Introduction à VirtualLab

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Introduction à VirtualLab"

Transcription

1 Introduction à VirtualLab David BATTE, Scoptique Matinale OpticsValley : 14 octobre 2014 Sommaire Section Description Diapositives 1. Introduction au Tracé de Champ 2. Introduction aux Techniques de Tracé de Champ VirtualLab Moyens de Représentation et de Propagation de la Lumière Evolution des Besoins de Modélisation : Sources, Surfaces, Détecteurs La Modélisation Optique Unifiée et le Tracé de Champ Techniques de Propagation en Espace Libre Sélection Automatique de la Méthode de Propagation Autres Techniques de Propagation

2 Sommaire Section Description Diapositives 3. Introduction aux fonctionnalités de VirtualLab Les Toolbox VirtualLab Introduction à l Interface Utilisateur VirtualLab Exemples d utilisations de VirtualLab Conclusion sur les Possibilités de VirtualLab Introduction au Tracé de Champ VirtualLab VirtualLab propose la Nouvelle Génération de Logiciel de Modélisation Optique 2

3 1. Introduction au Tracé de Champ VirtualLab Moyens de Représentation et de Propagation de la Lumière La Modélisation Optique La distribution de la lumière dans le plan source est donnée. Une distribution dans le plan du détecteur est à requise. La fonction optique du système doit être évaluée. 3

4 Challenges : Modélisation de la Source Modélisation de la source: La lumière dans le plan source doit être représentée de manière appropriée. Challenges: Propagation de la lumière Modélisation de la Source Propagation de la lumière: La distribution initiale de la lumière doit être propagée à travers le système de manière à obtenir la distribution souhaitée dans le plan du détecteur (ou dans une autre region du système) 4

5 Challenges: Détection Modélisation de la Source Propagation Détection de la lumière : La lumière dans le plan cible doit être représentée de manière à permettre l analyse de fonctions mérites. Représentation et Propagation de la lumière Modélisation de la Source Propagation Detection de la lumière Les moyens de Représentation et de Propagation de la lumière sont les DEUX choix essentiels devant être effectués pour la modélisation et le design optique 5

6 Représentation et Propagation de la lumière Modélisation de la Source Propagation Détection de la lumière Tracé de Rayons Représentation de la lumière: Faisceaux de Rayons Propagation de la lumière: Optique Géométique Représentation et Propagation de la lumière Modélisation de la Source Propagation Détection de la lumière Modélisation Rigoureuse Electromagnétique Représentation de la lumière: Champ Electromagnétique 6

7 Représentation du Champ Electromagnétique Les harmoniques du champs électromagnétique sont complètement décrites par les 6 composantes du champs életrique et du champ magnétique : Dans un milieu homogène et isotrope, seul DEUX de ces composantes sont indépendantes. Typiquement les composantes x- et y- du champ életrique sont sélectionnées. Les 4 autres composantes découlent des deux premières. Représentation et Propagation de la lumière Modélisation de la Source Propagation Détection de la lumière Modélisation Rigoureuse Electromagnétique Représentation de la lumière: Champ Electromagnétique Propagation: Solutions rigoureuses des équations de Maxwell. Ex: FEM, FMM, et FDTD. 7

8 1. Introduction au Tracé de Champ VirtualLab Evolution des Besoins de Modélisation : Sources, Surfaces, Détecteurs Représentation et Propagation de la lumière Modélisation de la Source Propagation Détection de la lumière Quels sont les besoins en terme de Représentation et de Propagation de la lumière Pour relever les défis actuels et futur en modélisation et design optique? 8

9 Tendances: Sources Nombre croissant de types de sources de lumière allant des sources : Spatiallement cohérentes à incohérentes Non poralisées à poralisées Continues(CW)/stationnaires aux impulsions fs À bandes étroites aux bandes larges Des rayons X aux infrarouges Représentation de la lumière Les Faisceaux de Rayons permettent de répondre à un certains nombre de situations. Les champs électromagnétiques permettent de répondre à toutes les situations. Représentation et Propagation de la lumière Modélisation de la Source Propagation Détection de la lumière Quels sont les besoins en terme de Représentation et de Propagation de la lumière Pour relever les défis actuels et futur en modélisation et design optique? 9

10 Tendances: Détecteurs Les designs optiques innovants exigent souvent d avoir un accès à certaines données (pour la fonction de mérite) tels que: Amplitude et la Phase du champ Polarization, Ex: vecteurs de Jones, de Stokes Le Degré de polarization et de coherence Vecteurs de Poynting, flux d énergie Durée d impulsion, Représentation de la lumière Les Faisceaux de Rayons permettent de répondre à un certains nombre de situations. Les champs électromagnétiques permettent de répondre à toutes les situations. Représentation et Propagation de la lumière Modélisation de la Source Propagation Détection de la lumière Quels sont les besoins en terme de Représentation et de Propagation de la lumière Pour relever les défis actuels et futur en modélisation et design optique? 10

11 Tendances : Technologie Optique Très grande variété de types de surfaces optiques: Surfaces free-form lisses Tendances : Technologie Optique Très grande variété de types de surfaces optiques: Surfaces free-form lisses Surfaces micro-structurées 11

12 Tendances : Technologie Optique Très grande variété de types de surfaces optiques: Surfaces free-form lisses Surfaces micro-structurées Surface multi-niveaux Tendances : Technologie Optique Très grande variété de types de surfaces optiques: Surfaces free-form lisses Surfaces micro-structurées Surface multi-niveaux Composants miniaturisés Des surfaces avec différentes tailles de structures peuvent être combinées dans un même système optique. Peux-t on utiliser un seule technique de modélisation pour toutes ces surfaces? 12

13 1. Introduction au Tracé de Champ VirtualLab La Modélisation Optique Unifiée et le Tracé de Champ Modélisation par le Tracé de Rayon Light Source Detector Tracé de Rayon? 13

14 Modélisation Rigoureuse (FEM, FDTD,.. ) Light Source Detector Solution électromagnétique rigoureuse des équations de Maxwell? Modélisation Rigoureuse de l Ensemble du Système Optique? Avec la technologie PC actuelle : La modélisation rigoureuse est restreinte au volume du système : V = (100 l) 3 = (100 µm) 3 Une modélisation rigoureuse de systèmes optiques complets n est pas envisageable! 14

15 Modélisation Rigoureuse (FEM, FDTD,.. ) Light Source Detector Solution électromagnétique rigoureuse des équations de Maxwell? Modélisation Rigoureuse (FEM, FDTD,.. ) Light Source Detector Solution électromagnétique rigoureuse des équations de Maxwell? 15

16 Modélisation Optique Unifiée Light Source Detector Différentes Techniques de Modélisation comprenant Optique Géométrique Optique Physique Représentation du Champ pour la Modélisation Optique Unifiée La possibilité de pouvoir combiner tous les types possibles de techniques de modélisation exige : La Représentation de la Lumière par des champs électromagnétiques Sans quoi il est impossible d utiliser des méthodes de propagation rigoureuses dans des parties du système. 16

17 Combinaison de Techniques de Modélisation Modélisation Optique Unifiée Optique Géométrique Thin element approximation (TEA) Beam propagation method (BPM) Finite difference time domain (FDTD) Layer matrices Finite element method (FEM) Fresnel integral Rigorous coupled wave approach (RCWA) et plus Spectrum of plane waves (SPW) Fourier modal method (FMM) Combinaison de Techniques de Modélisation Modélisation Optique Unifiée Optique Géométrique Thin element approximation (TEA) Beam propagation method (BPM) Finite difference time domain (FDTD) Layer matrices Finite element method (FEM) Fresnel integral Rigorous coupled wave approach (RCWA) et plus Spectrum of plane waves (SPW) Fourier modal method (FMM) 17

18 Représentation et Propagation de la lumière Modélisation de la Source Propagation Détection de la lumière Quels sont les besoins en terme de Représentation et de Propagation de la lumière Pour relever les défis actuels et futur en modélisation et design optique? Représentation et Propagation de la lumière Modélisation de la Source Propagation Détection de la lumière Le Tracé de Champ Représentation de la lumière: Le Champ électromagnétique Propagation de la lumière: Combinaisons des solutions rigoureuses et approchées des équations de Maxwell pour les différentes regions du système. 18

19 Concept du Tracé de Champ Source Détecteur Le système est divisé en sous-domaines Concept du Tracé de Champ Le Champ Source est connu Les champs aux frontières sont ensuite calculés Le système est divisé en sections Pour chaque section les équations de Maxwell sont résolues avec une technique vectorielle qui assure une précision suffisante pour un effort de calcul minimum! 19

20 Concept du Tracé de Champ Le Champ Source est connu Les champs aux frontières sont ensuite calculés Le système est divisé en sections Le Tracé de Champ produit des résutats entièrement vectoriel aussi précis que demandé et aussi rapide que possible La Modélisation avec le Tracé de Champ A la place des faisceaux de rayons, sont traces à travers le système. 20

21 Field Tracing with VirtualLab VirtualLab est le premier et le seul Traceur de Champ sur le marché 2. Introduction aux Techniques de Tracé de Champ VirtualLab VirtualLab propose la Nouvelle Génération de Logiciel de Modélisation Optique 21

22 2. Introduction aux Techniques de Tracé de Champ VirtualLab Techniques de Propagation en Espace Libre Techniques de Tracé de Champ présentes sous VirtualLab Propagation en espace libre 22

23 Opérateurs de Propagation : Milieu Homogène Propagation en espace libre Propagation en espace libre Valeurs incidentes de champ Valeurs de champ dans le plan cible Solutions rigoureuses: SPW : Spectrum-of-plane waves intégrale de Rayleigh-Sommerfeld Solutions approchées: intégrale de Fresnel (paraxial) intégrale en champ lointain optique géométrique Avec la modélisation optique unifiée, on utilise pour chaque region la technique donnant le meilleur compromis entre effort de calcul et precision. 23

24 Techniques de Tracé de Champ présentes actuellement sous VirtualLab Propagation en espace libre SPW : Spectrum of plane wave integral Intégrale de Fresnel Intégrale en Champ Lointain Optique Géométrique en espace libre Sélection automatique de l opérateur Optique Géométrique pour le Tracé de Champ L Optique Géométrique a été et reste une technique de modéliation essentielle dans le design de systèmes optiques. Tracé de Rayons: l Optique Géométrique appliquée au trace de faisceaux lumineux. Tracé de Champ: l Optique Géométrique est appliqué pour tracer les harmoniques des champs électromagnétiques. Le Tracé de Champ de l Optique Géométrique doit être développé. 24

25 Optique Géométrique pour le Tracé de Champ Le champ est décomposé en sous-champs, qui sont propagés par l Optique Géométrique. L Optique Géométrique dansvirtuallab Le Tracé de Champ de l Optique Géométrique est implémenté dans le traceur de champs VirtualLab. more 25

26 Exemple de modélisation 5 mm f = 1.73 mm Focalisation NA=0.68? Faisceau laser Lentille asphérique Plan focal Qualité de la lentille? Résultat par le Tracé de Rayons 26

27 Résultat par le Tracé de Rayons Modélisation par le Tracé de Champ 5 mm f = 1.73 mm? Optique Optique Géométrique Physique 27

28 Champ Electrique dans le plan focal: Amplitudes x-component y-component z-component 1 1/85 1/ Introduction aux Techniques de Tracé de Champ VirtualLab Sélection Automatique de l Opérateur de Propagation en Espace Libre 28

29 Techniques de Tracé de Champ présentes actuellement sous VirtualLab Propagation en espace libre SPW : Spectrum of plane wave integral Intégrale de Fresnel Intégrale en Champ Lointain Optique Géométrique en espace libre Sélection automatique de l opérateur Propagation en espace libre Il faut sélectionner un opérateur qui donne une precision sufissante pour un effort de calcul La solution n est pas évidente: la méthode SPW a une erreur de 0.0 mais dépasse les limites de mémoire pour les grande distance de propagation. VirtualLab fournit la solution. 29

30 Sélection Automatique : Exemple Super Gaussien Lentille idéale Lentille idéale Ecran Sélection Automatique de l Opérateur Peux t on deviner le meilleur choix des opérateurs de propagation requis? Sélection Automatique : Exemple Super Gaussien Lentille idéale Lentille idéale Ecran SPW Fresnel Optique Géométrique 30

31 2. Introduction aux Techniques de Tracé de Champ VirtualLab Techniques de Propagation Techniques de Tracé de Champ présentes actuellement sous VirtualLab Propagation en espace libre SPW : Spectrum of plane wave integral Intégrale de Fresnel Intégrale en Champ Lointain Optique Géométrique en espace libre Sélection automatique de l opérateur GeOp : Propagation Optique Géométrique TEA : Thin element approximation 31

32 TEA : Thin Element Approximation TEA est le plus bas niveau d approximation de l optique géométrique pour le tracé de champ. Champ d entrée paraxial Réfraction négligée interface mince TEA : Thin Element Approximation TEA est le plus bas niveau d approximation de l optique géométrique pour le tracé de champ. Champ d entrée paraxial Réfraction négligée interface mince L effet optique est base sur la difference de chemin optique uniquement Néanmoins, TEA est largement utilisée dans divers domaines de l optique: optiques laser, optique de Fourier, optique diffractive, holographie, design de lentilles minces, analyse de réseaux minces, 32

33 Exemple de Modélisation: Diffusion Diffuseur: Hauteur de profile en Silice fondue Champ sur l écran 1 m Champ d entrée paraxial, surface rugueuse: TEA est applicable Surface diffusante à partir de données de mesure Données mesurées de hauteur de profile Les données peuvent être importees dans VirtualLab 33

34 Surface diffusante à partir de données de mesure Exemple de Modélisation: Diffusion Diffuseur: Hauteur de profile en Silice fondue Champ sur l écran 1 m Champ d entrée paraxial, surface rugueuse: TEA est applicable 34

35 Simulation avec VirtualLab Diffuseur: Hauteur de profile en Silice fondue Champ sur l écran 1 m Champ d entrée paraxial, surface rugueuse: TEA est applicable Techniques de Tracé de Champ présentes actuellement sous VirtualLab Propagation en espace libre SPW : Spectrum of plane wave integral Intégrale de Fresnel Intégrale en Champ Lointain Optique Géométrique en espace libre Sélection automatique de l opérateur GeOp : Propagation Optique Géométrique TEA : Thin element approximation BPM : Beam propagation method 35

36 Split-Step Beam Propagation Method BPM est une combinaison de TEA, Thin element approximation, et Propagation en espace libre de façon alternée (split-step). Bien adapté à la propagation à travers les milieux dont l indice de réfraction est modulé graduellement. VirtualLab fournit la méthode BPM comme technique de Tracé de Champ. Exemple : Utilisation de la méthode BPM 5.15 mm 2 mm Onde Plane l=810 nm Diamètre 750 µm Lentille GRIN Plan Focal La propagation de la lumière à travers la lentille à Gradient d Indice est modélisée par la méthode splitstep BPM. 36

37 Résultat de simulation Distribution de l amplitude du champ derrière la surface de la lentille à Gradient d Indice. Techniques de Tracé de Champ présentes actuellement sous VirtualLab Propagation en espace libre SPW : Spectrum of plane wave integral Intégrale de Fresnel Intégrale en Champ Lointain Optique Géométrique en espace libre Sélection automatique de l opérateur GeOp : Propagation Optique Géométrique TEA : Thin element approximation BPM : Beam propagation method FMM : Fourier modal method 37

38 FMM : Fourier Modal Method Technique électromagnétique pour analyser les réseaux. FMM est inculse dans VirtualLab et donne accès à: Efficacités de diffraction Coefficients de Rayleigh Champ proche et champ lointain du réseau Champ à l intérieur du réseau Analyse de la polarisation Exemple de modélisation Air Silice fondue 532 nm 10 µm 1 µm Simulation Rigoureuse de l efficacité des ordres de diffraction et du champ proche 38

39 Résultat de modélisation Les efficacités et angles des ordres de diffraction sont présentés dans: Diagramme polaire Table Techniques de Tracé de Champ présentes actuellement sous VirtualLab Propagation en espace libre SPW : Spectrum of plane wave integral Intégrale de Fresnel Intégrale en Champ Lointain Optique Géométrique en espace libre Sélection automatique de l opérateur GeOp : Propagation Optique Géométrique TEA : Thin element approximation BPM : Beam propagation method FMM : Fourier modal method 39

40 3. Introduction aux Fonctionnalités de VirtualLab VirtualLab propose la Nouvelle Génération de Logiciel de Modélisation Optique 3. Introduction aux Fonctionnalités de VirtualLab Les Toolbox VirtualLab 40

41 Les Toolbox VirtualLab Technologie VirtualLab Grating Toolbox Starter Toolbox Diffractive Optics Toolbox Laser Resonator Toolbox Lighting Toolbox Toolboxes Chaque toolbox fonctionne parfaitement ensemble dans votre environnement VirtualLab. Chaque toolbox ajoute plus d outils à votre VirtualLab. Chaque toolbox peut également fonctionner comme un logiciel indépendant, Ex., vous pouvez utiliser le module Grating Toolbox sans le module Starter Toolbox. Typiquement les clients utilisent le modules Starter Toolbox + des modules additionnels. 41

42 Starter Toolbox (1) Analyse et optimisation des systèmes optiques en prenant en compte : Réfraction Diffraction Interférence Polarisation Cohérence Couleur Impulsions ultra-brèves Starter Toolbox (2) Vous bénéficier de: Micro-optiques et optiques diffractive Optiques pour lasers Sources partiellement cohérentes, Ex: laser. excimer et LEDs Optique de Fourier, télécommunications Interférométrie Optiques polarisantes Optiques en champ proche Optiques à grande ON Ingénierie de front d ondes Optiques pour impulsions ultra-brèves Optimisation paramétrique 42

43 Diffractive Optics Toolbox Conception et analyse de: Eléments optiques diffractifs Lentilles à surface diffractive Diffuseurs Séparateurs de faisceaux diffractifs Modeleurs diffractifs et modeleurs de faisceaux Hologrammes générés par ordinateur Kinoforms Design et analyse de: Micro lentilles et matrices de micro lentilles Modeleurs réfractifs de faisceaux Grating Toolbox Analyse électromagnétique des réseaux 2D et 3D par FMM (Fourier Modal Method): efficacité de diffraction, champ proche/ champ lointain, analyse de polarisation simulation de surfaces, volumes et réseaux de Bragg analyse de réseaux avec des motifs de taille inférieure et supérieure à la longueur d'ondes Grande flexibilité de mise en forme des réseaux Optimisation paramétrique 43

44 Laser Resonator Toolbox Analyse des modes propres des résonateurs stables Modélisation de milieu actif Simulation des effets diffractifs aux ouvertures et micro structures Analyse des tolérances Mise en forme du mode fondamental par miroirs à microstructures Import LASCAD Lighting Toolbox Design et analyse des faisceaux de matrice de cellules de réseaux pour la déflexion de la lumière Modelage et homogénéisation d éclairage LED Génération de points lumineux et de motifs lumineux Prend en compte diffraction, interférences et effets de cohérence partielle 44

45 VirtualLab Toolboxes Technologie VirtualLab Grating Toolbox Starter Toolbox Diffractive Optics Toolbox Laser Resonator Toolbox Lighting Toolbox VirtualLab est en développement permanent! Plusieurs mises à jour chaque année apportent régulièrement de nouvelles fonctionnalités! 3. Introduction aux Fonctionnalités de VirtualLab Introduction à l Interface Utilisateur VirtualLab 45

46 Interface Utilisateur VirtualLab TM Barre d outils Menu Navigateur de propriétés Fenêtre de messages et d affichage de résultats Light Path Diagram Light path view Light path editor 46

47 Vue de la Barre d Outils Intensité Phase Vue de la Barre d Outils Affichage de la polarisation locale Ellipses de Polaristaion Angle de Polarisation Eccentricité de la Polarisation Plan de la Polarisation 47

48 Vue 3D Visualisation 3D du système décrit dans le Light Path Diagrams. 3. Introduction aux Fonctionnalités de VirtualLab Exemples d Utilisations de VirtualLab 48

49 Types d applications Composants Diffractifs Systèmes Laser Systèmes d Imagerie Eclairage lithographique Métrologie Optique Spectroscopie Eclairage LED Cavités Laser Componsants micro-optiques et plus Cellules Solaires Domaines d activités Traitement de matériaux Procédés de mesures Applications d affichage Communication en espace libre Applications médicales Applications aérospatiales Astronomie Défense et sécurité Applications automobiles et plus 49

50 Exemple : Cohérence Temporelle Source Polychromatique Cube Séparateur Lame de retard De phase Mirroir 20 mm 20 mm 20 mm 20 mm 20 mm Mirror 35 mm 5 mm 20 mm Lentille Sphérique Cube Séparateur Ecran Exemple : Cohérence Temporelle Source Polychromatique Cube Séparateur Lame de retard De phase Mirroir 20 mm 20 mm 20 mm 20 mm 20 mm Mirror 35 mm 5 mm 20 mm Lentille Sphérique Cube Séparateur Ecran 50

51 Exemple: Interférométrie en lumière blanche Exemple: Spectroscopie 51

52 Exemple Exemple : Diffractif Gaussien -> Top Hat 100 µm Uniforme 52

53 Exemple : Diffractif Lentille de Fourrier Plan image 1 mm f=250 mm Source Diffuseur diffractif Niveaux de phases : 4 Ecran Exemple : Diffractif Matrice de cellules prismes/miroirs Matrices de cellules de réseaux 53

54 Exemple : Diffractif Exemple : Lentille hybride 2.3 mm 10 mm Focalisation? Onde Plane Lentille Hybride Avec Surface refractive et diffractive Plan image 54

55 Exemple : Lentille hybride 2 points de focalisation Le Tracé de Champ avec VirtualLab VirtualLab Tutoriaux, webminaires disponibles sur 55

56 Conclusion sur les Possibilités de VirtualLab VirtualLab propose la Nouvelle Génération de Logiciel de Modélisation Optique Grande variété de sources et d analyses Sources : Spatiallement cohérentes à incohérentes, Non poralisées à poralisées, Continues, à impulsions fs, Analyses détecteur: Amplitude,Phase du champ Polarization, Vecteurs de Poynting, Durée d impulsion, 56

57 Grande variété de type de surface Rugosité de surface Défaut de surface asphérique Réseaux 2D Microstructures Multi-niveaux Lisses, Freeform Réseaux 3D Motifs du nanomètre au mètre Sélection des techniques de modélisation 1 seule méthode de propagation de la lumière Source de lumière Détecteur Source de lumière Détecteur Différentes techniques de modélisation 57

58 Le Tracé de Champ permet de combiner toutes les techniques Thin element approximation (TEA) Modélisation unifiée Optique Géométrique Layer matrices Fresnel integral Beam propagation method (BPM) Rigorous coupled wave approach (RCWA) Finite differene time domain (FDTD) et plus Finite element method (FEM) Spectrum of plane waves (SPW) Fourier modal method (FMM) Le Tracé de Champ avec VirtualLab VirtualLab est le premier et le seul Traceur de Champ sur le marché 58

Introduction à la physique du laser. 1ère partie : les caractéristiques des faisceaux gaussiens.

Introduction à la physique du laser. 1ère partie : les caractéristiques des faisceaux gaussiens. Introduction à la physique du laser. 1ère partie : les caractéristiques des faisceaux gaussiens. Objectifs Connaître les caractéristiques de la structure gaussienne d un faisceau laser (waist, longueur

Plus en détail

Litographie. L'écriture laser vectorielle

Litographie. L'écriture laser vectorielle Litographie L application la plus connue et la plus industrialisée des technologies d'écriture directe par laser vient du secteur de l imprimerie. Dans ce secteur, les résolutions recherchées sont de l

Plus en détail

Faisceau gaussien. A = a 0 e ikr e i k. 2R (x2 +y 2 )

Faisceau gaussien. A = a 0 e ikr e i k. 2R (x2 +y 2 ) Faisceau gaussien 1 Introduction La forme du faisceau lumineux émis par un laser est particulière, et correspond à un faisceau gaussien, ainsi nommé car l intensité décroît suivant une loi gaussienne lorsqu

Plus en détail

- 1 - Expérience no 21 ELEMENTS D OPTIQUE 1. INTRODUCTION

- 1 - Expérience no 21 ELEMENTS D OPTIQUE 1. INTRODUCTION - 1 - Expérience no 21 1. INTRODUCTION ELEMENTS D OPTIQUE Dans cette expérience les principes de l optique géométrique sont applicables car les obstacles traversés par la lumière sont beaucoup plus grands

Plus en détail

6. Ondes électromagnétiques et rayons lumineux

6. Ondes électromagnétiques et rayons lumineux 6. Ondes électromagnétiques et rayons lumineux Ce chapitre contient des rappels d optique géométrique et vise à faire le lien entre les notions d ondes étudiées au début du cours et l optique géométrique.

Plus en détail

Table des matières AVANT-PROPOS... 1. 3 Ondes électromagnétiques planes... 24 3.1 Milieu transparent, linéaire, isotrope... 24

Table des matières AVANT-PROPOS... 1. 3 Ondes électromagnétiques planes... 24 3.1 Milieu transparent, linéaire, isotrope... 24 Table des matières AVANT-PROPOS... 1 CHAPITRE 1 DE L OPTIQUE GÉOMÉTRIQUE À L OPTIQUE ONDULATOIRE... 3 1 Optique géométrique... 5 1.1 Chemin optique : définition... 5 1.2 Principe de Fermat... 7 1.3 Propagation

Plus en détail

Paire Amplitude de l onde 1 Amplitude de l onde 2 Différence de phase A 3 mm 6 mm π rad B 5 mm 1 mm 0 rad C 9 mm 7 mm π rad D 2 mm 2 mm 0 rad

Paire Amplitude de l onde 1 Amplitude de l onde 2 Différence de phase A 3 mm 6 mm π rad B 5 mm 1 mm 0 rad C 9 mm 7 mm π rad D 2 mm 2 mm 0 rad 1. Laquelle des affirmations suivantes est fausse? A) Pas toutes les ondes ne sont des ondes mécaniques. B) Une onde longitudinale est une onde où les particules se déplacent de l avant à l arrière dans

Plus en détail

Plan. Physique - Optique et applications pour la Synthèse d Images. IUT StDié. Introduction. 1. Nature et propagation i. de La la lumière lumière

Plan. Physique - Optique et applications pour la Synthèse d Images. IUT StDié. Introduction. 1. Nature et propagation i. de La la lumière lumière Physique - Optique et applications pour la Synthèse d Images IUT StDié Cours niveau Licence Optique v.2005-10-05 Stéphane Gobron Plan Introduction 2. Image, réflexion et réfraction 4. Interférences et

Plus en détail

cpgedupuydelome.fr -PC Lorient

cpgedupuydelome.fr -PC Lorient Première partie Modèle scalaire des ondes lumineuses On se place dans le cadre de l optique géométrique 1 Modèle de propagation 1.1 Aspect ondulatoire Notion d onde électromagnétique On considère une onde

Plus en détail

Les métamatériaux. Ryan Arseneault Département de physique et d astronomie Université de Moncton, Canada

Les métamatériaux. Ryan Arseneault Département de physique et d astronomie Université de Moncton, Canada Les métamatériaux Ryan Arseneault Département de physique et d astronomie Université de Moncton, Canada La science et la technologie ont une soif insatiable de matériaux meilleurs et plus performants qui

Plus en détail

PHY 2711 Automne 2015

PHY 2711 Automne 2015 PHY 2711 Automne 2015 Optique géométrique: formation d image avec éléments sphériques cgigault@uottawa.ca Notes partielles accompagnant le cours. Réfraction par une interface sphérique Surfaces asphériques

Plus en détail

Master Lumière et Mesures Extrêmes Signal et Bruits : travaux pratiques. Détection par effet mirage Mesures photothermiques

Master Lumière et Mesures Extrêmes Signal et Bruits : travaux pratiques. Détection par effet mirage Mesures photothermiques 1 Master Lumière et Mesures Extrêmes Signal et Bruits : travaux pratiques 1 Introduction Détection par effet mirage Mesures photothermiques La méthode de détection par effet mirage fait partie de méthodes

Plus en détail

Corrigés de la séance 13 Chap 25-26: La lumière, l optique géométrique

Corrigés de la séance 13 Chap 25-26: La lumière, l optique géométrique Corrigés de la séance 13 Chap 25-26: La lumière, l optique géométrique Questions pour réfléchir chap. 26 Q3. Expliquez pourquoi la distance focale d une lentille dépend en réalité de la couleur de la lumière

Plus en détail

Caractérisation risation thermique photothermiques périodiques

Caractérisation risation thermique photothermiques périodiques Journée «Contrôle non destructif par voie optique infrarouge : De nouvelles techniques et de nouvelles applications». Salon Mesurexpo, Paris-Expo, Porte de Versailles, Jeudi Caractérisation risation thermique

Plus en détail

Bien réussir les écrits

Bien réussir les écrits Chapitre 1 Bien réussir les écrits Voici quelques conseils pour préparer au mieux les écrits du concours. Ils s adressent plus particulièrement à ceux qui n auraient pas une grande expérience des concours.

Plus en détail

Organisation des appareils et des systèmes: Le domaine de l optique

Organisation des appareils et des systèmes: Le domaine de l optique Université Bordeaux Segalen Organisation des appareils et des systèmes: Bases physiques des méthodes d exploration UE 3A Le domaine de l optique Dr JC DELAUNAY PACES- année 2011/2012 OPTIQUE GEOMETRIQUE

Plus en détail

OPTIQUE GEOMETRIQUE II.- THEORIE. Définition : L indice de réfraction n caractérise le milieu dans lequel se propage la lumière.

OPTIQUE GEOMETRIQUE II.- THEORIE. Définition : L indice de réfraction n caractérise le milieu dans lequel se propage la lumière. 31 O1 OPTIQUE GEOMETRIQUE I.- INTRODUCTION L optique est une partie de la physique qui étudie la propagation de la lumière. La lumière visible est une onde électromagnétique (EM) dans le domaine de longueur

Plus en détail

Bachelier-technologue en imagerie médicale. Electromagnétisme et courants alternatifs Oscilloscope Diode Traitement du signal

Bachelier-technologue en imagerie médicale. Electromagnétisme et courants alternatifs Oscilloscope Diode Traitement du signal Informations de l'unité d'enseignement Implantation Cursus de IPL Bachelier-technologue en imagerie médicale Intitulé Physique 2 M1120 Cycle 1 Bloc 1 Quadrimestre 2 Pondération 1 Nombre de crédits 6 Nombre

Plus en détail

Laboratoire d optique. TRAVAIL PRATIQUE No. 2A: Photométrie d un rétroprojecteur. 1 But de l expérience. 2 Matériel et instrumentation

Laboratoire d optique. TRAVAIL PRATIQUE No. 2A: Photométrie d un rétroprojecteur. 1 But de l expérience. 2 Matériel et instrumentation Photométrie d un rétroprojecteur Doc. OPT-TP-02A (14.0) Date : 13 octobre 2014 TRAVAIL PRATIQUE No. 2A: Photométrie d un rétroprojecteur 1 But de l expérience Le but de ce TP est de : 1. comprendre le

Plus en détail

L'imageur interférométrique de Fresnel: un instrument spatial pour la haute résolution angulaire

L'imageur interférométrique de Fresnel: un instrument spatial pour la haute résolution angulaire L'imageur interférométrique de Fresnel: un instrument spatial pour la haute résolution angulaire Denis Serre, Laurent Koechlin, Paul Deba 1: Principe optique d un imageur de Fresnel 1.1: principe d un

Plus en détail

Interféromètre de Twyman-Green pour la caractérisation de composants micro-optiques

Interféromètre de Twyman-Green pour la caractérisation de composants micro-optiques Interféromètre de Twyman-Green pour la caractérisation de composants micro-optiques Lucien Falco, Jean-Claude Vuilleumier, Eldin Muharemovic, Anne-Lise Croissant Laboratoire d'optique technique Ecole d'ingénieurs

Plus en détail

Formation des images, lentilles et miroirs

Formation des images, lentilles et miroirs Formation des images, lentilles et miroirs 1 Pourquoi faut-il une optique afin de créer une image? 2 Préambule: chaque point d un dun objet et la source d un ensembles de rayons Point source fronts d onde

Plus en détail

O 2 Formation d images par un système optique.

O 2 Formation d images par un système optique. par un système optique. PCS 2015 2016 Définitions Système optique : un système optique est formé par une succession de milieux homogènes, transparents et isotropes (MHT) séparés par des dioptres (et /

Plus en détail

SESSION 2013 MPP2008! PHYSIQUE 2. Durée : 4 heures!

SESSION 2013 MPP2008! PHYSIQUE 2. Durée : 4 heures! SESSION 2013 MPP2008 EPREUVE SPECIFIQUE - FILIERE MP " PHYSIQUE 2 Durée : 4 heures " N.B. : Le candidat attachera la plus grande importance à la clarté, à la précision et à la concision de la rédaction.

Plus en détail

CHAPITRE 1 LA LUMIERE ET L OPTIQUE GEOMETRIQUE

CHAPITRE 1 LA LUMIERE ET L OPTIQUE GEOMETRIQUE CHAPITRE 1 LA LUMIERE ET L OPTIQUE GEOMETRIQUE I Qu est-ce que la lumière? Historique : théorie ondulatoire et théorie corpusculaire II Aspect ondulatoire Figure 1-1 : (a) Onde plane électromagnétique

Plus en détail

" Classification des technologies de numérisation 3D" Pierre Bourdet Professeur Émérite à l ENS de Cachan

 Classification des technologies de numérisation 3D Pierre Bourdet Professeur Émérite à l ENS de Cachan " Classification des technologies de numérisation 3D" Pierre Bourdet Professeur Émérite à l ENS de Cachan 1 Systèmes de Numérisation 3D Très grande diversité de systèmes de mesure par coordonnées Les critères

Plus en détail

1 Introduction générale

1 Introduction générale Expérience n 10 Éléments d optique Domaine: Optique, ondes électromagnétiques Lien avec le cours de Physique Générale: Cette expérience est liée aux chapitres suivants du cours de Physique Générale: -

Plus en détail

Nous nous intéresserons ici à une version simplifiée du modèle corpusculaire pour décrire l optique géométrique.

Nous nous intéresserons ici à une version simplifiée du modèle corpusculaire pour décrire l optique géométrique. OPTIQUE GEOMETRIQUE Définitions : L optique est la science qui décrit les propriétés de la propagation de la lumière. La lumière est un concept extrêmement compliqué et dont la réalité physique n est pas

Plus en détail

N.T. C Formatio ns 1

N.T. C Formatio ns 1 1 LA RETRODIFFUSION: La rétrodiffusion consiste à mesurer le temps mis par une impulsion lumineuse pour aller et revenir dans la liaison. L atténuation est le rapport entre la lumière envoyée et la lumière

Plus en détail

Simulation déterministe du canal de propagation UWB et Radio Cognitive

Simulation déterministe du canal de propagation UWB et Radio Cognitive Journées scientifiques CNFRS URSI Vers des radiocommunications reconfigurables et cognitives 28 et 29 mars 2006 Simulation déterministe du canal de propagation UWB et Radio Cognitive B. Uguen, F. Tchoffo

Plus en détail

TP fibres optiques. Laser, Matériaux, Milieux Biologiques. Sécurité laser. Précautions à prendre

TP fibres optiques. Laser, Matériaux, Milieux Biologiques. Sécurité laser. Précautions à prendre TP fibres optiques Laser, Matériaux, Milieux Biologiques Sécurité laser ATTENTION : la diode laser à 810 nm est puissante (50 mw). Pour des raisons de sécurité et de sauvegarde de la santé des yeux, vous

Plus en détail

Introduction à l optique : approche ondulatoire

Introduction à l optique : approche ondulatoire PCSI1-Lycée Michelet 2015-2016 Introduction à l optique : approche ondulatoire I. Bref historique La nature de la lumière a fait l objet d une controverse dès le XVII eme siècle : Descartes puis Newton

Plus en détail

4. Microscopie électronique à balayage

4. Microscopie électronique à balayage 4. Microscopie électronique à balayage 4.1. Principe de formation des images en MEB 4.2. Mise en œuvre 4.3. Les différents modes d imagerie 4.4. Les différents types de contraste 4.5. Performances 4.5.1.

Plus en détail

Projet : Recherche de source d onde gravitationnelle (analyse de données Metropolis Hastings Markov Chain) 1

Projet : Recherche de source d onde gravitationnelle (analyse de données Metropolis Hastings Markov Chain) 1 Université Paris Diderot Physique L2 2014-2015 Simulations Numériques SN4 Projet : Recherche de source d onde gravitationnelle (analyse de données Metropolis Hastings Markov Chain) 1 Objectifs : Simuler

Plus en détail

Détection exaltée de molécules fluorescentes avec des structures photoniques : application aux mesures dynamiques en solution

Détection exaltée de molécules fluorescentes avec des structures photoniques : application aux mesures dynamiques en solution Détection exaltée de molécules fluorescentes avec des structures photoniques : application aux mesures dynamiques en solution Jérôme Wenger Institut Fresnel, CNRS, Université Aix-Marseille, Ecole Centrale

Plus en détail

5 Système de lentilles et fibres optiques

5 Système de lentilles et fibres optiques Optique 1 5 Système de lentilles et fibres optiques Dans cette epérience, vous étudierez (i) les propriétés de focalisation d un système de deu lentilles et (ii) vous utiliserez ce système pour focaliser

Plus en détail

Chapitre II: lentilles

Chapitre II: lentilles Chapitre II: lentilles II.1) Système optique idéal II.2) Les lentilles et les miroirs II.1) Système optique idéal Surface d onde (1) Surface d onde S: Tous les points de S sont en phase Dans ce cas, S

Plus en détail

CPGE MPSI Programme de khôlle. Programme de khôlle. - Semaines 7 et 8 - (24/10 au 10/11) Bases de l optique géométrique

CPGE MPSI Programme de khôlle. Programme de khôlle. - Semaines 7 et 8 - (24/10 au 10/11) Bases de l optique géométrique Programme de khôlle - Semaines 7 et 8 - (24/10 au 10/11) Bases de l optique géométrique 1. Savoir que la lumière est une onde électromagnétique, se propagent de manière omnidirectionnelle à partir d une

Plus en détail

Concours National Commun d Admission aux Grandes Écoles d Ingénieurs

Concours National Commun d Admission aux Grandes Écoles d Ingénieurs ROYAUME DU MAROC Ministère de l Éducation Nationale et de la Jeunesse Ministère de l Enseignement Supérieur, de la Formation des Cadres et de la Recherche Scientifique Concours National Commun d Admission

Plus en détail

Devoir de Physique en autocorrection n 5 pour le 15 avril 2014

Devoir de Physique en autocorrection n 5 pour le 15 avril 2014 DA 5 pour le 15 avril 2014 Devoir de Physique en autocorrection n 5 pour le 15 avril 2014 Problème : Essuie-vitre à détecteur de pluie Si, au cours de l épreuve, un candidat repère ce qui lui semble être

Plus en détail

Observatoire astronomique de la Pointe du diable

Observatoire astronomique de la Pointe du diable Observatoire astronomique de la Pointe du diable 2. Le coronographe de Lyot Le coronographe est un système optique assez complexe conçu pour observer les protubérances solaires en réalisant une sorte «d

Plus en détail

INSTRUMENTS DE MESURE

INSTRUMENTS DE MESURE INSTRUMENTS DE MESURE Diagnostique d impulsions lasers brèves Auto corrélateur à balayage modèle AA-10DD Compact et facile d emploi et de réglage, l auto corrélateur AA-10DD permet de mesurer des durées

Plus en détail

Cours S6. Formation d une image

Cours S6. Formation d une image Cours S6 Formation d une image David Malka MPSI 2015-2016 Lycée Saint-Exupéry http://www.mpsi-lycee-saint-exupery.fr Table des matières 1 Le miroir plan 1 1.1 Le miroir plan...............................................

Plus en détail

Correction et mise en forme de faisceaux laser intenses Gilles Chériaux

Correction et mise en forme de faisceaux laser intenses Gilles Chériaux Correction et mise en forme de faisceaux laser intenses Gilles Chériaux Laboratoire d Optique Appliquée, UMR 7639 CNRS/ENSTA/Ecole Polytechnique 91120 Palaiseau http://loa.ensta paristech.fr gilles.cheriaux@ensta

Plus en détail

S. CALVEZ. Travail réalisé au laboratoire GTL-CNRS Telecom / LOPMD Doctorat commun avec le Georgia Institute of Technology (Atlanta)

S. CALVEZ. Travail réalisé au laboratoire GTL-CNRS Telecom / LOPMD Doctorat commun avec le Georgia Institute of Technology (Atlanta) Laser à fibre pour les télécommunications multiplexées en longueur d onde : Etude de l accordabilité en longueur d onde et de la génération de trains d impulsions multi-longueurs d onde par voie électro-optique

Plus en détail

LUMIERE, OPTIQUE ET IMAGES

LUMIERE, OPTIQUE ET IMAGES Licence Sciences et Technologies MISMI (Mathématiques, Informatique, Sciences de la Matière et de l Ingénieur) UE Physique et Ingénieries LUMIERE, OPTIQUE ET IMAGES Série B J.M. Huré 1 Série B Cours 10

Plus en détail

L INTERFEROMETRE DE MICHELSON

L INTERFEROMETRE DE MICHELSON L INTERFEROMETRE DE MICHELSON Chappuis Emilie (chappue0@etu.unige.ch) Fournier Coralie (fournic0@etu.unige.ch) . Introduction.. But de la manipulation. INTERFEROMETRE DE MICHELSON Lors de ce laboratoire,

Plus en détail

ANNALE 2005-2006 FILERE FAS

ANNALE 2005-2006 FILERE FAS Première Année Premier Cycle ANNALE 2005-2006 FILERE FAS INSTITUT NATIONAL DES SCIENCES APPLIQUEES DE LYON Par M.Rey marie.rey@insa-lyon Physique 1 Filière FAS TABLE DES MATIERES PROPAGATION DE LA LUMIERE...

Plus en détail

Sujet. calculatrice: autorisée durée: 4 heures

Sujet. calculatrice: autorisée durée: 4 heures DS SCIENCES PHYSIQUES MATHSPÉ calculatrice: autorisée durée: 4 heures Sujet Approche d'un projecteur de diapositives...2 I.Questions préliminaires...2 A.Lentille divergente...2 B.Lentille convergente et

Plus en détail

Etude expérimentale sur les interférences lumineuses

Etude expérimentale sur les interférences lumineuses Etude expérimentale sur les interférences lumineuses La lumière est une onde électromagnétique. Deux ondes sont à même d interagir en se sommant. Dans certains cas particuliers, notamment pour deux rayons

Plus en détail

Microscopie I : Bases de la Microscopie

Microscopie I : Bases de la Microscopie Microscopie I : Bases de la Microscopie 1. Nature de la lumière 1.1 Le photon : définition D une manière générale, la lumière est constituée par des trains d ondes électromagnétiques. Ces trains d ondes

Plus en détail

SOMMAIRE Thématique : Optronique

SOMMAIRE Thématique : Optronique SOMMAIRE Rubrique : Optique... 2 Rubrique : Opto-Electronique... 5 Rubrique : Sécurité laser...11 1 Rubrique : Optique SOMMAIRE Initiation à l optique (1ère partie)... 3 Initiation à l optique (2ème partie)...

Plus en détail

UE3 Organisation des appareils et des systèmes (1) : bases physiques des méthodes d'exploration - aspects fonctionnels

UE3 Organisation des appareils et des systèmes (1) : bases physiques des méthodes d'exploration - aspects fonctionnels UE3 Organisation des appareils et des systèmes (1) : bases physiques des méthodes d'exploration - aspects fonctionnels 1 Les très basses fréquences du spectre électromagnétique Bases : ondes électromagnétiques

Plus en détail

www.ieea.fr 1 IEROS MANUEL D UTILISATION

www.ieea.fr 1 IEROS MANUEL D UTILISATION www.ieea.fr 1 IEROS MANUEL D UTILISATION 0.- INTRODUCTION Les équations qui régissent la propagation des ondes acoustiques, électromagnétiques ou élastiques dans des milieux homogènes et isotropes sont

Plus en détail

TEPZZ 6_5486A_T EP 2 615 486 A1 (19) (11) EP 2 615 486 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN. (51) Int Cl.:

TEPZZ 6_5486A_T EP 2 615 486 A1 (19) (11) EP 2 615 486 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN. (51) Int Cl.: (19) TEPZZ 6_5486A_T (11) EP 2 615 486 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN (43) Date de publication: 17.07.2013 Bulletin 2013/29 (51) Int Cl.: G02B 27/09 (2006.01) G02B 6/00 (2006.01) H01S 3/00 (2006.01)

Plus en détail

FIBRE OPTIQUE À SAUT D INDICE

FIBRE OPTIQUE À SAUT D INDICE Mines Physique 2 PC 2011 Énoncé 1/6 ÉCOLE DES PONTS PARISTECH SUPAERO (ISAE), ENSTA PARISTECH, TELECOM PARISTECH, MINES PARISTECH, MINES DE SAINT ÉTIENNE, MINES DE NANCY, TÉLÉCOM BRETAGNE, ENSAE PARISTECH

Plus en détail

Métrologie des propriétés électro-optiques dans les composants d'optique libre et intégrée

Métrologie des propriétés électro-optiques dans les composants d'optique libre et intégrée Métrologie des propriétés électro-optiques dans les composants d'optique libre et intégrée Effet élecro-optique YCOB pour la mise en oeuvre de plusieurs fonctionnalités optiques sur un même substrat BBO

Plus en détail

Histoire de l optique Optique géométrique (version historique) 2005-2006

Histoire de l optique Optique géométrique (version historique) 2005-2006 Histoire de l optique Optique géométrique (version historique) 2005-2006 1. Propagation rectiligne de la lumière (Euclide, ~300 av. J.-C. - ~260av. J.-C.) Durée : environ 1h00 en classe Construction d

Plus en détail

DEUXIÈME COMPOSITION DE PHYSIQUE. Deux phénomènes d hystérésis

DEUXIÈME COMPOSITION DE PHYSIQUE. Deux phénomènes d hystérésis ÉCOLE POLYTECHNIQUE ÉCOLE SUPÉRIEURE DE PHYSIQUE ET DE CHIMIE INDUSTRIELLES CONCOURS D ADMISSION 2009 FILIÈRE PC DEUXIÈME COMPOSITION DE PHYSIQUE (Durée : 4 heures) L utilisation des calculatrices est

Plus en détail

TUTORAT UE 3 2015-2016 Biophysique Colle n 1

TUTORAT UE 3 2015-2016 Biophysique Colle n 1 TUTORAT UE 3 2015-2016 Biophysique Colle n 1 Données : Champ de pesanteur terrestre : g = 9,81 N.kg -1 Constante de Planck : h = 6,62.10-34 SI Masse de l électron : m e- = 9,1.10-31 kg Charge élémentaire

Plus en détail

Module 1, chapitre 4 : LES LENTILLES

Module 1, chapitre 4 : LES LENTILLES Module 1, chapitre 4 : LES LENTILLES Nom : 4.1 Les différents types de lentilles Laboratoire: Les types de lentilles But : Découvrir les caractéristiques principales de divers types de lentilles. Matériel

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR DES MÉTIERS DE L AUDIOVISUEL OPTION MÉTIERS DU SON ÉPREUVE E3 : SCIENCES PHYSIQUES

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR DES MÉTIERS DE L AUDIOVISUEL OPTION MÉTIERS DU SON ÉPREUVE E3 : SCIENCES PHYSIQUES Repère : SESSION 2008 Durée : 3 H Page : 0/7 Coefficient : 2 BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR DES MÉTIERS DE L AUDIOVISUEL OPTION MÉTIERS DU SON ÉPREUVE E3 : SCIENCES PHYSIQUES Page : 1/7 Coefficient : 2

Plus en détail

FORMATION DES IMAGES ET STIGMATISME

FORMATION DES IMAGES ET STIGMATISME OPTIQUE GEOMETRIQUE R.DUPERRAY Lycée F.BUISSON PTSI FORMATION DES IMAGES ET STIGMATISME «Qui voit la figure humaine correctement? Le photographe, le miroir ou le peintre?» Pablo Picasso I Les objets et

Plus en détail

Profilomètre 3D optique à très grande résolution verticale Gammes BW-S500/BW-D500. Gammes. Profilomètre 3D optique à très haute résolution verticale

Profilomètre 3D optique à très grande résolution verticale Gammes BW-S500/BW-D500. Gammes. Profilomètre 3D optique à très haute résolution verticale Profilomètre 3D optique à très grande résolution verticale Gammes BW-S500/BW-D500 Gammes Profilomètre 3D optique à très haute résolution verticale Grâce à la technologie de mesure par interférométrie optique

Plus en détail

Fiche guide Formation des images

Fiche guide Formation des images Fiche guide Formation des images Cette fiche guide «Formation des images» vous sera utile pour les TP O1 et O2. Elle contient l essentiel de ce que vous devez savoir et savoir-faire. Vous n y aurez pas

Plus en détail

COFFRET D OPTIQUE OEB. CLASSE DE 8 ème

COFFRET D OPTIQUE OEB. CLASSE DE 8 ème COFFRET D OPTIQUE OEB Contenu Toutes les expériences présentées dans les pages suivantes ont été faites avec ce matériel. CLASSE DE 8 ème CH 6-1 Propagation de la lumière I Propagation de la lumière p

Plus en détail

Optique : Interféromètre de Michelson Obtention du contact optique & Premières mesures

Optique : Interféromètre de Michelson Obtention du contact optique & Premières mesures Travaux pratiques Série 2 Optique : Interféromètre de Michelson Obtention du contact optique & Premières mesures Objectifs du TP : Se familiariser avec l utilisation d un interféromètre d apparence complexe.

Plus en détail

Amplificateur à fibre dopée erbium

Amplificateur à fibre dopée erbium Amplificateur à fibre dopée erbium Laser, Matériaux, Milieux Biologiques Sécurité laser ATTENTION : la diode laser à 980 nm est puissante (100 mw). Pour des raisons de sécurité et de sauvegarde de la santé

Plus en détail

Activité Intitulé de l'activité Volume horaire

Activité Intitulé de l'activité Volume horaire Informations de l'unité d'enseignement Implantation Cursus de Intitulé IPL Bachelier en biologie médicale Physique 2 et Electronique B1100 Cycle 1 Bloc 1 Quadrimestre 2 Pondération 1 Nombre de crédits

Plus en détail

Olivier Coulaud Projet ScAlApplix. 8 janvier 2008

Olivier Coulaud Projet ScAlApplix. 8 janvier 2008 Simulation de la propagation de fissures dans les lentilles du Laser Méga Joule : de la physique des matériaux au calcul haute performance en passant par l'algorithmique, la visualisation et le pilotage

Plus en détail

TP spécialité N 3 La Lunette Astronomique 1 / 7

TP spécialité N 3 La Lunette Astronomique 1 / 7 TP spécialité N 3 La Lunette Astronomique / 7 I- Matériel disponible. - Un banc d optique avec accessoires : Une lanterne avec la lettre «F», deux supports pour lentille, un porte écran, un miroir plan,

Plus en détail

INSPECTION & MESURE DE CONNECTEURS DE FIBRES OPTIQUES

INSPECTION & MESURE DE CONNECTEURS DE FIBRES OPTIQUES INSPECTION & MESURE DE CONNECTEURS DE FIBRES OPTIQUES A partir des modèles physiques optiques de propagation de la lumière, dispersion et transfert, PhaseView a développé une nouvelle technologie non interférométrique,

Plus en détail

Division d amplitude. Retour au menu. 4.1 Interférences par des lames minces. 4.1.1 Présentation de l expérience

Division d amplitude. Retour au menu. 4.1 Interférences par des lames minces. 4.1.1 Présentation de l expérience Retour au menu Division d amplitude Dans le chapitre précédent nous avons vu comment traiter le problème de la superposition de deux ondes lumineuses issues d un même front d onde dont on en prélevait

Plus en détail

Notes du Cours d Optique

Notes du Cours d Optique Ecole Polytechnique de l Université de Nice - Sophia Antipolis CiP1 Notes du Cours d Optique Patrizia Vignolo Laurent Labonté Sommaire : Les fondements de l optique géométrique page 1 Imagerie. Exemple

Plus en détail

Module de Physique OPTIQUE GEOMETRIQUE OPTIQUE GEOMETRIQUE LENTILLES. Professeur M. CHEREF. Faculté de Médecine Alger I Université d Alger

Module de Physique OPTIQUE GEOMETRIQUE OPTIQUE GEOMETRIQUE LENTILLES. Professeur M. CHEREF. Faculté de Médecine Alger I Université d Alger Module de Physique OPTIQUE GEOMETRIQUE OPTIQUE GEOMETRIQUE LENTILLES Professeur M. CHEREF Faculté de Médecine Alger I Université d Alger I- Les Lentilles (1) : Généralités (1) Lentille : définition MILIEU

Plus en détail

Câble optique et connectique. Appareils existants pour la caractérisation des systèmes optiques (Contrôle, dépannage et mesures)

Câble optique et connectique. Appareils existants pour la caractérisation des systèmes optiques (Contrôle, dépannage et mesures) Appareils existants pour la caractérisation des systèmes optiques (Contrôle, dépannage et mesures) Câble optique et connectique Connection fibre à fibre ou connecteur à ferrule: Exemples de connecteurs

Plus en détail

Comment peut-on bloquer les réflexions de la lumière sur la surface de l eau pour mieux voir ce qu il y a sur le fond de la mer?

Comment peut-on bloquer les réflexions de la lumière sur la surface de l eau pour mieux voir ce qu il y a sur le fond de la mer? Comment peut-on bloquer les réflexions de la lumière sur la surface de l eau pour mieux voir ce qu il y a sur le fond de la mer? www.digital-photography-tips.net/stay_focussed-newsletter-march-2013.html

Plus en détail

Table des matières. Chapitre 1. Introduction à l optique géométrique...1. Chapitre 2. Formation des images... 13. Chapitre 3

Table des matières. Chapitre 1. Introduction à l optique géométrique...1. Chapitre 2. Formation des images... 13. Chapitre 3 Cours d'optique non linéaire Table des matières Chapitre 1 Introduction à l optique géométrique...1 Chapitre 2 Formation des images... 13 Chapitre 3 Lentilles minces sphériques... 21 1. Propagation de

Plus en détail

Électromagnétisme et Optique Physique

Électromagnétisme et Optique Physique Électromagnétisme et Optique Physique Dr.R.Benallal DÉPARTEMENT DE PHYSIQUE École Préparatoire en Sciences et Techniques de Tlemcen Physique 4 Fevrier-Juin 2013 Programme du module I Électromagnétisme

Plus en détail

Physique 51421. Module 3 Lumière et optique géométrique. Rappel : les ondes. Caractéristiques des ondes. Vitesse de la lumière

Physique 51421. Module 3 Lumière et optique géométrique. Rappel : les ondes. Caractéristiques des ondes. Vitesse de la lumière Physique 51421 Module 3 Lumière et optique géométrique Rappel : les ondes Il existe deux types d ondes : Ondes transversale : les déformations sont perpendiculaire au déplacement de l onde. (ex : lumière)

Plus en détail

Polissage des Miroirs d Advanced Virgo : un nouveau défi. Les solutions envisagées

Polissage des Miroirs d Advanced Virgo : un nouveau défi. Les solutions envisagées Polissage des Miroirs d Advanced Virgo : un nouveau défi Les solutions envisagées Laurent PINARD Responsable Technique Laboratoire des Matériaux Avancés - Lyon 1 Plan de l exposé Introduction Virgo, les

Plus en détail

Ray Optics Demonstration Set (RODS) MT02874. Ray Optics Demonstration Set Plus (RODS+) - MT03131 GUIDE D UTILISATION

Ray Optics Demonstration Set (RODS) MT02874. Ray Optics Demonstration Set Plus (RODS+) - MT03131 GUIDE D UTILISATION Ray Optics Demonstration Set (RODS) MT02874 et Ray Optics Demonstration Set Plus - MT03131 GUIDE D UTILISTION 1 Table des matières Page N de l Exp EXPERIENCE MTERIEL UTILISER 1 Introduction 2 Description

Plus en détail

Licence IOVIS 2011/2012. Optique géométrique. Lucile Veissier lucile.veissier@spectro.jussieu.fr

Licence IOVIS 2011/2012. Optique géométrique. Lucile Veissier lucile.veissier@spectro.jussieu.fr Licence IOVIS 2011/2012 Optique géométrique Lucile Veissier lucile.veissier@spectro.jussieu.fr Table des matières 1 Systèmes centrés 2 1.1 Vergence................................ 2 1.2 Eléments cardinaux..........................

Plus en détail

Energie. L intérêt de ce milieu amplificateur est que la fréquence de la transition laser, ν 0 = E 2 E 1

Energie. L intérêt de ce milieu amplificateur est que la fréquence de la transition laser, ν 0 = E 2 E 1 1 Université Paris XI Centre d Orsay Master 1 de Physique Fondamentale Magistère de Physique Fondamentale 2 ième année Examen de Physique des Lasers Examen de 2 ieme cycle Première session 2011-2012 Épreuve

Plus en détail

Formation des images dans les conditions de Gauss

Formation des images dans les conditions de Gauss ormation des images dans les conditions de Gauss Table des matières 1 Définitions 3 1.1 Système optique............................... 3 1.2 Objet-Image................................. 3 1.2.1 Objet................................

Plus en détail

Bases de la microscopie et quelques aspects avancés

Bases de la microscopie et quelques aspects avancés Bases de la microscopie et quelques aspects avancés Intervenant : François Waharte Plateforme Imagerie Cellulaire et Tissulaire UMR144 Institut Curie Francois.Waharte@curie.fr Bases de la microscopie

Plus en détail

en première approximation: lentille mince optique géométrique (plus précisément lentille épaisse: plans principaux, distances focales asymétriques )

en première approximation: lentille mince optique géométrique (plus précisément lentille épaisse: plans principaux, distances focales asymétriques ) Lentilles (I) en première approximation: lentille mince optique géométrique (plus précisément lentille épaisse: plans principaux, distances focales asymétriques ) En particulier une image de la source

Plus en détail

DIFFRACTion des ondes

DIFFRACTion des ondes DIFFRACTion des ondes I DIFFRACTION DES ONDES PAR LA CUVE À ONDES Lorsqu'une onde plane traverse un trou, elle se transforme en onde circulaire. On dit que l'onde plane est diffractée par le trou. Ce phénomène

Plus en détail

Étude théorique et expérimentale des lasers solides bi-fréquences dans les domaines GHz à THz,

Étude théorique et expérimentale des lasers solides bi-fréquences dans les domaines GHz à THz, Étude théorique et expérimentale des lasers solides bi-fréquences dans les domaines GHz à THz, en régime continu ou impulsionnel. Applications opto-microondes. NGOC DIEPLAI Laboratoire d Electronique Quantique

Plus en détail

Réfraction dans les lentilles

Réfraction dans les lentilles Réfraction dans les lentilles Coupe transversale d un Nikon D3 AF-S Nikkor 12-24mm lens 1- Une lentille fonctionne par réfraction en déviant les rayons lumineux (loi des sinus) vidéo : laser rouge en translation

Plus en détail

Ludovic Grossard. Chapitre V Les bres optiques. Chapitre V. Département Mesures Physiques, IUT du Limousin Université de Limoges

Ludovic Grossard. Chapitre V Les bres optiques. Chapitre V. Département Mesures Physiques, IUT du Limousin Université de Limoges Chapitre V Les bres optiques Ludovic Grossard Département Mesures Physiques, IUT du Limousin Université de Limoges 1 Structure d'une bre 2 Prol d'indice 3 Principe de guidage 4 Caractéristiques d'une bre

Plus en détail

INTERFÉROMÈTRE DE MICHELSON

INTERFÉROMÈTRE DE MICHELSON INTERFÉROMÈTRE DE MICHELSON ATTENTION! LASER ET LAMPE À MERCURE : DANGER! - Ne jamais regarder directement le faisceau Laser, sous peine de brûlures irréversibles de la rétine. - Ne jamais regarder directement

Plus en détail

TP fibre optique dopée erbium

TP fibre optique dopée erbium TP fibre optique dopée erbium Laser, Matériaux, Milieux Biologiques Sécurité laser ATTENTION : le faisceau du laser de pompe est puissant. Pour des raisons de sécurité et de sauvegarde de la santé des

Plus en détail

pour la Réalité Augmentée

pour la Réalité Augmentée Analyse d Image 3D pour la Réalité Augmentée Jean-Marc Vezien vezien@limsi.fr Master Recherche RV&A Janvier 2011 La 3D comment? Les capteurs et les techniques pour l acquisition de la 3D Capteurs actifs

Plus en détail

G.P. DNS02 Septembre 2012. Réfraction...1 I.Préliminaires...1 II.Première partie...1 III.Deuxième partie...3. Réfraction

G.P. DNS02 Septembre 2012. Réfraction...1 I.Préliminaires...1 II.Première partie...1 III.Deuxième partie...3. Réfraction DNS Sujet Réfraction...1 I.Préliminaires...1 II.Première partie...1 III.Deuxième partie...3 Réfraction I. Préliminaires 1. Rappeler la valeur et l'unité de la perméabilité magnétique du vide µ 0. Donner

Plus en détail

Un spectromètre à fibre plus précis, plus résistant, plus pratique Concept et logiciel innovants

Un spectromètre à fibre plus précis, plus résistant, plus pratique Concept et logiciel innovants & INNOVATION 2014 NO DRIVER! Logiciel embarqué Un spectromètre à fibre plus précis, plus résistant, plus pratique Concept et logiciel innovants contact@ovio-optics.com www.ovio-optics.com Spectromètre

Plus en détail

MR, 2007 Optique 1/20 MR, 2007 Optique 2/20

MR, 2007 Optique 1/20 MR, 2007 Optique 2/20 Sources de lumière Sources naturelles Soleil Étoiles Sources artificielles Bougie Ampoule MR, 2007 Optique 1/20 Origine de la lumière Incandescence La lumière provient d un corps chauffé à température

Plus en détail

LA LUMIERE. J observe l expérience p 190 Je réponds aux questions 1 à 7. Chapitre 13

LA LUMIERE. J observe l expérience p 190 Je réponds aux questions 1 à 7. Chapitre 13 LA LUMIERE : Les lentilles (p 188) I Lentille convergente et lentille divergente Quelle est l action d une lentille sur un faisceau de lumière parallèle? Activité 1 p 190 J observe l expérience p 190 Je

Plus en détail

PHYSIQUE 2 - Épreuve écrite

PHYSIQUE 2 - Épreuve écrite PHYSIQUE - Épreuve écrite WARIN André I. Remarques générales Le sujet de physique de la session 010 comprenait une partie A sur l optique et une partie B sur l électromagnétisme. - La partie A, à caractère

Plus en détail

Lien optique cohérent à travers l atmosphère turbulente

Lien optique cohérent à travers l atmosphère turbulente Lien optique cohérent à travers l atmosphère turbulente Mini-DOLL : Deep Space Optical Laser Link Journées de Télémétrie Laser Présenté par : Khelifa DJERROUD Personnes impliquées dans le projet: Acef

Plus en détail