Organisation et fonctionnement général du système immunitaire

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Organisation et fonctionnement général du système immunitaire"

Transcription

1 Organisation et fonctionnement général Vocabulaire à retenir lille.fr 1 Des compléments d informations? visitez 2 Plan Système immunitaire : définition, missions Les «agresseurs» : quels sont ils? L organisation des mécanismes de défense : immunité innée (naturelle) / immunité adaptative Une réponse efficace? une réponse qui se prépare! La construction adaptatif Un système «vigilant» : toujours prêt, comment? Les missions de l immunité innée : Certains de ses effecteurs sont les véritables organisateurs des réponses immunitaires spécifiques Les grandes étapes d une réponse immunitaire spécifique : mise en place, mécanismes effecteurs, régulation, mémoire 3 Sylvain DUBUCQUOI Université de Lille 1

2 Système immunitaire : définition et missions Un «organe de défense» : l ensemble des mécanismes cellulaires et moléculaires contribuant à la protection de l organisme et sa survie dans l environnement auquel il est exposé («les environnements auxquels») Protéger l organisme des différentes sources d agression (ne pas agresser lui même cet organisme) : la «tolérance immunitaire» Contribuer à la réparation après l agression (cicatrisation, réparation) Prémunir l organisme d une nouvelle agression : la «mémoire immunitaire» 4 L Univers des «agresseurs» Origines : externes Agents infectieux : virus, bactéries, parasites multiplication intracellulaire / multiplication extracellulaire (micro ou macroscopiques) Toxiques Traumatiques Internes : Ischémique Dégénérescence Cancers Mort cellulaire Origines extrêmement diversifiées! Une réponse immunitaire qui ne peut être «monomorphe» Des effecteurs ± spécifiques pour chaque pathogène? Stratégie Des effecteurs et des réponses qui s adaptent? 5 Organisation du système de défense Différents types d immunité Immunité innée (ou «naturelle») Immunité dite «non spécifique» («à tort» parfois) : donc ciblage «large» Les missions de ses effecteurs (exemple : macrophages, polynucléaires neutrophiles, cellules dendritiques, ) Assurer l état de vigilance («sentinelles») «Encourager», assurer, entretenir un effet de barrière naturelle Mettre rapidement en place une réponse de défense en cas d agression Recruter et éduquer des effecteurs plus efficaces (les effecteurs de l immunité adaptative) Contribuer à la réparation Immunité adaptative Immunité «spécifique» (défense «ciblée») Les missions des effecteurs (lymphocytes T et lymphocytes B) Renforcer la défense mise en place par les effecteurs de l immunité innée (efficacité +++) Protéger l organisme d une nouvelle attaque (la «mémoire» immunitaire) Entretien de la tolérance vis à vis de nos propres tissus (le «soi») Contribuer à la réparation 6 Sylvain DUBUCQUOI Université de Lille 2

3 Réponse immunitaire : schéma général Pour engager 1 réponse immunitaire Il faut des «effecteurs» (cellules, protéines ) capables de réagir Il faut que ces effecteurs puissent détecter l agresseur : ils expriment donc des capteurs capables : reconnaître les organismes étrangers dangereux pour l organisme de percevoir l accumulation de substances toxiques pour l organisme (origine interne) Les effecteurs de l immunité expriment des «Récepteurs» Récepteurs de l immunité innée Récepteurs de l immunité adaptative 7 Les forces et les faiblesses des différents types d immunité Immunité innée Les «(+)» des effecteurs Présents au sein même des sites de pénétration des agents pathogènes Mécanismes de protection partagés par de nombreuses cellules («récepteurs» ) Réponse immédiate Les «( )» Nombre de récepteurs limité, immuables, identiques d un individu à l autre Réponse relativement identique quel que soit le pathogène qui la déclenche (~inflammation) Immunité adaptative Les «( )» des effecteurs Nombre restreints de cellules exprimant les récepteurs spécifiques Besoin de temps pour se mettre en place (période d apprentissage) Présentation de l antigène Domiciliation (distribution dans les tissus) Réponse retardée Les «(+)» Nombre de récepteurs illimité, spécifiques à chaque individu Réponse qui s adapte (récepteurs) aux pathogènes (cibler ses faiblesses) une réponse spécifique du pathogène (efficace +++) Système «ancestral»: mécanismes déjoués (voire Mémoire utilisés par les pathogènes) Système «moderne»: mécanismes moins facilement déjoués (sauf par Réponse «bridée» «super pathogènes» comme VIH, EBV, CMV) Récepteurs invariants Récepteurs hypervariables La combinaison des 2 renforcent les moyens de défense de l organisme! 8 On se souviendra Les récepteurs exprimés par les lymphocytes T sont les «TCR» («T Cell Receptor») Les récepteurs exprimés par les lymphocytes B sont les «BCR» («B Cell Receptor») Polymorphisme de la réponse immunitaire : une réponse immunitaire face aux agresseurs différente selon les individus : Pas tous égaux face aux différents pathogènes, agresseurs potentiels Mieux se défendre contre les pathogènes à multiplication intracellulaire, c est peut être être plus faible vis à vis des pathogènes extracellulaires (ou inversement) Utile à l échelle de l espèce 9 Sylvain DUBUCQUOI Université de Lille 3

4 On résume! Lutte contre les pathogènes Cellules dendritiques Macrophages Polynucléaires Système du Complément Protéines de l inflammation Peptides antimicrobiens Cellules épithéliales / endothéliales NK LT «gamma delta» ( ) Lymphocytes T Lymphocytes B 10 Anatomie fonctionnelle adaptatif : La construction d un système de défense efficace Les effecteurs adaptatif : les lymphocytes T et les lymphocytes B (de nombreuses sous populations spécialisées) Thymus Des organes de production (= organes lymphoïdes primaires) La moelle osseuse (le foie durant les premiers mois de la vie fœtale) Ganglion lymphatique Rate Des organes d éducation ( = organes lymphoïdes primaires) Le thymus : éducation des lymphocytes T («T» comme Thymus!) La moelle osseuse et rate pour les lymphocytes B («B» comme «Bone» marrow) Des «sites de rencontre» de l antigène! (organes lymphoïdes secondaires) Les ganglions lymphatiques (ganglions mésentériques, plaques de Peyer ), la rate Réseau lymphatique Os Des sites effecteurs : Les tissus ; muqueuses, peau (D MALT = système immunitaire diffus associé aux muqueuses) 11 Production des cellules de l immunité adaptative Au niveau de la moelle osseuse Les lymphocytes T et B dérivent des cellules souches hématopoïétiques Cellule souche hématopoïétique Cellule souche multipotente Cellule NK Lignée érythrocytaire Cellule progénitrice myéloïde Lignée des Lignée «granuleux» plaquettaire Cellule progénitrice lymphoïde Lignée monocytaire Lymphocyte T Lymphocyte B Globules rouges Plaquettes Polynucléaires Polynucléaires basophiles neutrophiles Polynucléaires éosinophiles Monocytes / Macrophages 12 Sylvain DUBUCQUOI Université de Lille 4

5 Production des cellules de l immunité adaptative : Les étapes importantes 1) La construction du «répertoire immunitaire» (ensemble des récepteurs capables de reconnaître les antigènes) Un mécanisme basé sur un assemblage «au hasard» de fragments de gènes («recombinaisons somatiques») Un ensemble de récepteurs au potentiel de reconnaissance très diversifié (capable de «tout reconnaitre») suivi d une 2) Étape de contrôle de qualité = étape d éducation a) ces récepteurs sont ils bien conformés? (capables de reconnaître un antigène, d interagir avec l environnement moléculaire) b) Ces récepteurs ne confèrent ils pas un potentiel dangereux aux cellules qui les expriment? (réagir vis à vis des propres constituants de l organisme = autoréactivité!) Beaucoup de cellules ne survivent pas à ces contrôles de qualité (95% de mort par apoptose) Au terme de ces étapes : les effecteurs de l immunité adaptative sont capables de reconnaître un antigène étranger! mais ils n en ont encore jamais vus!, on dit qu ils sont «matures, mais naïfs» 13 On se souviendra Des récepteurs différents d un lymphocyte à l autre : Un (seul) lymphocyte exprime des récepteurs tous identiques à sa membrane (10 5 ~ BCR pour le LB, TCR pour le LT) Mais 2 lymphocytes différents expriment 2 récepteurs différents («clonotypes») Un répertoire de plus de mille milliards de récepteurs différents (au moins!) 14 On se souviendra Les récepteurs adaptatif reconnaissent des «antigènes» («Ag»): «Xéno antigène» (étranger) ; «Allo antigène» : même espèce mais individu différent ; «Allergène» : contraction d allergie et d Ag ; «Auto antigène» («soi») 15 Sylvain DUBUCQUOI Université de Lille 5

6 Comment identifier un lymphocyte T ou lymphocyte B? au microscope? Les lymphocytes expriment des récepteurs pour l antigène (TCR ou BCR), mais aussi différentes molécules à leur membrane qui permettent de les différencier : «CLUSTERs de DIFFÉRENCIATION» («CD»), (> 360 «CD» différents : CD1, CD2, CD3 analyse par cytométrie en flux, par exemple) Exemples : Un LT exprime : la molécule «CD3» on distingue 2 sous groupes de LT : les LT CD3+/CD4+ (dits «inducteurs» ou «helper») et les LT CD3+/CD8+ («cytotoxiques») on peut savoir si un LT est naïf (CD45RA, n a jamais «vu» l antigène) ou «mémoire»(cd45ro, a déjà réagi avec un antigène) Un LB exprime la molécule «CD19» en fonction des autres CD exprimés, on peut distinguer différentes sous populations (il faut parfois 4 à 6 CD pour les différencier) Ces molécules ont des fonctions! (bien sûr ) 16 Surveillance constante de l organisme par les cellules de l immunité adaptative : Augmenter les chances de rencontrer un antigène? Production des lymphocytes Éducation des lymphocytes Prêts (matures) OL primaires OL primaires 5 L 20 50x 10 9 leucocytes (Globules blancs) Rencontre avec l antigène OL secondaires Liquide interstitiel Tissus, organes 3 L / jour ~10% du plasma 17 On résume! (Avec un exemple : celui du LT) 1) Le lymphocyte a été produit dans la moelle osseuse 2) il a migré dans le thymus où il été éduqué (Pour simplifier : après cette étape on ne conserve que les LT capable de reconnaître un Ag étranger) 3) il circule entre les différents organes lymphoïdes secondaires (pour augmenter ces chances de reconnaître l antigène) Ce qu on ne sait pas encore : Quels sont les mécanismes «intimes» de reconnaissance de l antigène? Comment le lymphocyte fait il la distinction entre 1) les antigènes qu il doit préserver (tolérer) et 2) ceux qu il doit contribuer à éliminer? Qui l aide à faire le bon choix? Comment? La cellule présentatrice d Ag (cellule dendritique, par exemple) Échanges de signaux ou «synapse immunologique» («dialogue cellulaire») Quelles conséquences? Activation cellulaire, prolifération, différenciation.. 18 Sylvain DUBUCQUOI Université de Lille 6

7 Dialogue entre immunité innée et immunité adaptative : un interlocuteur de choix : la cellule présentatrice d Ag! La cellule présentatrice d Ag exprime des propriétés essentielles pour activer les LT 1) Elle prépare l antigène étranger (le dégrade) pour qu il soit reconnu par les récepteurs T spécifiques 2) Elle présente l antigène dans un contexte moléculaire sans lequel l antigène ne serait pas reconnu : le complexe majeur d histocompatibilité (CMH) ou molécules HLA (Human Leukocyte Antigen), chez l homme 3) Elle produit des signaux qui traduisent le caractère dangereux de l antigène qu elle présente, et justifie de l activation des effecteurs de l immunité adaptative On se souviendra! Il existe (au moins) 2 grandes classes de molécules du CMH : CMH de classe 1 («CMH 1» ou «CMH I» ou «MHC I») : expose des peptides antigéniques d origine intracellulaire CMH 2 : expose des peptides antigéniques d origine membranaire ou extracellulaire Attention : on distingue 2 grands groupes de LT : Les LT CD4+ : leur TCR interagit avec les molécules CMH 2 les LT CD8+ : leur TCR interagit avec les molécules CMH 1 19 Ce qu il faut bien retenir : Un LT ne peut reconnaitre un antigène (peptide) que s il est présenté par une molécule du CMH (= HLA) La seule reconnaissance d un antigène par le TCR ne suffit pas à déclencher la réponse immunitaire Pour activer les cellules de l immunité adaptative, les cellules de l immunité innée délivrent des signaux d activation (dits «co signaux» ou signaux de «co stimulation») Ces signaux peuvent être délivrés par des molécules exprimées à la membrane des cellules présentatrices d Ag et des lymphocytes (système «récepteurs ligands») Ces signaux peuvent aussi être des molécules solubles qui interagissent avec les récepteurs (à ± grande distance) : ce sont, par exemple, des cytokines, des chimiokines (ou «chémokines»), des facteurs de croissance ou différenciation les mécanismes de reconnaissance des LB ne sont pas strictement les mêmes (même si «superposables») 20 On résume! Ag 21 Sylvain DUBUCQUOI Université de Lille 7

8 plein d autres Tolérance Agents fungiques, bactéries Th17 Parasites Treg Pathogènes intracellulaires Cytokines antiinflammatoires Le dialogue cellulaire façonne la réactivité adaptatif («la spécialisation des lymphocytes») 22 Prolifération On résume! Pour activer les lymphocytes, il faut Activation 1) reconnaître l antigène par un récepteur spécifique 2) recevoir des co signaux d activation (membranaires, solubles) Différenciation (acquisition de nouvelles propriétés) Mécanismes effecteurs Que se passe t il si La CPAg présente un antigène et exprime des co signaux d activation Mais que le lymphocyte n exprime pas de récepteur spécifique pour cet antigène? La CPAg présente un antigène et MAIS n exprime pas de co signaux d activation Mais que le lymphocyte exprime un récepteur spécifique d antigène? Il poursuit son chemin («recircule») Il est paralysé («anergique») Il meurt (par apoptose) 23 Pour résumer Activation : une séquence hiérarchisée Effecteurs de l immunité innée 1 er interlocuteur (immunité innée) 2 ème interlocuteur (immunité adaptative) Effecteurs de l immunité adaptative Temps Cellules épithéliales Complément I n f o s Cellule dendritique I n f o s LT CD4+ («helper») I n f o s LT CD8 («cytotoxiques») LB (production d Ac) 24 Sylvain DUBUCQUOI Université de Lille 8

9 Mise en place de la réponse immunitaire adaptative Immunité innée Immunité adaptative Signaux de danger La cellule dendritique migre jusqu à l organe lymphoïde secondaire Cellules dendritiques Activation Prolifération Déroulement de la réponse immunitaire Différenciation Cytokines LT Acquisition de nouvelles propriétés Présentation de l antigène Cytotoxicité Action pro inflammatoire Effecteurs de l immunité innée Préservation d un contingent cellulaire de réserve (mémoire) Apoptose 25 Les effecteurs de la réponse immunitaire adaptative Lymphocytes T Lymphocytes T CD4+ «Aide» (LT «Helper») Coordination, orientation Lymphocytes Lymphocytes T CD8+ Réponse cytotoxique (Lyse des cellules infectées, «transformées» ) Lymphocytes B Lymphocytes B Production d Ac BCR = immunoglobuline de membrane, quand reconnaît un Ag et sécrété = anticorps (Ac) 26 Immunité adaptative : 2 grands types de mécanismes effecteurs Immunité «humorale» Immunité «Cellulaire» Lymphocytes B Lymphocytes T 27 Sylvain DUBUCQUOI Université de Lille 9

10 Pathogène (Ag) Symptômes Disparition de l Ag Dynamique de la réponse immunitaire Résolution de la réponse inflammatoire Immunité innée (réponse inflammatoire) Minutes Heures Immunité adaptative Résolution de la réponse immunitaire adaptative Persistance de la mémoire immunitaire Jours Semaines Mois Années 28 Résolution de la réponse immunitaire adaptative Multiplication des effecteurs de l immunité adaptative = «expansion clonale» Introduction d un antigène dangereux pour l organisme Réponse efficace (disparition de l agent pathogène) La persistance des effecteurs est inutile (voire dangereuse) Élimination de la majorité des effecteurs = «contraction clonale» Préservation d un petit contingent cellulaire = mémoire immunitaire 29 Conclusion Démarche hiérarchisée et coordonnée par les effecteurs de la réponse innée Permet d orienter la réponse adaptative pour la rendre plus efficace Nécessité d un contrôle strict pour éviter les «dérapages» (pathologies) lille.fr 30 Sylvain DUBUCQUOI Université de Lille 10

Les principes du fonctionnement du système immunitaire

Les principes du fonctionnement du système immunitaire Les principes du fonctionnement du système immunitaire Pierre Aucouturier pierre.aucouturier@inserm.fr S102CYCLEVIE.16PA Vendredi 22 mars 2013, 15h-17h Les fonctions du système immunitaire Protéger des

Plus en détail

Rappel immunologie Immunité anti-infectieuse. D. Lakomy Laboratoire d Immunologie CHU Dijon

Rappel immunologie Immunité anti-infectieuse. D. Lakomy Laboratoire d Immunologie CHU Dijon Rappel immunologie Immunité anti-infectieuse D. Lakomy Laboratoire d Immunologie CHU Dijon 09.10.2015 Le Le système immunitaire est est composé de de plusieurs éléments Cellules immunitaires -cell.phagocytaires

Plus en détail

Thème 3: Corps humain et santé. Thème 3A: Maintien de l intégrité de l organisme: quelques aspects de la réaction immunitaire.

Thème 3: Corps humain et santé. Thème 3A: Maintien de l intégrité de l organisme: quelques aspects de la réaction immunitaire. Thème 3: Corps humain et santé Thème 3A: Maintien de l intégrité de l organisme: quelques aspects de la réaction immunitaire. Chez les vertébrés, le système immunitaire comprend 2 grands ensembles de défense

Plus en détail

Thème 3 - Corps humain et santé Thème 3-A Le maintien de l'intégrité de l'organisme : quelques aspects de la réaction immunitaire

Thème 3 - Corps humain et santé Thème 3-A Le maintien de l'intégrité de l'organisme : quelques aspects de la réaction immunitaire Thème 3 - Corps humain et santé Thème 3-A Le maintien de l'intégrité de l'organisme : quelques aspects de la réaction immunitaire Chapitre 6: L'immunité adaptative, prolongement de l'immunité innée Introduction

Plus en détail

Chapitre V. Les réponses immunitaires

Chapitre V. Les réponses immunitaires 30 Chapitre V Les réponses immunitaires I. Introduction : Le système immunitaire assure la défense de l organisme contre tout ce qui est étranger et contre le soi modifié. Il met en jeu des mécanismes

Plus en détail

Les étapes de la réaction inflammatoire

Les étapes de la réaction inflammatoire Réaction inflammatoire 2. Détection par les cellules sentinelles PRR Motif moléculaire Agent (bactérie) Phagocytose des agents Macrophage Leucocyte (cellule dendritique) 3. Libération de messages chimiques

Plus en détail

CHAP 11 : L'IMUNITE ADAPTATIVE

CHAP 11 : L'IMUNITE ADAPTATIVE CHAP 11 : L'IMUNITE ADAPTATIVE I/ La réponse adaptative humorale La contamination de l organisme par un agent infectieux (ou une molécule étrangère) entraîne l apparition d anticorps dans le sérum : on

Plus en détail

Chapitre 2 : L'immunité adaptative

Chapitre 2 : L'immunité adaptative Chapitre 2 : L'immunité adaptative Table des matières Introduction 3 I - I- Les anticorps 4 1. La production des anticorps... 4 2. La structure d'un anticorps.... 4 3. Le rôle des anticorps... 5 4. L'origine

Plus en détail

CONCEPTS DE BASE, GENERALITES SUR LE TISSU IMMUNITAIRE

CONCEPTS DE BASE, GENERALITES SUR LE TISSU IMMUNITAIRE CONCEPTS DE BASE, GENERALITES SUR LE TISSU IMMUNITAIRE I. GENERALITES SUR LES CELLULES IMMUNITAIRES II. LES ORGANES IMMUNITAIRE III. CIRCULATION DES LYMPHOCYTES Document de travail sur www.bio-indikativ.com

Plus en détail

Chapitre 2 : L immunité adaptative, prolongement de l immunité innée

Chapitre 2 : L immunité adaptative, prolongement de l immunité innée 1 Chapitre 2 : L immunité adaptative, prolongement de l immunité innée Introduction : L immunité innée ne permet pas toujours l élimination des éléments étrangers qui peuvent alors infecter l organisme.

Plus en détail

Introduction générale g. Immunité innée. Objectifs : 1. Présentation du système immunitaire : organes, cellules, molécules. 2. Les lignes de défensed

Introduction générale g. Immunité innée. Objectifs : 1. Présentation du système immunitaire : organes, cellules, molécules. 2. Les lignes de défensed Objectifs : Introduction générale g Immunité innée 1. Présentation du système immunitaire : organes, cellules, molécules 2. Les lignes de défensed : immunité innée et immunité adaptative 3. Notion de soi

Plus en détail

Immunité et Vieillissement Laurence Guglielmi

Immunité et Vieillissement Laurence Guglielmi Immunité et Vieillissement Laurence Guglielmi Institut de Génétique Humaine CNRS UPR1142, Montpellier «Lentivirus et Transfert de Gènes» Directeur d'équipe : Pr. Pierre Corbeau IMMUNOSENESCENCE Détérioration

Plus en détail

Le système immunitaire. Pr M.S.DOUTRE Octobre 2009

Le système immunitaire. Pr M.S.DOUTRE Octobre 2009 Le système immunitaire cutané Pr M.S.DOUTRE Octobre 2009 La peau, c est une grande surface(1,5 (15à2 2m2) 2) d échanges et de confrontation avec de nombreux facteurs d environnement organe initiateur des

Plus en détail

Partie 3A : IMMUNOLOGIE LA REACTION INFLAMMATOIRE

Partie 3A : IMMUNOLOGIE LA REACTION INFLAMMATOIRE Partie 3A : IMMUNOLOGIE LA REACTION INFLAMMATOIRE Rappels du collège Dans notre environnement, de nombreux microorganismes sont en permanence au contact de l organisme. L entrée dans l organisme Certains

Plus en détail

Évaluations formatives. Module 1 Défense spécifique 1 Comparer le système de défense spécifique et le non spécifique?

Évaluations formatives. Module 1 Défense spécifique 1 Comparer le système de défense spécifique et le non spécifique? Évaluations formatives Module 1 Défense spécifique 1 Comparer le système de défense spécifique et le non spécifique? Le système de défense non spécifique est constitué d un ensemble d éléments qui protègent

Plus en détail

Immunologie. Les mécanismes de l immunité

Immunologie. Les mécanismes de l immunité Immunologie Les mécanismes de l immunité Immunité = capacité à résister, à limiter le développement, à se débarrasser d une maladie après avoir été infecté par un agent étranger (bactéries, champignons,

Plus en détail

Introduction à l immunologie

Introduction à l immunologie Université Abderrahmane Mira Bejaïa Faculté de médecine Introduction à l immunologie Dr Chouikh Année universitaire 2015/2016 Plan du cours : I. Définition de l immunologie. II. Le système immunitaire.

Plus en détail

Corrigé TD 11 Système immunitaire : les mécanismes de l immunité 1

Corrigé TD 11 Système immunitaire : les mécanismes de l immunité 1 Corrigé TD 11 Système immunitaire : les mécanismes de l immunité 1 I. Définitions Donnez les définitions précises des termes : -immunité innée : c est une des deux divisions théoriques du système immunitaire

Plus en détail

Chapitre 14 : Les processus immunitaires mis en jeu

Chapitre 14 : Les processus immunitaires mis en jeu Chapitre 14 : Les processus immunitaires mis en jeu Introduction : Pendant la phase asymptomatique du SIDA des mécanismes de défense immunitaire se mettent en place pour lutter contre le virus : - synthèse

Plus en détail

Défense de l organisme

Défense de l organisme Module 1 Défense de l organisme Soit par Soit par Système de défense non spécifique Système de défense spécifique Première ligne -Barrières naturelles Deuxième ligne -Défenses cellulaires et chimiques

Plus en détail

CHAPITRE 2 : L IMMUNITE ADAPTATIVE, PROLONGEMENT DE L IMMUNITE INNEE

CHAPITRE 2 : L IMMUNITE ADAPTATIVE, PROLONGEMENT DE L IMMUNITE INNEE Sciences de la Vie et de la Terre Classe de Terminale S Thème 3A : Le maintien de l intégrité de l organisme Quelques aspects de la réaction immunitaire CHAPITRE 2 : L IMMUNITE ADAPTATIVE, PROLONGEMENT

Plus en détail

La réponse immunitaire. D. Lakomy Laboratoire d Immunologie CHU Dijon

La réponse immunitaire. D. Lakomy Laboratoire d Immunologie CHU Dijon La réponse immunitaire D. Lakomy Laboratoire d Immunologie CHU Dijon 15.10.2015 Nomenclature Rôle et implications du système immunitaire Composition du système immunitaire Fonction de chaque constituant

Plus en détail

Cours d Immunologie ère & 2ème Séances. Pr. Youssef BAKRI

Cours d Immunologie ère & 2ème Séances. Pr. Youssef BAKRI Filière SVI Parcours Biologie et Santé Semestre 5 (S5) Module de Biologie Humaine -M 20 - Élément : Hématologie - Immunologie Pr. Youssef BAKRI Cours d Immunologie 1 ère & 2ème Séances 2012-2013 Laboratoire

Plus en détail

Cellules dendritiques

Cellules dendritiques Cellules dendritiques http://www.assim.refer.org/ Livre L2 Chapitre cellules dendritiques Pr Sophie Caillat-Zucman Laboratoire d Immunologie, Hôpital Robert Debré et INSERM U986, Hôpital St-Vincent de

Plus en détail

Chap 13 Ts spécifique thème 3 L IMMUNITE ADAPTATIVE PROLONGEMENT DE L IMMUNITE INNEE

Chap 13 Ts spécifique thème 3 L IMMUNITE ADAPTATIVE PROLONGEMENT DE L IMMUNITE INNEE Chap 13 Ts spécifique thème 3 L IMMUNITE ADAPTATIVE PROLONGEMENT DE L IMMUNITE INNEE Restitution des acquis communiquer Les mécanismes de l immunité innée sont parfois insuffisants pour permettre l élimination

Plus en détail

Chapitre 2 : L'IMMUNITÉ ADAPTATIVE

Chapitre 2 : L'IMMUNITÉ ADAPTATIVE Thème 3A : Corps humain et santé Chapitre 2 : L'IMMUNITÉ ADAPTATIVE Rappel mise en situation : Le système immunitaire = ensemble de cellules spécialisées dans la détection et l élimination de tout élément

Plus en détail

CHAPITRE 2 : QUELQUES ASPECTS DES RÉPONSES IMMUNITAIRES ACQUISES

CHAPITRE 2 : QUELQUES ASPECTS DES RÉPONSES IMMUNITAIRES ACQUISES Comment agissent les anticorps et les LTC? Comment parviennent-ils à protéger l organisme lors de la phase asymptomatique? CHAPITRE 2 : QUELQUES ASPECTS DES RÉPONSES IMMUNITAIRES ACQUISES Tout élément

Plus en détail

Cellules dendritiques

Cellules dendritiques Cellules dendritiques http://www.assim.refer.org/ Livre L2 Chapitre cellules dendritiques Pr Sophie Caillat-Zucman Laboratoire d Immunologie, Hôpital Robert Debré et INSERM U986, Hôpital St-Vincent de

Plus en détail

CHAPITRE 5.5 : LA RÉPONSE IMMUNITAIRE SPÉCIFIQUE. 1. Phase d induction ou de sélection

CHAPITRE 5.5 : LA RÉPONSE IMMUNITAIRE SPÉCIFIQUE. 1. Phase d induction ou de sélection CHAPITRE 5.5 : LA RÉPONSE IMMUNITAIRE SPÉCIFIQUE La réponse immunitaire est induite dans les organes lymphoïdes (ganglions lymphatiques, rate, ), riches en lymphocytes et favorisant la avec les antigènes

Plus en détail

[CAHIER MODULE IMMUNOLOGIE] FACULTE DE MEDECINE D ALGER.DEPARTEMENT DE MEDECINE.CYCLE GRADUE. COMITE PEDAGOGIQUE IMMUNOLOGIE

[CAHIER MODULE IMMUNOLOGIE] FACULTE DE MEDECINE D ALGER.DEPARTEMENT DE MEDECINE.CYCLE GRADUE. COMITE PEDAGOGIQUE IMMUNOLOGIE 3éme ANNEE FACULTE DE MEDECINE D ALGER.DEPARTEMENT DE MEDECINE.CYCLE GRADUE. COMITE PEDAGOGIQUE IMMUNOLOGIE [CAHIER MODULE IMMUNOLOGIE] Dans ce cahier vous trouverez les informations relatives au module

Plus en détail

Chapitre II : Mécanismes de l'immunité

Chapitre II : Mécanismes de l'immunité Chapitre II : Mécanismes de l'immunité Introduction Lors d une infection, l organisme réagit de différentes manières pour éliminer l agent pathogène : Une réaction immunitaire innée non spécifique qui

Plus en détail

Déterminants antigéniques sur les immunoglobulines.

Déterminants antigéniques sur les immunoglobulines. Déterminants antigéniques sur les immunoglobulines. Une immunoglobuline est une protéine, elle peut donc être elle-même reconnue comme un antigène par des anticorps. Quand on utilise en immunothérapie,

Plus en détail

Immunité acquise coopération cellulaire. A. Toubert Laboratoire d Immunologie et d Histocompatibilité, Hôpital Saint-Louis

Immunité acquise coopération cellulaire. A. Toubert Laboratoire d Immunologie et d Histocompatibilité, Hôpital Saint-Louis Immunité acquise coopération cellulaire A. Toubert Laboratoire d Immunologie et d Histocompatibilité, Hôpital Saint-Louis Caractéristiques de l immunité innée et acquise Immunité innée Immunité acquise

Plus en détail

Mise en jeu du système immunitaire au cours des infections. Mise en jeu du système immunitaire au cours des infections

Mise en jeu du système immunitaire au cours des infections. Mise en jeu du système immunitaire au cours des infections DES de Biologie Médicale Enseignement d Immunologie CM6.1 Adrien Six (adrien.six@upmc.fr) Phnom Penh Université Pierre et Marie Curie septembre 2009 1 2 Agents infectieux vs. Acteurs immunitaires 3 4 Adrien

Plus en détail

Le Système Immunitaire (SI) Innée Dr Ahmed HODROGE

Le Système Immunitaire (SI) Innée Dr Ahmed HODROGE Le Système Immunitaire (SI) Innée Dr Ahmed HODROGE ahmed.hodroge@u-picardie.fr Pôle Santé - UFR de Médecine Laboratoire d Immunologie EA4666 - LNPC 18 FEVRIER 2014 Les différentes immunités Cellules (Mφ,

Plus en détail

CMH I / CMH II. Les complexes majeurs d histocompatibilité

CMH I / CMH II. Les complexes majeurs d histocompatibilité CMH I / CMH II Les complexes majeurs d histocompatibilité Réponse immunitaire immunité innée : non-spécifique Cellules NK Granulocytes Macrophages Cellules dendritiques Inflammation locale Phagocytose

Plus en détail

CHAPITRE 4 LE MAINTIEN DE L'INTÉGRITÉ DE L'ORGANISME : LA RÉACTION IMMUNITAIRE. Les PAMP signaux de danger. Les PRR capteurs de signaux de danger

CHAPITRE 4 LE MAINTIEN DE L'INTÉGRITÉ DE L'ORGANISME : LA RÉACTION IMMUNITAIRE. Les PAMP signaux de danger. Les PRR capteurs de signaux de danger CHAPITRE 4 LE MAINTIEN DE L'INTÉGRITÉ DE L'ORGANISME : LA RÉACTION IMMUNITAIRE L'organisme est protégé par un certain nombre de «barrières» (mécaniques, physico-chimiques, écologiques) intervenant avant

Plus en détail

Immunologie cours 6 Vendredi 15 février 10h30 Mr Toubert. Bouguenna idriss. Immunité acquise.

Immunologie cours 6 Vendredi 15 février 10h30 Mr Toubert. Bouguenna idriss. Immunité acquise. Immunologie cours 6 Vendredi 15 février 10h30 Mr Toubert. Bouguenna idriss Immunité acquise. 1 SOMMAIRE I. Introduction Page 03 II. Généralités sur l immunité acquise Page 03 1) les composants cellulaires

Plus en détail

Enseignement d Immunologie: Bases fondamentales

Enseignement d Immunologie: Bases fondamentales Enseignement d Immunologie: Bases fondamentales Responsables: Pr MA Gougerot-Pocidalo Dr Hélène Moins-Teisserenc 6 cours dans les prochaines semaines 4 ED en Mars Livre recommandé: IMMUNOLOGIE: De la biologie

Plus en détail

LES LYMPHOCYTES T. Introduction Caractéristiques Ontogenèse Activation Fonction

LES LYMPHOCYTES T. Introduction Caractéristiques Ontogenèse Activation Fonction Introduction Caractéristiques Ontogenèse Activation Fonction INTRODUCTION Lymphocytes B Lymphocytes NK Lymphocytes T - Les lymphocytes constituent une population cellulaire hétérogènes - Les lymphocytes

Plus en détail

Thème 3A le maintien de l intégrité de l organisme : quelques aspects de la réaction immunitaire.

Thème 3A le maintien de l intégrité de l organisme : quelques aspects de la réaction immunitaire. Thème 3A le maintien de l intégrité de l organisme : quelques aspects de la réaction immunitaire. Notre environnement est peuplé de microorganismes dont certains sont des pathogènes pour l Homme. Pourtant

Plus en détail

Thème 3 : Corps humain et santé. Thème 3A : Maintien de l intégrité de l organisme : quelques aspects de la réaction immunitaire.

Thème 3 : Corps humain et santé. Thème 3A : Maintien de l intégrité de l organisme : quelques aspects de la réaction immunitaire. Thème 3 : Corps humain et santé Thème 3A : Maintien de l intégrité de l organisme : quelques aspects de la réaction immunitaire. bactéries cellules infectées par un virus cellules cancéreuses champignons

Plus en détail

TD IMMUNOLOGIE. 2. Education des lymphocytes T. 1. Cellules et organes du système immunitaire

TD IMMUNOLOGIE. 2. Education des lymphocytes T. 1. Cellules et organes du système immunitaire TD IMMUNOLOGIE 1. Cellules et organes du système immunitaire 2. Education des lymphocytes T - to involve : impliquer - spleen : rate - lymph node : ganglion lymphatique - lymphatic network : réseau lymphatic

Plus en détail

Gènes et Molécules du Complexe Majeur d Histocompatibilité de classe 1 (CMH1)

Gènes et Molécules du Complexe Majeur d Histocompatibilité de classe 1 (CMH1) Le 13 Novembre 2007 S Caillat-Zucman RT : Caroline PETISNE Gènes et Molécules du Complexe Majeur d Histocompatibilité de classe 1 (CMH1) Plan : I- Introduction II- Les gènes du Complexe Majeur d Histocompatibilité

Plus en détail

TP7- ROLE DES LYMPHOCYTES DANS LA REACTION IMMUNITAIRE ADAPTATIVE : Réponse humorale et réponse cellulaire

TP7- ROLE DES LYMPHOCYTES DANS LA REACTION IMMUNITAIRE ADAPTATIVE : Réponse humorale et réponse cellulaire TP7- ROLE DES LYMPHOCYTES DANS LA REACTION IMMUNITAIRE ADAPTATIVE : Réponse humorale et réponse cellulaire Constats : On sait que les effecteurs de la réaction immunitaire acquise sont : - les d'anticorps

Plus en détail

Complexe majeur d histocompatibilité

Complexe majeur d histocompatibilité Complexe majeur d histocompatibilité Luc Mouthon Pôle de Médecine Interne, Centre de référence pour les vascularites nécrosantes et la sclérodermie systémique, hôpital Cochin, Assistance publique-hôpitaux

Plus en détail

TSSIBG Les circuits de circulation des lymphocytes et les mécanisme moléculaires qui les contrôlent

TSSIBG Les circuits de circulation des lymphocytes et les mécanisme moléculaires qui les contrôlent 14/10/2013 MARIANI Natacha L2 TSSIBG J. Boucrault 10 pages Les circuits de circulation des lymphocytes et les mécanismes moléculaires qui les contrôlent Plan A. Introduction B. Processus moléculaires guidant

Plus en détail

Cellules Natural Killer

Cellules Natural Killer Faculté de médecine de Mostaganem Départment de Médicine 11/10/2015 Cellules Natural Killer Dr M.Messatfa m_immuno@yahoo.fr Cours d immunologie fondamentale 1. Présentation du système immunitaire : organes,

Plus en détail

Les cellules dendritiques

Les cellules dendritiques Université Abderrahmane Mira Bejaïa Faculté de médecine Les cellules dendritiques Dr Chouikh Année universitaire 2015/2016 Plan du cours : Plan du cours : I. Introduction II. Cellules dendritiques a. Caractéristiques

Plus en détail

Chapitre 11 : l immunité adaptative.

Chapitre 11 : l immunité adaptative. Chapitre 11 : l immunité adaptative. L immunité innée, même si elle représente un système de défense efficace, parfois ne suffit pas à enrayer l infection. Dans ce cas, l organisme va initier une autre

Plus en détail

IMMUNITE ET SYSTEME IMMUNITAIRE :

IMMUNITE ET SYSTEME IMMUNITAIRE : IMMUNITE ET SYSTEME IMMUNITAIRE : INTRODUCTION : Quelles sont les différentes sortes de micro-organismes présents dans notre environnement? (Activité 1) Observation microscopique de différents microbes

Plus en détail

Immun u i n t i é t d es G reff f es Objectifs

Immun u i n t i é t d es G reff f es Objectifs Objectifs Savoir définir ce qu est: une autogreffe, une greffe syngénique, une greffe allogénique, une greffe xénogénique Connaître les caractéristiques de la réaction Allogénique in vitro et in vivo Connaître

Plus en détail

Le lymphocyte B et BCR. Pr N.KECHOUT 3 ème année de Médecine Année universitaire 2016/2017

Le lymphocyte B et BCR. Pr N.KECHOUT 3 ème année de Médecine Année universitaire 2016/2017 Le lymphocyte B et BCR Pr N.KECHOUT 3 ème année de Médecine Année universitaire 2016/2017 I-Introduction Les lymphocytes B (LB) représentent 10 à 15 % des lymphocytes circulants. -Ils sont le support de

Plus en détail

U.F.R. de Médecine d AMIENS. DFGSM 2 Examen de 1 ère Session JANVIER UE Tissus Sanguins et Système Immunitaire CAHIER IMMUNOLOGIE

U.F.R. de Médecine d AMIENS. DFGSM 2 Examen de 1 ère Session JANVIER UE Tissus Sanguins et Système Immunitaire CAHIER IMMUNOLOGIE U.F.R. de Médecine d AMIENS DFGSM 2 Examen de 1 ère Session JANVIER 2016 UE Tissus Sanguins et Système Immunitaire CAHIER IMMUNOLOGIE Durée de l épreuve : 1 heure 30 Ce cahier comporte 8 pages recto-verso

Plus en détail

Chapitre J : la réponse innée = réaction inflammatoire aiguë. > Des centaines de bactéries sur cette aiguille

Chapitre J : la réponse innée = réaction inflammatoire aiguë. > Des centaines de bactéries sur cette aiguille Chapitre J : la réponse innée = réaction inflammatoire aiguë Face au monde microbien dans lequel nous vivons, notre organisme a su développer des barrières naturelles permettant de limiter l entrée des

Plus en détail

CHAPITRE 1 : LA REACTION INFLAMMATOIRE, UN EXEMPLE DE REPONSE INNEE

CHAPITRE 1 : LA REACTION INFLAMMATOIRE, UN EXEMPLE DE REPONSE INNEE Sciences de la Vie et de la Terre Classe de Terminale S Thème 3A : Le maintien de l intégrité de l organisme Quelques aspects de la réaction immunitaire CHAPITRE 1 : LA REACTION INFLAMMATOIRE, UN EXEMPLE

Plus en détail

THEME 3 CORPS HUMAIN ET SANTE. Partie A : Le maintien de l'intégrité de l'organisme : quelques aspects de la réaction immunitaire

THEME 3 CORPS HUMAIN ET SANTE. Partie A : Le maintien de l'intégrité de l'organisme : quelques aspects de la réaction immunitaire THEME 3 CORPS HUMAIN ET SANTE Partie A : Le maintien de l'intégrité de l'organisme : quelques aspects de la réaction immunitaire Chap 2. L'immunité adaptative, prolongement de l'immunité innée Constat

Plus en détail

Faculté de Médecine de Mostaganem Cours immunologie fondamentale 22/11/2015. Le Système HLA. Dr M.Messatfa

Faculté de Médecine de Mostaganem Cours immunologie fondamentale 22/11/2015. Le Système HLA. Dr M.Messatfa Faculté de Médecine de Mostaganem Cours immunologie fondamentale 22/11/2015 Le Système HLA Dr M.Messatfa m_immuno@yahoo.fr Introduction Les corps étrangers reconnus par le système immunitaire sont appelés

Plus en détail

IMMUNOLOGIE. L antigène sera identifié par le site anticorps et / ou le récepteur lymphocytaire. L haptène est une partie de l antigène.

IMMUNOLOGIE. L antigène sera identifié par le site anticorps et / ou le récepteur lymphocytaire. L haptène est une partie de l antigène. IMMUNOLOGIE I- LES PARTENAIRES DE LA REPONSE IMMUNOLOGIQUE Une réponse immune apparait quand l organisme détecte l existence d un signal anormal, la plupart du temps une protéine appelée immunogène. Une

Plus en détail

Exercice 1 : En fonction du type d'agent pathogène choisi/type de cellule de l'immunité adaptative choisi Deux possibilités de réponse :

Exercice 1 : En fonction du type d'agent pathogène choisi/type de cellule de l'immunité adaptative choisi Deux possibilités de réponse : Terminales S2 Correction du Devoir Surveillé de SVT n 5 02/04/2013 Thème 3A : Le maintien de l intégrité de l organisme : quelques aspects de la réaction immunitaire (durée 2h) Exercice 1 : En fonction

Plus en détail

CPA CELLULES PRÉSENTATRICES D ALLERGÈNES

CPA CELLULES PRÉSENTATRICES D ALLERGÈNES Michèle RAFFARD Allergologue - Institut Pasteur - mraffard@free.fr Certificat d Immuno-Allergologie Clinique (CIAC) Association Franco Vietnamienne de Pneumologie (AFVP) Hôpital Universitaire de HCMV 3/5

Plus en détail

PROTECTION DE L'ORGANISME. Notre organisme détecte et essaye de détruire les micro-organismes qui tentent de l'envahir

PROTECTION DE L'ORGANISME. Notre organisme détecte et essaye de détruire les micro-organismes qui tentent de l'envahir Video : infection Quel micro-organisme attaque Holly? Quelles sont les premières défenses du corps qu il affronte? Classer par ordre chronologique les différentes cellules qui agissent contre l invasion

Plus en détail

Chapitre 3: La réponse immunitaire adaptative ou acquise. Activité 1 : Les caractéristiques de l immunité adaptative (ou acquise)

Chapitre 3: La réponse immunitaire adaptative ou acquise. Activité 1 : Les caractéristiques de l immunité adaptative (ou acquise) Chapitre 3: La réponse immunitaire adaptative ou acquise Connaissances La réponse immunitaire peut se poursuivre par une réaction acquise ou adaptative, spécifique de l'antigène présenté par une cellule

Plus en détail

Introduction générale au système immunitaire

Introduction générale au système immunitaire Introduction générale au système immunitaire Quelques définitions et la présentation des principaux concepts Professeur Jean-Yves CESBRON jean-yves.cesbron@ujf-grenoble.fr Bibliographie : Immunobiology

Plus en détail

TP4-LES ETAPES DE LA REACTION INFLAMMATOIRE AIGUË

TP4-LES ETAPES DE LA REACTION INFLAMMATOIRE AIGUË TP4-LES ETAPES DE LA REACTION INFLAMMATOIRE AIGUË Mise en situation et recherche à mener Vous vous blessez avec une épine que vous enlevez. Une plaie se forme au niveau de la peau. Cette lésion est à l

Plus en détail

Immunité et SIDA. 1.3 A. Anticorps B. Plasmocytes. auxiliaires D. Lymphocytes T cytotoxiques

Immunité et SIDA. 1.3 A. Anticorps B. Plasmocytes. auxiliaires D. Lymphocytes T cytotoxiques Immunité et SIDA 1. Éliminer l'intrus 1.1 A. Plasmocyte. B. Macrophage. C. Granulocyte neutrophile. D. Erythrocyte. E. Lymphocyte. 1.2 A. Lymphocyte T auxiliaire B. Lymphocyte B C. Lymphocyte T cytotoxique

Plus en détail

LA REPONSE IMMUNITAIRE. Dr B. DEMBELE

LA REPONSE IMMUNITAIRE. Dr B. DEMBELE LA REPONSE IMMUNITAIRE Dr B. DEMBELE 1 PLAN CHAPITRE I : induction de la réponse immunitaire I- reconnaissance de l Ag II- Activation des cellules de l immunité CHAPITRE II: phases effectrices de la RI

Plus en détail

LE SYSTEME IMMUNITAIRE

LE SYSTEME IMMUNITAIRE LE SYSTEME IMMUNITAIRE I/ Définition Mécanismes physiologique ; défendre l'organisme contre : certains agents pathogènes les substances étrangères ou anormales (micro organismes = bactérie, parasite, virus,...)

Plus en détail

Michelle Rosenzwajg septembre

Michelle Rosenzwajg septembre DES de Biologie Médicale Enseignement d Immunologie CM1.1 PRESENTATION DU SYSTEME IMMUNITAIRE Cellules, Organes, Molécules INTRODUCTION LES CELLULES DE L IMMUNITE CELLULES DE L IMMUNITE INNEE Phagocytes:

Plus en détail

1 Parmi les propositions suivantes, laquelle (lesquelles) est (sont) exacte(s)?

1 Parmi les propositions suivantes, laquelle (lesquelles) est (sont) exacte(s)? 1 Parmi les propositions suivantes, laquelle (lesquelles) est (sont) exacte(s)? A. Les molécules du Complexe Majeur d Histocompatibilité (CMH) de classe I lient les épitopes T dans le cytoplasme B. Les

Plus en détail

IMMUNITE Leçon 3 : Le rôle des lymphocytes T

IMMUNITE Leçon 3 : Le rôle des lymphocytes T IMMUNITE Leçon 3 : Le rôle des lymphocytes T 1- Les agents du maintien de l intégrité des populations cellulaires. 1.1.Reconnaissance des cellules infectées. 1.1.1.Particularité des cellules infectées.

Plus en détail

Les composants du système immunitaire et son organisation générale

Les composants du système immunitaire et son organisation générale Les composants du système immunitaire et son organisation générale Professeur Jean-Yves CESBRON jean-yves.cesbron@ujf-grenoble.fr Institut de Formation en Soins Infirmiers 1 ère Année Année universitaire

Plus en détail

Document 3 : La protéine gp120 une molécule clé pour la pénétration du virus dans la cellule hôte

Document 3 : La protéine gp120 une molécule clé pour la pénétration du virus dans la cellule hôte 2. Les espoirs pour un vaccin anti-vih. Pages 416/417. Dans le cas du virus du SIDA, il s'agit de trouver un vaccin contre un virus alors que naturellement ce virus n'est pas vaincu par les défenses immunitaires

Plus en détail

Système Immunitaire. Antigènes. Organes Lymphoïdes (fonctions)

Système Immunitaire. Antigènes. Organes Lymphoïdes (fonctions) Immunologie ( cours n 1) Pr MA Gougerot-Pocidalo Vendredi 25 Janvier 2008 (8h30-10h30) Ronéotypeur : Chau Philippe Système Immunitaire. Antigènes. Organes Lymphoïdes (fonctions) Plan Généralités sur le

Plus en détail

CM1.1 PRESENTATION DU SYSTEME IMMUNITAIRE Cellules, Organes, Molécules

CM1.1 PRESENTATION DU SYSTEME IMMUNITAIRE Cellules, Organes, Molécules DES de Biologie Médicale Enseignement d Immunologie CM1.1 PRESENTATION DU SYSTEME IMMUNITAIRE Cellules, Organes, Molécules Phnom Penh Septembre 2009 Michelle Rosenzwajg Service de Biothérapies/UPMC CNRS

Plus en détail

Cours d Immunologie ème Séance. Pr. Saaïd AMZAZI

Cours d Immunologie ème Séance. Pr. Saaïd AMZAZI Laboratoire de Biochimie - Immunologie Département de Biologie Faculté des Sciences Université Mohammed V-Agdal Pr. Saaïd AMZAZI Filière SVI Semestre 3 (S3) Module de Biologie II - M 10 - Élément de Biologie

Plus en détail

Les Mécanismes de l Immunité

Les Mécanismes de l Immunité 1 CHAPITRE B Les Mécanismes de l Immunité 2 L infection de l organisme par un agent infectieux comme le VIH montre la mise en jeu du système immunitaire qui se manifeste d abord par une réaction immunitaire

Plus en détail

Immunité Anti Infectieuse. Immunité Innée Immunité Adaptative Voies Th1/Th2

Immunité Anti Infectieuse. Immunité Innée Immunité Adaptative Voies Th1/Th2 Immunité Anti Infectieuse Immunité Innée Immunité Adaptative Voies Th1/Th2 Le système immunitaire Définition : ensemble des moyens permettant à l organisme de se défendre contre les pathogènes (bactéries,

Plus en détail

L3 BIO32 IMMUNOLOGIE FONDAMENTALE Session 1, décembre 2007

L3 BIO32 IMMUNOLOGIE FONDAMENTALE Session 1, décembre 2007 2h sans document L3 BIO32 IMMUNOLOGIE FONDAMENTALE Session 1, décembre 27 SUJET: On génère au laboratoire des souris homozygotes pour une déficience au niveau des gènes codant pour les récepteurs de type

Plus en détail

03/10/2014. Immunités innée et acquise Notion de barrière. Les fonctions du système immunitaire. Immunité de la femme enceinte.

03/10/2014. Immunités innée et acquise Notion de barrière. Les fonctions du système immunitaire. Immunité de la femme enceinte. s innée et acquise Notion de barrière de la femme enceinte Explorations biologiques sylvain.dubucquoi@chru lille.fr Les fonctions du système immunitaire Organiser la tolérance vis àvis du soi et de ce

Plus en détail

Thème 3 Corps humain et Santé. A. Le maintien de l intégrité de l organisme : quelques aspects de la réaction immunitaire

Thème 3 Corps humain et Santé. A. Le maintien de l intégrité de l organisme : quelques aspects de la réaction immunitaire Thème 3 Corps humain et Santé A. Le maintien de l intégrité de l organisme : quelques aspects de la réaction immunitaire Les agents infectieux Doc 3 page 268 Comment le système immunitaire protège-t-il

Plus en détail

Immunité Vaccinale. Pr Frédéric Batteux plateforme d immuno-monitoring vaccinal Hôpital Cochin

Immunité Vaccinale. Pr Frédéric Batteux plateforme d immuno-monitoring vaccinal Hôpital Cochin Immunité Vaccinale Pr Frédéric Batteux plateforme d immuno-monitoring vaccinal Hôpital Cochin Bases empiriques de la vaccination Observation empirique Une infection guérie protège de la maladie Vacciner

Plus en détail

LES IMMUNOGLOBULINES

LES IMMUNOGLOBULINES LES IMMUNOGLOBULINES Défenses spécifiques Reconnaissance de l Ag Forme native Dégradé en peptides TCR (lymphocyte T) Immunité IMMUNOGLOBULINES (Ig) Lymph. B Plasmocytes Ig membranaires Défenses non spécifiques

Plus en détail

TH3A_ch2. prolongement de l immunité innée. Cellule cancéreuse attaquée par des lymphocytes

TH3A_ch2. prolongement de l immunité innée. Cellule cancéreuse attaquée par des lymphocytes TH3A_ch2 L immunité adaptative, un prolongement de l immunité innée Cellule cancéreuse attaquée par des lymphocytes intro L'immunité innée permet une réponse rapide et non différenciée contre les microbes

Plus en détail

Rappels immunologie. La réponse innée : La réponse acquise : C est la même chose. Rappel : notion de superfamille des Immunoglobulines

Rappels immunologie. La réponse innée : La réponse acquise : C est la même chose. Rappel : notion de superfamille des Immunoglobulines Rappels immunologie La réponse innée : Elle comprend : Les barrières anatomiques ( peau et muqueuse ) Des cellules phagocytaires : les phagocytes ( macrophage et polynucléaires neutrophiles qui reconnaissent

Plus en détail

LES GLOBULES BLANCS (ou leucocytes)

LES GLOBULES BLANCS (ou leucocytes) LES GLOBULES BLANCS (ou leucocytes) Cellule du sang des mammifères contenant un noyau, appelée également leucocyte et jouant essentiellement un rôle dans la défense de l'organisme contre les agents étrangers.

Plus en détail

LES TISSUS ET ORGANES LYMPHOÏDES

LES TISSUS ET ORGANES LYMPHOÏDES UNIVERSITÉ ABOU BEKR BELKAID FACULTÉ DE MÉDECINE 2 ÈME ANNÉE MÉDECINE MODULE : HISTOLOGIE 1. INTRODUCTION : LES TISSUS ET ORGANES LYMPHOÏDES Les tissus et organes lymphoïdes se caractérisent par leur richesse

Plus en détail

Les cellules du sang périphérique

Les cellules du sang périphérique Les cellules du sang périphérique Les Globules Blancs Leucocytes Les Globules Rouges Erythrocytes Défenses immunitaires phagocytose Transports de l oxygène Les Plaquettes Hémostase Les Globules Blancs

Plus en détail

Chapitre 1 : La réaction inflammatoire, une manifestation de l immunité innée.

Chapitre 1 : La réaction inflammatoire, une manifestation de l immunité innée. Thème 3A : le maintien de l intégrité de l organisme. Le système immunitaire est constitué d'organes, de cellules et de molécules. Le système immunitaire tolère habituellement les composantes de l'organisme

Plus en détail

Les processus immunitaires mis en jeu. Comment la stabilité de l'organisme est-elle maintenue lors d'une infection virale?

Les processus immunitaires mis en jeu. Comment la stabilité de l'organisme est-elle maintenue lors d'une infection virale? Les processus immunitaires mis en jeu Comment la stabilité de l'organisme est-elle maintenue lors d'une infection virale? I/ Les anticorps: agents de maintien de l'intégrité du milieu extracellulaire?

Plus en détail

RÉPONSE IMMUNITAIRE SPÉCIFIQUE HUMORALE

RÉPONSE IMMUNITAIRE SPÉCIFIQUE HUMORALE FACULTE DE MEDECINE DE BLIDA RÉPONSE IMMUNITAIRE SPÉCIFIQUE HUMORALE Dr BOUDJELLA M.L Cours d immunologie ANNEE 2011-2012 I- INTRODUCTION : II- CARACTÉRISTIQUES PRINCIPALES DE L IMMUNITÉ SPÉCIFIQUE 1.

Plus en détail

Dr Sylvain DUBUCQUOI Faculté de Médecine Université de Lille 2 03/10/2015. Plan. Récepteur pour l antigène des lymphocytes B

Dr Sylvain DUBUCQUOI Faculté de Médecine Université de Lille 2 03/10/2015. Plan. Récepteur pour l antigène des lymphocytes B Dr ylvain DUBUCQUOI Faculté de Récepteur pour l antigène des lymphocytes B Ontogénèse des lymphocytes B sylvain.dubucquoi@chru lille.fr Plan Récepteur pour l des lymphocytes B : BCR tructure moléculaire

Plus en détail

III Corps humain et santé. Le syndrome de l'immunodéficience acquise personnes ont découvert leur séropositivité en France en 2010.

III Corps humain et santé. Le syndrome de l'immunodéficience acquise personnes ont découvert leur séropositivité en France en 2010. III Corps humain et santé A Le système immunitaire I : le VIH / sida Le syndrome de l'immunodéficience acquise Les 10 chiffres clés du sida en France et dans le monde 34 millions de personnes vivaient

Plus en détail

Techniques d études des réponses immunitaires

Techniques d études des réponses immunitaires Techniques d études des réponses immunitaires I. Principes (d après Hernandes-Fuentes M. P. et al. (2003) J. Immunol. Methods 196:247 ; éléments du polycopié de TP : The 2 nd PSU International Teaching

Plus en détail

Une maladie qui touche le système immunitaire : le SIDA (syndrome d immunodéficience acquise)

Une maladie qui touche le système immunitaire : le SIDA (syndrome d immunodéficience acquise) Immunologie = partie de la médecine et de la biologie qui étudie l immunité. Immunité = capacité à résister, à limiter le développement, à se débarrasser d une maladie après avoir été infecté par un agent

Plus en détail

QCM. Niveau : Troisième. Thème : Risque infectieux et protection de l'organisme

QCM. Niveau : Troisième. Thème : Risque infectieux et protection de l'organisme QCM Niveau : Troisième Thème : Risque infectieux et protection de l'organisme Pour chaque question, il vous est donné quatre propositions A, B, C et D. Une, deux ou trois propositions peuvent être exactes.

Plus en détail

Organes et Tissus Lymphoïdes

Organes et Tissus Lymphoïdes Organes et Tissus Lymphoïdes D r H. BOUAB Maitre assistant en Immunologie HMRU Constantine harounbouab@hotmail.fr I. INTRODUCTION, GENERALITES : SYSTEME IMMUNITAIRE : Ensemble d organes, de tissus, de

Plus en détail