ENTRE NOUS LA DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES. Dossier du mois. Numéro 11 AVRIL Isabelle TORIT et Hadrien FAIVRE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ENTRE NOUS LA DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES. Dossier du mois. Numéro 11 AVRIL 2014. Isabelle TORIT et Hadrien FAIVRE"

Transcription

1 ENTRE NOUS Mensuel des Agents du Département - CG974 Numéro 11 AVRIL 2014 Dossier du mois LA DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES ZOOM LA DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES ENTRETIEN AVEC Isabelle TORIT et Hadrien FAIVRE NOS AGENTS ONT DU TALENT AVEC Saeda ALIMAHOMED et Sébastien ARHIMAN SERVICE PUBLIC LANCEMENT de la 974 TV

2 ENTRE NOUS LE MOT DE LA RÉDAC Numéro 11 AVRIL 2014 Ce mois-ci, le numéro d Entre Nous est consacré à la Direction des Ressources Humaines, c est-à-dire la vôtre, celle qui gère votre carrière, du recrutement à la retraite, et qui contribue au bon fonctionnement des services de notre collectivité composée de 5300 agents environ. Au fil des années, cette direction a connu de grands changements sous forme de réorganisation et d élargissement de ses missions. Si chacun connaît le rôle des chargés de recrutement et des gestionnaires de carrière, il faut aussi savoir que la Direction des Ressources Humaines a pour mission la gestion des instances paritaires, l organisation des élections professionnelles, la mise en place des formations, la prévention et la garantie de bonnes conditions de travail et de santé, la communication à destination des agents ou encore l organisation de manifestations conviviales Zoom sur 4 Présentation de la Direction des Ressources Humaines Toile de fond 6 LA FORMATION LA PRÉVENTION Entretien avec - Isabelle TORIT - Gestionnaire de Carrière - Hadrien FAIVRE - Chargé de Communication 8 A travers ce numéro, nous vous proposons donc de découvrir quelquesunes des facettes de cette direction. Nous vous présenterons également deux métiers : celui de gestionnaire de carrière, un métier représentatif des ressources humaines, et celui de chargé de communication, plus méconnu. Enfin, un éclairage particulier sera porté sur deux missions importantes pour chacun de nous : la formation et la prévention. Sans oublier nos rubriques habituelles : Actus RH, Ca bouge, Nos agents ont du talent et une nouveauté ce mois-ci, l Entre Nous devient interactif. Vous pouvez cliquer sur les liens qui s affichent pour accéder à des informations plus complètes. Bonne lecture à tous! ECRIVEZ-NOUS, Proposez une info, signalez une actualité à venir, partagez votre talent Direction des Ressources Humaines - Cellule Communication Interne 10, rue de la Source Saint-Denis Cedex Mail: Tél: ENTRE NOUS Mensuel des agents du Département CG974 Conseil général de La REUNION 2 rue de la Source Saint-Denis Cedex Directrice de la publication : Rose CAFARELLI Rédaction : Communication interne Maguy DOULET, Hadrien FAIVRE, Faustine BEGUE, Lucie SIOULONE Photos : Alexandre RIVIERE, Daniel LEBON, Bruno BAMBA Maquette : Gris Turquoise Actus RH - Élections professionnelles - Les correspondants RH - Instances paritaires : CTP du 9 avril Cérémonie des médailles et des départs en retraite - Vendredis Découverte Ça Bouge Amicale Nos agents ont du talent - Saeda ALIMAHOMED - Sébastien ARHIMAN Service public 16 - La 974 TV

3 La Direction des Ressources Humaines Rose CAFARELLI LE MOT DE LA DIRECTRICE Comme vous le savez, mon arrivée à la tête de la Direction des Ressources Humaines est récente. Cette nouvelle affectation est pour moi très stimulante. La DRH, aujourd hui en pleine mutation, doit faire face à de nouveaux enjeux : un contexte financier contraint et une modernisation du service public qui nous conduisent à proposer des stratégies innovantes. Au quotidien, les services de la DRH contribuent pleinement au bon fonctionnement du Conseil Général et à la réussite de ses missions. Ils œuvrent afin d apporter des réponses adaptées aux besoins exprimés. Le maximum est fait pour que chacun trouve sa juste place et puisse s épanouir professionnellement. La charge de travail est très importante car le périmètre d intervention de la DRH est très large. Il nous faut ainsi, en premier lieu, gérer efficacement la carrière de 5300 agents environ. La DRH doit également s assurer de la parfaite adaptation des compétences aux besoins de la collectivité. Elle a encore pour mission de garantir des conditions de travail satisfaisantes et l accompagnement social des agents. Enfin, la DRH a à cœur de renforcer la cohésion des agents à travers une «culture d entreprise» commune, traduite par des actions de communication interne, de manifestations et d activités de l Amicale (AP CGR). En plus de ces missions «traditionnelles», la DRH est mobilisée cette année sur de nombreux chantiers. Prochainement, nous accueillerons les personnels de l ancien Village des Australes et une partie de ceux du Conservatoire Botanique de Mascarin. Nous organiserons également les élections professionnelles qui appelleront aux urnes plus de 6000 personnes puisque les assistants familiaux font aussi partie des votants. Enfin, il nous faut préparer la réforme du temps de travail pour tendre vers plus d équité entre les agents. Toutes ces missions, vous l aurez compris, nécessitent un fort investissement pour l ensemble des agents de la direction. Soyez assurés de notre engagement au service du Conseil Général et de ses agents! NOS PRIORITÉS AU QUOTIDIEN Le Conseil Général mène une politique de ressources humaines volontariste qui s organise autour des axes suivants : le conseil à l autorité territoriale et à la Direction générale en matière d organisation et de gestion des ressources humaines ; l accompagnement des directions dans tous les domaines des ressources humaines et du management ; l expertise en matière de statut, d organisation du travail, d emploi et de formation ainsi qu un rôle de prévention des risques de contentieux en matière de personnel ; une politique ambitieuse de recrutement et d'accompagnement des travailleurs handicapés ; une politique dynamique de développement des compétences à travers la formation professionnelle ; une politique d'insertion et de développement de l'apprentissage faisant du Conseil Général le premier employeur public d apprentis au niveau national ; la lutte contre la précarité, en offrant de réelles perspectives de carrière à travers l accès aux préparations concours et en pérennisant des emplois ; le choix de la mobilité interne comme priorité en matière de recrutement ; des prestations d action sociale toujours plus diversifiées : participation pour le financement des centres de loisirs, tickets-repas, Amicale du personnel. 3

4 zoom PRESENTATION DE LA DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES PLACÉE SOUS L AUTORITÉ HIÉRARCHIQUE DE LA DIRECTION GÉNÉRALE ADJOINTE PÔLE MANAGEMENT & EUROPE, LA DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES A VOCATION À OPTIMISER LES MOYENS HUMAINS POUR LA MISE EN ŒUVRE DES ORIENTATIONS ET DES POLITIQUES DU CONSEIL GÉNÉRAL. Pour gérer les quelques 5300 agents du Conseil Général, la direction dispose d un budget de 226 millions d euros. La direction est composée de 137 agents et est organisée autour de 3 principaux secteurs : Gestion, Développement des Compétences et Prévention - Actions sociales agents 226 M 4 LE SECTEUR GESTION Les services de ce secteur assurent l administration du personnel avec des tâches fondamentales comme la gestion des carrières, la paie, la discipline, l animation du dialogue social. Gestion des Carrières et des Rémunérations Service clef de la DRH, c est la mission première en faveur des agents. Il coordonne la gestion administrative des agents titulaires et des agents non titulaires : de son entrée dans la collectivité (stagiairisation, titularisation, nomination, contractualisation, position administratives ) aux grands évènements de sa carrière (promotion, avancement, médailles, retraite, congés ). Budget, Paye, Validation Ce service supervise la préparation et le contrôle de la paie. Il gère les validations de service et les frais de déplacement ainsi que les titres-repas. Règlementation et Partenaires sociaux Il veille au bon fonctionnement de l organisation dans le cadre des obligations légales : CTP, discipline et relations avec les syndicats. LE SECTEUR DÉVELOPPEMENT DES COMPÉTENCES Ce secteur a pour vocation la mobilisation des ressources humaines indispensables au bon fonctionnement des services et l optimisation des compétences existantes. Recrutement mobilité Sa mission première est de faciliter la mise en adéquation des compétences avec les besoins de la collectivité, via une politique de recrutement et de mobilité interne. Ce service recense les besoins prévisionnels des directions, évalue les potentiels et les savoirs et les affecte en adéquation avec ces besoins. Formation et Concours Sa mission est orienter sur l identification et le développement des savoirs des agents et de l organisation. Il met en œuvre la politique de formation, essentiellement à travers le plan de formation. près de 3500 procédures d évaluation 1596 avancements ou promotions 328 médaillés du travail un dialogue social dynamique : 3 CTP et 6 réunions thématiques avec les organisations syndicales 2000 renouvellements de contrat et nouveaux recrutements 246 mobilités internes 216 appels à candidature 2500 inscriptions à des formations 367 sessions de formations organisées 188 personnes en contrat d apprentissage

5 LE SECTEUR PRÉVENTION Ce secteur a pour vocation la promotion de la santé, tant individuel que collective. Une équipe de professionnels de la santé, à disposition des agents : deux médecins, une psychologue et une assistante sociale. Sécurité et Conditions de Travail Ce service est chargé d assister, de conseiller et d accompagner l autorité territoriale dans la mise en œuvre de sa politique de prévention des risques professionnels. Action sociale Ce service contribue à l amélioration des conditions de vie au travail et de vie personnelle des agents (prestations sociales, accompagnement des agents en difficulté, mission d écoute agents examinés par la médecine du travail près de 500 agents formés chaque année sur la mission prévention et sécurité (sauveteur secouriste du travail, PRAT, sécurité incendie) 494 agents bénéficiaires de prestations (allocations diverses et prestations d actions sociales) pour un montant total de euros 5

6 toile de fond LA FORMATION : s adapter et s épanouir «tout au long de la vie» Véritable levier de la gestion des ressources humaines, la formation est aussi le principal facteur de développement des compétences de notre collectivité. Elle contribue à promouvoir une administration moderne, performante, en phase avec les priorités de la mandature et les besoins des usagers du service public. Mais pas seulement! Car la formation, c est aussi donner à chacun la possibilité de devenir pleinement acteur de sa carrière et de son avenir, et de s approprier les clés de son épanouissement personnel et professionnel. LES PRINCIPAUX DISPOSITIFS Pour les agents titulaires ou stagiaires 2 types de formation : La formation d intégration : cette formation dure 5 jours, quelle que soit la catégorie de l agent (A, B et C). Elle est obligatoire et doit être effectuée durant l année du stage. Elle conditionne la titularisation (formation CNFPT). BON À SAVOIR : c est l employeur qui procède à l inscription directement auprès du CNFPT, qui dispense la formation. L agent n a aucune démarche à faire. La formation de professionnalisation : elle permet à l agent de maintenir ses compétences à jour et d actualiser ses savoir-faire sur son poste. Elle ne permet pas de changer de métier ou d activité. Il appartient à chacun de s y inscrire à partir du catalogue du CNFPT. BON À SAVOIR : l absence de formation de professionnalisation bloque l avancement de cadre d emplois par promotion interne. 3 types de formation de professionnalisation : La formation de professionnalisation au 1 er emploi (de 5 à 10 jours pour les agents des catégories A et B, et 3 à 10 jours pour ceux de catégorie C dans les 2 ans suivant l affectation), La formation de professionnalisation pour prise de poste à responsabilité (de 3 à 10 jours dans les 6 mois de la nomination sur le poste), La formation de professionnalisation tout au long de la vie, destinée à l ensemble des agents titulaires, toutes catégories confondues (de 2 à 10 jours de formation tous les 5 ans). La période de 5 ans ayant démarré le 1er juillet 2013, tous les titulaires ont donc au plus tard jusqu au 30 juin 2018 pour se former pendant au minimum 2 jours. Pour l ensemble des agents, contractuels, titulaires ou stagiaires Le Droit Individuel de Formation (DIF): Tout agent a droit à 20 heures de DIF par an (pour un temps plein) sur une période de 6 ans et avec un plafond de 120 h maximum. La période actuelle a débuté le 19 février 2013 pour se terminer le 18 février Le D.I.F. porte exclusivement sur la formation de perfectionnement et les préparations aux concours/examens professionnels. Les formations personnelles à la demande de l agent : Le congé de formation : il faut 3 ans d ancienneté pour y prétendre. Les demandes sont accordées sous réserve de nécessité de service et de priorité au plan, et si elles sont en lien avec le poste occupé. Le bilan de compétences : 10 ans d ancienneté sont imposés par la règlementation et la demande doit être en lien avec un projet professionnel éventuel. La validation des acquis : la prise en charge d un accompagnement est possible si la recevabilité du demandeur est acquise auprès du service certificateur. DU NOUVEAU EN 2014 POUR LES FORMATIONS CNFPT : Les agents effectueront eux-mêmes leur préinscription en ligne. Très prochainement, une note d information détaillera la nouvelle procédure à suivre. Au plan local, le Service Formation du Conseil Général est connu et reconnu de longue date pour la qualité de ses outils et de son offre de formation. N hésitez pas à contacter notre équipe au ou au Vous pouvez également consulter dans son intégralité le Plan de Formation sur l'intranet. 6

7 LA PRÉVENTION: Améliorer les conditions de travail toile de fond Zoom sur quelques outils de la Prévention Parmi les acteurs de la Prévention, le service Sécurité et Conditions de Travail Chargé d assister et de conseiller l autorité territoriale dans la définition et la mise en œuvre de sa politique de prévention des risques professionnels, ce service procède à l évaluation des risques professionnels dans l ensemble des directions et assure sa transcription dans les Documents Uniques. Il intervient également au quotidien sur les problèmes liés à la sécurité et aux conditions de travail. Dans les directions, ce sont les assistants de prévention qui sont chargés de la mise en œuvre de ces règles LES EQUIPEMENTS DE PROTECTION INDIVIDUELLE (EPI) Il s agit d un dispositif ou moyen destiné à protéger les agents contre un ou plusieurs risques susceptibles de menacer la santé ou la sécurité. Ces équipements font partie de la chaîne de sécurité et de santé au travail. Il est essentiel de ne pas les considérer comme un outil banal, mais bien comme des équipement personnalisés, conçus pour vous protéger lors de vos activités professionnelles et sauvegarder ainsi votre Capital santé. Cela va du casque aux chaussures de sécurité en passant par les lunettes, les masques de protection respiratoire, les bouchons d oreille, les gants, À chaque activité correspondent des EPI qui doivent être adaptés aux risques spécifiques de l activité sans créer de risques supplémentaires. Travailler en sécurité : Ces équipements, mis gratuitement à votre disposition, doivent être portés et utilisés à chaque moment de l activité. Les Assistants de Prévention, ils veillent sur notre sécurité! Le réseau des Assistants de Prévention compte quelque 28 agents répartis dans toutes les directions de la collectivité. Ils ont un rôle de conseil et d assistance auprès des directeurs et chefs de service en matière d hygiène et de santé au travail. Il s agit d une mission à part entière, indispensable au bon fonctionnement des services, et nécessitant un engagement fort au quotidien. Les Assistants de Prévention connaissent parfaitement les réalités du terrain, ce qui leur permet d identifier et de prévenir les risques et les dangers auxquels peuvent être confrontées leurs directions. Ils collaborent directement aux projets liés à la santé et à la sécurité, et de par leur action de proximité, ils contribuent durablement à l efficacité de la démarche de prévention. LA SANTÉ ET LA SÉCURITÉ, C EST L AFFAIRE DE TOUS CHAQUE JOUR! ADOPTER DES COMPORTEMENTS PLUS SÛRS AFIN DE BÂTIR UNE CULTURE FORTE EN MATIÈRE DE SANTÉ ET DE SÉCURITÉ AU TRAVAIL! LA LISTE DES ASSISTANTS DE PRÉVENTION POUR PLUS DE RENSEIGNEMENTS vous pouvez contacter le service Sécurité et Conditions de travail : 48, rue Bertin Saint-Denis Tél. : LE REGISTRE DE SANTÉ ET DE SÉCURITÉ (RSS) Ce registre, prévu par la réglementation, est un outil mis à disposition des agents dans chaque service ou bâtiment de la collectivité. Véritable outil de communication, chacun peut y apporter ses observations et ses suggestions en matière de santé et de sécurité au travail, afin de : signaler un dysfonctionnement, une anomalie, poser des questions, proposer des améliorations. Géré par l Assistant de Prévention, le RSS doit être facilement accessible au personnel durant les horaires de travail et sa localisation doit être connue de tous. J agis avec le registre de santé et de sécurité. Je n attends pas que l incident ou l accident survienne! Pour connaître son emplacement dans votre direction, rapprochez vous de votre Assistant de Prévention. 7

8 ENTRETIEN AVEC Is a b e l l e TORIT-POTOLA Isabelle TORIT-POTOLA, Gestionnaire au Service Gestion Carrières et Rémunérations - DRH «LE GOÛT DES CHIFFRES... MAIS SURTOUT LE GOÛT DES AUTRES...» 8 Pouvez-vous décrire votre travail de gestionnaire? En tant que gestionnaire, ma mission est la mise en œuvre des dispositifs de déroulement de carrière dans le respect des règles statutaires et des normes juridiques, notamment la conception des actes administratifs (positions administratives, contrats, cessation de fonction, retraite..). S agissant de l administration de la rémunération, mon rôle est de saisir les variables de paie et de contrôler ces opérations. Toutefois, le métier ne se résume pas seulement à la manipulation de chiffres et à l application de procédures Il nécessite une bonne communication avec nos responsables de service mais surtout avec les agents. Tous ces échanges nous conduisent à connaître un peu la vie des agents Nous devons d ailleurs prendre le temps de les écouter. Nous sommes amenés également à orienter les personnes qui sont en difficulté dans leur activité. Il nous revient aussi de recenser les naissances, les mariages Nos missions sont donc extrêmement variées. Pour que les agents appréhendent mieux votre activité, pourriez-vous nous raconter en quoi consiste une journée/semaine de travail type pour vous? En général, le matin, je réponds aux appels téléphoniques et aux courriels. Je me consacre également à la gestion des situations préoccupantes. Les échanges avec les agents et la recherche des éléments demandés occupent largement la matinée. Les motifs d appels sont très variés, même si cela porte fréquemment sur la rémunération, notamment suite aux arrêts maladie. L après-midi est davantage consacrée à l élaboration des actes administratifs : arrêtés individuels, avancements, déclarations d embauche, contacts avec les caisses de retraites basées en métropole Toutefois les appels téléphoniques des agents, en deuxième partie de journée, liés à des situations urgentes, sont traités. Au-delà des missions récurrentes, nous avons régulièrement des «chantiers» à mener, notamment le reclassement dans les filières administratives, sociales Récemment, nous avons procédé aux évolutions du cadre d emploi des agents des catégories B et C. Cela a consisté à une revalorisation indiciaire des rémunérations, ainsi qu à des évolutions dans l avancement. Parmi les agents que je gère, environ 170 étaient concernés ; cela impliquait un nouveau calcul de l ancienneté «de carrière» de l agent. Nous travaillons également en étroite collaboration avec les autres services de la Direction pour signaler les absences pour maladie, les départs en retraite, les mutations, les disponibilités Combien d agents gérez-vous? Quelles sont les questions les plus fréquentes? J ai un portefeuille de 230 dossiers individuels qui correspondent à une partie des effectifs de l arrondissement sud. Il me revient de surveiller les évolutions mensuelles de paye de tous ces agents, leurs astreintes, leurs congés maladie, les revalorisations indiciaires Outres les incontournables questions sur les salaires, notamment les mois post congés maladie, les interrogations des agents concernent souvent les disponibilités. Qu ils aient besoin d interrompre temporairement leur activité pour un projet personnel ou familial, pour s occuper d un enfant malade ils se tournent toujours vers nous pour organiser au mieux cette pause professionnelle. Quelles sont les qualités indispensables au gestionnaire RH? Il faut être très disponible, particulièrement en début de mois, au moment du traitement de la paie et durant la période décembre-janvier concernant les avancements pour la CAP. Il faut néanmoins un certain goût pour les chiffres. On se doit d être rigoureux, méthodique, organisé, compte tenu de l importance des informations à traiter. Enfin, les qualités relationnelles sont primordiales : être à l écoute des agents en préservant la confidentialité. Le parcours d Isabelle J ai d abord fait un DEUG de droit à l Université de la Réunion puis 4 ans d études politiques à l Université de Montréal. A mon retour ici, j ai fait un DESS en droit des collectivités locales. J ai passé le concours de rédacteur en 2006 et j ai accédé à ce poste de gestionnaire.

9 H a d r ie n FAIVRE Hadrien FAIVRE, 27 ans Emploi d Avenir RQTH, Chargé de Communication, Communication interne - DRH «BON DÉBUT POUR UN CONTRAT D'AVENIR» Dans quel cadre avez-vous été recruté? J ai bénéficié de la campagne de recrutement en emploi d avenir, organisée en 2013 par la DRH. Cette mesure à destination des plus jeunes de la population active est une véritable opportunité que je n ai pas hésité à saisir. Lorsqu on est jeune diplômé, l on se voit souvent reprocher le manque d expérience. Alors j ai multiplié les démarches et c est finalement le Conseil général qui a répondu favorablement à ma demande. Vous faites également l objet d une Reconnaissance en Qualité de Travailleur Handicapé (RQTH)? En effet, ayant perdu une importante partie de ma vue, le Conseil général m a recruté en qualité de travailleur handicapé. C est à la fin de 2013 que j ai été affecté à la Communication Interne. Au sein d une équipe dynamique, je travaille à convertir mes connaissances théoriques en compétences professionnelles. Ce double dispositif, emploi d avenir et RQTH, est en plus structurant, le travail est encadré et suivi par un tuteur, et la progression est bien réelle. Mon intégration au sein de l équipe s est très bien déroulée, j ai apprécié l accueil qui m a été réservé et l accompagnement dans mon travail. Quelles sont vos attributions au sein de la cellule «com interne»? Mes principales missions sont rédactionnelles. Je participe au comité de rédaction du journal interne mensuel «Entre Nous». Je vais à la recherche d informations nécessaires aux diverses rubriques du journal et participe à la rédaction des articles. Par ailleurs, j alimente en partie l intranet par des articles sur les diverses thématiques proposées dans les rubriques «Ma Vie au CG» et «Publications». Enfin, je viens en renfort de l équipe de la com interne lors des manifestations telles que la journée ô féminin, les vendredis découverte, le Noël des Agents Travailleur handicapé et métier de la communication : avez-vous craint une incompatibilité? Certains de mes collègues de travail sont surpris par le type de poste que j occupe : je travaille sur des supports médias visuels, alors que ma vue est défaillante. À vrai dire, je suis moi-même étonné d en être là aujourd hui. Moi qui pensais être contraint d oublier tous les métiers auxquels j aspirais tant, dans la filière du journalisme, de la communication et les médias... Mais au fil des années, j ai appris à m adapter à cette limite, ce qui m a conduit à développer d autres qualités. Chaque jour, il faut travailler à cette stratégie de compensation et peu à peu on parvient à dépasser les limites que la vie nous impose. Cette expérience professionnelle que m offre de vivre le Conseil général est sans aucun doute une vraie chance pour assurer mes méthodes «différentes» qui m aideront à être performant dans ma vie professionnelle. 9

10 ActusRH L ACTUALITÉ DES RESSOURCES HUMAINES Élections professionnelles prévues le 4 décembre 2014 Le 4 décembre prochain, nous élirons les représentants du personnel au Comité Technique (CT) et aux Commissions Administratives Paritaires (CAP). Quelques changements pour ces élections : un mandat de 4 ans au lieu de 6 ans pour les représentants du personnel un seul tour pour les élections un changement de dénomination : le comité technique remplace le comité technique paritaire la probable création d une nouvelle instance : la commission consultative paritaire (CCP), qui émettra des avis préalables aux décisions individuelles relatives à la carrière des agents non titulaires LE POINT SUR LES INSTANCES PARITAIRES : Qu est-ce que la CAP? La Commission Administrative Paritaire est composée en nombre égal de représentants de la collectivité et de représentants de personnel (élus sur listes syndicales). Toute collectivité territoriale est dotée d une CAP pour chacune des 3 catégories d agents. Elle est présidée par l autorité territoriale. Cette commission doit obligatoirement être consultée pour toutes les questions relatives à la carrière des agents à titre individuel (avancement, promotion interne, détachement, disponibilité, mutations ) Qu est ce que le CT? Le Comité Technique, anciennement CTP, est composé de représentants de la collectivité et de représentants syndicaux. Il est créé dans toutes les collectivités de plus de 50 agents. Le président est désigné par l autorité territoriale parmi les membres de l organe délibérant. Le CT est consulté pour avis sur les questions d ordre général et collectives (organisation et fonctionnement des services ; évolutions des administrations ayant un impact sur les personnels ; grandes orientations relatives aux effectifs, emplois et compétences ; formation, insertion et promotion de l égalité professionnelles ; sujets d ordre général intéressant l hygiène, la sécurité et les conditions de travail, aides à la protection sociale). Qu est ce que le CHSCT? Le Comité d Hygiène de Sécurité et Conditions de travail est obligatoire pour les collectivités de plus de 50 agents (depuis janvier 2014). Il est composé de représentants de la collectivité et de représentants du personnel. Les représentants du personnel sont désignés suite à l élection des membres du CT. Le CHSCT est consulté sur les questions de salubrité et de sécurité. Il donne son avis sur les projets et règlements portant sur ces domaines. Il examine les questions concernant l hygiène, la sécurité ou la médecine préventive. Toutes les questions concernant les instances paritaires et les représentants du personnel relèvent de la compétence du service Règlementation et Partenaires Sociaux de la DRH. Instances paritaires : CT du 9 avril 2014 Deux dossiers ont été présentés aux membres du CT : La reprise de l activité gestion du Conservatoire Btanique National de Mascarin et de son personnel (D. Environnement) Le cadre d application pour l aide à domicile des personnes âgées et des personnes en situation de handicap (Pôle territorial et Coordination des Arrondissements) 10 Les correspondants RH : Il y a 15 ans naissait, sous la houlette du Service Formation, le réseau des correspondants de formation du Conseil Général. Au sein de leurs directions respectives, ces derniers définissaient les besoins et participaient à l élaboration de l'offre de formation et des cahiers des charges. Depuis, leur partenariat avec la DRH s est diversifié et le réseau s est agrandi. Rebaptisés «CRH» (Correspondants RH), ils sont aujourd hui les relais de terrain de la DRH au quotidien, et dans presque tous les domaines : gestion dématérialisée des congés, suivi et optimisation des effectifs, soutien à la préparation des manifestations pour le personnel, participation aux grands projets RH voici désormais des activités dont la réussite incombe en grande partie à nos 30 correspondants RH! > Retrouvez sur Intranet la liste des CRH par direction

11 ActusRH Présentation de la «Communication Interne» La «Communication Interne» a pour vocation de favoriser le sentiment d appartenance à la collectivité et de donner l occasion, à l ensemble des agents répartis sur plus de 250 sites du département, de se rencontrer et d échanger. Pour remplir ces objectifs, le service assure des missions tant rédactionnelles qu événementielles. Au quotidien, la Communication interne assure la rédaction du journal Entre Nous, l alimentation du site intranet pour la partie RH, la réalisation de supports de communication tels que la lettre de la présidente, la mise en ligne des appels à candidature La Com interne organise nombre d événements ludiques, culturels, sportifs comme la journée ô féminin, le tournoi de football, la journée ludique, le Noël des agents, les vendredis découvertes. L équipe composée de 6 agents, intervient également sur des missions ponctuelles à destination des agents, telle que la mise en place de l Amicale du Personnel, l organisation des cérémonies de décoration récompensant les agents, ou encore les sessions d accueil pour les nouveaux agents. Cérémonie des médailles et des départs en retraite Mardi 29 avril 2014, 169 agents ont reçu des mains de la Présidente une médaille d honneur régionale, départementale et communale du travail à la Villa du Département. 87 d entre eux ont reçu la médaille d argent, 55 la médaille de vermeil et 25 la médaille d or. 58 retraités de 2013 et 14 retraités de 2014 ont eu l occasion de retrouver quelques anciens collègues médaillés ou retraités dans une ambiance festive. L occasion également d honorer celles et ceux qui se sont investis dans leurs missions de service public, avec professionnalisme, rigueur et dévouement. RAPPEL DE L'ANCIENNETÉ Or : 35 ans de service Vermeil : 30 ans de service Argent : 20 ans de service Vendredis Découvertes : 5 ème édition Vendredi 11 avril, 12 de nos collègues ont pu découvrir ou redécouvrir les Archives Départementales, au travers de l exposition «Les noms de la liberté : , de l esclavage au citoyen», une exposition qui retrace l histoire de l affranchissement. Ainsi, ils ont découvert des registres d affranchissement, des photos, des portraits mais aussi des témoignages de descendants d affranchis. La visite s est poursuivie par la diffusion d un film sur le travail de restauration et de reliure des registres, des métiers grâce auxquels nous pourrons transmettre ce patrimoine aux générations futures. Vendredi 25 avril, c est dans l ouest de l île que se sont rendus 15 agents pour découvrir, cette fois, la fabrication des précieux cristaux blancs. En effet, c est au cours d une visite pédagogique au Musée du Sel, ancien magasin de 47 mètres de long, au cœur d un paysage naturel remarquable, mélange de terre et de feu que nos collègues ont découvert la production, la composition, mais aussi les propriétés et les méthodes de fabrication du sel d antan et d aujourd hui. L occasion de découvrir les seules salines encore en activité sur l île. 11

12 ÇA BOUGE! ILS ARRIVENT : AMOLVIN Nicolas, D. EAU, Exploitation /// BAFINAL Martine, ARROUEST, GUT du Port /// BRANCHEREAU Anaïs, AGILE /// GUICHARD Patrick, ARROUEST, GUT de St-Gilles les Hauts /// LEGER Gaël, D. EAU, Dévpt Hydraul & Gestion Eau /// PIERRE Stéphanie, PMI SP, PMI de la Possession ILS BOUGENT : BARET Nadia, de ARRSUD, GUT de St-Louis à ARRSUD, GUT de St-Joseph /// BARIN Denise, de DFE, Gestion administrative et financière à DFE, Action sociale et préventive /// JULIENNE Jean-Marie, de DMG, Mobilier à DMG, Approvisionnement mobilier /// LAVERDURE Valérie, de DFE, Accueil Ecoute Analyse Orientation à POLE COORD TERR, Direction /// LEFEVRE Marie-Aurélie, de DAPA, Atelier CINDOC à DAPA, Politique Accueil et Accompagnement /// LEPERLIER Marie Patricia, de PMI SP, PMI Structure accueil jeunes enfants à DFE, Accueil en famille /// LEPOMBY Marie-Thérèse, de ARROUEST, GUT de St-Paul à ARRNORD, GUT de St- Denis II /// MARTIN Elodie, de ARRSUD, GUT DE St-Louis à ARRSUD, GUT de St- Joseph /// PANDOR Irchad, de D.EDUC, Enseignement à ARRNORD, Aide sociale aux adultes /// SERY Benoît, de DPAPH, Soutien Vie quotidienne à ARRNORD, Aide sociale aux adultes /// ZAGJIVAN Manesh, de DF, Informatique à DEMS, Applications. ILS PARTENT : ALI Khemal, DBEP, Bois de Goyavier /// BEGUE Guillaume, D. EDUC, Collège Jules Solesse /// BLONDEL Félix, DDTR, UTR Est /// FRANCOISE Jean-Philippe, D. EDUC, Collège Trois Mares /// FRANCOMME Joseph, D. EDUC, Collège Deux Canons /// MAHAVANDE Stéphane, D. EDUC, Collège Aimé Césaire /// MARTINEZ Joëlle Marika, DFE, Foyer de l enfance du Nord Est /// NANY Anaïs, DGA, Pôle Développement, Aménagt & Dévpt /// SILOTIA Marie-Dolaine, Cabinet, Objectif Réunion Apparenté /// SOUBAYA CAMATCHY ARIGUELOU Hyacinthe, DDTR, UTR Est /// TAFA David Jean Raoul, DBEP, Bois de Goyavier /// TRECASSE Luciano, DBEP, Bois de Goyavier /// TREJAUT Nasserine, DGS, Direction /// VALLEAMA Marie Monique, Cabinet /// VANWALSCAPPEL Xavier, DBEP, Bois de Goyavier /// ZITTE Jean Daniel, D. EDUC, Collège Pointe des Châteaux BONNE RETRAITE À : BOIS Marie-Renée, Cabinet, Protocole /// LACAILLE Jean-Noël, ARROUEST, GUT DE St-Leu /// MINIER Reine-Paule, ARR- SUD, Aide sociale aux adultes /// RAMASSAMY Henri, ARREST, Logistique /// ROCHETAING André Raoul, ARROUEST, GUT de St-Paul /// VIGNE Fernand, DFE, Foyer Enfance de Terre-Rouge POUR LES APPELS À CANDIDATURES INTERNES 12 Cliquez ici

13 L AMICALE DU PERSONNEL DU CONSEIL GÉNÉRAL Créée à la fin de l année 2011 par la communication interne, l Amicale du Personnel du Conseil Général a débuté ses activités au début de l année Cette grande association est dirigée par un conseil d administration, un bureau et 13 commissions. Ces commissions thématiques ont pour objectif la conception et l organisation d activités à destination des agents dans des domaines variés : danse football pétanque chorale/orchestre loisirs et sorties familiales voyage randonnée/course à pied badminton origami avantages/offres promotionnelles (CARTATOUT) plongée jeux vidéos peinture Pour profiter des activités proposées par l Amicale, l agent doit adhérer à l association, via une cotisation annuelle de 30 euros. L Amicale propose à ses adhérents et à leur famille, des offres promotionnelles très attractives. Quelques exemples de réductions accessibles avec l adhésion : des billets pour l édition Sakifo 2014, des activités sportives, ou encore des voyages (Afrique du Sud, Maurice, la Thaïlande, ) organisés à tarifs très intéressants. L adhésion à l Amicale, donne également accès à la «Cartatout» qui offre des réductions (http://www.cartatout.re) auprès de nombreux partenaires (restauration rapide, activités sportives, voyages, activités de détente, beauté ). Tout au long de l année, l Amicale organise des moments de partage et convivialité, des déjeuners dansants, et autres repas originaux, comme ce fut le cas à la Plaine des Cafres, le 8 décembre dernier, où avait été organisé un méchoui partagé par prés de 300 personnes. Quelques images souvenirs de ce moment de partage : L AMICALE EN CHIFFRES LE BILAN DE L ANNÉE 2013 : 823 adhérents 1495 ayants-droit 2318 bénéficiaires des activités de l Amicale Convivialité, dynamisme, remise en question sont les sources du succès grandissant de l Amicale. Aussi, pour répondre au mieux aux attentes des agents et de leurs proches, l association a récemment procédé à une enquête via l intranet de la collectivité. L objectif de cette enquête était double : évaluer votre satisfaction par rapport aux activités proposées mais aussi connaître vos attentes. Pour découvrir les résultats, Cliquez ici 13

14 NOS AGENTS ONT DU TALENT Les perles de Saeda Saeda ALIMAHOMED Assistante sociale aux Actions de Santé Direction TAS Nord D où vous vient cette passion pour la création de bijoux traditionnels polynésiens? Cette passion est née au cours d une période de vie passée en Polynésie française. Il y a 6 ans, j ai fait une pause dans ma vie professionnelle et je suis partie passer quatre années sur l île de Tahiti, à proximité de Papeete. J y ai découvert une culture, un mode de vie, une philosophie, un art de vivre qui m ont totalement séduite. Assez vite, je me suis fait beaucoup d amis polynésiens qui m ont alors permis de participer à de nombreuses manifestations culturelles consacrées à différentes catégories d arts. Qu il s agisse de danse (le tamura), de musique (locale rythmée par les vibrations du ukulélé), ou d artisanat en général, tout m a fasciné dans cet endroit magique. Parmi les inspirations artisanales les plus marquantes, on trouve, notamment l artisanat marquisien (îles des Marquises). Là-bas, les créations se font généralement sur du bois alors que les principaux matériaux des bijoux et autres œuvres artisanales sur la grande île sont la nacre, les coquillages et bien sûr les perles. Comment avez-vous appris à confectionner ces bijoux? Fascinée par la beauté de ces créations, j ai confié à mes amies polynésiennes mon souhait d apprendre à fabriquer comme elles, ces belles choses. J ai pu ainsi accéder à leurs ateliers de confection, où j ai appris cet art manuel permettant la création de beaux bijoux. Ce fut un apprentissage très enrichissant. Depuis mon retour à la Réunion il y a un an et demi, je crée mes propres boucles, colliers et bracelets. Les matériaux utilisés sont le cuir, les perles noires et la nacre. J ai rapporté de la matière première dans mes bagages, et depuis mon retour je peux poursuivre ma passion pour cette activité manuelle traditionnelle. Plus qu une simple passion pour l artisanat polynésien, cette expérience vous a-t-elle changée? Oui, complètement! Ma vision des choses, de la vie et du temps ne sont plus du tout les mêmes qu avant mon départ. Là-bas le présent est essentiel : profiter du moment. Les ancêtres, l héritage culturel sont très importants dans le quotidien et tout évolue naturellement. Ainsi, si on regarde la mer en Polynésie où se pratique la plupart des activités sportives recensées dans l archipel, on voit autant des «vaa a», les pirogues traditionnelles, que des kite surfs. L océan est un lieu de vie intense, les polynésiens naviguent, pêchent, surfent Pour la parenthèse, l un des spots les plus célèbres du globe se trouve là-bas : Teahupoo. Enfin, la caractéristique la plus frappante de la population est la gentillesse et la serviabilité. Lorsque je rentrais du marché Punaauia sur la côte ouest de la grande île où j habitais, s il m arrivait d être trop chargée, sans même avoir à le demander, il y avait toujours quelqu un pour m aider tout naturellement et simplement. Cette approche zen a ainsi changé ma vie quotidienne mais aussi professionnelle. Je gère mes dossiers avec beaucoup de sérénité et d efficacité. Les personnes dont je m occupe aujourd hui sont âgées ou malades et une plus grande capacité d écoute transparait dans mon travail

15 Paroles et Instruments africains dans son Maloya FONNKER Sébastien ARHIMAN 26 ans, Assistant de gestion administrative Service insertion des jeunes (DMCJ) Vous êtes chanteur/musicien, quel est votre style musical? C est un concept qu on appelle le «Maloya World Fonnker». Sur une base de maloya traditionnel, j ai ajouté de nouveaux instruments, principalement issus de l Afrique de l Ouest (le Mali). Enfin, pour ce qui est du terme Fonnker, il renvoie à la parole, au rassemblement, à la poésie en somme, tout ce qui constitue les traditions musicales réunionnaises. Mon groupe est né il y a un peu plus de 6 ans. Des initiateurs du projet, je suis le seul encore présent. Les premières années, le style du groupe était le jazz maloya fonker. A l époque, aux rythmes des percussions traditionnelles, s ajoutaient des cuivres, tel qu un saxophone. Puis je suis parti en métropole pour mes études et ce fut pour moi l occasion de découvrir des sonorités nouvelles, celles produites par des instruments traditionnels d Afrique de l Ouest, plus particulièrement du Mali. Je me suis beaucoup imprégné de ces sonorités et j ai appris à maitriser quelques instruments traditionnels. En 2010, de retour à la Réunion, j ai lancé un nouveau groupe «Tizarboutan» avec deux nouveaux musiciens qui font les chœurs sur un certain nombre de morceaux. Où pratiquez-vous cette activité (répétitions, concerts, )? Nous faisons nos répétitions dans la maison familiale à Plateau Caillou Nous jouons dans la cour, c est très vivant : il y a des libellules, des papillons, des geckos. C est un environnement naturel qui est vraiment en osmose avec la philosophie de «Tizarboutan». Pour les concerts, nous privilégions les lieux où le public reste attentif : les médiathèques, expositions, le kabarachois kréol chacun de nos morceaux contient un message de fond et nous tenons à ce que le public le reçoive bien. Quels sont vos projets artistiques pour l année 2014? Nous avons plusieurs projets : un album autour du fonnker qui alliera paroles et world music. Les morceaux sont pour la plupart composés, les plus vieux datent de 2007 mais leurs sujets restent d actualité. Il nous faut tout de même encore faire des arrangements pour nous adapter à l auditoire d aujourd hui. Les jeunes n ont plus tout à fait les mêmes goûts ; ils sont plus branchés dancehall et RN B, le challenge est de les sensibiliser à la musique traditionnelle de l île. Sinon, nous avons un projet d exposition d instruments traditionnels de l Afrique de l Ouest (kamélén n goni, donso n goni, kora ), dans différents lieux de lecture publique de l île soit en simple exposition, soit en exposition-concert. Enfin, nous venons de valider une collaboration avec l Académie des Dalons. L échange que nous allons lancer avec ces jeunes, a pour objectif de leur faire découvrir le fonnkèr et de les y sensibiliser. La proximité avec le maloya a séduit l association qui va mettre en place un projet artistique sur le site du musée de Villèle autour de l esclavage, la mise en scène d un tableau théâtral rappelant la vie à la Réunion avant l abolition de l esclavage. Nous ferons partie des artistes participant au kabar du 25 avril. En quoi votre épanouissement artistique impacte votre vie professionnelle? En fait, le Fonnker c est une musique qui prend beaucoup d énergie, elle sollicite tout le corps. Quand je joue c est tout le stress et la crispation de mon organisme qui s évacue. Ainsi je prends les tracas du quotidien, y compris professionnels, avec plus de recul. Jouer de la musique est essentiel pour moi, la sérénité que cela me procure se ressent et m aide à donner le meilleur de moi au travail. facebook du groupe Tizarboutan 15

16 974TV une nouvelle chaîne réunionnaise pour les Réunionnais «L information des administrés reste ma principale préoccupation» Ce sont les mots de la Présidente pour introduire la nouvelle chaîne péi, dont les programmes ont débuté le 7 avril dernier. Après la création du site internet la mise en place d une page facebook consacrée à la collectivité, le 7 avril dernier, la communication du Conseil général à destination des Réunionnais a passé un cap supplémentaire avec le lancement de 974TV. Cette chaîne de télévision a pour but de permettre de faire connaître, à tous les Réunionnais, les dispositifs et les actions de la collectivité, mais elle a également la volonté d être participative pour les associations, les partenaires, les collèges et tous ceux qui souhaitent partager leurs passions, leurs histoires, leurs événements. Si le premier support média de diffusion est la toile, via la page youtube, des partenaires de l offre télévisuelle locale ont coopéré dès la première heure : ZEOP et SFR qui diffusent la chaîne 24h/24 et 7j/7. Quant à la volonté de faire parler de la Réunion au-delà du territoire, c est sur la chaîne Télé Kréol, disponible en métropole sur la TNT et la box Orange, que certains programmes sont diffusés sur deux créneaux d une heure par jour : de 14H à 15H et de 21H à 22H (heure de métropole). À chaque jour, son émission phare En plus de l actualité de la Collectivité, avec les grands rendez-vous, les événements, les infos pratiques, les messages des élus la 974TV donne des rendez-vous quotidiens aux téléspectateurs avec une émission thématique chaque jour : Lundi : «Il suffira d un signe», ou comment apprendre de façon ludique à communiquer avec les personnes sourdes ou malentendantes Mardi : «Main verte», le savoir-faire des agents des espaces verts transmis aux réunionnais Mercredi : «Raconte-moi une histoire», des histoires pour les tout-petits présentées par la Bibliothèque Départementale Jeudi : «Les Réunionnais sont Formidables», A la rencontre de réunionnais passionnés et impliqués dans des domaines divers et variés, comme l économie ou encore l art. Vendredi : «Pique-Nique», l occasion de découvrir ou redécouvrir de magnifiques endroits pour profiter des dimanches 974TV mise sur une riche variété de programmes valorisant la culture (découverte d une œuvre ou d un artiste au travers d un clip), la jeunesse (lecture d une histoire, ateliers de bricolage), le développement durable (conseil de jardinage, découverte des aires de pique-nique et des sentiers de randonnées), les actions sociales et les faits marquants de société. Pour fidéliser son auditoire, la chaîne parie sur des émissions phares telles que Rando Péi, Sensation Sport et Lien Social. Cette nouvelle chaîne tient à assurer une ligne éditoriale démocratique, laïque et républicaine.

TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR A PROPOS DE LA FORMATION DES AGENTS TERRITORIAUX

TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR A PROPOS DE LA FORMATION DES AGENTS TERRITORIAUX TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR A PROPOS DE LA FORMATION DES AGENTS TERRITORIAUX o Les enjeux du système de formation. o Que peut apporter la formation à votre vie professionnelle? o Les formations que vous

Plus en détail

LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Les dispositifs statutaires de mobilité interne

LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Les dispositifs statutaires de mobilité interne LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE La loi n 2009-972 du 3 août 2009 relative à la mobilité et aux parcours professionnels dans la fonction publique

Plus en détail

GUIDE ASSISTANT DE PREVENTION

GUIDE ASSISTANT DE PREVENTION GUIDE ASSISTANT DE PREVENTION SOMMAIRE PROFIL DE RECRUTEMENT - STATUT... 1 LES QUALITES ATTENDUES LA FORMATION... 1 ROLE, MISSIONS ET CHAMP D INTERVENTION... 1 A. Rôle et champ d intervention... 1 B. Les

Plus en détail

POUR DIFFUSION AUX AGENTS. CONSEILLER EN HYGIENE ET PROPRETE (h/f) B- TECHNICIEN TERRITORIAL C- AGENT DE MAITRISE C- ADJOINT TECHNIQUE BOBIGNY

POUR DIFFUSION AUX AGENTS. CONSEILLER EN HYGIENE ET PROPRETE (h/f) B- TECHNICIEN TERRITORIAL C- AGENT DE MAITRISE C- ADJOINT TECHNIQUE BOBIGNY MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE PPRS/DGP/ERH4/CP/FG/DEJ/N 13-21( 1 bis) Equipe RH 4 01 43 93 89 45 POUR DIFFUSION AUX AGENTS POSTE A POURVOIR : DIRECTION ET SERVICE : CATEGORIE

Plus en détail

Charte des ressources humaines

Charte des ressources humaines Charte des ressources humaines ANTICIPER Pour être acteurs stratégiques du changement ACCUEILLIR Savoir identifier, attirer, choisir et fidéliser les collaborateurs RECONNAÎTRE Apprécier les compétences

Plus en détail

A17 - Améliorer l intégration des personnes handicapées au cœur de la vie sociale

A17 - Améliorer l intégration des personnes handicapées au cœur de la vie sociale - nombre de ressources (ETP) mutualisées Exemples d indicateurs de résultat - couverture des besoins en services par type de handicap - couverture des besoins et répartition des places d hébergement -

Plus en détail

Au cœur de l emploi public local

Au cœur de l emploi public local Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale de l Isère Au cœur de l emploi public local www.cdg38.fr Nous connaître Nos missions Le Centre de Gestion est un établissement public administratif

Plus en détail

Technicien conseil. motivation. formation. Devenez. Technicien conseil. en prestations familiales. La Caf de Paris. qualification

Technicien conseil. motivation. formation. Devenez. Technicien conseil. en prestations familiales. La Caf de Paris. qualification formation qualification motivation emploi Devenez Technicien conseil en prestations familiales La Caisse d'allocations familiales de Paris vous propose une formation une qualification un emploi La Caf

Plus en détail

Interview. Newsletter n 4 - Octobre 2015 : Pacte territorial pour l emploi des personnes handicapées dans la fonction publique en Basse-Normandie

Interview. Newsletter n 4 - Octobre 2015 : Pacte territorial pour l emploi des personnes handicapées dans la fonction publique en Basse-Normandie Newsletter n 4 - Octobre 2015 : Pacte territorial pour l emploi des personnes handicapées dans la fonction publique en Basse-Normandie Interview Christophe ROTH, membre du comité local et national du FIPHFP,

Plus en détail

ELABORER SON PLAN DE FORMATION GUIDE METHODOLOGIQUE

ELABORER SON PLAN DE FORMATION GUIDE METHODOLOGIQUE ELABORER SON PLAN DE FORMATION GUIDE METHODOLOGIQUE LE PLAN DE FORMATION 2 CONTEXTE L article 7 de la loi de 1984 modifié par l article 7 de la loi du 19 février 2007 stipule que : «Les régions, les départements,

Plus en détail

REFORME DE LA CATEGORIE B - FILIERE ADMINISTRATIVE

REFORME DE LA CATEGORIE B - FILIERE ADMINISTRATIVE CIRCULAIRE N 2012-28 Châlons-en-Champagne, le 17 août 2012 Le Président du Centre de Gestion à Mesdames et Messieurs les Maires Mesdames et Messieurs les Présidents d Etablissements Publics Communaux REFORME

Plus en détail

La professionnalisation du musicien

La professionnalisation du musicien La professionnalisation du musicien Formation Orientation Accompagnement Cité de la musique Métiers de la musique 2013 2014 formation orientation accompagnement S engager dans une activité de musicien,

Plus en détail

LES DISPOSITIFS D ACCOMPAGNEMENT MIS EN ŒUVRE PAR LE CNG

LES DISPOSITIFS D ACCOMPAGNEMENT MIS EN ŒUVRE PAR LE CNG LES DISPOSITIFS D ACCOMPAGNEMENT MIS EN ŒUVRE PAR LE CNG Le CNG contribue au développement professionnel des praticiens hospitaliers et des directeurs de la Fonction Publique Hospitalière dans un objectif

Plus en détail

LE MAIRE-EMPLOYEUR. 11 octobre 2014 Animation par le Centre de gestion de l Isère

LE MAIRE-EMPLOYEUR. 11 octobre 2014 Animation par le Centre de gestion de l Isère LE MAIRE-EMPLOYEUR 11 octobre 2014 Animation par le Centre de gestion de l Isère 1 Plan Introduction LES ATTENTES DES NOUVEAUX ELUS EN MATIERE DE R.H 1-ELUS/AGENTS : QUI FAIT QUOI? Avec temps d échange

Plus en détail

Avenir des retraites : l Assurance retraite lance une grand campagne de communication

Avenir des retraites : l Assurance retraite lance une grand campagne de communication Avenir des retraites : l Assurance retraite lance une grand campagne de communication Alors que les concertations sur la réforme des retraites sont actuellement en cours, l Assurance retraite, premier

Plus en détail

Guide de l accompagnement numérique. Office de Tourisme de LANGEAIS & CASTELVALÉRIE. L animation numérique, c est quoi?

Guide de l accompagnement numérique. Office de Tourisme de LANGEAIS & CASTELVALÉRIE. L animation numérique, c est quoi? L animation numérique, c est quoi? L Office de Tourisme vous accompagne Vos rendez-vous numériques Guide de l accompagnement numérique Office de Tourisme de LANGEAIS & CASTELVALÉRIE 2 e semestre 2015 2

Plus en détail

Analyse de l enquête de satisfaction des salariés en parcours

Analyse de l enquête de satisfaction des salariés en parcours 2014 Analyse de l enquête de satisfaction des salariés en parcours Passation Fév-juillet 2014 Dépouillement Août 2014 Une démarche d amélioration En 2012, la SATE 86 s est engagée dans une démarche qualité

Plus en détail

OFFRE DE FORMATION CONTINUE 2015-2016. GROUPE D APPUI DÉPARTEMENTAL AUX PROJETS ÉDUCATIFS TERRITORIAUX (PEdT) Logo LE

OFFRE DE FORMATION CONTINUE 2015-2016. GROUPE D APPUI DÉPARTEMENTAL AUX PROJETS ÉDUCATIFS TERRITORIAUX (PEdT) Logo LE OFFRE DE FORMATION CONTINUE 205-206 GROUPE D APPUI DÉPARTEMENTAL AUX PROJETS ÉDUCATIFS TERRITORIAUX (PEdT) Logo LE SOMMAIRE THÉMATIQUE COORDINATION Le Groupe d Appui Départemental (GAD) du Gard, instance

Plus en détail

La Formation des Personnels à l UM3

La Formation des Personnels à l UM3 La Formation des Personnels à l UM3 Le Plan de formation Le Plan de formation reprend les priorités retenues par l université pour une année. Il tient compte des besoins spécifiques de l établissement,

Plus en détail

Et l électricité vient à vous

Et l électricité vient à vous Conception : Crédits photos : Fotolia, Médiathèque ERDF, Médiathèque EDF avril 2010 ERDF - Électricité Réseau Distribution France Tour Winterthur 92085 Paris La Défense cedex www.erdfdistribution.fr ERDF

Plus en détail

LA DEMARCHE COMPETENCE

LA DEMARCHE COMPETENCE LA DEMARCHE COMPETENCE Chapitre 6 : Les actions de la Démarche Compétence Chapitre 6 : Les actions de la Démarche Compétence... 1 6.1. Évaluation des compétences... 2 6.1.1 Mesure des écarts entre compétences

Plus en détail

Décembre 2014 RAPPORT ANNUEL 2014. Mission Apprentissage. Service Emploi - Concours

Décembre 2014 RAPPORT ANNUEL 2014. Mission Apprentissage. Service Emploi - Concours Décembre 2014 RAPPORT ANNUEL 2014 Mission Apprentissage Service Emploi - Concours Rapport annuel 2014 Mission Apprentissage P a g e 1 PREAMBULE En 2013, 31 contrats d apprentissage ont été signés, contre

Plus en détail

La Région, c est votre espace!

La Région, c est votre espace! La Région, c est votre espace! Jacques Auxiette inaugure l Espace Régional du Mans Jeudi 25 janvier 2007 Communiqué de presse L Espace Régional du Mans en bref Plaquette «La Région c est votre Espace!»

Plus en détail

Professionnalisation des responsables de secteur 25 jours

Professionnalisation des responsables de secteur 25 jours Professionnalisation des responsables de secteur 25 jours Les responsables occupent un «poste clé» autant dans l organisation et la gestion des activités que dans l animation de leur équipe et la qualité

Plus en détail

Ressources humaines Ministère de la Culture et de la Communication - 01/2012 223

Ressources humaines Ministère de la Culture et de la Communication - 01/2012 223 Ministère de la Culture et de la Communication - 01/2012 223 RESPONSABLE DE RESSOURCES HUMAINES Code : GRH01 Responsable de ressources humaines FPEGRH01 Il définit et met en œuvre la politique de ressources

Plus en détail

Formation des membres du CHSCT

Formation des membres du CHSCT CONSEIL D ADMINISTRATION DU 22 JANVIER 2013 Formation des membres du CHSCT Organisme formateur : IRA Bastia Durée formation : 6 jours Date proposée : 1 er session : 28, 29 et 30 janvier 2 ème session :

Plus en détail

LES PRINCIPES DE LA FORMATION

LES PRINCIPES DE LA FORMATION LES PRINCIPES DE LA FORMATION 1 SOMMAIRE I.L évolution de la législation p 3 II. La formation, un élément essentiel de la mise en œuvre des missions de service public p 3 III. La formation répond à de

Plus en détail

Les attributions des délégués du personnel

Les attributions des délégués du personnel Les attributions des délégués du personnel Le délégué du personnel a pour rôle de faciliter les relations entre l employeur et l ensemble du personnel. Sa mission principale est de présenter à l employeur

Plus en détail

la représentation des personnels

la représentation des personnels Le point sur... la représentation des personnels Nous poursuivons ici notre série d articles entamée dans le N précédent (FP N 190) et consacrée aux organismes de représentation des personnels après les

Plus en détail

www.cg71.fr GUIDE DU TUTEUR

www.cg71.fr GUIDE DU TUTEUR www.cg71.fr GUIDE DU TUTEUR AVANT-PROPOS Ce guide s adresse particulièrement au tuteur d un agent recruté en contrat unique d insertion - contrat d accompagnement dans l emploi (CUI-CAE) mais chacun peut

Plus en détail

Accueil et formation des professeurs et CPE stagiaires du 2 nd degré «mi-temps» Sommaire : 1. Affectation

Accueil et formation des professeurs et CPE stagiaires du 2 nd degré «mi-temps» Sommaire : 1. Affectation Accueil et formation des professeurs et CPE stagiaires du 2 nd degré «mi-temps» 2015 2016 Sommaire : 1. Affectation 2. Principes généraux de la formation L alternance intégrative Formation disciplinaire

Plus en détail

LE PROGRAMME ANNUEL DE PREVENTION ACADEMIQUE ORLEANS-TOURS 2013

LE PROGRAMME ANNUEL DE PREVENTION ACADEMIQUE ORLEANS-TOURS 2013 Le mardi 9 avril 2013 LE PROGRAMME ANNUEL DE PREVENTION ACADEMIQUE ORLEANS-TOURS 2013 Le programme annuel de prévention 2013 pour l académie d Orléans-Tours a été rédigé en s appuyant sur les orientations

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Assistant de production et d'administration musiques actuelles de l Université de Lorraine Vague C 2013-2017 Campagne

Plus en détail

Lancement de la campagne Entretien Professionnel (EP) 2015

Lancement de la campagne Entretien Professionnel (EP) 2015 INSTRUCTION n 2015-25 du 6 mars 2015 Lancement de la campagne Entretien Professionnel (EP) 2015 Emetteurs : Direction des Ressources humaines et des Relations sociales - Direction du Développement RH Correspondants

Plus en détail

communication Votre vitrine web avec Axofi Communication Présentation de votre vitrine web accèssible sur le site de l association

communication Votre vitrine web avec Axofi Communication Présentation de votre vitrine web accèssible sur le site de l association communication Votre vitrine web avec Axofi Communication Présentation de votre vitrine web accèssible sur le site de l association ,, Véritable partenaire du commerce de proximité, nous vous accompagnons

Plus en détail

La formation initiale La formation professionnelle continue (FPC)

La formation initiale La formation professionnelle continue (FPC) Partir en formation Partir en formation, tout au long de la vie, est une nécessité en éducation à l environnement : le monde évolue, les enjeux environnementaux aussi, les publics se diversifient, les

Plus en détail

MODES DE GARDE POUR VOTRE ENFANT

MODES DE GARDE POUR VOTRE ENFANT MODES DE GARDE POUR VOTRE ENFANT LE RELAIS ACCUEIL PETITE ENFANCE VOUS GUIDE Qu est-ce que le Relais accueil petite enfance? Le Relais accueil petite enfance est un guichet unique pour informer, conseiller

Plus en détail

Défendre et représenter les intérêts des entreprises de Services à la Personne

Défendre et représenter les intérêts des entreprises de Services à la Personne Défendre et représenter les intérêts des entreprises de Services à la Personne Rejoignez la 1 ère fédération de proximité d entreprises de Services à la Personne Dans les pas de Richard Binier qui a su

Plus en détail

CENTRE DÉPARTEMENTAL DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DE LOIR-ET-CHER

CENTRE DÉPARTEMENTAL DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DE LOIR-ET-CHER CENTRE DÉPARTEMENTAL DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DE LOIR-ET-CHER 3, Rue Franciade 41260 LA CHAUSSÉE-SAINT-VICTOR Téléphone : 02 54 56 28 50 Télécopie : 02 54 56 28 55 Messagerie : cdg41@wanadoo.fr

Plus en détail

Les CHSCT arrivent dans la Fonction Publique Territoriale

Les CHSCT arrivent dans la Fonction Publique Territoriale Les CHSCT arrivent dans la Fonction Publique Territoriale Le 4 décembre 2014, pour la première fois, les agents des trois versants de la Fonction Publique (Etat, Territoriaux et Hospitaliers) seront amenés

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Management de la qualité : Industrie, services, santé de l Université d Evry-Vald Essonne - UEVE Vague E 2015-2019

Plus en détail

RAPPORT DE STAGE Stage d observation chez Magnum Photos

RAPPORT DE STAGE Stage d observation chez Magnum Photos Rédigé par : Julie PICHOT TABLE DES MATIERES 1. CHOIX DU STAGE : MAGNUM PHOTOS... 2 2. PRESENTATION DE L ENTREPRISE MAGNUM PHOTOS... 2 2.1 CREATION DE L ENTREPRISE... 2 STATUT JURIDIQUE DE L ENTREPRISE...

Plus en détail

L Académie des Dalons

L Académie des Dalons L L est un projet expérimental d insertion sociale et professionnelle dans un dispositif global de soutien de jeunes en difficulté. Il s adresse aux volontaires âgés de 18 à 25 ans qui, sans formation

Plus en détail

RESPONSABLE DES RESSOURCES HUMAINES

RESPONSABLE DES RESSOURCES HUMAINES RESPONSABLE DES RESSOURCES HUMAINES FPEGRH01 RESPONSABLE DES RESSOURCES HUMAINES Définir et mettre en œuvre la politique de ressources humaines d une administration ou d un établissement public de l État.

Plus en détail

CAHIER REVENDICATIF DES PERSONNELS DU CONSEIL GENERAL DU PUY DE DÔME

CAHIER REVENDICATIF DES PERSONNELS DU CONSEIL GENERAL DU PUY DE DÔME SYNDICAT LA CGT DU PERSONNEL DÉPARTEMENTAL Clermont-Ferrand, le 16 décembre 2010 CAHIER REVENDICATIF DES PERSONNELS DU CONSEIL GENERAL DU PUY DE DÔME Validé par la Commission Exécutive du 7 décembre 2010

Plus en détail

Mutuelle Petite Enfance Lafayette

Mutuelle Petite Enfance Lafayette Mutuelle Petite Enfance Lafayette Page 1 sur 8 1 PRESENTATION Le relais d assistantes maternelles «Canne à Sucre» se situe au 197 cours Lafayette 69006 LYON. Le relais assistantes maternelles «Canne à

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE L ENTRETIEN PROFESSIONNEL 2015 (Décret N 2014 1526 du 18/12/14)

COMPTE-RENDU DE L ENTRETIEN PROFESSIONNEL 2015 (Décret N 2014 1526 du 18/12/14) COMPTE-RENDU DE L ENTRETIEN PROFESSIONNEL 2015 (Décret N 2014 1526 du 18/12/14) INFORMATIONS SUR L AGENT EVALUE Direction Service Lieu d affectation AGENT CONCERNE NOM Prénom Libellé du poste Cf. détail

Plus en détail

Réussir. tous vos recrutements. Services Entreprises

Réussir. tous vos recrutements. Services Entreprises conseil recherche sélection intégration www.pole-emploi.fr Pour connaître les coordonnées de nos sites. Pour plus d informations sur : Les services qui vous sont proposés Les mesures pour l emploi TBWA\CORPORATE

Plus en détail

SE FORMER. une passerelle vers l emploi. Personnes Handicapées AIDES ET SERVICES DE L AGEFIPH NOVEMBRE 2014. l Les bonnes questions à se poser

SE FORMER. une passerelle vers l emploi. Personnes Handicapées AIDES ET SERVICES DE L AGEFIPH NOVEMBRE 2014. l Les bonnes questions à se poser Personnes Handicapées AIDES ET SERVICES DE L AGEFIPH NOVEMBRE 2014 SE FORMER une passerelle vers l emploi l Les bonnes questions à se poser l Quelles démarches? l Les aides de l Agefiph dont vous pouvez

Plus en détail

APIRAF. La mobilité. DRH - Grand Lyon Irène GAZEL

APIRAF. La mobilité. DRH - Grand Lyon Irène GAZEL APIRAF La mobilité DRH - Grand Lyon Irène GAZEL une collectivité identité se rassembler pour agir mieux Créée en 1969, la communauté urbaine de Lyon rassemble aujourd hui 57 communes, qui constituent la

Plus en détail

School. Handicap et Enseignement Supérieur. En partenariat avec : Avec le soutien de :

School. Handicap et Enseignement Supérieur. En partenariat avec : Avec le soutien de : & School Handicap et Enseignement Supérieur En partenariat avec : Avec le soutien de : & School Handicap et Enseignement Supérieur Qui sommes-nous? Hanploi est une association de loi 1901, créée en 2004,

Plus en détail

C I R C U L A I R E 20.2012 - juillet 2012

C I R C U L A I R E 20.2012 - juillet 2012 C I R C U L A I R E 20.2012 - juillet 2012 COMMISSION ADMINISTRATIVE PARITAIRE Références : - loi n 84-53 du 26 janvier 1984 portant dispositions statutaires relatives à la fonction publique territoriale,

Plus en détail

Services. Expériences d entreprises de moins de 20 salariés. Propositions d axes de travail. Agir pour améliorer les conditions de travail

Services. Expériences d entreprises de moins de 20 salariés. Propositions d axes de travail. Agir pour améliorer les conditions de travail Services à la personne Agir pour améliorer les conditions de travail Expériences d entreprises de moins de 20 salariés Propositions d axes de travail Des problématiques des Des petites entités souvent

Plus en détail

Bulletin d informations à destination des parents en lien avec le RAM

Bulletin d informations à destination des parents en lien avec le RAM Infos Parents n 37 JANVIER Bulletin d informations à destination des parents en lien avec le RAM Dans ce numéro : Planning baby gym 2 Suite à un important dégât des eaux survenu en novembre dernier, les

Plus en détail

JOURNÉE SUR LA VIE ASSOCIATIVE DE TRAVAIL. Retour du 17 novembre 2012 et pistes de réflexion. www.ville-bonneuil.fr

JOURNÉE SUR LA VIE ASSOCIATIVE DE TRAVAIL. Retour du 17 novembre 2012 et pistes de réflexion. www.ville-bonneuil.fr JOURNÉE DE TRAVAIL SUR LA VIE ASSOCIATIVE Retour du 17 novembre 2012 et pistes de réflexion www.ville-bonneuil.fr Les associations au cœur des débats Le discours du maire, Patrick Douet 2 «Je veux tout

Plus en détail

ce que l UNSA a obtenu

ce que l UNSA a obtenu Agents contractuels de la Fonction publique : ce que l UNSA a obtenu UNSA Fonction publique 21 rue Jules Ferry 93177 BAGNOLET cedex Tél. 01 48 18 88 29 - Fax. 01 48 18 88 95 uff@unsa.org - www.unsa-fp.org

Plus en détail

PETITE ENFANCE SERVICES À LA PERSONNE SANTÉ UNE MÉTHODE UNIQUE 100% À DISTANCE POUR APPRENDRE UN NOUVEAU MÉTIER. www.ecolems.com

PETITE ENFANCE SERVICES À LA PERSONNE SANTÉ UNE MÉTHODE UNIQUE 100% À DISTANCE POUR APPRENDRE UN NOUVEAU MÉTIER. www.ecolems.com PETITE ENFANCE SERVICES À LA PERSONNE UNE FORMATION, UN MÉTIER SANTÉ UNE MÉTHODE UNIQUE 100% À DISTANCE POUR APPRENDRE UN NOUVEAU MÉTIER www.ecolems.com Apprenez un métier et boostez votre carrière! ECOLEMS,

Plus en détail

SECRETAIRE DE CENTRE MEDICO-SOCIAL

SECRETAIRE DE CENTRE MEDICO-SOCIAL Direction des Ressources humaines SECRETAIRE MEDICO-SOCIALE H SECRETAIRE DE CENTRE MEDICO-SOCIAL POSITIONNEMENT DU POSTE DANS LA STRUCTURE Direction : Direction des Solidarités Service : Direction des

Plus en détail

Tous les partenaires du Forum pour l emploi sont heureux de vous accueillir sur leurs stands et vous souhaitent une bonne visite.

Tous les partenaires du Forum pour l emploi sont heureux de vous accueillir sur leurs stands et vous souhaitent une bonne visite. 1 Recherche d emploi ou d informations sur un métier Renseignements sur une formation interrogations sur son avenir professionnel Cette journée permet de : > Rencontrer des entreprises qui recrutent, >

Plus en détail

Avec une jeunesse confrontée à un taux de chômage qui avoisine les 20% et chaque

Avec une jeunesse confrontée à un taux de chômage qui avoisine les 20% et chaque PROFESSIONNALISATION, UN ENJEUX NATIONAL, UNE «PRIORITÉ» POUR LES CCI Avec une jeunesse confrontée à un taux de chômage qui avoisine les 20% et chaque année plus de 160 000 jeunes quittant le système scolaire

Plus en détail

Une version Word, modifiable, de ce document peut vous être envoyée sur simple demande par mail à l adresse : observatoire-metallurgie@uimm.

Une version Word, modifiable, de ce document peut vous être envoyée sur simple demande par mail à l adresse : observatoire-metallurgie@uimm. Une version Word, modifiable, de ce document peut vous être envoyée sur simple demande par mail à l adresse : observatoire-metallurgie@uimm.com Accord national du 13 novembre 2014 relatif à la formation

Plus en détail

CHAPITRE 10 ACTION SOCIALE

CHAPITRE 10 ACTION SOCIALE CHAPITRE ACTION SOCIALE L USM est depuis de nombreuses années investie dans les instances de l action sociale pour préserver et développer les dispositifs dont les magistrats peuvent bénéficier, qu ils

Plus en détail

CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Le partage de solutions

CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Le partage de solutions CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE Le partage de solutions RH Partageons nos solutions RH... Dans chaque collectivité, la collaboration active entre élus et personnels est la clé de

Plus en détail

PROJET EDUCATIF DU CLUB NATURE & ENVIRONNEMENT DE T.R.I.

PROJET EDUCATIF DU CLUB NATURE & ENVIRONNEMENT DE T.R.I. PROJET EDUCATIF DU CLUB NATURE & ENVIRONNEMENT DE T.R.I. T.R.I. est une association dont l objectif est l insertion professionnelle et l éducation à l environnement. Le club nature & environnement développe

Plus en détail

édito Sommaire Trois ans déjà que je suis arrivé à ta maison!!!

édito Sommaire Trois ans déjà que je suis arrivé à ta maison!!! édito Sommaire Les services de la Communauté de Communes p3 La profession d Assistante Maternelle Une journée chez nounou Trois ans déjà que je suis arrivé à ta maison!!! p4 Mois après mois, tu as su t

Plus en détail

MARKETING DE LA FORMATION Les nouvelles donnes - NOTE DE REFLEXION JUIN 2013 -

MARKETING DE LA FORMATION Les nouvelles donnes - NOTE DE REFLEXION JUIN 2013 - MARKETING DE LA FORMATION Les nouvelles donnes - NOTE DE REFLEXION JUIN 2013 - Avec un chiffre d affaires total de 3.5 Milliards d euros par an, la formation professionnelle est un secteur apparemment

Plus en détail

ADAJE. Une aide pour les familles. Mode d emploi de l Allocation départementale accueil jeune enfant en Seine-Saint-Denis

ADAJE. Une aide pour les familles. Mode d emploi de l Allocation départementale accueil jeune enfant en Seine-Saint-Denis ADAJE Une aide pour les familles Mode d emploi de l Allocation départementale accueil jeune enfant en Seine-Saint-Denis Faciliter l accueil de votre enfant «Faire garder ses enfants est une préoccupation

Plus en détail

L accueil des travailleurs handicapés à la ville de paris

L accueil des travailleurs handicapés à la ville de paris c L accueil des travailleurs handicapés à la ville de paris Gestion et suivi des carrières Reconversion professionnelle Conditions d accueil et de travail Accompagnement des personnels SOMMAIRE I - Travailler

Plus en détail

BIENVENUE À LA On a tous une bonne raison de rejoindre la CFDT

BIENVENUE À LA On a tous une bonne raison de rejoindre la CFDT BIENVENUE À LA On a tous une bonne raison de rejoindre la CFDT www.cfdt.fr SOMMAIRE 4 5 6 7 8 9 10 11 ADHÉRER ME REPRÉSENTER ME DÉFENDRE COTISER / VOTER Rédaction, création et réalisation graphiques :

Plus en détail

avec les Travailleurs Handicapés

avec les Travailleurs Handicapés avec les Travailleurs Handicapés POUR LA PREMIÈRE FOIS LES TRAVAILLEURS HANDICAPÉS SONT PLEINEMENT ACTEURS DE L INTÉGRATION L expérience collective au service du handicap dans l entreprise SI VOUS CHERCHEZ

Plus en détail

Dossier de suivi de stage d observation en entreprise en classe de 3 ème

Dossier de suivi de stage d observation en entreprise en classe de 3 ème Année scolaire 20 20 Dossier de suivi de stage d observation en entreprise en classe de 3 ème STAGE 3 ème Du././20.. au././20.. Nom et prénom de l élève : Classe de : Projet d orientation : Nom et adresse

Plus en détail

L INTEGRATION D UN NOUVEAU COLLABORATEUR

L INTEGRATION D UN NOUVEAU COLLABORATEUR L INTEGRATION D UN NOUVEAU COLLABORATEUR «Rien ne sert de bien sélectionner, il faut aussi savoir intégrer à point!» Si un recrutement réussi dépend avant toute chose d une solide procédure de sélection,

Plus en détail

de presse PLANÈTE COURTIER, Syndicat Français du Courtage d Assurance Juin 2015

de presse PLANÈTE COURTIER, Syndicat Français du Courtage d Assurance Juin 2015 Dossier de presse PLANÈTE COURTIER, Juin 2015 Contact presse Agence C3M - Tél. : 01 47 34 01 15 Michelle AMIARD - 06 60 97 24 00 - michelle@agence-c3m.com Laurence DELVAL - laurence@agence-c3m.com Sommaire

Plus en détail

CATALOGUE DES PRESTATIONS HANDICAP

CATALOGUE DES PRESTATIONS HANDICAP CATALOGUE DES PRESTATIONS HANDICAP 2014 / 2015 ACCOMPAGNEMENT DE LA GESTION DU HANDICAP EN ENTREPRISE Syn@pse Consultants 30 Avenue de la Paix 67000 STRASBOURG 03 88 35 10 14 Satisfaire l Obligation d

Plus en détail

1. Les outils de la prévention (documents et registres obligatoires) 1.1. Document Unique d Évaluation des Risques professionnels (D.U.E.R.

1. Les outils de la prévention (documents et registres obligatoires) 1.1. Document Unique d Évaluation des Risques professionnels (D.U.E.R. PROGRAMME ANNUEL DE PREVENTION ACADEMIQUE Année 2014 Le programme annuel de prévention académique 2014 a été rédigé en s appuyant sur les orientations stratégiques ministérielles de l éducation nationale,

Plus en détail

Comment mieux ouvrir la fonction publique aux personnes handicapées?

Comment mieux ouvrir la fonction publique aux personnes handicapées? Comment mieux ouvrir la fonction publique aux personnes handicapées? Conférence-débat n 2 Bernadette MOREAU, Directrice de la Compensation à la CNSA ; Professeur Alain DOMONT, Professeur à l Hôpital Corentin

Plus en détail

L Association Française des AIDANTS et le Groupe PRO BTP, partenaires pour soutenir les aidants

L Association Française des AIDANTS et le Groupe PRO BTP, partenaires pour soutenir les aidants DOSSIER DE PRESSE L Association Française des AIDANTS et le Groupe PRO BTP, partenaires pour soutenir les aidants PARIS Mercredi 29 février 2012 Communiqué de presse p.2 L Association Française des AIDANTS

Plus en détail

Contexte, objectifs, principes. Contenu et mise en œuvre. Exemples de présentation de résultats

Contexte, objectifs, principes. Contenu et mise en œuvre. Exemples de présentation de résultats 1 Contexte, objectifs, principes Contenu et mise en œuvre Exemples de présentation de résultats 2 Création d un tableau de bord des conditions de travail pour : Evaluer l action de l ARACT Outiller les

Plus en détail

LE CONGE POUR FORMATION ÉCONOMIQUE, SOCIALE ET SYNDICALE

LE CONGE POUR FORMATION ÉCONOMIQUE, SOCIALE ET SYNDICALE LE CONGE POUR FORMATION ÉCONOMIQUE, SOCIALE ET SYNDICALE SECTEUR PRIVE Le congé de formation économique, sociale et syndicale (Article L.451-1 du code du travail) jours : chaque salarié peut bénéficier

Plus en détail

Actualiser, développer et valoriser les compétences des seniors

Actualiser, développer et valoriser les compétences des seniors Actualiser, développer et valoriser les compétences des seniors Fiche 6 Enjeux Face aux changements importants que connaissent les entreprises : évolution du contenu des métiers, des technologies et des

Plus en détail

DEFINITION DE POSTE MISSIONS DU SERVICE

DEFINITION DE POSTE MISSIONS DU SERVICE DEFINITION DE POSTE DIRECTION : Direction des Ressources et des Relations Humaines MISSIONS DU SERVICE Mise en oeuvre de la politique de gestion des Ressources Humaines auprès du Conseil Général de la

Plus en détail

Formation. Thème - Formation. Formation statutaire et professionnelle dans les ministères 7.1. Formation dans la fonction publique territoriale 7.

Formation. Thème - Formation. Formation statutaire et professionnelle dans les ministères 7.1. Formation dans la fonction publique territoriale 7. Formation Formation statutaire et professionnelle dans les ministères.1 Formation dans la fonction publique territoriale.2 Formation continue dans la fonction publique hospitalière.3 Faits et chiffres

Plus en détail

COORDONNATEUR RESTAURATION COLLECTIVE

COORDONNATEUR RESTAURATION COLLECTIVE Direction des Ressources humaines COORDONNATEUR TECHNIQUE H COORDONNATEUR RESTAURATION COLLECTIVE POSITIONNEMENT DU POSTE DANS LA STRUCTURE Direction : DGA Développement - Direction de l Enseignement Poste

Plus en détail

Or, les étudiants semblent rencontrer des difficultés dans leurs démarches de recherche de stage en entreprise. étude et la formation prépar

Or, les étudiants semblent rencontrer des difficultés dans leurs démarches de recherche de stage en entreprise. étude et la formation prépar En région Rhône-Alpes, les établissements préparant au BTS GPN rythment leur formation par des périodes de stages. Or, les étudiants semblent rencontrer des difficultés dans leurs démarches de recherche

Plus en détail

Guide de l accompagnement numérique. Office de Tourisme de LANGEAIS & CASTELVALÉRIE. L animation numérique, c est quoi?

Guide de l accompagnement numérique. Office de Tourisme de LANGEAIS & CASTELVALÉRIE. L animation numérique, c est quoi? L animation numérique, c est quoi? L Office de Tourisme vous accompagne Vos rendez-vous numériques Guide de l accompagnement numérique Office de Tourisme de LANGEAIS & CASTELVALÉRIE 2014 2015 2 Sommaire

Plus en détail

Réforme de la formation professionnelle : synthèse des principales nouveautés

Réforme de la formation professionnelle : synthèse des principales nouveautés 1 Réforme de la formation professionnelle : synthèse des principales nouveautés La réforme de la formation professionnelle a été publiée au Journal officiel mars 2014. Nous vous proposons de découvrir

Plus en détail

La politique marseillaise en faveur des Seniors

La politique marseillaise en faveur des Seniors La politique marseillaise en faveur des Seniors Le Centre Communal d Action Sociale de la Ville de Marseille est un établissement public administratif communal. Il oriente ses actions en faveur des personnes

Plus en détail

L obligation d emploi

L obligation d emploi L obligation d emploi 1 2 La réponse à l obligation d emploi dans le secteur privé La réponse à l obligation d emploi dans le secteur public La loi fixe à tout établissement privé ou public d au moins

Plus en détail

ALLER PLUS LOIN D ANS L ELABORATION DE VOTRE PROJET

ALLER PLUS LOIN D ANS L ELABORATION DE VOTRE PROJET ALLER PLUS LOIN D ANS L ELABORATION DE VOTRE PROJET 1 Vous ressentez le besoin de faire un point, pour mieux cerner votre situation et envisager une évolution de votre carrière professionnelle. Pour vous

Plus en détail

La formation professionnelle des salariés : principes généraux

La formation professionnelle des salariés : principes généraux 2 nd forum des associations Juin 2013 - Goyave La formation professionnelle des salariés : principes généraux Direction des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l emploi

Plus en détail

«Stage découverte» Une semaine en entreprise Le livret Bienvenue chez XXXX

«Stage découverte» Une semaine en entreprise Le livret Bienvenue chez XXXX «Stage découverte» Une semaine en entreprise Le livret Bienvenue chez XXXX Le stagiaire : Le maître de stage : Le correspondant Ressources Humaines : Dates du stage : Inclure ici le logo de Sommaire -

Plus en détail

LIVRET D ACCOMPAGNEMENT «Une place pour chacun, une place pour tous»

LIVRET D ACCOMPAGNEMENT «Une place pour chacun, une place pour tous» ACCUEIL DU JEUNE ENFANT EN SITUATION DE HANDICAP AU SEIN DES MODES D ACCUEIL PETITE ENFANCE LIVRET D ACCOMPAGNEMENT «Une place pour chacun, une place pour tous» Introduction... P 3 1 Une place pour chacun,

Plus en détail

UN SERVICE À VOTRE IMAGE

UN SERVICE À VOTRE IMAGE UN SERVICE À VOTRE IMAGE Un service Un service de de Mutuelles qui qui inspire inspire la fierté! la fierté! Depuis 2012, Depuis l AQEI 2012, offre l AQEI un offre outil un sur outil mesure à mesure ses

Plus en détail

POUR DIFFUSION AUX AGENTS B - TECHNICIEN TERRITORIAL BOBIGNY

POUR DIFFUSION AUX AGENTS B - TECHNICIEN TERRITORIAL BOBIGNY MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE PPRS/DGP/ERH4/LL/FG/DEJ/N 13-25 (1 bis) Equipe RH4 01 43 93 82 93 POUR DIFFUSION AUX AGENTS POSTE A POURVOIR : DIRECTION ET SERVICE : CATEGORIE

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR. (mise à jour du 22/09/2014)

REGLEMENT INTERIEUR. (mise à jour du 22/09/2014) UNIVERSITE MONTPELLIER 2 Sciences et Techniques REGLEMENT INTERIEUR (mise à jour du 22/09/2014) Sommaire 1. Champ d application 2. Assemblée générale, Direction de l Unité et Conseil de laboratoire 3.

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Administration et gestion des entreprises culturelles de l Université de Haute-Alsace Vague C 2013-2017 Campagne

Plus en détail

1. J exerce un métier varié

1. J exerce un métier varié 1. J exerce un métier varié 1 Ma place dans l entreprise I. Trois secrétaires témoignent : Je travaille pour une assez grosse société. Je ne suis pas la seule assistante, nous sommes nombreuses : plusieurs

Plus en détail

CONVENTION DE GESTION ENTRE LE DEPARTEMENT DES DEUX-SEVRES ET LA MAISON DEPARTEMENTALE DES PERSONNES HANDICAPEES

CONVENTION DE GESTION ENTRE LE DEPARTEMENT DES DEUX-SEVRES ET LA MAISON DEPARTEMENTALE DES PERSONNES HANDICAPEES CONVENTION DE GESTION ENTRE LE DEPARTEMENT DES DEUX-SEVRES ET LA MAISON DEPARTEMENTALE DES PERSONNES HANDICAPEES ANNEXE PROJET ENTRE : Le Département des Deux-Sèvres, représenté par M. Eric GAUTIER, Président

Plus en détail

SAINT JULIEN EN GENEVOIS

SAINT JULIEN EN GENEVOIS SAINT JULIEN EN GENEVOIS PROJET EDUCATIF ENFANCE-JEUNESSE Préambule Le service enfant jeunesse a une mission éducative et de prévention sociale auprès des enfants et des jeunes. (3-18 et jeunes adultes).

Plus en détail

Client : AGEFOS PME AQUITAINE Mission : Actions management Année : 2010. Droit et obligation de l entreprise au regard du code du travail

Client : AGEFOS PME AQUITAINE Mission : Actions management Année : 2010. Droit et obligation de l entreprise au regard du code du travail Drroiitt ett oblliigattiions de ll enttrreprriise au rregarrd du code du ttrravaiill Action Objectifs Droit et obligation de l entreprise au regard du code du travail Appréhender les dernières évolutions

Plus en détail