LA CUISINE. Réceptionner les marchandises autres que les produits alimentaires dans l entrée.

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LA CUISINE. Réceptionner les marchandises autres que les produits alimentaires dans l entrée."

Transcription

1 LA CUISINE L APPROVISIONNEMENT (Voir fiche en annexe) Tenir à jour : La liste des fournisseurs. Livraison des produits frais par des fournisseurs équipés de véhicules adaptés afin de respecter la chaine du froid. Liste du personnel. Visites médicales. Formations. Noter dates et heures de livraison. Réceptionner les marchandises autres que les produits alimentaires dans l entrée. Produits frais : vérifier la chaine du froid. Prise de température dans chaque bac. <ou=à4 Produits surgelés : surveillance de la livraison : Vérification de la chaine du froid. Prise de température dans chaque bac. Entre -18 et 30 Désinfecter le thermomètre après chaque utilisation avec de l alcool ou des lingettes désinfectantes. TENUE DANS LA CUISINE Mettre la tenue de cuisine lors de la préparation des repas : Blouse de couleur claire, changée tous les jours, Charlotte enveloppant toute la chevelure (cheveux attachés), à usage unique Chaussures de cuisine antidérapantes, Gants lors du mixage ou s il y a coupure sur les mains. Masque bucco nasal en cas de rhume. Bague et vernis à ongle sont interdits. Nettoyage des mains très fréquemment avec le produit anti bactérien. (Voir le protocole du lavage de mains)

2 PLAN DE LA CUISINE (Fenêtre ) ( porte) (porte) Local poubelle Biberonerie frigo stockage (porte) Cuisson congélateur Préparation plonge frigo biberon (porte) légumerie (porte) Salle à manger LE FRIGO Vérifier la température chaque matin à noter sur un tableau (normes <ou= 4 C). Placement des aliments : Voir la fiche : frigo -en haut : plats témoins. -au milieu : jambon, produits laitiers (achats de produits du commerce), fromages, beurre, œufs (datés et sortis de l emballage, interdiction de les acheter à la ferme, ne pas les laver), sauces.. -en bas : bacs à légumes fermés avec couvercles Crudités : préalablement nettoyées, trempées et lavées dans l eau claire, puis égouttés. Le bac sera rincé puis rempli d eau avec du vinaigre blanc : 250 ml pour 5l d eau. Les légumes y seront immergés 5 minutes puis ils seront rincés abondamment, égouttés puis entreposés dans un récipient propre. Stocker en attente d utilisation. Dans le frigo : Placer en avant les aliments les plus anciens. Vérifier la DLC : date limite de consommation : Mention «à consommer jusqu au»au-delà de cette date le produit est impropre à la consommation et doit être jeté. Ne prendre que des produits industriels, sous plastique et emballés. Les denrées déconditionnées (par ex jambon sous vide) peuvent se conserver 3jours, à condition que la DLC d origine soit supérieure à 3 jours que la denrée soit filmée et étiquetée, conservée entre 0 et 3 Garder les bouteilles de lait 2 jours maximum après ouverture. Garder les emballages des œufs, jambon, fromage pendant 6mois

3 Conserves : ne doivent être ni cabossées ni bombées. Vérifier la DLUO : date limite d utilisation optimale : Mention «à consommer de préférence avant» Nettoyer l emballage avec une lingette désinfectante jetable à contact alimentaire. Rincer à l eau claire. Ouvrir et transvaser le contenu dans un récipient propre. Sous vide :vérifier l étanchéité. LE CONGÉLATEUR La température doit être contrôlée et notée chaque matin sur un tableau (normes : entre -18 et -30 C). N y mettre que des produits déjà congelés (sauf pain) :Il est interdit de congeler des produits frais.(non maitrise de la qualité des matières premières) Vérifier la DLUO La décongélation doit se faire dans le frigo (zone intermédiaire), dans un plat filmé et étiqueté. La durée de vie d un produit décongelé est : 3jours après le déconditionnement entre 0 et 3 Les steaks hachés sont directement mis à cuire, sans décongélation, à cœur à 65 ; Les légumes congelés peuvent être mis directement dans l eau bouillante. Traçabilité : garder les étiquettes des produits consommés pendant 6mois. Dans le cadre des menus, viande bovine notamment, ceci sera utilisé pour afficher l origine des aliments, pour les parents, Répertorier l origine des produits achetés. L EAU DU ROBINET Pour assurer l élimination de la plus grande partie des éléments métalliques dissous dans l eau, il est conseillé de n utiliser l eau froide du robinet pour la boisson ou la<préparation des aliments qu après 1ou 2 mn d écoulement. Il est déconseillé d utiliser l eau chaude pour la préparation des denrées alimentaires cuisson des légumes, pates.. Dans la mesure où une température élevée favorise la migration des métaux dans l eau. LES BIBERONS Ils sont préparés par la cuisinière. Celle-ci se lave soigneusement les mains avant la préparation. Les biberons sont préparés en tout début de matinée par la cuisinière, puis ils sont gardés au frigo puis réchauffés au chauffe biberon avant utilisation. (Voir la fiche : entretien du chauffe biberon) Il n est plus nécessaire de stériliser les biberons. Ceux ci sont lavés : démontés, mis dans la machine (sauf tétines en caoutchouc) ou lavés à la main avec un produit vaisselle antibactérien et frottés avec un goupillon puis mis sur un papier sur une surface propre (suivre la procédure jointe) ensuite placés dans le frigo. S assurer de la propreté du plan de travail, de la boite de lait, de la bouteille de lait au moment de la préparation.

4 Ensuite, les biberons seront mis au frigo, étiquetés avec le nom de l enfant, avec la date de préparation dessus (utilisation du Velléda) Suivre la fiche «recommandation pour la reconstitution des biberons en lieux d accueil de la petite enfance» L eau en bouteille pour la préparation des biberons doit être gardée au frigo, pas plus de 24 heures une fois ouverte. Si une personne autre que la cuisinière est amenée à préparer un biberon : elle aura une tenue adaptée, une blouse propre. LA PRÉPARATION DES REPAS En période de production, la porte donnant sur l extérieur et la fenêtre de la cuisine doivent être maintenues fermées. Marche en avant dans l espace (pas de retour en arrière du produit, pas de croisement entre le «propre» et le «sale». Nettoyer et éplucher les matières premières dans l évier, puis nettoyer l évier. Préparer les repas sous la hotte. Mixage : -Se laver les mains avant, et utiliser des gants jetables. Ne pas faire autre chose en parallèle). - Mixer au dernier moment (avec des matières premières de très bonne qualité) -en zone propre -Nettoyer l appareil et désinfecter après utilisation (couteau de mixage dans un film rangé au frigo). Maintenir la préparation au chaud : liaison chaude>63 pendant 1h - préparer le repas ( y compris les mixé) au dernier moment, - tenir le repas au chaud au four (possible aussi au bain marie.) Garder au chaud dans des grands plats dans le four, éviter de mettre dans des bols, car ça refroidit plus vite. Si le repas d un enfant est différé au delà d une heure, il sera donné à l enfant un repas industriel, plats tout fait. Note: ne jamais réchauffer un plat et filmer toute préparation. Contrôle de la température des aliments avant le service. Les préparations froides seront placées dans le frigo à biberons en attendant d être servies à table. Entre 0 et 4 Entremets : Il sera privilégié ceux du commerce, tout prêts.

5 Le repas est servi par la cuisinière. Pas de parents ou de personnel dans la cuisine : zone protégée.les aliments passent de la zone propre de la cuisine aux tables de la salle à manger puis des tables vont à la zone sale de la cuisine (soit l évier ou lave vaisselle). LE PLAT TEMOIN Le plat témoin se compose de 100 à 150g de chaque aliment (ni yaourts ni prêt à l emploi) tel que servi à table au moment du service (y compris les mixés). Il est mis dans une poche de congélation étiquetée (date et heure) puis dans des boites en plastique dans le frigo. Il doit être gardé 5 jours entre 0 et 3 puis jeté. GESTION DES EXCEDENTS Les produits non consommés ne sont pas gardés. REPAS POUR ENFANT ALLERGIQUE Le menu sera adapté à chaque allergie Lecture attentive des étiquettes pour éliminer les produits pouvant contenir l allergène concerné Stocker les plats préparés séparément et les filmer Surveillance particulière au moment des repas. PAS DE PIQUE NIQUE A LA CRECHE PAS D ATELIERS CUISINE A LA CRECHE FETES Les parents apportent des produits industriels le jour même, gâteaux, friandises, boissons conservées au frigo si besoin et consommées très rapidement. Vérification des DLC des produits du commerce.

6 LE MATERIEL UTILISÉ Chariot de lavage, seau 2 compartiments et balai manche plastique ou métal avec franges synthétiques utilisés que pour la cuisine. Veiller à leur propreté, les entreposer dans le local de ménage Dans la cuisine : Balai tout plastique, manche plastique ou métal Lavettes (à désinfecter chaque jour) d une couleur pour laver, d une autre couleur pour rincer. Sécher à l air libre ou avec du papier. Le bois, torchons, éponges, tampons grattant, sont interdits en cuisine. La poubelle est fermée et manipulée au pied. Deux thermomètres LES PRODUITS UTILISÉS L eau de javel. Ne pas la mélanger avec un autre produit, ne pas l utiliser à chaud. Surveiller la date limite d utilisation. Savon anti bactérien. Produit vaisselle anti bactérien. Prodésinf Al alimentaire. + Pastilles de lavages pour le lave vaisselle L ENTRETIEN DE LA CUISINE Propreté : - physique : nettoyage des souillures -bactériologique : désinfection -chimique : rinçage, élimination de toute trace de produits mis en œuvre Nettoyer les plans de travail, le carrelage, les plaques électriques tous les jours entre les diverses manipulations et après les repas. Le sol est lavé une fois par jour et aussi souvent que nécessaire. ( voir fiche jointe, franges microfibres spéciales cuisine, lavées chaque jour, mises en machine une fois par semaine) Les frigos sont lavés une fois par semaine. La poubelle de la cuisine est lavée tous les jours. L intérieur des placards est lavé une fois par mois avant l arrivage des produits et l extérieur une fois par semaine. Le four est lavé après chaque utilisation. Le petit matériel (fours, robots ) est lavé après chaque utilisation Le lave vaisselle est lavé une fois par mois en mettant du produit de rinçage et du sel. La hotte aspirante est nettoyée régulièrement, extérieur et grilles (1 fois / 2mois) Une fois par an, une société intervient par le ramonage, la visite des conduits d évacuation, ainsi que le circuit d extraction d air vicié, ventilateurs. Le dégivrage et nettoyage du congélateur se fait deux fois par an. -Vitres de la cuisine : Nettoyage 1 fois /mois

7

BONNES PRATIQUES D HYGIENE [Cuisine de production]

BONNES PRATIQUES D HYGIENE [Cuisine de production] DISP LILLE BONNES PRATIQUES D HYGIENE [Cuisine de production] Circuit du personnel AU VESTIAIRE 1. Retirer l ensemble des accessoires sur les mains, les poignets et le visage 2. S habiller en tenue de

Plus en détail

ZONE DE DECONDITIONNEMENT

ZONE DE DECONDITIONNEMENT ZONE DE DECONDITIONNEMENT PLAN HYGIENE Fiche de poste DECONDITIONNEMENT 1. Porter sa tenue professionnelle : pantalon et veste blancs, coiffe. 2. Mettre un tablier en plastique jetable. 3. Se laver les

Plus en détail

HYGIENE ALIMENTAIRE. Soyons vigilant! CFPBNA

HYGIENE ALIMENTAIRE. Soyons vigilant! CFPBNA HYGIENE ALIMENTAIRE Soyons vigilant! L HYGIENE ALIMENTAIRE TIAC (toxi -infection alimentaire collective) A déclaration obligatoire lorsqu il existe au moins 2 cas groupés avec des manifestations similaires

Plus en détail

Où se procurer les aliments?

Où se procurer les aliments? Où se procurer les aliments? Dans tous les magasins d alimentation Ou en direct chez les producteurs sous certaines conditions. Pour les productions primaires : Miel, fruits et légumes Leur achat en direct

Plus en détail

L'ATELIER CUISINE THERAPEUTIQUE. MF Texier, cadre hygiéniste EMH Var Ouest centre hospitalier d HYERES

L'ATELIER CUISINE THERAPEUTIQUE. MF Texier, cadre hygiéniste EMH Var Ouest centre hospitalier d HYERES L'ATELIER CUISINE THERAPEUTIQUE MF Texier, cadre hygiéniste EMH Var Ouest centre hospitalier d HYERES INTERETS THERAPEUTIQUES DE L'ATELIER CUISINE Activités ludiques menées en groupe et praticables à tous

Plus en détail

COLLEGE L OASIS ECHEANCIER DES MESURES CORRECTIVES SUITE A L INSPECTION EN CUISINE DU 07/09/15

COLLEGE L OASIS ECHEANCIER DES MESURES CORRECTIVES SUITE A L INSPECTION EN CUISINE DU 07/09/15 COLLEGE L OASIS ECHEANCIER DES MESURES CORRECTIVES SUITE A L INSPECTION EN CUISINE DU 07/09/15 Points mentionnés dans le rapport Mesures Correctives Point au 01/06/16 AO1 : Absence de fermeture (porte)

Plus en détail

Entreprise XXX E n t r AUTOCONTROLE. Document d'aide non exhaustif, non contractuel, à adapter selon l'entreprise considérée

Entreprise XXX E n t r AUTOCONTROLE. Document d'aide non exhaustif, non contractuel, à adapter selon l'entreprise considérée Entreprise XXX E n t r Document d'aide non exhaustif, non contractuel, à adapter selon l'entreprise considérée Nom et adresse de l'établissement......... Nom du responsable légal... (détenteur du certificat

Plus en détail

Quelques recommandations pour éviter des désagréments alimentaires. Agence fédérale pour la Sécurité de la Chaîne alimentaire

Quelques recommandations pour éviter des désagréments alimentaires. Agence fédérale pour la Sécurité de la Chaîne alimentaire POUR UN CAMP SANS SOUCI ALIMENTAIRE! Quelques recommandations pour éviter des désagréments alimentaires Agence fédérale pour la Sécurité de la Chaîne alimentaire POUR UN CAMP SANS SOUCI ALIMENTAIRE! ON

Plus en détail

INSTRUCTIONS FONCTIONNEMENT EN MODE ADAPTE

INSTRUCTIONS FONCTIONNEMENT EN MODE ADAPTE INSTRUCTIONS FONCTIONNEMENT EN MODE ADAPTE 02/06/2016 Version : 2 DEFINITION DU FONCTIONNEMENT EN Fonctionner en «mode adapté» c est tenter de fournir, avec des ressources incomplètes, le service jugé

Plus en détail

Comment économiser 200 /an! Comment économiser 200 /an!

Comment économiser 200 /an! Comment économiser 200 /an! Comment économiser 200 /an! Comment économiser 200 /an! Je choisis des appareils de classe A+++ (30 à 60% d économies réalisées!) Je fais attention à éteindre les veilles du four / de la machine à laver

Plus en détail

M : danger microbiologique C : danger chimique P : danger physique A : danger allergique

M : danger microbiologique C : danger chimique P : danger physique A : danger allergique Page : 1/22 M : danger microbiologique C : danger chimique P : danger physique A : danger allergique Probabilité d apparition : Gravité : 1-Très rare 1-Faible 2-Rare 2-Modérée 3-Peu fréquent 3-Sérieuse

Plus en détail

Allaitement maternel. et accueil des enfants en crèche. C est possible! Service Petite enfance. Livret de recommandations

Allaitement maternel. et accueil des enfants en crèche. C est possible! Service Petite enfance. Livret de recommandations Service Petite enfance Livret de recommandations Allaitement maternel et accueil des enfants en crèche (structures collective et familiale) C est possible! La fin du congé maternité signifie souvent la

Plus en détail

Les règles d hygiène

Les règles d hygiène Les règles d hygiène En cas de défaillance hygiénique, le client peut être victime d une toxi-infection alimentaire susceptible de se révéler plus ou moins grave. Comment maîtriser l hygiène en cuisine?

Plus en détail

la Région Date de réalisation : 14/01/2009 Unité Lycées

la Région Date de réalisation : 14/01/2009 Unité Lycées la Région Date de réalisation : 14/01/2009 Unité Lycées - SOMMAIRE - Fiche de contrôle à réception 3 Tolérance des températures à réception des denrées 4 Fiche de non conformité des livraisons 5 Fiches

Plus en détail

Organisation de la journée Poste de civiliste à la Seymaz

Organisation de la journée Poste de civiliste à la Seymaz Organisation de la journée Poste de civiliste à la Seymaz Le civiliste s occupe des tâches d intendance du foyer. Son rôle essentiel est d effectuer son service en lien constant avec les personnes âgées.

Plus en détail

TABLEAU DE BORD DES COMPÉTENCES CAP ATMFC ASSISTANT TECHNIQUE EN MILIEUX FAMILIAL ET COLLECTIF Nom / Prénom:...

TABLEAU DE BORD DES COMPÉTENCES CAP ATMFC ASSISTANT TECHNIQUE EN MILIEUX FAMILIAL ET COLLECTIF Nom / Prénom:... S INFORMER S INFORMER TABLEAU DE BORD DES COMPÉTENCES CAP ATMFC ASSISTANT TECHNIQUE EN MILIEUX FAMILIAL ET COLLECTIF Nom / Prénom:.... COMPETENCE : C11 - PRENDRE LES CONSIGNES DE TRAVAIL C - 111 Décoder

Plus en détail

Documents du PMS. spécimen. Fiches des Bonnes Pratiques d Hygiène B.P.H. Appelées également prérequis. chalphil-docs de travail

Documents du PMS. spécimen. Fiches des Bonnes Pratiques d Hygiène B.P.H. Appelées également prérequis. chalphil-docs de travail 11 Documents du PMS Fiches des Bonnes Pratiques d Hygiène B.P.H Appelées également prérequis Tenue réglementaire exigée On n'entre pas sans sa tenue Toute personne travaillant dans une zone de manutention

Plus en détail

Les Règles d hygiène au sein de la cuisine

Les Règles d hygiène au sein de la cuisine Page : 1/11 Les Règles d hygiène au sein de la cuisine NOM DE L ETABLISSEMENT LOCALITE LOGO 1 Page : 2/11 Mot d accueil Nous avons le plaisir de vous accueillir au sein de notre établissement. Dans le

Plus en détail

AGREMENT PMS. DISTRIBUTION (Satellites) Système documentaire. PRODUCTION (Cuisine centrale) AUTRES (Restaurant administratif) CENTRES D'HEBERGEMENT

AGREMENT PMS. DISTRIBUTION (Satellites) Système documentaire. PRODUCTION (Cuisine centrale) AUTRES (Restaurant administratif) CENTRES D'HEBERGEMENT AGREMENT (n FR 50-402-209-CE) PMS PRODUCTION (Cuisine centrale) DISTRIBUTION (Satellites) Système documentaire RESTAURANTS SCOLAIRES CRECHES CENTRES D'HEBERGEMENT CLSH AUTRES (Restaurant administratif)

Plus en détail

Les GESTES A FAIRE OU A NE PAS FAIRE en RESTAURATION

Les GESTES A FAIRE OU A NE PAS FAIRE en RESTAURATION Les GESTES A FAIRE OU A NE PAS FAIRE en RESTAURATION I. EN ENTRANT DANS LA CUISINE : 1. Je n y pénètre qu en état de bonne santé (je n oublie pas, si j y suis astreint, ma visite médicale annuelle et chaque

Plus en détail

Mode d emploi Plaque de cuisson à deux faces 230V ~ 50Hz 1800W

Mode d emploi Plaque de cuisson à deux faces 230V ~ 50Hz 1800W BDP-11 Mode d emploi Plaque de cuisson à deux faces 230V ~ 50Hz 1800W (Lire attentivement ce mode d emploi avant d utiliser ce produit et bien conserver ce mode d emploi) Consignes de sécurité Lors de

Plus en détail

PROCEDURE D IDENTIFICATION ET DE TRACABILITE DES DENREES ALIMENTAIRES

PROCEDURE D IDENTIFICATION ET DE TRACABILITE DES DENREES ALIMENTAIRES I - OBJECTIFS Cette procédure a pour objectifs : - de conserver la traçabilité de tous les produits entrants au sein de l établissement - de tracer tous produits déconditionnés et non consommés le jour

Plus en détail

Dans la cuisine Illustration choisie. Description de la situation Ce que je vois

Dans la cuisine Illustration choisie. Description de la situation Ce que je vois Dans la cuisine la table la nappe les couteaux le hachoir la cuillère en bois le robot ménager (le mixer) le pain la planche à découper la fenêtre le rideau un arbre ( avec notions d intérieur et extérieur)

Plus en détail

Le Gaspillage alimentaire c est quoi?

Le Gaspillage alimentaire c est quoi? Le Gaspillage alimentaire c est quoi? Gaspiller, c est jeter des aliments qui auraient pu être consommés. Non pas des déchets comme des coquilles d œufs ou des pelures d oranges mais bien des denrées alimentaires,

Plus en détail

MARQUE: BEABA REFERENCE: BIB EXPRESSO NEON CODIC:

MARQUE: BEABA REFERENCE: BIB EXPRESSO NEON CODIC: MARQUE: BEABA REFERENCE: BIB EXPRESSO NEON CODIC: 4247221 NOTICE Notice d utilisation Instructions Gebrauchsanweisung Handleiding Folleto de Instrucciones Istruzioni per l uso Instruçoes de utilizaçáo

Plus en détail

Repas préparés en interne et pris à l extérieur des IPPJ Procédures d hygiène

Repas préparés en interne et pris à l extérieur des IPPJ Procédures d hygiène Note à Madame Liliane BAUDART, Directrice générale, Direction générale de l Aide à la Jeunesse. Via Monsieur Olivier DEGRYSE, Administrateur général de l Administration générale de l Aide à la Jeunesse,

Plus en détail

31/01/2017. Les circuits du linge: ET LES CHARIOTS DE SOINS. 1.Législation: 2.Étude de cas: Sommaire:

31/01/2017. Les circuits du linge: ET LES CHARIOTS DE SOINS. 1.Législation: 2.Étude de cas: Sommaire: Sommaire: Les circuits du linge: ET LES CHARIOTS DE SOINS IFAS 2017. Module 6 CIDC Cadre formateur 1.Législation 2.Étude de cas Circuit du linge propre et 3.Le linge propre a. Stockage b. Du bon usage

Plus en détail

1. DEFINITION 2. METHODOLOGIE

1. DEFINITION 2. METHODOLOGIE 1. DEFINITION L HACCP (Hazard Analysis Critical Control Point, c est-à-dire analyse de dangers, points de maîtrise essentiels) est l'ensemble des principes et des mesures garantissant que les aliments

Plus en détail

LES ECOGESTES DANS LA CUISINE

LES ECOGESTES DANS LA CUISINE 2015 1 PARIS.HAUTS DE SEINE.VAL D OISE Pourquoi faire des écogestes? Contexte énergétique Pourquoi faire des écogestes? Consommations d énergie dans une habitation Comment faire des écogestes? Comment

Plus en détail

Traitement manuel d un endoscope souple

Traitement manuel d un endoscope souple Traitement manuel d un endoscope souple Fiche technique Indication Remarque Retraitement des endoscopes souples après utilisation avec une phase de désinfection correspondant à une désinfection de haut

Plus en détail

L hygiène des véhicules sanitaires des sapeurs pompiers

L hygiène des véhicules sanitaires des sapeurs pompiers L hygiène des véhicules sanitaires des sapeurs pompiers SOMMAIRE La désinfection simplifiée La désinfection courante La désinfection approfondie L hygiène des mains L antisepsie des mains Le matériel /

Plus en détail

Module. Biberonneries

Module. Biberonneries Module Biberonneries 1 Table des matières 1. Introduction 5 1.1 Champ d application 5 1.2 Comment faut-il appliquer ce module? 5 2. Bonnes pratiques d hygiène 6 3. Organigrammes de processus 8 4. Points

Plus en détail

Traitement manuel d un endoscope souple

Traitement manuel d un endoscope souple Traitement manuel d un endoscope souple Indication Remarque Retraitement des endoscopes souples après utilisation avec une phase de désinfection correspondant à une désinfection de haut niveau Les recommandations

Plus en détail

ALIMENTAIRE : TECHNIQUES DE PRELEVEMENT ET TRANSPORT DES ECHANTILLONS

ALIMENTAIRE : TECHNIQUES DE PRELEVEMENT ET TRANSPORT DES ECHANTILLONS Service : Microbiologie Méthode technique ALIMENTAIRE : TECHNIQUES DE PRELEVEMENT ET TRANSPORT DES ECHANTILLONS Mise en service de la première version : Mise en application de cette version : Rédaction

Plus en détail

Lavage du sol. La presse est placée sur le seau rouge : Il s agit de l eau de rinçage et permet d évacuer les salissures.

Lavage du sol. La presse est placée sur le seau rouge : Il s agit de l eau de rinçage et permet d évacuer les salissures. Lavage du sol Cette procédure permet de garantir un nettoyage efficace. Elle se base sur un nettoyage avec un chariot double seau. La presse est placée sur le seau rouge : Il s agit de l eau de rinçage

Plus en détail

Où se procurer les matières premières?

Où se procurer les matières premières? Que les plats préparés lors de l atelier cuisine soient à destination des élèves de la classe ou de l école ou pour des personnes extérieurs à l école, voici quelques points d information incontournables.

Plus en détail

PROTOCOLE DES VERIFICATIONS VISUELLES

PROTOCOLE DES VERIFICATIONS VISUELLES COLLEGE DU P ESQUIER Rue Charles Pauriol 13120 GARDANNE PROTOCOLE DES ERIFICATIONS ISUELLES Les vérifications visuelles se feront une fois par semaine au moins. Elles seront faites par un membre désigné

Plus en détail

Comment utiliser notre ouvrage pour l année en conformité avec le nouveau programme

Comment utiliser notre ouvrage pour l année en conformité avec le nouveau programme Technologie culinaire - CAP Comment utiliser notre ouvrage pour l année 2016-2017 en conformité avec le nouveau programme Pour la 1 re année scolaire 2016-2017 du nouveau CAP Cuisine, l ouvrage est parfaitement

Plus en détail

Plan de Maîtrise Sanitaire

Plan de Maîtrise Sanitaire Plan de Maîtrise Sanitaire Spécial Office 1 Les fiches pratiques 2 3 4 Les trames d autocontrôle Les documents obligatoires Les instruments de mesure SQ/AF/Novembre 2012 IR=1 1 Plan de Maîtrise Sanitaire

Plus en détail

PROCEDURE DE MATIRISE DES TEMPERATURES

PROCEDURE DE MATIRISE DES TEMPERATURES I - OBJECTIFS Cette Procédure a pour objectif de limiter la multiplication des microbes dans les denrées alimentaires au moment du stockage, de la fabrication, et du service. II - DOMAINE D APPLICATION

Plus en détail

Stations de nettoyage pour Didymo

Stations de nettoyage pour Didymo Stations de nettoyage pour Didymo DOCUMENT DE TRAVAIL Chris Dore, Trout Safaris Avril 2007 Stations de nettoyage Recommandations et exemples fournis par Biosecurity New Zealand 1. Méthode de nettoyage

Plus en détail

Conseils pour l alimentation du bébé au biberon > Commission des Pédiatres > Commission des Puéricultrices

Conseils pour l alimentation du bébé au biberon > Commission des Pédiatres > Commission des Puéricultrices Conseils pour l alimentation du bébé au biberon > Commission des Pédiatres > Commission des Puéricultrices Le Réseau Sécurité Naissance - Na tre Ensemble est le réseau des maternités et des professionnels

Plus en détail

Certificat de capacité professionnelle. Profession : Cuisinier / Cuisinière

Certificat de capacité professionnelle. Profession : Cuisinier / Cuisinière Profil professionnel du Certificat de capacité professionnelle Profession : Cuisinier / Cuisinière Finalisé le 09/07/2008 PROFIL PROFESSIONNEL Partie A a. Dénomination officielle de la profession : CCP

Plus en détail

Quelques recommandations pour une hygiène appropriée

Quelques recommandations pour une hygiène appropriée Quelques recommandations pour une hygiène appropriée Se laver les mains avant De manger; De manipuler des aliments; Se laver les mains après Avoir éternué ou toussé; S'être mouché; Être allé aux toilettes;

Plus en détail

Proposition de Guide d équipement de l'académie de Aix Marseille CAP. Agent Polyvalent de Restauration

Proposition de Guide d équipement de l'académie de Aix Marseille CAP. Agent Polyvalent de Restauration Proposition de Guide d équipement de l'académie de Aix Marseille CAP Agent Polyvalent de Restauration. Zones Matériels Quantité Zone de réceptionstockage Armoire épicerie inox Appareils de mesure et d

Plus en détail

Gros plan sur le gaspillage alimentaire! Nom :... Prénom :...

Gros plan sur le gaspillage alimentaire! Nom :... Prénom :... Gros plan sur le gaspillage alimentaire! Nom :. Prénom : Définition Le gaspillage alimentaire, de quoi s agit-il? Ensemble, nous avons construit cette définition : Où gaspille-t-on les aliments? - Chez

Plus en détail

L ordre des situations sera choisi en fonction de la progression pédagogique mise en œuvre.

L ordre des situations sera choisi en fonction de la progression pédagogique mise en œuvre. ! "# $!% $&$!$!'!!( &%$( )% )*"+ '!,-! "# $ "# $ %& & " &! "# $!% $&$!$!'! ( $!& #!!#.!!! )*"+ '! "# "# $,/ # & 0) **+,- L ordre des situations sera choisi en fonction de la progression pédagogique mise

Plus en détail

CAP Chocolatier confiseur RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION

CAP Chocolatier confiseur RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION 12 I - COMPÉTENCES ET 13 C1 ORGANISER, PRÉPARER C 1.1 Participer à la prévision des besoins C 1.2 Préparer les équipements nécessaires à la réception, au contrôle, au déconditionnement

Plus en détail

RAPPORT 2 : SÉCURITÉ ALIMENTAIRE

RAPPORT 2 : SÉCURITÉ ALIMENTAIRE 1 ENQUÊTE DE CONSOMMATION ALIMENTAIRE 2014-2015 RAPPORT 2 : SÉCURITÉ ALIMENTAIRE Enquête de consommation alimentaire 2014-2015 RAPPORT 2 : SÉCURITÉ ALIMENTAIRE Les commanditaires de l enquête de consommation

Plus en détail

NOTES :

NOTES : Livret HACCP NOTES : 1 HACCP c est une méthode, un outil de travail qui permet d identifier, d évaluer les risques que l on peut rencontrer dans les différentes étapes de transformation d une denrée alimentaire,

Plus en détail

Un point sur le détartrant

Un point sur le détartrant Un point sur le détartrant Pourquoi détartrer? Propreté visuelle Eviter la prolifération dupseudomonasaeruginosa Où et quand détartrer? WC : 1x par semaine.déterminer un jour dans le service Robinetteries

Plus en détail

«POUR UNE ALIMENTATION DE QUALITE DES TOUTS PETITS» Multi accueils de lacommunauté des communes du pays du Royans

«POUR UNE ALIMENTATION DE QUALITE DES TOUTS PETITS» Multi accueils de lacommunauté des communes du pays du Royans «POUR UNE ALIMENTATION DE QUALITE DES TOUTS PETITS» Multi accueils de lacommunauté des communes du pays du Royans 1. Constats Crèche 1 Crèche 2 Nombre de repas servis : 20 Nombre de repas servis : 18 Personnel

Plus en détail

MARQUE: ARIETE REFERENCE: FOUR A PIZZA CODIC:

MARQUE: ARIETE REFERENCE: FOUR A PIZZA CODIC: MARQUE: ARIETE REFERENCE: FOUR A PIZZA CODIC: 4337905 NOTICE 905 G F E A D C B Fig. 1 INSTRUCTIONS IMPORTANTES - 9 - FR LIRE CES INSTRUCTIONS AVANT L EMPLOI. Lors de l utilisation d appareils électriques,

Plus en détail

9 agents communaux assurent son fonctionnement avec :

9 agents communaux assurent son fonctionnement avec : La «cantine» constitue un des temps fort dans la vie scolaire de l enfant. Elle concerne pour Bellegarde 2 enfants sur 3. C est le moment de pause et de plaisir. Le restaurant scolaire est plus qu un endroit

Plus en détail

Comment faire ses conserves

Comment faire ses conserves Étape 1. Préparez vos Bocaux Comment faire ses conserves Assurez-vous que toutes les surfaces ne présentent pas d ébréchures, de traces d abrasion ou de résidus collés. Nettoyez bocaux, terrines et couvercles

Plus en détail

RECOMMANDATIONS D HYGIENE POUR LA PREPARATION ET LA CONSERVATION DES BIBERONS (LAIT MATERNEL ET PREPARATIONS LACTEES)

RECOMMANDATIONS D HYGIENE POUR LA PREPARATION ET LA CONSERVATION DES BIBERONS (LAIT MATERNEL ET PREPARATIONS LACTEES) RECOMMANDATIONS D HYGIENE POUR LA PREPARATION ET LA CONSERVATION DES BIBERONS (LAIT MATERNEL ET PREPARATIONS LACTEES) Alimentation LAPRUGNE-GARCIA E, Saint Genis Laval Avril 2009 Objectif L allaitement

Plus en détail

FICHE AUTOCONTROLE A LA RECEPTION : Semaine du.. au. PRPO Contrôler la T C du produit le plus sensible pour une même livraison.

FICHE AUTOCONTROLE A LA RECEPTION : Semaine du.. au. PRPO Contrôler la T C du produit le plus sensible pour une même livraison. FICHE AUTOCONTROLE A LA RECEPTION : Semaine du.. au. PRPO r la T C du produit le plus sensible pour une même livraison. CONTROLES Si non conformité Date Qui Nom du fournisseur 01/01/. DR Fraichviande Produit

Plus en détail

Toutes académies Session 2005

Toutes académies Session 2005 Coefficient : 1,5 Durée : 2 heures Feuillet : 1/5 ATTENTION! Le candidat répondra dans l ordre des questions posées sur le sujet. Lors de la correction, il sera tenu compte de la rigueur de l expression

Plus en détail

GUIDE REGLEMENTAIRE DES ACCUEILS DE SCOUTISME

GUIDE REGLEMENTAIRE DES ACCUEILS DE SCOUTISME GUIDE REGLEMENTAIRE DES ACCUEILS DE SCOUTISME Vie quotidienne et hygiène Hygiène alimentaire de plein air 3 d Dans le contexte des activités de plein air, l organisation et la préparation des repas font

Plus en détail

Les engagements du personnel des crèches travaillant en cuisine

Les engagements du personnel des crèches travaillant en cuisine Les engagements du personnel des crèches travaillant en cuisine Préambule Le Centre Communal d'action Sociale de Châlons-en-Champagne gère des structures Petite Enfance relevant des décrets 2000-762 du

Plus en détail

FONCTIONNEMENT EN MODE ADAPTE : EXEMPLE DE 8 MENUS

FONCTIONNEMENT EN MODE ADAPTE : EXEMPLE DE 8 MENUS Date de Création: 01/06/2016 Version : 1 Menu 1 Menu 2 Menu 3 Menu 4 Menu 5 Menu 6 Menu 7 Menu 8 Macédoine salade de féculents carottes rapées salade verte salade de féculents salade de chou sardines concombre

Plus en détail

Gestion de la nourriture et de l alimentation

Gestion de la nourriture et de l alimentation Gestion de la nourriture et de l alimentation Évaluation des services de garde et d apprentissage de la petite enfance aux fins d amélioration de la qualité Les droits d auteur dans ce document sont la

Plus en détail

Les concepts de production

Les concepts de production Les concepts de production C est l ensemble des moyens mis en œuvre pour gérer et réaliser une production culinaire Achats Stockage Préparations préliminaires Cuisson Distribution et conditionnement Gros

Plus en détail

Conservation et préparation de la viande

Conservation et préparation de la viande Conservation et préparation de la viande A fixer sur votre frigo avec un aimant Conseils d hygiène destinés aux ménages La viande crue peut être contaminée par des bactéries pathogènes telles que campylobacter,

Plus en détail

Pour réduire nos déchets, cuisinons nos restes de repas

Pour réduire nos déchets, cuisinons nos restes de repas m Galettes de poisson à la purée de pommes de terre m Pudding à l orange m Pain perdu, version salée m Soupe de fanes de carottes m Chips d épluchures de pommes de terre m Smoothie aux fruits et légumes

Plus en détail

FICHE DE PROCEDURE Etiquetage des produits alimentaires

FICHE DE PROCEDURE Etiquetage des produits alimentaires Document associé : Fiche de procédure «Traçabilité des produits alimentaires» Objectif Cette procédure décrit les consignes applicables au niveau de l étiquetage des produits alimentaires ayant subit une

Plus en détail

Lavage manuel des sols

Lavage manuel des sols Toute opération de lavage sera précédée d un balayage humide Action chimique et mécanique permettant d éliminer les salissures adhérentes sur les sols plastiques ou carrelés et sur tout sol supportant

Plus en détail

Date de création : Identification Etablissement : PROCEDURE DE RECEPTION Version :

Date de création : Identification Etablissement : PROCEDURE DE RECEPTION Version : I - OBJECTIFS Cette procédure a pour objectifs de vérifier la conformité des matières premières et des denrées alimentaires lors de leur introduction au sein de l établissement, et de prendre les mesures

Plus en détail

Recensement des équipements de restauration

Recensement des équipements de restauration CONSEIL GENERAL DES DEUX SEVRES annee 1 Direction Ecogestion des bâtiments Service Aménagement des Bâtiments Nom de l'établissement: Nombre de rationnaires (moyenne journalière) Nombre de repas / jour

Plus en détail

Equipements de protection individuelle

Equipements de protection individuelle Equipements de protection individuelle Conseil Général des Alpes-Maritimes Service Fonctionnement des collèges 1 Le service du fonctionnement des collèges à pour projet de normaliser l achat et l adaptation

Plus en détail

Cette exposition est proposée par le Service Santé Enfance et la Direction Petite Enfance de la Ville de Rennes. Les illustrations ont été réalisées

Cette exposition est proposée par le Service Santé Enfance et la Direction Petite Enfance de la Ville de Rennes. Les illustrations ont été réalisées Cette exposition est proposée par le Service Santé Enfance et la Direction Petite Enfance de la Ville de Rennes. Les illustrations ont été réalisées par Emmanuelle Houssais. Le choix du lait maternel ou

Plus en détail

Présentation des locaux et du matériel GRETA de l Aube Filière du Sanitaire et Social

Présentation des locaux et du matériel GRETA de l Aube Filière du Sanitaire et Social Présentation des locaux et du matériel ---------------------------- GRETA de l Aube Filière du Sanitaire et Social GRETA de l Aube Site de Bar/Aube - 10200 BAR SUR AUBE Type de salles Matériel 2 salles

Plus en détail

Livret de conseils et astuces pour les consommateurs

Livret de conseils et astuces pour les consommateurs Livret de conseils et astuces pour les consommateurs Selon une étude de l ADEME* datée de mai 2016, chaque année en France, du fait du gaspillage alimentaire, ce sont 10 millions de tonnes de produits

Plus en détail

HYGIENE DES SOLS, DES SURFACES ET DES MAINS TRI DES DECHETS ET STERILISATION

HYGIENE DES SOLS, DES SURFACES ET DES MAINS TRI DES DECHETS ET STERILISATION UC 3 HYGIENE MODULE 3.2. ET 3.3. HYGIENE DES SOLS, DES SURFACES ET DES MAINS TRI DES DECHETS ET STERILISATION EVALUATION FORMATIVE A Nom Prénom : PROMOTION : 1. Cochez dans la liste ci-dessous les 2 pièces

Plus en détail

Cahier des charges pour l achat et la livraison de denrées alimentaires Année 2015

Cahier des charges pour l achat et la livraison de denrées alimentaires Année 2015 Collège Blois-Vienne 61, rue des métairies BP 2878 41028 BLOIS CEDEX Personne responsable du marché : Madame Gaëlle GUIGNARD, Principale Téléphone : 02.54.78.76.53 Télécopie : 02.54.78.76.19 Mèl : ce.0410593x@ac-orleans-tours.fr

Plus en détail

BORDEREAU DES PRIX UNITAIRES

BORDEREAU DES PRIX UNITAIRES BORDEREAU DES PRIX UNITAIRES LOT N 1 - FOURNITURE DE PRODUITS D'ENTRETIEN JETABLES QUANTITE ESTIMEE ANNUELLE * PRIX UNITAIRE HT PRIX TOTAL HT RABAIS % Sacs 130L vert (x 100 ) 45 Sacs poubelle de 110L (x

Plus en détail

COLLEGE MARCEL PAGNOL 11

COLLEGE MARCEL PAGNOL 11 01 DESCRIPTIF DES FOURNITURES DU LOT : S ENTRETIEN CODE : 09F 11 LOT N1 PAPIERS LOT N 1 BOBINE PAPIER ECO WC MAXI BOBINE ATELIER CHAMOIS FOURNITURE ENTRETIEN DISTRIBUTEURS CHAMOIS SERVICES BOBINE WC ECOLO

Plus en détail

BORDEREAU DE PRIX PRODUITS D'ENTRETIEN - LOT 1 : HYGIENE DES SANITAIRES 2015

BORDEREAU DE PRIX PRODUITS D'ENTRETIEN - LOT 1 : HYGIENE DES SANITAIRES 2015 D'ENTRETIEN - LOT 1 : HYGIENE DES SANITAIRES 2015 Détartrant surpuissant pour sanitaires Détergent sanitaire surodorant détartrant désinfectant polyvalent 1 L 80 bid,5l 30 Papier toilette maxi jumbo 2

Plus en détail

Contrat de mise en place 15h30 (plat en barquette)

Contrat de mise en place 15h30 (plat en barquette) Date : Heure: 13h30 16h30 Classe: Absent(s): Pré requis: Respect des zones de travail Mettre en place un poste de travail Préparations préliminaires (légumes et poissons) Rissoler une viande Réaliser le

Plus en détail

LA DEMARCHE GLOBALE DE PREVENTION

LA DEMARCHE GLOBALE DE PREVENTION LA DEMARCHE GLOBALE DE PREVENTION La méthode HACCP olet 2 : Guide de mise en œuvre Constitution et réunion de l équipe HACCP 1- Définition de la méthode Année n+1 Participation active des agents 2-1.Évaluation

Plus en détail

4. HOTELLERIE-ALIMENTATION 4.1. HOTELLERIE-RESTAURATION-CUISINE DE COLLECTIVITE 4. COMMIS DE CUISINE DE COLLECTIVITE

4. HOTELLERIE-ALIMENTATION 4.1. HOTELLERIE-RESTAURATION-CUISINE DE COLLECTIVITE 4. COMMIS DE CUISINE DE COLLECTIVITE CCPQ Rue A. Lavallée, 1 1080 Bruxelles Tél. : 02 690 85 28 Fax : 02 690 85 78 Email : ccpq@profor.be www.enseignement.be 4. HOTELLERIE-ALIMENTATION 4.1. HOTELLERIE-RESTAURATION-CUISINE DE COLLECTIVITE

Plus en détail

L ALIMENTATION POST GREFFE

L ALIMENTATION POST GREFFE L ALIMENTATION POST GREFFE Conseils d hygiène alimentaire Lavez-vous soigneusement les mains avant chaque préparation et essuyez-vous de préférence avec des essuiemains à usage unique. Lavez la vaisselle

Plus en détail

TRANCHAGE, MIXAGE ET MOULINAGE DES PREPARATIONS FROIDES

TRANCHAGE, MIXAGE ET MOULINAGE DES PREPARATIONS FROIDES Référence : PT/RES/017-A Page :Page 1 sur 5 Objet : Maîtriser les dangers microbiologiques lors des opérations très délicates de tranchage, mixage et moulinage des préparations froides. Mots clés : Mixage

Plus en détail

CONCOURS D AGENT DE MAÎTRISE

CONCOURS D AGENT DE MAÎTRISE CONCOURS D AGENT DE MAÎTRISE INTERNE & 3 EME CONCOURS MERCREDI 12 SEPTEMBRE 2007 SPECIALITE «RESTAURATION» EPREUVE D ADMISSIBILITE : HAUTES-ALPES Une épreuve consistant en la vérification au moyen de questionnaires

Plus en détail

Scénario A la maison!

Scénario A la maison! Scénario A la maison! A table! Document 1. Les plats préférés des enfants https://www.youtube.com/watch?v=osebugue6kq Activité - Introduction au thème et contextualisation (compréhension orale) Quel type

Plus en détail

Checklist pour l état des lieux de remise

Checklist pour l état des lieux de remise Checklist pour l état des lieux de remise L appartement doit être nettoyé en vue de l état des lieux. Le locataire se doit de payer pour chacune des petites réparations. Le propriétaire s occupe des réparations

Plus en détail

CRISTAUX DE SOUDE FICHES RECETTES RECETTES UTILISATIONS DÉGRAISSE DÉBOUCHE LES CANALISATIONS LESSIVE LES MURS

CRISTAUX DE SOUDE FICHES RECETTES RECETTES UTILISATIONS DÉGRAISSE DÉBOUCHE LES CANALISATIONS LESSIVE LES MURS CRISTAUX DE SOUDE DÉGRAISSE DÉBOUCHE LES CANALISATIONS LESSIVE LES MURS CUISINE - SALLE DE BAINS SOLS - LINGE - VAISSELLE APPAREILS MÉNAGERS SANITAIRES - CANALISATIONS Bon à savoir : Corrosifs, les Cristaux

Plus en détail

Apprendre à porter secours : cycle 1 Compétences nécessaires sur chaque niveau de classe Vers les compétences attendues (IO 2002)

Apprendre à porter secours : cycle 1 Compétences nécessaires sur chaque niveau de classe Vers les compétences attendues (IO 2002) Je connais mon identité : - mon prénom - (mon nom) - mon âge - mon sexe Apprendre à porter secours : cycle 1 Compétences nécessaires sur chaque niveau de classe Vers les compétences attendues (IO 2002)

Plus en détail

LE GASPILLAGE ALIMENTAIRE

LE GASPILLAGE ALIMENTAIRE LE GASPILLAGE ALIMENTAIRE Dans notre mode de vie d aujourd hui, le gaspillage est devenu banal, presque naturel. Il est pourtant lourd de conséquences Étape à suivre pour faire la chasse au gaspillage:

Plus en détail

PASS-Enfance n 1. Programme d Accès Spécifique au Service Enfance ALLERGIES ET/OU TRAITEMENT MEDICAL ANNEE SCOLAIRE 20 /20

PASS-Enfance n 1. Programme d Accès Spécifique au Service Enfance ALLERGIES ET/OU TRAITEMENT MEDICAL ANNEE SCOLAIRE 20 /20 PASS-Enfance n 1 Programme d Accès Spécifique au Service Enfance ALLERGIES ET/OU TRAITEMENT MEDICAL ANNEE SCOLAIRE 20 /20 L objectif de ce PASS est de faciliter l intégration de votre enfant, avec ses

Plus en détail

PROTOCOLE DES REPAS ET GOÛTERS

PROTOCOLE DES REPAS ET GOÛTERS Multi-Accueil «PIROUETTE» 18, rue du Pontonnet 43620 Saint Pal de Mons Tel : 04 71 75 09 01 PROTOCOLE DES REPAS ET GOÛTERS INTRODUCTION: La crèche PIROUETTE bénéficie d une livraison de repas par la cuisine

Plus en détail

RESPECT DE LA CHAÎNE DU FROID

RESPECT DE LA CHAÎNE DU FROID RESPECT DE LA CHAÎNE DU FROID Depuis leur réception et jusqu à leur délivrance au patient, le pharmacien doit veiller à conserver adéquatement les produits qui nécessitent des conditions particulières

Plus en détail

Acte d'engagement Page1 / 6

Acte d'engagement Page1 / 6 Acte d'engagement Page1 / 6 DEGRAISSANT SURPUISSANT DESODORISANT MULTI-SURFACES DESINFECTANT A ACTION RAPIDE SANS RINCAGE SPRAY HYGIENE DES SURFACES Bidon 5 l 10 0 BOUTEILLE 750 ML 4 0 DETARTRANT FOUR

Plus en détail

Nom: Gaspillage alimentaire

Nom: Gaspillage alimentaire Nom: En Suisse, quelque 300 kilos de denrées alimentaires en parfait état sont jetés à la poubelle par personne et par an. Pour l ensemble de la population, cela représente 2,3 millions de tonnes de nourriture.

Plus en détail

HACCP : Hazard Analysis Critical Control Point. Analyse des Points critiques pour leur maîtrise

HACCP : Hazard Analysis Critical Control Point. Analyse des Points critiques pour leur maîtrise HACCP : Hazard Analysis Critical Control Point Analyse des Points critiques pour leur maîtrise SOMMAIRE : I. HACCP II. Origine exacte des plats préparés et livrés en liaison froide III. Présentation de

Plus en détail

Réseau franc-comtois de lutte contre les infections nosocomiales Hôpital Saint-Jacques 2, place Saint-Jacques Besançon Tél.

Réseau franc-comtois de lutte contre les infections nosocomiales Hôpital Saint-Jacques 2, place Saint-Jacques Besançon Tél. Gestion d e s ré frigérateurs à d isp o s it ion d e s résid e nts Réseau franc-comtois de lutte contre les infections nosocomiales Hôpital Saint-Jacques 2, place Saint-Jacques 25000 Besançon Tél. 03 81

Plus en détail

DIS 2041 Collectivités: Infrastructure, installation et hygiène [2041] v2

DIS 2041 Collectivités: Infrastructure, installation et hygiène [2041] v2 Unité Provinciale de :... Date :... Contrôleur Responsable:... N :... Opérateur :... N unique :... Adresse :...... DIS 2041 Collectivités: Infrastructure, installation et hygiène [2041] v2 C : conforme

Plus en détail

Participation de parents au repas du 23/02/17 à la Cantine de l Ecole Elémentaire Ponts-Jumeaux

Participation de parents au repas du 23/02/17 à la Cantine de l Ecole Elémentaire Ponts-Jumeaux Participation de parents au repas du 23/02/17 à la Cantine de l Ecole Elémentaire Ponts-Jumeaux Participants en plus des équipes habituelles de cantine et du CLAE : Pierre Khattou, coordinateur Leo Lagrange

Plus en détail

MARQUE: BEABA REFERENCE: BABYCOOK ORIGINAL CODIC:

MARQUE: BEABA REFERENCE: BABYCOOK ORIGINAL CODIC: MARQUE: BEABA REFERENCE: BABYCOOK ORIGINAL CODIC: 4199090 NOTICE 5 g n a h b o c i ml 30 25 p d j k 20 15 10 q l c e m f r a Spatula b Reservoir lid c Reservoir/cloche lid joint d Heating reservoir e Control

Plus en détail

RAPPORT AUDIT HYGIENE AVXX-0XX-XXX

RAPPORT AUDIT HYGIENE AVXX-0XX-XXX Date: SITE: Heure: par: MENTION GLOBAL DE L'AUDIT: NOMBRE D'ECARTS CONSTATES: ECARTS CONSTATES: 1. RESPONSABILITÉ DE LA DIRECTION / DÉFINITION & CONTRÔLE DES RÈGLES D HYGIÈNE 1.1 Déclaration de l'établissement

Plus en détail