EXAMEN : BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL Session : 2007

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "EXAMEN : BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL Session : 2007"

Transcription

1 EXAMEN : BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL Session : 2007 SPÉCIALITÉ : COMPTABILITÉ Épreuve scientifique et technique Durée : 3 heures Coefficient : 5 Sous épreuve E1A : Activités professionnelles de synthèse Ce sujet comporte 23 pages numérotées de 1 à 23. Assurez-vous que cet exemplaire est complet. S'il est incomplet, demandez un autre exemplaire au chef de salle. - SUJET - DOCUMENTS ET MATÉRIELS AUTORISÉS La liste des comptes du Plan Comptable Général à l'exclusion de toute autre information sous forme de tableaux, schémas ou commentaires. La calculatrice de poche à fonctionnement autonome, sans imprimante et sans moyen de transmission, à l'exclusion de tout autre élément matériel ou documentaire. Les échanges ou prêts de documents ou de matériels sont interdits pendant l'épreuve. LE SUJET COMPREND 4 DOSSIERS INDÉPENDANTS THÈMES DOSSIERS ANNEXES ANNEXES À RENDRE AVEC LA COPIE Pages Codes Pages Codes Pages BARÈME - Présentation de l'entreprise - Organisation comptable - Documentation fiscale et comptable DOSSIER A Comptabilisation d'opérations courantes DOSSIER B État de rapprochement bancaire DOSSIER C Travaux d'inventaire DOSSIER D Organisation de la réduction du temps de travail A1 à A5 B1 à B4 C1 à C3 7 à à R pts R2-R3 R4 R5 R pts 26 pts Note de service 6 D1 16, 17 Sur la copie 22 pts Suivi informatisé des heures de travail 6 D2 18 R pts TOTAL 100 pts AVERTISSEMENTS 1. Les documents à compléter et à rendre ne sont fournis qu'en un seul exemplaire. Aucun exemplaire supplémentaire ne sera remis au candidat pendant le déroulement de l épreuve. 2. Si le texte du sujet, de ses questions ou de ses annexes vous conduit à formuler une ou plusieurs hypothèses, il vous est demandé de la (ou les) mentionner explicitement sur votre copie.. 1/23

2 PRÉSENTATION DE L ENTREPRISE Raison sociale : Adresse : Tél. : Statut juridique RCS : Code NAF : Activité : Clientèle : TVA : ATLANTIC Électricité 55 rue des Pyrénées DAX Télécopie : Site : SARL au capital de DAX B A Entreprise d électricité : - fabrication et installation de réseaux électriques pré-gainés distribués et facturés sous le nom de "pieuvre", - vente et installation d appareils de climatisation, sanitaire, chauffage. - Constructeurs de maisons individuelles et de bâtiments collectifs, - Particuliers. Régime du réel normal Taux : - 5,50 % pour les travaux d amélioration, d aménagement sur locaux à usage d habitation achevés depuis plus de 2 ans, - 19,60 % pour les travaux sur autres résidences. TVA sur les encaissements pour tous les travaux. TVA Intracommunautaire : Nombre de salariés : Banques : Exercice comptable : Directeur Général : Responsable administratif et financier : FR Le Crédit Lyonnais Société Générale du 1 er juillet 2006 au 30 juin 2007 M. Damien Ducasse M. Patrick Guedj 2/23

3 ORGANISATION COMPTABLE Les documents sont pré-comptabilisés sur bordereau unique, à leur date de création avant d être saisis dans les journaux suivants : - AC : Achats - VE : Ventes - LCL : Le Crédit Lyonnais - SG : Société Générale - CA : Caisse - OD : Opérations diverses EXTRAIT DU PLAN DES COMPTES N compte Intitulé du compte N compte Intitulé du compte Capital Le Crédit Lyonnais Emprunt SG Société Générale Emprunt LCL Caisse Matériel et outillage industriel Virements internes Matériel de transport Achats fournitures électriques Matériel de bureau et matériel info Achats emballages Avances et acomptes sur immo. incorp Fournitures entretien et petit équipement Avances et acomptes sur immo. corp Achats sanitaire Amortissement. matériel et outillage indus Achats climatisation Amortissement. matériel transport Achats chauffage Amortissement matériel bureau/informatique Location matériel et outillage Fournisseurs collectifs Location matériel de transport Fournisseurs collectifs d'immobilisations Primes d'assurance Fournisseurs factures non parvenues Personnel extérieur à l entreprise Fournisseurs - avances sur commandes Rémun. d intermédiaires et honoraires Fournisseurs - créances pour emb. à rendre Transports sur achats Clients collectifs Transports sur ventes Clients douteux Services bancaires et assimilés Clients - avances sur commandes Pertes sur créances irrécouvrables Clients - dettes sur emballages consignés Charges d intérêt TVA à décaisser Escomptes accordés TVA déductible/immobilisations Dotations aux amortissements TVA déductible en attente/encaissements Dotations aux dépréciations des créances TVA déductible/autres biens et services Ventes pieuvres TVA collectée/ventes 5,5 % Travaux TVA collectée/ventes 19,6 % Ventes sanitaire TVA coll en attente/encaissements 5,5 % Ventes climatisation TVA coll en attente/encaissements 19,6% Ventes chauffage Taxe sur le CA sur fact. non parvenues RRR accordés Charges constatées d avance Escomptes obtenus Dépréciations des comptes clients Reprises sur dépréciations des créances Codification des comptes Clients : les 3 premières lettres du nom Codification des comptes Fournisseurs : 401 ou les 3 premières lettres du nom 3/23

4 DOCUMENTATION FISCALE ET COMPTABLE EXTRAITS DES MEMENTOS PRATIQUES FRANCIS LEFEBVRE FISCAL ET COMPTABLE 2006 Exigibilité de la TVA 4700 Pour ce qui concerne l exigibilité, le principe est que la TVA afférente aux prestations de services, travaux immobiliers est exigible lors de l encaissement des acomptes, du prix ou de la rémunération TVA exigible sur les encaissements L acquéreur ne peut déduire la TVA que lors des paiements effectués, la taxe ne pouvant être récupérée avant qu elle ne soit exigible chez le fournisseur. Immobilisations 1402, Le coût d acquisition d une immobilisation corporelle est constitué des éléments suivants : son prix d achat, y compris les taxes non récupérables, diminué des taxes légalement récupérables, des rabais, remises, ristournes obtenus et des escomptes de règlement obtenus, tous les coûts directement attribuables (frais accessoires) engagés pour mettre l actif en place et en état de fonctionner selon l utilisation prévue par la direction Selon le PCG (art ) le montant amortissable d un actif est sa valeur brute sous déduction de sa valeur résiduelle, cette dernière représentant la valeur vénale de l actif à la fin de son utilisation, diminuée des coûts de sortie L amortissement variable (sur la base des unités d œuvre) L utilisation d une immobilisation pour une entité se mesure par la consommation des avantages économiques attendus de l actif. Elle peut donc être déterminable en terme d unités de temps (amortissement linéaire) mais également d autres unités d œuvre, lorsque ces dernières reflètent plus correctement le rythme de consommation des avantages économiques attendus de l actif. Exemple : la dépréciation subie dépend du nombre de kilomètres parcourus, du nombre de pièces fabriquées, etc. 4/23

5 En stage dans l entreprise durant le mois juin 2007, vous êtes chargé(e) de traiter différents dossiers sous la responsabilité de M. Guedj. DOSSIER A COMPTABILISATION D OPÉRATIONS COURANTES M. Guedj vous remet quelques documents de ce mois non encore comptabilisés (ANNEXES A1 à A5). Travail à faire : Enregistrer les documents sur le bordereau de saisie (ANNEXE R1 à rendre avec la copie). DOSSIER B ÉTAT DE RAPPROCHEMENT BANCAIRE M. Guedj vous demande d effectuer le rapprochement bancaire du compte Le Crédit Lyonnais pour la première quinzaine de juin Vous avez à votre disposition le relevé du Crédit Lyonnais, le journal de banque LCL, l extrait de la balance et l état de rapprochement établi au 31 mai 2007 (ANNEXES B1 à B4). Travail à faire : Répondre aux questions (ANNEXE R2 à rendre avec la copie). Établir l état de rapprochement bancaire arrêté au 15 juin 2007 (ANNEXE R3 à rendre avec la copie). Comptabiliser au 28 juin les écritures qui découlent de ce rapprochement sur le bordereau de saisie (ANNEXE R4 à rendre avec la copie). DOSSIER C TRAVAUX D INVENTAIRE Le 30 juin 2007, M. Guedj vous communique 2 dossiers concernant le début des travaux de fin d exercice 2006/2007. Dossier "Créances douteuses" Vous consultez l extrait du grand-livre au 30 juin 2007 (ANNEXE C1). M. Guérin, mandataire judiciaire au redressement et à la liquidation des entreprises, nous a informé de la situation de certains clients (ANNEXE C2). Travail à faire : Enregistrer les écritures de régularisation sur le bordereau de saisie (ANNEXE R5 à rendre avec la copie). 5/23

6 Dossier "Amortissements" L entreprise a acheté le 1 er août 2006 un fourgon FIAT DUCATO 2,3 JTD. M. Guedj vous demande d amortir ce bien en tenant compte de ses consignes (ANNEXE C3). Travail à faire : Compléter le tableau d amortissement du fourgon (ANNEXE R6 à rendre avec la copie). Comptabiliser l annuité d amortissement sur le bordereau de saisie (ANNEXE R6 à rendre avec la copie). DOSSIER D ORGANISATION DE LA RÉDUCTION DU TEMPS DE TRAVAIL Note de service M. Ducasse constate que la mise en place récente de la réduction du temps de travail occasionne un dysfonctionnement au niveau de l atelier électricité. En effet, les salariés de ce service ne respectent pas l avenant à l accord d entreprise (ANNEXE D1), en changeant leur jour de repos RTT. Ils désorganisent ainsi la chaîne de production. Il décide donc d exiger qu à compter du 1 er septembre prochain chaque salarié devra respecter son jour de repos RTT pour toute l'année. Ce choix devra tenir compte des impératifs du service, puisque la chaîne de production doit être opérationnelle du lundi au vendredi. Travail à faire : Préparer, le 30 juin, la note de service n 15 à remettre individuellement aux salariés concernés en respectant les consignes de M. Ducasse (à présenter sur la copie). Suivi informatisé des heures de travail Après avoir pris connaissance des vœux des salariés de l'atelier Électricité M. Guedj souhaite suivre quotidiennement les heures de travail des salariés et les jours de repos. Il crée un fichier "controleheures" simulant l'activité du mois de septembre (ANNEXE D2). Une première feuille de calcul "Heures effectuées" détaille les horaires effectués, une deuxième feuille "HS" permet le calcul des heures supplémentaires. Travail à faire : Compléter le tableau d analyse (ANNEXE R7 à rendre avec la copie). 6/23

7 ANNEXE A1 N CLIENT : CEMSO N FACTURE : 2368 Distribution DATE : 05/06/07 «Matériel Électrique» ATLANTIC ÉLECTRICITÉ SA AU CAPITAL DE Rue des Pyrénées DAX 21, cours Journu-Auber BP BORDEAUX CEDEX Tél Fax N SIRET RCS Bordeaux 1987 B APE 518 L TVA CEE FR N CLIENT N FACTURE DATE CONDITIONS DE RÈGLEMENT DOMICILIATION ÉCHEANCE JUIN 2007 LCR BFCC DAX 30/09/2007 Réf. art. Désignation Quantité Un. Prix un. Rem. Prix net Montant HT 15/ BL No 3738 Câble électrique 1x 6 N Câble électrique 1x 10 B 5,0 0,3 100 m 100 m 144,44 545,73 144,44 545,73 722,20 163,72 17/ BL N 3745 Câble électrique 1x 16 R 0,4 100 m 1477, ,02 590,81 Consignation tourets 90,00 TOTAL HT = 1 566,73 TVA 19,6 % = 307,08 NET À PAYER 1 873,81 CONDITIONS GÉNÉRALES DE VENTES : Nos marchandises, même expédiées franco, voyagent aux risques et périls du destinataire. Aucune réclamation ne sera admise cinq jours après la livraison. La vente des marchandises non payées à l échéance sera résolue de plein droit, si bon nous semble, 24 heures après mise en demeure par LR, non suivie de paiement, les marchandises redevenant immédiatement notre propriété. 7/23

8 ANNEXE A2 SARL au capital de Siège social : ZI 37 rue de la Bougeoire - BP LA GUERCHE DE BRETAGNE N Vert : RC Rennes Code APE : 518 C TVA : FR SIRET : FOBI LE CHOIX, LE SERVICE, LA QUALITÉ POUR LE PROFESSIONNEL DU BÂTIMENT FACTURE ATLANTIC Électricité Rue des Pyrénées DAX Votre représentant : Stéphane FREDA Votre correspondant : Évelyne Commande Total HT Date Cde N Document Date Fact. Code client , L102 Article Désignation Unité 4552 BL n du Marteau électronique DUSS P60 AC Garantie 36 mois N série : Qté Liv. Qté Fact. Un 1 1 PU Brut Rem Montant HT 1 010, ,00 TVA 19,6 % Total HT 1 010,00 Sous Total HT % Remise Montant Remise Port Frais Total net HT TVA Total TTC 1 010,00 30, ,00 203, ,84 Mode de règlement LCR Échéance Banque : LCL DAX RIB : X75 Prix net sans escompte Acompte 500,00 Net à payer 743,84 8/23

9 DIAC Location Département : Back Office Entreprise Sylvie MOITRY Tél : Vos références : ANNEXE A3 ATLANTIC ÉLECTRICITÉ 55 RUE DES PYRÉNÉES DAX FACTURE N du Vos contrats Rubriques Montant Hors TVA Taux TVA Montant TVA Montant TTC Contrat n L TOTAL LOYER ET SERVICES 225,68 19,60 44,23 269,91 Véhicule : CLIO CAMPUS SOC/VU Véhicule utilitaire Immatriculation 2256 RB 40 Période du au SERV ASSURANCE PERTE FINANC. 7,31 7,31 TOTAL GÉNÉRAL 232,99 44,23 277,22 NON SOUMIS À LA TVA NET À PAYER EN EUROS : 7,31 7,31 277,22 TVA acquittée par option sur les débits Escompte néant Exigible le par prélèvement sur votre compte en faveur De DIAC LOCATION Taux d'intérêt de retard : 1,5 fois le taux de l'intérêt légal. Service assurance : facturation pour ordre et pour compte (hors perte financière), exonérée de TVA (article 261C du CGI). Groupe DIAC DIAC LOCATION S.A., société de location et de courtage d'assurances, au capital de EUR Siège social : 14, avenue du Pavé-Neuf Noisy-le-Grand cedex - SIREN R.C.S. Bobigny N d'identification T.V.A.: FR code APE : 711B N ALCA : OS Garantie financière et assurance R.C. Professionnelle conformes aux articles L530.1 et du Code des assurances. Domiciliation Bancaire : BNP - Paris Champs Elysées /36 9/23

10 Sous-épreuve E1A : Activités Professionnelles de synthèse 10/23 ANNEXE A4 Atlantic Electricité RCS B NAF 753 A SARL au capital de TVA Intracommunautaire : FR ÉLECTRICITÉ - CHAUFFAGE C1 KIT - SANITAIRE CLIMATISATION Siège Social : 55 rue des Pyrénées DAX Internet : - Tél Télécopie Désignation Pose pieuvres électriques Logt 1 Encastrement électriques Logt 1 Finitions électriques + consuel Logt 1 Mode de règlement : Chèque Échéance : 05/07/07 Pas d avancement précédent Monsieur SENAC 24 Impasse des Artisans ANGLET Dax, le 22 juin 2007 Facture n F Avancement au 22/06/ ,00 % 100,00 % 100,00 % Montant des travaux réalisés Remise 5 % Total HT TVA à 19,60 % Total TTC Net à payer (Euros) Montant HT 400,00 400,00 200, ,00 50,00 950,00 186, , ,20 Escompte de 1 % si règlement anticipé. Les pénalités de retard applicables sont calculées au taux de 1,5 %. CONDITIONS GÉNÉRALES DE VENTE : de convention expresse nous nous réservons la propriété des marchandises fournies jusqu'au dernier jour de leur parfait paiement, conformément aux termes de la loi n du 12 mai Tout paiement non effectu é à échéance sera automatiquement productif d'un intérêt au taux de 1,5 % par mois sans mise en demeure préalable. Tout litige sera de la compétence du tribunal de commerce de Dax. Adecco AGENCE D'INTéRIM Rejoignez-nous sur adecco.fr FACTURE N 149/00434/06 ANNEXE A5 ADECCO 149 ATLANTIC ÉLECTRICITÉ 64, Av. de la liberté 55, Rue des Pyrénées St PAUL LES DAX DAX Tél : SIRET : Date : 25/06/2007 Code client : Libellé prestation CARON Olivier ÉLECTRICIEN BATIMENT - Du 05/06 au 09/06 Heures normales - Repas DUBOS Benoît PLOMBIER-SANITAIRE - Du 03/06 au 06/06 Heures normales - Repas Montant HT 1 046,37 Heures ou Quantités Taux TVA 19,60 % 23,00 3,00 32,00 4,00 Tarif unitaire Montant TVA 205,09 17,8794 9, ,8794 9,0000 Montant 411,23 27,00 572,14 36,00 Net à payer 1 251,46 Conditions de règlement : Echéance LCR 31/07/07 Siège Social : 4, rue Louis Guérin Villeurbanne. SAS au capital de ,10 Eur RCS LYON. Caution bancaire Société Générale, Tour Suisse Lyon 3 e. Application des dispositions de l Article L du Code du Travail. Numéro individuel d identification à la T.V.A. : FR

11 ANNEXE B1 IDENTIFICATION NATIONALE - RIB CRÉDIT LYONNAIS DAX CAE 7 PLACE DE LA FONTAINE CHAUDE DAX Tél : Fax : Titulaire du compte ATLANTIC ÉLECTRICITÉ ÉLECTRICITÉ INDUSTRIELLE Domiciliation DAX CAE (01728) Références bancaires nationales Banque Indicatif N de compte Clé X75 IDENTIFICATION INTERNATIONALE IBAN FR X75 BIC I Adresse SWIFT : CRLYFRPP RELEVÉ DE COMPTE COURANT EN EUROS PÉRIODE DU AU N 496 ATLANTIC ÉLECTRICITÉ 55 RUE DES PYRÉNÉES DAX DATE LIBELLÉ VALEUR DÉBIT CRÉDIT ANCIEN SOLDE AU , REMISE DE CHEQUES , CHQ , CHQ , CHQ , PRÉLÈVEMENT EDF PR BRED SUD AQUIT , AMORTISSEMENT PRET ECH 05/06/2007 DOS , INTERET PRET ECH 05/06/2007 DOS , CHQ , CHQ , COMMISSIONS REMISE KB ,33 dont TVA : 19,6% 3, INTERETS REMISE KB , REMISE ESCOMPTE KB , RELEVE LCR AU , REMISE DE CHEQUES , COMMISSIONS REMISE KH ,15 dont TVA : 19,6 % 2, INTERETS REMISE KH , REMISE ESCOMPTE KH , CHQ , DEPOT ESPECES , COMMISSIONS REMISE KH ,15 dont TVA : 19,6 % 2, INTERETS REMISE KH , REMISE ESCOMPTE KH , PRELEV TOTAL FRANCE ,39 TOTAUX , ,78 SOLDE DÉBITEUR AU ,11 Les écritures du présent relevé et le solde qui en résulte sont établis sauf erreur ou omission. Ce relevé sera réputé avoir reçu votre agrément sauf désaccord signalé à votre agence dans les trente jours suivant sa réception. Crédit Lyonnais-SA au capital de euros - SIREN RCS Lyon 11/23

12 ANNEXE B2 JOURNAL LCL CRÉDIT LYONNAIS 15 juin 2007 SARL ATLANTIC Page 1 Sélection journaux : LCL Du 01/06/2007 au 15/06/2007 Pièce Réf Date N Compte Libellé Débit Crédit /06/07 01/06/07 01/06/07 01/06/07 01/06/07 02/06/07 02/06/07 04/06/07 04/06/07 06/06/07 06/06/07 06/06/07 06/06/07 08/06/07 08/06/07 08/06/07 08/06/07 10/06/07 10/06/07 11/06/07 11/06/07 11/06/07 11/06/07 11/06/07 12/06/07 12/06/07 12/06/07 401SOU 401ORD 401TRI 401ZER 411BAT 401EDF 401FUR DAS 411RIO 411GIM CSO 401DEL SOULEM ORDIMAG TRICHLO ZERDOUN BATICONFORT EDF FURNOM ASSEDIC RETRAITE CNRO DASSE RIO GIMBERT SERVICES BANC. TVA DEDUCTIBLE CH INTERETS CSO DELEAGE Ch SOULEM Ch ORDIMAG Ch TRICHLO Ch ZERDOUN Rapprochement 31/05/07 Total pièce 2900 Rem traite BATICONFORT Rem traite BATICONFORT Total pièce 2934 Prélèvement EDF Prélèvement EDF Total pièce 2938 Ch FURNOM Ch ASSEDIC Ch CNRO Chèques Total pièce 2935 Rem traite DASSE Rem ch RIO Rem traite DASSE Rem ch RIO Total pièce 2940 Rem traite GIMBERT Rem traite GIMBERT Total pièce 2945 Agio escompte Agio escompte Agio escompte Agio escompte Agio escompte Total pièce 2936 Domiciliation CSO Domiciliation DELEAGE Domiciliation LCR Total pièce ,60 634,00 97,35 44, , , ,06 345,23 345,23 437, , , , , , ,22 395,28 395,28 17,00 3,33 143,68 164, , , , , , , ,06 345,23 345, , , , , ,22 395,28 395,28 20,33 143,68 164, , ,52 12/23

13 ANNEXE B2 (suite) JOURNAL LCL CRÉDIT LYONNAIS 15 juin 2007 SARL ATLANTIC Page 2 Sélection journaux : LCL Du 01/06/2007 au 15/06/2007 Pièce Réf Date N Compte Libellé Débit Crédit /06/07 12/06/07 12/06/07 14/06/07 14/06/07 14/06/07 14/06/07 14/06/07 14/06/07 14/06/07 15/06/07 15/06/07 411MAR 411DUP 401SAP 401SID BER MARGARIT DUPEYRON SAPSO SIDV SERVICES BANC. TVA DEDUCTIBLE CH INTERETS BERNER Rem ch Rem ch MARGARIT Rem ch DUPEYRON Total pièce 2937 Domiciliation LCR SAPSO Domiciliation LCR SIDV Domiciliation LCR Total pièce 2942 Agio escompte Agio escompte Agio escompte Agio escompte Total pièce 2946 Rem traite BERNER Rem traite BERNER Total pièce , , , , ,24 13,50 2,65 4,20 20, , , , , , , ,24 20,35 20, , ,31 Total 15 juin , ,43 ANNEXE B3 BALANCE GÉNÉRALE 15 juin 2007 SARL ATLANTIC Page 1 Sélection COMPTE : Du 01/07/2006 au 15/06/2007 Compte Libellé Débit Crédit Solde Débit Solde Crédit LE CRÉDIT LYONNAIS , , ,77 Totaux : , , ,77 13/23

14 ANNEXE B4 ÉTAT DE RAPPROCHEMENT BANCAIRE AU 31 MAI 2007 Dépenses non débitées par la banque Recettes non créditées par la banque Pièces Montant Pièces Montant CHQ CHQ CHQ CHQ ,70 152,82 189, ,94 Remise chq 4 789,74 Total 2 304,23 Total 4 789,74 Dépenses non comptabilisées chez nous Recettes non comptabilisées chez nous Pièces Montant Pièces Montant Solde du compte au 31 mai 2007 Dépenses non débitées par la banque Recettes non créditées par la banque Recettes non comptabilisées chez nous , , ,74 + 0,00 CHQ CHQ CHQ CHQ ,35 717,60 634,00 44,53 Dépenses non comptabilisées chez nous ,48 Total 1 493,48 Total 0,00 Solde relevé bancaire au 31 mai ,23 14/23

15 Extrait du grand-livre au 30 juin 2007 ANNEXE C1 Date Journal Pièce Libellé Débit Crédit Solde 411FAN FANTIC 02/09/06 12/10/06 28/01/07 VE VE BQ F F Fact FANTIC Fact FANTIC 3 528, , , ,66 Chq FANTIC 3 528, ,46 Solde débiteur 2 785, , Clients douteux 01/07/06 AN A nouveau ,01* ,01 Solde débiteur , ,01 * Bastien : ,05 Murillo : 3 887, Dépréciation des comptes de clients 01/07/06 AN A nouveau ,80* ,80 Solde créditeur , ,80 * Bastien : ,00 Murillo : 3 250,80 ANNEXE C2 Je vous transmets les informations communiquées par M. Guérin, mandataire judiciaire : Le tribunal de commerce a prononcé la liquidation judiciaire de M. Bastien à qui nous avions vendu des sanitaires. Il convient de le considérer comme totalement insolvable (TVA 19,60 %). M. Fantic est en cessation de paiement, vous devez constater une dépréciation de 100 % (TVA 5,50 %). La situation des Ets Murillo est inchangée. M Guedj ANNEXE C3 Le coût d acquisition du Fourgon FIAT DUCATO 2,3 JTD est de ,00 HT. Le mode d'amortissement retenu est l'amortissement variable. Il est prévu d effectuer km en 4 ans : 1 ère année : km 2 ème année : km 3 ème année : km 4 ème année : km À l issue des quatre années, le fournisseur s'est engagé à racheter ce véhicule à 20 % du coût d acquisition, les frais liés à cette vente sont estimés à 2,5 % du prix de revente. M. Guedj 15/23

16 ANNEXE D1 Convention Collective du bâtiment ACCORD COLLECTIF D ENTREPRISE - SARL ATLANTIC ÉLECTRICITÉ Code APE : 753 A - RCS : B Avenant à l accord des 35 heures Entre d une part, SARL ATLANTIC ÉLECTRICITÉ Au capital de euros Immatriculée au RCS de DAX sous le numéro B Ayant son siège social 55 rue des Pyrénées à DAX Représentée par Monsieur Damien DUCASSE, Directeur Et Les salariés de l entreprise Représentés par leur délégué syndical, désigné par la CFDT, Monsieur Jacques CAYROU Préparez une note de service destinée à chaque salarié, rappelant : - l'avenant à l'accord d'entreprise et le point non respecté, - l'organisation des périodes de travail. N oubliez pas de prévoir un coupon-réponse à remettre au chef de ce service. Le salarié y indiquera le jour de repos choisi ainsi que son engagement à le respecter. La date limite de retour sera le 15 juillet. M. Ducasse ************* Un accord portant sur la réduction du temps de travail a été signé le 26 juin Par lettre recommandée avec accusé de réception en date du 20 février 2006, la société ATLANTIC ÉLECTRICITÉ a fait part de son intention de réviser partiellement cet accord pour qu il soit plus en adéquation avec l activité de la société. Il a été conclu l avenant suivant : À compter du 1 er janvier 2007, l article 4 de l accord du 26 juin 2001 est ainsi modifié : ARTICLE Organisation de l activité montage bâtiments industrialisés À la date du , la durée moyenne hebdomadaire du temps de travail est ramenée en moyenne à 35 heures de travail effectif ou au plus heures de travail effectif en année pleine du 15 juin d une année au 15 juin de l année suivante. Il est mis en place dans l entreprise un système de modulation de la durée du temps du travail conformément aux dispositions de l article 8 au chapitre II de la loi du codifiée sous l article L212-8 du code du travail. Ce dispositif se justifie par l alternance de périodes de basse activité et de périodes de haute activité, du fait de la nature saisonnière de l activité spécifique au montage de bâtiments industrialisés. Les semaines pourront varier selon une amplitude de 0 à 44 heures selon les périodes. [ ] 16/23

17 ANNEXE D1 (suite) ARTICLE Organisation des autres activités de l entreprise A Pour les salariés de l atelier électricité La durée moyenne de 35 heures sera obtenue par le bénéfice d une journée de repos RTT toutes les deux semaines, en alternant une semaine à 39 heures et une semaine à 31 heures. La journée de RTT sera prise par les salariés soit le vendredi soit le lundi. Pour prétendre à un jour de RTT et donc n effectuer qu une semaine de 31 heures, il faut ne pas avoir bénéficié de cette journée de repos la semaine précédente. Les salariés concernés devront se déterminer pour l année entière sur le jour de RTT qu ils choisissent en faisant en sorte qu il y ait entre eux, une répartition la plus équitable possible entre le nombre de salariés choisissant le lundi et ceux choisissant le vendredi. Si un accord entre salariés ne peut être trouvé ou que la répartition n est pas faite ou est déséquilibrée, l employeur aura alors la faculté, d attribuer arbitrairement le jour de RTT à chaque salarié (soit le lundi, soit le vendredi). B Pour les autres salariés La durée moyenne à 35 heures sera obtenue par le bénéfice d une journée de RTT toutes les deux semaines, en alternant une semaine à 39 heures et une semaine à 31 heures. L ouverture de l entreprise étant nécessaire sur 5 jours de la semaine au moins, la moitié des salariés seront en RTT, soit chaque lundi, soit chaque vendredi par roulement. Si le jour de RTT tombe un jour férié, le repos RTT sera reporté mais obligatoirement pris dans les 6 mois. Les horaires seront établis en tenant compte de la pause définie dans le préambule du présent accord affiché dans l entreprise. [ ] Les autres dispositions de l accord du 26 juin 2001 demeurent inchangées. Fait à Dax, Le 20 novembre 2006 Signature du Directeur, Signature du Délégué Syndical 17/23

18 Fichier "controleheures" ANNEXE D2 Cette feuille sera préparée chaque début de mois pour faire apparaître les journées RTT ; les cellules dans lesquelles n'apparaît pas le message "RTT" seront complétées au fur et à mesure par la saisie du nombre d'heures effectuées. Dans la colonne B : L = lundi, V = vendredi 18/23

19 ANNEXE R1 (à rendre avec la copie) MOIS DE : JOURNAL BORDEREAU DE SAISIE DES ÉCRITURES JOUR N COMPTE DÉBIT CRÉDIT LIBELLÉ Veuillez laisser une ligne blanche entre chaque écriture 19/23

20 ANNEXE R2 (à rendre avec la copie) L état de rapprochement bancaire établi au 31 mai 2007 (ANNEXE B4), fait apparaître un solde, avant régularisation de ,24 pour le compte dans notre comptabilité. 1) Dans quel document comptable, ce solde a-t-il été relevé? 2) Quelle est la nature de ce solde, que signifie-t-il? 3) Pourquoi les entreprises doivent-elles effectuer régulièrement des rapprochements bancaires? ANNEXE R3 (à rendre avec la copie) ÉTAT DE RAPPROCHEMENT BANCAIRE AU.. Dépenses non débitées par la banque Recettes non créditées par la banque Pièces Montant Pièces Montant Total Dépenses non comptabilisées chez nous Total Recettes non comptabilisées chez nous Pièces Montant Pièces Montant Solde du compte au Dépenses non débitées par la banque Recettes non créditées par la banque Recettes non comptabilisées chez nous Dépenses non comptabilisées chez nous -.. Total Total Solde relevé bancaire au. 20/23

INTRODUCTION À LA COMPTABILITÉ. DCG - Session 2008 Corrigé indicatif

INTRODUCTION À LA COMPTABILITÉ. DCG - Session 2008 Corrigé indicatif INTRODUCTION À LA COMPTABILITÉ DCG - Session 2008 Corrigé indicatif DOSSIER 1 - OPÉRATIONS ÉCONOMIQUES COURANTES A. OPÉRATIONS DIVERSES A l aide de l annexe 1, comptabiliser au journal de la SARL PROGOLF

Plus en détail

NATHAN La photocopie non autorisée est un délit. 2 - EFFETS DE COMMERCE

NATHAN La photocopie non autorisée est un délit. 2 - EFFETS DE COMMERCE 2 - EFFETS DE COMMERCE 2 EFFETS DE COMMERCE Sommaire du cours 2.1 PRÉSENTATION DE L ENTREPRISE I Fichiers Page n o 33 II Journaux Page n o 33 2.2 LA LETTRE DE CHANGE I Les effets à recevoir Pages n os

Plus en détail

SESSION 2011 - BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR COMPTABILITÉ ET GESTION DES ORGANISATIONS E4 : OBLIGATIONS COMPTABLES, FISCALES ET SOCIALES

SESSION 2011 - BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR COMPTABILITÉ ET GESTION DES ORGANISATIONS E4 : OBLIGATIONS COMPTABLES, FISCALES ET SOCIALES SESSION 2011 - BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR COMPTABILITÉ ET GESTION DES ORGANISATIONS E4 : OBLIGATIONS COMPTABLES, FISCALES ET SOCIALES SARL PEINT SOL Barème global sur 80 points Dossier 1 Opérations

Plus en détail

Première partie : Les travaux d inventaire. Fiches Mr Cisternino : Les travaux d inventaire 1 / 24

Première partie : Les travaux d inventaire. Fiches Mr Cisternino : Les travaux d inventaire 1 / 24 Première partie : Les travaux d inventaire Fiches Mr Cisternino : Les travaux d inventaire 1 / 24 Premier dossier : Les activités liées aux immobilisations et à leurs amortissements Chapitre 1 : Les travaux

Plus en détail

DCG session 2010 UE9 Introduction à la comptabilité Corrigé indicatif DOSSIER 1 : NORMALISATION ET RÉGLEMENTATION COMPTABLE

DCG session 2010 UE9 Introduction à la comptabilité Corrigé indicatif DOSSIER 1 : NORMALISATION ET RÉGLEMENTATION COMPTABLE DCG session 2010 UE9 Introduction à la comptabilité Corrigé indicatif DOSSIER 1 : NORMALISATION ET RÉGLEMENTATION COMPTABLE 1. Indiquer la signification de ce sigle. ANC : Autorité des normes comptables

Plus en détail

LES OPÉRATIONS EXCEPTIONNELLES

LES OPÉRATIONS EXCEPTIONNELLES LES OPÉRATIONS EXCEPTIONNELLES I. Les achats d immobilisations Les immobilisations sont des biens matériels et immatériels qui sont achetés par l entreprise afin de servir de façon durable à son exploitation

Plus en détail

LES OPÉRATIONS JOURNALIÈRES. a) qu est ce qu une entreprise peut vendre à ses clients :

LES OPÉRATIONS JOURNALIÈRES. a) qu est ce qu une entreprise peut vendre à ses clients : LES OPÉRATIONS JOURNALIÈRES I. Les ventes A) La facture de doit La facture de doit est établie par un fournisseur pour constater la créance sur le client, suite à une vente. C est donc la traduction d

Plus en détail

1. Établir le bilan de l'entreprise au 2 janvier 2009 après ces deux opérations.

1. Établir le bilan de l'entreprise au 2 janvier 2009 après ces deux opérations. BACCALAUREAT TECHNOLOGIQUE SESSION 2010 (Nouvelle Calédonie) SERIE : SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA GESTION EPREUVE ECRITE DE LA SPECIALITE COMPTABILITE ET FINANCE D ENTREPRISE CORRIGE DOSSIER 1 - CRÉATION

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. I. La comptabilité : une invention ancienne toujours en évolution... 17

TABLE DES MATIÈRES. I. La comptabilité : une invention ancienne toujours en évolution... 17 TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE 1 Histoire, définition et rôle de la comptabilité... 17 I. La comptabilité : une invention ancienne toujours en évolution... 17 A. Les origines antiques de la comptabilité...

Plus en détail

DOSSIER 1 LA RÉMUNÉRATION DU PERSONNEL

DOSSIER 1 LA RÉMUNÉRATION DU PERSONNEL BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SESSION 2011 SÉRIE : SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA GESTION ÉPREUVE ÉCRITE DE SPÉCIALITÉ : COMPTABILITÉ ET FINANCE D ENTREPRISE Durée de l épreuve : 4 heures Coefficient : 7

Plus en détail

ÉLÉMENTS INDICATIFS DE CORRIGÉ

ÉLÉMENTS INDICATIFS DE CORRIGÉ BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE - SESSION 2013 SÉRIE : SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA GESTION ÉPREUVE ÉCRITE DE LA SPÉCIALITÉ : COMPTABILITÉ ET FINANCE D'ENTREPRISE ÉLÉMENTS INDICATIFS DE CORRIGÉ Ce dossier

Plus en détail

SCIENCES ET TECHNOLOGIES DU MANAGEMENT ET DE LA GESTION (STMG) GESTION ET FINANCE ÉPREUVE DE SPÉCIALITÉ PARTIE ÉCRITE SESSION 2014

SCIENCES ET TECHNOLOGIES DU MANAGEMENT ET DE LA GESTION (STMG) GESTION ET FINANCE ÉPREUVE DE SPÉCIALITÉ PARTIE ÉCRITE SESSION 2014 BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DU MANAGEMENT ET DE LA GESTION (STMG) GESTION ET FINANCE ÉPREUVE DE SPÉCIALITÉ PARTIE ÉCRITE SESSION 2014 ÉPREUVE DU JEUDI 19 JUIN 2014 Durée : 4h Coefficient

Plus en détail

L AMORTISSEMENT DÉGRESSIF ET LA DÉPRÉCIATION DES IMMOBILISATIONS

L AMORTISSEMENT DÉGRESSIF ET LA DÉPRÉCIATION DES IMMOBILISATIONS 13 DOSSIER 2 L AMORTISSEMENT DÉGRESSIF ET LA DÉPRÉCIATION DES IMMOBILISATIONS SARL LAURIQUE Ravalement de façades 19 place de Gavarnie 65110 CAUTERETS Cette entreprise termine son exercice comptable tous

Plus en détail

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL COMPTABILITÉ Session 2010 1/11 Sous-épreuve E1A : Activités Professionnelles de Synthèse Code :

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL COMPTABILITÉ Session 2010 1/11 Sous-épreuve E1A : Activités Professionnelles de Synthèse Code : Examen : BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL Session : 21 Spécialité : COMPTABILITÉ Code : Corrigé Épreuve scientifique et technique Durée : 3 heures Coefficient : 5 Sous épreuve E1A : Activités Professionnelles

Plus en détail

Bordereau de renseignements OG B.I.C. Millésime 2015

Bordereau de renseignements OG B.I.C. Millésime 2015 LE MANS LAVAL ALENCON Siège social 1 rue de la Paix Parc d activités du Londreau 126-128 rue de la Mariette CS 60506 BP 230 - Cerisé 72000 LE MANS 53005 LAVAL CEDEX 61007 ALENCON CEDEX Tel : 02 43 86 36

Plus en détail

Manuel de formation «initiation à la comptabilité» MANUEL DE FORMATION INITIATION A LA COMPTABILITE COMPTABILITE D ENGAGEMENTS.

Manuel de formation «initiation à la comptabilité» MANUEL DE FORMATION INITIATION A LA COMPTABILITE COMPTABILITE D ENGAGEMENTS. MANUEL DE FORMATION INITIATION A LA COMPTABILITE COMPTABILITE D ENGAGEMENTS Sommaire INTRODUCTION PARTIE 1 INITIATION A LA COMPTABILITE 1- règles de base de la comptabilité 2- l activité courante de l

Plus en détail

COMPTABILITE D ENTREPRISE METHODE COMPTABLE

COMPTABILITE D ENTREPRISE METHODE COMPTABLE COMPTABILITE D ENTREPRISE METHODE COMPTABLE Qu est ce que la comptabilité? La comptabilité est un ensemble d enregistrement, de traitement, au niveau interne elle permet aux dirigeants de faire des choix.

Plus en détail

LE CREDIT-BAIL MOBILIER & IMMOBILIER. Traitements comptables des opérations dans le cadre du crédit-bail mobilier et immobilier. TABLE DES MATIERES

LE CREDIT-BAIL MOBILIER & IMMOBILIER. Traitements comptables des opérations dans le cadre du crédit-bail mobilier et immobilier. TABLE DES MATIERES LE CREDIT-BAIL MOBILIER & IMMOBILIER Objectif(s) : o Pré-requis : o Modalités : o o o Traitements comptables des opérations dans le cadre du crédit-bail mobilier et immobilier. Connaissances juridiques.

Plus en détail

DOSSIER CGA 2014. A nous retourner complété avant le 3 avril 2015. N Adhérent : Nom & prénom:... Adresse:...

DOSSIER CGA 2014. A nous retourner complété avant le 3 avril 2015. N Adhérent : Nom & prénom:... Adresse:... DOSSIER CGA 2014 A nous retourner complété avant le 3 avril 2015 N Adhérent : Nom & prénom:... Adresse:... DOCUMENTS OBLIGATOIRES A FOURNIR : Déclarations fiscales Millésime 2015 (signée par le client)

Plus en détail

MISSION Comptabiliser des règlements fournisseurs. Travaux professionnels à réaliser. Gérant Gérard MEYER. Responsable de la production Marie MEYER

MISSION Comptabiliser des règlements fournisseurs. Travaux professionnels à réaliser. Gérant Gérard MEYER. Responsable de la production Marie MEYER 19 MISSION Comptabiliser des règlements fournisseurs Travaux professionnels à réaliser Préparer et contrôler les enregistrements comptables des règlements : Enregistrer les règlements Compétences 1 2 3

Plus en détail

CHAPITRE 2 L ACQUISITION D IMMOBILISATIONS

CHAPITRE 2 L ACQUISITION D IMMOBILISATIONS CHAPITRE 2 L ACQUISITION D IMMOBILISATIONS Il s agit d une révision rapide d un cours de première afin de mieux aborder le cours sur les amortissements. Ne seront pas vus l acquisition d immobilisations

Plus en détail

Sommaire. PARTIE 1 Les principes fondamentaux de la modélisation comptable

Sommaire. PARTIE 1 Les principes fondamentaux de la modélisation comptable Sommaire PARTIE 1 Les principes fondamentaux de la modélisation comptable Thème 1 Les notions de patrimoine et d activité de l entreprise 15 1 Bilan de départ simplifié 15 2 Bilans successifs et détermination

Plus en détail

NORMES IFRS LES AMORTISSEMENTS Page 1 sur 6

NORMES IFRS LES AMORTISSEMENTS Page 1 sur 6 LES AMORTISSEMENTS 1. DEFINITION Règlement n 2002-10 du CRC Article 322.1 3. Le montant amortissable d un actif est sa valeur brute sous déduction de sa valeur résiduelle. L amortissement d un actif est

Plus en détail

Durée de l'épreuve : 4 heures Coefficient : 7

Durée de l'épreuve : 4 heures Coefficient : 7 BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SESSION 2007 SÉRIE : SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA GESTION ÉPREUVE ÉCRITE DE LA SPÉCIALITÉ : COMPTABILITÉ ET FINANCE D ENTREPRISE Durée de l'épreuve : 4 heures Coefficient :

Plus en détail

Chapitre 3. Les achats de biens et de services

Chapitre 3. Les achats de biens et de services Chapitre 3 de biens et de services de biens de services Les réductions sur achats de biens et de services, nécessaires à l exploitation, s enregistrent sur la base des pièces justificatives (factures).

Plus en détail

Comptes de tiers (Classe 4)

Comptes de tiers (Classe 4) Comptes de tiers (Classe 4) Les comptes de tiers, notamment le compte 40 «Fournisseurs et comptes rattachés» et le compte 41 «Clients et comptes rattachés», peuvent être subdivisés pour identifier : les

Plus en détail

Comptabilité Générale II

Comptabilité Générale II Université IBN ZOHR Faculté des Sciences Juridiques, Economiques et Sociales Agadir Economie et Gestion Semestre 2 Sections G H I Comptabilité Générale II Mohamed LAABOUBI Année universitaire 2014-2015

Plus en détail

LA COMPTABILITÉ D ENGAGEMENT. Jeudi 13 mars 2008 Chambre Régionale des Huissiers de Justice de Paris

LA COMPTABILITÉ D ENGAGEMENT. Jeudi 13 mars 2008 Chambre Régionale des Huissiers de Justice de Paris LA COMPTABILITÉ D ENGAGEMENT Jeudi 13 mars 2008 Chambre Régionale des Huissiers de Justice de Paris LA COMPTABILITÉ D ENGAGEMENT Intervenants Janin AUDAS, vice-président de l Ordre des experts-comptables

Plus en détail

Recueil d éditions Sage FRP 1000 Comptabilité

Recueil d éditions Sage FRP 1000 Comptabilité Recueil d éditions Sage FRP 1000 Comptabilité Dernière mise à jour : 30 avril 2013 Sommaire Comptabilité générale TVA Etat préparatoire de TVA 10 Etat préparatoire de TVA avec détail de la déclaration

Plus en détail

DCG UE09 INTRODUCTION A LA COMPTABILITE - session 2013 Proposition de CORRIGÉ

DCG UE09 INTRODUCTION A LA COMPTABILITE - session 2013 Proposition de CORRIGÉ DCG UE09 INTRODUCTION A LA COMPTABILITE - session 2013 Proposition de CORRIGÉ Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que ses auteurs. Les réponses sont parfois plus détaillées que ce

Plus en détail

LA COMPTABILITE ASSOCIATIVE

LA COMPTABILITE ASSOCIATIVE LA COMPTABILITE ASSOCIATIVE 1. Pourquoi une comptabilité? 2. Les principes comptables 3. Le plan comptable associatif 4. La tenue de la comptabilité CDOS90-Formations/Juin 2009 1 1 1. POURQUOI UNE COMPTABILITE?

Plus en détail

Les cartes de paiement

Les cartes de paiement [ Les cartes de paiement EXERCICE Différencier les tickets Les tickets se ressemblent, certains remplacent la facture, d autres sont la preuve d un paiement ou d un encaissement par CB (carte bancaire).

Plus en détail

Parc des Bois de Grasse - 1 rue Louison Bobet - 06130 GRASSE

Parc des Bois de Grasse - 1 rue Louison Bobet - 06130 GRASSE OPERATIONS DE FIN D EXERCICE COMPTABLE Sommaire L INVENTAIRE... 2 LA DETERMINATION DES CHARGES ET DES PROVISIONS... 3 LES IMMOBILISATIONS... 3 LES AMORTISSEMENTS... 4 LES PROVISIONS POUR DEPRECIATION...

Plus en détail

LA TAXE SUR LA VALEUR AJOUTEE - T. V. A. et Traitements comptables. Découvrir les principes des traitements comptables de la TVA.

LA TAXE SUR LA VALEUR AJOUTEE - T. V. A. et Traitements comptables. Découvrir les principes des traitements comptables de la TVA. LA TAXE SUR LA VALEUR AJOUTEE - T. V. A. et Traitements comptables Objectif(s) : o Pré-requis : o Modalités : o o Découvrir les principes des traitements comptables de la TVA. Connaissances de base en

Plus en détail

E4 SARL Cheval Bressan. Proposition de corrigé. Barème général

E4 SARL Cheval Bressan. Proposition de corrigé. Barème général E4 SARL Cheval Bressan Proposition de corrigé Barème général Détail Total DOSSIER 1 Travaux comptables 25 A. Enregistrement de factures (achats/ventes/import) 11,5 B1. Caractéristiques de l emprunt 4 B2.

Plus en détail

LE PLAN COMPTABLE LUXEMBOURGEOIS : VERSION ABREGEE

LE PLAN COMPTABLE LUXEMBOURGEOIS : VERSION ABREGEE LE PLAN COMPTABLE LUXEMBOURGEOIS : VERSION ABREGEE 1 LE PLAN COMPTABLE LUXEMBOURGEOIS : VERSION ABREGEE CLASSE 1 : COMPTES DE CAPITAUX 10. Capitaux propres 106. Réserves 107. Capital 108. Compte de l'exploitant

Plus en détail

Ce sont des réductions de prix fondées sur l opération de vente. On distingue :

Ce sont des réductions de prix fondées sur l opération de vente. On distingue : CHAPITRE 2 LES CLIENTS ET LES FOURNISSEURS I. PRESENTATION GENERALE DES FACTURES I.1. Définitions La facture de doit est un écrit dressé par un commerçant et constatant les conditions auxquelles il a vendu

Plus en détail

ÉLÉMENTS INDICATIFS DE CORRIGÉ. BARÈME GLOBAL sur 140 points

ÉLÉMENTS INDICATIFS DE CORRIGÉ. BARÈME GLOBAL sur 140 points BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SESSION 2011 SÉRIE : SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA GESTION ÉPREUVE ÉCRITE DE SPÉCIALITÉ : COMPTABILITÉ ET FINANCE D'ENTREPRISE ÉLÉMENTS INDICATIFS DE CORRIGÉ Ce dossier comporte

Plus en détail

CESSIONS D'ELEMENTS D ACTIF - IMMOBILISATIONS AMORTISSABLES

CESSIONS D'ELEMENTS D ACTIF - IMMOBILISATIONS AMORTISSABLES CESSIONS D'ELEMENTS D ACTIF - IMMOBILISATIONS AMORTISSABLES Objectif(s) : o Conséquences comptables des opérations de cessions, o Aspects fiscaux. Pré-requis : o Maîtrise des amortissements et provisions,

Plus en détail

LA COMPTABILITE ET LE BACCALAUREAT PROFESSIONNEL GESTION ADMINISTRATION

LA COMPTABILITE ET LE BACCALAUREAT PROFESSIONNEL GESTION ADMINISTRATION LA COMPTABILITE ET LE BACCALAUREAT PROFESSIONNEL GESTION ADMINISTRATION Objectifs : permettre aux élèves d acquérir des savoirs comptables, sans tomber dans le travers de reproduire en classe l apprentissage

Plus en détail

(2015) INFORMATIONS GENERALES OGBIC01

(2015) INFORMATIONS GENERALES OGBIC01 3.5 Annexes Centres de Gestion Agréés (2015) INFORMATIONS GENERALES OGBIC01 Tableau obligatoirement transmis pour la campagne fiscale 2015. Généralités Nom de la personne à contacter sur ce dossier au

Plus en détail

- En fonction de sa nature chaque opération sera enregistrée dans un compte. - Les documents de synthèse : le livre journal

- En fonction de sa nature chaque opération sera enregistrée dans un compte. - Les documents de synthèse : le livre journal RAPPELS : La comptabilité permet : - d enregistrer les entrées et sorties d argent - d informer les adhérents du club et ses partenaires (institutionnels et autres) - de contrôler et de prouver - de prévoir.

Plus en détail

L ENTREE DES IMMOBILISATIONS DANS L ENTREPRISE. Evaluer les immobilisations (acquises ou produites).

L ENTREE DES IMMOBILISATIONS DANS L ENTREPRISE. Evaluer les immobilisations (acquises ou produites). L ENTREE DES IMMOBILISATIONS DANS L ENTREPRISE Objectif(s) : o Pré-requis : o Modalités : o o o Evaluer les immobilisations (acquises ou produites). Etre capable de distinguer : charges, immobilisations

Plus en détail

Les banques font payer certains de leurs services. Il s agit généralement de commissions soumises à TVA.

Les banques font payer certains de leurs services. Il s agit généralement de commissions soumises à TVA. CHAPITRE 4 LES BANQUES I. LES COMMISSIONS ET LES AGIOS SUR DECOUVERT Les entreprises doivent surveiller l évolution de leur solde bancaire. Ce suivi permet de prévenir d éventuelles défaillances qui conduiraient

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTE LAERDAL

CONDITIONS GENERALES DE VENTE LAERDAL CONDITIONS GENERALES DE VENTE LAERDAL COMMANDE Rédaction des commandes Toute commande acceptée par notre société implique l adhésion sans réserve de l Acheteur aux présentes conditions de vente et de livraison.

Plus en détail

RENSEIGNEMENTS DOSSIER 2014

RENSEIGNEMENTS DOSSIER 2014 1 ASSOCIATION DE GESTION AGREEE SUD EST FRANCILIEN 3 avenue du Général de Gaulle CS 70328 Lisses 91021 EVRY Cedex Tél : 01 84 18 00 10 - Télécopie : 01 64 97 23 27 Site internet : http://www.agasef.com

Plus en détail

ARRETE n 1CM du 4 janvier 2001 relatif au plan comptable notarial de Polynésie française. (JOPF du 11 janvier 2001, n 2, p. 78)

ARRETE n 1CM du 4 janvier 2001 relatif au plan comptable notarial de Polynésie française. (JOPF du 11 janvier 2001, n 2, p. 78) 1 ARRETE n 1CM du 4 janvier 2001 relatif au plan comptable notarial de Polynésie française. (JOPF du 11 janvier 2001, n 2, p. 78) Le Président du gouvernement de la Polynésie française, Sur le rapport

Plus en détail

LES AJUSTEMENTS OU REGULARISATIONS DES COMPTES DE CHARGES ET DE PRODUITS

LES AJUSTEMENTS OU REGULARISATIONS DES COMPTES DE CHARGES ET DE PRODUITS LES AJUSTEMENTS OU REGULARISATIONS DES COMPTES DE CHARGES ET DE PRODUITS Objectif(s) : o Traitement comptable des régularisations des charges et des produits. Pré-requis : o Principes généraux de la comptabilité,

Plus en détail

ASSAPROL. TELETRANSMISSION DE LA DECLARATION 2035 Procédure obligatoire

ASSAPROL. TELETRANSMISSION DE LA DECLARATION 2035 Procédure obligatoire ASSAPROL ASSOCIATION AGREEE DES PROFESSIONS LIBERALES DU BASSIN DE L ADOUR B.P. 342 64603 ANGLET CEDEX & 05 59 57 75 95 - Télécopie : 05 59 52 91 79 e-mail : aga@assaprol.fr - Site internet : www.assaprol.com

Plus en détail

Exercice 1 2.10. Le Bon Vieux Temps inc 2. Problèmes et solutions

Exercice 1 2.10. Le Bon Vieux Temps inc 2. Problèmes et solutions Date : Août 2004 Exercice 1 2.10 Le Bon Vieux Temps inc 2 Fondée par M. Honoré Tremblay le 1 er octobre 20-2, la société Le Bon Vieux Temps inc. est une entreprise qui se spécialise dans la vente de meubles

Plus en détail

Livre du professeur. Extrait. Travaux COMPTABILITÉ. professionnels. Dossiers BAC PRO. Première professionnelle professionnels de synthèse

Livre du professeur. Extrait. Travaux COMPTABILITÉ. professionnels. Dossiers BAC PRO. Première professionnelle professionnels de synthèse les Dossiers professionnels BAC PRO COMPTABILITÉ Travaux Première professionnelle professionnels de synthèse Michel Martin Valérie Silvy Livre du professeur Extrait Dossier 6 Paramétrage du logiciel de

Plus en détail

Le Petit. Compta. Les notions clés en 21 fiches. Charles-Édouard Godard Séverine Godard Patrick Pinteaux

Le Petit. Compta. Les notions clés en 21 fiches. Charles-Édouard Godard Séverine Godard Patrick Pinteaux Le Petit 2014 Compta Les notions clés en 21 fiches Charles-Édouard Godard Séverine Godard Patrick Pinteaux Liste des abréviations utilisées dans cet ouvrage ABS : Autres biens et services AGO : Assemblée

Plus en détail

C V 1 Extrait du Plan Comptable Général

C V 1 Extrait du Plan Comptable Général C.V Extrait du Plan Comptable Général C V 1 Extrait du Plan Comptable Général Sont reproduits les seuls comptes détaillés dans ce cours ou ceux qui nous semblent compréhensibles. Les comptes spécifiques

Plus en détail

Fiche pratique : La facturation

Fiche pratique : La facturation Journée d'information juridique du 2 décembre 2009 Le cumul d activités dans les secteurs artistiques : modalités et conséquences Fiche pratique : La facturation La notion de facture La facture est un

Plus en détail

Guide des remontées de dépenses de la mesure «Appui aux microprojets collectifs» FSE 4-2.3 en Rhône-Alpes

Guide des remontées de dépenses de la mesure «Appui aux microprojets collectifs» FSE 4-2.3 en Rhône-Alpes Guide des remontées de dépenses de la mesure «Appui aux microprojets collectifs» FSE 42.3 en RhôneAlpes Sommaire I Introduction 1 II Modalités de prise en charge de vos dépenses et de comptabilisation

Plus en détail

Plan comptable des associations et fondations

Plan comptable des associations et fondations Plan comptable des associations et fondations Classe 1 - Comptes de capitaux Classe 2 Comptes d immobilisations Classe 3 Comptes de stocks Classe 4 Comptes de tiers Classe 5 Comptes financiers Classe 6

Plus en détail

OUVRIR UN COMPTE CLIENT PROFESSIONNEL

OUVRIR UN COMPTE CLIENT PROFESSIONNEL N du magasin commerçant N de carte fidélité OUVRIR UN COMPTE CLIENT PROFESSIONNEL Entreprises et comités d entreprise Professionnels de la petite enfance (Merci de fournir un justificatif de votre profession)

Plus en détail

Terminer sa Comptabilité 2014 sur ALBUS (avec élégance!)

Terminer sa Comptabilité 2014 sur ALBUS (avec élégance!) Terminer sa Comptabilité 2014 sur ALBUS (avec élégance!) Ce document a pour but de vous aider à finaliser votre comptabilité si celle-ci est tenue avec Albus. Armez-vous d'un peu de patience et de courage,

Plus en détail

-12 Résultat net de l'exercice (excédent ou déficit Poste Résultat des l'exercice (excédent) 12000 Poste Résultat de l'exercice (déficit) 12900

-12 Résultat net de l'exercice (excédent ou déficit Poste Résultat des l'exercice (excédent) 12000 Poste Résultat de l'exercice (déficit) 12900 -10 Fonds associatifs et réserves Poste Fonds associatifs sans droit de reprise 102000 Poste Valeur du patrimoine intégré 102100 Poste Fonds statutaires (à déclarer en fonction des statuts) 102200 Poste

Plus en détail

PREPARATION DES COMPTES ANNUELS. Contrôler et justifier le solde des comptes suivants :

PREPARATION DES COMPTES ANNUELS. Contrôler et justifier le solde des comptes suivants : 1 http://www.boutique.afnor.org/livre/la-comptabilite-en-pratique-des-ecritures-comptables-a-l-interpretation-des-comptes-annuels/article/674901/fa092236 PREPARATION DES COMPTES ANNUELS Contrôler et justifier

Plus en détail

Le sujet se présente sous la forme de 4 dossiers indépendants

Le sujet se présente sous la forme de 4 dossiers indépendants BTS COMPTABILITÉ ET GESTION DES ORGANISATIONS Épreuve E4 : Gestion des obligations comptables, fiscales et sociales SESSION 2011 Durée de l'épreuve : 4 heures Coefficient : 4 Le sujet se présente sous

Plus en détail

Le sujet se présente sous la forme de 4 dossiers indépendants

Le sujet se présente sous la forme de 4 dossiers indépendants BTS COMPTABILITÉ ET GESTION DES ORGANISATIONS Épreuve E4 : Gestion des obligations comptables, fiscales et sociales SESSION 2011 Durée de l'épreuve : 4 heures Coefficient : 4 Le sujet se présente sous

Plus en détail

- CORRIGÉ - LE SUJET COMPREND SIX DOSSIERS INDÉPENDANTS Annexes à rendre avec la copie Codes Pages BARÈME

- CORRIGÉ - LE SUJET COMPREND SIX DOSSIERS INDÉPENDANTS Annexes à rendre avec la copie Codes Pages BARÈME EXAMEN : BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL Session : 2012 SPÉCIALITÉ : COMPTABILITÉ Code : 1206-COM 22 Épreuve à caractère professionnel Durée : 3 heures Coefficient : 5 Sous - épreuve E2B : Activités professionnelles

Plus en détail

Orléans-Tours - Bac pro comptabilité-secrétariat 3 ans avril 2009 1

Orléans-Tours - Bac pro comptabilité-secrétariat 3 ans avril 2009 1 Le contrôle de la trésorerie Le référentiel de baccalauréat professionnel comptabilité et secrétariat Compétences : Enregistrer les documents de trésorerie Contrôler les comptes de trésorerie Établir les

Plus en détail

RENSEIGNEMENTS OBLIGATOIRES

RENSEIGNEMENTS OBLIGATOIRES RENSEIGNEMENTS OBLIGATOIRES N de dossier IDENTITE Nom : Profession Adresse mail : Forme juridique : Date début exercice : Date fin exercice : Date d arrêté provisoire : Tenue de la comptabilité : Par vous-même

Plus en détail

LES AMORTISSEMENTS I- NOTION D AMORTISSEMENT

LES AMORTISSEMENTS I- NOTION D AMORTISSEMENT LES AMORTISSEMENTS I- NOTION D AMORTISSEMENT La plupart des immobilisations corporelles qui figurent à l actif de l entreprise se déprécient soit à cause de l usure qu elles subissent (c est le cas des

Plus en détail

SESSION 2013 UE 4 DROIT FISCAL. Durée de l épreuve : 3 heures coefficient : 1

SESSION 2013 UE 4 DROIT FISCAL. Durée de l épreuve : 3 heures coefficient : 1 SESSION 2013 UE 4 DROIT FISCAL Durée de l épreuve : 3 heures coefficient : 1 Document autorisé Néant Matériel autorisé Aucun matériel n est autorisé. En conséquence, tout usage d une calculatrice est interdit

Plus en détail

Chapitre 11 Gestion d une affaire

Chapitre 11 Gestion d une affaire Chapitre 11 Gestion d une affaire GENERALITES SUR LA GESTION D UNE AFFAIRE p. 2 1-PREPARATION DE L AFFAIRE A : Le cahier des charges p.2 Exercice 1 B : Le devis estimatif p.6 Exercice 2 C : Conception

Plus en détail

Fiche de Renseignements Complémentaires

Fiche de Renseignements Complémentaires 1 Fiche de Renseignements Complémentaires à joindre à la 2035 papier ou à saisir avec la 2035 sur #araplgo www.araplgrandouest.org OGBNC00 Déclaration du professionnel de l'expertise-comptable Identification

Plus en détail

ANNEXE N 13 : Bilan et compte de résultat M4

ANNEXE N 13 : Bilan et compte de résultat M4 409 ANNEXE N 13 : Bilan et compte de résultat M4 Les tableaux suivants présentent les éléments nécessaires à la confection des documents de synthèse figurant au compte de gestion. Ils permettent d associer

Plus en détail

Le PLAN COMPTABLE DES ASSOCIATIONS détaillé

Le PLAN COMPTABLE DES ASSOCIATIONS détaillé Loi1901.com présente : Le PLAN COMPTABLE DES ASSOCIATIONS détaillé (Prenant en compte les nouvelles dispositions du règlement N 99-01 du 16 février 1999 relatif aux modalités d établissement des comptes

Plus en détail

Cocoa 2010. Cas Cocoa 2010 réf 2034 IEF Christophe Stehly Page 1

Cocoa 2010. Cas Cocoa 2010 réf 2034 IEF Christophe Stehly Page 1 Cocoa 2010 La boutique Cocoa est un petit magasin implanté dans un centre commercial pour vendre des chocolats exotiques. Les produits se répartissent en quatre catégories : Praslins (pralinés parfumés

Plus en détail

LES REGLEMENTS DES CREANCES ET DETTES. Connaissance des documents relatifs aux opérations de règlement..

LES REGLEMENTS DES CREANCES ET DETTES. Connaissance des documents relatifs aux opérations de règlement.. LES REGLEMENTS DES CREANCES ET DETTES Objectif(s) : o Traitements comptables des opérations relatives aux: paiements de dettes, encaissements de créances. Pré-requis : o Connaissance des documents relatifs

Plus en détail

- 03 - TABLEAU DE FINANCEMENT - APPROFONDISSEMENT

- 03 - TABLEAU DE FINANCEMENT - APPROFONDISSEMENT - 03 - TABLEAU DE FINANCEMENT - APPROFONDISSEMENT Objectif(s) : o Approfondissement du tableau de financement : Pré-requis : variation du Fonds de Roulement Net Global (F.R.N.G.) ; variation du Besoin

Plus en détail

Cahier des Clauses Administratives Particulières

Cahier des Clauses Administratives Particulières MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES Communauté d Agglomération Amiens Métropole Direction des affaires juridiques et générales Service gestion centralisée du courrier Place de l Hôtel

Plus en détail

11 e édition. 2011-2012 À jour des nouveautés du Plan comptable et des textes fiscaux. Béatrice et Francis GRANDGUILLOT.

11 e édition. 2011-2012 À jour des nouveautés du Plan comptable et des textes fiscaux. Béatrice et Francis GRANDGUILLOT. Principes de la modélisation comptable Analyse comptable des opérations courantes Analyse comptable des opérations de fin d'exercice Analyse financière des tableaux de synthèse 11 e édition 2011-2012 À

Plus en détail

Chapitre 9 : Amortissement des immobilisations.

Chapitre 9 : Amortissement des immobilisations. Économie et management. Analyse comptable. 2013-2014 Chapitre 9 : Amortissement des immobilisations. Sylvie Gerbaix. I _ Acquisition des immobilisations. 1 _ Exemple. Acquisition d'un matériel. Valeur

Plus en détail

LES AMORTISSEMENTS LINÉAIRES

LES AMORTISSEMENTS LINÉAIRES LES AMORTISSEMENTS LINÉAIRES Les amortissements correspondent à la perte de valeur d'une immobilisation due à son usure ou son obsolescence. 1- COMPTABILISATION DE LA DOTATION ANNUELLE Compte Dotations

Plus en détail

COMPTABILITE. Fait par Christophe Lemaigre. Principes de base

COMPTABILITE. Fait par Christophe Lemaigre. Principes de base Fait par Christophe Lemaigre. COMPTABILITE Principes de base Le bilan est une photographie du patrimoine de l'entreprise. Il est formé de l'actif et du passif. Actif : utilisations, emplois de l'entreprise.

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPERIEUR COMPTABILITE GESTION DES ORGANISATIONS EPREUVE E4. Cas HYDROCONCEPT

BREVET DE TECHNICIEN SUPERIEUR COMPTABILITE GESTION DES ORGANISATIONS EPREUVE E4. Cas HYDROCONCEPT SESSION 2006 CAS HYDROCONCEPT PROPOSITION DE BARÈME BREVET DE TECHNICIEN SUPERIEUR COMPTABILITE GESTION DES ORGANISATIONS EPREUVE E4 Cas HYDROCONCEPT DOSSIER 1 : OPERATIONS COMMERCIALES 20 A. Achat de

Plus en détail

Le décret comptable. Quelques repères... ...pour mieux comprendre. Guide d information pour les copropriétaires

Le décret comptable. Quelques repères... ...pour mieux comprendre. Guide d information pour les copropriétaires direction générale de l Urbanisme de l Habitat et de la Construction Guide d information pour les copropriétaires Le décret comptable Quelques repères......pour mieux comprendre Juin 2007 Plan du guide

Plus en détail

Professionnels. Conditions générales de Banque

Professionnels. Conditions générales de Banque Conditions générales de Banque Professionnels Le présent document indique les principales commissions généralement appliquées à notre clientèle à compter du 11/01/2010. Celles-ci ne sont pas limitatives

Plus en détail

Filière : Sciences économiques Matière : Comptabilité

Filière : Sciences économiques Matière : Comptabilité 0202 Filière : Sciences économiques Matière : Comptabilité I PROGRAMME 1 ère PARTIE : LES TRAVAUX DE FIN D EXERCICE ص 0 من 00 PROGRAMME RECOMMANDATIONS & PRÉCISIONS 1. INTRODUCTION AUX TRAVAUX DE FIN D

Plus en détail

VEHICULES UTILISES A TITRE PROFESSIONNEL (à remplir seulement en cas de déduction de frais réels) Mode de détention (*2)

VEHICULES UTILISES A TITRE PROFESSIONNEL (à remplir seulement en cas de déduction de frais réels) Mode de détention (*2) DEMANDE D ATTESTATION ET SES ANNEXES MODELE ADHERENT DOCUMENTS A NOUS ADRESSER OBLIGATOIREMENT SUR SUPPORT PAPIER OU EN DEMATERIALISATION EDI-TDFC Demande d attestation et renseignements complémentaires

Plus en détail

APPLICATION 6 Immobilisation par composant : Société Beausoleil (Bac Pro)

APPLICATION 6 Immobilisation par composant : Société Beausoleil (Bac Pro) 2 AMORTISSEMENT ET DÉPRÉCIATION DES ACTIFS APPLICATION 6 Immobilisation par composant : Société Beausoleil (Bac Pro) APPLICATION 7 Amortissement économique : unités de temps Société Malgorn (Professeur)

Plus en détail

Fiche conseil gratuite

Fiche conseil gratuite COMPTABILITÉ, FISCALITÉ ET PAIE POUR LES PME Fiche conseil gratuite Gérer les congés Calcul et traitement comptable de la provision congés payés et RTT Référence Internet Disponible sur Internet + dans

Plus en détail

Gestion de trésorerie

Gestion de trésorerie Gestion de trésorerie Prévisions financières modes de financement et de placement à court terme Nathalie gardes Maitre de conférence en gestion Objectifs Connaître les principales composantes de la gestion

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTES O&C SARL

CONDITIONS GENERALES DE VENTES O&C SARL CONDITIONS GENERALES DE VENTES O&C SARL 1) Objet / Généralités Nos ventes sont soumises aux présentes conditions générales qui prévalent sur toutes conditions d achats, sauf accord particulier conclu préalablement

Plus en détail

Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la

Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Campagne 212 Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté

Plus en détail

ENREGISTREMENT COMPTABLE DE LA TVA

ENREGISTREMENT COMPTABLE DE LA TVA ENREGISTREMENT COMPTABLE DE LA TVA I- La comptabilisation de la tva collectée C est une facture normale. Pour indiquer la TVA collectée, le fournisseur utilise le compte 44571 TVA collectée. II- TVA déductible

Plus en détail

LES AMORTISSEMENTS DEROGATOIRES

LES AMORTISSEMENTS DEROGATOIRES LES AMORTISSEMENTS DEROGATOIRES Objectif(s) : o Pré-requis : o Modalités : o o o o o o Principes des provisions règlementées. Maîtrise des méthodes d'évaluation des amortissements en mode linéaire et en

Plus en détail

LES OPERATIONS D INVENTAIRE

LES OPERATIONS D INVENTAIRE LES OPERATIONS D INVENTAIRE Pour toutes les applications la date de fin d exercice est le 30 septembre 2009 1. Evaluation des stocks En fin d exercice, il convient d établir un état des stocks existant

Plus en détail

Les corrigés des examens DPECF - DECF

Les corrigés des examens DPECF - DECF 48h après l examen sur www.comptalia.com 1 ère Ecole en ligne des professions comptables Spécialiste des préparations à l'expertise Comptable et des formations en compta-gestion via Internet Les corrigés

Plus en détail

LE CONTROLE DES COMPTES. Maîtrise du fonctionnement des comptes de tiers et des comptes de trésorerie. Modalités : TABLE DES MATIERES

LE CONTROLE DES COMPTES. Maîtrise du fonctionnement des comptes de tiers et des comptes de trésorerie. Modalités : TABLE DES MATIERES LE CONTROLE DES COMPTES Objectif(s) : o o o Lettrage, Apurement des comptes d'attente, Contrôle du compte banque. Pré-requis : o Maîtrise du fonctionnement des comptes de tiers et des comptes de trésorerie.

Plus en détail

Université Abdelmalek Essaâdi Faculté Polydisciplinaire de Larache Semestre II Matière : Comptabilité Générale II Pr.

Université Abdelmalek Essaâdi Faculté Polydisciplinaire de Larache Semestre II Matière : Comptabilité Générale II Pr. Université Abdelmalek Essaâdi Faculté Polydisciplinaire de Larache Semestre II Matière : Comptabilité Générale II Pr. EJBARI Abdelbar LES AMORTISSEMENTS Définitions et Notions L entreprise doit, dans le

Plus en détail

Comptabilité générale

Comptabilité générale DUT GEA, 1 ème année, 2006-2007 M711 - Introduction à la gestion comptable La comptabilité générale est une technique permettant de codifier et de conserver une trace des opérations réalisées par une entreprise

Plus en détail

GESTION DES IMMOBILISATIONS ET DES INVESTISSEMENTS

GESTION DES IMMOBILISATIONS ET DES INVESTISSEMENTS GESTION DES IMMOBILISATIONS ET DES INVESTISSEMENTS Page : 1 / 87 Gestion des immobilisations et des investissements. 1. AVANT PROPOS... 4 2. INTRODUCTION AUX IMMOBILISATIONS... 5 2.1. NOTIONS GENERALES...

Plus en détail

COURS 470 Série 17. Comptabilité Générale

COURS 470 Série 17. Comptabilité Générale COURS 470 Série 17 Comptabilité Générale Administration générale de l'enseignement et de la Recherche scientifique Direction de l'enseignement à distance REPRODUCTION INTERDITE Communauté française de

Plus en détail

COMPTABILITE GENERALE ETAPE 2 : LE COMPTE

COMPTABILITE GENERALE ETAPE 2 : LE COMPTE COMPTABILITE GENERALE ETAPE 2 : LE COMPTE 1. LE PLAN COMPTABLE GÉNÉRAL ET LES CLASSES La loi impose des règles concernant la présentation et le contenu des documents comptables. Ces règles font l'objet

Plus en détail

FACTURES : MENTIONS OBLIGATOIRES

FACTURES : MENTIONS OBLIGATOIRES FACTURES : MENTIONS OBLIGATOIRES 30/01/2014 La délivrance d'une facture est obligatoire entre professionnels sous peine de sanctions pénales et fiscales. Si le format du document, sa couleur, le fait qu'il

Plus en détail