SOMMAIRE. Communiqué de presse Ils vont tout donner! bénévoles salariés... 6

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "SOMMAIRE. Communiqué de presse... 3. Ils vont tout donner!... 4-53 000 bénévoles... 5-19 000 salariés... 6"

Transcription

1 DOSSIER DE PRESSE Contacts presse Christèle Lambert-Côme : Marie-Laure Lohou :

2 SOMMAIRE Communiqué de presse... 3 Ils vont tout donner! bénévoles salariés... 6 Vous aussi donnez! Et si vous ne croisez pas de bénévoles, il y a plein de possibilités - Envoyez un sms Achetez «Les produits Croix-Rouge» Achetez le carnet de timbre édité par La Poste Connectez-vous sur le site Croix-Rouge française ou envoyez un chèque A quoi sert l argent de la quête? Une nouvelle campagne placée sous l engagement de chacun et la mobilisation collective L action sociale Prévenir la précarité en préservant l intégration sociale La santé et l autonomie Accompagner les personnes en situation de dépendance L urgence et le secourisme Sauver des vies mais aussi rendre chacun acteur de la prévention La Croix-Rouge c est aussi

3 3

4 Ils vont tout donner! Aujourd hui, la Croix-Rouge française compte plus de bénévoles et salariés qui donnent de leur temps, apportent leurs compétences et leurs expertises tout au long de l année. Spécialistes du secourisme, acteurs de la solidarité sociale et sanitaire ou simplement porteurs d humanité, les mille visages de la Croix-Rouge française déclinent au quotidien l ambition et la vocation de la Croix-Rouge française : humaniser la vie. Dans les grandes agglomérations, en zone rurale, dans les banlieues, partout en France, les bénéficiaires sont de plus en plus nombreux à franchir les portes de l association pour solliciter une aide matérielle, un accompagnement ou un soutien moral. Et si chaque bénévole, chaque salarié est toujours prêt à offrir une écoute ou un geste réconfortant, une aide matérielle est souvent nécessaire pour éviter à ces personnes de basculer dans une situation dramatique. Un repas, des produits d hygiène, des vêtements propres, une consultation médicale, une couverture de survie, une infrastructure adaptée permettent souvent aux personnes vulnérables d éviter le pire et de se relever. Pour offrir ce soutien, les unités, les délégations et les établissements de l association dépendent de la générosité du public. Les Journées nationales de la Croix-Rouge française restent plus que jamais un rendez-vous absolument crucial pour toutes les délégations et les établissements de l association. Pendant toute cette semaine de quête, les bénévoles et les salariés seront plus que jamais mobilisés et appellent le public à se mobiliser à leurs côtés pour lui donner aussi envie d agir! 4

5 53000 bénévoles Le bénévolat est la pierre angulaire de l engagement associatif et le tout premier bénévole de la Croix-Rouge n est autre que son fondateur, Henry Dunant, lorsqu il organise spontanément les secours aux blessés de Solferino en 1859, avec le concours de la population locale. Depuis bientôt cent cinquante ans, des générations de bénévoles se succèdent à la Croix-Rouge et transmettent cet esprit d engagement sans faire aucune discrimination au service de la dignité de l Homme. Hommes, femmes, jeunes, retraités, actifs, tous ces bénévoles, si différents, déclinent l engagement de la Croix-Rouge, gratuitement, avec cœur et conviction. Qui sont les bénévoles de la Croix-Rouge française? Une majorité de femmes : 65 % de femmes et 35 % d hommes. Au service des plus vulnérables La répartition des bénévoles de la Croix-Rouge par domaine d action s établit comme suit : 49 % dans l action sociale 30 % dans l urgence et le secourisme 13 % dans une fonction de gouvernance 8 % dans un rôle de soutien aux actions À travers toute la France Les bénévoles sont engagés au sein de 665 unités locales, soit une moyenne de 81 bénévoles par unité. Ainsi la France compte 8 bénévoles Croix-Rouge pour habitants. Un engagement fort L estimation du temps consacré par les bénévoles de la Croix-Rouge révèle que chacun d eux s investit en moyenne 30 jours par an. De quelques heures par an à quelques heures par jour, cette moyenne ne traduit bien évidemment pas la diversité des engagements. Un bon équilibre entre générations : 44 % de ans 33 % de plus de 60 ans 23 % de moins de 30 ans 23 % sont des jeunes La Croix-Rouge française compte aujourd hui jeunes âgés de 7 à 30 ans, sans oublier les étudiants, qui étudient au sein de ses instituts de formation. La majorité se consacre à l urgence et au secourisme et près de 40 % aux actions sociales. Ils représentent par ailleurs 5,7 % des élus de l association. 5

6 19000 salariés La Croix-Rouge française, ce sont salariés travaillant sur tout le territoire national, 126 emplois dans 8 grands domaines de métiers au sein de quatre grands secteurs d activités : le sanitaire, le social, le médico-social et la formation. Qu ils soient infirmiers, éducateurs, aides soignants, responsables d équipe, aides à domicile, directeurs d établissement, enseignants, formateurs ou secrétaire, chaque jour, ces salariés accompagnent la personne à tous les âges de la vie. Du nourrisson en crèche, à la personne âgée en maison de retraite médicalisée ou l adolescent en difficulté, ils répondent aux besoins de tous avec la même ambition : humaniser la vie. 6

7 Et si vous ne croisez pas de bénévoles, il y a plein de possibilités Faites un don par sms À l occasion des Journées Nationales de la Croix-Rouge, les trois opérateurs Bouygues Telecom, Orange et SFR réunis au sein de l Association Française du Multimédia Mobile lancent le don par SMS. Tout au long de la campagne de collecte de la Croix-Rouge, les abonnés mobiles des trois opérateurs (1) pourront faire un don de 2 euros en envoyant simplement le mot «DON» par SMS au UN CANAL DE COLLECTE COMPLÉMENTAIRE POUR LA CROIX-ROUGE FRANÇAISE L AFMM, les opérateurs mobiles s associent à la Croix-Rouge française et à son prestataire de service High Connexion pour sa campagne de collecte de juin afin de permettre aux abonnés mobiles d expérimenter le don par SMS, un canal tout à fait innovant pour faire un don. En situation de crise économique, les associations faisant appel à la générosité publique doivent faire face à la baisse des fonds alloués par les organismes publics et au risque de diminution des dons réalisés par les particuliers (2). C est dans ce contexte que la Croix-Rouge française s est rapprochée de l AFMM et des opérateurs mobiles membres afin d expérimenter ce nouveau canal potentiel de dons. Cette solution, très facile et rapide à utiliser, remporte de nombreux suffrages chez les 18/25 ans, ce qui devrait permettre à la Croix-Rouge française d atteindre une population plus jeune tout en offrant un service accessible au plus grand nombre. UNE SOLUTION ADAPTÉE POUR EFFECTUER UN DON EN TOUTE SIMPLICITÉ SMS+ est une solution simple d utilisation, aujourd hui principalement utilisée pour l achat de contenus et de services numériques de petit montant. L utilisateur est invité - par un programme audiovisuel, une publicité, une brochure, un site Web, etc - à envoyer un mot-clé par SMS à un numéro court dédié. Pour les associations, le SMS pourrait être une réponse innovante au risque de baisse des dons de particuliers via les méthodes de collecte traditionnelles. Le don par SMS constitue également une alternative pour les Français souhaitant effectuer un don et qui n auront pas l opportunité de croiser les bénévoles de la Croix-Rouge française entre le 1er et le 9 juin. LE DON PAR SMS LORS DE JOURNÉES NATIONALES DE LA CROIX-ROUGE FRANÇAISE Pour effectuer un don de 2 euros à la Croix-Rouge française, il suffira d envoyer, à partir du 1er juin, le mot «DON» au numéro court SMS Le montant de 2 euros sera reporté directement sur la facture mobile du donateur. (1) Seuls les clients des opérateurs ayant déployé la solution SMS+ (Orange, SFR, et Bouygues Telecom) peuvent bénéficier de ce service et donc participer à cette opération en France Métropolitaine. (2) Selon l Observatoire France générosités d octobre 2012, 53% des donateurs déclarent qu ils vont diminuer, voire arrêter leurs dons. 7

8 Achetez «Les produits Croix-Rouge française» Qu est ce qu un mug, une lampe dynamo, une clé USB, une peluche, un tee-shirt? C est la toute nouvelle gamme de produits dérivés signés Croix-Rouge française, pour lesquels tout un univers a été créé, autour de l engagement de l association et de tous ceux qui voudront les acquérir! Une gamme que la Croix-Rouge française n a pas déclinée par hasard. Ces produits du quotidien peuvent dépanner, éduquer, amuser, sauver, réchauffer et rendre service. Mais les acheter, c est aussi et surtout permettre à la Croix-Rouge française de continuer de lutter contre toutes les formes de précarité. C est rassurer une personne en précarité, apprendre à lire et à écrire à son voisin, reloger des sinistrés, porter secours C est soutenir toutes les actions de la Croix-Rouge française! Si par hasard, pendant les Journées nationales, vous ne croisez pas de bénévole ou salarié Croix-Rouge, achetez la clé USB Bob le bénévole par exemple, ou encore plein d autres jolies choses: des Mug, des Mug isothermes, des tee-shirts, des sacs, des peluches, Bref des produits du quotidien, tout simples pleins de charme et de caractère, qui sauront dépanner, éduquer, amuser, sauver, réchauffer et rendre service. Pour les trouvez, rendez-vous sur la e-boutique Croix-Rouge française: USB Bob: le héros de votre mémoire Bob le bénévole, celui qui sauve des vies, peut désormais aussi sauver vos données informatiques et vous permettre de les partager avec qui vous voulez. USB Bob est un cadeau malin et solidaire: grâce à lui, c est maintenant à votre tour de contribuer à sauver des vies. 4 GO avec attache porte-clés - Matière PVC gomme très résistant Prix : 12 8

9 Achetez le carnet de timbres poste Croix-Rouge «Les petits ruisseaux font les grandes rivières» À l occasion des Journées nationales 2013 de la Croix-Rouge française qui auront lieu du 1 er au 9 juin 2013, Le Groupe La Poste, partenaire de l association depuis près de cent ans, se mobilise et émet, le 1 er juin, un nouveau carnet de timbres au profit de l association. Pour l'achat de ce carnet vendu 7,80, 2 seront reversés à la Croix-Rouge française Apposé sur le premier volet, un autocollant, identique à celui remis par les bénévoles de l association lors de leur collecte, est offert à l acheteur pour le remercier de son soutien. À noter cette année, la mobilisation toute particulière du Groupe La Poste et de tous ses collaborateurs qui mettent en place un grand nombre d initiatives pour soutenir la Croix-Rouge française. Ouverture d un dispositif de dons en ligne, simple et sécurisé, destiné aux clients de La Banque Postale, diffusion d un appel à dons auprès des collaborateurs du Groupe via le magazine interne du Groupe, relais d appel à dons sur l ensemble des supports on-line du Groupe La Poste, sont autant d initiatives mises en place cette année par Le Groupe La Poste, qui s engage et s associe plus que jamais à la mobilisation des bénévoles et salariés de la Croix-Rouge. Le carnet de timbres sera vendu en avant-première à Paris (75), le samedi 1er juin 2013 de 10 h 00 à 18 h 00 au «Carré d Encre», 13 bis rue des Mathurins, Paris. Il sera ensuite vendu à partir du 3 juin 2013 dans certains bureaux de poste, sur le site Internet et par correspondance au service clients : ZI avenue Benoît-Frachon, BP Boulazac, Périgueux Cedex 09 Un peu d histoire Pour illustrer le proverbe «Les petits ruisseaux font les grandes rivières», ce carnet offre un voyage tout au long du cours de la Loire, le premier de fleuves français par sa taille et l ampleur de son parcours. Chacun des dix timbres propose un des points de vue emblématiques ou moins connus de la Loire. Parmi eux, citons le Mont Gerbier, source de la Loire, le Bec d Allier où elle reçoit cet affluent, Blois où renaissent les gabares autrefois porteuses de tonneaux, ou le Marais de Brière au coeur de son estuaire. C est à l artiste Isy Ochoa, créatrice des carnets Saveurs de France, qu est revenu le privilège de mettre en images le cours de la Loire 9

10 Et bien entendu, Connectez-vous sur le site pour faire un don en quelques clics 10

11 A quoi sert l argent de la quête? Le don au service de l action POUR LES ACTIONS SOCIALES 1euro c est un repas 5 euros c est de la lessive pour un mois pour permettre aux détenus sans ressources de maintenir une hygiène de base. 10 euros c est 10 repas chauds à des personnes en situation de précarité 30 euros c est un accompagnement scolaire de 2 mois pour un enfant accueilli dans un atelier 45 euros permettent de financer les missions d une équipe du Samu social pendant une nuit (essence, boissons chaudes, vêtements chauds) pour aller vers ceux qui n'ont plus la force de se déplacer 60 euros c est contribuer à l'équipement d'un nouvel Espace parents-enfants pour aider plus de familles à vivre une vie normale POUR L HYGIÈNE ET LA SANTÉ 3 euros c est un kit hygiène (brosse à dents, dentifrice, peigne, rasoir, gel douche, savon) pour les personnes sans domicile fixe logées temporairement dans une structure d hébergement d urgence. 30 euros c est une consultation médicale, des médicaments et des soins infirmiers à une personne sans couverture sociale 50 euros c est un kit nursery : paquet de 80 couches, lingettes, 4 biberons, 1 thermomètre, 2 savons, peigne, brosse, stérilisateur, guide les Gestes qui sauvent POUR L URGENCE ET SECOURISME 10 euros c est 30 couvertures de survie isothermes, pour un poste de secours 60 euros c est contribuer à l achat d un défibrillateur pour prendre en charge au plus vite les arrêts cardiaques POUR LA FORMATION 30 euros c est permettre à trois personnes de s initier aux gestes qui sauvent 45 euros c est permettre à une personne détenue d'accéder à une formation en vue de sa réinsertion 60 euros c est la formation des bénévoles pour la prise en charge de malades d'alzheimer 11

12 Une nouvelle campagne placée sous l engagement de chacun et la mobilisation collective Dans un contexte de morosité, de crise, de précarité grandissante supporté par tous et inquiétant pour le plus grand nombre, la Croix-Rouge française a choisi de placer ses Journées nationales 2013 sous le signe de la responsabilité positive de chacun. Avec l agence RAPP, elle a ainsi décidé de mettre à l honneur ses bénévoles et ses salariés, qui, tout au long de l année, livrent humblement un combat quotidien contre la crise et qui, pendant la semaine de quête, assurent un véritable marathon pour recueillir un maximum d argent indispensable au financement de leurs actions. Pour combattre la précarité, nous allons tout donner. Vous aussi, donnez! Au travers d un nouveau spot TV, d un spot radio, d une campagne dans la presse quotidienne régionale et d un dispositif complet sur les réseaux sociaux, les bénévoles et les salariées de l association appellent le public à rejoindre un combat collectif, sain, positif et engagé d une façon très simple : en faisant un don. Tous ensemble, hommes, femmes, de toutes les couches sociales et de toutes les origines, seront ainsi, pendant une semaine, mobilisés tous ensemble pour lutter contre un même adversaire. 12

13 Un spot TV diffusé du 30 mai au 9 juin Le spot TV de 30 secondes (décliné aussi en 15 secondes) met à l honneur les bénévoles et salariés de l association tout en rappelant les actions de la Croix-Rouge française sur le terrain mais se veut décalé dans les propos afin de capter l attention, marquer les esprits et donner envie de revoir le film. Il incite au don qui apparaît comme un acte encore plus facile et évident face à l implication des bénévoles et salariés. Boite de production : Blue Film Prod Réalisateur : Jean-Marc Gosse Agence RAPP Directeur de création : Damien Frossard Directeur Artistique : Alexandre Burt-Riley Concepteur Rédacteur : Aurélien Liguori TV Producteur : Yaelle Cattan - Delphine Mazeau Un print diffusé dans la PQR Le visuel met à l honneur des bénévoles et salariés, hommes et femmes, qui s aident mutuellement pour hisser un Tronc. Un symbole fort pour illustrer un combat collectif, sain et engagé. Photographe : Aurélien Dupuis Agence RAPP Directeur de création : Damien Frossard Directeur Artistique : Benoit Barennes Concepteur Rédacteur : Harold Gossart - Marie Duval Achat d'art : Yaelle Cattan - Alexia Lambert Une campagne digitale Une pré-home du site ainsi qu un habillage spécial ont été conçus sur lesquels sont mis en avant le «témoignage» décalé de bénévoles aux profils différents. Ces témoignages seront ensuite largement relayés dans la page Croix-Rouge sur Facebook https ://www.facebook.com/fr.croixrouge?ref=ts&fref=ts Et sur le compte Twitter de la Croix-Rouge avec un hashtag à propager : #JNCRF Un spot radio diffusé après les journées nationales Ce spot court diffusé après les Journée Nationales permettra à ceux qui n ont pas croisé de quêteurs Croix-Rouge, de faire un don de 2 euros par SMS et de mettre ainsi en avant ce tout nouveau canal de collecte. 13

14 L action sociale Prévenir la précarité en préservant l intégration Les bénévoles, comme les salariés, travaillent au quotidien pour préserver le lien social et favoriser la réinsertion de chaque bénéficiaire. Car en plus d actions ciblées, la Croix-Rouge française vise surtout une approche globale de la personne. Grâce à un large éventail de services, l association intègre toutes les dimensions de la vie du bénéficiaire. Écouter, conseiller, orienter et accompagner les personnes vulnérables et leur apporter des réponses personnalisées, c est permettre leur retour à l autonomie. 14

15 Les aides matérielles L aide alimentaire et vestimentaire font partie des missions traditionnelles et essentielles de la Croix-Rouge. Et aujourd hui plus que jamais, dans un contexte de précarisation grandissante, elles deviennent une véritable nécessité pour de nombreuses personnes. Mais au-delà de l aide matérielle, les équipes de la Croix-Rouge française se mobilisent pour offrir un accompagnement individualisé sur la durée, dans le respect de la dignité des bénéficiaires. Garants de ces actions, les bénévoles s impliquent dans l aide alimentaire qui figure parmi les piliers des actions de la Croix-Rouge. Une aide indispensable lorsque l on sait qu elle est, pour la plupart des bénéficiaires, leur unique source d approvisionnement et qu elle représente une passerelle incontournable vers la réinsertion. AIDE ALIMENTAIRE + 8,4 % de nouvelles inscriptions en 2012 par rapport à % des ménages reçus sont des familles dont 40 % sont des familles monoparentales bénévoles 100 départements couverts 709 centres de distribution 79 épiceries sociales 43 entrepôts ACTIVITÉ TEXTILE bénévoles impliqués 318 vestiboutiques - 40 nouveaux projets 483 vestiaires 5 chantiers d'insertion emploient 70 personnes en contrat aidé Précarité financière/énergétique Accès refusé à un guichet ou à un conseiller personnel, mauvais fonctionnement du compte et des moyens de paiement générant des frais d incidents en cascade, incompréhension des modalités des crédits renouvelables Ces difficultés touchent à la fois des bénéficiaires de minima sociaux, des chômeurs ou des travailleurs pauvres mais aussi des ménages issus des classes moyennes confrontés au malendettement. Pour tous, un simple accident de la vie (perte d emploi, divorce, maladie) peut rapidement dégrader leur situation déjà fragile. AIDES FINANCIÈRES, MICROCRÉDIT 9 M euros d aides financières accordées par les unités Croix-Rouge française aux personnes en situation de précarité. 530 K euros des aides financières accordées par la Croix-Rouge française concernent la précarité énergétique (factures impayées d eau, d électricité et de gaz et soutien des bénéficiaires dans l achat de carburants) 75 délégations engagées, 120 bénévoles impliqués et 900 personnes accueillies pour le microcrédit personnel 15

16 Maintien du lien social CROIX-ROUGE SUR ROUES La restauration du lien social apparaît comme nécessaire à la lutte contre la précarité. Dans le paysage associatif français, la Croix-Rouge est singulière, car elle couvre à peu près tout l éventail des situations de précarité. Lutter contre l isolement des personnes dans les grandes villes, mais aussi les espaces ruraux, aller à la rencontre de ceux qui ne peuvent pas se déplacer pour maintenir le lien social, tels sont les objectifs de l association. 22 dispositifs itinérants existants : 12 dispositifs d aide alimentaire, 5 dispositifs de vestiboutiques, 2 dispositifs Hygiènepréventionsanté, 2 dispositifs d accompagnement social, 1 dispositif d apprentissage de la langue française 20 dispositifs itinérants en projet : 11 dispositifs d aide alimentaire, 4 dispositifs de vestiboutiques, 1 dispositif Hygiène-préventionsanté, 2 dispositifs d accompagnement social, 2 dispositifs d accueil Maman-Enfants HALTES-RÉPIT DÉTENTE ALZHEIMER (HRDA) Espaces d accueil non médicalisé ouverts une ou plusieurs demi-journées par semaine et gérés par des bénévoles les Haltes Répit-Détente Alzheimer (HRDA) ont pour vocation d accueillir des personnes atteintes de la maladie d Alzheimer et vivant à domicile afin de soulager les aidants et d offrir un espace chaleureux aux personnes en leur proposant des activités conviviales, individuelles ou collectives. 15 Haltes Répit-Détente Alzheimer, dont 5 créées en bénévoles mobilisés 120 personnes prises en charge RÉTABLISSEMENT DES LIENS FAMILIAUX Le Rétablissement des liens familiaux (RLF), terme générique utilisé pour désigner les différentes activités de la Croix-Rouge est un service méconnu du grand public et pourtant l une de ses missions historiques. Il permet, lors des conflits armés, des catastrophes naturelles ou d origine humaine et des migrations internationales, de prévenir la dispersion des familles et les disparitions, de rétablir et/ou maintenir les liens entre les membres d une famille et de faire la lumière sur le sort des personnes portées disparues dossiers traités en 2012 (- 23 %) Délivrance de 118 pièces officielles dont 90 % d attestations de détention 684 recherches de personnes Transmission de 193 messages Croix-Rouge 48 dossiers de regroupement familial 4 officiers de recherche 53 % des demandes trouvent une issue positive 16

17 APPRENTISSAGE DE LA LANGUE Aider les personnes à mieux parler, écrire et compter c est leur permettre d accéder à leurs droits et devoirs, c est favoriser leur réinsertion, leur redonner accès à l autonomie et favoriser leur intégration sociale, professionnelle et familiale. C est aussi renforcer leur confiance en elles et revaloriser l image quelles ont d elles-mêmes apprenants accompagnés (+ 39 %) - dont 68 % de femmes et 51 % ont entre 30 et 50 ans bénévoles impliqués heures de bénévolat 126 structures engagées : 106 unités locales et délégations - 20 établissements 70 départements couverts 15 sessions ont permis de former 194 bénévoles DÉPARTS EN VACANCES la Croix-Rouge française facilite le départ en vacances des personnes dont les revenus sont les plus faibles en utilisant ce temps pour les aider à se réinsérer et favoriser des moments privilégiés en famille ou en groupe, loin des préoccupations du quotidien. Ces «temps de respiration» sont en effet importants pour l équilibre personnel et familial et, plus globalement, pour aider à la mise en place d une dynamique de projet. 823 bénéficiaires 140 séjours organisés jours de vacances pour des projets de 7 jours en moyenne 50 structures et 150 bénévoles impliqués. OPÉRATION «TOUS EN FÊTE!» Depuis 6 ans, l opération Tous en Fête propose à personnes isolées ou en difficulté de vivre des moments de convivialité lors des fêtes de fin d année. Goûters de Noël, spectacles de cirque, marchés de Noël, Ce sont plus de 260 événements festifs dans toute la France qui ont vocation à estomper, le temps d une journée, les difficultés du quotidien bénévoles et salariés impliqués bénéficiaires 265 actions réalisées 169 structures impliquées dans 42 départements TÉLÉPHONIE SOCIALE Soucieuse d offrir aux personnes vulnérables un accompagnement global, de maintenir le lien social et de désamorcer les situations de détresse afin de prévenir tout passage à l acte violent, la Croix-Rouge française a créé en 1988, Croix-Rouge écoute, un service de téléphonie sociale à l écoute de la souffrance psychologique, composé de deux lignes de téléphonie sociale, l une à destination du grand public, l autre à destination des personnes incarcérées appels reçus : reçus sur la ligne généraliste (CRE) appels reçus sur la ligne dédiée aux personnes détenues (+ 27 %) 49 écoutants dont 46 bénévoles : 34 à Paris, 12 à Limoges 17

18 L accès aux soins - APASM Les APASM (Antennes de premier accueil social médicalisé) offrent à la fois, des prestations médicales ou paramédicales, des actions de prévention et d éducation pour la santé et un accompagnement social 10 APASM (Antennes de premier accueil social médicalisé) 98 % des personnes accueillies vivent sous le seuil de pauvreté 89 % d entre elles sont étrangères 24 % sont des personnes vivant à la rue Précarité et exclusion De l action de ses équipes mobiles et Samu sociaux, aux pensions de famille, en passant par l accueil téléphonique 115 et l hébergement, la Croix-Rouge française est présente à toutes les étapes de la chaîne de l urgence sociale jusqu au logement adapté. L association est particulièrement impliquée dans la gestion de l hébergement et du logement des personnes sans abris et participe activement à la mise en place d un service intégré de l accueil et de l orientation (SIAO) dans chaque département. SAMU SOCIAL, ÉQUIPES MOBILES 210 équipes 77 départements couverts personnes à la rue rencontrées bénévoles HÉBERGEMENT, LOGEMENT, INSERTION 107 établissements ou services places d hébergement ou de logement adapté places supplémentaires en période hivernale Gestion du 115 dans 8 départements 16 SIAO 56 services de domiciliation domiciliations 848 salariés PRISON-JUSTICE Favoriser les aménagements de peine et les alternatives à l incarcération, faire en sorte que la prison soit un temps utile, garantir la dignité des personnes détenues. L action des quelques 380 bénévoles de la Croix-Rouge française auprès des personnes placées sous main de justice vise un objectif: favoriser la réinsertion de ces détenus et leur permettre de mener une vie responsable. 380 bénévoles engagés 120 délégations impliquées (en détention et/ou à l extérieur) 55 délégations (locales ou départementales) ont accueilli des personnes bénéficiant d un aménagement de peine ou d une alternative à l incarcération. Croix-Rouge Écoute les Détenus dans l ensemble des 190 établissements pénitentiaires 18

19 MIGRANTS Pour la Croix-Rouge française, les besoins et la vulnérabilité des personnes migrantes priment sur leur catégorie juridique ou leur statut administratif. De ce fait, l association accueille toute personne en situation de précarité sans condition préalable ni distinction de sexe, de race, de religion, de nationalité, de condition sociale et d appartenance politique ou idéologique. 6 Centre d'accueil de demandeurs d'asile (CADA) places 8 Centre d hébergement d urgence pour les demandeurs d'asile (HUDA) places 1 Centre provisoire d'hébergement des réfugiés (CPH ) - 35 places 1 Plate-forme d accueil d urgence humanitaire (PAUH) places domiciliations Enfance - famille Protéger, accueillir et accompagner les enfants, notamment les plus fragiles et les plus en danger, ainsi que leur famille, dans une logique de prévention, constitue pour la Croix-Rouge française l une de ses ambitions fortes. Dans la pleine logique de la convention internationale des droits de l enfant, l association privilégie toujours l intérêt supérieur de l enfant et de sa famille, quelles que soient les actions qui leur sont destinées. Avec plus d une centaine d établissements (crèches, haltes garderies, maisons d enfants à caractère social, centres de protection maternelle et infantile, centres de placement, centres maternels ) la Croix-Rouge française œuvre au quotidien pour le bien-être des enfants et des familles en difficulté. 9 Espaces Bébé-Maman 123 bénévoles Plus de familles accueillies bébés aidés Plus de colis distribués 56 établissements multi-accueil (dont 4 haltes garderie et 1 relais d assistantes maternelles) 10 Protection Maternelle Infantile et Protection Infantile 2 centres de planification 25 structures de la protection de l enfance dont : 6 Maison d'enfants à caractère social (MECS) 5 centres maternelles ; 5 structures dédiées à l accueil de mineurs isolés étrangers (MIE) ; 4 placements familiaux ; 3 relais parentaux ; 1 pouponnière ; 1 structure d accueil pour couples 15 administrateurs Ad Hoc (AAH) ont représenté 146 MIE en zone d attente salariés 19

20 Santé et aide à l autonomie Accompagner les personnes en situation de dépendance Présente dans le secteur hospitalier, la médecine sociale de proximité et l accompagnement des personnes âgées ou handicapées, la Croix-Rouge française concentre plus particulièrement ses actions dans les domaines les moins bien couverts : soins palliatifs, centres d accueil pour les personnes atteintes de la maladie d Alzheimer, etc. Elle est en mesure de concevoir des réponses souples et innovantes qui dépassent les clivages traditionnels et se recentrent sur les besoins des personnes et leur parcours de vie. À travers nos 264 établissements, ses équipes de professionnels allient qualité des soins et attention portée à la personne, selon les principes d humanité qui guident l association. 20

21 Un savoir-faire qui couvre l ensemble de l offre sanitaire et médico-sociale C est une réalité parfois méconnue, mais la Croix-Rouge française est le premier opérateur associatif dans le champ sanitaire et médico-social. Elle compte en France, 253 établissements et services qui rassemblent salariés. L originalité de son offre dans le domaine de la santé et de l aide à l autonomie est d être présente à la fois dans l offre hospitalière, la médecine sociale de proximité, l accompagnement des personnes handicapées et des personnes âgées, tant en établissement qu à domicile. Ce positionnement à l articulation du sanitaire et du social lui permet de proposer des solutions construites autour des besoins des personnes et de leur parcours, souvent dans des missions pour lesquelles les besoins sont les moins couverts. Cette vision globale est au cœur de l engagement de l association, qui se refuse à opposer la qualité technique des soins prodigués et la dimension humaine de l accompagnement proposé à chaque personne. Une complémentarité «bénévole-salarié» unique Si l ensemble des missions de soins et d accompagnement des personnes accueillies dans les établissements et services de la Croix-Rouge française estt bien entendu assurée par des professionnels qualifiés, leur action est prolongée par l implication de nombreux bénévoles qui facilitent l accès à la vie sociale, citoyenne et culturelle des personnes accueillies. Afin d optimiser l offre proposée, les établissements de santé et d aide à l autonomie de la Croix-Rouge française sont répartis en quatre filières. La filière sanitaire S appuyant sur 41 structures de santé réparties dans 27 départements, la Croix-Rouge française s attache à permettre l accès de tous à une médecine de qualité. Les services d hospitalisation et de soins à domicile sont essentiellement destinés aux personnes vulnérables ou en difficulté sociale et les centres de santé, situés au cœur des villes, s emploient à proposer une médecine à vocation sociale. Présente là où le besoin se fait le plus ressentir, la Croix-Rouge française compte plusieurs établissements de soins de suite et de réadaptation polyvalents ou spécialisés adultes et/ou enfants, des établissements de court séjour (médecine/chirurgie) et des centres de santé qui dispensent des soins de premiers secours et réalisent des actions de prévention. Elle propose, de plus, des dispositifs psychiatriques et médico-sociaux, un centre de soins, d accompagnement et de prévention en addictologie (CSAPA), des Appartements de coordination thérapeutique (ACT) et plusieurs Maisons des parents. 41 structures dont 22 établissements de santé salariés en

Votre partenaire pour construire une offre de santé adaptée aux territoires. Les services de soins et d accompagnement de la Mutualité Française

Votre partenaire pour construire une offre de santé adaptée aux territoires. Les services de soins et d accompagnement de la Mutualité Française Les services de soins et d accompagnement de la Mutualité Française Prévenir - Soigner - Accompagner Votre partenaire pour construire une offre de santé adaptée aux territoires Qui est la Mutualité Française?

Plus en détail

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique A R D E Q A F Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique 1.1 Définition de la profession et du contexte de l intervention p. 2 1.2 Le référentiel d activités du Diplôme

Plus en détail

Action sociale. Nos actions dans le domaine du handicap. L Action sociale vous accompagne dans les moments importants de votre vie

Action sociale. Nos actions dans le domaine du handicap. L Action sociale vous accompagne dans les moments importants de votre vie Action sociale Nos actions dans le domaine du handicap L Action sociale vous accompagne dans les moments importants de votre vie Assumer au quotidien une situation de handicap est difficile pour une famille

Plus en détail

La différence COMMUNAUTAIRE

La différence COMMUNAUTAIRE LES ORGANISMES SANS BUT LUCRATIF EN HABITATION La différence COMMUNAUTAIRE LE RQOH, UN RÉSEAU EN MOUVEMENT! Les OSBL d habitation Au Québec, des organismes sans but lucratif (OSBL) ont mis en place des

Plus en détail

A Besançon, un nouveau dispositif d aide sociale, le micro-crédit personnel à taux zéro Présentation le 28 avril 2010

A Besançon, un nouveau dispositif d aide sociale, le micro-crédit personnel à taux zéro Présentation le 28 avril 2010 A Besançon, un nouveau dispositif d aide sociale, le micro-crédit personnel à taux zéro Présentation le 28 avril 2010 Contacts CCAS - Solidarités Marie-Noëlle GRANDJEAN 03 81 41 21 69 marie-noelle.grandjean@besancon.fr

Plus en détail

La politique marseillaise en faveur des Seniors

La politique marseillaise en faveur des Seniors La politique marseillaise en faveur des Seniors Le Centre Communal d Action Sociale de la Ville de Marseille est un établissement public administratif communal. Il oriente ses actions en faveur des personnes

Plus en détail

Je soussigné(e) Mme, Mlle, M.., reconnaît avoir pris connaissance du règlement ci-dessus et en accepte les conditions. Fait le..

Je soussigné(e) Mme, Mlle, M.., reconnaît avoir pris connaissance du règlement ci-dessus et en accepte les conditions. Fait le.. Fiche d inscription Prévention et Secours Civiques de Niveau 1 (PSC1) DELEGATION LOCALE DE SURESNES Madame Mademoiselle Monsieur NOM d usage : NOM de naissance : Prénom : Date de naissance : Lieu de naissance

Plus en détail

Guide des. interventions Personnes en difficulté Personnes âgées de 60 ans et plus Personnes handicapées

Guide des. interventions Personnes en difficulté Personnes âgées de 60 ans et plus Personnes handicapées Guide des interventions Edition 2010 Mot du président Le Centre Communal d Action Sociale de Saint-Yrieix-sur-Charente est un outil majeur de la politique sociale de la municipalité. Au delà des aides

Plus en détail

Fiche descriptive : DEAMP

Fiche descriptive : DEAMP Fiche descriptive : DEAMP FICHE METIER L'aide médico-psychologique (AMP) exerce une fonction d'accompagnement et d'aide dans la vie quotidienne. A ce titre, il intervient auprès d'enfants, d'adolescents,

Plus en détail

La Mutualité. Française. Rhône. dans le. Des services de soins et d accompagnement mutualistes pour une santé solidaire

La Mutualité. Française. Rhône. dans le. Des services de soins et d accompagnement mutualistes pour une santé solidaire La Mutualité Française Rhône dans le Des services de soins et d accompagnement mutualistes pour une santé solidaire Des valeurs qui font la différence Edito La Mutualité Française Responsabilité CHACUN

Plus en détail

LE SECOURS CATHOLIQUE EN CORREZE C EST D ABORD DE L ACCUEIL POUR ROMPRE LA SOLITUDE ET L ISOLEMENT.

LE SECOURS CATHOLIQUE EN CORREZE C EST D ABORD DE L ACCUEIL POUR ROMPRE LA SOLITUDE ET L ISOLEMENT. LE SECOURS CATHOLIQUE EN CORREZE C EST D ABORD DE L ACCUEIL POUR ROMPRE LA SOLITUDE ET L ISOLEMENT. I Des permanences d accueil et des visites à domicile Toutes les équipes de Corrèze assurent des permanences

Plus en détail

PRO BTP S ENGAGE POUR LES AIDANTS DE PROCHES EN PERTE D AUTONOMIE

PRO BTP S ENGAGE POUR LES AIDANTS DE PROCHES EN PERTE D AUTONOMIE PRO BTP S ENGAGE POUR LES AIDANTS DE PROCHES EN PERTE D AUTONOMIE Rencontre presse Jeudi 12 septembre 2013 PRO BTP S ENGAGE POUR LES AIDANTS DE PROCHES EN PERTE D AUTONOMIE Plus de 4 millions de Français1

Plus en détail

Les Principes fondamentaux

Les Principes fondamentaux Les Principes fondamentaux DU MOUVEMENT INTERNATIONAL DE LA CROIX-ROUGE ET DU CROISSANT-ROUGE Christoph von Toggenburg/CICR Les Principes fondamentaux du Mouvement international de la Croix-Rouge et du

Plus en détail

LE PROJET ASSOCIATIF DE LA CROIX-ROUGE FRANÇAISE

LE PROJET ASSOCIATIF DE LA CROIX-ROUGE FRANÇAISE LE PROJET ASSOCIATIF DE LA CROIX-ROUGE FRANÇAISE Ainsi, la Croix-Rouge est une aventure humaine. 1 Elle est née de l'expérience d'henry Dunant qui entreprit, le 24 juin 1859, sur le champ de bataille de

Plus en détail

Aides financières pour les patients de moins de 60 ans atteints de maladie chronique Véronique LACROIX FRANCOIS

Aides financières pour les patients de moins de 60 ans atteints de maladie chronique Véronique LACROIX FRANCOIS Aides financières pour les patients de moins de 60 ans atteints de maladie chronique Véronique LACROIX FRANCOIS Définition Qu est ce qu une pathologie chronique? «C est une maladie de longue durée, évolutive,

Plus en détail

LE SAMU SOCIAL DE BRUXELLES

LE SAMU SOCIAL DE BRUXELLES LE SAMU SOCIAL DE BRUXELLES Le SAMU SOCIAL DE BRUXELLES Un dispositif de lutte contre l exclusion : 24h/24, 365j/an : 1) Une permanence téléphonique le N vert : 080099/340 2) Des équipes mobiles d aide

Plus en détail

Lutter contre les exclusions

Lutter contre les exclusions D 2 COHESION SOCIALE ENTRE LES POPULATIONS, LES TERRITOIRES, LES GENERATIONS Si, globalement, la population vélizienne semble peu exposée au risque d exclusion (taux d emploi élevé, revenu médian moyen,

Plus en détail

la maladie d Alzheimer

la maladie d Alzheimer Prévenir... les difficultés de vie avec un proche atteint de la maladie d Alzheimer 27 La maladie d Alzheimer n est pas la maladie d une seule personne 800 000 français sont atteints par la maladie d Alzheimer

Plus en détail

au service de chacun!

au service de chacun! Les associations sanitaires et sociales : au service de chacun! Petite enfance Handicap Jeunes en danger Santé Personnes âgées Pauvreté, Exclusion * «L association est la convention par laquelle deux ou

Plus en détail

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET 2/LES INTENTIONS EDUCATIVES 3/ LES VALEURS PRINCIPALES 4/ LES ACTEURS EDUCATIFS, LEUR CHAMPS D INTERVENTION ET LES

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Améliorer l hébergement des plus défavorisés : Un plan triennal pour réduire le recours aux nuitées hôtelières

DOSSIER DE PRESSE. Améliorer l hébergement des plus défavorisés : Un plan triennal pour réduire le recours aux nuitées hôtelières DOSSIER DE PRESSE Améliorer l hébergement des plus défavorisés : Un plan triennal pour réduire le recours aux nuitées hôtelières Paris, le mardi 3 février 2015 Contact presse Ministère du Logement, de

Plus en détail

A l écoute de ses aînés, Paris mène des actions dynamiques et solidaires pour valoriser leur implication dans la cité et accompagner les plus fragiles

A l écoute de ses aînés, Paris mène des actions dynamiques et solidaires pour valoriser leur implication dans la cité et accompagner les plus fragiles DOSSIER DE PRESSE Février 2011 A l écoute de ses aînés, Paris mène des actions dynamiques et solidaires pour valoriser leur implication dans la cité et accompagner les plus fragiles Contact presse Service

Plus en détail

www.saint-quentin-en-yvelines.fr

www.saint-quentin-en-yvelines.fr IPS - 3, place de la Mairie 78190 Trappes-en-Yvelines Tél. : 01 30 16 17 80 www.saint-quentin-en-yvelines.fr Un Institut au cœur des problématiques de santé créé par l agglomération de Saint- Quentin-en-Yvelines

Plus en détail

Règlement d aide sociale facultative. C.C.A.S. de DIVONNE LES BAINS. 1 Opportunités d un règlement d aide sociale facultative

Règlement d aide sociale facultative. C.C.A.S. de DIVONNE LES BAINS. 1 Opportunités d un règlement d aide sociale facultative Règlement d aide sociale facultative C.C.A.S. de DIVONNE LES BAINS 1 Opportunités d un règlement d aide sociale facultative Le présent règlement d aide sociale facultative précise les règles selon lesquelles

Plus en détail

Le décret du 2 mars 2006 a institué le Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique de niveau V.

Le décret du 2 mars 2006 a institué le Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique de niveau V. Siège social : 9 bis, rue Armand Chabrier 47400 TONNEINS Tél. : 05.53.64.61.57 Fax : 05.53.64.63.12 e-mail : adestonneins@yahoo.fr Site : www.adesformations.fr Antenne de Bazas 7 chemin Larriou 33430 BAZAS

Plus en détail

Devenir partenaire de la Croix-Rouge vaudoise

Devenir partenaire de la Croix-Rouge vaudoise Devenir partenaire de la Croix-Rouge vaudoise Un lien réel de solidarité et une véritable opportunité d améliorer la vie collective Premier de cordée Mesdames, Messieurs les Dirigeants d Entreprises,

Plus en détail

La santé. Les établissements de l entité Mutualité Santé Services

La santé. Les établissements de l entité Mutualité Santé Services 1 solidaire Apporter une réponse concrète aux besoins de la population en matière de santé, selon des principes fondamentaux de solidarité et d entraide. Développer un important réseau d œuvres sanitaires

Plus en détail

PRESENTATION ACTION SOCIALE PREVOYANCE MICHELIN

PRESENTATION ACTION SOCIALE PREVOYANCE MICHELIN PRESENTATION ACTION SOCIALE PREVOYANCE MICHELIN 1 1 L ACTION SOCIALE NOS VALEURS SOLIDARITÉ Valeur centrale, elle s exprime par la mise en œuvre d interventions au profit de tous ses clients : entreprises,

Plus en détail

Les soins palliatifs NORA BERRA SECRETAIRE D'ETAT CHARGE DES AINES, AUPRES DU MINISTRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITE ET DE LA FONCTION PUBLIQUE

Les soins palliatifs NORA BERRA SECRETAIRE D'ETAT CHARGE DES AINES, AUPRES DU MINISTRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITE ET DE LA FONCTION PUBLIQUE NORA BERRA SECRETAIRE D'ETAT CHARGE DES AINES, AUPRES DU MINISTRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITE ET DE LA FONCTION PUBLIQUE Les soins palliatifs Contacts presse : Secrétariat d Etat chargée des Aînés Service

Plus en détail

Lépine Providence DOSSIER DE PRESSE

Lépine Providence DOSSIER DE PRESSE Lépine Providence L E S E N S D E L A V I E DOSSIER DE PRESSE Réunir & innover au service des personnes âgées Depuis 2010, la Ville de Versailles est titulaire du label Bien vieillir. Véritable récompense

Plus en détail

Janvier 2014 LES PLATEFORMES D ACCOMPAGNEMENT ET DE REPIT

Janvier 2014 LES PLATEFORMES D ACCOMPAGNEMENT ET DE REPIT Janvier 2014 LES PLATEFORMES D ACCOMPAGNEMENT ET DE REPIT Bilan national de l enquête d activité 2012 Les plateformes d accompagnement et de répit Bilan national de l enquête d activité 2012 I 2 I DGCS

Plus en détail

LE DIETETICIEN AU SEIN DES COLLECTIVITES TERRITORIALES

LE DIETETICIEN AU SEIN DES COLLECTIVITES TERRITORIALES LE DIETETICIEN AU SEIN DES COLLECTIVITES TERRITORIALES Sommaire : Les missions page 2 Les secteurs d interventions page 2 Les contacts privilégiés page 3 Les cibles : A La restauration collective 1. Objectifs

Plus en détail

Legs & Donations PlaquetteMSF.indd 1 15/05/09 16:41

Legs & Donations PlaquetteMSF.indd 1 15/05/09 16:41 Legs & Donations Mot de la Présidente Madame, Monsieur, Je tiens à vous remercier chaleureusement pour l intérêt que vous portez à notre association. Consentir un legs à Médecins Sans Frontières est un

Plus en détail

Fiche métier. Assistant socio-éducatif. Formation. Domaine de compétence. Activités. Au sein des Maisons du Rhône du secteur d habitation

Fiche métier. Assistant socio-éducatif. Formation. Domaine de compétence. Activités. Au sein des Maisons du Rhône du secteur d habitation Assistant socio-éducatif 4 diplôme d état d assistant de service social 4 formation diplômante sur 3 ans dont 12 mois de stages pratiques 4 accueil, écoute, évaluation, information, orientation des personnes

Plus en détail

Première partie. 1.2 Définir une ZUS. Indiquer les critères qui permettent à un quartier de bénéficier de l appellation ZUS.

Première partie. 1.2 Définir une ZUS. Indiquer les critères qui permettent à un quartier de bénéficier de l appellation ZUS. Vous êtes stagiaire au centre social de Champbenoist, un quartier de la ville de Provins en Seine et Marne, plus particulièrement rattaché à la référente famille. Un CADA est partenaire du centre social.

Plus en détail

9 PROPOSITIONS POUR UNE MEILLEURE ACCESSIBILITE AU SYSTEME DE SANTE DES PERSONNES EN SITUATION DE GRANDE EXCLUSION

9 PROPOSITIONS POUR UNE MEILLEURE ACCESSIBILITE AU SYSTEME DE SANTE DES PERSONNES EN SITUATION DE GRANDE EXCLUSION 9 PROPOSITIONS POUR UNE MEILLEURE ACCESSIBILITE AU SYSTEME DE SANTE DES PERSONNES EN SITUATION DE GRANDE EXCLUSION De par ses missions d écoute, d orientation, d accueil et de prise en charge notamment

Plus en détail

ANNEXE 3 ASSISTANCE MÉDICALE

ANNEXE 3 ASSISTANCE MÉDICALE ANNEXE 3 ASSISTANCE MÉDICALE - 30 - ANNEXE N 3 ASSISTANCE MÉDICALE (Mutuelle Assistance International, Mutuelle Assistance France) I. CONDITIONS GÉNÉRALES En cas de besoin, chaque bénéficiaire peut, 24

Plus en détail

APPEL A PROJET 2015 FONDS INTERMINISTERIEL DE PREVENTION DE LA DELINQUANCE HORS VIDEOPROTECTION(FIPD)

APPEL A PROJET 2015 FONDS INTERMINISTERIEL DE PREVENTION DE LA DELINQUANCE HORS VIDEOPROTECTION(FIPD) PREFET DE LA VIENNE Direction Départementale de la Cohésion Sociale APPEL A PROJET 2015 FONDS INTERMINISTERIEL DE PREVENTION DE LA DELINQUANCE HORS VIDEOPROTECTION(FIPD) [Référence : stratégie nationale

Plus en détail

Parents, enfants. un guide pour vous

Parents, enfants. un guide pour vous Parents, enfants un guide pour vous edit s mmaire Parents, Notre engagement de mettre en place un territoire compétitif, solidaire et durable ne peut se concevoir sans répondre aux besoins des enfants

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE Session 2012 BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA SANTÉ ET DU SOCIAL SCIENCES ET TECHNIQUES SANITAIRES ET SOCIALES Épreuve ÉCRITE Durée : 3 heures Coefficient : 7 L usage de la calculatrice

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE Saint-Denis, le 4 mars 2014

COMMUNIQUE DE PRESSE Saint-Denis, le 4 mars 2014 COMMUNIQUE DE PRESSE Saint-Denis, le 4 mars 2014 Aider les plus démunis à rester connectés Connexions Solidaires ouvre à Saint-Denis Grâce au soutien de la Mairie, du Centre Communal d Action Sociale (CCAS)

Plus en détail

contre la pauvreté et pour l inclusion sociale

contre la pauvreté et pour l inclusion sociale PREMIER MINISTRE PLAN PLURIANNUEL contre la pauvreté et pour l inclusion sociale 3 mars 2015 SYNTHÈSE Adopté à la suite d un comité interministériel de lutte contre l exclusion en 2013, le plan pluriannuel

Plus en détail

A.G.E.F. Z. I. 7, rue Philippe Lebon B.P. 110 21703 Nuits-Saint-Georges Cedex. Tél. 03 80 62 45 00 Fax. 03 80 61 37 52 agef@wanadoo.fr www.agef21.

A.G.E.F. Z. I. 7, rue Philippe Lebon B.P. 110 21703 Nuits-Saint-Georges Cedex. Tél. 03 80 62 45 00 Fax. 03 80 61 37 52 agef@wanadoo.fr www.agef21. A.G.E.F. Z. I. 7, rue Philippe Lebon B.P. 110 21703 Nuits-Saint-Georges Cedex Tél. 03 80 62 45 00 Fax. 03 80 61 37 52 agef@wanadoo.fr www.agef21.com Le mot de bienvenue du Président Vous avez choisi d

Plus en détail

P.A.R.A.D.S. PÔLES D ACCUEIL EN RÉSEAU POUR L ACCÈS AUX DROITS SOCIAUX

P.A.R.A.D.S. PÔLES D ACCUEIL EN RÉSEAU POUR L ACCÈS AUX DROITS SOCIAUX P.A.R.A.D.S. PÔLES D ACCUEIL EN RÉSEAU POUR L ACCÈS AUX DROITS SOCIAUX MAI 2011 SOMMAIRE ADMINISTRATIF - DOMICILIATION - C.N.I Carte Nationale d Identité - EXTRAIT D ACTE DE NAISSANCE - DEMANDE D ASILE

Plus en détail

Une exposition : «Les services à la personne»

Une exposition : «Les services à la personne» Une exposition : «Les services à la personne» Pour tous vos forums, salons, espaces d'accueil de public, une exposition itinérante en 4 panneaux (100 x 40 cm) disponible gratuitement. Un aperçu des activités,

Plus en détail

MF Maugourd, F. Ellien, P. Paranque Contexte

MF Maugourd, F. Ellien, P. Paranque Contexte Projet de permanence des soins gériatriques en EHPAD dans le sud de l Essonne MF Maugourd, F. Ellien, P. Paranque Contexte Le Sud de l Essonne accueille environ 3000 résidents en Etablissement d Hébergement

Plus en détail

Le CPAS (Centre Public d Action Sociale), qu est-ce que c est?

Le CPAS (Centre Public d Action Sociale), qu est-ce que c est? Le CPAS (Centre Public d Action Sociale), qu est-ce que c est? Version n : 1 Dernière actualisation : 13-10-2006 1) A quoi sert cette fiche? 2) Qu est-ce qu un CPAS (Centre Public d Action Sociale)? 3)

Plus en détail

l info S engager avec sa banque, ça compte!

l info S engager avec sa banque, ça compte! La lettre d information des clients qui ont choisi d agir l info S engager avec sa banque, ça compte! Grâce à l engagement des clients du Crédit Coopératif, plus de 4,3 millions d euros de dons ont été

Plus en détail

La téléassistance pour le maintien à domicile :

La téléassistance pour le maintien à domicile : La téléassistance pour le maintien à domicile : Comment dépasser une logique d offre technologique et construire les usages pertinents? Florence Charue-Duboc ; Laure Amar ; Anne-France Kogan ; Nathalie

Plus en détail

Compensation. Mots-clés de l aide à l autonomie

Compensation. Mots-clés de l aide à l autonomie Mots-clés de l aide à l autonomie Compensation Aide ou ensemble d aides de toute nature apportées à une personne subissant des altérations substantielles et durables de son état physique, intellectuel

Plus en détail

BANQUE FRANÇAISE MUTUALISTE LA BANQUE DES AGENTS DU SECTEUR PUBLIC

BANQUE FRANÇAISE MUTUALISTE LA BANQUE DES AGENTS DU SECTEUR PUBLIC BANQUE FRANÇAISE MUTUALISTE LA BANQUE DES AGENTS DU SECTEUR PUBLIC DOSSIER DE PRESSE Contact presse Caroline Weill cweill@selfimage.fr 01 47 04 12 52 Audrey Peauger apeauger@selfimage.fr 01 47 04 12 53

Plus en détail

EOVI ENTREPRENEUR Des solutions pour ne plus jouer

EOVI ENTREPRENEUR Des solutions pour ne plus jouer EOVI ENTREPRENEUR Des solutions pour ne plus jouer en SOLO SANTÉ PRÉVOYANCE ÉPARGNE RETRAITE dépendance la qui renouvelle la mutuelle ARTISANS, COMMerçANTS, professions LIBÉRAles, INDÉPENDANTS... Vous

Plus en détail

Aux côtés des salariés et des entreprises, tout au long de l activité professionnelle et à l heure de la retraite

Aux côtés des salariés et des entreprises, tout au long de l activité professionnelle et à l heure de la retraite accompagnement social compte individuel - données sociales prévention des accidents du travail Accompagnement de la retraite dématérialisation - efficacité prévention de la dépendance des seniors accessibilité

Plus en détail

J ai droit, tu as droit, il/elle a droit

J ai droit, tu as droit, il/elle a droit J ai droit, tu as droit, il/elle a droit Une introduction aux droits de l enfant Toutes les personnes ont des droits. Fille ou garçon de moins de 18 ans, tu possèdes, en plus, certains droits spécifiques.

Plus en détail

La plateforme de micro-dons du CCFD-Terre solidaire

La plateforme de micro-dons du CCFD-Terre solidaire La plateforme de micro-dons du CCFD-Terre solidaire DOSSIER DE PRÉSENTATION S o m m ai r e SolidaireVille, plateforme innovante de micro-dons. Une première!...3 Des projets au service du développement

Plus en détail

Epicerie Sociale et Solidaire de Reims. Charte des Bénévoles

Epicerie Sociale et Solidaire de Reims. Charte des Bénévoles Epicerie Sociale et Solidaire de Reims Charte des Bénévoles La Ville de Reims et la Banque Alimentaire de la Marne se sont engagées conjointement pour la création d une Epicerie Sociale et Solidaire pour

Plus en détail

SAINT JULIEN EN GENEVOIS

SAINT JULIEN EN GENEVOIS SAINT JULIEN EN GENEVOIS PROJET EDUCATIF ENFANCE-JEUNESSE Préambule Le service enfant jeunesse a une mission éducative et de prévention sociale auprès des enfants et des jeunes. (3-18 et jeunes adultes).

Plus en détail

Liaison Bac Pro ASSP - BTS

Liaison Bac Pro ASSP - BTS Brigitte Rougier IEN SBSSA Sandrine Martinez PLP STMS Sarah Zemmouri PLP STMS L élaboration du plan de formation en Baccalauréat professionnel Liaison Bac Pro ASSP - BTS Baccalauréat professionnel «Accompagnement,

Plus en détail

Référentiel métier de directeur d établissement social et médico-social

Référentiel métier de directeur d établissement social et médico-social Référentiel métier de directeur d établissement social et médico-social Avertissement Ce référentiel couvre les fonctions des directeurs exerçant dans les établissements du secteur médico-social et social

Plus en détail

LE CONGÉ SOLIDAIRE DEUX SEMAINES POUR AGIR AU SERVICE DE LA SOLIDARITÉ INTERNATIONALE

LE CONGÉ SOLIDAIRE DEUX SEMAINES POUR AGIR AU SERVICE DE LA SOLIDARITÉ INTERNATIONALE LE CONGÉ SOLIDAIRE DEUX SEMAINES POUR AGIR AU SERVICE DE LA SOLIDARITÉ INTERNATIONALE Renforcer l'autonomie des populations et la protection de leur environnement le partenariat continu pour apporter un

Plus en détail

Droits et aides pour les aidants familiaux «Être aidant être soi» Prendre soin de soi c est prendre soin de l autre.

Droits et aides pour les aidants familiaux «Être aidant être soi» Prendre soin de soi c est prendre soin de l autre. Droits et aides pour les aidants familiaux «Être aidant être soi» Prendre soin de soi c est prendre soin de l autre. 1 Qu est-ce qu un aidant familial Une personne qui vient en aide, à titre non professionnel

Plus en détail

le Service d Accompagnement à la Vie Sociale Fondation Maison des Champs

le Service d Accompagnement à la Vie Sociale Fondation Maison des Champs LIVRET D ACCUEIL le Service d Accompagnement à la Vie Sociale Fondation Maison des Champs 23, rue du docteur potain 75019 Paris 01 53 38 62 50 Portraits des membres du groupe d expression du SAVS par Catel

Plus en détail

surendettement ommission des inancières ndividuelles F I aux amilles Guide Cafif pour les travailleurs sociaux et les partenaires EDITION 2012

surendettement ommission des inancières ndividuelles F I aux amilles Guide Cafif pour les travailleurs sociaux et les partenaires EDITION 2012 > familles monoparentales nta prévention du surendettement soutien à la parentalité familles nombreuses des C A ides F ommission > aides aux projets aux F I amilles inancières ndividuelles Guide Cafif

Plus en détail

«Politique des ARS pour les seniors»

«Politique des ARS pour les seniors» «Politique des ARS pour les seniors» Claude EVIN, Directeur Général de l Agence Régionale de Santé d Ile-de-France XX/XX/XX L ARS, acteur majeur de la politique de santé et d accompagnement au service

Plus en détail

1 Travailler dans le secteur social

1 Travailler dans le secteur social 1 Travailler dans le secteur social Proposer des formations aux métiers de la solidarité. Accéder à un emploi dans un secteur porteur. Parmi les acteurs : AskOria, les métiers des solidarités Cet organisme

Plus en détail

auremar - Fotolia.com

auremar - Fotolia.com auremar - Fotolia.com Bien vivre chez soi Différents dispositifs permettent aux seniors giffois de rester chez eux avec des repas à domicile, des aides ponctuelles comme le ménage, le repassage, les courses

Plus en détail

«SOINS AUX PERSONNES AGEES : Cadre juridique et administratif des prises en charge chez la personne âgée»

«SOINS AUX PERSONNES AGEES : Cadre juridique et administratif des prises en charge chez la personne âgée» «SOINS AUX PERSONNES AGEES : Cadre juridique et administratif des prises en charge chez la personne âgée» intéresser, l entendre, et transformer en soins de vie ce qu elle veut nous dire qu elle soit atteinte

Plus en détail

La Réhabilitation Psychosociale : philosophie et enjeux

La Réhabilitation Psychosociale : philosophie et enjeux La Réhabilitation Psychosociale : philosophie et enjeux La réhabilitation psychosociale est à la mode. Ce n est jamais bon signe. Cela risque de conduire à perdre le sens initial de cette démarche. La

Plus en détail

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive»

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» 10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» Préambule Si l actuelle majorité peut indéniablement se prévaloir d un très bon bilan,

Plus en détail

Positionnement de l UNCCAS relatif au registre national des crédits aux particuliers ou «fichier positif»

Positionnement de l UNCCAS relatif au registre national des crédits aux particuliers ou «fichier positif» Positionnement de l UNCCAS relatif au registre national des crédits aux particuliers ou «fichier positif» Ce registre national des crédits aux particuliers a été introduit (article 22) dans le projet de

Plus en détail

Formulaire de demande(s) auprès de la MDPH

Formulaire de demande(s) auprès de la MDPH Tampon dateur de la MDPH Formulaire de demande(s) auprès de la MDPH N 13788*01 A - Identification de l enfant ou de l adulte concerné par la demande Nom de naissance : Nom d épouse ou nom d usage : Prénom(s)

Plus en détail

Campagne «Mécène Adie pour l'emploi»

Campagne «Mécène Adie pour l'emploi» Paris, 9 avril 2015 Campagne «Mécène Adie pour l'emploi» Le Fonds Adie : Le fonds de dotation de l'adie lance 3 fonds pour l emploi - Jeunes, Femmes, Microfranchise solidaire - pour un programme philanthropique

Plus en détail

Dossier de presse. La campagne d information sur les métiers de l artisanat, du bâtiment et les métiers de bouche. Synthèse page 2

Dossier de presse. La campagne d information sur les métiers de l artisanat, du bâtiment et les métiers de bouche. Synthèse page 2 Dossier de presse La campagne d information sur les métiers de l artisanat, du bâtiment et les métiers de bouche Synthèse page 2 Le contexte de la campagne page 5 Le déroulement de la campagne page 7 Faits

Plus en détail

Faites le choix de la solidarité! Avec Le livret d Épargne pour les Autres et les Cartes pour les Autres. 224_227 carte lea 02.indd 1 9/10/08 9:34:00

Faites le choix de la solidarité! Avec Le livret d Épargne pour les Autres et les Cartes pour les Autres. 224_227 carte lea 02.indd 1 9/10/08 9:34:00 Faites le choix de la solidarité! Avec Le livret d Épargne pour les Autres et les Cartes pour les Autres 5132 EXPIRE FIN 224_227 carte lea 02.indd 1 9/10/08 9:34:00 vec le Livret d Épargne pour les Autres

Plus en détail

Organiser une permanence d accès aux soins de santé PASS

Organiser une permanence d accès aux soins de santé PASS Établissements de santé Droits et accueil des usagers Organiser une permanence d accès aux soins de santé PASS Recommandations et indicateurs Préface Faire face aux inégalités de santé qui touchent tout

Plus en détail

URBAIN LE MILLÉNAIRE. Chacun a droit. ... à un logement décent N E W Y O R K, 6 8 J U I N 2 0 0 1

URBAIN LE MILLÉNAIRE. Chacun a droit. ... à un logement décent N E W Y O R K, 6 8 J U I N 2 0 0 1 LA SESSION EXTRAORDINAIRE DE L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DES NATIONS UNIES CONSACRÉE À L EXAMEN ET À L ÉVALUATION D ENSEMBLE DE L APPLICATION DU PROGRAMME POUR L HABITAT LE MILLÉNAIRE Chacun a droit URBAIN...

Plus en détail

EOVI MANAGER À CHACUN SA PARTITION À CHACUN SES SOLUTIONS

EOVI MANAGER À CHACUN SA PARTITION À CHACUN SES SOLUTIONS EOVI MANAGER À CHACUN SA PARTITION À CHACUN SES SOLUTIONS SANTÉ PRÉVOYANCE ÉPARGNE RETRAITE la qui renouvelle la mutuelle Dirigeants et salariés de petites structures... Vous êtes déjà nombreux à nous

Plus en détail

La Mutualité en chiffres

La Mutualité en chiffres La Mutualité en chiffres Édition 2012 La Mutualité en chiffres Édition 2012 La Mutualité, acteur principal de la complémentaire santé page 5 La complémentaire santé dans l activité des mutuelles Les prestations

Plus en détail

Une association qui entreprend au service de l intérêt général

Une association qui entreprend au service de l intérêt général Une association qui entreprend au service de l intérêt général Des métiers au service du lien social L UFCV, UNE ASSOCIATION QUI ENTREPREND AU SERVICE DE L INTÉRÊT GÉNÉRAL 1907 Naissance de l Union Parisienne

Plus en détail

Notre publication < Liens directs pour les pages «Partenariat», «Publication», «Brocante en ligne»

Notre publication < Liens directs pour les pages «Partenariat», «Publication», «Brocante en ligne» Page d acceuil < Lien direct pour la page «Nous contacter», fenêtre de recherche impression de la page accès direct sur la page facebook, twitter, google + et sur contact@fondation-ajd.com Animation des

Plus en détail

Le Conseil général élabore un agenda 21

Le Conseil général élabore un agenda 21 J e u d i 1 7 n o v e m b r e 2 0 1 1 dossier de presse Le Conseil général élabore un agenda 21 pour le département de la Loire Par Bernard BONNE, Président du Conseil général et Jean GILBERT, Conseiller

Plus en détail

sociales (pour information) CIRCULAIRE DGS(SD6/A)/DGAS/DSS/2002/551 / du 30 octobre 2002 relative aux appartements de coordination thérapeutique (ACT)

sociales (pour information) CIRCULAIRE DGS(SD6/A)/DGAS/DSS/2002/551 / du 30 octobre 2002 relative aux appartements de coordination thérapeutique (ACT) Le Ministre de la Santé, de la Famille Et des personnes Handicapées A Mesdames et Messieurs les Préfets de région Direction régionales des affaires sanitaires et sociales Mesdames et Messieurs les Préfets

Plus en détail

Intervention de Gilles LEPROUST, Maire d Allonnes Inauguration du lieu d écoute santé «Escale» Le lundi 6 octobre 2008

Intervention de Gilles LEPROUST, Maire d Allonnes Inauguration du lieu d écoute santé «Escale» Le lundi 6 octobre 2008 Intervention de Gilles LEPROUST, Maire d Allonnes Inauguration du lieu d écoute santé «Escale» Le lundi 6 octobre 2008 Ce soir, nous inaugurons un nouveau lieu pour un nouveau service mis à la disposition

Plus en détail

Contribution de Médecins du Monde

Contribution de Médecins du Monde Contribution de Médecins du Monde Conférence nationale de lutte contre la pauvreté et les exclusions des 10 et 11/12/12 Thématique Hébergement / logement Cette contribution fait suite à la participation

Plus en détail

Annexe 1 : Objectifs opérationnels du Dispositif de Premier Accueil des Demandeurs d Asile

Annexe 1 : Objectifs opérationnels du Dispositif de Premier Accueil des Demandeurs d Asile Direction de l Asile - PADA- Appel à Projet 2014 Juillet 2013 Annexe 1 : Objectifs opérationnels du Dispositif de Premier Accueil des Demandeurs d Asile Direction de l Asile - PADA- Appel à Projet 2014

Plus en détail

Etude sur la formation professionnelle des personnes handicapées

Etude sur la formation professionnelle des personnes handicapées Etude sur la formation professionnelle des personnes handicapées Rappel méthodologique Contexte & objectifs 1 2 Semaine pour l emploi des personnes handicapées : après avoir longtemps centré le regard

Plus en détail

Vu la loi organique n 2011 333 du 29 mars 2011 relative au Défenseur des droits ;

Vu la loi organique n 2011 333 du 29 mars 2011 relative au Défenseur des droits ; Paris, le 19 septembre 2012 DECISION DU DEFENSEUR DES DROITS N MDE-2012-128 Vu l article 71 1 de la Constitution du 4 octobre 1958 ; Vu la loi organique n 2011 333 du 29 mars 2011 relative au Défenseur

Plus en détail

Equipe mobile SMES CH Sainte-Anne (Paris)

Equipe mobile SMES CH Sainte-Anne (Paris) Equipe mobile SMES CH Sainte-Anne (Paris) 1. Contexte local Géographie La psychiatrie adulte de l hôpital Sainte-Anne est orientée vers 7 secteurs psychiatriques adultes, que ce soit pour les hospitalisations,

Plus en détail

La reconnaissance du handicap

La reconnaissance du handicap Information La ville de Suresnes a signé le 7 novembre 2001 la «Charte Ville- Handicap» avec les associations de la Plate-forme Inter Associative des Personnes Handicapées des Hauts-de-Seine. Par cet engagement,

Plus en détail

Contenu du métier. Contenu du métier

Contenu du métier. Contenu du métier FICHE METIER et PASSERELLES ASSISTANT(E) D'ACCUEIL PETITE ENFANCE Domaines : Domaine Services à la personne - Sous domaine : Education et animation Code fiche du répertoire des métiers territoriaux : 06/D/23

Plus en détail

Le Projet institutionnel. (Un avenir assuré = notre ambition)

Le Projet institutionnel. (Un avenir assuré = notre ambition) VIVRE ENSEMBLE Mutuelle d Aide aux Personnes Handicapées Mentales Siège Social : 5 rue de Breuvery 78100 St Germain en Laye Tél. : 01 34 51 38 80 - Fax : 01 39 73 75 72 e-mail : direction@vivre-ensemble.fr

Plus en détail

Enquête auprès des personnes accueillies par les organismes partenaires de la Banque alimentaire de Guadeloupe en 2013

Enquête auprès des personnes accueillies par les organismes partenaires de la Banque alimentaire de Guadeloupe en 2013 Observatoire Régional de la Santé de Guadeloupe Enquête auprès des personnes accueillies par les organismes partenaires de la Banque alimentaire de Guadeloupe en 2013 Eléments de contexte Face à l évolution

Plus en détail

ASSEMBLEE NATIONALE AMENDEMENT

ASSEMBLEE NATIONALE AMENDEMENT Finalité de la prime d activité Article 24 Rédiger ainsi l alinéa 6 : «Art. L. 841-1. La prime d activité a pour objet de soutenir le pouvoir d achat des travailleurs modestes, qu ils soient salariés ou

Plus en détail

Démarche de prévention des risques psychosociaux à la Banque de France

Démarche de prévention des risques psychosociaux à la Banque de France DIRECTION GÉNÉRALE DES RESSOURCES HUMAINES PARIS, LE 25 JANVIER 2010 DIRECTION DES RELATIONS SOCIALES Démarche de prévention des risques psychosociaux à la Banque de France Dans le cadre de sa responsabilité

Plus en détail

La prévention : caractéristique du positionnement de la Mutualité Française sur l ensemble de son offre

La prévention : caractéristique du positionnement de la Mutualité Française sur l ensemble de son offre La prévention : caractéristique du positionnement de la Mutualité Française sur l ensemble de son offre Avril 2011 La longue expérience de la Mutualité Française dans la mise en œuvre d actions de prévention,

Plus en détail

L hébergement d urgence en Loire-Atlantique

L hébergement d urgence en Loire-Atlantique 18/02/2015 Dossier de presse L hébergement d urgence en Loire-Atlantique M. Henri-Michel COMET, préfet de la région Pays de la Loire, préfet de Loire-Atlantique a rencontré le mercredi 18 février 2015

Plus en détail

5, avenue des Quarante Journaux CS 50037-33070 Bordeaux Cedex Tel : 05 56 112 112 Fax : 05 56 112 110 www.jardinsdecybele.

5, avenue des Quarante Journaux CS 50037-33070 Bordeaux Cedex Tel : 05 56 112 112 Fax : 05 56 112 110 www.jardinsdecybele. 5, avenue des Quarante Journaux CS 50037-33070 Bordeaux Cedex Tel : 05 56 112 112 Fax : 05 56 112 110 www.jardinsdecybele.com Le 15/06/2011 Dossier de Presse Sommaire 1. Présentation du groupe..page 3

Plus en détail

GUIDE DU BENEVOLE. Mai 2011

GUIDE DU BENEVOLE. Mai 2011 Mai 2011 GUIDE DU BENEVOLE Le présent document précise les engagements de tout adhérent 1 à Electriciens sans frontières. Ces engagements déclinent de manière opérationnelle les valeurs et principes énoncées

Plus en détail