Soutien aux entreprises. Dynamisme économique et emploi

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Soutien aux entreprises. Dynamisme économique et emploi"

Transcription

1 N 43 Mars 2007 Ville de Vitry-sur-Seine V itry ENTREPRISES Soutien aux entreprises Dynamisme économique et emploi P 2 - Événements SIMI : le stand de Vitry OIN : présentation du projet aux entreprises P 3 - Éditorial P Études et réalisations Zones d activités Seine Amont : vers une charte qualité Secteur Ardoines : étude pour un centre biotech P Dossier : Le soutien aux entreprises : R&D, création, reprise P 8 à 11 - La vie économique L Agence d essais ferroviaires et le TGV Est APIGS : la peinture dans tous ses états Toutes les «Saveurs d Italie»! P 12 - Zone franche urbaine Emploi et développement Aménagement de la RN305 Sud

2 Événements VITRY AU SIMI Une initiative positive La tenue d un stand au SIMI, le salon de l immobilier d entreprises, en décembre dernier, a permis de faire connaître les potentialités économiques de la ville auprès des commercialisateurs, entreprises et investisseurs. Un ensemble de panneaux présentait les grands projets d aménagement avec l Opération d Intérêt National, les projets autour de la gare des Ardoines, la ZFU, la ZAC Concorde Stalingrad, etc. De nombreuses entreprises et partenaires ont participé à la rencontre avec le maire, Alain Audoubert sur le stand. Suite à ce salon, des rendez-vous ont déjà été pris avec plusieurs investisseurs et promoteurs : autant de contacts intéressants pour le développement de l activité économique. Une initiative réussie, qui contribue à la valorisation de l image de la ville! 2 Petit-déjeuner du 25 octobre 2006 Présentation de l Opération d Intérêt National A l invitation du maire, Alain Audoubert, une quarantaine de chefs d entreprise ont participé au petit-déjeuner consacré à la présentation de l Opération d Intérêt National décidée par l État sur le territoire de Seine Amont. Au cours de son exposé, le maire a présenté les enjeux de cette opération pour l ensemble du territoire et plus particulièrement le secteur des Ardoines, pôle central de développement. Tout en affirmant sa volonté que la ville conserve son pouvoir décisionnaire,il déclarait : «Il s agit d un atout important, car pour le secteur Ardoines, la collectivité locale ne peut agir seule, pour des raisons financières mais aussi en raison de la complexité des enjeux, qui nécessite des décisions et des interventions à tous les niveaux, de la commune à l État» faisant référence notamment au dépôt de carburant BP, la nouvelle traversée de Seine et le développement de transports en commun. Il devait souligner également que l OIN c est «bien sûr le développement économique mais aussi un véritable projet de territoire assurant une mixité entre activités, habitat, transport et services». La rencontre s est poursuivie par un débat autour des questions de transport (la fréquence du RER C ), les activités appelées à s implanter sur la ville, la ZFU, les terrains disponibles

3 Grâce au partenariat engagé entre la chambre de métiers du Val-de-Marne et la ville de Dresde en Allemagne, la société Fulinox a présenté ses produits (équipement de cuisines de restaurants), en octobre 2006, au salon des entreprises artisanales dans le cadre de la Foire internationale de Dresde. Le Forum Mécatronic s est tenu le 3 novembre dernier à l IUT de Chérioux. L occasion pour les entreprises adhérentes du réseau Mécatronic de présenter leur activité ainsi que les réalisations s appuyant sur les coopérations offertes par le réseau (études, recherches, prototypes). Christian Hugues, Vitriot et créateur de la société MINIX, au salon Aerospace Design Anaheil (Californie) avec le soutien du réseau Mécatronic. Éditorial L intervention économique des collectivités territoriales et les nouvelles mesures de décentralisation permettent d attribuer des aides aux entreprises sous diverses formes et sous certaines conditions, au niveau régional et départemental. Pour sa part, notre ville développe toute une série de dispositifs pour rendre le territoire plus attractif et favoriser l implantation de nouveaux emplois, sa participation au SIMI ou son investissement dans la mise en place de l Opération d Intérêt National en sont des exemples. Avec son service du développement économique, elle a mis en place des outils comme la bourse de l immobilier d entreprises qui offre une bonne lisibilité des locaux et terrains disponibles et un lieu d information et d orientation concernant les différentes aides existantes au niveau local, régional ou national. Vitry Entreprises Publication municipale éditée par la ville de Vitry-sur-Seine, 2, avenue Youri-Gagarine, Vitry-sur-Seine cedex. Directeur de la publication : Michel Leprêtre Réalisation : Direction de la Communication et Service du Développement Économique Conception, rédaction : Escalier D Communication Photo couverture et dossier : Phototèque Sanofi - Aventis R&D - Ambroize Tézénas Impression : Imprimerie municipale Tirage : ex PRATIQUE Le Service du Développement Économique, votre interlocuteur privilégié! Hôtel de Ville - 2 avenue Youri-Gagarine Vitry-sur-Seine cedex Tél Fax Courriel : Responsable : Bernard Fontaine ZFU : Mikaël Ktorza - Tél Le site Internet de la ville : La Ville subventionne également, avec les villes de Seine Amont, le Conseil général et le Conseil régional, l association Seine Amont Initiative, qui propose, accompagne et met en place des prêts d honneurs aux porteurs de projets et aux repreneurs. Enfin, la Zone franche urbaine, par les aides qui lui sont liées et la mise en place, au niveau local, d une commission technique qui permet un suivi rigoureux, a déjà permis l implantation et la création de nombreuses entreprises et commerces, créant 150 emplois depuis 2004 bénéficiant à une majorité de Vitriot(e)s. La volonté de la Ville est que ces aides soient réellement utiles à l emploi et au développement de l activité économique, afin de répondre aux besoins de la population et de bien préparer, et même d anticiper, les grandes mutations prévues pour le sud-est parisien. Michel LEPRÊTRE Maire-adjoint chargé du développement économique 3

4 Études et réalisations Zones d activités en Seine-Amont L aménagement de la rue Charles-Heller, qui sera terminé à la fin du mois de mars, va dans le sens d une requalification de la zone d activités, avec un aménagement paysager, la prise en compte des circulations douces, la récupération et le filtrage des eaux de pluie. Vers une charte qualité L Association Seine Amont Développement (ASAD) a lancé une étude pour la requalification des différentes zones d activités économiques sur le territoire des cinq villes concernées : Alfortville, Choisy-le-Roi, Ivry-sur-Seine, Orly et Vitry-sur-Seine, avec l objectif d établir une charte qualité, à partir d un diagnostic détaillé et d une démarche participative et concertée entre les différents partenaires de chaque zone : entreprises, commercialisateurs, aménageurs, acteurs publics. Cette charte servira de cadre de développement, en donnant une image nouvelle et dynamique de l activité en Seine- Amont, mieux intégrée dans le tissu urbain et respectueuse des contraintes environnementales. La charte comprendra quatre volets : La qualité urbaine et paysagère : amélioration de la qualité architecturale (hauteur des bâtiments, texture des matériaux ), traitement des enseignes publicitaires, aménagement des espaces extérieurs publics et privés, mobilier urbain La gestion de l environnement : traitement des eaux pluviales et usées, gestion des risques naturels et technologiques, traitement des déchets banals et spécifiques, économie d énergie et utilisation des énergies renouvelables, maîtrise des nuisances. La gestion des sites, les services : amélioration de la communication, signalétique (enseignes, entrée de zone, jalonnement), développement des services aux entreprises et à leur personnel (accès, déplacements,gardiennage, commerces, restauration ). Suivi et évolution de la qualité, avec notamment, la mise en place d un comité de suivi. Cette charte ambitieuse correspond aux souhaits et aux besoins de nombreuses entreprises déjà implantées d avoir un territoire dynamique, accueillant, attractif.avec le soutien de différents partenaires (Villes, Conseil général, Conseil régional, ADEME ), sa mise en œuvre devra se faire avec la participation active des entreprises et des acteurs économiques du territoire. 4

5 Les Ardoines Vers la réalisation d un secteur biotech? Travaux de voirie Rue Eugène-Hénaff A la hauteur du rond-point,entre le quai Jules-Guesde et la rue Édith-Cavell, la chaussée, affaissée sur toute la largeur de la voie, doit être refaite. La rue sera barrée dans les deux sens, pour une durée de deux mois,à partir de la fin du mois de février. Quai Jules-Gesde Afin de permettre l installation de la nouvelle turbine à combustion sur le site du centre de production EDF,le quai sera fermé dans les deux sens à la circulation du 17 au 25 mars. ZAC du Port-à-l Anglais Deux nouvelles voies vont être créées au sein de la ZAC, reliant la rue Édith- Cavell au quai Jules-Guesde.Ces travaux vont durer deux mois (mars et avril), pouvant provoquer une gêne à la circulation sur le quai et rue Édith-Cavell. Rue Charles-Heller L aménagement de la rue a été retardé, les canalisations devant être reprises. Les plantations seront éffectuées courant mars et la rue ouverte à la circulation fin mars. Dans le cadre de la priorité donnée au développement économique et de l Opération d Intérêt National (OIN), la Ville a commandé une étude de faisabilité et de montage d un projet immobilier dédié à l accueil d activités liées aux biotechnologies, aux biosciences et au biomédical. En effet, la Ville dispose d ores et déjà d importantes potentialités foncières dans ce secteur et près de 10 hectares, situés autour de la gare des Ardoines et le long de la rue Léon-Geffroy, appartenant à la SNCF et à Réseau Ferré de France, peuvent être rapidement disponibles selon le protocole signé le 12 décembre 2006 avec ces deux entreprises. L identification du territoire vitriot au titre du pôle de compétitivité mondial Médicen, la proximité d un des principaux centres de recherche du groupe Sanofi- Aventis donnent sa cohérence à ce projet d accueil d entreprises à forte valeur ajoutée dans le domaine des biotechnologies. L étude portera sur l attractivité des différents sites envisagés, les différents types de produits immobiliers les plus adaptés (pépinière, hôtel d entreprises, laboratoires ),et le positionnement du projet par rapport à d autres opérations existantes ou en devenir à proximité : Biotech, Biopark, Génopôle Charles-Foix à Ivry-sur- Seine ou à Villejuif, le Campus de cancérologie autour de l Institut Gustave-Roussy. La création d un parc biotech aux Ardoines, s il s avère pertinent en terme de faisabilité, permettrait de renforcer l attractivité de ce quartier et d amorcer sa transformation économique. CFA Rabelais et taxe d apprentissage Comminiqué Depuis plus de trente ans, le CFA Rabelais forme des jeunes de 16 à 25 ans en apprentissage. Il prépare aux métiers de l alimentation, de l hôtellerie-restauration, de la vente et forme des cuisiniers, des vendeurs, des boulangers et pâtissiers (l un d entre eux vient de remporter le 1er prix de la baguette tradition du Val-de-Marne), avec une réussite à plus de 80 % aux différents diplômes préparés. Le CFA vit sur ses fonds propres et a besoin du soutien des entreprises, en tant que partenaires professionnels et financiers. Il sollicite les entreprises afin qu elles contribuent, par le versement de leur taxe d apprentissage, à sa mission d accompagnement, de promotion de ses formations et d insertion des publics jeunes. Pour plus de renseignements, contacter Nathalie VINCENT, chargée des relations extérieures : CFA François-Rabelais 6 rue Pierre-et-Marie-Curie Vitry-sur-Seine cedex Tél Fax

6 Dossier LES AIDES AUX ENTREPRISES Comment s y retrouver et y avoir accès? 6 Aides à la création, à la reprise d activités ; aides à la recherche-développement, aides à l exportation, aides à l emploi autant de dispositifs existant au niveau de l État, des régions, des conseils généraux, des chambres consulaires, d organismes spécialisés (DRIRE, OSEO). L Insee évalue à plus de mille les seules aides à la création et à la reprise en France, alors que seulement 15 % des créateurs en bénéficient. En effet, certains estiment n avoir besoin de personne, d autres ne savent pas à qui s adresser, parce qu ils ne connaissent pas les différentes structures et d autres encore n osent pas faire la démarche. Cette situation est d autant plus dommageable que les chiffres montrent que les créateurs d entreprises conseillés en amont, aidés au moment de la création, puis suivis, ont beaucoup plus de chance de réussir leur projet (80 % de réussite au terme de cinq ans d existence contre 50 % pour la moyenne nationale). Le service du développement économique : une mission de conseil et d orientation La ville de Vitry a la volonté, par l intermédiaire de son service du développement économique, d avoir un rôle de conseil, d orientation pour permettre aux porteurs de projet, aux entreprises qui ont des projets de recherche-développement, de frapper à la bonne porte. En partenariat avec les organismes locaux (Seine Amont Initiative, CRITT MECA, les chambres consulaires, le service économique du Conseil général), il est le guichet à qui s adresser prioritairement. Cette fonction de conseil et d orientation est complétée par la bourse des locaux, qui offre une connaissance la plus exhaustive possible des locaux disponibles sur la commune, et peut répondre aux différents besoins d implantation ou d extension. Les aides au développement Ce dossier ne peut présenter tous les dispositifs. Nous présentons ici deux organismes nationaux susceptibles d apporter des aides directes à la recherche-développement, la DRIRE et OSEO, ainsi que l ADEME, apportant un soutien aux économies d énergie et à la protection de l environnement. La DRIRE - Direction régionale de l industrie, de la recherche et de l environnement La Drire intervient pour accompagner le développement des PMI. Les divisions Développement industriel assurent cette mission par un accompagnement individuel des entreprises pour les aider à mener à bien leurs projets (d investissement, de recherche et développement), notamment en utilisant les différentes aides financières à destination des entreprises, en instruisant et en assurant le suivi des dossiers individuels de demande de subventions. Elle conçoit et anime également des actions pour créer les conditions favorables au développement des entreprises, visant à faire émerger des synergies entre les entreprises et leur environnement. Enfin, elle mène une analyse des enjeux industriels par secteur d activités et par bassin d emploi afin de comprendre et d anticiper les évolutions du tissu industriel.

7 Elle conçoit et anime également des actions visant à l intégration du développement durable dans les politiques de développement des PME/PMI : systèmes de management environnemental, gestion des déchets et des effluents, éco-conception, intégration de technologies économes, utilisation rationnelle de l énergie OSEO - OSEO a une mission de financement et d accompagnement des PME françaises, en appui des politiques européennes, nationales et régionales. Née en 2005 de la réunion des compétences de l ANVAR (Agence nationale de valorisation de la recherche) et de la BDPME (Banque de développement des PME), incluant la SO- FARIS (société de garantie de financement), OSEO a pour mission : - de fournir des réponses aux besoins financiers des PME,essentielles à leur émergence et à leur développement et qui ne sont pas couverts par les acteurs privés ; - de favoriser l innovation sous toutes ses formes au sein des entreprises, en tant que facteur de compétitivité. Pour cela, elle accompagne les chefs d entreprises dans leurs projets et leur permet d avoir un meilleur accès aux financements. Elle met les PME au cœur d un réseau leur permettant d accéder aux partenaires et services utiles : banques, organismes de fonds propres, réseaux d accompagnement, milieux scientifiques, technologiques, grands comptes. OSEO a pour fonction d être présent tout au long de la vie de l entreprise, en particulier dans les moments les plus risqués : création, innovation, développement, export, transmission. A Vitry, deux organismes pour l aide à la R&D et à la création/reprise CRITTMECA Association loi 1901, CRITTMECA agit dans le cadre d une mission d intérêt général confiée et financée par le ministère chargé de la Recherche et de la Technologie et par la Région Ile-de-France. Son rôle est d assister directement les TPE et PME dans la définition de leurs besoins technologiques et de leurs programmes de recherche-développement et de les accompagner dans leurs projets en leur donnant accès à un réseau d organismes de compétences (CRT, universités, écoles d ingénieurs ) et par l utilisation des aides de la région. Ces aides consistent en un allègement des frais de travaux confiés à un organisme externe, à faciliter la création de postes de cadres ou de techniciens liés aux projets et, enfin, à recourir à un expert en vue d une étude technique. Ces aides peuvent être conjuguées à celles de SAI pour la création ou la reprise d entreprises. CRITTMECA est également à l origine de la création du réseau de partenariat industriel Mécatronic sur le territoire de Seine Amont. En 2006, 65 entreprises de Seine Amont ont été aidées, dont 17 de Vitry. SAI (Seine Amont initiative) SAI est un dispositif de financement de création ou de reprise d entreprises en Valde-Marne. Il est prestataire de l État pour POINT DE VUE MME OUAKI GÉRANTE D UNE LIBRAIRIE PRESSE EN CENTRE VILLE Je suivais un stage de l AFPA pour les créateurs d entreprises, envoyée par l ANPE. SAI y a fait une intervention : j ai alors pris rendez-vous et, après présentation et acceptation de mon dossier, j ai obtenu un prêt d honneur et le droit à l EDEN. Cela m a beaucoup aidée pour racheter le stock du magasin et informatiser la gestion de la presse, en minimisant le prêt bancaire dont j avais besoin. Tout s est déroulé simplement et rapidement : le prêt a été accordé au mois d août, l argent disponible en septembre et les remboursements, différés, n ont commencé qu en janvier. Cela donne une bouffée d air appréciable. SAI suit régulièrement l évolution de mon entreprise : je suis en train de préparer un bilan intermédiaire que je vais leur communiquer. ADEME - Agence de l environnement et de la maîtrise d énergie - L ADEME propose aux entreprises un ensemble de services pour la réalisation d études techniques et économiques leur permettant de faire le bon choix en matière d actions liées à l énergie et à l environnement.soutien méthodologique, aides financières en cas d expertise, elle apporte une aide structurée afin d encourager les investissements des PME en faveur de la maîtrise de l énergie. Des garanties financières peuvent également être obtenues par l intermédiaire du FOGIME. Société Fulinox : fabrication d équipements de cuisines de restaurants 7

8 les avances remboursables EDEN (avance remboursable pour les porteurs de projet au RMI, jeunes, personnes de plus de 50 ans ). Il est financé par le Conseil régional, le Conseil général et les villes de Seine-Amont, notamment Vitry et Ivry. L association s adresse plus particulièrement aux créateurs de TPE et finance les structures d insertion par l économie. Tous les porteurs de projet de Seine Amont peuvent prétendre à une aide sous forme de prêt d honneur (avance personnelle sans intérêt, remboursable sur cinq ans).au niveau de l ensemble du département, elle s adresse aussi aux porteurs à faibles ressources. Les deux aides pouvant être cumulées. «Le principe est simple,explique François Hubert, directeur de SAI, nous analysons les projets, nous apportons un financement sous forme de prêt d honneur (de à euros) une fois le projet accepté, et nous apportons un suivi, avec l aide de parrains bénévoles (chefs d entreprises ou cadres à la retraite). Nous apportons également une aide à l obtention de prêts auprès des banques. En 2006, SAI a aidé 66 projets en Val-de-Marne, dont plus de la moitié en Seine Amont. 80 % des entreprises que nous avons aidé ont un taux de réussite à 5 ans d existence, la moyenne nationale étant de 50 % seulement.» DOSSIER ADRESSES UTILES DRIRE Ile-de-France Antenne du Val-de-Marne 21 rue Olof-Palme Créteil cedex Tél Télécopie : OSEO 27 avenue du Général- Leclerc Maisons-Alfort cedex Tél Télécopie : ADEME Ile-de-France 6-8 rue Jean-Jaurès Puteaux cedex Tél Télécopie : BOURSE DE L IMMOBILIER D ENTREPRISES Vous cherchez à vous installer à Vitry. Vous souhaitez des locaux mieux adaptés à votre activité : la Bourse de l immobilier d entreprises, constituée par le Service du développement économique, peut vous aider. Cette bourse se veut la plus exhaustive possible sur les bureaux et locaux disponibles de la commune. Retrouvez plus d offres sur le site de la ville rubrique activités économiques, bourse de l immobilier. CRITTMECA 146 rue Léon-Geffroy Vitry-sur-Seine Télécopie : Seine Amont Initiative 146 rue Léon-Geffroy Vitry-sur-Seine Télécopie : CONTACT : Laurent Prêteux - Tél PARMI LES LOCAUX ET TERRAINS DISPONIBLES (février 2007) LOCATION Activités et bureaux LE PLATEAU m 2 dont 100 m 2 de bureaux ZONE D ACTIVITÉS, SECTEUR ALLENDE m2 dont 600 m2 de bureaux Bureaux et laboratoires LE PLATEAU-LE MOULIN VERT m 2, divisibles en lots de 400m 2 au sein d un immeuble R+4 Activités ZONE D ACTIVITÉS NORD m 2 VENTE LOCATION Activités et bureaux ZONE D ACTIVITÉS, SECTEUR NORD m 2, dont m 2 de bureaux et locaux sociaux VENTE Activités et bureaux ZONE D ACTIVITÉS, SECTEUR ARDOINES m 2 dont 600 m 2 de bureaux 8

9 L Agence d Essai Ferroviaire a tout essayé, même le futur TGV Est L Agence d Essai Ferroviaire de Vitry, regroupe 250 ingénieurs, techniciens, opérateurs qui testent et expertisent les matériels roulants, leurs composants et leur interaction avec l environnement ferroviaire. Le site de Vitry, de 3,75 hectares, comprend un laboratoire physico-chimique de m 2, des halls d essais électriques, de freinage, d analyse de structures, des graisses et roulements, de l usure Des centaines d essais différents sont ainsi effectués, sur le freinage, l acoustique, les matériaux, le comportement au feu ou encore la qualité de l air embarqué. «Nous travaillons beaucoup sur le vieillissement des différents composants d un train,» explique Jean-Pierre Lamorte, responsable QSE-communication de l AEF. «en cinq semaines, nous avons la capacité de les faire vieillir de trente-cinq ans!» Tester le futur TGV Est L AEF procède à des essais sur ligne, comme celle du nouveau TGV Est qui reliera Strasbourg à la capitale en 2h30 et circulera sur quatre réseaux différents (allemand, français, luxembourgeois et suisse). Ainsi, avec quatre rames d essai, remplies d appareils de mesure,de capteurs, d ordinateurs qui analysent les données, ingénieurs et techniciens vérifient et valident tous les aspects liés à la réalisation de la nouvelle ligne : conformité de la voie ellemême, positionnement des rails, matériel roulant, acoustique, vitesse, etc. Tous types d essais sont réalisés, à grande vitesse, bien supérieure à la vitesse commerciale, ou avec un matériel défectueux : un amortisseur en moins par exemple pour s assurer de la bonne tenue de la rame. «La mise en service du TGV Est est prévue le 10 juin. Les essais vont se poursuivre pratiquement jusqu à cette date» souligne Jean-Pierre Lamorte. «Sur cette ligne, nous participons également aux programmes d excellence sur la grande vitesse, avec des motrices spéciales, dont les média se font actuellement l écho. La création d une nouvelle ligne est une opportunité : de tels essais ne seraient pas possibles sur une ligne déjà en service». Une large activité nationale et internationale L AEF travaille pour moitié avec la SNCF et, pour l autre, avec des clients externes,par l intermédiaire du GIE EurailTest (groupement SNCF-RATP) : autres entreprises ferroviaires, en France, en Europe et dans le monde, et industriels du ferroviaire (ensembliers,équipementiers,sous-traitants, organismes de recherche et de normalisation).«nous sommes un laboratoire accrédité en ISO 17025, qui effectue des analyses et prononce des avis d expert. Les homologations sont ensuite prononcées par les organismes de tutelle émanant des ministères des Transports des pays concernés». AGENCE D ESSAI FERROVIAIRE 21 avenue du Président-salvador- Allende - Tél

10 Vie économique APIGS La peinture dans tous ses états Salles de peinture, ateliers de ponçage, étuves, atelier des épargnes, autant d activités différentes regroupées au sein du vaste bâtiment de la société APIGS, également équipé de filtres d air, à l entrée pour supprimer les poussières et à la sortie pour éviter toute pollution, ainsi que d un système de purification de l eau. 10 «Nous sommes prestataires de service dans l application de peintures industrielles spécifiques» explique son dirigeant, M. Crampon. «Par peintures spécifiques, nous entendons des peintures pouvant résister à une température de 380, anti-reflet, résistantes à la flamme, qui ne se salissent pas, conductrices, etc. Nous travaillons également la préparation des surfaces en fonction des différents matériaux (acier, inox, alliages spécifiques, composites), ainsi que les sous-couches et l épaisseur de la couche de peinture. Nous traitons des pièces complexes, comportant de nombreuses parties ne devant pas être peintes : ce sont les réserves qu il faut protéger de façon manuelle avant toute intervention. Notre expérience et nos recherches permanentes avec les laboratoires et les ingénieurs des fabricants de peinture et de nos clients nous permettent d apporter des solutions performantes aux différents problèmes posés. Ainsi, pour PCA Citroën Sport, nous travaillons sur des voitures de rallye (la XSARA-KCU notamment). Nous sommes intervenus dans trois directions : une peinture anti-reflet sur le capot pour éviter une gêne visuelle aux pilotes, une peinture permettant de faire glisser la boue et une réduction de l épaisseur de la couche de peinture permettant d en réduire le poids : 2,7 kg au lieu de 6 à 7 kg avec un traitement normal.» APIGS qui a la certification Qualifas (reconnaissance aéronautique) a une large clientèle (Thalès, Air France Industrie,Air Bus, Eurocoptère,Aérospaciale) en France et en Europe (Hollande, Belgique, Allemagne ) «Nous sommes les seuls à proposer la technique de polymérisation qui permet d obtenir une peinture aussi résistante que l émail. Nous l utilisons pour le traitement des capots blindés de viseur des chars Leclerc ou de cuves d alimentation.» L entreprise comprend dix-sept salariés. La formation se fait sur place : «Mes employés sont polyvalents et maîtrisent les différentes techniques adaptées à tous les supports et à toutes les utilisations. Leur formation se fait au sein même de l entreprise, il faut environ trois ans pour bien maîtriser l ensemble des procédés». L essentiel de l activité se réalise au sein des ateliers d APIGS, mais pour certains clients (Air France) ou certains travaux (peinture d antennes satellites), le travail est fait sur site. «Les grandes entreprises avec qui nous travaillons ont souvent leurs propres ateliers de peinture, mais nous apportons une souplesse, des délais et surtout une technicité qu ils n ont pas» souligne M. Crampon. «Dans les prochaines années, je vois de belles perspectives, avec le développement de hautes technologies exigeant des réponses très spécialisées.» APIGS 6 rue Léon-Geffroy Tél Fax

11 BRÈVES Sous location et bail commercial Un locataire titulaire d un bail commercial peut valablement sous louer son local en tout ou partie, si une clause du bail l y autorise ou si le bailleur donne son accord ultérieurement (lettre ou avenant au bail), et si ce dernier concourre à l acte de sous location. Dans le cas contraire, le bailleur peut refuser au locataire le renouvellement de son bail, sans offre d indemnité d éviction pour motif grave et légitime. (Arrêt de la Cour de cassation du 27 septembre 2006) Nomenclature des activités et produits : RÉVISION EN 2006 Les nomenclatures françaises d activités et de produits NAF et CPF, en vigueur depuis le 1 er janvier 2003, vont être révisées, afin de les moderniser et de les rapprocher des grands systèmes de classification mondiaux. Les nouvelles nomenclatures permettront également de mieux évaluer l évolution de l économie et favoriseront les comparaisons internationales. Ces modifications vont entraîner un changement du code APE, pour toutes les personnes physiques ou morales inscrites au répertoire Sirene géré par l IN- SEE. Ces dernières n ont aucune démarche à effectuer, et seront directement informées. Au 23 rue de l Abbé-Roger-Derry Toutes les Saveurs L ouverture d un commerce de bouche en centre-ville, cela mérite d être encouragé et salué, ce type d activité ayant malheureusement tendance a se faire rare avec le développement de la grande distribution. Saveurs d Italie a ouvert ses portes en septembre 2006 et propose à sa clientèle des spécialités de toutes les régions italiennes : charcuteries, pâtes, pâtes fraîches, pâtisseries, vins et liqueurs. «Nous proposons des produits de qualité», explique Mme Cancellara, qui tient ce commerce avec son mari. «Nos clients peuvent trouver chez nous des produits qu ils ne trouvent pas ailleurs. Nous avons un important rayon de charcuterie, avec un choix pour chaque produit (deux sortes de mortadelle et de salami par exemple). Nous soignons également la qualité de nos fromages : parmesan frais de 24 mois, mozzarella au lait de buffle». Saveurs d Italie propose également des plats et des pâtisseries maison préparés dans la belle cuisine située à l arrière de la boutique : quiches, poivrons grillés, pizza, chou-fleur, tiramisu, macarons..., avec, chaque jour, des préparations différentes et une formule «plat-dessert-boisson» à emporter. Mme et M. Cancellara sont Vitriots. Ils avaient ce projet de commerce depuis deux ans et se sont finalement lancés : «Pour l instant ça marche! Nous nous donnons encore un an pour asseoir notre projet et vérifier s il est valable, et nous faisons tout pour y arriver. Notre clientèle est variée, elle est de Vitry, bien sûr, mais nous avons également des clients des communes limitrophes. On trouve chez nous des produits que l on trouve dans des boutiques spécialisées à Paris, mais à un coût moindre.»! d Italie Saveurs d Italie peut proposer des formules pour réceptions, repas d affaires, séminaires jusqu à 20 personnes, sans toutefois assurer la livraison. «Actuellement, nous n avons pas la structure pour livrer, mais nous préparons tout, pour être prêt à emporter dans les meilleures conditions», souligne Mme Cancellara. Son souhait, dès que son commerce sera suffisamment solide : «Aller me fournir directement en Italie, car ici on ne trouve pas tout ce qu on voudrait en produit du terroir». SAVEURS D ITALIE 23 rue de l Abbé-Roger-Derry Tèl

12 QUELQUES CHIFFRES Sur les 50 recrutements : 76 % sont des hommes 49 % étaient demandeurs d emploi avant l embauche 48,2 % sont des emplois d ouvriers 50 % des emplois concernent le secteur industriel (industrie-construction) 84 % des contrats sont en CDI 22 entreprises implantées au sein de la ZFU ont permis de créer 50 emplois en 2006 : c est ce que montre une étude réalisée par la DDTEFP (Direction départementale du travail, de l emploi et de la formation professionnelle), à partir des formulaires de déclaration d embauche fournis par les entreprises. Sur ces 50 salariés, 36 % résident dans le périmètre de la zone franche, plus ZFU Emploi et développement ZFU COMMERCE,ARTISANAT, SERVICES Le développement des quartiers RN 305 Sud et Balzac des entreprises de 50 % à Vitry (en ZFU et hors ZFU) et 72 % dans le Val-de-Marne. Ces chiffres montrent que le dispositif de zone franche est porteur de dynamisme et d emplois. Les recrutements au Le service du développement économique va engager une étude pour analyser le potentiel de développement de ces deux quartiers inclus dans le périmètre de la ZFU. Diagnostic, orientations de développement, faisabilité en sont l objet. Concernant Balzac, le projet de rénovation urbaine prévoit la démolition de 660 logements et la reconstruction de 470, avec la création de nouvelles surfaces commerciales et de service. Le projet de ZAC RN305 Sud s inscrit principalement dans le triangle constitué par les rues Constant-Coquelin, Rouget-de-Lisle et la limite avec Choisy-le-Roi. L étude devra définir la place et la taille du commerce et de l artisanat et le type d activités à privilégier (tertiaire, services ou secteur sports et loisirs comme le prévoit le plan d actions économiques). Avec la participation du FSE sein de la zone franche et sur Vitry montrent que la clause d embauche locale est respectée et que les entreprises ont la volonté de s implanter durablement. ZFU Étude sur l emploi et le développement Après 3 ans d application de la Zone Franche Urbaine,la Ville de Vitry-sur-Seine va mener une étude auprès des entreprises concernées sur les questions de l emploi et du développement de leur entreprise. POUR PLUS DE RENSEIGNEMENTS : (Mikaël Ktorza) Encore des locaux disponibles Parmi les locaux disponibles en ZFU (location ou vente) : Commerces : rues de la Glacière et Anselme- Rondenay (de 60 à 80 m 2 ). Bureau ou cabinet : allée du Petit-Tonneau, rue Clément-Perrot, avenue Maximilien-Robespierre (de 100 à 140 m 2 ). Ateliers et bureaux : rue Constant-Coquelin (180 m 2 ). Bureaux : avenue Maximilien-Robespierre (de 580 à 1080 m 2 divisibles en lots de 250m 2 ).

entreprendre et réussir en seine-et-marne

entreprendre et réussir en seine-et-marne entreprendre et réussir en seine-et-marne 3 métiers : informer Etre informé, c est pouvoir agir en connaissance de cause. Alimentée par son réseau de partenaires, l agence recueille toutes les informations

Plus en détail

Rencontre entreprises des Ardoines EPA ORSA. Vitry sur Seine, le 16 juin 2015

Rencontre entreprises des Ardoines EPA ORSA. Vitry sur Seine, le 16 juin 2015 Rencontre entreprises des Ardoines EPA ORSA Vitry sur Seine, le 16 juin 2015 Programme 8h15 Ouverture Jacques Touchefeu, directeur général de l EPA ORSA Claude Samson, représentant du conseil consultatif

Plus en détail

Financement Haut de Bilan

Financement Haut de Bilan Financement Haut de Bilan Renforcer les fonds propres et quasi-fonds propres des entreprises régionales pour les accompagner dans leurs projets de développement. Personnes physiques créateurs et repreneurs

Plus en détail

REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES

REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES Le Schéma Régional de Développement Economique prévoit dans son orientation intitulée Promouvoir une attractivité économique durable, axe 5 une stratégie foncière pour

Plus en détail

entreprendre et réussir en seine-et-marne

entreprendre et réussir en seine-et-marne entreprendre et réussir en seine-et-marne 3 métiers : informer Etre informé, c est pouvoir agir en connaissance de cause. Alimentée par son réseau de partenaires, l agence recueille toutes les informations

Plus en détail

création oseo.fr Pour financer et accompagner les PME

création oseo.fr Pour financer et accompagner les PME création oseo.fr OSEO Document non contractuel Réf. : 6522-02 Janvier 2007 Pour financer et accompagner les PME création oser pour gagner! Que la création porte sur une activité traditionnelle avec un

Plus en détail

Seine-Amont, la communauté d agglomération de Choisy-le-Roi, Ivry-sur-Seine, Vitry-sur-Seine

Seine-Amont, la communauté d agglomération de Choisy-le-Roi, Ivry-sur-Seine, Vitry-sur-Seine Seine-Amont, la communauté d agglomération de Choisy-le-Roi, Ivry-sur-Seine, Vitry-sur-Seine 185000 habitants Val-de-Marne Dans le cadre de la montée en charge de la CASA Recrute par voie de mise à disposition

Plus en détail

Financer et accompagner les entreprises

Financer et accompagner les entreprises Financer et accompagner les entreprises EN HAUTE-NORMANDIE Créer EN HAUTE-NORMANDIE Innover Fiches pratiques Développer Transmettre Outils communs Édito des Présidents La Région Haute-Normandie et OSEO,

Plus en détail

ZAC Pompidou Le Mignon à Bois-Colombes (92)

ZAC Pompidou Le Mignon à Bois-Colombes (92) à Bois-Colombes (92) Opération certifiée phase 1 à 4 du SMO Marie Catherine BARIGAULT : Directrice des Services Techniques, Ville de Bois Colombes Skander MEZGAR : Responsable Technique, Montage & Aménagement

Plus en détail

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014 Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville Août 2014 2014, année de la nouvelle loi de programmation pour la ville et la cohésion

Plus en détail

L appui de la collectivité à la revitalisation économique du site de Belle-Beille. Les missions de l agence Angers Loire Développement

L appui de la collectivité à la revitalisation économique du site de Belle-Beille. Les missions de l agence Angers Loire Développement Sommaire L appui de la collectivité à la revitalisation économique du site de Belle-Beille La Zone Franche Urbaine de Belle-Beille Parc d activités ZFU - Plan de commercialisation - Chiffres clés Animation

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE LES ENTREPRISES DU MEDICAMENT ET L UNIVERSITE VICTOR SEGALEN BORDEAUX 2 DOSSIER DE PRESSE 17 NOVEMBRE 2008

CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE LES ENTREPRISES DU MEDICAMENT ET L UNIVERSITE VICTOR SEGALEN BORDEAUX 2 DOSSIER DE PRESSE 17 NOVEMBRE 2008 CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE LES ENTREPRISES DU MEDICAMENT ET L UNIVERSITE VICTOR SEGALEN BORDEAUX 2 DOSSIER DE PRESSE 17 NOVEMBRE 2008 CONTACTS PRESSE Les Entreprises du Médicament Stéphanie Bou-Fleurot

Plus en détail

ENTREPRISES LE SUCCÈS D UN. qui en appelle d autres RÉSEAU D ENTREPRISES. V itry. www.mairie-vitry94.fr

ENTREPRISES LE SUCCÈS D UN. qui en appelle d autres RÉSEAU D ENTREPRISES. V itry. www.mairie-vitry94.fr N 35 Avril 2005 Ville de Vitry-sur-Seine V itry ENTREPRISES www.mairie-vitry94.fr LE MUR D ESCALADE PRIMÉ AU SALON MONDIAL DES COMPOSITES, CONÇU ET RÉALISÉ PAR MÉCATRONIC - DJP LE SUCCÈS D UN RÉSEAU D

Plus en détail

Un port urbain, multisite, en 2016, aux Ardoines, à Vitry-sur Seine

Un port urbain, multisite, en 2016, aux Ardoines, à Vitry-sur Seine Communiqué de presse Choisy-le-Roi, le 8 juillet 2014 Un port urbain, multisite, en 2016, aux Ardoines, à Vitry-sur Seine L EPA Orly Rungis Seine Amont, HAROPA-Ports de Paris, la ville de Vitry-sur-Seine,

Plus en détail

PROJET. La Duchère. Entrepreneurs. La Duchère, un territoire à la hauteur de vos projets

PROJET. La Duchère. Entrepreneurs. La Duchère, un territoire à la hauteur de vos projets PROJET Lyon PROJET Lyon La Duchère La Duchère Entrepreneurs La Duchère, un territoire à la hauteur de vos projets Sur la 3 e colline de Lyon un site accessible, un quartier attractif Au nord-ouest de Lyon,

Plus en détail

La création reprise d entreprise artisanale. Comment financer une création reprise d entreprise artisanale?

La création reprise d entreprise artisanale. Comment financer une création reprise d entreprise artisanale? La création reprise d entreprise artisanale Comment financer une création reprise d entreprise artisanale? Comment financer une création reprise d entreprise artisanale? 2 Editorial L artisanat, première

Plus en détail

IMMOBILIER D ENTREPRISE atouts et perspectives

IMMOBILIER D ENTREPRISE atouts et perspectives N 50 Novembre 2008 Ville de Vitry-sur-Seine IMMOBILIER D ENTREPRISE atouts et perspectives P2-Événements Charles Foix : la bourse de la recherche et de l innovation P3-Éditorial P 4-5 - Études et réalisations

Plus en détail

DOMAINE N 1.2.1 : RENFORCER LE POTENTIEL D INNOVATION DES

DOMAINE N 1.2.1 : RENFORCER LE POTENTIEL D INNOVATION DES O B J E C T I F 1. 2 F A I R E D E L I N N O V A T I O N L E M O T E U R D E L A C O M P E T I T I V I T E D E S E N T R E P R I S E S PRESENTATION GENERALE DE L OBJECTIF Cet objectif vise à améliorer

Plus en détail

La SEMAEST, opérateur commercial des quartiers

La SEMAEST, opérateur commercial des quartiers La SEMAEST, opérateur commercial des quartiers De l aménagement urbain au développement économique La SEMAEST, Société d économie mixte de la Ville de Paris, spécialisée dans La SEMAEST, Société d économie

Plus en détail

INFORMATION SUBVENTION REPRISE D ENTREPRISE

INFORMATION SUBVENTION REPRISE D ENTREPRISE INFORMATION SUBVENTION REPRISE D ENTREPRISE Voici une liste non exhaustive des organismes qui peuvent vous aider : AIDE DU CONSEIL GENERAL DES VOSGES AIDE DEPARTEMENTALE A LA REPRISE D ENTREPRISE Les bénéficiaires

Plus en détail

Argenteuil (95) le Bâtiment Ouest. Immobilier d entreprise en ZFU et au cœur du projet de rénovation urbaine

Argenteuil (95) le Bâtiment Ouest. Immobilier d entreprise en ZFU et au cœur du projet de rénovation urbaine Argenteuil (95) le Bâtiment Ouest Immobilier d entreprise en ZFU et au cœur du projet de rénovation urbaine La localisation La ville d Argenteuil, 100 000 habitants, 3ème ville d Ile de France, est située

Plus en détail

LE STADE DE LA FÉDÉRATION FRANÇAISE DE RUGBY À THIAIS-ORLY

LE STADE DE LA FÉDÉRATION FRANÇAISE DE RUGBY À THIAIS-ORLY LE STADE DE LA FÉDÉRATION FRANÇAISE DE RUGBY À THIAIS-ORLY Le stade de la Fédération Française de Rugby à Thiais-Orly, Val-de-Marne 3 Une porte nationale et internationale pour le rugby Une qualité de

Plus en détail

ENTREPRISES SALON DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE (SIMI) Un succès pour le stand de la ville. V itry. www.mairie-vitry94.fr

ENTREPRISES SALON DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE (SIMI) Un succès pour le stand de la ville. V itry. www.mairie-vitry94.fr N 34 Décembre 2004 Ville de Vitry-sur-Seine V itry ENTREPRISES www.mairie-vitry94.fr SALON DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE (SIMI) Un succès pour le stand de la ville Nouvelles à Vitry P 2 Les entreprises

Plus en détail

Création d une crèche interentreprises de 40 berceaux

Création d une crèche interentreprises de 40 berceaux Dossier de presse Exemple de crèche réalisée par la société crèche attitude Création d une crèche interentreprises de 40 berceaux Lieu : Ilot M5 - rue d Hozier Marseille (quartier Joliette) - surface 360

Plus en détail

1.1 - Favoriser l accueil et le développement des. entreprises

1.1 - Favoriser l accueil et le développement des. entreprises Module 1 : Formation, développement et innovation économique 1.1 - Favoriser l accueil et le développement des réservée : 560 000 OBJECTIFS STRATÉGIQUES - Encourager les modes de production responsables

Plus en détail

Aide régionale à l'investissement des entreprises artisanales en faveur d'une démarche de développement durable

Aide régionale à l'investissement des entreprises artisanales en faveur d'une démarche de développement durable Aide régionale à l'investissement des entreprises artisanales en faveur d'une démarche de développement durable Action financée par le Conseil Régional d'ile-de-france - Retrouvez les dispositifs d aides

Plus en détail

PRESENTATION DU 08/03/07

PRESENTATION DU 08/03/07 PRESENTATION DU 08/03/07 1 RAPPEL DES 5 ENJEUX STRATEGIQUES IDENTIFIES A PARTIR DU DIAGNOSTIC PARTAGE 1 - UNE REGION SOLIDAIRE : Promouvoir un développement équilibré qui concilie efficacité économique,

Plus en détail

Accueil délégation Club FNAU «projet urbain» Jeudi 20 et vendredi 21 mars 2014. L urbanisme lyonnais à travers la réalisation de projets diversifiées

Accueil délégation Club FNAU «projet urbain» Jeudi 20 et vendredi 21 mars 2014. L urbanisme lyonnais à travers la réalisation de projets diversifiées Accueil délégation Club FNAU «projet urbain» Jeudi 20 et vendredi 21 mars 2014 L urbanisme lyonnais à travers la réalisation de projets diversifiées PROGRAMME Jeudi 20 mars 9h 9h30 10h45 12h15 13h30 14h30

Plus en détail

Aides et Subventions

Aides et Subventions S SOSCOP CONSEIL EN AIDES ET SUBVENTIONS PUBLIQUES Aides et Subventions Conseil et assistance aux entreprises Sarl SOSCOP entreprise indépendante au capital de 7 000 RCS Nanterre 482 461 779 APE 7022Z

Plus en détail

INFORMATION SUBVENTIONS CREATION

INFORMATION SUBVENTIONS CREATION INFORMATION SUBVENTIONS CREATION Voici une liste non exhaustive des organismes qui peuvent vous aider : AIDE DU CONSEIL GENERAL DES VOSGES AIDE DEPARTEMENTALE AU PROJET D ENTREPRISE Les bénéficiaires Entre

Plus en détail

POUR LE DÉVELOPPEMENT DU TERRITOIRE D EST ENSEMBLE 2014-2017

POUR LE DÉVELOPPEMENT DU TERRITOIRE D EST ENSEMBLE 2014-2017 LE PACTE : un outil pragmatique et partenarial au service des habitants et des acteurs économiques POUR LE DÉVELOPPEMENT DU TERRITOIRE D EST ENSEMBLE 2014-2017 Depuis sa création Est Ensemble a fait du

Plus en détail

INFORMATION SUBVENTIONS CREATION

INFORMATION SUBVENTIONS CREATION INFORMATION SUBVENTIONS CREATION Voici une liste non exhaustive des organismes qui peuvent vous aider : AIDE A LA CREATION D EMPLOI DANS L ARTISANAT SUR LE BASSIN D EMPLOI DE RAMBERVILLERS Pourquoi l attribution

Plus en détail

PRESERVER GRANDIR ENTREPRENDRE PARTAGER ETUDIER BOUGER TULLE 2014-2020. Projet de ville ENTREPRENDRE PARTICIPER HABITER

PRESERVER GRANDIR ENTREPRENDRE PARTAGER ETUDIER BOUGER TULLE 2014-2020. Projet de ville ENTREPRENDRE PARTICIPER HABITER GRANDIR PRESERVER PARTAGER ENTREPRENDRE BOUGER ETUDIER 2014-2020 Projet de ville ENTREPRENDRE PARTICIPER HABITER GRANDIR PRESERVER PARTAGER BOUGER ENTREPRENDRE ETUDIER 2014-2020 Projet de ville Soutien

Plus en détail

Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012»)

Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012») Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012») Axes / Mesures / Sous-mesures Axe 1 : Contribuer à

Plus en détail

Les enjeux du projet Cœur de Quartier sont :

Les enjeux du projet Cœur de Quartier sont : Communiqué de presse 23 avril 2014 Établissement public d aménagement de La Défense Seine Arche 55 Place Nelson Mandela 92024 Nanterre Cedex L Etablissement Public d Aménagement de La Défense Seine Arche

Plus en détail

CORDEE TPE. Convention Régionale de Développement de l emploi par l économie pour les Très Petites Entreprises

CORDEE TPE. Convention Régionale de Développement de l emploi par l économie pour les Très Petites Entreprises CORDEE TPE Convention Régionale de Développement de l emploi par l économie pour les Très Petites Entreprises SUR LE TERRITOIRE DE L AGGLOMERATION ROYAN ATLANTIQUE 1 Objectifs Soutenir un projet territorial

Plus en détail

Les actions de la Caisse des dépôts en faveur du développement économique en Ile de France

Les actions de la Caisse des dépôts en faveur du développement économique en Ile de France Les actions de la Caisse des dépôts en faveur du développement économique en Ile de France Anne de Richecour Directeur Interrégional Adjoint CDC Ile de France 8 juin 2010 - Nanterre 1 Le développement

Plus en détail

Les Exonérations. A.C.C.R.E. (Aide aux Chômeurs Créateurs / Repreneurs d Entreprise)

Les Exonérations. A.C.C.R.E. (Aide aux Chômeurs Créateurs / Repreneurs d Entreprise) Vos contacts : - ADIE : 81 bis, rue Julien Lacroix - 75020 Paris 0 800 800 566 ou 33, av du Général Billotte - 94000 Créteil Alexandra VIDELOUP 0 800 800 566 - AGEFIPH - Délégation Régionale 192, avenue

Plus en détail

2- AFFIRMER ET ASSURER UN DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE EQUILIBRE ET DURABLE DU TERRITOIRE COMMUNAL

2- AFFIRMER ET ASSURER UN DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE EQUILIBRE ET DURABLE DU TERRITOIRE COMMUNAL 2- AFFIRMER ET ASSURER UN DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE EQUILIBRE ET DURABLE DU TERRITOIRE COMMUNAL Projet d Aménagement et de Développement Durable Dossier de PLU approuvé 13/26 Face à l augmentation du prix

Plus en détail

Secteur Paris 13 e - Ivry - Vitry Réunion publique. du 27 novembre 2012. Vitry-sur-Seine

Secteur Paris 13 e - Ivry - Vitry Réunion publique. du 27 novembre 2012. Vitry-sur-Seine Secteur Paris 13 e - Ivry - Vitry Réunion publique du 27 novembre 2012 Vitry-sur-Seine!" Le programme de la réunion 2 Le programme de la réunion Le dispositif de concertation Les acteurs et les objectifs

Plus en détail

La réindustrialisation du site PSA de Rennes : Une opportunité pour développer des projets industriels ou logistiques

La réindustrialisation du site PSA de Rennes : Une opportunité pour développer des projets industriels ou logistiques Communiqué de Presse le 17 juin 2013 La réindustrialisation du site PSA de Rennes : Une opportunité pour développer des projets industriels ou logistiques Du fait du compactage de ses activités, le site

Plus en détail

Plan détaillé du Projet d Aménagement et de Développement Durable (PADD) et du Document d Orientations Générales (DOG)

Plan détaillé du Projet d Aménagement et de Développement Durable (PADD) et du Document d Orientations Générales (DOG) SCoT des Coteaux et du Val de Seine Plan détaillé du Projet d Aménagement et de Développement Durable (PADD) et du Document d Orientations Générales (DOG) Dominique Gaudron dominique.gaudron@algoe.fr Nicolas

Plus en détail

Projet Bordeaux-Euratlantique : diagnostic «point 0» Dossier de presse

Projet Bordeaux-Euratlantique : diagnostic «point 0» Dossier de presse Projet Bordeaux-Euratlantique : diagnostic «point 0» Dossier de presse INSEE Aquitaine 33 rue de Saget 33 076 Bordeaux Cedex www.insee.fr Contact : Michèle CHARPENTIER Tél. : 05 57 95 03 89 Mail : michele.charpentier@insee.fr

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE CREATION, TRANSMISSION, FINANCEMENT : LA REGION ACCOMPAGNE LES ENTREPRENEURS À CHAQUE ETAPE

DOSSIER DE PRESSE CREATION, TRANSMISSION, FINANCEMENT : LA REGION ACCOMPAGNE LES ENTREPRENEURS À CHAQUE ETAPE DOSSIER DE PRESSE Contacts presse Région Rhône-Alpes Clémence CAPRON 04 26 73 49 57 06 87 56 05 48 + CREATION, TRANSMISSION, FINANCEMENT : LA REGION ACCOMPAGNE LES ENTREPRENEURS À CHAQUE ETAPE SALON DES

Plus en détail

APPRENTISSAGE. Dossier de presse juillet 2014. L APPRENTISSAGE, que d avantages

APPRENTISSAGE. Dossier de presse juillet 2014. L APPRENTISSAGE, que d avantages Dossier de presse juillet 2014 L APPRENTISSAGE, que d avantages Sommaire Introduction : l apprentissage 3 Quelques chiffres 3 Les enjeux 3 Un dispositif plus simple, plus sécurisé, mieux financé 3 1. Pourquoi

Plus en détail

Paris Nord Est Élargi Ordener Poissonniers Dépôt Chapelle

Paris Nord Est Élargi Ordener Poissonniers Dépôt Chapelle Paris Nord Est Élargi Ordener Poissonniers Dépôt Chapelle 24.09.2015 DIRECTION DE L URBANISME, VILLE DE PARIS GROUPEMENT FRANÇOIS LECLERCQ - GÜLLER GÜLLER - ACADIE BASE - VILLE ET TRANSPORTS EN ILE DE

Plus en détail

PROTOCOLE RELOGEMENT

PROTOCOLE RELOGEMENT Grand Projet de Ville de Rillieux-la-Pape Opération de Renouvellement Urbain Quartiers Velette et Semailles PROTOCOLE RELOGEMENT fixant les modalités de mise en œuvre des relogements Entre : L Etat La

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE PLAN DE RELANCE DE L APPRENTISSAGE

DOSSIER DE PRESSE PLAN DE RELANCE DE L APPRENTISSAGE DOSSIER DE PRESSE PLAN DE RELANCE DE L APPRENTISSAGE Jeudi 25 juin 2015 Centre de Formation d Apprentis (CFA) d ANNONAY CONTACTS PRESSE : Cabinet du préfet Service Départemental de la Communication Interministérielle

Plus en détail

Le compte-rendu de la réunion publique du secteur nord

Le compte-rendu de la réunion publique du secteur nord Vallée de la Seine Du 21 mai au 30 juin 2013 Bilan de la concertation publique Le compte-rendu de la réunion publique du secteur nord Toute l information sur www.tzen5.com 1. LE CONTEXTE DE LA RÉUNION

Plus en détail

Lauréat du. DUA février 2011. Z.A.C Cœur de Ville. Créer un centre-ville. pour tous. Horizon > 2013

Lauréat du. DUA février 2011. Z.A.C Cœur de Ville. Créer un centre-ville. pour tous. Horizon > 2013 Lauréat du DUA février 2011 Z.A.C Cœur de Ville Créer un centre-ville pour tous Horizon > 2013 Périmètre de la ZAC Cœur de Ville 2 Rappel des objectifs de la ZAC CŒUR DE VILLE Renforcer le Cœur de Ville

Plus en détail

1 - Innovation technologique 2 - Stratégie globale d innovation 3 Management des ressources humaines 4 Dynamique commerciale

1 - Innovation technologique 2 - Stratégie globale d innovation 3 Management des ressources humaines 4 Dynamique commerciale Cochez la catégorie dans laquelle vous souhaitez concourir (une seule catégorie possible), complétez la partie relative à la la présentation de l entreprise («l entreprise», «les hommes dans l entreprise»,

Plus en détail

DISPOSITIF RÉGIONAL ET DEPARTEMENTAL EN FAVEUR DES PÉPINIÈRES D ENTREPRISES

DISPOSITIF RÉGIONAL ET DEPARTEMENTAL EN FAVEUR DES PÉPINIÈRES D ENTREPRISES CAHIER DES CHARGES DISPOSITIF RÉGIONAL ET DEPARTEMENTAL EN FAVEUR DES PÉPINIÈRES D ENTREPRISES Rappel du cadre général d intervention des 3 collectivités : Dans le prolongement du Schéma Régional de Développement

Plus en détail

construisons le lien qui unit logement et emploi 2014 2015 Ensemble,

construisons le lien qui unit logement et emploi 2014 2015 Ensemble, construisons le lien qui unit logement et emploi 2014 2015 Ensemble, Nous mettons le logement au service de l emploi et des entreprises Combien de temps un salarié est-il prêt à consacrer chaque jour pour

Plus en détail

«COMMENT AIDER LES PME ET LES TPE A SURMONTER LA CRISE ET A SE DEVELOPPER? :

«COMMENT AIDER LES PME ET LES TPE A SURMONTER LA CRISE ET A SE DEVELOPPER? : «COMMENT AIDER LES PME ET LES TPE A SURMONTER LA CRISE ET A SE DEVELOPPER? : MISE EN ŒUVRE DE MESURES SPECIFIQUES, SOUTIEN DE L INNOVATION, VALORISATION DE LA RECHERCHE ET DU DEVELOPPEMENT, EXPLOITATION

Plus en détail

Développement durable et PME. Introduction à la démarche

Développement durable et PME. Introduction à la démarche Développement durable et PME Introduction à la démarche 1. INTRODUCTION Les TPE, PME et PMI le savent aujourd hui : elles doivent s employer à limiter leur impact sur l environnement, mais également intégrer

Plus en détail

DISPOSITIF RÉGIONAL ET DEPARTEMENTAL EN FAVEUR DES HOTELS D ENTREPRISES

DISPOSITIF RÉGIONAL ET DEPARTEMENTAL EN FAVEUR DES HOTELS D ENTREPRISES CAHIER DES CHARGES DISPOSITIF RÉGIONAL ET DEPARTEMENTAL EN FAVEUR DES HOTELS D ENTREPRISES Rappel du cadre général d intervention des 3 collectivités : Dans le prolongement du Schéma Régional de Développement

Plus en détail

Présentation Bpifrance Octobre 2014

Présentation Bpifrance Octobre 2014 Présentation Bpifrance Octobre 2014 01. Qui sommes-nous? 02. Nos métiers 03. Au cœur des régions 04. Bpifrance à date 05. Focus sur 2 01. Qui sommes-nous? Bpifrance, banque publique d investissement, est

Plus en détail

EMPLOIS d AVENIR Dossier de presse

EMPLOIS d AVENIR Dossier de presse EMPLOIS d AVENIR Dossier de presse Contact > Florence Bailleul 01 53 02 13 87 fbailleul@uniformation.fr Uniformation, l Organisme paritaire collecteur agréé de l économie sociale Dossier de presse SOMMAIRE

Plus en détail

Sommaire. Foncière Commune, un outil stratégique foncier sur le long terme.3. Les instances de Foncière Commune.4

Sommaire. Foncière Commune, un outil stratégique foncier sur le long terme.3. Les instances de Foncière Commune.4 Dossier de presse Sommaire La communauté d agglomération Plaine Commune, terrain d enjeux pour les acquéreurs publics et privés.2 Foncière Commune, un outil stratégique foncier sur le long terme.3 Les

Plus en détail

Programmes Opérationnels Européens 2007-2013 CADRE D INTERVENTION (FONDS FEDER)

Programmes Opérationnels Européens 2007-2013 CADRE D INTERVENTION (FONDS FEDER) Page 1 Axe Référence Domaine Service instructeur Dates agréments CLS 2 La compétitivité de l économie : développer l économie réunionnaise dans l environnement international REGION Direction des Affaires

Plus en détail

Fiche pratique n 12 Impulsion Conseil

Fiche pratique n 12 Impulsion Conseil Fiche pratique n 12 Impulsion Conseil 2008 CCI d Alençon 10 juillet 2008 - - 1 - - Sommaire Objectifs... 3 Bénéficiaires... 3 Projets et dépenses subventionnables... 3 Prestataire conseil... 4 Montant

Plus en détail

INFORMATION SUBVENTION ENTREPRISE INSTALLEE

INFORMATION SUBVENTION ENTREPRISE INSTALLEE INFORMATION SUBVENTION ENTREPRISE INSTALLEE Voici une liste non exhaustive des organismes qui peuvent vous aider : AIDE DU CONSEIL GENERAL DES VOSGES AIDE DEPARTEMENTALE AU PROJET D ENTREPRISE Les bénéficiaires

Plus en détail

Inauguration de la Maison Régionale des Entreprises DOSSIER DE PRESSE

Inauguration de la Maison Régionale des Entreprises DOSSIER DE PRESSE Inauguration de la Maison Régionale des Entreprises DOSSIER DE PRESSE 14 novembre 2007 Le contexte La Région Guadeloupe a mis en place son Schéma Régional de Développement Economique (S.R.D.E). Ce schéma

Plus en détail

RÉVISION DU PLAN LOCAL D URBANISME DU KREMLIN-BICÊTRE

RÉVISION DU PLAN LOCAL D URBANISME DU KREMLIN-BICÊTRE RÉVISION DU PLAN LOCAL D URBANISME DU KREMLIN-BICÊTRE Réunion publique Restitution des ateliers 1 er avril 2015 1 RÉVISION DU PLAN LOCAL D URBANISME DU KREMLIN-BICÊTRE 1.Qu'est-ce que le 2.Restitution

Plus en détail

URBAN À 10 KM DE PARIS LA DÉFENSE DANS UN PARC D ACTIVITÉS DE 3 HECTARES. 15 000 m² DE LOCAUX DIVISIBLES

URBAN À 10 KM DE PARIS LA DÉFENSE DANS UN PARC D ACTIVITÉS DE 3 HECTARES. 15 000 m² DE LOCAUX DIVISIBLES URBAN C O R M E I L L E S - E N - PA R I S I S ( 9 5 ) À 10 KM DE PARIS LA DÉFENSE DANS UN PARC D ACTIVITÉS DE 3 HECTARES 15 000 m² DE LOCAUX DIVISIBLES Situé en plein cœur du nouveau quartier des Bois

Plus en détail

Le développement économique local en faveur des PME

Le développement économique local en faveur des PME LE MAIRE, LE COMMERCE ET L'ARTISANAT Le développement économique local en faveur des PME Un territoire, des besoins : une réponse adaptée Le commerce joue un rôle fondamental dans l aménagement du territoire

Plus en détail

REGLEMENT CORDEE TPE du territoire du Pays de Gâtine des Petites Entreprises Artisanat Commerce et Services

REGLEMENT CORDEE TPE du territoire du Pays de Gâtine des Petites Entreprises Artisanat Commerce et Services Objectifs REGLEMENT CORDEE TPE du territoire du Pays de Gâtine des Petites Entreprises Artisanat Commerce et Services Soutenir un projet territorial collectif sur un territoire ou un bassin favorisant

Plus en détail

Crédit Impôt Recherche et Aides OSEO

Crédit Impôt Recherche et Aides OSEO Crédit Impôt Recherche et Aides OSEO Ce document de synthèse rassemble les informations présentées lors de la réunion «Crédit Impôt Recherche et Aides OSEO : mode d emploi» du 1 er février 2011 à la CCI

Plus en détail

ENVIE D ENTREPRENDRE AUTREMENT?

ENVIE D ENTREPRENDRE AUTREMENT? ENVIE D ENTREPRENDRE AUTREMENT? Guide des finances solidaires et de l accompagnement Avec le soutien de nos partenaires : LA FINANCE SOLIDAIRE : DE QUOI PARLE-T-ON? L objectif de la finance solidaire est

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE. www.europe-en-aquitaine.eu POUR LES ENTREPRISES DEVELOPPEMENT DURABLE GUIDE DES ENTREPRISES INNOVATION

GUIDE PRATIQUE. www.europe-en-aquitaine.eu POUR LES ENTREPRISES DEVELOPPEMENT DURABLE GUIDE DES ENTREPRISES INNOVATION DEVELOPPEMENT DURABLE GUIDE DES ENTREPRISES GUIDE PRATIQUE POUR LES ENTREPRISES Programme compétitivité régionale et emploi 2007-2013 INNOVATION www.europe-en-aquitaine.eu 1 2 3 L Aquitaine avance, l Europe

Plus en détail

Les principaux dispositifs de soutien aux PME/TPE des métiers de la création, de la mode et du design

Les principaux dispositifs de soutien aux PME/TPE des métiers de la création, de la mode et du design Les principaux dispositifs de soutien aux PME/TPE des métiers de la création, de la mode et du design NB : L objectif de ce document n est pas d être exhaustif mais de présenter les aides les plus adaptées

Plus en détail

résidence condorcet - aubervilliers (93) investissement LMNP Scellier-Bouvard

résidence condorcet - aubervilliers (93) investissement LMNP Scellier-Bouvard résidence condorcet - aubervilliers (93) investissement LMNP Scellier-Bouvard Sommaire La résidence au cœur d un quartier en plein essor P03 plan d accès à la résidence P04 La résidence et les étudiants

Plus en détail

27/05/2010 LES DISPOSITIFS D AIDES AUX ENTREPRISES DU CONSEIL REGIONAL NORD PAS DE CALAIS

27/05/2010 LES DISPOSITIFS D AIDES AUX ENTREPRISES DU CONSEIL REGIONAL NORD PAS DE CALAIS LES DISPOSITIFS D AIDES AUX ENTREPRISES DU CONSEIL REGIONAL NORD PAS DE CALAIS 1 Direction de l Action Economique Service ICE - Innovation et Compétitivité des Entreprises - Pôles de Compétitivité et Pôles

Plus en détail

Opération d intérêt national Bordeaux Euratlantique. Point d étape

Opération d intérêt national Bordeaux Euratlantique. Point d étape Opération d intérêt national Bordeaux Euratlantique Point d étape Une feuille de route initiale Un enjeu économique : - créer un centre d affaires européen (tertiaire supérieur) - faire un effet levier

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Gestion territoriale du développement durable

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Gestion territoriale du développement durable www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Gestion territoriale du développement durable Former des cadres à la conception et la gestion de projets sur le territoire Le master intégre les critères de durabilité

Plus en détail

Au cœur du renouveau de la ville

Au cœur du renouveau de la ville Au cœur du renouveau de la ville Ivrysur-Seine DOUCEUR DE VIVRE ET DYNAMISME AUX PORTES DE PARIS Connue pour ses nombreux équipements au service de ses habitants, Ivry-sur-Seine accueille chaque année

Plus en détail

Lyon, une métropole attractive. Le Schéma d Accueil des Entreprises (SAE) Toulouse 17 novembre 2011

Lyon, une métropole attractive. Le Schéma d Accueil des Entreprises (SAE) Toulouse 17 novembre 2011 Lyon, une métropole attractive Le Schéma d Accueil des Entreprises (SAE) Toulouse 17 novembre 2011 Lyon, une Métropole européenne LYON, UNE METROPOLE EUROPEENNE Rhône-Alpes > 6.1 millions habitants LE

Plus en détail

47 équipements. Un projet urbain singulier et pluriel! Est Ensemble, une ambition métropolitaine. 1,8 million de m² constructibles à horizon 15 ans

47 équipements. Un projet urbain singulier et pluriel! Est Ensemble, une ambition métropolitaine. 1,8 million de m² constructibles à horizon 15 ans 9 villes Est Ensemble, une ambition métropolitaine La Communauté d agglomération Est Ensemble a été créée le 1 er janvier 2010. Située aux portes de Paris, elle regroupe 9 villes de Seine-Saint-Denis Bagnolet,

Plus en détail

STATUTS DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES DE LA REGION DE BLAIN

STATUTS DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES DE LA REGION DE BLAIN 21/05/2015 STATUTS DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES DE LA REGION DE BLAIN Blain, Bouvron, La Chevallerais, Le Gâvre Conseil Communautaire du 22 octobre 2014 Arrêté préfectoral du 21 mai 2015 Application au

Plus en détail

PROJET TCSP BUS «GARE VIOTTE - TEMIS» : LANCEMENT DE L ENQUÊTE PUBLIQUE

PROJET TCSP BUS «GARE VIOTTE - TEMIS» : LANCEMENT DE L ENQUÊTE PUBLIQUE Transports PROJET TCSP BUS «GARE VIOTTE - TEMIS» : LANCEMENT DE L ENQUÊTE PUBLIQUE Dès 2017, la ligne de bus n 3 du réseau Ginko circulera avec une fréquence forte en site propre entre la gare Viotte et

Plus en détail

La politique de développement durable d Aéroports de Paris. Marjolaine GRISARD Petit déjeuner Advancity 27 octobre 2010

La politique de développement durable d Aéroports de Paris. Marjolaine GRISARD Petit déjeuner Advancity 27 octobre 2010 La politique de développement durable d Aéroports de Paris Marjolaine GRISARD Petit déjeuner Advancity 27 octobre 2010 SOMMAIRE 1. Développement durable et aéroports 2. La stratégie développement durable

Plus en détail

Eléments d intervention CNIS 18 novembre 2008

Eléments d intervention CNIS 18 novembre 2008 Eléments d intervention CNIS 18 novembre 2008 Nouvelles tendances de localisation de population et des activités sur le territoire I - Artisanat et territoire 1. Les artisans sont présents sur tout le

Plus en détail

ZFU - TERRITOIRES ENTREPRENEURS ET MESURES FISCALES DE SOUTIEN AUX COMMERCES DE PROXIMITÉ

ZFU - TERRITOIRES ENTREPRENEURS ET MESURES FISCALES DE SOUTIEN AUX COMMERCES DE PROXIMITÉ ZFU - TERRITOIRES ENTREPRENEURS ET MESURES FISCALES DE SOUTIEN AUX COMMERCES DE PROXIMITÉ DIRECTION DE LA VILLE ET DE LA COHÉSION URBAINE Bureau du développement économique et de l emploi Février 2015

Plus en détail

Une selection Le Guide Du Patrimoine, responsable commercial Laurent Cohen, Tel 06 50 79 29 79/ Tel 09 52 79 53 10/ Fax 09 56 70 15 49

Une selection Le Guide Du Patrimoine, responsable commercial Laurent Cohen, Tel 06 50 79 29 79/ Tel 09 52 79 53 10/ Fax 09 56 70 15 49 VILLEJUIF (94) UNE RÉSIDENCE SENIORS AU CŒUR DE LA VIE Nous Contacter 06 50 79 29 79 09 51 70 15 49 12 garanties pour réussir votre investissement 1 UNE SIGNATURE RECONNUE 3 DES RÉSIDANTS DE QUALITÉ Depuis

Plus en détail

SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 29 AVRIL 2014 EXPOSE DES MOTIFS

SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 29 AVRIL 2014 EXPOSE DES MOTIFS SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 29 AVRIL 2014 POINT EMPLOI GIP Ivry-Vitry Actions Mission Locale, PLIE, Cellule Insertion Participations pour l année 2014 EXPOSE DES MOTIFS La Ville participe à des actions

Plus en détail

offre de services tous les professionnels accompagnés par la chambre de métiers et de l artisanat de paris.

offre de services tous les professionnels accompagnés par la chambre de métiers et de l artisanat de paris. offre de services tous les professionnels accompagnés par la chambre de métiers et de l artisanat de paris. powered by 1984 _ www.1x9x8x4.com Une bonne idée est une idee qui voit le jour. édito Avec son

Plus en détail

Les principaux dispositifs de soutien aux PME/TPE des métiers de la création, de la mode et du design

Les principaux dispositifs de soutien aux PME/TPE des métiers de la création, de la mode et du design Les principaux dispositifs de soutien aux PME/TPE des métiers de la création, de la mode et du design NB : L objectif de ce document n est pas d être exhaustif mais de présenter les aides les plus adaptées

Plus en détail

MARQUETTE-LEZ-LILLE / SAINT ANDRÉ-LEZ-LILLE PROJET DE REQUALIFICATION DU GRAND RHODIA

MARQUETTE-LEZ-LILLE / SAINT ANDRÉ-LEZ-LILLE PROJET DE REQUALIFICATION DU GRAND RHODIA PÔLE AMÉNAGEMENT ET HABITAT DOSSIER DE PRESENTATION MARQUETTE-LEZ-LILLE / SAINT ANDRÉ-LEZ-LILLE PROJET DE REQUALIFICATION DU GRAND RHODIA Développement Urbain & Grands Projets Espace Naturel & Urbain Un

Plus en détail

Icade et Architecture Studio réaliseront le projet immobilier autour. Établissement recevant du public (ERP) ou assimilé

Icade et Architecture Studio réaliseront le projet immobilier autour. Établissement recevant du public (ERP) ou assimilé 3. > Immobilier 4. > Icade et Architecture Studio réaliseront le projet immobilier autour de la gare Issy RER du Grand Paris Express Immobilier Politique des transports Icade et Architecture Studio réaliseront

Plus en détail

Ce dont vous avez besoin : Les structures à votre disposition : Bretagne Capital Solidaire Cigales

Ce dont vous avez besoin : Les structures à votre disposition : Bretagne Capital Solidaire Cigales Comment financer votre projet? Vos apports personnels sont insuffisants? Prenez contact avec les structures suivantes en fonction de vos besoins Quelles sont les principales aides à la création ou reprise

Plus en détail

Fonds européens. Relevons ensemble vos défis

Fonds européens. Relevons ensemble vos défis Fonds européens Relevons ensemble vos défis Vos défis Une question de confiance Les fonds européens sont un levier majeur de financement de l activité des acteurs publics et privés qui œuvrent à une croissance

Plus en détail

Grand Hameau. Une entrée de ville à la campagne

Grand Hameau. Une entrée de ville à la campagne Grand Hameau Une entrée de ville à la campagne Une entrée de ville à la campagne Afin de donner une nouvelle impulsion à son développement, la Ville du Havre a choisi de mettre en valeur les derniers espaces

Plus en détail

LES ZONES FRANCHES URBAINES

LES ZONES FRANCHES URBAINES LES ZONES FRANCHES URBAINES HIDS 26 juin au 1 er juillet 2011 Consolide les données de suivi socioéconomique à l échelle des 4 ZFU. Tableau de bord des ZFU ZFU La Duchère (Lyon 9) 10 200 hab ts en 2006

Plus en détail

Les habitants acteurs de la transformation

Les habitants acteurs de la transformation Les habitants acteurs de la transformation Placer l habitant au cœur des réflexions Actions de concertation et de participation Développer le lien social Favoriser le développement économique et l insertion

Plus en détail

BLERE-VAL DE CHER DEVELOPPEMENT REGLEMENT. PREAMBULE : Objectifs poursuivis par la mise en place de ce dispositif :

BLERE-VAL DE CHER DEVELOPPEMENT REGLEMENT. PREAMBULE : Objectifs poursuivis par la mise en place de ce dispositif : BLERE-VAL DE CHER DEVELOPPEMENT REGLEMENT PREAMBULE : Objectifs poursuivis par la mise en place de ce dispositif : - Favoriser la création d emploi ; - Favoriser la reprise transmission des petites entreprises

Plus en détail

Communauté d Agglomération de la Vallée de Montmorency

Communauté d Agglomération de la Vallée de Montmorency Communauté d Agglomération de la Vallée de Montmorency 1 rue de l Egalité CS 10042 95233 SOISY-SOUS-MONTMORENCY www.agglo-cavam.fr Direction du Développement Economique OFFRE DE STAGE «Hôtel d entreprises

Plus en détail

Un groupe en action. Pôles d'activités et dispositifs associatifs

Un groupe en action. Pôles d'activités et dispositifs associatifs Un groupe en action Pôles d'activités et dispositifs associatifs Entreprendre La CCI Dordogne est un établissement public géré par 45 chefs d entreprises élus par leurs pairs : commerçants, industriels

Plus en détail

TRAMWAY T7 RD7 PARIS/ORLY VERS UN AXE ÉCONOMIQUE MAJEUR P. 6 P. 12 ACTUALITÉS / SIMI DES ENTREPRISES DE VITRY-SUR-SEINE LE MAGAZINE

TRAMWAY T7 RD7 PARIS/ORLY VERS UN AXE ÉCONOMIQUE MAJEUR P. 6 P. 12 ACTUALITÉS / SIMI DES ENTREPRISES DE VITRY-SUR-SEINE LE MAGAZINE LE MAGAZINE DES ENTREPRISES DE VITRY-SUR-SEINE NOVEMBRE 2013 I N 70 P. 6 DOSSIER TRAMWAY T7 RD7 PARIS/ORLY VERS UN AXE ÉCONOMIQUE MAJEUR P. 5 ACTUALITÉ / ROBOTIQUE P.10 ACTIVITÉS / CASINO P. 12 ACTUALITÉS

Plus en détail

Dossier d information

Dossier d information Adaptation des stations existantes de la ligne p Informez - vous et donnez votre avis Dossier d information Enquête publique du 17 octobre au 22 novembre 2013 www.adapter-les-stations-de-la-ligne-14.com

Plus en détail

POLE BESANCON VIOTTE DOSSIER CONCERTATION PREALABLE

POLE BESANCON VIOTTE DOSSIER CONCERTATION PREALABLE POLE BESANCON VIOTTE DOSSIER CONCERTATION PREALABLE Présentation du contexte et des enjeux du projet - Juin 2009-1 / 7 1 - CONTEXTE DU PROJET [Plan de situation des deux gares] Le site de Besançon Viotte

Plus en détail