Brague : petit fleuve, BV de 70 km 2, 20 km de long. Petits vallons côtiers : BV de quelques km 2. Ruissellement urbain :

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Brague : petit fleuve, BV de 70 km 2, 20 km de long. Petits vallons côtiers : BV de quelques km 2. Ruissellement urbain :"

Transcription

1 GESTION DES EAUX PLUVIALES ET DES RISQUES D INONDATION Expérience de la commune d Antibes Commission Départementale des Risques Naturels Majeurs des Alpes-Maritimes Mercredi 3 décembre

2 PREAMBULE : LES RISQUES D INONDATION A ANTIBES La commune d Antibes est très exposée aux risques d inondation. Brague : petit fleuve, BV de 70 km 2, 20 km de long - Orages intenses sur plusieurs heures (temps de réaction BV de 2 à 3h à Antibes), sur sols saturés - Débordements et expansion des crues dans plaine Petits vallons côtiers : BV de quelques km 2 - Orages très courts (20 à 40 min) mais très intenses (40 à 100 mm/h), parfois sans signe avant coureur - Crues «éclairs», débordements - Points singuliers sur réseaux pluviaux (étranglements, ), murs privés, embâcles,... Ruissellement urbain : - Réaction immédiate et proportionnelle à l intensité de l orage - Ruissellements massifs et torrentiels, mises en charge des réseaux - Imperméabilisation des sols - Réseaux sous-dimensionnés, grilles et avaloirs dépassés 2

3 MESURES DE GESTION DES EAUX PLUVIALES Depuis le début des années 90, la municipalité s est engagée dans une politique de préventive de gestion des eaux pluviales et des risques d inondation : SUR LE PLAN REGLEMENTAIRE : dispositions préventives d urbanisme SUR LE PLAN OPERATIONNEL : - Travaux d'entretien préventif des ouvrages pluviaux, mise en sécurité - Travaux de protection, au travers de la réalisation de grands travaux hydrauliques - Alerte population et gestion de crise, coordonnée par un service spécialisé de protection civile 3

4 Inondations du 10 novembre 2014 à Antibes Juan les Pins 4

5 DISPOSITIONS REGLEMENTAIRES EN MATIERE D URBANISME ZONAGE PLUVIAL ET REGLEMENT PLUVIAL : MAITRISE DES RUISSELLEMENTS URBAINS Zonage pluvial approuvé en 2005, annexé au PLU : - Gestion à la source des ruissellements avec compensation de toute nouvelle imperméabilisation des sols - Dimensionnement des bassins de rétention par BV suivant les risques (40 à 100 l/m2 de SI) Retour d expérience : Les aménageurs intègrent rarement la gestion des eaux pluviales et les ruissellements en amont de leurs projets Règlement pluvial approuvé en 2006 : - Ne pas augmenter les ruissellements : compensation des imperméabilisations, et d évacuation des eaux pluviales - Ne pas concentrer les ruissellements et ne pas accélérer les écoulements : gestion des vallons, fossés et réseaux pluviaux - Limiter la pollution rejetée dans les cours d eau et la mer En cours de révision : promotion des techniques alternatives et restriction des branchements sur les réseaux pluviaux publics Retour d expérience : Beaucoup d'aménagements non déclarés, non compensés (voiries, parkings, terrasses, ) Efficacité des bassins de rétention à la parcelle difficile à contrôler : ouvrages privés, pas toujours entretenus ou transformés, Des campagnes de rappel sont à faire auprès des propriétaires 5

6 PLAN LOCAL D URBANISME : EMPLACEMENTS RESERVES PLU approuvé en emplacements réservés pour la création de bassins de rétention, de réaménagements hydrauliques, et l expansion des crues Révision en cours pour intégrer les dispositions de la loi d Engagement National pour l Environnement PLAN DE PREVENTION DES RISQUES D INONDATION P.P.R.I. approuvé en 1998 : zonage des risques et réglementation de l urbanisme : servitude du PLU Retour d expérience : PPRI plutôt axé sur les débordements et mises en charge, ruissellements urbains mal pris en compte Nécessiterait une révision 6

7 CONTROLES DE TERRAIN Agents municipaux assermentés pour : - Contrôle des ouvrages privés - Conformité des permis de construire - Constats d infraction aux règlements, contentieux pénal et civil, police du maire Retour d expérience : Résultats décevants des contentieux au pénal ou au civil: instructions longues et lourdes, taux élevé de classements sans suite, recours, Difficulté d'obtenir des jugements exemplaires qui pourraient dissuader les contrevenants / manque de moyens dans ce domaine INFORMATION DE LA POPULATION SUR LES RISQUES ET LA CONDUITE A TENIR Site Internet de la ville d'antibes Juan les Pins DICRIM Journées d'information En cours : pose de repères de crues Retour d expérience : - Mauvaise culture du risque dans la population (faible mobilisation lors des journées d'information) - Comportements inadaptés et incivisme des usagers Education et développement d une culture du risque à tous les niveaux : enfants, usagers, élus, 7

8 INTERVENTIONS PREVENTIVES DE TERRAIN ENTRETIEN DES VALLONS PRIVES D INTERET GENERAL - Objectif : éviter la formation d embâcles, assurer le bon écoulement des eaux, surveiller les berges privées, - Nettoyage des vallons réalisé par les agents du service «eaux pluviales», suivant une programmation annuelle, et d une Déclaration d'intérêt Général NETTOYAGE ET REPARATION DES OUVRAGES PLUVIAUX URBAINS - Objectif principal : assurer le drainage et l évacuation des eaux de pluie - Inspections télévisées, hydrocurage des collecteurs - Travaux de remplacement, réparation, et amélioration Retour d expérience : Rôle des grilles et avaloirs très atténué lors des ruissellements Réseaux existants anciens, mal connus, sous-dimensionnés, points singuliers Limites au renouvellement ou au recalibrage des réseaux de la commune 8

9 MESURES DE SECURISATION - Mise en place de clôtures aux abords des vallons accessibles depuis le domaine public - Pour les cas les plus exposés, rachat et démolition des habitations les plus exposées (fonds Barnier) comme sur le Laval et la Brague (en cours) Mesures de mitigation à développer TOURNEES PREVENTIVES DES «POINTS DURS» Contrôle des points durs : grilles anti-embâcles, clapets, étranglements du réseau,... - Avant chaque alerte météo (notamment les vigilances orange de Météo France) - Pendant et après les orages Retour d expérience : Interventions de terrains indispensables 9

10 GRANDS TRAVAUX DE PROTECTION Schémas directeurs d aménagement établis sur la base d études hydrauliques : programme de grands travaux et investissements sur plusieurs décennies. La Ville d'antibes est associée aux PAPI (Programmes d Actions de Prévention des Inondations) mis en œuvre sur le territoire de la Communauté d Agglomération Sophia Antipolis, qui engagent l Etat, le Département, la Région, la CASA et les communes sur un objectif de réduction des impacts humains, matériels et économiques des inondations. Travaux réalisés dans le PAPI CASA n 1 (2007 à 2013 ) : - Bassin de rétention du St Claude ( m3) : mise en service en 2013, 3 M HT - Suppression de la Baïonnette des Horts : mise en service en 2008, 0,33 M HT - Restauration hydraulique et environnementale Brague à son embouchure : mise en service en 2012, 1 M HT 10

11 Etude et travaux inscrits dans le PAPI CASA n 2 (20 14 à 2019) : - Acquisition et démolition d'une maison très exposée en bord de Brague : 0,5 M HT (en cours) - Poursuite du réaménagement de la Brague et de ses affluents : 1,2 M HT - Etudes de sécurisation de la route de Grasse (bassins de rétention) : 0,2 M HT pour les études (en cours), révision à mi-parcours pour les travaux - Autres études pilotées par la CASA : révision PPRI Brague, études de mitigation, campings en zones inondables, Travaux hors PAPI : Certains grands travaux sur les collecteurs pluviaux ne sont pas éligibles aux aides financières de l'etat : - Défluence Foch sur le Laval : mise en service en 2003, 1,7 M HT - Requalification structurelle et hydraulique du Laval sous Bd Foch : réalisée par tronçons successifs depuis 2008 (à terminer), coût total de l'ordre de 6 M HT Retour d expérience sur la mise en œuvre et le financement des travaux : - Ruissellements urbains mal pris en compte dans la Directive Inondation - Montage complexe des opérations (règlementaire, technique et financier), maîtrise foncière difficile en zone urbaine - Travaux sur réseaux très coûteux, non éligibles aux aides de l'etat ou l'agence de l'eau (ex. Laval sous Foch), alors que les ruissellements urbains constituent des enjeux majeurs - Méthodologie d analyses coûts bénéfices (ANC) des PAPI, pas adaptée aux ruissellements urbains 11

12 ALERTE POPULATION ET GESTION DE CRISE PLAN COMMUNAL DE SECOURS «INONDATIONS» Etabli et coordonné par le service communal de la Protection Civile Urbaine Mobilise les moyens généraux des services, notamment les équipes d'astreintes Avant l'évènement pluvieux : veille météorologique, mise en place du dispositif préventif de terrain Si état de vigilance «orange» Météo France : diffusion d un message d'alerte aux résidents, via une plateforme d'appels en masse Pendant l'évènement pluvieux : - Suivi hydrométrique en temps réel via le réseau de capteurs - Activation des services municipaux opérationnels - Si déversements dangereux : panneaux lumineux et fermeture de voies Suivant l'ampleur du phénomène : préparation à l'évacuation, puis évacuation et activation du plan d hébergement communal 12

13 OUTILS DE SUIVI METEOROLOGIQUE ET D'ALERTE AUX ORAGES Réception des bulletins météorologiques spéciaux émis par Météo France Capteurs de pluie et de hauteur d'eau avec transmission en temps réel d alertes sur dépassement de seuils prédéfinis Evènement du 10 novembre 2014 Plateforme hydrométéorologique RAINPOL : Transforme les données du radar HYDRIX situé sur le Mont Vial, en hauteurs de pluie au sol. Alertes par SMS et mails sur 6 pluviographes «virtuels» si dépassement de seuils (intensités ou cumuls de pluie) Anticipation d'environ 30 min à 1 h de l arrivée des cellules orageuses pour le déclenchement des interventions de terrain (fermeture de routes, évacuations, ) : enjeu majeur Suivi en temps réel du déplacement des cellules orageuses menaçantes Aide à la mobilisation et au désengagement des agents de terrain Bassin versant de la Bassin versant Du vallon du Laval Retour d expérience en matière de prévision des orages : - Difficulté pour prévoir les crues «éclairs» et transmettre de bonnes alertes - Très grande réactivité requise pour les interventions en gestion de crise - Risques de défaillance des outils de suivi météorologique (problèmes de transmission) Outils d anticipation et d alerte pour les crues éclairs à perfectionner 12:2 5 13

14 CONCLUSION Ces mesures ont prouvé leur efficacité lors des phénomènes courants et moyens, qui provoquaient des dégâts auparavant. Pour les intempéries plus fortes qui génèrent une saturation généralisée des ouvrages pluviaux, elles atténuent indéniablement la gravité et les conséquences des inondations, et permettent un retour plus rapide à la normale. Néanmoins, la perception des ruissellements par les usagers peut être différente, et le ressenti reste une dégradation due à l urbanisation et à des orages plus fréquents et plus forts que par le passé. Dans tous les cas, la maîtrise et l accompagnement de l urbanisation est indispensable, car les impacts sont cumulatifs : même s'ils paraissent négligeables individuellement, leur cumul conduit à des aggravations importantes. 14

ALERTE ET GESTION DES CRUES ÉCLAIRS SUR LES PETITS BASSINS VERSANTS URBAINS

ALERTE ET GESTION DES CRUES ÉCLAIRS SUR LES PETITS BASSINS VERSANTS URBAINS ALERTE ET GESTION DES CRUES ÉCLAIRS SUR LES PETITS BASSINS VERSANTS URBAINS Utilisation du radar HYDRIX et de la plateforme RAINPOL sur la commune d ANTIBES JUAN-LES-PINS European Local Authorities Rencontres

Plus en détail

1. Présentation générale : les inondations à Nîmes. 2. Le Programme CADEREAU. 3. Le système d alerte ESPADA. 4. ESPADA en pleine modernisation

1. Présentation générale : les inondations à Nîmes. 2. Le Programme CADEREAU. 3. Le système d alerte ESPADA. 4. ESPADA en pleine modernisation 1. Présentation générale : les inondations à Nîmes 2. Le Programme CADEREAU 3. Le système d alerte ESPADA 4. ESPADA en pleine modernisation 1. Présentation générale Les inondations à Nîmes Un réseau hydrographique

Plus en détail

Forum radar hydrométéorologique 2011

Forum radar hydrométéorologique 2011 Forum radar hydrométéorologique 2011 Système d aide à la décision pour la gestion des réseaux d assainissement 24 novembre 2011 Contexte : le ruissellement urbain Les fonctions du système d assainissement

Plus en détail

Extrait du projet dans le cadre des procédures d élaboration et de révision des PLU

Extrait du projet dans le cadre des procédures d élaboration et de révision des PLU Extrait du projet dans le cadre des procédures d élaboration et de révision des PLU - le 7 juillet 2010 - Page 1 sur 5 Préambule Le SAGE a été adopté à l unanimité par la Commission Locale de l Eau le

Plus en détail

Atelier A : L intégration de la démarche SAGE au sein des documents d urbanisme. Séminaire DREAL Aquitaine - 1er décembre 2009 - Agen

Atelier A : L intégration de la démarche SAGE au sein des documents d urbanisme. Séminaire DREAL Aquitaine - 1er décembre 2009 - Agen Séminaire DREAL Aquitaine - 1er décembre 2009 - Agen Atelier A : L intégration de la démarche SAGE au sein des documents d urbanisme Ministère de l'écologie, de l'énergie, du Développement Durable et de

Plus en détail

Gestion alternative des eaux pluviales : les défis posés par un réseau unitaire. Antoine GARCIA Ville de BESANCON

Gestion alternative des eaux pluviales : les défis posés par un réseau unitaire. Antoine GARCIA Ville de BESANCON Gestion alternative des eaux pluviales : les défis posés par un réseau unitaire Antoine GARCIA Ville de BESANCON Mardi 13 mai 2014 Associations d idées Hier / Aujourd hui / Demain Réseau unitaire / Réseau

Plus en détail

PREFECTURE DE LA HAUTE-SAVOIE. Service Interministériel de Défense et de Protection Civiles

PREFECTURE DE LA HAUTE-SAVOIE. Service Interministériel de Défense et de Protection Civiles PREFECTURE DE LA HAUTE-SAVOIE Service Interministériel de Défense et de Protection Civiles 1 Le maire face à la crise Sessions d information décentralisées des élus en Haute-Savoie Septembre / Octobre

Plus en détail

Forum Samuel de Champlain «Eau et Santé», La Rochelle 2008

Forum Samuel de Champlain «Eau et Santé», La Rochelle 2008 Forum Samuel de Champlain «Eau et Santé», La Rochelle 2008 COMMENT RÉUSSIR UNE COLLABORATION ENTRE ACTEURS ET FINANCEURS POUR MINIMISER LES RISQUES DE CRUE À LA POPULATION? L exemple du projet pilote du

Plus en détail

Risque inondation : De l'information préventive à la gestion de crise

Risque inondation : De l'information préventive à la gestion de crise Forum SMBV Pointe de Caux - Épouville Risque inondation : De l'information préventive à la gestion de crise Préfecture de la Seine-Maritime SIRACED PC - septembre 2011 le SIRACEDPC Service Interministériel

Plus en détail

LA GESTION DES EAUX PLUVIALES DANS LES PROJETS D AMENAGEMENT

LA GESTION DES EAUX PLUVIALES DANS LES PROJETS D AMENAGEMENT LA GESTION DES EAUX PLUVIALES DANS LES PROJETS D AMENAGEMENT Frank SOUCIET Responsable Pôle GEMAPI 03 décembre 2015 Mission Inter-Services de l Eau en Vaucluse Préambule Principes généraux Champ d application

Plus en détail

SCHÉMA DIRECTEUR DES EAUX PLUVIALES

SCHÉMA DIRECTEUR DES EAUX PLUVIALES SCHÉMA DIRECTEUR DES EAUX PLUVIALES 1. PRINCIPES. Bien que la gestion des eaux pluviales urbaines soit un service publique à la charge des communes, il semble indispensable d imposer aux aménageurs, qui

Plus en détail

CONTRIBUTION. Consultation relative au futur Schéma Directeur d Aménagement et de Gestion des Eaux (SDAGE) du bassin Adour-Garonne 2016-2021

CONTRIBUTION. Consultation relative au futur Schéma Directeur d Aménagement et de Gestion des Eaux (SDAGE) du bassin Adour-Garonne 2016-2021 Réunion du bureau du CESER Aquitaine du 2 avril 2013 CONTRIBUTION Consultation relative au futur Schéma Directeur d Aménagement et de Gestion des Eaux (SDAGE) du bassin Adour-Garonne 2016-2021 Vu le dossier

Plus en détail

Retour d Expérience Intempéries mortelles sur la Côte d Azur Rôle du SAMU 06?

Retour d Expérience Intempéries mortelles sur la Côte d Azur Rôle du SAMU 06? Retour d Expérience Intempéries mortelles sur la Côte d Azur Rôle du SAMU 06? Dr François VALLI Directeur Médical SAMU 06 CHU Nice 1 SAMU 06 Déclaration d intérêt Je déclare n avoir aucune relation financière

Plus en détail

Agence de Nîmes. Mairie. www.urbanis.fr. Conseil en habitat, urbanisme et réhabilitations

Agence de Nîmes. Mairie. www.urbanis.fr. Conseil en habitat, urbanisme et réhabilitations VENDARGUES 1 èè r ee rrév isi ion i valanl tt élabol rra tt ion i du PLU 6..7 Schéma diirectteur dʼʼassaiiniissementt plluviiall centtre viilllle Procédure Prescription Arrêt du projet Approbation Elaboration

Plus en détail

Entretien des cours d'eau et fossés 1. Aspects réglementaires

Entretien des cours d'eau et fossés 1. Aspects réglementaires Entretien des cours d'eau et fossés 1. Aspects réglementaires La police de l'eau - Pourquoi une police de l'eau? Les directives européennes, la loi sur l'eau de 2006 et le Grenelle de l'environnement ont

Plus en détail

Contexte et enjeux de la gestion des eaux pluviales

Contexte et enjeux de la gestion des eaux pluviales Contexte et enjeux de la gestion des eaux pluviales Contexte et enjeux de la gestion des eaux pluviales SOMMAIRE Évolution des interventions de l'homme sur le cycle de l'eau et leur impact Les enjeux et

Plus en détail

Ruissellement pluvial et aménagement stratégie de gestion pour lutter contre les risques d inondation et de pollution

Ruissellement pluvial et aménagement stratégie de gestion pour lutter contre les risques d inondation et de pollution Ruissellement pluvial et aménagement stratégie de gestion pour lutter contre les risques d inondation et de pollution Elodie BRELOT Directeur du GRAIE Groupe de Recherche Rhône-Alpes sur les Infrastructures

Plus en détail

ATELIER N 3 Production et recyclage foncier

ATELIER N 3 Production et recyclage foncier ATELIER N 3 Production et recyclage foncier SOMMAIRE Des gisements fonciers à mobiliser Le développement d actions réglementaires Le lancement d action foncière Le développement d action de régulation

Plus en détail

Plan de gestion des risques d inondation Rhin Meuse Cycle de gestion 2016 2021

Plan de gestion des risques d inondation Rhin Meuse Cycle de gestion 2016 2021 Plan de gestion des risques d inondation Rhin Meuse Cycle de gestion 2016 2021 Le PGRI D où vient il? A quoi sert il? Comment ça se présente? Qui l élabore? Qui le met en œuvre? Qu est ce que ça change?

Plus en détail

FEDERATION DES GEOMETRES FRANCOPHONES 3éme UNIVERSITES DE PERFECTIONNEMENT

FEDERATION DES GEOMETRES FRANCOPHONES 3éme UNIVERSITES DE PERFECTIONNEMENT FEDERATION DES GEOMETRES FRANCOPHONES 3éme UNIVERSITES DE PERFECTIONNEMENT Module d intervention Intitulé de la présentation Intervenant AMENAGEMENT ET PLANIFICATION URBAINE Gestion des catastrophes naturelles:

Plus en détail

RISQUES MAJEURS. www.vivre-a-niort.com. Notice d information sur la prévention des risques majeurs À NIORT. Toutes les informations sur

RISQUES MAJEURS. www.vivre-a-niort.com. Notice d information sur la prévention des risques majeurs À NIORT. Toutes les informations sur LES RISQUES MAJEURS Notice d information sur la prévention des risques majeurs À NIORT Toutes les informations sur Définition des Risques majeurs Quels risques à Niort? Le territoire de la commune se trouve

Plus en détail

d a t RISinQ ondati U

d a t RISinQ ondati U RISQUE inondation c inondation RISQUE inondation c Qu est-ce qu une inondation? Une inondation, tout le monde connaît. C est le recouvrement plus ou moins rapide, d une zone habituellement hors d eau.

Plus en détail

COMMUNE DE SAINT QUENTIN SUR ISERE. Schéma directeur et zonage d assainissement pluvial

COMMUNE DE SAINT QUENTIN SUR ISERE. Schéma directeur et zonage d assainissement pluvial PROGEO ENVIRONNEMENT Ingénieurs Conseils COMMUNE DE SAINT QUENTIN SUR ISERE Schéma directeur et zonage d assainissement pluvial Dossier d enquête publique (PROCÉDURE : ARTICLE R123-1 ET S. DU CODE DE L

Plus en détail

La FISCALITE de l Urbanisme Au 1er Janvier 2015. Commission urbanisme OGE PARIS Mai 2014 Reproduction et diffusion interdites sans autorisation

La FISCALITE de l Urbanisme Au 1er Janvier 2015. Commission urbanisme OGE PARIS Mai 2014 Reproduction et diffusion interdites sans autorisation La FISCALITE de l Urbanisme Au 1er Janvier 2015 Commission urbanisme OGE PARIS Mai 2014 Reproduction et diffusion interdites sans autorisation 2 La fiscalité de l Urbanisme 1) Les outils de financement

Plus en détail

COMMUNE D AUMETZ 6 Place de l hôtel de ville BP18 57 710 AUMETZ Tél. : 03 82 91 90 63 Fax : 03 82 91 99 91 N AFFAIRE : 15084A B A MODIFICATION

COMMUNE D AUMETZ 6 Place de l hôtel de ville BP18 57 710 AUMETZ Tél. : 03 82 91 90 63 Fax : 03 82 91 99 91 N AFFAIRE : 15084A B A MODIFICATION COMMUNE D AUMETZ 6 Place de l hôtel de ville BP18 57 710 AUMETZ Tél. : 03 82 91 90 63 Fax : 03 82 91 99 91 COMMUNE D AUMETZ rues d Ottange, de l Eglise, des Prés, Saint-Martin et place de l Hôtel de Ville

Plus en détail

Création de lotissements à usage d habitation

Création de lotissements à usage d habitation Création de lotissements à usage d habitation Constitution des dossiers de déclaration au titre des articles L 214.1 à L 214.3 du code de l'environnement (anciennement loi sur l eau) A compter du 01/10/2006

Plus en détail

Atelier régional Nature en ville et changements climatiques. Intégrer et valoriser les milieux humides dans un projet urbain

Atelier régional Nature en ville et changements climatiques. Intégrer et valoriser les milieux humides dans un projet urbain Atelier régional Nature en ville et changements climatiques Mérignac 5 novembre 2015 Intégrer et valoriser les milieux humides dans un projet urbain deux exemples : - à travers une démarche AMO - dans

Plus en détail

Quelles stratégies foncières pour les structures de bassin versant? Présentation du Plan de Gestion Durable du Gardon d Alès aval

Quelles stratégies foncières pour les structures de bassin versant? Présentation du Plan de Gestion Durable du Gardon d Alès aval Quelles stratégies foncières pour les structures de bassin versant? Présentation du Plan de Gestion Durable du Gardon d Alès aval Journée technique d information et d échange de l ARRA Lyon, le 4/10/2013

Plus en détail

Maîtrise de l Eau. AdductIon en eau potable. ASSAInISSement des eaux pluviales et des eaux usées. urbanisme & environnement. GénIe fluvial et maritime

Maîtrise de l Eau. AdductIon en eau potable. ASSAInISSement des eaux pluviales et des eaux usées. urbanisme & environnement. GénIe fluvial et maritime INGENIERIE S.A. - LUXEMBOURG AdductIon en eau potable ASSAInISSement des eaux pluviales et des eaux usées urbanisme & environnement GénIe fluvial et maritime Maîtrise de l Eau Introduction Depuis de nombreuses

Plus en détail

EAUX PLUVIALES. sable

EAUX PLUVIALES. sable 1.Généralités EAUX PLUVIALES Des dispositifs doivent reprendre les eaux de ruissellement pour éviter la submersion des voies; la formation du ruissellement est due en milieu urbain à l'imperméabilisation

Plus en détail

10 ème programme 2013-2018 Agence de l eau Loire-Bretagne

10 ème programme 2013-2018 Agence de l eau Loire-Bretagne 10 ème programme 2013-2018 Agence de l eau Loire-Bretagne Bassin Loire-Bretagne : 155 000 km² (28% du territoire national métropolitain) Population concernée : 12,4 millions d habitants Les grands axes

Plus en détail

Prévention et lutte contre les inondations. Appel à projets. Département du Finistère Gestion innovante des eaux de ruissellement

Prévention et lutte contre les inondations. Appel à projets. Département du Finistère Gestion innovante des eaux de ruissellement Prévention et lutte contre les inondations Appel à projets Département du Finistère Gestion innovante des eaux de ruissellement Pour une gestion innovante des eaux de ruissellement Le Conseil général s

Plus en détail

PLAN LOCAL D URBANISME

PLAN LOCAL D URBANISME DEPARTEMENT DU VAR COMMUNE DE SANARY SUR MER PLAN LOCAL D URBANISME 6.3 PLAN DE PRÉVENTION DES RISQUES NATURELS D INONDATION LA REPPE Plan d Occupation des Sols approuvé par délibération du Conseil Municipal

Plus en détail

LA GESTION DES EAUX PLUVIALES R É U N I O N D U 1 9 N O V E M B R E 2 0 1 4

LA GESTION DES EAUX PLUVIALES R É U N I O N D U 1 9 N O V E M B R E 2 0 1 4 LA GESTION DES EAUX PLUVIALES R É U N I O N D U 1 9 N O V E M B R E 2 0 1 4 PRÉAMBULE La gestion des eaux pluviales vise trois enjeux principaux : Réduire le risque d inondations ; le dimensionnement du

Plus en détail

Commune de BAISIEUX DEPARTEMENT : NORD ARRONDISSEMENT : LILLE CANTON : LANNOY

Commune de BAISIEUX DEPARTEMENT : NORD ARRONDISSEMENT : LILLE CANTON : LANNOY N 2014-11-01 Patrimoine communal mise à disposition gratuite de la parcelle ZB n 32 à Lille Métropole Communauté Urbaine dans le cadre de sa compétence «valorisation du patrimoine naturel et paysager espace

Plus en détail

HYDROTOP 2003, 2 et 4 avril LUTTE CONTRE LES INONDATIONS DE LA SIAGNE. PROGRAMME DE MISE EN SECURITE DES PERSONNES ET DES BIENS

HYDROTOP 2003, 2 et 4 avril LUTTE CONTRE LES INONDATIONS DE LA SIAGNE. PROGRAMME DE MISE EN SECURITE DES PERSONNES ET DES BIENS HYDROTOP 2003, 2 et 4 avril LUTTE CONTRE LES INONDATIONS DE LA SIAGNE. PROGRAMME DE MISE EN SECURITE DES PERSONNES ET DES BIENS H Leroy, Président du S.I.S.A, Hôtel de Ville de Mandelieu BP 46 06212 Mandelieu

Plus en détail

Systèmes d alerte & Plans d intervention d urgence. Plan d alarme & d intervention contre les crues. Protection contre les crues des cours d eau

Systèmes d alerte & Plans d intervention d urgence. Plan d alarme & d intervention contre les crues. Protection contre les crues des cours d eau Protection contre les crues des cours d eau 14/11/2008 Systèmes d alerte & Plans d intervention d urgence ou Plan d alarme & d intervention contre les crues Prise en compte des cartes de dangers et de

Plus en détail

Utilisation concomitante des données pluviométriques et radar

Utilisation concomitante des données pluviométriques et radar Utilisation concomitante des données pluviométriques et radar Procédé de fusion des deux sources indépendantes de données Diminution des incertitudes sur les mesures de pluie Réduction du coût des campagnes

Plus en détail

NOTE D'INTRODUCTION AU PPRI AVEC MESURES IMMEDIATEMENT OPPOSABLES DE LA COMMUNE DES ARCS SUR ARGENS

NOTE D'INTRODUCTION AU PPRI AVEC MESURES IMMEDIATEMENT OPPOSABLES DE LA COMMUNE DES ARCS SUR ARGENS Avertissement NOTE D'INTRODUCTION AU PPRI AVEC MESURES IMMEDIATEMENT OPPOSABLES DE LA COMMUNE DES ARCS SUR ARGENS La présente note a pour objet de présenter les différents documents constituant le PPRI

Plus en détail

Une planification territoriale intégrant la gestion et la préservation de l eau et des milieux aquatiques

Une planification territoriale intégrant la gestion et la préservation de l eau et des milieux aquatiques Une planification territoriale intégrant la gestion et la préservation de l eau et des milieux aquatiques Contrat de rivière et PLU sur les secteur soumis à l aléa inondation Exemple de la commune de Venelles

Plus en détail

Ce document contient de l'information et des champs de formulaire. Pour lire l'information, appuyez sur la flèche vers le bas à partir d'un champ de formulaire. Lignes directrices d'étude de viabilisation

Plus en détail

Québec, le 6 novembre 2012

Québec, le 6 novembre 2012 Québec, le 6 novembre 2012 1 L'aquaresponsabilité municipale Une approche intégrée Englobe toutes les actions réalisées par une ville Pour garantir : la gestion responsable de la ressource eau sur son

Plus en détail

24 CONSEIL DE LA COMMUNAUTE

24 CONSEIL DE LA COMMUNAUTE 24 CONSEIL DE LA COMMUNAUTE Séance du 09 avril 2015 Avis sur le projet de Plan de Gestion des Risques d'inondation (PGRI) du bassin Loire Bretagne 2016-2021 Direction Environnement - Service Nature en

Plus en détail

Exercice 2011 Rapport d'activités des services exploités en régie Service de l Assainissement Non Collectif PREAMBULE

Exercice 2011 Rapport d'activités des services exploités en régie Service de l Assainissement Non Collectif PREAMBULE Exercice 2011 Rapport d'activités des services exploités en régie Service de l Assainissement Non Collectif Ce rapport annuel constitue une obligation légale pour le maire qui doit le présenter chaque

Plus en détail

LES RISQUES MAJEURS. Document à conserver

LES RISQUES MAJEURS. Document à conserver LES RISQUES MAJEURS Document à conserver Abordons ensemble, les cinq risques majeurs auxquels nous sommes exposés à Saint-Amarin. LES RISQUES NATURELS Inondation...... pages 1-2 Crue torrentielle... pages

Plus en détail

ASSAINISSEMENT PLAN LOCAL D URBANISME

ASSAINISSEMENT PLAN LOCAL D URBANISME ASSAINISSEMENT PLAN LOCAL D URBANISME I SITUATION ADMINISTRATIVE La station d épuration et les réseaux d assainissement de la Ville de MEAUX appartiennent à la ville et sont exploités en régie communale

Plus en détail

Vers une gouvernance unique. Table ronde 3 / Les outils de gestion locaux et leur articulation

Vers une gouvernance unique. Table ronde 3 / Les outils de gestion locaux et leur articulation Table ronde 3 / Les outils de gestion locaux et leur articulation Les outils de gestion locaux et leur articulation Mme Hélène SAZATORNIL Responsable du service environnement du PLVG Animatrice du Contrat

Plus en détail

LE RISQUE MOUVEMENT DE TERRAIN

LE RISQUE MOUVEMENT DE TERRAIN MAIRIE 73260 LES AVANCHERS VALMOREL Tél 04.79.09.83.27 Fax 04.79.09.89.12 mairie@valmorel.com http://www.lesavanchers.fr COMMUNE DES AVANCHERS-VALMOREL DOCUMENT D INFORMATION COMMUNAL SUR LES RISQUES MAJEURS

Plus en détail

La prévention des risques et la gestion de crises dans l Aube

La prévention des risques et la gestion de crises dans l Aube La prévention des risques et la gestion de crises dans l Aube Réunion d information des maires de l Aube DDT de l Aube Bureau Risques et Crises Préfecture de l Aube - SIDPC Marigny-le-Châtel - 09 octobre

Plus en détail

La montée lente des eaux en régions de plaine. Les inondations de la plaine. Exemple : Oise et Meuse (1995) Les inondations par remontée de nappe

La montée lente des eaux en régions de plaine. Les inondations de la plaine. Exemple : Oise et Meuse (1995) Les inondations par remontée de nappe L e s diff ér e n t e s ino n d a ti o n s "L'inondation est une submersion, rapide ou lente, d'une zone habituellement hors de l'eau. Le risque d'inondation est la conséquence de deux composantes : l'eau

Plus en détail

TABLEAU DE BORD 2010

TABLEAU DE BORD 2010 TABLEAU DE BORD 2010 S Le tableau de bord du SDAGE en quelques mots Aide à la lecture Suivi du bon état des eaux Gérer les conditions favorables à une bonne gouvernance Orientation A Les structures de

Plus en détail

La gestion des eaux pluviales

La gestion des eaux pluviales La gestion des eaux pluviales Prévenir les impacts des pluies intenses : le réseau d égout n est pas un trou noir Juin 2014 Partie I La place des infrastructures vertes 1 Charge hydraulique : la vitesse

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Exercice inondations sur la commune de Brive (mise en œuvre du plan ORSEC et du Plan communal de sauvegarde - PCS)

DOSSIER DE PRESSE. Exercice inondations sur la commune de Brive (mise en œuvre du plan ORSEC et du Plan communal de sauvegarde - PCS) Service départemental de communication interministérielle de la Corrèze Tulle, 2 octobre 2015 DOSSIER DE PRESSE Exercice inondations sur la commune de Brive (mise en œuvre du plan ORSEC et du Plan communal

Plus en détail

Point de vue d un maître d ouvrage

Point de vue d un maître d ouvrage Point de vue d un maître d ouvrage Frédérique RAMETTE Responsable du Service Contrôle d Assainissement ARTOIS COMM. INFILTRER LES EAUX PLUVIALES LES ENJEUX DES ESSAIS DE PERMEABILITE 28 Novembre 2013 La

Plus en détail

Les Ponts de Cé CARACTERISTIQUES DE LA COMMUNE. Située aux portes d Angers, Les Ponts de Cé s étend sur 1 955 ha. Territoire d Angers Loire Métropole

Les Ponts de Cé CARACTERISTIQUES DE LA COMMUNE. Située aux portes d Angers, Les Ponts de Cé s étend sur 1 955 ha. Territoire d Angers Loire Métropole CARACTERISTIQUES DE LA COMMUNE Située aux portes d Angers, s étend sur 1 955 ha Territoire d Angers Limite communale 1 / 8 Commune de Trélazé Réseau eau pluviale (canalisation et fossé) Ouvrage de rétention

Plus en détail

Comité d Orientation et de Programmation (COP) Eau et Assainissement. 11 Mars 2013 Salle du Conseil du Grand Chalon

Comité d Orientation et de Programmation (COP) Eau et Assainissement. 11 Mars 2013 Salle du Conseil du Grand Chalon Comité d Orientation et de Programmation (COP) Eau et Assainissement 11 Mars 2013 Salle du Conseil du Grand Chalon 1 Ordre du Jour Limites de compétences 1 - Eau potable et Assainissement 2 Eaux Pluviales

Plus en détail

Carte IN.1. Zones d'aléa inondation. Délimitations : Zones d'aléas inondation issues : SAGE. des plus hautes eaux connues

Carte IN.1. Zones d'aléa inondation. Délimitations : Zones d'aléas inondation issues : SAGE. des plus hautes eaux connues Carte I.1 1195A2.2_Zones humides.mxdjuin211 échelle : 14 ème sce21 sce octobre 212 Page 131 sur 138 Carte I.1 1195A2.2_Zones humides.mxdjuin211 échelle : 14 ème sce21 sce octobre 212 Page 132 sur 138 Carte

Plus en détail

CONSEIL MUNICIPAL DU 19 janvier 2016

CONSEIL MUNICIPAL DU 19 janvier 2016 CONSEIL MUNICIPAL DU 19 janvier 2016 NOTE DE SYNTHESE DELIBERATION 01 - Approbation du procès-verbal de la séance du 15 décembre 2015 Rapporteur : Christian MOUNIER Le procès-verbal de la séance du 15

Plus en détail

2013-2018. D I N T E R V E N T I O N de l Agence de l eau Rhin-Meuse DOSSIER DE PRESSE. 10 ème Programme DOSSIER DE PRESSE 2013-2018

2013-2018. D I N T E R V E N T I O N de l Agence de l eau Rhin-Meuse DOSSIER DE PRESSE. 10 ème Programme DOSSIER DE PRESSE 2013-2018 10 ème Programme Vendredi 12 octobre 2012 Agence de l eau Rhin-Meuse 9h30 >13h00 Contact presse : Dominique Frechin / tél. 03 87 34 48 59 1 Les priorités Les avancées L état des eaux Les causes et les

Plus en détail

Crues et Inondations CARACTÉRISTIQUES DES CRUES

Crues et Inondations CARACTÉRISTIQUES DES CRUES Crues et Inondations CARACTÉRISTIQUES DES CRUES Le bassin de la Loire en amont de Villerest est soumis à une double influence : Les précipitations cévenoles qui affectent le haut bassin. Ces pluies orageuses

Plus en détail

DEPARTEMENT DE L AUDE

DEPARTEMENT DE L AUDE PRÉFECTURE DE L'AUDE CONSEIL GENERAL de l AUDE PROTOCOLE INTEMPERIES APPLIQUE AUX TRANSPORTS SCOLAIRES DEPARTEMENT DE L AUDE Le Préfet de l Aude, Le Président du Conseil Général, Bernard LEMAIRE Marcel

Plus en détail

Assainissement non collectif

Assainissement non collectif Assainissement non collectif Journée e d échange technique (mise en place des SPANC) Alain Lafforgue Le Service Public d'assainissement Non Collectif (SPANC) Le cadre réglementaire... Loi sur l Eau du

Plus en détail

La mise en place d un service public d assainissement non collectif (SPANC)

La mise en place d un service public d assainissement non collectif (SPANC) Certu La mise en place d un service public d assainissement non collectif (SPANC) > CE QU IL FAUT SAVOIR AVANT DE CRÉER UN SPANC Intérêt de l assainissement non collectif Les eaux utilisées pour satisfaire

Plus en détail

CSTB - janvier 2005 1/9 Référentiel technique de certification "Bâtiments Tertiaires - Démarche HQE " Bureau et Enseignement - Partie III : QEB

CSTB - janvier 2005 1/9 Référentiel technique de certification Bâtiments Tertiaires - Démarche HQE  Bureau et Enseignement - Partie III : QEB GESTION DE L EAU CST - janvier 2005 1/9 INTRODUCTION Véritable enjeu environnemental de société, la gestion de l eau vise à limiter l épuisement de la ressource naturelle, les pollutions potentielles et

Plus en détail

Plan de Prévention du Risque Inondation de la vallée de l Ornel

Plan de Prévention du Risque Inondation de la vallée de l Ornel PRÉFECTURES DE LA HAUTE-MARNE ET DE LA MEUSE Plan de Prévention du Risque Inondation de la vallée de l Ornel Communes de Saint-Dizier, Bettancourt-la-Ferrée, Chancenay (52), Sommelonne, Baudonvilliers

Plus en détail

Conception et gestion des bassins tampons Ville de Saint Malo

Conception et gestion des bassins tampons Ville de Saint Malo Conception et gestion des bassins tampons Ville de Saint Malo Sommaire : A. Présentation générale des enjeux liés à l assainissement B. Les outils pour la conception et la gestion des bassins tampons à

Plus en détail

DEPARTEMENT DES HAUTES ALPES COMMUNE DE CHORGES PLAN DE PREVENTION DES RISQUES NATURELS PREVISIBLES REGLEMENT

DEPARTEMENT DES HAUTES ALPES COMMUNE DE CHORGES PLAN DE PREVENTION DES RISQUES NATURELS PREVISIBLES REGLEMENT DEPARTEMENT DES HAUTES ALPES COMMUNE DE CHORGES PLAN DE PREVENTION DES RISQUES NATURELS PREVISIBLES REGLEMENT SERVICE INSTRUCTEUR: DIRECTION DEPARTEMENTALE DE L AGRICULTURE ET DE LA FORET REALISATION:

Plus en détail

1. Rappel des objectifs et de l organisation du SITG. Comité directeur du SITG

1. Rappel des objectifs et de l organisation du SITG. Comité directeur du SITG 1. Rappel des objectifs et de l organisation du SITG Le Conseil d Etat a décidé dans son arrêté du 27 mars 1991 d engager la réalisation du Système d Information du Territoire à Genève (SITG). L objectif

Plus en détail

: Renforcement et sécurisation du réseau communautaire

: Renforcement et sécurisation du réseau communautaire Fiche n B2-1-F : renforcement du réseau communautaire n B2-1-F : Renforcement et sécurisation du réseau communautaire : Ensemble du bassin versant français Une étude globale de la ressource en eau a été

Plus en détail

Zones de Rencontre et Accessibilité.

Zones de Rencontre et Accessibilité. Zones de Rencontre et Accessibilité. 14h30 : présentation par Jean-Jacques LELIEVRE. 1 Saint-Brieuc, en quelques chiffres... -Au sein d une agglomération qui compte 115 000 habitants, Saint-Brieuc est

Plus en détail

Contrat Global pour l Eau. Délibération du Conseil d Administration N 06-22 en date du 30 novembre 2006

Contrat Global pour l Eau. Délibération du Conseil d Administration N 06-22 en date du 30 novembre 2006 Opérations- Partenariat Référence/Version. : OP/F/ Date : 03/04/06 Page : 1/18 IX ème programme Contrat Global pour l Eau Délibération du Conseil d Administration N 06-22 en date du 30 novembre 2006 Opérations-

Plus en détail

Plan de gestion des milieux humides et hydriques:

Plan de gestion des milieux humides et hydriques: Plan de gestion des milieux humides et hydriques: intégration de paramètres «urbains» dans l évaluation de la valeur écologique Juin 2013 Par Virginie Dumont, biol. 1 Plan de présentation 1. Règlementation

Plus en détail

1 - Identification des contraintes régissant l alerte

1 - Identification des contraintes régissant l alerte FICHE N 13 : ÉLABORER UNE CARTOGRAPHIE DE L ALERTE Si le document final du PCS ne contient que le règlement d emploi des moyens d alerte en fonction des cas envisagés (cf. fiche suivante), l obtention

Plus en détail

Ville de Privas SCHEMA DIRECTEUR D'ASSAINISSEMENT DES EAUX PLUVIALES ZONAGE D'ASSAINISSEMENT DES EAUX PLUVIALES. Réf. CEREG Ingénierie - M10038

Ville de Privas SCHEMA DIRECTEUR D'ASSAINISSEMENT DES EAUX PLUVIALES ZONAGE D'ASSAINISSEMENT DES EAUX PLUVIALES. Réf. CEREG Ingénierie - M10038 Ville de Privas SCHEMA DIRECTEUR D'ASSAINISSEMENT DES EAUX PLUVIALES ZONAGE D'ASSAINISSEMENT DES EAUX PLUVIALES Réf. - M10038 Juillet 2011 Ville de Privas Schéma directeur Zonage MAÎTRE D OUVRAGE Ville

Plus en détail

DEPARTEMENT DE L ALLIER

DEPARTEMENT DE L ALLIER PRÉFET DE L ALLIER Direction Régionale de l'environnement, de l'aménagement et du Logement Auvergne Christophe MERLIN Chef de l'unité territoriale Allier Puy-de-Dôme Christian SAINT-MAURICE Chef de la

Plus en détail

Des solutions techniques pour une gestion durable des eaux pluviales par les techniques alternatives

Des solutions techniques pour une gestion durable des eaux pluviales par les techniques alternatives Des solutions techniques pour une gestion durable des eaux pluviales par les techniques alternatives Introduction : Historique de l hydrologie urbaine Les solutions techniques Sommaire Définition des «Techniques

Plus en détail

COMMUNE D EMBRUN PLAN DE PREVENTION DES RISQUES NATURELS PREVISIBLES REGLEMENT SERVICE INSTRUCTEUR: DIRECTION DEPARTEMENTALE DE L EQUIPEMENT

COMMUNE D EMBRUN PLAN DE PREVENTION DES RISQUES NATURELS PREVISIBLES REGLEMENT SERVICE INSTRUCTEUR: DIRECTION DEPARTEMENTALE DE L EQUIPEMENT COMMUNE D EMBRUN PLAN DE PREVENTION DES RISQUES NATURELS PREVISIBLES REGLEMENT SERVICE INSTRUCTEUR: DIRECTION DEPARTEMENTALE DE L EQUIPEMENT REALISATION: SERVICE DEPARTEMENTAL DE RESTAURATION DES TERRAINS

Plus en détail

Analyses spatio-temporelles des dommages assurés

Analyses spatio-temporelles des dommages assurés Evénements et territoires : le coût des inondations en France Analyses spatio-temporelles des dommages assurés David BOURGUIGNON Conférence-débat Vers une connaissance partagée des événements naturels

Plus en détail

06.07.07. ATTICA PLU DE GAILLON - ORIENTATIONS D AMENAGEMENT janvier 2008 1

06.07.07. ATTICA PLU DE GAILLON - ORIENTATIONS D AMENAGEMENT janvier 2008 1 06.07.07 ATTICA PLU DE GAILLON - ORIENTATIONS D AMENAGEMENT janvier 2008 1 PREAMBULE Conformément au 3 ème paragraphe de l article L123-1 (Loi Urbanisme et Habitat du 2 juillet 2003), des orientations

Plus en détail

Le Plan de Gestion des Risques d Inondation 2016-2021. Projet en consultation. www.developpement-durable.gouv.fr

Le Plan de Gestion des Risques d Inondation 2016-2021. Projet en consultation. www.developpement-durable.gouv.fr Le Plan de Gestion des Risques d Inondation 2016-2021 Projet en consultation www.developpement-durable.gouv.fr Cadre européen La directive Inondation Directive européenne du 23/10/07 Réduire les conséquences

Plus en détail

OBJET DE L ETUDE ET NIVEAU DE PRESTATION

OBJET DE L ETUDE ET NIVEAU DE PRESTATION CE CAHIER DES CHARGES TYPE A POUR OBJECTIF DE DEFINIR LE CONTENU TECHNIQUE MINIMUM DU RAPPORT REMIS EN FIN D ETUDE AU PARTICULIER DEMANDEUR. OBJET DE L ETUDE ET NIVEAU DE PRESTATION L objet de l étude

Plus en détail

PLAN COMMUNAL DE SAUVEGARDE RISQUES NATURELS RISQUE PANDÉMIQUE.AVRIL 2013 RISQ

PLAN COMMUNAL DE SAUVEGARDE RISQUES NATURELS RISQUE PANDÉMIQUE.AVRIL 2013 RISQ UES NATURELS UE PANDÉMIQUE UE PANDÉMIQUE INTRODUCTION : Le risque de pandémie grippale H5N1 existe bien qu aucun cas ne soit encore apparu en France. Il convient néanmoins de s y préparer En phase d alerte

Plus en détail

ORGANISATION DE MANIFESTATIONS ET DE GRANDS RASSEMBLEMENTS

ORGANISATION DE MANIFESTATIONS ET DE GRANDS RASSEMBLEMENTS 29 avril 2015 PRÉFET DU GERS ORGANISATION DE MANIFESTATIONS ET DE GRANDS RASSEMBLEMENTS DÉFINITIONS «Manifestation» : rassemblement de personnes sur la voie publique. Toute manifestation est soumise à

Plus en détail

R.C.S.C. Réserve Communale de Sécurité Civile CHATEAUNEUF-LES-MARTIGUES

R.C.S.C. Réserve Communale de Sécurité Civile CHATEAUNEUF-LES-MARTIGUES R.C.S.C Réserve Communale de Sécurité Civile CHATEAUNEUF-LES-MARTIGUES Contexte local Juillet 2008 : par délibération N 2008-07-113, adoptée par le conseil municipal de Châteauneuf-les-Martigues, il a

Plus en détail

Exercice du Plan Particulier d Intervention (P.P.I.) Butagaz Arnage. Mercredi 24 juin 2015

Exercice du Plan Particulier d Intervention (P.P.I.) Butagaz Arnage. Mercredi 24 juin 2015 Exercice du Plan Particulier d Intervention (P.P.I.) Butagaz Arnage Mercredi 24 juin 2015 Contact presse : Tél : 02.43.39.71.74/02.43.39.70.22/06.07.40.52.54 www.sarthe.gouv.fr Suivez l actualité de l'état

Plus en détail

GESTION DE CRISE : Le rôle du maire

GESTION DE CRISE : Le rôle du maire GESTION DE CRISE : Le rôle du maire Introduction : Le risque zéro n existe pas L actualité montre que de nombreux événements soudains et dramatiques peuvent survenir en France (d origine naturelle, technologique,

Plus en détail

Les programmes européens 2014-2020 en Languedoc Roussillon Zoom sur les Fonds européens structurels et d investissement (FESI)

Les programmes européens 2014-2020 en Languedoc Roussillon Zoom sur les Fonds européens structurels et d investissement (FESI) Les programmes européens 2014-2020 en Languedoc Roussillon Zoom sur les Fonds européens structurels et d investissement (FESI) De la citoyenneté active à l environnement en passant par la santé, la recherche,

Plus en détail

Forum Les Irisés. La gestion intégr. gré des risques majeurs dans la Communauté Urbaine de Lyon. Intervention de Mme Domenech Diana.

Forum Les Irisés. La gestion intégr. gré des risques majeurs dans la Communauté Urbaine de Lyon. Intervention de Mme Domenech Diana. Forum LES IRISÉS 5 28-29 novembre 2011 1 Forum Les Irisés La gestion intégr gré des risques majeurs dans la Communauté Urbaine de Lyon Intervention de Mme Domenech Diana Givors, le «Roméo des inondations»

Plus en détail

Extranet zonal d appui. à la gestion de crise météorologique. Journées Professionnelles de l ENSOSP, le 13 février 2014

Extranet zonal d appui. à la gestion de crise météorologique. Journées Professionnelles de l ENSOSP, le 13 février 2014 Extranet zonal d appui à la gestion de crise météorologique Journées Professionnelles de l ENSOSP, le 13 février 2014 1 La vigilance météorologique 4 couleurs (V, J, O, R) qualifiant le niveau d événement

Plus en détail

UTILISATION D UN SIG POUR LA MODELISATION HYDROLOGIQUE DES BASSINS VERSANTS URBAINS

UTILISATION D UN SIG POUR LA MODELISATION HYDROLOGIQUE DES BASSINS VERSANTS URBAINS UTILISATION D UN SIG POUR LA MODELISATION HYDROLOGIQUE DES BASSINS VERSANTS URBAINS Résumé Une connaissance géographique et physique détaillée de la ville est un atout pour la modélisation hydrologique

Plus en détail

Quels outils techniques et financiers. Katy Pojer Agence de l eau Rhône Méditerranée Corse

Quels outils techniques et financiers. Katy Pojer Agence de l eau Rhône Méditerranée Corse Quels outils techniques et financiers Katy Pojer Agence de l eau Rhône Méditerranée Corse Mardi 13 mai 2014 Quelle technique mettre en œuvre? Des documents existent http://www.graie.org/graie/graiedoc/doc_telech/plaqta.pdf

Plus en détail

Étude hydraulique du bassin-versant du vieux-port à Marseille

Étude hydraulique du bassin-versant du vieux-port à Marseille Étude hydraulique du bassin-versant du vieux-port à Marseille Rédaction: F. Pons Présentation: P. Ledoux Programme LCPC 11M081 Programme ANR RIVES Programme CETMEF Données: Ville de Marseille Centre d'études

Plus en détail

Les Mathes - La Palmyre Alerte des populations

Les Mathes - La Palmyre Alerte des populations Les Mathes - La Palmyre Alerte des populations Inondation, tempête, canicule, feu de forêt, mouvement de terrain, épidémie la loi oblige désormais le maire à prévenir ses administrés du danger. EXTRAIT

Plus en détail

L implication de l Intercommunale du Brabant Wallon (IBW) dans la gestion des eaux pluviales en agglomération. Communication de presse

L implication de l Intercommunale du Brabant Wallon (IBW) dans la gestion des eaux pluviales en agglomération. Communication de presse L implication de l Intercommunale du Brabant Wallon (IBW) dans la gestion des eaux pluviales en agglomération Communication de presse Résumé L époque est révolue où la société pouvait attribuer aux aménageurs

Plus en détail

OBJECTIF ZERO PESTICIDE dans nos villes et villages de Bourgogne

OBJECTIF ZERO PESTICIDE dans nos villes et villages de Bourgogne OBJECTIF ZERO PESTICIDE dans nos villes et villages de Bourgogne Partenaires: Cette action est cofinancée par l Union européenne. L Europe s engage en Bourgogne avec le Fonds européen de développement

Plus en détail

Le département des Pyrénées Orientales

Le département des Pyrénées Orientales Le département des Pyrénées Orientales Cela concerne 11 communes : Le Barcarès, Torreilles, Saint Marie, Canet en Roussillon, Saint Cyprien, Elne, La Tour Bas Elne, Argelès sur mer, Collioure, Port Vendres

Plus en détail

Séminaire des animateurs de SAGE du bassin Rhône-Méditerranée 18 avril 2016 SAGE et gestion quantitative

Séminaire des animateurs de SAGE du bassin Rhône-Méditerranée 18 avril 2016 SAGE et gestion quantitative Séminaire des animateurs de SAGE du bassin Rhône-Méditerranée 18 avril 2016 SAGE et gestion quantitative Kristell ASTIER-COHU DREAL Auvergne-Rhône-Alpes / Délégation de bassin 1 La gestion quantitative

Plus en détail

Les rôles du maire et de la commune dans la défense des personnes, des biens et de la forêt contre l incendie

Les rôles du maire et de la commune dans la défense des personnes, des biens et de la forêt contre l incendie Les rôles du maire et de la commune dans la défense des personnes, des biens et de la forêt contre l incendie Fiche détaillée 1. Introduction De manière générale, le maire doit assurer la sécurité de ses

Plus en détail

Assainissement et diagnostics techniques obligatoires Volet assainissement collectif et non collectif. Université du Notariat le 24 juin 2014

Assainissement et diagnostics techniques obligatoires Volet assainissement collectif et non collectif. Université du Notariat le 24 juin 2014 Assainissement et diagnostics techniques obligatoires Volet assainissement collectif et non collectif Université du Notariat le 24 juin 2014 Intervenants Service Eau DEAE Conseil général 02.97.54.82.96

Plus en détail

ARRÊT DU PLAN LOCAL D URBANISME EN COURS DE REVISION

ARRÊT DU PLAN LOCAL D URBANISME EN COURS DE REVISION Délibération n 2009.34 ARRÊT DU PLAN LOCAL D URBANISME EN COURS DE REVISION Monsieur ROBIN, Adjoint chargé de l environnement et du développement urbain, rappelle au Conseil Municipal les conditions dans

Plus en détail