Présentation de la nouvelle édition de CAP MATHS CP

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Présentation de la nouvelle édition de CAP MATHS CP"

Transcription

1 Présentation de la nouvelle édition de CAP MATHS CP Cette nouvelle édition de CAP MATHS CP reste fidèle aux choix de la première édition. Ses fondements reposent toujours : Sur les recommandations des Programmes La plupart des connaissances se construisent sur la durée, avec des phases où elles sont élaborées et utilisées sans être explicitées, des phases où elles sont reconnues et nommées, des phases où elles sont entraînées dans le but d être mémorisées et rapidement disponibles. Document d application - cycle 2, p.10 Sur les travaux conduits depuis plus de 20 ans qui ont permis de renouveler en profondeur l approche de l enseignement des mathématiques. Cap Maths CP doit beaucoup aux apports de l équipe ERMEL (INRP) et, pour les apprentissages relatifs aux compétences spatiales et géométriques, à ceux de René Berthelot et Marie-Hélène Salin (COREM, Bordeaux). Pour tenir compte des suggestions et remarques des enseignants utilisateurs de cette méthode, des aménagements ont été apportés : La progression des premiers apprentissages a été remaniée afin de mieux faire la liaison avec la Grande Section. Les séances de travail sont structurées plus régulièrement dans le temps : 40 min pour les phases d apprentissages, 10 à 15 min pour les phases d entretien et 5 min pour le calcul mental ; Le travail en autonomie des élèves est facilité, en particulier pour les enseignants qui travaillent avec des classes à cours multiples. Des renvois systématiques entre les différents supports (Guide de l enseignant, Fichier d entraînement, Matériel photocopiable) permettent une meilleure circulation à l intérieur de Cap Maths, de même que le repérage par des couleurs des trois types d activité : Apprentissage (orange), Entretien (bleu) ou Calcul mental (rose). V

2 Les supports de CAP MATHS Le Guide de l enseignant Le guide est le «pivot» de la méthode, c est donc un outil incontournable. Tableaux de progression par thème Tableau de programmation par unité Les 15 unités de travail : description détaillée des situations d apprentissage et des activités d entretien exercices du fichier commentés avec visuels Bilans intermédiaires et périodiques commentés Activités complémentaires Le Matériel photocopiable Matériels à découper : cartes-nombres formes géométriques Fiches : de travail pour les activités de la classe d activités complémentaires de bilan périodique (toutes les 3 unités) L utilisation du matériel photocopiable est indiquée dans le Guide de l enseignant. Bilans de compétence Le Fichier d entraînement L utilisation du fichier est indiquée dans le Guide de l enseignant. Évaluation initiale 15 unités de travail : calcul mental exercices d entretien exercices d application suite aux phases d apprentissage Bilans (en fin d unité) pages Math-magazine (toutes les 3 unités) 5 Banques de problèmes (en fin de fichier) Matériel individuel encarté : file numérique, monnaie, compteur, cartes Site «compagnon» Fiches différenciation Présentation animée de la méthode Forum Foire aux questions VI

3 La démarche pédagogique 1 Phases d apprentissage Les principaux apprentissages sont mis en place à partir de situationsproblèmes. Ces problèmes sont le plus souvent proposés collectivement, sous forme orale (les élèves sont en phase d apprentissage de la lecture) et à partir de situations réelles (matériel, jeu). Élaborées comme réponses efficaces à des problèmes, les premières notions mathématiques sont identifiées, puis étudiées dans le but d être utilisables pour résoudre de nouveaux problèmes. Programme de cycle 2 Objectifs Les problèmes proposés doivent se situer dans des contextes maîtrisés par les élèves, le plus souvent possible, à l aide de supports effectivement présents dans la classe (matériel, jeu). Document d application cycle 2, p. 13 Le Guide de l enseignant où l on trouve la description détaillée de ces situations d apprentissage, leur mise en œuvre et leur exploitation est donc le pivot le passage obligé de la méthode. Le Matériel photocopiable fournit l essentiel du matériel nécessaire à la mise en œuvre de ces situations d apprentissage. Il facilite le travail de l enseignant. Ces apprentissages nécessitent l engagement personnel de chaque élève et la confrontation avec les autres pour échanger et débattre sur les réponses obtenues, les procédures utilisées et les erreurs qui sont survenues. Il est nécessaire de porter une attention particulière aux démarches mises en œuvre par les élèves, à leurs erreurs, à leurs méthodes de travail et de les exploiter dans des moments de débat. Ces phases de formulation, d échange et de confrontation favorisent la prise de conscience par les élèves des démarches qu ils ont eux-mêmes utilisées et celle de l existence d autres démarches possibles. Document d application cycle 2, p Phases de synthèse Pour être identifiées par les élèves, les connaissances à retenir doivent faire l objet de moments de synthèse. Le Guide de l enseignant précise le contenu des synthèses que doit faire l enseignant à l issue du travail des élèves. 3 Phases d entraînement Pour être stabilisées, les connaissances doivent ensuite être exercées, puis entraînées régulièrement. Le Fichier d entraînement est le support privilégié du travail personnel et autonome de l élève. Les exercices, choisis par l enseignant, permettent soit de consolider les connaissances nouvellement acquises, soit de revenir sur des connaissances plus anciennes. La Banque de problèmes offre de nombreux énoncés permettant aux élèves de réinvestir leurs acquis et d être placés en situation de recherche. VII

4 Les priorités dans les apprentissages La résolution de problèmes La résolution de problèmes est l activité mathématique par excellence. C est à sa capacité à utiliser ce qu il sait pour venir à bout d un problème qu on reconnaît véritablement qu un élève maîtrise ce qu il a appris. Or on constate, dans la plupart des évaluations officielles, des faiblesses chez trop d élèves dans ce domaine. D où l importance qui est donné à ce travail dans CAP MATHS, dans trois directions : partir d un problème pour apprendre une nouvelle connaissance : cela permet à l élève de comprendre à quoi elle sert, quel est l intérêt de la maîtriser ; utiliser les connaissances acquises dans des problèmes nouveaux : cela permet d en renforcer le sens et d étendre son champ d utilisation ; développer les capacités à chercher : exploiter des informations, explorer une piste et la remettre en cause, s aider d un dessin, faire de petites déductions, expliquer pourquoi une réponse convient ou ne convient pas sont autant de compétences que l enfant peut commencer à développer très tôt. Toute cette phase de recherche est élaborée sur une feuille à part ou le cahier de brouillon. Cela permet à l élève de se sentir libre d explorer une piste, puis une autre, sans se soucier de faire «juste» et «propre» du premier coup avant même d avoir commencé à chercher. Le calcul mental Être à l aise avec les nombres, maîtriser les tables d addition, savoir établir un résultat en réfléchissant (le programme parle de calcul réfléchi), tout cela est essentiel pour se débrouiller dans les problèmes comme pour aborder de nouveaux apprentissages. D où le soin apporté, tout au long de l année, à faire travailler les élèves sur des figurations variées des nombres, à aborder de manière progressive les tables d addition, et à proposer une pratique régulière du calcul réfléchi, en les aidant à élaborer des stratégies appropriées. Dans une classe à cours multiples Au CP, en particulier, et plus encore en début d année, les activités mathématiques nécessitent une présence importante de l enseignant. Trois choix ont été faits pour faciliter l utilisation de CAP MATHS dans une classe à cours multiples : régularité de l organisation des séances qui permet de prévoir deux temps distincts dans la journée (de 15 minutes et de 40 minutes), ces deux temps n étant pas nécéssairement consécutifs ; temps de travail sur le Fichier d entraînement dans 6 séances sur 7 qui, progressivement, doit devenir de plus en plus autonome pour l élève ; moments de recherche individuelle ou en équipes pendant lesquels l enseignant peut se rendre disponible pour travailler avec d autres niveaux. VIII

5 La transition Grande Section CP Les élèves qui arrivent au CP ont acquis à l école maternelle des connaissances sur les nombres, l espace, les formes... L enseignant de CP se doit d évaluer et de prendre en compte ces acquis pour assurer la meilleure continuité possible dans les apprentissages. Évaluation initiale à l entrée au CP Un dispositif est proposé dans le Fichier pour évaluer les connaissances numériques des élèves à leur entrée au CP. Cette évaluation peut être réalisée sur plusieurs jours, à partir des indications fournies dans le Guide de l enseignant. Première unité La première unité, soit environ 2 à 3 semaines, est consacrée à reprendre, enraciner et approfondir les connaissances mises en place en Grande Section. Les élèves arrivent à l école élémentaire avec des connaissances qu ils ont acquises à l école maternelle et dans leur environnement social. Celles-ci doivent être prises en compte, même si elles sont imparfaites et différentes d un élève à l autre. Le début du cycle 2 doit être consacré à repérer, organiser, stabiliser et enrichir ces connaissances. Rien ne justifie, par exemple, une étude des nombres un par un. Les premières situations doivent d emblée se situer dans un domaine numérique relativement étendu. Document d application-cycle 2, p. 9 Sans formalisation prématurée, le travail proposé concerne notamment : la maîtrise de la suite des nombres jusqu à 16 : notamment la comptine orale ; l utilisation des nombres pour exprimer des quantités et en garder la mémoire ; la maîtrise de différents moyens de dénombrement : reconnaissance immédiate de petites quantités ou de quantités organisés (dé, doigts...), comptage un par un ; la maîtrise de l écriture des chiffres ; la consolidation des compétences dans le domaine du repérage dans différents espaces : espace ordinaire, espace de la feuille de papier, espace quadrillé. Familiarisation avec le Fichier et mise en place des habitudes de travail Cette première unité est également destinée à mettre en place, avec les élèves, les habitudes de travail qui seront utilisées tout au long du CP : implication individuelle ou en équipe dans des situations-problèmes ; implication dans les moments d explication et de débat entre élèves ; utilisation du Fichier d entraînement : organisation d une page, consignes, personnages. Il est fort possible que cette unité, prévue pour durer 2 semaines, s étende en réalité sur une période plus longue. Il n y a pas lieu de s en alarmer. Les habitudes de travail mises en place permettront une gestion plus aisée par la suite. IX

6 Différenciation et Activités complémentaires Tous les élèves ne progressent pas au même rythme et n empruntent pas les mêmes chemins de compréhension. CAP MATHS propose plusieurs moyens pour prendre en compte ce phénomène. Différenciation par les modes de résolution Dans la plupart des situations-problèmes proposées aux élèves, plusieurs modes de résolution corrects sont possibles. La possibilité donnée à l élève de traiter une question, en utilisant les moyens qui correspondent le mieux à sa compréhension de la situation et aux connaissances qu il est capable de mobiliser, constitue le moyen privilégié de la différenciation. Il permet à l élève de s engager dans un travail sans la crainte de ne pas utiliser le seul mode de résolution attendu par l enseignant. À partir de là, il convient d avoir le souci d amener les élèves à faire évoluer leurs modes de résolution vers des modes plus élaborés. CAP MATHS fournit des indications sur les moyens d atteindre cet objectif. Différenciation par l aménagement des situations Le plus souvent, dans la phase de mise en place des notions, les situations proposées le sont dans des conditions identiques pour tous les élèves. À l issue de ce travail, il peut être nécessaire de reprendre certaines activités, en adaptant des données ou en autorisant ou non le recours à tel ou tel matériel (file numérique, calculatrice ). Les fiches différenciation, reprennent certains exercices du Fichier, avec la possibilité pour l enseignant de choisir certaines données. Ces fiches, disponibles sur le site www. capmaths-hatier.com permettent ainsi une adaptation des exercices aux besoins et aux possibilités de chacun. Différenciation par les tâches proposées À d autres moments, il est nécessaire d apporter une aide particulière à un élève ou à un groupe d élèves en difficulté sur une connaissance particulièrement importante pour la suite des apprentissages. On peut alors proposer à ces élèves de reprendre des situations déjà rencontrées ou bien de travailler, avec l aide de l enseignant ou d un élève expert, sur de nouvelles activités fournies dans le Guide de l enseignant. Ces dernières sont proposées à la fin de chaque unité sous le terme d Activités complémentaires. Pendant ce temps, les autres élèves peuvent travailler, en autonomie, sur d autres Activités complémentaires ou sur des problèmes plus difficiles choisis dans la Banque de problèmes du Fichier. Préparation et réalisation des bilans Une pratique nouvelle de l évaluation Tout au long des apprentissages, il est nécessaire de savoir comment les connaissances travaillées récemment ont été comprises afin de pouvoir réagir au plus vite, si c est nécessaire. C est là que réside l une des originalités de CAP MATHS, où à la fin de chaque unité un bilan des nouveaux apprentissages est préparé avec l enseignant avant d être proposé aux élèves. Cela permet à l élève d exprimer ce qu il pense avoir retenu du travail réalisé («Je prépare le bilan») avant d en faire une évaluation («Je fais le bilan»). 5 bilans périodiques Il est bien entendu également important que, toutes les 3 unités, l enseignant fasse un bilan exhaustif des acquis des élèves et des difficultés persistantes. C est ce qui est proposé dans le matériel photocopiable au moyen de 5 bilans périodiques («Je fais le point»). Des pistes d aide et de remédiation sont proposées dans le Guide de l enseignant. X

Céline Nicolas Cantagrel CPC EPS Grande Section /CP Gérer et faciliter la continuité des apprentissages

Céline Nicolas Cantagrel CPC EPS Grande Section /CP Gérer et faciliter la continuité des apprentissages Céline Nicolas Cantagrel C EPS Grande Section / Gérer et faciliter la continuité des apprentissages GS Quelques pistes par rapport à l équipe pédagogique : renforcer les liens, clarifier les paramètres

Plus en détail

Français langue seconde : français de base

Français langue seconde : français de base Français langue seconde : français de base 1 Programme d études et guide d enseignement 2 3 4 Ministère de l Éducation Educational Programs & Services C.P. 6000 2005 Ministère de l Éducation Educational

Plus en détail

5.3. Bande numérique cartes numération et cartes à points pour apprendre les nombres de 0 à 99

5.3. Bande numérique cartes numération et cartes à points pour apprendre les nombres de 0 à 99 5.3. Bande numérique cartes numération et cartes à points pour apprendre les nombres de 0 à 99 Niveau CP pistes pour le CE1 Modèle proposé : modèles de séance Hypothèse de la difficulté : pour les élèves

Plus en détail

NIVEAU : DISCIPLINE : CHAMP : COMPÉTENCE : MOTS CLÉS : 1. PRÉSENTATION 2. CONSIGNES DE PASSATION

NIVEAU : DISCIPLINE : CHAMP : COMPÉTENCE : MOTS CLÉS : 1. PRÉSENTATION 2. CONSIGNES DE PASSATION NIVEAU : DISCIPLINE : CHAMP : COMPÉTENCE : MOTS CLÉS : ÉCOLE - COURS PRÉPARATOIRE MAÎTRISE DU LANGAGE RÉALITÉS SONORES DE LA LANGUE, SEGMENTATION DE L ÉCRIT ET DE L ORAL Comparer la longueur de plusieurs

Plus en détail

Expérimentation Pédagogique

Expérimentation Pédagogique Expérimentation Pédagogique L'UTILISATION DE TABLETTES EN RÉSOLUTION DE PROBLÈMES POUR DÉVELOPPER LE PLAISIR DE CHERCHER Circonscription de Lunéville Ecole primaire d'hériménil Expérimentation tablette

Plus en détail

Forum : Evaluer Autrement (mai 2015)

Forum : Evaluer Autrement (mai 2015) LA LOI DU 8 JUILLET 2013 La loi n 2013-595 du 8 juillet 2013 d orientation et de programmation pour la refondation de l école de la République a affirmé le principe d une évolution nécessaire des modalités

Plus en détail

La construction du nombre en petite section

La construction du nombre en petite section La construction du nombre en petite section Éléments d analyse d Pistes pédagogiquesp 1 La résolution de problèmes, premier domaine de difficultés des élèves. Le calcul mental, deuxième domaine des difficultés

Plus en détail

NIVEAU : DISCIPLINE : CHAMP : COMPÉTENCE : MOTS CLÉS : 1. PRÉSENTATION 2. CONSIGNES DE PASSATION 3. ÉLÉMENTS D OBSERVATION DES PRODUCTIONS

NIVEAU : DISCIPLINE : CHAMP : COMPÉTENCE : MOTS CLÉS : 1. PRÉSENTATION 2. CONSIGNES DE PASSATION 3. ÉLÉMENTS D OBSERVATION DES PRODUCTIONS NIVEAU : DISCIPLINE : CHAMP : COMPÉTENCE : MOTS CLÉS : ÉCOLE - GRANDE SECTION MAÎTRISE DU LANGAGE FAMILIARISATION AVEC LE MONDE DE L ÉCRIT Reconnaître des caractéristiques du livre et de l écrit Couverture

Plus en détail

- CYCLE 3 - Démarche d apprentissage et situations

- CYCLE 3 - Démarche d apprentissage et situations UNITÉ D'APPRENTISSAGE COURSE DE VITESSE ET D OBSTACLES - CYCLE 3 - OBJECTIFS Compétences des programmes : Réaliser une performance mesurée (en distance et en temps) dans des activités athlétiques : courir

Plus en détail

PROTOCOLE POUR LES VISITES D INSPECTION 2014 2015 CADRE REGLEMENTAIRE ENJEUX MODALITES ET EXPLOITATIONS I LE CADRE REGLEMENTAIRE II LES ENJEUX

PROTOCOLE POUR LES VISITES D INSPECTION 2014 2015 CADRE REGLEMENTAIRE ENJEUX MODALITES ET EXPLOITATIONS I LE CADRE REGLEMENTAIRE II LES ENJEUX PROTOCOLE POUR LES VISITES D INSPECTION 2014 2015 CADRE REGLEMENTAIRE ENJEUX MODALITES ET EXPLOITATIONS Jean Paul BURKIC I.E.N. LE PORT I LE CADRE REGLEMENTAIRE - Note de service n 83 512 du 13 décembre

Plus en détail

Plan d accompagnement personnalisé

Plan d accompagnement personnalisé Logo de l académie et/ou du département Plan d accompagnement personnalisé Vu la loi n 2013-595 du 8 juillet 2013 d orientation et de programmation pour la refondation de l École de la République ; vu

Plus en détail

Projet Expairs. Institut Don Bosco Tournai 2013-2014. le 18 février 2014

Projet Expairs. Institut Don Bosco Tournai 2013-2014. le 18 février 2014 Projet Expairs Institut Don Bosco Tournai 2013-2014 le 18 février 2014 La mise en place du projet 2013-14: SAS: ouvert Carnet de liaison : ok Conseils de classes supplémentaires: obtention de l aménagement

Plus en détail

La validation des acquis de l expérience (VAE) bénévole. et les associations

La validation des acquis de l expérience (VAE) bénévole. et les associations fonda 18, rue de Varenne 75007 Paris tel : 01 45 49 06 58 fax : 01 42 84 04 84 fonda@wanadoo.fr www.fonda.asso.fr La validation des acquis de l expérience (VAE) bénévole et les associations Présentation

Plus en détail

Synthèse «Le Plus Grand Produit»

Synthèse «Le Plus Grand Produit» Introduction et Objectifs Synthèse «Le Plus Grand Produit» Le document suivant est extrait d un ensemble de ressources plus vastes construites par un groupe de recherche INRP-IREM-IUFM-LEPS. La problématique

Plus en détail

Situations pédagogiques Outils pour les différents profils

Situations pédagogiques Outils pour les différents profils La numération au C1, C2, C3 Cycle 2 Cycle 3 La perception du nombre, de la pluralité Situations pédagogiques Outils pour les différents profils Les «flash cards» avec les différentes représentations d

Plus en détail

Exemples de différenciations pédagogiques en classe. Elémentaires Collèges. Ordinaires & ASH

Exemples de différenciations pédagogiques en classe. Elémentaires Collèges. Ordinaires & ASH Exemples de différenciations pédagogiques en classe. Elémentaires Collèges Ordinaires & ASH PRESENTATION ESPRIT DES OUTILS PRESENTES L objectif de cette plaquette est de proposer des tours de mains aux

Plus en détail

ANIMATION PEDAGOGIQUE Le calcul mental Cycle 2 Mercredi 31 mars 2010 IUFM

ANIMATION PEDAGOGIQUE Le calcul mental Cycle 2 Mercredi 31 mars 2010 IUFM ANIMATION PEDAGOGIQUE Le calcul mental Cycle 2 Mercredi 31 mars 2010 IUFM Détour historique En 1909:«Les exercices de calcul mental figureront à l emploi du temps et ne devront pas être sacrifiés à des

Plus en détail

LES REPRESENTATIONS DES NOMBRES

LES REPRESENTATIONS DES NOMBRES LES CARTES A POINTS POUR VOIR LES NOMBRES INTRODUCTION On ne concevrait pas en maternelle une manipulation des nombres sans représentation spatiale. L enfant manipule des collections qu il va comparer,

Plus en détail

eduscol Ressources pour faire la classe à l'école Aide à l'évaluation des acquis des élèves en fin d'école maternelle Évaluation à l'école

eduscol Ressources pour faire la classe à l'école Aide à l'évaluation des acquis des élèves en fin d'école maternelle Évaluation à l'école eduscol Ressources pour faire la classe à l'école Évaluation à l'école Aide à l'évaluation des acquis des élèves en fin d'école maternelle Découvrir le monde Extraits du document intégral. La pagination

Plus en détail

Utilisation des nombres pour résoudre des problèmes Aspect cardinal Maternelle MS-GS. Francette Martin

Utilisation des nombres pour résoudre des problèmes Aspect cardinal Maternelle MS-GS. Francette Martin Utilisation des nombres pour résoudre des problèmes Aspect cardinal Maternelle MS-GS Francette Martin Voici une situation fondamentale faisant intervenir le nombre cardinal : l enfant doit aller chercher

Plus en détail

Réunion de rentrée 2013-2014. Classe de CM1/CM2

Réunion de rentrée 2013-2014. Classe de CM1/CM2 Bienvenue dans la classe de votre enfant. Durant la réunion, nous aborderons les points suivants : I L'école II La classe Emploi du temps, matériel,... III L APC IV - les rythmes scolaires 1 I-L ÉCOLE

Plus en détail

Elaboration d une séquence d apprentissage

Elaboration d une séquence d apprentissage Elaboration d une séquence d apprentissage La séquence propose de présenter le passage du retour à l unité lors de résolution de problèmes de proportionnalité puis, à partir de cette situation, de retrouver

Plus en détail

La démarche d investigation en mathématiques. 26 novembre 2008 La démarche d investigation en mathématiques P. KOBER- IUFM Nice

La démarche d investigation en mathématiques. 26 novembre 2008 La démarche d investigation en mathématiques P. KOBER- IUFM Nice La démarche d investigation en mathématiques 1) Qu est ce que la démarche d investigation en sciences? 2) Qu est-ce que faire des mathématiques? - Pour un chercheur Plan de cette intervention - Dans l

Plus en détail

LA RÉSOLUTION DE PROBLÈME

LA RÉSOLUTION DE PROBLÈME 1 LA RÉSOLUTION DE PROBLÈME CYCLES 2 ET 3 Circonscription de Grenoble 4 Evelyne TOUCHARD conseillère pédagogique Mots clé Démarche d enseignement - catégories de problèmes (typologie)- problème du jour-

Plus en détail

La dyspraxie visuo-spatiale

La dyspraxie visuo-spatiale 1 La dyspraxie visuo-spatiale 2 Définition Dyspraxie visuo-spatiale Introduction La plus fréquente des dyspraxies Association d un trouble du geste de nature dyspraxique et d un trouble visuo-spatial Pathologie

Plus en détail

Différencier, d accord oui mais comment organiser sa classe.

Différencier, d accord oui mais comment organiser sa classe. Différencier, d accord oui mais comment organiser sa classe. Quand on est convaincu que l on ne peut pas travailler tout le temps avec toute sa classe en même temps et que l on souhaite mettre en place

Plus en détail

Equilibrer les 4 domaines d apprentissage. laetitia.seyfried@ac-strasbourg.fr

Equilibrer les 4 domaines d apprentissage. laetitia.seyfried@ac-strasbourg.fr Equilibrer les 4 domaines d apprentissage 4 domaines Identification et production de mots Compréhension de textes Production de textes Acculturation au monde de l écrit Vers un équilibre possible Acculturation

Plus en détail

LES CARTES À POINTS : POUR UNE MEILLEURE PERCEPTION

LES CARTES À POINTS : POUR UNE MEILLEURE PERCEPTION LES CARTES À POINTS : POUR UNE MEILLEURE PERCEPTION DES NOMBRES par Jean-Luc BREGEON professeur formateur à l IUFM d Auvergne LE PROBLÈME DE LA REPRÉSENTATION DES NOMBRES On ne conçoit pas un premier enseignement

Plus en détail

MS GS LES BOITES D ALLUMETTES. Enumérer. 1- Présentation. individuellement aux élèves.

MS GS LES BOITES D ALLUMETTES. Enumérer. 1- Présentation. individuellement aux élèves. Enumérer 1- Présentation Activité proposée individuellement aux élèves. 2- Matériel - une quinzaine de boîtes d allumettes perforées des 2 côtés - Un contenant pour les bâtonnets (allumettes sans le bout

Plus en détail

Organiser les domaines d apprentissage en Moyenne Section

Organiser les domaines d apprentissage en Moyenne Section Organiser les domaines d apprentissage en Moyenne Section 1- L oral et l écrit La langue Orale La langue Ecrite Produire un texte 2- Agir dans le monde 3- Découvrir le monde Le monde des objets Le monde

Plus en détail

Tous droits de traduction, de reproduction et d adaptation réservés pour tous pays.

Tous droits de traduction, de reproduction et d adaptation réservés pour tous pays. Titre : Fort en calcul mental! Sous-titre : Connaissances et stratégies pour réussir Auteur : Christophe Bolsius Préface : Jean - Louis Durpaire Résumé : Ensemble d outils et d exercices pour préparer

Plus en détail

2/ DIFFICULTES A L ECRIT

2/ DIFFICULTES A L ECRIT Adaptations Primaire Difficultés repérées Adaptations et aménagements possibles (non exhaustifs) 1/ DIFFICULTES EN LECTURE - Lenteur en lecture - Erreurs de lecture - Compréhension difficile du texte lu

Plus en détail

Activités maternelle

Activités maternelle Activités maternelle Voitures et garages MS/GS Description succincte de l activité : Chaque élève reçoit un lot de petites voitures dans une pochette. Il doit se procurer un lot de garages individuels

Plus en détail

1 Les grands nombres (1)

1 Les grands nombres (1) 1 Les grands nombres (1) Manuel pages 14 à 17 connaissances et compétences visées Lire écrire des grands nombres. Utiliser un tableau de numération. Distinguer chiffre et nombre. t en souviens-tu? Utilisation

Plus en détail

POLITIQUES Octobre 2007

POLITIQUES Octobre 2007 Octobre 2007 Page 1 sur 46 Sommaire Politique de fonctionnement des administratrices et administrateurs du conseil d administration de la CNPF... 3 Politique d élaboration, d adoption, d évaluation et

Plus en détail

Les opérations et calculs au cycle 3 à partir des programmes 2008.

Les opérations et calculs au cycle 3 à partir des programmes 2008. Les opérations et calculs au cycle 3 à partir des programmes 2008. OPERATIONS CALCULS - CYCLE 3 Activités proposées par des enseignants de Cycle 3 CALCUL SUR DES NOMBRES ENTIERS - CALCULER MENTALEMENT

Plus en détail

Maths et socle commun : Quelle articulation entre «socle» et «programmes»? Alfred BARTOLUCCI ()

Maths et socle commun : Quelle articulation entre «socle» et «programmes»? Alfred BARTOLUCCI () Maths et socle commun : Quelle articulation entre «socle» et «programmes»? Alfred BARTOLUCCI () I. Se donner une compréhension de ce qu est ou pourrait être le socle. A. Une lecture critique de ces 50

Plus en détail

Consigne : Voici 9 baguettes de tailles différentes. Je voudrais que tu les ranges dans l ordre. CAPACITE A : ETABLIR ET GERER DES RELATIONS D ORDRE

Consigne : Voici 9 baguettes de tailles différentes. Je voudrais que tu les ranges dans l ordre. CAPACITE A : ETABLIR ET GERER DES RELATIONS D ORDRE 3. SERIATION CAPACITE A : ETABLIR ET GERER DES RELATIONS D ORDRE CONSIDERER «PETIT» ET «GRAND» COMME DES RELATIONS ET NON DES ETATS SERIATION épreuve 1 les baguettes Objectifs : Evaluer le niveau de sériation

Plus en détail

VI- Exemples de fiches pédagogiques en 3 ème année primaires

VI- Exemples de fiches pédagogiques en 3 ème année primaires 21 VI- Exemples de fiches pédagogiques en 3 ème année primaires 22 PROJET I : Séquence 3 ORAL (Réception) Compréhension orale : Activité d écoute : 1 ère fiche pédagogique L objectif de cette séance est

Plus en détail

Apprendre à résoudre des problèmes numériques. Utiliser le nombre pour résoudre des problèmes

Apprendre à résoudre des problèmes numériques. Utiliser le nombre pour résoudre des problèmes Apprendre à résoudre des problèmes numériques Utiliser le nombre pour résoudre des problèmes Ce guide se propose de faire le point sur les différentes pistes pédagogiques, qui visent à construire le nombre,

Plus en détail

SEQUENCE : LES 5 SENS

SEQUENCE : LES 5 SENS SEQUENCE : LES 5 SENS Groupe concerné : Groupe sciences Nombre de séances prévues : 8 Compétence 3 du Palier 2 du socle commun : La culture scientifique et technologique - Pratiquer une démarche scientifique

Plus en détail

Numération Les nombres inférieurs à 59

Numération Les nombres inférieurs à 59 Numération Les nombres inférieurs à 59 Programmes de 2008 Connaître (savoir écrire et nommer) les nombres entiers naturels inférieurs à 1 000. Repérer et placer ces nombres sur une droite graduée, les

Plus en détail

Partie IV. Responsabilité humaine En termes de santé et d environnement

Partie IV. Responsabilité humaine En termes de santé et d environnement Partie IV Responsabilité humaine En termes de santé et d environnement Forum santé et environnement 24/11 et 25/11 Pour chaque intervention, notez ce que vous avez retenu. Les addictions : Le don d organes

Plus en détail

Gestion et travail en autonomie. Rallye auto nomie

Gestion et travail en autonomie. Rallye auto nomie Gestion et travail en autonomie Rallye auto nomie Voilà plusieurs années que je propose du travail en autonomie aux élèves mais sans moyen de : - savoir rapidement où chacun se situe par rapport aux différentes

Plus en détail

La P N L appliquée à la vente

La P N L appliquée à la vente La P N L appliquée à la vente Public concerné : Cadres et cadres supérieurs. Objectifs : Maîtriser les outils de programmation de la démarche commerciale. Programmer les objectifs de la réussite commerciale.

Plus en détail

Liens entre les programmes

Liens entre les programmes Liens entre les programmes Accueillir la petite enfance du ministère de la Famille et des Ainés Éducation préscolaire du ministère de l Éducation Jocelyne Grenier Conseillère pédagogique à la petite enfance

Plus en détail

CÉDÉROM LES MICROJEUX Jeux mathématiques pour le cycle 2 du primaire

CÉDÉROM LES MICROJEUX Jeux mathématiques pour le cycle 2 du primaire 147 CÉDÉROM Jeux mathématiques pour le cycle 2 du primaire Enseignante en grande section de maternelle (GS) depuis plusieurs années, j ai l habitude d aborder les mathématiques, et en particulier les apprentissages

Plus en détail

Le menu du jour, un outil au service de la mise en mémoire

Le menu du jour, un outil au service de la mise en mémoire Le menu du jour, un outil au service de la mise en mémoire Type d outil : Outil pour favoriser la mise en mémoire et développer des démarches propres à la gestion mentale. Auteur(s) : Sarah Vercruysse,

Plus en détail

Utiliser l application Book Creator en classe de maternelle (GS) Carole Lopez PEMF Bordeaux

Utiliser l application Book Creator en classe de maternelle (GS) Carole Lopez PEMF Bordeaux Utiliser l application Book Creator en classe de maternelle (GS) Carole Lopez PEMF Bordeaux Lien avec les programmes Aide aux apprentissages Apprendre les gestes de l'écriture reconnaître et écrire la

Plus en détail

The English team. L anglais est un succès majeur à Lochabair, depuis l instauration du projet d anglais en 2005.

The English team. L anglais est un succès majeur à Lochabair, depuis l instauration du projet d anglais en 2005. The English team L anglais est un succès majeur à Lochabair, depuis l instauration du projet d anglais en 2005. Un travail diversifié L équipe des professeurs d anglais est une équipe soudée, qui partage

Plus en détail

Athlétisme : Course de haies

Athlétisme : Course de haies www.contrepied.net 1 Athlétisme : Course de haies Y. Humbert, E. Le Levé, A. Roger Février 2009 1. Définition, enjeux et analyse des problèmes posés par l activité Le problème central posé par la course

Plus en détail

L influence de la musique sur les capacités cognitives et les apprentissages des élèves en maternelle et au cours préparatoire

L influence de la musique sur les capacités cognitives et les apprentissages des élèves en maternelle et au cours préparatoire L influence de la musique sur les capacités cognitives et les apprentissages des élèves en maternelle et au cours préparatoire Note de synthèse Juillet 2012 Aurélie Lecoq et Bruno Suchaut IREDU-CNRS et

Plus en détail

Niveau : CP. Durée de la séance : - maîtriser la langue orale - Découverte du texte - Vérification de la compréhension Rôle de l enseignant

Niveau : CP. Durée de la séance : - maîtriser la langue orale - Découverte du texte - Vérification de la compréhension Rôle de l enseignant Niveau : CP Lecture Séquence : Les lundis de Zoé phonème [l] graphème l, L, l Séance 1 Compétences - Notions de majuscule/minuscule - Notions de mot, de ligne, de phrase, de syllabe - Les écritures script

Plus en détail

Programmation de la course en durée à l école élémentaire

Programmation de la course en durée à l école élémentaire «titre d une vidéo Macon» Programmation de la course en durée à l école élémentaire LA COURSE EN DUREE. Conditions de mise en œuvre. 1. Faire comprendre à l enfant : L intérêt de cette activité : - santé

Plus en détail

Académie de Créteil. Projet présenté autour de l album «Trois souris peintres» d Ellen Stoll Walsh

Académie de Créteil. Projet présenté autour de l album «Trois souris peintres» d Ellen Stoll Walsh Projet académique 2013-2014 «Des boîtes à histoires» Comment créer un outil au service de la mise en mémoire et de la compréhension des textes littéraires Académie de Créteil Projet présenté autour de

Plus en détail

alarme incendie (feu non maîtrisable)

alarme incendie (feu non maîtrisable) INCIDENT N 1 alarme incendie (feu non maîtrisable) Vérification des matériels et systèmes de à disposition au - système de détection incendie (test lampe, signal sonore) - centrale d alarme intrusion(état

Plus en détail

Scénario TUIC. Titre du scénario

Scénario TUIC. Titre du scénario Titre du scénario Approche du nombre et des quantités C1-C2 Objectifs pédagogiques : Compétence attendue à la fin de l'école maternelle : - associer le nom des nombres connus avec leur écriture chiffrée

Plus en détail

Conquérir une autonomie en communication. Une plateforme de formation à distance. pour des publics en difficulté en lecture et écriture

Conquérir une autonomie en communication. Une plateforme de formation à distance. pour des publics en difficulté en lecture et écriture Conquérir une autonomie en communication. Une plateforme de formation à distance pour des publics en difficulté en lecture et écriture Yves Ardourel Laboratoire : CEMIC/GRESIC, Bordeaux, France Etablissement

Plus en détail

Les aménagements. pour la scolarisation. d un enfant avec TED. en classe ordinaire

Les aménagements. pour la scolarisation. d un enfant avec TED. en classe ordinaire Les aménagements pour la scolarisation d un enfant avec TED en classe ordinaire Armande Perrier Enseignante spécialisée - SMPEA Peyre-Plantade Villa Saint Georges - Montpellier 2008 Fonctionnement cognitif

Plus en détail

Formations. à la Navigation Fluviale CNBA. > Se Former. > Se Professionnaliser. > Se Spécialiser. Chambre Nationale de la Batellerie Artisanale

Formations. à la Navigation Fluviale CNBA. > Se Former. > Se Professionnaliser. > Se Spécialiser. Chambre Nationale de la Batellerie Artisanale Formations à la Navigation Fluviale > Se Former > Se Professionnaliser > Se Spécialiser CNBA Chambre Nationale de la Batellerie Artisanale Pour les jeunes : après la 5 ème, 4 ème, 3 ème ou après un CAP.

Plus en détail

Utiliser les calculatrices en classe

Utiliser les calculatrices en classe Les nouveaux programmes de l école primaire Mathématiques Document d accompagnement Utiliser les calculatrices en classe Cycles des apprentissages fondamentaux Cycles des approfondissements Direction de

Plus en détail

BREVET PROFESSIONNEL AGENT TECHNIQUE DE PREVENTION ET DE SECURITE

BREVET PROFESSIONNEL AGENT TECHNIQUE DE PREVENTION ET DE SECURITE BREVET PROFESSIONNEL AGENT TECHNIQUE DE PREVENTION ET DE SECURITE GRILLES D EVALUATION DES EPREUVES PONCTUELLES (à transmettre aux membres des commissions d évaluation en vue d une harmonisation préalable

Plus en détail

Enseigner l anglais au CP. IEN Jarville Animation "Anglais au CP" octobre 15

Enseigner l anglais au CP. IEN Jarville Animation Anglais au CP octobre 15 Enseigner l anglais au CP 1 Le jeu Privilégier l action Consignes en français? Jouer et rejouer au même jeu Règles simples, un élément nouveau à la fois 2 Indices visuels Collectifs (affiches) ou individuels

Plus en détail

Introduction. II. Aire de répartition des requins

Introduction. II. Aire de répartition des requins Premiers résultats des observations acoustiques effectuées sur les requins bouledogue et tigre entre le 2 décembre 2011 et le 2 décembre 2012 sur la côte ouest de la Réunion Introduction Ces premiers résultats

Plus en détail

PROJET D ECOLE 2012-2015

PROJET D ECOLE 2012-2015 PARTIE A : Fiche de présentation PROJET D ECOLE 2012-2015 Circonscription de : Le Creusot Secteur de collège : Montchanin Ecole (s) concernée(s) : Ecole Montfleury RPI : non Commune : Saint-Eusèbe RRS

Plus en détail

Livret d accompagnement

Livret d accompagnement C M J CM MJ CJ CMJ N Livret d accompagnement affiche_charte_youhou.pdf 4/03/10 15:21:38 de la charte d accueil du jeune enfant en situation de handicap Sommaire Introduction p. 3 Cadre réglementaire p.

Plus en détail

Organiser des groupes de travail en autonomie

Organiser des groupes de travail en autonomie Organiser des groupes de travail en autonomie Frédérique MIRGALET Conseillère pédagogique L enseignant travaille avec un groupe de niveau de classe et le reste des élèves travaille en autonomie. Il s agira

Plus en détail

Sommaire. - Programmes 2008 et document d accompagnement. - Dessin, graphisme écriture et développement de l enfant

Sommaire. - Programmes 2008 et document d accompagnement. - Dessin, graphisme écriture et développement de l enfant Graphisme Ecriture - Bibliographie et sources Sommaire - Programmes 2008 et document d accompagnement - Dessin, graphisme écriture et développement de l enfant - Le graphisme : stades chez le jeune enfant,

Plus en détail

MegaStore Manager ... Simulation de gestion d un hypermarché. Manuel du Participant

MegaStore Manager ... Simulation de gestion d un hypermarché. Manuel du Participant MegaStore Manager Simulation de gestion d un hypermarché.......... Manuel du Participant 1. Introduction 1.1. La simulation de gestion Vous allez participer à une simulation de gestion. Cette activité

Plus en détail

PROJET D ECOLE 2010-2014 IDENTIFICATION DE L ECOLE

PROJET D ECOLE 2010-2014 IDENTIFICATION DE L ECOLE É d u c a t i on n a t i o n a l e PROJET D ECOLE 2010-2014 Nom de l école : Berthe Morisot Adresse : 60 avenue d Assas N d immatriculation : 0341115c N de Téléphone : 04 67 33 03 37 Adresse électronique

Plus en détail

Plan lutte. contre la difficulté scolaire. tout au long de l école du socle

Plan lutte. contre la difficulté scolaire. tout au long de l école du socle Plan lutte de contre la difficulté scolaire tout au long de l école du socle Rentrée 2012 Sommaire Présentation... 3 I - Mettre en œuvre «l école du socle»... 1 - Permettre à chaque élève de maîtriser

Plus en détail

Fiche d animation n 1 : Pêle-mêle

Fiche d animation n 1 : Pêle-mêle Fiche d animation n 1 : Pêle-mêle Cette animation permet au participants de découvrir les différents pièges du crédit à la consommation et plus particulièrement des ouvertures de crédit. Elle suscite également

Plus en détail

OFFICE DE LA PROTECTION DU CONSOMMATEUR

OFFICE DE LA PROTECTION DU CONSOMMATEUR OFFICE DE LA PROTECTION DU CONSOMMATEUR Rapport de sondage Présenté à : Monsieur André Lortie Service des communications Office de la protection du consommateur Évaluation de l impact de la brochure «Vos

Plus en détail

Prévention, observation et repérage des difficultés en lecture

Prévention, observation et repérage des difficultés en lecture Prévention, observation et repérage des difficultés en lecture Si l esprit qui dit non sait pourquoi il dit non, il a déjà les moyens de définir son prochain oui.» Pierre Gréco Implications pédagogiques

Plus en détail

Emplois d avenir GUidE de l EmploYEUr

Emplois d avenir GUidE de l EmploYEUr Emplois d avenir GUIDE DE L EMPLOYEUR GUIDE DE L EMPLOYEUR La jeunesse est la priorité du quinquennat qui s ouvre. Son avenir mobilisera le Gouvernement dans de nombreux domaines et notamment ceux de l

Plus en détail

DETECTEUR CO (monoxyde de carbone) NB 930 MANUEL UTILISATEUR

DETECTEUR CO (monoxyde de carbone) NB 930 MANUEL UTILISATEUR DETECTEUR CO (monoxyde de carbone) NB 930 MANUEL UTILISATEUR wizmart Detecteur CO TECHNOLOGIE ELECTRO CHIMIQUE Garantie 5 ANS Le détecteur CO peut vous sauver la vie Le danger : la présence de monoxyde

Plus en détail

La Collection Tirelire

La Collection Tirelire La Collection Tirelire Les logiciels de la Collection Tirelire sont des logiciels pédagogiques pour l entrée dans l écrit des adultes non-lecteurs et non-scripteurs. Ils sont destinés à être utilisés par

Plus en détail

Atelier 2. Les dispositifs Stage «Hippocampe» et Atelier «Math en Jeans»

Atelier 2. Les dispositifs Stage «Hippocampe» et Atelier «Math en Jeans» Atelier 2 Les dispositifs Stage «Hippocampe» et Atelier «Math en Jeans» Sandrine VERNHET Enseignante, Lycée Raymond Savignac de Villefranche de Rouergue 4 Sébastien LACAM Enseignant, Lycée La Découverte

Plus en détail

PROFESSIONNALISATION DES OPÉRATEURS DE TRI PAR UN LOGICIEL INNOVANT : «APPREND TRI»

PROFESSIONNALISATION DES OPÉRATEURS DE TRI PAR UN LOGICIEL INNOVANT : «APPREND TRI» N 26 - KPONTON Dossé PROFESSIONNALISATION DES OPÉRATEURS DE TRI PAR UN LOGICIEL INNOVANT : «APPREND TRI» Le dispositif formation Triselec-lille repose sur la mise en place d un centre de ressources multimédia

Plus en détail

Aperçu des services système

Aperçu des services système Page 1 sur 6 Aperçu des services système Auteurs: Martin Beck, Marc Scherer Remaniements: Version Date Auteur / service Section 1.0 12.04.2010 Martin Beck / SF-SD Finalisation Tous droits réservés, en

Plus en détail

INTRODUCTION. Cadre d évaluation de la qualité des données (CEQD) (juillet 2003)

INTRODUCTION. Cadre d évaluation de la qualité des données (CEQD) (juillet 2003) INTRODUCTION Cadre d évaluation de la qualité des données (CEQD) (juillet 2003) Le cadre d évaluation des données (CEQD) propose une structure qui permet d évaluer la qualité des données en comparant les

Plus en détail

Animer une association

Animer une association FICHE PRATIQUE N 7 www.animafac.net gestion de projet Animer une association Une association vit mieux si elle est composée de plusieurs membres partageant un projet collectif. Si la loi 1901 est une loi

Plus en détail

STRATEGIES DE MEMORISATION

STRATEGIES DE MEMORISATION STRATEGIES DE MEMORISATION CECR - chap. 6 - (p 115) : 6.4.7 Développer les compétences linguistiques Comment peut-on faciliter au mieux le développement des compétences linguistiques de l'apprenant en

Plus en détail

APPRENDRE LES NOMBRES A LA MATERNELLE

APPRENDRE LES NOMBRES A LA MATERNELLE APPRENDRE LES NOMBRES A LA MATERNELLE Pôle maternelle 37 J. AGRAPART IEN pré-élémentaire C. WACKEL-DUNOYER CPC Avec l aide, les conseils de Michel VINAIS responsable du centre de formation ASH de Tours-Fondettes

Plus en détail

LIMOGES 2-VILLE LIMOGES 5 DOSSIER COURSE EN DUREE CYCLES 2 ET 3

LIMOGES 2-VILLE LIMOGES 5 DOSSIER COURSE EN DUREE CYCLES 2 ET 3 LIMOGES 2-VILLE LIMOGES 5 DOSSIER COURSE EN DUREE CYCLES 2 ET 3 Attention : en fonction du niveau des élèves dans le cycle, l enseignant utilise les variables concernant les distances à parcourir et le

Plus en détail

Préparation aux concours de cadre supérieur de la Fonction Publique Territoriale

Préparation aux concours de cadre supérieur de la Fonction Publique Territoriale MANANTRA CONCEPT : Ce n'est pas de la Formation c'est du Coaching Http://www.manantra.com Préparation aux concours de cadre supérieur de la Fonction Publique Territoriale http://www.manantra.com Table

Plus en détail

STATUTS DE L ASSOCIATION «Initiative Hôpital Ami des Bébés -France»

STATUTS DE L ASSOCIATION «Initiative Hôpital Ami des Bébés -France» STATUTS DE L ASSOCIATION «Initiative Hôpital Ami des Bébés -France» ARTICLE I : CONSTITUTION Il est constitué entre les adhérents aux présents statuts une association régie par la loi du 1 er juillet 1901

Plus en détail

Pour acquérir et diversifier le vocabulaire Pour commencer à structurer le vocabulaire Isabelle Caron, conseillère pédagogique LILLE 1 Est

Pour acquérir et diversifier le vocabulaire Pour commencer à structurer le vocabulaire Isabelle Caron, conseillère pédagogique LILLE 1 Est BATIR et UTILISER DES IMAGIERS EN CLASSE MATERNELLE Pour acquérir et diversifier le vocabulaire Pour commencer à structurer le vocabulaire Isabelle Caron, conseillère pédagogique LILLE 1 Est Quelques définitions

Plus en détail

Etapes vers le retour en emploi. outils d accompagnement

Etapes vers le retour en emploi. outils d accompagnement Contrat Unique d Insertion Contrat d Accompagnement dans l Emploi Etapes vers le retour en emploi et outils d accompagnement DIRECCTE PAYS DE LA LOIRE UT SARTHE Deuxième session de l animation territoriale

Plus en détail

Quelques matériels numériques

Quelques matériels numériques File Numérique Général Topologie Topographie Repérage Nomination Ordinal Comptage Cardinal Quelques matériels numériques Topologie linéaire espalier < Retour entête. Topologie : Linéaire Catalogue CELDA

Plus en détail

Dossier. Master «Enfance Enseignement Education» 2 nd année. Site de Montigny-Lès-Metz

Dossier. Master «Enfance Enseignement Education» 2 nd année. Site de Montigny-Lès-Metz Dossier Master «Enfance Enseignement Education» 2 nd année Site de Montigny-Lès-Metz UE 1019-9 : Unité et spécificités de la didactique des sciences, technologies et mathématiques : Réalisation et analyse

Plus en détail

La construction du temps et de. Construction du temps et de l'espace au cycle 2, F. Pollard, CPC Bièvre-Valloire

La construction du temps et de. Construction du temps et de l'espace au cycle 2, F. Pollard, CPC Bièvre-Valloire La construction du temps et de l espace au cycle 2 Rappel de la conférence de Pierre Hess -Démarche de recherche: importance de se poser des questions, de chercher, -Envisager la démarche mentale qui permet

Plus en détail

Proposition module maternelle : courir

Proposition module maternelle : courir Proposition module maternelle : courir Compétences des programmes Champs d actions Capacité Forme(s) de pratique(s) Adapter ses déplacements à des environnements ou des contraintes variées Pratique d activités

Plus en détail

I) Bases de données et tables :

I) Bases de données et tables : I) Bases de données et tables : Un S.G.B.D. est un outil pour organiser, stocker, modifier, calculer et extraire des infos. Une B.D.R. peut être considérée comme un ensemble de tables à 2 dimensions. Exemple

Plus en détail

LE DROIT social international

LE DROIT social international Michel Miné Christine BOUDINEAU Anne LE NOUVEL Marie MERCAT-BRUNS Dominique ROUX-ROSSI Bruno SILHOL 2 e édition revue et augmentée Références LE DROIT social international et européen en pratique 1983,

Plus en détail

TEMPS PÉRISCOLAIRES (TAP) SEPTEMBRE 2014 JUILLET 2015

TEMPS PÉRISCOLAIRES (TAP) SEPTEMBRE 2014 JUILLET 2015 TEMPS PÉRISCOLAIRES (TAP) SEPTEMBRE 2014 JUILLET 2015 Objectifs pédagogiques du PEDT Mettre l enfant au cœur du projet et favoriser son développement - Accorder une priorité au besoin de jouer, avec les

Plus en détail

1 ère étape : Mimer l action avec un geste : (le mot qui nous fait bouger ) 2 ème étape : Mimer l action avec la boule rouge : (la faire rouler )

1 ère étape : Mimer l action avec un geste : (le mot qui nous fait bouger ) 2 ème étape : Mimer l action avec la boule rouge : (la faire rouler ) 1 ère étape : Mimer l action avec un geste : (le mot qui nous fait bouger ) 2 ème étape : Mimer l action avec la boule rouge : (la faire rouler ) Devinettes : le verbe : Que fait-on? Les commandes interprétées

Plus en détail

Rencontres au Castelnau ou.. quand les auteurs s en vont au champ. Sandrine Trochet. Enseignante Castelnau Barbarens.

Rencontres au Castelnau ou.. quand les auteurs s en vont au champ. Sandrine Trochet. Enseignante Castelnau Barbarens. Rencontres au Castelnau ou.. quand les auteurs s en vont au champ Sandrine Trochet. Enseignante Castelnau Barbarens. 1,Un constat : Il existe de fortes inégalités entre les écoles quant à l accès à la

Plus en détail

Course au trésor (jeu de piste)

Course au trésor (jeu de piste) Course au trésor (jeu de piste) Objectif : conversion de mesures (mathématiques) suivre une consigne, une injonction à l'infinitif. Prise de note : savoir recopier une leçon (dictée à l'oral) Reprise d'un

Plus en détail

Les Aimants en cycle 2

Les Aimants en cycle 2 E Plé IUFM CA Centre de Troyes 1 Les Aimants en cycle 2 Représentations initiales des enfants Pour les enfants de cet âge, un aimant est un objet magique du fait de sa capacité à attirer les objets à distance

Plus en détail