Service d Intervention Psychosocial Urgente (Sisu)

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Service d Intervention Psychosocial Urgente (Sisu)"

Transcription

1 4 ème Congrès national «Aide psychologique d urgence et assistance spirituelle» Berne 20 août 2010 OFPP-RAPNU-Université de Berne Service d Intervention Psychosocial Urgente (Sisu) Olivier Nyssens Anthropologue Rue de Stalle Bruxelles SISU Service d intervention psychosociale urgente Sisu - Service d intervention psychosociale urgente

2 le Service d'intervention Psychosociale Urgente (Sisu) a pour objectif de prévenir et de soulager les blessures invisibles de type moral qui touchent les citoyens dans une grande variété de situations. Des événements critiques divers (accident, incendie, inondation, violence provoquée par l homme ou par la nature) peuvent provoquer des souffrances chez ceux qui en sont l objet ou le témoin qu ils soient blessés physiquement ou non. Ces changements invisibles affectent le moral ou le psychisme. Une démarche appropriée permet de restreindre l impact, l étendue ou la durée de ces bouleversements intérieurs. Cette démarche, dite psychosociale, est activée après l évènement critique. Dans le cadre des organisations, collectivités et entreprises il est utile d initier cette démarche de façon préventive. Nous proposons si nécessaire le recours à nos psychologues et psychothérapeutes pour traiter des cas individuels. Par ces interventions le Sisu permet aux personnes et aux collectivités de retrouver toutes leurs ressources, leur autonomie et capacité d initiative.

3 Les Intervenants du Sisu 1. Les bénévoles (volontaires) Interviennent sur demande dans les interventions psychosociales publiques. 2. Les formateurs Volontaires ou prestataires, ils animent des actions de formation ou de sensibilisation à l approche psychosociale auprès de publics diversifiés. 3. Les prestataires Assurent, à la demande, des prestations psychologiques ou psychothérapeutiques pour des individus ou des groupes 4. Les permanents Mettent en place le cadre d action des volontaires et des prestataires par des contacts avec les responsables publics et les intervenants de la crise. Ils tiennent les permanences de Garde 24x7x365 et assurent l administration et le développement des compétences. 5. Les anciens Ils ont accomplis de nombreuses interventions et constitué l expérience et la renommée actuelle du Sisu

4 Soutien au dispositif de crise du Conseil de l Union européenne Objectif : Mise en place d un Centre de Contact accessible par téléphone en cas de catastrophe par les proches (basés dans leurs pays d origine) du personnel du Conseil afin 1 : d assurer un certain réconfort et 2 de contribuer à l identification des victimes potentielles. Public cible : La cellule Business Continuity Planning du Conseil et une sélection de 360 membres du personnel du Conseil s étant porté volontaires pour l initiative Emergency Care Team (ECT) Contexte : Le Conseil anticipe les conséquences pratiques et humaines d un incident (incendie, intoxication, explosion, ) affectant un de ses bâtiments et son personnel. Il prévoit que les autorités belges ne pourront mettre en service un centre de contact téléphonique dans les 23 langues de l Union européenne. Il a donc fait appel à des volontaires pour assurer ce service. Méthodologie : Conseils pour la mise en place d un centre de contact téléphonique, formation des volontaires à l écoute des impliqués et au traitement des données personnelles - Mise en place d une st ratégie de contact en situation de crise qui convienne aux sensibilités culturelles des 27 pays de l UE. - Forte implication du personnel - Opportunité de développer les compétences par des formations continues au fil des ans. Partenariat avec la Rode Kruis Vlanderen Utilisation d un centre téléphonique hors de la ville Date démarrage : 2006

5 MOSAIC Modular Operational System for Action & Info in Critical events MOSAIC Objectif : Mise en place d un système informatique unique partagé entre les différents intervenants officiels lors d une catastrophe pour 1 Accélérer le rapprochement entre les victimes et leurs proches après une catastrophe ; 2 : Faciliter l identification des personnes impliquées dans un tel incident en vue de contacts ultérieurs ou d identification post-mortem. Public cible : les intervenants en situation de crise : (Services de Secours, médicaux et psychosociaux, hôpitaux, communes, Centre d Accueil, Centre de Contact Téléphonique, Centre de Crise) ; les victimes, leurs proches. Contexte : Identifier les impliqués d une catastrophe est utile et important à plus d un titre. Actuellement cette tâche est majoritairement basée sur un système papier-crayon. Equiper les services concernés d un système informatisé donnera une plus grande fiabilité aux données collectées et assurera un traitement accéléré tant pour les proches à la recherche de victimes que pour les gestionnaires de la crise. Méthodologie : Soutien aux projets d informatisation de l identification des victimes, Contact avec les instances susceptibles de soutenir de telles initiatives, Promotion d une solution informatique harmonisée auprès des acteurs-clefs. - Passer des systèmes papier-crayon à l informatique - Rapprocher les initiatives existantes - Rendre concrets les gains et bienfaits d un système partagé - Poids des systèmes manuels actuels - Nécessité de réduire les tâches administratives au profit du contact - Expériences locales réussies d informatisation - Haute valorisation du concept par la Fondation Roi Baudouin (Prix Swift 2005) Travail de contact Date démarrage : printemps 2005

6 Dimension psychosociale dans l anticipation des désastres naturels (Banda Aceh, Indonésie) Objectif : Intégrer une dimension de soutien psychosocial au projet de préparation aux désastres mis en place par nos collègues au Nord de l Indonésie. Public cible : 1 / deux sections locales de la Croix-Rouge indonésienne (PMI) dans les districts d Aceh Tengah et Aceh Selatan ; 2 / Les communautés locales de ces deux districts Contexte : La PMI souhaite anticiper la venue des inévitables désastres naturels (typhon, éruption de volcan, tremblement de terre, glissement de terrain, etc.) ; L approche de Préparation aux Désastres (DP-DM) sera ici enrichie d une composante pour aussi prendre en compte le rétablissement des personnes et des communautés. Méthodologie : Appui technique à la PMI pour l ajustement, dans une vision psychosociale, des structures, processus et compétences dans les districts et les communautés concernées. Distance entre la base du projet et les deux districts Dynamisme de la PMI (Croix-Rouge indonésienne) Expérience psychosociale acquise après le Tsunami Priorité aux facteurs humains et communautaires dans la dynamique de projet PMI-CRB Partenariat fort et vivant entre la CRB et la PMI Partenariat avec le Département International de la Croix-Rouge de Belgique Expérience des projets au Sri Lanka et au Pakistan Date démarrage : Janvier 2007

7 Rapatriement de Citoyens belges Objectif : Accueillir à leur arrivée sur le territoire des compatriotes que les circonstances ou leur condition forcent à quitter leur pays de résidence. Organiser leur hébergement temporaire dans une structure adaptée à leur condition. Public cible : Des citoyens belges en phase de rapatriement. Contexte : L Etat belge prend en charge le rapatriement de ses citoyens n ayant plus les moyens de vivre à l étranger. Le Sisu assure la phase d accueil de ces personnes à leur descente d avion et leur bonne arrivée dans un lieu de séjour temporaire approprié. Méthodologie : Le personnel permanent prépare la mission en caractérisant les besoins particuliers et identifiant une première institution de séjour adaptée. Un volontaire réalise l accueil, le transfert et ses aspects relationnels. - S adapter à la diversité des situations dans un délai bref - Trouver un premier lieu de séjour adapté - Bon partenariat avec des institutions d accueil de personnes isolées Convention de prestation avec le Ministère des Affaires Etrangères

8 Développement et gestion de l équipe des volontaires Sisu Objectif : Recruter, former et entretenir une équipe de volontaires compétents capables d assurer nos missions de soutien psychosocial. Public cible : les volontaires du Sisu Contexte : Les collaborateurs permanents du Sisu mettent en place le cadre des actions qui sont accomplies par les volontaires. Méthodologie : le Sisu a développé une procédure pour la sélection et la formation de ses volontaires. Un accent particulier est mis à tous niveaux sur la congruence entre les moyens et les fins. - Disposer en toutes circonstances de volontaires disponibles pour répondre aux besoins des situations de crise - Faire face à l inévitable rotation des engagés - Motivation des volontaires - La formation en victimologie du Sisu est très appréciée Bagage méthodologique et pédagogique du Sisu Appui de volontaires expérimentés Newsletter de contact Formation continue au cours de l année Week-end annuel de formation et de cohésion de l équipe

9 Accompagnement du personnel pénitentiaire Objectif : Atténuer la charge émotionnelle des incidents relationnels vécus par les agents pénitentiaires dans leur activité professionnelle. Public cible : Le personnel pénitentiaire de tous les établissements francophones. Contexte : Il arrive régulièrement que les agents pénitentiaires soient impliqués dans des actes violents qui ont une forte résonance sur leur équilibre personnel. Pour atténuer l impact de ces incidents, le soutien cohérent des pairs est un atout important pour atténuer l impact émotionnel de ces situations. Méthodologie : Un dispositif a été mis en place qui comporte des équipes de soutien qui interviennent auprès de leurs collègues selon une procédure convenue. Les membres de ces équipes ont reçu une formation au soutien psychosocial. - Mise en place et maintien d une procédure adéquate dans un milieu soumis à de fortes contraintes institutionnelles - Demande forte fondée sur de nombreux incidents Une convention est signée entre le Ministère de la Justice et les deux branches (CRB & RKV) de la Croix-Rouge pour des prestations dans les deux régions du pays. Date de démarrage : 2006

10 Appui aux acteurs CRB Objectif : Contribuer à maintenir ou restaurer les capacités d action du personnel de la Croix-Rouge qui a été exposé à des situations critiques qui pourraient les bloquer. Public cible : Les Secouristes et autres intervenants de terrain qui pourraient être exposés à des incidents critiques. Contexte : Dans leurs activités les bénévoles et permanents de la CRB sont régulièrement confrontés à des incidents critiques. Certaines de ces confrontations sont difficiles à assumer seul. Méthodologie : Dans l attente de la mise en place d un dispositif cohérent qui coordonne les compétences managériales, des processus de gestion et autres dispositions organisationnelles, le Sisu intervient en appui auprès des personnes ou équipes concernées en appui de leur hiérarchie. - Maintenir les efforts pour la mise en place d un dispositif préventif cohérent - Accord de mise en œuvre coordonné avec la Direction et le conseiller en prévention de la CRB. - Procédure d alerte courte Recours à l équipe de volontaires et de prestataires Date démarrage : 2009

11 Consultations psychologiques pour particuliers Objectif : Donner une aide psychologique (et non plus simplement psychosociale) pour favoriser un retour à une vie aussi normale que possible. Public cible : Des citoyens ayant été impliqués dans un incident critique dont l impact reste perturbant et empêche la conduite normale des actes quotidiens. Contexte : Quand aucune prise en charge n est assurée par d autres instances, le Sisu assure ce service aux personnes. Méthodologie : Les psychologues du Sisu et de son réseau de prestataires ont une formation et une pratique qui les qualifient pour tenir ces consultations. - Les difficultés habituelles d une consultation psychologique - Les praticiens rattachés au Sisu sont familiarisés aux problématiques que vivent les victimes d incidents critiques. Les consultations ont lieu dans des locaux de la Croix-Rouge ou au cabinet des praticiens de notre réseau.

12 Appui aux collaborateurs du Dépt International en mission à l étranger Objectif : Anticiper ou soigner la charge émotionnelle excessive liée à l exercice de l activité humanitaire à l étranger ; prévenir l apparition d événements critiques. Public cible : Le personnel des missions internationales de la Croix-Rouge Contexte : La Croix-Rouge de Belgique est active dans plusieurs projets à l étranger. Le contexte de travail, les effets de la condition d expatrié temporaire, les enjeux du projet et d autres facteurs soumettent le personnel à des forces inhabituelles. Celles-ci peuvent avoir des conséquences désagréables ou néfastes si elles ne sont pas prises en compte à la source. Méthodologie : Des dispositions organisationnelles ont été mises en place par la cellule RH en charge de ces missions. Elles comportent des entretiens individuels d un membre du Sisu avec le personnel avant et après leur séjour à l étranger. A la demande des expatriés des contacts peuvent avoir lieu durant leur mission. - la mise en place de politiques préventives est souvent moins valorisée que la réponse en cas de crise - une culture de l action s oppose parfois aux attitudes de préventions - Le Département International est demandeur de ces services - Un nombre croissant de candidats à l expatriation sont soucieux des différentes facettes de leur bien-être en mission Entretien préparatoire et de fin de mission par un membre du Sisu. Le Sisu a aussi un rôle de contact de référence tout au long de la mission.

13 Actions préventives publiques Objectif : Anticiper et soigner la charge émotionnelle excessive liée à l implication dans les incidents possibles lors d un grand rassemblement Public cible : Toute personne participant à un événement public d une ampleur suffisante pour justifier à l initiative de l organisateur- la mise en place d un dispositif de secours préventif Contexte : Les organisateurs de cortège, fête, compétition, concert, etc. anticipent les risques liées au rassemblement d une foule ou à la nature de l activité et demandent à la Croix-Rouge de positionner des secouristes et une équipes psychosociale du Sisu. Méthodologie : Une analyse préalable des risques et besoins est suivie par la conception d une organisation adaptée. Les bénévoles du Sisu reçoivent un briefing avant de prendre leur poste. - Clarifier les besoins, limites et possibilités d intervention de nos équipiers aux différents intervenants présents - Le Sisu a une bonne expérience de ces situations - Le partenariat avec les Secouristes et les intervenants locaux - Mobilisation d équipiers - Relais entre les équipes au cours du temps

14 Interventions psychosociales publiques Objectif : Prévenir les effets indésirables de l implication dans des événements qui peuvent être traumatisant. Favoriser le retour à la vie quotidienne des victimes des incidents critiques. Public cible : les individus qui sont impliqués dans des événements critiques Contexte : Méthodologie : Intégré au système national des Secours, le Sisu est sollicité puis mobilisé pour intervenir en renfort ou suppléer les moyens psychosociaux locaux. Dans les plans d urgence, le soutien psychosocial est coordonné par la Direction Médicale. Les intervenants du Sisu abordent la situation sous l angle collectif. - Ajuster la réponse psychosociale aux besoins changeants ; - Intégrer dans le groupe d intervenants des personnes de qualifications différentes avec un éventail de concepts variés ; - Rester dans la facilitation sans tomber dans l action pure - Les intervenants Sisu sont formés à des pratiques communes - les intervenants Sisu sont suivis par le permanent de garde - Partenariat

15 Développement des savoirs et compétences techniques de l équipe Sisu Objectif : Améliorer et affiner le niveau des connaissances et des compétences de nos équipes Public cible : L équipe de collaborateurs permanents du Sisu Contexte : La discipline psychosociale évolue, de nouveaux outils apparaissent pour venir en aide aux victimes. Des acteurs variés partagent leurs expériences d interventions préventives ou curatives. Méthodologie : Diverses façons de se tenir au courant et de se perfectionner : - revues et ouvrages spécialisés - sites internet de référence - formation académique et pratique - cercles d experts internationaux - rencontres et conférences internationales - Combiner pragmatisme et réflexion sur sa pratique - Réserver du temps et des moyens pour des tâches qui n ont pas de rendement instantané - Formuler simplement des concepts et stratégies élaborés - budget limité - L appartenance à divers réseaux permet de capter aisément des éléments significatifs à moindre coût - (voir méthodo )

Développer vos compétences, pour innover sur vos territoires. Extrait du catalogue 2005

Développer vos compétences, pour innover sur vos territoires. Extrait du catalogue 2005 Développer vos compétences, pour innover sur vos territoires. Extrait du catalogue 2005 Association Rhône Alpes des professionnels des Développeurs Economiques Locaux 14 rue Passet 69007 Lyon Tél. : 04

Plus en détail

Politique de gestion des ressources humaines

Politique de gestion des ressources humaines Politique de gestion des ressources humaines Adopté au conseil d administration le 18 octobre 2005 Résolution numéro 2068 Amendé le 16 avril 2013 par le conseil d administration Résolution numéro 2592

Plus en détail

FICHE DE POSTE INTITULE DU POSTE: COORDONNATEUR REGIONAL DE PROJETS ANTILLES. LIEN HIERARCHIQUE : Chef de délégation régionale Amérique Caraïbes (N+1)

FICHE DE POSTE INTITULE DU POSTE: COORDONNATEUR REGIONAL DE PROJETS ANTILLES. LIEN HIERARCHIQUE : Chef de délégation régionale Amérique Caraïbes (N+1) FICHE DE POSTE INTITULE DU POSTE: COORDONNATEUR REGIONAL DE PROJETS ANTILLES LIEN HIERARCHIQUE : Chef de délégation régionale Amérique Caraïbes (N+1) LIENS FONCTIONNELS : - Direction Outremer (DIROM) -

Plus en détail

POLITIQUE DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES

POLITIQUE DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES POLITIQUE DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES Table des matières CONTEXTE...5 OBJET...7 CHAMP D APPLICATION...7 PRINCIPES GÉNÉRAUX ET VALEURS...7 OBJECTIFS GÉNÉRAUX...8 OBJECTIFS PARTICULIERS...8 DISPOSITIONS

Plus en détail

FICHE N 5 : LA RECHERCHE DES PARTENAIRES

FICHE N 5 : LA RECHERCHE DES PARTENAIRES FICHE N 5 : LA RECHERCHE DES PARTENAIRES La réalisation d un PCS doit être l occasion de travailler avec différents partenaires et de créer un réseau. L objectif est de faire en sorte de bien définir qui

Plus en détail

Salon Préventica Lille 2013

Salon Préventica Lille 2013 Centre de gestion de la Fonction Publique Territoriale du Nord www.cdg59.fr Risques psychosociaux : méthodologie d intervention pluridisciplinaire du pôle prévention du CDG 59 Salon Préventica Lille 2013

Plus en détail

RÈGLEMENTS POLITIQUES - PROCÉDURES

RÈGLEMENTS POLITIQUES - PROCÉDURES RÈGLEMENTS POLITIQUES - PROCÉDURES OBJET : Politique de santé globale du personnel COTE : DG 2013-02 APPROUVÉE PAR : Le conseil d administration le 26 février 2013 EN VIGUEUR LE : 26 février 2013 RESPONSABLE

Plus en détail

CONSEIL INGENIERIE FORMATION MANAGEMENT

CONSEIL INGENIERIE FORMATION MANAGEMENT CONSEIL MANAGEMENT Assurer la responsabilité opérationnelle d une équipe Développer son leadership au sein d une équipe Pratiquer la délégation Conduire une réunion Conduire un entretien individuel-professionnel

Plus en détail

«Mettre en Synergie nos compétences pour faire émerger vos projets»

«Mettre en Synergie nos compétences pour faire émerger vos projets» «Mettre en Synergie nos compétences pour faire émerger vos projets» Santé et bien- être au travail Risques psychosociaux du travail- Handicap- Gestion des âges Diversité. SynergenceA propose aux entreprises

Plus en détail

Référentiel de compétences de l'animateur et l'animatrice

Référentiel de compétences de l'animateur et l'animatrice Référentiel de compétences de l'animateur et l'animatrice A. PROPOSER, organiser et animer des activités de différentes natures, en tenant compte des besoins, des intérêts, des capacités et des rythmes

Plus en détail

REFERENTIEL D EVALUATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE POUR LE DIPLOME CAFERUIS

REFERENTIEL D EVALUATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE POUR LE DIPLOME CAFERUIS REFERENTIEL D EVALUATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE POUR LE DIPLOME CAFERUIS Référentiel d activités Le référentiel d activités décline les activités rattachées aux six fonctions exercées par l encadrement

Plus en détail

Modèle de profil de compétences en organisation communautaire en CSSS

Modèle de profil de compétences en organisation communautaire en CSSS Modèle de profil de compétences en organisation communautaire en CSSS Novembre 2010 La création d un profil de compétences en organisation communautaire en CSSS 1 s est imposée comme un des moyens pour

Plus en détail

Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012»)

Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012») Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012») Axes / Mesures / Sous-mesures Axe 1 : Contribuer à

Plus en détail

Conseil et formation

Conseil et formation Conseil et formation Pour répondre efficacement aux sollicitations de nos clients, nous avons bâti une relation «cousue-main» avec une équipe de consultants expérimentés indépendants dont la richesse se

Plus en détail

Services. Expériences d entreprises de moins de 20 salariés. Propositions d axes de travail. Agir pour améliorer les conditions de travail

Services. Expériences d entreprises de moins de 20 salariés. Propositions d axes de travail. Agir pour améliorer les conditions de travail Services à la personne Agir pour améliorer les conditions de travail Expériences d entreprises de moins de 20 salariés Propositions d axes de travail Des problématiques des Des petites entités souvent

Plus en détail

Un voyage de 1000 km commence toujours par un pas Lao Tseu

Un voyage de 1000 km commence toujours par un pas Lao Tseu Un voyage de 1000 km commence toujours par un pas Lao Tseu être générateur de transformation individuelle et collective dans les entreprises s appuyer sur la capacité de chacun à changer et à incarner

Plus en détail

GROUPEMENT VOLONTAIRE POUR LE DÉVELOPPEMENT RURAL DURABLE NORD-SUD (GVDRD NORD-SUD) PLAN STRATÉGIQUE TRIENNAL D INTERVENTION : 2013-2015 AOÛT 2012

GROUPEMENT VOLONTAIRE POUR LE DÉVELOPPEMENT RURAL DURABLE NORD-SUD (GVDRD NORD-SUD) PLAN STRATÉGIQUE TRIENNAL D INTERVENTION : 2013-2015 AOÛT 2012 GROUPEMENT VOLONTAIRE POUR LE DÉVELOPPEMENT RURAL DURABLE NORD-SUD (GVDRD NORD-SUD) PLAN STRATÉGIQUE TRIENNAL D INTERVENTION : 2013-2015 AOÛT 2012 1 ÉNONCÉE DE LA PROBLÉMATIQUE ET MOTIVATION Dans certains

Plus en détail

FICHE DE FONCTION - 04

FICHE DE FONCTION - 04 FICHE DE FONCTION - 04 ANIMATEUR/EDUCATEUR de classe 1 INTITULE DE LA FONCTION : animateur/éducateur RELATIONS HIERARCHIQUES L animateur/éducateur de classe 1 exerce ses fonctions sous la responsabilité

Plus en détail

POLITIQUE DE FORMATION

POLITIQUE DE FORMATION POLITIQUE DE FORMATION ET DE DEVELOPPEMENT DES COMPETENCES Table des matières 1. Préambule... - 2-2. Buts généraux... - 2-3. Objectifs... - 2-4. Axes et typologie de formation... - 3-4.1 Axes de formation...

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES INFIRMIER-ÈRE DIPLÔMÉ-E

CAHIER DES CHARGES INFIRMIER-ÈRE DIPLÔMÉ-E Madame/Monsieur 1. DÉFINITION DE LA FONCTION Au service du projet institutionnel, la titulaire du poste : Exerce dans un cadre législatif et un contexte sanitaire connus (loi sur l exercice professionnel,

Plus en détail

GUIDE ASSISTANT DE PREVENTION

GUIDE ASSISTANT DE PREVENTION GUIDE ASSISTANT DE PREVENTION SOMMAIRE PROFIL DE RECRUTEMENT - STATUT... 1 LES QUALITES ATTENDUES LA FORMATION... 1 ROLE, MISSIONS ET CHAMP D INTERVENTION... 1 A. Rôle et champ d intervention... 1 B. Les

Plus en détail

ACCOMPAGNEMENT ET SOINS DES ENFANTS ET DES ADOLESCENTS EN INSTITUTION. Accompagnement et soins des enfants et des adolescents en institution

ACCOMPAGNEMENT ET SOINS DES ENFANTS ET DES ADOLESCENTS EN INSTITUTION. Accompagnement et soins des enfants et des adolescents en institution Accompagnement et soins des enfants et des adolescents en institution Les souffrances des adolescents sont réelles et conséquentes, dans une période du développement de la personne, empreinte de bouleversements.

Plus en détail

Système fédéral de préparation et d intervention d urgence

Système fédéral de préparation et d intervention d urgence Annexe L Système fédéral de préparation et d intervention d urgence Date de la version la plus récente : octobre 2006 Sommaire des changements d importance : Reflète la création du nouveau ministère de

Plus en détail

Mener des entretiens professionnels

Mener des entretiens professionnels Formations Mener des entretiens professionnels Durée :... 2,5 jours - 18 heures Personnel concerné :... tout responsable hiérarchique ayant à mener des entretiens d évaluation Méthode pédagogique :...

Plus en détail

Appel à candidature. Portage d une plateforme mobilité sur le territoire de la Communauté d agglomération d Angers

Appel à candidature. Portage d une plateforme mobilité sur le territoire de la Communauté d agglomération d Angers Appel à candidature Portage d une plateforme mobilité sur le territoire de la Communauté d agglomération d Angers Contexte La mobilité géographique est l un des sujets centraux lorsque l on aborde la question

Plus en détail

Charte des ressources humaines

Charte des ressources humaines Charte des ressources humaines ANTICIPER Pour être acteurs stratégiques du changement ACCUEILLIR Savoir identifier, attirer, choisir et fidéliser les collaborateurs RECONNAÎTRE Apprécier les compétences

Plus en détail

LES SERVICES DES RESSOURCES HUMAINES

LES SERVICES DES RESSOURCES HUMAINES LES SERVICES DES RESSOURCES HUMAINES VOTRE SANTÉ NOUS TIENT À COEUR La Commission scolaire de la Capitale tient à assurer, à l ensemble de son personnel, un environnement de travail qui respecte la santé,

Plus en détail

Public cible : DRH et Responsables RH. Objectifs visés : jurisprudentielles les plus significatives, impactant la relation au travail.

Public cible : DRH et Responsables RH. Objectifs visés : jurisprudentielles les plus significatives, impactant la relation au travail. Public cible : DRH et Responsables RH. Objectifs visés : Identifier les apports des réformes législatives, règlementaires ainsi que les évolutions jurisprudentielles les plus significatives, impactant

Plus en détail

Engager une action de prévention des RPS

Engager une action de prévention des RPS Que sont les RPS (Risques Psycho Sociaux)? Les risques psycho sociaux sont souvent résumés par simplicité sous le terme de «stress», qui n est en fait qu une manifestation de ce risque en entreprise. Ils

Plus en détail

Les soins palliatifs NORA BERRA SECRETAIRE D'ETAT CHARGE DES AINES, AUPRES DU MINISTRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITE ET DE LA FONCTION PUBLIQUE

Les soins palliatifs NORA BERRA SECRETAIRE D'ETAT CHARGE DES AINES, AUPRES DU MINISTRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITE ET DE LA FONCTION PUBLIQUE NORA BERRA SECRETAIRE D'ETAT CHARGE DES AINES, AUPRES DU MINISTRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITE ET DE LA FONCTION PUBLIQUE Les soins palliatifs Contacts presse : Secrétariat d Etat chargée des Aînés Service

Plus en détail

Recommandation CP(2014)17 sur la mise en œuvre de la Convention du Conseil de l Europe sur la lutte contre la traite des êtres humains par Saint-Marin

Recommandation CP(2014)17 sur la mise en œuvre de la Convention du Conseil de l Europe sur la lutte contre la traite des êtres humains par Saint-Marin Comité des Parties de la Convention du Conseil de l'europe sur la lutte contre la traite des êtres humains Recommandation CP(2014)17 sur la mise en œuvre de la Convention du Conseil de l Europe sur la

Plus en détail

GUIDE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES (CP) POUR LE 3 ème STAGE

GUIDE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES (CP) POUR LE 3 ème STAGE 1 GUIDE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES (CP) POUR LE 3 ème DOMAINES: FONDEMENTS COMPÉTENCE 1: Agir en tant que professionnelle ou professionnel héritier, critique et interprète d

Plus en détail

L entretien professionnel annuel

L entretien professionnel annuel L entretien professionnel annuel Informations-repères pour la mise en œuvre du décret du 17 septembre 2007 et de l arrêté du 10 avril 2008 portant sur l appréciation de la valeur professionnelle des fonctionnaires

Plus en détail

POUR DIFFUSION AUX AGENTS. CONSEILLER EN HYGIENE ET PROPRETE (h/f) B- TECHNICIEN TERRITORIAL C- AGENT DE MAITRISE C- ADJOINT TECHNIQUE BOBIGNY

POUR DIFFUSION AUX AGENTS. CONSEILLER EN HYGIENE ET PROPRETE (h/f) B- TECHNICIEN TERRITORIAL C- AGENT DE MAITRISE C- ADJOINT TECHNIQUE BOBIGNY MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE PPRS/DGP/ERH4/CP/FG/DEJ/N 13-21( 1 bis) Equipe RH 4 01 43 93 89 45 POUR DIFFUSION AUX AGENTS POSTE A POURVOIR : DIRECTION ET SERVICE : CATEGORIE

Plus en détail

DESCRIPTION DE POSTE

DESCRIPTION DE POSTE Poste tenu par : Responsable hiérarchique : Le Chef du Service 1) DENOMINATION DU POSTE : DESCRIPTION DE POSTE Responsable de la Cellule Gestion Carrière et Rémunération des Personnels titulaires de la

Plus en détail

Dispositif d'accompagnement

Dispositif d'accompagnement PRÉFET DE LA RÉGION POITOU-CHARENTES Direction régionale des s, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l Emploi de Poitou-Charentes Pôle 3E Service développement économique-innovationentreprises

Plus en détail

avec le responsable de la cellule auquel il/elle rend compte de son travail, avec la secrétaire de la cellule au quotidien,

avec le responsable de la cellule auquel il/elle rend compte de son travail, avec la secrétaire de la cellule au quotidien, Direction des Ressources Humaines PSYCHOLOGUE J PSYCHOLOGUE A LA CELLULE ACCUEIL FAMILIAL ET MISSION ADOPTION POSITIONNEMENT DU POSTE DANS LA STRUCTURE Direction : Direction des Solidarités Service : Direction

Plus en détail

Associer nos savoir-faire

Associer nos savoir-faire MAC-ERCI International, cabinet spécialisé en recrutement, évaluation et gestion des compétences, a été créé début 2007. En croissance depuis notre création, nous n avons de cesse de nous remettre en question

Plus en détail

Rire ensemble pour s affirmer dans la relation

Rire ensemble pour s affirmer dans la relation Rire ensemble pour s affirmer dans la relation Des outils et une approche pédagogique innovante, résolument ludique, pour ancrer le changement : Acquérir de la souplesse et de la créativité face à l imprévu

Plus en détail

Formations à la "Gestion civilo-militaire des crises extérieures" 1 er semestre 2014

Formations à la Gestion civilo-militaire des crises extérieures 1 er semestre 2014 I N S T I T U T D E S H A U T E S É T U D E S D E D É F E N S E N A T I O N A L E Formations à la "Gestion civilo-militaire des crises extérieures" 1 er semestre 2014 Sensibilisation au concept de "Gestion

Plus en détail

Agissant comme un trait d union entre les différentes dimensions et parties prenantes de l entreprise, Nous aidons nos clients

Agissant comme un trait d union entre les différentes dimensions et parties prenantes de l entreprise, Nous aidons nos clients Un trait d union Cabinet de conseil en management et ressources humaines, PRANA aide les organisations à faire de la relation de travail et des relations au travail une source d énergie et de création

Plus en détail

La formation initiale des assistants de justice : des fondamentaux pour l esthétique d une intervention sociale dans un système démocratique.

La formation initiale des assistants de justice : des fondamentaux pour l esthétique d une intervention sociale dans un système démocratique. Henri WATERVAL Responsable formation supervision Conseiller Service Expertise Direction Générale des Maisons de Justice Service Public Fédéral Justice Belgique La formation initiale des assistants de justice

Plus en détail

L ORGANISATION DE LA CONTINUITÉ DES FONCTIONS CLÉ DE LA SOCIÉTÉ

L ORGANISATION DE LA CONTINUITÉ DES FONCTIONS CLÉ DE LA SOCIÉTÉ L ORGANISATION DE LA CONTINUITÉ DES FONCTIONS CLÉ DE LA SOCIÉTÉ SNCF SNCF DOCUMENT CONFIDENTIEL PÔLE DÉFENSE CINETIQUE RAPIDE ACCIDENT INDUSTRIEL, ACCIDENT FERROVIAIRE, ATTENTAT, TEMPÊTE 1 SNCF DOCUMENT

Plus en détail

Synergie Qualité. Une approche multidimensionnelle définissant les champs de la qualité dans les ONG :

Synergie Qualité. Une approche multidimensionnelle définissant les champs de la qualité dans les ONG : Synergie Qualité Une approche multidimensionnelle définissant les champs de la qualité dans les ONG :. L éthique humanitaire. La gouvernance associative. La gestion des ressources humaines. Le cycle de

Plus en détail

PROFIL DE POSTE INTITULE DU POSTE : DIRECTEUR/TRIC RESSOURCES HUMAINES I- CONTEXTE :

PROFIL DE POSTE INTITULE DU POSTE : DIRECTEUR/TRIC RESSOURCES HUMAINES I- CONTEXTE : PROFIL DE POSTE INTITULE DU POSTE : DIRECTEUR/TRIC RESSOURCES HUMAINES I- CONTEXTE : Asmae - Association Soeur Emmanuelle est une ONG de solidarité internationale spécialisée dans le développement de l

Plus en détail

Formations Management

Formations Management Formations Management MANAGEMENT ET COMMUNICATION Ecole du Management : Cycle Animateur d équipe Ecole du Management : Cycle Maîtrise Ecole du Management : Cycle Coordinateur Technique Animateur (trice)

Plus en détail

3.1. Responsabilités et activités

3.1. Responsabilités et activités - 1 - République et Canton de Genève Département de l'instruction publique CAHIER DES CHARGES Services administratifs et financiers Division des ressources humaines Etabli par : Date de création : Modifié

Plus en détail

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AU CERTIFICAT D APTITUDE AUX FONCTIONS DE DIRECTEUR D ETABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AU CERTIFICAT D APTITUDE AUX FONCTIONS DE DIRECTEUR D ETABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AU CERTIFICAT D APTITUDE AUX FONCTIONS DE DIRECTEUR D ETABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE 1. RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL DES DIRECTEURS D ETABLISSEMENT OU DE SERVICE

Plus en détail

Accompagnement des managers

Accompagnement des managers DIRECTEURS CHEFS DE SERVICE CADRES INTERMÉDIAIRES CADRES DE PROXIMITÉ Accompagnement des managers UN NOUVEAU CONCEPT : LE BINÔME COACH / CONSULTANT RESTONS Z E N Une circulaire du Ministère des Affaires

Plus en détail

SAINT JULIEN EN GENEVOIS

SAINT JULIEN EN GENEVOIS SAINT JULIEN EN GENEVOIS PROJET EDUCATIF ENFANCE-JEUNESSE Préambule Le service enfant jeunesse a une mission éducative et de prévention sociale auprès des enfants et des jeunes. (3-18 et jeunes adultes).

Plus en détail

CATALOGUE FORMATION 2014

CATALOGUE FORMATION 2014 CATALOGUE FORMATION 2014 AT-Talents 56, rue du Ruisseau 75018 Paris 01 42 52 35 35 www.at-talents.com AT-Talents est enregistré en tant qu Organisme de Développement Professionnel Continu auprès de l OGDPC

Plus en détail

Éducation et Formation tout au long de la vie

Éducation et Formation tout au long de la vie Éducation et Formation tout au long de la vie 53 RESPONSABLE DE SERVICE DE SCOLARITÉ Code : EDU06B Responsable de l accompagnement des jeunes FPEEDU06 Il est responsable du service scolarité de l entité.

Plus en détail

Référentiels de formation portant sur la prévention des RPS dans la fonction publique

Référentiels de formation portant sur la prévention des RPS dans la fonction publique MINISTÈRE DE LA RÉFORME DE L ÉTAT, DE LA DÉCENTRALISATION ET DE LA FONCTION PUBLIQUE ÉDITION 2014 Référentiels de formation portant sur la prévention des RPS dans la fonction publique OUTILS DE LA GRH

Plus en détail

OPÉRATEUR EN STRATÉGIE D ENTREPRISE

OPÉRATEUR EN STRATÉGIE D ENTREPRISE OPÉRATEUR EN STRATÉGIE D ENTREPRISE convictions et engagements GRADIAN A ÉTÉ CRÉÉE EN 1978, EN FRANCE ET EN SUISSE, PAR UNE ÉQUIPE D INGÉNIEURS AYANT ACQUIS UNE SOLIDE EXPÉRIENCE, PARTAGEANT UNE FORTE

Plus en détail

Le meilleur chemin pour nous contacter?

Le meilleur chemin pour nous contacter? Le meilleur chemin pour nous contacter? Vous avez des questions sur les soins à domicile? Vous avez besoin de services ou de soins particuliers? N hésitez pas à nous contacter pour trouver ensemble la

Plus en détail

ACCORD CADRE DE PARTENARIAT

ACCORD CADRE DE PARTENARIAT ACCORD CADRE DE PARTENARIAT Entre L Association pour la formation professionnelle des adultes ( AFPA) 13 place du Général de Gaulle - 93108 Montreuil Cedex Représentée par : Son directeur général, Philippe

Plus en détail

PROGRAMME ET PLANNING PREVISIONNEL 2003

PROGRAMME ET PLANNING PREVISIONNEL 2003 PROGRAMME ET PLANNING PREVISIONNEL 2003 Les propositions et les programmes des différentes manifestations vous seront adressés par mail ou par courrier au plus tard un mois avant le début de la formation.

Plus en détail

POLITIQUE DE GOUVERNANCE N o : Le conseil d administration Le :

POLITIQUE DE GOUVERNANCE N o : Le conseil d administration Le : Destinataires : POLITIQUE DE GOUVERNANCE N o : Administrateurs, directeurs, gestionnaires, médecins, employés, bénévoles, stagiaires et fournisseurs Élaborée par : Le conseil d administration Le : Adoptée

Plus en détail

Fiche d évolution. Fiche d évolution du MACRO métier. Infirmier/ière. Infirmier/ière

Fiche d évolution. Fiche d évolution du MACRO métier. Infirmier/ière. Infirmier/ière J1504 - Soins infirmiers spécialisés en bloc opératoire spécialisés en anesthésie J1507 - Soins infirmiers spécialisés 1 Les activités principales L infirmier doit assurer, sous l autorité des médecins,

Plus en détail

Fondation Pro Familia

Fondation Pro Familia Centre Polyvalent pour Enfants Services pour femmes et leurs enfants en détresse Centre de Consultation et de Médiation Familiale Centre de Formation Psycho-Familiale www.profamilia.lu Contact Fondation

Plus en détail

ÉVOLUTION DES PRATIQUES

ÉVOLUTION DES PRATIQUES ÉVOLUTION DES PRATIQUES EN PRÉVENTION DES RPS AU SEIN DE LA CARSAT NORD-PICARDIE Ornella LEPOUTRE, Responsable du Pôle Santé au Travail Carsat Nord-Picardie Page 1 Matinée Marcel MARCHAND 22 novembre 2014

Plus en détail

REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES

REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES SEILLER EMPLOIV CONSEILLER EMPLOI FORMATION INSERTION REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES FONCTION 1 : INTERVENTION AUPRÈS DES PERSONNES ÉLABORATION DE PROJETS ET ACCOMPAGNEMENT DE PARCOURS D INSERTION

Plus en détail

LA SANTÉ ET LA SÉCURITÉ AU CŒUR DES DÉCISIONS EXPERTISE CHSCT : MODE D EMPLOI

LA SANTÉ ET LA SÉCURITÉ AU CŒUR DES DÉCISIONS EXPERTISE CHSCT : MODE D EMPLOI LA SANTÉ ET LA SÉCURITÉ AU CŒUR DES DÉCISIONS EXPERTISE CHSCT : MODE D EMPLOI Dans quels domaines le CHSCT peut-il avoir recours à l expert? Les représentants du personnel peuvent se faire assister par

Plus en détail

LES DOMAINES D INTERVENTION PRIORITAIRES DE LA COOPERATION MONEGASQUE POURQUOI UN PROGRAMME DE VOLONTAIRES INTERNATIONAUX DE MONACO (VIM)?

LES DOMAINES D INTERVENTION PRIORITAIRES DE LA COOPERATION MONEGASQUE POURQUOI UN PROGRAMME DE VOLONTAIRES INTERNATIONAUX DE MONACO (VIM)? PROGRAMME VIM Volontaire International de Monaco POURQUOI UN PROGRAMME DE VOLONTAIRES INTERNATIONAUX DE MONACO (VIM)? Le Programme de Volontaires Internationaux de Monaco, créé fin 2007, a un double objectif

Plus en détail

Cahier des charges pour le recrutement du binôme de consultants du Comité Opérationnel de l action Santé & Performance Rhône-Alpes 2013-2014

Cahier des charges pour le recrutement du binôme de consultants du Comité Opérationnel de l action Santé & Performance Rhône-Alpes 2013-2014 Cahier des charges pour le recrutement du binôme de consultants du Comité Opérationnel de l action Santé & Performance Rhône-Alpes 2013-2014 0. Préambule THESAME centre de ressources de la région Rhône-Alpes,

Plus en détail

FICHE D EVALUATION DES COMPETENCES REQUISES DES COMPETENCES ACQUISES D UN CE-ANPE TOGO 1 - CONNAISSANCES DE BASE

FICHE D EVALUATION DES COMPETENCES REQUISES DES COMPETENCES ACQUISES D UN CE-ANPE TOGO 1 - CONNAISSANCES DE BASE FICHE D EVALUATION DES COMPETENCES REQUISES DES COMPETENCES ACQUISES D UN CE-ANPE TOGO 1 - CONNAISSANCES DE BASE Connaître l ANPE, son organisation, ses méthodes et procédures x Connaître les principes

Plus en détail

APERÇU DU PLAN MUNICIPAL DE PRÉPARATION AUX PANDÉMIES

APERÇU DU PLAN MUNICIPAL DE PRÉPARATION AUX PANDÉMIES APERÇU DU PLAN MUNICIPAL DE PRÉPARATION AUX PANDÉMIES Le présent plan n est pas un document indépendant. Il faut le considérer dans le contexte du Plan d urgence de la ville de Moncton. 1 Préambule Le

Plus en détail

4.13 Politique culturelle et linguistique. (Résolution : CC.2014-051)

4.13 Politique culturelle et linguistique. (Résolution : CC.2014-051) 4.13 Politique culturelle et linguistique (Résolution : CC.2014-051) PRÉAMBULE La nouvelle politique culturelle et linguistique favorise la dimension culturelle comme levier incontournable pour mettre

Plus en détail

Journée nationale du réseau «Egalité» de l enseignement Supérieur et de la Recherche. Action de l INRA contre le harcèlement sexuel

Journée nationale du réseau «Egalité» de l enseignement Supérieur et de la Recherche. Action de l INRA contre le harcèlement sexuel Journée nationale du réseau «Egalité» de l enseignement Supérieur et de la Recherche Action de l INRA contre le harcèlement sexuel Matthieu Philippe Fabrice Marty JOUR / MOIS / ANNEE 01 La question du

Plus en détail

3 principes fondamentaux pour un management efficace : 5 formations indispensables pour les managers

3 principes fondamentaux pour un management efficace : 5 formations indispensables pour les managers 3 principes fondamentaux pour un management efficace : A chaque objectif opérationnel un objectif managérial La motivation des collaborateurs : préoccupation centrale La relation Manager / collaborateur

Plus en détail

LETTRE de MISSION d EXPERT sur le PROJET XXXXXXX XXXXX DREIC

LETTRE de MISSION d EXPERT sur le PROJET XXXXXXX XXXXX DREIC o CONVENTION DE PARTENARIAT POUR LA CREATION D UN CENTRE D'EXCELLENCE FRANCO xxxxxxxxxxxx DE FORMATION AUX METIERS DE XXXXXXXXXX LETTRE de MISSION d EXPERT sur le PROJET XXXXXXX XXXXX DREIC A) MISSION

Plus en détail

Horaires. B2 60 90 C. Prestations et services C1 20 20 D. Techniques de l information et de la communication

Horaires. B2 60 90 C. Prestations et services C1 20 20 D. Techniques de l information et de la communication ANNEXE III Horaires Première année* Horaires Modules Numéro Heures Total A. Institutions et réseaux A1 30 A2 50 120 A3 40 B. Publics B1 30 B2 60 90 C. Prestations et services C1 20 20 D. Techniques de

Plus en détail

Association canadienne pour la santé mentale SECTION D OTTAWA

Association canadienne pour la santé mentale SECTION D OTTAWA DESCRIPTION DU POSTE D INTERVENANT-PIVOT Association canadienne pour la santé mentale SECTION D OTTAWA Titre : Intervenant-pivotRelève du : Gestionnaire du programme Programme : Services de soutien communautaireapprouvé

Plus en détail

Connaître les enjeux et les défis de la préparation d une simulation d'un code orange ;

Connaître les enjeux et les défis de la préparation d une simulation d'un code orange ; Connaître les enjeux et les défis de la préparation d une simulation d'un code orange ; S outiller de façon concrète pour la préparation d une simulation d un code orange ; Partager notre expérience afin

Plus en détail

FORMATION EXIGENCE PÉDAGOGIE CONCERTATION

FORMATION EXIGENCE PÉDAGOGIE CONCERTATION FORMATION EXIGENCE CONCERTATION PÉDAGOGIE La formation professionnelle, la qualité relationnelle Qui sommes-nous? Notre objectif? Spécialiste de la gestion de la valorisation client, EL Quorum développe

Plus en détail

Demande du comité de trauma local. Volonté de la direction du CSSSB

Demande du comité de trauma local. Volonté de la direction du CSSSB Demande du comité de trauma local Volonté de la direction du CSSSB Création d un comité de travail En collaboration avec l Agence de Chaudière Appalaches 9 rencontres entre le 27 novembre 2012 et le 6

Plus en détail

Cultiver la solidarité www.contrelecancer.ma

Cultiver la solidarité www.contrelecancer.ma LE BÉNÉVOLAT Cultiver la solidarité www.contrelecancer.ma le bénévolat CULTIVER LA SOLIDARITÉ La mobilisation dans la lutte contre le cancer, à laquelle a appelé Son Altesse Royale la Princesse Lalla Salma

Plus en détail

MESURES DE PRÉVENTION ET D INTERVENTION CONTRE L INTIMIDATION ET LA VIOLENCE

MESURES DE PRÉVENTION ET D INTERVENTION CONTRE L INTIMIDATION ET LA VIOLENCE ANNEXE A MESURES DE PRÉVENTION ET D INTERVENTION CONTRE L INTIMIDATION ET LA VIOLENCE MISE À JOUR EN AOÛT 2015 MESURES DE PRÉVENTION ET D INTERVENTION CONTRE L INTIMIDATION ET LA VIOLENCE 1. Les outils

Plus en détail

FORMATIONS AUTOMNE/HIVER 2014

FORMATIONS AUTOMNE/HIVER 2014 FORMATIONS AUTOMNE/HIVER 2014 Projets de formation validés par la Commission Paritaire Nationale Emploi Formation et financés par Uniformation au titre du projet de branche des Régies de Quartier et de

Plus en détail

Contact presse : service communication Tel. : 01 60 91 22 19 / Fax : 01 60 91 23 00 communication@sdis91.fr

Contact presse : service communication Tel. : 01 60 91 22 19 / Fax : 01 60 91 23 00 communication@sdis91.fr OPERATION «POMPIERS JUNIORS» DOSSIER DE PRESSE Contact presse : service communication Tel. : 01 60 91 22 19 / Fax : 01 60 91 23 00 communication@sdis91.fr Service Départemental d Incendie et de Secours

Plus en détail

UN NOUVEAU PROGRAMME.. .. LES COMPETENCES PROFESSIONNELLES AU CŒUR DE LA FORMATION

UN NOUVEAU PROGRAMME.. .. LES COMPETENCES PROFESSIONNELLES AU CŒUR DE LA FORMATION UN NOUVEAU PROGRAMME.... LES COMPETENCES PROFESSIONNELLES AU CŒUR DE LA FORMATION LA FORMATION SE DEROULE SUR 3 ANS SOIT 6 SEMESTRES Rentrée en septembre, sortie en juin Semestre 1 -> 15 semaines à l IFSI

Plus en détail

Cahier des charges pour l animation de formations pour EVOLIA93

Cahier des charges pour l animation de formations pour EVOLIA93 Cahier des charges pour l animation de formations pour EVOLIA93 Contexte Evolia93, plateforme des services à la personne en Seine-Saint-Denis a pour mission la structuration et la professionnalisation

Plus en détail

EDUCATEUR SPECIALISE ANNEXE 1 : REFERENTIEL PROFESSIONNEL

EDUCATEUR SPECIALISE ANNEXE 1 : REFERENTIEL PROFESSIONNEL 1.1 DEFINITION DE LA PROFESSION ET DU CONTEXTE DE L INTERVENTION L éducateur spécialisé, dans le cadre des politiques partenariales de prévention, de protection et d insertion, aide au développement de

Plus en détail

DISPOSITIF LOCAL D ACCOMPAGNEMENT. «Référencement des prestataires Mode d emploi»

DISPOSITIF LOCAL D ACCOMPAGNEMENT. «Référencement des prestataires Mode d emploi» DISPOSITIF LOCAL D ACCOMPAGNEMENT «Référencement des prestataires Mode d emploi» Vous envisagez de participer au Dispositif Local d Accompagnement (DLA) en Région Champagne- Ardenne, sur des missions d

Plus en détail

Plan Stratégique 2008-2013

Plan Stratégique 2008-2013 Plan Stratégique 2008-2013 Version finale Adopté le 26 septembre par le Conseil d administration Septembre 2008 Mission La Société Santé en français est un chef de file national qui assure, en étroite

Plus en détail

Programme des experts associés des Nations Unies

Programme des experts associés des Nations Unies Programme des experts associés des Nations Unies Descriptif de poste Expert associé INT-150-13-P099-01-V I. Généralités Titre : Expert associé en ressources humaines Secteur d affectation : Service du

Plus en détail

Politique de développement et de gestion des ressources humaines

Politique de développement et de gestion des ressources humaines RÈGLEMENT N 3 Politique de développement et de gestion des ressources humaines Adopté par le Conseil d administration Le 26 mars 1996 - Résolution n o 1931 Table des matières I. Préambule... 3 II. Objectifs

Plus en détail

Philosophie de gestion des ressources humaines

Philosophie de gestion des ressources humaines Philosophie de gestion des ressources humaines En collaboration avec la Direction des services à la clientèle et la Direction des ressources humaines Consultation faite auprès du Comité PDRH et du Comité

Plus en détail

SPPPI PACA 26 septembre 2012. Accompagnement des mesures PPRT relatives aux prescriptions de travaux de protection dans le bâti

SPPPI PACA 26 septembre 2012. Accompagnement des mesures PPRT relatives aux prescriptions de travaux de protection dans le bâti SPPPI PACA Accompagnement des mesures PPRT relatives aux prescriptions de travaux de protection dans le bâti Constat : des obstacles à la mise en œuvre des mesures PPRT - des aspects sociaux et habitat

Plus en détail

Code : CD-176-2008. Page 1 de 6. Type de document : Politique Révision prévue : 2011

Code : CD-176-2008. Page 1 de 6. Type de document : Politique Révision prévue : 2011 Adopté par : Code : CD-176-2008 Page 1 de 6 Type de document : Politique Révision prévue : 2011 Comité de direction Adopté le : 2008-10-07 Entré en vigueur le : 2008-10-07 Révisé le : Document(s) remplacé(s)

Plus en détail

RESPONSABLE DES RESSOURCES HUMAINES

RESPONSABLE DES RESSOURCES HUMAINES RESPONSABLE DES RESSOURCES HUMAINES FPEGRH01 RESPONSABLE DES RESSOURCES HUMAINES Définir et mettre en œuvre la politique de ressources humaines d une administration ou d un établissement public de l État.

Plus en détail

Ministère du travail, de l emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social CAHIER DES CHARGES DU CONSULTANT

Ministère du travail, de l emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social CAHIER DES CHARGES DU CONSULTANT Ministère du travail, de l emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social CAHIER DES CHARGES DU CONSULTANT APPUI CONSEIL «GESTION DES AGES» dans le cadre du Contrat de génération Le présent

Plus en détail

PRO BTP S ENGAGE POUR LES AIDANTS DE PROCHES EN PERTE D AUTONOMIE

PRO BTP S ENGAGE POUR LES AIDANTS DE PROCHES EN PERTE D AUTONOMIE PRO BTP S ENGAGE POUR LES AIDANTS DE PROCHES EN PERTE D AUTONOMIE Rencontre presse Jeudi 12 septembre 2013 PRO BTP S ENGAGE POUR LES AIDANTS DE PROCHES EN PERTE D AUTONOMIE Plus de 4 millions de Français1

Plus en détail

Cadre complet de mieux-être en milieu travail Présenté par : Marilyn Babineau, Réseau de santé Horizon Isabelle Duguay, Réseau de santé Vitalité Le 7

Cadre complet de mieux-être en milieu travail Présenté par : Marilyn Babineau, Réseau de santé Horizon Isabelle Duguay, Réseau de santé Vitalité Le 7 Cadre complet de mieux-être en milieu travail Présenté par : Marilyn Babineau, Réseau de santé Horizon Isabelle Duguay, Réseau de santé Vitalité Le 7 novembre 2012 Cadre de mieux-être en Le cadre de notre

Plus en détail

La diplomatie économique et la promotion économique du Maroc à l étranger

La diplomatie économique et la promotion économique du Maroc à l étranger Conseil National du Commerce Extérieur La diplomatie économique et la promotion économique du Maroc à l étranger Anticiper Partager Agir 2000 www.cnce.org.ma Sommaire INTRODUCTION 1. LE NOUVEAU CONTEXTE

Plus en détail

Capital Humain et Performance RH

Capital Humain et Performance RH Capital Humain et Performance RH Le bien-être performant, potentiel d avenir pour l entreprise Qualité de Vie et Santé au Travail Qualité de Vie et Santé au Travail, une opportunité pour se préparer aux

Plus en détail

Particuliers ou Professionnels

Particuliers ou Professionnels Particuliers ou Professionnels ABSOLUT SECURITE est une société spécialisée dans le gardiennage et la sécurité des biens et des personnes. La prévention, la sécurité et la protection sont les devises de

Plus en détail

1 Objectif des commentaires explicatifs. 1.1 Objectif

1 Objectif des commentaires explicatifs. 1.1 Objectif Commentaires explicatifs concernant les documents de base Examen professionnel d Assistant/e spécialisé/e en soins de longue durée et accompagnement (Projet du 27.9.2012) 1 Objectif des commentaires explicatifs

Plus en détail

Par conséquent, l année 2010 a été la dernière année d organisation du dispositif Accompagnement +.

Par conséquent, l année 2010 a été la dernière année d organisation du dispositif Accompagnement +. CIRCULAIRE Agirc 2011-04- DAS Objet : Nouveau partenariat Apec - Agirc Madame, Monsieur le directeur, Depuis 2003, le partenariat Apec - Agirc avait pour objet la mise en place de sessions d accompagnement

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE POUR CONSULTANTS ET PRESTATAIRES INDIVIDUELS

TERMES DE REFERENCE POUR CONSULTANTS ET PRESTATAIRES INDIVIDUELS TERMES DE REFERENCE POUR CONSULTANTS ET PRESTATAIRES INDIVIDUELS Titre: Gestionnaire de projet Type de contrat: SSA Période de la consultation: 8 mois (Février Septembre 2014) Niveau proposé: NOC Section:

Plus en détail