1. Les notions à acquérir

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "1. Les notions à acquérir"

Transcription

1 1. Les notions à acquérir 1.1 Vocabulaire à apprendre à maîtriser dans ce chapitre Réaction quantitative Point de demi-équivalence demi-équivalence tampon 1.2 Compétences à acquérir au cours de ce chapitre A la fin de ce chapitre vous devrez être capable de Reconnaître/citer les espèces chimiques mis en jeu dans le dosage : acide ou base, fort ou faible. Etablir l équation équilibrée de la réaction du dosage, à partir de la description de la réaction ou d un énoncé d exercice. Effectuer un dosage au laboratoire avec le matériel approprié. Déterminer le point équivalent graphiquement avec la méthode de tangentes. lculer la concentration de l espèce dosée à partir de Ve ou du ph initial de la solution dosée. Déterminer le point de demi-équivalence à partir du pka ou à partir de Ve. Lire et interpréter la courbe d un dosage acide/base. Déterminer la valeur du pka depuis la courbe de dosage. lculer la concentration de TOUTES les espèces en solution à n importe quelle étape du dosage. lculer le ph théorique de la solution dosée en tous points de la courbe de dosage 2. Les abréviations utilisées dans ce chapitre Va n(a) Cb Cb Vb n(b) CB CB VB Concentration initiale d acide faible conjugué à la base b Concentration d acide faible conjugué à la base b Volume d acide faible Nombre de moles d acide faible Concentration initiale de base faible conjuguée à l acide a Concentration de base faible conjuguée à l acide a Volume de base faible Moles de base faible conjuguée à l acide a Concentration initiale de base forte (utilisée pour doser l acide faible) Concentration de base forte (utilisée pour doser l acide faible) Volume de base forte (utilisée pour doser l acide faible)

2 n(b) CA CA VA n(a) Ve Moles de base forte (utilisée pour doser l acide faible) Concentration initiale d acide fort (utilisée pour doser la base faible) Concentration d acide fort (utilisée pour doser la base faible) Volume de d acide fort (utilisée pour doser la base faible) Moles d acide fort (utilisée pour doser la base faible) Volume équivalent (d acide fort ou de base forte). La réaction de dosage doit être quantitative.1 Principe Comme pour le cas du dosage d un monoacide fort ou d une monobase forte, le but expérimental du dosage d un monoacide faible ou d une monobase faible, est de trouver le point équivalent, puis d utiliser les données obtenues pour calculer la concentration initiale de la solution dosée. Pour ce faire, il faut que la quasi-totalité de l espèce dosée ait réagi avec l espèce ajoutée à la solution, afin de pouvoir poser l égalité suivante lorsqu on a atteint l équivalence. n(espèce dosée) n(espèce ajoutée) La réaction du dosage d un acide ou d une base faible doit donc être quantitative, c està-dire elle doit être quasiment totale. L ensemble des ions ajoutés à la solution à doser (H O + /OH - ) doit être quasiment complètement consommé lors de la réaction. Seul l utilisation d une base (ou d un acide) FORTE peut nous permettre d atteindre ce but..2 s du dosage de l acide acétique par NaOH Pour être considérée comme quantitative, une réaction de dosage doit donc avoir une constante d équilibre K R très élevée, car une constante élevée signifie que le mélange, à l équilibre, contient très peu de réactifs. Considérons alors le dosage d une solution d acide acétique (acide faible Ka 1, ) par de l hydroxyde de sodium (base forte) : CH COOH + OH - CH COO - + H 2 O L expression de la constante de cet équilibre est : [ CH COO ] K R [ CH COOH ] [ OH et 1-14 [H O + ] [OH - ] à 25 C ] Sachant que Ka [ CH COO + ] [ H O ], en combinant les 2 expressions, on obtient: [ CH COOH ] + [ CH COO ] [ H O ] K R 14 [ CH COOH ] 1 K a Le dosage des solutions d acides et de bases faibles 2

3 La valeur de la constante d équilibre est grande. A l équilibre le mélange réactionnel contient donc principalement des produits. De ce fait, on peut considérer la réaction comme étant quantitative. On écrira donc : CH COOH + NaOH CH COONa + H 2 O Puisque l hydroxyde et l acétate de sodium sont entièrement dissociés dans l eau, on peut écrire cette réaction sous sa forme ionique. CH COOH + OH - CH COO - + H 2 O 4. Dosage d une solution de monoacide faible par une monobase forte OS Le dispositif expérimental est identique à celui utilisé pour doser les acides et les bases forts. 4.1 La courbe du dosage d un monoacide faible par une monobase forte Prenons le cas du dosage de 2 ml d acide acétique de concentration par une solution hydroxyde de sodium de concentration CB,1 M. La courbe de la variation du ph au cours du dosage est représentée sur le graphique cidessous Les différences entre la courbe de dosage d un monoacide fort et celle d un monoacide faible Contrairement à la courbe de dosage d un monoacide fort, celle d un monoacide faible présente a) un point équivalent qui n est, à priori, pas à ph 7, b) au début un arrondi, qui n existe pas sur la courbe du dosage d un acide fort, c) une augmentation un peu plus rapide du ph avec l ajout de base, Le dosage des solutions d acides et de bases faibles

4 d) enfin un saut de ph, au point équivalent, moins marqué. OS Alors que les caractéristiques b) à d) sont parfois difficiles à repérer ou subjectives, le fait que l équivalence ne soit pas à ph 7 est très facile à distinguer Description de la courbe du dosage d un monoacide faible par une monobase forte Sur une courbe de dosage, on exprime toujours le ph de la solution dosée en fonction du volume de l espèce ajoutée à la solution à doser. Les points de la courbe de dosage peuvent être obtenus expérimentalement en mesurant le ph de la solution, après chaque ajout de base,(ph expérimental ) ou bien par le calcul (ph théorique ). La courbe du dosage peut être résumée en 4 parties distinctes : 1 : Le point départ, (point noir sur la courbe) c est à-dire dans notre exemple, la solution d acide faible pur à doser. 2 : La zone située entre le point de départ et le point équivalent (en rouge sur la courbe ci-dessous). Cette zone correspond à un < VB < Ve 2 ml dans notre exemple. : Le point équivalent (en vert) se trouvant dans une zone où il y a un saut de ph (Ve VB 2 ml dans notre exemple), 4 : La zone se trouvant après le point équivalent (en bleu) Le point (ph 9) du graphique On appelle ce point : le point équivalent. Dans notre exemple, au point équivalent, le volume d hydroxyde versé est Ve VB 2 ml. Le point équivalent correspond à la situation où l on a introduit le nombre de moles de base forte (NaOH) qui est nécessaire pour déprotonner tout l acide faible (CH COOH) présent dans la solution à doser au départ du dosage. Comme notre réaction est la suivante : NaOH + CH COOH CH COONa + H 2 O On peut affirmer, qu au point équivalent, le nombre de moles de base ajoutées pour déprotonner tout l acide est égal au nombre de moles d acide faible mis au départ. n(espèce dosée) n(espèce ajoutée) Le dosage des solutions d acides et de bases faibles 4

5 n(naoh) n(ch COOH) départ OS Comme le nombre de mole n est rien d autre que le produit de la concentration par le volume, n CV, on a n(naoh) ajouté n(acide) au départ Comme VB est le volume équivalent : CB VB Va CB Ve Va Nous retrouvons ici la formule utilisée lors des dosages avec indicateur coloré, étudiés en 2 ème année. Cette formule peut servir, indifféremment, à calculer une des 4 données,, Va, CB, VB présentes, si les autres sont connues, mais lors des dosages ph-métriques, elle est généralement utilisée pour calculer la concentration initiale de l espèce qui a été dosée. Dans notre exemple, l espèce dosée est l acide faible. On va donc calculer sa concentration initiale à partir de la concentration de base et le volume d acide mis au départ, tous les 2 connus, au départ de l expérience, ainsi qu avec le volume équivalent obtenu lors de l expérience lorsque le point équivalent a été trouvé. Rappel : Les concentrations sont exprimées en mol/l et les volumes en litres. CB.1 M Ve 2 ml l Va 2 ml l CB Ve/Va M Lorsqu on connait la concentration initiale de l'espèce dosée, ici l acide faible, il est possible de calculer les coordonnées (ici (VB ; ph)) de tous les points de la courbe de dosage par le calcul. On parle alors de courbe théorique. Lors d un dosage, on ne connaît, à priori, que 4 données :, CB, Va, VB. Toutes les concentrations, autres que, CB, dont nous aurons besoin pour calculer les points de la courbe théorique, devront donc être exprimées en fonction de, CB, Va, VB. Remarque Tout au long du dosage, les ions provenant de la dissociation de l eau seront toujours présents dans la solution, nous ne les mentionnerons donc pas à chaque fois. De plus, ceux-ci seront en plus faibles concentrations que les autres espèces qui nous intéressent, nous négligerons donc leur influence sur le ph. Au point équivalent, l acide faible a été totalement consommé par sa réaction avec la base forte. Tout l acide faible est donc complètement converti en sa base faible conjuguée qui est la seule espèce en solution (exception faite des ions sodium et des ions provenant de la dissociation de l eau.) Le nombre de moles de base faible formé au cours du dosage est égal au nombre de moles de base forte ajoutés et donc égal à CB Ve. n(base faible) n(base forte) ajoutées CB Ve Le dosage des solutions d acides et de bases faibles 5

6 On obtient donc la concentration de base faible avec C V n où V Vtotal Va+VB OS Cb CB VB Et le ph théorique est calculé avec ph ½ (pka + log Cb + 14) Le ph au point équivalent est donc basique! Au point de départ (Le point 1 sur la courbe), Au départ (avant l addition de base forte), nous avons une solution d acide faible pur (acide acétique pka 4,75), on calcule donc le ph théorique avec la formule correspondante: ph ½ (pka log ) ½ ( log.1) 2.88 Entre le départ du dosage et le point équivalent (zone 2 dessinée en rouge) Dans notre exemple, on ajoute des moles de base forte, c est-à-dire des moles de OH -, à la solution à doser. Ce nombre de mole est calculé par le produit CB VB. Ces moles de base forte (OH - ) réagissent quantitativement avec l acide faible. Comme on se trouve avant le point équivalent, seule une partie de l acide a été dosée. De plus, tout l acide dosé se retrouve sous la forme d acétate, la base faible conjuguée à l acide acétique. On a donc 2 espèces différentes prédominantes, dans notre solution, qui influencent le ph : L acide acétique et l anion acétate. On a donc à faire à une solution tampon : Rappel : Une solution tampon est une solution formée par le mélange d un acide faible avec sa base conjuguée, où la base conjuguée ne provient pas de la réaction de dissociation de l acide (ou bien où l acide ne provient pas de la protonation de la base). Le ph théorique de la solution dosée sera calculé avec : où Cb concentration d acétate Cb ph pka + log et concentration de l acide acétique restant en solution. Pour calculer le ph, nous devons donc d abord connaître aussi bien la concentration de l acide restant en solution que celle de sa base conjuguée. Concentration de l acide faible Comme l acide faible n est que partiellement dissocié, on NE PEUT PAS faire de lien direct entre [H O + ] et [acide faible non neutralisé]. Le nombre de moles d acide faible non déprotonné, correspond Le dosage des solutions d acides et de bases faibles 6 (A)

7 à la différence entre le nombre de mole d acide mis au départ, Va, et le nombre de moles d acide neutralisé. Comme le nombre de moles d acide neutralisé est égal au nombre de moles de base ajoutées à la solution à doser, celui-ci vaut CB VB. Ainsi : n(acide faible) en solution n(acide) départ n(acide) dosé Va - CB VB (1) Simultanément au dosage, on effectue aussi une dilution du mélange, puisque l ajout de base forte modifie constamment le volume de la solution en cours de dosage. La concentration de l acide faible varie donc à chaque ajout de base, non seulement à cause de la réaction de dosage, mais aussi à cause de la variation de volume. On obtient donc la concentration d acide faible restant avec C V n où V total Va+VB (2) [acide faible] en solution n( acide faible) n( acide faible) au départ volume total dosé VA CB VB () Concentration de la base conjuguée Cb Le nombre de moles de base faible formées correspond aux nombre de moles d acide faible qui a été dosé, qui lui-même correspond au nombre de moles de base forte ajoutées à la solution et qui vaut CB VB. Ainsi : n(base conjuguée) en solution n(acide faible ) dosé n(base forte) ajoutée CB VB (4) Simultanément au dosage, on effectue aussi une dilution du mélange, puisque l ajout de base forte modifie constamment le volume de la solution en cours de dosage. La concentration de la base faible conjuguée varie donc à chaque ajout de base forte, non seulement à cause de la réaction de dosage, mais aussi à cause de la variation de volume. On obtient donc la concentration de la base faible conjuguée avec C V n où V total Va+VB (5) [base faible conjuguée] en solution n( base forte) volume total ajoutée CB VB (6) Les concentrations et Cb peuvent être calculées, séparément - Soit, pour le calcul de, en effectuant successivement (1) et (2), puis en divisant le 2 valeurs obtenues et, pour le calcul de Cb, en effectuant successivement (4) et (5), puis en divisant le 2 valeurs obtenues. - soit directement avec la formule () pour et la formule (6) pour Cb. En remplaçant les valeurs calculées de et Cb dans la formule (A), on peut calculer le ph théorique correspondant. Le dosage des solutions d acides et de bases faibles 7

8 Il est aussi possible d effectuer le calcul du ph en une seule étape en combinant les équations () et (6) : Commencons par le rapport Cb CB VB : VB Va CB CB VB Va CB VB Simplifions Cb CB VB Va CB VB Incluons le rapport dans la formule du calcul du ph : ph pka + log CB VB (7) Va CB VB Choisissez votre méthode de travail en connaissance de cause Les avantages de l utilisation de la formule sont - un calcul rapide du ph - un minimum de calcul à effectués et donc un minimum de source d erreur. - un minimum de calcul, donc d étapes où les valeurs sont arrondies et donc moins de perte d information. Cependant, - une formule n est utile que si elle est rapidement disponible. - vous allez donc l apprendre par coeur. - apprentissage qui doit être minutieux, car si la formule est fausse, elle ne vous sert à rien. - Vous allez donc privilégier l utilisation de votre mémoire au dépend du raisonnement et de la logique, - raisonnement et logique qui risquent de vous manquer si vous devez vous débrouiller sans la formule car elle vous fait défaut pour une raison quelconque. Au point de demi-équivalence (Le point 5 sur la courbe), Avant le point équivalent, l acide faible et sa base faible conjuguée coexistent dans la solution en cours de dosage, et il existe une valeur du volume VB pour laquelle Cb. Si Cb, on a Va CB VB CB VB Va CB VB CB VB 2 CB VB Va VB 1 Va 2 CB Rappel : Au point équivalent : Va CB Ve Va Ve (VB) CB Le dosage des solutions d acides et de bases faibles 8

9 Le volume VB est exactement la moitié du volume de base forte versé à l équivalence : c est la demi-équivalence. Ve VB En ce point, les quantités des deux espèces conjuguées CH COOH/CH COO - étant égales, on a Cb CB VB ph pka car log log Va CB VB Il est donc possible de déterminer la valeur du pka d une espèce (acide ou base) faible sur la courbe de dosage. Le pka correspond à la valeur du ph pour Ve/2. Après le point équivalent (zone 4 dessinée en bleu): Après le point équivalent, on a totalement déprotonné l acide faible qu on avait au départ dans la solution à doser. On n a donc plus d acide faible qui réagira avec la base forte pour former de l eau. En continuant à ajouter de la base, on augmente donc simplement la quantité de base et donc de ions OH - en solution. On dit qu on ajoute un excès de base. Même si la base faible associée à l acide est toujours présente dans la solution, c est les ions de la base forte qui influence principalement le ph (on néglige ceux provenant de l ionisation de l eau). Le ph est donc calculé comme si on avait à faire à une solution de base forte pure. ph théorique 14 + log [OH - ] où la concentration de la base forte en excès [OH - ] est calculée par : [OH - ] moles de base forte ajoutées moles de base utilisées pour déprotoner volume total de la solution l' acide moles de base forte ajoutées moles d' acide faible au départ volume total de la solution CB VB Le ph peut être aussi calculé directement par CB ph théorique 14 + log Va VB Va faible Le dosage des solutions d acides et de bases faibles 9

10 4.1. En résumé On peut résumer le dosage d un acide faible par une base forte par le tableau suivant: NaOH ajouté Espèces dominantes en solution Position sur la courbe de dosage ml Départ Formule appliquée lculs OS ph 5 ml Avant le point équivalent 1 ml ½-équivalence 2 ml Équivalence 25 ml Après le point équivalent Les effets de la dilution sur la courbe de dosage Voici les courbes du dosage de 2 ml d acide acétique dilué 1 fois et 1 fois par de l hydroxyde de sodium dilué dans les mêmes proportions. ph ml NaOH Le dosage des solutions d acides et de bases faibles 1

11 La différence principale réside dans l amplitude du saut de ph qui diminue lorsque les solutions sont plus diluées. Mais ce qui est encore plus remarquable, c est que les trois courbes sont pratiquement superposées dans la zone du point de demi-équivalence pour lequel le ph pka (zone tampon). 5. Dosage d une monobase faible par un monoacide fort Considérons le dosage de 2 ml d une solution d ammoniac,1 M par une solution d acide chlorhydrique,1 M. La réaction du dosage est : NH + H O + NH H 2 O (Ka ) La constante d équilibre de cette réaction est K R [ NH [ NH + 4 ] ] [ H O +. ] K R est exactement l inverse de la constante Ka, d où K R 1/Ka 1, >>> 1. La réaction peut donc être considérée comme totale : On obtient la courbe de dosage suivante: ph 12 Cette courbe présente 4 parties : NH + HCl NH 4 Cl ph pka ml HCl au départ, le ph est celui de la solution de base faible pure, ensuite, nous avons une zone où le ph basique varie peu qui correspond à la coexistence de la base faible avec son acide conjugué (NH /NH 4 + ), puis un saut de ph important au point équivalent, et enfin le ph se stabilise en milieu acide. Le dosage des solutions d acides et de bases faibles 11

12 Remarques Le point de demi-équivalence correspond à ph pka OS Le point équivalent se trouve dans la partie acide de la courbe. Ceci n est pas surprenant puisque le sel formé NH 4 Cl est acide. On peut résumer le dosage d une base faible par un acide fort ainsi: Position sur la courbe Espèces Formule appliquée Au départ Avant le point équivalent Au point de ½ équivalence Au point équivalent Après le point équivalent Avec Cb Le dosage des solutions d acides et de bases faibles 12

13 Cb/ 6. Dosage d un polyacide faible par une monobase forte Considérons, à titre d exemple, le dosage de 1 ml d acide carbonique (H 2 CO ),1 M par une solution d hydroxyde de sodium,1 M. On doit considérer les réactions totales et consécutives suivantes : 1) H 2 CO + OH - HCO - + H 2 O pka 1 du couple H 2 CO /HCO - 6,5 2) HCO - + OH - CO -2 + H 2 O pka 2 du couple HCO - /CO 2-1,25 La courbe de dosage est la suivante : Au départ, on est en présence de H 2 CO, un acide faible pur. Avant le premier point équivalent, on est en présence du couple H 2 CO /HCO - associé à pka 1. Au premier point de demi-équivalence, on a ph pka 1 6,5. Le dosage des solutions d acides et de bases faibles 1

14 Au premier point équivalent, il reste seulement HCO - qui se comporte comme un ampholyte. ph ½(pKa 1 +pka 2 ) 8, Entre le premier et le deuxième point équivalent, on est en présence du couple HCO - /CO 2- associé à pka 2. Au deuxième point de demi-équivalence, on a ph pka 2 1,25. Au deuxième point équivalent, on a la base faible CO 2-. Après le deuxième point équivalent, on a un excès de base forte. 7. Les solutions tampons Nous avons vu sur les courbes de dosage d un acide faible ou d une base faible par une base forte, respectivement un acide fort, que le ph varie très lentement au voisinage de la demi-équivalence pour lequel ph pka. Lorsqu on ajoute une petite quantité d acide ou de base à la solution dans cette région, le ph varie beaucoup moins que lorsqu on ajoute la même quantité à de l eau pure. Exemple : Lorsqu on ajoute 1 ml de HCl 1 M à 1 ml d eau pure, le ph passe de 7 à 2, soit une variation d un facteur 1 5 de la concentration des ions H O +. Les solutions qui résistent à la variation de ph lorsqu on ajoute de faibles quantités d acides ou de bases sont appelées des tampons. Les solutions tampons sont utilisées pour étalonner les ph-mètres, pour cultiver des bactéries et pour contrôler le ph de solutions où ont lieu des réactions chimiques. Elles sont aussi administrées par voie intraveineuse à des patients en situation critique. Une solution tampon est donc constituée d un acide faible (pour fournir des protons à une base forte) et de sa base conjuguée (pour capter les protons d un acide fort). Le ph d une solution tampon peut donc être évalué par la formule : Cb ph pka + log Cette équation est appelée équation de Henderson-Hasselbach. En pratique, elle est utilisée pour une estimation rapide du ph de la solution tampon, puis on ajuste le ph à la valeur désirée en ajoutant un peu plus d acide ou de base. La capacité ou pouvoir tampon d une solution tampon est maximum lorsque la concentration de l acide et proche de la concentration de sa base conjuguée ( Cb). - 1 Cb ph pka Cb ph pka - Cb /1 ph pka + 1 Le dosage des solutions d acides et de bases faibles 14

15 Voici quelques systèmes tampons typiques : OS Tampons acides : CH COOH/CH COO - pka 4,75 - HNO 2 /NO 2 pka,2 Tampons basiques: NH + 4 /NH pka 9,22 H 2 PO /HPO 4 pka 7,2 Tampon sanguin : H 2 CO /HCO - pka 6.5 Le dosage des solutions d acides et de bases faibles 15

Dosage acido basique

Dosage acido basique Dosage acido basique I) Dosage d une solution d acide chlorhydrique par une solution d hydroxyde de sodium V B 1) Tableau d'avancement de la réaction Identifier les espèces chimiques présentes dans les

Plus en détail

MC11 Mélanges d acides et de bases ; solutions tampons

MC11 Mélanges d acides et de bases ; solutions tampons MC11 Mélanges d acides et de bases ; solutions tampons Les définitions d acidité et de basicité ont beaucoup évoluées depuis leur apparition. Aujourd hui, on retient deux définitions valables. Celle donnée

Plus en détail

Variation du ph au cours d une réaction acide-base Dosage ph-métrique

Variation du ph au cours d une réaction acide-base Dosage ph-métrique Variation du au cours d une réaction acide-base Dosage -métrique I. Notion de dosage : Doser une solution aqueuse d acide ou de base, c est déterminer sa concentration C inconnue par réaction acide-base.

Plus en détail

Acides et Bases en solution aqueuse. Calculer le ph d une solution d acide chlorhydrique de concentration 0,05 mol.l -1

Acides et Bases en solution aqueuse. Calculer le ph d une solution d acide chlorhydrique de concentration 0,05 mol.l -1 Acides et Bases en solution aqueuse Acides Exercice 1 Calculer le ph d une solution d acide chlorhydrique de concentration 0,05 mol.l -1 Exercice 2 L acide nitrique est un acide fort. On dissout dans un

Plus en détail

K W = [H 3 O + ] [OH - ] = 10-14 = K a K b à 25 C. [H 3 O + ] = [OH - ] = 10-7 M Solution neutre. [H 3 O + ] > [OH - ] Solution acide

K W = [H 3 O + ] [OH - ] = 10-14 = K a K b à 25 C. [H 3 O + ] = [OH - ] = 10-7 M Solution neutre. [H 3 O + ] > [OH - ] Solution acide La constante d autoprotolyse de l eau, K W, est égale au produit de K a par K b pour un couple acide/base donné : En passant en échelle logarithmique, on voit donc que la somme du pk a et du pk b d un

Plus en détail

LV1 Module Molécules de la Vie Travaux Dirigés n 2

LV1 Module Molécules de la Vie Travaux Dirigés n 2 LV1 Module Molécules de la Vie Travaux Dirigés n 2 Equilibre acide-base, préparation de tampons asamuel@unice.fr Objectif : Assimiler les relations acide-base en sachant écrire les équations de dissociation

Plus en détail

A. ZRINEH & A. EL YAHYAOUI

A. ZRINEH & A. EL YAHYAOUI Filière SMPC, S, Chimie Générale II, Réaction Chimique, Réactions Acide-Base, 011-01 1 UNIVERSITE MOHAMMED V AGDAL FACULTE DES SCIENCES RABAT FILIÈRE SMPC, S, CHIMIE GÉNÉRALE II, RÉACTION CHIMIQUE A. ZRINEH

Plus en détail

ST2S Thème 2 - ACIDES ET BASES DANS LES MILIEUX BIOLOGIQUES Chapitre 1 : ACIDES FAIBLES ET BASES FAIBLES EN SOLUTION

ST2S Thème 2 - ACIDES ET BASES DANS LES MILIEUX BIOLOGIQUES Chapitre 1 : ACIDES FAIBLES ET BASES FAIBLES EN SOLUTION ST2S Thème 2 - ACIDES ET BASES DANS LES MILIEUX BIOLOGIQUES Chapitre 1 : ACIDES FAIBLES ET BASES FAIBLES EN SOLUTION 1. ECHELLE DE Sur les étiquettes d minérales, on peut lire suivi d une valeur voisine

Plus en détail

Chapitre C3 : La conductimétrie

Chapitre C3 : La conductimétrie Chapitre C3 : La conductimétrie Lors du chapitre précédent nous avons montré comment on pouvait obtenir des solutions électrolytique (ou ioniques) et nous avons mis en évidence la caractère conducteur

Plus en détail

Lycée Viette TSI 1. La relation usuelle étant ( par abus ) pour des ph compris entre 1 et 13 avec en mol.l -1

Lycée Viette TSI 1. La relation usuelle étant ( par abus ) pour des ph compris entre 1 et 13 avec en mol.l -1 Equilibres acido-basiques I. Définition du ( selon Sörensen 1909 ) Le d une solution aqueuse est défini par : La relation usuelle étant ( par abus ) pour des compris entre 1 et 1 avec en mol.l -1 Pour

Plus en détail

Collège de Saussure Année scolaire 2013-2014. ÉPREUVE SEMESTRIELLE DE CHIMIE 2OS 11 juin 2014. Nom: Prénom: Note :

Collège de Saussure Année scolaire 2013-2014. ÉPREUVE SEMESTRIELLE DE CHIMIE 2OS 11 juin 2014. Nom: Prénom: Note : Collège de Saussure Année scolaire 2013-2014 ÉPREUVE SEMESTRIELLE DE CHIMIE 2OS 11 juin 2014 Nom: Prénom: Note : Durée : 90 minutes Nombre de pages de l'énoncé (y compris la page d'en-tête) : 4 Nombre

Plus en détail

CORRECTION PH-METRIE ETUDE DE VINAIGRES. 0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 V (ml)

CORRECTION PH-METRIE ETUDE DE VINAIGRES. 0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 V (ml) CORRECTION PH-METRIE ETUDE DE VINAIGRES A/ Dosage de HCl par NaOH 0,20 mol.l - Equation-bilan : H O + + OH - 2 H 2 O Courbe de dosage : 2 0 0 2 20 2 22 2 2 V e =, ml C alcul de la concentration de HCl

Plus en détail

Equilibres acido-basiques

Equilibres acido-basiques Equilibres acido-basiques I. Définitions A. Couple acide base D après la définition de Brönsted et Lowry (192), Un acide est toute espèce susceptible de libérer un proton. Une base est toute espèce susceptible

Plus en détail

Module 4 : Les réactions de transfert de protons

Module 4 : Les réactions de transfert de protons Module 4 : acides et bases 1/55 Module 4 : Les réactions de transfert de protons 1 Définitions... 4 1.1 Théorie de Brönsted-Lowry sur les acides et les bases en milieu aqueux... 4 2 Produit ionique, notion

Plus en détail

T18 2014. Les acides et les bases NS

T18 2014. Les acides et les bases NS Les acides et les bases NS Les acides et les bases NS Constante de dissociation ionique de l eau (K e ) Rappel : l eau peut donner un proton (et devenir OH ) ou accepter un proton (et devenir H 3 O + ):

Plus en détail

Exercice I: solution tampon (7 points)

Exercice I: solution tampon (7 points) Classes : SG Année scolaire : 2010/2011 Matière : Chimie Cette épreuve est constituée de trois exercices. Elle comporte trois pages numérotées de 1 à 3. L usage d une calculatrice non programmable est

Plus en détail

COURBES de TITRAGES ACIDE-BASE, par PRECIPITATION, par COMPLEXATION

COURBES de TITRAGES ACIDE-BASE, par PRECIPITATION, par COMPLEXATION COURBES de TITRAGES ACIDE-BASE, par PRECIPITATION, par COMPLEXATION Les courbes de titrage suivantes sont inspirées du livre «Chimie des solutions» de Roche, Desbarres, Colin, Jardy et Bauer, éditions

Plus en détail

Chapitre II: ACIDES - BASES. Leçon I. Définition et mesure du ph

Chapitre II: ACIDES - BASES. Leçon I. Définition et mesure du ph hapitre II: AIDES - BASES Leçon I. Définition et mesure du ph Ex. ompléter le tableau suivant à 25 [H 3 O + ] (mol.l - ) [HO - ] (mol.l - ) 4,5. -2 2,6 ph 9,4 Nature de la solution 6,2. -9,8. -5 8,6. -6

Plus en détail

Chapitre 2. Réactions acido-basiques

Chapitre 2. Réactions acido-basiques Chapitre 2. Réactions acido-basiques Exemples de réactions acido- basiques : o Le contrôle de l acidité du sang par l organisme est basé sur des réactions acido- basiques ( toute variation peut provoquer

Plus en détail

Acides & Bases. Travail Pratique de 1ère année, Université de Genève, Science II, Laboratoire H. 8 octobre 2010

Acides & Bases. Travail Pratique de 1ère année, Université de Genève, Science II, Laboratoire H. 8 octobre 2010 Acides & Bases Travail Pratique de 1ère année, Université de Genève, Science II, Laboratoire H. 8 octobre 2010 Romain Laverrière & Stéphane Dierickx romainl0@etu.unige.ch dierick0@etu.unige.ch Groupe 15

Plus en détail

Réponses : l'eau. Préparation d'un litre de solution 0,1 M - 5,63 ml de la solution du flacon complété avec de l'eau jusqu'à un litre.

Réponses : l'eau. Préparation d'un litre de solution 0,1 M - 5,63 ml de la solution du flacon complété avec de l'eau jusqu'à un litre. Réponses : l'eau Ces réponses ne sont pas des corrigés types : elles sont des indications pour formuler des réponses correctes. Enoncé 1 Vous disposez d'un flacon d'acide sulfurique (HSO 4 ) renseignements

Plus en détail

1. Les notions à acquérir

1. Les notions à acquérir 1. Les notions à acquérir 1.1 Vocabulaire à apprendre à maîtriser dans ce chapitre ph ion hydronium autoprotolyse produit ionique neutre acide basique 1.2 Compétences à acquérir au cours de ce chapitre

Plus en détail

TP Chimie 3. Conductimétrie. I- Conductivité d'un électrolyte. I.1 Conductivité molaire d'un ion

TP Chimie 3. Conductimétrie. I- Conductivité d'un électrolyte. I.1 Conductivité molaire d'un ion TP Chimie 3 Conductimétrie I- Conductivité d'un électrolyte Solution électrolytique : solution contenant des ions. C'est une milieu conducteur. Le passage du courant est assuré par le mouvement des ions

Plus en détail

ACIDES BASES. Chap.5 SPIESS

ACIDES BASES. Chap.5 SPIESS ACIDES BASES «Je ne crois pas que l on me conteste que l acide n ait des pointes Il ne faut que le goûter pour tomber dans ce sentiment car il fait des picotements sur la langue.» Notion d activité et

Plus en détail

Rapport TP 2 : Titrage acide - base

Rapport TP 2 : Titrage acide - base Rapport TP 2 : Titrage acide - base Raphaël Braunschweig, Stefan Binder Groupe A, Binôme 3 Date de manipulation : 29 mars 2007 Rendu du rapport : 5 avril 2007 Table des matières 1 Objectifs du travail

Plus en détail

CHIMIE-RESUME DE LA DEUXIEME PARTIE DEUXIEME PARTIE ACIDES ET BASES DANS LES MILIEUX BIOLOGIQUES

CHIMIE-RESUME DE LA DEUXIEME PARTIE DEUXIEME PARTIE ACIDES ET BASES DANS LES MILIEUX BIOLOGIQUES DEUXIEME PARTIE ACIDES ET BASES DANS LES MILIEUX BIOLOGIQUES CHAPITRE 4 - ACIDES ET BASES DANS LES MILIEUX BIOLOGIQUES Rappels [H 3 O + ] = 10 -ph ou ph = - log [H 3 O + ] (Le ph d une solution dépend

Plus en détail

Les équations du premier degré

Les équations du premier degré TABLE DES MATIÈRES 1 Les équations du premier degré Paul Milan LMA Seconde le 10 septembre 2010 Table des matières 1 Définition 1 2 Résolution d une équation du premier degré 2 2.1 Règles de base................................

Plus en détail

Chapitre n 3 : REACTION ACIDE-BASE, DOSAGE

Chapitre n 3 : REACTION ACIDE-BASE, DOSAGE I) Généralités : Chimie - 7 ème année - cole uropéenne Chapitre n 3 : RCTION CID-BS, DOSG Le but d'un dosage est de déterminer la concentration d'une solution. La spectrophotométrie et la conductimétrie

Plus en détail

Version 2 du 24 septembre 2009. X. Bataille, I. et S. Leclerc 01/10/2009 1/37

Version 2 du 24 septembre 2009. X. Bataille, I. et S. Leclerc 01/10/2009 1/37 Simulations et exploitation de courbes de titrages acidobasiques suivis par ph-métrie et conductimétrie. Utilisation des logiciels Dozzzaqueux et Regressi Version 2 du 24 septembre 2009 A. Prise en main

Plus en détail

Calcul du ph d'une solution aqueuse

Calcul du ph d'une solution aqueuse Calcul du ph d'une solution aqueuse 1. Inventaire non exhaustif des acides et bases Acides Halogénures d'hydrogène HX : acides fluorhydrique HF faible, chlohydrique HCl, bromhydrique HBr, et iodhydrique

Plus en détail

Solutions tampons de ph (2 ème partie)

Solutions tampons de ph (2 ème partie) Résumé (1 ère partie) Solution tampon de ph = Solution aqueuse constituée d un mélange d un acide faible + sa base conjuguée (ou l inverse) ܝܙ ܛ ܕܚܗ ܕܚܗ ܗܔ ۹ ܘ ۶ ܘ l ajout de petites quantités d acide

Plus en détail

259 VOLUMETRIE ET TITRATION DOSAGE DU NaOH DANS LE DESTOP

259 VOLUMETRIE ET TITRATION DOSAGE DU NaOH DANS LE DESTOP 259 VOLUMETRIE ET TITRATION DOSAGE DU NaOH DANS LE DESTOP A d a p t a t i o n : A. - M. F o u r n i e r ( C o p a d ), M. C a s a n o v a & H. J e n n y ( C d C ) 2 0 0 1 C o n c e p t i o n D. M a r g

Plus en détail

Partie Comprendre : Lois et modèles CHAP 13-ACT EXP Effets thermiques des réactions acido-basique - solution tampon et ph des milieux biologiques

Partie Comprendre : Lois et modèles CHAP 13-ACT EXP Effets thermiques des réactions acido-basique - solution tampon et ph des milieux biologiques Partie Comprendre : Lois et modèles CHAP 13-ACT EXP Effets thermiques des réactions acido-basique - solution tampon et ph des milieux biologiques CORRIGE Objectifs : Mettre en évidence l'influence des

Plus en détail

Exercice I. TRAITEMENTS D UNE INFECTION VIRALE (6,5 points) Bac S Métropole rattrapage 09/2010 Calculatrice interdite http://labolycee.

Exercice I. TRAITEMENTS D UNE INFECTION VIRALE (6,5 points) Bac S Métropole rattrapage 09/2010 Calculatrice interdite http://labolycee. Exercice I. TRAITEMENTS D UNE INFECTIN VIRALE (6,5 points) Bac S Métropole rattrapage 09/2010 Calculatrice interdite http://labolycee.org Pour une infection provoquée par le virus Influenza, deux types

Plus en détail

Notion de pouvoir tampon, cas de l eau de mer. Spé TS automne

Notion de pouvoir tampon, cas de l eau de mer. Spé TS automne Mots clés : Constante d acidité, pka, domaine de prédominance, addition d une solution dans une autre, variation du ph. Objectif : découvrir le pouvoir tampon par des additions, avancer vers le dosage

Plus en détail

Cours de Chimie - Informatique Titrage acide/base

Cours de Chimie - Informatique Titrage acide/base Cours de Chimie - Informatique Titrage acide/base M.-F. Couvreur - Y. Mairesse ISND - Anderlecht 17 avril 2013 Résumé Simulation d'un titrage acide / base à l'aide d'un tableur. Réalisation du graphique

Plus en détail

VI..Etude sommaire des mélanges

VI..Etude sommaire des mélanges VI..Etude sommaire des mélanges Johannes Broenstedt (1879 1947) a. Lois de dilution... 78 b. Mélanges d acides... 79 c. Mélange de bases... 81 d. Mélanges d acides et de bases 83 e. Titrages acidobasiques...

Plus en détail

Professeur : Mohamed lemine ould Hasnat

Professeur : Mohamed lemine ould Hasnat Professeur : Mohamed lemine ould Hasnat I. Solutions acides faibles 1.1. Observation Le ph d une solution d acide éthanoïque CH 3 COOH de concentration molaire c A = 10 2 mol/l est égale à 3,4. 1.2. Interprétation

Plus en détail

Olympiade francophone de chimie 2009 : 1 ère épreuve Niveau 1 Correctif

Olympiade francophone de chimie 2009 : 1 ère épreuve Niveau 1 Correctif Olympiade francophone de chimie 2009 : 1 ère épreuve Niveau 1 Correctif 1. Question 1 Etant donné que le germanium (Ge) est dans la même colonne que le carbone, cela implique qu il possède 4 électrons

Plus en détail

Les indicateurs colorés naturels : de la cuisine à la chimie

Les indicateurs colorés naturels : de la cuisine à la chimie P a g e 1 TS Chimie Enoncé Les indicateurs colorés naturels : de la cuisine à la chimie Exercice résolu La première utilisation d'un indicateur coloré pour les titrages acido-basiques remonte à 1767 par

Plus en détail

Acides et bases Exercices Mélanges et dissociation

Acides et bases Exercices Mélanges et dissociation Acides et bases Exercices Mélanges et dissociation 2.1 Quelles sont les concentrations (initiales, avant disociation ou réaction) c 0 a) de l acide acétique dans un mélange de 50 ml d acide acétique molaire

Plus en détail

Examen du 28 mai 2009 - durée : 2 heures Calculatrice type «collège» autorisée - Documents interdits Préciser votre filière sur votre copie.

Examen du 28 mai 2009 - durée : 2 heures Calculatrice type «collège» autorisée - Documents interdits Préciser votre filière sur votre copie. U.E. LC102 Année 2008-09 2 nd Semestre Première session Examen du 28 mai 2009 - durée : 2 heures Calculatrice type «collège» autorisée - Documents interdits Préciser votre filière sur votre copie. Exercice

Plus en détail

A n n e x e I. Traitement des déchets dangereux. Évaporation des solutions aqueuses. Traitement chimique. Remarque

A n n e x e I. Traitement des déchets dangereux. Évaporation des solutions aqueuses. Traitement chimique. Remarque A n n e x e I Traitement des déchets dangereux Remarque Le traitement de déchets dangereux doit être effectué uniquement par du personnel qui possède les connaissances appropriées en chimie et qui a l

Plus en détail

TP 7: Titrage de solutions commerciales - Correction

TP 7: Titrage de solutions commerciales - Correction TP 7: Titrage de solutions commerciales - Correction Objectifs: le but de ce TP et de mettre en œuvre les méthodes de détermination du point équivalent d'un dosage vues précédemment. Ainsi on pourra remonter

Plus en détail

Exercice I: Préparation du savon (6 points)

Exercice I: Préparation du savon (6 points) Année scolaire : 10/11 Classes : SV Matière : Chimie Cette épreuve est constituée de trois exercices. Elle comporte quatre pages numérotées de 1 à 4. L usage d une calculatrice non programmable est autorisé.

Plus en détail

Belote Contrée - Le réglement officiel...

Belote Contrée - Le réglement officiel... Belote Contrée - Le réglement officiel... Des mêmes auteurs REGLES ELEMENTAIRES DU JEU DE BELOTE TRADITIONNELLE A 4 JOUEURS Le jeu est composé de 32 cartes de 4 couleurs (Pique, Trèfle, Cœur, Carreau),

Plus en détail

Partiel 2 - Chimie générale (2h00)

Partiel 2 - Chimie générale (2h00) Partiel 2 - Chimie générale (2h00) Documents non autorisés - Calculatrice autorisée - Justifier les calculs Séparer calcul littéral et numérique Synthèse du dichlore au laboratoire (sujet 2006) Le permanganate

Plus en détail

Etude rigoureuse des solutions acides et basiques

Etude rigoureuse des solutions acides et basiques Etude rigoureuse des solutions acides et basiques. V Etude rigoureuse des solutions acides et basiques Sir Isaac Newton ( 1642-1727 ) a. Condition d électroneutralité... 68 b. Condition de conservation

Plus en détail

LAAS-CNRS. JAUMOUILLÉ Rodolphe

LAAS-CNRS. JAUMOUILLÉ Rodolphe 2009 LAAS-CNRS JAUMOUILLÉ Rodolphe [ Tutoriel pour le logiciel de Simulation de communications distribuées et de reconnaissance de formes d une SmartSurface] Tutoriel pour un logiciel permettant de simuler

Plus en détail

Plan de continuité. Station de traitement et. de distribution de l'eau potable OPITCIWAN POUR ASSISTANCE APPELER. Éric Sioui (418) 882-8820

Plan de continuité. Station de traitement et. de distribution de l'eau potable OPITCIWAN POUR ASSISTANCE APPELER. Éric Sioui (418) 882-8820 Plan de continuité Station de traitement et de distribution de l'eau potable OPITCIWAN POUR ASSISTANCE APPELER Éric Sioui (418) 882-8820 Description des équipements et Plan de continuité En premier lieu,

Plus en détail

Régiosélectivité de l acylation des aromatiques

Régiosélectivité de l acylation des aromatiques Banque «Agro -Véto» A 35 CHIMIE Durée : 3 heures 3 minutes L usage d une calculatrice et de toute table numérique est interdit pour cette épreuve. Cette épreuve est constituée de trois parties totalement

Plus en détail

ph d une solution aqueuse

ph d une solution aqueuse ph d une solution aqueuse I - Activité 1 : A l aide du cours «ns acides, basiques, ou neutre», notez la couleur obtenue avec le B.B.T.. Prélevez à l aide d une pipette quelques gouttes de solution et déposez-les

Plus en détail

Constante d acidité d un couple acide/base

Constante d acidité d un couple acide/base ACTIVITE-COURS CHIMIE N 3 TS 1/6 CONSTANTE D ACIDITE D UN COUPLE ACIDE/ABASE Objectifs de l'activité Activité-cours de chimie N 3 Constante d acidité d un couple acide/base Connaître la réaction d autoprotolyse

Plus en détail

On cherche à contrôler une eau minérale afin de vérifier qu'elle correspond bien aux informations figurant sur l'étiquette.

On cherche à contrôler une eau minérale afin de vérifier qu'elle correspond bien aux informations figurant sur l'étiquette. CONTROLE D'UNE EAU On cherche à contrôler une eau minérale afin de vérifier qu'elle correspond bien aux informations figurant sur l'étiquette. Données : couleur des complexes : Ca-NET : rouge ; Mg-NET

Plus en détail

Les entreprises de transport routier en Nord Pas de Calais : une exploitation de la base de données Greco du ministère chargé des Transports

Les entreprises de transport routier en Nord Pas de Calais : une exploitation de la base de données Greco du ministère chargé des Transports Octobre 2005 Les entreprises de transport routier en Nord Pas de Calais : une exploitation de la base de données Greco du ministère chargé des Transports Le fichier GRECO, ou Gestion Régionalisée des Entreprises

Plus en détail

LABORATOIRES DE CHIMIE Préparation des solutions

LABORATOIRES DE CHIMIE Préparation des solutions LABORATOIRES DE CHIMIE Préparation des solutions La préparation des solutions est un des actes majeurs de la chimie. Une solution se prépare toujours dans une fiole jaugée. Tout prélèvement se fait avec

Plus en détail

UNIVERSITE MONTPELLIER II Sciences & Techniques du Languedoc

UNIVERSITE MONTPELLIER II Sciences & Techniques du Languedoc UNIVERSITE MONTPELLIER II Sciences & Techniques du Languedoc Licence Biologie des Organismes Travaux Pratiques de Physiologie Animale : Détermination du volume sanguin chez le rat Le but de cette séance

Plus en détail

Chapitre XVIII : Réactions acido-basiques

Chapitre XVIII : Réactions acido-basiques Chapitre XVIII : Réactions acido-basiques Plan : ********************** I- Généralités 2 1- Acide et bases de Brönsted 2 a- Monoacide et monobase 2 b- Polyacides et polybases 2 c- Ampholyte acido-basique

Plus en détail

Transformations chimiques en solution aqueuse

Transformations chimiques en solution aqueuse Transformations chimiques en solution aqueuse Chapitre SA1_PC : Réactions acide-base Cours de chimie de seconde période de PCSI PC 1 PCSI-option PC Réactions en solution aqueuse Chapitre SA_1 Acido-basicité

Plus en détail

Confédération Construction Wallonne. Le secteur de la construction wallonne Analyse des indicateurs conjoncturels régionaux et provinciaux

Confédération Construction Wallonne. Le secteur de la construction wallonne Analyse des indicateurs conjoncturels régionaux et provinciaux Confédération Construction Wallonne Le secteur de la construction wallonne Analyse des indicateurs conjoncturels régionaux et provinciaux Chiffres arrêtés au 8/6/211 Francis Carnoy Salim Chamcham Juin

Plus en détail

DOSAGE DES IONS HYDROGENOCARBONATE CONTENUS DANS UNE EAU MINERALE

DOSAGE DES IONS HYDROGENOCARBONATE CONTENUS DANS UNE EAU MINERALE T.P-cours de Chimie n 7 DOSAGE DES IONS HYDROGENOCARBONATE CONTENUS DANS UNE EAU MINERALE I Titre alcalimétrique d une eau. Principe a) Dans les eaux d alimentation, l alcalinité est due principalement

Plus en détail

TAUX d EVOLUTIONS (cours)

TAUX d EVOLUTIONS (cours) TAUX d EVOLUTIONS (cours) Table des matières 1 calcul d un taux d évolution 3 1.1 activité.................................................. 3 1.2 corrigé activité..............................................

Plus en détail

MnO 4. (aq) + 5H 2 O 2(aq) + 6H + (aq)

MnO 4. (aq) + 5H 2 O 2(aq) + 6H + (aq) Séance chimie n 8 : LES DOSAGES I. Dosage d une eau oxygénée : On considère le dosage d un volume V= 25 ml d une eau oxygénée (H 2 O 2 ) aq de concentration inconnue. On utilise pour cela, une solution

Plus en détail

Olympiades 2010. Manipulation n 2 : Etude d un lait LE LAIT

Olympiades 2010. Manipulation n 2 : Etude d un lait LE LAIT Olympiades 2010 Manipulation n 2 : Etude d un lait LE LAIT Le lait est un liquide blanc mat, légèrement visqueux, dont la composition et les caractéristiques physico-chimiques varient sensiblement selon

Plus en détail

J-10. Chimie Les données nécessaires à la résolution des exercices et ne se trouvant pas dans l énoncé se situent en fin de partie.

J-10. Chimie Les données nécessaires à la résolution des exercices et ne se trouvant pas dans l énoncé se situent en fin de partie. J0 Chimie Les données nécessaires à la résolution des exercices et ne se trouvant pas dans l énoncé se situent en fin de partie. Exercice : Ecriture d équation de réaction. Ecrire les équation de réaction

Plus en détail

1. EXPLORER TWITTER AVEC SAS VISUAL ANALYTICS. Sommaire

1. EXPLORER TWITTER AVEC SAS VISUAL ANALYTICS. Sommaire 1. EXPLORER TWITTER AVEC SAS VISUAL ANALYTICS Dans notre monde interconnecté, il est plus important que jamais de comprendre non seulement des détails sur vos données, mais aussi la façon dont ses différentes

Plus en détail

EQUILIBRES ACIDO-BASIQUES

EQUILIBRES ACIDO-BASIQUES I. DEFINITIONS 1. Acide et base D après la définition de Brönsted : EQUILIBRES ACIDOBASIQUES Un acide, A, est une espèce moléculaire ou ionique susceptible de donner un proton ou de provoquer la libération

Plus en détail

Chimie Analytique I: Chapitre 8 Les titrages acido-basiques

Chimie Analytique I: Chapitre 8 Les titrages acido-basiques Chimie Analytique I: Chapitre 8 Les titrages acido-basiques 8.1 Définitions Préambule. A l'aide de l'équation de la loi d'action de masse, nous allons déterminer le profil des courbes de titrage d'un acide

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SÉRIE ST2S SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA SANTÉ ET DU SOCIAL ÉPREUVE DE SCIENCES PHYSIQUES ET CHIMIQUES

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SÉRIE ST2S SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA SANTÉ ET DU SOCIAL ÉPREUVE DE SCIENCES PHYSIQUES ET CHIMIQUES Session 2014 BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SÉRIE ST2S SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA SANTÉ ET DU SOCIAL ÉPREUVE DE SCIENCES PHYSIQUES ET CHIMIQUES Durée de l épreuve : 2 heures Coefficient : 3 L usage de

Plus en détail

Concours externe à dominante scientifique

Concours externe à dominante scientifique CONCOURS DE CONTRÔLEUR DE LA CONCURRENCE, DE LA CONSOMMATION ET DE LA RÉPRESSION DES FRAUDES DES 10 ET 11 MARS 2009 Concours externe à dominante scientifique ÉPREUVE N 3 : à options durée 3 heures - coefficient

Plus en détail

TP III. Caractérisation de l équilibre de la calcite dans une solution aqueuse

TP III. Caractérisation de l équilibre de la calcite dans une solution aqueuse CHAMPREDONDE Renaud DAUNIS Mélanie TP III Caractérisation de l équilibre de la calcite dans une solution aqueuse Module de géochimie Responsable : J.-L. DANDURAND SOMMAIRE INTRODUCTION I / Etude théorique

Plus en détail

Equilibre acidobasique. Principes

Equilibre acidobasique. Principes Equilibre acidobasique Principes Objectif : maintenir le ph du milieu extracellulaire à 7,40 valeurs physiologiques : 7,36 à 7,42 variations maximales compatibles avec la vie : 6,90 à 7,70 Or : afflux

Plus en détail

Équilibre ionique dans les solutions aqueuses

Équilibre ionique dans les solutions aqueuses Équilibre ionique dans les solutions aqueuses CHAPITRE 5 Après avoir étudié les réactions chimiques qui se déroulent dans le sang et qui mènent à la respiration, le biochimiste Lawrence Joseph Henderson

Plus en détail

Chapitre n 14 : LES ACIDES AMINES

Chapitre n 14 : LES ACIDES AMINES I) Présentation des acides aminés : 1) Définition : Chimie - 7 ème année - Ecole Européenne Chapitre n 14 : LES ACIDES AMINES Les acides aminés possèdent deux groupes fonctionnels différents : - le groupe

Plus en détail

AUNEGE Campus Numérique en Economie Gestion Licence 2 Comptabilité analytique Leçon 6. Leçon n 6 : l imputation rationnelle

AUNEGE Campus Numérique en Economie Gestion Licence 2 Comptabilité analytique Leçon 6. Leçon n 6 : l imputation rationnelle Leçon n 6 : l imputation rationnelle PLAN DE LA LEÇON : 1! L imputation rationnelle des charges fixes : principes et fondements... 1! 1.1! Fondements théoriques et techniques de l imputation rationnelle...

Plus en détail

TP 11: Réaction d estérification - Correction

TP 11: Réaction d estérification - Correction TP 11: Réaction d estérification - Correction Objectifs : Le but de ce TP est de mettre en évidence les principales caractéristiques de l'estérification et de l'hydrolyse (réaction inverse). I ) Principe

Plus en détail

TABLEAU DES REPONSES AU TEST DE CHIMIE :

TABLEAU DES REPONSES AU TEST DE CHIMIE : TABLEAU DES REPONSES AU TEST DE CHIMIE : Ain de vous noter : - si vous avez toutes les bonnes réponses à un QCM, vous avez point, - si vous avez une erreur (par exemple, une réponse que vous n avez pas

Plus en détail

Injections alcalinisantes

Injections alcalinisantes Injections alcalinisantes Des solutions d'hydrogénocarbonate de sodium ou de lactate de sodium sont utilisées en injection par les médecins pour leurs propriétés alcalinisantes (traitement de l'excès d'acidité)

Plus en détail

Chapitre 9: Introduction aux tests statistiques

Chapitre 9: Introduction aux tests statistiques Chapitre 9: Introduction aux tests statistiques 1. Approche 2. Formalisme général d un test statistique 3. P-value 4. Intervalle de confiance 5. Test bilatéral et test unilatéral 1 1. Approche Procédé

Plus en détail

Fiche de révisions sur les acides et les bases

Fiche de révisions sur les acides et les bases Fiche de révisions sur les s et les s A Définitions : : espèce chimique capable de libérer un (ou plusieurs proton (s. : espèce chimique capable de capter un (ou plusieurs proton (s. Attention! Dans une

Plus en détail

Université de Brest UFR Droit, Economie, Gestion, AES. Cours de mathématiques S2 Licence AES 2015-2016

Université de Brest UFR Droit, Economie, Gestion, AES. Cours de mathématiques S2 Licence AES 2015-2016 Université de Brest UFR Droit, Economie, Gestion, AES Cours de mathématiques S2 Licence AES 2015-2016 Chapitre 4 - Quelques notions de mathématiques financières 1 Ce chapitre vise à présenter quelques

Plus en détail

LOGICIEL MONOACIDES ET MONOBASES

LOGICIEL MONOACIDES ET MONOBASES 91 Prévu essentiellement comme aide à la conception et à la résolution de problèmes relatifs au ph des solutions aqueuses, ce logiciel devrait aussi être utilisable avec des élèves pour des travaux dirigés.

Plus en détail

CHAPITRE V INEGALITES

CHAPITRE V INEGALITES CHAPITRE V INEGALITES COURS 1) Inégalités... p 1 ) Inéquations du premier degré à une inconnue. p ) Systèmes d inéquations... p 5 4) Encadrements.... p 6 EXERCICES.. p 10 COURS 1) Inégalités Rappelons

Plus en détail

CAPTEUR DE PRESSION ET CINETIQUE CHIMIQUE

CAPTEUR DE PRESSION ET CINETIQUE CHIMIQUE CAPTEU DE PESSION ET CINETIQUE CHIMIQUE - Le capteur de pression Il s agit du capteur MPX 00 AP (Motorola) capteur piezorésistif qui mesure des pressions comprises entre 0 et.0 5 Pa. D après le constructeur

Plus en détail

5/5 1/5. % chacun pourcentages. 100% 20 %

5/5 1/5. % chacun pourcentages. 100% 20 % FICHE M14 : Partages Partager une grandeur, c est la diviser en un nombre de parts égales ou inégales. Partages égaux R130 Pour partager une grandeur en x parts égales, onn la divise par x. Franck partage

Plus en détail

Cours «Mesure des résultats et des impacts des processus de développement régional»

Cours «Mesure des résultats et des impacts des processus de développement régional» regiosuisse filière de formation en management régional (MR) Cours «Mesure des résultats et des impacts des processus de développement régional» Condensé des trois jours de cours du 22 au 24 novembre 2010,

Plus en détail

Montage n 23 Expériences utilisant des "solutions tampons".

Montage n 23 Expériences utilisant des solutions tampons. Montage n 23 Expériences utilisant des "solutions tampons". Introduction Une solution tampon est une solution dont le ph ne varie pas ou peu : Par ajout modéré d acide Par ajout modéré de base Par dilution

Plus en détail

Contrôle vision et laser des produits métallurgiques J-Pierre CHAMBARD HOLO3

Contrôle vision et laser des produits métallurgiques J-Pierre CHAMBARD HOLO3 Contrôle vision et laser des produits métallurgiques J-Pierre CHAMBARD HOLO3 Nous reprenons dans cet article un des thèmes présentés lors de la journée organisée par l ATTT (Association technique du traitement

Plus en détail

Réactions acido-basiques

Réactions acido-basiques Réactions acidobasiques Matériel nécessaire à l'expèrience de cours : Un tube à essais bouchon De l'hélianthine Deux béchers de 25mL Du papier ph Une coupelle Un agitateur en verre NaH à 0,1 mol.l 1 HCl

Plus en détail

On peut travailler avec cette forme là de la réaction ou avec la forme simplifiée : SO 3 2- + S = S 2 O 3

On peut travailler avec cette forme là de la réaction ou avec la forme simplifiée : SO 3 2- + S = S 2 O 3 U.E. LC102 Année 200910 1 er Semestre Deuxième session Corrigé de l Examen du 21 janvier 2010 durée : 2 heures Calculatrice type «collège» autorisée Documents interdits Préciser votre année (L1 ou L2)

Plus en détail

LA DÉRIVÉE SECONDE. Même si la dérivée première donne beaucoup d'information à propos d'une fonction, elle ne la caractérise pas complètement.

LA DÉRIVÉE SECONDE. Même si la dérivée première donne beaucoup d'information à propos d'une fonction, elle ne la caractérise pas complètement. LA DÉRIVÉE SECONDE Sommaire 1. Courbure Concavité et convexité... 2 2. Détermination de la nature d'un point stationnaire à l'aide de la dérivée seconde... 6 3. Optima absolus... 8 La rubrique précédente

Plus en détail

DST de sciences physiques

DST de sciences physiques Terminales S DST de sciences physiques (5 pages) Exercice n 1 (7 points) Acide et base faible Toutes les solutions aqueuses sont à 25 C. 1. On dispose d'une solution S a d'acide éthanoïque CH 3 COOH de

Plus en détail

Titrages potentiométriques

Titrages potentiométriques Pharmacie 1 ere année 22-23 Titrages potentiométriques 1 - Principe La potentiométrie est couramment utilisée pour effectuer des mesures directes et sélectives de la concentration d analytes, pour déceler

Plus en détail

EXERCICE II. SYNTHÈSE D UN ANESTHÉSIQUE : LA BENZOCAÏNE (9 points)

EXERCICE II. SYNTHÈSE D UN ANESTHÉSIQUE : LA BENZOCAÏNE (9 points) Bac S 2015 Antilles Guyane http://labolycee.org EXERCICE II. SYNTHÈSE D UN ANESTHÉSIQUE : LA BENZOCAÏNE (9 points) La benzocaïne (4-aminobenzoate d éthyle) est utilisée en médecine comme anesthésique local

Plus en détail

III - INTRODUCTION AUX TESTS STATISTIQUES

III - INTRODUCTION AUX TESTS STATISTIQUES III - INTRODUCTION AUX TESTS STATISTIQUES J-P. Croisille Université de Lorraine UEL - Année 2012/2013 1-PRINCIPE DES TESTS D HYPOTHESE HYPOTHESE NEUTRE ET HYPOTHESE ALTERNATIVE: Une hypothèse est une affirmation

Plus en détail

Fiche de présentation de la ressource. Nicolas di Scala

Fiche de présentation de la ressource. Nicolas di Scala Fiche de présentation de la ressource Classe : Terminale ST2S Enseignement : Physique-Chimie Pôle du programme : «Chimie et santé» Sous-thème : Acides et bases dans les milieux biologiques Équilibre chimique

Plus en détail

Technologies du Génie Électrique

Technologies du Génie Électrique Technologies du Génie Électrique TECHNOLOGIE DE L ELECTRONIQUE INDUSTRIELLE (243.06) OPTION : ÉLECTRODINAMIQUE Principe des micro-ordinateurs 243-834-92 Recherche Le disque dur Par : Pierrot Michaud Remis

Plus en détail

Objectif : Effectuer le traitement chimique d une solution dont la composition est représentative de déchets de travaux pratiques.

Objectif : Effectuer le traitement chimique d une solution dont la composition est représentative de déchets de travaux pratiques. OLYMPIADES DE LA CHIMIE 005 EPREUVE PRATIQUE DES ELIMINATOIRES REGIONALES POITOU-CHARENTES le février 005 Traitement de déchets minéraux "D'après la préparation aux olympiades de l'académie de Nancy-Metz

Plus en détail

ET222 : Introduction à la notion temps/fréquence pour les signaux électriques

ET222 : Introduction à la notion temps/fréquence pour les signaux électriques ET222 : Introduction à la notion temps/fréquence pour les signaux électriques COURS Table des matières 1 INTRODUCTION 3 2 ASPECT TEMPOREL 3 2.1 DIFFERENTS TYPES DE SIGNAUX RENCONTRES EN GENIE ELECTRIQUE

Plus en détail

ECE : Conversion d énergie électrique en énergie thermique

ECE : Conversion d énergie électrique en énergie thermique 1S Thème : Agir ECE : Conversion d énergie électrique en énergie thermique DESCRIPTIF DE SUJET DESTINE AU PROFESSEUR Compétences exigibles du B.O. Convertir l énergie et économiser les ressources Energie

Plus en détail