N à voir Date moi Année Nom_source Type_source Auteur Titre Url_bdd Langue_ Pays Texte_original Texte_traduit. Computers

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "N à voir Date moi Année Nom_source Type_source Auteur Titre Url_bdd Langue_ Pays Texte_original Texte_traduit. Computers"

Transcription

1 N à voir Date moi Année Nom_ource Type_ource Auteur Titre Url_bdd Langue_ Pay Texte_original Texte_traduit 1 11/15/ Blog_Bit_New_York_Time Expert_blog Quentin_Hardy Amazon Bare It ANG Etat-uni ; However big and ambitiou you think Amazon plan to run the world computing may be, you hould Toutefoi grand et ambitieux, vou penez que le plan d'amazon pour exécuter le calcul du monde peut-être, vou Computer 13/11/15/amazon-bare-itcomputer/ engineering of Amazon global computing ytem decribed how Amazon i building it own pecialized l' ingénierie interne de ytème informatique global d'amazon a décrit comment Amazon contruit a propre Monde probably think bigger. In a tartling talk Thurday evening, a vice preident who overee the internal devriez probablement réfléchir plu. Dan une converation urprenante jeudi oir, un vice-préident qui upervie computer, data torage ytem, networking ytem, even power ubtation and optical tranmiion pécialié ordinateur, de ytème de tockage de donnée, le ytème de mie en réeau, même outation électrique et le ytème de tranmiion optique. Dan tou le ca, dit-il, Amazon Web Service a ytem. In every cae, he aid, Amazon Web Service had developed way to make it computer run cheaper and more efficiently than tandard commercial product. Jame Hamilton We re changing développé de façon de rendre e ordinateur fonctionnent moin cher et plu efficace que le produit everything everywhere, aid Jame Hamilton, vice preident and ditinguihed engineer at Amazon Web commerciaux tandard. Jame Hamilton «Nou faion tout changer partout ", a déclaré Jame Hamilton, vicepréident et ingénieur ditingué à Amazon Web Service. «Tou no ingénieur ont concentré " ur la réduction Service. All of our engineer are focued on reducing the cot of computing. He wa peaking at Amazon econd annual gathering of A.W.S. cutomer, partner companie and analyt, an event that de coût de l'informatique. Il parlait au deuxième raemblement annuel d'amazon AWS client, le entreprie drew 9,000 people. For Amazon, which rarely talk about Amazon Web Service, it wa an unuually frank partenaire et le analyte, un événement qui a attiré 9000 peronne. Pour Amazon, qui parle rarement and detailed explanation of a ytem on which the company i thought to pend perhap $1 billion annually Amazon Web Service, il était une explication d'une franchie inhabituelle et détaillée d'un ytème ur lequel la (Amazon official would not confirm thi number, but did not dipute it when aked directly.) Amazon data ociété et pené pour paer peut-être 1 milliard de dollar ( fonctionnaire Amazon n'a pa voulu confirmer ce torage ytem, Mr. Hamilton aid, handle 1.5 million requet a econd, and hold trillion of object, or chiffre, mai n'a pa conteté lorqu'on lui a demandé directement. ) le ytème de tockage de donnée individual tored item. It cutom-built torage machine pack their ytem far more denely than the mot d'amazon, M. Hamilton a déclaré, gère 1,5 million de demande par econde, et détient de milliard de " objet ", advanced commercial ytem, he aid, and weigh over a ton. The firt databae ytem he d worked on ou élément tocké individuel. Se machine de tockage ur meure emballent leur ytème beaucoup plu profeionally, Mr. Hamilton aid, wa conidered cutting edge when it ran 69 tranaction a econd. A.W.S. dene que le ytème commerciaux le plu avancé, dit-il, et pèent plu d'une tonne. Le premier ytème, il ha built power ubtation with capacity in exce of 50 megawatt to have ufficient power for the avait travaillé ur la bae de donnée de profeionnel, M. Hamilton a déclaré, a été conidéré comme tranchant computing it expect to have within two year. Amazon ha hired power engineer to rethink power quand il a couru 69 tranaction par econde. A.W.S. a contruit ou-tation électrique avec une capacité de redundancy in cloud computing. With luck, that may help avoid the kind of diruption that have taken the plu de 50 mégawatt pour avoir une puiance uffiante pour le calcul, il 'attend à ce que dan le deux an. ytem down in the pat. Mr. Hamilton later aid privately that Amazon had developed original tatitical Amazon a embauché de ingénieur électrique à repener redondance de l'alimentation dan le cloud computing. method to limit damage from catatrophic failure. Every ignificant component, including emiconductor Avec de la chance, qui peut aider à éviter le genre de perturbation qui ont pri le ytème dan le paé. M. and dik drive, i purchaed directly, to keep the price down and to manage a chain of upply, aembly Hamilton a dit plu tard en privé que Amazon a développé de méthode tatitique originale pour limiter le and intallation that add every day the equivalent of all the computing Amazon owned in Every day. dommage en ca de défaillance catatrophique. Chaque compoante importante, y compri le emiconducteur et de dique dur, et acheté directement, à garder le prix ba et de gérer une chaîne de On the weekend, too, Mr. Hamilton aid. In part, the talk wa an acknowledgement that large competitor like Microoft and Google are now gunning for A.W.S. With competitor, Amazon now ha to engage in a fourniture, le montage et l'intallation qui ajoute chaque jour l'équivalent de tout le calcul Amazon propriété en 2004 cutomer outreach that front Amazon technical prowe. Big public cloud computing i uch an obviouly. " Chaque jour. Le week-end, trop ", a déclaré M. Hamilton. En partie, la converation était une reconnaiance good market that we know every major player will be in it, he aid. We till want all the job on A.W.S. Mr. du fait que le grand concurrent comme Microoft et Google ont maintenant Gunning pour le SSFE Avec de Hamilton alo treed that global cloud operated with a cale and velocity that enable efficiencie concurrent, Amazon doit maintenant 'engager dan une enibiliation de client que de la prouee technique individual companie can t get running their own cloud ytem. For example, by handling the peak load of de front Amazon. Big cloud public computing " et une telle évidence bon marché que nou connaion chaque tax preparer in April and the peak load of retailer in December, A.W.S. erver run at a higher and more joueur majeur era en elle,» dit-il. «Nou voulon encore tou le emploi ur AWS " M. Hamilton a également efficient rate, annualized, than any individual company can realize. Thi wa an indirect attack on VMware, ouligné que le nuage mondiaux fonctionnant avec une échelle et la vitee qui permet l'efficacité de entreprie Dell and other companie offering private cloud to corporation. Scale wa alo the central reaon for many individuelle ne peuvent pa e gérer leur propre ytème de cloud computing. Par exemple, en manipulant le 2 10/5/ Blog_Bit_New_York_Time Expert_blog Quentin_Hardy Microoft : The Cloud ANG Etat-uni ; Microoft of the technical will oon achievement have a range Amazon of product lited to in beef the talk. up it Mr. cloud Hamilton computing alo aid buine. A.W.S. According now owned to the it own guy charge Microoft de aura pointe bientôt de préparateur une gamme de d'impôt produit en Avril pour et renforcer le charge e activité de pointe de de cloud détaillant computing en Décembre. Selon le, type AWS qui Can t Be Slave to the Pat 13/10/07/microoft-the-cloudcant-be-lave-to-the-pat/ made. The big call we made wa that my 10,000-peron organization focued on one thing building été fait " Le grand appel que nou avon fait était que mon organiation peronne concentré ur une eule Monde running the how, however, the mot important thing i not what Microoft i elling, but how it wa court le pectacle, cependant, la choe la plu importante n'et pa ce que Microoft vend, mai la façon dont il a oftware that power Window Azure, aid Satya Nadella, Microoft executive vice preident for cloud and choe -. Création de logiciel que le pouvoir de Window Azure», a déclaré Satya Nadella, vice-préident enterprie. Azure i the name of Microoft cloud. The oftware for Azure run on the erver, not the other exécutif de Microoft pour le cloud et d'entreprie. Azure et le nom de cloud de Microoft. " Le logiciel pour Azure way around. That i actually a big deal for a company with a lot of legacy buine. All too often, a when 'exécute ur le erveur, et non pa l'invere. " C'et effectivement une groe affaire pour une entreprie avec Microoft went into phone and tablet with an approach that treed it peronal computer operating beaucoup de leg entreprie. Trop ouvent, comme lorque Microoft a dan le téléphone et le tablette avec ytem, the preure i to make the dominant exiting technology the center of the new world, whether or not une approche qui a ouligné on ytème d'exploitation de l'ordinateur peronnel, la preion et de rendre la it belong there. You can rightfully criticize u on mobile and tablet, Mr. Nadella aid. What doe Window technologie exitante dominant le centre du nouveau monde, i oui ou non il appartient là ". Vou pouvez à jute Azure have to do with Window Server? he aid, naming the older erver product. Nothing, beide the titre critiquer nou ur mobile et tablette ", a déclaré M. Nadella. " Qu'et-ce que Window Azure a à voir avec name Window. Azure i a new operating ytem, deigned not jut for our cloud, but for anybody to build a Window Server " at-il dit, en nommant le produit ancien erveur. " Rien, d'ailleur le nom de«window. Azur et cloud with. Two of the new Window Server product to be formally releaed on Oct. 18 are deigned to help un nouveau ytème d'exploitation, conçu non eulement pour notre nuage, mai pour quiconque de contruire un create cloud-type data center. Tool for building cloud oftware will alo be releaed. On Nov. 1, Microoft nuage avec. " Deux de nouveaux produit Window Server pour être officiellement publié le 18 octobre ont conçu will announce cheaper price for uing the Microoft cloud, and way to move data more eaily between a pour aider à créer de centre de donnée de type cloud. Outil pour la création de logiciel de cloud eront corporate data center and the Microoft cloud.the goal for Microoft i to offer the greatet number of cloud également libéré. Le 1er novembre, Microoft annoncera de prix moin élevé pour l'utiliation du cloud de application, while building out it own cloud and getting companie to build private cloud that work like Microoft, et le moyen de déplacer de donnée plu facilement entre un centre de donnée d'entreprie et Microoft. VMware i trying omething imilar, though at a much maller cale, and without anything like l'objectif de Microoft cloud.the pour Microoft et d'offrir le plu grand nombre d'application de cloud computing, Microoft huge cutomer bae. Thoe cutomer who give Microoft the cah to build out thee fancy tout en contruiant ur on propre nuage et obtenir aux entreprie de contruire de cloud privé qui ytem may be a pain a well a a bleing, however. With the lat PC operating ytem, Window 8, fonctionnent comme Microoft. VMware tente quelque choe de imilaire, mai à une échelle beaucoup plu petite Microoft tried to move to a new interface, and alienated a lot of cutomer who mied older way of, et an rien comme énorme bae de client de Microoft. Le client qui donnent de l'argent de Microoft pour working. If you have a bae of one billion cutomer, the change i tumultuou, Mr. Nadella aid. We had a contruire ce ytème de fantaiie peuvent être une douleur et une bénédiction, cependant. Avec le dernier touch-firt interface, a new application model, a new hardware. It wa pretty radical. There are going to be ytème d'exploitation pour PC, Window 8, Microoft a eayé de paer à une nouvelle interface, et aliéné people who don t like change. Mr. Nadella may have better fortune. Mot of hi cutomer are not typical PC beaucoup de client qui ont raté le ancienne façon de travailler. " Si vou avez une bae de un milliard de conumer, but ophiticated engineer who, whatever they mi about the old world, have to make choice client, le changement et tumultueue, " M.. Nadella dit. " Nou avon eu une interface tactile première, un that involve the new cloud architecture. The adoption of cloud computing offer firm the potential to achieve nouveau modèle d'application, un nouveau matériel. C'était aez radical. Il va y avoir de gen qui n'aiment pa their utainability goal while reducing cot. Executive ee an opportunity to tranition to a lower carbon le changement. " M. Nadella peut avoir une meilleure fortune. La plupart de e client ne ont pa le 3 3/25/ CIGREF Aociation_entreprie_DSI Cigref Cloud et protection de FRA France Synthèe: Avec la révolution numérique, l'information et devenue l'une de principale richee de Synthèe: Avec la révolution numérique, l'information et devenue l'une de principale richee de l'entreprie, à donnée : guide pratique à culture-numerique.org/cloud- l'entreprie, à condition toutefoi qu'elle oit maîtriée, c'et-à-dire collectée, validée, tockée, écuriée, condition toutefoi qu'elle oit maîtriée, c'et-à-dire collectée, validée, tockée, écuriée, aiément acceible aux l attention de direction computing-et-protection-de- donnee/ aviée. La protection de cette information et au cœur de préoccupation de entreprie. C'et une information et au cœur de préoccupation de entreprie. C'et une problématique en oi, tou le jour un peu aiément acceible aux eule peronne intéreée, traitée et agrégée pour d prie de déciion eule peronne intéreée, traitée et agrégée pour d prie de déciion aviée. La protection de cette opérationnelle et générale problématique en oi, tou le jour un peu plu prégnante, du fait du développement pléthorique de plu prégnante, du fait du développement pléthorique de donnée, tructurée et non tructurée, et du donnée, tructurée et non tructurée, et du renforcement de contrainte réglementaire. Le contexte renforcement de contrainte réglementaire. Le contexte pécifique du cloud, où le donnée ont hébergée à pécifique du cloud, où le donnée ont hébergée à l'extérieur de l'entreprie, exacerbe cette l'extérieur de l'entreprie, exacerbe cette préoccupation. Le mouvement ver le cloud emble inéluctable, il ne 'agit préoccupation. Le mouvement ver le cloud emble inéluctable, il ne 'agit pa ici de 'y oppoer, mai pa ici de 'y oppoer, mai d'alerter et d'inciter le entreprie qui font ce choix, de le faire avec la certitude que d'alerter et d'inciter le entreprie qui font ce choix, de le faire avec la certitude que leur donnée eront leur donnée eront correctement protégée. Le CIGREF, l'ifaci et l'afai e ont conjointement mobilié pour correctement protégée. Le CIGREF, l'ifaci et l'afai e ont conjointement mobilié pour concevoir ce concevoir ce guide, dont l'objectif et de enibilier tou le acteur de l'entreprie, et en particulier le dirigeant, guide, dont l'objectif et de enibilier tou le acteur de l'entreprie, et en particulier le dirigeant, directeur Métier, auditeur, à la problématique de la protection de donnée, peronnelle et enible dan le directeur Métier, auditeur, à la problématique de la protection de donnée, peronnelle et enible projet cloud. Le groupe de travail a réuni de repréentant de troi aociation, iu de DSI, de direction de dan le projet cloud. Le groupe de travail a réuni de repréentant de troi aociation, iu de DSI, l'audit interne, et de cabinet d'audit et de coneil. L'approche commune 'articule autour de quatre meage clé: de direction de l'audit interne, et de cabinet d'audit et de coneil. L'approche commune 'articule autour de le cloud préente de nombreux avantage d'agilité, de ouplee et de réduction de coût, mai l'offre actuelle de quatre meage clé: le cloud préente de nombreux avantage d'agilité, de ouplee et de réduction de cloud et uceptible d'expoer le entreprie à de rique ur leur donnée ; Il et important de 'engager dan coût, mai l'offre actuelle de cloud et uceptible d'expoer le entreprie à de rique ur leur donnée le cloud avec e différente partie prenante: le Métier, la DSI, le Achat, l'audit interne, le Juridique, le Rik ; Il et important de 'engager dan le cloud avec e différente partie prenante: le Métier, la DSI, le management, le contrôle interne... ; il et important de e poer le bonne quetion pour faire le bon choix : Achat, l'audit interne, le Juridique, le Rik management, le contrôle interne... ; il et important de e poer quel cloud pour quel uage? ; Il faut mettre en place un environnement de contrôle adapté pour aurer la le bonne quetion pour faire le bon choix : quel cloud pour quel uage? ; Il faut mettre en place un protection de donnée dan le repect du cadre contractuel défini avec le fournieur. Ce document vie à environnement de contrôle adapté pour aurer la protection de donnée dan le repect du cadre apporter un ervice concret aux entreprie prête à 'engager dan le cloud, avec de exemple pratique contractuel défini avec le fournieur. Ce document vie à apporter un ervice concret aux entreprie prête (quetion à e poer avant de prendre la déciion claue contractuelle, objectif de contrôle opérationnel...). Il à 'engager dan le cloud, avec de exemple pratique (quetion à e poer avant de prendre la déciion 'adree certe aux acteur de l'entreprie (Direction Générale, Direction Métier) mai aui aux fournieur claue contractuelle, objectif de contrôle opérationnel...). Il 'adree certe aux acteur de l'entreprie de olution cloud, qui doivent mieux prendre en compte cette problématique de protection de donnée et 4 11/7/ Blog_Bit_New_York_Time Expert_blog New_York_Time Europe Weigh ANG Europe The digital privacy regulation introduced in Europe lat year, which did not initially addre cloud computing, La réglementation de la vie numérique introduit en Europe l'année dernière, qui ne traite pa d'abord le cloud Regulation for Cloud 13/10/07/daily-report-europe- i expanding to cover thi acendant method of handling data, Danny Hakim report.even before revelation computing, et en pleine expanion pour couvrir cette méthode acendante de traiter le donnée, Danny Hakim Computing weigh-regulation-for-cloud- computing/ communication, the European Parliament buied itelf attaching amendment to it data privacy regulation. écurité nationale ur le communication électronique, le Parlement européen lui-même 'occupa de fixer de thi ummer by Edward J. Snowden on the extent of pying by the National Security Agency on electronic report.even avant révélation cet été par Edward J. Snowden ur l'ampleur de l'epionnage par le Agence de Several would change the rule of cloud computing, the technology that enable the haring of oftware and amendement à on règlement de protection de donnée. Pluieur auraient changer le règle du cloud file among computer on the Internet.And ince the new broke of widepread monitoring by the United computing, la technologie qui permet le partage de logiciel et de fichier entre ordinateur ur le Internet.And State py agency, cloud computing ha become one of the regulatory flah point in Bruel a a debate depui le nouvelle brié de urveillance généraliée par l'agence d'epionnage aux État-Uni, le cloud ha enued over how to protect data from nooping American eye.cloud technology ha become a routine computing et devenu l'un de point d'éclair réglementaire à Bruxelle, un débat 'et engagé ur la façon de part of digital life, whether it i ued for Web-baed ervice to end or to warehoue trove of protéger le donnée contre l'epionnage technologie américaine eye.cloud et devenu une partie de la routine de buine or government record. It ha enabled the convenient haring of data among mobile device and la vie numérique, i elle et utiliée pour le ervice baé ur le Web pour envoyer de e -mail ou à trove de enhanced the ability of people to collaborate and hare document. It ha alo cut the cot of doing l'entrepôt de l'entreprie ou du gouvernement enregitrement. Il a permi le partage pratique de donnée entre le buine.but tranmitting data among mobile phone, tablet computer and cloud, even while encrypted, appareil mobile et amélioré la capacité de gen à collaborer et partager de document. Il a également réduit le

2 N à voir Date moi Année Nom_ource Type_ource Auteur Titre Url_bdd Langue_ Pay Texte_original Texte_traduit 5 10/1/ International_Journal_of_Infor Revue_cientifique_manage nathalie_brender ; Rik perception and rik factiva ANG Suie Abtract: In today' economic turmoil, the pay-per-ue pricing model of cloud computing, it flexibility and Réumé : Dan la crie économique actuelle, le modèle du cloud computing, la flexibilité et l'évolutivité et la mation_management ment ilya_markov management in cloud calability and the potential for better ecurity and availability level are alluring to both SME and large poibilité d' un meilleur niveau de écurité et de diponibilité prix pay-per- utiliation ont éduiante pour le PME computing : Reult from enterprie. However, cloud computing i fraught with ecurity rik which need to be carefully evaluated et le grande entreprie. Toutefoi, le cloud computing et lourde de rique pour la écurité qui doivent être a cae tudy of Swi before any engagement in thi area. Thi article elaborate on the mot important rik inherent to the cloud oigneuement évalué avant tout engagement dan ce domaine. Cet article élabore ur le rique le plu companie uch a information ecurity, regulatory compliance, data location, invetigative upport, provider lock-in and important inhérent au cloud tel que la écurité de l'information, la conformité réglementaire, la localiation de diater recovery. We focu on rik and control analyi in relation to a ample of Swi companie with donnée, le outien aux enquête, fournieur lock-in et la reprie aprè initre. Nou nou concentron ur le regard to their propective adoption of public cloud ervice. We oberve a ufficient degree of rik rique et l'analye de contrôle par rapport à un échantillon d'entreprie uie en ce qui concerne leur adoption awarene with a focu on thoe rik that are relevant to the IT function to be migrated to the cloud. propective de ervice de cloud public. Nou obervon un degré uffiant de concience du rique en mettant Moreover, the recommendation a to the adoption of cloud ervice depend on the company' ize with l'accent ur le rique qui ont pertinente pour la fonction informatique à migrer ver le cloud. En outre, le larger and more technologically advanced companie being better prepared for the cloud. A an exploratory recommandation quant à l' adoption de ervice de cloud computing dépendent de la taille de l'entreprie avec de firt tep, the reult of thi tudy would allow u to deign and implement broader reearch into cloud entreprie plu grande et plu avancée technologiquement être mieux préparé pour le nuage. Comme une 6 7/17/ Afnor Intitution Afnor_certification Swi Pot Solution FRA Suie Marilyn Maeli - Reponable Qualité, Sécurité et Environnement de Swi Pot Solution France - a Marilyn Maeli - Reponable Qualité, Sécurité et Environnement de Swi Pot Solution France - a mené à France obtient la actualite/actualite/2013/juillet- mené à bien pendant un an une démarche viant la certification AFAQ ISO/CEI Elle nou réume bien pendant un an une démarche viant la certification AFAQ ISO/CEI Elle nou réume l eentiel du certification AFAQ 2013/wi-pot-olution- l eentiel du travail à accomplir pour rapidement tirer profit de cette certification. «Au départ, c et une travail à accomplir pour rapidement tirer profit de cette certification. «Au départ, c et une volonté de notre maion ISO/CEI pour on france-obtient-la-certification- volonté de notre maion mère, la Pote Suie, de voir tou e ite Swi Pot Solution dan le monde mère, la Pote Suie, de voir tou e ite Swi Pot Solution dan le monde certifié ISO L objectif et traitement écurié de afaq-io-cei pour-on- certifié ISO L objectif et clair : être reconnu parmi le meilleur dan le traitement écurié de clair : être reconnu parmi le meilleur dan le traitement écurié de l information. C et tout l intérêt de l ISO/CEI l information traitement-ecurie-de-l- information avoir-faire. Quant au choix d AFNOR Certification pour nou accompagner dan cette démarche, il était nou accompagner dan cette démarche, il était preque naturel puique nou avion déjà travaillé enemble pour l information. C et tout l intérêt de l ISO/CEI : confirmer, juque dan a dimenion technique, ce : confirmer, juque dan a dimenion technique, ce avoir-faire. Quant au choix d AFNOR Certification pour preque naturel puique nou avion déjà travaillé enemble pour notre certification ISO Si l analye notre certification ISO Si l analye de rique et la rédaction de politique et procédure et le plu de rique et la rédaction de politique et procédure et le plu chronophage, ce qui garantit la réuite chronophage, ce qui garantit la réuite d un tel projet, c et la pédagogie, car l ISO uppoe beaucoup de d un tel projet, c et la pédagogie, car l ISO uppoe beaucoup de changement dan le travail au changement dan le travail au quotidien de tou le alarié. Chacun doit être impliqué pour aiir l intérêt de cette quotidien de tou le alarié. Chacun doit être impliqué pour aiir l intérêt de cette démarche, pour lui démarche, pour lui comme pour l entreprie. Concrètement, il faut avoir que la certification en elle-même demande comme pour l entreprie. Concrètement, il faut avoir que la certification en elle-même demande de créer de créer de politique et de procédure, par exemple comment gérer l accè à no ite de production que ce oit de politique et de procédure, par exemple comment gérer l accè à no ite de production que ce oit ur le plan phyique ou logique? Pour réumer, il faut liter tout ce qui peut être de l information ou qui traite ur le plan phyique ou logique? Pour réumer, il faut liter tout ce qui peut être de l information ou qui traite l information dan l entreprie. C et ce que la norme nomme de actif. Une foi tou le actif répertorié, claé l information dan l entreprie. C et ce que la norme nomme de actif. Une foi tou le actif répertorié, par pécificité et priorité, il faut mettre en face le rique encouru et le type de garantie que nou devon claé par pécificité et priorité, il faut mettre en face le rique encouru et le type de garantie que nou apporter pour éviter tel ou tel rique. Ce ont le procédure. C et vraiment un de gro point fort de la certification devon apporter pour éviter tel ou tel rique. Ce ont le procédure. C et vraiment un de gro point fort de AFAQ ISO/CEI : elle permet de nou incrire dan une véritable démarche d amélioration continue pour la certification AFAQ ISO/CEI : elle permet de nou incrire dan une véritable démarche contamment diminuer le rique. Si nou omme certifié c et que nou avon prévu la getion de incident, d amélioration continue pour contamment diminuer le rique. Si nou omme certifié c et que nou quel qu il oient. Nou prouvon aini à no client notre excellence en matière de écurité et de confidentialité de avon prévu la getion de incident, quel qu il oient. Nou prouvon aini à no client notre excellence l information qu il nou demandent de gérer. C et cette même documentation uivie de interview terrain que le en matière de écurité et de confidentialité de l information qu il nou demandent de gérer. C et cette deux auditeur d AFNOR Certification ont venu audité en décembre Tou le deux avaient une érieue même documentation uivie de interview terrain que le deux auditeur d AFNOR Certification ont compétence en matière informatique et de écurité technique. Ce que j ai urtout apprécié, c et qu il n étaient pa venu audité en décembre Tou le deux avaient une érieue compétence en matière informatique là pour nou juger mai plutôt pour nou coneiller en nou indiquant, par exemple, de axe ur lequel nou et de écurité technique. Ce que j ai urtout apprécié, c et qu il n étaient pa là pour nou juger mai plutôt pouvion encore nou améliorer. Rete maintenant à contater ce que nou apporte la certification AFAQ ISO/CEI pour nou coneiller en nou indiquant, par exemple, de axe ur lequel nou pouvion encore nou Il y a eulement 3 an nou avion trè peu de demande de écuriation de la part de no client. améliorer. Rete maintenant à contater ce que nou apporte la certification AFAQ ISO/CEI Il y a Aujourd hui, la moitié d entre eux nou demande d être certifié ISO/CEI ou d avoir engagé la démarche. eulement 3 an nou avion trè peu de demande de écuriation de la part de no client. Aujourd hui, la L AFAQ ISO/CEI offre un véritable avantage concurrentiel. Et ur le plan pratique, elle nou permet d aurer 7 3/26/ CIGREF Aociation_entreprie_DSI Cigref Fondamentaux du cloud France Le travaux paé du CIGREF avaient révélé pluieur élément de tenion dan la compréhenion du Le travaux paé du CIGREF avaient révélé pluieur élément de tenion dan la compréhenion du Saa et du computing: le point de vue rapport-fondamentaux-cloud- computing groupe du travail du CIGREF 'et donc intéreé cette année aux fondamentaux du cloud computing. Il le CIGREF 'et donc intéreé cette année aux fondamentaux du cloud computing. Il le a reviité et redéfini en Saa et du cloud computing. Le premier d'entre eux était l'abence d'une définition claire de concept. Le cloud computing. Le premier d'entre eux était l'abence d'une définition claire de concept. Le groupe du travail du de grande entreprie a reviité et redéfini en fonction de la compréhenion et de a mie en œuvre dan le entreprie et non fonction de la compréhenion et de a mie en œuvre dan le entreprie et non à partir de offre du marché de à partir de offre du marché de l'écoytème IT. Le groupe de travail a identifié quatre point qui permettent l'écoytème IT. Le groupe de travail a identifié quatre point qui permettent de définir un cloud: 1. Un cloud et de définir un cloud: 1. Un cloud et toujour un epace virtuel, ; 2. contenant de information qui ont toujour un epace virtuel, ; 2. contenant de information qui ont fragmentée, 2. dont le fragment ont toujour fragmentée, 2. dont le fragment ont toujour dupliqué et réparti (ou ditribué) dan cet epace virtuel, dupliqué et réparti (ou ditribué) dan cet epace virtuel, lequel peut être ur un ou pluieur upport lequel peut être ur un ou pluieur upport phyique, : 4. qui poède une «conole (ou programme) de phyique, : 4. qui poède une «conole (ou programme) de retitution» permettant de recontituer l'information. retitution» permettant de recontituer l'information. Le groupe de travail a aui décrit et détaillé quatre Le groupe de travail a aui décrit et détaillé quatre typologie de cloud computing, que l'on peut trouver dan le typologie de cloud computing, que l'on peut trouver dan le organiation membre du CIGREF. Chacune organiation membre du CIGREF. Chacune d'entre elle a été définie et mie en regard du modèle de ervice d'entre elle a été définie et mie en regard du modèle de ervice (Saa, Paa, Iaa). Au cour de (Saa, Paa, Iaa). Au cour de échange et de partage d'expérience, de nombreux coneil et bonne échange et de partage d'expérience, de nombreux coneil et bonne pratique ont été formulé. Le pratique ont été formulé. Le groupe a raemblé ce information et le a organiée en fonction de quatre groupe a raemblé ce information et le a organiée en fonction de quatre typologie de clou définie. typologie de clou définie. Fourniant aini toute une lite de point d'attention pour toute entreprie 'intéreant 8 9/6/ Site_du_groupe_Thale Entreprie Thale Orange, Thale et le FRA France Avec le démarrage de Cloudwatt, Orange et Thale franchient une étape déterminante dan leur ambition Avec le démarrage de Cloudwatt, Orange et Thale franchient une étape déterminante dan leur ambition de groupe Caie de Dépôt n/content/orange-thale-et-le- de créer en France, et à terme en Europe, une infratructure de Cloud Computing performante, écuriée et créer en France, et à terme en Europe, une infratructure de Cloud Computing performante, écuriée et au ervice annoncent le démarrage groupe-caie-de-depot- au ervice de toute l économie françaie. Aprè l obtention de autoriation réglementaire, cette étape de toute l économie françaie. Aprè l obtention de autoriation réglementaire, cette étape vient clore le de Cloudwatt, leur ociété annoncent-le-demarrage-de- cloudwatt-leur phae opérationnelle aprè pluieur moi de préparation du projet. A cette occaion, le troi actionnaire aprè pluieur moi de préparation du projet. A cette occaion, le troi actionnaire confirment la nomination de vient clore le proceu de création de l entreprie commune et lui permet maintenant d entrer dan a proceu de création de l entreprie commune et lui permet maintenant d entrer dan a phae opérationnelle commune d'infratructure de cloud computing confirment la nomination de Patrick Starck en tant que Préident de Cloudwatt. Patrick Starck, ancien Patrick Starck en tant que Préident de Cloudwatt. Patrick Starck, ancien dirigeant de ociété HewlettPackard, dirigeant de ociété HewlettPackard, Compaq et CA technologie, dipoe d une olide expérience dan le Compaq et CA technologie, dipoe d une olide expérience dan le ecteur de infratructure et de ervice ecteur de infratructure et de ervice informatique, en France et à l'international. «Le Cloud computing informatique, en France et à l'international. «Le Cloud computing et aui une révolution dan le organiation, et aui une révolution dan le organiation, c'et l opportunité d'un nouveau leaderhip. Chaque c'et l opportunité d'un nouveau leaderhip. Chaque entreprie doit e l'approprier pour innover,croitre et e entreprie doit e l'approprier pour innover,croitre et e démultiplier. La vocation de Cloudwatt et de le démultiplier. La vocation de Cloudwatt et de le accompagner dan cette mutation, ce qui et un projet formidable accompagner dan cette mutation, ce qui et un projet formidable et enthouiamant. J ai toute confiance et enthouiamant. J ai toute confiance dan notre potentiel et notre réuite : le upport de actionnaire indutriel dan notre potentiel et notre réuite : le upport de actionnaire indutriel majeur que ont Orange et majeur que ont Orange et Thale, aini que le outien de la Caie de Dépôt, ont de atout déterminant Thale, aini que le outien de la Caie de Dépôt, ont de atout déterminant pour cet invetiement pour cet invetiement d'avenir», déclare Patrick Starck. «Cloudwatt va déormai pouvoir jouer pleinement on d'avenir», déclare Patrick Starck. «Cloudwatt va déormai pouvoir jouer pleinement on rôle de partenaire rôle de partenaire de confiance, catalyeur de croiance pour toute le entreprie du pay quelle que oit leur de confiance, catalyeur de croiance pour toute le entreprie du pay quelle que oit leur taille.» La taille.» La ociété Cloudwatt bénéficie d'un financement total de 225 million d'euro de fond propre. La répartition ociété Cloudwatt bénéficie d'un financement total de 225 million d'euro de fond propre. La répartition du du capital et de 66,6% pour le partenaire indutriel (Orange 44,4%, Thale22,2 %) et de 33,3% pour la Caie capital et de 66,6% pour le partenaire indutriel (Orange 44,4%, Thale22,2 %) et de 33,3% pour la de Dépôt qui intervient en on nom et pour le compte de l'état dan le cadre du Programme d Invetiement Caie de Dépôt qui intervient en on nom et pour le compte de l'état dan le cadre du Programme d Avenir. La tratégie, la feuille de route et l'équipe dirigeante de Cloudwatt eront préentée trè prochainement. d Invetiement d Avenir. La tratégie, la feuille de route et l'équipe dirigeante de Cloudwatt eront A propo d Orange. FranceTélécom-Orange et l un de principaux opérateur de télécommunication dan préentée trè prochainement. A propo d Orange. FranceTélécom-Orange et l un de principaux lemonde, avec un chiffre d affaire de 45,3 milliard d euro en 2011 et alarié au 30 juin 2012, dont 105 opérateur de télécommunication dan lemonde, avec un chiffre d affaire de 45,3 milliard d euro en en France. Préent dan 33 pay, le Groupe ervait 224 million de client au 30 juin 2012, dont 166 million et alarié au 30 juin 2012, dont en France. Préent dan 33 pay, le Groupe ervait 224 de client du mobile et 15 million de client ADSL et fibre dan le monde. Orange et l un de principaux million de client au 30 juin 2012, dont 166 million de client du mobile et 15 million de client ADSL et opérateur européen du mobile et de l accè internet ADSL et l un de leader mondiaux de ervice de fibre dan le monde. Orange et l un de principaux opérateur européen du mobile et de l accè internet télécommunication aux entreprie multinationale, ou la marque Orange Buine Service. Avec on projet ADSL et l un de leader mondiaux de ervice de télécommunication aux entreprie multinationale, d entreprie «conquête 2015», Orange adree imultanément à e alarié, à e client, à e actionnaire ou la marque Orange Buine Service. Avec on projet d entreprie «conquête 2015», Orange et plu largement à la ociété dan laquelle l entreprie évolue en engageant concrètement ur de plan adree imultanément à e alarié, à e client, à e actionnaire et plu largement à la ociété dan d'action. Ceux-ci concernent le alarié du Groupe grâce à une nouvelle viion de Reource Humaine ; le laquelle l entreprie évolue en engageant concrètement ur de plan d'action. Ceux-ci concernent le réeaux, avec le déploiement de infratructure du futur ur lequelle le Groupe bâtira a croiance ; le client, alarié du Groupe grâce à une nouvelle viion de Reource Humaine ; le réeaux, avec le avec l ambition de leur offrir la meilleure expérience parmi le opérateur grâce, notamment, à l amélioration de la déploiement de infratructure du futur ur lequelle le Groupe bâtira a croiance ; le client, avec qualité de ervice ; et l'accélération du développement international. France Télécomm (NYSE:FTE) et cotée ur l ambition de leur offrir la meilleure expérience parmi le opérateur grâce, notamment, à l amélioration de la NYSE Euronext Pari (compartiment A) et ur le New York Stock Exchange. Pour plu d information (ur le web et qualité de ervice ; et l'accélération du développement international. France Télécomm (NYSE:FTE) et votre mobile) : ou pour nou uivre 9 9/1/ The_journal_of_ytem_and_ Revue_cientifique_techniqu Judith_Bihop Indutry' role in data and Cairn ANG Etat-uni Abtract: cotée ur The NYSE cloud Euronext i a de facto Pari place (compartiment now for torage A) et ur and le for New oftware. York Stock For ordinary Exchange. reearcher, Pour plu it i not a Réumé urtwitter : Le nuage et un lieu Orange de facto et tout maintenant autre produit pour le ou tockage ervice d'orange et de logiciel. cité dan Pour ce le communiqué chercheur ont de oftware e oftware curation in the eay to ue a one would hope. Thi column explore how a reearcher painlely leverage the cloud to ordinaire, il n'et pa aui facile à utilier que l'on pourrait epérer. Cette colonne explore comment un chercheur cloud archive, hare and publih cientific data that i richer than text; and to howcae experimental tool in any exploite an douleur le nuage d'archiver, partager et publier de donnée cientifique qui et plu riche que le environment, for review or clae. We coin the phrae middleware and baeware a they apply to the texte, et de mettre en valeur de outil expérimentaux dan n'importe quel environnement, de réviion ou de cloud and give two example of middleware that i freely available for data and for oftware curation and clae. Nou inventer le middleware phrae et BaeWare tel qu'il 'appliquent dan le nuage et donnon deux haring. We end with ome idea about the future of the cloud from the indutry-reearcher tandpoint. exemple de middleware qui et librement diponible pour le donnée et pour la curation de logiciel et de partage.

3 N à voir Date moi Année Nom_ource Type_ource Auteur Titre Url_bdd Langue_ Pay Texte_original Texte_traduit 10 10/28/ La_Croix Pree_généralite Alain_Guillemole Le cloud françai tente de Factiva FRA France Le minitère du redreement productif 'efforce de faire émerger, en France, une filière dédiée au «cloud Le minitère du redreement productif 'efforce de faire émerger, en France, une filière dédiée au «cloud e mettre en ordre de computing». Le marché françai du cloud a peé plu de 2 milliard d'euro en 2012 et il croît de 25 % par computing». Le marché françai du cloud a peé plu de 2 milliard d'euro en 2012 et il croît de 25 % par an. marche an. C'et pourquoi toute le grande entreprie du ecteur informatique e précipitent ver cette activité C'et pourquoi toute le grande entreprie du ecteur informatique e précipitent ver cette activité (comme (comme tente de le faire en ce moment Alcatel-Lucent). Par ailleur, le révélation ur le écoute tente de le faire en ce moment Alcatel-Lucent). Par ailleur, le révélation ur le écoute américaine ont montré américaine ont montré la fragilité de ytème actuel de tockage de donnée dan de data center. la fragilité de ytème actuel de tockage de donnée dan de data center. Deux motif qui ont incité le Deux motif qui ont incité le gouvernement françai à mier ur le cloud. Il figure donc en bonne place parmi gouvernement françai à mier ur le cloud. Il figure donc en bonne place parmi le 34 filière tratégique le 34 filière tratégique identifiée en eptembre dernier par Arnaud Montebourg, le minitre du identifiée en eptembre dernier par Arnaud Montebourg, le minitre du redreement productif. Le gouvernement redreement productif. Le gouvernement ouhaite pouer la création d'une filière françaie de cloud ouhaite pouer la création d'une filière françaie de cloud computing, un peu à l'image de ce qui exite déjà dan computing, un peu à l'image de ce qui exite déjà dan l'aéronautique, où le groe entreprie tirent le l'aéronautique, où le groe entreprie tirent le plu petite, de façon à devenir compétitive à l'exportation. Le plu petite, de façon à devenir compétitive à l'exportation. Le calcul repoe ur le fait que la France calcul repoe ur le fait que la France bénéficie d'une énergie moin chère que e voiin. Elle poède aui un bénéficie d'une énergie moin chère que e voiin. Elle poède aui un grand nombre de PME grand nombre de PME innovante et quelque gro acteur (Cap Gemini, Ato, Thale, Orange), ce qui devrait lui innovante et quelque gro acteur (Cap Gemini, Ato, Thale, Orange), ce qui devrait lui permettre de permettre de créer une offre pécifique, concurrente de leader du marché, aujourd'hui américain. La France a créer une offre pécifique, concurrente de leader du marché, aujourd'hui américain. La France a déjà déjà outenu dan le cadre de «invetiement d'avenir», ou le gouvernement précédent, la création d'un «outenu dan le cadre de «invetiement d'avenir», ou le gouvernement précédent, la création d'un «cloud ouverain». Deux coentreprie concurrente ont été lancée: Cloudwatt et Numergy, qui ont en meure de cloud ouverain». Deux coentreprie concurrente ont été lancée: Cloudwatt et Numergy, qui ont en propoer l'hébergement écurié de donnée ur le territoire national. La première a été lancée par Orange et meure de propoer l'hébergement écurié de donnée ur le territoire national. La première a été lancée Thale, la econde par SFR et Bull. Mai cette tratégie a débouché ur la création de deux rivaux, tout en par Orange et Thale, la econde par SFR et Bull. Mai cette tratégie a débouché ur la création de deux favoriant le grande entreprie au détriment de PME. Il 'agit aujourd'hui d'inviter l'enemble de entreprie du rivaux, tout en favoriant le grande entreprie au détriment de PME. Il 'agit aujourd'hui d'inviter ecteur à 'accorder ur quelque objectif commun. Pour organier la concertation, le gouvernement a choii Ato l'enemble de entreprie du ecteur à 'accorder ur quelque objectif commun. Pour organier la et OVH. «La miion qui nou et donnée n'et pa de faire un projet avec Ato, mai bien de dicuter avec toute concertation, le gouvernement a choii Ato et OVH. «La miion qui nou et donnée n'et pa de faire un le entreprie du ecteur pour réfléchir à ce qui erait intéreant pour la France», explique Alban Schmutz, vicepréident d'ovh, chargé de cette concertation. Parmi le doier qui eront ur la table figurent de apect projet avec Ato, mai bien de dicuter avec toute le entreprie du ecteur pour réfléchir à ce qui erait intéreant pour la France», explique Alban Schmutz, vice-préident d'ovh, chargé de cette concertation. ficaux et réglementaire. Le entreprie vont demander la mie en place d'un cadre plu favorable, permettant de 11 11/8/ Europe_Information_Service Intitution Union_européenne Informatique/internet: la Factiva FRA Europe San attendre, la commiaire Viviane Reding, chargée de la jutice, a pri l'initiative de créer un groupe San attendre, la commiaire Viviane Reding, chargée de la jutice, a pri l'initiative de créer un groupe d'expert commiion lance une d'expert ur le «cloud computing», le 28 octobre(1), pour encadrer ce erveur informatique à ditance ur le «cloud computing», le 28 octobre(1), pour encadrer ce erveur informatique à ditance par de règle miion d'expert ur le par de règle contractuelle européenne plu précie qu'aujourd'hui. Quatre jour plu tôt, le Coneil contractuelle européenne plu précie qu'aujourd'hui. Quatre jour plu tôt, le Coneil européen avait évoqué la "cloud" européen avait évoqué la néceité «d'un cadre approprié» pour développer un marché européen du cloud, néceité «d'un cadre approprié» pour développer un marché européen du cloud, dominé par de entreprie dominé par de entreprie américaine comme Microoft et Google. L'initiative et aui celle de Neelie américaine comme Microoft et Google. L'initiative et aui celle de Neelie Kroe (agenda numérique). Mai c'et Kroe (agenda numérique). Mai c'et Viviane Reding qui 'exprime : «En exploitant pleinement le Viviane Reding qui 'exprime : «En exploitant pleinement le poibilité offerte par l'informatique en nuage (ou poibilité offerte par l'informatique en nuage (ou cloud), l'europe pourrait créer 2,5 million d'emploi cloud), l'europe pourrait créer 2,5 million d'emploi upplémentaire et gagner environ 1 % de produit intérieur brut upplémentaire et gagner environ 1 % de produit intérieur brut de l'ue par an d'ici 2020», 'avance-t-elle de l'ue par an d'ici 2020», 'avance-t-elle dan un communiqué. Avocat, univeritaire, repréentant dan un communiqué. Avocat, univeritaire, repréentant d'entreprie ou membre d'aociation de d'entreprie ou membre d'aociation de conommateur, ce expert devront «élaborer de terme pour de conommateur, ce expert devront «élaborer de terme pour de contrat tranfrontière de ervice de contrat tranfrontière de ervice de cloud, explique la porte-parole de Mme Reding, parce qu'aujourd'hui le cloud, explique la porte-parole de Mme Reding, parce qu'aujourd'hui le PME européenne et le PME européenne et le conommateur ont réticent à y recourir du fait de différence juridique dan l'ue.» conommateur ont réticent à y recourir du fait de différence juridique dan l'ue.» Le groupe Le groupe travaillera ou l'égide de ervice de Mme Reding, qui a déjà à on actif une propoition de règlement travaillera ou l'égide de ervice de Mme Reding, qui a déjà à on actif une propoition de règlement d'octobre 2011 viant à créer un droit européen de la vente. Il devrait e réunir pour la première foi le 19 et 20 d'octobre 2011 viant à créer un droit européen de la vente. Il devrait e réunir pour la première foi le 19 et novembre et préparer un rapport pour le printemp Sur cette bae, la Commiion lancera une «vate 20 novembre et préparer un rapport pour le printemp Sur cette bae, la Commiion lancera une «conultation publique» ur le moyen de développer de contrat de cloud pour le conommateur et le PME /9/ Documentalite_cience_de_ Revue_cientifique_info_doc David_Faurio Le donnée dan le Cairn FRA Monde La mobilité apporte on lot de rique upplémentaire dan la getion de donnée dan le nuage : la La mobilité apporte on lot de rique upplémentaire dan la getion de donnée dan le nuage : la connection information nuage: dépoeion et connection mobile, wifi ou cellulaire, n et pa maîtriée par l utiliateur, ni par on entreprie. Ce rique mobile, wifi ou cellulaire, n et pa maîtriée par l utiliateur, ni par on entreprie. Ce rique ajoutent aux perte de contrôle ajoutent aux principaux problème de connexion à l Internet, entre l utiliateur et le erveur de tockage. principaux problème de connexion à l Internet, entre l utiliateur et le erveur de tockage. Ce fut le ca, par Ce fut le ca, par exemple, de la fibre optique rompue aux abord du centre erveur de Wikipédia en août exemple, de la fibre optique rompue aux abord du centre erveur de Wikipédia en août 2012, ou encore de la 2012, ou encore de la diponibilité de erveur qui tockent le donnée, comme en avril 2012 pour le diponibilité de erveur qui tockent le donnée, comme en avril 2012 pour le ervice de meagerie Gmail ervice de meagerie Gmail coupé pendant une heure, ou encore ceux lié à la écurité de donnée vi-àvi d accè non-autorié pouvant conduire à de altération ou de detruction, comme pour le réeau conduire à de altération ou de detruction, comme pour le réeau ocial profeionnel LinkedIn en juillet 2012 coupé pendant une heure, ou encore ceux lié à la écurité de donnée vi-à-vi d accè non-autorié pouvant ocial profeionnel LinkedIn en juillet 2012 où de million d information ont été compromie, notamment où de million d information ont été compromie, notamment de mot de pae. Le cofondateur d Apple, Steve de mot de pae. Le cofondateur d Apple, Steve Wozniak, le prédiait lor d une dicuion publique Wozniak, le prédiait lor d une dicuion publique informelle à Wahington, à la fin d une repréentation de la informelle à Wahington, à la fin d une repréentation de la pièce The Agony and the Ectay of Steve Job pièce The Agony and the Ectay of Steve Job (L'agonie et l'extae de Steve Job): «Je ui préoccupé par ce (L'agonie et l'extae de Steve Job): «Je ui préoccupé par ce qui e pae dan le cloud ; cela era qui e pae dan le cloud ; cela era épouvantable. Selon moi, de problème montrueux annoncent au cour épouvantable. Selon moi, de problème montrueux annoncent au cour de cinq prochaine année.» Il de cinq prochaine année.» Il renchérit en faiant part de e crainte ur l appropriation de no donnée: «Avec renchérit en faiant part de e crainte ur l appropriation de no donnée: «Avec le cloud, vou ne le cloud, vou ne poédez rien, vou avez déjà cédé vo donnée» et ajoute : «Plu nou tranféron de poédez rien, vou avez déjà cédé vo donnée» et ajoute : «Plu nou tranféron de donnée ur le donnée ur le Web, ur le cloud, moin nou pourron le contrôler.» L organiation répartie du nuage offre Web, ur le cloud, moin nou pourron le contrôler.» L organiation répartie du nuage offre malgré tout malgré tout de avantage intéreant aux entreprie et aux utiliateur, qu on doit conidérer pour améliorer le de avantage intéreant aux entreprie et aux utiliateur, qu on doit conidérer pour améliorer le condition de travail et l efficacité de équipe. Il erait illuoire d imaginer en procrire e utiliation tant le nuage condition de travail et l efficacité de équipe. Il erait illuoire d imaginer en procrire e utiliation tant le 'immice dan le ervice de la Toile diponible aujourd hui. Il faut, en revanche, en connaître le mode de nuage 'immice dan le ervice de la Toile diponible aujourd hui. Il faut, en revanche, en connaître le fonctionnement, en comprendre le rique et le limite, pour permettre on utiliation en toute confiance. Solution mode de fonctionnement, en comprendre le rique et le limite, pour permettre on utiliation en toute propoée : enregitrer en local ET dan le nuage, crypter le donnée. À titre d exemple, Google et on bouquet de confiance. Solution propoée : enregitrer en local ET dan le nuage, crypter le donnée. À titre d exemple, ervice en ligne/hor ligne, auquel ajoute on ytème mobile Android permettant de crypter le contenu du Google et on bouquet de ervice en ligne/hor ligne, auquel ajoute on ytème mobile Android téléphone, offrent une olution complète et adéquate. NE PAS INTERDIRE LA MOBILITÉ, MAIS permettant de crypter le contenu du téléphone, offrent une olution complète et adéquate. NE PAS L ACCOMPAGNER Le pote de travail fixe, unique et interne à l entreprie et un modèle révolu tant le utiliateur INTERDIRE LA MOBILITÉ, MAIS L ACCOMPAGNER Le pote de travail fixe, unique et interne à l entreprie dipoent d option de travail mobile : téléphone, ordinateur peronnel, tablette, mai aui une offre et un modèle révolu tant le utiliateur dipoent d option de travail mobile : téléphone, ordinateur pléthorique de ervice ur le Web, gratuit ou payant, offrant le tockage, le partage, la collaboration, etc. Même peronnel, tablette, mai aui une offre pléthorique de ervice ur le Web, gratuit ou payant, offrant le i l entreprie mettait en place une politique de écurité dratique, de ytème iolé de l extérieur, le utiliateur tockage, le partage, la collaboration, etc. Même i l entreprie mettait en place une politique de écurité continueront de produire de l information en dehor de ce ytème, et cette information circulera ur le réeaux, dratique, de ytème iolé de l extérieur, le utiliateur continueront de produire de l information en pour de bonne ou de mauvaie raion. Loin de vouloir prohiber la production d information en mobilité, il faut dehor de ce ytème, et cette information circulera ur le réeaux, pour de bonne ou de mauvaie plutôt l intégrer en amont de proceu métier pour mieux la gérer et diminuer le facteur de rique. Il faut fournir raion. Loin de vouloir prohiber la production d information en mobilité, il faut plutôt l intégrer en amont de aux utiliateur de guide, de bonne pratique, de formation permettant d harmonier le pratique proceu métier pour mieux la gérer et diminuer le facteur de rique. Il faut fournir aux utiliateur de hétéroclite qui, à terme, pourraient propérer et devenir problématique. Il faut aui enibilier à la valeur de guide, de bonne pratique, de formation permettant d harmonier le pratique hétéroclite qui, à l information produite dan le cadre de proceu métier qui animent l entreprie : confidentialité, valeur probante, terme, pourraient propérer et devenir problématique. Il faut aui enibilier à la valeur de l information etc., ont de concept qu il faut développer dan e équipe pour alerter ceux qui produient ou utilient produite dan le cadre de proceu métier qui animent l entreprie : confidentialité, valeur probante, etc., l information. Il feront aini de choix éclairé lor de l utiliation de tel ou tel outil en mobilité. Une politique de

4 N à voir Date moi Année Nom_ource Type_ource Auteur Titre Url_bdd Langue_ Pay Texte_original Texte_traduit 13 10/11/ Le_nouvel_économite Pree_économique Laurène_Rimondi Déploiement effectif dan Factiva FRA France Derrière l'apparente implicité du cloud e cachent coût variable et tranformation organiationnelle Derrière l'apparente implicité du cloud e cachent coût variable et tranformation organiationnelle majeure. l'entreprie ; une majeure. Si le cloud computing et porté aux nue par le acteur de la dématérialiation, en pratique on Si le cloud computing et porté aux nue par le acteur de la dématérialiation, en pratique on déploiement dan converion maive déploiement dan l'entreprie ne va pa de oi. Du choix de l'offre et du pretataire, à la réorganiation de l'entreprie ne va pa de oi. Du choix de l'offre et du pretataire, à la réorganiation de fonction de l'entreprie, fonction de l'entreprie, en paant par la quetion de l'hébergement et de la écuriation de donnée, en paant par la quetion de l'hébergement et de la écuriation de donnée, beaucoup de quetion e poent... beaucoup de quetion e poent... qui peuvent entraîner de coût upplémentaire. Mai une foi ce qui peuvent entraîner de coût upplémentaire. Mai une foi ce obtacle urmonté, le jeu en vaut la obtacle urmonté, le jeu en vaut la chandelle : réduction de frai, amélioration de la productivité et chandelle : réduction de frai, amélioration de la productivité et rapidité d'intallation... Le cloud et avant tout une rapidité d'intallation... Le cloud et avant tout une grande opportunité. Du imple hébergement de donnée, grande opportunité. Du imple hébergement de donnée, auvegardée et archivée (IaaS, ou Infratructure a a auvegardée et archivée (IaaS, ou Infratructure a a Service), à l'externaliation de plateforme de Service), à l'externaliation de plateforme de développement (PaaS, Platform a a Service), en paant par le développement (PaaS, Platform a a Service), en paant par le application métier (SaaS, Software), application métier (SaaS, Software), beaucoup DSI ont éduit par l'idée de migrer ver le nuage. Aini, le cloud beaucoup DSI ont éduit par l'idée de migrer ver le nuage. Aini, le cloud computing et un ujet de computing et un ujet de dicuion pour 86 % de entreprie, 79 % pour le eule PME, elon l'étude 2013 dicuion pour 86 % de entreprie, 79 % pour le eule PME, elon l'étude 2013 Avoiding the Hidden Avoiding the Hidden Cot of Cloudded Symantec. Au final, en France, 48 % de grandeentreprie tockent déjà Cot of Cloudded Symantec. Au final, en France, 48 % de grandeentreprie tockent déjà de donnée de donnée dan le cloud, pour 41 % de PME, elon l'étude State of Cloud de Symantec. Le cloud poède a dan le cloud, pour 41 % de PME, elon l'étude State of Cloud de Symantec. Le cloud poède a part part d'imprévu et de coût upplémentaire facturé par le pretataire mai aui en interne, qu'il et parfoi d'imprévu et de coût upplémentaire facturé par le pretataire mai aui en interne, qu'il et parfoi difficile d'anticiper. Mai pourquoi un tel engouement pour le nuage virtuel? Premier élément de répone : le difficile d'anticiper. Mai pourquoi un tel engouement pour le nuage virtuel? Premier élément de répone : tarif de fournieur de cloud computing ont déormai au plu ba, aprè une guerre de prix féroce entre le le tarif de fournieur de cloud computing ont déormai au plu ba, aprè une guerre de prix féroce troi géant Amazon, Microoft et Google. Exemple notable : le tarif d'amazon Web Service (AWS) ont baié entre le troi géant Amazon, Microoft et Google. Exemple notable : le tarif d'amazon Web Service plu de 37 foi depui on lancement, et certain ervice comme EC2 ont vu leur prix diminuer juqu'à 25 %. Dè (AWS) ont baié plu de 37 foi depui on lancement, et certain ervice comme EC2 ont vu leur prix que nou pouvon optimier l'infratructure et baier no coût interne, nou répercuton ce économie aux diminuer juqu'à 25 %. Dè que nou pouvon optimier l'infratructure et baier no coût interne, nou client finaux, aure Bori Lecoeur, Alliance & channel manager chez Amazon Web Service. Surtout, le répercuton ce économie aux client finaux, aure Bori Lecoeur, Alliance & channel manager chez pretataire vantent un gain de productivité conidérable pour le utiliateur, puique le ervice ont délivré trè Amazon Web Service. Surtout, le pretataire vantent un gain de productivité conidérable pour le rapidement, en particulier pour le PaaS et le SaaS. Source de flexibilité, le cloud facilite également la collaboration utiliateur, puique le ervice ont délivré trè rapidement, en particulier pour le PaaS et le SaaS. et la mobilité de alarié en leur permettant de mieux travailler enemble, au bureau comme à domicile. Un Source de flexibilité, le cloud facilite également la collaboration et la mobilité de alarié en leur permettant argument eentiel, notamment pour le ociété compoée de pluieur filiale, puique le cloud permet de de mieux travailler enemble, au bureau comme à domicile. Un argument eentiel, notamment pour le partager à moindre coût le olution informatique, quel que oit le terminal utilié. Nou permetton aux ociété compoée de pluieur filiale, puique le cloud permet de partager à moindre coût le olution entreprie de e concentrer ur leur cœur de métier et ur l'innovation en leur évitant de gérer le infratructure, informatique, quel que oit le terminal utilié. Nou permetton aux entreprie de e concentrer ur leur e targue Éric Daguet, cofondateur et préident de CanalCloud. Néanmoin, la implicité et l'économie apparente cœur de métier et ur l'innovation en leur évitant de gérer le infratructure, e targue Éric Daguet, de l'utiliation du cloud cachent bien ouvent, au moment de a mie en place, de quetion épineue pour le cofondateur et préident de CanalCloud. Néanmoin, la implicité et l'économie apparente de l'utiliation du entreprie. Le coût caché du changement. Fondé ur le principe de la mie en commun de reource cloud cachent bien ouvent, au moment de a mie en place, de quetion épineue pour le entreprie. informatique, le cloud permet aux entreprie de réalier de économie d'échelle et de réduire le Le coût caché du changement. Fondé ur le principe de la mie en commun de reource invetiement afférent au parc de machine aini qu'à la maintenance du matériel. Surtout, la facturation reflète informatique, le cloud permet aux entreprie de réalier de économie d'échelle et de réduire le la conommation réelle. Le cloud offre aini une baie de coût et une ouplee accrue à traver l'élaticité en invetiement afférent au parc de machine aini qu'à la maintenance du matériel. Surtout, la facturation puiance upplémentaire. Un argument de taille achant que le erveur de entreprie ne ont utilié au mieux 14 10/31/ ElectroniqueS Pree_pécialiée Jacque_Marouani L'Europe fixe e priorité Factiva FRA Europe Télécom, reflète la conommation big data, cloud réelle. computing, Le cloud confiance offre aini numérique, une baie déficit de coût de compétence et une ouplee dan le accrue domaine à traver du qu'à Télécom, 40 % de big leur data, capacité. cloud computing, En fait, le confiance coût d'utiliation numérique, du cloud déficit ont de compétence meuré fonction dan le de domaine troi critère du : le dan le numérique: numérique, ont le principaux ujet qui ont été abordé lor du Coneil européen de 24 et 25.octobre, numérique, ont le principaux ujet qui ont été abordé lor du Coneil européen de 24 et 25.octobre, conacré télécom, big data, cloud conacré en grande partie à l'économie numérique. Le Coneil européen de 24 et 25 octobre dernier a axé en grande partie à l'économie numérique. Le Coneil européen de 24 et 25 octobre dernier a axé e travaux ur computing, protection de e travaux ur l'économie numérique, l'innovation et le ervice. Il exite dan ce domaine un potentiel l'économie numérique, l'innovation et le ervice. Il exite dan ce domaine un potentiel particulier en terme de donnée, emploi particulier en terme de croiance et d'emploi, qu'il convient de mobilier rapidement, a-t-il ouligné. Le croiance et d'emploi, qu'il convient de mobilier rapidement, a-t-il ouligné. Le Coneil européen a aini conclu Coneil européen a aini conclu e travaux ur pluieur priorité. "Il et urgent de créer un marché unique e travaux ur pluieur priorité. "Il et urgent de créer un marché unique intégré pour le produit et ervice intégré pour le produit et ervice numérique et le télécommunication, qui profite aux conommateur numérique et le télécommunication, qui profite aux conommateur et aux entreprie. Il conviendrait de et aux entreprie. Il conviendrait de 'attacher en particulier à contribuer à la réduction de la fracture 'attacher en particulier à contribuer à la réduction de la fracture numérique entre le État membre", a tout d'abord numérique entre le État membre", a tout d'abord affirmé le Coneil européen. Dan ce domaine, il y a lieu affirmé le Coneil européen. Dan ce domaine, il y a lieu de favorier de nouveaux invetiement en vue de favorier de nouveaux invetiement en vue d'accélérer la mie en place progreive d'infratructure d'accélérer la mie en place progreive d'infratructure permettant d'atteindre le objectif en matière de vitee permettant d'atteindre le objectif en matière de vitee du haut débit fixé dan le cadre de la tratégie du haut débit fixé dan le cadre de la tratégie numérique pour l'europe, aini que le déploiement de nouvelle numérique pour l'europe, aini que le déploiement de nouvelle technologie telle que la 4G, tout en technologie telle que la 4G, tout en maintenant la neutralité technologique. Il convient à cet égard d'adopter maintenant la neutralité technologique. Il convient à cet égard d'adopter rapidement de meure légilative rapidement de meure légilative viant à réduire le coût du déploiement du haut débit. Pluieur technologie viant à réduire le coût du déploiement du haut débit. Pluieur technologie tratégique telle que le tratégique telle que le donnée volumineue (Big Data) et l'informatique en nuage (cloud computing) ont donnée volumineue (Big Data) et l'informatique en nuage (cloud computing) ont aui d'important aui d'important facteur d'accroiement de la productivité et d'amélioration de ervice, a affirmé le Coneil facteur d'accroiement de la productivité et d'amélioration de ervice, a affirmé le Coneil européen. européen. L'informatique en nuage devrait permettre d'améliorer l'accè aux donnée et d'en implifier le partage. L'informatique en nuage devrait permettre d'améliorer l'accè aux donnée et d'en implifier le partage. Le Le Coneil européen demande la contitution d'un réeau olide de coordinateur nationaux en matière numérique, Coneil européen demande la contitution d'un réeau olide de coordinateur nationaux en matière qui pourrait jouer un rôle tratégique dan le développement de l'informatique en nuage, de donnée volumineue numérique, qui pourrait jouer un rôle tratégique dan le développement de l'informatique en nuage, de et de donnée ouverte. Il ne faut ménager aucun effort pour accélérer le travaux en cour relatif aux donnée volumineue et de donnée ouverte. Il ne faut ménager aucun effort pour accélérer le travaux propoition légilative, notamment celle qui concernent l'identification électronique et le ervice de confiance en cour relatif aux propoition légilative, notamment celle qui concernent l'identification électronique et aini que la facturation électronique et le ervice de paiement, afin qu'elle puient être adoptée d'ici la fin de la le ervice de confiance aini que la facturation électronique et le ervice de paiement, afin qu'elle légilature. Il faut également 'attaquer aux obtacle qui continuent d'empêcher chacun d'accéder à a "vie puient être adoptée d'ici la fin de la légilature. Il faut également 'attaquer aux obtacle qui continuent numérique" à partir de différente plateforme en raion d'un manque d'interopérabilité ou de portabilité de d'empêcher chacun d'accéder à a "vie numérique" à partir de différente plateforme en raion d'un contenu et de donnée. Cela nuit à l'utiliation de ervice numérique et entrave la concurrence. Il et important manque d'interopérabilité ou de portabilité de contenu et de donnée. Cela nuit à l'utiliation de ervice de renforcer la confiance de citoyen et de entreprie dan l'économie numérique. L'adoption en temp voulu numérique et entrave la concurrence. Il et important de renforcer la confiance de citoyen et de d'un cadre général rigoureux de l'union européenne ur la protection de donnée et de la directive relative à la entreprie dan l'économie numérique. L'adoption en temp voulu d'un cadre général rigoureux de l'union cyberécurité et eentielle pour l'achèvement du marché unique numérique d'ici Le utiliateur doivent européenne ur la protection de donnée et de la directive relative à la cyberécurité et eentielle pour poéder le compétence numérique néceaire. Or, à l'heure actuelle, nombre de citoyen et d'entreprie en l'achèvement du marché unique numérique d'ici Le utiliateur doivent poéder le compétence Europe n'utilient pa uffiamment le technologie de l'information, de orte qu'il et de plu en plu difficile de numérique néceaire. Or, à l'heure actuelle, nombre de citoyen et d'entreprie en Europe n'utilient pa pourvoir le emploi dan le ecteur du numérique. En 2011, il y avait dan l'union européenne pote uffiamment le technologie de l'information, de orte qu'il et de plu en plu difficile de pourvoir le vacant dan le ecteur de technologie de l'information et de la communication (TIC) ; à moin d'enrayer cette emploi dan le ecteur du numérique. En 2011, il y avait dan l'union européenne pote vacant tendance, ce ecteur pourrait compter pa moin de pote vacant d'ici Cette inadéquation de dan le ecteur de technologie de l'information et de la communication (TIC) ; à moin d'enrayer cette compétence porte préjudice aux objectif de notre politique économique et ociale, et il convient d'y remédier..

5 N à voir Date moi Année Nom_ource Type_ource Auteur Titre Url_bdd Langue_ Pay Texte_original Texte_traduit 15 8/30/ Agence_EurActiv Pree_agence Euractiv L'Europe veut on propre Factiva FRA Europe La Commiion européenne veut promouvoir dè l'automne le développement de ervice de cloud La Commiion européenne veut promouvoir dè l'automne le développement de ervice de cloud computing. Le ervice de cloud computing. Le programme de urveillance Prim pourrait réduire la part de marché mondiale de programme de urveillance Prim pourrait réduire la part de marché mondiale de entreprie de haute technologie computing entreprie de haute technologie américaine. En juin et juillet 2013, le groupe indutriel Cloud Security américaine. En juin et juillet 2013, le groupe indutriel Cloud Security Alliance a interrogé de partie prenante ur Alliance a interrogé de partie prenante ur l'impact de révélation ur le programme Prim. Le l'impact de révélation ur le programme Prim. Le conéquence ne e ont pa fait attendre. En effet un nonréident américain ur dix a retiré e donnée d'une entreprie intallée aux Etat-Uni. Quelque 56 % eraient conéquence ne e ont pa fait attendre. En effet un non-réident américain ur dix a retiré e donnée d'une entreprie intallée aux Etat-Uni. Quelque 56 % eraient aujourd'hui moin enclin à utilier un aujourd'hui moin enclin à utilier un ervice américain de "cloud computing". Cloud Security Alliance anticipe une ervice américain de "cloud computing". Cloud Security Alliance anticipe une perte de 26 milliard d'euro perte de 26 milliard d'euro d'ici 2016 pour le fournieur américain, oit 20 % de leur part de marché ur le d'ici 2016 pour le fournieur américain, oit 20 % de leur part de marché ur le marché étranger. «marché étranger. «Si le client européen ne peuvent avoir confiance dan le gouvernement de État-Uni, il Si le client européen ne peuvent avoir confiance dan le gouvernement de État-Uni, il n'auront n'auront vraiemblablement pa plu confiance dan leur fournieur de cloud», a déclaré Neelie Kroe, la vraiemblablement pa plu confiance dan leur fournieur de cloud», a déclaré Neelie Kroe, la commiaire en charge de la tratégie numérique. «Si je ne m abue, le répercuion économique pour le commiaire en charge de la tratégie numérique. «Si je ne m abue, le répercuion économique pour entreprie américaine élèveront à pluieur milliard d'euro. Si j étai un fournieur américain de cloud, je le entreprie américaine élèveront à pluieur milliard d'euro. Si j étai un fournieur américain de erai plutôt frutré par mon gouvernement actuellement», a-t-elle confié en juillet. D'aprè Jame Staten, cloud, je erai plutôt frutré par mon gouvernement actuellement», a-t-elle confié en juillet. D'aprè Jame conultant enior du cabinet Forreter Reearch, le ecteur était en péril indépendamment de quetion de Staten, conultant enior du cabinet Forreter Reearch, le ecteur était en péril indépendamment de écurité. Il etime que le fournieur américain de cloud délocalieront certaine activité afin de atifaire leur quetion de écurité. Il etime que le fournieur américain de cloud délocalieront certaine activité filiale et leur client internationaux. Il a ajouté que le ecteurperdrait 8 milliard d'euro en plu que le afin de atifaire leur filiale et leur client internationaux. Il a ajouté que le ecteurperdrait 8 milliard etimation du Cloud Security Alliance. Le fournieur de cloud baé aux État-Uni, dont Amazon, Google et d'euro en plu que le etimation du Cloud Security Alliance. Le fournieur de cloud baé aux État- Microoft, repréentent actuellement prè de 85 % de marché mondiaux. Le Européen epèrent tirer profit du Uni, dont Amazon, Google et Microoft, repréentent actuellement prè de 85 % de marché mondiaux. candale de Prim pour gagner une part de ce marché. Début juillet, Neelie Kroe a rencontré le reponable du Le Européen epèrent tirer profit du candale de Prim pour gagner une part de ce marché. Début juillet, "Partenariat européen de l'informatique en nuage", une initiative qui vie à promouvoir le ervice européen de Neelie Kroe a rencontré le reponable du "Partenariat européen de l'informatique en nuage", une cloud. La commiaire a déploré le différence de règle nationale ur la protection de donnée, car elle initiative qui vie à promouvoir le ervice européen de cloud. La commiaire a déploré le différence de entravent la création d'un «cloud européen». Elle a réclamé une harmoniation rapide de norme européenne règle nationale ur la protection de donnée, car elle entravent la création d'un «cloud européen». Elle ur la écurité de réeaux et de l'information afin de garantir que le citoyen et le entreprie d'europe profitent a réclamé une harmoniation rapide de norme européenne ur la écurité de réeaux et de l'information de avantage d'un cloud ûr et fiable. Le reponable du partenariat rédigent à préent une charte qui era prête afin de garantir que le citoyen et le entreprie d'europe profitent de avantage d'un cloud ûr et fiable. pour la réunion de chef d'état et de gouvernement le 22 octobre à Bruxelle. La charte facilitera la création de Le reponable du partenariat rédigent à préent une charte qui era prête pour la réunion de chef norme harmoniée afin que le entreprie européenne propoent plu facilement de ervice de cloud. En d'état et de gouvernement le 22 octobre à Bruxelle. La charte facilitera la création de norme harmoniée eptembre 2012, la Commiion a publié la tratégie de l'ue ur le cloud computing. Certain affirment afin que le entreprie européenne propoent plu facilement de ervice de cloud. En eptembre 2012, ambitieuement que cette tratégie permettrait d'économier 600 milliard d'euro entre 2015 et 2020 pour créer la Commiion a publié la tratégie de l'ue ur le cloud computing. Certain affirment ambitieuement que juqu'à plu de 2,5 million d'emploi. L'objectif de ce document et de déplacer le entreprie "dan le nuage". cette tratégie permettrait d'économier 600 milliard d'euro entre 2015 et 2020 pour créer juqu'à plu de Le petite entreprie en bénéficieront le plu et pourraient économier entre 10 et 20 % dan le TIC en raion 2,5 million d'emploi. L'objectif de ce document et de déplacer le entreprie "dan le nuage". Le de coût bon marché de l'exploitation du cloud, elon le document tratégique. Angela Merkel veut un Internet petite entreprie en bénéficieront le plu et pourraient économier entre 10 et 20 % dan le TIC en raion européen. Ce document met en évidence la capacité du cloud computing à agir comme moteur de réduction de de coût bon marché de l'exploitation du cloud, elon le document tratégique. Angela Merkel veut un coût et de croiance de bénéfice, principalement dan le ecteur de PME. Pluieur quetion enible 16 10/1/ International_Journal_of_Infor Revue_cientifique_manage Prahant_Grupta ; The uage and adoption Cairn ANG Monde ; Abtract: Internet européen. Cloud computing Ce document ha become met en the évidence buzzword la capacité in the indutry cloud today. computing Though, à agir it i comme not an entirely moteur new de Réumé retent toutefoi : Le cloud préente computing dan et le devenu différente le mot initiative à la mode politique, dan l'indutrie notamment aujourd'hui la protection. Bien de, ce donnée, n'et pa un le droit mation_management ment A_Seetharaman ; of cloud computing by Singapour concept but in today digital age, it ha become ubiquitou due to the proliferation of Internet, broadband, concept entièrement nouveau, mai dan l'ère numérique d' aujourd'hui, il et devenu omnipréent en raion de la John_Rudolph_Raj mall and medium mobile device, better bandwidth and mobility requirement for end-uer (be it conumer, SME prolifération de l'internet, à haut débit, le appareil mobile, mieux la bande paante et la mobilité de buinee orenterprie). In thi paper, the focu i on the perceived inclination of micro and mall buinee (SMEor exigence pour le utiliateur finaux ( que ce oit le conommateur, le PME orenterprie ). Dan cet article, SMB) toward cloud computing and the benefit reaped by them. Thi paper preent five factor influencing l'accent et mi ur l'inclinaion perçue de micro et petite entreprie ( PME) SMEor ver le cloud computing et the cloud uage by thi buine community, whoe need and buine requirement are very different le avantage retiré par eux. Cet article préente cinq facteur qui influencent l'utiliation de nuage par cette from large enterprie. Firtly, eae of ue and convenience i the bigget favorable factor followed by communauté d'affaire, dont le beoin et exigence de l'entreprie ont trè différent de grande entreprie. ecurity and privacy and then come the cot reduction. The fourth factor reliability i ignored a SME do Tout d'abord, la facilité d'utiliation et la commodité et le plu grand facteur favorable uivie par la écurité et la vie not conider cloud a reliable. Latly but not the leat, SME do not want to ue cloud forharing and privée et pui vient la réduction de coût. Le quatrième facteur de fiabilité et ignorée car le PME ne conidèrent collaboration and prefer their old conventional method for haring and collaborating withtheir takeholder. pa que le cloud fiable. Le moin, le PME ne veulent enfin mai pa de ne pa utilier le cloud forharing et la collaboration et préfèrent leur vieille méthode conventionnelle pour le partage et la collaboration withtheir partie prenante. 17 9/1/ The_journal_of_ytem_and_ Revue_cientifique_techniqu Tommi_Mikkonen ; cloud computing and it Cairn ANG Monde Abtract: Today, both dektop and mobile oftware ytem are built to leverage reource available on the Réumé: Aujourd'hui, le deux ytème de logiciel mobile et de bureau ont conçu pour tirer parti de oftware e Antero_Taivalaari impact on mobile oftware World Wide Web. However, in recent year dektop and mobile oftware ytem have evolved in different reource diponible ur le World Wide Web. Cependant, au cour de dernière année, le ytème de development: two road direction. On dektop computer, the mot popular application for acceing content and application on bureau et logiciel mobile ont évolué dan de direction différente. Sur le ordinateur de bureau, l'application la diverged the Web i the web brower. In mobile device, in contrat, the majority of web content i conumed via plu populaire pour l'accè aux contenu et application ur le Web et le navigateur Web. Dan le appareil cutom-built native web app. Thi divergence will not continue indefinitely. In the 2010 we willwitne a mobile, en revanche, la majorité du contenu web et conommée par le application Web native ur meure. major battle between two type of technologie: native web app and Open Web application that run in a Cette divergence ne va pa continuer indéfiniment. Dan le année 2010, nou willwitne une grande bataille web brower. Thi Battle of the Decade will determine the future of the oftware indutry for year to come. entre le deux type de technologie: application Web native et le application Web ouverte qui 'exécutent dan un navigateur Web. Cette «bataille de la Décennie" déterminera l'avenir de l'indutrie du logiciel pour le année à venir. 18 9/1/ The_journal_of_ytem_and_ Revue_cientifique_techniqu Zheng_Li ; He_Zhang ; On evaluating commercial Cairn ANG Monde ; Abtract: Background: Cloud Computing i increaingly booming in indutry with many competing provider Réumé. Cloud Computing et de plu en plu en plein eor dan l'indutrie avec de nombreux fournieur et oftware e Liam_O Brienc ; Cloud ervice: A Autralie ; and ervice. Accordingly, evaluation of commercial Cloud ervice i neceary. However, the exiting ervice concurrent. Par conéquent, l'évaluation de ervice de Cloud commerciaux et néceaire. Rainbow_Caie ; ytematic review Chine evaluation tudie are relatively chaotic. There exit tremendou confuion and gap between practice and Cependant, le étude d'évaluation exitante ont relativement chaotique. Il exite beaucoup de confuion et de Shayne_Flint theory about Cloud ervice evaluation. Aim: To facilitate relieving the aforementioned chao, thi work aim l'écart entre le pratique et la théorie ur de ervice de Cloud évaluation. But: faciliter oulager le chao qui to yntheize the exiting evaluation implementation to outline the tate-of-the-practice and alo identify précède, ce travail vie à ynthétier le implémentation d'évaluation exitant pour décrire l'état pratique et aui reearch opportunitie in Cloud ervice evaluation. Method: Baed on a conceptual evaluation model d'identifier de poibilité de recherche en ervice de Cloud évaluation. Méthode : Baé ur un modèle compriing ix tep, the ytematic literature review (SLR) method wa employed to collect relevant d'évaluation conceptuelle comprenant ix étape, la méthode de la revue ytématique de la littérature ( SLR ) a evidence to invetigate the Cloud ervice evaluation tep by tep. Reult: Thi SLR identified 82 relevant été utilié pour recueillir de élément de preuve pertinent pour étudier l'étape de l'évaluation de ervice de evaluation tudie. The overall data collected from thee tudie eentially depict the current practical Cloud par étape. Réultat: Cette SLR identifié 82 étude d'évaluation pertinent. L'enemble de donnée landcape of implementing Cloud ervice evaluation, and in turn can be reued to facilitate future evaluation recueillie à partir de ce étude dépeint eentiellement le payage actuel de la mie en œuvre pratique de work. Concluion: Evaluation of commercial Cloud ervice ha become a world-wide reearch topic. Some ervice de Cloud évaluation, et à leur tour, peuvent être réutilié pour faciliter le futur travaux d'évaluation. of the finding of thi SLR identify everal reearch gap in the area of Cloud ervice evaluation (e.g., Concluion : l'évaluation de ervice de Cloud commerciale et devenue un ujet de recherche à l'échelle Elaticity and Security evaluation of commercial Cloud ervice could be a long-term challenge), while ome mondiale. Certain de réultat de cette SLR identifier pluieur lacune en matière de recherche dan le domaine other finding ugget the trend of applying commercial Cloud ervice (e.g., compared with PaaS, IaaS de ervice de Cloud évaluation (par exemple, l'élaticité et l'évaluation de la écurité de ervice de cloud eem more uitable for cutomer and i particularly important in indutry). Thi SLR tudy itelf alo commerciaux pourraient être un défi à long terme ), tandi que d'autre réultat uggèrent la tendance de confirm ome previou experience and record new evidence-baed oftware engineering (EBSE) l'application de ervice de cloud commerciale (par exemple, par rapport à PaaS, IaaS emble plu approprié leon. pour le client et et particulièrement important dan l'indutrie ). Cette étude de SLR e confirme également quelque expérience précédente et enregitre de nouvelle génie logiciel fondée ur le preuve ( EBSE ) leçon.

6 N à voir Date moi Année Nom_ource Type_ource Auteur Titre Url_bdd Langue_ Pay Texte_original Texte_traduit 19 11/28/ Cloudwatt Entreprie Cloudwatt L'enjeu particulier de la écurité dan le Cloud FRA France La écurité de donnée et de traitement de no client et au cœur de no préoccupation. Tou le La écurité de donnée et de traitement de no client et au cœur de no préoccupation. Tou le effort ont kage-et-auvegarde/ecuritede-donnee tou le niveaux.la écurité du ite avec toute le meure phyique de contrôle et urveillance niveaux.la écurité du ite avec toute le meure phyique de contrôle et urveillance d'accè.la écurité de effort ont été produit pour garantir une écurité maximale au prix acceptable par no client.la écurité à été produit pour garantir une écurité maximale au prix acceptable par no client.la écurité à tou le d'accè.la écurité de logiciel, en mettant en place tou le outil de cyberurveillance indipenable à logiciel, en mettant en place tou le outil de cyberurveillance indipenable à une getion en temp réel de une getion en temp réel de rique d'attaque quelle qu'en oit la provenance.le beoin de client rique d'attaque quelle qu'en oit la provenance.le beoin de client n'étant pa tou identique, nou avon n'étant pa tou identique, nou avon adopté une logique contruite ur une garantie de bae et de adopté une logique contruite ur une garantie de bae et de option en fonction du niveau de écurité que no option en fonction du niveau de écurité que no client choiient. Eux eul étant à même de décider de client choiient. Eux eul étant à même de décider de la criticité de donnée ou d'un traitement.lieu la criticité de donnée ou d'un traitement.lieu protégé.nou avon pri toute le meure poible pour protégé.nou avon pri toute le meure poible pour vo donnée et le traitement que vou allez effectuer vo donnée et le traitement que vou allez effectuer ur no ytème. Grâce à cela nou pouvon ur no ytème. Grâce à cela nou pouvon garantir un niveau de fiabilité et de écurité nou plaçant parmi le garantir un niveau de fiabilité et de écurité nou plaçant parmi le meilleur fournieur mondiaux. meilleur fournieur mondiaux. Surveillance Logiciel.La écurité ne repoe pa uniquement ur de élément Surveillance Logiciel.La écurité ne repoe pa uniquement ur de élément logiciel ou matériel. C'et logiciel ou matériel. C'et aui une affaire de écurité permanente: nou faion appel à l'expertie de no aui une affaire de écurité permanente: nou faion appel à l'expertie de no partenaire indutriel partenaire indutriel Thale et Orange pour aurer une protection optimale et une répone adéquate à de Thale et Orange pour aurer une protection optimale et une répone adéquate à de anomalie détectée. anomalie détectée. Sécurité de donnée : le engagement de Cloudwatt.Le crainte liée à la écurité de Sécurité de donnée : le engagement de Cloudwatt.Le crainte liée à la écurité de donnée donnée hébergée ur le Cloud ont le principaux obtacle à l adoption de ce olution par le entreprie.avec hébergée ur le Cloud ont le principaux obtacle à l adoption de ce olution par le entreprie.avec Cloudwatt, vou pouvez tocker an crainte vo donnée le plu enible. No meure de écurité informatique Cloudwatt, vou pouvez tocker an crainte vo donnée le plu enible. No meure de écurité garantient une confidentialité maximale de information tockée et ce, à différent niveaux. Hébergement de informatique garantient une confidentialité maximale de information tockée et ce, à différent niveaux. donnée en France.Contrairement aux entreprie américaine de Cloud Computing, Cloudwatt n et pa oumie Hébergement de donnée en France.Contrairement aux entreprie américaine de Cloud Computing, au Patriot Act (une loi permettant aux autorité américaine d accéder aux donnée hébergée ur le erveur de Cloudwatt n et pa oumie au Patriot Act (une loi permettant aux autorité américaine d accéder aux ociété américaine). Le Datacenter de Cloudwatt ont itué en France et la ociété et françaie : vo donnée hébergée ur le erveur de ociété américaine). Le Datacenter de Cloudwatt ont itué en information ne eront donc jamai tranmie à de tier! Protection du ite de tockage.cloudwatt a mi en place France et la ociété et françaie : vo information ne eront donc jamai tranmie à de tier! Protection différent protocole de urveillance de e ite afin de garantir la écurité de e Datacenter. S appuyant ur du ite de tockage.cloudwatt a mi en place différent protocole de urveillance de e ite afin de l expertie de e partenaire Orange et Thale, Cloudwatt aure également la urveillance permanente de garantir la écurité de e Datacenter. S appuyant ur l expertie de e partenaire Orange et Thale, logiciel et matériel utilié pour l hébergement de vo donnée.chiffrement de donnée.la technologie de Cloudwatt aure également la urveillance permanente de logiciel et matériel utilié pour chiffrement de donnée garantit la écuriation de accè aux ervice de tockage et d hébergement qui vou l hébergement de vo donnée.chiffrement de donnée.la technologie de chiffrement de donnée garantit ont propoé. De protocole préci ont été défini afin d aurer le plu haut degré de confidentialité et de la écuriation de accè aux ervice de tockage et d hébergement qui vou ont propoé. De écurité. protocole préci ont été défini afin d aurer le plu haut degré de confidentialité et de écurité /4/ L'uine_nouvelle Pree_pécialiée Amina_Khaled Protéger vo donnée FRA France Si le avantage du Cloud computing ont nombreux, le rique juridique lié à l'utiliation de ce olution Si le avantage du Cloud computing ont nombreux, le rique juridique lié à l'utiliation de ce olution ne peronnelle en digitale.fr/article/proteger-vo- ne doivent pa être négligé par le entreprie. Que ce oit de pretation d'hébergement d'infratructure doivent pa être négligé par le entreprie. Que ce oit de pretation d'hébergement d'infratructure (IaaS), de écuriant vo contrat de donnee-peronnelle-en- (IaaS), de fourniture de plateforme de développement (PaaS) ou l accè à de logiciel en ligne (SaaS), le fourniture de plateforme de développement (PaaS) ou l accè à de logiciel en ligne (SaaS), le recour à de Cloud computing ecuriant-vo-contrat-de- cloud-computing.n ce dernière année. Ce uccè et largement lié aux nombreux avantage offert par ce olution. Outre Ce uccè et largement lié aux nombreux avantage offert par ce olution. Outre le fait que le recour à une recour à de olution de cloud computing (ou informatique dan le nuage) et largement développé olution de cloud computing (ou informatique dan le nuage) et largement développé ce dernière année. le fait que le recour à une pretation de Cloud computing permet à une entreprie d optimier la getion de pretation de Cloud computing permet à une entreprie d optimier la getion de e coût et de bénéficier d un e coût et de bénéficier d un ervice dont le paiement effectue proportionnellement à l uage, l accè au ervice dont le paiement effectue proportionnellement à l uage, l accè au ervice de cloud e fait de manière ervice de cloud e fait de manière facile et flexible, ouvent par l intermédiaire d application diponible facile et flexible, ouvent par l intermédiaire d application diponible facilement via internet. L'importance du choix facilement via internet. L'importance du choix du pretataire. Mai i le avantage du cloud computing ont du pretataire. Mai i le avantage du cloud computing ont connu, le recour à ce olution poe un certain connu, le recour à ce olution poe un certain nombre de problématique juridique liée notamment à nombre de problématique juridique liée notamment à la protection de donnée à caractère peronnel tockée la protection de donnée à caractère peronnel tockée dan le nuage. Afin de maîtrier ce rique dan le nuage. Afin de maîtrier ce rique juridique, l utiliateur de ce type de pretation doit accorder une juridique, l utiliateur de ce type de pretation doit accorder une importance toute particulière au choix de importance toute particulière au choix de on pretataire et à la rédaction de on contrat de pretation de ervice. on pretataire et à la rédaction de on contrat de pretation de ervice. S il et vrai que le particulier n ont S il et vrai que le particulier n ont pa ouvent la poibilité de négocier le terme de contrat d adhéion qui pa ouvent la poibilité de négocier le terme de contrat d adhéion qui leur ont propoé, la marge leur ont propoé, la marge de manœuvre de entreprie et plu grande, ce qui leur permet d influer ur le de manœuvre de entreprie et plu grande, ce qui leur permet d influer ur le terme de contrat de terme de contrat de pretation de cloud computing. Afin d orienter le entreprie qui enviagent de oucrire à pretation de cloud computing. Afin d orienter le entreprie qui enviagent de oucrire à de ervice de de ervice de Cloud computing, la CNIL (Commiion Nationale de l Informatique et de Liberté) a publié en Cloud computing, la CNIL (Commiion Nationale de l Informatique et de Liberté) a publié en juillet 2013 juillet 2013 une fiche pratique rappelant e recommandation dan ce domaine. La CNIL recommande une fiche pratique rappelant e recommandation dan ce domaine. La CNIL recommande préalablement à préalablement à la oucription d un contrat de cloud computing, de mener une réflexion portant ur 7 point clé : la oucription d un contrat de cloud computing, de mener une réflexion portant ur 7 point clé : L identification claire de donnée et de traitement tockée dan le cloud ; La définition par l entreprie de e L identification claire de donnée et de traitement tockée dan le cloud ; La définition par l entreprie de propre exigence de écurité technique et juridique ; La conduite d une analye de rique afin d'identifier le e propre exigence de écurité technique et juridique ; La conduite d une analye de rique afin meure de écurité eentielle pour l'entreprie ; L identification du type de cloud pertinent pour le traitement d'identifier le meure de écurité eentielle pour l'entreprie ; L identification du type de cloud pertinent enviagé ; Le choix d un pretataire préentant de garantie uffiante ; La mie à jour de la politique de écurité pour le traitement enviagé ; Le choix d un pretataire préentant de garantie uffiante ; La mie à jour interne ; La urveillance de évolution dan le temp. Une foi cette analye effectuée, il convient pour l entreprie de la politique de écurité interne ; La urveillance de évolution dan le temp. Une foi cette analye de formalier e relation avec le pretataire dan un document contractuel qui précie clairement le partage de effectuée, il convient pour l entreprie de formalier e relation avec le pretataire dan un document reponabilité entre le deux partie et qui détaille le meure technique et organiationnelle mie en œuvre contractuel qui précie clairement le partage de reponabilité entre le deux partie et qui détaille le par lui et permettant de garantir la écurité et la confidentialité de donnée traitée pour le compte de l entreprie. meure technique et organiationnelle mie en œuvre par lui et permettant de garantir la écurité et la Anticiper la fin du contrat et aurer de la continuité du ervice avec un autre pretataire. A cet égard, la CNIL met confidentialité de donnée traitée pour le compte de l entreprie. Anticiper la fin du contrat et aurer de à dipoition de entreprie de modèle de claue "portant uniquement ur la protection de donnée la continuité du ervice avec un autre pretataire. A cet égard, la CNIL met à dipoition de entreprie de peronnelle" pouvant ervir de bae à la rédaction d un contrat de pretation de ervice de cloud. Ce claue ont modèle de claue "portant uniquement ur la protection de donnée peronnelle" pouvant ervir de bae acceible ur le ite de la CNIL. Parmi le élément eentiel devant figurer ur le contrat de pretation de cloud à la rédaction d un contrat de pretation de ervice de cloud. Ce claue ont acceible ur le ite de la computing, il convient de prévoir de claue relative à : La decription du traitement et de donnée : moyen du CNIL. Parmi le élément eentiel devant figurer ur le contrat de pretation de cloud computing, il traitement, detinataire, repect de droit de peronne et procédure de mie en œuvre, ou-traitance, 21 10/29/ Agence_Europe Pree_agence Agence_Europe Cloud, la Commiion Factiva FRA Europe La convient Commiion de prévoir européenne de claue a créé, relative le 28 à octobre, : La decription un groupe du d'expert traitement chargé et de de donnée définir de : moyen claue du et de exitence La Commiion d un ytème européenne de remontée a créé, le de 28 plainte octobre, et un de groupe faille d'expert de écurité chargé etc. de Le définir garantie de claue mie en et œuvre de par le veut de contrat ûr condition contractuelle ûre et loyale applicable aux ervice d'informatique en nuage («cloud condition contractuelle ûre et loyale applicable aux ervice d'informatique en nuage («cloud computing») computing») ur la bae d'un intrument optionnel. L'objectif et de recener de bonne pratique ur la bae d'un intrument optionnel. L'objectif et de recener de bonne pratique permettant de répondre aux permettant de répondre aux préoccupation de conommateur et de PME, que de contrat impréci préoccupation de conommateur et de PME, que de contrat impréci rendent ouvent réticent à recourir à rendent ouvent réticent à recourir à de tel ervice. Cette initiative 'incrit dan le cadre de effort de tel ervice. Cette initiative 'incrit dan le cadre de effort déployé par la Commiion pour encourager la déployé par la Commiion pour encourager la confiance dan le «cloud» et déverrouiller on potentiel confiance dan le «cloud» et déverrouiller on potentiel effet de levier ur la productivité économique en Europe. Il effet de levier ur la productivité économique en Europe. Il 'agit d'une meure cruciale de la tratégie de la 'agit d'une meure cruciale de la tratégie de la Commiion en matière de «cloud» adoptée l'an dernier Commiion en matière de «cloud» adoptée l'an dernier (EUROPE 10698) «La emaine dernière, le (EUROPE 10698) «La emaine dernière, le dirigeant de État membre ont invité la Commiion à agir en dirigeant de État membre ont invité la Commiion à agir en contribuant à la création d'un marché contribuant à la création d'un marché unique de ervice d'informatique en nuage. ( ) Nou demandon aini à unique de ervice d'informatique en nuage. ( ) Nou demandon aini à de expert d'établir un de expert d'établir un enemble équilibré de claue et de condition contractuelle afin que le conommateur enemble équilibré de claue et de condition contractuelle afin que le conommateur et le petite et et le petite et moyenne entreprie puient recourir en toute confiance aux ervice d'informatique en nuage moyenne entreprie puient recourir en toute confiance aux ervice d'informatique en nuage ( ) Le ( ) Le citoyen doivent pouvoir être certain que le ervice qu'il utilient ont équitable et fiable», a déclaré citoyen doivent pouvoir être certain que le ervice qu'il utilient ont équitable et fiable», a déclaré Viviane Reding, commiaire chargée de la jutice. Selon elle, l'europe pourrait créer 2,5 million d'emploi Viviane Reding, commiaire chargée de la jutice. Selon elle, l'europe pourrait créer 2,5 million d'emploi upplémentaire et gagner environ 1% de PIB de l'ue par an d'ici 2020 en exploitant pleinement le poibilité upplémentaire et gagner environ 1% de PIB de l'ue par an d'ici 2020 en exploitant pleinement le offerte par le «cloud». Le expert e réuniront le 19 et 20 novembre et feront rapport ur leur travaux au poibilité offerte par le «cloud». Le expert e réuniront le 19 et 20 novembre et feront rapport ur printemp Il rédigeront enuite un document d'orientation qui fera l'objet d'une conultation publique. (IL) leur travaux au printemp Il rédigeront enuite un document d'orientation qui fera l'objet d'une conultation publique. (IL)

7 N à voir Date moi Année Nom_ource Type_ource Auteur Titre Url_bdd Langue_ Pay Texte_original Texte_traduit 22 10/21/ Challenge Pree_économique Paul_Loubière ; Avec on offre de cloud Olivier_Iteanu computing, Amazon met e client dan le brouillard 23 11/14/ L'uine_nouvelle Pree_pécialiée Pierre-Olivier_Rouaud Onde de choc ur le nuage global FRA Monde ; ie/ cha5868/avec- France on-offre-de-cloud-computing- amazon-met-e-client-dan- le-brouillard.html FRA Monde ; digitale.fr/article/onde-de-choc- ur-le-nuage-global.n Europe Amazon n'en finit pa de faire parler de lui. Il y a eu le accuation ur on "optimiation ficale", une Amazon n'en finit pa de faire parler de lui. Il y a eu le accuation ur on "optimiation ficale", une atuce qui lui atuce qui lui permet de ne pa payer d'impôt là où il fait e affaire et qui introduit une ditorion de permet de ne pa payer d'impôt là où il fait e affaire et qui introduit une ditorion de concurrence avec le concurrence avec le libraire qui payent leur impôt. Le Anglai ont aini lancé le mouvement "Boycott libraire qui payent leur impôt. Le Anglai ont aini lancé le mouvement "Boycott Amazon". Le Allemand e Amazon". Le Allemand e ont inquiété en début d'année de méthode étrange de crâne raé ont inquiété en début d'année de méthode étrange de crâne raé embauché par Amazon pour mettre au embauché par Amazon pour mettre au pa de travailleur ayant le culot d'exiger le repect de loi pa de travailleur ayant le culot d'exiger le repect de loi ociale. Et voilà qu'amazon fait de nouveau parler de ociale. Et voilà qu'amazon fait de nouveau parler de lui. Cette foi-ci, ce n'et pa le libraire ou le vendeur lui. Cette foi-ci, ce n'et pa le libraire ou le vendeur en ligne qui et vié, mai une autre de e multiple activité, en ligne qui et vié, mai une autre de e multiple activité, celle d'hébergeur. Amazon et en effet un de celle d'hébergeur. Amazon et en effet un de leader mondiaux du Cloud. Selon le claement, il et premier ou leader mondiaux du Cloud. Selon le claement, il et premier ou econd, dépaant ou talonnant econd, dépaant ou talonnant Google. Il et trè bien conidéré par divere agence gouvernementale, Google. Il et trè bien conidéré par divere agence gouvernementale, notamment la CIA qui vient de lui notamment la CIA qui vient de lui confier une partie de on Cloud. Amazon ne e contente pa de ce gro client. confier une partie de on Cloud. Amazon ne e contente pa de ce gro client. Le géant américain étend Le géant américain étend cette offre un peu partout dan le monde. En Europe, il vie notamment le petite et cette offre un peu partout dan le monde. En Europe, il vie notamment le petite et moyenne entreprie moyenne entreprie via on offre Amazon Web Service. Le contrat propoé aux PME et particulièrement long via on offre Amazon Web Service. Le contrat propoé aux PME et particulièrement long et complexe. et complexe. Pour le décrypter, nou avon fait appel à Maître Iteanu, avocat et ecrétaire général d'eurocloud. Le Pour le décrypter, nou avon fait appel à Maître Iteanu, avocat et ecrétaire général d'eurocloud. Le contrat d'amazon et-il particulièrement complexe? Olivier Iteanu. Il n'et pa le eul. Sur le web, c'et une pratique contrat d'amazon et-il particulièrement complexe? Olivier Iteanu. Il n'et pa le eul. Sur le web, c'et une courante. On impoe de contrat à rallonge qui ne ont lu par peronne. Le contrat client d'amazon 'intitule AWS pratique courante. On impoe de contrat à rallonge qui ne ont lu par peronne. Le contrat client Cutomer Agreement et comprend 13 document qui renvoient par de lien ur d'autre document d'un nombre d'amazon 'intitule AWS Cutomer Agreement et comprend 13 document qui renvoient par de lien ur indéterminé, i bien que je ne ai pa au jute de combien de page e compoe le contrat d'amazon. Je ne di d'autre document d'un nombre indéterminé, i bien que je ne ai pa au jute de combien de page e pa que c'et intentionnel de la part d'amazon mai, dan notre profeion, il arrive que de mauvai profeionnel compoe le contrat d'amazon. Je ne di pa que c'et intentionnel de la part d'amazon mai, dan notre nou demandent à deein la rédaction de contrat le plu long poible pour que peronne ne le lie. Y a-t-il de profeion, il arrive que de mauvai profeionnel nou demandent à deein la rédaction de contrat le claue particulièrement candaleue? Dion étonnante. Chaque document intégré au contrat et propoé par plu long poible pour que peronne ne le lie. Y a-t-il de claue particulièrement candaleue? Amazon fait figurer une date d'entrée en vigueur. Aini, le dernière condition générale de ervice ont datée Dion étonnante. Chaque document intégré au contrat et propoé par Amazon fait figurer une date du 19 août La précédente était datée du 11 juin 2013, ce qui indique de changement aez régulier. C'et d'entrée en vigueur. Aini, le dernière condition générale de ervice ont datée du 19 août La une pratique courante, non? Tout à fait. Mai l'article 12 du contrat Amazon prévoit que "nou pouvon modifier le précédente était datée du 11 juin 2013, ce qui indique de changement aez régulier. C'et une pratique contrat à tout moment notamment en publiant ur le ite Amazon le dipoition modifiée qui prennent effet dè courante, non? Tout à fait. Mai l'article 12 du contrat Amazon prévoit que "nou pouvon modifier le contrat mie en ligne". De plu, Amazon prend la peine de précier que le contrat propoé n'et pa encore traduit en à tout moment notamment en publiant ur le ite Amazon le dipoition modifiée qui prennent effet dè françai et qu'il y travaille. Sauf que l'article ouligne que "le contrat en langue anglaie prévaudra en tout état mie en ligne". De plu, Amazon prend la peine de précier que le contrat propoé n'et pa encore traduit de caue ur tout contrat écrit dan une autre langue". Amazon ne va pa faire le frai d'une traduction en langue en françai et qu'il y travaille. Sauf que l'article ouligne que "le contrat en langue anglaie prévaudra autre qu'anglaie. Il n'y a pa de petite économie! Et-ce conforme au droit françai? Ce n'et pa le problème. en tout état de caue ur tout contrat écrit dan une autre langue". Amazon ne va pa faire le frai d'une Vi à vi d'un conommateur, c'et la loi françaie qui 'applique, même choe en droit du travail. Mai entre traduction en langue autre qu'anglaie. Il n'y a pa de petite économie! Et-ce conforme au droit françai profeionnel, ce qui et le ca ici, la loi de partie, c'et le contrat. Si le contrat déigne la loi américaine, c'et elle? Ce n'et pa le problème. Vi à vi d'un conommateur, c'et la loi françaie qui 'applique, même choe qui 'applique. Le contrat Amazon et oumi à la loi de l'etat de Wahington. Chaque client ignataire d'un tel en droit du travail. Mai entre profeionnel, ce qui et le ca ici, la loi de partie, c'et le contrat. Si le contrat doit avoir que ce dipoition lui ont oppoable. En ca de litige, il lui faudra plaider aux Etat-Uni. contrat déigne la loi américaine, c'et elle qui 'applique. Le contrat Amazon et oumi à la loi de l'etat de Amazon garantit au moin la écurité de donnée? Là encore, le contrat révèle quelque urprie. Amazon En Wahington. Allemagne, Chaque Angela client Merkel ignataire vient d affronter d'un tel contrat une polémique doit avoir dont que elle ce e dipoition erait paée. lui ont Objet oppoable. : on pay En propoe En Allemagne, au client Angela de choiir Merkel la vient région d affronter où eront une hébergé polémique e contenu. dont elle e Pour erait paée. conformer Objet aux : loi on européenne pay doit-il doit-il offrir l aile à Edward Snowden? Cet épiode n et qu un de effet en cacade ayant uivi le offrir l aile à Edward Snowden? Cet épiode n et qu un de effet en cacade ayant uivi le révélation de l exconultant de la NSA ur le ytème de urveillance américain Prim. Dan le monde, l affaire ucite indignation et révélation de l ex-conultant de la NSA ur le ytème de urveillance américain Prim. Dan le monde, l affaire ucite indignation et cri d orfraie plu ou moin feint. Le État ciblé France, Allemagne, Bréil cri d orfraie plu ou moin feint. Le État ciblé France, Allemagne, Bréil ou Epagne ont juré de remettre à ou Epagne ont juré de remettre à plat leur ytème de contre-reneignement et de renforcer leur plat leur ytème de contre-reneignement et de renforcer leur cyberécurité. Mai tout cela ne arrête pa à une cyberécurité. Mai tout cela ne arrête pa à une affaire de barbouze. Le niveau titaneque de la affaire de barbouze. Le niveau titaneque de la urveillance américaine et l implication, volontaire ou forcée, de urveillance américaine et l implication, volontaire ou forcée, de géant américain du numérique le géant américain du numérique le Amazon, Google, Facebook et autre Apple vont aui e traduire dan le Amazon, Google, Facebook et autre Apple vont aui e traduire dan le monde de l économie. Ce monde de l économie. Ce révélation ont témoigné du grand flou entre le «reneignement» et l intelligence révélation ont témoigné du grand flou entre le «reneignement» et l intelligence économique. Cela ne économique. Cela ne retera pa an conéquence. Première de activité concernée : le tockage maif de retera pa an conéquence. Première de activité concernée : le tockage maif de donnée donnée externalié, à avoir le cloud computing. Une étude américaine datant de l été dernier chiffrait entre 25 et externalié, à avoir le cloud computing. Une étude américaine datant de l été dernier chiffrait entre 25 et milliard de dollar ur troi an la perte de revenu que pourraient ubir le groupe américain du cloud due à milliard de dollar ur troi an la perte de revenu que pourraient ubir le groupe américain du cloud une perte de confiance dan le numérique. Bonne affaire pour le opérateur nationaux. Car de partout montent due à une perte de confiance dan le numérique. Bonne affaire pour le opérateur nationaux. Car de de voix pour la contitution de cloud ouverain écurié. Au Bréil, la préidente Roueff onge à un «droit du partout montent de voix pour la contitution de cloud ouverain écurié. Au Bréil, la préidente ol» ur le datacenter. En Inde, le gouvernement active à la création de «meghraj», un cloud gouvernemental Roueff onge à un «droit du ol» ur le datacenter. En Inde, le gouvernement active à la création de national. À Bruxelle, plane l idée d une réglementation contraignant le hébergeur à indiquer i leur donnée «meghraj», un cloud gouvernemental national. À Bruxelle, plane l idée d une réglementation contraignant traverent l Atlantique ou de revoir le accord tranatlantique ur l échange de donnée. San parler de le hébergeur à indiquer i leur donnée traverent l Atlantique ou de revoir le accord tranatlantique obtacle ur la négociation du futur accord de libre-échange entre l Europe et le État-Uni. Au-delà, certain ur l échange de donnée. San parler de obtacle ur la négociation du futur accord de libre-échange expert craignent aui à terme l érection de barrière nationale (à l image de la Chine), bref une balkaniation du entre l Europe et le État-Uni. Au-delà, certain expert craignent aui à terme l érection de barrière web. Et la domination américaine dan la gouvernance d internet, par exemple au ein de l aociation Icann, nationale (à l image de la Chine), bref une balkaniation du web. Et la domination américaine dan la appartenait au paé? Le État ciblé ont décidé de renforcer leur cyberécurité. gouvernance d internet, par exemple au ein de l aociation Icann, appartenait au paé? Le État ciblé ont décidé de renforcer leur cyberécurité. 24 4/1/ Open_cloud_manifeto Aociation_web_libre Open_cloud_manifeto Open cloud manifeto ANG Monde Introduction: The buzz around cloud computing ha reached a fever pitch. Some believe it i a diruptive Le buzz autour de l'informatique en nuage a atteint on paroxyme. Certain penent que c'et une tendance dedicated to the belief that.org/open%20cloud%20manife trend repreenting the next tage in the evolution of the Internet. Other believe it i hype, a it ue long perturbatrice repréentant la prochaine étape dan l'évolution de l'internet. D'autre croient qu'il et hype, car il the cloud hould be open to.pdf etablihed computing technologie. A with any new trend in the IT world, organization mut figure out the utilie de technologie informatique de longue date. Comme pour toute nouvelle tendance dan le monde de benefit and rik of cloud computing and the bet way to ue thi technology. One thing i clear: The l'informatique, le organiation doivent comprendre le avantage et le rique du cloud computing et la meilleure indutry need an objective, traightforward converation about how thi new computing paradigm will façon d'utilier cette technologie. Une choe et claire : L'indutrie a beoin d'un objectif, la converation imple ur impact organization, how it can be ued with exiting technologie, and the potential pitfall of proprietary la façon dont ce nouveau paradigme de l'informatique aura un impact ur le organiation, comment il peut être technologie that can lead to lock-in and limited choice. Thi document i intended to initiate a converation utilié avec le technologie exitante, et le piège potentiel de technologie excluive qui peuvent conduire à that will bring together the emerging cloud computing community (both cloud uer and cloud provider) un lock- in et choix limité. Ce document vie à amorcer une converation qui réunira la communauté du cloud around a core et of principle. We believe that thee core principle are rooted in the belief that cloud computing émergent ( le utiliateur de cloud computing et le fournieur de cloud ) autour d'un enemble de computing hould be a open a all other IT technologie. Thi document doe not intend to define a final principe de bae. Nou croyon que ce principe de bae ont enraciné dan la conviction que le cloud taxonomy of cloud computing or to charter a new tandard effort. Nor doe it try to be an exhautive thei computing doit être aui ouvert que toute le autre technologie de l'information. Ce document n'a pa l'intention on cloud architecture and deign. Rather, thi document iintended for CIO, government, IT uer and de définir une taxonomie finale de cloud computing ou de louer un nouvel effort de normaliation. Il n'a pa non buine leader who intend to ue cloud computing and to etablih a et of core principle for cloud plu eayer d'être une thèe exhautive ur l'architecture de cloud et de la conception. Au contraire, ce document provider. Cloud computing i till in it early tage, with much to learn and more experimentation to come. i intended pour le DSI, le gouvernement, le utiliateur de TI et de chef d'entreprie qui ont l'intention However, the time i right for the member of the emerging cloud computing community to come together d'utilier l'informatique en nuage et d'établir un enemble de principe de bae pour le fournieur de cloud. Le around the notion of an open cloud cloud computing et encore à e début, avec beaucoup à apprendre et à plu d'expérimentation à venir. Cependant le moment et venu pour le membre de la communauté du cloud computing émergent de e réunir autour de la notion d'un nuage ouvert. 25 7/15/ International_journal_of_infor mation_management Revue_cientifique_manage ment Nabil_Sultan Cloud computing: A democratizing force? Cairn ANG Monde ; Abtract: There ha never been a more diruptive innovation in the IT landcape uch a cloud computing Royaume_u ince the emergence of the Web in the early Thi IT delivery ervice ha the potential to change ni many apect of organization operation, thinking, culture, work and their ability to control global warming. With the increaing ubiquity and pervaivene of mobile device, cloud computing impact could be even greater and much wider in it reach. But thi emerging innovation ha many hurdle to urmount to become the telephone or the water equivalent of the IT world. An examination of thee iue will be made in thi article and an exploration of the empowering and democratizing credential of cloud computing will be attempted. Réumé: Il n'a jamai été une innovation plu perturbateur dan le payage informatique tel que le cloud computing depui l'émergence du Web dan le année Ce ervice de livraion de l'information a le potentiel de modifier de nombreux apect de activité de organiation, la penée, la culture, le travail et leur capacité à contrôler le réchauffement climatique. Avec l'omnipréence croiante et l'omnipréence de appareil mobile, l'impact de l'informatique en nuage pourrait être encore plu grande et plu large dan a portée. Mai cette innovation émergent a de nombreux obtacle à urmonter pour devenir le "téléphone" ou l'équivalent "de l'eau" du monde de l'informatique. L'examen de ce quetion era faite dan cet article et une exploration de pouvoir autonomiation et de démocratiation de l'informatique en nuage era tentée.

8 N à voir Date moi Année Nom_ource Type_ource Auteur Titre Url_bdd Langue_ Pay Texte_original Texte_traduit 26 6/18/ Le Temp Pree Benoît_Flamant Le «Cloud Computing», FRA Suie L exploion de martphone et de tablette modifie totalement l attente de utiliateur. Plu peronne L exploion de martphone et de tablette modifie totalement l attente de utiliateur. Plu peronne n accepte une rupture technologique id/0d9d7b62-b8a9-11e1-bf57- n accepte aujourd hui d attendre de rentrer chez lui ou d être à on bureau pour trouver ou partager aujourd hui d attendre de rentrer chez lui ou d être à on bureau pour trouver ou partager l information dont il a trop ouvent ignorée 1deaaaa023c4 0#.UqZM_eLEl l information dont il a beoin. L introduction ur le marché de Facebook a généré une excitation et une beoin. L introduction ur le marché de Facebook a généré une excitation et une couverture médiatique D4 couverture médiatique conidérable. La controvere ur a valoriation rete entière tant il et difficile conidérable. La controvere ur a valoriation rete entière tant il et difficile d etimer le potentiel d un marché d etimer le potentiel d un marché technologique de rupture tel que l «Internet ocial». Le parallèle avec technologique de rupture tel que l «Internet ocial». Le parallèle avec Google et, à cet égard, tentant quand on e Google et, à cet égard, tentant quand on e ouvient que Google a, depui on introduction en 2004, ouvient que Google a, depui on introduction en 2004, multiplié on chiffre d affaire trimetriel par 21 et on multiplié on chiffre d affaire trimetriel par 21 et on bénéfice net par action de 42. Pour autant, d autre bénéfice net par action de 42. Pour autant, d autre rupture technologique, tout aui importante, méritent d être rupture technologique, tout aui importante, méritent d être conidérée, celle du «Cloud Computing» conidérée, celle du «Cloud Computing» notamment. De fait, le chiffre d affaire trimetriel de Saleforce.com, notamment. De fait, le chiffre d affaire trimetriel de Saleforce.com, ociété offrant de olution logicielle ociété offrant de olution logicielle pour le direction commerciale et marketing, également introduite en pour le direction commerciale et marketing, également introduite en boure en 2004, et accru d un boure en 2004, et accru d un facteur 20 alor même qu elle doit batailler ferme contre de concurrent facteur 20 alor même qu elle doit batailler ferme contre de concurrent formidablement puiant tel que formidablement puiant tel que SAP ou Oracle. Comment définir le Cloud Computing, particulièrement mal SAP ou Oracle. Comment définir le Cloud Computing, particulièrement mal traduit en françai par traduit en françai par «l informatique dan le nuage»? Prenon l analogie de l homme d affaire ou du tourite «l informatique dan le nuage»? Prenon l analogie de l homme d affaire ou du tourite parcourant le parcourant le monde. A tout moment, quaiment n importe où, il ait qu il pourra retirer de l argent en liquide dan monde. A tout moment, quaiment n importe où, il ait qu il pourra retirer de l argent en liquide dan un un ditributeur. Un degré de confort remarquable qui repoe ur un réeau bancaire écurié et interconnecté à ditributeur. Un degré de confort remarquable qui repoe ur un réeau bancaire écurié et interconnecté à l échelle mondiale, une orte de «Cloud Money». Remplacez l argent par de l information, le ditributeur par un l échelle mondiale, une orte de «Cloud Money». Remplacez l argent par de l information, le ditributeur par martphone, tablette ou PC portable, le réeau bancaire par Internet et vou avez le Cloud Computing: la poibilité un martphone, tablette ou PC portable, le réeau bancaire par Internet et vou avez le Cloud Computing: la d accéder à de l information de n importe où, à tout moment, de n importe quel outil («anytime, anywhere, any poibilité d accéder à de l information de n importe où, à tout moment, de n importe quel outil («anytime, device»). Grâce à la généraliation de l ADSL et de l Internet mobile, la granularité d accè et en fait bien anywhere, any device»). Grâce à la généraliation de l ADSL et de l Internet mobile, la granularité d accè upérieure à celle de automate bancaire. L exploion de martphone et de tablette, qui e vendent en et en fait bien upérieure à celle de automate bancaire. L exploion de martphone et de tablette, volume déjà plu que le PC, modifie totalement l attente de utiliateur et contitue un formidable tremplin pour le qui e vendent en volume déjà plu que le PC, modifie totalement l attente de utiliateur et contitue un Cloud Computing. Dè 2014, le parc mobile, en bae intallée, dépaera celui de PC. La puiance d un formidable tremplin pour le Cloud Computing. Dè 2014, le parc mobile, en bae intallée, dépaera celui martphone de dernière génération et l équivalent d un PC portable d il y a troi ou quatre an. Aujourd hui, plu de PC. La puiance d un martphone de dernière génération et l équivalent d un PC portable d il y a troi peronne n accepte d attendre de rentrer chez lui ou d être à on bureau pour trouver ou partager l information dont ou quatre an. Aujourd hui, plu peronne n accepte d attendre de rentrer chez lui ou d être à on bureau il a beoin. Il ne agit plu d une utiliation de type BlackBerry, gérer e et on agenda en ituation de pour trouver ou partager l information dont il a beoin. Il ne agit plu d une utiliation de type BlackBerry, mobilité, mai une immerion permanente ur Internet grâce notamment aux «app», ce application ur mobile gérer e et on agenda en ituation de mobilité, mai une immerion permanente ur Internet grâce qui implifient conidérablement une tâche donnée: conulter le horaire de train et réerver, e repérer ur un notamment aux «app», ce application ur mobile qui implifient conidérablement une tâche donnée: plan, twitter, reter connecté ur Facebook, acheter/vendre en ligne, uivre une enchère ur ebay, regarder une conulter le horaire de train et réerver, e repérer ur un plan, twitter, reter connecté ur Facebook, chaîne de téléviion, écouter une radio voire même a radio peronnaliée, uivre le cour de boure et paer acheter/vendre en ligne, uivre une enchère ur ebay, regarder une chaîne de téléviion, écouter une radio de ordre, lire le journaux en ligne Pour prendre la meure de ce phénomène, citon le dernier chiffre voire même a radio peronnaliée, uivre le cour de boure et paer de ordre, lire le journaux en communiqué par Apple: «app» diponible, 25 milliard de téléchargement La deuxième dimenion ligne Pour prendre la meure de ce phénomène, citon le dernier chiffre communiqué par Apple: du Cloud Computing et économique. Avant le Cloud, chaque entreprie achetait le logiciel métier dont elle avait «app» diponible, 25 milliard de téléchargement La deuxième dimenion du Cloud beoin pui l infratructure afférente: erveur, réeau, tockage, outil logiciel d adminitration notamment. Il fallait 27 10/1/ Computer_and_ecurity Revue_cientifique_informati Moua_Ouedraogo ; Selecting a Cloud Service cairn ANG Monde ; The Computing benefit et of économique. reorting to the Avant cloud, le Cloud, a an efficient chaque way entreprie to provide achetait ervice, le logiciel have long métier been dont recognied elle avait in enuite Le avantage ouvent de mettre recourir à jour à la PC, nuée, routeur, comme pare-feu un moyen de efficace agence de et fournir lien réeau, de ervice, aini que ont monter été reconnu un plan depui que Haralambo_Mouratidi Provider in the age of Royaumeuni ; trend, it ha alo become clearer that the model offer unprecedented opportunitie to cybercriminal: either adopter la tendance, il et également devenu clair que le modèle offre de opportunité an précédent pour le the academic and indutrial literature. However, a more and more companie are beginning to embrace the longtemp dan la littérature académique et indutriel. Cependant, de plu en plu d'entreprie commencent à cybercrime Luxembourg by enabling them to compromie a myriad of ervice in a ingle hot or by allowing cyber-criminal to cybercriminel : oit en leur permettant de compromettre une multitude de ervice en un eul coup ou en amplify their capabilitie through a leverage of the technology offered by the cloud. Thi paper highlight the permettant le cyber-criminel pour amplifier leur capacité grâce à un effet de levier de la technologie offerte par importance of an informed choice of a Cloud Service Provider (CSP) in minimiing one expoure to the le nuage. Ce document ouligne l'importance d'un choix éclairé d'un fournieur de ervice Cloud ( CSP ) à réduire inecurity of a cloud context. The paper propoe a well-defined approach, known a the Complete- de un l'expoition à l'inécurité d'un contexte de nuage. Le document propoe une approche bien définie, connue Auditable-Reportable or C.A.RE, a a way to minimie one expoure to the inecurity we live within the ou le nom complet - Auditable déclarable ou CARE, comme un moyen de minimier on expoition à l'inécurité cloud. The C.A.RE approach help to determine the adequacy of a CSP ponored ecurity by aeing it que nou vivon dan le nuage. L'approche de CARE aide à déterminer la pertinence d'un titre de CSP parrainé par completene in addreing mot, if not all, rik that a ervice may be expoed to; the potential of that l'évaluation de l'exhautivité dan la lutte contre la plupart, inon tou, le rique que le ervice peut être expoé à ecurity to be adapted upon the identification of a ecurity vulnerability during an audit, and how tranparent ; le potentiel de ce titre d'être adapté à l'identification d'une faille de écurité lor d'une vérification, et comment uch information i hared with the concerned Cloud Service Conumer (CSC). A level of aurance i ce information tranparent et partagée avec l'intéreé ervice Cloud conommateur (CSC ). Un niveau aociated to each of the C.A.RE parameter in order to help determine the overall trutworthine of a CSP. d'aurance et aociée à chacun de paramètre de CARE afin d' aider à déterminer la fiabilité globale d'un CSP The analyi and comparion of the C.A.RE approach to a well-known guideline a the Cloud Service. L'analye et la comparaion de l'approche de CARE à une ligne directrice bien connu que le ligne directrice Security Alliance guideline, reveal that C.A.RE offer a clear and efficient way in determining a Truted Service Cloud Security Alliance, révèle que CARE offre un moyen clair et efficace dan la détermination d'un Cloud Service. Service Cloud de confiance. 28 1/1/ NTT_communication Entreprie Damian_Skendrovic ; VP_Cloud_Service ; NTT_Europe Growing pain in the cloud. 300 CIO expre their view about barrier to cloud adoption ANG Europe Cloud computing ha reached a croroad in Europe. To ue the language from Gartner Hype Cycle Cloud computing a atteint un carrefour en Europe. Pour utilier la langue de modèle de Hype Cycle de Gartner /NTT- model for technology, the cloud ha paed the peak of inflated expectation and i heading into the pour la technologie, le nuage a paé le «pic d'attente exagérée» et e dirige dan le «creux de la déilluion». Europe/media/PDF/Reearch_ trough of diilluionment. But, a tudy of CIO and IT director we have jut completed ha found, adoption Mai, une étude de DSI et de directeur informatique Nou venon de terminer a trouvé, à l'adoption de Report/NTT_Reearch_Repor of cloud ervice i largely tactical in nature. IT leader are wary about placing their trategic ICT platform ervice de cloud computing et en grande partie de nature tactique. Le reponable informatique ont réticent t_growing_pain_in_the_clou the buine engine, if you will into the cloud. Why i thi? Complexity i a major concern but not the à placer leur plate-forme de TIC tratégique - le moteur de l'entreprie, i vou voulez - dan le nuage. d_final.pdf complexity of commercial cloud ervice. The reearch tudy dicued in thi paper how that the Pourquoi et-ce? La complexité et une préoccupation majeure - mai pa la complexité de ervice de cloud complexity of buinee own ICT platform i holding up adoption. Legacy ICT comprie a ubtantial computing commerciale. L'étude décrite dan ce livre montre que la complexité de e propre plate-forme de proportion of mot organiation ICT environment, and three in five IT leader are concerned that cloud TIC de entreprie e maintient adoption. Héritage TIC comprend une proportion importante de environnement provider do not appreciate the complexity of their legacy ICT etate and fear migration may not be ICT de la plupart de organiation, et troi en cinq reponable informatique ont concerné que le ucceful. The imple fact i CIO are looking for cloud olution uitable for the real world. Thee fournieur de cloud ne ont pa concient de la complexité de leur héritage immobilier de TIC et de la migration olution need to marry old, exiting, legacy ytem with new application, and feed data through the de la peur ne peuvent pa réuir. Le imple fait et DSI ont à la recherche de olution de cloud computing buine in a variety of different way. Organiation that can do thi tand to benefit from greater agility in approprié pour le «monde réel». Ce olution doivent e marier ancien, exitant, le ytème exitant avec term of being able to launch new application more quickly than competitor and higher productivity: 46% de nouvelle application et de donnée de flux par l'entreprie dan une variété de façon différente. Le of the IT leader we polled for thi tudy agree that cloud i a great enabler of bring your own device and organiation qui peuvent faire ce tand de bénéficier d' une plu grande agilité - en terme de pouvoir lancer de flexible working, through enabling remote acce to data and application. I hope you enjoy reading thi nouvelle application plu rapidement que e concurrent - et une productivité plu élevée : 46 % de paper and find the action point we identify at the end valuable. If you would like to dicu our concluion reponable informatique Nou avon interrogé pour cette étude conviennent que le cloud et un grand at greater length, pleae do contact myelf or my team. Damian Skendrovic, VP Cloud Service, NTT facilitateur de ' bring your own device»et la flexibilité du travail, en permettant l'accè à ditance aux donnée et Europe application. J'epère que vou apprécierez la lecture de ce document et de trouver le point d'action que nou identifion à la fin précieue. Si vou ouhaitez dicuter de no concluion à plu grande longueur, 'il vou plaît faire moi-même ou avec mon équipe. Damian Skendrovic, vice-préident Cloud Service, NTT Europe

9 N à voir Date moi Année Nom_ource Type_ource Auteur Titre Url_bdd Langue_ Pay Texte_original Texte_traduit 29 6/24/ Ditributique Entreprie Olivier_Micheli Cloud computing : FRA Europe ; pourquoi le DSI ont-il tualite/lire-cloud-computing- France encore le pied ur le frein? pourquoi-le-di-ont-il-encore- le-pied-ur-le-frein html 30 10/15/ Le_Monde Pree_généralite Alexandre_Morel Selon OVH.com, le Cloud Abonné FRA Monde ; et un puiant relai de France croiance pour le entreprie Le buzz marketing autour du cloud computing et aourdiant, mai le meage a été trop implifié, le Le buzz marketing autour du cloud computing et aourdiant, mai le meage a été trop implifié, le DSI DSI peuvent e entir perdu dan le différente offre. Le cloud computing mérite d'être revu et corrigé peuvent e entir perdu dan le différente offre. Le cloud computing mérite d'être revu et corrigé comme nou y comme nou y invite NTT dan un ouci de meilleure intégration. L'opérateur télécom NTT (*) a commandé invite NTT dan un ouci de meilleure intégration. L'opérateur télécom NTT (*) a commandé une étude auprè de une étude auprè de 300 DSI ur leur perception du cloud computing (**). Tonalité générale de répone : 300 DSI ur leur perception du cloud computing (**). Tonalité générale de répone : le cloud computing n'et pa le cloud computing n'et pa encore un véritable choix tratégique, c'et plutôt «une rutine» commente le encore un véritable choix tratégique, c'et plutôt «une rutine» commente le auteur. Deux chiffre oulignent ce auteur. Deux chiffre oulignent ce entiment: 65% de entreprie dipoent de moin de troi applicatif entiment: 65% de entreprie dipoent de moin de troi applicatif dan le cloud, 68% d'entre elle ont recour dan le cloud, 68% d'entre elle ont recour à de application cloud depui moin de troi an. Cette à de application cloud depui moin de troi an. Cette prudence ne ignifie pa un manque de crédibilité du prudence ne ignifie pa un manque de crédibilité du cloud computing. Au contraire. 40% de DSI interrogé cloud computing. Au contraire. 40% de DSI interrogé aurent que le cloud va libérer le potentiel de leur aurent que le cloud va libérer le potentiel de leur entreprie, la moitié (49%) le voit comme une aide pour entreprie, la moitié (49%) le voit comme une aide pour conquérir de nouveaux marché. 59% en font une priorité. conquérir de nouveaux marché. 59% en font une priorité. Le deux tier de ceux qui n'ont pa de cloud ont Le deux tier de ceux qui n'ont pa de cloud ont l'intention d'y invetir dan le 3 prochaine année. Ce n'et donc l'intention d'y invetir dan le 3 prochaine année. Ce n'et donc pa un refu, mai un blocage, encore pa un refu, mai un blocage, encore faut-il l'identifier. De problème d'intégration. Pour NTT, le DSI doivent en faut-il l'identifier. De problème d'intégration. Pour NTT, le DSI doivent en fait marier le ytème fait marier le ytème exitant et le nouveaux, c'et toute la difficulté. Il ne ont pa réticent devant le cloud, exitant et le nouveaux, c'et toute la difficulté. Il ne ont pa réticent devant le cloud, mai retent mai retent confronté à de problème d'intégration entre ancienet nouveaux modèle. «En fait, je voi troi confronté à de problème d'intégration entre ancienet nouveaux modèle. «En fait, je voi troi barrière barrière au développement du cloud computing : la complexité de infratructure, la écurité, la ouveraineté de au développement du cloud computing : la complexité de infratructure, la écurité, la ouveraineté de donnée» nou explique Olivier Micheli, directeur général de NTT communication France. «Pour la partie donnée» nou explique Olivier Micheli, directeur général de NTT communication France. «Pour la partie infratructure, un exemple : le opérateur expliquent ouvent aux DSI qu'il peuvent externalier an problème, infratructure, un exemple : le opérateur expliquent ouvent aux DSI qu'il peuvent externalier an leur exitant era repri. Ce n'et pa i imple. Il et important d'accompagner le client dan a migration ver une problème, leur exitant era repri. Ce n'et pa i imple. Il et important d'accompagner le client dan a plate-forme de cloud computing». Dan le même ordre d'idée, il ne faut pa pener que toute le application migration ver une plate-forme de cloud computing». Dan le même ordre d'idée, il ne faut pa pener que métier ont éligible au cloud. Là encore l'accompagnement joue un grand rôle. De fournieur qui implifient. La toute le application métier ont éligible au cloud. Là encore l'accompagnement joue un grand rôle. De complexité de plate-forme exitante et elon l'étude NTT le principal frein à l'adoption du cloud par le DSI fournieur qui implifient. La complexité de plate-forme exitante et elon l'étude NTT le principal (58% de répone, 70% dan le ecteur public). Pour 81% d'entre eux la complexité du cloud vient de celle de frein à l'adoption du cloud par le DSI (58% de répone, 70% dan le ecteur public). Pour 81% d'entre architecture exitante. Et 3 ur 5 de DSI interrogé craignent que leur fournieur ne oient pa concient de eux la complexité du cloud vient de celle de architecture exitante. Et 3 ur 5 de DSI interrogé cette difficulté ou du moin aient tendance à trop la implifier. «Le DSI veulent de olution adaptée au monde craignent que leur fournieur ne oient pa concient de cette difficulté ou du moin aient tendance à réel» note Damian Skendrovic, vice-préident cloud ervice pour NTT Europe. Chaque entreprie a e propre trop la implifier. «Le DSI veulent de olution adaptée au monde réel» note Damian Skendrovic, vicepréident cloud ervice pour NTT Europe. Chaque entreprie a e propre complexité et peut bénéficier d'elle un dicour d'adaptation et tenir compte de l'héritage» note Olivier Micheli. L'apect écurité joue on rôle, il complexité et peut bénéficier d'une olution, ur meure adaptée à on coeur de métier. «Mai il faut vi-à-vi d'une olution, ur meure adaptée à on coeur de métier. «Mai il faut vi-à-vi d'elle un dicour a trait eentiellement à la confidentialité de donnée. «La plupart de DSI ont peur, du moin ont-il d'adaptation et tenir compte de l'héritage» note Olivier Micheli. L'apect écurité joue on rôle, il a trait relativement méfiant ur l'externaliation de donnée, leur coeur de buine» relève Olivier Micheli. On couvre eentiellement à la confidentialité de donnée. «La plupart de DSI ont peur, du moin ont-il là différent point comme la diponibilité de donnée, le SLA aocié au cloud, la confidentialité de donnée. La relativement méfiant ur l'externaliation de donnée, leur coeur de buine» relève Olivier Micheli. On ouveraineté et logiquement l'autre point critique, «que ce oit en France et encore plu au Maghreb dont je couvre là différent point comme la diponibilité de donnée, le SLA aocié au cloud, la confidentialité m'occupe également, la notion de ouveraineté de donnée et importante, le entreprie e voient mal mettre de donnée. La ouveraineté et logiquement l'autre point critique, «que ce oit en France et encore plu leur donnée dan un pay anglo-axon». (*) NTT communication et filiale du groupe NTT, l'opérateur télécom Stockage, au Maghreb archivage, dont je m'occupe olution également, métier, olution la notion indutrielle, de ouveraineté plateforme de donnée de développement, et importante, travail le hitorique Stockage, japonai. archivage, Fondée olution en métier, 1999 elle olution 'occupe indutrielle, de communication plateforme longue de développement, ditance et de travail ervice collaboratif, IT. Le le collaboratif, le Cloud Computing et une ource d économie et de flexibilité pour le entreprie. La dernière Cloud Computing et une ource d économie et de flexibilité pour le entreprie. La dernière étude «The Cloud étude «The Cloud take hape»1 du cabinet KPMG le confirme : «7 entreprie ur 10 ont plutôt d accord take hape»1 du cabinet KPMG le confirme : «7 entreprie ur 10 ont plutôt d accord ou tout à fait d accord pour ou tout à fait d accord pour dire que l environnement Cloud a permi une réduction ignificative de coût.». dire que l environnement Cloud a permi une réduction ignificative de coût.». Mai dan quelle condition cet Mai dan quelle condition cet argument tient-il réellement e promee? Et, au-delà de la réduction argument tient-il réellement e promee? Et, au-delà de la réduction de coût, en quoi le Cloud contitue-t-il un de coût, en quoi le Cloud contitue-t-il un levier de croiance efficace pour le profeionnel? De levier de croiance efficace pour le profeionnel? De CAPEX aux OPEX2. IaaS (Infratructure a a Service), CAPEX aux OPEX2. IaaS (Infratructure a a Service), PaaS (Platform a a Service) ou SaaS (Software a PaaS (Platform a a Service) ou SaaS (Software a a Service), le paage au Cloud boulevere le mode de a Service), le paage au Cloud boulevere le mode de conommation de reource IT. Pour le PME et conommation de reource IT. Pour le PME et le TPE, le SaaS et un moyen évident d accè à de le TPE, le SaaS et un moyen évident d accè à de reource informatique puiante, maintenue et reource informatique puiante, maintenue et dimenionnée en permanence à l activité de l entreprie. Ce dimenionnée en permanence à l activité de l entreprie. Ce reource permettent de concentrer le reource permettent de concentrer le capitaux et la tréorerie ur de invetiement plu prioritaire. Le capitaux et la tréorerie ur de invetiement plu prioritaire. Le entreprie dotée d un centre de entreprie dotée d un centre de donnée interne ont confrontée à de problématique de conolidation de donnée interne ont confrontée à de problématique de conolidation de actif informatique et ont actif informatique et ont ouvent dû multiplier le reource pour faire face à une demande de croiance ou ouvent dû multiplier le reource pour faire face à une demande de croiance ou pour pallier toute pour pallier toute ituation de crie. Pour elle, la migration ver de olution d infratructure Cloud (IaaS) dédié ituation de crie. Pour elle, la migration ver de olution d infratructure Cloud (IaaS) dédié et/ou public et/ou public permet de ramener le dépene au jute niveau d utiliation. Avec le Cloud, l entreprie conomme permet de ramener le dépene au jute niveau d utiliation. Avec le Cloud, l entreprie conomme déormai de ervice, proportionnellement à on activité. Cette approche et par ailleur particulièrement adaptée déormai de ervice, proportionnellement à on activité. Cette approche et par ailleur particulièrement à de période d incertitude économique dan lequelle il et impoible de geler le projet informatique, mai adaptée à de période d incertitude économique dan lequelle il et impoible de geler le projet où le niveau d activité rete incertain. L entreprie ne upporte plu le rique lié à l uage réel de invetiement. informatique, mai où le niveau d activité rete incertain. L entreprie ne upporte plu le rique lié à l uage L OPEX uccède au mix CAPEX / OPEX. De modèle de facturation et de uivi aile L entreprie peut décider de réel de invetiement. L OPEX uccède au mix CAPEX / OPEX. De modèle de facturation et de uivi conommer de application (SaaS : CRM, Supply Chain, ERP, RH ), de plateforme (PaaS : plateforme de aile L entreprie peut décider de conommer de application (SaaS : CRM, Supply Chain, ERP, RH ), développement, collaborative, meagerie, bae de donnée) ou de reource brute exploitée enuite par a de plateforme (PaaS : plateforme de développement, collaborative, meagerie, bae de donnée) ou DSI (IaaS: erveur, réeau, tockage, archivage, tranfert de data et écurité) le tout via Internet, à la carte et à de reource brute exploitée enuite par a DSI (IaaS: erveur, réeau, tockage, archivage, tranfert la demande. Le modèle financier du Cloud Computing va de pair avec la notion de getion «agile» et e de data et écurité) le tout via Internet, à la carte et à la demande. Le modèle financier du Cloud Computing caractérie par un ajutement permanent de reource diponible, et donc facturée, avec le beoin réel de va de pair avec la notion de getion «agile» et e caractérie par un ajutement permanent de reource utiliateur. Suivant le ca, on part de la facturation menuelle juqu à la facturation aux quantité conommée diponible, et donc facturée, avec le beoin réel de utiliateur. Suivant le ca, on part de la (au Teraoctet de tranfert de donnée par exemple) ou celle de la conommation de reource à l heure. Le facturation menuelle juqu à la facturation aux quantité conommée (au Teraoctet de tranfert de application ont, quant à elle, mie à jour directement par le éditeur, le bug corrigé maivement pour donnée par exemple) ou celle de la conommation de reource à l heure. Le application ont, quant à l enemble de utiliateur, le développement pécifique et le adaptation réduit, ce qui diminue elle, mie à jour directement par le éditeur, le bug corrigé maivement pour l enemble de conidérablement leur TCO (total cot of ownerhip : coût total de poeion). De point de viilance néceaire utiliateur, le développement pécifique et le adaptation réduit, ce qui diminue conidérablement leur Vu ou ce angle, le paage aux olution Cloud n apporterait que de avantage. Mai aujourd hui le crainte TCO (total cot of ownerhip : coût total de poeion). De point de viilance néceaire Vu ou ce retent forte : écurité, réveribilité, tranférabilité (comment paer d un fournieur à l autre). Il faut donc angle, le paage aux olution Cloud n apporterait que de avantage. Mai aujourd hui le crainte aurer de contrat, de niveaux de ervice annoncé (SLA), définir e propre attente (temp de reprie retent forte : écurité, réveribilité, tranférabilité (comment paer d un fournieur à l autre). Il faut donc d activité, indiponibilité acceptable ). Idéalement ne pa eulement faire confiance aux engagement, mai le aurer de contrat, de niveaux de ervice annoncé (SLA), définir e propre attente (temp de teter. Le paage au Cloud et donc rarement radical, mai le plu ouvent progreif, ou forme d un projet de

10 N à voir Date moi Année Nom_ource Type_ource Auteur Titre Url_bdd Langue_ Pay Texte_original Texte_traduit 31 4/5/ Portail_de_métier_de_l'Inter Portail_gouvernemental NC Fiche métier : Conultant FRA France Le conultant SaaS ("Software a a Service" ou "logiciel en tant que ervice") coneille le client ur de Le conultant SaaS ("Software a a Service" ou "logiciel en tant que ervice") coneille le client ur de olution de net SaaS v.fr/get_pdf.php?id=977 olution de cloud computing (appelé aui informatique dan le nuage, informatique en nuage ou cloud computing (appelé aui informatique dan le nuage, informatique en nuage ou informatique virtuelle), qui informatique virtuelle), qui permet l'accè à de reource informatique virtualiée et mutualiée via le permet l'accè à de reource informatique virtualiée et mutualiée via le réeau. Il peut 'appuyer ur une réeau. Il peut 'appuyer ur une équipe compoée d'un ou pluieur développeur, d'un adminitrateur équipe compoée d'un ou pluieur développeur, d'un adminitrateur réeaux, et d'un chef de projet Web qui e réeaux, et d'un chef de projet Web qui e charge du déploiement de la olution. Le conultant SaaS peut charge du déploiement de la olution. Le conultant SaaS peut également propoer de module de formation pour également propoer de module de formation pour accompagner la mie en place de la olution cloud accompagner la mie en place de la olution cloud computing.il peut être amené à travailler avec un formateur TIC. computing.il peut être amené à travailler avec un formateur TIC. Préentation: Le conultant "logiciel en tant Préentation: Le conultant "logiciel en tant que ervice" (SaaS) intervient dan le cadre de projet de migration de que ervice" (SaaS) intervient dan le cadre de projet de migration de logiciel géré et hébergé en interne logiciel géré et hébergé en interne ver de olution en ligne par l'intermédiaire de plate-forme de cloud ver de olution en ligne par l'intermédiaire de plate-forme de cloud computing. Il coneille et computing. Il coneille et accompagne e client dan le choix et l'intallation d'une olution de cloud computing. accompagne e client dan le choix et l'intallation d'une olution de cloud computing. Ce coneilportent Ce coneilportent à la foi ur le déploiement technique de la olution et ur le changement d'organiation qui à la foi ur le déploiement technique de la olution et ur le changement d'organiation qui découlent de découlent de la mie en oeuvre d'une olution de cloud computing dan l'organiation ou l'entreprie. Miion: Une la mie en oeuvre d'une olution de cloud computing dan l'organiation ou l'entreprie. Miion: Une de de principale miion du conultant SaaS et la getion de projet, il et amené à intervenir tout au long du projet principale miion du conultant SaaS et la getion de projet, il et amené à intervenir tout au long du de migration : du diagnotic de application et logiciel exitant à l'accompagnement de l'entreprie une foi la projet de migration : du diagnotic de application et logiciel exitant à l'accompagnement de l'entreprie olution de cloud computing développée en paant par la formation de utiliateur. Il peut travailler eul, ou une foi la olution de cloud computing développée en paant par la formation de utiliateur. Il peut 'appuyer ur une petite équipe. En contact avec de nombreux acteur de l'entreprie, il connaît l'organiation, a travailler eul, ou 'appuyer ur une petite équipe. En contact avec de nombreux acteur de l'entreprie, il culture, et e métier. Domaine et périmètre d 'intervention: Le conultant "logiciel en tant que ervice" (SaaS) connaît l'organiation, a culture, et e métier. Domaine et périmètre d 'intervention: Le conultant intervient dan de organiation et de entreprie en tant que conultant interne ou externe. Il et généralement "logiciel en tant que ervice" (SaaS) intervient dan de organiation et de entreprie en tant que ollicité par la Direction de Sytème d'information ou la Direction Générale, à qui il rend compte de e action. Il conultant interne ou externe. Il et généralement ollicité par la Direction de Sytème d'information ou la peut à la foi être un conultant technique et un conultant opérationnel (maîtrie d'ouvrage) et aure l'interface Direction Générale, à qui il rend compte de e action. Il peut à la foi être un conultant technique et un entre le équipe technique et le client. Au-delà de grand cabinet de coneil internationaux et de éditeur conultant opérationnel (maîtrie d'ouvrage) et aure l'interface entre le équipe technique et le client. Audelà de grand cabinet de coneil internationaux et de éditeur (tel qu'ibm, Microoft ou Oracle ), le guidée dan le choix d'une olution de cloud computing adaptée à leur beoin. Le principale application SaaS (tel qu'ibm, Microoft ou Oracle ), le conultant SaaS exerce aui dan de petite entreprie qui ouhaitent être conultant SaaS exerce aui dan de petite entreprie qui ouhaitent être guidée dan le choix d'une qui peuvent être mie en place par le entreprie ont : la getion de la relation client (CRM) ; la getion de olution de cloud computing adaptée à leur beoin. Le principale application SaaS qui peuvent être reource humaine ; l'unification de ytème de communication (meagerie intantanée, courriel ) ; la mie en mie en place par le entreprie ont : la getion de la relation client (CRM) ; la getion de reource place de olution pour faciliter le travail collaboratif (partage d'agenda en ligne, outil de conférence à ditance, humaine ; l'unification de ytème de communication (meagerie intantanée, courriel ) ; la mie en getion documentaire ). Activité et tâche: Activité 1: Analye de beoin de l'entreprie ou de l'organiation. place de olution pour faciliter le travail collaboratif (partage d'agenda en ligne, outil de conférence à Tâche: Réalier un état de lieux de logiciel et progiciel utilié ; Interroger le partie prenante du projet ur ditance, getion documentaire ). Activité et tâche: Activité 1: Analye de beoin de l'entreprie ou de leur beoin : enquête, éance de braintorming, obervation directe ; Mener de étude de faiabilité et l'organiation. Tâche: Réalier un état de lieux de logiciel et progiciel utilié ; Interroger le partie d'opportunité, en meurant le contrainte organiationnelle et technologique de l'entreprie ou de l'organiation ; prenante du projet ur leur beoin : enquête, éance de braintorming, obervation directe ; Mener Externalier un ou pluieur ytème d'information elon la demande et le beoin de l'entreprie ou de de étude de faiabilité et d'opportunité, en meurant le contrainte organiationnelle et technologique l'organiation et choiir le fonctionnalité adaptée aux utiliateur de de l'entreprie ou de l'organiation ; Externalier un ou pluieur ytème d'information elon la demande et 32 12/1/ Le_rencontre_de_la_compé Portail_gouvernemental Minitère_PME_innovati programme de FRA France le 9h00 beoin Allocution de l'entreprie d ouverture, de Par l'organiation Fleur Pellerin, et Minitre choiir le déléguée fonctionnalité aux PME, adaptée à l innovation aux utiliateur et au numérique. de 9h00 Allocution d ouverture, Par Fleur Pellerin, Minitre déléguée aux PME, à l innovation et au numérique. 9h15 titivité_numérique on_et_numérique rencontre de la competitivite- 9h15 Keynote, Par Octave Klaba, PDG, OVH. 9h30 Table ronde : Compétitivité : La tranition numérique Keynote, Par Octave Klaba, PDG, OVH. 9h30 Table ronde : Compétitivité : La tranition numérique grâce au compétitivité numérique : numerique.com/cloud- computing-programme/ opportunité pour accomplir leur tranition numérique. Le PME peuvent enfin bénéficier de même SI que pour accomplir leur tranition numérique. Le PME peuvent enfin bénéficier de même SI que le grand acteur. grâce au Cloud. Le Cloud repréente pour le entreprie et collectivité publique utiliatrice de nouvelle Cloud. Le Cloud repréente pour le entreprie et collectivité publique utiliatrice de nouvelle opportunité eion cloud computing le grand acteur. Quel ont le gain de compétitivité attendu? Quel effet levier ur le coût, ur Quel ont le gain de compétitivité attendu? Quel effet levier ur le coût, ur l internationaliation? Qui l internationaliation? Qui maîtrie? Quel écoytème pour l offre? Avec : Nicola Aubé, Préident maîtrie? Quel écoytème pour l offre? Avec : Nicola Aubé, Préident fondateur (Celete) ; Franci Weill, fondateur (Celete) ; Franci Weill, Fédération Françaie de Télécom, Colt Technology Service ; Fédération Françaie de Télécom, Colt Technology Service ; Véronique Durand-Charlot, DSI (GDF Suez) et Véronique Durand-Charlot, DSI (GDF Suez) et Adminitratrice (CIGREF) ; Stanila de Rémur, PDG Adminitratrice (CIGREF) ; Stanila de Rémur, PDG (Oodrive), Adminitrateur (Eurocloud). Table ronde animée (Oodrive), Adminitrateur (Eurocloud). Table ronde animée par Olivier Midière, Reconquête Indutrielle. par Olivier Midière, Reconquête Indutrielle. 10h45 Paue. 11h15 Keynote. Par Jean-Marc Defaut, Cloud 10h45 Paue. 11h15 Keynote. Par Jean-Marc Defaut, Cloud Computing Director, HP. 11h30 Table Computing Director, HP. 11h30 Table ronde : Nouveaux uage, nouveaux acteur, nouvelle règle? Le Cloud ronde : Nouveaux uage, nouveaux acteur, nouvelle règle? Le Cloud réalie enfin la promee réalie enfin la promee juqu alor non tenue de l informatique : redonner le pouvoir à l utiliateur. Le nouveaux juqu alor non tenue de l informatique : redonner le pouvoir à l utiliateur. Le nouveaux uage qui en uage qui en découlent ont infini. Comment cette tranformation impacte-t-elle l économie? Qui ont le acteur découlent ont infini. Comment cette tranformation impacte-t-elle l économie? Qui ont le acteur qui en qui en émergent en France? Quelle ont le nouvelle règle du jeu? Avec: Paul Françoi Fournier, Directeur de émergent en France? Quelle ont le nouvelle règle du jeu? Avec: Paul Françoi Fournier, Directeur de l innovation (BPI France) ; Stefan Eldon Recher, Vice Preident, Global Offer (Bull) et membre du SFIB ; Jeanl innovation (BPI France) ; Stefan Eldon Recher, Vice Preident, Global Offer (Bull) et membre du SFIB ; Marc Defaut, Cloud Computing Director (HP) ; Françoi Bourdoncle, Co-chef de file (Plan filière Big data), Jean-Marc Defaut, Cloud Computing Director (HP) ; Françoi Bourdoncle, Co-chef de file (Plan filière Big Fondateur et Directeur Technique (Exalead/Daault Sytème) ; Marc Renaud, DSI (Trandev). Table ronde data), Fondateur et Directeur Technique (Exalead/Daault Sytème) ; Marc Renaud, DSI (Trandev). animée par Fabrice Deblock, CCM Benchmark. 12h45 Déjeuner. 14h00 Keynote; Par Benjamin ALLEAU, Vice- Table ronde animée par Fabrice Deblock, CCM Benchmark. 12h45 Déjeuner. 14h00 Keynote; Par Préident CAPGEMINI. 14h15 Table ronde : Quelle place pour le acteur françai dan le Cloud de demain? Le Benjamin ALLEAU, Vice-Préident CAPGEMINI. 14h15 Table ronde : Quelle place pour le acteur Cloud computing a détabilié le chaîne de valeur de l indutrie informatique et de indutrie en voie de françai dan le Cloud de demain? Le Cloud computing a détabilié le chaîne de valeur de l indutrie tranformation numérique. Face au rôle crucial qu on pri le plateforme, de nombreux acteur ont obligé de e informatique et de indutrie en voie de tranformation numérique. Face au rôle crucial qu on pri le tranformer ou de e repoitionner. Quelle place le acteur indutriel françai ont-il pri? Comment peuvent-il plateforme, de nombreux acteur ont obligé de e tranformer ou de e repoitionner. Quelle place le adapter à nouvelle donne? Quelle politique publique faut-il engager? Avec : Jamal Labed, Préident (AFDEL) ; acteur indutriel françai ont-il pri? Comment peuvent-il adapter à nouvelle donne? Quelle politique Philippe ROCHET, Capgemini ; George Epinette, Vice-Préident (CIGREF), DOSI (Groupement de publique faut-il engager? Avec : Jamal Labed, Préident (AFDEL) ; Philippe ROCHET, Capgemini ; George Mouquetaire) ; Philippe Serot, Préident (CRIP) ; Cécile Dubarry (STIC / DGCIS) ; Guy Mamou-Mani, Préident Epinette, Vice-Préident (CIGREF), DOSI (Groupement de Mouquetaire) ; Philippe Serot, Préident (Syntec Numérique). Table ronde animée par Alain Steinmann, Journal du Net. 15h30 Paue. 16h00 Keynote (CRIP) ; Cécile Dubarry (STIC / DGCIS) ; Guy Mamou-Mani, Préident (Syntec Numérique). Table ronde Sponor. 16h15 Table ronde : Faut-il réguler le nouveaux uage du Cloud? En bouculant le chaîne de animée par Alain Steinmann, Journal du Net. 15h30 Paue. 16h00 Keynote Sponor. 16h15 Table valeur traditionnelle, le Cloud entre en concurrence avec de acteur non numérique, parfoi protégé ou ronde : Faut-il réguler le nouveaux uage du Cloud? En bouculant le chaîne de valeur traditionnelle, règlementé. Donnée peronnelle, ficalité, exception culturelle : le Cloud boulevere le équilibre et ucite de le Cloud entre en concurrence avec de acteur non numérique, parfoi protégé ou règlementé. Donnée nouveaux enjeux économique et ociété. Comment y répondre à l échelle nationale ou européenne? Peut-on peronnelle, ficalité, exception culturelle : le Cloud boulevere le équilibre et ucite de nouveaux enjeux réguler le Cloud et comment? Avec: Benoît Thieulin, Préident (Coneil National du Numérique) ; Laure de la économique et ociété. Comment y répondre à l échelle nationale ou européenne? Peut-on réguler le Raudière (Député d Eure et Loir) ; Winton Maxwell, Avocat (Hogan Lovell). Table ronde animée par Olivier Cloud et comment? Avec: Benoît Thieulin, Préident (Coneil National du Numérique) ; Laure de la Midière, Reconquête Indutrielle. 17h30 Allocution de clôture, Par Thierry Breton, PDG, Ato et Co-chef de file 33 10/1/ CIGREF Aociation_entreprie_DSI Cigref ; Impact du Cloud FRA France Synthèe: Raudière (Député Dan un d Eure contexte et Loir) de réceion ; Winton économique Maxwell, Avocat et de (Hogan mutation Lovell). technologique Table ronde le recour animée aux par Olivier Synthèe: du Plan filière Dan Cloud un contexte computing. de réceion économique et de mutation technologique le recour aux technologie de George_Epinette ; Computing ur la fonction cation/rapportcontainer/par technologie de virtualiation et aux ervice de Cloud Computing devrait 'accélérer en Il devient virtualiation et aux ervice de Cloud Computing devrait 'accélérer en Il devient eentiel de avoir quel Bernard_Duverneuil ; SI et on écoytème. u2010/impact_du_cloud_com eentiel de avoir quel ont le impact de cette innovation ur la DSI, ur la relation DSI/métier ou ont le impact de cette innovation ur la DSI, ur la relation DSI/métier ou encore ur la relation Guillaume_Boudot ; Rapport d'étape et puting_ur_la_dsi_2010_cigr encore ur la relation DSI/fournieur. Ce rapport et iu de réflexion d un groupe de travail piloté par DSI/fournieur. Ce rapport et iu de réflexion d un groupe de travail piloté par George Epinette, DOSI Stime Jérôme_Dejardin ; témoignage d'entreprie EF.pdf George Epinette, DOSI Stime Intermarché et Bernard Duverneuil, DSI Eilor. Il vie à propoer au lecteur Intermarché et Bernard Duverneuil, DSI Eilor. Il vie à propoer au lecteur quelque bonne pratique et point Stéphane_Rouhier quelque bonne pratique et point de vigilance, pour maîtrier le impact du Cloud Computing ur la DSI de vigilance, pour maîtrier le impact du Cloud Computing ur la DSI et on écoytème. Le CIGREF a publié par et on écoytème. Le CIGREF a publié par ailleur une poition ur le cloud computing, diponible ur le ailleur une poition ur le cloud computing, diponible ur le ite du CIGREF (www.cigref.fr). ite du CIGREF (www.cigref.fr).

11 36 11/15/ Le_MagIT Pree_pécialiée Anne-Marie_Rouzeré ; Patrice_Duboé N à voir Date moi Année Nom_ource Type_ource Auteur Titre Url_bdd Langue_ Pay Texte_original Texte_traduit 34 10/11/ Thot_Curu Entreprie Pierre_Nobi Mon PC dan le nuage FRA France Le technologie nomade (martphone, tablette, ordinateur portable) et la «webification» de Le technologie nomade (martphone, tablette, ordinateur portable) et la «webification» de application ont mon-dan-le-nuage/ application ont entraîné chez le utiliateur de terminaux fixe et mobile de nouveaux comportement entraîné chez le utiliateur de terminaux fixe et mobile de nouveaux comportement qui contribuent à qui contribuent à accroître la poroité de frontière entre le phère publique, profeionnelle et privée. accroître la poroité de frontière entre le phère publique, profeionnelle et privée. Grande et la tentation Grande et la tentation du cloud et le déir de «nuagier» e pratique numérique pour 'affranchir de du cloud et le déir de «nuagier» e pratique numérique pour 'affranchir de contrainte technique et contrainte technique et fonctionnelle liée, par exemple, à l'emploi de tel ou tel ytème d'exploitation. fonctionnelle liée, par exemple, à l'emploi de tel ou tel ytème d'exploitation. De bureaux en ligne ou web De bureaux en ligne ou web dektop comme Joli OS, ZeroPC ou encore Chrome OS ont aini dektop comme Joli OS, ZeroPC ou encore Chrome OS ont aini progreivement vu le jour et e ont développé progreivement vu le jour et e ont développé au fil de année pour répondre à ce beoin. Certaine au fil de année pour répondre à ce beoin. Certaine olution e propoent même de centralier tou vo olution e propoent même de centralier tou vo ervice favori en une eule et même application à la ervice favori en une eule et même application à la manière du getionnaire Otixo, produit déormai payant au manière du getionnaire Otixo, produit déormai payant au niveau de toute e offre. Un exemple niveau de toute e offre. Un exemple emblématique : le tockage en ligne. Parmi le illutration infonuagique emblématique : le tockage en ligne. Parmi le illutration infonuagique notoire, il et difficile d'occulter notoire, il et difficile d'occulter le plateforme de tockage ur le web comme Dropbox qui demeure le ervice le plateforme de tockage ur le web comme Dropbox qui demeure le ervice grand public le plu grand public le plu populaire en matière de ynchroniation, tockage, et de partage de donnée en ligne. L'offre populaire en matière de ynchroniation, tockage, et de partage de donnée en ligne. L'offre étant étant pléthorique, il et, comme à l'accoutumée, difficile de e repérer dan la jungle de produit en contante pléthorique, il et, comme à l'accoutumée, difficile de e repérer dan la jungle de produit en contante évolution. L'une de dernière olution repérée en ligne et par exemple pcloud dont l'offre gratuite d'epace et évolution. L'une de dernière olution repérée en ligne et par exemple pcloud dont l'offre gratuite limitée à 10 Go. Le ite lenumerique.com prodigue dan ce contexte de coneil fort utile en matière de choix d'epace et limitée à 10 Go. Le ite lenumerique.com prodigue dan ce contexte de coneil fort utile de ervice en ayant oin de précier la localiation géographique de erveur hébergeant le donnée aini que la en matière de choix de ervice en ayant oin de précier la localiation géographique de erveur préence d'une certification ISO 27001, norme internationale garantiant la mie en place d'un ytème de getion hébergeant le donnée aini que la préence d'une certification ISO 27001, norme internationale de la écurité de ytème d information (SGSSI). A titre d'illutration, HubiC (anciennement Cloud NAS), et un garantiant la mie en place d'un ytème de getion de la écurité de ytème d information (SGSSI). A ervice françai lancé en 2011 qui bénéficie de cet indicateur de protection de donnée qui e trouvent titre d'illutration, HubiC (anciennement Cloud NAS), et un ervice françai lancé en 2011 qui bénéficie de phyiquement conervée dan 3 datacenter itué ur le territoire hexagonal. Un comparatif en ligne de cet indicateur de protection de donnée qui e trouvent phyiquement conervée dan 3 datacenter olution de cloud computing. Cloud Screener et un ite web gratuit, co-fondé par Anthony Sollinger, qui permet itué ur le territoire hexagonal. Un comparatif en ligne de olution de cloud computing. Cloud Screener aux utiliateur de diagnotiquer et de comparer le meilleure offre de fournieur de Cloud. Ce comparateur et un ite web gratuit, co-fondé par Anthony Sollinger, qui permet aux utiliateur de diagnotiquer et de en ligne, lancé en 2012, 'appuie ur environ 120 critère pour réalier e analye mie à jour en fonction de comparer le meilleure offre de fournieur de Cloud. Ce comparateur en ligne, lancé en 2012, 'appuie l'évolution de offre. Quatre entrée principale ont propoée via l'onglet Comparateur : «Héberger un ite web ur environ 120 critère pour réalier e analye mie à jour en fonction de l'évolution de offre. Quatre», «Héberger une application et e donnée», «Stocker et partager e donnée» aini que la «Comparaion en entrée principale ont propoée via l'onglet Comparateur : «Héberger un ite web», «Héberger une mode expert». Un formulaire et acceible au ein de chacune de ce rubrique afin de permettre aux utiliateur application et e donnée», «Stocker et partager e donnée» aini que la «Comparaion en mode individuel et aux entreprie de cibler leur préférence. L'internaute ouhaitant trouver une imple olution de expert». Un formulaire et acceible au ein de chacune de ce rubrique afin de permettre aux utiliateur tockage et de partage de document, devra e tourner ver l'avant-dernière option compoée de 3 critère individuel et aux entreprie de cibler leur préférence. L'internaute ouhaitant trouver une imple olution (nombre d'utiliateur, epace de tockage, type d'abonnement). Chaque produit et accompagné d'un complément de tockage et de partage de document, devra e tourner ver l'avant-dernière option compoée de 3 informationnel («Plu d'info») qui fournit une carte d'identité détaillée du ervice retenu (performance, écurité et critère (nombre d'utiliateur, epace de tockage, type d'abonnement). Chaque produit et accompagné fiabilité, flexibilité). Dan un contexte où l'on ne cee de e quetionner ur la délégation et la protection de no d'un complément informationnel («Plu d'info») qui fournit une carte d'identité détaillée du ervice retenu donnée numérique (affaire PRISM, Vie privée à l'horizon 2020), il et intéreant de 'appuyer ur de reource (performance, écurité et fiabilité, flexibilité). Dan un contexte où l'on ne cee de e quetionner ur la qui vont bien au-delà de empiternelle et fade compilation logicielle et ervicielle. Sur le créneau écuritaire 35 9/1/ National_Intitute_of_Standar Intitution_normaliation NIST ; Peter_Mell ; The NIST Definition of ANG Monde The délégation National et Intitute la protection of Standard de no donnée and Technology numérique (NIST) (affaire developed PRISM, thi Vie document privée à l'horizon in furtherance 2020), of il et it e Le ont National poitionné Intitute Wuala of Standard et SpiderOak and Technology même i leur (NIST epace ) ont de élaboré tockage ce document demeure dan relativement pouruite limité. de La e olution d_and_technology_(nist) Timothy_Grance Cloud computing nitpub/ /sp800- tatutory reponibilitie under the Federal Information Security Management Act (FISMA) of 2002, Public reponabilité légale en vertu de la Loi ur la getion de la écurité (Federal Information FISMA ) de 2002, Public 145.pdf Law NIST i reponible for developing tandard and guideline, including minimum requirement, Law NIST et reponable de l'élaboration de norme et de ligne directrice, y compri le exigence for providing adequate information ecurity for all agency operation and aet; but uch tandard and minimale, pour aurer la écurité de l'information adéquate pour toute le opération et le actif agence, mai guideline hall not apply to national ecurity ytem. Thi guideline i conitent with the requirement of ce norme et ligne directrice ne 'applique pa aux ytème de écurité nationaux. Cette recommandation et the Office of Management and Budget (OMB) Circular A-130, Section 8b(3), Securing Agency Information conforme aux exigence de l'office of Management and Budget (OMB ) Circulaire A- 130, la Section 8b ( 3 ), «Sytem, a analyzed in A-130, Appendix IV: Analyi of Key Section. Supplemental information i Sécuriation de ytème d' information de l'agence», comme analyé dan A- 130, Annexe IV : Analye de provided in A -130, Appendix III. Thi guideline ha been prepared for ue by Federal agencie. It may be principaux article. Information upplémentaire ont fournie dan un -130, Annexe III. Ce guide a été préparé ued by nongovernmental organization on a voluntary bai and i not ubject to copyright, though pour une utiliation par de agence fédérale. Il peut être utilié par de organiation non gouvernementale ur attribution i deired. Nothing in thi document hould be taken to contradict tandard and guideline made une bae volontaire et n'et pa oumi au droit d'auteur, i l'attribution et ouhaitée. Rien dan ce document ne mandatory and binding on Federal agencie by the Secretary of Commerce under tatutory authority, nor doit être prie à l'encontre de norme et ligne directrice établie obligatoire et contraignant ur le organime hould thee guideline be interpreted a altering or upereding the exiting authoritie of the Secretary of fédéraux par le ecrétaire au Commerce vertu de la loi, ni ce ligne directrice devrait être interprété comme Commerce, Direct or of the OMB, or any other Federal official. Purpoe and Scope. Cloud computing i an modifiant ou remplaçant le autorité actuelle de la ecrétaire au Commerce, direct ou de la CAMO, ou tout autre evolving paradigm. The NIST definition characterize important apect of cloud computing and i intended fonctionnaire fédéral. But et portée. Le cloud computing et un paradigme en évolution. La définition NIST to erve a a mean for broad comparion of cloud ervice and deployment trategie, and to provide a caractérie apect important de l'informatique en nuage et et detiné à ervir comme un moyen de baeline for dicuion from what i cloud computing to how to bet ue cloud computing. The ervice and comparaion générale de ervice de cloud computing et le tratégie de déploiement, et de fournir une bae deployment model defined form a imple taxonomy that i not intended to precribe or contrain any de dicuion de ce qui et le cloud computing à la meilleure façon de l'informatique en nuage utiliation. Le particular method of deployment, ervice delivery, or buine operation. Audience. The intended audience modèle de ervice et de déploiement défini forment une taxonomie imple qui ne vie pa à precrire ou à of thi document i ytem planner, program manager, technologit, and other adopting cloud contraindre un mode particulier de déploiement, la pretation de ervice, ou de l'exploitation de l'entreprie. computing a conumer or provider of cloud ervice. Public. Lepublic cible de ce document et planificateur du ytème, le getionnaire de programme, de technologue, et d'autre qui adoptent le cloud computing comme le conommateur ou le fournieur de ervice de cloud computing. Métier : l'architecte IT plu FRA France Vieux comme l'informatique, ou preque, le métier d'architecte IT verion 2013 vit à l'heure de l'acronyme Vieux comme l'informatique, ou preque, le métier d'architecte IT verion 2013 vit à l'heure de l'acronyme SMAC intégrateur que jamai /Metier-larchitecte- SMAC (Social, Mobile, Analytic et Cloud). Une évolution majeure commentée ici par Patrice Duboé, (Social, Mobile, Analytic et Cloud). Une évolution majeure commentée ici par Patrice Duboé, reponable de la IT-plu-integrateur-que-jamai reponable de la communauté de architecte de Capgemini. LeMagIT : L'animation de la communauté de communauté de architecte de Capgemini. LeMagIT : L'animation de la communauté de architecte IT de architecte IT de Capgemini dont vou ête reponable e réfère à l'acronyme SMAC Social, Mobile, Capgemini dont vou ête reponable e réfère à l'acronyme SMAC Social, Mobile, Analytic, Cloud. Quel et le Analytic, Cloud. Quel et le meage envoyé aini? Patrice Duboé : D'abord une contante : la veille meage envoyé aini? Patrice Duboé : D'abord une contante : la veille technologique et une de compoante technologique et une de compoante eentielle du métier de l'architecte. Pour exercer cette activité, il eentielle du métier de l'architecte. Pour exercer cette activité, il faut être curieux, paionné, avoir e remettre faut être curieux, paionné, avoir e remettre en quetion. Faute de quoi, on peut tenir un an ou deux. Au en quetion. Faute de quoi, on peut tenir un an ou deux. Au delà, cela devient compliqué. L'architecte à la delà, cela devient compliqué. L'architecte à la différence de l'expert qu'il a peut-être été auparavant doit différence de l'expert qu'il a peut-être été auparavant doit avoir une viion tranvere de l'état de l'art. Comme avoir une viion tranvere de l'état de l'art. Comme dan le bâtiment, ce n'et pa lui qui va monter le dan le bâtiment, ce n'et pa lui qui va monter le mur. Mai pour que la maion tienne et qu'elle oit conforme à mur. Mai pour que la maion tienne et qu'elle oit conforme à la régulation en vigueur, encore faut-il qu'il la régulation en vigueur, encore faut-il qu'il e tienne au courant de l'évolution de matériaux, de norme et de e tienne au courant de l'évolution de matériaux, de norme et de règle. Le quatre pilier règle. Le quatre pilier technologique réumé par l'acronyme SMAC mettent encore plu en exergue cette technologique réumé par l'acronyme SMAC mettent encore plu en exergue cette néceité de néceité de développer une viion tranvere. LeMagIT : Encore plu tranvere, pourquoi? Patrice Duboé : Rien développer une viion tranvere. LeMagIT : Encore plu tranvere, pourquoi? Patrice Duboé : Rien de de révolutionnaire, en effet, pour l'architecte, quant aux réeaux ociaux qui contituent implement une évolution révolutionnaire, en effet, pour l'architecte, quant aux réeaux ociaux qui contituent implement une de moyen d'échanger et d'exploiter le information, avec cependant un urcroît d'exigence en écuriation. évolution de moyen d'échanger et d'exploiter le information, avec cependant un urcroît d'exigence en Même choe pour la mobilité qui implique de concevoir de application acceible «Any Time, Any Where, Any écuriation. Même choe pour la mobilité qui implique de concevoir de application acceible «Any Device». De même, pour le cloud computing qui n'et pa un but en oi mai implique que tout projet oit tenu Time, Any Where, Any Device». De même, pour le cloud computing qui n'et pa un but en oi mai d'intégrer la compoante cloud. Face à ce tendance de fond, l'architecte a eentiellement un rôle de coneil, de implique que tout projet oit tenu d'intégrer la compoante cloud. Face à ce tendance de fond, l'architecte mie en garde, auprè de entreprie cliente et de équipe de conception-réaliation : «avez-vou pené à? a eentiellement un rôle de coneil, de mie en garde, auprè de entreprie cliente et de équipe de». En revanche, avec le Big Data, ynonyme de prie en compte de ource de donnée et d'information conception-réaliation : «avez-vou pené à?». En revanche, avec le Big Data, ynonyme de prie en éminemment hétérogène, iue de multiple environnement, multi-technologie, on peut parler de révolution compte de ource de donnée et d'information éminemment hétérogène, iue de multiple quant à la viion tranvere que doit exercer l'architecte. On ait ce qu'et un expert SAP. On ne peut pa e dire environnement, multi-technologie, on peut parler de révolution quant à la viion tranvere que doit expert et encore moin architecte Big Data SAP. LeMagIT : L'impact et-il le même pour toute le catégorie exercer l'architecte. On ait ce qu'et un expert SAP. On ne peut pa e dire expert et encore moin d'architecte IT? Patrice Duboé : Juqu'à préent, on ditinguait en effet le rôle de l'architecte d'entreprie qui doit architecte Big Data SAP. LeMagIT : L'impact et-il le même pour toute le catégorie d'architecte IT? avoir une viion globale de ytème d'information, à la façon d'un urbanite, de celui de l'architecte Patrice Duboé : Juqu'à préent, on ditinguait en effet le rôle de l'architecte d'entreprie qui doit avoir une d'infratructure et de l'architecte d'application. Déormai, le mot-clé en matière d'architecture et intégration. La viion globale de ytème d'information, à la façon d'un urbanite, de celui de l'architecte d'infratructure et peronne-clé et l'architecte capable d'aumer la complexité de l'intégration de olution impliquée dan le de l'architecte d'application. Déormai, le mot-clé en matière d'architecture et intégration. La peronne-clé projet SMAC. Un profil rare dont on va probablement manquer, d'autant plu qu'il faut du temp pour en acquérir la et l'architecte capable d'aumer la complexité de l'intégration de olution impliquée dan le projet capacité ur la bae de l'expérience. LeMagIT : Aumer l'intégration, n'était-ce pa déjà le ca auparavant? SMAC. Un profil rare dont on va probablement manquer, d'autant plu qu'il faut du temp pour en acquérir la Patrice Duboé : Encore une foi, ce qui et déormai ouligné et la différence entre le rôle de l'expert et la viion capacité ur la bae de l'expérience. LeMagIT : Aumer l'intégration, n'était-ce pa déjà le ca auparavant? d'enemble, tranverale que doit avoir l'architecte. Quand on parlait de SOA ou d'architecture ESB (Entreprie Patrice Duboé : Encore une foi, ce qui et déormai ouligné et la différence entre le rôle de l'expert et la Service Bu), comme l'entreprie et e ytème d'information fonctionnaient en ilo, le architecte, même au viion d'enemble, tranverale que doit avoir l'architecte. Quand on parlait de SOA ou d'architecture ESB niveau le plu englobant d'architecte d'entreprie, adoptaient eux aui une approche par ilo, recourant à de (Entreprie Service Bu), comme l'entreprie et e ytème d'information fonctionnaient en ilo, le expert de niche. L'obligation d'interconnecter le olution était moindre ou alor e ituait au niveau de réeaux.

12 N à voir Date moi Année Nom_ource Type_ource Auteur Titre Url_bdd Langue_ Pay Texte_original Texte_traduit 37 10/24/ Quetionner_le_numérique Entreprie Emmanuelle_Olivié- L entreprie numérique FRA France Pour e lancer dan l aventure du numérique Le promee du numérique ont nombreue : porteue Pour e lancer dan l aventure du numérique Le promee du numérique ont nombreue : porteue Paul pourra-t-elle affranchir numerique.org/l-entreprie- d innovation, de tranformation profonde, de modèle nouveaux mai aui de crainte face à l epace d innovation, de tranformation profonde, de modèle nouveaux mai aui de crainte face à l epace du cloud computing? numerique-pourra-t-elle- affranchir-du-cloud-computing oit pa reviité par le numérique. Le acteur de la ociété eux aui ont radicalement modifié leur reviité par le numérique. Le acteur de la ociété eux aui ont radicalement modifié leur habitude de inconnu qu elle ouvrent. Il n y a pa un jour an qu un domaine de l économie, et donc de l entreprie, ne inconnu qu elle ouvrent. Il n y a pa un jour an qu un domaine de l économie, et donc de l entreprie, ne oit pa habitude de conommation avec le numérique et notamment le jeune, future recrue de no entreprie conommation avec le numérique et notamment le jeune, future recrue de no entreprie et qui tirent parti au et qui tirent parti au quotidien de outil mobile, ociaux, de vidéo et muique en ligne Au rique de quotidien de outil mobile, ociaux, de vidéo et muique en ligne Au rique de paer à côté de cette jeunee, paer à côté de cette jeunee, qui a déjà le deux pied dan le numérique et la tête «dan le nuage», qui a déjà le deux pied dan le numérique et la tête «dan le nuage», no entreprie ont contrainte à no entreprie ont contrainte à prendre le train en marche et à e lancer dan cette fantatique prendre le train en marche et à e lancer dan cette fantatique aventure. Conéquence de cette tendance, parmi aventure. Conéquence de cette tendance, parmi le nombreux contat remonté dan no étude chez le nombreux contat remonté dan no étude chez MARKESS International autour du numérique, pluieur MARKESS International autour du numérique, pluieur reviennent régulièrement :Le beoin d accéder à reviennent régulièrement :Le beoin d accéder à ditance, en ituation de mobilité, quel que oit l endroit et ditance, en ituation de mobilité, quel que oit l endroit et l équipement utilié, aux information et donnée l équipement utilié, aux information et donnée de l entreprie ;L exploion de volume de donnée et de l entreprie ;L exploion de volume de donnée et d information non tructurée échangée et d information non tructurée échangée et tockée ne permet plu à de non profeionnel d y répondre eul tockée ne permet plu à de non profeionnel d y répondre eul et an de modèle de getion et an de modèle de getion approprié ;Le contrainte économique (baie de budget d invetiement, approprié ;Le contrainte économique (baie de budget d invetiement, ouhait de mutualier ouhait de mutualier certaine reource ) aini que la réduction de temp de mie en ervice pour gagner en certaine reource ) aini que la réduction de temp de mie en ervice pour gagner en compétitivité compétitivité impliquent de revoir le modèle économique juqu ici prôné.en accédant automatiquement à impliquent de revoir le modèle économique juqu ici prôné.en accédant automatiquement à ditance, via ditance, via un catalogue de ervice et ur la bae de proceu tandardié, à de la puiance de traitement, un catalogue de ervice et ur la bae de proceu tandardié, à de la puiance de traitement, de de l epace de tockage, de capacité erveur, de ervice applicatif, le modèle du cloud computing et une l epace de tockage, de capacité erveur, de ervice applicatif, le modèle du cloud computing et répone parmi d autre, mai qui emble de plu en plu étroitement liée aux nouvelle approche qu impoent le une répone parmi d autre, mai qui emble de plu en plu étroitement liée aux nouvelle approche numérique. Par ailleur, en répone aux beoin d élaticité demandé, le cloud computing permet d ajuter le qu impoent le numérique. Par ailleur, en répone aux beoin d élaticité demandé, le cloud computing reource elon le beoin du moment (modèle de conommation de type pay a you go ) et d être en capacité permet d ajuter le reource elon le beoin du moment (modèle de conommation de type pay a you de gérer plu ereinement le future demande.que dient le ROI ur l externaliation de infratructure go ) et d être en capacité de gérer plu ereinement le future demande.que dient le ROI ur informatique?dan notre dernière étude portant plu pécifiquement ur l externaliation de infratructure l externaliation de infratructure informatique?dan notre dernière étude portant plu pécifiquement informatique avec le cloud computing1, il apparait que de plu en plu de DSI ont éduit par le ROI du cloud ur l externaliation de infratructure informatique avec le cloud computing1, il apparait que de plu en computing. Prè d un ur deux évoque : - avoir gagné en flexibilité (ajout de nouvelle reource en fonction de plu de DSI ont éduit par le ROI du cloud computing. Prè d un ur deux évoque : - avoir gagné en beoin), - avoir gagné en temp et reource aociée (recentrage de l informatique ur on cœur de métier et flexibilité (ajout de nouvelle reource en fonction de beoin), - avoir gagné en temp et reource ur de projet tratégique incrivant l entreprie dan la nouvelle numérique, meilleure diponibilité de aociée (recentrage de l informatique ur on cœur de métier et ur de projet tratégique incrivant reource, mie en place rapide ), - avoir réduit le dépene d invetiement (mutualiation de coût ) et l entreprie dan la nouvelle numérique, meilleure diponibilité de reource, mie en place rapide ), - mieux appréhendé le évolution, notamment technologique, de leur ytème d information.le ROI obtenu grâce avoir réduit le dépene d invetiement (mutualiation de coût ) et mieux appréhendé le évolution, au cloud computing pour le infratructure informatique ont déormai effectif pour une part croiante de notamment technologique, de leur ytème d information.le ROI obtenu grâce au cloud computing pour entreprie y recourant. Dan ce entreprie, et plu particulièrement celle qui font face à de contrainte le infratructure informatique ont déormai effectif pour une part croiante de entreprie y d accélération et de réduction de délai de déploiement, le ervice de cloud computing prennent recourant. Dan ce entreprie, et plu particulièrement celle qui font face à de contrainte d accélération progreivement le pa ur d autre approche. Il leur permettent de répondre aux enjeux précédemment évoqué 38 11/1/ Sécurité_de_ytème_juridi Blog_expert 3C Le cloud computing, FRA France et Quelle de réduction agréable de urprie délai que de déploiement, de découvrir un le dicour ervice du de vice-préident cloud computing du prennent Coneil d État progreivement [1] ur un ujet le pa qui et Quelle d être agréable ource urprie d innovation. que de Ce découvrir entreprie un dicour ont intégré du vice-préident que, pour toucher du Coneil de client d État de [1] plu ur en un plu ujet pluri-média qui que véritable nébuleue que.blogpot.fr/2013/11/le- intéree, une foi n et pa coutume, la communauté de la cyberécurité : le cloud computing [2]. Cette intéree, une foi n et pa coutume, la communauté de la cyberécurité : le cloud computing [2]. Cette initiative juridique (compte-rendu cloud-computing-veritable- nebuleue.html dan le haute phère de la régulation juridique. En effet, ce n et pa le premier article [3] qui déplore haute phère de la régulation juridique. En effet, ce n et pa le premier article [3] qui déplore l abence d un initiative et particulièrement à mettre en exergue car cela ignifie que le ujet informatique entrent, enfin, et particulièrement à mettre en exergue car cela ignifie que le ujet informatique entrent, enfin, dan le rapport du Coneil d'etat) l abence d un cadre juridique concernant la écurité informatique et a fortiori l informatique. En parallèle, on cadre juridique concernant la écurité informatique et a fortiori l informatique. En parallèle, on peut uppoer que peut uppoer que cette intervention permette et permettra de enibilier toute la communauté juridique cette intervention permette et permettra de enibilier toute la communauté juridique aux problématique aux problématique oulevée par l intégration de l informatique dan la ociété. Et ouhaiton-le, qu à plu oulevée par l intégration de l informatique dan la ociété. Et ouhaiton-le, qu à plu forte raion, une prie de forte raion, une prie de concience certaine et rapide de enjeux attenant oit en cour.le dicour en luimême articule autour de troi contat majeur qui ont ici implement repri de façon ynthétique. La contat majeur qui ont ici implement repri de façon ynthétique. La clarté du dicour de M. Sauvé dipenant concience certaine et rapide de enjeux attenant oit en cour.le dicour en lui-même articule autour de troi clarté du dicour de M. Sauvé dipenant de rajouter de explication upplémentaire.1er contat : Le de rajouter de explication upplémentaire.1er contat : Le cloud computing et un phénomène nouveau et cloud computing et un phénomène nouveau et fuyant, qui demeure encore inaiiable.en effet, il exite fuyant, qui demeure encore inaiiable.en effet, il exite une multitude de définition et de caractéritique du une multitude de définition et de caractéritique du cloud même i certain fondamentaux ont cloud même i certain fondamentaux ont incontournable : externaliation et hyper-capacité du tockage, incontournable : externaliation et hyper-capacité du tockage, diponibilité mondiale et quai-immédiate diponibilité mondiale et quai-immédiate de reource, acceibilité à tou et ur tout type d appareil, de reource, acceibilité à tou et ur tout type d appareil, facturation à la demande mai aui facturation à la demande mai aui ignorance quant à la localiation de donnée.ce phénomène et d autant plu ignorance quant à la localiation de donnée.ce phénomène et d autant plu inaiiable que e inaiiable que e apport ont ambivalent.certe, le cloud et une révolution technique et économique mai il apport ont ambivalent.certe, le cloud et une révolution technique et économique mai il entraine entraine également de «rique collatéraux» lié à l appartenance du cloud au réeau ouvert et public d Internet, également de «rique collatéraux» lié à l appartenance du cloud au réeau ouvert et public d Internet, tel la dépendance à la qualité du réeau et la poibilité de cyber-attaque.le cloud ne paraît, pour l utiliateur, tel la dépendance à la qualité du réeau et la poibilité de cyber-attaque.le cloud ne paraît, pour qu un unique «nuage» dématérialié mai derrière le virtuel, e diimulent un enemble de matériel, de l utiliateur, qu un unique «nuage» dématérialié mai derrière le virtuel, e diimulent un enemble de raccordement aux réeaux et de logiciel formant de puiant ytème, regroupé dan de data center ou «matériel, de raccordement aux réeaux et de logiciel formant de puiant ytème, regroupé dan de uine numérique géante», qui ont gérée par de entreprie fournieue telle que Google, Amazon ou data center ou «uine numérique géante», qui ont gérée par de entreprie fournieue telle que Microoft par exemple. Enfin et urtout, le concept du cloud computing a ceci de particulier qu il ne fait pour le Google, Amazon ou Microoft par exemple. Enfin et urtout, le concept du cloud computing a ceci de moment l objet d aucune formaliation juridique. Sur le plan du droit, il demeure bel et bien virtuel. 2ème contat : La particulier qu il ne fait pour le moment l objet d aucune formaliation juridique. Sur le plan du droit, il demeure protection de donnée voyageant dan le «nuage» poe de ingulier problème juridique.le principal enjeu lié bel et bien virtuel. 2ème contat : La protection de donnée voyageant dan le «nuage» poe de ingulier au développement du cloud concerne la protection de donnée peronnelle et, plu largement, de donnée de problème juridique.le principal enjeu lié au développement du cloud concerne la protection de donnée toute orte, dè lor qu elle ont tockée dan le «nuage». Le donnée qui voyagent dan le cloud, y peronnelle et, plu largement, de donnée de toute orte, dè lor qu elle ont tockée dan le «éjournent ou en ortent, ne connaient pa de frontière. Le quetion du droit applicable et de la juridiction nuage». Le donnée qui voyagent dan le cloud, y éjournent ou en ortent, ne connaient pa de compétente, qui ont claique en ca de conflit de loi n en ont que plu complexe. Il agit de enjeux de frontière. Le quetion du droit applicable et de la juridiction compétente, qui ont claique en ca de l extraterritorialité du droit.le principe de liberté contractuelle prime, puique dan un contrat, c et la loi de partie conflit de loi n en ont que plu complexe. Il agit de enjeux de l extraterritorialité du droit.le principe de qui prévaut. Celle-ci peuvent choiir la juridiction compétente et le droit applicable qui régira en totalité ou en partie liberté contractuelle prime, puique dan un contrat, c et la loi de partie qui prévaut. Celle-ci peuvent leur rapport.toutefoi, la olution contractuelle qui et privilégiée n et pa atifaiante car le contrat de cloud e choiir la juridiction compétente et le droit applicable qui régira en totalité ou en partie leur réume par le dééquilibre de la relation contractuelle entre le conommateur et le pretataire du ervice cloud qui rapport.toutefoi, la olution contractuelle qui et privilégiée n et pa atifaiante car le contrat de cloud et indéniablement en poition de force..on ait, en particulier, que le contrat de cloud ont, le plu ouvent, de e réume par le dééquilibre de la relation contractuelle entre le conommateur et le pretataire du ervice contrat d adhéion «tandard» propoé par le pretataire, et donc rédigé à leur convenance, qui excluent

13 N à voir Date moi Année Nom_ource Type_ource Auteur Titre Url_bdd Langue_ Pay Texte_original Texte_traduit 39 1/1/ InterPARES Expert_recherche Luciana_Duranti Record In the Cloud ANG Canada ; Record In the Cloud (RIC) i a 4-year collaboration between the Univerity of Britih Columbia (UBC) Doier dan le nuage ( RIC ) et une collaboration de 4 an entre l'univerité de la Colombie- Britannique (UBC) g/ritc/home Monde School of Library, Archival and Information Studie, the Faculty of Law, and the Sauder School of Buine; École de bibliothéconomie, d'archivitique et cience de l'information, la Faculté de droit, et la Sauder School of the Univerity of Wahington School of Information; the Univerity of North Carolina at Chapel Hill School of Buine, à l'univerité de Wahington School of Information ; l'univerité de Caroline du Nord à Chapel Hill Information and Library Science; the Mid-Sweden Univerity Department of Information Technology and School de l'information et bibliothéconomie, le minitère de technologie de l'information et média de l'univerité Media; the Univerity of Applied Science of Wetern Switzerland School of Buine Adminitration; and mi- Suède, l'univerité de Science Appliquée de Suie occidentale School of Buine Adminitration, et la the Cloud Security Alliance, upported by a Social Science and Humanitie Reearch Council of Canada Cloud Security Alliance, outenue par une Coneil de recherche en cience humaine du Canada ( CRSH) (SSHRC) Inight Grant.Problem Becaue of it low cot, organization are increaingly moving their record Aperçu Grant.Problem cience ociale et en raion de on faible coût, le organiation ont de plu en plu into the cloud and delegating to cloud provider the reponibility for their ecurity, acceibility, dipoition déplacent leur doier dan le nuage et en déléguant à brouiller le fournieur la reponabilité de leur écurité, and preervation. But how high i the price that thee organization pay in term of control on their record l'acceibilité, l'utiliation et la conervation. Mai à quelle hauteur et le prix que paient ce organiation en or, a i the cae with archive, on the record entruted to them for permanent preervation? We have een matière de contrôle ur leur doier ou, comme c'et le ca avec le archive, ur le doier qui leur ont cloud provider go bankrupt, diappear or be old; record being lot, retained when hould have been confié pour une conervation permanente? Nou avon vu le fournieur de cloud faillite, diparaître ou être detroyed, or mixed-up in hared erver; failed back-up; and unauthoried acce by ub-contractor and vendu, le doier étant perdu, conervée lorque auraient été détruit, ou mixte dan le erveur partagé, hacker. Further, it i impoible to pinpoint the geographical location of the record at any given time and n'ont pa de back-up et l'accè non autorié par de ou-traitant et le pirate. En outre, il et impoible de the juridiction under which they fall; to prove the chain of cutody and the authenticity of the record; to déterminer l'emplacement géographique de doier à un moment donné et la juridiction dont il relèvent, pour enure protection of legal privilege or trade ecret when uing a third party; to iolate document for legal prouver la chaîne de traçabilité et l'authenticité de document, d'aurer la protection du ecret profeionnel ou hold; to conduct audit; and to guarantee that the record to be permanently preerved are kept according to de ecret commerciaux en utiliant un tier afin d'ioler le document pour la conervation légale ; procéder à de archival tandard. Thee are only a few of the problem encountered by organization uing the cloud a if vérification, et de garantir que le doier oient conervé en permanence ont conervé elon le norme it were a recordkeeping or a record preervation ytem. Yet, the number of thoe who chooe to ue the archivitique. Ce ne ont que quelque-un de problème rencontré par le organiation utiliant le nuage cloud for thee purpoe i growing exponentially by the day. If thi phenomenon cannot be topped, we comme 'il 'agiait d' une tenue de regitre ou un ytème de conervation de doier. Pourtant, le nombre mut at leat try to reduce it rik to an acceptable level.objective to identify and examine in depth the de ceux qui choiient d'utilier le nuage à ce fin et en croiance exponentielle de jour en jour. Si ce management, operational, legal, and technical iue urrounding the torage and management of record in phénomène ne peut pa être arrêté, il faut au moin eayer de réduire e rique à un level.objective the cloud;to determine what policie and procedure a provider hould have in place for fully implementing acceptable pour identifier et examiner en profondeur la getion, le quetion opérationnelle, juridique et the record/archive management regime of the organization outourcing the record, for reponding technique entourant le tockage et la getion de document dan le nuage ; à déterminer quelle ont le promptly to it need, and for detecting, identifying, analyzing and reponding to incident; andto develop politique et procédure d'un fournieur doit mettre en place pour mettre pleinement en œuvre le ytème de guideline to ait organization in aeing the rik and benefit of outourcing record/archive torage getion de doier / archive de l'organiation ou-traitance de doier, pour répondre rapidement à e and proceing to a cloud provider, for writing contractual agreement, certification and attetation, and for beoin, et pour détecter, identifier, analyer et répondre aux incident ; età élaborer de ligne directrice pour the integration of outourcing with the organization' record management and information governance aider le organiation à évaluer le rique et le avantage de l'externaliation de doier / archive tockage et program. Methodology Thi i a qualitative reearch project that aume an inductive relationhip between le traitement à un fournieur de cloud, de la rédaction de accord contractuel, de certification et attetation, archival, diplomatic, and legal theory, information technology and reearch finding. Reearch data will reult et pour l'intégration de ou-traitance avec la direction de l'organiation de document et de programme de from:a cloe analyi of the ervice offered by variou CSP, a well a the technology that upport uch gouvernance de l'information. Méthodologie Il 'agit d'un projet de recherche qualitative qui uppoe une relation ervice, a revealed by their commercial material and documentation and by emi-tructured interview;a inductif entre archive, la théorie diplomatique et juridique, technologie de l'information et de réultat de tudy of relevant law and cae law, regulation and tandard, anda combination of urvey and interview recherche. Le donnée de recherche réulter: une analye approfondie de ervice offert par le différent 40 9/3/ Cloud_Security_Alliance_Indu Blog_expert Kamal_Shah Beyond Encryption: The 5 ANG Monde Given of CSP the and recent exiting influx uer of cyber-ecurity of cloud computing attack ervice.view and the hubbub our about Reearch the National and Privacy Security Statement Agency Who DSP, Compte aini tenu que de la l'afflux technologie récent qui d'attaque prend en cyber- charge écurité ce ervice et le brouhaha, tel que ur révélé le programme par leur matériaux PRISM de commerciaux l'agence et try_blog Pillar of Cloud Data e.org/2013/09/03/beyond- PRISM program, there i lot of talk about the importance of encryption to protect corporate data in the cloud. nationale de écurité, il et beaucoup parlé de l'importance de cryptage pour protéger le donnée d'entreprie Security encryption-the-5-pillar-of-cloud- data-ecurity/ paing over the Internet can be collected without the owner knowledge or conent). While it true that américain dan lequel le donnée tockée ou tranitant ur Internet peuvent être collectée an la connaiance (PRISM i a clandetine data mining operation authorized by the U.S. government in which data tored or dan le nuage. (PRISM et une opération d'extraction de donnée clandetin autorié par le gouvernement encryption help to keep data private, encryption i jut 1 of 5 capabilitie needed to completely ecure ou le conentement du propriétaire ). Même 'il et vrai que le cryptage permet de conerver le donnée privée, corporate data in the cloud. Allow me to ue an analogy in the phyical world to explain what I mean. Bank le cryptage et jute une de 5 capacité néceaire aux donnée d'entreprie entièrement écuriée dan le are an ideal example of the ue of layer of ecurity to protect important aet. A bank branch ha a vault in nuage. Permettez- moi d'utilier une analogie dan le monde phyique pour expliquer ce que je veux dire. Le which it tore cah and other valuable. Having a vault i eential, but on it own it not enough to fully banque ont un exemple idéal de l'utiliation de couche de écurité pour protéger le bien important. Une protect the riche within.the bank alo ha policie to guide who can acce the vault; what identification uccurale bancaire a un coffre-fort dan lequel il tocke tréorerie et autre objet de valeur. Avoir un coffre-fort method are required to verify that an employee or cutomer ha the right to acce the vault; the hour et eentiel, mai ur on propre il ne uffit pa de protéger pleinement le richee au ein. La banque a aui when the vault can be legitimately acceed; and o on.the bank alo need urveillance camera o that in de politique pour guider qui peuvent accéder à la voûte ; quelle ont le méthode d'identification ont event of a breach, the authoritie can play back the recording to undertand exactly what happened, and néceaire pour vérifier que l'employé ou le client a le droit d'accéder à la voûte, le heure quand la voûte peut when. Stationed near the vault, the bank ha a ecurity guard for additional protection againt threat and to être légalement acqui, et aini de uite. La banque doit aui le caméra de urveillance de orte que dan ca deter thieve. And finally, the bank employ armored van to move cah around from the bank to tore, to de violation, le autorité peuvent écouter l'enregitrement de comprendre exactement ce qui 'et paé, et off-premie ATM, and to other bank.similarly, when we talk about protecting corporate data in the cloud, quand. Stationné prè de la voûte, la banque dipoe d'un garde de écurité pour une protection upplémentaire you need more than jut a point encryption olution; you need comprehenive approach to cloud data contre le menace et pour diuader le voleur. Et enfin, la banque emploie fourgon blindé de e déplacer ecurity. Let tart with encryption a technology that ha been around for decade but i now more autour de la tréorerie de la banque aux magain, aux guichet automatique hor local, et à d'autre important than ever a threat from all angle are increaing. The encryption olution you ue on your data bank.similarly, lorque nou parlon de protéger le donnée d'entreprie dan le nuage, vou avez beoin plu need to be tandard-baed and it mut upport both tructured and untructured data. For tructured data, que jute un chiffrement de point olution, vou devez approche globale de la écurité de donnée en nuage. the encryption technology mut not break any application functionality (uch a earching or orting). Thi Commençon par un cryptage d'une technologie qui a été autour depui de décennie, mai il et maintenant plu latter requirement i quite important; if you can t earch on data in comment field in Saleforce.com important que jamai que le menace de tou le angle ont en augmentation. La olution de cryptage que vou becaue it i obcured through encryption, you ve defeated the value of uing the application.so encryption utiliez ur vo donnée doivent être fondée ur le norme et il doit prendre en charge le donnée tructurée et i 1 of 5 critical ecurity capabilitie. What are the other 4?You need contextual acce control o you can non tructurée. Pour le donnée tructurée, la technologie de chiffrement ne doit pa brier toute le enure ecure acce to the data baed on who the uer are, what device they are uing, and what fonctionnalité de l'application ( telle que la recherche ou le tri ). Cette dernière exigence et trè important, i geographic location they are in.you need application auditing o you can identify who ha acceed which vou ne pouvez pa rechercher de donnée dan le commentaire champ de Saleforce.com, car il et obcurci data and alert baed on anomalou ue. Thi i critical a mot SaaS application don t provide audit trail of par le chiffrement, vou avez vaincu la valeur de l'utiliation du cryptage application.so et une de 5 fonction de read operation to undertand what exactly happened when an incident occurred. You need data lo écurité critique. Quel ont le 4 autre? Vou devez contrôle d'accè contextuel afin de vou aurer un accè prevention to make ure that PII and PHI data i not moving to or through the cloud in the clear in violation of écurié aux donnée baée ur le utiliateur qui ont, quel ont le dipoitif qu'il utilient, et quel PCI, HIPAA and HITECH regulation.and finally, you need the ability to eaily but conitently enforce thee emplacement géographique il ont in.you beoin l'audit de application afin que vou puiiez identifier qui a policie for cloud-to-cloud ue cae.thi lat need i an up-and-coming requirement that companie are jut accédé à quelle donnée et alerte baé ur l'utiliation anormale. Cela et eentiel car la plupart de beginning to realize, but it will grow more important a companie ue more cloud-baed application. Let application SaaS ne fournient pa trace d'audit de «lire» le opération de comprendre ce qui 'et paé me give you an example.let ay a company ue Jive for buine ocial and Box for cloud torage of exactement quand un incident 'et produit. Vou devez prévention de perte de donnée pour 'aurer que PII 41 10/17/ Cloud_Security_Alliance_Indu Blog_expert Manoj_Tripathi Safeguarding Cloud ANG Inde There ve document been poted a lot in of Jive. converation When Jaon, around an employee the concept in my of the Sale cloud. department, Cloud torage pot a and blog cloud pot computing on a Il et y PHI a eu DATA beaucoup ne e de déplace converation pa ou à autour traver de le la nuage notion en de clair «nuage en violation». Stockage de PCI Cloud, HIPAA et le et cloud HITECH computing règlement. try_blog Computing One Step at a e.org/2013/10/17/afeguarding- continue to emerge a ignificant technology and buine enabler for organization. In many cae, cloud continuent d'émerger technologie aui importante et facilitateur d'affaire pour le organiation. Dan de Time cloud-computing-one-tep-at-a- time/ come quetion urrounding the ecurity challenge of hared computing environment. It important that Cependant, avec ce nuage de commodité peut venir de quetion entourant le défi de écurité de computing i a preferred option it fat to et up and affordable. However, with thi cloud convenience can nombreux ca, le cloud computing et une option privilégiée - il et rapide à mettre en place et à prix abordable. thee cloud concern are dicued and reearched to continue to build momentum and increaed trut in environnement informatique partagé. Il et important que ce nuage préoccupation ont dicutée et étudiée cloud computing. The Cloud Security Alliance (CSA) wa formed to do jut that.the CSA i a memberdriven, nonprofit organization with the objective to promote cloud ecurity bet practice. It promote CSA ) a été formé pour faire jute that.the CSA et un organime an but lucratif dirigé par e membre dan le de continuer à créer une dynamique et une confiance accrue dan le cloud computing. La Cloud Security Alliance ( reearch, encourage open-forum dicuion and articulate finding about what vendor and cutomer but de promouvoir le meilleure pratique de écurité en nuage. Il encourage la recherche, encourage le alike need to afeguard their interet in the cloud, and reolve cloud computing ecurity concern.the dicuion ouverte et forum 'articule concluion ur ce que le vendeur et le client ont beoin pour protéger current lit of the CSA corporate member i impreive, with big name player in the technology biz leur intérêt dan le nuage, et de réoudre le cloud computing écurité concern.the lite actuelle de ociété including PROS partner Accenture, Deloitte, Microoft, Oracle and Saleforce. PROS i pleaed to membre de la CSA et impreionnante, avec de grand nom dan la biz de technologie, y compri PROS announce that it ha joined the rank of the CSA.PROS i dedicated to providing cutomer with ecure and partenaire Accenture, Deloitte, Microoft, Oracle et Saleforce. PROS et heureux d'annoncer qu'il a rejoint le truted cloud-baed technology that adhere to ecurity bet practice and tandard. The cloud i no longer rang de la CSA.PROS et dédié à fournir aux client la technologie en nuage écuriée et fiable qui repecte le a technology playground. It quickly becoming a maintream olution, and with that increae in uage meilleure pratique et de norme de écurité. Le nuage n'et plu une technologie «terrain de jeu». C'et en come the obligation to enure that data, ytem and uer are ecure wherever they may reide. We re train de devenir une olution grand public, et avec cette augmentation de l'utiliation vient l'obligation de 'aurer excited to tep up to the challenge of developing and improving the guideline urrounding thi progreive que le donnée, le ytème et le utiliateur ont écurié partout où il peuvent réider. Nou omme ravi technology.if you re intereted in dicuing big data and ecurity, I ll be peaking at the Secure World Expo de renforcer le défi de développer et d'améliorer le ligne directrice entourant cette technology.if progreive vou on Oct. 23 in Dalla and the Lonetar Application Security Conference 2013 on Oct. 25 in Autin. ête intéreé à dicuter de grande donnée et la écurité, je vai parler à la Secure World Expo le 23 octobre à Dalla et la Conférence Lonetar application Security 2013 le 25 octobre à Autin.

14 N à voir Date moi Année Nom_ource Type_ource Auteur Titre Url_bdd Langue_ Pay Texte_original Texte_traduit 42 4/1/ Marke_Blog_Adminitration Expert_étude MARKESS_Internationa Compte rendu de la table FRA France Dan le cadre du alon Cloud Computing World Expo en avril 2013, MARKESS International a animé la Dan le cadre du alon Cloud Computing World Expo en avril 2013, MARKESS International a animé la table ronde _Numérique l ronde ur le cloud que.marke.com/2013/08/com table ronde intitulée «Intercommunalité, département et région : où (en) ont le Cloud locaux? intitulée «Intercommunalité, département et région : où (en) ont le Cloud locaux? Qu apportent-il?» Cette locaux de collectivité pte-rendu-de-la-table-ronde-ur- Qu apportent-il?» Cette table ronde a réuni 3 témoin de collectivité locale ayant implémenté de table ronde a réuni 3 témoin de collectivité locale ayant implémenté de ervice de cloud elon de modèle et locale du Cloud le-cloud-locaux-de- ervice de cloud elon de modèle et de objectif parfoi différent. Leur témoignage a permi de de objectif parfoi différent. Leur témoignage a permi de confronter leur point de vue, en particulier ur le Computing World Expo collectivite-locale-du-cloud- computing-world-expo/ cloud privé entièrement dédié aux beoin de la collectivité et admi par tou le participant, la différence et admi par tou le participant, la différence principale réide dan l implémentation au ein de locaux de la confronter leur point de vue, en particulier ur le point clé uivant :- Le modèle d implémentation : le point clé uivant :- Le modèle d implémentation : le cloud privé entièrement dédié aux beoin de la collectivité principale réide dan l implémentation au ein de locaux de la collectivité (ca de Nîme Métropole, du collectivité (ca de Nîme Métropole, du Syndicat Manche Numérique) ou chez un pretataire externe (comme pour Syndicat Manche Numérique) ou chez un pretataire externe (comme pour la communauté d agglomération la communauté d agglomération du Bourget). Ce choix différent expliquent en partie d aprè le contexte dan du Bourget). Ce choix différent expliquent en partie d aprè le contexte dan lequel la déciion a été lequel la déciion a été prie pour chacune de ce collectivité. Par exemple, Nîme Métropole a décidé de paer prie pour chacune de ce collectivité. Par exemple, Nîme Métropole a décidé de paer on infratructure on infratructure en mode cloud il y a environ 5 an : à cette époque le offre externe n étaient pa uffiamment en mode cloud il y a environ 5 an : à cette époque le offre externe n étaient pa uffiamment mature mature et le niveau d infratructure réeau du territoire ne permettaient pa d enviager de ervice via le et le niveau d infratructure réeau du territoire ne permettaient pa d enviager de ervice via le réeau. réeau. La commande étant de modernier le SI elon une approche durable, il a néanmoin été décidé de recourir La commande étant de modernier le SI elon une approche durable, il a néanmoin été décidé de recourir au cloud mai opéré en interne. Si de choix devaient être opéré aujourd hui, l externaliation du cloud erait au cloud mai opéré en interne. Si de choix devaient être opéré aujourd hui, l externaliation du cloud enviageable (ou réerve du calcul du ROI de deux méthode). L avantage d un cloud externalié et erait enviageable (ou réerve du calcul du ROI de deux méthode). L avantage d un cloud externalié notamment d effectuer un tranfert de compétence de agent de la DSI ver la getion de projet et et notamment d effectuer un tranfert de compétence de agent de la DSI ver la getion de projet et l accompagnement de ervice métier (et non plu au profit de la getion technique d infratructure). Ce l accompagnement de ervice métier (et non plu au profit de la getion technique d infratructure). Ce bouleverement de mode de fonctionnement de la DSI et un point enible à prendre en compte dan la bouleverement de mode de fonctionnement de la DSI et un point enible à prendre en compte dan la conduite du projet. Dan le contexte de Manche Numérique, le yndicat a vocation, déjà depui de nombreue conduite du projet. Dan le contexte de Manche Numérique, le yndicat a vocation, déjà depui de année, à mutualier de ervice au bénéfice de commune du territoire, et à ce titre, dipoe de compétence nombreue année, à mutualier de ervice au bénéfice de commune du territoire, et à ce titre, et de reource néceaire pour opérer un cloud en interne (création d une tak force entre le ervice du dipoe de compétence et de reource néceaire pour opérer un cloud en interne (création d une yndicat et la DSI du coneil général). Cette notion de mutualiation, fondatrice du yndicat, qui e poitionne en tak force entre le ervice du yndicat et la DSI du coneil général). Cette notion de mutualiation, quelque orte comme un pretataire de ervice auprè de collectivité du département, jutifie un cloud privé fondatrice du yndicat, qui e poitionne en quelque orte comme un pretataire de ervice auprè de interne. Néanmoin, tou le ervice n auront pa forcément vocation à être localié dan le nuage départemental collectivité du département, jutifie un cloud privé interne. Néanmoin, tou le ervice n auront pa elon la nature de projet.- Le ervice propoé : le ervice d infratructure contituent le fondamentaux en forcément vocation à être localié dan le nuage départemental elon la nature de projet.- Le ervice répondant aux premier beoin de petite collectivité qui n ont pa le moyen d entretenir de erveur par ellemême. Dan le ca de Nîme Métropole ont mentionnée la vidéourveillance et l implémentation d uage propoé : le ervice d infratructure contituent le fondamentaux en répondant aux premier beoin de petite collectivité qui n ont pa le moyen d entretenir de erveur par elle-même. Dan le ca de numérique dan l éducation avec l arrivée de tableaux interactif, de tablette et de epace numérique de Nîme Métropole ont mentionnée la vidéourveillance et l implémentation d uage numérique dan travail (ENT). Progreivement, pour l enemble de témoin, il agira d évoluer ver de ervice innovant dit «l éducation avec l arrivée de tableaux interactif, de tablette et de epace numérique de travail (ENT). intelligent» avec notamment de application ur upport mobile, la getion énergétique de bâtiment, etc. La Progreivement, pour l enemble de témoin, il agira d évoluer ver de ervice innovant dit «montée en puiance de ervice doit e faire dan un climat de confiance : une collectivité débutera le plu intelligent» avec notamment de application ur upport mobile, la getion énergétique de bâtiment, ouvent par de ervice d infratructure (premier palier pour intaurer de nouveaux mode de fonctionnement) et etc. La montée en puiance de ervice doit e faire dan un climat de confiance : une collectivité une foi le condition de la confiance établie, elle e projettera ver d autre ervice.- Le retour ur 43 11/18/ Le_Monde_Informatique Pree_pécialiée Marye_Gro Le DSI doit orchetrer FRA France Jim débutera Hagemann le plu Snabe, ouvent co-ceo par de de ervice SAP, à d infratructure l'académie Diplomatique (premier palier Internationale, pour intaurer à Pari, de le nouveaux 14 novembre invetiement Jim Hagemann : Snabe, elon le co-ceo niveau de SAP, maturité à l'académie de projet Diplomatique préenté, le Internationale, bénéfice ne à ont Pari, pa le encore 14 novembre complètement l'innovation, elon Jim e.fr/actualite/lire-le-di-doit Crédit : D.R. Jim Hagemann Snabe, co-ceo de SAP juqu'en 2014, décrit une double miion pour Crédit : D.R. Jim Hagemann Snabe, co-ceo de SAP juqu'en 2014, décrit une double miion pour le DSI : Hagemann Snabe co- orchetrer-l-innovation-elon-le- co-ceo-de-ap html l'innovation. Et i le direction générale et métier doivent réinventer le modèle économique en direction générale et métier doivent réinventer le modèle économique en 'invetiant dan le numérique, le DSI : augmenter l'efficacité du ytème d'information tout en réduiant le coût pour réinvetir dan augmenter l'efficacité du ytème d'information tout en réduiant le coût pour réinvetir dan l'innovation. Et i le CEO de SAP 'invetiant dan le numérique, c'et toujour la DSI qui maîtrie le capacité technologique. Jim c'et toujour la DSI qui maîtrie le capacité technologique. Jim Hagemann Snabe, co-ceo de l'éditeur de Hagemann Snabe, co-ceo de l'éditeur de logiciel SAP depui février 2010, a répondu librement à quelque logiciel SAP depui février 2010, a répondu librement à quelque quetion lor d'une entrevue avec de quetion lor d'une entrevue avec de journalite, jeudi dernier à Pari. L'entretien 'et tenu en amont journalite, jeudi dernier à Pari. L'entretien 'et tenu en amont d'une rencontre avec de DSI françai ur le d'une rencontre avec de DSI françai ur le thème de la tranformation de grande organiation thème de la tranformation de grande organiation mondiale. Au gré de thème abordé, le dirigeant a décrit mondiale. Au gré de thème abordé, le dirigeant a décrit le rôle clé joué par le technologie de le rôle clé joué par le technologie de l'information dan le développement de entreprie, et plu largement dan l'information dan le développement de entreprie, et plu largement dan la ociété tout entière, en la ociété tout entière, en mettant l'accent ur la néceité d'innover. La valeur de acteur IT a crû de façon mettant l'accent ur la néceité d'innover. La valeur de acteur IT a crû de façon ignificative en 10 an, a ignificative en 10 an, a d'abord rappelé Jim Hagemann Snabe. Il pèent actuellement 42% de 10 première d'abord rappelé Jim Hagemann Snabe. Il pèent actuellement 42% de 10 première capitaliation capitaliation bourière contre 21% il y a dix an. «Nou omme en face d'une numériation généraliée et, quel bourière contre 21% il y a dix an. «Nou omme en face d'une numériation généraliée et, quel que que oit le ecteur d'activité, l'it et en particulier le logiciel vont jouer un rôle important. Chaque entreprie doit oit le ecteur d'activité, l'it et en particulier le logiciel vont jouer un rôle important. Chaque entreprie doit devenir technologique, pa eulement pour fonctionner plu efficacement, mai aui pour innover ur on modèle devenir technologique, pa eulement pour fonctionner plu efficacement, mai aui pour innover ur on économique, ur e produit et ur e ervice», a ouligné le co-ceo uédoi, qui quittera on pote en 2014, modèle économique, ur e produit et ur e ervice», a ouligné le co-ceo uédoi, qui quittera on laiant le commande du groupe SAP au co-ceo américain Bill McDermott (*). Deux agenda ur le bureau de pote en 2014, laiant le commande du groupe SAP au co-ceo américain Bill McDermott (*). Deux DSI Au-delà de DSI/CIO, le dirigeant d'entreprie eux-même doivent e tourner ver la technologie, a pointé agenda ur le bureau de DSI Au-delà de DSI/CIO, le dirigeant d'entreprie eux-même doivent e Jim Hagemann Snabe, en évoquant la concluion d'un récent ommet à New York au cour duquel SAP avait réuni tourner ver la technologie, a pointé Jim Hagemann Snabe, en évoquant la concluion d'un récent ommet à 40 CEO (chief executive officer). Autre évolution cruciale, le donnée ont devenue un actif clé pour le New York au cour duquel SAP avait réuni 40 CEO (chief executive officer). Autre évolution cruciale, le entreprie, «an doute le plu important», ce qui donne aux direction IT l'opportunité d'un nouveau rôle, qui va donnée ont devenue un actif clé pour le entreprie, «an doute le plu important», ce qui donne aux bien au-delà de la imple getion du SI et de la fourniture d'outil informatique. «Je croi aui que le CIO vont direction IT l'opportunité d'un nouveau rôle, qui va bien au-delà de la imple getion du SI et de la fourniture nouer de relation plu étroite avec un nombre réduit de fournieur pour avoir une viibilité ur le innovation d'outil informatique. «Je croi aui que le CIO vont nouer de relation plu étroite avec un nombre qu'il préparent. On le voit chez SAP», a décrit le co-ceo. Jim Hagemann Snabe voit deux agenda ur le réduit de fournieur pour avoir une viibilité ur le innovation qu'il préparent. On le voit chez SAP», a bureaux de CIO. D'une part, ceux-ci doivent maintenir et mettre à jour le SI, en augmentant on efficacité et en décrit le co-ceo. Jim Hagemann Snabe voit deux agenda ur le bureaux de CIO. D'une part, ceux-ci réduiant le coût total de poeion de reource IT. D'autre part, il pourront réinvetir dan l'innovation l'argent doivent maintenir et mettre à jour le SI, en augmentant on efficacité et en réduiant le coût total de aini économié, ouligne le dirigeant de SAP. Ce qui permettra à l'entreprie de e différencier. Il faut donc poeion de reource IT. D'autre part, il pourront réinvetir dan l'innovation l'argent aini économié, renforcer le effort de tandardiation et de implification ur le domaine commun à toute entreprie («et le ouligne le dirigeant de SAP. Ce qui permettra à l'entreprie de e différencier. Il faut donc renforcer le cloud apporte ici un moyen d'être plu efficace», pointe-t-il) afin de pouvoir 'engager dan de nouveaux domaine. effort de tandardiation et de implification ur le domaine commun à toute entreprie («et le cloud «Je pene que ce fut l'un de changement le plu important de SAP. Nou nou focaliion ur l'efficacité. apporte ici un moyen d'être plu efficace», pointe-t-il) afin de pouvoir 'engager dan de nouveaux Maintenant, avec no technologie in-memory et mobile, nou permetton aui l'innovation». Dan la plupart de domaine. «Je pene que ce fut l'un de changement le plu important de SAP. Nou nou focaliion ecteur d'activité, avec la «digitaliation» et la puiance fournie par l'information, le entreprie ont en train de ur l'efficacité. Maintenant, avec no technologie in-memory et mobile, nou permetton aui l'innovation tranformer leur modèle économique. «Il y a toujour eu de l'innovation, mai à caue de la numériation, de la 44 10/15/ Le_Monde_Informatique Pree_pécialiée Bertrand_Lemaire Le cloud éduit de plu en FRA France Marke». Dan la International plupart de a ecteur réalié une d'activité, étude avec ur le la tendance «digitaliation de l'externaliation» et la puiance de fournie infratructure par l'information, poe Marke de capteur International et de a réalié volume une de étude donnée ur le géré, tendance le changement de l'externaliation 'accélèrent de et infratructure certain d'entre informatique. eux créent plu le DSI Françai e.fr/actualite/lire-le-cloud- informatique. Le cloud computing éduit clairement le DSI en la matière. Plu du tier de décideur IT Le cloud computing éduit clairement le DSI en la matière. Plu du tier de décideur IT françai conidèrent que (étude Marke) eduit-de-plu-en-plu-le-di- francai html computing qu'avec toute le autre forme d'externaliation d'infratructure informatique, moin d'une forme d'externaliation d'infratructure informatique, moin d'une entreprie ur dix etimant l'invere. C'et le françai conidèrent que le retour ur invetiement et nettement plu avantageux avec le cloud le retour ur invetiement et nettement plu avantageux avec le cloud computing qu'avec toute le autre entreprie ur dix etimant l'invere. C'et le premier eneignement de la dernière étude publiée par le premier eneignement de la dernière étude publiée par le cabinet Marke International. Actuellement, plu de la cabinet Marke International. Actuellement, plu de la moitié de entreprie ont recour au cloud et un moitié de entreprie ont recour au cloud et un quart de plu enviage de le faire d'ici A terme, plu de neuf quart de plu enviage de le faire d'ici A terme, plu de neuf entreprie ur dix devraient utilier une entreprie ur dix devraient utilier une forme ou une autre du cloud. Cependant, le partie du ytème forme ou une autre du cloud. Cependant, le partie du ytème d'information confiée à un cloud ont peu d'information confiée à un cloud ont peu ophitiquée : tockage/auvegarde/archivage, meagerie, ophitiquée : tockage/auvegarde/archivage, meagerie, collaboratif... En moindre meure, le cloud ert collaboratif... En moindre meure, le cloud ert également aux environnement de tet et à la production de également aux environnement de tet et à la production de application non-tratégique. Côté budget, la application non-tratégique. Côté budget, la tendance et à l'augmentation pour plu de la moitié de entreprie tendance et à l'augmentation pour plu de la moitié de entreprie ayant répondu à l'enquête de Marke ayant répondu à l'enquête de Marke International. La réduction n'et enviagée que par une entreprie ur vingt. International. La réduction n'et enviagée que par une entreprie ur vingt. Mai, dan le troi quart de Mai, dan le troi quart de ca, le budget conacré au cloud et inférieur au quart du budget global de la DSI. ca, le budget conacré au cloud et inférieur au quart du budget global de la DSI. Au-delà de économie, Au-delà de économie, le cloud computing et également plébicité pour la flexibilité qu'il apporte et le facilité en le cloud computing et également plébicité pour la flexibilité qu'il apporte et le facilité en adminitration adminitration entraînant de gain de temp pour le équipe informatique. A propo de l'étude. L'étude «entraînant de gain de temp pour le équipe informatique. A propo de l'étude. L'étude «Externaliation Externaliation de infratructure IT avec le cloud computing : approche, ROI & tendance 2015» a été réaliée de infratructure IT avec le cloud computing : approche, ROI & tendance 2015» a été réaliée par par Marke International avec le ponoring de OVH et T-Sytem aini que le outien logitique de l'itsmf et de Marke International avec le ponoring de OVH et T-Sytem aini que le outien logitique de l'itsmf et Taru à l'occaion du alon Cloud IT Expo. Elle et baée ur une enquête réaliée de juillet à eptembre 2013 de Taru à l'occaion du alon Cloud IT Expo. Elle et baée ur une enquête réaliée de juillet à auprè de 100 décideur au ein d'entreprie et d'adminitration en France (dont 75% de décideur IT) aini que eptembre 2013 auprè de 100 décideur au ein d'entreprie et d'adminitration en France (dont 75% de de 75 pretataire. décideur IT) aini que de 75 pretataire.

15 N à voir Date moi Année Nom_ource Type_ource Auteur Titre Url_bdd Langue_ Pay Texte_original Texte_traduit 45 10/8/ Le_Monde_Informatique Pree_pécialiée Paul_Ruben ; Le DSI bientôt ou Jean_Elyan l'autorité de directeur marketing? 46 4/23/ ZDnet Pree_pécialiée Chritophe_Auffray Le Cloud a-t-il un coût ocial pour la DSI? 47 10/2/ ZDnet Pree_pécialiée NC Cloud hybride : encore rarement une réalité en entreprie FRA France Avec la révolution numérique en cour dan le entreprie, le rôle traditionnel de DSI - déjà mi à mal par Avec la révolution numérique en cour dan le entreprie, le rôle traditionnel de DSI - déjà mi à mal par e.fr/actualite/lire-le-di- l'externaliation - connait un nouveau coup de boutoir avec la montée en puiance de métier ur le l'externaliation - connait un nouveau coup de boutoir avec la montée en puiance de métier ur le quetion bientot-ou-l-autorite-de- quetion informatique. Le CMO (Chief Marketing Officer) devient aujourd'hui le principal concurrent du CIO informatique. Le CMO (Chief Marketing Officer) devient aujourd'hui le principal concurrent du CIO et demain peutêtre on upérieur hiérarchique et budgétaire.dan le année qui viennent, de nombreux DSI vont réalier qu'il directeur-marketing- et demain peut-être on upérieur hiérarchique et budgétaire.dan le année qui viennent, de nombreux html DSI vont réalier qu'il travaillent pour le directeur du marketing, et leur ervice informatique ne eront travaillent pour le directeur du marketing, et leur ervice informatique ne eront guère plu qu'un pôle guère plu qu'un pôle technologique du département marketing. Tel et le point de vue de Larry Weber, technologique du département marketing. Tel et le point de vue de Larry Weber, préident de la ociété de préident de la ociété de ervice marketing W2 Group, fondateur du cabinet de relation publique Weber ervice marketing W2 Group, fondateur du cabinet de relation publique Weber Group, et par ailleur Group, et par ailleur conférencier et auteur réputé. «Il retera encore toute le tâche ennuyeue conférencier et auteur réputé. «Il retera encore toute le tâche ennuyeue traditionnelle de l'informatique, i traditionnelle de l'informatique, i bien que le DSI auront encore du travail», a expliqué Larry Weber. «bien que le DSI auront encore du travail», a expliqué Larry Weber. «Mai à long terme, je pene que le DSI aura Mai à long terme, je pene que le DSI aura une fonction moin importante que celle du directeur marketing, une fonction moin importante que celle du directeur marketing, quel que oit le titre qu'on donnera plu tard à ce quel que oit le titre qu'on donnera plu tard à ce directeur», a-t-il ajouté. Selon lui, la principale tâche du directeur», a-t-il ajouté. Selon lui, la principale tâche du DSI era d'aider le directeur marketing à électionner le DSI era d'aider le directeur marketing à électionner le meilleur logiciel et plate-forme d'automatiation meilleur logiciel et plate-forme d'automatiation marketing et de le intégrer avec d'autre ytème marketing et de le intégrer avec d'autre ytème d'entreprie. «Virage culturel» «Ce type de d'entreprie. «Virage culturel» «Ce type de coopération era ûrement différent du mode de fonctionnement trè coopération era ûrement différent du mode de fonctionnement trè indépendant qui a dominé par le paé indépendant qui a dominé par le paé», a-t-il déclaré. «C'et un vrai changement culturel, parce que», a-t-il déclaré. «C'et un vrai changement culturel, parce que traditionnellement le département IT et traditionnellement le département IT et phyiquement loin du département marketing, le code vetimentaire de phyiquement loin du département marketing, le code vetimentaire de peronnel et différent, et il n'y a peronnel et différent, et il n'y a pa de communication entre le peronnel de l'it et du marketing. Or c'et aini pa de communication entre le peronnel de l'it et du marketing. Or c'et aini que le DSI va devoir que le DSI va devoir évoluer. Il y a entre eux un conflit inhérent qui néceitera l'arbitrage du PDG. Mai je pene évoluer. Il y a entre eux un conflit inhérent qui néceitera l'arbitrage du PDG. Mai je pene que dan la que dan la plupart de ca, celui-ci e rangera du côté du marketing», a-t-il encore ajouté. Le moteur de ce plupart de ca, celui-ci e rangera du côté du marketing», a-t-il encore ajouté. Le moteur de ce changement, c'et que la publicité traditionnelle a été remplacée par le média ociaux, le big data et le changement, c'et que la publicité traditionnelle a été remplacée par le média ociaux, le big data et le déciionnel et que ce outil ont jutement ceux que le entreprie utilieront pour atteindre leur client et pour déciionnel et que ce outil ont jutement ceux que le entreprie utilieront pour atteindre leur client et leur offrir la meilleure expérience poible. «Aujourd'hui, le département marketing et tributaire de la technologie pour leur offrir la meilleure expérience poible. «Aujourd'hui, le département marketing et tributaire de la et le directeur marketing doit demander de l'aide pour dipoer du bon logiciel, an toutefoi 'impliquer dan la technologie et le directeur marketing doit demander de l'aide pour dipoer du bon logiciel, an toutefoi technologie et pour jute avoir quelque choe qui fonctionne», pouruit Larry Weber. DSI-Directeur marketing : ver 'impliquer dan la technologie et pour jute avoir quelque choe qui fonctionne», pouruit Larry Weber. DSI- une extenion de compétence «Mai le DSI ne era pa le eul à devoir 'adapter», a modéré le PDG de W2 Directeur marketing : ver une extenion de compétence «Mai le DSI ne era pa le eul à devoir Group. Selon lui, le directeur marketing va également devoir évoluer et e préparer à ce nouveau monde du 'adapter», a modéré le PDG de W2 Group. Selon lui, le directeur marketing va également devoir évoluer et marketing technologique. «Il faudra à la foi de directeur marketing avec davantage de compétence technique e préparer à ce nouveau monde du marketing technologique. «Il faudra à la foi de directeur marketing et de DSI plu avié en matière de marketing». Si bien que d'ici cinq an, le deux domaine eront moin avec davantage de compétence technique et de DSI plu avié en matière de marketing». Si bien que éloigné l'un de l'autre et le fonction auront évolué ver de pote de «vice-préident technologie data ou VP d'ici cinq an, le deux domaine eront moin éloigné l'un de l'autre et le fonction auront évolué ver de content», de «vice-préident média ociaux ou VP Social Media» et «vice-préident expérience client ou VP pote de «vice-préident technologie data ou VP content», de «vice-préident média ociaux ou VP cutomer experience» comme le uggère Larry Weber. Mai même, i comme le prédit le CEO de W2 Group, le Social Media» et «vice-préident expérience client ou VP cutomer experience» comme le uggère Larry rôle du DSI et réduit à celui de coneiller en technologie pour le département marketing, il retera encore Weber. Mai même, i comme le prédit le CEO de W2 Group, le rôle du DSI et réduit à celui de coneiller beaucoup de «tâche ennuyeue traditionnelle». Cela inclut de nombreue conidération IT, comme la FRA France Cloud en technologie Computing pour : Le le Cloud département menace-t-il marketing, de dépeupler il retera le encore direction beaucoup informatique de «tâche de entreprie ennuyeue ou de écurité Cloud Computing et la conformité, : Le Cloud dont menace-t-il le conéquence de dépeupler ont vitale direction pour l'entreprie. informatique DSI-Directeur de entreprie marketing ou de : un conflit cloud-a-t-il-un-cout-ocial-pour- la-di htm expert, l enjeu et d abord d anticiper et d accompagner le changement. Le Cloud Computing, c et l enjeu et d abord d anticiper et d accompagner le changement. Le Cloud Computing, c et fabuleux. C et la bouleverer le compétence préente au ein de la DSI? La répone ne peut être unique et pour le bouleverer le compétence préente au ein de la DSI? La répone ne peut être unique et pour le expert, fabuleux. C et la tonalité générale du dicour de la majorité de fournieur de olution Cloud, tonalité générale du dicour de la majorité de fournieur de olution Cloud, préentée notamment comme un préentée notamment comme un moyen de faire de économie et de gagner en agilité. Mai ce tableau moyen de faire de économie et de gagner en agilité. Mai ce tableau idyllique n occulte-t-il pa d autre ujet, idyllique n occulte-t-il pa d autre ujet, dont celui de l impact du Cloud ur l emploi? Le Cloud Computing dont celui de l impact du Cloud ur l emploi? Le Cloud Computing World expo de 10 et 11 avril fut l occaion de World expo de 10 et 11 avril fut l occaion de débattre de cette quetion, qui pourrait toutefoi être étendue débattre de cette quetion, qui pourrait toutefoi être étendue à toute le mutation technologique. Le ujet, à toute le mutation technologique. Le ujet, volontairement provocateur, du débat : le Cloud a-t-il un coût volontairement provocateur, du débat : le Cloud a-t-il un coût ocial meurable pour la DSI? «Ne faion pa ocial meurable pour la DSI? «Ne faion pa d angélime. Il y a de peronne qui ne uivront pa»une d angélime. Il y a de peronne qui ne uivront pa»une choe et ûre de l aveu de l ancien DSI adjoint du choe et ûre de l aveu de l ancien DSI adjoint du Centre Pompidou, Trieu Huynh Thien, «la mie en place Centre Pompidou, Trieu Huynh Thien, «la mie en place d un projet Cloud ne va pa an inquiétude, à de d un projet Cloud ne va pa an inquiétude, à de degré diver, pour différente population de degré diver, pour différente population de l entreprie» : la direction générale pour de raion de maîtrie et l entreprie» : la direction générale pour de raion de maîtrie et de localiation de donnée, le de localiation de donnée, le partenaire ociaux car le Cloud et aocié à l externaliation et enfin le effectif partenaire ociaux car le Cloud et aocié à l externaliation et enfin le effectif technique, en particulier technique, en particulier ur la partie infratructure, concerné au premier chef. Mai pour Batien Martin Da ur la partie infratructure, concerné au premier chef. Mai pour Batien Martin Da Torre de CA Torre de CA Technologie, l inquiétude, voire la peur, n et pa pécifique au Cloud. «La peur et au centre de Technologie, l inquiétude, voire la peur, n et pa pécifique au Cloud. «La peur et au centre de préoccupation. C et humain. Le changement de habitude apporte naturellement on lot de quetion» juge-t-il, préoccupation. C et humain. Le changement de habitude apporte naturellement on lot de quetion» préconiant donc une approche comprenant un volet d accompagnement au changement.«ne faion pa juge-t-il, préconiant donc une approche comprenant un volet d accompagnement au changement.«ne d angélime. Il y a de peronne qui ne uivront pa. Et dan ce reclaement, il y aura effectivement de faion pa d angélime. Il y a de peronne qui ne uivront pa. Et dan ce reclaement, il y aura arbitrage et de licenciement qui vont avoir lieu» reconnaît Batien Martin Da Torre, qui ajoute que de effectivement de arbitrage et de licenciement qui vont avoir lieu» reconnaît Batien Martin Da Torre, embauche et de évolution interviendront également. Un avi partagé par Françoi Juillot, directeur de l'offre qui ajoute que de embauche et de évolution interviendront également. Un avi partagé par Françoi Cloud Tranformation chez Devoteam, et pour qui l enjeu pour la DSI et «de e projeter ur une viion à terme de Juillot, directeur de l'offre Cloud Tranformation chez Devoteam, et pour qui l enjeu pour la DSI et «de e leur nouveau rôle», à avoir un rôle d agrégateur de ervice, produit en interne ou diponible à l extérieur. «Il projeter ur une viion à terme de leur nouveau rôle», à avoir un rôle d agrégateur de ervice, produit en faut faire un état de lieux de compétence, de métier et de fonction» «Forcément, ce nouveau rôle implique interne ou diponible à l extérieur. «Il faut faire un état de lieux de compétence, de métier et de de changement de compétence : moin de compétence technique, plu de compétence d architecture et fonction» «Forcément, ce nouveau rôle implique de changement de compétence : moin de d organiation» commente-t-il encore. Pour l avocate Erika Orengo, l apect ocial doit donc impérativement être compétence technique, plu de compétence d architecture et d organiation» commente-t-il encore. Pour un de premier élément traité dan le cadre d un projet Cloud.«Il faut faire un état de lieux de compétence, l avocate Erika Orengo, l apect ocial doit donc impérativement être un de premier élément traité dan de métier et de fonction, voir ce qui et en place dan l entreprie et ce que cela va devenir. A partir de là, on le cadre d un projet Cloud.«Il faut faire un état de lieux de compétence, de métier et de fonction, voir aboutit à une ituation aez imple : de emploi vont pouvoir évoluer, de fonction eront réorientée, et d autre ce qui et en place dan l entreprie et ce que cela va devenir. A partir de là, on aboutit à une ituation aez qui malheureuement devront être upprimée» oberve Erika Orengo, du cabinet Orengo. Voilà qui ne devrait pa imple : de emploi vont pouvoir évoluer, de fonction eront réorientée, et d autre qui raurer un certain nombre de alarié directement concerné. «Il y a de notion de communication interne et de malheureuement devront être upprimée» oberve Erika Orengo, du cabinet Orengo. Voilà qui ne devrait pédagogie qu il et trè important de mettre en place vraiment en amont» préconie par conéquent Erika Orengo. pa raurer un certain nombre de alarié directement concerné. «Il y a de notion de communication Mai communication ne veut pa dire pour l employeur e outraire à e obligation légale, notamment en interne et de pédagogie qu il et trè important de mettre en place vraiment en amont» préconie par matière de formation et de reclaement.pour autant, le licenciement, au pire, ou implement le conéquence FRA France Cloud conéquent Computing Erika : Orengo. Le déploiement Mai communication en matière ne de veut Cloud pa hybride dire pour ont l employeur encore trè e rare outraire elon Gartner, à e qui RH, Cloud ne Computing ont pa un : Le paage déploiement obligé. «en De matière Cloud de naient Cloud hybride différent ont encore métier trè et un rare SaaS elon deiné Gartner, par le qui marketing etime oud-hybride-encore-rarement- etime néanmoin que ceux-ci devraient connaître un cycle de maturité, dan le trè grande entreprie, néanmoin que ceux-ci devraient connaître un cycle de maturité, dan le trè grande entreprie, comparable à une-realite-en-entreprie- comparable à celui du Cloud privé. A condition d avoir pené on architecture en ce en. Pour le celui du Cloud privé. A condition d avoir pené on architecture en ce en. Pour le entreprie, le choix ne e htm entreprie, le choix ne e limite pa à arbitrer entre Cloud privé et Cloud public. Une approche hybride, qui limite pa à arbitrer entre Cloud privé et Cloud public. Une approche hybride, qui combinerait le deux, en fonction combinerait le deux, en fonction par exemple d exigence technique ou de contrainte de écurité de par exemple d exigence technique ou de contrainte de écurité de donnée, exite également. De nombreux donnée, exite également. De nombreux fournieur e ont d ailleur depui engouffré dan la brèche. fournieur e ont d ailleur depui engouffré dan la brèche. Cependant, cette troiième voie et encore peu Cependant, cette troiième voie et encore peu explorée, contate Gartner qui fait un parallèle avec le explorée, contate Gartner qui fait un parallèle avec le développement du Cloud privé. Le déploiement réel ont développement du Cloud privé. Le déploiement réel ont "faible", mai le ambition "élevée"«le "faible", mai le ambition "élevée"«le cloud computing hybride et aujourd hui au même niveau que l était le cloud computing hybride et aujourd hui au même niveau que l était le cloud privé il y a troi an ; c et-à-dire cloud privé il y a troi an ; c et-à-dire que le déploiement réel ont faible, mai le apiration élevée» que le déploiement réel ont faible, mai le apiration élevée» commente aini le cabinet. En commente aini le cabinet. En conéquence, Gartner prévoit que prè de la moitié de grande entreprie auront conéquence, Gartner prévoit que prè de la moitié de grande entreprie auront déployé du Cloud déployé du Cloud hybride d ici la fin %, c et la part d entre elle qui auraient aini déjà déployé du Cloud hybride d ici la fin %, c et la part d entre elle qui auraient aini déjà déployé du Cloud privé. Et privé. Et 11% enviageraient de le faire en Selon Gartner, le Cloud privé a atteint une phae de maturité et la 11% enviageraient de le faire en Selon Gartner, le Cloud privé a atteint une phae de maturité et la prochaine étape pour le entreprie et donc l hybridation. Car, prévient le cabinet, le mode privé ne peut être la prochaine étape pour le entreprie et donc l hybridation. Car, prévient le cabinet, le mode privé ne peut répone appropriée à tou le ervice. «Le cloud privé et une approche pécifique de l'informatique qui tirera être la répone appropriée à tou le ervice. «Le cloud privé et une approche pécifique de l'informatique parti de la virtualiation, mai qui ne convient pa pour tou le ervice. Alor que la majorité de moyenne et qui tirera parti de la virtualiation, mai qui ne convient pa pour tou le ervice. Alor que la majorité de grande entreprie bâtira et déploiera de ervice de cloud privé au cour de prochaine année, le cloud privé moyenne et grande entreprie bâtira et déploiera de ervice de cloud privé au cour de prochaine ne era utiliée que pour de ervice pécifique et appropriée» oberve l analyte Thoma Bittman. Le ocle année, le cloud privé ne era utiliée que pour de ervice pécifique et appropriée» oberve l analyte technologique du Cloud privé doit être pené pour l'hybride. Si la technologie «relativement immature et en Thoma Bittman. Le ocle technologique du Cloud privé doit être pené pour l'hybride. Si la technologie «contante évolution» n et pa l enjeu majeur (et ne doit pa l être) de entreprie pour contruire leur Cloud relativement immature et en contante évolution» n et pa l enjeu majeur (et ne doit pa l être) de privé, pour Gartner elle n en demeure pa moin critique. «Si le projet auront tendance à démarrer petit, avec entreprie pour contruire leur Cloud privé, pour Gartner elle n en demeure pa moin critique. «Si le de fonctionnalité limitée, il et important néanmoin de choiir un ocle technologique évolutif tant en terme projet auront tendance à démarrer petit, avec de fonctionnalité limitée, il et important néanmoin de de richee fonctionnelle qu en terme d interopérabilité de cloud hybride pour l avenir» préconie aini Thoma choiir un ocle technologique évolutif tant en terme de richee fonctionnelle qu en terme Bittman. L analyte uggère une autre alternative vraiemblable? conitant à opter pour une technologie d interopérabilité de cloud hybride pour l avenir» préconie aini Thoma Bittman. L analyte uggère une offrant un retour ur invetiement rapide (par exemple deux an), ce qui permettra à l entreprie de réalier par la autre alternative vraiemblable? conitant à opter pour une technologie offrant un retour ur uite un changement technologique i elle le décide. invetiement rapide (par exemple deux an), ce qui permettra à l entreprie de réalier par la uite un changement technologique i elle le décide.

16 N à voir Date moi Année Nom_ource Type_ource Auteur Titre Url_bdd Langue_ Pay Texte_original Texte_traduit 48 9/1/ Aproged Aociation_de_profeionne l Aproged Chantier d'archivage ur le Cloud FRA France Le but de ce chantier et de réalier un livre blanc ur le volet «getion de contenu» de l Aproged. Ce LB Le but de ce chantier et de réalier un livre blanc ur le volet «getion de contenu» de l Aproged. Ce LB hp/aociation/chantier- intitulera «Archivage ur le Cloud Une nouvelle perpective». Il aura pour but de faire le point ur intitulera «Archivage ur le Cloud Une nouvelle perpective». Il aura pour but de faire le point ur l utiliation du Archivage-ur-le-Cloud.html l utiliation du Cloud en tant que tratégie d entreprie pour l archivage de document d entreprie. Le livre Cloud en tant que tratégie d entreprie pour l archivage de document d entreprie. Le livre blanc abordera le blanc abordera le apect technique, organiationnel et contractuel à mettre en œuvre pour permettre la apect technique, organiationnel et contractuel à mettre en œuvre pour permettre la mie en place d un mie en place d un politique d archivage intégrant le Cloud comme upport. Il permettra d aborder le politique d archivage intégrant le Cloud comme upport. Il permettra d aborder le principe de bae qui devront principe de bae qui devront régir la mie en place d un SAE Cloud. Publication : 4 page le 20/12/2013, régir la mie en place d un SAE Cloud. Publication : 4 page le 20/12/2013, Livre blanc le 15/01/2014. Dubourg Livre blanc le 15/01/2014. Dubourg Adminitrateur et Secrétaire de l Aproged / Ever Team Reponable du Adminitrateur et Secrétaire de l Aproged / Ever Team Reponable du chantier Archivage ur le Cloud. Membre: chantier Archivage ur le Cloud. Membre: Philippe Chantin, Ourouk, Françoi Chazalon, RSD, Dominique Philippe Chantin, Ourouk, Françoi Chazalon, RSD, Dominique Cotte, Ourouk, Stéphane Croiier, RSD, Eric Cotte, Ourouk, Stéphane Croiier, RSD, Eric Decour, Tei, Jean Mourain, RSD, Nicola Sancinito, Decour, Tei, Jean Mourain, RSD, Nicola Sancinito, I.R.I.S. France, Gérard Weiz, SIRIUS SYSTEMS, Ocar I.R.I.S. France, Gérard Weiz, SIRIUS SYSTEMS, Ocar Wollmann, Group STS. Wollmann, Group STS /5/ net pree_pécialiée Xavier_Bieul A budget égal, le DSI FRA France Selon une étude de PAC, la majorité de DSI françai font face en 2013 à une tagnation de leur budget. Selon une étude de PAC, la majorité de DSI françai font face en 2013 à une tagnation de leur budget. Pour invetient quand même 6906/a-budget-egal-le-di- Pour autant, il trouvent de marge de manœuvre pour de projet lié au cloud ou au big data. Cette autant, il trouvent de marge de manœuvre pour de projet lié au cloud ou au big data. Cette année encore, le dan le cloud invetient-quand-meme-dan- le-cloud/ accompagner la tranformation digitale de leur entreprie. Selon Pierre Audoin Conultant (PAC) qui a tranformation digitale de leur entreprie. Selon Pierre Audoin Conultant (PAC) qui a interrogé 139 DSI, la année encore, le DSI jouent le équilibrite, conciliant réduction de de coût et projet innovant pour DSI jouent le équilibrite, conciliant réduction de de coût et projet innovant pour accompagner la interrogé 139 DSI, la majorité de entreprie françaie font face en 2013 à la tabiliation de leur budget majorité de entreprie françaie font face en 2013 à la tabiliation de leur budget IT avec une décroiance IT avec une décroiance moyenne attendue de 0,1%. Cette apparente tagnation de budget cache moyenne attendue de 0,1%. Cette apparente tagnation de budget cache toutefoi de diparité. «Le toutefoi de diparité. «Le entreprie pouruivent dan la voie de l externaliation, ce qui profite au entreprie pouruivent dan la voie de l externaliation, ce qui profite au marché de logiciel et ervice, note marché de logiciel et ervice, note Franck Naah, vice-préident de opération de PAC. Par ailleur, 25 Franck Naah, vice-préident de opération de PAC. Par ailleur, 25 à 30 % de dépene IT ont réaliée par à 30 % de dépene IT ont réaliée par le direction métier.» Pour 2014, PAC enviage le retour de la le direction métier.» Pour 2014, PAC enviage le retour de la croiance avec de budget IT en haue de 0 à croiance avec de budget IT en haue de 0 à 2 %. En attendant, le DSI doivent maintenir le 2 %. En attendant, le DSI doivent maintenir le réduction de coût pour e dégager de marge de manœuvre et réduction de coût pour e dégager de marge de manœuvre et invetir dan de nouveaux projet. La invetir dan de nouveaux projet. La preion ur le SSII a montré e limite. Etrangler on fournieur ne peut preion ur le SSII a montré e limite. Etrangler on fournieur ne peut qu aboutir à de dérive qu aboutir à de dérive fâcheue. Franck Naah remarque d ailleur que le acheteur ne ont plu fâcheue. Franck Naah remarque d ailleur que le acheteur ne ont plu financièrement intéreé à la financièrement intéreé à la eule baie du Taux journalier moyen mai au coût global du projet. «A quoi cela eule baie du Taux journalier moyen mai au coût global du projet. «A quoi cela ert de baier le TJM de ert de baier le TJM de 10 % i le projet dérape de 6 moi?», interroge-t-il. A l invere, une entreprie 10 % i le projet dérape de 6 moi?», interroge-t-il. A l invere, une entreprie utiliatrice peut propoer de utiliatrice peut propoer de baier le niveau de engagement de ervice (SLA) lor de la renégociation d un baier le niveau de engagement de ervice (SLA) lor de la renégociation d un contrat d infogérance en contrat d infogérance en contrepartie d une ritourne. De plu en plu de SSII commencent à engager ur de contrepartie d une ritourne. De plu en plu de SSII commencent à engager ur de indicateur de uccè indicateur de uccè (KPI) métier comme le recrutement de nouveaux client. Cloud et écurité, le deux motclé de DSI en En ce qui concerne le nouveaux projet, la conolidation et la virtualiation de (KPI) métier comme le recrutement de nouveaux client. Cloud et écurité, le deux mot-clé de DSI en En ce qui concerne le nouveaux projet, la conolidation et la virtualiation de infratructure à infratructure à traver le cloud computing apparaient clairement prioritaire pour le DSI. Sachant que pour tout traver le cloud computing apparaient clairement prioritaire pour le DSI. Sachant que pour tout projet de projet de tranformation d infratructure, il faut commencer par invetir avant d obtenir de gain ur le budget tranformation d infratructure, il faut commencer par invetir avant d obtenir de gain ur le budget fonctionnement. Le SaaS continue, pour a part, a croiance à deux chiffre en Selon PAC, ce mode de fonctionnement. Le SaaS continue, pour a part, a croiance à deux chiffre en Selon PAC, ce olution logicielle hébergée devrait continuer à croître le deux prochaine année, en particulier dan la mode de olution logicielle hébergée devrait continuer à croître le deux prochaine année, en mobilité, la écurité et le CRM. Franck Naah oberve une tendance à l émergence d App tore privé. De particulier dan la mobilité, la écurité et le CRM. Franck Naah oberve une tendance à l émergence place de marché interne propoant en libre-ervice pluieur application de type RH ou CRM. Un moyen pour d App tore privé. De place de marché interne propoant en libre-ervice pluieur application de type le DSI de ne plu être contourné par le métier en leur offrant une élection de olution écuriée. La écurité RH ou CRM. Un moyen pour le DSI de ne plu être contourné par le métier en leur offrant une élection et jutement l autre priorité de DSI en terme de dépene. «Il n y a pa de gro chantier de écurité. En de olution écuriée. La écurité et jutement l autre priorité de DSI en terme de dépene. «Il n y a revanche, la écurité et dan énormément de projet lié au cloud, aux RSE ou à la mobilité», oberve Franck pa de gro chantier de écurité. En revanche, la écurité et dan énormément de projet lié au cloud, Naah. Dan ce domaine, le entreprie font appel à de reource externe mai héitent encore à recourir à aux RSE ou à la mobilité», oberve Franck Naah. Dan ce domaine, le entreprie font appel à de une externaliation plu pouée de type managed ecurity ervice. Enfin, elon PAC, le projet lié aux big data reource externe mai héitent encore à recourir à une externaliation plu pouée de type managed ont déormai bien engagé en France. Prè de la moitié de entreprie interrogée ont de projet en cour ou ecurity ervice. Enfin, elon PAC, le projet lié aux big data ont déormai bien engagé en France. réalié lié aux big data. Dan prè de 60% de ca, le buine unit ont impliquée dan le déciion autour Prè de la moitié de entreprie interrogée ont de projet en cour ou réalié lié aux big data. Dan de ce projet, qui ont de facto orienté métier. «Le entreprie meurent l enjeu de outil d analye et ont de 50 9/9/ Option_finance pree_pécialiée Morgane_Remy Cloud computing; payant/factiva FRA France Pour prè de réduire 60% leur de ca, coût le informatique, buine unit le ont entreprie impliquée ont dan de plu le déciion en plu recour autour à de de ce démarche projet, qui ont fait Pour entrepri réduire leur de mettre coût en informatique, place leur projet le entreprie d analye ont de de donnée plu en». plu recour à de démarche Sécurier le donnée, un d'externaliation, via le cloud computing. Toutefoi ce olution ne ont pa an rique et le directeur d'externaliation, via le cloud computing. Toutefoi ce olution ne ont pa an rique et le directeur enjeu pour la direction financier doivent veiller à ce qu'elle oient bien écuriée. Le révélation, en juin dernier, de l'ex-agent financier doivent veiller à ce qu'elle oient bien écuriée. Le révélation, en juin dernier, de l'ex-agent de la financière de la CIA Edward Snowden ur l'exitence d'un programme de urveillance dénommé Prim, viant le CIA Edward Snowden ur l'exitence d'un programme de urveillance dénommé Prim, viant le donnée de donnée de client étranger qui recourent à de fournieur de ervice informatique américain, ont dû client étranger qui recourent à de fournieur de ervice informatique américain, ont dû donner de ueur donner de ueur froide à de nombreue entreprie françaie. Ce dernière ont en effet de plu en froide à de nombreue entreprie françaie. Ce dernière ont en effet de plu en plu nombreue à utilier plu nombreue à utilier le olution de cloud computing propoée par ce acteur, comme Google ou le olution de cloud computing propoée par ce acteur, comme Google ou Microoft, pour optimier leur pote Microoft, pour optimier leur pote informatique. Le «nuage» permet en effet d'externalier l'informatique de informatique. Le «nuage» permet en effet d'externalier l'informatique de l'entreprie ou deux grande forme. l'entreprie ou deux grande forme. Cette dernière peut opter pour le tockage de e information au Cette dernière peut opter pour le tockage de e information au ein de grand data center qui, grâce à un effet ein de grand data center qui, grâce à un effet de volume et de poibilité de mutualiation du matériel de volume et de poibilité de mutualiation du matériel et de la maintenance, aurent ce ervice à un coût et de la maintenance, aurent ce ervice à un coût inférieur à celui de erveur interne diéminé dan inférieur à celui de erveur interne diéminé dan le ociété concernée. Elle peut également recourir à le ociété concernée. Elle peut également recourir à certaine offre - dénommée Saa - qui permettent certaine offre - dénommée Saa - qui permettent d'utilier de logiciel acceible directement ur Internet d'utilier de logiciel acceible directement ur Internet plutôt que de le intaller ur leur ordinateur, en plutôt que de le intaller ur leur ordinateur, en facturant l'uage réel qui en et fait. Mai pour intéreante facturant l'uage réel qui en et fait. Mai pour intéreante qu'elle puie paraître financièrement, cette qu'elle puie paraître financièrement, cette externaliation préente une contrepartie non négligeable : elle fait externaliation préente une contrepartie non négligeable : elle fait perdre à l'entreprie le contrôle direct ur perdre à l'entreprie le contrôle direct ur on ytème d'information et le élément qu'il contient. Au rique de le on ytème d'information et le élément qu'il contient. Au rique de le expoer à de intruion expoer à de intruion potentielle de la part de pirate informatique, émanant ûrement moin d'agence de potentielle de la part de pirate informatique, émanant ûrement moin d'agence de reneignement reneignement étatique que de concurrent mal intentionné. Toute proportion gardée, l'affaire Snowden a étatique que de concurrent mal intentionné. Toute proportion gardée, l'affaire Snowden a aini aini apporté de argument upplémentaire à de nombreux directeur financier qui ne partagent pa toujour apporté de argument upplémentaire à de nombreux directeur financier qui ne partagent pa toujour l'enthouiame de leur reponable informatique et de leur dirigeant pour l'uage du cloud computing. Il ont, l'enthouiame de leur reponable informatique et de leur dirigeant pour l'uage du cloud computing. en effet, de par leur fonction, fortement enibilié aux quetion de la écurité et de la confidentialité de Il ont, en effet, de par leur fonction, fortement enibilié aux quetion de la écurité et de la information tratégique de l'entreprie. «Pour optimier me coût de revient, j'aurai pu recourir aux data center confidentialité de information tratégique de l'entreprie. «Pour optimier me coût de revient, j'aurai pu d'un pretataire pour tocker le facture électronique de me client, témoigne Pierre Patuel, fondateur de DPii, recourir aux data center d'un pretataire pour tocker le facture électronique de me client, témoigne une entreprie de dématérialiation légale de document. Mai, en échangeant avec leur directeur financier, j'ai Pierre Patuel, fondateur de DPii, une entreprie de dématérialiation légale de document. Mai, en tout de uite compri qu'il e eraient inquiété du niveau de protection de leur donnée.» Pierre Patuel a donc échangeant avec leur directeur financier, j'ai tout de uite compri qu'il e eraient inquiété du niveau choii de regrouper en interne e propre erveur dan deux data center créé pour l'occaion en Ile-de-France. de protection de leur donnée.» Pierre Patuel a donc choii de regrouper en interne e propre erveur La getion de rique, premier niveau de protection de donnée Ce choix néceite néanmoin une certaine taille dan deux data center créé pour l'occaion en Ile-de-France. La getion de rique, premier niveau de critique, dont ne dipoent pa toute le entreprie. Et face à la généraliation croiante de olution protection de donnée Ce choix néceite néanmoin une certaine taille critique, dont ne dipoent pa d'informatique en nuage dan le entreprie, le directeur financier décident alor ouvent de 'impliquer toute le entreprie. Et face à la généraliation croiante de olution d'informatique en nuage dan le fortement dan le procédure de choix de outil d'externaliation - et de procédure de migration - afin de entreprie, le directeur financier décident alor ouvent de 'impliquer fortement dan le procédure de 'aurer que ceux-ci offriront le meilleur niveau de écurité poible. «Je me ui emparé du ujet de la mie en choix de outil d'externaliation - et de procédure de migration - afin de 'aurer que ceux-ci offriront le place du cloud, car le donnée de l'entreprie contituent un véritable actif qu'il faut protéger de la perte et du vol, meilleur niveau de écurité poible. «Je me ui emparé du ujet de la mie en place du cloud, car le et repréentent de ce fait un enjeu financier», confirme le directeur financier d'un grand groupe indutriel françai. donnée de l'entreprie contituent un véritable actif qu'il faut protéger de la perte et du vol, et repréentent Certe, une telle opération comporte de nombreux apect technique, qui eront géré par la direction du ytème

17 N à voir Date moi Année Nom_ource Type_ource Auteur Titre Url_bdd Langue_ Pay Texte_original Texte_traduit 51 10/7/ Le_blog_de_expert_de_la_ Blog_expert Hugo_Debroe La GED, le Cloud et la GED écurité FRA France 3 et un chiffre qui revient ouvent dan no ociété : La trinité ; Le corp, l âme et l eprit ; paé, préent, 3 et un chiffre qui revient ouvent dan no ociété : La trinité ; Le corp, l âme et l eprit ; paé, préent, futur ; futur ; le troi marche du podium A cela nou allon maintenant pouvoir ajouter la GED, le Cloud et la le troi marche du podium A cela nou allon maintenant pouvoir ajouter la GED, le Cloud et la écurité! C et écurité! C et un évènement récent qui met en lumière cette néceité d avoir un lien étroit entre ce troi un évènement récent qui met en lumière cette néceité d avoir un lien étroit entre ce troi entité. La faille de entité. La faille de écurité au ein de erveur d adobe hébergeant le olution Cloud de la marque. La écurité au ein de erveur d adobe hébergeant le olution Cloud de la marque. La Firme de logiciel de Firme de logiciel de conception graphique a été victime d une attaque (trè ophitiquée) qui a permi à conception graphique a été victime d une attaque (trè ophitiquée) qui a permi à de hacker de pénétrer ur le de hacker de pénétrer ur le réeau et aini de récupérer bon nombre d information concernant le réeau et aini de récupérer bon nombre d information concernant le client et le programme. «Qu en et-il client et le programme. «Qu en et-il pour moi i je choii un tockage dan Cloud pour ma getion pour moi i je choii un tockage dan Cloud pour ma getion documentaire?» Le Cloud promet beaucoup, mai documentaire?» Le Cloud promet beaucoup, mai peut être trè néfate il et mal enviagé. En effet, il peut être trè néfate il et mal enviagé. En effet, il et toujour compliqué d héberger de donnée chez une et toujour compliqué d héberger de donnée chez une peronne tierce. Imaginez ce que erait votre vie peronne tierce. Imaginez ce que erait votre vie i vou choiiiez de mettre vo papier important (fiche de i vou choiiiez de mettre vo papier important (fiche de paie, relevé de compte ) chez une tierce paie, relevé de compte ) chez une tierce peronne. Comment avoir i elle et bien protégée? Comment avoir peronne. Comment avoir i elle et bien protégée? Comment avoir i je peux facilement récupérer me i je peux facilement récupérer me donnée? Avec la GED, ce problème de Cloud ont exacerbé. Le principe donnée? Avec la GED, ce problème de Cloud ont exacerbé. Le principe de la getion documentaire de la getion documentaire rete avant tout De gérer de document! Y compri ceux qui peuvent être dit «rete avant tout De gérer de document! Y compri ceux qui peuvent être dit «enible». Or il n et enible». Or il n et pa ûr que le entreprie aient trè envie de voir leur document enible héberger par pa ûr que le entreprie aient trè envie de voir leur document enible héberger par de olution de olution peu écuriée. Il et donc crucial de demander de garantie à votre pretataire de olution cloud peu écuriée. Il et donc crucial de demander de garantie à votre pretataire de olution cloud pour ce pour ce qui concerne la écuriation de l archivage de document. La piqûre de rappel. Ce récent problème de qui concerne la écuriation de l archivage de document. La piqûre de rappel. Ce récent problème de écurité chez Adobe nou invite donc à être toujour plu prudent face à no olution de Cloud Computing. La écurité chez Adobe nou invite donc à être toujour plu prudent face à no olution de Cloud écurité et, certe, une quetion d ordre technique et humaine (formation et enibiliation de équipe Computing. La écurité et, certe, une quetion d ordre technique et humaine (formation et enibiliation technique), mai aui une quetion d ordre juridique. Il faut donc être vigilant aux terme de contrat qui nou de équipe technique), mai aui une quetion d ordre juridique. Il faut donc être vigilant aux terme de ont propoé. Enfin on peut aui e poer la quetion de avoir i le Cloud Computing, malgré e évolution contrat qui nou ont propoé. Enfin on peut aui e poer la quetion de avoir i le Cloud Computing, récente et à venir, et bien compatible avec la getion documentaire. Externalier e donnée peut apparaître malgré e évolution récente et à venir, et bien compatible avec la getion documentaire. Externalier comme étant une perte de contrôle ur on environnement. e donnée peut apparaître comme étant une perte de contrôle ur on environnement. 52 6/17/ PAC_CloudIndex Cabinet_coneil PAC_CloudIndex le entreprie françaie FRA France Principale Concluion. Le PAC CloudIndex en juin 2013 et de 443 ur Une tratégie Cloud et Principale Concluion. Le PAC CloudIndex en juin 2013 et de 443 ur Une tratégie Cloud et définie ur la bonne voie en t/tou-le-r%c3%a9ultat définie dan 12% de organiation françaie. Dan la majorité de ca, c'et le DSI qui porte cette dan 12% de organiation françaie. Dan la majorité de ca, c'et le DSI qui porte cette tratégie (68%) et la terme de maturité Cloud tratégie (68%) et la met en oeuvre (84%). On contate toutefoi que la préoccupation commence à toucher met en oeuvre (84%). On contate toutefoi que la préoccupation commence à toucher le Comex (comité exécutif), 17 juin 2013 le Comex (comité exécutif), qui porte la tratégie Cloud dan 17% de ca et le PDG en peronne dan prè qui porte la tratégie Cloud dan 17% de ca et le PDG en peronne dan prè de 10% de ca. Le PAC de 10% de ca. Le PAC CloudIndex confirme la réalité du Cloud en France : 33% de entreprie ou CloudIndex confirme la réalité du Cloud en France : 33% de entreprie ou établiement public interrogé établiement public interrogé déclarent recourir à de ervice de Cloud computing. Parmi ce déclarent recourir à de ervice de Cloud computing. Parmi ce organiation ayant adopté le Cloud, 62% dient organiation ayant adopté le Cloud, 62% dient utilier du SaaS, 34% du IaaS et 22% du PaaS. Le SaaS a utilier du SaaS, 34% du IaaS et 22% du PaaS. Le SaaS a majoritairement été mi en oeuvre pour de projet lié majoritairement été mi en oeuvre pour de projet lié aux reource humaine (45%), à de application aux reource humaine (45%), à de application métier (29%), à de application de bureautique et de métier (29%), à de application de bureautique et de collaboration (24%) et de getion de la relation client collaboration (24%) et de getion de la relation client (24%). L'augmentation de la flexibilité et déormai la raion (24%). L'augmentation de la flexibilité et déormai la raion n 1 du paage au Cloud (71%), devant la n 1 du paage au Cloud (71%), devant la volonté de réduire le coût (56%) ; il 'agit d'un changement de volonté de réduire le coût (56%) ; il 'agit d'un changement de perpective majeur. Le principal obtacle au perpective majeur. Le principal obtacle au Cloud computing rete la crainte liée à la écurité (44%), une Cloud computing rete la crainte liée à la écurité (44%), une problématique que le fournieur et problématique que le fournieur et pretataire de entreprie devront aborder de façon précie et pretataire de entreprie devront aborder de façon précie et tranparente. Le pretataire de coneil et tranparente. Le pretataire de coneil et d'intégration retent de partenaire privilégié lorqu'il 'agit d'intégrer d'intégration retent de partenaire privilégié lorqu'il 'agit d'intégrer le SaaS avec l'exitant (45%), de le SaaS avec l'exitant (45%), de choiir une olution SaaS (20%) ou de électionner quelle application interne choiir une olution SaaS (20%) ou de électionner quelle application interne paer en SaaS (18%). Le paer en SaaS (18%). Le PaaS compte déjà de nombreux utiliateur, et la grande majorité de répondant PaaS compte déjà de nombreux utiliateur, et la grande majorité de répondant prévoit d'intenifier on prévoit d'intenifier on utiliation du Cloud d'ici à 3 an : 67% pour le SaaS, 68% pour le PaaS, 72% pour le IaaS. utiliation du Cloud d'ici à 3 an : 67% pour le SaaS, 68% pour le PaaS, 72% pour le IaaS. Le Cloud et Le Cloud et encore rarement abordé ou un angle tratégique. Seulement 16% de répondant déclarent recourir encore rarement abordé ou un angle tratégique. Seulement 16% de répondant déclarent recourir au au Cloud pour outenir un changement de 'buine model', par exemple. Toutefoi, 59% de répondant recourant Cloud pour outenir un changement de 'buine model', par exemple. Toutefoi, 59% de répondant au Cloud jugent qu'au moin une de leur application SaaS et tratégique pour leur buine. recourant au Cloud jugent qu'au moin une de leur application SaaS et tratégique pour leur buine. 53 6/18/ PAC_CloudIndex Cabinet_coneil Myriam_pour_Pierre_Au A la foi intégrateur et FRA France A la foi intégrateur et ociété de coneil, Accenture a pri la pleine meure du Cloud. Non eulement la A la foi intégrateur et ociété de coneil, Accenture a pri la pleine meure du Cloud. Non eulement la ociété y doin_conultant ociété de coneil, ac-qa-accenture-le-cloud-outilde-cr%c3%a9ation-de-valeur fonction de cette nouvelle donne, et met l'accent aujourd'hui ur la gouvernance de ytème d'information nouvelle donne, et met l'accent aujourd'hui ur la gouvernance de ytème d'information au ein de entreprie. ociété y recourt pour e quelque collaborateur, mai elle a redéfini on métier et on rôle en recourt pour e quelque collaborateur, mai elle a redéfini on métier et on rôle en fonction de cette Accenture a pri la pleine meure du Cloud. au ein de entreprie. En faiant le pari que le Cloud remplacera de pan entier du SI, pour le plu En faiant le pari que le Cloud remplacera de pan entier du SI, pour le plu grand bénéfice de DSI qui auront u grand bénéfice de DSI qui auront u aiir cette opportunité. Olivier Rafal, Directeur de recherche chez aiir cette opportunité. Olivier Rafal, Directeur de recherche chez PAC France, évoque avec Jean-Luc Couanon, PAC France, évoque avec Jean-Luc Couanon, patron de offre de coneil en infratructure d'accenture patron de offre de coneil en infratructure d'accenture en France, la mutation qui attend le DSI pour tirer au en France, la mutation qui attend le DSI pour tirer au mieux parti du Cloud et de e nombreue mieux parti du Cloud et de e nombreue déclinaion. Le Cloud impoe de mutation profonde à l'enemble déclinaion. Le Cloud impoe de mutation profonde à l'enemble de acteur de l'écoytème IT. Cela de acteur de l'écoytème IT. Cela vaut-il aui, elon vou, pour le DSI? Jean-Luc Couanon : Oui, pour eux, vaut-il aui, elon vou, pour le DSI? Jean-Luc Couanon : Oui, pour eux, c'et à la foi un challenge et c'et à la foi un challenge et une opportunité. Le DSI auront moin de gro projet tunnel de type ERP ou CRM à une opportunité. Le DSI auront moin de gro projet tunnel de type ERP ou CRM à gérer, en revanche gérer, en revanche l'exploitation et la contractualiation ont plu complexe. Mai nou avon en France un certain l'exploitation et la contractualiation ont plu complexe. Mai nou avon en France un certain niveau de niveau de maturité ur le contrat de ervice opérationnel, de par notre culture d'infogérance. L'étape d'aprè maturité ur le contrat de ervice opérationnel, de par notre culture d'infogérance. L'étape d'aprè era era de paer à de contrat de type SLA (Service Level Agreement, accord ur le niveaux de ervice) qui de paer à de contrat de type SLA (Service Level Agreement, accord ur le niveaux de ervice) qui permettent aux DSI d'avoir de propoition de valeur pour le métier. Or ouvent ce n'et pa dan leur gène. permettent aux DSI d'avoir de propoition de valeur pour le métier. Or ouvent ce n'et pa dan leur Nombreux ont ceux qui e ont reformaté en centre de ervice partagé ; à peine relevé de cette gène. Nombreux ont ceux qui e ont reformaté en centre de ervice partagé ; à peine relevé de réorganiation, il doivent tout de uite paer à l'étape uivante, et jouer le rôle d'un orchetrateur de ervice. cette réorganiation, il doivent tout de uite paer à l'étape uivante, et jouer le rôle d'un orchetrateur de Concrètement, que doit faire un DSI pour tirer vraiment parti du Cloud? Jean-Luc Couanon : Si le DSI veut profiter ervice. Concrètement, que doit faire un DSI pour tirer vraiment parti du Cloud? Jean-Luc Couanon : Si le du Cloud, il faut qu'il orte de on rôle de patron de la production et adopte celui d'un orchetrateur de ervice. Le DSI veut profiter du Cloud, il faut qu'il orte de on rôle de patron de la production et adopte celui d'un DSI doit 'approprier le métier, e rapprocher de utiliateur là où il a eu tendance à ubtituer de la délégation orchetrateur de ervice. Le DSI doit 'approprier le métier, e rapprocher de utiliateur là où il a eu (notamment la getion de pote de travail, qui a un impact direct ur la façon dont le utiliateur jugent la DSI), tendance à ubtituer de la délégation (notamment la getion de pote de travail, qui a un impact direct avoir une meilleure viion de l'architecture (fonctionnelle et technique) d'entreprie et mieux gérer le contrat. En ur la façon dont le utiliateur jugent la DSI), avoir une meilleure viion de l'architecture (fonctionnelle et omme, nou parlon de gouvernance. Le DSI doivent pouvoir prendre de déciion tratégique ur le "build v technique) d'entreprie et mieux gérer le contrat. En omme, nou parlon de gouvernance. Le DSI buy v. borrow": qu'et-ce que j'achète, qu'et-ce que je contrui et qu et-ce que j emprunte. Or il y a ouvent un doivent pouvoir prendre de déciion tratégique ur le "build v buy v. borrow": qu'et-ce que j'achète, manque d'invetiement ur de pote clé pour ce type de déciion, tel que celui d'urbanite. Il faut connaître qu'et-ce que je contrui et qu et-ce que j emprunte. Or il y a ouvent un manque d'invetiement ur de intimement le métier pour ditinguer ce qui et critique de ce qui et tratégique pour on entreprie. pote clé pour ce type de déciion, tel que celui d'urbanite. Il faut connaître intimement le métier pour ditinguer ce qui et critique de ce qui et tratégique pour on entreprie.

18 N à voir Date moi Année Nom_ource Type_ource Auteur Titre Url_bdd Langue_ Pay Texte_original Texte_traduit 54 6/26/ Le_Monde_Informatique Pree_pécialiée Didier_Barathon PAC analye la maturité FRA France Grande première pour le cloud computing en France, aprè de année d'annonce technologique et de Grande première pour le cloud computing en France, aprè de année d'annonce technologique et de de entreprie ur le e.fr/actualite/lire-pac-analye- marketing, place aux client. Le cabinet Pierre Audoin Conultant (PAC) lance un index emetriel pour marketing, place aux client. Le cabinet Pierre Audoin Conultant (PAC) lance un index emetriel pour meurer la cloud la-maturite-de-entreprie-ur- le-cloud html informatique et de leur faculté à 'intaller dan une démarche cloud» note Arnold Aumaon enior vice- leur faculté à 'intaller dan une démarche cloud» note Arnold Aumaon enior vice-préident de Pierre Audoin meurer la maturité de entreprie françaie. «Nou omme urpri de la maturité de reponable maturité de entreprie françaie. «Nou omme urpri de la maturité de reponable informatique et de préident de Pierre Audoin Conultant (PAC) pour la France, en préentant la première édition de on Conultant (PAC) pour la France, en préentant la première édition de on cloud index. Il évalue la maturité de cloud index. Il évalue la maturité de entreprie françaie, 220 ont interrogée ur cette première vague. entreprie françaie, 220 ont interrogée ur cette première vague. Le cloud index va 'intaller dan la durée, Le cloud index va 'intaller dan la durée, ce qui fait tout on intérêt (*). Pierre Audoin le publiera chaque ce qui fait tout on intérêt (*). Pierre Audoin le publiera chaque emetre avec, à partir du moi de eptembre, emetre avec, à partir du moi de eptembre, l'ouverture en parallèle ur le ite dédié cloudindex.fr, d'une l'ouverture en parallèle ur le ite dédié cloudindex.fr, d'une application d'auto-évaluation detinée aux entreprie. application d'auto-évaluation detinée aux entreprie. Elle pourront aini e comparer entre elle. Elle pourront aini e comparer entre elle. Globalement, le premier index aboutit à une maturité de 443 ur Globalement, le premier index aboutit à une maturité de 443 ur «Il montre l'uage réel du cloud «Il montre l'uage réel du cloud computing en France, le motivation de utiliateur, leur niveau de connaiance computing en France, le motivation de utiliateur, leur niveau de connaiance du cloud, leur degré du cloud, leur degré d'utiliation, nou avon beaucoup de bonne urprie», explique Olivier Rafal, Directeur de d'utiliation, nou avon beaucoup de bonne urprie», explique Olivier Rafal, Directeur de recherche recherche chez PAC qui a piloté l'étude. La flexibilité d'abord. Premier point poitif, la motivation principale repoe chez PAC qui a piloté l'étude. La flexibilité d'abord. Premier point poitif, la motivation principale repoe ur ur l'augmentation de la flexibilité et non pa ur la réduction de coût. C'et particulièrement net pour le SaaS où l'augmentation de la flexibilité et non pa ur la réduction de coût. C'et particulièrement net pour le SaaS cette motivation principale et de faciliter le déploiement. Le entreprie 'incrivent aui dan une démarche où cette motivation principale et de faciliter le déploiement. Le entreprie 'incrivent aui dan une d'innovation et de changement de buine model. De plu, elle qui e reconnaient dan le cloud computing démarche d'innovation et de changement de buine model. De plu, elle qui e reconnaient dan le veulent intenifier on utiliation. De extenion ont enviagée, qu'elle oient dan le SaaS, l'iaas ou le PaaS. cloud computing veulent intenifier on utiliation. De extenion ont enviagée, qu'elle oient dan le Au paage, PAC note que la maturité de utiliateur a progreé par rapport à celle de pretataire. «Le cloud SaaS, l'iaas ou le PaaS. Au paage, PAC note que la maturité de utiliateur a progreé par rapport à n'et pa un outil magique, il a beoin d'accompagnement pour électionner le application en interne» ouligne celle de pretataire. «Le cloud n'et pa un outil magique, il a beoin d'accompagnement pour Olivier Rafal. SSII, intégrateur revendeur retent de partenaire privilégié, que ce oit pour intégrer le SaaS électionner le application en interne» ouligne Olivier Rafal. SSII, intégrateur revendeur retent de dan l'exitant, 45% de répone, choiir une olution SaaS, 20%, ou électionner le appli interne à paer en partenaire privilégié, que ce oit pour intégrer le SaaS dan l'exitant, 45% de répone, choiir une mode SaaS, 18%. De obtacle? San urprie la écurité vient en tête et ce critère a peu de chance de baier. olution SaaS, 20%, ou électionner le appli interne à paer en mode SaaS, 18%. De obtacle? San Enuite viennent l'abence de olution métier adaptée, de gain financier difficilement préviible, la faible urprie la écurité vient en tête et ce critère a peu de chance de baier. Enuite viennent l'abence de approche tratégique de entreprie, 12% eulement en ont une pour le cloud. 10% de PDG concerné. Dernier olution métier adaptée, de gain financier difficilement préviible, la faible approche tratégique de point, c'et la DSI qui porte le projet de cloud computing, dan 68% de ca, et a mie en oeuvre, 84% de entreprie, 12% eulement en ont une pour le cloud. 10% de PDG concerné. Dernier point, c'et la DSI répone. Le Comex et aii du ujet cloud dan 17% de ca, le PDG himelf 'en empare dan 10% de qui porte le projet de cloud computing, dan 68% de ca, et a mie en oeuvre, 84% de répone. Le entreprie interrogée. En terme de SaaS, PAC a claé le différent domaine utilié. Le RH arrivent trè Comex et aii du ujet cloud dan 17% de ca, le PDG himelf 'en empare dan 10% de entreprie largement en tête avec 45% de répone devant le application métier à 29%, le collaboratif 24, le CRM 24 interrogée. En terme de SaaS, PAC a claé le différent domaine utilié. Le RH arrivent trè également, le finance 18, la BI 12, le SRM/SCM (logitique) 8%. Deux tier de reponable interrogé largement en tête avec 45% de répone devant le application métier à 29%, le collaboratif 24, le CRM prévoient d'étendre leur application SaaS dan le troi an à venir, à 82%, il conidèrent que le SaaS implifie 24 également, le finance 18, la BI 12, le SRM/SCM (logitique) 8%. Deux tier de reponable le déploiement de leur application. Le fait de ne pa payer de licence ne vient qu'aprè réuniant 75% de interrogé prévoient d'étendre leur application SaaS dan le troi an à venir, à 82%, il conidèrent que répone. Un tier de répone fait du SaaS un moyen de mieux homogénéier le SI. (*) L'index compte 135 le SaaS implifie le déploiement de leur application. Le fait de ne pa payer de licence ne vient qu'aprè critère, pour chacun d'eux une notation et établiée, et, à partir d'une pondération de chaque critère, l'index livre 55 10/30/ Le_journal_du_net Pree_pécialiée Paul_Baa La getion de utiliateur FRA France Surmonter réuniant 75% le challenge de répone. aocié Un tier à la de getion répone de l authentification fait du SaaS un et moyen de compte de mieux pour homogénéier le application le SI. Surmonter une note ur le chacun challenge d'eux aocié et une note à la globale. getion La de méthodologie l authentification retera et de la compte même pour pour le le index application uivant. cloud Sur le? et de accè dan le cloud lution/expert/55641/la-getion- cloud? Plu facile à dire qu à faire! Avec la pouruite de l expanion du cloud dan le monde commercial et Plu facile à dire qu à faire! Avec la pouruite de l expanion du cloud dan le monde commercial et le déploiement : nouveau défi de de-utiliateur-et-de-acce- le déploiement maif de ervice dan le nuage comme Google App, Saleforce, GoToMeeting et Office maif de ervice dan le nuage comme Google App, Saleforce, GoToMeeting et Office 365, la façon de entreprie? dan-le-cloud---nouveau-defi- de-entreprie.html accè qui doivent être, comme dan tout environnement de travail, gérée et maitriée. Contrôler le comme dan tout environnement de travail, gérée et maitriée. Contrôler le utiliateur ayant accè à de 365, la façon de travailler via de application cloud impacte directement la getion de utiliateur et de travailler via de application cloud impacte directement la getion de utiliateur et de accè qui doivent être, utiliateur ayant accè à de application pécifique et aux donnée correpondante avère ouvent plu application pécifique et aux donnée correpondante avère ouvent plu complexe avec le application complexe avec le application cloud qu avec un intranet de bureau claique. Le fournieur de olution cloud qu avec un intranet de bureau claique. Le fournieur de olution cloud donnent ouvent peu de priorité cloud donnent ouvent peu de priorité au développement d une meilleure getion de compte utiliateur et au développement d une meilleure getion de compte utiliateur et de droit d accè dan leur application ; il de droit d accè dan leur application ; il ont bien trop occupé à développer de nouvelle ont bien trop occupé à développer de nouvelle fonctionnalité orientée ur le métier de leur utiliateur. fonctionnalité orientée ur le métier de leur utiliateur. 56 6/12/ net Pree_pécialiée Pierre_Fontaine Fleur Pellerin : PRISM FRA France En plein candale ur PRISM, la minitre de l Economie numérique remet ur le devant de la cène la En plein candale ur PRISM, la minitre de l Economie numérique remet ur le devant de la cène la néceité de démontre que no /fleur-pellerin-prim- néceité de rapatrier ur le territoire national le data center qui tockent no donnée. Alor que le rapatrier ur le territoire national le data center qui tockent no donnée. Alor que le acteur de la high tech donnée doivent reter en demontre-que-no-donnee- doivent-reter-en-france/ intance et capitale européenne e ont uccédée ce dernier jour pour exprimer leur inquiétude, européenne e ont uccédée ce dernier jour pour exprimer leur inquiétude, demander de explication ou acteur de la high tech outre-atlantique continue de e défendre de collaborer au programme PRISM, le outre-atlantique continue de e défendre de collaborer au programme PRISM, le intance et capitale France demander de explication ou prendre poition. Se donnée proche de oi. Hier, mardi 11 juin 2013, Fleur prendre poition. Se donnée proche de oi. Hier, mardi 11 juin 2013, Fleur Pellerin, la minitre de l'economie Pellerin, la minitre de l'economie numérique, a déclaré que l'exitence avérée d'un programme ecret numérique, a déclaré que l'exitence avérée d'un programme ecret américain de urveillance électronique rendrait américain de urveillance électronique rendrait «pertinent» de localier le data center ur le territoire «pertinent» de localier le data center ur le territoire national pour protéger le information le plu enible. «national pour protéger le information le plu enible. «L'affaire Prim, i elle et avérée, rend pertinent L'affaire Prim, i elle et avérée, rend pertinent de localier le data center et de erveur ur le territoire national de localier le data center et de erveur ur le territoire national afin de mieux garantir la écurité de afin de mieux garantir la écurité de donnée», a déclaré la minitre lor d'un débat ur la protection de donnée donnée», a déclaré la minitre lor d'un débat ur la protection de donnée peronnelle à l'aemblée peronnelle à l'aemblée nationale. «La néceité d'avoir un cloud ouverain e poe avec beaucoup d'acuité», nationale. «La néceité d'avoir un cloud ouverain e poe avec beaucoup d'acuité», comme un «moyen comme un «moyen pour de entreprie qui détiennent de information tratégique de protéger leur donnée», pour de entreprie qui détiennent de information tratégique de protéger leur donnée», a-t-elle a-t-elle ouligné, relançant aini par la bande la quetion de la ouveraineté nationale dan le débat de la ouligné, relançant aini par la bande la quetion de la ouveraineté nationale dan le débat de la cyberécurité et de la cyberprotection de donnée tratégique. Le beoin d infratructure européenne. Pour cyberécurité et de la cyberprotection de donnée tratégique. Le beoin d infratructure européenne. Fleur Pellerin, «nou prenon, peut-être un peu tard, concience de la néceité qu'il y aurait eu d'être moin Pour Fleur Pellerin, «nou prenon, peut-être un peu tard, concience de la néceité qu'il y aurait eu d'être dépendant de infratructure, de plateforme ou de point d'accè à internet autre qu'européen». La minitre moin dépendant de infratructure, de plateforme ou de point d'accè à internet autre qu'européen a aini rappelé que «dan le cadre de la moderniation de adminitration publique, Jerôme Filippini qui et». La minitre a aini rappelé que «dan le cadre de la moderniation de adminitration publique, Jerôme rattaché au premier minitre, et extrêmement enible à ce quetion et promeut la mutualiation de Filippini qui et rattaché au premier minitre, et extrêmement enible à ce quetion et promeut la infratructure en particulier de adminitration pour que nou ayon un cloud public privé et ouverain».. En mutualiation de infratructure en particulier de adminitration pour que nou ayon un cloud public attente d explication. De information diffuée la emaine dernière par le Wahington Pot et The Guardian ont privé et ouverain».. En attente d explication. De information diffuée la emaine dernière par le révélé l'exitence du programme Prim, qui permettrait aux ervice de reneignement américain de urveiller le Wahington Pot et The Guardian ont révélé l'exitence du programme Prim, qui permettrait aux ervice donnée circulant ur le erveur de grand groupe informatique comme Google et Facebook.. La minitre, qui de reneignement américain de urveiller le donnée circulant ur le erveur de grand groupe conidère que cette affaire et «trè préoccupante pour le citoyen et le entreprie», indique cependant que «informatique comme Google et Facebook.. La minitre, qui conidère que cette affaire et «trè pour le moment, le gouvernement américain a auré qu'il donnerait toute le donnée néceaire aux autre préoccupante pour le citoyen et le entreprie», indique cependant que «pour le moment, le gouvernement pour prouver la légalité de on dipoitif». «Quand le explication eront fournie par gouvernement américain a auré qu'il donnerait toute le donnée néceaire aux autre gouvernement l'adminitration américaine, il y a aura de dicuion multilatérale à avoir avec le gouvernement américain», a-telle ajouté.. Echapper au Patriot Act. Le groupe SFR et Bull (Numergy), pui Orange et Thale (Cloudwatt), ont pour prouver la légalité de on dipoitif». «Quand le explication eront fournie par l'adminitration américaine, il y a aura de dicuion multilatérale à avoir avec le gouvernement américain», a-t-elle chacun lancé fin 2012 de grand projet concurrent pour propoer aux entreprie et aux adminitration ajouté.. Echapper au Patriot Act. Le groupe SFR et Bull (Numergy), pui Orange et Thale (Cloudwatt), françaie de olution de «cloud computing» aurant le tockage ur le territoire national le donnée enible ont chacun lancé fin 2012 de grand projet concurrent pour propoer aux entreprie et aux et qu'elle ne oient pa oumie au Patriot Act américain. adminitration françaie de olution de «cloud computing» aurant le tockage ur le territoire national le donnée enible et qu'elle ne oient pa oumie au Patriot Act américain.

19 N à voir Date moi Année Nom_ource Type_ource Auteur Titre Url_bdd Langue_ Pay Texte_original Texte_traduit 57 10/4/ Le_Monde_Informatique Pree_pécialiée Jacque_Cheminat Aie de la écurité 2013 : le datacenter de plu en plu expoé 58 11/19/ Le_Monde_Informatique Pree_pécialiée Adrien_Genete Le cloud poue à l'innovation dan le datacenter FRA France ; Avec le développement du cloud, le datacenter deviennent la cible d'attaque de plu en plu importante. Avec le développement du cloud, le datacenter deviennent la cible d'attaque de plu en plu importante. e.fr/actualite/lire-aie-de-la- Etat-Uni Particulièrement ophitiquée, ce menace inquiètent et le expert en écurité tentent de trouver de Particulièrement ophitiquée, ce menace inquiètent et le expert en écurité tentent de trouver de parade. ecurite-2013-le-datacenter-de- parade. Aprè un focu ur le ytème indutriel avec l'intervention du directeur général de l'anssi, le Aprè un focu ur le ytème indutriel avec l'intervention du directeur général de l'anssi, le Aie de la plu-en-plu-expoe- Aie de la écurité e ont intéreée à d'autre problème de écurité, dont ceux lié aux datacenter. écurité e ont intéreée à d'autre problème de écurité, dont ceux lié aux datacenter. Il faut dire qu'avec le html Il faut dire qu'avec le développement de offre cloud, le centre de calcul deviennent de pièce développement de offre cloud, le centre de calcul deviennent de pièce maîtree et ucitent l'intérêt de maîtree et ucitent l'intérêt de cybercriminel. Henrik Davidon, directeur de vente de olution de cybercriminel. Henrik Davidon, directeur de vente de olution de écurité chez Juniper ouligne, «il exite de écurité chez Juniper ouligne, «il exite de plu en plu d'attaque en DDoS (par aturation) ur le plu en plu d'attaque en DDoS (par aturation) ur le datacenter et ce attaque ont de plu en plu datacenter et ce attaque ont de plu en plu ophitiquée pour atteindre le bae de donnée par ophitiquée pour atteindre le bae de donnée par exemple». Il ajoute que «le attaque le plu récente exemple». Il ajoute que «le attaque le plu récente contre le banque américaine montrent que le contre le banque américaine montrent que le déni de ervice devient une diverion pour ouvrir une brèche déni de ervice devient une diverion pour ouvrir une brèche connexe pendant que le équipe IT gèrent la connexe pendant que le équipe IT gèrent la aturation». La menace vie aui clairement le application qui aturation». La menace vie aui clairement le application qui tournent dan le datacenter, cela tournent dan le datacenter, cela repréente 53% de menace elon l'intitut Ponemon. Le faiblee de repréente 53% de menace elon l'intitut Ponemon. Le faiblee de l'intérieur oulignée. Si le l'intérieur oulignée. Si le menace viennent de l'extérieur du centre de calcul, elle mettent en exergue le menace viennent de l'extérieur du centre de calcul, elle mettent en exergue le faiblee de la écurité faiblee de la écurité interne. Un pécialite nou a avoué ecrètement qu'en réaliant de tet de pénétration interne. Un pécialite nou a avoué ecrètement qu'en réaliant de tet de pénétration éthique ur de éthique ur de datacenter, 80% n'étaient pa détecté. Il pointe du doigt de problème d'architecture et de datacenter, 80% n'étaient pa détecté. Il pointe du doigt de problème d'architecture et de mauvai mauvai réglage de olution de écurité préente pour expliquer cette perméabilité. Adam Phillpot, directeur réglage de olution de écurité préente pour expliquer cette perméabilité. Adam Phillpot, directeur EMEA de olution de écurité Cico conidère que «le datacenter et devenu un aet critique de l'entreprie qui EMEA de olution de écurité Cico conidère que «le datacenter et devenu un aet critique de doit faire face à de tendance majeure, le cloud et la mobilité, qui demandent une ouverture ver l'extérieure et l'entreprie qui doit faire face à de tendance majeure, le cloud et la mobilité, qui demandent une une délivrance de plu en plu rapide de ervice.». Autre axe d'inquiétude, le développement du hadow IT, «le ouverture ver l'extérieure et une délivrance de plu en plu rapide de ervice.». Autre axe d'inquiétude, le diviion métier peuvent avoir de flux en dehor du datacenter an avoir de notion de écurité», explique développement du hadow IT, «le diviion métier peuvent avoir de flux en dehor du datacenter an Nicola Atger, reponable marketing offre de écurité chez IBM Software. Une multiplicité de répone. Pour avoir de notion de écurité», explique Nicola Atger, reponable marketing offre de écurité chez IBM autant, derrière ce propo alarmite, chacun de protagonite mettent en avant de olution. Pour Nicola Software. Une multiplicité de répone. Pour autant, derrière ce propo alarmite, chacun de Atger, il faut avoir une vue globale du datacenter via une olution de SIEM 2.0 (Security Information and Event protagonite mettent en avant de olution. Pour Nicola Atger, il faut avoir une vue globale du datacenter Management) qui recene le évènement de écurité pour prévenir le vulnérabilité et gérer le rique. Du côté via une olution de SIEM 2.0 (Security Information and Event Management) qui recene le évènement de de Cico, Adam Phillpot plaide pour une écuriation au niveau du réeau. Il contate d'ailleur que «l'arrivée du écurité pour prévenir le vulnérabilité et gérer le rique. Du côté de Cico, Adam Phillpot plaide pour une SDN (Software Defined Network) va permettre d'automatier de meure de écurité». Pour Henrik Davidon, il écuriation au niveau du réeau. Il contate d'ailleur que «l'arrivée du SDN (Software Defined Network) va faut détecter et uivre le pirate en temp réel, établir leur profil et arrêter le attaque. Sur la écuriation interne, permettre d'automatier de meure de écurité». Pour Henrik Davidon, il faut détecter et uivre le de olution de getion de d'accé et de identité (IAM) peuvent être un premier axe de répone notamment pirate en temp réel, établir leur profil et arrêter le attaque. Sur la écuriation interne, de olution de dan le développement de cloud privé. Un autre axe peut être de tranférer ce problème de écurité à un getion de d'accé et de identité (IAM) peuvent être un premier axe de répone notamment dan le fournieur de ervice, comme l'indique Eric Domage, directeur de la tratégie de la diviion de ervice de développement de cloud privé. Un autre axe peut être de tranférer ce problème de écurité à un écurité chez Orange. fournieur de ervice, comme l'indique Eric Domage, directeur de la tratégie de la diviion de ervice de écurité chez Orange. FRA France Avec e beoin an cee croiant, le cloud et avant tout un défi technologique de taille pour le Avec e beoin an cee croiant, le cloud et avant tout un défi technologique de taille pour le ingénieur e.fr/actualite/lire-le-cloud- ingénieur informatique. Le datacenter en coulie doivent en effet être en meure d'évoluer informatique. Le datacenter en coulie doivent en effet être en meure d'évoluer perpétuellement pour poue-a-l-innovation-dan-le- datacenter html i peu de temp, le cloud et une technologie encore naiante. Pourtant, AWS a emble-t-il déjà pri une une technologie encore naiante. Pourtant, AWS a emble-t-il déjà pri une avance conidérable ur e perpétuellement pour upporter la charge de travail toujour en haue. Malgré on évolution incroyable en upporter la charge de travail toujour en haue. Malgré on évolution incroyable en i peu de temp, le cloud et avance conidérable ur e concurrent. Avec un poid de pluieur milliard de dollar (3,8 Md$ elon le concurrent. Avec un poid de pluieur milliard de dollar (3,8 Md$ elon le analyte), on cloud et déjà cinq analyte), on cloud et déjà cinq foi plu grand que e 14 principaux concurrent. elon Gartner, foi plu grand que e 14 principaux concurrent. elon Gartner, Amazon Simple Storage Service (S3) tockerait Amazon Simple Storage Service (S3) tockerait aini plu d'un milliard de fichier et le proceu de plu aini plu d'un milliard de fichier et le proceu de plu d'1,5 million de demande par econde. DynamoDB, la d'1,5 million de demande par econde. DynamoDB, la bae de donnée NoSQL d'aws et vieille de moin bae de donnée NoSQL d'aws et vieille de moin d'un an, avait déjà le moi dernier plu de 2 trillion de d'un an, avait déjà le moi dernier plu de 2 trillion de demande d'entrée et de ortie. Fournir tou ce demande d'entrée et de ortie. Fournir tou ce ervice à une telle échelle néceite toutefoi beaucoup de ervice à une telle échelle néceite toutefoi beaucoup de matériel. La branche cloud du groupe e matériel. La branche cloud du groupe e développe donc rapidement. Le cale, olution au développement maif développe donc rapidement. Le cale, olution au développement maif de datacenter. Mai l'évolution de datacenter. Mai l'évolution perpétuelle de technologie poe la quetion de moyen. Jame Hamilton, en perpétuelle de technologie poe la quetion de moyen. Jame Hamilton, en charge de la tratégie pour charge de la tratégie pour AWS, a partagé un aperçu de e méthode lor de la conférence AWS re:invent à La AWS, a partagé un aperçu de e méthode lor de la conférence AWS re:invent à La Vega la emaine Vega la emaine dernière. En un mot, «le Scale et le catalyeur de tout», a-t-il déclaré. D'une part, lorqu'une dernière. En un mot, «le Scale et le catalyeur de tout», a-t-il déclaré. D'une part, lorqu'une entreprie fait entreprie fait quelque choe de manière régulière, elle devient bonne dan ce domaine. Donc, plu le erveur quelque choe de manière régulière, elle devient bonne dan ce domaine. Donc, plu le erveur AWS ont AWS ont proviionné, plu notre entreprie connaît le meilleure pratique pour y parvenir. Il en va de même proviionné, plu notre entreprie connaît le meilleure pratique pour y parvenir. Il en va de même pour pour le datacenter. «La compagnie ajoute tellement de capacité en un lap de temp i court que cela permet le datacenter. «La compagnie ajoute tellement de capacité en un lap de temp i court que cela permet aux ingénieur d'aws de teter leur idée rapidement afin de avoir ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pa aux ingénieur d'aws de teter leur idée rapidement afin de avoir ce qui fonctionne et ce qui ne», aure Jame Hamilton. AWS a aini optimié on matériel pour de ca d'utiliation pécifique. «L'entreprie fonctionne pa», aure Jame Hamilton. AWS a aini optimié on matériel pour de ca d'utiliation a conçu de ytème ur meure, mai aui de méthode de tockage et de witch qui permettent de pécifique. «L'entreprie a conçu de ytème ur meure, mai aui de méthode de tockage et de 'adapter à un niveau trè fin», aure Jame Hamilton. «No erveur de tockage ont beaucoup plu dene witch qui permettent de 'adapter à un niveau trè fin», aure Jame Hamilton. «No erveur de que n'importe quel autre préent ur le marché» affirme Hamilton. Plu récemment, AWS a également tockage ont beaucoup plu dene que n'importe quel autre préent ur le marché» affirme Hamilton. peronnalié on matériel réeau pour créer de routeur et de protocole permettant de mieux ervir le Plu récemment, AWS a également peronnalié on matériel réeau pour créer de routeur et de application. Jame Hamilton et peruadé que ce invetiement vont générer de nouveaux produit et ervice protocole permettant de mieux ervir le application. Jame Hamilton et peruadé que ce baé ur le réeaux et qui eront propoé dan l'année à venir. L'idée de créer du matériel peronnalié n'et invetiement vont générer de nouveaux produit et ervice baé ur le réeaux et qui eront propoé malgré tout pa unique dan l'indutrie - Facebook, par exemple, a créé un projet Open Source appelé Open dan l'année à venir. L'idée de créer du matériel peronnalié n'et malgré tout pa unique dan l'indutrie - Compute pour définir e équipement. La conommation d'énergie au coeur de la croiance. Si il y a bien une Facebook, par exemple, a créé un projet Open Source appelé Open Compute pour définir e équipement. facette à laquelle AWS tient particulièrement, ce ont le proceu de conommation d'énergie. L'entreprie a en La conommation d'énergie au coeur de la croiance. Si il y a bien une facette à laquelle AWS tient effet négocié de accord d'achat d'électricité en gro avec le fournieur pour garantir l'obtention d'énergie particulièrement, ce ont le proceu de conommation d'énergie. L'entreprie a en effet négocié de néceaire pour alimenter le dizaine de centre de calcul à traver plu de neuf région du globe. La côte Et, la accord d'achat d'électricité en gro avec le fournieur pour garantir l'obtention d'énergie néceaire pour plu gourmande, poède plu de 10 centre. Non eulement AWS achète de l'électricité en gro pour e alimenter le dizaine de centre de calcul à traver plu de neuf région du globe. La côte Et, la plu datacenter, mai la ociété a également développé e propre ou-tation d'énergie permettant le tockage de gourmande, poède plu de 10 centre. Non eulement AWS achète de l'électricité en gro pour e celle-ci avant la reditribution ver le centre. Cela permet pour le moment à l'entreprie d'élargir on offre autant datacenter, mai la ociété a également développé e propre ou-tation d'énergie permettant le que néceaire an e oucier de ce facteur. Mai malgré tout ce «ur-meure», AWS ne peut pa toujour

20 N à voir Date moi Année Nom_ource Type_ource Auteur Titre Url_bdd Langue_ Pay Texte_original Texte_traduit 59 10/17/ Le_Monde_Informatique Pree_pécialiée Marye_Gro ; Tibco veut faciliter FRA Etat-Uni Avec on projet Autin, Tibco Software prépare un ervice d'intégration dan le cloud particulièrement imple Avec on projet Autin, Tibco Software prépare un ervice d'intégration dan le cloud particulièrement imple Matt_Quinn l'intégration SaaS pour le e.fr/actualite/lire-tibco-veut- d'emploi, que le direction métier pourront utilier directement. En direct de La Vega - Matt Quinn, le d'emploi, que le direction métier pourront utilier directement. En direct de La Vega - Matt Quinn, le directeur métier faciliter-l-integration-aa-pour- le-metier html utilier. «Nou pouvon créer de belle olution pour prendre en charge de problème complexe», a-t-il pouvon créer de belle olution pour prendre en charge de problème complexe», a-t-il auré en préentant directeur technique de Tibco Software, a un credo. La technologie d'entreprie doit pouvoir être agréable à technique de Tibco Software, a un credo. La technologie d'entreprie doit pouvoir être agréable à utilier. «Nou auré en préentant le projet Autin ur lequel travaille l'éditeur pécialié ur l'intégration inter-applicative. le projet Autin ur lequel travaille l'éditeur pécialié ur l'intégration inter-applicative. Au printemp dernier, la Au printemp dernier, la ociété a lancé on ervice Cloud Bu, qui permet d'accéder à une plateforme ociété a lancé on ervice Cloud Bu, qui permet d'accéder à une plateforme d'intégration en ligne. Celle-ci e d'intégration en ligne. Celle-ci e complète de connecteur pour relier de ervice SaaS à de application complète de connecteur pour relier de ervice SaaS à de application ur ite ou à d'autre logiciel en mode ur ite ou à d'autre logiciel en mode SaaS. «Mai nou n'en avon pa fini avec l'intégration dan le SaaS. «Mai nou n'en avon pa fini avec l'intégration dan le cloud. Nou avon remarqué, en travaillant avec cloud. Nou avon remarqué, en travaillant avec no propre département marketing, finance et RH qui no propre département marketing, finance et RH qui utilient de olution SaaS, qu'il y avait un nombre utilient de olution SaaS, qu'il y avait un nombre ignificatif de petit projet d'intégration au ein de ce ignificatif de petit projet d'intégration au ein de ce équipe qui n'accèdent pa aux outil technologique de équipe qui n'accèdent pa aux outil technologique de l'entreprie. C'et ce que nou appelon la longue l'entreprie. C'et ce que nou appelon la longue traîne de l'intégration», a expoé Matt Quinn ur Tucon 2013, la traîne de l'intégration», a expoé Matt Quinn ur Tucon 2013, la conférence utiliateur de Tibco qui e tient conférence utiliateur de Tibco qui e tient en ce moment à La Vega. «Nou travaillon donc ur une en ce moment à La Vega. «Nou travaillon donc ur une technologie, actuellement appelée Projet technologie, actuellement appelée Projet Autin. C'et trè imple. C'et l'intégration entre application SaaS Autin. C'et trè imple. C'et l'intégration entre application SaaS réaliée par l'utiliateur pour l'utiliateur réaliée par l'utiliateur pour l'utiliateur». Pa de connaiance technique requie. Le projet n'en et qu'à e». Pa de connaiance technique requie. Le projet n'en et qu'à e début, mai une démontration a début, mai une démontration a néanmoin été préentée ur Tucon par Thoma Been, reponable marketing néanmoin été préentée ur Tucon par Thoma Been, reponable marketing produit chez Tibco. produit chez Tibco. L'exercice a permi d'illutrer avec quelle implicité un reponable métier pourra intégrer de L'exercice a permi d'illutrer avec quelle implicité un reponable métier pourra intégrer de donnée donnée iue d'un ervice en ligne - dan l'exemple choii pour la démontration, la plateforme de getion de iue d'un ervice en ligne - dan l'exemple choii pour la démontration, la plateforme de getion de réputation Get Satifaction - dan une autre application. En l'occurrence, il 'agiait ici de pouvoir analyer toute réputation Get Satifaction - dan une autre application. En l'occurrence, il 'agiait ici de pouvoir analyer le deux heure, dan le logiciel déciionnel Spotfire, le problème et le quetion potée ur Tibco et gérée toute le deux heure, dan le logiciel déciionnel Spotfire, le problème et le quetion potée ur dan Get Satifaction. Le projet Autin guide l'utiliateur dan le différente étape, lui propoant le option Tibco et gérée dan Get Satifaction. Le projet Autin guide l'utiliateur dan le différente étape, lui poible. Un enchaînement qui ne préente aucun caractère technique, a ouligné Thoma Been. «C'et un propoant le option poible. Un enchaînement qui ne préente aucun caractère technique, a ouligné ervice cloud, je peux auvegarder ce que je vien de réalier et l'exécuter immédiatement». Un 2ème exemple Thoma Been. «C'et un ervice cloud, je peux auvegarder ce que je vien de réalier et l'exécuter d'intégration a été préenté. Il 'agiait cette foi de filtrer le opinion exprimée ur de manifetation immédiatement». Un 2ème exemple d'intégration a été préenté. Il 'agiait cette foi de filtrer le opinion organiée par Tibco et de le envoyer à l'équipe marketing via Tibbr, le réeau ocial d'entreprie par l'éditeur il y a exprimée ur de manifetation organiée par Tibco et de le envoyer à l'équipe marketing via Tibbr, le preque troi an et qui vient de 'enrichir de nouvelle fonction, annoncée ur Tucon Getion de API et réeau ocial d'entreprie par l'éditeur il y a preque troi an et qui vient de 'enrichir de nouvelle de donnée de référence dan le cloud. Avec le projet Autin, Tibco cherche à concevoir de nouvelle façon fonction, annoncée ur Tucon Getion de API et de donnée de référence dan le cloud. Avec le d'utilier e technologie d'intégration pour que d'autre utiliateur puient y accéder, a commenté Matt Quinn. «projet Autin, Tibco cherche à concevoir de nouvelle façon d'utilier e technologie d'intégration pour Autin n'et que l'un de nombreux produit cloud ur lequel nou travaillon. Le prochain et l'epace de getion que d'autre utiliateur puient y accéder, a commenté Matt Quinn. «Autin n'et que l'un de nombreux de API ouverte, API Exchange, qui permettra aux entreprie de véritablement monétier leur ESB et leur produit cloud ur lequel nou travaillon. Le prochain et l'epace de getion de API ouverte, API donnée en e tournant ver le développeur et le partenaire», a-t-il indiqué. Cette olution de getion de API Exchange, qui permettra aux entreprie de véritablement monétier leur ESB et leur donnée en e pourra aui être intallée ur ite. La getion de donnée de référence (MDM) fait également partie de autre tournant ver le développeur et le partenaire», a-t-il indiqué. Cette olution de getion de API pourra ervice cloud annoncé par Tibco. «C'et un ervice entièrement nouveau qui era bientôt diponible et qui, là 60 11/21/ Le_Monde_Informatique Pree_pécialiée Jean_Elyan Dreamforce 2013 : Selon FRA France Au aui ujet être de intallée Prim, Marc ur ite. Benioff La getion a indiqué de que donnée «la quetion de référence n a pa (MDM) été eentielle fait également pour nou. partie Je de pene autre Au encore, ujet devrait Prim, changer Marc la Benioff façon a dont indiqué on voit que le «MDM la quetion», a auré n a pa Matt été Quinn. eentielle Ce projet pour nou. ont Je ouvent pene long néanmoin et Saleforce, l'affaire Prim e.fr/actualite/lire-dreamforce- néanmoin que cette ituation et regrettable». Le deux dirigeant de l'un de plu gro fournieur de que cette ituation et regrettable». Le deux dirigeant de l'un de plu gro fournieur de cloud public au niveau n'a pa entamé la 2013-elon-aleforce-l-affaire- cloud public au niveau mondial ont fermement démenti une baie de confiance de client dan le cloud mondial ont fermement démenti une baie de confiance de client dan le cloud aprè le révélation ur le confiance dan le cloud prim-n-a-pa-entame-la- aprè le révélation ur le programme Prim. Selon Marc Benioff et Steve Garnett, repectivement CEO et programme Prim. Selon Marc Benioff et Steve Garnett, repectivement CEO et préident EMEA de confiance-dan-le-cloud- préident EMEA de Saleforce.com, le programme ecret de urveillance à grande échelle de la NSA n'a Saleforce.com, le programme ecret de urveillance à grande échelle de la NSA n'a pa eu de répercuion ur html pa eu de répercuion ur l'activité cloud. Le deux dirigeant ont déclaré que, depui le révélation de l'activité cloud. Le deux dirigeant ont déclaré que, depui le révélation de l'ancien conultant de la NSA, Edward l'ancien conultant de la NSA, Edward Snowden, ur le programme d'epionnage du gouvernement Snowden, ur le programme d'epionnage du gouvernement américain, le client de Saleforce n'ont pa fait état américain, le client de Saleforce n'ont pa fait état de problème de écurité particulier. Marc Benioff a de problème de écurité particulier. Marc Benioff a affirmé que le programme d'epionnage Prim ne concernait affirmé que le programme d'epionnage Prim ne concernait pa le donnée détenue par Saleforce. «De pa le donnée détenue par Saleforce. «De toute évidence, il y a eu un braage énorme de donnée et un toute évidence, il y a eu un braage énorme de donnée et un déploiement contant, mai au final, tout déploiement contant, mai au final, tout cela 'et paé en dehor de notre phère d'activité», a-t-il déclaré aux cela 'et paé en dehor de notre phère d'activité», a-t-il déclaré aux journalite lor d'une eion de journalite lor d'une eion de quetion-répone organiée pendant la conférence Dreamforce 2013 qui 'et quetion-répone organiée pendant la conférence Dreamforce 2013 qui 'et tenue à San Francico cette tenue à San Francico cette emaine (du 18 au 21 novembre). «Cela n'a tout implement rien à voir avec ce que emaine (du 18 au 21 novembre). «Cela n'a tout implement rien à voir avec ce que nou faion. Ce n'et nou faion. Ce n'et pa le genre d'affaire dan lequelle nou pourrion être impliquée. Enfin, nou ne géron pa le genre d'affaire dan lequelle nou pourrion être impliquée. Enfin, nou ne géron pa le type pa le type d'information viée par le programme». Ajoutant : «La quetion n'a pa été eentielle pour nou. Je d'information viée par le programme». Ajoutant : «La quetion n'a pa été eentielle pour nou. Je pene néanmoin que cette ituation et regrettable». Quel impact en Europe? Le journalite préent à la pene néanmoin que cette ituation et regrettable». Quel impact en Europe? Le journalite préent à conférence ont demandé à Steve Garnett, préident de Saleforce pour l'europe, i le client localié ur on la conférence ont demandé à Steve Garnett, préident de Saleforce pour l'europe, i le client localié territoire avaient réagi de la même façon aprè l'affaire PRISM. «Non, rien n'a changé. Le nouveaux client ur on territoire avaient réagi de la même façon aprè l'affaire PRISM. «Non, rien n'a changé. Le potentiel obervent comment nou géron le donnée enible de no client exitant. Nou géron leur nouveaux client potentiel obervent comment nou géron le donnée enible de no client exitant. pipeline de vente, leur de préviion de vente, le réclamation de leur client, leur information ur le Nou géron leur pipeline de vente, leur de préviion de vente, le réclamation de leur client, leur produit. De leur côté, no client ont tou d'important ervice de écurité qui contrôlent et vérifient toujour ce information ur le produit. De leur côté, no client ont tou d'important ervice de écurité qui que nou faion», a déclaré le dirigeant. Le préident EMEA a également fait remarquer que tou le client de contrôlent et vérifient toujour ce que nou faion», a déclaré le dirigeant. Le préident EMEA a également Saleforce bénéficiaient de fonction de écurité égale à celle de entreprie le plu oucieue de la vie privée fait remarquer que tou le client de Saleforce bénéficiaient de fonction de écurité égale à celle de dan le monde. «Le client reconnaient eux-même que leur donnée ont beaucoup plu en écurité chez entreprie le plu oucieue de la vie privée dan le monde. «Le client reconnaient eux-même que Saleforce que dan leur propre datacenter. Il ne peuvent pa invetir autant d'argent que nou dan la leur donnée ont beaucoup plu en écurité chez Saleforce que dan leur propre datacenter. Il ne écurité», a ajouté Steve Garnett. «Chaque foi que nou ajouton un élément de écurité pour Barclay ou JP peuvent pa invetir autant d'argent que nou dan la écurité», a ajouté Steve Garnett. «Chaque foi que Morgan ou qui que ce oit d'autre, il bénéficie à tou no client gratuitement an exception». Le reponable a nou ajouton un élément de écurité pour Barclay ou JP Morgan ou qui que ce oit d'autre, il bénéficie à ajouté : «Nou allon continuer à mier totalement ur la confiance et une partie de cette confiance repoe ur la tou no client gratuitement an exception». Le reponable a ajouté : «Nou allon continuer à mier écurité de donnée. Steve Garnett a également confirmé que le futur datacenter européen de Saleforce, totalement ur la confiance et une partie de cette confiance repoe ur la écurité de donnée. Steve annoncé récemment, devrait être opérationnel au cour du econd trimetre de l'année Garnett a également confirmé que le futur datacenter européen de Saleforce, annoncé récemment, devrait être opérationnel au cour du econd trimetre de l'année 2014.

APP SUMMARY. ShareTime

APP SUMMARY. ShareTime Synape Team, Sénégal APP SUMMARY ShareTime ü Vivre enemble, ce n'et pa donné d'emblée : cela 'apprend. Beaucoup de collectif démarrent an grande expérience de la vie de groupe : dan le phae de démarrage

Plus en détail

Progressons vers l internet de demain

Progressons vers l internet de demain Progreon ver l internet de demain COMPRENDRE LA NOTION DE DÉBIT La plupart de opérateur ADSL communiquent ur le débit de leur offre : "512 Kb/", "1 Méga", "2 Méga", "8 Méga". À quoi ce chiffre correpondent-il?

Plus en détail

Gestion de Contacts & Clients

Gestion de Contacts & Clients elon le beoin de votre entreprie, nou vou propoon : 3ACT! pour le indépendant ou le petite entreprie qui ouhaitent organier et développer leur activité. 3ACT! Premium pour le entreprie qui ouhaitent améliorer

Plus en détail

ÉTAT DES LIEUX STATISTIQUE EN AQUITAINE

ÉTAT DES LIEUX STATISTIQUE EN AQUITAINE CONTRIBUTION DU GROUPE «COOPÉRATIVES, MUTUELLES ET ASSOCIATIONS DE L ÉCONOMIE SOCIALE» Cette contribution à la note de conjoncture du CESER propoe dan une première partie une approche tatitique du ecteur

Plus en détail

Rapport sur l administration de la Loi sur la protection des renseignements personnels 2013-2014

Rapport sur l administration de la Loi sur la protection des renseignements personnels 2013-2014 Rapport ur l adminitration de la Loi ur la protection de reneignement peronnel 213-214 TITRE DU RAPPORT 1 PUBLIÉ PAR Agence de développement économique du Canada pour le région du Québec Montréal (Québec)

Plus en détail

La lettre. La Gestion des filiales dans une PME : Bonnes Pratiques et Pièges à éviter. Implantations à l étranger : Alternatives à la création

La lettre. La Gestion des filiales dans une PME : Bonnes Pratiques et Pièges à éviter. Implantations à l étranger : Alternatives à la création Doier : Getion d entreprie 42 La Getion de filiale dan une PME : Bonne Pratique et Piège à éviter Certaine PME ont tout d une grande. entreprie. A commencer par la néceité d avoir de filiale. Quel ont

Plus en détail

Le paiement de votre parking maintenant par SMS

Le paiement de votre parking maintenant par SMS Flexibilité et expanion L expanion de zone de tationnement payant ou la modification de tarif ou de temp autorié peut e faire immédiatement. Le adree et le tarif en vigueur dan le nouvelle zone doivent

Plus en détail

Trouver des sources de capital

Trouver des sources de capital Trouver de ource de capital SÉRIE PARTENAIRES EN AFFAIRES Emprunt garanti et non garanti Vente de part de capital Programme gouvernementaux Source moin courante SÉRIE PARTENAIRES EN AFFAIRES Quelque principe

Plus en détail

Servir. territoires. la réussite des hommes et des CONSEIL - EXPERTISE COMPTABLE. dossier de presse

Servir. territoires. la réussite des hommes et des CONSEIL - EXPERTISE COMPTABLE. dossier de presse Servir la réuite de homme et de territoire doier de pree CONSEIL - EXPERTISE COMPTABLE o m m a i r e CERFRANCE, c et bien plu 3 que de la comptabilité, c et du coneil Une conviction : même le petite entreprie

Plus en détail

ÉCONOMIE D ÉNERGIE & AMÉLIORATION DE VOTRE ÉCLAIRAGE

ÉCONOMIE D ÉNERGIE & AMÉLIORATION DE VOTRE ÉCLAIRAGE ÉNERGIE ÉCONOMIE D ÉNERGIE & AMÉLIORATION DE VOTRE ÉCLAIRAGE APPLICATIONS ÉCLAIRAGE - PUBLIC - SPORTIF - INTÉRIEUR GESTION DE L ÉCLAIRAGE Ditributeur de compoant électronique, électromécanique, paif, connectique,

Plus en détail

CATALOGUE DE FORMATIONS

CATALOGUE DE FORMATIONS ce formation coneil getion de carrière CATALOGUE DE FORMATIONS 2015 Cabinet de coneil aux entreprie et organime de formation. QUI SOMMES-NOUS? CEOS (anciennement Atout Majeur) et un cabinet de coneil aux

Plus en détail

Directive concernant l'utilisation de sedex

Directive concernant l'utilisation de sedex Département fédéral de l intérieur DFI Office fédéral de la tatitique OFS Diviion Regitre Office fédéral de la tatitique (OFS), fournieur de pretation de edex 21.05.2014 Directive concernant l'utiliation

Plus en détail

Comptes-titres et PEA FINAVEO. & a s s o c i é s

Comptes-titres et PEA FINAVEO. & a s s o c i é s Compte-titre et PEA FINAVEO & a o c i é LE RÔLE DES INTERVENANTS Met à votre dipoition la viualiation de vo compte Votre coneiller indépendant Vou accompagne dan vo invetiement Client FINAVEO & Aocié

Plus en détail

Énergies renouvelables. 55 personnes. Pose de panneaux solaires photovoltaïques Economie financière. Achat d un véhicule hybride pour le commercial

Énergies renouvelables. 55 personnes. Pose de panneaux solaires photovoltaïques Economie financière. Achat d un véhicule hybride pour le commercial Page1 Proceu Énergie renouvelable Autre Date de création : 05/01 Date de mie à jour : 01/03/2010 Verion n 2 Créateur : Thibault CHARLES : Pôle Technique Odyée 2 Route de la Roche ur Yon 85220 COEX : 02

Plus en détail

Analyse de l état des flux de trésorerie

Analyse de l état des flux de trésorerie École de Haute Étude Commerciale Analye de l état de flux de tréorerie Document pédagogique rédigé par Louie St-Cyr et David Pinonneault Copyright 1997. Réviion 2000. École de Haute Étude Commerciale (HEC),

Plus en détail

Votre entreprise et le marketing

Votre entreprise et le marketing Votre entreprie et le marketing SÉRIE PARTENAIRES EN AFFAIRES Selon la taille de votre entreprie Par où commencer Guide par étape SÉRIE PARTENAIRES EN AFFAIRES Utilier le marketing pour augmenter vo profit

Plus en détail

Spécifications imprimantes multifonctions laser noir-blanc

Spécifications imprimantes multifonctions laser noir-blanc l u p p l Spécification imprimante multifonction laer noir-blanc HL-L2300D HL-L2340DW DCP-L2500D DCP-L2520DW MFC-L2700DW Fonction Imprimante Imprimante, Copieur & Scanner Général Claification Produit Clae

Plus en détail

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité Somm@ire Édito Édito L Univerité Numérique Pari Île-de-France Le formation UNPIdF Mobilité Mon Univerité Numérique Rue de Fac Droit de uager et identité numérique Gloaire Webographie 1 2 4 6 7 23 24 26

Plus en détail

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité Somm@ire Édito Édito L Univerité Numérique Pari Île-de-France Le formation UNPIdF Mobilité Mon Univerité Numérique Rue de Fac Droit de uager et identité numérique Gloaire Webographie 1 2 4 6 7 23 24 26

Plus en détail

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité Somm@ire Édito Édito L Univerité Numérique Pari Île-de-France Le formation UNPIdF Mobilité Mon Univerité Numérique Rue de Fac Droit de uager et identité numérique Gloaire Webographie 1 2 4 6 7 23 24 26

Plus en détail

UNE PREMIÈRE POUR ALTAPLAST

UNE PREMIÈRE POUR ALTAPLAST PLAST tand e d 100m ouvrir à déc 2 UNE PREMIÈRE POUR PLAST Pour a première participation à Verdun Expo, Altaplat voit grand : un tand de 100m2 où era expoé le avoir faire d un fabricant toujour à la pointe

Plus en détail

Catalogue formations. Carsat Nord-Est. Département des Risques Professionnels

Catalogue formations. Carsat Nord-Est. Département des Risques Professionnels Catalogue formation 2014 Carat Nord-Et Département de Rique Profeionnel INTRODUCTION La mie en œuvre d une politique de anté au travail dan l entreprie pae par l acquiition de connaiance et de compétence

Plus en détail

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité Somm@ire Édito Édito L Univerité Numérique Pari Île-de-France Le formation UNPIdF Mobilité Mon Univerité Numérique Rue de Fac Droit de uager et identité numérique Gloaire Webographie 1 2 4 6 7 23 24 26

Plus en détail

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité Somm@ire Édito Édito L Univerité Numérique Pari Île-de-France Le formation UNPIdF Mobilité Mon Univerité Numérique Rue de Fac Droit de uager et identité numérique Gloaire Webographie 1 2 4 6 7 23 24 26

Plus en détail

Le défi. reseau-cdls-cls.ca

Le défi. reseau-cdls-cls.ca an 1 nce La cieo techn de en moue pratiq Le défi Concevoir un appareil qui doit enclencher une cacade d évènement. Le dernier évènement era le lancer d un projectile le plu prè poible d une cible. 15 0

Plus en détail

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité Somm@ire Édito Édito L Univerité Numérique Pari Île-de-France Le formation UNPIdF Mobilité Mon Univerité Numérique Rue de Fac Droit de uager et identité numérique Gloaire Webographie 1 2 4 6 7 23 24 26

Plus en détail

Modifié le 2 juillet 2015 GUIDE DES BOURSIERS DE L AIEA

Modifié le 2 juillet 2015 GUIDE DES BOURSIERS DE L AIEA Modifié le 2 juillet 2015 GUIDE DES BOURSIERS DE L AIEA Guide de bourier de l AIEA TABLE DES MATIERES I. INTRODUCTION... 2 II. PRÉPARATION POUR LE PROGRAMME DE BOURSE... 2 III. CONSIDÉRATIONS FINANCIÈRES...

Plus en détail

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité Somm@ire Édito Édito L Univerité Numérique Pari Île-de-France Le formation UNPIdF Mobilité Mon Univerité Numérique Rue de Fac Droit de uager et identité numérique Gloaire Webographie 2 4 6 7 23 24 26 28

Plus en détail

Gestion des services IT Foundation basée sur la norme ISO/CIE 20000

Gestion des services IT Foundation basée sur la norme ISO/CIE 20000 Guide de Préparation Getion de ervice IT Foundation baée ur la norme ISO/CIE 20000 Édition Novembre 2013 Copyright 2013 EXIN All right reerved. No part of thi publication may be publihed, reproduced, copied

Plus en détail

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité Somm@ire Édito Édito L Univerité Numérique Pari Île-de-France Le formation UNPIdF Mobilité Mon Univerité Numérique Rue de Fac Droit de uager et identité numérique Gloaire Webographie 1 2 4 6 7 23 24 26

Plus en détail

Les licences Creative Commons expliquées aux élèves

Les licences Creative Commons expliquées aux élèves Les licences Creative Commons expliquées aux élèves Source du document : http://framablog.org/index.php/post/2008/03/11/education-b2i-creative-commons Diapo 1 Creative Commons presents : Sharing Creative

Plus en détail

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité Somm@ire Édito Édito L Univerité Numérique Pari Île-de-France Le formation UNPIdF Mobilité Mon Univerité Numérique Rue de Fac Droit de uager et identité numérique Gloaire Webographie 1 2 4 6 7 23 24 26

Plus en détail

Conditions Générales de Vente. Clients professionels

Conditions Générales de Vente. Clients professionels Condition Vente Client profeionnel _dipoleelectroniqueprofeionnel PAGE 1/6 PREAMBULE Conformément a la loi en vigueur, le préente condition générale de la ociété DIPOLE, SARL au capital de 15.000, dont

Plus en détail

Découvrez la gamme complète des certificats de signatures électroniques ChamberSign

Découvrez la gamme complète des certificats de signatures électroniques ChamberSign Découvrez la gamme complète de certificat de électronique ChamberSign www.chamberign.fr ppel d'offre Marché ublic SYLaé Signature électronique Document dématérialié Epace Sécurié Certifié Contrôle de légalité

Plus en détail

Somm@ire. Édito. Mon Université Numérique. Édito L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité

Somm@ire. Édito. Mon Université Numérique. Édito L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité Somm@ire Édito Édito L Univerité Numérique Pari Île-de-France Le formation UNPIdF Mobilité 1 2 4 6 Depui maintenant ept an, l Univerité Numérique Pari Île-de France vou accompagne dan la découverte de

Plus en détail

Le compte épargne temps

Le compte épargne temps 2010 N 10-06- 05 Mi à jour le 15 juin 2010 L e D o i e r d e l a D o c 1. Définition Sommaire 2. Modification iue du décret n 2010-531 3. Principe du compte épargne temp Bénéficiaire potentiel Alimentation

Plus en détail

Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité

Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité Somm@ire Édito L Univerité Numérique Pari Île-de-France Le formation UNPIdF Mobilité 1 2 4 6 Mon Univerité Numérique 7 Rue de Fac Droit de uager et identité numérique Gloaire Webographie 23 24 26 28 Édito

Plus en détail

Centrale d'alarme SI 80-3

Centrale d'alarme SI 80-3 Centrale d'alarme SI 80-3 Notice d'utiliation Siemen AG Siemen AG 01.011 1 Siemen AG 01.011 Caractéritique technique ou réerve de modification. Livraion ou réerve de diponibilité. Le donnée et la conception

Plus en détail

faites entrer la Fibre dans votre immeuble le guide du raccordement à la fibre

faites entrer la Fibre dans votre immeuble le guide du raccordement à la fibre faite entrer la Fibre dan votre immeuble le guide du raccordement à la fibre qu et-ce que la Fibre? La fibre optique et un fil de verre qui conduit la lumière. C et une technologie qui permet de tranmettre

Plus en détail

Abréviations - Organisation des entreprises Abbreviations - Company organization

Abréviations - Organisation des entreprises Abbreviations - Company organization Abréviation Organiation de entreprie Abbreviation Company organization Dan le tableau cideou (qui era enrichi progreivement), la lettre aociée à chaque abréviation en anglai indique i celleci doit être

Plus en détail

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité Somm@ire Édito Édito L Univerité Numérique Pari Île-de-France Le formation UNPIdF Mobilité Mon Univerité Numérique Rue de Fac Droit de uager et identité numérique Gloaire Webographie 1 2 4 6 7 23 24 26

Plus en détail

Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité

Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité Somm@ire Édito L Univerité Numérique Pari Île-de-France Le formation UNPIdF Mobilité 1 2 4 6 Mon Univerité Numérique 7 Rue de Fac Droit de uager et identité numérique Gloaire Webographie 23 24 26 28 Édito

Plus en détail

Spécifications techniques

Spécifications techniques l l Spécification technique Général HL-L8250CDN HL-L8350CDW HL-L9200CDWT Claification Produit Clae 1 laer (IEC 60825-1:2007) Vitee d impreion (A4) Vitee d impreion recto-vero (A4) Réolution Première ortie

Plus en détail

Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité

Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité Somm@ire Édito L Univerité Numérique Pari Île-de-France Le formation UNPIdF Mobilité 1 2 4 6 Mon Univerité Numérique 7 Rue de Fac Droit de uager et identité numérique Gloaire Webographie 23 24 26 28 Édito

Plus en détail

T R E I L L I S D C F L EXZONE M C Guide de conception électrique SYSTÈMES D INSTALLATION

T R E I L L I S D C F L EXZONE M C Guide de conception électrique SYSTÈMES D INSTALLATION SYSTÈMES D INSTALLATION Enemble, no idée p r e n n e n t f o r m e MD T R E I L L I S D C F L EXZONE M C Guide de conception électrique Dein et détail du ytème électrique avec le partenaire compatible

Plus en détail

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité Somm@ire Édito Édito L Univerité Numérique Pari Île-de-France Le formation UNPIdF Mobilité Mon Univerité Numérique Rue de Fac Droit de uager et identité numérique Gloaire Webographie 2 4 6 7 23 24 26 28

Plus en détail

Guide de configuration d'une classe

Guide de configuration d'une classe Guide de configuration d'une clae Viion ME Guide de configuration d'une clae Contenu 1. Introduction...2 2. Ajouter de cour...4 3. Ajouter de reource à une leçon...5 4. Meilleure pratique...7 4.1. Organier

Plus en détail

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité Somm@ire Édito Édito L Univerité Numérique Pari Île-de-France Le formation UNPIdF Mobilité Mon Univerité Numérique Rue de Fac Droit de uager et identité numérique Gloaire Webographie 1 2 4 6 7 23 24 26

Plus en détail

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité Somm@ire Édito Édito L Univerité Numérique Pari Île-de-France Le formation UNPIdF Mobilité Mon Univerité Numérique Rue de Fac Droit de uager et identité numérique Gloaire Webographie 1 2 4 6 7 23 24 26

Plus en détail

Cadeaux d affaires, cadeaux d entreprises, objets publicitaires www.france-cadeaux.fr - services@france-cadeaux.fr

Cadeaux d affaires, cadeaux d entreprises, objets publicitaires www.france-cadeaux.fr - services@france-cadeaux.fr Siège France Cadeaux 84 rue de Courbiac 17100 Sainte 00 33 (0)5 46 74 66 00 RC.424 290 211 00012 Cadeaux d affaire, cadeaux d entreprie, objet publicitaire www.france-cadeaux.fr - ervice@france-cadeaux.fr

Plus en détail

Courrier Fédéral @ @ N 320 EDITORIAL INDUSTRIE PLUS LOIN QUE NOS DROITS. PUBLICITE page 8. Adresse du site de la FTM-CGT. http://www.ftm-cgt.

Courrier Fédéral @ @ N 320 EDITORIAL INDUSTRIE PLUS LOIN QUE NOS DROITS. PUBLICITE page 8. Adresse du site de la FTM-CGT. http://www.ftm-cgt. Courrier Fédéral N 320 du 13.10.12 au 19.10.12 @ @ Adree du ite de la FTM-CGT http://www.ftm-cgt.fr Fédération de travailleur de la métallurgie CGT ISSN 0152-3082 EDITORIAL Aprè la journée de mobiliation

Plus en détail

Dossier. Vtech, leader en France. Lexibook, leader en Europe

Dossier. Vtech, leader en France. Lexibook, leader en Europe Doier Par Yoan Langlai La tablette pour enf Si 6 million de tablette devraient e vendre cette année en France (préviion GfK), on etime à 1 million le nombre de vente de tablette pour enfant en 2013. Sur

Plus en détail

RETIRER DE L ARGENT DE VOTRE SOCIÉTÉ

RETIRER DE L ARGENT DE VOTRE SOCIÉTÉ LETTRE MENSUELLE DE CONSEILS DESTINÉS À MAXIMALISER LE FLUX DE REVENUS RETIRÉS DE VOTRE SOCIÉTÉ OPTIMALISATION DU MOIS Déterminer le taux du marché... Si votre ociété vou vere un intérêt, elle doit de

Plus en détail

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité Somm@ire Édito Édito L Univerité Numérique Pari Île-de-France Le formation UNPIdF Mobilité Mon Univerité Numérique Rue de Fac Droit de uager et identité numérique Gloaire Webographie 1 2 4 6 7 23 24 26

Plus en détail

Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité

Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité Somm@ire Édito L Univerité Numérique Pari Île-de-France Le formation UNPIdF Mobilité 1 2 4 6 Mon Univerité Numérique 7 Rue de Fac Droit de uager et identité numérique Gloaire Webographie 23 24 26 28 Édito

Plus en détail

Rapport annuel d activités

Rapport annuel d activités 09/2012 08/2013 Rapport annuel d activité Manger notre oupe avec une fourchette! Voilà un défi que beaucoup trouveraient idiot C et pourtant ce que nou faion tou le jour en développant no entreprie de

Plus en détail

Cap Maths. Guide de l enseignant. Nouveaux programmes. cycle. Roland CHARNAY Professeur de mathématiques en IUFM

Cap Maths. Guide de l enseignant. Nouveaux programmes. cycle. Roland CHARNAY Professeur de mathématiques en IUFM Cap Math CP 2 cycle Guide de l eneignant Nouveaux programme SOUS LA DIRECTION DE Roland CHARNAY Profeeur de mathématique en IUFM Marie-Paule DUSSUC Profeeur de mathématique en IUFM Dany MADIER Profeeur

Plus en détail

La direction des solidarités Se loger à Moissy

La direction des solidarités Se loger à Moissy La direction de olidarité Se loger à Moiy La direction de olidarité La Source - Place du Souvenir - BP24-77550 Moiy-Cramayel cedex Tél. : 01 64 88 15 80 - Fax : 01 64 88 15 26 QU EST CE QUE LA GUP LA GESTION

Plus en détail

La direction des solidarités Se loger à Moissy

La direction des solidarités Se loger à Moissy La direction de olidarité Se loger à Moiy La direction de olidarité La Source - Place du Souvenir - BP24-77550 Moiy-Cramayel cedex Tél. : 01 64 88 15 80 - Fax : 01 64 88 15 26 SOMMAIRE Edito p. 3... Le

Plus en détail

Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité

Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité Somm@ire Édito L Univerité Numérique Pari Île-de-France Le formation UNPIdF Mobilité 1 2 4 6 Mon Univerité Numérique 7 Rue de Fac Droit de uager et identité numérique Gloaire Webographie 23 24 26 28 Édito

Plus en détail

GUIDE D ADMISSION AUTOMNE 2012. Demande d admission par Internet : www.srafp.com EN FORMATION PROFESSIONNELLE

GUIDE D ADMISSION AUTOMNE 2012. Demande d admission par Internet : www.srafp.com EN FORMATION PROFESSIONNELLE GUIDE D ADMISSION AUTOMNE 0 EN FORMATION PROFESSIONNELLE À LA COMMISSION SCOLAIRE DE LAVAL Demande d admiion par Internet : www.rafp.com Dan no centre de formation profeionnelle Comment pui-e m incrire

Plus en détail

Aider un proche dépendant

Aider un proche dépendant doier le d Ière Magazine n Nou eron tou un jour concerné Aider un proche dépendant Avec le vieilliement de la population, de plu en plu d Iéroi ont amené à econder au quotidien un proche dépendant. Une

Plus en détail

LE BIM, UN ATOUT? 2015 55 es Journées d études et de formation Ingénieurs Hospitalies de France, Tous droits réservés - Toute rep

LE BIM, UN ATOUT? 2015 55 es Journées d études et de formation Ingénieurs Hospitalies de France, Tous droits réservés - Toute rep LE BIM, UN ATOUT? 2015 55 e Journée de formation Ingénieur Hopitalie de F, ute rep 55 ème journée d Etude et de 1 de formation Ingénieur Hopitalie de F, ute reproduction même partielle et interdite. DEVIENT

Plus en détail

Le passé composé. C'est le passé! Tout ça c'est du passé! That's the past! All that's in the past!

Le passé composé. C'est le passé! Tout ça c'est du passé! That's the past! All that's in the past! > Le passé composé le passé composé C'est le passé! Tout ça c'est du passé! That's the past! All that's in the past! «Je suis vieux maintenant, et ma femme est vieille aussi. Nous n'avons pas eu d'enfants.

Plus en détail

Politique de gestion. Date : 5 avril 2004

Politique de gestion. Date : 5 avril 2004 de getion Titre : Appel d offre public Soumiion (condition de recevabilité) No : PG 4.06 Sujet : Reource matérielle et ervice profeionnel Page : 1 de : 8 Approuvée par : Directeur général Nouvelle : Réviée

Plus en détail

Les sondes d oscilloscopes

Les sondes d oscilloscopes Le onde d ocillocope /6 I Decription Il exite troi grande catégorie de onde: - Le onde paive (, L, C, atténuatrice ou non, avec de rapport d atténuation de,, ou (Sonde X, X, X, X. - 2 Le onde active, qui

Plus en détail

Multisplit Inverter RAS. Economies et confort

Multisplit Inverter RAS. Economies et confort Multiplit Inverter RAS Economie et confort Comment fonctionne une Pompe à Chaleur Air-Air? Une Pompe à Chaleur et un ytème thermodynamique. Elle prélève la chaleur contenue dan l air extérieur, même à

Plus en détail

Ressources documentaires Directrice : Catherine Méric Documentalistes : Pascale Guellier, Chantal Brige-Ukpong

Ressources documentaires Directrice : Catherine Méric Documentalistes : Pascale Guellier, Chantal Brige-Ukpong Sommaire INFOS NATIONALES ET REGIONALES ORIENTATION METIERS FORMATIONS PARENTS GUIDES ETUDIER EN EUROPE ETABLISSEMENTS LYCEENS SALONS ETUDIANTS ETUDES ET HANDICAP ADRESSES COLLEGIENS EQUIPES EDUCATIVES

Plus en détail

Experiences TCM QUALITY MARK. Project management Management systems ISO 9001 ISO 14001 ISO 22000

Experiences TCM QUALITY MARK. Project management Management systems ISO 9001 ISO 14001 ISO 22000 TCM QUALITY MARK Jean-Marc Bachelet Tocema Europe workshop 4 Project management Management systems ISO 9001 ISO 14001 ISO 22000 + lead auditors for certification bodies Experiences Private and state companies,

Plus en détail

Supplément du Républicain Lorrain du 9 septembre 2015 - Ne peut être vendu séparément

Supplément du Républicain Lorrain du 9 septembre 2015 - Ne peut être vendu séparément Supplément du Républicain Lorrain du 9 eptembre 2015 - Ne peut être vendu éparément Florent Doncourt UEM UEM_07_xxxx_Logo_coul 19/11/2007 82, bd de Batignolle - 75017 Pari - FRANCE Tél. : +33 (0)1 53 42

Plus en détail

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité Somm@ire Édito Édito L Univerité Numérique Pari Île-de-France Le formation UNPIdF Mobilité Mon Univerité Numérique Rue de Fac Droit de uager et identité numérique Gloaire Webographie 1 2 4 6 7 23 24 26

Plus en détail

Formation en conduite et gestion de projets. Renforcer les capacités des syndicats en Europe

Formation en conduite et gestion de projets. Renforcer les capacités des syndicats en Europe Formation en conduite et gestion de projets Renforcer les capacités des syndicats en Europe Pourquoi la gestion de projets? Le département Formation de l Institut syndical européen (ETUI, European Trade

Plus en détail

PRÉSENTATION DU RÉSEAU INFORMATIQUE

PRÉSENTATION DU RÉSEAU INFORMATIQUE PRÉSENTATION DU RÉSEAU INFORMATIQUE 2.1 Apect phyique Le CHU de Beançon regroupe d une part l établiement Jean MINJOZ, monobloc de 13 étage aocié au Pôle Coeur Poumon, contruction adjacente ur 5 niveaux,

Plus en détail

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité Somm@ire Édito Édito L Univerité Numérique Pari Île-de-France Le formation UNPIdF Mobilité Mon Univerité Numérique Rue de Fac Droit de uager et identité numérique Gloaire Webographie 2 4 6 7 23 24 26 28

Plus en détail

GROUPE INTERGOUVERNEMENTAL D ACTION CONTRE LE BLANCHIMENT D ARGENT EN AFRIQUE DE L OUEST DEUXIEME RAPPORT DE SUIVI EVALUATION MUTUELLE CÔTE D IVOIRE

GROUPE INTERGOUVERNEMENTAL D ACTION CONTRE LE BLANCHIMENT D ARGENT EN AFRIQUE DE L OUEST DEUXIEME RAPPORT DE SUIVI EVALUATION MUTUELLE CÔTE D IVOIRE GROUPE INTERGOUVERNEMENTAL D ACTION CONTRE LE BLANCHIMENT D ARGENT EN AFRIQUE DE L OUEST DEUXIEME RAPPORT DE SUIVI EVALUATION MUTUELLE CÔTE D IVOIRE Novembre 2014 2014 GIABA. Tou droit réervé. Toute reproduction

Plus en détail

Instructions Mozilla Thunderbird Page 1

Instructions Mozilla Thunderbird Page 1 Instructions Mozilla Thunderbird Page 1 Instructions Mozilla Thunderbird Ce manuel est écrit pour les utilisateurs qui font déjà configurer un compte de courrier électronique dans Mozilla Thunderbird et

Plus en détail

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité Somm@ire Édito Édito L Univerité Numérique Pari Île-de-France Le formation UNPIdF Mobilité Mon Univerité Numérique Rue de Fac Droit de uager et identité numérique Gloaire Webographie 1 2 4 6 7 23 24 26

Plus en détail

Gestion de la configuration et contrôle du code source

Gestion de la configuration et contrôle du code source MGL7460 Automne 2015 Gestion de la configuration et contrôle du code source Guy Tremblay Professeur Département d informatique UQAM http://www.labunix.uqam.ca/~tremblay 10 septembre 2015 Parmi les premières

Plus en détail

TOURNÉ AVENIR PROSPECTUS DU 9 AU 11 FÉVRIER 2016 EXPOSITION ET PARRAINAGE CONFÉRENCE ET EXPOSITION DISTRIBUTECH.COM #DTECH2016. Entreprise de services

TOURNÉ AVENIR PROSPECTUS DU 9 AU 11 FÉVRIER 2016 EXPOSITION ET PARRAINAGE CONFÉRENCE ET EXPOSITION DISTRIBUTECH.COM #DTECH2016. Entreprise de services #DTECH2016 PROSPECTUS EXPOSITION ET PARRAINAGE TOURNÉ ver AVENIR l' CONFÉRENCE ET EXPOSITION DU 9 AU 11 FÉVRIER 2016 Orange County Convention Center Wet Hall A3 A4 B + Orlando, Floride DISTRIBUTECH.COM

Plus en détail

Comprendre l impact de l utilisation des réseaux sociaux en entreprise SYNTHESE DES RESULTATS : EUROPE ET FRANCE

Comprendre l impact de l utilisation des réseaux sociaux en entreprise SYNTHESE DES RESULTATS : EUROPE ET FRANCE Comprendre l impact de l utilisation des réseaux sociaux en entreprise SYNTHESE DES RESULTATS : EUROPE ET FRANCE 1 Objectifs de l étude Comprendre l impact des réseaux sociaux externes ( Facebook, LinkedIn,

Plus en détail

LE LIVRET DE L AIDANT

LE LIVRET DE L AIDANT LE LIVRET DE L AIDANT Vou accompagnez un parent âgé à domicile Ce livret et fait pour vou! Information, coneil, adree utile pour vou aider et vou accompagner au quotidien www.orpea.com www.afer.ao.fr www.afer.ao.fr

Plus en détail

Produire moins, manger mieux!

Produire moins, manger mieux! Raak doier d Alimentation : o Produire moin, manger mieux! Nou voulon une alimentation de qualité. Combien de foi n entendon-nou pa cette revendication, et à jute titre. Mai i tout le monde et d accord

Plus en détail

TABLEAUX SECTORIELS Tous secteurs

TABLEAUX SECTORIELS Tous secteurs TABLEAUX SECTORIELS Tou ecteur Novembre 2014 REGION GUADELOUPE Sommaire PROPOS INTRODUCTIFS... 2 SYNTHESE... 4 1. EVOLUTION DE L EMPLOI... 6 INDICATEUR 1 : PART DES EFFECTIFS SALARIES D UN SECTEUR DANS

Plus en détail

C est quoi, Facebook?

C est quoi, Facebook? C est quoi, Facebook? Si tu as plus de 13 ans, tu fais peut-être partie des 750 millions de personnes dans le monde qui ont un compte Facebook? Et si tu es plus jeune, tu as dû entendre parler autour de

Plus en détail

Guide du programme pour les startups Tunisiennes

Guide du programme pour les startups Tunisiennes Sponsor officiel Guide du programme pour les startups Tunisiennes Les startups les plus prometteuses d aujourd hui deviendront les entreprises les plus réussies de demain Microsoft Tunisie - 2009 Qu est

Plus en détail

ANGULAR JS AVEC GDE GOOGLE

ANGULAR JS AVEC GDE GOOGLE ANGULAR JS AVEC GDE GOOGLE JUIN 2015 BRINGING THE HUMAN TOUCH TO TECHNOLOGY 2015 SERIAL QUI SUIS-JE? ESTELLE USER EXPERIENCE DESIGNER BUSINESS ANALYST BRINGING THE HUMAN TOUCH TO TECHNOLOGY SERIAL.CH 2

Plus en détail

Utiliser une WebCam. Micro-ordinateurs, informations, idées, trucs et astuces

Utiliser une WebCam. Micro-ordinateurs, informations, idées, trucs et astuces Micro-ordinateurs, informations, idées, trucs et astuces Utiliser une WebCam Auteur : François CHAUSSON Date : 8 février 2008 Référence : utiliser une WebCam.doc Préambule Voici quelques informations utiles

Plus en détail

Règlement sur le télémarketing et les centres d'appel. Call Centres Telemarketing Sales Regulation

Règlement sur le télémarketing et les centres d'appel. Call Centres Telemarketing Sales Regulation THE CONSUMER PROTECTION ACT (C.C.S.M. c. C200) Call Centres Telemarketing Sales Regulation LOI SUR LA PROTECTION DU CONSOMMATEUR (c. C200 de la C.P.L.M.) Règlement sur le télémarketing et les centres d'appel

Plus en détail

Changement de fréquence, effet Doppler

Changement de fréquence, effet Doppler N 804 BULLETIN DE L'UNION DES PHYSICIENS 869 Changement de fréquence, effet Doppler par Yve BAIMA, André JORANDON, Sylvie MORLEN et Marc VINCENT Lycée La Martinière Monplaiir - 69372 Lyon Cedex 08 RÉSUMÉ

Plus en détail

Comment expliquer la croissance du travail indépendant : Une stratégie théorique de recherche

Comment expliquer la croissance du travail indépendant : Une stratégie théorique de recherche N o 75F0002MIF au catalogue N o 005 ISSN : 707-2867 ISBN : 978-0-662-0835-3 Document de recherche Série de document de recherche - Revenu Comment epliquer la croiance du travail indépendant : Une tratégie

Plus en détail

SIMPLEMENT ea y : un module intelligent pour la commande, la commutation et la communication

SIMPLEMENT ea y : un module intelligent pour la commande, la commutation et la communication Bâtiment Indutrie Sytème Information produit SIMPLEMENT ea y : un module intelligent pour la commande, la commutation et la communication Module logique eay400, 600, 800 Bildgröe 210 x 118,5 mm 222 Logo

Plus en détail

EXPERTISE & SOLUTIONS POUR OPERATEURS & PROPRIETAIRES D AVIONS PRIVES EXPERTISE & SOLUTIONS FOR PRIVATE AIRCRAFT OPERATORS & OWNERS

EXPERTISE & SOLUTIONS POUR OPERATEURS & PROPRIETAIRES D AVIONS PRIVES EXPERTISE & SOLUTIONS FOR PRIVATE AIRCRAFT OPERATORS & OWNERS EXPERTISE & SOLUTIONS POUR OPERATEURS & PROPRIETAIRES D AVIONS PRIVES EXPERTISE & SOLUTIONS FOR PRIVATE AIRCRAFT OPERATORS & OWNERS JET SERVICES GROUP vous propose la solution MANAJETS destinée aux opérateurs

Plus en détail

COMMUNE DE FELLETIN. P R O C E S V E R B A L D U C O N S E I L M U N I C I P A L Séance ordinaire du jeudi 8 septembre 2011

COMMUNE DE FELLETIN. P R O C E S V E R B A L D U C O N S E I L M U N I C I P A L Séance ordinaire du jeudi 8 septembre 2011 R E P U B L I Q U E F R A N Ç A I S E DEPARTEMENT DE LA CREUSE ARRONDISSEMENT D AUBUSSON COMMUNE DE FELLETIN P R O C E S V E R B A L D U C O N S E I L M U N I C I P A L Séance ordinaire du jeudi 8 eptembre

Plus en détail

Document de référence 2011

Document de référence 2011 Document de référence Incluant le rapport financier annuel Document de référence 2011 2011 ALTRAN TECHNOLOGIES Société Anonyme au capital de 72 360 712 euro Siège ocial 58 boulevard Gouvion Saint-Cyr -

Plus en détail

L intégration socioscolaire des jeunes Québécois d origine chinoise : le rôle des écoles ethniques complémentaires

L intégration socioscolaire des jeunes Québécois d origine chinoise : le rôle des écoles ethniques complémentaires L intégration socioscolaire des jeunes Québécois d origine chinoise : le rôle des écoles ethniques complémentaires Ming Sun Université de Montréal Haï Thach École Chinoise (Mandarin) de Montréal Introduction

Plus en détail

Shipping to Canada for AACD 2016 ANNUAL SCIENTIFIC SESSION?

Shipping to Canada for AACD 2016 ANNUAL SCIENTIFIC SESSION? Shipping to Canada for AACD 2016 ANNUAL SCIENTIFIC SESSION? That s where Freeman s customs clearance & transportation services can help. Freeman will manage the entire logistics chain ensuring your booth

Plus en détail

Marketing Régional et Mondial Copyright 2015 Miami Association of Realtors

Marketing Régional et Mondial Copyright 2015 Miami Association of Realtors MLS - Local and Global Marketing Marketing Régional et Mondial Copyright 2015 Miami Association of Realtors Teresa King Kinney CEO Miami Association of Realtors Miami Association of Realtors 40,000 Members

Plus en détail

Consiste surtout en une mailing liste:

Consiste surtout en une mailing liste: Consiste surtout en une mailing liste: clubmontagne@groupes.epfl.ch, clubmontagne@epfl.ch ->comité Plupart des sorties organisées par les membres (vous!) via la mailing list Sorties officielles organisées

Plus en détail

Quick Start Guide This guide will help you install a base configuration of IBM Tivoli Key Lifecycle Manager.

Quick Start Guide This guide will help you install a base configuration of IBM Tivoli Key Lifecycle Manager. IBM Tivoli Key Lifecycle Manager Version 2.0.1 Quick Start Guide This guide will help you install a base configuration of IBM Tivoli Key Lifecycle Manager. National Language Version: To obtain the Quick

Plus en détail

09/2011. Thierry Lemerle Directeur Général adjoint Pole Emploi, France

09/2011. Thierry Lemerle Directeur Général adjoint Pole Emploi, France Thierry Lemerle Directeur Général adjoint Pole Emploi, France Missions Registration Information Payment of allowances Support for job seekers Assistance to companies for their recruitment Establishment

Plus en détail