Michaël Terzo & Nicolas Vereecken

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Michaël Terzo & Nicolas Vereecken"

Transcription

1 ichaël Terzo & Nicola Vereecken

2

3 U n jardin pour le abeille auvage, l idée qui et à la bae de cette brochure et, d une manière plu large, d un projet développé par troi univerité belge (ULB, UGent, Uon) et une aociation bruxelloie (pi Bruoc Sella), Einancé par la Loterie Nationale de Belgique. Ce projet a pour objectif eentiel de enibilier le grand public à la quetion et l importance de la diverité de abeille en Belgique, aini qu à notre rapport à la nature en général. Nou epéron que vou trouverez de nombreue répone aux quetion qui nou ont été trè régulièrement adreée au cour de différente animation et conférence que nou avon menée ce dernière année : Combien y a- t- il d abeille en Belgique? ; Quelle epèce pui- je trouver dan mon jardin? ; Comment contruire un nid pour le abeille auvage? ; Quelle plante pui je planter pour favorier le abeille auvage? ; Que pui- je faire pour enrayer leur déclin?". Cette brochure a pour vocation de lever le voile ur le monde facinant de abeille auvage en vou invitant à le découvrir, le accueillir chez vou, ur votre balcon, dan no parc et jardin. L BEILLE ou LES BEILLES? Tout le monde connaît le abeille, au moin grâce à l abeille mellifère, pi mellifera, epèce dometiquée par l Homme pour la production de miel et la polliniation de culture. ai peu de peronne avent que dernière ce mot abeille e cache en fait une énorme diverité d epèce, une énorme biodiverité. Pa loin de epèce d abeille ont été décrite à ce jour à traver le monde, dont plu de ont recenée en Europe et environ 380 en Belgique. Il faut donc bien parler DES abeilles lorqu on parle d abeille auvage. Si on compare la diverité de abeille de Belgique à celle d autre groupe d organime trè populaire et qui, eux, font l objet de uivi dan le cadre de programme de conervation (voir page uivante), on aperçoit que le abeille auvage n ont rien à envier aux oieaux nicheur ou aux papillon de jour ai comment expliquer ce nombre d epèce élevé dan un pay comme le nôtre? Ce uccè écologique de abeille tient à leur aociation étroite avec le plante à?leur. Toute le abeille ont végétarienne et e nourrient excluivement de pollen et de nectar. Ce régime trict cache cependant de écologie trè diverieiée et parfoi trè pécialiée Flyer_Brochure_FR.indd 1 21/01/14 13:30

4 Illutration N Vereecken Illutration N Vereecken ini, certaine epèce d abeille comme le daypode hirute (p. 23) ne collectent leur pollen que ur la famille de la chicorée (le teraceae), alor ini, que d autre certaine viitent epèce de nombreue d abeille comme plante. C et le daypode le ca de hirute la plupart (p. de 23) ne collectent epèce leur de pollen bourdon, que qui ur ont la famille trè généralite de la chicorée (pp. (le 7-12). teraceae), Par ailleur, alor que d autre certaine viitent femelle de abeille nombreue ont beoin plante. de C et beaucoup le ca de?leur la plupart pour de epèce amaer de bourdon, ufeiamment qui de ont nourriture trè pour généralite leur larve, (pp. alor 7-12). que d autre Par ailleur, e certaine contentent femelle de peu abeille de Eleur ont trè beoin généreue de en beaucoup pollen. D autre de?leur epèce pour amaer d abeille ufeiamment encore, appelée de nourriture abeille pour coucou leur larve, ne collectent alor jamai que d autre elle- e contentent même leur de peu pollen de mai Eleur pondent trè dan généreue le nid d autre en pollen. epèce. D autre epèce d abeille La encore, diverité appelée de écologie abeille de coucou abeille et ne un collectent élément jamai majeur elle- à même prendre leur pollen compte mai lorque pondent l on dan veut le protéger nid d autre celle- ci. epèce. La clé du uccè et donc d aménager on environnement en faveur de abeille en tenant La compte diverité de préférence de écologie écologique de péci?ique abeille et de ce un dernière élément (plante majeur à prendre à Eleur, en compte matériaux lorque de contruction l on veut pour protéger leur nid, celle- ci. ite de nidieication, La clé du etc). uccè et donc d aménager on environnement en faveur de abeille en tenant compte Le de DÉCLIN préférence de BEILLES écologique SUVGES péci?ique de ce dernière (plante à Eleur, matériaux de contruction pour leur nid, ite de nidieication, etc). Le déclin de colonie de l abeille mellifère et phénomène largement Le DÉCLIN médiatié. Pluieur de BEILLES Eilm et reportage SUVGES ont parfaitement documenté cette trite tendance. ai il faut avoir que de nombreue epèce d abeille auvage ont elle aui en déclin. Ce phénomène et obervé dan no Le région déclin depui de le colonie début de de année l abeille 80. mellifère et phénomène largement médiatié. Pluieur Eilm et reportage ont parfaitement documenté cette trite tendance. ai il faut avoir que de nombreue epèce d abeille auvage ont elle aui en déclin. Ce phénomène et obervé dan no région depui le début de année Flyer_Brochure_FR.indd 2 21/01/14 13:30

5 Illutration N Vereecken Le caue de déclin ont en partie commune à l abeille mellifère, même i la plupart de abeille auvage ne ouffrent pa de conéquence de la dometication par l homme (exploitation maladroite du miel, commerce international favoriant le échange de maladie, ). Le abeille auvage, elle, ouffrent particulièrement de la detruction et de la dégradation de leur habitat (diminution de reource alimentaire, diparition de ite de nidieication), principalement provoqué par le activité humaine et au premier plan par l inteni?ication de pratique agricole. L agriculture intenive a privé le abeille de nombreue plante à Eleur reource uite à la detruction de bocage et l utiliation maive d herbicide, d inecticide et d engrai chimique. Témoin de effet néfate de la modieication profonde et récente de no habitat, la moitié de epèce de bourdon recené au début du 20 ème iècle en Belgique ont complètement diparu ou e maintiennent uniquement dan quelque rare localité. De CTIONS pour la CONSERVTION Le déclin de abeille n et pa un phénomène irrémédiable. Pluieur étude cientieique ont récemment montré que le abeille e portaient bien mieux dan de milieux an peticide, avec plu de diverité de?leur et quelque ite pour leur nid, que ce oit en milieu agricole ou en milieu urbain. La diverité de abeille peut à nouveau augmenter Nou préenton dan cette brochure quelque petite action que chaque particulier peut mener à on échelle, dan on jardin, et même dan le jardin du voiin Un peu de Eleur, quelque nid, pa d herbicide, et vou aurez à coup ûr la chance de pouvoir oberver rapidement pluieur de epèce illutrée dan cette brochure. Ce nouveaux aménagement ne eront bien ûr pa la olution à tou le problème de toute le abeille auvage. Un élément eentiel à ce tructure et aui de enibilier le maximum de peronne. lor parlez- en autour de vou, faite viiter votre nouveau village d abeille, le abeille feront le rete... Il et aujourd hui impératif de le protéger et d avancer ver une ociété plu durable et plu repectueue de a biodiverité. Dr. Deni ICHEZ Laboratoire de Zoologie Univerité de on (Uon), Belgique Reponable du projet Village d abeille Einancé par la Loterie Nationale Flyer_Brochure_FR.indd 3 21/01/14 13:30

6 LES COPOSNTES DU VILLGE D BEILLES Flyer_Brochure_FR.indd 4 21/01/14 14:06

7 Le GÎTE et le COUVERT pour le BEILLES SUVGES Le uccè de l aménagement de notre environnement en faveur de abeille auvage va eentiellement dépendre de deux facteur totalement indiociable : le GÎTE (diponibilité de ubtrat de nidieication et de contruction de nid) et le COUVERT (diponibilité de reource alimentaire). Le principale partie d un village de abeille auvage ont détaillée ci- deou : 1 L hôtel à abeille auvage n et pa une ruche comme celle de l abeille dometique (pi mellifera), mai un enemble de matériaux offrant aux abeille auvage de anfractuoité (tige creue, boi foré, voir pp ) ou certain ubtrat (mur d argile, voir pp ) dan lequel elle aménageront leur nid qu elle approviionneront avec un mélange de pollen et de nectar. 2 Le rondin de boi offrent également un gîte potentiel aux abeille auvage, urtout i le boi et rendu plu tendre et il préente de galerie creuée par de coléoptère; ce nouvelle anfractuoité pourront être utiliée par le abeille qui y intalleront leur nid Flyer_Brochure_FR.indd 5 21/01/14 13:30

8 3 4 5 Le epace ableux ou à ol dénudé (p.ex. ou forme de bac ou de carré individuel, ou en maintenant de zone de ol dénudé à plat ou en talu) ont également eentiel pour la grande majorité de abeille auvage qui ont terricole, c et à dire qui font leur nid excluivement dan le ol (voir pp ). Chaque femelle creue aini une galerie principale outerraine de quelque centimètre à quelque dizaine de centimètre de profondeur, d où rayonnent de galerie périphérique qui mènent aux cellule larvaire. maif mono?loraux (voir pp ) et le prairie?leurie Le (voir pp ) de certaine epèce végétale indigène permettent d offrir aux abeille auvage une abondance locale de reource alimentaire, et la diverité de maif monoeloraux permet d accueillir une plu grande diverité d abeille auvage tout au long de l année, en favoriant à la foi le plante à Eloraion précoce (dè le moi de mar) et celle plu tardive qui offriront le couvert aux abeille auvage etivale. pirale à inecte bien expoée (idéalement ver le ud), Le contruite à partir de pierre èche et remplie de terre ableue d intaller facilement une tructure offrant un permettent microclimat particulier (le pierre gardent la chaleur et la tructure protège du vent) aini que de nombreux abri, tant pour le abeille auvage que pour de plante à Eleur (aromatique, campanule, et autre plante plu thermophile). Cette tructure era également bénéeique à bon nombre d autre inecte et arthropode qui viendront e réfugier dan le anfractuoité formée par l empilement de pierre èche. noter que de nichoir à bourdon et à abeille auvage peuvent être incorporé dan la tructure pendant la phae de contruction, en veillant à le orienter ver l Et ou le Sud. 6 De panneaux didactique viendront compléter ce aménagement, 66 en particulier il ont réalié dan de lieux acceible au grand public comme le parc, le jardin, le école ou encore le réerve naturelle. Le nichoir à abeille auvage, pirale et maif monoeloraux de plante indigène éveillent la curioité de paant et pa uniquement le amoureux de la nature ce aménagement repréentent un formidable outil didactique qui peut être mi à la dipoition de toute et tou Flyer_Brochure_FR.indd 6 21/01/14 14:06

9 L CCUEIL DES BOURDONS Flyer_Brochure_FR.indd 7 21/01/14 13:30

10 u COEUR d une COLONIE de BOURDONS Si vou placez une vitre teintée de rouge au deu du gîte à bourdon, vou pourrez alor oberver ce qu il y pae an danger et an rique de déranger le bourdon, car il ne voient pa le rouge. Le nid e compoe de cocon de cire et de mae plu ou moin boelée. Le groe mae brune ont de pain de pollen à l intérieur dequel vivent le jeune larve. un tade plu avancé de leur croiance, le larve iolent dan de cellule plu arrondie. Quand leur croiance et terminée, chaque larve tie un cocon de oie et de cire dan lequel elle e métamorphoe en nymphe pui en adulte. Le cocon beaucoup plu gro que le autre ont ceux de futur mâle et reine. Quand un jeune bourdon ort de on cocon, le cocon vide et alor utilié par la colonie pour y tocker du miel ou du pollen. Ce réerve de nourriture ont conommée le jour de mauvai temp. La plupart de bourdon préent dan la colonie ont de ouvrière. Ce ont de femelle térile qui occupent de toute le tâche de la ruche (nettoyage, nourriage, approviionnement, défene). La reine et beaucoup plu groe que le ouvrière. Son eul rôle et de pondre de œuf dan le nouveaux pain de pollen pui de le couver : elle fait vibrer le mucle de e aile pour produire de la chaleur. Si la colonie et déjà bien développée, on peut également y oberver de mâle. Il ont plu gro et trè ouvent plu coloré que le ouvrière. Il quittent rapidement la colonie pour ne plu y revenir et paent leur temp à rechercher de jeune reine avec qui accoupler. En Ein de aion, la reine meurt et le ouvrière qui meurent ne ont alor plu remplacée. La colonie périclite et diparait. Le jeune reine fécondée par le mâle vont ioler pour paer l hiver à l abri. Elle reviendront peut- être l an prochain pour fonder une nouvelle colonie dan votre gîte Flyer_Brochure_FR.indd 8 21/01/14 15:52

11 Illutration N Vereecken Offrir un GÎTE aux COLONIES de BOURDONS Le bourdon (genre Bombu) ont de abeille auvage qui ne creuent pa leur nid mai qui récupèrent ou aménagent de cavité préexitante. Dan tou le ca, le bourdon doivent trouver un gîte qui le protège de la pluie. Un pot de Eleur enterré, une petite boite ou un nichoir à oieau font parfaitement l affaire uivant le epèce. Le bourdon doivent aui garder le nid et on couvain à bonne température (30 C), chaleur qu il produient eux- même mai qu il pourront plu facilement conerver i vou leur offrez un matériau iolant pour garnir le nid : paille, ciure, moue naturelle, laine, coton, Evitez le produit traité contre le inecte. * odèle 1 : le pot de?leur enterré Choiiez un pot de Eleur (ou une petite caie en boi) d au moin 15 cm de diamètre et en terre cuite pour une meilleure régulation hydrique et thermique. Certain pot en platique empêchent aux ouvrière de accrocher aux paroi et donc de ortir du nid. ettez- y une bonne poignée de matériau iolant. Idéalement, pour ce genre de nichoir, ajoutez- y un peu de paille ouillée par votre lapin ou hamter aein d attirer le reine de bourdon qui, au début du printemp, e mettent généralement à la recherche d un nid abandonné de campagnol qu elle détectent grâce aux odeur d urine ou d excrément de ce petit mammifère. Faite un trou dan le ol à l endroit choii pour placer le nichoir et enterrez- le, le fond ver le haut et ortant du ol d un ou deux centimètre pour éviter que l eau de pluie puie pénétrer dan le pot. Protégez enuite l entrée du pot (le trou au milieu du fond du pot ou le tuyau qui y et connecté) par une planchette, une tuile ou une pierre plate que vou poez à environ 3 cm au- deu du pot ur quelque cailloux. Si vou optez pour une planchette, placez une groe pierre par deu pour l empêcher de envoler Flyer_Brochure_FR.indd 9 21/01/14 13:30

12 * odèle 2 : le nichoir à deux compartiment Le principe et de contruire une boite en boi, de forme rectangulaire (35 cm de long x 20 cm de large X 15 cm de haut) et ubdiviée à l intérieur en deux compartiment : une chambre intérieure (20 x 20 cm) et un vetibule (15 x 20 cm). Percez la cloion intérieure d un trou de 2 cm de diamètre pour permettre la circulation de bourdon. Percez un trou identique en haut de la paroi du fond de la grande chambre et fermez- le par un grillage (moutiquaire). Ce trou ervira à la ventilation du nid, empêchant le développement de l humidité et moiiure. Il peut être remplacé par toute une érie de petit trou de 2 mm au même endroit an aini avoir beoin de le grillager. Percez un dernier trou de même diamètre dan la paroi extérieure du vetibule pour contituer l entrée du nid. Il peut éventuellement e prolonger par un tuyau i vou déirez enterrer ce type de nichoir. Placez enein du matériau iolant dan la chambre intérieure. Pour un modèle pédagogique, fabriquez un toit amovible ou lequel vou placez une plaque de platique dur recouvert d un Eilm tranparent rouge inamovible. On peut aini ôter le toit et oberver la ruche en activité à traver le platique rouge. Le bourdon ne voyant pa le rouge, pour eux c et comme i le nid était toujour dan le noir. On peut aini le oberver, Eilmer, photographier an rique de le déranger et donc an rique d être piqué. Ne placez pa le gîte à bourdon en plein oleil, il et plu facile aux bourdon de la réchauffer que de la refroidir. Ne la placez pa non plu dan un endroit trop expoé à la pluie. Protection. Le bourdon e défendent bien tout eul, nul beoin de protection. Veillez cependant à ne pa placer la ruche là où elle pourrait être bouculée ou inondée. Ne la placez ni à côté d un lieu de paage fréquenté ni à proximité d un gazon, le vibration de la tondeue pouvant rendre le bourdon agreif. Pour a contruction, n utiliez pa de boi imprégné d inecticide. Entretien. On peut enlever tout ce que contient le nid dè que celui- ci ne préente plu aucune activité, et le conerver éché comme matériel didactique. On y remettra un nouveau paillage pour le printemp uivant. ttention toutefoi, i en ouvrant la ruche vou contatez la préence de bourdon vivant, refermez- la vite pour permettre à la colonie de terminer on cycle de développement Flyer_Brochure_FR.indd 10 21/01/14 14:07

13 QUELS BOURDONS fréquentent mon RDIN? Le bourdon de champ (Bombu pacuorum) Le bourdon terretre (Bombu terretri) Le bourdon de pré (Bombu pratorum) C et le bourdon le plu commun en Belgique. Son pelage et roux avec le Elanc, la tête et de bande abdominale plu claire. La reine meure 17 mm de long. Il fait on nid au ol, dan la moue ou le herbe èche. La colonie peut compter quelque dizaine d ouvrière. Il vole d avril à octobre et e atifait de tout type de Eleur, ce qui explique on abondance dan le jardin. ai comme tou le bourdon, il affectionne tout particulièrement le légumineue (Fabacée) et le labiée (Lamiacée). C et le econd bourdon le plu commun de Belgique. Son pelage et noir avec une bande jaune- orange à l avant du thorax, une autre à l avant de l abdomen et le bout de l abdomen et blanc. La reine meure juqu à 23 mm de long. Il fait on nid ou terre, dan d ancien terrier de rongeur, urtout de campagnol. Il vole de mar à octobre. u printemp, le reine apprécient tout particulièrement le Eleur de aule. Le ouvrière butinent ur une trè grande variété de Eleur. Le mâle apprécient le mauve et le chardon. C et un petit bourdon au pelage noir avec une bande jaune à l avant du thorax, une autre à l avant de l abdomen et le bout de l abdomen de couleur orange délavé. Le mâle ont preque entièrement jaune avec le bout de l abdomen orange. La reine ne meure pa plu de 16 mm de long. Il fait on nid un peu n importe où : au ol, dan le nid d oieaux, entre le pierre, etc. Il vole de mar à octobre mai et urtout commun au printemp où le reine affectionnent le aule et le arbre/arbute fruitier en particulier Flyer_Brochure_FR.indd 11 21/01/14 13:30

14 QUELS BOURDONS fréquentent mon RDIN? Le bourdon de arbre (Bombu hypnorum) Le bourdon de pierre (Bombu lapidariu) Le bourdon de jardin (Bombu hortorum) 12 Il et facilement reconnaiable à on pelage noir avec le do du thorax brun- roux et le bout de l abdomen blanc. Certaine forme ont un pelage entièrement noir ur le thorax mai gardent toujour le pelage blanc de l abdomen. La reine peut meurer 20 mm de long. Il fait on nid dan le cavité naturelle ou artieicielle : arbre creux, nichoir à oieaux, ou- toiture. Il et parfoi agreif i on approche du nid. Il vole de mar à eptembre et butine toute orte de Eleur an marquer de préférence. C et un gro bourdon à pelage noir et avec le bout de l abdomen rouge. Le mâle a en plu du pelage jaune ur la face et l avant du thorax. La reine peut meurer juqu à 22 mm de long. Il fait on nid au ol, notamment entre le pierre. Il vole d avril à octobre mai et plu fréquent en été qu au printemp. Il apprécie tout particulièrement le légumineue (Fabaceae) et le chardon mai on peut aui l oberver ur de nombreue autre Eleur comme p.ex. ur le campanule. Il reemble au bourdon terretre mai il en ditingue par la préence d une bande de pelage jaune upplémentaire à l arrière du thorax et par a tête plu allongée. La reine meure 23 mm de long. Il fait on nid au ol, ou preque, à l abri de la pluie, ou une pierre, dan un vieux muret ou un vieux ta de boi. Il vole de mar à eptembre. C et le bourdon qui a la plu longue langue, preque aui longue que on corp, et il affectionne le Eleur à corolle profonde : labiée, légumineue, crophulariacée (digitale, linaire, ), ancolie, etc Flyer_Brochure_FR.indd 12 21/01/14 14:07

15 L CCUEIL DES BEILLES oir de ge nt ne ou u- du out age eut. en e i me en ge a g. ie, ux CULICOLES ET i a ue lle e RUBICOLES Flyer_Brochure_FR.indd 13 21/01/14 13:30

16 Le omie comptent parmi le première Le CYCLE DE VIE d une OSIE epèce d abeille olitaire à faire leur apparition au printemp prè de nichoir, dè le premier beaux jour. Ce ont le mâle qui ortent du nid le âle d omie cornue (Omia cornuta) ccouplement d omie roue (Omia bicorni = O. rufa) premier. Il volent en grand nombre devant le nichoir à attendre l émergence de femelle qui urvient quelque jour plu tard. âle et femelle accouplent alor, à l entrée de nid ou ur le Eleur. Le mâle meurent peu de temp aprè. La femelle ne accouple qu avec un eul mâle. Une foi fécondée, elle recherche un endroit propice pour contruire on nid : une tige creue du nichoir à abeille et l endroit idéal. Elle inpecte différente tige pour aurer que le lieu et inoccupé et uceptible d abriter on nid. Quand on choix et fait, elle nettoie l intérieur de la tige pui elle contruit au fond de la galerie un bouchon en boue échée. L omie viite alor le Eleur à la recherche de pollen et de nectar. En mélangeant le deux, elle fabrique un pain qu elle entae au fond de la galerie, contre la cloion de boue échée. Elle peut aini faire de 70 à 100 voyage par jour entre on nid et le Eleur. Une foi le pain de pollen ufeiamment gro, elle pond un œuf deu, laie un petit epace vide, et contruit une nouvelle cloion de boue échée. L epace entre le deux cloion délimite aini la cellule dan laquelle la larve de l abeille va grandir. Cellule larvaire d omie cornue (Omia cornuta) Flyer_Brochure_FR.indd 14 21/01/14 14:08 B

17 Le CYCLE DE VIE d une OSIE (uite) La femelle contruit pluieur cellule le une à la uite de autre. Dan le première cellule, celle du fond de la galerie, la femelle pond de œuf fécondé : il donneront naiance à de femelle. Dan le dernière cellule, la femelle pond de œuf non fécondé : il donneront naiance à de mâle. eune larve d omie cornue (Omia cornuta) Bouchon de boue de l omie roue (Omia bicorni = O. rufa) u printemp uivant, le nid e réchauffe. Le nymphe e réveillent et terminent leur métamorphoe. De jeune abeille adulte émergent alor de cocon. Elle rongent le cloion et remontent la galerie pour ortir du nid. Le mâle ortent en premier car il ont dan le dernière cellule fabriquée par l abeille, celle qui ont le plu proche de l entrée du nid. Le femelle uivent et le cycle recommence. Une foi toute la galerie remplie de cellule larvaire, la femelle celle le nid avec un épai bouchon de boue échée. Dan le cellule, le œuf écloent 6 à 7 jour aprè la ponte et donnent chacun naiance à une petite larve blanche qui e nourrit du pain de pollen et mue à pluieur reprie pendant a croiance. La larve Eile enuite elle- même un cocon de oie et de cire où elle va e métamorphoer en nymphe. La nymphe entre enuite en diapaue : période de repo qui va durer tout l hiver. Nymphe de l omie cornue (Omia cornuta) Flyer_Brochure_FR.indd 15 21/01/14 13:30

18 Un GÎTE pour le BEILLES CULICOLES / RUBICOLES Dan la nature, le abeille caulicole nidieient dan de epace creux, de préférence en forme de galerie, comme le tige creue, le epace entre le brique ou le pierre, le galerie creuée dan le boi par d autre inecte (larve de coléoptère par exemple), l epace entre le boi et l écorce, le trou dan le ol laié par le racine d un arbre déraciné, Le abeille rubicole nidieient dan le tige contenant de la moelle (roeaux, ureau, etc.) qu elle creuent pour contruire la galerie dan laquelle elle vont aménager le cellule de leur nid. Il et facile de reproduire de tel ite de nidieication. Nou vou propoon ici quelque modèle que vou pouvez modieier, combiner, agencer, ou adapter à votre gré. Quelque oit le ou le modèle retenu, il faut repecter quelque règle : Diamètre : Offrez de galerie de différent diamètre pour atifaire un maximum d epèce : de 4 mm pour le plu petite, à 12 mm pour le plu grande; Profondeur : Offrez de galerie ufeiamment longue : de 10 à 20 cm de préférence; atériaux : Utiliez de matériaux ufeiamment iolant de tube en papier ont trop Ein et le abeille qui vont y développer riquent de geler en hiver... Préférez de tige en bambou, en boi (auf le réineux et le boi traité contre le inecte); Orientation et dipoition : Placez le nichoir en hauteur, à l abri de la pluie et de vent dominant, dan un lieu enoleillé, et orientez- le de préférence ver le ud. Ce élément peuvent être intégré dan un hôtel à inecte ou implement upendu en fagot Flyer_Brochure_FR.indd 16 21/01/14 14:09

19 Nou recommandon d éviter le tube en verre ou en platique dan le nichoir pour abeille auvage, même il permettent d oberver plu facilement le pain de pollen et le développement de larve. Ce type de nichoir rend le cellule larvaire totalement hermétique elle ne repirent plu. Le plu ouvent, ce type de dipoitif entraîne une accumulation d humidité, de condenation dan le cellule larvaire qui offrent de condition idéale au développement de champignon. Ce dernier empêcheront rapidement le développement de larve et donc leur urvie. Parmi le modèle qui e ont avéré efeicace et durable pour l accueil de abeille auvage caulicole et rubicole, nou vou recommandon le uivant : La bûche perforée : Il ufeit d y forer de trou de différent diamètre. Cette olution et bien adaptée à l accueil de omie, de chélotome, de hériade, etc. prè quelque année, le bûche ont parfoi tendance à e Eiurer, ce qui peut affecter leur capacité d accueil de abeille auvage dan ce ca, n héitez pa à le remplacer, par exemple avant la nouvelle aion ; La botte de tige creue : Ramaez ou coupez de tige creue (bambou, roeau, canne de Provence, tige d ombellifère, etc.) et de tige à moelle (p.ex. ureau et ronce). Variez le diamètre et coupez- le à la même longueur pour pouvoir le raembler en fagot. Pour le bambou et le roeau, laiez un nœud pour fermer le fond de la tige. Pour le tige an nœud, bouchez l une de extrémité avec de l argile, de la terre ou un peu de coton. Il faut veiller à placer le fagot horizontalement dan une tructure qui le protégera de intempérie (tuyau en platique ou boîte en boi p.ex.); Le planche cannelée uperpoée : Il ufeit d empiler de plaque de boi en faiant correpondre le rainure pour qu elle forment de galerie. Ce type de nichoir à l avantage de pouvoir être partiellement démonté en Ein de aion (on enlève planche par planche) aein d y oberver, voire de récupérer quelque cocon Flyer_Brochure_FR.indd 17 21/01/14 13:30

20 QUELLES ESPÈCES fréquentent le TIGES CREUSES? L omie cornue (Omia cornuta) L omie roue (Omia bicorni = O. rufa) L omie de tronc (Heriade truncorum) C et l abeille maçonne la plu fréquente dan le nichoir de mar à mai. âle et femelle ont facile à reconnaître par leur épai pelage noir ur la tête et le thorax et entièrement roux ur l abdomen. Le mâle a du pelage blanc ur la face. L entrée du nid et obturée avec de la boue. L epèce meure environ 15 mm de long, elle et trè efeicace pour la polliniation de arbre fruitier au début du printemp. Cette epèce reemble à l omie cornue mai le pelage du thorax et beige et celui de l extrémité de l abdomen et noir. Elle et aui un peu plu petite : 12mm. Elle fait on nid dan le même endroit que l omie cornue, et elle celle également e nid avec de la terre. Elle et moin précoce que l omie cornue et vole d avril à juin. Elle apprécie également beaucoup le arbre fruitier mai fréquente bien d autre Eleur dan le parc et jardin. C et une trè petite abeille (8mm) noire, au pelage peu abondant. La broe ventrale de la femelle et bien viible quand elle et chargée de pollen. Elle niche naturellement dan le galerie que le coléoptère font dan le boi mort. Elle rebouche on nid avec de la réine ur laquelle elle colle de petit cailloux et parfoi de fragment de boi. Elle vole de juin à octobre et ne butine que le téracée (marguerite, tanaiie, achillée, ) Flyer_Brochure_FR.indd 18 21/01/14 14:10

21 QUELLES ESPÈCES fréquentent le TIGES CREUSES? Le chélotome de renoncule (Chelotoma ;loriomne) L anthidie à manchette (nthidium manicatum) La coupeue de feuille de jardin (egachile willughbiella) C et une petite abeille (8-10mm) noire, au pelage peu abondant. La broe ventrale de la femelle et bien viible quand elle et chargée de pollen. Tout comme l omie de tronc, elle nidieie dan le galerie déjà creuée dan le boi mort. Elle rebouche on nid avec de la réine et différent type de débri. Elle vole de juin à octobre et ne butine que le renoncule. C et une epèce de taille moyenne (11-12mm) au corp coloré de noir et jaune. Le mâle ont un peu plu grand que le femelle. Elle nidieie dan le cavité pré- exitante qu elle remplit de Eibre végétale d apect cotonneux, d où on urnom d abeille cardeue. Elle vole généralement de mai à août et elle affectionne particulièrement le auge, et le légumineue (lotier corniculé, trèele, luzerne, etc.) aini que le auge et le digitale. Groe abeille (12-16mm) noire avec une piloité beige à roux et de Eine bande blanche ur le dernier egment de l abdomen chez la femelle. Quand elle butine, elle redree on abdomen de manière caractéritique et l on voit alor a broe ventrale chargée de pollen. Elle niche dan toute orte d epace creux, principalement dan le boi. Chaque cellule et tapiée de morceaux de feuille que la femelle découpe avec e mandibule. Elle vole de mai à août et butine urtout le légumineue, le campanule et le épilobe Flyer_Brochure_FR.indd 19 21/01/14 13:30

22 QUELLES ESPÈCES fréquentent le TIGES CREUSES? Le proopi du rééda (Hylaeu ignatu) Le téli ponctué (Steli punctulatiima) 20 L omie bleuâtre (Omia caerulecen) Trè petite abeille (8 mm) noire, an pelage particulier, mai avec de nombreue petite tache jaune ur la face (un maque ) et le thorax. Pa de broe de récolte du pollen, la femelle le tranporte dan on jabot. Elle creue on nid dan la moelle de tige de ronce. Chaque cellule et tapiée d une ubtance cireue qui reemble à de la cellophane et qui ferme également le nid. Cette epèce vole de mai à eptembre et ne butine que le Eleur de rééda. beille cleptoparaite ( coucou ) de petite taille (8-11mm) au corp dépourvu de piloité à l exception de Eine bande claire ur l abdomen. La ponctuation de la cuticule et trè marquée, trè profonde ur tout le corp et le aile ont légèrement enfumée. Elle paraite préférentiellement le nid de anthidie (. manicatum,. oblongatum). âle et femelle ont actif de juin à août et on le oberve fréquemment ur le cire, le chardon et le centaurée qui ont trè nectarifère. Cette epèce de petite taille (9-11mm) préente un dimorphime exuel important : le femelle ont le corp ombre avec de reelet bleu- métallique, alor que le mâle ont la cuticule de couleur claire aux reelet bronzé. Elle et moin précoce que l omie cornue et vole d avril à juin. Elle apprécie également beaucoup le arbre fruitier mai fréquente bien d autre Eleur dan le parc et jardin, notamment le trèele et autre légumineue qu elle apprécie particulièrement Flyer_Brochure_FR.indd 20 21/01/14 14:11

Qui bourdonne au jardin? Complément

Qui bourdonne au jardin? Complément Qui bourdonne au jardin? Complément 1. Bourdon terrestre Description : noir, jaune et blanc. Bande jaune à l avant du thorax. Très velu. Langue relativement courte. Ouvrière 11 à 17 mm, 4 ailes, dard à

Plus en détail

Énergies renouvelables. 55 personnes. Pose de panneaux solaires photovoltaïques Economie financière. Achat d un véhicule hybride pour le commercial

Énergies renouvelables. 55 personnes. Pose de panneaux solaires photovoltaïques Economie financière. Achat d un véhicule hybride pour le commercial Page1 Proceu Énergie renouvelable Autre Date de création : 05/01 Date de mie à jour : 01/03/2010 Verion n 2 Créateur : Thibault CHARLES : Pôle Technique Odyée 2 Route de la Roche ur Yon 85220 COEX : 02

Plus en détail

Quelques aménagements en faveur des abeilles solitaires au jardin

Quelques aménagements en faveur des abeilles solitaires au jardin Quelques aménagements en faveur des abeilles solitaires au jardin Des abeilles au jardin? Mais ça pique! Les abeilles ont parfois mauvaise réputation. On les associe à la piqure douloureuse provoquée par

Plus en détail

Fabriquer des nichoirs et des refuges

Fabriquer des nichoirs et des refuges Fabriquer des nichoirs et des refuges Dans ce livret vous trouverez plusieurs modèles de nichoirs à fabriquer facilement soi-même La majorité des insectes ont un rôle essentiel dans notre environnement.

Plus en détail

Mini-guide d accompagnement au protocole «Abeilles solitaires»

Mini-guide d accompagnement au protocole «Abeilles solitaires» EN SAVOIR PLUS SUR LES ABEILLES QUI SONT LES ABEILLES? UN PEU DE SYSTEMATIQUE Les abeilles font partie de l ordre des Hyménoptères (du grec hymên = union, et ptéron = aile), comprenant aussi guêpes et

Plus en détail

Aider les abeilles «sauvages»? C est maintenant

Aider les abeilles «sauvages»? C est maintenant T Aider les abeilles «sauvages»? C est maintenant Les oiseaux et les autres A des degrés divers, nous participons tous, d une manière ou d une autre, un jour ou l autre, à la conservation de la nature,

Plus en détail

Cette infatigable travailleuse. loupe

Cette infatigable travailleuse. loupe Daniel Steenhaut Cette infatigable travailleuse Les abeilles sauvages et domestiques sont des insectes qui appartiennent à l ordre des hyménoptères (groupe d insectes qui comprend aussi les guêpes et les

Plus en détail

Votre entreprise et le marketing

Votre entreprise et le marketing Votre entreprie et le marketing SÉRIE PARTENAIRES EN AFFAIRES Selon la taille de votre entreprie Par où commencer Guide par étape SÉRIE PARTENAIRES EN AFFAIRES Utilier le marketing pour augmenter vo profit

Plus en détail

Trouver des sources de capital

Trouver des sources de capital Trouver de ource de capital SÉRIE PARTENAIRES EN AFFAIRES Emprunt garanti et non garanti Vente de part de capital Programme gouvernementaux Source moin courante SÉRIE PARTENAIRES EN AFFAIRES Quelque principe

Plus en détail

Le défi. reseau-cdls-cls.ca

Le défi. reseau-cdls-cls.ca an 1 nce La cieo techn de en moue pratiq Le défi Concevoir un appareil qui doit enclencher une cacade d évènement. Le dernier évènement era le lancer d un projectile le plu prè poible d une cible. 15 0

Plus en détail

Abeilles sauvages ces inconnues!

Abeilles sauvages ces inconnues! Abeilles sauvages ces inconnues! Abeilles solitaires, bourdons, abeilles coucou, abeilles à miel sauvages : toutes ces abeilles ainsi que les abeilles à miel domestiquées sont des abeilles. Mais qui sont-elles,

Plus en détail

Carte d identité de l abeille

Carte d identité de l abeille Carte d identité de l abeille Nouspouvonsvivrejusqu à100ans.lesabeillesviventpasplusde6semainesenété, 6moisenhiver. Nousmesuronsplusd 1mètre.Lesabeilles:1,5cm Nousavonsunnez.Lesabeillesontdesantennes.Ellesleurserventàsentir

Plus en détail

Progressons vers l internet de demain

Progressons vers l internet de demain Progreon ver l internet de demain COMPRENDRE LA NOTION DE DÉBIT La plupart de opérateur ADSL communiquent ur le débit de leur offre : "512 Kb/", "1 Méga", "2 Méga", "8 Méga". À quoi ce chiffre correpondent-il?

Plus en détail

Les frelons. De la même famille que les guêpes

Les frelons. De la même famille que les guêpes Les frelons De la même famille que les guêpes Les frelons font partie de la même famille d'insectes que les guêpes et les abeilles, les Hyménoptères. Ils sont les plus grands insectes de cette famille,

Plus en détail

Les sondes d oscilloscopes

Les sondes d oscilloscopes Le onde d ocillocope /6 I Decription Il exite troi grande catégorie de onde: - Le onde paive (, L, C, atténuatrice ou non, avec de rapport d atténuation de,, ou (Sonde X, X, X, X. - 2 Le onde active, qui

Plus en détail

Texte : Michel Guillaume et Jean-Paul Bardoul

Texte : Michel Guillaume et Jean-Paul Bardoul Texte : Michel Guillaume et Jean-Paul Bardoul En septembre 2012, un nid de Frelon asiatique a été découvert au Val-André. Bien camouflé et difficilement accessible au sommet d un conifère, il a cependant

Plus en détail

Des abeilles et des fleurs

Des abeilles et des fleurs Des abeilles et des fleurs Présentation pédagogique à destination des petits de l enseignement primaire Pour le PCDN de Grez-Doiceau, dans le cadre du Plan Maya de la Région Wallonne, www.pcdn-grez-doiceau.be

Plus en détail

Modifié le 2 juillet 2015 GUIDE DES BOURSIERS DE L AIEA

Modifié le 2 juillet 2015 GUIDE DES BOURSIERS DE L AIEA Modifié le 2 juillet 2015 GUIDE DES BOURSIERS DE L AIEA Guide de bourier de l AIEA TABLE DES MATIERES I. INTRODUCTION... 2 II. PRÉPARATION POUR LE PROGRAMME DE BOURSE... 2 III. CONSIDÉRATIONS FINANCIÈRES...

Plus en détail

La lettre. La Gestion des filiales dans une PME : Bonnes Pratiques et Pièges à éviter. Implantations à l étranger : Alternatives à la création

La lettre. La Gestion des filiales dans une PME : Bonnes Pratiques et Pièges à éviter. Implantations à l étranger : Alternatives à la création Doier : Getion d entreprie 42 La Getion de filiale dan une PME : Bonne Pratique et Piège à éviter Certaine PME ont tout d une grande. entreprie. A commencer par la néceité d avoir de filiale. Quel ont

Plus en détail

ÉTAT DES LIEUX STATISTIQUE EN AQUITAINE

ÉTAT DES LIEUX STATISTIQUE EN AQUITAINE CONTRIBUTION DU GROUPE «COOPÉRATIVES, MUTUELLES ET ASSOCIATIONS DE L ÉCONOMIE SOCIALE» Cette contribution à la note de conjoncture du CESER propoe dan une première partie une approche tatitique du ecteur

Plus en détail

Analyse de l état des flux de trésorerie

Analyse de l état des flux de trésorerie École de Haute Étude Commerciale Analye de l état de flux de tréorerie Document pédagogique rédigé par Louie St-Cyr et David Pinonneault Copyright 1997. Réviion 2000. École de Haute Étude Commerciale (HEC),

Plus en détail

Auxiliaires. du jardin. la petite faune utile au jardin. Les. Quelques conseils pour accueillir

Auxiliaires. du jardin. la petite faune utile au jardin. Les. Quelques conseils pour accueillir Auxiliaires Les du jardin Quelques conseils pour accueillir la petite faune utile au jardin Dour ha Stêroù Breizh Centre Régional d Initiation à la Rivière - 22810 Belle-Isle-en-Terre - Tél : 02 96 43

Plus en détail

Les métiers de la ruche La nettoyeuse

Les métiers de la ruche La nettoyeuse La nettoyeuse Je suis nettoyeuse du 1er au 3ème jour de ma vie. Je veille à l état sanitaire de la ruche pour éviter tout risque de maladie ou de problème d hygiène. SRABE 2011 - Illustration : La Folie

Plus en détail

1 cadre. 3 c 5 c. 7c 9 c. Actu Api n 19

1 cadre. 3 c 5 c. 7c 9 c. Actu Api n 19 Lors de chaque visite, notre attention se porte sur l âme de la ruche, le couvain. Avec l expérience, on peut y trouver une série d informations qui nous aident dans la conduite des ruches. Pour un nouvel

Plus en détail

UNE PREMIÈRE POUR ALTAPLAST

UNE PREMIÈRE POUR ALTAPLAST PLAST tand e d 100m ouvrir à déc 2 UNE PREMIÈRE POUR PLAST Pour a première participation à Verdun Expo, Altaplat voit grand : un tand de 100m2 où era expoé le avoir faire d un fabricant toujour à la pointe

Plus en détail

Campagne. aprem GELAUCOURT. les. à la. août 25. septembre 15 16. DOSSIER DE PRESENTATION Éditions précédentes Programme prévisionnel 2012

Campagne. aprem GELAUCOURT. les. à la. août 25. septembre 15 16. DOSSIER DE PRESENTATION Éditions précédentes Programme prévisionnel 2012 Grand Prix Européen et National du fleuriement Expoition Métier d Art Café Concert Pain cuit à l ancienne Animation pour enfant Jardin Remarquab 8 9 août 25 26 eptembre 15 16 DOSSIER DE PRESENTATION Édition

Plus en détail

Les Abeilles SAUVAGES ET DOMESTIQUES

Les Abeilles SAUVAGES ET DOMESTIQUES Les Abeilles SAUVAGES ET DOMESTIQUES La super-famille des abeilles! Les abeilles appartiennent au groupe des hyménoptères, avec les fourmis et les guêpes qui sont des «cousines». L abeille est un insecte,

Plus en détail

VILLE DE SAINTRY SUR SEINE. Faire son compost chez soi...

VILLE DE SAINTRY SUR SEINE. Faire son compost chez soi... Faire son compost chez soi... Le compostage individuel Pourquoi? Moins de déchets dans nos poubelles : Détourner les déchets verts et de la collecte et du traitement Limiter les nuisances liées à la gestion

Plus en détail

Les abeilles. Préserver la biodiversité dans le Grand Lyon

Les abeilles. Préserver la biodiversité dans le Grand Lyon Les abeilles Préserver la biodiversité dans le Grand Lyon Les abeilles Les familles Colletes sp. Les abeilles sont des insectes 1 appartenant à l ordre des hyménoptères : abeilles, bourdons, fourmis, guêpes...

Plus en détail

EPFL 2010. TP n 3 Essai oedomètrique. Moncef Radi Sehaqui Hamza - Nguyen Ha-Phong - Ilias Nafaï Weil Florian

EPFL 2010. TP n 3 Essai oedomètrique. Moncef Radi Sehaqui Hamza - Nguyen Ha-Phong - Ilias Nafaï Weil Florian 1 EPFL 2010 Moncef Radi Sehaqui Hamza - Nguyen Ha-Phong - Ilia Nafaï Weil Florian 11 Table de matière Ø Introduction 3 Ø Objectif 3 Ø Déroulement de l eai 4 Ø Exécution de deux palier de charge 6 Ø Calcul

Plus en détail

L ABEILLE DOMESTIQUE

L ABEILLE DOMESTIQUE L ABEILLE DOMESTIQUE Que savez-vous de moi? On m appelle l abeille européenne (Apis mellifera), ou l abeille domestique. J appartiens à l ordre des insectes hyménoptères, c est-à-dire ceux pourvus d ailes

Plus en détail

Frelon asiatique (Vespa velutina) : taille. Frelon européen (Vespa cabro) : taille. Le nid en cellulose (mélange de bois, d eau

Frelon asiatique (Vespa velutina) : taille. Frelon européen (Vespa cabro) : taille. Le nid en cellulose (mélange de bois, d eau Vespa velutina est originaire d Asie. Son introduction en France date de 2004 suite à des importations de poteries chinoises dans le Lot-et- Garonne. Depuis cette date l espèce ne fait que progresser sur

Plus en détail

Catalogue formations. Carsat Nord-Est. Département des Risques Professionnels

Catalogue formations. Carsat Nord-Est. Département des Risques Professionnels Catalogue formation 2014 Carat Nord-Et Département de Rique Profeionnel INTRODUCTION La mie en œuvre d une politique de anté au travail dan l entreprie pae par l acquiition de connaiance et de compétence

Plus en détail

Directive concernant l'utilisation de sedex

Directive concernant l'utilisation de sedex Département fédéral de l intérieur DFI Office fédéral de la tatitique OFS Diviion Regitre Office fédéral de la tatitique (OFS), fournieur de pretation de edex 21.05.2014 Directive concernant l'utiliation

Plus en détail

Comment se protéger des frelons asiatiques?

Comment se protéger des frelons asiatiques? PREFET de l AUDE Comment se protéger des frelons asiatiques? Vous trouverez ci-dessous des conseils pour vous protéger du frelon asiatique, que vous soyez particulier, maire ou apiculteur ainsi que des

Plus en détail

faites entrer la Fibre dans votre immeuble le guide du raccordement à la fibre

faites entrer la Fibre dans votre immeuble le guide du raccordement à la fibre faite entrer la Fibre dan votre immeuble le guide du raccordement à la fibre qu et-ce que la Fibre? La fibre optique et un fil de verre qui conduit la lumière. C et une technologie qui permet de tranmettre

Plus en détail

Le paiement de votre parking maintenant par SMS

Le paiement de votre parking maintenant par SMS Flexibilité et expanion L expanion de zone de tationnement payant ou la modification de tarif ou de temp autorié peut e faire immédiatement. Le adree et le tarif en vigueur dan le nouvelle zone doivent

Plus en détail

Les ravageurs du poireau

Les ravageurs du poireau Les ravageurs du poireau Mars 2008 17 Le poireau connait depuis quelques années une augmentation des attaques de ravageurs. Dans ce dossier sont présentés les 3 principaux ravageurs du poireau : la teigne

Plus en détail

Comment favoriser la biodiversité dans son jardin?

Comment favoriser la biodiversité dans son jardin? Comment favoriser la biodiversité dans son jardin? Parc naturel régional du Vexin français Le jardin laboratoire du musée du Vexin français Introduction Ce jardin expérimental est un lieu vivant en perpétuelle

Plus en détail

Conditions Générales de Vente. Clients professionels

Conditions Générales de Vente. Clients professionels Condition Vente Client profeionnel _dipoleelectroniqueprofeionnel PAGE 1/6 PREAMBULE Conformément a la loi en vigueur, le préente condition générale de la ociété DIPOLE, SARL au capital de 15.000, dont

Plus en détail

Centrale d'alarme SI 80-3

Centrale d'alarme SI 80-3 Centrale d'alarme SI 80-3 Notice d'utiliation Siemen AG Siemen AG 01.011 1 Siemen AG 01.011 Caractéritique technique ou réerve de modification. Livraion ou réerve de diponibilité. Le donnée et la conception

Plus en détail

APP SUMMARY. ShareTime

APP SUMMARY. ShareTime Synape Team, Sénégal APP SUMMARY ShareTime ü Vivre enemble, ce n'et pa donné d'emblée : cela 'apprend. Beaucoup de collectif démarrent an grande expérience de la vie de groupe : dan le phae de démarrage

Plus en détail

GROUPEMENT DE DEFENSE SANITAIRE APICOLE DU PUY-DE-DOME Marmilhat BP 42 63370 - LEMPDES Tél. 06-80-99-55-80

GROUPEMENT DE DEFENSE SANITAIRE APICOLE DU PUY-DE-DOME Marmilhat BP 42 63370 - LEMPDES Tél. 06-80-99-55-80 GROUPEMENT DE DEFENSE SANITAIRE APICOLE DU PUY-DE-DOME Marmilhat BP 42 63370 - LEMPDES Tél. 06-80-99-55-80 Agréé sous n PH 05 590 et arrêté 05 /01852 Claude Grenier gdsa63 Nom scientifique : Vespa velutina

Plus en détail

BIODIVERSITE - Fiche activité 2

BIODIVERSITE - Fiche activité 2 À quoi servent les fleurs et comment se reproduisent-elles? La fleur, lieu de reproduction de la plante, renferme les organes reproducteurs (étamines et pistil). Pour qu'une plante se reproduise, il est

Plus en détail

Guide de configuration d'une classe

Guide de configuration d'une classe Guide de configuration d'une clae Viion ME Guide de configuration d'une clae Contenu 1. Introduction...2 2. Ajouter de cour...4 3. Ajouter de reource à une leçon...5 4. Meilleure pratique...7 4.1. Organier

Plus en détail

Rapport sur l administration de la Loi sur la protection des renseignements personnels 2013-2014

Rapport sur l administration de la Loi sur la protection des renseignements personnels 2013-2014 Rapport ur l adminitration de la Loi ur la protection de reneignement peronnel 213-214 TITRE DU RAPPORT 1 PUBLIÉ PAR Agence de développement économique du Canada pour le région du Québec Montréal (Québec)

Plus en détail

Le compte épargne temps

Le compte épargne temps 2010 N 10-06- 05 Mi à jour le 15 juin 2010 L e D o i e r d e l a D o c 1. Définition Sommaire 2. Modification iue du décret n 2010-531 3. Principe du compte épargne temp Bénéficiaire potentiel Alimentation

Plus en détail

LE FRELON ASIATIQUE. Vespa velutina nigrithorax

LE FRELON ASIATIQUE. Vespa velutina nigrithorax LE FRELON ASIATIQUE Vespa velutina nigrithorax Origine V. velutina nigrithorax vit au nord de l Inde, en Chine et dans les montagnes d Indonésie (Sumatra, Sulawesi). En Asie continentale, elle se développe

Plus en détail

Accord en nombre dans le GN - Séquence de 7 séances - Cycle 2

Accord en nombre dans le GN - Séquence de 7 séances - Cycle 2 Accord en nombre dan le GN - Séquence de 7 éance - Cycle 2 Domaine : françai Niveau : cycle 2 Séance n : 1 Durée : 20 min Séquence : orthographe grammaticale Compétence du ocle commun : repecter le accord

Plus en détail

«Etre à l'écoute, respecter les contraintes, adapter nos produits pour vous apporter les meilleures solutions et des plus réactives»

«Etre à l'écoute, respecter les contraintes, adapter nos produits pour vous apporter les meilleures solutions et des plus réactives» plaquette ESPRIT 2 6/05/04 18:42 Page 1 ESPRIT, le reflet de notre force. «Etre à l'écoute, repecter le contrainte, adapter no produit pour vou apporter le meilleure olution et de plu réactive» Autant

Plus en détail

APPEL À CANDIDATURE CONCEVOIR UNE RUCHE CONTEMPORAINE PARC MATISSE - LILLE

APPEL À CANDIDATURE CONCEVOIR UNE RUCHE CONTEMPORAINE PARC MATISSE - LILLE APPEL À CANDIDATURE CONCEVOIR UNE RUCHE CONTEMPORAINE PARC MATISSE - LILLE La Maison de l architecture et de la ville s associe à la Ferme pédagogique Marcel Dhénin et le rucher-école, en partenariat avec

Plus en détail

Comptes-titres et PEA FINAVEO. & a s s o c i é s

Comptes-titres et PEA FINAVEO. & a s s o c i é s Compte-titre et PEA FINAVEO & a o c i é LE RÔLE DES INTERVENANTS Met à votre dipoition la viualiation de vo compte Votre coneiller indépendant Vou accompagne dan vo invetiement Client FINAVEO & Aocié

Plus en détail

Une gestion des espaces verts en faveur de votre environnement

Une gestion des espaces verts en faveur de votre environnement Une gestion des espaces verts en faveur de votre environnement i N N La gestion différenciée, une gestion des espaces verts en faveur de votre environnement Votre commune s est engagée dans une démarche

Plus en détail

Cap Maths. Guide de l enseignant. Nouveaux programmes. cycle. Roland CHARNAY Professeur de mathématiques en IUFM

Cap Maths. Guide de l enseignant. Nouveaux programmes. cycle. Roland CHARNAY Professeur de mathématiques en IUFM Cap Math CP 2 cycle Guide de l eneignant Nouveaux programme SOUS LA DIRECTION DE Roland CHARNAY Profeeur de mathématique en IUFM Marie-Paule DUSSUC Profeeur de mathématique en IUFM Dany MADIER Profeeur

Plus en détail

Le compostage. Présentation réalisée par Josée Dumoulin, naturaliste

Le compostage. Présentation réalisée par Josée Dumoulin, naturaliste Le compostage Présentation réalisée par Josée Dumoulin, naturaliste Pourquoi composter? Des bénéfices pour la Collectivité Saviez-vous Qu en compostant, vous réduirez de 33% vos déchets domestiques? Qu

Plus en détail

Les petites bêtes. Les décomposeurs utiles

Les petites bêtes. Les décomposeurs utiles Les petites bêtes Voici une liste non exhaustive des «bêtes» que vous pourrez observer dans votre lombricomposteur. Mais la plupart apparaîtront dans votre caisse seulement si elle se trouve en extérieur.

Plus en détail

MONTÉRÉGIE C O N T A C T. District scout de la MONTÉRÉGIE. Dans cette édition. Holà! Bonne semaine à tous! 14 mars 2014, volume 2 bulletin numéro 12

MONTÉRÉGIE C O N T A C T. District scout de la MONTÉRÉGIE. Dans cette édition. Holà! Bonne semaine à tous! 14 mars 2014, volume 2 bulletin numéro 12 Ditrict cout de la MONTÉRÉGIE www.coutdelamonteregie.ca MONTÉRÉGIE C O N T A C T 14 mar 2014, volume 2 bulletin numéro 12 Dan cette édition Holà! À date, il n y a que troi incription pour l activité Taco-Troupe

Plus en détail

Optique. LEYBOLD Fiches d expériences de physique P5.6.2.1. 0706-Gan/Hag. Vitesse de la lumière Mesure avec des impulsions lumineuses courtes

Optique. LEYBOLD Fiches d expériences de physique P5.6.2.1. 0706-Gan/Hag. Vitesse de la lumière Mesure avec des impulsions lumineuses courtes Optique Vitee de la lumière Meure avec de impulion lumineue courte LEYBOLD Fiche d expérience de phyique Détermination de la vitee de la lumière dan l air à partir de la ditance parcourue et du temp de

Plus en détail

Produire moins, manger mieux!

Produire moins, manger mieux! Raak doier d Alimentation : o Produire moin, manger mieux! Nou voulon une alimentation de qualité. Combien de foi n entendon-nou pa cette revendication, et à jute titre. Mai i tout le monde et d accord

Plus en détail

Campagne 2011 de lutte contre les frelons asiatiques

Campagne 2011 de lutte contre les frelons asiatiques I N F O R M A T I O N A L A P R E S S E Campagne 2011 de lutte contre les frelons asiatiques La Ville de Niort lance sa campagne 2011 de lutte contre les frelons asiatiques, espèce invasive qui s attaque

Plus en détail

RETIRER DE L ARGENT DE VOTRE SOCIÉTÉ

RETIRER DE L ARGENT DE VOTRE SOCIÉTÉ LETTRE MENSUELLE DE CONSEILS DESTINÉS À MAXIMALISER LE FLUX DE REVENUS RETIRÉS DE VOTRE SOCIÉTÉ OPTIMALISATION DU MOIS Déterminer le taux du marché... Si votre ociété vou vere un intérêt, elle doit de

Plus en détail

Fiche Pédagogique Poster «Abeilles, guêpes & autres hyménoptères»

Fiche Pédagogique Poster «Abeilles, guêpes & autres hyménoptères» Fiche Pédagogique Poster «Abeilles, guêpes & autres hyménoptères» V121123 La commune de Grez-Doiceau a acquis un ensemble de posters dans la cadre du plan Maya ; ils illustrent la vie de l abeille et des

Plus en détail

Notice d utiliation Verion 1.0 Décembre 2002 FRANÇAIS CONSIGNES DE SECURITE ATTENTION:Pour éviter tout rique d'électrocution, ne pa ouvrir le boîtier. Ne pa réparer l'appareil oi-même. Conulter une peronne

Plus en détail

T R E I L L I S D C F L EXZONE M C Guide de conception électrique SYSTÈMES D INSTALLATION

T R E I L L I S D C F L EXZONE M C Guide de conception électrique SYSTÈMES D INSTALLATION SYSTÈMES D INSTALLATION Enemble, no idée p r e n n e n t f o r m e MD T R E I L L I S D C F L EXZONE M C Guide de conception électrique Dein et détail du ytème électrique avec le partenaire compatible

Plus en détail

Caractérisation de l interface Si/SiO 2 par mesure C(V)

Caractérisation de l interface Si/SiO 2 par mesure C(V) TP aractériation de l interface Si/SiO par meure (V) aractériation de l interface Si/SiO par meure (V) Introduction p I Effet de champ à l interface Si/SiO p Fonctionnement d une capacité MOS p Principe

Plus en détail

Les ruches d observation

Les ruches d observation Les ruches d observation Animation du point de vente, pédagogie : L activité de vente au détail impose un perpétuel changement des outils d animation pour le développement des ventes et le démarquage des

Plus en détail

NICHOIRS ET MANGEOIRES EN BOIS.

NICHOIRS ET MANGEOIRES EN BOIS. NICHOIRS ET MANGEOIRES EN BOIS. Édition 2010/2011 Les agents communaux de la commune de Saint Pierre de Frugie confectionnent des nichoirs 100% écologiques, fabriqués à base de bois de récupération (sapin

Plus en détail

compostage individuel

compostage individuel 1 Le guide du compostage individuel ENSEMBLE VALORISONS NOS DECHETS 2 Des avantages tout terrain Epluchures de légumes, marc de café, coquilles d oeufs ou fleurs fânées,..., les déchets biodégradables

Plus en détail

Guide pratique du compostage

Guide pratique du compostage Guide pratique du compostage sommaire Le compostage un processus naturel et économique 3 Les modes de compostage 4 Réaliser son compost 6 Bien réussir son compost 8 3 Le compostage un processus naturel

Plus en détail

Aider un proche dépendant

Aider un proche dépendant doier le d Ière Magazine n Nou eron tou un jour concerné Aider un proche dépendant Avec le vieilliement de la population, de plu en plu d Iéroi ont amené à econder au quotidien un proche dépendant. Une

Plus en détail

TP6 : ALIMENTATION A DECOUPAGE : HACHEUR SERIE ET CONVERTISSEUR STATIQUE ABAISSEUR DE TENSION

TP6 : ALIMENTATION A DECOUPAGE : HACHEUR SERIE ET CONVERTISSEUR STATIQUE ABAISSEUR DE TENSION P6 : ALIMNAION A DCOUPAG : HACHUR SRI CONVRISSUR SAIQU ABAISSUR D NSION INRODUCION Le réeau alternatif indutriel fournit l énergie électrique principalement ou de tenion inuoïdale de fréquence et d amplitude

Plus en détail

Comment expliquer la croissance du travail indépendant : Une stratégie théorique de recherche

Comment expliquer la croissance du travail indépendant : Une stratégie théorique de recherche N o 75F0002MIF au catalogue N o 005 ISSN : 707-2867 ISBN : 978-0-662-0835-3 Document de recherche Série de document de recherche - Revenu Comment epliquer la croiance du travail indépendant : Une tratégie

Plus en détail

Service des forêts et du paysage Connaître et protéger les abeilles sauvages du Valais

Service des forêts et du paysage Connaître et protéger les abeilles sauvages du Valais Département des transports, de l équipement et de l environnement Service des forêts et du paysage Connaître et protéger les abeilles sauvages du Valais Impressum Département des transports, de l équipement

Plus en détail

CHAPITRE I INTRODUCTION GCI 315 MÉCANIQUE DES SOLS II

CHAPITRE I INTRODUCTION GCI 315 MÉCANIQUE DES SOLS II INTRODUCTION INTRODUCTION PRÉSENTATION: Profeeur : ourad Karray, ing, Ph.D Local : C2-2047 Tél : 821-8000 (62120) Courriel : mourad.karray@uherbrooke.ca Fonction : Profeeur, ingénieur Expérience : Géotechnique

Plus en détail

Travaux Pratiques d Electronique d Instrumentation I & II

Travaux Pratiques d Electronique d Instrumentation I & II TP1 : Caractériation de l ampliop réel (Chapitre I du cour d électronique d intrumentation) Le but de cette éance de TP et de d illutrer quelque caractéritique de l ampliop réel à traver l étude d un montage

Plus en détail

Les rongeurs. Septembre 2006

Les rongeurs. Septembre 2006 Les rongeurs 14 Septembre 2006 Trous dans la pelouse, taupinières, légumes ou arbres rongés sont autant de signes de la présence d un ou plusieurs petits mammifères indésirables. Mais qui sont-ils? Taupes,

Plus en détail

Crème d injection à base de silane pour le traitement de l humidité ascensionnelle

Crème d injection à base de silane pour le traitement de l humidité ascensionnelle Fiche technique Edition 1, 2012 Identification no. 02 07 01 01 003 0 000002 Version no. 09022012 Crème d injection à base de silane pour le traitement de l humidité ascensionnelle Construction Produit

Plus en détail

1. L animateur raconte une histoire (30 +15 )

1. L animateur raconte une histoire (30 +15 ) ANIMATION VERGER : PRINTEMPS L animateur invite préalablement les enfants en envoyant une carte à l école ; «invitation à la grande fête du printemps avec Léon le Bourdon» (pdf en annexe) Attention une

Plus en détail

Fiche conseil n 8 Les 4 saisons du compostage

Fiche conseil n 8 Les 4 saisons du compostage Fiche conseil n 8 Les 4 saisons du compostage Le compost au printemps Le compost en été Le compost à l automne Le compost en hiver Le compost au printemps La saison idéale pour démarrer son compost...

Plus en détail

Nos ruches sont en bois, elles comprennent :

Nos ruches sont en bois, elles comprennent : Nos ruches sont en bois, elles comprennent : - 1 toit en bois tôlé (plat ou chalet) - 1 corps de ruche - 1 hausse - l ensemble des cadres montés (sans fil) - 1 plateau couvre-cadres - 1 plateau de fond

Plus en détail

Petit conservatoire dans un jardin des Collines du Paradis

Petit conservatoire dans un jardin des Collines du Paradis Petit conservatoire dans un jardin des Collines du Paradis L espace d un an suffit pour constater la richesse et la diversité des populations d insectes qui prospectent dans le moindre carré de jardin.

Plus en détail

Cultivons la ville! Exemples de limitation des effets de capture thermique Présentation de projets de lutte aux îlots de chaleur urbains

Cultivons la ville! Exemples de limitation des effets de capture thermique Présentation de projets de lutte aux îlots de chaleur urbains Cultivons la ville! Exemples de limitation des effets de capture thermique Présentation de projets de lutte aux îlots de chaleur urbains - Partie I - Les Urbainculteurs et l agriculture urbaine Qui? -

Plus en détail

informatifs textes informatifs activités 6 pour chaque texte Lire et comprendre des textes de lecture Échantillon gratuit

informatifs textes informatifs activités 6 pour chaque texte Lire et comprendre des textes de lecture Échantillon gratuit 1 de lecture 2 3 6 activités 6 pour chaque texte textes informatifs Chaque activité vise à développer une habileté spécifique bien identifiée, pour laquelle des stratégies de lecture précises sont proposées.

Plus en détail

LE GUIDE DU COMPOSTAGE EN TAS

LE GUIDE DU COMPOSTAGE EN TAS LE GUIDE DU COMPOSTAGE EN TAS Le compostage est un processus de dégradation biologique maîtrisé de matières organiques en présence d air. Il aboutit à la production d un produit stable : le compost, utilisable

Plus en détail

La direction des solidarités Se loger à Moissy

La direction des solidarités Se loger à Moissy La direction de olidarité Se loger à Moiy La direction de olidarité La Source - Place du Souvenir - BP24-77550 Moiy-Cramayel cedex Tél. : 01 64 88 15 80 - Fax : 01 64 88 15 26 QU EST CE QUE LA GUP LA GESTION

Plus en détail

<Les symphytes : des guêpes sympathiques qui ne piquent pas> par Henri Savina Les hyménoptères symphytes, appelées aussi tenthrèdes ou encore «mouches à scie», sont bien des guêpes et non des mouches,

Plus en détail

Il existe depuis longtemps dans nos sociétés une tendance à utiliser des sigles pour abréger des

Il existe depuis longtemps dans nos sociétés une tendance à utiliser des sigles pour abréger des ghhhf hhfhhj gbbj bghh hfhh bbb bbghhhf ;y dpi L'IDENTIFICATION DES SYMBOLES Chapitre 3 CHAPITRE 3 L IDENTIFICATION DES SYMBOLES Il exite depui longtemp dan no ociété une tendance à utilier de igle pour

Plus en détail

3M Solutions Abrasives pour l Industrie Disques et bandes abrasifs céramiques Cubitron II. La révolution abrasive

3M Solutions Abrasives pour l Industrie Disques et bandes abrasifs céramiques Cubitron II. La révolution abrasive 3M Solution Abraive pour l Indutrie Dique et bande abraif céramique Cubitron II La révolution abraive 2 L innovation taillée pour couper plu longtemp Durée de vie 6 foi plu longue qu un produit céramique

Plus en détail

planificateur de sorties familiales saison des petits saison des grands Voici comment planifier vos sorties

planificateur de sorties familiales saison des petits saison des grands Voici comment planifier vos sorties aion de petit Chübichaï Édredon Play Terrier e temp de muffin ubé du bout du Bic hitoire du grillon égaré dan un alon an le noir, le yeux ouvrent e plu court chemin entre l école et la maion Gretel et

Plus en détail

Changement de fréquence, effet Doppler

Changement de fréquence, effet Doppler N 804 BULLETIN DE L'UNION DES PHYSICIENS 869 Changement de fréquence, effet Doppler par Yve BAIMA, André JORANDON, Sylvie MORLEN et Marc VINCENT Lycée La Martinière Monplaiir - 69372 Lyon Cedex 08 RÉSUMÉ

Plus en détail

Portrait- robot du frelon asiatique.

Portrait- robot du frelon asiatique. Portrait- robot du frelon asiatique. Comment le reconnaître? Le frelon asiatique est facilement reconnaissable. Il mesure 3 à 4 cm, se distingue par son teint brun foncé et présente un abdomen avec un

Plus en détail

Guide pour l enregistrement

Guide pour l enregistrement Enregitrer Guide pour Lire Graver tout en un! l enregitrement Enregitrer Lire Graver tout en un! Guide pour l enregitrement Chapitre 1 : Decription du CD-2e Fonctionnalité du CD-2e... 3 Découvrez le CD-2e...

Plus en détail

ALIMENTATION DÉPLACEMENT REPRODUCTION CROISSANCE HABITATION MORPHOLOGIE REMARQUES. PHASME végétarien Ailes ou non ( sexe ) Corps très allongé

ALIMENTATION DÉPLACEMENT REPRODUCTION CROISSANCE HABITATION MORPHOLOGIE REMARQUES. PHASME végétarien Ailes ou non ( sexe ) Corps très allongé PHASME végétarien Ailes ou non ( sexe ) Corps très allongé Se confond avec brindille ( défense ) FOURMI Omnivores +sucre marche Reine et mâles ont des ailes; après reproduction elle les perd et lui meurt

Plus en détail

Le plâtre-chaux est la meilleure surface pour les murs en terre parce que :

Le plâtre-chaux est la meilleure surface pour les murs en terre parce que : VOYEZ COMMENT FAIRE LE PLATRE-CHAUX PATTI STOUTER, BUILD SIMPLE INC. FEVRIER 2013 POURQUOI LA CHAUX? Le plâtre-chaux est une surface claire, propre, résistante à la pluie et les moisissures, et durable.

Plus en détail

Réunion Publique Opération Compostage Individuel

Réunion Publique Opération Compostage Individuel Réunion Publique Opération Compostage Individuel Introduction : 1) mettre nos déchets dans le composteur et non à la poubelle? 2) transformer nos déchets en compost? 3) utiliser le compost? 4) Le paillage,

Plus en détail

La fourmi. Biologie et protection

La fourmi. Biologie et protection Direction de l'aménagement, de l'environnement et des constructions DAEC Raumplanungs-, Umwelt- und Baudirektion RUBD Bureau de la protection de la nature et du paysage Büro für Natur- und Landschaftsschutz

Plus en détail

De la cuisine au jardin :

De la cuisine au jardin : De la cuisine au jardin : le compostage domestique Maggy Hinse, B.Sc. Biologie Cette conférence vous est offerte par : Déroulement 1. Définitions et objectifs 2. Les acteurs du compost 3. Les matières

Plus en détail

Les abeilles à Bruxelles Défis et opportunités

Les abeilles à Bruxelles Défis et opportunités Les abeilles à Bruxelles Défis et opportunités Présentation en vidéo-conférence Mois de l abeille urbaine à Montréal Marc Wollast marc.wollast@apisbruocsella.be www.apisbruocsella.be Apis Bruoc Sella Bruxelles

Plus en détail

Guide de mise en œuvre. Liant ProKalK

Guide de mise en œuvre. Liant ProKalK Guide de mise en œuvre Liant ProKalK Applications Confort Caractéristiques du produit Caractéristiques physiques Dosage et conseil d utilisation Isolation du sol en béton de chanvre ProKalK Isolation pour

Plus en détail

LE LIVRET DE L AIDANT

LE LIVRET DE L AIDANT LE LIVRET DE L AIDANT Vou accompagnez un parent âgé à domicile Ce livret et fait pour vou! Information, coneil, adree utile pour vou aider et vou accompagner au quotidien www.orpea.com www.afer.ao.fr www.afer.ao.fr

Plus en détail