AOF. mini-guide. bourse. «Comment utiliser. Comment investir en Bourse? les options?

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "AOF. mini-guide. bourse. «Comment utiliser. Comment investir en Bourse? les options?"

Transcription

1 AOF mini-guide bourse «Comment utiliser Comment investir en Bourse? les options? Juin 2011

2 Comment utiliser les Options? SOMMAIRE 1. Rappels historiques p.4 2. Qu est-ce qu une option? p.4 3. Les options et la directive MIF p.7 4. Précautions avant d investir dans les options p.8 5. Les composants de la valeur d une option p.8 Valeur intrinsèque de l option p.8 Valeur temps p.8 6. Les 6 éléments qui influent la valeur d une option p.9 7. Les stratégies de base p.10 L achat d une option d achat ou achat d un call p.10 L achat d une option de vente ou achat d un put p.10 La vente d une option d achat ou vente d un call p.12 La vente d une option de vente ou vente de put p Les autres stratégies p.14 Achat d un écart haussier (call spread) p.14 Achat d un écart baissier (put spread) p.15 Achat d un call ratio p.15 Achat d un straddle p.16 Vente d un straddle p.17 Achat d un strangle p La sensibilité du prix des options p.18 Le delta p.19 Le thêta p.19 Le véga p.19 Le rhô p En pratique : achats et ventes d options p La fiscalité qui s applique aux opérations réalisées à titre occasionnel p.21 Le bureau d'études et d'analyses d'option Finance Option option Finance finance Expertise expertise - 91 bis, - juin rue 2011 du Cherche-Midi Paris - RC Tél. : Fax : Toute reproduction, même partielle et quel qu en soit le support, même électronique ou informatique, est interdite sans autorisation préalable de l éditeur. Le bureau d'études et d'analyses d'option Finance

3 1. Rappels historiques Le Monep, le marché des options négociables de Paris, a été inauguré le 10 septembre Bien auparavant, les premiers contrats d options seraient apparus en Hollande vers Ils portaient alors sur des bulbes de tulipes attaqués par une maladie. Ce n est que dans les années 1970 que ces options devinrent négociables, lorsque le premier marché d options négociables vit le jour au nord des Etats-Unis, à Chicago. Après la décision du président Nixon de supprimer la convertibilité du dollar en or (en 1971), la très forte volatilité observée sur les cours de change et sur les taux d intérêt favorisa alors l apparition d outils de gestion du risque tels que les options. Le Monep est aujourd hui intégré à l ensemble des marchés dérivés de NYSE Euronext, qui regroupe six places financières suite à la fusion entre NYSE et Euronext survenue en 2007 : Amsterdam, Bruxelles, Lisbonne, Londres, New York et Paris. En Europe, l activité des dérivés est rassemblée sous l appellation Liffe. NYSE Liffe est le premier marché de dérivés en Europe et le deuxième marché de dérivés mondial en valeur des échanges. Chacun des marchés de Nyse Liffe est réglementé et relève des autorités de marchés locales. En France cette autorité est l AMF. Chaque investisseur peut acheter ou vendre des options sur un certain nombre de sousjacents tels que des actions, indices boursiers, devises, matières premières, taux d intérêt ou obligations. Une évolution importante s est produite récemment avec l accord de fusion entre Nyse Euronext et Deutsche Börse AG. Cette opération entraînera certainement des changements dans le fonctionnement des marchés. Elle va se traduire par la naissance d un leader mondial dans les produits dérivés, qui assurera la négociation quotidienne de plus de 19 millions de contrats à terme. 2. Qu est-ce qu une option? Les options sont des produits dérivés, car leur valeur dépend (dérive) de celle de l actif (ou produit) sur lequel elles portent, nommé «sousjacent». Même si elles sont plus accessibles aux investisseurs particuliers que les contrats à terme ou les swaps, il s agit de produits complexes. Vous devrez donc être particulièrement vigilant et demander des informations à votre intermédiaire financier, qui a désormais l obligation de vous les fournir dans le cadre de la directive MIF (voir la prochaine partie). Un contrat d option confère à son porteur un droit : celui d acheter ou de vendre un nombre déterminé d actifs (action, indice, devise, matière première ) à un prix fixé à l avance (appelé «prix d exercice») d ici à une date donnée (ou échéance). Les options sur actions sont celles que les particuliers utilisent le plus fréquemment pour se garantir un prix d achat ou de vente futur d actions. C est pourquoi ce sont celles que nous évoquerons ici. L acheteur de l option acquiert ainsi un droit et paie en contrepartie une prime au vendeur de l option qui aura, lui, une obligation. Le vendeur s engage à honorer son obligation dès que l acheteur en fait la demande. Les options sont, pour l investisseur, des outils financiers destinés à mettre en oeuvre des décisions de gestion, permettant aussi bien de se protéger d un retournement du marché que d obtenir un rendement supplémentaire d un investissement. Si l option confère à son porteur le droit d acheter des actions, il s agit d une option d achat. Si l option confère à son porteur le droit de vendre des actions, il s agit d une option de vente. Dans la terminologie anglo-saxonne, l option d achat porte le nom de call et l option de vente est traduite par le terme put. Pourquoi les termes call et put? Sans doute parce que to call signifie «appeler» en anglais, et que l option d achat revient à appeler ce à quoi l option nous donne droit. Quant au terme put, il vient du verbe to put, qui signifie «mettre». Or, l option de vente revient à mettre à disposition ce que l option nous autorise à vendre. Dans la mesure où il existe deux types d option, les call et les put, dont on peut être soit acheteur, soit vendeur, on en déduit qu il existe quatre possibilités pour un investisseur : il peut être acheteur de call ; il peut être vendeur de call ; il peut être acheteur de put ; il peut être vendeur de put. D une certaine façon, on peut en déduire qu un acheteur de call et qu un vendeur de put sont tous deux des acheteurs potentiels. C est certainement vrai, à cette différence près : l acheteur de call a le droit d acheter et non l obligation ; il peut donc renoncer à ce droit. Le vendeur de put, quant à lui, peut devoir se résigner à acheter même s il n en a plus réellement le désir. Il en découle une dissymétrie qui sera étudiée plus tard à l aide de graphiques. Astuce Il existe un moyen mnémotechnique très simple pour identifier instantanément chacune de ces situations. Vous devez d abord retenir que l acheteur a toujours le droit alors que le vendeur, lui, concède systématiquement un droit. Ensuite, il faut vous rappeler que call = acheter et put = vendre. j achète un call = j ai le droit d acheter ; j achète un put = j ai le droit de vendre ; je vends un call = je concède le droit d acheter, donc je m engage à vendre ; je vends un put = je concède le droit de vendre, donc je m engage à acheter. En fait, en lisant attentivement la définition de l option sur actions, on constate que toutes les clés de la compréhension sont contenues dans cette définition. Il est donc intéressant de décortiquer cette dernière. L option sur actions confère à son porteur un droit Il s agit donc bien là d un droit et non d une obligation. Le porteur de l option est en quelque sorte maître de son destin. d acheter ou de vendre un nombre d actions Il est certain que le droit d acheter des actions 4. 5.

4 Air France-KLM, PPR (ex-pinault-printemps) ou Alcatel-Lucent, qui appartiennent à des secteurs d activité très différents, n aura pas la même valeur car ces dernières vont dépendre de l évolution de l action sous-jacente au contrat d option, de sa capacité à varier. La notion de volatilité du sous-jacent est d ores et déjà introduite. à un prix déterminé à l avance (prix d exercice ou «strike») La notion de prix d exercice apparaît ici. En effet, le droit d acheter une action au prix de 100 euros sera différent de celui d acheter cette action à 120 euros. d ici à une date donnée (échéance) Attention : «d ici» a une importance capitale. Ce terme signifie que l option peut être exercée à n importe quel moment entre la toute première cotation du contrat d options et son échéance. On parle alors d «option américaine». Si l exercice de l option ne peut, en revanche, s effectuer qu à l échéance, on parle d «option européenne». Intuitivement, vous percevez bien que, plus vous avez de temps devant vous, plus vous avez de chances de voir le mouvement anticipé par l option survenir. Dans tous les cas, l option reste négociable en permanence au jour le jour. Elle peut donc être achetée ou vendue à tout moment jusqu à la date d échéance. Trois possibilités s offrent ainsi au détenteur d une option d achat (call) ou vente (put) : soit il exerce son option, soit il la laisse expirer, ou bien il décide de la revendre. 3. Les options et la directive MIF Les options sont des instruments financiers appartenant à la catégorie des produits dérivés. A ce titre, elles sont concernées par la directive européenne MIF (Marchés d instruments financiers) qui s applique, depuis 2007, aux transactions et aux placements des épargnants en instruments financiers. La directive a une implication majeure qui vous concerne en tant qu investisseur : l intermédiaire voit ses obligations renforcées, notamment au niveau de l information qu il doit vous fournir, mais aussi quant à l exécution des ordres. L obligation de «meilleure exécution» suppose la réalisation du meilleur résultat possible pour l exécution des ordres. Désormais, l intermédiaire financier doit respecter trois règles fondamentales lorsqu il traite avec vous : il doit agir d une façon honnête, équitable et professionnelle, pour servir au mieux vos intérêts ; il doit vous fournir des informations non trompeuses, qui soient également adaptées, complètes, correctes et claires ; il doit également tenir compte de votre situation personnelle, en particulier de vos connaissances du marché. Il doit, en particulier, mener l évaluation du caractère approprié du service qu il va vous fournir. Cette dernière obligation consiste, pour l intermédiaire, à vérifier que vous avez un niveau d expérience et de connaissances suffisants pour apprécier les risques du produit financier. Votre intermédiaire sera donc tenu de vous demander des informations qui lui permettront d estimer si vous disposez des connaissances et de l expérience nécessaires pour évaluer les risques que comporte la transaction envisagée. Cette procédure s appelle le «test du caractère approprié». Vous comprendrez aisément qu il est dans votre intérêt de lui fournir les informations les plus détaillées possibles. S il estime que vous n appréhendez pas correctement le risque, l intermédiaire vous adressera une mise en garde, répondant ainsi à son devoir d alerte. Vous pourrez, bien entendu, passer outre, mais vous en prendrez alors l entière responsabilité. Attention : du fait d un bilan mitigé, la directive MIF devrait être révisée en Des évolutions sont donc certainement à prévoir prochainement. 4. Précautions avant d investir dans les options Les options sont des outils à manier avec précaution. Si elles sont utilisées avec compétence, et en anticipant correctement les mouvements de marché, elles sont un bon moyen de doper la performance d un portefeuille d actions. Mais acheter ou vendre ces produits sans avoir mené de réflexion stratégique préalable peut s avérer dangereux. Dans ce cas les options peuvent, en effet, vous faire perdre, en très peu de temps, beaucoup d argent. En tant qu investisseur individuel, vous pouvez utiliser les options sur actions : seules, pour tirer parti d anticipations de hausses ou de baisses de cours. L option est alors un instrument de spéculation. Selon l objectif recherché, vous recourez à l une des quatre stratégies de base : l achat d une option d achat, la vente d une option d achat, l achat d une option de vente et la vente d une option de vente. ou combinées à l achat ou à la vente d actions, dans le but de doper la performance de votre portefeuille d actions : l option devient alors un outil de gestion. Si vous êtes un investisseur averti, vous pouvez utiliser de multiples stratégies de gestion en combinant l achat et/ou la vente d options d achat et d options de vente sur différentes échéances et à différents prix d exercice. L investissement dans ce type d outils exige donc trois types d attitude : la mise en place d une véritable stratégie et le respect des objectifs de gestion à la fois en termes de gains et de pertes ; la valorisation régulière de votre position globale et la mesure de la sensibilité de votre portefeuille par rapport à une évolution du cours des actions sous-jacentes. Comme nous le verrons par la suite, la valeur des options est très sensible à l évolution du cours du sous-jacent, à sa volatilité et au temps restant à courir d ici à l échéance. Si vous voulez gérer vous-même votre portefeuille d options, il vous est fortement recommandé de vous équiper d un logiciel de calcul qui vous permettra d évaluer le cours des options en fonction des différents paramètres de marché ; le suivi très régulier du marché. Il est indispensable de porter beaucoup d attention aux caractéristiques des ordres passés sur le marché : quel est le type d ordres passés, avec quelle rapidité sont-ils exécutés? 6. 7.

5 Pour vous familiariser avec les options, n hésitez pas à créer un portefeuille virtuel sur Internet. Des réunions d information sur ces produits et des sessions de formation à ces produits pourront également vous aider à être plus en confiance. Autre moyen efficace de se former : s abonner à des revues financières, qui fournissent des informations et conseils utiles. Le détenteur d une option ne touche pas le dividende. Néanmoins, vous devez savoir que le cours du sous-jacent va baisser lors du versement du dividende. Dans ce cas, la valeur de l option d achat est d autant plus faible que les dividendes à détacher jusqu à l échéance sont importants (et inversement pour le put). Pensez donc à connaître dans le cas où, par exemple, vous souhaitez évaluer une option à échéance juin, la date exacte à laquelle le versement du coupon est prévu : selon qu il a lieu le 25 juin ou le 7 juillet, la valeur de l option sera différente. 5. Les composants de la valeur d une option La valeur (ou la prime) d une option est composée de deux parties : la valeur intrinsèque et la valeur temps. Valeur intrinsèque de l option La valeur intrinsèque représente le profit qui serait obtenu immédiatement si l investisseur décidait d exercer son option. L acquéreur d une option d achat (call) ne choisit d exercer son option, et donc d acheter les titres, que si le cours du sous-jacent est supérieur à son prix d exercice. La valeur intrinsèque est alors la différence entre le cours de l action et le prix d exercice de l option. Quant à l acheteur d une option de vente (put), il décide d exercer son option (et donc de vendre les titres) seulement si le cours du sous-jacent est inférieur à son prix d exercice. Dans ce cas, la valeur intrinsèque est la différence entre le prix d exercice et le cours de l action. La valeur intrinsèque est positive ou nulle, mais elle n est jamais négative. En effet, l exercice de l option étant un droit et non une obligation, l investisseur n exercera pas l option si le cours du sous-jacent évolue dans un sens qui lui est défavorable. Valeur temps La valeur temps (ou valeur spéculative) mesure la différence entre la valeur de marché de l option et sa valeur intrinsèque. Plus l échéance de l option est éloignée et plus la valeur temps est élevée. Il est donc souvent conseillé de revendre son option avant son échéance pour ne pas perdre toute la valeur temps. Si la valeur intrinsèque de l option est strictement positive, alors on dit que l option est dans la monnaie («in the money»). Si le prix d exercice est égal au cours sousjacent (la valeur intrinsèque est alors nulle), l option est à la monnaie («at the money»). Si l exercice immédiat n est pas profitable, alors l option est réputée être en dehors de la monnaie («out the money»). 6. Les 6 éléments qui influent la valeur d une option Le modèle de Black et Scholes est le modèle mathématique pour valoriser théoriquement les prix des options européennes (call et put) sur actions. Selon la formule de Black et Scholes, et de façon très simplifiée, la valeur d une option est fonction des quatre éléments suivants : du cours de l actif sous-jacent ; du temps restant à parcourir avant l expiration du contrat d option ; du taux d intérêt sans risque ; de la volatilité implicite de l option. Les trois premiers éléments sont facilement mesurables : le cours de l actif et le taux d intérêt sans risque font partie des informations disponibles sur le marché. Ce n est pas le cas de la volatilité implicite qui, elle, est plus subjective. Il s agit de la volatilité anticipée, par les investisseurs, du cours du sous-jacent des options. Lorsque la volatilité implicite est faible, et si elle a atteint un seuil incompressible, alors l évolution de l un ou l autre des facteurs a un impact déterminant sur la valeur de l option. La valeur d une option dépend principalement de six éléments : 1. Le cours du sous-jacent : il agit directement sur la valeur intrinsèque. En cas d augmentation du cours de l actif sous-jacent, le call prendra de la valeur et le put en perdra. En cas de baisse du cours, la valeur du call diminuera et celle du put augmentera. 2. Le prix d exercice de l option : pour une option d achat, une option avec un prix d exercice élevé est moins chère qu une option avec un prix d exercice faible. Inversement, pour une option de vente, une option avec un prix d exercice élevé est plus chère qu une option avec un prix d exercice faible. 3. La volatilité du sous-jacent : la volatilité historique est constatée à partir du comportement historique du sous-jacent. La volatilité implicite reflète, elle, l amplitude potentielle de variation du sous-jacent telle que le prix des options l anticipe. Plus la volatilité est importante et plus forte est la probabilité que les cours du sousjacent évoluent favorablement, c est-à-dire accroissent la profitabilité de l option. Par conséquent, plus la volatilité est importante et plus chère est l option (aussi bien pour une option d achat qu une option de vente). L élément fondamental que vous devez retenir est que la volatilité implicite de l option peut varier avec l évolution du cours et du temps restant à parcourir jusqu au terme du contrat. Il est donc préférable d acheter une option lorsque la volatilité est basse et de la vendre quand elle est haute. On limite ainsi les risques de pertes liés à l évolution du support et du temps qui passe. 4. La durée de vie de l option : plus on aura de temps pour permettre à une anticipation de se réaliser, plus on devra payer cher le droit qui nous est accordé. Ainsi, aussi bien pour les calls que pour les puts, plus l échéance est lointaine, plus les options sont chères. 5. Le taux d intérêt : acheter un call revient à acheter un titre et à le payer plus tard ; ainsi plus le taux d intérêt est élevé et plus le call sera cher. Le raisonnement est inverse pour le put : acheter un put revient à vendre un titre et à encaisser le prix plus tard. Une augmentation du taux d intérêt conduit donc à réduire la valeur d un put

6 6. Les dividendes : le porteur d une option ne touche pas le dividende mais le cours du sous-jacent va baisser lors de son versement. La valeur de l option d achat est donc d autant plus faible que les dividendes à détacher jusqu à l échéance sont élevés (et inversement pour le put). 7. Les stratégies de base Nous allons maintenant détailler les différentes stratégies que vous pouvez adopter sur Nyse Liffe, avec, pour chacune d elles, des exemples concrets, des visualisations graphiques et des astuces. L achat d une option d achat ou achat d un call (Vous avez donc le droit d acheter) Cette stratégie est adaptée si vous anticipez une hausse du cours de l action. Lorsque le cours du sous-jacent progresse, votre profit est potentiellement illimité. Dans le cas contraire, votre perte reste limitée au prix de l option. Supposons que l action L Oréal vaille aujourd hui 86 euros et que vous anticipez une hausse du cours de l action. Vous décidez d acheter un call de style américain sur L Oréal, qui a les caractéristiques suivantes : - Prix d exercice : 92 euros - Maturité : juin Prix du call : 0,56 euros - Quotité : 100 (quantité de titres sur laquelle porte un contrat d options) Vous réglez alors un montant de 56 euros. L option américaine vous permet d exercer votre call à tout moment jusqu à sa maturité. Vous enregistrerez alors une plus-value ou une moinsvalue en fonction de l évolution du marché. A maturité, fin juin 2011, deux cas doivent être distingués : Soit le cours de l action a progressé et se situe au-delà de 92 euros (prix d exercice), à 100 euros par exemple. Vous exercez votre call et vous acquérez ainsi 100 actions L Oréal que vous pouvez revendre à 100 euros, ce qui vous procure une plus-value de 8 euros par action soit 800 euros pour 100 actions. Vous avez donc gagné 800 euros pour une mise initiale limitée à 56 euros. Soit le cours de l action L Oréal a baissé et se situe au-dessous de 92euros. Vous n exercez pas vos calls (qui sont alors abandonnés) et votre perte se limite au prix payé pour les acquérir, soit 56 euros. On voit bien, alors, le formidable effet de levier que représente l achat d un call. La stratégie à l échéance peut être présentée graphiquement de la façon suivante : Notez bien que cette illustration n est que le reflet de la position à l échéance. L achat d une option de vente ou achat d un put (Vous avez donc le droit de vendre) Reprenons l exemple de la valeur L Oréal. Imaginons cette fois que vous anticipiez une variation négative du cours de l action. Supposons, par ailleurs, que l action L Oréal cote aujourd hui 86 euros. Vous décidez d acheter un put américain qui a les caractéristiques suivantes : - Prix d exercice : 84 euros - Maturité : juin Prix du put : 1,70 euros - Quotité : 100 (quantité de titres sur laquelle porte un contrat d options). Vous réglez alors un montant de 170 euros. Cette stratégie est adaptée si vous anticipez une baisse du marché. Vous voulez donc : protéger vos actions contre une baisse de cours ; profiter d une baisse du cours de l action. Lorsque le cours du sous-jacent baisse, votre profit est potentiellement illimité. Au contraire, si le cours du sous-jacent progresse, votre perte reste limitée au prix initialement payé pour acquérir l option. Le put américain vous permet à tout moment de le revendre et clore votre position, avec une plus-value ou une moins-value en fonction de l évolution du marché et du niveau de la prime du put que vous avez acheté. Cette stratégie peut intéresser un opérateur qui possède des actions L Oréal mais qui ne désire pas ou ne peut pas les vendre avant juin pour une raison qui lui est propre et qui, par conséquent, veut couvrir sa position. Elle est également menée par des opérateurs qui ne possèdent pas de titres, mais qui souhaitent spéculer sur la baisse de l action L Oréal. A l échéance du put, deux cas doivent être distingués : Soit, conformément à vos prévisions, le cours de l action L Oréal a bien baissé et s établit désormais à 82 euros. Si vous détenez des actions L Oréal votre portefeuille subit une perte latente de 400 euros (86-82 euros x 100). L option s est valorisée, et son prix à maturité est égal à la différence entre le prix d exercice et le cours de l action : = 2 euros, soit 200 euros au total pour 100 actions. Le bénéfice réalisé sur l option permet de compenser en partie la perte latente sur les actions. Si vous ne détenez pas d actions, vous pouvez vendre 84 euros ce qui vaut 82 euros sur le marché, encaissant ainsi un gain (diminué du montant de la prime payée). Soit le cours de l action a progressé au-delà du point mort, de 82,3 euros. La valeur de votre portefeuille s est appréciée. Vous choisirez de ne pas exercer votre option, qui est ainsi abandonnée. Vous avez perdu le montant de la prime qui correspond au coût d assurance de votre portefeuille contre une baisse du marché. Si vous détenez des actions L Oréal, votre portefeuille en actions s est valorisé. La stratégie se présente alors ainsi à l échéance

7 Ce qu on ne vous a jamais dit Il est souvent admis que, contrairement à la vente de put ou à la vente de call à découvert qui présentent un risque infini, l achat de put ne constitue pas une stratégie risquée, dans la mesure où la perte maximale de l investisseur s élève à la prime payée. Or, cela peut se révéler faux dans un cas très spécifique. Si, à l échéance, le cours du titre se situe en deçà du prix d exercice, la chambre de compensation (assurant l enregistrement des transactions) exerce automatiquement l option si elle n a pas été revendue ou si son détenteur n a pas stipulé expressément son abandon. Si, en cas de malchance, le groupe fait l objet d une OPA et que la cotation du titre est suspendue, alors vous vous trouvez dans une situation très délicate : vous êtes vendeur à découvert d un titre dont le cours peut évoluer de façon inconnue. Vous risquez d avoir à supporter une perte très conséquente. Un conseil précieux : vérifier toujours l état de vos positions à l échéance. La vente d une option d achat ou vente d un call (Vous vous engagez à vendre) Cette stratégie est adaptée si vous anticipez une baisse ou une stagnation du sous-jacent. Vous voulez donc : obtenir un rendement supplémentaire sur vos actions ; ou vous pensez que votre portefeuille a encore un potentiel d appréciation. Dans ce cas, le vendeur encaisse immédiatement le prix de l option, mais il s engage, en contrepartie, à livrer les actions s il est assigné à l échéance, c est-à dire si celui qui est en possession de l option l exerce. Cette stratégie est donc très risquée pour un investisseur qui ne détient pas les titres en portefeuille. Prenons le cas d un détenteur de titres de Danone qui cotent 49 euros au mois d avril. Il anticipe, d ici le mois de juin, une légère baisse du cours, et il est prêt à céder ses titres s ils cotent 48 euros. Il pourra alors vendre un call Danone avec les caractéristiques suivantes : - Prix d exercice : 48 - Maturité : juin Prix de l option : 1,50 - Quotité : 100 Il encaisse le montant suivant : 1,50 x 100 soit 150 euros. A maturité, en juin 2011, deux cas doivent être distingués : Soit le cours de l action Danone est monté au-dessus du point mort de 49,5 euros. L acheteur de l option choisira d exercer son droit d achat et le vendeur du call devra alors vendre les actions au prix d exercice. Il aura pu vendre ses actions à 48 euros, ce qui constitue un objectif de vente acceptable. Il aura également encaissé le montant de la prime, renforçant ainsi la performance de ses investissements. Soit le cours de l action Danone a baissé endessous du point mort de 49,5 euros. L acheteur de l option choisira de ne pas exercer son droit d achat et le vendeur de call n aura pas à vendre ses actions. Grâce à cette opération il conserve ses actions en portefeuille et encaisse le montant de la prime, ce qui lui permet d enregistrer un rendement supplémentaire. Attention : ne vendez un call que si vous détenez les titres en portefeuille. Dans ce cas la vente est dite «couverte». C est seulement dans ce cas que la perte, matérialisée sur le graphique par la pente négative au-delà de 49,5 euros (prix d exercice + prime), est compensée par le gain sur l action. Cette stratégie est très risquée si vous ne détenez pas les titres en portefeuille (cas d une vente «à découvert»). La vente d une option de vente ou vente de put (Vous vous engagez à acheter) Cette stratégie est adaptée si vous anticipez aujourd hui une stagnation ou une hausse du sous-jacent. Dans ce contexte vous souhaitez obtenir un rendement supplémentaire et vous êtes prêt à acquérir le sous-jacent à un cours inférieur aux cours actuels. En reprenant le cas du titre Danone, imaginons que le titre vaille 49 euros et que vous soyez prêt à l acheter à condition que son cours soit plus faible, par exemple 48 euros. Vous décidez de vendre un put de style américain avec les caractéristiques suivantes : - Prix d exercice : 48 euros - Maturité : juin Prix de l option : 1,03 euro - Quotité : Vous encaissez le montant suivant : 1,03 x 100 soit 103 euros La représentation graphique est la suivante : En juin 2011, deux cas peuvent être distingués : Soit le cours de l action Danone est descendu en-dessous du point mort de 46,97 euros. L acheteur de l option choisira d exercer son droit de vente et le vendeur du put devra acheter les actions au prix d exercice. Grâce à cette opération il a acheté les actions à 48 euros, ce qui constitue pour lui un objectif de vente acceptable. Il a en plus encaissé le montant de la prime, ce qui a permis de doper la performance de ses investissements. Soit le cours de l action Danone est monté au-dessus du point mort de 46,97 euros. L acheteur de l option choisira de ne pas exercer son droit de vente et le vendeur n aura pas à acheter les actions. Grâce à cette opération il a encaissé le montant de la prime, ce qui a généré un rendement supplémentaire. En conclusion, le fait que seul l acheteur puisse décider de l exercice des options crée une asymétrie de situations entre acheteurs et vendeurs. La position des vendeurs est, en effet, beaucoup plus risquée en cas d évolution défavorable des cours. L acheteur de l option peut espérer un gain illimité contre un risque limité au paiement de la prime. Le vendeur d options

8 encourt lui, au contraire, un risque illimité à terme contre un profit immédiatement encaissé et limité à la prime. Il est donc recommandé à l investisseur non averti de se limiter à l achat d options (call ou put). Ce qu on ne vous a jamais dit En pratique, il est fortement déconseillé de vendre un put. Pourquoi? Soit le cours du titre Danone continue à progresser et vous n avez encaissé que 1,03 euros, soit le groupe rencontre effectivement des difficultés qui font chuter la valeur et, dans ce cas, vous regretterez certainement de l avoir acheté beaucoup plus cher que son coût à l échéance. 8. Les autres stratégies A partir des quatre stratégies de base décrites précédemment, il est possible d élaborer une multitude de stratégies plus ou moins complexes en combinant les prix d exercices, les échéances, les achats et les ventes. L intérêt de ces autres stratégies est de pouvoir diminuer le coût de l option. Achat d un écart haussier (call spread) Cette stratégie correspond à l anticipation d une hausse modérée du cours de l actif du sous-jacent. L achat de call spread consiste en l achat d un call simultanément compensé par la vente d un autre call. La vente du second call amoindrit le prix de revient de la position, tout en limitant le gain potentiel. Reprenons l exemple de l achat d un call L Oréal à échéance juin 2011 alors que l action cote aujourd hui 86 euros. Supposons que le call 88 euros vaille 1,19 euros, tandis que le call 92 euros vaut 0,48 euros. Enfin, imaginons que vous anticipiez une appréciation du cours de l action L Oréal au-delà de 86 euros, mais sans jamais dépasser 92 euros d ici au mois de juin. Dans ce cas, vous pouvez acheter un call L Oréal 88 euros à 1,19 euros, compensé en partie par la vente d un call L Oréal 92 euros à 0,48 euros. Au final, vous n aurez dépensé que 0,71 euros (1,19-0,48), soit 60 % de ce que vous auriez dépensé en achetant uniquement le call 88 euros à 1,19 euros. En contrepartie, vous ne profiterez pas de la hausse du titre au-delà de 92 euros. Autrement dit, vous aurez payé 0,71 euros pour gagner 6 euros (gain lié à la valorisation du cours de l action). Néanmoins, cet effet de levier est loin d être négligeable. L illustration graphique en est la suivante : Cette stratégie a l immense avantage de neutraliser l effet de la volatilité implicite contenue dans le prix des options dans la mesure où vous êtes à la fois acheteur et vendeur de volatilité. La stratégie de l investisseur consistera à acheter un call de prix d exercice à la monnaie (proche du cours de l action) tout en vendant un call en dehors de la monnaie (donc avec une valeur intrinsèque faible). Cette stratégie haussière permet à l intervenant de limiter son risque en cas de forte chute de la valeur support. L intérêt de cette stratégie réside dans le fait qu elle ne nécessite qu un faible appel de couverture, voire pas du tout. Achat d un écart baissier (put spread) Le put spread est la stratégie inverse du call spread. L achat de put spread consiste en l achat d un put à prix d exercice plus élevé (d où une prime plus importante) simultanément compensé par la vente d un autre put de prix d exercice inférieur (avec prime moins élevée). La vente du second put amortit le coût de cette stratégie, mais elle en limite également le gain. Imaginons par exemple que la valeur L Oréal cote 86 euros et que vous achetiez le put L Oréal 84 euros juin 2011 à 2,65 euros en vendant le put L Oréal 82 euros juin 2011 à 1,80 euros. Vous ne paierez donc que 0,85 euros, au lieu de 2,65 si vous n aviez fait qu acheter un put. La représentation graphique est alors la suivante : Cette stratégie correspond à l anticipation d une baisse modérée du cours de l actif du sous-jacent. Encore une fois, dans ce type de stratégie, l influence de la volatilité est réduite, car ses effets se compensent. L investisseur choisira d acheter un put de prix d exercice à la monnaie (proche du cours de l action) et de vendre un put en dehors de la monnaie (donc avec une valeur intrinsèque faible). Le gain maximum correspond à la différence entre les deux prix d exercice moins le versement initial. En vendant un put, l opérateur se soumet au système de couverture. La vente de put n est pas dangereuse si l investisseur dispose des fonds nécessaires à l achat des titres sous-jacents en cas d exercice. C est pourquoi cette stratégie est plutôt réservée aux institutionnels. Achat d un call ratio Il s agit d une stratégie très intéressante et peu risquée si vous possédez des titres et que vous êtes prêt à vous en séparer à des niveaux bien plus élevés que ceux auxquels vous les avez achetés. Cette stratégie consiste à acheter un call (en général «à la monnaie») et de vendre simultanément deux calls d un prix d exercice supérieur («hors de la monnaie»). Dans ce cas il s agit d un call ratio 1 pour 2. Il est également possible d éla

9 borer un call ratio 1 pour 3, 1 pour 4, 2 pour 5, etc. Prenons un exemple. Si vous possédez une belle ligne de titres Danone, qui cotent autour de 49 euros. Vous achetez un call Groupe Danone 49 euros à échéance juin 2011 que vous payez 0,90 euros et vous le financez par la vente simultanée de deux calls Danone 50 euros échéance juin 2011 en encaissant deux fois 0,46 euro, soit 0,92 euro. Au total, vous aurez encaissé 0,02 euro (0,92 euro - 0,90 euro) et votre stratégie à l échéance peut être illustrée de la manière suivante : Analysons plus en détail ce graphique. Si le titre Danone cote en deçà de 49 euros à l échéance, vous conservez vos titres et vous aurez encaissé au passage le 0,02 euro issu de la stratégie initiale. Si, au contraire, le cours du titre Groupe Danone dépasse 49 euros, vous êtes gagnant sur l achat du call 49 euros, mais vous commencez à perdre sur la vente des call 50 euros lorsque le cours du titre dépasse ce seuil. Comment calculer votre point mort? C est très simple : Il vous suffit de trouver le niveau X qui est tel que votre gain sur l achat du call 49 euros auquel on ajoute le 0,02 euro initial soit égal à la perte liée à la vente des deux call 90 euros. Le calcul est donc le suivant : X ,02 = 2 x (X 50) La résolution de cette simple équation à une inconnue permet d arriver au résultat qui suit : X = ,02 = 51,02 (euros) Cette stratégie s avère particulièrement efficace lorsque la volatilité sur les marchés est très élevée. Comme vous vous en doutez, ce qui est possible avec les call l est également avec les put. Attention : la stratégie du put ratio est déconseillée. En effet, si le titre sous-jacent baisse fortement, vous aurez à mobiliser trop de trésorerie au regard du crédit que vous aurez encaissé lors de l initialisation de la position. Passons maintenant aux stratégies qui mélangent call et put : les straddle et les strangle. Achat d un straddle Si vous pressentez une forte variation du cours de l action, mais sans savoir dans quel sens (hausse ou baisse), alors le straddle est un outil bien adapté. Le straddle consiste à acheter à la fois une option d achat et une option de vente sur un titre au même prix d exercice. Il est évident que, dans la mesure où vous êtes deux fois acheteur, cette stratégie n est intéressante que dans le cas d une forte volatilité implicite contenue dans le prix des options. Pensez donc à vous renseigner sur le niveau de volatilité implicite du straddle que vous souhaitez acquérir. Reprenons encore une fois l exemple du titre L Oréal. Supposez que l action L Oréal cote aujourd hui 86 euros et que vous achetez le call L Oréal 86 euros à échéance juin 2011 à 2,61 euros et le put L Oréal 86 euros à échéance juin 2011 à 2,37 euros. En fait, cette stratégie signifie que vous n avez pas une opinion très claire sur l évolution du cours du titre, à la hausse ou à la baisse, mais que vous anticipez de fortes variations sur ce cours. La représentation graphique est alors la suivante : Le cas le plus défavorable, mais sans doute le plus improbable, est celui où le cours du titre termine exactement à 86 euros, puisque, alors, le call 86 euros et le put 86 euros auront tous les deux une valeur nulle. Ayant décaissé 4,98 euros (c est-à-dire 2,61 euros + 2,37 euros) de primes totales, vos pertes s élèveront alors à ce montant. Si, par exemple, L Oréal cote 100 euros, le call 86 euros vaudra 14 euros, tandis que le put 86 euros ne vaudra rien. Vous aurez donc gagné 14 euros - 4,98 euros de mise initiale (correspondant aux primes versées), soit 9,02 euros. Ainsi, vous aurez réalisé un gain de plus de 80 % sur votre stratégie. Il en est de même si le cours de l action L Oréal tombe à 72 euros, puisque, dans ce cas, le put 86 euros vaudra 14 euros, tandis que le call 86 euros ne vaudra rien et que vous gagnerez, 14 euros - 4,98 euros de mise initiale soit, là encore, 9,02 euros. Vente d un straddle Vendre un straddle revient à parier sur une très faible variation de l actif sous-jacent au cours d une période donnée. C est-à-dire que le vendeur d un straddle L Oréal 86 euros vend à la fois le call L Oréal 86 euros à échéance juin 2011 qui cote 2,52 euros et le put L Oréal 86 euros à échéance juin 2011, qui cote 2,25 euros. Il encaisse donc immédiatement 4,77 euros et peut représenter sa courbe de pertes et profits à l échéance de la manière suivante : Dans cet exemple, le gain est bien sûr maximal pour le vendeur si le cours de L Oréal atteint le prix d exercice. Cette stratégie, qui nécessite de posséder les titres pour ne pas être vendeur à découvert, mais qui vous oblige à faire face à l achat de titres supplémentaires en cas de baisse du cours du sous-jacent, est déconseillée. Quoi qu il en soit, vous devez retenir que cette stratégie n est intéressante que dans le cas où la volatilité du cours d une action est faible. Achat d un strangle Si vous achetez un strangle, vous anticipez un marché très volatil indépendamment du sens de la volatilité. L achat d un strangle correspond également (comme l achat d un straddle) à l achat simultané d un call et d un put de même échéance et de

10 même nominal. Cependant, à la différence du straddle, dont le call et le put associés avaient le même prix d exercice, le strangle met en présence l achat d un call et l achat d un put, tous deux «en dehors de la monnaie» de façon à minimiser le montant des primes à payer. Au contraire, l écart de volatilité devra être important pour permettre le remboursement des primes. En supposant que l action L Oréal cote 86 euros et que vous achetiez 1,45 euros le put L Oréal 82 euros juin 2011 et 1,35 euros le call L Oréal 88 euros juin 2011, vous êtes alors débiteur de 2,80 euros à l initialisation de la position. Vous pouvez matérialiser votre courbe de pertes et profits de la manière suivante : Comment déterminer les points morts? Les points morts sont atteints lorsque la valeur intrinsèque du call ou du put à l échéance couvre le débit engendré par la position, c est-à-dire 2,8 euros. A la baisse, le call ne vaudra rien tandis que le put vaudra 82 euros moins le cours de l action. Il faudra donc que l action atteigne 79,2 euros pour récupérer les 2,8 euros de mise initiale. A la hausse, c est le put qui ne vaudra rien et le call sera égal au cours de l action plus 88 euros. Il faudra donc dans ce cas que l action atteigne 90,8 euros pour récupérer les 2,8 euros de mise initiale. La mise initiale d un strangle est donc plus faible que dans le cas d un straddle mais, en contrepartie, l intervalle qui sépare les deux points morts est plus important. Là encore, même si le risque paraît plus éloigné que pour le vendeur de straddle, la vente de strangle est une stratégie déconseillée. 9. La sensibilité du prix des options Bien que cela ne soit pas essentiel pour agir sur le Nyse Life, il est intéressant de connaître la signification des quatre paramètres utilisés par les professionnels pour calculer la sensibilité du prix de l option. Souvenez-vous de la formule de Black et Scholes : la valeur d une option est fonction du cours de l actif sous-jacent, du temps qui passe, du taux d intérêt sans risque et, enfin, de sa volatilité implicite. Il est possible, dès lors, de mesurer la sensibilité du prix de l option à la variation de chacun de ces quatre paramètres. Ces mesures de sensibilité s expriment au travers de sigles : delta, thêta, véga et rhô. Que signifient-ils? Le delta Il mesure la sensibilité de la prime d une option par rapport au cours de l actif sous-jacent. Il est défini comme la variation du prix de l option en euros pour une variation de 1 euro du cours de son sous-jacent. En mathématiques, il s agit de la dérivée partielle du cours de l option par rapport au cours de l action. C est-à-dire que l on fige tous les autres déterminants du prix de l option et que l on fait dériver un tout petit peu le cours de l action dans un sens ou dans un autre pour en observer l incidence sur le cours de l option. Lorsque vous entendrez que les «teneurs de marché» (ou market makers), ces opérateurs chargés d assurer la fixation des cours, élaborent une stratégie en delta neutre, cela signifie que leur position globale (qui tient compte des achats et ventes de call et de put, ainsi que du sous-jacent détenu) est telle qu elle est insensible à une faible variation du sous-jacent. Le thêta On l a vu précédemment : le temps affecte le prix de l option, qu il s agisse d un put ou d un call. Quelle sera la variation de la prime pour chaque journée qui passe? Le thêta mesure la diminution du prix de l option par rapport au temps qui passe. Si le thêta d un call est de 0,1 euro, cela signifie que, toutes choses égales par ailleurs, le prix du call sera amputé de 0,1 euro pour chaque journée qui passe. Mathématiquement, il s agit de la dérivée partielle du prix de l option par rapport au temps. Plus l échéance de l option est lointaine, plus le thêta est faible. En effet, s il reste 500 jours avant l échéance, les 24 heures d une journée ont une incidence finalement assez faible sur l altération du prix de l option. Le véga Le véga mesure la variation du cours de l option par rapport à une variation de 1 % de la volatilité implicite du sous-jacent. Si la volatilité implicite contenue dans le prix d une option est de 28 % et que le véga de l option est de 1 euro, cela signifie que, si la volatilité implicite s apprécie ou se déprécie de 1 % en passant à 29 % ou 27 %, le prix de l option progressera ou baissera de 1 euro. Vous comprenez ici l intérêt d acheter une option lorsque la volatilité implicite contenue dans son prix est faible : vous vous prémunissez ainsi face à une baisse de la volatilité implicite néfaste à l évaluation de l option. Le rhô Le rhô mesure la sensibilité du prix de l option par rapport à la variation du taux d intérêt sans risque. Mathématiquement, il s agit de la dérivée du prix de l option par rapport au taux d intérêt sans risque. Dans la pratique, cette sensibilité est tellement faible qu elle est presque toujours ignorée. 10. En pratique : achats et ventes d options Si vous souhaitez acheter ou vendre des options, vous devez passer un ordre sur le marché des options Nyse Liffe. Les investisseurs français peuvent trouver sur le marché des produits dérivés à Paris des options portant sur une soixantaine d actions. Sur ce marché les ordres d achat et de vente se rencontrent, établissant ainsi le prix de l option. La rencontre entre acheteurs et vendeurs se réalise grâce à l intervention d un intermédiaire. Adressez-vous en priorité à un intermédiaire spécialisé : il vous fournira les conseils et la compétence utiles pour intervenir sur le marché des options dans les meilleures conditions. Cet intermédiaire peut être une banque (mais toutes ne proposent pas les options), une entreprise d investissement ou un courtier en ligne, qui

11 sera essentiellement accessible sur Internet. Le vendeur d une option doit pouvoir remplir ses obligations en toutes circonstances. L intermédiaire va bloquer sur le compte de l investisseur au minimum le montant de la couverture exigé par la chambre de compensation. Certains intermédiaires ont développé des plates-formes de centralisation des risques permettant des mises à jour des couvertures de l investisseur plusieurs fois dans la même journée. Etant un marché réglementé, Nyse Liffe assure à l investisseur que son ordre sera bien exécuté et que la procédure sera bien réalisée dans les règles. Les investisseurs sont garantis du bon dénouement des transactions grâce à l existence d une chambre de compensation, LCH.Clearnet SA. Cet organisme assure l enregistrement des transactions et garantit à ses adhérents la bonne fin des opérations. Elle va exiger de la part de l intermédiaire financier adhérent une «couverture», c est-à-dire un montant pour couvrir les risques liés aux positions vendeuses d options. Le service assuré par la chambre de compensation est rémunéré par une commission dite «commission de compensation», répercutée par l intermédiaire à ses clients. Un programme, intitulé «Options & Futures Partners» a été mis en place par Nyse Liffe, de façon à faciliter l accès des investisseurs particuliers aux produits options et futures sur actions et indices. Cinq intermédiaires français (Barclays, B*Capital, BourseDirect, BinckBank et Saxo Banque) s engagent ainsi à fournir une prestation de qualité. Attention, veillez à passer le bon ordre de bourse, qui sera transmis à votre intermédiaire financier. Au moment de passer un ordre de bourse, vous devez fournir un certain nombre de précisions, notamment le type d option (call ou put), la valeur sous-jacente, le prix d exercice, le sens de l opération (achat ou vente). Vous devez également indiquer les conditions de validité de l ordre : les ordres peuvent être stipulés «jour» ou «à révocation» (valable jusqu à la plus proche liquidation si les actions sous-jacentes bénéficient du SRD). D autres types d ordres sont parfois proposés par certains intermédiaires. Ces précisions sont la première garantie d une bonne exécution. Votre ordre est ensuite présenté sur le marché où se négocie les titres. Lorsque votre ordre est exécuté, vous recevez un «avis d opéré» qui rassemble toutes les informations relatives à l exécution de votre ordre : lisez-le et conservezle précieusement. L établissement teneur de votre compte se charge de débiter la somme due et de faire figurer les nouvelles options dans votre portefeuille si vous êtes acheteur, ou de créditer votre compte si vous êtes vendeur. Les options seront inscrites sur un compte distinct du compte-titres que vous détenez éventuellement pour des actions. Comme pour les transactions sur les actions, des frais vous seront facturés lors des négociations sur options. Ces coûts varient d un établissement à l autre. N hésitez pas à vous renseigner. 11. La fiscalité qui s applique aux opérations réalisées à titre occasionnel Les pertes et les gains taxables peuvent exister dans les trois cas suivants : à la clôture d une position (rachat ou revente de l option) ; à l exercice de l option ; à l abandon de l option. C est le résultat net (profit ou perte) qui est imposable et qui doit être reporté sur l imprimé 2074 de votre déclaration d impôt. Sachez que les taxes et frais supportés pour acquérir ou céder les options sont déductibles. En cas de profit, celui-ci est imposable dès le 1er euro au taux de 19 % auquel s ajoutent les prélèvements sociaux de 12,3 %, soit un taux d imposition global de 31,3 % pour En cas de perte, celle-ci ne peut pas être imputée sur le revenu global de la personne. Elle peut néanmoins être compensée par les plus-values réalisées sur toutes les valeurs mobilières éligibles au régime des plus-values sur valeurs mobilières. En l absence de plus-values au final sur l ensemble de ces opérations, la moins-value est mentionnée sur la déclaration 2074 et peut s imputer sur les plus-values de même nature réalisées les dix années suivantes

COMPRENDRE LA BOURSE

COMPRENDRE LA BOURSE COMPRENDRE LA BOURSE Les options Ce document pédagogique n est pas un document de conseils pour investir en bourse. Les informations données dans ce document sont à titre informatif. Vous êtes seul responsable

Plus en détail

COMPRENDRE LA BOURSE

COMPRENDRE LA BOURSE COMPRENDRE LA BOURSE Les positions vendeuses sur les options, ou vente d options Ce document pédagogique n est pas un document de conseils pour investir en bourse. Les informations données dans ce document

Plus en détail

Options. Brochure destinée aux investisseurs particuliers BASIC. Société du groupe KBC. Publié par KBC Securities en collaboration avec Euronext

Options. Brochure destinée aux investisseurs particuliers BASIC. Société du groupe KBC. Publié par KBC Securities en collaboration avec Euronext Brochure destinée aux investisseurs particuliers Publié par KBC Securities en collaboration avec Euronext p. 2 Index 1. Options call et put 3 2. Acheteur et vendeur 4 3. Standardisation 5 Valeur sous-jacente

Plus en détail

NOTICE MÉTHODOLOGIQUE SUR LES OPTIONS DE CHANGE

NOTICE MÉTHODOLOGIQUE SUR LES OPTIONS DE CHANGE NOTICE MÉTHODOLOGIQUE SUR LES OPTIONS DE CHANGE Avec le développement des produits dérivés, le marché des options de change exerce une influence croissante sur le marché du change au comptant. Cette étude,

Plus en détail

TURBOS JOUR : DES EFFETS DE LEVIER DE x20, x50, x100 jusqu à x300!

TURBOS JOUR : DES EFFETS DE LEVIER DE x20, x50, x100 jusqu à x300! TURBOS Jour TURBOS JOUR : DES EFFETS DE LEVIER DE x20, x50, x100 jusqu à x300! PRODUITS À EFFET DE LEVIER PRéSENTANT UN RISQUE DE PERTE DU CAPITAL Société Générale propose une nouvelle génération de Turbos,

Plus en détail

Chapitre 5 : produits dérivés

Chapitre 5 : produits dérivés Chapitre 5 : produits dérivés 11.11.2015 Plan du cours Options définition profil de gain à l échéance d une option déterminants du prix d une option Contrats à terme définition utilisation Bibliographie:

Plus en détail

NYSE EURONEXT LES OPTIONS : MODE D EMPLOI

NYSE EURONEXT LES OPTIONS : MODE D EMPLOI NYSE EURONEXT LES OPTIONS : MODE D EMPLOI A propos de NYSE Euronext NYSE Euronext (NYX) est l un des principaux opérateurs de marchés financiers et fournisseurs de technologies de négociation innovantes.

Plus en détail

Les options :: Mode d emploi

Les options :: Mode d emploi 1 Les options :: Mode d emploi 2 Achevé de rédiger le 01 mars 2010. Les informations figurant dans ce document proviennent de sources dignes de foi, mais aucune attestation ou garantie, expresse ou tacite,

Plus en détail

Certificats Cappés (+) et Floorés (+)

Certificats Cappés (+) et Floorés (+) Certificats Cappés (+) et Floorés (+) Produits présentant un risque de perte en capital, à destination d investisseurs avertis. Pour investir avec du Levier sur les indices CAC 40 ou DAX Même dans un contexte

Plus en détail

Options, Futures, Parité call put

Options, Futures, Parité call put Département de Mathématiques TD Finance / Mathématiques Financières Options, Futures, Parité call put Exercice 1 Quelle est la différence entre (a) prendre une position longue sur un forward avec un prix

Plus en détail

Dérivés Financiers Options

Dérivés Financiers Options Stratégies à base d options Dérivés Financiers Options 1) Supposons que vous vendiez un put avec un prix d exercice de 40 et une date d expiration dans 3 mois. Le prix actuel de l action est 41 et le contrat

Plus en détail

Avertissement sur les risques liés aux instruments financiers Clients professionnels

Avertissement sur les risques liés aux instruments financiers Clients professionnels Avertissement sur les risques liés aux instruments financiers Clients professionnels 07/10/2014 Le présent document énonce les risques associés aux opérations sur certains instruments financiers négociés

Plus en détail

Options. Brochure destinée aux investisseurs particuliers BASIC. Société du groupe KBC

Options. Brochure destinée aux investisseurs particuliers BASIC. Société du groupe KBC Brochure destinée aux investisseurs particuliers p. 2 Index 1. Options call et put 3 2. Acheteur et vendeur 4 3. Standardisation 5 Valeur sous-jacente 5 Prix d exercice 5 Échéance 5 4. Possibilités pour

Plus en détail

Reverse Convertibles

Reverse Convertibles Reverse Convertibles Le prospectus d émission du titre de créance complexe a été approuvé par la Bafin, régulateur Allemand, en date du 24 Novembre 2010. Ce document à caractère promotionnel est établi

Plus en détail

Chapitre 20. Les options

Chapitre 20. Les options Chapitre 20 Les options Introduction Les options financières sont des contrats qui lient deux parties. Les options existent dans leur principe depuis plusieurs millénaires, mais elles connaissent depuis

Plus en détail

GUIDE DES WARRANTS. Donnez du levier à votre portefeuille!

GUIDE DES WARRANTS. Donnez du levier à votre portefeuille! GUIDE DES WARRANTS Donnez du levier à votre portefeuille! Instrument dérivé au sens du Règlement Européen 809/2004 du 29 avril 2004 Produits non garantis en capital à effet de levier EN SAVOIR PLUS? www.listedproducts.cib.bnpparibas.be

Plus en détail

COMPRENDRE LA BOURSE

COMPRENDRE LA BOURSE COMPRENDRE LA BOURSE Les Warrants Ce document pédagogique n est pas un document de conseils pour investir en bourse. Les informations données dans ce document sont à titre informatif. Vous êtes seul responsable

Plus en détail

Certificats TURBO. Bénéficiez d un effet de levier en investissant sur l indice CAC 40! Produits non garantis en capital.

Certificats TURBO. Bénéficiez d un effet de levier en investissant sur l indice CAC 40! Produits non garantis en capital. Certificats TURBO Bénéficiez d un effet de levier en investissant sur l indice CAC 40! Produits non garantis en capital. www.produitsdebourse.bnpparibas.com Les Certificats Turbo Le Certificat Turbo est

Plus en détail

ACTIONS ET OBLIGATIONS Les placements financiers en quelques mots

ACTIONS ET OBLIGATIONS Les placements financiers en quelques mots Aperçu des actions et des obligations Qu est-ce qu une action? Une action est une participation dans une entreprise. Quiconque détient une action est copropriétaire (actionnaire) de l entreprise (plus

Plus en détail

Les options : mode d emploi

Les options : mode d emploi Les options : mode d emploi Euronext se rapporte à Euronext NV et toute autre filiale à au moins 50% d'euronext NV et les références à Euronext contenues dans cette publication comprennent toute société

Plus en détail

TURBOS JOUR PRODUITS À EFFET DE LEVIER PRÉSENTANT UN RISQUE DE PERTE DU CAPITAL. TURBOS JOUR : DES EFFETS DE LEVIER DE x20, x50, x100 JUSQU À x300!

TURBOS JOUR PRODUITS À EFFET DE LEVIER PRÉSENTANT UN RISQUE DE PERTE DU CAPITAL. TURBOS JOUR : DES EFFETS DE LEVIER DE x20, x50, x100 JUSQU À x300! TURBOS JOUR PRODUITS À EFFET DE LEVIER PRÉSENTANT UN RISQUE DE PERTE DU CAPITAL TURBOS JOUR : DES EFFETS DE LEVIER DE x20, x50, x100 JUSQU À x300! Société Générale propose une nouvelle génération de Turbos,

Plus en détail

AVERTISSEMENT ET INFORMATION SUR LES RISQUES LIES A LA NEGOCIATION DES CONTRATS A TERME ET DES ACTIONS

AVERTISSEMENT ET INFORMATION SUR LES RISQUES LIES A LA NEGOCIATION DES CONTRATS A TERME ET DES ACTIONS Le présent document énonce les risques associés aux opérations sur certains instruments financiers négociés par Newedge Group S.A. pour le compte d un client «le Client». Le Client est informé qu il existe

Plus en détail

INSTRUMENTS FINANCIERS ET RISQUES ENCOURUS

INSTRUMENTS FINANCIERS ET RISQUES ENCOURUS INSTRUMENTS FINANCIERS ET RISQUES ENCOURUS L objet de ce document est de vous présenter un panorama des principaux instruments financiers utilisés par CPR AM dans le cadre de la fourniture d un service

Plus en détail

LES TURBOS. Investir avec du levier sur les indices et les actions!

LES TURBOS. Investir avec du levier sur les indices et les actions! LES TURBOS Investir avec du levier sur les indices et les actions! Produits présentant un risque de perte en capital, à destination d investisseurs avertis. Émetteur : BNP Paribas Arbitrage Issuance B.V.

Plus en détail

LES TURBOS INFINIS. Investir avec un levier adapté à votre stratégie!

LES TURBOS INFINIS. Investir avec un levier adapté à votre stratégie! LES TURBOS INFINIS Investir avec un levier adapté à votre stratégie! Produits présentant un risque de perte en capital, à destination d investisseurs avertis. Émetteur : BNP Paribas Arbitrage Issuance

Plus en détail

PRODUITS DE BOURSE GUIDE DES WARRANTS. Donnez du levier à votre portefeuille! Produits non garantis en capital et à effet de levier

PRODUITS DE BOURSE GUIDE DES WARRANTS. Donnez du levier à votre portefeuille! Produits non garantis en capital et à effet de levier GUIDE DES WARRANTS Donnez du levier à votre portefeuille! PRODUITS DE BOURSE www.produitsdebourse.bnpparibas.com Produits non garantis en capital et à effet de levier COMMENT LES WARRANTS FONCTIONNENT-ILS?

Plus en détail

g e gamme 2 Les Turbos d investissements in mme d investissements intellig d i ti t i t lli t Que sont les Turbos?

g e gamme 2 Les Turbos d investissements in mme d investissements intellig d i ti t i t lli t Que sont les Turbos? Equity First une gamme d invest First une gamme d investisseme une gamme d investissements in ga d investissements intelligents Eq intelligents Equity First une gam Equity First une gamme d invest First

Plus en détail

Principes de Finance

Principes de Finance Principes de Finance 12. Théorie des options I Daniel Andrei Semestre de printemps 211 Principes de Finance 12. Théorie des options I Printemps 211 1 / 43 Plan I Introduction II Comprendre les options

Plus en détail

Dérivés Financiers Evaluation des options sur action

Dérivés Financiers Evaluation des options sur action Dérivés Financiers Evaluation des options sur action Owen Williams Grenoble Ecole de Management > 2 Définitions : options sur actions Option : un contrat négociable donnant le droit d acheter ou vendre

Plus en détail

Dérivés Financiers Caractéristiques des contrats d options

Dérivés Financiers Caractéristiques des contrats d options Dérivés Financiers Caractéristiques des contrats d options Owen Williams Grenoble Ecole de Management Accréditations > 2 Introduction Une option donne au détenteur le droit de faire quelque chose dans

Plus en détail

Bonus Cappés et Reverse Bonus Cappés

Bonus Cappés et Reverse Bonus Cappés Bonus Cappés et Reverse Bonus Cappés Le prospectus d émission des certificats Bonus a été approuvé par la Bafin, régulateur Allemand, en date du 9 octobre 2009. Ce document à caractère promotionnel est

Plus en détail

ING Turbos. Profitez de la hausse ou de la baisse des cours avec un effet de levier encore plus important!

ING Turbos. Profitez de la hausse ou de la baisse des cours avec un effet de levier encore plus important! ING Turbos 2 Profitez de la hausse ou de la baisse des cours avec un effet de levier encore plus important! @ ING Turbos ING a lancé les Turbos Infinis en France en Janvier 2011. Ceux-ci permettent de

Plus en détail

la force d un placement la certitude d un coupon élevé

la force d un placement la certitude d un coupon élevé placements la force d un placement la certitude d un élevé optinote multiwin brut de durant 5 ans protection du capital liée à l période de souscription du 9 mai 2011 au 8 juillet 2011 clôture anticipée

Plus en détail

Qu est-ce-qu un Warrant?

Qu est-ce-qu un Warrant? Qu est-ce-qu un Warrant? L epargne est investi dans une multitude d instruments financiers Comptes d epargne Titres Conditionnel= le detenteur à un droit Inconditionnel= le detenteur a une obligation Obligations

Plus en détail

9certificat renaissance 9x9

9certificat renaissance 9x9 9 9certificat renaissance 9x9 Les objectifs de renaissance 9x9 Un gain potentiel de 9% accumulable tous les 9 mois pendant 9 ans Un objectif de rendement annuel brut compris entre 8,5% et 11,2% (pour un

Plus en détail

AVERTISSEMENT SUR LES RISQUES LIES A LA NEGOCIATION DES CONTRATS A TERME CLIENTS NON PROFESSIONNELS

AVERTISSEMENT SUR LES RISQUES LIES A LA NEGOCIATION DES CONTRATS A TERME CLIENTS NON PROFESSIONNELS Avant d utiliser un contrat à terme (produits dérivés, contrat à terme ferme ou contrat d option) le client (l investisseur) doit apprécier les risques liés a l utilisation de contrats à terme. Il doit

Plus en détail

Les TURBOS. Division (12pt)

Les TURBOS. Division (12pt) Les TURBOS Division (12pt) Le prospectus d émission des certificats TURBOS a été approuvé par la Bafin, régulateur Allemand, en date du 3 mai 2010. Ce document à caractère promotionnel est établi sous

Plus en détail

THEME 5 : GESTION DE LA TRESORERIE ET RISQUES DE TAUX DE CHANGE

THEME 5 : GESTION DE LA TRESORERIE ET RISQUES DE TAUX DE CHANGE THEME 5 : GESTION DE LA TRESORERIE ET RISQUES DE TAUX DE CHANGE Les entreprises internationalisées comme les multinationales industrielles et commerciales se trouvent exposées au risque de fluctuations

Plus en détail

Certificats Leverage & Short

Certificats Leverage & Short Certificats Leverage & Short Produit présentant un risque de perte en capital et à effet de levier. Produit émis par ING Bank N.V. et soumis au risque de défaut de l émetteur. Les Certificats ING Leverage

Plus en détail

S informer sur. Les obligations

S informer sur. Les obligations S informer sur Les obligations Octobre 2012 Autorité des marchés financiers Les obligations Sommaire Qu est-ce qu une obligation? 03 Quel est le rendement? 04 Quels sont les risques? 05 Quels sont les

Plus en détail

COMPRENDRE LA BOURSE

COMPRENDRE LA BOURSE COMPRENDRE LA BOURSE Les Futures Ce document pédagogique n est pas un document de conseils pour investir en bourse. Les informations données dans ce document sont à titre informatif. Vous êtes seul responsable

Plus en détail

Les Warrants ABN AMRO

Les Warrants ABN AMRO Les Warrants ABN AMRO Donner de nouveaux horizons à ses stratégies * le meilleur du possible Making more possible* Gagner en performance avec les Warrants Les Warrants permettent de développer de multiples

Plus en détail

FORMATION DES JOURNALISTES THÈME 2 : FONCTIONNEMENT D UNE BOURSE : ORGANISATION DES ÉCHANGES PAR LA COSUMAF

FORMATION DES JOURNALISTES THÈME 2 : FONCTIONNEMENT D UNE BOURSE : ORGANISATION DES ÉCHANGES PAR LA COSUMAF FORMATION DES JOURNALISTES THÈME 2 : FONCTIONNEMENT D UNE BOURSE : ORGANISATION DES ÉCHANGES PAR LA COSUMAF SOMMAIRE DU THEME 2 I LES DIFFÉRENTS ORDRES DE BOURSE 1. Les caractéristiques d un ordre de bourse

Plus en détail

I. Risques généraux s appliquant à l ensemble des instruments financiers

I. Risques généraux s appliquant à l ensemble des instruments financiers I. Risques généraux s appliquant à l ensemble des instruments financiers 1. Risque de liquidité Le risque de liquidité est le risque de ne pas pouvoir acheter ou vendre son actif rapidement. La liquidité

Plus en détail

La vie est faite de hauts et de bas. Nous sommes là dans les deux cas. 2587GS4_210x210BrochureTurbo-FR@1-8.indd 1. Bienvenue chez

La vie est faite de hauts et de bas. Nous sommes là dans les deux cas. 2587GS4_210x210BrochureTurbo-FR@1-8.indd 1. Bienvenue chez La vie est faite de hauts et de bas. Nous sommes là dans les deux cas. 2587GS4_210x210BrochureTurbo-FR@1-8.indd 1 Bienvenue chez 13/11/14 15:43 LES TURBOS DE UNICREDIT Investir avec les Certificats Turbos

Plus en détail

les Warrants mode d emploi Actions, indices, devises et taux d intérêt

les Warrants mode d emploi Actions, indices, devises et taux d intérêt Actions, indices, devises et taux d intérêt Les Warrants Société Générale sont des titres cotés en Bourse de Paris, souvent comparés à des bons de souscription d actions et négociables comme une simple

Plus en détail

LES TURBOS INFINIS. Investir avec un levier adapté à votre stratégie!

LES TURBOS INFINIS. Investir avec un levier adapté à votre stratégie! LES TURBOS INFINIS Investir avec un levier adapté à votre stratégie! Produits présentant un risque de perte en capital à destination d investisseurs avertis. Émetteur : BNP Paribas Arbitrage Issuance B.V.

Plus en détail

OPTION NÉGOCIABLE. Définition. Facteurs influençant la valeur des options. Claire Peltier EDC 2008

OPTION NÉGOCIABLE. Définition. Facteurs influençant la valeur des options. Claire Peltier EDC 2008 OPTION NÉGOCIABLE Définition Une option d'achat - ou call - est un titre financier conditionnel qui donne le droit, mais non l'obligation, d'acheter un actif détermineé. appelé l'actif support (ou sous-jacent),

Plus en détail

TURBOS Votre effet de levier sur mesure

TURBOS Votre effet de levier sur mesure TURBOS Votre effet de levier sur mesure Société Générale attire l attention du public sur le fait que ces produits, de par leur nature optionnelle, sont susceptibles de connaître de fortes fluctuations,

Plus en détail

Chapitre 14 Cours à terme et futures. Plan

Chapitre 14 Cours à terme et futures. Plan hapitre 14 ours à terme et futures Plan Différences entre contrat à terme et contrat de future Fonction économique des marchés de futures Rôle des spéculateurs Futures de matières premières Relation entre

Plus en détail

CARACTERISTIQUES ET EVALUATION DES CONTRATS D OPTION. Finance internationale, 9ème éd. Y. Simon & D. Lautier

CARACTERISTIQUES ET EVALUATION DES CONTRATS D OPTION. Finance internationale, 9ème éd. Y. Simon & D. Lautier CARACTERISTIQUES ET EVALUATION DES CONTRATS D OPTION 1 Section 1. La définition et les caractéristiques d une option Section 2. Les déterminants de la valeur d une option Section 3. Les quatre opérations

Plus en détail

Les produits structurés après la crise. Commerzbank Partners, vos solutions d investissement

Les produits structurés après la crise. Commerzbank Partners, vos solutions d investissement Les produits structurés après la crise Commerzbank Partners, vos solutions d investissement Sommaire Introduction Besoins en placement: un peu d histoire Les produits structurés Fonctionnement Le zéro

Plus en détail

CHAPITRE 2 : MARCHE DES CHANGES A TERME ET PRODUITS DERIVES

CHAPITRE 2 : MARCHE DES CHANGES A TERME ET PRODUITS DERIVES CHAPITRE 2 : MARCHE DES CHANGES A TERME ET PRODUITS DERIVES Marché des changes : techniques financières David Guerreiro david.guerreiro@univ-paris8.fr Année 2013-2014 Université Paris 8 Table des matières

Plus en détail

SIMULATEUR DE NÉGOCIATION TMX GUIDE PRATIQUE. Reshaping Canada s Equities Trading Landscape

SIMULATEUR DE NÉGOCIATION TMX GUIDE PRATIQUE. Reshaping Canada s Equities Trading Landscape SIMULATEUR DE NÉGOCIATION TMX GUIDE PRATIQUE Reshaping Canada s Equities Trading Landscape OCTOBER 2014 Horaire des marchés Toutes les données de marché du simulateur sont différées de 15 minutes (sauf

Plus en détail

Propriétés des options sur actions

Propriétés des options sur actions Propriétés des options sur actions Bornes supérieure et inférieure du premium / Parité call put 1 / 1 Taux d intérêt, capitalisation, actualisation Taux d intéret composés Du point de vue de l investisseur,

Plus en détail

LA GESTION DU RISQUE DE CHANGE..

LA GESTION DU RISQUE DE CHANGE.. Jean-Marc BUYSSCHAERT Les journées de l économie et de la gestion MARCHES DES CAPITAUX ET INSTRUMENTS FINANCIERS LA GESTION DU RISQUE DE CHANGE.. UN EXERCICE SOUVENT PERILLEUX Plan de l intervention La

Plus en détail

Certificats BONUS CAPPÉS

Certificats BONUS CAPPÉS Certificats BONUS CAPPÉS Investissez différemment sur les actions, les indices et les matières premières! Produits non garantis en capital, non éligibles au PEA www.produitsdebourse.bnpparibas.com Les

Plus en détail

CERTIFICATS TURBOS Instruments dérivés au sens du Règlement Européen 809/2004 du 29 avril 2004

CERTIFICATS TURBOS Instruments dérivés au sens du Règlement Européen 809/2004 du 29 avril 2004 CERTIFICATS TURBOS Instruments dérivés au sens du Règlement Européen 809/2004 du 29 avril 2004 Emétteur : BNP Paribas Arbitrage Issuance B.V. Garant du remboursement : BNP Paribas S.A. POURQUOI INVESTIR

Plus en détail

Règlement n 90 15 du 18 décembre 1990 relatif à la comptabilisation des contrats d échange de taux d intérêt ou de devises

Règlement n 90 15 du 18 décembre 1990 relatif à la comptabilisation des contrats d échange de taux d intérêt ou de devises Règlement n 90 15 du 18 décembre 1990 relatif à la comptabilisation des contrats d échange de taux d intérêt ou de devises modifié par les règlements n 92 04 du 17 juillet 1992, n 95-04 du 21 juillet 1995,

Plus en détail

TURBOCAC INVESTISSEZ SUR LE CAC40

TURBOCAC INVESTISSEZ SUR LE CAC40 TURBOCAC INVESTISSEZ SUR LE CAC40 Avertissements : Cette méthode d investissement repose sur de l analyse technique des probacktests, de cotations passées, les résultats passés ne préjugent pas des résultats

Plus en détail

Commerzbank AG Certificats Factors

Commerzbank AG Certificats Factors Commerzbank AG Certificats Factors Corporates & Markets Produits présentant un risque de perte en capital. Les instruments dérivés présentés sont soumis à des risques (voir les facteurs de risque sur la

Plus en détail

LES MARCHÉS DÉRIVÉS DE CHANGE. Finance internationale 9éme ed. Y. Simon & D. Lautier

LES MARCHÉS DÉRIVÉS DE CHANGE. Finance internationale 9éme ed. Y. Simon & D. Lautier LES MARCHÉS DÉRIVÉS DE CHANGE 1 Section 1. Les instruments dérivés de change négociés sur le marché interbancaire Section 2. Les instruments dérivés de change négociés sur les marchés boursiers organisés

Plus en détail

Les options classiques

Les options classiques Les options classiques des options sur contrat : 1) Spéculation : Les options sur contrat est un remarquable instrument de spéculation permettant de spéculer sur la hausse ou la baisse du prix du contrat

Plus en détail

S informer sur. Investir votre épargne : étape par étape

S informer sur. Investir votre épargne : étape par étape S informer sur Investir votre épargne : étape par étape Autorité des marchés financiers Investir votre épargne : étape par étape Sommaire Se poser les bonnes questions avant d investir 03 Prendre contact

Plus en détail

COMPRENDRE LA BOURSE

COMPRENDRE LA BOURSE COMPRENDRE LA BOURSE La fiscalité simplifiée des valeurs mobilières Ce document pédagogique n est pas un document de conseils pour investir en bourse. Les informations données dans ce document sont à titre

Plus en détail

COMPRENDRE LA BOURSE

COMPRENDRE LA BOURSE COMPRENDRE LA BOURSE Les obligations Ce document pédagogique ne constitue pas une incitation à investir et n est pas un conseil en investissement. Le Client qui souhaite un conseil en investissement avant

Plus en détail

reverse exchangeable notes Guide Explicatif

reverse exchangeable notes Guide Explicatif reverse exchangeable notes Guide Explicatif www.warrants.commerzbank.com Un coupon attrayant? De plus en plus d investisseurs découvrent les avantages des Reverse Exchangeable Notes (REN) avec un coupon

Plus en détail

Formation ESSEC Gestion de patrimoine

Formation ESSEC Gestion de patrimoine Formation ESSEC Gestion de patrimoine Séminaire «Savoir vendre les nouvelles classes d actifs financiers» Les options Plan Les options standards (options de 1 ère génération) Les produits de base: calls

Plus en détail

Performance creates trust

Performance creates trust Performance creates trust Vontobel Mini Futures Futures Investissement minimum, rendement maximum Vontobel Investment Banking Vontobel Mini Futures Investir un minimum pour un maximum de rendement Avec

Plus en détail

Mathématiques pour la finance Définition, Evaluation et Couverture des Options vanilles Version 2012

Mathématiques pour la finance Définition, Evaluation et Couverture des Options vanilles Version 2012 Mathématiques pour la finance Définition, Evaluation et Couverture des Options vanilles Version 2012 Pierre Andreoletti pierre.andreoletti@univ-orleans.fr Bureau E15 1 / 20 Objectifs du cours Définition

Plus en détail

Explication des principales obligations d information prévues dans les chapitres 3862 et 1532 du Manuel de l ICCA

Explication des principales obligations d information prévues dans les chapitres 3862 et 1532 du Manuel de l ICCA Explication des principales obligations d information prévues dans les chapitres 3862 et 1532 du Manuel de l ICCA Les paragraphes qui suivent présentent les principaux changements en ce qui a trait aux

Plus en détail

Correction de l exercice 2 du cours Gestion de patrimoine : «Analyse d un produit structuré à capital garanti»

Correction de l exercice 2 du cours Gestion de patrimoine : «Analyse d un produit structuré à capital garanti» Correction de l exercice 2 du cours Gestion de patrimoine : «Analyse d un produit structuré à capital garanti» Question 1 : représenter graphiquement le taux de rentabilité du produit à capital garanti

Plus en détail

SCPI Renovalys 5. Communication à caractère promotionnel

SCPI Renovalys 5. Communication à caractère promotionnel SCPI Renovalys 5 Communication à caractère promotionnel avertissement facteurs de risques Vous investissez dans une SCPI de type fiscal «déficit foncier», qui permet au porteur de parts de bénéficier du

Plus en détail

Turbos & Turbos infinis

Turbos & Turbos infinis & Turbos infinis L effet de levier en toute simplicité PRODUITS À EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE DU CAPITAL Avertissement : «PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE DU CAPITAL»

Plus en détail

COMPRENDRE LA BOURSE

COMPRENDRE LA BOURSE COMPRENDRE LA BOURSE Les Turbos Ce document pédagogique n est pas un document de conseils pour investir en bourse. Les informations données dans ce document sont à titre informatif. Vous êtes seul responsable

Plus en détail

Exposition à 100 % de la prime nette investie via un dépôt auprès de BNP Paribas Fortis SA 1

Exposition à 100 % de la prime nette investie via un dépôt auprès de BNP Paribas Fortis SA 1 AG Protect+ Select Observation 1 Exposition à 100 % de la prime nette investie via un dépôt auprès de BNP Paribas Fortis SA 1 Obtenez le meilleur du potentiel des actions européennes 2! Les actions européennes

Plus en détail

Comprendre les produits structurés

Comprendre les produits structurés Comprendre les produits structurés Sommaire Page 3 Introduction Page 4 Qu est-ce qu un produit structuré? Quels sont les avantages des produits structurés? Comment est construit un produit structuré? Page

Plus en détail

Qu est-ce que l effet de levier?

Qu est-ce que l effet de levier? EMPRUNTER POUR INVESTIR : CE N EST PAS POUR TOUT LE MONDE Qu est-ce que l effet de levier? L effet de levier consiste à investir en empruntant une partie ou la totalité des sommes. De cette façon, vous

Plus en détail

Obligation structurée

Obligation structurée Obligation structurée Une obligation pas comme les autres Sommaire Introduction 5 Nature de l investissement 7 Avantages et inconvénients 7 Mécanismes de performance 8 Avec ou sans protection du capital

Plus en détail

ING Turbos. Faible impact de la volatilité. Evolution simple du prix

ING Turbos. Faible impact de la volatilité. Evolution simple du prix ING Turbos Produit présentant un risque de perte en capital et à effet de levier. Les Turbos sont émis par ING Bank N.V. et sont soumis au risque de défaut de l émetteur. ING Turbos ING a lancé les Turbos

Plus en détail

Cap sur les trackers négociés sur NextTrack

Cap sur les trackers négociés sur NextTrack Cap sur les trackers négociés sur NextTrack Cap sur les trackers négociés sur NextTrack 1 Cap sur la performance indicielle! 4 2 Que sont les trackers? 5 3 Les trackers, de nouveaux produits financiers?

Plus en détail

Principes de Finance

Principes de Finance Principes de Finance 13. Théorie des options II Daniel Andrei Semestre de printemps 2011 Principes de Finance 13. Théorie des options II Printemps 2011 1 / 34 Plan I Stratégie de réplication dynamique

Plus en détail

Certificats Cappés (+) et Floorés (+)

Certificats Cappés (+) et Floorés (+) Certificats Cappés (+) et Floorés (+) Produits présentant un risque de perte en capital, à destination d investisseurs avertis. Pour investir avec du Levier sur l indice CAC 40 Même dans un contexte de

Plus en détail

Les règles de base de fonctionnement d un marché

Les règles de base de fonctionnement d un marché C HAPITRE 1 Les règles de base de fonctionnement d un marché Qu est-ce qu un marché? Un marché est un endroit matérialisé ou non où peuvent se rencontrer des agents économiques qui ont des besoins complémentaires,

Plus en détail

Politique de sélection des intermédiaires financiers DE Hmg finance

Politique de sélection des intermédiaires financiers DE Hmg finance Politique de sélection des intermédiaires financiers DE Hmg finance (Articles L.533-18 du code monétaire et financier et 314-75 du règlement général de l Autorité des Marchés Financiers) I Présentation

Plus en détail

Contrats sur différence (CFD)

Contrats sur différence (CFD) Avertissement à l attention des investisseurs 28/02/2013 Contrats sur différence (CFD) Principales recommandations Les contrats sur différence (CFD) sont des produits complexes qui ne sont pas adaptés

Plus en détail

CERTIFICATS TURBOS INFINIS BEST Instruments dérivés au sens du Règlement Européen 809/2004 du 29 avril 2004

CERTIFICATS TURBOS INFINIS BEST Instruments dérivés au sens du Règlement Européen 809/2004 du 29 avril 2004 CERTIFICATS TURBOS INFINIS BEST Instruments dérivés au sens du Règlement Européen 809/2004 du 29 avril 2004 Emetteur : BNP Paribas Arbitrage Issuance B.V. Garant du remboursement : BNP Paribas S.A. POURQUOI

Plus en détail

Stratégie de vente d options d achat couvertes

Stratégie de vente d options d achat couvertes Stratégie de vente d options d achat couvertes La stratégie de vente d options d achat couvertes, également connue sous le nom de stratégie d achat-vente, est mise en œuvre par la vente d un contrat d

Plus en détail

Cours débutants Partie 1 : LES BASES DU FOREX

Cours débutants Partie 1 : LES BASES DU FOREX Définition du FOREX : FOREX est l abréviation de Foreign Exchange market et désigne le marché sur lequel sont échangées les devises l une contre l autre. C est un des marchés les plus liquides qui soient.

Plus en détail

CERTIFICATS TURBOS INFINIS Instruments dérivés au sens du Règlement Européen 809/2004 du 29 avril 2004

CERTIFICATS TURBOS INFINIS Instruments dérivés au sens du Règlement Européen 809/2004 du 29 avril 2004 CERTIFICATS TURBOS INFINIS Instruments dérivés au sens du Règlement Européen 809/2004 du 29 avril 2004 Emetteur : BNP Paribas Arbitrage Issuance B.V. Garant du remboursement : BNP Paribas S.A. POURQUOI

Plus en détail

Stratégies d options Guide pratique

Stratégies d options Guide pratique Stratégies d options Guide pratique L OIC fournit cette publication à titre indicatif seulement. Aucun énoncé dans cette publication ne doit être interprété comme étant une recommandation, un conseil,

Plus en détail

Produits financiers dérivés. Octobre 2007

Produits financiers dérivés. Octobre 2007 Produits financiers dérivés Octobre 2007 Plan Généralités sur les produits dérivés Les contrats Forward Les contrats Futures Les swaps Les options «plain vanilla» Les options exotiques Page 2 Généralités

Plus en détail

LES MÉCANISMES DE BASE

LES MÉCANISMES DE BASE LES MÉCANISMES DE BASE Même si les nouvelles technologies nous offrent la possibilité d intervenir très facilement en Bourse et de disposer d outils de gestion modernes et intuitifs, les mécanismes de

Plus en détail

A. La distinction entre marchés primaire et secondaire. 1. Le marché financier et ses deux compartiments : le marché primaire et le marché secondaire

A. La distinction entre marchés primaire et secondaire. 1. Le marché financier et ses deux compartiments : le marché primaire et le marché secondaire Chap 2 : Le marché financier et son rôle économique Les marchés de capitaux assurent le financement de l économie. Sur ces marchés se confrontent des agents à la recherche de financements et d autres à

Plus en détail

Chapitre 15 Options et actifs conditionnels. Plan

Chapitre 15 Options et actifs conditionnels. Plan Chapitre 15 Options et actifs conditionnels Plan Fonctionnement des options Utilisation des options La parité put-call Volatilité et valeur des options Les modèles de détermination de prix d option Modèle

Plus en détail

AOF. Comment utiliser. les CFD? bourse. mini-guide. «Comment. investir en Bourse?

AOF. Comment utiliser. les CFD? bourse. mini-guide. «Comment. investir en Bourse? AOF mini-guide bourse «Comment Comment utiliser investir en Bourse? les CFD? Juillet 2012 Comment utiliser les CFD? Sommaire Introduction 1. Qu est-ce qu un CFD? 2. Le fonctionnement des CFD 3. Les avantages

Plus en détail

Manuel Ordres Avancés

Manuel Ordres Avancés Manuel Ordres Avancés Version 01/10/2013 BinckBank pourra modifier ce guide pratique à tout instant. BinckBank informera les clients de chaque modification par un message sur le site web. Vous trouverez

Plus en détail

OTC ASSET MANAGEMENT

OTC ASSET MANAGEMENT OTC ASSET MANAGEMENT Notre FCPI: OTC ENTREPRISES 4 4 e FCPI de sa génération, OTC ENTREPRISES 4 sera géré selon les principes de gestion historiques d OTC Asset Management : une stratégie diversifiée et

Plus en détail