DIAGNOSTIC CULTUREL. Communauté de Communes d Alsace Bossue Communauté de Communes du Pays de Sarre-Union

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "DIAGNOSTIC CULTUREL. Communauté de Communes d Alsace Bossue Communauté de Communes du Pays de Sarre-Union"

Transcription

1 ANNEXE I DIAGNOSTIC CULTUREL Communauté de Communes d Alsace Bossue Communauté de Communes du Pays de Sarre-Union Juin 2011

2 ELEMENTS GENERAUX INTRODUCTION METHODOLOGIE CONTEXTE CULTUREL DU TERRITOIRE DE L'ALSACE BOSSUE LES PRATIQUES DU PUBLIC EN ALSACE BOSSUE PERCEPTION LOCALE DE L'OFFRE CULTURELLE LOCALE CONCLUSION Juin 2011 Page 2

3 INTRODUCTION Afin de définir des axes concrets de développement pour le territoire de l'alsace Bossue, nous avons tenté en peu de temps de réunir des données quantitatives et qualitatives sur la vie culturelle en Alsace Bossue. Pour parvenir à mieux définir les aspects culturels qu il peut convenir de développer dans la perspective d un aménagement homogène du territoire, cette étude souhaite constituer, à l échelle intercommunale, une base de données pertinente pour les Communautés de communes et ses membres mais aussi pour les acteurs culturels eux-mêmes. METHODOLOGIE Cet état des lieux c'est intéressé aux différents acteurs culturels locaux par disciplines, existants sur le territoire que ce soit dans le domaine de : Patrimoine Diffusion Art plastiques TV Radio Lecture publique Cinéma Arts vivants Que nous avons étudié en relation avec les fonctions culturelles des acteurs et associations : Animation Médiation Création Conservation Diffusion Le croisement de cette double analyse peut permettre de dresser un portrait culturel du territoire de l'alsace Bossue. CONTEXTE CULTUREL DU TERRITOIRE DE L'ALSACE BOSSUE L Agence culturelle d Alsace a été missionnée par le Conseil général du Bas-Rhin pour la réalisation d un premier diagnostic culturel. Elle a donc fournit un état des lieux sur la base de documents existants au Conseil Général du Bas-Rhin, dont il faut rappeler ici les points les plus significatifs : Une offre culturelle en développement constant, encore éparse qui pose la question d une offre culturelle permanente et régulière, déclinée en services aux habitants. Une présence significative de population jeune qui semble peu mobilisée par l offre Les axes de développement du territoire par la culture ne sont pas très visibles autrement que sur l aspect de la valorisation du patrimoine. Les modalités d expressions artistiques actuelles sont peu présentes. Ainsi, les opportunités sont significatives : Juin 2011 Page 3

4 une présence effective de la jeunesse ; la mobilité des publics existe dans la pratique ; l échelle du territoire permet de favoriser la mutualisation sans chercher la concentration des moyens. L Alsace Bossue est lacunaire en équipements culturels structurants, base d une dynamique à construire et d un maillage du territoire à parfaire et optimiser. L échelle du territoire, sa situation voisine de la Moselle, permettent d envisager des collaborations nouvelles intégrant la mobilité des publics, les complémentarités existantes ou à créer entre les équipements en vue de mutualiser des moyens entre les acteurs pour renforcer et diversifier l offre culturelle et les pratiques artistiques. Il existe un maillage satisfaisant d écoles de musique, de bibliothèques et de points lectures mais cependant une offre culturelle tributaire d initiatives ponctuelles. D autre part, il semblerait qu il y ait une méconnaissance des aspirations des habitants en matière de sorties. LES PRATIQUES DU PUBLIC EN ALSACE BOSSUE Cette enquête qui a été réalisée est une première étape vers l approfondissement des connaissances sur les besoins des publics en Alsace bossue. Dans les différents services culturels qui coexistent sur le territoire, les publics ne sont pas évalués et les acteurs manquent souvent d informations sur cet aspect. Trois aspects ressortent de cette enquête : L Alsace Bossue semble avoir un fort dynamisme notamment sur le plan musical, avec un niveau de pratiques amateurs important (50 % des ans font de la musique ou du chant). Cependant, on a peu de connaissance des jeunes talents du territoire dans ce domaine. Paradoxalement, cet intérêt pour la musique ne ressort pas du côté des sorties et des concerts. D après l enquête, les domaines d activités qui touchent des publics quantitativement plus nombreux sont : le cinéma, le livre et la lecture. En effet, 30 à 40% du public de tout âge dit se rendre souvent en bibliothèque. Quant au cinéma, en moyenne 40% des jeunes y vont souvent. 40% des ans y vont occasionnellement. Bien que les fêtes populaires touchent les différentes classes d âge de manière identique, les manifestations culturelles et les programmations de spectacles sont peu fréquentées. Elles sont par ailleurs peu nombreuses à l année. Une demande de travail pour les publics jeunes ressort chez moins de 20 ans et chez les ans, qui ne bénéficient pas d une offre assez adaptée à leurs besoins ou leurs envies. L enquête sur les publics en Alsace Bossue, demande à être poursuivie notamment en direction des personnes de plus de 60 ans. Au niveau de l étude de l offre culturelle en Alsace Bossue, des interventions existent en direction du Troisième Age, elles sont développées entre autre par le centre socio-culturel de Sarre-Union, les clubs seniors des communes ; mais aussi les membres des associations tel que le GIC, l association du temple réformé etc.. PERCEPTION LOCALE DE L'OFFRE CULTURELLE LOCALE Afin d établir la perception locale de l offre culturelle locale, une enquête sur les pratiques et sorties culturelles des habitants a été réalisée. Les données collectées ont été croisée avec la perception locale de la culture d un panel d'acteurs locaux géographiquement et démocratiquement représentatif du territoire. En voici les axes forts : Juin 2011 Page 4

5 A l'échelle des deux cantons, 35 à 45 % de la population interrogée, en moyenne, fait état d'un relatif «désert culturel». Ce sentiment de manque est décrit par des indices de valeur de type «riche/pauvre», des indices de quantité (rien, pas assez) et des indices de définition (pur, pas culturel). Dans les discours, on peut noter deux points essentiels : un territoire perçu négativement sous l angle culturel : les faiblesses et manques supposés sont davantage énoncés que les activités existantes. Deux conceptions de la culture dominent sur le territoire, l'une renvoie à une dimension ascendante, à un processus dynamique de construction locale des activités culturelles où culture, individu et même territoire sont étroitement liés (Centre socioculturel de Sarre-Union, festival des Paysages, Sarre à conte). L'autre renvoie à un ensemble d objets culturels "estampillés" culture pour lesquels un travail de médiation permet éventuellement au plus grand nombre d y accéder (GIC, Association Danse, Nature et Poésie, animation locale à Sarre-Union : fête d automne etc.) Les acteurs culturels locaux sont relativement bien identifiés notamment les bibliothèques et les points lectures du territoire. Cependant on note l absence d une salle culturelle identifiée. L'implication des Communautés de Communes locales et la proximité géographique semble être un critère d'identification des acteurs (ex : La Sarre à conte ou la Heidenkirche). Au niveau de la valorisation de la culture en Alsace Bossue, dans la politique locale, il existe des actions d'aide et de soutien aux acteurs culturels locaux. Bien que les lignes budgétaires ne soient pas prioritairement consacrées à la culture, il y existe une mise à disposition d'équipement et de moyens humains pour la préparation des manifestations. La culture est valorisée, dans le discours, dans la dimension touristique par la valorisation du patrimoine et les festivals qui dynamisent l attraction du territoire. CONCLUSION Il y a des enjeux qui peuvent se regrouper autour d une notion : la lisibilité (lisibilité des activités culturelles, lisibilité des actions en faveur de la culture...) Le fait que la culture soit essentiellement appréhendée dans sa fonction de diffusion sur le territoire, nous avons privilégié, dans notre analyse, une lecture transversale par grandes fonctions. Les pages suivantes sont donc construites en trois thématiques, à savoir ; l animation et l enseignement artistique, la conservation et le développement artistique du territoire, la diffusion et la création sur le territoire. Chaque thématique procède à l identification des activités culturelles, des acteurs et fournit des éléments de réflexion et éventuellement des pistes d actions dont certaines ont été évoquées par les acteurs eux-mêmes. Juin 2011 Page 5

6 ELEMENTS THEMATIQUES PRATIQUES ET ENSEIGNEMENTS ARTISTIQUES RECENSES EN ALSACE BOSSUE VALORISATION DU TERRITOIRE PAR LE PATRIMOINE CREATION ET DIFFUSION SUR LE TERRITOIRE PRATIQUES DES PUBLICS Juin 2011 Page 6

7 PRATIQUES ET ENSEIGNEMENTS ARTISTIQUES RECENSES EN ALSACE BOSSUE Musique Enseignement musical bien réparti sur le territoire. 4 écoles de musique (Sarre-Union, Drulingen, Diemeringen, Oermingen) mais pas d actions communes aux 4 structures sont recensées. Pratiques musicales collectives (chorales, harmonies, philharmonies) 28 structures recensées sur le territoire. De nombreuses pratiques amateurs sont ressorties dans l enquête. La danse Un enseignement non structuré, avec semblerait-il une demande croissante du public. Six associations (Association de capoeira à Sarre-Union, Groupe folklorique d Alsace Bossue, Country Fan s, Danse Nature et Poésie, Classic Jazz dance etc.) et une école de musique et de danse à Diemeringen. Le théâtre 8 troupes amateurs recensées sur les deux communautés de communes avec une grande majorité de théâtre dialectal. Cependant, pas de proposition de formation théâtrale recensée sur le territoire. Une professionnelle est basée sur Altwiller (Johanna Bassi) et a entrepris la construction d une scène de spectacle avec des fonds privés. Les arts du cirque Les seuls intervenants recensés travaillent au centre socio-culturel de Sarre-Union. Le territoire recense néanmoins des professionnels du cirque avec Johanna Bassi et le centre équestre d Altwiller, qui propose des spectacles équestres. Les arts plastiques Le milieu scolaire semble particulièrement concerné par l offre ; accueil de groupes scolaires à La Grange aux Paysages, initiations artistiques au collège de Sarre-Union, visite de musée ou de centre artistique comme Meisenthal. Hors structures scolaires, des manifestations en lien avec les arts plastiques ont également lieu lors du festival des Paysages. Des manifestations ponctuelles sont organisées par le GIC ou à l occasion de la fête d Automne à Sarre-Union. A Altwiller, une gazette met en avant les talents locaux. Certains artistes mis en avant dans cette gazette montrent une identification entre pratique de l art, artisanat et bricolage. A Herbitzheim ; le cercle artis réunit des peintres amateurs pour peindre en extérieur. Remarque : Globalement, les activités proposées atours des arts plastiques se rapprochent souvent plus de travaux manuels que de la pratique artistique. D autre part, elles touchent un public majoritairement adulte. La photographie et l audiovisuel Il y a deux photographes professionnels sur le territoire. Cependant, on identifie également un intérêt pour ces techniques de création, dans les pratiques amateurs. En Septembre 2010, un ciné-club a été créé à Drulingen. Ce club est animé par le service Jeunesse de la communauté Juin 2011 Page 7

8 de communes d Alsace Bossue. A côté de séances de projection débat, un projet de film se développe avec des jeunes du territoire. D autre part, l association ABC (Alsace Bossue Culturelle) a organisé un concours photos sur plusieurs communes qui a ensuite circulé dans les écoles primaires. A Oermingen le photo-club organise également un concours, réalise des actions avec les scolaires ainsi qu une exposition annuelle. Remarque : Les actions menées autour de l image sont relativement anecdotiques mais de qualité et semblent avoir un fort potentiel de développement. Livre Pas d ateliers d écritures recensés sur le territoire, si ce n est une classe écriture au collège de Sarre-Union. Les animations liées à la lecture sont portées par la bibliothèque à Sarre-Union et les points lectures. Patrimoine Le patrimoine est souvent employé comme une structure de diffusion et/ou de médiation et est valorisé par les interventions qui sont elles aussi valorisées en retour. Patrimoine naturel, paysage, environnement De nombreuses actions structurées existent sur le territoire et ont plus de visibilité depuis la création de la Grange aux Paysages. Exemple d associations porteuses d actions dans ce domaines : l ANAB, l ONF, association Les piverts. Conférences De nombreuses associations organisent des conférences ponctuellement. Elles ont lieu par exemple à l espace du temple, dans le cadre du festival des Paysages, ou encore dans le cadre des assemblées générales des sociétés d histoire. Technologies de l information et de la communication L accès numérique dans les espaces publiques est développé par les communautés de communes, le Greta et certaines associations (exempl, à Harskirchen). Des actions existent aussi au centre socio-culturel de Sarre-Union qui propose des formations aux usagers du centre. La bibliothèque de Sarre-Union, qui ne fournit pas encore de connexion internet au public, proposera début juin 2011, le service médiason ; offre numérique de musique en streaming ; puis mi-juin 2011, la vod ; service vidéo numérique ; et début juillet le prêt de tablettes numériques. PISTES DE REFLEXION Problèmes, difficultés rencontrés : - Une structuration inégale selon les disciplines. - Des locaux qui peuvent être mis à disposition par les collectivités mais qui souvent ne sont pas adaptés aux pratiques proposées (musique, arts plastiques, ) > piste de réflexion : le besoin en matériel. - L essoufflement des bénévoles. - Problème de la disparité des ressources financières et du soutien aux associations. - Le manque de moyens humains. - déséquilibre entre diffusion et médiation? - Manque d outils d évaluation des publics et des actions menées. Juin 2011 Page 8

9 Constats : - Les activités et associations culturelles en Alsace Bossue sont diversifiées, dans leur nature, dans leur qualité, rayonnement et implantation territoriale. - Une grande partie de l offre est événementielle. Axes de réflexion : - liens entre structures d enseignement ou de pratique et structures de diffusion - lien professionnels/amateurs et la question de la professionnalisation - décentraliser l offre de pratique culturelle et artistique dans les communes - création de pôles images, voix, théâtres Quels partenariats possibles? - des partenariats à développer entre les quatre écoles de musique du territoire. - la mutualisation des moyens. - lien entre événementiel et programmation régulière à l année. - la présence de l artiste sur le territoire/développer les résidences d artistes. - le lien avec le milieu scolaire Remarques : Ce chapitre est à mettre en relation avec la diffusion. L existence de structures ou d événements "diffuseurs" est une première étape de sensibilisation et d animation. Ne pas oublier des initiatives ou actions qui ne se limitent pas au seul pays de l Alsace Bossue et qui participent de son offre culturelle. Par exemple sur le territoire de la Moselle, existence d une offre culturelle diversifiée avec le festival Mon mouton est un Lion, la Sarre à conte, ou encore l école de musique de Phalsbourg etc. VALORISATION DU TERRITOIRE PAR LE PATRIMOINE Variété des patrimoines en Alsace Bossue Le champ des patrimoines est particulièrement vaste et peut être décliné sous plusieurs catégories : - Patrimoine naturel (cours d eau, forêts, ) ou façonné par l homme ; - Patrimoine architectural (châteaux, chapelles, maisons, mais aussi patrimoine vernaculaire, moulins, villages ) ; - Patrimoine archéologique et historique (sites, vestiges, lieux de mémoire ) ; - Patrimoine oral (contes, légendes, proverbes, dictons ) et ethnologique (récits) ; - Patrimoine écrit et artistique (archives et collections); - Patrimoine linguistique. Un cadre culturel à revaloriser L Alsace Bossue est un territoire où le patrimoine, l identité culturelle, les singularités paysagères sont banalisées au contact des pratiques des citoyens (emploi, loisirs, habitat, utilisation des équipements et des services publics). Un développement harmonieux ne peut se faire sans réappropriation du patrimoine. Valorisation d une architecture qui se «donne à voir» Les édifices cultuels et le patrimoine vernaculaire semblent vus comme les meilleurs atouts des communes. Bien que les investissements financiers pour la culture et la rénovation du patrimoine soient de faible envergure, il y a une activité de sensibilisation et une volonté de rendre visible le patrimoine qui passe par l organisation de spectacles dans les sites Juin 2011 Page 9

10 patrimoniaux remarquables. Un certains nombres d associations liées à l histoire et au patrimoine sur le territoire - SRRAB à Oermingen - SHAB à Drulingen - Association d histoire et d archéologie de Sarre-Union, porteuse d une collection d objets d intérêt patrimonial - Société d histoire de Saverne - L association du temple réformé - Le cercle généalogique - Association de sauvegarde du Kirchberg - Association des amis du château de Diedendorf etc. Les associations éditent un certain nombre d articles sur le patrimoine local. Associations et structures qui sensibilisent et mettent en valeur le patrimoine naturel - La Grange aux Paysages à Lorentzen. - La Maison de l Eau et de la Rivière à Frohmuhl. - l ANAB (organisation de sorties et animations) - La CCPSU (organisation de balades en barque sur la Sarre) Les bibliothèques Les bibliothèques du territoire sont toutes des bibliothèques de lecture publique. En plus du réseau de lecture publique, le territoire bénéficie de la proximité des médiathèques de Wimmenau et Sarreguemines. Patrimoine immatériel et savoir-faire Enfin, dans la conservation de ce patrimoine culturel et historique, on note l attention particulière accordée aux savoirs ancestraux et à la valorisation des savoir-faire, notamment à travers des fêtes en été, qui reprennent les traditions de vie des paysans, le matériel agricole ancien ou encore les «métiers d antan» ; exemple : fête de la fenaison, fête de l automne Une originalité existe quant à la mémoire agricole et industrielle et semble représenter une richesse pour le territoire. D autres aspects de ce patrimoine immatériel (contes, traditions orales, linguistique, culinaire) reste à développer. PISTES DE REFLEXION Cette grande richesse en Alsace Bossue fait l objet d un fort potentiel de développement. En effet bon nombre d acteurs sur le territoire ne conçoivent la conservation du patrimoine que dans la mesure où il y a une valorisation associée. La réhabilitation de la grange dimière à Lorentzen qui accueille aujourd hui l organisation culturelle La Grange aux Paysages constitue le dernier exemple de reconversion du patrimoine sur le territoire. En effet, de nombreux bâtiments ont été réhabilités avec adjonction d une mission culturelle. En Alsace Bossue, le lien est évident entre patrimoine et tourisme et pourrait prendre forme par les actions suivantes : - Réalisation d un répertoire du patrimoine - Sensibilisation au patrimoine local, en mettant en réseau les acteurs concernés Juin 2011 Page 10

11 - Développer la valorisation du patrimoine bâti via des spectacles et des animations > création d une synergie entre patrimoine et art vivant - Rendre l Alsace Bossue «pilote» d un projet événementiel de territoire - Réfléchir à un projet de développement culturel prenant en compte le patrimoine immatériel (oralité, récits locaux) CREATION ET DIFFUSION SUR LE TERRITOIRE L enquête réalisée a montré que la culture en Alsace Bossue n est pas ou peu identifiée. C est un territoire culturel défini négativement, marqué essentiellement par le «manque», c est-àdire par une quantité d offre culturelle insuffisante. Les faiblesses culturelles supposées du territoire sont davantage énoncées que les activités existantes.» Le spectacle vivant - 3 festivals sur le territoire : Le festival des Paysages, Mon mouton est un lion, la Sarre à Contes. - La diffusion du spectacle vivant est caractérisée par des évènementiels portés en grande majorité par des associations ancrées sur leur territoire, ayant une capacité importante à mobiliser des bénévoles mais avec des moyens financiers parfois tendus, d où leurs difficultés à se professionnaliser. - Une programmation sans coordination ni concertation à l échelle du territoire. Il n existe pas d outil permettant la gestion concertée de l offre culturelle. - Une ébauche d outils de gestion des salles polyvalentes pour différentes manifestations. - Aucun lieu n est clairement identifié comme ayant une programmation culturelle propre, celle-ci se faisant en fonction des demandes d occupation des lieux. - La mairie de Bust et de Hirschland organise quelques spectacles mais leur politique de programmation n apparaît pas très lisible. La création (Cf. thématiques «Pratiques et enseignements artistiques..») - Des initiatives locales ont lieu dans des lieux non dédiés. Par exemple : dans des châteaux, des salles polyvalentes, ou encore dans la chapelle des jésuites à Sarre-Union, au Temple Réformé de Sarre-Union. En somme, un territoire qui ne dispose pas de lieux dédiés à la création dans le domaine de la musique ou des arts plastiques. - La mise en place de «petits» événementiels existent, tels que des expositions itinérantes, des concours (association ABC), des animations cirques les jours de marché à Sarre-Union ou encore des rencontres avec les artistes au collège de Sarre-Union (Geneviève Boutry) - un certain nombre de compagnies théâtrales se produisent sur le territoire. Par ailleurs, en dehors des Nuits de Mystère, les créations des artistes locaux sont peu visibles sur le territoire. Patrimoine - Les journées du patrimoine sont programmées à l échelle de l Alsace Bossue et rencontrent généralement un vif succès. - Certains sites sont déjà bien identifiés (Château de Diedendorf, Château de Lorentzen ) - Des circuits d interprétation sont mis en place ; exemple à Sarrewerden, Berg, Harskirchen Lisibilité de la lecture publique Un réseau de prêt de livres clairement identifié et organisé sur le territoire de l alsace Bossue. Une annexe de la BDBR est implantée à Sarre-Union. Compétence du Conseil général, la lecture publique bénéficie d une organisation professionnelle répartie sur tout le territoire : 1 Juin 2011 Page 11

12 bibliothèque départementale (l Annexe BDBR de Sarre-Union), 4 bibliothèques municipales (Herbitzheim, Oermingen, Drulingen, Diemeringen), et 5 points lectures animés par des bénévoles (Bust, Lorentzen, Weyer, Rauwiller). - Pas de lieux de diffusion en dehors des bibliothèques. Il n existe pas de maison d édition sur le territoire et aucune librairie à vocation strictement littéraire n est recensée. Médias - Présence de la presse écrite régionale (DNA et le Républicain Lorrain) et de gazettes communales. - Existence de télévisions locales. - Peu d associations ont développées leur propre site et utilisent Internet comme outil de promotion et peu sont reliées entre elle. -Certains sites des Communautés de communes mettent en valeur la vie culturelle mais il n existe pas un site Internet où l on puisse découvrir de façon lisible les lieux et dates des manifestations culturelles du territoire. - Radios locales qui existent et qui ont un fort taux d audience mais qui ne sont pas axées sur le culturel et ne donnent pas la parole aux acteurs. PISTES DE REFLEXION Réseau commun aux associations et structures de l Alsace Bossue -Les spectacles, les manifestations culturelles, les lieux d exposition sont nombreux sur le territoire mais doivent pouvoir bénéficier d une communication et d une promotion à la hauteur de leurs objectifs. Il faut transmettre par les medias. Pour une meilleure identification et adéquation des équipements et les besoins -Toutes les communes disposent d au moins un équipement permettant la diffusion d événements culturels, cependant ces équipements varient de la salle polyvalente pour lesquelles la polyvalence a parfois ses limites, à l équipement "à vocation" culturelle. -Lancer une enquête adressée aux communes sur la base de quelques critères simples (présence d une scène, possibilité d obscurité totale, ), recenser les salles et conditions d accueil de spectacles et dans le but de réaliser un "catalogue" précis des équipements disponibles en Alsace Bossue. Pérenniser et renforcer l offre culturelle existante, accompagner la professionnalisation des acteurs locaux - Coordination des acteurs, mutualisation des moyens - Actions de formation communes - Evaluation des retombées économiques et sociales de la vie culturelle - Soutien institutionnel - Equilibre entre présence des salariés et maintien du bénévolat Quels outils de coordination et de promotion pour la vie culturelle de l Alsace Bossue? - Site Internet - Panneaux d affichage, plan de signalisation - Journal culturel - Magazine radiophonique culturel - "catalogue" multicritères des équipements de diffusion culturelle Améliorer la notoriété des artistes locaux... - Le territoire doit se donner les moyens de valoriser ses artistes et de favoriser la rencontre Juin 2011 Page 12

13 de la création et du grand public. - Il doit lancer des initiatives qui permettraient de faire (re)connaître les artistes du territoire (ateliers ouverts etc.) - Le lien entre la création et la diffusion doit être renforcé pour permettre aux artistes de présenter leurs œuvres plus facilement au grand public. - Engager les dispositifs d aides à la création proposés, par exemple, par le Conseil Général, dans une stratégie de développement commune et globale, à l échelle du territoire. - La valorisation de la création artistique peut passer par des lieux de création existant, et par l ouverture de lieux permettant au public de voir les artistes travailler. - Elle passe aussi par la mise en réseau des lieux existants de façon à constituer un ensemble cohérent qui donne une visibilité globale de la production artistique du territoire et incite le public à découvrir l ensemble des lieux de création. Juin 2011 Page 13

14 REMERCIEMENTS Nous sommes heureux de remercier tous les élus et acteurs qui ont participés à la réalisation de ce diagnostic. Mme Johanna BASSI - Mr. Raphaël BAUER Mr. Gérard BOUR Mme Chantal BURR Mme Fatia DAHMANE Mr Guy DIERBACH - Mr Fréderic ENGEL Mme Sylvie FUHRMAN Mr Gérard GILGER - Mme Estelle GROSS Mr Alain LIEB - Mme Marie-Paule MARTIN Mr Jean MATHIA - Mme Jacqueline MELCHIORI Mr Paul NUSSLEIN - Mr Jean-Pierre SCHAKIS - Mme Rachel SCHEUER Mr Michel SCHIELER - Mme Marianne SCHNEPP Mme Eliane WERUNG - Mr Emmanuel WINSTEIN Mr Jacques WOLFF. Ainsi que tous ceux qui ont participés aux réunions de concertation à Lorentzen en Mars et Avril dernier, et tous ceux qui ont contribués à la diffusion du questionnaire sur les pratiques des publics. Juin 2011 Page 14

Démarche & ses étapes (information) III. Présentation des orientations et des actions du schéma de développement culturel d Alsace Bossue 2014-2016

Démarche & ses étapes (information) III. Présentation des orientations et des actions du schéma de développement culturel d Alsace Bossue 2014-2016 SCHÉMA DE DÉVELOPPEMENT CULTUREL D ALSACE BOSSUE 2014-2016 RESTITUTION AUX ACTEURS MARDI 26 NOVEMBRE 2013 à LORENTZEN DÉROULÉ DE LA SOIRÉE I. Introduction II. Démarche & ses étapes (information) III. Présentation

Plus en détail

L Alsace en chiffres. Chant choral 50 000 Ecoles de musique 30 000 Harmonies et ensembles 12 000 Autres ensembles 4 000 Orchestres à l école 1 000

L Alsace en chiffres. Chant choral 50 000 Ecoles de musique 30 000 Harmonies et ensembles 12 000 Autres ensembles 4 000 Orchestres à l école 1 000 L Alsace en chiffres Chant choral 50 000 Ecoles de musique 30 000 Harmonies et ensembles 12 000 Autres ensembles 4 000 Orchestres à l école 1 000 La FSMA et sa convention Existe depuis 2002 Objectifs partagés

Plus en détail

Culture. Type de subvention : Fonctionnement Aide au projet. Objectifs. Conditions de recevabilité de la demande. Critères d éligibilité de la demande

Culture. Type de subvention : Fonctionnement Aide au projet. Objectifs. Conditions de recevabilité de la demande. Critères d éligibilité de la demande Culture Politique : Arts plastiques et visuels : aide aux artistes professionnels ou en voie de professionnalisation pour la création et la diffusion de leurs oeuvres Type de subvention : Fonctionnement

Plus en détail

Journée 2 de la Fabrique du Projet à La Châtre Ci T Lycée. Productions La Châtre le 22 janvier 2013

Journée 2 de la Fabrique du Projet à La Châtre Ci T Lycée. Productions La Châtre le 22 janvier 2013 Journée 2 de la Fabrique du Projet à La Châtre Ci T Lycée Productions La Châtre le 22 janvier 2013 1- Transport participatif 2 2- Pôle de création «Georges Sound» 3 3- S ouvrir au monde par la Visioconférence

Plus en détail

Panorama Synthétique. Social et Culturel

Panorama Synthétique. Social et Culturel Panorama Synthétique Social et Culturel Secteur Social Le domaine de l action sociale regroupe l ensemble des politiques, institutions, professionnels, moyens et prestations qui concourent à la cohésion

Plus en détail

Référentiel d'activités professionnelles et référentiel de certification Diplôme d'état de professeur de musique

Référentiel d'activités professionnelles et référentiel de certification Diplôme d'état de professeur de musique Référentiel d'activités professionnelles et référentiel de certification Diplôme d'état de professeur de musique I Contexte du métier 1. Définition Les professeurs de musique diplômés d'état sont chargés

Plus en détail

DU TERRITOIRE DE L ALSACE BOSSUE PAYS DE SARRE-UNION

DU TERRITOIRE DE L ALSACE BOSSUE PAYS DE SARRE-UNION LE CONSEIL GÉNÉRAL DU BAS-RHIN AU DE VOS VIES CoNTRaT De DéVeLoPPeMeNT et D aménagement DU TERRITOIRE DE L ALSACE BOSSUE PAYS DE SARRE-UNION 2011-2016 photo : Yvon Meyer CoNTRaT De DéVeLoPPeMeNT et D aménagement

Plus en détail

Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris

Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris Thème : Commercialiser la campagne : les questions de base posées aux territoires

Plus en détail

A quoi sert un plan de communication

A quoi sert un plan de communication Séminaire-atelier Bujumbura 8-9 Octobre 2014 La Communication Parlementaire A quoi sert un plan de communication 1. La communication c est quoi? Même si ces concepts sont connus il n est pas inutile de

Plus en détail

PROPOSITION DE VERSION DEFINITIVE Révisée sous les auspices du Comité scientifique ICOMOS sur l interprétation et la présentation

PROPOSITION DE VERSION DEFINITIVE Révisée sous les auspices du Comité scientifique ICOMOS sur l interprétation et la présentation Charte ICOMOS Pour l interprétation et la présentation des sites culturels patrimoniaux PROPOSITION DE VERSION DEFINITIVE Révisée sous les auspices du Comité scientifique ICOMOS sur l interprétation et

Plus en détail

Définir une stratégie de communication. Adapter la communication au territoire et à la collectivité

Définir une stratégie de communication. Adapter la communication au territoire et à la collectivité détaillé Réf. Internet Pages Partie 1 Définir une stratégie de communication Définir et partager une politique de communication Cerner les enjeux de la communication publique territoriale...2662 Établir

Plus en détail

APPEL A LA RECONNAISSANCE DU PATRIMOINE CULTUREL IMMATÉRIEL EN BRETAGNE

APPEL A LA RECONNAISSANCE DU PATRIMOINE CULTUREL IMMATÉRIEL EN BRETAGNE 1 APPEL A LA RECONNAISSANCE DU PATRIMOINE CULTUREL IMMATÉRIEL EN BRETAGNE Nous, signataires, acteurs culturels en Bretagne, individuels et associations, demandons aux élus et institutionnels de soutenir

Plus en détail

Le Réseau intercommunal des bibliothèques

Le Réseau intercommunal des bibliothèques Réseau intercommunal des bibliothèques APPEL A CANDIDATURE POUR UNE RESIDENCE D AUTEUR Dans la période d octobre 2010 à janvier 2011, la Communauté de communes Vallée de l Hérault accueille un auteur en

Plus en détail

Projet pour la création de nouveaux ateliers d artistes à Marseille, Association ART 13. I Etat des lieux

Projet pour la création de nouveaux ateliers d artistes à Marseille, Association ART 13. I Etat des lieux 1 Projet pour la création de nouveaux ateliers d artistes à Marseille, Association ART 13 I Etat des lieux Le parc d ateliers «publics» loués aux artistes contemporains à Marseille est de : - 10 ateliers

Plus en détail

Appel à projets «Culture numérique» Cahier des charges

Appel à projets «Culture numérique» Cahier des charges 1 Contexte Appel à projets «Culture numérique» Cahier des charges L émergence de nouvelles formes d innovation, de médiation et d accès à la culture via l usage croissant des technologies de l information

Plus en détail

«Roubaix : fantastique architecture!»

«Roubaix : fantastique architecture!» Cité scolaire Van Der Meersch Roubaix Dispositifs pour élèves allophones nouvellement arrivés en France Projet culturel des UPE2A (1) collège et lycée Année 2012/2013 «Roubaix : fantastique architecture!»

Plus en détail

Objet : Appel à participation / Festival 2 Pays, Samedi 14 et Dimanche 15 septembre 2013, à Baccarat

Objet : Appel à participation / Festival 2 Pays, Samedi 14 et Dimanche 15 septembre 2013, à Baccarat Objet : Appel à participation / Festival 2 Pays, Samedi 14 et Dimanche 15 septembre 2013, à Baccarat Madame, Monsieur, «Territoires 2 vie, territoires d initiatives» est un projet de coopération lancé

Plus en détail

Les publics de l art contemporain

Les publics de l art contemporain Direction générale de la création artistique Les publics de l art contemporain Première approche Exploitation de la base d enquête du DEPS «Les pratiques culturelles des Français à l ère du numérique -

Plus en détail

pour envisager le futur VILLE DE LAVAL Renouer avec la mémoire Laval PAYS-DE- LA-LOIRE Rédactrice : Johanna Couvreur - FAUT VOIR

pour envisager le futur VILLE DE LAVAL Renouer avec la mémoire Laval PAYS-DE- LA-LOIRE Rédactrice : Johanna Couvreur - FAUT VOIR Laval PAYS-DE- LA-LOIRE VILLE DE LAVAL Rédactrice : Johanna Couvreur - FAUT VOIR Renouer avec la mémoire pour envisager le futur L action culturelle dans la ville / Culture & Proximité 1 VILLE DE LAVAL

Plus en détail

Centre national de la danse Mesures en faveur de la formation, de l insertion, des conditions de vie et de la diversité des jeunes créateurs

Centre national de la danse Mesures en faveur de la formation, de l insertion, des conditions de vie et de la diversité des jeunes créateurs Centre national de la danse Mesures en faveur de la formation, de l insertion, des conditions de vie MARDI Contact presse Ministère de la Culture et de la Communication Délégation à l information et à

Plus en détail

Guide Leader + 16 pages 12/07/05 11:20 Page 1. En Pays Portes de Gascogne l Europe est partenaire de vos projets LEADER +

Guide Leader + 16 pages 12/07/05 11:20 Page 1. En Pays Portes de Gascogne l Europe est partenaire de vos projets LEADER + Guide Leader + 16 pages 12/07/05 11:20 Page 1 En Pays Portes de Gascogne l Europe est partenaire de vos projets LEADER + Guide Leader + 16 pages 12/07/05 11:20 Page 2 LEADER + Qu est-ce que c est? Liaison

Plus en détail

Evaluation des cursus «Information & Communication» 2009-2010

Evaluation des cursus «Information & Communication» 2009-2010 Evaluation des cursus «Information & Communication» 2009-2010 RAPPORT FINAL DE SYNTHÈSE Haute Ecole Galilée Comité des experts : M. Pascal LARDELLIER, président Mme Martine SIMONIS, MM. Mihai COMAN, Bruno

Plus en détail

Jeunesse Loisirs Sport - Social

Jeunesse Loisirs Sport - Social Jeunesse Loisirs Sport - Social Renforcer les dynamiques de professionnalisation et de structuration des filières de la jeunesse, des loisirs, du sport et du social sur les territoires ruraux de la Région

Plus en détail

Danseur / Danseuse. Les métiers du spectacle vivant

Danseur / Danseuse. Les métiers du spectacle vivant Les métiers du spectacle vivant Filière : artistique Domaine : art chorégraphique Appellations voisines : artiste chorégraphique Autres métiers du domaine : chorégraphe, maître de ballet, notateur Danseur

Plus en détail

Questionnaire sur le patrimoine des congrégations religieuses

Questionnaire sur le patrimoine des congrégations religieuses Questionnaire sur le patrimoine des congrégations religieuses Le présent questionnaire a été élaboré afin de faire le point sur la gestion et la mise en valeur du patrimoine dans les congrégations. Il

Plus en détail

Catégorie d initiative 4 : Organiser une campagne de communication sur le réemploi et la réparation Synthèse des 3 initiatives

Catégorie d initiative 4 : Organiser une campagne de communication sur le réemploi et la réparation Synthèse des 3 initiatives Catégorie d initiative 4 : Organiser une campagne de communication sur le réemploi et la réparation Synthèse des 3 initiatives Descriptif : Mise en place d une campagne de communication visant à promouvoir

Plus en détail

Bureau D Accueil des Artistes et Professionnels Etrangers (BAAPE)

Bureau D Accueil des Artistes et Professionnels Etrangers (BAAPE) Bureau D Accueil des Artistes et Professionnels Etrangers (BAAPE) Février 2008 SOMMAIRE Communiqué de presse de synthèse... 3 1. Le Bureau d accueil des Artistes et Professionnels Etrangers (BAAPE)........

Plus en détail

DE MAI À OCTOBRE 2015 EN PICARDIE. Appel à partenaires. DIRCOM RÉGION PICARDIE - Photo : Ludovic Leleu / Région Picardie

DE MAI À OCTOBRE 2015 EN PICARDIE. Appel à partenaires. DIRCOM RÉGION PICARDIE - Photo : Ludovic Leleu / Région Picardie DE MAI À OCTOBRE 2015 EN PICARDIE Appel à partenaires Fiche de présentation 2/8 Présentation du projet : contexte et enjeux En 2013, le festival «Jardins en scène» est devenu «Jardins en scène, une saison

Plus en détail

Étude publique sur Montréal, métropole culturelle

Étude publique sur Montréal, métropole culturelle Étude publique sur Montréal, métropole culturelle Présentation de Jean-Robert Choquet Directeur Direction du développement culturel Service du développement culturel, de la qualité du milieu de vie et

Plus en détail

L association Artd école

L association Artd école L association Artd école Une association loi 1901, créée dans les années 1980, pour promouvoir les disciplines artistiques dans et autour de l école. A l origine, elle a proposé de nombreuses animations

Plus en détail

CHANGEMENT D'IDENTITE D'UN THEATRE

CHANGEMENT D'IDENTITE D'UN THEATRE Marianne Bevand marian.bevand@gmail.com tél : 06 18 37 16 66 Master 2 Professionnel de conduite de projets culturels et connaissance des publics Note de synthèse pour le cours de Mr Emmanuel Wallon 18/01/2006

Plus en détail

SOMMAIRE. Avant propos :

SOMMAIRE. Avant propos : Années 2013-2016 SOMMAIRE 1. Contexte Etat des lieux Le collège Henri HIRO son environnement, ses élèves, ses enseignants Son CDI Les objectifs prioritaires du collège Henri HIRO Fonds documentaire et

Plus en détail

D 4. Handicap COHESION SOCIALE ENTRE LES POPULATIONS, LES TERRITOIRES, LES GENERATIONS

D 4. Handicap COHESION SOCIALE ENTRE LES POPULATIONS, LES TERRITOIRES, LES GENERATIONS D 4 COHESION SOCIALE ENTRE LES POPULATIONS, LES TERRITOIRES, LES GENERATIONS Les spécificités urbanistiques du territoire vélizien soulignent l enjeu de l accessibilité de la ville aux personnes à mobilité

Plus en détail

Comité stratégique de la démarche Alsace 2030 : des ambitions fortes, une vision partagée

Comité stratégique de la démarche Alsace 2030 : des ambitions fortes, une vision partagée Strasbourg, le 14 novembre 2014. Comité stratégique de la démarche Alsace 2030 : des ambitions fortes, une vision partagée Philippe Richert, Président du Conseil Régional d Alsace, Ancien Ministre, a ouvert

Plus en détail

ORGANISER UNE EXPOSITION DE PRODUCTION D ELEVES OU DES REPRESENTATIONS EXPOSER QUOI?

ORGANISER UNE EXPOSITION DE PRODUCTION D ELEVES OU DES REPRESENTATIONS EXPOSER QUOI? ORGANISER UNE EXPOSITION DE PRODUCTION D ELEVES OU DES REPRESENTATIONS EXPOSER QUOI? Des productions en maîtrise de la langue o A l écrit: suite/fin d album, critiques littéraires, carnets de lecture o

Plus en détail

Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite

Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite Les projets académiques 2003-2006 (prorogé jusqu en 2007) et 2007-2010 étaient organisés autour des quatre mêmes priorités

Plus en détail

RAPPORT DE M. LE PRESIDENT

RAPPORT DE M. LE PRESIDENT Pôle Vie Publique Direction de l'information, de la communication et du marketing - Service communication du territoire 19DEPARTEMENT DES VOSGES Extrait des délibérations du Conseil général Réunion du

Plus en détail

Lundi. Mardi Mercredi. Jeudi. Vendredi. LeS nouveaux rythmes à l école primaire. Exemples d emplois du temps

Lundi. Mardi Mercredi. Jeudi. Vendredi. LeS nouveaux rythmes à l école primaire. Exemples d emplois du temps Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi LeS nouveaux rythmes à l école primaire Exemples d emplois du temps Mars 2014 n exemple d organisation des temps scolaire et périscolaire Commune de 21 000 habitants

Plus en détail

Plan Local de Développement de l Économie Sociale et Solidaire 2011-2015

Plan Local de Développement de l Économie Sociale et Solidaire 2011-2015 Plan Local de Développement de l Économie Sociale et Solidaire 2011-2015 MAI 2011 1 Sommaire 1. Eléments de contexte... 3 1.1 L économie sociale et solidaire à Lille, Lomme et Hellemmes en quelques chiffres..4

Plus en détail

K1602 - Gestion de patrimoine culturel

K1602 - Gestion de patrimoine culturel Appellations Attaché / Attachée de conservation du patrimoine Chargé / Chargée d'études et d'inventaire patrimoine Conservateur / Conservatrice de musée Conservateur / Conservatrice des antiquités et objets

Plus en détail

LE SALON DES SÉNIORS & GRAMOUNES

LE SALON DES SÉNIORS & GRAMOUNES 1 ère ÉDITION à la Réunion LE SALON DES SÉNIORS & GRAMOUNES Du 11 au 13 MARS 2016 Au PARC DES EXPOSITIONS ET DES CONGRÈS AUGUSTE LEGROS SAINT DENIS DE LA RÉUNION INFOS : contact@eventgo.fr / 0692 527 520

Plus en détail

Cycle professionnel «Développeurs Territoriaux» Octobre 2015-juin 2016

Cycle professionnel «Développeurs Territoriaux» Octobre 2015-juin 2016 Cycle professionnel «Développeurs Territoriaux» Octobre 2015-juin 2016 1 Les partis pris méthodologiques Privilégier la participation active pour une co-production Sont privilégiées les approches et méthodologies

Plus en détail

MASTER ARTS DU SPECTACLE, COMMUNICATION ET MÉDIAS (ETUDES THÉÂTRALES)

MASTER ARTS DU SPECTACLE, COMMUNICATION ET MÉDIAS (ETUDES THÉÂTRALES) MASTER ARTS DU SPECTACLE, COMMUNICATION ET MÉDIAS (ETUDES THÉÂTRALES) RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine : Arts, Lettres, Langues Présentation Structure de la formation : * 4

Plus en détail

MODELE DE SAISIE SITRA MANIFESTATIONS NEWSLETTER & SITE INTERNET

MODELE DE SAISIE SITRA MANIFESTATIONS NEWSLETTER & SITE INTERNET PROMOTION SITRA 4 MODELE DE SAISIE SITRA MANIFESTATIONS NEWSLETTER & SITE INTERNET Création de la fiche structure si besoin NB => Lorsqu'on saisit un objet, on est obligé de le rattacher à une structure

Plus en détail

Projet éducatif départemental relatif aux accueils de mineurs : centre de loisirs et séjours vacances

Projet éducatif départemental relatif aux accueils de mineurs : centre de loisirs et séjours vacances RAPPORT COMMISSION PERMANENTE DU CONSEIL GENERAL DU 26 MARS 2013 Projet éducatif départemental relatif aux accueils de mineurs : centre de loisirs et séjours vacances Conformément aux textes en vigueur

Plus en détail

THÉÂTRE - CINÉMA DANSE - MUSIQUE - CHANT COACHING PERSONNALISÉ ATELIERS ARTISTIQUES ENFANTS - ADOS - ADULTES

THÉÂTRE - CINÉMA DANSE - MUSIQUE - CHANT COACHING PERSONNALISÉ ATELIERS ARTISTIQUES ENFANTS - ADOS - ADULTES ATELIERS ARTISTIQUES NEUILLY SUR SEINE THÉÂTRE - CINÉMA DANSE - MUSIQUE - CHANT COACHING PERSONNALISÉ ENFANTS - ADOS - ADULTES Johanna Cohen 06 61 41 13 03 coursanna@hotmail.fr wwww.coursanna.fr LE COURS

Plus en détail

s engage aux côtés de 6 associations dans le domaine de la solidarité dédiée à l enfance

s engage aux côtés de 6 associations dans le domaine de la solidarité dédiée à l enfance s engage aux côtés de 6 associations dans le domaine de la solidarité dédiée à l enfance L enfance au cœur de nos actions. La Fondation 29 Haussmann a retenu pour thème la lutte contre la rupture du lien

Plus en détail

Médiathèque des Capucins Du neuf sous la nef

Médiathèque des Capucins Du neuf sous la nef Vendredi 27 février 2015 Médiathèque des Capucins Du neuf sous la nef Légende : Etablissement de recherche, de culture et de loisirs, elle proposera des collections renouvelées et des services innovants

Plus en détail

Le diagnostic Partagé,

Le diagnostic Partagé, Le diagnostic Partagé, un outil au service du projet Territorial enfance jeunesse Les Guides Pratiques Introduction Parce que nous sommes dans un monde complexe, Définitions, enjeux, méthodologie Phase

Plus en détail

Ci-après, la liste des masters proposés par les universités françaises pour se former, en 2 ans après la licence, à l un des métiers de la culture.

Ci-après, la liste des masters proposés par les universités françaises pour se former, en 2 ans après la licence, à l un des métiers de la culture. Masters culture Ci-après, la liste des masters proposés par les universités françaises pour se former, en 2 ans après la licence, à l un des métiers de la culture. activités culturelles anthropologie métiers

Plus en détail

PROJET D ETABLISSEMENT

PROJET D ETABLISSEMENT PROJET D ETABLISSEMENT Le 8 janvier 2015 1.1 Une école qui nourrit le désir de progresser 1.11 Accompagner les élèves et favoriser leurs réussites scolaire et personnelle - Créer des temps d accompagnement

Plus en détail

Promouvoir la Rive droite Stratégie et plan communication 2009-2011. Plan de communication 2009-2011 1

Promouvoir la Rive droite Stratégie et plan communication 2009-2011. Plan de communication 2009-2011 1 Promouvoir la Rive droite Stratégie et plan communication 2009-2011 Plan de communication 2009-2011 1 PREALABLES Pour bâtir ce plan de communication, le GIP GPV s est appuyé sur : - l étude sociologique

Plus en détail

0400774Z : MONT-DE-MARSAN CLG CEL LE GAUCHER

0400774Z : MONT-DE-MARSAN CLG CEL LE GAUCHER 0400774Z 0400774Z : MONT-DE-MARSAN CLG CEL LE GAUCHER @étab : ce.0400774z@ac-bordeaux.fr coordonnées de l'établissement enseignant référent : DUBEGUIER CELINE Action : LECTURE TOP 10 Lecture-écriture Susciter

Plus en détail

Rencontres au Castelnau ou.. quand les auteurs s en vont au champ. Sandrine Trochet. Enseignante Castelnau Barbarens.

Rencontres au Castelnau ou.. quand les auteurs s en vont au champ. Sandrine Trochet. Enseignante Castelnau Barbarens. Rencontres au Castelnau ou.. quand les auteurs s en vont au champ Sandrine Trochet. Enseignante Castelnau Barbarens. 1,Un constat : Il existe de fortes inégalités entre les écoles quant à l accès à la

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Assises du Tourisme Vendredi 21 novembre 2014 Pied-de-Borne

DOSSIER DE PRESSE. Assises du Tourisme Vendredi 21 novembre 2014 Pied-de-Borne DOSSIER DE PRESSE Assises du Tourisme Vendredi 21 novembre 2014 Pied-de-Borne Conseil général de la Lozère Elodie LEHNEBACH, Rue de la Rovère 48000 Mende 04 66 49 66 07 Comité dép.. du Tourisme Brigitte

Plus en détail

INSTITUT NATIONAL DES LANGUES ET CIVILISATIONS ORIENTALES

INSTITUT NATIONAL DES LANGUES ET CIVILISATIONS ORIENTALES INSTITUT NATIONAL DES LANGUES ET CIVILISATIONS ORIENTALES LICENCE: LANGUES, CULTURES ET SOCIETES DU MONDE SPECIALITE : COMMUNICATION INTERCULTURELLE ET LANGUES DU MONDE (CILM) Responsable de la spécialité

Plus en détail

LE 3 e CYCLE DE FORMATION À LA PRATIQUE EN AMATEUR

LE 3 e CYCLE DE FORMATION À LA PRATIQUE EN AMATEUR Schéma d'orientation pédagogique de la musique avril 2008 FICHE PÉDAGOGIQUE A3 LE 3 e CYCLE DE FORMATION À LA PRATIQUE EN AMATEUR Sommaire Introduction I Différents profils d élèves pour différentes situations

Plus en détail

COMMUNIQUÉ LA CULTURE AUTREMENT. Pour diffusion immédiate

COMMUNIQUÉ LA CULTURE AUTREMENT. Pour diffusion immédiate COMMUNIQUÉ Pour diffusion immédiate Télé-Québec lance une plateforme culturelle sur le Web La Fabrique culturelle : le seul espace public collectif dédié à la culture au Québec 11 mars 2014 Montréal La

Plus en détail

COMPTES-RENDUS DES ATELIERS THÉMATIQUES AGENDA 21 COMMUNAUTÉ DE COMMUNES PAYS AUBENAS VALS JUIN 2010 - PHASE DE DIAGNOSTIC

COMPTES-RENDUS DES ATELIERS THÉMATIQUES AGENDA 21 COMMUNAUTÉ DE COMMUNES PAYS AUBENAS VALS JUIN 2010 - PHASE DE DIAGNOSTIC COMPTES-RENDUS DES ATELIERS THÉMATIQUES JUIN 2010 - PHASE DE DIAGNOSTIC AGENDA 21 COMMUNAUTÉ DE COMMUNES PAYS AUBENAS VALS ATELIER N 1 «STRATÉGIE TERRITORIALE ET AMÉNAGEMENT» Animateur des ateliers thématiques

Plus en détail

LA BASE DE DONNÉES PATRIMOINE IMMOBILIER, MOBILIER ET

LA BASE DE DONNÉES PATRIMOINE IMMOBILIER, MOBILIER ET LA BASE DE DONNÉES PATRIMOINE IMMOBILIER, MOBILIER ET IMMATÉRIEL DU QUÉBEC ET LE RÉPERTOIRE DU PATRIMOINE CULTUREL DU QUÉBEC. ÉTAT DES LIEUX ET PERSPECTIVES POUR L INVENTAIRE DU PATRIMOINE IMMATÉRIEL.

Plus en détail

APPEL A PROJETS «ITINERAIRES DE DECOUVERTE DANS LE VIGNOBLE ALSACIEN»

APPEL A PROJETS «ITINERAIRES DE DECOUVERTE DANS LE VIGNOBLE ALSACIEN» APPEL A PROJETS «ITINERAIRES DE DECOUVERTE DANS LE VIGNOBLE ALSACIEN» La création d itinéraires thématiques qui permettent, sous une forme renouvelée, la découverte du vignoble alsacien et apportent une

Plus en détail

PASS CULTURE SPORT REGLEMENT D INTERVENTION

PASS CULTURE SPORT REGLEMENT D INTERVENTION PASS CULTURE SPORT REGLEMENT D INTERVENTION OBJET A travers ce dispositif, la Région souhaite : Démocratiser l accès à la culture Faire du dispositif un véritable outil d ouverture culturelle Valoriser

Plus en détail

LE PROJET SOCIAL ET ÉDUCATIF PERISCOLAIRE ACCUEIL DE LOISIRS LES CHRYSALIDES AUMETZ

LE PROJET SOCIAL ET ÉDUCATIF PERISCOLAIRE ACCUEIL DE LOISIRS LES CHRYSALIDES AUMETZ LE PROJET SOCIAL ET ÉDUCATIF PERISCOLAIRE ACCUEIL DE LOISIRS LES CHRYSALIDES AUMETZ L explosion de l activité professionnelle des femmes et la situation géographique de la commune d Aumetz et de notre

Plus en détail

le portail de la culture 5 000 sites internet, 10 000 manifestations, 1 000 musées à découvrir...

le portail de la culture 5 000 sites internet, 10 000 manifestations, 1 000 musées à découvrir... le portail de la culture 5 000 sites internet, 10 000 manifestations, 1 000 musées à découvrir... Edito de Jean-Jacques Aillagon, ministre de la culture et de la communication Le portail culture.fr concrétise

Plus en détail

HAGUENAU VIVANTE. Les Arpenteurs Un projet Chambre à Part & Ville de Haguenau

HAGUENAU VIVANTE. Les Arpenteurs Un projet Chambre à Part & Ville de Haguenau HAGUENAU LA F RÊT VIVANTE Les Arpenteurs Un projet Chambre à Part & Ville de Haguenau Chambre à part, le territoire en photo Le Collectif photographique Chambre à Part, créé en 1991 à Strasbourg, fait

Plus en détail

MASTER GEOGRAPHIE, AMENAGEMENT, ENVIRONNEMENT ET DEVELOPPEMENT PARCOURS DEVELOPPEMENT CULTUREL ET VALORISATION DES PATRIMOINES

MASTER GEOGRAPHIE, AMENAGEMENT, ENVIRONNEMENT ET DEVELOPPEMENT PARCOURS DEVELOPPEMENT CULTUREL ET VALORISATION DES PATRIMOINES MASTER GEOGRAPHIE, AMENAGEMENT, ENVIRONNEMENT ET DEVELOPPEMENT PARCOURS DEVELOPPEMENT CULTUREL ET VALORISATION DES PATRIMOINES Domaine ministériel : Sciences humaines et sociales Présentation Nature de

Plus en détail

Ministère de la Culture et de la Communication

Ministère de la Culture et de la Communication Paris, le 11 juin 2014 Secrétariat général Service de la coordination des politiques culturelles et de l innovation Département de la Recherche, de l Enseignement supérieur et de la Technologie Appel à

Plus en détail

PLAN DE COMMUNICATION REGIONAL POUR LA PROMOTION DES FONDS EUROPEENS FEDER, FSE et FEADER EN ILE-DE-FRANCE

PLAN DE COMMUNICATION REGIONAL POUR LA PROMOTION DES FONDS EUROPEENS FEDER, FSE et FEADER EN ILE-DE-FRANCE PLAN DE COMMUNICATION REGIONAL POUR LA PROMOTION DES FONDS EUROPEENS FEDER, FSE et FEADER EN ILE-DE-FRANCE Version du 23 avril 2008 1 Sommaire 1. RAPPEL DU CONTEXTE_ 3 2. PILOTAGE ET PERIMETRE DU PLAN

Plus en détail

Atelier "INVENTAIRES" - PARIS 10-12 décembre 2008 DOCUMENT DE REFERENCE

Atelier INVENTAIRES - PARIS 10-12 décembre 2008 DOCUMENT DE REFERENCE Euromed Heritage IV Un programme financé par l Union Européenne EUROMED HERITAGE Cadre institutionnel et légal Atelier "INVENTAIRES" - PARIS 10-12 décembre 2008 DOCUMENT DE REFERENCE Coordination : Frank

Plus en détail

MASTER MENTION ARTS ET CULTURE SPECIALITE EXPERTISE ET MEDIATION CULTURELLE

MASTER MENTION ARTS ET CULTURE SPECIALITE EXPERTISE ET MEDIATION CULTURELLE Pratique : Conditions d admission : En M1 (1 ère année de master) : - Si vous êtes titulaire ou futur titulaire d une L3 (3 ème année de licence) mention arts plastiques, mention arts du spectacle et audiovisuel,

Plus en détail

Sommaire SOMMAIRE 3 UN CADRE DE VIE ET UN ENVIRONNEMENT PRESERVE ET VALORISE 13 INTRODUCTION 5

Sommaire SOMMAIRE 3 UN CADRE DE VIE ET UN ENVIRONNEMENT PRESERVE ET VALORISE 13 INTRODUCTION 5 Sommaire SOMMAIRE 3 INTRODUCTION 5 UN CENTRE BOURG REDYNAMISE 7 CONFORTER LA VOCATION D HABITAT 7 METTRE EN PLACE UNE POLITIQUE DE STATIONNEMENT AMBITIEUSE ET COHERENTE 7 RENFORCER L OFFRE EN EQUIPEMENTS,

Plus en détail

Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle. Musique instrumentale (deuxième partie)

Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle. Musique instrumentale (deuxième partie) Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle Musique instrumentale (deuxième partie) Annexe D Règlement 184/97 Qualifications requises pour enseigner Mai 2005 This document is available

Plus en détail

Mécénat intergénérationnel : l Ircantec lance son appel à projets pour l année 2014

Mécénat intergénérationnel : l Ircantec lance son appel à projets pour l année 2014 Mécénat intergénérationnel : l Ircantec lance son appel à projets pour l année 2014 Contact presse Isabelle Vergeat-Achaintre Responsable de la communication Tél. 33 (0)2 41 05 21 74 ou 33 (0)6 07 70 13

Plus en détail

Economie des chœurs. Année civile 2006 Année scolaire 2006-2007 Autre : Précisez combien de formations sont rassemblées au sein de la structure :

Economie des chœurs. Année civile 2006 Année scolaire 2006-2007 Autre : Précisez combien de formations sont rassemblées au sein de la structure : Economie des chœurs Cette enquête a pour but de recueillir des données qui viendront étayer une étude du fonctionnement économique des chœurs. Nous vous rappelons que ce questionnaire est totalement anonyme.

Plus en détail

Les contributions des acteurs territoriaux à la promotion de la cohésion sociale et du développement durable aux niveaux local, national et mondial

Les contributions des acteurs territoriaux à la promotion de la cohésion sociale et du développement durable aux niveaux local, national et mondial Note conceptuelle Forum Social Mondial 2015 - Tables rondes Les contributions des acteurs territoriaux à la promotion de la cohésion sociale et du développement durable aux niveaux local, national et mondial

Plus en détail

DIRECTEUR DE LA COMMUNICATION

DIRECTEUR DE LA COMMUNICATION 588 Communication Le domaine fonctionnel Communication regroupe les emplois permettant de présenter et de promouvoir l image et l action des services de l État et des politiques publiques en direction

Plus en détail

Enquête 2013-2014 sur les ressources numériques en bibliothèque publique

Enquête 2013-2014 sur les ressources numériques en bibliothèque publique Enquête 2013-2014 sur les ressources numériques en bibliothèque publique Ministère de la Culture et de la Communication Direction générale des médias et des industries culturelles Service du livre et de

Plus en détail

RÉSULTAT DISCIPLINAIRE RÈGLE DE RÉUSSITE DISCIPLINAIRE Programme de formation de l école québécoise Secondaire - 1 er cycle

RÉSULTAT DISCIPLINAIRE RÈGLE DE RÉUSSITE DISCIPLINAIRE Programme de formation de l école québécoise Secondaire - 1 er cycle RÉSULTAT DISCIPLINAIRE RÈGLE DE RÉUSSITE DISCIPLINAIRE Programme de formation de l école québécoise Secondaire - er cycle Direction générale de la formation des jeunes Octobre 006 Introduction Dans le

Plus en détail

Montvalezan La Rosière

Montvalezan La Rosière Montvalezan La Rosière Elaboration du Plan Local d Urbanisme Réunion publique n 2 Synthèse du diagnostic Février 2015 1 Déroulement 1. Rappel de la démarche 2. Les enjeux identifiés par thématique 3. Synthèse

Plus en détail

AGENDA 21 VILLE D AURILLAC NOTE DE SYNTHESE

AGENDA 21 VILLE D AURILLAC NOTE DE SYNTHESE DIAGNOSTIC PREALABLE A LA DEMARCHE AGENDA 21 VILLE D AURILLAC NOTE DE SYNTHESE AVRIL 2007 LES BASES DE LA MISE EN PLACE DE L AGENDA 21 DE LA VILLE D AURILLAC : DEVELOPPEMENT DURABLE ET CONCERTATION POUR

Plus en détail

Fiscalité des associations du secteur du spectacle vivant

Fiscalité des associations du secteur du spectacle vivant Fiscalité des associations du secteur du spectacle vivant Annexe 10 1. Association de création artistique Question : Dans quels cas les activités des associations de création artistique sont-elles exonérées

Plus en détail

le statut de l artiste et les cumuls d activités

le statut de l artiste et les cumuls d activités Association départementale pour le développement des arts vivants dans le Morbihan Fiche 19 Le statut de l artiste le statut de l artiste et les cumuls d activités Le statut de l artiste du spectacle 1)

Plus en détail

PROGRAMME DE SOUTIEN AU DÉVELOPPEMENT. de l engagement bénévole. en loisir et en sport

PROGRAMME DE SOUTIEN AU DÉVELOPPEMENT. de l engagement bénévole. en loisir et en sport PROGRAMME DE SOUTIEN AU DÉVELOPPEMENT de l engagement bénévole en loisir et en sport Plan de présentation 1. La description du programme o Les acteurs et partenaires ciblés et les objectifs o La logistique

Plus en détail

Contenu du projet à définir entre intervenant et enseignant. Contenu du projet à définir entre intervenant et enseignant.

Contenu du projet à définir entre intervenant et enseignant. Contenu du projet à définir entre intervenant et enseignant. PARCOURS CULTUREL VILLE DE ST-JULIEN-EN-GENEVOIS Année scolaire 204/5 Dispositif : Ateliers de découverte et de pratique artistique Structures ressources : Service Culturel/MJC inscription par le biais

Plus en détail

Le Conseil d Architecture d Urbanisme et de l Environnement de Loire-Atlantique propose une journée de visites et d échanges autour de

Le Conseil d Architecture d Urbanisme et de l Environnement de Loire-Atlantique propose une journée de visites et d échanges autour de construire une salle polyvalente Le Conseil d Architecture d Urbanisme et de l Environnement de Loire-Atlantique propose une journée de visites et d échanges autour de 4 réalisations récentes à destination

Plus en détail

PROGRAMME REGIONAL QUALIFIANT. Métiers de la production, de la diffusion et du développement de projets (Danse, Théâtre, Arts de la rue)

PROGRAMME REGIONAL QUALIFIANT. Métiers de la production, de la diffusion et du développement de projets (Danse, Théâtre, Arts de la rue) PROGRAMME REGIONAL QUALIFIANT Métiers de la production, de la diffusion et du développement de projets Session 2015 PRESENTATION 1. L ARDEC LR Depuis 1996, l'ardec LR, Association Régionale pour le Développement

Plus en détail

Comment faire connaître son lieu d'accès public à Internet?

Comment faire connaître son lieu d'accès public à Internet? @telier pour les animateurs et responsables des lieux d accès public à Internet Comment faire connaître son lieu d'accès public à Internet? Ce document est en téléchargement sur le site www.ardesi.asso.fr

Plus en détail

Un partenariat de synergies un adn commun «le tourisme et l art de vivre»

Un partenariat de synergies un adn commun «le tourisme et l art de vivre» Un partenariat de synergies un adn commun «le tourisme et l art de vivre» qui sommes nous Golf & France est le produit d une agence réceptive spécialisée dans le tourisme golfique (Call & Golf SAS, 59

Plus en détail

organisé par le Comité Equestre de Saumur DOSSIER MÉCÉNAT

organisé par le Comité Equestre de Saumur DOSSIER MÉCÉNAT 1 organisé par le Comité Equestre de Saumur DOSSIER MECENAT DOSSIER MÉCÉNAT Sommaire Saumur, capitale de l équitation p. 3 Le Comité Equestre de Saumur p. 3, Salon international de Saumur p. 4 Les enjeux

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Science politique de l Université de Strasbourg Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations et des diplômes

Plus en détail

Les grands centres ressources nationaux du spectacle vivant

Les grands centres ressources nationaux du spectacle vivant Fiche Mémo Ressources juridiques dans Ressources le spectacle vivant Vous travaillez dans le spectacle vivant et vous avez besoin d une information juridique? Voici une liste de ressources disponibles

Plus en détail

TOUT SAVOIR SUR VOISINS LATINS

TOUT SAVOIR SUR VOISINS LATINS TOUT SAVOIR SUR VOISINS LATINS Mai 2014 L association p.2 Le projet «Voisins Latins» p.5 1 Qu est-ce que l association Vivre le Quartier Latin? LA GENESE Lorsque Johanna et Quentin, des amoureux du Quartier

Plus en détail

Conseil Municipal des Enfants à Thionville. Livret de l électeur et du candidat

Conseil Municipal des Enfants à Thionville. Livret de l électeur et du candidat Conseil Municipal des Enfants à Thionville Livret de l électeur et du candidat Elections du vendredi 18 novembre 2011 Mot du Maire Le Conseil Municipal des Enfants fait sa rentrée. Il joue un rôle essentiel

Plus en détail

Noël Bleu 6 30 novembre - 27 décembre 2014 www.noelbleu-alsace.eu

Noël Bleu 6 30 novembre - 27 décembre 2014 www.noelbleu-alsace.eu dossier de presse Noël Bleu 6 29 novembre - 27 décembre 2014 www.noelbleu-alsace.eu Un Noël en Alsace, entre tradition et modernité Samedi 29 et dimanche 30 novembre Samedis et dimanches 6-7, 13-14, 20-21

Plus en détail

LIVRE BLANC C-E-A / Commissaires d exposition associés

LIVRE BLANC C-E-A / Commissaires d exposition associés LIVRE BLANC C-E-A / Commissaires d exposition associés octobre 2013 I. Pourquoi une association de commissaires d exposition? L association C-E-A / Commissaires d exposition associés est née en 2007 du

Plus en détail

Elaboration des Ad AP COTITA 27 janvier 2015

Elaboration des Ad AP COTITA 27 janvier 2015 Ville de Grenoble STRATÉGIE PATRIMONIALE DE MISE EN ACCESSIBILITÉ DES ERP Elaboration des Ad AP COTITA 27 janvier 2015 Ville de Grenoble COTITA 30-01-15-1 Contexte La Ville de Grenoble : 300 équipements

Plus en détail

CATALOGUE FORMATIONS

CATALOGUE FORMATIONS CATALOGUE DE FORMATIONS 2015 Association Départementale des Pupilles de l Enseignement Public de l Essonne 16 rue Thibaud de Champagne 91090 Tel : 01 69 11 23 83 Fax : 01 60 86 16 36 Site : www.adpep91.org

Plus en détail

Sommaire. Introduction 5 Concept de 3 e lieu 6. C est un lieu 10

Sommaire. Introduction 5 Concept de 3 e lieu 6. C est un lieu 10 Sommaire Introduction 5 Concept de 3 e lieu 6 Le 3 e lieu à Thionville 8 C est un lieu 10 À THIonvIlle, UN Cœur BAttAnt CULTUREL 12 Des sens en ébullition 14 Description 18 Coût 30 informations pratiques

Plus en détail

CPIE Corte Centre Corse A Rinascita. Coordination régionale de la Fête de la Science. Guide. Appel à projets

CPIE Corte Centre Corse A Rinascita. Coordination régionale de la Fête de la Science. Guide. Appel à projets CPIE Corte Centre Corse A Rinascita Coordination régionale de la Fête de la Science Guide Appel à projets PREAMBULE LA FETE DE LA SCIENCE 2014 EN CORSE Depuis 3 ans le CPIE Corte Centre Corse, Pôle Territorial

Plus en détail