DIFFUSION A TOUS LES MEMBRES ORDRE DU JOUR

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "DIFFUSION A TOUS LES MEMBRES ORDRE DU JOUR"

Transcription

1 Club «Mobilité Capitale» Compte-rendu de l atelier n 7 du 14 octobre 2008 La gestion de la flotte de véhicules professionnels PARTICIPANTS (21) ADEME ILE-DE-FRANCE Jean-Yves MARIE-ROSE ; ADOR Jean BOURCIN ; C.A. des HAUTS DE BIEVRE Jérémy OLIVIER ; CCIP 92 Blandine DELHOMME-SANVOISIN ; CCI VERSAILLES Emilie AUMONT ; DEPARTEMENT DES YVELINES (78) Guy CONSUMI et Anne SCHLAEINSTZAUER ; DEPARTEMENT DE L ESSONNE (91) Gilles BESNARD ; DEPARTEMENT DU VAL DE MARNE (94) Céline BONFILS ; EDF R&D Philippe BOUYSSE ; GROUPE LA POSTE DELEGATION REGIONALE ILE DE FRANCE Susan VRANICH ; ICADE Alain GUISNEL ; NATIXIS Astrid FRISDAL et Laurène DUREAULT ; REGION ILE-DE-FRANCE Nathalie GRANES ; RENAULT Frédéric ROLLIN et Patrick KABORE ; SAUR Estelle REUNGOAT ; SOFINCO Lydie BRENOT ; SOMARO Jean LALO ; VILLE D ARCUEIL Laurent COUR EXCUSEE (1) SOFINCO Nathalie GUYOT ABSENTS (5) CALYON Fabienne RAYNAUD ; C.A. EVRY CENTRE ESSONNE Franck CHAUVIN ; C.C GRAND PARC Benjamin PAILLAUD ; RATP Claire BOUHOT ; VILLE DE PARIS Maïlis FLORIET DIFFUSION A TOUS LES MEMBRES ORDRE DU JOUR Le thème : Agir sur la flotte de véhicules de l entreprise Débat/discussion sur le thème avec les participants M. MARIE-ROSE de l ADEME remercie les participants de leur présence et propose un tour de table. En effet, parmi les participants, nombreux sont ceux à participer pour la première fois à un atelier du Club Mobilité Capitale. Il rappelle aussi que cet atelier thématique est le dernier prévu en En effet, la prochaine rencontre organisée en décembre 2008 sera l occasion de présenter le bilan de l année et d échanger sur l avenir du dispositif. M. MARIE-ROSE revient aussi sur l importance de répondre à l enquête désormais diffusée systématiquement aux porteurs de projet PDE du «Club Mobilité Capitale». Certains résultats intermédiaires de cette enquête ont déjà pu être utiles aux premières réflexions autour la révision du PDU de l Ile-de-France. Nous savons maintenant que 4% des salariés travaillant en Ile-de-France sont intégrés dans une démarche de PDE. Il encourage donc tous les porteurs de projet PDE qui ne l ont pas déjà fait à répondre à l enquête : plus la base de données est complète et plus les partenaires et acteurs de cette démarche innovante peuvent éclairer et convaincre de son intérêt. L adresse de l enquête est la suivante : 1

2 Tout au long de l atelier, M. MARIE-ROSE a distribué plusieurs éléments en complément et en support d information. Ils sont précisés ci-dessous : o Le guide «GPL» du CFBP, o Une plaquette de présentation d un des acteurs du covoiturage : Greencove, o Un document portant sur les trophées du vélo en 2008, Des documents édités par l ADEME : o Le guide «Consommations conventionnelles de carburant et émission de gaz carbonique», o La brochure «Se déplacer malin», o La brochure «Incitations financières véhicules 2008, o La fiche «10 conseils pour chasser le gaspi en voiture», o Un document intitulé «les véhicules légers bilan des filières en France Métropolitaine», o Deux documents intitulés «Cibles : les collectivités et les entreprises en 2008» et traitant des aides financières existantes dans le cadre de l achat de véhicules, o Un document portant sur une session de formation spécifique au PDE «PDE : les clés de la réussite». 1. Le thème : la gestion de la flotte de véhicules professionnels M. MARIE-ROSE introduit le thème de l atelier en précisant que l intérêt est ici de présenter les modalités d actions possibles autour d un parc de véhicules servant à l entreprise. En effet, c est un enjeu majeur dans les démarches de PDE. Il s est appuyé sur une présentation Powerpoint jointe au présent compte-rendu (sous format PDF). Lors de cette présentation, plusieurs membres du «Club Mobilité Capitale» présents sont intervenus : A propos du système de Bonus/Malus, M. COUR (VILLE D ARCUEIL) demande si celui-ci s applique aux véhicules utilitaires. M. MARIE-ROSE indique que seuls les véhicules utilitaires légers de classe 1 (sur la base de véhicules particuliers) sont éligibles à ce dispositif. M. COUR souhaite si ce dispositif est cumulable avec les aides de l ADEME. Ce n est pas le cas pour le moment excepté pour les véhicules «GNV» acquis par des entreprises et collectivités appartenant à des sites pilotes en France. Conseil d Orientation Energétique / Diagnostic de flotte ordre de grandeur des coûts : Il est précisé que le Conseil d Orientation Energétique nécessite une à deux journées de consultance. Par contre, pour réaliser le diagnostic de flottes de véhicules, il faut davantage de temps, de l ordre du mois. L ADEME soutien la réalisation de ce type de diagnostic à hauteur de 50% plafonné à HT. L aide est donc au maximum égale à environ HT. M. MARIE-ROSE donne quelques ordres de coût : o Pour un parc de 10 véhicules, coût du diagnostic : environ HT, o Pour un parc de 100 véhicules, coût du diagnostic : environ HT, Normes EURO : M. ROLLIN (RENAULT) indique qu une petite expérience qui a été effectuée sur des véhicules de type EURO 4 et EURO 5. Des pastilles blanches ont été posées à la sortie des pots d échappement de véhicules en marche. Les pastilles des véhicules EURO 4 étaient légèrement grises après les tests alors qu elles restaient blanches pour les véhicules EURO 5 il rappelle qu en 2008, les véhicules neufs doivent respecter la norme EURO 4. Il précise également que, depuis très longtemps, on sait parcourir km avec 1 litre de carburant. Toute la problématique aujourd hui est rappelée dans la question suivante : 2

3 «Combien les clients sont-ils prêts à payer pour que les véhicules disposent des meilleures technologies?». Comparaison avec les différents carburants : Quelques précisions apportées par l ADEME o Le GPL est plutôt adapté aux trajets de type urbain, o Concernant le GNV, le principal problème reste le réseau de distribution. Il est néanmoins possible de disposer de sa propre station GNV mais cela a un coût non négligeable, o Les biocarburants ont un bilan «Emission de Gaz à Effet de Serre» très intéressant, o Les biogaz devraient prochainement faire leur apparition en Ile-de-France. Il faudra alors s intéresser aux opérateurs traitant nos déchets, producteurs potentiels de biogaz utilisé en tant que carburant, o L hydrogène ne se développera qu à partir de 2020, voire 2025 (solution de moyen terme), o Les véhicules hybrides sont performants en ville que si l on effectue beaucoup de kilomètres (cas des taxis), o Les véhicules électriques sont intéressants pour des déplacements courts et fréquents en milieu urbain, o Quant aux véhicules à pile à combustible, ce n est qu en 2020 qu ils arriveront sur le marché. M. MARIE-ROSE et M. ROLLIN rappellent qu avant de s intéresser à la technologie des véhicules, il est essentiel de connaître leurs usages. C est primordial. 2. Temps d échanges M. LALO (SOMARO) s interroge sur le fait que la présentation n a pas traité des équipements de voitures qui peuvent également avoir une incidence sur la consommation des véhicules (cas des pneus ou des boîtes de vitesse par exemple). M. MARIE-ROSE précise qu il n a effectivement pas traité cet élément. En effet, il rappelle que pour un véhicule disposant d un aérodynamisme ou d une climatisation performants, les impacts positifs de ces équipements peuvent être très facilement annihilés par le type de conduite du conducteur. M. LALO prend l exemple de la nouvelle 308 qui émet moins de 120 g de CO2/km avec une boîte de vitesse particulière. Ces options peuvent donc avoir un effet positif même s il y a peut être beaucoup de marketing. M. MARIE-ROSE conclut que des équipements performants peuvent apporter de petits gains et confirme que le marketing est également très présent dans ce cadre. M. LALO poursuit avec une seconde interrogation : Si l on dispose d une flotte de véhicules et que des formations à l écoconduite ont été menées auprès des collaborateurs, est ce que l entreprise est éligible aux Certificats d Economies d Energie? M. MARIE-ROSE rappelle tout d abord qu il existe 5 certificats dédiés au transport de marchandises et de personnes (cf. le site Ils sont présentés ci-dessous : 3

4 Dénomination de l'opération standardisée Transports Equipement Unité de transport intermodal (UTI) Pneus d autobus à basse résistance au roulement Services Formation d'un chauffeur de transport public routier à la conduite économique Formation d'un chauffeur de véhicule léger (flotte captive) à la conduite économique Covoiturage domicile/travail N de référence de l'opération TRA-EQ-01 TRA-EQ-02 TRA-SE-01 TRA-SE-02 TRA-SE-03 Source : Ministère de l'écologie, de l'energie, du Développement durable et de l'aménagement du territoire, DGEC page internet : eco.htm&droite=/energie/developp/econo/cee-sommaire.htm L objectif des certificats d Economies d Energie est de disposer d une «ristourne» sur les factures énergétiques. Néanmoins, si l employeur fait une demande de certification, l ADEME ne peut pas octroyer de subventions. M. LALO souhaite savoir si l Etat a validé les additifs sur les carburants qui permettraient une réduction de 3 à 4% de la consommation des véhicules. M. MARIE-ROSE indique qu il existe bien un gain mais celui-ci est inférieur à 4%. Par ailleurs, l Etat ne valide pas ces technologies additives. A ce sujet, l ADEME a développé un protocole qui peut être fourni aux membres du Club qui le désirent et que les résultats de son application montrent que les gains de ces technologies additives n ont pas été réellement avérés. L écoconduite reste, de son point de vue, un moyen simple de réduire les consommations des véhicules (Gains immédiats jusqu à 30%). Mme VRANICH précise que sur une année, l écoconduite permet en moyenne une réduction de seulement 7% de la consommation (les mauvaises habitudes reviennent progressivement), d où la nécessité d effectuer des piqûres de rappel régulières. Mme VRANICH (Groupe La Poste) indique que dans la Charte des transports de La Poste, les objectifs portant sur les véhicules lourds ont été atteints très vite. Par contre, pour les véhicules légers, cela est plus difficile. Par ailleurs, afin de répondre aux nombreuses sollicitations et partager son savoir faire, le Groupe La Poste a créé une filiale qui forme à l écoconduite. Il est aussi à noter que les constructeurs de véhicules (2 roues motorisés, véhicules particuliers, poids lourds) ont tendance à demander des délais d application de plus en plus étalés dans le temps des normes EURO. M. CONSUMI (CG78) indique qu au Mondial de l automobile 2008, il avait eu connaissance que Renault et Total allaient développer ensemble des batteries interchangeables. Selon l ADEME un des problèmes des véhicules électriques reste la recharge. Soit on immobilise les véhicules le temps nécessaire au rechargement des batteries, soit on remplace les batteries vides par des pleines. M. BESNARD (CG 91) précise que dès à présent, lors de réunions, certaines personnes s y rendant en véhicules électriques demandent parfois s il existe une prise/borne électrique pour recharger les batteries. M. GUISNEL (ICADE) précise néanmoins que le coût de fonctionnement des véhicules électriques reste négligeable. En effet, les navettes fluviales mises en place coûtent en électricité 30 par jour pour effectuer une cinquantaine de trajets d une distance égale à 1,2 km. Néanmoins, Mme VRANICH rappelle que le problème de l électrique est la maintenance des véhicules (coûts de maintenance très 4

5 importants et difficultés à trouver des mécaniciens spécialisés). M. MARIE-ROSE indique que la maintenance est cruciale et qu elle existe. Des structures ont été formées à la maintenance de certains véhicules : o GPL : les GPListes sont connus au sein d un réseau identifié, o GNV : il existe un réseau de lycées professionnels en Ile-de-France qui a mis en place des modules spécifiques au GNV, o Concernant les véhicules électriques, il est vrai que la maintenance reste un problème. L objectif est aujourd hui d intégrer la maintenance dans la vente des véhicules. M. MARIE-ROSE rappelle que le GNFA, organisme chargé des formations de perfectionnement et de qualification aux métiers de l'automobile, travaille actuellement sur la maintenance des véhicules électriques. Néanmoins, il reste inquiet sur la constitution rapide du réseau de maintenance pour les véhicules électriques présents actuellement sur le marché, ou en passe d y arriver. M. MARIE-ROSE remercie l ensemble des membres présents et rappelle que le prochain atelier aura lieu le jeudi 4 décembre Cet atelier portera sur le bilan 2008 du Club Mobilité Capitale et sur l avenir de ce réseau. Le lieu reste à préciser. 5

Appuis de l ADEME à la Transition Energétique dans les Transports

Appuis de l ADEME à la Transition Energétique dans les Transports Appuis de l ADEME à la Transition Energétique dans les Transports Jérôme CICILE Transports, Mobilité, Qualité de l Air ADEME Direction Régionale PACA ORT- Avril 2015 De l évaluation des filières énergétique

Plus en détail

La fée électricité sous le capot?

La fée électricité sous le capot? La fée électricité sous le capot? Quand on analyse les nouvelles motorisations proposées pour les véhicules on s aperçoit vite qu elles reposent pratiquement toutes sur l emploi de moteurs électriques

Plus en détail

Recensement des flottes de véhicules à motorisation alternative en Rhône-Alpes

Recensement des flottes de véhicules à motorisation alternative en Rhône-Alpes Recensement des flottes de véhicules à motorisation alternative en Rhône-Alpes Estimation du potentiel de développement SYNTHÈSE DES RÉSULTATS 2014 avec le soutien de Enquête 2014 Pour la seconde fois

Plus en détail

Mémoire sur l industrie du taxi

Mémoire sur l industrie du taxi Mémoire sur l industrie du taxi Présenté à la : Commission permanente du conseil d agglomération sur l environnement, le transport et les infrastructures et Commission permanente du conseil municipal sur

Plus en détail

Les Français et les enjeux de la mobilité durable. Août 2008

Les Français et les enjeux de la mobilité durable. Août 2008 En partenariat avec le Ministère de l Ecologie, de l Energie, du Développement durable et de l Aménagement du territoire Les Français et les enjeux de la mobilité durable Août 2008 Méthodologie page 2

Plus en détail

Incitations à l acquisition de véhicules neufs moins polluants en 2014

Incitations à l acquisition de véhicules neufs moins polluants en 2014 Incitations à l acquisition de véhicules neufs moins polluants Incitations à l acquisition de véhicules neufs moins polluants en 2014 2014 PREAMBULE Afin d inciter les particuliers, les entreprises et

Plus en détail

Incitations financières véhicules 2013

Incitations financières véhicules 2013 Marque : Consommation de carburant C02 inférieures ou égales à 100 g/km de 101 à 120 g/km VOITURE Énergie : Essence Les déplacements Comprendre Incitations financières véhicules 2013 Pour des véhicules

Plus en détail

smart mobility : gestion de la flotte automobile chez Orange

smart mobility : gestion de la flotte automobile chez Orange smart mobility : gestion de la flotte automobile chez Orange dossier de presse septembre 2013 Sylvie Duho Mylène Blin 01 44 44 93 93 service.presse@orange.com 1 la flotte automobile d Orange en chiffres

Plus en détail

PuBLi DOssieR. 10 conseils pour optimiser sa flotte automobile. le contexte économique pousse à la réduction des dépenses.

PuBLi DOssieR. 10 conseils pour optimiser sa flotte automobile. le contexte économique pousse à la réduction des dépenses. PuBLi DOssieR publi-information octobre 2013 10 conseils pour optimiser sa flotte automobile réalisation : - 01 43 20 10 49 / Photo : istockphoto.com le contexte économique pousse à la réduction des dépenses.

Plus en détail

Incitations financières véhicules 2014

Incitations financières véhicules 2014 Marque : Consommation de carburant C02 inférieures ou égales à 100 g/km de 101 à 120 g/km VOITURE Énergie : Essence Les déplacements Comprendre Incitations financières véhicules 2014 Pour des véhicules

Plus en détail

Bilan des émissions de gaz à effet de serre 2010-2011

Bilan des émissions de gaz à effet de serre 2010-2011 Bilan des émissions de gaz à effet de serre 21-211 Méthode Bilan Carbone - Rapport final - février 212 II. DESCRIPTION DE LA PERSONNE MORALE Page 6 Sommaire I. CONTEXTE III. ANNÉE DE REPORTING ET ANNÉE

Plus en détail

Les déplacements une préoccupation collective

Les déplacements une préoccupation collective Les déplacements une préoccupation collective En constante augmentation sur notre territoire, les déplacements ont un impact environnemental, économique et social grandissant et de plus en plus préoccupant.

Plus en détail

DIAGNOSTIC DE FLOTTES DE VÉHICULES SOMMAIRE INTRODUCTION OBJECTIF DU DIAGNOSTIC DESCRIPTION MODALITÉS DE RÉALISATION DU DIAGNOSTIC COÛT

DIAGNOSTIC DE FLOTTES DE VÉHICULES SOMMAIRE INTRODUCTION OBJECTIF DU DIAGNOSTIC DESCRIPTION MODALITÉS DE RÉALISATION DU DIAGNOSTIC COÛT DIAGNOSTIC DE FLOTTES DE VÉHICULES SOMMAIRE INTRODUCTION OBJECTIF DU DIAGNOSTIC DESCRIPTION DE LA PRESTATION MODALITÉS DE RÉALISATION DU DIAGNOSTIC Visite du site et investigations Rapport d étude Présentation

Plus en détail

Récupération de la TVA sur les voitures

Récupération de la TVA sur les voitures Récupération de la TVA sur les voitures Nouvelles règles de récupération de la TVA en VIGUEUR en 2013. Pour les assujettis TVA : La récupération de la TVA dépend désormais du pourcentage de l utilisation

Plus en détail

Guide pratique de l. éco agent. des gestes. simples. et quotidiens. pour agir

Guide pratique de l. éco agent. des gestes. simples. et quotidiens. pour agir éco agent Guide pratique de l des gestes simples et quotidiens pour agir 1 Edito Sommaire L électricité...3 Les équipements bureautiques...4 Le confort thermique...5 Le papier...6 Les déchets...7 Les déplacements...8

Plus en détail

Synthèse de l étude ADEME "2 roues motorisés Euro3 : progrès environnementaux et comparaison à l automobile"

Synthèse de l étude ADEME 2 roues motorisés Euro3 : progrès environnementaux et comparaison à l automobile mai 2007 Synthèse de l étude ADEME "2 roues motorisés Euro3 : progrès environnementaux et comparaison à l automobile" Contexte de l étude La mise en application de la nouvelle étape réglementaire Euro3

Plus en détail

SOMMAIRE. 1. Présentation des Transports Serge DERVAL. 2. Pourquoi adhérer à la charte. 3. Adhésion à la charte le 15 juin 2010. 4.

SOMMAIRE. 1. Présentation des Transports Serge DERVAL. 2. Pourquoi adhérer à la charte. 3. Adhésion à la charte le 15 juin 2010. 4. SOMMAIRE 1. Présentation des Transports Serge DERVAL 2. Pourquoi adhérer à la charte 3. Adhésion à la charte le 15 juin 2010 4. La démarche 5. Les Moyens 6. Bilan après deux ans d engagement 7. L affichage

Plus en détail

3. L ÉLECTRIFICATION DES TRANSPORTS ET

3. L ÉLECTRIFICATION DES TRANSPORTS ET 3. L ÉLECTRIFICATION DES TRANSPORTS ET L ENVIRONNEMENT 3.1 Contexte et tendances L atteinte de l indépendance énergétique est une priorité gouvernementale. Cet objectif sera appuyé par plusieurs politiques,

Plus en détail

L'AUTOMOBILE DU FUTUR

L'AUTOMOBILE DU FUTUR L'AUTOMOBILE DU FUTUR CFM 2013 Bordeaux 26 aout 2013 Paul PARNIERE AUTOMOBILE = PRODUIT *Grand public *Fort contenu technologique et industriel *Mobilité individuelle *Nuisances globales et locales. NOMBRE

Plus en détail

autrement Pour vivre mieux, déplaçons-nous 75 % des trajets domicile-travail sont faits en voiture pour une distance moyenne de 17 km aller-retour.

autrement Pour vivre mieux, déplaçons-nous 75 % des trajets domicile-travail sont faits en voiture pour une distance moyenne de 17 km aller-retour. Pour vivre mieux, déplaçons-nous autrement RDV à Marseille En région PACA En région PACA, 75 % des trajets domicile-travail sont faits en voiture pour une distance moyenne de 17 km aller-retour. Q uelle

Plus en détail

PLAN DE DEPLACEMENT ADMINISTRATION ( PDA ) DREAL DIRCO DRAAF. Ecogestes : Intégrer le développement durable au quotidien CALM - 20 03 2013 -

PLAN DE DEPLACEMENT ADMINISTRATION ( PDA ) DREAL DIRCO DRAAF. Ecogestes : Intégrer le développement durable au quotidien CALM - 20 03 2013 - PLAN DE DEPLACEMENT ADMINISTRATION ( PDA ) DREAL DIRCO DRAAF Ecogestes : Intégrer le développement durable au quotidien CALM - 20 03 2013 - Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du

Plus en détail

PLAN DE MOBILITÉ OU PLAN DE DÉPLACEMENTS

PLAN DE MOBILITÉ OU PLAN DE DÉPLACEMENTS VILLE DURABLE ET TRANSPORT FICHE 5 AIR CLIMAT ÉNERGIE PLAN DE MOBILITÉ OU PLAN DE DÉPLACEMENTS DE QUOI S AGIT-IL? Un plan de mobilité ou plan de déplacements est un outil de management de la mobilité.

Plus en détail

Département du Val-de-Marne. Charte départementale de partenariat sécurité routière. entre l État,

Département du Val-de-Marne. Charte départementale de partenariat sécurité routière. entre l État, Département du Val-de-Marne Charte départementale de partenariat sécurité routière entre l État, la Caisse Régionale d Assurance Maladie d Ile-de-France (CRAMIF) et la profession du transport routier de

Plus en détail

EDF FAIT AVANCER LA MOBILITÉ ÉLECTRIQUE. Contact presse marie.allibert@edf.fr Tél. : 01.40.42.51.40

EDF FAIT AVANCER LA MOBILITÉ ÉLECTRIQUE. Contact presse marie.allibert@edf.fr Tél. : 01.40.42.51.40 DOSSIER DE presse 1 er octobre 2014 EDF FAIT AVANCER LA MOBILITÉ ÉLECTRIQUE Contact presse marie.allibert@edf.fr Tél. : 01.40.42.51.40 en bref En quelques décennies, les transports ont évolué pour desservir

Plus en détail

Bilan Carbone MAAF :

Bilan Carbone MAAF : Bilan Carbone MAAF MAAF ET LES GAZ À EFFET DE SERRE La loi Grenelle II, promulguée le 12 juillet 2010, a rendu obligatoire la réalisation d un Bilan des émissions de Gaz à Effet de Serre (BEGES) pour toutes

Plus en détail

Bilan d'émissions de gaz à effet de serre SNI

Bilan d'émissions de gaz à effet de serre SNI Bilan d'émissions de gaz à effet de serre SNI Direction du patrimoine Le 12/12/2014 SNI - 125 avenue de Lodève - CS 70007-34074 Montpellier Cedex 3 Tél. : 04 67 75 96 40 - www.groupesni.fr Siège social

Plus en détail

6 TRUCS ET ASTUCES POUR RÉDUIRE LES COÛTS DE VOTRE FLOTTE AUTOMOBILE. Présenté par Transpoco

6 TRUCS ET ASTUCES POUR RÉDUIRE LES COÛTS DE VOTRE FLOTTE AUTOMOBILE. Présenté par Transpoco 6 TRUCS ET ASTUCES POUR RÉDUIRE LES COÛTS DE VOTRE FLOTTE AUTOMOBILE Présenté par Transpoco Une flotte automobile représente un avantage pour les entreprises à la fois en terme de déplacements qui sont

Plus en détail

Une conduite souple, rationnelle et sécuritaire pour le bien des usagers, de leur véhicule et de notre environnement

Une conduite souple, rationnelle et sécuritaire pour le bien des usagers, de leur véhicule et de notre environnement Une conduite souple, rationnelle et sécuritaire pour le bien des usagers, de leur véhicule et de notre environnement Quelle voiture achetée? Carburation : les nouveaux diesel sont plus «propres» que les

Plus en détail

L ÉLECTRIFICATION DU TRANSPORT INDIVIDUEL LE SAVEZ-VOUS?

L ÉLECTRIFICATION DU TRANSPORT INDIVIDUEL LE SAVEZ-VOUS? L ÉLECTRIFICATION DU TRANSPORT INDIVIDUEL LE SAVEZ-VOUS? L ÉLECTRIFICATION DU TRANSPORT INDIVIDUEL L électricité est appelée à jouer un rôle de plus en plus important dans les transports collectifs et

Plus en détail

Synthèse de l audition de M. Laurent Antoni, CEA Liten

Synthèse de l audition de M. Laurent Antoni, CEA Liten Synthèse de l audition de M. Laurent Antoni, CEA Liten M. Laurent Antoni a été reçu par M. Denis Baupin et Mme Fabienne Keller le mercredi 30 janvier 2013. Voici les principaux extraits de son audition

Plus en détail

PETIT GUIDE D ÉCO-CONDUITE

PETIT GUIDE D ÉCO-CONDUITE PETIT GUIDE D ÉCO-CONDUITE L éco-conduite : notre collectivité s engage Rouler dans «le bon sens» aujourd hui, c est utiliser sa voiture de manière écologique, économique et sûre. Ce guide vous permettra

Plus en détail

Fiche d identité. Origine. Concept. Vision

Fiche d identité. Origine. Concept. Vision Ecomobilité partagée La 1 ère plateforme d'autopartage et covoiturage intégrée pour l entreprise. Origine MOPeasy a été créée en janvier 2010 par Bruno FLINOIS,, un entrepreneur expérimenté (création,

Plus en détail

Les défis de la mobilité durable. La contribution de Renault Trucks ORT PACA. Edouard HERVE. 02 décembre 2008

Les défis de la mobilité durable. La contribution de Renault Trucks ORT PACA. Edouard HERVE. 02 décembre 2008 Les défis de la mobilité durable La contribution de Renault Trucks ORT PACA Edouard HERVE 02 décembre 2008 Défis des V.I. du futur Système de transport Route communicante Route intelligente Inter modalité

Plus en détail

7 ASTUCES POUR L ACHAT DE VOTRE FUTURE VOITURE. Présenté par Transpoco

7 ASTUCES POUR L ACHAT DE VOTRE FUTURE VOITURE. Présenté par Transpoco 7 ASTUCES POUR L ACHAT DE VOTRE FUTURE VOITURE Présenté par Transpoco Après un énième passage chez le garagiste en moins de deux mois, vous avez décidez qu il était temps de vous séparer de votre vieille

Plus en détail

LE POINT SUR Les avantages en nature

LE POINT SUR Les avantages en nature LE POINT SUR Les avantages en nature 1 Qu est-ce que l avantage en nature? Que sont les avantages en nature? Lorsque les dirigeants ou les collaborateurs d une entreprise disposent d une «voiture de fonction»

Plus en détail

7. Analyse des coûts collectifs et bilan énergétique du projet

7. Analyse des coûts collectifs et bilan énergétique du projet 7. Analyse des coûts collectifs et bilan énergétique du projet 7.1. Méthodologie 7.1.1. Calcul des coûts socio-économiques L intérêt du projet de prolongement de la ligne T1 vers Val de Fontenay est évalué

Plus en détail

Forum du 07 /04 /2011

Forum du 07 /04 /2011 Forum du 07 /04 /2011 Bilan général du tout automobile et de ces conséquences. La voiture est devenue l objet primordial de nos déplacements Infrastructures au détriment de la qualité de la vie Conséquences

Plus en détail

EXPRIMEZ-VOUS LORS DU CHOIX DE VOS PNEUS : EXIGEZ DES PNEUS SÛRS, ÉNERGÉTIQUEMENT EFFICACES ET SILENCIEUX! WWW.ETIQUETTE-PNEUS.CH

EXPRIMEZ-VOUS LORS DU CHOIX DE VOS PNEUS : EXIGEZ DES PNEUS SÛRS, ÉNERGÉTIQUEMENT EFFICACES ET SILENCIEUX! WWW.ETIQUETTE-PNEUS.CH EXPRIMEZ-VOUS LORS DU CHOIX DE VOS PNEUS : EXIGEZ DES PNEUS SÛRS, ÉNERGÉTIQUEMENT EFFICACES ET SILENCIEUX! POUR DE MEILLEURS PNEUS SUR LES ROUTES SUISSES S exprimer lors du choix des pneus? Donner son

Plus en détail

NOTE A L ATTENTION DE MONSIEUR LE FORMATEUR. Aspects financiers

NOTE A L ATTENTION DE MONSIEUR LE FORMATEUR. Aspects financiers Luxembourg, le 8 novembre 2013 NOTE A L ATTENTION DE MONSIEUR LE FORMATEUR Aspects financiers Volet 2 : Aides financières dans le domaine de la promotion des énergies renouvelables et de l efficacité énergétique

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES LOCATION LONGUE DUREE DE VEHICULES NEUFS AVEC PRESTATIONS ASSOCIEES Direction des achats 1 S O M M AIRE ARTICLE 1 : OBJET DU MARCHE... 3 ARTICLE 2 : DISPOSITIONS

Plus en détail

FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE

FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE EXAMEN PROFESSIONNEL D ADJOINT TECHNIQUE TERRITORIAL DE 1ère CLASSE MERCREDI 18 JANVIER 2012 Spécialité : CONDUITE DE VEHICULE Durée : 1 heure 30 minutes Coefficient : 22

Plus en détail

Bilan Car bon e 2 009 de la Com m unauté d aggl om ération Loire For e z

Bilan Car bon e 2 009 de la Com m unauté d aggl om ération Loire For e z Bilan Car bon e 2 009 de la Com m unauté d aggl om ération Loire For e z Bilan Carbone de la Communauté d agglomération Loire Forez Patrimoine et Services 2009 Contexte de l étude Afin de lutter contre

Plus en détail

Edito. Sommaire. Direction régionale de l environnement, de l aménagement et du logement de Basse-Normandie. Septembre 2015

Edito. Sommaire. Direction régionale de l environnement, de l aménagement et du logement de Basse-Normandie. Septembre 2015 Bougez autrement en Basse-Normandie Direction régionale de l environnement, de l aménagement et du logement de Basse-Normandie Septembre 2015 Edito La semaine européenne de la mobilité, du 16 au 22 septembre

Plus en détail

Document SODEXO Réservé à un usage pédagogique LE CONTEXTE. Choisir des véhicules utilitaires peu polluants. Règlementaire. Le Better Tomorrow Plan

Document SODEXO Réservé à un usage pédagogique LE CONTEXTE. Choisir des véhicules utilitaires peu polluants. Règlementaire. Le Better Tomorrow Plan Empreinte Carbone Choisir des véhicules utilitaires peu polluants LE CONTEXTE Règlementaire Les véhicules sont soumis à différentes normes mises en place dans un souci de réduction de la pollution atmosphérique.

Plus en détail

Réduction d impôts pour l achat d un véhicule électrique

Réduction d impôts pour l achat d un véhicule électrique L UNION FAIT LA FORCE Réduction d impôts pour l achat d un véhicule électrique et/ou pour l installation d une borne de rechargement Revenus 2010 et 2011 (exercices d imposition 2011 et 2012) Mesures applicables

Plus en détail

Grand Angoulême Rencontres de l électromobilité. La mobilité électrique à Paris 25 octobre 2012. Patrick LE CŒUR. État des lieux et perspectives

Grand Angoulême Rencontres de l électromobilité. La mobilité électrique à Paris 25 octobre 2012. Patrick LE CŒUR. État des lieux et perspectives Grand Angoulême Rencontres de l électromobilité La mobilité électrique à Paris 25 octobre 2012 État des lieux et perspectives Patrick LE CŒUR Pôle Mobilité Electrique Direction de la Voirie et des Déplacements

Plus en détail

Feuille de route La transition énergétique du secteur des transports

Feuille de route La transition énergétique du secteur des transports Feuille de route La transition énergétique du secteur des transports Quelles actions pour exploiter les gisements d efficacité énergétique du secteur? David Cochard L analyse et la comparaison de scénarios

Plus en détail

CO2, Gaz à effet de serre, Economie de carburant

CO2, Gaz à effet de serre, Economie de carburant CO2, Gaz à effet de serre, Economie de carburant Priorité n 1 en Europe Andre Douaud Ancien Directeur Technique Constructeurs Français Automobiles CCFA À Rabat, Avril 2010 CO2 et Energie les données du

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE LANCEMENT DANS LE 7E ARRONDISSEMENT D UN PLAN DE DEPLACEMENT ENTREPRISE

DOSSIER DE PRESSE LANCEMENT DANS LE 7E ARRONDISSEMENT D UN PLAN DE DEPLACEMENT ENTREPRISE DOSSIER DE PRESSE LANCEMENT DANS LE 7 E ARRONDISSEMENT D UN PLAN DE DEPLACEMENT ENTREPRISE MERCREDI 10 OCTOBRE 2007, A 11H00 SALLE LUMIERE CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE DE LYON CONTACTS PRESSE : Association

Plus en détail

Rapport Bilan d Emission de gaz à effet de serre (BEGES)

Rapport Bilan d Emission de gaz à effet de serre (BEGES) Rapport Bilan d Emission de gaz à effet de serre (BEGES) Exercice 2013-2014 Rapport Bilan d Emission de gaz à effet de serre (BEGES)... 1 Exercice 2013-2014... 1 1. Description de la personne morale concernée...

Plus en détail

Plan d actions Bilan Carbone. Périmètres d étude Sources d émissions Nbre d actions

Plan d actions Bilan Carbone. Périmètres d étude Sources d émissions Nbre d actions Plan d actions Bilan Carbone Périmètres d étude Sources d émissions Nbre d actions Patrimoine et services communaux Territoire d Uccle 1) Energie 8 2) Déplacements de personnes 5 3) Transport de marchandise

Plus en détail

ROULEZ ÉLECTRIQUE Cadre normatif 14 janvier 2014

ROULEZ ÉLECTRIQUE Cadre normatif 14 janvier 2014 ROULEZ ÉLECTRIQUE Cadre normatif 14 janvier 2014 Ce document a une valeur légale. Il prévaut sur les dépliants et les autres renseignements publiés sur le programme Roulez électrique. Entrée en vigueur

Plus en détail

Catégorie Sécurité Routière en Entreprise

Catégorie Sécurité Routière en Entreprise Dossier de candidature au Trophée du Gestionnaire de Parc Citoyen 2015 : Critères d éligibilité pour la Sécurité Routière en Entreprise : Est éligible tout gestionnaire de parc qui aura initié et mis en

Plus en détail

GPL Carburant : un carburant propre d aujourd hui et pour demain

GPL Carburant : un carburant propre d aujourd hui et pour demain GPL Carburant : un carburant propre d aujourd hui et pour demain Bilan de l Etude EETP (European Emission Test Programme) Présenté en Conférence de presse le mardi 06 avril 2004 au Ministère de l Ecologie

Plus en détail

La demande d énergie dans la transition énergétique : technologies et modes de vie dans les visions de l ADEME

La demande d énergie dans la transition énergétique : technologies et modes de vie dans les visions de l ADEME La demande d énergie dans la transition énergétique : technologies et modes de vie dans les visions de l ADEME François MOISAN Directeur exécutif Stratégie, Recherche, International Directeur Scientifique

Plus en détail

Le bouquet "Mobilité" du Grand Lyon

Le bouquet Mobilité du Grand Lyon Le bouquet "Mobilité" du Grand Lyon Pierre SOULARD Ingénieur Génie Urbain - EIVP Chef de projet infrastructures CU MPM Responsable de subdivision de voirie Grand Lyon Grand Lyon, responsable du Service

Plus en détail

3.11 Instauration d un crédit d impôt remboursable pour l acquisition ou la location d un véhicule neuf écoénergétique

3.11 Instauration d un crédit d impôt remboursable pour l acquisition ou la location d un véhicule neuf écoénergétique 3.11 Instauration d un crédit d impôt remboursable pour l acquisition ou la location d un véhicule neuf écoénergétique Ce crédit vise tous les particuliers (personnes physiques) et non pas seulement ceux

Plus en détail

RÉDUIRE LES EFFETS DU TRANSPORT ROUTIER DE MARCHANDISES SUR L ENVIRONNEMENT

RÉDUIRE LES EFFETS DU TRANSPORT ROUTIER DE MARCHANDISES SUR L ENVIRONNEMENT DIRCTION D LA COMMUNICATION CORPORAT D O S S I R D PRSS Lyon / Mars 2013 RÉDUIR LS FFTS DU TRANSPORT ROUTIR D MARCHANDISS SUR L NVIRONNMNT Pour réduire les effets sur l environnement tout au long du cycle

Plus en détail

CNR. pionnier de la filière hydrogène renouvelable

CNR. pionnier de la filière hydrogène renouvelable CNR pionnier de la filière hydrogène renouvelable Barrage de retenue de Pierre-Bénite sur le Rhône Perspectives Frédéric Storck, Directeur de l Énergie Les énergies renouvelables sont depuis 80 ans le

Plus en détail

MobilityMonitor : LeasePlan au cœur du comportement des conducteurs

MobilityMonitor : LeasePlan au cœur du comportement des conducteurs Communiqué de Presse Rueil-Malmaison, le 16 juin 2015 MobilityMonitor : LeasePlan au cœur du comportement des conducteurs Afin d analyser avec précision les comportements actuels des conducteurs au sein

Plus en détail

*** La clé de l éco conduite ***

*** La clé de l éco conduite *** *** La clé de l éco conduite *** LE CARBURANT EST CHER ET POLLUANT!! GRATUIT > > > TOUS LES CONSEILS POUR DIMINUER VOTRE CONSOMMATION DE CARBURANT!! Par souci écologique, de sécurité routière et pour le

Plus en détail

GUIDE DE L'ÉCO-PRESTATAIRE

GUIDE DE L'ÉCO-PRESTATAIRE GUIDE DE L'ÉCO-PRESTATAIRE Politique Environnementale du Groupe UNILOGI 70.000 personnes logées au sein de notre patrimoine dans 210 communes sur 7 départements et 3 régions, xxx entreprises fournisseurs

Plus en détail

LES CERTIFICATS D ECONOMIES D ENERGIE

LES CERTIFICATS D ECONOMIES D ENERGIE LES CERTIFICATS D ECONOMIES D ENERGIE Contexte et objectifs Principes de fonctionnement Exemples 1 Association Loi 1901 - à but non lucratif Indépendante Créée en 1978 1600 adhérents 14 groupes régionaux

Plus en détail

MARDI 5 JUILLET 2011 REIMS

MARDI 5 JUILLET 2011 REIMS MARDI 5 JUILLET 2011 VOUS ROULEZ EN VOITURE ÉLECTRIQUE? REIMS PARTIE 1 : COMMUNIQUE DE PRESSE E.LECLERC inaugure sa première borne champenoise de recharge pour véhicules électriques à Saint-Brice-Courcelles

Plus en détail

Des solutions efficaces, économiques, écologiques. Les professionnels de la mobilité durable

Des solutions efficaces, économiques, écologiques. Les professionnels de la mobilité durable Des solutions efficaces, économiques, écologiques Les professionnels de la mobilité durable Mobili-T et la gestion des déplacements Mobili-T, le Centre de gestion des déplacements du Québec métropolitain,

Plus en détail

GUIDE FISCAL. L essentiel de la fiscalité liée à l achat et à l utilisation professionnelle d une automobile. Guide offert par FAL Fleet Services

GUIDE FISCAL. L essentiel de la fiscalité liée à l achat et à l utilisation professionnelle d une automobile. Guide offert par FAL Fleet Services GUIDE FISCAL L essentiel de la fiscalité liée à l achat et à l utilisation professionnelle d une automobile. «Document à titre indicatif. La responsabilité de FAL Fleet Services ne pourra pas être engagée

Plus en détail

Promouvoir des modes de déplacement alternatifs Compte rendu de l atelier A1 Mardi 02 Mars 2010 - Pays du Sundgau

Promouvoir des modes de déplacement alternatifs Compte rendu de l atelier A1 Mardi 02 Mars 2010 - Pays du Sundgau Promouvoir des modes de déplacement alternatifs Compte rendu de l atelier A1 Mardi 02 Mars 2010 - Pays du Ordre du jour Définition des objectifs Acteurs locaux présents Albert KRAFFT Jérémy RIEGEL Jean

Plus en détail

la Contribution Climat Energie

la Contribution Climat Energie Paris le 05/09/2009 la Contribution Climat Energie 1. Quelle assiette aura la CCE? a. Assiette : La CCE serait une contribution additionnelle aux taxes intérieures (TIPP, TICGN, TICC), assise sur l ensemble

Plus en détail

MICHELIN solutions au Salon IAA d Hanovre (Allemagne) 23 septembre / 2 octobre 2014

MICHELIN solutions au Salon IAA d Hanovre (Allemagne) 23 septembre / 2 octobre 2014 MICHELIN solutions au Salon IAA d Hanovre (Allemagne) 23 septembre / 2 octobre 2014 EFFIFUEL TM, de MICHELIN solutions Bilan et perspectives Service de Presse du Groupe Michelin : + 33 1 45 66 22 22 EFFIFUEL

Plus en détail

La plate-forme de covoiturage du Grand Montauban CONTEXTE POUR QUELLES UTILISATIONS? COMMENT FAIRE?

La plate-forme de covoiturage du Grand Montauban CONTEXTE POUR QUELLES UTILISATIONS? COMMENT FAIRE? La plate-forme de covoiturage du Grand Montauban CONTEXTE De nos jours, la mobilité constitue un enjeu de taille : D une part, du fait de l augmentation des prix des carburants qui fait peser un poids

Plus en détail

Gérard COLLOMB et ses équipes sont à l écoute de vos sollicitations et de vos demandes, car la Ville de demain se construit évidemment avec vous.

Gérard COLLOMB et ses équipes sont à l écoute de vos sollicitations et de vos demandes, car la Ville de demain se construit évidemment avec vous. Madame, Monsieur, Dans un courrier électronique en date du 10 février 2014, vous nous avez interrogés en matière de transition énergétique et de lutte contre le changement climatique. Nous vous prions

Plus en détail

L'Ion Rallye 2012 : Camions et Bus Electriques - Le transport branche

L'Ion Rallye 2012 : Camions et Bus Electriques - Le transport branche L'Ion Rallye 2012 : Camions et Bus Electriques - Le transport branche Contenu Date et lieu... 1 Le programme (provisoire)... 1 Historique - Fondation Berliet- Monsieur Brossette, Président... 3 Batteries

Plus en détail

Enquête publique sur les changements climatiques -------- Compléments aux graphiques

Enquête publique sur les changements climatiques -------- Compléments aux graphiques Enquête publique sur les changements climatiques -------- Compléments aux graphiques Les résultats de l enquête sont analysés d après le nombre de variables explicatives pouvant influencer le comportement,

Plus en détail

Synthèse du bilan carbone

Synthèse du bilan carbone Synthèse du bilan carbone patrimoine et services ville de CANNES Ce projet est co-financé par l Union europénne. Projet sélectionné dans le cadre du programme opérationnel FEDER PACA 27-213. Année de référence

Plus en détail

MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DE L ÉNERGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE LA MER

MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DE L ÉNERGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE LA MER Administration générale MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DE L ÉNERGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE, EN CHARGE DES TECHNOLOGIES VERTES ET DES NÉGOCIATIONS SUR LE CLIMAT Secrétariat général Service des politiques et

Plus en détail

POURQUOI LA MOBILITE ELECTRIQUE N EST-ELLE PAS ELIGIBLE AUX CEE?

POURQUOI LA MOBILITE ELECTRIQUE N EST-ELLE PAS ELIGIBLE AUX CEE? PLANÈTE -VERTE Mobilité POURQUOI LA MOBILITE ELECTRIQUE N EST-ELLE PAS ELIGIBLE AUX CEE? Les CEE (Certificats Blancs) sanctionnent les gros consommateurs d'énergie et récompensent d'autres consommateurs

Plus en détail

COMPTE RENDU DE LA VISITE Du Salon de l automobile à Genève par les représentants de BME le jeudi 12 mars 2009

COMPTE RENDU DE LA VISITE Du Salon de l automobile à Genève par les représentants de BME le jeudi 12 mars 2009 le 23 mars 2009 COMPTE RENDU DE LA VISITE Du Salon de l automobile à Genève par les représentants de BME le jeudi 12 mars 2009 Depuis son lancement en novembre 2008, BME est en plein développement. En

Plus en détail

TABLE RONDE SUR LE VÉHICULE ÉLECTRIQUE ET HYBRIDE

TABLE RONDE SUR LE VÉHICULE ÉLECTRIQUE ET HYBRIDE TABLE RONDE SUR LE VÉHICULE ÉLECTRIQUE ET HYBRIDE Nous reprenons ci-après le dossier de presse remis à l occasion de la table ronde organisée le 6 septembre dernier sur les véhicules électriques et hybrides.

Plus en détail

Traçant le chemin vers l Electrification de l Automobile - Les Véhicules à Pile à Combustible de GM

Traçant le chemin vers l Electrification de l Automobile - Les Véhicules à Pile à Combustible de GM Traçant le chemin vers l Electrification de l Automobile - Les Véhicules à Pile à Combustible de GM Congrès SATW, Yverdon 29-30 août 2008 G. Planche Directeur Déploiement HydroGen4, Berlin 1 Agenda La

Plus en détail

FICHE FISCALITE 2014 LA FISCALITÉ AUTOMOBILE : GÉNÉRALITÉS & SPÉCIFICITÉS POUR LES VÉHICULES PARTICULIERS MÉMENTO SUR LA FISCALITÉ AUTOMOBILE.

FICHE FISCALITE 2014 LA FISCALITÉ AUTOMOBILE : GÉNÉRALITÉS & SPÉCIFICITÉS POUR LES VÉHICULES PARTICULIERS MÉMENTO SUR LA FISCALITÉ AUTOMOBILE. FICHE FISCALITE 2014 MÉMENTO SUR LA FISCALITÉ AUTOMOBILE Page 1 SOMMAIRE LES AVANTAGES EN NATURE :... 3 2 modes de calcul :... 3 Mode n 1 : le calcul selon les dépenses au réel :... 3 Mode n 2 : le calcul

Plus en détail

chronique scientifique

chronique scientifique Le magazine de la N 7 / Février 2006 / Recherche & Développement chronique scientifique Les bus Les bus : un enjeu environnemental Au sein de la flotte de Veolia Environnement, un nombre important de bus

Plus en détail

1S20 Classe énergétique d un véhicule

1S20 Classe énergétique d un véhicule FICHE 1 Fiche à destination des enseignants 1S20 Classe énergétique d un véhicule Type d'activité Exercice/évaluation Notions et contenus Énergie libérée lors de la combustion d un hydrocarbure ou d un

Plus en détail

LA ROCHELLE MOBILITE DU FUTUR

LA ROCHELLE MOBILITE DU FUTUR DOSSIER DE PRESSE LA ROCHELLE MOBILITE DU FUTUR Conférence de presse Vendredi 14 mars 2014 à 11h30 Grande salle des Dames blanches Hôtel de la Communauté d Agglomération 6 rue Saint-Michel en présence

Plus en détail

La CREA, pionnière pour le développement du véhicule électrique

La CREA, pionnière pour le développement du véhicule électrique DOSSIER DE PRESSE 24 mars 2011 Contact Sophie CHARBONNIER Attachée de presse 06 46 15 34 21 sophie.charbonnier@la-crea.fr Cathy PREVOST Assistante 02 32 76 69 37 cathy.prevost@la-crea.fr La CREA, pionnière

Plus en détail

www.wattmobile.fr L opérateur intermodal qui développe les infrastructures et les services de déplacement en véhicules électriques en milieu urbain

www.wattmobile.fr L opérateur intermodal qui développe les infrastructures et les services de déplacement en véhicules électriques en milieu urbain L opérateur intermodal qui développe les infrastructures et les services de déplacement en véhicules électriques en milieu urbain www.wattmobile.fr Dossier de presse Wattmobile 1 1. Vision et Missions

Plus en détail

Cliquez pour modifier le style du titre du masque

Cliquez pour modifier le style du titre du masque Cliquez pour modifier le style du titre du masque Cliquez pour modifier Le télétravail, les styles du texte du masque un outil du management de la mobilité? Deuxième niveau Troisième niveau Quatrième niveau

Plus en détail

LA STM: ACTEUR-CLÉ DE L ÉLECTRIFICATION DES TRANSPORTS AU QUÉBEC

LA STM: ACTEUR-CLÉ DE L ÉLECTRIFICATION DES TRANSPORTS AU QUÉBEC LA STM: ACTEUR-CLÉ DE L ÉLECTRIFICATION DES TRANSPORTS AU QUÉBEC Michel Labrecque, Président du conseil d administration Présenté à l Institut de recherche en économie contemporaine Le 10 septembre 2013

Plus en détail

L inutile polémique sur le diesel

L inutile polémique sur le diesel 6 janvier 2015 L inutile polémique sur le diesel par Philippe Brendel Plan -Émissions de CO2, le diesel encore sans rival -Les polluants locaux des voitures neuves diesel sont en forte diminution -Le vrai

Plus en détail

Fiches Actions Septembre 2012

Fiches Actions Septembre 2012 Fiches Actions Septembre 2012 Transport de marchandises Charte d engagements volontaires de réduction des émissions de CO 2 du transport routier de marchandises Introduction aux fiches actions Septembre

Plus en détail

BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE 2011

BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE 2011 BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE 2011 POUR LE GROUPE MONOPRIX Ce bilan d émission gaz à effet de serre a été réalisé en réponse à l article 75 de la loi n 2010 788 du 12 juillet 2010 portant

Plus en détail

Dossier de presse. La nouvelle offre de mobilité électrique solaire d EDF ENR. Contact presse. Service.presse@edf-en.com

Dossier de presse. La nouvelle offre de mobilité électrique solaire d EDF ENR. Contact presse. Service.presse@edf-en.com Dossier de presse La nouvelle offre de mobilité électrique solaire d EDF ENR Contact presse Service.presse@edf-en.com Manon de Cassini-Hérail Manon.decassini-herail@edf-en.com Tel. : 01 40 90 48 22 / Port.

Plus en détail

Sommaire Parties engagées... 2 Préambule... 2 Synthèse des résultats et conclusion de ces tests.... 3 II.

Sommaire Parties engagées... 2 Préambule... 2 Synthèse des résultats et conclusion de ces tests.... 3 II. 0 Sommaire Parties engagées... 2 Préambule... 2 I. Synthèse des résultats et conclusion de ces tests.... 3 1. Réduction de la consommation de carburant... 4 2. Réduction des émissions de gaz polluants...

Plus en détail

SOMMAIRE. Wattmobile : Premier réseau national de stations de véhicules électriques en libre-service dans les grandes gares françaises

SOMMAIRE. Wattmobile : Premier réseau national de stations de véhicules électriques en libre-service dans les grandes gares françaises SOMMAIRE LA GENÈSE I Wattmobile : Premier réseau national de stations de véhicules électriques en libre-service dans les grandes gares françaises II Un service d éco-mobilité pour assurer les derniers

Plus en détail

MACIF. La Macif, histoire et valeurs. La Macif, en quelques chiffres BONNES PRATIQUES. 1- Eco-management MUTUELLE

MACIF. La Macif, histoire et valeurs. La Macif, en quelques chiffres BONNES PRATIQUES. 1- Eco-management MUTUELLE MUTUELLE MACIF Macif Nord-Pas de Calais B.P. 169 59029 Lille Cedex Site : www.macif.fr Directeur régional : Jean-Jacques Roy Contact : Jean Quéméré La Macif, histoire et valeurs Depuis 1960, la Macif est

Plus en détail

AlphaElectric Electrifiez votre flotte!

AlphaElectric Electrifiez votre flotte! AlphaElectric Electrifiez votre flotte! Partager une vision Le monde change. Notre environnement, chaque jour, se transforme. Nous vivons des innovations majeures qui modifient nos habitudes et nos comportements

Plus en détail

Conduire : un acte de travail Prévention du risque routier

Conduire : un acte de travail Prévention du risque routier Santé, Sécurité, Environnement Conduire : un acte de travail Prévention du risque routier Formation initiale AP Formation ACMO 2010 Le risque routier : un risque professionnel majeur Les accidents de la

Plus en détail

ERDF prend le virage technologique des Smart Grids

ERDF prend le virage technologique des Smart Grids Smart Grids, nos clients au cœur du réseau de demain ERDF prend le virage technologique des Smart Grids Association Carbon AT, Nantes, le 16 avril 2013 Régis LE DREZEN Regis.le-drezen@erdf-grdf.fr Film

Plus en détail

Prix et incitations : les impacts sur les consommations d énergie des ménages

Prix et incitations : les impacts sur les consommations d énergie des ménages Prix et incitations : les impacts sur les consommations d énergie des ménages François MOISAN Directeur exécutif de la stratégie et de la recherche Directeur scientifique ADEME Agence de l environnement

Plus en détail

Guide méthodologique

Guide méthodologique Communauté d Agglomération de NIORT du GRAND NANCY PLAN DE DEPLACEMENTS URBAINS Plan de Déplacement Entreprise Guide méthodologique Septembre 2007 m u n i c i p a l i t é s e r v i c e 7 1, a v e n u e

Plus en détail