CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES"

Transcription

1 MINISTERE DE L INTERIEUR, DE L OUTRE-MER ET DES COLLECTIVITES TERRITORIALES ET DE L'IMMIGRATION MINISTERE CHARGE DE L OUTRE-MER Représenté par son Délégué en exercice CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES MAPA SEPDE - DéGéOM Etude de faisabilité / Avant Projet Sommaire d une capacité de production et de transformation des fruits et légumes à La Réunion Etude 2 : volet agricole sur la capacité de production Marché de prestations intellectuelles conclu en application des articles 28 et 29 du code des marchés publics Service responsable de la passation du marché Délégation générale à l outre-mer Département de l évaluation des politiques publiques et de la prospective 27, rue Oudinot PARIS 07 SP

2 SOMMAIRE ARTICLE 1 : PRESENTATION DE L ETUDE OBJET DE L ETUDE OBJECTIF DE LA PRESENTE ETUDE... 4 ARTICLE 2 : CONTENU DE LA PRESTATION OBJECTIF DE LA PRESENTE ETUDE IDENTIFICATION DES PRODUITS ET DES SURFACES DEDIEES CONDITIONS TECHNIQUES DE PRODUCTION CONDITIONS TECHNICO-ECONOMIQUES DE PRODUCTION... 7 ARTICLE 3 : DEROULEMENT DE L ETUDE PILOTAGE DE L ETUDE PROFILS DES EXPERTS DELAIS DE REALISATION LIVRABLES BUDGET... 9 ARTICLE 4 : ELEMENTS COMPLEMENTAIRES PILOTAGE DE L ETUDE CRITERES DE JUGEMENT DES OFFRES PLANNING INDICATIF DOCUMENTS ATTENDUS LORS DE LA PRESENTATION DE L'OFFRE CONFIDENTIALITE

3 Article 1 : Présentation de l étude 1.1 Objet de l étude Cette étude concerne le volet 2 agricole amont de l étude de faisabilité d une capacité de production et de transformation de fruits et légumes à la Réunion. Elle a pour objet, à partir des espèces végétales prédéterminées par la première étude, de définir l ensemble des conditions techniques de la production y compris l évaluation des besoins en terme de foncier et de main d œuvre, afin d assurer dans le contexte local de la Réunion, un approvisionnement garanti et régulier vers l industrie de transformation. L étude doit être considérée comme un avant projet sommaire qui contiendra un volet économique (analyse des prix de marché et des coûts de production) ainsi qu un volet social (analyse des emplois) pour assurer le fonctionnement d ensemble (du champ à l industrie) avec le volet Les données existantes Plus de ha de surfaces sont cultivées en fruits et légumes avec une prédominance dans le sud de la Réunion. La quasi-totalité des fruits et légumes courants peuvent être produits à la Réunion grâce à l'ensoleillement et à l'altitude. La mise en place de systèmes de culture sous abri permet aussi de s'affranchir en partie des contraintes climatiques. La technicité en matière de cultures sous abris est importante T de fruits et légumes sont annuellement produits à la Réunion 67 % des besoins locaux sont couverts en produits frais. Les fruits et légumes sont vendus en majorité sur les marché forains (70%) au détriment des GMS (30%), soit la proportion inverse de l hexagone. 152 M pour l'année 2008 de chiffre d'affaires de cette production soit la première source de revenu agricole. Plus de T sont importés sous forme de produits frais, conserves, surgelés et produits secs dont T de fruits (dont la production n est pas possible ou onéreuse à La Réunion, pommes, poires et agrumes, le plus souvent d origine sud-africaine ou européenne) et T de légumes (+ 25 % depuis 2000 ), Le marché local de produits transformés (frais, congelés, surgelés et produits secs) est estimé à tonnes (poids net). Seules, tonnes sont produites à La Réunion. Il existe un réel marché d'approvisionnement de la restauration collective. A titre d'exemple Saint-Denis est la collectivité de France qui sert le plus de repas : /jour tonnes de fruits tropicaux sont exportés vers l Union Européenne, soit tonnes d ananas et 500 tonnes se répartissant entre mangues, letchis et fruits de la passion. Le niveau des exportations de fruits a bien progressé, passant de tonnes en 2001 à tonnes en 2006, mais plafonne désormais L organisation de la filière fruit et légumes à la Réunion En 2011, la Réunion compte 9 organisations de producteurs de fruits et légumes (marché local, export) et regroupent, près de 500 adhérents. Depuis 2009, les 9 OP se sont fédérées au sein de l'association Réunionnaise de Producteurs de Fruits et Légumes (AROP-FL), premier maillon d une interprofession qui devrait se structurer avec le dépôt de statuts fin Elles ont pour but la défense des producteurs, l'amélioration de la qualité des produits, la protection de l'environnement et le développement de la filière organisée, objectifs qui sont repris comme objet de l'association de ces OP. L objectif est de doubler à brève échéance la part de production organisée. En terme de marché, l AROP FL représente 20 % de la filière. Pour le reste, environ 20% de la production passe par le marché de gros de St Pierre où s'approvisionnent nombre de 3

4 revendeurs et de professionnels de la restauration. Le reste de la production est vendue par l'intermédiaire des «bazardiers», les grossistes locaux La conquête du marché local de la transformation Parmi les enjeux principaux de la filière figurent ceux de conquérir le marché de la restauration collective et des GMS et celui de développer une capacité de transformation industrielle adaptée (jus, quatrième gamme, congelés, ). Le marché local de produits transformés (frais, congelés, surgelés et produits secs) est estimé à tonnes (poids net). Seules tonnes sont produites à La Réunion. Les T (en poids net) de produits transformés importés représentent tonnes en poids brut. Les acteurs sont conscients des enjeux. L'AROP FL a validé la nécessité d'une conquête rapide du marché de la transformation aux dépens de l'importation. Les intentions des transformateurs locaux (dont RBI est le plus important), les regroupements récents en OP, les accords en 2011 entre OP pour développer de nouveaux marchés militent pour un accompagnement par l étude de la mise en place d un outil de transformation Mise en perspective et enjeux pour la production et la transformation La conquête du marché local implique pour ce qui concerne l aval (transformation), la volonté d avoir des prix compétitifs (inférieurs ou égaux aux produits concurrents importés), une qualité irréprochable (la fraîcheur et la DLC étant à priori un atout complémentaire), de l innovation (le pôle de compétence Qualitropic peut être mobilisé utilement à cet effet) et du marketing (emballage, présentation, communication). Côté production, un objectif de tonnes net de produits transformés est visé et représenterait a priori moins de 2000 hectares à mettre en culture, chiffre restant à ce stade à expertiser. Fort de ces enjeux, l objectif global est de définir la faisabilité d une filière de transformation de fruits et légumes visant à conquérir 50 % des parts du marché réunionnais par des productions/transformations endogènes. L élaboration du projet dédié à cet objectif met en œuvre deux démarches complémentaires: une première étude consistant à procéder à l analyse du marché intérieur réunionnais, à l identification des produits objets du projet et à proposer un dimensionnement de l outil de transformation. Celle-ci fait l objet d une consultation actuelle spécifique par le ministère chargé de l outre-mer et représente le volet 1. un deuxième volet doit traiter, en amont, des conditions à remplir au niveau de la production des fruits et légumes concernés et de l approvisionnement de la chaîne de transformation. 1.2 Objectif de la présente étude La présente étude, appelée étude 2 volet agricole, intervient dès la fin de première phase de l étude 1, c est à dire une fois les produits identifiés et validés par le comité de pilotage du projet. Elle vise dans le contexte local à confirmer la faisabilité de la culture des espèces végétales prédéterminées, à approfondir les types et modes de production, étudier la faisabilité sur les plans technique économique et sociale et prend en compte les perspectives d évolution potentielle. Cette étude doit être réalisée en étroite relation avec les organisations de producteurs et comportera un volet opérationnel sur l installation. Les études 1 et 2 devront être cohérentes et complémentaires. A cet effet, il est prévu une séquence de tuilage entre les deux études pour définir les caractéristiques des produits végétaux en entrée usine afin d adapter les conditions de productions en conséquence. 4

5 L étude s attachera aussi à : Réaliser une étude technico-économique pour chacun des produits pressentis pour définir les fourchettes de coûts de production nécessaires, Déterminer un prix de structures et une politique de soutien pour garantir le revenu des producteurs. Evaluer les conditions logistiques du champ à l usine en proposant un schéma de transport, stockage et livraison en adéquation avec l'outil industriel. Un comité technique composé des représentants des producteurs locaux, des OPA (AROP FL, CA), de l interprofession en cours de constitution, de la Chambre d agriculture, du Conseil Général, de la DAAF. Le comité sera présidé par le commissaire au développement endogène de la Réunion. Le comité pourra s assister en tant que de besoin de l expertise locale (organismes techniques reconnus comme ARMEFLHOR, FDGDON, CIRAD) voir d experts qualifiés extérieurs. Article 2 : Contenu de la prestation 2.1 Objectif de la présente étude Identification des produits et des surfaces dédiées Cette partie comprendra: Une analyse et une validation de l identification des productions végétales retenues à l issu de la phase 1 de l étude 1, par une évaluation sur un plan agronomique dans les conditions locales, de la faisabilité de la mise en production des cultures pressenties, et des surfaces dédiées, complétée par une analyse des rendements attendus par cultures en fonction des conditions climatiques et pédologiques. Le consultant s attachera ainsi à définir le potentiel réel des superficies concernées, et leur intérêt agronomique pour les spéculations envisagées, Sans être exhaustifs, les principaux critères sont les suivants : - Au niveau topographique : o classe de pente ; o nature des sols ; o micro-relief (afin d évaluer le potentiel de mécanisation) o définition de la SAU - Au niveau climatologique : o pluviométrie ; o évapotranspiration ; o ressources hydrologiques et possibilité de mobilisation. o Risques climatiques : vulnérabilité cyclone (vent et pollinisation) etc.. - Au niveau de l accessibilité : o état des voies de dessertes, accès en saison des pluies ; o distance et accessibilité des principaux ports ; - Au niveau des infrastructures et de la disponibilité de matériel : o stockage ; o matériel existants (centre de location) - Au niveau de l environnement o possibilités agro-écologiques o existence de forêts, zones sensibles - Sur les autres aspects : o disponibilité de main d œuvre o risques (feux de brousse, inondation, sécheresse ) o possibilité de mécanisation o définition besoins spécifiques intrants 5

6 Concernant le choix et le calcul des surfaces dédiées, un zonage SIG devra être réalisé afin de pré-identifiés les terrains susceptibles d être mis en production (un échéancier de mise en production par palier sera utilement fourni). Il devra notamment intégrer les contraintes réglementaires des différents documents d urbanisme et environnementaux. Une analyse des contraintes techniques (climatiques, altitudinales) mais aussi environnementales et logistiques (distances par rapport aux stations de collectes) devra être établie. L étude de scénarii de productions (dédiées ou non dédiées, type de contrat) prenant en considération les besoins en main d œuvre, de mécanisation, d intrants et les impacts environnementaux (on risque de passer d un système maraîcher extensif vers un modèle plus intensif en zone tropicale ) sera analysée. Les aspects en matière de formation des agriculteurs ne devront pas être oubliés (un appui du futur institut technique et de la chambre d agriculture pourrait être habilement proposé). Compte tenu de la pression phytosanitaire existante, une analyse détaillée des modes de protection devra être réalisée en prenant en compte la possibilité sur place d utiliser la lutte biologique aux moyens d espèces biologiques produites localement. Les aspects pollinisation ne devront pas être oubliés compte tenu des contraintes identifiées dans les bas. L'analyse des saisonnalités, de la gestion des excédents et le recours à des approvisionnements extérieurs éventuels, L analyse de la disponibilité de la main d œuvre locale en fonction des pics d activité par production : canne, mangue, letchi, etc Une attention sera portée sur l analyse des besoins en ressource humaine : définition du personnel (quantité et qualification main d œuvre). 2.2 Conditions techniques de production Cette partie comprendra: Une proposition de cahiers techniques de productions définissant les conditions optimales de mise en culture, et de mécanisation de la production (productions plein champs ou sous serres hors sol), Une évaluation des relations possibles et des perspectives d expérimentation avec le futur institut technique (ARMEFLHOR) : état des lieux des références technico-économiques sur les productions concernées, estimation des besoins en expérimentation complémentaire (ANIFEL, ACTA ) dans le domaine de l innovation sur les nouveaux produits destinés à la transformation (variétés spécifiques.). Le chiffrage des surfaces et volumes de production nécessaires, en intégrant la rotation culturale (superficies réelles, développées), la proposition d un calendrier pluriannuel de production pour chaque variété, permettant d assurer un approvisionnement régulier et optimal de la chaîne de transformation l étude de la faisabilité technique éventuelle de «désaisonnaliser» certaines productions (par exemple en arboriculture par le stress hydrique et les opérations de taille), la définition d un système de contrôle qualité adapté au mode de production : analyse sur les besoins en termes de certification des pratiques agricoles et de «labellisation» garantissant une meilleure attractivité du produit transformé pour le consommateur final, une proposition d un outil de traçabilité des produits du champ à l outil industriel. Les aspects conditionnement (caisses identifiées) du champ à l outil industriel ne devront pas être oubliés. 6

7 L expert évaluera les possibilités d économies d échelle par l agriculture contractuelle, notamment les besoins en organisation pour la mécanisation de la production (appel à CUMA ) et ETA, et étudiera le recours aux groupements d employeurs GE ou GEIQ pour une gestion optimisée des coûts de l activité de production. 2.3 Conditions technico-économiques de production Cette partie comprendra: une analyse rétrospective des causes des échecs des précédents projets de transformation en établissant les enseignements à en tirer, l analyse du développement de l aspect filière, une étude technico-économique pour chacun des produits pressentis permettant de préciser les fourchettes de coûts de production nécessaires, garantissant un revenu acceptable du producteur et correspondant : o o o Comptes d exploitation type par production dédiée ou production annexe Profil d exploitation type Définir le point mort économique la définition des prix de structures la politique de prix et de contractualisation à mettre en place. Cette proposition devra intégrer nécessairement l objectif de garantir l absence de déstabilisation des marchés existants (frais ou transformés) sur l ensemble de la période. A cet effet, une synthèse des coûts et une proposition de distribution des marges et des revenus de chaque opérateurs de la filière sera élaborée, le plan pluriannuel détaillé (type de production, quantité, coût, prix d achat ) de production jusqu à l objectif de T de produits transformés avec l étude de l impact sur l équilibre du marché local actuel de cette montée en puissance (effet macroéconomique local). Il constituera la feuille de route de la filière productions dédiées à la transformation, élaborer les bilans prévisionnels sur la période retenue (5 ans) évaluer le taux de rentabilité interne à partir d un tableau emplois-ressources (5 années minimum). l évaluation des conditions logistiques en proposant un schéma de transport, stockage et livraison en adéquation avec l'outil industriel et estimant les coûts induits (investissement et fonctionnement) et le soutien au stockage, la politique de soutien financière et réglementaire nécessaire au regard des outils financiers existants, l estimation d un coût pour les bailleurs de fonds, ratio coûts / bénéfices, chiffrage des impacts du projet, un plan de financement avec évaluation du niveau de ressources en fonds propres ou quasi fonds propres et dette bancaire, une estimation crédible du nombre d emplois directs et indirects créés, l évaluation des besoins d assistance technique à projet pour accompagner les OP et l AROP FL dans la mise opérationnelle du projet, Formation et de suivi des producteurs (frein identifié). Article 3 : Déroulement de l étude 3.1 Pilotage de l étude 7

8 Le maître d ouvrage de l étude est le Ministère en charge de l Outre-mer, représenté par le Commissaire au développement endogène pour l Océan indien. Le Commissaire au développement endogène pilotera les travaux en lien étroit avec l AROP-FL, l ADIR et les services régionaux et départementaux de l Etat. Un comité sera mis en place avec les différents partenaires du projet dont la composition est précisée au paragraphe Profils des experts Il est recommandé pour ce genre d étude de constituer une équipe mixte d ingénieurs et techniciens et notamment de locaux. D une manière générale la connaissance de la Réunion est un pré-requis. Les consultants adapteront leur proposition aux besoins de l étude. Compte tenu de la complexité de l étude et des attendus opérationnels (Avant projet sommaire), il est sollicité une équipe d experts métier avec une solide expérience. Celle-ci pourrait avoir la composition suivante : 1. un chef de mission (international) type ingénieur agronome senior d au moins 10 années d expérience, bénéficiant de connaissances spécifiques notamment dans projets d intensification agricole en cultures tropicales et notamment en maraîchage sous abris, ayant une maîtrise des itinéraires spécifiques (notamment dans la production de tomates) en zone tropicale (connaissance en climat des serres, des ravageurs spécifiques de la Réunion, des dispositifs de recyclage des eaux de drainage, des variétés adaptées aux zones tropicales) 2. un expert agronome complémentaire en maraîchage plein champ, une grande expérience en milieu tropical serait appréciée 3. un expert agronome en fruits tropicaux, ayant une maîtrise des itinéraires spécifiques de la production fruitière (notamment en ananas, letchi, mangue, et agrumes) en zone tropicale : fruits tropicaux ravageurs spécifiques de la Réunion protection phytosanitaire sur cultures tropicales récolte et conditionnement 4. un expert agronome spécialisé dans la mise en production et dans la gestion de marchés de distribution de production légumières et fruitières destinées à la transformation, ayant une forte expérience reconnue dans : l élaboration et le suivi de cahier des charges de production destinées à la transformation, les produits agricoles (fruits et légumes) adaptées à la transformation l optimisation des schémas logistiques d approvisionnement et de stockage 5. un économiste (international) sénior : expérience en montage de projet, analyse financière, analyse des coûts (approche, stockage, intrants, investissements) et compétitivité, compréhension des marchés, des marges des circuits agricoles et agroalimentaires L équipe pourrait utilement faire appel à un socio-économiste ayant une très grande expérience de la Réunion. 3.2 Délais de réalisation L étude se déroulera sur une période de 3 mois maximum. 8

9 3.4 Livrables Le prestataire s engage à remettre les livrables suivants : - Un rapport intermédiaire soumis à validation du comité de pilotage - Un rapport général provisoire - Un rapport définitif - Cartographie générale, & SIG - Plan de masse des sites - Plans de réalisation niveau APS - Une analyse financière Chaque document sera remis en 5 exemplaires format papier et un exemplaire en support électronique. Par ailleurs, la remise du rapport final fera l objet d une présentation à La Réunion (atelier de travail restreint). 3.5 Budget Le prestataire prend en charge la production des documents écrits d étude et des documents de présentation (type power point) pour la restitution publique. Il prévoit de prendre en charge ses propres frais de déplacement métropole - DOM et d hébergement. Article 4 : Eléments complémentaires 4.1 Pilotage de l étude Critères de jugement des offres Les critères pris en compte pour le jugement des offres seront les suivants : - Qualité technique de la proposition notée sur 20 (note pondérée par un coefficient 6,5) : Compréhension du contexte et des enjeux de la commande Méthodologie proposée pour mener à bien la prestation attendue Prise en compte des attentes du commanditaire Composition de l équipe et description des personnes mobilisées pour la prestation - Prix noté sur 20 (note pondérée par un coefficient 3,5) : L offre la moins-disante obtient la note de 20 et la formule suivante sera appliquée pour les autres offres : Note de l offre = (note maximale (20) x valeur de la meilleure offre financière) / valeur de l offre financière analysée 4.2 Planning indicatif Durée de l étude : 3 mois à partir du lancement des travaux 4.3 Documents attendus lors de la présentation de l'offre Chaque bureau d'études candidat devra établir une note de présentation synthétique de son offre en termes clairs à l'attention des personnes non spécialistes qui auront à décider. Il devra également décrire précisément l'équipe qu'il s'engage à charger de l étude (identité, C.V., expérience, répartition des tâches). 9

10 Il devra également indiquer s il fait l objet d une certification officielle de qualité. Il devra en tout état de cause décrire ses procédures internes de contrôle de qualité. Les offres des candidats à l'évaluation devront comprendre une répartition des moyens entre les parties, phases ou thématiques de l étude. L analyse de cette répartition sera un élément de jugement des offres, au même titre que l'offre de prix. 4.4 Confidentialité Le prestataire s engage à considérer comme confidentiels, pendant la durée du présent partenariat et après son expiration, les documents, informations, savoir-faire dont il a eu connaissance en dehors du présent cahier des charges et à ne pas les utiliser en dehors des besoins décrits dans le présent marché. Le bureau d'étude chargé de l'évaluation s'engage à respecter les règles de discrétion professionnelle en vigueur, notamment en ce qui concerne le secret des entretiens réalisés au cours de l étude. 4.5 Propriété de l étude L étude sera dans tous ses aspects propriété du Ministère de l intérieur, de l outre-mer, des collectivités territoriales et de l immigration - Délégation générale à l outre-mer qui autorisera l AROP-FL et l ADIR à en faire usage en tant que de besoin. Le prestataire ne pourra en faire usage sans l accord de celle-ci. 10

Pôle de compétitivité Aerospace Valley CIBLAGE MARCHE INTERNATIONAL

Pôle de compétitivité Aerospace Valley CIBLAGE MARCHE INTERNATIONAL Pôle de compétitivité Aerospace Valley Prestation de consultant Action Collective CIBLAGE MARCHE INTERNATIONAL Cahier des charges Accompagnement de PME à l international Réf. AV-2014-271 AEROSPACE VALLEY

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES

CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES MINISTERE DE L INTERIEUR, DE L OUTRE-MER ET DES COLLECTIVITES TERRITORIALES ET DE L'IMMIGRATION MINISTERE CHARGE DE L OUTRE-MER Représenté par son Délégué en exercice CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES

Plus en détail

Certificat de Spécialisation «RESPONSABLE TECHNICO-COMMERCIAL : AGRO-FOURNITURES»

Certificat de Spécialisation «RESPONSABLE TECHNICO-COMMERCIAL : AGRO-FOURNITURES» Certificat de Spécialisation «RESPONSABLE TECHNICO-COMMERCIAL : AGRO-FOURNITURES» S appuyant sur le Brevet de Technicien Supérieur Agricole : Analyse et conduite des systèmes d exploitation Arrêté du 27

Plus en détail

Fiche Technique. Filière Maraichage. Mais doux. Septembre 2008

Fiche Technique. Filière Maraichage. Mais doux. Septembre 2008 Fiche Technique Production Peu Développée en Languedoc-Roussillon Filière Maraichage Mais doux Septembre 2008 Rédigée par : Julien GARCIA Chambre Régionale d Agriculture du Languedoc-Roussillon Potentiel

Plus en détail

Synthèse des programmes de travail

Synthèse des programmes de travail Synthèse des programmes de travail Les projets pour 2013 CRIESR - Assemblée générale 2012 Les services d études et observatoires ayant répondu 2 Agile Cellule Europe Réunion Agorah agence pour l observation

Plus en détail

ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001 DE L AGENCE POUR LA RECHERCHE ET L INNOVATION EN CHAMPAGNE-ARDENNE - CARINNA

ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001 DE L AGENCE POUR LA RECHERCHE ET L INNOVATION EN CHAMPAGNE-ARDENNE - CARINNA 1 APPEL D OFFRES ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001 DE L AGENCE POUR LA RECHERCHE ET L INNOVATION EN CHAMPAGNE-ARDENNE - CARINNA JUILLET 2013 2 1. OBJET DE L APPEL D OFFRE Réalisation d un accompagnement

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur :

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur : COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LE METALLURGIE Qualification : Catégorie : D Dernière modification : 30/04/2015 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Responsable d affaires I OBJECTIF PROFESSIONNEL

Plus en détail

3 ème année. Cet appel à proposition s inscrit dans la continuité du travail engagé en année 1 et 2.

3 ème année. Cet appel à proposition s inscrit dans la continuité du travail engagé en année 1 et 2. Appel à proposition Projet Alimen terre Un système d'alimentation local sur le Pays de Vannes 3 ème année Avec près de 60 % de surfaces agricoles, l agriculture demeure prépondérante sur notre territoire.

Plus en détail

REGLEMENT DE CONSULTATION. MAPA 2012-06 SEPDE - DéGéOM

REGLEMENT DE CONSULTATION. MAPA 2012-06 SEPDE - DéGéOM Représenté par le Délégué général à l Outre-mer en exercice REGLEMENT DE CONSULTATION MAPA 2012-06 SEPDE - DéGéOM Etude des niveaux et des évolutions des loyers du secteur privé dans les cinq départements

Plus en détail

DE LA STRATEGIE LEADER. Appel d offres Novembre 2014

DE LA STRATEGIE LEADER. Appel d offres Novembre 2014 CAHIER DES CHARGES ACCOMPAGNEMENT A LA DEFINITION DE LA STRATEGIE LEADER DU PNR DE LA BRENNE Appel d offres Novembre 2014 Parc naturel régional de la Brenne Maison du Parc Le Bouchet - 36300 ROSNAY 02

Plus en détail

10 JUIN 2015 APPEL D OFFRES ETUDE D EVALUATION A MI-PARCOURS DU DISPOSITIF DES PRETS NUMERIQUES DU PROGRAMME DES INVESTISSEMENTS D AVENIR

10 JUIN 2015 APPEL D OFFRES ETUDE D EVALUATION A MI-PARCOURS DU DISPOSITIF DES PRETS NUMERIQUES DU PROGRAMME DES INVESTISSEMENTS D AVENIR 10 JUIN 2015 APPEL D OFFRES ETUDE D EVALUATION A MI-PARCOURS DU DISPOSITIF DES PRETS NUMERIQUES DU PROGRAMME DES INVESTISSEMENTS D AVENIR 1. Type de procédure Cette procédure est un marché privé, passé

Plus en détail

BANQUE OUEST AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT (BOAD)

BANQUE OUEST AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT (BOAD) BANQUE OUEST AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT (BOAD) RAPPORT DE SYNTHESE DE L ATELIER REGIONAL DE VALIDATION DES RESULTATS DE LA PREMIERE PHASE DE L ETUDE DE FAISABILITE POUR LA MISE EN PLACE D UN MECANISME

Plus en détail

MISSION D ASSISTANCE TECHNIQUE POUR l APPUI A L ELABORATION DE LA STRATEGIE DE SPECIALISATION INTELLIGENTE (3S) EN LANGUEDOC-ROUSSILLON

MISSION D ASSISTANCE TECHNIQUE POUR l APPUI A L ELABORATION DE LA STRATEGIE DE SPECIALISATION INTELLIGENTE (3S) EN LANGUEDOC-ROUSSILLON MISSION D ASSISTANCE TECHNIQUE POUR l APPUI A L ELABORATION DE LA STRATEGIE DE SPECIALISATION INTELLIGENTE (3S) EN LANGUEDOC-ROUSSILLON Réalisation d une étude en vue de la création d une «Agro-chimie

Plus en détail

ATELIER DE RESTITUTION DU 27 NOVEMBRE 2014 ETUDE SECTEUR AGROALIMENTAIRE PROGRAMME EDEC

ATELIER DE RESTITUTION DU 27 NOVEMBRE 2014 ETUDE SECTEUR AGROALIMENTAIRE PROGRAMME EDEC Ministère Chargé du Commerce Extérieur ATELIER DE RESTITUTION DU 27 NOVEMBRE 2014 ETUDE SECTEUR AGROALIMENTAIRE PROGRAMME EDEC Présentation du secteur agroalimentaire (IAA) Le secteur des industries agroalimentaires

Plus en détail

Obtenir une aide pour financer un projet d immobilier d entreprise

Obtenir une aide pour financer un projet d immobilier d entreprise Obtenir une aide pour financer un projet d immobilier d entreprise Conseil général du Lot Tout savoir sur l aide Conditions d obtention? Cette mesure vise à accorder des aides sous forme de subvention

Plus en détail

Action 5.1.1 : Mettre en place des outils d accompagnement technico-économique en matière de pratiques culturales

Action 5.1.1 : Mettre en place des outils d accompagnement technico-économique en matière de pratiques culturales Orientation stratégique n 5 : Innover pour amélior er la productivité des exploitations Objectif opérationnel 5.1 : acquérir des références technico-économiques sur des techniques alternatives Action 5.1.1

Plus en détail

Investissements d avenir. Action : «Projets agricoles et agroalimentaires d avenir (P3A)»

Investissements d avenir. Action : «Projets agricoles et agroalimentaires d avenir (P3A)» Investissements d avenir Action : «Projets agricoles et agroalimentaires d avenir (P3A)» Appel à projets «Innovation et compétitivité des filières agricoles et agroalimentaires» Volet compétitif «Initiatives

Plus en détail

APPEL D'OFFRES ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001 DE LA SOCIETE

APPEL D'OFFRES ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001 DE LA SOCIETE APPEL D'OFFRES ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001 DE LA SOCIETE Les propositions de réponse à cet appel d'offres devront être adressées par voie postale ou électronique à l attention du chargé

Plus en détail

Conseil Spécialisé fruits et légumes

Conseil Spécialisé fruits et légumes Conseil Spécialisé fruits et légumes Proposition d axes pour l expérimentation pour 2013/2015 dans la filière fruits et légumes frais (hors pomme de terre) 18 décembre 2012 FranceAgriMer Préparation de

Plus en détail

RefAB : Des références pour les systèmes de production agricoles biologiques

RefAB : Des références pour les systèmes de production agricoles biologiques RefAB : Des références pour les systèmes de production agricoles biologiques Proposition d un cadre méthodologique innovant Présentation par Céline Cresson, ACTA et Catherine xperton, ITAB Préparée avec

Plus en détail

PROJET DE REFERENTIEL D ACTIVITES ET DE COMPETENCES CADRE DIRIGEANT D ENTREPRISE AGRICOLE FRUITS ET LEGUMES

PROJET DE REFERENTIEL D ACTIVITES ET DE COMPETENCES CADRE DIRIGEANT D ENTREPRISE AGRICOLE FRUITS ET LEGUMES 29 septembre 2006 PROJET DE REFERENTIEL D ACTIVITES ET DE COMPETENCES CADRE DIRIGEANT D ENTREPRISE AGRICOLE FRUITS ET LEGUMES DOCUMENT DE TRAVAIL REMARQUES PREALABLES SUR LES MODALITES D ELABORATION DU

Plus en détail

R y o aume aume du du Maroc Mar Mai 2009

R y o aume aume du du Maroc Mar Mai 2009 Royaume du Maroc PLAN MAROC VERT Mai 2009 ENJEUX Enjeux économiques Contribue pour 19 % du PIB national 15% production 4% Agro industrie Rôle capital dans la stabilité macro économique Enjeux sociaux Emploie

Plus en détail

Groupe de travail «Dynamiser la prévention»

Groupe de travail «Dynamiser la prévention» Plan départemental de prévention et de gestion des déchets non dangereux Groupe de travail «Dynamiser la prévention» 15 octobre 2014 Réunion du 15 octobre Déroulement de la réunion : - Don alimentaire

Plus en détail

FORMULES d INDEXATION des prix du combustible en chaufferie dans les contrats d approvisionnement

FORMULES d INDEXATION des prix du combustible en chaufferie dans les contrats d approvisionnement NOTE TECHNQUE du CBE FORMULES d NDEXATON des prix du combustible en chaufferie dans les contrats d approvisionnement Depuis 2010, l interprofession du bois énergie s est mobilisée pour refondre et adapter

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION

APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION Date limite de remise des candidatures : Le 27/12/2013 Envoi des offres : aurelie.huby@midi-pyrenees.cci.fr Le

Plus en détail

Dossier de référencement «Appui Conseil Contrat de Génération» AMO : DIRECCTE RHONE ALPES Organisme relais : CCI de région Rhône Alpes

Dossier de référencement «Appui Conseil Contrat de Génération» AMO : DIRECCTE RHONE ALPES Organisme relais : CCI de région Rhône Alpes Dossier de référencement «Appui Conseil Contrat de Génération» AMO : DIRECCTE RHONE ALPES Organisme relais : CCI de région Rhône Alpes Ce dossier de référencement est permanent. Il est possible à un prestataire

Plus en détail

DISPOSITIF RÉGIONAL ET DEPARTEMENTAL EN FAVEUR DES HOTELS D ENTREPRISES

DISPOSITIF RÉGIONAL ET DEPARTEMENTAL EN FAVEUR DES HOTELS D ENTREPRISES CAHIER DES CHARGES DISPOSITIF RÉGIONAL ET DEPARTEMENTAL EN FAVEUR DES HOTELS D ENTREPRISES Rappel du cadre général d intervention des 3 collectivités : Dans le prolongement du Schéma Régional de Développement

Plus en détail

Cahier des charges. Décembre 2012 MAPA 2013-001. Parc naturel régional du Haut-Jura. Maison du Parc du Haut-Jura. 29, le village 39 310 LAJOUX

Cahier des charges. Décembre 2012 MAPA 2013-001. Parc naturel régional du Haut-Jura. Maison du Parc du Haut-Jura. 29, le village 39 310 LAJOUX Accompagnement dans l élaboration de la stratégie de communication du Parc naturel régional du Haut-Jura Marché de Prestation de Service Marché A Procédure Adaptée MAPA 2013-001 Cahier des charges Décembre

Plus en détail

STRUCTURE DU PLAN D AFFAIRES

STRUCTURE DU PLAN D AFFAIRES LIGNES DIRECTRICES RELATIVES AUX PLANS D'ENTREPRISE FONDS POUR LES PROJETS PILOTES D'INNOVATION (FPPI) Le Fonds pour les projets pilotes d innovation (FPPI) est un programme régi par le Ministère du Développement

Plus en détail

DISPOSITIF RÉGIONAL ET DEPARTEMENTAL EN FAVEUR DES PÉPINIÈRES D ENTREPRISES

DISPOSITIF RÉGIONAL ET DEPARTEMENTAL EN FAVEUR DES PÉPINIÈRES D ENTREPRISES CAHIER DES CHARGES DISPOSITIF RÉGIONAL ET DEPARTEMENTAL EN FAVEUR DES PÉPINIÈRES D ENTREPRISES Rappel du cadre général d intervention des 3 collectivités : Dans le prolongement du Schéma Régional de Développement

Plus en détail

1. Contexte de la consultation... 3 2. Présentation DE l INRA et de la DSI... 5

1. Contexte de la consultation... 3 2. Présentation DE l INRA et de la DSI... 5 ASSISTANCE AU DEPOUILLEMENT DES OFFRES POUR UNE OPERATION DE TIERCE MAINTENANCE APPLICATIVE, EVOLUTION ET PRESTATIONS ASSOCIEES DU SYSTEME D INFORMATION DE GESTION CAHIER DES CHARGES Version : 3.0 Date

Plus en détail

Parcours vers la conversion : Découvrir l outil VISA pour le bio. Une initiative des

Parcours vers la conversion : Découvrir l outil VISA pour le bio. Une initiative des Parcours vers la conversion : Découvrir l outil VISA pour le bio Parcours vers la conversion : Découvrir l outil VISA pour le bio Animateur : Sylvie Dulenc - Chambre d agriculture de l Hérault Intervenants

Plus en détail

Convention de partenariat Bilan 2012 06/12/2012

Convention de partenariat Bilan 2012 06/12/2012 Convention de partenariat Bilan 2012 06/12/2012 La présente note établit le bilan pour l année 2012 de la convention entre la Région et la Safer Rhône- Alpes. S agissant de la première année d application,

Plus en détail

Guide méthodologique

Guide méthodologique Communauté d Agglomération de NIORT du GRAND NANCY PLAN DE DEPLACEMENTS URBAINS Plan de Déplacement Entreprise Guide méthodologique Septembre 2007 m u n i c i p a l i t é s e r v i c e 7 1, a v e n u e

Plus en détail

L injection de biométhane dans le réseau de gaz naturel

L injection de biométhane dans le réseau de gaz naturel L injection de biométhane dans le réseau de gaz naturel Claire BRECQ GrDF - Délégation Stratégie- Régulation 10 ème Conférence sur le biogaz et le biométhane Montréal, le 24 mai 2012 Présentation de GrDF

Plus en détail

Formation agricole : production d effectifs et prise en charge des besoins réels

Formation agricole : production d effectifs et prise en charge des besoins réels 11 èmes Journées d études «Ingénierie des Dispositifs de Formation à l International» Communication présentée par : Monsieur Hassen BERRANEN Sous Directeur de la Formation MADR/DFRV, Algérie. Formation

Plus en détail

BTS Management des Unités Commerciales (niveau III)

BTS Management des Unités Commerciales (niveau III) BTS Management des Unités Commerciales (niveau III) Objectifs de l action de formation Acquérir les compétences professionnelles suivantes: Management de l'unité commerciale : Management de l'équipe commerciale

Plus en détail

Appel d offres pour l accompagnement du Pôle Fibres Energivie dans la mise à niveau et le déploiement de son infrastructure informatique.

Appel d offres pour l accompagnement du Pôle Fibres Energivie dans la mise à niveau et le déploiement de son infrastructure informatique. Appel d offres pour l accompagnement du Pôle Fibres Energivie dans la mise à niveau et le déploiement de son infrastructure informatique. Cette consultation a pour objectif de recruter un prestataire informatique

Plus en détail

L Assurance agricole au Sénégal

L Assurance agricole au Sénégal COLLOQUE FARM - Pluriagri : Assurer la production agricole Comment faire des systèmes assurantiels des outils de développement? 1 Paris, le 18 décembre 2012 Thème L Assurance agricole au Sénégal Un système

Plus en détail

Investissements d avenir. Action : «Projets agricoles et agroalimentaires d avenir (P3A)»

Investissements d avenir. Action : «Projets agricoles et agroalimentaires d avenir (P3A)» Investissements d avenir Action : «Projets agricoles et agroalimentaires d avenir (P3A)» Appel à projets «Innovation et compétitivité des filières agricoles et agroalimentaires» Volet générique «Projets

Plus en détail

Information. Note de service DGER/SDRICI/2014-998 12/12/2014. Date de mise en application : Immédiate Diffusion : Tout public

Information. Note de service DGER/SDRICI/2014-998 12/12/2014. Date de mise en application : Immédiate Diffusion : Tout public Information Direction générale de l'enseignement et de la recherche sous-direction de la recherche, de l innovation et des coopérations internationales Bureau du développement agricole et des partenariats

Plus en détail

Contrat d objectifs des Chambres d Agriculture pour les programmes de développement agricole et rural 2014 2020

Contrat d objectifs des Chambres d Agriculture pour les programmes de développement agricole et rural 2014 2020 Contrat d objectifs des Chambres d Agriculture pour les programmes de développement agricole et rural 2014 2020 Octobre 2013 p. 2/29 Ce troisième contrat d objectifs a fait l objet d une délibération adoptée

Plus en détail

Etude de faisabilité

Etude de faisabilité Etude de faisabilité Modèle de cahier des charges pour chaufferie dédiée Ce modèle de cahier des charges d étude de faisabilité a été réalisé dans le cadre de la Mission Régionale Bois-Energie Il est un

Plus en détail

FORMATION RESPONSABLE COMMERCIAL EN AGROBUSINESS TITRE DE NIVEAU II contenu des modules de formation

FORMATION RESPONSABLE COMMERCIAL EN AGROBUSINESS TITRE DE NIVEAU II contenu des modules de formation Niveau Code Module Intitulé Unité d Enseignement Objectifs B B AF 2 Agro-fourniture Agro-ressources Acquérir une connaissance approfondie du marché des céréales alimentaires et non alimentaires dans un

Plus en détail

11 114 annexe 1. Appel à projets «Circuits alimentaires de proximité et de qualité» de la Région des Pays de la Loire

11 114 annexe 1. Appel à projets «Circuits alimentaires de proximité et de qualité» de la Région des Pays de la Loire Appel à projets «Circuits alimentaires de proximité et de qualité» de la Région des Pays de la Loire 1. Contexte et objectifs visés par l appel à projets Menée dans le cadre du Schéma Régional de l Economie

Plus en détail

CONSULTATION DE PRESTATAIRES CAHIER DES CHARGES

CONSULTATION DE PRESTATAIRES CAHIER DES CHARGES CONSULTATION DE PRESTATAIRES CAHIER DES CHARGES Mise en place de démarches d appui conseil «gestion des âges» dans le cadre du contrat de génération CADRAGE Cet appel à propositions a pour objet l identification

Plus en détail

République de Côte d Ivoire NOTE D INFORMATION UN INSTRUMENT PROFESSIONNEL AU CŒUR DU DEVELOPPEMENT AGRICOLE ET DES FILIERES DE PRODUCTION

République de Côte d Ivoire NOTE D INFORMATION UN INSTRUMENT PROFESSIONNEL AU CŒUR DU DEVELOPPEMENT AGRICOLE ET DES FILIERES DE PRODUCTION République de Côte d Ivoire NOTE D INFORMATION UN INSTRUMENT PROFESSIONNEL AU CŒUR DU DEVELOPPEMENT AGRICOLE ET DES FILIERES DE PRODUCTION Investir pour le futur Anticiper - Innover 01 BP 3726 ABIDJAN

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES : CERTIFICATION NF X 50 770 PEPINIERE D ENTREPRISES

CAHIER DES CHARGES : CERTIFICATION NF X 50 770 PEPINIERE D ENTREPRISES Communauté de Communes de la Lomagne Gersoise CAHIER DES CHARGES : CERTIFICATION NF X 50 770 PEPINIERE D ENTREPRISES 1 Février 2012 PRESENTATION MAITRE D OUVRAGE ET CONTEXTE Présentation Communauté de

Plus en détail

PROGRAMME OPERATIONNEL FEDER MAYOTTE 2014-2020. APPEL A PROJETS n 1/OS.3.3/ agroalimentaire et services de restauration collective

PROGRAMME OPERATIONNEL FEDER MAYOTTE 2014-2020. APPEL A PROJETS n 1/OS.3.3/ agroalimentaire et services de restauration collective PROGRAMME OPERATIONNEL FEDER MAYOTTE 2014-2020 AXE 3 : DÉVELOPPER L ENGAGEMENT DE MAYOTTE EN FAVEUR DE LA RECHERCHE, L INNOVATION, L ÉDUCATION À L ENTREPRENEURIAT ET LA COMPÉTITIVITÉ DES ENTREPRISES OBJECTIF

Plus en détail

Journée scientifique 21 novembre «Base de données e-prpv Etat des lieux et perspectives Bernard Reynaud, Henri Brouchoud, Bruno Hostachy»

Journée scientifique 21 novembre «Base de données e-prpv Etat des lieux et perspectives Bernard Reynaud, Henri Brouchoud, Bruno Hostachy» Journée scientifique 21 novembre «Base de données e-prpv Etat des lieux et perspectives Bernard Reynaud, Henri Brouchoud, Bruno Hostachy» Sécurité alimentaire et Changement climatique : l Indianocéanie

Plus en détail

Réalisation d une étude sur le Tourisme d affaires* en Normandie. Appel à concurrence pour la sous-traitance de prestations de services

Réalisation d une étude sur le Tourisme d affaires* en Normandie. Appel à concurrence pour la sous-traitance de prestations de services Comité Régional de Tourisme de Normandie 14, rue Charles Corbeau F27000 EVREUX Tel. 02 32 33 79 00 Télécopie : 02 32 31 19 04 Site Internet : www.normandietourisme.fr Site professionnel : www.pronormandietourisme.com

Plus en détail

La labellisation «Medicen Paris Region»

La labellisation «Medicen Paris Region» La labellisation «Medicen Paris Region» De l utilité de la labellisation «Medicen Paris Region» La labellisation «Medicen Paris Region» d un projet francilien, dans le domaine de la santé, est une référence

Plus en détail

1 CONTEXTE ET DEFINITION

1 CONTEXTE ET DEFINITION Consultation des cabinets conseils référencés «Diagnostic RH et Formation PME 2015» en Languedoc Roussillon pour la réalisation de prestations d Evaluation de dispositifs de formation interne Cahier des

Plus en détail

10 ème Forum IES 2010 Enjeux et Perspectives de l Intelligence Economique Au carrefour des Pratiques REIMS 6-8 octobre 2010

10 ème Forum IES 2010 Enjeux et Perspectives de l Intelligence Economique Au carrefour des Pratiques REIMS 6-8 octobre 2010 10 ème Forum IES 2010 Enjeux et Perspectives de l Intelligence Economique Au carrefour des Pratiques REIMS 6-8 octobre 2010 Mission Chanvre pour le Cluster Beaujolais Numéro de la communication : IES-2010-28

Plus en détail

RENCONTRES REGIONALES POUR L AVENIR DU BOIS EN BRETAGNE. Thématique : Projets d entreprise et accès aux financements

RENCONTRES REGIONALES POUR L AVENIR DU BOIS EN BRETAGNE. Thématique : Projets d entreprise et accès aux financements RENCONTRES REGIONALES POUR L AVENIR DU BOIS EN BRETAGNE Thématique : Projets d entreprise et accès aux financements Introduction: objectifs et cadre général (1/2) ATELIERS REGIONAUX THEMATIQUES Objectifs

Plus en détail

Cahier des charges assistance juridique de l Apur 13 août 2013

Cahier des charges assistance juridique de l Apur 13 août 2013 Cahier des charges assistance juridique de l Apur 13 août 2013 1 Présentation de l Apur 2 1.1 Création, missions 2 1.2 Statuts et membres 2 1.3 Fonctionnement 2 2 Contexte général de la mission 3 3 Prestation

Plus en détail

VOTRE PROJET AVEC LE PLUS GRAND MARCHÉ DE PRODUITS FRAIS DU MONDE!

VOTRE PROJET AVEC LE PLUS GRAND MARCHÉ DE PRODUITS FRAIS DU MONDE! VOTRE PROJET AVEC LE PLUS GRAND MARCHÉ DE PRODUITS FRAIS DU MONDE! VOUS AVEZ UN PROJET, RUNGIS CONSULTANT VOUS ACCOMPAGNE RUNGIS CONSULTANT : SOMMAIRE UNE EXPÉRIENCE INTERNATIONALE RECONNUE UNE EXPERTISE

Plus en détail

Services informatiques aux organisations

Services informatiques aux organisations I. APPELLATION DU DIPLÔME II. CHAMP D'ACTIVITÉ Services informatiques aux organisations Spécialité «Solutions logicielles et applications métiers» Spécialité «Solutions d infrastructure, systèmes et réseaux»

Plus en détail

Pôle de compétitivité Aerospace Valley

Pôle de compétitivité Aerospace Valley Pôle de compétitivité mondial Aéronautique, Espace, Systèmes embarqués Pôle de compétitivité Aerospace Valley Cahier des charges Définition de la Vision «Aerospace Valley 2018» Cahier des Charges n 15-ADMIN-CS-208

Plus en détail

Les leviers régionaux de soutien de la structuration de l offre en produits alimentaires de proximité

Les leviers régionaux de soutien de la structuration de l offre en produits alimentaires de proximité Les leviers régionaux de soutien de la structuration de l offre en produits alimentaires de proximité Lycée agricole Edgar Pisani, Montreuil-Bellay (49) 11 octobre 2012 1. La PRI Jules Rieffel 1.1 Les

Plus en détail

ÉDUCATION Côtes d Armor. Collèges publics. Charte de la restauration collective DIRECTION JEUNESSE PATRIMOINE IMMOBILIER

ÉDUCATION Côtes d Armor. Collèges publics. Charte de la restauration collective DIRECTION JEUNESSE PATRIMOINE IMMOBILIER ÉDUCATION Côtes d Armor Collèges publics DIRECTION ÉDUCATION JEUNESSE PATRIMOINE IMMOBILIER Charte de la restauration collective Préambule Dans le cadre de l article 82 de la loi du 13 août 2004, le Département

Plus en détail

PARC DES EXPOSITIONS DE LA BEAUJOIRE

PARC DES EXPOSITIONS DE LA BEAUJOIRE PARC DES EXPOSITIONS DE LA BEAUJOIRE DELEGATION DE SERVICE PUBLIC Pour l'exploitation du Parc des expositions de la Beaujoire RAPPORT DE PRESENTATION DES CARACTERISTIQUES DU SERVICE DELEGUE 1 er juin 2010

Plus en détail

GUIDE DES CRITERES DE SELECTION OS2 : Innovation des entreprises/ Transfert de l innovation en direction des entreprises

GUIDE DES CRITERES DE SELECTION OS2 : Innovation des entreprises/ Transfert de l innovation en direction des entreprises GUIDE DES CRITERES DE SELECTION OS2 : Innovation des entreprises/ Transfert de l innovation en direction des entreprises Axe 1 : Encourager la recherche appliquée, les expérimentations et le développement

Plus en détail

Procédure négociée sans publication

Procédure négociée sans publication Procédure négociée sans publication TERMES DE REFERENCE : APPUI STRATEGIQUE A LA PLANIFICATION ET PROPOSITION DE METHODOLOGIE D INTERVENTION POUR L ELABORATION DE PROTOTYPE DE FOYERS AMELIORES, LEUR TEST

Plus en détail

Référence à l Axe de la Charte du Pays : Faire de la qualité de vie un atout du développement durable

Référence à l Axe de la Charte du Pays : Faire de la qualité de vie un atout du développement durable Contrat de territoire2007 203 Programme d action pluriannuel_ Agglomération de Nevers, de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Agir pour le logement et lutter globalement contre la vacance FICHE

Plus en détail

CENTRE MAROCAIN DE L INNOVATION CAHIER DE CHARGES REFERENCEMENT DES PRESTATAIRES DE SERVICES

CENTRE MAROCAIN DE L INNOVATION CAHIER DE CHARGES REFERENCEMENT DES PRESTATAIRES DE SERVICES CENTRE MAROCAIN DE L INNOVATION CAHIER DE CHARGES REFERENCEMENT DES PRESTATAIRES DE SERVICES Décembre 2012 1. Introduction Conscient des enjeux de l innovation, le Ministère de l Industrie, du Commerce

Plus en détail

FONDS UNIQUE INTERMINISTERIEL DE SOUTIEN AUX PROJETS DE RECHERCHE ET DEVELOPPEMENT COLLABORATIFS DES POLES DE COMPETITIVITE

FONDS UNIQUE INTERMINISTERIEL DE SOUTIEN AUX PROJETS DE RECHERCHE ET DEVELOPPEMENT COLLABORATIFS DES POLES DE COMPETITIVITE FONDS UNIQUE INTERMINISTERIEL DE SOUTIEN AUX PROJETS DE RECHERCHE ET DEVELOPPEMENT COLLABORATIFS DES POLES DE COMPETITIVITE 13 e APPEL A PROJETS Les moyens destinés au soutien financier de l Etat en faveur

Plus en détail

La place de l OPCU dans la conduite de projet de rénovation urbaine Note de synthèse ANRU/ CDC

La place de l OPCU dans la conduite de projet de rénovation urbaine Note de synthèse ANRU/ CDC La place de l OPCU dans la conduite de projet de rénovation urbaine Note de synthèse ANRU/ CDC INTRODUCTION La mise en œuvre d un projet de rénovation urbaine suppose un pilotage opérationnel fort, s appuyant

Plus en détail

Approvisionnement de la Restauration hors domicile en circuits courts

Approvisionnement de la Restauration hors domicile en circuits courts Approvisionnement de la Restauration hors domicile en circuits courts Création d une plate-forme de distribution des produits locaux Approvisionnement en produits locaux en Ariège: Quelles orientations

Plus en détail

Factsheet sur le programme de développement rural 2014-2020 de Mayotte (France)

Factsheet sur le programme de développement rural 2014-2020 de Mayotte (France) Factsheet sur le programme de développement rural 2014-2020 de Mayotte (France) La Commission européenne a formellement adopté le Programme de développement rural (PDR) de Mayotte le 13 février 2015 qui

Plus en détail

AVIS DE SOLLICITATION DE MANIFESTATION D INTERET AUPRES DE CONSULTANT INDIVIDUEL

AVIS DE SOLLICITATION DE MANIFESTATION D INTERET AUPRES DE CONSULTANT INDIVIDUEL REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE UNIVERSITE DE SFAX FACULTE DES LETTRES ET SCIENCES HUMAINES CENTRE DE DOCUMENTATION NUMERIQUE ET DE FORMATION

Plus en détail

DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE

DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE BUSINESS PLAN Partie 1 : Présentation de votre projet 1 Vous êtes prêt à créer votre entreprise? Ce dossier va vous permettre de préciser et de mettre en forme votre projet

Plus en détail

Exposition Natura 2000 - conception graphique - fabrication et fourniture des panneaux. Cahier des charges

Exposition Natura 2000 - conception graphique - fabrication et fourniture des panneaux. Cahier des charges Exposition Natura 2000 - conception graphique - fabrication et fourniture des panneaux Cahier des charges MARCHÉ PUBLIC DE PRESTATIONS DE SERVICES Marché à procédure adaptée (art. 28 du code des marchés

Plus en détail

VEGEPOLYS pôle de compétitivité à vocation mondiale

VEGEPOLYS pôle de compétitivité à vocation mondiale VEGEPOLYS pôle de compétitivité à vocation mondiale VEGEPOLYS, pour qui? 4000 entreprises en région appartenant à 8 filières et représentant 25 000 emplois 420 Chercheurs et techniciens 250 Adhérents 2500

Plus en détail

Gestion Administration

Gestion Administration Gestion Administration SCÉNARIO PÉDAGOGIQUE DU LYCÉE CLARET TOULON 1 ère étape Création d une activité commerciale Objets de décoration 1 ère réunion informelle de travail Problématique associée au lancement

Plus en détail

EVALUATION DE LA MISE EN ŒUVRE DE LA CONSOLIDATION DU PROGRAMME DE

EVALUATION DE LA MISE EN ŒUVRE DE LA CONSOLIDATION DU PROGRAMME DE REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L AGRICULTURE ET DU DEVELOPPEMENT RURAL EVALUATION DE LA MISE EN ŒUVRE DE LA CONSOLIDATION DU PROGRAMME DE DÉVELOPPEMENT AGRICOLE Evaluation

Plus en détail

Budget participatif des lycées. Règlement d intervention

Budget participatif des lycées. Règlement d intervention 3 CR 72-12 Budget participatif des lycées Règlement d intervention Préambule : La mise en œuvre du budget participatif des lycées manifeste la volonté de la région de poursuivre la démarche de dialogue

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DE L APPEL A PROJETS REGIONAL «INNOVATION» SESSION PLENIERE DES 19 ET 20 JUIN 2014

CAHIER DES CHARGES DE L APPEL A PROJETS REGIONAL «INNOVATION» SESSION PLENIERE DES 19 ET 20 JUIN 2014 CAHIER DES CHARGES DE L APPEL A PROJETS REGIONAL «INNOVATION» I.Contexte : Convaincue de l intérêt stratégique de l innovation pour le renforcement de la compétitivité des entreprises, la a lancé un appel

Plus en détail

CONTRAT CADRE BENEFICIAIRE EUROPEAID/119860/C/SV/multi Lot N 1 : Développement rural et sécurité alimentaire. TERMES DE REFERENCE Version finale

CONTRAT CADRE BENEFICIAIRE EUROPEAID/119860/C/SV/multi Lot N 1 : Développement rural et sécurité alimentaire. TERMES DE REFERENCE Version finale CONTRAT CADRE BENEFICIAIRE EUROPEAID/119860/C/SV/multi Lot N 1 : Développement rural et sécurité alimentaire TERMES DE REFERENCE Version finale Etude de faisabilité Projet d'appui à la Confédération Nationale

Plus en détail

Document d orientation sur le Standard Fairtrade pour le cacao Fairtrade pour les Organisations de Petits Producteurs

Document d orientation sur le Standard Fairtrade pour le cacao Fairtrade pour les Organisations de Petits Producteurs Document d orientation sur le Standard Fairtrade pour le cacao Fairtrade pour les Organisations de Petits Producteurs Amélioration de la productivité et de la qualité Publication juin 2013 Sommaire : Introduction...

Plus en détail

Les aides régionales pour les ENTREPRISES

Les aides régionales pour les ENTREPRISES Les aides régionales pour les ENTREPRISES Regroupement Développement Financement Immobilier Embauche Conseil Difficulté Export Reprise Cession Création Accompagner l entreprise dans les différentes phases

Plus en détail

PAC 2014/2020 : Application des orientations annoncées le 2 octobre à Cournon. Relevé de décisions suite au CSO du 17 décembre 2013

PAC 2014/2020 : Application des orientations annoncées le 2 octobre à Cournon. Relevé de décisions suite au CSO du 17 décembre 2013 PAC 2014/2020 : Application des orientations annoncées le 2 octobre à Cournon Relevé de décisions suite au CSO du 17 décembre 2013 Le Président de la République a annoncé le 2 octobre à Cournon le cadre

Plus en détail

PIBA. Projets et Ingénierie du Bâtiment & Aménagement

PIBA. Projets et Ingénierie du Bâtiment & Aménagement PIBA Projets et Ingénierie du Bâtiment & Aménagement 14 12 28 10 PIBA offre une gamme cohérente de savoirs faire en assistance à Maîtrise d Ouvrage, en Maîtrise d Ouvrage Déléguée ainsi qu en Pilotage

Plus en détail

Investissements d avenir. Initiative PME - Biodiversité

Investissements d avenir. Initiative PME - Biodiversité Investissements d avenir Initiative PME - Biodiversité Calendrier de l Initiative L Initiative est ouverte le 9 juillet 2015. Les relevés des projets sont effectués : 1 re clôture 2 nde clôture 5 octobre

Plus en détail

APPEL A PROJET Maturation Normande 2015 Modalités de candidature

APPEL A PROJET Maturation Normande 2015 Modalités de candidature APPEL A PROJET Maturation Normande 2015 Modalités de candidature 1. Contexte Normandie Université fédère les 6 établissements supérieurs de la recherche publique en Normandie : ENSICAEN, ENSA Normandie,

Plus en détail

Études d urbanisme. Révision du Plan Local d Urbanisme

Études d urbanisme. Révision du Plan Local d Urbanisme Département du Gers COMMUNE DE EAUZE Études d urbanisme Révision du Plan Local d Urbanisme MARCHÉ PUBLIC D ÉTUDES ET D ASSISTANCE Procédure adaptée CLAUSES ADMINISTRATIVES ou TECHNIQUES Clauses administratives

Plus en détail

Fiche descriptive d activités

Fiche descriptive d activités Fiche descriptive d activités Fiche descriptive d activités (FDA) La fiche descriptive d activités (FDA) dresse la liste de l ensemble des activités, recensées lors d enquêtes, exercées par des titulaires

Plus en détail

APPEL A PROJETS FEDER QUARTIER DEMONSTRATEUR BAS CARBONE. Programme Opérationnel FEDER 2014 2020

APPEL A PROJETS FEDER QUARTIER DEMONSTRATEUR BAS CARBONE. Programme Opérationnel FEDER 2014 2020 APPEL A PROJETS FEDER QUARTIER DEMONSTRATEUR BAS CARBONE Programme Opérationnel FEDER 2014 2020 Axe 3 «conduire la transition énergétique en Région Nord Pas de Calais» Investissement Prioritaire 4e «en

Plus en détail

COMMANDE REF ADMIN-CS-540-CDD

COMMANDE REF ADMIN-CS-540-CDD Pôle de compétitivité mondial Aéronautique, Espace, Systèmes embarqués COMMANDE REF ADMIN-CS-540-CDD Objet : Prestation d assistance dans le cadre de l action collective AEROLEAN K portée par le pôle de

Plus en détail

Spécialisation Gestion Des Territoires Ruraux (GDTR) Spécialisation Management des Entreprises Agricoles (MEA)

Spécialisation Gestion Des Territoires Ruraux (GDTR) Spécialisation Management des Entreprises Agricoles (MEA) Présentation de la pré-spécialisation Economie des Entreprises et des Territoires (EET) et de ses spécialisations Pré-spécialisation Economie des Entreprises et des Territoires (EET) Adeline ALONSO UGAGLIA

Plus en détail

PLAN DEVELOPPEMENT EXPLOITATION - DESCRIPTION DE L EXPLOITATION REPRISE - 1 Caractéristiques globales LES FACTEURS DE PRODUCTION Productions SAU FONCIER Mécanisé (en %) Irrigué (O/N) Autres Observations

Plus en détail

Bâtiments - Infrastructures

Bâtiments - Infrastructures 93 CONCEPTEUR D OUVRAGE ET D ÉQUIPEMENT Code : INF01 Concepteur d ouvrage et d équipement FPEINF01 Il conduit ou participe à des opérations d infrastructures dans le cadre de la réalisation d opérations

Plus en détail

Première édition 2009

Première édition 2009 ROYAUME DU MAROC ANPME - Agence Nationale pour la promotion de la Petite et Moyenne Entreprise - Pacte National pour l Emergence Industrielle Programme Imtiaz Dossier d Appel à Projets Règlement de sélection

Plus en détail

Règlement de la consultation (RC)

Règlement de la consultation (RC) GROUPEMENT DE COMMANDES POUR LA CREATION OU LA REFONTE DES SITES INTERNET DE LA CC PAROVIC ET DE 8 COMMUNES HEBERGEMENT ET MAINTENANCE Marché à procédure adaptée (article 28 du Code des Marchés publics)

Plus en détail

FICHE METIER. «Directeur de production» APPELLATION(S) DU METIER DEFINITION DU METIER

FICHE METIER. «Directeur de production» APPELLATION(S) DU METIER DEFINITION DU METIER Directeur de production activité 1 APPELLATION(S) DU METIER DEFINITION DU METIER Le directeur de production assume les responsabilités de la préparation, de la gestion budgétaire et du bon déroulement

Plus en détail

PACMA006-2014 consultant GPEC Cahier des clauses techniques particulières

PACMA006-2014 consultant GPEC Cahier des clauses techniques particulières PACMA006-2014 consultant GPEC Cahier des clauses techniques particulières Nombre de pages : 4 y compris l annexe Annexe 1 informations à faire figurer dans le rapport de synthèse PACMA006-2014 consultant

Plus en détail

Etude de la stratégie de gestion des risques d insécurité alimentaire. Groupe 3

Etude de la stratégie de gestion des risques d insécurité alimentaire. Groupe 3 Etude de la stratégie de gestion des risques d insécurité alimentaire Groupe 3 Plan de l exposl exposé Introduction Méthodologie Résultats : Présentation de l Union paysanne Diagnostic sur les changements

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES ELABORATION D UNE STRATEGIE DE COMMUNICATION

CAHIER DES CHARGES ELABORATION D UNE STRATEGIE DE COMMUNICATION CAHIER DES CHARGES ELABORATION D UNE STRATEGIE DE COMMUNICATION NOVEMBRE 2007 SOMMAIRE 1 PRESENTATION 3 2 - CIBLES 3 3 CONTEXTE 4 4 ENJEU 5 5 OBJECTIF 5 6 - CONTENU DE LA MISSION DE L AGENCE DE COMMUNICATION

Plus en détail

INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF :

INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF : INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF : Complément au chapitre VII «Valorisation du Patrimoine Régional et Projets Innovants» du cadre d intervention régional sur l habitat et le logement, adopté par délibération

Plus en détail

Observatoire des Métiers, Qualifications et Besoins de formation

Observatoire des Métiers, Qualifications et Besoins de formation Observatoire des Métiers, Qualifications et Besoins de formation Secteur Tertiaire 6 ème édition - 2003 Réali sé par la Chambre de Commerce et d Industrie Centre en partenariat avec le pôle ORFE du Groupement

Plus en détail