Service d Intervention Psychosocial Urgente (Sisu)

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Service d Intervention Psychosocial Urgente (Sisu)"

Transcription

1 4 ème Congrès national «Aide psychologique d urgence et assistance spirituelle» Berne 20 août 2010 OFPP-RAPNU-Université de Berne Service d Intervention Psychosocial Urgente (Sisu) Olivier Nyssens Anthropologue Rue de Stalle Bruxelles SISU Service d intervention psychosociale urgente Sisu - Service d intervention psychosociale urgente

2 le Service d'intervention Psychosociale Urgente (Sisu) a pour objectif de prévenir et de soulager les blessures invisibles de type moral qui touchent les citoyens dans une grande variété de situations. Des événements critiques divers (accident, incendie, inondation, violence provoquée par l homme ou par la nature) peuvent provoquer des souffrances chez ceux qui en sont l objet ou le témoin qu ils soient blessés physiquement ou non. Ces changements invisibles affectent le moral ou le psychisme. Une démarche appropriée permet de restreindre l impact, l étendue ou la durée de ces bouleversements intérieurs. Cette démarche, dite psychosociale, est activée après l évènement critique. Dans le cadre des organisations, collectivités et entreprises il est utile d initier cette démarche de façon préventive. Nous proposons si nécessaire le recours à nos psychologues et psychothérapeutes pour traiter des cas individuels. Par ces interventions le Sisu permet aux personnes et aux collectivités de retrouver toutes leurs ressources, leur autonomie et capacité d initiative.

3 Les Intervenants du Sisu 1. Les bénévoles (volontaires) Interviennent sur demande dans les interventions psychosociales publiques. 2. Les formateurs Volontaires ou prestataires, ils animent des actions de formation ou de sensibilisation à l approche psychosociale auprès de publics diversifiés. 3. Les prestataires Assurent, à la demande, des prestations psychologiques ou psychothérapeutiques pour des individus ou des groupes 4. Les permanents Mettent en place le cadre d action des volontaires et des prestataires par des contacts avec les responsables publics et les intervenants de la crise. Ils tiennent les permanences de Garde 24x7x365 et assurent l administration et le développement des compétences. 5. Les anciens Ils ont accomplis de nombreuses interventions et constitué l expérience et la renommée actuelle du Sisu

4 Soutien au dispositif de crise du Conseil de l Union européenne Objectif : Mise en place d un Centre de Contact accessible par téléphone en cas de catastrophe par les proches (basés dans leurs pays d origine) du personnel du Conseil afin 1 : d assurer un certain réconfort et 2 de contribuer à l identification des victimes potentielles. Public cible : La cellule Business Continuity Planning du Conseil et une sélection de 360 membres du personnel du Conseil s étant porté volontaires pour l initiative Emergency Care Team (ECT) Contexte : Le Conseil anticipe les conséquences pratiques et humaines d un incident (incendie, intoxication, explosion, ) affectant un de ses bâtiments et son personnel. Il prévoit que les autorités belges ne pourront mettre en service un centre de contact téléphonique dans les 23 langues de l Union européenne. Il a donc fait appel à des volontaires pour assurer ce service. Méthodologie : Conseils pour la mise en place d un centre de contact téléphonique, formation des volontaires à l écoute des impliqués et au traitement des données personnelles - Mise en place d une st ratégie de contact en situation de crise qui convienne aux sensibilités culturelles des 27 pays de l UE. - Forte implication du personnel - Opportunité de développer les compétences par des formations continues au fil des ans. Partenariat avec la Rode Kruis Vlanderen Utilisation d un centre téléphonique hors de la ville Date démarrage : 2006

5 MOSAIC Modular Operational System for Action & Info in Critical events MOSAIC Objectif : Mise en place d un système informatique unique partagé entre les différents intervenants officiels lors d une catastrophe pour 1 Accélérer le rapprochement entre les victimes et leurs proches après une catastrophe ; 2 : Faciliter l identification des personnes impliquées dans un tel incident en vue de contacts ultérieurs ou d identification post-mortem. Public cible : les intervenants en situation de crise : (Services de Secours, médicaux et psychosociaux, hôpitaux, communes, Centre d Accueil, Centre de Contact Téléphonique, Centre de Crise) ; les victimes, leurs proches. Contexte : Identifier les impliqués d une catastrophe est utile et important à plus d un titre. Actuellement cette tâche est majoritairement basée sur un système papier-crayon. Equiper les services concernés d un système informatisé donnera une plus grande fiabilité aux données collectées et assurera un traitement accéléré tant pour les proches à la recherche de victimes que pour les gestionnaires de la crise. Méthodologie : Soutien aux projets d informatisation de l identification des victimes, Contact avec les instances susceptibles de soutenir de telles initiatives, Promotion d une solution informatique harmonisée auprès des acteurs-clefs. - Passer des systèmes papier-crayon à l informatique - Rapprocher les initiatives existantes - Rendre concrets les gains et bienfaits d un système partagé - Poids des systèmes manuels actuels - Nécessité de réduire les tâches administratives au profit du contact - Expériences locales réussies d informatisation - Haute valorisation du concept par la Fondation Roi Baudouin (Prix Swift 2005) Travail de contact Date démarrage : printemps 2005

6 Dimension psychosociale dans l anticipation des désastres naturels (Banda Aceh, Indonésie) Objectif : Intégrer une dimension de soutien psychosocial au projet de préparation aux désastres mis en place par nos collègues au Nord de l Indonésie. Public cible : 1 / deux sections locales de la Croix-Rouge indonésienne (PMI) dans les districts d Aceh Tengah et Aceh Selatan ; 2 / Les communautés locales de ces deux districts Contexte : La PMI souhaite anticiper la venue des inévitables désastres naturels (typhon, éruption de volcan, tremblement de terre, glissement de terrain, etc.) ; L approche de Préparation aux Désastres (DP-DM) sera ici enrichie d une composante pour aussi prendre en compte le rétablissement des personnes et des communautés. Méthodologie : Appui technique à la PMI pour l ajustement, dans une vision psychosociale, des structures, processus et compétences dans les districts et les communautés concernées. Distance entre la base du projet et les deux districts Dynamisme de la PMI (Croix-Rouge indonésienne) Expérience psychosociale acquise après le Tsunami Priorité aux facteurs humains et communautaires dans la dynamique de projet PMI-CRB Partenariat fort et vivant entre la CRB et la PMI Partenariat avec le Département International de la Croix-Rouge de Belgique Expérience des projets au Sri Lanka et au Pakistan Date démarrage : Janvier 2007

7 Rapatriement de Citoyens belges Objectif : Accueillir à leur arrivée sur le territoire des compatriotes que les circonstances ou leur condition forcent à quitter leur pays de résidence. Organiser leur hébergement temporaire dans une structure adaptée à leur condition. Public cible : Des citoyens belges en phase de rapatriement. Contexte : L Etat belge prend en charge le rapatriement de ses citoyens n ayant plus les moyens de vivre à l étranger. Le Sisu assure la phase d accueil de ces personnes à leur descente d avion et leur bonne arrivée dans un lieu de séjour temporaire approprié. Méthodologie : Le personnel permanent prépare la mission en caractérisant les besoins particuliers et identifiant une première institution de séjour adaptée. Un volontaire réalise l accueil, le transfert et ses aspects relationnels. - S adapter à la diversité des situations dans un délai bref - Trouver un premier lieu de séjour adapté - Bon partenariat avec des institutions d accueil de personnes isolées Convention de prestation avec le Ministère des Affaires Etrangères

8 Développement et gestion de l équipe des volontaires Sisu Objectif : Recruter, former et entretenir une équipe de volontaires compétents capables d assurer nos missions de soutien psychosocial. Public cible : les volontaires du Sisu Contexte : Les collaborateurs permanents du Sisu mettent en place le cadre des actions qui sont accomplies par les volontaires. Méthodologie : le Sisu a développé une procédure pour la sélection et la formation de ses volontaires. Un accent particulier est mis à tous niveaux sur la congruence entre les moyens et les fins. - Disposer en toutes circonstances de volontaires disponibles pour répondre aux besoins des situations de crise - Faire face à l inévitable rotation des engagés - Motivation des volontaires - La formation en victimologie du Sisu est très appréciée Bagage méthodologique et pédagogique du Sisu Appui de volontaires expérimentés Newsletter de contact Formation continue au cours de l année Week-end annuel de formation et de cohésion de l équipe

9 Accompagnement du personnel pénitentiaire Objectif : Atténuer la charge émotionnelle des incidents relationnels vécus par les agents pénitentiaires dans leur activité professionnelle. Public cible : Le personnel pénitentiaire de tous les établissements francophones. Contexte : Il arrive régulièrement que les agents pénitentiaires soient impliqués dans des actes violents qui ont une forte résonance sur leur équilibre personnel. Pour atténuer l impact de ces incidents, le soutien cohérent des pairs est un atout important pour atténuer l impact émotionnel de ces situations. Méthodologie : Un dispositif a été mis en place qui comporte des équipes de soutien qui interviennent auprès de leurs collègues selon une procédure convenue. Les membres de ces équipes ont reçu une formation au soutien psychosocial. - Mise en place et maintien d une procédure adéquate dans un milieu soumis à de fortes contraintes institutionnelles - Demande forte fondée sur de nombreux incidents Une convention est signée entre le Ministère de la Justice et les deux branches (CRB & RKV) de la Croix-Rouge pour des prestations dans les deux régions du pays. Date de démarrage : 2006

10 Appui aux acteurs CRB Objectif : Contribuer à maintenir ou restaurer les capacités d action du personnel de la Croix-Rouge qui a été exposé à des situations critiques qui pourraient les bloquer. Public cible : Les Secouristes et autres intervenants de terrain qui pourraient être exposés à des incidents critiques. Contexte : Dans leurs activités les bénévoles et permanents de la CRB sont régulièrement confrontés à des incidents critiques. Certaines de ces confrontations sont difficiles à assumer seul. Méthodologie : Dans l attente de la mise en place d un dispositif cohérent qui coordonne les compétences managériales, des processus de gestion et autres dispositions organisationnelles, le Sisu intervient en appui auprès des personnes ou équipes concernées en appui de leur hiérarchie. - Maintenir les efforts pour la mise en place d un dispositif préventif cohérent - Accord de mise en œuvre coordonné avec la Direction et le conseiller en prévention de la CRB. - Procédure d alerte courte Recours à l équipe de volontaires et de prestataires Date démarrage : 2009

11 Consultations psychologiques pour particuliers Objectif : Donner une aide psychologique (et non plus simplement psychosociale) pour favoriser un retour à une vie aussi normale que possible. Public cible : Des citoyens ayant été impliqués dans un incident critique dont l impact reste perturbant et empêche la conduite normale des actes quotidiens. Contexte : Quand aucune prise en charge n est assurée par d autres instances, le Sisu assure ce service aux personnes. Méthodologie : Les psychologues du Sisu et de son réseau de prestataires ont une formation et une pratique qui les qualifient pour tenir ces consultations. - Les difficultés habituelles d une consultation psychologique - Les praticiens rattachés au Sisu sont familiarisés aux problématiques que vivent les victimes d incidents critiques. Les consultations ont lieu dans des locaux de la Croix-Rouge ou au cabinet des praticiens de notre réseau.

12 Appui aux collaborateurs du Dépt International en mission à l étranger Objectif : Anticiper ou soigner la charge émotionnelle excessive liée à l exercice de l activité humanitaire à l étranger ; prévenir l apparition d événements critiques. Public cible : Le personnel des missions internationales de la Croix-Rouge Contexte : La Croix-Rouge de Belgique est active dans plusieurs projets à l étranger. Le contexte de travail, les effets de la condition d expatrié temporaire, les enjeux du projet et d autres facteurs soumettent le personnel à des forces inhabituelles. Celles-ci peuvent avoir des conséquences désagréables ou néfastes si elles ne sont pas prises en compte à la source. Méthodologie : Des dispositions organisationnelles ont été mises en place par la cellule RH en charge de ces missions. Elles comportent des entretiens individuels d un membre du Sisu avec le personnel avant et après leur séjour à l étranger. A la demande des expatriés des contacts peuvent avoir lieu durant leur mission. - la mise en place de politiques préventives est souvent moins valorisée que la réponse en cas de crise - une culture de l action s oppose parfois aux attitudes de préventions - Le Département International est demandeur de ces services - Un nombre croissant de candidats à l expatriation sont soucieux des différentes facettes de leur bien-être en mission Entretien préparatoire et de fin de mission par un membre du Sisu. Le Sisu a aussi un rôle de contact de référence tout au long de la mission.

13 Actions préventives publiques Objectif : Anticiper et soigner la charge émotionnelle excessive liée à l implication dans les incidents possibles lors d un grand rassemblement Public cible : Toute personne participant à un événement public d une ampleur suffisante pour justifier à l initiative de l organisateur- la mise en place d un dispositif de secours préventif Contexte : Les organisateurs de cortège, fête, compétition, concert, etc. anticipent les risques liées au rassemblement d une foule ou à la nature de l activité et demandent à la Croix-Rouge de positionner des secouristes et une équipes psychosociale du Sisu. Méthodologie : Une analyse préalable des risques et besoins est suivie par la conception d une organisation adaptée. Les bénévoles du Sisu reçoivent un briefing avant de prendre leur poste. - Clarifier les besoins, limites et possibilités d intervention de nos équipiers aux différents intervenants présents - Le Sisu a une bonne expérience de ces situations - Le partenariat avec les Secouristes et les intervenants locaux - Mobilisation d équipiers - Relais entre les équipes au cours du temps

14 Interventions psychosociales publiques Objectif : Prévenir les effets indésirables de l implication dans des événements qui peuvent être traumatisant. Favoriser le retour à la vie quotidienne des victimes des incidents critiques. Public cible : les individus qui sont impliqués dans des événements critiques Contexte : Méthodologie : Intégré au système national des Secours, le Sisu est sollicité puis mobilisé pour intervenir en renfort ou suppléer les moyens psychosociaux locaux. Dans les plans d urgence, le soutien psychosocial est coordonné par la Direction Médicale. Les intervenants du Sisu abordent la situation sous l angle collectif. - Ajuster la réponse psychosociale aux besoins changeants ; - Intégrer dans le groupe d intervenants des personnes de qualifications différentes avec un éventail de concepts variés ; - Rester dans la facilitation sans tomber dans l action pure - Les intervenants Sisu sont formés à des pratiques communes - les intervenants Sisu sont suivis par le permanent de garde - Partenariat

15 Développement des savoirs et compétences techniques de l équipe Sisu Objectif : Améliorer et affiner le niveau des connaissances et des compétences de nos équipes Public cible : L équipe de collaborateurs permanents du Sisu Contexte : La discipline psychosociale évolue, de nouveaux outils apparaissent pour venir en aide aux victimes. Des acteurs variés partagent leurs expériences d interventions préventives ou curatives. Méthodologie : Diverses façons de se tenir au courant et de se perfectionner : - revues et ouvrages spécialisés - sites internet de référence - formation académique et pratique - cercles d experts internationaux - rencontres et conférences internationales - Combiner pragmatisme et réflexion sur sa pratique - Réserver du temps et des moyens pour des tâches qui n ont pas de rendement instantané - Formuler simplement des concepts et stratégies élaborés - budget limité - L appartenance à divers réseaux permet de capter aisément des éléments significatifs à moindre coût - (voir méthodo )

UN ATOUT POUR L ENTREPRISE

UN ATOUT POUR L ENTREPRISE 1 LE HANDICAP, UN ATOUT POUR L ENTREPRISE DÉMYSTIFIER LE HANDICAP ET FAVORISER LE MAINTIEN DANS L EMPLOI CONNAITRE LA PROCÉDURE DE RECONNAISSANCE ADMINISTRATIVE DU HANDICAP MIEUX CONNAÎTRE LE HANDICAP

Plus en détail

«Mettre en Synergie nos compétences pour faire émerger vos projets»

«Mettre en Synergie nos compétences pour faire émerger vos projets» «Mettre en Synergie nos compétences pour faire émerger vos projets» Santé et bien- être au travail Risques psychosociaux du travail- Handicap- Gestion des âges Diversité. SynergenceA propose aux entreprises

Plus en détail

«PRATICIEN DU CHANGEMENT & PROFESSIONNEL DE LA RELATION»

«PRATICIEN DU CHANGEMENT & PROFESSIONNEL DE LA RELATION» «PRATICIEN DU CHANGEMENT & PROFESSIONNEL DE LA RELATION» PROMO 7 La formation au coaching QUI SOMMES-NOUS? Nous sommes des coachs professionnels, hommes et femmes, témoins et acteurs de l évolution des

Plus en détail

La gestion des situations de crise

La gestion des situations de crise agir sur le climat scolaire La gestion des situations de crise Enjeux et procédures Daniel Simon EMS Académie de Montpellier 06 32 82 73 73 daniel.simon@ac-montpellier.fr Sommaire Propos liminaires Avant

Plus en détail

Référentiels de formation portant sur la prévention des RPS dans la fonction publique

Référentiels de formation portant sur la prévention des RPS dans la fonction publique MINISTÈRE DE LA RÉFORME DE L ÉTAT, DE LA DÉCENTRALISATION ET DE LA FONCTION PUBLIQUE ÉDITION 2014 Référentiels de formation portant sur la prévention des RPS dans la fonction publique OUTILS DE LA GRH

Plus en détail

Souffrance et travail Prévention des RPS. Quels acteurs? Quelles ressources?

Souffrance et travail Prévention des RPS. Quels acteurs? Quelles ressources? Souffrance et travail Prévention des RPS Quels acteurs? Quelles ressources? CAPRPS FNP 19 juin 2015 1 Réglementation exigeante et orientations affirmées des politiques publiques L4121 Code du travail :

Plus en détail

LA PROFESSIONNALISATION DU COACHING EN ENTREPRISE :

LA PROFESSIONNALISATION DU COACHING EN ENTREPRISE : LA PROFESSIONNALISATION DU COACHING EN ENTREPRISE : DECRYPTAGE ET TEMOIGNAGE Le coaching en entreprise est souvent source de questionnement sur différents aspects : quelles populations concernées? Dans

Plus en détail

PROGRAMME DE FORMATION DES GESTIONNAIRES DE L UNIVERSITÉ LAVAL

PROGRAMME DE FORMATION DES GESTIONNAIRES DE L UNIVERSITÉ LAVAL PROGRAMME DE FORMATION DES GESTIONNAIRES DE L UNIVERSITÉ LAVAL Contenu VOUS TROUVEREZ DANS CE DOCUMENT Contexte Personnel visé Admissibilité au programme Orientation du programme Compétences clés de gestion

Plus en détail

Grille d autoévaluation

Grille d autoévaluation Introduction Grille d autoévaluation de la qualité des pratiques de soutien à la parentalité en hébergement social Cette grille d auto-évaluation s inscrit dans la démarche d évaluation interne préconisée

Plus en détail

LA QUALITE DE VIE AU TRAVAIL

LA QUALITE DE VIE AU TRAVAIL LA QUALITE DE VIE AU TRAVAIL POUR UNE PERFORMANCE SOCIALE ET ECONOMIQUE ABSILIA 6 rue du Grand Feu 76100 ROUEN Tél : 02 35 72 21 97 Fax : 02 32 10 07 83 E-mail : contact@absilia.com Site : http://www.qvt-project.com

Plus en détail

Engager une action de prévention des RPS

Engager une action de prévention des RPS Que sont les RPS (Risques Psycho Sociaux)? Les risques psycho sociaux sont souvent résumés par simplicité sous le terme de «stress», qui n est en fait qu une manifestation de ce risque en entreprise. Ils

Plus en détail

Extension de garantie Assistance

Extension de garantie Assistance 1 Afin de vous garantir les meilleures conditions de service, une société indépendante et spécialisée gère les prestations d assistance : Mutuaide 8-14 avenue des Frères lumière 94366 Bry-sur-Marne cedex

Plus en détail

PRESENTATION DU RAPPORT DU GROUPE DE TRAVAIL DU CONSEIL NATIONAL DE L AIDE AUX VICTIMES SUR LA PRISE EN CHARGE DES VICTIMES EN URGENCE

PRESENTATION DU RAPPORT DU GROUPE DE TRAVAIL DU CONSEIL NATIONAL DE L AIDE AUX VICTIMES SUR LA PRISE EN CHARGE DES VICTIMES EN URGENCE PRESENTATION DU RAPPORT DU GROUPE DE TRAVAIL DU CONSEIL NATIONAL DE L AIDE AUX VICTIMES SUR LA PRISE EN CHARGE DES VICTIMES EN URGENCE SYNTHESE Le 15 septembre 2003, Madame Anne D HAUTEVILLE, professeur

Plus en détail

CONDITIONS ET PROCESSUS FAVORABLES A LA REUSSITE D UN PROJET DANS LES ETABLISSEMENTS SCOLAIRES. Synthèse de quelques éléments d observation

CONDITIONS ET PROCESSUS FAVORABLES A LA REUSSITE D UN PROJET DANS LES ETABLISSEMENTS SCOLAIRES. Synthèse de quelques éléments d observation CONDITIONS ET PROCESSUS FAVORABLES A LA REUSSITE D UN PROJET DANS LES ETABLISSEMENTS SCOLAIRES Synthèse de quelques éléments d observation Marc Thiébaud Septembre 2002 Remarque préliminaire Cette synthèse

Plus en détail

CATALOGUE FORMATION 2014

CATALOGUE FORMATION 2014 CATALOGUE FORMATION 2014 AT-Talents 56, rue du Ruisseau 75018 Paris 01 42 52 35 35 www.at-talents.com AT-Talents est enregistré en tant qu Organisme de Développement Professionnel Continu auprès de l OGDPC

Plus en détail

DOCUMENT DE TRAVAIL. Projet de révision de l annexe à la Recommandation n o R (92) 14 rév. du Code d éthique sportive

DOCUMENT DE TRAVAIL. Projet de révision de l annexe à la Recommandation n o R (92) 14 rév. du Code d éthique sportive Strasbourg, 7 août 2009 EPAS(2009)19rév DOCUMENT DE TRAVAIL Projet de révision de l annexe à la Recommandation n o R (92) 14 rév. du Code d éthique sportive «Qui joue loyalement est toujours gagnant.»

Plus en détail

Département RISQUES ET CRISES

Département RISQUES ET CRISES RISQUES ET CRISES FICHES DE FORMATIONS SESSION NATIONALE SPÉCIALISÉE «Management stratégique de la crise» SERVICES DU PREMIER MINISTRE Gestion des risques et des crises : formation à la prise de décision

Plus en détail

Institut national. Déceler, Étudier, Former LES FORMATIONS. Risques et Crises

Institut national. Déceler, Étudier, Former LES FORMATIONS. Risques et Crises Déceler, Étudier, Former LES FORMATIONS Le «Risques et crises» inscrit son action dans les objectifs du Livre Blanc sur la Défense et la Sécurité Nationale. Il contribue à la formation et à la préparation

Plus en détail

Bien-être et Performance Collective Des risques psychosociaux au modèle de management et au bien vivre ensemble

Bien-être et Performance Collective Des risques psychosociaux au modèle de management et au bien vivre ensemble Des risques psychosociaux au modèle de management et au bien vivre ensemble Comment concilier «bienêtre» et «performance collective»? Comment aider les opérationnels à assumer leur responsabilité managériale,

Plus en détail

Charte des droits et libertés de la personne âgée en situation de handicap ou de dépendance

Charte des droits et libertés de la personne âgée en situation de handicap ou de dépendance FONDATION NATIONALE DE GERONTOLOGIE Charte des droits et libertés de la personne âgée en situation de handicap ou de dépendance La vieillesse est une étape de l existence pendant laquelle chacun poursuit

Plus en détail

ANIMER, CONDUIRE ET ACCOMPAGNER SON EQUIPE MANAGEMENT INTERMEDIAIRE

ANIMER, CONDUIRE ET ACCOMPAGNER SON EQUIPE MANAGEMENT INTERMEDIAIRE ANIMER, CONDUIRE ET ACCOMPAGNER SON EQUIPE MANAGEMENT INTERMEDIAIRE Intégrer concrètement une équipe en tant que responsable Se positionner par rapport à l équipe et à la hiérarchie Prendre conscience

Plus en détail

PROJET ASSOCIATIF RELAIS ENFANTS- PARENTS BOURGOGNE

PROJET ASSOCIATIF RELAIS ENFANTS- PARENTS BOURGOGNE PROJET ASSOCIATIF RELAIS ENFANTS- PARENTS BOURGOGNE Créée en 1993, association loi 1901 qui s est donnée pour but de maintenir le lien enfantparent, dans l intérêt de l enfant, lorsqu un parent est incarcéré.

Plus en détail

PROJET ASSOCIATIF. Approuvé par l Assemblée Générale du 28 octobre 2008

PROJET ASSOCIATIF. Approuvé par l Assemblée Générale du 28 octobre 2008 PROJET ASSOCIATIF Approuvé par l Assemblée Générale du 28 octobre 2008 NOTRE HISTOIRE L ENTRAIDE DES BOUCHES DU RHONE association régie par la loi du 1 er juillet 1901 est fondée en 1949, dans la perspective

Plus en détail

La formation initiale des assistants de justice : des fondamentaux pour l esthétique d une intervention sociale dans un système démocratique.

La formation initiale des assistants de justice : des fondamentaux pour l esthétique d une intervention sociale dans un système démocratique. Henri WATERVAL Responsable formation supervision Conseiller Service Expertise Direction Générale des Maisons de Justice Service Public Fédéral Justice Belgique La formation initiale des assistants de justice

Plus en détail

Public cible : DRH et Responsables RH. Objectifs visés : jurisprudentielles les plus significatives, impactant la relation au travail.

Public cible : DRH et Responsables RH. Objectifs visés : jurisprudentielles les plus significatives, impactant la relation au travail. Public cible : DRH et Responsables RH. Objectifs visés : Identifier les apports des réformes législatives, règlementaires ainsi que les évolutions jurisprudentielles les plus significatives, impactant

Plus en détail

La prévention famille en Finistère

La prévention famille en Finistère ODPE du Finistère La prévention famille en Finistère Le soutien à la parentalité est une conception positive L ESSENTIEL de l accompagnement des familles : il s agit de soutenir les parents ressentant

Plus en détail

Fiche descriptive : DEAMP

Fiche descriptive : DEAMP Fiche descriptive : DEAMP FICHE METIER L'aide médico-psychologique (AMP) exerce une fonction d'accompagnement et d'aide dans la vie quotidienne. A ce titre, il intervient auprès d'enfants, d'adolescents,

Plus en détail

DIALOGUE SOCIAL EUROPÉEN : DIRECTIVES MULTISECTORIELLES SUR LA VIOLENCE DE TIERS ET LE HARCÈLEMENT AU TRAVAIL

DIALOGUE SOCIAL EUROPÉEN : DIRECTIVES MULTISECTORIELLES SUR LA VIOLENCE DE TIERS ET LE HARCÈLEMENT AU TRAVAIL DIRECTIVES MULTISECTORIELLES SUR LA VIOLENCE DE TIERS ET LE HARCÈLEMENT AU (I) INTRODUCTION 1. Les présentes Directives ont pour but d assurer que chaque lieu de travail dispose d une politique axée sur

Plus en détail

Intitulé du projet : Mise en œuvre du Micro Crédit Personnel au sein des Associations HABITAT JEUNES PACA

Intitulé du projet : Mise en œuvre du Micro Crédit Personnel au sein des Associations HABITAT JEUNES PACA Direction de la jeunesse, de l éducation populaire et de la vie associative Mission d animation du Fonds d expérimentations pour la jeunesse NOTE D ETAPE SUR L EXPERIMENTATION AU 31 DECEMBRE 2010 REDIGEE

Plus en détail

PROFIL D ENSEIGNEMENT. Bachelier en Publicité

PROFIL D ENSEIGNEMENT. Bachelier en Publicité PROFIL D ENSEIGNEMENT Bachelier en Publicité Une formation aux couleurs de la HELHa L enseignement de la Haute Ecole Louvain en Hainaut donne la place centrale à l étudiant en lui permettant, d une part,

Plus en détail

Sommaire. Introduction...3. 1. Les principes d action de l effort éthique...4. 2. Les valeurs... 5. 3. La philosophie de gestion...

Sommaire. Introduction...3. 1. Les principes d action de l effort éthique...4. 2. Les valeurs... 5. 3. La philosophie de gestion... Adopté par le conseil d administration le 31 mars 2009 CADRE DE RÉFÉRENCE EN MATIÈRE D ÉTHIQUE Sommaire Introduction...3 1. Les principes d action de l effort éthique...4 2. Les valeurs................................

Plus en détail

COLLOQUE ARY BORDES. Investir dans les ressources humaines pour reconstruire un système de santé performant. Bilkis Vissandjée, PhD 24 mars 2011

COLLOQUE ARY BORDES. Investir dans les ressources humaines pour reconstruire un système de santé performant. Bilkis Vissandjée, PhD 24 mars 2011 COLLOQUE ARY BORDES Investir dans les ressources humaines pour reconstruire un système de santé performant Bilkis Vissandjée, PhD 24 mars 2011 Faculté des sciences infirmières Faculté des sciences infirmières

Plus en détail

FORMATION À LA CERTIFICATION CBCP (CERTIFIED BUSINESS CONTINUITY PROFESSIONAL) BCLE 2000

FORMATION À LA CERTIFICATION CBCP (CERTIFIED BUSINESS CONTINUITY PROFESSIONAL) BCLE 2000 FORMATION À LA CERTIFICATION CBCP (CERTIFIED BUSINESS CONTINUITY PROFESSIONAL) BCLE 2000 Les pratiques professionnelles de la Continuité Métier sont définies comme les aptitudes, connaissances et procédures

Plus en détail

Procédure 2600-040 TABLE DES MATIÈRES

Procédure 2600-040 TABLE DES MATIÈRES Procédure 2600-040 TITRE : ADOPTION : Procédure concernant la sécurité lors de la mobilité étudiante internationale Comité de direction de l Université Résolution : CD-2012-07-10-23 ENTRÉE EN VIGUEUR :

Plus en détail

Manager en tenant compte des spécificités des seniors

Manager en tenant compte des spécificités des seniors Manager en tenant compte des spécificités des seniors Fiche 9 Enjeux Dans un contexte de départs en préretraite, les seniors ont longtemps été les oubliés de la gestion des ressources humaines. À partir

Plus en détail

E.M.A.S Montpellier réalisé par Daniel Simon. 06 32 82 73 73 daniel.simon@ac-montpellier.fr

E.M.A.S Montpellier réalisé par Daniel Simon. 06 32 82 73 73 daniel.simon@ac-montpellier.fr E.M.A.S Montpellier réalisé par Daniel Simon 06 32 82 73 73 daniel.simon@ac-montpellier.fr Une situation de crise trouve son origine dans 2 types d événements la répétition d actes, pas d une gravité exceptionnelle,

Plus en détail

Agissant comme un trait d union entre les différentes dimensions et parties prenantes de l entreprise, Nous aidons nos clients

Agissant comme un trait d union entre les différentes dimensions et parties prenantes de l entreprise, Nous aidons nos clients Un trait d union Cabinet de conseil en management et ressources humaines, PRANA aide les organisations à faire de la relation de travail et des relations au travail une source d énergie et de création

Plus en détail

ACCOMPAGNEMENT ET SOINS DES ENFANTS ET DES ADOLESCENTS EN INSTITUTION. Accompagnement et soins des enfants et des adolescents en institution

ACCOMPAGNEMENT ET SOINS DES ENFANTS ET DES ADOLESCENTS EN INSTITUTION. Accompagnement et soins des enfants et des adolescents en institution Accompagnement et soins des enfants et des adolescents en institution Les souffrances des adolescents sont réelles et conséquentes, dans une période du développement de la personne, empreinte de bouleversements.

Plus en détail

Présentation du cabinet

Présentation du cabinet Présentation du cabinet Medi Experts Conseil en Management des Organisations Stratégie, Capital Organisation Humain, Organisation, Ressources Humaines et Systèmes d information. Systèmes d Information

Plus en détail

Association de Gestion des Appartements Temporaires

Association de Gestion des Appartements Temporaires Association de Gestion des Appartements Temporaires Projet associatif 2012/2015 AGATE est une association loi 1901, née en 2003 de la réflexion de la communauté soignante de l hôpital ESQUIROL (aujourd

Plus en détail

La charte des professionnels de la. Maison de Retraite Debrou

La charte des professionnels de la. Maison de Retraite Debrou La charte des professionnels de la Maison de Retraite Debrou M A I S O N D E R E T R A I T E D E B R O U 3 rue debrou, 37 300 Joué les Tours Téléphone: 02.47.68.41.41 Télécopie: 02.47.68.41.55 Site internet:

Plus en détail

APPREHENDER LES RISQUES PSYCHO-SOCIAUX

APPREHENDER LES RISQUES PSYCHO-SOCIAUX APPREHENDER LES RISQUES PSYCHO-SOCIAUX Comment définir les RPS? Plus simple alors!!!! L agent demande, au travail aussi, à être considéré comme «une personne globale». La socialisation dans les relations

Plus en détail

PARCOURS MANAGEMENT RESSOURCES MANAGERS

PARCOURS MANAGEMENT RESSOURCES MANAGERS La transversalité des compétences managériales Un parcours sur 3 niveaux pour tous les managers du Groupe selon leur expérience dans la fonction. Cette segmentation a pour objectif de doter les managers

Plus en détail

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AU CERTIFICAT D APTITUDE AUX FONCTIONS DE DIRECTEUR D ETABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AU CERTIFICAT D APTITUDE AUX FONCTIONS DE DIRECTEUR D ETABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AU CERTIFICAT D APTITUDE AUX FONCTIONS DE DIRECTEUR D ETABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE 1. RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL DES DIRECTEURS D ETABLISSEMENT OU DE SERVICE

Plus en détail

ÉVALUATION DES COMPÉTENCES niveau 3 ème année bachelor

ÉVALUATION DES COMPÉTENCES niveau 3 ème année bachelor Semestre automne printemps Répétition Lieu de période de formation pratique Institution : Nom de l'étudiant-e : Service : Promotion : Site de formation : Période du / au : PFP 5 PFP 6 ÉVALUATION DES COMPÉTENCES

Plus en détail

FORMATION CERTIFIANTE 2015 «Intervention psycho-sociale pour les pairs» Certificat RNAPU (Réseau National d Aide Psychologique d Urgence)

FORMATION CERTIFIANTE 2015 «Intervention psycho-sociale pour les pairs» Certificat RNAPU (Réseau National d Aide Psychologique d Urgence) FORMATION CERTIFIANTE 2015 «Intervention psycho-sociale pour les pairs» Certificat RNAPU (Réseau National d Aide Psychologique d Urgence) Dans le présent document, les mots de genre masculin appliqués

Plus en détail

FORMATION SAVIE inc. La gestion des mesures d urgence

FORMATION SAVIE inc. La gestion des mesures d urgence FORMATION SAVIE inc. La gestion des mesures d urgence Objectif Cette présentation a pour objectif de vous familiariser avec les outils, l organisation, les étapes et les ressources externes mis à votre

Plus en détail

Catalogue des Formations

Catalogue des Formations 67, Rue Aziz Bellal, Etage 3, N 2, Maarif. 32, Avenue Abdelali Benchekroune, Etage 5, N 20. Nos atouts formation Thèmes de formation En partenariat avec un réseau national et International, nous dispensons

Plus en détail

Contribution du Collectif Logement Rhône à la préparation du PDALPD 2011 2014

Contribution du Collectif Logement Rhône à la préparation du PDALPD 2011 2014 Contribution du Collectif Logement Rhône à la préparation du PDALPD 2011 2014 Dans le cadre de la rédaction du futur Plan Départemental d Action pour le Logement des Personnes Défavorisées, le Collectif

Plus en détail

GRILLE DE PROGRAMMATION DE L UNITÉ SENIORS ACTIFS VERSION INTERMÉDIAIRE

GRILLE DE PROGRAMMATION DE L UNITÉ SENIORS ACTIFS VERSION INTERMÉDIAIRE Le cadre de planification proposé par l unité de concertation «Seniors actifs 1» comprend : - six objectifs spécifiques à atteindre endéans les cinq ans ; - une série d objectifs intermédiaires, à initier

Plus en détail

Portefeuille. Liste des compétences. Pour tous les bénévoles

Portefeuille. Liste des compétences. Pour tous les bénévoles Bénévolat Portefeuille de compétences Liste des compétences Pour tous les bénévoles 1. S engager, prendre position 2. Travailler en équipe 3. Communiquer 4. Organiser 5. Être force de proposition Selon

Plus en détail

Finalités de l ouvrage

Finalités de l ouvrage Introduction Il est commun de souligner que la fonction ressources humaines a subi des évolutions rapides et profondes depuis les années qui ont suivi la seconde guerre mondiale. Le rôle du DRH n a cessé

Plus en détail

Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012»)

Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012») Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012») Axes / Mesures / Sous-mesures Axe 1 : Contribuer à

Plus en détail

La Protection de l enfance

La Protection de l enfance La Protection de l enfance Sommaire 1. Une vision globale de la protection de l enfance et de la pluralité de ses objectifs Définition donnée par la loi du 5 mars 2007 La philosophie de la loi du 5 mars

Plus en détail

Éducation nationale ÉDUCATION NATIONALE 1/8

Éducation nationale ÉDUCATION NATIONALE 1/8 Éducation nationale ÉDUCATION NATIONALE 1/8 ACTION DE LUTTE CONTRE LA DÉSCOLARISATION ET L EXCLUSION Objectifs de l action Accompagner les dispositifs de prévention de la déscolarisation. Mettre en place

Plus en détail

prévention et gestion des risques psychosociaux à la réunion Gestion de crise Stress et souffrance au travail Formation Accompagnement des changements

prévention et gestion des risques psychosociaux à la réunion Gestion de crise Stress et souffrance au travail Formation Accompagnement des changements prévention et gestion des risques psychosociaux à la réunion Gestion de crise Stress et souffrance au travail Formation Accompagnement des changements Diagnostic des risques psychosociaux SOMMAIRE Édito...

Plus en détail

avec le responsable de la cellule auquel il/elle rend compte de son travail, avec la secrétaire de la cellule au quotidien,

avec le responsable de la cellule auquel il/elle rend compte de son travail, avec la secrétaire de la cellule au quotidien, Direction des Ressources Humaines PSYCHOLOGUE J PSYCHOLOGUE A LA CELLULE ACCUEIL FAMILIAL ET MISSION ADOPTION POSITIONNEMENT DU POSTE DANS LA STRUCTURE Direction : Direction des Solidarités Service : Direction

Plus en détail

L organisation interne et la gestion des ressources humaines. Un outil d aide à la structuration

L organisation interne et la gestion des ressources humaines. Un outil d aide à la structuration L organisation interne et la gestion des ressources humaines Un outil d aide à la structuration Sommaire 1 L organisation interne de l association 2 1.1. Clarifier les rôles et missions de chacun 2 1.2.

Plus en détail

Projet associatif d Action Contre la Faim

Projet associatif d Action Contre la Faim Projet associatif d Action Contre la Faim Adopté par l Assemblée Générale du 18 juin 2011 PREAMBULE Ce projet est un cadre de référence ordonnant nos valeurs et les principes directeurs de notre action,

Plus en détail

Le programme SE CONNAITRE SOI- MEME ET AVOIR CONFIANCE EN SOI

Le programme SE CONNAITRE SOI- MEME ET AVOIR CONFIANCE EN SOI SE CONNAITRE SOI- MEME ET AVOIR CONFIANCE EN SOI OBJECTIF Développer la confiance en soi pour être plus à l aise dans sa vie personnelle et professionnelle. Adopter les comportements efficaces pour établir

Plus en détail

FICHE N 5 : LA RECHERCHE DES PARTENAIRES

FICHE N 5 : LA RECHERCHE DES PARTENAIRES FICHE N 5 : LA RECHERCHE DES PARTENAIRES La réalisation d un PCS doit être l occasion de travailler avec différents partenaires et de créer un réseau. L objectif est de faire en sorte de bien définir qui

Plus en détail

Présentation de la Note d analyse «La mobilité internationale des professionnels de santé : quels enjeux pour le système de soins français?

Présentation de la Note d analyse «La mobilité internationale des professionnels de santé : quels enjeux pour le système de soins français? Paris, le 4 décembre 2012 Présentation de la Note d analyse «La mobilité internationale des professionnels de santé : quels enjeux pour le système de soins français?» Mardi 4 décembre 2012 Intervention

Plus en détail

Un apprentissage de la Communication NonViolente

Un apprentissage de la Communication NonViolente Un apprentissage de la Communication NonViolente De quoi s agit-il? Un outil soutenant une démarche pédagogique pour : développer un savoir-faire en communication au service d un savoir-être en relation

Plus en détail

ENTREPRISES. Offres de services de formation et d accompagnement

ENTREPRISES. Offres de services de formation et d accompagnement ENTREPRISES Offres de services de formation et d accompagnement spécialisé en relations et ressources humaines www.executive-ressource.com RELIER PERFORMANCE ET MIEUX ÊTRE LES FORMATIONS PERSONNALISÉES

Plus en détail

PLAN ACADEMIQUE DE FORMATION Année scolaire 2010 2011. Administratifs. Laboratoire. Sociaux

PLAN ACADEMIQUE DE FORMATION Année scolaire 2010 2011. Administratifs. Laboratoire. Sociaux PLAN ACADEMIQUE DE FORMATION Année scolaire 2010 2011 P E R S O N N E L S Administratifs Laboratoire Sociaux Techniques Santé Informations générales..3 4 Modalités d inscription...5 Personnel d intendance.6

Plus en détail

Le Réseau Conseil Interdisciplinaire du Québec. Formations offertes 14 en établissement

Le Réseau Conseil Interdisciplinaire du Québec. Formations offertes 14 en établissement Le Réseau Conseil Interdisciplinaire du Québec Formations offertes 14 en établissement Le Réseau conseil Interdisciplinaire du Québec Le Réseau conseil a été créé en 1994. Il se distingue des firmes habituelles

Plus en détail

Violence au travail Un organisme national

Violence au travail Un organisme national Violence au travail Un organisme national Violence au travail : prévention, protocoles et sanctions Politique La Société s engage à offrir un milieu de travail sécuritaire. Elle reconnaît que la violence

Plus en détail

Soins de santé et violence

Soins de santé et violence Soins de santé et violence La nécessité d une protection efficace Document d orientation préparé à l occasion de la réunion de haut niveau sur les soins de santé et la violence, et la nécessité d une protection

Plus en détail

Vous êtes. visé. Comment diminuer les risques et les impacts d une agression en milieu bancaire

Vous êtes. visé. Comment diminuer les risques et les impacts d une agression en milieu bancaire Vous êtes visé Comment diminuer les risques et les impacts d une agression en milieu bancaire Prévenir les vols ou les effets d un vol sur les employés Rôle de la direction de la succursale Désigner un

Plus en détail

POLITIQUE DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES

POLITIQUE DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES POLITIQUE DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES Table des matières CONTEXTE...5 OBJET...7 CHAMP D APPLICATION...7 PRINCIPES GÉNÉRAUX ET VALEURS...7 OBJECTIFS GÉNÉRAUX...8 OBJECTIFS PARTICULIERS...8 DISPOSITIONS

Plus en détail

Repères sur les risques psychosociaux

Repères sur les risques psychosociaux Repères sur les risques psychosociaux «EN PARLER, C EST DÉJÀ LES PRÉVENIR» Octobre 2010 Données chiffrées Appréciation de l ampleur du stress QUELQUES DONNÉES CHIFFRÉES 3ème enjeu de santé au travail avec

Plus en détail

VALORISATION D ACQUIS ET D EXPERIENCE (VAE) POUR LES COURS GENERAUX. CONDITIONS DE DISPENSES ET D EQUIVALENCES DE DIPLÔMES (Belgique ou étranger).

VALORISATION D ACQUIS ET D EXPERIENCE (VAE) POUR LES COURS GENERAUX. CONDITIONS DE DISPENSES ET D EQUIVALENCES DE DIPLÔMES (Belgique ou étranger). VALORISATION D ACQUIS ET D EXPERIENCE (VAE) POUR LES COURS GENERAUX. CONDITIONS DE DISPENSES ET D EQUIVALENCES DE DIPLÔMES (Belgique ou étranger). La DG Sport peut accorder d éventuelles dispenses totales

Plus en détail

Profil d enseignement

Profil d enseignement Profil d enseignement Catégorie économique Bachelier en Tourisme Secteur Sciences humaines et sociales Domaine 9 : Sciences économiques et de gestion Niveau CFC Bachelier professionnalisant, niveau 6 Implantation

Plus en détail

Accord Européen du Groupe GDF SUEZ, Amélioration de la qualité de vie au travail. signé le 27 novembre 2014

Accord Européen du Groupe GDF SUEZ, Amélioration de la qualité de vie au travail. signé le 27 novembre 2014 Accord Européen du Groupe GDF SUEZ, Amélioration de la qualité de vie au travail signé le 27 novembre 2014 Jacques Mouton, GT du Secteur Electrique le 24 février 2015 à Bruxelles Présentation I II III

Plus en détail

DÉMARCHE MÉTHODOLOGIQUE

DÉMARCHE MÉTHODOLOGIQUE DÉMARCHE MÉTHODOLOGIQUE ÉTAPE 1 Cerner le projet C est le premier temps du projet : il permet d identifier une situation-problème qui questionne et nécessite la mise en œuvre d une réponse. Le projet peut

Plus en détail

PLAN DE CRISE ECOLE :..

PLAN DE CRISE ECOLE :.. Académie de Corse Direction des services départementaux de l'education nationale de Corse du Sud. PLAN DE CRISE ECOLE :.. Gestion des situations exceptionnelles Ce document doit disposer en annexe de la

Plus en détail

Etablissement Public de Santé Mentale Lille Métropole Prévenir les situations d agressivité et de violence BILAN. De la démarche de prévention

Etablissement Public de Santé Mentale Lille Métropole Prévenir les situations d agressivité et de violence BILAN. De la démarche de prévention tablissement Public de Santé Mentale Lille Métropole Prévenir les situations d agressivité et de violence BLAN De la démarche de prévention ngagée avec soutien du Fonds national de prévention SMMA. GNS

Plus en détail

Rire ensemble pour s affirmer dans la relation

Rire ensemble pour s affirmer dans la relation Rire ensemble pour s affirmer dans la relation Des outils et une approche pédagogique innovante, résolument ludique, pour ancrer le changement : Acquérir de la souplesse et de la créativité face à l imprévu

Plus en détail

Votre Capital Humain Votre première richesse. Conseil Coaching Formation Assessment

Votre Capital Humain Votre première richesse. Conseil Coaching Formation Assessment Votre Capital Humain Votre première richesse Conseil Coaching Formation Assessment Créé en 2009, le Cabinet Ellitis propose son accompagnement aux organisations publiques et privées, dans les domaines

Plus en détail

Chapitre 7. Contribuer à l effort de solidarité internationale

Chapitre 7. Contribuer à l effort de solidarité internationale Chapitre 7 Contribuer à l effort de solidarité internationale Chapitre 7 Contribuer à l effort de solidarité internationale L a mondialisation offre aux économies développées des défis et des perspectives

Plus en détail

Le Télétravail : gérer et manager le travail à distance. Club RH 2 février 2012

Le Télétravail : gérer et manager le travail à distance. Club RH 2 février 2012 Le Télétravail : gérer et manager le travail à distance Club RH 2 février 2012 Cadre juridique du télétravail Carine NIORT, Avocat associé, Département Droit Social Cabinet FIDAL PLAN Introduction I La

Plus en détail

Les enjeux de l accueil des étudiants et de l intégration des novices dans les équipes

Les enjeux de l accueil des étudiants et de l intégration des novices dans les équipes Les enjeux de l accueil des étudiants et de l intégration des novices dans les équipes Thierry Penseyres, adjoint au directeur des soins, DMCP-CHUV Jocelyne Quillet Cotting, coordinatrice de formation,

Plus en détail

Une maison de s femmes au cœur de la cité, un lieu de bien-être et d empowerment - 2007

Une maison de s femmes au cœur de la cité, un lieu de bien-être et d empowerment - 2007 Une maison des femmes au cœur de la cité : un lieu de bien-être et d empowerment (2007) Editrice responsable : Dominique Plasman FPS 1/2 place Saint Jean. 1000 Bruxelles. - 1 Ce texte a notamment servi

Plus en détail

Sensibiliser les collaborateurs des entreprises au handicap : Informations et Communication interne

Sensibiliser les collaborateurs des entreprises au handicap : Informations et Communication interne 1 Sensibiliser les collaborateurs des entreprises au handicap : Informations et Communication interne Introduction De plus en plus d entreprises reconnaissent que les personnes porteuses d un handicap

Plus en détail

PRÉPARATION AUX SITUATIONS D URGENCE ET CAPACITÉ D INTERVENTION

PRÉPARATION AUX SITUATIONS D URGENCE ET CAPACITÉ D INTERVENTION Énoncé de position PRÉPARATION AUX SITUATIONS D URGENCE ET CAPACITÉ D INTERVENTION POSITION DE L AIIC La profession infirmière 1 joue un rôle essentiel dans tous les aspects de la gestion des urgences,

Plus en détail

Organisation de la gestion de crise en cas d activation du plan de délestage. Rôles de la structure fédérale de crise et des autorités locales

Organisation de la gestion de crise en cas d activation du plan de délestage. Rôles de la structure fédérale de crise et des autorités locales Organisation de la gestion de crise en cas d activation du plan de délestage Rôles de la structure fédérale de crise et des autorités locales Version août 2015 1. UNE GESTION DE CRISE COLLECTIVE ET COORDONNEE

Plus en détail

SYNTHESE DU SCHEMA D ORGANISATION SOCIALE ET MEDICO-SOCIALE DU DEPARTEMENT DES YVELINES 2010-2015 - VOLET AUTONOMIE -

SYNTHESE DU SCHEMA D ORGANISATION SOCIALE ET MEDICO-SOCIALE DU DEPARTEMENT DES YVELINES 2010-2015 - VOLET AUTONOMIE - SYNTHESE DU SCHEMA D ORGANISATION SOCIALE ET MEDICO-SOCIALE DU DEPARTEMENT DES YVELINES 2010-2015 - VOLET AUTONOMIE - Le schéma d organisation sociale et médico-sociale est un outil de planification essentiel

Plus en détail

15. LA GESTION DES SITUATIONS D URGENCE : ENSEIGNEMENT ET FORMATION DANS LES ETABLISSEMENTS SCOLAIRES AUSTRALIENS

15. LA GESTION DES SITUATIONS D URGENCE : ENSEIGNEMENT ET FORMATION DANS LES ETABLISSEMENTS SCOLAIRES AUSTRALIENS 15. LA GESTION DES SITUATIONS D URGENCE : ENSEIGNEMENT ET FORMATION DANS LES ETABLISSEMENTS SCOLAIRES AUSTRALIENS Dudley McArdle Emergency Management Australia Résumé: En Australie, c est aux instances

Plus en détail

La conduite du changement

La conduite du changement point de vue stratégie et gouvernance des systèmes d'information La conduite du changement dans les projets SI 1 En préambule Devant les mutations économiques, sociales et technologiques engagées depuis

Plus en détail

COMMISSION JEUNES SAPEURS-POMPIERS

COMMISSION JEUNES SAPEURS-POMPIERS COMMISSION JEUNES SAPEURS-POMPIERS REGLEMENT INTERIEUR L exercice par les Jeunes Sapeurs-Pompiers (J.S.P.), de leurs droits et du respect de leurs obligations dans la formation, contribue à les préparer

Plus en détail

Préambule. 1.0 Code de conduite UNIVERSITÉ CONCORDIA CODE DE CONDUITE ET D ÉTHIQUE PROFESSIONNELLE DES ÉTUDIANTES ET ÉTUDIANTS

Préambule. 1.0 Code de conduite UNIVERSITÉ CONCORDIA CODE DE CONDUITE ET D ÉTHIQUE PROFESSIONNELLE DES ÉTUDIANTES ET ÉTUDIANTS UNIVERSITÉ CONCORDIA CODE DE CONDUITE ET D ÉTHIQUE PROFESSIONNELLE DES ÉTUDIANTES ET ÉTUDIANTS ENSEIGNANTS LES PROGRAMMES DE FORMATION À L ENSEIGNEMENT :LE BACCALAURÉAT EN ÉDUCATION PRÉSCOLAIRE ET EN ENSEIGNEMENT

Plus en détail

CONSEIL DE L EUROPE COMITE DES MINISTRES

CONSEIL DE L EUROPE COMITE DES MINISTRES CONSEIL DE L EUROPE COMITE DES MINISTRES Recommandation Rec(2006)8 du Comité des Ministres aux Etats membres sur l assistance aux victimes d infractions (adoptée par le Comité des Ministres le 14 juin

Plus en détail

Schéma départemental de l enfance et des familles Présentation synthétique

Schéma départemental de l enfance et des familles Présentation synthétique 2014-2018 Schéma départemental de l enfance et des familles Présentation synthétique Aujourd hui Le Département de Saône-et-Loire s est doté le 14 novembre 2014 d un schéma départemental de l enfance et

Plus en détail

FORMATIONS TH CONSEIL 2015-2016. TH CONSEIL Qualité de vie au travail. www.thconseil.fr

FORMATIONS TH CONSEIL 2015-2016. TH CONSEIL Qualité de vie au travail. www.thconseil.fr S 2015-2016 NOS FORMATIONS Acheteur Être acteur de son évolution professionnelle avec un handicap DOETH Maintenir en emploi Manager Partenaires sociaux Recruteur Référent handicap Responsable de mission

Plus en détail

Salon Préventica Lille 2013

Salon Préventica Lille 2013 Centre de gestion de la Fonction Publique Territoriale du Nord www.cdg59.fr Risques psychosociaux : méthodologie d intervention pluridisciplinaire du pôle prévention du CDG 59 Salon Préventica Lille 2013

Plus en détail

SCOLARITÉ EMPLOI RETRAITE

SCOLARITÉ EMPLOI RETRAITE Mondial Assistance, c est : Un engagement qualité fort Mondial Assistance est une société certifiée ISO 9001 : 2000. SCOLARITÉ EMPLOI RETRAITE Plus de 10 ans d expérience en assistance emploi Plus de 20

Plus en détail

TALENSIA. Assistance. Dispositions spécifiques

TALENSIA. Assistance. Dispositions spécifiques TALENSIA Assistance Dispositions spécifiques L'introduction et la présentation du plan d assurances Entreprises Les dispositions communes Les dispositions spécifiques à chacune des assurances Le lexique

Plus en détail

Muriel RAMBOUR. Université de Haute-Alsace

Muriel RAMBOUR. Université de Haute-Alsace LA SÉCURITÉ DES CITOYENS PAR LA PROTECTION DES VICTIMES DE LA CRIMINALITÉ DANS L UE UE Muriel RAMBOUR Université de Haute-Alsace 18 mai 2011 présentation par la Commission européenne de ses propositions

Plus en détail

CONTRIBUTION DU CH-FO Le dialogue social et la gestion des ressources humaines

CONTRIBUTION DU CH-FO Le dialogue social et la gestion des ressources humaines CONTRIBUTION DU CH-FO Le dialogue social et la gestion des ressources humaines 1/ Les constats les plus marquants sont : - l absentéisme de courte durée qui continue d évoluer fortement et qui met sous

Plus en détail

LA SANTÉ ET LA SÉCURITÉ AU CŒUR DES DÉCISIONS EXPERTISE CHSCT : MODE D EMPLOI

LA SANTÉ ET LA SÉCURITÉ AU CŒUR DES DÉCISIONS EXPERTISE CHSCT : MODE D EMPLOI LA SANTÉ ET LA SÉCURITÉ AU CŒUR DES DÉCISIONS EXPERTISE CHSCT : MODE D EMPLOI Dans quels domaines le CHSCT peut-il avoir recours à l expert? Les représentants du personnel peuvent se faire assister par

Plus en détail