Innovation Bélisle. OBJECTIFS de Bélisle. Développent de culture alternative au maïs, où nous en sommes! OBJECTIFS. Projet 2012 à /04/2014

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Innovation Bélisle. OBJECTIFS de Bélisle. Développent de culture alternative au maïs, où nous en sommes! OBJECTIFS. Projet 2012 à /04/2014"

Transcription

1 Développent de culture alternative au maïs, où nous en sommes! Dr Shyam Baurhoo Directeur Recherche & Développement Professeur Adjoint, Université de McGill OBJECTIFS de Bélisle Objectifs: à la recherche de culture(s) alternative au maïs qui peut: mener à une sécurité fourragère de qualité sur votre ferme améliorer la production et santé des vaches RECHERCHE et INNOVATION : la meilleur façon de réussir collaboration avec l université de McGill Projet 2012 à 2013 Remplacer l ensilage de maïs par le millet fourrager: quels sont les effets sur la production des vaches en lactation? OBJECTIFS Comparer l ensilage de maïs vs ensilage millet perlé vs ensilage millet sucré sur: i) consommation ii) production en lait iii) composition de lait iv) fermentation ruminale En révision: Journal of Dairy Science Le millet perlé et millet sucré fourrager Le millet perlé et millet sucré fourrager Caractéristiques agronomiques Nouvelles Hybrides Canadien mieux adapter aux conditions climatiques du Québec / Canada contient 0% d acides prussiques (composés de cyanure) s adapte très bien aux conditions de sècheresse pas besoin des grandes quantités de fertilisants pousse très bien dans des sols acides (ph: 5.5 à 7) Millet Perlé Millet Sucré No de fauches plusieurs 1 Stade de fauche(s) 3.5 à 4 pieds plus tardive possible Repousse après fauche très rapide (4 jours) moyen Quantité sucres solubles sucré Très très sucré Sucres solubles tige tige (grandes quantités) Morphologies plus de feuilles plus de tiges (stockage sucres) Semences (traitement) biologique biologique Types de sols sable / bien drainer sable / bien drainer aucun comparaison aux variétés américaines 1

2 01/04/2014 Culture aux champs: Millet Perlé et Millet Sucré Semis (1er juin, 2012) Sols Sabloneaux (pas Argileaux) Semoir à céréale: 12 kgs / ha Rangée 7 pouces Dépôt de sucres dans la tige Millet Perlé 5.3 pieds à 52 jours Millet Sucré 5.3 pieds à 52 jours Tiges plus développer Rendements aux champs Année 2012 Millet Perlé Millet Sucré Fauche Stade Végétatif Ton MS / ha Ton MS / ha 1er fauche jours e fauche jours e fauche jours TOTALE Année de sècheresse Taux de semis: 12 kgs / ha seulement Champs pas fertiliser adéquatement aucun engrais après 1er fauche 3e fauche pas effectuer 2

3 Analyses ensilages expérimentales Etude à la ferme: maïs ensilage vs millet perlé vs millet sucré Analyses Maïs Millet Perlé 5.3 pieds (52 jours) Millet Sucré 5.3 pieds (52 jours) Humidité, % 65.3 ± ± ± 0.75 ph 3.95 ± ± ± 0.11 Composition, % MS Protéine brute, % 9.6 ± ± ± 0.87 NDF, % 35.6 ± ± ± 1.74 ADF, % 20.0 ± ± ± 0.90 Lignine, % 1.8 ± ± ± 0.17 Amidon, % 29.7 ± ± ± 0.07 Gras, % 2.2 ± ± ± 0.10 Cendres, % 3.6 ± ± ± 0.26 ENL, Mcal/kg 2.06 ± ± ± Sucres solubles, % 2.95 ± ± ± 0.34 Acide lactique, % 6.9 ± ± ± 0.20 Acide acétique 1.3 ± ± ± 0.03 Acide butyrique trace trace trace Analyses chimie Rations expérimentales (68% fourrages) Maïs Millet Perlé Millet Sucré Ingrédients % kgs % kgs % kgs Ensilages expérimentales Ensilage luzerne Mais humide Tourteau Soya Premix Mégalac Analyses, % MS Protéine brute 15.2 ± ± ± 0.33 NEL, Mcal / kg 1.87 ± ± ± 0.02 Amidon 23.5 ± ± ± 0.95 NDF 32.4 ± ± ± 0.41 ADF 19.4 ± ± ± 0.59 Lignine 2.9 ± ± ± 0.35 NDF : Amidon 1.4 ± ± ± 0.11 Gras 2.5 ± ± ± 0.38 Analyses chimie Résultats Consommation, Production & Composition de lait Analyses fermentation ruminale Consommation (MS) (kg / vache / jour) Production en lait (kg /vache/jour) Maïs Millet perlé Millet sucré SEM P value 24.4 a 22.7 b 22.8 b a 32.7 b 34.0 ab échantillons jus du 0 (avant alimentation), 2, 4, 6, 8, 10 & 12 hrs Composition en lait Gras, % Protéine, % 3.30 a 3.04 c 3.14 b <.0001 mesure ph analyses NH 3 N 3

4 Fermentation ruminale Maïs Millet perlé Millet sucré SEM P value ph 5.77 b 6.04 a 6.12 a <.0001 NH3 N, mg/dl 9.9 b 15.0 a 14.6 a Analyses digestibilité: fibres (ensilages) 3 vaches fistulés (1 par traitement) échantillons incubés dans le rumen à 0, 3, 6, 12, 24, 48, 72 et 96 hrs analyses NDF Ensilage de maïs: vaches plus à risque d acidose mesure la perte en NDF / échantillon / intervalle / traitement l amidon de l ensilage de maïs favorise l utilisation de NH3 N par les bactéries du rumen La fibre du millet perlé (32.5%) et millet sucré (31.7%) est plus que 2 fois plus dégradable que la fibre de l ensilage de maïs (18.9%) Ensilage Maïs vs ensilage millet sucré 1) pour obtenir une production en lait égale: remplacer l ensilage de maïs (amidon + fibres peu digestible) par le millet sucré (fibre plus digestible + plus de sucres soluble) CONCLUSIONS La fibre du millet perlé & millet sucré est plus digestible que la fibre d ensilage de maïs la vache peut consommer et digérer plus de NDF du millet favorise des rations plus fourragères 2) Millet perlé & millet sucré: plus de gras dans le lait fibre plus digestible permet aux vaches de consommer plus de NDF (fibres) Le millet sucré (fourrage) peut remplacer l ensilage de maïs (~ 30% grain) sans compromettre la production en lait vaches plus en santé moins à risque pour l acidose la vache est biologiquement conçue pour se nourrir des fourrages Le Millet sucré: Si on veux faire 1 coupe seulement au stade mature? Comparaison digestibilité fibres du Millet sucré: 5.2 pieds vs 10 pieds d hauteur Résultats: La fibre du millet sucré n est pas affecte lorsque fauche a 5.2 pieds (54 jours) ou 10 pieds (89 jours) Exemple: pousser la date de fauche ( pieds) à jours Fini les casses têtes (problèmes) de maturité et mauvaise digestibilité de la fibre dans vos fourrages Quel effet sur la digestibilité de la fibre??? Faucher le millet sucré à 4 pieds (~42 j), 6 pieds (~60 j) ou 10 pieds (~90 j) sans aucun perte dans la digestibilité de la fibre Grande fenêtre de flexibilité pour la fauche!!! 4

5 Projet en cours (2013 à 2014) Comparer ensilage veille prairie (herbe + luzerne) vs millet sucré végétatif vs millet sucré mature sur la production des vaches en lactation? Université McGill OBJECTIF PRINCIPAL de voir si ce serait plus avantageux d ensiler le millet sucré au stade mature: i) plus de rendements aux champs (1 fauche seulement)? ii) meilleur qualité de fourrage / ensilage? iii) améliorer la production laitière? iv) réduire les couts de production? Étude à l étable: en cours à l université McGill Analyses ensilages Millet Sucré Analyses Stade végétatif 6 pieds Stade très mature 12 pieds Humidité, % ph Composition, % MS Protéine brute, % NDF, % ADF, % Lignine, % NDFD 30h, % Gras, % Cendres, % ENL, Mcal/kg HCNS, % Acide lactique, % Acide acétique, % Acide butyrique, % Analyses NIR Mise en contexte: VOTRE FERME L ensilage de maïs: la réalité sur votre ferme!!! 1) Culture à risque (ensilage immature) 2) Rendement & Qualité de l ensilage incertain 3) Problèmes de santé pour vos vaches (ensilage immature) Quelques points de réflexions!!!!! Le Millet Sucré: une solution pour votre ferme? 1) Sécurité fourragère? (6 à 7 T MS / ha garantie) 2) Qualité de fourrage / ensilage supérieur? fibre plus digestible plus de sucres solubles aucune crainte immature ou pas? 3) Meilleur fermentation & conservation de votre d ensilage? plus de sucres solubles 4) Baisser vos couts de production aux champs & à l étable? 5

6 Quelques points de réflexions!!!!! 5) Des vaches plus en santé? ensilage de maïs immature moins risques d acidoses 6) Mieux valoriser vos terres? des rations plus fourragères 7) Etre plus efficaces & avoir moins de stresse? Millet Sucré: comment l utiliser sur votre ferme? En permanence ou en mode d urgence? Faites un choix pour vous et vos vaches!!!!! 1) permanence: en remplacement TOTALE ou PARTIEL de l ensilage de maïs 2) permanence: stratégie Millet sucré & céréale d automne (fourrages) Périodes 1 er ou 2 e semaine de juin Fin aout / début septembre (80 à 90 jours) Stratégies proposée Semis millet sucré (13.5 kgs / ha) en rangée 7 semis directe ou conventionnel Récolte millet sucré environs 7 à 8 T MS / ha très bonne qualité de fourrages fibres digestibles & sucres solubles Périodes Stratégies proposée Fin aout / début septembre Semis céréale d automne récolte en fourrages (vert) bonne qualité de 3 e ou 4 e semaine mai fourrages 3 à 4 semaines Préparation de sols Semis millet sucré (13.5 kgs / ha) en rangée 7 3 e ou 4 e semaine de juin semis directe / conventionnel 3 e ou 4 e semaine aout (60 à 70 jours) Récolte millet sucré environs 5 à 6 T MS / ha très bonne qualité de fourrages fibres digestibles & sucres solubles Maximum rendements: fourrages de qualité supérieur 3) permanence: en rotation des prairies 1 er Année 2 e Année 3 e Année 1 er coupe (4 e année) En général: dernière année (rendement) d une prairie Périodes Stratégies proposée 1 er fauche de prairie = le plus gros rendement 1 er semaine juin de votre prairie 3 à 4 semaines Préparation de sols Fin juin / début juillet Fin aout (60 à 65 jours) 1 er ou 2 e semaine septembre Début aout Semis millet sucré (13.5 kgs / ha) en rangée 7 semis directe / conventionnel Récolte millet sucré environs 5 à 6 T MS / ha très bonne qualité de fourrages fibres digestibles & sucres solubles Semis seigle d automne Battre céréale Rendement grain: 2.5 T / ha Paille: 6.3 T / ha (450 balles x 14 kgs) Maximum rendements: 1 er coupe prairie + Millet Sucré + céréale + paille 6

7 Contexte: une vielle prairie ou dommages hivernaux Millet Sucré: en mode d urgence Faible densité de la luzerne & graminées pallier à une manque de fourrages Faible rendements = manques de fourrages Périodes Stratégies proposée Fin mai / début juin 1 er fauche de prairie = le plus gros rendement de votre prairie 3 à 4 semaines Préparation de sols 3 e ou 4 e semaine de juin Début septembre (60 à 70 jours) 1 er ou 2 e semaine septembre Fin mai Semis millet sucré (13.5 kgs / ha) en rangée 7 semis directe ou conventionnel Récolte millet sucré environs 5 à 6 T MS / ha très bonne qualité de fourrages fibres digestibles & sucres solubles Semis céréale d automne Céréale d automne: récolte en vert (fourrages) Le Millet Sucré sur votre ferme Le Millet Sucré vous apportera de la FLEXIBILITE i) Flexibilité pour la fauche peut être faucher au stades végétatif ou mature sans aucun perte dans la digestibilité de la fibre ii) Flexibilité en terme d utilisation peut être cultiver dans différents manières et selon les besoins de votre ferme Manque de fourrages à l autosuffisance en fourrages de qualités Le Millet Sucré: fonctionne très bien à l étable (consommation & production en lait) Régie de culture et conseils techniques Un hybride Canadien de qualité supérieur qui VOUS apportera de la flexibilité, une sécurité fourragère et des SOLUTIONS pour vos problèmes de fourrages et nutrition des vaches Contacter un représentant de Bélisle dans votre coin L étape suivant: optimiser la régie de culture pour votre région On a besoin de votre collaboration!!!! Aider NOUS à mieux VOUS servir 7

8 2 stratégies différentes Comment augmenter vos rendements de prairie dans l année de semis? Soudan Hybride Canadien Mélange de Raygrass Annuel Objectif au départ: sécurité fourragères sur votre ferme 2 e PARTIE SOUDAN Hybride Canadien comme plante de compagnonnage (ANNUEL) dans la luzerne (prairie) SOUDAN Hybride Canadien le SEULE hybride Canadien (semences certifiée) existant un hybride récemment développer au Canada spécialement croisé pour semer avec la luzerne Le Soudan Canadien: bien meilleur que les variétés de Sorgho Soudan américain Le Soudan hybride Canadien vs variétés American Hybrides Canadien Variétés American Rendements (luzerne ou pure) adapter aux conditions climatiques du Québec sensible au froid acides prussiques (composés de cyanure) 0% ou trace Feuillages mince et long large Tiges très fine épaisse Système racinaire moyen plus développer Semis avec luzerne idéale NON adapter aux conditions de sècheresse la luzerne est très belle et pousse très facilement à travers 8

9 Les avantages du Soudan Hybride Canadien 1) La luzerne est belle et pousse très bien en compagnie du Soudan Canadien moins compétition et n est pas étouffer bonne capacité de photosynthèse 2) le Soudan Canadien est prêt à être faucher au même moment que la luzerne (stade bouton). long fenêtre de récolte (grande flexibilité) 3) augmentation significative de vos rendements dans l année de semis Tiges fines Système racinaire moyen Autres bénéfices du Soudan Hybride Canadien Autres bénéfices du Soudan Hybride Canadien 4) plusieurs fauches dans l année de semis regain rapide après chaque fauche plus on fauche = plus de rendements 5) Tiges fines du Soudan Canadien crée moins de compétition et facile à sécher aux champs 6) Système racinaire moyen du Soudan crée moins de compétition et permet une meilleur implantation de la luzerne au semis. une bonne implantation de la luzerne est critique pour sa survie à l hiver 7) meilleur qualité d ensilage. bonne mélange de légumineuse (luzerne) et graminées (Soudan) améliore appetence pour les vaches la fibre du Soudan Canadien est très digestible. 8) aucun engrais additionnel requise. Le Soudan Canadien se nourrit de l azote fixer par la luzerne. 9) performant dans TOUS les types de sols Le Soudan Hybride Canadien Nouveauté Un hybride annuel spécialement croisé pour améliorer les rendements et qualité fourragères de vos prairies dans l année de semis Taux semis recommander: 15 à 20 kgs / ha mélanger avec luzerne ou trèfle rouge Un pas dans l innovation!!!! Taux semis: 4 kg / ha 9

10 Avantages du Mélange de Raygrass Annuel 1) Améliore rendement, qualité & appétence 2) Établissement très rapide et repousse vigoureuse 3) Alternativité faible (peu d épiaison) 4) Mieux adapté aux conditions chaudes et sèches 5) Maturité tardive MERCI Dr Shyam Baurhoo Tel: ) Compétition aux mauvaises herbes 7) Prévient l érosion et les déplacements de semences 10

Le trèfle d Alexandrie

Le trèfle d Alexandrie Le trèfle d Alexandrie Une alternative à l avoine pour l implantation de vos prairies Par France Bélanger, M. Sc., agronome Direction régionale de la Chaudière-Appalaches Ministère de l Agriculture, des

Plus en détail

NITROSHURE CONTEXTE. Or, la dégradation des matières premières azotées n est pas constante. 1 kg. 69% (232 g) 27% (63 g)

NITROSHURE CONTEXTE. Or, la dégradation des matières premières azotées n est pas constante. 1 kg. 69% (232 g) 27% (63 g) NITROSHURE CONTEXTE Il est établi qu un régime Vache laitière devrait contenir 17% de Protéine Brute dont : 11 à 12% de Protéine Dégradable, 5 à 6% de Protéine By-pass. La Protéine Dégradable est indispensable

Plus en détail

Expérimentation de la production de soya fourrager en zone agricole nordique (1800 à 2200 UTM)

Expérimentation de la production de soya fourrager en zone agricole nordique (1800 à 2200 UTM) Expérimentation de la production de soya fourrager en zone agricole nordique (1800 à 2200 UTM) CAROLINE C. BEAULIEU 1, CLAUDE ROY 2, STÉPHANIE ROSS 2 1 Écosphère, Expert-Conseil en environnement, C.P.

Plus en détail

Mini-conférence. Sommet de l Elevage Octobre Optimiser le maïs fourrage pour alimenter mes bovins

Mini-conférence. Sommet de l Elevage Octobre Optimiser le maïs fourrage pour alimenter mes bovins Mini-conférence Sommet de l Elevage Octobre 2012 Optimiser le maïs fourrage pour alimenter mes bovins Analyser son maïs Lors du chantier de récolte, prendre un échantillon représentatif du contenu du silo

Plus en détail

Conserver la protéine pour faire plus de lait. Patrice Vincent, agr. Bélisle Solution Nutrition

Conserver la protéine pour faire plus de lait. Patrice Vincent, agr. Bélisle Solution Nutrition Conserver la protéine pour faire plus de lait Patrice Vincent, agr. Bélisle Solution Nutrition Qui fait plus de lait?? Jeunelle Jonatha Ensilage de foin BR 35 kg Ensilage maïs 10 kg 55 kg Foin sec 0,3

Plus en détail

Résultats d essai de culture LE MILLET PERLÉ (Pennisetum glaucum)

Résultats d essai de culture LE MILLET PERLÉ (Pennisetum glaucum) Résultats d essai de culture LE MILLET PERLÉ (Pennisetum glaucum) Par Sylvie Choquette, ing. agr. Isabelle Lemay, agr. 23 janvier 2013 Plan de présentation Initiateurs et présentation du projet Intérêts

Plus en détail

Energie et teneur en protéine de Bar-Protin par rapport à un ensilage orge/pois

Energie et teneur en protéine de Bar-Protin par rapport à un ensilage orge/pois Cultivez vos propres protéines! Energie, protéine et structure combinées en 1 produit!, voilà un slogan qui définit parfaitement. La production de fourrages à partir de la culture combinée pois/avoine

Plus en détail

Les petites légumineuses

Les petites légumineuses Mini-conférence Sommet de l Elevage Octobre 2012 Les petites légumineuses Une multitude d espèces pour toutes les situations Profitez de l effet «légumineuse» Pourquoi implanter des légumineuses? - Pour

Plus en détail

FERTI-pratiques FICHE N

FERTI-pratiques FICHE N FERTI-pratiques FICHE N Une fertilisation raisonnée améliore la flore des prairies naturelles et soutient la production d une quantité d herbe suffisante sur toute la saison. Les prairies se différencient

Plus en détail

Yves Beckers Unité de Zootechnie Gembloux Agro-Bio Tech Université de Liège

Yves Beckers Unité de Zootechnie Gembloux Agro-Bio Tech Université de Liège Yves Beckers Unité de Zootechnie Gembloux Agro-Bio Tech Université de Liège GxABT - Unité de Zootechnie - YB 2 Maïs fourrage : une aliment de choix pour satisfaire les besoins énergétiques des bovins Mais

Plus en détail

Quelles légumineuses fourragères (espèces et variétés) et quelles conduites pour améliorer l autonomie protéique des élevages herbivores?

Quelles légumineuses fourragères (espèces et variétés) et quelles conduites pour améliorer l autonomie protéique des élevages herbivores? Quelles légumineuses fourragères (espèces et variétés) et quelles conduites pour améliorer l autonomie protéique des élevages herbivores? Bernadette Julier, Christian Huyghe Utilisation de la ration par

Plus en détail

Yves Beckers Unité de Zootechnie Gembloux Agro-Bio Tech Université de Liège

Yves Beckers Unité de Zootechnie Gembloux Agro-Bio Tech Université de Liège Yves Beckers Unité de Zootechnie Gembloux Agro-Bio Tech Université de Liège GxABT - Unité de Zootechnie - YB 2 Maïs fourrage : une aliment de choix pour satisfaire les besoins énergétiques des bovins Mais

Plus en détail

L'importance de servir le bon fourrage en fin gestation et en lactation

L'importance de servir le bon fourrage en fin gestation et en lactation L'importance de servir le bon fourrage en fin gestation et en lactation 24 mars 2015 Mont Laurier André Charest d.t.a. MAPAQ-ESTRIE Objectif =Combler les besoins alimentaires des animaux selon stade production

Plus en détail

Semer une prairie avec des espèces adaptées

Semer une prairie avec des espèces adaptées Mini-conférence Sommet de l Elevage 4 octobre 2012 Semer une prairie avec des espèces adaptées Semer une prairie : se poser les bonnes questions Plusieurs questions à se poser pour choisir la/les espèce(s)

Plus en détail

Le Maïs Fourrage, une sécurité pour les stocks fourragers

Le Maïs Fourrage, une sécurité pour les stocks fourragers Mini-conférence Sommet de l Elevage Octobre 2012 Le Maïs Fourrage, une sécurité pour les stocks fourragers 1 Le Maïs : une plante, trois utilisations semis levée 3-4 f. 5-6 f. 10-12 f. floraison laiteux-pâteux

Plus en détail

Le ray-grass anglais. la plante de pâturage des régions océaniques

Le ray-grass anglais. la plante de pâturage des régions océaniques Le ray-grass anglais la plante de pâturage des régions océaniques Facile d implantation et d une excellente valeur alimentaire, le ray-grass anglais est la graminée à privilégier dans les zones à pluviométrie

Plus en détail

Assolement, valorisation et besoins de la CORAB :

Assolement, valorisation et besoins de la CORAB : 15 juillet 2011 Assolement, valorisation et besoins de la CORAB : Nous donnons rendez-vous à tous les adhérents le 6 septembre à St Jean d Angely pour notre réunion annuelle sur les emblavements 2011-2012.

Plus en détail

PRODUIRE D EXCELLENTS FOURRAGES

PRODUIRE D EXCELLENTS FOURRAGES DOSSIER FENAISON / CULTURES FERTILISATION DU SOYA / VOLAILLE INFLUENZA AVIAIRE PRODUIRE D EXCELLENTS FOURRAGES 6,95 $ / POSTE-PUBLICATION / CONVENTION 40069240 LA RÉFÉRENCE EN NOUVELLES TECHNOLOGIES DEPUIS

Plus en détail

Yves Beckers Unité de Zootechnie Gembloux Agro-Bio Tech Université de Liège

Yves Beckers Unité de Zootechnie Gembloux Agro-Bio Tech Université de Liège Yves Beckers Unité de Zootechnie Gembloux Agro-Bio Tech Université de Liège Source : Paysan Breton, semaine du 16 au 23 mars 2007 GxABT - Unité de Zootechnie - YB 2 Maïs fourrage : une aliment de choix

Plus en détail

Des infos pratiques, des trucs concrets L analyse de fourrage : un outil de travail!

Des infos pratiques, des trucs concrets L analyse de fourrage : un outil de travail! Des infos pratiques, des trucs concrets L analyse de fourrage : un outil de travail! Léda Villeneuve, agr. M.Sc. Coresponsable à la R&D, CEPOQ Collaborateur Dany Cinq-Mars, agr. Ph.D. Professeur à l Université

Plus en détail

L énergie alimentaire dans le nouveau NRC 2001

L énergie alimentaire dans le nouveau NRC 2001 L énergie alimentaire dans le nouveau NRC 2001 Par : Dany Cinq-Mars, agronome, Ph.D. Nutrition et alimentation MAPAQ/Direction des services technologiques http://www.agr.gouv.qc.ca Pour commentaires :

Plus en détail

3,5% DE GRAS C EST BIEN MAIS 4,0% C EST MIEUX! Par Caroline Brunelle, agr. Conseillère provinciale en production laitière

3,5% DE GRAS C EST BIEN MAIS 4,0% C EST MIEUX! Par Caroline Brunelle, agr. Conseillère provinciale en production laitière 3,5% DE GRAS C EST BIEN MAIS 4,0% C EST MIEUX! Par Caroline Brunelle, agr. Conseillère provinciale en production laitière caprine, R&D, Valacta PLAN DE PRÉSENTATION Introduction Importance des composantes

Plus en détail

Les prairies multi-espèces : conduite et utilisation

Les prairies multi-espèces : conduite et utilisation Mini-conférence Sommet de l Elevage 4 octobre 2012 Les prairies multi-espèces : conduite et utilisation Une prairie «multi-espèces» : qu est-ce que c est? Une prairie temporaire, semée avec au moins 3

Plus en détail

Mastication et rumination: essentiel pour la vache laitière

Mastication et rumination: essentiel pour la vache laitière Mastication et rumination: essentiel pour la vache laitière Lorsque j entre dans une étable pour observer l état général d un troupeau, mon premier regard se porte évidemment sur les vaches en lactation.

Plus en détail

Journée régionale pommes de terre Rivière-du-Loup 28 février 2013 Luc Bérubé, agr

Journée régionale pommes de terre Rivière-du-Loup 28 février 2013 Luc Bérubé, agr Journée régionale pommes de terre Rivière-du-Loup 28 février 2013 Luc Bérubé, agr Notions de sol Bilan humique Cultures et matière organique Approche globale 1 hectare moyen sur 17 cm pèse ± 2 244 tm.

Plus en détail

L ensilage Lensilage de maïs pour les ovins?

L ensilage Lensilage de maïs pour les ovins? L ensilage Lensilage de maïs pour les ovins? Johanne Cameron, agr. M.Sc. Consultante en production ovine CEPOQ, Tournée 2016 Introduction Seulement dans les régions chaudes et centrales ce n est plus vrai!

Plus en détail

Etat des productions fourragères en prairies de fauche en Ardenne au début juillet 2017

Etat des productions fourragères en prairies de fauche en Ardenne au début juillet 2017 Etat des productions fourragères en prairies de fauche en Ardenne au début juillet 2017 Bien qu à l heure où cet article est écrit, la pluie ait fait un petit retour mais pour combien de temps et en quelle

Plus en détail

Mini-conférence. La Betterave Fourragère a des atouts incontestables. Allier la Qualité et la Sécurité

Mini-conférence. La Betterave Fourragère a des atouts incontestables. Allier la Qualité et la Sécurité Mini-conférence Sommet de l Elevage 5, 6 et 7 Octobre 2016 La Betterave Fourragère a des atouts incontestables Allier la Qualité et la Sécurité Pourquoi cultiver la betterave fourragère? - Pour répartir

Plus en détail

ENGRAIS VERTS : POURQUOI ET COMMENT FAIRE

ENGRAIS VERTS : POURQUOI ET COMMENT FAIRE ENGRAIS VERTS : POURQUOI ET COMMENT FAIRE SYLVIE THIBAUDEAU, A GRONOME CLUB AGROENVIRONNEMENTAL DU BASSIN LA GUERRE ST-ANICET RACINES ET RHIZOSPHÈRE Rhizosphère : zone qui entoure les racines des plantes

Plus en détail

GUIDE DE SEMENCES 2016

GUIDE DE SEMENCES 2016 GUIDE DE SEMENCES C est avec une très grande fierté que nous vous présentons notre vaste sélection parmi les meilleures variétés et espèces de semences sur le marché. Notre objectif est de rechercher et

Plus en détail

Comment améliorer votre cheptel de chevreuils avec des champs nourriciers

Comment améliorer votre cheptel de chevreuils avec des champs nourriciers ;Par Luc Brodeur Yann LeBihan Todd Amenrud Comment améliorer votre cheptel de chevreuils avec des champs nourriciers Changez de philosophie pour espérer avoir un meilleur résultat Chasseur vs gestionnaire

Plus en détail

Les prairies multi-espèces : conduite et utilisation

Les prairies multi-espèces : conduite et utilisation Mini-conférence Sommet de l Élevage 1 er, 2 et 3 octobre 2014 Les prairies multi-espèces : conduite et utilisation P. PELLETIER - ARVALIS P. PELLETIER - ARVALIS Une prairie «multi-espèces» : qu est-ce

Plus en détail

Comprendre les analyses de fourrages

Comprendre les analyses de fourrages Comprendre les analyses de fourrages Terry Winslow, Dip. Agr., président Laboratoire agricole Agri Analyse enr. 1730, rue Wellington Sud, Sherbrooke QC J1M 1K9 Téléphone : 819 821 2152 Sans frais 1 800

Plus en détail

L ENTRETIEN DES PRAIRIES

L ENTRETIEN DES PRAIRIES L ENTRETIEN DES PRAIRIES Une prairie bien exploitée, bien entretenue et composée d espèces adaptées aux besoins de votre cheval vous procure un aliment sain et économique. Utiliser efficacement sa prairie

Plus en détail

Compte-rendu par Catherine Goulet, chargée de projet pour le G.R.A.IN. des Hautes-Laurentides

Compte-rendu par Catherine Goulet, chargée de projet pour le G.R.A.IN. des Hautes-Laurentides JOURNÉE DE DÉMONSTRATION SUR LES ENGRAIS VERTS - Victoriaville, 19 octobre 2010 Organisée par le Centre d expertise et de transfert en agriculture biologique et de proximité (CETAB+) Animée par M. Denis

Plus en détail

Guide Technique 2016

Guide Technique 2016 Guide Technique 2016 Installation rapide Tallage exceptionnel Adapté aux semis tardifs Excellente résistance au froid Poursuit sa croissance même à basse température Développement ultra-rapide au printemps

Plus en détail

D autres cultures énergétiques possibles?

D autres cultures énergétiques possibles? Groupe d action locale D autres cultures énergétiques possibles? Le maïs, potentiel et limites en Ardenne. Quelles alternatives? David Knoden, Michamps, le 23 janvier 2014 Le maïs? Les rations dans les

Plus en détail

Club Bio-Action 10 ans de suivi d essais sur les engrais verts CETAB+ - programme du CRSNG volet Fertilisation écologique des cultures grâce à

Club Bio-Action 10 ans de suivi d essais sur les engrais verts CETAB+ - programme du CRSNG volet Fertilisation écologique des cultures grâce à Anne Weill, agr. Conférence présentée lors de la journée sur la gestion efficace de l azote en agriculture biologique organisée conjointement par l IRDA et le CETAB+ le 11 septembre 2013 Club Bio-Action

Plus en détail

ROSADOT. Ray-grass Anglais. Son exceptionnelle productivité, au printemps en particulier. Sa remarquable souplesse d exploitation.

ROSADOT. Ray-grass Anglais. Son exceptionnelle productivité, au printemps en particulier. Sa remarquable souplesse d exploitation. Ray-grass Anglais ROSADOT Pâturage Fauche Enrubannage Ensilage Caractéristiques : Type : Demi-tardif Ploïdie : Tétraploïde Départ de végétation : 1 Avril Début d épiaison : 18 Mai Production annuelle :

Plus en détail

Semi-Finition ALTERNATIVES D ALIMENTATION ET PRINCIPES DE GESTION

Semi-Finition ALTERNATIVES D ALIMENTATION ET PRINCIPES DE GESTION Semi-Finition ALTERNATIVES D ALIMENTATION ET PRINCIPES DE GESTION Bruno Langlois, agr. Conseiller spécialisé, production bovine La Coop fédérée Plan de match 1. Pourquoi? Les objectifs de la semi finition

Plus en détail

Fertilisation pour les champs nourriciers

Fertilisation pour les champs nourriciers Fertilisation pour les champs nourriciers Préparé par Yann Le Bihan et Luc Brodeur 20 février 2010 Drummondville PQ Principes de la fertilisation Fournir les nutriments pour les besoins des plantes. Principes

Plus en détail

Recette pour ensilage de qualité

Recette pour ensilage de qualité L ensilage: De la récolte à l entreposage Carleton 31 janvier 2013 Carole Lafrenière, agr. Ph.D. Robert Berthiaume, agr. Ph.D. Recette pour ensilage de qualité Faucher le fourrage au bon stade de maturité

Plus en détail

Production de camerises: améliorez vos pratiques pour optimiser vos rendements

Production de camerises: améliorez vos pratiques pour optimiser vos rendements Production de camerises: améliorez vos pratiques pour optimiser vos rendements Par : Pierre-Olivier Martel, agronome, conseiller en horticulture Direction régionale du Saguenay Lac-Saint-Jean 13 mars 2014

Plus en détail

Le Courrier du lecteur la réponse à vos questions

Le Courrier du lecteur la réponse à vos questions JOHANNE CAMERON, agr. M.Sc. Responsable de la vulgarisation CEPOQ Ovin Québec, Janvier 2007 Le Courrier du lecteur la réponse à vos questions Le blé peut-il être une céréale intéressante à utiliser chez

Plus en détail

Titre: Hybrides sorgho-soudan utilisés comme fourrage

Titre: Hybrides sorgho-soudan utilisés comme fourrage Agdex: 126 Date de publication: 8/98 Commande no. 98-044 Dernière révision: 8/98 Titre: Hybrides sorgho-soudan utilisés comme fourrage Division: Agriculture et affaires rurales Situation: Non disponible

Plus en détail

LES MELANGES FOURRAGERS

LES MELANGES FOURRAGERS LES MELANGES FOURRAGERS 1 ESPECES ET VARIETES Réglementairement, les espèces du mélange doivent appartenir aux espèces à certification obligatoire parmi les plantes utilisées comme plantes fourragères.

Plus en détail

Agriculture biologique et changement climatique

Agriculture biologique et changement climatique Agriculture biologique et changement climatique Les enseignements d un colloque (Clermont-Ferrand, 17-18 avril 2008) Claude Aubert DinABio, 19-20 mai 2008 Petit rappel En France, l agriculture, c est 24%

Plus en détail

PAILLE DE POIS PROTÉAGINEUX

PAILLE DE POIS PROTÉAGINEUX Comité National des Coproduits Fiche n 6 Coproduits riches en ligno-cellulose PAILLE DE POIS PROTÉAGINEUX Définition Coproduit de la culture des graines de pois protéagineux récoltées à maturité, composé

Plus en détail

Pratique de Couverts : Réalisé avec le soutien financier de :

Pratique de Couverts : Réalisé avec le soutien financier de : Réalisé avec le soutien financier de : Rencontre bout de champ levée de culture après couverts végétaux trèfles et luzerne - 18 juin 2014 Couverts de trèfles et luzerne Comparaison de sarrasins (semis

Plus en détail

Adaptation du modèle IFSM («Integrated Farm System Model») pour simuler le fonctionnement des fermes laitières du Canada

Adaptation du modèle IFSM («Integrated Farm System Model») pour simuler le fonctionnement des fermes laitières du Canada 15-- Adaptation du modèle IFSM («Integrated Farm System Model») pour simuler le fonctionnement des fermes laitières du Canada Guillaume Jégo 1, Marie-Noëlle Thivierge 1, C. Alan Rotz, Gilles Bélanger 1,

Plus en détail

Les implantations. Ensilage céréales. Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre

Les implantations. Ensilage céréales. Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Ensilage céréales Les implantations Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Betterave Choux fourrager RGI alternatif Sorgho fourr Sorgho sucr Moha Millet perlé fourrager Colza fourrager Radis fourrager

Plus en détail

Les associations céréalesprotéagineux

Les associations céréalesprotéagineux Produire des protéagineux en bio en Alsace Septembre 2005 Les associations céréalesprotéagineux Leurs atouts : Cultures plus résistantes (aux adventices, maladies et ravageurs) et plus productives que

Plus en détail

Introduction. Méthodologie

Introduction. Méthodologie Semis direct du soya sur retour de cultures d automne ensilées : quel potentiel au Québec? Joanne Leclair, dta et Bernard Estevez, agr. (Club agroenvironnemental du CDA) Introduction Les cultures en relais

Plus en détail

Le programme d activités Fourrages. ARVALIS Institut du végétal

Le programme d activités Fourrages. ARVALIS Institut du végétal D 1 Le programme d activités Fourrages d ARVALIS Institut du végétal Sabine BATTEGAY, ARVALIS Institut du végétal Rennes (35) Tél. 02 23 48 26 58 Fax 02 23 48 26 56 s.battegay@arvalisinstitutduvegetal.fr

Plus en détail

Le ray-grass d'italie non alternatif* (Lolium multiflorum) * Non alternatif : qui n'épie pas l'année du semis

Le ray-grass d'italie non alternatif* (Lolium multiflorum) * Non alternatif : qui n'épie pas l'année du semis Le ray-grass d'italie non alternatif* (Lolium multiflorum) * Non alternatif : qui n'épie pas l'année du semis 18 à 24 mois Diploïde (2n) : 20 à 30 kg/ha Tétraploïde (4n) : 30 à 40 kg/ha Très rapide Photo

Plus en détail

Contrôle de l énergie dans la ration de vache tarie. Mario Domingue, agronome Expert, Nutrition des bovins laitiers Drummondville 5 Avril 2011

Contrôle de l énergie dans la ration de vache tarie. Mario Domingue, agronome Expert, Nutrition des bovins laitiers Drummondville 5 Avril 2011 Contrôle de l énergie dans la ration de vache tarie Mario Domingue, agronome Expert, Nutrition des bovins laitiers Drummondville 5 Avril 2011 Objectifs de la présentation Présenter les recherches récentes

Plus en détail

PASTOR. A la découverte du trèfle spécial pâture. 3

PASTOR. A la découverte du trèfle spécial pâture.  3 LES Trèfle AVANTAGES violet pâture PASTOR A la découverte du trèfle spécial pâture www.semencesdefrance.com 3 SOMMAIRE QUI EST PASTOR? L HISTOIRE DE PASTOR SES AVANTAGES MORPHOLOGIE DE LA PLANTE : ATYPIQUE

Plus en détail

Les fourrages : l or vert des fermes laitières québécoises

Les fourrages : l or vert des fermes laitières québécoises Les fourrages : l or vert des fermes laitières québécoises Doris Pellerin, Ph. D., agr., professeur, Université Laval Collaborateurs Marie Christine Coulombe, M.S., agr., professeure, Cégep de Matane René

Plus en détail

Les légumineuses. Comment ça marche?

Les légumineuses. Comment ça marche? Les légumineuses Comment ça marche? 1 Les légumineuses comment ça fonctionne? La famille des légumineuses se caractérise par la capacité à fixer l azote de l air. Cette fixation est due à la présence de

Plus en détail

La vache tarie: Les bonnes décisions pour les bons résultats, ça peut être simple. Daphnée Lebel Ferme Hec-Bert inc.

La vache tarie: Les bonnes décisions pour les bons résultats, ça peut être simple. Daphnée Lebel Ferme Hec-Bert inc. La vache tarie: Les bonnes décisions pour les bons résultats, ça peut être simple Daphnée Lebel Ferme Hec-Bert inc. Présentation de la ferme 4 robots Troupeau 45% Jersey Circulation libre Arrière-robot

Plus en détail

Fiche argumentation maïs. Modèle 2013

Fiche argumentation maïs. Modèle 2013 Fiche argumentation maïs Modèle 2013 DUALTO ind 210 Hybride simple corné denté Indice de précocité : 210 Inscription: NL 2008 Taille standard: 2.40 m Hauteur épi: 1 m Nombre de rangs/épi: 14 à 16 Nombre

Plus en détail

La diversification des cultures et la mise en marché d un produit à valeur ajoutée

La diversification des cultures et la mise en marché d un produit à valeur ajoutée La diversification des cultures et la mise en marché d un produit à valeur ajoutée L exemple du projet filière tournesol de la ferme Pré Rieur Daniel Dubé producteur Petite histoire de la ferme 1976-2000:

Plus en détail

Autonomie alimentaire

Autonomie alimentaire Concevoir des systèmes de production innovants et durables Autonomie alimentaire Arnaud DEVILLE Conseiller Viande Bovine et Systèmes de Productions Claire POYAC Coordinatrice des expérimentations en agronomie

Plus en détail

Dérobées. Pourquoi, comment et à quels coûts conforter les stocks fourragers. Mai Document réalisé par : Avec le soutien financier de :

Dérobées. Pourquoi, comment et à quels coûts conforter les stocks fourragers. Mai Document réalisé par : Avec le soutien financier de : G e s t i o n d e l h e r b e L e t e m p s d e l a u t o n o m i e Dérobées après une céréale Pourquoi, comment et à quels coûts conforter les stocks fourragers Document réalisé par : Mai 2011 Avec le

Plus en détail

composition du maïs fourrage

composition du maïs fourrage composition du maïs fourrage évolution du rendement des différentes parties de la plante Rendement en t MS/ha 16 14 12 10 8 6 4 2 plante entière épi tiges + feuilles 0 levée floraison 25 % MS 30 % MS récolte

Plus en détail

Engraisser des bovins-viande avec du maïs grain humide ou du maïs épi entier pour renforcer l autonomie alimentaire des élevages

Engraisser des bovins-viande avec du maïs grain humide ou du maïs épi entier pour renforcer l autonomie alimentaire des élevages Engraisser des bovins-viande avec du maïs grain humide ou du maïs épi entier pour renforcer l autonomie alimentaire des élevages Les différentes formes de maïs 100 épi MGH Entier Broyé Remplissage du grain,

Plus en détail

Notre engagement envers vos besoins Évaluation du Maïs d ensilage

Notre engagement envers vos besoins Évaluation du Maïs d ensilage 1 Solutions Ration Totale est un programme d évaluation et d information de Semences PRIDE regroupant des hybrides ensilages hautement performants à fibres digestives efficaces(edf), à deux fins(edp),

Plus en détail

CHOIX DES ESPECES De la graminée pure à la multi espèce

CHOIX DES ESPECES De la graminée pure à la multi espèce CHOIX DES ESPECES De la graminée pure à la multi espèce Fiche réalisée par l équipe Productions Végétales Choisir un type de prairie, c est choisir une ou des espèces et une ou des variétés pour trouver

Plus en détail

La protéine protégée naturellement

La protéine protégée naturellement La protéine protégée naturellement Une innovation pour tanner naturellement! Un process de tannage naturel (cuisson à haute température, associée à des sucres spécifiques) pour : Limiter la dégradabilité

Plus en détail

Fonctionnement et intérêt des légumineuses

Fonctionnement et intérêt des légumineuses Fonctionnement et intérêt des légumineuses Bernadette Julier Unité de Recherche Pluridisciplinaire Prairies et Plantes fourragères 86600 Lusignan Fonctionnement et intérêt des légumineuses Présentation

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE. Semences à gazon

FICHE TECHNIQUE. Semences à gazon FICHE TECHNIQUE Semences à gazon Agrostide blanche : Supporte une tonte courte (même moins de 3 mm) Très belle apparence L agrostide blanche est parfaitement adaptée pour les terrains de golf. Elle est

Plus en détail

Maïs fourrage. Synthèse variétale 2013 SOMMAIRE

Maïs fourrage. Synthèse variétale 2013 SOMMAIRE Maïs fourrage Synthèse variétale 2013 Présentation de l expérimentation Suite aux dégâts occasionnés par la tempête du 26 juillet, nous n avons pu retenir qu un seul site d essai, celui de Champagné-le-Sec

Plus en détail

L herbe, pierre angulaire de votre revenu.

L herbe, pierre angulaire de votre revenu. L herbe, pierre angulaire de votre revenu. Produit de qualité: réussite assurée! Graminées et légumineuses pour prairies! Verla-Seeds est active dans le monde des semences et plus particulièrement à vocation

Plus en détail

Le millet perlé: pour une rotation bénéfique dans les cultures horticoles (légumes et petits fruits).

Le millet perlé: pour une rotation bénéfique dans les cultures horticoles (légumes et petits fruits). Le millet perlé: pour une rotation bénéfique dans les cultures horticoles (légumes et petits fruits). par Marc F. Clément, agronome Direction régionale du MAPAQ en Outaouais 29 janvier 2010 Le Rendez-vous

Plus en détail

FERME GERMANIE INC PLAN DE PRÉSENTATION LA FAMILLE THIBODEAU LEMELIN. Description de la ferme. Description de la ferme. Description de la ferme

FERME GERMANIE INC PLAN DE PRÉSENTATION LA FAMILLE THIBODEAU LEMELIN. Description de la ferme. Description de la ferme. Description de la ferme LA FAMILLE THIBODEAU LEMELIN FERME GERMANIE INC DE 1986 À AUJOURD HUI PLAN DE PRÉSENTATION Cheminement et changement de production Cultures, logement, régie, r alimentation, reproduction et mise en marché

Plus en détail

La Culture Du Pois Chiche

La Culture Du Pois Chiche La Culture Du Pois Chiche Généralités Le pois chiche est une légumineuse rustique très bien adaptée à la culture en sols superficiels de la bordure méditerranéenne. Le pois chiche s adapte bien aux terres

Plus en détail

Valorisation du maïs fourrage. Comparaison de 5 types de récoltes

Valorisation du maïs fourrage. Comparaison de 5 types de récoltes Valorisation du maïs fourrage Comparaison de 5 types de récoltes 1. Introduction Suite au prix élevés des aliments et d une moindre disponibilité de pulpes de betteraves, beaucoup d agriculteurs cherchent

Plus en détail

Intercultures et production de fourrages

Intercultures et production de fourrages Mini-conférence Sommet de l Elevage 5 octobre 2012 Intercultures et production de fourrages Cultures dérobées ou «soudure» : les espèces les plus utilisées périodes de croissance exploitations fourrages

Plus en détail

Exercice 12 : Ration classique / complète : prise en compte de l'hétérogénéité du niveau de production dans un troupeau

Exercice 12 : Ration classique / complète : prise en compte de l'hétérogénéité du niveau de production dans un troupeau Exercice 12 : Ration classique / complète : prise en compte de l'hétérogénéité du niveau de production dans un troupeau Problématique : La pratique de la ration complète a été développée en particulier

Plus en détail

Récolte et conservation de la luzerne

Récolte et conservation de la luzerne Récolte et conservation de la luzerne Modes de récolte: Ensilage Enrubannage Foin Affouragement en vert Pâturage Séchage en grange déshydratation Gilles CROCQ Agronomie et récolte des Fourrages Station

Plus en détail

Se mesurer pour avancer! Jonathan Beaudet Ferme Ste-Sophie inc.

Se mesurer pour avancer! Jonathan Beaudet Ferme Ste-Sophie inc. Se mesurer pour avancer! Jonathan Beaudet Ferme Ste-Sophie inc. Ferme Ste-Sophie inc. Ferme Ste-Sophie inc. 1944: Ferme achetée par Rosario Beaudet 1958: Construction d un nouveau bâtiment 1975: Construction

Plus en détail

Comité National des Coproduits. Fiche n 13 Ecarts de Fruits et Légumes et Coproduits de conserverie MARC DE POMME. Définition

Comité National des Coproduits. Fiche n 13 Ecarts de Fruits et Légumes et Coproduits de conserverie MARC DE POMME. Définition Comité National des Coproduits Fiche n 13 Ecarts de Fruits et Légumes et Coproduits de conserverie MARC DE POMME Définition Coproduit provenant de la fabrication de jus de pomme ou de cidre. A l état frais

Plus en détail

Prairies : croissance et conduite

Prairies : croissance et conduite Prairies : croissance et conduite 1. La croissance des prairies : comment ça marche? 2. Conduite : choix espèces & variétés N, P, K, ph, entretien Legere 2006 Les principales espèces de graminées Le dactyle

Plus en détail

Cultures fourragères possibles en zone herbagère?

Cultures fourragères possibles en zone herbagère? Cultures fourragères possibles en zone herbagère? Phytotechnie, rendement, coût de production? David Knoden, Michamps, le 23 janvier 2014 1. La prairie temporaire 2. Le maïs 3. Les céréales Cultures fourragères

Plus en détail

ASPECTS AGRONOMIQUES DE LA PRODUCTION DU LIN ET DU CHANVRE

ASPECTS AGRONOMIQUES DE LA PRODUCTION DU LIN ET DU CHANVRE ASPECTS AGRONOMIQUES DE LA PRODUCTION DU LIN ET DU CHANVRE Caroline Côté Beaulieu, agr., M.Sc. Journée de démonstration sur le chanvre et le lin industriels Ferme-école CFP Mont-Joli-Mitis, 21 septembre

Plus en détail

Les dernières infos de la ferme. 21 novembre

Les dernières infos de la ferme. 21 novembre Les dernières infos de la ferme 21 novembre Atelier bovins lait Le troupeau se porte plutôt bien. Le niveau de production était à 31.2 kg au contrôle officiel de fin octobre. Il a baissé depuis, à 29 kg

Plus en détail

Maïs fourrage. Synthèse variétale 2015

Maïs fourrage. Synthèse variétale 2015 Maïs fourrage Synthèse variétale 2015 Présentation de l expérimentation Les variétés de maïs ont été testées sur 2 sites irrigués : - La première parcelle est localisée à Chassenon dans le nord-est de

Plus en détail

REFLECHIR A SA PERIODE DE TRAITE

REFLECHIR A SA PERIODE DE TRAITE PRODUIRE DU LAIT DE BREBIS, REFLECHIR A SA PERIODE DE TRAITE Fiche n 4 : Début de traite tardif en période Roquefort Un système traditionnel en zones tardives à potentiel fourrager limité Un peu d histoire

Plus en détail

Quand en a-t-on besoin?

Quand en a-t-on besoin? Fourrages d urgence: Revue des options pour répondre à un problème d approvisionnement Philippe Seguin, Ph.D. Département de Sciences Végétales Université McGill Campus Macdonald Fourrages d urgence: Quand

Plus en détail

Alimentation et définition des rations dans les exploitations laitières. Unité de Zootechnie Gx-ABT

Alimentation et définition des rations dans les exploitations laitières. Unité de Zootechnie Gx-ABT Alimentation et définition des rations dans les exploitations laitières Yves Beckers Unité de Zootechnie Gx-ABT Objectifs du cours Comprendre les bases du rationnement Se familiariser avec les notions

Plus en détail

Réussir son couvert végétal

Réussir son couvert végétal Réussir son couvert végétal La gestion des résidus de récolte Broyer dès la récolte afin de réduire la taille des pailles et surtout homogénéiser la répartition des résidus pour : - améliorer la décomposition

Plus en détail

Recherche de systèmes fourragers innovants : économie d eau et d énergie, contribution au stockage du carbone.

Recherche de systèmes fourragers innovants : économie d eau et d énergie, contribution au stockage du carbone. Recherche de systèmes fourragers innovants : économie d eau et d énergie, contribution au stockage du carbone. Jean-Claude EMILE et Sandra NOVAK INRA UE Fourrages et Environnement 86600 LUSIGNAN des ressources

Plus en détail

Cultiver l esparcette (Onobrychis viciifolia) Synthèse des travaux Médiplant

Cultiver l esparcette (Onobrychis viciifolia) Synthèse des travaux Médiplant Cultiver l esparcette (Onobrychis viciifolia) Synthèse des travaux Médiplant 2009-2011 Carlen C. et Simonnet X. Avec le soutien financier de: 1 Esparcette, une culture à réinventer! Une légumineuse pérenne,

Plus en détail

La qualité des fourrages ça commence bien avant la récolte

La qualité des fourrages ça commence bien avant la récolte ça commence bien avant la récolte Léda Villeneuve, agr. M.Sc. Coresponsable à la recherche & développement Collaboration: Dany Cinq-Mars, agr. Ph.D Webinaire en alimentation Plan de la présentation Texture

Plus en détail

Survie à l hiver et rendement du blé d automne selon différentes dates et densités de semis

Survie à l hiver et rendement du blé d automne selon différentes dates et densités de semis Survie à l hiver et rendement du blé d automne selon différentes dates et densités de semis Anne Vanasse, agr., Ph.D. et Francis Allard, agr. Anne Vanasse, agr., Ph.D. Photo: D. Pageau Plan de la conférence

Plus en détail

Précocité PRÉCOCE PRÉCOCE TARDIF TARDIF TARDIF. Chambre Agriculture 85 Commune Chassenon Sillars Champagné le sec Sompt Nalliers

Précocité PRÉCOCE PRÉCOCE TARDIF TARDIF TARDIF. Chambre Agriculture 85 Commune Chassenon Sillars Champagné le sec Sompt Nalliers Maïs fourrage Document proposé par les s d Agriculture de Poitou-Charentes et de Vendée Synthèse régionale variétale 2011 Présentation des 5 essais retenus Précocité PRÉCOCE PRÉCOCE TARDIF TARDIF TARDIF

Plus en détail

L ensilage de maïs en Ardenne? D un point de vue alimentaire. Isabelle Dufrasne Ferme expérimentale Service de Nutrition FMV Université de Liège

L ensilage de maïs en Ardenne? D un point de vue alimentaire. Isabelle Dufrasne Ferme expérimentale Service de Nutrition FMV Université de Liège L ensilage de maïs en Ardenne? D un point de vue alimentaire Isabelle Dufrasne Ferme expérimentale Service de Nutrition FMV Université de Liège Plan L ensilage de maïs en général Caractéristiques anatomiques

Plus en détail

Deux espèces à redécouvrir : le dactyle et la fétuque élevée

Deux espèces à redécouvrir : le dactyle et la fétuque élevée Mini-conférence Sommet de l Elevage 1,2 et 3 Octobre 2014 Deux espèces à redécouvrir : le dactyle et la fétuque élevée Diversifiez votre système fourrager! Pourquoi «à redécouvrir»? - Deux espèces qui

Plus en détail

ENGRAIS VERTS, LEGUMINEUSES SEMEES SOUS COUVERT DE CEREALE

ENGRAIS VERTS, LEGUMINEUSES SEMEES SOUS COUVERT DE CEREALE ENGRAIS VERTS, LEGUMINEUSES SEMEES SOUS COUVERT DE CEREALE Evaluation sur un chou-fleur d'hiver AB récolté en mars 2010/2012 Objectif de l essai Rendre l agriculteur biologique plus autonome vis-à-vis

Plus en détail

ARVALIS - Institut du végétal

ARVALIS - Institut du végétal Les couverts en interculture Résultats de 10 ans de suivi (2003 2013) 10/12/13 Pourquoi pratiquer les intercultures? Pour répondre aux obligations de la Zone Vulnérable : pour les intercultures longues,

Plus en détail