Planification à moyen terme

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Planification à moyen terme"

Transcription

1 Chapitre 3: Planification à moyen terme 73 Slide 111 Chapitre 3 Planification à moyen terme Dans ce chapitre, nous décrivons les objectifs de la planification à moyen terme, et nous étudions, en particulier, l élaboration d un plan agrégé.

2 3.1 Activités de planification 74 Table des matières Chapitre Activités de planification Politique de production 118 Slide Plan agrégé 121 Objectifs Principes Stratégies de planification Coûts rencontrés Un exemple Modélisation : représentation graphique Modélisation : programmation linéaire Plan directeur de production (MPS) Activités de planification Slide 113 Planification à long-terme Objectifs de l organisation pour les 2 à 10 ans à venir. capacité investissements produits localisation

3 3.1 Activités de planification 75 Slide 114 Planification à moyen terme Planification agrégée lien entre la planification à long terme et à court terme Prévision par article estimation de la demande pour un produit spécifique Plan directeur de production Master Production Schedule (MPS) énoncé des besoins nets pour un produit fini, spécifiés par date et par quantité Planification sommaire de la capacité conversion du MPS en termes de capacité, ne tenant compte que des ressources principales. La planification agrégée fournit le lien entre la planification à long terme et à court terme. Elle spécifie les outputs mensuels ou trimestriels par groupe de produits, en temps de travail ou en utités de production, pour un horizon allant jusqu à 18 mois dans le futur. L objectif de la planification agrégée est de trouver la combinaison de main d oeuvre et d inventaire qui minimise les coûts liés à la production tout en satisfaisant la demande prévue pour les différents produits. La prévision par article, intégrée au plan agrégé, fournit le niveau d output requis pour le plan directeur de production. Le processus d observation et d intégration de cette information est appelé gestion de la demande. Le plan directeur de production définit les quantités et dates pour la production des produits finis. Il est généralement fixé pour 6 à 8 semaines au-delà desquelles des changements sont possibles. Une révision complète est possible après 6 mois. Enfin, la planification sommaire de la capacité vise à convertir le plan directeur de production en termes de capacité en vue de s assurer de la faisabilité du plan en ne tenant compte que des ressources principales.

4 3.1 Activités de planification 76 Slide 115 Planification à court terme Organisation quotidienne détaillée Désagrégation du plan industriel Ordonnancement Planification et contrôle des activités, achats, inputs/outputs. Long terme Prévisions conjoncturelles Planification stratégique Planification financière Slide 116 Moyen terme Planification gamme produits marché Planification des ressources (capacité) Prévision par article Plan agrégé Plan directeur de production Planification sommaire de la capacité

5 3.2 Politique de production 77 Moyen terme Prévision par article Plan agrégé Slide 117 Court terme Plan directeur de production Planification sommaire de la capacité Ordonnancement de l assemblage final Planification des besoins en composants Planification des besoins en capacité Contrôle de l activité de production Planification et contrôle des achats 3.2 Politique de production Slide 118 Deux choix possibles : sur stock sur commande Choix dépend de la nature des produits, des conjonctures économique, commerciale et financière.

6 3.3 Plan agrégé 78 Fabrication pour le stock Slide 119 Prévisions de vente quantités, fréquences de fabrication grandes séries pour diminuer le coût stock immobilisation de capitaux Application : délais de production > délai commercial. Stocks : produits finis : standards ou saisonniers produits semi-finis : pour produits diversifiés à constituants standards Fabrication sur commande Mise en fabrication après l enregistrement de la commande (mais stock de matières premières ou constituants) Slide 120 Application : produit personnalisés choix de couleur, qualité,...(ligne de production unique, produits diversifiés) catalogue très étendu produit unique longs délais commerciaux peu d immobilisation de capital

7 3.3 Plan agrégé Plan agrégé Objectifs Slide 121 Planification stratégique : ligne de produits politique de production et capacité type de processus Cas idéal : demande certaine et constante taux de production constant. En réalité : demande aléatoire et variable. Comment adapter la capacité de production à moyen terme pour faire face aux fluctuations de la demande? Planification agrégée Objectifs : minimiser les coûts, satisfaire la demande. Slide 122 Variables de décision : Taux de production output / unité de temps Niveau de main d oeuvre nombre d ouvriers requis pour atteindre un niveau de production déterminé Stock disponible surplus résultant d une production excédant la demande pendant une période donnée Arriéré de commandes déficit en unités résultant d une demande supérieure à la production pendant une période donnée

8 3.3 Plan agrégé 80 Principes Slide Agrégation des produits par famille Famille = ensemble de produits utilisant les mêmes composants et équipements Regroupement unité d output agrégée (heures machines, kg d acier,...) diminution de l incertitude sur les demandes 2. Estimation des demandes agrégées (12-24 mois) Prévisions mensuelles pour tous les produits sur la période considérée, exprimées en unités agrégées. Slide Etablissement du plan agrégé Comparaison de plans alternatifs, recherche du meilleur compromis 4. Implantation du plan Désagrégation du plan Plan détaillé produit par produit 5. Mise à jour du plan Plan à moyen terme réalisation effective du début du plan révision périodique (horizon glissant) 6. Lissage de la production En général, maintien d un niveau de production constant (coût de changement)

9 3.3 Plan agrégé 81 Stratégies de planification Slide 125 Quelles sont les actions possibles pour ajuster la production à la demande? 1. Taille de l effectif Engager ou licencier du personnel pour adapter exactement la production à la demande (chase strategy). 2. Niveau d activité du personnel en place Heures supplémentaires ou sous-activité, déplacement de travailleurs, chômage technique. 3. Recours à la sous-traitance 4. Niveau des stocks Absorber les variations de demande par une politique de srocks, accepter les pénuries. Dans tous les cas, demande variable coûts supplémentaires Coûts rencontrés Slide 126 Coûts de production : coûts fixes et variables induits par la production d un type de produits dans une période de temps donnée. Coûts des matériaux, coûts de la main d oeuvre, coûts des heures supplémentaires. Coûts associés aux changements du niveau de production : coûts liés à l engagement, au licenciement ou à la formation de personnel. Coûts de stockage : coûts liés au capital bloqué en stock, coûts de stockage, d assurances, taxes, obsolescence. Coûts de l arriéré de commandes : difficile à mesurer. Inclus la perte de ventes due aux commandes annulées et la diminution de l image de marque,

10 3.3 Plan agrégé 82 Un exemple Slide 127 January February March April May June Totals Demand Forecast Number of Working Days Costs Materials 100 Inventory holding cost 1.5 Marginal cost of stockout 5 Marginal cost of subcontracting 20 Slide 128 Hiring and training cost 200 Layoff cost 250 Labor hours required 5 Straight-line cost (first eight hours each day) 4 Overtime cost (time and a half) 6 Beginning inventory : 400 Current workforce : 50 Safety stock : 0.25 * demand

11 3.3 Plan agrégé 83 Demandes nettes Slide 129 January February March April May June Beginning Inventory Demand Forecast 1,800 1,500 1, ,100 1,600 Safety Stock Production Requirement 1,850 1,425 1, ,150 1,725 Ending Inventory Plan 1 : production exacte Slide 130 January February March April May June Total Production Requirement 1,850 1,425 1, ,150 1,725 Production Hours Required 9,250 7,125 5,000 4,250 5,750 8,625 Working Days per Month Hours per Month per Worker Workers Required New Workers Hired Hiring Cost ,600 4,200 6,400 Workers Laid Off Layoff Cost 0 1,500 4,250 1, ,000 Straight Time Cost 37,000 28,500 20,000 17,000 23,000 34, ,000 Total Cost 173,400

12 3.3 Plan agrégé 84 Plan 2 : production constante Slide 131 January February March April May June Total Beginning Inventory Working Days per Month Production Hours Available Actual Production Demand Forecast Ending Inventory Shortage Cost 0 1, ,540 Safety Stock Units Excess Inventory Cost Straight Time Cost 28,160 24,320 26,880 26,880 28,160 25, ,000 Total Cost 162,488 Plan 3 : faible main d oeuvre (25), sous-traitance Slide 132 January February March April May June Total Production Requirement 1,850 1,425 1, ,150 1,725 Working Day per Month Production Hours Available 4,400 3,800 4,200 4,200 4,400 4,000 Actual Production Units Subcontracted Subcontracting Cost) 19,400 13,300 3, ,400 18,500 60,000 Straight Time Cost 17,600 15,200 16,800 16,800 17,600 16, ,000 Total Cost 160,000

13 3.3 Plan agrégé 85 Plan 4 : main d oeuvre constante, heures supplémentaires Slide 133 January February March April May June Total Beginning Inventory Working Days per Month Production Hours Available 6,688 5,776 6,384 6,384 6,688 6,080 Regular Shift Production 1,338 1,155 1,277 1,277 1,338 1,216 Demand Forecast 1,800 1,500 1, ,100 1, Units Available before Overtime Units Overtime Overtime Cost 1,860 10, ,210 Safety Stock Units Excessive Inventory Cost ,277 Straight Time Cost 26,752 23,104 25,536 25,536 26,752 24, ,000 Total Cost 165,487 Comparaison des plans Slide 134 Cost Plan 1 Plan 2 Plan 3 Plan 4 Hiring 6, Layoff 7, Excess inventory ,277 Shortage 0 1, Subconstract ,000 0 Overtime ,210 Straight time 160, , , , , , , ,487

14 3.3 Plan agrégé 86 Modélisation : représentation graphique Slide Demandes agrégées par période (prévisions) : D t, t = 1, 2,..., T 2. Stock de sécurité + stock de fabrication stock minimum M t, t = 1, 2,..., T 3. Courbe des besoins cumulés : CR t = t D i + M t i=1 Stock actuel : I 0 4. Plan réalisable : décisions P t, t = 1, 2,..., T. I t = I O + Contrainte : I t M t t P i i=1 t i=1 D i Courbe des besoins cumulés 8000 M 6 CR Slide M 2 D 2 M 1 D 1 M 4 D 4 M 3 D 3 D 6 M 5 D

15 3.3 Plan agrégé 87 Plan P P 5 Slide P 3 P P P 1 I 0 0 v Plan P P 5 Slide P 3 P P P 1 I

16 3.3 Plan agrégé 88 Plan P P 5 Slide P 3 P P P 1 I Plan P P 5 Slide P 3 P P P 1 I

17 3.3 Plan agrégé 89 Modélisation : programmation linéaire Slide 141 Constantes c H c F c J c B c R c O c S n t P h I 0 W 0 D t M t coût d engagement d un ouvrier coût de licenciement d un ouvrier coût de stockage par unité et par période coût de pénurie par unité et par période coût d une heure régulière coût d une heure supplémentaire coût de sous-traitance d une unité de production nombre de jours de production pour la période t taux de production heures de travail par jour stock initial main d oeuvre initiale prévision de demande à la période t stock minimum à la période t Slide 142 Variables Objectif H t F t I t J t B t P t R t O t S t W t nombre d ouvriers engagés à la période t nombre d ouvriers licenciés à la période t stock à la période t stock au-delà du stock de sécurité à la période t pénurie à la période t production à la période t nombre d heures régulières à la période t nombre d heures supplémentaires à la période t nombre d unités sous-traitées à la période t main d oeuvre à la période t T min (c H H t + c F F t + c J J t + c B B t + c R R t + c O O t + c S S t ) t=1

18 3.3 Plan agrégé 90 Containtes conservation de la main d oeuvre Slide 143 W t = W t 1 + H t F t production P t = (R t + O t )P heures de travail régulières R t = h n t W t conservation des unités produites t = 1,... T t = 1,... T t = 1,... T I t = I t 1 + P t + S t D t t = 1,... T excès de stock J t I t M t t = 1,... T Slide 144 pénurie B t + I t 0 t = 1,... T toute la demande doit être satisfaite en période T B T = 0 non-négativite, variables entières W t, H t, F t, P t, R t, O t, J t, B t, S t 0 t = 1,... T W t, H t, F t, P t, S t entiers t = 1,... T

19 3.3 Plan agrégé 91 Comparaison des plans Slide 145 Cost Plan 1 Plan 2 Plan 3 Plan 4 Optimal Hiring 6, Layoff 7, ,750 Excess inventory , Shortage 0 1, Subconstract , Overtime , Straight time 160, , , , , , , , , ,270

20 3.3 Plan agrégé 92 param nperiods integer >= 0; set Periods = 1..nPeriods; param hiring_cost >= 0; param firing_cost >= 0; param inventory_cost >= 0; param backlog_cost >= 0; param reg_hour_cost >= 0; param over_hour_cost >= 0; param sub_cost >= 0; param working_days {Periods}; param productivity >= 0; param hours_per_day >= 0; param init_inventory; param init_workforce; Modèle AMPL (aggplan.mod) : param demand {Periods}; param safety_stock {p in Periods} := 0.25 * demand[p]; var hire {Periods} integer >= 0; var fire {Periods} integer >= 0; var inventory {0..nPeriods}; var excess_inventory {Periods} >= 0; var backlog {Periods} >= 0; var production {Periods} integer >= 0; var reg_hours {Periods} >= 0; var over_hours {Periods} >= 0; var sub {Periods} integer >= 0; var workforce {0..nPeriods} integer >= 0; minimize total_cost: sum {t in Periods} (hiring_cost * hire[t] + firing_cost * fire[t] + inventory_cost * excess_inventory[t] + backlog_cost * backlog[t] + reg_hour_cost * reg_hours[t] + over_hour_cost * over_hours[t] + sub_cost * sub[t]); subject to workforce_conservation {t in Periods}: workforce[t] = workforce[t-1] + hire[t] - fire[t]; subject to def_production {t in Periods}: production[t] = productivity * (reg_hours[t] + over_hours[t]); subject to working_hours {t in Periods}: reg_hours[t] = hours_per_day * working_days[t] * workforce[t]; subject to unit_conservation {t in Periods}: inventory[t] = inventory[t-1] + production[t] + sub[t] - demand[t]; subject to def_safety_stock {t in Periods}: excess_inventory[t] >= inventory[t] - safety_stock[t];

21 3.4 Plan directeur de production (MPS) 93 subject to def_backlog {t in Periods}: backlog[t] + inventory[t] >= 0; subject to no_final_shortage: backlog[nperiods] = 0; subject to initial_workforce: workforce[0] = init_workforce; subject to initial_inventory: inventory[0] = init_inventory; param nperiods := 6; param hiring_cost := 200; param firing_cost := 250; param inventory_cost := 1.5; param backlog_cost := 5; param reg_hour_cost := 4; param over_hour_cost := 6; param sub_cost := 20; param working_days := ; param productivity := 0.2; param hours_per_day := 8; param init_inventory := 400; param init_workforce := 50; param demand := ; Données (aggplan.dat) :

22 3.4 Plan directeur de production (MPS) Plan directeur de production (MPS) Plan agrégé : familles de produits, intervalles de temps longs MPS (Master Production Schedule) : produits individuels, intervalles de temps plus court Slide 146 Lien entre le plan agrégé et ce qui est réellement produit. Désagrégation du plan industriel en plan de production hebdomadaire Désagrégation en temps et produits Objectifs : Satisfaire la demande Minimiser le nombre de changements OU Garder le même rythme de production (Objectifs opposés) Slide 147 Exemple : Plan de production agrégé pour une famille de produits X composée des produits A,B,C. Stock initial : 500. Plan agrégé Mois Prévision Plan de production Stock Stock de départ Produit Stock A 250 B 150 C 100 Famille X 500

23 3.4 Plan directeur de production (MPS) 95 Le plan directeur de production ci-dessous est obtenu en considérant les contraintes suivantes : Le taux de production est constant pour chaque produit. La production s effectue par lots de taille 18. Vu que le taux de production doit être constant pour chaque produit, et que les quantités totales à produire pour A, B et C sont 755, 439 et 280 pour un total de 1474, idéalement la production devrait être de 755/1474 = 51.2 % de produit A, 439/1474 = 29.8 % de produit B et 280/1474 = 19 % de produit C. Pour respecter le plan agrégé, 720 unités doivent être produites par mois, soit 10 lots de 18 unités par semaine. Répartissant ces 10 lots suivant les proportions ci-dessus, et arrondissant à l entier le plus proche, nous obtenons une production de respectivement 5, 3 et 2 lots de 18 unités par semaine pour les produits A, B et C. Plan directeur de production (rythme de production constant) Slide 148 Produit Semaine A DR (755) MPS Stock B DR (439) MPS Stock C DR (280) MPS Stock DR : Demande révisée

QUESTION 1 QUESTION 2 QUESTION 3 QUESTION 4. Que signifie "shortage"? Que signifie "handling"? Que signifie "raw material" Que signifie "tool"?

QUESTION 1 QUESTION 2 QUESTION 3 QUESTION 4. Que signifie shortage? Que signifie handling? Que signifie raw material Que signifie tool? 1 1 1 1 QUESTION 1 QUESTION 2 QUESTION 3 QUESTION 4 Que signifie "shortage"? Que signifie "handling"? Que signifie "raw material" Que signifie "tool"? 2 2 2 2 QUESTION 5 QUESTION 6 QUESTION 7 QUESTION

Plus en détail

GPO. Gestion de la production et des opérations LECGE1223

GPO. Gestion de la production et des opérations LECGE1223 GPO Gestion de la production et des opérations LECGE1223 Gestion de la production et des opérations Chapitre 1 : Système de production introduction 1. Introduction a Il y a différentes fonctions au sein

Plus en détail

Operations management & Supply chain management

Operations management & Supply chain management Operations management & Supply chain management Table des matières 1. POM & SCM... 3 1. Exemple d un système de production: MAKE COFFEE... 4 2. Exemple de Supply Chain : FLEXA... 4 3. The Lunch Case :

Plus en détail

Ce book est destiné à vous présenter quelques unes de nos applications installées. N hésitez pas à nous contacter pour toute question complémentaire.

Ce book est destiné à vous présenter quelques unes de nos applications installées. N hésitez pas à nous contacter pour toute question complémentaire. Book 2012 AppliDev est spécialisé dans le développement d applications informatiques «sur mesure». Notre métier est de créer des interfaces complètes ou complémentaires à votre système d informations

Plus en détail

JDA SOFTWARE OPTIMISATION DES STOCKS. Pour vos appels d offre. 2 e ÉDITION. SupplyChainMagazine.fr 19, rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort

JDA SOFTWARE OPTIMISATION DES STOCKS. Pour vos appels d offre. 2 e ÉDITION. SupplyChainMagazine.fr 19, rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort Mars 2009 Pour vos appels d offre OPTIMISATION DES STOCKS 2 e ÉDITION JDA SOFTWARE SupplyChainMagazine.fr 19, rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort QUESTIONNAIRE EDITEURS DE LOGICIELS D OPTIMISATION

Plus en détail

Leçon 3. Les principaux outils de gestion des stocks

Leçon 3. Les principaux outils de gestion des stocks CANEGE Leçon 3 Les principaux outils de gestion des stocks Objectif : A l'issue de la leçon l'étudiant doit être capable de : s initier à la pratique des outils fondamentaux de gestion des stocks : de

Plus en détail

Comment Utiliser son ERP pour Soutenir le Déploiement du Lean?

Comment Utiliser son ERP pour Soutenir le Déploiement du Lean? Comment Utiliser son ERP pour Soutenir le Déploiement du Lean? Philippe COURTY, CFPIM Dirigeant de CJP-Conseils www.cjp-conseils.com 1 Comment Utiliser son ERP pour Soutenir le Déploiement du Lean? Les

Plus en détail

Introduction. Utilisation d un ensemble de relations mathématiques pour refléter le plus adéquatement possible une situation réelle

Introduction. Utilisation d un ensemble de relations mathématiques pour refléter le plus adéquatement possible une situation réelle 1. Introduction Introduction Modélisation Utilisation d un ensemble de relations mathématiques pour refléter le plus adéquatement possible une situation réelle Compromis entre l adéquation avec la réalité

Plus en détail

Présentation. Pour. Gilles ALAIS, Country Manager Barloworld Supply Chain Software France 20 Rue des Petits Hôtels, 75010 Paris

Présentation. Pour. Gilles ALAIS, Country Manager Barloworld Supply Chain Software France 20 Rue des Petits Hôtels, 75010 Paris Présentation Pour Gilles ALAIS, Country Manager Barloworld Supply Chain Software France 20 Rue des Petits Hôtels, 75010 Paris Email: galais@barloworldscs.com Tel : + 33 1 73 03 04 10 / + 33 6 08 01 52

Plus en détail

Séance 4. Gestion de la capacité. Gestion des opérations et de la logistique 4-530-03

Séance 4. Gestion de la capacité. Gestion des opérations et de la logistique 4-530-03 Gestion des opérations et de la logistique Séance 4 4-530-03 Gestion de la capacité Points importants présentés au dernier cours Les principaux types d aménagement Étude du travail et l amélioration des

Plus en détail

DEMAND MANAGEMENT inc

DEMAND MANAGEMENT inc Mars 2009 Pour vos appels d offre OPTIMISATION DES STOCKS 2 e ÉDITION DEMAND MANAGEMENT inc SupplyChainMagazine.fr 19, rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort QUESTIONNAIRE EDITEURS DE LOGICIELS D OPTIMISATION

Plus en détail

Gestion des stocks et des approvisionnements

Gestion des stocks et des approvisionnements Les stocks représentent dans le bilan des entreprises de 20 à 80% du total de l actifs. Engendrent un important besoin de financement. Les stocks remplissent d importantes fonctions. Bien gérer les stocks

Plus en détail

Samuel Bassetto 04/2010

Samuel Bassetto 04/2010 Industrialisation Lean manufacturing 4.2 Réalisé avec V. FIGENWALD - SIEMENS Samuel Bassetto 04/2010 Plan de la partie 2 : Vers une production Lean 1. Valeur Ajoutée et Gaspillages Muda walk 2. Temps de

Plus en détail

Meilleures pratiques en gestion des achats et inventaires

Meilleures pratiques en gestion des achats et inventaires Meilleures pratiques en gestion des achats et inventaires Pierre Bérubé 87 rue Prince, suite 410 Montréal (QC) H3C 2M7 T I 514.399.9999 F I 514.399.1156 www.gestisoft.com 12 juin 2014 La théorie Objectif

Plus en détail

Norme internationale d information financière 2 Paiement fondé sur des actions

Norme internationale d information financière 2 Paiement fondé sur des actions Norme internationale d information financière 2 Paiement fondé sur des actions Norme internationale d information financière 2 Paiement fondé sur des actions OBJECTIF 1 L objectif de la présente Norme

Plus en détail

Cet exercice a pour but d étudier la couverture du besoin de financement à l'aide de ressources financières à court terme et à moyen long terme.

Cet exercice a pour but d étudier la couverture du besoin de financement à l'aide de ressources financières à court terme et à moyen long terme. Exercice 3 du quiz du cours Gestion financière à court terme (0-013 T1) : «Plan de trésorerie et couverture du besoin de financement à court terme» (9 points + bonus) Cet exercice a pour but d étudier

Plus en détail

LA GESTION DES STOCKS POUR UN FABRICANT AUX GRANDES CHAÎNES

LA GESTION DES STOCKS POUR UN FABRICANT AUX GRANDES CHAÎNES LA GESTION DES STOCKS POUR UN FABRICANT AUX GRANDES CHAÎNES Direction du développement des entreprises Cet outil de gestion est une initiative conjointe de la Direction du commerce, des services et de

Plus en détail

Optimisation et Processus métier

Optimisation et Processus métier Optimisation et Processus métier découvrez avec ILOG la solution d'optimisation leader du marché Didier Vidal vidaldid@fr.ibm.com Petit problème d optimisation 1 2000 1 Coûts de transport: 10 Euros par

Plus en détail

L équilibre macroéconomique keynésien : le modèle IS/LM

L équilibre macroéconomique keynésien : le modèle IS/LM L équilibre macroéconomique keynésien : le modèle IS/LM Lionel Artige Introduction à la Macroéconomie HEC Université de Liège Modèle IS/LM Le modèle IS/LM, conçu par John Hicks en 1937, est généralement

Plus en détail

Gestion des achats et des stocks

Gestion des achats et des stocks Gestion des achats et des stocks Approche différenciée et bonne communication comme base d optimalisation Dans ce white paper, Belfius Banque et X-STRA s'adressent aux CEO, aux CFO, aux trésoriers, aux

Plus en détail

ITIL V3. Objectifs et principes-clés de la conception des services

ITIL V3. Objectifs et principes-clés de la conception des services ITIL V3 Objectifs et principes-clés de la conception des services Création : janvier 2008 Mise à jour : juillet 2011 A propos A propos du document Ce document de référence sur le référentiel ITIL V3 a

Plus en détail

Les systèmes de gestion des actifs immobiliers par Gilles Marchand, Ministère de l'éducation du Québec & Dino Gerbasi, GES Technologies

Les systèmes de gestion des actifs immobiliers par Gilles Marchand, Ministère de l'éducation du Québec & Dino Gerbasi, GES Technologies Les systèmes de gestion des actifs immobiliers par Gilles Marchand, Ministère de l'éducation du Québec & Dino Gerbasi, GES Technologies 3 Novembre, 2004 Montréal Plan de la présentation Projet SIAD (français)

Plus en détail

Modèle classique Extensions Modèle multi-branches. Théorie de la ruine. Esterina Masiello (ISFA)

Modèle classique Extensions Modèle multi-branches. Théorie de la ruine. Esterina Masiello (ISFA) Esterina Masiello Institut de Science Financière et d Assurances Université Lyon 1 Premières Journées Actuarielles de Strasbourg 6-7 octobre 2010 En résumé... Modèle classique de la théorie de la ruine

Plus en détail

FUTURMASTER FUTURMASTER

FUTURMASTER FUTURMASTER Mars 2010 Pour vos appels d offre APS Logiciels de planification 2 e ÉDITION FUTURMASTER FUTURMASTER SupplyChainMagazine.fr 19, rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort 1. NOM de l'éditeur FUTURMASTER

Plus en détail

Connaissance de l Entreprise

Connaissance de l Entreprise Connaissance de l Entreprise Produire Université Lyon I -2011-2012 -Master Physique M2 ERGE3 et DIMN - Master GEP : M1 GPA - M2P DEI - M2P E3I - M2P GE- M2P GP - M2P GPA - M2P GSA - Licence Pro Auto Info

Plus en détail

Baccalauréat ES/L Amérique du Sud 21 novembre 2013

Baccalauréat ES/L Amérique du Sud 21 novembre 2013 Baccalauréat ES/L Amérique du Sud 21 novembre 2013 A. P. M. E. P. EXERCICE 1 Commun à tous les candidats 5 points Une entreprise informatique produit et vend des clés USB. La vente de ces clés est réalisée

Plus en détail

Négociation assurance-chômage

Négociation assurance-chômage Négociation assurance-chômage Proposition de document-cadre pour l accord national interprofessionnel relatif à l indemnisation du chômage 1 Eléments synthétiques de diagnostic Créé et géré par les partenaires

Plus en détail

Management de la chaîne logistique. Professeur Mohamed Reghioui

Management de la chaîne logistique. Professeur Mohamed Reghioui Management de la chaîne logistique Professeur Mohamed Reghioui M.Reghioui - 2012 1 Informations générales sur le module Intervenants: Mohamed Reghioui(m.reghioui@gmail.com) Informations générales Répartition

Plus en détail

Une étude de différentes analyses réalisées par le BIT

Une étude de différentes analyses réalisées par le BIT Association internationale de la sécurité sociale Quinzième Conférence internationale des actuaires et statisticiens de la sécurité sociale Helsinki, Finlande, 23-25 mai 2007 Comparaison des hypothèses

Plus en détail

Banque nationale suisse

Banque nationale suisse IFFP Institut fédéral des hautes études en formation professionnelle Combinaison des politiques budgétaires et monétaires 22.01.2010, Lausanne 8h45 12h 12h45 16h David Maradan, chargé de cours UNIGE et

Plus en détail

MAITRISE DE LA CHAINE LOGISTIQUE GLOBALE (SUPPLY CHAIN MANAGEMENT) Dimensionnement et pilotage des flux de produits

MAITRISE DE LA CHAINE LOGISTIQUE GLOBALE (SUPPLY CHAIN MANAGEMENT) Dimensionnement et pilotage des flux de produits MAITRISE DE LA CHAINE LOGISTIQUE GLOBALE (SUPPLY CHAIN MANAGEMENT) Dimensionnement et pilotage des flux de produits Préambule La performance flux, quel que soit le vocable sous lequel on la désigne ( Juste

Plus en détail

Algorithme de recherche locale pour la résolution d un problème réel de tournées d inventaires

Algorithme de recherche locale pour la résolution d un problème réel de tournées d inventaires Algorithme de recherche locale pour la résolution d un problème réel de tournées d inventaires Thierry Benoist Frédéric Gardi Antoine Jeanjean Bouygues e-lab, Paris { tbenoist, fgardi, ajeanjean }@bouygues.com

Plus en détail

Gestion de production

Gestion de production Maurice Pillet Chantal Martin-Bonnefous Pascal Bonnefous Alain Courtois Les fondamentaux et les bonnes pratiques Cinquième édition, 1989, 1994, 1995, 2003, 2011 ISBN : 978-2-212-54977-5 Sommaire Remerciements...

Plus en détail

Schéma du plan d affaires

Schéma du plan d affaires Plan d affaires Schéma du plan d affaires SOMMAIRE EXÉCUTIF DESCRIPTION DU PROJET OBJECTIFS FORME JURIDIQUE ÉQUIPE DIRIGEANTE MARKETING PRODUCTION SOUTIEN ADMINISTRATIF ANALYSE MARCHÉ ANALYSE MARKETING

Plus en détail

Système ASC unitaire triphasé. PowerScale 10 50 kva Maximisez votre disponibilité avec PowerScale

Système ASC unitaire triphasé. PowerScale 10 50 kva Maximisez votre disponibilité avec PowerScale Système ASC unitaire triphasé 10 50 kva Maximisez votre disponibilité avec Protection de première qualité est un système ASC triphasé de taille moyenne qui offre une protection électrique remarquable pour

Plus en détail

Systèmes Autonomes Photovoltaïques : Couplage DC ou AC?

Systèmes Autonomes Photovoltaïques : Couplage DC ou AC? Systèmes Autonomes Photovoltaïques : Couplage DC ou AC? Clément Brossard, Clément Joulain, le 10/07/2014 Sommaire 1. Introduction... 2 2. Couplage DC... 2 a) Présentation... 2 b) Fonctionnement et régulation...

Plus en détail

Sujets de stage. Sciences de la Fabrication et Logistique. Génie Industriel. Optimisation. Recherche opérationnelle. Simulation

Sujets de stage. Sciences de la Fabrication et Logistique. Génie Industriel. Optimisation. Recherche opérationnelle. Simulation 2011 2012 Sujets de stage Génie Industriel Optimisation Recherche opérationnelle Simulation Sciences de la Fabrication et Logistique Table des matières Problème de planification de production avec des

Plus en détail

Quelles sont les principales formules utiles pour l étude de cas de vente?

Quelles sont les principales formules utiles pour l étude de cas de vente? Quelles sont les principales formules utiles pour l étude de cas de vente? Approvisionnement et gestion des stocks : des quantités vendues dans un Du stock initial, final et des livraisons, des commandes

Plus en détail

Sujet 6: MRP/ERP v. optimisation: modélisation et algorithmes

Sujet 6: MRP/ERP v. optimisation: modélisation et algorithmes Sujet 6: MRP/ERP v. optimisation: modélisation et algorithmes MSE3312: Planification de production et gestion des opérations Andrew J. Miller Dernière mise au jour: December 6, 2010 Dans ce sujet... 1

Plus en détail

CONTRAT D ASSURANCE VIE ASSURANCE

CONTRAT D ASSURANCE VIE ASSURANCE Ligne Beta Ligne Alpha CONTRAT D ASSURANCE VIE LOI ASSURANCE MADELIN VIE Version Arborescence Retraite Essentielle Madelin 1 unité 20 X X Notice Logotype La retraite est un sujet d actualité pour bon nombre

Plus en détail

Norme comptable internationale 21 Effets des variations des cours des monnaies étrangères

Norme comptable internationale 21 Effets des variations des cours des monnaies étrangères Norme comptable internationale 21 Effets des variations des cours des monnaies étrangères Objectif 1 Une entité peut exercer des activités à l international de deux manières. Elle peut conclure des transactions

Plus en détail

Mercredi 24 Juin 2015

Mercredi 24 Juin 2015 BACCALAURÉAT GÉNÉRAL Session 2015 MATHÉMATIQUES Série ES ENSEIGNEMENT OBLIGATOIRE Durée de l épreuve : 3 heures coefficient : 5 MATHÉMATIQUES Série L ENSEIGNEMENT DE SPÉCIALITÉ Durée de l épreuve : 3 heures

Plus en détail

Compétence dans la gestion de la chaîne logistique

Compétence dans la gestion de la chaîne logistique ORSOFT GmbH développe, commercialise et met en application des extensions fonctionnelles pour les systèmes «ERP». Nous vous garantissons les meilleurs extensions (add-ons) pour les systèmes SAP ERP et

Plus en détail

Meggitt Sensing Systems. This document and the information in it is proprietary and is the property of Meggitt Sensing Systems. It may not be copied

Meggitt Sensing Systems. This document and the information in it is proprietary and is the property of Meggitt Sensing Systems. It may not be copied Meggitt Sensing Systems. This document and the information in it is proprietary and is the property of Meggitt Sensing Systems. It may not be copied or disclosed to a third party or used for any purpose

Plus en détail

Elaboration et Suivi des Budgets

Elaboration et Suivi des Budgets Elaboration et Suivi des Budgets 1 1- La Notion Du contrôle de Gestion 2- La Place du Contrôle de Gestion dans le système organisationnel 3- La Notion des Centres de responsabilité 4- La procédure budgétaire

Plus en détail

LA METHODE DES COÛTS COMPLETS. Les coûts successifs dans une activité industrielle. Cas de synthèse sur la méthode des coûts complets.

LA METHODE DES COÛTS COMPLETS. Les coûts successifs dans une activité industrielle. Cas de synthèse sur la méthode des coûts complets. LA METHODE DES COÛTS COMPLETS Objectif(s) : o Pré requis : o Modalités : o Les coûts successifs dans une activité industrielle. Les principes de la comptabilité de gestion. Cas de synthèse sur la méthode

Plus en détail

Etat de l'art de la GPA

Etat de l'art de la GPA Etat de l'art de la GPA Descriptif article La Gestion Partagée des Approvisionnements est une pratique courante. Comment le faire efficacement et avec quelles solutions? Le Mardi 13 Février 2007 de 14h00

Plus en détail

GESTION DE TRÉSORERIE: GUIDE D AUTO-APPRENTISSAGE Cours de base. Introduction à la gestion de trésorerie

GESTION DE TRÉSORERIE: GUIDE D AUTO-APPRENTISSAGE Cours de base. Introduction à la gestion de trésorerie GESTION DE TRÉSORERIE: GUIDE D AUTO-APPRENTISSAGE Cours de base Leçon 1: Introduction à la gestion de trésorerie Objectifs d apprentissage À la fin de cette leçon, vous devriez: être capable de comprendre

Plus en détail

Chapitre 6. Le calcul du PIB, de l inflation et de la croissance économique. Objectifs d apprentissage. Objectifs d apprentissage (suite)

Chapitre 6. Le calcul du PIB, de l inflation et de la croissance économique. Objectifs d apprentissage. Objectifs d apprentissage (suite) Chapitre 6 Le calcul du PIB, de l inflation et de la croissance économique 1 Objectifs d apprentissage Faire la distinction entre le stock de capital et de la richesse et le flux de production, de revenu,

Plus en détail

Norme comptable internationale 33 Résultat par action

Norme comptable internationale 33 Résultat par action Norme comptable internationale 33 Résultat par action Objectif 1 L objectif de la présente norme est de prescrire les principes de détermination et de présentation du résultat par action de manière à améliorer

Plus en détail

PROGRAMMES D ENTRETIEN

PROGRAMMES D ENTRETIEN Page 1 sur 10 1 OBJET La présente fiche a pour objet de réunir les directives nécessaires à l élaboration du programme d entretien d un aéronef des catégories de ceux utilisés dans le vol à voile (remorqueurs,

Plus en détail

SOMMAIRE OPÉRATIONS COURANTES OPÉRATIONS D INVENTAIRE

SOMMAIRE OPÉRATIONS COURANTES OPÉRATIONS D INVENTAIRE SOMMAIRE OPÉRATIONS COURANTES OPÉRATIONS D INVENTAIRE 1 Factures de doit p. 9 Processus 1 2 Réductions sur factures de doit p. 11 Processus 1 3 Frais accessoires sur factures p. 13 Processus 1 4 Comptabilisation

Plus en détail

ANALYSE GLOBALE DES PROGRAMMES DE LA SHQ. SQEP 18 novembre 2011

ANALYSE GLOBALE DES PROGRAMMES DE LA SHQ. SQEP 18 novembre 2011 ANALYSE GLOBALE DES PROGRAMMES DE LA SHQ SQEP 18 novembre 2011 Contexte Problématiques Objectifs Cadre conceptuel Étude comparative des programmes - Modèle matriciel de comparaison (indice ICP) - Grille

Plus en détail

SUR LES RETRAITES PAR REPARTITION DU SECTEUR PRIVE ET LES FONDS DE PENSION

SUR LES RETRAITES PAR REPARTITION DU SECTEUR PRIVE ET LES FONDS DE PENSION DOSSIER RETRAITES: MAI 2003 SUR LES RETRAITES PAR REPARTITION DU SECTEUR PRIVE ET LES FONDS DE PENSION 1. LE SYSTEME DE RETRAITES PAR REPARTITION 1.1. INTRODUCTION Les régimes de retraites des travailleurs

Plus en détail

Comment évaluer une banque?

Comment évaluer une banque? Comment évaluer une banque? L évaluation d une banque est basée sur les mêmes principes généraux que n importe quelle autre entreprise : une banque vaut les flux qu elle est susceptible de rapporter dans

Plus en détail

par Michel VIGNEUL Conseiller actuaire Manager de projets COOPAMI Bruxelles 27 novembre 2012

par Michel VIGNEUL Conseiller actuaire Manager de projets COOPAMI Bruxelles 27 novembre 2012 www.inami.be www.coopami.org Financement et maîtrise des dépenses de remboursement des soins de santé par l assurance maladie obligatoire par Michel VIGNEUL Conseiller actuaire Manager de projets COOPAMI

Plus en détail

AFRITAC de l OUEST ----------------

AFRITAC de l OUEST ---------------- AFRITAC de l OUEST ---------------- Séminaire régional sur la planification et la couverture des besoins de trésorerie sur le marché des titres publics. Lomé, du 7 au 11 février 2011 Communication sur

Plus en détail

OPTIMISATION DE LA MAINTENANCE DES EQUIPEMENTS DE MANUTENTION DU TERMINAL A CONTENEURS DE BEJAIA (BMT)

OPTIMISATION DE LA MAINTENANCE DES EQUIPEMENTS DE MANUTENTION DU TERMINAL A CONTENEURS DE BEJAIA (BMT) OPTIMISATION DE LA MAINTENANCE DES EQUIPEMENTS DE MANUTENTION DU TERMINAL A CONTENEURS DE BEJAIA (BMT) LAGGOUNE Radouane 1 et HADDAD Cherifa 2 1,2: Dépt. de G. Mécanique, université de Bejaia, Targa-Ouzemour

Plus en détail

Le guide de votre voyage d intégration. Talend 2012 2

Le guide de votre voyage d intégration. Talend 2012 2 Services Pro 9 Octobre 2012 Vincent Pineau VP Customer Services Le guide de votre voyage d intégration 2012 2 Services Notre mission : la réussite de votre projet Formation Accélérer l adoption de la solution

Plus en détail

Soit la fonction affine qui, pour représentant le nombre de mois écoulés, renvoie la somme économisée.

Soit la fonction affine qui, pour représentant le nombre de mois écoulés, renvoie la somme économisée. ANALYSE 5 points Exercice 1 : Léonie souhaite acheter un lecteur MP3. Le prix affiché (49 ) dépasse largement la somme dont elle dispose. Elle décide donc d économiser régulièrement. Elle a relevé qu elle

Plus en détail

L apport des logiciels d optimisation des stocks multi-échelons

L apport des logiciels d optimisation des stocks multi-échelons omment passer à la vitesse supérieure dans le calcul des stocks de sécurité et aller plus loin que les ERP et APS traditionnels? est ce que nous explique Tanguy aillet de J&M Management onsulting en nous

Plus en détail

BARLOWORLD SUPPLY CHAIN SOFTWARE

BARLOWORLD SUPPLY CHAIN SOFTWARE Pour vos appels d offre Mars 2013 APS et S&OP Logiciels de planification 3 e ÉDITION BARLOWORLD SUPPLY CHAIN SOFTWARE Optimiza Oriana SupplyChainMagazine.fr 19, rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort

Plus en détail

IMAFS. Optimisation des stocks IMAFS. Pour vos appels d offre. 3 e ÉDITION. SupplyChainMagazine.fr 19, rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort

IMAFS. Optimisation des stocks IMAFS. Pour vos appels d offre. 3 e ÉDITION. SupplyChainMagazine.fr 19, rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort Pour vos appels d offre Avril 2011 ptimisation des stocks 3 e ÉDITI IMAFS IMAFS SupplyChainMagazine.fr 19, rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort 1. M de l'éditeur IMAFS inc 2. Appartenance à un groupe

Plus en détail

Baccalauréat ES Pondichéry 7 avril 2014 Corrigé

Baccalauréat ES Pondichéry 7 avril 2014 Corrigé Baccalauréat ES Pondichéry 7 avril 204 Corrigé EXERCICE 4 points Commun à tous les candidats. Proposition fausse. La tangente T, passant par les points A et B d abscisses distinctes, a pour coefficient

Plus en détail

Assises Métallerie 2013. ERP GPAO en métallerie: quelle offres, comment bien choisir son outil de gestion?

Assises Métallerie 2013. ERP GPAO en métallerie: quelle offres, comment bien choisir son outil de gestion? Assises Métallerie 2013 ERP GPAO en métallerie: quelle offres, comment bien choisir son outil de gestion? ERP dans une PME de métallerie ERP dans une PME de métallerie OBJECTIF DE LA PRESENTATION DEFINITION

Plus en détail

TARIFICATION EN ASSURANCE COMPLEMENTAIRE SANTE: il était une fois, un statisticien, un actuaire, un économiste de la santé

TARIFICATION EN ASSURANCE COMPLEMENTAIRE SANTE: il était une fois, un statisticien, un actuaire, un économiste de la santé TARIFICATION EN ASSURANCE COMPLEMENTAIRE SANTE: il était une fois, un statisticien, un actuaire, un économiste de la santé Plan de l intervention 1 2 3 Généralités sur le fonctionnement de l assurance

Plus en détail

Sommaire. PARTIE 1 Les principes fondamentaux de la modélisation comptable

Sommaire. PARTIE 1 Les principes fondamentaux de la modélisation comptable Sommaire PARTIE 1 Les principes fondamentaux de la modélisation comptable Thème 1 Les notions de patrimoine et d activité de l entreprise 15 1 Bilan de départ simplifié 15 2 Bilans successifs et détermination

Plus en détail

BUSINESSVALUATOR. Management presentation

BUSINESSVALUATOR. Management presentation BUSINESSVALUATOR Management presentation English pages 2 to 12, French pages 13 to 23 Jean-Marc Bogenmann Designer of BusinessValuator Accredited consultant in business transfer jeanmarcbogenmann@iib.ws

Plus en détail

Votre Énoncé de politique de placement. exemple. Date : 21/03/10. Téléphone : (123) 456-7890. Téléphone : (123) 456-7890

Votre Énoncé de politique de placement. exemple. Date : 21/03/10. Téléphone : (123) 456-7890. Téléphone : (123) 456-7890 Votre Énoncé de politique de placement Date : 21/03/10 Préparé pour : Adresse : Province : Code postal : Jean Untel 123, rue Untel Ontario A1B 2C3 Téléphone : (123) 456-7890 Préparé par : Adresse : Province

Plus en détail

0DWKpPDWLTXHVGHO DUJHQW. édité par Mr. G.Moumoulidis (OTE)

0DWKpPDWLTXHVGHO DUJHQW. édité par Mr. G.Moumoulidis (OTE) 3/$,78'RF) 0DWKpPDWTXHVGHO DUJHQW HW OHVpWXGHVWHFKQTXHVpFRQRPTXHV édité par Mr. G.Moumoulidis (OTE) 8,2,7(5$7,2$/('(67(/(&2008,&$7,26,7(5$7,2$/7(/(&2008,&$7,28,2 8,2,7(5$&,2$/'(7(/(&208,&$&,2(6 - - 0DWKpPDWTXHVGHO

Plus en détail

Organisme de recherche et d information sur la logistique et le transport

Organisme de recherche et d information sur la logistique et le transport LES TECHNIQUES INFORMATIQUES DE REGROUPEMENT DES ARTICLES Lorsque le nombre de références gérées par une organisation devient élevé, le recours au regroupement informatique des articles devient incontournable.

Plus en détail

DEFINTIONS ET FORMULES

DEFINTIONS ET FORMULES DEFINTIONS ET FORMULES Comptabilité financière (I) BILAN COMPTABLE : Photographie à un moment t de la situation financière. tableau à 2 colonnes : Actif (emploi des ressources disponibles) et Passif (ressources,

Plus en détail

Installations de production d Eau Chaude Sanitaire Collective. La Garantie de Résultats Solaires (GRS)

Installations de production d Eau Chaude Sanitaire Collective. La Garantie de Résultats Solaires (GRS) Installations de production d Eau Chaude Sanitaire Collective La Garantie de Résultats Solaires (GRS) Document réalisé avec le soutien technique de la Introduction Les installations concernées par la Garantie

Plus en détail

COURS GESTION FINANCIERE SEANCE 4 CHOIX DU NIVEAU DU FONDS DE ROULEMENT PLANS DE TRESORERIE FINANCEMENTS ET PLACEMENTS A COURT TERME

COURS GESTION FINANCIERE SEANCE 4 CHOIX DU NIVEAU DU FONDS DE ROULEMENT PLANS DE TRESORERIE FINANCEMENTS ET PLACEMENTS A COURT TERME COURS GESTION FINANCIERE SEANCE 4 CHOIX DU NIVEAU DU FONDS DE ROULEMENT PLANS DE TRESORERIE FINANCEMENTS ET PLACEMENTS A COURT TERME SEANCE 4 CHOIX DU NIVEAU DU FONDS DE ROULEMENT PLANS DE TRESORERIE FINANCEMENTS

Plus en détail

ETABLISSEMENT D ENSEIGNEMENT OU ORGANISME DE FORMATION / UNIVERSITY OR COLLEGE:

ETABLISSEMENT D ENSEIGNEMENT OU ORGANISME DE FORMATION / UNIVERSITY OR COLLEGE: 8. Tripartite internship agreement La présente convention a pour objet de définir les conditions dans lesquelles le stagiaire ci-après nommé sera accueilli dans l entreprise. This contract defines the

Plus en détail

LES OPERATIONS D INVENTAIRE

LES OPERATIONS D INVENTAIRE LES OPERATIONS D INVENTAIRE Pour toutes les applications la date de fin d exercice est le 30 septembre 2009 1. Evaluation des stocks En fin d exercice, il convient d établir un état des stocks existant

Plus en détail

Fonction maintenance. Gestion des pièces de rechange. Les leviers de l optimisation

Fonction maintenance. Gestion des pièces de rechange. Les leviers de l optimisation Fonction maintenance Gestion des pièces de rechange Les leviers de l optimisation Optimiser la gestion des pièces de rechange de maintenance : comment identifier les leviers permettant à la fois de réduire

Plus en détail

En cas de besoin, l employeur peut faire recours au travail temporaire et au personnel intérimaire, mais cette mesure doit rester exceptionnelle.

En cas de besoin, l employeur peut faire recours au travail temporaire et au personnel intérimaire, mais cette mesure doit rester exceptionnelle. AVENANT N 1 A L ACCORD DE BRANCHE DU 1 er AVRIL 1999 L arrêté du 4 juillet 2007 relatif à l'agrément de certains accords de travail applicables dans les établissements du secteur social et médico-social

Plus en détail

CCIFER Executive Master Management. En partenariat avec ESCP Europe

CCIFER Executive Master Management. En partenariat avec ESCP Europe CCIFER Executive Master Management En partenariat avec ESCP Europe Partenaire pédagogique Ecole Supérieure de Commerce de Paris ESCP Europe, un partenaire de premier rang - 5 campus à Paris, Londres, Berlin,

Plus en détail

JDA SOFTWARE. APS et S&OP. Supply Chain Strategy,... Logiciels de planification 3 e ÉDITION. Pour vos appels d offre

JDA SOFTWARE. APS et S&OP. Supply Chain Strategy,... Logiciels de planification 3 e ÉDITION. Pour vos appels d offre Pour vos appels d offre Mars 2013 APS et S&OP Logiciels de planification 3 e ÉDITION JDA SOFTWARE Supply Chain Strategy,... SupplyChainMagazine.fr 19, rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort 1. NOM de

Plus en détail

Consortium de recherche FOR@C. Value Stream Mapping Formation

Consortium de recherche FOR@C. Value Stream Mapping Formation Consortium de recherche FOR@C Value Stream Mapping Formation Table des matières Historique VSM: C est quoi? VSM: Ça inclut quoi? Exemple d un VSM Étape de réalisation du VSM 2 Historique Méthode développée

Plus en détail

JPMorgan Funds Société d Investissement à Capital Variable (la «SICAV») Registered Office:

JPMorgan Funds Société d Investissement à Capital Variable (la «SICAV») Registered Office: JPMorgan Funds Société d Investissement à Capital Variable (la «SICAV») Registered Office: European Bank & Business Centre, 6 route de Trèves, L-2633 Senningerberg, Grand Duchy of Luxembourg R.C.S. Luxembourg

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE Sciences et Technologies de l Industrie et du Développement Durable ENSEIGNEMENTS TECHNOLOGIQUES TRANSVERSAUX

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE Sciences et Technologies de l Industrie et du Développement Durable ENSEIGNEMENTS TECHNOLOGIQUES TRANSVERSAUX BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE Sciences et Technologies de l Industrie et du Développement Durable ENSEIGNEMENTS TECHNOLOGIQUES TRANSVERSAUX Coefficient 8 Durée 4 heures Aucun document autorisé Calculatrice

Plus en détail

INITIATION AU CONTRÔLE DE GESTION

INITIATION AU CONTRÔLE DE GESTION INITIATION AU CONTRÔLE DE GESTION Eric Astien 2007/2008 0 introduction Si la comptabilité générale La comptabilité de gestion doit fournir, d une manière générale, tous les éléments de nature à éclairer

Plus en détail

Les choix d investissement

Les choix d investissement Finance Les choix d investissement Arnaud THAUVRON Maître de Conférences (École Supérieure des Affaires Université Paris XII) Référence e-theque : 2003A0127T ISBN : 2-7496-0068-5 e-theque 2003 e-theque

Plus en détail

APPROCHE AU DÉVELOPPEMENT COMMERCIAL À L INTERNATIONAL

APPROCHE AU DÉVELOPPEMENT COMMERCIAL À L INTERNATIONAL international business experts APPROCHE AU DÉVELOPPEMENT COMMERCIAL À L INTERNATIONAL OUTILS ET CLÉS DE SUCCÈS Par Jalal Benbrahim, MD - Wink Consulting OBJECTIF DU SÉMINAIRE Partager les éléments à prendre

Plus en détail

Comptabilité Générale II

Comptabilité Générale II Université IBN ZOHR Faculté des Sciences Juridiques, Economiques et Sociales Agadir Economie et Gestion Semestre 2 Sections G H I Comptabilité Générale II Mohamed LAABOUBI Année universitaire 2014-2015

Plus en détail

AT1000 Famille de produits

AT1000 Famille de produits AT1000 Famille de produits 1 800 220 0779 fleetcomplete.com v. Apr 2014 Page 1 TABLE DES MATIÈRES 1 APERÇU... page 3 Matrice de produits 2 AT1000 ASSET TRACKER... page 4 3 SERRURE DE CONTENEUR AT1000...

Plus en détail

(10 points) ACIIA Questions Examen Final I Mars 2006 page 1 / 11

(10 points) ACIIA Questions Examen Final I Mars 2006 page 1 / 11 Question 1: Economie (40 points) a) Depuis ces dernières années, la Chine connaît de très forts taux de croissance de son produit intérieur brut (GDP) et de ses exportations. Dans le même temps, la Chine

Plus en détail

Demande R-3549-2004 RÉGIME DE RETRAITE. Original : 2004-09-27 HQT-7, Document 2.1 Page 1 de 7

Demande R-3549-2004 RÉGIME DE RETRAITE. Original : 2004-09-27 HQT-7, Document 2.1 Page 1 de 7 RÉGIME DE RETRAITE Page de 0 0 Le Régime de retraite d Hydro-Québec est un régime de retraite contributif à prestations déterminées, de type fin de carrière. Ce régime est enregistré auprès de la Régie

Plus en détail

Table des matières PREMIÈRE PARTIE CONCEPTS FONDAMENTAUX...25

Table des matières PREMIÈRE PARTIE CONCEPTS FONDAMENTAUX...25 Table des matières Introduction...5 Chapitre 1 La fonction industrielle et logistique dans l'entreprise...9 1. Le domaine du management industriel et logistique... 9 2. Mise en perspective historique...

Plus en détail

Projet de Traitement du Signal Segmentation d images SAR

Projet de Traitement du Signal Segmentation d images SAR Projet de Traitement du Signal Segmentation d images SAR Introduction En analyse d images, la segmentation est une étape essentielle, préliminaire à des traitements de haut niveau tels que la classification,

Plus en détail

Gestion des stocks dans un contexte de demandes indépendantes

Gestion des stocks dans un contexte de demandes indépendantes Gestion des stocks dans un contexte de demandes indépendantes par Samir LAMOURI Maître de conférences au département Organisation et génie de la production de l université de Cergy-Pontoise Chercheur au

Plus en détail

Gestion commerciale. Une réponse fonctionnelle quel que soit votre secteur d activité

Gestion commerciale. Une réponse fonctionnelle quel que soit votre secteur d activité Gestion commerciale La rentabilité d une entreprise passe par l augmentation du chiffre d affaires et la maîtrise des coûts de gestion. Avec Sage 100 Gestion Commerciale, vous contrôlez votre activité

Plus en détail

GESTION LOGISTIQUE GESTION COMMERCIALE GESTION DE PRODUCTION

GESTION LOGISTIQUE GESTION COMMERCIALE GESTION DE PRODUCTION GESTION LOGISTIQUE GESTION COMMERCIALE GESTION DE PRODUCTION Votre contact : Pierre Larchères 06 30 35 96 46 18, rue de la Semm - 68000 COLMAR p.larcheres@agelis.fr PRESENTATION GENERALE LES PROGICIELS

Plus en détail

Flottes automobiles de la cartographie des risques au plan de prévention

Flottes automobiles de la cartographie des risques au plan de prévention Sommaire Flottes automobiles de la cartographie des risques au plan de prévention Quelques chiffres Les enjeux du risque routier pour l entreprise La charge des sinistres Cartographie des risques routiers

Plus en détail

Sage 100. Solutions de gestion pour l industrie. Pour les Petites et Moyennes Industries

Sage 100. Solutions de gestion pour l industrie. Pour les Petites et Moyennes Industries Sage 100 Solutions de gestion pour l industrie our les etites et Moyennes Industries Entrez dans le monde Sage Avec plus de 500 000 utilisateurs, 20 millions de bulletins de paie édités chaque année, plus

Plus en détail

Prestations de conseil en SRM (Storage Ressource Management)

Prestations de conseil en SRM (Storage Ressource Management) Prestations de conseil en SRM (Storage Ressource Management) Sommaire 1 BUTS DE LA PRESTATION 2 PRESENTATION DE LA PRESTATION 3 3 3 ETAPE 1 : ELEMENTS TECHNIQUES SUR LESQUELS S APPUIE LA PRESTATION DE

Plus en détail

PROCONCEPT EASY START

PROCONCEPT EASY START PROCONCEPT EASY START Découvrez les avantages d une solution logicielle Suisse, développée spécialement pour couvrir l ensemble des besoins des PME DÉVELOPPÉE PAR UNE PME POUR LES PME Avec ProConcept Easy

Plus en détail

1220 Promenade du St-Laurent, Batiscan, QC, G0X1A0 Tél: 819-415-0451

1220 Promenade du St-Laurent, Batiscan, QC, G0X1A0 Tél: 819-415-0451 Un logiciel sophistiqué, simple à utiliser et conçu avec la toute dernière technologie informatique. Orchestra version Web est un logiciel de Management des ressources de production de type ERP. Il est

Plus en détail