Hiver 2002 Petko Valtchev

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Hiver 2002 Petko Valtchev"

Transcription

1 Hiver 2002 Petko Valtchev 1 # Le processus de production # Concepts de base # Nature du processus et phases # Modèles de processus # Modèle en cascade # Modèle par prototypage # «Rapid Application Development» # Modèles évolutifs # Modèles avancés 2 1

2 Connaissances du domaine Jargon technique CLIENT Indécis, opinion variable Besoins ambigus, incomplets Document des besoins Connaissances en logiciel Langages, notations INGENIEUR DU LOGICIEL Spécifications ésotériques Incomplet Imprécis 3 Démarche : Pour corriger les spécifications du logiciel au construction d un prototype (maquette). fur et à mesure, Écouter le client Consulter/ réviser la maquette Faire tester la maquette par le client Une ou plusieurs itérations 4 2

3 &&&& Deux manières de construire des prototypes: $ Approche classique «prototypage jetable» : $ Réalisation rapide d un prototype dès le début du cycle de vie. Le prototype sert alors de référence pour la définition et la valid ation des spécifications, puis il est «jeté». $ Le système logiciel final ne contient pas d éléments du prototype. $ $ Approche évolutive «prototypage incrémental» : Réalisation dès le début du cycle de vie d un premier prototype (p 1 ). Ajouts progressif de fonctionnalités supplémentaires (raffinemen ts: p 2,p 3, ) jusqu à l obtention du prototype final p n (p n = système visé). 5 &&&& % Le client a tendance à vouloir faire du simple prototype son pro duit final. Il ignore que souvent la façade cache une conception très approximative, voire inexistante. % Les choix des développeurs pris lors du prototypage, et donc sou s fortes contraintes temporelles, ont des fortes chances de deveni choix définitifs. On oublie que ces choix n étaient peut meilleurs du point de vue de la qualité. r de -être pas les 6 3

4 # Le processus de production # Concepts de base # Nature du processus et phases # Modèles de processus # Modèle en cascade # Modèle par prototypage # «Rapid Application Development» # Modèles évolutifs # Modèles avancés 7 # Cycle de développement très court = 60 à 90 jours. # Adaptation «haute vitesse» du modèle en cascade. # Conception à base de composants. # Pré-conditions essentielles: 1. besoins logiciels bien saisis, 2. portée du projet bien définie, 3. projet facilement «modularisable». 8 4

5 Cinq grandes phases : 1. Modélisation des fonctions d affaires (business functions): Définition des fonctions du système (en termes d entrées - sorties) et du flot des informations à être manipulées et transformées. 2. Modélisation des données: Définition des structures de données qui vont accueillir les informations manipulées. 3. Modélisation des processus: Définition des processus qui traitent les informations. 4. Génération de l application: Construction de l application à partir des modèles produits auparavant. Utilisation d outils de 4e génération (ex. CASE) pour la généation. 5. Test et livraison de l application. 9 équipe #1 équipe #2 équipe #3 modéliser les fonctions d affaires modéliser les données business modeling data modeling modéliser les processus business modeling process modeling data mode ling process mode ling application generation application generation testing & turnover test & turnover Rapid Application Development jours générer l application tester et livrer 10 5

6 &&&& &&&& &&&& &&&& $ Nécessite des ressources humaines importantes: $ Afin de pouvoir composer le nombre suffisant d équipes. $ Exige l engagement constant du client sous péril de faire échouer le projet. $ Supporte mal des niveaux de risque élevés: $ Le modèle RAD n est pas approprié lorsque des facteurs de risque importants sont présents car ceux -ci peuvent provoquer de retards non-négligeables dans le travail d une des équipes. $ Ex. utilisation de nouvelles technologies $ Portée limitée: $ Le modèle RAD ne se prête pas au développement de certains types de logiciel 11 # Le processus de production # Concepts de base # Nature du processus et phases # Modèles de processus # Modèle en cascade # Modèle par prototypage # «Rapid Application Development» # Modèles évolutifs Modèle incrémental Modèle en spirale # Modèles avancés 12 6

7 CONSTAT Au sein des modèles vus précédemment: Le système est divisé en composants séparés qui sont développés pour être intégrés à la fin (juste avant les tests et la livraison). $ Afin de permettre un retour de la part du client (usager) plus tôt dans le processus global: $ De versions successives du système sont livrées, avec chaque prochaine version possédant des fonctionnalités de plus en plus complètes vis à vis des besoins du client. $ Un processus global itératif est utilisé permettant de passer plusieurs fois par les différentes phases du développement. $ Ex. $ Modèle par «prototypage incrémental» - une approche évolutive ' Modèle incrémental ' Modèle en spirale 13 Modèles par incrément: le système est séparé en incréments qui sont constitués d un ensemble de composants, chaque incrément développé selon un modèle de processus complet: souvent un modèle en cascade, à la fin de leur cycle de vie (indépendante) des incréments vie nnent s'intégrer, dans l ordre, à un noyau développé au préalable (le plus souvent, l incrément 1) version 1 (noyau) version 2 version finale i1 i2 i1 i2 i1 i4 i3 14 7

8 incrément 1 (noyau) analyse concept. code test livraison du 1er incrément incrément 2 analysis design code test livraison du 2nd incrément incrément 3 analysis design code test livraison du 3eme incrément incrément 4 analysis design code test livraison du 4eme incrément temps 15 Avantages chaque développement est en soi moins complexe, l intégration des incréments se fait de manière progressive, possibilité (et non obligation!) d une livraison et de mise en service après le développement de chaque incrément, permet une meilleure gestion de l ensemble des ressources allou ées au projet: Risques du temps réduit par rapport au modèle en cascade du coût en effort humain réduit par rapport au RAD: recouvrement entre processus pour les incréments, mis pas de recouvrement entre phases. devoir remettre en cause le noyau ou les incréments précédents, une tâche ardue, ne pas pouvoir intégrer de nouveaux incréments. 16 8

9 # Le processus de production # Concepts de base # Nature du processus et phases # Modèles de processus # Modèle en cascade # Modèle par prototypage # «Rapid Application Development» # Modèles évolutifs Modèle incrémental Modèle en spirale # Modèles avancés 17 CONSTAT De facteurs comme l évolution des besoins ou leur remise en cause après la livraison, lesquels entraînent un passage supplémentaire par toutes les phases du cycle de vie, ne sont pas reflétés par les modèles vus précédemment. L inévitable remise en cause des résultats d un processus partie l est explicitée sous forme d une spirale dans le modèle du même nom. $ Projet global, divisé en un ensemble de sous-projets réalisés en séquence. $ Sous-projet = un circuit de la spirale de développement (1 ou + tours). $ Chaque tour de la spirale traverse six régions d activités. $ Région d activité = ensemble de tâches spécifiques à réaliser. Chaque tour de la spirale doit produire ses propres résultats: $ un document de spécification, $ un prototype initial, $ une version améliorée du prototype, etc. 18 9

10 Planification Analyse des risques Discussion avec le Client Évaluation par le Client Ingénierie Construction & Livraison Les itérations sont rendues explicites! 19 Avantages Combine les avantages des modèle en cascade, par prototypage et incrémental. De façon générale, le modèle est réaliste et bien adapté pour le développement de systèmes de taille large. Risques L analyse des risques d inquiéter le client. étant, elle aussi, «évolutive», cela risque Modèle moins connu que les modèles en cascade et par prototypage. Moins de recul, donc difficile d en évaluer l efficacité

11 # Le processus de production # Concepts de base # Nature du processus et phases # Modèles de processus # Modèle en cascade # Modèle par prototypage # «Rapid Application Development» # Modèles évolutifs # Modèles avancés Modèle de développement par composants Modèles centrés sur des méthodes formelles 21 $ Processus de développement similaire à celui en spirale mais dan s lequel l activité d ingénierie a une forme particulière. $ Ingénierie = conception de l application à partir de composants logiciels prêts à l emploi (disponibles sous forme de librairies commerciales) 1. Identification des composants candidats. 2. Chercher composants dans les librairies. 3. Si disponible, extraire les composants. Sinon, les construire 4. soi-même et les ajouter à la librairie. 5. Intégrer les composants à la nième version du système. $ Certains Ateliers de génie logiciel offrent l environnement nécessaire pour ce type de processus

12 # Le processus de production # Concepts de base # Nature du processus et phases # Modèles de processus # Modèle en cascade # Modèle par prototypage # «Rapid Application Development» # Modèles évolutifs # Modèles avancés Modèle de développement par composants Modèles centrés sur des méthodes formelles 23 Notations mathématiques et techniques d analyse rigoureuses pour la spécification, la conception et la vérification de systèmes informatiques. Plusieurs outils CASE disponibles pour les principales méthodes. $ Ex. ' VDM, B, Z, ' CTL, Lotos, etc. $ Avantages = Détection précise $ d ambiguïtés et d erreurs, $ de problèmes de complétude et de cohérence. $ Inconvénients: Coûteux en temps, expertise requise, moyen inadéquat pour communiquer avec le client

IFT2255 - Génie logiciel. Processus de développement

IFT2255 - Génie logiciel. Processus de développement IFT2255 - Génie logiciel Processus de développement 1 Cycle de vie du logiciel 2 Activités de développement 3 Planification du projet Analyse et spécification Conception Implémentation Vérification Installation

Plus en détail

IFT2255 - Génie logiciel. Cycle de vie du logiciel. Activités de développement. Planification (étude préliminaire) Processus de développement

IFT2255 - Génie logiciel. Cycle de vie du logiciel. Activités de développement. Planification (étude préliminaire) Processus de développement IFT2255 - Génie logiciel Processus de développement Cycle de vie du logiciel Bruno Dufour dufour@iro.umontreal.ca Activités de développement 3 Planification (étude préliminaire) 4 Planification du projet

Plus en détail

Projet de Programmation Benoit Donnet Année Académique 2015-2016

Projet de Programmation Benoit Donnet Année Académique 2015-2016 Projet de Programmation Benoit Donnet Année Académique 2015-2016 1 Agenda Partie 4: Introduction au Génie Logiciel Chapitre 1: Bases du Génie Logiciel 2 Agenda Chapitre 1: Bases du Génie Logiciel - Principe

Plus en détail

CHAPITRE 2 : CYCLES DE VIE ET MÉTHODES DE GESTION DE PROJET

CHAPITRE 2 : CYCLES DE VIE ET MÉTHODES DE GESTION DE PROJET CHAPITRE 2 : CYCLES DE VIE ET MÉTHODES DE GESTION DE PROJET UE Gestion de Projet Master 1 STIC 2015/2016 Céline Joiron celine.joiron@u-picardie.fr 2 Introduction Un aspect fondamental de la conduite de

Plus en détail

Chapitre 2 : Cycles de vie logiciel et méthodes de développement G L & A G L 2 0 1 4 / 2 0 1 5

Chapitre 2 : Cycles de vie logiciel et méthodes de développement G L & A G L 2 0 1 4 / 2 0 1 5 Chapitre 2 : Cycles de vie logiciel et méthodes de développement G L & A G L 2 0 1 4 / 2 0 1 5 Plan Chapitre 2 Modèles de cycles de vie Méthodes de développement : Méthode lourde Méthode agile Exemple

Plus en détail

Chapitre 3 Planification I

Chapitre 3 Planification I Chapitre 3 Planification I Le processus de planification d un projet Pourquoi faire un plan? Qu est-ce qu un plan? Contenu d un plan Processus de planification Critères de qualité pour évaluer un plan

Plus en détail

PROJET (propositions du groupe de travail)

PROJET (propositions du groupe de travail) APPUI OPERATIONNEL A L ELABORATION DES OUTILS PRATIQUES DE MISE EN PLACE DES CLASSIFICATIONS AU SEIN DE LA BRANCHE DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE PROJET (propositions du groupe de travail) Préambule Pourquoi

Plus en détail

Enoncé : Planification agile et gestion des risques

Enoncé : Planification agile et gestion des risques Enoncé : Planification agile et gestion des risques Tout projet a besoin d'être planifié. La planification est une tâche véritablement complexe pour un chef de projet et ses membres de l équipe, surtout

Plus en détail

DIRECTIVES. concernant le Règlement de l examen d admission MarKom

DIRECTIVES. concernant le Règlement de l examen d admission MarKom DIRECTIVES concernant le Règlement de l examen d admission MarKom Examen d admission MarKom page 2 1 Dispositions générales Les directives précisent le Règlement d examen en ce qui concerne des aspects

Plus en détail

Ioannis Parissis UFR IMA Laboratoire LIG. Test logiciel

Ioannis Parissis UFR IMA Laboratoire LIG. Test logiciel Test logiciel Objectif et plan du du cours Présenter les concepts de base sur le test logiciel Introduire des techniques simples pour construire des tests A partir de la spécification informelle du programme

Plus en détail

Système d information : Maximiser le retour sur investissement

Système d information : Maximiser le retour sur investissement Améliorer le contrôle interne Système d information : Maximiser le retour sur investissement LAURA FREDERICK, CONSULTANTE EN TI ET GESTION DU CHANGEMENT, ECHANGE, LLC, (MARS 2002) WWW.GLOBALECHANGE.COM

Plus en détail

LES GROUPES DE PAROLE A France ALZHEIMER

LES GROUPES DE PAROLE A France ALZHEIMER LES GROUPES DE PAROLE A France ALZHEIMER L Association France Alzheimer est une association de familles créée par des familles et des professionnels du soin en 1985. A cette époque il n existe aucun traitement

Plus en détail

Analyse et conception de systèmes d information

Analyse et conception de systèmes d information Analyse et conception de systèmes d information Présentation réalisée par P.-A. Sunier Professeur à la HE-Arc de Neuchâtel http://lgl.isnetne.ch Juin 2005 [SJB-02] Chapitre 4 1 Références Ce document a

Plus en détail

GÉNIE LOGICIEL (SOFTWARE ENGINEERING)

GÉNIE LOGICIEL (SOFTWARE ENGINEERING) GÉNIE LOGICIEL (SOFTWARE ENGINEERING) 7ÈME PARTIE GESTION DE PROJETS (PROJECT MANAGEMENT) Faculté des Sciences et Techniques http://perso.univ-st-etienne.fr/jacquene/gl/ Francois.Jacquenet@univ-st-etienne.fr

Plus en détail

QUESTIONNAIRE SUR L ENSEIGNEMENT DES MATHÉMATIQUES CONDUISANT AU BTS

QUESTIONNAIRE SUR L ENSEIGNEMENT DES MATHÉMATIQUES CONDUISANT AU BTS QUESTIONNAIRE SUR L ENSEIGNEMENT DES MATHÉMATIQUES CONDUISANT AU BTS Ce questionnaire est proposé aux professeurs de mathématiques intervenant en sections de technicien supérieur : les réponses, individuelles

Plus en détail

LA PROFESSIONNALISATION DES CURSUS

LA PROFESSIONNALISATION DES CURSUS LA PROFESSIONNALISATION DES CURSUS EN MASTER 1 Les étudiants de M1 devront faire au plus tard pour le 15 novembre le choix d une inscription en alternance ou en formation initiale. L alternance est une

Plus en détail

Le mangement relationnel et le changement. Présenté par : Sara ZNIBER Amine KHOUYYI

Le mangement relationnel et le changement. Présenté par : Sara ZNIBER Amine KHOUYYI Le mangement relationnel et le changement Présenté par : Sara ZNIBER Amine KHOUYYI Année Universitaire : 2012 / 2013 Introduction Plan Définition du management relationnel Management relationnel et fonction

Plus en détail

Direction des services communautaires d apprentissage pour adultes. Programme de contrôle de la qualité: Outil d auto-évaluation de la qualité

Direction des services communautaires d apprentissage pour adultes. Programme de contrôle de la qualité: Outil d auto-évaluation de la qualité Direction des services communautaires d apprentissage pour adultes Programme de contrôle de la qualité: Outil d auto-évaluation de la qualité Direction des services communautaires d apprentissage pour

Plus en détail

Introduction aux objets

Introduction aux objets MAI NFE103 Année 2005-2006 Introduction aux objets F.-Y. Villemin, CNAM Plan! Définitions! Evolution de la programmation! Méthodes Classiques! Objet!! Méthodologies orientée-objet! Problèmes http://deptinfo.cnam.fr/enseignement/

Plus en détail

La maîtrise des risques

La maîtrise des risques La maîtrise Les nouvelles solutions de gestion de projet Introduction La criticité d un projet se définit comme le niveau de risque encouru dans la poursuite de ses objectifs. A l opposé, la fiabilité

Plus en détail

le langage du numérique adapté au monde de la mode

le langage du numérique adapté au monde de la mode le langage du numérique adapté au monde de la mode La communication numérique est «à la mode»! Il s agit d un langage commun au-delà des frontières terrestres et informatiques. Mais en quoi consiste ebiz

Plus en détail

Dates. Devenez incubateur de talents!

Dates. Devenez incubateur de talents! Dates Devenez incubateur de talents! Nathalie DUBOIS Jean Pierre ROGER Expert comptable tbl Expertise conseil Commissaire aux comptes Secrétaire Général ECF INTRODUCTION CONSTATS Personne ne saurait aujourd

Plus en détail

EXPRESSION DES BESOINS

EXPRESSION DES BESOINS PLAN CYCLE DE VIE D'UN LOGICIEL EXPRESSION DES BESOINS SPÉCIFICATIONS DU LOGICIEL CONCEPTION DU LOGICIEL LA PROGRAMMATION TESTS ET MISE AU POINT DOCUMENTATION CONCLUSION C.Crochepeyre Génie Logiciel Diapason

Plus en détail

1 M-03 - Les outils d aide à la conception

1 M-03 - Les outils d aide à la conception 1 Objectif Ce qu il faut retenir Cette fiche propose une présentation des logiciels ou systèmes qui existent pour aider à la conception des services et circuits qui seront nécessaires pour assurer les

Plus en détail

Réussir le Use Test est une exigence critique pour les assureurs ayant

Réussir le Use Test est une exigence critique pour les assureurs ayant Réussir le Use Test est une exigence critique pour les assureurs ayant demandé la validation de leur sous Solvabilité II. Cet article décrit comment les assureurs peuvent en même temps satisfaire aux exigences

Plus en détail

Cahier des charges pour la conception des sujets pour l ECE en TS Évaluation des Compétences Expérimentales

Cahier des charges pour la conception des sujets pour l ECE en TS Évaluation des Compétences Expérimentales Cahier des charges pour la conception des sujets pour l ECE en TS Évaluation des Compétences Expérimentales Sommaire Définition et objectifs de l épreuve.. p1 Compétences à évaluer.. p2 Conception du sujet..

Plus en détail

LES UNITÉS CONSTITUTIVES DU DIPLÔME

LES UNITÉS CONSTITUTIVES DU DIPLÔME Annexe 2 a LES UNITÉS CONSTITUTIVES DU DIPLÔME Les diplômes professionnels sont organisés en unités. Chacune d elles est constituée d un ensemble cohérent de compétences et de savoirs qui sont associés

Plus en détail

Modélisation Principe Autre principe

Modélisation Principe Autre principe Modélisation Principe : un modèle est une abstraction permettant de mieux comprendre un objet complexe (bâtiment, économie, atmosphère, cellule, logiciel, ). Autre principe : un petit dessin vaut mieux

Plus en détail

Management de projet : les outils génériques. les outils génériques UV UR04

Management de projet : les outils génériques. les outils génériques UV UR04 Management de projet : les outils génériques UV UR04 Plan de la présentation : toujours nécessaire... 2 Introduction Le projet Définition /typologie Le projet et les acteurs Maitre d ouvrage Maitre d œuvre...

Plus en détail

Garantir la qualité et la disponibilité des services métier fournis à vos clients

Garantir la qualité et la disponibilité des services métier fournis à vos clients FICHE DE PRÉSENTATION DE LA SOLUTION CA Service Assurance Mai 2010 Garantir la qualité et la disponibilité des services métier fournis à vos clients we can est un portefeuille de solutions de gestion mûres

Plus en détail

LOGICIEL DE SIMULATION NUMERIQUE DES SYSTEMES PHYSIQUES

LOGICIEL DE SIMULATION NUMERIQUE DES SYSTEMES PHYSIQUES LOGICIEL DE SIMULATION NUMERIQUE DES SYSTEMES PHYSIQUES PRESENTATION SIMULATION NUMÉRIQUE DES SYSTÈMES PHYSIQUES Développé par la société Atemi, SiNuSPhy est un logiciel de simulation numérique destiné

Plus en détail

Plan de cours. Titre du cours : Programmation en C# complémentaire. Session visée par le cours : Hiver 2009. Aucun Aucun. Préalables : Préparatoire à

Plan de cours. Titre du cours : Programmation en C# complémentaire. Session visée par le cours : Hiver 2009. Aucun Aucun. Préalables : Préparatoire à Titre du cours : Programmation en C# Code officiel : 420-BBT-BB Plan de cours Programme d études : Session visée par le cours : Hiver 2009 Discipline : Préalables : Préparatoire à Aucun Aucun Cours de

Plus en détail

Cahier des charges atelier de formation DE L ETUDE DE MARCHE A LA STRATEGIE COMMERCIALE

Cahier des charges atelier de formation DE L ETUDE DE MARCHE A LA STRATEGIE COMMERCIALE Cahier des charges atelier de formation DE L ETUDE DE MARCHE A LA STRATEGIE COMMERCIALE 2015 1-Présentation de La Miel Dans le cadre du soutien aux créateurs et dirigeants d entreprises implantés sur le

Plus en détail

Abstraction: introduction. Abstraction et liaison dans les langages de programmation. Abstraction: principe. Abstraction: terminologie. N.

Abstraction: introduction. Abstraction et liaison dans les langages de programmation. Abstraction: principe. Abstraction: terminologie. N. Abstraction et liaison dans les langages de programmation LIN2: Paradigmes de programmation N. Hameurlain Abstraction: introduction L'importance de l abstraction découle de sa capacité de cacher les détails

Plus en détail

Utilisez Solvabilité II comme une opportunité d amélioration : le projet du groupe Unipol

Utilisez Solvabilité II comme une opportunité d amélioration : le projet du groupe Unipol Utilisez Solvabilité II comme une opportunité d amélioration : le projet du groupe A propos du groupe : Gruppo Finanziaro S.p.A. est une holding et une société de services, cotée à la Bourse de Milan.

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Economie - Gestion de l Université Paris 13 - Paris-Nord Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section des Formations

Plus en détail

Livret de formation en entreprise. BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL Métiers de la Mode. Session 2009/2012

Livret de formation en entreprise. BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL Métiers de la Mode. Session 2009/2012 Lycée Saint Paul / Bourdon Blanc 4, rue Neuve Saint Aignan lycées Jacques CŒUR 45 000 ORLEANS cedex Tél. 02 38 78 13 00 Fax 02 38 78 13 01 Livret de formation en entreprise BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL Métiers

Plus en détail

Théorie des situations didactiques

Théorie des situations didactiques Introduction sur les problèmes Théorie des situations didactiques Situations-problèmes, milieu et modèles des genèses Brousseau, Douady, Margolinas Un problème introduit une discontinuité dans l expérience

Plus en détail

Noël NOVELLI ; Université de la Méditerranée ; LIF et Département d Informatique Case 901 ; 163 avenue de Luminy 13 288 MARSEILLE cedex 9

Noël NOVELLI ; Université de la Méditerranée ; LIF et Département d Informatique Case 901 ; 163 avenue de Luminy 13 288 MARSEILLE cedex 9 Noël NOVELLI ; Université de la Méditerranée ; LIF et Département d Informatique Case 901 ; 163 avenue de Luminy 13 288 MARSEILLE cedex 9 Documentation La documentation a pour but de laisser des traces

Plus en détail

Devis du protocole expérimental (mise à jour)

Devis du protocole expérimental (mise à jour) Devis du protocole expérimental (mise à jour) (Sécurité : C++ vs Java) Document présenté à : M. Dominique Goutier Dans le cadre du cours : Nouvelles technologies (420-620-SF) Étudiants : David Dastous

Plus en détail

1. Introduction... 3. 2. Principes... 4. 3. Principales phases... 5. Phase 1 Surveillance des efforts pour mettre en œuvre Bâle II...

1. Introduction... 3. 2. Principes... 4. 3. Principales phases... 5. Phase 1 Surveillance des efforts pour mettre en œuvre Bâle II... CADRE D AGRÉMENT Agrément de l approche de notation interne (NI) avancée du risque de crédit Fonds propres Décembre 2007 TABLE DE MATIÈRES 1. Introduction... 3 2. Principes... 4 3. Principales phases...

Plus en détail

Modalités de Fonctionnement du L3 PAD - Physique à Distance Année Universitaire 2015-2016

Modalités de Fonctionnement du L3 PAD - Physique à Distance Année Universitaire 2015-2016 Modalités de Fonctionnement du L3 PAD - Physique à Distance Année Universitaire 2015-2016 1 COORDONNEES Secrétariat : Christine Comel Couloir 23/33 Etage 1 Porte 110 Enseignant responsable du L3 PAD :

Plus en détail

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 220 CONTRÔLE QUALITE D UN AUDIT D ETATS FINANCIERS

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 220 CONTRÔLE QUALITE D UN AUDIT D ETATS FINANCIERS NORME INTERNATIONALE D AUDIT 220 CONTRÔLE QUALITE D UN AUDIT D ETATS FINANCIERS Introduction (Applicable aux audits d états financiers pour les périodes ouvertes à compter du 15 décembre 2009) SOMMAIRE

Plus en détail

PILOTAGE BANCAIRE COMPTABLE. Un tableau de bord incontournable SYLVIE GRILLET-BROSSIER FRANÇOISE TISSOT RICHARD VINADIER

PILOTAGE BANCAIRE COMPTABLE. Un tableau de bord incontournable SYLVIE GRILLET-BROSSIER FRANÇOISE TISSOT RICHARD VINADIER PILOTAGE COMPTABLE BANCAIRE Un tableau de bord incontournable SYLVIE GRILLET-BROSSIER FRANÇOISE TISSOT RICHARD VINADIER SOMMAIRE Principales abréviations... 11 Préface de Jean-Paul Caudal... 13 Directeur

Plus en détail

Une prise de décision maitrisée et en toute confiance dans le cadre de Solvabilité II

Une prise de décision maitrisée et en toute confiance dans le cadre de Solvabilité II Une prise de décision maitrisée et en toute confiance dans le cadre de Solvabilité II LIVRE BLANC SOLVABILITÉ II DE SECONDFLOOR www.secondfloor.com Table des matières 3 Présentation : Pourquoi les rapports

Plus en détail

Un allié déterminant pour un service gagnant

Un allié déterminant pour un service gagnant Un allié déterminant pour un service gagnant Un allié déterminant pour un service gagnant impact client, la meilleure façon de favoriser le développement de votre service à la clientèle. Depuis plus de

Plus en détail

PRINCE2 Une méthode pour maîtriser la gestion de vos projets

PRINCE2 Une méthode pour maîtriser la gestion de vos projets Qu est-ce que PRINCE2? 1. La gestion de projet 7 1.1 Définition d un projet selon PRINCE2 7 1.2 Les aspects de la gestion de projet 9 1.3 Mesure de la performance d un projet 10 2. L intérêt d une méthode

Plus en détail

DNV GL Business Assurance, France

DNV GL Business Assurance, France DNV GL Business Assurance, France Présentation brève : La structure commune (HLS) des normes de Systèmes de Management ISO Changements clés du FDIS 9001:2015 et du FDIS 14001:2015 Planning prévisionnel

Plus en détail

Les diagrammes de flux d informations

Les diagrammes de flux d informations Les diagrammes de flux d informations Le système d information Propriétés Intitulé long Formation concernée Matière Notions Description Représentation des flux d information d une activité commerciale

Plus en détail

Accélérez votre réussite

Accélérez votre réussite Brochure Accélérez votre réussite Spécialisation Services d'impression et d'informatique HP Une nouvelle façon de collaborer et de gagner des parts de marché Élargissez votre champ d'action Renforcez vos

Plus en détail

Faire af faire. avec Hydro-Québec

Faire af faire. avec Hydro-Québec Faire af faire avec Hydro-Québec Sommaire Mot de la directrice Acquisition... 1 Introduction... 2 Règles d éthique d Hydro-Québec... 3 La qualité à Hydro-Québec... 3 Processus d acquisition de biens et

Plus en détail

Dispositif d innovation mis en place dans le projet École éloignée en réseau

Dispositif d innovation mis en place dans le projet École éloignée en réseau Dispositif d innovation mis en place dans le projet École éloignée en réseau Préambule : L innovation vise l appropriation d une invention technique par un milieu particulier (nouvelles pratiques des acteurs,

Plus en détail

Séminaire Webhelp MAROC

Séminaire Webhelp MAROC Séminaire Webhelp MAROC Courbe de montée en compétence Juin-2013 1 Pour démarrer POUR DEMARRER, lancer l audio via le bouton : Animé: Akram BOUGARNE Responsable Support SI & Reporting RH Bienvenue! Réalisé:

Plus en détail

L ORIENTATION AU LYCéE

L ORIENTATION AU LYCéE L ORIENTATION AU LYCéE L orientation, construite, progressive est au cœur de la rénovation des voies générale, technologique et professionnelle. Ce document a vocation à aider les équipes dans les établissements

Plus en détail

Solution de workflow pour la gouvernance des données d entreprise avec Oracle Data Relationship Management - Acheter ou Créer?

Solution de workflow pour la gouvernance des données d entreprise avec Oracle Data Relationship Management - Acheter ou Créer? Un livre blanc Oracle Mars 2014 Solution de workflow pour la gouvernance des données d entreprise avec Oracle Data Relationship Management - Acheter ou Créer? Note de synthèse Les organisations aspirant

Plus en détail

Qualité Portail Pro. Chaque fonctionnalité sera décrite et soumise à validation en détail avant la mise en développement.

Qualité Portail Pro. Chaque fonctionnalité sera décrite et soumise à validation en détail avant la mise en développement. 10/06/2009 10/41 Qualité Portail Pro Le développement de nos applications est soumis à un plan qualité projet qui comprend jalons de validation, modélisation en UML et tests rigoureux afin de garantir

Plus en détail

Le Processus Rational Unified Process

Le Processus Rational Unified Process Le Processus Rational Unified Process Hafedh Mili Copyright 2004 Plan Qu est ce un cycle de vie? Quelques cycles de vie Le cycle de vie Rational Unified Process 1 Un cycle de vie Un cycle de vie est un

Plus en détail

Comment surveiller un changement profond :

Comment surveiller un changement profond : : présenter votre plan de basculement aux IFRS dans le rapport de gestion Le basculement des normes canadiennes d information financière aux Normes internationales d information financière (les «IFRS»)

Plus en détail

- 06 - LA GESTION DE LA PRODUCTION : PARTIE 1

- 06 - LA GESTION DE LA PRODUCTION : PARTIE 1 - 06 - LA GESTION DE LA PRODUCTION : PARTIE 1 Objectif(s) : o o Pré requis : o o o Contraintes de production, Optimisation de la gestion de la production. Coût de production, Production sous contraintes,

Plus en détail

ANNEXE IV - RÉGLEMENT D EXAMEN. U. 1 3 écrite 4 h CCF 3 situations d évaluatio n. 2h + 20 min* orale. 3 situations d évaluatio n

ANNEXE IV - RÉGLEMENT D EXAMEN. U. 1 3 écrite 4 h CCF 3 situations d évaluatio n. 2h + 20 min* orale. 3 situations d évaluatio n BTS Management des unités commerciales ANNEXE IV - RÉGLEMENT D EXAMEN Voie scolaire dans un établissement public ou privé sous contrat, CFA ou section d apprentissage habilité. Formation professionnelle

Plus en détail

INTÉGRATION ET STRATÉGIE D ENTREPRISE. ADM-21916 Sections A et H

INTÉGRATION ET STRATÉGIE D ENTREPRISE. ADM-21916 Sections A et H FACULTÉ DES SCIENCES DE L ADMINISTRATION PLAN DE COURS Hiver 2004 Le 8 janvier 2004 INTÉGRATION ET STRATÉGIE D ENTREPRISE ADM-21916 Sections A et H Professeure : Mélanie Roussy 6240, Pavillon Palasis-Prince

Plus en détail

QUESTIONNAIRE ADRESSÉ AUX PAYS SYNTHÈSE DES RÉPONSES

QUESTIONNAIRE ADRESSÉ AUX PAYS SYNTHÈSE DES RÉPONSES QUESTIONNAIRE ADRESSÉ AUX PAYS SYNTHÈSE DES RÉPONSES Pour préparer la réunion du Comité de la Gouvernance publique au niveau ministériel, un questionnaire a été adressé aux pays. Le présent document se

Plus en détail

Baccalauréat sciences et technologies de l hôtellerie et de la restauration (STHR) Programme d économie et gestion hôtelière CLASSE DE SECONDE

Baccalauréat sciences et technologies de l hôtellerie et de la restauration (STHR) Programme d économie et gestion hôtelière CLASSE DE SECONDE Baccalauréat sciences et technologies de l hôtellerie et de la restauration (STHR) Programme d économie et gestion CLASSE DE SECONDE La série technologique hôtellerie-restauration présente des particularités

Plus en détail

GUIDE pour les parents des écoles de la Commission scolaire des Patriotes dans la prise de décision au sein du conseil d établissement en faveur d un

GUIDE pour les parents des écoles de la Commission scolaire des Patriotes dans la prise de décision au sein du conseil d établissement en faveur d un 2012-2013 GUIDE pour les parents des écoles de la Commission scolaire des Patriotes dans la prise de décision au sein du conseil d établissement en faveur d un code vestimentaire ou d un uniforme scolaire.

Plus en détail

3a-2 Proportionnalité

3a-2 Proportionnalité Cours 3a-2 Proportionnalité Didactique Sommaire 1 La proportionnalité dans les programmes................................ 2 2 Les procédures de résolution à l école....................................

Plus en détail

MASTER PROFESSIONNEL TRANSPORTS URBAINS ET REGIONAUX DE PERSONNES CAHIER DES CHARGES DU STAGE. 1. Objectifs

MASTER PROFESSIONNEL TRANSPORTS URBAINS ET REGIONAUX DE PERSONNES CAHIER DES CHARGES DU STAGE. 1. Objectifs MASTER PROFESSIONNEL TRANSPORTS URBAINS ET REGIONAUX DE PERSONNES CAHIER DES CHARGES DU STAGE A partir du mois d Avril, la formation s achève par un stage professionnel obligatoire d une durée minimale

Plus en détail

Programme général des essais de validation et de performance des centrales biomasses raccordées au réseau de distribution d'hydro-québec

Programme général des essais de validation et de performance des centrales biomasses raccordées au réseau de distribution d'hydro-québec BC Programme général des essais de validation et de performance des centrales biomasses raccordées au réseau de distribution d'hydro-québec Rédigé par : Essais spécialisés de transport (TransÉnergie) Pour

Plus en détail

Métier : Décoration Intérieure Cursus approfondi (12 semaines)

Métier : Décoration Intérieure Cursus approfondi (12 semaines) Métier : Cursus approfondi (12 semaines) La formation Ce cursus professionnel unique, conçu par Opus Rouge, vous permet d acquérir les compétences requises en décoration intérieure. Vous apprenez comment

Plus en détail

Recherche. Évaluation. Conception

Recherche. Évaluation. Conception Recherche Évaluation Conception Création Planification En phase de recherche, tu dois CRITÈRE A : RECHERCHE a) Évaluer l importance du problème dans la vie, la société et l environnement; b) Exposer l

Plus en détail

Bulletin officiel spécial n 9 du 15 octobre 2009. Annexe III Définition des épreuves

Bulletin officiel spécial n 9 du 15 octobre 2009. Annexe III Définition des épreuves Annexe III Définition des épreuves EP1 : Épreuve professionnelle liée au contact avec le client et/ou l usager Coefficient : 4 Objectif de l épreuve : Cette épreuve vise à apprécier la maîtrise des techniques

Plus en détail

Système de management intégré pour le secteur des services : l expérience d une banque russe

Système de management intégré pour le secteur des services : l expérience d une banque russe Système de management intégré pour le secteur des services : l expérience d une banque russe par Valentin Nikonov Cet article présente un modèle de système de management intégré pour les entreprises de

Plus en détail

L ENTRETIEN 4PROFESSIONNEL

L ENTRETIEN 4PROFESSIONNEL L ENTRETIEN 4PROFESSIONNEL Décembre 2008 Sommaire 4 4 5 1. Qu est ce que l entretien professionnel? 1.1 L entretien professionnel : un dispositif conventionnel 1.2 Un outil au service de l évolution professionnelle

Plus en détail

MAÎTRISE DES SAVOIRS DE BASE. Nomenclature desmodules

MAÎTRISE DES SAVOIRS DE BASE. Nomenclature desmodules MAÎTRISE DES SAVOIRS DE BASE Nomenclature desmodules A0 :Identifier lesbesoins en Savoirs de Base et définir le parcours de formation. A1 :Se mettre à niveau à l écrit pour répondre aux exigences professionnelles.

Plus en détail

La politique de valorisation du CNRS

La politique de valorisation du CNRS LIMSI 22 mars La politique de valorisation du CNRS Franck Charron La valorisation : mission du CNRS Décret n 82-993 du 24 novembre 1982 modifié portant organisation et fonctionnement du CNRS (Article 2)

Plus en détail

Les premiers contacts du directeur avec l étudiant Contexte

Les premiers contacts du directeur avec l étudiant Contexte Fiche pour les directeurs: Accepter un étudiant/ page 1 Contexte À l occasion du premier contact entre un professeur (directeur potentiel) et un étudiant à la recherche d un superviseur dans le cadre de

Plus en détail

Informatique UE 102. Jean-Yves Antoine. Architecture des ordinateurs et Algorithmique de base. UFR Sciences et Techniques Licence S&T 1ère année

Informatique UE 102. Jean-Yves Antoine. Architecture des ordinateurs et Algorithmique de base. UFR Sciences et Techniques Licence S&T 1ère année UFR Sciences et Techniques Licence S&T 1ère année Informatique UE 102 Architecture des ordinateurs et Algorithmique de base Jean-Yves Antoine http://www.intro.univ-tours.fr/~antoine/ UFR Sciences et Techniques

Plus en détail

SECTION 2 BILAN DES COMPÉTENCES

SECTION 2 BILAN DES COMPÉTENCES SECTION 2 BILAN DES COMPÉTENCES Bilan des compétences INTRODUCTION... 3 LES OBJECTIFS DU BILAN DES COMPETENCES... 3 LE DEROULEMENT DE VOTRE BILAN DES COMPETENCES... 3 LE BILAN DES COMPETENCES DU PROGRAMME...

Plus en détail

Outil Offres d emploi axées sur les compétences essentielles de SCALES

Outil Offres d emploi axées sur les compétences essentielles de SCALES Outil Offres d emploi axées sur les compétences essentielles de SCALES The CONNECT SCALES Project: Supporting the Canadian Advancement of Literacy and Essential Skills Comment créer des offres d emploi

Plus en détail

Contenu de la formation à la méthode SPGC pour les indépendants

Contenu de la formation à la méthode SPGC pour les indépendants Contenu de la formation à la méthode SPGC pour les indépendants Les douze modules que comporte cette formation en ligne portent d une part sur la démarche dont les différentes étapes sont décrites pas

Plus en détail

MI3/GL Cours de Génie Logiciel Programmation Orientée Objet (Avancée)

MI3/GL Cours de Génie Logiciel Programmation Orientée Objet (Avancée) MI3/GL Cours de Génie Logiciel Programmation Orientée Objet (Avancée) Daniel Le Berre CRIL-CNRS FRE 2499, Université d Artois, Lens, FRANCE {leberre}@cril.univ-artois.fr 4 novembre 2004 MI3GL 2004/2005

Plus en détail

SPÉCIFICATION EXTERNES DU LOGICIEL

SPÉCIFICATION EXTERNES DU LOGICIEL SPÉCIFICATION EXTERNES DU LOGICIEL CÔTÉ CLIENT TRAVAIL PRÉSENTÉ À MME SOUMAYA CHERKAOUI DANS LE CADRE DU COURS GEI450, PROJET DE CONCEPTION DE LOGICIELS PAR L'ÉQUIPE SOKRATE : SIMON BÉLANGER YANNICK BROSSEAU

Plus en détail

2.1. Le risque de révision (3 décembre 1993) 58

2.1. Le risque de révision (3 décembre 1993) 58 2. METHODOLOGIE DE LA REVISION 2.1. Le risque de révision (3 décembre 1993) 58 1. Introduction 1.1.L objectif essentiel de la révision des comptes annuels est d assurer le lecteur du fait que ce document

Plus en détail

communication Construction

communication Construction Les compétences de base et la communication dans le secteur de la Construction Document de présentation Guide et mallette pédagogique Les savoirs de base pour l emploi Formation aux savoirs de base et

Plus en détail

Evaluation des bacheliers «informatique de gestion» et «informatique et systèmes» (finalité technologie de l informatique) 2011-2012

Evaluation des bacheliers «informatique de gestion» et «informatique et systèmes» (finalité technologie de l informatique) 2011-2012 Evaluation des bacheliers «informatique de gestion» et «informatique et systèmes» (finalité technologie de l informatique) 2011-2012 RAPPORT FINAL DE SYNTHESE Institut d Enseignement de Promotion Sociale

Plus en détail

Chargé-e de clientèle banque

Chargé-e de clientèle banque Chargé-e de clientèle banque Document pour les professeurs/es Objectif général Faire découvrir un métier en utilisant le site de l Onisep et des mises en situation validées par un professionnel. Compétences

Plus en détail

EXPLOITATION LOGISTIQUE & TRANSPORTS LES MODULES DE FORMATION

EXPLOITATION LOGISTIQUE & TRANSPORTS LES MODULES DE FORMATION EXPLOITATION LOGISTIQUE & TRANSPORTS LES MODULES DE FORMATION PROGRAMME DE LA FORMATION La formation porte sur quatre (04) Unités d enseignement répartis en modules. Chaque module est affecté d un coefficient

Plus en détail

La gestion du risque

La gestion du risque La gestion du risque Enjeux Le risque est consubstantiel à l entreprise. Sans prise de risque, l entreprise ne peut assurer une rentabilité décente pour ses actionnaires. Mais, comme des exemples récents

Plus en détail

Génie Logiciel. Hassan El Mansouri

Génie Logiciel. Hassan El Mansouri Hassan El Mansouri 1 Plan du cours Problématique et naissance du génie logiciel Cycle de développement, cycle de vie, cahier des charges Patrons de conception Programmation par composants, réutilisation

Plus en détail

FORMATION CONTINUE PARTENAIRES DE VOS COMPÉTENCES

FORMATION CONTINUE PARTENAIRES DE VOS COMPÉTENCES FORMATION CONTINUE 2014 PARTENAIRES DE VOS COMPÉTENCES Ressources Humaines Management spécialisé Gestion/Finance/Comptabilité Ressources Humaines TARIFS 1er semestre 2e semestre FONCTION TUTORALE La fonction

Plus en détail

Cartographie de compétences d un entrepreneur

Cartographie de compétences d un entrepreneur Cartographie de compétences d un entrepreneur Mission générale L entrepreneur définit la stratégie générale de l entreprise et supervise sa mise en œuvre Principales activités L entrepreneur fixe les objectifs

Plus en détail

PLANIFICATION STRATÉGIQUE. 2014 à 2016. Planification stratégique Consortium en foresterie Version avril 2014 Page 1

PLANIFICATION STRATÉGIQUE. 2014 à 2016. Planification stratégique Consortium en foresterie Version avril 2014 Page 1 PLANIFICATION STRATÉGIQUE 2014 à 2016 Version avril 2014 Page 1 1. INTRODUCTION La forêt occupe une place importante pour la région de la Gaspésie et des Îles-de-la- Madeleine. Par conséquent, les besoins

Plus en détail

Evaluations. Complément au cours de didactique générale - Physique

Evaluations. Complément au cours de didactique générale - Physique Evaluations Complément au cours de didactique générale - Physique Rappel Evaluations formatives Evaluations certificatives Evaluations Evaluations formatives - objectifs pour l enseignant détection des

Plus en détail

Guide de construction de CV

Guide de construction de CV Guide de construction de CV Lors d une recherche d emploi, comme lors d une recherche de stage, le CV est l outil indispensable. Il est le support qui vous présente, vous représente et vous «vend». Soyez

Plus en détail

Réseau muséal et patrimonial du Saguenay Lac-Saint-Jean Annie Perron annieperron@gmail.com

Réseau muséal et patrimonial du Saguenay Lac-Saint-Jean Annie Perron annieperron@gmail.com Gestion de projet Ce document propose de bonnes pratiques en gestion de projet afin d améliorer la gestion et l efficience des activités de médiation culturelle. Sous forme de listes à cocher, vous pourrez

Plus en détail

SAGE WHITEPAPER POURQUOI S ÉQUIPER D UN & COMMENT BIEN LE CHOISIR? LOGICIEL DE COMPTABILITÉ

SAGE WHITEPAPER POURQUOI S ÉQUIPER D UN & COMMENT BIEN LE CHOISIR? LOGICIEL DE COMPTABILITÉ SAGE WHITEPAPER POURQUOI S ÉQUIPER D UN LOGICIEL DE COMPTABILITÉ & COMMENT BIEN LE CHOISIR? 1 POURQUOI S EQUIPER D UN LOGICIEL DE COMPTABILITE? Obligation légale, la comptabilité des entreprises est souvent

Plus en détail

Planification Mise en œuvre Evaluation Programmation Suivi TRF Grille d évaluation

Planification Mise en œuvre Evaluation Programmation Suivi TRF Grille d évaluation 1- La place du Suivi dans un cycle de projet Le suivi est un processus continu prenant en compte la dimension dynamique du cycle de projet. Le contexte change, l exécution des activités modifie la réalité

Plus en détail

Notre différence est dans l humain

Notre différence est dans l humain Notre expertise en Recrutement de profils rares, Au service de votre entreprise. Contact : Henri DEMIANS Tél. : 04 27 46 22 00 HUMAN ROAD, Notre différence est dans l humain Espace Lamartine 9 avenue Victor

Plus en détail

Technicien du bâtiment : Études et Économie. 2 options. A la rentrée 2008 Le bac pro Technicien du Bâtiment Études et Économie devient

Technicien du bâtiment : Études et Économie. 2 options. A la rentrée 2008 Le bac pro Technicien du Bâtiment Études et Économie devient Création d une option de «collaborateur d architecte» à un diplôme professionnel existant Le Baccalauréat Professionnel Technicien du bâtiment : Études et Économie A la rentrée 2008 Le bac pro Technicien

Plus en détail

Cours de Génie Logiciel. David Janiszek. Le projet. En résumé. Troisième partie III. Eléments de gestion de projet

Cours de Génie Logiciel. David Janiszek. Le projet. En résumé. Troisième partie III. Eléments de gestion de projet Troisième partie III Eléments de gestion de projet Un projet informatique est l ensemble des activités et des actions à entreprendre pour répondre au besoin d informatisation d un ensemble de tâches dans

Plus en détail

DevOps2. De l intégration continue à la livraison continue. Samira Bataouche Ingénieur Consultant

DevOps2. De l intégration continue à la livraison continue. Samira Bataouche Ingénieur Consultant DevOps2 De l intégration continue à la livraison continue Samira Bataouche Ingénieur Consultant Les challenges d aujourd hui Lignes de produits Délais trop long de mise à disposition de nouveaux produits/services.

Plus en détail