L entreprise et le financement: visions croisées

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L entreprise et le financement: visions croisées"

Transcription

1 République Tunisienne Ministère du développement, de l investissement et de la coopération internationale Institut Tunisien de la Compétitivité et des Etudes Quantitatives L entreprise et le financement: visions croisées Enquête Compétitivité 2015 Mme Hanen BAKLOUTI Née TRABELSI Sous-directrice/ Economiste principal Mai 2016 Direction Centrale de la Compétitivité

2 Plan Présentation générale Visions croisées banques/entreprises Visions croisées investisseurs-en-capital/entreprises 4 4

3 Présentation الفهرس L Institut Tunisien de la Compétitivité et des Etudes Quantitatives (ITCEQ) mène depuis l année 2000 une enquête annuelle sur le climat des affaires et la compétitivité des entreprises auprès d un échantillon d entreprises privées. Objectifs de l enquête Evaluer le climat des affaires en vue d identifier les principales contraintes auxquelles se heurtent les 4 entreprises dans l exercice de leurs activités. Apprécier les actions et stratégies engagées par les entreprises pour faire face à l intensification de la concurrence et relever le défi de la compétitivité. Recueillir les anticipations des chefs d entreprise quant aux perspectives d évolution en matières d activité, d investissement et d emploi. 4

4 Présentation Fiche Technique de l enquête Période Du 01 Octobre au 15 Novembre 2015 Echantillon ciblé 1200 entreprises privées, réparties sur tout le territoire tunisien, opérant dans l industrie et les services et employant six employés ou plus Taux de réponse 833 entreprises, soit un taux de réponse de 70% Méthode de collecte Interview directe Structure des répondants 70% 30% 1 er responsable, 2 éme responsable, directeurs Sous-directeurs, chefs de services, autres

5 Présentation Fiche Technique de l enquête Répartition de l échantillon Grande [200 et +] Petite [6-49] Services Industrie 18% Moyenne [50-199] 33% Taille 49% 41% Secteur 59% Nord Est Nord Ouest local 23% Totalement exportatrice 5% 7% 6% Centre Est Centre Ouest Sud Est Sud Ouest 53% Régime Régions 46% 24% Partiellement exportatrice 30% 6%

6 Méthodologie Indicateur de Perception du Climat des Affaires (IPCA) Infrastructure Ressources Humaines Cadre macroéconomique et réglementaire Procédures administratives et système judiciaire Un indicateur synthétique de perception du climat des affaires (IPCA) est élaboré depuis Domaines du climat des affaires Financement bancaire Fiscalité et Charges sociales Pratiques dans le marché L IPCA varie de 0 à 1: plus il se rapproche de 1, plus le climat des affaires est jugé favorable. Corruption Situation sécuritaire Situation politique Le suivi de l évolution de l IPCA dans le temps permet de voir s il y a ou non amélioration de la perception portée sur l environnement des affaires.

7 Quelles perceptions portent les chefs d entreprise sur le climat des affaires en Tunisie?

8 IPCA Situation politique Infrastructure Ressources humaines Situation sécuritaire Procédures administratives et système judiciaire Corruption Financement bancaire Pratiques dans le marché Cadre macroéconomique et règlementaire Fiscalité et charges sociales

9 Le financement bancaire: Perception des chefs d entreprise

10 Financement bancaire Vision des chefs d entreprise Entreprises considérant le financement bancaire comme contrainte majeure 42% 43% 40% 38% 38% 40% 38% 25% 25% 23% 25% 29% 27% 23% Source: Enquête compétitivité Coût du crédit bancaire Accès au crédit bancaire Quelles sont les principales difficultés liées au financement bancaire 57% 45% 23% 16% 65% 63% 73% 53% 51% 58% 32% 30% 28% 25% 19% 23% Source: Enquête compétitivité Taux d intérêt Garanties exigées Délais d obtention des crédits Apport exigé par les banques

11 Financement bancaire Vision des chefs d entreprise Comment ont évolué les difficultés liées au financement bancaires en 2014/2013 Taux d intérêt 8% 46% 45% Garanties exigées 7% 51% 42% Apport exigé par les banques 6% 54% 40% Frais liés à l étude du dossier 7% 56% 37% Délais d obtention de crédits 8% 57% 35% Proximité des services bancaires 13% 67% 20% Se sont relâchées sont restées les mêmes se sont resserrées Source: Enquête compétitivité

12 Le financement bancaire: Visions croisées banques/entreprises

13 Financement bancaire Evolution des facteurs liés à l octroi de crédit en 2014/2013 Taux d intérêt 14% 33% 53% Frais d'étude du dossier 59% 41% Baisse Garanties Délais de déblocage 44% 71% 28% 29% 28% Stagnation Hausse Apport exigé par les banques 76% 24% Source: Enquête auprès des banques Marge de manœuvre accordée aux chefs d agence Est-ce que votre banque dispose d un système de Workflow? 12% en 2013 Importante Plutôt importante Plutôt limitée 32% 5% 26% 42% 53% OUI NON En perspective Limitée 37% 5% Source: Enquête auprès des banques Source: Enquête auprès des banques

14 Est-ce qu on peut agir sur : Le taux d intérêt? L apport exigé par les banques? Les garanties? 3 Peut-on assouplir la contrainte financement bancaire?

15 Financement bancaire Financement bancaire Plusieurs facteurs pèsent sur la banque Facteurs institutionnels Disponibilité et accès à l information Facteurs intrinsèques à la banque 84% des banques déclarent que la défaillance des systèmes d information explique leur recours excessif aux garanties

16 Financement bancaire Financement bancaire La disponibilité et l accès à l information Classement de la Tunisie dans Doing Business 2016 en matière d obtention des crédits (126 ème place) Disponibilité et accès à l information DB 2016 Classement MENA Meilleure performance mondiale Indice de la fiabilité des droits légaux (0-12) (N.Zélande, Colombie) Étendue de l information sur le crédit (0-8) (USA, UK, Uruguay, Canada) Couverture par les bureaux privés (% des adultes) (USA, Canada, Australie) Couverture par les registres publics (% des adultes) (Portugal) Source: Enquête auprès des banques

17 Financement bancaire Disponibilité et accès à l information Il y a une forte corrélation entre les pays sans bureaux de crédit privés et ceux ayant un accès au crédit difficile et limité «La gestion moderne du risque de crédit et le rôle des Crédit Bureaux» Antoine Courcelle-Labrousse, Décembre 2013

18 Financement bancaire Facteurs institutionnels Facteur institutionnels En cas de faillite d'une entreprise, pensez vous que le cadre institutionnel en vigueur est en mesure de protéger les droits de la banque? 33% 67% OUI NON Source: Enquête auprès des banques Que pensez-vous de la SOTUGAR en tant que mécanisme de garantie? 5% 53% 42% Efficace Peu efficace Non efficace Source: Enquête auprès des banques Source: Enquête auprès des banques

19 Financement bancaire Facteurs intrinsèques à la banque Facteurs intrinsèques Pensez-vous que le secteur bancaire est très fragmenté et nécessite une restructuration? 5% 95% OUI NON 94% Par quels moyens? 39% 39% 33% Rapprochement des banques Recapitalisation de certaines banques Privatisation des banques Partenariat public privé Source: Enquête auprès des banques Source: Enquête auprès des banques

20 Qu en est-il des autres modes de financement?

21 Les autres modes de financement Répartition des entreprises selon la structure de financement des investissements les plus récents Autofinancement 84% Finance indirecte 52% Finance directe 5% Source: Enquête compétitivité 54% des chefs d entreprise financent l intégralité de leur investissement par fonds propres

22 Pourquoi ce recours limité à la finance directe? Ou est-ce un problème règlementaire?

23 Le capital investissement Rapport de la compétitivité globale du Forum de Davos Le capital investissement Classement de la Tunisie en matière de disponibilité du capital risque pour le financement des start-up innovantes* * In your country, how easy is it for start-up entrepreneurs with innovative but risky projects to obtain equity funding? [1 = extremely difficult; 7 = extremely easy] Source: World Economic Forum, Executive Opinion Survey.

24 0 Le capital investissement Classement de la Tunisie selon le VCPE Index 2015 Variation dans le classement selon l indice VCPE (2011/2015) Les domaines attrayants pour les investisseurs en capital en Tunisie Maroc 6 Activité économique Turquie 5 Opportunités d affaires 60 Profondeur du marché de capitaux Algérie -5 Tunisie -16 Environnement humain et Social Fiscalité Egypte Protection des investisseurs et gouvernance d entreprise Source : Tunisie Egypte Turquie Maroc

25 Le capital investissement: Visions croisées véhicules d investissement/entreprises

26 Le capital investissement Vision des chefs d entreprise Le capital investissement Seul 8% des entreprises déclarent avoir recouru aux SICAR pour le financement d un projet risqué mais prometteur. Quelles sont les principales difficultés rencontrées en matière de financement par les SICAR? Le cadre règlementaire régissant les SICAR 43% La difficulté du mécanisme de sortie de la SICAR 35% L a bsence des SICAR à proximité 9% La persistance de la pratique du portage 9% Source: Enquête compétitivité

27 Le capital investissement Vision des investisseurs en capital Le capital investissement Est-ce que le cadre législatif et fiscal permet à la SICAR de jouer pleinement son rôle? 0% 15% 30% 55% OUI Plutôt OUI Plutôt NON NON Source: Enquête auprès des investisseurs en capital Comment jugez-vous le cadre juridique au niveau des conditions de sortie? 0% 19% 33% 48% Satisfaisant Plutôt satisfaisant Plutôt mauvais Mauvais Source: Enquête auprès des investisseurs en capital

28 Comment promouvoir le capital investissement en Tunisie : avis des professionnels du métier?

29 Le capital investissement Vision des investisseurs en capital 55% déclarent que pour les projets viables, les entrepreneurs de qualité sont peu disponibles Vulgarisation de la notion de capital-investissement Simplification de la législation pour éviter les marges d interprétation Secteur financier 7% Développement de l esprit entrepreneurial 93% Développement du marché boursier 90% 5% 5% 8% 8% Développement Régional 84% Développement des deux bouts de la chaîne de financement 62% 45% 17% 21% 20% 35% Rarement De temps en temps Très souvent 76% 75% 14% 10% 25% Création Développement Démarrage Amorçage Transmission 0% Administration publique Secteur privé 46% 59% 54% 41% Mauvais Satisfaisant Enrichir la palette d instruments financiers au niveau du marché boursier pour permettre un meilleur alignement des intérêts des promoteurs et des investisseurs

30 Site web : Page officielle : https://www.facebook.com/institut.tunisien.competitivite/

Conférence Accés de la PME au financement en Tunisie 2015

Conférence Accés de la PME au financement en Tunisie 2015 Conférence Accés de la PME au financement en Tunisie 2015 Rapport de synthèse CONECT 2015 1. Problématique de l'étude L objectif de cette étude est de faire ressortir la problématique et la complexité

Plus en détail

Climat des affaires : Principaux résultats de l enquête compétitivité 2012

Climat des affaires : Principaux résultats de l enquête compétitivité 2012 République Tunisienne Ministère du développement régional et de la planification Institut Tunisien de la Compétitivité et des Etudes Quantitatives Climat des affaires : Principaux résultats de l enquête

Plus en détail

PREMIERE PARTIE POLITIQUE D INVESTISSEMENT SS?

PREMIERE PARTIE POLITIQUE D INVESTISSEMENT SS? STRUCTURE DU CADRE DE POLITIQUE D INVESTISSEMENT DE LA CEDEAO Dr Jonathan A Aremu Consultant Marché commun d investissement de la CEDEAO Département du Secteur Privé Tel: 234-1-8033061476 E-mail: marketlinkconsults@yahoo.com

Plus en détail

LES PLATEFORMES D INITIATIVE LOCALE ET LA CREATION D ENTREPRISE INNOVANTE EN FRANCE QUELLE PERTINENCE POUR LA TUNISIE?

LES PLATEFORMES D INITIATIVE LOCALE ET LA CREATION D ENTREPRISE INNOVANTE EN FRANCE QUELLE PERTINENCE POUR LA TUNISIE? LES PLATEFORMES D INITIATIVE LOCALE ET LA CREATION D ENTREPRISE INNOVANTE EN FRANCE QUELLE PERTINENCE POUR LA TUNISIE? Anne CHATAURET Volet Interfaçage QU EST-CE QU UNE PLATEFORME INITIATIVE? 2 Les «Plateformes

Plus en détail

Marché financier et Processus d introduction en Bourse

Marché financier et Processus d introduction en Bourse Marché financier et Processus d introduction en Bourse Centre des Jeunes Dirigeants d entreprises de Sfax 04 juin 2013 Fadhel ABDELKEFI Tunisie Valeurs Plan Présentation du marché financier tunisien Bourse

Plus en détail

Classement Doing Business (Les performances du Sénégal)

Classement Doing Business (Les performances du Sénégal) Classement Doing Business (Les performances du ) Secrétariat du Conseil Présidentiel de l Investissement 52-54, rue Mohamed V, BP 430, CP 18524, Dakar Tél. (221) 338.49.05.55 - Fax (221) 338.23.94.89 Email

Plus en détail

Atelier1 Financements structurés

Atelier1 Financements structurés Recommandations formulées dans le cadre des ateliers organisés durant le 3 ème Forum International de la Finance à Alger (7 au 9 mai 2007) Atelier1 Financements structurés Président : Dr Lhachemi Siagh

Plus en détail

Accès au financement

Accès au financement Accès au financement Objectif de cette enquête L accès au financement est d une importance cruciale pour la réussite d une entreprise et un facteur important de la croissance économique en Europe suite

Plus en détail

Pour une relance de l'emploi par l'innovation

Pour une relance de l'emploi par l'innovation Pour une relance de l'emploi par l'innovation Cadre conceptuel et accès au capital risque Le 21 avril 2015 Diego F. Angel-Urdinola Economiste Principal Secteur de la Protection sociale et de l emploi L'innovation

Plus en détail

L accès au financement des PME en Tunisie

L accès au financement des PME en Tunisie L accès au financement des PME en Tunisie SIGMA Angle 43, Rue Alain Savary 1002 Tunis Belvédère Tunisie. Tél: + 216 71 286 927 - + 216 71 785 164 Fax: + 216 71 286 534 Email: direction@sigma.tn Site Web:

Plus en détail

Les difficultés de financement des PME s Mohamed DERBEL Expert Comptable Partner-BDO Tunisie

Les difficultés de financement des PME s Mohamed DERBEL Expert Comptable Partner-BDO Tunisie Les difficultés de financement des PME s Mohamed DERBEL Expert Comptable Partner-BDO Tunisie Page 1 Une PME c est Quoi? APII: Effectif entre 10 et 200 salariés. CMF (bulletin N 2588 du 03/05/2006) : Actif

Plus en détail

Mr Nabil ABDELLATIF. Ordre des Experts Comptables de Tunisie. Optimisation du choix des sources de financement des besoins des PME.

Mr Nabil ABDELLATIF. Ordre des Experts Comptables de Tunisie. Optimisation du choix des sources de financement des besoins des PME. Ordre des Experts Comptables de Tunisie Optimisation du choix des sources de financement des besoins des PME Mr Nabil ABDELLATIF Président Ordre des Experts Comptables de Tunisie I- DEFINITIONS ET CONTEXTE

Plus en détail

Programme e-gouvernement. Réalisations, facteurs clés de succès et perspectives

Programme e-gouvernement. Réalisations, facteurs clés de succès et perspectives Programme e-gouvernement Réalisations, facteurs clés de succès et perspectives Télé-service : une définition en perpétuelle évolution 70 procédures 00 formulaires Consultations de BD, simulations Transactions

Plus en détail

Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME

Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME pour Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME - Vague 21 - Contact : Flore-Aline Colmet Daâge Directrice d Etudes Département Opinion & Stratégie d Entreprise flore-aline.colmet.daage@ifop.com

Plus en détail

L IMMATÉRIEL DES PAYS, AVANTAGE COMPÉTITIF DANS LA MONDIALISATION?

L IMMATÉRIEL DES PAYS, AVANTAGE COMPÉTITIF DANS LA MONDIALISATION? L IMMATÉRIEL DES PAYS, AVANTAGE COMPÉTITIF DANS LA MONDIALISATION? W, Havas Design, HEC Paris, Ernst & Young et Cap présentent un classement inédit des pays : (enquête réalisée par l institut Harris Interactive)

Plus en détail

Les perspectives économiques

Les perspectives économiques Les perspectives économiques Les petits-déjeuners du maire Chambre de commerce d Ottawa / Ottawa Business Journal Ottawa (Ontario) Le 27 avril 2012 Mark Carney Mark Carney Gouverneur Ordre du jour Trois

Plus en détail

Dîner Maroc Entrepreneurs

Dîner Maroc Entrepreneurs Entrepreneurs Conseil Dîner Maroc Entrepreneurs Enjeux et tendances des investissements directs étrangers au Maroc 19 avril 2004 1 Sommaire 1. Synthèse des enjeux et des tendances 2. Chiffres clefs Importations

Plus en détail

N 338. Votre Revue de Presse Du 17 / 02 /2015. press@conect.org.tn tel : +216 31 330 330 Fax: +216 71 231 059 CONECT 2015

N 338. Votre Revue de Presse Du 17 / 02 /2015. press@conect.org.tn tel : +216 31 330 330 Fax: +216 71 231 059 CONECT 2015 N 338 By Votre Revue de Presse Du 17 / 02 /2015 press@conect.org.tn tel : +216 31 330 330 Fax: +216 71 231 059 CONECT 2015 La CIEP (CONECT Innovation & Entrepreneurship Platform) source des entrepreneurs

Plus en détail

Forum International de la Finance en Afrique Subsaharienne 1ère Edition

Forum International de la Finance en Afrique Subsaharienne 1ère Edition Forum International de la Finance en Afrique Subsaharienne 1ère Edition Réguler l économie régionale: Quels produits financiers adaptés pour réduire la situation de surliquidité bancaire et drainer l Epargne

Plus en détail

M. Edos Ousséini YEYE Directeur Général de la PAPME I. L environnement des PME/PMI au Burkina Faso

M. Edos Ousséini YEYE Directeur Général de la PAPME I. L environnement des PME/PMI au Burkina Faso UNE EXPERIENCE D APPUI AUX PME/PMI AU BURKINA FASO M. Edos Ousséini YEYE Directeur Général de la PAPME I. L environnement des PME/PMI au Burkina Faso 1 Le Burkina Faso PME/PMI - Burkina Faso 3 Le Burkina

Plus en détail

L ACCES AU CREDIT BANCAIRE DES ENTREPRISES

L ACCES AU CREDIT BANCAIRE DES ENTREPRISES L ACCES AU CREDIT BANCAIRE DES ENTREPRISES Banque de France DIRECTION GENERALE DES STATISTIQUES DIRECTION DES STATISTIQUES MONETAIRES ET FINANCIERES DIRECTION DES ENQUETES ET DES STATISTIQUES SECTORIELLES

Plus en détail

«LE Capital-Investissement : accelerateur de croissance de l economie tunisienne»

«LE Capital-Investissement : accelerateur de croissance de l economie tunisienne» «accelerateur de croissance de l economie tunisienne» Note conceptuelle LE MOT DU PRESIDENT Le Capital-Investissement - ou Private Equity - est un des moteurs du financement de l économie réelle et du

Plus en détail

Réunion Ad Hoc d Experts sur «L amélioration du climat des affaires en Afrique Centrale»

Réunion Ad Hoc d Experts sur «L amélioration du climat des affaires en Afrique Centrale» REUNION AD HOC D EXPERTS SUR L AMELIORATION DU CLIMAT DES AFFAIRES NATIONS UNIES COMMISSION ECONOMIQUE POUR L AFRIQUE Bureau Sous Régional pour l Afrique Centrale F Distr : GENERAL ECA/SRO-CA/AHEGM.BUS/14/Inf.1

Plus en détail

Maghreb Startup Initiative

Maghreb Startup Initiative L EXCELLENCE au rendez-vous! Algérie Maroc Tunisie Edition pilote Une 1ère édition organisée simultanément dans les trois pays du Maghreb et déployée sur une année! (mai 2012 - mars 2013) Regional Sponsors:

Plus en détail

Le FMI et son rôle en Afrique

Le FMI et son rôle en Afrique Le FMI et son rôle en Afrique M a r k P l a n t, V a l e r i a F i c h e r a, N o r b e r t F u n k e D a k a r, l e 3 n o v e m b r e 2 0 1 0 Sommaire Comment fonctionne le FMI? Comment l Afrique a-t-elle

Plus en détail

LE FINANCEMENT DE L INNOVATION

LE FINANCEMENT DE L INNOVATION LE FINANCEMENT DE L INNOVATION DEFINITION L innovation se définit comme l ensemble des démarches scientifiques, technologiques, organisationnelles, financières et commerciales qui aboutissent ou sont censé

Plus en détail

Intégration des réseaux et des services de transports

Intégration des réseaux et des services de transports Intégration des réseaux et des services de transports Étude financée par l Union européenne à travers l Office de coopération EuropeAid (pour l Algérie, le Maroc et la Tunisie) et le CETMO (pour la Libye

Plus en détail

Promotion des investissements au Maroc

Promotion des investissements au Maroc Royaume du Maroc Direction des Etudes et des Prévisions financières Promotion des investissements au Maroc Mai 1996 Document de travail n 08 Promotion des investissements au Maroc Mai 1996 L objet de la

Plus en détail

Guerre des devises : implications pour l investisseur canadien

Guerre des devises : implications pour l investisseur canadien Guerre des devises : implications pour l investisseur canadien 9 septembre 2014 Équipe de répartition de l actif et des devises Vincent Lépine Vice-président, Répartition de l'actif et gestion des devises

Plus en détail

ETUDE FUSACQ / LA REPRISE - TRANSMISSION UN AN APRES LE DEBUT DE LA CRISE. Y-a-t-il moins de sociétés à céder?

ETUDE FUSACQ / LA REPRISE - TRANSMISSION UN AN APRES LE DEBUT DE LA CRISE. Y-a-t-il moins de sociétés à céder? ETUDE FUSACQ / LA REPRISE - TRANSMISSION UN AN APRES LE DEBUT DE LA CRISE Y-a-t-il moins de sociétés à céder? La mise en place du financement est-elle toujours stricte? Les repreneurs sont-ils plus motivés?

Plus en détail

Banque Européenne. pour la Reconstruction et le Développement. Tunisie

Banque Européenne. pour la Reconstruction et le Développement. Tunisie Banque Européenne pour la Reconstruction et le Développement Tunisie Marie-Alexandra Veilleux Chef du Bureau de la BERD en Tunisie Sommaire 1. à la BERD 2. Les opérations de la BERD 3. 25 avril 2014 Banque

Plus en détail

Transactions Assistance direction financière Entreprises en difficulté Levée de fonds

Transactions Assistance direction financière Entreprises en difficulté Levée de fonds Transactions Assistance direction financière Entreprises en difficulté Levée de fonds Il n y a rien dans le monde qui n ait son moment décisif, et le chef-d oeuvre de la bonne conduite est de connaître

Plus en détail

Atelier sur la stratégie de compétitivité et du Développement du Secteur Privé. Mécanismes de financement de l entreprise en Tunisie

Atelier sur la stratégie de compétitivité et du Développement du Secteur Privé. Mécanismes de financement de l entreprise en Tunisie République Tunisienne Ministère des Finances Atelier sur la stratégie de compétitivité et du Développement du Secteur Privé Mécanismes de financement de l entreprise en Tunisie Zouari Maher Directeur de

Plus en détail

Développement du marché financier

Développement du marché financier Royaume du Maroc Direction des Etudes et des Prévisions financières Développement du marché financier Juillet 1997 Document de travail n 21 Développement du marché financier Juillet 1997 Le développement

Plus en détail

X. Analyse des Coûts et Planification Financière

X. Analyse des Coûts et Planification Financière X. Analyse des Coûts et Planification Financière Introduction à la planification et à la régulation des services de transport public urbains X-1 Les briques pour la planification et l analyse Conception

Plus en détail

JOURNEE DE LA FINANCE

JOURNEE DE LA FINANCE EN PARTENARIAT AVEC JOURNEE DE LA FINANCE ASSEMBLEE GENERALE ANNUELLE FANAF 2011 Les Sociétés d Assurance et le Capital Investissement 22 février 2011 Agenda Importance du capital investissement dans les

Plus en détail

Présentation des résultats 1999 30 mars 2000

Présentation des résultats 1999 30 mars 2000 Présentation des résultats 1999 30 mars 2000 L activité Le métier Les perspectives L activité Un marché animé par plusieurs facteurs positifs Un besoin accru de suivi des marchés les consommateurs-citoyens

Plus en détail

SERVICOM mise sur l internationalisation. Analyste chargé de l étude. Naira KAOUACH neira.kaouach@ameninvest.com.tn

SERVICOM mise sur l internationalisation. Analyste chargé de l étude. Naira KAOUACH neira.kaouach@ameninvest.com.tn Analyste chargé de l étude Naira KAOUACH neira.kaouach@ameninvest.com.tn SERVICOM mise sur l internationalisation Contact: Tel: (+216) 71 965 400 Fax: (+216) 71 965 426 E-mail: analyse@ameninvest.com.tn

Plus en détail

ETUDE AFRIQUE AUPRES DU RESEAU BPIFRANCE EXCELLENCE

ETUDE AFRIQUE AUPRES DU RESEAU BPIFRANCE EXCELLENCE NOTE INTERNE DIRECTION DE L INTERNATIONAL ET DE L UNIVERSITE POLE AFRIQUE ET MEDITERRANEE DECEMBRE 2014 ETUDE AFRIQUE AUPRES DU RESEAU BPIFRANCE EXCELLENCE Bpifrance accompagne le développement des entreprises

Plus en détail

Quelle relation entre transferts et développement?

Quelle relation entre transferts et développement? MINISTERE DES FINANCES ET DE LA PRIVATISATION Quelle relation entre transferts et développement? Mohamed Chafiki Directeur des Études et des Prévisions Financières 15 décembre 2006 Plan 1. Introduction.

Plus en détail

APPROCHE AU DÉVELOPPEMENT COMMERCIAL À L INTERNATIONAL

APPROCHE AU DÉVELOPPEMENT COMMERCIAL À L INTERNATIONAL international business experts APPROCHE AU DÉVELOPPEMENT COMMERCIAL À L INTERNATIONAL OUTILS ET CLÉS DE SUCCÈS Par Jalal Benbrahim, MD - Wink Consulting OBJECTIF DU SÉMINAIRE Partager les éléments à prendre

Plus en détail

Votre Revue de Presse Du 04 / 09 /2014 N 227. www.conect.org.tn

Votre Revue de Presse Du 04 / 09 /2014 N 227. www.conect.org.tn conect Votre Revue de Presse Du 04 / 09 / By N 227 Suivez nos actualités www.conect.org.tn technique.conect@hexabyte.tn // technique@conect.org.tn tel : +216 71231 402 // Fax : +216 71231059 La CONECT

Plus en détail

Le capital-risque est-il une option viable pour financer les projets innovants en matière d énergie? Le point de vue d un entrepreneur

Le capital-risque est-il une option viable pour financer les projets innovants en matière d énergie? Le point de vue d un entrepreneur Clubs Mines-Energie et Mines-Finance - Le capital-risque est-il une option viable pour financer les projets innovants en matière d énergie? Le point de vue d un entrepreneur Franck Rabut - NovaWatt Président

Plus en détail

Les Français, les entreprises et la bourse

Les Français, les entreprises et la bourse Les Français, les entreprises et la bourse Etude auprès des Français OpinionWay 15 place de la République 75 003 Paris Mai 2014 Méthodologie Méthodologie Echantillon de dont : 1070 représentatives de la

Plus en détail

L expérience tunisienne en matière de financement des petites et moyennes entreprises

L expérience tunisienne en matière de financement des petites et moyennes entreprises L expérience tunisienne en matière de financement des petites et moyennes entreprises Monsieur Salah Essayel Président du Conseil du Marché Financier (Tunisie) Introduction Il n existe pas de définition

Plus en détail

Le Risque-Pays Tunisie au lendemain de la Constitution?

Le Risque-Pays Tunisie au lendemain de la Constitution? Le Risque-Pays Tunisie au lendemain de la Constitution? ESC Sfax 27 Février 2014 Michel Henry Bouchet SKEMA Business School North Sea GEM Fund www.developingfinance.org Compte courant (% du PIB) TUNISIE

Plus en détail

Le financement de la PME dans le contexte actuel et futur de l économie

Le financement de la PME dans le contexte actuel et futur de l économie République Tunisienne Ministère de l industrie, de l énergie et des PME Le financement de la PME dans le contexte actuel et futur de l économie Mr Sadok BEJJA Direction Générale de la Promotion des PME

Plus en détail

Dossier de Presse relatif à la formation «Green banking»

Dossier de Presse relatif à la formation «Green banking» Dossier de Presse relatif à la formation «Green banking» Cadre général : 24-25 avril 2012, Hôtel NOVOTEL -Tunis Depuis le rapport du Club de Rome sur les limites de la croissance en 1972, l opinion publique

Plus en détail

N 417. Votre Revue de Presse Du 16/ 06 /2015. press@conect.org.tn tel : +216 31 330 330 Fax: +216 71 231 059 CONECT 2015

N 417. Votre Revue de Presse Du 16/ 06 /2015. press@conect.org.tn tel : +216 31 330 330 Fax: +216 71 231 059 CONECT 2015 N 417 By Votre Revue de Presse Du 16/ 06 /2015 press@conect.org.tn tel : +216 31 330 330 Fax: +216 71 231 059 CONECT 2015 Mardi 16 Juin 2015 1 Site tunisien de l investissement Des handicaps qui persistent

Plus en détail

Séance 14 - Nouvelles normes de financement du Québec. Nathalie Joncas, actuaire, CSN Michel St-Germain, actuaire, Mercer

Séance 14 - Nouvelles normes de financement du Québec. Nathalie Joncas, actuaire, CSN Michel St-Germain, actuaire, Mercer Séance 14 - Nouvelles normes de financement du Québec Nathalie Joncas, actuaire, CSN Michel St-Germain, actuaire, Mercer Agenda La toile de fond La démarche Les positions syndicales et patronales Le projet

Plus en détail

Politiques en faveur des PME Afrique du Nord et Moyen-Orient 2014

Politiques en faveur des PME Afrique du Nord et Moyen-Orient 2014 Politiques en faveur des PME Afrique du Nord et Moyen-Orient 2014 Évaluation sur la base du Small Business Act pour l Europe Tunis, 10 Septembre 2014 Ordre du jour 1. Introduction et objectifs 2. Méthodologie

Plus en détail

Expérience du Maroc en matière de lutte contre la pauvreté. Forces, limites et options stratégiques

Expérience du Maroc en matière de lutte contre la pauvreté. Forces, limites et options stratégiques Expérience du Maroc en matière de lutte contre la pauvreté Forces, limites et options stratégiques Lahcen ACHY Economiste Principal, Centre Carnegie du Moyen Orient Septembre 2010 Le Maroc a enregistré

Plus en détail

Les instruments de la SNCI et de la Mutualité de Cautionnement et d Aide aux Commerçants, société coopérative. Présentation Horesca du 18 juin 2012

Les instruments de la SNCI et de la Mutualité de Cautionnement et d Aide aux Commerçants, société coopérative. Présentation Horesca du 18 juin 2012 Les instruments de la SNCI et de la Mutualité de Cautionnement et d Aide aux Commerçants, société coopérative Présentation Horesca du 18 juin 2012 03/12/09 L entrepreneur et le financement de son projet

Plus en détail

Nouveaux promoteurs, petites et moyennes entreprises

Nouveaux promoteurs, petites et moyennes entreprises Nouveaux promoteurs, petites et moyennes entreprises (Articles 44 à46 bis) I. Nouveaux promoteurs : 1. Définition (art 44) : Sont considérés nouveaux promoteurs (N.P), les personnes physiques de nationalité

Plus en détail

DOING BUSINESS WITH THE USA Une perspective Tunisienne

DOING BUSINESS WITH THE USA Une perspective Tunisienne DOING BUSINESS WITH THE USA Une perspective Tunisienne Expert - Coordonnateur du FAMEX Maison de l exportateur Tunis le 18 Mai 2010 AGENDA 1. Les Etats-Unis : Des faits, des chiffres et des tendances 2.

Plus en détail

Quel contexte financier pour les marchés immobiliers dans les années à venir?

Quel contexte financier pour les marchés immobiliers dans les années à venir? Quel contexte financier pour les marchés immobiliers dans les années à venir? Club Notarial de Immobilier 28 mai 2015 Exposé de Denis Ferrand Les faits marquants de la conjoncture économique mondiale 2

Plus en détail

Nuitées touristiques par motivation

Nuitées touristiques par motivation fiches tourisme.qxp 15/05/10 10:00 Page 1 Nuitées touristiques par motivation La capacité hôtelière par motivation permet de déterminer dans quelle mesure le produit touristique est diversifié. 1998 1999

Plus en détail

Baromètre 2014 Club de l Epargne Salariale - Harris Interactive

Baromètre 2014 Club de l Epargne Salariale - Harris Interactive Baromètre 2014 Club de l Epargne Salariale - Harris Interactive La perception des salariés sur l épargne salariale Toute diffusion de résultats tirés de cette étude doit être accompagnée de la mention

Plus en détail

Votre Revue de Presse Du 22 / 12 /2014 N 301. www.conect.org.tn

Votre Revue de Presse Du 22 / 12 /2014 N 301. www.conect.org.tn conect Votre Revue de Presse Du 22 / 12 / By N 301 Suivez nos actualités www.conect.org.tn technique.conect@hexabyte.tn // technique@conect.org.tn tel : +216 71231 402 // Fax : +216 71231059 Marché financier

Plus en détail

Souscrire à l'augmentation de capital de la STB -Investir l'avenir

Souscrire à l'augmentation de capital de la STB -Investir l'avenir Souscrire à l'augmentation de capital de la STB -Investir l'avenir Présentation de la STB : La Société Tunisienne de Banque, née au lendemain de l indépendance, la première banque du pays, a ouvert ses

Plus en détail

Perception de la transition démocratique en Tunisie

Perception de la transition démocratique en Tunisie Perception de la transition démocratique en Tunisie Septembre 2011 Etude réalisée par tunisien de la transition démocratique pour la En partenariat avec et le quotidien Le Maghreb AMéthodologie page 2

Plus en détail

Exercice financier se terminant le 31 décembre 2007 :

Exercice financier se terminant le 31 décembre 2007 : Exercice financier se terminant le 31 décembre 2007 : POUR DIFFUSION IMMÉDIATE CNW LA CAISSE DE DÉPÔT ET PLACEMENT DU QUÉBEC OBTIENT UN RENDEMENT DE PREMIER DÉCILE DE 5,6 %, AJOUTANT 7,9 MILLIARDS DE DOLLARS

Plus en détail

Le capital-investissement en Afrique

Le capital-investissement en Afrique Neuvième Forum pour le développement de l'afrique Le capital-investissement en Afrique Document de travail Neuvième Forum pour le développement de l'afrique Des finan cements innovants pour l a transformation

Plus en détail

Accord de libre échanges Maroc-USA Maroc/USA

Accord de libre échanges Maroc-USA Maroc/USA Conseil National du Commerce Extérieur Accord de libre échanges Maroc-USA Maroc/USA Anticiper Partager Agir 2006 www.cnce.org.ma SOMMAIRE A. Vers une importante ouverture du marché marocain des produits

Plus en détail

Fiche Lancement Projet ACEDIM

Fiche Lancement Projet ACEDIM Fiche Lancement Projet ACEDIM Casablanca le 14 Février 2012 Objet : Lancement programme ACEDIM Madame, Monsieur, L Agence pour la Coopération Internationale en Méditerranée (ACIM), en partenariat avec

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL RELATIF A LA POLITIQUE ET LES PRATIQUES EN TERMES DE REMUNERATION

RAPPORT ANNUEL RELATIF A LA POLITIQUE ET LES PRATIQUES EN TERMES DE REMUNERATION RAPPORT ANNUEL RELATIF A LA POLITIQUE ET LES PRATIQUES EN TERMES DE REMUNERATION (Article 43.1 du Règlement CRBF n 97-02 modifié par l arrêté du 13 décembre 2010) EXTRAIT DU RAPPORT CONSOLIDE DU GROUPE

Plus en détail

Médicis, la mutuelle retraite des indépendants :

Médicis, la mutuelle retraite des indépendants : Le commerce en France : 750 000 entrepreneurs 2 millions de personnes 343 milliards d euros de chiffre d affaires Médicis, la mutuelle retraite des indépendants : 167 000 adhérents La plus grande organisation

Plus en détail

Décryptage de la situation des finances publiques en Tunisie et ses conséquences potentielles sur le secteur privé

Décryptage de la situation des finances publiques en Tunisie et ses conséquences potentielles sur le secteur privé Décryptage de la situation des finances publiques en Tunisie et ses conséquences potentielles sur le secteur privé Depuis le premier discours du nouveau président du gouvernement à l adresse du peuple

Plus en détail

Séminaire de validation de l EDIC actualisée

Séminaire de validation de l EDIC actualisée Séminaire de validation de l EDIC actualisée Le climat des affaires, les institutions et l environnement économique Bamako, 3 et 4 avril 2015 Environnement des affaires 1/5 L intégration à l économie mondiale

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE POUR LA SELECTION D UN LOGICIEL COMPTABLE ET BUDGETAIRE ET FORMATION EN COMPTABILITE

TERMES DE REFERENCE POUR LA SELECTION D UN LOGICIEL COMPTABLE ET BUDGETAIRE ET FORMATION EN COMPTABILITE TERMES DE REFERENCE POUR LA SELECTION D UN LOGICIEL COMPTABLE ET BUDGETAIRE ET FORMATION EN COMPTABILITE 1 Contexte général Le Fonds mondial est un partenariat public/privé unique visant à collecter, puis

Plus en détail

Fiche récapitulative de Doing Business 2011 Sommaire des réformes en Europe de l Est et en Asie centrale

Fiche récapitulative de Doing Business 2011 Sommaire des réformes en Europe de l Est et en Asie centrale Fiche récapitulative de Doing Business 2011 Sommaire des réformes en Europe de l Est et en Asie centrale L Albanie a rendu le paiement des taxes et impôts plus facile et moins cher pour les entreprises

Plus en détail

Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME

Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME pour Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME -Vague 8 - Le 20 janvier 2011 0 Note méthodologique Etude réalisée pour : KPMG et CGPME Echantillon : Echantillon de 402 dirigeants d entreprise,

Plus en détail

Environment and more GTZ Conference Funding and Financing Issues Casablanca, May 18th, 2010 Dr. Joachim Richter

Environment and more GTZ Conference Funding and Financing Issues Casablanca, May 18th, 2010 Dr. Joachim Richter Environment and more GTZ Conference Funding and Financing Issues Casablanca, May 18th, 2010 Dr. Joachim Richter 28.04.2010 0 Profile de l entreprise Project Finance International Entreprise de conseil

Plus en détail

ETUDE SUR LES TAUX D INTERET ET LA VIABILITE FINANCIERE DES SYSTEMES FINANCIERS DECENTRALISES

ETUDE SUR LES TAUX D INTERET ET LA VIABILITE FINANCIERE DES SYSTEMES FINANCIERS DECENTRALISES 2011 REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple Un But Une Foi ---------------- MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES ------------- DIRECTION DE LA REGLEMENTATION ET DE LA SUPERVISION DES SYSTEMES FINANCIERS DECENTRALISES

Plus en détail

Baromètre PME Wallonie Bruxelles : Quatrième trimestre 2013

Baromètre PME Wallonie Bruxelles : Quatrième trimestre 2013 Baromètre PME Wallonie Bruxelles : Quatrième trimestre 2013 L UCM a créé un indicateur de conjoncture pour les PME wallonnes et bruxelloises. Ce "baromètre" est réalisé chaque trimestre, sur base des réponses

Plus en détail

Les perspectives et les stratégies de l'investissement en Ukraine, conditions du développement des marchés. www.skifconsult.com

Les perspectives et les stratégies de l'investissement en Ukraine, conditions du développement des marchés. www.skifconsult.com Les perspectives et les stratégies de l'investissement en Ukraine, conditions du développement des marchés Situation actuelle des investissements en Ukraine - Avantages et inconvénients d'investir en Ukraine

Plus en détail

DOING BUSINESS WITH THE USA Une perspective Tunisienne

DOING BUSINESS WITH THE USA Une perspective Tunisienne DOING BUSINESS WITH THE USA Une perspective Tunisienne Expert - Coordonnateur du FAMEX Maison de l exportateur Tunis le 11 Janvier 2012 AGENDA 1. Les Etats-Unis : Des faits, des chiffres et des tendances

Plus en détail

REPUBLIQUE DU BENIN. Fraternité Justice Travail PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE SECRETARIAT PERMANENT DU CONSEIL PRESIDENTIEL DE L INVESTISSEMENT

REPUBLIQUE DU BENIN. Fraternité Justice Travail PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE SECRETARIAT PERMANENT DU CONSEIL PRESIDENTIEL DE L INVESTISSEMENT REPUBLIQUE DU BENIN Fraternité Justice Travail PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE SECRETARIAT PERMANENT DU CONSEIL PRESIDENTIEL DE L INVESTISSEMENT REFORMES DU GOUVERNEMENT DU BENIN VISANT L AMELIORATION DU CLIMAT

Plus en détail

Le financement des PME en Tunisie

Le financement des PME en Tunisie République Tunisienne Ministère de l industrie, de l énergie et des PME Le financement des PME en Tunisie Mohamed AGREBI Directeur Général de la Promotion des PME 1 Introduction 1. Objectifs qualitatifs

Plus en détail

Faciliter l emploi des jeunes à travers la création d emplois et le développement de l entreprenariat en Tunisie. Automne 2015

Faciliter l emploi des jeunes à travers la création d emplois et le développement de l entreprenariat en Tunisie. Automne 2015 Faciliter l emploi des jeunes à travers la création d emplois et le développement de l entreprenariat en Tunisie Automne 2015 2 La nécessité de créer des emplois La révolution tunisienne a entre autres

Plus en détail

Le succès du multicanal intégré en assurance auto Séminaire innovation CHEA 5 mai 2011

Le succès du multicanal intégré en assurance auto Séminaire innovation CHEA 5 mai 2011 Le succès du multicanal intégré en assurance auto Séminaire innovation CHEA 5 mai 2011 Véronique Brionne Marilyn Faugas Karine Paul Jean-Christophe Boccon-Gibod Sommaire 1. Pourquoi avons-nous choisi Progressive?

Plus en détail

Le rôle du ministère de l investissement : Le ministère a réussi à :

Le rôle du ministère de l investissement : Le ministère a réussi à : [ 257] [258] L Investissement Le Soudan a beaucoup d avantages qui attirent l investissement étranger. Le Soudan est classifié comme numéro deux des pays les plus attrayants pour l investissement en Afrique

Plus en détail

Royaume du Maroc. La masse salariale et ses impacts sur les équilibres économiques et financiers

Royaume du Maroc. La masse salariale et ses impacts sur les équilibres économiques et financiers Royaume du Maroc La masse salariale et ses impacts sur les équilibres économiques et financiers Table des Matières 1. Données sur la masse salariale...2 1.1. Importance de la masse salariale...2 1.2. Aggravation

Plus en détail

Mme, Mlle, Mr COMPTE RENDU D ENTRETIEN DU

Mme, Mlle, Mr COMPTE RENDU D ENTRETIEN DU Mme, Mlle, Mr COMPTE RENDU D ENTRETIEN DU Réalisé le Par : Mise à jour du. Par :. Responsabilité civile couvrant nos conseils de 1 525 000 ATTENTION Ce document est un document de travail. Nous tenons

Plus en détail

Grille d analyse relative au droit d accès à l information en Tunisie

Grille d analyse relative au droit d accès à l information en Tunisie Grille d analyse relative au droit d accès à l information en Tunisie Abdelkrim Hizaoui Introduction : le cadre politique tunisien La Tunisie est une république à régime politique présidentiel, soutenu

Plus en détail

Regards croisés sur l entreprise

Regards croisés sur l entreprise Regards croisés sur l entreprise Quelles perspectives de financement pour les PME depuis la crise? 10 juin 2014 Fiche mémo Eléments de contexte Situation des PME françaises L accès au financement des PME

Plus en détail

C O M M U N I Q U É D E P R E S S E

C O M M U N I Q U É D E P R E S S E C O M M U N I Q U É D E P R E S S E DEXIA ANNONCE LES RÉSULTATS DE LA REVUE STRATÉGIQUE DE FSA FSA QUITTE LE SECTEUR DES ABS ET SE CONCENTRE SUR LE MARCHÉ DES SERVICES FINANCIERS AU SECTEUR PUBLIC RENFORCEMENT

Plus en détail

Performance comparée des classes d'actifs au niveau national

Performance comparée des classes d'actifs au niveau national 4 ème Journée du Capital Investissement Performance comparée des classes d'actifs au niveau national Décembre 2014 Rapport sur le Capital Investissement AMIC 2013 1 ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE NATIONAL ET

Plus en détail

Gérer ensemble vos situations économiques complexes et urgences managériales

Gérer ensemble vos situations économiques complexes et urgences managériales Gérer ensemble vos situations économiques complexes et urgences managériales Delville Management LES DATES CLES 2015 2013 180 missions de transition menées à bien Ouverture de la filiale Delville Management

Plus en détail

Affacturage : concept, évolution et défis. Peter Brinsley Directeur, POINT FORWARD LTD

Affacturage : concept, évolution et défis. Peter Brinsley Directeur, POINT FORWARD LTD Affacturage : concept, évolution et défis Peter Brinsley Directeur, POINT FORWARD LTD Evolution - Les débuts de l affacturage Initialement utilisé pour le commerce international. Les affactureurs agissent

Plus en détail

«Le contexte général du Projet d Union pour la Méditerranée»

«Le contexte général du Projet d Union pour la Méditerranée» CONVENTION INTERNATIONALE DES JURISTES DE L UNION POUR LA MEDITERRANEE NICE, LE 28 JUIN 2008 «Le contexte général du Projet d Union pour la Méditerranée» Henry Marty-Gauquié, Représentant du Groupe BEI

Plus en détail

Société Tunisienne de Garantie, TUNISIA. Faciliter le financement des PME en partageant avec les établissements financiers les risques pris

Société Tunisienne de Garantie, TUNISIA. Faciliter le financement des PME en partageant avec les établissements financiers les risques pris Société Tunisienne de Garantie, TUNISIA Faciliter le financement des PME en partageant avec les établissements financiers les risques pris 1 Introduction 2 Risque et financement 3 Efficacité des sûretés

Plus en détail

Analyse des Gaps techniques et juridiques. relatifs aux échanges électroniques

Analyse des Gaps techniques et juridiques. relatifs aux échanges électroniques UNECA Analyse des Gaps techniques et juridiques relatifs aux échanges électroniques entre les douanes de deux pays (C2C Transit) Lotfi AYADI Noureddine SELLAMI Décembre 2014 Plan Résumé Méthodologie Cadre

Plus en détail

SOLVABILITE II Besoins des Assureurs et Impacts sur la Gestion d'actifs EIFR-05 Octobre 11

SOLVABILITE II Besoins des Assureurs et Impacts sur la Gestion d'actifs EIFR-05 Octobre 11 SOLVABILITE II Besoins des Assureurs et Impacts sur la Gestion d'actifs EIFR-05 Octobre 11 Avertissement Ce document est destiné exclusivement aux investisseurs qualifiés au sens des articles L. 411-2

Plus en détail

Thomas Ricolfi 28/05/2009 Track Social Business CONFIDENTIEL. Les coûts liés à l asymétrie d information dans le microcrédit

Thomas Ricolfi 28/05/2009 Track Social Business CONFIDENTIEL. Les coûts liés à l asymétrie d information dans le microcrédit Thomas Ricolfi 28/05/2009 Track Social Business CONFIDENTIEL Les coûts liés à l asymétrie d information dans le microcrédit Introduction Il y a, depuis quelques années, un véritable changement dans le

Plus en détail

Le coût de revient et la prise de décision stratégique

Le coût de revient et la prise de décision stratégique Le coût de revient et la prise de décision stratégique economie.gouv.qc.ca/mpa_cr CAHIER D ACTIVITÉS 2 Classifier les types de coûts pour mieux comprendre leur comportement ACTIVITÉ 1A Les catégories

Plus en détail

pour Baromètre sur le -Vague

pour Baromètre sur le -Vague pour Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME -Vague 11 - Septembre Note méthodologique Etude réalisée pour : KPMG et CGPME Echantillon : Echantillon de 402 dirigeants d entreprise, représentatif

Plus en détail

Remarques sur le dispositif régissant l investissement en zone franche : cas Tanger Free Zone

Remarques sur le dispositif régissant l investissement en zone franche : cas Tanger Free Zone Remarques sur le dispositif régissant l investissement en zone franche : cas Tanger Free Zone Finances Mediterranee - 23 octobre 2012 Profil du pays Situation Région: Afrique du nord Côte: Océan Atlantique

Plus en détail

6. Marchés financiers et financement

6. Marchés financiers et financement Frédéric Monnerat, (canton of Geneva) 6. Marchés financiers et financement Sommaire 6.1 La place financière suisse 6.2 La Banque nationale suisse 6. Le système bancaire suisse 6.4 L obtention de crédits

Plus en détail

LA TUNISIE, DESTINATION EUROMED DE L OFFSHORING

LA TUNISIE, DESTINATION EUROMED DE L OFFSHORING REPUBLIQUE TUNISIENNE Ministère des Technologies de la Communication LA TUNISIE, DESTINATION EUROMED DE L OFFSHORING Mr EL HADJ GLEY, Ministre des Technologies de la Communication 25 juin 2009 1 I TIC

Plus en détail