Prise en compte des contraintes de CEM dans la conception de modules d émission réception pour radars

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Prise en compte des contraintes de CEM dans la conception de modules d émission réception pour radars"

Transcription

1 Prise en compte des contraintes de CEM dans la conception de modules d émission réception pour radars Romain Orange Soutenance de thèse 31 mai 2012 Directeur de thèse : Daniel Pasquet Encadrants : Stéphane Louis (Thales Air Systems) Fabrice Duval (IRSEEM)

2 2 Plan de la présentation. Introduction : Contexte et problématique de la thèse. I. Modélisation par une méthode numérique. II. Modélisation par le formalisme de Kron. III. Réduction de couplages par une piste chargée. Conclusion générale et perspectives.

3 3 Plan de la présentation. Introduction : Contexte et problématique de la thèse. 1. Contexte. Définition de la CEM. Architecture générale des radars. Exemple de module radar. 2. Problématique. Importance de la CEM pour les modules radars. Cahier des charges des outils à mettre en place. 3. Méthode de travail. Stratégie de travail. Présentation du cas d étude. I. Modélisation par une méthode numérique. II. Modélisation par le formalisme de Kron. III. Réduction de couplages par une piste chargée. Conclusion générale et perspectives.

4 Introduction : Contexte et problématique de la thèse Contexte (1/3). Définition de la Compatibilité Electro-Magnétique (CEM) : Aptitude d'un système à fonctionner de façon satisfaisante dans son environnement électromagnétique, sans produire lui-même des perturbations électromagnétiques intolérables pour tout ce qui se trouve dans cet environnement. Emission rayonnée Immunité rayonnée Composant ou système Emission conduite Immunité Conduite Composant ou système

5 Introduction : Contexte et problématique de la thèse Contexte (2/3). Thales Air Systems conçoit et produit des modules d émission réception pour radars. Voie réception Voie émission Fonction de génération de signal hyperfréquence pour émettre une onde radar. Fonction de réception et de traitement de l onde radar renvoyée par une cible.

6 Introduction : Contexte et problématique de la thèse Contexte (3/3). Exemple de module radar : Carte de distribution Signaux hyperfréquences (Etages amplificateurs, ) Signaux basses fréquences (Fréquence de découpage des convertisseurs DC/DC, ) Carte d alimentation HPA (High Power Amplifier) Signaux hyperfréquences et numériques (Composants multifonctions, ) Carte MFC (Multi-Function Chip) Carte de commande Signaux hautes fréquences et numériques (Horloge, )

7 Introduction : Contexte et problématique de la thèse Problématique (1/2). Système particulièrement concerné par la CEM : Cohabitation de signaux de nature différente. Couverture d une large gamme de fréquence (de quelques Hz à quelques GHz). Disparité des niveaux de puissance au sein du module. Nécessité de tenir compte de la CEM dès la phase de conception des modules. Besoin d outils pour : Anticiper les phénomènes électromagnétiques. Tester diverses solutions en réponse au problèmes rencontrés.

8 Introduction : Contexte et problématique de la thèse Problématique (2/2). Cahier des charges des outils à mettre en place : Modéliser le comportement électronique d un module associé aux phénomènes électromagnétiques mis en jeu. Prendre en compte les matériaux présents (substrat, absorbants, etc) et le conditionnement (boitier métallique, espace libre, etc). Accessibilité matérielle de l outil aux concepteurs de modules radars de Thales Air Systems. Facilité d utilisation pour des non-spécialistes de la CEM.

9 Introduction : Contexte et problématique de la thèse Méthode de travail (1/1). Stratégie de travail : Partir d un problème rencontré dans un module radar. Mettre au point une méthode de modélisation qui aurait permis de l anticiper puis de le résoudre. Vérifier le modèle obtenu par des mesures. Présentation du cas d étude (HPA) :

10 10 Plan de la présentation. Introduction : Contexte et problématique de la thèse. I. Modélisation par une méthode numérique. 1. Présentation de la méthodologie. Simulation des phénomènes électromagnétiques. Simulation du comportement électronique du système. Mise en place d un modèle global. 2. Application au cas d étude. Modélisation d un HPA simplifié. 3. Validation de la méthode par des mesures. Mesure des niveaux de couplage. II. Modélisation par le formalisme de Kron. III. Réduction de couplages par une piste chargée. Conclusion générale et perspectives.

11 I. Modélisation par une méthode numérique Présentation de la méthodologie (1/2). Simulation des phénomènes électromagnétiques sous un logiciel de type HFSS : Prise en compte : Des éléments rayonnants (pistes, composants, etc). Des matériaux présents (substrat, absorbants, plots ou écrans métalliques). Du conditionnement (boitier métallique, espace libre, etc). Simulation des couplages entre éléments rayonnants. Calcul des paramètres S.

12 I. Modélisation par une méthode numérique Présentation de la méthodologie (2/2). Modélisation sous un logiciel de type ADS : Prise en compte des composants électroniques. Insertion dans le logiciel des données rendant compte des couplages entre éléments rayonnants (paramètres S). Edition des paramètres S dans un fichier Touchstone Insertion dans une boite de données Simulation des paramètres S

13 I. Modélisation par une méthode numérique Application au cas d étude (1/6). Modélisation d un HPA simplifié : Dimensionnement du boitier en fonction de la fréquence du signal nominal du système.

14 I. Modélisation par une méthode numérique Application au cas d étude (2/6). Utilisation d un amplificateur large bande. Création volontaire de l oscillation du système. Vérifier que l on est capable d anticiper ce phénomène à l aide de la méthode de modélisation mise au point.

15 I. Modélisation par une méthode numérique Application au cas d étude (3/6). Simulation des couplages inter-pistes sans amplificateur : Le phénomène de résonance véhicule du couplage.

16 I. Modélisation par une méthode numérique Application au cas d étude (4/6). Carte du champ électrique à 3.15 GHz : Le mode de résonance 4, 1, 0 engendre un pic de couplage à 3.15GHz. Le couplage entre deux éléments est d autant plus important que ces éléments se trouvent au niveau de ventres d un mode de résonance.

17 I. Modélisation par une méthode numérique Application au cas d étude (5/6). Création du modèle du HPA simplifié sous ADS :

18 I. Modélisation par une méthode numérique Application au cas d étude (6/6). Simulation des paramètres S du HPA simplifié : Oscillation du système à 3.17 GHz.

19 I. Modélisation par une méthode numérique Validation par des mesures (1/5). Dispositif de mesure : Vérification : Des niveaux de couplage simulés. Du phénomène d oscillation du système.

20 I. Modélisation par une méthode numérique Validation par des mesures (2/5). Protocoles de mesure : Mesure des paramètres S à l analyseur de réseau vectoriel (cas sans amplificateur). Mesure du signal sur les ports E et S à l analyseur de spectre (cas avec amplificateur).

21 I. Modélisation par une méthode numérique Validation par des mesures (3/5). Mesure avec un VNA des couplages inter-pistes (sans amplificateur) :

22 I. Modélisation par une méthode numérique Validation par des mesures (4/5). Mesure avec un analyseur de spectre du signal en sortie du système (avec amplificateur) :

23 I. Modélisation par une méthode numérique Validation par des mesures (5/5). Mesure avec un analyseur de spectre du signal en entrée du système (avec amplificateur) :

24 I. Modélisation par une méthode numérique. 24 Conclusion (1/1). Confirmation par des mesures que la méthode de modélisation mise au point permet de simuler un système hyperfréquence en tenant compte des phénomènes électromagnétiques. Mise en évidence de l importance des couplages véhiculés par le phénomène de résonance intra-cavité. Les temps de simulation sont relativement longs (de l ordre de quelques jours). La méthode mise au point ne pousse pas l utilisateur à comprendre ce qu il modélise.

25 25 Plan de la présentation. Introduction : Contexte et problématique de la thèse. I. Modélisation par une méthode numérique. II. Modélisation par le formalisme de Kron. 1. Principe général de la méthode. Décomposition du système en sous-systèmes. Mise en place d un schéma électrique équivalent. Mise en équation et résolution du problème suivant le formalisme de Kron. 2. Application à un cas concret. Modélisation de couplages inter-pistes dans une cavité sans amplificateur. 3. Validation du modèle par des mesures. Mesure des niveaux de couplages. III. Réduction de couplages par une piste chargée. Conclusion générale et perspectives.

26 II. Modélisation par le formalisme de Kron Principe général de la méthode (1/4). Division du système en sous-systèmes élémentaires. Les sous-systèmes sont délimités par les milieux qui atténuent ou propagent le champ électromagnétique.

27 II. Modélisation par le formalisme de Kron Principe général de la méthode (2/4). Mise en place du schéma électrique équivalent de chaque sous-système. Exemples : Schéma équivalent d une ligne microstrip. Schéma équivalent d une cavité résonante.

28 II. Modélisation par le formalisme de Kron Principe général de la méthode (3/4). Choix de l espace topologique. Le champ électrique est matérialisé dans l espace des branches. Le champ magnétique est matérialisé dans l espace des mailles.

29 II. Modélisation par le formalisme de Kron Principe général de la méthode (4/4). Mise en équation de chaque sous-système par le formalisme de Kron : Mise en place de la matrice des fém, des courants et des impédances dans un espace adapté. Définition des interactions entre chaque sous-système dans l espace le plus judicieux par le biais d une matrice des impédances. Passage d un espace à un autre par une matrice de connectivité pour mettre en équation le système et le résoudre.

30 II. Modélisation par le formalisme de Kron Application sur un cas concret (1/7). Couplage entre deux pistes dans une cavité résonante. Cavité Piste 1 Piste 2 Décomposition du problème en sous-systèmes :

31 II. Modélisation par le formalisme de Kron Application sur un cas concret (2/7). Mise en place de schémas électriques équivalents : Les couplages engendrés par le phénomène de résonance intra-cavité sont exprimés par l intermédiaire d une matrice dite chaine.

32 II. Modélisation par le formalisme de Kron Application sur un cas concret (3/7). Expression de la matrice chaine : On définit t 11, t 12, t 21 et t 22 de la façon suivante : On exprime alors les couplages dans la matrice des impédances à l aide de l équation :

33 II. Modélisation par le formalisme de Kron Application sur un cas concret (4/7). Mise en équation du système. L équation générale du système dans l espace des mailles est : Avec : E m = Z m J m E m = 1 0 La matrice impédance dans l espace des branches s écrit : Z b = R L t 11 det (T) t 21 t t 22 t 21 t R L

34 II. Modélisation par le formalisme de Kron Application sur un cas concret (5/7). Mise en équation du système. Définition de la matrice connectivité : C = On exprime alors la matrice impédance dans l espace des mailles : Z m = C Z b C

35 II. Modélisation par le formalisme de Kron Application sur un cas concret (6/7). Mise en équation du système. On exprime ensuite les courants dans l espace des mailles : I m = E m Z m Le couplage entre les pistes 1 et 2 est exprimé par l intermédiaire du paramètre S 12. Ce paramètre S est exprimé par le rapport du courant de sortie sur le courant d entrée du système. Les calculs sont menés sous un logiciel de type Matlab.

36 II. Modélisation par le formalisme de Kron Application sur un cas concret (7/7). Simulation du couplage inter-piste.

37 II. Modélisation par le formalisme de Kron Validation par des mesures (1/3). Dispositif de mesure : Vérification des niveaux de couplage inter-piste modélisés par la méthode de Kron. Utilisation d un analyseur de réseau vectoriel.

38 II. Modélisation par le formalisme de Kron Validation par des mesures (2/3). Protocole de mesure :

39 II. Modélisation par le formalisme de Kron Validation par des mesures (3/3). Mesure des paramètres S entre l entrée et la sortie du système (ports 6 et 1):

40 II. Modélisation par le formalisme de Kron. 40 Conclusion (1/1). Les mesures confirment que le modèle mis en place à l aide de la méthode de Kron, permet de modéliser les couplages engendrés par le phénomène de résonance intra-cavité. Bien plus que de fournir un résultat final, la méthode de Kron permet d établir les équations régissant les phénomènes physiques mis en jeu. Cette méthodologie pousse l utilisateur à comprendre ce qu il modélise. La mise en place d un modèle simple et la résolution des équations associées ne nécessitent que quelques heures. Cette méthode nécessite de bien connaitre au préalable les propriétés du formalisme de Kron.

41 41 Plan de la présentation. Introduction : Contexte et problématique de la thèse. I. Modélisation par une méthode numérique. II. Modélisation par le formalisme de Kron. III. Réduction de couplages par une piste chargée. 1. Présentation de la méthodologie. Dimensions et placement de la piste dans la cavité. Optimisation des valeurs d impédance des ports de la piste. 2. Application sur un cas concret. Réduction de couplage inter-piste. Suppression d un phénomène d oscillation. 3. Validation de la méthode par des mesures. Vérification des niveaux de couplage. Vérification de la suppression d un phénomène d oscillation. Conclusion générale et perspectives.

42 III. Réduction de couplages par une piste chargée Présentation de la méthodologie (1/3). Dimensions et placement de la piste dans la cavité.

43 III. Réduction de couplages par une piste chargée Présentation de la méthodologie (2/3). Détermination des valeurs d impédance à appliquer aux ports de la piste sous un logiciel de type ADS : Simulation des couplages sous un logiciel de type HFSS.

44 III. Réduction de couplages par une piste chargée Présentation de la méthodologie (3/3). Détermination des valeurs d impédance à appliquer aux ports de la piste sous un logiciel de type ADS : Insertion des paramètres S dans une boite de données. Utilisation d un processus d optimisation.

45 III. Réduction de couplages par une piste chargée Application sur un cas concret (1/6). Cas d étude : le HPA simplifié. Réduire les couplages inter-pistes par une piste chargée : Mettre en place une piste de réduction de couplages. Simuler la réduction des couplages. Vérifier les simulations par des mesures.

46 III. Réduction de couplages par une piste chargée Application sur un cas concret (2/6). Dimensions et placement de la piste de réduction de couplages dans la cavité : Le mode 4, 1, 0 engendre le niveau de couplage maximum. Réduction du couplage engendré par le mode 4, 1, 0 (3.15 GHz).

47 III. Réduction de couplages par une piste chargée Application sur un cas concret (3/6). Détermination des valeurs d impédance optimales des ports de la piste :

48 III. Réduction de couplages par une piste chargée Application sur un cas concret (4/6). Simulation de la réduction du couplage ciblé : Réduction de 21dB du couplage engendré par le mode 4, 1, 0.

49 III. Réduction de couplages par une piste chargée Application sur un cas concret (5/6). Modélisation du système avec l amplificateur :

50 III. Réduction de couplages par une piste chargée Application sur un cas concret (6/6). Simulation de la suppression du phénomène d oscillation à 3.15 GHz:

51 III. Réduction de couplages par une piste chargée Validation par des mesures (1/5). Dispositif de mesure : Vérification de la réduction du couplage ciblé (cas sans amplificateur). Vérification de la suppression du phénomène d oscillation du système (cas avec amplificateur).

52 III. Réduction de couplages par une piste chargée Validation par des mesures (2/5). Protocoles de mesure : Mesure des niveaux de couplage à l analyseur de réseau vectoriel (cas sans amplificateur). Mesure du signal en entrée et en sortie du système par un analyseur de spectre (cas avec amplificateur).

53 III. Réduction de couplages par une piste chargée Validation par des mesures (3/5). Comparaison des valeurs optimales d impédance des ports de la piste de réduction de couplage :

54 III. Réduction de couplages par une piste chargée Validation par des mesures (4/5). Mesure du couplage inter-piste (sans amplificateur) : Réduction de 21dB du couplage engendré par le mode 4, 1, 0.

55 III. Réduction de couplages par une piste chargée Validation par des mesures (5/5). Mesure du signal en sortie du dispositif (avec l amplificateur) : Suppression du phénomène d oscillation.

56 III. Réduction de couplages par une piste chargée. 56 Conclusion (1/1). Confirmation par des mesures que la méthode visant à réduire des couplages à l aide d une piste chargée est efficace (réduction de l ordre de 20dB). La prévision du niveau de réduction du couplage par la simulation est également confirmée par les mesures. La méthode cible le couplage engendré par un mode de résonance donné. Dans le cadre d une implémentation en système embarqué, il peut être difficile d obtenir les valeurs d impédance obtenues par optimisation.

57 57 Plan de la présentation. Introduction : Contexte et problématique de la thèse. I. Modélisation par une méthode numérique. II. Modélisation par le formalisme de Kron. III. Réduction de couplages par une piste chargée. Conclusion générale et perspectives.

58 Conclusion générale et perspectives. 58 Conclusion générale (1/1). Deux méthodes complémentaires permettant d anticiper les phénomènes électromagnétiques au sein d un module radar sont proposées aux concepteurs de modules de Thales Air Systems. Devant le constat des niveaux de couplage engendrés par le phénomène de résonance intra-cavité, une méthode novatrice de réduction de couplage a été mise au point et peut être facilement implémentée au sein d un module radar dès la phase de conception.

59 Conclusion générale et perspectives. 59 Perspectives sur la méthode numérique de modélisation (1/1). La méthode pourrait être automatisée en mettant en place des macros afin d obtenir une co-simulation. Le rayonnement de composants pourrait être pris en compte en insérant des modèles comportant un ensemble de dipôles ou de boucles élémentaires dont les propriétés sont obtenues par des mesures en champ proche.

60 Conclusion générale et perspectives. 60 Perspectives sur la méthode de Kron (1/1). Des modèles pourraient être mis en place en tenant compte de la contribution de composants. Pour cela, il serait possible d introduire sous Matlab (ou Scilab) des fichiers de paramètres S que l on associerait aux calculs. Des modèles plus précis pourraient être mis en place en tenant compte de paramètres négligés dans le modèle présenté précédemment (pertes, rayonnement direct, etc). Il existe plusieurs façons de modéliser notre cas d étude. Ces différentes méthodes pourraient être comparées entre elles et on pourrait s assurer que des approches différentes aboutissent à des résultats similaires.

61 Conclusion générale et perspectives. 61 Perspectives sur la méthode de réduction de couplages (1/1). Les effets sur l efficacité de la réduction des couplages de paramètres tels que les dimensions, la géométrie et l orientation de la piste dans la cavité, pourraient être étudiés. Le processus d optimisation utilisé pour déterminer l impédance optimale des ports de la piste pourrait être lancé en faisant varier des valeurs de composants. Les valeurs obtenues pourraient ensuite être comparées à une banque de données de composants existants pour déterminer l association donnant l impédance la proche possible de la valeur d impédance optimale.

62 Merci beaucoup pour votre attention. Questions? Romain Orange Soutenance de thèse 31 mai 2012 Directeur de thèse : Daniel Pasquet Encadrants : Stéphane Louis (Thales Air Systems) Fabrice Duval (IRSEEM)

Enjeux et contraintes de la simulation électrique

Enjeux et contraintes de la simulation électrique Enjeux et contraintes de la simulation numérique en Génie G électrique François COSTA, SATIE, UPEC IUFM Activité en recherche Électronique de puissance, compatibilité électromagnétique, intégration de

Plus en détail

Techniques de mesures en champ proche appliquées à la CEM

Techniques de mesures en champ proche appliquées à la CEM Techniques de mesures en champ proche appliquées à la CEM David BAUDRY ESIGELEC/IRSEEM D. BAUDRY Septembre 28 1 Institut de Recherche en Sstèmes Électroniques Embarqués créé en 21 avec: - la CCI de Rouen

Plus en détail

Caractérisation de matériaux composites pour applications en CEM

Caractérisation de matériaux composites pour applications en CEM SUJET DE STAGE MASTER 2 (BAC +5)-6 MOIS ANNEE 2016-2017 Caractérisation de matériaux composites pour applications en CEM 1. CONTEXTE DU STAGE : IRSEEM (Institut de Recherche en Systèmes Electroniques Embarqués)

Plus en détail

à base de VCSEL opto-microondes Introduction: VCSEL Modélisation et caractérisation risation de VCSEL émettant à 850nm, oscillateur opto-microondes

à base de VCSEL opto-microondes Introduction: VCSEL Modélisation et caractérisation risation de VCSEL émettant à 850nm, oscillateur opto-microondes Opto-microondes à base de VCSEL Angélique Rissons,, Jean-Claude Mollier Introduction: VCSEL Modélisation et caractérisation risation de VCSEL émettant à 850nm, 1.3µm m et 1.55 µm Réalisation d un d oscillateur

Plus en détail

Impact des émissions électromagnétiques générées par les systèmes de transport ferroviaire sur l environnement externe

Impact des émissions électromagnétiques générées par les systèmes de transport ferroviaire sur l environnement externe Impact des émissions électromagnétiques générées par les systèmes de transport ferroviaire sur l environnement externe Tarik HAMMI INRETS Institut National de Recherche sur les Transports et leur Sécurité

Plus en détail

Les amplificateurs hyperfréquences linéaires

Les amplificateurs hyperfréquences linéaires L'amplificateur hyper-fréquences est un quadripôle qui permet d avoir un gain entre la grandeur injecté à son entrée et celle qui est récupérée à sa sortie. 1. Structure générale d un amplificateur micro-onde

Plus en détail

Comment mesurer le facteur de bruit dans les systèmes RF

Comment mesurer le facteur de bruit dans les systèmes RF Comment mesurer le facteur de bruit dans les systèmes RF Il est de plus en plus incontournable de comprendre d où vient le bruit dans les systèmes RF car le spectre radioélectrique devient de plus en plus

Plus en détail

Contribution des technologies CPL bas débit à la supervision des réseaux de distribution d électricité

Contribution des technologies CPL bas débit à la supervision des réseaux de distribution d électricité Contribution des technologies CPL bas débit à la supervision des réseaux de distribution d électricité Travaux de thèse de Romain LEFORT Anne-Marie POUSSARD Les communications par courant porteur en ligne

Plus en détail

2. L émission d une onde électromagnétique par un portable. On peut représenter symboliquement la chaîne d émission par le schéma de la figure 1 : A

2. L émission d une onde électromagnétique par un portable. On peut représenter symboliquement la chaîne d émission par le schéma de la figure 1 : A Exercice N 1 1. Les ondes électromagnétiques pour communiquer. Le téléphone portable fonctionne comme une radio. Lors d une communication, la voix est convertie en un signal électrique par un microphone.

Plus en détail

Table des matières. Avant-propos... 13

Table des matières. Avant-propos... 13 Table des matières Avant-propos... 13 Chapitre 1. Optimisation de la conception par la fiabilité... 17 Philippe POUGNET et Hichame MAANANE 1.1. Introduction... 18 1.2. La conception par la fiabilité...

Plus en détail

NET-EMC. NEtwork Tool for ElectroMagnetic Compatibility. Prédiction des Interférences EM dans les Systèmes Aéronautiques par la Méthode de Kron

NET-EMC. NEtwork Tool for ElectroMagnetic Compatibility. Prédiction des Interférences EM dans les Systèmes Aéronautiques par la Méthode de Kron NET-EMC NEtwork Tool for ElectroMagnetic Compatibility Prédiction des Interférences EM dans les Systèmes Aéronautiques par la Méthode de Kron PCB / Equipements / Systèmes NET-EMC 10/04/2013 1 PLAN Contexte

Plus en détail

Électronique analogique E2I-3 Chapitre 4 Filtrage analogique

Électronique analogique E2I-3 Chapitre 4 Filtrage analogique Électronique analogique E2I-3 Chapitre 4 Filtrage analogique 2 Plan 1. Pourquoi traiter le filtrage analogique 2. Domaines d application des filtres 3. Bases du filtrage/outils de conception 4. Filtres

Plus en détail

Chemin de propagation. Figure 1 Compatibilité Electromagnétique.

Chemin de propagation. Figure 1 Compatibilité Electromagnétique. ECOLE SUPERIEURE de PLASTURGIE CEM : Couplages des Perturbations COMPATIBILITE ELECTROMAGNETIQUE : COUPLAGES DES PERTURBATIONS 1. Introduction La Compatibilité ElectroMagnétique (CEM) est l'aptitude d'un

Plus en détail

Perturbations électromagnétiques dans un environement industriel Émissivité rayonnée d'une horloge

Perturbations électromagnétiques dans un environement industriel Émissivité rayonnée d'une horloge Perturbations électromagnétiques dans un environement industriel Émissivité rayonnée d'une horloge F. Daout IUT de Ville d'avray Juin 24 Plan de l'étude Introduction de la notion de perturbation rayonnée

Plus en détail

CEM des MESURES PHYSIQUES. Cours de 2 jours CNRS

CEM des MESURES PHYSIQUES. Cours de 2 jours CNRS CEM des MESURES PHYSIQUES Cours de 2 jours CNRS Copyright 1987-2005 A E M C 86, Rue de la Liberté Immeuble le St Georges 38180 SEYSSINS TEL : 04 76 49 76 76 FAX : 04 76 21 23 90 mail@aemc.fr www.aemc.fr

Plus en détail

Analyseurs de réseau éléments clés dans les systèmes de mesure d antennes

Analyseurs de réseau éléments clés dans les systèmes de mesure d antennes Analyseurs de réseau éléments clés dans les systèmes de mesure d antennes MI Technologies, un des fabricants leader en matière de systèmes de mesure d antennes, bénéficie d une expérience de 50 ans dans

Plus en détail

Ø Énoncer qu un signal périodique peut- être décomposé comme la somme d une composante continue et d une composante alternative.

Ø Énoncer qu un signal périodique peut- être décomposé comme la somme d une composante continue et d une composante alternative. BTS Systèmes Numériques, option Informatique et Réseaux, 1 ère année Chapitre.1.Les signaux 1.1. Les différents types de signaux Signal analogique Signal échantillonné Signal quantifié Signal numérique

Plus en détail

CEM des objets connectés

CEM des objets connectés CEM des objets connectés ENOVA - 11 février 2016 François POITEVIN Expert CEM Sommaire Introduction. Quelles exigences normatives? Les conséquences sur les produits radio. Coexistence radio-cem. 2 De plus

Plus en détail

EEA - Aéronautique, Espace, Energie, Telecom, Santé parcours CESE : Conversion de l'energie - Systèmes

EEA - Aéronautique, Espace, Energie, Telecom, Santé parcours CESE : Conversion de l'energie - Systèmes Université de TOULOUSE 3 1/6 parcours CESE : Conversion de l'energie - Systèmes L1 S1 Informatique 7 L1 S1 Mathématiques 6 L1 S1 Outils 3 L1 S1 Physique 6 L1 S1 SDI 4 L1 S1 Accompagnement 1 L1 S1 Langues

Plus en détail

SOMMAIRE TP FILTRAGE DES PERTURBATIONS CONDUITES 2

SOMMAIRE TP FILTRAGE DES PERTURBATIONS CONDUITES 2 TP FILTRAGE DES PERTURBATIONS CONDUITES 2 SOMMAIRE 1 EMISSIVITÉ CONDUITE (PRÉSENTATION)... PAGE 3 2 SUPPORT DE L'ÉTUDE... PAGE 4 3 ORIGINE DES PERTURBATIONS DANS UNE ALIMENTATION À DÉCOUPAGE... PAGE 5

Plus en détail

MATIN - 09H00 10H30 : Présentation des principaux processus de conception généralisée.

MATIN - 09H00 10H30 : Présentation des principaux processus de conception généralisée. LES OBJECTIFS PEDAGOGIQUES : Apporter les bases théoriques et pratiques pour modéliser et concevoir des systèmes mécatroniques avec leur système de contrôle-commande. LES PERSONNES CONCERNEES : Cette formation

Plus en détail

Journée des Doctorants- 24 Janvier 2012

Journée des Doctorants- 24 Janvier 2012 AIR SYSTEMS Jean Baptiste FONDER 1, Cédric DUPERRIER 1, Olivier LATRY 2, Michel STANISLAWIAK 4, Philippe EUDELINE 4, Farid TEMCAMANI 3 1 Laboratoire ETIS 2 Laboratoire GPM 3 Laboratoire LaMIPS 4 THALES

Plus en détail

L impact de la Compatibilité ElectroMagnétique (CEM) sur l insertion des systèmes de transports guidés

L impact de la Compatibilité ElectroMagnétique (CEM) sur l insertion des systèmes de transports guidés L impact de la Compatibilité ElectroMagnétique (CEM) sur l insertion des systèmes de transports guidés Bernard Démoulin (1) et Virginie Deniau (2) Bernard.Demoulin@univ-lille1.fr et virginie.deniau@inrets.fr

Plus en détail

Contrôle de la stabilité dynamique du Châssis d un véhicule routier, en situations critiques

Contrôle de la stabilité dynamique du Châssis d un véhicule routier, en situations critiques Contrôle de la stabilité dynamique du Châssis d un véhicule routier, en situations critiques Carine Bardawil Cotutelle entre l UTC et l Université Libanaise Encadrée par : Reine Talj Ali Charara Clovis

Plus en détail

Résumé étendu de thèse de doctorat de Mondher DHAOUADI

Résumé étendu de thèse de doctorat de Mondher DHAOUADI Résumé étendu de thèse de doctorat de Mondher DHAOUADI Sujet de thèse : Conception et optimisation des antennes RFID UHF en vue d'améliorer la fiabilité des systèmes RFID Directeurs de thèse : Adel GHAZEL

Plus en détail

Approche pédagogique sur l innocuité des technologies de réseaux sans fil

Approche pédagogique sur l innocuité des technologies de réseaux sans fil Approche pédagogique sur l innocuité des technologies de réseaux sans fil François Demontoux, Rafael Hidalgo Muñoz Université Bordeaux, IUT GEII Talence et Laboratoire IMS, 16. av. Pey Berland 33607 Pessac,

Plus en détail

CEM des Circuits Intégrés

CEM des Circuits Intégrés CEM des Circuits Intégrés Bureau d étude Développement d un modèle ICEM d un microcontrôleur Alexandre Boyer, Etienne Sicard ENSEEIHT Département Electronique et Génie Electrique par la voie de l'apprentissage

Plus en détail

ELE-667 Hyperfréquences I. Expérience no. 4

ELE-667 Hyperfréquences I. Expérience no. 4 École de technologie supérieure Département de génie électrique Professeur: Ammar Kouki ELE-667 Hyperfréquences I Expérience no. 4 Objectifs Conception d un amplificateur à faible bruit pour les applications

Plus en détail

L'apport de la simulation numérique 3D pour la CEM : méthodologie & perspectives. Benoît MARTIN Dept. Formation & Ingénierie be.martin@emitech.

L'apport de la simulation numérique 3D pour la CEM : méthodologie & perspectives. Benoît MARTIN Dept. Formation & Ingénierie be.martin@emitech. L'apport de la simulation numérique 3D pour la CEM : méthodologie & perspectives Benoît MARTIN Dept. Formation & Ingénierie be.martin@emitech.fr Cycle en V de développement d un produit Couts Délais Qualité

Plus en détail

Projet Interdisciplinaire

Projet Interdisciplinaire Projet Interdisciplinaire Mise en œuvre d un protocole de simulation Fiche 3 Comment faire un modèle multi-physique avec Matlab Le modèle multi-physique fait intervenir de nombreux outils de modélisation.

Plus en détail

Fiches connaissances par niveau - 4ème

Fiches connaissances par niveau - 4ème http://sti.ac-bordeaux.fr/techno/projets/fc/4eme.htm sur 5 //0 8:05 Fiches connaissances par niveau - 4ème - Analyse du fonctionnement et conception de l objet technique - Décrire sous forme schématique,

Plus en détail

Raccordement d une production décentralisée en HTA Impact sur la transmission des signaux tarifaires

Raccordement d une production décentralisée en HTA Impact sur la transmission des signaux tarifaires Référentiel technique Raccordement d une production décentralisée en HTA Impact sur la transmission des signaux tarifaires HISTORIQUE DU DOCUMENT Indice Nature de la modification Date publication V1.1

Plus en détail

Propagation en mode commun dans les chemins de câbles

Propagation en mode commun dans les chemins de câbles Propagation en mode commun dans les chemins de câbles S. Bazzoli (1), A. Charoy (2) (1) Commissariat à l énergie atomique et aux énergies alternatives Centre DAM Île de France Bruyères-le-Châtel 91297

Plus en détail

en environnement industriel sur la qualité des mesures V RB Consultant

en environnement industriel sur la qualité des mesures V RB Consultant Impact du câblage en des environnement instruments industriel sur la de qualité des mesures en environnement industriel sur la qualité des mesures RB Consultant V 02-04 1 Pourquoi? Comment? Le constat

Plus en détail

École d automne du GDR-ONDES Ultra-Large Bande

École d automne du GDR-ONDES Ultra-Large Bande École d automne du GDR-ONDES Ultra-Large Bande Lionel Fillatre ENST Bretagne, département Signal & Communication Lionel Fillatre (département SC) Ultra-Large Bande 1 / 24 Structure de l exposé 1 Introduction

Plus en détail

REFERENTIEL TECHNIQUE

REFERENTIEL TECHNIQUE REFERENTIEL TECHNIQUE A. L INSTALLATION DE L UTILISATEUR ET SON RACCORDEMENT A.1 RACCORDEMENT A.1.2 PROCEDURE DE RACCORDEMENT A.1.2.3 ETUDES ET METHODES ASSOCIEES A.1.2.3.4 PERTURBATIONS RACCORDEMENT D

Plus en détail

La CEM Définition : Certaines «habitudes anciennes» coûtent très cher à mettre en œuvre et donnent des résultats catastrophiques!

La CEM Définition : Certaines «habitudes anciennes» coûtent très cher à mettre en œuvre et donnent des résultats catastrophiques! La CEM Définition : aptitude d'un dispositif, équipement ou système à fonctionner de façon satisfaisante dans son environnement électromagnétique, sans générer lui-même des perturbations électromagnétiques

Plus en détail

Amplificateurs à transistors 2

Amplificateurs à transistors 2 Amplificateurs à transistors 2 L objectif principal de ce TP en deux parties est de concevoir des amplificateurs HF à transistors à l aide d ADS. Dans cette deuxième partie, nous allons aborder les modèles

Plus en détail

SPECIALITE 15 : Récepteur radio en modulation d amplitude

SPECIALITE 15 : Récepteur radio en modulation d amplitude SPECIALITE 15 : Récepteur radio en modulation d amplitude Objectifs : Découvrir les propriétés sélectives d un circuit L,C (inductance, condensateur) parallèle. Utiliser ce circuit pour sélectionner une

Plus en détail

Note d'application: P08A09 Dimensionnement et mise en œuvre d'un étage HF

Note d'application: P08A09 Dimensionnement et mise en œuvre d'un étage HF Note d'application: P08A09 Dimensionnement et mise en œuvre d'un étage HF Étudiant: Bayard victorien Tuteurs: M. Pasquier & M. Laffont Cette note d'application concerne le projet génie électrique: Générateur

Plus en détail

Laboratoire Ampère Unité Mixte de Recherche CNRS Génie Électrique, Électromagnétisme, Automatique, Microbiologie Environnementale et Applications

Laboratoire Ampère Unité Mixte de Recherche CNRS Génie Électrique, Électromagnétisme, Automatique, Microbiologie Environnementale et Applications Laboratoire Ampère Unité Mixte de Recherche CNRS Génie Électrique, Électromagnétisme, Automatique, Microbiologie Environnementale et Applications Laboratoire Ampère http://www.ampere-lab.fr Octobre 21

Plus en détail

Transmission de l information. Le long des fils et fibres, et dans l espace.

Transmission de l information. Le long des fils et fibres, et dans l espace. Transmission de l information Le long des fils et fibres, et dans l espace. Dans le manuel 10 p 293, 11, 13 Essentiel p 290 Essentiel p 294 24 p 296 Plan Introduction Types de supports La paire de cuivre

Plus en détail

Indications de contenus, commentaires, Recommandations pédagogiques

Indications de contenus, commentaires, Recommandations pédagogiques Document d accompagnement du référentiel de formation Inspection de l'enseignement Agricole Diplôme : Baccalauréat technologique STAV Module : M9 : Sciences et technologies des équipements Objectif général

Plus en détail

Méthode d'éléments finis et d'équations intégrales d'ordre élevé pour les études de furtivité radar de structures axisymétriques

Méthode d'éléments finis et d'équations intégrales d'ordre élevé pour les études de furtivité radar de structures axisymétriques Méthode d'éléments finis et d'équations intégrales d'ordre élevé pour les études de furtivité radar de structures axisymétriques Doctorant 3ème année de l'i.n.s.a Toulouse Thèse réalisée au CEA/DAM/CESTA

Plus en détail

Introduction à la compatibilité électromagnétique (CEM)

Introduction à la compatibilité électromagnétique (CEM) Introduction à la compatibilité électromagnétique (CEM) J. Unger heig-vd - 2006 1 1- Introduction Victime Tout circuit est soumis à des perturbations Naturelles D origine humaine 2 1 1- Introduction source

Plus en détail

CM TD TP Total heures étudiant. Modules outils mathématiques 1 (semestre 2 ST)

CM TD TP Total heures étudiant. Modules outils mathématiques 1 (semestre 2 ST) Outils mathématiques 2 Mention :L2 ST Parcours : Physique-Chimie, Physique, EEA et Mécanique Responsable de l UE : Brigitte Duffaud Section CNU de l UE : 26 73 20 40 0 133 Modules outils mathématiques

Plus en détail

GELE5223 Chapitre 6 : Sources hyperfréquences

GELE5223 Chapitre 6 : Sources hyperfréquences GELE5223 Chapitre 6 : Sources hyperfréquences Gabriel Cormier, Ph.D., ing. Université de Moncton Automne 2010 Gabriel Cormier (UdeM) GELE5223 Chapitre 6 Automne 2010 1 / 37 Introduction Contenu Contenu

Plus en détail

La Qualité de Fourniture

La Qualité de Fourniture La Qualité de Fourniture Eric Ravoir Directeur Commercial Service Aix-les-Bains Expert T&D Réseaux Electriques 1 La Qualité de Fourniture Introduction Qui est concerné? Les Compagnies d Electricité (RTE,

Plus en détail

STI 2D - Epreuve de projet Enseignement spécifique à la spécialité Validation de projet Session 2014

STI 2D - Epreuve de projet Enseignement spécifique à la spécialité Validation de projet Session 2014 NOM : Classe: STI 2D - Epreuve de projet Enseignement spécifique à la spécialité Validation de projet Session 2014 Etablissement : Lycée Jean Perrin Professeurs : Spécialité : SIN Nombre d'élèves : 4 (*

Plus en détail

L acoustique à l INRS. T.Loyau, INRS IET/RBM-RNPL Mars 2007

L acoustique à l INRS. T.Loyau, INRS IET/RBM-RNPL Mars 2007 L acoustique à l INRS T.Loyau, INRS IET/RBM-RNPL Mars 2007 SOMMAIRE Le département IET de l INRS et la place de l acoustique L activité des laboratoires d acoustique La problématique du bruit en entreprise

Plus en détail

ONDES ET MUSIQUE. Organisation de la séquence

ONDES ET MUSIQUE. Organisation de la séquence Tale STL SPCL Classe : Terminale STL-SPCL THEME du programme : Ondes Enseignement : Physique-chimie PCL Sous-thème : les ondes qui nous environnent ONDES ET MUSIQUE Problématique générale de la séquence

Plus en détail

Fonctionnement des CRBM. Approche pseudo-temporelle. Compréhension des performances d'une injection bi-source

Fonctionnement des CRBM. Approche pseudo-temporelle. Compréhension des performances d'une injection bi-source 1 Fonctionnement des CRBM Approche pseudo-temporelle Compréhension des performances d'une injection bi-source Janvier 2012 Florian Desquines 2 Introduction Plan Rappels sur le fonctionnement d'une CRBM

Plus en détail

DIRECTIVE CEM 2004/108/CE. période transitoire

DIRECTIVE CEM 2004/108/CE. période transitoire 1.TRANSPOSITION EN DROIT FRANCAIS Décret n 2006-1278 2.APPLICATION 89/336/CEE 20/07/2009 période transitoire 20/07/2007 2004/108/CE définitions «EQUIPEMENT» Appareil ou installation fixe «APPAREIL» Dispositif

Plus en détail

Essais d immunité aux émetteurs embarqués sur équipements

Essais d immunité aux émetteurs embarqués sur équipements Essais d immunité aux émetteurs embarqués sur équipements Ariel LECCA - Marco KLINGLER PSA Peugeot Citroën Vélizy-Villacoublay, FRANCE Sommaire Le projet de norme ISO 11452-9 Les normes ISO 11452-X ISO

Plus en détail

CEM EN ÉLECTRONIQUE DE PUISSANCE: CONVERTISSEURS STATIQUES PROPRES. Nadir IDIR

CEM EN ÉLECTRONIQUE DE PUISSANCE: CONVERTISSEURS STATIQUES PROPRES. Nadir IDIR 1 Laboratoire d Electrotechnique et d Electronique de Puissance de Lille Quatrièmes Journées d Etude «Réseaux Electriques, Haute Tension et Compatibilité Electromagnétique» «REHTCE 2016» CEM EN ÉLECTRONIQUE

Plus en détail

Projet Phyleas. La turbine éolienne face aux perturbations électromagnétiques. Omar MANSOURI Ingénieur de Recherche

Projet Phyleas. La turbine éolienne face aux perturbations électromagnétiques. Omar MANSOURI Ingénieur de Recherche Projet Phyleas La turbine éolienne face aux perturbations électromagnétiques Omar MANSOURI Ingénieur de Recherche 10 et 11 Avril 2013 Porte de Versailles Sommaire 1. Introduction 2. Les perturbations électromagnétiques

Plus en détail

Plan du cours CEM: Terminologie-définition, Contexte et Enjeux

Plan du cours CEM: Terminologie-définition, Contexte et Enjeux Plan du cours 01 1. Terminologie et définition 2. Pourquoi la CEM? 3. Marge de compatibilité Terminologie-définition 02 Composant, appareils, système, dispositif, équipements, installation. Emission ou

Plus en détail

Conception et réalisation des systèmes automatiques

Conception et réalisation des systèmes automatiques Conception et réalisation des systèmes automatiques L'enseignement des mathématiques dans les sections de technicien supérieur en Conception et réalisation de systèmes automatiques se réfère aux dispositions

Plus en détail

PLAN DE LA PRESENTATION

PLAN DE LA PRESENTATION PLAN DE LA PRESENTATION A - LES PHENOMENES PHYSIQUES B - LA COMPATIBILITE ELECTROMAGNETIQUE C - LA LEGISLATION RELATIVE AUX CEM D - COMPARAISON AVEC NOS VOISINS EUROPEENS LES PHENOMENES ELECTRIQUES CHAMP

Plus en détail

Etude d un aérogénérateur

Etude d un aérogénérateur Etude d un aérogénérateur Recommandations : L usage de la calculatrice est autorisé. Les trois parties sont très largement indépendantes et comprennent de nombreuses questions indépendantes entre elles.

Plus en détail

Contrôleur de compte tours par les moteurs 4 temps Rotax

Contrôleur de compte tours par les moteurs 4 temps Rotax Contrôleur de compte tours par les moteurs 4 temps Rotax Mise à jour le 16 /06/2009 Cet article décrit la réalisation d un générateur de signaux compatibles avec les comptes tours électronique utilisés

Plus en détail

Chaîne Numérique de Conception

Chaîne Numérique de Conception . Ecole Nationale Polytechnique Département Génie Industriel Chaîne Numérique de Conception De la conception à la réalisation Plan du cours 1. INTRODUCTION Cycle de vie d un produit. 2. Chaine numérique

Plus en détail

PSIM / TP5 Compensation de puissance réactive et charge non linéaire

PSIM / TP5 Compensation de puissance réactive et charge non linéaire Gérard Ollé L.T. Déodat de Séverac 31076 TOULOUSE Cx L.T. Déodat TS1 Et PSIM / TP5 Compensation de puissance réactive et charge non linéaire Essais de Système Résumé : On utilise le logiciel de simulation

Plus en détail

RACCORDEMENT D'UNE PRODUCTION DECENTRALISEE EN BT IMPACT SUR LA TRANSMISSION DES SIGNAUX TARIFAIRES

RACCORDEMENT D'UNE PRODUCTION DECENTRALISEE EN BT IMPACT SUR LA TRANSMISSION DES SIGNAUX TARIFAIRES Référentiel technique RACCORDEMENT D'UNE PRODUCTION DECENTRALISEE EN IMPACT SUR LA TRANSMISSION DES SIGNAUX TARIFAIRES HISTORIQUE DU DOCUMENT Indice Nature de la modification Date publication V1.1 Création

Plus en détail

Bac S 2014 Métropole Session de remplacement Septembre EXERCICE II CASQUE AUDIO À RÉDUCTION DE BRUIT (10 points)

Bac S 2014 Métropole Session de remplacement Septembre EXERCICE II CASQUE AUDIO À RÉDUCTION DE BRUIT (10 points) Bac S 2014 Métropole Session de remplacement Septembre 2014 http://labolycee.org EXERCICE II CASQUE AUDIO À RÉDUCTION DE BRUIT (10 points) Une enquête réalisée en 2010 a révélé que les jeunes de 12 à 25

Plus en détail

UNION INTERNATIONALE DES TÉLÉCOMMUNICATIONS 30 #)&)#!4)/.3 $%3!00!2%),3 $% -%352%

UNION INTERNATIONALE DES TÉLÉCOMMUNICATIONS 30 #)&)#!4)/.3 $%3!00!2%),3 $% -%352% UNION INTERNATIONALE DES TÉLÉCOMMUNICATIONS 5)44 O.111 SECTEUR DE LA NORMALISATION DES TÉLÉCOMMUNICATIONS DE L'UIT 30 #)&)#!4)/.3 $%3!00!2%),3 $% -%352%!00!2%), 0/52,! -%352% $%, #!24 $% &2 15%.#% 352

Plus en détail

Système de réception par satellite

Système de réception par satellite Système de réception par satellite Contact : METRONIC - Mr Moine (Tél. : 02 47 34 63 31) Champ technologique : Matériel disponible dans le lycée pour le moment : - Antenne motorisée Metronic avec tête

Plus en détail

Directive CEM. Olivier HEYER

Directive CEM. Olivier HEYER Olivier HEYER Sommaire Champs d application / Exigences Principes Normes / Méthodes Procédures Cas des appareils Cas des installations fixes Rôle de l organisme Notifié Règles de l Art de conception 2

Plus en détail

SPICE en intégrité du signal. Alain CHAROY -

SPICE en intégrité du signal. Alain CHAROY - SPICE en intégrité du signal Alain CHAROY - a.charoy@aemc.fr Pourquoi simuler l intégrité de signaux? Irréaliste de mesurer plus de 1000 points Irréaliste de mesurer des évènements trop rares. Irréaliste

Plus en détail

Un TP. qui vous la coupe DAVID RAVIART [1]

Un TP. qui vous la coupe DAVID RAVIART [1] Un TP qui vous la coupe DAVID RAVIART [1] En travaux pratiques de classe scientifique option Science de l ingénieur, l utilisation de produits pluritechniques, intégrant mécanique, électronique et électrotechnique,

Plus en détail

Action spécifique CNRS département STIC - Énergie Portable

Action spécifique CNRS département STIC - Énergie Portable Action spécifique CNRS département STIC - Énergie Portable Bilan de l AS Énergie Portable, 05 septembre 2002 (à la suite de la présentation du 18 janvier 2002) Analyse des possibilités s de récupr cupération

Plus en détail

Les courants induits par les champs électromagnétiques basses et moyennes fréquences

Les courants induits par les champs électromagnétiques basses et moyennes fréquences Les courants induits par les champs électromagnétiques basses et moyennes fréquences Noël BURAIS 1 Utilisation de l électricité et Champs électromagnétiques Champs alternatifs Production, transport et

Plus en détail

Chapitre 2 Étude du ferromagnétisme et de ses applications Introduction à la conversion électronique de la puissance

Chapitre 2 Étude du ferromagnétisme et de ses applications Introduction à la conversion électronique de la puissance Sommaire Chapitre 1 Le transformateur monophasé parfait.................... 5 Méthodes : l essentiel ; mise en œuvre........................ 19 Exercices : énoncés, indications, solutions......................

Plus en détail

«Solveurs et autres aspects génie logiciel» simulation numérique du bâtiment

«Solveurs et autres aspects génie logiciel» simulation numérique du bâtiment «Solveurs et autres aspects génie logiciel» Vers une plate forme logicielle pour la simulation numérique du bâtiment Xavier Brunotte G2ELAB Séminaire Poitier 31/08-01/0901/09 2009 : Solveurs 1 Organisation

Plus en détail

Renault inaugure le pôle CEM. Un site dédié aux tests de compatibilité électromagnétique des véhicules

Renault inaugure le pôle CEM. Un site dédié aux tests de compatibilité électromagnétique des véhicules COMMUNIQUE DE PRESSE LE 4 AVRIL 2006 Renault inaugure le pôle CEM Un site dédié aux tests de compatibilité électromagnétique des véhicules Renault inaugure aujourd hui au Centre Technique d Aubevoye un

Plus en détail

44678/1n. Actualités de Rohde & Schwarz N o 192 (2007/I)

44678/1n. Actualités de Rohde & Schwarz N o 192 (2007/I) s de signaux 44678/1n 20 de signaux hyperfréquence R&S SMF100A Performance à l état pur, sans compromis Qualité de signal, vitesse et flexibilité sont les trois principaux critères d évaluation des générateurs

Plus en détail

Fiche technique 679.D

Fiche technique 679.D WPM 770 Fiche technique 679.D.143.02 Appareils de mesure multifonctions numériques à écran LCD et modules d options Application Les appareils de mesure numériques à encastrer Weigel Power Meter WPM 770

Plus en détail

PSIM / TP3 Problème de l'harmonique 3 dans le courant de neutre

PSIM / TP3 Problème de l'harmonique 3 dans le courant de neutre Gérard Ollé L.T. Déodat de Séverac 31076 TOULOUSE Cx L.T Déodat TS1 ET PSIM / TP3 Problème de l'harmonique 3 dans le courant de neutre Essais de système Contexte de l application et schéma de simulation

Plus en détail

Le nouveau programme de mathématiques en classe de seconde. Académie de Créteil Octobre 2009

Le nouveau programme de mathématiques en classe de seconde. Académie de Créteil Octobre 2009 Le nouveau programme de mathématiques en classe de seconde Académie de Créteil Octobre 2009 Pourquoi un nouveau programme? La seconde, une classe de détermination. La continuité avec les programmes du

Plus en détail

Liste des sujets proposés aux candidats à la Session 2004

Liste des sujets proposés aux candidats à la Session 2004 Liste des sujets proposés aux candidats à la Session 2004 Tous les sujets demandaient un traitement au niveau DUT / BTS. Automatique et informatique industrielle (thèmes communs aux deux options) Contenu

Plus en détail

Logiciel de simulation de circuits électriques à base des Réseaux Dynamiques Hybrides à Composants

Logiciel de simulation de circuits électriques à base des Réseaux Dynamiques Hybrides à Composants Logiciel de simulation de circuits électriques à base des Réseaux Dynamiques Hybrides à Composants M. Chami, J.Saâdi Laboratoire d Electrotechnique et d Electronique E.N.S.E.M. BP. 8118 Oasis, Casablanca

Plus en détail

Utilisation de l intelligence artificielle pour l aide à la décision

Utilisation de l intelligence artificielle pour l aide à la décision Travail d étude et de recherche Utilisation de l intelligence artificielle pour l aide à la décision Année universitaire 2004/2005 version 1.0 Enseignants responsables : Philippe Dépincé, Fouad Bennis,

Plus en détail

Note de Cadrage. Support Technique : VIGIPARK. Comment réserver des places de parking pour un public fragilisé par un handicap?

Note de Cadrage. Support Technique : VIGIPARK. Comment réserver des places de parking pour un public fragilisé par un handicap? Note de Cadrage Support Technique : VIGIPARK Intitulé Optimisation d un système de récupération d énergie Problématique humaine Comment réserver des places de parking pour un public fragilisé par un handicap?

Plus en détail

Épreuve d Automatique et Informatique Industrielle

Épreuve d Automatique et Informatique Industrielle Épreuve d Automatique et Informatique Industrielle I Commentaires généraux Le sujet est articulé autour : - de trois parties indépendantes dont les questions sont progressives ; - d un équilibre entre

Plus en détail

Modélisation des émissions rayonnées de composants électroniques

Modélisation des émissions rayonnées de composants électroniques UNIVERSITÉ DE ROUEN École doctorale Sciences Physiques et Mathématiques et de l Information pour l Ingénieur (SPMII) Pour obtenir le grade de Docteur en électronique de l Université de Rouen Modélisation

Plus en détail

PROGRAMME DE TRAVAIL INTERNE

PROGRAMME DE TRAVAIL INTERNE Version 2.0 1/8 Semestre 1 Electronique 0 périodes selon OrFo Cours à Lausanne OrFo : http://www.sbfi.admin.ch/bvz/index.html?lang=fr Total des périodes 0 * Ordonnance de Formation, plan de formation,

Plus en détail

- Modèles traditionnels de guitares flat top et archtop :

- Modèles traditionnels de guitares flat top et archtop : 1.0 Introduction Ce document présente une étude du son émis par différents modèles de guitares acoustiques. Trois modèles ont été étudiés pour les guitares archtop et flat top, pour un total de six guitares

Plus en détail

5 LES TECHNIQUES DE COMMANDE

5 LES TECHNIQUES DE COMMANDE 5 LES TECHNIQUES DE COMMANDE DU MOTEUR ASYNCHRONE PROVENCE Dossier technique - page 59 - Ce guide technique a pour objet de rappeler et de classer les techniques les plus répandues et les plus récentes

Plus en détail

Rapport intermédiaire de projet de fin d étude 2015/2016 : P14 Détection de puce RFID dans le corps humain

Rapport intermédiaire de projet de fin d étude 2015/2016 : P14 Détection de puce RFID dans le corps humain Rapport intermédiaire de projet de fin d étude 2015/2016 : P14 Détection de puce RFID dans le corps humain Polytech Lille Département : Informatique, Microélectronique, Automatique Élève : Tuteurs : Alexandre

Plus en détail

1 Commande par onduleur d un moteur asynchrone triphasé

1 Commande par onduleur d un moteur asynchrone triphasé UNIVERSITÉ DE CAEN BASSE-NORMANDIE ANNÉE 2009/2010 U.F.R. de Sciences 23 Mars 2010 Master Professionnel AEII Electronique de puissance Terminal, durée 2h00 Document autorisé : une feuille A4 recto-verso

Plus en détail

Table of Contents. Table of Contents UniTrain Cours UniTrain Cours UniTrain, Technique des hautes fréquences

Table of Contents. Table of Contents UniTrain Cours UniTrain Cours UniTrain, Technique des hautes fréquences Table of Contents Table of Contents UniTrain Cours UniTrain Cours UniTrain, Technique des hautes fréquences 1 2 2 3 Lucas Nülle GmbH Page 1/10 www.lucas-nuelle.fr UniTrain UniTrain - le système d'apprentissage

Plus en détail

Enseignement IUP STRI / 3 ème Année Filtrage

Enseignement IUP STRI / 3 ème Année Filtrage Enseignement IUP STRI / 3 ème Année Filtrage Ph. Guillot Réalisations Guide micro-ruban Résonateur Plan du cours 1. Spécifications (théorie / documentations techniques) 2. Filtrage et réalisations Eléments

Plus en détail

circuits linéaires Table des matières

circuits linéaires Table des matières circuits linéaires Table des matières méthodes d étude en régime permanent 2. Méthodologie générale.............................. 2.2 Premier exemple : circuit simple à sept éléments............... 2.3

Plus en détail

LICENCE COTRE (rénovation énergétique)

LICENCE COTRE (rénovation énergétique) Contacts : www.physer.eu toufike.henni-chebra@cnam.fr annie.chappelet@cnam.fr tél. 06 73 66 00 67 LICENCE COTRE (rénovation énergétique) Programme constitué par des unités d enseignement du Cnam. 1. Électricité

Plus en détail

Sciences et technologie industrielles

Sciences et technologie industrielles Sciences et technologie industrielles Spécialité : Génie Mécanique Programme d enseignement des matières spécifiques Sciences physiques et physique appliquée CE TEXTE REPREND LE PUBLIE EN ANNEXE DE L ARRETE

Plus en détail

ALEAS TECHNIQUES. Etude de l impact d un raccordement sur la transmission tarifaire

ALEAS TECHNIQUES. Etude de l impact d un raccordement sur la transmission tarifaire ALEAS TECHNIQUES Etude de l impact d un raccordement sur la transmission tarifaire Version V0 du 01.09.2011 Référentiel Technique ETUDE DE L IMPACT D UN RACCORDEMENT SUR LA TRANSMISSION TARIFAIRE Identification

Plus en détail

IRSEEM. Institut de recherche de l ESIGELEC. Énergie. Aide à la personne Télécommunications. Mobilité durable

IRSEEM. Institut de recherche de l ESIGELEC. Énergie. Aide à la personne Télécommunications. Mobilité durable IRSEEM Institut de recherche de l ESIGELEC Mobilité durable Énergie Aide à la personne Télécommunications Les pôles d activités de l IRSEEM associent leurs compétences en électronique, automatique, traitement

Plus en détail

SDR4All Software defined Radio for All

SDR4All Software defined Radio for All SDR4All Software defined Radio for All Pierre Jallon, Mérouane Debbah, Sylvain Azarian SDR4All Genèse du projet Le constat: Comment offrir aux gens de la communauté du signal un accès à des signaux réels?

Plus en détail

EE6.2 Production d'électricité avec la pile à Combustible

EE6.2 Production d'électricité avec la pile à Combustible EE6.2 Production d'électricité avec la pile à Objectif(s) à atteindre 1. Comprendre le principe de fonctionnement de la pile à combustible 2. Identifier et caractériser les constituants 3. Mesurer les

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL. Indice de Compensation d énergie réactive

RÉFÉRENTIEL. Indice de Compensation d énergie réactive RÉFÉRENTIEL Indice de Compensation d énergie réactive Pourquoi l Indice de Compensation? Bureaux d études, prescripteurs, intégrateurs et utilisateurs de solutions de compensation d énergie réactive, cet

Plus en détail