L EDI et. Les Préconisations d EDONI

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L EDI et. Les Préconisations d EDONI"

Transcription

1 EDI : Messages commerciaux L EDI et Les préconisations d EDONI Pour tout renseignement complémentaire : EDI : Echanges de Données Informatisés 1. Qu est ce que l EDI? 3 2. Pourquoi? 3 3. Comment? 4 4. Les composantes 5 5. Les types d architecture 7 6. Les langages et normes 8 7. L accord d interchange juridique 9 8. Moyens de télécommunication Dématérialisation fiscale des factures 11 Les Préconisations d EDONI 1. Les échanges Messages commerciaux normalisés Télécommunication Accord juridique Exemple d architecture Les implications A qui s adresse le WebEdi? 20 1

2 1 Qu'est ce que l'edi? L'Echange de Données Informatisé est une technique d'échanges, entre différentes entreprises, de documents sous une forme structurée, à travers les réseaux de télécommunication, directement exploitable par leurs systèmes d'information. L EDI (Echange de Données Informatisé), c est donc le remplacement de documents "papier" par des fichiers informatiques, et la circulation de ces informations. L EDI, c est donc aussi, transcrire ces codifications particulières en codifications comprises par son partenaire donc échangeables et pouvant être intégrées à son système d information. 2 Pourquoi faire de l'edi? Les avantages liés à l utilisation de l EDI sont multiples : Meilleur service client Réduction des coûts administratifs de traitement Réduction des stocks Amélioration des délais Renforcement du partenariat client fournisseur Fiabilisation des informations par suppression des ressaisies, sources d'erreurs Diminution des litiges Référencement commun Diminution des volumes de papier Classement / archivage Productivité globale Amélioration des délais d'acheminement : de 3 4 jours à quelques heures Possibilité de travailler en flux tendu Amélioration du taux de rotation Pas de remise en cause de l'application informatique existante 3 3 Comment faire de l EDI? La mise en œuvre de l EDI nécessite les conditions suivantes : 1. Que les partenaires disposent chacun d'un ordinateur, quels que soient la marque et le modèle. 2. Que les documents commerciaux soient traités sur ces ordinateurs. 3. Que les partenaires disposent sur ces ordinateurs d'un référencement commun des produits, codification article. CES 3 CONDITIONS SONT NÉCESSAIRES ET SUFFISANTES POUR FAIRE DE L'EDI Élaborer une solution EDI Les systèmes d'information des entreprises dialoguent entre eux à l'aide de messages électroniques transférés sur les réseaux de communication. Ces messages sont reconnus par les applications et traités dès leur réception, sans intervention humaine. Pour mettre en place l'échange électronique de documents administratifs et commerciaux par EDI, il convient de suivre les étapes suivantes : 1. Identifier son ou ses partenaires, 2. Définir la norme à mettre en œuvre ainsi que le ou les réseaux de télécommunication à solliciter. Ceci conditionnera le choix de la solution technique, 3. Adopter un accord d interchange existant ou élaborer celui qui couvrira les besoins préalablement définis, 4. Etudier l impact sur l organisation, notamment celui de la suppression du document papier. 4 2

3 4 Les composantes d'une solution EDI La mise en place de l EDI fait appel à diverses composantes : SYSTÈME D INFORMATION Gestion des Fichiers Traduction des Données Gestionde la Station Formatage des Données Gestion des Communications Vers Partenaires 5 La gestion des fichiers : Cette étape permet de sortir l'information de l'application vers les traitements EDI. On parle de fichiers pivots, de fichiers privatifs ou de fichiers applicatifs. La traduction des données effectue la conversion de l'information locale au format EDI normalisé. Le formatage des données regroupe les données et constitue les interchanges en fonction des profils d'utilisation du langage EDI et des partenaires. L'ensemble sera confié aux réseaux de télécommunications. La gestion des communications regroupe les protocoles de contrôle d'échange de l'information, la session avec les partenaires à distance (point à point), ou avec les réseaux à valeur ajoutée (RVA). La gestion de la station contribue à l'administration de l'ensemble, aux contrôles généraux, aux erreurs éventuelles et aux fonctions supplémentaires mises en place pour le système EDI choisi. On peut y trouver des fonctions, de paramétrage, de contrôle, tôl d'archivage, d'automatisation, ti ti etc... La réussite d'un système EDI est conditionnée par la maîtrise dans la combinaison de toutes ces étapes et dans la richesse des fonctionnalités offertes 6 3

4 5 Les types d'architectures des solutions EDI Les choix des supports techniques d'une solution EDI dépendent en grande partie de ce qui existe déjà dans l'entreprise. On trouve essentiellement 4 types d'architectures : Le mode autonome Cette solution consiste à installer l'ensemble de la solution EDI, sur un même ordinateur. L'activité EDI est alorsentièrement indépendante du système informatique de l'entreprise. Les données ne sont pas échangées électroniquement entre ces deux ensembles, elles sont traitées manuellement entre le logiciel EDI et les applicatifs de gestion de l'entreprise (impression, saisie, etc..) Le mode intégré Cette solution consiste à installer l'ensemble de la solution EDI directement sur l'ordinateur qui supporte les applicatifs. L'activité EDI est alors entièrement intégrée dans le système informatique de l'entreprise. Le mode frontal Cette solution consiste à installer l'ensemble de la solution EDI sur un ordinateur, qui possède un lien avec le système informatique. L'activité EDI est alors indépendante dans ses traitements, mais les applicatifs de gestion et la solution EDI communiquent par transfert. On parle alors de rapatriement et d'extraction des données. Le mode externalisé Cette solution consiste à installer l ensemble de la solution EDI sur les serveurs d un expert EDI, chargé de gérer tous les flux échangés entre les partenaires. L activité EDI est alors entièrement gérée par un expert EDI et simplifie la gestion quotidienne des solutions EDI. 7 6 Les langages et normes EDI La mise en place d un dialogue EDI entre plusieurs partenaires nécessite l utilisation d un langage commun et le respect de règles communes. C est pourquoi, dés la fin des années 60, des entreprises américaines, essentiellement des transporteurs et quelques banques, décident d'étudier un moyen qui leur permettrait d optimiser leur matériel informatique et les réseaux de télétransmission. Ces sociétés créent le Transportation Data Coordination Committee (Comité de coordination des données du transport), dont les conclusions forment les bases de l'edi ledi actuel. Par la suite, dans les années 70, on assiste à la normalisation de ce type d'échanges. En France, le secteur de la Grande Distribution élabore la norme GENCOD ; les travaux du secteur automobile aboutissent à la norme GALIA/ODETTE. A la fin de cette décennie, les Etats Unis instituent le Comité X12, qui devra établir des standards EDI. Les recherches du Comité X12 débouchent sur la normalisation ANSI X12, en 1985, qui touche tous les secteurs d'activité. Parallèlement, les Etats Unis se joignent à leurs partenaires européens en vue de créer une norme internationale. Ainsi, en 1987, sous l'égide des Nations Unies, la norme EDIFACT (Electronic Data Interchange For Administration, Commerce, and Transport) est réalisée. L UN EDIFACT est une série de normes et de recommandations (comprenant notamment des directives et des répertoires), internationalement reconnues, pour l'échange électronique de données structurées concernant, en particulier, le commerce de biens et de services, entre systèmes d'information indépendants. La loi n du 13 mars 2000 a modifié la définition légale de l écrit contenue dans le Code Civil, afin d admettre explicitement les transmissions électroniques. Par ailleurs, cette loi prévoit la reconnaissance des procédés de signature électronique, suivant en cela une Directive Européenne adoptée le 13 décembre

5 7 Nécessité de l accord d interchange juridique Dans la pratique, les prescriptions techniques des normes et les recommandations internationales en matière d'edi ne sont reprises que partiellement. En effet, les langages se veulent universels et, à ce titre, regroupent des prescriptions souples, permettant des choix très vastes. Dans ce cas, les partenaires commerciaux de la communication EDI doivent se mettre en accord sur les différents choix à faire pour établir et automatiser l'échange. L'accord d'interchange définit les choix techniques et la typologie des flux échangés entre partenaires EDI, afin d'assurer l'exécution sans intervention humaine et sans ambiguïté des transferts d'informations au travers des réseaux de télécommunication (exemples d'accord : EANCOM, EDONI...) Cet accord recouvre 3 champs d'application : les conditions d'utilisation du langage, notamment dans la définition des sous ensembles et des dictionnaires des éléments de données et qualifiants retenus les caractéristiques techniques de l'échange les conventions acceptées en termes d'organisation (date, heure, fréquence, valeur juridique...) EDONI vous propose un modèle type de cet accord. 9 8 Les moyens de télécommunication La mise en œuvre de l'edi dans un système d'information doit prendre en compte les équipements de télécommunication. C'est une partie importante pour la réussite du projet. L'utilisation de messageries publiques (ATLAS 400) ou privées (ALLEGRO, GEIS, IBM/GN, Serveur privé d'une entreprise,...) est la solution la plus courante et la plus adaptée. D'abord, car elles ne nécessitent pas une disponibilité simultanée des correspondants, ensuite parce qu'elles offrent une exploitation libre et riche des échanges. Les abonnés à la messagerie, on parle aussi de Réseau à Valeur Ajoutée (RVA), possèdent une Boîte Aux Lettres (BAL) qui leur permet d'émettre ou de recevoir des messages vers ou depuis leurs partenaires. Du point de vue de l'utilisateur, la gestion de cette BAL est assurée par une solution de télécommunication depuis son poste de travail. Le système de messagerie assure le transport des messages entre les différentes Boîtes Aux Lettres, et offre des fonctionnalités supplémentaires comme la gestion de messages de services (Avis de Remise, Avis de Lecture, etc...) selon les protocoles et les particularités de chacune des messageries, publiques ou privées. On notera que ces différents RVA peuvent communiquer entre eux à l'aide de passerelles (Gateway), si celles ci sont mises en place. On peut aussi héberger un serveur de messagerie dans l'entreprise, et ouvrir des Boîtes Aux Lettres à disposition des partenaires, ou encore, mettre en place une liaison i directe avec un autre serveur de messagerie placé chez le partenaire. D autres Réseaux de Télécommunication peuvent également être mis en place : RTC (Réseau Téléphonique Commuté ordinaire), FTP, AS2, OFTP Ils supportent un certain nombre de protocoles comme par exemple : X400 P7, X400 P1, A440, OFTP, ETEBAC,... On peut utiliser également le réseau internet pour des solutions WebEdi En fait, toutes les architectures de messagerie peuvent être envisagées en fonction des caractéristiques et des spécificités du projet EDI. 10 5

6 9 Dématérialisation fiscale des factures Selon instructions DGI N 136 du 7 août 2003 et du 11 janvier 2007 La loi de finances (1990) permet aux entreprises d'échanger des factures par voie TELEMATIQUE. Celles ci sont considérées comme des factures d'origine sous réserve du respect des conditions énoncées dans ce texte et qui portent sur : Archivage et restitution de l'intégralité du message transmis Soumission à une procédure de déclaration initiale auprès de la DGI Tests inopinés de l'administration La loi impose aux entreprises utilisatrices de la dématérialisation des factures des contraintes strictes : Identité et contenu des messages émis et reçus comportant des mentions obligatoires (nom, raison sociale, adresse, date, prix unitaire, taux de TVA,...) Edition sur support papier d'une liste récapitulative des messages échangés et de leurs éventuelles anomalies Conservation des données dans leur contenu original 3 ans et jusqu à 10 ans maximum Conditions de restitution des factures en langage clair et sur support papier 11 EDI : Messages commerciaux Les préconisations d EDONI Pour tout renseignement complémentaire :

7 1 Les échanges 13 2 Messages commerciaux normalisés L'association EDONI a choisi de s'appuyer sur les Accords d'interchange du groupe de travail " Industrie et Négoce ". Cette démarche multisectorielle permet l'ouverture sur différents secteurs d'activité, au delà des secteurs Fournitures Industrielles, Equipement de Garage, Quincaillerie, Bricolage. Le groupe " Industrie et Négoce " a été créé afin de définir et mettre à la disposition de ses membres un profil commun utilisable dans le domaine industriel et dans le négoce technique. Les organisations sectorielles ayant constitué ce groupe : CGI Confédération Française du Commerce Interentreprises GS1 France (anciennement GENCOD EAN France) EDONI FIEV Fédération des Industries des Equipements pour Véhicules GALIA / ODETTE Groupement pour l'amélioration des Liaisons dans l'industrie Automobile LIDIC Liaisons Informatiques Distributeurs et Constructeurs de Matériel Electrique La documentation relative à ces recommandations est basée sur le sous ensemble de messages UN EDIFACT EANCOM. Elle est maintenue par Les messages sont disponibles en version D.96A 14 7

8 2 Messages commerciaux normalisés Suite EDONI met cette documentation à disposition des adhérents, sur le site sous forme de PDF. Le message ORDERS (Commande) : Le sous ensemble du message UNSM EDIFACT ORDERS EANCOM 007 est prévu pour être utilisé dans le cadre des commandes quotidiennes. La règle de gestion recommandée est qu'une commande est émise pour une livraison en un lieu unique pour une date unique. Toutefois, il est possible d'établir une commande comportant plusieurs lieux de livraison. On définit alors un type de livraison appelé " livraisons éclatées ". Le message défini ici ne concerne pas à ce jour les commandes ouvertes. En outre, la notion de livraison des reliquats n'est pas gérée à ce jour dans la commande. Elle fait partie d'un accord cadre avec le fournisseur concerné. Le message ORDRSP (Réponse à la commande) : Le sous ensemble du message UNSM EDIFACT ORDRSP EANCOM 004 est prévu pour être utilisé dans le cadre d'une réponse à la commande concernant un ouplusieurs produits ouservices services. La transmission d'une réponse à la commande ORDRSP est réalisée par le vendeur suivant 3 cas : La commande est acceptée dans sa totalité : dans ce cas, il est convenu de ne transmettre que l'en tête et le résumé de la réponse à la commande. La commande est refusée dans sa totalité : dans ce cas, il est convenu de ne transmettre que l'en tête et le résumé de la réponse à la commande. La commande est acceptée avec des modifications : dans ce cas, il est possible de modifier la date de livraison, les quantités, les prix, en indiquant la raison de l'écart entre la quantité commandée et la quantité livrée. En plus de l'en tête et du résumé de la réponse à la commande, on ne transmet, dans la section de détails, que les lignes qui font l'objet d'une modification par rapport à la commande d'origine Messages commerciaux normalisés Suite Le message INVOIC (Facture) : Le sous ensemble du message UNSM EDIFACT INVOIC EANCOM 007 est prévu pour être utilisé dans le cadre d'une facture concernant un ou plusieurs produits ou services. Il est recommandé qu'une une facture se réfère à un seul avis d'expédition et à une seule commande. Une facture peut néanmoins se référer à plusieurs avis d'expédition et à plusieurs commandes. Quand une facture se réfère à un ou plusieurs avis d'expédition, elle concerne la totalité des marchandises relatives à cette (ces) expédition(s). Comme pour la facture papier, la facture doit contenir des informations sur les conditions de paiement, les conditions de transport, etc... Une facture pour des transactions internationales peut contenir des informations additionnelles pour des besoins douaniers et/ou statistiques. Note : Il existe deux sous ensembles du message facture, un pour gérer la facture sans dématérialisation fiscale, l autre pour gérer la facture fiscalement dématérialisée. 16 8

9 2 Messages commerciaux normalisés Suite Dématérialisation fiscale des factures Dans ce domaine, la préconisation d'edoni s'est basée sur le choix d'une solution agréée DGI, condition obligatoire pour faire de la dématérialisation fiscale de factures. Tout adhérent EDONI peut donc mettre en place la dématérialisation fiscale rapidement. Le message DESADV (Avis d'expédition) : Le sous-ensemble du message UNSM EDIFACT DESADV EANCOM 004 est utilisé dans le cas d'expédition de marchandises pour livraison ou pour retour. Le message renseigne sur les différents constituants d'une expédition. Le message PRICAT (Catalogue liste de prix) : Le sous-ensemble du message UNSM EDIFACT PRICAT EANCOM 005 est utilisé dans le cas de la transmission d'informations descriptives, logistiques et tarifaires article par article Préconisations de télécommunication L'utilisation de l'echange de Données Informatisé oblige une politique de sécurité, afin d'assurer aux entreprises utilisatrices les meilleures conditions possibles de sécurité dans leurs échanges. En outre, les solutions de télécommunication doivent rester suffisamment souples pour permettre une ouverture des échanges. La norme la plus répandue pour les télécommunications, était la norme X.400. Celle ci répond aux exigences des Echanges de Données Informatisés, et aux objectifs d'ouverture d'edoni : Norme internationale Sécurité des échanges (intégrité des données, authentification, etc...) Gestion du suivi des échanges par des accusés messageries (non répudiation, suivi, etc..). C'est pourquoi EDONI préconise l'abonnement à une Boîte Aux Lettres X.400 en protocole d accès P7. En France, le Domaine Administratif X.400 est ATLAS. L'abonnement pourra être effectué sur ATLAS400 (X.400 P7). Utilisation de passerelles possible, vers d'autres réseaux (IBM GN, ALLEGRO, GEIS, Serveur X.400 privé, etc...) À ce jour, le lien AS2 via Internet tend à remplacer le protocole X Accord juridique EDONI a élaboré un modèle type d'accords d'échanges juridiques, basé sur l Accord Européen publié au JOCE de décembre Ce modèle est disponible pour tout adhérent de l'association. Sur la base du document type, les partenaires peuvent, en outre, convenir d'accords juridiques 18 spécifiques. 9

10 5 Exemple d architecture d échanges EDI Échange de flux EDI, commande, réponse à la commande et autres, entre un client et plusieurs de ses fournisseurs, via une messagerie ATLAS Implications de l utilisation de l EDI NÉCESSITE UN RÉFÉRENCEMENT COMMUN ENTRE LES PARTENAIRES Codification des articles harmonisée. NECESSITE DE REVOIR CERTAINS ASPECTS D'ORGANISATION, notamment les circuits de prises de commandes et par exemple, la cohabitation avec d autres systèmes de commandes (télécopie, internet, téléphone, courrier) MODIFICATION DES "HABITUDES" COMMERCIALES INVESTISSEMENTS CERTAINS ASPECTS JURIDIQUES 7 A qui s adresse le WebEDI? Il est utilisable par des entreprises dont le volume de données échangé ne justifie pas un investissement EDI traditionnel. Le WebEDI facilite les échanges commerciaux en remplaçant (ou en complétant) les transmissions de documents commerciaux par courrier, par téléphone ou par télécopie, par une solution sur Internet à l aide de formulaires communs à l ensemble des partenaires, éventuellement récupérables et compatibles avec des traitements EDI traditionnels. La transmission des données par le réseau Internet au moyen de formulaires EFI (Échanges de Formulaires Informatisés) avec consultation de catalogues, consultation des stocks, commandes, accusé de réception offre des gains appréciables de coût de communication, de fiabilité de saisie et de convivialité

Questions Réponses. Pour tout renseignement complémentaire : 01.47.17.64.51 edoni@edoni.org

Questions Réponses. Pour tout renseignement complémentaire : 01.47.17.64.51 edoni@edoni.org EDI : Messages commerciaux Questions Réponses Pour tout renseignement complémentaire : 01.47.17.64.51 edoni@edoni.org 1 EDI : Questions Réponses 1. L architecture 3 2. Le niveau de service 4 3. La relation

Plus en détail

Démarrer l'edi avec Leroy Merlin

Démarrer l'edi avec Leroy Merlin Démarrer l'edi avec Leroy Merlin Sommaire 1. Notions générales... 2 1.1. Qu est-ce que l EDI?... 2 1.2. Types d implémentation possibles... 2 2. Messages et mise en place... 4 2.1. Le message Commande

Plus en détail

EDI et commerce électronique

EDI et commerce électronique EDI et commerce électronique Table des matières 1. L Echange des Données Informatisées «EDI»... 2 1.1 La naissance du Besoin à L'EDI... 2 1.2 L objectif de L EDI... 2 1.3 Définition de L EDI... 2 1.4 Mise

Plus en détail

Démarrer l'edi avec Leroy Merlin

Démarrer l'edi avec Leroy Merlin Démarrer l'edi avec Leroy Merlin Sommaire 1. Notions générales... 2 1.1. Qu est-ce que l EDI?... 2 1.2. Types d implémentation possibles... 2 2. Messages et mise en place... 4 2.1. Le message Commande

Plus en détail

La gestion des flux d information : EDI

La gestion des flux d information : EDI La gestion des flux d information : EDI Introduction EDI (définition, composants, types et domaines d application) Les enjeux de l EDI La mise en œuvre de l EDI Conclusion Introduction Tâches Création

Plus en détail

LES ECHANGES DE DONNEES INFORMATISEES

LES ECHANGES DE DONNEES INFORMATISEES L EDI (Échange de Données Informatisées) est un processus d échange d informations, sous forme électronique, entre deux systèmes informatiques distincts. Cette technique utilisée au moins depuis deux décennies

Plus en détail

LES NOUVELLES TECHNOLOGIES DE L'INFORMATION (SUITE).

LES NOUVELLES TECHNOLOGIES DE L'INFORMATION (SUITE). LES NOUVELLES TECHNOLOGIES DE L'INFORMATION (SUITE). LE MULTIMEDIA DÉFINITION C est un ensemble de technologies permettant : D intégrer texte, son, image fixe, animée et de les synthétiser sur un même

Plus en détail

L interface EDICOT facile à utiliser permet l échange EDI par l import des Accusés de réception (commandes) de ventes (ORDERS) au format XML.

L interface EDICOT facile à utiliser permet l échange EDI par l import des Accusés de réception (commandes) de ventes (ORDERS) au format XML. L INTERFACE EDI Gestimum ERP propose la solution EDI (Echange de données informatisées) pour permettre l échange entre différents partenaires (Clients et fournisseurs) par l intermédiaire des données au

Plus en détail

TX2 CONCEPT Expert en échanges et dématérialisation de données professionnelles. http://www.tx2.fr

TX2 CONCEPT Expert en échanges et dématérialisation de données professionnelles. http://www.tx2.fr TX2 CONCEPT Expert en échanges et dématérialisation de données professionnelles http://www.tx2.fr PRESENTATION DE TX2 CONCEPT Fort de 20 ans d expériences, Tx2 Concept est un éditeur de solutions connues

Plus en détail

LOGO 2010-2011. Encadré par : Réalisé par : Royaume du MAROC Université Abdelmalek Essaadi Ecole Nationale de Commerce et de Gestion Tanger-

LOGO 2010-2011. Encadré par : Réalisé par : Royaume du MAROC Université Abdelmalek Essaadi Ecole Nationale de Commerce et de Gestion Tanger- Royaume du MAROC Université Abdelmalek Essaadi Ecole Nationale de Commerce et de Gestion Tanger- Master Spécialisé Logistique et Transport Exposé : Echange de données informatisé LOGO 2010-2011 Encadré

Plus en détail

La dématérialisation fiscale

La dématérialisation fiscale La dématérialisation fiscale Mondial Assistance met en place la facture électronique, ou dématérialisation fiscale. Ce document a pour objectif de vous présenter les normes qui encadrent un nouveau mode

Plus en détail

CARTE HEURISTIQUE...1 LA DÉMATÉRIALISATION DES INFORMATIONS...2

CARTE HEURISTIQUE...1 LA DÉMATÉRIALISATION DES INFORMATIONS...2 Table des matières CARTE HEURISTIQUE...1 LA DÉMATÉRIALISATION DES INFORMATIONS...2 LES ENJEUX DE LA DÉMATÉRIALISATION...2 LES AVANTAGES DE LA DÉMATÉRIALISATION...3 LES OBLIGATIONS... 3 LES TECHNOLOGIES

Plus en détail

GUIDE D UTILISATION WEBEDI IXPATH

GUIDE D UTILISATION WEBEDI IXPATH Guide d utilisation WebEDI IXPath Page 1 sur 20 GUIDE D UTILISATION WEBEDI IXPATH SOMMAIRE 1. Objet... 2 2. Introduction... 2 3. Processus d échange entre OCP et un fournisseur... 4 4. Exploitation WebEDI

Plus en détail

Démarrer l'edi avec Leroy Merlin

Démarrer l'edi avec Leroy Merlin Démarrer l'edi avec Leroy Merlin Sommaire 1. Notions générales... 2 1.1. Qu est-ce que l EDI?... 2 1.2. Types d implémentation possibles... 3 2. Messages et mise en place... 4 2.1. Le message Commande

Plus en détail

EDI. Optez pour la plateforme EDI de référence

EDI. Optez pour la plateforme EDI de référence EDI Optez pour la plateforme EDI de référence Edito Toute entreprise tient compte de l importance de la rapidité et de la fiabilité de l échange d informations et de documents entre les partenaires commerciaux.

Plus en détail

Les factures dématérialisées

Les factures dématérialisées ANNEXE 8 Les factures dématérialisées Les sources de droit en matière de factures. Deux sources de droit définissent la facture : le Code de commerce et le Code général des impôts. Article 441-3 du Code

Plus en détail

La signature électronique au service de l'émission de factures dématérialisées. Un cas B-to-C

La signature électronique au service de l'émission de factures dématérialisées. Un cas B-to-C La signature électronique au service de l'émission de factures dématérialisées Un cas B-to-C 1 Plan de la présentation Les origines de dématérialisation des factures Enjeux de la dématérialisation Rappel

Plus en détail

Présentation TICIO Standard Universel d Echanges Numériques Clients-Fournisseurs Technologies d Information et de Communication Inter-Opérables

Présentation TICIO Standard Universel d Echanges Numériques Clients-Fournisseurs Technologies d Information et de Communication Inter-Opérables Présentation TICIO Standard Universel d Echanges Numériques Clients-Fournisseurs Technologies d Information et de Communication Inter-Opérables 1 Table des matières Principales questions pour comprendre

Plus en détail

ORDER TO CASH Gagnez du temps et de l argent avec GS1 ecom

ORDER TO CASH Gagnez du temps et de l argent avec GS1 ecom ORDER TO CASH Gagnez du temps et de l argent avec GS1 ecom Commander, livrer et facturer plus efficacement grâce à Order to Cash. Order to Cash Order to Cash est une application de GS1 ecom qui réfère

Plus en détail

LA FACTURATION ELECTRONIQUE CHEZ PSA ET RENAULT. L optimisation des flux de facturation fournisseurs chez

LA FACTURATION ELECTRONIQUE CHEZ PSA ET RENAULT. L optimisation des flux de facturation fournisseurs chez Dossier du mois Décembre 2008 LA FACTURATION ELECTRONIQUE CHEZ PSA ET RENAULT L optimisation des flux de facturation fournisseurs chez 1. Périmètre et Missions du CSP Le traitement des factures fournisseurs

Plus en détail

Echange des Documents Informatisés 2002

Echange des Documents Informatisés 2002 Ces dernières annèes, on a plus de plus Souvent recours aux moyens électroniques pour faciliter le commerce international. Les pertes subies par les entreprises en raison des retards aux frontières, des

Plus en détail

Gérer son Cabinet pour ses clients

Gérer son Cabinet pour ses clients Gérer son Cabinet pour ses clients L efficacité opérationnelle des collaborateurs rime de plus en plus souvent avec mobilité. Pour autant, les cabinets doivent trouver l offre adaptée à leurs besoins,

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES 2012

CAHIER DES CHARGES 2012 2 CAHIER DES CHARGES 2012 Télétransmission EDI des Déclarations de Revenus Professionnels Tome 1 Présentation Générale de la Procédure EDI-DRP 3 SOMMAIRE 1 PRESENTATION... 4 2 FONCTIONNEMENT... 4 3 EQUIPEMENT...

Plus en détail

CORRIGE 01.10. Éditions Foucher Expertise comptable

CORRIGE 01.10. Éditions Foucher Expertise comptable EXERCICE 01.10 Pour faciliter l'accès aux fichiers et initier le travail collaboratif, le responsable informatique d'une PME a mis en place l'architecture suivante : Chaque collaborateur est doté d'un

Plus en détail

la Facture électronique mes premiers pas

la Facture électronique mes premiers pas b e X la Facture électronique SOMMAIRE INTRODUCTION Pourquoi émettre des factures?... 5 Pourquoi passer à l électronique?... 6 Etape 1 : qu est-ce que c est? 8 Définition... 8 Modes d échange... 8 Etape

Plus en détail

la Facture électronique mes premiers pas

la Facture électronique mes premiers pas b X la Facture électronique mes premiers pas 2 e SOMMAIRE INTRODUCTION Pourquoi émettre des factures?... 5 Pourquoi passer à l électronique?... 6 Etape 1 La facture électronique : qu est-ce que c est?

Plus en détail

l EDI : mes premiers pas...

l EDI : mes premiers pas... l EDI : mes premiers pas... Un de vos clients va vous envoyer ses commandes par EDI Comment faire pour les recevoir? Ce que vous devez savoir pour réussir votre projet est dans ce guide guide de mise en

Plus en détail

Guide EDI pour les négociants et les industriels de produits du bâtiment

Guide EDI pour les négociants et les industriels de produits du bâtiment Guide EDI pour les négociants et les industriels de produits du bâtiment Table des Matières 1 LE CONTEXTE 6 LES INFORMATIONS PRODUITS 6 LES CATALOGUES ÉLECTRONIQUES 6 LES CONTRAINTES ENVIRONNEMENTALES

Plus en détail

Identification automatique

Identification automatique Identification automatique et commerce électronique pour une logistique optimisée La logistique, une fonction transversale Dans toute chaîne d approvisionnement, la logistique permet d optimiser la circulation

Plus en détail

promouvoir la mise en place de solutions EDI dans les entreprises concevoir, développer et commercialiser une gamme de progiciels EDI

promouvoir la mise en place de solutions EDI dans les entreprises concevoir, développer et commercialiser une gamme de progiciels EDI S.S.I.I. Française, indépendante (financiers, donneurs d ordres, Réseaux à Valeur Ajoutée et organismes de normalisation), entièrement spécialisée dans le domaine des Echanges de Données Informatisés (EDI)

Plus en détail

Systèmes d information

Systèmes d information EEP s Systèmes d information Echanges de Données Informatisés Bertrand Cuissart 1 1 Département GLT, IUT d Alençon, Université de Caen. 7 janvier 2007 Internet EEP nouvelles contraintes nouveaux outils

Plus en détail

A LA DECOUVERTE DE LA DEMATERIALISATION DES ECHANGES COMMERCIAUX (EDI, DEMATERIALISATION FISCALE DES FACTURES et CATALOGUE ELECTRONIQUE)

A LA DECOUVERTE DE LA DEMATERIALISATION DES ECHANGES COMMERCIAUX (EDI, DEMATERIALISATION FISCALE DES FACTURES et CATALOGUE ELECTRONIQUE) A LA DECOUVERTE DE LA DEMATERIALISATION DES ECHANGES COMMERCIAUX (EDI, DEMATERIALISATION FISCALE DES FACTURES et CATALOGUE ELECTRONIQUE) JANVIER 2016 Sommaire 1. Qu est ce que l EDI 1. Les origines 2.

Plus en détail

Chapitre 2. L établissement et le contrôle des documents commerciaux.

Chapitre 2. L établissement et le contrôle des documents commerciaux. Chapitre 2 L établissement et le contrôle des documents commerciaux. Les documents liés cycle d exploitation Procédés de facturation et conservation Le contrôle des documents commerciaux L entreprise échange

Plus en détail

Cahier des charges. Technique pour la mise en œuvre. de la procédure Portail Achat - EDI

Cahier des charges. Technique pour la mise en œuvre. de la procédure Portail Achat - EDI Direction des Achats de la SNCF Département SI Achat (DSIT-A) 120 Boulevard Vivier Merle 69502 Lyon Cedex 03 Tél. : (33) 04 82 31 32 15 - SNCF 503 215 Cahier des charges Technique pour la mise en œuvre

Plus en détail

FACTURE RÉPARTITEURS - FABRICANTS

FACTURE RÉPARTITEURS - FABRICANTS FACTURE RÉPARTITEURS - FABRICANTS 1 SOMMAIRE Principes généraux concernant la facture Description de la facture type Facture EDI Les avantages 4 8 3 Principes généraux concernant la facture 1 - Facture

Plus en détail

Solution de facturation électronique Signée

Solution de facturation électronique Signée Solution de facturation électronique Signée (Article 289V du Code Général des Impôt) Fiche d information Sommaire La facture... 2 En quoi consiste la dématérialisation fiscale de la facture?... 3 Qu est-ce

Plus en détail

La communication entre le groupe SCCP et ses prestataires, transporteurs des céréales était traditionnellement basée sur un serveur de fax.

La communication entre le groupe SCCP et ses prestataires, transporteurs des céréales était traditionnellement basée sur un serveur de fax. EXERCICE 1 La communication entre le groupe SCCP et ses prestataires, transporteurs des céréales était traditionnellement basée sur un serveur de fax. La multiplication des modes de communication entre

Plus en détail

CONVENTION PARTICULIERE D USAGE DU MODULE EDI DU PORTAIL DE SERVICES E-NEGOCE

CONVENTION PARTICULIERE D USAGE DU MODULE EDI DU PORTAIL DE SERVICES E-NEGOCE CONVENTION PARTICULIERE D USAGE DU MODULE EDI DU PORTAIL DE SERVICES E-NEGOCE ENTRE : Raison sociale Forme juridique Siège social RCS Capital social Représenté par Ci-après désignée le «Distributeur» D

Plus en détail

AgriShop Boutique en ligne

AgriShop Boutique en ligne AgriShop Boutique en ligne Version 1.1 du 02/02/2010 EDUTER-CNERTA. Ce document est propriété d EDUTER-CNERTA et ne peut être copié, reproduit par quelque procédé que ce soit, utilisé ou transmis à des

Plus en détail

Conditions générales de vente en ligne

Conditions générales de vente en ligne Conditions générales de vente en ligne SAROFOT Impertinent.ph Les présentes conditions de vente sont conclues d une part par la société SAROFOT Impertinent. au capital de 11433,67 euro dont le siège social

Plus en détail

CCAP - ANNEXE 1 - Portail PAD - Description de la solution PRESTATIONS DU TITULAIRE DU MARCHE

CCAP - ANNEXE 1 - Portail PAD - Description de la solution PRESTATIONS DU TITULAIRE DU MARCHE CCAP - ANNEXE 1 - Portail PAD - Description de la solution PRESENTATION ET MODALITES DE FONCTIONNEMENT DU PORTAIL D APPROVISIONNEMENT DEMATERIALISE DES CH 1. Objectif PRESTATIONS DU TITULAIRE DU MARCHE

Plus en détail

L'offre e-banking. Trade Finance CALYON. Gérer vos opérations en ligne sur le PORTAIL OPTIMTRADE. https://www.optimtrade.calyon.

L'offre e-banking. Trade Finance CALYON. Gérer vos opérations en ligne sur le PORTAIL OPTIMTRADE. https://www.optimtrade.calyon. L'offre e-banking en Trade Finance de CALYON Gérer vos opérations en ligne sur le PORTAIL OPTIMTRADE https://www.optimtrade.calyon.com Le portail OptimTrade est un système interactif permettant d'accélérer

Plus en détail

LES FICHES PRATIQUES DE LRSET

LES FICHES PRATIQUES DE LRSET LES FICHES PRATIQUES DE LRSET Mise à jour le 29 Mars 2013 LES FACTURES 1. factures / mentions obligatoires Tout professionnel est tenu de s assurer qu une facture est émise en double exemplaire, par lui-même,

Plus en détail

La facture dématérialisée mes premiers pas...

La facture dématérialisée mes premiers pas... La facture dématérialisée mes premiers pas... liste des annonceurs sommaire @gp... page 16 Agena 3000... page 18 Atos worldline... page 12 Edicot... page 6 Gexedi... page 8 Seres... page 20 Les annonceurs

Plus en détail

MODE D EMPLOI Envoi des télédéclarations au Portail

MODE D EMPLOI Envoi des télédéclarations au Portail MODE D EMPLOI Envoi des télédéclarations au Portail SOMMAIRE 1- Télédéclaration manuelle : Exemple avec Outlook Express 2 A - Charger le programme : 2 B Préparer le message d envoi : 3 C - Insérer en pièce

Plus en détail

Une réponse adaptée aux besoins des entreprises de négoce.

Une réponse adaptée aux besoins des entreprises de négoce. Tunicommerce et le e-catalogue Une réponse adaptée aux besoins des entreprises de négoce. Traçabilité et dématérialisation. Deux préoccupations majeures réunies dans une solution intégrée. Réconcilier

Plus en détail

Fiche de l'awt Plate-formes d'intermédiation

Fiche de l'awt Plate-formes d'intermédiation Fiche de l'awt Plate-formes d'intermédiation Présentation de solutions techniques mises en oeuvre dans le cadre des plate-formes d'intermédiation, notamment sur base du standard XML Créée le 14/05/01 Modifiée

Plus en détail

Les factures fournisseurs électroniques. 62 ème Congrès de l Ordre des Experts Comptables

Les factures fournisseurs électroniques. 62 ème Congrès de l Ordre des Experts Comptables Les factures fournisseurs électroniques 62 ème Congrès de l Ordre des Experts Comptables Les factures fournisseurs électroniques La dématérialisation des échanges des flux administratifs liés à l exploitation

Plus en détail

SOLUTIONS EDICOM. L'importance de l'edi AVANTAGES DE L'EDI. Portail Web Partner Commercial Développez votre communauté B2B

SOLUTIONS EDICOM. L'importance de l'edi AVANTAGES DE L'EDI. Portail Web Partner Commercial Développez votre communauté B2B L'importance de l'edi L'EDI ou Electronic Data Interchange permet l'échange de transactions commerciales entre les systèmes informatiques de deux partenaires commerciaux. Le caractère normalisé de ces

Plus en détail

Plateforme d archivage légal

Plateforme d archivage légal Plateforme d archivage légal Du portail télédéclaratif unique Banques DGI EDI-TDFC EDI-TVA DUCS EDI DADSU DUE DRP-MSA Cabinet ASSEDIC OGA URSSAF CMSA CNAV CRC à la plateforme d intermédiation globale Télé

Plus en détail

Solutions web : instructions aux développeurs

Solutions web : instructions aux développeurs Solutions web : instructions aux développeurs INFORMATIONS GÉNÉRALES L inscription aux services en ligne permet d utiliser le système de transmission des informations de paiement par Internet (TIP-I) de

Plus en détail

Chorus Factures, solution de dématérialisation fiscale des factures. Kit de communication à destination des fournisseurs. Version 2.0.

Chorus Factures, solution de dématérialisation fiscale des factures. Kit de communication à destination des fournisseurs. Version 2.0. Chorus Factures, solution de dématérialisation fiscale des Kit de communication à destination des fournisseurs Version 2.0 Réf : SOMMAIRE Introduction Enjeux de la dématérialisation fiscale des Description

Plus en détail

Annexe 4 Service Messagerie DSI CNRS

Annexe 4 Service Messagerie DSI CNRS Annexe 4 Service Messagerie DSI CNRS Contenu I. Introduction... 2 II. Description de l Offre de Service Messagerie unifiée... 2 1. Services proposés... 2 2. Utilisation... 2 3. Types de fournitures...

Plus en détail

ACTIVITÉS ADMINISTRATIVES À CARACTÈRE TECHNIQUE

ACTIVITÉS ADMINISTRATIVES À CARACTÈRE TECHNIQUE ACTIVITÉS ADMINISTRATIVES À CARACTÈRE TECHNIQUE Rédaction de messages et de courriers professionnels simples, liés à l activité courante de la structure - Identifier l'objet, les destinataires et le contexte

Plus en détail

Optimisez vos échanges commerciaux. avec la Dématérialisation Fiscale de Factures

Optimisez vos échanges commerciaux. avec la Dématérialisation Fiscale de Factures Optimisez vos échanges commerciaux avec la Dématérialisation Fiscale de Factures Mars 2012 Sommaire 1. Pourquoi dématérialiser les factures? Les motivations / le ROI 2. Dématérialiser mes factures oui,

Plus en détail

Conditions Générales de Vente du site www.sahamassurance.com

Conditions Générales de Vente du site www.sahamassurance.com Conditions Générales de Vente du site www.sahamassurance.com Informations légales... 2 Généralités... 2 La déclaration du Souscripteur... 2 La procédure de conclusion du Contrat et prix... 2 Paiement...

Plus en détail

Notice d utilisation

Notice d utilisation de la Convention d échange des factures électroniques Version GALIA de mars 2014 Page 1/6 Réglementation applicable La présente convention type a été rédigée en conformité avec la nouvelle Directive Européenne

Plus en détail

PROPOSITION DE PROGRESSION - BACCALAUREAT PROFESSIONNEL DE COMPTABILITE EN 3 ANS

PROPOSITION DE PROGRESSION - BACCALAUREAT PROFESSIONNEL DE COMPTABILITE EN 3 ANS PROPOSITION DE PROGRESSION - BACCALAUREAT PROFESSIONNEL DE COMPTABILITE EN 3 ANS 1 ère ANNEE (33 dont 3 à 5 de PFE) T H E M E S POLE 1 COMPTABILITE ET GESTION DES ACTIVITES POLE 2 COMMUNICATION ET ORGANISATION

Plus en détail

PRÉSENTATION DU RÉFÉRENTIEL PAR PÔLE

PRÉSENTATION DU RÉFÉRENTIEL PAR PÔLE Référentiel de certification du Baccalauréat professionnel GESTION ADMINISTRATION PRÉSENTATION DU RÉFÉRENTIEL PAR PÔLE 1 Le référentiel de certification du Baccalauréat GESTION ADMINISTRATION Architecture

Plus en détail

TX2 EDI SaaS. Manuel Utilisateur

TX2 EDI SaaS. Manuel Utilisateur Manuel Utilisateur TX2 EDI SaaS Version 1.4-28 juin 2012 226 rue Marcel Belot 45160 Olivet - FRANCE Tél : 02 38 69 65 43 Fax : 02 38 69 38 37 Mail : tx2concept@itx2.com Site commercial : www.tx2.fr Date

Plus en détail

Archives et factures électroniques

Archives et factures électroniques Archives et factures électroniques Edito En 2001, le Conseil de l Union Européenne a publié la Directive 2001/115/CE relative à la facturation. Son objectif était de simplifier, de moderniser et d harmoniser

Plus en détail

Guide de la facture électronique

Guide de la facture électronique Guide de la facture électronique Guide de la facture électronique 1 Sommaire Introduction 3 La dématérialisation des factures : comment répondre aux évolutions du marché? 5 La dématérialisation des factures

Plus en détail

Nos conditions générales de vente

Nos conditions générales de vente 1 Généralités Les présentes conditions générales de vente s appliquent à toutes commandes passées sur le site internet www.titoon-land.com. Les ventes effectuées par la société Ti Toon-Land, sont soumises

Plus en détail

LETTRE CIRCULAIRE N 2002-173

LETTRE CIRCULAIRE N 2002-173 PARIS, le 29/07/2002 DIRECTION DES SYSTEMES D'INFORMATION DU RECOUVREMENT DISIR LETTRE CIRCULAIRE N 2002-173 OBJET : Procédure «e-mail sécurisé» pour la transmission des déclarations et paiements EDI.

Plus en détail

MAIRIE DE LA WANTZENAU MARCHE DE FOURNITURES PROCEDURE ADAPTEE CAHIER DES CHARGES

MAIRIE DE LA WANTZENAU MARCHE DE FOURNITURES PROCEDURE ADAPTEE CAHIER DES CHARGES MAIRIE DE LA WANTZENAU MARCHE DE FOURNITURES PROCEDURE ADAPTEE CAHIER DES CHARGES LOT 2 Fourniture et installation d un système de GED pour la Mairie de La Wantzenau. Fiche technique Cahier des Charges

Plus en détail

Fiche FOCUS. Les téléprocédures

Fiche FOCUS. Les téléprocédures Fiche FOCUS Les téléprocédures Créer un espace et adhérer aux service (Mode de création simplifié) (accessible avec une adresse électronique / un mot de passe) Dernière mise à jour : avril 2014 Sommaire

Plus en détail

EDI / Vue générale. EDI / Qu est-ce que l EDI? Vos avantages. Potentiel d économie. Contacts

EDI / Vue générale. EDI / Qu est-ce que l EDI? Vos avantages. Potentiel d économie. Contacts EDI / Vue générale EDI / Qu est-ce que l EDI? Vos avantages Potentiel d économie Contacts 3. Coûts - plus de collecte, de distribution et d archivage des factures et des documents - des coûts faibles de

Plus en détail

La Commission de Contrôle des Informations Nominatives,

La Commission de Contrôle des Informations Nominatives, Délibération n 09-12 du 23 novembre 2009 portant proposition d élaboration d une norme permettant la déclaration simplifiée de conformité des traitements automatisés d informations nominatives relatifs

Plus en détail

A N T A I AGENCE NATIONALE DE TRAITEMENT AUTOMATISE DES INFRACTIONS CONVENTION

A N T A I AGENCE NATIONALE DE TRAITEMENT AUTOMATISE DES INFRACTIONS CONVENTION A N T A I AGENCE NATIONALE DE TRAITEMENT AUTOMATISE DES INFRACTIONS CONVENTION Relative à la mise en œuvre du processus de la verbalisation électronique sur le territoire de la commune de En vertu du décret

Plus en détail

LOGIWAG-M Logiciel de gestion de la maintenance de parcs de wagons

LOGIWAG-M Logiciel de gestion de la maintenance de parcs de wagons LOGIWAG-M Logiciel de gestion de la maintenance de parcs de wagons 1 / 7 1 Enjeu Toute société gestionnaire de parcs de wagons souhaite améliorer les performances de son parc et minimiser ses coûts de

Plus en détail

ECHANGES DE DONNÉES INFORMATISÉS

ECHANGES DE DONNÉES INFORMATISÉS ECHANGES DE DONNÉES INFORMATISÉS Introduction.... 2 1. Secteurs d activité... 3 2. Fonctionnement de l EDI... 4 2.1. L environnement de l EDI.... 4 2.2. Les normes EDIFACT.... 6 3. Intérêts et inconvénients....

Plus en détail

Arrêt du protocole ETEBAC

Arrêt du protocole ETEBAC Arrêt du protocole ETEBAC Quels impacts pour votre entreprise? Les solutions d échanges de flux dématérialisés avec le Crédit Agricole ETEBAC est le protocole utilisé pour échanger tous les jours et de

Plus en détail

Catalogue des prestations techniques. Division Petites Entreprises

Catalogue des prestations techniques. Division Petites Entreprises Catalogue des prestations techniques Division Petites Entreprises Un accompagnement sur mesure! Pour vous permettre de gérer votre activité en toute sérénité et d utiliser votre logiciel dans les meilleures

Plus en détail

Gestion des approvisionnements avec SAP Business One Optimisation des approvisionnements grâce à l intégration de la logistique et de la comptabilité

Gestion des approvisionnements avec SAP Business One Optimisation des approvisionnements grâce à l intégration de la logistique et de la comptabilité distributeur des solutions FICHE TECHNIQUE Module : Gestion des achats Gestion des approvisionnements avec SAP Business One Optimisation des approvisionnements grâce à l intégration de la logistique et

Plus en détail

Descours & Cabaud, un modèle unique d expertise et de proximité

Descours & Cabaud, un modèle unique d expertise et de proximité Descours & Cabaud, un modèle unique d expertise et de proximité Depuis 230 ans, Descours & Cabaud fait de la distribution professionnelle son métier. Notre Groupe, en proposant l offre la plus large du

Plus en détail

Service de Banque à Distance- Mascareignes Direct. Conditions générales. Banque des Mascareignes

Service de Banque à Distance- Mascareignes Direct. Conditions générales. Banque des Mascareignes Service de Banque à Distance- Mascareignes Direct Conditions générales Banque des Mascareignes 1.1 Objet Les dispositions suivantes ont pour objet de définir les Conditions Générales d accès et d utilisation

Plus en détail

Fiche FOCUS. Les téléprocédures

Fiche FOCUS. Les téléprocédures Fiche FOCUS Les téléprocédures Créer un espace professionnel simplifié et adhérer aux services (accessible avec une adresse électronique / un mot de passe) Dernière mise à jour : avril 2015 Sommaire 1.

Plus en détail

Directeur Secteur Applicatif : Philippe ARNAULT Chef de Projet : Ceydrick GENDRE

Directeur Secteur Applicatif : Philippe ARNAULT Chef de Projet : Ceydrick GENDRE Directeur Secteur Applicatif : Philippe ARNAULT Chef de Projet : Ceydrick GENDRE La dématérialisation c est quoi??? «C est la transformation de supports papiers entrants ou sortants en des fichiers informatiques

Plus en détail

Les nouveaux horizons de jedeclare.com: de la collecte des relevés bancaires à celle des factures dématérialisées

Les nouveaux horizons de jedeclare.com: de la collecte des relevés bancaires à celle des factures dématérialisées Une initiative de l Ordre des experts-comptables région Paris Ile-de-France Les nouveaux horizons de jedeclare.com: de la collecte des relevés bancaires à celle des factures dématérialisées Intervenants

Plus en détail

CHARTE DE LA MEDIATION BANCAIRE Banque de Nouvelle Calédonie

CHARTE DE LA MEDIATION BANCAIRE Banque de Nouvelle Calédonie CHARTE DE LA MEDIATION BANCAIRE Banque de Nouvelle Calédonie En application de l article L 316-1 du Code Monétaire et Financier, et afin de favoriser le règlement amiable des différents avec ses clients

Plus en détail

Magisoft. Gestion commerciale. L intelligence Software. Progiciels de gestion pour l industrie

Magisoft. Gestion commerciale. L intelligence Software. Progiciels de gestion pour l industrie ZA LA LAYE 12 Rue de Truchebenate 01100 ARBENT Tél : +33 (0)4.74.81.22.20 Fax : +33 (0)4.74.73.08.99 contact@cerai.fr Www.cerai.fr Gestion commerciale Magisoft L intelligence Software Progiciels de gestion

Plus en détail

Cette convention vous permettra d accéder aux diverses plateformes mutualisées mises à disposition par le CDG.

Cette convention vous permettra d accéder aux diverses plateformes mutualisées mises à disposition par le CDG. > Objet : Dématérialisation > Contact : 04-76-33-20-28 respinfo@cdg38.fr > Pôle : Informatique > Type de document : note d information > Référence : 2015 / 07 / 07 / PE > Date : le 23 / 07 / 2015 ACTES,

Plus en détail

Conditions de vente et d utilisation. Article 1.champs d Application et Modification des Conditions Générales de vente

Conditions de vente et d utilisation. Article 1.champs d Application et Modification des Conditions Générales de vente Conditions de vente et d utilisation Article 1.champs d Application et Modification des Conditions Générales de vente Les présentes conditions générales de vente s appliquent à toutes commandes passées

Plus en détail

L espace SEPA comprend les Etats membres de l Union européenne ainsi que l Islande, le Liechtenstein, la Norvège et la Suisse.

L espace SEPA comprend les Etats membres de l Union européenne ainsi que l Islande, le Liechtenstein, la Norvège et la Suisse. SEPA, mode d'emploi tout savoir sur l'espace unique de paiement en euros Qu'est-ce que SEPA? Qu est-ce que SEPA change pour les entreprises? [Qu est-ce que SEPA?] SEPA (SingleEuroPaymentsArea - Espace

Plus en détail

ACTES, PASSAGE AU PROTOCOLE PESV2, DEMATERIALISATION, SIGNATURE ELECTRONIQUE UTILISATION DE CERTIFICATS ET ARCHIVAGE ELECTRONIQUE

ACTES, PASSAGE AU PROTOCOLE PESV2, DEMATERIALISATION, SIGNATURE ELECTRONIQUE UTILISATION DE CERTIFICATS ET ARCHIVAGE ELECTRONIQUE ACTES, PASSAGE AU PROTOCOLE PESV2, DEMATERIALISATION, SIGNATURE ELECTRONIQUE UTILISATION DE CERTIFICATS ET ARCHIVAGE ELECTRONIQUE Les élus du Centre de Gestion souhaitent proposer aux collectivités un

Plus en détail

Fiche de l'awt Matrice des activités d'un projet d'ebusiness

Fiche de l'awt Matrice des activités d'un projet d'ebusiness Fiche de l'awt Matrice des activités d'un projet d'ebusiness Les activités de cette matrice concernent les canaux de communication électronique et les interfaces avec les systèmes d'information de l'entreprise

Plus en détail

NOGENT PERCHE HABITAT Office Public de l Habitat

NOGENT PERCHE HABITAT Office Public de l Habitat NOGENT PERCHE HABITAT Office Public de l Habitat B. P. 10021 14, Rue du Champ-Bossu 28402 NOGENT-le-ROTROU Cedex Tél : 02.37.52.15.28 Télécopie : 02.37.52.85.50 Courriel : oph.direction@nogent-perche-habitat.fr

Plus en détail

Chaîne logistique & TIC

Chaîne logistique & TIC Chaîne logistique & TIC (from commerce to e-commerce to c-commerce). 1 2 3 4 Les Les méthodologies méthodologies m ECR ECR Mise Mise en en œuvre œuvre d une d une d chaîne chaîne logistique intégrée. grée.

Plus en détail

MODELE DE CONVENTION ERDF / relative à la dématérialisation fiscale des factures d acheminement

MODELE DE CONVENTION ERDF / <Fournisseur> relative à la dématérialisation fiscale des factures d acheminement Direction Technique MODELE DE CONVENTION ERDF / relative à la dématérialisation fiscale des factures d acheminement Identification : ERDF-FOR-CF_42E Version : 1 Nombre de pages : 10 Version

Plus en détail

DELIBERATION N 2014-06 DU 4 FEVRIER 2014 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AVIS FAVORABLE A LA MISE EN ŒUVRE

DELIBERATION N 2014-06 DU 4 FEVRIER 2014 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AVIS FAVORABLE A LA MISE EN ŒUVRE DELIBERATION N 2014-06 DU 4 FEVRIER 2014 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AVIS FAVORABLE A LA MISE EN ŒUVRE DU TRAITEMENT AUTOMATISE D INFORMATIONS NOMINATIVES AYANT POUR

Plus en détail

Vue d'ensemble de Document Distributor

Vue d'ensemble de Document Distributor Pour afficher ou télécharger cette publication ou d'autres publications Lexmark Document Solutions, cliquez ici. Vue d'ensemble de Document Distributor Le logiciel Lexmark Document Distributor fournit

Plus en détail

Le certificat de signature électronique CDG01

Le certificat de signature électronique CDG01 Le certificat de signature électronique Réunion Télétransmission T CDG01 Chambersign est une autorité de certification délivrant des certificats de signature électronique Association créée en 2000 par

Plus en détail

Encoder, est-ce dépassé? Vive le zéro papier!

Encoder, est-ce dépassé? Vive le zéro papier! Encoder, est-ce dépassé? Vive le zéro papier! Baudouin Stevens, ABS Computer, Libramont ATELIER INVESTSUD 20 MARS 2015 1 AGENDA Qu en est-il de la facturation électronique? Législation Comment? Archivage

Plus en détail

pour réussir Conseils vos projets de de dématérialisation de documents et processus Démarrez

pour réussir Conseils vos projets de de dématérialisation de documents et processus Démarrez pour réussir vos projets de de dématérialisation de documents et processus Conseils Démarrez 10 conseils pour réussir son projet 2 1. Faire une étude d opportunité 2. Définir le cadre de son projet 3.

Plus en détail

Conditions Générales de Vente

Conditions Générales de Vente Conditions Générales de Vente Universign Universign Version: 1.2 DIFFUSION PUBLIQUE Les présentes conditions de vente s appliquent entre d une part la société Cryptolog International au capital de 275

Plus en détail

Guide de l'utilisateur Facture EDI

Guide de l'utilisateur Facture EDI FAC@EDI @ WEB@EDI - Solutions Complètes pour vous Simplifier l'edi Simplicité et Efficacité par @GP, Votre Prestataire WEB@EDI Guide de l'utilisateur Version 1.04 du 16 Juillet 2012 Page 1/19 Introduction

Plus en détail

Arrêt du protocole ETEBAC

Arrêt du protocole ETEBAC Arrêt du protocole ETEBAC Quels impacts pour votre entreprise? Les solutions d échanges de flux dématérialisés avec le Crédit Agricole ETEBAC est le protocole utilisé pour échanger tous les jours et de

Plus en détail

TBT/400 Description X400 Page 1/11

TBT/400 Description X400 Page 1/11 TBT/400 Description X400 Page 1/11 1. Introduction : 2 2. La norme X400 3 2.1. Schéma de fonctionnement de la poste : 3 2.2. le Système de transfert des messages (MTS : Message Transfer System) : 3 2.3.

Plus en détail