Chapitre IV Le contrôle nerveux des mouvements volontaires ou De l intention à l acte

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Chapitre IV Le contrôle nerveux des mouvements volontaires ou De l intention à l acte"

Transcription

1 Chapitre IV Le contrôle nerveux des mouvements volontaires ou De l intention à l acte

2 Mouvement volontaire? Acte moteur conscient + ou dirigé vers un but. Ne nécessite pas obligatoirement un stimulus externe Peut être l expression d une intention, d une volonté affirmée, d une émotion, d un désir Sa réponse n a pas le caractère stéréotypé propre aux actes moteurs réflexes. Il est perfectible par apprentissage

3 Sa genèse fait appel à 3 processus : Que faire? Identification du but à atteindre Quels muscles? Dans quel ordre? Pendant combien de temps? Avec quelle force? Programmation des contractions musculaires Exécution du mouvement : indissociable de la notion de contrôle du mouvement (contexte sensoriel) Implication de voies motrices de nombreuses structures corticales, sous corticales et de nombreuses voies sensorielles

4 Considérons le geste que doit réaliser un joueur de base-ball se préparant à lancer une balle. L activation des neurones du TC et de la ME contribue à l exécution du mouvement. L activation appropriée des neurones moteurs de la moelle cervicale va permettre un mouvement coordonné de l épaule, du coude du poignet et des doigts de la main. Simultanément, les ordres donnés à la moelle épinière thoracique et lombaire à partir du TC déterminent les ajustement posturaux appropriés qui permettent au lanceur de garder son équilibre tout en optimisant son mouvement durant le lancer de la balle. Parallèlement les neurones moteurs du tronc cérébral sont activés pour maintenir le regard du lanceur fixé sur celui qui doit rattraper la balle.

5 I. Le cortex cérébral et l organisation du mouvement

6 Cortex Cortex moteur Système moteur latéral N Rouge N Réticulaires N Vestibulaires et Tectum Système ventromédian Moelle épinière

7 Des connexions multiples mettent en relation les cellules corticales entre elles, à l intérieur d une d même aire et d une d aire à une autre. Ces relations permettent l intégration par le cortex cérébral des informations somesthésiques et des informations motrices. Cortex moteur : Aire 4 : organe de transmission d une commande programmée du mouvement transmise par l aire 6 (APM : tactique du mouvement, AMS : coordination posture mouvement). Comment évaluer le contexte?

8 Exemple du lanceur de balle (suite) Avant que les groupes de muscles contribuant à l action ne soient sélectionnés, il faut que le SN du joueur de Base-Ball soit informé de la position de son corps dans l espace environnant et aussi de la position relative du batteur et du joueur qui doit attraper la balle, avec lequel il réalise la partie de base-ball. L objectif : mettre en oeuvre des stratégies motrices pour effectuer un lancer de balle optimisé, à partir de la position de préparation de cet acte moteur de lancer, nécessitant notamment un pivotement du corps sur luimême.

9 Évaluation du contexte grâce aux informations somatosensorielles, proprioceptives et visuelles qui atteignent le cortex pariétal postérieur. Aires 3, 1, 2 et aires visuelles Aires pariétales postérieures 5 et 7 Informations proprioceptives et cutanées Aire prémotrice Aire motrice Voie spinocorticale Représentation mentale de l image du corps et perception des relations spatiales Chez les patients souffrants d atteintes des aires pariétales postérieures (cas d AVC par ex.) il existe des anomalie de la représentation mentale de l image de leur corps et de la perception des relations spatiales pouvant aller jusqu à l ignorance de l hémicorps opposé au côté de la lésion.

10 Aires corticales impliquées dans le contrôle nerveux du mouvement volontaire. Avant Arrière Aire motrice primaire Aire prémotrice Aire somesthésique primaire Aire pariétale postérieure Cortex préfrontal Les flèches indiquent le sens de circulation de l information au cours de la préparation et de la réalisation d un acte moteur volontaire. Remarque : la plupart de ces relations sont réciproques

11 Les lobes pariétaux sont étroitement corrélés avec les régions des lobes frontaux qui, chez l homme, jouent un rôle fondamental dans le traitement de la pensée abstraite, la prise de décision, ou encore l anticipation sur les conséquences de l action. Apprécient la situation, le but à atteindre Aires pariétales postérieures Prend la décision sur le type d action à réaliser Cortex préfrontal L aire 6 occupe une position critique : renseignée sur le type d action à réaliser, elle contribue à spécifier les caractéristiques de l action qui va être réalisée. Établissent le programme moteur (muscles, force, durée ) APM et AMS Aires pariétales postérieures M1 Réalise l action

12 Aires corticales impliquées dans le contrôle nerveux du mouvement volontaire. Avant Arrière Aire motrice primaire Aire prémotrice Aire somesthésique primaire Aire pariétale postérieure Cortex préfrontal

13 Cortex préfrontal Cortex moteur Cortex sensoriel Aire 6 Aire 4 Cortex Système moteur latéral N Rouge N Réticulaires N Vestibulaires et Tectum Système ventromédian Moelle épinière

14 Prenons l expression «Attention! Prêt? Partez» et l exemple de notre joueur. Attention : préparation de l action, prise de décision qui dépendent des lobes frontaux et pariétaux - envoie d une balle lobée - Prêt : les aires prémotrices et motrices supplémentaires élaborent les stratégies - séquence musculaire qui permettra le lancer - et les maintiennent jusqu à l exécution du mouvement - le lanceur est «prêt», muscles tendus, très concentré du fait de l anticipation du mouvement de projection de la balle (décharge de neurones du cortex prémoteur) mais le batteur lui n est pas prêt le lanceur attend - Partez : l action est réalisée par le cortex moteur primaire - le lanceur ne se donne le signal «partez» que quand le batteur est prêt - Cette dernière commande fait intervenir des informations issues de structures sous-corticales qui influencent l aire 6.

15 Pour que la planification, le démarrage, la coordination, le guidage et l arrêt des mouvements volontaires soient les plus adaptés, le cortex moteur doit disposer de messages hautement intégrés quant à l état du segment mobilisé et l état de l environnement. Les ganglions de la base et le cervelet sont des sources importantes d informations de ce type. En leur absence, les mouvements existent mais leur présence permet aux mouvements une planification adaptée et une exécution sans à-coups.

16 II. Les ganglions de la base

17 L aire 6 reçoit des informations d origine souscorticale Elles sont issues principalement d une partie du noyau ventrolatéral du thalamus appelée VLo qui reçoit ses afférences principales des ganglions de la base. Ganglions de la base = ensemble de structures nerveuses très volumineuses situées au niveau du télencéphale Ganglions de la base + thalamus = noyaux gris centraux

18

19 Les principales structures nerveuses qui constituent les ganglions de la base sont : -le noyau caudé et le putamen collectivement appelés striatum -le globus pallidus (pallidum) -le noyau sous-thalamique (corps de Luys) - Associée le plus souvent à ses noyaux mais n en faisant pas à proprement partie : la substance noire (locus niger)

20 Les noyaux gris centraux Noyau ventrolatéral du thalamus Noyau caudé Putamen Pallidum Noyau Sous-thalamique Substance Noire

21 Comme les ganglions de la base reçoivent des informations de larges zones du cortex cérébral : aires frontales, préfrontales, pariétales les informations corticales sont traitées au niveau d une boucle qui implique : les ganglions de la base, le thalamus et un retour vers le cortex cérébral particulièrement au niveau de l AMS. Cortex préfrontal Cortex moteur Aire 6 Aire 4 Cortex sensoriel Cortex Ganglions de la base VLo Une des fonctions de cette boucle : sélectionner et déclencher les mouvements volontaires

22 Le striatum (noyau caudé + putamen) est la cible principale des afférences corticales aux ganglions de la base. Le pallidum représente l origine de la projection vers le thalamus. Les autres structures participent à des boucles internes qui modulent le circuit principal : Cortex Striatum Pallidum VLo AMS Conséquence fonctionnelle de l activation de cette boucle : - une focalisation des informations issues de larges zones corticales sur l AMS - une activation en retour des cellules de l AMS qui lorsqu elle atteint un certain seuil déclenche le mouvement : «Partez».

23 Cortex préfrontal Cortex moteur Aire Aire 6 4 Cortex sensoriel Cortex Ganglions de la base VLo Système moteur latéral N Rouge N Réticulaires N Vestibulaires et Tectum Système ventromédian Moelle épinière

24 Remarque : les ganglions de la base ne sont pas impliqués que dans des circuits moteurs. Encore mal connus il apparaît qu ils interviennent dans certains aspects de la mémorisation et dans le traitement des processus cognitifs. Commander aux muscles de se contracter n est pas suffisant. Envoyer une balle lobée, nécessite une séquence détaillée de contactions musculaires, chacune devant intervenir avec une grande précision. Cette fonction critique du contrôle moteur est dévolue au cervelet.

25 III. Le cervelet

26 Le rôle du cervelet dans cet aspect du contrôle moteur est mis en évidence par les effets des lésions cérébelleuses : les mouvements perdent leur coordination et deviennent imprécis (ataxie). Un individu atteint d une lésion du cervelet ne peut réaliser un geste aussi simple que d aller toucher son nez avec un doigt de la main. Le mouvement n est pas harmonieux, il y a mise en jeu séquentielle des articulations (épaule, puis coude, puis poignet) et la distance est mal évaluée (nez non atteint ou au contraire tapé violemment). Ça ne vous rappelle rien? (Excès d alcool effets dépresseurs sur l activité cérébelleuse).

27 Caractéristiques du cervelet : 11% du volume total du cerveau, mais 50% des neurones. Densité très importante de neurones au niveau du cortex cérébelleux. Regroupement de neurones dans des noyaux profonds : relais de l information entre le cortex cérébelleux et diverses structures du TC.

28 On distingue anatomiquement et fonctionnellement : La partie médiane du cervelet : le vermis, qui s étend d avant en arrière et ne présente pas de latéralisation. Elle projette vers les structures du tronc cérébral qui contribuent au système ventromédian de la ME contrôle de la musculature axiale. Elle sépare 2 hémisphères cérébelleux qui sont en rapport avec les structures motrices formant le groupe latéral, en particulier le cortex cérébral. Comment fonctionne le cervelet latéral?

29 Les axones des cellules pyramidales de la couche V du cortex sensorimoteur projettent massivement au niveau des noyaux du pont qui à leur tour projettent sur le cervelet. La projection cortico-pontocérébelleuse représente un faisceau très dense : 20 millions d axones ( 20 x + que le FCS). Le cervelet latéral projette en retour sur le cortex en utilisant un relais : le noyau ventrolatéral (VLc) du thalamus: la voie cérébello-thalamo-corticale.

30 Cortex préfrontal Cortex moteur Cortex sensoriel Aire 6 Aire 4 Cortex VLc Pont, cervelet

31 Le cervelet reçoit le signal l informant d une intention de mouvement. Il informe en retour le cortex cérébral des caractéristiques du mouvement à effectuer : direction, force, organisation temporelle. Pour les mouvements balistiques, ces instructions sont basées sur des prédictions de leur réalisation, elles mêmes basées sur l expérience personnelle : l apprentissage. En fait, le cervelet compare ce qui est programmé avec ce qui est produit : quand la comparaison ne permet pas d espérer la réalisation de ce qui est attendu : le cervelet crée des compensations. La fluidité des mouvements acquis avec l apprentissage, mouvements qui deviennent quasi automatiques, est due à la stabilisation de réseaux de neurones : création de nouveaux programmes moteurs.

32 Le cervelet joue le rôle de structure régulatrice : il contrôle de façon inconsciente que le programme moteur correspondant à l habileté motrice est correctement réalisé Si le programme n est pas parfaitement adapté, le cervelet intervient pour l ajuster jusqu à ce que son exécution permette la réalisation du mouvement attendu.

33 Cortex préfrontal Cortex moteur Aire Aire 6 4 Cortex sensoriel Cortex Ganglions de la base VLo VLc Pont, cervelet Système moteur latéral N Rouge N Réticulaires N Vestibulaires et Tectum Système ventromédian Moelle épinière

34 En accord avec les lois de la physique, la trajectoire de la balle propulsée dans l espace est qualifiée de balistique : elle ne peut plus être modifiée. Le mouvement du bras du lanceur est également qualifié de balistique : il ne peut plus être modifié à partir du moment où il a été déclenché. En effet, ce type de mouvement est trop rapide pour être régulé au cours même de son exécution par les informations sensorielles (contrairement aux réflexes posturaux antigravitaires). Mais le mouvement ne peut avoir lieu en l absence d informations sensorielles qui interviennent avant le déclenchement du mouvement : elles permettent de déterminer la position de départ des membres engagés dans le mouvement et celle du corps tout entier et d anticiper sur les changements de résistance intervenant pendant le jet de la balle. Pendant le mouvement, elles jouent un rôle à titre d apprentissage pour l amélioration des mouvements du même type qui pourraient être réalisés par la suite. On parle donc de système sensori-moteur tellement le système moteur est dépendant du système sensoriel

35 Conclusion Au plus haut de la hiérarchie, les informations sensorielles contribuent à générer une image mentale du corps et de ses relations avec l environnement. Au niveau intermédiaire, les décisions sur la stratégie sont basées sur la mémoire des informations sensorielles relatives aux mouvements précédents. Au niveau élémentaire, le signal rétroactif sensoriel permet le maintien postural et contribue à déterminer la longueur et la tension des muscles après chaque mouvement.

«Au début était l action»

«Au début était l action» Le Système Moteur 1 «Au début était l action» Logique et Constitution du Système Nerveux La phylogenèse a incrémenté le système moteur depuis la périphérie jusqu au niveau central. 2 3 «Au début était

Plus en détail

Contrôle central du mouvement

Contrôle central du mouvement Contrôle central du mouvement Contrôle spinal du mouvement - Moelle épinière. Contrôle des mouvements stéréotypés telles que la marche et la course sans obstacles. Contrôle descendant du mouvement Cerveau.

Plus en détail

Peddy CALIARI. Formation commune 1er degré Sciences humaines

Peddy CALIARI. Formation commune 1er degré Sciences humaines Peddy CALIARI Formation commune 1er degré Sciences humaines 1 Objectifs du cours L objectif de la formation est d acquérir un certain nombre de connaissances (apprentissage moteur, traitement de l information,

Plus en détail

La motricité. Plan du cours. 1. Vue d ensemble. 2. La voie finale de la motricité. 3. Les neurones des circuits locaux. 4. Les systèmes descendants

La motricité. Plan du cours. 1. Vue d ensemble. 2. La voie finale de la motricité. 3. Les neurones des circuits locaux. 4. Les systèmes descendants La motricité Plan du cours 1. Vue d ensemble 2. La voie finale de la motricité 3. Les neurones des circuits locaux 4. Les systèmes descendants 5. Le cervelet et les ganglions de la base 1. Vue d ensemble

Plus en détail

Sur le plan histologique, le néocortex est formé de 6 couches.

Sur le plan histologique, le néocortex est formé de 6 couches. Sur le plan histologique, le néocortex est formé de 6 couches. Plusieurs types de neurones : neurones de projection (glutamatergiques) et interneurones (gabaergiques) Leur prédominance indique le role

Plus en détail

Mouvement, motricité : Introduction. Licence 2 psychologie Semestre 4 Agnès Nadjar

Mouvement, motricité : Introduction. Licence 2 psychologie Semestre 4 Agnès Nadjar Neurobiologie Intégrative Mouvement, motricité : Introduction Licence 2 psychologie Semestre 4 Agnès Nadjar 1 Mouvement, motricité : introduction Système moteur = ensemble formé par la musculature du corps

Plus en détail

Anatomie fonctionnelle du cervelet

Anatomie fonctionnelle du cervelet Anatomie fonctionnelle du cervelet Le cervelet fait partie du système nerveux central et de l encéphale. Il joue un rôle majeur dans le contrôle moteur et, dans une moindre mesure, dans certaines fonctions

Plus en détail

Le Cervelet. Plan «Le Cervelet» 2 e volet cours Neurophysiologie. Pauline Neveu, PhD. 1-Organisation du cervelet. 2-Trois cervelets fonctionnels

Le Cervelet. Plan «Le Cervelet» 2 e volet cours Neurophysiologie. Pauline Neveu, PhD. 1-Organisation du cervelet. 2-Trois cervelets fonctionnels Le Cervelet 2 e volet cours Neurophysiologie Pauline Neveu, PhD 1 Plan «Le Cervelet» 1-Organisation du cervelet 2.1-Cervelet vestibulaire 2.3- Cervelet cérébral 3-Conclusions 2 1-Organisation du cervelet

Plus en détail

Contrôle de la motricité volontaire par le cervelet et les noyaux gris centraux. Dr Valérie Cochen De Cock

Contrôle de la motricité volontaire par le cervelet et les noyaux gris centraux. Dr Valérie Cochen De Cock Contrôle de la motricité volontaire par le cervelet et les noyaux gris centraux Dr Valérie Cochen De Cock Introduction Cervelet et noyaux gris centraux Sont en dérivation des voies qui vont des aires corticomotrices

Plus en détail

Anatomie interne du cerveau

Anatomie interne du cerveau Anatomie interne du cerveau La morphologie interne du cerveau est complexe, sous le cortex on trouve la substance blanche dans laquelle on trouve de volumineux noyaux. Ce sont des amas de corps cellulaire

Plus en détail

Chapitre 16 Motricité volontaire et plasticité cérébrale. Comment sont commandés les mouvements volontaires?

Chapitre 16 Motricité volontaire et plasticité cérébrale. Comment sont commandés les mouvements volontaires? Chapitre 16 Motricité volontaire et plasticité cérébrale Comment sont commandés les mouvements volontaires? Chapitre 15 Motricité volontaire et plasticité cérébrale Comment sont commandés les mouvements

Plus en détail

C'est un comparateur. Il représente 10% du poids du cerveau et contient + de 50% des neurones du cerveau.

C'est un comparateur. Il représente 10% du poids du cerveau et contient + de 50% des neurones du cerveau. Le Cervelet C'est un comparateur. Il représente 10% du poids du cerveau et contient + de 50% des neurones du cerveau. Situation Situation Situation Situation Organisation Organisation Sur un plan anatomique,

Plus en détail

Troubles moteurs centraux. - Physiopathologie - Carine Bécamel

Troubles moteurs centraux. - Physiopathologie - Carine Bécamel Troubles moteurs centraux - Physiopathologie - Carine Bécamel carine.becamel@igf.cnrs.fr 04 67 14 29 83 Vue d ensemble Les régions motrices du cortex et du tronc cérébral déclenchent le mouvement grâce

Plus en détail

IV. Les voies descendantes du cortex moteur.

IV. Les voies descendantes du cortex moteur. IV. Les voies descendantes du cortex moteur Systèmes descendants Cortex moteur Centres du tronc cérébral Cervelet Ganglions de la base Interneurones spinaux Mn α Circuits spinaux Muscles squelettiques

Plus en détail

Neurophysiologie du mouvement

Neurophysiologie du mouvement Neurophysiologie du mouvement La motricité W 2010/7 Février 2011 Corinne Arni Voir un homme bouger ne nous donne aucune indication sur son but, sa motivation, son intention. Objectif du cours : entrer

Plus en détail

Neurosciences I- Anatomie du système nerveux

Neurosciences I- Anatomie du système nerveux Université Paris 8 - Master Technologie et Handicap Neurosciences I- Anatomie du système nerveux Jérôme Dupire dupire@cnam.fr Neurosciences - Programme 1 Anatomie du système nerveux 2 Le neurone 3 Bases

Plus en détail

Comportement moteur, système nerveux et APSA

Comportement moteur, système nerveux et APSA LCOM100 : Semestre 1 / Unité 1 / 10h CM / 2 ECTS Comportement moteur, système nerveux et APSA L. Bringoux & A. Guillaume Jusqu à maintenant on a vu Mouvement volontaire contrôlé par l'attention Mouvement

Plus en détail

Mouvement volontaire

Mouvement volontaire Mouvement volontaire 2 e volet cours Neurophysiologie Pauline Neveu, PhD 1 Plan «Mouvement volontaire» 1-Notion de mouvement volontaire 2-Structure microscopique du cortex cérébral 3-Cortex moteur 4-Voies

Plus en détail

SYSTÈME LIMBIQUE ******

SYSTÈME LIMBIQUE ****** SYSTÈME LIMBIQUE Sommaire : AMYGDALE NOYAUX ACCUMBENS HIPPOCAMPE HYPOTHALAMUS THALAMUS NOYAUX GRIS CENTRAUX ****** Le système limbique (du latin «limbus» signifiant «bord») est impliqué dans la mémoire,

Plus en détail

Le cortex moteur et les aires motrices

Le cortex moteur et les aires motrices Le cortex moteur et les aires motrices Aire 4: Cortex moteur primaire Aire 6: Cortex moteur secondaire : 2 divisions Cortex moteur primaire Somatotopie- Homonculus de Penfield Effet de l apprentissage

Plus en détail

Partie B : Motricité volontaire et plasticité cérébrale

Partie B : Motricité volontaire et plasticité cérébrale FA2 FA2 CORRECTION Partie B : Motricité volontaire et plasticité cérébrale De nouveaux problèmes : Comment les mouvements volontaires sont-ils contrôlés? Quelles sont les aires cérébrales impliquées dans

Plus en détail

Système Nerveux TD 5. Système Nerveux Central. Voies motrices

Système Nerveux TD 5. Système Nerveux Central. Voies motrices Licence 2 Système Nerveux TD 5 Système Nerveux Central et Voies motrices Emilie SIMONEAU I. Le SNC Moelle épinière Encéphale Tronc cérébral - mésencéphale - pont - bulbe rachidien Cervelet Cerveau - hémisphères

Plus en détail

Les voies motrices descendantes

Les voies motrices descendantes Les voies motrices descendantes Voies motrices descendantes («Les fils électriques qui raccordent les hémisphères cérébraux et la moelle épinière») Comment le cerveau communique-t-il avec les motoneurones

Plus en détail

Neurophysiologie du mouvement

Neurophysiologie du mouvement Neurophysiologie du mouvement Anatomie de l encéphale et motricité W 2008/6 - Décembre 2008 Corinne Arni 1 1.1 Protection de l encéphale Dure-mère Artères méningées Feuillet externe périosté : suit la

Plus en détail

Synthèse: l intégration sensori-motrice et remarques sur l'attention. Plan «Synthèse: l intégration sensori-motrice et remarques sur l attention»

Synthèse: l intégration sensori-motrice et remarques sur l'attention. Plan «Synthèse: l intégration sensori-motrice et remarques sur l attention» Synthèse: l intégration sensori-motrice et remarques sur l'attention 2 e volet cours Neurophysiologie Pauline Neveu, PhD 1 Plan «Synthèse: l intégration sensori-motrice et remarques sur l attention» 1-Intimité

Plus en détail

Comportement moteur, système nerveux et APSA

Comportement moteur, système nerveux et APSA LCOM100 : Semestre 1 / Unité 1 / 10h CM / 2 ECTS Comportement moteur, système nerveux et APSA L. Bringoux & A. Guillaume Bibliographie COLLET C. (2001) Mouvements et cerveau : neurophysiologie des APS.

Plus en détail

Le tronc cérébral D.PRAT 2010

Le tronc cérébral D.PRAT 2010 Le tronc cérébral D.PRAT 2010 Morphologie externe Morphologie externe Morphologie interne Les colonnes et les Noyaux des nerfs craniens Morphologie interne Noyau du colliculus F.R. Mésencéphalique Noyau

Plus en détail

Mouvement volontaire 1

Mouvement volontaire 1 Mouvement volontaire 1 COMPRENDRE LE FONCTIONNEMENT DU CERVEAU 2 La compréhension des zones cérébrales impliquées dans la motricité a avancé en se basant sur : Dissection post-mortem de sujet sain ou malade

Plus en détail

L aire motrice primaire M1 (aire 4) commande et module les mouvements volontaires. Et déclenche la modulation de mouvements rythmiques (la marche).

L aire motrice primaire M1 (aire 4) commande et module les mouvements volontaires. Et déclenche la modulation de mouvements rythmiques (la marche). Motricite part III L aire motrice primaire M1 (aire 4) commande et module les mouvements volontaires. Et déclenche la modulation de mouvements rythmiques (la marche). L aire prémotrice ventrale PMv (aire

Plus en détail

- CHAPITRE 10 MOTRICITE VOLONTAIRE ET PLASTICITE CEREBRALE

- CHAPITRE 10 MOTRICITE VOLONTAIRE ET PLASTICITE CEREBRALE ATTENTION : ENCADRE ROUGE = S A SAVOIR ABSOLUMENT + VOCABULAIRE A MAITRISER EN ORANGE Pb. Scientifique général du CHAP. 10 : Comment les mouvements volontaires sont-ils contrôlés? - CHAPITRE 10 MOTRICITE

Plus en détail

CHAPITRE IV LE CONTRÔLE REFLEXE DE LA MOTRICITE LES REFLEXES SPINAUX

CHAPITRE IV LE CONTRÔLE REFLEXE DE LA MOTRICITE LES REFLEXES SPINAUX CHAPITRE IV LE CONTRÔLE REFLEXE DE LA MOTRICITE LES REFLEXES SPINAUX I. La notion de réflexer Un réflexe est une réponse rapide, prévisible, automatique et involontaire à un stimulus Un réflexe peut être

Plus en détail

Le tissu nerveux : NEUROPHYSIOLOGIE. Définition fonctionnelle. Structure du système nerveux. Organisation générale du SN 15/09/2015

Le tissu nerveux : NEUROPHYSIOLOGIE. Définition fonctionnelle. Structure du système nerveux. Organisation générale du SN 15/09/2015 Le tissu nerveux : Définition fonctionnelle NEUROPHYSIOLOGIE le tissu nerveux permet : 1 - de recevoir des informations venues de l extérieur ou du reste de l organisme 15h CM ES et APAS (+10h TD ES) 2

Plus en détail

MOTRICITE VOLONTAIRE

MOTRICITE VOLONTAIRE SERVICE DE NEUROPHYSIOLOGIE CLINIQUE EXPLORATIONS FONCTIONNELLES DU SYSTEME NERVEUX CHU TLEMCEN FACULTE DE MÉDECINE DE TLEMCEN COURS NEUROPHYSIOLOGIE : ohammed yyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyy

Plus en détail

MODULE 6 Le système nerveux central et périphérique. Le neurone : L unité de base

MODULE 6 Le système nerveux central et périphérique. Le neurone : L unité de base MODULE 6 Le système nerveux central et périphérique Le neurone : L unité de base Le neurone est une cellule spécialisée dans la production et le transport d un influx nerveux (signal ou message) Cette

Plus en détail

Organisation fonctionnelle du cortex

Organisation fonctionnelle du cortex Organisation fonctionnelle du cortex Le cortex est la couche superficielle du cerveau composée de substance grise abritant les corps cellulaires des neurones. Cette couche est organisé en aire qui ont

Plus en détail

Chapitre 14 : mouvement volontaire et plasticité cérébrale.

Chapitre 14 : mouvement volontaire et plasticité cérébrale. Chapitre 14 : mouvement volontaire et plasticité cérébrale. Si le réflexe myotatique sert d'outil diagnostique pour identifier d'éventuelles anomalies du système neuromusculaire local, il n'est pas suffisant

Plus en détail

INTRODUCTION : L ORGANISATION DU SYSTEME NERVEUX

INTRODUCTION : L ORGANISATION DU SYSTEME NERVEUX Sciences de la Vie et de la Terre Classe de Terminale S Thème 3B : Neurone et fibre musculaire La communication nerveuse INTRODUCTION : L ORGANISATION DU SYSTEME NERVEUX Le système nerveux capte les informations

Plus en détail

Bilan : Les messages nerveux moteurs qui partent du cerveau (cortex moteur) cheminent par des faisceaux de neurones qui descendent dans

Bilan : Les messages nerveux moteurs qui partent du cerveau (cortex moteur) cheminent par des faisceaux de neurones qui descendent dans Bilan : Les messages nerveux moteurs qui partent du cerveau (cortex moteur) cheminent par des faisceaux de neurones qui descendent dans la moelle épinière. A différents niveaux de la moelle épinière, ils

Plus en détail

Mémoire et apprentissage

Mémoire et apprentissage Mémoire et apprentissage Catégories de la mémoire Mémoire à court terme (mémoire de travail) : - Capacité à garder des informations disponibles pendant des périodes de quelques secondes. - Possède une

Plus en détail

Physiologie de l équilibre Synthèse

Physiologie de l équilibre Synthèse Physiologie de l équilibre Synthèse Pourquoi faire? 1. Maintenir un équilibre en tenant compte de la gravité 2. Pouvoir générer des réponses en anticipant des mouvements tendus vers un but 3. Etre adaptatif

Plus en détail

ANATOMIE DU TELENCEPHALE LES HEMISPHERES CEREBRALES PRESENTER PAR DR M. SAIDI SERVICE D ANATOMIE HUMAINE E.H.U D ORAN COLL PR. SM.

ANATOMIE DU TELENCEPHALE LES HEMISPHERES CEREBRALES PRESENTER PAR DR M. SAIDI SERVICE D ANATOMIE HUMAINE E.H.U D ORAN COLL PR. SM. ANATOMIE DU TELENCEPHALE LES HEMISPHERES CEREBRALES PRESENTER PAR DR M. SAIDI SERVICE D ANATOMIE HUMAINE E.H.U D ORAN COLL PR. SM. BOUKERCHE DEFINITION -Le télencéphale désigne les hémisphères cérébraux

Plus en détail

Le système nerveux: contrôle du mouvement

Le système nerveux: contrôle du mouvement Le système nerveux: contrôle du mouvement Contrôle spinal du mouvement - Moelle épinière. Contrôle des mouvements stéréotypés telles que la marche et la course sans obstacles. Contrôle descendant du mouvement

Plus en détail

Apprentissage moteur 1

Apprentissage moteur 1 Apprentissage moteur 1 Plan du cours 1. Définitions de l apprentissage moteur 2. Caractéristiques de l apprentissage moteur 3. Les phénomènes nerveux responsables de l acte moteur 3.1.Les différents types

Plus en détail

Posture et activité posturale

Posture et activité posturale Posture et activité posturale 2 e volet cours Neurophysiologie Pauline Neveu, PhD 1 Plan «Posture et activité posturale» 1-Faisons le point 2-Notion de posture 3-Tonus musculaire 5-Structures nerveuses

Plus en détail

Motricité = activité réflexe / R myotatique (outil de diagnostic) = activité volontaire

Motricité = activité réflexe / R myotatique (outil de diagnostic) = activité volontaire Si le réflexe myotatique sert d'outil diagnostique pour identifier d'éventuelles anomalies du système neuromusculaire local, il n'est pas suffisant car certaines anomalies peuvent résulter d'anomalies

Plus en détail

2.2. Le traitement des messages visuels dans le cortex cérébral. Notion de perception

2.2. Le traitement des messages visuels dans le cortex cérébral. Notion de perception 2.2. Le traitement des messages visuels dans le cortex cérébral. Notion de perception Activités 6 page 32 (questions b à d), et 7 à 10 pages 32 à 34 Dans le cortex, un réseau très dense, complexe de neurones.

Plus en détail

TP 23 : Motricité et fonctionnement cérébral

TP 23 : Motricité et fonctionnement cérébral Activité 1 : Mise en évidence des aires corticales mis en jeu TP 23 : Motricité et fonctionnement cérébral 1 Mise en situation et recherche à mener Denis Chatelier a subi en 1996 la section accidentelle

Plus en détail

Introduction 08/03/2017. L2S4 Psychophysiologie. Les bases de la psychophysiologie. La sensorialité (10h) - Principes de base de la sensorialité (2h)

Introduction 08/03/2017. L2S4 Psychophysiologie. Les bases de la psychophysiologie. La sensorialité (10h) - Principes de base de la sensorialité (2h) L2S4 Psychophysiologie Les bases de la psychophysiologie La sensorialité (10h) - Principes de base de la sensorialité (2h) - L audition (4h) - La vision (4h) - La somesthésie (2h) Cyril Rivat cyril.rivat@umontpellier.fr

Plus en détail

Chapitre III Les principales voies efférentes motrices

Chapitre III Les principales voies efférentes motrices Chapitre III Les principales voies efférentes motrices Le système moteur est le système qui, en réponse à une information sensorielle, va être à l origine du mouvement. Il permet la réalisation des comportements

Plus en détail

Chapitre 16 : Motricité volontaire et plasticité cérébrale (dernier chapitre!!!)

Chapitre 16 : Motricité volontaire et plasticité cérébrale (dernier chapitre!!!) Chapitre 16 : Motricité volontaire et plasticité cérébrale (dernier chapitre!!!) feuille d activité Activité 1 : Quelles régions du cerveau contrôlent les mouvements volontaires? Analyser les données IRM

Plus en détail

Anatomie-physiologie du système nerveux 1 partie. Dr Karine Auré Service explorations fonctionnelles Hôpital Ambroise Paré

Anatomie-physiologie du système nerveux 1 partie. Dr Karine Auré Service explorations fonctionnelles Hôpital Ambroise Paré Anatomie-physiologie du système nerveux 1 partie Dr Karine Auré Service explorations fonctionnelles Hôpital Ambroise Paré Sommaire Généralités Organisation système nerveux Tissu nerveux Le Neurone Anatomie

Plus en détail

Dystonie-Tremblement Etat des lieux. TROCELLO Jean-Marc Service de Neurologie CNR Wilson Hôpital Lariboisière, Paris

Dystonie-Tremblement Etat des lieux. TROCELLO Jean-Marc Service de Neurologie CNR Wilson Hôpital Lariboisière, Paris Dystonie-Tremblement Etat des lieux TROCELLO Jean-Marc Service de Neurologie CNR Wilson Hôpital Lariboisière, Paris - Tremblement - Tremblement physiologique exacerbé Tremblement essentiel Tremblement

Plus en détail

Le système nerveux humain est responsable de l envoi, de la réception et du traitement des influx nerveux.

Le système nerveux humain est responsable de l envoi, de la réception et du traitement des influx nerveux. Le système nerveux L Homme est capable d accomplir de nombreuses choses. -faire un mouvement, -ressentir la douleur, -communiquer avec ses semblables, sont autant d actions qui lui sont communes et qu

Plus en détail

Chapitre 2 : Cerveau et vision : aires cérébrales et plasticité

Chapitre 2 : Cerveau et vision : aires cérébrales et plasticité Chapitre 2 : Cerveau et vision : aires cérébrales et plasticité On cherche à montrer comment la réalisation d une fonction cognitive complexe repose sur l activité de plusieurs zones cérébrales de façon

Plus en détail

Chapitre II Motricité, volonté et plasticité cérébrale

Chapitre II Motricité, volonté et plasticité cérébrale Chapitre II Motricité, volonté et plasticité cérébrale réflexe : contraction automatique et inconsciente de certains muscles mouvements volontaires : contractions liées à notre volonté 1 - I - La commande

Plus en détail

III. Le développement cérébral. 1. Le système nerveux. Cerveau. Le développement cérébral commande toutes les composantes du développement.

III. Le développement cérébral. 1. Le système nerveux. Cerveau. Le développement cérébral commande toutes les composantes du développement. III. Le développement cérébral Le développement cérébral commande toutes les composantes du développement. Le cerveau subit des changements cruciaux au cours de l enfance. Contribution des neurosciences

Plus en détail

Les muscles et le système nerveux

Les muscles et le système nerveux Les muscles et le système nerveux 2 e volet cours Neurophysiologie Pauline Neveu, PhD 1 Plan «Les muscles et le système nerveux» 1-Innervation des muscles 2-Innervation motrice des muscles 2 1-Innervation

Plus en détail

Introduction. Organisation générale. Organisation générale. Environnement SNC. Récepteur. Récepteur. 1 Stimulus. 5 Réponse

Introduction. Organisation générale. Organisation générale. Environnement SNC. Récepteur. Récepteur. 1 Stimulus. 5 Réponse Introduction Environnement Organisation générale Organisation générale 1. Fonctionnement général des systèmes sensoriels 2 Récepteur 1 Stimulus SNC 3 4 Récepteur 5 Réponse Expériences passées Organisation

Plus en détail

Bases de neuroanatomie Dominique Hasboun

Bases de neuroanatomie Dominique Hasboun Bases de neuroanatomie Dominique Hasboun Notes de cours. Principes généraux Repères Les trois plans: coronal, sagital, axial Les deux axes: rostral vs caudal, dorsal versus frontal Les deux directions:

Plus en détail

Chapitre I La commande réflexe du muscle. -I -Le réflexe myotatique : organisation macroscopique

Chapitre I La commande réflexe du muscle. -I -Le réflexe myotatique : organisation macroscopique Chapitre I La commande réflexe du muscle -I -Le réflexe myotatique : organisation macroscopique 1 Tableau présentant les résultats des expériences de démédullation, sections et stimulations électriques

Plus en détail

Neurophysiologie du mouvement

Neurophysiologie du mouvement Neurophysiologie du mouvement Voyage au centre du cerveau : anatomie de l encéphale W 2010/6 Décembre 2010 Corinne Arni Notre système est régi par le système nerveux et le cerveau Le cerveau est à la fois

Plus en détail

Perception 05/10/2015. Plasticité neuronale. Plasticité. Quelles modalités d'informations peut recevoir et transmettre le SN?

Perception 05/10/2015. Plasticité neuronale. Plasticité. Quelles modalités d'informations peut recevoir et transmettre le SN? Plasticité neuronale La plasticité désigne la propriété des organisations vivantes d'être des structures organisées et remodelables, c'est-à-dire d'être malléables, déformables sous l'action des contraintes

Plus en détail

Le Mouvement : Analyse et Pathologie. Le Mouvement : Analyse et Pathologie. Le Mouvement : Analyse et Pathologie. Le Mouvement : Analyse et Pathologie

Le Mouvement : Analyse et Pathologie. Le Mouvement : Analyse et Pathologie. Le Mouvement : Analyse et Pathologie. Le Mouvement : Analyse et Pathologie Lésions variées, Addition de plusieurs mécanismes Différents «aspects cliniques» / analyse stricte : Contrôle moteur volontaire force, sélection, précision, coordination Tonus des membres Spasticité, dystonies

Plus en détail

Organisation fonctionnelle de la moelle épinière

Organisation fonctionnelle de la moelle épinière Organisation fonctionnelle de la épinière La épinière est constituée de matière grise et blanche qui ont une organisation et des fonctions différentes. La première permet la transmission de l influx nerveux

Plus en détail

Le cerveau Les relations structures fonctions

Le cerveau Les relations structures fonctions Le cerveau Les relations structures fonctions Laboratoire de Physiologie et de Psychophysiologie Université Victor Segalen Bordeaux 2 Annie Mac Leod C.H.U. Bordeaux 33 Service d Explorations Fonctionnelles

Plus en détail

Chapitre 15 Le reflexe myotatique, un exemple de commande nerveuse du muscle

Chapitre 15 Le reflexe myotatique, un exemple de commande nerveuse du muscle Chapitre 15 Le reflexe myotatique, un exemple de commande nerveuse du muscle 1) Le réflexe myotatique : un réflexe monosynaptique Bilan des activités 1 et 2 : Le centre nerveux impliqué dans le reflexe

Plus en détail

Comportement moteur, système nerveux et APSA

Comportement moteur, système nerveux et APSA LCOM055 : Semestre 2 / Unité 2 / 12h CM / 1 ECTS Comportement moteur, système nerveux et APSA L. Bringoux & J. De Graaf Année universitaire 2008-2009 Bibliographie COLLET C. (2001) Mouvements et cerveau

Plus en détail

Atteintes neurologiques

Atteintes neurologiques DU Soins infirmiers Paris V Atteintes neurologiques Plan du module - Anatomie générale : ostéologie système nerveux central - Les méninges et le LCR : anatomie physiologie - La circulation cérébrale :

Plus en détail

Neurophysiologie et Mouvement

Neurophysiologie et Mouvement Neurophysiologie et Mouvement Mais une activité motrice nouvelle l'accompagne: la position du tireur est organisée pour stabiliser son arme. Fonction posturale réorganisée Les techniques sportives se construisent:

Plus en détail

Apprentissage dans le Cerveau. François Rivest Université de Montréal Hiver 2003

Apprentissage dans le Cerveau. François Rivest Université de Montréal Hiver 2003 Apprentissage dans le Cerveau François Rivest Université de Montréal Hiver 2003 Apprentissage dans le Cerveau Types de mémoire et d apprentissage et leurs structures associés Boucles motrices Cervelet

Plus en détail

Pour une optimisation de la posture par un appui plantaire intégral et stabilisé

Pour une optimisation de la posture par un appui plantaire intégral et stabilisé L ÉTRIER Pour une optimisation de la posture par un appui plantaire intégral et stabilisé Texte publié à l occasion du colloque de l ENE : Posture du cavalier et posture du cheval 14 juin 2008 Laurent

Plus en détail

Systmatisation du cervelet

Systmatisation du cervelet Systmatisation du cervelet A -introduction Le cervelet constitue le centre supérieur de la plus grande partie du système extrapyramidal. Son étude fonctionnelle permet de distinguer trois secteurs différents

Plus en détail

SYNDROMES EXTRAPYRAMIDAUX

SYNDROMES EXTRAPYRAMIDAUX SYNDROMES EXTRAPYRAMIDAUX Dr B.S.Fekraoui TD module de neurologie 2012 INTRODUCTION Plusieurs type de syndrome extrapyramidaux sont décrits mais le plus fréquent est le syndrome parkinsonien. Le syndrome

Plus en détail

Vision 2 Les voies visuelles

Vision 2 Les voies visuelles Vision 2 Les voies visuelles Dr Jean-François Vibert Département de Physiologie Faculté de Médecine P&M Curie, site Saint-Antoine J-F Vibert Saint-Antoine, UPMC Vision 2 (30/03/2006) 1 Les voies visuelles

Plus en détail

Anatomie fonctionnelle du tronc cérébral Les systèmes modulateurs diffus

Anatomie fonctionnelle du tronc cérébral Les systèmes modulateurs diffus Anatomie fonctionnelle du tronc cérébral Les systèmes modulateurs diffus Le tronc cérébral fait partie de l encéphale et donc du système nerveux central. Il est situé dans la fosse crânienne postérieur

Plus en détail

Des Anomalies de l Atteinte, Saisie et Manipulation des Objets

Des Anomalies de l Atteinte, Saisie et Manipulation des Objets Des Anomalies de l Atteinte, Saisie et Manipulation des Objets Plusieurs maladies neuromusculaires mènent vers des modifications de l atteint, préhension and manipulation bimanuelle des objets. Exemple

Plus en détail

F4. Mouvements volontaires

F4. Mouvements volontaires Cortex cérébr cerveau cons SVT - TS cortex cérébr aires corticale F4. Mouvements volontaires fonction spéc visuelle, aire Les mouvements volontaires impliquent l encéphale. Dans ce chapitre, nous allons

Plus en détail

Neurophysiologie. Dr P Sauleau. I. Somesthésie et nociception. II. Système nerveux périphérique. III. Réflexes médullaires

Neurophysiologie. Dr P Sauleau. I. Somesthésie et nociception. II. Système nerveux périphérique. III. Réflexes médullaires Neurophysiologie Dr P Sauleau I. Somesthésie et nociception II. Système nerveux périphérique III. Réflexes médullaires IV. Cortex moteur et voies motrices V. Noyaux gris centraux et cervelet VI. Audition

Plus en détail

Le système nerveux : fonctions motrices et sensorielles

Le système nerveux : fonctions motrices et sensorielles Le système nerveux : fonctions motrices et sensorielles La fonction de relation de l organisme avec l extérieur est assurée par le système nerveux et l appareil locomoteur. I L organisation du système

Plus en détail

Neurophysiologie L2 Julien LAGARDE

Neurophysiologie L2 Julien LAGARDE Neurophysiologie L2 Julien LAGARDE 1 Plan du cours 1 Définitions et objet de la neurophysiologie 2 Bref historique 3 Structure et fonctionnement du système nerveux Cortex Structures sous- corticales Cervelet

Plus en détail

Neurone et fibre musculaire: la communication nerveuse. Environ 4 à 6 semaines

Neurone et fibre musculaire: la communication nerveuse. Environ 4 à 6 semaines Thème 3- B Neurone et fibre musculaire: la communication nerveuse Environ 4 à 6 semaines Neurone et fibre musculaire: la communication nerveuse En partant des acquis de la classe de seconde, il s agit

Plus en détail

Livres de neurophysiologie

Livres de neurophysiologie Livres de neurophysiologie Abrégés MASSON, Physiologie, (PCEM1), Ader et coll Editions PRADEL, Neurosciences à la découverte du cerveau, Bear et coll Sciences médicales série Claude Bernard, De Boeck Université,

Plus en détail

SERVICE DE NEUROPHYSIOLOGIE CLINIQUE EXPLORATIONS FONCTIONNELLES DU SYSTEME NERVEUX CHU TLEMCEN FACULTE DE MÉDECINE DE TLEMCEN CORTEX CEREBRAL

SERVICE DE NEUROPHYSIOLOGIE CLINIQUE EXPLORATIONS FONCTIONNELLES DU SYSTEME NERVEUX CHU TLEMCEN FACULTE DE MÉDECINE DE TLEMCEN CORTEX CEREBRAL SERVICE DE NEUROPHYSIOLOGIE CLINIQUE EXPLORATIONS FONCTIONNELLES DU SYSTEME NERVEUX CHU TLEMCEN FACULTE DE MÉDECINE DE TLEMCEN COURS NEUROPHYSIOLOGIE : ohammed yyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyy

Plus en détail

25/02/ /- Contrôle du mouvement. Voie finale commune

25/02/ /- Contrôle du mouvement. Voie finale commune Contrôle du mouvement Deux types de motricité : - une motricité «manipulative», volontaire et fine : muscles distaux - une motricité liée à la posture et à la locomotion, largement involontaire : muscles

Plus en détail

Le Disque Exigences techniques et Apprentissage

Le Disque Exigences techniques et Apprentissage T E C H N I Q U E A T H (( )) L É T I Q U E Le Disque Exigences techniques et Apprentissage Jacques Pelgas - Responsable Disque Elite Les possibilités humaines pour l acquisition et le développement de

Plus en détail

TUTORAT UE Anatomie générale CORRECTION Séance n 5 Semaine du 05/03/2012

TUTORAT UE Anatomie générale CORRECTION Séance n 5 Semaine du 05/03/2012 TUTORAT UE 5 2011-2012 Anatomie générale CORRECTION Séance n 5 Semaine du 05/03/2012 Pr. PRAT (deuxième partie) Généralités - Le système nerveux central. Séance préparée par Justine Zini et Agnès Cottalorda.

Plus en détail

Chapitre 2 : Cerveau et vision : aires cérébrales et plasticité

Chapitre 2 : Cerveau et vision : aires cérébrales et plasticité Chapitre 2 : Cerveau et vision : aires cérébrales et plasticité On cherche à montrer comment la réalisation d une fonction cognitive complexe repose sur l activité de plusieurs zones cérébrales de façon

Plus en détail

AIRES FONCTIONNELLES

AIRES FONCTIONNELLES AIRES FONCTIONNELLES Sommaire : LOBES et AIRES LOBE FRONTAL : aires motrices LOBE TEMPORAL : aires auditives, aires olfactives LOBE OCCIPITAL : aires visuelles LOBE PARIÉTAL : aires tactiles, aires gustatives

Plus en détail

Thème 3B : Corps humain et santé Chapitre 1 : LE RÉFLEXE MYOTATIQUE, UN EXEMPLE DE COMMANDE RÉFLEXE DU MUSCLE

Thème 3B : Corps humain et santé Chapitre 1 : LE RÉFLEXE MYOTATIQUE, UN EXEMPLE DE COMMANDE RÉFLEXE DU MUSCLE Thème 3B : Corps humain et santé Chapitre 1 : LE RÉFLEXE MYOTATIQUE, UN EXEMPLE DE COMMANDE RÉFLEXE DU MUSCLE 1- RAPPELS ET DEFINITIONS Cortex cérébral Cervelet Moelle épinière Nerfs Tronc cérébral Schéma

Plus en détail

Les aires du cortex. Primaires Secondaires Associatives

Les aires du cortex. Primaires Secondaires Associatives Les aires du cortex Primaires Secondaires Associatives Aires Primaires Cortex associatifs Aires primaires sensorielles et motrices Vue latérale Vue médiale Seulement une petite partie du cortex (tiré de

Plus en détail

Chap9 : La communication nerveuse.

Chap9 : La communication nerveuse. Chap9 : La communication nerveuse. I) L organisation du système nerveux Cartable SVT, quatrième, relations au sein de l organisme, organisation du système nerveux. Passez la souris sur la grenouille et

Plus en détail

PARTIE 4 : L ŒIL CH9 CERVEAU ET VISION I. LA PERCEPTION VISUELLE :

PARTIE 4 : L ŒIL CH9 CERVEAU ET VISION I. LA PERCEPTION VISUELLE : PARTIE 4 : L ŒIL CH9 CERVEAU ET VISION I. LA PERCEPTION VISUELLE : Classe : 1 ère S durée :... la situation-problème Expliquer que la perception visuelle est une construction cérébrale et l apprentissage

Plus en détail

Système moteurs (suite)

Système moteurs (suite) UE : Introduction aux neurosciences Cours 4 Partie 1 09/02/2012 Système moteurs (suite) La dopamine augmente les niveaux de sensibilité du mouvement. Dans les conditions de stress on augmente les sécrétions

Plus en détail