Sciences et technologies de l information et de la communication

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Sciences et technologies de l information et de la communication"

Transcription

1 Science et technologie de l information et de la communication

2 174 page Contexte général 176 page 5 appel à projet en 2013 ChIST-ERA Edition 2013 Call 2012 Contenu numérique et interaction - CONTINT Infratructure matérielle et logicielle pour la ociété numérique - INFRA Ingénierie numérique & Sécurité INS Modèle numérique MN 181 page Bilan de appel à projet 2009 Sytème embarqué et grande infratructure - ARPEgE Programme COSINuS Domaine Emergent DEFIS Sytème Complexe et Modéliation Mathématique Contenu Numérique et Interaction CONTINT Réeaux du futur et ervice - VERSO

3 SCIENCES ET TEChNOLOgIES DE L INFORMATION ET DE LA COMMuNICATION Contexte général Nou vivon une période de tranition marquée par de bouleverement conidérable de Science et Technologie de l Information et de la Communication (STIC), l émergence de la ociété numérique avec exploion de ytème embarqué et objet communicant, la domination de l Internet, la dématérialiation de ytème/infratructure de calcul et de communication offerte en particulier par le cloud et la multiplication de mart device, la place grandiante de la imulation numérique et du calcul intenif dan la conception, la production et l optimiation de proce, de bien manufacturé et de ervice. Selon le rapport «Technologie Clé 2015» (www.indutrie.gouv.fr/tc2015/technologie-cle-2015.pdf), le ecteur de technologie de l information et de la communication (TIC) et devenu un egment majeur de l économie de principaux pay indutrialié avec une contribution directe de 5,9 % du PIB en Europe (et 7,5 % aux État-uni). Au-delà du ecteur lui-même, le TIC contribuent au développement de tou le autre ecteur économique. Il repréentent en effet plu de 50 % de la croiance de la productivité en Europe (ource: Commiion Européenne). Le perpective de croiance du ecteur STIC ont par ailleur conidérable avec +8 % de croiance par an pour l économie d internet d ici 2016 comme le rapporte le Boton Conulting group. Le STIC contituent le ocle de cette dynamique et jutifie l importance accordée par l ANR à une recherche dédiée, tant fondamentale qu appliquée. Le enjeux ont donc la compétitivité de l indutrie STIC nationale et européenne, mai également la réaliation d avancée et de progrè en matière de formation, anté, de développement durable, d accè à la culture, de conception et de production de bien manufacturé, de ervice et de ytème complexe. Il concernent également le développement d un monde numérique ûr inpirant la confiance aux uager. En terme d organiation de la recherche et développement, le STIC ont par néceité pluridiciplinaire, par nature diffuant, alliant recherche fondamentale et finaliée, faiant une large place au partenariat public/privé. Le cycle de programmation STIC et tructuré en 4 axe principaux. le développement de infratructure de communication, de donnée et de calcul intenif, embraant le «cloud computing», le compoant/ou-ytème équipant et faiant opérer ce infratructure (Programme INFRA, Infratructure matérielle et logicielle pour la ociété numérique), le méthode et outil logiciel pour l ingénierie de ervice et ytème numérique, le ytème embarqué, aini que la écurité de ytème d information et la confiance dan ce ytème (Programme INS, Ingénierie Numérique & Sécurité), la production et l échange de contenu et de connaiance (création, édition, fouille, interface, uage, économie, confiance, réalité enrichie, réeaux ociaux, Internet du futur), le ervice aocié et la robotique (Programme CONTINT, Contenu Numérique et Interaction), le développement d un «double numérique» par la modéliation et la imulation du monde phyique, de objet, de ervice et de interaction et comportement humain (modéliation, imulation, calcul intenif, production et traitement de donnée maive ou complexe, réalité virtuelle et viualiation) (Programme MN, Modèle Numérique). + En complément, l ANR outient la continuation et l amplification de l ERANET ChIST-ERA qu elle coordonne depui fin 2009 et dont le objectif ont de développer la coordination et la coopération de agence de financement de la recherche en Europe, ur de ujet émergent et prometteur du domaine de STIC. 174 RAPPORT ANNuEL AgENCE NATIONALE DE LA REChERChE

4 CONTExTE général Tableau de indicateur 2013 AAP 2013 recevable financé Taux de uccè (%) Financement accordé (M ) Nombre de partenaire financé labéllié pôle Nombre de partenaire entreprie ERA-NET ChIST-ERA 2 : LONg TERM ChALLENgES IN ICST* ,39 0, CONTINT (CONTENuS NuMÉRIQuES ET INTERACTIONS) ,19 15, INFRA - INFRASTRuCTuRES POuR LA SOCIÉTÉ NuMÉRIQuE ,59 11, INS (INgÉNIÉRIE NuMERIQuE ET SÉCuRITÉ) ,21 4, MN (MODèLES NuMÉRIQuES) ,72 9, * Chiffre ANR. RAPPORT ANNuEL AgENCE NATIONALE DE LA REChERChE 175

5 SCIENCES ET TEChNOLOgIES DE L INFORMATION ET DE LA COMMuNICATION 5 appel à projet en 2013 ChISt-ERA recevable financé Taux de uccè (%) Montant total attribué (M ) Montant moyen attribué par projet (M ) ,39 0,86 0,22 Le champ thématique de l appel à projet L ANR a participé au 3ème appel à projet de l ERA-NET ChIST-ERA. L appel invitait le chercheur européen à propoer de projet hautement innovant, pluridiciplinaire, à haut rique et préentant un potentiel d impact cientifique et technique ignificatif elon deux axe thématique : Axe 1 Intelligent uer Interface (IuI). La thématique concerne la production de nouveaux concept informatique, modèle et méthodologie, de traitement d interaction multimodale utiliateur-ytème, capable d identifier émotion et intention de l utiliateur, d apprendre de interaction et comportement paé, ou encore de gérer le incompréhenion etc. Axe 2 Context- and Content-Adaptive Communication Network (C3N). La thématique concerne la production de nouveaux ervice et de nouvelle technologie pour le réeaux de communication à partir d une architecture et d outil de contrôle repené permettant de outenir l arrivée en mae de uage mobile. Axe 1 - Intelligent Uer Interface (IUI) Axe 2 - Context- and Content-Adaptive Communication Network (C3N) L analye de l appel à projet Sur 28 projet oumi, tou partenariat confondu, 23 impliquaient au moin un partenaire françai. Six projet ont été électionné, dont 4 avec une participation françaie. Le montant total du financement et d environ 5,4 M dont 0,9 pour l'anr. La répartition entre le deux thématique et la uivante: 13 projet oumi pour 3 électionné dan la thématique IuI, et 15 projet oumi pour 3 électionné dan la thématique C3N. Le pay le plu repréenté dan le projet électionné auxquel participent de partenaire françai ont la Suie et la Pologne (2 projet en commun). Le projet avec de partenaire françai aocient de nombreux autre pay dan l appel : l Autriche, la Belgique, l Irlande, le Luxembourg, la Roumanie, le Royaume-uni et enfin la Turquie. Deux pay qui ne finançaient pa l appel à projet ont néanmoin repréenté aux côté de partenaire françai : l Italie et le Bréil. Au plan cientifique, le 3 projet IuI abordent entre autre la réalité augmentée, le traitement multimodal de recherche de équence filmée, et la robotique et le émotion. Dan le domaine C3N, le projet intéreent aux ytème de getion de contenu enible à leur environnement, à la ditribution de flux de donnée, et au chargement intelligent de contenu ur le mobile. Préident du Comité de pilotage Jean-Yve BERThOu, directeur du département STIC de l ANR Préident du Comité d évaluation (IUI et CN3) Tanya Schultz, profeeur, Intitut de Technologie de Karlruhe, Allemagne (IuI) Laurent Mathy, univerité de Liège, Belgique Le équipe cientifique de l ANR Edouard geoffroi, reponable du programme Mathieu girerd, chargé de miion de coordination 176 RAPPORT ANNuEL AgENCE NATIONALE DE LA REChERChE

6 5 APPELS à PROJETS EN 2013 Contenu numérique et interaction - CoNtINt recevable financé Taux de uccè (%) Montant total attribué (M ) Montant moyen attribué par projet (M ) ,19 15,32 0,73 Le champ thématique de l appel à projet L appel «Contenu Numérique et Interaction», CONTINT 2013, et le econd et dernier appel du programme et e itue dan la continuité de troi appel «CONTINT» de la période Il couvre tou le apect du domaine de la chaîne de contenu numérique multimédia (archive audioviuelle, donnée du web, jeux vidéo, on, contenu cientifique, contenu peronnel, etc.). L édition 2013 ouligne l importance de la notion de «donnée maive» qui lui et aociée. à traver le recherche ur le interface, ur le quetion de perception et de cognition en robotique, l appel à projet traite aui de l interaction de l humain avec le monde phyique et numérique, dan a relation avec de nouvelle dimenion créative et collaborative, par exemple, aini qu avec le monde phyique environnant (capteur, proprioception, mobilité, etc.). L appel CONTINT 2013 était également ouvert à de projet internationaux notamment dan le cadre d un accord bilatéral avec le Canada (CRSNg). Le programme et tructuré en cinq axe thématique, un projet pouvant e poitionner ur pluieur d entre eux : Axe 1 - Chaîne de production, d édition et de diffuion de contenu Axe 2 - De contenu aux connaiance et grande mae de donnée Axe 3 - Interaction homme-ytème Axe 4 - Robotique et interaction avec le monde phyique Axe 5 - Uage et utiliation L analye de l appel à projet Aprè un taux élevé de oumiion en 2012 (135), l appel CONTINT a ucité un intérêt marqué en 2013 également, avec 106 projet (dont 104 recevable) oumi dont 4 dan le cadre de l accord bilatéral avec le Canada ((CRSNg). A l iue de la élection, 19 projet ont été retenu en lite principale et 18 en lite complémentaire. Parmi eux, l ANR a pu financer 21 projet, oit un taux de élection final de 20,19 %, et un montant d aide de l ordre de 15 million d euro. La majorité de projet incrivent dan le axe 2 et 3 mai e poitionnent ouvent ur deux axe, avec une approche multi ou interdiciplinaire. D un point de vue applicatif, pluieur projet traitent de la préervation, de l exploration ou de l édition de contenu patrimoniaux culturel (CuLTE), géographique (groplan) ou architecturaux (MONuMENTuM, SEMAPOLIS), parfoi dan une approche trè interdiciplinaire (ANTIMOINE), ou dédiée aux humanité numérique (CAMPuS AAR). Le domaine de réeaux ociaux et également préent que ce oit dan une approche centrée utiliateur (ALICIA) ou dan de environnement pontané et éphémère (C3P0) ou enfin que l on intéree à leur évolution et aux phénomène d apparition d événement (CODDDE). Le domaine de l interaction homme-ytème et largement abordé, ou l angle du contrôle getuel pour la production de voix chantée (ChANTER), de la peronnaliation de l aide auditive à bord de véhicule (AÏDA), de la production de on 3D (EDISON 3D), du jeu éducatif (JEMIME), ou du dialogue avec un Agent Converationnel Animé (NARECA). Préident du Comité de pilotage Pacal guitton, Profeeur, univerité Bordeaux I, Directeur de la recherche INRIA Préident du Comité d évaluation David Sadek, Directeur de la recherche, Intitut Telecom Le équipe cientifique de l ANR Martine garnier-rizet Mouna Eabbah, Chargée de Miion Scientifique Béatrice Arnulphy, Chargée de Miion Scientifique RAPPORT ANNuEL AgENCE NATIONALE DE LA REChERChE 177

7 SCIENCES ET TEChNOLOgIES DE L INFORMATION ET DE LA COMMuNICATION Infratructure matérielle et logicielle pour la ociété numérique - INFRA recevable financé Taux de uccè (%) Montant total attribué (M ) Montant moyen attribué par projet (M ) ,59 11,32 0,81 Le champ thématique de l appel à projet L appel à projet «Infratructure Matérielle et Logicielle pour la Société Numérique» 2013 et le dernier de la programmation Il e itue en continuité de l appel INFRA 2011 et de appel «VERSO : Réeaux du Futur et Service» et d une partie de appel «ARPEgE» de la période Cet appel recouvre tou le travaux de recherche viant à produire de architecture et infratructure matérielle et logicielle qui vont permettre de mettre en œuvre un accè ubiquitaire aux divere infratructure de communication, de tockage et de calcul. Ce infratructure ont répartie, à de échelle trè divere (multi-échelle) et impliquent de équipement de nature trè différente et hétérogène, allant de réeaux d objet (capteur, micro et nano contrôleur, etc.) juqu à de architecture maivement parallèle (dont le parallélime multi-cœur) et de grille de machine à l échelle d internet. Cette édition vie à outenir la diffuion de technologie de l information dan de nouveaux ecteur en propoant de nouveaux ervice et uage à forte valeur ajoutée. Cet appel et également ouvert à de projet internationaux en collaboration avec la Chine (NSFC) et le Canada (CRSNg). Le programme et tructuré en quatre axe thématique, un projet pouvait e poitionner ur pluieur d entre eux : Axe 1 - Technologie pour le infratructure Axe 2 - Infratructure pour le réeaux du futur Axe 3 - Infratructure pour le ervice du futur Axe 4 - Infratructure pour le ervice interfilière : extenion aux ervice pécifique aux domaine d application L analye de l appel à projet L édition 2013 du programme INFRA a ucité un grand intérêt auprè de la communauté aprè une édition 2012 an appel à projet dan le domaine. 68 projet ont été oumi à cet appel ce qui repréente une augmentation de 7 % par rapport à l édition L ANR a pu financer, pour un montant d aide total de plu de 11 million d euro, 14 projet qui e répartient ur le troi premier axe de l appel à projet. Cela préente un taux de élection de 20,59 % et un montant d aide moyen de euro par projet. La moitié de projet électionné traitent de l axe 2 «infratructure pour le réeaux du futur». Ce projet adreent principalement le problématique d architecture de communication dan l Internet du Futur (ABCD, DATATwEET, DISCO), le problématique de écurité et de qualité de ervice (NETLEARN, IDEFIx) et le problématique d intégration de nouveaux ervice et uage (LISP-LAB). une proportion de 35,7 % de projet financé e ituent dan l axe 1 «technologie pour le infratructure» et porte ur l évolution de communication optique dan le réeaux d accè mobile et métropolitain (LAMPOIN, COMTONIQ) et ur l accè radio intelligent en epace libre (ATOMIQ, PROFIL). La dernière proportion de projet financé (4,3 %) adreent le problématique de l Internet de objet, la getion de la mobilité (ASAwOO) et enfin la getion de reource dan le ytème hpc et cloud computing (MOEBuS). Préident du Comité de pilotage Jean-Luc Beylat, Directeur R&D Alcatel Lucent - Pari Préident du Comité d évaluation Eric Fleury, Directeur de recherche Profeeur INRIA ENS Lyon Le équipe cientifique de l ANR Nazim Agoulmine, Profeeur à l'univerité d'evry Aladji Kamagate, Chargé de Miion Scientifique 178 RAPPORT ANNuEL AgENCE NATIONALE DE LA REChERChE

8 5 APPELS à PROJETS EN 2013 Ingénierie numérique et écurité - INS recevable financé Taux de uccè (%) Montant total attribué (M ) Montant moyen attribué par projet (M ) ,21 4,6 0,66 Le champ thématique de l appel à projet L appel à projet «Ingénierie Numérique & Sécurité» INS 2013 achève le cycle de programmation triennal du programme INS Contituant une uite partielle du programme ARPEgE , ce programme a été lancé pour outenir de projet portant ur le méthode et outil logiciel pour l ingénierie de ervice et ytème numérique, le ytème embarqué, aini que la écurité de ytème d information et la confiance dan ce ytème. Il vie à l émergence et l invention de nouveaux paradigme, technologie, méthode et outil pour concevoir de ytème numérique compoé de matériel et de logiciel dan lequel la écurité et la ûreté de fonctionnement ont de préoccupation incontournable. La écurité concerne la conception de ytème numérique de confiance, leur implantation et leur contrôle. Ce programme adree toute le facette de l ingénierie elon un continuum : de la conception proprement dite au pilotage de ytème en fonctionnement. La conception inclut l étude, le développement et la mie au point (pécification, tet, vérification, validation, certification). L ingénierie ou-entend aui l aptitude à la maintenance prédictive et curative aini que, de façon plu innovante, à la maintenance en ligne an arrêter le fonctionnement (diponibilité, durabilité, réilience ). Ce défi néceitent dé lor le développement de nouvelle méthode d ingénierie qui appuient ur une conception logiciel/matériel fortement intégrée et qui prennent en compte la faiabilité technologique. L édition 2013 du programme INS articule autour de deux axe thématique : Axe 1 - Sécurité et ûreté de ytème numérique Axe 2 - Ingénierie du logiciel et du matériel L analye de l appel à projet L AAP INS 2013 a été retreint en nombre d axe thématique, ce qui explique la diminution du nombre de oumiion à 34 projet oumi (dont 33 recevable) par rapport à l édition précédente du programme INS avec 52 projet oumi. 7 projet électionné ont financé par l ANR pour une aide totale de k. Sur ce 7 projet, la thématique de 6 projet portent principalement ur l axe 1 «Sécurité et ûreté de ytème numérique», et un eul projet et axé ur la thématique «Ingénierie du logiciel et du matériel». Sur l axe 1, le projet BIOFENCE intéree aux futur ytème biométrique dan l optique d une certification de technologie biométrique viage, iri et veine de la main. Sur un autre regitre de la Sécurité et ûreté de ytème numérique, le projet MALThY, COgITO et IMPEx traitent le ujet du model checking et de méthode formelle. Dan le domaine de communication chiffrée, ThE CASCADE cherche à développer et évaluer de nouvelle primitive de chiffrement auto-ynchroniante. Le projet TSuNAMY adree la problématique cruciale de l'intégration de la écurité (confidentialité, iolation, protection de la vie privée) dan le architecture manycore utiliée dan le «cloud computing». Sur l axe thématique 2, METALIBM e propoe d automatier la génération de la librairie libm.c en tenant compte de l arbitrage de paramètre de la cible, de la préciion, et de la vitee. Le ujet et important dan la communauté du logiciel et peut avoir un impact certain dan le développement logiciel. Préidente du Comité de pilotage hélène Kirchner, Directrice de relation internationale INRIA Pari Préident du Comité d évaluation Eric Diehl, Expert Sécurité informatique Technicolor Renne Le équipe cientifique de l ANR Eva Crück, Reponable cientifique ANR Fatiha Boujdaine, Chargée de Miion Scientifique RAPPORT ANNuEL AgENCE NATIONALE DE LA REChERChE 179

9 SCIENCES ET TEChNOLOgIES DE L INFORMATION ET DE LA COMMuNICATION Modèle numérique - MN recevable financé Taux de uccè (%) Montant total attribué (M ) Montant moyen attribué par projet (M ) ,72 9,8 0,70 Le champ thématique de l appel à projet L appel à projet «Modèle Numérique» MN 2013 achève le cycle de programmation triennal du programme MN Contituant une uite du programme COSINuS , ce programme a été lancé pour faire progreer le connaiance cientifique en mathématique appliquée et en informatique dan le domaine du calcul intenif, du traitement de grande mae de donnée, de l optimiation et de la conception de ytème, du traitement de incertitude afin de réoudre de grand défi applicatif cientifique dan tou le domaine cientifique tel que le climat, le cience de l univer, la biologie, la anté, l ingénierie... ou indutriel (getion du cycle de vie de produit (PLM), logiciel ). Le enjeux du programme ont tout autant le développement de l excellence cientifique que la compétitivité de entreprie françaie. L édition 2013 du programme MN articule autour de troi axe thématique : Axe 1 - Modéliation et imulation de ytème complexe Axe 2 - Conception et optimiation Axe 3 - Modéliation et traitement de donnée maive L analye de l appel à projet Parmi le 14 projet électionné lor de cette édition 2013, la grande majorité, 11 projet (oit 79 %) traitent de modéliation et de imulation de ytème complexe (axe 1). Aucun projet financé ne relève directement de l axe 2, conception et optimiation, cependant 3 projet financé déclarent cet axe comme axe econdaire. Enfin 3 projet financé (oit 21 %) ont poitionné dan l axe modéliation et traitement de donnée maive (axe 3). Au niveau de oumiion, 63 % relève de l axe 1,23 % de l axe 2 et 14 % de l axe 3. un tier de projet financé dan cette édition traitent de mathématique appliquée, optimiation, tatitique et informatique, dicipline au «cœur» de STIC. On citera le projet SOLhAR (Solveur pour architecture hétérogène utiliant de upport d'exécution) ou de projet ur le traitement de incertitude (BYPASS pour le contrôle non detructif, ChORuS pour le imulation en milieu indutriel, ESTIMAIR pour la imulation de la qualité de l air). Le deux autre tier de projet marient étroitement problématique centrale de STIC et application, dan de domaine varié : cience du climat et de océan (CONVERgENCE, EMOCEAN), réeaux ociaux (genstar), biologie et anté (hr-cem, MEDIMAx, MOSIFAh, SAMOgwAS), mécanique de fluide (MAIDESC), multiphyique (MAPIE), atrophyique (VLASIx). Préident du Comité de pilotage Jean-Pierre Cocquerez, profeeur de univeritédirecteur du gdr720 Ii, univerité de technologie de Compiègne Préident du Comité d évaluation Raymond Namyt, profeeur, univerité Bordeaux 1 Le équipe cientifique de l ANR Jean-Yve Berthou, reponable du programme Cyril Demange, chargé de Miion Scientifique 180 RAPPORT ANNuEL AgENCE NATIONALE DE LA REChERChE

10 BILAN DES APPELS à PROJETS 2009 Bilan de appel à projet 2009 Sytème embarqué et grande infratructure - ARPEGE Ce programme a été lancé pour outenir la recherche portant ur le ytème à toute échelle allant du micro au macro et le ytème de ytème. Il vie le développement de brique technologique pécifique aux domaine pour lequel il faut maintenir ou développer une forte capacité d innovation, un leaderhip : ytème embarqué, ytème de grande taille, chaîne de meure, génie logiciel, ûreté et écurité de ytème d information, web, robotique... L appel à projet 2009 a permi de financer 18 projet réparti, avec de variation importante, ur le différent axe thématique ouvert pour le programme ARPEgE Plu de la moitié de ce projet e ont poitionné ur l axe thématique «Architecture de ytème embarqué», renforçant aini le poitionnement de la France aini que l intérêt ucité par cette thématique lor de la première édition du programme Beaucoup de projet ont eu un focu ur le contrôle (vérification/validation à la conception ou en fonctionnement : écurité, pilotage intelligent...) pour répondre à la problématique de la fiabilité de ce ytème face à la diffuion exponentielle du numérique dan le quotidien (VEDECY, VERIDYC, SECRESOC, TASCCC, FAuTOCOES ). Le projet financé ur le thème de la robotique (COgIRO, PROTEuS, R2A2) ont contribué de par la qualité de leur production cientifique et technique à conforter le bon poitionnement Françai ur la cène internationale dan ce domaine. Plu globalement, avec le 18 projet et le 99 équipe mobiliée, l appel à projet ARPEgE 2009 a reflété le dynamime de la communauté cientifique et a capacité à e tructurer pour réalier de projet abouti impliquant un impact indéniable notamment ur la ociété du numérique et le progrè de la robotique. Cette contribution et concrétiée par le dépôt de brevet (7 au minimum), de licence d exploitation (4), un nombre important de publication (400), création d entreprie (au moin 2), et l implication dan de projet collaboratif européen (8).L appel à projet a de ce fait réui a miion de fédérateur et mobiliateur de équipe de recherche autour de dicipline claiquement préente mai aui autour de nouvelle configuration diciplinaire émergente (technologie FPgA, économie d énergie), pour appuyer le tranfert indutriel et conolider la poition de la France au niveau européen et international. RAPPORT ANNuEL AgENCE NATIONALE DE LA REChERChE 181

11 SCIENCES ET TEChNOLOgIES DE L INFORMATION ET DE LA COMMuNICATION PRoJEtS PhARES SECRESOC Secure Reconfigurable Sytem on Chip+ SecReSoC Ficher Viktor, Ficher Viktor / Laboratoire hubert Curien umr 5516 univerité Jean Monnet Saint Etienne, gogniat guy / Lab- STICC umr 6285 univerité de Bretagne-Sud, Jean-Luc Danger / Département COMELEC Intitut Telecom Telecom PariTech Lionel Torre / umr 5506 univerité Montpellier 2 Benoit Badrignan / Seclab FR Montpellier Le projet SecReSoC correpond à un jalon important dan le domaine de la écurité de ytème embarqué. Il a indéniablement renforcé la viibilité nationale et internationale de partenaire du projet au niveau de leur expertie dan ce domaine. La collaboration intenive entre le partenaire du projet a permi de avancée ignificative et innovante de l état de l art de ytème ur puce reconfigurable pour la écuriation de donnée. SecReSoC a fait l objet de remarquable effort de valoriation, que ce oit en terme de publication, collaboration cientifique, mie à dipoition de code ource et de valoriation indutrielle. En plu de la création de la ociété Seclab, le projet a permi la conduite de 5 thèe, dont 4 financée par celui-ci. Le projet a donc largement impacté la formation de nouvelle compétence dan le ecteur tratégique de la écurité informatique. Par ailleur, le projet a mi en place un comité de uivi cientifique réuniant le indutriel majeur de domaine d application du projet (Actel, xilinx, Sagem, DgA, Bull, Orange, Thale) et ceci a contribué à diffuer activement e réultat ver le ecteur indutriel. En matière de écurité de application informatique deux contat impoent : d une part, il faut pouvoir agir à la foi au niveau du matériel et du logiciel pour garantir une écurité maximale, d autre part, il faut pouvoir dipoer de ytème évolutif pour adapter en permanence aux nouvelle attaque. Le projet SecReSoC répond donc aux beoin croiant d intégration et de écuriation d application néceitant de dipoitif autonome capable de fonctionner en environnement «hotile». En appuyant ur une approche modulaire exploitant la flexibilité de technologie FPgA et leur capacité croiante d intégration, le projet a propoé une architecture générique de type MPSoC (MultiProceor Sytem on Chip) intégrant un enemble d outil innovant de écuriation. Le olution développée et validée à traver pluieur démontrateur vient à offrir aux concepteur d application le brique technologique permettant de mieux appréhender le enjeux lié à la écurité de ytème embarqué pour le technologie reconfigurable qui ne ceent d accroître leur portée indutrielle. + Architecture SecReSoc implifiée : une architecture générique, avec un cloionnement de écurité. 182 RAPPORT ANNuEL AgENCE NATIONALE DE LA REChERChE

12 BILAN DES APPELS à PROJETS 2009 R2A2 De nouvelle connaiance ont été apportée par le projet R2A2 dan le domaine de la locomotion anthropomorphe et e application à la robotique bipède. Le réultat obtenu (notamment en innovant autour de la récupération d énergie, marche fluide, effet de bra) permettent de conforter le bon poitionnement Françai ur la cène internationale. 3 Brevet étendu à l international principalement au Japon, usa, Europe, Corée du Sud, Singapore, ont concerné l actionnement électrohydraulique intégré avec la fonction tockage d énergie et le tructure cinématique innovante de hanche, épaule, cheville, poignet et pied. De perpective importante ouvrent ur la commande de la marche de robot humanoïde mai aui ur le développement de marqueur du mouvement pour l analye de la marche chez le ujet préentant de déficience motrice. La plupart de robot humanoïde contruit dan le monde ont complètement actionné et empruntent de allure peu fluide, leur démarche tend à maximier la tabilité du robot afin d éviter le chute. Ce robot conomment une énergie importante. L originalité du projet R2A2 et d avoir étudié la conception mécanique d un robot bipède, on mode d actionnement juqu au développement de algorithme de commande pour la minimiation de la conommation énergétique du cycle de marche en confrontant ce réultat à ceux de la biomécanique et de la marche humaine. Ce projet 'appuie tout d abord ur de obervation de l'anatomie et du mouvement humain pour explorer de voie originale telle que la conception d une nouvelle articulation du genou baée ur le urface roulant l'une ur l'autre, la reproduction de phae de dééquilibre dan la marche, le tockage d'énergie via de ligament ou de tendon, le rôle du mouvement de bra ou de la trajectoire du Centre de Mae dan le phae de marche. Plu généralement, le projet oulève pluieur quetion importante qui peuvent avoir un impact dan de domaine au delà du cadre humanoïde (faible conommation d énergie pour la robotique autonome, nouveaux actionneur pour ytème articulé). Robot humanoïde hydraulique : Amélioration de l'autonomie énergétique via la conception et la commande Philippe Fraie, Philippe Fraie / univerité de Montpellier 2, gabriel Abba / ENSAM, Chritine Chevallereau / CNRS, Fathi Ben Ouezdou / univerité de Veraille, Fayçal Namoun / BIA RAPPORT ANNuEL AgENCE NATIONALE DE LA REChERChE 183

13 SCIENCES ET TEChNOLOgIES DE L INFORMATION ET DE LA COMMuNICATION Programme CoSINuS Le programme Conception et Simulation viait globalement à développer la conception et la imulation numérique, en 'appuyant, le ca échéant, ur l utiliation du calcul intenif. Cela concernait aui bien la recherche cientifique où de plu en plu de dicipline ont recour à la imulation numérique que l'indutrie et le ervice. En effet, la complexité de nombreux ytème qu'il oient naturel (atmophère, océan, environnement,...), vivant (cellule, organe, organime,...), artificiel (ytème informatique, matériaux, compoant,...) ou encore hybride (un mélange de précédent), impoe d'intégrer pluieur modèle, d'utilier différente approche mathématique et de coupler le code et le ource de donnée. Le programme COSINuS a contribué au développement d'un écoytème de la imulation, intégrant de indutriel de l'informatique (matériel, logiciel, ervice) et dont la croiance 'appuie ur un tiu de recherche en matière d'architecture et de technologie matérielle et logicielle. Il a également permi de capitalier et de pérennier le connaiance développée dan de logiciel de imulation et de favorier leur exploitation et leur valoriation dan un contexte indutriel, au ein de grand groupe et de PME. Le programme COSINuS a clairement été identifié par une communauté cientifique trè large aui bien dan le monde académique, qu indutriel, par la communauté STIC et mathématique appliquée et l enemble de dicipline cientifique ayant recour à la imulation, oit à peu prè l enemble de domaine cientifique. Dan le cadre de l appel à projet 2009, 60 doier ont été évalué et 15 projet ont pu être financé. Parmi eux, 3 projet traitent de thématique au cœur de STIC et de mathématique appliquée (réduction de modèle, planification, getion de reource informatique). 3 e focalient ur la conception, le rete de projet aocie de partenaire pécialite de STIC et mathématique appliquée et un ou pluieur domaine applicatif. Aini 3 projet ciblent de application en biologie / anté, 3 en mécanique / mécanique de fluide, le 4 autre projet traitent de mécanique, atronomie, électromagnétime, environnement. COSINuS 2009 a également dépaé le frontière de l hexagone grâce à de collaboration au niveau Européen. Le programme Coinu a accompagné la montée en puiance de moyen de calcul maif mi à dipoition de chercheur, à la foi au niveau national (genci), mai également européen (PRACE). Le financement de ce projet a permi à la communauté recherche Françaie de attaquer à de problème cientifique et technique dont la réolution néceite de moyen de calcul qui dépaent de loin le moyen de laboratoire ou de département et urtout de mettre en œuvre de outil et méthode numérique à l état de l art mondial et parfoi en rupture avec la pratique cientifique courante. 184 RAPPORT ANNuEL AgENCE NATIONALE DE LA REChERChE

14 BILAN DES APPELS à PROJETS 2009 PRoJEtS PhARES ECINADS Ecoulement intationnaire turbulent et adjoint par imulation numérique de haute performance Alain Dervieux, Alain Dervieux / INRIA Sophia Antipoli, Bruno Koobu / univerité Montpellier 2, Marianna Braza / Intitut Polytechnique de Touloue, Charle Leca / LEMMA + Figure 1: Vue latérale d une plateforme pétrolière et maillage adapté afin de prévoir on fonctionnement (comportement dan le courant et le vague) et en comprendre le mécanime (détachement de tourbillon couplé avec l'élaticité de amarre,...). Calcul effectué ur le plateforme CINES & IDRIS (genci). Figure 2 : Coupe horizontale de la plateforme (partie upérieure) et de tourbillon provoqué par un courant marin modéré. Le projet ECINADS a permi de avancée majeure en modéliation de la turbulence tant du point de vue de la modéliation phyique que du développement algorithmique maivement parallèle. Ce travaux rendent acceible la imulation numérique fine de la tenue mécanique d objet complexe tel que le plateforme pétrolière et permettent de prévoir leur fonctionnement (comportement dan le courant et le vague) et d en comprendre le mécanime (détachement de tourbillon couplé avec l'élaticité de amarre,...). L'étude avant contruction d'un objet complexe comme une plateforme pétrolière doit permettre de prévoir on fonctionnement (comportement dan le courant et le vague) et en comprendre le mécanime (détachement de tourbillon couplé avec l'élaticité de amarre,...). Le projet ECINADS a conduit à de avancée à la foi en modéliation de la phyique de la turbulence, en calcul mathématique (uage d'état adjoint) et en algorithmique maivement parallèle qui permettent de réalier de imulation numérique précie de l'écoulement contournant le trè nombreue tructure (orifice, câble, tabiliateur,...) en prenant en compte le tourbillon généré ur une grande zone environnant la plateforme. Ce type de imulation qui néceite de moyen de calcul important, et rendu poible par le méthode d'adaptation de maillage développée au cour du projet. RAPPORT ANNuEL AgENCE NATIONALE DE LA REChERChE 185

15 SCIENCES ET TEChNOLOgIES DE L INFORMATION ET DE LA COMMuNICATION IDEA Incendie de forêt : imulation de la dynamique et de émiion atmophérique par couplage de code Jean-Baptite Filippi, Jean-Baptite Filippi / CNRS DR12 - Provence et Core, Bénédicte Cuenot / CERFACS Chritine Lac / CNRS DR14 - Midi-Pyrénée, Céline Mari / univerité Paul Sabatier Touloue III, Vivien Mallet / NRIA Rocquencourt, Dominique Morvan / univerité Paul Cézanne (Aix-Mareille 3) Deni Veynante / CNRS - DR05 - Ile de France Le projet IDEA a produit le premier ytème de imulation de grand incendie multi-échelle, multi-phyique, et a conduit à la réaliation d une imulation «en temp réel» d un incendie ayant eu lieu en Core en 2009 qui intègre tou le phénomène phyique et chimique à leur échelle caractéritique. Cette imulation et une première mondiale. Ce imulateur pourrait à terme être utilié ur le terrain par le pompier. Lor de grand incendie, de nombreux phénomène phyique étroitement couplé interviennent. La montée en température de végétaux génère de gaz de pyrolye dépendant étroitement de la végétation. Pui ce gaz embraent, c et l avancement du front de flamme qui doit être réolu à l échelle de quelque mètre pour prendre en compte préciément vent, relief, humidité et obtacle (route, rocher). La chaleur intene dégagée modifie fortement la météorologie locale, créant de fort mouvement convectif locaux uceptible de créer de vent modifiant en retour le front de flamme. Enfin, compoition, denité, tructure et tranport de fumée ne peuvent être préciément déterminé qu en tenant compte de ce mouvement locaux. Le projet IDEA a permi de réalier le premier ytème validé de imulation d incendie prenant en compte tou ce phénomène et leur interaction à leur échelle caractéritique. Le imulation ont aini couplé de calcul de l échelle de la flamme à l échelle régionale. + Simulation de l incendie d Aullene prenant en compte l influence du feu et du vent. Le courant atmophérique ont repréenté par de ligne colorée elon leur caractère tourbillonnant. Le zone en rouge correpondent aux fort vent chauffé par le front de flamme. 186 RAPPORT ANNuEL AgENCE NATIONALE DE LA REChERChE

16 BILAN DES APPELS à PROJETS REPDYN : méthode parallèle avancée pour la imulation de tranitoire brutaux en interaction fluide-tructure Identité du projet. RPDYN Le conortium académique-indutriel réuni autour du projet REPDYN a permi le développement d algorithme haute performance en rupture qui permettent la imulation de ituation accidentelle, telle que le accident dan le réacteur nucléaire ou le rupture de pâle ur le propuleur aéronautique (avion, hélicoptère). Ce algorithmique ont été validé au niveau indutriel et porté dan de logiciel commerciaux et open-ource largement diffué au ein de la communauté du calcul cientifique en mécanique de tructure et de fluide. Le projet REPDYN a permi d étudier le imulation numérique de ituation accidentelle, telle que le accident dan le réacteur nucléaire ou le rupture de pâle ur le propuleur aéronautique (avion, hélicoptère). Ce imulation néceitent une puiance de calcul conidérable pour pouvoir effectuer de prédiction réalite de l évolution rapide de phénomène phyique complexe ur de échelle de temp et d epace trè différente, avec la conjugaion d effet locaux et globaux. L originalité de méthode développée par le projet tient au référentiel de ûreté dan lequel elle incrivent qui implique une limitation tricte du nombre de paramètre non-phyique utilié dan la modéliation. REPDYN a également produit de avancée dan la getion de l accè à la mémoire de upercalculateur et le parallélime du traitement de information qui permettent de réalier de imulation inenviageable auparavant. Paage à l'échelle pour de calcul avancé en dynamique tranitoire de fluide et de tructure Vincent Faucher, Vincent Faucher / CEA Saclay, Serguei Potapov / CNRS - DR05 - Ile de France Ouet et Nord, Stéphane Moulin / EDF/DRD/AMA, Roland Ortiz / Office National d'etude et Recherche Aeropatiale, Bruno Raffin / INRIA Rhône- Alpe, Alain Combecure / INSA Lyon Domaine émergent - DEFIS Le programme «Domaine Émergent» viait à anticiper et préparer le rupture qui concernent notamment le principe même du traitement et de la communication numérique, voire de quetion liée aux cience humaine et ociale. Il était donc particulièrement ouvert à de projet fondamentaux en rupture, ce qui n excluait pa toutefoi une recherche partenariale organime de recherche / entreprie. Le programme DEFIS 2009 regroupe de projet à viibilité internationale (organiation et invitation à de colloque internationaux), avec un nombre important de publication de trè haut niveau. Ce programme a financé de projet dont la production cientifique et trè abondante et de qualité. La publication internationale et dominante, eentiellement ou la forme de revue à comité de lecture ou de conférence. Il y a eu peu d autre action de diffuion (article ou conférence de vulgariation, etc.). Outre le publication cientifique et le nombreux outil développé, nou pouvon mentionner le dépôt APP (Agence pour la Protection de Programme) du logiciel P300-Co-adapt du projet CO-ADAPT. Le renforcement ou la naiance de nouvelle collaboration avec l indutrie et également un élément d impact important. C et le ca pour le projet LAMPADA qui a permi de renforcer la collaboration académique/indutriel avec un tranfert technologique ver de PME dan le tiu régional et national. Ce projet et également vu décerner le prix de la thèe 2013 de l aociation françaie de d intelligence artificielle. Le projet hm-tc a permi à l un de pot-doc impliqué de créer a tart-up début 2014 dan le domaine du neurofeedback. Enfin, un nombre ignificatif de projet du programme DEFIS 2009 ont donné uite à de travaux de recherche évalué par le pair comme étant de grande qualité. Nou pouvon citer de projet nationaux comme le projet TODO qui a donné uite au projet Beyond-P en cour de oumiion, le projet LAMPADA a donné uite à un projet FuI hermè, le projet CO-ADAPT e pouruit à traver un projet INRIA BCI-LIFT. De plu, le ytème hop développé dan le projet PwD et exploité dan un projet européen de RAPPORT ANNuEL AgENCE NATIONALE DE LA REChERChE 187

17 SCIENCES ET TEChNOLOgIES DE L INFORMATION ET DE LA COMMuNICATION PRoJEtS PhARES EVONEURO Fertiliation croiée entre Evolution Artificielle & Neurocience Computationnelle Benoit girard, Benoit girard / ISIR Angelo Arleo / upmc Le projet EvoNeuro a permi de avancée majeure en modéliation de l'interaction fonctionnelle entre le cervelet et la formation hippocampique lor de la mie en œuvre de tratégie d'orientation dan l epace. Ce travaux ont été appliqué au comportement de robot. Le projet a donné lieu à de publication cientifique dan de revue internationale notamment dan la pretigieue revue Science. un workhop dédié à l'utiliation de méthode évolutionnite a été organié à la conférence Computational Neurocience Le logiciel développé par le projet a été mi à dipoition de la communauté cientifique. Le projet EvoNeuro propoe un nouveau modèle de ganglion de la bae (une région du cerveau impliquée dan la déciion et l'apprentiage et au centre de la maladie de Parkinon) d'un niveau de détail inédit. La première partie du projet EvoNeuro 'intéree au développement d'une méthode de modéliation partiellement automatiée imulant le fonctionnement de région du cerveau en 'appuyant ur de algorithme iu du domaine de l'intelligence artificielle. La econde partie du projet conite à utilier la méthode de ynthèe automatique dan un cadre autre que celui de la modéliation du cerveau : celui de la ynthèe du comportement de robot afin d'augmenter leur capacité cognitive (élection, mémoire de travail, apprentiage, etc.). L'objectif du projet et de développer de méthode inpirée de la élection naturelle afin de tendre ver de comportement plu cognitif, incluant une capacité de mémoire, par exemple, en prenant en compte le particularité de modèle du cerveau. Baé ur un choix technologique trè audacieux et une reconnaiance au ein de la communauté, le projet a donné lieu à la conception et l implantation de deux logiciel libre (hop et Ocigen). Le partenaire du projet PwD ont été invité dan de conférence pretigieue (Collège de France, Royal Society of Edinburgh, Microoft Sofware Summit, etc.), et il y a eu pluieur contact pour de perpective du projet. Par exemple, le ytème hop era utilié dan le cadre d'un projet Européen (2013) dont l'objectif et la réaliation d'un app tore pour la robotique. De plu, un projet uite a été oumi à l appel générique 2014 de l ANR. Par ailleur, de action de tranfert ont actuellement en cour (création d'une tartup Ocigen Lab, étude propective d'application indutrielle dan le domaine de la robotique). Le web et la nouvelle plate-forme où eront déployée le application de demain. Bien qu aujourd hui déjà large, le web de objet va encore agrandir pour connecter tou le nombreux équipement électronique qui nou environnent, cela requiert de pener autrement la programmation. Pour le projet PwD une application pour le web n et plu une contellation de page dynamique mai un unique programme cohérent, projeté ur le erveur et le client (éventuellement nomade). une telle application agrège de nombreue ource de donnée tout en étant dirigée par de multiple flux d évènement. Aini, le projet PwD e bae ur l étude de la programmation du web afin d établir le dialogue entre le différent objet communicant et nou. Pluieur application ont poible pour cette technologie d internet de objet ou web diffu comme par exemple le uivi médical (maintien et urveillance à domicile), la domotique ou encore le contrôle de proceu indutriel via de terminaux mobile. PWD Programmation du web Diffu Manuel Serrano, INRIA, Manuel Serrano, INRIA Chritian Queinnec, LIP6 (upmc) Vincent Balat, PPS (univerité Pari Diderot) 188 RAPPORT ANNuEL AgENCE NATIONALE DE LA REChERChE

18 BILAN DES APPELS à PROJETS 2009 Sytème Complexe et Modéliation Mathématique - SYSCoMM Le programme SYSCOMM, en rapprochant mathématique appliquée, concept de phyique tatitique et donnée expérimentale, viait à appréhender le ytème complexe principalement à traver de modéliation «implifiée». L édition 2009 a ucité de projet qui prennent en compte le apect uivant : - le développement de nouveaux outil pour comprendre, décrire de manière quantitative ou même prédire le ytème qui emblent hor de portée de la eule cience expérimentale, - la mie en place de recherche interdiciplinaire dont le réultat permettront d introduire et de valider de modéliation novatrice, implifiée an être réductrice, aociant de méthode d analye mathématique ou de imulation, - la validation de modèle propoé ; la méthode de validation propoée devrait faire partie intégrante du projet et l approche uivie, argumentée. Pour a deuxième année, l appel à projet a vu 15 projet financé pour un montant total de 6,34 million d euro, et et illutré, comme en 2008, par le caractère trè amont de travaux financé, donc de projet de recherche fondamentale conduit principalement par de laboratoire de recherche public. Le projet financé (à l exemple de MODYPE, DISCO et SIMISOL) ont permi d accéder à une vraie compréhenion, et non à une imple decription, de ytème conidéré, en particulier de ceux dont la decription extenive conduirait à une impae dan le imulation ou leur exploitation. Aui le travaux de recherche ont aidé à exporter dan de domaine varié d application le avancée fondamentale réaliée en mathématique appliquée, phyique tatitique et informatique fondamentale. Cette exportation a été faite en veillant au caractère concret de ujet étudié, à la pertinence de modéliation de ytème complexe et de nouveaux domaine d application qui impoent un couplage fort entre la modéliation et l expérimentation (projet MEPSON). Cette édition a aui ucité de recherche interdiciplinaire dont le réultat ont permi d améliorer la compréhenion du fonctionnement de ytème complexe dan de ca concret. Cette dernière édition a aini vu de projet portant principalement ur le Science pour Ingénieur (ept projet financé) avec enuite une participation non négligeable en Agronomie-Ecologie, Science de la Terre et de l univer, Dynamique Sociale et humaine, et Biologie-Santé. Le travaux ont permi la compréhenion de nombreux phénomène naturel (le courant océanique projet STATOCEAN, la dynamique de biofilm projet DISCO etc). Pluieur publication (495 à ce jour) ont été coignée dan de revue et conférence internationale de renom par l enemble de partenaire. En marge de ce publication, de colloque cientifique (15) ont été organié pour valorier le réultat de travaux. La trè forte préence de académique dan cette édition (56), tout comme dan la précédente, a favorié le production cientifique et technique, mai avec un faible impact indutriel. Cette édition a donné uite à de nombreux projet uite et collaboration internationale, 9 à ce jour. Elle a également permi de renforcer le partenariat avec d'autre laboratoire et de développer de produit innovant qui ont contribué à la création de tart-up (Peronal hpc projet SIMISOL) et de 2 licence d exploitation (projet SIMPA et ADAgE). RAPPORT ANNuEL AgENCE NATIONALE DE LA REChERChE 189

19 SCIENCES ET TEChNOLOgIES DE L INFORMATION ET DE LA COMMuNICATION PRoJEtS PhARES FLASH Flood forecating with machine Learning, data Aimilation and Semiphyical modeling. Préviion de crue par apprentiage tatitique, aimilation de donnée et modéliation emi-phyique Johannet Anne, Johannet Anne / ARMINES, Dreyfu gérard / ESPCI- PariTech, Saulnier george-marie, EDYTEM, umr 5204, Janet Bruno / SChAPI + Copie d écran du démontrateur DEMEAu de préviion de crue à Anduze, acceible ur internet (http://blog.epci.fr/flah/le-projet/). FLASh intéree à la préviion de crue rapide, crue dont le proceu phyique ne ont pa complètement connu et dont le conéquence peuvent être extrêmement ravageue et dramatique. L originalité du projet e itue dan la capacité de modéliation mathématique, ici de modèle à intelligence artificielle, à propoer de approche plu imple que celle apportée par la phyique. Le projet FLASh a aini permi de réalier pluieur prototype de préviion en temp réel de crue rapide/lente et un démontrateur diponible ur internet. Le projet FLASh a reviité la préviion en temp réel de crue rapide cévenole et de crue lente de nappe. Dan le deux ca, ce phénomène peuvent être particulièrement dévatateur: repectivement prè de 30 décè et plu d un milliard d euro de dégât en 2002 dan le gard ou plu de 3000 maion inondée et plu de 1000 peronne relogée pendant pluieur emaine en 2001 dan la Somme. Ce crue ont en commun la méconnaiance de phénomène phyique intervenant et la difficulté à meurer le variable de forçage et le variable d état. C et pourquoi une méthode en rupture avec le modéliation hydrologique conceptuelle ou phyique : l intelligence artificielle, a été propoée. Aini de modéliation par réeaux de neurone formel ou machine à vecteur upport ont pu être invetiguée et ont permi de concevoir deux prototype de préviion de hauteur d eau : l un à Anduze (gard), l autre à wiwigne (Somme). Tou deux ont en cour d évaluation par le ervice de l Etat en charge de la préviion de crue. 190 RAPPORT ANNuEL AgENCE NATIONALE DE LA REChERChE

20 BILAN DES APPELS à PROJETS 2009 MEPSOM renouvelle profondément le approche de modéliation développée pour prévoir la décompoition du carbone de ol et donc d évaluer la quantité de CO 2 émi par le ol, problématique environnementale majeure. Il a permi de développer de modèle innovant qui ont en rupture avec le approche traditionnelle et qui prennent en compte pour la première foi une decription explicite de l organiation patiale du ol. Ce progrè a été permi grâce à la pluridiciplinarité de l équipe. Ce projet ouvre la voie à une nouvelle génération de modèle «ol» trè prometteur pour le cience de l environnement. Combien le ol émettent-il de CO 2? Quel effet auront le changement climatique à venir? A quelle vitee le compoé organique (réidu de culture, déchet organique, peticide...) e décompoent-il dan le ol? Répondre à ce quetion cruciale demande de avoir prédire la biodégradation de matière organique dan le ol. On explique le limite de modèle actuel par le fait qu il ne prennent pa en compte la grande complexité et hétérogénéité du ol à l échelle microcopique (celle de microorganime). Le projet MEPSOM relève le défi de comprendre et décrire la biodégradation de matière organique à l échelle même de acteur microbien. Le projet a permi de (i) décrire l organiation patiale microcopique de ol en utiliant la microtomographie x, méthode encore peu appliquée aux ol, (ii) de développer troi modèle mathématique pour décrire le fonctionnement microbien, utiliant de formalime novateur (p.ex primitive géométrique) teté à l aide d expérimentation ad-hoc et de montrer que le propriété de l environnement microbien ont plu d influence ur le vitee de biodégradation que la diverité ou la compoition de communauté microbienne préente. MEPSOM Multicale Modelling and Emergent Propertie of Microbial degradation of Soil Organic Matter (Modéliation multiéchelle et propriété émergente de la dégradation microbienne de matière organique dan le ol) Chenu Claire, Chenu Claire / AgroPariTech/ France, garnier Patricia / INRA / France grundman geneviève, univerité de Lyon / France, Monga Olivier / IRD / France Otten wilfred / univerity of Abertay / uk + Image 3-D d un échantillon de ol en micro-tomographie aux rayon x (France à gauche). Le pore apparaient en noir. Il ont modélié dan MOSAIC par de primitive géométrique, ici de phère, ou ont localié microorganime et matière organique (à droite). RAPPORT ANNuEL AgENCE NATIONALE DE LA REChERChE 191

Catalogue formations. Carsat Nord-Est. Département des Risques Professionnels

Catalogue formations. Carsat Nord-Est. Département des Risques Professionnels Catalogue formation 2014 Carat Nord-Et Département de Rique Profeionnel INTRODUCTION La mie en œuvre d une politique de anté au travail dan l entreprie pae par l acquiition de connaiance et de compétence

Plus en détail

Le défi. reseau-cdls-cls.ca

Le défi. reseau-cdls-cls.ca an 1 nce La cieo techn de en moue pratiq Le défi Concevoir un appareil qui doit enclencher une cacade d évènement. Le dernier évènement era le lancer d un projectile le plu prè poible d une cible. 15 0

Plus en détail

Servir. territoires. la réussite des hommes et des CONSEIL - EXPERTISE COMPTABLE. dossier de presse

Servir. territoires. la réussite des hommes et des CONSEIL - EXPERTISE COMPTABLE. dossier de presse Servir la réuite de homme et de territoire doier de pree CONSEIL - EXPERTISE COMPTABLE o m m a i r e CERFRANCE, c et bien plu 3 que de la comptabilité, c et du coneil Une conviction : même le petite entreprie

Plus en détail

Rapport sur l administration de la Loi sur la protection des renseignements personnels 2013-2014

Rapport sur l administration de la Loi sur la protection des renseignements personnels 2013-2014 Rapport ur l adminitration de la Loi ur la protection de reneignement peronnel 213-214 TITRE DU RAPPORT 1 PUBLIÉ PAR Agence de développement économique du Canada pour le région du Québec Montréal (Québec)

Plus en détail

Progressons vers l internet de demain

Progressons vers l internet de demain Progreon ver l internet de demain COMPRENDRE LA NOTION DE DÉBIT La plupart de opérateur ADSL communiquent ur le débit de leur offre : "512 Kb/", "1 Méga", "2 Méga", "8 Méga". À quoi ce chiffre correpondent-il?

Plus en détail

Directive concernant l'utilisation de sedex

Directive concernant l'utilisation de sedex Département fédéral de l intérieur DFI Office fédéral de la tatitique OFS Diviion Regitre Office fédéral de la tatitique (OFS), fournieur de pretation de edex 21.05.2014 Directive concernant l'utiliation

Plus en détail

ÉTAT DES LIEUX STATISTIQUE EN AQUITAINE

ÉTAT DES LIEUX STATISTIQUE EN AQUITAINE CONTRIBUTION DU GROUPE «COOPÉRATIVES, MUTUELLES ET ASSOCIATIONS DE L ÉCONOMIE SOCIALE» Cette contribution à la note de conjoncture du CESER propoe dan une première partie une approche tatitique du ecteur

Plus en détail

Les sondes d oscilloscopes

Les sondes d oscilloscopes Le onde d ocillocope /6 I Decription Il exite troi grande catégorie de onde: - Le onde paive (, L, C, atténuatrice ou non, avec de rapport d atténuation de,, ou (Sonde X, X, X, X. - 2 Le onde active, qui

Plus en détail

La lettre. La Gestion des filiales dans une PME : Bonnes Pratiques et Pièges à éviter. Implantations à l étranger : Alternatives à la création

La lettre. La Gestion des filiales dans une PME : Bonnes Pratiques et Pièges à éviter. Implantations à l étranger : Alternatives à la création Doier : Getion d entreprie 42 La Getion de filiale dan une PME : Bonne Pratique et Piège à éviter Certaine PME ont tout d une grande. entreprie. A commencer par la néceité d avoir de filiale. Quel ont

Plus en détail

Trouver des sources de capital

Trouver des sources de capital Trouver de ource de capital SÉRIE PARTENAIRES EN AFFAIRES Emprunt garanti et non garanti Vente de part de capital Programme gouvernementaux Source moin courante SÉRIE PARTENAIRES EN AFFAIRES Quelque principe

Plus en détail

Énergies renouvelables. 55 personnes. Pose de panneaux solaires photovoltaïques Economie financière. Achat d un véhicule hybride pour le commercial

Énergies renouvelables. 55 personnes. Pose de panneaux solaires photovoltaïques Economie financière. Achat d un véhicule hybride pour le commercial Page1 Proceu Énergie renouvelable Autre Date de création : 05/01 Date de mie à jour : 01/03/2010 Verion n 2 Créateur : Thibault CHARLES : Pôle Technique Odyée 2 Route de la Roche ur Yon 85220 COEX : 02

Plus en détail

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité Somm@ire Édito Édito L Univerité Numérique Pari Île-de-France Le formation UNPIdF Mobilité Mon Univerité Numérique Rue de Fac Droit de uager et identité numérique Gloaire Webographie 1 2 4 6 7 23 24 26

Plus en détail

Votre entreprise et le marketing

Votre entreprise et le marketing Votre entreprie et le marketing SÉRIE PARTENAIRES EN AFFAIRES Selon la taille de votre entreprie Par où commencer Guide par étape SÉRIE PARTENAIRES EN AFFAIRES Utilier le marketing pour augmenter vo profit

Plus en détail

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité Somm@ire Édito Édito L Univerité Numérique Pari Île-de-France Le formation UNPIdF Mobilité Mon Univerité Numérique Rue de Fac Droit de uager et identité numérique Gloaire Webographie 1 2 4 6 7 23 24 26

Plus en détail

Le compte épargne temps

Le compte épargne temps 2010 N 10-06- 05 Mi à jour le 15 juin 2010 L e D o i e r d e l a D o c 1. Définition Sommaire 2. Modification iue du décret n 2010-531 3. Principe du compte épargne temp Bénéficiaire potentiel Alimentation

Plus en détail

Gestion de Contacts & Clients

Gestion de Contacts & Clients elon le beoin de votre entreprie, nou vou propoon : 3ACT! pour le indépendant ou le petite entreprie qui ouhaitent organier et développer leur activité. 3ACT! Premium pour le entreprie qui ouhaitent améliorer

Plus en détail

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité Somm@ire Édito Édito L Univerité Numérique Pari Île-de-France Le formation UNPIdF Mobilité Mon Univerité Numérique Rue de Fac Droit de uager et identité numérique Gloaire Webographie 1 2 4 6 7 23 24 26

Plus en détail

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité Somm@ire Édito Édito L Univerité Numérique Pari Île-de-France Le formation UNPIdF Mobilité Mon Univerité Numérique Rue de Fac Droit de uager et identité numérique Gloaire Webographie 1 2 4 6 7 23 24 26

Plus en détail

Cap Maths. Guide de l enseignant. Nouveaux programmes. cycle. Roland CHARNAY Professeur de mathématiques en IUFM

Cap Maths. Guide de l enseignant. Nouveaux programmes. cycle. Roland CHARNAY Professeur de mathématiques en IUFM Cap Math CP 2 cycle Guide de l eneignant Nouveaux programme SOUS LA DIRECTION DE Roland CHARNAY Profeeur de mathématique en IUFM Marie-Paule DUSSUC Profeeur de mathématique en IUFM Dany MADIER Profeeur

Plus en détail

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité Somm@ire Édito Édito L Univerité Numérique Pari Île-de-France Le formation UNPIdF Mobilité Mon Univerité Numérique Rue de Fac Droit de uager et identité numérique Gloaire Webographie 2 4 6 7 23 24 26 28

Plus en détail

ÉCONOMIE D ÉNERGIE & AMÉLIORATION DE VOTRE ÉCLAIRAGE

ÉCONOMIE D ÉNERGIE & AMÉLIORATION DE VOTRE ÉCLAIRAGE ÉNERGIE ÉCONOMIE D ÉNERGIE & AMÉLIORATION DE VOTRE ÉCLAIRAGE APPLICATIONS ÉCLAIRAGE - PUBLIC - SPORTIF - INTÉRIEUR GESTION DE L ÉCLAIRAGE Ditributeur de compoant électronique, électromécanique, paif, connectique,

Plus en détail

Modifié le 2 juillet 2015 GUIDE DES BOURSIERS DE L AIEA

Modifié le 2 juillet 2015 GUIDE DES BOURSIERS DE L AIEA Modifié le 2 juillet 2015 GUIDE DES BOURSIERS DE L AIEA Guide de bourier de l AIEA TABLE DES MATIERES I. INTRODUCTION... 2 II. PRÉPARATION POUR LE PROGRAMME DE BOURSE... 2 III. CONSIDÉRATIONS FINANCIÈRES...

Plus en détail

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité Somm@ire Édito Édito L Univerité Numérique Pari Île-de-France Le formation UNPIdF Mobilité Mon Univerité Numérique Rue de Fac Droit de uager et identité numérique Gloaire Webographie 1 2 4 6 7 23 24 26

Plus en détail

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité Somm@ire Édito Édito L Univerité Numérique Pari Île-de-France Le formation UNPIdF Mobilité Mon Univerité Numérique Rue de Fac Droit de uager et identité numérique Gloaire Webographie 1 2 4 6 7 23 24 26

Plus en détail

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité Somm@ire Édito Édito L Univerité Numérique Pari Île-de-France Le formation UNPIdF Mobilité Mon Univerité Numérique Rue de Fac Droit de uager et identité numérique Gloaire Webographie 1 2 4 6 7 23 24 26

Plus en détail

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité Somm@ire Édito Édito L Univerité Numérique Pari Île-de-France Le formation UNPIdF Mobilité Mon Univerité Numérique Rue de Fac Droit de uager et identité numérique Gloaire Webographie 1 2 4 6 7 23 24 26

Plus en détail

Analyse de l état des flux de trésorerie

Analyse de l état des flux de trésorerie École de Haute Étude Commerciale Analye de l état de flux de tréorerie Document pédagogique rédigé par Louie St-Cyr et David Pinonneault Copyright 1997. Réviion 2000. École de Haute Étude Commerciale (HEC),

Plus en détail

Conditions Générales de Vente. Clients professionels

Conditions Générales de Vente. Clients professionels Condition Vente Client profeionnel _dipoleelectroniqueprofeionnel PAGE 1/6 PREAMBULE Conformément a la loi en vigueur, le préente condition générale de la ociété DIPOLE, SARL au capital de 15.000, dont

Plus en détail

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité Somm@ire Édito Édito L Univerité Numérique Pari Île-de-France Le formation UNPIdF Mobilité Mon Univerité Numérique Rue de Fac Droit de uager et identité numérique Gloaire Webographie 1 2 4 6 7 23 24 26

Plus en détail

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité Somm@ire Édito Édito L Univerité Numérique Pari Île-de-France Le formation UNPIdF Mobilité Mon Univerité Numérique Rue de Fac Droit de uager et identité numérique Gloaire Webographie 1 2 4 6 7 23 24 26

Plus en détail

Comptes-titres et PEA FINAVEO. & a s s o c i é s

Comptes-titres et PEA FINAVEO. & a s s o c i é s Compte-titre et PEA FINAVEO & a o c i é LE RÔLE DES INTERVENANTS Met à votre dipoition la viualiation de vo compte Votre coneiller indépendant Vou accompagne dan vo invetiement Client FINAVEO & Aocié

Plus en détail

APP SUMMARY. ShareTime

APP SUMMARY. ShareTime Synape Team, Sénégal APP SUMMARY ShareTime ü Vivre enemble, ce n'et pa donné d'emblée : cela 'apprend. Beaucoup de collectif démarrent an grande expérience de la vie de groupe : dan le phae de démarrage

Plus en détail

UNE PREMIÈRE POUR ALTAPLAST

UNE PREMIÈRE POUR ALTAPLAST PLAST tand e d 100m ouvrir à déc 2 UNE PREMIÈRE POUR PLAST Pour a première participation à Verdun Expo, Altaplat voit grand : un tand de 100m2 où era expoé le avoir faire d un fabricant toujour à la pointe

Plus en détail

TABLEAUX SECTORIELS Tous secteurs

TABLEAUX SECTORIELS Tous secteurs TABLEAUX SECTORIELS Tou ecteur Novembre 2014 REGION GUADELOUPE Sommaire PROPOS INTRODUCTIFS... 2 SYNTHESE... 4 1. EVOLUTION DE L EMPLOI... 6 INDICATEUR 1 : PART DES EFFECTIFS SALARIES D UN SECTEUR DANS

Plus en détail

Il existe depuis longtemps dans nos sociétés une tendance à utiliser des sigles pour abréger des

Il existe depuis longtemps dans nos sociétés une tendance à utiliser des sigles pour abréger des ghhhf hhfhhj gbbj bghh hfhh bbb bbghhhf ;y dpi L'IDENTIFICATION DES SYMBOLES Chapitre 3 CHAPITRE 3 L IDENTIFICATION DES SYMBOLES Il exite depui longtemp dan no ociété une tendance à utilier de igle pour

Plus en détail

Développement et élaboration d outils de vérification des modèles numériques en utilisant l imagerie satellitaire

Développement et élaboration d outils de vérification des modèles numériques en utilisant l imagerie satellitaire Rapport de tage Développement et élaboration d outil de vérification de modèle numérique en utiliant l imagerie atellitaire Siham SBII Direction de la météorologie Nationale Marocaine Mr. Joël STEIN METEO-France

Plus en détail

Changement de fréquence, effet Doppler

Changement de fréquence, effet Doppler N 804 BULLETIN DE L'UNION DES PHYSICIENS 869 Changement de fréquence, effet Doppler par Yve BAIMA, André JORANDON, Sylvie MORLEN et Marc VINCENT Lycée La Martinière Monplaiir - 69372 Lyon Cedex 08 RÉSUMÉ

Plus en détail

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité Somm@ire Édito Édito L Univerité Numérique Pari Île-de-France Le formation UNPIdF Mobilité Mon Univerité Numérique Rue de Fac Droit de uager et identité numérique Gloaire Webographie 2 4 6 7 23 24 26 28

Plus en détail

Le paiement de votre parking maintenant par SMS

Le paiement de votre parking maintenant par SMS Flexibilité et expanion L expanion de zone de tationnement payant ou la modification de tarif ou de temp autorié peut e faire immédiatement. Le adree et le tarif en vigueur dan le nouvelle zone doivent

Plus en détail

Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité

Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité Somm@ire Édito L Univerité Numérique Pari Île-de-France Le formation UNPIdF Mobilité 1 2 4 6 Mon Univerité Numérique 7 Rue de Fac Droit de uager et identité numérique Gloaire Webographie 23 24 26 28 Édito

Plus en détail

Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité

Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité Somm@ire Édito L Univerité Numérique Pari Île-de-France Le formation UNPIdF Mobilité 1 2 4 6 Mon Univerité Numérique 7 Rue de Fac Droit de uager et identité numérique Gloaire Webographie 23 24 26 28 Édito

Plus en détail

PRÉSENTATION DU RÉSEAU INFORMATIQUE

PRÉSENTATION DU RÉSEAU INFORMATIQUE PRÉSENTATION DU RÉSEAU INFORMATIQUE 2.1 Apect phyique Le CHU de Beançon regroupe d une part l établiement Jean MINJOZ, monobloc de 13 étage aocié au Pôle Coeur Poumon, contruction adjacente ur 5 niveaux,

Plus en détail

Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité

Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité Somm@ire Édito L Univerité Numérique Pari Île-de-France Le formation UNPIdF Mobilité 1 2 4 6 Mon Univerité Numérique 7 Rue de Fac Droit de uager et identité numérique Gloaire Webographie 23 24 26 28 Édito

Plus en détail

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité Somm@ire Édito Édito L Univerité Numérique Pari Île-de-France Le formation UNPIdF Mobilité Mon Univerité Numérique Rue de Fac Droit de uager et identité numérique Gloaire Webographie 1 2 4 6 7 23 24 26

Plus en détail

T R E I L L I S D C F L EXZONE M C Guide de conception électrique SYSTÈMES D INSTALLATION

T R E I L L I S D C F L EXZONE M C Guide de conception électrique SYSTÈMES D INSTALLATION SYSTÈMES D INSTALLATION Enemble, no idée p r e n n e n t f o r m e MD T R E I L L I S D C F L EXZONE M C Guide de conception électrique Dein et détail du ytème électrique avec le partenaire compatible

Plus en détail

Somm@ire. Édito. Mon Université Numérique. Édito L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité

Somm@ire. Édito. Mon Université Numérique. Édito L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité Somm@ire Édito Édito L Univerité Numérique Pari Île-de-France Le formation UNPIdF Mobilité 1 2 4 6 Depui maintenant ept an, l Univerité Numérique Pari Île-de France vou accompagne dan la découverte de

Plus en détail

EPFL 2010. TP n 3 Essai oedomètrique. Moncef Radi Sehaqui Hamza - Nguyen Ha-Phong - Ilias Nafaï Weil Florian

EPFL 2010. TP n 3 Essai oedomètrique. Moncef Radi Sehaqui Hamza - Nguyen Ha-Phong - Ilias Nafaï Weil Florian 1 EPFL 2010 Moncef Radi Sehaqui Hamza - Nguyen Ha-Phong - Ilia Nafaï Weil Florian 11 Table de matière Ø Introduction 3 Ø Objectif 3 Ø Déroulement de l eai 4 Ø Exécution de deux palier de charge 6 Ø Calcul

Plus en détail

Ressources documentaires Directrice : Catherine Méric Documentalistes : Pascale Guellier, Chantal Brige-Ukpong

Ressources documentaires Directrice : Catherine Méric Documentalistes : Pascale Guellier, Chantal Brige-Ukpong Sommaire INFOS NATIONALES ET REGIONALES ORIENTATION METIERS FORMATIONS PARENTS GUIDES ETUDIER EN EUROPE ETABLISSEMENTS LYCEENS SALONS ETUDIANTS ETUDES ET HANDICAP ADRESSES COLLEGIENS EQUIPES EDUCATIVES

Plus en détail

Document de référence 2011

Document de référence 2011 Document de référence Incluant le rapport financier annuel Document de référence 2011 2011 ALTRAN TECHNOLOGIES Société Anonyme au capital de 72 360 712 euro Siège ocial 58 boulevard Gouvion Saint-Cyr -

Plus en détail

Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité

Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité Somm@ire Édito L Univerité Numérique Pari Île-de-France Le formation UNPIdF Mobilité 1 2 4 6 Mon Univerité Numérique 7 Rue de Fac Droit de uager et identité numérique Gloaire Webographie 23 24 26 28 Édito

Plus en détail

À lire dans ce numéro :

À lire dans ce numéro : N 4 Tranport et déplacement en Martinique Agence D Urbanime et d Aménagement de Martinique À lire dan ce numéro : ur la doctrine p7-48 ur le réaliation et le projet p49-88 Autre regard : Expérience extrarégionale,

Plus en détail

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité Somm@ire Édito Édito L Univerité Numérique Pari Île-de-France Le formation UNPIdF Mobilité Mon Univerité Numérique Rue de Fac Droit de uager et identité numérique Gloaire Webographie 1 2 4 6 7 23 24 26

Plus en détail

Centrale d'alarme SI 80-3

Centrale d'alarme SI 80-3 Centrale d'alarme SI 80-3 Notice d'utiliation Siemen AG Siemen AG 01.011 1 Siemen AG 01.011 Caractéritique technique ou réerve de modification. Livraion ou réerve de diponibilité. Le donnée et la conception

Plus en détail

Dossier. Vtech, leader en France. Lexibook, leader en Europe

Dossier. Vtech, leader en France. Lexibook, leader en Europe Doier Par Yoan Langlai La tablette pour enf Si 6 million de tablette devraient e vendre cette année en France (préviion GfK), on etime à 1 million le nombre de vente de tablette pour enfant en 2013. Sur

Plus en détail

Optique. LEYBOLD Fiches d expériences de physique P5.6.2.1. 0706-Gan/Hag. Vitesse de la lumière Mesure avec des impulsions lumineuses courtes

Optique. LEYBOLD Fiches d expériences de physique P5.6.2.1. 0706-Gan/Hag. Vitesse de la lumière Mesure avec des impulsions lumineuses courtes Optique Vitee de la lumière Meure avec de impulion lumineue courte LEYBOLD Fiche d expérience de phyique Détermination de la vitee de la lumière dan l air à partir de la ditance parcourue et du temp de

Plus en détail

RETIRER DE L ARGENT DE VOTRE SOCIÉTÉ

RETIRER DE L ARGENT DE VOTRE SOCIÉTÉ LETTRE MENSUELLE DE CONSEILS DESTINÉS À MAXIMALISER LE FLUX DE REVENUS RETIRÉS DE VOTRE SOCIÉTÉ OPTIMALISATION DU MOIS Déterminer le taux du marché... Si votre ociété vou vere un intérêt, elle doit de

Plus en détail

Impact de l éolien sur le réseau de transport et la qualité de l énergie

Impact de l éolien sur le réseau de transport et la qualité de l énergie 1 Impact de l éolien ur le réeau de tranport et la qualité de l énergie B. Robyn 1,2, A. Davigny 1,2, C. Saudemont 1,2, A. Anel 1,2, V. Courtecuie 1,2 B. Françoi 1,3, S. Plumel 4, J. Deue 5 Centre National

Plus en détail

Produire moins, manger mieux!

Produire moins, manger mieux! Raak doier d Alimentation : o Produire moin, manger mieux! Nou voulon une alimentation de qualité. Combien de foi n entendon-nou pa cette revendication, et à jute titre. Mai i tout le monde et d accord

Plus en détail

Ventilation à la demande

Ventilation à la demande PRÉSENTATION Ventilation à la demande Produit de pointe pour ventilation à la demande! www.wegon.com La ventilation à la demande améliore le confort et réduit le coût d exploitation Lorque la pièce et

Plus en détail

CATALOGUE DE FORMATIONS

CATALOGUE DE FORMATIONS ce formation coneil getion de carrière CATALOGUE DE FORMATIONS 2015 Cabinet de coneil aux entreprie et organime de formation. QUI SOMMES-NOUS? CEOS (anciennement Atout Majeur) et un cabinet de coneil aux

Plus en détail

Travaux Pratiques d Electronique d Instrumentation I & II

Travaux Pratiques d Electronique d Instrumentation I & II TP1 : Caractériation de l ampliop réel (Chapitre I du cour d électronique d intrumentation) Le but de cette éance de TP et de d illutrer quelque caractéritique de l ampliop réel à traver l étude d un montage

Plus en détail

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité Somm@ire Édito Édito L Univerité Numérique Pari Île-de-France Le formation UNPIdF Mobilité Mon Univerité Numérique Rue de Fac Droit de uager et identité numérique Gloaire Webographie 2 4 6 7 23 24 26 28

Plus en détail

Paramètres clés pour la conception d une machine pentaphasée à aimants à double polarité

Paramètres clés pour la conception d une machine pentaphasée à aimants à double polarité SYPOSIU DE GENIE ELECTRIQUE (SGE 4) : EF-EPF-GE 04, 8-0 JUILLET 04, ENS CACHAN, FRANCE Paramètre clé pour la conception d une machine pentaphaée à aimant à double polarité Huein ZAHR,, Franck SCUILLER,

Plus en détail

SIMPLEMENT ea y : un module intelligent pour la commande, la commutation et la communication

SIMPLEMENT ea y : un module intelligent pour la commande, la commutation et la communication Bâtiment Indutrie Sytème Information produit SIMPLEMENT ea y : un module intelligent pour la commande, la commutation et la communication Module logique eay400, 600, 800 Bildgröe 210 x 118,5 mm 222 Logo

Plus en détail

1GÉNÉRALE. Rentrée 2014 L ENTREE EN ET TECHNOLOGIQUE. Nouvelle-Calédonie Kalédoni Kaledoni Kaledronia Kalédonia

1GÉNÉRALE. Rentrée 2014 L ENTREE EN ET TECHNOLOGIQUE. Nouvelle-Calédonie Kalédoni Kaledoni Kaledronia Kalédonia Rentrée 2014 Toute l info ur le métier et le formation Pârâ nô ré gèré yè tâwai vèki pârâ wakè mâ pârâ vi a pâgürü. Itre ithuemacany ngöne la itre ini nyine troa inine Ileoden ore ac co carajewe on ore

Plus en détail

Construire vos indicateurs pour atteindre vos objectifs

Construire vos indicateurs pour atteindre vos objectifs Management la anté et la écurité au travail Contruire vo indicateur pour atteindre vo objectif L Intitut national recherche et écurité (INRS) Dan le domaine la prévention rique profeionnel, l INRS et un

Plus en détail

Supplément du Républicain Lorrain du 9 septembre 2015 - Ne peut être vendu séparément

Supplément du Républicain Lorrain du 9 septembre 2015 - Ne peut être vendu séparément Supplément du Républicain Lorrain du 9 eptembre 2015 - Ne peut être vendu éparément Florent Doncourt UEM UEM_07_xxxx_Logo_coul 19/11/2007 82, bd de Batignolle - 75017 Pari - FRANCE Tél. : +33 (0)1 53 42

Plus en détail

Caractérisation de l interface Si/SiO 2 par mesure C(V)

Caractérisation de l interface Si/SiO 2 par mesure C(V) TP aractériation de l interface Si/SiO par meure (V) aractériation de l interface Si/SiO par meure (V) Introduction p I Effet de champ à l interface Si/SiO p Fonctionnement d une capacité MOS p Principe

Plus en détail

info-réseau Un projet partagé Chaque situation locale est particulière, mais toutes répondent à un même projet, Sommaire Éditorial

info-réseau Un projet partagé Chaque situation locale est particulière, mais toutes répondent à un même projet, Sommaire Éditorial info-réeau Journal d information du Comité National de Liaion de Régie de Quartier 62 N juillet 2014 Un projet partagé Sommaire 2-3 En direct de Régie À Libourne (33) et à Saint-Pierre-d Albigny (73) Portrait

Plus en détail

ÉVALUATION DE L INCERTITUDE EN UTILISANT LES SIMULATIONS DE MONTE CARLO

ÉVALUATION DE L INCERTITUDE EN UTILISANT LES SIMULATIONS DE MONTE CARLO ÉVALUATION DE L INCERTITUDE EN UTILISANT LES SIULATIONS DE ONTE CARLO. Déenfant *, N. Ficher *, B. Blanquart **, N. Bédiat** *Laboratoire national de métroloie et d eai (LNE) ** Centre Technique de Indutrie

Plus en détail

DOCUMENT DE RÉFÉRENCE 2013

DOCUMENT DE RÉFÉRENCE 2013 DOCUMENT DE RÉFÉRENCE 2013 RAPPORT FINANCIER ANNUEL COUVERTURE I À VENIR Sommaire 1 Page PRÉSENTATION DU GROUPE / 5 1.1. Miion 6 1.2. Hitorique 7 1.3. Activité et orientation tratégique 7 1.4. International

Plus en détail

GROUPE INTERGOUVERNEMENTAL D ACTION CONTRE LE BLANCHIMENT D ARGENT EN AFRIQUE DE L OUEST DEUXIEME RAPPORT DE SUIVI EVALUATION MUTUELLE CÔTE D IVOIRE

GROUPE INTERGOUVERNEMENTAL D ACTION CONTRE LE BLANCHIMENT D ARGENT EN AFRIQUE DE L OUEST DEUXIEME RAPPORT DE SUIVI EVALUATION MUTUELLE CÔTE D IVOIRE GROUPE INTERGOUVERNEMENTAL D ACTION CONTRE LE BLANCHIMENT D ARGENT EN AFRIQUE DE L OUEST DEUXIEME RAPPORT DE SUIVI EVALUATION MUTUELLE CÔTE D IVOIRE Novembre 2014 2014 GIABA. Tou droit réervé. Toute reproduction

Plus en détail

Cadeaux d affaires, cadeaux d entreprises, objets publicitaires www.france-cadeaux.fr - services@france-cadeaux.fr

Cadeaux d affaires, cadeaux d entreprises, objets publicitaires www.france-cadeaux.fr - services@france-cadeaux.fr Siège France Cadeaux 84 rue de Courbiac 17100 Sainte 00 33 (0)5 46 74 66 00 RC.424 290 211 00012 Cadeaux d affaire, cadeaux d entreprie, objet publicitaire www.france-cadeaux.fr - ervice@france-cadeaux.fr

Plus en détail

Acide formique et hydrogène L équation verte de l énergie du futur

Acide formique et hydrogène L équation verte de l énergie du futur Acide formique et hydrogène L équation verte de l énergie du futur le potentiel d utiliation de l hydrogène comme vecteur d énergie et immene, notamment avec le développement de pile à combutible (Pàc).

Plus en détail

BAREME sur 40 points. Informatique - session 2 - Master de psychologie 2006/2007

BAREME sur 40 points. Informatique - session 2 - Master de psychologie 2006/2007 BAREME ur 40 point Informatique - eion 2 - Mater de pychologie 2006/2007 Bae de donnée PRET de MATERIEL AUDIO VISUEL. Remarque : Le ujet comporte 7 page. Vérifier qu il et complet avant de commencer. Une

Plus en détail

Commande d un système linéaire.

Commande d un système linéaire. PSI Brizeux Ch. E4: Commande d un ytème linéaire - Le ocillateur à boucle de réaction 43 CHAPITRE E4 Commande d un ytème linéaire. Le ocillateur à boucle de réaction On peut claer le ytème en deux catégorie

Plus en détail

Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité

Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité Somm@ire Édito L Univerité Numérique Pari Île-de-France Le formation UNPIdF Mobilité 1 2 4 6 Mon Univerité Numérique 7 Rue de Fac Droit de uager et identité numérique Gloaire Webographie 23 24 26 28 Édito

Plus en détail

La direction des solidarités Se loger à Moissy

La direction des solidarités Se loger à Moissy La direction de olidarité Se loger à Moiy La direction de olidarité La Source - Place du Souvenir - BP24-77550 Moiy-Cramayel cedex Tél. : 01 64 88 15 80 - Fax : 01 64 88 15 26 QU EST CE QUE LA GUP LA GESTION

Plus en détail

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité Somm@ire Édito Édito L Univerité Numérique Pari Île-de-France Le formation UNPIdF Mobilité Mon Univerité Numérique Rue de Fac Droit de uager et identité numérique Gloaire Webographie 1 2 4 6 7 23 24 26

Plus en détail

Keywords: Renewable Energy System, Modelling, Synchronous Generator, Simulation.

Keywords: Renewable Energy System, Modelling, Synchronous Generator, Simulation. Journal of Fundamental and Applied Science ISSN 111-9867 Available online at http://www.jfa.info OPTIIZATION OF AEOLIAN ENERGY CONVERSION OPTIISATION DE LA CONVERSION DE L ENERGIE EOLIENNE Y. Soufi *,

Plus en détail

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité Somm@ire Édito Édito L Univerité Numérique Pari Île-de-France Le formation UNPIdF Mobilité Mon Univerité Numérique Rue de Fac Droit de uager et identité numérique Gloaire Webographie 1 2 4 6 7 23 24 26

Plus en détail

Découvrez la gamme complète des certificats de signatures électroniques ChamberSign

Découvrez la gamme complète des certificats de signatures électroniques ChamberSign Découvrez la gamme complète de certificat de électronique ChamberSign www.chamberign.fr ppel d'offre Marché ublic SYLaé Signature électronique Document dématérialié Epace Sécurié Certifié Contrôle de légalité

Plus en détail

COMMUNE DE FELLETIN. P R O C E S V E R B A L D U C O N S E I L M U N I C I P A L Séance ordinaire du jeudi 8 septembre 2011

COMMUNE DE FELLETIN. P R O C E S V E R B A L D U C O N S E I L M U N I C I P A L Séance ordinaire du jeudi 8 septembre 2011 R E P U B L I Q U E F R A N Ç A I S E DEPARTEMENT DE LA CREUSE ARRONDISSEMENT D AUBUSSON COMMUNE DE FELLETIN P R O C E S V E R B A L D U C O N S E I L M U N I C I P A L Séance ordinaire du jeudi 8 eptembre

Plus en détail

LE BIM, UN ATOUT? 2015 55 es Journées d études et de formation Ingénieurs Hospitalies de France, Tous droits réservés - Toute rep

LE BIM, UN ATOUT? 2015 55 es Journées d études et de formation Ingénieurs Hospitalies de France, Tous droits réservés - Toute rep LE BIM, UN ATOUT? 2015 55 e Journée de formation Ingénieur Hopitalie de F, ute rep 55 ème journée d Etude et de 1 de formation Ingénieur Hopitalie de F, ute reproduction même partielle et interdite. DEVIENT

Plus en détail

AVIS DE LA COMMISSION. 30 juin 2004

AVIS DE LA COMMISSION. 30 juin 2004 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AVIS DE LA COMMISSION 30 juin 2004 FUZEON 90 mg/ml, poudre et olvant pour olution injectable Boîte de 60 flacon de poudre pour olution injectable, 60

Plus en détail

TOURNÉ AVENIR PROSPECTUS DU 9 AU 11 FÉVRIER 2016 EXPOSITION ET PARRAINAGE CONFÉRENCE ET EXPOSITION DISTRIBUTECH.COM #DTECH2016. Entreprise de services

TOURNÉ AVENIR PROSPECTUS DU 9 AU 11 FÉVRIER 2016 EXPOSITION ET PARRAINAGE CONFÉRENCE ET EXPOSITION DISTRIBUTECH.COM #DTECH2016. Entreprise de services #DTECH2016 PROSPECTUS EXPOSITION ET PARRAINAGE TOURNÉ ver AVENIR l' CONFÉRENCE ET EXPOSITION DU 9 AU 11 FÉVRIER 2016 Orange County Convention Center Wet Hall A3 A4 B + Orlando, Floride DISTRIBUTECH.COM

Plus en détail

GUIDE D ADMISSION AUTOMNE 2012. Demande d admission par Internet : www.srafp.com EN FORMATION PROFESSIONNELLE

GUIDE D ADMISSION AUTOMNE 2012. Demande d admission par Internet : www.srafp.com EN FORMATION PROFESSIONNELLE GUIDE D ADMISSION AUTOMNE 0 EN FORMATION PROFESSIONNELLE À LA COMMISSION SCOLAIRE DE LAVAL Demande d admiion par Internet : www.rafp.com Dan no centre de formation profeionnelle Comment pui-e m incrire

Plus en détail

Etude de la gestion et du contrôle de l inertie lors de la réalisation d une tâche acrobatique complexe en gymnastique

Etude de la gestion et du contrôle de l inertie lors de la réalisation d une tâche acrobatique complexe en gymnastique Etude de la getion et du contrôle de l inertie lor de la réaliation d une tâche acrobatique complexe en gymnatique Aurore Huchez To cite thi verion: Aurore Huchez. Etude de la getion et du contrôle de

Plus en détail

Projet. Courbe de Taux. Daniel HERLEMONT 1

Projet. Courbe de Taux. Daniel HERLEMONT 1 Projet Courbe de Taux Daniel HERLEMONT Objectif Développer une bibliothèque en langage C de fonction relative à la "Courbe de Taux" Valeur Actuelle, Taux de Rendement Interne, Duration, Convexité, Recontitution

Plus en détail

Nantes 2012 une AG anniversaire

Nantes 2012 une AG anniversaire La lettre N 15 Nov. 2012 - Mai 2013 Un CLUB pour e faciliter la GESTION L e Club de utilia - teur d Arc-en-Self, créé en 1993, et une aociation loi de 1901, indépendante de la ociété Alie, et qui raemble

Plus en détail

PROBLEME DE CHIMIE. Toutes les données nécessaires à la résolution de ce problème apparaissent au VI en fin d énoncé. AUTOUR DU DIOXYDE DE TITANE

PROBLEME DE CHIMIE. Toutes les données nécessaires à la résolution de ce problème apparaissent au VI en fin d énoncé. AUTOUR DU DIOXYDE DE TITANE Le calculatrice ont autoriée. ***** N.B. : Le candidat attachera la plu grande importance à la clarté, à la préciion et à la conciion de la rédaction. Si un candidat et amené à repérer ce qui peut lui

Plus en détail

ETAT D AVANCEMENT DE LA RECHERCHE. Mensualisation du kilométrage annuel avec KILOMENE

ETAT D AVANCEMENT DE LA RECHERCHE. Mensualisation du kilométrage annuel avec KILOMENE ETAT D AVANCEMENT DE LA RECHERCHE Menualiation du étrage annuel avec KILOMENE 98MT33 S. Laarre (INRETS-DERA, Arcueil) L. Jaeger (LOI, Colmar) P. A. Hoyau (INRETS-DERA, Arcueil) Synthèe de la recherche

Plus en détail

Génie énergétique P. DAL ZOTTO J.-M. LARRE A. MERLET L. PICAU

Génie énergétique P. DAL ZOTTO J.-M. LARRE A. MERLET L. PICAU Génie énergétique P. DAL ZOTTO J.-M. LARRE A. MERLET L. PICAU 1. Loi générale en génie énergétique..............1 1.1. Unité de meure du ytème international d Unité...............1 1.2. Loi générale en

Plus en détail

Multisplit Inverter RAS. Economies et confort

Multisplit Inverter RAS. Economies et confort Multiplit Inverter RAS Economie et confort Comment fonctionne une Pompe à Chaleur Air-Air? Une Pompe à Chaleur et un ytème thermodynamique. Elle prélève la chaleur contenue dan l air extérieur, même à

Plus en détail

Précipitation - Produit de solubilité

Précipitation - Produit de solubilité Précipitation Produit de olubilité A Introduction : Lor de l addition de certain ion ( O H, Cl,...) dan une olution contenant de cation métallique, nou contaton qu il apparaît une phae olide. L apparition

Plus en détail

Politique de gestion. Date : 5 avril 2004

Politique de gestion. Date : 5 avril 2004 de getion Titre : Appel d offre public Soumiion (condition de recevabilité) No : PG 4.06 Sujet : Reource matérielle et ervice profeionnel Page : 1 de : 8 Approuvée par : Directeur général Nouvelle : Réviée

Plus en détail

Présentation de l Etude notariale Lasaygues & Associés 1. Nos domaines d'intervention 2. Genèse de notre Projet Notarial 6.

Présentation de l Etude notariale Lasaygues & Associés 1. Nos domaines d'intervention 2. Genèse de notre Projet Notarial 6. Préentation e l Etue notariale Laaygue & Aocié 1 No omaine 'intervention 2 Genèe e notre Projet Notarial 6 Vo Contact 7 Pour plu inormation veuillez contacter: Diier Laaygue / Hubert e Vaulgrenant 142

Plus en détail

La direction des solidarités Se loger à Moissy

La direction des solidarités Se loger à Moissy La direction de olidarité Se loger à Moiy La direction de olidarité La Source - Place du Souvenir - BP24-77550 Moiy-Cramayel cedex Tél. : 01 64 88 15 80 - Fax : 01 64 88 15 26 SOMMAIRE Edito p. 3... Le

Plus en détail

GAME VO FOCUS VE/VH SERIOUS NOUVELLE CALÉDONIE CENTRE GNFA. Recrutez vos Vendeurs Automobile grâce au CQP

GAME VO FOCUS VE/VH SERIOUS NOUVELLE CALÉDONIE CENTRE GNFA. Recrutez vos Vendeurs Automobile grâce au CQP Recrutez vo Vendeur Automobile grâce au CQP >> Vendeur Automobile d hier à aujourd hui, évolution du métier et de la formation >> Entretien avec Françoi Langloi-Berthelot, Directeur Qualité et Développement

Plus en détail

TP6 : ALIMENTATION A DECOUPAGE : HACHEUR SERIE ET CONVERTISSEUR STATIQUE ABAISSEUR DE TENSION

TP6 : ALIMENTATION A DECOUPAGE : HACHEUR SERIE ET CONVERTISSEUR STATIQUE ABAISSEUR DE TENSION P6 : ALIMNAION A DCOUPAG : HACHUR SRI CONVRISSUR SAIQU ABAISSUR D NSION INRODUCION Le réeau alternatif indutriel fournit l énergie électrique principalement ou de tenion inuoïdale de fréquence et d amplitude

Plus en détail