Cher. Pont de Sauldre. Cher. Sauldre. Canal. Romorantin

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Cher. Pont de Sauldre. Cher. Sauldre. Canal. Romorantin"

Transcription

1 Cher chemin vers Amboise par Montrichard Pont de Sauldre Canal Cher Sauldre Cher Canal Romorantin-Villefranche projet de part et d autre de la Sauldre Romorantin Feuillet 336 v-b [920 r] du Codex Atlanticus [90]

2 Les projets de canalisation français de Léonard Pascal Brioist et Romano Nanni EN JANVIER 1518, François I er alloua 4000 livres d or pour faire la rivière de Sauldre navigable depuis Romorantin jusqu au lieu où elle tombe en la rivière du Cher 1. Il n est pas du tout impossible que cette manne ait été destinée à couvrir les besoins d un projet pris en charge techniquement par Léonard de Vinci. De fait, la tâche de Léonard à Romorantin était double : construire un ensemble palatial parfait jouxté de quartiers pour la Cour mais aussi faire respirer économiquement la ville grâce à un réseau de canaux la désenclavant. Dans le Milanais, déjà, Léonard avait pu se rendre compte de l immense intérêt économique de rivières canalisées parcourues de péniches chargées de produits et de denrées. Ainsi calculait-il alors qu une barque de 42 brasses de long sur 7 de large coûtait 25 ducats mais en rapportait par an 2. Penser la ville nouvelle de Romorantin comme un grand quadrilatère traversé par un axe aquatique, parcouru de canaux secondaires et entouré de fossés sur lesquels se concentrait l activité proto-industrielle était peut-être une réminiscence des situations qu il avait connues de l autre côté des Alpes, à Milan par exemple ou encore à Bologne. Cependant, le projet était sans doute bien plus ample que cela dans la mesure où il s ancrait dans un grand dessein royal, dont participe par exemple de façon complètement contemporaine la construction du Havre de Grâce en Normandie. Il ne s agissait de rien moins que d un dessein visant à donner au centre de la France la dimension d une région à forte activité économique digne d accueillir la Cour. L histoire commença cependant en Italie. Les prémices italiennes, un bref parcours Les intérês pour l hydraulique de Léonard de Vinci sont bien connus. Ils ont beaucoup à voir avec la tentative d une systématisation théorique partant du corpus d Archimède, qui n est jamais chez le Toscan tellement éloignée d un souci d applications pratiques et concrètes 3. L ingénieur trouve en Italie du nord, plus qu en Toscane, un régime hydrographique largement modelé par les nécessités fonctionnelles des transports et des échanges par voies 1 Recette Générale des Finances en Languedoil et en Guienne, Paris, Archives Nationales, K.K. 389, ff. 260 et 273, document cité par Carlo Pedretti en Leonardo da Vinci: the Royal Palace at Romorantin, Cambridge ( Massachusetts ), 1972, p Cf. Codex Atlanticus ( Milan, Biblioteca Ambrosiana ), f. 361 r-b ( actuellement 1007 ) 3 Cf. Marshall Clagett, Leonardo da Vinci and the Medieval Archimedes, dans «Physis», XI ( 1969 ), pp navigables. En fait, le territoire septentrional était doté depuis plus de deux siècles d un réseau de canaux voués à relier aisément Milan et les pré Alpes, par exemple grâce au Naviglio Grande ( grand canal ) qui tirait ses eaux du Ticin. D autres voies d eau furent progressivement ouvertes : la liaison entre l Adda et la région méridionale se trouvant autour de Lodi, une autre liaison entre Novare et la vallée médiane du Ticin, et une autre encore entre les fleuves Dora et Sesia, qui courraient en dessous d Ivrea ( le Naviglio d Ivrea cité par Léonard ). L intérêt de Léonard pour l eau et les fleuves lombards et en particulier pour l Adda se développe sur un arc chronologique de plus d un quart de siècle. Né dans les années 1490 à Milan, il fut interrompu par ses études sur la déviation de l Arno, dans les années et après cet épisode par ses travaux d assèchement des marais pontins. Les recherches du maître sur l Adda renvoient également à l élaboration de systèmes de mesure de l action érosive de l eau, tels ceux mis au point à propos des bouches d eau du canal ou tels ce compteur d eau projeté et construit pour Bernardo Rucellai. Dans certains de ses célèbres projets d urbanisme, Léonard fait usage de ses réflexions sur la fonction de l eau et sur les régimes hydrauliques. Il y a recourt d une part dans les croquis du Manuscrit B ( ) concernant une cité organisée sur deux niveaux ( cette fameuse cité idéale en la définition de laquelle la critique historique ne croit plus guère aujourd hui ), d autre part dans les études qu il consacre au Palais Royal de Romorantin sur les rives de la Sauldre en Arrêtons-nous donc quelque instants sur les relations qu entretenait Vinci avec la Lombardie 4. A la fin des années du Manuscrit B, Léonard avait imaginé de pouvoir alimenter les canaux venant arroser sa cité à deux niveaux en dérivant l eau nécessaire depuis l Adda. Des années plus tard, dans le Manuscrit H ( ), Léonard s occupe du Canal de la Martesana, essayant de calculer les estimations de coûts ( ce fut un échec ) d une excavation nécessaire à un canal long de trente milles et large de 18 brasses. On a souvent pensé que ces pages et d autres passages qui leur sont liés dans le même Manuscrit H ainsi que dans le Manuscrit Forster, pouvaient être mis en relation avec le Canal de la Martesana. Ce canal, avant 1471, avait été rendu navigable entre Trezzo d Adda et Milan : mais, à la date des mises au point de Léonard, il ne devait pas encore être relié par le canal interne à San Marco 4 Cf. l efficace synthèse de Pietro Cesare Marani, L Adda nelle carte e nei disegni di Leonardo, dans L Adda trasparente confine, par A. B. Mazzotta, G. L. Daccò, Oggiono, 2005, pp [91]

3 puisque ceci fut réalisé en 1496 sous la direction du questorem Gasconum. Léonard aurait du par conséquent prolonger le Naviglio afin d atteindre les fossés du Château des Sforza et le parc ducal. La critique la plus récente tend de surcroît à exclure l hypothèse d une activité de Léonard concernant à cette date le canal de la Martesana. Un autre dessin du Manuscrit H évoque un canal qui court dans une galerie, que l on met fréquemment en relation avec le Canal de Paderno d Adda. On l a récemment plutôt identifié aux projets léonardiens de canaux souterrains urbains liés à l idée de ville idéale 5. Léonard se pencha à diverses reprises sur des questions relatives à l Adda, à la Martesana et aux lacs lombards : depuis les problèmes liés à la récupération des eaux d irrigation tirées de l Adda et de ses canaux jusqu aux études sur le perfectionnement d écluses fluviales en passant par des idées d agrandissement de la Villa Melzi avec façade donnant sur des canaux. Les paysages de l Adda furent ainsi l objet tardif de visions d aménagement du territoire, dignes développement de cette ébauche que l on découvre sur la célèbre vue de Montevettolini et de Monsummano, dans la vallée de l Arno, réalisée en La question de la participation de Léonard au débat sur l Adda et aux projets de rendre navigable son cours supérieur par la création d un nouveau canal, celui de Paderno d Adda, mérite une mention particulière. Le canal de la Martesana a été réalisé trop en aval du fleuve pour être véritablement utile et le tronçon du fleuve situé plus au nord était resté impropre à la navigation. L idée de contrôler le cours turbulent de l Adda par un nouveau canal commença probablement à être caressée par Léonard à la suite de ses études sur la déviation de l Arno. Toute une série de dessins du Codex Atlanticus des années dans lesquels Léonard fait référence aux intentions du Roi de France, qui à cette époque était Louis XII, pourrait avoir été à l origine du projet, ensuite promu et financé par François I er entre 1516 et 1520, de rendre l Adda navigable par le creusement du canal de Paderno d Adda. Carlo Pagnani a rendu compte en détail de ces divers projets et des réalisations connexes dans son Decretum super flumine Abduae reddendo navigabilii, publié en On a rédigé récemment un index raisonné de tous ces dessins léonardiens. Il s agit de relevés des territoires et de l aire hydrographique concernée, de calculs et de projets d excavations, de prédispositions accessoires et de tra- vaux de chantier, d études de problèmes particuliers comme celui de l écluse aux Te Corni destinés à compenser les décalages de niveau entre les voies d eau ou encore de l écluse destinée à faire glisser les embarcations depuis l Adda jusqu au nouveau canal. La critique a retenu par le passé que ces feuillets et d autres du même genre indiquaient une implication directe de Léonard dans le projet final du canal de Paderno, présenté officiellement au responsable des approvisionnements Giovanni Azzone Regna le 14 novembre Cependant, des vérifications récentes ont retenu qu il s agissait là d une hypothèse bien improbable dans la mesure où le nom de Léonard ne figure jamais parmi les individus que la commission des ingénieurs a chargé, avec Carlo Pagnani, de contrôler les travaux 6. De plus, le rapport de Pagnani ne mentionne jamais Léonard non plus que ses idées, même si la première hypothèse de la commission concernant le tracé du canal ait été assez identique à celle avancée par ce dernier. Les noms et les toponymes qui apparaissent dans les feuillets mentionnés comme celui du canal de brivio ou du moulin de Travaglia, évoquent en outre diverses autres questions, comme celles relatives à l exploitation des canaux milanais pour des ateliers proto-industriels utilisant l énergie hydraulique, auxquels Léonard d intéressait beaucoup par ailleurs. Pour une évaluation attendue de la présence française de Léonard question qu il faudra affronter comme celle d un épisode important de circulation non seulement d idées architectoniques mais encore de connaissances techniques il faudra dans le futur parcourir de nouveau en détail les questions que nous venons d évoquer, notamment celle, complexe, des études sur l Arno et de l hydraulique de la Toscane, afin de vérifier les affinités et les différences qu impliquent l application de la réflexion à des régions hydrographiques diverses et l appel à des traditions techniques locales. Dans cette perspective, il nous faut à présent resituer dans son contexte français le travail de Léonard sur les canaux. [R.N.] Les canaux en France au temps de Léonard Au moment où Léonard de Vinci arriva dans le royaume de France, la navigation fluviale n était pas encore très élaborée. La Bourgogne et la péninsule italienne se trouvaient, dans ce domaine, bien plus en avance. L aménagement de voies navigables relevait alors de maîtres d eau au service des corporations marchandes. 5 Cf. Gianni Beltrame, Leonardo, i navigli milanesi e i disegni Windsor RL e Ms H f 80 r, dans «Raccolta Vinciana», XIII ( 1987 ), pp Cf. Gianni Beltrame in Carlo Pagnani, Decretum super flumine Abduae reddendo navigabili. La storia del primo naviglio di Paderno d Adda ( ), par G. Beltrame, P. Margaroli, Milano, 2003, pp et passim. 92

4 Il avait pour enjeu le transport de masse en région de plaine, procédé vital pour les grands projets économiques. La difficulté était cependant encore de concilier la navigation et les barrages nécessaires aux moulins, qui faisaient obstacle au passage des bateaux. De tels ouvrages créaient en effet des étendues d eau calme, voire stagnante en leur amont, et des cours d eau tumultueux en leur aval. Les meuniers français eurent dès le XIV ème siècle l obligation, de ménager des pertuis dans leurs barrages. On constata vite que l ouverture de ces portes éclusières produisait un courant d eau durable vers l aval susceptible d accélérer la circulation des navires dans tout le bief ( zone comprise entre deux moulins ) : cette technique dite de navigation par éclusée fit du transport fluvial un moyen rapide pour véhiculer des pondéreux. Dans cette perspective, en 1415, Charles VI signa des lettres patentes pour autoriser les prévôts des marchands à entretenir la rivière Ourcq. En 1455 l Eure fut équipée de portes éclusières entre Nogent et Chartres. Il ne semble cependant pas qu il y ait eu en quelque endroit du royaume que ce soit de ces écluses à sas dessinées par Léonard. L évolution entre porte éclusière et écluse à sas qui permettait à plusieurs bateaux de transiter simultanément et surtout de passer des dénivelés de plusieurs mètres grâce à des échelles d écluses ne se fit en effet qu à la fin du XV ème siècle en Italie du Nord. Vers 1500, la couronne de France avait cependant besoin de puissants réseaux de canaux, ceci en raison de la situation géographique du Pays. En effet, le transport par voie de terre était coûteux et mal aisé et la navigation commerciale depuis la Méditerranée jusqu aux rivages atlantiques exigeait le contournement de l Espagne, ce qui pouvait être dangereux en temps de guerre. L idée que les réseaux hydrographiques de la Loire, de la Garonne et du Rhône pouvaient être interconnectés avait de quoi séduire. Une première hypothèse suggérait de relier le réseau Rhône- Saône au réseau Loire-Cher-Allier, sachant qu au Nord de Lyon, il n y avait que quelques dizaines de kilomètres entre la haute Loire et la Sâone. Pour raccourcir le trajet, on pouvait imaginer de relier la Loire à la Sauldre, affluent du Cher aux alentours de Romorantin. Des constructions d écluses avaient d ailleurs déjà été entreprises sur le Cher à Vierzon en La levée au bord de la Saudre La levée au bord de la Saudre 7 Cf. Paul Gauchery, Le livre d heures de Jehan Lallement le jeune, Seigneur de Marmagne, dans «Mémoires de la Société des antiquaires du Centre», XXXII ( 1910 ), pp Ce texte, cité par Carlo Pedretti en Leonardo da Vinci: the Royal Palace at Romorantin, Cambridge ( Massachusetts ), 1972, p. 319, fait référence à des écluses montées de la façon que l ingénieulx de Milan a baillé. Carlo Pedretti doute, probablement avec raison, que ce Milanais soit Léonard 93

5 Néanmoins, de grosses difficultés étaient à l horizon. Tout d abord, le seul chemin possible si l on voulait que les eaux de la Saône soient au dessus de celles de la Loire passait par les Monts du Beaujolais, au Nord de Lyon, ce qui n était guère facile. Ensuite, en cet endroit, la Saône n était guère navigable, ce qui supposait de la canaliser, de même qu il aurait fallu canaliser la haute Loire dont le régime est faible et fort irrégulier. Les dépenses envisagées étaient donc considérables. Une seconde hypothèse était plus économique : joindre la Garonne à l Aude en utilisant l Ariège ce qui permettait de relier Bordeaux, Toulouse et Narbonne par un canal des deux mers. Il semble que dans un premier temps, François I er aie surtout considéré le premier projet, celui pour lequel Léonard avait sans doute été originellement engagé. La résidence du Roi en bord de Loire, les intérêts économiques en jeu et la desserte de régions très peuplées expliquaient bien sûr cette préférence. Dans un second temps, cependant, après la mort du Toscan, le monarque pencha plutôt pour le projet meridiono-occidental. En 1539, en effet, il s offrit les services de deux experts topographes, Nicolas Bachelier et Arnaud Casanove qui suggérèrent d utiliser l Aude depuis Narbonne puis de creuser entre Carcassonne et la Garonne un canal passant par Villefranche et Montgiscard et enfin de doubler la Garonne par un canal de rive gauche entre Toulouse et Bordeaux large de près de 10 mètres. Ils avaient retenu de Léonard la solution des écluses à sas et proposaient de compenser le dénivelé entre Toulouse et Bordeaux par un système de trois écluses. Toutefois, ils restèrent prudemment muets sur les techniques à envisager entre Toulouse, Carcassonne et Narbonne 8. A vrai dire, ils commirent une énorme erreur d évaluation de la pente de la Garonne qui les aurait empêchés de réaliser leur grand oeuvre. Quoi qu il en soit, le projet fut abandonné en raison de sa démesure et de l incompétence des deux ingénieurs qui devint de plus en plus claire avec le temps. Pourtant, François I er donna ailleurs des autorisations de grands travaux, ainsi, Adam de Craponne entreprit-il avec succès, à la fin du règne, vers 1545, le creusement d un canal reliant la Basse-Durance au Rhône. Sous Henri II, ce même Adam de Craponne redonna d ailleurs vie au projet Saône-Loire en proposant de surmonter les problèmes précédents en reliant bien au dessus de Lyon un affluent minuscule de la Loire, la Bourbince, et et propose de l identifier à Bartolomeo della Valle, un expert ayant écrit sur les canaux de Lombardie vers William Barclay Parsons, Engineers and Engineering in the Renaissance, New York, 1939, 2 ème édition, Cambridge ( Massachusetts ), 1968, pp un affluent de la Saône, la Dheune, au travers du Charollais. Les difficultés financières de la couronne et les problèmes techniques vinrent cependant à bout de ce second projet. On peut, face à tous ces renoncements, s étonner que François I er aie voulu croire si fort aux idées de Léonard. Deux ensembles de raison l y poussaient pourtant. D abord, il y avait la confiance que plaçait le Roi et son entourage dans les capacités du maître de l Arno et la réputation de ce dernier d être capable de réaliser des excavatrices géantes. A preuve de cela, rappelons qu en 1518, le Grand Amiral de France Guillaume Gouffier de Bonnivet, avait déjà contacté Léonard, lors d une fête, pour lui proposer de travailler sur la réalisation d un port de commerce et de guerre : le Havre de Grâce ( l actuel Havre ), impliquant levées et creusements de fossés monumentaux 9. Ensuite, entrait en jeu tout le contexte économique du Val de Loire et l héritage des projets de Louis XI et Louis XII pour leur bonne ville de Tours. Au XV ème siècle, en effet Louis XI avait tenté de faire de sa ville une capitale commerciale en important des denrées et des tissus de luxe venus d orient. Les grands marchands-financiers Pierre Doriole, Jean de Beaune, Jean Quétier et Pierre Briçonnet furent chargés de donner vie à l axe Méditerranée/Angleterre passant par Tours et Rouen. L installation de l industrie de la soie par Louis XI dans sa capitale en 1470 était perçue comme l un des moteurs du grand dessein commercial du Roi. Sous Louis XII, l industrie armurière florissante renforça le pôle économique des bords de Loire 10. Toutefois, vers 1515 de nombreux blocages subsistaient : l activité des 70 ateliers soyeux ne pouvait être concurrentielle dans la mesure où les soies grèges, le matériau de base, étaient achetées en Espagne ou sur le marché de Lyon aux Italiens qui fixaient les prix. Les grandes familles tourangelles, concurrencées par les compagnies italiennes, avaient de surcroît renoncé à un 9 D après une lettre conservée aujourd hui au Public Record Office, il est clair que Gouffier de Bonnivet joua un rôle important dans l invitation de Léonard à la cour de François I er en mars Les liens du Grand Amiral de France avec l ingénieur toscan étaient donc étroits ( Cf. Bonnivet à Palvoisin, ambassadeur de France à Rome, dans Letters and Papers, Foreign and Domestic, Henry VIII, vol. 2, mars L auteur de cet article tient à remercier Carlo Pedretti pour lui avoir communiqué copie de ce document ). D après Agatino D Arrigo, Leonardo da Vinci e il regime della spiaggia di Cesenatico, Roma, 1940, pp , le plan du port du Havre est fondé sur les mêmes principes que ceux à l œuvre dans les dessins de Léonard du port de Cesenatico ( Ms L, f. 66 v, daté de 1502 ). Selon Carlo Pedretti, le projet pour le Havre de Gouffier aurait inspiré son descendant, V. Hautier, en 1673 qui écrivait que Léonard était impliqué dans les premiers travaux. Sur les origines du Havre de Grâce et le rôle de Gouffier de Bonnivet, voir aussi Stéphane De Merval, Documents relatifs à la fondation du Havre, Rouen, Cf. Simon Painsonneau, Fabrication et commerce des armures. L armurerie tourangelle au XV e siècle, Paris,

6 grand négoce qu elle sentaient perdu d avance et avaient jugé que les finances de l Etat leur rapporteraient plus. Enfin, la croissance urbaine se trouvait handicapée par le cours de la Loire et les efforts pour endiguer le fleuve majestueux s avéraient vains 11. L idée de refonder une ville où loger toute la cour sur une rivière canalisée, au cœur d un réseau de voies navigables reliant l axe rhodanien à l axe ligérien revêtait par conséquent de nombreux attraits. Les manuscrits de Léonard nous permettent-ils de préciser la nature exacte de sa vision des choses? [P.B.] Le projet proprement dit L essentiel de ce que nous savons des projets de canaux de Léonard à Romorantin tient en fait sur deux feuillets : d une part le feuillet 336 v-b [920 r] du Codex Atlanticus, d autre part le feuillet 270 v du Codex Arundel 12. Deux schémas de la page du Codex Atlanticus nous apprennent que Léonard envisageait au moins trois projets, l un très limité ( de trois ou quatre kilomètres ) rattachant depuis le village de Pontde-Sauldre la Sauldre au Cher un autre, rattachant les deux rivières par un canal joignant Villefranche et un point situé en amont de Romorantin et un dernier, plus ambitieux, permettant de joindre Lyon et Tours en passant par Montrichard, Romorantin, Blois et Amboise. La première entreprise visait sans doute à éviter un passage peu commodément navigable de la Sauldre 13. Le canal serait passé au pied d une colline et aurait plus ou moins correspondu au tracé actuel d un petit tronçon du canal du Berry 14. Il pouvait déboucher sur un port en aval du pont de Selles-sur-Cher, alors difficile à passer en raison de ses moulins. Ce court tracé pourrait avoir fait l objet de ces travaux engagés vers 1518 pour lesquels François I er a versé 4000 livres. Le deuxième plan est beaucoup plus clair puisque Léonard le schématise effectivement sur le feuillet 336 v-b [920 r] du Codex Atlanticus. Une petite enquête de terrain combinée à l observa- 11 Bernard Chevalier, Tours, ville royale ( ). Origine et développement d une capitale à la fin du Moyen Age, Louvain et Paris, L analyse fine de ces feuillets a été réalisée la première fois par Carlo Pedretti, Leonardo da Vinci: the Royal Palace at Romorantin, Cambridge ( Massachusetts ), 1972, au chapitre intitulé The New City, pp Une note de Melzi précise ici sur le même feuillet : De Romorantin jusqu à Pont de Sauldre la rivière s appelle la Sauldre et de là jusqu à Tours, elle s appelle le Cher. Clairement, l apprenti milanais est associé au travail du maître. 14 Il est intéressant de noter que sur ce schéma, Léonard fait figurer sous forme d un rectangle le parc ( barcho ) où il prévoir de construire le palais de François I er, cette parcelle correspondant au grand jardin du cadastre du XIX ème siècle. tion attentive de la carte Cassini semble indiquer qu il a étudié de près les possibilités de creusement car le petit tronçon de ce canal orthogonal à la Sauldre correspond au cours d un petit ruisseau qui existe toujours et qui pointe sur Villefranche : le Mabon 15. La troisième entreprise s avère plus mystérieuse. Sur le dessin de Léonard, où apparaissent la Loire ( sur laquelle sont pointés Blois, Amboise et Tours ) et le Cher ( avec Montrichard ), un trait épais indique un canal qui rectifie le cour de la Sauldre, la liant à la Loire au niveau de Blois d un côté et la prolongeant jusqu à un autre tronçon de celle-ci dans la direction de Briare. Le trait court ensuite vers le bas de la feuille et pointe vers le nom de la ville de Lyon. Autrement dit, l idée de l ingénieur était ici de raccourcir le chemin fluvial entre Briare et Blois en coupant au dessus des collines du Sancerrois le large méandre de la Loire grâce à une Sauldre canalisée. La façon dont Léonard compte rendre navigable la Loire jusqu à Lyon n est malheureusement pas précisée. Les dessins sont par ailleurs accompagnés d indications rédigées. L une d entre-elles suggère une expérimentation sur le tracé du canal entre Romorantin et Blois : Fais un canal large d une brasse et profond aussi d une brasse afin de tester le niveau de ce canal qui mène de la Loire à Romorantin. Un autre passage, correspondant au deuxième projet, détaille un calcul de dénivelé entre le Cher au niveau de Villefranche et la Sauldre à Romorantin : Un trébuchet est de quatre brasses, et un mile compte 3000 brasses. Chaque brasse se divise en 12 pouces ; et l eau des canaux a un dénivelé de 2 pouces pour chaque centaine de trébuchets ; par conséquent il faut 14 pouces de dénivelé pour 2800 brasses de flux dans les canaux ; il en suit que 15 pouces de dénivelé donnent le momentum adéquat pour les courants desdits canaux, c est-à-dire une brasse et demi par mile. On peut en conclure que l eau prise dans la rivière de Villefranche et conduite à Romorantin devra avoir [ ]. Lorsqu une rivière, en raison de son niveau peu élevé ne pourra couler dans l autre, il sera nécessaire de construire des écluses de manière à ce qu elle acquière le dénivelé suffisant pour tomber dans le cours d eau qui était auparavant le plus haut des deux. Le feuillet 270 v du Codex Arundel confirme l importance pour 15 L auteur de ce chapitre de l article souhaite ici remercier Martine Vallon, directrice du Musée de Sologne, pour être allée sur le terrain et lui avoir communiqué ses réflexions ainsi que pour les longues conversations qu il a eu avec elle sur diverses hypothèses de localisation des canaux de Sologne. Les interprétations formulées ici sont le fruit de ce travail collectif. 95

7 Léonard du canal entre Villefranche et Romorantin mais il ouvre également d autres perspectives. A côté de la représentation en plan d un palais double prolongé par son quartier aristocratique et de quatre croquis évoquant un édifice octogonal, on découvre en effet un nouveau schéma de réseau hydrographique ainsi que des annotations assez précises sur l usage des canaux prévus. Le schéma montre de nouveau la Loire, le Cher, et la Sauldre ( avec Romorantin ) mais cette fois le cartographe fait apparaître le Beuvron au dessus duquel on peut lire les lettres m et n qu il commente ainsi : Si la rivière m n [ le Beuvron ], un affluent de la Loire, était dérivée vers la rivière de Romorantin [ la Sauldre ], ses eaux boueuses enrichiraient les terres qu elles irrigueraient et rendraient le pays fertile, de telle sorte qu il fournirait de quoi nourrir ses habitants tout en servant de canal navigable propice au commerce. Des pointillés entre le Beuvron et la Sauldre précisent l idée : il faudrait rattacher les deux affluents en aval de Romorantin afin, non seulement, de densifier les possibilités de circulation mais encore, comme le dit le texte, d amender les terres de cette partie de la Sologne. Le texte d accompagnement est cependant plus explicite sur la mise en relation au niveau de Villefranche du Cher et de la Sauldre, et suggère et de déplacer les habitants du village en question à Romorantin : La rivière de Villefranche pourra être conduite à Romorantin ainsi que les personnes qui vivent là ; et le bois de charpente qui forme leurs maisons pourra être transporté par péniches à Romorantin, et le niveau de la rivière pourra être élevé grâce à des écluses de telle sorte que l eau sera conduite à Romorantin en pente douce. Léonard ajoute que grâce aux écluses qu il imagine, probablement des écluses à sas permettant de rattraper 15 mètres du lit du Cher au plateau, son canal de dérivation fournira une précieuse énergie hydraulique 16 : On peut amener l eau en surplomb de Romorantin de telle sorte qu elle pourra faire fonctionner plusieurs moulins dans sa descente. 16 Léonard dessine de telles écluses à sas avec leur serraglio mobile, c està-dire leur petit volet à serrure à loqueteau actionnée depuis la berge par un système de leviers au f. 88 r-b [240 r] du Codex Atlanticus. Ces écluses innovent également par leurs portes busquées. Une autre phrase en regard du plan de ville/palais indique la disposition de ces engins : La rivière qui partage la ville ne devrait pas recevoir l eau boueuse, cette eau devrait être au contraire conduite par des fossés à l extérieur de la cité où elle actionnerait 4 moulins à l entrée et 4 autres à la sortie. Cela peut être obtenu en élevant le niveau d eau par des barrages au dessus de Romorantin. L usage des moulins que prévoit Léonard n est pas explicité mais on peut rappeler que depuis le XIV ème siècle au moins, le travail de la laine était traditionnel à Romorantin 17 ; il est dès lors possible d imaginer des moulins à foulons ou même des roues actionnant des machines telles que celles dessinées par Léonard pour les corporations de Florence 18. Cela est d autant plus vraisemblable qu en , François I er multiplie les ordonnances visant à interdire l importation des draps de Perpignan et de Catalogne pour favoriser la manufacture française 19. Un peu plus loin, en tout cas, l ingénieur décrit dans le détail les pertuis de moulins qui lui permettront de réaliser des effets de chasse d eau pour nettoyer la ville : Comment la rivière dans sa course dégrade-t-elle le lit du courant? Par la 9 e du 3 : ce qui est plus lent consume son lit plus fort, et par conséquent les eaux les plus lentes laissent derrière elles plus de ce qui cause leur turbidité. Donc, quand les rivières sont en crues vous devez ouvrir les portes éclusières des moulins afin de laver le cours de la rivière. Il faut plusieurs portes éclusières pour chaque moulin de manière à ce qu en les ouvrant toutes ensemble vous puissiez produire un plus grand impetus et qu ainsi vous puissiez nettoyer tout le lit. Et il faut que les écluses soient à vannes mobiles [serraglio mobile] comme celles que j ai dessinées pour le Frioul, qui étaient faites de telle sorte que quand vous les ouvriez, l eau jaillissait d elles depuis le fond. Et en dessous des deux sites des moulins il faudrait qu il y ait l une de ces écluses, c est-à-dire une écluse à vanne mobile sous chacun des moulins. Comme à Milan, c est en terme de flux que le Toscan pense son 17 Cf. Julien Hayem, La draperie à Romorantin sous l Ancien Régime, Paris, Sur les machines textiles de Léonard, voir Graham Hollister-Short, The literature relating to Leonardo da Vinci s work on textile machines, dans «Le Journal de la Renaissance», V ( 2007 ), pp On consultera à ce propos avec profit le Catalogue des Ordonnances de François I er, par l Académie des Sciences Morales et Politiques, Paris, 1889, t. I, p

8 La levée au bord de la Saudre La Vallée du Mabon 97

9 projet urbanistique. Contrôler les flux d eau boueuse et d eau vive est à ses yeux essentiel, aussi essentiel que de contrôler les flux démographiques qui permettront de peupler la ville : Le cours de la rivière ne devra pas passer par les fossés qui sont dans la ville, afin que lorsque la rivière devient boueuse, elle ne déverse pas les terres dont elles est chargée au fond des dits fossés. L eau, par conséquent, sera distribuée dans les fossés par le moyen de portes éclusières de telle sorte qu elle pourra servir à actionner des moulins et à nettoyer la boue de la ville ou tout autre détritus 20. De même que les écuries du palais doivent être automatiquement nettoyées, la ville royale doit être un exemple de propreté, une exigence absolue en une région où l eau stagnante et corrompue est immédiatement synonyme de peste. Léonard peut néanmoins, comme à Milan, compter sur l expérience des maîtres des eaux locaux. En effet, comme en témoignent les archives départementales du Cher comme les Archives municipales de Romorantin, la Sologne de la fin du Moyen-Âge était déjà une zone d étangs très entretenus. Les experts du pays (qu on appelait des bessons ) savaient aménager tout un réseau de rigoles de très faible pente et jouer des systèmes de bondes permettant de vider les plan d eau pour les curer régulièrement. Le projet léonardien, extraordinairement cohérent, est donc le fruit d une adapta- 20 Carlo Pedretti note que Léonard pourrait avoir employé le système d écluses qui apparaît dans le Codex Arundel ( f. 264 v ) et qui est exactement le système qu il a imaginé pour la rivière Adda dans le Codex Atlanticus, f. 41 v-b [117 r] ou 33 v-a [90 v]. Codex Arundel, f. 270 v tion aux conditions locales, d une observation scrupuleuse des terrains et d une connaissance précise du territoire. Il articule comme dans le Milanais une entreprise urbanistique hygiéniste et une planification du développement de la région fondé sur la maîtrise de l eau. [P.B.] 98

Compétence 3 du socle commun de connaissances et de compétences : les principaux éléments de mathématiques et la culture scientifique et technologique

Compétence 3 du socle commun de connaissances et de compétences : les principaux éléments de mathématiques et la culture scientifique et technologique Fiche 6 : approche scientifique et technique, du projet à la réalisation par le plan Compétence 3 du socle commun de connaissances et de compétences : les principaux éléments de mathématiques et la culture

Plus en détail

ANNEXE 8.5-1 Caractérisation patrimoniale du Pont des Trous, évaluation des impacts des différents tracés proposés pour sa traversée et

ANNEXE 8.5-1 Caractérisation patrimoniale du Pont des Trous, évaluation des impacts des différents tracés proposés pour sa traversée et ANNEXE 8.5-1 Caractérisation patrimoniale du Pont des Trous, évaluation des impacts des différents tracés proposés pour sa traversée et recommandations Le Pont des Trous constitue un des rares exemples

Plus en détail

Lotissements agricoles de la rivière Rouge

Lotissements agricoles de la rivière Rouge Lotissements agricoles de la rivière Rouge Aperçu de la leçon Les élèves étudient le rôle que la rivière Rouge a joué dans le type d établissement et le système de propriété foncière adoptés par les Métis

Plus en détail

La Course Paris - Rouen

La Course Paris - Rouen Le 22 juillet 1894 : Première course automobile Le 22 juillet 1894 a lieu la première course automobile sur route. Le record de vitesse sur le parcours Paris-Rouen est tenu par le comte de Dion : 22 km/h!...

Plus en détail

GEOGRAPHIE : La France

GEOGRAPHIE : La France GEOGRAPHIE : La France [La France : ce territoire qui représente une nation et qui a ses frontières est : un ETAT 22 régions, 95 départements et 60 millions d habitants + les DOM-TOM qui ont changé de

Plus en détail

Rapport de Post- Campagne 1

Rapport de Post- Campagne 1 Rapport de Post- Campagne 1 Résumé - La campagne Adwords que nous avons mené pour Galerie Photo-Originale a duré 21 jours (5.05-26.05) et nous a coûté $250,18. L objectif principal est en premier de stimuler

Plus en détail

Logo Cg. Groupe départemental EPS PRIM AIR NATURE. Dossier pédagogique. Inspection académique de l Aveyron (groupe départemental EPS) & USEP Aveyron

Logo Cg. Groupe départemental EPS PRIM AIR NATURE. Dossier pédagogique. Inspection académique de l Aveyron (groupe départemental EPS) & USEP Aveyron Logo Cg Groupe départemental EPS PRIM AIR NATURE Dossier pédagogique PRERARER LES RENCONTRES PRIM AIR NATURE Il s agit de rencontres inter-écoles de secteur organisées par l USEP en partenariat avec l

Plus en détail

D onnées topographiques. Les profils en long. Les profils des grandes forces hydrauliques

D onnées topographiques. Les profils en long. Les profils des grandes forces hydrauliques D onnées topographiques L identifier, voire quantifier les processus d incision ou d exhaussement. Malheureusement, les données topographiques anciennes sont moins fréquentes, moins homogènes à l échelle

Plus en détail

PROJET DE PÔLE COMMERCIAL SAINT-LOUIS A BREST

PROJET DE PÔLE COMMERCIAL SAINT-LOUIS A BREST PROJET DE PÔLE COMMERCIAL SAINT-LOUIS A BREST ENQUÊTE PUBLIQUE DE DÉCLASSEMENT DE LA PORTION DE LA RUE DES HALLES SAINT-LOUIS SITUÉE AU DROIT DE LA RUE DUQUESNE NOTICE EXPLICATIVE 1 LE DECLIN DES HALLES

Plus en détail

FICHES CONNAISSANCES POUR L ENSEIGNANT LE PATRIMOINE BATI. Conseillère pédagogique départementale Arts Visuels

FICHES CONNAISSANCES POUR L ENSEIGNANT LE PATRIMOINE BATI. Conseillère pédagogique départementale Arts Visuels FICHES CONNAISSANCES POUR L ENSEIGNANT LE PATRIMOINE BATI LE PATRIMOINE CONTENU ET ENJEUX Quelques éléments de réflexion... Sur la notion de patrimoine elle même Qu est ce que le patrimoine? Patrimoine

Plus en détail

Pédagogie du projet?

Pédagogie du projet? Pédagogie du projet? Toute pédagogie qui place l intérêt des apprenants comme levier des conduites éducatives est appelée «pédagogie fonctionnelle». Ainsi, la pédagogie du projet peut rentrer dans cette

Plus en détail

DÉPASSER SES CRAINTES ET RETROUVER SA CONFIANCE EN SOI POUR APPRIVOISER LE MARCHÉ DU TRAVAIL

DÉPASSER SES CRAINTES ET RETROUVER SA CONFIANCE EN SOI POUR APPRIVOISER LE MARCHÉ DU TRAVAIL DÉPASSER SES CRAINTES ET RETROUVER SA CONFIANCE EN SOI POUR APPRIVOISER LE MARCHÉ DU TRAVAIL Jane Prudhomme, étudiante à la maîtrise en carriérologie (UQÀM) OBJECTIFS Objectif général : Travailler le sentiment

Plus en détail

Analyse financière détaillée

Analyse financière détaillée Analyse financière détaillée L analyse financière détaillée réintègre le cadre comptable de la comptabilité générale. En particulier les hypothèses introduites dans l analyse sommaire sont levées. Cela

Plus en détail

Matériel de jeu. But du jeu. 2-8 7x Pavillon 3-9 7x Serail 4-10 9x Arkaden 5-11 9x Gemächer 6-12 11x Garten 7-13 11x Turm

Matériel de jeu. But du jeu. 2-8 7x Pavillon 3-9 7x Serail 4-10 9x Arkaden 5-11 9x Gemächer 6-12 11x Garten 7-13 11x Turm Un jeu de Dirk Henn pour 2 à 6 personnes Les meilleurs architectes d Europe et des pays arabes veulent faire la preuve de leur habileté. Recrutez les meilleurs ouvriers et veillez à avoir toujours suffisamment

Plus en détail

Ça va barder! L univers des débardeurs du port de Montréal FEUILLET PÉDAGOGIQUE POUR LES ENSEIGNANTS ET LES ENSEIGNANTES

Ça va barder! L univers des débardeurs du port de Montréal FEUILLET PÉDAGOGIQUE POUR LES ENSEIGNANTS ET LES ENSEIGNANTES Ça va barder! BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA, E000760632 FEUILLET PÉDAGOGIQUE POUR LES ENSEIGNANTS ET LES ENSEIGNANTES Programme scolaire en Univers social pour les élèves du 3 e cycle du primaire SVPM

Plus en détail

1782-1960. à Chalon. Sa construction, son exploitation, son implication économique.

1782-1960. à Chalon. Sa construction, son exploitation, son implication économique. 1782-1960 L ancien canal à Chalon Sa construction, son exploitation, son implication économique. Texte du titre Texte niveau 1 Texte niveau 2 Texte niveau 3 Texte niveau 4 Texte niveau 5 Le projet de 1782

Plus en détail

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE [Prénom Nom] Rapport sur le stage effectué du [date] au [date] Dans la Société : [NOM DE LA SOCIETE : Logo de la société] à [Ville] [Intitulé du

Plus en détail

Misereor a-t-elle besoin «d études de base»? Document d information à l intention des partenaires

Misereor a-t-elle besoin «d études de base»? Document d information à l intention des partenaires Misereor a-t-elle besoin «d études de base»? Document d information à l intention des partenaires Texte allemand : EQM/Misereor, janvier 2012 Traduction : Service des langues de MISEROR, mars 2012 Ce document

Plus en détail

INITIATIVE DE LA FRANCOPHONIE POUR DES VILLES DURABLES. Efficacité énergétique et ville durable : leçons de l atelier d Abidjan

INITIATIVE DE LA FRANCOPHONIE POUR DES VILLES DURABLES. Efficacité énergétique et ville durable : leçons de l atelier d Abidjan Université d été : Bâtiments, Villes et Territoires durables face aux défis du changement climatique INITIATIVE DE LA FRANCOPHONIE POUR DES VILLES DURABLES Efficacité énergétique et ville durable : leçons

Plus en détail

LE CHÂTEAU DE LA FERTÉ-SOUS-JOUARRE

LE CHÂTEAU DE LA FERTÉ-SOUS-JOUARRE LE CHÂTEAU DE LA FERTÉ-SOUS-JOUARRE Par Gilles HOUDRY Généalogie Briarde, n 59, p. 13-15, 2005 ISSN 0987-707X Cercle Généalogique de la Brie 12, rue Paul Bert 77400 LAGNY-SUR-MARNE FRANCE http://cgbrie.free.fr/

Plus en détail

Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du

Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du développement personnel, vous avez lancé votre activité il y a quelques semaines ou quelques mois et vous aimeriez la

Plus en détail

Barrière Emmanuel MST 1 MPE. Rapport de stage. Stage du 24 au 28 Février 2003. Crèche LA MAISON DE KIRIKOU à Angoulême P.1

Barrière Emmanuel MST 1 MPE. Rapport de stage. Stage du 24 au 28 Février 2003. Crèche LA MAISON DE KIRIKOU à Angoulême P.1 Barrière Emmanuel MST 1 MPE Rapport de stage Stage du 24 au 28 Février 2003 Crèche LA MAISON DE KIRIKOU à Angoulême P.1 J ai réalisé cette semaine de stage à la Maison de Kirikou à Angoulême, et après

Plus en détail

Thème I/III : A quoi ressemblent les grandes villes de pays riches?

Thème I/III : A quoi ressemblent les grandes villes de pays riches? Thème I/III : A quoi ressemblent les grandes villes de pays riches? D après J. Bastié, La France dans le monde : A,1 «Ville du désir, Paris est le premier centre de congrès internationaux du monde. Ses

Plus en détail

Concertation sur le projet d aménagement «Route de Toulouse»

Concertation sur le projet d aménagement «Route de Toulouse» Concertation sur le projet d aménagement «Route de Toulouse» Compte-rendu de la 2 e du groupe de travail I. Rappel du contexte général Société Publique Locale, la Fabrique Métropolitaine de La Cub («La

Plus en détail

«Menuiserie Charpente»

«Menuiserie Charpente» «Menuiserie Charpente» Présentation sommaire Identification : Entreprise de charpente, menuiserie, escalier et spécialisée dans la restauration du bâti ancien. Egalement ouverts à la création contemporaine.

Plus en détail

Retour sur le Débat prospectif élargi

Retour sur le Débat prospectif élargi Retour sur le Débat prospectif élargi l évolution des lignes et des termes du débat Ivry sur Seine le 20 mars 2015 Avertissement : cette note est la production collective d un groupe de 7 personnes impliquées

Plus en détail

Rapport d inspection Test de fluorescéine 2012

Rapport d inspection Test de fluorescéine 2012 Rapport d inspection Test de fluorescéine 2012 Remis aux membres du Conseil Municipalité d Entrelacs Rédigé par Geneviève Gagnon Octobre 2012. Mise en contexte La municipalité a entrepris, en 2008, des

Plus en détail

FICHE TYPE D'INVENTAIRE DU PATRIMOINE CULTUREL IMMATERIEL DE LA FRANCE. «La calligraphie» Indexation :

FICHE TYPE D'INVENTAIRE DU PATRIMOINE CULTUREL IMMATERIEL DE LA FRANCE. «La calligraphie» Indexation : «La calligraphie» Présentation sommaire Identification : Utilisation de l'écriture comme art Personne(s) rencontrée(s) : Brigitte PALARIC Localisation municipalité) : (région, département, Ville : Allaire

Plus en détail

Rapport synthétique. Une formation en communication de crise pour les autorités locales

Rapport synthétique. Une formation en communication de crise pour les autorités locales Rapport synthétique Une formation en communication de crise pour les autorités locales Ce rapport est la synthèse d une réflexion sur les sessions de formation en communication de crise qui ont été organisées

Plus en détail

La mise en commun. (D après Michel Barlow, Le travail en groupes des élèves, Paris, A. Colin, 1993, pp. 38-44)

La mise en commun. (D après Michel Barlow, Le travail en groupes des élèves, Paris, A. Colin, 1993, pp. 38-44) La mise en commun (D après Michel Barlow, Le travail en groupes des élèves, Paris, A. Colin, 1993, pp. 38-44) 1. Définition et buts. Après le travail en groupe d élèves, la mise en commun permet de «reconstituer

Plus en détail

Chapitre 2. Usages et mésusages

Chapitre 2. Usages et mésusages Chapitre 2 Usages et mésusages Si la faculté de voyance existe, si effectivement des hommes et des femmes peuvent capter directement des informations exactes dans l espace et dans le temps, les questions

Plus en détail

Organisation / Gestion du temps

Organisation / Gestion du temps Organisation / Gestion du temps Séquence 3 : La gestion des tâches dans le temps La transition entre le collège et le lycée pose de nombreuses questions. Au collège 1, le premier élément expliquant l échec

Plus en détail

Le pierrier du Getzbach par Etienne Juvigné et Jean-Marie Groulard

Le pierrier du Getzbach par Etienne Juvigné et Jean-Marie Groulard 1 Le pierrier du Getzbach par Etienne Juvigné et Jean-Marie Groulard Remarques préliminaires 1..Une route forestière traverse le pierrier ; elle permet donc de l observer de part et d autre. Les personnes

Plus en détail

Elaborer un projet d action

Elaborer un projet d action FICHE PRATI QUE Elaborer un projet d action Un projet n est pas le fruit du hasard mais le résultat d une situation que l on juge insatisfaisante et que l on souhaite changer. On pourrait dans ce sens

Plus en détail

Double cardo et decumanus. Topographie de Paris. lignes de niveaux dans la partie centrale de Paris. Les grandes étapes de la formation de Paris

Double cardo et decumanus. Topographie de Paris. lignes de niveaux dans la partie centrale de Paris. Les grandes étapes de la formation de Paris Topographie de Paris Les grandes étapes de la formation de Paris lignes de niveaux dans la partie centrale de Paris La carte des voies «naturelles» qui par leur tracé ont marqué la formation de Paris Lutèce

Plus en détail

Amay. RAVeL. A la découverte du RAVeL d Amay

Amay. RAVeL. A la découverte du RAVeL d Amay Amay RAVeL A la découverte du RAVeL d Amay Vestibulum velit orci Voie verte d Amay Nous voici sur une voie verte qui utilise partiellement une ancienne ligne de vicinal pour relier la gare d'amay et la

Plus en détail

Détention des crédits : que nous enseignent les évolutions récentes?

Détention des crédits : que nous enseignent les évolutions récentes? 1 Numéro 200, juin 2013 Détention des crédits : que nous enseignent les évolutions récentes? I) Un taux de détention en baisse La détention au plus bas historique A la fin de l année 2012, seulement 48,6%

Plus en détail

DEFINITION DES ZONES INONDABLES DE LA VALLEE DE L AUME (DE PAIZAY-NAUDUIN - EMBOURIE A AMBERAC ET FOUQUEURE)

DEFINITION DES ZONES INONDABLES DE LA VALLEE DE L AUME (DE PAIZAY-NAUDUIN - EMBOURIE A AMBERAC ET FOUQUEURE) DIRECTION DEPARTEMENTALE DE L EQUIPEMENT DE LA CHARENTE SERVICE DE L URBANISME ET DE L HABITAT DEFINITION DES ZONES INONDABLES DE LA VALLEE DE L AUME (DE PAIZAY-NAUDUIN - EMBOURIE A AMBERAC ET FOUQUEURE)

Plus en détail

Ma solution de la 560 (MrMagoo)

Ma solution de la 560 (MrMagoo) Ma solution de la 560 (MrMagoo) Je ne donne ci-dessous que l essentiel de ma solution, parce qu il y a des éléments annexes que je ne tiens pas à révéler. En plus, je veux essayer de faire court, pour

Plus en détail

1 - Identification des contraintes régissant l alerte

1 - Identification des contraintes régissant l alerte FICHE N 13 : ÉLABORER UNE CARTOGRAPHIE DE L ALERTE Si le document final du PCS ne contient que le règlement d emploi des moyens d alerte en fonction des cas envisagés (cf. fiche suivante), l obtention

Plus en détail

LA NAISSANCE DE LA FRANCE

LA NAISSANCE DE LA FRANCE (Ne pas inscrire le titre en début de séance) Cycle et niveau Cycle 3, classe de CM1 Chapitre Le Moyen Age Découvrir que la France est un vieil État, né de l Empire de Charlemagne Objectifs Découvrir la

Plus en détail

1 QUELQUES DONNÉES DE BON SENS :

1 QUELQUES DONNÉES DE BON SENS : 1 Michel Marec 9 juin 2009 Commission Espaces Publics Conseil de Quartier Bas des Pentes Presqu'île 1 Place d Albon 69001 Lyon T 04 72 00 93 98 michelmarec@numericable.fr Objet : Traversée à vélo de la

Plus en détail

Réunion publique du 14 Juin 2011. Équo-quartier de la Remise présentation des rendus de l appel à idées

Réunion publique du 14 Juin 2011. Équo-quartier de la Remise présentation des rendus de l appel à idées Réunion publique du 14 Juin 2011 Équoquartier de la Remise présentation des rendus de l appel à idées Les temps du projet de la Remise CONCERTATION pendant toute la phase d élaboration du projet Les temps

Plus en détail

La Missive des Archives N 10. Inauguration du bureau télégraphique d Ozoir la Ferrière le 4 juin 1883. La poste à cette époque se situait, place de

La Missive des Archives N 10. Inauguration du bureau télégraphique d Ozoir la Ferrière le 4 juin 1883. La poste à cette époque se situait, place de La poste : La Missive des Archives N 10 Inauguration du bureau télégraphique d Ozoir la Ferrière le 4 juin 1883 La poste à cette époque se situait, place de l église dans la maison de Monsieur CAROUZET,

Plus en détail

André Vanasse. romancier, essayiste, critique. Ses romans se présentent sous le même signe de la

André Vanasse. romancier, essayiste, critique. Ses romans se présentent sous le même signe de la André Vanasse Naïm Kattan André Vanasse est un homme multiple. Ecrivain, professeur, éditeur, directeur de revue. Toutes ses activités sont, certes, consacrées à la littérature. Ecrivain, il est romancier,

Plus en détail

PROBLEMATIQUE DE L ASSURANCE

PROBLEMATIQUE DE L ASSURANCE PROBLEMATIQUE DE L ASSURANCE Août 2003 80, rue Paradis 13006 Marseille 04 91 33 39 86 : 04 91 54 15 09 v.c.m@wanadoo.fr CONTEXTE DU DEBAT En premier lieu, il faut procéder à un certain nombres de rappels

Plus en détail

La belle histoire de l école St-Louis-de-France. 1901 : La première école dans le village de Charny

La belle histoire de l école St-Louis-de-France. 1901 : La première école dans le village de Charny La belle histoire de l école St-Louis-de-France J ai tenté de retracer pour vous l histoire de l école St-Louis-de-France. Je tiens à remercier M. Alain Boucher de la Commission scolaire des Navigateurs

Plus en détail

Quality Street Nicolas Chardon

Quality Street Nicolas Chardon La vitrine frac île-de-france, le plateau, paris Quality Street Nicolas Chardon 14.10 22.11.15 Entretien entre Nicolas Chardon et Gilles Baume Gilles Baume : Pour la vitrine, tu proposes un projet contextuel,

Plus en détail

Retour d expérience : atelier «reportage numérique» (Doc AMP n 8 - Dossier Nouvelles technologies au service de l AMP - page 10)

Retour d expérience : atelier «reportage numérique» (Doc AMP n 8 - Dossier Nouvelles technologies au service de l AMP - page 10) Retour d expérience : atelier «reportage numérique» (Doc AMP n 8 - Dossier Nouvelles technologies au service de l AMP - page 10) Interview complète d Aurore Deschamps Aurore DESCHAMPS, ancienne stagiaire

Plus en détail

L évolution du pouvoir d achat immobilier selon l âge des ménages

L évolution du pouvoir d achat immobilier selon l âge des ménages c re di tfo nc i e r.c o m U N E É T U D E I S S U E D U PA R T E N A R I AT C H A I R E V I L L E E T I M M O B I L I E R E N T R E L U N I V E R S I T É PA R I S - D A U P H I N E E T L E C R É D I T

Plus en détail

Retour vers le fleuve et communication : Quelques éléments de comparaison

Retour vers le fleuve et communication : Quelques éléments de comparaison Retour vers le fleuve et communication : Quelques éléments de comparaison Photos: Loire, Bordeaux, Paris, Hauts de Seine, Angers, Lyon Techni-Seine Communication Hôtel d agglomération Les Portes de l Essonne,

Plus en détail

Versailles : arme du pouvoir (1)

Versailles : arme du pouvoir (1) Versailles : arme du pouvoir (1) 1 2 Versailles en 1668. La galerie des glaces. 3 4 Le pavillon de chasse de Louis XIII dessiné par J.C Le Guillou. Edition Deux Coqs d or. La chambre du roi 5 Le réseau

Plus en détail

Voir en annexe 1 la liste de vocabulaire «milieux géographiques»

Voir en annexe 1 la liste de vocabulaire «milieux géographiques» à soi-même S éveiller à sa responsabilité de citoyen au monde Remarques : - on construit l espace en le vivant, en le représentant (maquette et plan), - les faits humains doivent être appréhendés simultanément

Plus en détail

Coaching, Une méthode scientifique

Coaching, Une méthode scientifique Coaching, Une méthode scientifique ROSELYNE KATTAR Tout le monde parle de coaching sans savoir exactement de quoi il s agit. Afin de clarifier cette approche selon moi, je vous propose de répondre à 3

Plus en détail

Thème 1 : L'Europe dans le monde au début du XVIII e siècle

Thème 1 : L'Europe dans le monde au début du XVIII e siècle Thème 1 : L'Europe dans le monde au début du XVIII e siècle Quelle est la place de l'europe dans le monde au début du XVIII e siècle? Carole Tagnard Collège Joseph Roumanille - Avignon (84) I - L EUROPE

Plus en détail

22 octobre 2014 > 23 février 2015 VOYAGER AU MOYEN ÂGE

22 octobre 2014 > 23 février 2015 VOYAGER AU MOYEN ÂGE 22 octobre 2014 > 23 février 2015 VOYAGER AU MOYEN ÂGE parcours-jeu > Le voyage d Outre-Mer. Vue de Jérusalem. France, fin du XV e siècle. Voyager au Moyen Âge Qui voyage à l époque médiévale? Comment,

Plus en détail

JEANNE D ARC ET LA GUERRE DE CENT ANS

JEANNE D ARC ET LA GUERRE DE CENT ANS JEANNE D ARC ET LA GUERRE DE CENT ANS Cycle et niveau Cycle 3, classe de CM1 Chapitre Le Moyen Age Objectifs Découvrir les conséquences de la rivalité opposant le Roi de France au plus puissant de ces

Plus en détail

PLAN DE GESTION CENTRE HISTORIQUE DE PORTO

PLAN DE GESTION CENTRE HISTORIQUE DE PORTO PLAN DE GESTION CENTRE HISTORIQUE DE PORTO LE BESOIN D UN PLAN DE GESTION Le patrimoine culturel et naturel fait partie des biens inestimables et irremplaçables non seulement de chaque pays mais de toute

Plus en détail

DEPARTEMENT D ETUDES EUROPEENNES ECONOMIQUES

DEPARTEMENT D ETUDES EUROPEENNES ECONOMIQUES DEPARTEMENT D ETUDES EUROPEENNES ECONOMIQUES GUIDE DES ETUDIANTS Ce guide est destiné à vous introduire au fonctionnement du Collège et du Département d études économiques européennes, en présentant les

Plus en détail

Inventaire des documents sur le fleuve Charente. Oriane BLEAU. sous la direction de Mickael Augeron. Université de La Rochelle

Inventaire des documents sur le fleuve Charente. Oriane BLEAU. sous la direction de Mickael Augeron. Université de La Rochelle Oriane BLEAU sous la direction de Mickael Augeron Université de La Rochelle Faculté de Lettres, Langues, Arts et Sciences Humaines Inventaire des documents sur le fleuve Charente Master Sciences Humaines

Plus en détail

AGO BIAT du 28 Mai 2010. de Monsieur le Président du Conseil

AGO BIAT du 28 Mai 2010. de Monsieur le Président du Conseil AGO BIAT du 28 Mai 2010 Allocution d ouverture Allocution d ouverture de Monsieur le Président du Conseil Chers Actionnaires, Mesdames, Messieurs : L année 2009 a été globalement une année très positive

Plus en détail

Evaluer des élèves de Seconde par compétences en Sciences Physiques

Evaluer des élèves de Seconde par compétences en Sciences Physiques Evaluer des élèves de Seconde par compétences en Sciences Physiques Introduction Depuis quelques années, le terme de «compétences» s installe peu à peu dans notre quotidien ; aussi bien dans la vie de

Plus en détail

Est-ce que le Père Noël existe vraiment?

Est-ce que le Père Noël existe vraiment? Est-ce que le Père Noël existe vraiment? Le 24 décembre de l an 3000, le Père Noël livrait ses cadeaux de son domicile. Les lutins et les rennes n avaient plus beaucoup de travail depuis que Mère Noël

Plus en détail

RAPPEL DES ENJEUX ET PRECONISATIONS

RAPPEL DES ENJEUX ET PRECONISATIONS SCHEMA DE DEVELOPPEMENT COMMERCIAL 2006-2012 RAPPEL DES ENJEUX ET PRECONISATIONS Le Roannais apparaît comme un territoire homogène constitué autour d un pôle d attraction central : l agglomération de Roanne.

Plus en détail

REAMENAGEMENT URBAIN DE L AXE SALÉ-KENITRA

REAMENAGEMENT URBAIN DE L AXE SALÉ-KENITRA ARCHITECTURE ET URBANISME LIEU Salé - Maroc CLIENT Agence Urbaine Rabat - Salé COÛT ESTIMÉ 412,5 millions EUR Perspective de la soumission TYPE DE MARCHÉ Appel d offres LONGEUR 8.000 m Accès proposés au

Plus en détail

PRÉSENTATION DU PROJET OCTOBRE 2006 SOCIETE DU CANAL DE PROVENCE ET D AMENAGEMENT DE LA REGION PROVENÇALE LES COMMUNES CONCERNÉES PAR LE TRACÉ

PRÉSENTATION DU PROJET OCTOBRE 2006 SOCIETE DU CANAL DE PROVENCE ET D AMENAGEMENT DE LA REGION PROVENÇALE LES COMMUNES CONCERNÉES PAR LE TRACÉ INTERCONNEXION DES RESSOURCES VERDON/SAINT-CASSIEN POUR LA SÉCURISATION DE L ALIMENTATION EN EAU DE L EST VAROIS ET DE L OUEST DES ALPES-MARITIMES LES COMMUNES CONCERNÉES PAR LE TRACÉ TOURVES BRIGNOLES

Plus en détail

Fiche méthodologique pour l étude des PLU. La prise en compte des canalisations de transport de matières dangereuses

Fiche méthodologique pour l étude des PLU. La prise en compte des canalisations de transport de matières dangereuses Fiche méthodologique pour l étude des PLU Dans le cadre de l évolution de l action de l État en Isère, une démarche a été entreprise en vue d élaborer des positions partagées en matière d urbanisme. Elle

Plus en détail

LE CONTENU DU JEU : LA NOTATION :

LE CONTENU DU JEU : LA NOTATION : Dames Classiques Les jeux de pions et de plateau datent de la plus haute antiquité et furent trouvés notamment, dans des tombes en Egypte. Il semble donc logique de voir le jeu de dames comme un de leur

Plus en détail

Commission de travail sur le projet extension maternelle Compte Rendu du 19 mars 2015

Commission de travail sur le projet extension maternelle Compte Rendu du 19 mars 2015 Commission de travail sur le projet extension maternelle Compte Rendu du 19 mars 2015 Compte-rendu fait par : I.MOUSQUET Présents : C.CHARRIER, architecte E.BAZZO, DGS A.DJEBARI, enseignante maternelle

Plus en détail

Sommaire INTRODUCTION... 2. 1/ Le contexte général de la commune...3. 2/ L état des réseaux...3. 3/ Le diagnostic des ouvrages d épuration...

Sommaire INTRODUCTION... 2. 1/ Le contexte général de la commune...3. 2/ L état des réseaux...3. 3/ Le diagnostic des ouvrages d épuration... 1 Sommaire INTRODUCTION... 2 1/ Le contexte général de la commune...3 2/ L état des réseaux...3 3/ Le diagnostic des ouvrages d épuration...3 4/ Les solutions retenues par la commune...5 CONCLUSION Carte

Plus en détail

La boucle de l Oise à Cergy. Source : Musée départemental de l éducation : «Géographie du Val d Oise».

La boucle de l Oise à Cergy. Source : Musée départemental de l éducation : «Géographie du Val d Oise». La boucle de l Oise à Cergy. Source : Musée départemental de l éducation : «Géographie du Val d Oise». 4 Intégration du Val d Oise dans la région Situé au nord-ouest de la région Ile de France, le Val

Plus en détail

Le processus de déménagement et relocalisation des ménages

Le processus de déménagement et relocalisation des ménages Intervention n 7.1 Le processus de déménagement et relocalisation des ménages Jean-Pierre Nicolas - directeur adjoint du Laboratoire d Economie des Transports La présentation que je vais faire [diapositive

Plus en détail

VADE-MECUM DU JUGE D OBSTACLE

VADE-MECUM DU JUGE D OBSTACLE VADE-MECUM DU JUGE D OBSTACLE Le but du présent vade-mecum n est pas d établir un règlement ou des annexes au règlement concernant les concours d attelage, mais bien d expliquer aux juges d obstacles et

Plus en détail

Le 23 mai 2000 marque le début d une nouvelle période dans la coopération continentale

Le 23 mai 2000 marque le début d une nouvelle période dans la coopération continentale Les nouvelles opportunités d Interreg III A Coopération transfrontalière Provinces, départements et cantons dans les zones de frontière contiguës Création de pôles socio-écomiques transfrontaliers Italie

Plus en détail

Le Dessin Technique.

Le Dessin Technique. Jardin-Nicolas Hervé cours 1 / 9. Modélisation et représentation d un objet technique. La modélisation et la représentation d un objet sont deux formes de langage permettant de définir complètement la

Plus en détail

Aux origines DU NOBLE FAUBOURG

Aux origines DU NOBLE FAUBOURG 1 ère PARTIE Aux origines DU NOBLE FAUBOURG EUX PALAIS JUMEAUX, dans le goût du grand Trianon, entourés d un Dcôté par le fleuve, des trois autres par la campagne environnante... Il faut au promeneur d

Plus en détail

Travaux de réhabilitation de l Ecottet sur le hameau de la route

Travaux de réhabilitation de l Ecottet sur le hameau de la route Travaux de réhabilitation de l Ecottet sur le hameau de la route Petit rappel : L'Ecottet est un petit ruisseau affluent de l'ain en rive gauche. Il nait à Breignes et coule dans le vallon de charmontay.

Plus en détail

Licence professionnelle. Assistant à chef de projet en aménagement de l espace

Licence professionnelle. Assistant à chef de projet en aménagement de l espace Licence professionnelle Assistant à chef de projet en aménagement de l espace ATELIER DE SYNTHÈSE 2014-2015 La formation La licence professionnelle «assistant à chef de projet en aménagement de l espace»

Plus en détail

Le carnet de croquis. de Paul Antuszewicz (septembre 1876 octobre 1877)

Le carnet de croquis. de Paul Antuszewicz (septembre 1876 octobre 1877) Le carnet de croquis de Paul Antuszewicz (septembre 1876 octobre 1877) 1 INTRODUCTION Paul Antuszewicz est entré à l Ecole centrale des arts et Manufactures en septembre 1876, après avoir été en classes

Plus en détail

Deux regards sur la société des individus

Deux regards sur la société des individus Deux regards sur la société des individus Véronique GUIENNE Dans leurs derniers ouvrages, Robert Castel et François Dubet s interrogent sur la recherche en sociologie et son utilité sociale et politique.

Plus en détail

Activités et course d orientation à l école

Activités et course d orientation à l école Activités et course d orientation à l école Nicolas Blanchet CPC EPS Programmes 2002 : Les activités et la course d orientation relèvent de la COMPÉTENCE SPÉCIFIQUE EPS : Adapter ses déplacements à différents

Plus en détail

Gestion technique de l immobilier d entreprise

Gestion technique de l immobilier d entreprise Gestion technique de l immobilier d entreprise Pascal Hendrickx Jean Perret Groupe Eyrolles 2003 ISBN 2-212-11251-3 Introduction Le patrimoine bâti n est pas un produit éphémère et périssable. C est un

Plus en détail

1. Contexte de la réunion publique. 2. Introduction

1. Contexte de la réunion publique. 2. Introduction Compte-rendu de la réunion publique du 24 novembre 2014 1. Contexte de la réunion publique Une vingtaine de personnes s est réunie à Bordeaux Métropole le 24 novembre 2014 pour prendre connaissance du

Plus en détail

LES RÉSEAUX SOCIAUX ET L ENTREPRISE

LES RÉSEAUX SOCIAUX ET L ENTREPRISE LES RÉSEAUX SOCIAUX ET L ENTREPRISE PAR MADAME CHRISTINE LEROY COMMUNITY MANAGER, AGENCE NETPUB Tout d abord, je voudrais remercier le Professeur Drouot de m avoir invitée à cette passionnante table ronde.

Plus en détail

Lecture graphique. Table des matières

Lecture graphique. Table des matières Lecture graphique Table des matières 1 Lecture d une courbe 2 1.1 Définition d une fonction.......................... 2 1.2 Exemple d une courbe........................... 2 1.3 Coût, recette et bénéfice...........................

Plus en détail

L intérêt des chefs d'entreprise pour l apprentissage reste fort mais tend à s effriter pour la première fois depuis des années

L intérêt des chefs d'entreprise pour l apprentissage reste fort mais tend à s effriter pour la première fois depuis des années Communiqué de presse Paris le 18 juin 2014 L intérêt des chefs d'entreprise pour l apprentissage reste fort mais tend à s effriter pour la première fois depuis des années Baromètre 2014 AGEFA- PME/Ifop

Plus en détail

LE RAPPORT DE STAGE. Le contenu du rapport de stage

LE RAPPORT DE STAGE. Le contenu du rapport de stage LE RAPPORT DE STAGE Le rapport de stage a pour objet de présenter des faits et des réflexions sur un stage d apprentissage qui, généralement, s est déroulé dans le cadre d un programme de formation professionnelle.

Plus en détail

Bienvenue dans le monde de la construction logicielle

Bienvenue dans le monde de la construction logicielle Chapitre 1 Bienvenue dans le monde de la construction logicielle Sommaire : 1.1 La construction logicielle, qu est-ce que c est? : page 3 1.2 Pourquoi la construction logicielle est-elle importante? :

Plus en détail

www.marquecanadabrand.agr.gc.ca www.mangezcanadien.ca

www.marquecanadabrand.agr.gc.ca www.mangezcanadien.ca La recherche antérieure a montré que la majorité des consommateurs canadiens affichent une préférence marquée pour l achat de produits alimentaires canadiens par rapport aux produits d importation. Est-ce

Plus en détail

Rallye mathématique 2006/2007 des écoles de Haute-Loire Cycle 3 Première manche Eléments de solutions 1. Les œufs de Pâques (10 points)

Rallye mathématique 2006/2007 des écoles de Haute-Loire Cycle 3 Première manche Eléments de solutions 1. Les œufs de Pâques (10 points) Rallye mathématique 2006/2007 des écoles de Haute-Loire Cycle 3 Première manche Eléments de solutions 1. Les œufs de Pâques (10 points) Il s'agit d'un problème qui fait appel aux connaissances sur la numération.

Plus en détail

Lire pour préparer un travail

Lire pour préparer un travail Leçon LA LECTURE 5 Choisir ses sources documentaires 1 EFFICACE Lire pour préparer un travail Leçon 5 Choisir ses sources documentaires Avertissement Dans la présente leçon, on se préoccupe du choix adéquat

Plus en détail

Comment présenter le livret de compétences aux familles?

Comment présenter le livret de compétences aux familles? Séminaire Évaluation Comment présenter le livret de compétences aux familles? Introduction Dans la perspective d une acquisition effective des compétences attendues à la fin de l école maternelle relatives

Plus en détail

Camille Thomas «Comprendre et agir sur la fabrique de la prescription»

Camille Thomas «Comprendre et agir sur la fabrique de la prescription» Camille Thomas «Comprendre et agir sur la fabrique de la prescription» Posté le 27 juillet 2015 Lauréate du DIM Gestes en 2014, Camille Thomas vient de démarrer une thèse en ergonomie (CNAM) sur le travail

Plus en détail

Valisette architecture

Valisette architecture Valisette architecture Qu est-ce qu un bâtiment, quels sont ses formes et ses usages? jeu des façades & à la découverte d un bâtiment - Repérer et comparer différents éléments d architecture. - Acquérir

Plus en détail

Concours architectural. Habiter avec la mer

Concours architectural. Habiter avec la mer DOSSIER DE PRESSE Concours architectural La commune de Noirmoutier-en-l Ile a proposé aux étudiants et aux professionnels de l architecture un concours d idées Concours imaginez d idées l'habitat noirmoutrin

Plus en détail

A l aide de votre e-mail vous pouvez visiter un site web!

A l aide de votre e-mail vous pouvez visiter un site web! A l aide de votre e-mail vous pouvez visiter un site web! par Ueli Scheuermeier, LBL Êtes vous parmi ces agents de terrain qui ont la possibilité de se servir de l e-mail? Mais vous arrivez pas à naviguer

Plus en détail

La balade des îles. Programmation 2015. Navigation douce Saison 2015 du 22 mai au 4 octobre

La balade des îles. Programmation 2015. Navigation douce Saison 2015 du 22 mai au 4 octobre La balade des îles Programmation 2015 La balade des îles Le concept Navigation douce Depuis 2012, l association Espaces propose une nouvelle offre de tourisme fluvial et de navigation douce sur la Seine.

Plus en détail

TAUX DE TRANSFORMATION

TAUX DE TRANSFORMATION Table des matières 1 Le choix des produits...2 2 La politique tarifaire...4 Introduction Afin de convertir efficacement vos visiteurs en acheteurs, il faut veiller à ne jamais les décevoir. La cause première

Plus en détail

68 : CIRCUIT AUTOUR DE LA MÉDITERRANÉE OCCIDENTALE

68 : CIRCUIT AUTOUR DE LA MÉDITERRANÉE OCCIDENTALE 68 : CIRCUIT AUTOUR DE LA MÉDITERRANÉE OCCIDENTALE Pêcheurs arabes dans leur petit voilier 378 La France allait être libérée ; je venais de me marier, à la date prévue depuis longtemps, et qui se trouva

Plus en détail

Type d activité : Étude de document. Titre de l activité: Escrime et circuits électriques

Type d activité : Étude de document. Titre de l activité: Escrime et circuits électriques Académie Créteil Date Mai 2013 Niveau : cinquième Durée : 1,5 heure Type d activité : Étude de document. Titre de l activité: Escrime et circuits électriques Partie du programme: B Les circuits électriques

Plus en détail