Des neurosciences au marketing : la parole aux experts

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Des neurosciences au marketing : la parole aux experts"

Transcription

1 Des neurosciences au marketing : la parole aux experts

2 SENSORY 2014, L ÉVÉNEMENT DU SENSORIEL COMMUNIQUÉ DE PRESSE / 26_03_2014 Les 23 & 24 juin à Tours, le congrès Sensory 2014 portera un regard global sur le sensoriel. Hors des sentiers battus il donnera la parole aux scientifiques, chercheurs R&D, marketeurs, publicitaires, PME innovantes, grands groupes. Toutes les facettes du sensoriel seront discutées : neurophysiologie, émotions et prises de décisions, perceptions sensorielles, analyse sensorielle, comportements des consommateurs, design sensoriel, neuromarketing, analyse big data, nouvelles technologies sensorielles.

3 UN CONGRÈS QUI RÉPOND À UNE TENDANCE ACTUELLE DE LA RECHERCHE ET DU MARCHÉ Marketing sensoriel, neuromarketing, design sensoriel, traduction des émotions, physiologie des sens, analyse sensorielle, perceptions sensorielles sont autant de thèmes de recherche, des concepts, des tendances, au cœur des stratégies des entreprises de la cosmétique mais aussi de l automobile, du numérique, du textile, du luxe, de l agro alimentaire «C est dans ce contexte d évolution du monde du sensoriel et de son fort impact sur l industrie cosmétique, que nous avons créé avec la communauté d agglomération de Tours (Tours+), le congrès Cosmetic & Sensory», précise Christophe Masson, le directeur scientifique de la Cosmetic Valley. Ce congrès entend devenir un évènement plus global sur le monde du sensoriel, au delà du seul secteur de la cosmétique. «Parce que l univers du sensoriel est multiple, riche et en pleine révolution. Et si ses acteurs chercheurs, R&D, marketeurs, publicitaires, designers, informaticiens n ont pas les mêmes objectifs, ils nourrissent leurs propres réflexions des expériences des uns et des autres» précise t-il. «Perceptions, émotions, sensations : ces trois notions sont au cœur du sensoriel mais les réalités qu elles recouvrent sont souvent confondues. Or, si elles sont étroitement liées, elles n en sont pas moins distinctes. Les recherches actuelles en neurosciences et en psychologie précisent de mieux en mieux les domaines qui les définissent ainsi que les mécanismes qu elles impliquent, et permettent de comprendre de façon plus fine les liens qu elles entretiennent. R&D, design, marketing, communication : la compréhension des contours de chacune de ces notions, de leurs mécanismes et de la nature de leurs relations est d un intérêt fondamental dans la compréhension, par la marque, du consommateur, de ses comportements et de ses attentes, ainsi que dans l évolution des approches et des pratiques dans la conception des produits qui leur sont destinés» explique Arnaud Aubert, Maitre de conférences à l Université de Tours. Sensory 2014 donnera les clés pour comprendre les tendances, connaître les axes de recherches sur le sensoriel et les résultats les plus récents sur les nouvelles méthodologies et les nouveaux outils développés. Plusieurs thèmes seront abordés : la physiologie sensorielle, le neuromarketing, l analyse et l évaluation sensorielle d un produit, l étude de l impact émotionnel, le design sensoriel. Mais aussi la construction d une publicité sensorielle, la construction d un positionnement sensoriel d une marque ou d un produit.

4 UN FOCUS SUR UN DES 5 SENS : LE TOUCHER! Parce qu il prend une place prépondérante dans la conception d un produit, (cosmétique, pack, équipement automobile, textile ou tablette ), le toucher fera l objet de plusieurs conférences. Edith Ribot-Ciscar, chercheuse à l Inserm, décrira les bases neurosensorielles du sens du toucher. Autre regard sur le toucher : les écrans tactiles qui, bientôt, seront capables de reproduire des sensations de toucher au moyen de vibrations et signaux infra-rouges.! Ils représentent une technologie naissante et la prochaine génération promet des applications qui vont bouleverser le lien homme machine et le marketing en ligne: des prototypes d écran qui transmettent la sensation de toucher sont en cours de développement. La technologie, appelée écran haptique par retour de force, vise à reproduire des sensations tactiles au moyen de vibrations et de signaux infra rouges. LE NEUROMARKETING, ENTRE MYTHES ET RÉALITES Une table ronde sur le neuromarketing animée par Sébastien Bohler, le rédacteur en chef de Cerveau & Psycho, aura pour objectif de définir les atouts et les limites de la neuro-imagerie et en particulier de l imagerie par résonnance magnétique fonctionnelle (IRMf). «Cette technique puissante a été un outil déterminant dans les avancées récentes en neurosciences. Mais une vulgarisation parfois maladroite de la technique et de la signification des images colorées du cerveau «en fonctionnement» a créé l illusion auprès du public non spécialiste d un accès possible au contenu intime des pensées du sujet. Piégé entre l incrédulité des spécialistes et le soupçon illusoire de capacités de manipulations déloyales du grand public, le neuromarketing a été, lui-même, l une des principales victimes de ces abus. Son évolution semble donc conditionnée à une réhabilitation un effort de structuration conceptuelle et méthodologique basée sur l utilisation vertueuse des connaissances réelles et des méthodes valides des neurosciences cognitives» souligne Arnaud Aubert.

5 PLACE AUX ÉMOTIONS ET À L ÉTUDE DE LEUR IMPACT Arnaud Aubert décrit l enjeu de l étude des émotions pour l industrie : «Aller plus loin dans la compréhension du consommateur, de ses attentes, de ses choix, ainsi que de ce qu il retiendra de son expérience avec un produit donné dépend de la prise en compte de la dynamique émotionnelle complexe mise en jeu à chaque étape, du désir initial à la consommation finale, en passant par la démarche prospective d achat, la découverte du produit et de son emballage. L enjeu n est donc pas seulement théorique mais également méthodologique. L analyse sensorielle, par exemple, pourra s enrichir de ces domaines pour devenir une approche psycho-sensorielle (ou neuro-sensorielle), prenant en compte les modulations émotionnelles de la construction perceptive des données sensorielles. Des outils scientifiques permettent aujourd hui la caractérisation et la quantification de ces éléments émotionnels. Pour répondre aux enjeux économiques et sociétaux actuels du «consommer mieux», point de rencontre de l industriel souhaitant optimiser la conception de ses produits et de leur mise sur le marché, et celui du consommateur désireux que ses attentes soient mieux satisfaites». LE MONDE DU WEB, UN NOUVEL ELDORADO POUR COMPRENDRE LES CONSOMMATEURS Autre sujet captivant parmi les thématiques qui seront abordées : le monde du numérique, devenu une nouvelle base de données des émotions. Des projets de big data sur les émotions et les opinions par l analyse des conversations orales ou écrites (sur le web en particulier) sont développés au sein du pôle de compétitivité CapDigital. L analyse de ces données doit permettre de mieux comprendre les décisions d achat des consommateurs, d identifier le ressenti d un client face à un message publicitaire en ligne, pour mieux calibrer le message par la suite. Mais la récolte des données émotionnelles des internautes et leur pertinence restent des sujets qui interpellent les chercheurs spécialistes des émotions : «Les données verbales recueillies auprès des consommateurs sont intéressantes en soi. Mais elles renseignent davantage sur les représentations cognitives et sociales que les sujets ont des produits ou de leurs propres modes de consommation plutôt que de leurs émotions en ellesmêmes. C est moins vers leur discours que vers les actes et les expressions comportementales spontanées des consommateurs qu il faut se tourner pour en savoir davantage sur leurs émotions. La possibilité de pouvoir capter et intégrer ces données aux informations verbales existantes seraient alors d un intérêt déterminant pour une approche approfondie et à grande échelle du consommateur» conclut Arnaud Aubert.

6 SENSORY 2014, UN PROGRAMME INÉDIT 23 JUIN 2014 SENSORIEL & RECHERCHE CONFÉRENCES D OUVERTURE : PERCEPTION, SENSATION, ÉMOTION : LES 3 NOTIONS AU COEUR DU SENSORIEL Arnaud Aubert - Professeur / Université de Tours Sentir, ressentir : Emotions et construction perceptive Anne Marie Pense-Lheritier - HDR / Ecole de Biologie Industrielle Le sensoriel : un outil d innovation ANALYSER ET COMPRENDRE LES ÉMOTIONS Swann Pichon - Professeur / Université de Genève & Aline Pichon - Ph.D / Université de Genève Dis moi ce que tu sens, et je te dirai ce que tu es: fragrances, comportement et cerveau Patrice Bellon - Vice Président Innovation / Symrise How to adapt to the marketing needs? The example of the scientific assessment of emotions, triggered by fragrances LA PHYSIOLOGIE DU TOUCHER Edith Ribot-Ciscar - Directeur de recherche / Inserm & Jean-Marc Aimonetti - Directeur de recherche / LNIA - CNRS Université Aix-Marseille Approche microneurographique du sens tactile chez l homme ; effet des émotions OUTILS ET MÉTHODOLOGIES DANS L'ANALYSE SENSORIELLE Guillaume Bourdon - CEO / Quinten Comment une technologie innovante du big data alliée à une méthodologie originale permet d'optimiser la formulation de parfums SENSORIEL & MARKETING TABLE RONDE "NEUROMARKETING : ENTRE MYTHES ET RÉALITÉS SCIENTIFIQUES" animée par Sébastien Bohler, Rédacteur en chef / Cerveau & Psycho Alain Goudey - Professeur Marketing / NEOMA Business School Arnaud Petre - CEO / Brain Impact - Belgique Fabrice Guillaume - Professeur / Université Aix-Marseille Pour une neuroimagerie sans illusion : du mythe à la réalité MARKETING SENSORIEL Olivier Covo - CEO / Brandysound - Sound Value Monitorer le capital sonore des marques LE LUXE ET L'UNIVERS DU SENSORIEL Edouard Mauvais Jarvis - Directeur scientifique / Dior & Eléonor Loescher - Responsable Evaluation Sensorielle et Consommateur / Dior Beyond liking in skincare developments En attente nom - Hermès PRODUITS ET ÉMOTIONS Madie Fanguin - Responsable Galénique / Pierre Fabre Dermo Cosmétique "La texture vecteur d'emotions?" Des mots pour le dire : analyse des allegations

7 24 JUIN 2014 SENSORIEL & CONSOMMATEUR LES ÉMOTIONS ET LA PRISE DE DÉCISION Alain Finkel - Professeur / École Normale Supérieure David Sander - Professeur / Université de Genève Le rôle de l'émotion dans l'attention et la prise de décision Nathalie Herbeth - Sensory Science Team Manager / Renault Prise en compte des émotions des consommateurs dans le développement de nouveaux produits - Application à l automobile Virginie Maille - Pofesseur / SKEMA Business School Comment l Orientation et la Position Spatiales de Produits Haptiques Peuvent Influencer les Evaluations et Décisions du Consommateur Lise Dreyfuss - Global Expert / Biofortis Sensory & Consumer Consumer FacetsTM : Une nouvelle approche psychologique pour mieux comprendre les préférences sensorielles des consommateurs LE WEB ET LES NOUVELLES TECHNOLOGIES : LA RÉVOLUTION DES SENS Oussama Ammar - Fondateur / TheFamily SENSORIEL & CONCEPTION PRODUITS LE DESIGN SENSORIEL Louis Dandrel - Designer Sonore / Diasonic La symphonie du bruit Régine Charvet Pello - CEO / RCP Design Global & Xavier Allard - Directeur du Design / Alsthom Transport La différenciation sensorielle au service de l habiter mobile : application aux transports publics ferroviaires Pierre Forcade - Directeur Marketing / CGP-Etiqroll & Chloé Domelier - Responsable Développement Sensoriel / RCP Design Global Les technologies du sensoriel au service d une conception différenciante : quelles approches pour quels résultats? Dominique Lafon - Directeur de Recherche / Ecole des Mines Couleur objective, couleur subjective et mesures ÉVALUATION DE L'IMPACT ÉMOTIONNEL D'UN PRODUIT Francis Vial - Président / Emospin Comment évaluer le poids de la composante émotionnelle dans les comportements et les usages d'achat? ANALYSES ET ÉVALUATIONS SENSORIELLES En attente nom - Coty Aurélie Maudet - Responsable Evaluation Sensorielle Maquillage & Soin / L'Oréal Is a sensory panel an international approach?

8 SENSORY 2014, POUR QUI? Les scientifiques et chercheurs académiques, la R&D d industries de la filière cosmétique, la R&D de tous les secteurs industriels concernés par le sensoriel, les PME innovantes et les entreprises majors, le marketing et la communication des entreprises de tout secteur, les agences de com... SENSORY 2014 EST ORGANISÉ DANS LE CADRE DU POLE DE COMPÉTITIVITÉ COSMETIC VALLEY À L INITIATIVE DE TOURS(S)PLUS ET EN PARTENARIAT AVEC LA SOCIÉTE FRANÇAISE DE COSMÉTOLOGIE. LE COMITE SCIENTIFIQUE LE COMITE SCIENTIFIQUE A. Aubert / Université de Tours C. Chasseguet / Tours+ A.-S. Adam / L Oréal S. Godet / Cosmetic Valley I. Bacle / Pierre Fabre F. Le Gall / Agence LORD J.-F. Bassereau / Certesens R. Charvet-Pellot / RCP Design Global P. Beau / Spin Control G. Gazano / Dior C. Masson / Cosmetic Valley A.-M. Pensé-Lheritier / École de Biologie Industrielle

9 COSMETIC VALLEY La Cosmetic Valley est le premier centre mondial de ressources en parfumerie cosmétique. Ce pôle de compétitivité réunit 550 entreprises dont Dior, L Oréal, Guerlain, Hermès, Coty, Paco Rabanne, Shiseido, Estée Lauder, Chanel,... et 80% de PME qui participent au rayonnement du «Made in France» à travers le monde. La Cosmetic Valley compte aussi 6 universités, 19 organismes de formation, 200 laboratoires de recherche et chercheurs qui développent en partenariat avec les entreprises des projets industriels innovants, performants et eco-responsables pour la Beauté de demain. La Cosmetic Valley a été créée en 1994 et elle fut labellisée en 2005 «pôle de compétitivité». TOUR(S)PLUS Tour(s)plus est une agglomération de plus de habitants. Située au coeur du jardin de la France, il résulte de son patrimoine naturel, historique et culinaire remarquable une qualité de vie auxquels peu de territoires peuvent prétendre Mais au-delà des questions de bien-être, Tours est aussi une métropole active et innovante qui accueille de nombreuses entreprises et a fait de l innovation et du soutien à la compétitivité des entreprises son action prioritaire. Forte d une Université dynamique, d une croissance démographique soutenue et de multiples réseaux d entreprises, l agglomération Tour(s)plus fonde aussi son développement sur le meilleur des valeurs humaines telles que la curiosité, l inventivité ou la coopération.

10 CONTACT PRESSE AGENCE LORD FRÉDÉRIC LE GALL

La Cosmetic Valley lance le salon international «COSMETIC 360»

La Cosmetic Valley lance le salon international «COSMETIC 360» 20 février 2015 La Cosmetic Valley lance le salon international «COSMETIC 360» Un nouveau concept de salon professionnel dédié à l innovation dans la filière parfumerie-cosmétique Dates : 15 et 16 octobre

Plus en détail

INTRODUCTION GENERALE AU MARKETING

INTRODUCTION GENERALE AU MARKETING INTRODUCTION GENERALE AU MARKETING 1. La notion de marché 2. La définition du Marketing et du Marketing - Mix 3. Les fonctions de l entreprise 4. La stratégie push ( fonction de production ) 5. La stratégie

Plus en détail

Table-ronde VIA. Modérateur : Gérard LAIZE Directeur général du VIA

Table-ronde VIA. Modérateur : Gérard LAIZE Directeur général du VIA Table-ronde VIA LES SENS DANS LE DESIGN, LE DESIGN PRODUCTEUR DE SENS Exceptionnellement, le vendredi 11 juin 2004. En parallèle de l'exposition dans la Galerie VIA : Labels VIA 2004 et des Designer's

Plus en détail

Statistique Générale. Sébastien Lê

Statistique Générale. Sébastien Lê Statistique Générale Sébastien Lê 1 Les «Stat» à l agro c est 2 des projets Hédonisme et catégorisation, application sur de données de vins Approches holistiques appliquées à des stimuli sonores: une étude

Plus en détail

Formations & F. ilières. du Luxe, de la Beauté et du Bien-être

Formations & F. ilières. du Luxe, de la Beauté et du Bien-être Formations & F ilières du Luxe, de la Beauté et du Bien-être I ntroduction L industrie française du luxe occupe une place de choix dans l économie mondiale. C est pourquoi le parcours LB&B (Management

Plus en détail

Bienvenue à l Eye Tracking Day 2015

Bienvenue à l Eye Tracking Day 2015 Bienvenue à l Eye Tracking Day 2015 Prof. Cécile van de Leemput Centre de Recherche en Psychologie du Travail et de la Consommation http://psytc.ulb.ac.be 3 ème édition Eye Tracking Day Paris 2014 & Brest

Plus en détail

SOMMAIRE VII. Remerciements

SOMMAIRE VII. Remerciements SOMMAIRE VII S o m m a i r e Remerciements Préface XIII XVII Introduction 1 Changer les comportements, c est possible 1 mais la règle, c est l échec! 3 Les humains ne décident pas comme des homo economicus

Plus en détail

UNE APPROCHE PLURIDISCIPLINAIRE DU CAPITAL IMMATERIEL :

UNE APPROCHE PLURIDISCIPLINAIRE DU CAPITAL IMMATERIEL : Management international APPEL A CONTRIBUTION Printemps 2014 UNE APPROCHE PLURIDISCIPLINAIRE DU CAPITAL IMMATERIEL : VERS DE NOUVELLES PERSPECTIVES? Rédacteurs en chef invités : Corinne Bessieux-Ollier,

Plus en détail

EMBALLAGE 2010 : Enquête Le rôle du design dans l emballage

EMBALLAGE 2010 : Enquête Le rôle du design dans l emballage EMBALLAGE 2010 : Enquête Le rôle du design dans l emballage Méthodologie & objectifs Une étude en ligne administrée par l équipe marketing du salon auprès de d utilisateurs et fabricants d emballages en

Plus en détail

Annuaire des formations bac +5 dans le secteur de la cosmétique

Annuaire des formations bac +5 dans le secteur de la cosmétique Annuaire des formations bac +5 dans le secteur de la cosmétique Le Master 2 FOQUAL est une des formations dispensée à l Université de Nice Sophia-Antipolis. Elle est spécialisée en Formulation, Analyse

Plus en détail

les ateliers Papilles Créatives

les ateliers Papilles Créatives Oubliez ce que vous savez des ateliers culinaires classiques les ateliers Papilles Créatives STOP aux complexes et à la performance culinaire! STOP aux diktats alimentaires et à la culpabilité en cuisine!

Plus en détail

SOUTENANCE MÉMOIRE MBA 1

SOUTENANCE MÉMOIRE MBA 1 2015 SOUTENANCE MÉMOIRE MBA 1 L'utilisation et l'adaptation du marketing émotionnel à la génération Z dans le secteur du : projection vers la conquête de nouveaux marchés Tony Bernard Sous la direction

Plus en détail

NOUVELLE THEMATIQUE A L EXPLORATOIRE! Les métiers au service de la santé

NOUVELLE THEMATIQUE A L EXPLORATOIRE! Les métiers au service de la santé NOUVELLE THEMATIQUE A L EXPLORATOIRE! Les métiers au service de la santé L Exploratoire raconte la «belle histoire» d un territoire engagé à maintenir et accroître le niveau de santé de toute sa population,

Plus en détail

Master MPS LE MANAGEMENT DE LA QUALITÉ DANS LES SERVICES N 2 MURIEL JOUGLEUX 2014/2015

Master MPS LE MANAGEMENT DE LA QUALITÉ DANS LES SERVICES N 2 MURIEL JOUGLEUX 2014/2015 Master MPS 1 LE MANAGEMENT DE LA QUALITÉ DANS LES SERVICES N 2 MURIEL JOUGLEUX 2014/2015 Construire une politique qualité dans les services Les différentes définitions de la qualité Une approche globale

Plus en détail

Chap 5 : Renforcer l efficacité relationnelle

Chap 5 : Renforcer l efficacité relationnelle Chap 5 : Renforcer l efficacité relationnelle I. Communiquer avec efficacité A. Intégrer les processus d influence sociale 1. La personnalité Les métaprogrammes sont les traits de personnalité qui, gravés

Plus en détail

MASTERCLASS PI. CNCPI Vendredi 28 mars 2014

MASTERCLASS PI. CNCPI Vendredi 28 mars 2014 MASTERCLASS PI CNCPI Vendredi 28 mars 2014 Les services de l INPI De l information à la sensibilisation 2013 L information 155 000 appels 73 000 mails 34 000 Rendez-vous La formation : 352 sensibilisations

Plus en détail

La contribution des pères au développement de leur enfant

La contribution des pères au développement de leur enfant Activité 1 La contribution des pères au développement de leur enfant Le père: Un rôle en évolution Théorie de l évolution Question de survie! Homme Animaux Christine Gervais, Ph. D., Professeur au département

Plus en détail

PMA.. Quand l intelligence émotionnelle s invite dans le monde de l entreprise La méthode PMA La «Pensée Musicale Active»

PMA.. Quand l intelligence émotionnelle s invite dans le monde de l entreprise La méthode PMA La «Pensée Musicale Active» PMA.. Quand l intelligence émotionnelle s invite dans le monde de l entreprise La méthode PMA La «Pensée Musicale Active» Ouvrir de nouveaux champs de réflexion personnelle et collective par l'approche

Plus en détail

Atelier Cognisud. Contribution à PIRSTEC pour un appel d offre ANR

Atelier Cognisud. Contribution à PIRSTEC pour un appel d offre ANR Atelier Cognisud Contribution à PIRSTEC pour un appel d offre ANR Ces notes sont une contribution à la réflexion dans le cadre de PIRSTEC, faite par le réseau Cognisud suite à un atelier organisé le Jeudi

Plus en détail

Bachelier - AESI en sciences

Bachelier - AESI en sciences Haute Ecole Léonard de Vinci Programme du Bachelier - AESI en sciences Année académique 2015-2016 Contenu 1. Identification de la formation... 2 2. Référentiel de compétences... 3 3. Profil d enseignement...

Plus en détail

numéro 242 juin-juillet 2014

numéro 242 juin-juillet 2014 numéro 242 juin-juillet 2014 SOMMAIRE 7 Ont contribué à ce numéro 11 Les voies d une refondation du capitalisme. Une responsabilité élargie et une rémunération spécifique de la fonction de contrôle actionnarial

Plus en détail

Bac +3 : Les étudiants obtiendront le titre de Bachelor délivré par L IBES

Bac +3 : Les étudiants obtiendront le titre de Bachelor délivré par L IBES Bac +3 : Les étudiants obtiendront le titre de Bachelor délivré par L IBES Bac +4 : A l issue du programme, en partenariat avec l I.C.D International Business School Paris, les étudiants de l I.B.E.S.

Plus en détail

CONSTRUIRE VOTRE BUSINESS PLAN SOCIAL AU FORMAT GSVC PARTIE 1 : LA STRUCTURE DU BUSINESS PLAN POUR LA GSVC SELON BERKELEY

CONSTRUIRE VOTRE BUSINESS PLAN SOCIAL AU FORMAT GSVC PARTIE 1 : LA STRUCTURE DU BUSINESS PLAN POUR LA GSVC SELON BERKELEY CONSTRUIRE VOTRE BUSINESS PLAN SOCIAL AU FORMAT GSVC Selon les critères de la GSVC établis par la Haas School of Business de Berkeley, à la différence d un business plan classique, un business plan social

Plus en détail

MARKETING [R]ÉVOLUTION

MARKETING [R]ÉVOLUTION U N E C O N F É R E N C E MARKETING [R]ÉVOLUTION DIGITAL, DATA, RETAIL : LE CLIENT AU CŒUR DE LA STRATÉGIE MARKETING Paris Mardi 12 juin 2012 En partenariat avec ÉDITO Dans le prolongement de notre offre

Plus en détail

numéro 218-219 novembre-décembre 2011 LA MARQUE FRANCE Coordonné par Jean-Noël Kapferer

numéro 218-219 novembre-décembre 2011 LA MARQUE FRANCE Coordonné par Jean-Noël Kapferer S O M M A I R E numéro 218-219 novembre-décembre 2011 LA MARQUE FRANCE Coordonné par Jean-Noël Kapferer 9 Ont contribué à ce numéro 13 France : Pourquoi penser marque? Jean-Noël Kapferer I Réalités de

Plus en détail

L Université du Management HEC-CRC lance l Ecole du Coaching Universelle

L Université du Management HEC-CRC lance l Ecole du Coaching Universelle COMMUNIQUE DE PRESSE L Université du Management HEC-CRC lance l Ecole du Coaching Universelle Validée par un Certificat d Aptitude au Coaching de l Université du Management HEC- CRC, ce nouveau cycle de

Plus en détail

Les clés de l'innovation. Une formation sur mesure pour les adhérents du Pôle Agri Sud-Ouest Innovation

Les clés de l'innovation. Une formation sur mesure pour les adhérents du Pôle Agri Sud-Ouest Innovation Les clés de l'innovation Une formation sur mesure pour les adhérents du Pôle Agri Sud-Ouest Innovation Vous vous interrogez sur l'innovation : Qu est-ce que cela va apporter à mon entreprise? Comment commencer?

Plus en détail

Question N : 1- Comment un individu devient-il acteur dans une organisation?

Question N : 1- Comment un individu devient-il acteur dans une organisation? THÈME DE L INDIVIDU À L ACTEUR L organisation, que ce soit une association, une administration ou une entreprise, ne peut pas fonctionner sans la mise en œuvre de processus de gestion assurant la coordination

Plus en détail

Pôle de compétitivité Aerospace Valley

Pôle de compétitivité Aerospace Valley Pôle de compétitivité mondial Aéronautique, Espace, Systèmes embarqués Pôle de compétitivité Aerospace Valley Cahier des charges Définition de la Vision «Aerospace Valley 2018» Cahier des Charges n 15-ADMIN-CS-208

Plus en détail

Christelle MAZIERE (30 ans)

Christelle MAZIERE (30 ans) Christelle MAZIERE (30 ans) Villa Orcéa, Lieu-dit Pertérato 20212 Favalello di Boziu 06.35.58.13.21 maziere@univ-corse.fr COMPÉTENCES PARTICULIÈRES Enseignement Gestion de corpus de données : recueil,

Plus en détail

Point théorique sur le sens olfactif Rédigé par Nathalie Muratet Animatrice socio-culturelle à l'institut des Jeunes Aveugles de Toulouse

Point théorique sur le sens olfactif Rédigé par Nathalie Muratet Animatrice socio-culturelle à l'institut des Jeunes Aveugles de Toulouse Point théorique sur le sens olfactif Rédigé par Nathalie Muratet Animatrice socio-culturelle à l'institut des Jeunes Aveugles de Toulouse Que ce passe-t-il lorsqu une personne déficiente visuelle se trouve

Plus en détail

Mastère Spécialisé. Marketing, Design et Création. www.audencia.com

Mastère Spécialisé. Marketing, Design et Création. www.audencia.com Mastère Spécialisé Marketing, Design et Création www.audencia.com Une année pour faire la différence sur le plan professionnel, tel est l enjeu d un mastère spécialisé. Vous êtes actuellement en cycle

Plus en détail

Présentation de la formation. Enseignements de 1 re année. Enseignements de 2 e année. Deux options proposées au lycée Marie Curie :

Présentation de la formation. Enseignements de 1 re année. Enseignements de 2 e année. Deux options proposées au lycée Marie Curie : Présentation de la formation C est une formation sur 2 ans accessible à tous les baccalauréats (généraux, professionnels ou technologiques). Le titulaire du BTS Métiers de l'esthétique Cosmétique Parfumerie

Plus en détail

Communauté d Universités et Établissements. Stratégie Territoriale et Initiative d Excellence. Université Côte d Azur (UCA) - page 1

Communauté d Universités et Établissements. Stratégie Territoriale et Initiative d Excellence. Université Côte d Azur (UCA) - page 1 Communauté d Universités et Établissements Stratégie Territoriale et Initiative d Excellence Université Côte d Azur (UCA) - page 1 En 2015 le paysage français de l Enseignement supérieur et de la Recherche

Plus en détail

27 rue Saint-Guillaume 75337 Paris cedex 07 France www.sciences-po.fr. Master Marketing et Études

27 rue Saint-Guillaume 75337 Paris cedex 07 France www.sciences-po.fr. Master Marketing et Études 27 rue Saint-Guillaume 75337 Paris cedex 07 France www.sciences-po.fr Master Marketing et Études REVENIR À NOTRE VOCATION PREMIÈRE Hervé Crès, Directeur adjoint, Directeur des études et de la scolarité

Plus en détail

MASTER ARTS APPLIQUÉS : COULEUR, IMAGE, DESIGN

MASTER ARTS APPLIQUÉS : COULEUR, IMAGE, DESIGN MASTER ARTS APPLIQUÉS : COULEUR, IMAGE, DESIGN RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine : Arts, Lettres, Langues Présentation La spécialité se décline en trois entrées : * la particularité

Plus en détail

Réunion du cluster Habitat Bâtiment Intelligent (HBI) 17 Mars 2014 L I NTELLIGENCE ENERGÉTIQUE

Réunion du cluster Habitat Bâtiment Intelligent (HBI) 17 Mars 2014 L I NTELLIGENCE ENERGÉTIQUE Réunion du cluster Habitat Bâtiment Intelligent (HBI) 17 Mars 2014 P RÉSENTATION DU PROJET ADVICE ACCEPTA BILITÉ ET DROIT DE L I NTELLIGENCE ENERGÉTIQUE Présentation du Projet ADvICE En quelques mots La

Plus en détail

Management Opérationnel. Programme de Management Spécialisé

Management Opérationnel. Programme de Management Spécialisé Management Opérationnel Programme de Management Spécialisé ESSEC Business School Depuis sa création en 1907, l ESSEC cultive un modèle spécifique fondé sur une identité et des valeurs fortes : l innovation,

Plus en détail

TEMPS PLEIN I CAMPUS REIMS. in Intelligence & Innovation Marketing. intégrant les outils digitaux

TEMPS PLEIN I CAMPUS REIMS. in Intelligence & Innovation Marketing. intégrant les outils digitaux TEMPS PLEIN I CAMPUS REIMS in Intelligence & Innovation Marketing Une approche dynamique du marketing intégrant les outils digitaux NEOMA Business School, c est : 3 campus Rouen, Reims et Paris «Le consommateur

Plus en détail

SPECIALISATIONS DU MASTER GRANDE ECOLE

SPECIALISATIONS DU MASTER GRANDE ECOLE SPECIALISATIONS DU MASTER GRANDE ECOLE Finance, Contrôle des Organisations Cette spécialisation se fonde sur la nécessité de prendre des décisions et/ou d organiser les différents processus au cœur de

Plus en détail

manifeste, chartes, conventions.

manifeste, chartes, conventions. manifeste, chartes, conventions. MANIFESTE POUR L ACCÈS À UNE HAUTE QUALITÉ ALIMENTAIRE AU QUOTIDIEN Slow Food veut promouvoir une nouvelle manière d aborder l alimentation, indissociable de l identité

Plus en détail

Les ateliers prospectifs s organisent autour de 2 cycles de réunions.

Les ateliers prospectifs s organisent autour de 2 cycles de réunions. En 2014, la formation professionnelle initiale accueille près de 82 000 apprenants sur l ensemble du territoire régional. Ce sont autant de parcours que la Région vise à soutenir en inscrivant les trajectoires

Plus en détail

Une stratégie efficace et pragmatique pour les

Une stratégie efficace et pragmatique pour les Cercle Leprince-Ringuet www.cerclelpr.fr Think tank du Corps des Mines sur le Numérique Une stratégie efficace et pragmatique pour les Objets Connectés Industriels en Europe Auteurs Daniel NABET Président

Plus en détail

ARRÊTÉ du. Projet d arrêté fixant le programme d'enseignement de santé et social en classe de seconde générale et technologique

ARRÊTÉ du. Projet d arrêté fixant le programme d'enseignement de santé et social en classe de seconde générale et technologique RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de l Éducation nationale NOR : MENE1007267A ARRÊTÉ du Projet d arrêté fixant le programme d'enseignement de santé et social en classe de générale et technologique Le Ministre

Plus en détail

MANAGEMENT / DESIGN-CADRE DE VIE MODE-LUXE / PARFUMS-COSMÉTIQUES PROGRAMME POSTGRADUATE DE MANAGEMENT MODE, DESIGN & LUXE

MANAGEMENT / DESIGN-CADRE DE VIE MODE-LUXE / PARFUMS-COSMÉTIQUES PROGRAMME POSTGRADUATE DE MANAGEMENT MODE, DESIGN & LUXE MANAGEMENT MODE-LUXE / PARFUMS-COSMÉTIQUES / DESIGN-CADRE DE VIE PROGRAMME POSTGRADUATE DE MANAGEMENT MODE, DESIGN & LUXE LE PROGRAMME POSTGRADUATE DE MANAGEMENT MODE, DESIGN & LUXE Une formation professionnalisante

Plus en détail

OFFRE DE SPONSORING Juin 2014

OFFRE DE SPONSORING Juin 2014 ERM Solvency 2 AssetLiability Management OFFRE DE SPONSORING Juin 2014 Pôle de compétitivité FINANCE INNOVATION Un pôle de compétitivité mondial dédié à la finance, au service de la croissance et de l

Plus en détail

Theme Sensorial marketing, from stores to Internet : retailers and sensorial marketing integration in multichannel distribution management.

Theme Sensorial marketing, from stores to Internet : retailers and sensorial marketing integration in multichannel distribution management. Les enseignes spécialisées et l intégration du marketing sensoriel dans l approche multicanale de leur distribution. Fanny NOYELLE Année Universitaire 2007 / 2008 ESUPCOM Lille Directeurs de mémoire :

Plus en détail

La CREA, pionnière pour le développement du véhicule électrique

La CREA, pionnière pour le développement du véhicule électrique DOSSIER DE PRESSE 24 mars 2011 Contact Sophie CHARBONNIER Attachée de presse 06 46 15 34 21 sophie.charbonnier@la-crea.fr Cathy PREVOST Assistante 02 32 76 69 37 cathy.prevost@la-crea.fr La CREA, pionnière

Plus en détail

ISIPCA. Institut Supérieur International du Parfum de la Cosmétique et de l Arôme Alimentaire 34-36 rue du Parc de Clagny-78000 VERSAILLLES

ISIPCA. Institut Supérieur International du Parfum de la Cosmétique et de l Arôme Alimentaire 34-36 rue du Parc de Clagny-78000 VERSAILLLES ISIPCA Institut Supérieur International du Parfum de la Cosmétique et de l Arôme Alimentaire 34-36 rue du Parc de Clagny-78000 VERSAILLLES Présentation Ecole Supérieure qui appartient à la Chambre de Commerce

Plus en détail

Les entreprises familiales vues par les actifs Français.

Les entreprises familiales vues par les actifs Français. Les entreprises familiales vues par les actifs Français. Janvier 2014 Chaire Entrepreneuriat Familial et Société entre pérennité et changement Contacts : Noémie Lagueste Chargée d études Chaire Entrepreneuriat

Plus en détail

DE LA FORMATION CONTINUE À L OFFICINE

DE LA FORMATION CONTINUE À L OFFICINE Notre mission : Chaque pharmacien est unique, UTIP Innovations propose partout en métropole et dans les DOM les solutions de formation adaptées Notre ambition : Devenir acteur de référence du DPC UTIP

Plus en détail

Monter son propre espace web Réf : D01

Monter son propre espace web Réf : D01 1 Monter son propre espace web Réf : D01 Intervenant : Difficile de faire son propre site ou blog? Pas vraiment. Découvrez des outils et services simples pour monter votre propre espace Web et créer le

Plus en détail

Introduction. Le recrutement est un processus incontournable dans la vie de toute entreprise.

Introduction. Le recrutement est un processus incontournable dans la vie de toute entreprise. Introduction Le recrutement est un processus incontournable dans la vie de toute entreprise. Recruter présente un enjeu stratégique et sociétal pour l entreprise en termes de 2 : 1. Productivité : le choix

Plus en détail

Résolution de conflits, coaching et formation

Résolution de conflits, coaching et formation Résolution de conflits, coaching et formation Fabienne Alfandari 16 chemin des Clochettes 1206 Genève fabienne@image-imagination.com www. image-imagination.com tél. 079 540 65 44 Un besoin dans les entreprises

Plus en détail

Trouble du traitement de l information sensorielle (SPD) Définition générale

Trouble du traitement de l information sensorielle (SPD) Définition générale Trouble du traitement de l information sensorielle (SPD) Définition générale Le traitement de l information sensorielle, parfois nommé intégration sensorielle, réfère au processus par lequel le cerveau

Plus en détail

Livret du tuteur Année 2014-2015

Livret du tuteur Année 2014-2015 SOMMAIRE Présentation de Prépa Rémois... 3 Les 6 axes du tutorat... 4 Axe 1 : Ouverture Culturelle... 4 Axe 2 : Techniques d expression... 5 Axe 3 : Aide à l orientation scolaire et professionnelle...

Plus en détail

Territoire Créatifs? L'apport de l'art, des artistes, et des lieux de la culture dans le développement territorial.

Territoire Créatifs? L'apport de l'art, des artistes, et des lieux de la culture dans le développement territorial. Laboratoire d'ingénierie d'idées, Paris. www.liid.fr Territoire Créatifs? L'apport de l'art, des artistes, et des lieux de la culture dans le développement territorial. Raphaële Bidault-Waddington Artiste

Plus en détail

Table des matières. Partie I Les enjeux 1. Avant-propos Préface Introduction. Chapitre 1 Les enjeux de l expérience client 3

Table des matières. Partie I Les enjeux 1. Avant-propos Préface Introduction. Chapitre 1 Les enjeux de l expérience client 3 Avant-propos Préface Introduction XV XVII XXI Partie I Les enjeux 1 Chapitre 1 Les enjeux de l expérience client 3 1. Une nouvelle ère du développement économique 3 1.1. La digitalisation de l économie

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. LA PREMIERE ECOLE DE COMMERCE DEDIeE AUX METIERS DU WEB. ESCEN - The Web Business School /// Paris - Bordeaux - San Francisco

DOSSIER DE PRESSE. LA PREMIERE ECOLE DE COMMERCE DEDIeE AUX METIERS DU WEB. ESCEN - The Web Business School /// Paris - Bordeaux - San Francisco DOSSIER DE PRESSE ESCEN - The Web Business School /// Paris - Bordeaux - San Francisco LA PREMIERE ECOLE DE COMMERCE DEDIeE AUX METIERS DU WEB ESCEN.fr Préambule 140 étudiants en 2013 1 secteur d activité

Plus en détail

Optimisation Conversion.com

Optimisation Conversion.com Optimisation Conversion.com Transformer les clics en clients! Les CRO Formations Pour développer votre approche de l optimisation de la conversion Franck Scandolera CRO Consultant Web Analytics & Optimisation

Plus en détail

Des solutions de croissance pour les PME du logiciel

Des solutions de croissance pour les PME du logiciel Des solutions de croissance pour les PME du logiciel Maillage 3D adapté à l écoulement d air à l arrière d un avion supersonique Vous êtes dirigeant de PME de la filière logicielle et conscient que l innovation

Plus en détail

Du marketing dans ma PME!

Du marketing dans ma PME! Du marketing dans ma PME! Manque d expérience marketing des managers de sociétés technologiques, difficulté de recruter des profils marketing formés ou expérimentés : pourquoi la mission marketing est-elle

Plus en détail

POLES DE COMPETITIVITE. et CENTRES D INNOVATION TECHNOLOGIQUES : OBJECTIF INNOVATION

POLES DE COMPETITIVITE. et CENTRES D INNOVATION TECHNOLOGIQUES : OBJECTIF INNOVATION POLES DE COMPETITIVITE et CENTRES D INNOVATION TECHNOLOGIQUES : OBJECTIF INNOVATION Plan - Qu est-ce qu un pôle de compétitivité? - Qu est-ce qu un centre d innovation technologique? - Zoom sur Valorial

Plus en détail

e-commerce+ e-commerce+ LE CHOIX DU MULTICANAL Hydraligne, le succès pour ce spécialiste de la parapharmacie en ligne!

e-commerce+ e-commerce+ LE CHOIX DU MULTICANAL Hydraligne, le succès pour ce spécialiste de la parapharmacie en ligne! e-commerce+ Magazine d information d Octave N 10 - Spécial parapharmacie, médical et cosmétologie - Avril 2014 e-commerce+ LETTRE D INFORMATION D OCTAVE.BIZ MICHEL PERRINET - PDG d'octave " Comme le Laboratoire

Plus en détail

PROGRAMME SYSTÈME DE TRANSPORT

PROGRAMME SYSTÈME DE TRANSPORT PROGRAMME SYSTÈME DE TRANSPORT RÉFLEXIONS & EXPERTISES PARTAGÉES POUR DES SOLUTIONS INNOVANTES DE TRANSPORT URBAIN Depuis l origine du Pôle en 2006, le programme SYSTÈME DE TRANSPORT de LUTB a tenu vingt-six

Plus en détail

WagrALIM: Mission et Services. Mission Vision Valeurs Ajustements Innovation? Nouveau «Process Pôle» Services Conclusions

WagrALIM: Mission et Services. Mission Vision Valeurs Ajustements Innovation? Nouveau «Process Pôle» Services Conclusions WagrAlim, pôle Agro-Industrie Appels à projets 10&11 1 WagrALIM: Mission et Services Mission Vision Valeurs Ajustements Innovation? Nouveau «Process Pôle» Services Conclusions WagrALIM septembre 2013 2

Plus en détail

:Réalisé par BELHASSAN Selma

:Réalisé par BELHASSAN Selma :Réalisé par BELHASSAN Selma Introduction Le Plan Première partie: Présentation de l entreprise 1) Bref aperçu 2) Historique 3) Répartition géographique 4) Le développement durable Deuxième partie: L étude

Plus en détail

Faculté des Sciences du Sport de Marseille

Faculté des Sciences du Sport de Marseille Faculté des Sciences du Sport de Marseille Laboratoire Sport, Management, Gouvernance, Performance EA N 4670 Master II Professionnel Management des Organisations Sportives Chaire Société, Sport et Management

Plus en détail

La nature, excellence et base économique de l agglomération

La nature, excellence et base économique de l agglomération 3491-INTERIEUR_ANGERS_thème 25/09/03 12:27 Page 14 Thème 1 La nature, excellence et base économique Thème 1 Le Projet d agglomération 2015 Angers, laboratoire de l économie du futur Les performances économiques

Plus en détail

ESSOURCES PÉDAGOGIQUES

ESSOURCES PÉDAGOGIQUES 2015 MATERNELLES CYCLE I / PS - MS ESSOURCES PÉDAGOGIQUES Introduction Je découvre par les sens MODULES À DÉCOUVRIR PENDANT LA VISITE La Cité des enfants de Vulcania est un lieu d éveil, de découvertes

Plus en détail

Notice biographique Repères biographiques communs

Notice biographique Repères biographiques communs Nom : SALERNO Corps : Professeur des universités Notice biographique Repères biographiques communs Prénom : FRANCIS Grade : Professeur Classe Ex 1 Equipe de recherche LEM, UMR CNRS (8179). Section : 06

Plus en détail

Définitions Approches managériales Approches psychologiques

Définitions Approches managériales Approches psychologiques Séminaire [CID] : Créativité, Innovation, Décision Partie B : DECISION Définitions Approches managériales Approches psychologiques www.evoreg.eu M2i : Management International de l Innovation Emmanuel

Plus en détail

PACK ÉCO-CONCEPTION. Responsable : Catherine GIRAUD-MAINAND Co-titulaire à l École Centrale de Lyon de la Chaire Éco-Emballages

PACK ÉCO-CONCEPTION. Responsable : Catherine GIRAUD-MAINAND Co-titulaire à l École Centrale de Lyon de la Chaire Éco-Emballages PACK ÉCO-CONCEPTION Participants : Directeurs, responsables ou chef de projets marketing Service achat, qualité Responsable : Catherine GIRAUD-MAINAND Co-titulaire à l de Lyon de la Chaire Éco-Emballages

Plus en détail

FISH GEEK. La technologie au service du poisson des producteurs des transformateurs des consommateurs

FISH GEEK. La technologie au service du poisson des producteurs des transformateurs des consommateurs FISH GEEK La technologie au service du poisson des producteurs des transformateurs des consommateurs dans une perspective de développement durable et une approche d écoconception Seul Pôle de Compétitivité

Plus en détail

Certification Appreciative Inquiry Accompagnement des Transformations dans les Organisations

Certification Appreciative Inquiry Accompagnement des Transformations dans les Organisations Certification Appreciative Inquiry Accompagnement des Transformations dans les Organisations Ce programme a été conçu par les professeurs de la Weatherhead School of Management de la Case Western Reserve

Plus en détail

BREST LILLE LYON NICE ROUEN

BREST LILLE LYON NICE ROUEN BORDE BREST AUX IS D PAR GRAN BLE GRENO LILLE LYON EILLE MARS ER PELLI T N O M ES NANT NICE ES RENN ROUEN BOURG STRAS USE TOULO COMMUNIQUÉ DE PRESSE SIMI 2014 L immobilier de bureaux et l attractivité

Plus en détail

B I E N V E N U E D A N S

B I E N V E N U E D A N S BIENVENUE DANS Depuis 2012, nous avons entrepris une transformation profonde de Bouygues Telecom pour adapter l entreprise à un marché des télécoms profondément bouleversé. Aujourd hui, il nous apparaît

Plus en détail

Public. Débouchés. Les atouts du Master PIC. Statistiques des débouchés 22 % 16 % 10 % 14 % 38 % Entreprise Start-up Thèse.

Public. Débouchés. Les atouts du Master PIC. Statistiques des débouchés 22 % 16 % 10 % 14 % 38 % Entreprise Start-up Thèse. Contexte et enjeux Public Le management de l innovation, un champ en pleine mutation - Les thématiques des stratégies d innovation, de la conception des produits, de l organisation et de la conduite des

Plus en détail

Méthodes d apprentissage

Méthodes d apprentissage UNIVERSITÉ DE FRIBOURG SUISSE FACULTÉ DES SCIENCES UNIVERSITÄT FREIBURG SCHWEIZ MATHEMATISCH-NATURWISSENSCHAFTLICHE FAKULTÄT Annexe au plan d études du BMed en médecine humaine Méthodes d apprentissage

Plus en détail

17 & 18, 24 & 25 avril 2015, 30 avril & 1er mai 2015

17 & 18, 24 & 25 avril 2015, 30 avril & 1er mai 2015 À l occasion du festival de Pâques, la mairie de Deauville et l ESSEC Business School créent Break and Share 17 & 18, 24 & 25 avril 2015, 30 avril & 1er mai 2015 Villa Strassburger, à Deauville Autour

Plus en détail

BIG DATA ET MARKETING

BIG DATA ET MARKETING BIG DATA ET MARKETING SPIKLY / LA NOUVELLE REPUBLIQUE Agence Conseil en stratégie digitale 20/06/2013 1 1. PRÉSENTATION 20/06/2013 2 Keyrus - All rights reserved PRÉSENTATION DE KEYRUS Présentation générale

Plus en détail

FD/YMC N 1-5961 Contacts IFOP : Frédéric Dabi / Yves-Marie Cann POUR

FD/YMC N 1-5961 Contacts IFOP : Frédéric Dabi / Yves-Marie Cann POUR FD/YMC N 1-5961 Contacts IFOP : Frédéric Dabi / Yves-Marie Cann POUR Enquête sur la responsabilité sociale du scientifique Résultats détaillés Février 2007 Annexes La publication des données qui fondent

Plus en détail

Baromètre des métiers du numérique

Baromètre des métiers du numérique Baromètre des métiers du numérique Introduction Cap Digital pôle de compétitivité et de transformation numérique s est associé à Multiposting pour lancer un baromètre des métiers du numérique, qui présentera,

Plus en détail

Conséquences des changements de mode de vie sur la production et la distribution des biens de consommation : résultats d une étude du CRÉDOC

Conséquences des changements de mode de vie sur la production et la distribution des biens de consommation : résultats d une étude du CRÉDOC Conséquences des changements de mode de vie sur la production et la distribution des biens de consommation : résultats d une étude du CRÉDOC L industrie française des biens de consommation prend-elle bien

Plus en détail

Luxe et Internet: Danger ou opportunité. Gérer la cohérence des marques de luxe sur Internet PAROLES D EXPERT. devrait peser 4,7 % du

Luxe et Internet: Danger ou opportunité. Gérer la cohérence des marques de luxe sur Internet PAROLES D EXPERT. devrait peser 4,7 % du PAROLES D EXPERT Luxe et Internet: N 2 0 1 2-1 3 PHOTO Danger ou opportunité Depuis des années, devrait peser 4,7 % du Les évolutions liées à Inter- Nathalie Veg-Sala les marques de luxe sont présentes

Plus en détail

ME LA COMMUNICATION Ch 5 LA COMMUNICATION. Michel EMERY Conseil et Formation. juin 13 MANAGEMENT ET GESTION DE PROJET

ME LA COMMUNICATION Ch 5 LA COMMUNICATION. Michel EMERY Conseil et Formation. juin 13 MANAGEMENT ET GESTION DE PROJET 5 LA COMMUNICATION 1 5. 1 ANALYSE de la COMMUNICATION 2 LE DIT ANALYSE DE LA COMMUNICATION La formulation ( clarté, objectivité maximale ou manipulation ) L écoute (concentration et acceptation de l Autre

Plus en détail

FORMATION RESPONSABLE COMMERCIAL EN AGROBUSINESS TITRE DE NIVEAU II contenu des modules de formation

FORMATION RESPONSABLE COMMERCIAL EN AGROBUSINESS TITRE DE NIVEAU II contenu des modules de formation Niveau Code Module Intitulé Unité d Enseignement Objectifs B B AF 2 Agro-fourniture Agro-ressources Acquérir une connaissance approfondie du marché des céréales alimentaires et non alimentaires dans un

Plus en détail

construire, gérer et développer les relations avec ses clients

construire, gérer et développer les relations avec ses clients Marketing relationnel : Département Office construire, gérer et développer les relations avec ses clients Mme Sakina AUBERT, Anthropologue et coach professionnelle M. Alain BRUNIER, Directeur général,

Plus en détail

Rôle des STIC dans les grands enjeux sociétaux, économiques et environnementaux. La Vision d ALLISTENE. 5 janvier 2012 Michel Cosnard

Rôle des STIC dans les grands enjeux sociétaux, économiques et environnementaux. La Vision d ALLISTENE. 5 janvier 2012 Michel Cosnard A Rôle des STIC dans les grands enjeux sociétaux, économiques et environnementaux La Vision d ALLISTENE 5 janvier 2012 Michel Cosnard Missions d Allistene Stratégie de recherche et d innovation Distingue

Plus en détail

Formation continue en intelligence économique et veille stratégique

Formation continue en intelligence économique et veille stratégique Haute école de gestion de Genève Geneva School of Business Administration Formation continue en intelligence économique et veille stratégique Master of Advanced Studies Diploma of Advanced Studies Certificate

Plus en détail

Le 26 mars 2015 Palais des Congrès de Madiana. www.numerikdays.com

Le 26 mars 2015 Palais des Congrès de Madiana. www.numerikdays.com Le 26 mars 2015 Palais des Congrès de Madiana www.numerikdays.com 1. Le constat 2. Les «NumerikDays» à l initiative du CNID 3. Nos ambitions 4. Une nouvelle façon d apprendre «Innovation pédagogique» 5.

Plus en détail

TENDANCES MARKETING DIGITAL. pour l industrie agroalimentaire en B2B et B2C

TENDANCES MARKETING DIGITAL. pour l industrie agroalimentaire en B2B et B2C TENDANCES MARKETING DIGITAL 2014 pour l industrie agroalimentaire en B2B et B2C Credit photos Flickr EDUCATION Les réseaux sociaux ont vu se développer les conversations entre les marques et leurs consommateurs

Plus en détail

Pôle de compétitivité Aerospace Valley. Agilité et Confiance dans la filière aéronautique (2)

Pôle de compétitivité Aerospace Valley. Agilité et Confiance dans la filière aéronautique (2) Pôle de compétitivité Aerospace Valley Agilité et Confiance dans la filière aéronautique (2) Cahier des charges pour une offre d accompagnement pour une démarche «Agir ensemble pour la filière aéronautique».

Plus en détail

Fiche de poste : Responsable développement et opérationnel (H/F)

Fiche de poste : Responsable développement et opérationnel (H/F) Fiche de poste : Responsable développement et opérationnel (H/F) Rémunération fixe : base 48.000 brut selon expérience Rémunération variable très motivante et versée dès les premiers résultats acquis (%

Plus en détail

Recommandations pour MS event!

Recommandations pour MS event! Recommandations pour MS event! I) BILAN ET DIAGNOSTIC A- BILAN MS com!, agence de communication spécialisée dans l édition et la communication globale, souhaite mettre en place une stratégie de communication

Plus en détail

Parler Bambin Guide pratique

Parler Bambin Guide pratique Parler Bambin Guide pratique Parler Bambin Les effets du programme Performances verbales (QD, QI) aux pré-test et post-test Le suivi de 65 enfants entre 18 à 36 mois dans le cadre du programme Parler Bambin

Plus en détail

Les compétences émotionnelles au cœur de la performance individuelle et collective

Les compétences émotionnelles au cœur de la performance individuelle et collective Quand psychologie et émotions riment avec recherche et application Les compétences émotionnelles au cœur de la performance individuelle et collective Lisa Bellinghausen Psychologue du travail / Chercheuse

Plus en détail

LE FONDS IPAG BUSINESS SCHOOL

LE FONDS IPAG BUSINESS SCHOOL Paris Nice Kunming Los Angeles LE FONDS IPAG BUSINESS SCHOOL ENSEMBLE, UNISSONS NOS TALENTS MISSIONS Face à un secteur de l enseignement supérieur en perpétuelle évolution et à son internationalisation

Plus en détail

Stratégie digitale : quelles sont les 3 exigences pour une expérience utilisateur optimale?

Stratégie digitale : quelles sont les 3 exigences pour une expérience utilisateur optimale? Stratégie digitale : quelles sont les 3 exigences pour une expérience utilisateur optimale? Article écrit par l Agence Visionary Marketing. Alors que le content marketing se profile comme le nouvel eldorado

Plus en détail

Section des Unités de recherche. Rapport d évaluation. Unité de recherche : GERME - EA 4112 (LSMRC) de l'université de Lille 2

Section des Unités de recherche. Rapport d évaluation. Unité de recherche : GERME - EA 4112 (LSMRC) de l'université de Lille 2 Section des Unités de recherche Rapport d évaluation Unité de recherche : GERME - EA 4112 (LSMRC) de l'université de Lille 2 Octobre 2008 Section des Unités de recherche Rapport d'évaluation Unité de recherche

Plus en détail