PREFECTURE DE LA MANCHE - DDTM 50

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PREFECTURE DE LA MANCHE - DDTM 50"

Transcription

1 PREFECTURE DE LA MANCHE - DDTM 50 Réalisation d un Schéma de Développement Durable de la Vallée de la Sélune Atelier 2 : ÉCONOMIE / AGRICULTURE ETHEIS Conseil 2 avenue du 6 Juin Caen Tél Fax : mail : - Site internet :

2 SDD Vallée de la Sélune DDTM 50 Thèmes abordés aujourd hui Economie Agriculture

3 SDD Vallée de la Sélune DDTM 50 Thèmes abordés aujourd hui Agriculture

4 Population et évolutions sociodémographiques Un territoire qui évolue positivement après 30 ans de diminution Avec près de habitants en 2007, les 4 cantons de la vallée de la Sélune ont tous connu une croissance de leur population. C est toutefois le canton de Ducey qui se démarque avec une très forte croissance de près de 13% de sa population sur la période. Evolutions CC du canton de Ducey -0,9% 3,1% -0,7% 2,8% 12,7% CC de St-Hilaire-du-Harcouët 0,3% -2,3% -4,7% -1,9% 0,6% CC de St-James -7,6% -2,4% 0,4% -2,7% 0,5% Canton Isigny-le-Buat -10,9% -0,1% 1,9% -4,6% 4,7% Sélune -3,3% -1,0% -1,9% -1,4% 3,7% 4

5 Population et évolutions sociodémographiques Un territoire relativement âgé Le Département de la Manche, contrairement à l Ille-et-Vilaine ou au Calvados, apparaît relativement âgé. Le territoire de la Sélune ne fait pas exception et présente même un profil plus âgé que le profil départemental avec des indice de jeunesse inférieurs à 1 dans tous les cantons (plus de «+de 60 ans» que de «- de 20 ans» sur le territoire). Le canton de St-Hilaire est le plus âgé avec un indice de 0,7 et plus de 30% de personnes âgées de plus de 60 ans (les autres cantons maintiennent des proportions à 27 et 28% sauf Ducey, dont la part de plus de 60 ans diminue de 28 à 26% de la population dans la période, et dont les moins de 15 ans passe dans le même temps de 18 à 20% de la population). Plus de 60 ans 13% Moins de 20 ans 36% Structure par âge de la population de la Vallée de la Sélune 1% 2% 3% 4% 4% 6% 12% 15% 14% 15% 21% 19% 10% 9% 13% 13% 12% 9% 14% 12% 11% 9% 13% 13% 10% 11% 13% 14% 9% 12% 13% 13% 12% 8% 12% 9% 10% 9% 7% 9% 7% 9% 6% 8% 6% 7% 10% 6% 5% 7% 7% 6% 6% 5% 9% 7% 6% 6% 5% 6% Plus de 60 ans 25% Moins de 20 ans 22% 80 ans et plus ans ans ans ans ans ans ans Prospective SCoT : l INSEE prévoit que le bassin d Avranches regroupera plus de 32% de plus de 60 ans d ici à 2015 et 38% en ans 0-4 ans 5

6 Population et évolutions sociodémographiques Les classes d âge en 2007 (source INSE RP 2007) Un territoire vieillissant Une démographie très différenciée entre Ducey et les 3 autres cantons Sur ces derniers une perte de jeunes et de jeunes actifs Une attractivité à renforcer et à déployer territorialement 0-19 ans ans ans 60 ans et plus Population totale CC du Canton de Ducey CC de St Hilaire CC de St James Isigny-le-Buat Vallée de la Sélune ans ans ans 60 ans et plus CC du Canton de Ducey CC de St Hilaire CC de St James Isigny-le-Buat Vallée de la Sélune % -6% 16% 3% 6

7 Population et évolutions sociodémographiques actifs occupés salariés (82%) Apprentissage - Stage (3%) Emplois aidés (1%) Intérim (2%) Contrats à durée déterminée (8%) Titulaires de la fonction publique et contrats à durée indéterminée (85%) 100% % % % 80% % CC de St HilaireIsigny-le-BuatCC de St James CC du Canton de Ducey total 7

8 Population et évolutions sociodémographiques 100% 90% 80% 70% 60% 50% 40% 30% 20% 10% 0% CSP des actifs ayant un emploi en % 38% 37% 29% 38% 47% 29% 27% 26% 26% 14% 25% 20% 14% 16% 13% 5% 16% 22% 4% 5% 8% 5% 4% 8% 10% 6% 8% 7% 7% 8% 9% 14% 7% 9% 6% Ouvriers Employés Professions intermédiaires Cadres et professions intellectuelles sup. Artisans, commerçants, chefs d'entreprise Agriculteurs exploitants Un profil sociodémographique des habitants du territoire relativement homogène avec néanmoins des spécificités sur Ducey et Isigny le Buat. 8

9 Emplois sur le territoire d étude de la Sélune emplois en emplois en 2007 contre en 1999 Soit une croissance de 3% soit plus de 310 emplois CC Ducey 24% CC St Hilaire 42% CC St Hilaire Isigny-le-Buat CC St James Evolution du nombre d'emplois sur les 4 secteurs de la Vallée de la Sélune ( ) CC St James 22% Isigny-le-Buat 12% CC Ducey 24% 9% 1% -2% -4% CC St Hilaire Isigny-le-Buat CC St James CC Ducey Manche 9

10 Économie - emploi : migrations domicile - travail Les 4 cantons de la Sélune : emplois sur la zone actifs ayant un emploi Le territoire montre donc un indicateur de concentration d emploi plutôt favorable, de 98 emplois pour 100 actifs occupés. Le territoire est assez peu dépendant de pôles d emplois extérieurs. Migrations interne : actifs vivent et travaillent sur place Les actifs du territoire occupent un peu moins de 70% des emplois locaux (67%) Sorties de la Sélune : actifs occupés Soit 37% des actifs occupés du territoire. Les principaux échanges ont lieu dans d autres secteurs de la Manche (67%, notamment Avranches : 957, Romagny : 205, Mortain : 192, St- Martin-des-Champs : 161) et vers l Ille-et-Vilaine (20%, notamment Fougère : 215) Entrées dans la Sélune :

11 Économie - emploi : migrations domicile - travail Des migrations domicile - travail équilibrées au sein des quatre cantons 11

12 1 344 établissements (hors agriculture) en 2010 Nombre d'établissements par secteur d'activités au 1er janvier 2010 (SIRENE 2010) CC Ducey CC St-Hilaire CC St James Isigny Ensemble Ensemble Industrie Construction Commerce, transports, services, dont commerce et réparation Administration publique, enseignement, santé, action sociale Evolution du nombre d'établissements (hors agriculture) : +31% au global, +48% sur la commune-canton d'isigny-le-buat, +38% sur la CC du Canton de Ducey, +31% sur la CC de St-Hilaire-du-Harcouët, +16% sur la CC de St James Source : INSEE SIREN Industrie Construction 138% Commerce, transports, services, 121% dont commerce, réparation auto 103% 89% 39% 38% 40% 33% 32% 31% 12% 6% 9% 3% 16% 16% 27% 71% 46% 57% 48% Administration publique, enseignement, santé, action sociale Evolution globale 34% 17% 11% 10% 3% 31% CC Ducey -4% CC Saint-Hilaire-du- Harcouët -8% -6% 12 CC Saint-James Isigny-le-Buat Vallée de la Sélune

13 Emplois sur le territoire d étude de la Sélune Isigny-le-Buat CC St Hilaire-du-Harcouët 972 emplois salariés emplois salariés Agriculture, Sylviculture Administration publique, enseignement, santé, action sociale 27% Agriculture, Sylviculture et pêche 2% Industrie 20% Commerce, transport et services divers 40% Construction 11% CC St-James emplois salariés Agriculture, Sylviculture et pêche 2% Industrie 21% Administration publique, enseignement, santé, action sociale 10% Commerce, transport et services divers 25% Construction 7% et pêche 2% Industrie 56% CC Ducey emplois salariés Agriculture, Sylviculture Administration publique, et pêche enseignement, santé, 1% action sociale 13% Administration publique, enseignement, santé, action sociale 44% Construction 7% Commerce, transport et services divers 25% Industrie 54% Commerce, transport et services divers 26% Construction 7% 13

14 73% des établissements du territoire ne comptent pas de salariés, 1% comptent plus de 50 salariés mais regroupent 44% des emplois salariés de la Vallée de la Sélune 73% Établissements actifs par tranche d'effectifs salariés au 31/12/2008 Nombre de salariés par tranche d'effectif des établissements au 31/12/2008 Source : INSEE CLAP 44% 22% 25% 12% 18% 0% 2% 2% 1% 0 1 à 9 10 à à ou plus 14

15 Premiers Constats Axe autoroutier de premier plan : A84 (Saint James / Ducey / Avranches) Mais en marge des grandes agglomérations régionales Ou Entre Rennes et Caen - Brest et Rouen Les analyses conduites dans le cadre du SCoT pointent des bassins de vie distincts par leur orientation économique dominante : Des bassins de vie fortement résidentiels : Saint James Des bassins de vie plutôt industriel et monospécialisés : Ducey (poids de Vuitton) Des bassins de vie plutôt industriel et non monospécialisés : Saint Hilaire du Harcouët (incluant le canton d Isigny le Buat) Une éligibilité récente du Pays de la Baie au Fonds National de Revitalisation des territoires début 2010 (permettant un soutien de OSEO aux entreprises en difficultés et aux entreprises en besoin d appui à leur développement) : 3 plans de Sauvegarde représentant la suppression de 170 emplois dont deux sur le territoire : Jean Chéreau SAS (Avranches / Ducey) et ALLIORA (St Hilaire du Harcouët) 15

16 Premiers Constats Des parcs / zones d activités au sein de chaque territoire communautaire Une commercialisation (souvent accompagnée) des parcs et zones d activités ralentie ces dernières années compte tenu du contexte économique défavorable, mais constat d une légère reprise ces derniers mois (plus de contacts, mais des concrétisations à finaliser) L implantation d entreprises est essentiellement due à un développement endogène (création d entreprises, réimplantation d entreprises au sein d espaces économiques modernes, besoin de développement des entreprises locales) La dynamique liée à l A84 est pointée par l ensemble des acteurs mais pas obligatoirement en termes d implantation d entreprises. Les entreprises en place bénéficient de cette infrastructure de premier plan, les positionnant ainsi à proximité de grands axes de communication d envergure nationale et internationale (notion : conforte l existant) Néanmoins, l attractivité territoriale liée à l A84 s est a priori plus concentrée sur Avranches Toutefois, certains acteurs n ont ni l impression de bénéficier pleinement de l A84, ni l impression d en pâtir Le développement du Très Haut Débit : certaines zones sont potentiellement «raccordables», la fibre optique dessert mais difficulté de trouver un opérateur qui propose le service (puis à quel coût) Existence d un outil de promotion des espaces économiques proposés par la CCI (Espaces Manche) Il n existe pas de spécialisation de parcs d activités (mis à part pour les activités commerciales) 16

17 Des entreprises conséquentes au sein de chaque territoire Les tricots Saint James ~ 280 personnes Établissement de travail protégé ~ 230 personnes Super U ~ 65 personnes Roger Lebois ~ 40 personnes CC de Saint James Electropoli ~ 180 personnes Lactalis ~ 300 personnes (aug. de la production de 25 %) Sirec ~ 200 personnes Isigny le Buat Les transports Jourdan ~ 240 personnes ALLIORA ~ 250 personnes SODIAMA ~ 110 personnes Leclerc ~ 85 personnes M. Mangeas ~ 80 personnes CC de Saint Hilaire du Harcouët Louis Vuitton ~ 600 personnes Chéreau ~ 380 personnes Compagnie des Fromages : Cœur de Lion ~ 172 personnes Lainé TP ~ 60 personnes Laiterie AGRIAL ~ 50 personnes CC du Canton de Ducey 17

18 Les parcs d activités Communauté de Communes de Saint James - Zone d Activités de la Croix Vincent Première tranche totalement commercialisée, deuxième tranche (12,5 hectares dont 5 hectares de disponible) en cours de commercialisation et une troisième tranche est envisagée à moyen terme La commune / canton d Isigny le Buat Deux zones d activités sont identifiées celle du grand chemin et celle des Biards (le long de la RD 976) Sur chacune des zones il reste une disponibilité de 3 hectares + potentiel identifié pour les années à venir sur les Biards Communauté de Communes du Canton de Ducey - Syndicat Mixte de Baie Développement Parc de l Estuaire à Poilley (25 hectares dt 7,5 de disponible) Zone d Activités du Guermon à Juilley (implantation de l entreprise Louis Vuitton) Extension du Parc de la Baie sur la commune de St Quentin (vocation commerciale) + sur Avranches (ZA du Rocher à St Senier : 13 hectares (à commercialiser) ; ZAdu V à Pontaubault (5 hectares - plus de disponibilité) Communauté de Communes de Saint Hilaire du Harcouët Le territoire compte une petite quinzaine de zone d activités (dt 1 seule intercommunale) de taille très variable représentant près de 137 hectares dont une 50 hectares de disponible tant sur Saint Hilaire / Parigny que sur les communes du territoire Dans le cadre de réflexions prospectives une soixantaine d hectares pourrait être mise à la commercialisation Soit : 9 grandes zones, plus d une quinzaine de petites / Environ 130 hectares commercialisés / Disponible = entre 80 hectares disponibles et plus de 80 hectares en potentiel! 18

19 Schéma de COhérence Territoriale du Pays de la Baie du Mont-Saint-Michel Extrait du DOG Phase Document d Orientations Générales Mise en œuvre de la politique d aménagement des zones d activités 19

20 9/11/2009 Politique d aménagement des zones d activité 20 20

21 9/11/2009 Politique d aménagement des zones d activité 21

22 l immobilier d entreprises Territoire de la Communauté de Communes de Saint James La CdC dispose d une pépinière d entreprises / hôtel d entreprises tertiaire La structure joue son rôle, néanmoins, la faiblesse voire l absence de turn-over est actuellement pointée par le territoire (une réflexion va être enclenchée sur ce sujet) Actuellement l ancien siège social d Electropoli, implanté sur la première tranche de la zone d activités, est en vente (près de m² de bureaux) La commune / canton d Isigny le Buat Une réflexion est actuellement en cours pour relancer une politique d atelier relais (orientation à l étude : petites cellules pour des besoins liées à l artisanat ou à des petites activités commerciales) Territoire de la Communauté de Communes de Saint Hilaire du Harcouët La communauté de communes et la commune de St Hilaire mettent à disposition 4 ateliers relais Au sein de la maison des entreprises, trois bureaux sont mis à la disposition d entreprises (tous sont loués) Les réflexions liées au développement économique ont pointé l éventualité d une pépinière d entreprises voire d ateliers relais (mais difficulté de définir les besoins compte tenu de l extrême diversité des demandes formulées) Inadéquation entre la politique d immobilier d entreprise et le potentiel d accueil 22

23 Commerce / évasion commerciale Le développement du Parc de la Baie (vocation commerciale) sur le territoire d Avranches a renforcé l attractivité d Avranches et ainsi modifié certaines attractivités commerciales (meilleure résistance à Caen et Rennes sur certains secteurs). Pour les quatre territoires, les situations sont très diverses : Pour Ducey, Avranches est le pôle commercial du territoire Pour St James, Avranches s est rapproché du territoire (en distance temps) et il est constaté une forte évasion commerciale et une réelle difficulté pour développer l activité commerciale sur le secteur Pour Isigny le Buat, le discours est plus partagé et dépend du lieu de résidence (il existe une relative partition entre Avranches et Saint Hilaire du Harcouët - avec pour cette dernière un marché très attractif) Saint Hilaire du Harcouët reste plus autonome et plus structuré en matière commerciale (notion de bassin de vie alimenté par la présence d équipements scolaires, médicaux, privés conséquents). Néanmoins, conscient de ne pas proposer l ensemble de la palette commerciale (évasion vers Avranches et vers Rennes) Impact de la démographie et du profil des habitants (si les migrations domicile travail étaient plus importantes l évasion serait encore plus forte) 23

24 Commerce / Artisanat Une ORC en cours de définition sur le secteur de Saint Hilaire du Harcouët et sur celui d Isigny le Buat La problématique de la transmission d entreprises est pointée par la plupart des acteurs contactés / rencontrés Plusieurs difficultés sont identifiées : viabilité économique de l entreprise ; le manque de repreneur ; le coût excessif de certaine reprise À l échelle départementale : 18,80% des chefs d entreprises ont plus de 54 ans La densité moyenne des entreprises artisanales en 2010 est établie à 15,37 pour habitants dans le département de la Manche St Hilaire du Harcouët : 235 entreprises 20,16 pour habitants Isigny le Buat : 62 entreprises 19,36 pour habitants Ducey : 127entreprises 17,70 pour habitants Saint James : 11 entreprises 15,95 pour habitants Observatoire de la Chambre de Métiers 24

25 Les activités commerciales et artisanales Alimentation Production Bâtiment Services Total Ducey Isigny le Buat St Hilaire du Harcouët Saint James Total Sélune Observatoire de la Chambre de Métiers 25

26 Conclusion de la CCI Centre et sud Manche : diagnostic Opération Rurale Collective Le commerce de la zone étudiée s avère dans une situation difficile, marquée par une diminution importante du nombre d établissements de moins de 300 m² depuis 2001 ; la grande distribution est d autre part peu représentée. La démographie, très défavorable, est un des principaux facteurs de cette évolution : moins d habitants = moins de clients ; sans doute cet aspect peut ainsi rebuter d éventuels investisseurs et créateurs. Seule la communauté de communes de Saint-Hilaire-du-Harcouët «résiste», avec une démographie qui s est maintenue depuis 1999 et un tissu commercial encore conséquent. (Isigny a progressé aussi!) Le constat ainsi établi permet pleinement de justifier la mise en place d une ORC, afin de moderniser les commerces existants et les adapter à la demande des consommateurs. Le territoire fait face à un problème d attractivité générale, qui va bien au-delà de la seule problématique «commerce», qui est néanmoins essentielle : les commerçants ont besoin de clients et donc d habitants mais, pour en attirer de nouveaux, le Mortainais doit présenter un équipement commercial de qualité. 26

27 Impact économique de la production d électricité hydraulique (premières données) 22 millions de KWH soit l équivalent de la consommation de habitants Personnel actuel sur site : 4 personnes sur les deux sites (qui travaillent aussi dans l orne et dans les côtes d Armor). Correspond à environ 3 ETP sur la Sélune (conduite/ouvrage). Il y a 15 ans c était environ 15 agents. Beaucoup d évolution automatisation. Très très peu de sous-traitance locale Fiscalité : Vezins environ 120 K /an et Roche qui boit 25 K /an 27

28 Quelques questions Risques de pollution avec impact sur la vallée? Projet de plateforme stockage de métaux en transit sur Isigny (avis favorable du conseil municipal en novembre 2011)? Observatoire de la Chambre de Métiers 28

29 Enjeux de territoire Liens avec le projet de développement de la vallée Points forts / opportunités Un développement de l emploi entre 1999 et 2007 (+3% ; personnes) même s il reste inférieur à la moyenne départementale (+9%) et aussi une croissance des établissements Une situation géographique privilégiée : Présence de l A84 et de la RD Entre Rennes et Caen et entre Brest et Rouen Un développement endogène renforcé par l A84 Des infrastructures économiques sur l ensemble du territoire avec des disponibilités foncières très importantes Un tissu / maillage d entreprises conséquent (commerciales, artisanales et industrielles) diversifié dans sa structure et d un secteur à l autre Des entreprises / établissements structurants sur les 4 territoires Le développement du Très Haut Débit sur l ensemble du territoire Le lien qualitatif avec le cadre de vie mais enjeux de réciprocité impérative Très haut débit opportunité pour le développement touristique 29

30 Enjeux de territoire Liens avec le projet de développement de la vallée Points faibles / Menaces Un territoire en marge des grandes agglomérations régionales et de leurs dynamiques Pas de stratégie formalisée à l échelle du territoire d étude en matière de développement des zones d activités (notion de Concurrence / des zones d activités mixtes «similaires») Un développement quasi-exclusivement lié à un développement endogène - Quid de l exogène Quelques outils développés liés à la création d entreprises (existence de Pays de la Baie Initiative, 1 Hôtel d entreprises, quelques ateliers relais) mais des réflexions en cours Un vieillissement de la population et une démographie qui a été faible impactant l offre commerciale et artisanale Une attractivité commerciale accrue sur Avranches Un maillage artisanal et commercial à pérenniser sur l ensemble du territoire (ORC en cours de validation sur St Hilaire et sur Isigny le Buat) Une augmentation de l artificialisation au détriment des terres agricoles et espaces naturels L impact négatif sur le paysage par une urbanisation non maîtrisée et non qualitative Le niveau d attractivité générale du territoire rayonne sur la vallée 30

31 Enjeux de territoire Liens avec le projet de développement de la vallée Points faibles / Menaces Pertes liées à la fin de la production hydraulique : ressources financières, emploi et énergie renouvelable 31

32 Enjeux de territoire Liens avec le projet de développement de la vallée Enjeux Un enjeu d image et de marketing territorial à formaliser Une Stratégie de Développement économique (notamment vis-à-vis des zones d activités) à définir tant sur le foncier que sur l animation économique. Stratégie d actions à définir sur l endogène et sur l exogène. Lien entre le foncier et le maintien de l activité agricole et/ou d espaces naturels Qualification des zones d activités et des offres de services de celles-ci : Quid du Très Haut Débit (impact / offre / services) pour les entreprises Qualité Paysagère des zones : cadre de vie et territoire traversé par les touristes Un enjeu identitaire Le fil rouge de la qualité (qualité des entreprises, des parcs d activité ) La présence de services, d artisans, de commerces facilitateur pour le développement touristique THD : facteur positif Attractivité résidentielle : une économie présentielle importante (commerciale, artisanale, services publics et privés) 32

33 Présence de la fibre optique sur le territoire d étude Source : Manche Numérique : carte interactive 33

34 Couverture ADSL Source : Manche Numérique : carte interactive 34

35 EPN et Visio-relais 3 espaces Publics numériques : Ducey : Pôle culturel Saint James : Informatique pour tous Isigny le Buat : Base de Loisirs de la Masure 2 relais visio-relais de service public Saint James et St Hilaire du Harcouët Source : Manche Numérique : carte interactive 35

36 SDD Vallée de la Sélune DDTM 50 Thèmes abordés aujourd hui Economie

37 Agriculture premiers résultats du diagnostic Près de 80% du territoire occupé par l agriculture Zone d agriculture dynamique, intensive, avec une forte densité d agriculteurs (petites exploitations). Tendances : baisse du nombre d exploitations / agrandissement Les agriculteurs exploitants représentent 9 % de la population active (contre 6% dans la Manche) et de manière globale le secteur agricole représente 11,5% des emplois (contre 5,6% dans la Manche) Production laitière : 80% du produit agricole actuel 17% 15% 14% 13% 11% 11% 9% 9% 8% 8% 7% 6% CC du Canton de Ducey CC de St Hilaire CC de St James Isigny-le-Buat Vallée de la Sélune Manche Part des agriulteurs exploitants dans population active 1999 Part des agriulteurs exploitants dans population active 2007 SDD Vallée de la Sélune DDTM 50

38 SDD Vallée de la Sélune DDTM 50 Agriculture économie /social Enjeux de territoire -Agriculture en «bonne santé». Une agriculture intensive et dynamique qui «tient» le territoire rural - Géographie et pratiques qui rendent la production laitière performante (climat, qualité des sols pour le fourrage, prairies..) - Bon taux de renouvellement des exploitations (installation de jeunes agriculteurs) Points forts / opportunités - Revenus plutôt sécurisés (diversification) -Travail en réseau / Animation agricole locale : Pays + chambre d agriculture + animation via les GVA (groupement de vulgarisation agricole) et CRDA - PIDIL (programme pour l installation et le développement des initiatives locales) «Valoriser et renforcer à l échelle locale les dispositifs d installation pour assurer le renouvellement des chefs d exploitation présents sur le territoire du Pays de la Baie du Mont-Saint-Michel» : actions en faveur du renouvellement des agriculteurs et du développement des exploitations - Opportunité d installation en maraichage (niche)

39 SDD Vallée de la Sélune DDTM 50 Agriculture économie /social Enjeux de territoire - Des gîtes labellisés, gîtes ruraux ou non ( dont part de gîtes non déclarés qui semble importante) - Commercialisation de produits du terroir (issus de la production laitière), existence de marques Bienvenue à la Ferme et Manche Terroir - Des productions compatibles avec le développement des circuits-courts (ex: viande) Points forts / opportunités - Projet de mise en place d une plateforme circuits-courts (regroupement virtuellement ou matériellement de produits locaux à destination des acheteurs : restaurateurs, restauration collective..) enjeu de moyens. - Premiers résultats de l enquête hébergeurs/restaurateurs : 7 restaurateurs sur 9 pensent qu il faudrait améliorer les circuits d approvisionnement : en augmentant le nombre de producteurs locaux (pas assez nombreux / diversifiés, en créant des regroupements / des points de vente identifiés et en améliorant la visibilité de l existant, en diminuant les tarifs)

40 SDD Vallée de la Sélune DDTM 50 Agriculture économie/social/ gouvernance Enjeux de territoire - L activité agricole est directement conditionnée par la Politique Agricole Commune (PAC). En particulier le secteur laitier (prix du lait)/circuits longs Incidence sur la maîtrise des risques économiques et l évolution des productions sur le territoire. Ex: suite crise du lait la part des cultures a augmenté - Contexte économique : risques sur diminution élevage Points faibles / Menaces - Exploitations agricoles morcelées et dispersées - Exploitations plus petites que dans d autres territoires donc revenu individuel à l ha plus bas - Compétition sur le foncier - Installations complexes même si les jeunes sont motivés. Plus d agrandissements que d installations Risques sur le dynamisme du territoire

41 SDD Vallée de la Sélune DDTM 50 Agriculture économie/social/ gouvernance Enjeux Enjeux de territoire - Enjeu de maintien de la population agricole Aide à l installation et au développement - Enjeu de maintien de la production laitière et élevage - Enjeu de diminution de la vulnérabilité économique Des leviers de conversion mais des techniques pointues à maîtriser -Enjeux de restructuration foncière de exploitations. Des échanges de terres possibles? - Enjeu de développement touristique. Valorisation touristique du Pays - Enjeu d appui à l installation notamment dans des filières courtes - Enjeu de développement de la filière bois (essentiellement demande) - Développement des circuits-courts (par maintien des outils de transformation : laiteries / abattoirs, structuration des filières ) enjeux de moyens Des leviers cités : réorganisation foncière des exploitations, diversification, aide à l installation notamment production à fortes VA / circuits-courts Liens avec le projet de développement Opportunités foncières liées à l opération : - Libération d espaces permettrait de recréer de l espace agricole (élevage) - Evolution des circulations (actuellement autour des masses d eau) - Possibilités d installation notamment pour production avec petites surfaces (maraîchage) - Lien avec la diversification touristique (hébergement, produits, restauration..)

42 SDD Vallée de la Sélune DDTM 50 Agriculture environnement - Part importante de prairies Enjeux de territoire - De réels efforts réalisés depuis plusieurs années qui ont permis de réduire considérablement les impacts de l agriculture sur les milieux (nitrates/phosphates/pesticides/sédiments) - Certains agriculteurs et groupements très moteurs dans l évolution des pratiques. Ex : actions des GVA en faveur de techniques innovantes et respectueuses de l environnement Points forts / opportunités - Très forte baisse de l utilisation des engrais par valorisation des effluents d élevages - La quasi-totalité des bâtiments d élevages passés aux normes - Normes en faveur de la protection de l environnement /eau - Du conseil technique également (SAGE, CATER, Chambre d agriculture, INRA ) Mais nécessaire montée en puissance pour réellement atteindre les objectifs

43 SDD Vallée de la Sélune DDTM 50 Agriculture environnement Enjeux de territoire - De réels leviers d amélioration sur l érosion à mobiliser (leviers d animation et de subvention) notamment via les compétences d aménagement des collectivités, l activité agricole - Zones remembrées ont tendances à être replantées en partie. - Un travail d inventaire des haires sur Isigny + Charte de gestion du bocage en cours + opérations de reboisement avec associations locales de boisement (ASL). Points forts / opportunités - Opportunité de la prise de compétence aménagement par les CDC. (ex : Saint James, qui bénéficie des services d un agent pour le boisement). Réflexions en cours sur aménagement foncier / d échange à l amiable de terres sur Saint-Hilaire - Développement de la filière bois : favoriser le maintien/renforcement du bocage par la valorisation économique du bois de haies réelle marge de dynamisation de la filière bois notamment en augmentant la demande (via demande collectivités en particulier). L organisation ASL déjà en place.

44 SDD Vallée de la Sélune DDTM 50 Agriculture environnement Enjeux de territoire - Artificialisation de sols agricoles (8% des sols naturels ou agricoles ont été urbanisés dans la Manche entre 2006 et 2010) - Modes de production dépendants du contexte économique et du fonctionnement de la PAC Impératifs économiques filières longues percutent parfois les impératifs environnementaux Points faibles / Menaces - Baisse des surfaces de prairies temporaires depuis 2000 / augmentation des surfaces cultivées - Bassin versant inter-régional : capacité à agir sur la partie amont plus limitée - Zone très remembrée dans les années 70 - Des acteurs partagés sur l état actuel des impacts de l agriculture sur le milieu /eau (allant d une incidence faible à forte incidence : plantes invasives baie) - Taille des exploitations. Exploitations agricoles morcelées et dispersées - Pluviométrie rend système tout herbe difficile à mettre en œuvre

A22 - Conforter l attractivité du Doubs afin de développer un tissu de TPE / PME / PMI performantes et créatrices d emplois

A22 - Conforter l attractivité du Doubs afin de développer un tissu de TPE / PME / PMI performantes et créatrices d emplois Objectifs à atteindre à long terme (jusqu à 2017) - Assurer une couverture haut débit pour l ensemble des zones d activités retenues dans le cadre du schéma des ZAE - Augmenter le nombre de bénéficiaires

Plus en détail

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER LE DISPOSITIF DE FINANCEMENT EUROPÉEN LEADER AU SERVICE DE L ATTRACTIVITÉ TERRITORIALE LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : Le programme LEADER est un outil au service de la mise en œuvre du projet de territoire

Plus en détail

Montvalezan La Rosière

Montvalezan La Rosière Montvalezan La Rosière Elaboration du Plan Local d Urbanisme Réunion publique n 2 Synthèse du diagnostic Février 2015 1 Déroulement 1. Rappel de la démarche 2. Les enjeux identifiés par thématique 3. Synthèse

Plus en détail

Atelier Développement économique. Mardi 26 février 2013

Atelier Développement économique. Mardi 26 février 2013 Atelier Développement économique Mardi 26 février 2013 Une compétence de la Communauté de Communes des Monts du Pilat En matière de développement économique : depuis 2004 Aménagement, entretien et gestion

Plus en détail

Stratégie locale en faveur du commerce, de l artisanat & des services

Stratégie locale en faveur du commerce, de l artisanat & des services 1 Stratégie locale en faveur du commerce, de l artisanat & des services Pays Cœur de Flandre I Phase II La formulation de la stratégie Région Nord Pas de Calais Avril 2013 Région Communauté Nord Pas de

Plus en détail

1.1 - Favoriser l accueil et le développement des. entreprises

1.1 - Favoriser l accueil et le développement des. entreprises Module 1 : Formation, développement et innovation économique 1.1 - Favoriser l accueil et le développement des réservée : 560 000 OBJECTIFS STRATÉGIQUES - Encourager les modes de production responsables

Plus en détail

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme)

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) 1) Les modalités de la Concertation 2) Plan de situation 3) Contexte 4) Les études

Plus en détail

MESURES D ACCOMPAGNEMENT

MESURES D ACCOMPAGNEMENT LIVRET VI MESURES D ACCOMPAGNEMENT DE LA MISE EN ŒUVRE DU SCOT ET SUIVI DE L ANALYSE DE LA SITUATION 127 Sommaire I DES MESURES D ACCOMPAGNEMENT DE LA MISE EN ŒUVRE DU SCOT page 126 HABITAT EQUIPEMENTS

Plus en détail

Etude de diagnostic territorial et accompagnement de projets en vue de la revitalisation du site de la base aérienne de Brétigny

Etude de diagnostic territorial et accompagnement de projets en vue de la revitalisation du site de la base aérienne de Brétigny Etude de diagnostic territorial et accompagnement de projets en vue de la revitalisation du site de la base aérienne de Brétigny Phase 2 Perspectives de développement Proposition de stratégie de mise en

Plus en détail

2- AFFIRMER ET ASSURER UN DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE EQUILIBRE ET DURABLE DU TERRITOIRE COMMUNAL

2- AFFIRMER ET ASSURER UN DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE EQUILIBRE ET DURABLE DU TERRITOIRE COMMUNAL 2- AFFIRMER ET ASSURER UN DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE EQUILIBRE ET DURABLE DU TERRITOIRE COMMUNAL Projet d Aménagement et de Développement Durable Dossier de PLU approuvé 13/26 Face à l augmentation du prix

Plus en détail

Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris

Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris Thème : Commercialiser la campagne : les questions de base posées aux territoires

Plus en détail

La Silver Normandie : une filière et des secteurs innovants

La Silver Normandie : une filière et des secteurs innovants Emploi... La Silver Normandie : une filière et des secteurs innovants La Basse-Normandie, première Silver région inaugurée en France, en janvier 2014, figure parmi les 7 régions françaises les plus attractives

Plus en détail

Description des variables de la base de données. a. Attractivité démographique pour les différents types de population

Description des variables de la base de données. a. Attractivité démographique pour les différents types de population Description des variables de la base de données a. Attractivité démographique pour les différents types de population Sources : Recensements de 1962 à 2006 et Clap 2007 - a01_popmoy62, a01_popmoy68, a01_popmoy75,

Plus en détail

Saint-Vallier-de-Thiey Bar-sur-Loup. Grasse. Grasse-sud

Saint-Vallier-de-Thiey Bar-sur-Loup. Grasse. Grasse-sud PROVENCE-ALPES-COTE D'AZUR 17 rue Menpenti 13387 MARSEILLE CEDEX 1 Tél. : 4 91 17 57 57 Fax : 4 91 17 59 59 http://www.insee.fr TERRITOIRE CA POLE AZUR PROVENCE 5 communes, 2 chefs lieux de cantons, unité

Plus en détail

11 114 annexe 1. Appel à projets «Circuits alimentaires de proximité et de qualité» de la Région des Pays de la Loire

11 114 annexe 1. Appel à projets «Circuits alimentaires de proximité et de qualité» de la Région des Pays de la Loire Appel à projets «Circuits alimentaires de proximité et de qualité» de la Région des Pays de la Loire 1. Contexte et objectifs visés par l appel à projets Menée dans le cadre du Schéma Régional de l Economie

Plus en détail

5 DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE

5 DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE 5 DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ATOUTS Une situation géographique centrale dans l Est parisien en plein essor Un taux d emploi relativement important FAIBLESSES Une inadéquation entre les emplois et la population

Plus en détail

Un Territoire de Projets

Un Territoire de Projets Un Territoire de Projets La Vallée de la Drôme, une base préservée entre RHÔNE et ALPES, à la transition du VERCORS et de la PROVENCE, avec comme élément naturel fédérateur la rivière DRÔME. Une vallée

Plus en détail

A. Secteur des services aux entreprises

A. Secteur des services aux entreprises A. Secteur des services aux entreprises 1 Services Aux Entreprises I. Diagnostic sectoriel Services Aux Entreprises 1. Contexte des entreprises Démographie des entreprises 382 417 499 286 1845 1838 1271

Plus en détail

PAC. ce qui change. vraiment

PAC. ce qui change. vraiment PAC 2014 2020 ce qui change vraiment Dotée d un budget préservé de l ordre de 9,1 milliards par an, la nouvelle pac entrera pleinement en application en 2015 et sera le cadre commun de l agriculture européenne

Plus en détail

L immobilier d entreprise artisanale

L immobilier d entreprise artisanale e s c a L immobilier d entreprise artisanale n l B e E n j e u x L i v r S t r a t é g i P r o p o s i t i o n s Ile-de-France Rhône-Alpes Le Livre Blanc de l immobilier d entreprise artisanale Pourquoi?

Plus en détail

Plan Local d Urbanisme

Plan Local d Urbanisme Département du Morbihan Commune de l Ile aux Moines Plan Local d Urbanisme Pièce n 2 : Projet d Aménagement et de Développement Durable Vu pour être annexé à la délibération du 19 mars 2014 Le Maire, Dossier

Plus en détail

INVESTISSEMENT PRODUCTIF - 411

INVESTISSEMENT PRODUCTIF - 411 Annexe au dossier de demande d aide pour les investissements productifs Nombre de points attendus pour le projet présenté pour les différents critères : Critère Définition INVESTISSEMENT PRODUCTIF - 411

Plus en détail

Autres utilisations : ouvrages de protection des berges de rivières, ou aménagements paysagers (barrières vivantes) ou encore en vannerie.

Autres utilisations : ouvrages de protection des berges de rivières, ou aménagements paysagers (barrières vivantes) ou encore en vannerie. Les TTCR, impacts environnementaux Colloque 23/11/2007 filière multi-produits, traitant de grandes quantités de bois regroupé sur des plates formes de stockage/séchage, qui peuvent livrer des chaufferies

Plus en détail

SAGE DOUVE-TAUTE : Liste des dispositions et des règles interressant les Collectivités

SAGE DOUVE-TAUTE : Liste des dispositions et des règles interressant les Collectivités SAGE DVE-TAUTE : Liste des dispositions et des règles interressant les Collectivités BOCAGE RIVIERE ZONES HUMIDES TRAIT DE CÔTE D66 Réaliser des diagnostics partagés du fonctionnement hydraulique D67 Mettre

Plus en détail

Les bons critères pour choisir son lieu d implantation. Animé par :

Les bons critères pour choisir son lieu d implantation. Animé par : Les bons critères pour choisir son lieu d implantation Animé par : Laurent LETHOREY Agnès CAVART Pierre-Yves LE BRUN Laurent GAUDICHEAU Les critères de choix : Le couple projet/lieu d implantation 1. La

Plus en détail

Lancement du site internet

Lancement du site internet PAY S DE SAI NT MALO Dossier de presse Jeudi 12 juillet 2012 Sommaire : Communiqué de presse Partenaires En présence des principaux acteurs et partenaires, Monsieur René COUANAU, maire de Saint-Malo et

Plus en détail

Les Points de vente collectifs de PACA Etat des lieux et dynamiques

Les Points de vente collectifs de PACA Etat des lieux et dynamiques Les Points de vente collectifs de PACA Etat des lieux et dynamiques 1. Contexte et enjeux de l enquête L état des lieux des collectifs d agriculteurs en PACA (Trame / FRGEDA PACA - 2010) Intérêt grandissant

Plus en détail

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive»

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» 10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» Préambule Si l actuelle majorité peut indéniablement se prévaloir d un très bon bilan,

Plus en détail

LES FONDS EUROPÉENS EN PAYS DE LA LOIRE 2014-2020

LES FONDS EUROPÉENS EN PAYS DE LA LOIRE 2014-2020 LES FONDS EUROPÉENS EN PAYS DE LA LOIRE 2014-2020 CONNAÎTRE les programmes européens Pour faire face à la crise et aux grands défis de l Union européenne, ses Etats membres ont adopté en 2010 la Stratégie

Plus en détail

Eléments. de diagnostic territorial. en Midi-Pyrénées. Zone d emploi. Toulouse. Décembre 2006

Eléments. de diagnostic territorial. en Midi-Pyrénées. Zone d emploi. Toulouse. Décembre 2006 Eléments de diagnostic territorial en Zone d emploi Décembre 2006 Contrat de plan Etat-Région 2000-2006 Eléments de diagnostic territorial : zone d emploi de La zone d emploi de TOULOUSE La zone d emploi

Plus en détail

Elaboration du Plan Local d Urbanisme Commune de Parmilieu

Elaboration du Plan Local d Urbanisme Commune de Parmilieu Elaboration du Plan Local d Urbanisme Commune de Parmilieu RÉUNION PUBLIQUE N 1 PRÉSENTATION DU DIAGNOSTIC TERRITORIAL 8 Avril 2015 1 ORDRE DU JOUR 1. Qu est-ce que le Plan Local d Urbanisme 2. Présentation

Plus en détail

PLAN LOCAL D URBANISME

PLAN LOCAL D URBANISME Département de la Loire-Atlantique (44) Commune de La Plaine sur Mer PLAN LOCAL D URBANISME Réunion publique de concertation 14 janvier 2013 Les étapes de l élaboration du PLU Prescription (DCM) 11/06/2009

Plus en détail

Sommaire SOMMAIRE 3 UN CADRE DE VIE ET UN ENVIRONNEMENT PRESERVE ET VALORISE 13 INTRODUCTION 5

Sommaire SOMMAIRE 3 UN CADRE DE VIE ET UN ENVIRONNEMENT PRESERVE ET VALORISE 13 INTRODUCTION 5 Sommaire SOMMAIRE 3 INTRODUCTION 5 UN CENTRE BOURG REDYNAMISE 7 CONFORTER LA VOCATION D HABITAT 7 METTRE EN PLACE UNE POLITIQUE DE STATIONNEMENT AMBITIEUSE ET COHERENTE 7 RENFORCER L OFFRE EN EQUIPEMENTS,

Plus en détail

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014 Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville Août 2014 2014, année de la nouvelle loi de programmation pour la ville et la cohésion

Plus en détail

Centre d Animation d Information et Relais Economique

Centre d Animation d Information et Relais Economique www.caire-haguenau.fr Campanile Hôtel LES PINS 84 route de Strasbourg - BP 70273 F-67500 HAGUENAU Cedex Tél 0033 (0) 3 88 63 39 00 Fax 0033 (0) 3 88 63 39 01 Email : caire@ville-haguenau.fr Les voies d

Plus en détail

acérola - plessis-grammoire

acérola - plessis-grammoire acérola - plessis-grammoire oap aménagement Le secteur d Acérola se situe au cœur de la commune du Plessis-Grammoire et couvre une surface d environ 5 hectares au coeur du tissu urbain. Il est délimité

Plus en détail

Travaux d isolation et de finitions (peinture, revêtements, plâtrerie, ) Parc

Travaux d isolation et de finitions (peinture, revêtements, plâtrerie, ) Parc Activité Travaux d isolation et de finitions (peinture, revêtements, plâtrerie, ) Parc PNR Monts d Ardèche 1-Dynamique du marché Caractéristiques du secteur d activité et perspectives (au niveau national)

Plus en détail

POURQUOI INSTALLER DE NOUVEAUX

POURQUOI INSTALLER DE NOUVEAUX POURQUOI INSTALLER DE NOUVEAUX AGRICULTEURS? ELEMENTS DE CONTEXTE L ENJEU DU RENOUVELLEMENT DE LA POPULATION ACTIVE AGRICOLE Les installations ne permettent pas aujourd hui de compenser les départs en

Plus en détail

Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire

Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire PROJET D ÉNONCÉ DE VISION STRATÉGIQUE OCTOBRE 2014 TABLE DES MATIÈRES POURQUOI UN ÉNONCÉ DE VISION STRATÉGIQUE?...

Plus en détail

COMMERCIAL DE CAEN-MÉTROPOLE

COMMERCIAL DE CAEN-MÉTROPOLE LES RENDEZ VOUS DE L AGENCE D URBA AU PAVILLON CYCLE VILLE ET COMMERCE LES ENJEUX DE L ÉQUIPEMENT COMMERCIAL DE CAEN-MÉTROPOLE PATRICE DUNY, DIRECTEUR AUCAME CAEN NORMANDIE RAPPEL : LE COMMERCE EST CONSUBSTANTIEL

Plus en détail

Le diagnostic territorial emploi formation: propositions pour un socle commun aux territoires de Picardie

Le diagnostic territorial emploi formation: propositions pour un socle commun aux territoires de Picardie : propositions pour un socle commun aux territoires de Picardie Les ateliers régionaux de l orientation tout au long de la vie Amiens, le 23 novembre 2010 Sommaire Le diagnostic territorial, de quoi parle-t-on?

Plus en détail

Parcours vers la conversion : Découvrir l outil VISA pour le bio. Une initiative des

Parcours vers la conversion : Découvrir l outil VISA pour le bio. Une initiative des Parcours vers la conversion : Découvrir l outil VISA pour le bio Parcours vers la conversion : Découvrir l outil VISA pour le bio Animateur : Sylvie Dulenc - Chambre d agriculture de l Hérault Intervenants

Plus en détail

ATELIER 1: Tourisme et territoires

ATELIER 1: Tourisme et territoires COMMERCE ET TERRITOIRES ATELIER 1: Tourisme et territoires Quels leviers d action pour développer, maintenir et ensuite maîtriser le développement touristique d un territoire? 16 octobre 2014 Animation

Plus en détail

DE LA STRATEGIE LEADER. Appel d offres Novembre 2014

DE LA STRATEGIE LEADER. Appel d offres Novembre 2014 CAHIER DES CHARGES ACCOMPAGNEMENT A LA DEFINITION DE LA STRATEGIE LEADER DU PNR DE LA BRENNE Appel d offres Novembre 2014 Parc naturel régional de la Brenne Maison du Parc Le Bouchet - 36300 ROSNAY 02

Plus en détail

LES FONDS EUROPÉENS EN NORD-PAS DE CALAIS 2014-2020

LES FONDS EUROPÉENS EN NORD-PAS DE CALAIS 2014-2020 LES FONDS EUROPÉENS EN NORD-PAS DE CALAIS 2014-2020 CONNAÎTRE les programmes européens Pour faire face à la crise et aux grands défis de l Union européenne, ses Etats membres ont adopté en 2010 la Stratégie

Plus en détail

Les leviers régionaux de soutien de la structuration de l offre en produits alimentaires de proximité

Les leviers régionaux de soutien de la structuration de l offre en produits alimentaires de proximité Les leviers régionaux de soutien de la structuration de l offre en produits alimentaires de proximité Lycée agricole Edgar Pisani, Montreuil-Bellay (49) 11 octobre 2012 1. La PRI Jules Rieffel 1.1 Les

Plus en détail

Afin d intégrer aux mieux les enjeux auxquels le territoire est confronté, les contributions suivantes peuvent également être apportées :

Afin d intégrer aux mieux les enjeux auxquels le territoire est confronté, les contributions suivantes peuvent également être apportées : D A MIXTE D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DU PAYS DE BRAY Contribution à l élaboration de la stratégie régionale du futur programme opérationnel et du futur programme de développement rural de la Haute-Normandie.

Plus en détail

Brou-sur-Chantereine Elaboration du PLU Compte-rendu de la réunion publique de présentation du diagnostic 20 janvier 2011 1

Brou-sur-Chantereine Elaboration du PLU Compte-rendu de la réunion publique de présentation du diagnostic 20 janvier 2011 1 1. Avant-propos de Monsieur Bréhaux (adjoint au maire en charge de l urbanisme) : L importance du P.L.U. en tant qu outil législatif permettant une maîtrise de l urbanisme de la commune est rappelée aux

Plus en détail

Innover pour un tourisme durable en Picardie Appel à projets 2012 Règlement

Innover pour un tourisme durable en Picardie Appel à projets 2012 Règlement Innover pour un tourisme durable en Picardie Appel à projets 2012 Règlement Préambule A l horizon 2015, la Région Picardie souhaite dynamiser son offre touristique pour permettre aux acteurs régionaux

Plus en détail

FICHE SIGNALETIQUE. Cœur de Flandre. 1. Profil Territoire. 2 Profil Fiscal

FICHE SIGNALETIQUE. Cœur de Flandre. 1. Profil Territoire. 2 Profil Fiscal FICHE SIGNALETIQUE Pays Cœur de Flandre Consultable sur www.sigale.nordpasdecalais.fr Le pays a été reconnu le 9 mars 2004 et le premier contrat a été signé le 15 décembre 2004. Il comporte 45 communes

Plus en détail

2009-2011: une première mission de prospection exogène

2009-2011: une première mission de prospection exogène 2009-2011: une première mission de prospection exogène Le contexte Dès 2007, les acteurs institutionnels (Etat, Conseil Régional d'aquitaine, Conseil Général des Landes, Communautés de Communes d Hagetmau,

Plus en détail

plu classement en zone UE d une surface classée en 2AUe Notice explicative modification n 7

plu classement en zone UE d une surface classée en 2AUe Notice explicative modification n 7 plu modification n 7 classement en zone UE d une surface classée en 2AUe Notice explicative NOTICE EXPLICATIVE Ouverture à l urbanisation d une partie de la zone 2AUe des Commandières (Classement en zone

Plus en détail

Commission Populations - Equipements

Commission Populations - Equipements Commission Populations - Equipements Synthèse du diagnostic stratégique Septembre 2010 Document de travail usage et diffusion soumis à l accord du SEBB Commission populations équipements synthèse du diagnostic

Plus en détail

Appel à projets Oenotourisme. co-financé par le FEADER. Document Régional de Développement Rural du Languedoc-Roussillon

Appel à projets Oenotourisme. co-financé par le FEADER. Document Régional de Développement Rural du Languedoc-Roussillon Appel à projets Oenotourisme co-financé par le FEADER Document Régional de Développement Rural du Languedoc-Roussillon 5 mars au 11 mai 2012 Sommaire Sommaire.... 2 1- Le contexte et les objectifs de l

Plus en détail

Opération d intérêt national Bordeaux Euratlantique. Point d étape

Opération d intérêt national Bordeaux Euratlantique. Point d étape Opération d intérêt national Bordeaux Euratlantique Point d étape Une feuille de route initiale Un enjeu économique : - créer un centre d affaires européen (tertiaire supérieur) - faire un effet levier

Plus en détail

SCOT DU SAUMUROIS. Diagnostic Territorial Septembre 2014

SCOT DU SAUMUROIS. Diagnostic Territorial Septembre 2014 SCOT DU SAUMUROIS Diagnostic Territorial Septembre 2014 SOMMAIRE I. LE TERRITOIRE II. LES HOMMES III. LES ENTREPRISES 2 LE TERRITOIRE 3 Le SCOT du SAUMUROIS 4 Les projets structurants Projets urbains :

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES : CERTIFICATION NF X 50 770 PEPINIERE D ENTREPRISES

CAHIER DES CHARGES : CERTIFICATION NF X 50 770 PEPINIERE D ENTREPRISES Communauté de Communes de la Lomagne Gersoise CAHIER DES CHARGES : CERTIFICATION NF X 50 770 PEPINIERE D ENTREPRISES 1 Février 2012 PRESENTATION MAITRE D OUVRAGE ET CONTEXTE Présentation Communauté de

Plus en détail

Séminaire du 17 octobre 2014 «La gestion des milieux aquatiques dans la loi MAPTAM et le SAGE : quels enjeux pour la Baie de Saint Brieuc?

Séminaire du 17 octobre 2014 «La gestion des milieux aquatiques dans la loi MAPTAM et le SAGE : quels enjeux pour la Baie de Saint Brieuc? Séminaire du 17 octobre 2014 «La gestion des milieux aquatiques dans la loi MAPTAM et le SAGE : quels enjeux pour la Baie de Saint Brieuc?» Le Schéma d Aménagement et de Gestion des Eaux (SAGE) de la baie

Plus en détail

ATHELIA V L offre foncière et immobilière pour l économie tertiaire et l industrie de pointe.

ATHELIA V L offre foncière et immobilière pour l économie tertiaire et l industrie de pointe. ATHELIA V L offre foncière et immobilière pour l économie tertiaire et l industrie de pointe. L économie de la connaissance et l industrie : au cœur de la stratégie de développement économique de MPM

Plus en détail

15 hectares pour accueillir votre entreprise, et des partenaires pour vous accompagner. Parc d activités de Courbouton

15 hectares pour accueillir votre entreprise, et des partenaires pour vous accompagner. Parc d activités de Courbouton 15 hectares pour accueillir votre entreprise, et des partenaires pour vous accompagner Parc d activités de Courbouton Parc d activités de Courbouton 15 hectares à 35 minutes de Rennes, à partir de 8 /m

Plus en détail

La Charte. forestière. du Pilat. Un engagement collectif pour une gestion durable de la forêt

La Charte. forestière. du Pilat. Un engagement collectif pour une gestion durable de la forêt La Charte forestière du Pilat Un engagement collectif pour une gestion durable de la forêt Réalisation Jecom - RCS 493 898 043 - Avril 2011 - Imprimé sur papier issues de forêts françaises et belges gérées

Plus en détail

R y o aume aume du du Maroc Mar Mai 2009

R y o aume aume du du Maroc Mar Mai 2009 Royaume du Maroc PLAN MAROC VERT Mai 2009 ENJEUX Enjeux économiques Contribue pour 19 % du PIB national 15% production 4% Agro industrie Rôle capital dans la stabilité macro économique Enjeux sociaux Emploie

Plus en détail

Atelier Infrastructures et Mobilité Réseaux 16 avril 2015. Raphaël Rogé Caisse des Dépôts

Atelier Infrastructures et Mobilité Réseaux 16 avril 2015. Raphaël Rogé Caisse des Dépôts Atelier Infrastructures et Mobilité Réseaux 16 avril 2015 Raphaël Rogé Caisse des Dépôts LES INFRASTRUCTURES NUMÉRIQUES Aménagement numérique et technologies Levier de croissance, de compétitivité et d

Plus en détail

Les dispositifs d aides du Conseil général aux hébergements touristiques

Les dispositifs d aides du Conseil général aux hébergements touristiques Les dispositifs d aides du Conseil général aux hébergements touristiques Juin 2014 Édito Adopté en séance plénière de janvier 2014 suite à une large concertation avec les acteurs privés et publics de

Plus en détail

De vraies perspectives d avenir Des dispositifs d accompagnement et de financements De multiples complémentarités

De vraies perspectives d avenir Des dispositifs d accompagnement et de financements De multiples complémentarités De vraies perspectives d avenir Des dispositifs d accompagnement et de financements De multiples complémentarités Organisateurs : Partenaires : Des outils d accompagnement Des outils de financement Zoom

Plus en détail

DIAGNOSTIC DE DURABILITE du Réseau Agriculture Durable

DIAGNOSTIC DE DURABILITE du Réseau Agriculture Durable DIAGNOSTIC DE DURABILITE du Réseau Agriculture Durable Guide de l utilisateur 2010 Si vous êtes amenés à utiliser cet outil, merci d indiquer votre source. Réseau agriculture durable - Inpact Bretagne

Plus en détail

Projet n 1 Création d une structure pour l agriculture durable et la production alimentaire artisanale

Projet n 1 Création d une structure pour l agriculture durable et la production alimentaire artisanale Projet n 1 Création d une structure pour l agriculture durable et la production alimentaire artisanale Résumé L intérêt et la motivation à tous les niveaux politiques en faveur du développement durable,

Plus en détail

La nature, excellence et base économique de l agglomération

La nature, excellence et base économique de l agglomération 3491-INTERIEUR_ANGERS_thème 25/09/03 12:27 Page 14 Thème 1 La nature, excellence et base économique Thème 1 Le Projet d agglomération 2015 Angers, laboratoire de l économie du futur Les performances économiques

Plus en détail

Agence Régionale des Territoires d'auvergne. Gérard Lombardi Marketing Territorial Relations entreprises Emploi

Agence Régionale des Territoires d'auvergne. Gérard Lombardi Marketing Territorial Relations entreprises Emploi Agence Régionale des Territoires d'auvergne Gérard Lombardi Marketing Territorial Relations entreprises Emploi En quelques mots L'Auverg ne L'Agence des Territoires d'auvergne L'accueil de nouvelles populations

Plus en détail

Programmes Opérationnels Européens 2007-2013 CADRE D INTERVENTION (FONDS FEDER)

Programmes Opérationnels Européens 2007-2013 CADRE D INTERVENTION (FONDS FEDER) Page 1 Axe Référence Domaine Service instructeur Dates agréments CLS 2 La compétitivité de l économie : développer l économie réunionnaise dans l environnement international REGION Direction des Affaires

Plus en détail

Tableau de bord de la Population des chefs d exploitations agricoles et des chefs d entreprise agricoles en 2012

Tableau de bord de la Population des chefs d exploitations agricoles et des chefs d entreprise agricoles en 2012 Direction des Etudes des Répertoires et des Statistiques TABLEAU DE BORD septembre 2013 Tableau de bord de la Population des chefs d exploitations agricoles et des chefs d entreprise agricoles en 2012

Plus en détail

Factsheet sur le programme de développement rural 2014-2020 de Mayotte (France)

Factsheet sur le programme de développement rural 2014-2020 de Mayotte (France) Factsheet sur le programme de développement rural 2014-2020 de Mayotte (France) La Commission européenne a formellement adopté le Programme de développement rural (PDR) de Mayotte le 13 février 2015 qui

Plus en détail

Débattu en Conseil Syndical le 04 Décembre 2013 1. Débattu en Conseil Syndical le 04 Décembre 2013

Débattu en Conseil Syndical le 04 Décembre 2013 1. Débattu en Conseil Syndical le 04 Décembre 2013 Débattu en Conseil Syndical le 04 Décembre 2013 1 Débattu en Conseil Syndical le 04 Décembre 2013 SOMMAIRE SOMMAIRE... 2 PREAMBULE... 3 RAPPEL DU CONTEXTE LEGISLATIF... 4 ROLE DU PADD... 4 STRUCTURATION

Plus en détail

Projet agropastoral : Recherche d'un éleveur. Secteur de Castelnau de Guers APPEL A CANDIDATURE

Projet agropastoral : Recherche d'un éleveur. Secteur de Castelnau de Guers APPEL A CANDIDATURE Projet agropastoral : Recherche d'un éleveur Secteur de Castelnau de Guers APPEL A CANDIDATURE Dépôt des dossiers de candidature : au plus tard le 30 juin 2015 1 Sommaire 1. PREAMBULE... 3 2. OBJECTIFS...

Plus en détail

LES SERVICES A LA PERSONNE EN ARTOIS COMM.

LES SERVICES A LA PERSONNE EN ARTOIS COMM. LES SERVICES A LA PERSONNE EN ARTOIS COMM. Direction du Développement Economique et Emploi Artois Comm. Le 4 juin 2010 ARTOIS COMM. PRESENTATION D ARTOIS COMM. LES CARACTERISTIQUES DU TERRITOIRE : La Communauté

Plus en détail

PAC 2014/2020 : Application des orientations annoncées le 2 octobre à Cournon. Relevé de décisions suite au CSO du 17 décembre 2013

PAC 2014/2020 : Application des orientations annoncées le 2 octobre à Cournon. Relevé de décisions suite au CSO du 17 décembre 2013 PAC 2014/2020 : Application des orientations annoncées le 2 octobre à Cournon Relevé de décisions suite au CSO du 17 décembre 2013 Le Président de la République a annoncé le 2 octobre à Cournon le cadre

Plus en détail

Stratégie et priorités communales. YLP/COM1/Buts-Vision/Long terme communal/val-de-charmey Vision 1

Stratégie et priorités communales. YLP/COM1/Buts-Vision/Long terme communal/val-de-charmey Vision 1 Stratégie et priorités communales 1 Val-de-Charmey : Stratégie et priorités communales 1) Introduction: contexte communal 2) Diagnostic stratégique 3) Préoccupations et attentes de la Communauté 4) Vision

Plus en détail

ELABORATION DU SCHEMA DE COHERENCE TERRITORIALE

ELABORATION DU SCHEMA DE COHERENCE TERRITORIALE ELABORATION DU SCHEMA DE COHERENCE TERRITORIALE (SCoT) DU PAYS ENTRE SEINE ET BRAY - Diagnostic stratégique : Forces / Faiblesses Enjeux / Questionnements Agence SIAM SOMMAIRE PREAMBULE 3 THEME N 1 : POSITIONNEMENT

Plus en détail

Les lisières urbaines à la Réunion Approche des lisières sur le TCO et autres expériences sur le territoire

Les lisières urbaines à la Réunion Approche des lisières sur le TCO et autres expériences sur le territoire Les lisières urbaines à la Réunion Approche des lisières sur le TCO et autres expériences sur le territoire CAUE 23/05/14 Présentation Agence zone UP Laurence BREGENT Clémence LECAPLAIN Caue 1 Définition

Plus en détail

Cinq zones en milieu urbain, orientées vers les services à la population

Cinq zones en milieu urbain, orientées vers les services à la population de concentration de l emploi salarié dans l aire azuréenne Cinq zones en milieu urbain, orientées vers les services à la population Situées en milieu urbain, au sein des plus grandes agglomérations du

Plus en détail

Technopole de Bourges : Construction d un Centre d Affaires Vendredi 4 février 2011 15H00

Technopole de Bourges : Construction d un Centre d Affaires Vendredi 4 février 2011 15H00 Dossier de presse Technopole de Bourges : Construction d un Centre d Affaires Vendredi 4 février 2011 15H00 Contacts presse : Laurent DEULIN : 02 48 48 58 10 06 63 95 00 23 l.deulin@agglo-bourgesplus.fr

Plus en détail

N abandonnons pas notre héritage commun.

N abandonnons pas notre héritage commun. N abandonnons pas notre héritage commun. Chaque semaine, 200 fermes disparaissent en France. Disparition des surfaces agricoles, spéculation foncière : nous pouvons agir. Grâce à vous, Terre de liens acquiert

Plus en détail

Au cours du séminaire de clôture seront présentés les livrables suivants :

Au cours du séminaire de clôture seront présentés les livrables suivants : La gouvernance du projet de coopération est assurée par un Comité de Pilotage composé par - Le Président de la Chambre Régionale d Agriculture qui en assure la présidence - Deux représentants élus de chaque

Plus en détail

L appui de la collectivité à la revitalisation économique du site de Belle-Beille. Les missions de l agence Angers Loire Développement

L appui de la collectivité à la revitalisation économique du site de Belle-Beille. Les missions de l agence Angers Loire Développement Sommaire L appui de la collectivité à la revitalisation économique du site de Belle-Beille La Zone Franche Urbaine de Belle-Beille Parc d activités ZFU - Plan de commercialisation - Chiffres clés Animation

Plus en détail

Les compensations écologiques sur la ligne à grande vitesse Sud Europe Atlantique

Les compensations écologiques sur la ligne à grande vitesse Sud Europe Atlantique Les compensations écologiques sur la ligne à grande vitesse Sud Europe Atlantique Conception, rédaction, réalisation : Parménion/RFF - Crédit photos : Biotope, CREN Poitou-Charentes, Ecosphère, RFF Impression

Plus en détail

Assurer la mise en œuvre des orientations

Assurer la mise en œuvre des orientations Assurer la mise en œuvre des orientations Pour être efficace, la dynamique générée par la rédaction de la charte doit se poursuivre, après sa signature, au travers de quatre actions : Diffuser la charte

Plus en détail

POUR LE DÉVELOPPEMENT DU TERRITOIRE D EST ENSEMBLE 2014-2017

POUR LE DÉVELOPPEMENT DU TERRITOIRE D EST ENSEMBLE 2014-2017 LE PACTE : un outil pragmatique et partenarial au service des habitants et des acteurs économiques POUR LE DÉVELOPPEMENT DU TERRITOIRE D EST ENSEMBLE 2014-2017 Depuis sa création Est Ensemble a fait du

Plus en détail

ORIENTATIONS. un secteur d avenir en NORMANDIE HORIZON 2020

ORIENTATIONS. un secteur d avenir en NORMANDIE HORIZON 2020 ORIENTATIONS pour l'agriculture un secteur d avenir en NORMANDIE HORIZON 2020 Juillet 2011 Agriculture et Agroalimentaire, un patrimoine essentiel à l'économie normande Pour de nombreuses productions,

Plus en détail

Obtenir une aide pour financer un projet d immobilier d entreprise

Obtenir une aide pour financer un projet d immobilier d entreprise Obtenir une aide pour financer un projet d immobilier d entreprise Conseil général du Lot Tout savoir sur l aide Conditions d obtention? Cette mesure vise à accorder des aides sous forme de subvention

Plus en détail

Annexe 1 b : Description des actions de l opération 0412 Maîtrise de l énergie Programmation 2014 2020

Annexe 1 b : Description des actions de l opération 0412 Maîtrise de l énergie Programmation 2014 2020 Annexe 1 b : Description des actions de l opération 0412 Maîtrise de l énergie Programmation 2014 2020 CADRE REGLEMENTAIRE : FEADER, PROGRAMME DE DEVELOPPEMENT RURAL 2014 2020, REGION LIMOUSIN Cette annexe

Plus en détail

LES ESPACES PRODUCTIFS

LES ESPACES PRODUCTIFS LES ESPACES PRODUCTIFS fiche d objectifs/ Plan détaillé Quels sont les principaux espaces productifs français? Comment fonctionnent-ils et évoluent-ils face à la mondialisation? Respectent-ils le développement

Plus en détail

DISPOSITIF RÉGIONAL ET DEPARTEMENTAL EN FAVEUR DES PÉPINIÈRES D ENTREPRISES

DISPOSITIF RÉGIONAL ET DEPARTEMENTAL EN FAVEUR DES PÉPINIÈRES D ENTREPRISES CAHIER DES CHARGES DISPOSITIF RÉGIONAL ET DEPARTEMENTAL EN FAVEUR DES PÉPINIÈRES D ENTREPRISES Rappel du cadre général d intervention des 3 collectivités : Dans le prolongement du Schéma Régional de Développement

Plus en détail

LA CHARTE REGIONALE D ACCES AUX AIDES AGRICOLES

LA CHARTE REGIONALE D ACCES AUX AIDES AGRICOLES LA CHARTE REGIONALE D ACCES AUX AIDES AGRICOLES Version A Aide sollicitée auprès du Conseil Régional de Picardie au titre de (cocher l aide sollicitée) : o L investissement en agriculture biologique o

Plus en détail

Laon le jeudi 1 er octobre 2015 DOSSIER DE PRESSE AISNE : UNE ETAPE MAJEURE POUR LE DEPLOIEMENT DU TRES HAUT DEBIT

Laon le jeudi 1 er octobre 2015 DOSSIER DE PRESSE AISNE : UNE ETAPE MAJEURE POUR LE DEPLOIEMENT DU TRES HAUT DEBIT Laon le jeudi 1 er octobre 2015 DOSSIER DE PRESSE AISNE : UNE ETAPE MAJEURE POUR LE DEPLOIEMENT DU TRES HAUT DEBIT COMMUNIQUE DE PRESSE Laon, le jeudi 1 er octobre 2015 AISNE : UNE ETAPE MAJEURE POUR LE

Plus en détail

La Maison de l entreprise et de l emploi d Aulnay-sous-Bois

La Maison de l entreprise et de l emploi d Aulnay-sous-Bois La Maison de l entreprise et de l emploi d Aulnay-sous-Bois Depuis le 15 juin 2001, la commune d Aulnay-sous-Bois, en Seine-Saint-Denis, s est dotée d une Maison de l entreprise et de l emploi (M2E). Implanté

Plus en détail

La SEMAEST, opérateur commercial des quartiers

La SEMAEST, opérateur commercial des quartiers La SEMAEST, opérateur commercial des quartiers De l aménagement urbain au développement économique La SEMAEST, Société d économie mixte de la Ville de Paris, spécialisée dans La SEMAEST, Société d économie

Plus en détail

PLAN DEVELOPPEMENT EXPLOITATION - DESCRIPTION DE L EXPLOITATION REPRISE - 1 Caractéristiques globales LES FACTEURS DE PRODUCTION Productions SAU FONCIER Mécanisé (en %) Irrigué (O/N) Autres Observations

Plus en détail

L emploi des jeunes dans les entreprises de l économie sociale et solidaire

L emploi des jeunes dans les entreprises de l économie sociale et solidaire L emploi des jeunes dans les entreprises de l économie sociale et solidaire Contexte régional Créé en 2010 par l Atelier Centre de ressources régional de l économie sociale et solidaire et la Chambre régionale

Plus en détail

A. Secteur services aux particuliers et à la personne

A. Secteur services aux particuliers et à la personne A. Secteur services aux particuliers et à la personne 1 Les services aux particuliers et à la personne I. Diagnostic sectoriel des Services aux Particuliers et A la Personne 1. Le contexte des entreprises

Plus en détail

2.1 - Améliorer l offre de soins sur le Pays

2.1 - Améliorer l offre de soins sur le Pays Module 2 : Services à la population 2.1 - Améliorer l offre de soins sur le Pays réservée : 400 000 OBJECTIFS STRATÉGIQUES - Développer les solidarités locales et l'accessibilité de tous aux services (Axe

Plus en détail