Emploi intérimaire en janvier 2012

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Emploi intérimaire en janvier 2012"

Transcription

1 DIRECTION ETUDES, STATISTIQUES ET PRÉVISIONS Emploi intérimaire en janvier mars 2012 Principaux résultats Fin janvier 2012, le nombre d intérimaires s établit à , soit une évolution de -0,2% en un mois et de -5,3% sur un an. A fin janvier 2012 : - l'industrie représente 46,0% des intérimaires ; - près de 4/5 des emplois intérimaires concernent des emplois d ouvriers ; - Franche-Comté, Pays de La Loire, Haute-Normandie, Bretagne et Centre sont les cinq régions ayant les plus forts taux de recours à l'intérim. Le secteur de la construction connaît une forte baisse (-8,9%). En revanche, l industrie et le tertiaire voient leurs effectifs intérimaires augmenter (respectivement +2,1% et +2,9%). Parmi les principaux secteurs de l industrie, le secteur «fabrication d équipement électriques, électroniques, informatiques-fabrication de machine» progresse fortement (+5,0%). Il est suivi par les secteurs «fabrication de matériels de transport», «fabrication d autres produits industriels» et «fabrication de denrées alimentaires, de boissons et de produits à base de tabac» (respectivement +4,3%, +2,1% et +1,1%). En revanche, le secteur «industries extractives, énergie, eau, gestion des déchets et dépollution» connaît une baisse de 4,7%. Quant au tertiaire, les secteurs «commerce, réparation d automobiles et de motocycles» et «administrations publiques, enseignement, santé humaine et action sociale» progressent respectivement de 9,6% et de 4,0%. A l opposé, les secteurs «transports et entreposage» et «activités scientifiques et techniques, services administratifs et de soutien» fléchissent (respectivement -0,5% et -2,4%). En janvier 2012, le volume moyen journalier d emplois intérimaires s établit à , soit -3,1% en un mois et -6,5% sur un an. 1. Résultats globaux en janvier Indicateur fin de mois L'évolution CVS du mois de janvier 2012 par rapport à décembre 2011 est de -0,2%. De janvier 2011 à janvier 2012, le taux annuel d'évolution est de -5,3%. A fin janvier 2012, le nombre d intérimaires s établit à , en valeur corrigée des variations saisonnières. L'évaluation définitive du nombre d intérimaires à fin décembre 2011 est de , soit une baisse de -2,4% en un mois et une baisse de -5,5% sur un an Emploi dans l'intérim en fin de mois (données CVS) janv.-03 avr.-03 juil.-03 oct.-03 janv.-04 avr.-04 juil.-04 oct.-04 janv.-05 avr.-05 juil.-05 oct.-05 janv.-06 avr.-06 juil.-06 oct.-06 janv.-07 avr.-07 juil.-07 oct.-07 janv.-08 avr.-08 juil.-08 oct.-08 janv.-09 avr.-09 juil.-09 oct.-09 janv.-10 avr.-10 juil.-10 oct.-10 janv.-11 avr.-11 juil.-11 oct.-11 janv.-12

2 1.2. Indicateur volume Le volume moyen journalier d emplois intérimaires durant le mois de janvier 2012 est de , en valeur corrigée des variations saisonnières. Ce volume baisse de -3,1% par rapport à décembre En rythme annuel (janvier 2011 à janvier 2012), l'intérim en volume diminue de -6,5%. 2. Résultats détaillés en janvier 2012 (indicateur fin de mois) 2.1 Par secteur d activité Répartition et taux de recours par secteur 7,0% 5,0% 3,0% 1,0% -1,0% -3,0% -5,0% -7,0% Emploi dans l'intérim en volume (% d'évolution mensuelle CVS) janv-08 mars-08 mai-08 juil-08 sept-08 nov-08 janv-09 mars-09 mai-09 juil-09 sept-09 nov-09 janv-10 mars-10 mai-10 juil-10 sept-10 nov-10 janv-11 mars-11 mai-11 juil-11 sept-11 nov-11 janv-12 Il existe un net contraste entre la répartition par secteur d'activité de l'emploi intérimaire et celle de l'emploi salarié total. En effet, l emploi intérimaire est prépondérant dans l'industrie : ce secteur représente 18,2% de l'emploi salarié total et emploie 46,0% des intérimaires. SECTEURS D'ACTIVITE* (A17) Répartition de l'emploi intérimaire à fin janvier (en %) Agriculture, sylviculture, pêche 0,4 Industrie 46,0 Industries extractives, énergie, eau, gestion des déchets et dépollution 3,4 Fabrication de denrées alimentaires, de boissons et de produits à base de tabac 6,9 Cokéfaction et raffinage 0,1 Fabrication d'équipements électriques, électroniques, informatiques-fabrication de machines 6,8 Fabrication de matériels de transport 7,1 Fabrication d'autres produits industriels 21,8 Construction 21,0 Tertiaire 32,5 Commerce-réparation d'automobiles et de motocycles 8,4 Transports et entreposage 8,7 Hébergement et restauration 1,5 Information et communication 1,3 Activités financières et d'assurance 1,7 Activités immobilières 0,5 Activités scientifiques et techniques - services administratifs et de soutien 7,4 Administrations publiques, enseignement, santé humaine et action sociale 2,1 Autres activités de services 0,9 TOTAL 100,0 *2,3 % d'activités non renseignées 2

3 A fin janvier, le taux de recours à l intérim 1 est de 7,5% dans l industrie, de 7,0% dans la construction et de 1,5% dans le tertiaire, le taux de recours moyen étant de 3,3%. SECTEURS D'ACTIVITE (A4) Taux de recours à l'intérim à fin janvier (en %) Agriculture, sylviculture, pêche NS Industrie 7,5 Construction 7,0 Tertiaire 1,5 TOTAL 3,3 Evolution mensuelle par secteur (CVS) En janvier, le secteur de la construction connaît une forte baisse (-8,9%). En revanche, l industrie et le tertiaire voient leurs effectifs intérimaires augmenter (respectivement +2,1% et +2,9%). Répartition par grand secteur d'activité (janvier 2012) Variation absolue mensuelle (nombre d'intérimaires) Taux mensuel CVS Industrie ,1% Construction ,9% Tertiaire ,9% Parmi les principaux secteurs de l industrie, le secteur «fabrication d équipements électriques, électroniques, informatiques-fabrication de machines» progresse le plus fortement (+5,0%). Il est suivi par les secteurs «fabrication de matériels de transports», «fabrication d autres produits industriels» et «fabrication de denrées alimentaires, de boissons et de produits à base de tabac» (respectivement +4,3%, +2,1% et +1,1%). En revanche, le secteur «industrie extractives, énergie, eau, gestion des déchets et dépollution» connaît une baisse de 4,7%. Les principaux secteurs de l'industrie (janvier 2011) Variation absolue mensuelle (nombre d'intérimaires) Taux mensuel CVS Industries extractives, énergie, eau, gestion des déchets et dépollution ,7% Fabrication de denrées alimentaires, de boissons et de produits à base de tabac 470 1,1% Fabrication d'autres produits industriels ,1% Fabrication d'équipements électriques, électroniques, informatiques - fabrication de machines ,0% Fabrication de matériels de transport ,3% 1 Le taux de recours à l'intérim se définit comme le rapport entre les effectifs intérimaires du secteur et les effectifs globaux de ce secteur ; les taux de recours affichés concernent septembre

4 Quant au tertiaire, les secteurs «commerce, réparation d automobiles et de motocycles» et «administrations publiques, enseignement, santé humaine et action sociale» progressent respectivement de 9,6% et de 4,0%. A l opposé, les secteurs «transports et entreposage» et «activités scientifiques et techniques, services administratifs et de soutien» fléchissent respectivement -0,5% et -2,4%). Les principaux secteurs du tertiaire (janvier 2012) Variation absolue mensuelle (nombre d'intérimaires) Taux mensuel CVS 2.2 Par sexe et secteur d activité Répartition par sexe Commerce, réparation d'automobiles et de motocycles ,6% Transports et entreposage ,5% Activités scientifiques et techniques, services administratifs et de soutien ,4% Administrations publiques, enseignement, santé humaine et action sociale 490 4,0% Les intérimaires sont majoritairement des hommes (72,6%). Par rapport à fin janvier 2011, leur part a augmenté de 0,7 point. Femmes 27,4% Hommes 72,6% Evolution annuelle par sexe selon le secteur d activité En évolution annuelle, les effectifs masculins baissent moins que ceux de leurs homologues féminins (-4,8% pour les hommes contre -6,8% pour les femmes). Ce constat vaut pour le secteur de l industrie : 3,6 points en faveur des hommes. A l inverse, dans le tertiaire, les effectifs féminins baissent moins rapidement que ceux de leurs homologues masculins. Evolution annuelle par sexe selon le secteur d activité (en %) 6,0% 4,0% 2,0% 0,0% -2,0% -4,0% -6,0% -8,0% -10,0% Industrie Construction Tertiaire Ensemble Hommes Femmes 4

5 2.3 Par âge et sexe Répartition par âge La population des intérimaires reste jeune : 46,7% d entre eux ont moins de 30 ans en janvier Par rapport à fin janvier 2011, les intérimaires de moins de 20 ans, de 20 à 24 ans et de 25 à 29 ans ont vu leur part baisser respectivement de 0,3 point, 0,8 point et 0,1 point. En revanche, les autres catégories d âge voient leur part augmenter. 30,0% Répartition par âge des intérimaires (en %) 25,0% 20,0% 15,0% 10,0% 5,0% 0,0% Moins de 20 ans De 20 à 24 ans De 25 à 29 ans De 30 à 39 ans De 40 à 49 ans 50 ans ou plus Evolution annuelle par âge selon le sexe de l intérimaire En évolution annuelle, le nombre d hommes de moins de 20 ans baisse moins rapidement que celui des femmes de même catégorie d âge : -12,5% pour les hommes contre -13,7% pour les femmes. Ce constat vaut aussi pour les intérimaires de 20 à 24 ans (respectivement -8,0% pour les hommes contre -9,7% pour les femmes). En revanche, le nombre d hommes de 50 ans ou plus progresse (+1,3%). Evolution annuelle par âge selon le sexe de l intérimaire (en %) 4,0% 2,0% 0,0% -2,0% -4,0% -6,0% -8,0% -10,0% -12,0% -14,0% -16,0% Moins de 20 ans De 20 à 24 ans De 25 à 29 ans De 30 à 39 ans De 40 à 49 ans 50 ans ou plus Ensemble Hommes Femmes 5

6 2.4 Par catégorie socioprofessionnelle Répartition par catégorie socioprofessionnelle Les emplois intérimaires sont majoritairement des emplois d ouvriers (77,8%) : 42,0% pour les ouvriers qualifiés et 35,8% pour les ouvriers non qualifiés. Par rapport à fin janvier 2011, la part des ouvriers qualifiés et celle des cadres et professions intermédiaires progressent respectivement de 2,1 points et 0,6 point. En revanche, la part des autres catégories socioprofessionnelles recule : -0,9 point pour les employés et -1,8 point pour les ouvriers non qualifiés. Répartition par catégorie socioprofessionnelle* Cadres et Professions intermédiaires 10,4 % Employés 11,8% Ouvriers non qualifiés 35,8% Ouvriers qualifiés 42,0% * 2,9% non renseignés Evolution annuelle par catégorie socioprofessionnelle Parmi les catégories socioprofessionnelles celle des cadres et professions intermédiaires enregistre une évolution positive annuelle (+0,5%). En revanche, sur la même période les ouvriers qualifiés, les employés ainsi que les ouvriers non qualifiés voient leurs effectifs intérimaires baisser (respectivement -1,4%, -9,1% et -9,8%). 25,0 20,0 15,0 10,0 Evolution annuelle par catégorie socioprofessionnelle (en %) 5,0 0,0-5,0-10,0 0,5 Cadres et Professions intermédiaires -1,4-9,1-9,8 Ouvriers qualifiés Employés Ouvriers non qualifiés Catégories socioprofessionnelles 6

7 2.5 Par région Répartition et taux de recours régionaux Il existe une grande similitude entre la répartition régionale de l'emploi intérimaire et celle de l'emploi salarié total. Notamment, l'ile-de-france et la région Rhône-Alpes ont les plus fortes proportions d'emploi. Cependant, les régions Ile-de-France et PACA (respectivement 2,3% et 2,5%) font partie des régions qui possèdent les plus faibles taux de recours à l'intérim 2 en raison du faible poids de leur industrie. A l'opposé, les taux de recours les plus élevés se situent dans des régions plus industrialisées comme les régions Franche-Comté (4,8%), Pays de la Loire (4,5%), Haute-Normandie (4,3%), Bretagne et Centre (4,1% chacune). REGIONS Répartition de l'emploi intérimaire Répartition de l'emploi salarié à fin janvier (en %) au 30/09/11 (en %) Taux de recours à l'intérim (en %) ALSACE 3,4 3,1 3,5 AQUITAINE 4,5 4,6 3,2 AUVERGNE 1,7 1,8 3,0 BASSE-NORMANDIE 2,2 2,1 3,4 BOURGOGNE 2,4 2,3 3,4 BRETAGNE 5,7 4,5 4,1 CENTRE 4,7 3,7 4,1 CHAMPAGNE-ARDENNE 1,8 1,8 3,2 CORSE NS NS NS FRANCHE-COMTE 2,5 1,7 4,8 HAUTE-NORMANDIE 3,7 2,8 4,3 ILE-DE-FRANCE 17,9 24,9 2,3 LANGUEDOC-ROUSSILLON 2,6 3,2 2,7 LIMOUSIN 0,8 0,9 2,7 LORRAINE 3,3 3,1 3,5 MIDI-PYRENEES 4,6 4,2 3,6 NORD-PAS-DE-CALAIS 6,9 6,0 3,7 PAYS DE LA LOIRE 8,1 5,8 4,5 PICARDIE 2,7 2,4 3,6 POITOU-CHARENTES 2,7 2,3 3,7 PROVENCE-ALPES-CÔTE D'AZUR 5,8 7,6 2,5 RHONE-ALPES 12,1 10,7 3,7 TOTAL 100,0 100,0 3,3 2 Le taux de recours à l'intérim se définit comme le rapport entre les effectifs intérimaires du secteur et les effectifs globaux de ce secteur ; les taux de recours affichés concernent septembre

8 Evolution mensuelle par région (CVS) En janvier, l emploi intérimaire progresse dans 12 régions. La région Aquitaine enregistre la plus forte hausse mensuelle (+4,2%). Elle est suivie par les régions Lorraine (+4,0%), Poitou-Charentes et Bourgogne (+2,7% chacune). Les régions Ile-de-France et Limousin affichent les plus fortes baisses (respectivement -4,2% et -11,5%). Région (janvier 2012) Variation absolue mensuelle (nombre d'intérimaires) Taux mensuel CVS ALSACE ,6% AQUITAINE ,2% AUVERGNE 70 0,7% BASSE-NORMANDIE 80 0,6% BOURGOGNE 410 2,7% BRETAGNE ,6% CENTRE ,2% CHAMPAGNE-ARDENNE 310 2,6% CORSE NS NS FRANCHE-COMTE 320 2,1% HAUTE-NORMANDIE ,1% ILE-DE-FRANCE ,2% LANGUEDOC-ROUSSILLON ,2% LIMOUSIN ,5% LORRAINE 830 4,0% MIDI-PYRENEES 610 2,3% NORD-PAS-DE-CALAIS ,4% PAYS DE LA LOIRE 710 1,4% PICARDIE 70 0,4% POITOU-CHARENTES 450 2,7% PROVENCE-ALPES-CÔTE D AZUR -40-0,1% RHONE-ALPES ,6% TOTAL ,2% 8

9 EVOLUTION MENSUELLE (CVS) PAR REGION JANVIER 2012 / DECEMBRE 2011 Nord-Pas-de-Calais (-0.4) Picardie Haute-Normandie (0.4) Basse-Normandie (-1.1) Champagne-Ardenne (0.6) Ile-de-France (2.6) Lorraine Bretagne (-4.2) Alsace (4.0) (-0.6) (-0.6) Centre Pays de la Loire Bourgogne (-3.2) (1.4) (2.7) Franche-Comté (2.1) Poitou-Charentes (2.7) Limousin Auvergne (-11.5) (0.7) Rhône-Alpes (1.6) Aquitaine Midi-Pyrénées PACA (4.2) (2.3) (-0.1) Languedoc-Roussillon (-2.2) Corse (NS) France = -0,2% 3,0% et plus 2,0% à moins de 3,0% 0,0% à moins de 2,0% -1,0% à moins de 0,0% Moins de -1,0% 9

10 Evolution annuelle par région Sur un an, l emploi intérimaire présente une évolution positive dans 3 régions. La région Midi-Pyrénées progressent le plus (+7,1%). Elle est suivie par la Bretagne et la Bourgogne (+0,3% chacune). Les régions Picardie et Limousin baissent le plus (respectivement -11,3% et -26,2%). EVOLUTION ANNUELLE (BRUTE) PAR REGION JANVIER 2012 / JANVIER 2011 Nord-Pas-de-Calais (-0.5) Haute-Normandie Picardie (-6.8) (-11.3) Basse-Normandie Champagne-Ardenne (-7.3) Ile-de-France (-7.1) Lorraine Bretagne Alsace (-7.6) (-6.6) (0.3) (-10.0) Centre Pays de la Loire Bourgogne (-5.9) (-3.3) (0.3) Franche-Comté (-8.8) Poitou-Charentes (-3.6) Limousin Auvergne (-26.2) (-6.1) Rhône-Alpes (-9.2) Aquitaine (-0.5) Midi-Pyrénées (7.1) Languedoc-Roussillon (-8.4) PACA (-1.3) Corse (NS) France = -5,3% 0,0% et plus -5,3% à moins de 0,0% -9,0% à moins de -5,3% Moins de -9,0% Fabien DUPUIS Département Etudes et Statistiques sur l Emploi et les Salaires 10

11 Annexe 1 : Evolution en fin de mois Effectifs en fin de mois Taux d évolution CVS Taux Taux Taux Date Données CVS (1) Mensuel trimestriel annuel janv ,3% 6,1% 6,2% févr ,3% 4,7% 4,3% mars ,3% 3,2% 0,9% avr ,6% -4,5% -2,1% mai ,5% -5,3% -1,6% juin ,9% -7,9% -7,1% juil ,8% -6,1% -4,1% août ,5% -7,1% -5,7% sept ,8% -6,0% -10,1% oct ,1% -9,1% -13,6% nov ,6% -12,0% -18,9% déc ,5% -12,6% -21,9% janv ,2% -13,6% -29,6% févr ,8% -13,8% -33,2% mars ,5% -12,0% -33,4% avr ,2% -7,0% -31,5% mai ,9% -0,5% -29,8% juin ,2% 2,3% -26,0% juil ,7% 4,9% -23,4% août ,3% 4,3% -21,3% sept ,3% 5,4% -17,1% oct ,3% 4,9% -11,6% nov ,6% 5,2% -5,9% déc ,1% 7,2% 1,7% janv ,8% 5,6% 8,1% févr ,1% 6,1% 15,9% mars ,0% 6,0% 22,5% avr ,0% 7,2% 24,6% mai ,8% 5,9% 23,3% juin ,6% 4,4% 25,0% juil ,6% 3,0% 22,3% août ,3% 1,8% 20,4% sept ,3% 3,6% 22,9% oct ,3% 5,4% 22,8% nov ,4% 7,2% 22,6% déc ,3% 4,0% 19,3% janv ,4% 1,3% 17,8% févr ,8% 1,6% 17,5% mars ,1% 1,5% 14,2% avr ,4% 1,5% 11,5% mai ,9% -1,2% 9,7% juin ,9% -0,4% 8,9% juil ,6% -1,6% 6,5% août ,9% -1,7% 5,9% sept ,1% -2,7% 2,3% oct ,7% -1,7% -0,6% nov ,9% -1,7% -2,9% déc ,4% -3,9% -5,5% janv-12* ,2% -3,5% -5,3% *Données provisoires (1) Données CVS révisées, sur 2010 et

12 Annexe 2 : Méthodologie LE CENTRE SERVEUR ETT : Le protocole d'accord du 5 avril 1991 a instauré des croisements de fichiers destinés à détecter le versement de prestations indues, notamment avec les fichiers de salariés des entreprises de travail temporaire (ETT). Dès 1992, des contacts ont été pris avec les fédérations professionnelles de travail temporaire UNETT et PROMATT (puis le SETT et désormais Prisme) afin de mettre sur pied un serveur informatique recensant les missions d'intérim et dont la finalité est triple : 1/ Effectuer des croisements de fichiers entre missions d'intérim et périodes indemnisées, pour éviter l'indemnisation de périodes travaillées non déclarées à Pôle emploi (Accord des Partenaires Sociaux du 5 avril 1991), 2/ Simplifier les circuits existants en centralisant en un seul endroit (Pôle emploi) la réception et l'intégration de l'ensemble des informations sur les missions d'intérim, la rediffusion de l'information s'effectue vers les Directions Régionales des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l emploi (DIRECCTE) et le Ministère du Travail et de l Emploi et de la Cohésion Sociale (Direction de l'animation de la Recherche, des Etudes et des Statistiques : DARES), 3/ Construire un indicateur mensuel de l'évolution de l'emploi intérimaire afin de conforter la réalisation des statistiques trimestrielles de l'emploi salarié, ces données étant ensuite utilisées par l'insee. MODE DE CALCUL : Indicateur fin de mois Les statistiques trimestrielles et annuelles de l'emploi affilié sont réalisées au dernier jour ouvré du mois. De la même manière, nous avons construit un indicateur mensuel de l'emploi intérimaire en fin de mois. En raison de la forte variabilité journalière, cet indicateur est réalisé sur la moyenne des cinq derniers jours ouvrés et non au dernier jour ouvré du mois. On calcule donc la moyenne des missions sur ces cinq jours et on la compare au résultat du mois précédent, afin d'obtenir un taux d'évolution mensuelle. La série remonte à avril Le calcul de la série en niveau s est fait à partir du niveau de la statistique annuelle du auquel on a appliqué les taux mensuels. Chaque année un nouveau calage en niveau est effectué à partir de la statistique annuelle. Le dernier calage a eu lieu lors de la sortie de la statistique annuelle 2010 provisoire. Au début du mois M+2, sont connus les indicateurs provisoires du mois M et rectifiés du mois M-1. Indicateur volume L'intérim s'adapte quasi instantanément aux variations de l'activité. Afin de fournir un véritable indicateur conjoncturel, un indicateur du volume mensuel de l'activité intérimaire a été mis au point. Cet indicateur est réalisé sur l'ensemble des jours ouvrés du mois. On calcule donc la moyenne des missions journalières en cours sur ce mois et on la compare au résultat du mois précédent, afin d'obtenir un taux d'évolution mensuelle. Comme pour l indicateur fin de mois, un calage en niveau est effectué chaque année à partir de la statistique annuelle. Le dernier calage a eu lieu lors de la sortie de la statistique annuelle 2010 provisoire. METHODE DE DÉSAISONNALISATION : Les séries Corrigées des Variations Saisonniers (CVS) seront réalisées à l aide de la procédure X11 ARIMA. Le schéma de composition (tendance, cycle, saison) retenu est multiplicatif. Les révisions des coefficients CVS sont réalisées deux fois par an : 1/ lors de la statistique de décembre provisoire, 2/ et suite au calage sur la statistique annuelle. Ces révisions sont réalisées sur les années N-2 et N-1, les coefficients pour les années antérieures à N-2 sont figés. 12

Construction de logements

Construction de logements COMMISSARIAT GénéRAl au développement durable n 640 Mai 2015 Construction de logements Résultats à fin avril 2015 (France entière) OBSERVATION ET STATISTIQueS logement - CONSTRuCTION Rappel À compter des

Plus en détail

café, restaurant & salon de thé DOSSIER DE CANDIDATURE franchise

café, restaurant & salon de thé DOSSIER DE CANDIDATURE franchise DOSSIER DE CANDIDATURE franchise 1. DEMANDEUR PHOTO ÉTAT CIVIL Nom Prénom Date de naissance Lieu de naissance / / Adresse Code postal Téléphone fixe Fax Ville tél portable: E-mail Situation familiale :

Plus en détail

La Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences dans votre entreprise

La Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences dans votre entreprise 50 salariés et plus / groupes de distribution (GDSA) dans la Branche des Services de l Automobile GPEC La Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences dans votre entreprise Anticiper les enjeux

Plus en détail

Recettes de fonctionnement et capacité d'épargne

Recettes de fonctionnement et capacité d'épargne 1 - Recettes réelles de fonctionnement/population Recettes réelles de fonctionnement : total des recettes de la colonne mouvements réels de la balance générale en section de fonctionnement. Evaluation

Plus en détail

AQUITAINE. Suivi de la Demande touristique 2010 1 ~

AQUITAINE. Suivi de la Demande touristique 2010 1 ~ SUIVI DE LA DEMANDE TOURISTIQUE AQUITAINE ANNEE 2010 Note dee conjoncture TNS SOFRES-CRTA Suivi de la Demande touristique 2010 CRTAA DIRECCTE Aquitaine TNS T SOFRES 1 ~ SOMMAIRE AVERTISSEMENT METHODOLOGIQUE...

Plus en détail

Un dispositif d appui aux très petites entreprises

Un dispositif d appui aux très petites entreprises Spectacle vivant Un dispositif d appui aux très petites entreprises DA TPE-SV Votre entreprise a besoin de se développer? Elle emploie moins de cinq salariés? Vous pouvez bénéficier d un accompagnement

Plus en détail

Présentation du Programme PHARE. Direction générale de l offre de soins - DGOS

Présentation du Programme PHARE. Direction générale de l offre de soins - DGOS Présentation du Programme PHARE Les achats hospitaliers, levier majeur de performance pour les établissements Achats hospitaliers : 18 Milliards d euros en 2009 Non médicaux 42% Achats Hospitaliers Médicaux

Plus en détail

Etude de Besoin de Main-d Oeuvre dans la Plasturgie

Etude de Besoin de Main-d Oeuvre dans la Plasturgie Etude de Besoin de Main-d Oeuvre dans la Plasturgie Année 2013 SOMMAIRE Représentation géographique des projets de recrutement par métier en 2012 Pilotes d'installations lourdes des industries de transformation...

Plus en détail

Panorama. de l économie sociale et solidaire

Panorama. de l économie sociale et solidaire Panorama de l économie sociale EN FRANCE ET DANS LES RÉGIONS Réalisée par l Observatoire National de l Economie Sociale et Solidaire, cette nouvelle édition du «Panorama de l économie sociale en France

Plus en détail

1985 / 2009 : 25 ANS DE CONCOURS DU CREDIT-BAIL AU FINANCEMENT DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE

1985 / 2009 : 25 ANS DE CONCOURS DU CREDIT-BAIL AU FINANCEMENT DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE 1985 / 2009 : 25 ANS DE CONCOURS DU CREDIT-BAIL AU FINANCEMENT DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE 2 1985 / 2009 : 25 ans de concours du crédit-bail au financement de l d entreprise* 1.Introduction : le crédit-bail,

Plus en détail

9,8 % de l emploi 2,1 millions de salariés 203 000 établissements employeurs

9,8 % de l emploi 2,1 millions de salariés 203 000 établissements employeurs DONNÉES AU 31/12/2006 SOURCE INSEE-CLAP 1 - DÉCEMBRE 2008 Panorama de l'économie sociale EN FRANCE ET DANS LES RÉGIONS Ce document est la première publication réalisée par l Observatoire national de l

Plus en détail

Evolution de la collecte des RPU Réseau OSCOUR

Evolution de la collecte des RPU Réseau OSCOUR Evolution de la collecte des RPU Réseau OSCOUR Vanina BOUSQUET InVS St MAURICE 20 Mai 2014 Journée plénière de la FEDORU SOMMAIRE Etat des lieux des remontée de RPU Etat des lieux des structures régionales

Plus en détail

De nouveaux indicateurs pour suivre la construction de logements

De nouveaux indicateurs pour suivre la construction de logements COMMISSARIAT GénéRAl au développement durable n spécial Février 2015 De nouveaux indicateurs pour suivre la construction de logements OBSERVATION ET STATISTIQueS logement - CONSTRuCTION Le SOeS diffuse

Plus en détail

La régie de la radio en ligne. Offre commerciale 2013

La régie de la radio en ligne. Offre commerciale 2013 La régie de la radio en ligne Offre commerciale 2013 Audience des radios EN LIGNE en France Chaque jour, en moyenne 1.9OO.OOO d internautes ont visité au moins l un des sites de Radio 2.0 la semaine, contre

Plus en détail

Les prélèvements d eau en France en 2009 et leurs évolutions depuis dix ans

Les prélèvements d eau en France en 2009 et leurs évolutions depuis dix ans COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 29 Février 212 Les prélèvements d eau en France en 29 et leurs évolutions depuis dix ans OBSERVATION ET STATISTIQUES ENVIRONNEMENT En 29, 33,4 milliards

Plus en détail

Panorama des formations post-baccalauréat en Transport et Logistique

Panorama des formations post-baccalauréat en Transport et Logistique Panorama des formations post-baccalauréat en Transport et Logistique AFITL - 3 mai 2006 L objectif poursuivi Offrir aux membres de l AFITL (ou à quiconque se promène sur son site Internet) un recensement

Plus en détail

BILANS REGIONAUX DE L EMPLOI

BILANS REGIONAUX DE L EMPLOI BILANS REGIONAUX DE L EMPLOI DANS L ECONOMIE SOCIALE EN 2013 Cécile BAZIN Marie DUROS Amadou BA Jacques MALET Octobre 2014 INTRODUCTION Pour la septième année consécutive, l Association des Régions de

Plus en détail

56 rue Laffitte - 75320 PARIS CEDEX 09 Tél. : 01 55 07 85 85 Site internet : www.sett.org

56 rue Laffitte - 75320 PARIS CEDEX 09 Tél. : 01 55 07 85 85 Site internet : www.sett.org 56 rue Laffitte - 75320 PARIS CEDEX 09 Tél. : 01 55 07 85 85 Site internet : www.sett.org I II L emploi intérimaire s est contracté de 2,7% en 2003 L évolution de l emploi intérimaire est soumise aux fluctuations

Plus en détail

La Banque Postale Présentation de l activité Secteur Public Local. Bruges, le 3 juillet 2013

La Banque Postale Présentation de l activité Secteur Public Local. Bruges, le 3 juillet 2013 CEBATRAMA La Banque Postale Présentation de l activité Secteur Public Local Bruges, le 3 juillet 2013 HÉRITIÈRE DES SERVICES FINANCIERS DE LA POSTE 100% Filiale à 100% du groupe La Poste La Banque Postale

Plus en détail

Observatoire de l équipement audiovisuel des foyers

Observatoire de l équipement audiovisuel des foyers Observatoire de l équipement audiovisuel des foyers 1 er semestre 2013 Réalisé par 1 Édito L Observatoire de l équipement audiovisuel des foyers succède à l Observatoire de l équipement des foyers pour

Plus en détail

3 e partie L OFFRE D HÉBERGEMENT

3 e partie L OFFRE D HÉBERGEMENT 3 e partie L OFFRE D HÉBERGEMENT 3 - L offre d hébergement Définitions Dans ce chapitre sont présentés les parcs d hébergement marchand et non marchand qui constituent l offre touristique française. Le

Plus en détail

21 ème Observatoire des Taux meilleurtaux.com. C O N F É R E N C E D E P R E S S E 3 f é v r i e r 2 0 1 5

21 ème Observatoire des Taux meilleurtaux.com. C O N F É R E N C E D E P R E S S E 3 f é v r i e r 2 0 1 5 21 ème Observatoire des Taux meilleurtaux.com C O N F É R E N C E D E P R E S S E 3 f é v r i e r 2 0 1 5 I TAUX AU PLUS BAS : et si ça continuait? II RENEGOCIATION DE CREDITS : les règles du jeu changent

Plus en détail

ENQUETE DE BRANCHE Prothésistes dentaires

ENQUETE DE BRANCHE Prothésistes dentaires ENQUETE DE BRANCHE Prothésistes dentaires Données 2012 Institut I+C 11 rue Christophe Colomb - 75008 Paris Tél.: 33 (0)1 47 20 30 33 http://www.iplusc.com Octobre 2013 1/52 UNIVERS ETUDIE ET RAPPELS METHODOLOGIQUES

Plus en détail

4LES FINANCES DES COLLECTIVITÉS LOCALES LES COLLECTIVITÉS LOCALES EN CHIFFRES 2009

4LES FINANCES DES COLLECTIVITÉS LOCALES LES COLLECTIVITÉS LOCALES EN CHIFFRES 2009 LES COLLECTIVITÉS LOCALES EN CHIFFRES 2009 4LES FINANCES DES COLLECTIVITÉS LOCALES 4-1 Les comptes des collectivités territoriales et de leurs groupements à fiscalité propre 54 4-2 Les comptes des communes

Plus en détail

Livret. du professeur OBJECTIF TRAVAUX PUBLICS. Le programme Le site Internet La visite Le concours photo

Livret. du professeur OBJECTIF TRAVAUX PUBLICS. Le programme Le site Internet La visite Le concours photo Livret du professeur Le programme Le site Internet La visite Le concours photo OBJECTIF TRAVAUX PUBLICS OBJECTIF TRAVAUX PUBLICS Découverte professionnelle 2010-2011 Découverte professionnelle 2010-2011

Plus en détail

Dossier de Presse. Contact : Luc Petit Tél. : 06 07 28 92 33 E-mail : lpetit@forces.fr. FORCES 90, avenue Maurice Berteaux BP 278 78504 Sartrouville

Dossier de Presse. Contact : Luc Petit Tél. : 06 07 28 92 33 E-mail : lpetit@forces.fr. FORCES 90, avenue Maurice Berteaux BP 278 78504 Sartrouville Dossier de Presse Contact : Luc Petit Tél. : 06 07 28 92 33 E-mail : lpetit@forces.fr FORCES 90, avenue Maurice Berteaux BP 278 78504 Sartrouville Historique Jean-Paul Debeuret, diplômé d'expertise comptable,

Plus en détail

Politique européenne de cohésion 2007-2013 - Etat d avancement des programmes européens

Politique européenne de cohésion 2007-2013 - Etat d avancement des programmes européens au 1er Juin 2015 Politique européenne de cohésion 2007-2013 - Etat d avancement des programmes européens Sommaire Synthèse des objectifs Synthèse générale des programmes européens... 4 Synthèse générale

Plus en détail

LA RÉPARTITION DES PROFESSIONNELS DU RACHAT DE CRÉDIT EN FRANCE http://www.1rachat-crédit.com/

LA RÉPARTITION DES PROFESSIONNELS DU RACHAT DE CRÉDIT EN FRANCE http://www.1rachat-crédit.com/ LA RÉPARTITION DES DU RACHAT DE CRÉDIT EN FRANCE http://www.1rachat-crédit.com/ Les tableaux suivants permettent de retrouver les données détaillées de la répartition des entreprises de rachat de crédits

Plus en détail

au 1er novembre 2013

au 1er novembre 2013 au 1er novembre 2013 Politique européenne de cohésion 2007-2013 - Etat d avancement des programmes européens Sommaire Synthèse des objectifs Synthèse générale des programmes européens... 4 Synthèse générale

Plus en détail

Règlement du concours de dessin «Mon éolienne est la plus originale»

Règlement du concours de dessin «Mon éolienne est la plus originale» Règlement du concours de dessin «Mon éolienne est la plus originale» Article 1 : Organisateur du concours L association France Energie Eolienne, située au 12 rue Vivienne, 75002 Paris, SIRET n 432 446

Plus en détail

la création d entreprise en nord-pas de calais

la création d entreprise en nord-pas de calais Nord-Pas de Calais N 184 SEPTEMBRE 2014 la création d entreprise en nord-pas de calais Près de 24 000 créations d entreprise en 2013 en Nord-Pas de Calais En 2013, les créations ont légèrement baissé en

Plus en détail

EXPÉRIENCE CLIENT. Baromètre des secteurs assurances et mutuelles

EXPÉRIENCE CLIENT. Baromètre des secteurs assurances et mutuelles EXPÉRIENCE CLIENT Saison 2 # Baromètre des secteurs assurances et mutuelles Etude réalisée par INIT Marketing pour Akio Software en mai 2014 sur un échantillon représentatif de la population française

Plus en détail

Les touristes français et internationaux de la destination Paris Ile-de-France

Les touristes français et internationaux de la destination Paris Ile-de-France Les touristes français et internationaux de la destination Paris Ile-de-France Résultats annuels 2014 des dispositifs permanents d enquêtes dans les aéroports, dans les trains et sur les aires d autoroutes

Plus en détail

Baromètre Ventes et cessions de commerces et d industries en France du 1er janvier 2008 au 31 décembre 2010

Baromètre Ventes et cessions de commerces et d industries en France du 1er janvier 2008 au 31 décembre 2010 Baromètre Ventes et cessions de commerces et d industries en France du 1er janvier 2008 au 31 décembre 2010 Opportunités de croissance ou créations d entreprise, plus de 44 000 commerces ou industries

Plus en détail

Edition février 2015. CEGEDIM CD, droits réservés : GDR_201502

Edition février 2015. CEGEDIM CD, droits réservés : GDR_201502 1 Edition février 215 Chaque mois, CEGEDIM CD propose une vue de son référentiel ENTREPRISES, constitué à partir du répertoire SIRENE (source INSEE) valorisé (fiabilisation & enrichissement), pour vous

Plus en détail

Chaque mois, IMS Health propose une vue de son référentiel ENTREPRISES, constitué à partir du répertoire SIRENE (source INSEE) valorisé

Chaque mois, IMS Health propose une vue de son référentiel ENTREPRISES, constitué à partir du répertoire SIRENE (source INSEE) valorisé Chaque mois, IMS Health propose une vue de son référentiel ENTREPRISES, constitué à partir du répertoire SIRENE (source INSEE) valorisé (fiabilisation & enrichissement), pour vous accompagner dans la compréhension

Plus en détail

4LES FINANCES DES COLLECTIVITÉS LOCALES LES COLLECTIVITÉS LOCALES EN CHIFFRES 2011

4LES FINANCES DES COLLECTIVITÉS LOCALES LES COLLECTIVITÉS LOCALES EN CHIFFRES 2011 LES COLLECTIVITÉS LOCALES EN CHIFFRES 2011 4LES FINANCES DES COLLECTIVITÉS LOCALES 4-1 Les comptes des collectivités territoriales et de leurs groupements à fiscalité propre 54 4-2 Les comptes des communes

Plus en détail

BIENVENUE AU PETIT DEJEUNER DES TRANSPORTS du Vendredi 27 Novembre 2009 SUR PANORAMA DE L OFFRE DE FORMATION *****

BIENVENUE AU PETIT DEJEUNER DES TRANSPORTS du Vendredi 27 Novembre 2009 SUR PANORAMA DE L OFFRE DE FORMATION ***** BIENVENUE AU PETIT DEJEUNER DES TRANSPORTS du Vendredi 27 Novembre 2009 SUR PANORAMA DE L OFFRE DE FORMATION ***** SOMMAIRE 1.Offre de Formation Education Nationale 2.Offre de Formation par Apprentissage

Plus en détail

Dossier de Presse Contact : Raphael Alibert 06 82 93 35 09 ralibert@forces.fr FORCES 90, avenue Maurice Berteaux BP 278 78504 Sartrouville

Dossier de Presse Contact : Raphael Alibert 06 82 93 35 09 ralibert@forces.fr FORCES 90, avenue Maurice Berteaux BP 278 78504 Sartrouville Dossier de Presse Contact : Raphael Alibert Tél. : 06 82 93 35 09 E-mail : ralibert@forces.fr FORCES 90, avenue Maurice Berteaux BP 278 78504 Sartrouville Historique Jean-Paul Debeuret, diplômé d'expertise

Plus en détail

ORS Centre, Haute-Normandie, Languedoc-Roussillon, Picardie, Provence-Alpes-Côte d'azur. La santé au travail. les régions de France

ORS Centre, Haute-Normandie, Languedoc-Roussillon, Picardie, Provence-Alpes-Côte d'azur. La santé au travail. les régions de France Fédération nationale des observatoires régionaux de la santé ORS Centre, Haute-Normandie, Languedoc-Roussillon, Picardie, Provence-Alpes-Côte d'azur La santé au travail dans les régions de France Collection

Plus en détail

LA RÉPARTITION DES SERRURIERS EN FRANCE http://www.1serrurier.fr/

LA RÉPARTITION DES SERRURIERS EN FRANCE http://www.1serrurier.fr/ LA RÉPARTITION S EN FRANCE http://www.1serrurier.fr/ Les tableaux suivants permettent de retrouver les données détaillées de la répartition des entreprises de serrurerie en France métropolitaine et en

Plus en détail

à Master professionnel Enquête sur le devenir au 1 er décembre 2013 des diplômés de Master professionnel promotion 2011

à Master professionnel Enquête sur le devenir au 1 er décembre 2013 des diplômés de Master professionnel promotion 2011 observatoire régional #41 Synthèse régionale août 2014 à Master professionnel Enquête sur le devenir au 1 er décembre 2013 des diplômés de Master professionnel promotion 2011 2 899 diplômés de M2 professionnel

Plus en détail

REGION HAUTE-NORMANDIE

REGION HAUTE-NORMANDIE Évaluation des effets d une fusion de la Région Haute-Normandie et de la Région Basse-Normandie REGION HAUTE-NORMANDIE Évaluation des effets d une fusion de la région Haute-Normandie et de la région Basse-Normandie

Plus en détail

4LES FINANCES DES COLLECTIVITÉS LOCALES LES COLLECTIVITÉS LOCALES EN CHIFFRES 2010

4LES FINANCES DES COLLECTIVITÉS LOCALES LES COLLECTIVITÉS LOCALES EN CHIFFRES 2010 LES COLLECTIVITÉS LOCALES EN CHIFFRES 2010 4LES FINANCES DES COLLECTIVITÉS LOCALES 4-1 Les comptes des collectivités territoriales et de leurs groupements à fiscalité propre 54 4-2 Les comptes des communes

Plus en détail

Observatoire de l équipement audiovisuel 2 ond semestre 2014. Département Télécom et Equipement Novembre 2014

Observatoire de l équipement audiovisuel 2 ond semestre 2014. Département Télécom et Equipement Novembre 2014 Observatoire de l équipement audiovisuel 2 ond semestre 2014 Département Télécom et Equipement Novembre 2014 Rappel Méthodologique Modes de réception TV À partir de 2014 : Niveau national et régional Enquête

Plus en détail

GROUPE 03 et GROUPE 04 : CAMSP CMPP. Établissement dont le code de la catégorie Finess est : 189, 190

GROUPE 03 et GROUPE 04 : CAMSP CMPP. Établissement dont le code de la catégorie Finess est : 189, 190 GROUPE 03 et GROUPE 04 : CAMSP CMPP Établissement dont le code de la catégorie Finess est : 189, 190 SOMMAIRE DES NOMENCLATURES : Code de la catégorie Finess modifié... 1 Agrément de clientèle... 1 Code

Plus en détail

Synthèse. Dynamique de l emploi. J0Z-Ouvriers non qualifiés de la manutention

Synthèse. Dynamique de l emploi. J0Z-Ouvriers non qualifiés de la manutention J0Z-Ouvriers non qualifiés de la manutention Synthèse Les ouvriers non qualifiés de la manutention assurent le chargement, le déchargement, le tri, l emballage et l expédition de marchandises. Ils sont

Plus en détail

ENQUÊTE DE BRANCHE Prévention - Sécurité

ENQUÊTE DE BRANCHE Prévention - Sécurité Observatoire des Métiers de la Prévention et de la Sécurité ENQUÊTE DE BRANCHE Prévention - Sécurité Données 2013 Version définitive Institut I+C 11 rue Christophe Colomb - 75008 Paris Tél.: 33 (0)1 47

Plus en détail

L épargne de tous au service de l intérêt général

L épargne de tous au service de l intérêt général L épargne de tous au service de l intérêt général 1 Pour la réussite de tous les projets Sommaire Un modèle unique et vertueux 4 Prêts au logement social et à la politique de la ville 7 Prêts au secteur

Plus en détail

FICHE CANDIDATURE. Ain de mieux vous connaître, nous vous remercions de compléter soigneusement toutes les rubriques de ce document.

FICHE CANDIDATURE. Ain de mieux vous connaître, nous vous remercions de compléter soigneusement toutes les rubriques de ce document. FICHE CANDIDATURE Ain mieux vous connaître, nous vous remercions compléter soigneusement toutes les rubriques ce document. Ce document dûment complété n engage en rien Planet Sushi ou le candidat. L intégralité

Plus en détail

La Population des Exploitants agricoles en 2011

La Population des Exploitants agricoles en 2011 Direction des Etudes des Répertoires et des Statistiques Etude juin 2012 La Population des Exploitants agricoles en 2011 www.msa.fr JUIN 2012 LA POPULATION DES EXPLOITANTS AGRICOLES EN 2011 DIRECTION DES

Plus en détail

Dépendance et rayonnement. des établissements franciliens

Dépendance et rayonnement. des établissements franciliens ILE -DE- FRANCE études études Mai 2006 Dépendance et rayonnement des établissements franciliens Document réalisé dans le cadre du Schéma Directeur Régional de l'ile-de-france Julie Roy Insee Ile-de-France

Plus en détail

Observatoire de l Eolien

Observatoire de l Eolien Observatoire de l Eolien Analyse du marché et des emplois éoliens en France Colloque France Energie Eolienne 2 octobre 2014 Editorial France Energie Eolienne, porte-parole de l éolien, regroupe les professionnels

Plus en détail

Quelles sont les motivations des Français qui font le choix de l investissement locatif en 2015?

Quelles sont les motivations des Français qui font le choix de l investissement locatif en 2015? www.creditfoncier.com U N E É T U D E D U C R É D I T F O N C I E R Quelles sont les motivations des Français qui font le choix de l investissement locatif en 2015? SEPTEMBRE 2015 sommaire PAGE 02 PAGE

Plus en détail

Effectifs et taux de réponse par discipline

Effectifs et taux de réponse par discipline observatoire régional #36 Synthèse régionale août 2013 à Master mixte Enquête sur le devenir au 1 er décembre 2012 des diplômés de Master mixte promotion 2010 349 diplômés de M2 mixte en 2010 sur 399 interrogés

Plus en détail

Le Fonds spécial des pensions des ouvriers des établissements industriels de l Etat PRESENTATION GENERALE

Le Fonds spécial des pensions des ouvriers des établissements industriels de l Etat PRESENTATION GENERALE Le Fonds spécial des pensions des ouvriers des établissements industriels de l Etat PRESENTATION GENERALE Le Fonds spécial des pensions des ouvriers des établissements industriels de l Etat (FSPOEIE) constitue

Plus en détail

Le commerce de proximité Repérage statistique et implantation sur le territoire

Le commerce de proximité Repérage statistique et implantation sur le territoire Le commerce de proximité Repérage statistique et implantation sur le territoire Gwennaël Solard Insee - Division Commerce Chargé d études 18 boulevard Adolphe Pinard 75675 Paris Cedex 14 tél : 01 41 17

Plus en détail

N 13 S É N A T. 30 octobre 2014 PROJET DE LOI

N 13 S É N A T. 30 octobre 2014 PROJET DE LOI N 13 S É N A T SESSION ORDINAIRE DE 2014-2015 30 octobre 2014 PROJET DE LOI relatif à la délimitation des régions, aux élections régionales et départementales et modifiant le calendrier électoral. (procédure

Plus en détail

12 mois pour un budget

12 mois pour un budget 12 mois pour un budget Mode d'emploi L'échéancier prévisionnel annuel Le budget mensuel avec sa feuille de route (janvier à décembre) Le bilan annuel La maîtrise du budget est indispensable pour réaliser

Plus en détail

ENQUÊTE DE BRANCHE Prévention - Sécurité

ENQUÊTE DE BRANCHE Prévention - Sécurité Observatoire des Métiers de la Prévention et de la Sécurité ENQUÊTE DE BRANCHE Prévention - Sécurité Données 2012 Institut I+C 11 rue Christophe Colomb - 75008 Paris Tél.: 33 (0)1 47 20 30 33 http://www.iplusc.com

Plus en détail

TARIFICATION BANCAIRE :

TARIFICATION BANCAIRE : TARIFICATION BANCAIRE : L ENQUETE ANNUELLE CLCV - Mieux vivre votre argent 27 janvier 2012 Pour ce palmarès 2012, la CLCV et Mieux vivre votre argent ont passé en revue les tarifs applicables au 1er février

Plus en détail

Grenelle de l environnement BONUS ECOLOGIQUE

Grenelle de l environnement BONUS ECOLOGIQUE Grenelle de l environnement BONUS ECOLOGIQUE N 51243#03 Décret n 2010-1618 du 23 décembre 2010 modifiant le décret n 2007-1873 du 26 décembre 2007 instituant une aide à l acquisition des véhicules propres

Plus en détail

Le financement et les effectifs de l apprentissage

Le financement et les effectifs de l apprentissage CNEFOP Le financement et les effectifs de l apprentissage Données 2012 Janvier 2015 CNEFOP 2 Introduction Le rapport sur le financement et les effectifs de l apprentissage (données 2012) s inscrit dans

Plus en détail

Votre Conseiller ZECIBLE by NOTE BLEUE : Julie PERISSE julie@zecible.fr 05 61 91 30 40 BP 4 31370 RIEUMES www.zecible.fr

Votre Conseiller ZECIBLE by NOTE BLEUE : Julie PERISSE julie@zecible.fr 05 61 91 30 40 BP 4 31370 RIEUMES www.zecible.fr Zecible Location et Achat de Fichiers Décideurs, B2B & B2C Votre Conseiller ZECIBLE by NOTE BLEUE : Julie PERISSE julie@zecible.fr 05 61 91 30 40 BP 4 31370 RIEUMES www.zecible.fr VOTRE CONSEILLER ZECIBLE

Plus en détail

Quelles sont les motivations des Français qui font le choix de l investissement locatif en 2014? Une étude du Crédit Foncier

Quelles sont les motivations des Français qui font le choix de l investissement locatif en 2014? Une étude du Crédit Foncier Quelles sont les motivations des Français qui font le choix de l investissement locatif en 2014? Une étude du Crédit Foncier SOMMAIRE PAGE 02 SYNTHÈSE PAGE 03 L INVESTISSEMENT LOCATIF DES MÉNAGES EN FRANCE

Plus en détail

OCTOBRE L M M J V S D 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 CALENDRIER SCOLAIRE 2015-2016 2016-2017

OCTOBRE L M M J V S D 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 CALENDRIER SCOLAIRE 2015-2016 2016-2017 SEPTEMBRE L M M J V S D 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 OCTOBRE L M M J V S D 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28

Plus en détail

Les enjeux du quotidien

Les enjeux du quotidien Les enjeux du quotidien LES FRANCAIS ET LES JEUX D ARGENT EN LIGNE Sondage réalisé pour : La Presse quotidienne Nationale, Régionale, Urbaine Gratuite et la Presse Hebdomadaire Régionale ATTENTION EMBARGO

Plus en détail

MICROCREDIT CCOMPAGNEMENT RAPPORT D ACTIVITÉ SOCIAL

MICROCREDIT CCOMPAGNEMENT RAPPORT D ACTIVITÉ SOCIAL ÉDUCATION FORMATION UDGET INSERTION ORMATION MICROCREDIT CCOMPAGNEMENT RAPPORT D ACTIVITÉ 2012 EDUCATION INSERTION SOCIAL MESSAGE DE LA PRÉSIDENTE Florence RAINEIX Directrice générale de la Fédération

Plus en détail

Le DMP en Bretagne. Assemblée générale ANIORH. Vendredi 7 Décembre 2012

Le DMP en Bretagne. Assemblée générale ANIORH. Vendredi 7 Décembre 2012 Le DMP en Bretagne Assemblée générale ANIORH Vendredi Ordre du Jour 1- Présentation du DMP 2- Déploiement du DMP en Bretagne 3- Présentation de la démarche en établissement 4- Présentation de la démarche

Plus en détail

TARIFICATION BANCAIRE :

TARIFICATION BANCAIRE : TARIFICATION BANCAIRE : L ENQUETE ANNUELLE CLCV - Mieux Vivre Votre Argent 25 janvier 2013 Pour ce palmarès 2013, la CLCV et Mieux Vivre Votre Argent ont passé en revue les tarifs applicables au 1er février

Plus en détail

Bovins viande. Effectifs troupeaux et animaux par région en 2013. Total élevages. Nbre de veaux pesés en VA0. Nbre de veaux pesés en VA4

Bovins viande. Effectifs troupeaux et animaux par région en 2013. Total élevages. Nbre de veaux pesés en VA0. Nbre de veaux pesés en VA4 Bovins viande Effectifs troupeaux et animaux par région en 2013 Chif Régions Nbre de Nbre de Nbre de troupeaux troupeaux troupeaux adhérents adhérents suivis en en VA4 en VA0 engraissement Nbre de troupeaux

Plus en détail

ISF et intermédiation : Collecte 2009

ISF et intermédiation : Collecte 2009 ISF et intermédiation : Collecte 2009 juillet 2009 1 Contexte et méthodologie Contexte: L AFIC et l AFG ont conduit une enquête pour suivre l impact des mesures dites «ISF PME», et en particulier, pour

Plus en détail

Les aides financières

Les aides financières Guide Pratique Les aides financières Travaux d amélioration et d entretien L HABITAT RÉCONCILIONS PROGRÈS ET ENVIRONNEMENT TRAVAUX D AMÉLIORATION ET D ENTRETIEN : DÉCOUVREZ LES AIDES FINANCIÈRES ET RECOMMANDATIONS

Plus en détail

Etudes. Pérennité des entreprises Insertion des créateurs & Impact de l action de l Adie sur l insertion des créateurs et sur leur satisfaction

Etudes. Pérennité des entreprises Insertion des créateurs & Impact de l action de l Adie sur l insertion des créateurs et sur leur satisfaction Etudes Pérennité des entreprises Insertion des créateurs & Impact de l action de l Adie sur l insertion des créateurs et sur leur satisfaction Deux études Étude n 1!: Pérennité des entreprises Insertion

Plus en détail

ZOOM TERRITORIAL BASSIN D'EMPLOI DE RENNES

ZOOM TERRITORIAL BASSIN D'EMPLOI DE RENNES ZOOM TERRITORIAL BASSIN D'EMPLOI DE RENNES Juillet 2015 Avertissements Impact de la meilleure complétude des données administratives : À compter de juin 2015, Pôle emploi accède à des données administratives

Plus en détail

SITUATIONS CONTRASTÉES POUR LES ENTREPRISES LORS DU PASSAGE AUX ALLÉGEMENTS DE LA LOI FILLON

SITUATIONS CONTRASTÉES POUR LES ENTREPRISES LORS DU PASSAGE AUX ALLÉGEMENTS DE LA LOI FILLON ACO S S STA T SITUATIONS CONTRASTÉES POUR LES ENTREPRISES LORS DU PASSAGE AUX ALLÉGEMENTS DE LA LOI FILLON N - JANVIER 5 Le 1er juillet 3, une réduction unique des cotisations patronales de Sécurité sociale

Plus en détail

La VAE à travers les régions. (information conseil et validation) Année 2012. études. Etude logo Proposition 4 bis

La VAE à travers les régions. (information conseil et validation) Année 2012. études. Etude logo Proposition 4 bis La VAE à travers les régions (information conseil et validation) Année 2012 études Etude logo Proposition 4 bis Décembre 2014 Sommaire NOTICE DE LECTURE p. 3 INFORMATION CONSEIL EN VAE Points relais conseil

Plus en détail

entreprise Accord National du 10 juin 2008 Régime de prévoyance Conditions générales AGRI PRÉVOYANCE

entreprise Accord National du 10 juin 2008 Régime de prévoyance Conditions générales AGRI PRÉVOYANCE entreprise Accord National du 10 juin 2008 Régime de prévoyance Conditions générales AGRI PRÉVOYANCE 02 AGRI PRÉVOYANCE ACCORD NATIONAL DU 10 JUIN 2008 CONDITIONS GÉNÉRALES Titre 1 Dispositions générales

Plus en détail

TER 2020 : VERS UN NOUVEL ÉQUILIBRE

TER 2020 : VERS UN NOUVEL ÉQUILIBRE TER 2020 : VERS UN NOUVEL ÉQUILIBRE DOSSIER DE PRESSE SNCF CONTACTS PRESSE Clément Nourrit - 01 53 25 76 56 - clement.nourrit@sncf.fr Gaëlle Rual - 01 53 25 74 83 - gaelle.rual@sncf.fr TER 2020 : VERS

Plus en détail

Document. de travail n 32. Audit de la situation des entreprises françaises

Document. de travail n 32. Audit de la situation des entreprises françaises Document de travail n 32 Audit de la situation des entreprises françaises juillet 2012 Ce document de travail a été réalisé sous la direction de Michel DiDieR, Président et Denis FeRRAND, Directeur Général

Plus en détail

Très légère hausse de la confiance des chefs d entreprise en février

Très légère hausse de la confiance des chefs d entreprise en février 25-2-24 29-5-26 Liens: NBB.Stat Information générale Enquête mensuelle de conjoncture auprès des entreprises - février 25 Très légère hausse de la confiance des chefs d entreprise en février Le baromètre

Plus en détail

Développement des compétences, construction des parcours, prévention de la pénibilité et de l usure professionnelle, égalité professionnelle,

Développement des compétences, construction des parcours, prévention de la pénibilité et de l usure professionnelle, égalité professionnelle, Des secteurs professionnels et des territoires investis sur les conditions de travail et la qualité de vie au travail L Serge DELTOR Directeur de l ARACT LR Délégué régional de l ANACT Aider les secteurs

Plus en détail

Emplois. Votre épargne a le pouvoir de créer des emplois!

Emplois. Votre épargne a le pouvoir de créer des emplois! Gamme Insertion Emplois Votre épargne a le pouvoir de créer des emplois! Gamme Insertion Emplois, Des actifs monétaires aux marchés actions, la gamme des FCP Insertion Emplois de Mirova* vise à concilier

Plus en détail

F.F.V. Réunions fédérales/réunions Aff.Générales/ Réunion 24/03/2000

F.F.V. Réunions fédérales/réunions Aff.Générales/ Réunion 24/03/2000 F.F.V. Réunions fédérales/réunions Aff.Générales/ Réunion 24/03/2000 PARIS, le 11 Avril 2000 PROCES VERBAL REUNION AFFAIRES GENERALES DU 24 MARS 2000 Présents : MM. SIMON, MERIC, VILLEROT, MARLIOT, Mmes

Plus en détail

Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique

Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique BANQUE NATIONALE DE BELGIQUE ENQUETES SUR LA CONJONCTURE Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique Janvier 211 15 1 5-5 -1-15 -2 - -3-35 21 22 23 24 26 27 28 29 21 211 Série dessaisonalisée

Plus en détail

L emploi lié au tourisme dans le Territoire de Belfort

L emploi lié au tourisme dans le Territoire de Belfort Chiffres clés 1 207 emplois en moyenne sur l année 2011 dans le Territoire de Belfort*. Soit 850 emplois en équivalent temps plein (dont plus de 700 en zone urbaine). 2,4 % de l emploi total du département.

Plus en détail

La mobilité. Au service des Outre-mer

La mobilité. Au service des Outre-mer La mobilité Au service des Outre-mer L Agence de l Outre-mer pour la Mobilité (LADOM) est une agence d Etat au service des originaires et résidents des collectivités d outre-mer. LADOM a pour mission première

Plus en détail

Form. tion. Magazine. spécial emploi. Le magazine de la formation de la chambre régionale de métiers et de l'artisanat de haute-normandie

Form. tion. Magazine. spécial emploi. Le magazine de la formation de la chambre régionale de métiers et de l'artisanat de haute-normandie Form tion Magazine Le magazine de la formation de la chambre régionale de métiers et de l'artisanat de haute-normandie spécial emploi Région Haute-Normandie Édito P 3 P 4 P 6 P 7 P 8 P 10 P 11 Engagé dans

Plus en détail

Bilan électrique 2014

Bilan électrique 2014 Bilan électrique 214 Edition du 29/1/215 215 RTE Réseau de transport d électricité RTE Réseau de transport d électricité se réserve le droit de revendiquer les droits attachés à sa qualité d auteur et

Plus en détail

Carte d identité du secteur de la mutualité

Carte d identité du secteur de la mutualité Carte d identité du secteur de la mutualité Données mises à jour- DADS 2010 Mickaële Molinari-Perrier, Céreq Octobre 2012 1 SOMMAIRE RAPPEL DE LA COMMANDE ---------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

Liste des diplômes des métiers de la formation 2000/2001 par région et organisme

Liste des diplômes des métiers de la formation 2000/2001 par région et organisme Liste des diplômes des métiers de la formation 2000/2001 par région et organisme Alsace Université Mulhouse Licence anglais option anglais appliqué à la formation des adultes DESS responsable en formation

Plus en détail

Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique

Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique BANQUE NATIONALE DE BELGIQUE ENQUETES SUR LA CONJONCTURE Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique Janvier 212 1 1 - -1-1 -2-2 -3-3 22 23 24 2 26 27 28 29 21 211 212 Série dessaisonalisée

Plus en détail

LES INSUFFISANCES EN MATIERE D EQUIPEMENTS D IMAGERIE MEDICALE EN FRANCE : ETUDE SUR LES DELAIS D ATTENTE POUR UN RENDEZ-VOUS IRM EN 2013

LES INSUFFISANCES EN MATIERE D EQUIPEMENTS D IMAGERIE MEDICALE EN FRANCE : ETUDE SUR LES DELAIS D ATTENTE POUR UN RENDEZ-VOUS IRM EN 2013 LES INSUFFISANCES EN MATIERE D EQUIPEMENTS D IMAGERIE MEDICALE EN FRANCE : ETUDE SUR LES DELAIS D ATTENTE POUR UN RENDEZ-VOUS IRM EN 2013 Étude réalisée pour Imagerie Santé Avenir 2013 CEMKA-E VAL 43,

Plus en détail

Baromètre de la transmission de PME en France

Baromètre de la transmission de PME en France Baromètre de la transmission de PME en France Première édition - 2010 Observatoire CNCFA EPSILON de la Transmission de PME SOMMAIRE Objectifs & méthodologie p.2 Synthèse p.3 1. Potentiel du marché p.4

Plus en détail

La fin des échanges des billets en francs

La fin des échanges des billets en francs Enda PALAZZESCHI et Michel RUIMY Direction des Activités fiduciaires Service des Études et de la Prospective L euro fi duciaire a été introduit le 1 er janvier 2002. Après une courte période de double

Plus en détail

État des lieux de l observation en santé et de ses déterminants en région

État des lieux de l observation en santé et de ses déterminants en région Fédération nationale des observatoires régionaux de la santé 62 boulevard Garibaldi 75015 Paris Tél : 01 56 58 52 40 info@fnors.org www.fnors.org État des lieux de l observation en santé et de ses déterminants

Plus en détail

Portrait statistique

Portrait statistique ÉTUDE SECTEUR Cadre de vie-technique ENTREPRISES D ARCHITECTURE Portrait statistique 02 ÉTUDE - mai 2013 Entreprises d'architecture : portrait statistique Sommaire 03 Étude initiée par la cpnefp des entreprises

Plus en détail

gérants d immeubles agents immobiliers syndics de copropriétés marchands de biens experts immobiliers

gérants d immeubles agents immobiliers syndics de copropriétés marchands de biens experts immobiliers L i m m o b i l i e r v o u s o u v r e t o u t e s s e s p o r t e s gérants d immeubles agents immobiliers syndics de copropriétés marchands de biens experts immobiliers Bienvenue à l UNIS De plus en

Plus en détail

Licence Professionnelle Gestion de la Production Industrielle spécialité Animateur Qualité Activités Tertiaires

Licence Professionnelle Gestion de la Production Industrielle spécialité Animateur Qualité Activités Tertiaires Enquête sur la promotion 00-00 réalisée entre Décembre 009 et Avril 00 iche n Gestion de la Production Industrielle spécialité Animateur Qualité Activités Tertiaires diplômés sur 0 ont répondu à l enquête.

Plus en détail

La preuve par. Principaux enseignements du bilan des PRT et. du recensement des projets télémédecine 2013

La preuve par. Principaux enseignements du bilan des PRT et. du recensement des projets télémédecine 2013 La preuve par Principaux enseignements du bilan des PRT et du recensement des projets télémédecine 2013 Le recensement Télémédecine 2013 01 Synthèse du recensement Télémédecine 2013 02 Répartition et maturité

Plus en détail