D e nos jours, aller à l école

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "D e nos jours, aller à l école"

Transcription

1 Trait d Union Janvier-mars 2013 NUMERO 010 La lettre d informations de Équilibre Bénin Dans ce numéro : Dossier Adaptation et matérielles pédagogiques des enfants handicapés. Éditorial LE DROIT A LA SCOLARISATION «Après le pain, l éducation est le premier besoin du peuple» Georges DANTON. Vie de l Association Visite de l équipe de St Brieuc Remaniement du personnel d Equilibre Bénin Projet d appui à l éducation intégrée Vacances intégratrices Projet «Partageons nos différences» Portrait Maurice HOUNWEDO, Trésorier de l Association Equilibre Bénin Partenaires Les ateliers Saint Joseph Directrice de publication Rizicatoulaï ADEBO Comité de Rédaction Ghislain S. AGBOTON Benjamin DOSSA TRAIT D UNION Est une lettre d informations et d échanges électronique adressée aux parrains et aux partenaires de l ONG Équilibre Bénin qui parait 4 fois par an. D e nos jours, aller à l école reste encore un droit inaccessible pour des millions d enfants dans le monde. Plus de soixante douze (72) millions d enfants en âge d être scolarisés ne le sont pas et on compte plus de sept cent cinquante neuf (759) millions d adultes analphabètes qui n ont pas les connaissances nécessaires pour améliorer leur condition de vie et celles de leurs enfants. Cet état de fait est surtout dû notamment aux inégalités et aux marginalisations qui persistent. Tant dans les pays en développement que dans les pays développés, certains enfants n ont pas accès à l enseignement primaire en raison d inégalités fondée sur le sexe, la santé et l identité culturelle. Ces enfants se retrouvent alors en marge du système éducatif. D autres facteurs sont liés à la pauvreté multipliant par deux les risques de non scolarisation ou de déscolarisation d un enfant. Le droit à l éducation est garanti par la convention Internationale des droits de l enfant. Ghislain AGBOTON Les états signataires se sont engagés à créer les conditions pour que tous les enfants puissent bénéficier d une école primaire gratuite et obligatoire Sont également concernés par ce droit les enfants handicapés (article 23 de la convention internationale des droits de l Enfant). L ONG Equilibre Bénin a fait de ce droit son cheval de bataille depuis 2001 à travers la mise en œuvre du projet «Appui à l Education Intégrée des enfants handicapés dans la commune d Abomey-Calavi». Une fois encore nous souhaitons à travers ce numéro 10 de Trait d Union affirmer davantage notre attachement, notre détermination et notre engagement à faire du droit à la scola- Ghislain AGBOTON

2 Par Yves DOKOU DOSSIER Adaptation et matérielles pédagogiques : enjeux pour la scolarisation des enfants handicapés L a motricité est la fonction générale relative très mauvaise attitude en aisément. colonne vertébrale aura une handicapé de suivre les cours au maintien de la pos- position assise et cette défor- Cas de Tanguy ture et à la production de mouvements de différentes natures : volontaires, automatiques ou reflexes. Son altération affecte des domaines d activités très divers. Ainsi, les difficultés d un enfant présentant une déficience motrice ne se limitent pas toujours aux déplacements, à la posture, à la préhension et à la manipulation des objets, ou encore à l écriture. Elles pourront se manifester également dans des circonstances importantes de la scolarité, par exemple pour s exprimer oralement ou pour regarder quelqu un ou quelque chose avec attention. En effet, l activité motrice est présente dans l action de parler qui engage une série de mouvements très précis des cordes vocales, du larynx de la langue et dans l action de regarder, car ce sont les mouvements oculaires de fixations et de saccades oculaires qui permettent à l enfant lecteur de saisir convenablement l information d un texte ou d une image. Les adaptations Les adaptations constituent un élément essentiel dans l éducation scolaire des enfants handicapés. Un jeune enfant qui a une déformation de la mation va le mettre dans une très vilaine position et va aussi jouer sur son écriture. Mais force est de constater que lorsque toutes les conditions sont remplies et que l enfant bénéficie d un matériel adapté comme par exemple une table échancrée plus siège rembourré avec dossier. Ceux qui n ont jamais bénéficié des adaptations sont déformés de jour en jour au point que leur colonne vertébrale est complètement ondulée et ne leur permet plus de garder une bonne position assise. Les matériels pédagogiques Les matériels pédagogiques composés en grande partie des aides compensatoires aux élèves déficients visuels et déficients moteurs est d une importance capitale. Les élèves intégrés sont souvent confrontés à des difficultés d adaptation. Ne pouvant suivre le rythme des autres élèves dit valides, ils peuvent bénéficier des aides compensatrices telles que : grossisseurs de stylo, ordinateurs, logiciels d agrandissement de caractères ou de conversion en braille, aides optiques, livres agrandis etc. tout ceci permet à l enfant Tanguy est un jeune adolescent handicapé (Infirmité motrice cérébral) scolarisé. Il est en classe de 5 ème, c est un garçon qui réussit sur le plan scolaire. Tanguy a une déformation très accentuée de la colonne vertébrale. Cette déformation est si accentuée que Tanguy n arrive pas à s asseoir comme ces camarades de classe. Il se couche presque afin de pouvoir s accouder à la table pour écrire. Cette posture peu habituelle est choquante à la première vue. Tanguy a bénéficié d un nouveau fauteuil roulant et avec l appui technique et financier de l équipe de St Brieuc, une confection d adaptation est en cours de réalisation afin d adopter son fauteuil roulant à sa table de classe et de lui permettre d avoir une bonne posture en classe. Tanguy 2

3 Par et Benjamin DOSSA Suite page 2 Pour mieux encourager l intégration scolaire des enfants handicapés, les gouvernants devraient mettre en place une politique d acquisition de matériels pédagogiques, et mettre à la disposition des enfants handicapés des infrastructures adaptés pour une bonne intégration Yves DOKOU Coordonnateur du PHI Projet d appui à l éducation intégrée : lancement des activités Avec l appui financier et technique du Centre d Action Médico-Social Précoce de Saint Brieuc et du Conseil Général des Côtes d Armor, Equilibre Bénin renforce ses activités d intégration scolaires des enfants handicapés de son programme. D fit des enseignants ayant des Toujours en vue de résoudre les problèmes recens- ans le souci de rendre plus efficace et enfants handicapés dans leur classe. sés, des mesures telles que plus efficient l éducation intégrée, c est Au cours de ladite formation le renouvellement des fauteuils roulants et cannes les enseignants ont reçu des à dire l insertion des enfants informations relatives aux différents types de handicap, anglaises pour certains enfants et la rééducation pour handicapés dans les écoles ordinaires ; Equilibre Bénin, pour le aux besoins éducatifs spéciaux des enfants handicapés d autres ont été adaptées compte de l année académique suite à la consultation effectuée au siège d Equilibre a lancé plusieurs activités. en milieu scolaire ordinaires, aux adaptations et réadaptations fondamentales indivi- Bénin. Ensuite une forma- D abord, il a été effectué avec l équipe (personnes ressources tion a été organisée au pro- en réadaptation) de St Brieuc, une visite dans les écoles et complexes scolaires impliqués dans le Programme d appui à l éducation intégrée (PAEI) afin d évaluer les besoins d adaptations matérielles et pédagogiques des enfants handicapés et d apporter des réponses à leurs besoins. A cet effet, Anne Hélène, ergothérapeute, a fait ressortir l inconfort de l installation de bon nombre d enfants handicapés dans les salles de classe. Pour pallier à ces difficultés, elle a proposé des adaptations et matérielles pédagogiques spécifiques à chaque cas. Par ailleurs, il a été fait don aux établissements visités de poubelles et d écriteaux de sensibilisation. Les élèves d une école intégratrice et l équipe de St Brieuc 3

4 Par et Benjamin DOSSA. Suite page 3 individuelles, et les réponses aux diverses préoccupations des enseignants. L activité principale qui a été lancée dans ce cadre et qui est toujours en cours d exécution est le suivi aussi bien à l école qu au domicile des enfants. Ce suivi permanent devra permettre d être au courant des progrès effectués par chaque enfant bénéficiaire de l appui mais aussi et surtout des difficultés que celui-ci pourrait avoir de celles que pourrait rencontrer son enseignant et même des difficultés qui se feraient sentir au niveau des parents. Ce faisant on pourrait savoir au plus tôt, s il faille orienter un enfant vers une école spécialisée ou bien vers un centre de formation artisa- nale. Si chaque enfant qu on enseigne est un homme qu on gagne ; alors chaque enfant handicapé qu on enseigne en un qu on récupère. Ensemble œuvrons donc pour la réussite de l éducation intégrée. Benjamin DOSSA Animateur Projet «Partageons nos différence» Le projet «partageons nos différences» est un projet de sensibilisation de proximité. Il s agit de sensibiliser les populations de la commune d Abomey-Calavi sur la prévention et le dépistage précoce du handicap et l intégration scolaire des enfants handicapés dans les établissements scolaires ordinaires. Pour porter l information sur la prévention et le dépistage précoce du handicap dans les arrondissements d Abomey-Calavi et permettre à la population de ces localités d appréhender le handicap, Equilibre Bénin a sollicité auprès du Réseau d Association des Personnes Handicapées d Atlantique Littoral (RAPHAL), une subvention pour entreprendre des séances de sensibilisations de proximité. Au mois de novembre 2012, l ONG a obtenu du RAPHAL une subvention de quatre cents mille ( ) francs CFA pour réaliser les activités de sensibilisation et de plaidoyer inscrites dans ledit projet. Les activités menées sont les séances de sensibilisation dans les 09 arrondissements de la commune d Abomey-Calavi, des jeux concours dans les établissements scolaires de la commune d Abomey-Calavi et une journée porte ouverte. Les séances de sensibilisation se sont déroulées soit sur la place publique ou dans les marchés qui sont animés tous les cinq jours. A chaque séance, les familles et les communautés sont sensibilisées sur la nécessité de la prise en charge précoce du handicap chez l enfant et les dangers des soins tardifs. A l aide des questions réponses et des supports (images et document de sensibilisation), les populations ont participé aux séances de sensibilisation et sont amenés à découvrir elles-mêmes ce qu est le handicap et les différents types du handicap. Dans le souci de mieux faire connaitre le handicap et le faire accepter auprès des jeunes gens et de réduire la discrimination en milieu scolaire, un jeu concours dénommé «Mon ami handicapé» a été organisé à l endroit des écoliers et élèves. A l issu du jeu, des prix ont été décernés aux trois premiers lauréats. Une journée porte ouverte a regroupé adhérents de la bibliothèque autour d une communication sur la salubrité en milieu scolaire. Secrétaire administrative 4

5 Par Ghislain AGBOTON LES VACANCES INTEGRATRICES Les vacances intégratrices sont des moments de partage et de solidarité entre enfants handicapés et enfants non handicapés et dont le slogan est «Un pour Tous et Tous pour un, Ami pour la vie» Grâce à l appui financier d Equilibre Bénin France et de la Bank Of Africa, Equilibre Bénin a organisé du 10 au 15 septembre 2012, la cinquième édition des vacances Intégratrices. Ce a qui permis à une trentaine d enfants handicapés et non handicapés de son Programme de passer d agréables vacances. La cinquième édition était constituée des journées récréatives et éducatives. Elles étaient meublées par des ateliers éducatifs et des instants de découvertes et jeux. Trois catégories d ateliers ont été animées, il s agissait des ateliers de création, d expression, et de media. Dans la catégorie atelier de création on retrouve les ateliers de bricolage, de dessins et de peintures et l atelier d expression regroupe la danse et le théâtre. Les enfants étaient réunis en petits groupes selon leur centre d intérêt. En fin d après-midi tous les participants se retrouvaient pour un jeu collectif. Par ailleurs l équipe d animation se retrouvait aussi pour faire le point de la journée et préparer les activités du lendemain. Certains enfants handicapés ont été hébergés chez une maman de bonne volonté compte tenu de la distance qui sépare leur domicile au programme. Grâce à la bonne volonté d une mère qui a accepté préparer le repas de midi aux enfants, l opportunité a été donnée aux enfants de déjeuner ensemble tous les midis. Ainsi chaque midi, les enfants sont regroupés ensemble et partagent avec les animateurs le repas du jour. Le dernier jour des vacances Intégratrices a été marqué par la cérémonie de clôture au cours de laquelle, en présence des parents, amis et donateurs, les enfants ont présenté le fruit des journées qu ils ont passées. Il s agit du spectacle de danse, de théâtre ; de l exposition des objets bricolés et du cocktail. Ce fut également l occasion choisie pour remettre à Apollinaire (jeune handicapé myopathe), son diplôme de fin de formation en informatique. C est sur ces notes de réjouissances que la cinquième édition des vacances Intégratrices a pris fin. Quelques photos de la fête clôture des vacances intégratrices 5 ème édition 5

6 par Visite de l équipe de Saint Brieuc Du 24 octobre au 3 novembre 2012, Equilibre Bénin a accueilli à nouveau Madame Claire de BARACE et deux professionnelles de la réadaptation, ducation intégrée financé par le Conseil Général des Côtes d Armor pour trente (30) enfants répartis dans 14 écoles et collèges. Anne Hélène Au cours de leur séjour, l équipe LIONNET (ergothérapeute) et de St Brieuc et d Equilibre Bénin C a m i l l e L E G A L ont mené conjointement (psychomotricienne) du Centre d Aide Médico Sociale Précoce (CAMSP) St Brieuc. L objectif de la visite était la relance du Programme d E- plusieurs activités à savoir : les consultations spécialisées aux enfants du projet d Appui à l Education Intégrée, visites dans les écoles et l organisation d un atelier de formation au profit du personnel enseignant. Les visites dans les établissements scolaires ont permis d une part de sensibiliser les élèves sur la propreté de l environnement et à la collecte des déchets plastiques. Dans ce cadre, des écriteaux et des poubelles ont été réalisés avec l inscription «Rendons nos écoles propres». D autre part, d effectuer un bilan des installations et des adaptions à chaque enfant selon son handicap. Par ailleurs, un atelier de formation au profit des enseignants ayant dans leur classe des enfants handicapés a été organisée afin de les former sur les besoins éducatifs spéciaux des ces enfants. L équipe de Saint Brieuc a fait don à l ONG d un ordinateur portable et d une valise solaire pour son alimentation en énergie solaire avec des logiciels adaptés aux besoins spéciaux des enfants handicapés. L équipe de St Brieuc au cours de l atelier de formation au profit des enseignants ayant dans leur classe des enfants handicapés. «On ne peut peindre du blanc sur du blanc, du noir sur du noir, chacun a besoin de l autre pour se révéler». 6

7 par Remaniement du personnel d Equilibre Bénin Vu l absence de ressources financières pérennes pour le fonctionnement et le paiement des salaires, trois salariés ont décidé de rejoindre l équipe du Programme d Appui au Secteur de l Education au Bénin (PASEB) dont l ONG Equilibre Bénin coordonne les activités de part son expertise. Ce départ réduit le nombre du personnel. Pour pallier ce déficit, un autre comptable a été recruté et un nouveau bénévole a intégré l équipe. Les difficultés financières se sont accrues et l ONG s est vue contrainte de réduire le temps de travail de son personnel. Depuis le 1er novembre 2010, les agents de l ONG travaillent à mi-temps et perçoivent un salaire équivalent en attendant que l association connaisse des jours meilleurs. PARTENARIAT Les ateliers St Joseph est un centre qui accueillent des jeunes en difficulté pour leur donner une formation et l'apprentissage d'un métier. Ce sont des ateliers du diocèse de Cotonou, fondés par le Père Claude TEMPLE de la Société des Missions Africaines (SMA). Pour pallier aux difficultés de conception et de réalisation des adaptations, Equilibre Bénin a noué un partenariat avec les ateliers St Joseph. Ainsi depuis novembre 2012, elle collabore avec cette structure qui l appuie dans la réparation des aides techniques roulants (fauteuil roulant, tricycles etc.) et la réalisation des adaptations pour les personnes en situation de handicap de son prog r a m m e. Sur recommandation de l équipe de Saint Brieuc et de par son expertise, les ateliers Saint Joseph ont pu rendre fonctionnel les panneaux solaire de l ONG qui étaient en panne depuis quelques années. Trait d Union souhaite que cette collaboration perdure. le personnel de l ONG Equilibre Bénin et l équipe de rédaction souhaitent à tous les lecteurs de Trait d Union une bonne et heureuse année

8 Propos recueillis par PORTRAIT A la rencontre de Trait d Union est allé à la rencontre de Monsieur Maurice HOUNWEDO, Trésorier de l ONG Equilibre Bénin. Trait d Union (TU) : Pourriezvous vous présentez à nos lecteurs? (parcours, fonction, situation matrimoniale). Maurice HOUNWEDO : Je réponds au nom de Maurice HOUNWEDO, je suis Professeur de carrière, et Directeur du Collège d Enseignement Gén é r al d e K o u n d o k p o é (Arrondissement de ZE). Je suis Marié et père de quatre enfants, dont trois filles et un garçon. Trait d Union (TU) : Comment avez-vous connu Equilibre Bénin? Maurice HOUNWEDO : Dans la vie, ce sont des événements qui vous amènent à découvrir. Ainsi, dans le souci de trouver satisfaction aux problèmes de santé de mon garçon Doneck (handicapé), j ai fait la connaissance de Monsieur DO- KOU Yves Coordonnateur de l ONG Equilibre Bénin lors d une de ses visites dans mon CEG dans le cadre de l organisation des séances de consultations publiques en ophtalmologie. L histoire est longue. C est par le biais de Monsieur DO- KOU que j ai connu Equilibre Bénin. Trait d Union (TU) : Qu est-ce qui vous a motivé à être membre de l ONG Equilibre Bénin? Maurice HOUNWEDO : Ayant un amour profond pour les enfants en général et étant enseignant de carrière, diplômé en Sciences de l Education en particulier, les objectifs de l ONG Equilibre m ont très vite accroché et je ne pouvais plus résister un instant. J ai alors accepté partager mon expérience avec les membres de l ONG. C est donc tout cela qui m a amené à être membre de l Equilibre Bénin. Trait d Union (TU) : Vous avez eu à assumer plusieurs fois l intérim de la présidente de l ONG Equilibre Bénin, comment envisager vous l avenir de l ONG malgré les difficultés actuelles? Maurice HOUNWEDO : Ici, permettez-moi d abord de remercier très sincèrement la Présidente de l ONG qui me fait toujours l honneur d assumer son intérim chaque fois qu elle doit s absenter du territoire. Les quelques fois que j ai joué ce rôle m ont permis de beaucoup apprendre et partager avec l équipe. Comme je ne cesse de le dire, l avenir de l ONG est dans les mains de l équipe dirigeante. Chacun à son niveau doit se battre et mettre tout l amour qu il Mr Maurice HOUNWEDO Trésorier de l ONG EQUILIBRE Benin faut pour correctement assumer la tâche qui est le sien. Nous devons tous comprendre que toute entreprise connait toujours des hauts et bas. Seul le courage et la persévérance nous aideront à surmonter les difficultés actuelles que traverse l ONG. Trait d Union (TU) : Quel appel avez-vous à lancer? Maurice HOUNWEDO : Comme appel à lancer, je demanderais à tous les membres de l ONG Equilibre Bénin de s armer de courage et de s acquitter avec amour joie et satisfaction, la mission qui est le sien. 8

9.1- Sur les réseaux sociaux, j ai toujours le choix!

9.1- Sur les réseaux sociaux, j ai toujours le choix! Thème 3 - Participer, protéger, partager : des choix de société? Séquence 9 Nos actions sur les réseaux sociaux 9.1- Sur les réseaux sociaux, j ai toujours le choix! à partir de la 5 e comprendre créer

Plus en détail

Accompagner les apprentissages d un l élève handicapé scolarisé individuellement dans une classe «ordinaire» 2013 ASH 06 1

Accompagner les apprentissages d un l élève handicapé scolarisé individuellement dans une classe «ordinaire» 2013 ASH 06 1 Accompagner les apprentissages d un l élève handicapé scolarisé individuellement dans une classe «ordinaire» 2013 ASH 06 1 Critères efficaces dans la relation d aide «Empathie, disponible, attentif, attentionné,

Plus en détail

LA TECHNOLOGIE ET L INSERTION SOCIALE

LA TECHNOLOGIE ET L INSERTION SOCIALE LA TECHNOLOGIE ET L INSERTION SOCIALE A.Idrissi REGRAGUI TAZA Maroc PLAN : I. L INSERTION SOCIALE I.1. INSERTION PROFESSIONNELLE I.1.1. LE BRAILLE CLE DU SAVOIR I.1.2. LA COMPENSATION DU HANDICAP ET LA

Plus en détail

1- Présentation de la structure

1- Présentation de la structure 1- Présentation de la structure Cadre L école Paul Langevin se situe sur la commune de Pontivy, les locaux des classes de maternelle et d élémentaire se rejoignent par la cantine. L école maternelle compte

Plus en détail

Bienvenue chez vous! www.residences-valentin-hauy.com. Vivre en toute autonomie

Bienvenue chez vous! www.residences-valentin-hauy.com. Vivre en toute autonomie Vivre en toute autonomie www.avh.asso.fr L Association Valentin Haüy a été fondée en 1889 et reconnue d utilité publique en 1891. Elle a pour vocation d aider les aveugles et les malvoyants à sortir de

Plus en détail

DESTINATION LONDRES 2012

DESTINATION LONDRES 2012 DESTINATION LONDRES 2012 Présentation L IME André Coudrier Les jeunes et le sport Projet «London 2012» L IME André Coudrier La structure La mission et le projet L IME et l APAJH Le personnel encadrant

Plus en détail

I. LE CAS CHOISI PROBLEMATIQUE

I. LE CAS CHOISI PROBLEMATIQUE I. LE CAS CHOISI Gloria est une élève en EB4. C est une fille brune, mince avec un visage triste. Elle est timide, peureuse et peu autonome mais elle est en même temps, sensible, serviable et attentive

Plus en détail

Projet de réinsertion socio-scolaire et professionnelle

Projet de réinsertion socio-scolaire et professionnelle Projet de réinsertion socio-scolaire et professionnelle RESUME DU PROJET Titre du projet : Réinsertion socio-scolaire et professionnelle des enfants et jeunes qui ont de la déficience intellectuelle de

Plus en détail

Expérimentation Pédagogique

Expérimentation Pédagogique Expérimentation Pédagogique L'UTILISATION DE TABLETTES EN RÉSOLUTION DE PROBLÈMES POUR DÉVELOPPER LE PLAISIR DE CHERCHER Circonscription de Lunéville Ecole primaire d'hériménil Expérimentation tablette

Plus en détail

Catalogue de Formation

Catalogue de Formation SARL INSTITUT FRANÇAIS DE LANGUES ET DE SERVICES ETABLISSEMENT D ENSEIGNEMENT PRIVE CREE EN 1992 Catalogue de Formation vous propose des formations adaptées à vos besoins et à vos attentes Particuliers,

Plus en détail

Résultats et impacts

Résultats et impacts Résultats et impacts «Construction d un centre informatique à Dalifort» Quartier de Dalifort Intitulé du projet «Construction d un centre informatique à Dalifort, Sénégal» Lieu d intervention Quartier

Plus en détail

L Académie des Dalons

L Académie des Dalons L L est un projet expérimental d insertion sociale et professionnelle dans un dispositif global de soutien de jeunes en difficulté. Il s adresse aux volontaires âgés de 18 à 25 ans qui, sans formation

Plus en détail

Celui qui aime apprendre est proche du savoir. Charte de vie de la section fondamentale. Centre Scolaire de Ma Campagne. Confucius

Celui qui aime apprendre est proche du savoir. Charte de vie de la section fondamentale. Centre Scolaire de Ma Campagne. Confucius 2015 2016 Charte de vie de la section fondamentale Celui qui aime apprendre est proche du savoir. Confucius Centre Scolaire de Ma Campagne Rue Africaine, 3 1050 Bruxelles Pour vivre en groupe correctement

Plus en détail

Unité de formation professionnelle du Ceras

Unité de formation professionnelle du Ceras Unité de formation professionnelle du Ceras 15 novembre 2013 : Journée romande de la commission latine d intégration professionnelle (CLIP) Cette présentation, susceptible d être d distribuée e aux personnes

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE CONSTRUCTION D UNE SECTION D ÉDUCATION MOTRICE AU COLLEGE DU MARAIS DE CAUFFRY UN PROJET RARE EN FRANCE

DOSSIER DE PRESSE CONSTRUCTION D UNE SECTION D ÉDUCATION MOTRICE AU COLLEGE DU MARAIS DE CAUFFRY UN PROJET RARE EN FRANCE DOSSIER DE PRESSE CONSTRUCTION D UNE SECTION D ÉDUCATION MOTRICE AU COLLEGE DU MARAIS DE CAUFFRY UN PROJET RARE EN FRANCE La rentrée scolaire 2015-2016 sera marquée par la construction d un bâtiment destiné

Plus en détail

L éducation au Bénin : «Nous étions aveugles, maintenant, nous commençons à y voir clair!»

L éducation au Bénin : «Nous étions aveugles, maintenant, nous commençons à y voir clair!» L éducation au Bénin : «Nous étions aveugles, maintenant, nous commençons à y voir clair!» Richard Gerster* Le nombre des élèves augmente rapidement au niveau primaire. Au Bénin, un pays d Afrique de l

Plus en détail

Égalité des chances pour toutes et tous

Égalité des chances pour toutes et tous Égalité des chances pour toutes et tous L égalité des chances pour toutes les personnes vivant en Suisse et un des piliers centraux d une société juste et solidaire. L égalité des chances signifie d abord

Plus en détail

En 6 Choisis ton thème

En 6 Choisis ton thème E. S. P. C. ST-JOSEPH Collèges - L.E.G.T.P. Lycée Professionnel - Enseignement Supérieur IFCA En 6 Choisis ton thème Choisis ton thème Choisis ton thème 23, avenue Georges Pompidou 24000 PERIGUEUX Tél

Plus en détail

Connecticut Haitian Voice Mars 2009

Connecticut Haitian Voice Mars 2009 «Entrevue : Un programme de français pour les francophones à New York» Paru dans : CSMS Mag Janvier 2009 Connecticut Haitian Voice Mars 2009 Média Mosaïque Montréal Juin 2009 Par Jeanie Bogart Il est possible

Plus en détail

Guide des. interventions Personnes en difficulté Personnes âgées de 60 ans et plus Personnes handicapées

Guide des. interventions Personnes en difficulté Personnes âgées de 60 ans et plus Personnes handicapées Guide des interventions Edition 2010 Mot du président Le Centre Communal d Action Sociale de Saint-Yrieix-sur-Charente est un outil majeur de la politique sociale de la municipalité. Au delà des aides

Plus en détail

Les Actions Vie Associative. Un programme de rencontres et de soutien pour les familles

Les Actions Vie Associative. Un programme de rencontres et de soutien pour les familles Les Actions Vie Associative Un programme de rencontres et de soutien pour les familles L Adapei-Aria de Vendée engage son action et ses activités au service de personnes qui de par leur handicap présentent

Plus en détail

Scolarisation et adaptations pour enfants dyspraxiques au collège

Scolarisation et adaptations pour enfants dyspraxiques au collège Scolarisation et adaptations pour enfants dyspraxiques au collège Brigitte BRUNEL, professeur de SVT, collège Delalande (Athis Mons, 91) Bénédicte PONCHON, ergothérapeute, cabinet CABEX Essonne (Brétigny,

Plus en détail

LE SECOURS CATHOLIQUE EN CORREZE C EST D ABORD DE L ACCUEIL POUR ROMPRE LA SOLITUDE ET L ISOLEMENT.

LE SECOURS CATHOLIQUE EN CORREZE C EST D ABORD DE L ACCUEIL POUR ROMPRE LA SOLITUDE ET L ISOLEMENT. LE SECOURS CATHOLIQUE EN CORREZE C EST D ABORD DE L ACCUEIL POUR ROMPRE LA SOLITUDE ET L ISOLEMENT. I Des permanences d accueil et des visites à domicile Toutes les équipes de Corrèze assurent des permanences

Plus en détail

NOTE D INFORMATION L AGENT TERRITORIAL SPÉCIALISÉ DES ÉCOLES

NOTE D INFORMATION L AGENT TERRITORIAL SPÉCIALISÉ DES ÉCOLES L AGENT TERRITORIAL SPÉCIALISÉ DES ÉCOLES M AT E RNE L L E S Note d information réalisée par le rectorat de l académie de Montpellier, le centre national de la fonction publique territoriale, le centre

Plus en détail

Livret. Maison. handicapées. Maison. de prestations. des personnes. départementale

Livret. Maison. handicapées. Maison. de prestations. des personnes. départementale Livret de prestations Maison départementale des personnes handicapées Vous informer, vous orienter, évaluer vos besoins, suivre vos prestations Maison départementale des personnes handicapées PYRÉNÉES-ATLANTIQUES

Plus en détail

DOMAINES MOTEUR ET SENSORIEL

DOMAINES MOTEUR ET SENSORIEL DOMAINES MOTEUR ET SENSORIEL Page 1 sur 12 OBJECTIF GÉNÉRAL : 1. AMÉLIORER LES HABILETÉS MOTRICES GLOBALES 1.1 L élève développera des stratégies pour coordonner ses mouvements. 1. Appliquer les recommandations

Plus en détail

CENTRE D EDUCATION ET DE SOINS SPECIALISES POUR ENFANTS POLYHANDICAPES «LE RIVAGE» LIVRET D ACCUEIL DU STAGIAIRE

CENTRE D EDUCATION ET DE SOINS SPECIALISES POUR ENFANTS POLYHANDICAPES «LE RIVAGE» LIVRET D ACCUEIL DU STAGIAIRE CENTRE D EDUCATION ET DE SOINS SPECIALISES POUR ENFANTS POLYHANDICAPES «LE RIVAGE» LIVRET D ACCUEIL DU STAGIAIRE 12 rue aux raisins - 62600 BERCK SUR MER 03.21.89.44.01 - Fax : 03.21.89.44.82 Le mot d

Plus en détail

!NEWSLETTER!APPEHL!!

!NEWSLETTER!APPEHL!! NEWSLETTERAPPEHL N 1%Décembre2013% Journal du Projet Agir pour la Pleine Participation des Enfants Handicapés par l Education (APPEHL) en Afrique de l Ouest EDITORIAL Sommaire Bonjouràtous, Nous sommes

Plus en détail

Association La vie pour Christie Section «On devient moins petit» Les chemins de L Isle-84800 Lagnes

Association La vie pour Christie Section «On devient moins petit» Les chemins de L Isle-84800 Lagnes Association La vie pour Christie Section «On devient moins petit» Les chemins de L Isle-84800 Lagnes QUESTIONNAIRE D ENQUETE SUR LES BESOINS RELATIFS A L ACCUEIL DES ENFANTS DEFICIENTS INTELLECTUELS Ce

Plus en détail

Organisation de dispositifs pour tous les apprenants : la question de l'évaluation inclusive

Organisation de dispositifs pour tous les apprenants : la question de l'évaluation inclusive Organisation de dispositifs pour tous les apprenants : la question de l'évaluation inclusive Transcription et traduction de la communication de Verity DONNELLY colloque Éducation inclusive, la question

Plus en détail

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique A R D E Q A F Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique 1.1 Définition de la profession et du contexte de l intervention p. 2 1.2 Le référentiel d activités du Diplôme

Plus en détail

Questionnaire à l attention des parents d enfant(s) en situation de handicap

Questionnaire à l attention des parents d enfant(s) en situation de handicap Questionnaire à l attention des parents d enfant(s) en situation de handicap Ce questionnaire s inscrit dans le cadre d une démarche de travail collectif des services de la ville en charge de l accueil

Plus en détail

Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite

Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite Les projets académiques 2003-2006 (prorogé jusqu en 2007) et 2007-2010 étaient organisés autour des quatre mêmes priorités

Plus en détail

TABLEAU RECAPITULATIF DES PROJETS DU CESC AU LYCEE FLAUBERT ANNEE 2014-2015 A X E 1 - Lutte contre l'exclusion agir pour la réussite des élèves

TABLEAU RECAPITULATIF DES PROJETS DU CESC AU LYCEE FLAUBERT ANNEE 2014-2015 A X E 1 - Lutte contre l'exclusion agir pour la réussite des élèves TABLEAU RECAPITULATIF DES PROJETS DU CESC AU LYCEE FLAUBERT ANNEE 2014-2015 A X E 1 - Lutte contre l'exclusion agir pour la réussite des élèves Réussite des élèves contribuer à améliorer la réussite des

Plus en détail

SUPER GO UN PROGRAMME DE RENFORCEMENT DES JEUNES FILLES

SUPER GO UN PROGRAMME DE RENFORCEMENT DES JEUNES FILLES SUPER GO UN PROGRAMME DE RENFORCEMENT DES CAPACITES DES JEUNES FILLES CONTEXTE DU PROGRAMME SUPER GO Féminisation du VIH : quelques chiffres clés (EIS-2005) 0,4% des filles de 15 à 19 ans sont infectées

Plus en détail

L Association Française des AIDANTS et le Groupe PRO BTP, partenaires pour soutenir les aidants

L Association Française des AIDANTS et le Groupe PRO BTP, partenaires pour soutenir les aidants DOSSIER DE PRESSE L Association Française des AIDANTS et le Groupe PRO BTP, partenaires pour soutenir les aidants PARIS Mercredi 29 février 2012 Communiqué de presse p.2 L Association Française des AIDANTS

Plus en détail

Au profit des apprentis du bâtiment et des travaux publics

Au profit des apprentis du bâtiment et des travaux publics DOSSIER DE PRESSE PARTENARIAT CCCA-BTP et PRO BTP Au profit des apprentis du bâtiment et des travaux publics Bernard Charpenel / CCCA-BTP Signature de la convention et point presse 10 mars 2010 0 SOMMAIRE

Plus en détail

LA SCOLARITÉ EN FRANCE

LA SCOLARITÉ EN FRANCE P.R.I.P.I Programme Régional pour l Intégration des Populations Immigrées C.A.S.N.A.V Centre Académique pour la Scolarisation des Nouveaux Arrivants et des enfants du Voyage LA SCOLARITÉ EN FRANCE Document

Plus en détail

1. Classes de filles / Classes de garçons

1. Classes de filles / Classes de garçons 1. Classes de filles / Classes de garçons e e - - - - - é Les inégalités dans la société. - La société française est régie par des lois justes, parce qu elle est une société démocratique. - Tous les français

Plus en détail

Informations aux familles. Organisation Temps d Activités Périscolaires TAP à l école Jean de la Fontaine

Informations aux familles. Organisation Temps d Activités Périscolaires TAP à l école Jean de la Fontaine Informations aux familles Organisation Temps d Activités Périscolaires TAP à l école Jean de la Fontaine 15 rue de Kérourien - 29200 BREST 07-88-04-22-93 (Catherine PERRAMENT) Rentrée de septembre 2015

Plus en détail

Maths et socle commun : Quelle articulation entre «socle» et «programmes»? Alfred BARTOLUCCI ()

Maths et socle commun : Quelle articulation entre «socle» et «programmes»? Alfred BARTOLUCCI () Maths et socle commun : Quelle articulation entre «socle» et «programmes»? Alfred BARTOLUCCI () I. Se donner une compréhension de ce qu est ou pourrait être le socle. A. Une lecture critique de ces 50

Plus en détail

Conseil Municipal des Enfants à Thionville. Livret de l électeur et du candidat

Conseil Municipal des Enfants à Thionville. Livret de l électeur et du candidat Conseil Municipal des Enfants à Thionville Livret de l électeur et du candidat Elections du vendredi 18 novembre 2011 Mot du Maire Le Conseil Municipal des Enfants fait sa rentrée. Il joue un rôle essentiel

Plus en détail

PLAN D'ACTION 2009-2010

PLAN D'ACTION 2009-2010 PLAN D'ACTION 2009-2010 Adopté par le conseil d administration, le 21 septembre 2009 - 2 - INTRODUCTION En 2009-2010, une des actions à mener en priorité sera de poursuivre la sollicitation des entreprises

Plus en détail

Comment remplir une demande d AVS Remplir les dossiers administratifs quand on a un enfant autiste et TED (3) : demander une AVS

Comment remplir une demande d AVS Remplir les dossiers administratifs quand on a un enfant autiste et TED (3) : demander une AVS Comment remplir une demande d AVS Remplir les dossiers administratifs quand on a un enfant autiste et TED (3) : demander une AVS Intégration était le maître mot de la loi de 75, scolarisation est ce lui

Plus en détail

Une école adaptée à tous ses élèves

Une école adaptée à tous ses élèves PRENDRE LE VIRAGE DU SUCCÈS Une école adaptée à tous ses élèves PLAN D'ACTION EN MATIÈRE D'ADAPTATION SCOLAIRE Québec Ministère de l'éducation Une école adaptée à tous ses élèves PRENDRE LE VIRAGE DU SUCCÈS

Plus en détail

LIVRET DE SUIVI SCOLAIRE ET DE PROGRÈS

LIVRET DE SUIVI SCOLAIRE ET DE PROGRÈS LIVRET DE SUIVI SCOLAIRE ET DE PROGRÈS De quelles poutres, de quelles pierres de béton bâtir les ponts pour qu ils puissent unir des rives différentes? L art des Ponts, Michel Serres, octobre 2006, Edition

Plus en détail

LES IMPLICATIONS PRATIQUES DU CODE DE PROCEDURE CIVILE COMMERCIALE SOCIALE ADMINISTRATIVE ET DES COMPTES A L EGARD DES ACTEURS ECONOMIQUES

LES IMPLICATIONS PRATIQUES DU CODE DE PROCEDURE CIVILE COMMERCIALE SOCIALE ADMINISTRATIVE ET DES COMPTES A L EGARD DES ACTEURS ECONOMIQUES CENTRE DE RECHERCHES ET D ETUDES EN DROIT ET INSTITUTIONS JUDICIAIRES EN AFRIQUE FORMATION LES IMPLICATIONS PRATIQUES DU CODE DE PROCEDURE CIVILE COMMERCIALE SOCIALE ADMINISTRATIVE ET DES COMPTES A L EGARD

Plus en détail

Volume 1 Numéro 2 Février 2009

Volume 1 Numéro 2 Février 2009 Volume 1 Numéro 2 Février 2009 Sommaire Lancement du concours Je prends ma place...1 Lancement du concours Je prends ma place Entrevue avec Annie Patenaude, lauréate 2008...2 En collaboration avec le Secrétariat

Plus en détail

DOSSIER D INSCRIPTION ECOLE SAINT JOSEPH

DOSSIER D INSCRIPTION ECOLE SAINT JOSEPH DOSSIER D INSCRIPTION ECOLE SAINT JOSEPH 1 rue Léon Breurec 56670 Riantec 02 97 33 58 63 http://www.riantec-ecole-saint-joseph.com Mail : eco56.stjo.riantec@eco.ecbretagne.org Nom : Prénom : Classe : Date

Plus en détail

CONTENU DU CAHIER DE GESTION

CONTENU DU CAHIER DE GESTION COMMISSION SCOLAIRE DE KAMOURASKA RIVIÈRE-DU-LOUP CONTENU DU CAHIER DE GESTION SECTION I CONSEIL DES COMMISSAIRES Règlement fixant le jour, l heure et le lieu des séances ordinaires du conseil des commissaires

Plus en détail

L accessibilité universelle : Un engagement de la Ville de Montréal Des réalisations concrètes (Version en langage simplifié) Édition 2010

L accessibilité universelle : Un engagement de la Ville de Montréal Des réalisations concrètes (Version en langage simplifié) Édition 2010 L accessibilité universelle : Un engagement de la Ville de Montréal Des réalisations concrètes (Version en langage simplifié) Édition 2010 Table des matières Lexique... 5 Mot du maire Gérard Tremblay...

Plus en détail

Offrez un avenir international à vos enfants

Offrez un avenir international à vos enfants E I B : UNE ECOLE INTERNATIONALE BILINGUE MATERNELLE PRIMAIRE u COLLÈGE Dans la lignée de l Ecole Internationale Bilingue d Angers, le Collège accueille vos enfants dès la 6ème dans un environnement sain

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL De la maison d enfants Brun Pain. Géré par le Home des Flandres

LIVRET D ACCUEIL De la maison d enfants Brun Pain. Géré par le Home des Flandres HOME DES FLANDRES 355, Boulevard Gambetta 59200 TOURCOING 03.20.24.75.78 Fax : 03.20.11.02.49 LIVRET D ACCUEIL De la maison d enfants Brun Pain Géré par le Home des Flandres 337 bis rue du Brun Pain 59200

Plus en détail

BULLETIN BIANNUEL : CRÉER UN NET CHANGEMENT DANS LE SUIVI ET L ÉVALUATION DE LA PARTICIPATION DES ENFANTS

BULLETIN BIANNUEL : CRÉER UN NET CHANGEMENT DANS LE SUIVI ET L ÉVALUATION DE LA PARTICIPATION DES ENFANTS BULLETIN BIANNUEL : CRÉER UN NET CHANGEMENT DANS LE SUIVI ET L ÉVALUATION DE LA PARTICIPATION DES ENFANTS Août 2012 Tout d abord, un grand MERCI à tous ceux qui sont intervenus et qui ont fourni des efforts

Plus en détail

le Service d Accompagnement à la Vie Sociale Fondation Maison des Champs

le Service d Accompagnement à la Vie Sociale Fondation Maison des Champs LIVRET D ACCUEIL le Service d Accompagnement à la Vie Sociale Fondation Maison des Champs 23, rue du docteur potain 75019 Paris 01 53 38 62 50 Portraits des membres du groupe d expression du SAVS par Catel

Plus en détail

Des ipad dans les écoles angevines : un projet ambitieux

Des ipad dans les écoles angevines : un projet ambitieux DOSSIER DE PRESSE Contact presse : Corine Busson-Benhammou Responsable Relations Presse Tél : 02 41 05 40 33 - Mobile : 06 12 52 64 98 Courriel : corine.busson-benhammou@ville.angers.fr Angers est la

Plus en détail

LE PROJET SOCIAL ET ÉDUCATIF PERISCOLAIRE ACCUEIL DE LOISIRS LES CHRYSALIDES AUMETZ

LE PROJET SOCIAL ET ÉDUCATIF PERISCOLAIRE ACCUEIL DE LOISIRS LES CHRYSALIDES AUMETZ LE PROJET SOCIAL ET ÉDUCATIF PERISCOLAIRE ACCUEIL DE LOISIRS LES CHRYSALIDES AUMETZ L explosion de l activité professionnelle des femmes et la situation géographique de la commune d Aumetz et de notre

Plus en détail

MUT @ctu.net La lettre d information électronique de la Mutualité Française Aquitaine

MUT @ctu.net La lettre d information électronique de la Mutualité Française Aquitaine MUT @ctu.net La lettre d information électronique de la Mutualité Française Aquitaine N 13 : 30 mars 2011 Priorité Santé Mutualiste : un kit de communication pour permettre aux mutuelles de promouvoir

Plus en détail

CONFERENCE 1 L AUTISME : COMMENT EDUQUER AUTREMENT?

CONFERENCE 1 L AUTISME : COMMENT EDUQUER AUTREMENT? CONFERENCE 1 L AUTISME : COMMENT EDUQUER AUTREMENT? Les institutions spécialisées ne sont pas la seule solution envisageable. Même si celles-ci sont dans l ensemble de plus en plus à l écoute des enfants.

Plus en détail

Action sociale. Nos actions dans le domaine du handicap. L Action sociale vous accompagne dans les moments importants de votre vie

Action sociale. Nos actions dans le domaine du handicap. L Action sociale vous accompagne dans les moments importants de votre vie Action sociale Nos actions dans le domaine du handicap L Action sociale vous accompagne dans les moments importants de votre vie Assumer au quotidien une situation de handicap est difficile pour une famille

Plus en détail

LA REUSSITE DE NOS ENFANTS CONCERTATION CONDORCET DIDEROT

LA REUSSITE DE NOS ENFANTS CONCERTATION CONDORCET DIDEROT LA REUSSITE DE NOS ENFANTS CONCERTATION CONDORCET DIDEROT Résultats du questionnaire «collégiens» La première phase de la concertation citoyenne Condorcet Diderot organisée par le Conseil Général porte

Plus en détail

Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Présentation de l horaire et calendrier (activité orale) Présentation de l horaire et calendrier (activité orale)

Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Présentation de l horaire et calendrier (activité orale) Présentation de l horaire et calendrier (activité orale) 8h45-9h00 Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Présentation de l horaire et calendrier (activité orale) Présentation de l horaire et calendrier (activité orale) Présentation de l horaire et calendrier (activité

Plus en détail

Lundi. Mardi Mercredi. Jeudi. Vendredi. LeS nouveaux rythmes à l école primaire. Exemples d emplois du temps

Lundi. Mardi Mercredi. Jeudi. Vendredi. LeS nouveaux rythmes à l école primaire. Exemples d emplois du temps Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi LeS nouveaux rythmes à l école primaire Exemples d emplois du temps Mars 2014 n exemple d organisation des temps scolaire et périscolaire Commune de 21 000 habitants

Plus en détail

Compensation. Mots-clés de l aide à l autonomie

Compensation. Mots-clés de l aide à l autonomie Mots-clés de l aide à l autonomie Compensation Aide ou ensemble d aides de toute nature apportées à une personne subissant des altérations substantielles et durables de son état physique, intellectuel

Plus en détail

ECOLE SAINTE ANNE PROJET PEDAGOGIQUE ECOLE PRIMAIRE CATHOLIQUE HORS CONTRAT

ECOLE SAINTE ANNE PROJET PEDAGOGIQUE ECOLE PRIMAIRE CATHOLIQUE HORS CONTRAT ECOLE SAINTE ANNE PROJET PEDAGOGIQUE ECOLE PRIMAIRE CATHOLIQUE HORS CONTRAT L école Sainte-Anne a été fondée dans le souci de transmettre à nos enfants un enseignement complet intégrant l intelligence

Plus en détail

SAINT JULIEN EN GENEVOIS

SAINT JULIEN EN GENEVOIS SAINT JULIEN EN GENEVOIS PROJET EDUCATIF ENFANCE-JEUNESSE Préambule Le service enfant jeunesse a une mission éducative et de prévention sociale auprès des enfants et des jeunes. (3-18 et jeunes adultes).

Plus en détail

SOMMAIRE. I. Questions relatives aux métier, rôles, fonctions. L obtention du CAP Petite Enfance est-elle une condition pour devenir ATSEM?...

SOMMAIRE. I. Questions relatives aux métier, rôles, fonctions. L obtention du CAP Petite Enfance est-elle une condition pour devenir ATSEM?... SOMMAIRE I. Questions relatives aux métier, rôles, fonctions 1 Quelles ont été les évolutions importantes du métier d ATSEM?... 15 2 Comment devient-on ATSEM?... 16 3 L obtention du CAP Petite Enfance

Plus en détail

Analyse des besoins sociaux

Analyse des besoins sociaux La commune de Le Verger réalise une analyse sur les besoins sociaux de sa population. Afin d améliorer la qualité de vie et de services sur notre commune, nous vous remercions par avance de remplir ce

Plus en détail

Un designer en résidence sur l ENT. Rencontre des classes du Rhône et de la Loire à la cité du Design

Un designer en résidence sur l ENT. Rencontre des classes du Rhône et de la Loire à la cité du Design Dossier de presse Un designer en résidence sur l ENT Rencontre des classes du Rhône et de la Loire à la cité du Design Mardi 20 mai 2014 par Gilles ARTIGUES, Vice-président du Conseil général de la Loire

Plus en détail

Liste des moyens auxiliaires

Liste des moyens auxiliaires Annexe 25 Liste des moyens auxiliaires 1 Prothèses Remboursement selon convention tarifaire avec l Association suisse des techniciens en orthopédie (ASTO). 1.01 Prothèses fonctionnelles définitives pour

Plus en détail

PROJET D ETABLISSEMENT

PROJET D ETABLISSEMENT PROJET D ETABLISSEMENT Le 8 janvier 2015 1.1 Une école qui nourrit le désir de progresser 1.11 Accompagner les élèves et favoriser leurs réussites scolaire et personnelle - Créer des temps d accompagnement

Plus en détail

Droits de l enfant. Consultation des 6/18 ans MON ÉDUCATION, MES LOISIRS MA VIE DE TOUS LES JOURS MA SANTÉ JE SUIS UN ENFANT, J AI DES DROITS

Droits de l enfant. Consultation des 6/18 ans MON ÉDUCATION, MES LOISIRS MA VIE DE TOUS LES JOURS MA SANTÉ JE SUIS UN ENFANT, J AI DES DROITS Droits de l enfant LES JOURS MON ÉDUCATION, MES LOISIRS MA VIE DE TOUS ENFANT / JEUNE N d ordre Consultation des 6/18 ans 2014 MA SANTÉ JE SUIS UN ENFANT, J AI DES DROITS B onjour, Sais-tu que tu as des

Plus en détail

LIVRET DE SUIVI DES PERIODES EN ALTERNANCE*

LIVRET DE SUIVI DES PERIODES EN ALTERNANCE* LIVRET DE SUIVI DES PERIODES EN ALTERNANCE* Année scolaire STAGIAIRE LIEU DE STAGE NOM : Prénom : Date de naissance : Classe : Collège : Tél. : NOM : Adresse : Tél. : Tuteur professionnel : Secteur professionnel

Plus en détail

Conseil d école du vendredi 02 mars 2012

Conseil d école du vendredi 02 mars 2012 conseil décole02 03 12.doc page 1 ECOLE Elémentaire Lucie AUBRAC Rue Lucie AUBRAC 14120 MONDEVILLE Conseil d école du vendredi 02 mars 2012 L ordre du jour: 1- Désignation d un secrétaire de séance 2-

Plus en détail

en région bruxelloise

en région bruxelloise AFrAHM Section de Bruxelles Association de Parents de La Clairière Etat des lieux Centres de jour Centres d hébergement pour travailleurs et non travailleurs en région bruxelloise 2 Table des matières

Plus en détail

Les conséquences du sous-financement des organismes communautaires montréalais

Les conséquences du sous-financement des organismes communautaires montréalais Les conséquences du sous-financement des organismes communautaires montréalais Des conclusions qui appellent à la mobilisation Rapport du RIOCM sur le sous-financement des organismes communautaires de

Plus en détail

Définition de la dyspraxie

Définition de la dyspraxie E.BINTZ Définition de la dyspraxie Dys : manque en grec Praxie : action, mouvement, adaptation du mouvement au but recherché C est un trouble de la planification et de la coordination des mouvements qui

Plus en détail

Liaison collège Anatole France-lycée Cuvier

Liaison collège Anatole France-lycée Cuvier Collège Anatole France - Bethoncourt Liaison collège Anatole France-lycée Cuvier - Rapport d étape - Résumé du projet : Afin de favoriser le lien entre les apprentissages du collège et du lycée en utilisant

Plus en détail

Dossier de suivi de stage d observation en entreprise en classe de 3 ème

Dossier de suivi de stage d observation en entreprise en classe de 3 ème Année scolaire 2014 2015 Dossier de suivi de stage d observation en entreprise en classe de 3 ème STAGE 3 ème Du 02/02/2015 au 06/02/2015 Nom et prénom de l élève : Classe de : Projet d orientation : Nom

Plus en détail

Africa-Info : Cameroun: Première opération du cœur par radiofréquence au Cameroun Jeudi, 16 Février 2012 00:22

Africa-Info : Cameroun: Première opération du cœur par radiofréquence au Cameroun Jeudi, 16 Février 2012 00:22 Ai-Cameroun C est une équipe multidisciplinaire conduite par le Professeur Jean Michel Haissaguerre assisté du Professeur Agboton et de plusieurs cardiologues et médecins généralistes qui a procédé pour

Plus en détail

ATTACHES METIER : INGENIEUR INDUSTRIEL, OPTION ELECTRICITE, MECANIQUE, ELECTROMECANIQUE, ELECTRONIQUE ET TELECOMMUNICATIONS (M/F)

ATTACHES METIER : INGENIEUR INDUSTRIEL, OPTION ELECTRICITE, MECANIQUE, ELECTROMECANIQUE, ELECTRONIQUE ET TELECOMMUNICATIONS (M/F) ATTACHES METIER : INGENIEUR INDUSTRIEL, OPTION ELECTRICITE, MECANIQUE, ELECTROMECANIQUE, ELECTRONIQUE ET TELECOMMUNICATIONS (M/F) MINISTERES ET CERTAINS ORGANISMES D INTERET PUBLIC DE LA REGION WALLONNE

Plus en détail

Françoise TRUFFY, Présidente de la CDAPH 94. Bonjour,

Françoise TRUFFY, Présidente de la CDAPH 94. Bonjour, Françoise TRUFFY, Présidente de la CDAPH 94 Bonjour, Je me présente : J ai une formation de base d ergothérapeute et d infirmièreassistante sociale spécialisée en psychiatrie et comme pour faire, j ai

Plus en détail

Ensemble, soutenons le Bleuet de France!

Ensemble, soutenons le Bleuet de France! DOSSIER DE PRESSE Il ne peut y avoir de Solidarité sans Mémoire Depuis 1991, les fonds récoltés par l Œuvre Nationale du Bleuet de France (ONBF) permettent d accompagner la politique mémorielle de l ONACVG.

Plus en détail

Quelques informations récentes à relayer dans vos réseaux

Quelques informations récentes à relayer dans vos réseaux Quelques informations récentes à relayer dans vos réseaux ❶ Le 1 er octobre 2013, ouverture du Site ABCD de l égalité : url : www.cndp.fr/abcd-de-l-egalite ❷ Sept. 2013, lancement du concours national

Plus en détail

LES TROUBLES DU GRAPHISME LA RÉÉDUCATION: QUAND ET COMMENT PASSER PAR L ORDINATEUR?

LES TROUBLES DU GRAPHISME LA RÉÉDUCATION: QUAND ET COMMENT PASSER PAR L ORDINATEUR? LES TROUBLES DU GRAPHISME LA RÉÉDUCATION: QUAND ET COMMENT PASSER PAR L ORDINATEUR? BUJWID Alexandra Ergothérapeute SMPRE CRTLA CHU RENNES Octobre 2012 L écriture est un geste complexe L écriture est une

Plus en détail

Que pouvez-vous faire pour que quelqu un ait une meilleure image de lui ou d elle-même? Qu est-ce qu un bon ami?

Que pouvez-vous faire pour que quelqu un ait une meilleure image de lui ou d elle-même? Qu est-ce qu un bon ami? Que pouvez-vous faire pour que quelqu un ait une meilleure image de lui ou d elle-même? Passer du temps avec cette personne Présenter la personne à vos amis Lui dire que vous l aimez bien Qu est-ce qu

Plus en détail

Dossier Pédagogique Mercredis du Pass Âge (11-14 ans) 2014-2015

Dossier Pédagogique Mercredis du Pass Âge (11-14 ans) 2014-2015 Maison de l Enfance et de la Jeunesse 2 route de Keroumen 29480 Le Relecq Kerhuon 02 98.28.38.38 02.98.28.41.11 E-Mail : mej@mairie-relecq-kerhuon.fr Dossier Pédagogique Mercredis du Pass Âge (11-14 ans)

Plus en détail

Conseil d administration de l Agence pour l Enseignement Français à l Étranger

Conseil d administration de l Agence pour l Enseignement Français à l Étranger Conseil d administration de l Agence pour l Enseignement Français à l Étranger Mardi 23 juin 2015 au siège de l AEFE à Paris de 9h à 14h. Représentant UNSA Éducation : M. Olivier Gilbert Experts UNSA Éducation

Plus en détail

Première partie. 1.2 Définir une ZUS. Indiquer les critères qui permettent à un quartier de bénéficier de l appellation ZUS.

Première partie. 1.2 Définir une ZUS. Indiquer les critères qui permettent à un quartier de bénéficier de l appellation ZUS. Vous êtes stagiaire au centre social de Champbenoist, un quartier de la ville de Provins en Seine et Marne, plus particulièrement rattaché à la référente famille. Un CADA est partenaire du centre social.

Plus en détail

Annexe 1 : Modèles de plans de transition

Annexe 1 : Modèles de plans de transition 35 Annexe 1 : Modèles de plans de transition Les quatre modèles de plans de transition ci-après sont fondés sur des cas fictifs, qui ont été conçus uniquement à titre d illustration. Les trois premiers

Plus en détail

17 19, avenue Eugène Pelletan - BP 141-94403 VITRY-SUR-SEINE CEDEX Internet : www.epin.fr Email : epin@epin.fr 01 46 81 11 06 + - 01 46 80 11 81 SAS

17 19, avenue Eugène Pelletan - BP 141-94403 VITRY-SUR-SEINE CEDEX Internet : www.epin.fr Email : epin@epin.fr 01 46 81 11 06 + - 01 46 80 11 81 SAS COLLEGE PRIVE EPIN Internet : www.epin.fr Email : epin@epin.fr 01 46 81 11 06 + - 01 46 80 11 81 SAS au capital de 100.000 euros RCS CRETEIL: 552081721 - APE 802A LES INSCRIPTIONS Elles sont subordonnées

Plus en détail

Service de Formation à la Vie Autonome

Service de Formation à la Vie Autonome Service de Formation à la Vie Autonome Une formation qui s adresse à des jeunes adultes ayant une déficience intellectuelle, qui souhaitent apprendre à vivre de manière plus autonome au quotidien Pro infirmis

Plus en détail

RÉSEAU D ACTION PROFESSIONNELLE CSQ

RÉSEAU D ACTION PROFESSIONNELLE CSQ RÉSEAU D ACTION PROFESSIONNELLE CSQ Compte-rendu Réunion du 22 octobre 2008 Cette réunion terminait un processus de 3 ans portant sur les cinq propositions pour une meilleure éducation au Québec. D entrée

Plus en détail

LES ÉLÈVES INSCRITS EN FORMATION PROFESSIONNELLE ET LEURS BESOINS SPÉCIFIQUES DE SOUTIEN À LA PERSÉVÉRANCE ET À LA RÉUSSITE. QUI SONT-ILS VRAIMENT?

LES ÉLÈVES INSCRITS EN FORMATION PROFESSIONNELLE ET LEURS BESOINS SPÉCIFIQUES DE SOUTIEN À LA PERSÉVÉRANCE ET À LA RÉUSSITE. QUI SONT-ILS VRAIMENT? LES ÉLÈVES INSCRITS EN FORMATION PROFESSIONNELLE ET LEURS BESOINS SPÉCIFIQUES DE SOUTIEN À LA PERSÉVÉRANCE ET À LA RÉUSSITE. QUI SONT-ILS VRAIMENT? Élisabeth Mazalon et Sylvain Bourdon Université de Sherbrooke

Plus en détail

Prénom : Date de naissance : Commune de résidence : M.D.A. Maison Départementale de l'autonomie DOSSIER DE DEMANDES POUR LES PERSONNES HANDICAPEES

Prénom : Date de naissance : Commune de résidence : M.D.A. Maison Départementale de l'autonomie DOSSIER DE DEMANDES POUR LES PERSONNES HANDICAPEES Identification du demandeur Nom : Prénom : Date de naissance : Commune de résidence : M.D.A. Maison Départementale de l'autonomie Dossier à retourner au : Service autonomie de la Maison du Conseil général

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE N

DOSSIER DE CANDIDATURE N DOSSIER DE CANDIDATURE N Année scolaire EN FORMATION CONTINUE BAC+3 EN INITIAL CIF/ DIF. Cadre réservé à l administration Entretien le à Responsable en Conception et Développement de Solutions Mobiles

Plus en détail

Projet Etablissement : Années scolaires 2013/2016

Projet Etablissement : Années scolaires 2013/2016 E.R.E.A. Alain Fournier 99 rue des Blanches Fleurs - BP 20190 21205 BEAUNE Tél : 03 80 22 33 21 Fax : 03 80 22 82 86 Courriel : erea21@ac-dijon.fr Académie de Dijon Date de transmission au rectorat Vie

Plus en détail

Circonscription de. Valence d Agen

Circonscription de. Valence d Agen Circonscription de Valence d Agen Pourquoi ce guide? Depuis des décennies, le sujet des devoirs à la maison est discuté dans et hors de l école. Nous avons souhaité faire le point sur ce sujet afin de

Plus en détail

Conseils. pour les enfants, les adolescents et les adultes atteints de TDAH

Conseils. pour les enfants, les adolescents et les adultes atteints de TDAH Conseils pour les enfants, les adolescents et les adultes atteints de TDAH Conseils pour aider votre enfant atteint de TDAH Même si le traitement par VYVANSE peut permettre de gérer les symptômes du TDAH,

Plus en détail

CAP Employé de vente spécialisé option A produits alimentaires Baccalauréat professionnel Bac pro Commerce Bac pro Gestion-administration

CAP Employé de vente spécialisé option A produits alimentaires Baccalauréat professionnel Bac pro Commerce Bac pro Gestion-administration Ce lycée prépare CAP Employé de vente spécialisé option A produits alimentaires Baccalauréat professionnel Bac pro Commerce Bac pro Gestion-administration Appel à initiatives et projets de l AFPSSU 2013

Plus en détail