Guide méthodologique

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Guide méthodologique"

Transcription

1 Guide méthodologique EDI Fournisseurs : pré-requis logistiques et techniques Version octobre 2011 GROUPEMENT POUR L AMÉLIORATION DES LIAISONS DANS L INDUSTRIE AUTOMOBILE 96, av. du Général Leclerc, Boulogne-Billancourt - Tél (0) Fax + 33 (0) Association Loi SIRET / APE 742C / N TVA intracommunautaire FR /

2 TABLE DES MATIÈRES 1. INTRODUCTION.2 2. VALUATION DU BESOIN La valeur ajoutée à faire de l EDI 2.2 Précautions 2.3 Que transmettre et à quelle fréquence? 2.4 Evaluer le potentiel «fournisseurs» à déployer 2.5 Avez-vous des compétences SI? 2.6 Mono ou multi sources? 3. ERP PROCESSUS Protocole logistique 4.2 PIC - Plan Industriel et Commercial (ou SIOP) 4.3 PDP - Programme Directeur de Production (ou MPS) 4.4 CBN - Calcul des Besoins Nets (ou MRP) 5. EDI Standards à utiliser 5.2 Moyens 5.3 Contrat d interchange 6. DIVERS RESSOURCES Votre entreprise 7.2 Fournisseur 8. DEMARRAGE DE LA DEMARCHE..13 ANNEXES.14 GALIA 96, avenue du Général Leclerc, Boulogne-Billancourt Page 1 sur 17

3 1. INTRODUCTION Les Echanges de Données Informatisés (EDI) sont maintenant bien déployés entre constructeurs et équipementiers de rang 1. L EDI permet d accélérer et de fiabiliser les flux d informations, tout en réduisant le nombre de ressaisies d informations. Un certain nombre d actions ont été entreprises depuis quelques années afin d étendre cette bonne pratique au reste de la filière automobile. Les gains pour l ensemble de la filière sont importants, en termes de rapidité de transmission de données, de qualité d informations, de visibilité. Cependant, la mise en place de la démarche avec les fournisseurs nécessitent quelques pré requis pas seulement techniques. Les données pouvant transiter par EDI sont nombreuses. L organisation des Nations Unies norme les messages et leur structure. Les organismes comme ODETTE ou GALIA ont choisi d utiliser cette normalisation EDIFACT édictée par les Nations Unies. Odette et Galia ont sélectionné un certain nombre de données pouvant être utilisées dans l industrie automobile française et européenne. Entrer dans une démarche EDI avec ses fournisseurs doit être un choix analysé et réfléchi. C est un projet qui concerne toute l entreprise et qui ne se résume pas à certains choix purement techniques. Ce guide méthodologique a pour objet de vous aider à orienter votre réflexion et vos choix si vous décidez de mettre en place cette démarche. Si à la suite de la lecture de ce document, vous décidez de vous lancer dans la démarche, GALIA propose des formations à l EDI et aux standards utilisés dans la filière automobile. 2. EVALUATION DU BESOIN Avant de se lancer dans une démarche EDI avec ses fournisseurs, il faut évaluer un certain nombre de critères internes ou externes à votre entreprise. 2.1 La valeur ajoutée à faire de l EDI Faire de l EDI juste pour faire de l EDI (et satisfaire ainsi un critère MMOG/LE) n est pas justifié. Un certain nombre de gains et de coûts pour le client mais aussi pour le fournisseur sont à prendre en compte. Quatre grands messages classiques sont à évaluer : - l expression des prévisions, au travers du message prévisionnel, - l expression des ordres de livraison, au travers du message ferme, - l avis d expédition, - la facture. Mais bien d autres messages sont disponibles dans la norme EDIFACT si vous avez d autres besoins. D autres messages ont pu également être normés par GALIA ou ODETTE tels que les messages de commande ORDERS ou de stocks INVRPT. Afin d optimiser les gains, GALIA recommande l utilisation de la boucle complète : Messages fermes et prévisionnels envoyés par votre entreprise à ses fournisseurs Gains : - Les gains sont évidents à chiffrer en termes de saisies de données par le fournisseur (nombre de messages par période, nombre de références, nombre de données à saisir). - Les gains plus difficilement chiffrables, mais ils sont réels, en qualité de saisie. - Gains en archivage et en suivi de données (rapidité à retrouver les données). - Gains en rapidité dans la transmission de données entre client et fournisseurs. - Economie de papier, de volumes archivés. GALIA 96, avenue du Général Leclerc, Boulogne-Billancourt Page 2 sur 17

4 Messages avis d expédition et factures envoyés par les fournisseurs à votre entreprise Gains : - Les gains sont également évidents en termes de saisies de données récupérées des avis d expédition et des factures. Si l avis d expédition est utilisé comme il se doit, les saisies en réception doivent être pratiquement éliminées. Cependant, cela exige une qualité d avis d expédition à 100% et donc que cette qualité soit prise en compte dans vos indicateurs. (voir Odette LKPI_V1R1) - Les coûts de ressaisie d un bordereau de livraison sont importants. Les informations de numéro de bordereau, date d arrivée, référence article, quantité livrée, colisage (UC et/ou UM), numéro de lot (si disponible) doivent être saisies en réception. - En utilisant l avis d expédition, ces saisies peuvent à terme être éliminées. Il faut cependant être certain de la qualité des messages reçus. - Le client est averti de la livraison dès le départ des pièces du fournisseur s il respecte l exigence d envoi du message au départ de l expédition. - La traçabilité est assurée de façon plus fluide entre fournisseurs et le client. - Le message d avis d expédition permet d utiliser les numéros d étiquette du fournisseur. Gains pour l entreprise Coûts pour l entreprise Poste Gains Poste Coûts Envoi des commandes (mail, fax) Achat matériel ou Coût prestataire Qualité des données Coût de maintenance (voir historique des erreurs de commandes) Archivage des Interface ERP commandes Automatisation des Coût d exploitation (JH) réceptions (DESADV) Intégration des factures (saisies/contrôles) Archivage des factures (par la DMF) Gains pour le fournisseur Coûts pour le fournisseur Poste Gains Poste Coûts Saisie et intégration automatique des Achat matériel ou Coût prestataire commandes Qualité des données Coût de maintenance (voir historique des erreurs de commandes) Archivage des Interface ERP commandes Archivage des factures Coût d exploitation (JH) (par la DMF) Paiement des factures (cash) GALIA 96, avenue du Général Leclerc, Boulogne-Billancourt Page 3 sur 17

5 2.2 Précautions L EDI nécessite des investissements en systèmes (réseaux, traducteur), en ressources (Maintenance EDI, suivi des indicateurs de qualité des messages, déploiement, projet ) L EDI nécessite un déploiement parfois fastidieux auprès des fournisseurs qui n en voient pas toujours l intérêt ou les gains qu ils peuvent en tirer. Cela nécessite donc que cela soit un projet d entreprise soutenu par les Achats. 2.3 Que transmettre et à quelle fréquence? Que transmettre Les messages GALIA/ODETTE définissent un cadre relativement large. Vous avez donc le choix des données que vous voulez ou pouvez transmettre à vos fournisseurs. Cependant un certain nombre de données sont obligatoires. D autres sont facultatives. Ces données dépendent du type de message. Les données obligatoires et facultatives sont décrites en annexes du document. La fréquence Pour les messages fermes, cela dépend de votre mode d ordonnancement et de lancement en production suivant une stratégie flux poussé ou flux tiré. En flux tiré, les appels seront souvent journaliers (message de type Kanban) avec une période ferme définie entre les 2 parties (de 1 à 3 jours en moyenne). En flux poussé, la fréquence sera basé le calcul des besoins de votre ERP. Une fréquence hebdomadaire semble le meilleur compromis, après avoir reçu la majorité des besoins de vos clients. Pour les messages prévisionnels, GALIA préconise la fréquence hebdomadaire comme la plus adaptée à la filière automobile. Elle permet une bonne réactivité de l information tout en limitant la fluctuation excessive et inutile d une revue journalière. Pour les avis d expéditions, la fréquence sera dictée par les expéditions que vous demanderez à vos fournisseurs et définie dans le protocole logistique. Pour les factures, aucune fréquence n est préconisée. GALIA conseille d envoyer les messages factures au fil de l eau en fonction du processus de facturation. Une facture concernera un et un seul bordereau de livraison afin de faciliter le traitement des litiges. 2.4 Evaluer le potentiel «fournisseurs» à déployer Tous les fournisseurs ne sont pas forcément à déployer en EDI! Le référentiel logistique MMOG/LE préconise de déployer l EDI avec les fournisseurs stratégiques de l entreprise. Pareto (20/80) Une règle de Pareto est à réaliser sur le chiffre d affaire, sur le nombre de références, sur le nombre de lignes de BL à réceptionner, ou tout autre critère qui vous semble judicieux, pour déterminer quels fournisseurs seront privilégiés dans le déploiement de l EDI. Cette règle identifiera les 3 classes A, B, C de fournisseurs. Les efforts de l entreprise (direction générale, logistique, achats, informatique) devront porter sur les fournisseurs de la classe A en priorité. Opportunités Certains de vos fournisseurs travaillent peut être déjà en EDI avec certains de leurs clients. Si vous entamez donc une démarche EDI avec vos fournisseurs, il est donc intéressant d identifier ces opportunités. Par l intermédiaire de votre service Achats, renseignez-vous sur les capacités des fournisseurs à répondre à votre demande : type d EDI utilisé, messages déjà utilisés, prestataire EDI, fréquences Un questionnaire à envoyer à vos fournisseurs est disponible chez GALIA. GALIA 96, avenue du Général Leclerc, Boulogne-Billancourt Page 4 sur 17

6 2.5 Avez-vous des compétences SI? En fonction du choix que vous ferez d externalisez ou pas votre EDI, vous devrez avoir ou non des compétences en EDI (technique, réseaux, protocoles, fonctionnelle). Les compétences en ERP peuvent être aussi externalisées. Des compétences en standards automobiles (messages EDI fonctionnels, documents, étiquettes) sont nécessaires en interne. Il nous semble nécessaire pour discuter avec des prestataires externes de bien connaitre le contenu et la fonction des standards automobiles en vigueur dans la filière. Par exemple, connaitre le contenu fonctionnel d un message ferme afin de pouvoir : Définir le besoin : que vais-je envoyer comme informations à mes fournisseurs, à quelle fréquence, vaisje utiliser un numéro d ordre ou non? Définir, pour l ERP, les données à émettre ou à recevoir. 2.6 Mono ou multi sources? Ce paramètre est également à prendre en compte dans les critères de choix de déploiement des fournisseurs. 3. ERP Le premier pré requis avant de faire de l EDI est d avoir un système d information permettant d émettre des données correspondant à des besoins fermes et prévisionnels! Ce système d information est en général un ERP (Enterprise Resources Planning). De base, un ERP possède un calcul des besoins nets, connu sous le nom de MRP ou CBN en français, qui, à partir de la demande brute (demande client et/ou prévisions), des stocks, des décalages d approvisionnement, des gammes et des nomenclatures va calculer un besoin net, des prévisions de consommations pour chaque référence, des ordres de fabrications En sortie de ce calcul des besoins, votre ERP doit donc pouvoir générer des besoins fermes (si mode flux poussé) et prévisionnels. Cette «sortie» se fait souvent sous forme de fichiers dits propriétaires ou fichiers dits «plats». Pour recevoir des avis d expéditions et des factures, votre système d information doit également accepter d intégrer des données provenant d un traducteur EDI sous forme d un fichier dont vous aurez déterminé le format (soit spécifique de type fichier plat, soit standard comme les Idocs SAP). Les données provenant du calcul des besoins nets (CBN) sont issues idéalement d un Programme Directeur de Production (PDP). Les mailles utilisées à ces 2 niveaux doivent être cohérentes. (voir point 3 ci-dessous de ce guide) Pour les besoins fermes, GALIA ne préconise pas de maille. La bonne pratique est d exprimer en jours afin d éviter les incompréhensions sur la date de livraison et/ou d expédition du besoin, mais dans certains cas, la semaine peut être suffisante. Un besoin ferme ne doit jamais être modifié par le client! GALIA 96, avenue du Général Leclerc, Boulogne-Billancourt Page 5 sur 17

7 Le besoin ferme que vous allez émettre vers vos fournisseurs doit être si possible cohérent avec le besoin ferme émis par votre client. Si le besoin ferme émis par votre client est d une journée ou d une semaine, le besoin ferme émis vers vos fournisseurs ne devra pas être excessif (ex : 8 semaines). Si c est le cas, vous risquez de perturbez vos fournisseurs et de devoir modifier le ferme déjà envoyé pour satisfaire vos clients. Il faut donc essayer de garder une cohérence entre besoins clients / besoins fournisseurs. L utilisation des notions d engagements de fabrication, d approvisionnements prévus dans les messages peut permettre d assurer cette cohérence entre besoins clients reçus et besoins fournisseurs émis. Ces notions sont cependant peu utilisées car difficiles à mettre en œuvre avec les fournisseurs. Elles limitent la flexibilité demandée par le client. Dans l automobile, compte-tenu du mode répétitif des livraisons sur un même produit, la commande réalisée est dit «ouverte», ce qui permet de garder une cohérence entre besoins clients et besoins émis vers vos fournisseurs. Elle nécessite d envoyer des prévisions à vos fournisseurs sur un horizon suffisant pour couvrir les analyses capacitaires et permettre à vos fournisseurs le temps de s approvisionner. Pour les besoins prévisionnels, GALIA préconise d utiliser une maille hebdomadaire sur un horizon de 26 semaines calendaires (cet horizon peut être supérieur si les besoins de certains fournisseurs le nécessitent). Cela veut donc dire que les prévisions reçues de vos clients doivent être complétées par votre propre analyse au cours du processus PDP - Programme Directeur de Production. Les détails relatifs aux prévisions sont décrits dans la recommandation GALIA [PRE1_V1R0 sur le site de GALIA]. Vous y trouverez les informations sur la définition d une période, les bonnes pratiques de l annule et remplace, etc Il faudra également faire attention à la cohérence entre ferme et prévisionnel : la date du premier prévisionnel doit être consécutive, sans décalage, à la date du ferme émis. 4. PROCESSUS Un certain nombre de processus sont à analyser ou à mettre en place avant de faire de l EDI avec ses fournisseurs. Schéma : Prévisions LT Plan Stratégique ou d Affaires (Horizon 3 /5 ans, par an) Plan Industr. & Commercial (PIC*) (Horizon 12 /24 mois par mois) Plan commercial Plan de production Prévisions CT/MT Programme Directeur de Production (PDP*) (Horizon 12 /26 semaines) Planning Capacité Calcul des besoins (CBN*) (Horizon = PDP ou PIC) EDI fournisseurs GALIA 96, avenue du Général Leclerc, Boulogne-Billancourt Page 6 sur 17

8 Note : en langage international, PIC = SIOP (Sales, Inventory & Operation Plan), PDP = MPS (Master Production Plan), CBN = MRP (Material Requirements Plan) 4.1 Protocole logistique Il est nécessaire d avoir un protocole logistique décrivant les fonctionnements de votre entreprise avec vos fournisseurs. Un standard mondial de protocole [PRO1_V1R0] est disponible en français sur le site de GALIA (www.galia.com). L équivalent anglais est disponible sur le site d ODETTE (www.odette.org) Le protocole logistique décrira exactement toutes vos spécifications par rapport à vos fournisseurs (mode d appel, fréquences, contacts, paramétrage, transport, etc.). Il servira de référence en cas de litiges. Un certain nombre de règles, comme les règles d engagement peuvent y être décrites. Les règles d engagement peuvent s appliquer au ferme et/ou au prévisionnel. Des règles d engagement peuvent ainsi être exprimées dans les messages EDI. Un exemple en est la règle de flexibilité du groupe PSA qui donne des maxi journaliers, hebdomadaires et périodiques. Ces règles ne sont pas un pré-requis pour faire de l EDI. Intégrer les besoins EDI dans le protocole logistique : messages et standards utilisés, description des données ou référence au standard, liens des données entres les messages et documents si besoin Intégrer les problèmes de calages, avances/retards en fonction des choix qui auront été faits. Si des calages sont nécessaires, il est indispensable d écrire les règles et ce que vous attendez de vos fournisseurs sur le sujet. Intégrer les règles de transmission, d annule et remplace (se référer à la recommandation GALIA pour le prévisionnel) Intégrer les intervenants à contacter autour de l EDI. Intégrer les règles d engagement/désengagement si elles existent. Intégrer les règles de flexibilité du prévisionnel si elles existent. Intégrer les règles de stocks de sécurité. 4.2 PIC - Plan Industriel et Commercial (ou SIOP) Vos clients, constructeurs automobiles ou équipementiers, vous envoient entre quelques jours et 6 mois de prévisions, par EDI ou tout autre moyen, à la référence. Certains n envoient pas de prévisions. Le principal intérêt d envoyer des prévisions à ses fournisseurs est de fournir de l information et de la visibilité afin que ceux-ci puissent aussi planifier leur production, leurs capacités, leurs approvisionnements. Cela permet aussi de raccourcir les délais d appel du besoin ferme et de passer ainsi en commande ouverte pour les achats récurrents. GALIA préconise d envoyer 6 mois de prévisions découpées en semaines afin de limiter au maximum les effets de calendriers. Pour envoyer 6 mois de prévisions, en ne recevant pas forcément 6 mois de ses clients, et en tenant compte des décalages que vous allez y appliquer, il faudra compléter les prévisions clients avec les vôtres. Le processus PIC participe à la construction de prévisions «fiables» et surtout partagées par tous les départements de l entreprise. Il contribue à ce que toute l entreprise ait la même vision de son activité et que toutes les contraintes soient prises en compte. C est un processus réunissant les départements Commerce, Logistique, Production, Ressources humaines, Finances, Achats, Approvisionnements Le pilote du processus doit cependant être de haut niveau hiérarchique afin de pouvoir arbitrer les choix qui y seront fait. C est en général un processus piloté par la direction générale dans les sociétés de taille moyenne. GALIA 96, avenue du Général Leclerc, Boulogne-Billancourt Page 7 sur 17

9 Chacun y apporte les éléments pertinents dont il dispose, les confronte à ceux de ses collègues et tous partagent une vision des potentialités de la période à venir. Le PIC permet de vérifier la faisabilité et l adéquation entre ressources de production, les moyens financiers, les objectifs commerciaux et la demande client connue. Le processus doit être en cohérence avec le Plan Stratégique ou Plan d Affaires (Business Plan) de l entreprise dont il doit reprendre les données. Son horizon est en général de 12 mois à mois en fonction du délai nécessaire à tout nouvel investissement. La maille utilisée sera plutôt le mois. Le raisonnement porte sur des grandes masses, des familles de produits que vous déterminerez en fonction de votre expérience et des données que vous avez en votre possession. Le processus est en général mensuel et découpé en 4 étapes : Etape 1 : Récolte des données provenant des réunions clients (RIF / IFR par exemple), des données récupérées par les commerciaux. Etape 2 : Le Commerce compile les données et établit un plan prévisionnel MT pour les produits actifs ou à venir. Les données sont établies par grande famille ou sous famille. Etape 3 : Basé sur le plan commercial, la production et les approvisionnements réalisent le plan de production et peuvent réviser le plan commercial. Etape 4 : Réunion de préparation à la réunion PIC : révision des données par l ensemble des fonctions concernées et citées plus haut. Réunion PIC : Exécutée mensuellement et incluant le top management, elle valide les décisions prises à l étape 4. Le processus PIC ne révise évidemment pas les premiers mois de son horizon qui sont de l ordre de la gestion des opérations issus du processus PDP. 4.3 PDP - Programme Directeur de Production (ou MPS) Le processus PDP va ensuite programmer les références à produire et à quelle date sur un horizon plus court, glissant. La maille utilisée dans l automobile sera en général la semaine. Il faut donc noter que les données du PIC seront à ce stade éclatées en références «livrables». Ce programme de production servira de «contrat» entre le commerce et la production. Il représente l engagement de la production. L horizon du PDP sera au moins égal au plus long délai cumulé pour produire une référence. Si votre délai d approvisionnement le plus long sur un composant est de 16 semaines et que vous produisez ensuite votre produit fini en 1 semaine, l horizon minimum du PDP sera de 17 semaines. Ce processus permettra de définir l organisation et la disponibilité des ressources industrielles, humaines et des approvisionnements. Une analyse capacitaire des données du PDP doit être effectuée. Si l analyse capacitaire montre des impossibilités de fabriquer, les données du PDP doivent être modifiées et réconciliées. C est à ce stade que vous pourrez effectuer un «lissage» de la production. Ce sont les données finales qui serviront ensuite, à travers un calcul des besoins, à envoyer des données à vos fournisseurs en EDI. 4.4 CBN - Calcul des Besoins Nets (ou MRP) Le calcul des besoins nets ou CBN un ensemble de techniques, au cœur de l ERP, permettant d utiliser les données de nomenclatures, de stocks, de décalages, de planification (PDP) afin de calculer des besoins en composants et sous-ensembles, aussi bien internes qu externes. GALIA 96, avenue du Général Leclerc, Boulogne-Billancourt Page 8 sur 17

10 La fréquence du calcul des besoins est très variable. Certains constructeurs l effectuent tous les jours et vous en recevez les résultats par des ordres fermes et prévisionnels tous les jours par EDI. GALIA conseille cependant de réaliser un calcul des besoins toutes les semaines. Aucun moment n est idéal car tous les clients n envoient pas leurs besoins au même moment. Cependant, il est nécessaire que vos clients principaux (loi des 20/80) aient envoyés leurs besoins fermes et prévisionnels avant de faire tourner le calcul des besoins. Les données de sortie du calcul des besoins sont : - Le plan prévisionnel - Les ordres de fabrication à lancer (si mode flux poussé) - Les ordres d achats à lancer (si mode flux poussé) Les besoins fermes et prévisionnels devront être extraits dans un ou plusieurs fichiers, standards ou spécifiques, vers un traducteur EDI. 5. EDI Au niveau de l EDI, on va se poser deux questions : - Les standards à utiliser - Le matériel 5.1 Standards à utiliser Les organismes GALIA et Odette ont créé des standards EDI dédiés à l automobile. Il n est donc nul besoin de recréer un standard propre à votre entreprise. Les standards GALIA/ODETTE sont tirés de la norme EDIFACT élaborée par les Nations Unies. GALIA 96, avenue du Général Leclerc, Boulogne-Billancourt Page 9 sur 17

11 Ces standards sont un sous-ensemble, une vue des normes EDIFACT. Ils sont suffisamment «larges» pour couvrir l ensemble de vos besoins. Les messages GALIA/ODETTE couvrent les besoins européens. Vous les trouverez sur le site de GALIA (www.galia.com) ou ODETTE (www.odette.org) Si vous n y trouvez pas les fonctionnalités que vous désirez déployer, des messages dits globaux (mondiaux) sont disponibles sur le site d ODETTE (www.odette.org) La meilleure stratégie est d utiliser des types de message déjà utilisés avec vos clients. Cela vous évitera des développements supplémentaires dans le traducteur. Standards GALIA/ODETTE Recommandé par GALIA pour les messages fermes et prévisionnels - DELJIT D98B + DELFOR D96A (recommandé) GALIA recommande d utiliser un message pour une fonction. Un message ne doit pas couvrir plusieurs types de besoins. GALIA recommande donc d utiliser 2 messages distincts pour les messages fermes (DELJIT) et prévisionnels (DELFOR). - DELFOR D96A mixte Si ce n est pas possible de distinguer les besoins fermes et prévisionnels, il est toujours possible d utiliser un message dit mixte recouvrant les deux besoins. Recommandé par GALIA pour les messages avis d expédition et facture - DESADV D96A (avis d expédition) Ce message standard peut être soit en version complète, soit en version réduite. La version complète détaille tous le colisage qui sera réalisé par le fournisseur. Cela l oblige à avoir un processus d expédition solide permettant de détailler la palettisation. Cette version est à privilégier car elle assure une meilleure traçabilité. Vous pourrez intégrer directement dans votre ERP les données de traçabilité. Elle est cependant plus difficile à mettre en œuvre pour vos fournisseurs. La version réduite ne détaille que les références et quantités. Aucune notion de conditionnement n y figure. L avis d expédition ne servira dans ce cas qu à vous avertir de l expédition chez le fournisseur. - INVOIC D96A (facture) Ce standard existe chez GALIA. L intérêt de déployer le message facture avec vos fournisseurs est de pouvoir intégrer des factures automatiquement dans vos systèmes comptables sans resaisies. Le fait de passer en EDI facture ne supprime pas la facture papier qui reste le document faisant foi vis-à-vis des autorités fiscales. Il faut donc distinguer l EDI facture de la dématérialisation fiscale des factures. Déployer l EDI facture aide au passage à la dématérialisation des factures. L utilisation d un numéro d ordre, dans les besoins fermes, affecté à un couple minimum «quantité/date» est à conseiller afin d éviter les problèmes de calage (recommandé). Elle améliore le suivi des approvisionnements et livraisons. Ce numéro d ordre est utilisable uniquement dans les messages fermes (DELJIT). Possibilité d utiliser des messages mixtes avec données de calage ou non, les données de calage étant difficiles à interpréter par le client et le fournisseur. Dans le cas d utilisation de données de calage, il faudra détailler les méthodes et paramètres de calage dans le protocole logistique. Les données de calage possibles sont décrites dans le standard DELFOR D96A mixte GALIA/ODETTE. 5.2 Moyens Moyens de communication Si vous faites de l EDI avec vos clients (par exemple par ENX), GALIA recommande d utiliser le même réseau. Cela optimise les coûts d utilisation du réseau et de maintenance. Vous avez cependant la possibilité de passer par un RVA (réseau à valeur ajoutée). GALIA 96, avenue du Général Leclerc, Boulogne-Billancourt Page 10 sur 17

12 Traducteur EDI - Interne Si vous avez déjà un traducteur interne, le fait de faire de l EDI fournisseurs optimisera les coûts que vous avez déjà. Hébergé Pour des raisons financières ou de connaissances, vous ne désirez pas gérer en interne votre EDI, vous pouvez opter pour une solution EDI hébergée. Vous trouverez une liste de prestataire EDI membres de GALIA, susceptibles de vous aider sur le site de GALIA (www.galia.com) 5.3 Contrat d interchange Il s agit d un contrat régissant les échanges de données entre deux partenaires. On y trouvera les modalités suivantes : le type de message utilisé, la fréquence, le réseau entre les partenaires, les identifiants, les procédures de backup Ce contrat est à établir avec chacun de vos fournisseurs déployés. Il n est cependant pas obligatoire mais il précise de façon claire les modalités et évite tout malentendu entre partenaires. Vous trouverez un format standard de contrat sur le site de GALIA (www.galia.com). Si vous ne désirez pas faire de contrat d interchange, vous pouvez intégrer ces éléments au protocole logistique. 6. DIVERS Les problèmes que vous pourrez rencontrer avec votre ERP et votre EDI (même si vous êtes en hébergé) doivent être prévus dans un plan de sécurisation dans lequel vous prévoirez les marches dégradées permettant à tous les partenaires d assurer le service au client. Ce plan de sécurisation devra être formalisé, diffusé et connu de tous les partenaires, internes ou externes. Il nous semble intéressant, pour déployer une démarche EDI avec ses fournisseurs, d avoir un service Achats structuré, au courant de la démarche et proactif sur cette démarche. Les conditions logistiques et EDI doivent être intégrées dans les conditions d achats afin d assurer un déploiement plus efficace. Il nous semble nécessaire, pour les achats récurrents, d utiliser les principes de la commande ouverte : avoir du ferme et du prévisionnel sur du long terme. 7. RESSOURCES 7.1 Votre entreprise Achats : - Accompagnement indispensable : c est une des clés de la réussite du projet. - Connaissance des grands principes de l EDI afin de pouvoir «vendre» la solution à leurs fournisseurs. La distinction entre EDI et WebEDI doit être comprise. Informatique : - Connaissances approfondies de l EDI si EDI interne, des standards en vigueur dans l automobile - Connaissances ERP - Pilotage du projet avec la logistique Logistique : - Pilotage du projet avec l informatique - Principes PIC / PDP / CBN - Paramétrage client / fournisseur GALIA 96, avenue du Général Leclerc, Boulogne-Billancourt Page 11 sur 17

13 7.2 Fournisseur Commercial : - Accompagnement indispensable. Il s agit de la personne en contact avec l acheteur. Il est donc indispensable qu il comprenne la démarche, les gains que son entreprise peut en retirer. Informatique : - Connaissances approfondie de l EDI si EDI interne, des standards en vigueur dans l automobile - Connaissances ERP - Pilotage du projet avec la logistique Logistique : - Pilotage du projet avec l informatique 8. DEMARRAGE DE LA DEMARCHE Lors du démarrage de la démarche : Déployer une première phase avec un ou plusieurs fournisseurs pilotes, stratégiques et ayant les moyens suffisants. Faire participer le logisticien et l informaticien du fournisseur dans la démarche EDI. Prévoir : - une phase de validation des fournisseurs (recommandé) ou - un fonctionnement double EDI/fax pendant une période donnée afin de vérifier le bon fonctionnement de l EDI. Si vous êtes multi-sites et que certains fournisseurs sont communs, prévoir un partage des données entre les sites. Proposer aux fournisseurs une solution alternative WebEDI (ou équivalente) à l EDI afin de faciliter le déploiement en solution de transition vers l EDI (flux faibles). Gain en termes de papiers Gain en termes de facture et de délai de paiement. GALIA 96, avenue du Général Leclerc, Boulogne-Billancourt Page 12 sur 17

14 ANNEXES Programme de livraison (prévisionnel) Remarques DELINS Numéro du document Date du document Date de début de validité (optionnelle, mais conseillée) Date de fin de validité (optionnelle, mais conseillée) ACHETEUR Numéro d'identification de l'acheteur Numéro unique d'un Delins attribué par l'émetteur du message Début de l'horizon de validité couvert par cette DELINS. Fin de l'horizon de validité couvert par cette DELINS. VENDEUR Numéro d`identification du vendeur Numéro de compte interne du vendeur DESTINATAIRE Numéro d`identification du destinataire ARTICLE PROGRAMME Numéro de l'article programmé Description de l'article programmé (optionnel) Numéro de commande ouverte Fréquence de programme (donnée optionnelle, mais conseillée) Numéro de compte interne attribué au vendeur par un partenaire commercial. référence article de l'acheteur Description de l'article en clair (M = 'Mensuellement ; W = 'hebdomadaire' ; Y = 'Quotidien' ). Cet attribut ne peut être transmis que si l`attribut "Statut du Programme" de l`entité "Détail du Programme" est aussi transmis. Code d`action de mise à jour de l`instruction Uniquement annule et remplace, code 3 DETAILS DU PROGRAMME Date/heure de livraison au plus tôt Date/heure de livraison au plus tard Quantité à livrer Indicateur de statut du programme (donnée optionnelle, mais conseillée) (1 = 'Ferme' ; 4 = 'Planning/prévision' ). Cet attribut ne peut être transmis que si l`attribut "Fréquence de Livraison" de l`entité "Article Programmé" est aussi transmis. GALIA 96, avenue du Général Leclerc, Boulogne-Billancourt Page 13 sur 17

15 CALDEL Numéro du document Date du document Date d'enlèvement au plus tôt (optionnel) Date d'enlèvement au plus tard (optionnel) Date de livraison au plus tôt à destination (optionnel) Date de livraison au plus tard à destination (optionnel) ACHETEUR Numéro d'identification de l'acheteur DESTINATAIRE Numéro d'identification du destinataire EXPEDITEUR Numéro d'identification de l'expéditeur VENDEUR Numéro d'identification du vendeur Numéro de compte interne du vendeur Appel de livraison (ferme) Remarques Numéro unique d'un CALDEL attribué par l'émetteur du document Date d'enlèvement au plus tôt au lieu demandé par le destinataire Date d'enlèvement au plus tard au lieu demandé par le destinataire Date de livraison au plus tôt à la destination demandée par le destinataire Date de livraison au plus tard à destination demandée par le destinataire Numéro de compte interne attribué au vendeur par un partenaire commercial. SEQUENCE DE PRODUCTION Statut de l'information Constante par défaut : code 39 INSTRUCTIONS DE CONDITIONNEMENT Quantité d'articles dans un emballage Nombre d'articles contenus dans chaque UC individuelle qui compose le groupe Nombre d'uc identiques (optionnel) Nombre d'uc identiques qui composent un groupe d'uc. TYPE D'UM/d'UC Identification du type d'um/uc Numéro unique identifiant une UM ou un type de UC (code emballage) Niveau de conditionnement Code indiquant le niveau de conditionnement interne ou externe (pour distinguer une UM ou une UC). ARTICLE PROGRAMME Numéro de l'article programmé Référence article de l'acheteur Description de l'article programmé (optionnel) Description de l'article en clair Numéro de commande ouverte POINT DE DESTINATION (Optionnel) Identification du point de destination En code POINT DE DECHARGEMENT (Optionnel mais conseillée) Identification du point de déchargement DETAILS DU PROGRAMME Quantité à livrer Date de livraison exigée (optionnel) Date d'enlèvement au plus tôt (optionnel) Date d'enlèvement au plus tard (optionnel) Date de livraison au plus tôt à destination (optionnel) Date de livraison au plus tard à destination (optionnel) En code Date d'enlèvement au plus tôt au lieu demandé par le destinataire Date d'enlèvement au plus tard au lieu demandé par le destinataire Date de livraison au plus tôt à la destination demandée par le destinataire Date de livraison au plus tard à destination demandée par le destinataire GALIA 96, avenue du Général Leclerc, Boulogne-Billancourt Page 14 sur 17

16 Remarques AVIEXP Numéro du document Numéro unique d'un AVIEXP attribué par l'émetteur du document (doit être identique au numéro de BL) Date du document C'est la date/heure d'expédition car le message doit être créé au moment de l'expédition. EXPEDITION Poids brut total (masse) de toutes les marchandises concernant Poids brut (Optionnel, mais conseillé) une expédition Date d'expédition (Optionnel) Date de préparation de l'expédition Date/heure d'arrivée estimée (Optionnel, mais conseillé) Date estimée pour l'arrivée de l'expédition à sa destination. Doit être identique à la date du bordereau de livraison Numéro de référence du transport (Optionnel) Identification unique du transport dans lequel l'expédition présente est incluse. LIGNE ARTICLE Numéro de ligne Numéro séquentiel généré par l'expéditeur pour identifier une ligne article dans un message. Quantité expédiée Quantité expédiée ARTICLE EXPEDIE Numéro d'article de l'acheteur Référence article de l'acheteur Pays d'origine de l'article expédié (optionnel, mais conseillé) En code Niveau de configuration de l'article expédié UC mono-référence uniquement, code = 0 ARTICLE PROGRAMME Numéro de commande GROUPE D'UNITES DE CONDITIONNEMENT Nombre d'uc identiques Quantité d'articles dans une UC TYPE d'um / d'uc Identification du type d'um/uc Numéro unique identifiant une UM ou un type d'uc UNITE DE MANUTENTION INDIVIDUELLE Numéro d'étiquette de transport Numéro unique, imprimé sur une étiquette de transport, identifiant l'um à laquelle elle est attachée. UC INDIVIDUELLE Numéro d'étiquette d'uc Numéro de carte KANBAN (Optionnel) LOT DE PRODUCTION (Optionnel) Numéro de lot DESTINATAIRE Numéro d'identification du destinataire POINT DE DECHARGEMENT (Optionnel, mais conseillé) Identification du point de déchargement EXPEDITEUR Numéro d'identification de l'expéditeur EQUIPEMENT (Optionnel, mais conseillé) Type d'équipement Identification de l'équipement VENDEUR Numéro d'identification du vendeur Numéro de compte interne du vendeur Avis d'expédition En code Code qui indique le type d'équipement. Exemple : conteneur, remorque, etc Identification unique de l'équipement. Ex : numéro de conteneur, numéro de la remorque, etc... Numéro de compte interne attribué au vendeur par un partenaire commercial. GALIA 96, avenue du Général Leclerc, Boulogne-Billancourt Page 15 sur 17

17 INVOIC Numéro du document Date du document Montant total TTC de la facture Montant taxable Montant total de droit/taxe/charge du message Monnaie de facturation ACHETEUR Numéro d'identification de l'acheteur Nom de l'acheteur Adresse de l'acheteur Numéro de TVA intracommunautaire de l'acheteur FACTURé Numéro d'identification du facturé Nom du facturé Adresse du facturé BENEFICIAIRE Numéro d'identification du bénéficiaire Nom du bénéficiaire Adresse du bénéficiaire VENDEUR Numéro d'identification du vendeur Nom du vendeur Adresse du vendeur Numéro de compte interne du vendeur Remarques N de la facture Date de la facture Total des montants des lignes de facture + total des suppléments de facture + total des montants de droits/taxes/charges - montant de la remise sur paiement Montant total soumis à taxe pour tous les articles ou frais relatifs à un couple catégorie de taxe/taux de taxe. au niveau du traducteur EDI Nom ou raison sociale Adresse du siège social au niveau du traducteur EDI Nom ou raison sociale Entité à utiliser si le bénéficiaire du paiement est différent du vendeur (ex : Société d'affacturage). au niveau du traducteur EDI Nom ou raison sociale au niveau du traducteur EDI Nom ou raison sociale Numéro de compte interne attribué au vendeur par un partenaire commercial. Numéro de TVA intracommunautaire du vendeur Adresse juridique du vendeur Adresse du siège social du vendeur TEXTE LIBRE (Informations juridiques) Nom ou raison social du vendeur ; Type de société. Exemple : SA, SARL, Montant du capital social et monnaie dans laquelle il est exprimé. Numéro de RCS et ville où siège le tribunal de commerce. TEXTE LIBRE (Informations légales sur la nature de la TVA et sur l'escompte) ARTICLE FACTURE Numéro de ligne de l'article facturé Numéro de l'article facturé Montant de la ligne article Description de l'article PRIX ARTICLE Prix de l'article Base du prix unitaire de l'article DESTINATAIRE Numéro d'identification du destinataire Nom du destinataire Adresse du destinataire POINT DE DECHARGEMENT (Optionnel) Identification du point de déchargement ARTICLE EXPEDIE (Quantité facturée de l'article expédié) Quantité facturée JURIDIQUE ET FISCAL Catégorie de droit/taxe/charge Type de droit/taxe/charge Taux de droit/taxe/charge Montant de la taxe REFERENCE AUX MESSAGES Type de document référencé Numéro de document référencé Date du document référencé JURIDIQUE ET FISCAL (Pour la TVA) Catégorie de droit/taxe/charge Type de droit/taxe/charge Taux de droit/taxe/charge Montant de la taxe Montant taxable INSTRUCTIONS DE PAIEMENT Type des conditions de paiement Date d'échéance du paiement Facture Libellé du régime de TVA. Ex : TVA acquittée sur les débits. Condition d'escompte en cas de paiement anticipé. N en séquence généré par l'émetteur Code article du client Montant hors taxe de la ligne article Libellé en clair Nombre d'unités pour lequel le prix unitaire est exprimé. Ex : 100 si le prix unitaire est exprimé pour 100 pièces. au niveau du traducteur EDI. Numéro communiqué dans la DELINS En code En code. Information sur la taxe liée à la ligne article. En code, Ex. TVA Taux de TVA BL, commande N de BL, N de Commande Obligatoire pour le BL En code En code Taux detva à appliquer aux montants soumis à TVA En code GALIA 96, avenue du Général Leclerc, Boulogne-Billancourt Page 16 sur 17

LES ECHANGES DE DONNEES INFORMATISEES

LES ECHANGES DE DONNEES INFORMATISEES L EDI (Échange de Données Informatisées) est un processus d échange d informations, sous forme électronique, entre deux systèmes informatiques distincts. Cette technique utilisée au moins depuis deux décennies

Plus en détail

Démarrer l'edi avec Leroy Merlin

Démarrer l'edi avec Leroy Merlin Démarrer l'edi avec Leroy Merlin Sommaire 1. Notions générales... 2 1.1. Qu est-ce que l EDI?... 2 1.2. Types d implémentation possibles... 2 2. Messages et mise en place... 4 2.1. Le message Commande

Plus en détail

Comment Utiliser son ERP pour Soutenir le Déploiement du Lean?

Comment Utiliser son ERP pour Soutenir le Déploiement du Lean? Comment Utiliser son ERP pour Soutenir le Déploiement du Lean? Philippe COURTY, CFPIM Dirigeant de CJP-Conseils www.cjp-conseils.com 1 Comment Utiliser son ERP pour Soutenir le Déploiement du Lean? Les

Plus en détail

Gestion des approvisionnements avec SAP Business One Optimisation des approvisionnements grâce à l intégration de la logistique et de la comptabilité

Gestion des approvisionnements avec SAP Business One Optimisation des approvisionnements grâce à l intégration de la logistique et de la comptabilité distributeur des solutions FICHE TECHNIQUE Module : Gestion des achats Gestion des approvisionnements avec SAP Business One Optimisation des approvisionnements grâce à l intégration de la logistique et

Plus en détail

Démarrer l'edi avec Leroy Merlin

Démarrer l'edi avec Leroy Merlin Démarrer l'edi avec Leroy Merlin Sommaire 1. Notions générales... 2 1.1. Qu est-ce que l EDI?... 2 1.2. Types d implémentation possibles... 2 2. Messages et mise en place... 4 2.1. Le message Commande

Plus en détail

La dématérialisation fiscale

La dématérialisation fiscale La dématérialisation fiscale Mondial Assistance met en place la facture électronique, ou dématérialisation fiscale. Ce document a pour objectif de vous présenter les normes qui encadrent un nouveau mode

Plus en détail

La gestion des flux d information : EDI

La gestion des flux d information : EDI La gestion des flux d information : EDI Introduction EDI (définition, composants, types et domaines d application) Les enjeux de l EDI La mise en œuvre de l EDI Conclusion Introduction Tâches Création

Plus en détail

Fiche métier Responsable de la préparation des produits

Fiche métier Responsable de la préparation des produits Fiche métier Responsable de la préparation Il peut aussi s appeler > Chef/responsable de station de conditionnement. > Chef d entrepôt. Caractéristiques du métier > Le/la responsable de la préparation

Plus en détail

GUIDE D UTILISATION WEBEDI IXPATH

GUIDE D UTILISATION WEBEDI IXPATH Guide d utilisation WebEDI IXPath Page 1 sur 20 GUIDE D UTILISATION WEBEDI IXPATH SOMMAIRE 1. Objet... 2 2. Introduction... 2 3. Processus d échange entre OCP et un fournisseur... 4 4. Exploitation WebEDI

Plus en détail

GPAO : MAITRISER SA LOGISTIQUE ET SES FLUX A VALEUR AJOUTEE

GPAO : MAITRISER SA LOGISTIQUE ET SES FLUX A VALEUR AJOUTEE Dans les périodes de crise, la capacité des entreprises industrielles à maîtriser leurs modèles économiques et leur apport de valeur ajoutée est une des compétences clés. Les tensions sur les prix de revient

Plus en détail

Magisoft. Progiciel de gestion intégré modulaire (Gestion de Production Gestion Commerciale CRM) Gestion de Production

Magisoft. Progiciel de gestion intégré modulaire (Gestion de Production Gestion Commerciale CRM) Gestion de Production Progiciel de gestion intégré modulaire Gestion de Production Fichiers Permanents Définition des : - familles et sous familles articles, familles et sous familles clients. - Produits finis, semi-finis,

Plus en détail

Outil de gestion de production mis au point aux Etats-Unis dans les années 1965, par Joseph Orlicky Limites des méthodes de gestion des stocks

Outil de gestion de production mis au point aux Etats-Unis dans les années 1965, par Joseph Orlicky Limites des méthodes de gestion des stocks MRP Outil de gestion de production mis au point aux Etats-Unis dans les années 1965, par Joseph Orlicky Limites des méthodes de gestion des stocks Articles gérés indépendamment les uns des autres On suppose

Plus en détail

NOTE D INFORMATION COMMUNIQUE DE MISE A JOUR V.8. Comptabilité Gestion Commerciale Moyens de Paiement Immobilisations

NOTE D INFORMATION COMMUNIQUE DE MISE A JOUR V.8. Comptabilité Gestion Commerciale Moyens de Paiement Immobilisations Le 2 Novembre 2015 NOTE D INFORMATION Objet : Les nouveautés SAGE Génération i7 V 8. COMMUNIQUE DE MISE A JOUR V.8. La nouvelle version V8. pour les logiciels SAGE : Comptabilité Gestion Commerciale Moyens

Plus en détail

Planifier la production avec un système GPAO Mythes et réalités. progiciels 2 0

Planifier la production avec un système GPAO Mythes et réalités. progiciels 2 0 Planifier la production avec un système GPAO Mythes et réalités La planification Pour être un succès, un acte de production doit être préparé A long terme A moyen terme A court terme octobre, Les systèmes

Plus en détail

Magisoft. Gestion commerciale. L intelligence Software. Progiciels de gestion pour l industrie

Magisoft. Gestion commerciale. L intelligence Software. Progiciels de gestion pour l industrie ZA LA LAYE 12 Rue de Truchebenate 01100 ARBENT Tél : +33 (0)4.74.81.22.20 Fax : +33 (0)4.74.73.08.99 contact@cerai.fr Www.cerai.fr Gestion commerciale Magisoft L intelligence Software Progiciels de gestion

Plus en détail

PGI OPEN ERP EXERCICE D INITIATION N 1 AVEC MODE OPÉRATOIRE (MAJ 09/14) PORTANT SUR : FLUX D ACHAT ET DE VENTE DE MARCHANDISES.

PGI OPEN ERP EXERCICE D INITIATION N 1 AVEC MODE OPÉRATOIRE (MAJ 09/14) PORTANT SUR : FLUX D ACHAT ET DE VENTE DE MARCHANDISES. 1 PGI OPEN ERP EXERCICE D INITIATION N 1 AVEC MODE OPÉRATOIRE (MAJ 09/14) PORTANT SUR : FLUX D ACHAT ET DE VENTE DE MARCHANDISES. NOM ÉTUDIANT : RESTAURATION DE LA BASE DE DONNÉES DU PGI OPEN ERP Une base

Plus en détail

EDI. Optez pour la plateforme EDI de référence

EDI. Optez pour la plateforme EDI de référence EDI Optez pour la plateforme EDI de référence Edito Toute entreprise tient compte de l importance de la rapidité et de la fiabilité de l échange d informations et de documents entre les partenaires commerciaux.

Plus en détail

Technicien Logistique CQPM 0121 -

Technicien Logistique CQPM 0121 - Technicien Logistique CQPM 0121 - Public concerné Agent logistique confirmé Méthode et moyens Théorie en salle, Travaux pratiques Exposé, exercices, conduite de projet Validation du CQPM Technicien Logistique

Plus en détail

L aspect de votre logiciel a été modifié et reprend désormais la nouvelle charte graphique Sage.

L aspect de votre logiciel a été modifié et reprend désormais la nouvelle charte graphique Sage. Sage 100 Gestion commerciale i7 Nouvelle charte graphique L aspect de votre logiciel a été modifié et reprend désormais la nouvelle charte graphique Sage. Intuisage L IntuiSage est une interface d accueil

Plus en détail

Chorus Factures, solution de dématérialisation fiscale des factures. Kit de communication à destination des fournisseurs. Version 2.0.

Chorus Factures, solution de dématérialisation fiscale des factures. Kit de communication à destination des fournisseurs. Version 2.0. Chorus Factures, solution de dématérialisation fiscale des Kit de communication à destination des fournisseurs Version 2.0 Réf : SOMMAIRE Introduction Enjeux de la dématérialisation fiscale des Description

Plus en détail

Chapitre 2. L établissement et le contrôle des documents commerciaux.

Chapitre 2. L établissement et le contrôle des documents commerciaux. Chapitre 2 L établissement et le contrôle des documents commerciaux. Les documents liés cycle d exploitation Procédés de facturation et conservation Le contrôle des documents commerciaux L entreprise échange

Plus en détail

Exposé d étude : Sage 100 gestion commerciale

Exposé d étude : Sage 100 gestion commerciale Exposé d étude : Sage 100 gestion commerciale Présenté par : Demb Cheickysoul 1 INTRODUCTION Parfaitement adapté à l organisation de l entreprise par sa puissance de paramétrage, Sage 100 Gestion Commerciale

Plus en détail

Leçon 11. les tâches de gestion du magasin

Leçon 11. les tâches de gestion du magasin CANEGE Leçon 11 les tâches de gestion du magasin Objectif : A l'issue de la leçon l'étudiant doit être capable : d'appréhender la différence entre gestion dynamique des stocks et gestion des magasins d

Plus en détail

L interface EDICOT facile à utiliser permet l échange EDI par l import des Accusés de réception (commandes) de ventes (ORDERS) au format XML.

L interface EDICOT facile à utiliser permet l échange EDI par l import des Accusés de réception (commandes) de ventes (ORDERS) au format XML. L INTERFACE EDI Gestimum ERP propose la solution EDI (Echange de données informatisées) pour permettre l échange entre différents partenaires (Clients et fournisseurs) par l intermédiaire des données au

Plus en détail

JLD Consulting STRATÉGIE, ORGANISATION ET MANAGEMENT D ENTREPRISE

JLD Consulting STRATÉGIE, ORGANISATION ET MANAGEMENT D ENTREPRISE FORMATION EN LOGISTIQUE STRATÉGIE, ORGANISATION ET MANAGEMENT D ENTREPRISE , cabinet conseil spécialisé en stratégie, organisation d entreprise vous assiste dans vos choix stratégiques et vous accompagne

Plus en détail

Programme Moussanada Textile-habillement Segment : Animation et traitement Module : Logistique Action : Supply Chain TERMES DE RÉFÉRENCE

Programme Moussanada Textile-habillement Segment : Animation et traitement Module : Logistique Action : Supply Chain TERMES DE RÉFÉRENCE Programme Moussanada Textile-habillement Segment : Animation et traitement Module : Logistique Action : Supply Chain TERMES DE RÉFÉRENCE OBJECTIF... 2 RESULTATS... 2 INDICATEURS D'IMPACT... 2 PRE-REQUIS...

Plus en détail

Processus et Outils S&OP

Processus et Outils S&OP Technical paper Processus et Outils S&OP 1. Processus et Outils S&OP 1.1 Vocabulaire S&OP désigne «Sales and Operations Planning» en anglais. L équivalent Français est le PIC «Plan Industriel et Commercial».

Plus en détail

Travail rendu : Présentation et définition de la M.R.P : Management des ressources de production

Travail rendu : Présentation et définition de la M.R.P : Management des ressources de production Travail rendu : Présentation et définition de la M.R.P : Management des ressources de production Préparé par : Ait ahmed Essedek Matière : Gestion de la production et des stocks Encadré par : Mr. NACIRI

Plus en détail

Archives et factures électroniques

Archives et factures électroniques Archives et factures électroniques Edito En 2001, le Conseil de l Union Européenne a publié la Directive 2001/115/CE relative à la facturation. Son objectif était de simplifier, de moderniser et d harmoniser

Plus en détail

SPÉCIAL INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE ET MÉDICALE DEVENEZ UN PRO DE LA GESTION DES COMMANDES CLIENTS

SPÉCIAL INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE ET MÉDICALE DEVENEZ UN PRO DE LA GESTION DES COMMANDES CLIENTS SPÉCIAL INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE ET MÉDICALE DEVENEZ UN PRO DE LA GESTION DES COMMANDES CLIENTS SOMMAIRE A qui s adresse ce kit?...3 Introduction sur le traitement des commandes...4 Challenges...5 Solution

Plus en détail

Proposition de prix ferme. Réservation immédiate. Réponse instantanée.

Proposition de prix ferme. Réservation immédiate. Réponse instantanée. Proposition de prix ferme. Réservation immédiate. Réponse instantanée. SEND 208.5 Traitez vos ordres de transport aérien, import et export, plus rapidement que jamais. Obtenir une cotation, confirmer une

Plus en détail

FICHE D'IDENTITÉ DE LA QUALIFICATION VALIDÉE. TITRE DE LA QUALIFICATION : Gestionnaire de flux de commandes à l international

FICHE D'IDENTITÉ DE LA QUALIFICATION VALIDÉE. TITRE DE LA QUALIFICATION : Gestionnaire de flux de commandes à l international Commission paritaire nationale de l'emploi de la métallurgie Qualification : MQ 90 12 38 0079 (Cette fiche annule et remplace, à compter du 6 juin 2007, la précédente fiche d identité) FICHE D'IDENTITÉ

Plus en détail

solution technologique globale qui couvre en

solution technologique globale qui couvre en Dealer Management System solution technologique globale qui couvre en amont tous les besoins fonctionnels et techniques de l activité d un distributeur de véhicules : magasin, atelier, VN/VO. Adaptable

Plus en détail

Gestion de Production

Gestion de Production Gestion de Production Gestion de Production Microsoft Dynamics TM NAV Planification MRPII Planification à capacité finie ou infinie Ordonnancement et séquençage des tâches Gestion des ressources Gestion

Plus en détail

Booster votre activité de transformation verrière!

Booster votre activité de transformation verrière! Booster votre activité de transformation verrière! Your flexible management solution De l offre à la facturation et au-delà Synerglass gère l ensemble des étapes du pro cessus de votre entreprise : offres,

Plus en détail

Site www.isabeauder.com. Mentions Légales

Site www.isabeauder.com. Mentions Légales Site www.isabeauder.com Mentions Légales Le site est édité par la société Bonus & Clyde S.A.S. au capital de 2430 RCS Paris B 518 254 180 Numéro SIRET : 518 254 180 000 12 Code APE : 9001Z Licence n :

Plus en détail

Gestion commerciale. Une réponse fonctionnelle quel que soit votre secteur d activité

Gestion commerciale. Une réponse fonctionnelle quel que soit votre secteur d activité Gestion commerciale La rentabilité d une entreprise passe par l augmentation du chiffre d affaires et la maîtrise des coûts de gestion. Avec Sage 100 Gestion Commerciale, vous contrôlez votre activité

Plus en détail

Conditions Générales de Vente (site e- commerce)

Conditions Générales de Vente (site e- commerce) Conditions Générales de Vente (site e- commerce) Préambule Les présentes conditions générales de vente sont conclues : ENTRE : - La société., domiciliée, immatriculée SIRET., désigné comme le Vendeur ET

Plus en détail

Réussir l externalisation de sa consolidation

Réussir l externalisation de sa consolidation Réussir l externalisation de sa consolidation PAR ERWAN LIRIN Associé Bellot Mullenbach et Associés (BMA), activité Consolidation et Reporting ET ALAIN NAULEAU Directeur associé Bellot Mullenbach et Associés

Plus en détail

Conditions de vente et d utilisation. Article 1.champs d Application et Modification des Conditions Générales de vente

Conditions de vente et d utilisation. Article 1.champs d Application et Modification des Conditions Générales de vente Conditions de vente et d utilisation Article 1.champs d Application et Modification des Conditions Générales de vente Les présentes conditions générales de vente s appliquent à toutes commandes passées

Plus en détail

E-commerce. Le logiciel de gestion pour votre métier

E-commerce. Le logiciel de gestion pour votre métier E-commerce Le logiciel de gestion pour votre métier Spécialement développé avec et pour les entreprises de négoce, la gestion commerciale CODIAL répond à l ensemble des besoins en gestion d une PME. CODIAL

Plus en détail

DIAG TRUCKS SERVICES 3, rue Georges Carpentier 85500 LES HERBIERS (Vendée - France)

DIAG TRUCKS SERVICES 3, rue Georges Carpentier 85500 LES HERBIERS (Vendée - France) DIAG TRUCKS SERVICES 3, rue Georges Carpentier 85500 LES HERBIERS (Vendée - France) Tel : 06 31 28 56 25 Coût selon opérateurs Du lundi au vendredi 8h 19h www.diagtrucks.fr olivier.lajugie@diagtrucks.fr

Plus en détail

ENVIRONNEMENT FONDAMENTAUX THEMATIQUES. Sage Geode. Advanced. Sage Geode. Premium. 2 jours

ENVIRONNEMENT FONDAMENTAUX THEMATIQUES. Sage Geode. Advanced. Sage Geode. Premium. 2 jours Sage Geode Vous êtes Consultant, Chef de Projets, Directeur des Systèmes d Information, Responsable logistique, consultant supply chain, Optez pour les «Formations Produits» Nous vous proposons des formations

Plus en détail

Accélérateur de votre RÉUSSITE

Accélérateur de votre RÉUSSITE Accélérateur de votre RÉUSSITE En choisissant SAP Business One, entrez dans un monde sans frontière, ouvert, mobile, agile et social. Achats Finance Avec une seule plateforme, vous répondez à l ensemble

Plus en détail

Guide d'application INVOIC OPTO v33. Comprendre la mise en place de la facture/avoir électronique dans l'optique ophtalmique en France

Guide d'application INVOIC OPTO v33. Comprendre la mise en place de la facture/avoir électronique dans l'optique ophtalmique en France Guide d'application INVOIC OPTO v33 Comprendre la mise en place de la facture/avoir électronique dans l'optique ophtalmique en France Version: 1.3 (final) Auteur: Jean-Christophe Leroy Date: 15.03.2006

Plus en détail

Gestion des opérations. et de la production. Séance 10 4-530-03. La planification des besoins matières

Gestion des opérations. et de la production. Séance 10 4-530-03. La planification des besoins matières Gestion des opérations et de la production Séance 10 4-530-03 La planification des besoins matières 1 9, 9, Service Service d enseignement d enseignement de la de Gestion la Gestion des Opérations des

Plus en détail

LOGO 2010-2011. Encadré par : Réalisé par : Royaume du MAROC Université Abdelmalek Essaadi Ecole Nationale de Commerce et de Gestion Tanger-

LOGO 2010-2011. Encadré par : Réalisé par : Royaume du MAROC Université Abdelmalek Essaadi Ecole Nationale de Commerce et de Gestion Tanger- Royaume du MAROC Université Abdelmalek Essaadi Ecole Nationale de Commerce et de Gestion Tanger- Master Spécialisé Logistique et Transport Exposé : Echange de données informatisé LOGO 2010-2011 Encadré

Plus en détail

Magisoft CRM. L intelligence Software. Progiciels de gestion pour l industrie

Magisoft CRM. L intelligence Software. Progiciels de gestion pour l industrie CRM ZA LA LAYE 12 Rue de Truchebenate 01100 ARBENT Tél : +33 (0)4.74.81.22.20 Fax : +33 (0)4.74.73.08.99 contact@cerai.fr Www.cerai.fr Magisoft L intelligence Software Progiciels de gestion pour l industrie

Plus en détail

Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours

Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours Neuf pôles d activité La majorité des assistantes ont des activités couvrant ces différents pôles, à des niveaux différents, à l exception

Plus en détail

SILPROD. silprod. La solution adaptée à votre métier

SILPROD. silprod. La solution adaptée à votre métier SILPROD silprod La solution adaptée à votre métier SILPROD L ERP SILPROD est le logiciel utilisé par les TPE et PME modernes confrontées à la mondialisation et aux contraintes multiples (sécurité, multi-sites,

Plus en détail

Cursus Sage ERP X3 - Négoce. Le parcours pédagogique Sage ERP X3 - Négoce

Cursus Sage ERP X3 - Négoce. Le parcours pédagogique Sage ERP X3 - Négoce Cursus - Vous êtes Consultant, Chef de Projets, Directeur des Systèmes d In, Directeur Administratif et Financier, Optez pour les «s Produits Sage» Nous vous proposons des s vous permettant de monter en

Plus en détail

LIVRE BLANC. Les négociations périodiques achats, Vous êtes assis sur une mine d or. Pertilience

LIVRE BLANC. Les négociations périodiques achats, Vous êtes assis sur une mine d or. Pertilience LIVRE BLANC Les négociations périodiques achats, Vous êtes assis sur une mine d or Pertilience Loic Biarez 4 septembre 2014 Sommaire Négocier régulièrement : un enjeu stratégique... 3 Vue d'ensemble...

Plus en détail

MARCHE 2015/05 : Ré informatisation de l Espace Culturel et maintenance associée

MARCHE 2015/05 : Ré informatisation de l Espace Culturel et maintenance associée AVIS D APPEL PUBLIC A LA CONCURRENCE - REGLEMENT DE CONSULTATION MARCHE 2015/05 : Ré informatisation de l Espace Culturel et maintenance associée 1- Identification de l organisme qui passe le marché :

Plus en détail

Esprit Commerce 15 rue Nationale 85140 L OIE (Vendée-France) Tel : 02 51 65 36 64 Coût d un appel local Du lundi au vendredi 9h-12h et 15h-19h

Esprit Commerce 15 rue Nationale 85140 L OIE (Vendée-France) Tel : 02 51 65 36 64 Coût d un appel local Du lundi au vendredi 9h-12h et 15h-19h Esprit Commerce 15 rue Nationale 85140 L OIE (Vendée-France) Tel : 02 51 65 36 64 Coût d un appel local Du lundi au vendredi 9h-12h et 15h-19h www.espritcommerce.com service.client@espritcommerce.com ESPRITCOMMERCE

Plus en détail

G P A O Maîtriser sa logistique et ses flux à valeur ajoutée

G P A O Maîtriser sa logistique et ses flux à valeur ajoutée G P A O Maîtriser sa logistique et ses flux à valeur ajoutée Lorraine Dans les périodes de crise, la capacité des entreprises industrielles à maîtriser leurs modèles économiques et leur apport de valeur

Plus en détail

Systèmes d information

Systèmes d information EEP s Systèmes d information Echanges de Données Informatisés Bertrand Cuissart 1 1 Département GLT, IUT d Alençon, Université de Caen. 7 janvier 2007 Internet EEP nouvelles contraintes nouveaux outils

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTE DES CHEQUES CADEAUX KYRIELLES RESERVES AUX ACHETEURS PERSONNES MORALES

CONDITIONS GENERALES DE VENTE DES CHEQUES CADEAUX KYRIELLES RESERVES AUX ACHETEURS PERSONNES MORALES 1 / Définitions Dans le cadre des présentes Conditions Générales, les Parties conviennent de ce que chacun des termes et expressions figurant ci-dessous aura la signification donnée dans sa définition,

Plus en détail

Copyright 2006 Rockwell Automation, Inc. Tous droits réservés. Imprimé aux Etats-Unis.

Copyright 2006 Rockwell Automation, Inc. Tous droits réservés. Imprimé aux Etats-Unis. Publication EMSE00-BR371A-FR-E Avril 2006 Copyright 2006 Rockwell Automation, Inc. Tous droits réservés. Imprimé aux Etats-Unis. EXPERTISE EN GESTION DE PROJET VOUS POUVEZ COMPTER SUR DES SERVICES DE GESTION

Plus en détail

Conditions Générales de Vente

Conditions Générales de Vente Conditions Générales de Vente PREAMBULE Le client souhaite se doter d un site internet Il a lancé une consultation préalable, qui a été communiquée à Nexus Création et a permis d élaborer une proposition

Plus en détail

SI-GEST. Les services et l assistance informatique

SI-GEST. Les services et l assistance informatique Les services et l assistance informatique SI-GEST Servinfo, Siège Social : 13 rue Forlen, 67118 Geispolsheim - Tél 03.88.40.85.20 - Fax 03.88.67.13.08 EVOLUTIVITE Grâce à l évolutivité du logiciel, votre

Plus en détail

3 - Sélection des fournisseurs... 4. 4 Marche courante... 5. 4.1 Conditionnement Transport... 5. 4.2 Livraison... 5

3 - Sélection des fournisseurs... 4. 4 Marche courante... 5. 4.1 Conditionnement Transport... 5. 4.2 Livraison... 5 1 SOMMAIRE 1 Introduction... 3 2 Principes... 3 3 - Sélection des fournisseurs... 4 4 Marche courante... 5 4.1 Conditionnement Transport... 5 4.2 Livraison... 5 4.3 - Garantie qualité / Conformité... 5

Plus en détail

Solution myconstruction@augustareeves Descriptif Fonctionnel

Solution myconstruction@augustareeves Descriptif Fonctionnel Solution myconstruction@augustareeves Descriptif Fonctionnel Agenda 1 Introduction 2 Les enjeux métiers 3 La solution fonctionnelle et technique 4 L approche marché 5 Les références 01 Présentation myconstruction@augustareeves.fr

Plus en détail

Etat. factures. portail. res. dématérialiser EDI. fournisseurs. Etat EDI CO2. Dématérialisation des factures. portail. fiabilité.

Etat. factures. portail. res. dématérialiser EDI. fournisseurs. Etat EDI CO2. Dématérialisation des factures. portail. fiabilité. it fournisseurs ourn p tu fi bi r q res e Dématérialisation des Chorus une solution simple 100 % GRATUITE Gains financiers Réduction des coûts d impression, de stockage et d acheminement Gains d espace

Plus en détail

LES OUTILS DE LA GESTION DE PROJET

LES OUTILS DE LA GESTION DE PROJET LES OUTILS DE LA GESTION DE PROJET PROJET : «ensemble des actions à entreprendre afin de répondre à un besoin défini dans des délais fixés». Délimité dans le temps avec un début et une fin, mobilisant

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur :

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur : COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LE METALLURGIE Qualification : Catégorie : D Dernière modification : 30/04/2015 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Responsable d affaires I OBJECTIF PROFESSIONNEL

Plus en détail

OpenERP. Partenaire Certifié

OpenERP. Partenaire Certifié + OpenERP Partenaire Certifié + Plan de la Présentation n Présentation d OpenERP n Modules OpenERP n Présentation de GénéraFi n Domaines d Activités Stratégiques n Structure et Organisation + Présentation

Plus en détail

Conditions générales de ventes

Conditions générales de ventes Conditions générales de ventes 1 Application des conditions générales de ventes de Air Tech Concept. Les présentes conditions générales de ventes sont applicables à tous les produits et services vendus

Plus en détail

GPAO. Le logiciel de gestion de production

GPAO. Le logiciel de gestion de production GPAO Le logiciel de gestion de production Codial GPAO est spécialement destiné aux PME-PMI ayant un process de fabrication dans leur activité. Facile à mettre en œuvre, Codial GPAO offre une grande souplesse

Plus en détail

Cahier des charges. Technique pour la mise en œuvre. de la procédure Portail Achat - EDI

Cahier des charges. Technique pour la mise en œuvre. de la procédure Portail Achat - EDI Direction des Achats de la SNCF Département SI Achat (DSIT-A) 120 Boulevard Vivier Merle 69502 Lyon Cedex 03 Tél. : (33) 04 82 31 32 15 - SNCF 503 215 Cahier des charges Technique pour la mise en œuvre

Plus en détail

Démarrer l'edi avec Leroy Merlin

Démarrer l'edi avec Leroy Merlin Démarrer l'edi avec Leroy Merlin Sommaire 1. Notions générales... 2 1.1. Qu est-ce que l EDI?... 2 1.2. Types d implémentation possibles... 3 2. Messages et mise en place... 4 2.1. Le message Commande

Plus en détail

SESSION 2010 MANAGEMENT DES SYSTÈMES D'INFORMATION. Durée de l épreuve : 3 heures - coefficient : 1

SESSION 2010 MANAGEMENT DES SYSTÈMES D'INFORMATION. Durée de l épreuve : 3 heures - coefficient : 1 1020005 DSCG SESSION 2010 MANAGEMENT DES SYSTÈMES D'INFORMATION Durée de l épreuve : 3 heures - coefficient : 1 Document autorisé : Liste des comptes du plan comptable général, à l exclusion de toute autre

Plus en détail

Vue d ensemble. Initiatives des données. Gestion de la trésorerie. Gestion du risque. Gestion des fournisseurs 2 >>

Vue d ensemble. Initiatives des données. Gestion de la trésorerie. Gestion du risque. Gestion des fournisseurs 2 >> Access MD Online Vue d ensemble Access MD Online fournit aux organisations un accès en temps réel à leurs programmes de carte commerciale au sein d un environnement sécurisé, n importe où et n importe

Plus en détail

Amélioration de la qualité des céréales / Programme de soutien à l amélioration du taux de protéine des blés tendres chez les organismes collecteurs

Amélioration de la qualité des céréales / Programme de soutien à l amélioration du taux de protéine des blés tendres chez les organismes collecteurs > AIDES FRANCEAGRIMER février 2014 Amélioration de la qualité des céréales / Programme de soutien à l amélioration du taux de protéine des blés tendres chez les organismes collecteurs échéance au 31 décembre

Plus en détail

La fonction achats fonction achats internes extérieur

La fonction achats fonction achats internes extérieur L objectif de la fonction achats est de mettre à la disposition des utilisateurs internes de l entreprise des biens et/ou des services acquis à l extérieur dans les meilleures conditions de prix, de délais,

Plus en détail

Lettre d informations

Lettre d informations Juillet 2015 Lettre d informations Edito Nouveautés : Sage Génération i7 V8 Infos : Tableaux des dernières versions Fiche pratique : Echéance de vos codes annuels Chers Clients, A l arrivée de l été, vous

Plus en détail

Locasyst MAÎTRISEZ LA GESTION DE VOS LOCATIONS

Locasyst MAÎTRISEZ LA GESTION DE VOS LOCATIONS SOMMAIRE 1. LOCASYST EN QUELQUES MOTS... 2. GESTION DES LOCATIONS. 3. ETATS-HISTORIQUES-STATISTIQUES. 4. BÉNÉFICIEZ DE LOCASYST EN LIGNE. P02 P06 P10 P12 1. LOCASYST EN QUELQUES MOTS... Facile à mettre

Plus en détail

L influence d un progiciel de gestion sur le système d information d une organisation

L influence d un progiciel de gestion sur le système d information d une organisation Chapitre 8 L influence d un progiciel de gestion sur le système d information d une organisation Notions Processus : nature et présentation Progiciels de gestion dans les métiers de l organisation : approche

Plus en détail

LA FACTURATION ELECTRONIQUE CHEZ PSA ET RENAULT. L optimisation des flux de facturation fournisseurs chez

LA FACTURATION ELECTRONIQUE CHEZ PSA ET RENAULT. L optimisation des flux de facturation fournisseurs chez Dossier du mois Décembre 2008 LA FACTURATION ELECTRONIQUE CHEZ PSA ET RENAULT L optimisation des flux de facturation fournisseurs chez 1. Périmètre et Missions du CSP Le traitement des factures fournisseurs

Plus en détail

La facturation électronique en 10 étapes simples

La facturation électronique en 10 étapes simples 1 (6) La facturation électronique en 10 étapes simples Le passage à la facturation électronique est une mesure très judicieuse pour les entreprises. Qu il s agisse de demandes insistantes de la part de

Plus en détail

GUIDE DE CRÉATION ET D ACTIVATION D UN COMPTE PAYPAL POUR LES CLIENTS D E-TRANSACTIONS VERSION DU 15/09/2015

GUIDE DE CRÉATION ET D ACTIVATION D UN COMPTE PAYPAL POUR LES CLIENTS D E-TRANSACTIONS VERSION DU 15/09/2015 E-TRANSACTIONS GUIDE DE CRÉATION ET D ACTIVATION D UN COMPTE PAYPAL POUR LES CLIENTS D E-TRANSACTIONS VERSION DU 15/09/2015 1 Crédit Agricole S.A, société anonyme au capital de 7 729 097 322. Siège social

Plus en détail

1. L évolution de la compétitivité de l entreprise... 1. 2. Le contexte de la nouvelle gestion de production... 4

1. L évolution de la compétitivité de l entreprise... 1. 2. Le contexte de la nouvelle gestion de production... 4 Sommaire Chapitre 1 Introduction 1. L évolution de la compétitivité de l entreprise... 1 2. Le contexte de la nouvelle gestion de production... 4 3. La gestion de production et les flux... 5 4. Gestion

Plus en détail

TRADE. Yourcegid Trade Y2

TRADE. Yourcegid Trade Y2 TRADE Yourcegid Trade Y2 1800 Clients négociants plus de + de 10 langues + de 40 pays plus de 200 DE collaborateurs et experts Un réseau performant : 200 PRès de Distributeurs certifiés Parce que votre

Plus en détail

PROST PROST. L'ERP qui intègre la gestion commerciale Sage

PROST PROST. L'ERP qui intègre la gestion commerciale Sage L'ERP qui intègre la gestion commerciale Sage intègre la gestion commerciale de Sage (ligne 30 et 100) et s appuie sur les données commerciales (ventes et achats) pour organiser la gestion de production.

Plus en détail

Gestion Réglements et Trésorerie Prévisionnelle La Performance des règlements...

Gestion Réglements et Trésorerie Prévisionnelle La Performance des règlements... La solution infosoft de gestion des réglements et trésorerie prévisionnelle dédiée aux petites et moyennes entreprises Une offre 100 % intégrée à sage 100 Gestion Réglements et Trésorerie Prévisionnelle

Plus en détail

COMMENT EXTERNALISER SA e-logistique?

COMMENT EXTERNALISER SA e-logistique? COMMENT EXTERNALISER SA e-logistique? Lorraine La logistique, maillon essentiel du e-commerce, a un impact direct sur la satisfaction du client. Néanmoins, face à l accumulation des commandes, nombre d

Plus en détail

CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification

CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification Désignation du métier ou des composantes du métier en lien avec

Plus en détail

Automatisez votre processus d approvisionnement Guide d utilisation

Automatisez votre processus d approvisionnement Guide d utilisation Automatisez votre processus d approvisionnement Guide d utilisation Sommaire Je me connecte 2 Je crée une commande 3 J ai un logiciel de gestion de stock : je configure mon catalogue 4 Je souhaite suivre

Plus en détail

EDI et commerce électronique

EDI et commerce électronique EDI et commerce électronique Table des matières 1. L Echange des Données Informatisées «EDI»... 2 1.1 La naissance du Besoin à L'EDI... 2 1.2 L objectif de L EDI... 2 1.3 Définition de L EDI... 2 1.4 Mise

Plus en détail

Conditions générales de ventes Château Soutard

Conditions générales de ventes Château Soutard Conditions générales de ventes Château Soutard I Informations légales Dénomination : SCEA Château Soutard Téléphone : 05-57-24-71-41 Email : contact@soutard.com Site Internet : www.chateau-soutard.com/

Plus en détail

Fiche client. Multi-adresses Contacts illimités Coordonnées GPS et positionnement carte Ajout de champs personnalisés Documents externes liés (GED)

Fiche client. Multi-adresses Contacts illimités Coordonnées GPS et positionnement carte Ajout de champs personnalisés Documents externes liés (GED) production Création par saisie ou import de fichiers Contacts illimités Coordonnées GPS et positionnement carte Gestion des catégories Fiche client Multi-adresses de livraison Contacts illimités Coordonnées

Plus en détail

Choisissez un pôle d activité ou un profil et cliquez

Choisissez un pôle d activité ou un profil et cliquez Organisation et planification des activités du service Gestion des ressources matérielles Gestion et coordination des informations Relations professionnelles Rédaction et mise en forme de documents professionnels

Plus en détail

La communication entre le groupe SCCP et ses prestataires, transporteurs des céréales était traditionnellement basée sur un serveur de fax.

La communication entre le groupe SCCP et ses prestataires, transporteurs des céréales était traditionnellement basée sur un serveur de fax. EXERCICE 1 La communication entre le groupe SCCP et ses prestataires, transporteurs des céréales était traditionnellement basée sur un serveur de fax. La multiplication des modes de communication entre

Plus en détail

!"#$%&'() *+,-) LE SYSTÈME DE GESTION

!#$%&'() *+,-) LE SYSTÈME DE GESTION !"#$%&'() *+,-) LE SYSTÈME DE GESTION OBJECTIF : VOUS CONNAISSEZ ET COMPRENEZ LES DIVERS SYSTÈMES DE GESTION. A QUOI SERT-IL? Effectuer les commandes Enregistrer les arrivages Etiqueter les nouveaux articles

Plus en détail

2.1. Les stades d évolution de la fonction de Supply Chain Management 7 2.2. L intégration horizontale des fonctions de l entreprise 12

2.1. Les stades d évolution de la fonction de Supply Chain Management 7 2.2. L intégration horizontale des fonctions de l entreprise 12 Table des matières Avant-propos 3 Introduction 1. L entreprise et l environnement financier...5 2. Le concept traditionnel...6 2.1. Les stades d évolution de la fonction de Supply Chain Management 7 2.2.

Plus en détail

L ecoute, Le service, l echange,

L ecoute, Le service, l echange, L ecoute, Le service, l accompagnement, L assistance, l echange, la formation, le partenariat Acquérir nos solutions, ce n est pas seulement obtenir un outil informatique, c est également accéder à de

Plus en détail

CONDITIONS GÉNÉRALES DE VENTE DES COFFRETS CADEAUX DU DOMAINE DE DIENNE

CONDITIONS GÉNÉRALES DE VENTE DES COFFRETS CADEAUX DU DOMAINE DE DIENNE CONDITIONS GÉNÉRALES DE VENTE DES COFFRETS CADEAUX DU DOMAINE DE DIENNE Version 04/10 PREAMBULE 1/ Définitions Les termes ci-après définis auront, dans les présentes Conditions Générales de Vente, les

Plus en détail

ORDER TO CASH Gagnez du temps et de l argent avec GS1 ecom

ORDER TO CASH Gagnez du temps et de l argent avec GS1 ecom ORDER TO CASH Gagnez du temps et de l argent avec GS1 ecom Commander, livrer et facturer plus efficacement grâce à Order to Cash. Order to Cash Order to Cash est une application de GS1 ecom qui réfère

Plus en détail

Ce que disent les Instructions officielles.

Ce que disent les Instructions officielles. Ce que disent les Instructions officielles. Extraits du programme de 3 e de technologie Dans la logique de la technologie, les différentes activités sont mises en relation avec les réalités industrielles

Plus en détail

L ESSENTIEL DE LA GESTION BUDGÉTAIRE

L ESSENTIEL DE LA GESTION BUDGÉTAIRE DIDIER LECLÈRE L ESSENTIEL DE LA GESTION BUDGÉTAIRE LES ESSENTIELS DE LA FINANCE, 1944, 2012 ISBN : 978-2-212-55334-5 Chapitre 4 Le budget des approvisionnements l ESSENTIEL Le budget des achats est lié

Plus en détail

GUIDE DE CRÉATION ET D ACTIVATION D UN COMPTE PAYPAL POUR LES CLIENTS D E-TRANSACTIONS VERSION DU 13/05/2015

GUIDE DE CRÉATION ET D ACTIVATION D UN COMPTE PAYPAL POUR LES CLIENTS D E-TRANSACTIONS VERSION DU 13/05/2015 E-TRANSACTIONS GUIDE DE CRÉATION ET D ACTIVATION D UN COMPTE PAYPAL POUR LES CLIENTS D E-TRANSACTIONS VERSION DU 13/05/2015 Crédit Agricole S.A, société anonyme au capital de 7 729 097 322. Siège social

Plus en détail