MANUEL LA MÉDIATION DE DETTES

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "MANUEL LA MÉDIATION DE DETTES"

Transcription

1 Manuel mediation afl 13 basisboek.book Page 1 Monday, May 9, :44 PM MANUEL LA MÉDIATION DE DETTES L Observatoire du Crédit et de l Endettement Cet ouvrage a été actualisé jusqu à la mise à jour 13, avril 2011.

2 Manuel mediation afl 13 basisboek.book Page 2 Monday, May 9, :44 PM Colophon Manuel La médiation de dettes Auteur : L Observatoire du Crédit et de l Endettement asbl Remerciements : Nous remercions toutes les personnes, qui, par leur contribution présente et passée au programme de formation de l Observatoire du Crédit et de l Endettement, ont contribué à la réalisation de ce manuel. Éditions Politeia sa, Bruxelles D/2009/8132/138 ISBN ISSN NUR 820 Politeia sa Galerie Ravenstein Bruxelles Tél Fax L Observatoire du Crédit et de l Endettement asbl Château de Cartier - Place Albert 1er, Marchienne-au-Pont Tél Fax Aucune partie de cette publication ne peut être dupliquée et/ou publiée au moyen d impression, photocopie, microfilm ou de quelque autre manière que ce soit sans autorisation écrite préalable de l éditeur.

3 Manuel mediation afl 13 basisboek.book Page 3 Monday, May 9, :44 PM TABLE DES MATIÈRES

4 Manuel mediation afl 13 basisboek.book Page 4 Monday, May 9, :44 PM

5 Manuel mediation afl 13 basisboek.book Page 5 Monday, May 9, :44 PM TABLE DES MATIÈRES Chapitre 1 La médiation de dettes Section 1. La médiation de dettes au sens de la loi du 12 juin Introduction Exercice de la médiation Les autorités compétentes 2 Section 2. La médiation de dettes en Région wallonne L'institution L'agrément Le principe de programmation La demande d'agrément L'octroi ou le refus d'agrément Le retrait de l'agrément Le renouvellement de l'agrément Le recours Le personnel des services de médiation de dettes Le devoir d'information Les centres de référence Le tarif Les institutions privées et les institutions publiques autres que les C.P.A.S Les C.P.A.S Le subventionnement des services de médiation 8 Section 3. La médiation de dettes en Communauté germanophone L'institution L'agrément Le personnel des services de médiation de dettes Le devoir d'information 9 Mise à jour 10 juin 2010 Table des matières / 1

6 Manuel mediation afl 13 basisboek.book Page 6 Monday, May 9, :44 PM 3.5. Le tarif Les institutions privées Les C.P.A.S. et les associations créées par la loi organique des C.P.A.S Le Fonds d'apurement 9 Section 4. La médiation de dettes en Région flamande L'institution L'agrément Le personnel des services de médiation de dettes Le devoir d'information Le tarif 11 Section 5. La médiation de dettes dans la Région de Bruxelles-Capitale Le bi-communautaire L'institution L'agrément La demande d'agrément L'octroi ou le refus d'agrément Le retrait de l'agrément Le renouvellement de l'agrément Le personnel des services de médiation de dettes Le devoir d'information Le tarif Les institutions privées Les institutions publiques agréées (autres que les C.P.A.S.) Les institutions francophones L'institution L'agrément La demande d'agrément L'octroi ou le refus d'agrément Le retrait d'agrément Le renouvellement de l'agrément Le personnel des services de médiation de dettes Le devoir d'information Le tarif Les institutions néerlandophones 17 2 / Table des matières Mise à jour 10 juin 2010

7 Manuel mediation afl 13 basisboek.book Page 7 Monday, May 9, :44 PM Chapitre 2 Méthodologie du traitement des dossiers de surendettement Section 1. Le premier entretien 2 Section 2. La nécessité d établir une relation de confiance 4 Section 3. La convention de travail 5 Section 4. L urgence 5 Section 5. L inventaire des dettes 7 Section 6. Le budget Définition Les objectifs de l établissement du budget La détermination des quotités disponibles pour les créanciers Comment évaluer ce solde? Pourrait-on diminuer les charges? Les revenus peuvent-ils augmenter? Et s il n y a pas de solde? 9 Section 7. Etablir le plan d apurement En attendant le plan d apurement La stratégie Les dettes prioritaires La durée du plan d apurement La répartition au marc le franc Et s il n y a rien à proposer aux créanciers? 15 Section 8. La négociation avec les créanciers L argumentation La lettre aux créanciers L information à donner aux créanciers Mise en œuvre du plan d apurement et réactions des créanciers 17 Mise à jour 1 janvier 2006 Table des matières / 3

8 Manuel mediation afl 13 basisboek.book Page 8 Monday, May 9, :44 PM Section 9. La guidance budgétaire et la médiation de dettes 18 Section 10. Déontologie et médiation de dettes Objectifs de la médiation de dettes La position du médiateur Les droits et devoirs du médiateur de dettes Les principes de base Le secret professionnel Le secret professionnel théorique Le secret professionnel en pratique Le travail en équipe 21 Chapitre 3 Notions juridiques de base : la dette le débiteur le créancier Section 1. Vie et mort de la dette Qu est-ce qu une dette? La formation d un contrat Le principe de l autonomie de la volonté Les conditions de validité d un contrat La capacité Un consentement valable L objet du contrat doit être licite, c est-à-dire conforme aux bonnes mœurs Les conditions de forme Le paiement des dettes Comment payer? Qui paie mal paie deux fois! Les raisons valables de ne pas payer ses dettes La force majeure Notion Champ d application La remise de dettes La prescription Interruption de la prescription Délais de prescription Comment calculer le délai de prescription en cas de modification légale durant le cours de la prescription? 6 4 / Table des matières Mise à jour 1 janvier 2006

9 Manuel mediation afl 13 basisboek.book Page 9 Monday, May 9, :44 PM Section 2. Le débiteur Le mineur d âge et les personnes assimilées Les incapables sous administration provisoire Demande d administration provisoire Rédaction d une requête Un certificat médical circonstancié Mise sous administration provisoire Conséquence Coût Le couple La caution Caution simple et caution solidaire Caution pour toutes dettes La caution et le crédit à la consommation La caution à titre gratuit Qu entend-on par «gratuité de la caution»? la nature de la dette garantie Mesures de protection Les héritiers Qui hérite de qui? Accepter ou refuser la succession Le défunt est surendetté L héritier est surendetté 13 Section 3. Le créancier Les différents créanciers possibles La cession de créance Règles générales Cas particulier : la cession de rémunération La subrogation 14 Chapitre 4 La dette du couple Section 1. Le couple marié Couples mariés sous le régime légal Couples mariés sous le régime de la séparation de biens La fin de la solidarité : en cas de séparation, à partir de quel moment les dettes deviennent-elles propres? Les conjoints et le règlement collectif des dettes Le couple en crise 3 Mise à jour 12 mars 2011 Table des matières / 5

10 Manuel mediation afl 13 basisboek.book Page 10 Monday, May 9, :44 PM Section 2. Le couple non-marié : les cohabitants Les cohabitants légaux Les «simples» cohabitants 5 Chapitre 5 La vente à distance et le démarchage Introduction 1 Section 1. Les contrats de vente à distance 1 Section 2. Le démarchage Définition Dispositions légales Les contrats conclus en dehors des locaux de l entreprise Définition de l activité ambulante Les exceptions L autorisation obligatoire pour exercer une activité de commerce ambulant : la carte d activités ambulantes Les exceptions Les obligations légales Un contrat Le délai de rétractation La vente parfaite L interdiction de l acompte La vente à l essai 12 Chapitre 5bis Les clauses abusives Chapitre 5ter Les pratiques commerciales déloyales Chapitre 6 La dette de crédit à la consommation Introduction 1 Section 1. Les parties au contrat de crédit Le consommateur Le prêteur L intermédiaire de crédit 2 6 / Table des matières Mise à jour 12 mars 2011

11 Manuel mediation afl 13 basisboek.book Page 11 Monday, May 9, :44 PM Section 2. Les types de crédits réglementés La vente à tempérament Le crédit-bail Le prêt à tempérament Les ouvertures de crédit 3 Section 2bis. La révolution électronique Les prêts hypothécaires Le contrat de crédit à finalité mixte Les contrats de crédit portant sur des montants inférieurs à 200 euros Les contrats de crédit portant sur des montants supérieurs à euros 9 Section 3. Les pratiques promotionnelles Mentions obligatoires Publicité interdite L interdiction du démarchage Les «excursions-ventes» 10 4 Section 4. Le coût total du crédit 10 7 Section 4bis. Le Taux Annuel Effectif Global (T.A.E.G.) 10 8 Section 5. L obligation d information et le devoir de conseil L obligation d information Le devoir de conseil Section 6. La conclusion du contrat Règles générales La caution (sûreté personnelle (L)) Le délai de réflexion Les contrats d assurance Section 7. Les intermédiaires de crédit Section 8. Les difficultés financières La dénonciation du contrat Les conséquences financières du défaut de paiement 11 Mise à jour 12 mars 2011 Table des matières / 7

12 Manuel mediation afl 13 basisboek.book Page 12 Monday, May 9, :44 PM 8.3. Remèdes aux difficultés financières Les facilités de paiement La médiation de dettes Le règlement collectif de dettes 12 Chapitre 7 L inexécution d un contrat de crédit à la consommation Introduction 1 Section 1. Qu entend-on par inexécution? Définitions La dénonciation Le simple retard de paiement 2 Section 2. Les conséquences de l inexécution d un contrat de crédit à la consommation Réaliser (vérifier) un décompte dans une situation de simple retard de paiement Si le retard de paiement intervient avant le 1 er janvier Si le retard de paiement intervient après le 31 décembre Réaliser (vérifier) un décompte dans une situation de dénonciation de contrat Si la dénonciation intervient avant le 1 er janvier Si la dénonciation intervient après le 31 décembre Section 3. L imputation des paiements effectués à la suite d un décompte Imputation des paiements réalisée conformément à l article 27 bis, 5 de la loi relative au crédit à la consommation Imputation des paiements réalisée en respect de l article 1254 du Code civil 6 Section 4. Schéma récapitulatif 7 Section 5. Exercices Exercice 1 : simple retard de paiement Enoncé de l exercice Solution 8 8 / Table des matières Mise à jour 12 mars 2011

13 Manuel mediation afl 13 basisboek.book Page 13 Monday, May 9, :44 PM 5.2. Exercice 2 : dénonciation d un contrat de crédit à la consommation Enoncé de l exercice Solution Exercice 3 : dénonciation d une ouverture de crédit Enoncé de l exercice Solution 19 Chapitre 8 Les services bancaires Introduction 1 Section 1. Le compte à vue 1 Section 2. Les cartes liées au compte à vue Les différents types de cartes La carte de débit (Bancontact-Mistercash) La carte pré-payée (fonction Proton) Les cartes de crédit (Visa, Eurocard/Mastercard, Diners Club, American Express) Les cartes de débit à paiement différé Les cartes avec ouverture de crédit Le paiement électronique Obligations de l émetteur Responsabilités Responsabilité du titulaire Responsabilité de l émetteur Perte, vol et usage abusif 4 Section 3. Le service bancaire de base Définition Conditions Utilisation 6 Section 4. L insaisissabilité des sommes versées sur un compte bancaire Principes Procédure à suivre Sanctions Exemples 9 Mise à jour 12 mars 2011 Table des matières / 9

14 Manuel mediation afl 13 basisboek.book Page 14 Monday, May 9, :44 PM Chapitre 9 La dette de crédit hypothécaire Section 1. Définition 1 Section 2. Le taux d intérêt Le taux fixe Le taux variable Réductions Ristournes 3 Section 3. Les étapes pour obtenir un crédit hypothécaire La publicité Le prospectus La demande de crédit L offre L acte constitutif 4 Section 4. Les contrats annexés 5 Section 5. Les frais et indemnités Les frais Les indemnités 6 Section 6. Les défauts de paiement La procédure L envoi d un avertissement La communication à la Centrale des crédits aux particuliers de la B.N.B La tentative de conciliation Les facilités de paiement La saisie-exécution 8 Introduction 1 Section 1. La dette de gaz La facture Défaut de paiement du consommateur en Région wallonne Client résidentiel et client résidentiel protégé Rappel et mise en demeure 3 10 / Table des matières Mise à jour 12 mars 2011

15 Manuel mediation afl 13 basisboek.book Page 15 Monday, May 9, :44 PM Placement d un compteur à budget La commission locale d avis de coupure Défaut de paiement du consommateur en Région bruxelloise 5 Section 2. La dette d électricité La facture Défaut de paiement du consommateur en Région wallonne Client résidentiel et client résidentiel protégé Rappel et mise en demeure Placement d un compteur à budget La commission locale d avis de coupure Défaut de paiement du consommateur en Région bruxelloise Service de médiation pour l énergie (arrêté royal 18 janvier 2008) Service régional de médiation pour l énergie 11 Section 3. La dette d eau En Wallonie La facture Défaut de paiement du consommateur En Région de Bruxelles-Capitale 15 Section 4. La dette de mazout Produits concernés Personnes concernées Intervention financière Demande d une allocation de chauffage Paiement de l allocation de chauffage Chèque Gaz-Electricité 18 Chapitre 11 La dette de téléphone Section 1. La facture de téléphone La facture Modalités 1 Mise à jour 10 juin 2010 Table des matières / 11

16 Manuel mediation afl 13 basisboek.book Page 16 Monday, May 9, :44 PM Section 2. Le paiement de la facture de téléphone La facture envoyée tous les deux mois La facture envoyée chaque mois La facture hebdomadaire 2 Section 3. Que se passe-t-il lorsqu un client n acquitte pas sa facture? Les conséquences du non-paiement Généralités En cas de facture mensuelle imposée par l opérateur En cas de facture hebdomadaire Le service minimum Le fichier Préventel 4 Chapitre 12 La dette d impôt Section 1. L impôt des personnes physiques Naissance de la dette L enrôlement L avertissement-extrait de rôle Comment contester l imposition? La phase administrative La réclamation Le dégrèvement d office La phase judiciaire Le Tribunal de première instance La Cour d appel La Cour de Cassation La procédure de recouvrement Qui est débiteur de l impôt? Qui procède au recouvrement de l impôt? Quand l impôt devient-il exigible? Comment payer l impôt? Les moyens de contrainte du fisc Les intérêts de retard Les poursuites Les garanties et privilèges du fisc 7 12 / Table des matières Mise à jour 10 juin 2010

17 Manuel mediation afl 13 basisboek.book Page 17 Monday, May 9, :44 PM 1.4. Remise de dettes et octroi de facilités de paiement La remise de dettes La surséance indéfinie au recouvrement des impôts directs Impôts et contribuables concernés Conditions de recevabilité Initiative de la procédure Procédure et recours L octroi de facilités de paiement Le règlement collectif de dettes 10 Section 2. Les droits d enregistrement et de succession Les droits d enregistrement Définition Formalités des droits d enregistrement Exécution de l enregistrement Délai Qui doit procéder à l enregistrement? Preuve de l enregistrement Conditions de formalités Conséquences de l enregistrement Les droits de succession Définition Déclaration de succession Qui? Où? Quand? Paiement des droits de succession Qui? Quand? Le recouvrement 13 Section 3. Les impôts provinciaux et locaux Notions générales Recours 14 Section 4. Les taxes régionales Le précompte immobilier Notions Comment calcule-t-on le précompte immobilier? Qui doit payer le précompte immobilier? 15 Mise à jour 10 juin 2010 Table des matières / 12 1

18 Manuel mediation afl 13 basisboek.book Page 18 Monday, May 9, :44 PM Les réductions Les formalités Réductions accordées au propriétaire Réductions accordées à l occupant de l immeuble (propriétaire ou locataire) La redevance radio et télévision La redevance radio La redevance télévision Les exonérations La taxe sur les déchets ménagers Voies de recours Le recours administratif Le recours judiciaire Le recouvrement / Table des matières Mise à jour 10 juin 2010

19 Manuel mediation afl 13 basisboek.book Page 19 Monday, May 9, :44 PM Chapitre 13 La dette de loyers Section 1. Le bail de résidence principale 1 Section 2. La durée du bail Le bail de neuf ans Le bail de courte durée Le bail de longue durée 2 Section 3. Le logement décent 3 Section 4. La fin du bail Le congé donné par le bailleur Le congé pour occupation personnelle Le congé pour exécution de gros travaux Le congé sans motif Le congé donné par le locataire Le congé de fin de bail 6 Section 5. La prorogation du bail 6 Section 6. Le loyer La fixation du loyer L'indexation du loyer La révision du loyer 9 Section 7. Les conséquences du non-paiement du loyer La procédure en conciliation préalable La résolution du bail La procédure d'expulsion Champ d'application L'information préalable du C.P.A.S Le délai d'expulsion Le sort des biens 13 Mise à jour 1 janvier 2006 Table des matières / 13

20 Manuel mediation afl 13 basisboek.book Page 20 Monday, May 9, :44 PM Chapitre 14 La dette de soins de santé Section 1. La dette d hôpital 1 Section 2. La prise en charge des frais d hospitalisation par les C.P.A.S. 2 Section 3. Les frais de dernière maladie Les frais sont réclamés au conjoint ou au cohabitant légal Si le conjoint malade n est pas décédé En cas de conjoint non séparé En cas de séparation Si le conjoint malade est décédé Les frais sont réclamés aux héritiers autres que le conjoint ou cohabitant légal 4 Chapitre 15 La dette d assurance Section 1. Les assurances obligatoires En vertu de la loi L assurance de responsabilité civile automobile Le Bureau de tarification automobile En vertu d un contrat L assurance incendie du locataire L assurance incendie du propriétaire L assurance solde restant dû d un contrat de crédit 4 Section 2. Les assurances facultatives 4 Section 3. La résiliation du contrat d assurance La résiliation en cours de contrat La résiliation après sinistre La résiliation en cas de non-paiement de la prime Le fichier Datassur 6 14 / Table des matières Mise à jour 1 janvier 2006

21 Manuel mediation afl 13 basisboek.book Page 21 Monday, May 9, :44 PM Section 4. La prescription Délai Point de départ Causes de suspension et d interruption 8 Chapitre 16 Cession de rémunération et délégation de sommes Introduction 1 Section 1. La cession de rémunération : définition et principe 1 Section 2. La cession réglementée par la loi du 12 avril L'acte de cession La mise en œuvre de la cession A quel moment la cession peut-elle être mise en œuvre? La procédure à respecter Réactions du consommateur Le consommateur subit la cession sans s'y opposer Le consommateur s'oppose à l'exécution de la cession La validation de la cession devant le juge de paix 4 Section 3. La cession effectuée sur la base de l'article 1690 du Code civil 4 Section 4. La partie cessible (ou saisissable) de la rémunération (A) Principe La rémunération Prestations insaisissables ou incessibles Particularités Les arriérés de rémunération Les titres-repas Avantages en nature L'indemnité compensatoire de préavis Les indemnités de protection Remboursement de frais Les primes de fin d'année et pécules de vacances 8 Mise à jour 6 juillet 2008 Table des matières / 15

22 Manuel mediation afl 13 basisboek.book Page 22 Monday, May 9, :44 PM 4.5. Les limites de la saisie et de la cession Quotités cessibles ou saisissables sur les revenus professionnels (A) Quotités cessibles ou saisissables sur les revenus de remplacement (A) Quotités cessibles ou saisissables sur les revenus d autres activités (A) Diminution de la quotité saisissable ou cessible par enfant à charge La notion d enfant à charge La charge de la preuve La procédure Le calcul des quotités Le principe Cumul des revenus protégés Le principe Cumul de revenus auprès d'un même employeur Cumul des revenus d'origine différente 14 Section 5. La délégation de sommes Définition Procédure Opposabilité 15 Section 6. Cessions Saisies Délégations. Qu est-ce qui prime? Concours de saisies entre elles Concours de cessions Concours de saisies et de cessions Concours de délégations de sommes Concours d une délégation avec une saisie ou une cession 17 Chapitre 17 Le recouvrement amiable des dettes du consommateur Section 1. Champ d'application de la loi La notion de recouvrement amiable La notion d activité de recouvrement amiable de dettes Les dettes du consommateur 3 16 / Table des matières Mise à jour 6 juillet 2008

23 Manuel mediation afl 13 basisboek.book Page 23 Monday, May 9, :44 PM Section 2. Les pratiques interdites 3 Section 3. La procédure de recouvrement amiable des dettes La mise en demeure préalable La visite domiciliaire L interdiction de réclamer une indemnité au consommateur 6 Section 4. L'inscription des sociétés de recouvrement de créances 7 Section 5. Les sanctions Sanctions civiles Sanctions pénales Sanctions administratives 8 Chapitre 18 Le recouvrement judiciaire Section 1. Règles générales La saisie conservatoire Qu est-ce qu une saisie conservatoire? Conditions pour mettre en œuvre une saisie conservatoire L urgence La créance doit être certaine, exigible et liquide Le titre La saisie-exécution De la saisie conservatoire à la saisie exécution 3 Section 2. Les types de saisie Saisie-exécution mobilière Le commandement préalable de payer L exploit de saisie La publicité La vente aux enchères La vente à l amiable Répartition du produit de la vente entre les différents créanciers Les recours L action en revendication Le recours du débiteur saisi 6 Mise à jour 8 juillet 2009 Table des matières / 17

24 Manuel mediation afl 13 basisboek.book Page 24 Monday, May 9, :44 PM 2.2. La saisie-arrêt La saisie-arrêt conservatoire La saisie-arrêt exécution Saisie immobilière La saisie-exécution Tentative de conciliation Commandement préalable de payer L exploit de saisie Désignation d un notaire Le notaire rédige le cahier des charges La publicité La vente aux enchères (l adjudication) La faculté de surenchère La répartition du produit de la vente La saisie conservatoire 11 Chapitre 19 Le règlement collectif de dettes Introduction 1 Section 1. Section 2. Qui peut bénéficier de la procédure en règlement collectif de dettes? 1 Introduction de la procédure, décision d admissibilité et notification L introduction de la demande La décision d admissibilité La décision Effets de la décision La désignation d un médiateur de dettes Une situation de concours entre les créanciers La suspension des voies d exécution qui tendent au paiement d une somme d argent L indisponibilité des revenus La notification 7 Section 3. La déclaration de créance 8 18 / Table des matières Mise à jour 8 juillet 2009

25 Manuel mediation afl 13 basisboek.book Page 25 Monday, May 9, :44 PM Section 4. Le plan de règlement amiable L élaboration du plan Le projet La durée de l élaboration du plan Le plan d apurement Contenu Modalités Durée Les créanciers bénéficient-ils tous du même traitement? Que faire des créances contestées? L accord des parties L homologation et l exécution du plan L homologation du plan L exécution du plan Échec de la phase amiable 12 Section 5. Le plan de règlement judiciaire sans remise de dettes en capital La durée du plan Les mesures prévues par le plan Les mesures touchant à la dette Les mesures d accompagnement Le dépassement des quotités saisissables 14 Section 6. Le plan de règlement judiciaire avec remise de dettes en capital Dans quelles conditions peut-on bénéficier de ce plan? La réalisation des biens Le plan Les mesures du plan La remise de dettes La remise partielle ou le paiement symbolique Les dettes qui ne peuvent bénéficier d une remise Quand la remise de dettes est-elle définitive? 15 Section 7. Les dispositions communes aux deux procédures La saisine permanente du juge compétent La révocation du plan La révocation en cours de plan 16 Mise à jour 11 décembre 2010 Table des matières / 19

26 Manuel mediation afl 13 basisboek.book Page 26 Monday, May 9, :44 PM La révocation après la fin du plan Les effets de la révocation 16 Section 8. Les effets du plan sur les tiers La publicité L avis de règlement La Centrale de crédit aux particuliers de la Banque nationale de Belgique Les conjoints et cohabitants Les cohabitants Les conjoints Le couple marié sous le régime légal Le couple marié sous le régime de la séparation de biens Les cautions La caution a payé avant le dépôt de la requête La caution n a pas payé avant le dépôt de la requête Le recours de la caution contre le débiteur principal 20 Section 9. Les voies de recours L appel L opposition 21 Section 10. La pratique du règlement collectif de dettes morceaux choisis L absence de qualité de commerçant L état de surendettement: surendettement structurel et global L absence d organisation manifeste d insolvabilité L absence de révocation antérieure (art. 1675/2, 3ème al. C.J.) Révocation de la décision d admissibilité, rétractation de la décision d admissibilité et non admissibilité et bonne foi procédurale Le médiateur de dettes Les actes étrangers à la gestion normale de son patrimoine par le requérant Les déclarations de créance tardives Les modalités d envoi du projet de plan de règlement amiable Les objections des créanciers au projet de plan de règlement amiable La pluralité de plans Le point de départ et les modalités du plan de règlement Les créanciers privilégiés Le sort de certaines créances particulières / Table des matières Mise à jour 11 décembre 2010

REQUÊTE EN REGLEMENT COLLECTIF DE DETTES. ( article 1675 /4 du Code judiciaire) Au Juge des Saisies près le Tribunal de 1 ère Instance de Bruxelles.

REQUÊTE EN REGLEMENT COLLECTIF DE DETTES. ( article 1675 /4 du Code judiciaire) Au Juge des Saisies près le Tribunal de 1 ère Instance de Bruxelles. REQUÊTE EN REGLEMENT COLLECTIF DE DETTES ( article 1675 /4 du Code judiciaire) Au Juge des Saisies près le Tribunal de 1 ère Instance de Bruxelles A/ ONT L HONNEUR D EXPOSER : (* biffer les mentions inutiles)

Plus en détail

REQUÊTE EN REGLEMENT COLLECTIF DE DETTES. ( article 1675 /4 du Code judiciaire)

REQUÊTE EN REGLEMENT COLLECTIF DE DETTES. ( article 1675 /4 du Code judiciaire) 1 REQUÊTE EN REGLEMENT COLLECTIF DE DETTES ( article 1675 /4 du Code judiciaire) Au Juge du Tribunal du travail de Mons et de Charleroi Division Tournai A/ ONT L HONNEUR D EXPOSER : (* biffer les mentions

Plus en détail

FICHE N 8 - LES ACTIONS EN RECOUVREMENT DES CHARGES DE COPROPRIETE

FICHE N 8 - LES ACTIONS EN RECOUVREMENT DES CHARGES DE COPROPRIETE FICHE N 8 - LES ACTIONS EN RECOUVREMENT DES CHARGES DE COPROPRIETE A QUI INCOMBE LE RECOUVREMENT DES CHARGES? Le rôle du syndic : Le non-paiement des charges par un ou plusieurs copropriétaires oblige

Plus en détail

décembre 2012 Le règlement collectif de dettes Vue d ensemble de la législation

décembre 2012 Le règlement collectif de dettes Vue d ensemble de la législation décembre 2012 Le règlement collectif de dettes Vue d ensemble de la législation Le règlement collectif de dettes Vue d ensemble de la législation Les lois suivantes sont traitées dans cette brochure :

Plus en détail

DES MEUBLES INCORPORELS

DES MEUBLES INCORPORELS de meubles incorporels (aussi appelée saisie-arrêt) est une procédure au moyen de laquelle il est possible pour un créancier d appréhender les biens dématérialisés constituant le patrimoine de son débiteur

Plus en détail

REQUETE EN REGLEMENT COLLECTIF DE DETTES (Art. 1675/4 du Code judiciaire) Au Tribunal du travail de Liège,

REQUETE EN REGLEMENT COLLECTIF DE DETTES (Art. 1675/4 du Code judiciaire) Au Tribunal du travail de Liège, REQUETE EN REGLEMENT COLLECTIF DE DETTES (Art. 1675/4 du Code judiciaire) Au Tribunal du travail de Liège, Division HUY Attention!!! : Merci de compléter la Requête lisiblement en majuscules et/ou biffer

Plus en détail

REQUETE EN REGLEMENT COLLECTIF DE DETTES (art.1675/4 du code judiciaire)

REQUETE EN REGLEMENT COLLECTIF DE DETTES (art.1675/4 du code judiciaire) REQUETE EN REGLEMENT COLLECTIF DE DETTES (art.1675/4 du code judiciaire) A MONSIEUR/MADAME LE JUGE DES SAISIES PRES LE TRIBUNAL DE PREMIERE INSTANCE DE MONS A/ONT L HONNEUR DE VOUS EXPOSER RESPECTEUSEMENT

Plus en détail

Requérant 1 Requérant 2

Requérant 1 Requérant 2 REQUETE EN SURSEANCE INDEFINIE AU RECOUVREMENT DES IMPOTS DIRECTS (article 413bis à 413octies du Code des impôts sur les revenus 1992) A MADAME/MONSIEUR LE DIRECTEUR REGIONAL RECOUVREMENT DE: LE/LA/LES

Plus en détail

Chroniques notariales vol. 56. Table des matières

Chroniques notariales vol. 56. Table des matières Chroniques notariales vol. 56 Table des matières Chapitre I. Généralités..................................... 222 Section 1. Formalité de l enregistrement........................ 222 1. Obligation d enregistrement

Plus en détail

Les sûretés. Table des matières

Les sûretés. Table des matières Table des matières Les sûretés Chapitre 1. Législation...................................... 18 Section 1. Les notifications fiscales et sociales..................... 18 Section 2. L insaisissabilité de

Plus en détail

Table des matières TABLE DES MATIÈRES. Introduction... 9 1- L historique... 9 2- Les lois fédérales... 9

Table des matières TABLE DES MATIÈRES. Introduction... 9 1- L historique... 9 2- Les lois fédérales... 9 Table des matières 1 TABLE DES MATIÈRES Introduction... 9 1- L historique... 9 2- Les lois fédérales... 9 A- La Loi sur la faillite et l insolvabilité... 10 B- La Loi sur les arrangements avec les créanciers...

Plus en détail

BAREME INDICATIF DES HONORAIRES

BAREME INDICATIF DES HONORAIRES BAREME INDICATIF DES HONORAIRES Tarifs applicables à compter du 01/01/2014 Maitre MAIRET Christophe Avocat 1 Sommaire Notice du barème p.03 Consultations et postulations p.04 Droit Civil p.05 Droit du

Plus en détail

HONORAIRES Maître Aurélie Vivier

HONORAIRES Maître Aurélie Vivier HONORAIRES Maître Aurélie Vivier Tarifs valables à partir du 01 Janvier 2012 Maître Aurélie Vivier 24 rue Grande Nazareth 31000 Toulouse Tel: 05 34 40 82 15 www.avocat-vivier.fr contact@avocat-vivier.fr

Plus en détail

Chapitre 1 Droit judiciaire

Chapitre 1 Droit judiciaire Formulaire de Procédure - Edition 2006 5 TABLE DES MATIERES Chapitre 1 Droit judiciaire 1. Procédure Exequatur....................................................................... 15 Requête en exequatur

Plus en détail

Table des matières. La responsabilité du prêteur et de l intermédiaire de crédit dans la phase pré-contractuelle... 5

Table des matières. La responsabilité du prêteur et de l intermédiaire de crédit dans la phase pré-contractuelle... 5 1 La responsabilité du prêteur et de l intermédiaire de crédit dans la phase pré-contractuelle........................... 5 Frédéric de Patoul avocat Introduction.....................................................................

Plus en détail

Barème indicatif des honoraires

Barème indicatif des honoraires Barème indicatif des honoraires Tarifs applicables à compter du 01/01/2010 MARC TELLO-SOLER Avocat 160 Gde Rue St. Michel 31400 Toulouse www.mts-avocat.net tello-soler@mts-avocat.net Sommaire Notice du

Plus en détail

TRAITEMENT JURIDIQUE DES ENTREPRISES EN DIFFICULTE SOMMAIRE

TRAITEMENT JURIDIQUE DES ENTREPRISES EN DIFFICULTE SOMMAIRE Jérôme THEETTEN Maître de Conférences Droit Privé Université de LILLE II TRAITEMENT JURIDIQUE DES ENTREPRISES EN DIFFICULTE SOMMAIRE Pages TITRE UN : LE TRAITEMENT ALLEGE DES ENTREPRISES EN DIFFICULTE

Plus en détail

CONTRAT DE MANDAT DE GESTION IMMOBILIERE - :- :- :- :- (Loi 70-09 du 2-1-1970, art. 6 et 7 Décret 72-678. du 20-7-1972, art.

CONTRAT DE MANDAT DE GESTION IMMOBILIERE - :- :- :- :- (Loi 70-09 du 2-1-1970, art. 6 et 7 Décret 72-678. du 20-7-1972, art. CONTRAT DE MANDAT DE GESTION IMMOBILIERE - :- :- :- :- (Loi 70-09 du 2-1-1970, art. 6 et 7 Décret 72-678 du 20-7-1972, art. 64, 66 et 67) Numéro du registre : Numéro de l immeuble : OBJET du MANDAT : Des

Plus en détail

Procédures Questionnement Réponses apportées Recommandations et avis de l IT CCAPEX

Procédures Questionnement Réponses apportées Recommandations et avis de l IT CCAPEX En association avec PREFET DU RHÔNE Plan Départemental d Action pour le Logement des Personnes Défavorisées du Rhône 2012 2015 Commission de coordination des actions de prévention des expulsions locatives

Plus en détail

ordre 1 TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE PREMIER CONSIDÉRATIONS GÉNÉRALES ET PRINCIPES Section I Définition et législation Rôle du notaire

ordre 1 TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE PREMIER CONSIDÉRATIONS GÉNÉRALES ET PRINCIPES Section I Définition et législation Rôle du notaire ordre 1 TABLE DES MATIÈRES Inhoud.............................................................. 9 Table alphabétique.................................................... 17 Zaakregister..........................................................

Plus en détail

Une fois complet, votre dossier est à adresser à :

Une fois complet, votre dossier est à adresser à : Dossier DECLARATION DE SINISTRE Kit Bailleur Individuel Ce dossier contient : L imprimé de déclaration de sinistre «loyers impayés» L imprimé de déclaration de sinistre «détériorations immobilières» Le

Plus en détail

SECTION 1. Statut juridique du syndic 5 1. Organe ou mandataire 5 2. Statut professionnel du syndic 7

SECTION 1. Statut juridique du syndic 5 1. Organe ou mandataire 5 2. Statut professionnel du syndic 7 TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE 1. STATUT JURIDIQUE ET RESPONSABILITÉ DU SYNDIC 3 SECTION 1. Statut juridique du syndic 5 1. Organe ou mandataire 5 2. Statut professionnel du syndic 7 SECTION 2. Responsabilité

Plus en détail

DES MEUBLES INCORPORELS

DES MEUBLES INCORPORELS Un bien meuble incorporel est un bien qui n a pas d existence matérielle. C est un bien impalpable (ex : une somme d argent, les parts d une société). En France, il existe différents types de saisies de

Plus en détail

Table des matières. Chapitre 2 Les réglementations européennes de lutte contre les retards et les défauts de paiement 25

Table des matières. Chapitre 2 Les réglementations européennes de lutte contre les retards et les défauts de paiement 25 Table des matières Présentation du guide 7 Contenu du guide 7 Adresses utiles 8 Chapitre 1 Les retards de paiement en Europe 15 Section I La crise économique et les retards de paiement 15 Section II Cartographie

Plus en détail

Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale»

Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale» Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale» CSSS/15/005 DÉLIBÉRATION N 08/019 DU 8 AVRIL 2008, MODIFIÉE LE 2 SEPTEMBRE 2014 ET LE 13 JANVIER 2015, RELATIVE À LA COMMUNICATION

Plus en détail

INFORMATIONS RELATIVES A LA GESTION D UN DOSSIER DE SUCCESSION ET QUELQUES NOTIONS DE BASE.

INFORMATIONS RELATIVES A LA GESTION D UN DOSSIER DE SUCCESSION ET QUELQUES NOTIONS DE BASE. ETUDE DU NOTAIRE BERNARD LEMAIGRE Rue des Preys, 28 6061 MONTIGNIES-SUR-SAMBRE Tel : 071/32.09.94 ou 071/32.88.14 Fax : 071/32.15.68 Email : bernard.lemaigre@notaire.be INFORMATIONS RELATIVES A LA GESTION

Plus en détail

Droits de succession et de mutation par décès

Droits de succession et de mutation par décès Droits de succession et de mutation par décès Table des matières Droits de succession et de mutation par décès Section préliminaire...................................... 227 1. La notion d habitant du

Plus en détail

Gwendoline Aubourg Les droits du locataire

Gwendoline Aubourg Les droits du locataire Gwendoline Aubourg Les droits du locataire Groupe Eyrolles, 2004, ISBN 2-7081-3538-4 Chapitre 6 Les litiges De nombreux litiges peuvent vous opposer à votre propriétaire. Le principal d entre eux concerne

Plus en détail

Module 1. Formation à la structure Mutuelle et aux outils d'accès aux soins de santé

Module 1. Formation à la structure Mutuelle et aux outils d'accès aux soins de santé Module 1 Formation à la structure Mutuelle et aux outils d'accès aux soins de santé Partie 3 - Assurance Maladie Invalidité les indemnités. Plan A- INCAPACITÉ PRIMAIRE(1)(2) B- INVALIDITÉ (1)(2) (3)Principes

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE

TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE TABLE DES MATIÈRES 1 Introduction au droit des contrats... 1 I. La notion d obligation... 1 A. Les caractères de l obligation... 1 B. Les sources des obligations... 2 C. La typologie des obligations...

Plus en détail

FICHE N 14 - INDIVISION, USUFRUIT, DROIT D USAGE D UN LOT DE COPROPRIETE

FICHE N 14 - INDIVISION, USUFRUIT, DROIT D USAGE D UN LOT DE COPROPRIETE FICHE N 14 - INDIVISION, USUFRUIT, DROIT D USAGE D UN LOT DE COPROPRIETE Les règles de gestion posées par la loi du 10 juillet 1965 fixant le statut de la copropriété des immeubles bâtis sont à compléter

Plus en détail

VERONE. Cependant les sûretés sont régies par le Code Civil et le Code de Commerce.

VERONE. Cependant les sûretés sont régies par le Code Civil et le Code de Commerce. Thème N 4 LES VOIES D EXECUTION VERONE Les voies d exécution sont régies en France par la loi du 9 juillet 1991 portant réforme des procédures civiles d exécution et du décret du 18 décembre 1992. Rares

Plus en détail

Gwendoline Aubourg Les droits du locataire

Gwendoline Aubourg Les droits du locataire Gwendoline Aubourg Les droits du locataire Groupe Eyrolles, 2004, ISBN 2-7081-3538-4 Table des matières Préambule....................................................... 7 Pour commencer... Bien choisir

Plus en détail

SEQUESTRE ET DISTRIBUTION DU PRIX DE VENTE DE FONDS DE COMMERCE

SEQUESTRE ET DISTRIBUTION DU PRIX DE VENTE DE FONDS DE COMMERCE SEQUESTRE ET DISTRIBUTION DU PRIX DE VENTE DE FONDS DE COMMERCE Le séquestre obligatoire du prix d une vente de fonds de commerce est extrêmement important pour : - l acquéreur, afin de lui garantir qu

Plus en détail

7 ème partie du rapport

7 ème partie du rapport 3 6 ème partie du rapport SOMMAIRE DU TOME II Avertissement : De très nombreuses modifications purement formelles ont été apportées au texte adopté par le Sénat, sans avoir fait l objet d amendements en

Plus en détail

Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale»

Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale» Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale» CSSS/08/061 DÉLIBÉRATION N 08/019 DU 8 AVRIL 2008 RELATIVE À LA COMMUNICATION DE CERTAINES DONNÉES À CARACTÈRE PERSONNEL

Plus en détail

Insaisissabilité de la demeure principale [1] de l indépendant

Insaisissabilité de la demeure principale [1] de l indépendant Insaisissabilité de la demeure principale [1] de l indépendant Loi du 25 avril 2007 Moniteur Belge 8 mai 2007 Note destinée à nos collaboratrices et collaborateurs Jean-Claude Brulé 23 mai 2007 1 On entend

Plus en détail

175 lettres pour résoudre vos litiges au quotidien

175 lettres pour résoudre vos litiges au quotidien Maya BARAKAT-NUQ 175 lettres pour résoudre vos litiges au quotidien Factures erronées, Nuisances de voisinage, Retards de livraison..., 2003 ISBN : 2-7081-2866-3 Introduction...........................................

Plus en détail

PACK SECURITE IMMOBILIERE Propriétaire bailleur individuel Proposition d assurance

PACK SECURITE IMMOBILIERE Propriétaire bailleur individuel Proposition d assurance Société d'assurance Mutuelle à cotisations variables 8 avenue Louis Jourdan BP 158 01004 BOURG-EN BRESSE Cedex Tél 04.74.32.75.00 - Fax 04.74.32.75.19 www.mutuelledelest.fr Entreprise régie par le code

Plus en détail

CONTRAT COLLECTIF D ASSURANCE DE PROTECTION JURIDIQUE

CONTRAT COLLECTIF D ASSURANCE DE PROTECTION JURIDIQUE CONTRAT COLLECTIF D ASSURANCE DE PROTECTION JURIDIQUE souscrit par la Mutuelle Familiale auprès de Matmut Protection Juridique Notice d information ASSISTANCE JURIDIQUE «VIE PRIVEE» PROTECTION JURIDIQUE

Plus en détail

Table des matières TITRE I : LES BAUX DU CODE CIVIL (100) (Les références entre parenthèses renvoient aux numéros des paragraphes)

Table des matières TITRE I : LES BAUX DU CODE CIVIL (100) (Les références entre parenthèses renvoient aux numéros des paragraphes) Table des matières (Les références entre parenthèses renvoient aux numéros des paragraphes) SOMMAIRE... 1390 INTRODUCTION... 1392 TITRE I : LES BAUX DU CODE CIVIL (100) SECTION 1 : LES CHARGES LOCATIVES

Plus en détail

Néanmoins, il existe deux exceptions au principe de l application de la loi au 1 er novembre 2010.

Néanmoins, il existe deux exceptions au principe de l application de la loi au 1 er novembre 2010. DROIT CIVIL 64/2012 LA VENTE D IMMEUBLE PAR UN PROPRIÉTAIRE SURENDETTÉ Jusqu à présent, même admis au bénéfice du surendettement, le débiteur conservait la possibilité de consentir valablement un acte

Plus en détail

1. La rupture unilatérale 13 2. La rupture de commun accord 14

1. La rupture unilatérale 13 2. La rupture de commun accord 14 Table des matières Titre 1 La séparation des époux 7 Bibliographie sommaire 9 Introduction 11 Chapitre 1 13 Les principes régissant la séparation des époux 13 Section 1. La rupture de la vie commune 13

Plus en détail

DÉCLARATION DE SURENDETTEMENT

DÉCLARATION DE SURENDETTEMENT COMMISSION DE SURENDETTEMENT DES PARTICULIERS Code de la consommation - Livre III - Titre III DÉCLARATION DE SURENDETTEMENT Cachet du secrétariat de la commission compétente AVEZ-VOUS DÉJÀ DÉPOSÉ UN DOSSIER?

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES TITRE I- LES ÉTATS FINANCIERS... 17 TITRE II- LA FISCALITÉ CORPORATIVE... 65 TITRE III- LA FAILLITE... 109

TABLE DES MATIÈRES TITRE I- LES ÉTATS FINANCIERS... 17 TITRE II- LA FISCALITÉ CORPORATIVE... 65 TITRE III- LA FAILLITE... 109 TABLE DES MATIÈRES TITRE I- LES ÉTATS FINANCIERS...................................... 17 TITRE II- LA FISCALITÉ CORPORATIVE.................................. 65 TITRE III- LA FAILLITE............................................

Plus en détail

Conditions des Prêts : «Hypothécaires à l'achat d'une habitation, avec travaux éventuels de transformations»

Conditions des Prêts : «Hypothécaires à l'achat d'une habitation, avec travaux éventuels de transformations» Conditions des Prêts : «Hypothécaires à l'achat d'une habitation, avec travaux éventuels de transformations» (Inscription en tant qu entreprise hypothécaire par la Commission bancaire, financière et des

Plus en détail

Conditions des Prêts : «Complémentaires au logement»

Conditions des Prêts : «Complémentaires au logement» Conditions des Prêts : «Complémentaires au logement» (Prêts à tempéraments - n agrément SPF Economie, P.M.E., Classes Moyennes & Energie Régulation et Organisation du Marché, Crédit et Endettement : 130941)

Plus en détail

ASSUR ANCE PROTECTION JURIDIQUE PROFESSIONS MEDIC ALES ET P AR AMEDIC ALES

ASSUR ANCE PROTECTION JURIDIQUE PROFESSIONS MEDIC ALES ET P AR AMEDIC ALES OFFRE D ASSURANCE PROTECTION JURIDIQUE ENTREPRISE Assure vos droits ASSUR ANCE PROTECTION JURIDIQUE PROFESSIONS MEDIC ALES ET P AR AMEDIC ALES ARAG S.A. D ASSURANCES - PROTECTION JURIDIQUE Avenue Louise,

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES AVANT-PROPOS... 5 RÉFÉRENCES ABRÉGÉES À DES PUBLICATIONS FRÉQUEMMENT CITÉES... 7 INTRODUCTION... 9. Section 1

TABLE DES MATIÈRES AVANT-PROPOS... 5 RÉFÉRENCES ABRÉGÉES À DES PUBLICATIONS FRÉQUEMMENT CITÉES... 7 INTRODUCTION... 9. Section 1 TABLE DES MATIÈRES AVANT-PROPOS... 5 RÉFÉRENCES ABRÉGÉES À DES PUBLICATIONS FRÉQUEMMENT CITÉES... 7 Section 1 INTRODUCTION... 9 RISQUES ET ASSURANCE... 9 Section 2 HISTORIQUE... 11 Section 3 TECHNIQUE

Plus en détail

2006-04 LA REFORME DU REGIME DES SÛRETES

2006-04 LA REFORME DU REGIME DES SÛRETES 2006-04 LA REFORME DU REGIME DES SÛRETES La loi du 26 juillet 2005 pour la confiance et la modernisation de l économie a habilité le gouvernement à réformer le régime des sûretés et les procédures d exécution

Plus en détail

Requête en réclamation d aliments (articles 205 et suivants du Code Civil)

Requête en réclamation d aliments (articles 205 et suivants du Code Civil) présentée à Requête en réclamation d aliments (articles 205 et suivants du Code Civil) Monsieur ou Madame le Juge aux Affaires Familiales TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE 21 Place Saint Pierre 55 000 BAR-LE-DUC

Plus en détail

La Justice et vous. Les acteurs de la Justice. Les institutions. S informer. Justice pratique. Le juge de paix : le juge le plus proche du citoyen

La Justice et vous. Les acteurs de la Justice. Les institutions. S informer. Justice pratique. Le juge de paix : le juge le plus proche du citoyen La Justice et vous Les acteurs de la Justice Les institutions S informer Justice pratique Le juge de paix : le juge le plus proche du citoyen Cette brochure vous explique quelles sont les tâches et les

Plus en détail

Personnes et familles. Vie à deux. www.notaires.paris-idf.fr

Personnes et familles. Vie à deux. www.notaires.paris-idf.fr Personnes et familles LE DIVORCE Vie à deux LA PRESTATION COMPENSATOIRE www.notaires.paris-idf.fr Vie à deux LE DIVORCE - LA PRESTATION COMPENSATOIRE Au fil du temps, le divorce a été simplifié et pacifié.

Plus en détail

LE SURENDETTEMENT SURENDETTEMENT

LE SURENDETTEMENT SURENDETTEMENT Particuliers, la Banque de France vous informe LE SURENDETTEMENT SURENDETTEMENT Vos droits, vos obligations Les solutions possibles La vie de votre dossier Sommaire 1. Être surendetté : qu est-ce que c

Plus en détail

Fiscalité de l asbl - 2010 - Service Public Fédéral FINANCES

Fiscalité de l asbl - 2010 - Service Public Fédéral FINANCES L UNION FAIT LA FORCE Fiscalité de l asbl - 2010 - Service Public Fédéral FINANCES Contenu Impôt des personnes morales ou impôt des sociétés 4 Impôt des personnes morales 5 Impôt des sociétés 9 TVA 10

Plus en détail

PROSPECTUS CREDITS HYPOTHECAIRES A USAGE PRIVE CREAFIN N.V. DUWIJCKSTRAAT 17-2500 LIER REGISTRE DES PERSONNES MORALES MALINES 455.731.

PROSPECTUS CREDITS HYPOTHECAIRES A USAGE PRIVE CREAFIN N.V. DUWIJCKSTRAAT 17-2500 LIER REGISTRE DES PERSONNES MORALES MALINES 455.731. PROSPECTUS CREDITS HYPOTHECAIRES A USAGE PRIVE CREAFIN N.V. DUWIJCKSTRAAT 17-2500 LIER REGISTRE DES PERSONNES MORALES MALINES 455.731.338 2 SOMMAIRE 1. Qu est-ce qu un crédit hypothécaire? 2. Qui peut

Plus en détail

Centre Européen des Consommateurs GIE. Luxembourg CREDIT «FACILE»?

Centre Européen des Consommateurs GIE. Luxembourg CREDIT «FACILE»? Centre Européen des Consommateurs Luxembourg CREDIT «FACILE»? GIE 2009 CREDIT «FACILE»? Cette brochure vise à informer le consommateur, au moyen de conseils et informations pratiques, sur les droits et

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. Page. Avant-propos... TITRE I PRÉSENTATION GÉNÉRALE DU DROIT DE LA FAILLITE ET DE L INSOLVABILITÉ... 1

TABLE DES MATIÈRES. Page. Avant-propos... TITRE I PRÉSENTATION GÉNÉRALE DU DROIT DE LA FAILLITE ET DE L INSOLVABILITÉ... 1 TABLE DES MATIÈRES Avant-propos... Préface... iii v TITRE I PRÉSENTATION GÉNÉRALE DU DROIT DE LA FAILLITE ET DE L INSOLVABILITÉ... 1 Chapitre 1 L histoire législative anglaise... 3 Chapitre 2 L histoire

Plus en détail

L huissier de justice

L huissier de justice L huissier de justice Introduction Si vous devez faire appel à un huissier de justice ou si vous êtes confronté à son intervention, vous vous posez peut-être quelques questions sur ce qui vous attend.

Plus en détail

FORMATION DE BASE RBDH 22 OCTOBRE 2012 "LE BAIL A LOYER"

FORMATION DE BASE RBDH 22 OCTOBRE 2012 LE BAIL A LOYER FORMATION DE BASE RBDH 22 OCTOBRE 2012 "LE BAIL A LOYER" Par Mme Jémy NZEYIMANA Juriste, Coordinatrice Table du Logement Habitat et Rénovation asbl 1 I. INTRODUCTION II. CONTRAT DE BAIL EN GENERAL III.

Plus en détail

Garanties diverses fournies par le crédit- preneur

Garanties diverses fournies par le crédit- preneur Garanties diverses fournies par le crédit- preneur 1.- Cautionnement solidaire par la société Est à l'instant intervenu aux présentes :, agissant ici au nom et en sa qualité de président de la société

Plus en détail

Droit judiciaire notarial Procédures particulières

Droit judiciaire notarial Procédures particulières Table des matières Droit judiciaire notarial Procédures particulières Chapitre I. Les scellés...................................... 244 Section 1. L apposition des scellés. L intérêt sérieux...............

Plus en détail

Le loyer pour l intégralité du séjour est du à l arrivée dans l appartement.

Le loyer pour l intégralité du séjour est du à l arrivée dans l appartement. Nos Conditions Générales 1. Usage de l appartement L appartement est loué à usage exclusif d habitation et ce à titre provisoire. Le locataire, préalablement à sa réservation, déclare que la réservation

Plus en détail

LE SURENDETTEMENT DES MENAGES

LE SURENDETTEMENT DES MENAGES LE SURENDETTEMENT DES MENAGES PRESENTATION DU DISPOSITIF EXTERNE BANQUE DE FRANCE 1 Endettement et surendettement des ménages Interventions successives du législateur 1989 : première loi (dite loi Neiertz)

Plus en détail

Particuliers, la Banque de France vous informe LE SURENDETTEMENT. Vos droits, vos obligations Les solutions possibles La vie de votre dossier

Particuliers, la Banque de France vous informe LE SURENDETTEMENT. Vos droits, vos obligations Les solutions possibles La vie de votre dossier Particuliers, la Banque de France vous informe LE SURENDETTEMENT SURENDETTEMENT Vos droits, vos obligations Les solutions possibles La vie de votre dossier Sommaire 1. Être surendetté : qu est-ce que c

Plus en détail

CONDITIONS GÉNÉRALES

CONDITIONS GÉNÉRALES ASSURANCE PROSPECTION GARANTIE DU REMBOURSEMENT DES CRÉDITS DE FINANCEMENT ASSURANCE PROSPECTION CONDITIONS GÉNÉRALES RÉFÉRENCE : FAP - 01 SOMMAIRE Préambule 5 Article 1 Objet de la garantie 6 Article

Plus en détail

La saisie et le solde bancaire insaisissable

La saisie et le solde bancaire insaisissable Imprimé avec des encres végétales sur du papier PEFC par une imprimerie détentrice de la marque Imprim vert, label qui garantit la gestion des déchets dangereux dans les filières agréées. La certification

Plus en détail

Créer son propre emploi

Créer son propre emploi Vous souhaitez voir intervenir, au sein de votre établissement, un de nos conseillers régionaux : prenez contact avec lui pour établir, ensemble, une proposition adaptée à vos besoins et à votre public.

Plus en détail

GARANTIES LOCATIVES. Le Cabinet ATI GESTION gère aujourd hui environ 800 lots en gérance et 1000 en copropriété.

GARANTIES LOCATIVES. Le Cabinet ATI GESTION gère aujourd hui environ 800 lots en gérance et 1000 en copropriété. GARANTIES LOCATIVES LES SERVICES D ATI GESTION LA GESTION LOCATIVE (quittancement, reddition mensuelle des comptes, suivi des travaux ) LE SYNDIC DE COPROPRIETE LA MISE EN LOCATION (sélection des locataires,

Plus en détail

CONDITIONS SPÉCIALES

CONDITIONS SPÉCIALES ASSURANCE-CRÉDIT POLICE INDIVIDUELLE D ASSURANCE-CRÉDIT CONDITIONS SPÉCIALES ETABLISSEMENTS DE CREDIT Garantie d un crédit acheteur - DGP 507 A - SOMMAIRE Article 1 Prise d effet de la garantie 5 Article

Plus en détail

Le Manuel de la secrétaire juridique et du parajuriste Julie Tondreau TABLE DES MATIÈRES

Le Manuel de la secrétaire juridique et du parajuriste Julie Tondreau TABLE DES MATIÈRES TABLE DES MATIÈRES TARIFS (pages grises) : TARIF DES FRAIS JUDICIAIRES EN MATIÈRE CIVILE ET DES DROITS DE GREFFE... I TARIF DES INDEMNITÉS ET LES ALLOCATIONS PAYABLES AUX TÉMOINS ASSIGNÉS DEVANT LES COURS

Plus en détail

Cahier des Clauses Particulières

Cahier des Clauses Particulières MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES Centre Hospitalier du Bois Petit Direction des services économiques, logistique, technique et informatique Services économiques 8 avenue de la Libération

Plus en détail

LA PROTECTION DU PATRIMOINE DU CHEF D ENTREPRISE. Les petits déjeuners de l entreprise 17 11 09

LA PROTECTION DU PATRIMOINE DU CHEF D ENTREPRISE. Les petits déjeuners de l entreprise 17 11 09 LA PROTECTION DU PATRIMOINE DU CHEF D ENTREPRISE Les petits déjeuners de l entreprise 17 11 09 Avec la participation de Maître Mary-Line LEGRAND-MAMPEY, Notaire Maître Thierry BESSON, Avocat Sommaire INTRODUCTION

Plus en détail

VOUS AIDER À FAIRE FACE À VOS DETTES

VOUS AIDER À FAIRE FACE À VOS DETTES POUR VOUS AIDER À FAIRE FACE À VOS DETTES LA PROCÉDURE DE SURENDETTEMENT Document élaboré par l Association Française des Sociétés Financières (ASF) en concertation avec plusieurs organisations de consommateurs

Plus en détail

SOMMAIRE. Présentation 3 PARTIE 1

SOMMAIRE. Présentation 3 PARTIE 1 Présentation 3 PARTIE 1 Les professionnels de l immobilier Chapitre 1 Les métiers de l immobilier 21 1 Les principaux métiers de l immobilier 21 Le promoteur immobilier 21 L agent immobilier 21 Le négociateur

Plus en détail

Conditions générales pour les prêts hypothécaires aux membres du 10 février 2014 (état au 20 mars 2014)

Conditions générales pour les prêts hypothécaires aux membres du 10 février 2014 (état au 20 mars 2014) Conditions générales pour les prêts hypothécaires Article 1 Qualité de l emprunteur 1 L emprunteur doit être un membre de la Caisse de prévoyance de l Etat de Genève (ci-après, «la Caisse»). S il perd

Plus en détail

La continuité des entreprises dans la pratique

La continuité des entreprises dans la pratique La continuité des entreprises dans la pratique 1 Plan de la présentation Titre 1 : dispositions générales I. Échec du concordat judiciaire II. La prévention III. L'accord amiable (sans procédure) IV. La

Plus en détail

Loi Neiertz. Loi Scrivener Chapitre I Article 1 (abrogé au 27 juillet 1993) Abrogé par Loi n 93-949 du 26 juillet 1993 art. 4 (V) JORF 27 juillet 1993

Loi Neiertz. Loi Scrivener Chapitre I Article 1 (abrogé au 27 juillet 1993) Abrogé par Loi n 93-949 du 26 juillet 1993 art. 4 (V) JORF 27 juillet 1993 Loi Neiertz La loi Neiertz a été instaurée pour définir les conditions inhérentes à la situation de surendettement d un foyer, c est-à-dire l incapacité à faire face à l ensemble des dettes non professionnelles

Plus en détail

Vous conseiller pour les démarches clés

Vous conseiller pour les démarches clés Vous conseiller pour les démarches clés Les principales formalités DANS LES 48 H DANS LA SEMAINE DANS LE MOIS DANS LES 6 MOIS Faire la déclaration de décès au service de l Etat Civil de la mairie pour

Plus en détail

1. Fonds propres, provisions et impôts différés, dettes à plus d un an

1. Fonds propres, provisions et impôts différés, dettes à plus d un an Plan Comptable Minimum Normalisé (PCMN) des services résidentiels, d accueil de jour et de placement familial pour personnes handicapées Mise à jour au 01.01.2002 1. Fonds propres, provisions et impôts

Plus en détail

Loi Alur. Pascale Burdy-Clément 56 rue Servient 69003 lyon Tél : 04.37.48.44.95 cabinet@burdy-clement.com

Loi Alur. Pascale Burdy-Clément 56 rue Servient 69003 lyon Tél : 04.37.48.44.95 cabinet@burdy-clement.com Loi Alur Pascale Burdy-Clément 56 rue Servient 69003 lyon Tél : 04.37.48.44.95 cabinet@burdy-clement.com Loi ALUR - Principales dispositions en copropriété 13/15 Objectif : Les principales dispositions

Plus en détail

Fonds d assurance responsabilité professionnelle du Barreau du Québec. Mise à jour Janvier 2011

Fonds d assurance responsabilité professionnelle du Barreau du Québec. Mise à jour Janvier 2011 Fonds d assurance responsabilité professionnelle du Barreau du Québec Mise à jour Janvier 2011 2 Un nombre important (plus de 14 %) des réclamations présentées chaque année au Fonds d assurance mettent

Plus en détail

La procé duré dé suréndéttémént

La procé duré dé suréndéttémént La procé duré dé suréndéttémént Vous commencez à avoir des difficultés à rembourser vos crédits et plus généralement vos dettes non professionnelles? Il ne faut pas attendre que votre situation soit trop

Plus en détail

Vente immobilière Mode d emploi

Vente immobilière Mode d emploi Vente immobilière Mode d emploi Quels documents dois-je fournir? Dès qu un accord est trouvé avec l acquéreur, je remets au notaire Les documents portant sur ma situation personnelle Si je suis un particulier

Plus en détail

A. Les contrats visés par la loi de 2006... 14 B. Les contrats exclus du champ d application de la loi... 15

A. Les contrats visés par la loi de 2006... 14 B. Les contrats exclus du champ d application de la loi... 15 Table des matières Sommaire... 7 Introduction... 11 I ère Partie Le bail à usage d habitation... 13 Titre I. Champ d application... 14 A. Les contrats visés par la loi de 2006... 14 B. Les contrats exclus

Plus en détail

Formation 12. Lutter contre les impayés. Formation + modèle de contrat. Module 1 : LES OUTILS POUR CONNAITRE LA SOLVABILITE DES CLIENTS

Formation 12. Lutter contre les impayés. Formation + modèle de contrat. Module 1 : LES OUTILS POUR CONNAITRE LA SOLVABILITE DES CLIENTS Formation 12 Lutter contre les impayés. Formation + modèle de contrat. Module 1 : LES OUTILS POUR CONNAITRE LA SOLVABILITE DES CLIENTS A - LES OUTILS INTERNES DE L'ENTREPRISE 1 - Le service commercial

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE SUCCESSION

GUIDE PRATIQUE SUCCESSION GUIDE PRATIQUE SUCCESSION Vous venez d'hériter. Il s'agit d'une situation difficile et douloureuse pour laquelle diverses démarches doivent être faites. Les questions que vous vous posez sont nombreuses

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES Volume I TABLES LOI SUR LA FAILLITE ET L INSOLVABILITÉ (PARTIES I À V) NOTIONS GÉNÉRALES

TABLE DES MATIÈRES Volume I TABLES LOI SUR LA FAILLITE ET L INSOLVABILITÉ (PARTIES I À V) NOTIONS GÉNÉRALES Volume I Introduction................................................................... iii Remerciements................................................................ v TABLES Table de la jurisprudence........................................................

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES 581. Chapitre I. La cause des femmes 9. Chapitre II. De la Cause au Sujet des femmes : le volcan et le fond 19

TABLE DES MATIÈRES 581. Chapitre I. La cause des femmes 9. Chapitre II. De la Cause au Sujet des femmes : le volcan et le fond 19 TABLE DES MATIÈRES 581 Table des matières Sommaire 5 Avant-propos 7 Chapitre I. La cause des femmes 9 Chapitre II. De la Cause au Sujet des femmes : le volcan et le fond 19 Section I. Eyjafjallajökull!!

Plus en détail

CAUTIONNEMENT LOCATAIRE UNIQUE BAIL LOI DU 6/07/1989 LOCATION MEUBLÉE OU NON MEUBLÉE (un engagement distinct est à remplir par chaque caution)

CAUTIONNEMENT LOCATAIRE UNIQUE BAIL LOI DU 6/07/1989 LOCATION MEUBLÉE OU NON MEUBLÉE (un engagement distinct est à remplir par chaque caution) CAUTIONNEMENT LOCATAIRE UNIQUE BAIL LOI DU 6/07/1989 LOCATION MEUBLÉE OU NON MEUBLÉE (un engagement distinct est à remplir par chaque caution) I - RÉFÉRENCES LOGEMENT II - RENSEIGNEMENTS CONCERNANT LA

Plus en détail

Multirisque Professionnelle

Multirisque Professionnelle Multirisque Professionnelle Dispositions Générales DG 2012 Des Intermédiaires en Assurances Des Intermédiaires en Opérations de Banque & Services de Paiement Des Démarcheurs Bancaires et Financiers Des

Plus en détail

LOI ALUR SYNTHÈSE ENTRÉES EN VIGUEUR SNPI INFORMATIONS ISSN : 1270-0894

LOI ALUR SYNTHÈSE ENTRÉES EN VIGUEUR SNPI INFORMATIONS ISSN : 1270-0894 LOI ALUR SYNTHÈSE ENTRÉES EN VIGUEUR ISSN : 1270-0894 SNPI INFORMATIONS Mai 2014 LOI ALUR ET LOI HOGUET Principales dispositions de la loi ALUR modifiant la loi du 2 janvier 1970 Applicables immédiatement

Plus en détail

LA VIE DE L ENTREPRISE, ASPECTS JURIDIQUES

LA VIE DE L ENTREPRISE, ASPECTS JURIDIQUES LA VIE DE L ENTREPRISE, ASPECTS JURIDIQUES SOMMAIRE I. Le contrat de travail II. Le bail à loyer III. Le contrat de prestation de services IV. Le recouvrement de créances V. La protection du contenu d

Plus en détail

DEMANDE D ADHESION A L OFFRE GRIFFON SMS

DEMANDE D ADHESION A L OFFRE GRIFFON SMS Le Crédit Municipal de Toulon est un établissement public de crédit et d aide sociale régit par les articles L 514-1 et suivants du code monétaire et financier dont le siège social est sis à Toulon, 10

Plus en détail

Glossaire. Pour bien comprendre le vocabulaire de la banque

Glossaire. Pour bien comprendre le vocabulaire de la banque Glossaire Pour bien comprendre le vocabulaire de la banque A COMME... AGIOS Également appelés «intérêts débiteurs», les agios sont les intérêts dus à la banque, lorsqu un compte présente un solde débiteur

Plus en détail

FICHE N 41 LE SURENDETTEMENT

FICHE N 41 LE SURENDETTEMENT Textes FICHE N 41 LE SURENDETTEMENT - Code de la consommation. Partie législative : livre III, titre III Traitement des situations de surendettement : articles L330-1 à L333-8. Partie règlementaire : livre

Plus en détail

L ENTREPRISE FACE A LA CRISE. Entreprises en difficulté 2009

L ENTREPRISE FACE A LA CRISE. Entreprises en difficulté 2009 L ENTREPRISE FACE A LA CRISE 1 I] Les outils pour réagirr #La mensualisation des remboursements de crédit de TVA #Le remboursement anticipé des créances de carry back #Le remboursement accéléré des excédents

Plus en détail

Démarches lors d un décès

Démarches lors d un décès Province de Liège Administration Communale Theux Démarches lors d un décès Une initiative du Conseil Consultatif des Aînés Acte de décès C est l entrepreneur des pompes funèbres qui se charge de la déclaration

Plus en détail

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale 1 Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale CSSS/14/010 DÉLIBÉRATION N 14/006 DU 14 JANVIER 2014 RELATIVE À LA COMMUNICATION DE DONNÉES À CARACTÈRE PERSONNEL À L ADMINISTRATION

Plus en détail