Diviion Regitre Office fédéral de la tatitique (OFS), fournieur de pretation de edex 21.05.2014 Directive concernant l'utiliation

Plus en détail

La direction des solidarités Se loger à Moissy

La direction des solidarités Se loger à Moissy La direction de olidarité Se loger à Moiy La direction de olidarité La Source - Place du Souvenir - BP24-77550 Moiy-Cramayel cedex Tél. : 01 64 88 15 80 - Fax : 01 64 88 15 26 SOMMAIRE Edito p. 3... Le

Plus en détail

La direction des solidarités Se loger à Moissy

La direction des solidarités Se loger à Moissy La direction de olidarité Se loger à Moiy La direction de olidarité La Source - Place du Souvenir - BP24-77550 Moiy-Cramayel cedex Tél. : 01 64 88 15 80 - Fax : 01 64 88 15 26 QU EST CE QUE LA GUP LA GESTION

Plus en détail

Cap Maths. Guide de l enseignant. Nouveaux programmes. cycle. Roland CHARNAY Professeur de mathématiques en IUFM

Cap Maths. Guide de l enseignant. Nouveaux programmes. cycle. Roland CHARNAY Professeur de mathématiques en IUFM Cap Math CP 2 cycle Guide de l eneignant Nouveaux programme SOUS LA DIRECTION DE Roland CHARNAY Profeeur de mathématique en IUFM Marie-Paule DUSSUC Profeeur de mathématique en IUFM Dany MADIER Profeeur

Plus en détail

COMMUNE DE FELLETIN. P R O C E S V E R B A L D U C O N S E I L M U N I C I P A L Séance ordinaire du jeudi 8 septembre 2011

COMMUNE DE FELLETIN. P R O C E S V E R B A L D U C O N S E I L M U N I C I P A L Séance ordinaire du jeudi 8 septembre 2011 R E P U B L I Q U E F R A N Ç A I S E DEPARTEMENT DE LA CREUSE ARRONDISSEMENT D AUBUSSON COMMUNE DE FELLETIN P R O C E S V E R B A L D U C O N S E I L M U N I C I P A L Séance ordinaire du jeudi 8 eptembre

Plus en détail

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité Somm@ire Édito Édito L Univerité Numérique Pari Île-de-France Le formation UNPIdF Mobilité Mon Univerité Numérique Rue de Fac Droit de uager et identité numérique Gloaire Webographie 1 2 4 6 7 23 24 26

Plus en détail

ÉTAT DES LIEUX STATISTIQUE EN AQUITAINE

ÉTAT DES LIEUX STATISTIQUE EN AQUITAINE CONTRIBUTION DU GROUPE «COOPÉRATIVES, MUTUELLES ET ASSOCIATIONS DE L ÉCONOMIE SOCIALE» Cette contribution à la note de conjoncture du CESER propoe dan une première partie une approche tatitique du ecteur

Plus en détail

LE LIVRET DE L AIDANT

LE LIVRET DE L AIDANT LE LIVRET DE L AIDANT Vou accompagnez un parent âgé à domicile Ce livret et fait pour vou! Information, coneil, adree utile pour vou aider et vou accompagner au quotidien www.orpea.com www.afer.ao.fr www.afer.ao.fr

Plus en détail

Centrale d'alarme SI 80-3

Centrale d'alarme SI 80-3 Centrale d'alarme SI 80-3 Notice d'utiliation Siemen AG Siemen AG 01.011 1 Siemen AG 01.011 Caractéritique technique ou réerve de modification. Livraion ou réerve de diponibilité. Le donnée et la conception

Plus en détail

Gestion de Contacts & Clients

Gestion de Contacts & Clients elon le beoin de votre entreprie, nou vou propoon : 3ACT! pour le indépendant ou le petite entreprie qui ouhaitent organier et développer leur activité. 3ACT! Premium pour le entreprie qui ouhaitent améliorer

Plus en détail

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité Somm@ire Édito Édito L Univerité Numérique Pari Île-de-France Le formation UNPIdF Mobilité Mon Univerité Numérique Rue de Fac Droit de uager et identité numérique Gloaire Webographie 1 2 4 6 7 23 24 26

Plus en détail

Changement de fréquence, effet Doppler

Changement de fréquence, effet Doppler N 804 BULLETIN DE L'UNION DES PHYSICIENS 869 Changement de fréquence, effet Doppler par Yve BAIMA, André JORANDON, Sylvie MORLEN et Marc VINCENT Lycée La Martinière Monplaiir - 69372 Lyon Cedex 08 RÉSUMÉ

Plus en détail

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité Somm@ire Édito Édito L Univerité Numérique Pari Île-de-France Le formation UNPIdF Mobilité Mon Univerité Numérique Rue de Fac Droit de uager et identité numérique Gloaire Webographie 1 2 4 6 7 23 24 26

Plus en détail

Catalogue des FORMATIONS

Catalogue des FORMATIONS Catalogue de FORMATIONS 2015 Service Formation 17 cour Xavier Arnozan CS 71305 33082 Bordeaux Cedex Tél. 05 56 79 64 11 formation@gironde.chambagri.fr Reponable Béatrice HÉNOT Aitante Nathalie MÉLÉDO Anne-Marie

Plus en détail

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité Somm@ire Édito Édito L Univerité Numérique Pari Île-de-France Le formation UNPIdF Mobilité Mon Univerité Numérique Rue de Fac Droit de uager et identité numérique Gloaire Webographie 1 2 4 6 7 23 24 26

Plus en détail

Cadeaux d affaires, cadeaux d entreprises, objets publicitaires www.france-cadeaux.fr - services@france-cadeaux.fr

Cadeaux d affaires, cadeaux d entreprises, objets publicitaires www.france-cadeaux.fr - services@france-cadeaux.fr Siège France Cadeaux 84 rue de Courbiac 17100 Sainte 00 33 (0)5 46 74 66 00 RC.424 290 211 00012 Cadeaux d affaire, cadeaux d entreprie, objet publicitaire www.france-cadeaux.fr - ervice@france-cadeaux.fr

Plus en détail

Guide de configuration d'une classe

Guide de configuration d'une classe Guide de configuration d'une clae Viion ME Guide de configuration d'une clae Contenu 1. Introduction...2 2. Ajouter de cour...4 3. Ajouter de reource à une leçon...5 4. Meilleure pratique...7 4.1. Organier

Plus en détail

Présentation de l Etude notariale Lasaygues & Associés 1. Nos domaines d'intervention 2. Genèse de notre Projet Notarial 6.

Présentation de l Etude notariale Lasaygues & Associés 1. Nos domaines d'intervention 2. Genèse de notre Projet Notarial 6. Préentation e l Etue notariale Laaygue & Aocié 1 No omaine 'intervention 2 Genèe e notre Projet Notarial 6 Vo Contact 7 Pour plu inormation veuillez contacter: Diier Laaygue / Hubert e Vaulgrenant 142

Plus en détail

Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité

Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité Somm@ire Édito L Univerité Numérique Pari Île-de-France Le formation UNPIdF Mobilité 1 2 4 6 Mon Univerité Numérique 7 Rue de Fac Droit de uager et identité numérique Gloaire Webographie 23 24 26 28 Édito

Plus en détail

Boas-vindas. Welkom. Bienvenido. Étudier. Bem-vindo. à Montpellier, Bienvenue. Welcome. GUIDE pratique. Willkommen. Bem-vindo.

Boas-vindas. Welkom. Bienvenido. Étudier. Bem-vindo. à Montpellier, Bienvenue. Welcome. GUIDE pratique. Willkommen. Bem-vindo. Welkom Boa-vinda Étudier Bienvenido Bem-vindo à Montpellier, Nîme, Perpignan Bienvenue Welcome Willkommen Benvenuto Bem-vindo GUIDE pratique POUR LES Étudiant internationaux EDITION 2015 SOMMAIRE 1 Préentation

Plus en détail

Faire équipe avec votre banquier

Faire équipe avec votre banquier Faire équipe avec votre banquier SÉRIE PARTENAIRES EN AFFAIRES Le fonctionnement du système bancaire Les attentes de votre banquier L établissement de bonnes relations avec votre banquier SÉRIE PARTENAIRES

Plus en détail

Dossier. Vtech, leader en France. Lexibook, leader en Europe

Dossier. Vtech, leader en France. Lexibook, leader en Europe Doier Par Yoan Langlai La tablette pour enf Si 6 million de tablette devraient e vendre cette année en France (préviion GfK), on etime à 1 million le nombre de vente de tablette pour enfant en 2013. Sur

Plus en détail

Découvrez la gamme complète des certificats de signatures électroniques ChamberSign

Découvrez la gamme complète des certificats de signatures électroniques ChamberSign Découvrez la gamme complète de certificat de électronique ChamberSign www.chamberign.fr ppel d'offre Marché ublic SYLaé Signature électronique Document dématérialié Epace Sécurié Certifié Contrôle de légalité

Plus en détail

Somm@ire. Édito. Mon Université Numérique. Édito L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité

Somm@ire. Édito. Mon Université Numérique. Édito L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité Somm@ire Édito Édito L Univerité Numérique Pari Île-de-France Le formation UNPIdF Mobilité 1 2 4 6 Depui maintenant ept an, l Univerité Numérique Pari Île-de France vou accompagne dan la découverte de

Plus en détail

Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité

Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité Somm@ire Édito L Univerité Numérique Pari Île-de-France Le formation UNPIdF Mobilité 1 2 4 6 Mon Univerité Numérique 7 Rue de Fac Droit de uager et identité numérique Gloaire Webographie 23 24 26 28 Édito

Plus en détail

Courrier Fédéral @ @ N 320 EDITORIAL INDUSTRIE PLUS LOIN QUE NOS DROITS. PUBLICITE page 8. Adresse du site de la FTM-CGT. http://www.ftm-cgt.

Courrier Fédéral @ @ N 320 EDITORIAL INDUSTRIE PLUS LOIN QUE NOS DROITS. PUBLICITE page 8. Adresse du site de la FTM-CGT. http://www.ftm-cgt. Courrier Fédéral N 320 du 13.10.12 au 19.10.12 @ @ Adree du ite de la FTM-CGT http://www.ftm-cgt.fr Fédération de travailleur de la métallurgie CGT ISSN 0152-3082 EDITORIAL Aprè la journée de mobiliation

Plus en détail

PRÉSENTATION DU RÉSEAU INFORMATIQUE

PRÉSENTATION DU RÉSEAU INFORMATIQUE PRÉSENTATION DU RÉSEAU INFORMATIQUE 2.1 Apect phyique Le CHU de Beançon regroupe d une part l établiement Jean MINJOZ, monobloc de 13 étage aocié au Pôle Coeur Poumon, contruction adjacente ur 5 niveaux,

Plus en détail

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité Somm@ire Édito Édito L Univerité Numérique Pari Île-de-France Le formation UNPIdF Mobilité Mon Univerité Numérique Rue de Fac Droit de uager et identité numérique Gloaire Webographie 1 2 4 6 7 23 24 26

Plus en détail

Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité

Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité Somm@ire Édito L Univerité Numérique Pari Île-de-France Le formation UNPIdF Mobilité 1 2 4 6 Mon Univerité Numérique 7 Rue de Fac Droit de uager et identité numérique Gloaire Webographie 23 24 26 28 Édito

Plus en détail

BAREME sur 40 points. Informatique - session 2 - Master de psychologie 2006/2007

BAREME sur 40 points. Informatique - session 2 - Master de psychologie 2006/2007 BAREME ur 40 point Informatique - eion 2 - Mater de pychologie 2006/2007 Bae de donnée PRET de MATERIEL AUDIO VISUEL. Remarque : Le ujet comporte 7 page. Vérifier qu il et complet avant de commencer. Une

Plus en détail

Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité

Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité Somm@ire Édito L Univerité Numérique Pari Île-de-France Le formation UNPIdF Mobilité 1 2 4 6 Mon Univerité Numérique 7 Rue de Fac Droit de uager et identité numérique Gloaire Webographie 23 24 26 28 Édito

Plus en détail

Produire moins, manger mieux!

Produire moins, manger mieux! Raak doier d Alimentation : o Produire moin, manger mieux! Nou voulon une alimentation de qualité. Combien de foi n entendon-nou pa cette revendication, et à jute titre. Mai i tout le monde et d accord

Plus en détail

Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité

Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité Somm@ire Édito L Univerité Numérique Pari Île-de-France Le formation UNPIdF Mobilité 1 2 4 6 Mon Univerité Numérique 7 Rue de Fac Droit de uager et identité numérique Gloaire Webographie 23 24 26 28 Édito

Plus en détail

Ventilation à la demande

Ventilation à la demande PRÉSENTATION Ventilation à la demande Produit de pointe pour ventilation à la demande! www.wegon.com La ventilation à la demande améliore le confort et réduit le coût d exploitation Lorque la pièce et

Plus en détail

MIPOLAM EL. gerflor.fr

MIPOLAM EL. gerflor.fr MIPOLAM EL gerflor.fr MIPOLAM EL Électronique Salle propre et térile Santé, Plateaux technique 2 Une gamme complète de produit pour tou locaux enible aux rique ESD L électricité tatique L électricité tatique

Plus en détail

Politique de gestion. Date : 5 avril 2004

Politique de gestion. Date : 5 avril 2004 de getion Titre : Appel d offre public Soumiion (condition de recevabilité) No : PG 4.06 Sujet : Reource matérielle et ervice profeionnel Page : 1 de : 8 Approuvée par : Directeur général Nouvelle : Réviée

Plus en détail

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité Somm@ire Édito Édito L Univerité Numérique Pari Île-de-France Le formation UNPIdF Mobilité Mon Univerité Numérique Rue de Fac Droit de uager et identité numérique Gloaire Webographie 1 2 4 6 7 23 24 26

Plus en détail

unenfant Avoir en préservant ses droits

unenfant Avoir en préservant ses droits Avoir unenfant en préervant e droit Guide adreant aux travailleue et travailleur du ecteur public du réeau de la anté et de ervice ociaux Le comité de condition féminine de la La mie à jour de ce guide

Plus en détail

Construire vos indicateurs pour atteindre vos objectifs

Construire vos indicateurs pour atteindre vos objectifs Management la anté et la écurité au travail Contruire vo indicateur pour atteindre vo objectif L Intitut national recherche et écurité (INRS) Dan le domaine la prévention rique profeionnel, l INRS et un

Plus en détail

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité Somm@ire Édito Édito L Univerité Numérique Pari Île-de-France Le formation UNPIdF Mobilité Mon Univerité Numérique Rue de Fac Droit de uager et identité numérique Gloaire Webographie 1 2 4 6 7 23 24 26

Plus en détail

Projet. Courbe de Taux. Daniel HERLEMONT 1

Projet. Courbe de Taux. Daniel HERLEMONT 1 Projet Courbe de Taux Daniel HERLEMONT Objectif Développer une bibliothèque en langage C de fonction relative à la "Courbe de Taux" Valeur Actuelle, Taux de Rendement Interne, Duration, Convexité, Recontitution

Plus en détail

TP6 : ALIMENTATION A DECOUPAGE : HACHEUR SERIE ET CONVERTISSEUR STATIQUE ABAISSEUR DE TENSION

TP6 : ALIMENTATION A DECOUPAGE : HACHEUR SERIE ET CONVERTISSEUR STATIQUE ABAISSEUR DE TENSION P6 : ALIMNAION A DCOUPAG : HACHUR SRI CONVRISSUR SAIQU ABAISSUR D NSION INRODUCION Le réeau alternatif indutriel fournit l énergie électrique principalement ou de tenion inuoïdale de fréquence et d amplitude

Plus en détail

Optique. LEYBOLD Fiches d expériences de physique P5.6.2.1. 0706-Gan/Hag. Vitesse de la lumière Mesure avec des impulsions lumineuses courtes

Optique. LEYBOLD Fiches d expériences de physique P5.6.2.1. 0706-Gan/Hag. Vitesse de la lumière Mesure avec des impulsions lumineuses courtes Optique Vitee de la lumière Meure avec de impulion lumineue courte LEYBOLD Fiche d expérience de phyique Détermination de la vitee de la lumière dan l air à partir de la ditance parcourue et du temp de

Plus en détail

ASSURANCE AUTO. conditions générales

ASSURANCE AUTO. conditions générales ASSURANCE AUTO condition générale VOTRE CONTRAT Le contrat d'aurance auto ditribué par idmacif.fr et auré par Macifilia, SA au capital de 8 840 000, entreprie régie par le code de aurance - RCS Niort n

Plus en détail

Planifier la trésorerie

Planifier la trésorerie Planifier la trésorerie SÉRIE PARTENAIRES EN AFFAIRES Prévision de la trésorerie Gestion de la trésorerie SÉRIE PARTENAIRES EN AFFAIRES Planifier les flux de trésorerie Situation L argent file et on se

Plus en détail

EPFL 2010. TP n 3 Essai oedomètrique. Moncef Radi Sehaqui Hamza - Nguyen Ha-Phong - Ilias Nafaï Weil Florian

EPFL 2010. TP n 3 Essai oedomètrique. Moncef Radi Sehaqui Hamza - Nguyen Ha-Phong - Ilias Nafaï Weil Florian 1 EPFL 2010 Moncef Radi Sehaqui Hamza - Nguyen Ha-Phong - Ilia Nafaï Weil Florian 11 Table de matière Ø Introduction 3 Ø Objectif 3 Ø Déroulement de l eai 4 Ø Exécution de deux palier de charge 6 Ø Calcul

Plus en détail

Impact de l éolien sur le réseau de transport et la qualité de l énergie

Impact de l éolien sur le réseau de transport et la qualité de l énergie 1 Impact de l éolien ur le réeau de tranport et la qualité de l énergie B. Robyn 1,2, A. Davigny 1,2, C. Saudemont 1,2, A. Anel 1,2, V. Courtecuie 1,2 B. Françoi 1,3, S. Plumel 4, J. Deue 5 Centre National

Plus en détail

Spécifications techniques

Spécifications techniques l l Spécification technique Général HL-L8250CDN HL-L8350CDW HL-L9200CDWT Claification Produit Clae 1 laer (IEC 60825-1:2007) Vitee d impreion (A4) Vitee d impreion recto-vero (A4) Réolution Première ortie

Plus en détail

Réussir son installation domotique et multimédia

Réussir son installation domotique et multimédia La maion communicante Réuir on intallation domotique et multimédia Françoi-Xavier Jeuland Avec la contribution de Olivier Salvatori 2 e édition Groupe Eyrolle, 2005, 2008, ISBN : 978-2-212-12153-7 1 Qu

Plus en détail

Keywords: Renewable Energy System, Modelling, Synchronous Generator, Simulation.

Keywords: Renewable Energy System, Modelling, Synchronous Generator, Simulation. Journal of Fundamental and Applied Science ISSN 111-9867 Available online at http://www.jfa.info OPTIIZATION OF AEOLIAN ENERGY CONVERSION OPTIISATION DE LA CONVERSION DE L ENERGIE EOLIENNE Y. Soufi *,

Plus en détail

Comment préparer une demande de financement

Comment préparer une demande de financement Comment préparer une demande de financement SÉRIE PARTENAIRES EN AFFAIRES Présenter votre entreprise Cibler vos points forts Faire les démarches SÉRIE PARTENAIRES EN AFFAIRES Obtenir des sommes d argent

Plus en détail

LOGEMENT P. 02 À 05 Cité U, studio, coloc... Les étudiants ont le choix. ZOOM P. 05 Le logement intergénérationnel

LOGEMENT P. 02 À 05 Cité U, studio, coloc... Les étudiants ont le choix. ZOOM P. 05 Le logement intergénérationnel PARCOURS Supplément formation & emploi du Petit Bulletin n 843 /// Mai 2012 Alexi Coroller Supplément réalié avec l Univerité de Grenoble ÉTUDIANT, LA COURSE DE FOND LOGEMENT P. 02 À 05 Cité U, tudio,

Plus en détail

Financement d une entreprise étrangère qui exerce des activités au Canada

Financement d une entreprise étrangère qui exerce des activités au Canada Financement d une entreprise étrangère qui exerce des activités au Canada Le Canada offre des occasions d affaire à ceux qui souhaitent financer une entreprise étrangère au pays et présente tout un éventail

Plus en détail

info-réseau Un projet partagé Chaque situation locale est particulière, mais toutes répondent à un même projet, Sommaire Éditorial

info-réseau Un projet partagé Chaque situation locale est particulière, mais toutes répondent à un même projet, Sommaire Éditorial info-réeau Journal d information du Comité National de Liaion de Régie de Quartier 62 N juillet 2014 Un projet partagé Sommaire 2-3 En direct de Régie À Libourne (33) et à Saint-Pierre-d Albigny (73) Portrait

Plus en détail

Gestion des services IT Foundation basée sur la norme ISO/CIE 20000

Gestion des services IT Foundation basée sur la norme ISO/CIE 20000 Guide de Préparation Getion de ervice IT Foundation baée ur la norme ISO/CIE 20000 Édition Novembre 2013 Copyright 2013 EXIN All right reerved. No part of thi publication may be publihed, reproduced, copied

Plus en détail

Le réseau essentiel pour les RPs et les journalistes

Le réseau essentiel pour les RPs et les journalistes Le réeau eentiel pour le RP et le journalite Biographie Interet Coverage Analyi Note ur le publication Tou le Journalite Le Département Etabliez le bon contact Gorkana a pour but de mettre en relation

Plus en détail

Caractérisation de l interface Si/SiO 2 par mesure C(V)

Caractérisation de l interface Si/SiO 2 par mesure C(V) TP aractériation de l interface Si/SiO par meure (V) aractériation de l interface Si/SiO par meure (V) Introduction p I Effet de champ à l interface Si/SiO p Fonctionnement d une capacité MOS p Principe

Plus en détail

Gérer les excédents de trésorerie Épargnes et placements

Gérer les excédents de trésorerie Épargnes et placements Gérer les excédents de trésorerie Épargnes et placements SÉRIE PARTENAIRES EN AFFAIRES Établir un plan Mettre votre plan à exécution Penser à long terme SÉRIE PARTENAIRES EN AFFAIRES Votre argent doit

Plus en détail

Le journal des entreprises locales

Le journal des entreprises locales Ouvert 251 rue de Belfort Centre Commercial le Trident (à côté de Darty) Mulhoue Dornach Pour votre anté, mangez au moin cinq fruit et légume par jour. www.mangerbouger.fr N 13 ept./oct. 2014 Le journal

Plus en détail

s 1 un skatepark public 100 pages pour arrêter d improviser Une publication de l EuroSIMA / préface de Tony Hawk

s 1 un skatepark public 100 pages pour arrêter d improviser Une publication de l EuroSIMA / préface de Tony Hawk Contruire 1 un katepark public 100 page pour arrêter d improvier Une publication de l EuroSIMA / préface de Tony Hawk 2 3 Contruire un katepark public 100 page pour arrêter d improvier Une publication

Plus en détail

Prudence, Epargne et Risques de Soins de Santé Christophe Courbage

Prudence, Epargne et Risques de Soins de Santé Christophe Courbage Prudence, Epargne et Rique de Soin de Santé Chritophe Courbage ASSOCIATION DE GENÈVE Introduction Le compte d épargne anté (MSA), une nouvelle forme d intrument pour couvrir le dépene de anté en ca de

Plus en détail

Services bancaires pour les petites et moyennes entreprises Ce que vous devez savoir

Services bancaires pour les petites et moyennes entreprises Ce que vous devez savoir 06 Services bancaires pour les petites et moyennes entreprises Ce que vous devez savoir La majorité des clients d affaires des banques sont de petites et moyennes entreprises (PME). En effet, les banques

Plus en détail

Trilax. Données Faits. La spécificité de ce siège tient à la découverte qu il faut trois points d articulation

Trilax. Données Faits. La spécificité de ce siège tient à la découverte qu il faut trois points d articulation Donnée Fait La pécificité de ce iège tient à la découverte qu il faut troi point d articulation pour aurer au corp un outien ergonomique efficace dan toute le poition. vou relaxe et vou accompagne comme

Plus en détail

Voyez la réponse à cette question dans ce chapitre. www.lifeinsuranceinsights.com/life-insurance-2/what-will-your-hobby-cost-you.

Voyez la réponse à cette question dans ce chapitre. www.lifeinsuranceinsights.com/life-insurance-2/what-will-your-hobby-cost-you. Erwan, d une mae de 65 kg, fait un aut de Bungee. Il tombe de 0 m avant que la corde du bungee commence à étirer. Quel era l étirement maximal de la corde i cette dernière agit comme un reort d une contante

Plus en détail

ETAT D AVANCEMENT DE LA RECHERCHE. Mensualisation du kilométrage annuel avec KILOMENE

ETAT D AVANCEMENT DE LA RECHERCHE. Mensualisation du kilométrage annuel avec KILOMENE ETAT D AVANCEMENT DE LA RECHERCHE Menualiation du étrage annuel avec KILOMENE 98MT33 S. Laarre (INRETS-DERA, Arcueil) L. Jaeger (LOI, Colmar) P. A. Hoyau (INRETS-DERA, Arcueil) Synthèe de la recherche

Plus en détail

La décision dans l incertain préférences, utilité et probabilités. Philippe Bernard

La décision dans l incertain préférences, utilité et probabilités. Philippe Bernard La déciion dan l incertain préférence, utilité et probabilité Philippe Bernard Table de matière 1 Le rique 1 2 L epérance morale 2 3 Préférence et utilité 10 3.1 L approche parétienne... 10 3.2 Loterie

Plus en détail

numéro 2 avril 2006 PORTRAIT Les services techniques p. 14 SCOLARITÉ Lycée et nouveau groupe scolaire p. 16 CARNAVAL p.5 SOCIAL TRANSPORTS

numéro 2 avril 2006 PORTRAIT Les services techniques p. 14 SCOLARITÉ Lycée et nouveau groupe scolaire p. 16 CARNAVAL p.5 SOCIAL TRANSPORTS CARNAVAL p.5 PORTRAIT Le ervice technique p. 14 SCOLARITÉ Lycée et nouveau groupe colaire p. 16 SOCIAL TRANSPORTS ENFANCE Obtenez un numéro Bu : ligne 34 Incrire mon enfant unique départemental p. 15 à

Plus en détail

Une stratégie structurée de financement des entreprises Partie 1 : Le contexte actuel. Financement mixte. Les temps ont changé

Une stratégie structurée de financement des entreprises Partie 1 : Le contexte actuel. Financement mixte. Les temps ont changé Une stratégie structurée de financement des entreprises Partie 1 : Le contexte actuel Financement mixte Par MARK EIKELAND, CGA Les temps ont changé Où se trouve l argent? Financement mixte D autres raisons

Plus en détail

Journal d inventaire de la succession

Journal d inventaire de la succession Journal d inventaire de la succession Introduction L une des principales responsabilités du liquidateur d une succession consiste à dresser la liste des biens et des dettes de la personne décédée. C est

Plus en détail

ENTREPRENEURS «À VOS AFFAIRES»

ENTREPRENEURS «À VOS AFFAIRES» ENTREPRENEURS «À VOS AFFAIRES» 15 novembre 2012 Christine Brosseau, CPA, CA, Associée Costandino Muro, CPA, CA, Directeur principal Pourquoi incorporer mon entreprise Au Québec 3 modes d exploitation L

Plus en détail

numéro 7 mai / juin 2007 Démarche qualité

numéro 7 mai / juin 2007 Démarche qualité La lettre d information la Haute Autorité nté numéro 7 mai / juin 2007 Doier (page 1 et 3 à 5) Démarche qualité: la montée en puince indicateur en nté Balie (page 2) Actualité la HAS Le point ur la certification

Plus en détail

Le processus de vente résidentielle

Le processus de vente résidentielle Ce guide a été produit grâce à la généreuse contribution de l Alberta Real Estate Foundation Le processus de vente résidentielle Cette brochure vous aidera à comprendre le processus de vente immobilière

Plus en détail

N à voir Date moi Année Nom_source Type_source Auteur Titre Url_bdd Langue_ Pays Texte_original Texte_traduit. Computers

N à voir Date moi Année Nom_source Type_source Auteur Titre Url_bdd Langue_ Pays Texte_original Texte_traduit. Computers N à voir Date moi Année Nom_ource Type_ource Auteur Titre Url_bdd Langue_ Pay Texte_original Texte_traduit 1 11/15/2013 11 2013 Blog_Bit_New_York_Time Expert_blog Quentin_Hardy Amazon Bare It http://bit.blog.nytime.com/20

Plus en détail

Barème de frais et de commissions

Barème de frais et de commissions BMO Ligne d action 1 er mai 2015 Barème de frais et de commissions Pour des commissions et des frais concurrentiels, vous pouvez compter sur nous Chez BMO Ligne d action, nous sommes déterminés à fournir

Plus en détail

Le Journal. Fonctionnement de la Communauté de Communes. Élus. Services. Terres d'envies. Terres d'envies

Le Journal. Fonctionnement de la Communauté de Communes. Élus. Services. Terres d'envies. Terres d'envies Fonctionnement de la Communauté de Commune Élu Préident Gérard DUBO ViceS Préident Didier MAU Joeph FORTER Éric BOUCHER Pierre-Yve CHARRON Chrytel COLMONT-DIGNEAU Jacqueline DOTTAIN Claude GANELON Dominique

Plus en détail

Le processus d achat résidentiel

Le processus d achat résidentiel Ce guide a été produit grâce à la généreuse contribution de l Alberta Real Estate Foundation Le processus d achat résidentiel Cette brochure vous aidera à comprendre le processus d achat immobilier résidentiel.

Plus en détail

2014-2015 COLLÉGIENS / LYCÉENS / ÉTUDIANTS /ADULTES

2014-2015 COLLÉGIENS / LYCÉENS / ÉTUDIANTS /ADULTES 2014-2015 COLLÉGIENS / LYCÉENS / ÉTUDIANTS /ADULTES Édito Dan une époque en perpétuelle mutation, il et néceaire de e former, voire d évoluer ou d acquérir un diplôme à tout âge ; pour vou éclairer dan

Plus en détail

L avenir du territoire. se prépare aujourd hui. Communes. Notre série : VISION

L avenir du territoire. se prépare aujourd hui. Communes. Notre série : VISION CdC Contact Info LE MAGAZINE DE LA COMMUNAUTÉ DE COMMUNES DU BASSIN DE MORTAGNE-AU-PERCHE L avenir du territoire e prépare aujourd hui >>> Un Plan local d Urbanime Intercommunal (PLUI) et en cour d élaboration.

Plus en détail

Mises de fonds et documentation requise

Mises de fonds et documentation requise Mises de fonds et documentation requise VÉRIFICATION DE L AVOIR PROPRE L avoir propre est le montant que l emprunteur verse à titre de mise de fonds à l achat de cette propriété. Les exigences relatives

Plus en détail

Solutions d assurance-vie pour les. propriétaires d entreprise

Solutions d assurance-vie pour les. propriétaires d entreprise Solutions d assurance-vie pour les propriétaires d entreprise Solutions d assurance-vie pour les propriétaires d entreprise Quel type d assurance-vie convient le mieux aux propriétaires d entreprise? Tout

Plus en détail

Modélisation d une section de poutre fissurée en flexion

Modélisation d une section de poutre fissurée en flexion Moéliation une ection e poutre fiurée en flexion Prie en compte e effort tranchant Chritophe Varé* Stéphane Anrieux** * EDF R&D, Département AMA 1, av. u Général e Gaulle, 92141 Clamart ceex chritophe.vare@ef.fr

Plus en détail

RENOUVELER ET RENÉGOCIER VOTRE PRÊT HYPOTHÉCAIRE

RENOUVELER ET RENÉGOCIER VOTRE PRÊT HYPOTHÉCAIRE SÉRIE L ABC DES PRÊTS HYPOTHÉCAIRES RENOUVELER ET RENÉGOCIER VOTRE PRÊT HYPOTHÉCAIRE Comment prendre de bonnes décisions en matière d hypothèques TABLE DES MATIÈRES Aperçu 1 Le processus de renouvellement

Plus en détail

Document d information n o 4 sur les pensions

Document d information n o 4 sur les pensions Document d information n o 4 sur les pensions Épargnes privées de retraite Partie 4 de la série La série complète des documents d information sur les pensions se trouve dans Pensions Manual, 4 e édition,

Plus en détail

SOLUTIONS DE LA BANQUE MANUVIE POUR DES CONTRATS D ASSURANCE PERMANENTE DONNÉS EN GARANTIE D UN PRÊT. Aide-mémoire

SOLUTIONS DE LA BANQUE MANUVIE POUR DES CONTRATS D ASSURANCE PERMANENTE DONNÉS EN GARANTIE D UN PRÊT. Aide-mémoire SOLUTIONS DE LA BANQUE MANUVIE POUR DES CONTRATS D ASSURANCE PERMANENTE DONNÉS EN GARANTIE D UN PRÊT Aide-mémoire 1 Solutions de la Banque Manuvie pour des contrats d assurance permanente donnés en garantie

Plus en détail

Principes généraux de l imposition des contrats d assurance-vie au Canada

Principes généraux de l imposition des contrats d assurance-vie au Canada Principes généraux de l imposition des contrats d assurance-vie au Canada Janvier 2015 L assurance-vie joue un rôle de plus en plus important dans la planification financière en raison du patrimoine croissant

Plus en détail

LES ÉTAPES PRINCIPALES DU PROCESSUS D ACHAT D UNE FRANCHISE

LES ÉTAPES PRINCIPALES DU PROCESSUS D ACHAT D UNE FRANCHISE LES ÉTAPES PRINCIPALES DU PROCESSUS D ACHAT D UNE FRANCHISE Un achat de franchise permet de concilier l investissement et la prise de risque minimale. L achat d une franchise nécessite tout d abord la

Plus en détail

jargon financier Comprendre le Comprendre la langue des affaires, de la finance et de la comptabilité Comprendre les ratios utiles aux entreprises

jargon financier Comprendre le Comprendre la langue des affaires, de la finance et de la comptabilité Comprendre les ratios utiles aux entreprises Comprendre le jargon financier SÉRIE PARTENAIRES EN AFFAIRES Comprendre la langue des affaires, de la finance et de la comptabilité Comprendre les ratios utiles aux entreprises SÉRIE PARTENAIRES EN AFFAIRES

Plus en détail

Emprunter sur la valeur nette d une maison

Emprunter sur la valeur nette d une maison Série L ABC des prêts hypothécaires Emprunter sur la valeur nette d une maison Comment prendre de bonnes décisions en matière d hypothèques Table des matières Aperçu 1 Quelles sont les différentes options?

Plus en détail

Introduction FISCALITÉ

Introduction FISCALITÉ Introduction 51 Impôt sur le revenu 53 Exercer une activité au Canada par l intermédiaire d une filiale 54 Exercer une activité au Canada par l intermédiaire d une succursale 56 Mesures de contrôle des

Plus en détail

Crédit-bail d équipement agricole

Crédit-bail d équipement agricole Services financiers à l entreprise Crédit-bail d équipement agricole Un moyen rapide et souple d équiper votre entreprise. Qu est-ce que le crédit-bail? n Le crédit-bail est une solution de financement

Plus en détail

Conception de convertisseurs DC/DC à base de MEMS

Conception de convertisseurs DC/DC à base de MEMS onception de convertieur D/D à bae de MEMS S. Ghandour To cite thi verion: S. Ghandour. onception de convertieur D/D à bae de MEMS. Micro and nanotechnologie/microelectronic. Univerité Joeph-Fourier -

Plus en détail

Se faire aider SÉRIE PARTENAIRES EN AFFAIRES. Quand vous avez besoin d aide Où trouver de l aide Ressou rces supplémentaires

Se faire aider SÉRIE PARTENAIRES EN AFFAIRES. Quand vous avez besoin d aide Où trouver de l aide Ressou rces supplémentaires Se faire aider SÉRIE PARTENAIRES EN AFFAIRES Quand vous avez besoin d aide Où trouver de l aide Ressou rces supplémentaires SÉRIE PARTENAIRES EN AFFAIRES Les bons se trouvent partout Situation En tant

Plus en détail