Actualités. Elections : Une nouvelle équipe Marchel LARCHÉ, élu président

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Actualités. Elections : Une nouvelle équipe Marchel LARCHÉ, élu président"

Transcription

1 Actualités Développement durable : 110 réparateurs automobile s'engagent dans l'opération Défi de l'environnement (p. 10) Elections : Une nouvelle équipe Marchel LARCHÉ, élu président INFO Grandes surfaces m 2 en 2004 (p. 19)

2 (p. 10) m 2 en 2004 (p. 19) édito Nouvellement élu, j ai la chance de pouvoir très vite m adresser à tous les artisans des Landes. Je vous remercie de m avoir, par vos votes, donné une majorité confortable qui m a permis d être élu lors de l assemblée générale constitutive de la chambre de métiers et de l artisanat le 4 avril. Je remercie les 28,5 % d entre vous qui ont participé à cette élection, et quel que soit votre vote. Votre participation me donne ainsi qu à mes collègues élus le minimum de légitimité reconnue pour vous représenter et défendre vos intérêts. Je sais que beaucoup d entre vous n ont pas voté, non pas qu ils se désintéressent de leur chambre de métiers et de l artisanat, mais parce qu ils trouvent ce scrutin trop complexe et, faute de temps, se sont découragés. Cependant, pour que notre action puisse être encore plus incontestable, il est important que nous ayons une légitimité supérieure, qui peut dépendre en partie de la simplification des opérations électorales lors des prochaines élections des chambres de métiers et de l artisanat. A la tête d une nouvelle équipe, je souhaite vous servir tous et défendre ardemment la place que l artisanat occupe dans notre société. Il faut d ailleurs impérativement maintenir notre secteur d activité pour servir l économie, l emploi, les relations sociales et l humanité indispensable à notre cadre de vie. Vous m avez accordé votre confiance ; je ferai en sorte de ne pas vous décevoir. Marcel LARCHÉ Président de la chambre de métiers et de l'artisanat des Landes Marcel LARCHÉ félicite les lauréats du Prix de la dynamique artisanale (Mont-de-Marsan, le 26 avril 2005) p4 à 12 Boulanger dynamique La certification en 6 engagements Le fonds de promotion communique à fond! Orientation métier, destination emploi Nouvel outil : le SMS Gagnez du temps Respectons la planète Arnaque à la pub - Jusqu'au 31 décembre! Flash fiscal et social p13 à 16 Une nouvelle équipe, Marcel LARCHÉ, élu président. p18 à 22 Sur tous les fronts Le déséquilibre se creuse : m 2 Une expertise optimiste! La dématérialisation progresse Métiers de la tradition à l'honneur Se balader cet été Opération séduction p24 à 26 "Le soleil se lève pour tout le monde" Elodie représente la France Apprentissage infos Sommaire Actualités Développement durable : 110 réparateurs automobile s'engagent dans l'opération Défi de l'environnement Elections : Une nouvelle équipe Marchel LARCHÉ, élu président INFO Grandes surfaces Rédaction - administration : Chambre de métiers et de l'artisanat des Landes - 41, av. Henri Farbos Mont-de-Marsan - Tél Fax Directeur de la publication : Marcel LARCHÉ - Coordination magazine et photos : Claudine VIDAL - Illustrations : Mathilde LOSSERAND - Réalisation : TOUTATIS 4, av. de Morlanne Saint-Sever - Impression : Imprimerie CASTAY Aire-sur-l Adour - Régie publicitaire : Chambre de métiers et de l'artisanat des Landes - Tirage : 6800 exemplaires - Commission paritaire : 2166 ADEP Dépôt légal : 2 e trimestre ISSN Nos services proches de vos entreprises B 1, rue Jules verne DAX Tél. : Fax B Centre administratif 21, rue E. Branly BISCARROSSE Tél. : Fax B Résidence Thalassa 2, rue du Marais LABENNE Tél. : Fax

3 Actualités 1 er prix BPSO : Jean-Jacques PINZIO, boulangerie pâtisserie à Capbreton. 2 e prix CMA : Sidi SEDDIKI, mécanique générale de précision à Tarnos. 3 e prix SOCAMA : Jean-Marie DUBOURG, charpente couverture à Begaar. 4 e prix UD : Jacques BIGNALET, boucherie charcuterie conserves à Habas. La semaine nationale de l artisanat, version 2005, s est déroulée du 22 au 29 avril, avec comme slogan pour cette 4 e édition : «l artisanat concrétise vos projets». Semaine nationale de l'artisanat Boulanger dynamique Dans ce contexte, la CMA des Landes et le groupe Banque Populaire braquent leurs projecteurs sur quatre chefs d entreprise qui ont parfaitement su concrétiser leurs projets d entreprise. En effet, le Prix de la dynamique artisanale valorise chaque année depuis 1978 une sélection d artisans méritants. Il s agit d entreprises particulièrement brillantes dans l exercice de leurs activités avec une réussite avérée dans l un, l autre ou plusieurs des critères suivants : productivité, innovation, rentabilité, évolution du chiffre d affaires, efficacité commerciale, exportation, qualité de la production, qualité artistique ou bien gestion des ressources humaines (création d emplois, formation d apprentis, politique salariale). Jean-Jacques PINZIO, boulanger pâtissier glacier à Capbreton, remporte le 1 er Prix de la dynamique artisanale : un chèque de remis par Photo Xavier Ges Jean-Jacques et Chantal PINZIO. le groupe Banque Populaire, le 26 avril dernier B 71 4 La certification de services garantit que notre CMA s engage vis-à-vis de ses clients candidats à la création ou reprise d une entreprise. REF Démarche qualité La certification en 6 engagements Les fondements de la certification de services se résument en six engagements : 1B Réserver un accueil disponible, agréable et efficace. 2B Fournir des informations claires et actualisées. 3B Faciliter les démarches de création et de reprise d entreprise. 4B Orienter à chaque étape de l installation. 5B Proposer les services d une équipe compétente. 6B Ecouter pour satisfaire les attentes. Ces six points permettent de proposer des services de plus en plus professionnalisés et experts. Il s agit d encadrer et d accompagner les projets dans un souci permanent d installer durablement les nouveaux artisans dans notre département. Plus de deux années de travail, soit près de trente réunions, et des investissements proches de euros, sont quelques-uns des chiffres clés qui conduisent en ce début d année à la certification de nos services. Au titre des investissements, la part belle revient à l amélioration des conditions d accueil du créateur et repreneur d entreprise. Aujourd hui donc, notre expertise en la matière est reconnue par un organisme certificateur extérieur : depuis le 13 janvier dernier, nous sommes certifiés par l Agence française d assurance qualité (AFAQ) B

4 Communication Le Fonds de promotion communique à fond! En 2004, le FNPCA (Fonds national de promotion et de communication de l artisanat) communique sur la valorisation sociale de l artisan auprès du grand public. Mais aussi, il poursuit la sensibilisation et l information des jeunes, des enseignants et des familles sur nos métiers. En 2005, il réitère, avec des messages plus clairs et sur un ton encore plus offensif! Une rentrée printanière très médiatisée pour L artisanat, Première entreprise de France. Au premier semestre 2005, deux vagues de communication sur les écrans TV. En février et mars, on valorise socialement les statuts d artisan et d apprenti ; en mai et juin, on vante les perspectives d avenir professionnel dans l artisanat. Sur les ondes radio, le FNPCA poursuit sa croisade pour attirer les jeunes à lui avec une campagne volontairement défrisante. Après les comiques OMAR et FRED en 2003, ERIC et RAMSY en 2004, c est au tour de GAD ELMALEH de valoriser la Première entreprise de France en En février et mars, il cause artisanat sur toutes les radios jeunes pour évoquer un choix de 250 métiers, les avantages de l apprentissage, l offre d emploi ou bien encore la possibilité de devenir son propre patron. Campagne à suivre en novembre. N oublions pas la campagne en presse écrite, avec ses annonces consacrées à l avenir professionnel dans l artisanat diffusées en parallèle à la 4e Semaine nationale de l artisanat. Sensibiliser les tout-petits D autres outils servent à communiquer, tel ce kit pédagogique de l artisanat à destination des CM1 et CM2. Il décline autour d une vingtaine de métiers des exercices de calcul, géométrie, sciences, français, géographie et histoire. Ce kit aborde l évolution du secteur dans la société et sensibilise les tout petits à l importance des artisans dans leur quotidien B Actualités L œil sur COMMUNICATION L artisanat landais conforte ses relations avec les médias. Sur l année 2004, dossiers et communiqués de presse au départ du service communication de la CMA ont généré 202 articles de presse. Citons parmi nos fidèles rapporteurs Sud Ouest avec 96 articles, Le Courrier français avec 14 articles, Les Annonces landaises et Les petites affiches, chacun avec 9 articles et 74 autres articles ventilés entre la presse nationale (Le Point, Courrier hebdo cadres), régionale (Objectif Aquitaine, La vie économique, Aqui!, municipale (Le lien biscarrossais), institutionnelle (Jour Post) ou bien professionnelle. N oublions pas les heures d antenne radiophonique sur France bleu Gascogne, Europe 2, RFM, MDM radio et Radio fréquence grands lacs. L artisanat est présent au moment des infos, dans les journaux, lors d émissions en direct sur plateau ou en direct en extérieur, interviews, reportages sur le terrain, jeux etc. Les statistiques font état de 465 passages à l antenne d un sujet sur l artisanat, de type rédactionnel ou promotionnel. Notre époque enregistre une évolution des pratiques de consommation. Plus nombreux sont les clients attentifs à l accueil, au conseil, à l offre d un produit personnalisé. Pour confirmer cette tendance, le gouvernement lance un plan de dynamisation du commerce de proximité mi-mars. Commerçants, l énergie de tout un pays LLe premier ministre, dans son discours du 18 février, dénonce certaines pratiques des grandes surfaces qui «en écrasant les prix, finissent parfois par écraser l emploi». Il réaffirme également son hostilité à l ouverture des hypermarchés et des grandes surfaces le dimanche. Mais l essentiel, dans son discours, tient dans l éloge qu il fait du centre-ville : il veut lui rendre sa vocation de «cœur de ville». D où ce plan pour dynamiser le commerce de proximité qui comporte deux volets : 1B une opération de communication d image : spots TV du 14 mars au 10 avril, encarts en presse écrite dans la première quinzaine d avril et spots diffusés sur douze stations radio du 4 avril au 4 mai ; 2B un plan de dynamisation du commerce de proximité doté d une enveloppe de crédits FISAC (Fonds d intervention pour les services, l artisanat et le commerce) de 10 millions d euros. A noter que les fonds FISAC sont abondés par une taxe prélevée sur la grande distribution. Seules les agglomérations de habitants seront ciblées dans un premier temps. B GNPP Le GNPP (Groupement national de la photographie professionnelle) vient de remettre aux photographes les plus compétents dans la photographie de portraits et de mariage le titre de Portraitiste de France. Michel ONDARTS et Bernard BARRITAUD, respectivement photographe à St-Vincent-de- Tyrosse (Studio Clin d œil) et à Mont-de-Marsan (Studio du Marsan), appartiennent désormais à la famille des Portraitistes de France. Une réussite fêtée avec l arrivée du printemps dans une ville aux remparts notoirement connus : les 20, 21 et 22 mars à Saint-Malo. 5 71

5 Actualités Les apprentis "discutent" métiers avec les collégiens. On va parler apprentissage : actualité oblige! En effet, le 13 avril, Jean-Louis BORLOO, ministre de l emploi, du travail et de la cohésion sociale et son secrétaire d Etat à l insertion des jeunes, Laurent HENART, lancent une campagne de promotion de l apprentissage. Et au plan local, quelle politique en matière de promotion de l'apprentissage met-on en oeuvre? Apprentissage Orientation métier, destination emploi Depuis longtemps déjà, soutenir la formation des jeunes et promouvoir l alternance figurent parmi les objectifs prioritaires de la politique menée par la chambre de métiers et de l artisanat des Landes. Par conséquent, nous saluons les mesures inscrites dans la loi de programmation pour la cohésion sociale du 18 janvier qui comporte trois piliers : l emploi, le logement et l égalité des chances. Ces mesures favorisent l insertion professionnelle des jeunes et le développement de l apprentissage, avec notamment un accroissement des ressources financières liées à l apprentissage. L enjeu est clair : attirer de nouveaux jeunes vers nos métiers de l artisanat et porter le nombre d apprentis à d ici 2009, contre environ aujourd hui. Etudiant des métiers Au plan national comme au plan départemental, tous nos efforts doivent converger vers une plus grande valorisation du statut de l apprenti : un véritable étudiant des métiers. Depuis toujours, votre CMA valorise l apprentissage et les métiers du secteur de l artisanat auprès des jeunes et leurs familles et auprès de l éducation nationale. Deux opérations phares animent d ailleurs sa politique de promotion des métiers : Bravo les métiers! et Les routes de l apprentissage. Toutes deux reçoivent l appui du conseil général et de l inspection académique des Landes. Bravo les Métiers! un essai transformé REn clôture de la première édition de Bravo les métiers! tous les acteurs, partenaires et plus de 200 collégiens se retrouvent le 14 avril à l Atrium de Dax Il s agit d assister à la mise en scène d un spectacle enchaînant les meilleures images et commentaires choisis parmi 43 reportages en entreprise réalisés sous forme de CD rom par des collégiens. Dominique REBY et les comédiens de la compagnie CETO animeront le spectacle réalisé, sous forme de «zapping» à la technique, par Jean LAGARDE. Marcel LARCHÉ, président de la chambre de métiers et de l artisanat, en tant que coordonnateur de l action, prendra la parole au nom de l ensemble des partenaires : les sept CFA landais et la CCIL. Il remerciera les élèves, leurs enseignants, les personnels techniques, les principaux de collège, l ensemble des personnes qui contribuent au succès de Bravo les métiers! Ses remerciements s'adresseront toutefois en priorité aux entreprises qui accueillent les collégiens. «Je n ignore pas les

6 Actualités difficultés liées aux emplois du temps très chargés et au manque de main-d oeuvre qualifiée toujours problématique. Je salue ici la disponibilité de ces 43 entreprises». Découverte professionnelle Tous les acteurs et partenaires s accordent sur le bien-fondé de Bravo les métiers! En effet, avec un temps d avance, cette action apporte concrètement une solution aux classes de découverte Les routes de l'apprentissage, 7 e! RPour la septième année consécutive, Les routes de l apprentissage servent de cadre à la promotion des métiers auprès des jeunes de 15 à 25 ans en quête d une orientation. Deux rendez-vous, l un à Mont de Marsan les 16 et 17 février, l autre à Dax les 23 et 24 mars, réunissent 1544 collégiens. Les partenaires de cette opération, les sept CFA landais et la CCIL, constatent que l évolution démographique actuelle entraîne une raréfaction de la main-d œuvre qualifiée dans tous les secteurs professionnels. Les évolutions technologiques exigent également de meilleurs niveaux de qualification des salariés ; l accès aux métiers demande des formations plus solides. Ces changements s accompagnent dans le même temps d une amélioration des conditions de travail et de rémunération. Les routes de l apprentissage constituent d abord un dispositif d information sur les métiers de l artisanat, du commerce, de l industrie et de l agriculture. professionnelle, mises en place dans douze collèges landais, au niveau de la 3 e. De plus, elle renforce assurément le partenariat déjà existant avec l éducation nationale. Le conseil général des Landes renouvelle, quant à lui, son aide financière pour l année Notre ambition est de voir ainsi adhérer 17 nouveaux collèges, sur les 34 établissements publics du département, au nouveau programme de Bravo les métiers! Ces quatre secteurs sont tous confrontés aux mêmes besoins de plus forte qualification des emplois salariés. Ce dispositif dresse un éventail des formations qui débouchent sur des emplois qualifiés et à forte valorisation sociale ; il apporte aux jeunes une aide pour s orienter de manière raisonnée et non plus par défaut. Dans un premier temps, il s agit de mieux faire connaître le secteur des métiers aux principaux acteurs de l éducation. Ceux-ci jouent en effet un rôle essentiel dans l orientation des jeunes. Bravo les métiers! sensibilise Bravo les métiers! RRRRRRRR en chiffres B 88 collégiens issus de 11 établissements B 43 entreprises d accueil B 43 reportages consultables sur B 32 métiers à découvrir dans 4 secteurs d activité : artisanat, agriculture, commerce, industrie B 750 collégiens touchés par les reportages Le dacquois Jean-Claude LAVIGNE explique le métier de boucher au micro de la chaîne TV ALEGRIA. déjà les élèves de onze collèges sur la diversité des métiers. Dans ce même esprit, Les routes de l apprentissage organisent cette année des réunions d information auprès de 104 professeurs principaux, pour établir des liens entre nos métiers et les collèges. Dans l enceinte de huit collèges landais, ces L œil sur CRÉDIT D'IMPÔT La loi de programmation pour la cohésion sociale du 18 janvier 2005 prévoit un crédit d impôt en faveur des entreprises employant des apprentis. Le Décret n du 31 mars 2005 précise les conditions d application de ce crédit d impôt. En clair, la mesure s applique immédiatement, sur la base des impôts sur les revenus de l année Combien? x nombre annuel moyen d apprentis. Comment? Sont pris en compte les apprentis dont le contrat a atteint une durée d au moins 6 mois. Cette condition s apprécie au 31 mars de l année n+1, l année n étant celle pour laquelle le crédit d impôt est calculé (tout mois commencé par un apprenti est comptabilisé comme mois complet). Tous les apprentis remplissant cette condition seront pris en compte pour déterminer le nombre moyen annuel d apprentis de chaque catégorie. Qui? Peuvent bénéficier du crédit d impôt apprentissage toutes les entreprises quelle que soit leur forme juridique (EI, société de capitaux, de personnes ) qui ont clôturé leurs comptes au 31 décembre 2004 et employé au moins un apprenti, pour une période de six mois ou plus, dans la période du 1 er janvier 2004 au 31 mars Pour bénéficier du crédit d impôt apprentissage, les entreprises doivent remplir le formulaire n 2079-A-SD. Elles l annexeront à la déclaration de résultat à adresser au service des impôts dont elles dépendent. Les personnes morales, soumises à l IS, déposeront une déclaration spéciale auprès du comptable de la direction générale des impôts avec le relevé de solde de l exercice. 7 71

7 Actualités 71 8 Démonstration en direct. Apprentissage Orientation métier, destination emploi (suite) moments de rencontre donnent l occasion aux éducateurs de mieux appréhender la réalité de l économie. Ceux-ci découvrent bien souvent que nos métiers débouchent sur un avenir professionnel assuré, la plupart du temps à proximité du lieu d habitation de leurs élèves. Grâce à ces informations, les professeurs de collèges peuvent préparer leurs élèves à mieux tirer profit des visites sur les forums des métiers. Nouveautés 2005 En plus des métiers enseignés dans les sept CFA landais, les forums présentent pour cette édition de nouveaux métiers préparés dans quatre CFA extérieurs au département : toilettage canin bureautique nautisme préparateur en pharmacie métiers de la petite enfance. Au-delà des collégiens transportés par le conseil général, nombreux seront les parents, lycéens et autres publics en quête d une orientation professionnelle qui fréquenteront Les routes de l apprentissage en L accroissement de la fréquentation de nos forums laisse espérer un regain d intérêt manifesté par les jeunes et leur encadrement éducatif pour les métiers. Seule ombre au tableau : certaines classes préparent une liste de questions avec leurs professeurs ; ce sont celles qui tireront le meilleur profit de leur visite. On regrette que toutes les classes n'aient pas la même démarche afin d optimiser l impact de leurs visites. Pour finir, nous rappellerons le soutien de l inspection d académie et du conseil général des Landes qui contribuent sans conteste à la réussite des Routes de l apprentissage. L inspectrice d académie, Linda SALAMA, exprime d ailleurs ainsi ses encouragements «Je serai toujours aux côtés de celles et ceux qui Nouvelles technologies Nouvel outil : le SMS Le SMS est un outil de communication rapide, efficace et adapté au mode de vie actuelle. Il vient compléter la mise en ligne sur de la bourse d apprentissage. Déjà, plus de 90% des jeunes inscrits dans la bourse d apprentissage Toiletteur canin et professionnel du nautisme débarquent en 2005 sur le salon. Les routes de l'apprentissage RRRRRRRR en chiffres B 7 CFA landais B 4 CFA hors du département B 50 métiers en démonstration B 38 collèges participants (sur 42 collèges landais, publics et privés) B 1544 élèves et 106 professeurs accueillis B +17% de fréquentation par rapport à 2004 défendent l égalité de chacune des filières de formation. Je souhaite à tous une belle réussite dans leur projet professionnel». La conseillère générale chargée du commerce et de l artisanat, Isabelle CAILLETON, se fait quant à elle le porte-parole d Henri EMMANUELLI pour rappeler «l attachement du conseil général des Landes à la formation des jeunes. L artisanat sait évoluer et prend désormais en compte les techniques modernes. Vous fournissez tous ensemble un travail important pour séduire aujourd hui les jeunes gens. Espérons que demain ils deviennent salariés dans l artisanat ou bien reprennent une entreprise artisanale à leur compte» B disposent d un numéro de téléphone portable. Ils seront désormais informés par ce moyen de toute nouvelle offre d apprentissage pouvant les concerner. Artisans à la recherche d un apprenti, contactez-nous d urgence B

8 Actualités Entreprise Gagnez du temps Professionnels, votre temps est précieux. Aussi, la Poste vient de créer à votre intention la carte PROS. Alors renseignez-vous et gagnez du temps avec cette carte qui vous permet notamment de réduire votre délai d attente au guichet. Gratuite, la carte PROS vous simplifie la vie. Déjà, vous gagnez du temps au moment de la commande de vos produits courants. Désormais, muni de votre sésame, vous pouvez commander par télécopie auprès du bureau de Poste choisi. Ensuite, vous gagnez du temps au moment du retrait de votre commande. Un conseiller vous contacte pour convenir avec vous d un rendez-vous pour venir retirer vos produits. Là, un passage prioritaire au guichet professionnel de votre bureau de Poste vous est réservé. Un service complémentaire étend les fonctions initiales de cette carte : le service + de la carte PROS. Il simplifie la gestion de vos achats. Par exemple, et sous certaines conditions, vos achats au guichet sont facturés non plus à chaque visite, mais en fin de mois. Un engagement de dépenses de 100 HT minimum lors de chaque achat est cependant nécessaire pour bénéficier du paiement en fin de mois. Mais vous déterminez vous-même la fréquence de vos achats et vous bénéficiez de cette prestation quel que soit le montant annuel de vos dépenses. Didier DUPRAT, torréfacteur à Mont-de-Marsan, témoigne. «J ai adopté la carte PROS en début d année. Depuis, expédier mon courrier, mes colis etc. est moins contraignant car je trouve un agent de La Poste toujours disponible au guichet des professionnels» Il ajoute : «Je trouve intéressant qu un service public accorde quelques privilèges à ses clients professionnels. En effet, je préfère consacrer plus de temps à mes clients dans ma boutique qu à attendre mon tour dans une file d attente à La Poste. Je suis donc satisfait». Alors, n attendez plus et emboîtez le pas aux artisans et commerçants landais qui utilisent déjà les services de la carte PROS. Renseignez-vous auprès de votre bureau de poste B Contact Patricia METAIS L œil sur SOUS-PRÉFECTURE Natif du Périgord, Jacques DELPEY a pris ses fonctions de sous-préfet de l arrondissement dacquois le 22 mars. En provenance d Istres, il succède à Patrick FERIN promu secrétaire général de la Loire à Saint- Etienne. Agé de 54 ans, cet énarque multipliera ses missions partout en France et Outre-Mer avant de rejoindre son sud-ouest natal avec ravissement. Corridas, chasse, pêche, et surtout rugby, figurent en effet parmi ses passe-temps favoris. BISCARROSSE Le 17 mars, la ville de Biscarrosse a organisé son forum pour l emploi saisonnier. 500 demandeurs d emplois fréquenteront les 24 stands des entreprises du canton. Au bilan de cette journée, quelque 300 entretiens d embauche et des périodes d essai. La chambre de métiers et de l artisanat était présente pour renseigner et orienter les visiteurs vers des perspectives d emploi dans nos métiers. 9 71

9 Actualités Pour réduire au maximum l'impact de leurs activités sur l'environnement, les professionnels de l'automobile s'engagent. Du 30 mai au 5 juin 2005, le ministère de l écologie et du développement durable veut mobiliser la France entière autour du développement durable. D où une semaine pleinement consacrée à ce nouveau concept. D ailleurs, qu est-ce que le développement durable? Le développement durable place l homme au cœur de trois enjeux interdépendants : le respect de l environnement, la solidarité et la croissance économique. Il s agit d adopter de nouveaux modes de production et de consommation de biens et de services, dépourvus de tout danger pour l évolution de notre société et la vie sur Terre. En résumé, les chefs d entreprise doivent produire, les clients doivent consommer, en ayant à l esprit un plus grand respect pour l'environnement. La CMA et les entreprises artisanales sont au plus haut point concernées. Effectivement, toutes les actions menées par l établissement consulaire auprès de ses entreprises pour organiser l enlèvement et le recyclage des déchets s inscrivent pleinement dans le champ d action du développement durable. Développement durable Respectons la planète Prenons pour exemple le secteur automobile. 110 réparateurs automobile adhérent déjà à l opération de gestion collective des déchets dans les garages, baptisée Défi de l environnement. Lundi 30 mai à la CMA à Mont-de-Marsan, ces adeptes du développement durable recevront leur kit de communication. Soit deux affiches : l une pour sensibiliser leur clientèle en zone d accueil, l autre pour sensibiliser leurs salariés en zone atelier. L occasion de s inscrire dans l actualité de la semaine du développement durable et de clôturer ainsi cinq réunions organisées du 27 janvier au 24 février Défi de l environnement Concrètement, l opération Défi de l environnement vous apporte de nombreux avantages. Déjà, vous éliminez vos déchets conformément à la réglementation en vigueur, en faisant appel à un collecteur ou une plate-forme de regroupement conventionnée. Important : vous percevez une subvention de 50% de l agence de l eau Adour Garonne sur le coût de collecte, de transit et de traitement de vos déchets dangereux. En pratique, la subvention de 50% s applique à un montant plafonné, défini par code filière de conditionnement. Elle est valable sur les 10 premières tonnes (t) de déchets générés par an et par entreprise. Ensuite, participer à une opération collective est bien plus simple que continuer, seul, à faire collecter vos déchets. Vous disposez enfin d outils de communication pour valoriser votre engagement auprès de votre clientèle B Code Intitulé Montant filière plafonné ( par t) 44 Produits toxiques en conditionnement inférieur ou égal à 100 litres Déchets toxiques en conditionnement supérieur à 100 litres et inférieur ou égal à 220 litres Déchets toxiques en conditionnement supérieur à 220 litres et inférieur ou égal à 1000 litres Déchets toxiques en petite quantité collectés en vrac Déchets toxiques souillés sans conditionnement 600

10 Actualités Démarche commerciale Arnaque à la pub Acheter de l espace publicitaire pour promouvoir votre entreprise, vos produits ou vos services? Oui. Mais n achetez pas n importe quoi à n importe qui. Et réglez votre facture uniquement sur présentation du support de communication réellement imprimé. Votre interlocuteur cherche à vous séduire par des promesses mirifiques sur la pertinence de votre investissement publicitaire? Votre téléphone sonne intempestivement? Au bout du fil, le correspondant vous presse? Il vous accorde «à titre tout à fait exceptionnel» une remise commerciale alléchante? Ces indices-là doivent aussitôt éveiller vos soupçons et alerter votre méfiance. Rencontre Février 2004, Jean-Marc JALLET s installe à Montde-Marsan. Il spécialise son activité dans les travaux de finition, tous corps de métiers confondus. Faire de la publicité lui paraît naturel en démarrant une activité professionnelle. «Je ne me suis pas méfié car il s agissait d un numéro hors série d un support baptisé Pompiers magazine Contact» avoue tout penaud notre artisan confiant. Il poursuit, comme pour expliquer sa crédulité a posteriori «de plus, les sapeurs pompiers m inspirent un tel respect que je n ai pas imaginé une seconde qu un malfrat utilise la cote de popularité que ces professionnels inspirent naturellement». Il deviendra pourtant l une des innombrables victimes de bureaux spécialisés en tous genres surtout spécialisés en vente d espace publicitaire par téléphone. Il règlera la facture à la réservation de l espace publicitaire. Le magazine ne paraîtra jamais. Aussi, nous vous invitons à réfléchir à deux fois avant de décider d investissements publicitaires dans des guides commerciaux et autres recueils d entreprises non officiels. La direction départementale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes peut vous renseigner sur ces pratiques B Contact DDCCRF L œil sur FAITES DE LA CRÉATION Les journées de la création et de la reprise d entreprise, intitulées Faites de la création, reviennent dans quatre villes du département. Chacune des rencontres se déroulera de 14h à 17h : mardi 31 mai, au casino à Hossegor, mercredi 1 er juin, à l'hôtel Splendid à Dax, jeudi 2 juin à l auberge landaise à Mont-de-Marsan et vendredi 3 juin au centre Latécoère à Biscarrosse. Créateurs et repreneurs, mais aussi candidats à la cession de votre entreprise, rendezvous ces quatre jours pour trouver auprès de partenaires de l entreprise, ainsi que sur les espaces d accueil des deux chambres consulaires organisatrices (CMA et CCI), des conseils personnalisés. Ces journées réunissent banquiers, organismes de garantie, professions libérales (notaires, comptables, avocats), assureurs, agences immobilières, EDF, etc. Une mini-conférence vous expliquera comment optimiser votre performance commerciale, vos ventes et vos résultats. Concours M.O.F. Jusqu'au 31 décembre! Photo archives 2004 Les inscriptions au XXIII e concours des Meilleurs Ouvriers de France sont ouvertes jusqu au 31 décembre. Toute personne alors âgée de 23 ans au moins peut déposer sa candidature pour ce titre dont les épreuves sont attendues début SOCIÉTÉ DES MEILLEURS OUVRIERS DE FRANCE Si le concours reste fidèle à nos métiers traditionnels, il évolue heureusement avec son temps. Plus de 180 métiers intègrent maintenant les métiers du futur, ceux des technologies nouvelles comme l imagerie numérique, la gravure sur machine à commande numérique, ou bien encore les métiers de l audiovisuel. Les professionnels évoluant dans les métiers suivants peuvent concourir au titre : métiers de bouche, du BTP et du patrimoine architectural, de l audiovisuel, de l habitation (travail du textile et du cuir, du bois, des métaux), métiers des structures métalliques, de l industrie, de la terre et du verre, du vêtement et ses accessoires, de la coiffure et de l esthétique, de la bijouterie, des techniques de précision, de la gravure, de la communication, de l art des jardins et des fleurs, des services et les métiers liés à la musique ou bien aux animaux B Contact Chantal PERRON-MUL Claude LAC

11 Actualités Flash fiscal et social 4x4 pick-up et TVA La déduction de la TVA existe sur un véhicule de type 4x4 pick-up à condition que celui-ci dispose uniquement de deux sièges ou d'une banquette à l avant. Ou bien avec une cabine approfondie dans laquelle se fixent, en plus des deux sièges ou de la banquette avant, des strapontins destinés à un usage totalement occasionnel. Sont donc exclus de la déduction de la TVA les pick-up qui comptent 4 à 5 places hors strapontins. Ce sont là souvent des pick-up à double cabine. B Protection sociale Le guide 2005 est arrivé Conçu par les trois régimes obligatoires de protection sociale des professions indépendantes, AVA (Assurances vieillesse des artisans), CANAM (Assurance maladie), ORGANIC (Assurances vieillesse des commerçants) et les URSSAF, ce guide dresse un panorama complet et exhaustif de la protection sociale des créateurs d entreprise. Il passe en revue les formalités à accomplir telles que choix du statut juridique et du régime de protection sociale, choix du statut fiscal, enregistrement de l entreprise. Il aborde également différents aspects de la protection sociale : régimes obligatoires de sécurité sociale, calcul et paiement des cotisations en début d activité, puis en régime de croisière, aides aux salariés ou aux chômeurs créateurs d entreprise, prestations et protection sociale du conjoint. Cette 4 e édition du guide est disponible gratuitement sur simple demande auprès de votre chambre de métiers et de l artisanat ou bien auprès de chaque organisme partenaire ou en téléchargement sur leur site : B Chocolat et TVA Le taux réduit de TVA à 5,5% s étend désormais à l ensemble des produits relevant de la catégorie Chocolat noir. Ceci, quels que soient la présentation ou le conditionnement de ces produits : tablettes, moulages de sujets en chocolat noir exclusivement. (Mais attention, dès l instant où vous garnissez votre pièce en chocolat noir, cette prestation appelle un taux de TVA à 19,6%). Notez bien que selon l instruction du 28 janvier 2005 se référant au décret du 29 juillet 2003, plusieurs catégories de chocolat n ouvrent pas droit à la réduction de TVA à 5,5% : le chocolat au lait, le chocolat blanc, le chocolat fourré, le chocolate a la taza, le chocolate familiar a la taza et les bonbons de chocolats ou praline B Cotisations FNGS Le taux de la cotisation du Fonds national de garantie des salaires (FNGS) baisse. Jusqu alors de 0,45%, ce taux est ramené à 0,35% depuis le 1 er avril B Pièce en chocolat présentée en octobre 2002 au brevet technique des métiers sur le thème du cirque

12 Elections Une nouvelle équipe Marcel LARCHÉ, élu président Dossier Les élections des chambres de métiers et de l artisanat se sont déroulées du 17 février au 9 mars 2005 par correspondance, partout en France. Dans notre département, trois listes se disputaient la faveur des électeurs : l UPA (Union professionnelle artisanale), la FFB (Fédération française du bâtiment) et le CIDUNATI (Confédération intersyndicale de défense et d union nationale d action des travailleurs indépendants). Retour sur ces élections qui consacrent vingt et un nouveaux élus sur les trente-six élus du conseil d administration

13 Dossier Elections Une nouvelle équipe Ce vote aboutit à l élection de trente-six administrateurs, dont vingt-quatre forment le collège des activités et douze le collège des organisations professionnelles. Au soir du 14 mars, le dépouillement en préfecture permettra d afficher un score de trente et un sièges pour l UPA, trois pour la FFB et deux pour le CIDUNATI. L UPA remporte les vingt-quatre sièges du collège des activités. Concernant le collège des organisations professionnelles (vote à la proportionnelle), l UPA remporte sept sièges ; la FFB truste trois sièges et le CIDUNATI voit deux de ses adhérents entrer au conseil d administration de la chambre de métiers et de l artisanat. La participation dans les Landes affiche un taux de 28,5 %. Le secteur de l alimentation affiche le taux le plus élevé (31,50 %), contre le secteur de la fabrication où il est le plus faible (22,50 %). Collège des activités 8 UPA 5 UPA De gauche à droite debout : José VALLERY (charpentier à Onard), Philippe AURENSAN (maçon à Roquefort), Philippe LASSALLE (plombier à Mont-de-Marsan), Jean-Louis SAUBUSSE (maçon à St-Pierre du Mont), Michel CASSEN (peintre en bâtiment à Pontonx s/l Adour). De gauche à droite assis : Jean-Jacques CUBILIER (charpentier à Mezos) et Philippe DUCOURNEAU (menuisier à Mugron). Absent sur la photo Philippe PELLARINI (maçon à Aire s/l Adour). De gauche à droite debout : Guy PENDANX (ferronnier à Pouillon), Marc GAILLARD (électricien à Onesse et Laharie). De gauche à droite assis : Cathy BLANC (fabrication de faïence à Cazères s/l Adour), Dominique LABEYRIE (serrurier à BEGAAR). Absent sur la photo Jean-Paul CLEDES (électricien à Duhort Bachen). 4 UPA De gauche à droite : Hervé GUILLERM (boulanger à Parentis-en-Born), Delphine CARRERE (pâtissière à Hagetmau), Jean-René LABAT (boulanger à Soustons), Jean-René DESCOUBES (pâtissier à Tartas). 7 UPA De gauche à droite : Michel BEYRIS (réparateur auto à St-Vincent-de-Paul), Annie BARANTIN (coiffeuse à Mimizan), Philippe RETOURS (tapissier décorateur à Dax), Catherine DUBOSCQ (coiffeuse à Mont-de-Marsan), Bernard WENDERBECQ (ambulancier à Soustons), Françoise DENIS (photographe à Mont-de-Marsan), Daniel BOURDENX (taxi à Dax)

14 7 UPA 3 FFB Collège des Organisations professionnelles Premier rendez-vous pour les trentesix artisans élus : l assemblée générale constitutive le 4 avril. 2 CIDUNATI Pierre SOUBELET, préfet des Landes, installera d abord officiellement l assemblée. Puis celle-ci procède à l élection de son bureau et met en place les cinq commissions nécessaires à son fonctionnement légal : finances, affaires économiques, formation De gauche à droite au 1 er rang : Gilles GUILLAUME (maçon à St- Paul-lès-Dax), Patrick LALANNE (peintre en bâtiment à Dax), Marcel LARCHE (boulanger à Biscarrosse), Jean-Noël LABEQUE (boucher à Léon), Yvan CAIGNIEU (réparateur auto à Mimizan), Jean-Claude DARRAMBIDE (maçon à Tartas). De gauche à droite au 2 e rang : Yves FRESQUET (boulanger pâtissier à Roquefort), Jean-Pierre MESMER (boucher à Gamarde-les-Bains), Bernard FARTOUAT (maçon à Sort en Chalosse). De gauche à droite au 3 e rang : Marc VERNIER (installateur de piscines à Léon), André TOGNIOTTI (taxi à Parentis-en-Born),Christian BARSACQ (menuisier à Soustons). Assemblée générale constitutive Marcel LARCHÉ, élu président Bureau professionnel, appel d offres et métiers d art. Seul candidat à la présidence : Marcel LARCHÉ. Il obtiendra trente-deux suffrages sur trente-cinq (un absent). Il est élu avec panache président de la chambre de métiers et de l artisanat des Landes. Marcel LARCHÉ, président Patrick LALANNE, 1 er vice-président Yvan CAIGNIEU, 2 e vice-président Jean-René DESCOUBES, 3 e vice-président Philippe LASSALLE, trésorier Jean-Claude DARRAMBIDE, trésorier adjoint Philippe RETOURS, secrétaire Philippe AURENSAN, 1 er secrétaire adjoint Bernard FARTOUAT, 2 e secrétaire adjoint Jean-Pierre MESMER, 3 e secrétaire adjoint. Aux côtés des dix membres du bureau, nous apercevons le préfet Pierre SOUBELET et le secrétaire général, directeur des services, Adolphe MUL. Félicitations et au revoir Le 31 mars, le président Jean-Claude BATS a reçu à l école professionnelle des métiers de nombreux invités au premier rang desquels le préfet Pierre SOUBELET, la conseillère générale déléguée au commerce et à l artisanat Isabelle CAILLETON, le directeur des services fiscaux Bernard MONCERE, les maires des villes de Mont-de-Marsan et Dax, Philippe LABEYRIE et Jacques FORTÉ etc. Ce jour-là, vingt récipiendaires recevront les félicitations de l artisanat, soit la plus haute distinction dans le secteur des métiers : la médaille de la reconnaissance artisanale. Une belle soirée pour dire «au revoir» au président Jean-Claude BATS. Dossier A retenir STATISTIQUES 28,50%, taux de vote dans les Landes (contre 25,5% en 1999) dont : 31,65% dans l alimentation 29,19% dans le bâtiment 28,61% dans les services 22,30% dans la fabrication A France Bleu Gascogne, émission "La place est libre" le 18 mars dernier. 23,80%, taux de vote en France (contre 25% en 1999), ce qui place les Landes au 46 e rang du taux de participation national sur 106 établissements consulaires et au 2 e rang du taux de participation aquitain. ALAIN GRISET Président de la CMA du nord, Alain GRISET est réélu président de l APCM (Assemblée permanente des chambres et métiers et de l artisanat) le 20 avril. C est une assemblée permanente largement renouvelée qui vient de se réunir puisque 51 présidents des chambres régionales et départementales participaient pour la première fois à l instance nationale du réseau. Les récipiendaires Michel AIME, Jean-Claude BATS, Jean-Jacques BAUMANN, Michel BELLIARD, André BERNEDE, Michel BEYRIS, Jean-Claude DARRAMBIDE, Christian DARRIEUMERLOU, Georges DAUGE, Jean-René DESCOUBES, Bernard FARTOUAT, Jean-Luc GOUBIE, René JUYON, Charles LALANNE, Jean-Michel LAPRADE, Marcel LARCHE, Gilbert MALARD, Jean-Bernard MENARD, Michel NASSIET et Maryse PEPAY

15 Dossier Ce 4 avril, jour d assemblée générale constitutive, Marcel LARCHÉ prononce son discours de candidat à la présidence. Quelques extraits. Aussitôt l'assemblée terminée, le président et son 1 er vice-président rencontrent les journalistes. «Mon souhait est de réussir avec tous mes collègues élus. L avenir passe obligatoirement par la formation ; les effectifs d apprentis formés aux métiers de l artisanat doivent donc progresser constamment. Ces jeunes qualifiés pourront ensuite devenir des femmes et des hommes aux qualités irréprochables.» Marcel LARCHÉ continue son discours : «Le rapprochement avec les autres chambres consulaires sera poursuivi car sur de nombreux sujets l artisanat ne peut se battre seul. Avec le soutien de tous mes collègues, mon investissement personnel sera de tous les instants dans l intérêt de la chambre de métiers et de l artisanat, dans l intérêt des artisans eux-mêmes forcément. L artisanat landais doit être fort, mobilisateur. Il doit se faire entendre. Je m engage à mettre en œuvre toutes les décisions que les Premiers discours membres du bureau et moi-même déciderons au fil de la mandature qui s engage aujourd hui.» En clôture d assemblée, le nouveau président LARCHÉ remerciera encore ses collègues de l avoir porté à la tête de la chambre de métiers et de l artisanat des Landes. Il mettra tout en œuvre pour sans cesse leur donner satisfaction, dans la concertation et la transparence. Il poursuit : «Je considère que désormais une nouvelle équipe est née, composée de trente-six élus et non de trente et un. Aujourd hui, la campagne électorale finie, j ai conscience que nous partageons tous le même point de vue sur les sujets essentiels. Tous ensemble, nous allons nous battre pour faire valoir nos idées. Les actions en cours et celles qui seront engagées demain pourront alors aboutir positivement. Je compte en effet poursuivre, et même intensifier, toutes les actions déjà entreprises par la chambre de métiers et de l artisanat jusqu à aujourd hui. Je souhaite défendre ardemment les valeurs inhérentes à chacun de nos métiers. En matière d équipement commercial, je ferai en sorte que notre position soit mieux respectée. Je veillerai bien évidemment au bon déroulement de l action d envergure engagée en fin d année 2004 sur la transmission d entreprise : une opération déterminante pour l avenir de nos métiers. Mais je souhaite également que mes collègues et moi soyons consultés sur tous les sujets qui touchent directement ou indirectement nos entreprises. Je citerai entre autres sujets : la gestion des déchets et plus globalement la pollution, les infrastructures de communication (routes, autoroutes, chemins de fer), sans oublier les infrastructures d accueil de nos entreprises dans les villes et villages. Notre secteur devra également donner son avis sur les liaisons telles que Internet et le haut débit car de plus en plus d artisans sont informatisés et travaillent avec les nouvelles technologies. Enfin, je n oublie pas l image des Landes qu il faut travailler avec tous les responsables landais ainsi que le tourisme dont les retombées économiques sur certaines entreprises artisanales sont intéressantes. Ce sont autant de sujets qu il ne faut pas subir». Enfin, Marcel LARCHÉ remerciera son prédécesseur, Jean- Claude BATS, avec qui il a travaillé cinq ans durant au sein du bureau. «Jean-Claude BATS a su établir une bonne communication entre élus et donner l impulsion nécessaire à notre établissement pour franchir une étape importante dans son développement». En conclusion, le préfet Pierre SOUBELET félicitera le président Marcel LARCHÉ et tous les membres de son bureau. Il les assurera du soutien des services de l Etat car, dit-il «Votre chambre de métiers et de l artisanat bénéficie d une bonne image. C est un établissement bien géré avec lequel j apprécie de travailler. Les bases sont solides et le président BATS a largement contribué à ce résultat-là. Je suis heureux de voir que l artisanat est bien représenté et mon soutien vous est acquis» B Marcel LARCHÉ vient d'être élu président

16 Economie Le Grand Mail, à Saint-Paul-lès-Dax, sur une surface de vente de m 2, vise à freiner l'évasion commerciale vers le sud du département et vers l'espagne. Votre chambre de métiers et de l artisanat présente les chiffres clés des actions menées par son service économique durant l année Ce millésime économique se distingue principalement par un afflux de candidats à la création d entreprise et par le lancement de l opération soutenue par le conseil général sur la transmission et la reprise d entreprise. Les entreprises se forment à la sécurité alimentaire. Bilan d'activité 2004 Sur tous les fronts Rappelons que les antennes de Biscarrosse et de Labenne poursuivent leur développement. Enfin et toujours, la maison des artisans veille à maintenir un équilibre de l équipement commercial entre les centres villes ou centres bourgs et leurs périphéries. Retenons ces actions phares et chiffres clés. Création reprise Dans le prolongement de l année 2003, la CMA accueille et accompagne en 2004 un plus grand nombre de porteurs de projets créateurs et repreneurs d entreprise. Cette tendance rassure et confirme la bonne tenue de l activité économique de l artisanat landais avec, cette année encore, un solde positif de 89 entreprises, soit plus de 200 nouveaux emplois créés. B 715 immatriculations B 626 radiations B 822 entretiens individuels (+30%) B 38 réunions d information pour 427 stagiaires (+26%). B 25 stages de préparation à l'installation pour 364 stagiaires (+20%). B 25 chefs d entreprise reçoivent près de de subventions au titre de la Dotation Nouvel Entrepreneur malgré la chute des fonds européens. B 49 dossiers ACCRE. Transmission Le fichier des cédants compte 190 affaires, dont 65 nouvelles affaires en B 76 visites et 36 transmissions d entreprises se réalisent. B 103 annonces Internet dont 65 sur Suivi B Plus de 125 visites et un taux de pérennité global de 94% des entreprises créées et suivies depuis Formation continue B 77 stages gratuits pour 759 stagiaires (+23%) Qualité, sécurité, innovation B 16 entreprises s initient aux démarches qualité. B 40 entreprises se forment à la sécurité alimentaire. B 20 entreprises mettent en place le registre TPE CRAMA pour gérer la sécurité. B 50 entreprises installent le document unique de Prévention des risques professionnels. B 2 entreprises font aboutir leur projet d innovation par un marquage CE. B 9 entreprises sont candidates au concours Innover pour gagner, remporté par Joël CANICAS installé à Vieux- Boucau. Environnement B 5 actions collectives portent sur l enlèvement des déchets dans les secteurs de l automobile, pressing, photographie, peinture et imprimerie. Les entreprises adhérentes obtiennent jusqu à 50% de remise sur le coût de la collecte et du traitement de leurs déchets. B 11 entreprises bénéficient d un diagnostic environnemental individuel. B 364 créateurs sont sensibilisés à la gestion environnementale. Commercialisation B 821 entreprises sont en relation avec un conseiller pour un appui à la commercialisation. B 5 entreprises sont conseillées sur leurs exportations. B 73 entreprises adhèrent au fichier IPAGA (Inventaire du patrimoine artisanal et gourmand d Aquitaine). B 76 entreprises participent à des expositions métiers d art, de meilleurs ouvriers de France et autres. B 29 entreprises renouvellent leur participation à la Route des métiers d art. Anne-Marie MEOULE, installée à St-Paul en Born, reçoit le prix départemental SEMA dans les métiers de la conservation et de la restauration du patrimoine

17 Economie Développement territorial Trois assises de l artisanat : en Pays Adour Landes Océanes, sur la Communauté d agglomération du Marsan et en Pays Landes Nature Côte d Argent clôturent deux années de travail Le schéma départemental d équipement commercial, tant attendu, existe depuis le 30 novembre dernier. Nous espérons que 2005 saura tirer profit de ce document car 2004 continue à creuser le déséquilibre entre commerces de proximité et grande distribution m 2 supplémentaires sont encore à déplorer. des groupes leaders artisans. Au total, 4055 entreprises sont sollicitées en 2004 pour propo- Grandes surfaces Le déséquilibre se creuse : m 2 Le préfet du département, Pierre SOUBELET, aura largement contribué à la naissance de ce nouvel outil de décision. En effet, le schéma départemental d équipement commercial réalise un diagnostic réel, une photographie précise de l équipement commercial landais (voir colonne de droite). Ce document doit éclairer les membres de la CDEC (Commission départementale d équipement commercial) lorsque ceux-ci accordent ou refusent aux grandes et moyennes surfaces du département une création ou ser des mesures en faveur de l artisanat B extension de leur surface de vente supérieure à 300 m 2. Or, les votants semblent pour l instant bouder cet outil. La CMA, quant à elle, instruit ses dossiers sur les bases des préconisations du schéma départemental d équipement commercial. Le rôle de votre chambre consulaire est bien de défendre vos intérêts. En prononçant 16 votes négatifs sur les 21 dossiers instruits, la défense de l artisanat aura été très remarquée durant cette année 2004 B Echos éco... LA CDEC EN CHIFFRES : 21 dossiers instruits par la CDEC en La CMA prononce un vote défavorable dans 16 dossiers, un vote favorable dans 4 dossiers et s abstient sur 1 dossier. Autorisation pour m 2 de surfaces de vente supplémentaires, soit 81% des surfaces demandées. LE SCHÉMA DÉPARTEMENTAL : ce document affiche des moyennes d équipement commercial par secteur d activité et pour 1000 habitants. 404 m 2 dans les Landes contre 285 m2 au plan national dans l alimentaire ; 152 m 2 contre 125 m 2 au plan national pour la maison ; 331 m 2 contre 240 m 2 au plan national pour le bricolage et jardinage ; 57 m 2 contre 47 m 2 au plan national pour les loisirs. A l inverse, l équipement landais est déficitaire dans les produits liés à la culture et à la personne (habillement notamment) : 55 m 2 contre 62 m 2 au plan national. Le schéma confirme l explosion de la grande distribution landaise : l offre commerciale est «largement surdimensionnée huit mois de l année» en prévision de l afflux touristique estival. Commune Enseigne Classe Création Extension Transfert Avis CMA Avis CDEC Biscarrosse Michigan Bazar non spécialisé 600,00 NON OUI Castets Intermarché Supermarché 1 211,00 NON OUI Castets Intermarché Station service 160,00 NON OUI Cauneille Intermarché Supermarché 360,00 NON OUI Dax Foir fouille Bazar non spécialisé -185, ,00 OUI* OUI Dax Leclerc Espace culturel 950,00 OUI* OUI Labrit Ecomarché Alimentaire 800,00 NON OUI Labrit Ecomarché Station service 105,00 NON OUI Linxe Leclerc Supermarché 1 040,00 NON NON*** Linxe Leclerc Station service 203,11 NON NON Parentis en Born Intermarché Supermarché 610,00 NON OUI Parentis en Born Gedimat Bricolage, matériaux 1 274,00 NON OUI Pomarez Maïsadour Bricolage-jardinerie 991,00 509,00 OUI* OUI Rion des Landes Proxi Super Station service 75,00 0,00 0,00 ABSTENTION OUI Saint-Avit Lapeyre Equipement durable de la maison 900,00 NON OUI Saint-Sever Intermarché Supermarché 812,00 NON OUI Sarbazan Maïsadour Bricolage-jardinerie 905,00 295,00 NON OUI St-Paul-lès-Dax Le grand Mail** Ensemble commercial 0,00 0,00 0,00 OUI* OUI Tartas Netto Alimentaire 600,00 NON OUI Yzossse Vétimarché Equipement de la personne 999,00 NON NON * Accord de l association des artisans et commerçants de la commune ** Ce projet représente un regroupement de deux projets commerciaux pour lesquels la CDEC a voté favorablement en *** La commission nationale d équipement commercial a accepté le projet 19 71

18 Economie La CDC des Grands Lacs regroupe les communes de Biscarrosse, Gastes, Parentis-en-Born, Sainte-Eulalie-en-Born, Sanguinet et Ychoux. 413 artisans, 36 conjoints collaborateurs et 60 apprentis évoluent sur ce territoire. Le développement économique se situe au cœur des missions des établissements publics de coopération intercommunale. Consciente de ce rôle majeur, la Communauté de communes (CDC) des Grands Lacs demande en 2004 l expertise des chambres consulaires pour réaliser une étude économique sur son territoire. CDC des Grands Lacs Une expertise optimiste! Le rendu officiel de ce plan de développement économique interviendra début juin dans les locaux de la CDC, à Parentis-en-Born. Quatre axes stratégiques se dégagent d ores et déjà de ce diagnostic et apparaissent comme autant d enjeux pour le développement de ce territoire. Nous pourrions résumer ces enjeux sous le sigle ADOP : Aménagement Développement Organisation Promotion Il s agit d'abord d Aménager le territoire pour un développement économique durable, en organisant une offre adaptée d espaces économiques pour accueillir les entreprises. L objectif est ainsi de créer les conditions du Développement du tissu économique en confortant les secteurs clés et en favorisant l émergence de nouvelles activités. La poursuite de ces objectifs appelle assurément une Organisation de la CDC et l affirmation d un esprit communautaire. Enfin, le développement économique doit être un outil de Promotion du territoire. La détermination de ces enjeux ne constitue pourtant pas une fin en soi. L étude débouche sur des propositions d opérations concrètes, lesquelles feront appel à des cofinancements Etat, région, département. En pratique, citons parmi les opérations suggérées la mise en place d une charte territoriale d accueil des entreprises, l installation de pépinières d entreprises, un programme de promotion économique de la CDC (exemple : dynamisation de son site Internet), un annuaire des entreprises ou bien encore une étude de faisabilité pour un groupement d employeurs. Grâce à cette étude, la CDC des Grands Lacs souhaite être acteur de son développement et non le subir B Marchés publics La dématérialisation progresse Marchés publics Les marchés publics peuvent apporter un supplément significatif d activité aux entreprises. C est le constat dressé par tous les groupes d artisans leader qui participent depuis trois ans à la réalisation des chartes territoriales de développement de pays ou de communauté d agglomération. Dans le même temps, ces artisans soulignent aussi «le manque d information et de sensibilisation qui sont un frein à une meilleure considération des entreprises dans les programmes locaux de travaux». Pour répondre à ces attentes, la CMA des Landes a organisé pour les artisans du bâtiment trois réunions d information les 12, 19 et 21 avril, respectivement à Mimizan, Soustons et Mont-de-Marsan. L occasion pour l ALPI (Agence landaise pour l informatique) de faire découvrir les modalités d accès aux marchés publics sur ainsi que la signature électronique. Quant aux entreprises désireuses d accéder aux marchés publics publiés par la ville de Dax, la plate-forme retenue pour héberger les procédures de marchés publics s intitule B Contact Jean-Marc CAZEAUX

19 Economie Métiers d'art Métiers de la tradition à l'honneur Pour reconnaître et récompenser les professionnels de talent, le prix départemental SEMA (Société d encouragement aux métiers d art) encourage en 2005 les métiers de la tradition où s épanouissent l authenticité, la création et l excellence des savoir-faire. Peuvent concourir les professionnels consacrant tout ou partie de leur activité à la réalisation d objets d art traditionnels de qualité, en petite et moyenne série, et selon le respect des matériaux et des techniques traditionnelles. On appelle objet d art traditionnel «tout objet à vocation utilitaire et/ou décorative réalisé selon les techniques et dessins hérités du passé». Cathy BLANC remporte le prix SEMA 2002 des métiers de la tradition avec sa reproduction de faïence de Samadet du XVIII e siècle "L'oiseleur et l'amour". Un jury départemental, présidé par le préfet des Landes et composé de personnalités des milieux professionnels, artistiques et culturels, statuera selon trois critères essentiels : la qualité de l œuvre réalisée, la qualité du dossier présenté et le dynamisme de l entreprise. Le lauréat départemental sera ensuite présenté au concours régional. Les professionnels intéressés peuvent dès maintenant retirer leur dossier de candidature et le règlement du concours auprès de nos services. Pour ensuite retourner leur dossier complété avant le 17 août 2005, dernier délai B Contact Jean-Marc CAZEAUX Cathy Blanc Echos éco... TOURISME & ARTISANAT Dans le cadre du projet européen Interreg, la Confédération régionale des entreprises aragonaises et les CMA des régions Auvergne, Aquitaine, Limousin et Midi-Pyrénées vous invitent à découvrir un patrimoine culturel vivant constitué d un réseau de 258 entreprises artisanales. Ces entreprises, identifiées par le logo Tourisme et artisanat, vous proposent une offre touristique nouvelle. Notamment des visites animées, des démonstrations, des dégustations, voire même parfois, de véritables stages d apprentissage de leur savoir-faire. Un magazine luxueux présente ces artisans prêts à vous faire partager leur passion. Il est disponible auprès de nos services sur simple demande à Mont-de- Marsan, Dax, Biscarrosse et Labenne. Dans quelques jours, le guide sera mis à la disposition de tous dans les offices de tourisme du département. Vous pourrez également très bientôt consulter le site : www. tourismeetartisanat. com. Bonne visite! Dinandier, un métier rare. Se balader cet été En 2005 dans les Landes, les artisans créateurs vous accueillent sur des expositions exclusivement réservées aux métiers d art et de création. Chacun pourra apprécier le poids culturel et le dynamisme de ces professionnels passionnés qui participent au maintien et au développement de savoirfaire rares. B les 11 et 12 juin : Les Uchartis - exposition La belle ouvrage, salle des fêtes à UCHACQ et PARENTIS B les 16 et 17 juillet : Les métiers d art en Armagnac L œil et la main, place Royale à LABASTIDE D ARMAGNAC B du 16 au 18 juillet : Salon des arts du bois, salle d exposition de l office intercommunal de tourisme à MIMIZAN PLAGE B du 13 au 21 août : Les ateliers de l Aiguillerie dans le cloître des Jacobins à SAINT-SEVER B les 17 et 18 septembre : Exposition dans le cadre des Automnales gasconnes au musée des traditions, site Latécoère à BISCARROSSE B du 1 er avril au 14 octobre : exposition permanente au musée de la faïence et des arts de la table à SAMADET (ouverture tous les jours, sauf le lundi, de 10h à 12h30 et de 14h à 18h - accueil de groupes sur rendez-vous) B Vous trouverez sur ce guide Carlos VIEIRA, verrier d art à Pissos, Armand VARAILHON, joailier-bijoutier à Hossegor, Michèle GUINGANT, maître artisan bijoux forgés et émaux à St- Jean-de-Marsacq, Brigitte NOGARO, vitraux d art à St-Paul-lès-Dax, Cathy BLANC, décoratrice en arts de la table à Cazères s/adour, Patrick VERDIER, sculpteur à Gourbera, Charles GARREAU, distillateur à La Bastide d Armagnac, Hervé CARREL, savonnier à Baigts en Chalosse, Delphine CARRERE, pâtissière chocolatière à Hagetmau, Jean DUCOURNAU, conserveur à St-Julien-en-Born, Robert DUPERIER, conserveur à Souprose et Jean-Marie DENIS, pâtissier à Parentis-en-Born, 21 71

20 Economie Les étudiants du lycée Gaston Crampe (cicontre) et Haroun Tazieff (ci-dessous) ont reçu la visite de nos conseillers en reprise d entreprise. La transmission et la reprise de nos entreprises représentent pour l artisanat landais un enjeu économique majeur dans les dix prochaines années. A tel point que nous développons aujourd hui une action innovante auprès des filières de formation de niveau 4, en partenariat avec le conseil général et l inspection académique des Landes : séduire les jeunes futurs diplômés. Transmission reprise Opération séduction Notre démarche fait suite à la convention signée avec notre conseil général le 18 mars Celle-ci prévoit d accentuer le dispositif actuel d aide à la transmission reprise de nos entreprises. Il s agit de sensibiliser les jeunes futurs diplômés aux réelles opportunités de poursuivre une carrière dans nos structures artisanales. S installer avant 40 ans En effet, ces jeunes, pour la plupart âgés de 18 à 25 ans, préparent actuellement un brevet de technicien supérieur (BTS), un diplôme universitaire de technologie (DUT) ou bien une licence professionnelle. Ces formations font d eux des candidats potentiels à la reprise d une entreprise artisanale. C est sûr. Parmi eux, certains choisiront de s installer à leur compte avant leurs 40 ans. Aussi, aujourd hui, l essentiel est de susciter leur curiosité, leur motivation, de développer leur goût d entreprendre. Mais aussi d appuyer peut-être leur intégration à très court terme dans l artisanat. Pour cela, notre établissement communique ses fichiers d entreprise par secteur d activité aux étudiants intéressés. Des études par filière existent. Les statistiques sont éloquentes. Ces outils peuvent simplifier une recherche de stage ou une prochaine candidature à un emploi salarié. Durant ce premier trimestre 2005, notre service économique a rencontré quelque 150 jeunes. Le 20 janvier, une première intervention cible les étudiants en licence professionnelle de Conception et fabrication assistée par ordinateur, au lycée aturin Gaston CRAMPE. Une deuxième rencontre, le 17 mars, permet d informer les étudiants en BTS de la filière bois (production et bâtiment) du lycée saint-paulois Haroun TAZIEFF. Ainsi, en décembre 2005, toutes les classes préparant à un bac professionnel, BTS, DUT ou licence professionnelle auront reçu la visite de nos conseillers en reprise d entreprise. Notre département ne déroge pas aux statistiques nationales : la création d entreprise se porte très bien. Effectivement, 715 entreprises s immatriculent dans les Landes en Au 30 avril 2005, déjà 298 entreprises démarrent une nouvelle activité, contre 272 pour la même période de l année Or, nombre de nos entreprises en bonne santé disparaissent malgré tout chaque année, faute de repreneur. Futurs diplômés Notre établissement consulaire n accepte pas ces fermetures d entreprises. C'est pourquoi il s'emploie à sensibiliser les jeunes futurs diplômés à reprendre une entreprise artisanale. Quantité de places sont à saisir dans la Première entreprise de France. Mais aussi dans la Première entreprise des Landes! B 71 22

UNIR NOS EFFORTS POUR FACILITER L ACCES AU CREDIT BANCAIRE PAR DES CREATEURS D ENTREPRISE ET DES ENTREPRISES SOLIDAIRES

UNIR NOS EFFORTS POUR FACILITER L ACCES AU CREDIT BANCAIRE PAR DES CREATEURS D ENTREPRISE ET DES ENTREPRISES SOLIDAIRES UNIR NOS EFFORTS POUR FACILITER L ACCES AU CREDIT BANCAIRE PAR DES CREATEURS D ENTREPRISE ET DES ENTREPRISES SOLIDAIRES Convention de partenariat entre la Fédération Bancaire Française et France Active

Plus en détail

Dossier de presse. Élections aux chambres de métiers et de l artisanat. du 28 septembre au 13 octobre 2010

Dossier de presse. Élections aux chambres de métiers et de l artisanat. du 28 septembre au 13 octobre 2010 Dossier de presse Élections aux chambres de métiers et de l artisanat du 28 septembre au 13 octobre 2010 2 Elections aux chambres de métiers et de l artisanat 2010 Sommaire n Communiqué de presse n Principes

Plus en détail

Aide régionale à l'investissement des entreprises artisanales en faveur d'une démarche de développement durable

Aide régionale à l'investissement des entreprises artisanales en faveur d'une démarche de développement durable Aide régionale à l'investissement des entreprises artisanales en faveur d'une démarche de développement durable Action financée par le Conseil Régional d'ile-de-france - Retrouvez les dispositifs d aides

Plus en détail

bilan d étape après 6 mois de mise en œuvre

bilan d étape après 6 mois de mise en œuvre l auto entrepreneur bilan d étape après 6 mois de mise en œuvre Hervé NOVELLI Secrétaire d Etat chargé du Commerce, de l Artisanat, des Petites et Moyennes Entreprises, du Tourisme, des Services et de

Plus en détail

Schéma Directeur de l Artisanat

Schéma Directeur de l Artisanat Schéma Directeur de l Artisanat Rapport d étape Actions 2010-2012 Nouvelle-Calédonie Conseille, accompagne, soutient les artisans Mot du Président Introduction 53 % des objectifs du Schéma Directeur réalisés

Plus en détail

Pour bien démarrer et pour durer!

Pour bien démarrer et pour durer! oseo.fr OSEO Document non contractuel Conception-Réalisation : W & CIE Réf. : 6522-04 Septembre 2009 Ce document est imprimé sur du papier fabriqué à 100 % à base de fibres provenant de forêts gérées de

Plus en détail

SOUTENIR LE COMMERCE ET L ARTISANAT EN LOIRE FOREZ : Visite d entreprises

SOUTENIR LE COMMERCE ET L ARTISANAT EN LOIRE FOREZ : Visite d entreprises SOUTENIR LE COMMERCE ET L ARTISANAT EN LOIRE FOREZ : Visite d entreprises > Entreprise artisanale JUBAN, serrurerie-métallerie (Champdieu) > Restaurant Mise en scène (Montbrison) > Restaurant Apicius (Montbrison)

Plus en détail

18 octobre 2010. DOSSIER Création-Reprise et Transmission d entreprise artisanale en Languedoc-Roussillon

18 octobre 2010. DOSSIER Création-Reprise et Transmission d entreprise artisanale en Languedoc-Roussillon 18 octobre 2010 DOSSIER Création-Reprise et Transmission d entreprise artisanale en Languedoc-Roussillon 1 2 Les entreprises artisanales démontrent chaque jour leur vitalité et sont l un des moteurs de

Plus en détail

Dossier de presse. Une carte d identité pour l entreprise artisanale

Dossier de presse. Une carte d identité pour l entreprise artisanale Dossier de presse Une carte d identité pour l entreprise artisanale Contact presse Elisabeth de Dieuleveult, Responsable des relations avec la presse 01 44 43 10 96 et 06 61 25 98 00 dieuleveult@apcma.fr

Plus en détail

Information presse. + de 130 exposants INFORMATION PRESSE

Information presse. + de 130 exposants INFORMATION PRESSE Information presse + de 130 exposants 1 11 ème édition des Rendez-vous de l Emploi, de la formation et de la création d entreprise RENDEZ-VOUS A MÂCON vendredi edi 17 octobre 2014 de 9h à 17h PARC DES

Plus en détail

Village des Métiers, de la Formation et de l Emploi Du 26 au 28 Septembre 2014 Au Parc des expositions de Nancy

Village des Métiers, de la Formation et de l Emploi Du 26 au 28 Septembre 2014 Au Parc des expositions de Nancy Village des Métiers, de la Formation et de l Emploi Du 26 au 28 Septembre 2014 Au Parc des expositions de Nancy Conférence de presse lundi 22 septembre 2014 à l Hôtel de Région, 1/10 Sommaire : Introduction...

Plus en détail

Dossier de presse. Témoignage d apprentis : une voie d excellence pour trouver un emploi dans le BTP. 7 MAI 2015 Visite de l entreprise ZANETTO

Dossier de presse. Témoignage d apprentis : une voie d excellence pour trouver un emploi dans le BTP. 7 MAI 2015 Visite de l entreprise ZANETTO Dossier de presse Témoignage d apprentis : une voie d excellence pour trouver un emploi dans le BTP 7 MAI 2015 Visite de l entreprise ZANETTO Contacts : Service interministériel de la communication des

Plus en détail

CONFERENCE DE PRESSE VENDREDI 25 OCTOBRE 2013 11 h 45 à Agneaux (CCI, rue de l Oratoire)

CONFERENCE DE PRESSE VENDREDI 25 OCTOBRE 2013 11 h 45 à Agneaux (CCI, rue de l Oratoire) CONFERENCE DE PRESSE VENDREDI 25 OCTOBRE 2013 11 h 45 à Agneaux (CCI, rue de l Oratoire) Sommaire Journée Créer, reprendre une entreprise en Normandie Une journée consacrée à la création, à la reprise

Plus en détail

11 e Forum de la Création & Reprise d entreprise

11 e Forum de la Création & Reprise d entreprise 11 e Forum de la Création & Reprise d entreprise en Loir-et-Cher Vendredi 5 octobre 2012 de 9h à 18h Maison des Entreprises 16 rue de la Vallée Maillard à Blois Une opération organisée conjointement par

Plus en détail

BIENVENUE À LA On a tous une bonne raison de rejoindre la CFDT

BIENVENUE À LA On a tous une bonne raison de rejoindre la CFDT BIENVENUE À LA On a tous une bonne raison de rejoindre la CFDT www.cfdt.fr SOMMAIRE 4 5 6 7 8 9 10 11 ADHÉRER ME REPRÉSENTER ME DÉFENDRE COTISER / VOTER Rédaction, création et réalisation graphiques :

Plus en détail

Guide des prestations

Guide des prestations SOMMAIRE Guide des prestations Ensemble, construisons votre développement page 3 Créer, reprendre, une entreprise TRANSMETTRE UNE ENTREPRISE page 4 Connaître votre marché, VOtre territoire FORMER, GÉRER

Plus en détail

Artisan Maçon. Sommaire détaillé. Editions MCBG 2004 ISBN 2-912929-04-0

Artisan Maçon. Sommaire détaillé. Editions MCBG 2004 ISBN 2-912929-04-0 Artisan Maçon G U I D E P R AT I Q U E D E L ' E N T R E P R I S E 2004 Editions MCBG 2004 ISBN 2-912929-04-0 Editions MCBG - BP 4171-34092 MONTPELLIER CEDEX 5 Tél : 04 67 10 38 99 - Fax : 04 67 10 38

Plus en détail

Au cœur des Yvelines Votre projet Votre CC Votre succès

Au cœur des Yvelines Votre projet Votre CC Votre succès Au cœur des Yvelines Votre projet Votre CC Votre succès Présentation de la CCI Versailles-Yvelines Club des Entrepreneurs de la Plaine de Versailles 1 PATRICK BERNHEIM Membre du Bureau de la CCI Versailles-Yvelines

Plus en détail

Entrez dans la 1 ère entreprise des Alpes - Maritimes

Entrez dans la 1 ère entreprise des Alpes - Maritimes Entrez dans la 1 ère entreprise des Alpes - Maritimes PRESENTATION Activités : Fabrication Transformation Réparation Prestation de service CMA 06 & VOUS Bâtiment - 10 salariés à la création Alimentation

Plus en détail

F.A.Q www.laboiteaservices.com

F.A.Q www.laboiteaservices.com F.A.Q www.laboiteaservices.com Innovation : Une nouvelle façon d acheter un service 1. Généralités... 1 2. Le statut auto-entrepreneur... 4 3. Salarié C.E.S.U... 6 4. Je suis sans emploi... 6 5. Je suis

Plus en détail

envisagez-vous d exercer?

envisagez-vous d exercer? Quelle activité envisagez-vous d exercer? UN DES PARAMÈTRES IMPORTANTS dans le choix d un statut juridique est la nature même de l activité. Est-elle commerciale, artisanale, industrielle ou civile? Certaines

Plus en détail

L art du contact. Dossier de presse. - Mars 2011 - Contact Presse : Grégory KRUMM, 03 21 74 88 39, gregory.krumm@arvatoservices.

L art du contact. Dossier de presse. - Mars 2011 - Contact Presse : Grégory KRUMM, 03 21 74 88 39, gregory.krumm@arvatoservices. 1 L art du contact Dossier de presse - Mars 2011 - Sommaire 2 ACSF, une entreprise dynamique au cœur de la région messine 3 ACSF, une politique de Ressources Humaines audacieuse qui porte ses fruits 5

Plus en détail

Appel à projet 2010. Axe 1 : anticipation des travailleurs et des entreprises aux mutations économiques

Appel à projet 2010. Axe 1 : anticipation des travailleurs et des entreprises aux mutations économiques Appel à projet 2010 Axe 1 : anticipation des travailleurs et des entreprises aux mutations économiques Mesure 13 : Création d activité et esprit d entreprise Sous mesure 131 : Accompagnement des créateurs

Plus en détail

APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE

APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE Dispositif : RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE (1.1.B) Fonds européen concerné : FEDER Objectif spécifique : Augmenter

Plus en détail

Appel à projet Jeune Création Métiers d Art Exposition

Appel à projet Jeune Création Métiers d Art Exposition Les modalités : 17 grande rue 58310 Saint-Amand-en-Puisaye tél. : 06 62 63 27 76/03 86 39 63 72 mail. : galeriesaintam@gmail.com mail : contact@galerielartetlamatiere.com Appel à projet Jeune Création

Plus en détail

CHARTE CONSEIL CITOYEN 2015-2020

CHARTE CONSEIL CITOYEN 2015-2020 CHARTE CONSEIL CITOYEN 2015-2020 ARTICLE 1 er OBJET ET ROLE DES CONSEILS CITOYENS Le Conseil Citoyen, instance de démocratie participative, créé en application des dispositions de l article L2143-1 du

Plus en détail

APPEL A PROPOSITION 2016 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE

APPEL A PROPOSITION 2016 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE APPEL A PROPOSITION 2016 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE Dispositif : RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE (1.1.B) Fonds européen concerné : FEDER Objectif spécifique : Augmenter

Plus en détail

Plateforme commune. Etat- Régions : ensemble pour l emploi

Plateforme commune. Etat- Régions : ensemble pour l emploi Plateforme commune Etat- Régions : ensemble pour l emploi L Etat et les Régions s allient pour mener la bataille de l emploi et impulsent une nouvelle façon de travailler ensemble par la signature d une

Plus en détail

«seul le prononcé fait foi» Discours du Préfet à l occasion de la. conférence du CECOGEB

«seul le prononcé fait foi» Discours du Préfet à l occasion de la. conférence du CECOGEB «seul le prononcé fait foi» Discours du Préfet à l occasion de la conférence du CECOGEB le lundi 7 octobre 2013 Monsieur le Président du Conseil régional, Messieurs les Présidents des Chambres consulaires,

Plus en détail

Présentation de la Médiation du crédit aux entreprises

Présentation de la Médiation du crédit aux entreprises Présentation de la Médiation du crédit aux entreprises Juin Mars 2009 1 Sommaire Le Médiateur du crédit Sa mission Ses objectifs Ses équipes La démarche : simple et accessible à tous Les entreprises éligibles

Plus en détail

FISAC Tranche 3 Fiche action N 2. Opération collective de communication et de promotion VISITE VIRTUELLE SUR GOOGLE

FISAC Tranche 3 Fiche action N 2. Opération collective de communication et de promotion VISITE VIRTUELLE SUR GOOGLE Agence du développement Commercial 42, rue Nationale 30300 BEAUCAIRE Tél. : 04.66.59.58.60 Pascale.perelli@beaucaire.fr FISAC Tranche 3 Fiche action N 2 Opération collective de communication et de promotion

Plus en détail

LA MEDIATION DU CREDIT AUX ENTREPRISES EN FRANCE ET DANS LE TARN

LA MEDIATION DU CREDIT AUX ENTREPRISES EN FRANCE ET DANS LE TARN Préfecture du Tarn LA MEDIATION DU CREDIT AUX ENTREPRISES EN FRANCE ET DANS LE TARN Mise en place à l initiative du président de la République, le 27 octobre 2008, la médiation du crédit aux entreprises

Plus en détail

Signature officielle du projet Rehabitasystem, Lauréat des investissements d avenir. Lundi 19 mars 2012 à 14H 15

Signature officielle du projet Rehabitasystem, Lauréat des investissements d avenir. Lundi 19 mars 2012 à 14H 15 Signature officielle du projet Rehabitasystem, Lauréat des investissements d avenir Lundi 19 mars 2012 à 14H 15 «seul le prononcé fait foi» Mesdames et Messieurs les présidents, Mesdames et Messieurs les

Plus en détail

«seul le prononcé fait foi»

«seul le prononcé fait foi» «seul le prononcé fait foi» Discours à l occasion de la réunion du Pacte de Responsabilité et de Solidarité Lundi 26 mai 2014 Lesparre-Médoc Mesdames et Messieurs les Parlementaires Mesdames et Messieurs

Plus en détail

Les rencontres recrutement de Mont de Marsan Trouvez un emploi aujourd hui, découvrez votre métier de demain Jeudi 17 septembre 2015

Les rencontres recrutement de Mont de Marsan Trouvez un emploi aujourd hui, découvrez votre métier de demain Jeudi 17 septembre 2015 PRÉFET DES LANDES Les rencontres recrutement de Mont de Marsan Trouvez un emploi aujourd hui, découvrez votre métier de demain Jeudi 17 septembre 2015 1 La Huitième édition de ce forum organisé par les

Plus en détail

ACCORD NATIONAL DU 22 JANVIER 1985 SUR LES OBJECTIFS ET LES MOYENS DE LA FORMATION DANS LA MÉTALLURGIE

ACCORD NATIONAL DU 22 JANVIER 1985 SUR LES OBJECTIFS ET LES MOYENS DE LA FORMATION DANS LA MÉTALLURGIE ACCORD NATIONAL DU 22 JANVIER 1985 SUR LES OBJECTIFS ET LES MOYENS DE LA FORMATION DANS LA MÉTALLURGIE Entre : - l Union des Industries Métallurgiques et Minières, d une part, et - les Organisations syndicales

Plus en détail

TROISIEME PARTIE : QUELLES ACTIONS POUR DEVELOPPER L ARTISANAT ET LE COMMERCE SUR LE PAYS DE CHAUMONT?

TROISIEME PARTIE : QUELLES ACTIONS POUR DEVELOPPER L ARTISANAT ET LE COMMERCE SUR LE PAYS DE CHAUMONT? TROISIEME PARTIE : QUELLES ACTIONS POUR DEVELOPPER L ARTISANAT ET LE COMMERCE SUR LE PAYS DE CHAUMONT? 3.1 Mettre en place une démarche qualité commerce : Pour fidéliser la clientèle outre la qualité des

Plus en détail

Les priorités de Sylvia PINEL pour le secteur de la restauration & Le bilan du contrat d avenir. Dossier de presse

Les priorités de Sylvia PINEL pour le secteur de la restauration & Le bilan du contrat d avenir. Dossier de presse Les priorités de Sylvia PINEL pour le secteur de la restauration & Le bilan du contrat d avenir Dossier de presse Vendredi 23 novembre 2012 Contact presse : Cabinet de Sylvia PINEL Nadhéra BELETRECHE 01

Plus en détail

LES CENTRES DE TECHNOLOGIE AVANCÉE : ENTRE 20 ET 30 MILLIONS D EUROS POUR ÉQUIPER LES ÉCOLES TECHNIQUES ET PROFESSIONNELLES

LES CENTRES DE TECHNOLOGIE AVANCÉE : ENTRE 20 ET 30 MILLIONS D EUROS POUR ÉQUIPER LES ÉCOLES TECHNIQUES ET PROFESSIONNELLES LES CENTRES DE TECHNOLOGIE AVANCÉE : ENTRE 20 ET 30 MILLIONS D EUROS POUR ÉQUIPER LES ÉCOLES TECHNIQUES ET PROFESSIONNELLES conférence de presse lundi 23 avril 2007 I. La revalorisation de l enseignement

Plus en détail

STAGE PREALABLE A L INSTALLATION

STAGE PREALABLE A L INSTALLATION STAGE PREALABLE A L INSTALLATION Edition 2016 STAGE DE PREPARATION A L INSTALLATION (SPI) Public Tout porteur de projet de création ou de reprise d entreprise artisanale. Objectifs du Stage Identifier

Plus en détail

Réunion Partenaires - Communication. Ils nous ont rejoints

Réunion Partenaires - Communication. Ils nous ont rejoints Réunion Partenaires - Communication Ils nous ont rejoints Ordre du jour Bilan des actions 2011 Axes 2012-2013 Projets des manifestations pour 2012 Plan média de l Ordre des Experts Comptables Supports

Plus en détail

transmission oseo.fr Pour financer et accompagner les PME

transmission oseo.fr Pour financer et accompagner les PME transmission oseo.fr OSEO Document non contractuel Réf. : 6521-02 Janvier 2007 Pour financer et accompagner les PME transmission oser pour gagner! Vous voulez reprendre une entreprise? Les opportunités

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE POUR UNE DEMANDE DE PRÊT D HONNEUR

DOSSIER DE CANDIDATURE POUR UNE DEMANDE DE PRÊT D HONNEUR DOSSIER DE CANDIDATURE POUR UNE DEMANDE DE PRÊT D HONNEUR PROJET DE CROISSANCE D ENTREPRISE ENTREPRISE :.. CREATEUR :.. NOTE D INFORMATION PREALABLE A LA REDACTION DU DOSSIER DE CANDIDATURE Vous envisagez

Plus en détail

DEMANDE DE FINANCEMENT 2014 «CIRCUITS ALIMENTAIRES REGIONAUX»

DEMANDE DE FINANCEMENT 2014 «CIRCUITS ALIMENTAIRES REGIONAUX» DEMANDE DE FINANCEMENT 2014 «CIRCUITS ALIMENTAIRES REGIONAUX» A retourner au Conseil régional de Bourgogne : Conseil Régional de Bourgogne, Direction de l Agriculture et du Développement rural, 17 boulevard

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR ASSOCIATION DON BOSCO

REGLEMENT INTERIEUR ASSOCIATION DON BOSCO REGLEMENT INTERIEUR ASSOCIATION DON BOSCO Ce règlement vient préciser les statuts de l Association tels qu ils ont été votés par l Assemblée Générale Extraordinaire en date du 9 janvier 2014 1. Modalités

Plus en détail

SENSIBILISER A L ENVIRONNEMENT ET EDUQUER DURABLE

SENSIBILISER A L ENVIRONNEMENT ET EDUQUER DURABLE 2008-2009 SENSIBILISER A L ENVIRONNEMENT ET A L ECO-CITOYENNETE EDUQUER POUR UN DEVELOPPEMENT DURABLE { Le Conseil général vous soutient pour conduire } un projet de classe ou de collège sur le temps scolaire

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE. www.europe-en-aquitaine.eu POUR LES ENTREPRISES DEVELOPPEMENT DURABLE GUIDE DES ENTREPRISES INNOVATION

GUIDE PRATIQUE. www.europe-en-aquitaine.eu POUR LES ENTREPRISES DEVELOPPEMENT DURABLE GUIDE DES ENTREPRISES INNOVATION DEVELOPPEMENT DURABLE GUIDE DES ENTREPRISES GUIDE PRATIQUE POUR LES ENTREPRISES Programme compétitivité régionale et emploi 2007-2013 INNOVATION www.europe-en-aquitaine.eu 1 2 3 L Aquitaine avance, l Europe

Plus en détail

Dossier de demande de subvention de fonctionnement Tiers privé Année 2015 Volet 3 du contrat départemental de territoire

Dossier de demande de subvention de fonctionnement Tiers privé Année 2015 Volet 3 du contrat départemental de territoire Dossier de demande de subvention de fonctionnement Tiers privé Année 2015 Volet 3 du contrat départemental de territoire DOSSIER COMPLET A DEPOSER AVANT LE 30 AVRIL 2015 Le cachet d arrivée faisant foi,

Plus en détail

L Observatoire de l Artisanat de Midi-Pyrénées

L Observatoire de l Artisanat de Midi-Pyrénées L artisanat en Midi- Atlas Edition 2015 L Observatoire de l Artisanat de Midi- www.artisanat-mp.fr Sources : Observatoire de l artisanat Midi-, répertoire des métiers au 31/12/2014 URSSAF Midi- «Mieux

Plus en détail

1. Censure constitutionnelle de la contribution exceptionnelle sur les hauts revenus CEHR

1. Censure constitutionnelle de la contribution exceptionnelle sur les hauts revenus CEHR Information Rappel : Cette newsletter a pour objectif d attirer votre attention sur des points d actualité, des nouvelles dispositions légales et des lacunes éventuelles dans votre exploitation sur lesquelles

Plus en détail

DEMANDE DE SUBVENTION 2015

DEMANDE DE SUBVENTION 2015 1, place François MITTERRAND 90100 DELLE Tel : 03.84.36.66.66 Fax : 03.84.36.66.67 Date de remise : avant le 2 mars 2015 CADRE RESERVE A L ADMINISTRATION : Dossier reçu le : N de dossier : DEMANDE DE SUBVENTION

Plus en détail

GUIDE DE STAGE EN ENTREPRISE

GUIDE DE STAGE EN ENTREPRISE GUIDE DE STAGE EN ENTREPRISE TABLE DES MATIÈRES Alternance travail-études au niveau collégial... 5 Rôles et responsabilités de chacun... 6 Avantages de l alternance travail-études... 7 Situations particulières...

Plus en détail

Communiqué de presse

Communiqué de presse 1 «Le Perche souhaite accueillir de nouveaux arrivants et met en place une politique volontariste et des actions. La session d accueil s adresse à tous les porteurs de projet souhaitant créer ou reprendre

Plus en détail

Relative aux obligations comptables des centres de formation des apprentis (CFA)

Relative aux obligations comptables des centres de formation des apprentis (CFA) CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITÉ Note de présentation - Avis n 2003-04 du 1 er avril 2003 Relative aux obligations comptables des centres de formation des apprentis (CFA) Sommaire 1 - Le dispositif

Plus en détail

Une ambition, construire l avenir ensemble. Expertise comptable Commissariat aux comptes Conseil

Une ambition, construire l avenir ensemble. Expertise comptable Commissariat aux comptes Conseil Une ambition, construire l avenir ensemble. Expertise comptable Commissariat aux comptes Conseil 1 L EXPERTISE COMPTABLE : NOTRE COEUR DE MÉTIER Prise de connaissance de votre entreprise et proposition

Plus en détail

Le parcours du télétravailleur indépendant en Lozère

Le parcours du télétravailleur indépendant en Lozère Le parcours du télétravailleur indépendant en Lozère Télétravail, coworking, travail indépendant : quels cadres (1/2)? Bibliographie : Guide de l auto-entrepreneur du RSI http://www.lautoentrepreneur.fr/

Plus en détail

ETUDE «BOUTIQUE MÉTIERS D ART» PROPOSITIONS DE CAHIER DES CHARGES DE LA CHARTE

ETUDE «BOUTIQUE MÉTIERS D ART» PROPOSITIONS DE CAHIER DES CHARGES DE LA CHARTE ETUDE «BOUTIQUE MÉTIERS D ART» PROPOSITIONS DE CAHIER DES CHARGES DE LA CHARTE Charte du réseau «boutique métiers d art» PREAMBULE La FNAA, soutenue par des institutionnels publics, a lancé un réseau de

Plus en détail

Appel à Projets Développement Durable. Dossier de demande de subvention

Appel à Projets Développement Durable. Dossier de demande de subvention Appel à Projets Développement Durable Dossier de demande de subvention IMPORTANT Ce dossier fait acte de document officiel et son usage est obligatoire. Nous vous invitons également à fournir tout document

Plus en détail

LA VENTE DIRECTE, UN SECTEUR QUI RECRUTE ET FORME DES VENDEURS

LA VENTE DIRECTE, UN SECTEUR QUI RECRUTE ET FORME DES VENDEURS LA VENTE DIRECTE, UN SECTEUR QUI RECRUTE ET FORME DES VENDEURS La vente directe en plein essor recrute 10.000 nouveaux commerciaux à temps partiel ou à temps plein En s engageant à recruter 10.000 personnes,

Plus en détail

La Taxe d apprentissage

La Taxe d apprentissage La Taxe d apprentissage Sommaire Qu'est-ce que la taxe d'apprentissage?... 2 Choisir son OCTA... 2 A qui peut-on verser?... 3 Comment optimiser son versement?... 3 Les modalités de versements aux établissements...

Plus en détail

Comités locaux École-Entreprise (CLÉE) Cahier des charges départemental

Comités locaux École-Entreprise (CLÉE) Cahier des charges départemental Comités locaux École-Entreprise (CLÉE) Cahier des charges départemental 1. Qu est-ce qu un CLÉE? Un CLÉE est un lieu d échanges et de ressources entre les entreprises et les établissements scolaires sur

Plus en détail

Délibération de l Assemblée Plénière

Délibération de l Assemblée Plénière Accusé de réception - Ministère de l'intérieur 045-234500023-20150618-15_03_05-DE Accusé certifié exécutoire Réception par le préfet : 19/06/2015 Publication : 19/06/2015 Conseil régional du Centre Val

Plus en détail

MODE. En Pays de la Loire, les petits projets font les grands succès. SOUTENONS-LES! D EMPLOI

MODE. En Pays de la Loire, les petits projets font les grands succès. SOUTENONS-LES! D EMPLOI En Pays de la Loire, les petits projets font les grands succès. SOUTENONS-LES! MODE D EMPLOI La Région soutient jusqu à 25 000 euros les projets des PME, TPE, artisans, commerçants... qui investissent

Plus en détail

N 50729#02. L invention. REPèREs. de salarié. Tout ce qu il faut savoir pour déclarer une invention de salarié

N 50729#02. L invention. REPèREs. de salarié. Tout ce qu il faut savoir pour déclarer une invention de salarié N 50729#02 L invention de salarié REPèREs Tout ce qu il faut savoir pour déclarer une invention de salarié titre chapitre L invention de salarié Tout ce qu il faut savoir pour déclarer une invention de

Plus en détail

CONVENTION POUR LE DÉVELOPPEMENT DE L APPRENTISSAGE ENTRE L ÉTAT ET LE CCCA-BTP

CONVENTION POUR LE DÉVELOPPEMENT DE L APPRENTISSAGE ENTRE L ÉTAT ET LE CCCA-BTP Informations presse - 22 mai 2014 CONVENTION POUR LE DÉVELOPPEMENT DE L APPRENTISSAGE ENTRE L ÉTAT ET LE CCCA-BTP Signature le 22 mai à Paris pour le prolongement en 2014 de la campagne de mobilisation

Plus en détail

Bénévoles, adhérents, dirigeants associatifs, porteurs de projet, participez aux FORMATIONS DES. tout au long. de l année.

Bénévoles, adhérents, dirigeants associatifs, porteurs de projet, participez aux FORMATIONS DES. tout au long. de l année. Bénévoles, adhérents, dirigeants associatifs, porteurs de projet, participez aux FORMATIONS DES tout au long de l année sur inscription Formations et conseils aux associations Le service Vie associative

Plus en détail

VILLE DE LESTREM PRIME A LA CREATION OU A LA REPRISE D ACTIVITES COMMERCIALES, ARTISANALES OU DE SERVICES DOSSIER DE CANDIDATURE

VILLE DE LESTREM PRIME A LA CREATION OU A LA REPRISE D ACTIVITES COMMERCIALES, ARTISANALES OU DE SERVICES DOSSIER DE CANDIDATURE PRIME A LA CREATION OU A LA REPRISE D ACTIVITES COMMERCIALES, ARTISANALES OU DE SERVICES VILLE DE LESTREM DOSSIER DE CANDIDATURE - Date de remise du dossier par la Ville :. - Date d accusé réception du

Plus en détail

Stratégie de prospection. et de développement. des marchés hors Québec. 2009 sommaire

Stratégie de prospection. et de développement. des marchés hors Québec. 2009 sommaire Stratégie de prospection et de développement des marchés hors Québec 2009 sommaire 2013 1 Rédaction Direction du développement des marchés et de l exportation Transformation Alimentaire Québec Ministère

Plus en détail

Année 2016. Dossier de demande de subvention de fonctionnement et/ou exceptionnelle

Année 2016. Dossier de demande de subvention de fonctionnement et/ou exceptionnelle Année 2016 Dossier de demande de subvention de fonctionnement et/ou exceptionnelle Pour les subventions de fonctionnement : date limite de dépôt : 31 Octobre 2015 Pour les subventions exceptionnelles :

Plus en détail

Le Développement Durable. chez Europe Services Propreté. De la parole à l action

Le Développement Durable. chez Europe Services Propreté. De la parole à l action Le Développement Durable chez Europe Services Propreté De la parole à l action Le mot des Présidents EUROPE SERVICES GROUPE, acteur de référence dans les services liés à l environnement, a engagé ses trois

Plus en détail

Résultats de l enquête OPALE Outil de Prévision de l Artisanat de Lorraine MOT DU PRÉSIDENT - L artisanat lorrain

Résultats de l enquête OPALE Outil de Prévision de l Artisanat de Lorraine MOT DU PRÉSIDENT - L artisanat lorrain Résultats de l enquête OPALE Outil de Prévision de l Artisanat de Lorraine MOT DU PRÉSIDENT - L artisanat lorrain La fin de l année est l occasion pour chacun de faire le point sur la situation économique

Plus en détail

L immobilier d entreprise artisanale

L immobilier d entreprise artisanale e s c a L immobilier d entreprise artisanale n l B e E n j e u x L i v r S t r a t é g i P r o p o s i t i o n s Ile-de-France Rhône-Alpes Le Livre Blanc de l immobilier d entreprise artisanale Pourquoi?

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE SOMMAIRE

DOSSIER DE PRESSE SOMMAIRE DOSSIER DE PRESSE SOMMAIRE > Communiqué de presse > Programme cérémonie Artisan en Or > La démarche Artisan en Or > Présentation de la CMA du Nord Pas-de-Calais > Présentation de la CGAD > Liste des Artisans

Plus en détail

CHARTE DE L EXPERT DU COMITE FRANÇAIS DE L UICN

CHARTE DE L EXPERT DU COMITE FRANÇAIS DE L UICN CHARTE DE L EXPERT DU COMITE FRANÇAIS DE L UICN (approuvée par le 8 ème congrès français de la nature 26 mai 2008) L Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN) est le plus important

Plus en détail

Les chambres de métiers et de l artisanat. Rôle et missions

Les chambres de métiers et de l artisanat. Rôle et missions Les chambres de métiers Rôle et missions sont le lieu de passage obligé et le lieu ressources des chefs d entreprises artisanales pour toutes les formalités intéressant la vie de leur entreprise. Accueillir

Plus en détail

Les solutions pour entreprendre. Édition 2014 GUIDE DES PRESTATIONS. Créateur, Repreneur, Nouveau dirigeant CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE DU VAR

Les solutions pour entreprendre. Édition 2014 GUIDE DES PRESTATIONS. Créateur, Repreneur, Nouveau dirigeant CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE DU VAR Les solutions pour entreprendre Édition 2014 GUIDE DES PRESTATIONS Créateur, Repreneur, Nouveau dirigeant CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE DU VAR SOMMAIRE 3 INITIER VOTRE PROJET > Démarrer votre projet

Plus en détail

OPERATION DE MODERNISATION DES ACTIVITES COMMERCIALES, ARTISANALES, ET DE SERVICE

OPERATION DE MODERNISATION DES ACTIVITES COMMERCIALES, ARTISANALES, ET DE SERVICE REPUBLIQUE FRANCAISE DEPARTEMENT DE LA MOSELLE OPERATION DE MODERNISATION DES ACTIVITES COMMERCIALES, ARTISANALES, ET DE SERVICE Exercice 2015 REGLEMENT INTERIEUR Version du 01.03.2015 PREAMBULE Le présent

Plus en détail

PROJET D ACTIVITÉ 2015

PROJET D ACTIVITÉ 2015 PROJET D ACTIVITÉ 2015 LA DÉFENSE DES INTÉRÊTS DU SECTEUR LES ENJEUX INSTITUTIONNELS 1. Les partenaires engagés 2. Les partenaires à consolider et développer 3. Les élections départementales et régionales

Plus en détail

Avenir des retraites : l Assurance retraite lance une grand campagne de communication

Avenir des retraites : l Assurance retraite lance une grand campagne de communication Avenir des retraites : l Assurance retraite lance une grand campagne de communication Alors que les concertations sur la réforme des retraites sont actuellement en cours, l Assurance retraite, premier

Plus en détail

de presse PLANÈTE COURTIER, Syndicat Français du Courtage d Assurance Juin 2015

de presse PLANÈTE COURTIER, Syndicat Français du Courtage d Assurance Juin 2015 Dossier de presse PLANÈTE COURTIER, Juin 2015 Contact presse Agence C3M - Tél. : 01 47 34 01 15 Michelle AMIARD - 06 60 97 24 00 - michelle@agence-c3m.com Laurence DELVAL - laurence@agence-c3m.com Sommaire

Plus en détail

1- DECLARATION COMMUNE «LA TRANSMISSION : UNE AMBITION POUR L ENTREPRISE»

1- DECLARATION COMMUNE «LA TRANSMISSION : UNE AMBITION POUR L ENTREPRISE» 1- DECLARATION COMMUNE «LA TRANSMISSION : UNE AMBITION POUR L ENTREPRISE» Sous la présidence de Hervé Novelli, secrétaire d Etat chargé du commerce, de l artisanat, des petites et moyennes entreprises,

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE CREATION, TRANSMISSION, FINANCEMENT : LA REGION ACCOMPAGNE LES ENTREPRENEURS À CHAQUE ETAPE

DOSSIER DE PRESSE CREATION, TRANSMISSION, FINANCEMENT : LA REGION ACCOMPAGNE LES ENTREPRENEURS À CHAQUE ETAPE DOSSIER DE PRESSE Contacts presse Région Rhône-Alpes Clémence CAPRON 04 26 73 49 57 06 87 56 05 48 + CREATION, TRANSMISSION, FINANCEMENT : LA REGION ACCOMPAGNE LES ENTREPRENEURS À CHAQUE ETAPE SALON DES

Plus en détail

Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010

Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010 Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010 Commissariat aux relations internationales et à l immigration Table des matières Page Déclaration d

Plus en détail

Prix Maître d apprentissage APCMA/MNRA. Règlement du prix national 2015

Prix Maître d apprentissage APCMA/MNRA. Règlement du prix national 2015 Prix Maître d apprentissage APCMA/MNRA Règlement du prix national Article 1 - Objet Le prix «Maître d apprentissage» est organisé par l Assemblée Permanente des Chambres de Métiers et de l Artisanat (APCMA)

Plus en détail

Dossier de candidature

Dossier de candidature Dossier de candidature à adresser à la Chambre de Métiers et de l Artisanat de votre département pour transmission à la Chambre Régionale de Métiers et de l Artisanat Midi-Pyrénées 1. COORDONNÉES DOSSIER

Plus en détail

Le Statut Auto-Entrepreneur

Le Statut Auto-Entrepreneur Le Statut Auto-Entrepreneur Le Statut Auto-Entrepreneur en 10 points http://www.declaration-auto-entrepreneur.com L auto-entrepreneur est caractérisé par différents points clés. Lorsque l ont décide de

Plus en détail

PROGRAMME OPERATIONNEL NATIONAL DU FONDS SOCIAL EUROPEEN. objectif compétitivité régionale et emploi

PROGRAMME OPERATIONNEL NATIONAL DU FONDS SOCIAL EUROPEEN. objectif compétitivité régionale et emploi UNION EUROPEENNE L Europe s engage en Limousin Avec le Fonds social européen PROGRAMME OPERATIONNEL NATIONAL DU FONDS SOCIAL EUROPEEN objectif compétitivité régionale et emploi 2007 2013 Axe 3 «cohésion

Plus en détail

Créer son entreprise Développer son activité

Créer son entreprise Développer son activité Créer son entreprise Développer son activité L Offre de Vendée 2ème semestre 2013 1 Envie d indépendance? De créer votre entreprise? BGE, spécialiste de la création d entreprise, depuis plus de 30 ans,

Plus en détail

DISCOURS de Sylvia PINEL. Installation du Conseil supérieur de la Construction et de l Efficacité énergétique

DISCOURS de Sylvia PINEL. Installation du Conseil supérieur de la Construction et de l Efficacité énergétique Cabinet de la Ministre du Logement, de l Egalité des territoires et de la Ruralité Paris, le lundi 15 juin 2015 Seul le prononcé fait foi DISCOURS de Sylvia PINEL Installation du Conseil supérieur de la

Plus en détail

Séance publique du 21 juin 2005. Délibération n 2005-2739

Séance publique du 21 juin 2005. Délibération n 2005-2739 Séance publique du 21 juin 2005 Délibération n 2005-2739 commission principale : développement économique objet : Démarche Lyon ville de l'entrepreneuriat - Soutien à l'association Action'elles pour son

Plus en détail

La Réunion au World Future Energy Summit 2016

La Réunion au World Future Energy Summit 2016 La Réunion au World Future Energy Summit 2016 Le sommet mondial des energies renouvelables Du 18 au 21 Janvier 2016 Abu Dhabi - Emirats Arabes Unis Rencontre mondiale des énergies de demain, le World Future

Plus en détail

UNE ORGANISATION RÉGIONALE

UNE ORGANISATION RÉGIONALE UNE ORGANISATION RÉGIONALE p o u r m i e u x r é p o n d r e à v o s at t e n t e s Les Urssaf de la Charente, de la Charente-maritime, des Deux-Sèvres et de la Vienne se sont regroupées pour créer au

Plus en détail

Convention commune pour le développement du mécénat culturel. Département de l Hérault

Convention commune pour le développement du mécénat culturel. Département de l Hérault Préfecture de la région LR Direction Régionale des Affaires Culturelles Chambre de Commerce et d Industrie de Montpellier Chambre départementale des notaires de l Hérault Convention commune pour le développement

Plus en détail

VILLE D ANZIN. Fonds d Intervention pour les Services, l Artisanat et le Commerce. Dispositif d aide à la rénovation des locaux commerciaux

VILLE D ANZIN. Fonds d Intervention pour les Services, l Artisanat et le Commerce. Dispositif d aide à la rénovation des locaux commerciaux VILLE D ANZIN Fonds d Intervention pour les Services, l Artisanat et le Commerce PREALABLE : Dispositif d aide à la rénovation des locaux commerciaux Règlement d attribution des aides financières directes

Plus en détail

S installer en agriculture

S installer en agriculture S installer en agriculture 13 novembre 2013 Plan de l intervention Présentation du PAI Quelques données chiffrées Enquête de suivi et abandon de projet Le statut agricole Les démarches installation La

Plus en détail

CALENDRIER DES FORMATIONS 1 er SEMESTRE 2016

CALENDRIER DES FORMATIONS 1 er SEMESTRE 2016 1er semestre 2016 CALENDRIER DES FORMATIONS 1 er SEMESTRE 2016 Offre de formations liée à la gestion et au développement d entreprise. BUREAUTIQUE INFORMATIQUE Faites vos documents d entreprise avec 18

Plus en détail

KIT FORMATION FACTURATION RAPIDE

KIT FORMATION FACTURATION RAPIDE M O D E D E M P L O I KIT FORMATION FACTURATION RAPIDE Communaute des experts en gestion Par RCA sommaire ASPECTS CONTRACTUELS : EXPLOITATION DU... page 1 INTRODUCTION : L EDITION DE FACTURES N EST PAS

Plus en détail

CONVENTION FFCGEA -SIAGI

CONVENTION FFCGEA -SIAGI CONVENTION FFCGEA -SIAGI Entre : La Fédération Française des Associations de Gestion et de Comptabilité et des centres de Gestion et de l Economie de l Artisanat, association loi 1901 dont le siège est

Plus en détail

BIENVENUE SUR LA PLATEFORME RSA. Cette action est cofinancée par l Union Européenne

BIENVENUE SUR LA PLATEFORME RSA. Cette action est cofinancée par l Union Européenne BIENVENUE SUR LA PLATEFORME RSA Cette action est cofinancée par l Union Européenne Présentation de la plateforme Vous êtes nouvellement bénéficiaires du Revenu de Solidarité Active (RSA). Les partenaires

Plus en détail